As-tu encore droit aux allocations familiales après tes 18 ans?

Avertissement : la matière des allocations familiales est désormais régionale. Cette fiche concerne les jeunes domiciliés en région bruxelloise.

Après le 31 août de l’année de tes 18 ans, tu peux encore recevoir des allocations familiales mais à certaines conditions et jusqu’à tes 25 ans au plus tard (à partir de 25 ans, il n’est plus du tout possible de recevoir des allocations familiales).
En effet, pour continuer à bénéficier des allocations, tu dois être étudiant, en formation ou en stage d’insertion professionnelle.

Tu étudies dans l’enseignement de plein exercice ?

A partir de tes 18 ans, pour pouvoir recevoir les allocations familiales tu dois prouver (chaque année) que tu suis des études. On entend par études, les études secondaires de plein exercice ou les études supérieures de plein exercice (tu dois être inscrit à minimum 27 crédits sur l’année pour avoir droit aux allocations).

Tu devras remplir un formulaire (l’école également si c’est une école de la Fédération Wallonie Bruxelles) que tu devras faire parvenir à la caisse d’allocations familiales dont tes parents dépendent.

Dois-tu suivre régulièrement les cours pour conserver tes allocations ?

Dans l’enseignement secondaire, la loi précise que tu dois suivre les cours régulièrement. Si tu as des absences injustifiées, tu risques de perdre le droit aux allocations familiales pour les jours où tu as été absent.
Dans l’enseignement supérieur, tu perdras ton droit aux allocations familiales si tu abandonnes tes études au cours de l’année académique.

Et si tu suis des cours à distance ?

Si tu suis un enseignement non-supérieur belge à distance (pour préparer le jury central par exemple), tu ne pourras pas bénéficier des allocations familiales sur cette base-là. Par contre, si tu suis un enseignement non-supérieur étranger (dispensé par un organisme d’enseignement reconnu par l’État étranger), tu pourras ouvrir un droit aux allocations familiales.
Pour l’enseignement supérieur à distance, celui-ci permet d’ouvrir un droit aux allocations familiales s’il est dispensé par un organisme belge pour autant que tu sois inscrit à au moins 27 crédits (ou 13h de cours par semaine). Si tu suis un enseignement supérieur à distance organisé par un organisme étranger, tu pourras ouvrir un droit aux allocations familiales si cet organisme est reconnu par l’État étranger ou, s’il n’est pas reconnu par l’État étranger, si tu es inscrit à au moins 27 crédits (ou 13h de cours par semaine).

Tu suis une formation (en alternance, en promotion sociale) ?

Que ce soit de niveau secondaire ou supérieur, les conditions sont un peu différentes. Tu trouveras plus d’informations sur cette fiche : Vas-tu continuer à toucher des allocations familiales en entrant en formation ?

Tu as un job étudiant ?

Tu dois rester prudent si tu souhaites avoir un job étudiant. Le droit aux allocations familiales est aussi soumis à des conditions liées à l’exercice d’un travail. Tu trouveras plus d’informations sur les conditions à respecter sur cette fiche:
L’étudiant qui travaille reçoit-il encore les allocations familiales et la mutuelle, qu’en est-il du chômage?

Demandeur d’emploi en stage d’insertion professionnelle ?

Si tu as fini tes études et que tu t’es inscrit comme demandeur d’emploi, tu as également le droit de conserver tes allocations familiales durant ton stage d’insertion professionnelle pour les trimestres où tu ne travailles pas plus de 240 heures. Attention, en tant que jeune demandeur d’emploi, tu gardes le droit aux allocations familiales pendant une période de 360 jours.

Cette période commence :

  • Le 1er août si tu as terminé tes études en juin ;
  • le jour qui suit celui où tu as arrêté tes études si tu as arrêté en cours d’année ;
  • le lendemain de la fin de la seconde session d’examens si tu en as eu une ;
  • le jour après la fin de toutes les activités imposées par le programme d’études, lorsque cette fin a lieu après le 1er août ou le jour après la fin de l’apprentissage ou de la formation.

Même si tu fais ton inscription comme demandeur d’emploi tardivement, cette période de 360 jours commencera à la date prévue. Dans ce cas, tu perdras une partie de ton droit. Il est donc important de s’inscrire rapidement comme demandeur d’emploi après la fin des études.

Une fois que tu ouvres ton droit aux allocations d’insertion, le droit aux allocations familiales s’arrête.
Si à la fin de ton stage d’insertion, tu n’as pas obtenu 2 évaluations positives (au 5ème et au 9ème mois) de la part d’Actiris, celui-ci sera prolongé et tu n’ouvriras donc pas directement ton droit aux allocations d’insertion. Dans ce cas, tu peux garder les allocations familiales durant la prolongation pour autant que tu avertisses ta caisse d’allocations familiales et que tu leur transmettes spontanément toutes les évaluations faites avec Actiris.

Attention, certains jeunes de moins de 21 ans ne sont pas dans les conditions pour pouvoir ouvrir un droit aux allocations d’insertion en raison de l’absence de diplôme valable (condition de diplôme qui n’est pas requise pour les jeunes de plus de 21 ans). La liste des diplômes, des certificats et des attestations qui ouvrent un droit se trouve sur le site de l’ONEM. Si tu es dans ce cas, sache que tu peux percevoir tes allocations familiales durant ton stage d’insertion mais qu’une fois que ton stage d’insertion est validé (2 évaluations positives), tu perds ton droit aux allocations familiales, même si tu n’ouvres pas de droit aux allocations d’insertion!

En Wallonie

Le droit aux allocations familiales est devenu pratiquement automatique pour les jeunes âgés de 18 à 21 ans.

Si tu es domicilié en Wallonie et que tu as atteint l’âge de 18 ans en 2019 ou plus tard, tu as automatiquement droit aux allocations jusqu’à tes 21 ans.

Tes allocations familiales pourront cependant t’être retirées avant tes 21 ans dans certaines conditions (c’est-à-dire  si tu travailles plus de 240 heures par trimestre (hors alternance et  contrat d’occupation étudiant), si tu paies des allocations sociales comme indépendant, si tu bénéficies d’un revenu de chef d’entreprise de plus de 551,89€ ou encore si tu perçois des prestations sociales comme le chômage ou un revenu de la mutuelle). Au-delà de 21 ans, tu devras également répondre à d’autres conditions de formations ou être en stage d’insertion.

Partager

Poser une question

N’hésite pas à nous poser une question, un professionnel faisant partie du réseau Bruxelles-J te répondra. Nous préservons ton anonymat et ton adresse de messagerie ne sera pas publiée.

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*
*
*

151 questions déjà posées

  1. Ed

    Bonjour question j’ai quitter le domicile parentale a l’âge de 16 ans en 2016 j’ai effectué le changement pour les allocations familial 2 mois plu tard le versement se fais sur mon compte, j’avais à se moment la 120€+-, il y a quelque mois subitement on me verse 209€, en consultant ces un supplément social octroyé si le ménage gagne – de 30.984€  Er si le couple es mariée où cohabitent, mon contrat de cohabitation legal étais actif à 100% le 1/1/19 Er la loi es passée le 1/1/19 pour le supplément social,  pourquoi il ne m’on donner de supp qu’à partir du mois d’août ? Il y a un petit retard à ce niveau là ? Sa aurai du se faire au 1-1-19 comme au moment de là loi non?

    Répondre
    1. Infor Jeunes Bruxelles

      Bonjour Ed,

      Je suppose que tu es domicilié en Wallonie et que tu ouvres le droit au supplément lié aux revenus.
      Ce supplément n’est pas octroyé automatiquement mais doit être demandé au moyen du formulaire S.  Nous supposons donc que tu as introduit ce formulaire au courant du 1e semestre 2019 et que l’octroi de ce supplément n’est pas rétroactif.
      Ton gestionnaire de dossier auprès de ta caisse d’allocations familiales pourra t’informer davantage à ce sujet.

      Bien à toi

      Répondre
  2. juliette

    Bonjour,

    Mons fils va avoir 25 ans  en mars 2020. Il est déjà diplômé et à entamé de nouvelles études en 2018, après cette année scolaire il a encore 1 an d’étude. Nous avions droit à un supplément car il est orphelin de père. Pouvez-vous me dire s’il est juste qu’il ne recevra plus rien après le mois de mars.

    Répondre
    1. Infor Jeunes Bruxelles

      Bonjour  Juliette

      Normalement, après 25 ans, tu ne peux plus garder tes allocations familiales pour ton fils car, le droit du bénéficiaire s’éteint à la fin du mois civil au cours duquel le jeune atteint l’âge de 25 ans, même si le jeune étudie encore.

      Par contre ton fils pourra toujours introduire une demande d’allocation d’études après ses 25 ans : https://allocations-etudes.cfwb.be/

      Si ton fils rencontre des difficultés financières, il pourrait introduire une demande d’aide auprès su CPAS de sa commune de résidence. Une enquête sociale sera menée par un(e) assistant(e) social(e) qui effectuera une visite à domicile pour constater l’état de besoin. Puis, une décision d’octroi ou de refus de l’aide sera prise par le Comité. Tu trouveras plus d’informations sur les aides du CPAS sur la fiche: https://www.bruxelles-j.be/droits-sociaux/obtenir-de-laide-du-cpas/quelles-sont-les-aides-fournies-par-le-cpas-a-qui-sadressent-elles-quelles-sont-les-conditions/.

      Pour plus d’informations, contacte-nous !

      Répondre
  3. Mina

    Bonsoir mon enfant qui a 17 ans es scolarisés en 4ème année professionnel. Elle ne sais plus quoi faire . Arrêter ou continuer  si mon enfant arrête l’école en milieu scolaire escque je toucherai toujours mes allocations familiales ? Merci d’avance

    Répondre
    1. Infor Jeunes Bruxelles

      Bonjour Mina,

      Ton enfant ouvre, le droit de manière inconditionnelle, aux allocations familiales jusqu’au 31 août de l’année de ces 18 ans même si elle ne fréquente pas régulièrement les cours.

      Cependant, elle est en obligation scolaire jusque à la fin de l’année scolaire, dans l’année civile au cours de laquelle elle atteint l’âge de 18 ans ou, au plus tard, le jour même de son 18e anniversaire.  Toutes les informations utiles se trouvent sur https://www.bruxelles-j.be/etudier-se-former/enseignement-secondaire/quest-ce-que-lobligation-scolaire

      N’hésite pas à me recontacter si tu souhaites continuer la discussion.

      Répondre
  4. zak

    bonjour, j’aimerai savoir si je cumule un nombre d’heure de 12 heures et 40 minutes, est-ce que je pourrais bénéficier des allocations familiales.

    Répondre
    1. Infor Jeunes Bruxelles

      Bonjour Zak,

      Pour maintenir ton droit aux allocations familiales passé l’âge de 18 ans, tu dois suivre au moins 17 heures (une période de cours de 50 minutes est assimilée à 1 heure) de cours par semaine pour bénéficier des allocations familiales. Ces 17h peuvent venir de différents cours (par exemple : 10h de cours d’anglais / semaine et 7h de néerlandais / semaine).

      Si ce sont des cours de promotion sociale de niveau supérieur (bachelier, master), tu dois être inscrit avant le 30 novembre pour au moins 27 crédits pour bénéficier des allocations familiales durant toute l’année académique. Si tu t’inscris après le 30 novembre et que le minimum de 27 crédits est atteint, tu bénéficieras des allocations familiales à partir du mois qui suit ton inscription.

      Le crédit est l’unité de mesure qui comprend non seulement les heures de cours mais aussi les heures d’études personnelles, les périodes d’examen, de stage et de préparation d’un mémoire. Si la formation n’est pas exprimée en crédit, tu dois suivre au moins 13 heures de cours par semaine.

      Remarques :

      – Les heures peuvent être cumulées dans un ou plusieurs établissements de niveau supérieur.

      – Il peut s’agir de cours du soir.

      – Tu dois suivre les cours de manière régulière.

      – En cas de combinaison d’enseignement supérieur et d’enseignement secondaire, tu dois suivre au moins 17 heures de cours au total.

      – Jusque l’âge de 25 ans.

      Dès lors, 12h40 de cours / semaine ne te suffiront malheureusement pas à maintenir ton droit aux allocations familiales.

      J’espère avoir répondu à ta question ! N’hésite pas s’il te faut d’autres infos !

      Répondre
  5. Tam

    Bonjour,

    Mon fils est né en février 2000, sa situation actuelle est inscrit comme demandeur d’emploi sans indemnité depuis le mois septembre 2018.

    A-t’il toujours droit de percevoir ses allocations familiales.

    J’ai trouvé cet article ci-dessous mais est ce que cela concerne uniquement les enfants nés en 2001?
    Le droit aux allocations familiales est devenu pratiquement automatique pour les jeunes âgés de 18 à 21 ans.
    Si tu es domicilié en Wallonie et que tu as atteint l’âge de 18 ans en 2019 ou plus tard, tu as automatiquement droit aux allocations jusqu’à tes 21 ans.
    Tes allocations familiales pourront cependant t’être retirées avant tes 21 ans dans certaines conditions (c’est-à-dire  si tu travailles plus de 240 heures par trimestre (hors alternance et  contrat d’occupation étudiant), si tu paies des allocations sociales comme indépendant, si tu bénéficies d’un revenu de chef d’entreprise de plus de 551,89€ ou encore si tu perçois des prestations sociales comme le chômage ou un revenu de la mutuelle). Au-delà de 21 ans, tu devras également répondre à d’autres conditions de formations ou être en stage d’insertion. »
    Source : https://www.bruxelles-j.be/droits-sociaux/les-allocations-familiales/as-tu-encore-droit-aux-allocations-familiales-apres-tes-18-ans/
     

    Merci pour vore réponse

     

    Répondre
    1. Infor Jeunes Bruxelles

      Bonjour Tam,

      Pour un enfant né avant le 1er janvier 2001, le droit est inconditionnel jusqu’à 18 ans. A partir de 18 ans, il doit répondre à certaines conditions à savoir être en formation ou en stage d’insertion: https://www.famiwal.be/accedez-aux-themes/jeunes/nes-avant-le-1er-janvier-2001

      Pour un enfant né à partir du 1er janvier 2001, la nouvelle législation wallonne a instauré un droit « semi-automatique » de 18 à 21 ans: https://www.famiwal.be/accedez-aux-themes/jeunes/nes-partir-du-1er-janvier-2001

      Hélas, ton fils ne rentre donc pas dans les nouvelles dispositions puisque qu’il est né avant le 1er janvier 2001 et il n’est pas concerné par le droit « semi-automatique ». Dans son cas, pour bénéficier d’allocations familiales, il doit être en stage d’insertion ou en formation. Tu indiques qu’il est en stage d’insertion mais il faudrait vérifier l’avancée de ce stage. En effet, le droit aux allocations familiales pour les jeunes en stage d’insertion est d’une durée d’un an à partir de la date d’inscription (ou à partir du 1er aout s’il a terminé ses études en juin). Ton fils a donc dépassé cette période d’un an. Un droit est encore possible, s’il n’a pas pu obtenir ses 2 évaluations positives durant le stage d’insertion et que son stage est alors prolongé. Dans ce cas, il faut communiquer le résultat des évaluations à sa caisse d’allocations familiales. Nous te conseillons de contacter ta caisse d’allocations familiales pour faire le point sur sa situation.

      N’hésite pas à nous recontacter si tu as d’autres questions.

      Répondre
  6. Natacha

    Bonjour, j’ai travaillé de 2017 a Avril 2018, je suis devenu chômeuse en mai j’avais 23 ans je touchais le chômage de cohabitante jusqu’à octobre 2019 et le montant était de 465€ donc inférieur a 519€. J’aimerais savoir si est ce que depuis tout ce temps j’avais droit aux allocations familiales en sachant que j’ai eu deux évaluations positive pour ma stage d’insertion. Merci d’avance

    Répondre
    1. Infor Jeunes Bruxelles

      Bonjour Natacha,

      Le maintien du droit aux allocations familiales n’est possible que pendant le stage d’insertion, c’est-à-dire la période de 310 jours pendant laquelle tu as été évaluée (éventuellement prolongée par une évaluation négative). La règle des revenus ne pouvant pas dépasser 551,89€ n’était donc valable que pendant la période de stage (attention qu’avec la régionalisation en 2020, cette règle a été modifiée, voir fiche ci-dessus). Si tu étais en stage d’insertion en 2017 et 2018, tu pouvais donc bénéficier des allocations familiales pour les mois pendant lesquels ton revenu ne dépassait pas 551,89€.

      Une fois ton stage validé, lorsque tu as ouvert ton droit aux allocations de chômage sur base des études (= allocations d’insertion), il est normal que tu n’aies plus eu droit aux allocations familiales. En effet, une fois le stage d’insertion validé, le droit aux allocations familiales est supprimé, peu importe les revenus dont le jeune bénéficie. Le fait que le montant de tes allocations d’insertion soit en dessous des 551,89€ n’avait donc aucun incidence : étant chômeuse indemnisée, tu n’as plus le droit aux allocations familiales.

      Si tu as besoin d’autres informations, n’hésite pas

      Répondre
  7. Sarahhhhh

    Bonjour, j’ai actuellement 17ans et je suis en rhétorique. je compte voyager en Europe l’année prochaine via des organismes comme woofing ou workaway. Ce sont des plateformes qui permettent de voyager dans le monde. Vais-je continuer à recevoir des allocations familiales ? Sachant qu’après une année de voyage, je reprend mes études supérieurs .

    Bien à vous, Sarah

     

    Répondre
    1. Infor Jeunes Bruxelles

      Bonjour Sarah,

      Le droit aux allocations familiales a été régionalisé. Cela veut dire que des règles différentes peuvent s’appliquer en fonction de la région dans la laquelle tu es domiciliée. Nous ne savons donc pas te répondre avec précision sans cette information.

      A priori, il est possible de continuer à percevoir ses allocations familiales si on va étudier à l’étranger ou si on fait un projet de volontariat reconnu dans le stage d’insertion (c’est généralement le cas des projets européens encadrés dans le cadre d’Erasmus+). Le woofing n’est pas toujours pris en compte. Cependant, puisqu’il y a maintenant des nouvelles règles en fonction des régions, pour avoir une information sûre et complète, nous te conseillons de contacter directement ta caisse d’allocations familiales.

      Que tu y aies droit ou pas durant cette période à l’étranger, tu pourras évidemment bénéficier à nouveau d’allocations familiales dès que tu seras en Belgique pour suivre tes études supérieures.

      N’hésite pas à nous recontacter si tu as d’autres questions.

      Répondre
  8. Edwige

    Bonjour

    J habite en région wallonne mes parents sont séparés je vivais chez la mère j ai 18ans et vais toujours a l école j ai quitte la maison comment faire pour avoir mes allocations familiales merci

    Répondre
    1. Infor Jeunes Bruxelles

      Bonjour  Edwige,

      Tant que tu es étudiante (et que tu as moins de 25 ans), tu ouvres le droit aux allocations familiales. Tu peux demander à percevoir tes allocations familiales toi-même si tu as un domicile différent de celui de tes parents et dans lequel tu es domiciliée. Pour ce faire tu dois contacter ta caisse d’allocation familiale et signaler ton changement de situation.

      Pour plus d’informations, contacte-nous !

      Répondre
  9. nathy

    bonjour je ne touche plus d alloccation pour mon fils depuit qu il a atteint c est 21 ans il ne travaille pas il est toujour a ma charge alors que normalement il y aurait droit jusqu a c est 25 ans sa fait 2 ans que je ne persois plus rien pour lui je ne comprend pas pourquoi…

    Répondre
    1. Infor Jeunes Bruxelles

      Bonjour Nathy,

      Le droit aux allocations familiales est régionalisé et de nouvelles règles s’appliquent en fonction de la région dans laquelle ton fils est domicilié. Il nous est donc difficile de te répondre avec précision sans savoir dans quelle région vis ton fils.

      En Région Bruxelloise, pour pouvoir bénéficier des allocations familiales à partir de 18 ans (et jusqu’à 25 ans au plus tard), ton fils doit, soit suivre des études, soit être inscrite comme demandeur d’emploi en stage d’insertion. Les conditions précises sont expliquées dans la fiche ci-dessus. Entre 0 et 18 ans le droit aux allocations familiales est sans condition.

      Si ton fils réside en région Wallonne et qu’il est né après le 1er janvier 2001, le droit aux allocations familiales est devenu pratiquement automatique pour les jeunes âgés de 18 à 21 ans. Ses allocations familiales pourront cependant lui être retirées avant ses 21 ans dans certaines conditions (voir sur: https://www.famiwal.be/accedez-aux-themes/la-reforme-des-allocations-familiales/ce-qui-change-partir-de-2019).

      Si ton fils est né avant le 1er janvier 2001, il ne bénéficiera pas de cette nouvelle règle. Entre 18 et 25 ans, il devra soit être étudiant soit demandeur d’emploi pour garder le droit aux allocations familiales.

      En fonction de la région où vit ton fils, n’hésite pas non plus à consulter le site correspondant à sa région:

      – Région Bruxelloise: https://bruxelles.famifed.be/fr/ – Région Wallonne (Communauté française): https://www.famiwal.be/ – Région Flamande: https://www.fons.be/ – Communauté Germanophone: http://www.ostbelgienfamilie.be/

      Pour plus d’informations, contacte nous !

      Répondre
  10. Momo

    Bonjour si je fait une formation est ce que je toucherai du chomage merci

    Répondre
    1. Infor Jeunes Bruxelles

      Bonjour Momo,
      Il me manque des détails pour répondre de façon précise à ta question.
      Parles-tu des allocations de chômage (sur base du travail) ?
      Parles-tu des allocations d’insertion (chômage sur base des études) ?
      De quelle formation parle-tu ?
      –  Formation en alternance :
      Si tu as terminé un enseignement en alternance, tu peux bénéficier d’une diminution de la durée du stage d’insertion professionnelle.
      Si ta formation en alternance est réussie (que tu as obtenu une qualification professionnelle), tu peux même généralement bénéficier immédiatement des allocations d’insertion sans devoir accomplir ce fameux stage d’insertion ! La durée du stage d’insertion professionnelle est en effet diminuée du nombre de jours calendrier (hors dimanches) couverts par une formation en alternance si tu as terminé et réussi ta formation.
      Par exemple : Si tu termines une formation en CEFA et que tu avais un contrat d’apprentissage d’une durée de 340 jours, ton contrat couvre les 310 jours requis et tu peux donc percevoir immédiatement des allocations d’insertion. Par contre, si ton contrat d’apprentissage n’était que d’une durée de 160 jours, tu devras encore prester 150 jours de stage d’insertion (au lieu de 310).
      Et que se passe-t-il si tu termines une formation en alternance sans la réussir ?
      La durée du stage d’insertion professionnelle est alors diminuée de la moitié du nombre de jours calendrier (hors dimanches) couverts par le contrat d’apprentissage. Mais dans ce cas, le stage d’insertion professionnelle doit au moins toujours comporter 155 jours.
      –  FPIE (Formation Professionnelle Individuelle en Entreprise:
      En ce qui concerne l’ouverture des droits au chômage, tu pourras comptabiliser au maximum 96 jours de « travail » pour la partie formation de ton FPIE. Ton contrat de travail est quant à lui entièrement comptabilisé (puisqu’il s’agit d’un contrat de travail ordinaire donnant lieu à des prélèvements de cotisations sociales).
      La période de formation professionnelle et la période de travail sont comptabilisées pour le stage d’insertion professionnelle. Si, à la fin du contrat de travail, tu remplis les conditions pour avoir droit aux allocations d’insertion ou de chômage, tu pourras bien sûr en bénéficier.
      https://www.bruxelles-j.be/travailler/ton-premier-emploi/les-allocations-de-formation-fpi-pfi/
      – CIP : Pour le chômage, une CIP sera compatible avec le stage d’insertion professionnelle si elle est considérée comme utile pour ton insertion sur le marché de l’emploi. C’est l’ONEM qui en jugera. Pour le savoir, tu peux écrire une simple lettre à l’attention du directeur de ton bureau de chômage.
      L’indemnité d’apprentissage n’est pas considérée par l’ONEM comme une rémunération. Par conséquent, les journées sous CIP ne sont pas comptabilisées pour l’ouverture d’un droit au chômage sur base du travail.
      https://www.bruxelles-j.be/travailler/ton-premier-emploi/la-convention-dimmersion-professionnelle/
      – Stage First : Aux yeux de l’ONEm, le Stage First est assimilé à une formation professionnelle. Concrètement, cela signifie que l’entièreté de ton stage ne peut pas être comptabilisée pour le calcul du nombre de jours à totaliser pour ouvrir un droit au chômage sur base du travail.
      Cependant, 96 jours (maximum) peuvent tout-de-même être pris en compte.
      J’espère avoir répondu à ta question ! N’hésite pas s’il te faut d’autres infos !

      Répondre
  11. Marjofa

    Bonjour,

    Ma fille de 19 ans vient d abandonner l université et cherche à se réorienter.N aillant plus de place avant septembre 2020 là où elle souhaiterait, elle s  est inscrite au Forem.
    Va t elle continuer à percevoir ses allocation familiale ?

    Peut elle travailler en tant qu étudiante jusque septembre ?

    Doit elle accepter les jobs employés (CDD) qu on lui propose ?

    Merci pour les infos.

     

     

     

    Répondre
    1. Infor Jeunes Bruxelles

      Bonjour Marjofa,
      Si votre fille de 19 ans s’est inscrite au Forem dans le cadre de son stage d’insertion, elle maintient un droit aux allocations familiales pour la durée du stage (1 an).
      Elle ne pourra malheureusement plus travailler en tant qu’étudiante en étant inscrite au Forem car elle aura le statut de demandeuse d’emploi et non plus d’étudiante (elle récupérera son statut d’étudiante après s’être désinscrite du Forem et en se ré inscrivant en septembre) : https://www.bruxelles-j.be/travailler/travailler-pendant-tes-etudes/qui-est-etudiant-et-qui-peut-conclure-un-contrat-doccupation-etudiant/
      En tant que demandeuse d’emploi, votre fille sera tenue de répondre aux offres d’emploi et aux convocations du Forem (et donc potentiellement d’accepter un CDD si l’on lui en propose un) : https://www.bruxelles-j.be/droits-sociaux/tes-droits-au-chomage/quelles-sont-tes-obligations-en-tant-que-chomeur/
      J’espère avoir répondu à votre question ! N’hésitez pas s’il vous faut d’autres infos !

      Répondre
  12. Momo

    Bonjour voilà jai 23 ans est sa fait 5 ans que jai fini l ecoles est ce que jai le droit a avoir du chômage.  Je précise que je n est pas de diplôme.  Merci

    Répondre
    1. Infor Jeunes Bruxelles

      Bonjour Momo,

      Pour ouvrir un droit à une allocation de chômage tu dois prouver un certain nombre de jour de travail salarié au cours d’une certaine période de référence. Par exemple, les personnes de moins de 36 ans doivent travailler minimum 312 jours au cours des 21 mois précédant leur demande. Tu trouver plus d’informations sur les conditions pour bénéficier des allocations de chômage sur base du travail sur cette fiche : https://www.bruxelles-j.be/droits-sociaux/tes-droits-au-chomage/quelles-conditions-dois-tu-remplir-pour-beneficier-des-allocations-de-chomage/

      Si tu n’as pas travaillé (ou pas suffisant travaillé) depuis la fin de tes études, tu pourrais sous certaines conditions, prétendre à l’autre type d’allocations (allocations d’insertion). Pour ouvrir le droit aux allocations d’insertion, tu dois avoir observé 12 mois d’inscription comme demandeur d’emploi en stage d’insertion, avoir obtenu 2 évaluations positives et n’avoir pas atteint l’âge de 25 ans au moment d’introduire ta demande. Tu trouveras plus d’informations sur le stage d’insertion sur la fiche: https://www.bruxelles-j.be/travailler/ton-premier-emploi/le-stage-dinsertion-professionnelle/

      Pour plus d’informations, contacte nous !

      Répondre
  13. Alexia

    Bonjour,

    Je vais avoir 25 ans fin février. Je suis en bac 2 (donc il me reste 1 an d’études) et suis toujours des cours à temps plein.

    Ai-je droit aux allocations d’études après les 25 ans ?

    Répondre
    1. Infor Jeunes Bruxelles

      Bonjour Alexia,

      Tu peux bien continuer à introduire une demande d’allocation d’études après tes 25 ans : https://allocations-etudes.cfwb.be/

      Normalement, après 25 ans, tu ne peux plus garder tes allocations familiales car, le droit du bénéficiaire s’éteint à la fin du mois civil au cours duquel le jeune atteint l’âge de 25 ans, même si le jeune étudie encore.

      Si tu rencontres des difficultés financières, tu pourrais introduire une demande d’aide auprès su CPAS de ta commune de résidence. Une enquête sociale sera menée par un(e) assistant(e) social(e) qui effectuera une visite à domicile pour constater l’état de besoin. Puis, une décision d’octroi ou de refus de l’aide sera prise par le Comité. Tu trouveras plus d’informations sur les aides du CPAS sur la fiche: https://www.bruxelles-j.be/droits-sociaux/obtenir-de-laide-du-cpas/quelles-sont-les-aides-fournies-par-le-cpas-a-qui-sadressent-elles-quelles-sont-les-conditions/.

      Pour plus d’informations, contacte-nous !

      Répondre
  14. Margot7730

    Bonjour,

    Ma fille a eu 18 ans en 2019, elle reside en wallonie. Elle a commencé une année universitaire mais n’aime pas.

    Elle présente ces examens de janvier mais va s’orienter vers autre chose pour septembre prochain.

    Dois ton faire des démarches spécifiques pour ne pas avoir d’inquiétudes avec les allocations ?

    Merci d’avance,

    Répondre
    1. Infor Jeunes Bruxelles

      Bonjour Margot7730,

      Comme tu le sais peut-être, la règlementation portant sur les allocations familiales a été régionalisée. Il existe donc maintenant des règlementations différentes en fonction des régions.

      En Région Wallonne, le droit « semi-automatique » a été créé. Cela permet aux jeunes de bénéficier d’allocations familiales jusqu’à l’âge de 21 ans de manière semi-automatique, c’est à dire qu’il n’y a pas de contrôle de la situation de l’enfant et donc on ne vérifie pas s’il suit des études ou pas (Attention, si le jeune travaille ou a des revenus!). Cette nouvelle législation s’applique pour tous les jeunes nés à partir du 1er janvier 2001. Si ta fille a eu 18 ans en 2019, elle est donc née en 2001 et devrait donc pouvoir continuer à percevoir ses allocations familiales même si elle n’est pas inscrite dans un établissement d’enseignement ou change de forme d’enseignement. Tu retrouveras ces informations sur le site de Famiwal: https://www.famiwal.be/accedez-aux-themes/jeunes/nes-partir-du-1er-janvier-2001

      N’hésite pas à nous recontacter si tu as d’autres questions.

      Répondre
  15. Afo

    Bonjour..je habitte a Schaerbeek..je vien de voir que il mon payer sur mon comte 160 euro pour la bourse de etude..me mon fils a partir de 2 janvier il va arrette l ‘ecole maintenent ma question et je dois rembourser cette somme de 160 euro au pas…merci

    Répondre
    1. Infor Jeunes Bruxelles

      Bonjour Afo,

      Si tu as reçu une allocation d’études (= bourse) de la Fédération Wallonie-Bruxelles et que ton fils abandonne ses études, tu devras rembourser une partie de cette allocation. Et ce, qu’il s’agisse d’un abandon d’études secondaires ou supérieures.

      Le montant à rembourser dépend de la date à laquelle il arrête:
      - Avant le 1er janvier : 80% du montant de l’allocation accordée ;
      - Entre le 1er janvier et le 1er mars : 60% ;
      - Entre le 1er mars et le 1er mai : 50% ;

      S’il n’est pas présent à tous les examens d’une session complète : 40 %. L’absence non-justifiée à un seul examen suffit pour qu’on lui réclame ce remboursement.

      Bien à toi

      Répondre
  16. Afo

    Bonjour..si mon fils il va pas a l’ecole il va recevoir le allocations familiale au non…si oui quel sont le conditions svp…merci

    Répondre
    1. Infor Jeunes Bruxelles

      Bonjour Afo,

      Le droit aux allocations familiales est régionalisé et de nouvelles règles s’appliquent en fonction de la région dans laquelle on est domicilié. Il nous est donc difficile de te répondre avec précision sans savoir dans quelle région vis ton fils.

      En Région Bruxelloise, ce sont toujours les anciennes règles qui sont d’applications. Cela veut dire que si tu es domiciliée à Bruxelles, pour pouvoir bénéficier des allocations familiales à partir de 18 ans (et jusqu’à 25 ans au plus tard), ton fils doit, soit suivre des études, soit être inscrite comme demandeur d’emploi en stage d’insertion. Les conditions précises sont expliquées dans la fiche ci-dessus. Entre 0 et 18 ans le droit aux allocations familiales est sans condition.

      Si ton fils réside en région Wallonne et qu’il est né après le 1er janvier 2001, le droit aux allocations familiales est devenu pratiquement automatique pour les jeunes âgés de 18 à 21 ans. Ses allocations familiales pourront cependant lui être retirées avant ses 21 ans dans certaines conditions (voir sur: https://www.famiwal.be/accedez-aux-themes/la-reforme-des-allocations-familiales/ce-qui-change-partir-de-2019).

      Si ton fils est né avant le 1er janvier 2001, il ne bénéficiera pas de cette nouvelle règle. Entre 18 et 25 ans, il devra soit être étudiant soit demandeur d’emploi pour garder le droit aux allocations familiales.

      En fonction de la région où vit ton fils, n’hésite pas non plus a consulter le site correspondant à sa région:

      – Région Bruxelloise: https://bruxelles.famifed.be/fr/

      – Région Wallonne (Communauté française): https://www.famiwal.be/

      – Région Flamande: https://www.fons.be/

      – Communauté Germanophone: http://www.ostbelgienfamilie.be/

      Pour plus d’informations, contacte nous !

      Répondre
  17. Boul

    Bonjour J’ai ma fille qui va avoir 19 ans elle percevra les allocation jusqu’à ?? Elle vie avec son copain qui gagne moin de 1570 euro  dite moi les allocation se perre le revenu de son copain ourmente ou pas merci de me répondre bien à vous

    Répondre
    1. Infor Jeunes Bruxelles

      Bonjour Boul,

      Le droit aux allocations familiales est régionalisé et de nouvelles règles s’appliquent en fonction de la région dans laquelle on est domicilié. Il nous est donc difficile de te répondre avec précision sans savoir dans quelle région vit ta fille.

      En Région Bruxelloise, se sont toujours les anciennes règles qui sont d’applications. Cela veut dire que si tu es domiciliée à Bruxelles, pour pouvoir bénéficier des allocations familiales à partir de 18 ans (et jusqu’à 25 ans au plus tard), ta fille doit, soit suivre des études, soit être inscrite comme demandeuse d’emploi en stage d’insertion. Les conditions précises sont expliquées dans la fiche ci-dessus. A priori, les revenus de son compagnon n’ont pas d’impact sur ses allocations familiales.

      A partir de janvier 2020, la nouvelle législation sera d’application à Bruxelles et c’est la domiciliation du jeune (et plus de ses parents) qui sera pris en compte pour connaitre la législation dont il dépend.

      Les nouvelles législations en Région Wallonne et en Région Flamande sont déjà d’application. Cette période de transition étant compliquée, pour avoir une réponse précise par rapport à ta situation personnelle, nous te conseillons de contacter directement ta caisse d’allocations familiales.

      En fonction de ta région, n’hésite pas non plus a consulter le site correspondant à ta région:
      – Région Bruxelloise: https://bruxelles.famifed.be/fr/
      – Région Wallonne (Communauté française): https://www.famiwal.be/
      – Région Flamande: https://www.fons.be/
      – Communauté Germanophone: http://www.ostbelgienfamilie.be/

      N’hésite pas à nous recontacter si tu as d’autres questions.

      Répondre
  18. Laura

    Bonjour,

    je m’apelle Laura, j’ai 19 ans et je suis étudiante (2ème année). Ma mère receçoit les allocations pour moi mais si je devient proprietaire d’un petit flat et j’y demenage est-ce qu’elle aura encore droit aux allocations?

    Merci beaucoup d’avance.

    Répondre
  19. paxboys

    Bonjour,

    Diplômé récemment de l’enseignement supérieur. Je passe actuellement des entretiens d’embauches.

    Mon père (infirmier indépendant) me met déjà la pression de quitter le domicile une fois le CDI signé car d’après lui il y’a aura beaucoup de répercussions si je reste à la maison (perte des allocations familiales pour mes sœurs, augmentation des impôts… )

    j’aimerai savoir si ses dires sont vrais ou s’il exagère :).
    Merci

    Répondre
    1. Infor Jeunes Bruxelles

      Bonjour Paxboys,

      Les allocations familiales sont une matière régionalisées depuis le 01 janvier 2018.  Si tu es domicilié en Région bruxelloise, tu trouveras toutes les informations utiles sur le nouveau modèle bruxellois à partir du 01/01/2020 sur https://www.parentia.be/fr-BXL/allocations-familiales/plus-dinfos-sur-le-modele-bruxellois-partir-de-2020.
      Tant que tes sœurs sont étudiantes ou inscrites en stage d’insertion, tes parents gardent les allocations familiales pour elles même si tu travailles.
      Toutes les informations utiles liées à la fiscalité se trouvent sur https://www.bruxelles-j.be/travailler/travailler-pendant-tes-etudes/quen-est-il-des-impots/ et sur https://finances.belgium.be/fr/particuliers/famille/personnes_a_charge/enfants#q3

      Si tu trouves du travail en 2020, cela n’aura un éventuel impact sur la fiscalité de tes parents qu’en 2021.

      N’hésite pas à me recontacter si tu souhaites continuer la discussion.

      Répondre
  20. Isa

    Bonjour, ma fille est actuellement étudiante à l’Ulb mais elle parle d’arrêter ses études. Quelles seraient alors ses obligations et puis je conserver ses allocations familiales et à quelles conditions?Merci

    Répondre
    1. Infor Jeunes Bruxelles

      Bonjour Isa,

      Il n’y a pas d’obligations en tant que telles si elle arrête ses études, cependant son abandon aura un impact à différents niveaux.

      En ce qui concerne les allocations familiales, lorsque le jeune est majeur et qu’il ne suit plus d’études de plein exercices, pour maintenir son droit il doit répondre à l’une de ces deux conditions

      – Suivre une formation d’au moins 27 crédits ou 17h de cours par semaine

      – Être inscrit comme demandeur d’emploi auprès d’Actiris

      Ainsi, si ta fille arrête ses études, pour maintenir son droit elle devra soit entamer une autre formation qui répond à la condition de crédits ou d’heures de cours, soit elle devra s’inscrire chez Actiris comme demandeuse d’emploi, dans quel cas elle maintient son droit le temps de son stage d’insertion (https://www.bruxelles-j.be/travailler/ton-premier-emploi/le-stage-dinsertion-professionnelle/).

      A noter que si ta fille arrête de suivre les cours sans se désinscrire, la caisse d’allocations familiales ne sera, en principe, pas au courant de son abandon et continuera à verser allocations familiales. Mais dès que la caisse d’allocations familiales apprend qu’elle n’a plus suivi les cours, elle demandera le remboursement de toutes les allocations perçues indûment, c’est-à-dire toutes les allocations reçues après son abandon.

      Cet abandon peut également avoir un impact sur sa bourse d’études si  elle en bénéficie d’une. Le montant à rembourser dépend de la date à laquelle elle arrête :
      – Avant le 1er janvier : 80% du montant de l’allocation accordée ;
      – Entre le 1er janvier et le 1er mars : 60% ;
      – Entre le 1er mars et le 1er mai : 50% ;

      De même, son minerval ne pourra pas être remboursé si elle se désinscrit après le 1er décembre.

      Aussi, comme elle ne s’est pas désinscrite avant le 1er décembre, son année sera également comptabilisée dans le calcul de sa finançabilité (https://ijbxl.be/etude_formation/1612/) si elle souhaite reprendre des études par la suite. Notez que si elle envisage d’arrêter parce que son option ne lui correspond pas, si elle est en première année, elle peut encore se réorienter et changer d’école jusqu’au 15 février (sans passer par une désinscription).

      Sachez finalement que si elle ne reprend pas de formation, elle ne pourra pas non plus travailler comme étudiante tant qu’elle ne se réinscrit pas à d’autres études.

      Infor Jeunes Bruxelles a rédigé un article sur le sujet de l’abandon des études en cours d’année. Nous t’invitons donc à le lire pour obtenir plus d’informations sur le sujet : https://ijbxl.be/etude_formation/arreter-ses-etudes-en-cours-dannee/

      Si tu as besoin d’autres informations, n’hésite pas !

      Répondre
  21. Tatiana

    Bonjour,

    Mon fils de 22 ans as suspendu ses études supérieures, l’année académique 2018 2019, il c’est inscrit chez actiris,et à pu bénéficier des allocations pendant 12 mois, puis avec deux évaluations négatives, elles ont été supprimés durant le mois de juillet et août 2019, cependant il à reprit ses études pour l’année académique 2019 2020 , mais il c’est inscrit tardivement le 8 octobre 2019 exactement, bien que l’année académique à débuté le 25 septembre.

    Ma questionà est la suivante, à partir de quel mois à t’il droit aux allocations familiales ? D’avance merci.

    Répondre
    1. Infor Jeunes Bruxelles

      Bonjour Tatiana,

      La matière des allocations familiales est régionalisée depuis janvier 2018.
      Je suppose qu’il a informé son Bureau Régional de l’Emploi (Actiris à Bruxelles) de sa reprise d’études.
      Si ton fils est domicilié à Bruxelles, il bénéficie des allocations familiales à partir du mois de novembre pour autant qu’il se soit inscrit dans l’enseignement supérieur (promotion sociale, Université ou Haute Ecole) pour minimum 27 crédits.
      Je t’invite à informer ta caisse d’allocations familiales de cette reprise d’étude et à joindre, au formulaire de demande d’allocation, une attestation de fréquentation académique.

      Bien à toi

      Répondre
  22. Isa

    Bonjour, ma fille de 19 termine son bachelier en juin 2020, elle compte continuer avec un master mais peut être travailler à mi temps en même temps que ses études.

    Est ce que ses allocations familiales seront perdues?
    merci pour votre réponse

    isabelle

    Répondre
    1. Infor Jeunes Bruxelles

      Bonjour Isabelle,
      Note bien que les informations concernant les allocations familiales sont relatives aux personnes habitant à Bruxelles. Les règles varient d’une région à une autre suite à la régionalisation des allocations familiales.
      Pour autant que ta fille soit inscrite à minimum 27 crédits sur l’année dans le cadre de son master, elle maintient potentiellement son droit aux allocations familiales.
      Il faudra remplir un formulaire qu’il faudra faire parvenir à la caisse d’allocations familiales dont les parents dépendent.
      Pour conserver son droit aux allocations familiales, il faut travailler au maximum 240h par trimestre durant l’année scolaire (1er, 2e, 4e trimestre), quel que soit le type de contrat (contrat d’occupation étudiant, employé, ouvrier, travail indépendant). Si la limite d’heures est dépassée, les allocations seront supprimées pour tout le trimestre. Dès lors, il faut être attentif que le fait  de prester son mi-temps ne lui fasse pas dépasser le quota (ce qui semble assez probable).
      Concernant la mutuelle, lorsqu’un étudiant travaille durant l’année scolaire sous contrat donnant lieu à un paiement de cotisations ONSS ordinaires (contrat étudiant pour lequel il ne bénéficie plus de cotisations de solidarité et contrat de travail ordinaire), son employeur adresse à sa mutuelle via la Banque Carrefour de la sécurité sociale, un bon de cotisation.
      Lorsque l’étudiant travaille régulièrement et que le salaire est trop important (pour 2018 : maximum 4.687,77€ brut pour les moins de 21 ans, maximum 6.250,36 € brut pour les 21 ans et plus), il doit devenir titulaire de sa mutuelle et donc payer ses cotisations lui-même. Les montants gagnés sous le régime étudiant des 475 heures par an ne sont pas pris en compte dans ces montants à ne pas dépasser. Pour en savoir plus, il est important de se renseigner auprès de sa mutuelle.

      Tu trouveras toutes les informations relatives au maintien du droit aux allocations familiales après 18 ans et sur l’impact d’un travail sur ce droit (ainsi que sur la mutuelle) via les fiches suivantes :
      https://www.bruxelles-j.be/droits-sociaux/les-allocations-familiales/as-tu-encore-droit-aux-allocations-familiales-apres-tes-18-ans/
      https://www.bruxelles-j.be/travailler/travailler-pendant-tes-etudes/letudiant-qui-travaille-recoit-il-encore-les-allocations-familiales-et-la-mutuelle-quen-est-il-du-chomage/
      J’espère avoir répondu à ta question ! N’hésite pas s’il te faut d’autres infos !

      Répondre
  23. wilhdsouls

    Bonjour,

    Je voudrais savoir si en tant qu’étudiant wallon ayant un parent travaillant en dehors de Belgique (Luxembourg en l’occurrence) a droit à continuer de recevoir ses allocations familiales.

    Merci d’avance.

    Répondre
    1. Infor Jeunes Bruxelles

      Bonjour Wilhdsouls,

      Si tu es domicilié en Wallonie, tu continues à ouvrir le droit aux allocations familiales en Wallonie pour autant que tu respectes les conditions d’octroi.

      Toutes les informations relatives aux allocations familiales en Wallonie se trouvent sur https://www.aviq.be/familles/index.html

      N’hésite pas à me recontacter si tu souhaites continuer la discussion.

       

      Répondre
  24. lolo1011

    Bonjour,

    Je voudrais commencer une formation en tant que demandeur d’emploi. J’étais étudiant avant cela.

    Toucherais-je  les allocations familiale?

    Répondre
    1. Infor Jeunes Bruxelles

      Bonjour Lolo 1011,

      Si tu es inscrit comme demandeur d’emploi en stage d’insertion tu pourras percevoir tes allocations familiales tout en suivant ta formation, et ce, pendant toute la durée de ton stage d’insertion (12 mois). Pour ce faire, tu dois transmettre la preuve de ton inscription chez Actiris à ta caisse d’allocation familiale.

      Par contre si tu perçois une allocation de chômage ou une allocation d’insertion, tu ne pourras plus prétendre aux allocations familiales.

      Tu trouveras plus d’informations sur le stage d’insertion sur la fiche: https://www.bruxelles-j.be/travailler/ton-premier-emploi/le-stage-dinsertion-professionnelle/

      Pour plus d’informations, contacte nous !

      Répondre
      1. lolo1011

        Et si je m’inscris sans faire de formation mais que je recherche des petits job par ci par la pendant mon année sabbatique, est-ce possible (sans dépasser les conditions au niveaux des heures)?

        Répondre
        1. Infor Jeunes Bruxelles

          Bonjour Lolo1011,

          Comme nous l’avons dit dans notre réponse précédente, si tu t’inscris comme demandeur d’emploi, tu les garderas tes allocations familiales durant toute la durée de ton stage d’insertion.

          Sache que le fait de travailler et/ou de suivre une formation ou pas n’aura aucun impact sur les allocations familiales que tu pourrais percevoir pendant cette période; mais contribuera à l’obtention d’évaluations positives. Si tu résides en région bruxelloise par exemple, tu perdras tes allocations familiales uniquement les mois pendant lesquels tu travailleras et dépasseras 551,89€ ( 240 heures de travail par trimestre à partir de janvier 2020).

          Pour d’autres questions, n’hésite pas à nous recontacter.

          Répondre
          1. lolo1011

            Bonjour,

            Donc si j’ai bien compris, les résultats des évaluations n’impacte pas les allocations familiales?

            Je les percevrais pendant une période de 12 mois sous certaines conditions dont une que vous avez cité ci dessus?

        2. Infor Jeunes Bruxelles

          Bonjour Lolo1011,

          Les évaluations ont un impact sur la durée de ton stage d’insertion et pas directement sur ton droit aux allocations familiales durant la première année.Par contre, les évaluations négatives prolongent la durée du stage d’insertion et peuvent donc prolonger la durée du droit aux allocations familiales. Pour cela, il faut bien prévenir ta caisse d’allocations familiales des évaluations que tu as obtenu. Tu peux tout à fait contacter ta caisse d’allocations familiales pour en parler avec eux et connaitre la procédure.

          Bien à toi.

          Répondre
  25. Justine

    Bonjour,

    je suis une étudiante en 5 ème année de médecine, je suis actuellement domiciliée chez mes parents qui touchent les allocations familiales pour moi. J’aimerais faire une cohabitation légale avec mon compagnon (qui travaille au Luxembourg) ce qui implique qu’on se domicilie au même endroit. Puis-je toujours recevoir des allocations (ou une autre aide) étant donné que je n’ai aucun revenu ? Si oui, quelles démarches faire ?

    Merci d’avance de votre réponse.

     

    Répondre
    1. Infor Jeunes Bruxelles

      Bonjour Justine,

      Tant que tu es étudiante (et que tu as moins de 25 ans), tu ouvres le droit aux allocations familiales. Tu peux demander à percevoir tes allocations familiales toi-même si tu as un domicile différent de celui de tes parents.

      Les allocations sont désormais une matière régionale.  Cela veut dire que les conditions d’octroi et les montants peuvent varier d’une région à une autre.

      Lorsque tu résideras avec ton compagnon, tu pourras introduire une demande d’aide auprès du CPAS de ta commune.  Le CPAS tiendra compte des revenus de ton compagnon avant toute décision d’octroi ou de refus d’aide sociale.  Toutes les informations utiles se trouvent sur https://www.bruxelles-j.be/droits-sociaux/obtenir-de-laide-du-cpas/

      N’hésite pas à me recontacter si tu souhaites continuer la discussion.

      Répondre
      1. Justine

        Merci beaucoup pour votre réponse. 🙂

        Répondre
  26. CHOWDHURY

    Bonjour, ma question va du 10-12-2018 au 31-07-2019 J’étais en cours de formation professionnelle (PPE) de 9 mois maintenant je recherche un emploi et j’ai déjà terminé l’enregistrement de l’emploi pôle puis-je aller pour le chomage comme j’étais 9 mois de formation. ma situation familiale n’est pas bonne j’ai beaucoup souffert. Alors dis-moi, puis-je avoir le droit de me faire chomage? Je dois savoir. merci avancé

    Répondre
    1. Infor Jeunes Bruxelles

      Bonjour CHOWDHURY,

      Qu’entends-tu par formation professionnelle PPE?

      Nous sommes pas sûrs d’avoir bien compris ta question mais il nous semble que tu sois en France. Si c’est le cas, nous ne pourrons malheureusement pas répondre à ta question.  Nous sommes une plateforme d’informations belge, nous ne sommes pas compétents quant aux questions sur le droit allocations de chômage en France. Pour t’aider dans tes recherches de réponse, nous te conseillons de te rendre sur le site: http://www.cidj.com/ Mais, si nous nous sommes trompés (que tu ne vis pas en France mais bien en Belgique), nous te demandons de reformuler ta question afin que nous puissions y répondre avec plus de précision.

       Pour d’autres questions, n’hésite pas à nous recontacter.

      Répondre
  27. Myriam

    Bonjour voici ma question cela fait maintenant 18 mois que mon fils a fini son stage de réinsertion mais il  jamais été convoqué pour les évaluations donc l’arrêt des allocations familiales après une année de stage a été effectué ma question est la suivante si il demande un rendez-vous pour une évaluation me cela fait 18 mois est-ce que cela sera pris en compte pour les allocations familiales en sachant qu’il n’a que 20ans et qu’il n’est pas diplômé merci pour votre réponse.

    Répondre
    1. Infor Jeunes Bruxelles

      Bonjour Myriam,

      Il arrive en effet que le jeune en stage d’insertion ne soit pas convoqué durant le stage d’insertion. Dans ce cas, il faut quand même, à la date de fin du stage d’insertion, introduire une demande d’allocations d’insertion:  https://www.bruxelles-j.be/travailler/ton-premier-emploi/quelles-sont-les-demarches-a-effectuer-en-fin-de-stage-dinsertion-professionnelle/

      Généralement, cela génère alors une convocation du jeune pour l’évaluation de son stage d’insertion.
      Nous lui conseillons donc d’entamer les démarches indiquées dans le lien ci-dessus.
      Cependant s’il n’a pas le diplôme requis (https://www.onem.be/fr/droit-aux-allocations-dinsertion-pour-les-personnes-de-moins-de-21-ans), il n’aura de toute façon pas droit à des allocations d’insertion avant ses 21 ans.

      Avoir attendu 6 mois de plus n’était pas la meilleure solution pour les allocations familiales. Puisque dans ce cas, le droit aux allocations familiales est en effet perdu pour la période après la fin du stage d’insertion (donc après 12 mois). Alors qu’il aurait pu garder les allocations familiales s’il avait demandé des allocations d’insertion et qu’une évaluation de son stage aurait abouti à une évaluation négative et à une prolongation de son stage d’insertion.

      Bien à vous

      Répondre
  28. james

    bonjour, je suis étudiant à bruxelles, domicilié en Wallonie. je me suis inscrit en ecole supérieur le 31/10 et j’aimerai me desinscrire avant le 1/12 decembre, pour que mon année ne sois plus prise en compte. je n’ai actuellement aucun revenu, et j’aimerai savoir si je risque de perdre mes allocations dès ma desinscription, ou si je peux les concerver jusque mes 21ans  sans etre étudiant, tant que je reste domicilié en wallonie (Liege )?

    Répondre
    1. Infor Jeunes Bruxelles

      Bonjour James,

      Si tu résides en région Wallonne et que tu es né après le 1er janvier 2001, le droit aux allocations familiales est devenu pratiquement automatique pour les jeunes âgés de 18 à 21 ans.

      Tes allocations familiales pourront cependant t’être retirées avant tes 21 ans dans certaines conditions (c’est-à-dire  si tu travailles plus de 240 heures par trimestre (hors alternance et  contrat d’occupation étudiant), si tu paies des allocations sociales comme indépendant, si tu bénéficies d’un revenu de chef d’entreprise de plus de 551,89€ ou encore si tu perçois des prestations sociales comme le chômage ou un revenu de la mutuelle) (voir sur: https://www.famiwal.be/accedez-aux-themes/la-reforme-des-allocations-familiales/ce-qui-change-partir-de-2019).

      Si tu es né avant le 1er janvier 2001, tu ne bénéficies pas de cette nouvelle règle. Entre 18 et 25 ans, tu dois soit être étudiant soit demandeur d’emploi pour garder le droit aux allocations familiales.

      Si tu te désinscris, nous te conseillons donc de t’inscrire comme demandeur d’emploi au Forem (si tu résides en Wallonie) ou à Bruxelles (si tu résides effectivement à Bruxelles).

      Pour plus d’informations, contacte nous !

      Répondre
  29. Dan

    Bonjour, ma fille née le 28juin 2000 à arrêté l’école en août 2018,et est rayée du forem pour manque de recherche à telle droit àu allocations familial et pension alimentaire

     

    Répondre
    1. Infor Jeunes Bruxelles

      Bonjour Dan,

      Pour les allocations familiales, ta fille ne pourra malheureusement pas y prétendre pour l’instant.
      Comme elle a atteint l’âge de 18 ans avant les changements survenus en janvier 2019 suite à la régionalisation, elle ne remplit pas les conditions pour le bénéfice inconditionnel des allocations familiales jusqu’à 21 ans. Tu trouveras plus d’informations sur ces changements de ce début d’année sur: https://www.famiwal.be/accedez-aux-themes/la-reforme-des-allocations-familiales/ce-qui-change-partir-de-2019

      Pour recommencer à percevoir les allocations familiales, elle devra s’inscrire de nouveau comme demandeuse d’emploi au Forem. Ainsi, elle débutera un stage d’insertion qui durera 12 mois, durant lesquels elle pourra rouvrir le droit aux allocations familiales. Tu trouveras plus d’informations sur le stage d’insertion sur la fiche: https://www.bruxelles-j.be/travailler/ton-premier-emploi/le-stage-dinsertion-professionnelle/

      Pour d’autres questions, n’hésite pas à nous recontacter.

      Répondre
  30. Blacky

    Touche t on encore son revenus d intégration du cpas !en attendant le paiement du service chômage?  Merci

    Répondre
    1. Infor Jeunes Bruxelles

      Bonjour Blacky,

      Ta situation n’est pas très claire.

      Il est effectivement possible de bénéficier d’une avance sur allocation de chômage dans l’attente que l’ONEm réponde à ta demande d’allocation de chômage.

      Pour ce faire, il faut introduire une demande spécifique auprès du CPAS en expliquant que tu as introduit une demande auprès d’un organisme de paiement (syndicat ou CAPAC) et que tu es en attente d’une réponse. Le CPAS effectuera une enquête sociale et analysera ta situation pour savoir si tu es dans les conditions d’octroi de cette avance.

      Une fois que tu pourras percevoir tes allocations de chômage, le CPAS récupérera l’avance qu’il t’a octroyé auprès de ton organisme de paiement (et non auprès de toi), c’est pourquoi il est important de signaler qu’il s’agit d’une demande d’avance aux allocations de chômage.

      D’autres questions ? N’hésite pas à nous recontacter!

      Répondre
  31. Christel

    Bonjour,  ma fille aura 18 ans fin janvier 2020.  Elle est en 6ème secondaire mais ne veut plus aller à l’école et passer son jury central.  Est-ce que je risque de perdre mes allocations familiales?  Dois-je lui faire faire un certificat médical pour l’année scolaire?

    Bien à vous

    Répondre
  32. 4cles

    Bonjour , ma fille qui a 20 ans compte devenir propriétaire avec son compagnon et donc se domicilier dans cette nouvelle habitation . Ne faisant plus partie du ménage .puis je continuer à percevoir ses allocations ? Je les lui verserai bien évidemment. D avance merci

    Répondre
    1. Infor Jeunes Bruxelles

      Bonjour 4cles,

      Si votre fille quitte le foyer familial pour s’installer avec son compagnon et qu’elle a encore droit aux allocations familiales (voir dans la fiche ci-dessus), elle pourrait les percevoir directement elle-même (ou vous pourriez décider de les percevoir et de les lui verser). Il vous suffit de contacter votre caisse d’allocations familiales pour leur faire part de votre choix.

      J’espère avoir répondu à votre question ! N’hésitez pas s’il vous faut d’autres infos !

       

      Répondre
  33. zouzou

    Bonjour,

    Je suis partie à l’étranger de septembre 2018 à juillet 2019 et donc mes parents n’ont plus touché les allocations.

    Je suis à présent retournée aux études depuis septembre 2019.

    A partir de quand ai-je droit à nouveau aux allocations ? (pS : wallonie)

    Merci.

    Répondre
    1. Infor Jeunes Bruxelles

      Bonjour Zouzou,

      Je suppose que tes parents ont été informé du changement de caisse d’allocations familiales en janvier 2019 ?
      Si tu es née avant le 31/12/2000, tu ouvres le droit aux allocations familiales (pour autant que tu aies moins de 25 ans) notamment si tu es inscrite dans l’enseignement supérieur pour au moins 27 crédits par année académique.
      Dans ce cas, tu devras joindre une attestation de fréquentation scolaire au formulaire de ta caisse d’allocations familiales.  Et tu ouvres à nouveau le droit aux allocations familiales dès le début de l’année académique.
      Si tu es née après le 01/01/2001, sous certaines conditions, tu gardes le droit aux allocations familiales de manière inconditionnelle.  Toutes les informations utiles se trouvent sur https://www.aviq.be/familles/index.html

      N’hésite pas à me recontacter si tu souhaites continuer la discussion

      Répondre
      1. Zouzou

        Merci.

        mon attestation de reprise d’études Date du 15 septembre, ils ont donc droit aux allocations à partir de cette date ? (Prorata)

        merci

        Répondre
        1. Infor Jeunes Bruxelles

          Bonjour Zouzou,

          Tu sembles bien ouvrir le droit aux allocations familiales à partir de septembre (pour autant que tu aies moins de 25 ans).

          Tes parents doivent donc contacter la caisse d’allocations familiales pour les informer de ta reprise d’études.

          N’hésite pas à me recontacter si tu souhaites continuer la discussion.

          Répondre
  34. Sarah

    Bonjour,

    Etant une étudiante de 20 ans, ma mère touche les allocation familiales pour moi mais j’aimerai les percevoir directement dans mon compte en banque.

    Est-ce que cela est possible ? Si oui, quelles sont les démarches à faires?

    Merci d’avance pour votre réponse

    Répondre
    1. Infor Jeunes Bruxelles

      Bonjour Sarah,

      En principe, c’est la personne qui t’élève qui est sensée toucher l’agent des allocations familiales. Dans le cas où tu t’installes dans un autre ménage, les allocations familiales sont versées à la personne qui prend le relais pour assurer ton éducation.

      Un·e jeune peut percevoir lui-même ses allocations familiales dans les cas suivants :

      – S’il·elle est marié·e ;

      – S’il·elle est émancipé·e ;

      – S’il·elle est lui-même allocataire pour un ou plusieurs de ses enfants ;

      – S’il·elle a atteint l’âge de 16 ans et a son propre domicile. Dans le cas où tu vis seule et que tu es domiciliée à l’endroit où tu vis (tu ne fais donc plus partie de la composition de ménage de ta mère), tu seras en mesure de toucher toi-même tes allocations familiales: tu peux contacter ta caisse d’allocations familiales pour vérifier que c’est bien sur ton numéro de compte que le prochain virement sera effectué.

      Si la·le jeune est dans l’une de ces quatre situations, il·elle peut aussi désigner, dans son propre intérêt, une autre personne comme allocataire. Ce dernier ne peut être que son père ou sa mère. Dans toutes ces hypothèses, la·le jeune est considéré·e comme étant capable d’aller en justice lui-même. Il peut donc être demandeur ou défendeur dans un litige relatif à la perception de ses allocations familiales.

      N’hésite pas à nous contacter pour toute question supplémentaire.

      Répondre
  35. Maumau

    Bonjour je vais bientôt me metre en ménage et je suis toujour au etude Esque j aurais toujour mes allocations meme partie de chez mes parents

    Répondre
    1. Infor Jeunes Bruxelles

      Bonjour Maumau,

      Si tu suis des études, rien ne t’empêche de pouvoir maintenir ton droit aux allocations familiales pour autant que tu aies moins de 25 ans.

      Sache d’ailleurs qu’en principe, si tu te domicilies à l’adresse de ton nouveau logement, tu pourras continuer à recevoir des allocations familiales et les percevoir toi-même.

      D’autres questions ? N’hésite pas à nous recontacter!

      Répondre
  36. thomas

    Bonjour,

    J’ai 21 ans ,j’habite en wallonnie, je suis une formation en parcs et jardins mais je souhaiterai mettre fin à celle -ci pour entrer dans la vie active.

    Que se passera-t -il au niveau des allocations familiales ?

    Répondre
    1. Infor Jeunes Bruxelles

      Bonjour Thomas,

      Ta question n’est pas très claire.
      Es-tu considéré comme étudiant? OU, es-tu inscrit comme demandeur d’emploi en stage d’insertion?

      Si tu es étudiant, pour continuer à percevoir les allocations familiales à l’arrêt de ta formation, tu devras t’inscrire comme demandeur d’emploi en stage d’insertion au Forem. Tes allocations familiales seront alors versées durant les 12 mois de ton stage d’insertion. Tu trouveras plus d’informations sur le stage d’insertion sur la fiche: https://www.bruxelles-j.be/travailler/ton-premier-emploi/le-stage-dinsertion-professionnelle/

      Si tu es déjà en stage d’insertion, tu ne perdras pas tes allocations familiales en arrêtant ta formation. Et, si tu travailles pendant ton stage, ta période d’occupation sera comptabilisée pour le calcul des jours ouvrant le droit aux allocations d’insertion. Tu trouveras plus d’informations à ce sujet sur la fiche: https://www.bruxelles-j.be/travailler/ton-premier-emploi/quelles-sont-les-journees-prises-en-compte-pour-le-stage-dinsertion-professionnelle/

      Pour d’autres questions, n’hésite pas à nous recontacter.

      Répondre
  37. Estl

    Bonjour ma fille a 18 ans elle a arrêté d’aller à l’école l année passée  elle n’a pas repris les cours en septembre elle est inscrite comme demandeuse d’emploi mais ne touche pas de chômage a-t-elle droit aux allocations jusque ses 21 ans?

    Répondre
    1. Infor Jeunes Bruxelles

      Bonjour  Estl,

      Tout dépend de la région dans laquelle vit ta fille. Si elle vit en Wallonie, le droit est inconditionnel jusqu’à ses 21 ans sauf si elle travaille ou perçoit des allocations de chômage.

      Si elle vit dans une autre région, ta fille a besoin d’un statut (étudiante ou demandeuse d’emploi) à partir de 18 ans pour garder ses allocations familiales.

      Si ta fille est Bruxelles et s’est inscrite auprès d’Actiris pour entamer son stage d’insertion, elle gardera ses allocations familiales pendant toute la période de son stage d’insertion (voir sur:https://www.bruxelles-j.be/travailler/ton-premier-emploi/le-stage-dinsertion-professionnelle/) . Par contre, si elle travaille pendant son stage, elle les perdra les mois pour lesquels elle touchera un salaire brut de plus de 551,89 euro.

      Pour bénéficier des allocations familiales, il faut renvoyer à la caisse d’allocation familiale la preuve d’inscription chez Actiris.

      Pour plus d’informations,  contacte nous !

      Répondre
  38. Marie

    Bonjour,

    Mon fils de 22  ans est inscrit en 2e année en haute école (région wallonne).

    Je touche pour lui des allocations familiales (famiwal).

    S’il cesse d’aller en cours, sans se désinscrire officiellement (il ne compte pas s’inscrire comme demandeur d’emploi ou chercher un travail salarié), est-ce que je risque de perdre pour lui les allocations familiales qui me servent à lui payer son kot ?

    En sachant que je ne peux pas résilier le kot comme ça du jour au lendemain.

    Merci

    Répondre
    1. Infor Jeunes Bruxelles

      Bonjour Marie,

      L’étudiant ouvre le droit aux allocations familiales s’il est inscrit, avant le 30 novembre, dans un établissement d’enseignement supérieur à minimum 27 crédits.

      Pour conserver les allocations familiales jusqu’au 30 août, il faut respecter les conditions de présence au cours mise en place par l’établissement d’enseignement supérieur.  Ces conditions se trouvent dans le règlement des études.

      Un abandon des études en cours d’année entraîne la perte des allocations familiales. Dans la pratique, si la caisse d’allocations familiales n’est pas mise au courant, il est probable qu’on ne vous demande pas de les rembourser. Mais pour éviter tout risque à ce sujet, l’idéal est de s’inscrire comme demandeur d’emploi et de prévenir la caisse d’allocations familiales du changement de situation. Cela permet de garder de plein droit les allocations familiales.

      S’il se désinscrit avant le 01 décembre, son année ne sera pas prise en compte dans le calcul de la finançabilité.

      Peut-être pourrais-tu trouver un accord à l’amiable avec le propriétaire du kot pour quitter celui-ci sans attendre le 30 juin. Tu peux trouver les règles de résiliation d’un bail de kot en Wallonie sur : http://lampspw.wallonie.be/dgo4/site_logement/bail/fiche/5

      N’hésite pas à me recontacter si tu souhaites continuer la discussion

      Répondre

    2. Infor Jeunes Bruxelles

      Bonjour Marie,

      L’étudiant ouvre le droit aux allocations familiales s’il est inscrit, avant le 30 novembre, dans un établissement d’enseignement supérieur à minimum 27 crédits.

      Pour conserver les allocations familiales jusqu’au 30 août, il faut respecter les conditions de présence au cours mise en place par l’établissement d’enseignement supérieur.  Ces conditions se trouvent dans le règlement des études.

      Un abandon des études en cours d’année entraîne la perte des allocations familiales. Dans la pratique, si la caisse d’allocations familiales n’est pas mise au courant, il est probable qu’on ne vous demande pas de les rembourser. Mais pour éviter tout risque à ce sujet, l’idéal est de s’inscrire comme demandeur d’emploi et de prévenir la caisse d’allocations familiales du changement de situation. Cela permet de garder de plein droit les allocations familiales.

      S’il se désinscrit avant le 01 décembre, son année ne sera pas prise en compte dans le calcul de la finançabilité.

      Peut-être pourrais-tu trouver un accord à l’amiable avec le propriétaire du kot pour quitter celui-ci sans attendre le 30 juin. Tu peux trouver les règles de résiliation d’un bail de kot en Wallonie sur : http://lampspw.wallonie.be/dgo4/site_logement/bail/fiche/5

      N’hésite pas à me recontacter si tu souhaites continuer la discussion

      Répondre

  39. Nathan

    Bonjour,

    je m’appelle Nathan et j’ai été diplômé en septembre 2018. J’ai arrêté les études pendant un an, j’ai donc repris les études en septembre 2019 à l’université ( date qui commence officiellement le 16/09/2019). Malheureusement ma mère ne touchera pas d’allocation pour le mois de septembre mais seulement en novembre pour le mois de octobre.
    Ma question est donc, pourquoi ma mère ne touche pas d’allocation pour le mois de septembre  alors que ma rentré académique est en septembre ?

    merci.

    Répondre
    1. Infor Jeunes Bruxelles

      Bonjour Nathan,

      Si tu t’es inscris en septembre, tu ne devrais pas perdre les allocations familiales pour le mois d’octobre. Par contre, si tu t’es inscris en octobre, il est possible que tu aies perdu ton droit pour le mois de septembre.
      Pour éviter cela, il aurait fallu que tu sois inscris comme chercheur d’emploi chez Actiris. Dans ce cas, tu aurais pu garder les allocations familiales.
      Si tu veux discuter plus en détail de ta situation, n’hésite pas à nous joindre au 02/514.41.11

      Bien à toi

      Répondre
  40. C.D

    Bonjour,

    Mon beau-fils vient d’avoir terminé en juin 2019 une année de formation en gardiennage avec mention. Et il vient, également de quitter le domicile de sa maman, suite à une mauvaise entente. Il a reçu la confirmation de sa domiciliation avec son papa et moi même sur Namur. Suite à cela, il a pu s’inscrite au forem et commencer son stage d’attente. Comment peut-on procéder pour qu’il récupère les allocations que sa maman perçoit. Sachant qu’il n’a plus de contact avec elle.

    Merci d’avance.

    Mme C.

    Répondre
    1. Infor Jeunes Bruxelles

      Bonjour C.D.,

      Il faut qu’il contacte la caisse d’allocations familiales pour les avertir de ce changement de situation et leur indiquer un nouveau numéro de compte pour le versement des allocations.

      S’il ne connaît pas sa caisse, il peut s’adresser à Famiwal qui est la caisse publique et qui devrait pouvoir lui dire à quelle caisse s’adresser.

      Bien à vous

      Répondre
  41. Sacha

    Bonjour,

    J’ai moins de 25 ans et j’avais arrêté mes études, donc perdu mon droit aux allocations familiales. Mais je vais reprendre mes études. Aurais-je alors à nouveau droit à mes allocations familiales ou pas ?

     

    Merci.

    Répondre
    1. Infor Jeunes Bruxelles

      Bonjour Sacha,

      En Région de Bruxelles-Capitale, les allocations familiales sont inconditionnelles jusqu’au 31 août de l’année des 18 ans du jeune. Après la majorité et jusqu’à 25 ans, pour continuer à les percevoir, il faut soit être étudiant, soit être inscrit comme demandeur d’emploi en stage d’insertion. Tu trouveras plus d’informations sur les allocations familiales après 18 ans sur la fiche ci-dessus.

      Donc, si tu recommences les études et que tu es domiciliée en Région de Bruxelles-Capitale, en fonction du type de cours (voir sur la fiche ci-dessus), tu peux rouvrir le droit aux allocations familiales, pour autant que tu n’aies pas 25 ans. Si tu t’inscris comme demandeur d’emploi, tu as a également le droit de conserver les allocations familiales durant ton stage d’insertion professionnelle pour les mois où tu n’as pas gagné plus de € 551,89 euros brut. Attention, en tant que jeune demandeur d’emploi, tu gardes le droit aux allocations familiales pendant une période de 360 jours.

      N’hésite pas à revenir vers nous pour toute autre question 🙂

      Répondre
  42. Morane

    J’arrête les cours une année et les reprend l’année d’après, puis-je redemander à toucher mes allocations familiales ?

    Répondre
    1. Infor Jeunes Bruxelles

      Bonjour Morane,

      En Région de Bruxelles-Capitale, les allocations familiales sont inconditionnelles jusqu’au 31 août de l’année des 18 ans du jeune. Après la majorité et jusqu’à 25 ans, pour continuer à les percevoir, il faut soit être étudiant, soit être inscrit comme demandeur d’emploi en stage d’insertion. Tu trouveras plus d’informations sur les allocations familiales après 18 ans sur la fiche ci-dessus.

      Donc, si tu recommences les études et que tu es domiciliée en Région de Bruxelles-Capitale, en fonction du type de cours (voir sur la fiche ci-dessus), tu peux rouvrir le droit aux allocations familiales, pour autant que tu n’aies pas 25 ans. Si tu t’inscris comme demandeur d’emploi, tu as a également le droit de conserver les allocations familiales durant ton stage d’insertion professionnelle pour les mois où tu n’as pas gagné plus de € 551,89 euros brut. Attention, en tant que jeune demandeur d’emploi, tu gardes le droit aux allocations familiales pendant une période de 360 jours.

      N’hésite pas à revenir vers nous pour toute autre question 🙂

      Répondre
  43. maman axel

    Bonjour

    Mon fils de 19 ans va peut être se désinscrire cette année académique pour changer d’option et se réinscrire l’année prochaine.

    Il fait cella car il a raté sa première année et a peur de ne pas avoir les crédits nécessaire a la fin de ses trois ans pour rester finançable, et de plus il y a un examen d’entrée pour ce qu’il veux éventuellement faire qui a lieu en septembre.

    A t’il le droit de garder ses allocations familiale si il fait cela ?

    Merci

     

     

    Répondre
    1. Infor Jeunes Bruxelles

      Bonjour maman Axel,

      Si Axel se désinscrit avant le 01 décembre, son année ne sera pas prise en compte pour la finançabilité.

      La matière des allocations familiales étant régionalisée, nous ne pouvons te répondre sans connaître la région de domiciliation d’Axel.

      N’hésite pas à me recontacter (02/514.41.11, tu demandes Christine) si tu souhaites continuer la discussion.

      Répondre
  44. macha

    Mon fils agés de 18 ans ne vaplus à l’école ,n’est plus demandeur d’emploi, ne travaille pas est ce les parents ont encore droit aux allocations familiales.

    Répondre
    1. Infor Jeunes Bruxelles

      Bonjour Macha,

      En Région de Bruxelles-Capitale, les allocations familiales sont inconditionnelles jusqu’au 31 août de l’année des 18 ans du jeune. Après la majorité et jusqu’à 25 ans, pour continuer à les percevoir, il faut soit être étudiant, soit être inscrit comme demandeur d’emploi en stage d’insertion. Tu trouveras plus d’informations sur les allocations familiales après 18 ans sur la fiche ci-dessus.

      Donc, si ton fils recommence les études et qu’il est domiciliée en Région de Bruxelles-Capitale, en fonction du type de cours (voir sur la fiche ci-dessus), il peut rouvrir le droit aux allocations familiales, pour autant que tu n’aies pas 25 ans. S’il s’inscrit comme demandeur d’emploi, il a également le droit de conserver les allocations familiales durant son stage d’insertion professionnelle pour les mois où il n’a pas gagné plus de € 551,89 euros brut. Attention, en tant que jeune demandeur d’emploi, il garde le droit aux allocations familiales pendant une période de 360 jours.

      N’hésite pas à revenir vers nous pour toute autre question 🙂

      Répondre
  45. béa

    Bonjour,

     

    Pourriez-vous me dire si je garde les allocations familiales de mon fils, il est en supérieur et va seulement à l’école pour 4 heures pour valider un cours qu’il n’a pas réussi en dernière année (il a validé 174 crédits sur 180), entretemps on lui a proposé un contrat de 13 h semaine dans un restaurant est ce qu’il peut conserver ses allocations familiales en restant étudiant pour 4 heures et travailler 13 h semaine. Merci pour votre réponse. Béatrice

    Répondre
    1. Infor Jeunes Bruxelles

      Bonjour Béatrice,

      Comme tu peux le lire dans la fiche ci-dessus, ton fils peut maintenir son droit aux allocations familiales à condition qu’il soit inscrit à minimum 17h de cours/semaine (s’il s’agit de cours de niveau secondaire comme des cours de langue ou de bureautique) ou à minimum 27 crédits sur l’année s’il s’agit de cours de niveau supérieur (bachelier, master, etc.). Tu trouveras de plus amples informations à ce sujet à la page suivante : https://www.bruxelles-j.be/etudier-se-former/se-former/vas-tu-continuer-a-toucher-des-allocations-familiales-en-entrant-en-formation/

      Par conséquent, dans l’état actuel des choses, ton fils n’a pas le droit aux allocations familiales. Cependant, sache qu’il peut tout à fait cumuler plusieurs formations pour atteindre ces 27 crédits.

      Pour pouvoir travailler dans le cadre d’un contrat d’occupation étudiant, l’activité principale de ton fils doit être d’étudier. Comme la législation sur le travail étudiant est assez floue, nous vous conseillons de contacter le Contrôle des lois sociales (SPF Emploi) de votre région pour vérifier si, dans son cas, ton fils peut être considéré comme étudiant: http://www.emploi.belgique.be/defaultTab.aspx?id=6552

      Si tu as d’autres questions, n’hésite pas à nous recontacter.

      Répondre
  46. Lola

    Bonjour.

    j’ai eu 25 ans en aout 2019. Je sais que normalement je n’ai plus droit aux allocations mais cependant un ami à moi qui a aussi eu 25 ans en juillet peut encore recevoir les allocations à condition qu’il soit étudiant, et ce jusqu’à l’année prochaine quand il aura 26. Je suis aussi étudiante mais pourtant ce mois-ci mes parents n’ont rien reçu.

    Pouvez-vous me dire si c’est normal svp ?

    Répondre
    1. Infor Jeunes Bruxelles

      Bonjour Lola,

      Normalement, après 25 ans, tu ne peux plus garder tes allocations familiales car,  le droit du bénéficiaire s’éteint à la fin du mois civil au cours duquel le jeune atteint l’âge de 25 ans, même si le jeune étudie encore. Dès lors, le cas de te ami  ne nous semble pas correct, car la loi sur les allocations familiales est très stricte ou ton ami dépend peut-être d’un régime particulier (allocations familiales pour les fonctionnaires européens ou travailleurs de l’OTAN par exemple).

      Si tu rencontres des difficultés financières, tu pourrais introduire une demande d’aide auprès su CPAS de ta commune de résidence. Une enquête sociale sera menée par un(e) assistant(e) social(e) qui effectuera une visite à domicile pour constater l’état de besoin. Puis, une décision d’octroi ou de refus de l’aide sera prise par le Comité. Tu trouveras plus d’informations sur les aides du CPAS sur la fiche: https://www.bruxelles-j.be/droits-sociaux/obtenir-de-laide-du-cpas/quelles-sont-les-aides-fournies-par-le-cpas-a-qui-sadressent-elles-quelles-sont-les-conditions/.

      Tu peux aussi introduire une demande d’allocation d’études voir sur : https://allocations-etudes.cfwb.be/

      Pour plus d’informations, contacte nous !

      Répondre
  47. Akaltraz

    Bonjour,

    J’ai eu 25 ans en juillet 2019 et j’habite à Bruxelles.
    J’aimerais demander si j’ai encore droit aux allocations familiales ?
    Je suis étudiant dans le supérieur en master.

    Merci

    Répondre
    1. Infor Jeunes Bruxelles

      Bonjour Akaltraz,

      Comme tu peux le lire dans le texte ci-dessus, à partir de 25 ans, il n’est plus possible de percevoir les allocations familiales.

      N’hésite pas à me recontacter si tu souhaites continuer la discussion

       

      Répondre
  48. severine ****

    Bonjour,

    Ma belle fille est étudiante en dernière année bachelier, elle a 21 ans.   Elle est actuellement domiciliée chez sa maman mais n’a plus aucun contact avec cette dernière.  Elle souhaiterait donc se domicilier chez son papa.  Qu’en sera t il de ses allocations familiales perçues par sa maman encore à l’heure actuelle  ? je vous remercie

    Répondre
    1. Infor Jeunes Bruxelles

      Bonjour Severine,

      L’argent des allocations familiales doit toujours revenir à la personne qui élève l’enfant puisque les allocations ont pour objectif de subvenir aux besoins de l’enfant.. Si ta belle fille se domicilie chez son papa, elle pourra désigner son papa comme allocataire effectif auprès de sa caisse d’allocations familiales. Ainsi, il est recommandé de vérifier/communiquer le numéro de compte du papa sur lequel le versement aura lieu. Tu trouveras plus d’informations sur le changement de compte auprès de la caisse d’allocations familiales en cliquant ici: https://bruxelles.famifed.be/fr/familles/paiements/nouveau-num%C3%A9ro-de-compte

      N’hésite pas à nous contacter pour toute question supplémentaire.

      Répondre
  49. louise23

    Bonjour,

    J’ ai un statut un peu particulier. Je suis étudiante et je réalise un assistanat en biologie clinique. J’ai donc un horaire de travail de plus ou moins 7-8h par jour rémunéré. Ai-je toujours les allocations?

    Répondre
    1. Infor Jeunes Bruxelles

      Bonjour Louise23,

      Comme tu peux le lire dans la fiche ci-dessus, il est possible de maintenir son droit aux allocations passé l’âge de 18 ans en prouvant 17h de cours / semaine (une période de cours de 50 minutes est assimilée à 1 heure) pour bénéficier des allocations familiales ou ou être inscrite à minimum 27 crédits sur l’année dans l’enseignement supérieur de plein exercice ou en promotion social. De plus pour bénéficier des allocations familiales, tu ne peux pas travailler plus de 240H par trimestre. A priori suivant ta situation tu ne pourras plus prétendre aux allocations familiales puisque tu devrais largement dépasser les 240 heures de travail sur le trimestre…

      Pour plus d’informations, contacte-nous !

      Répondre
  50. Léa

    Bonjour, si maintenant je venais a faire une année sabbatique mais que l’année suivante je reprend les études avons nous encore droit au allocation ou est ce que si on les perd c’est définitif ?

    Répondre
    1. Infor Jeunes Bruxelles

      Bonjour Léa,

      En Belgique, les allocations familiales sont inconditionnelles jusqu’au 31 octobre de l’année des 18 ans du jeune. Après la majorité et jusqu’à 25 ans, pour continuer à les percevoir, il faut soit être étudiant, soit être inscrit comme demandeur d’emploi en stage d’insertion. Tu trouveras plus d’informations sur les allocations familiales après 18 ans sur la fiche ci-dessus.

      Donc, si dans ta situation tu recommences les études, en fonction du type de cours (voir sur la fiche ci-dessus), tu peux rouvrir le droit aux allocations familiales; pour autant que tu n’aies pas 25 ans.

      Pour d’autres questions, n’hésite pas à nous recontacter.

      Répondre
    2. Infor Jeunes Bruxelles

      Bonjour Léa,

      En Région de Bruxelles-Capitale, les allocations familiales sont inconditionnelles jusqu’au 31 août de l’année des 18 ans du jeune. Après la majorité et jusqu’à 25 ans, pour continuer à les percevoir, il faut soit être étudiant, soit être inscrit comme demandeur d’emploi en stage d’insertion. Tu trouveras plus d’informations sur les allocations familiales après 18 ans sur la fiche ci-dessus.

      Donc, si dans ta situation tu recommences les études et que tu es domiciliée en Région de Bruxelles-Capitale, en fonction du type de cours (voir sur la fiche ci-dessus), tu peux rouvrir le droit aux allocations familiales; pour autant que tu n’aies pas 25 ans.

      Pour d’autres questions, n’hésite pas à nous recontacter.

      Répondre
  51. Viviane

    Bonjour,

    Ma fille entame sa dernière années d’études supérieures « Educateur spécialisé » avec que 20 points de crédits. A-t-elle toujours le statut d’étudiant ? Que signifie ceci sur mes allocations familiales p.ex. payé au prorata (j’ai reçu de l’ecole des documents à remettre aux allocations familiales) ?

    Merci!

    Viviane

    Répondre
    1. Infor Jeunes Bruxelles

      Bonjour Viviane,

      Si ta fille est domiciliée à Bruxelles, elle continue à percevoir les allocations familiales pour autant qu’elle soit inscrite, avant le 30 novembre, à minimum 27 crédits.  Toutes les informations utiles se trouvent sur https://www.bruxelles-j.be/droits-sociaux/les-allocations-familiales/as-tu-encore-droit-aux-allocations-familiales-apres-tes-18-ans

      Comme tu peux le lire sur https://www.bruxelles-j.be/travailler/travailler-pendant-tes-etudes/qui-est-etudiant-et-qui-peut-conclure-un-contrat-doccupation-etudiant, la notion d’étudiant n’est pas définie dans la loi.  Ce concept doit être interprété de manière large.  Tu peux signer un contrat d’occupation étudiant si tu es étudiant à titre principal  dans l’enseignement secondaire (général, technique, professionnel ou artistique), supérieur, universitaire, si tu prépares un jury central,… Devant le manque de précision de la loi (aucune indication sur un nombre minimum d’heures de cours par semaine par exemple), le Service Public Fédéral de l’Emploi se garde un pouvoir d’appréciation pour les situations équivoques.

      N’hésite pas à me recontacter si tu souhaites continuer la discussion.

       

      Répondre
  52. tof

    bonjour

    moi qui travaille et ma femme qui est encore au étude contons nous mariée auras t elle encore droit au allocations familliale aprés cette mariée

    bonne journée

    Répondre
  53. Angel

    Bonjour,

    Si l’annee Prochaine je f’prends des cours d’esthétique en enseignement secondaire et que j’ai 16h par semaine, je bénéficierai encore des mes allocations familiales?

    Répondre
    1. Infor Jeunes Bruxelles

      Bonjour Angel,
      Pour les personnes entre 18 ans et 25 ans, il faut suivre 17h de cours par semaine pour maintenir son droit aux allocations familiales. Dès lors, 16h de cours par semaine ne suffiront malheureusement pas à maintenir ce droit. Cependant, tu pourrais compléter tes heures pour arriver au quota nécessaire en suivant par exemple des cours de langue en promotion sociale. Tu pourrais chercher des formations en utilisant le site : http://www.dorifor.be/ J’espère avoir répondu à ta question ! N’hésite pas s’il te faut d’autres infos !

      Répondre
  54. Raav

    Bonjour,

    Besoin de renseignement pour un jeune  garçon de 19 ans qui est perdu.

    Il est toujours domiciliez chez sa maman mais vie chez son oncle qui habite plus prés de son école, a t il droit a avoir son allocation familiale sur son propre compte, vu que sa maman les perçois et n interviens en rien pour lui que se soit vêtement, livre .. nécessaire qu il a besoin pour son option? Il est désemparé erf..si oui quelle démarche à suivre pour qu il y ai droit? vu qu il ne connais pas son numéro de dossier

     

     

    Répondre
    1. Infor Jeunes Bruxelles

      Bonjour Raav,

      Cet étudiant pourra bénéficier de ses allocations familiales s’il a domicile différent que celui de sa maman.

      Dans ce cas, il pourra contacter sa caisse d’allocations en donnant son numéro national et le numéro national de sa maman.

      N’hésite pas à me recontacter (02/514.41.11, tu demandes Christine) si tu souhaites continuer la discussion.

      Répondre
  55. Nana

    Mon fils a 22ans et arrête l’université en juin 2019, il va suivre une formation en informatique dans une autre ecole.  Pourra til continuer de recevoir ses allocations familiales ? Merci beaucoup

     

    Répondre
    1. Infor Jeunes Bruxelles

      Bonjour Nana,

      Comme tu peux le lire dans la fiche ci-dessus, il est possible de maintenir son droit aux allocations passé l’âge de 18 ans en prouvant 17h de cours / semaine (une période de cours de 50 minutes est assimilée à 1 heure) de cours par semaine pour bénéficier des allocations familiales ou ou être inscrite à minimum 27 crédits sur l’année dans l’enseignement supérieur de plein exercice ou en promotion social.  Une autre façon de maintenir son droit aux allocations serait de s’inscrire chez Actiris afin d’entamer son stage d’insertion (le droit aux allocations est alors maintenu pour la durée du stage d’insertion – 1 an).

      https://www.bruxelles-j.be/etudier-se-former/se-former/vas-tu-continuer-a-toucher-des-allocations-familiales-en-entrant-en-formation/

      S’il suit une formation en cours du soir, il pourrait très bien s’inscrire en tant que demandeur d’emploi afin d’entamer son stage d’insertion professionnelle car il sera disponible en journée et donc disponible sur le marché de l’emploi : https://www.bruxelles-j.be/travailler/ton-premier-emploi/le-stage-dinsertion-professionnelle/

      Pour plus d’informations,contacte nous !

      Répondre
  56. Manon03

    Bonjour,

    Je suis domiciliée dans la région de charleroi. Je suis actuellement une formation en promotion social. Lorsque j’aurais finit cette année j’aurais 21 ans. L’année prochaine j’aimerais continuer mes études et entamée un bachelier (en 4 ans) en promotion social cours du soir. J’aurais le nombre d’heures et de crédits nécessaire pour garder les allocations. Cependant la dernière de ce bachelier j’aurais 25 ans au mois de décembre. aurais-je encore droit au allocations familiales à partir de cette date jusqu’à la fin de l’année scolaire ?

     

    Merci de votre réponse.

    Répondre
    1. Infor Jeunes Bruxelles

      Bonjour Manon03,

      En effet, après 25 ans, tu ne pourras plus garder tes allocations familiales car,  le droit du bénéficiaire s’éteint à la fin du mois civil au cours duquel le jeune atteint l’âge de 25 ans, même si le jeune étudie encore.

      . Mais si tu rencontres des difficultés financières, tu pourrais introduire une demande d’aide auprès su CPAS de ta commune de résidence. Une enquête sociale sera menée par un(e) assistant(e) social(e) qui effectuera une visite à domicile pour constater l’état de besoin. Puis, une décision d’octroi ou de refus de l’aide sera prise par le Comité. Tu trouveras plus d’informations sur les aides du CPAS sur la fiche: https://www.bruxelles-j.be/droits-sociaux/obtenir-de-laide-du-cpas/quelles-sont-les-aides-fournies-par-le-cpas-a-qui-sadressent-elles-quelles-sont-les-conditions/

      Pour plus d’informations, contacte nous !

      Répondre
  57. Céline

    Bonjour,

    J’ai 15 heures de cours d’anglais à l’EPFC (ecole de promotion sociale) par semaine. Pour compléter mon horaire et arriver à 17h de cours pour recevoir mes allocations familiales.

    Est ce qui si je fais des  »cours isolés » à l’université, est ce que ça compte pour atteindre mes 17h de cours et recevoir mes allocations familiales  ?

    Répondre
    1. Infor Jeunes Bruxelles
      Bonjour Celine,
       
      Non, l’inscription à des cours isolés à l’université ne permettra pas de compléter tes 15h de cours en promotion sociale en ce qui concerne les allocations familiales. En effet, pour que des cours en supérieur puissent être pris en compte, il faut être régulièrement inscrit à au moins 27 crédits sur l’année (le calcul dans le supérieur se fait en nombre de crédits et non pas en heures).
       
      Tu pourrais donc compléter tes 15h de formation par une autre formation en langue ou un autre module d’études en promotion sociale qui se calcule en heures. Les heures de formation dans des écoles privées peuvent également être prises en compte
       
      Si tu as besoin d’autres informations, n’hésite pas !
      Répondre
  58. Ana

    Bonjour,

    Si j’interromps mes études supérieures pour un an et que je les reprends en septembre 2020, est-ce que j’aurai encore droit aux allocations familiales? Sachant que j’aurai 24 ans en novembre 2020.

    Merci

    Répondre
  59. Liliane

    Ma fille de 21 ans est inscrite comme jeune demandeur emploi depuis octobre 2018.Sa premiere evaluation est negative. La deuxieme elle n’a pas l’occasion de la terminer ( malade elle est hospitalisé depuis fin août pour une durée indéterminée) . Ma fille a donc du se desinscrire du VDAB et a t’elle encore droit aux allocations familiales?

    Répondre
    1. Infor Jeunes Bruxelles

      Bonjour Liliane,

      La période de maladie ne sera pas comptabilisée pour le stage d’insertion.

      Cependant, il est bien possible de garder le droit aux allocations familiales. Si  le  jeune  tombe  malade  avant  ou  durant  ces  310  jours (par  exemple,  une  jeune femme accouche), il garde le bénéfice de ses allocations familiales. Si elle est sous le  statut  de  «malade» au moment où elle aurait dû s’inscrire comme demandeuse d’emploi, elle peut quand même bénéficier des allocations familiales. La condition à remplir dans les deux cas est de s’ (se ré) inscrire à la fin de la période de maladie comme demandeuse d’emploi au VDAB et d’envoyer une copie du certificat médical à sa caisse d’allocations familiales.

      Pour plus d’informations, contacte nous !

      Répondre
  60. Meg

    Bonjour

    Ma fille a terminée ses études et est diplômée en master assistante sociale.

    Elle est engagée depuis lundi 9 septembre 2019 en co trait de remplacement ou elle a fait son stage.

    J ai reçu les allocation de septembre devrais-je les rembourser ?

    De plus si si t remplacement n est pas reconduit, elle ne touchera plus ses allocations ?

    Merci

    Répondre
    1. Infor Jeunes Bruxelles

      Bonjour Meg,

      Pour pouvoir continuer à bénéficier des allocations familiales, une jeune qui n’est plus aux études doit alors s’inscrire chez Actiris afin de débuter son stage d’insertion (voir fiche ci-dessus).

      Ainsi, si ta fille à moins de 25 ans, elle peut s’inscrire chez Actiris afin de débuter ce stage qui lui permettra d’ouvrir son droit aux allocations d’insertion (chômage sur bases des études) si elle répond aux conditions une fois le stage terminé (https://www.bruxelles-j.be/travailler/ton-premier-emploi/le-stage-dinsertion-professionnelle/). Le jeune peut continuer à bénéficier de ses allocations familiales le temps de son stage d’insertion pour tous les mois pendant lesquels il ne gagne pas plus de 551,89€.

      Les périodes de travail sont assimilées pour le stage d’insertion, elles permettent même, sous certaines conditions, d’obtenir une évaluation positive automatique. Si ta fille travaille déjà, elle peut simplement le signaler à Actiris.

      En ce qui concerne la question de savoir si tu devras rembourser les allocations du mois de septembre, si ta fille s’inscrit chez Actiris (ou s’est déjà inscrite chez Actiris), elle aura le double statut étudiant/demandeur d’emploi pour les mois de juillet, août et septembre. Pour savoir si elle peut conserver ses allocations familiales pendant ce trimestre, la caisse d’allocations familiales appliquera la règle qui lui sera la plus favorable : soit le quota de 240 heures maximum de travail durant ce trimestre (= quota étudiant), soit le plafond de revenus de maximum 551,89€ bruts par mois (= quota demandeur d’emploi). Elle perdra ainsi ses allocations si elle dépasse à la fois le quota de 240 heures par trimestre et le plafond de revenu mensuel.

      Si elle n’est pas inscrite chez Actiris ou qu’elle n’envisage pas de le faire, le droit aux allocations familiales est alors perdu.

      Si tu as besoin d’autres informations, n’hésite pas !

      Répondre
  61. béa

    Bonjour,

    Mon fils qui était en dernière année supérieure me dit qu’il a râté un examen en deuxième session alors qu’un contrat d’engagement l’attendait au 1er octobre. Il va devoir retourner à l’école pour 4 heures par semaine et pourra repasser son examen en janvier. En attendant, est ce que moi, je conserve ses allocations familiales ? faut il les informer ? merci d’avance.

    Répondre
    1. Infor Jeunes Bruxelles

      Bonjour Béa,

      Pour que vous puissiez conserver les allocations familiales pour votre fils d’ici l’obtention de son diplôme, il doit avoir moins de 25 ans et être inscrit à minimum 27 crédits. S’il est inscrit à moins de crédit, vous les perdez malheureusement.

      Pour d’autres questions, n’hésitez pas à nous recontacter.

      Répondre
  62. remy

    Bonjour,mon fils a terminer son stage d’attende au chômage  mais il à reçu 2 points négative au forem. Il est prolongé  dans son stage d’attendre pour pouvoir avoir des points positive vais je encore touché ses allocations.Merci

    Répondre
    1. Infor Jeunes Bruxelles

      Bonjour Remy,

      Oui, lorsque le stage d’insertion est prolongé, le bénéfice des allocations familiales est également prolongé de la durée du stage. En principe, vous n’avez aucune démarche à faire, votre caisse d’allocations familiales sera automatiquement mise au courant.

      Pour d’autres questions, n’hésitez pas à nous recontacter.

      Répondre
  63. Alexandra

    Bonjours,

    Je viens d avoir 18 ans, et je suis enceinte de presque 6mois.  J aimerais suivre des cours à domicile via le jury central afin d’obtenir mon CESS. Ai je encore le droit au allocations familiales?

    Répondre
    1. Infor Jeunes Bruxelles

      Bonjour Alexandra,

      Comme tu peux le lire ci-dessus, tu ne peux pas bénéficier des allocations familiales si tu suivi des cours à distance pour te préparer au jury central. Sinon, il est possible de maintenir son droit aux allocations passé l’âge de 18 ans en prouvant 17h de cours / semaine (une période de cours de 50 minutes est assimilée à 1 heure) pour bénéficier des allocations familiales. Une autre façon de maintenir son droit aux allocations serait de s’inscrire chez Actiris ou au Forem afin d’entamer son stage d’insertion (le droit aux allocations est alors maintenu pour la durée du stage d’insertion – 1 an).

      https://www.bruxelles-j.be/etudier-se-former/se-former/vas-tu-continuer-a-toucher-des-allocations-familiales-en-entrant-en-formation/

      Comme tu vas avoir un enfant, tu peux peut –être également bénéficier d’allocations familiales pour ton enfant en plus de celle que perçoivent tes parents pour toi (ainsi qu’une allocation de naissance).

      Tu trouveras sur cette fiche les informations sur cette question: https://www.bruxelles-j.be/droits-sociaux/les-allocations-familiales/tu-vas-avoir-un-bebe-quen-est-il-des-allocations-familiales/

      Attention, ces informations concernent les enfants qui naissent en région Bruxelloise.

      Si toi et ton enfant résidez en région Wallonne, la législation est différente ( en ce qui concerne les allocations familiales pour les enfants résidant en Wallonie, consulte: https://www.famiwal.be/accedez-aux-themes/la-reforme-des-allocations-familiales/ce-qui-change-partir-de-2019).

      N’hésite pas à nous recontacter si ce n’est pas claire, c’est une matière complexe et il est difficile de tout expliquer en quelques lignes (tu peux notamment nous téléphoner au 02/514.41.11).

      Quelle que soit ta situation, FAMIFED (l’Agence fédérale pour les allocations familiales; https://www.famifed.be/home) pourra certainement t’aider à y voir plus clair (tu peux par exemple les contacter quand tu ne sais pas auprès de quelle caisse d’allocations tu dois introduire la demande). Ils ont un numéro de téléphone gratuit où tu peux poser tes questions: 0800 35 950.

      N’hésite pas à revenir vers nous pour toute autre question 🙂

      Répondre
  64. Nena.k.

    Bonjour , si j’ai en tout minimum 13h de cours en semaines dans une école de promotion sociale et que  je suis demandeur d’emploi ai-je droit au allocations familiales ? Je tient à préciser que j’aurais 23ans cette année .

    Répondre
    1. Infor Jeunes Bruxelles

      Bonjour Nena.k,

      Oui, tu as droit aux allocations familiales jusqu’à tes 25 ans si tu restes inscrite en tant que demandeuse d’emploi. Si tu désinscris comme demandeuse d’emploi, tu devras alors cumuler 17 heures de cours en promotion sociale, ou être inscrite à minimum 27 crédits sur l’année dans l’enseignement supérieur de plein exercice. Tu trouveras plus de renseignement dans la page suivante; https://www.bruxelles-j.be/etudier-se-former/se-former/vas-tu-continuer-a-toucher-des-allocations-familiales-en-entrant-en-formation/

      N’hésite pas à revenir vers nous pour toute autre question 🙂

      Répondre
  65. Mimi

    Bonjour,

    Si on décroche un contrat pour commencer à travailler, faut-il prévenir la Caisse d’allocations, ou sont-ils automatiquement au courant ?

    Merci

    Répondre
    1. Infor Jeunes Bruxelles

      Bonjour Mimi,

      En cas de changement de situation (personnel ou familiale), il faut toujours faire attention de bien prévenir ta caisse d’allocations familiales.

      Dans le cas contraire tu risquerais de devoir rembourser le trop-perçu.

      Sache que si tu es en stage d’insertion, tu gardes le droit aux allocations familiales pour les mois où tu ne gagnes pas plus de 551,89 euros brut.

      Pour plus d’informations, contacte-nous !

      Répondre
  66. Chris66

    Bonjour,

    Mon fils, ayant eu terminé ses études en juin 2019, a signé un CDI en tant qu’associé actif d’une entreprise indépendante de maçonnerie le 12 août 2019. N’ayant pas exercé un mois complet ce mois d’août ci, il a touché 500 euros. Cependant, ma caisse d’allocations familiales ne veux pas lui payer ses allocations du mois et envisage un remboursement de celles du mois de juillet. Pourtant ce dernier ne dépasse pas le plafond des 551 euros. Pouvez-vous m’éclairer sur la raison de cette situation ?Je vous remercie d’avance pour votre réponse.Bien cordialement.

    Nb:Les cotisations sociales sont prises en charge par son patron.

    Répondre
    1. Infor Jeunes Bruxelles

      Bonjour Chris66,

      Nous ne comprenons pas si votre fils travaille en tant que salarié ou en tant qu’indépendant.
      Mais dans les deux cas, il semble normal qu’il perde le droit aux allocations familiales à partir du 1er juillet.
      Pour garder ses allocations familiales durant les vacances d’été (3e trimestre) qui suivent la dernière année d’études (c’est-à-dire au moment de la transition entre le statut d’étudiant et celui de chercheur d’emploi), il faut travailler au maximum 240h sur les mois de juillet, août, septembre. Mais, même si on dépasse cette limite d’heures, le jeune peut garder le droit aux allocations familiales pour le mois d’août s’il est inscrit comme chercheur d’emploi (au plus tard le 8 août) et qu’il ne gagne pas plus de 551.89€ brut pendant ce mois. La règle est identique pour le mois de septembre. Mais pas pour juillet: les allocations familiales de juillet de la dernière année d’études seront toujours perdues si le jeune dépasse les 240 heures sur le trimestre.

      Bien à vous

       

      Répondre
  67. Val07

    Bonjour,

    Ne pouvant pas retourner en cours pour le moment, mais ne voulant pas perdre mes allocations familiales (21 ans), je souhaiterai suivre des cours à distance du niveau supérieur. Vous inscrivez ci-dessus que l’on a droit aux allocations familiales si on est dispensé par un organisme belge pour autant que l’on soit inscrit pour au moins 27 crédits. Pourriez-vous m’orienter vers les organismes pour lesquels je pourrais m’inscrire pour pouvoir suivre ces 27 crédits?

    Merci

    Répondre
    1. Infor Jeunes Bruxelles

      Bonjour Val07,

      Hélas, il existe quasi pas de formation à distance de niveau supérieur. A notre connaissance, seule l’UCL organise un master en sciences politique qu’il est possible de suivre en ligne: https://sites.uclouvain.be/archives-portail/ppe2016/prog-2016-spol2m1

      Bien que cette règle existe dans la législation sur les allocations familiales, elle est trouve peu d’occasion de s’appliquer.

      Sache que si tu n’es pas en mesure de suivre des études cette année, tu peux également t’inscrire comme demandeur d’emploi en stage d’insertion. Cette inscription te permet également de maintenir ton droit aux allocations familiales pour une période d’un an (voir explication ci-dessus).

      N’hésite pas à nous recontacter si tu as d’autres questions.

      Répondre
  68. Lau

    Bonjour,

    Mon enfant termine sa formation, il doit repasser un examen fin septembre et serait diplômé en octobre.   Il doit cependant passer devant le Jury central mais sans doute au mois de novembre ou décembre.   Il envisage de reprendre une petite formation en cours du soir.  Pouvez-vous me dire jusqu’à quand j’ai droit aux allocations familiales et s’il peut continuer à travailler comme étudiant.   Doit-il quand même s’inscrire au chômage s’il suit une formation en cours du soir ?

    Merci pour les infos.

    Répondre
    1. Infor Jeunes Bruxelles

      Bonjour Lau,
      Comme vous pouvez le lire dans la fiche ci-dessus, il est possible de maintenir son droit aux allocations passé l’âge de 18 ans en prouvant 17h de cours / semaine (une période de cours de 50 minutes est assimilée à 1 heure) de cours par semaine pour bénéficier des allocations familiales. Une autre façon de maintenir son droit aux allocations serait de s’inscrire chez Actiris ou au Forem afin d’entamer son stage d’insertion (le droit aux allocations est alors maintenu pour la durée du stage d’insertion – 1 an).
      https://www.bruxelles-j.be/etudier-se-former/se-former/vas-tu-continuer-a-toucher-des-allocations-familiales-en-entrant-en-formation/
      S’il suit une formation en cours du soir, il pourrait très bien s’inscrire en tant que demandeur d’emploi afin d’entamer son stage d’insertion professionnelle car il sera disponible en journée et donc disponible sur le marché de l’emploi : https://www.bruxelles-j.be/travailler/ton-premier-emploi/le-stage-dinsertion-professionnelle/
      Concernant le travail sous statut étudiant, le fait de suivre une formation à horaires réduits en cours du soir ne lui permettra à priori pas de pouvoir travailler sous ce statut. Cependant, la loi ne précisant pas ce qu’il faut entendre par « horaire réduit », en cas de doute, le plus sûr est de demander l’avis du Contrôle des lois sociales de votre région : http://www.emploi.belgique.be/defaultTab.aspx?id=6552
      Par contre, s’il s’inscrit comme demandeur d’emploi pour entamer son stage d’insertion, il ne pourra clairement plus travailler comme étudiant car il aura le statut de demandeur d’emploi.
      J’espère avoir répondu à votre question ! N’hésitez pas s’il vous faut d’autres infos !

      Répondre
  69. alex

    Bonjour mon fils a fini son année scolaire en juin 2019 et ne reprendra pas ses études en septembre donc il arrete et n a pas de diplôme et il est sans emploie .Es ce que j’ai droit encore aux allocations familiale.Merci

    Répondre
    1. Infor Jeunes Bruxelles

      Bonjour Alex,

      Ta question est trop vague pour que nous puissions y répondre.  En effet, les allocations sont régionalisées depuis janvier 2019 et les règles sont différentes d’une région à une autre.

      N’hésite pas à me recontacter (02/514.41.11, tu demandes Christine) si tu souhaites continuer la discussion.

      Répondre
  70. loulou

    et quitter escole en janvier et plus recu et avait 24ans

     

    Répondre
    1. Infor Jeunes Bruxelles

      Bonjour Loulou,

      Ta question n’est pas très claire.  Je suppose que tu as quitté l’école en janvier 2019 et que tu as perdu le droit aux allocations familiales.

      Si tu es domiciliée en Région Bruxelloise, tu dois, pour continuer à percevoir tes allocations familiales entre 18 et 25 ans, soit être inscrite en stage d’insertion auprès d’Actiris soit être inscrite dans un établissement d’enseignement.

      Cela veut dire que si tu n’étais ni inscrite en stage d’insertion ni inscrite dans une école, il est normal que tu aies perdu tes allocations familiales.

      N’hésite pas à me recontacter si tu souhaites continuer la discussion

      Répondre
  71. Narh

    Bonjour  supposont que ma fille  a quitté  l’ école en juin   maintenant elle  suis  une  formation  et  à trouvé un travail  ai je  toujours  le  droit  aux allocations  si  oui  jusqu’à  quand

    Répondre
    1. Infor Jeunes Bruxelles

      Bonjour Narh,
      De l’âge de 18 à 25 ans il est possible de maintenir le droit aux allocations familiales endéans le fait de suivre 17h de cours / semaine et que les revenus du jeune ne dépassent pas 551,89 EUR brut par mois et qu’il ne travaille pas plus de 240h / trimestre (sauf en juillet – août – septembre).
      https://www.bruxelles-j.be/etudier-se-former/se-former/vas-tu-continuer-a-toucher-des-allocations-familiales-en-entrant-en-formation/
      https://www.bruxelles-j.be/travailler/travailler-pendant-tes-etudes/letudiant-qui-travaille-recoit-il-encore-les-allocations-familiales-et-la-mutuelle-quen-est-il-du-chomage/
      J’espère avoir répondu à ta question! N’hésite pas s’il te faut d’autres infos!

      Répondre
  72. Nena.k.

    Bonjour, est-ce que -on peut recevoir des allocations familiales ,quand on suit une formation dans une école de promotion sociale ?

    Répondre
    1. Infor Jeunes Bruxelles

      Bonjour Nena.k,
      Pour maintenir un droit aux allocations familiales passé l’âge de 18 ans, il faut prouver 17h de cours (ces heures de cours peuvent êtres des cours de promotion sociale) par semaine (ou 27 crédits pour des études de promotion sociale de niveau supérieur – 13h si ce n’est pas exprimé en crédits).
      https://www.bruxelles-j.be/etudier-se-former/se-former/vas-tu-continuer-a-toucher-des-allocations-familiales-en-entrant-en-formation/
      J’espère avoir répondu à ta question ! N’hésite pas s’il te faut d’autres infos !

      Répondre
  73. MOMO

    Bonjour, je vais me réorienter durant l’année scolaire 2019-2020 après 3 premières l’université raté. Je vais suivre une formation d’agent immobilier en IFAPME.

    Aurais-je toujours le droit à mes allocations familiales?

    Répondre
    1. Infor Jeunes Bruxelles

      Bonjour MOMO,

      Il est possible de maintenir un droit aux allocations familiales en suivant une formation de chef d’entreprise dans un centre de formation permanente.
      Il faut suivre au moins 17 heures de cours par semaine (y compris en cours du soir), les stages comptent s’ils sont obligatoires pour l’obtention du diplôme, ainsi que les heures d’exercices pratiques obligatoires et les heures d’études obligatoire dans le centre de formation.
      Il est possible de travailler pendant cette formation mais il faut être attentif à ne travailler que maximum 240 heures par trimestre pour maintenir son droit aux allocations. De plus, la rémunération de stage ne peut dépasser le plafond de 551,89 € brut par mois.

      Il est donc nécessaire que tu atteignes 17 heures de cours par semaine. Les heures de stages obligatoires comptent. Mais à Bruxelles, à l’EFP, le stage n’est pas obligatoire (juste conseillé) pour la formation d’agent immobilier. S’il en est de même à l’IFAPME (Wallonie), tu n’auras plus droit aux allocations familiales si tu n’atteins pas les 17 heures de cours par semaine (sans compter les heures de stage). N’hésite pas à vérifier cela auprès de l’IFAPME et de ta caisse d’allocations familiales.

      J’espère avoir répondu à ta question! N’hésite pas s’il te faut d’autres infos!

      Répondre