Le stage d’insertion professionnelle

Lorsque tu t’inscris comme chercheur d’emploi après tes études chez ACTIRIS, tu dois accomplir un stage d’insertion professionnelle (ex stage d’attente).

De quoi s’agit-il ?

Le stage d’insertion professionnelle est une période d’un an avant de pouvoir introduire une demande d’allocations d’insertion (c’est-à-dire des allocations de chômage sur base des études).

Pendant ton stage tu dois :

  • signaler à ACTIRIS toute modification de ta situation de demandeur d’emploi (changement d’adresse, reprise des études, travail, etc.) ;
  • répondre à toute convocation d’ACTIRIS ;
  • être disponible sur le marché de l’emploi ;
  • accepter tout emploi convenable ou formation professionnelle proposée par ACTIRIS ;
  • rechercher activement un emploi et obtenir, au cours de ton stage, deux évaluations positives de ton comportement de recherche d’emploi. Garde précieusement toutes tes preuves de recherche puisque ACTIRIS te convoquera et te demandera des comptes (sur ta recherche active d’emploi) au 5e et au 9e mois de stage.

Combien de temps dure-t-il ?

Il est de 310 jours pour tous. Ce qui correspond à un an puisque tous les jours sont pris en compte (y compris samedis et jours fériés) sauf les dimanches. Tu trouveras les journées prises en compte pour le stage d’insertion professionnelle sur une autre page.

Quelles sont les conditions pour obtenir des allocations d’insertion ?

A l’issue de ton stage d’insertion professionnelle, tu pourras bénéficier des allocations d’insertion si tu remplis certaines conditions :

  • Ne plus être soumis à l’obligation scolaire.
  • Avoir terminé (pas forcément réussi) des études de plein exercice du cycle secondaire supérieur (6e général) ou la 3e année de l’enseignement secondaire technique, artistique ou professionnel.
    Par ailleurs, sous certaines conditions, le suivi d’un enseignement spécial, le suivi d’un enseignement de promotion sociale, la fin d’une formation en alternance ou encore le suivi d’études ou de formations à l’étranger peuvent également ouvrir un droit aux allocations d’insertion.
    Attention, si tu as moins de 21 ans à la fin de ton stage d’insertion, tu dois être en possession d’un diplôme de l’enseignement secondaire supérieur ou avoir terminé avec succès une formation en alternance. Celui qui ne satisfait pas à cette condition mais qui a terminé des études qui ouvrent le droit peut introduire une nouvelle demande une fois l’âge de 21 ans atteint. La liste des diplômes, des certificats et des attestations qui ouvrent un droit se trouve sur le site de l’ONEM.
  • Ne plus suivre un programme d’études de plein exercice. Cela implique soit de ne plus exercer aucune activité imposée par un programme d’études (comme par exemple devoir rédiger un mémoire ou effectuer un stage) soit d’avoir abandonné ses études en cours d’année scolaire.
  • Ne pas avoir atteint l’âge de 25 ans au moment de la demande d’allocations d’insertion (lorsque le stage d’insertion a donc été accompli). Cette règle n’est pas absolue car il existe des dérogations si tu as dû interrompre tes études pour cause de force majeure ou si une occupation comme travailleur salarié explique que tu n’as pas introduit ta demande avant tes 25 ans.
  • Avoir bénéficié de deux évaluations positives (5e et 9e mois) de ton comportement de recherche d’emploi par Actiris.  Tu trouveras plus d’information à ce sujet sur le site d’Actiris.

Les allocations d’insertion sont-elles limitées dans le temps ?

Oui, les allocations d’insertion sont octroyées pour une période de 36 mois maximum, prolongeable sous certaines conditions.
Des règles spécifiques sont prévues pour les cohabitants avec charge de famille, les isolés et les cohabitants dits « privilégiés ». Pour eux, le crédit de 36 mois ne débute qu’à partir du mois qui suit leur 30ème anniversaire.
Tu trouveras plus d’explication sur ce crédit de 36 mois sur la fiche jusque quand as-tu droit aux allocations d’insertion ?

Pour plus d’information sur les démarches à effectuer en fin de stage d’insertion professionnelle, visite la fiche d’information « Quelles sont les démarches à effectuer en fin de stage d’insertion professionnelle? »
Pour en savoir plus sur le montant des allocations d’insertion, découvre la fiche « Quels sont les montants des allocations d’insertion ?»

Partager

Poser une question

N’hésite pas à nous poser une question, un professionnel faisant partie du réseau Bruxelles-J te répondra. Nous préservons ton anonymat et ton adresse de messagerie ne sera pas publiée.

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*
*
*

105 questions déjà posées

  1. Isabelle

    Bonjour,

    Ma fille a maintenant terminé ses études et est inscrite chez Actiris pour son stage d’insertion socioprofessionnel.  Peut-elle toujours bénéficier des allocations familiales?

    Un tout grand merci

    Répondre
  2. sofia

    Bonjour ma fille s’est inscrite chez actiris en juillet 2019 à 24 ans . En septembre elle a signé un contrat comme salarié d’un an(CDI) . En septembre 2020 elle a rentré tout ces documents et l’onem vient de dire qu’elle n’a pas droit aux allocations de chômage car elle n’a pas travaillé 312 jours. Comment est-ce possible.

    Répondre
    1. sofia

      rectification , elle a signé un CDD de 38h semaine sur un régime de 5 jours, mais sur le site de l’onem il est bien écrit que pour l’onem c’est compté comme 6 jours semaines.

      Répondre
      1. Infor Jeunes Bruxelles

        Bonjour Sofia,

        Effectivement, lorsqu’il s’agit d’un temps plein, l’ONEm prend en compte 6 jours par semaine.

        Pour les périodes d’occupation ininterrompues à temps plein, l’ONEm considère qu’un mois civil de travail complet représente 26 jours.

        Lorsque un mois n’est pas complet, le nombre de jours de travail pris en considération est égal au nombre de jours de travail effectués pendant l’occupation, multiplié par 6, et divisé par le nombre hebdomadaire moyen de jours de travail.

        Vous trouverez une explication détaillée et un exemple de sur notre fiche : https://www.bruxelles-j.be/droits-sociaux/tes-droits-au-chomage/quelles-conditions-dois-tu-remplir-pour-beneficier-des-allocations-de-chomage/

        D’autres questions ? N’hésitez pas à nous recontacter !

        Répondre
    2. Infor Jeunes Bruxelles

      Bonjour Sofia,

      Pour pouvoir ouvrir un droit au chômage lorsqu’on a moins de 36 ans, il faut effectivement totaliser 312 jours de travail (soit 1 an) sur une période de 21 mois précédant la date d’introduction de la demande.

      Il faudrait donc connaitre la période de travail précise que votre fille a effectué pour savoir si elle totalise au moins 312 jours de travail.

      Pour ce faire, vous pouvez contacter l’organisme de paiement de votre fille (syndicat ou capac) pour obtenir une explication. Il est possible qu’en s’arrêtant de travailler avant septembre, il lui manque malheureusement quelques jours pour pouvoir ouvrir un droit.

      D’autres questions ? N’hésitez pas à nous recontacter !

      Répondre
  3. **** Alain

    les allocations d »insertion professionnelle sont-elles un revenu imposable ?

    Répondre
    1. Infor Jeunes Bruxelles

      Bonjour Alain,
      Les allocations d’insertion ne sont pas soumises au précompte professionnel à condition que vous ne perceviez aucun revenu d’activité professionnelle en plus de vos allocations.
      https://www.onem.be/fr/documentation/feuille-info/t37#h2_2

      J’espère avoir répondu à ta question! N’hésite pas s’il te faut d’autres infos!

      Répondre
  4. Christine

    Bonjour,

    Ma fille âgée de 21 ans est en stage d’insertion professionnelle depuis le 1er août 2020. Elle a la possibilité de faire un travail saisonnier dans une pépinière. Quelles sont les démarches à accomplir auprès d’Actiris ? Doit-elle se désinscrire du stage car elle a trouvé un job ? Merci d’avance pour votre réponse

    Christine Van Hende

    Répondre
    1. Infor Jeunes Bruxelles

      Bonjour Christine,

      Il est tout à fait possible de travailler pendant son stage d’insertion. Cela est même recommandé car, ça peut contribuer à l’obtention d’évaluation positive. En principe, lorsqu’elle débutera son contrat, elle sera désinscrite automatiquement chez Actiris (qui lui enverra un courrier pour l’avertir). Elle ne devra donc pas nécessairement faire cette démarche de désinscription.

      Elle sera désinscrite car elle ne sera tout simplement pas disponible sur le marché de l’emploi pendant l’exécution de son contrat. Mais, cette période sera bien comprise dans son stage d’insertion (son stage ne sera donc pas interrompu). A la fin de son contrat, nous lui conseillons vivement de se réinscrire pour poursuivre son stage.

      Pour d’autres questions, n’hésite pas à nous recontacter.

      Répondre
  5. eva

    Bonsoir,

    Merci beaucoup pour toutes ces informations. J’ai une question, je viens d’être diplômée (j’ai passé mes rattrapages en août). Mais je vais avoir 25 ans en 2021 donc je me demande si passer un stage d’insertion est vraiment la meilleure option pour moi ou si je dois ignorer cette étape? Sachant que dans les deux cas je perdrais les allocations familiales et que je ne pourrai pas non plus bénéficier des allocations d’insertion  (25 ans dans quelques mois)

    Répondre
    1. Infor Jeunes Bruxelles

      Bonjour Eva,

      Dans tous les cas, sache que l’inscription comme demandeur d’emploi à la fin (ou à l’arrêt) des études est une recommandation mais jamais une obligation. Dans ta situation, malgré que tu n’ouvriras pas le droit aux allocations d’insertion car tu auras atteint l’âge de 25 ans à la fin de ton stage d’insertion, elle peut être intéressante. Par exemples, tu pourrais garder tes allocations familiales jusqu’à tes 25 ans, bénéficier de certains services comme un accompagnement à la recherche d’emploi, avoir accès à certains plans d’embauche (ACS/APE), etc.

      Pour d’autres questions, n’hésite pas à nous recontacter.

      Répondre
  6. Mike

    Bonjour,

    Je viens de terminer mes études (cess). Puis-je suivre une formation IFAPME (chef d entreprise) pendant mon stage d insertion professionnelle ?

    Merci.

    Répondre
    1. Infor Jeunes Bruxelles

      Bonjour Mike,
      Généralement une formation en alternance n’est pas compatible avec le SIP.
      Ne sont en effet pas compatibles avec le SIP :
      Les périodes au cours desquelles tu suis des études, une formation ou un stage d’une durée prévue de 9 mois ou plus lorsque le nombre d’heures de cours (y compris les éventuels stages) atteint, en moyenne par semaine, au moins 20 heures dont 10 au moins se situent du lundi au vendredi entre 8 et 18 heures.
      Une formation en alternance ne remplit presque jamais cette règle.
      Par contre, à la fin d’une formation IFAPME, il est parfois possible de bénéficier directement des allocations d’insertion (si tu as toujours moins de 25 ans).
      J’espère avoir répondu à ta question! N’hésite pas s’il te faut d’autres infos!

      Répondre
  7. DByannick

    Bonjour,

    Je suis étudiant en 7ème électro automaticien industriel dans la ville d’Ath et j’aimerai savoir s’y vous aimeriez me faire connaitre le métier dans le secteur de la SNCB.  Je suis donc à la recherche d’un stage en cefa (2jours d’école et 3 jours en industrie) seriez-vous intéressé ou pas?.

    Cela fait plusieurs jours que j’essaie de téléphoner mais sans aucunes réponses c’est pour cela que je me suis permis d’écrire.

    Pourriez-vous me tenir au courant.

    PS: serait il possible d’avoir un numéro de téléphone de contact car tous les numéros que j’ai pu faire non rien donné.

    Salutations distinguées.

    **** yannick

    Répondre
    1. Infor Jeunes Bruxelles

      Bonjour DByannick,

      Nous ne sommes pas la SNCB mais un centre d’information jeunesse. Tu trouveras les offres de stage de la SNCB en cliquant ici. Si tu souhaites soumettre ta candidature pour un stage, tu devras remplir un formulaire que tu trouveras à la page suivante : https://www.belgiantrain.be/fr/jobs/stages/candidature-spontanee

      Bien à toi

      Répondre
  8. RMchocolat

    Bonjour,

    Je dois m’inscrire au stage d’insertion professionnelle, mais malheureusement dans 2 mois je commence une formation de 6 mois. Est ce possible de faire les deux en même temps ?

    bien à vous

    Répondre
    1. Infor Jeunes Bruxelles
      Bonjour RMchocolat,
      En principe tu pourrais suivre ta formation sans que celle-ci n’interrompe ton stage d’insertion professionnelle. En effet, seules les formation d’une durée de 9 mois (ou plus) dont le nombre d’heures de cours (y compris les éventuels stages) atteint au moins 20 heures/ semaine et dont 10 au moins se situent du lundi au vendredi entre 8 et 18 heures, ne sont pas pris en considération pour le stage d’insertion professionnelle. Tu en retrouveras l’explication complète sur : https://www.bruxelles-j.be/travailler/ton-premier-emploi/quelles-sont-les-journees-prises-en-compte-pour-le-stage-dinsertion-professionnelle/
      D’ailleurs, sache que si ta formation est organisée, subventionnée ou reconnue par Actiris (ou le Forem), tu auras automatiquement droit à une évaluation positive puisque ta formation semble avoir une durée ininterrompue de plus de 4 mois.
      D’autres questions ? N’hésite pas à nous recontacter !
      Répondre
  9. minchen

    Bonjour,

     

    Actuellement 23 ans et résidente à Bruxelles, je viens de terminer mes études de master et j’aimerai m’inscrire comme demandeur d’emploi, notamment au stage d’insertion professionnelle. Cependant, je pars à l’étranger de Septembre jusque Octobre. Devrai-je m’inscrire avant mon voyage ou après ?

     

    Merci d’avance pour votre aide.

    Min-Chen ****

    Répondre
    1. Infor Jeunes Bruxelles

      Bonjour Mi-Chen,

      En principe, lorsqu’un jeune termine ses études, il lui est conseillé de s’inscrire auprès d’Actiris. Si tu le fais, tu seras alors inscrite en stage d’insertion (ou comme demandeuse d’emploi après études). Le stage d’insertion est une période de 310 jours pendant laquelle il faut prouver concrètement sa recherche d’emploi , et au terme de laquelle tu as la possibilité, sous certaines conditions, de percevoir des allocations de chômage sur base des études.

      Seulement, le fait de partir à l’étranger est rarement compatible avec un stage d’insertion et risque de l’invalider, mais tout dépend de ce que tu comptes faire à l’étranger. En effet, par exemple, si tu pars à l’étranger pour travailler, tes jours de travail peuvent rentrer en compte dans ton stage d’insertion; il te sera alors conseillé de t’inscrire comme demandeuse d’emploi avant ton départ.

      Un élément qui peut t’aider également à prendre ta décision, serait le fait que  cette démarche d’inscription comme demandeuse d’emploi est souvent conseillée car pendant cette période, tu pourrais continuer à percevoir tes allocations familiales pour autant que ton départ à l’étranger soit accepté par l’ONEm. Tu trouveras plus d’informations sur http://bruxelles-j.be/?p=12230.

      D’autres questions ? N’hésite pas à nous recontacter !

      Répondre
  10. jEAN MICHEL

    Bonjour ,

    Je suis actuellement chomeur , j’aimerais faire un stage en informatique et j’aurais besoin d’une convention de stage .

    J’aurais aimé savoir comment cela peut se dérouler ?

    Je vous remercie par avance pour votre éclairage .

    Bien cordialement ,

    Jean michel ****

    Répondre
    1. Infor Jeunes Bruxelles

      Bonjour Jean Michel,

      Ta question n’est pas très claire. Souhaites-tu faire un stage en entreprise? Sache qu’il existe beaucoup de mesures de l’Etat et des régions en faveur de l’insertion professionnelle pour demandeurs d’emploi dont tu pourrais profiter en tant que chômeur indemnisé. Les plans d’embauche variant en fonction des régions, tu trouveras ici ceux disponibles chez Actiris si tu résides en région bruxelloise: https://www.bruxelles-j.be/travailler/ton-premier-emploi/quest-ce-quun-plan-dembauche-et-comment-peux-tu-en-profiter/ N’hésite pas à demander à ton conseiller emploi si tu remplis les conditions pour profiter de l’un ou l’autre plan.

      Pour d’autres questions, n’hésite pas à nous recontacter.

      Répondre
  11. platinum1?

    bonjour,  mon fils âgé de 22 ans est en stage d’insertion depuis le 6 septembre 2019, il vient de passer son 1er contrôle (positif) car celui ci devait être fait en avril 2020 et annulé à pour le confinement. Comment cela va t-il se passer à la date de fait de stage d’insertion car il n’a qu’un contrôle.   merci

    Répondre
    1. Infor Jeunes Bruxelles

      Bonjour Platinum1?,

      Il arrive parfois qu’Actiris ne convoque pas pour les évaluations et octroie des évaluations positives automatiques sur base du dossier dont il dispose.

      Si votre fils est arrivé à la fin de son stage d’insertion, nous vous conseillons d’aller introduire une demande d’allocations de chômage auprès de l’organisme de paiement de son choix (CAPAC ou syndicat). Celui-ci transmettra la demande au service admissibilité de votre bureau de chômage. Si ce service constate qu’il remplit les conditions (âge, études, stage d’insertion valable,…) mais qu’il n’as pas obtenu les deux évaluations positives, le dossier de votre fils sera transmis au service DISPO de votre bureau de chômage qui le convoquera alors pour une évaluation.

      D’autres questions ? N’hésitez pas à nous recontacter !

      Répondre
  12. Mike

    Bonjour,

    J ai 20 ans et j ai obtenu ma première évaluation positive mais j ai raté la 2eme. Je dois repasser ma 3eme évaluation au mois de octobre.

    Cependant, j aimerai reprendre des études (un graduat) dès septembre. Dois-je attendre la fin de mon stage et ouvrir mon droit avant de reprendre mes études ou reprendre mes études et annuler mon stage ?

    Ma première évaluation sera t elle tjs valable après mes études ou dois je recommencer un stage ?

    Merci.

    Répondre
    1. Infor Jeunes Bruxelles

      Bonjour Mike,

      Sache avant tout que pour ouvrir le droit aux allocations d’insertion, il faut avoir obtenu deux évaluations positives et être âgé de moins de 25 ans à l’introduction de la demande. Et, ces conditions, il faut les remplir pour une seule et même inscription comme demandeur d’emploi; donc en un seul stage d’insertion.

      Et, le fait de reprendre les études de plein exercice annule le stage d’insertion déjà en cours. Donc, si tu t’inscris en septembre, ta période de stage passée ne comptera plus. Pour ouvrir le droit aux allocations d’insertion plus tard, tu devras entamer un nouveau stage à la fin (ou à l’arrêt) de tes études et remplir toutes les conditions qu’il faut.

      Mais, si tu ouvres le droit, en tant que chômeur indemnisé, pour reprendre les études, tu devras introduire une demande de dispense auprès de ton service régional de l’emploi. Tu trouveras plus d’informations sur les dispenses sur la fiche:  https://www.bruxelles-j.be/droits-sociaux/tes-droits-au-chomage/peux-tu-obtenir-une-dispense-pour-te-former-pendant-ton-chomage/

      Pour d’autres questions, n’hésite pas à nous recontacter.

      Répondre
      1. Mike

        Merci pour la réponse.

        Répondre
  13. Jo

    Bonjour,

    Mon fils a 18 ans et vient de terminer ses études secondaires. Il voudrait voyager entre le mois de janvier et le mois de juin, avec un organisme du style la WEP. Avant cela, entre septembre et décembre, il souhaiterait suivre une formation via Bruxelles Formation. Cela veut-il dire qu’il doit d’abord s’inscrire comme demandeur d’emploi ? Si oui, peut-il partir à l’étranger alors qu’il est en stage d’insertion ?

    Répondre
    1. Infor Jeunes Bruxelles

      Bonjour Jo,

      Il devra effectivement sans doute s’inscrire comme demandeur d’emploi pour pouvoir s’inscrire à la formation. Il serait alors inscrit en stage d’insertion.

      Il est parfois possible de partir à l’étranger sans que le stage d’insertion ne soit interrompu. Seulement, il faut que le directeur de l’ONEm estime que ce départ à l’étranger augmente les chances de votre fils de pouvoir s’insérer sur le marché de l’emploi, ce qui n’est généralement pas le cas des programmes prévus par des organismes tels que la WEP. Vous trouverez tout de même des informations à ce sujet sur : https://www.bruxelles-j.be/travailler/ton-premier-emploi/partir-a-letranger-pendant-le-stage-dinsertion-professionnel/

      D’autres questions ? N’hésitez pas à nous recontacter !

      Répondre
  14. Alex

    Bonjour , ma fille a terminé ces études en juin .

    Est donc en stage d attende de chômage.

    Elle a trouvé un travail à temps plein , contrat du 27 juillet au 27 novembre.

    En fin de ce contrat doit elle encore attendre pour toucher du chômage ?

    Répondre
    1. Infor Jeunes Bruxelles
      Bonjour Alex,
      Le stage d’insertion a une durée de 312 jours (soit un an). Le fait de travailler durant le stage d’insertion n’a pas d’influence sur la durée de celui-ci. Cependant, le fait de travailler 4 mois devrait donner automatiquement une première évaluation positive dans le cadre du stage d’insertion (pour rappel, il faut 2 évaluations positives sur la durée du stage pour ouvrir le droit à des allocations d’insertion).
      Pour les personnes de moins de 36 ans, pour ouvrir un droit aux allocations de chômage (sur base du travail), il faut prouver 312 jours de travail sur une période de référence de 21 mois précédant la demande : https://www.bruxelles-j.be/droits-sociaux/tes-droits-au-chomage/quelles-conditions-dois-tu-remplir-pour-beneficier-des-allocations-de-chomage/
      J’espère avoir répondu à ta question ! N’hésite pas s’il te faut d’autres infos !
      Répondre
  15. FK

    Bonjour,

    Ayant travaillé 9 mois en 2018 ( 4 mois de stages pour mon bachelier et 5 mois en CDI) , je n’ai jamais introduit de demande d’allocations de chômage. J’ai à la suite rompu le contrat avec mon employeur en raison de la poursuite de mes études ( en master, diplôme que j’ai obtenu récemment ). J’aimerais donc savoir ce qui serait le plus intéressant pour moi à l’heure actuelle ( 24 ans, né le 20 mars 1996) sachant que mes parents bénéficient toujours des allocations familiales.

    Puis je cumuler les allocations familiales avec les allocations de chômages comme avec les allocations d’insertion après la fin des études ? Est il toujours possible de profiter des allocations de chômages résultant de la fin de mon CDI en novembre 2018 ?

    D’avance merci pour votre retour,

    Cordialement,

    FK

    Répondre
    1. Infor Jeunes Bruxelles

      Bonjour FK,

      Tu ne pourras malheureusement pas percevoir d’allocations de chômage pour le moment.

      En effet, si tu t’inscris comme demandeur d’emploi, on te demandera sans doute d’effectuer un stage d’insertion professionnelle de 310 jours, soit 1 an. Seulement, il faut l’avoir terminé avant ces 25 ans pour pouvoir prétendre à ses allocations de chômage. En le commençant à cette période (et comme tu as déjà 24 ans), il ne te sera pas possible de terminer et valider ton stage d’insertion professionnel avant ton 25e anniversaire et donc d’avoir droit à des allocations de chômage après études.

      Un avantage que tu aurais à t’inscrire comme demandeur d’emploi est de pouvoir garder tes allocations familiales pendant cette période de stage d’insertion.

      Pour ce qui est du droit aux allocations de chômage sur base du travail, tu ne pourras malheureusement pas y avoir droit directement, car pour pouvoir ouvrir un droit, tu dois perdre ton emploi de manière involontaire et totaliser au minimum 312 jours, soit 1 an, sur les 21 mois précédant ta demande, les 21 mois étant la période de référence (cette règle est valable tant que tu as moins de 36 ans) . Par contre, cette période de référence pourra peut-être être prolongée par ta reprise d’études afin de pouvoir faire prendre en compte tes 5 mois de CDD, mais tout dépendra du moment auquel tu pourras concrètement introduire ta demande.

      Par contre, une fois que tu bénéficies d’allocations de chômage (après études ou sur base du travail), il n’est pas possible de les cumuler avec des allocations familiales.

      D’autres questions ? N’hésite pas à nous recontacter !

      Répondre
  16. Mk77

    Bonjour j’ai été exclu du chômage en 2016 j’ai commencé à travaillé en tant qu’intérimaire en 2018 j’ai 286 jours de prestations.. il me manque des jours pour regagner mon droit au chômage, comment est-ce que l’onem compte les jours? Il revient combiens d’années en arrière? Merci.

    Répondre
    1. Infor Jeunes Bruxelles

      Bonjour Mk77,

      Pour le calcul des journées de travail, l’ONEM considère que le travail a été effectué à raison de 6 jours par semaine et prend en compte 26 jours de travail par mois entier presté.

      Si tu travailles à temps plein mais que en régime 5 jours par semaine, l’ONEM examine s’il s’agit du régime habituel dans ce secteur et assimile ton régime de travaille à du 6 jours par semaine sans appliquer de calcul de rapport.

      Le calcul du nombre de jours que tu dois totaliser pour ouvrir un droit au chômage et la période sur laquelle tu dois les comptabiliser dépendent de ton âge.

      Par exemple, une personne âgée de mois de 36 ans doit totaliser 312 jours au cours des 21 mois qui précédent la date de la demande d’allocations de chômage. Tu trouveras une explication complète sur https://www.bruxelles-j.be/droits-sociaux/tes-droits-au-chomage/quelles-conditions-dois-tu-remplir-pour-beneficier-des-allocations-de-chomage/

      Tu comprends donc malheureusement que, si tu disposes de 286 jours, il ne te sera pas possible d’ouvrir un droit directement.

      D’autres questions ? N’hésite pas à nous recontacter !

      Répondre
  17. provence

    bonjour,mon fils né le 22/6/95 a débuté son stage d’insertion en juillet 2019 ;il a un master , il a réussi les 2 évaluations positives, quand recevra t il ses allocations de chômage? il habite chez moi, nous sommes uniquement nous 2 et je touche des revenus d’invalidité ( je suis handicapée); mutuelle merci,

    Répondre
    1. Infor Jeunes Bruxelles

      Bonjour Provence,

      Il semble que vous n’ayez pas été informés des conditions finales à remplir pour ouvrir le droit aux allocations d’insertion (allocations de chômage sur base des études). En effet, une des conditions est d’avoir moins de 25 ans au moment où on introduit sa demande d’allocations d’insertion (C’est-à-dire quand on a terminé le stage d’insertion). Il semble que ton fils fête ses 25 ans dans quelques jours et qu’il ne pourra donc pas ouvrir de droit aux allocations d’insertion car il ne pourra introduire sa demande qu’au mois d’août (alors qu’il aura déjà 25 ans).

      Il est hélas fréquent que les jeunes ne soient pas complètement informés lors de l’inscription comme demandeur d’emploi en stage d’insertion. Bien qu’il ne soit pas dans les conditions pour ouvrir un droit aux allocations d’insertion, cette inscription n’a pas été inutile car elle aura permis de maintenir le droit aux allocations familiales durant la période de stage et d’avoir accès à certains plans d’embauche ou encore à un accompagnement dans la recherche d’emploi.

      Cette règle des 25 ans est très critiquée car la durée des études est de plus en plus longue et de nombreux jeunes n’arrivent donc plus à avoir accès aux allocations d’insertion. Des dérogations spécifiques pour ouvrir le droit après 25 ans existent. Cela est par exemple possible si la durée des études a été anormalement prolongée pour une raison indépendante de sa volonté. Ce sera par exemple le cas pour un étudiant qui a été gravement malade durant sa scolarité et qui a du interrompre ses études durant sa maladie. En dehors de cela, il ne sera hélas pas possible d’ouvrir le droit après 25 ans même pour les jeunes qui ont leur anniversaire 1 jour avant la date d’introduction de la demande.

      Cette condition étant critiquée, certains avocats tentent des recours. Si cela vous parait pertinent, n’hésitez pas à en parler avec un avocat ou encore à demander un avis juridique à ce service d’aide juridique gratuit: http://www.atelierdroitssociaux.be/node/14

      La seule possibilité par rapport à un droit au chômage est le chômage sur base du travail. Ton fils pourra ouvrir un droit aux allocations de chômage (sur base du travail) s’il prouve au moins 312 jours de travail sur les 21 mois qui précèdent sa demande: https://www.bruxelles-j.be/droits-sociaux/tes-droits-au-chomage/quelles-conditions-dois-tu-remplir-pour-beneficier-des-allocations-de-chomage/

      En fonction de votre situation financière, ton fils pourrait introduire une demande d’aide au CPAS de la commune dans laquelle vous vivez. L’aide du CPAS n’est pas automatique et c’est après analyse de votre situation que le CPAS déterminera s’il peut vous aider et comment. Tu retrouveras plus d’information au sujet des CPAS et des aides qu’ils peuvent octroyer sur ces pages: https://www.bruxelles-j.be/droits-sociaux/obtenir-de-laide-du-cpas/

      N’hésite pas à nous recontacter si tu as d’autres questions.

      Répondre
  18. AH

    Bonjour,

    Je vais me diplômer d’un master en journalisme que j’ai effectué à l’étranger en juillet prochain. Ayant eu 24 ans en avril, si j’ai bien compris, je ne remplirais pas la condition d’âge à la fin de mon stage d’insertion et je ne pourrais donc pas droit aux allocations d’insertion, puisque j’aurai 25 ans à ce moment là, ai-je bien compris?

    Je voudrais également savoir si il y a d’autres raisons de s’inscrire à Actiris dans ces cas là.

    Merci d’avance.

    Répondre
    1. AH

      *je n’aurai donc pas droit

      Répondre
      1. Infor Jeunes Bruxelles

        Bonjour Ah,

        Malheureusement, si tu as déjà 24 ans au moment de débuter ton stage d’insertion, tu ne pourras en effet pas ouvrir ton droit aux allocations d’insertion une fois ton stage terminé. Il n’est donc pas utile de le commencer.

        Par contre, une inscription chez Actiris te permettra de bénéficier de leur service de recherche d’emploi. Il y a des avantages à être inscrit comme demandeur d’emploi comme pouvoir bénéficier de certaines aides à l’embauche (https://www.actiris.brussels/fr/citoyens/beneficier-d-une-aide-a-l-embauche/), de chèques langue (https://www.actiris.brussels/fr/citoyens/cheques-langues-pour-des-cours-gratuits/) ou d’avoir accès à certaines formations professionnelles.

        Tu n’es toutefois pas obligé de t’y inscrire comme tu ne bénéficies pas du chômage actuellement. Le jour où tu pourras et souhaiteras bénéficier d’allocations de chômage sur base du travail (https://www.bruxelles-j.be/droits-sociaux/tes-droits-au-chomage/quelles-conditions-dois-tu-remplir-pour-beneficier-des-allocations-de-chomage/) tu devras alors t’inscrire comme demandeur d’emploi pour en bénéficier. Mais donc, d’ici-là, rien ne t’y oblige.

        Si tu as besoin d’autres informations, n’hésite pas !

        Répondre
  19. FK

    Je suis belge, j’ai fait mes études au Danemark, mais je ne les ai pas terminé. Je vis maintenent en Belgique, je me suis inscrit au FOREM, je suis en stage d’insertion professionnelle. On m’a dit que je ne benificirai pas d’indemnité de chômage car j’avais fait mes études à l’étranger et que je n’avais pas terminé. Est-ce exact?

    Si oui, a quoi ca sert d’aller au convocation de contrôle d’évaluation puisque de toute façon il ne me donneront pas d’indemnité de chômage?

    Autre question:
    En septembre je souhaite reprendre des études pour terminer mes secondaires dans un enseignement de promotion sociale pour obtenir mon CESS. Que dois-je faire pour que mes évaluations soient positives ? Et  est-ce que je pourrai alors bénéficier des allocations de chômage?

    Merci d’avance pour votre réponse!

    Répondre
    1. Infor Jeunes Bruxelles

      Bonjour FK,

      Actuellement, tu ne sembles effectivement répondre aux conditions. Ces conditions seront analysées à la fin du stage d’insertion. Dans ces conditions actuelles, il n’est effectivement pas nécessaire de te soumettre au contrôle puisque ce contrôle est effectué en vue d’ouvrir un droit ce qui ne sera pas possible pour toi.

      Pour rappel, voici les conditions pour les personnes n’ayant pas étudié en Belgique:
      Si vous ne possédez pas de diplôme belge, vous répondez à la condition de diplôme dans une des situations suivantes :

      •  vous avez obtenu à l’étranger un diplôme reconnu par une Communauté comme étant équivalent aux diplômes, certificats ou attestations qui figurent sur l’une des listes ;
      • vous avez réussi en Belgique une épreuve d’admission vous permettant d’accéder à l’enseignement supérieur;
      • vous avez suivi des études supérieures en Belgique.

       Dans tous les cas, vous devez :

      • soit avoir étudié préalablement au moins 6 ans en Belgique (enseignement officiel, quel que soit le niveau) ;
      • soit, au moment de la demande d’allocations, être à charge d’un parent résidant en Belgique et qui a migré comme travailleur salarié ou comme travailleur indépendant à titre principal;
      • soit avoir travaillé en Belgique comme travailleur salarié durant au moins 78 jours de travail ou vous être établi comme indépendant à titre principal durant au moins 3 mois.

      Le fait d’obtenir ton CESS te permettra, entre autre chose, de répondre aux conditions (comme toute personne ayant suivis des études en Belgique: voir condition générale ci-dessus).

      Il est techniquement possible de continuer ton stage d’insertion en suivant une formation en promotion sociale. Cela n’est possible que si la formation est soit organisée à horaire décalé, soit fait moins de 20h par semaine, soit a une durée de moins de 9 mois. Il n’est pas facile de trouver une formation CESS qui répond à une de ces conditions à Bruxelles. Si tu t’inscris dans une telle formation, tu pourras continuer ton stage d’insertion. Cela veut également dire qu’il faudra continuer à chercher activement du travail tout en suivant ta formation afin d’obtenir des évaluations positives. Et seulement à la fin du stage d’insertion et à l’obtention du diplôme (et si tu réponds à toutes les autres conditions), tu pourras ouvrir un droit aux allocations d’insertion.

      Sinon, tu pourras continuer ton stage d’insertion après la fin de ta formation.

      N’hésite pas à nous recontacter si tu as d’autres questions.

      Répondre
  20. Luc

    Je termine mes six années d’ études en juin (j’ai réalisé un Master complémentaire d’un an en plus de mon Master normal). Je vais avoir 24 avant la date de fin d’étude. Du coup j’aurai plus de 25 ans au moment de l’introduction de la demande d’allocations d’insertion. Y aurai-je droit si je ne trouve pas de travail? Vu qu’il faut avoir moins de 25 ans au moment de cette demande… merci

    Répondre
    1. Infor Jeunes Bruxelles

      Bonjour Luc,

      Comme à la fin de ton stage d’insertion tu auras déjà fêté ton 25ème anniversaire, tu ne rempliras plus la condition d’âge pour bénéficier des allocations d’insertion. Tu ne pourras donc malheureusement pas ouvrir le droit.

      Pour prétendre aux allocations de chômage, tu devras prouver un certain nombre de jours de travail salarié au cours d’une certaine période de référence. Tu trouveras plus d’informations sur ces conditions sur: https://www.bruxelles-j.be/droits-sociaux/tes-droits-au-chomage/quelles-conditions-dois-tu-remplir-pour-beneficier-des-allocations-de-chomage/

      Pour d’autres questions, n’hésite pas à nous recontacter.

      Répondre
  21. Nat

    Bonjour,

    Mon compagnon est en stage d’insertion professionnelle depuis début Novembre. Il n’a toujours pas été convoqué pour un contrôle et on se demandait si avec la crise Covid 19, les contrôles avaient toujours lieu ? Si non, est-ce que ça période de stage pourrait être prolongé ? De plus, il est difficile de chercher du travail dans le contexte actuel (très peu d’offres), est-ce que l’onem sera plus flexible pour cette période de recherches et prendra en compte les difficultés ?

     

    Merci d’avance,

    Nat

    Répondre
    1. Infor Jeunes Bruxelles

      Bonjour Nat,

      Effectivement, en tant que demandeur en stage d’insertion, il devrait être évalué minimum 2 fois (en principe aux 5ème et 9ème mois). Mais Actiris travaillant à bureau fermé actuellement, ton compagnon ne sera pas convoqué pendant toute la période de crise; même si son inscription arrive au 5ème mois. S’il le souhaite, il trouvera plus d’informations sur le contrôle de la disponibilité sur: http://www.actiris.be/jeunes/tabid/976/language/fr-BE/Controle-de-ma-disponibilite.aspx

      Et non, son stage d’insertion ne sera pas prolongée de la période de crise. Cependant, il doit continuer de chercher du travail car la procédure de contrôle n’étant pas suspendue pendant la période de la crise, sa recherche d’emploi sera évaluée durant cette période. En effet, le bénéfice des allocations d’insertion n’est pas conditionné par le fait de prouver un emploi mais de prouver qu’on en a cherché.

      Mais, ayant conscience du contexte actuel (pas assez d’offres d’emploi), le Service Contrôle adaptera et prendra en compte la situation personnelle de chacun. Tu trouveras plus d’informations sur certaines adaptations d’Actiris sur: http://www.actiris.be/ne/tabid/174/language/fr-BE/News.aspx?idnews=1035

      Pour d’autres questions, n’hésite pas à nous recontacter.

      Répondre

  22. Mar

    Bonjour j’aimerais vous posez une question concernant le revenu d’insertion que l’on reçoit après avoir effectué  le stage d’insertion chez actiris. Donc ma situation est celle ci . Mon stage d’insertion c’est terminé le 8 avril mais j’ai eu 25 ans le 24 mars. Je n’ai pas pu faire mon stage d’insertion plus tôt étant donné que l’année d’avant j’ai du travailler pendant 5 mois afin de me payer mes études que j’ai stoppé afin d’effectuer une formation chez actiris et qui donc m’a permis de faire mon stage d’insertion en même temps. Et ma question est de savoir si je peux effectuer une dérogation pour cela ?

    Merci de votre compréhension

    Répondre
    1. Infor Jeunes Bruxelles

       

      Bonjour Mar,

      Il nous semble peu probable de justifier le commencement tardif de ton stage d’insertion par l’interruption de ton parcours scolaire (pour travailler et financer celui-ci) car un stage d’insertion peut commencer à l’arrêt de tes études (et aurait pu englober ta période de travail. Nous t’invitions donc à vérifié si tu ne t’étais pas inscrit chez Actiris avant de commencer ton emploi de 5 mois. Cela permettrait peut être de faire comptabiliser cette période pour ton stage d’insertion -sauf s’il a été interrompu par le type de formation que tu as suivi auprès d’Actiris, ce qui ne semble pas être le cas).

      Nous sommes conscients que cette législation désavantage certains jeunes, mais nous ne pouvons malheureusement pas répondre à ta question car les conditions et les critères permettant de demander une dérogation sont laissées à l’appréciation de l’ONEm.

      Tu pourrais peut-être contacter par mail le service emploi sécurité sociale du l’Atelier des droit sociaux (un juridique gratuit) pour obtenir un conseil sur tes possibilités d’action pour contrer la décision: http://www.atelierdroitssociaux.be/page/permanences-juridiques

       

      La seule situation d’une personne de plus de 25 ans portée en justice qui a eu gain de cause concernait une jeune chômeuse qui avait déjà commencé son stage d’insertion au moment où la limite de 25 ans a été imposée. Tu trouveras une explication de cette situation sur https://www.droitsquotidiens.be/fr/actualites/maintien-du-chomage-pour-les-plus-de-25-ans

      D’autres questions ? N’hésite pas à nous recontacter !

      Répondre
  23. Lola

    Bonjour,

    Je termine un master avec présentation de mon TFE en août 2020.

    Je voudrais entamer une année d’études universitaires (post-master) à l’étranger qui court de janvier 2021 à décembre 2021.

    Quel sera mon statut pendant le premier quadri 2020 ?

    Puis-je m’inscrire en stage d’insertion professionnelle et suivre cette année d’études supplémentaire ?

    Merci.

    Lola

    Répondre
    1. Infor Jeunes Bruxelles

      Bonjour Lola,

      Tu peux effectivement t’inscrire en tant que demandeuse d’emploi.
      Cette inscription te permettra, de conserver les allocations familiales (si tu as moins de 25 ans), de bénéficier d’aide dans ta recherche d’emploi pour cette période et d’autres avantages éventuels comme les chèques langues par exemple.

      Par contre, des études de plein exercice ou similaires seront toujours considérées comme un obstacle au déroulement valable du stage d’insertion professionnelle. Peu importe que ces études soient suivies en Belgique ou à l’étranger, elles ne pourront jamais être comptabilisées dans ton stage d’insertion car tu n’es plus disponible sur le marché de l’emploi.
      Ton stage d’insertion s’arrêtera donc au moment de ton départ.

      N’hésite pas à nous recontacter pour toute autre question.

      Répondre
      1. Lola

        Re-bonjour 🙂

        Merci beaucoup pour votre réponse très claire et très rapide !

        Question subsidiaire : pendant le dernier quadri 2020, donc durant ma période de stage d’insertion, et en attendant mon départ pour l’étranger, puis-je effectuer un stage non rémunéré ?  Mon but étant de parfaire mon CV …

        Merci d’avance !

        Lola.

        Répondre
        1. Infor Jeunes Bruxelles

          Bonjour Lola,

          Il est en effet possible de faire un stage après ces études mais sous conditions.
          Pour la Belgique francophone, tu trouveras plus d’informations sur les sites suivants/

           

          – A Bruxelles, le site de « Bruxelles Formation » donne une série de pistes et de liens pour trouver un stage avec ou sans bourse, dans un organisme privé, dans une institution européenne …

           

          – En Wallonie, le Forem propose différentes possibilités de stage. Cette section est principalement réservée aux demandeurs d’emploi. Visualiser la liste des possibilités de stages en Belgique

          Bien à toi

          Répondre
  24. MAX

    quels genre de métiers sont proposes pour le stage peut on choisir?

    MAX

    Répondre
    1. Infor Jeunes Bruxelles

      Bonjour Max,

      Le stage d’insertion professionnel n’est pas un stage qu’on exerce dans une entreprise. Avant, cela s’appelait le « stage d’attente ». Il s’agit en réalité d’une période d’un an durant laquelle tu es inscrit comme demandeur d’emploi en stage d’insertion. Durant cette période, tu dois activement chercher un emploi et répondre aux convocations d’Actiris (ou Forem, Vdab, Adg en fonction de ta région). Tu seras également évalué sur ta recherche d’emploi à 2 reprises. A la fin de cette période d’un an, si tu n’as pas trouvé d’emploi et que tu réponds aux différentes conditions expliquées ci-dessus, tu peux ouvrir un droit aux allocations d’insertion. Il s’agit d’une sorte d’allocations de chômage sur base des études (non sur base du travail).

      Durant ce stage d’insertion, tu peux évidemment travailler mais il est également possible d’acquérir de l’expérience en faisant de la formation en entreprise (des « vrais » stages). Tu trouveras plus d’information sur ces possibilités sur ces pages:
      – Stage first: https://www.bruxelles-j.be/travailler/ton-premier-emploi/le-stage-de-transition/
      – FPIe: https://www.bruxelles-j.be/travailler/ton-premier-emploi/les-allocations-de-formation-fpi-pfi/
      – Convention d’immersion professionnelle: https://www.bruxelles-j.be/travailler/ton-premier-emploi/la-convention-dimmersion-professionnelle/

      N’hésite pas à nous recontacter si tu as d’autres questions.

      Répondre
  25. Anaïs

    Bonjour,

    j’ai commencé à faire mon stage d’insertion professionnelle mais ce stage de fin d’étude est à faire à cause de l’école, j’ai pas vraiment le choix en réalité. Comme c’est obligatoire je fais mon stage mais comme c’est non rémunéré je reçois pas d’argent, ça me méprise vraiment.

    C’est un stage de 4 semaines. J’aimerais juste savoir si tout le monde n’est pas payé? Ou bien ça dépend?

    Est ce possible d’être rémunéré pour les jours prestées en stage ?

    J’ai une autre question également: est ce autorisé de modifier les jours de stage prescrit par l’ecole? Car mon  lieu de stage m’a fait travaillé en tant que stagiaire durant les vacances mais mon stage commencait plus tard. Du coup ils m’ont dit que j’allais récuperer les heures, en mode je dois pas venir le nombre de jour que j’ai faites. Est ce normal?

    Un grand merci pour votre aide.

     

    Répondre
    1. Infor Jeunes Bruxelles

      Bonjour Anaïs,

      Tu sembles confondre le stage d’insertion professionnelle expliqué ci-dessus et un stage professionnelle dans un cadre scolaire.

      A priori, les stages, accomplis dans un cadre scolaire, ne sont pas rémunérés.   Cependant, je t’invite à discuter avec ton maître de stage d’une éventuelle rémunération.

      Toutes les informations relatives aux jours de stage et à une éventuelle récupération des heures doivent se trouver dans la convention de stage signée par toi, l’école et ton maître de stage.

      Bien à toi

      Répondre
  26. Karim

    Bonjour je suis un jeune de 23ans je viens de faire un stage first via actiris d’une durée de 6mois et je voudrais savoir qu’elle est la marche à suivre pour récupérer mes droits au chômage merci

    Répondre
    1. Infor Jeunes Bruxelles

      Bonjour Karim,

      Pour récupérer tes droits au chômage, tu dois t’inscrire chez Actiris et te rendre à ton organisme de paiement (Syndicat ou CAPAC) muni de tous tes documents (C4…)

      Mais sache que pour bénéficier des allocations de chômage sur base du travail, il faut prouver un certain nombre de jours de travail salarié au cours d’une certaine période de référence. Par exemple, les personnes de moins de 36 ans doivent travailler minimum 312 jours au cous des 21 mois précédant leur demande avant d’ouvrir le droit au chômage sur base d’un temps plein. Tu trouveras plus d’informations sur les condition pour bénéficier des allocations de chômage sur la fiche: https://www.bruxelles-j.be/droits-sociaux/tes-droits-au-chomage/quelles-conditions-dois-tu-remplir-pour-beneficier-des-allocations-de-chomage/

      Pour l’ouverture du droit aux allocations de chômage, seuls sont pris en compte les jours de travail faisant l’objet de retenue de cotisations sociales pour le chômage. De plus, sache que le stage first n’est pas considéré comme un travail salarié mais plutôt comme une formation.

      La formation professionnelle peut être prise en compte pour ouvrir un droit aux allocations de chômage pour un maximum de 96 jours. Donc, quelle que soit la durée de ton stage (maximum 6 mois), seuls 96 jours seront comptabilisés pour une admissibilité au droit du chômage.

      Dans la situation que tu nous décris, à moins que tu aies travaillé avant de commencer ton stage first, les 96 jours seront insuffisants pour ouvrir le droit aux allocations de chômage. Le nombre de jours manquant va dépendre de ton âge. Si on reprend l’exemple de la personne de moins de 36 ans, il lui faudra travailler 216 jours de travail avant de bénéficier des allocations de chômage.

      Si tu bénéficiais déjà des allocations d’insertion, tu pourras les récupérer.

      Pour plus d’informations, contacte-nous !

      Répondre
  27. Afo

    Bonjour..mon fils et incris chez actiris depuis 28.08.’19 comme CE en stage d’insertion professionnelle(il a arrete l’ecole en juin 2019,il vis avec le parents)ma question et si il a droit de allocations familialle et pour combien de temps et quel sont le condition,il a 20ans..merci

    Répondre
    1. Infor Jeunes Bruxelles

      Bonjour Afo,
      Si ton fils est inscrit chez Actriris dans le cadre de son stage d’insertion, il maintient son droit aux allocations familiales le temps du stage d’insertion (le stage d’insertion dure un an et peut être éventuellement prolongé en cas d’évaluation négative – le droit aux allocations familiales peut alors être également prolongé). Il aura droit aux allocations familiales via son stage d’insertion jusque fin juillet 2020. Comme il s’est inscrit un peu tardivement, le mois d’août 2020 ne sera malheureusement pas couvert pour les allocations familiales. Il aurait fallu s’inscrire chez Actiris le 8 août au plus tard pour y avoir droit.
      Ton fils pourrait également maintenir son droit aux allocations en suivant certaines études ou certaines formations. Suivre des cours de plein exercice ou de promotion sociale te permettra de maintenir ton droit aux allocations familiales :
      S’il suit suffisamment d’heures de cours :
      17h/sem. S’il s’agit de cours de niveau secondaire (par exemple des cours de langues en promotion sociale) ;
      13h/sem. S’il s’agit de cours de promotion sociale de niveau supérieur ;
      S’il est inscrit pour min. 27 crédits/an pour l’enseignement supérieur de plein exercice.
      Une inscription en CEFA ou en apprentissage des classes moyennes (EFP-IFAPME) lui ouvrira également le droit aux allocations familiales (sauf s’il gagne plus de 551,89€ brut/mois).
      Il peut dès lors maintenir son droit en suivant des formations jusqu’à ses 25 ans tant qu’il respecte le quota d’heure.
      Pour plus de détail pour la région bruxelloise, tu peux consulter le site de FAMIRIS (https://famiris.brussels/fr/) ou celui de FAMIFED (https://bruxelles.famifed.be/fr) et si tu as le moindre doute sur le maintien de tes allocations familiales, tu peux appeler au numéro gratuit 0800 35 950.
      https://www.bruxelles-j.be/droits-sociaux/les-allocations-familiales/as-tu-encore-droit-aux-allocations-familiales-apres-tes-18-ans/
      J’espère avoir répondu à ta question ! N’hésite pas s’il te faut d’autres infos !

      Répondre
  28. Louison

    Bonjour,

     

    Faut-il parfois recommencer son stage d’insertion professionnel ? Par exemple, si après avoir accompli son stage d’insertion, on reprend des études. À la fin de ces études, faut-il refaire un stage d’insertion ?

    Répondre
    1. Infor Jeunes Bruxelles

      Bonjour Louison,

      Si tu ne valides pas ton stage d’insertion au moyen du formulaire C109/36 à la fin de celui-ci, en ouvrant le droit aux allocations d’insertion, tu devras le recommencer dans son intégralité à la fin de tes études.

      N’hésite pas à me recontacter si tu souhaites continuer la discussion.
      Attention, le stage d’insertion doit être terminé au plus tard la veille de ton 25e anniversaire.

      Répondre
  29. empse

    Bonjour

    J’arrête mes études et je me désinscris , ici , mi novembre et je m’inscris chez actiris dans la foulée . Ai-je encore le droit de tavailler comme étudiant ou contrat travail étudiant jusque fin d’année en ne gagnant pas plus de 551 euro brut par mois.

    merci

    Répondre
    1. Infor Jeunes Bruxelles

      Bonjour Empse

      Pour travailler comme étudiant, il faut être inscrit dans un programme d’enseignement et avoir comme activité principale, les études. Comme tu comptes arrêter tes études et entamer ton stage d’insertion tu seras donc considéré comme demandeur d’emploi. Tu ne pourras donc en principe plus travailler comme étudiant dès la date officielle de ton abandon des études.

       Tu trouveras plus d’informations sur qui peut travailler comme étudiant sur cette fiche: https://www.bruxelles-j.be/travailler/travailler-pendant-tes-etudes/qui-est-etudiant-et-qui-peut-conclure-un-contrat-doccupation-etudiant/

      Par contre, tu pourras sans problème travailler pendant ton stage d’insertion mais sous contrat de travail ordinaire. Mais si tu travailles pendant ton stage, tu perdras tes allocations familiales les mois pour lesquels tu toucheras un salaire brut de plus de 551,89 euro.

      Pour plus d’informations, contacte nous !

      Répondre
  30. Dawid

    Bonjour, je viens d’arrêter mes études, quelles sont toutes le démarches administratives que je dois effectuer (au prêt de la commune etc)?

    Répondre
    1. Infor Jeunes Bruxelles

      Bonjour Dawid,

      En principe tu n’as pas de démarches particulières à effectuer auprès de la commune.

      Cela dit, lorsqu’on arrête des études en cours d’année, il est généralement conseillé de s’inscrire comme demandeur d’emploi lorsqu’on à moins de 25 ans. Tu seras inscrit comme demandeur d’emploi en stage d’insertion et cela te permettra de maintenir ton droit aux allocations familiales.

      Si tu as fais la demande d’une bourse d’études et que celle-ci a été acceptée, la Fédération Wallonie-Bruxelles pourrait te demander de rembourser une partie de celle-ci.

      Tu trouveras plus de détail à ce sujet ainsi qu’un récapitulatif sur les conseils à suivre lorsqu’on arrête ses études en cours d’année sur : https://ijbxl.be/etude_formation/arreter-ses-etudes-en-cours-dannee/

      D’autres questions ? N’hésite pas à nous recontacter!

      Répondre
  31. ApachinoW

    Bonjour,

    Je suis actuellement étudiant a l’efp (entrepreneur de jardin), j’ai cours un jour par semaine et le reste de la semaine je travaille chez un patron, je touche 457,03euros par mois.

    Quelles sont les conditions pour que je puisse toucher un complément de chômage ?

    Merci d’avance. Simon ****

    Répondre
    1. Infor Jeunes Bruxelles

      Bonjour Simon,

      Il semble peu probable que tu puisses ouvrir un droit au complément de chômage car pour pouvoir prétendre à un complément chômage, il faut d’abord être dans les conditions pour prétendre à un chômage complet.

      En effet, tu peux prétendre à un complément chômage (appelé allocation de garantie de revenu ou AGR) si tu décides de travailler à temps partiel alors que tu as ou avais droit à des allocations de chômage (ou d’insertion).

      Cela dit, il faudrait vérifier si le stage que tu fais est considéré comme un contrat de travail classique (et non comme une convention de stage), ce qui n’est pas souvent le cas.

      Si tu as droit à des allocations de chômage, techniquement, tu devrais introduire une demande de dispense pour pouvoir suivre ta formation, ce qui pourrait te permettre de cumuler ton revenu de stage avec tes allocations de chômage. Plus d’informations sur : https://www.bruxelles-j.be/droits-sociaux/tes-droits-au-chomage/peux-tu-obtenir-une-dispense-pour-te-former-pendant-ton-chomage/

      D’autres questions ? N’hésite pas à nous recontacter!

      Répondre
  32. banane

    Mon fils a 26ans et a réussi ses études d agent immobilier en juin accompagné d un stage à l heure actuelle à t il droit au chomage

    Répondre
    1. Infor Jeunes Bruxelles

      Bonjour Banane, 

      Malheureusement étant donné qu’il a plus de 25 ans, il ne pourra pas ouvrir de droit au chômage après études (appelé allocations d’insertion) et ne pourra donc pas bénéficier de la dispense de stage d’insertion lié à son stage en alternance. 

      Pour ce qui est du droit au chômage sur base du travail, dans son cas, il doit totaliser minimum 312 jours de travail salarié sur une période de 21 mois précédant sa demande. Si son stage a été effectué sous un contrat salarié (CDD, CDI), celui-ci peut être pris en compte pour totaliser les 312 jours de travail requis. Par contre, si ce stage dépend d’un convention de stage (conclue avec l’école et le patron formateur),  il ne pourra malheureusement pas les valoriser pour ces 312 jours à totaliser et ne pourra pas bénéficier d’allocations de chômage toute suite. Il lui faudra alors travailler minimum 1 an (cette règle est valable jusqu’à ses 36 ans)

       

      D’autres questions ? N’hésitez pas à nous recontacter! 

      Répondre
  33. ludwig C

    Bonjour, je suis au chômage en stage d’insertion j’ai un essai de travail de serveur dans l’horeca et peut-être un jour de travail comme extra, comment dois-je prévenir au chômege et qui dois-je prévenir ?

    merci d’avance

    ludwig

    Répondre
    1. Infor Jeunes Bruxelles

      Bonjour Ludwig,

      Si tu es en stage d’insertion (tu ne reçois pas encore d’allocations d’insertion), tu ne dois pas prévenir directement pour un emploi court. Par contre, garde de bien les preuves que tu as travaillé car cela sera valorisé dans l’évaluation de ton stage d’insertion ainsi que pour une éventuellement ouverture de droit aux allocations de chômage (sur base du travail). Si tu travailles pour une plus longue période, tu peux prévenir Actiris afin de ne pas être convoqué alors que tu travailles.

      Si tu perçois des allocations d’insertion, tu dois noircir les cases des jours où tu travailles sur ta carte de contrôle avant de commencer à travailler. Tu ne pourras pas bénéficier d’allocations d’insertion pour les jours où tu auras travaillé.

      N’hésite pas à nous recontacter si tu as d’autres questions.

      Répondre
  34. medox1402

    Bonjour pourront nous travailler en tant qu’étudiant quand on est en stage d’insertion ?

    Répondre
    1. Infor Jeunes Bruxelles

      Bonjour Madox1402,

       Pour travailler comme étudiant, il faut être inscrit dans un programme d’enseignement et avoir comme activité principale, les études. Comme pour l’instant tu es en stage d’insertion et donc considéré comme demandeur d’emploi. Tu trouveras plus d’informations sur qui peut travailler comme étudiant sur la fiche ci: https://www.bruxelles-j.be/travailler/travailler-pendant-tes-etudes/qui-est-etudiant-et-qui-peut-conclure-un-contrat-doccupation-etudiant/

      Tu pourras sans problème travailler pendant ton stage d’insertion mais sous contrat de travail ordinaire.

       Pour d’autres questions, n’hésite pas à nous recontacter.

      Répondre
  35. Gabriel

    Bonjour,

    je suis étudiant Français en Master 2 de psychologie du travail spécialité ergonomie à l’université de Lille. Je souhaite effectuer un stage d’ergonomie à Bruxelles et y vivre et travailler dès l’obtention de mon diplôme en septembre 2020.

    Y a t-il des démarches particulières et/ou des organismes qui peuvent m’aider dans mon projet et dans mon installation en Belgique ?

    Merci d’avance pour votre réponse.

    Répondre
    1. Infor Jeunes Bruxelles

      Bonjour Gabriel,

      En principe, tu n’as pas de démarches particulières à effectuer. Généralement, il est conseillé de s’inscrire à la commune dans laquelle tu souhaites t’établir dans les 8 jours de ton arrivée. Dans la pratique, la plupart des gens s’enregistrent une fois le logement trouvé.

      Tu trouveras d’ailleurs quelques conseils sur https://ijbxl.be/mobilite/tes-premiers-jours-a-bruxelles/

      Si tu souhaites venir effectuer un stage, sache qu’il existe des possibilités de logement temporaire que tu trouveras notamment en consultant la liste suivante : https://ijbxl.be/listing/trouver-un-logement/ . Tu trouveras également d’autres listings pour ta recherche de logement de longue durée.

      Si tu souhaites obtenir des informations sur des sujets plus précis, tu pourrais venir à l’une de nos permanences : https://ijbxl.be/#home_carte . Tu pourrais peut-être également contacter le bureau de bienvenue des expatriés dont tu trouveras les coordonnées sur http://www.commissioner.brussels/i-am-an-expat

      D’autres questions ? N’hésite pas à nous recontacter!

      Répondre
  36. Sara

    Bonjour, j’ai 20 ans et je viens d’être déclarée non finançable.

    Je voudrais donc commencer mon stage d’insertion professionnel. Je me demandais si je pouvais travailler pendant ce dernier? (contrat étudiant devenant un contrat de travail normal)

    Répondre
    1. Infor Jeunes Bruxelles

      Bonjour Sara,

      En tant que demandeuse d’emploi en stage d’insertion, tu peux tout a fait travailler pendant ton stage. Il est même conseillé de le faire car cela pourrait contribuer à l’obtention d’évaluations positives. Comme tu ne sera plus considérée comme étudiante, tu travailleras effectivement sous contrat de travail ordinaire (avec retenus de cotisations de sécurité sociale ( y compris le chômage), du précompte professionnel).
      Et, si tu travailles suffisamment comme salariée pendant ton stage d’insertion (et au-delà : https://www.bruxelles-j.be/droits-sociaux/tes-droits-au-chomage/quelles-conditions-dois-tu-remplir-pour-beneficier-des-allocations-de-chomage/), tu pourrais même ouvrir le droit aux allocations de chômage sur base du travail dont les montants sont plus conséquents. Tu trouveras plus d’informations sur les montants des allocations de chômage sur la fiche: https://www.bruxelles-j.be/droits-sociaux/tes-droits-au-chomage/quels-sont-les-montants-des-allocations-de-chomage/

      Pour d’autres questions, n’hésite plus à nous recontacter.

      Répondre
  37. Fran

    Bonjour j aimerais savoir si dans le cadre de mon Master en alternance j’avais la possibilité de travailler plus que 100 jours si oui qu ´en est il de l ONSS

    merci

    Répondre
    1. Infor Jeunes Bruxelles

      Bonjour Fran,

      A priori, rien n’empêche de prester plus de 100 jours de travail lorsque tu effectues un master en alternance.

      Seulement, on considère que cela correspond à une répartition de la période de formation comprenant tes cours (et tes évaluations) et ta présence en entreprise,  représentant respectivement 50 % de ton cursus.

      En principe tu es donc tenu de prester, sur les deux années de ton cursus, 40 semaines
      d’activités en entreprise(s), ce qui correspondrait en moyenne à 100 jours par année académique.

      En ce qui concerne l’ONSS, ta question n’est pas très claire. Ta convention de stage (qu’elle soit conclue sous CIP ou sous contrat de travail classique à temps partiel) est soumise à des cotisations ONSS.

      Si tu travailles au delà du cadre de ta partie stage, il faudra savoir quel type de contrat tu comptes signer pour savoir si ton contrat sera soumis à des cotisations ONSS.

      Si ta question concerne plutôt les impôts, nous te conseillons de  prendre contact avec le SPF Finance qui pourra te renseigner de manière plus détaillée: http://finances.belgium.be/fr/Contact

      D’autres questions ? N’hésite pas à nous recontacter!

      Répondre
  38. afran

    bonsoir

    j’aimerais savoir si une CIP dans un master en alternance était considéré comme un stage d’insertion professionnelle merci

    Répondre
    1. Infor Jeunes Bruxelles

      Bonjour Afran,

      Techniquement, le fait que tu suives des études sera prioritairement pris en considération et ne permettra pas de faire prendre en compte ta CIP (dans le cadre de ton master en alternance) pour le stage d’insertion professionnelle (et risque même de l’invalider). Plus d’informations sur https://www.bruxelles-j.be/travailler/ton-premier-emploi/quelles-sont-les-journees-prises-en-compte-pour-le-stage-dinsertion-professionnelle/

      D’autres questions ? N’hésite pas à nous recontacter!

      Répondre
  39. Maman bis

    Bonjour,

    Ma fille a été diplômée en juin 2019. Elle a commencé un emploi mi-temps le 1er août. Elle a eu 25 ans début septembre. Doit-elle s’inscrire auprès d’Actiris?

    Grand merci pour votre réponse

    Répondre
    1. Infor Jeunes Bruxelles

      Bonjour,
      Dans la situation de votre fille, une inscription chez Actiris n’est pas obligatoire. Mais, si elle le souhaite, elle peut s’inscrire comme demandeuse d’emploi libre.

      En effet, comme elle a déjà 25 ans, l’inscription chez Actiris ne lui ouvrira pas le droit aux allocations d’insertion; elle ne remplira malheureusement plus les conditions à la fin de son stage d’insertion. Vous trouverez plus d’informations sur le stage d’insertion sur la fiche ci-dessus.

      Pour d’autres question, n’hésitez pas à nous recontacter.

      Répondre
  40. Dom

    Bonjour,

    J’ai terminé mes études de droit. Je voudrais savoir si en m’inscrivant comme demandeur d’emploi et en effectuant le stage d’attente si je peux partir à l’étranger pendant quelques mois pour voir d’autres cultures. Ce n’est pas pour travailler mais c’est ludique.

    Merci pour votre future réponse.

    Dominique

     

    Répondre
    1. Infor Jeunes Bruxelles

      Bonjour Dom,

      Non, il ne sera pas possible d’assimiler un voyage « loisir » à l’étranger pour le stage d’insertion. En effet, il est parfois possible de voyager tout en étant en stage d’insertion, mais les conditions sont assez strictes :

      – Travailler à l’étranger

      – Effectuer un stage ou du bénévolat

      – Suivre des études

      Au-delà de ces trois situations (qui doivent elles-mêmes répondre à une série de critères et être validées par Actiris), il n’est pas possible de voyager sans interrompre son stage d’insertion.

      Tu trouveras toutes les informations ici : https://www.bruxelles-j.be/travailler/ton-premier-emploi/partir-a-letranger-pendant-le-stage-dinsertion-professionnel/

      Si tu as besoin d’autres informations, n’hésite pas !

      Répondre
  41. Maman

    bonjour, quelle est la date qui est prise en compte pour le début du stage d’insertion professionnel lorsque la seule dernière activité liée aux études concerne le dépôt et la défense d’un mémoire. Au Forem ils nous ont dit qu’il s’agit de la date de dépôt et ils ont pris l’inscriptoin en compte à cette date, or à l’onem ils prennent maintenant en compte la date de défense. Dans le cas de ma fille, un mois s’est écoulé entre les deux ce qui fait une belle différence. Merci de votre réponse.

    Répondre
    1. Infor Jeunes Bruxelles

      Bonjour Maman,

      Dans la feuille info T35 (https://www.onem.be/fr/documentation/feuille-info/t35), l’Onem indique que le stage d’insertion professionnelle ne peut débuter que lorsque l’on terminé les études. Ce qui signifie qu’il faut avoir mis fin à toutes les activités en relation avec les études ou la formation (présenter des examens, travailler à ton travail de fin d’études, …).

      Dans cette feuille info, l’Onem ne parle pas de la date de défense du mémoire.

      Pour de plus amples informations, tu peux contacter l’Atelier des Droits sociaux les mardis 9-12, 13-16 et mercredis 9-12 au 02/512.02.90.

      N’hésite pas à me recontacter si tu souhaites continuer la discussion.

       

      Répondre
  42. lena

    bonjour, j ai fini mes études secondaires mais je ne compte pas continuer l’année prochaine.

    je compte faire du volontariat en Espagne. dois je m’inscrire à Actiris puisque je ne poursuis pas d’étude mais que je ne recherche pas de travail ?  merci

    Répondre
    1. Infor Jeunes Bruxelles

      Bonjour Lena,

      L’inscription auprès du service régional de l’emploi à la fin ou à l’arrêt des études n’est jamais obligatoire mais vivement conseillé; surtout si le jeune ne travaille pas tout de suite.
      Dans ta situation, malgré que tu comptes partir hors de la Belgique, il serait peut être intéressant pour toi que tu t’inscrives comme demandeuse d’emploi à Actiris. Ta période d’absence pourrait être comptabilisée dans ton stage d’insertion. Tu trouveras plus d’informations sur le stage d’insertion sur la fiche: https://www.bruxelles-j.be/travailler/ton-premier-emploi/quelles-sont-les-journees-prises-en-compte-pour-le-stage-dinsertion-professionnelle/

      Pour d’autres questions, n’hésite pas à nous recontacter.

      Répondre
  43. Sla

    Bonjour, je suis partie vivre en France en 2016, Mon chômage d’insertion à donc pris fin. Aujourd’hui je reviens vivre sur Bruxelles et l’onem m’a dit que mes droits au chômage prenaient fin en 2024. Est ce que je dois ré effectuer un stage d’insertion d’un an ou ais je droit tout de suite au chômage d’insertion? Merci de votre réponse.

    Répondre
    1. Infor Jeunes Bruxelles

      Bonjour Sla,

      D’après ce que je comprends et si l’ONEM t’as parlé d’une de droit en 2024, tu peux récupérer ton droit immédiatement et sans refaire de stage d’insertion.
      Voici quelques explications:
      Si tu as ouvert un droit aux allocations d’insertion, tu y as droit en principe pendant une période de  » droit de base » de 36 mois.
      Si tu as été admis une première fois aux allocations d’insertion et que tu souhaites à nouveau les obtenir, les conditions dépendent de ton âge:

      Si tu as moins de 25 ans, que tu introduis une nouvelle demande d’allocations et que ton droit de base de 36 mois n’est pas épuisé, tu pourras à nouveau bénéficier des allocations pour les mois d’allocations auxquels tu as encore droit, sans refaire de stage d’insertion.
      Si tu as 25 ans au moins, que ton droit de base de 36 mois n’est pas épuisé, et que tu as bénéficié des allocations d’insertion au moins un jour dans les trois années précédant ta nouvelle demande, tu pourras bénéficier à nouveau des allocations d’insertion pour les périodes d’allocations auxquelles tu as encore droit, sans refaire de stage d’insertion.

      Si tu es isolée ou cohabitant avec charge de famille ou cohabitant privilégié (c’est-à-dire si ton cohabitant ne bénéficie que de revenus de remplacement), ton crédit de base de 36 mois débutera à partir du 1er jour du mois qui suit ton 30ème anniversaire (attention, si ta situation a changé, il y a des subtilités).

      Par ailleurs, le crédit de 36 mois peut être prolongée par certains évènements (période de travail,…)

      S’agissant d’une matière complexe, nous ne pouvons pas en quelques lignes t’expliquer la règlementation dans ses détails, mais n’hésite pas à nous appeler si tu souhaites en discuter (02 514 41 11, demande Dayuma).
      N’hésite pas également à te renseigner auprès de ton organisme de paiement (Capac ou syndicat). C’est auprès d’eux que tu dois introduire la demande d’allocations et ils sont également chargé de t’informer sur tes droits et la procédure.
      Par ailleurs, ces règles sont expliquées sur cette fiche: https://www.bruxelles-j.be/travailler/ton-premier-emploi/jusque-quand-as-tu-droit-a-des-allocations-dinsertion/ et sur le site de l’ONEM: https://www.onem.be/fr/documentation/feuille-info/t156

      Nous restons à ta disposition si tu as d’autres questions!

      Répondre
  44. Lau

    Bonjour,

    Je termine mon master ce mois de septembre et j’ai signé un CDI en mai dernier qui prend cours mi-septembre. Dois-je malgré tout m’inscrire pour un stage d’insertion quelque part ? J’ai des échos différents de plusieurs personnes et je m’adresse donc à vous pour y voir plus clair.

    Merci d’avance pour votre réponse.

    Répondre
    1. Infor Jeunes Bruxelles

      Bonjour Lau,

      Tu pourrais ne pas t’inscrire comme demandeuse d’emploi entre la fin de tes études et le début de ton CDI. Dans ton cas, l’inscription au service emploi de ta région n’est pas forcément nécessaire, puisque ton contrat va débuter les jours suivant la fin de tes études.
      Mais, elle pourrait t’être conseillé; par exemple si tu as moins de 24 ans à la fin de tes études. Dans ce cas, si malheureusement tu perds ton CDI, ton stage d’insertion aura débuté bien plutôt. Tu trouveras plus d’informations sur le stage d’insertion suer la fiche ci-dessus.

      Pour d’autres questions, n’hésite pas à nous recontacter.

      Répondre
  45. nafara

    bonjour mon fils qui auras 19 ans en septembre est en stage d attente depuis  août de l année passée .comme il n a pas eu son CESS ,on nous a dit qu il ne toucherais rien avant ces 21 ans ,mais du coup a t il encore le droit a ces allocations familiales? merci

    Répondre
    1. Infor Jeunes Bruxelles

      Bonjour Nafara,

      En effet, si ton fils n’a pas encore 21 ans, il ne pourra pas directement bénéficier de ses allocations d’insertion. Il devra introduire une nouvelle demande à ses 21 ans.

      Entre temps, il n’aura malheureusement plus droit automatiquement à ses allocations familiales. En effet, les seules possibilités pour une jeune de continuer à bénéficier des allocations familiales après ses 18 ans sont :

      – lorsque le jeune est en stage d’insertion (avec prolongation du droit tant que le stage n’est pas validé, c’est-à-dire tant qu’il n’a pas bénéficié de deux évaluations positive et qu’il n’a pas effectué 310 jours de stage). Une fois le stage validé, le jeune perd le droit aux allocations familiales.

      – lorsque le jeune suit des études ou une formation. Dans le cas d’études, pour continuer à bénéficier de ses allocations familiales le jeune doit être inscrit à au moins 27 crédits sur l’année scolaire. En ce qui concerne les formations, le jeune doit suivre au minimum 17h de formation par semaine.

      Si ton fils ne répond à aucune des conditions ci-dessus, il ne maintiendra pas son droit aux allocations familiales.

      Tu trouveras davantage d’informations ici : https://www.bruxelles-j.be/droits-sociaux/les-allocations-familiales/as-tu-encore-droit-aux-allocations-familiales-apres-tes-18-ans/

      Si tu as besoin d’autres informations, n’hésite pas !

      Répondre
  46. CESAN

    Bonjour,
    Ma fille a terminé ses études il y a deux ans. Elle s’est inscrite début août 2017 comme demandeuse d’emploi et a donc entamé son stage d’insertion professionnelle.
    En janvier 2018,elle a débuté en France un travail comme indépendante à titre principal.  Elle a été convoquée pour une évaluation par le Forem durant le printemps 2018 et n’y a pas été en justifiant qu’elle travaillait comme indépendante (je pense qu’elle avait aussi avertit avant de partir).

    Elle va revenir ici en Belgique et je me demande :

    1. Peut-elle suite à l’arrêt de son activité indépendante se remettre dans le circuit pour bénéficier d’allocation d’insertion (précision qu’elle a maintenant 23 ans).

    2. Si oui, quand son stage d’insertion est-il censé prendre fin vu l’absence d’évaluation et qu’une année depuis l’inscription s’est déjà écoulée ?

    3. Si non, quelles autres pistes doit-elle creuser en terme de sources de revenus si elle ne retrouve pas rapidement un travail (en dehors du CPAS)?
    Merci pour vos réponses

    Répondre
    1. Infor Jeunes Bruxelles

      Bonjour CESAN,

      1. Oui, elle peut tout à fait se réinscrire au Forem afin de voir où en est son stage d’insertion et continuer celui-ci.

      2. Il faudra voir cela avec le Forem. Sache que les journées pendant lesquelles un jeune est installé comme indépendant à titre principal sont assimilées pour le stage d’insertion. Si ta fille amène ainsi la preuve qu’elle a travaillé comme indépendant, son stage sera diminué de se période de travail.

      3. Mis à part le CPAS, il n’y a pas d’autres ressources dont un jeune peut bénéficier s’il n’a ouvert son droit ni aux allocations de chômage, ni aux allocations d’insertion. Sache cependant qu’un jeune en stage d’insertion maintient son droit aux allocations familiales le temps de son stage.

      Si tu as besoin d’autres informations, n’hésite pas !

      Répondre
  47. louciole

    Bonjour,

    ayant bientôt 18 ans et voulant arrêter mes études secondaire cette année.

    j’aurait voulu savoir quel sont les possibilité qui s’offre a moi si je m’inscrit chez vous en tans que demandeuse d’emplois.

     

    merci,

    bonne journée a vous

    Répondre
    1. Infor Jeunes Bruxelles

      Bonjour Louciole,

      Tu es en obligation scolaire jusqu’à la fin de l’année scolaire, dans l’année civile au cours de laquelle tu atteins l’âge de 18 ans ou, au plus tard, le jour même de ton 18e anniversaire. Par exemple, si tu as 18 ans le 29 novembre 2019, l’obligation scolaire s’est arrêtée le 30 juin 2019. Dans cette hypothèse, tu n’es plus obligée d’aller à l’école en septembre.  Mais si tu fêtes ton anniversaire le 10 février 2020, tu es en obligation scolaire jusqu’à cette date. Ce qui veut dire que tu es obligée d’aller à l’école jusqu’à cette date.

      Dans l’hypothèse où tu ne serais plus en obligation scolaire, tu pourrais alors t’inscrire en stage d’insertion, au plus tard le 08 août, auprès du Forem (si tu habites en Wallonie) ou d’Actiris (si tu habites à Bruxelles).  Durant ce stage d’insertion de 12 mois, tu dois chercher activement un emploi tout en gardant tes allocations familiales et en restant à charge de la mutuelle de tes parents.  Toutes les informations se trouvent sur https://www.bruxelles-j.be/travailler/ton-premier-emploi/tu-termines-tes-etudes-quelles-demarches-dois-tu-effectuer

       

      Au terme du stage d’insertion, tu pourras ouvrir un droit aux allocations d’insertion pour autant que tu répondes aux conditions d’octroi. Une des conditions d’octroi étant, pour les moins de 21 ans, d’être en en possession d’un diplôme de l’enseignement secondaire supérieur ou avoir terminé avec succès une formation en alternance.  Toutes les informations se trouvent dans la fiche ci-dessus.

      Si tu t’inscrit comme demandeuse d’emploi, tu auras notamment accès aux offres d’emploi, aux aides à l’emploi, …

      N’hésite pas à me recontacter si tu souhaites continuer la discussion.

      Répondre
  48. byvette

    ayant finit des études en gestion coiffure en proffessionel en juin 2018 et faisant des cours en promotion sociale 3 jours semaine en esthétique depuis septembre 2018 en cours du jour en wallonie

    a quoi ai je droit merci pour votre réponse

     

     

     

    Répondre
    1. Infor Jeunes Bruxelles

      Bonjour Byvette,

      Ta question n’est pas très claire.  Je suppose que ta question porte sur l’inscription en stage d’insertion.  Une formation de 9 mois ou plus dont le nombre d’heures atteint, en moyenne par semaine, au moins 20 heures dont 10 au moins se situent du lundi au vendredi entre 8 et 18 heures ne permet pas de t’inscrire en stage d’insertion.

      N’hésite pas à me recontacter si tu souhaites continuer la discussion.

       

      Répondre
  49. Mike

    Bonjour, en Wallonie lorsqu’on est en stage d’insertion professionnel au Forem après 25 ans, peux-t’on être affilié à une mutuelle?

    Merci d’avance de votre réponse.

    Répondre
    1. Infor Jeunes Bruxelles

      Bonjour Mike,

      La règlementation chômage et la mutuelle sont deux éléments différents.

      En principe, à partir de tes 25 ans, tu es censé être titulaire de ta propre mutuelle.

      Au niveau de la réglementation chômage, la loi indique actuellement que tu ne peux prétendre à des allocations d’insertion que si tu as terminé ton stage d’insertion et que tu as introduis ta demande avant ton 25e anniversaire. Après tes 25 ans, la seule possibilité pour ouvrir un droit au chômage est sur la base d’un travail salarié (soumis aux cotisations sociales, secteur chômage compris). En effet, tu pourras ouvrir un droit au chômage sur base du travail si tu as travaillé au moins312 jours sur les 21 mois précédent ta demande; cette règle est valable jusqu’à tes 36 ans.  Tu trouveras plus d’information à ce sujet sur http://bruxelles-j.be/droits-sociaux/tes-droits-au-chomage/quelles-conditions-dois-tu-remplir-pour-beneficier-des-allocations-de-chomage

      D’autres questions ? N’hésite pas à nous recontacter!

      Répondre
  50. Pina

    Pendant le stage d attente apres les études peut on etre aidant proche  (mon frère est indépendant)dans un food truck ambulant

    Répondre
    1. Infor Jeunes Bruxelles

      Bonjour Pina,

      Qu’entends-tu par « aidant proche » ?

      L’entraide familiale, c’est-à-dire le fait de donner un coup de main à un membre de sa famille dans son activité professionnelle, est limitée. Il doit en effet s’agir d’une aide ponctuelle, non régulière, non durable et sans lien de subordination. En d’autres termes, il ne peut pas s’agir d’une prestation qui serait l’équivalent d’un poste salarié. Tu ne peux donc pas être rémunérée pour cette aide.

      Si ton activité entre dans le cadre de l’entraide familiale, tu pourras alors en effet donner un coup de main à ton frère mais cela ne pourra en aucun cas être un motif pour ne pas chercher activement un emploi ou ne pas être disponible sur le marché de l’emploi. Ainsi, lors de ta convocation chez Actiris, tu devras quand même bien prouver que tu as cherché un contrat de travail.

      Si ton frère te rémunère pour cette aide, il ne s’agit alors plus d’entraide familiale mais bien de travail. Il devra ainsi te faire signer un contrat de travail et te déclarer. S’il ne le fait pas mais que tu es quand même payée, il s’agira de travail au noir et vous risquerez alors tous les deux des sanctions en cas de contrôle. De même, sache que le bénévolat n’est pas autorisé pour le compte d’une entreprise privée. Un contrat de bénévolat ne sera donc pas envisageable non plus.

      Si tu as besoin d’autres informations, n’hésite pas !

      Répondre