Partir de chez ses parents sans argent: comment obtenir une aide ?

Les parents ont l’obligation d’élever, d’entretenir (héberger, nourrir, soigner, etc.) et d’assurer la formation de leurs enfants. Cette obligation d’entretien et alimentaire existe quel que soit ton âge, tant que ta formation ou tes études ne sont pas achevées.

Quelles que soient les raisons qui font que tu quittes tes parents, et, en dehors du fait que tu devras trouver un logement, gérer ton argent, poursuivre tes études, tu devras, surtout, subvenir à tes besoins. Où trouver les ressources nécessaires ?

Avant 18 ans

Si tes parents sont d’accord, tu peux aller vivre ailleurs, un de tes parents doit alors t’accompagner à la commune pour effectuer ton changement d’adresse.

En principe, sans l’accord de tes parents, tu ne peux pas aller vivre ailleurs. Même si tu as des problèmes importants avec tes parents, tu ne peux pas décider seul(e) de quitter ton domicile. Si tu le fais, cela peut être considéré comme une fugue. Tu devras alors t’adresser au SAJ (Service d’aide à la jeunesse). Et pour ce qui concerne les aides financières, tu dois t’adresser au CPAS (Centre public d’action sociale) ou au Tribunal de la famille pour essayer d’obtenir le versement d’une contribution alimentaire par les parents.

SAJ ou CPAS ?

  • Au CPAS
    En tant que mineur, tu pourrais avoir droit à l’aide sociale du CPAS, c’est-à-dire à une somme d’argent qui te permette de vivre décemment. L’aide sociale est en général équivalente au revenu d’intégration. Mais attention cette aide n’est pas automatiquement régulière. Elle pourrait être accordée de manière ponctuelle, autrement dit, un coup de pouce si tu as, à un moment donné, besoin d’un dépannage. L’aide sociale n’est pas le revenu d’intégration sociale, qui n’est accordé qu’au majeur ou au mineur assimilé (mineure enceinte, mineur(e) qui a un ou plusieurs enfants à charge et mineur(e) émancipé(e) par le mariage).
    Recevoir une aide sociale n’est possible que dans des conditions très spécifiques: si les parents font défaut, si l’autonomie que tu revendiques te permettra d’avoir des conditions de vie conforme à la dignité humaine. Ou encore si les conflits ou la souffrance vécue en famille ne te permettent plus de vivre avec tes parents (c’est toi qui devra en apporter les preuves).
    Clique ici pour savoir à quel CPAS t’adresser.Le CPAS peut renvoyer le jeune vers ses parents (qui sont ses débiteurs d’aliments) pour obtenir une aide financière. Mais le CPAS n’est pas obligé de le faire. Si le CPAS te renvoie vers tes parents alors qu’ils ne veulent pas t’aider financièrement, tu peux faire une demande au Tribunal de la famille de ton domicile. Tu peux te faire aider par une AMO ou un planning familial pour ce type de démarche.
  • Au SAJ
    Si tu as des gros désaccords avec tes parents, tu peux aussi contacter le Service d’aide à la jeunesse (SAJ). C’est un service spécialisé qui pourra t’aider au mieux, en fonction de tes problèmes. Tu peux y aller avec un(e) ami(e) majeur(e), un(e) assistant (e) social(e), un(e) avocat(e), par exemple, mais tu peux aussi contacter une des AMO bruxelloises ou un planning familial.
    Le SAJ entendra éventuellement tes parents ou mettra en place un suivi familial. Il peut t’orienter vers des services qui peuvent t’aider ou organiser un placement en famille d’accueil ou dans un service résidentiel. Dans certains cas graves, le SAJ peut décider d’envoyer ton dossier à un juge de la jeunesse, qui lui ne sera pas dans la négociation, mais pourra imposer son choix de solution.

Le CPAS et le SAJ sont tous les deux chargés de l’aide aux mineur(e)s mais, il arrive souvent que le mineur qui demande une aide au CPAS soit systématiquement renvoyé au SAJ. Pourtant, le CPAS est tenu d’accorder une aide sociale à toute personne dans le besoin, y compris les mineurs. En principe, tu dois d’abord faire valoir ton droit à l’aide sociale au CPAS, le SAJ t’accordera éventuellement une allocation en complément de l’aide du CPAS, en fonction de ta situation.

Bien entendu, tout ceci ne t’empêche pas de t’adresser directement au SAJ afin de trouver une solution aux problèmes familiaux sans qu’il soit question d’une aide financière dans un premier temps.

Par ailleurs, si tu vis seul(e) (domicile distinct de celui de tes parents), tu pourras, dès 16 ans, percevoir toi-même tes allocations familiales.

N’hésite évidemment pas à te faire aider par un service social, un centre d’information (comme Infor Jeunes Bruxelles), une AMO (comme le Service Droit des Jeunes).

Après 18 ans

CPAS ou pension alimentaire ?

Même si tu es majeur, rappelons que tes parents ont toujours une obligation alimentaire envers toi (et réciproquement), tant que ta formation n’est pas achevée ou que tu ne disposes pas de tes propres ressources, comme par exemple pendant le stage d’insertion professionnelle.
Cette obligation d’entretien consiste à t’héberger, t’entretenir (nourrir, veiller aux soins de santé, etc.) et à t’offrir une formation adéquate.

En général, les parents remplissent cette obligation d’entretien par nature puisqu’ils continuent à héberger et à entretenir leurs enfants, même après 18 ans. Mais si tu ne vis plus chez eux et que tu continues tes études, tu es en droit de leur réclamer une pension alimentaire (somme d’argent déterminée en fonction de leurs revenus).

Soit ils décident de te verser volontairement la pension alimentaire qui te permettra de subvenir à tes besoins soit ils refusent.

En cas de refus, il existe alors 2 possibilités: soit obtenir une pension alimentaire de tes parents (en fonction de leurs ressources financières) par l’intermédiaire du tribunal de la famille; soit obtenir l’aide du CPAS par l’intermédiaire du revenu d’intégration sociale (c’est une somme d’argent qui t’est versée tous les mois).

Pour faire le choix entre ces 2 procédures, il ne faut pas oublier que faire une demande de pension alimentaire, est quand même une procédure en justice civile par laquelle tes parents peuvent être condamnés à payer une pension alimentaire, ça n’améliore en général pas les relations!

Cependant, si tes parents ont des ressources suffisantes, leur aide est prioritaire et le CPAS peut exiger qu’une pension alimentaire soit réclamée. Il pourrait aussi octroyer l’aide et la récupérer dans un second temps, en tout ou en partie, auprès de tes parents.
Le CPAS dispose d’un très large pouvoir d’appréciation et prend donc sa décision au cas par cas.

Tribunal de la famille: la pension alimentaire

Si tu n’es pas parvenu à un accord à l’amiable avec tes parents sur l’attribution d’une aide financière ou si aucune négociation avec eux n’est possible, il est nécessaire de t’adresser au Tribunal de la famille de ton domicile.
Le rôle du juge sera alors de déterminer si, dans le cadre de l’obligation d’éducation ou d’entretien, tes parents sont tenus de te verser une contribution alimentaire.

Dans le cas où tu ne remplis pas les conditions pour bénéficier d’une aide découlant de l’obligation d’entretien et d’éducation, il est également possible d’introduire une demande d’obligation de secours.

Attention! Le juge peut décider que la contribution alimentaire de tes parents se fera en nature, s’ils n’ont pas assez de moyens financiers, ils peuvent toujours t’accueillir chez eux et t’entretenir.
Il peut également prendre en considération les rapports entre toi et tes parents.
Ainsi, le juge pourrait par exemple refuser de t’accorder une contribution alimentaire si tu es majeur, que tu as quitté le domicile de tes parents sans raison valable, que tu ne les consultes plus et que tu ne les tiens plus informés du déroulement de tes études.

Au CPAS : le revenu d’intégration sociale

Tu peux aussi t’adresser au CPAS de la commune où tu résides, pour obtenir un revenu d’intégration sociale et/ou des aides sociales (cartes médicales, abonnement gratuit pour les transports en commun, etc.). L’aide du CPAS n’est pas automatique. Si tu as “simplement” envie de quitter tes parents parce que tu en as “marre” d’eux, ce ne sera pas suffisant pour obtenir une aide. Par contre si tu es en conflit, que tu vis une situation particulièrement difficile (violence par exemple), ta demande devrait être prise en compte.

Avant d’aller au CPAS, réfléchis bien à la manière dont tu vas expliquer ta situation. N’oublie pas que l’assistant(e) social(e) qui te reçoit ne te connaît pas, il faut donc détailler la situation que tu vis chez tes parents, pour que la décision soit prise de la manière la plus juste.
Par ailleurs, en dehors du revenu d’intégration, tu peux aussi obtenir des aides complémentaires pour payer le minerval, les frais de transports, les soins de santé… Il est donc parfois utile de faire une liste de tous tes besoins, pour être certain(e) de ne rien oublier pendant ton entretien avec l’assistant(e) social(e).

Tu recevras un accusé de réception, prouvant que tu as bien introduit une demande (ce document te servira à introduire un recours si ta demande n’est pas prise en considération ou que tu n’es pas d’accord avec la décision). Si tu n’as pas reçu d’accusé de réception lors de ta demande, n’hésite pas à le réclamer. L’assistant(e) social(e) du CPAS va, ensuite, faire une enquête sociale, vérifier ta situation financière (et celle de tes parents), scolaire, les raisons pour lesquelles tu ne veux ou peux plus rester en famille,…

Le CPAS devra te donner une réponse dans un délai de maximum 30 jours.

Tes parents ayant toujours une obligation alimentaire envers toi, ils peuvent être obligés par le CPAS d’intervenir financièrement pour rembourser une partie du montant du revenu d’intégration sociale.

Le CPAS peut également te contraindre à faire une demande de pension alimentaire auprès du tribunal de la famille.

Depuis le 1e septembre 2016, toutes les personnes aidées par le CPAS doivent obligatoirement signer un contrat PIIS (Projet Individualisé d’Intégration Sociale).
Attention ! Sache que ce contrat et ce qu’il contient peut être négocié avec l’assistant(e) social(e) ou l’agent d’insertion (si tu es suivi(e) par la cellule emploi du CPAS) avant la signature. N’hésite pas à te faire accompagner lors de ce premier entretien.
Tu trouveras plus d’infos sur les aides du CPAS dans une autre section de ce site.

Et si je ne veux  pas passer par la justice, existe-t-il des alternatives ?

L’Aide en milieu ouvert (AMO)

Si tu as moins de 22 ans (ou 18 ans pour certaines AMO), que tu as besoin d’écoute ou de conseils, tu pourrais prendre contact avec l’AMO la plus proche de chez toi, dans laquelle tu trouveras des travailleurs sociaux qui pourront t’apporter un soutien et un suivi dans les difficultés que tu rencontres (familiales, administratives, juridiques, scolaires, dans le quartier,…).
L’AMO est un service auquel tu peux faire appel de manière volontaire, gratuite, confidentielle et anonyme.

Le médiateur familial

C’est une méthode pour résoudre des problèmes, des conflits à l’amiable au moyen du dialogue et de la réflexion et dans un cadre confidentiel. Cela permet parfois de débloquer des situations nouées.

Le médiateur familial, en tant que personne extérieure et neutre, aide les personnes en conflit à trouver elles-mêmes et ensemble, à partir de leurs besoins, des solutions concrètes, durables et acceptables pour chacun dans un climat constructif et confidentiel.
Tu peux en trouver au sein de certains plannings familiaux (http://loveattitude.be).
Tu peux aussi en trouver sur le site droitdelafamille.be

Quelles autres aides possibles ?

Tu pourras recevoir les allocations familiales directement toi-même, dès que tu as changé de domicile. Plus d’info à ce sujet sur cette fiche.

Trouver un job étudiant est souvent nécessaire dans ce type de situation. Tu peux trouver toutes les informations sur le contrat d’occupation étudiant dans une autre section de ce site. Si tu es bénéficiaire du revenu d’intégration sociale du CPAS, sache que le revenu provenant d’un job étudiant est déduit du RIS mensuel sauf les premiers 274,82 €. Plus d’info à ce sujet sur cette page.

Des allocations d’études (bourses) existent. Pense à introduire une demande. Tu trouveras les informations à ce sujet dans une autre section de ce site.
Par ailleurs, si tu es étudiant dans l’enseignement supérieur, les universités et certaines hautes écoles ont un service social où tu peux aussi parfois obtenir une aide financière.

Poser une question

N’hésite pas à nous poser une question, un professionnel faisant partie du réseau Bruxelles-J te répondra. Nous préservons ton anonymat et ton adresse de messagerie ne sera pas publiée.

En cliquant sur "envoyer votre question", vous acceptez notre politique de confidentialité.

*
*
*

118 questions déjà posées

  1. Maman en detresse
    25 juin 2024

    bonjour,

    mon fils de 24 ans vit sous notre toit, il n’a pas de revenue et suis “des études”. mais rien n’aboutit. Quand on lui parle de son avenir, il commence a s’énerver et piques des colères très forte. Il y a 4 jours son père et lui se sont fortement disputer. Mon mari a du appeler la police afin de pouvoir le calmer. Il était parti a ces 18 ans et 1 ans après est revenue(le proprio n’a pas renouveler son bail). il est revenu avec des dettes. on lui donne 100€/mois et sa Mami lui donne aussi 100€/mois. mais il demande encore de l’argent.

    Quand on regarde les lois on ne peut pas le mettre dehors et on doit continuer a le financer vu qu’il a aucun revenu. Je peux vous dire que c’est très très dur. Je sais plus quoi faire.

    Merci de me lire.

    bien a vous

    Une maman en detresse

    Répondre
    1. Infor Jeunes Bruxelles (informateur certifié)
      9 juillet 2024

      Bonjour Maman en détresse,

      Nous imaginons que la situation doit être compliquée. N’hésitez pas à vous tourner vers une AMO. La plupart offrent un soutien à la parentalité, et peuvent évaluer avec vous différentes pistes de solution.

      Si vous voulez discuter un peu plus de votre situation, n’hésitez pas à nous appeler ou à venir nous voir en permanence.

      J’espère que cela répond à votre question, n’hésitez pas à nous recontacter si besoin !

      Répondre
  2. Jade
    22 juin 2024

    Bonjour j ai 18 ans j suis en 5ème année à l école secondaire de visé le truc c est que j m entend plus avec la mère que des dispute des fois aussi avec mon père j aimerais bien partir le truc c est que j ai pas de d job j voulais savoir se que je pouvais faire

    Répondre
    1. Infor Jeunes Bruxelles (informateur certifié)
      25 juin 2024

      Bonjour Jade,

      Avant tout, nous te conseillons si tu le souhaites, d’envisager une médiation familiale afin de résoudre à l’amiable les conflits entre tes parents et toi. Le médiateur familial est une tierce personne qui va vous aider à trouver des solutions concrètes, durables et acceptables dans un cadre confidentiel. Tu trouveras des médiateurs familiaux dans certains plannings familiaux.

      Dans tous les cas, en tant que majeur, tu peux quitter le domicile familial et vivre seul, où tu le souhaites, sans aucun problème. Tu devras alors te trouver un logement et te faire enregistrer auprès de l’administration communale. Mais, vivre seul sous-entend que tu doives avoir les ressources suffisantes pour subvenir à tes besoins. Si tu n’en as pas, tu peux introduire une demande d’aide auprès du CPAS de ta commune de résidence. Dans un premier temps, le CPAS essaie de voir dans quelle mesure les parents peuvent subvenir aux besoins des enfants. S’ils  n’en ont pas les moyens, le CPAS pourrait alors intervenir.

      Mais, l’aide du CPAS n’étant pas automatique, il analysera les raisons qui t’ont poussé à vouloir prendre ton indépendance. Dans la pratique, lorsque tu introduis une demande d’aide, un(e) assistant(e) procède à une enquête sociale et effectue une visite à domicile pour vérifier que tu sois bien dans les conditions pour bénéficier de cette aide. Il te sera alors demandé de fournir toute une série de documents et d’informations sur ta situation personnelle, tes revenus, etc.

      L’enquête sociale sera soumise au Comité Spécial du Service Social du CPAS qui décidera si tu as droit au revenu d’intégration sociale ou non. Il ne nous est malheureusement pas possible pour de prédire une telle décision. Tu trouveras plus d’informations sur les aides du CPAS, ainsi que les conditions pour y prétendre ici.

      Pour d’autres questions, n’hésite pas à nous recontacter.

      Répondre
  3. Fatoumata
    20 juin 2024

    Comment quitter la maison de sa mère car elle présente des signes de problèmes psychologiques

    Répondre
    1. Infor Jeunes Bruxelles (informateur certifié)
      1 juillet 2024

      Bonjour Fatoumata,

      Nous imaginons que la situation doit être compliquée pour toi. Tu peux aller en parler à Similes, ou à la maison des jeunes et aidants-proches. Il s’agit de deux associations qui sont spécialisée pour aider les proches d’une personne qui a des troubles psychiques.

      N’hésite pas aussi à t’adresser à une AMO qui pourra t’aider dans les démarches administratives, ou même à venir nous voir en permanence si tu veux en parler un peu plus.

      J’espère que cela répond à ta question, n’hésite pas à nous recontacter si besoin !

      Répondre
  4. Gwendolyne
    13 juin 2024

    Bonjour j’ai 19 ans et je vais finir le lycée dans 1 semaine. Après le bac je souhaiterais partir de chez mes parents car c’est devenu compliqué entre nous. Une copine à moi va m’héberger pour être proche de mon futur travail, qu’est ce que je doit faire ? Je peut partir comme ça sans rien dire et dire à la dernière minute que je viendrais plus chez eux ? Qu’elle papier doit je faire ?

    Répondre
    1. Infor Jeunes Bruxelles (informateur certifié)
      13 juin 2024

      Bonjour Gwendolyne,

      Tu te trouves sur un site belge, pas français, il vaudrait mieux que tu contactes un service français, pour vérifier quoi faire. Si ton amie habite en Belgique, je pourrais te donner plusieurs recommandations.

      Bonne journée.

      Répondre
  5. 50cent
    11 juin 2024

    Bonjour

    avez-vous connaissance des procédures et des aides disponibles  pour un jeune voulant se  réinsérer après un séjour prolongé en IPPJ ou CCMD ?

    Répondre
    1. Infor Jeunes Bruxelles (informateur certifié)
      11 juin 2024

      Bonjour 50cent,

      Qu’entends-tu par réinsertion ?

      Si tu cherches un emploi, notre service Jobcoaching est gratuit et accessible à tous les jeunes Bruxellois de 18 à 29 ans. Nos jobcoachs peuvent aussi t’aider dans tes démarches sociales ou regarder avec toi comment faire une formation si le métier que tu envisages en demande une.

      Tu peux aussi t’adresser à une AMO, qui pourra discuter avec toi de ta situation et t’accompagner dans tes démarches ou dans le quotidien en fonction de ta demande.

      J’espère que cela répond à ta question, n’hésite pas à nous recontacter si besoin !

      Répondre
  6. Miimii
    7 juin 2024

    Bonsoir j’ai besoin d’aide pour un logement mon père décédé ma mère Marcelle et violente sa fait 5 ans je peux plus vivre comme sa je touche RSA AIDÉE MOI SVP

    Répondre
    1. Infor Jeunes Bruxelles (informateur certifié)
      7 juin 2024

      Bonjour Miimii,

      Bruxelles-j est un site d’information jeunesse bruxellois or tu sembles habiter en France.  Nous ne sommes dès lors pas compétent pour t’aider.  Nous t’invitons donc à contacter un service social français qui pourra t’aider dans tes différentes démarches.

      Bien à toi

      Répondre
  7. Florian
    4 juin 2024

    Bonjour,je m’appelle Florian, jai 18 ans et je suis perceveur du RIS du CPAS de **** et je suis actuellement à l’école **** de waterloo. J’habite à ottignies louvain-La-Neuve et j’ai donc un total de 3 heures par jour en trajet moyen.

    Je cherche donc depuis déjà 6 mois un appartement à Bruxelles qui me permettra de réduire mes trajets de 2 et d’être plus proche de ma famille restante et pour pouvoir réaliser mes projets futurs. Je n’ai pas d’avenir en Wallonnie qui, je sais, est légèrement moins cher. Le problème est le suivant : les propriétaires ne veulent pas du tout me prenre car soit je n’ai pas de garant ou encore je suis trop jeune selon eux ou encore je n’atteint pas le budget minimum par mois pour vivre à cet endroit.

    Or je me fait éjecter de mon appartement le 31 août car mon propriétaire a trouver quelqu’un d’autre pendant que je cherchais.

    Je touche donc 1276,97 au total grâce à mon allocations et mon RIS mais j’ai bien l’impression que c’est insuffisant probablement à cause de l’inflation ou quelque chose comme ça. Donc je me demandais que faire dans cette situation ?

    Répondre
    1. Infor Jeunes Bruxelles (informateur certifié)
      5 juin 2024
      Bonjour Florian,
      Si ton intention est de poursuivre les études dans le Supérieur l’année prochaine, tu pourrais t’inscrire à l’AISE (Agence Immobilière Sociale Etudiante), il y a des critères à remplir et des listes d’attente mais cela vaut la peine d’essayer 😉
      Par ailleurs, si cela est compatible avec tes envies, tu pourrais essayer de trouver une colocation sur Bruxelles, les critères d’admission sont souvent beaucoup moins strictes que pour la location d’un appartement et cela permet également de réduire tes frais. Moyennant le respect de quelques conditions, la plupart des CPAS reconnaissent aujourd’hui le statut isolé aux jeunes vivant en colocation. Le mieux, c’est le bouche à oreille, mais il existe plusieurs pages Facebook dédiées à ce sujet (voir le lien ci-dessous).
      Nous avons également rédigé une liste des lieux où tu peux chercher un logement à Bruxelles, malheureusement la démarche t’appartient et cela ne te garanti pas d’en trouver un dans les temps.
      La recherche d’un logement n’est malheureusement évidente pour personne en ce moment, et nous te conseillons persévérance et originalité dans tes recherches!
      Si tu as encore des doutes, n’hésite pas à revenir vers nous
      Répondre
  8. Lau
    31 mai 2024

    Bonjour,

    j’aimerais partir de chez mes parents, j’ai déjà eu plusieurs soucis avec ceux-ci (père et mère) je vis actuellement chez mon père car ma mère ne veut plus entendre parler de moi. Ce pendant chez mon père la situation est très compliqué et je suis mental instable. La situation commence à être extrêmement dure à vivre pour moi et je n’y arrive plus au point où je ne veux plus rentre chez moi après les cours.

    j’ai essayé de leurs proposer de me prendre un kot mais ceux-ci refuse ( et la cause n’est pas financière)

    ou pourrais-je me diriger ?

    Bien à vous.

    Répondre
    1. Infor Jeunes Bruxelles (informateur certifié)
      5 juin 2024

      Bonjour Lau,

      Nous imaginons que tu es majeur(e).

      Dans certains cas, le CPAS peut aider à la prise d’autonomie pour quitter le domicile familial. En principe, le critère sur lequel se base le CPAS pour analyser une demande est la situation de besoin et donc les revenus du ménage. Si les revenus dépassent un certain montant, le CPAS n’intervient pas. Sauf dans certains cas où la situation à la maison est trop difficile (ou dangereuse). Dans ce cas, il revient au CPAS d’évaluer la “gravité” de la situation afin de voir si une aide est possible.

      Si tu as envie de quitter ton père parce que tu en as “marre” de lui, ce ne sera pas suffisant pour obtenir une aide. Par contre si tu es en conflit, que tu vis une situation particulièrement difficile (violence par exemple), ta demande pourrait être prise en compte.

      Avant d’aller au CPAS, réfléchis bien à la manière dont tu vas expliquer ta situation. N’oublie pas que l’assistant(e) social(e) qui te reçoit ne te connaît pas, il faut donc détailler la situation que tu vis chez tes parents, pour que la décision soit prise de la manière la plus juste.
      Par ailleurs, en dehors du revenu d’intégration, tu peux aussi obtenir des aides complémentaires pour payer le minerval, les frais de transports, les soins de santé… Il est donc parfois utile de faire une liste de tous tes besoins, pour être certain(e) de ne rien oublier pendant ton entretien avec l’assistant(e) social(e).

      Si le CPAS décide qu’il ne pourra pas t’aider, alors la seule solution pour partir de chez ton père sera de financer toi-même ton kot. Trouver un job étudiant est souvent nécessaire dans ce type de situation. Tu peux trouver toutes les informations sur le contrat d’occupation étudiant dans une autre section de ce site. De plus, tu pourras par exemple demander à recevoir toi-même les allocations familiales (quand tu auras changé de domicile), tu pourrais peut-être obtenir une aide de ton établissement (si tu es dans l’enseingement supérieur) et peut-être introduire une demande d’allocation d’études (bourse).

      N’hésite pas à revenir vers nous si tu as d’autres questions !

      Répondre
  9. Léa
    21 mai 2024

    Es ce que je peux avoir du forme à 16 ans j’ai arrêt l école mais je ne veux pas reste sans rien faire

    Répondre
    1. Infor Jeunes Bruxelles (informateur certifié)
      22 mai 2024

      Bonjour Léa,

      Je ne suis pas sûre de comprendre ta question.  Pourrais-tu la clarifier afin que nous puissions y répondre.

      Bien à toi

      Répondre
  10. 19997162h
    13 mai 2024

    Je 25 ans je travailler pendant 8 ans et je galère  dans ma vie

    Répondre
    1. Infor Jeunes Bruxelles (informateur certifié)
      14 mai 2024

      Bonjour 19997162h,

      Quel est ta question ?  Cherches-tu une aide sociale en Belgique ou dans ton pays de résidence ?

      Bien à toi

      Répondre
  11. Lila
    9 mai 2024

    Bonjour,

    j’ai 20 ans et je suis en 7ème année préparatoire pour l’examen de médecine. J’ai arrêté la prépa et je travail à temps partiel comme étudiante mais je compte reprendre l’université à cette rentré. Mes parents ne me laisse plus rentrer à la maison malgré que j’ai la clé il bloque la porte. Je dors dans ma voiture depuis 3jours ou chez des amies. Ma relation avec mes parents est très mauvais ça va jusqu’à la violence physique et verbale. Je souhaite avoir l’aide du cpas mais je n’ai pas de logement, et je suis inscrite dans le ménage de ma famille, mon père est propriétaire et il est médecin. Mais comment faire pour ne pas prendre en compte les revenues de mon père en vue de notre relation? Il ne me verse rien du tout, et je n’ai pas assez d’argent pour louer un logement.

    merci pour vos explications.

    Répondre
    1. Infor Jeunes Bruxelles (informateur certifié)
      10 mai 2024

      Bonjour Lila,

      La première chose à faire quand la situation est compliquée est peut être d’en parler avec des personnes de référence pour dénouer les problèmes. Tu peux te rendre dans n’importe quelle AMO sur Bruxelles pour y trouver une écoute attentive, un soutien psychologique et éventuellement une aide dans tes démarches. Si tu as besoin d’aide psychologique, tu peux aussi trouver une aide psychologique gratuite via Psybru.

      Le CPAS va effectivement regarder tes revenus, en partant du postulat que tes parents peuvent subvenir à tes besoins. Mais dans ta situation, si tu peux produire des preuves des violences que tu subis, et du fait qu’ils ne te laissent plus rentrer chez toi, ils devraient te venir en aide. Si tu demandes une aide. Un(e) assistant(e) va procéder à une enquête sociale et effectuer une visite à domicile afin de vérifier que tu sois bien dans les conditions pour bénéficier de cette aide. Il te sera alors demandé de fournir toute une série de documents et d’informations sur ta situation personnelle, tes revenus, etc. Il faudra donc bien expliquer ta situation à la personne qui te recevra.
      Tu peux essayer de de passer par de la médiation familiale, pour chercher à atteindre un compromis avec tes parents.

      Nous avons aussi écrit un article sur les hébergements d’urgence 

      En espérant avoir pu t’aider, si tu veux en parler avec nous directement, n’hésite pas à nous contacter ou venir nous voir à nos points infos.

      Répondre
  12. Loulou
    26 avril 2024

    Bonjour. Je ne m’entends plus du tout avec mes parents je voudrais pouvoir partir de chez eux mais je n’est pas les moyens financiers… Comment puis-je faire ? Je vous remercie d’avance. 🙏

    Répondre
    1. Infor Jeunes Bruxelles (informateur certifié)
      26 avril 2024

      Bonjour Loulou,

      Nous manquons d’information pour répondre à ta question.  Dans l’hypothèse où tu as plus de 18 ans et que tu souhaites quitter tes parents, tu peux introduire une demande d’aide auprès du CPAS de la commune dans laquelle tu es domiciliée.  Mais sache que l’aide du CPAS n’est pas automatique.  Avant de t’accorder le Revenu d’Intégration Sociale (RIS), le CPAS fera une enquête sociale sur tes revenus et ceux de tes parents ainsi que sur les raisons qui te poussent à prendre ton idépendance.

      N’hésite pas à me recontacter si tu souhaites continuer la discussion

      Répondre
  13. Youssouf
    24 avril 2024

    J’aimerais chercher du boulot à l’extérieur pour revenir chez mes parents est-ce possible car j’ai pas trouvé de boulot où je vis avec les parents

    Répondre
    1. Infor Jeunes Bruxelles (informateur certifié)
      24 avril 2024

      Bonjour Youssouf,

      Cherches-tu du travail en Belgique ou dans ton pays de résidence ?

      Bien à toi

      Répondre
  14. Billy
    16 avril 2024

    Bonjour

    J’ai 21 ans, je travaille mais je n’ai pas encore de CDI. Je suis en colocation avec des amis et nous partageons le loyer mais actuellement, je suis toujours domicilié chez mes parents. Quelles seraient mes obligations si je mets mon domicile dans la colocation ? Au niveau fiscal, financier et mutuelle…etc

    Merci beaucoup

    Répondre
    1. Infor Jeunes Bruxelles (informateur certifié)
      19 avril 2024

      Bonjour Billy,

      Si tu n’es plus étudiant, tu dois en principe te domicilier là où tu vis. Tu n’as pas le choix.
      Il n’y a d’ailleurs pas d’avantages à rester domicilié chez tes parents.

      Au niveau fical, tes parents ne peuvent de toute façon plus te déclarer comme enfant à charge si tu gagnes plus de 7290€ net sur l’année.

      Pour la mutuelle, comme tu travailles, tu devrais déjà ne plus être sous la mutuelle de tes parents, mais bien titulaire, ce qui ne changera donc rien. Si tu es toujours sous leur mutuelle et que la mutuelle te dit que c’est toujours possible dans ton cas précis, tu peux le rester, même sans vivre chez eux.
      Pour les élections, comme tu seras inscrit dans le registre de ta nouvelle commune, c’est la bas que tu voteras.

      En espérant avoir pu t’aider, n’hésite pas si tu as d’autres questions !

      Répondre
  15. Rihab
    6 avril 2024

    Je veux plus vivre chez mes parents j’ai 16ans, mes parents me donne pas lemurs accord pour que j’aille dans un centre d’aide et ils m’oblige a reste a la maison et le SAJ et la police m’ont dit que tout les centres sont remplis et y’a pas de place pour moi. Je peut faire quoi mantenau?

    Répondre
    1. Infor Jeunes Bruxelles (informateur certifié)
      10 avril 2024
      Bonjour Rihab,
      Je te conseille de contacter une AMO pour discuter de ta situation et de rediscuter de ta situation avec le SAJ.
      J’espère avoir répondu à ta question. N’hésite pas à revenir vers nous.
      Répondre
  16. Mon anonyma
    25 mars 2024

    Je souhaiterai savoir quel aide peut-on avoir lorsque l’on a pas assez d’argent pour payer le loyer ect..nous somme moi et mon copain il y a diverses raisons pour les quelles je souhaiterais prendre un appartement j’ai un peu de côté mais pas assez j’aimerai en toute simplicité quel aide pourrions nous avoir de la Cpas ou aitre

    Répondre
    1. Infor Jeunes Bruxelles (informateur certifié)
      28 mars 2024

      Bonjour,

      Si tu rencontres des difficultés financières, tu peux t’adresser au CPAS de ton lieu de résidence. Tu trouveras toutes les aides fournies par le CPAS ici.

      Une enquête sociale sera réalisée afin de voir si tu es bien en situation de besoin. Il te sera alors demandé de fournir toute une série de documents et d’informations sur ta situation personnelle, tes revenus, etc.

      L’enquête sociale sera soumise au Comité Spécial du Service Social du CPAS, qui décidera si tu as droit au revenu d’intégration sociale (RIS) ou non. Il nous est malheureusement impossible de prédire une telle décision.

      Bien à toi,

       

      Répondre
  17. Mia
    11 mars 2024

    Bonjour, j’ai 21 ans et je suis étudiante. J’ai des problèmes familiaux qui m’affecte énormément. J’habite avec ma famille à Zaventem. Je voudrais recevoir de l’aide du cpas, dois-je contacter le cpas de ma commune ? Ou est-ce que je peux m’adresser au cpas de Bruxelles car je souhaiterais vivre à Bruxelles proche de mon université. Merci

    Répondre
    1. Infor Jeunes Bruxelles (informateur certifié)
      12 mars 2024

      Bonjour Mia,

       

      La première chose à faire quand la situation est compliquée est peut être d’en parler avec des personnes de référence pour dénouer les problèmes. Tu peux te rendre dans n’importe quelle AMO sur Bruxelles pour y trouver une écoute attentive, un soutien psychologique et éventuellement une aide dans tes démarches.

      Si tu décides de quitter le domicile parental et rencontres des difficultés financières, tu peux t’adresser au CPAS. En principe le CPAS compétent est celui de ton lieu de résidence, donc tant que tu ne vis pas à Bruxelles tu devras te rendre au CPAS de ta commune de résidence. Tu trouveras toutes les aides fournies par le CPAS ici.

       

      Il faut savoir que l’aide du CPAS n’est pas automatique. Le CPAS analysera donc les raisons qui t’ont poussée à vouloir vivre seul. En général, lorsque tu introduis une demande au CPAS, ce dernier se tourne d’abord vers les parents afin de voir s’ils ne peuvent pas t’aider financièrement. Lorsque ceux-ci n’ont pas les moyens, le CPAS peut, sous certaines conditions t’accorder une aide.

      Mais avant, un(e) assistant(e) va procéder à une enquête sociale et effectuer une visite à domicile afin de vérifier que tu sois bien dans les conditions pour bénéficier de cette aide. Il te sera alors demandé de fournir toute une série de documents et d’informations sur ta situation personnelle, tes revenus, etc.

       

      L’enquête sociale sera soumise au Comité Spécial du Service Social du CPAS, qui décidera si tu as droit au revenu d’intégration sociale (RIS) ou non. Il nous est malheureusement impossible de prédire une telle décision.

       

      Par ailleurs, si tu sens que tu aurais besoin d’un soutien psychique pour t’aider à tenir le coup dans cette période difficile, tu peux trouver une aide psychologique abordable (voir gratuite!) près de chez toi via https://psybru.be/fr ou un centre de santé mentale.

       

      Si tu as encore des doutes, n’hésite pas à revenir vers nous si besoin ou à passer nous voir dans l’une de nos permanences.

      Répondre
  18. moi0005
    20 février 2024

    bonjour ,

    j’ai une question  : a 16 ans quand on se fait emanciper qui paye le loyer , l’alimentation , les soins ,…

    Répondre
    1. Infor Jeunes Bruxelles (informateur certifié)
      21 février 2024

      Bonjour Moi0005,

      Dans l’hypothèse où tu serais émancipée à 16 ans, tu pourrais introduire une demande d’aide auprès du CPAS de la commune dans laquelle tu es domiciliée.  Mais sache que même si tu es émancipée , tes parents sont toujours tenus de leur obligation d’entretien et d’éducation à ton égard et ce, jusqu’à ce que tu sois autonome financièrement.

      N’hésite pas à me recontacter si tu souhaites continuer la discussion

      Répondre
  19. Mimi
    24 janvier 2024

    J’ai 35 ans et je vis encore chez ma mère faute de moyens. J’ai perdu mon père il y a 8 mois. Je n’ai aucune aide financière. Suis toujours en conflits avec ma mère et ma petite sœur. Suis en dépression. Comment le CPAS peut-il m’aider ??

    Répondre
    1. Infor Jeunes Bruxelles (informateur certifié)
      25 janvier 2024

      Bonjour Mimi,

      Tu trouveras un aperçu des aides qui peuvent être accordées par le CPAS dans cet article. 

      Afin d’analyser ta demande et de vérifier ton droit à une aide sociale, le CPAS procède à une enquête sociale. Dans ce cadre, ils vont tenir compte des revenus de ton ménage. Ils ne peuvent pas tenir compte des revenus de ta soeur, mais ils peuvent tenir compte de ceux de ta mère. En fonction de ses revenus, il se peut que tu n’aies pas droit à une aide de la part du CPAS. Tu trouveras une explication sur la manière dont le CPAS prend en compte les ressources des parents sur cette page.

      Les étapes à suivre pour introduire une demande d’aide au CPAS sont expliquées dans cet article. 

      N’hésite pas à revenir vers nous si tu as d’autres questions !

      Répondre
  20. Laura
    23 janvier 2024

    Bonjour j’ai 24 ans j’habite toujours chez mes parents je vis en Ardenne et pas beaucoup d’emploi dans la région je souhaiterais me délocaliser à bxl afin de suivre une formation ifapme et m’installer à bxl le montant de mes allocations chômage sont de +-500€ ,si je part de chez mes parents vais je toucher plus au chômage ? Puis je faire une formation sans perdre mes allocations de chômage ? Merci pour votre réponse

    Répondre
    1. Infor Jeunes Bruxelles (informateur certifié)
      24 janvier 2024

      Bonjour Laura,
      Bénéficies-tu d’allocations de chômage ou d’allocations d’insertion ?
      Effectivement, si tu passes du statut cohabitant au statut d’isolé, il y aura un impact sur le montant de tes allocations.
      Si tu bénéficies d’allocations d’insertion, le fait de devenir isolé aura un impact sur le montant de tes allocations d’insertion ainsi que sur le délai pendant lequel tu pourras en bénéficier.
      Si tu bénéficies d’allocations de chômage, cela aura un impact également sur le montant. Pour te faire une idée, tu pourrais te référer aux tableaux de la fiche suivante.
      Concernant le fait de pouvoir bénéficier d’allocations tout en suivant ta formation IFAPME, la demande de dispense doit être effectuée avant le début de la formation. C’est le service dispense d’Actiris (si tu résides à Bruxelles avant de commencer ta formation) qui analysera ta demande et te dira si ta demande est acceptée. Tu trouveras les informations concernant les dispenses pour suivre une formation des classes moyennes via le lien suivant.
      J’espère avoir pu éclaircir les choses pour toi ! N’hésite pas s’il te faut d’autres infos !

      Répondre
  21. frednath
    21 janvier 2024

    bonjour mon fils vie avec sa copine et touche tout les 2 du r i s + ou – 840€ chacun  et et mon fils  touche sait allocation familial sur sont compte

    es que le cpas peut t il me demandé mais fiche de paye et mais fiche de contribution

    en sachant que mon fil a quitté le domicile de lui même

    et me réclamé le r i s qu’ il touche

    merci bien a vous

    Répondre
    1. Infor Jeunes Bruxelles (informateur certifié)
      23 janvier 2024
      Bonjour Frednath,
       Le CPAS, dans le cadre de son enquête sociale, peut en effet vous demander de montrer vos revenus. Dans le cas des jeunes qui touchent encore les allocations famillalles+ RIS, il est parfois possible que le CPAS se retourne contre les parents pour leur demander de rembourser le RIS. Cela ne vaut que pour votre fils, il n’est pas possible de vous demander de produire ces informations pour sa partenaire.  Vous pourrez trouver plus d’informations sur droit quotidien.
       En espérant avoir pu vous aider, n’hésitez pas si vous avez d’autres questions !
      Répondre
  22. Anuella
    8 janvier 2024

    Je suis emmanuella je suis lycéenne et je voudrais partir travailler comme ménagère dans une maison à l’étranger car j’ ai pas de Parents pour m’aider

    Répondre
    1. Infor Jeunes Bruxelles (informateur certifié)
      10 janvier 2024

      Bonjour Emmanuella,

      Quelle est ta question exactement?

      Par ailleurs, n’hésite pas à nous préciser si tu es mineure ou majeure.

      A bientôt!

      Répondre
  23. KILIAN
    22 décembre 2023

    Bonjour, nous avons une situation compliqué chez notre papa à cause de notre belle-mère.. Notre papa veut nous mettre dans un appartement avec ma sœur mais nous sommes encore à l’école et université (tous les deux plus de 18ans.). Notre maman n’a pas les moyens de payer la moitié de chacun des frais et n’a pas la place pour nous accueillir chez elle à nouveau. Comment cela va se passe ?

    Répondre
    1. Infor Jeunes Bruxelles (informateur certifié)
      10 janvier 2024
      Bonjour Kilian,
      Nous ne sommes pas certains d’avoir bien compris ta question.
      Tes parents ont une obligation alimentaire envers toi. Il s’agit d’une obligation d’entretien et d’éducation. Clique ici pour plus d’informations.
      Tes parents doivent veiller à ton hébergement, ton entretien, ta santé, ta formation et ton épanouissement. Cette obligation dure jusqu’à ce que tu aies achevé une formation ou que tu deviennes autonome financièrement (grâce à un salaire ou à une allocation de remplacement telle qu’une aide sociale du CPAS ou une allocation d’attente du chômage).
      Si tes parents sont séparés (et donc que l’exécution en nature n’est pas possible), l’obligation alimentaire peut alors se faire « en espèces », c’est-à-dire par le versement d’une somme d’argent d’un de tes parents à celui chez qui tu vis et qui s’occupe de toi, ou, en te versant directement cette somme d’argent sur ton propre compte. Chacun de tes parents doit contribuer en fonction de leurs facultés financières.
      N’hésite pas à revenir vers nous si besoin ou à passer nous voir dans l’une de nos permanences.
      Répondre
  24. SneeZax
    21 décembre 2023

    Bonjours , je m’appelle Mathis j’ai 19 ans et je cherche à partir de chez ma maman car la situation est compliquée que puis-je avoir comme aide?

    Répondre
    1. Infor Jeunes Bruxelles (informateur certifié)
      10 janvier 2024

      Bonjour Mathis,

      La première chose à faire quand la situation est compliquée est peut être d’en parler avec des personnes de référence pour dénouer les problèmes. Tu peux te rendre dans n’importe quelle AMO dans ta commune pour y trouver une écoute attentive, un soutien psychologique et éventuellement une aide dans tes démarches.

      Si tu décides de quitter le domicile parental et rencontres des difficultés financières, tu peux t’adresser au CPAS de ta commune de résidence. Tu trouveras toutes les aides fournies par le CPAS ici.

      Il faut savoir que l’aide du CPAS n’est pas automatique. Le CPAS analysera donc les raisons qui t’ont poussée à vouloir vivre seul. En général, lorsque tu introduis une demande au CPAS, ce dernier se tourne d’abord vers les parents afin de voir s’ils ne peuvent pas t’aider financièrement. Lorsque ceux-ci n’ont pas les moyens, le CPAS peut, sous certaines conditions t’accorder l’aide.

      Mais avant, un(e) assistant(e) va procéder à une enquête sociale et effectuer une visite à domicile afin de vérifier que tu sois bien dans les conditions pour bénéficier de cette aide. Il te sera alors demandé de fournir toute une série de documents et d’informations sur ta situation personnelle, tes revenus, etc.

      L’enquête sociale sera soumise au Comité Spécial du Service Social du CPAS, qui décidera si tu as droit au revenu d’intégration sociale (RIS) ou non. Il nous est malheureusement impossible de prédire une telle décision.

       

      N’hésite pas à revenir vers nous si besoin ou à passer nous voir dans l’une de nos permanences.

      Répondre
  25. Leonyx
    20 décembre 2023

    Bonjour, j’ai 20 ans et je vis encore avec ma mère dans la région de Mons.

    J’ai fini mon stage d’insertion professionnelle de 1 an au Forem.

    J’aimerais entamer une formation dans un secteur spécifique mais il n’y a pas vraiment d’opportunités dans ma région et je souhaiterais donc déménager seul vers Bruxelles ou au alentours car il y’a + d’opportunités de formation dans ce secteur là bas.

    Quelles sont les possibilités qui s’offrent à moi et comment puis-je procéder pour mener à bien mon projet ?

    Merci d’avance pour votre réponse.

    Répondre
    1. Infor Jeunes Bruxelles (informateur certifié)
      9 janvier 2024

      Bonjour Leonyx,

      Si ton projet est de déménager vers Bruxelles, la première étape est de trouver un logement en région bruxelloise. Une fois que ton changement d’adresse sera effectif, tu pourras entamer les démarches pour faire transférer ton droit aux allocations d’insertion. Pour ce faire, tu devras t’inscrire comme demandeur d’emploi à Actiris et introduire une nouvelle demande d’allocations d’insertion auprès d’un organisme de paiement bruxellois (CAPAC ou syndicat) près de chez toi. C’est ton nouvel organisme de paiement qui devra en principe faire le nécessaire auprès de l’ancien pour demander le transfert de ton dossier.

      Comme tu ne vivras plus chez ta mère, tu ne seras plus considéré comme cohabitant ordinaire. A partir du moment où tu habiteras seul, tu seras indemnisé au taux isolé. Le montant actuel de celui-ci est de 1.263,34€ par mois (indexation du 01/11/2023). Tu trouveras plus d’informations sur les montants des allocations d’insertion sur une autre de nos fiches.

      En tant que demandeur d’emploi indemnisé, pour continuer à percevoir les allocations de chômage tout en suivant une formation, tu devras en principe introduire une demande de dispense. Les conditions à remplir vont dépendre du type de formation que tu voudras faire et, les cours devront se dérouler en semaine, pendant la journée. Malheureusement, nous ne pouvons pas prédire une telle décision, tout va dépendre de l’appréciation du service emploi.

      Pour d’autres questions, n’hésite pas à nous recontacter.

      Répondre
    2. Jeune
      20 mars 2024

      Bonjour je suis majeur et j’ai une carte A je souhaite vivre seule avoir une domiciliation que faire ? Est-ce que si je décide de quitter chez mes parents pour vivre seule je pourrais renouveler ma carte de séjour sans problème ? Sachant que je veux changer d’adresse aussi cela va-t-il causer un problème ?

      Répondre
      1. Infor Jeunes Bruxelles (informateur certifié)
        21 mars 2024

        Bonjour Jeune,

        Nous venons de répondre à ta question par mail.

        Bien à toi

        Répondre
  26. lucie
    9 décembre 2023

    bonjour, j’ai 17ans, mes parents sont en cours de divorce depuis bientôt 3ans, mon père m’a refusé chez lui y’a maintenant bientôt 2ans parce que je ne voulais pas dormir à 8dans une chambre, depuis je suis chez ma mère constamment, ma mère as notre garde complète et mes frères et sœurs vont un week end sur 2 chez mon père. Je souhaiterai savoir si je peut partir de chez ma mère et donc ne plus vivre chez elle mais ni chez mon père, elle me fait tout le temps garder mes frères et soeurs de 9ans , part tout le temps sans me prévenir, me fait du chantage quand je lui dit que sa m’énerve que je garde mon petit frère et ma petite soeur, je fais tout dans la maisons parce que je n’est pas le choix sinon je suis puni (je fais donc son rôle)  et surtout veut m’enlever tout. Je suis vraiment mal dans ma peau j’hésite même à faire une connerie honnêtement, je n’en peut plus j’ai que 17ans et j’ai l’impression que je profite pas je passe mon temps à pleurer etc je me demande même si il faut que je me fasse interner. S’il vous plaît aidez moi j’en peut vraiment plus…

    Répondre
    1. Infor Jeunes Bruxelles (informateur certifié)
      12 décembre 2023

      Bonjour Lucie,

      Nous comprenons que tu es dans une situation très difficile en ce moment. Nous te proposons de venir en discuter au Service Droit des Jeunes. Ce service juridique pour les mineurs pourra chercher avec toi la meilleure solution d’hébergement en fonction de la situation précise.
      Si tu as besoin d’une aide d’urgence, tu trouveras de nombreux services et numéro de téléphone sur cette page. N’hésite vraiment pas à prendre contact avec eux, ils sont là pour ça.
      Bon courage pour tes démarches

      Répondre
  27. Gabrielle
    25 novembre 2023

    Bonjour,

    je suis une étudiante en logements étudiant depuis plus de trois ans avec des parents divorcés. Mon père a toujours payé et a toujours été présent à ce niveau là, mais au niveau de ma mère ça a toujours été plus compliqué.
    En ce moment je réalise un erasmus à l’étranger pour la durée de 10 mois ce qui me permet d’avoir une bourse erasmus. La responsable erasmus m’a confirmée que la bourse n’était pas une bourse familiale et que étant donné que mes deux parents devaient déjà financer mon loyer et ma pension alimentaire en Belgique, il n’y avait pas de raison que la bourse serve à payer le loyer.
    Ma mère n’a pas été d’accord et a estimé qu’elle ne devait plus rien me donner car je possède une bourse pour 10 mois (qui ne permet ni de couvrir le loyer, ni de payer la nourriture, ni les frais scolaires).
    Aujourd’hui elle vient de m’annoncer qu’elle ne m’enverrait plus rien, et effectivement le mois dernier elle m’envoyait déjà moins que ce qu’elle me devait.
    Elle gagne assez bien sa vie et elle a les moyens de subvenir à mes besoins mais je me demandais si il y avait un mois pour “la forcer” à payer afin que je puisse subvenir à mes besoins.

    Merci à vous

    Répondre
    1. Infor Jeunes Bruxelles (informateur certifié)
      30 novembre 2023
      Bonjour Gabrielle,
      Tes parents ont une obligation alimentaire envers toi. Il s’agit d’une obligation d’entretien et d’éducation. Clique ici pour plus d’informations.
      Tes parents doivent veiller à ton hébergement, ton entretien, ta santé, ta formation et ton épanouissement. Cette obligation dure jusqu’à ce que tu aies achevée une formation ou que tu deviennes autonome financièrement et que tu puisses subvenir seule à tes besoins grâce à un salaire ou à une allocation de remplacement telle qu’une aide sociale du CPAS ou une allocation d’attente du chômage.
      Si tes parents sont séparés ou qu’il y a des tensions familiales importantes (et donc que l’exécution en nature n’est pas possible), l’obligation alimentaire peut alors se faire « en espèces », c’est-à-dire par le versement d’une somme d’argent d’un de tes parents à celui chez qui tu vis et qui s’occupe de toi, ou, en te versant directement cette somme d’argent sur ton propre.  Chacun de tes parents doivent contribuer en fonction de leurs facultés financières. Tu as le droit de bénéficier du même niveau de vie que tes parents.
      Pour évaluer les facultés financières des parents, on prend en compte l’ensemble des revenus nets (salaire, loyers, revenus d’actions…), des avantages en nature (voiture de société), du pécule de vacances, des allocations, des primes de fin d’année… On tient généralement compte du dernier avertissement-extrait de rôle des parents.
      Le montant de la contribution alimentaire doit permettre d’assurer à l’enfant son éducation, sa formation, sa santé, son entretien, son hébergement et son épanouissement personnel.
      Tu peux réclamer toi-même une contribution alimentaire à l’égard de tes parents qui ne respecteraient pas leur obligation à ton égard. Par exemple, si tu ne vis plus chez tes parents car il n’est plus possible de vivre chez eux, que tu sois mineur.e ou majeur.e (mais encore dans les conditions de l’obligation d’entretien et d’éducation), tu pourrais réclamer à tes parents le paiement d’une contribution alimentaire selon certaines conditions :

      • Soit tes parents sont d’accord que tu vives ailleurs et vous convenez ensemble d’une somme d’argent mensuelle qui te permet de vivre seul.e et de satisfaire à tes besoins.
      • Soit tes parents ne sont pas d’accord que tu vives ailleurs et ils refusent de te verser une somme d’argent. Dans ce cas, tu dois alors introduire une procédure devant le Tribunal de la famille ou tenter une médiation familiale. C’est le.la juge qui décidera d’imposer ou non à tes parents le paiement d’une contribution alimentaire et le montant. Pour cela, il.elle se basera sur divers éléments tels que : est-ce que tes parents te permettent de vivre chez eux ? Est-ce qu’ils t’ont mis dehors ? Es-tu aux études ? etc.
      Si le dialogue est encore possible avec tes parents, tu peux tenter de trouver une solution négociée aux problèmes liés à l’exécution de cette obligation alimentaire (par exemple s’ils ne veulent pas te donner une somme d’argent mensuelle pour te permettre de vivre en dehors de chez eux ou si vous n’êtes pas d’accord sur le montant de cette contribution alimentaire). Pour ce faire, tu peux :

      • Soit entamer une médiation familiale. Le.la médiateur.rice vous aidera à dialoguer et à trouver ensemble une solution. La médiation se fait toujours sur base volontaire, le.la médiateur.rice n’a pas de pouvoir de contrainte. Si vous arrivez à un accord via la médiation, vous pouvez le soumettre au Tribunal de la famille pour qu’il l’homologue, c’est-à-dire pour qu’il  approuve l’accord. Il aura alors la même valeur qu’un jugement. Pour trouver un.e médiateur.rice  proche de chez toi, tu peux consulter la liste des médiateurs agréés sur le site de la Commission Fédérale de Médiation.
      • Soit faire appel à la chambre de règlement à l’amiable du tribunal de la famille de ton domicile. Un.e juge  écoutera vos points de vue et tentera de trouver une solution équilibrée et acceptée par chacun et chacune. Une demande au juge en ce sens pourra être faite qui renverra devant cette chambre de règlement à l’amiable. Si un accord (même partiel) est trouvé, il est homologué et a alors la même valeur qu’un jugement. À défaut d’accord, tu (ou le parent des enfants) peux renvoyer l’affaire devant le tribunal de la famille. C’est alors un.e juge qui tranchera et imposera sa décision.

      Si le dialogue avec tes parents n’est pas possible concernant l’octroi d’une contribution alimentaire ou du montant de celle-ci, tu peux t’adresser au Tribunal de la famille de ton domicile. Le Tribunal de la famille fait partie du Tribunal de première instance. Tu peux t’adresser au greffe du Tribunal de la famille pour obtenir un modèle de requête adapté à ta demande.

      Tu peux demander l’aide d’un.e avocat.e spécialisé.e en droit de la famille, lequel pourra intervenir dans le cadre de l’aide juridique gratuite. Pour ce faire, tu peux te rendre au bureau d’aide juridique le plus proche de chez toi : bureaux d’aide juridique.

      J’espère avoir répondu à ta question. N’hésite pas à revenir vers nous.
      Répondre
  28. lovely
    17 novembre 2023

    Bonjour j’ai 20 ans pas de diplôme je suis encore au lycée en 5eme année comptabilité et j’aimerais  partir de chez ma mère qui ne me donne même pas 1% de respect ni de liberté,  avoir mon indépendance et mon intimité et me concentré sur mes études car il me reste juste une année devant moi pour aller a l’université. Cependant je n’ai aucune sources de revenue pour pouvoir financier mes études et payer un loyer fix et j’ai vraiment besoin d’aide car ma mère elle a déjà essaye de me mettre à la porte c’est son copin qui lui a dit de me laissé c’est pourquoi je veux savoir comment faire merci d’avance .

    Répondre
    1. Infor Jeunes Bruxelles (informateur certifié)
      23 novembre 2023

      Bonjour,

      Avant tout, nous te conseillons si tu le souhaites, d’envisager une médiation familiale afin de résoudre à l’amiable les conflits entre ta mère et toi. Le médiateur familial est une tierce personne qui va vous aider à trouver des solutions concrètes, durables et acceptables dans un cadre confidentiel. Tu trouveras des médiateurs familiaux dans certains plannings familiaux.

      Dans tous les cas, en tant que majeur, tu peux quitter le domicile familial et vivre seul, où tu le souhaites, sans aucun problème. Tu devras alors te trouver un logement et te faire enregistrer auprès de l’administration communale. Mais, vivre seul sous-entend que tu doives avoir les ressources suffisantes pour subvenir à tes besoins. Si tu n’en as pas, tu peux introduire une demande d’aide auprès du CPAS de ta commune de résidence. Dans un premier temps, le CPAS essaie de voir dans quelle mesure les parents peuvent subvenir aux besoins des enfants. S’ils  n’en ont pas les moyens, le CPAS pourrait alors intervenir.

      Mais, l’aide du CPAS n’étant pas automatique, il analysera les raisons qui t’ont poussé à vouloir prendre ton indépendance. Dans la pratique, lorsque tu introduis une demande d’aide, un(e) assistant(e) procède à une enquête sociale et effectue une visite à domicile pour vérifier que tu sois bien dans les conditions pour bénéficier de cette aide. Il te sera alors demandé de fournir toute une série de documents et d’informations sur ta situation personnelle, tes revenus, etc.

       

      L’enquête sociale sera soumise au Comité Spécial du Service Social du CPAS qui décidera si tu as droit au revenu d’intégration sociale ou non. Il ne nous est malheureusement pas possible pour de prédire une telle décision. Tu trouveras plus d’informations sur les aides du CPAS, ainsi que les conditions pour y prétendre ici.

      Pour d’autres questions, n’hésite pas à nous recontacter.

      Répondre
  29. s su voir ce qui n'allait pas etc . Il a toujours été, surtout à l'adolescence en conflit avec son père , qui ne s'occupait pas de lui
    15 novembre 2023

    Bonjour,
    Je suis parent d’un adulte (37ans!) , qui ne travaille pas et vit chez nous , mon mari et moi.
    Il a été trois ans en couple mais celà s’est très mal terminé. Il est en dépression , et
    plus car persuadé d’être atteint de stress post traumatique complexe. Pour lui , c’est la faute à son enfance , on ne s’est pas occupés de lui, on n’a pas cherché à le comprendre . Je précise qu’on est enseignants à la retraite et qu’on a “dépatouillé” pas mal de gamins dans notre carrière..Il lit beaucoup de psychanalystes et refuse catégoriquement d’en voir . Il a de mon point de vue j’entends, été choyé , écouté , on l’a emmené en vacances , on lui a fait voir voir ce qu’il voulait etc .Il a un frère plus jeune, musicien et professeur qui est en couple . Je ne pense pas qu’on ait jamais fait de différence entre eux deux , ils ont eu la meme enfance ,.Il a certainement une intelligence au dessus de la moyenne , mais se comporte en enfant de 15 ans . Il n’a pas d’horaires, passe les trois quarts de la journée sur son ordinateur, et de façon cyclique fait des interventions où il expose en boucle ses griefs sur moi , puisque son père fait l’autruche, qui durent 6 ou 7h , sans dormir , sans manger et qui finissent mal car ça n’avance pas . Il a une formation de graphiste , mais ne s’intéresse qu’à la programmation , suit des cours américains car en France , il n’y a rien , ou au dessous de son niveau. Il n’a jamais été dans le monde du travail , pourtant on lui en a trouvé plusieurs fois .Il a fait des tentatives de free lance qui n’ont pas abouti .Il dit qu’on ne vit pas dans le monde réel , qu’il n’y a que lui qui voit le monde tel qu’il , qu’il serait temps qu’on change et qu’on s’occupe de lui. Je précise qu’il a des pbs de santé, à etre seul et enfermé , mais qu’il ne veut pas voir de médecins , qui pour lui sont des charlatans comme le reste de la société. . . Avez vous un conseil à me donner, une aide , un lien?
    Je ne sais plus quoi faire pour l’aider , pour l’orienter. Il est en train de détruire sa vie et la mienne .

    Répondre
    1. Infor Jeunes Bruxelles (informateur certifié)
      20 novembre 2023

      Bonjour,

      Au vu de la situtaion, je vous inviterai à prendre contact avec un.e médiateur.trice familial.e. Comme indiqué plus haut, le médiateur familial, en tant que personne extérieure et neutre, aide les personnes en conflit à trouver elles-mêmes et ensemble, à partir de leurs besoins, des solutions concrètes, durables et acceptables pour chacun dans un climat constructif et confidentiel.

      Bien entendu, il faudrait que votre fils soit volontaire mais vous pourriez déjà contacter un.e  médiateur.trice familial.e afin d’avoir une piste d’approche à ce sujet. Malheureusement, tous les Centres de planning familial ne proposent pas ce type de consultation mais vous pourrez voir sur cette page, ceux qui proposent ce service.

      En parallèle, n’hésitez pas à appeler le numéro 107 du Télé-Accueil; vous pourrez discuter anonymement de la situation que vous êtes en train de vivre et ce, en toute confidentialité. Par ailleurs, les bénévoles de Télé-Accueil (qui sont formés!) peuvent également vous informer et orienter si besoin.

      J’espère vous avoir donné des premières pistes !

      Bien à vous,

      Répondre
  30. Alpha **** ****
    3 novembre 2023

    Je tiens à vous demander si vous pouvez m’aider ma mère ne travaille pas ni mon père suis un guinnenne suis un élève de la 10eme année j’ai été renvoyé de l’école à cause de frais scolarité

    Répondre
    1. Infor Jeunes Bruxelles (informateur certifié)
      7 novembre 2023

      Bonjour Alpha,

      Notre association n’octroie pas d’aides financières aux étudiants.

      Bien à toi

      Répondre
  31. Louna
    25 octobre 2023

    Bonjour,

    Mes parents ont acheté une nouvelle maison. Avec 2 appartements. Ils louent actuellement un et me propsoe de leur louer le second pour prendre mon indépendance. J’ai 27 ans. Ma question est la suivante, étant donné que je nz touche rien actuellement. Si je décide de déménagé dans le nouveau logement de mes parents en leur versant un loyer mensuel de 450€. Puis je demande une aide au cpas ? Serait elle accepté ? Sachant que seul mon père touche un revenu pour invalidé et le loyer de sa maison secondaire. Merci d’avance

    Répondre
    1. Infor Jeunes Bruxelles (informateur certifié)
      6 novembre 2023

      Bonjour Louna,

      Le CPAS donne une aide que l’on appelle “résiduaire”, cela signifie qu’il intervient en dernier recours. Cela implique que le CPAS lors de son enquête sociale regardera pourquoi tes parents ne savent pas t’entretenir (moyens financiers ou rupture irrémédiable du lien). A priori, si tes parents sont propriétaires et te permettent d’habiter dans un de leur biens, le CPAS prendra ce fait en compte dans l’analyse de ta situation et de tes ressources.

      C’est cette évaluation de ta situation et de tes ressources qui déterminera si le CPAS accepte de t’octroyer une aide sociale ou non. Nous ne pouvons donc pas te dire si elle sera acceptée.

      J’espère que cela répond à ta question, n’hésite pas à nous recontacter si besoin !

      Répondre
      1. Louna
        7 novembre 2023

        Merci, pour compléter ma question, je paie mes factures d’eau, gaz, électricité, internet, ainsi que toutes mes dépenses personnel course, medoc etc. Mes parents ne peuvent pas m’aider étant donné que seul mon père touche un revenu d’invalidité et revenu de location et doit rembourser son crédit. Pensez vous que le cpas pourrait m’aider dans ma situation. Merci d’avance

        Répondre
        1. Infor Jeunes Bruxelles (informateur certifié)
          9 novembre 2023

          Bonjour Louna,

          Comme nous te l’avons fait expliqué dans notre première réponse, il nous est difficile de prédire une décision du CPAS. Dans tous les cas, même si tu louais un autre appartement que celui de tes parents, le CPAS aurait mené une enquête sociale pour savoir si d’une part tu ne t’es pas volontairement mise dans une situation de besoin puis, pour voir dans quelle mesure tes parents pourraient t’aider. Dans ta situation, le CPAS pourrait (ou pas) juger que si tu as l’intention de partir de chez tes parents alors que ces derniers ont un bien, ils peuvent tout simplement te le mettre à disposition gratuitement. Mais ça, tu ne peux pas le savoir qui tu ne t’adresses pas directement à eux.

          La situation aurait peut-être été plus simple si tu louais un appartement autre que celui de tes parents. Mais ça, nous ne pouvons pas le savoir. Nous te conseillons donc d’introduire une demande d’aide d’auprès du CPAS concerné et de voir si celle-ci sera acceptée ou pas.

          Pour d’autres questions, n’hésite pas à nous recontacter.

          Répondre
  32. Jeune
    16 octobre 2023

    Quel démarche à faire pour pouvoir partir de chez sa mère en situation compliquée mentalement au fur et à mesure des jours qui passe mais sans aucun revenu par mois au début ?

    Répondre
    1. Infor Jeunes Bruxelles (informateur certifié)
      20 octobre 2023

      Bonjour Jeune,

      Le fonds du logement ou le CPAS de la commune où tu envisages de déménager peuvent déjà t’aider à constituer une garantie locative. N’hésite pas à les contacter pour leur demander plus d’informations. Pour demander un revenu au CPAS, il faudra malheureusement attendre d’être domiciliée dans ton nouveau logement. Pour t’accompagner dans ces démarches qui ne sont pas toujours simples, n’hésite pas non plus à contacter une AMO, comme le Service Droit des Jeunes par exemple : ce sont des lieux d’accueil, d’écoute, d’information, d’orientation, de soutien et d’accompagnement pour les jeunes de 0 à 22 ans et leur famille. Ils pourront t’aider dans la recherche d’un logement et essayer de trouver une solution avec toi.

      Vivre avec un parent dont la santé mentale n’est pas au beau fixe peut être difficile. Si tu as besoin d’en parler avec des personnes qui vivent la même chose que toi, ou si tu as envie de trouver un soutien là-dedans, n’hésite pas à contacter Similes ou l’Etincelle. Leurs équipes existent pour aider les jeunes qui ont un proche qui souffre de troubles psychiques.

      J’espère que cela répond à ta question, n’hésite pas à nous recontacter si besoin !

      Répondre
  33. Lolita118
    15 octobre 2023

    Comment faire pour partir de chez ça mere sans argent? Car ça fait plusieurs semaine qu’elle est méchante envers moi ?

    Répondre
    1. Infor Jeunes Bruxelles (informateur certifié)
      23 octobre 2023

      Bonjour Lolita118,

      Avant tout, s’il existe un conflit entre ta mère et toi, nous te conseillons si tu le souhaites, d’envisager une médiation familiale afin de le résoudre à l’amiable. Le médiateur familial est une tierce personne qui va vous aider à trouver des solutions concrètes, durables et acceptables dans un cadre confidentiel. Tu trouveras des médiateurs familiaux dans certains plannings familiaux.
      Si tu es mineure, tu ne peux légalement pas décider de quitter chez ta mère et vivre ailleurs sans son accord; même s’il existait une situation conflictuelle. Si tu le faisais tout de même, cela risquerait d’être considéré comme une fugue. Mais si tu es majeure, tu peux partir du domicile familial sans problème.
      Mais attention, louer un bien et y habiter seul va engendrer forcément des charges, des dépenses. Si tu rencontres des difficultés financières, tu pourras t’adresser au CPAS de ta commune de résidence au moment de l’introduire la demande. Tu trouveras toutes les aides fournies par le CPAS ici.
      Il faut savoir que l’aide du CPAS n’est pas automatique. Le CPAS analysera donc les raisons qui t’ont poussée à vouloir vivre seule. En général, lorsque tu introduis une demande au CPAS, ce dernier se tourne d’abord vers les parents afin de voir s’ils ne peuvent pas t’aider financièrement. Lorsque ceux-ci n’ont pas les moyens, le CPAS peut, sous certaines conditions t’accorder l’aide.
      Mais avant, un(e) assistant(e) va procéder à une enquête sociale et effectuer une visite à domicile afin de vérifier que tu sois bien dans les conditions pour bénéficier de cette aide. Il te sera alors demandé de fournir toute une série de documents et d’informations sur ta situation personnelle, tes revenus, etc.
      L’enquête sociale sera soumise au Comité Spécial du Service Social du CPAS, qui décidera si tu as droit au revenu d’intégration sociale (RIS) ou non. Il nous est malheureusement pas impossible de prédire une telle décision.
      Pour d’autres questions, n’hésite pas à nous recontacter.
      Répondre
  34. Elodie
    6 octobre 2023

    Si j’habite plu chez mes parents mais que j’ai toujours mon adresse chez mes parents  ai-je doit a se que mes parents  me donne tout mes allocations familiales

    Répondre
    1. Infor Jeunes Bruxelles (informateur certifié)
      19 octobre 2023

      Bonjour Elodie,

      Comme tu peux le lire sur le site de FAMIRIS (Caisse d’allocations familiales à Bruxelles), un.e jeune peut directement percevoir ses allocations familiales si il/elle se trouve dans l’une de ces situations:

      – Dès l’âge de ses 16 ans, le jeune peut recevoir lui-même les allocations familiales s’il vit entièrement seul; c’est-à-dire à une adresse distincte de celle de ses parents;
      – Si le jeune est déjà marié malgré qu’il vive encore chez ses parents;
      – S’il a déjà un ou des enfants pour qui il perçoit des allocations familiales.

      En dehors de ces situations, les allocations familiales sont en général payées à la maman du jeune ou dans d’autre cas à la personne qui élève ce jeune.

      De ce fait, au vu de ta situation, il va être compliqué à ce que tu puisses percevoir tes allocations sur ton compte si tu n’es pas domicilié à une autre adresse que celle de tes parents.

      Cependant, tu peux faire appel à un médiateur familial; en tant que personne extérieure et neutre, le médiateur familial aide les personnes en conflit à trouver elles-mêmes et ensemble, à partir de leurs besoins, des solutions concrètes, durables et acceptables pour chacun dans un climat constructif et confidentiel. L’objectif est donc de résoudre un conflit à l’amiable. Tu peux en trouver au sein de certains plannings familiaux ou sur le site du droit de la famille. Tu peux également contacter ta caisse d’allocations familiales pour voir si une solution est possible avec eux.
      N’hésite pas à revenir vers nous à propos de ta domiciliation.

      Nous restons également disponibles si tu as d’autres questions.

      Répondre
  35. Hermann
    2 octobre 2023

    J’ai 21ans et j’aimerais quitter mes parents et vivre ailleurs pour me concentrer sur mon avenir. Comment faire ?

     

    Répondre
    1. Infor Jeunes Bruxelles (informateur certifié)
      3 octobre 2023

      Bonjour Hermann,

      Tu sembles ne pas résider en Belgique.  Nous ne pouvons dès lors pas t’aider à prendre ton indépendance.  En effet, les informations contenues dans cette fiche s’adressent aux personnes résidant en Belgique.

      Bien à toi

      Répondre
  36. **** Ana margarida
    30 septembre 2023

    Bonjour madame et monsieur

    j’ai un question alors mon copain il a 21 ans mais les parents de mon copain ont mis il a la rue et il va dormir dans la voiture este que je veux faire aide moi

    merci madame et monsieur une bonne journée

    Répondre
    1. Infor Jeunes Bruxelles (informateur certifié)
      16 octobre 2023

      Bonjour Ana Margarida,

      Ton copain réside-t-il en Belgique ? Dans cette hypothèse il pourrait introduire une demande d’aide auprès du CPAS de sa commune de résidence.

      N’hésite pas à nous recontacter si tu souhaites continuer la discussion

      Répondre
  37. Loucas
    14 septembre 2023

    Bonjour

    Je suis actuellement un étudiant de 18 et j’aimerais quitter le domicile familial pour devenir indépendant comment je fais sans argent?

    Répondre
    1. Infor Jeunes Bruxelles (informateur certifié)
      21 septembre 2023
      Bonjour Loucas,
      Comme tu es majeur, tu peux quitter le domicile familial sans problème. Mais attention, louer un bien et y habiter seul va engendrer forcément des charges, des dépenses. Si tu rencontres des difficultés financières, tu pourras t’adresser au CPAS de ta commune de résidence au moment de l’introduire la demande. Tu trouveras toutes les aides fournies par le CPAS ici.
      Mais, il faut savoir que l’aide du CPAS n’est pas automatique. Le CPAS analysera donc les raisons qui t’ont poussé à vouloir vivre seul. En général, lorsque tu introduis une demande au CPAS, ce dernier se tourne d’abord vers les parents afin de voir s’ils ne peuvent pas t’aider financièrement. Lorsque ceux-ci n’ont pas les moyens, le CPAS peut, sous certaines conditions t’accorder l’aide.
      Mais avant, un(e) assistant(e) va procéder à une enquête sociale et effectuer une visite à domicile afin de vérifier que tu sois bien dans les conditions pour bénéficier de cette aide. Il te sera alors demandé de fournir toute une série de documents et d’informations sur ta situation personnelle, tes revenus, etc.
      L’enquête sociale sera soumise au Comité Spécial du Service Social du CPAS, qui décidera si tu as droit au revenu d’intégration sociale ou non. Il nous est malheureusement pas impossible de prédire une telle décision.
      Pour d’autres questions, n’hésite pas à nous recontacter.
      Répondre
  38. Joseph
    10 septembre 2023

    Bonjour,

    Je suis un jeune homme de 18 ans qui souhaite prendre son indépendance en quittant le domicile familiale, cependant je n’ai aucune sources de revenus fixe actuelle pour pouvoir me payer un loyer de manière stable. Y’aurait-il des aides à dispositions qui pourraient m’être fournies pour une personne dans cette situation ?

    Merci bonne soirée.

    Répondre
    1. Infor Jeunes Bruxelles (informateur certifié)
      19 septembre 2023

      Bonjour Joseph,

      Comme tu es majeur, tu peux quitter le domicile familial sans problème. Mais attention, louer un bien et y habiter seul va engendrer forcément des charges, des dépenses. Si tu rencontres des difficultés financières, tu pourras t’adresser au CPAS de ta commune de résidence au moment de l’introduire la demande. Tu trouveras toutes les aides fournies par le CPAS ici.
      Mais, il faut savoir que l’aide du CPAS n’est pas automatique. Le CPAS analysera donc les raisons qui t’ont poussé à vouloir vivre seul. En général, lorsque tu introduis une demande au CPAS, ce dernier se tourne d’abord vers les parents afin de voir s’ils ne peuvent pas t’aider financièrement. Lorsque ceux-ci n’ont pas les moyens, le CPAS peut, sous certaines conditions t’accorder l’aide.
      Mais avant, un(e) assistant(e) va procéder à une enquête sociale et effectuer une visite à domicile afin de vérifier que tu sois bien dans les conditions pour bénéficier de cette aide. Il te sera alors demandé de fournir toute une série de documents et d’informations sur ta situation personnelle, tes revenus, etc.
      L’enquête sociale sera soumise au Comité Spécial du Service Social du CPAS, qui décidera si tu as droit au revenu d’intégration sociale ou non. Il nous est malheureusement pas impossible de prédire une telle décision.
      Pour d’autres questions, n’hésite pas à nous recontacter.
      Répondre
  39. Eva
    6 septembre 2023

    En tant que parents quel conseil doit on donner à ton enfant qui est étudiant ?

     

    Répondre
    1. Infor Jeunes Bruxelles (informateur certifié)
      13 septembre 2023

      Bonjour Eva,

      Ta question est trop vague pour que nous puissions y répondre. Tout dépends de ce que tu veux faire passer à ton enfant et de ce que tu estimes important pour lui. C’est très personnel à chacun.

      J’espère que cela répond à ta question, n’hésite pas à nous recontacter si besoin !

      Répondre
  40. Yop
    5 septembre 2023

    Bonjour je suis étudiant en dernière année et je vais sûrement faire la haute école après cette année si je réussi le problème étant que j’habite loin de l’école et que la situation avec mon père là où j’habite est désastreuse et j’aimerai avoir ma propre habitation pour avoir mon indépendance et mon intimité donc je me demandais si il y’aurait une solution ?

    merci bonne soirée

    Répondre
    1. Infor Jeunes Bruxelles (informateur certifié)
      12 septembre 2023

      Bonjour Yop,

      Ta question n’est pas très précise. Es-tu mineur ou majeur? Dans les 2 cas, nous te conseillons si tu le souhaites, d’envisager une médiation familiale afin de résoudre à l’amiable les conflits entre ton père et toi. Le médiateur familial est une tierce personne qui va vous aider à trouver des solutions concrètes, durables et acceptables dans un cadre confidentiel. Tu trouveras des médiateurs familiaux dans certains plannings familiaux.

       

      Si tu es mineur, il ne te sera légalement pas possible de quitter chez ton père sans son accord. En effet, le jeune mineur ne peut pas décider de quitter le domicile familial et vivre ailleurs sans l’accord des parents, même s’il existait une situation conflictuelle; à moins qu’ils l’accompagnent dans son projet. Si tu le faisais tout de même, cela serait malheureusement considéré comme une fugue.

      Si tu es majeur, tu peux partir vivre ailleurs sans problème. Mais attention, louer un bien et y habiter seul va engendrer forcément des charges, des dépenses. Si tu rencontres des difficultés financières, tu pourras t’adresser au CPAS de ta commune de résidence au moment de l’introduire la demande. . Tu trouveras toutes les aides fournies par le CPAS ici.

      L’aide du CPAS n’étant pas automatique, il analysera donc les raisons qui t’ont poussée à vouloir prendre vivre seul. Dans la pratique, lorsque tu introduis une demande au CPAS, ce dernier se tourne d’abord vers les parents afin de voir s’ils ne peuvent pas t’aider financièrement. Lorsque ceux-ci n’ont pas les moyens, le CPAS peut, sous certaines conditions t’accorder l’aide.

      Mais avant, un(e) assistant(e) va procéder à une enquête sociale et effectuer une visite à domicile afin de vérifier que tu sois bien dans les conditions pour bénéficier de cette aide. Il te sera alors demandé de fournir toute une série de documents et d’informations sur ta situation personnelle, tes revenus, etc.

      L’enquête sociale sera soumise au Comité Spécial du Service Social du CPAS, qui décidera si tu as droit au revenu d’intégration sociale ou non. Il nous est malheureusement pas possible pour de prédire une telle décision.

      Pour d’autres questions, n’hésite pas à nous recontacter.

      Répondre
  41. Kath
    5 septembre 2023

    Bonjour il y a un petit moment je vous avez poser la question : Une adolescente de 17 ans et demi (a 18 ans le 15 janvier) qui est en semi autonomie peut elle toucher une aide financière du cpas pour prendre son autonomie complète ?

    Répondre
    1. Infor Jeunes Bruxelles (informateur certifié)
      12 septembre 2023

      Bonjour Kath,

      Comme indiqué dans la fiche ci-dessus:

      En tant que mineure, tu pourrais avoir droit à l’aide sociale du CPAS, c’est-à-dire à une somme d’argent qui te permette de vivre décemment. L’aide sociale est en général équivalente au revenu d’intégration. Mais attention cette aide n’est pas automatiquement régulière. Elle pourrait être accordée de manière ponctuelle, autrement dit, un coup de pouce si tu as, à un moment donné, besoin d’un dépannage. L’aide sociale n’est pas le revenu d’intégration sociale, qui n’est accordé qu’au majeur ou au mineur assimilé (mineure enceinte, mineur(e) qui a un ou plusieurs enfants à charge et mineur(e) émancipé(e) par le mariage).

      Recevoir une aide sociale n’est possible que dans des conditions très spécifiques: si les parents font défaut, si l’autonomie que tu revendiques te permettra d’avoir des conditions de vie conforme à la dignité humaine. Ou encore si les conflits ou la souffrance vécue en famille ne te permettent plus de vivre avec tes parents (c’est toi qui devra en apporter les preuves).

      Le CPAS peut renvoyer le jeune vers ses parents (qui sont ses débiteurs d’aliments) pour obtenir une aide financière. Mais le CPAS n’est pas obligé de le faire. Si le CPAS te renvoie vers tes parents alors qu’ils ne veulent pas t’aider financièrement, tu peux faire une demande au Tribunal de la famille de ton domicile. Tu peux te faire aider par une AMO ou un planning familial pour ce type de démarche.

      Tu peux aussi passer à la permanence du Service Droit des Jeunes.

      Bien à toi

      Répondre
  42. Soufiane
    3 septembre 2023

    Bonjour,

    Je suis un jeune de 21 ans de nationalité Belge, inscrit chez Actiris en tant que chercheur d’emploi. Je vis dans un studio avec un statut isolé. J’ai achevé mon stage d’insertion professionnelle avec deux évaluations positives de la part d’Actiris. Je ne peux pas bénéficier pour le moment des allocations d’insertion de l’ONEM puisque je ne satisfais pas à certaines exigences liées aux études (en effet, j’ai fait toutes mes années de secondaire à l’étranger). En attendant que je puisse trouver un travail, je suis dans l’obligation de solliciter le CPAS pour avoir le RIS (Revenu d’intégration sociale).

    Actuellement, ce sont mes parents (qui résident et travaillent à l’étranger en dehors de l’UE) qui continuent à me financer. Comme je compte introduire prochainement ma demande au niveau du CPAS, je souhaite avoir une idée sur comment  le CPAS va déterminer le montant que mes parents devront toujours me verser en plus de l’aide financière que je devrais recevoir du CPAS.

    Bien à vous.

    Répondre
    1. Infor Jeunes Bruxelles (informateur certifié)
      8 septembre 2023

      Bonjour Soufiane,

      As-tu obtenu une équivalence de ton diplôme de fin secondaire ? Si oui, comme indiqué sur la fiche T35 de l’ONEM, tu pourras percevoir tes allocations d’insertion si tu fournis l’équivalence de ton diplôme de fin secondaire et que tu as bien suivi 6 années d’études (quel que soit le niveau) dans un établissement d’enseignement belge (enseignement maternel ou primaire).

      Si ce n’est pas le cas, tu pourras effectivement introduire une demande d’aide au CPAS. Sache que tu devras alors prouver que tu n’as pas droit aux allocations d’insertion et donc fournir la preuve de refus de l’ONEM. Par la suite, durant l’enquête sociale, le CPAS demandera les ressources de tes parents et après analyse, tu pourrais avoir droit au revenu d’intégration sociale. Si tu y as droit, le CPAS prendra certainement en compte la contribution alimentaire versée par tes parents.

      J’espère avoir répondu à tes questions. Et si tu souhaites en discuter, tu peux toujours nous contacter au 02/514.41.11 et demander Alice.

      Bien à toi,

      Répondre
  43. Shishi
    1 septembre 2023

    Bonjour je suis une jeune maman de 21ans qui n’a plus de revenu à partir de septembre et je voudrais bien prendre mon indépendance et ne pas élever mon enfant chez mes parents et mon copain n’étant pas présent (en prison) je ne sais pas trop ou me dirige pour avoir de l’aide

    Répondre
    1. Infor Jeunes Bruxelles (informateur certifié)
      12 septembre 2023

      Bonjour Shishi,

      Nous te conseillons de te rendre dans une AMO. Tu y trouveras des travailleurs sociaux qui pourront t’apporter un soutien et un suivi dans les difficultés que tu rencontres (familiales, administratives, juridiques, etc…). Tu pourras faire le point avec eux afin de voir à quelles aides tu pourrait avoir droit.
      Tu trouveras les cartes des AMO à Bruxelles sur cette page. 
      N’hésite pas à revenir vers nous si tu as d’autres questions !

      Répondre
  44. sbatogoman339
    28 août 2023

    Et si je vie dans la rue et que je veux réussir que faire

     

    Répondre
    1. Infor Jeunes Bruxelles (informateur certifié)
      31 août 2023

      Bonjour,

      Tu trouveras quelques liens utiles sur cette page.

      Si tu as moins de 22 ans, tu peux contacter une AMO pour faire le point sur ta sitation et être accompagné dans tes démarches : leurs équipes l’accueilleront avec bienveillance  et sauront faire le point avec elle sur les aides disponibles. Ils sont en plus tenus au secret professionnel.
      Si tu as moins de 26 ans, tu peux également contacter l’association Macadam qui travaille avec les jeunes en errance.

      N’hésite pas à revenir vers nous si tu as d’autres questions !

      Répondre
  45. La française
    13 août 2023

    Bonjour,

    Je suis Française et mon copain belge, il est venu en France mais cela ne nous convient plus. On voudrait donc partir. On vie actuellement chez l’un de mes parent, mais on aimerai partir et venir vivre en Belgique.
    est-ce possible ? Si oui à quel genre de droit financier aurai-je le droit?
    et aurai-je l’autorisation d’avoir un travail et un logement ? en sachant que je suis enceinte de 8 mois donc pour le moment je ne peut plus travailler.

    cordialement

    Répondre
    1. Infor Jeunes Bruxelles (informateur certifié)
      21 août 2023

      Bonjour La française,

      Puisque tu as la nationalité d’un pays-membre de l’Union-Européenne, tu auras un accès illimité au marché du travail. Tu peux donc travailler sans problème.

      Par contre, tu n’auras malheureusement pas droit à l’aide sociale en Belgique. Si tu es actuellement au chômage en France, tu pourrais éventuellement demander un transfert de tes droits. Si tu travailles en France (que tu es en congés maternité), tu pourrais éventuellement faire valoriser ces jours de travail pour l’ouverture d’un droit au chômage en Belgique. Pour cela, il faudra par contre que tu travailles 3 mois en Belgique.

      En ce qui concerne tes soins de santé, il faudra voir si ta carte d’assurance européenne suffit pour avoir le remboursement des frais d’accouchement, etc. Si non, il faudra que toi et ton compagnon preniez une mutuelle en Belgique (ou ton compagnon et que tu sois considérée à sa charge). Dans ce dernier cas, il existe malheureusement un stage d’attente de six mois avant de pouvoir bénéficier du remboursement des soins de santé.

      Une fois votre enfant né, si vous êtes domiciliés en belgique, vous pourrez à priori bénéficier des allocations familiales.

      J’espère que cela répond à ta question, n’hésite pas à nous recontacter si besoin !

      Répondre
  46. Karmaine
    4 août 2023

    Je vais prendre mon studio, pres de.la fac, et quitter le domicile  de Mon papa qui ne travail pas, (qui refuse les offres demplois, et qui ne veut pas travailler). Que risque t il par rapport aux prestations de la caf? J’ai fait une demande d’aide au logement à mon nom

    Répondre
    1. Infor Jeunes Bruxelles (informateur certifié)
      8 septembre 2023

      Bonjour Karmaine,

      Tu parles de la CAF, vis-tu en France ? Si oui, nous ne pouvons malheureusement pas te répondre car nous sommes une plate-forme d’information Bruxelloise et ne connaissons donc que la législation Belge. N’hésite pas à contacter un centre d’information français pour avoir réponse à tes questions.

      Si tu parles simplement de tes allocations familiales en Belgique, alors ton père ne les touchera plus à partir du moment où tu n’es plus domiciliée chez lui. A partir du moment où tu es domiciliée seule, tu pourras demander à toucher tes allocations familiales directement.

      J’espère que cela répond à ta question, n’hésite pas à nous recontacter si besoin !

      Répondre
  47. Bb
    30 juillet 2023

    Bonjour,

    J’habite dans un appartement, je travaille et je souhaite que ma mère réside avec moi, mais ma mère est pensionnée avec un statut isolé pour le moment. Est-ce qu’elle va bénéficier de sa pension en étant isolée ou statut cohabitant ? D’ailleurs, je suis aussi locataire principale. Merci bien.

    Répondre
    1. Infor Jeunes Bruxelles (informateur certifié)
      1 août 2023

      Bonjour Bb,

      En tant que plateforme d’information à destination des jeunes, nous ne sommes malheureusement pas spécialisés en ce qui concerne la législation des pensions. Nous te conseillons de contacter le Service Fédéral des Pensions qui devrait pouvoir répondre à ta question.

      J’espère que cela répond à ta question, n’hésite pas à nous recontacter si besoin !

      Répondre
  48. Alex
    11 juillet 2023

    Bonsoir, voilà une amie vient de se faire mettre à la porte par ses parents et elle n’a nulle part où aller. Que dois telle faire ?

    Répondre
    1. Infor Jeunes Bruxelles (informateur certifié)
      14 juillet 2023

      Bonjour Alex,

      Elle trouvera quelques liens utiles sur cette page.

      Si elle a besoin d’un hébergement d’urgence, elle peut contacter Abaka. Elle peut également se rendre au CPAS de sa commune pour une aide financière. Pour l’accompagner dans ses démarches, qu’elle n’hésite pas à contacter une AMO : leurs équipes l’accueilleront avec bienveillance  et sauront faire le point avec elle sur les aides disponibles. Ils sont en plus tenus au secret professionnel.

      Elle peut aussi passer à l’une de nos permanences sans rendez-vous.

      J’espère que cela répond à ta question, n’hésite pas à nous recontacter si besoin !

      Répondre
  49. Adèle
    10 juillet 2023

    Bonjour,

    j’ai 26ans et je vis toujours chez mes parents, j’ai entrepris différentes etudes que je n’ai jamais terminé pour raison psychologique. La relation entre mes parents et moi est de plus en plus conflictuelle au point que je m’enfonce dans la dépression de jour en jour. J’aimerais partir de chez eux le plus vite possible comment puis-je faire ?

    Répondre
    1. Infor Jeunes Bruxelles (informateur certifié)
      13 juillet 2023

      Bonjour Adèle,

      Nous avons expliqué les différentes options possibles dans ta situation dans l’article qui se trouve au-dessus des commentaires. La partie qui t’intéresse se trouve sous le titre “après 18 ans”.

      N’hésite pas à revenir vers nous si tu as d’autres questions !

      Répondre
  50. Pelo
    26 juin 2023

    Bonjour,

    J’ai 26 ans et je suis encore étudiante. Comment puis-je faire pour ne plus être à la charge de mes parents? Quels documents dois-je fournir à la mutuelle?

    Répondre
    1. Infor Jeunes Bruxelles (informateur certifié)
      27 juin 2023

      Bonjour Pelo,

      Dès que tu as 25 ans, quel que soit ton statut et tes revenus, tu devras dans la plupart des cas t’inscrire auprès d’une mutualité comme titulaire car tu ne seras plus dans la catégorie « enfant à charge ». Tu trouveras les informations à ce sujet sur cette page.

      Tu trouveras les informations pour rester fiscalement à charge de ses parents sur cette page.
      Si tu n’es plus domiciliée chez eux, ils ne pourront plus te déclarer comme enfant à charge et perdront donc l’avantage fiscal qui y est lié.

      Si tu as d’autres questions, n’hésite pas.
      Bien à toi

      Répondre
  51. Rubin
    17 juin 2023

    Bonjour monsieur/Madame;
    J’espère que cet e-mail vous trouvera en merveille et en parfaite santé!
    je suis  **** **** Rubin, un jeune Residant en République Démocratique du Congo, motivé par la science avec la vision de faire une spécialisation en santé publique en Belgique.
    C’est ainsi que j’ai cherché plusieurs fois une bourse d’étude mais je n’ai pas encore été maintenue. Cette année je suis inscrit à l’UCLOUVAIN pour le master en santé publique mais je suis en difficulté de  trouver le visa pour venir en Belgique car il me fait une personne qui va me signer une prise en charge en Belgique.
    C’est dans ce cadre que je viens vers vous solliciter votre assistance  afin de trouver une personne volontaire de bonne fois qui peut me signer une prise en charge.  Mon rêve c’est d’aller étudier le master en Belgique.
    Je précise également que:
    – une fois arrivé en Belgique je veux supporter les frais d’inscription possible et m’acquitter fidèlement avec les exigences de l’université
    – après mes études je vous promets que je veux retourner dans mon pays d’origine pour mettre en application ce que j’ai étudié en faveur des communautés vulnérables de mon pays et de l’Afrique si possible.
    – je suis un jeune  intègre, de bonne moralité, sérieux et respectueux.
    veuillez ne pas ignorer ce message car votre réponse positive  est une action sociale efficace  à mon épanouissement intellectuel  et faciliter d’atteindre mon rêve et mon destin.
    Veuillez recevoir mes sincères salutations!

    Répondre
    1. Infor Jeunes Bruxelles (informateur certifié)
      19 juin 2023

      Bonjour Rubin,

      A notre connaissance, il n’existe pas de liste de garant potentiel.  Nous ne pouvons donc pas t’aider dans ta recherche de garant.

      Tu trouveras une liste de bourse et financement sur Study in Belgium

      Bien à toi

      Répondre
  52. Kyri
    2 juin 2023

    Bonjour, je suis actuellement majeur et je  voudrai prendre mon indépendance pour des raison familial je suis toujours à l ecole en apprentissage cefa quelle sont les démarches à faire pour cela

    Répondre
    1. Infor Jeunes Bruxelles (informateur certifié)
      2 juin 2023

      Bonjour Kyri,

      Nous avons expliqué les différentes options possibles dans ta situation dans l’article qui se trouve au-dessus des commentaires. La partie qui t’intéresse se trouve sous le titre “après 18 ans”.

      N’hésite pas à revenir vers nous si tu as d’autres questions !

      Répondre
  53. Valou
    26 mai 2023

    Bonjour

    J ai 15 ans et je veux plus vivre avec mes parents qui sont séparés.

    Que dois-je faire pour être aider pour quitter ma ville et vivre à Bruxelles ?

    Val

    Répondre
    1. Infor Jeunes Bruxelles (informateur certifié)
      2 juin 2023

      Bonjour Valou,

      Sache qu’il est très compliqué pour un jeune mineur de partir de chez ses parents…

      Puisque tu sembles dire que ta situation familiale est compliquée et que tu souhaiterais quitter la maison, nous te conseillons de te rendre dans une AMO (c’est gratuit et confidentiel). Ce sont des associations du secteur de l’aide à la jeunesse où tu pourras discuter, avec des professionnels, de ta situation et des difficultés que tu rencontres afin de trouver des solutions adaptées. Tu trouveras la carte des AMO présentes à Bruxelles sur cette page.

      N’hésite pas à revenir vers nous si tu as d’autres questions !

      Répondre
  54. Sandrine
    25 mai 2023

    J’aimerais aller au bout de mes etudes mais là bourses ma été refuser car ma mère n’a pas rendu un papier .. donc je suis obliger de payer l’école mes parents ne veulent pas payer, je dois me débrouiller comment faire ?

    Répondre
    1. Infor Jeunes Bruxelles (informateur certifié)
      31 mai 2023

      Bonjour Sandrine,

      Je suppose que tu es dans l’enseignement supérieur.  Si tu n’as pas les moyens de payer ton minerval, je t’invite à introduire une demande d’aide sociale auprès du CPAS de ta commune.  Tu peux également introduire une demande d’aide auprès du Service Social de ton établissement d’enseignement supérieur.

      N’hésite pas à me recontacter si tu souhaites continuer la discussion

      Répondre
  55. Chocote
    21 mai 2023

    J’ai  besoin  d’un  manager  de  musique  et  mes  parents  ne  veulent  par  que  je  fais  dans  la  musique  et  moi  j’aime  t élément  la  musique 

    Répondre
    1. Infor Jeunes Bruxelles (informateur certifié)
      23 mai 2023

      Bonjour Chocote,

      Si le dialogue avec tes parents est rompu à ce sujet, tu peux notamment faire appel à un Médiateur familial. Comme expliqué plus haut, le médiateur familial est une personne extérieure et neutre qui aide les personnes en conflit à trouver elles-mêmes et ensemble des solutions. Tu peux en trouver au sein de certains plannings familiaux (http://loveattitude.be).

      Tu peux aussi en trouver sur le site droitdelafamille.be  

      Bien à toi,

       

      Répondre
  56. Dina
    21 mai 2023

    Je doit vivre toute seule à partir de 18 ans seulement je n’ai pas d’aide et je suis encore à l’école donc impossible pour moi de aller louer dans ses conditions la

    Répondre
    1. Infor Jeunes Bruxelles (informateur certifié)
      23 mai 2023

      Bonjour Dina,

      N’hésite pas à venir nous rencontrer afin que nous puissions discuter ensemble de ta situation. Quasi toutes nos permanences sont ouvertes le mercredi après-midi. Tu peux retrouver nos horaires sur cette page.

      Si tu ne peux pas te déplacer, tu peux également nous appeler au 02/514.41.11.

      N’hésite donc surtout pas à nous contacter !

      Répondre
  57. Adeline
    27 avril 2023

    Bonjour,

    J’ai 26 ans et je suis au cpas. Ma maman l’est aussi mais je ne vis pas avec et nous ne sommes pas dans la même ville, donc ne dépendons pas du même cpas. Son cpas menace de la sanctionné si je dors chez elle (j’y dors quelques jours tous les 3 mois). Peuvent-ils la sanctionner pour ça ? Merci.

    Répondre
    1. Infor Jeunes Bruxelles (informateur certifié)
      11 mai 2023

      Bonjour Adeline,

      Si tu ne dors effectivement chez ta mère que quelques nuits tous les trois mois, il n’y a pas vraiment de base sur laquelle le CPAS pourrait la sanctionner. Ont-ils expliqué pourquoi ils estimaient que cela pourrait être sanctionnable ? Il semble par ailleurs assez étonnant qu’ils soient en possession de cette information, sais-tu comment ils l’ont obtenue ?

      Nous supposons que, peut-être, le CPAS de ta mère pense que tu y résides plus régulièrement que quelques nuits par trimestre et qu’en réalité votre arrangement ressemble plus à une cohabitation. En effet, le taux isolé n’est pas le même que le taux cohabitant. Si le CPAS suspecte cela, il pourrait procéder à une visite à domicile pour vérifier la réalité : tu trouveras plus d’informations sur les visites à domicile ici.

      En tous les cas, le CPAS ne pourra pas juste “sanctionner” ta mère. Ils doivent d’abord procéder à une enquête sociale, puis vous communiquer sa décision officielle. Dans ce cadre, ta maman peut demander à être entendue en audition devant le Comité du CPAS qui prend les décisions (ce n’est effectivement pas l’assistant·e social·e qui prend les décisions !).

      J’espère que cela répond à ta question, n’hésite pas à nous recontacter si besoin !

      Répondre