Le stage d'insertion professionnelle

Lorsque tu t’inscris comme chercheur d’emploi après tes études chez ACTIRIS, tu dois accomplir un stage d’insertion professionnelle (ex stage d’attente).

De quoi s’agit-il ?

Le stage d’insertion professionnelle est une période d’un an avant de pouvoir introduire une demande d’allocations d’insertion (c’est-à-dire des allocations de chômage sur base des études).

Pendant ton stage tu dois :

  • signaler à ACTIRIS toute modification de ta situation de demandeur d’emploi (changement d’adresse, reprise des études, travail, etc.) ;
  • répondre à toute convocation d’ACTIRIS ;
  • être disponible sur le marché de l’emploi ;
  • accepter tout emploi convenable ou formation professionnelle proposée par ACTIRIS ;
  • rechercher activement un emploi et obtenir, au cours de ton stage, deux évaluations positives de ton comportement de recherche d’emploi. Garde précieusement toutes tes preuves de recherche puisque ACTIRIS te convoquera et te demandera des comptes (sur ta recherche active d’emploi) au 5e et au 9e mois de stage.

Combien de temps dure-t-il ?

Il est de 310 jours pour tous. Ce qui correspond à un an puisque tous les jours sont pris en compte (y compris samedis et jours fériés) sauf les dimanches. Tu trouveras les journées prises en compte pour le stage d’insertion professionnelle sur une autre page.

Quelles sont les conditions pour obtenir des allocations d’insertion ?

A l’issue de ton stage d’insertion professionnelle, tu pourras bénéficier des allocations d’insertion si tu remplis certaines conditions :

  • Ne plus être soumis à l’obligation scolaire.
  • Avoir terminé (pas forcément réussi) des études de plein exercice du cycle secondaire supérieur (6e général) ou la 3e année de l’enseignement secondaire technique, artistique ou professionnel.
    Par ailleurs, sous certaines conditions, le suivi d’un enseignement spécial, le suivi d’un enseignement de promotion sociale, la fin d’une formation en alternance ou encore le suivi d’études ou de formations à l’étranger peuvent également ouvrir un droit aux allocations d’insertion.
    Attention, si tu as moins de 21 ans à la fin de ton stage d’insertion, tu dois être en possession d’un diplôme de l’enseignement secondaire supérieur ou avoir terminé avec succès une formation en alternance. Celui qui ne satisfait pas à cette condition mais qui a terminé des études qui ouvrent le droit peut introduire une nouvelle demande une fois l’âge de 21 ans atteint. La liste des diplômes, des certificats et des attestations qui ouvrent un droit se trouve sur le site de l’ONEM.
  • Ne plus suivre un programme d’études de plein exercice. Cela implique soit de ne plus exercer aucune activité imposée par un programme d’études (comme par exemple devoir rédiger un mémoire ou effectuer un stage) soit d’avoir abandonné ses études en cours d’année scolaire.
  • Ne pas avoir atteint l’âge de 25 ans au moment de la demande d’allocations d’insertion (lorsque le stage d’insertion a donc été accompli). Cette règle n’est pas absolue car il existe des dérogations si tu as dû interrompre tes études pour cause de force majeure ou si une occupation comme travailleur salarié explique que tu n’as pas introduit ta demande avant tes 25 ans.
  • Avoir bénéficié de deux évaluations positives (5e et 9e mois) de ton comportement de recherche d’emploi par Actiris.  Tu trouveras plus d’information à ce sujet sur le site d’Actiris.

Les allocations d’insertion sont-elles limitées dans le temps ?

Oui, les allocations d’insertion sont octroyées pour une période de 36 mois maximum, prolongeable sous certaines conditions.
Des règles spécifiques sont prévues pour les cohabitants avec charge de famille, les isolés et les cohabitants dits « privilégiés ». Pour eux, le crédit de 36 mois ne débute qu’à partir du mois qui suit leur 30ème anniversaire.
Tu trouveras plus d’explication sur ce crédit de 36 mois sur la fiche jusque quand as-tu droit aux allocations d’insertion ?

Pour plus d’information sur les démarches à effectuer en fin de stage d’insertion professionnelle, visite la fiche d’information « Quelles sont les démarches à effectuer en fin de stage d’insertion professionnelle? »
Pour en savoir plus sur le montant des allocations d’insertion, découvre la fiche « Quels sont les montants des allocations d’insertion ?»

Partager

Poser une question

N’hésite pas à nous poser une question, un professionnel faisant partie du réseau Bruxelles-J te répondra. Nous préservons ton anonymat et ton adresse de messagerie ne sera pas publiée.

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*
*
*

138 questions déjà posées

  1. empse

    Bonjour

    J’arrête mes études et je me désinscris , ici , mi novembre et je m’inscris chez actiris dans la foulée . Ai-je encore le droit de tavailler comme étudiant ou contrat travail étudiant jusque fin d’année en ne gagnant pas plus de 551 euro brut par mois.

    merci

    Répondre
    1. Infor Jeunes Bruxelles

      Bonjour Empse

      Pour travailler comme étudiant, il faut être inscrit dans un programme d’enseignement et avoir comme activité principale, les études. Comme tu comptes arrêter tes études et entamer ton stage d’insertion tu seras donc considéré comme demandeur d’emploi. Tu ne pourras donc en principe plus travailler comme étudiant dès la date officielle de ton abandon des études.

       Tu trouveras plus d’informations sur qui peut travailler comme étudiant sur cette fiche: https://www.bruxelles-j.be/travailler/travailler-pendant-tes-etudes/qui-est-etudiant-et-qui-peut-conclure-un-contrat-doccupation-etudiant/

      Par contre, tu pourras sans problème travailler pendant ton stage d’insertion mais sous contrat de travail ordinaire. Mais si tu travailles pendant ton stage, tu perdras tes allocations familiales les mois pour lesquels tu toucheras un salaire brut de plus de 551,89 euro.

      Pour plus d’informations, contacte nous !

      Répondre
  2. Dawid

    Bonjour, je viens d’arrêter mes études, quelles sont toutes le démarches administratives que je dois effectuer (au prêt de la commune etc)?

    Répondre
    1. Infor Jeunes Bruxelles

      Bonjour Dawid,

      En principe tu n’as pas de démarches particulières à effectuer auprès de la commune.

      Cela dit, lorsqu’on arrête des études en cours d’année, il est généralement conseillé de s’inscrire comme demandeur d’emploi lorsqu’on à moins de 25 ans. Tu seras inscrit comme demandeur d’emploi en stage d’insertion et cela te permettra de maintenir ton droit aux allocations familiales.

      Si tu as fais la demande d’une bourse d’études et que celle-ci a été acceptée, la Fédération Wallonie-Bruxelles pourrait te demander de rembourser une partie de celle-ci.

      Tu trouveras plus de détail à ce sujet ainsi qu’un récapitulatif sur les conseils à suivre lorsqu’on arrête ses études en cours d’année sur : https://ijbxl.be/etude_formation/arreter-ses-etudes-en-cours-dannee/

      D’autres questions ? N’hésite pas à nous recontacter!

      Répondre
  3. ApachinoW

    Bonjour,

    Je suis actuellement étudiant a l’efp (entrepreneur de jardin), j’ai cours un jour par semaine et le reste de la semaine je travaille chez un patron, je touche 457,03euros par mois.

    Quelles sont les conditions pour que je puisse toucher un complément de chômage ?

    Merci d’avance. Simon ****

    Répondre
    1. Infor Jeunes Bruxelles

      Bonjour Simon,

      Il semble peu probable que tu puisses ouvrir un droit au complément de chômage car pour pouvoir prétendre à un complément chômage, il faut d’abord être dans les conditions pour prétendre à un chômage complet.

      En effet, tu peux prétendre à un complément chômage (appelé allocation de garantie de revenu ou AGR) si tu décides de travailler à temps partiel alors que tu as ou avais droit à des allocations de chômage (ou d’insertion).

      Cela dit, il faudrait vérifier si le stage que tu fais est considéré comme un contrat de travail classique (et non comme une convention de stage), ce qui n’est pas souvent le cas.

      Si tu as droit à des allocations de chômage, techniquement, tu devrais introduire une demande de dispense pour pouvoir suivre ta formation, ce qui pourrait te permettre de cumuler ton revenu de stage avec tes allocations de chômage. Plus d’informations sur : https://www.bruxelles-j.be/droits-sociaux/tes-droits-au-chomage/peux-tu-obtenir-une-dispense-pour-te-former-pendant-ton-chomage/

      D’autres questions ? N’hésite pas à nous recontacter!

      Répondre
  4. banane

    Mon fils a 26ans et a réussi ses études d agent immobilier en juin accompagné d un stage à l heure actuelle à t il droit au chomage

    Répondre
    1. Infor Jeunes Bruxelles

      Bonjour Banane, 

      Malheureusement étant donné qu’il a plus de 25 ans, il ne pourra pas ouvrir de droit au chômage après études (appelé allocations d’insertion) et ne pourra donc pas bénéficier de la dispense de stage d’insertion lié à son stage en alternance. 

      Pour ce qui est du droit au chômage sur base du travail, dans son cas, il doit totaliser minimum 312 jours de travail salarié sur une période de 21 mois précédant sa demande. Si son stage a été effectué sous un contrat salarié (CDD, CDI), celui-ci peut être pris en compte pour totaliser les 312 jours de travail requis. Par contre, si ce stage dépend d’un convention de stage (conclue avec l’école et le patron formateur),  il ne pourra malheureusement pas les valoriser pour ces 312 jours à totaliser et ne pourra pas bénéficier d’allocations de chômage toute suite. Il lui faudra alors travailler minimum 1 an (cette règle est valable jusqu’à ses 36 ans)

       

      D’autres questions ? N’hésitez pas à nous recontacter! 

      Répondre
  5. ludwig C

    Bonjour, je suis au chômage en stage d’insertion j’ai un essai de travail de serveur dans l’horeca et peut-être un jour de travail comme extra, comment dois-je prévenir au chômege et qui dois-je prévenir ?

    merci d’avance

    ludwig

    Répondre
    1. Infor Jeunes Bruxelles

      Bonjour Ludwig,

      Si tu es en stage d’insertion (tu ne reçois pas encore d’allocations d’insertion), tu ne dois pas prévenir directement pour un emploi court. Par contre, garde de bien les preuves que tu as travaillé car cela sera valorisé dans l’évaluation de ton stage d’insertion ainsi que pour une éventuellement ouverture de droit aux allocations de chômage (sur base du travail). Si tu travailles pour une plus longue période, tu peux prévenir Actiris afin de ne pas être convoqué alors que tu travailles.

      Si tu perçois des allocations d’insertion, tu dois noircir les cases des jours où tu travailles sur ta carte de contrôle avant de commencer à travailler. Tu ne pourras pas bénéficier d’allocations d’insertion pour les jours où tu auras travaillé.

      N’hésite pas à nous recontacter si tu as d’autres questions.

      Répondre
  6. medox1402

    Bonjour pourront nous travailler en tant qu’étudiant quand on est en stage d’insertion ?

    Répondre
    1. Infor Jeunes Bruxelles

      Bonjour Madox1402,

       Pour travailler comme étudiant, il faut être inscrit dans un programme d’enseignement et avoir comme activité principale, les études. Comme pour l’instant tu es en stage d’insertion et donc considéré comme demandeur d’emploi. Tu trouveras plus d’informations sur qui peut travailler comme étudiant sur la fiche ci: https://www.bruxelles-j.be/travailler/travailler-pendant-tes-etudes/qui-est-etudiant-et-qui-peut-conclure-un-contrat-doccupation-etudiant/

      Tu pourras sans problème travailler pendant ton stage d’insertion mais sous contrat de travail ordinaire.

       Pour d’autres questions, n’hésite pas à nous recontacter.

      Répondre
  7. Gabriel

    Bonjour,

    je suis étudiant Français en Master 2 de psychologie du travail spécialité ergonomie à l’université de Lille. Je souhaite effectuer un stage d’ergonomie à Bruxelles et y vivre et travailler dès l’obtention de mon diplôme en septembre 2020.

    Y a t-il des démarches particulières et/ou des organismes qui peuvent m’aider dans mon projet et dans mon installation en Belgique ?

    Merci d’avance pour votre réponse.

    Répondre
    1. Infor Jeunes Bruxelles

      Bonjour Gabriel,

      En principe, tu n’as pas de démarches particulières à effectuer. Généralement, il est conseillé de s’inscrire à la commune dans laquelle tu souhaites t’établir dans les 8 jours de ton arrivée. Dans la pratique, la plupart des gens s’enregistrent une fois le logement trouvé.

      Tu trouveras d’ailleurs quelques conseils sur https://ijbxl.be/mobilite/tes-premiers-jours-a-bruxelles/

      Si tu souhaites venir effectuer un stage, sache qu’il existe des possibilités de logement temporaire que tu trouveras notamment en consultant la liste suivante : https://ijbxl.be/listing/trouver-un-logement/ . Tu trouveras également d’autres listings pour ta recherche de logement de longue durée.

      Si tu souhaites obtenir des informations sur des sujets plus précis, tu pourrais venir à l’une de nos permanences : https://ijbxl.be/#home_carte . Tu pourrais peut-être également contacter le bureau de bienvenue des expatriés dont tu trouveras les coordonnées sur http://www.commissioner.brussels/i-am-an-expat

      D’autres questions ? N’hésite pas à nous recontacter!

      Répondre
  8. Sara

    Bonjour, j’ai 20 ans et je viens d’être déclarée non finançable.

    Je voudrais donc commencer mon stage d’insertion professionnel. Je me demandais si je pouvais travailler pendant ce dernier? (contrat étudiant devenant un contrat de travail normal)

    Répondre
    1. Infor Jeunes Bruxelles

      Bonjour Sara,

      En tant que demandeuse d’emploi en stage d’insertion, tu peux tout a fait travailler pendant ton stage. Il est même conseillé de le faire car cela pourrait contribuer à l’obtention d’évaluations positives. Comme tu ne sera plus considérée comme étudiante, tu travailleras effectivement sous contrat de travail ordinaire (avec retenus de cotisations de sécurité sociale ( y compris le chômage), du précompte professionnel).
      Et, si tu travailles suffisamment comme salariée pendant ton stage d’insertion (et au-delà : https://www.bruxelles-j.be/droits-sociaux/tes-droits-au-chomage/quelles-conditions-dois-tu-remplir-pour-beneficier-des-allocations-de-chomage/), tu pourrais même ouvrir le droit aux allocations de chômage sur base du travail dont les montants sont plus conséquents. Tu trouveras plus d’informations sur les montants des allocations de chômage sur la fiche: https://www.bruxelles-j.be/droits-sociaux/tes-droits-au-chomage/quels-sont-les-montants-des-allocations-de-chomage/

      Pour d’autres questions, n’hésite plus à nous recontacter.

      Répondre
  9. Fran

    Bonjour j aimerais savoir si dans le cadre de mon Master en alternance j’avais la possibilité de travailler plus que 100 jours si oui qu ´en est il de l ONSS

    merci

    Répondre
    1. Infor Jeunes Bruxelles

      Bonjour Fran,

      A priori, rien n’empêche de prester plus de 100 jours de travail lorsque tu effectues un master en alternance.

      Seulement, on considère que cela correspond à une répartition de la période de formation comprenant tes cours (et tes évaluations) et ta présence en entreprise,  représentant respectivement 50 % de ton cursus.

      En principe tu es donc tenu de prester, sur les deux années de ton cursus, 40 semaines
      d’activités en entreprise(s), ce qui correspondrait en moyenne à 100 jours par année académique.

      En ce qui concerne l’ONSS, ta question n’est pas très claire. Ta convention de stage (qu’elle soit conclue sous CIP ou sous contrat de travail classique à temps partiel) est soumise à des cotisations ONSS.

      Si tu travailles au delà du cadre de ta partie stage, il faudra savoir quel type de contrat tu comptes signer pour savoir si ton contrat sera soumis à des cotisations ONSS.

      Si ta question concerne plutôt les impôts, nous te conseillons de  prendre contact avec le SPF Finance qui pourra te renseigner de manière plus détaillée: http://finances.belgium.be/fr/Contact

      D’autres questions ? N’hésite pas à nous recontacter!

      Répondre
  10. afran

    bonsoir

    j’aimerais savoir si une CIP dans un master en alternance était considéré comme un stage d’insertion professionnelle merci

    Répondre
    1. Infor Jeunes Bruxelles

      Bonjour Afran,

      Techniquement, le fait que tu suives des études sera prioritairement pris en considération et ne permettra pas de faire prendre en compte ta CIP (dans le cadre de ton master en alternance) pour le stage d’insertion professionnelle (et risque même de l’invalider). Plus d’informations sur https://www.bruxelles-j.be/travailler/ton-premier-emploi/quelles-sont-les-journees-prises-en-compte-pour-le-stage-dinsertion-professionnelle/

      D’autres questions ? N’hésite pas à nous recontacter!

      Répondre
  11. Maman bis

    Bonjour,

    Ma fille a été diplômée en juin 2019. Elle a commencé un emploi mi-temps le 1er août. Elle a eu 25 ans début septembre. Doit-elle s’inscrire auprès d’Actiris?

    Grand merci pour votre réponse

    Répondre
    1. Infor Jeunes Bruxelles

      Bonjour,
      Dans la situation de votre fille, une inscription chez Actiris n’est pas obligatoire. Mais, si elle le souhaite, elle peut s’inscrire comme demandeuse d’emploi libre.

      En effet, comme elle a déjà 25 ans, l’inscription chez Actiris ne lui ouvrira pas le droit aux allocations d’insertion; elle ne remplira malheureusement plus les conditions à la fin de son stage d’insertion. Vous trouverez plus d’informations sur le stage d’insertion sur la fiche ci-dessus.

      Pour d’autres question, n’hésitez pas à nous recontacter.

      Répondre
  12. Dom

    Bonjour,

    J’ai terminé mes études de droit. Je voudrais savoir si en m’inscrivant comme demandeur d’emploi et en effectuant le stage d’attente si je peux partir à l’étranger pendant quelques mois pour voir d’autres cultures. Ce n’est pas pour travailler mais c’est ludique.

    Merci pour votre future réponse.

    Dominique

     

    Répondre
    1. Infor Jeunes Bruxelles

      Bonjour Dom,

      Non, il ne sera pas possible d’assimiler un voyage « loisir » à l’étranger pour le stage d’insertion. En effet, il est parfois possible de voyager tout en étant en stage d’insertion, mais les conditions sont assez strictes :

      – Travailler à l’étranger

      – Effectuer un stage ou du bénévolat

      – Suivre des études

      Au-delà de ces trois situations (qui doivent elles-mêmes répondre à une série de critères et être validées par Actiris), il n’est pas possible de voyager sans interrompre son stage d’insertion.

      Tu trouveras toutes les informations ici : https://www.bruxelles-j.be/travailler/ton-premier-emploi/partir-a-letranger-pendant-le-stage-dinsertion-professionnel/

      Si tu as besoin d’autres informations, n’hésite pas !

      Répondre
  13. Maman

    bonjour, quelle est la date qui est prise en compte pour le début du stage d’insertion professionnel lorsque la seule dernière activité liée aux études concerne le dépôt et la défense d’un mémoire. Au Forem ils nous ont dit qu’il s’agit de la date de dépôt et ils ont pris l’inscriptoin en compte à cette date, or à l’onem ils prennent maintenant en compte la date de défense. Dans le cas de ma fille, un mois s’est écoulé entre les deux ce qui fait une belle différence. Merci de votre réponse.

    Répondre
    1. Infor Jeunes Bruxelles

      Bonjour Maman,

      Dans la feuille info T35 (https://www.onem.be/fr/documentation/feuille-info/t35), l’Onem indique que le stage d’insertion professionnelle ne peut débuter que lorsque l’on terminé les études. Ce qui signifie qu’il faut avoir mis fin à toutes les activités en relation avec les études ou la formation (présenter des examens, travailler à ton travail de fin d’études, …).

      Dans cette feuille info, l’Onem ne parle pas de la date de défense du mémoire.

      Pour de plus amples informations, tu peux contacter l’Atelier des Droits sociaux les mardis 9-12, 13-16 et mercredis 9-12 au 02/512.02.90.

      N’hésite pas à me recontacter si tu souhaites continuer la discussion.

       

      Répondre
  14. lena

    bonjour, j ai fini mes études secondaires mais je ne compte pas continuer l’année prochaine.

    je compte faire du volontariat en Espagne. dois je m’inscrire à Actiris puisque je ne poursuis pas d’étude mais que je ne recherche pas de travail ?  merci

    Répondre
    1. Infor Jeunes Bruxelles

      Bonjour Lena,

      L’inscription auprès du service régional de l’emploi à la fin ou à l’arrêt des études n’est jamais obligatoire mais vivement conseillé; surtout si le jeune ne travaille pas tout de suite.
      Dans ta situation, malgré que tu comptes partir hors de la Belgique, il serait peut être intéressant pour toi que tu t’inscrives comme demandeuse d’emploi à Actiris. Ta période d’absence pourrait être comptabilisée dans ton stage d’insertion. Tu trouveras plus d’informations sur le stage d’insertion sur la fiche: https://www.bruxelles-j.be/travailler/ton-premier-emploi/quelles-sont-les-journees-prises-en-compte-pour-le-stage-dinsertion-professionnelle/

      Pour d’autres questions, n’hésite pas à nous recontacter.

      Répondre
  15. Sla

    Bonjour, je suis partie vivre en France en 2016, Mon chômage d’insertion à donc pris fin. Aujourd’hui je reviens vivre sur Bruxelles et l’onem m’a dit que mes droits au chômage prenaient fin en 2024. Est ce que je dois ré effectuer un stage d’insertion d’un an ou ais je droit tout de suite au chômage d’insertion? Merci de votre réponse.

    Répondre
    1. Infor Jeunes Bruxelles

      Bonjour Sla,

      D’après ce que je comprends et si l’ONEM t’as parlé d’une de droit en 2024, tu peux récupérer ton droit immédiatement et sans refaire de stage d’insertion.
      Voici quelques explications:
      Si tu as ouvert un droit aux allocations d’insertion, tu y as droit en principe pendant une période de  » droit de base » de 36 mois.
      Si tu as été admis une première fois aux allocations d’insertion et que tu souhaites à nouveau les obtenir, les conditions dépendent de ton âge:

      Si tu as moins de 25 ans, que tu introduis une nouvelle demande d’allocations et que ton droit de base de 36 mois n’est pas épuisé, tu pourras à nouveau bénéficier des allocations pour les mois d’allocations auxquels tu as encore droit, sans refaire de stage d’insertion.
      Si tu as 25 ans au moins, que ton droit de base de 36 mois n’est pas épuisé, et que tu as bénéficié des allocations d’insertion au moins un jour dans les trois années précédant ta nouvelle demande, tu pourras bénéficier à nouveau des allocations d’insertion pour les périodes d’allocations auxquelles tu as encore droit, sans refaire de stage d’insertion.

      Si tu es isolée ou cohabitant avec charge de famille ou cohabitant privilégié (c’est-à-dire si ton cohabitant ne bénéficie que de revenus de remplacement), ton crédit de base de 36 mois débutera à partir du 1er jour du mois qui suit ton 30ème anniversaire (attention, si ta situation a changé, il y a des subtilités).

      Par ailleurs, le crédit de 36 mois peut être prolongée par certains évènements (période de travail,…)

      S’agissant d’une matière complexe, nous ne pouvons pas en quelques lignes t’expliquer la règlementation dans ses détails, mais n’hésite pas à nous appeler si tu souhaites en discuter (02 514 41 11, demande Dayuma).
      N’hésite pas également à te renseigner auprès de ton organisme de paiement (Capac ou syndicat). C’est auprès d’eux que tu dois introduire la demande d’allocations et ils sont également chargé de t’informer sur tes droits et la procédure.
      Par ailleurs, ces règles sont expliquées sur cette fiche: https://www.bruxelles-j.be/travailler/ton-premier-emploi/jusque-quand-as-tu-droit-a-des-allocations-dinsertion/ et sur le site de l’ONEM: https://www.onem.be/fr/documentation/feuille-info/t156

      Nous restons à ta disposition si tu as d’autres questions!

      Répondre
  16. Lau

    Bonjour,

    Je termine mon master ce mois de septembre et j’ai signé un CDI en mai dernier qui prend cours mi-septembre. Dois-je malgré tout m’inscrire pour un stage d’insertion quelque part ? J’ai des échos différents de plusieurs personnes et je m’adresse donc à vous pour y voir plus clair.

    Merci d’avance pour votre réponse.

    Répondre
    1. Infor Jeunes Bruxelles

      Bonjour Lau,

      Tu pourrais ne pas t’inscrire comme demandeuse d’emploi entre la fin de tes études et le début de ton CDI. Dans ton cas, l’inscription au service emploi de ta région n’est pas forcément nécessaire, puisque ton contrat va débuter les jours suivant la fin de tes études.
      Mais, elle pourrait t’être conseillé; par exemple si tu as moins de 24 ans à la fin de tes études. Dans ce cas, si malheureusement tu perds ton CDI, ton stage d’insertion aura débuté bien plutôt. Tu trouveras plus d’informations sur le stage d’insertion suer la fiche ci-dessus.

      Pour d’autres questions, n’hésite pas à nous recontacter.

      Répondre
  17. nafara

    bonjour mon fils qui auras 19 ans en septembre est en stage d attente depuis  août de l année passée .comme il n a pas eu son CESS ,on nous a dit qu il ne toucherais rien avant ces 21 ans ,mais du coup a t il encore le droit a ces allocations familiales? merci

    Répondre
    1. Infor Jeunes Bruxelles

      Bonjour Nafara,

      En effet, si ton fils n’a pas encore 21 ans, il ne pourra pas directement bénéficier de ses allocations d’insertion. Il devra introduire une nouvelle demande à ses 21 ans.

      Entre temps, il n’aura malheureusement plus droit automatiquement à ses allocations familiales. En effet, les seules possibilités pour une jeune de continuer à bénéficier des allocations familiales après ses 18 ans sont :

      – lorsque le jeune est en stage d’insertion (avec prolongation du droit tant que le stage n’est pas validé, c’est-à-dire tant qu’il n’a pas bénéficié de deux évaluations positive et qu’il n’a pas effectué 310 jours de stage). Une fois le stage validé, le jeune perd le droit aux allocations familiales.

      – lorsque le jeune suit des études ou une formation. Dans le cas d’études, pour continuer à bénéficier de ses allocations familiales le jeune doit être inscrit à au moins 27 crédits sur l’année scolaire. En ce qui concerne les formations, le jeune doit suivre au minimum 17h de formation par semaine.

      Si ton fils ne répond à aucune des conditions ci-dessus, il ne maintiendra pas son droit aux allocations familiales.

      Tu trouveras davantage d’informations ici : https://www.bruxelles-j.be/droits-sociaux/les-allocations-familiales/as-tu-encore-droit-aux-allocations-familiales-apres-tes-18-ans/

      Si tu as besoin d’autres informations, n’hésite pas !

      Répondre
  18. CESAN

    Bonjour,
    Ma fille a terminé ses études il y a deux ans. Elle s’est inscrite début août 2017 comme demandeuse d’emploi et a donc entamé son stage d’insertion professionnelle.
    En janvier 2018,elle a débuté en France un travail comme indépendante à titre principal.  Elle a été convoquée pour une évaluation par le Forem durant le printemps 2018 et n’y a pas été en justifiant qu’elle travaillait comme indépendante (je pense qu’elle avait aussi avertit avant de partir).

    Elle va revenir ici en Belgique et je me demande :

    1. Peut-elle suite à l’arrêt de son activité indépendante se remettre dans le circuit pour bénéficier d’allocation d’insertion (précision qu’elle a maintenant 23 ans).

    2. Si oui, quand son stage d’insertion est-il censé prendre fin vu l’absence d’évaluation et qu’une année depuis l’inscription s’est déjà écoulée ?

    3. Si non, quelles autres pistes doit-elle creuser en terme de sources de revenus si elle ne retrouve pas rapidement un travail (en dehors du CPAS)?
    Merci pour vos réponses

    Répondre
    1. Infor Jeunes Bruxelles

      Bonjour CESAN,

      1. Oui, elle peut tout à fait se réinscrire au Forem afin de voir où en est son stage d’insertion et continuer celui-ci.

      2. Il faudra voir cela avec le Forem. Sache que les journées pendant lesquelles un jeune est installé comme indépendant à titre principal sont assimilées pour le stage d’insertion. Si ta fille amène ainsi la preuve qu’elle a travaillé comme indépendant, son stage sera diminué de se période de travail.

      3. Mis à part le CPAS, il n’y a pas d’autres ressources dont un jeune peut bénéficier s’il n’a ouvert son droit ni aux allocations de chômage, ni aux allocations d’insertion. Sache cependant qu’un jeune en stage d’insertion maintient son droit aux allocations familiales le temps de son stage.

      Si tu as besoin d’autres informations, n’hésite pas !

      Répondre
  19. louciole

    Bonjour,

    ayant bientôt 18 ans et voulant arrêter mes études secondaire cette année.

    j’aurait voulu savoir quel sont les possibilité qui s’offre a moi si je m’inscrit chez vous en tans que demandeuse d’emplois.

     

    merci,

    bonne journée a vous

    Répondre
    1. Infor Jeunes Bruxelles

      Bonjour Louciole,

      Tu es en obligation scolaire jusqu’à la fin de l’année scolaire, dans l’année civile au cours de laquelle tu atteins l’âge de 18 ans ou, au plus tard, le jour même de ton 18e anniversaire. Par exemple, si tu as 18 ans le 29 novembre 2019, l’obligation scolaire s’est arrêtée le 30 juin 2019. Dans cette hypothèse, tu n’es plus obligée d’aller à l’école en septembre.  Mais si tu fêtes ton anniversaire le 10 février 2020, tu es en obligation scolaire jusqu’à cette date. Ce qui veut dire que tu es obligée d’aller à l’école jusqu’à cette date.

      Dans l’hypothèse où tu ne serais plus en obligation scolaire, tu pourrais alors t’inscrire en stage d’insertion, au plus tard le 08 août, auprès du Forem (si tu habites en Wallonie) ou d’Actiris (si tu habites à Bruxelles).  Durant ce stage d’insertion de 12 mois, tu dois chercher activement un emploi tout en gardant tes allocations familiales et en restant à charge de la mutuelle de tes parents.  Toutes les informations se trouvent sur https://www.bruxelles-j.be/travailler/ton-premier-emploi/tu-termines-tes-etudes-quelles-demarches-dois-tu-effectuer

       

      Au terme du stage d’insertion, tu pourras ouvrir un droit aux allocations d’insertion pour autant que tu répondes aux conditions d’octroi. Une des conditions d’octroi étant, pour les moins de 21 ans, d’être en en possession d’un diplôme de l’enseignement secondaire supérieur ou avoir terminé avec succès une formation en alternance.  Toutes les informations se trouvent dans la fiche ci-dessus.

      Si tu t’inscrit comme demandeuse d’emploi, tu auras notamment accès aux offres d’emploi, aux aides à l’emploi, …

      N’hésite pas à me recontacter si tu souhaites continuer la discussion.

      Répondre
  20. byvette

    ayant finit des études en gestion coiffure en proffessionel en juin 2018 et faisant des cours en promotion sociale 3 jours semaine en esthétique depuis septembre 2018 en cours du jour en wallonie

    a quoi ai je droit merci pour votre réponse

     

     

     

    Répondre
    1. Infor Jeunes Bruxelles

      Bonjour Byvette,

      Ta question n’est pas très claire.  Je suppose que ta question porte sur l’inscription en stage d’insertion.  Une formation de 9 mois ou plus dont le nombre d’heures atteint, en moyenne par semaine, au moins 20 heures dont 10 au moins se situent du lundi au vendredi entre 8 et 18 heures ne permet pas de t’inscrire en stage d’insertion.

      N’hésite pas à me recontacter si tu souhaites continuer la discussion.

       

      Répondre
  21. Mike

    Bonjour, en Wallonie lorsqu’on est en stage d’insertion professionnel au Forem après 25 ans, peux-t’on être affilié à une mutuelle?

    Merci d’avance de votre réponse.

    Répondre
    1. Infor Jeunes Bruxelles

      Bonjour Mike,

      La règlementation chômage et la mutuelle sont deux éléments différents.

      En principe, à partir de tes 25 ans, tu es censé être titulaire de ta propre mutuelle.

      Au niveau de la réglementation chômage, la loi indique actuellement que tu ne peux prétendre à des allocations d’insertion que si tu as terminé ton stage d’insertion et que tu as introduis ta demande avant ton 25e anniversaire. Après tes 25 ans, la seule possibilité pour ouvrir un droit au chômage est sur la base d’un travail salarié (soumis aux cotisations sociales, secteur chômage compris). En effet, tu pourras ouvrir un droit au chômage sur base du travail si tu as travaillé au moins312 jours sur les 21 mois précédent ta demande; cette règle est valable jusqu’à tes 36 ans.  Tu trouveras plus d’information à ce sujet sur http://bruxelles-j.be/droits-sociaux/tes-droits-au-chomage/quelles-conditions-dois-tu-remplir-pour-beneficier-des-allocations-de-chomage

      D’autres questions ? N’hésite pas à nous recontacter!

      Répondre
  22. Pina

    Pendant le stage d attente apres les études peut on etre aidant proche  (mon frère est indépendant)dans un food truck ambulant

    Répondre
    1. Infor Jeunes Bruxelles

      Bonjour Pina,

      Qu’entends-tu par « aidant proche » ?

      L’entraide familiale, c’est-à-dire le fait de donner un coup de main à un membre de sa famille dans son activité professionnelle, est limitée. Il doit en effet s’agir d’une aide ponctuelle, non régulière, non durable et sans lien de subordination. En d’autres termes, il ne peut pas s’agir d’une prestation qui serait l’équivalent d’un poste salarié. Tu ne peux donc pas être rémunérée pour cette aide.

      Si ton activité entre dans le cadre de l’entraide familiale, tu pourras alors en effet donner un coup de main à ton frère mais cela ne pourra en aucun cas être un motif pour ne pas chercher activement un emploi ou ne pas être disponible sur le marché de l’emploi. Ainsi, lors de ta convocation chez Actiris, tu devras quand même bien prouver que tu as cherché un contrat de travail.

      Si ton frère te rémunère pour cette aide, il ne s’agit alors plus d’entraide familiale mais bien de travail. Il devra ainsi te faire signer un contrat de travail et te déclarer. S’il ne le fait pas mais que tu es quand même payée, il s’agira de travail au noir et vous risquerez alors tous les deux des sanctions en cas de contrôle. De même, sache que le bénévolat n’est pas autorisé pour le compte d’une entreprise privée. Un contrat de bénévolat ne sera donc pas envisageable non plus.

      Si tu as besoin d’autres informations, n’hésite pas !

      Répondre
  23. Marion

    Bonjour,

    J’ai terminé mes études en septembre 2018, puis je me suis inscrite à Actiris en octobre. J’ai commencé un contrat PFI de 20h/semaine via Bruxelles formation dans le secteur de l’horeca le 15 novembre. Fin janvier, j’ai été engagée pour un deuxième CDD d’un an, de 19h/semaine dans un autre secteur. Mon Pfi s’est terminé mi mars et s’est transformé en CDD jusqu’à fin juillet. J’ai donc actuellement deux CDD mi temps. J’ai plus de 25 ans.

    Je souhaiterais ne pas renouveler mon CDD dans l’horeca afin de pouvoir reprendre un master en septembre. Cependant, vivre avec un seul mi temps est un peu délicat.
    Pensez vous que je puisse prétendre à une allocation afin de compléter mon revenu ? Si je reprends des études, dans quelle mesure le statut étudiant intervient dans le calcul de l’allocation et dans celui des impôts sur le revenu?

    Merci

    Répondre
    1. Infor Jeunes Bruxelles

      Bonjour Marion,

      Tu pourrais éventuellement demander au CPAS de ta commune si tu pourrais percevoir un complément à ton revenu. Nous ne pourrons malheureusement pas prédire quelle sera la décision du CPAS quant à ta situation, mais, en principe la demande est acceptée si ton salaire est inférieur à ce que le CPAS octroie (et dont le montant est déterminé en fonction de la situation familiale).  Cela dit, le CPAS effectuera une enquête sociale afin de vérifier si tu remplis les critères d’admission et tiendra donc compte de ce que tu perçois pour déterminer si tu as droit à une aide financière de leur part. Plus d’infos sur le CPAS en cliquant sur : http://bruxelles-j.be/droits-sociaux/obtenir-de-laide-du-cpas/ .

      Au niveau du statut étudiant, sache qu’à partir du moment où tu travailles, le statut de travailleur prime sur celui d’étudiant. Ton statut d’étudiant n’a donc pas automatiquement d’influence sur ton revenu sauf si tu perçois des allocations de chômage, ce qui ne semble pas possible dans ton cas.

      En effet, il est parfois possible de prétendre à un complément chômage lorsqu’on a la possibilité d’ouvrir un droit théorique à des allocations de chômage et qu’on travaille à temps-partiel. Mais cette possibilité ne pourra malheureusement pas s’appliquer dans ton cas car pour pour ouvrir un droit au chômage, il faut totaliser un certain nombre de jours de travail en fonction de ton âge à comptabiliser sur une période de référence (par exemple, si tu as moins de 36 ans, tu dois totaliser au minimum 312 demi-jours de travail, soit 1 an, sur les 27 mois précédant ta demande, les 21 mois étant la période de référence). En principe, ta demande sera acceptée si ton salaire est inférieur au montant de l’allocation de chômage auquel tu pourrais prétendre si tu avais été au chômage à temps plein (sans aucun contrat de travail).

      Ceci dit, sache que lorsque tu bénéficies d’allocations de chômage , tu dois normalement introduire une demande de dispense pour pouvoir suivre des études de plein exercice en parallèle. Plus d’infos sur https://www.bruxelles-j.be/droits-sociaux/tes-droits-au-chomage/peux-tu-obtenir-une-dispense-pour-te-former-pendant-ton-chomage

      Au niveau des impôts, nous ne pourrons malheureusement pas te donner d’informations car nous ne sommes pas spécialisés dans les questions de fiscalité et te conseillons dès lors de prendre contact avec le SPF Finance qui pourra te renseigner de manière plus détaillée: http://finances.belgium.be/fr/Contact

      D’autres questions ? N’hésite pas à nous recontacter!

      Répondre
      1. Marion

        Un grand merci pour toutes ces informations précises ! Vous m’êtes d’une grande aide.

        J’ai encore quelques petites questions à éclaircir.
        Quelles sont les règles pour rompre un cdd soumis  la loi du 3 juillet 1978?
        Est ce possible moyennant un préavis suffisant permettant à mon employeur de trouver un remplaçant ?

        Mon CDD à mi temps se termine le 31 juillet et je souhaitais savoir si il était envisageable d’y mettre un terme plus tôt car j’ai une proposition pour augmenter le volume horaire de mon deuxième cdd en mi temps (pour alors passer en 4/5).

         

        Si je ne perçois aucune allocations chômage, et dans le cas où je reprends des études en étant salariée, dois-je faire une démarche particulière?

         

        Merci encore,

        Marion

        Répondre
        1. Infor Jeunes Bruxelles

          Bonjour Marion,

          Les règles de rupture de contrat sont déterminées en fonction de la date de signature du contrat (avant ou après 2014).

          Comme tu as signé ton contrat après 2014, les conditions pour rompre ton contrat sont différentes en fonction du fait que tu sois dans la première moitié de ton contrat, ou dans la deuxième.

          Puisqu’il semblerait que te trouves dans la seconde moitié de ton contrat,  sache que si tu décides de quitter ton emploi, tu devras payer à ton employeur une indemnité  généralement égale à la rémunération que tu aurais dû percevoir pour les jours que tu ne presteras pas. (Cependant, le montant de l’indemnité est plafonné : il ne peut excéder le double de la rémunération correspondant à la durée du délai de préavis qui aurait dû être appliqué si le contrat de travail n’avait pas été conclu pour une durée déterminée mais au contraire pour un CDI).

          Une autre option serait de négocier avec ton employeur une fin de contrat à l’amiable.

          Concernant ta reprise d’étude, dans le cas où tu ne perçois aucune allocation, tu n’auras pas de démarches particulières à effectuer. Tu pourrais peut-être t’intéresser à la possibilité d’obtenir des congés éducation: http://www.emploi.belgique.be/defaultTab.aspx?id=536

          D’autres questions ? N’hésite pas à nous recontacter!

          Répondre
  24. Alexia72

    Bonjour, je vous contacte pour ma fille de 19 ans, elle n’a pas son cess, elle vit actuellement avec son compagnon et son stage d’insertion se termine en juin, si elle ne trouve pas du travail à ce moment là, peut elle obtenir une rémunération au chômage ?

    Merci

    Répondre
    1. Infor Jeunes Bruxelles

       

      Bonjour Alexia 72,

      Si ta fille n’est pas en possession d’un des diplômes indiqué sur https://www.onem.be/sites/default/files/assets/chomage/insertion/19-10-2015_allocations_insertion_21ans.pdf, elle n’ouvrira pas le droit aux allocations d’insertion à la fin de son stage d’insertion.

      Elle ne pourra ouvrir un droit aux allocations d’insertion qu’à partir de ses 21 ans pour autant qu’elle réponde à l’ensemble des conditions d’octroi.

      Toutes les informations utiles se trouvent sur https://www.onem.be/fr/documentation/feuille-info/t35

      Et elle n’ouvrira un droit aux allocations de chômage (sur base du travail) que si elle travailles 312 jours au cours des 21 mois précédant la demande d’allocation de chômage. Toutes les informations se trouvent sur https://www.bruxelles-j.be/droits-sociaux/tes-droits-au-chomage/quelles-conditions-dois-tu-remplir-pour-beneficier-des-allocations-de-chomage.

      Si ta fille se retrouve sans ressources à la fin du stage d’insertion, elle peut introduire une demande de Revenu d’Intégration Sociale (RIS) auprès du CPAS.  Toutes les informations utiles se trouvent sur https://www.bruxelles-j.be/droits-sociaux/obtenir-de-laide-du-cpas.

      N’hésite pas à me recontacter si tu souhaites continuer la discussion.

       

       

       

       

       

      Répondre
  25. A

    Bonjour, revenant des Etats-Unis avec un diplôme d’anglais, j’aimerais repartir et me trouver un emploi là-bas. Pour l’instant je suis à la recherche d’un job temporaire pour pouvoir repartir début août. Dois-je absolument être présente à tous les rdv actiris/coach personnel?

    Merci d’avance

    Répondre
    1. Infor Jeunes Bruxelles

      Bonjour A,
      Si tu comptes repartir aux Etats-Unis avant d’avoir terminé ton stage d’insertion et d’avoir bénéficier d’au moins un jour d’allocations d’insertion (nécessaires pour ouvrir le droit aux allocations), tu pourrais effectivement ne pas te présenter aux convocations d’Actiris. Le fait d’obtenir des évaluations négatives dans le cadre de ton stage n’aura pas d’incidence si tu ne comptes pas bénéficier d’allocations d’insertion par la suite.
      Si tu trouves un travail temporaire avant de partir tu ne seras potentiellement pas convoqué par Actiris (le fait de travailler pendant le stage d’insertion peut donner droit à une évaluation positive sans avoir à prouver tes démarches pour chercher un emploi).
      Je te conseille néanmoins de rester inscrit chez Actiris afin de profiter éventuellement de leurs offres d’emploi et différents services.
      J’espère avoir répondu à ta question ! N’hésite pas s’il te faut d’autres infos !

      Répondre
  26. Magali

    Peut on travailler comme étudiant durant son stage d’attente chômage?

    Répondre
    1. Infor Jeunes Bruxelles

      Bonjour Magali,

      Tu ne peux plus travailler comme étudiant dès que tu as terminé tes études.

      N’hésite pas à me recontacter si tu souhaites continuer la discussion.

       

      Répondre
  27. alex

    Bonjour,

    Ma copine a 21 ans et termine ses études en juin. Elle va être en stage d’insertion. Ma question est la suivante: Elle a la possibilité de travailler 2 mois en intérimaire sans certitude de continuer après. Est-ce qu’elle risque de perdre ses allocations ou bien a t-elle encore droit à quelque chose? Ou bien n’aura t’elle plus le droit à rien ?

    Merci d’avance.

    Répondre
    1. Infor Jeunes Bruxelles

      Bonjour Alex,

      Ta question n’est pas très claire.
      De quelles allocations parles-tu ?

      Si tu parles de ses allocations familiales, elle les gardera pendant toute la période de son stage d’insertion. Mais si elle travaille pendant son stage, elle les perdra les mois pour lesquels elle touchera un salaire brut de plus de 551,89 euro.

      Pour d’autres questions, n’hésite pas à nous recontacter.

      Répondre
  28. Momo

    Bonjour, je bénéficiais d’une aide du cpas mais comme je ne suis plus étudiant et que j’ai changé de commune, ils ont décidé de me couper cette aide car leur commune n’est plus compétent… En attendant, je me suis inscrit chez actiris et j’ai appris que si au bout d’un an de mon inscription je n’ai toujours pas trouvé un emploi malgré mes efforts je pourrais avoir droit aux allocations de chomage… Ma question est, est-ce que je pourrais en attendant refaire une demande du cpas au près de ma commune. Si oui, que se passerait-il si je bénéficierai encore du cpas et que au bout d’un an j’aurais pas de boulot? Le cpas doit arrêter de m’aider pour que je puisse bénéficier des allocations de chomage? Merci d’avance pour vos réponses.

    Répondre
    1. Infor Jeunes Bruxelles

      Bonjour Momo,

      Si tu as déménagé et que tu t’es domicilié dans une autre commune, il est normal que le CPAS de ton ancienne commune ait arrêté l’aide. En effet chaque commune dispose de son propre CPAS qui prend les décisions concernant uniquement les habitants domiciliés dans cette commune.

      Dans ton cas, si tu te retrouves dans une situation financière difficile, tu peux tout à fait refaire une demande d’aide au CPAS de ta nouvelle commune. Par contre il s’agira d’une « nouvelle » demande, dans le sens où le CPAS auquel tu fais la demande refera une enquête sociale afin de déterminer si tu as droit à l’aide ou non. Tu trouveras toutes les informations concernant l’aide du CPAS sur ces différentes fiches : https://www.bruxelles-j.be/droits-sociaux/obtenir-de-laide-du-cpas/

      En parallèle à cette nouvelle demande au CPAS, tu as bien fait de t’inscrire chez Actiris afin d’entamer ton stage d’insertion. Le stage d’insertion est en fait une période de 310 jours pendant laquelle Actiris va évaluer ta recherche d’emploi. Tu devras ainsi apporter des preuves de recherche active d’emploi à la personne en charge de ton dossier. En principe tu seras convoqué deux fois pendant ce stage d’insertion. Tu seras donc évalué au cours des ces deux convocations. Pour valider ton stage d’insertion au bout des 310 jours, tu dois obtenir deux évaluations positives sur ta recherche d’emploi. Une évaluation négative prolongerait ton stage de 6 mois.

      Au bout des 310 jours, si tu as obtenu ces deux évaluations positives et que tu as toujours moins de 25 ans, tu pourras alors en effet faire une demande d’allocations d’insertion qui est le chômage sur base des études. Attention que les allocations d’insertion ne sont pas la même chose que les allocations de chômage ; les montants sont moins éleves et, surtout, tu n’y a droit que pour une période déterminée (36 mois). Tu trouveras toutes les informations concernant le stage d’insertion ici https://www.bruxelles-j.be/travailler/ton-premier-emploi/le-stage-dinsertion-professionnelle/ , ici https://www.bruxelles-j.be/travailler/ton-premier-emploi/quelles-sont-les-demarches-a-effectuer-en-fin-de-stage-dinsertion-professionnelle/ ici https://www.bruxelles-j.be/travailler/ton-premier-emploi/jusque-quand-as-tu-droit-a-des-allocations-dinsertion/ et ici https://www.bruxelles-j.be/travailler/ton-premier-emploi/quels-sont-les-montants-des-allocations-dinsertion/

      En ce qui concerne ta question de savoir si tu continueras à bénéficier du CPAS si tu ouvres ton droit aux allocations d’insertion, cela va dépendre de ta situation. En fait, ce qui arrive la plupart du temps, c’est que le CPAS continue de t’aider mais diminue le montant de ton RIS de celui des allocations d’insertion. Tu pourrais donc continuer à bénéficier du CPAS mais le montant que tu recevras sera adapté à ta nouvelle situation. Note finalement que le CPAS est une aide résiduaire : cela signifie que le CPAS t’aide uniquement si tu n’as pas d’autres possibilités. Ainsi, si tu ouvres ton droit aux allocations d’insertion, ton CPAS t’obligera à en faire la demande. Il en va de même pour l’inscription chez Actiris et le stage d’insertion ; le CPAS peut tout à ait t’obliger à t’inscrire et à valider ton stage.

      Si tu as besoin d’autres informations, n’hésite pas !

      Répondre
    2. Vio

      Bonjour, je suis inscrite chez actiris depuis le 28/06/2018, je viens de recevoir une 2eme évaluation positive. Depuis le 11/03/2019 je suis sous convention d’immersion professionnelle (CIP) jusqu’au 11/09/2019. J’ai 2 questions : puis-je deja faire la demande à l’onem ou à la capac pour obtenir le revenu d’insertion, ou faut-il attendre le 28/06/2019,? Car j’ai lu que cela prend 2 mois pour être accepté.

      et l’autre question est de savoir si ce revenu d’insertion est cumulable avec ce que je reçois en CIP ?

      Répondre
      1. Infor Jeunes Bruxelles

        Bonjour Vio,

         

        Comme tu peux le lire sur https://www.bruxelles-j.be/travailler/ton-premier-emploi/quelles-sont-les-demarches-a-effectuer-en-fin-de-stage-dinsertion-professionnelle , à la date de fin de ton stage d’insertion professionnelle (c-à-d le 01/08/19), tu devras te présenter personnellement auprès d’un organisme de paiement (CAPAC ou syndicat) pour y introduire ta demande d’allocations d’insertion au moyen du formulaire C109/36.  Ce formulaire devra être complété par toi et par ton service régional de l’emploi (Actiris pour Bruxelles). Selon ta situation, tu devras fournir une copie de ton diplôme supérieur belge ou faire remplir en plus le formulaire C109/36 Certificat par l’établissement d’enseignement secondaire ou de formation.

        Ton organisme de paiement a un délai de deux mois maximum pour transmettre le dossier à ton bureau de chômage. Ton bureau de chômage a alors un délai d’un mois maximum pour prendre sa décision. Si ton bureau de chômage décide de te convoquer pour t’entendre sur un point, le délai maximum s’allonge à un mois et 10 jours.

        Si ta demande est acceptée par le bureau de chômage, tu recevras tes allocations calculées à partir de la date de ta demande. Le délai est très souvent beaucoup plus rapide.

        Cela veut dire que tu pourrais commencer à percevoir tes allocations d’insertion après ta CIP.

        Une fois que tu percevras des allocations d’insertion, tu devras introduire une demande de dispense, au moyen du formulaire DV5, pour maintenir ton droit aux allocations d’insertion auprès de votre organisme de paiement (CAPAC ou syndicat).  Une dispense est en principe accordée pour les stages de minimum 4 semaines qui comptent en moyenne minimum 20 heures/semaine.  La dispense sera refusée si le stage est en réalité un travail déguisé et si l’indemnité de stage est trop élevée.

        N’hésite pas à me recontacter si tu souhaites continuer la discussion.

         

         

         

        Répondre
  29. Marie

    Bonjour,

    J’ai 24 ans et je suis actuellement en stage d’insertion. Je travaille depuis septembre comme enseignante et mon contrat se termine en juin. (Type de contrat : APE)

    Normalement, je remplis les conditions pour toucher le chômage en juillet et en aout… Je suis en colocation mais toujours domiciliée chez ma mère. De ce fait, je devrais obtenir +/- 450 euros. Est-ce bien cela?

    Ma question principale est la suivante…

    Dès septembre, je souhaite partir à l’étranger pour une période indéterminée ( pouvant aller de qqes mois à un an max. ) hors UE.

    A mon retour, serais-je encore éligible au chômage?

    J’aurai, en effet, peut-être dépasser la limite des 36 mois, même si dans les faits je n’aurai ‘utilisé’ que deux mois (juillet et aout)…

    Quelles démarches devrais-je effectuer pour me remettre le plus vite possible dans le circuit du travail?

     

    D’ores et déjà un tout grand merci pour l’attention que vous porterez à mes questions,

    Bien cordialement,

     

    Marie

    Répondre
    1. Infor Jeunes Bruxelles

      Bonjour Marie,

      Pour ce qui est de ta première question, concernant les montants, c’est ta situation de fait et non l’endroit ou tu es domiciliée qui est normalement prise en compte. Cependant dans ton cas, comme tu es en colocation, cela ne changera probablement pas grande chose ; tu seras considérée comme cohabitant. Il est parfois possible de demander à l’ONEm d’être considéré comme « isolé » même en étant en colocation, mais il faut pour cela amener des preuves (contrats de bail de colocation ou contrats séparés, étages dans le frigo, pas de compte commun pour les produits ménagers, etc.). Si tu estimes subvenir toi-même à tes besoins, tu pourrais donc essayer de faire la demande pour être reconnue comme « isolée ». Attention cependant que ta situation actuelle n’est pas légale. Lorsqu’un jeune n’est plus étudiant et qu’il travaille, il est dans l’obligation de se domicilier à l’adresse à laquelle il vit de manière effective. L’avantage de pouvoir resté domicilié chez ses parents n’est valable que pour les étudiants. Ainsi, si tu souhaites obtenir le statut d’isolé, tu devras probablement te domiclier dans ta colocation. A voir si toutes ces démarches en valent donc la peine. En ce qui concerne les montants rattachés aux différents statuts, tu trouveras les informations ici : https://www.bruxelles-j.be/travailler/ton-premier-emploi/quels-sont-les-montants-des-allocations-dinsertion/

      Ensuite, en ce qui concerne ta question principale, tu trouveras déjà une base d’informations concernant la période des 36 mois pendant laquelle tu as droit aux allocations d’insertion ici : https://www.bruxelles-j.be/travailler/ton-premier-emploi/jusque-quand-as-tu-droit-a-des-allocations-dinsertion/ Tu y liras que malheureusement, les voyages à l’étranger ne permettent pas de prolonger la période des 36 mois. Ce délais continuera donc de s’écouler lorsque tu seras sen voyage. Une petite subtilité à connaître est que, dans le cas où tu rentres de voyages et que ton crédit de 36 mois n’est pas écoulé, si tu te domicilies toute seule (= isolée), le crédit des 36 mois redémarre à zéro et débutera à ton 30ème anniversaire. Tout est expliqué dans la fiche en lien ci-dessus.

      Cette matière est un peu compliquée. Dans le cas où notre message ne te parait pas clair, n’hésite pas à nous appeler pour qu’on puisse en parler de vives voix : Infor Jeunes Bruxelles – 02 514 41 11

      Si tu as besoin d’autres informations, n’hésite pas !

      Répondre
  30. Jay

    Bonjour, je suis actuellement en stage d’insertion professionnelle.

    Puis-je partir à l’étranger pour des vacances par exemple ?

    Un grand merci pour votre aide.

    Répondre
    1. Infor Jeunes Bruxelles

      Bonjour Jay,

      Tu trouveras toutes les informations concernant les voyages à l’étranger et le stage d’insertion sur cette fiche-ci : https://www.bruxelles-j.be/travailler/ton-premier-emploi/partir-a-letranger-pendant-le-stage-dinsertion-professionnel/

      Pour répondre à ta question, tu peux partir à l’étranger pour des vacances mais cette période ne sera pas comptabilisée dans ton stage. Cela signifie que ton stage est prolongé de la durée de tes vacances (comme durant cette période tu n’es pas disponible sur le marché de l’emploi). Nous te conseillons de prévenir ton agence régionale pour l’emploi (Actiris, Forem ou VDAB) avant ton départ afin qu’ils sachent que tu es à l’étranger que tu pourrais donc ne pas être disponible en cas de convocation. Cela t’évitera une éventuelle évaluation négative (et donc une prolongation de 6 mois de ton stage).

      Si tu as besoin d’autres informations, n’hésite pas !

      Répondre
  31. Val

    Bonjour,

    J’ai terminé mes études en juin 2017.  En janvier 2018, j’ai été engagée pour une durée d’un an à 4/5 temps et fais la demande afin de garder mes droits comme demandeuse d’emploi à temps plein.

    Début janvier (fin de mon contrat) je me suis réinscrite comme demandeuse d’emploi.  Le chômage que je reçois équivaut cependant à des allocations d’insertion.

    Est-ce normal?  Je pensais toucher 65% de mon salaire.

    Pouvez-vous m’éclairer à ce sujet?

    Merci d’avance.

    Répondre
    1. Infor Jeunes Bruxelles

      Bonjour Val,

      La demande de maintien des droits n’est valable que pour une personne ayant la possibilité d’ouvrir un droit à temps plein. Ce n’était pas ton cas puisque tu semblais être en stage d’insertion. Ta demande permettait alors de maintenir un inscription comme demandeuse d’emploi à temps plein et de faire prendre en compte le 1/5 sans emploi dans ton stage d’insertion.

      A la fin de ton emploi, soit tu as ouvert un droit à des demi-allocations de chômage, sur base d’un emploi à temps partiel, soit tu as ouvert un droit à des allocations d’insertion. Le calcul du montant des demi-allocations de chômage est différent que celui des allocations de chômage complètes (et se base sur le salaire brut, le régime de travail à temps partiel effectif, le régime de travail à temps plein dans l’entreprise, la situation familiale). Nous n’avons pas assez d’information pour te dire quelle droit tu as ouvert et si le montant que tu perçois est correct ou pas. Tu peux demander des explications à ton organisme de paiement.

      N’hésite pas à nous recontacter si tu as d’autres questions.

      Répondre
  32. Oli

    bonjour,

    J’ai terminé mes etudes en septembre 2018 et je suis actuelement en stage d’insertion. Je souhaite debuter une activité commerciale le temps de trouver un emploi. Est-ce que je peux me mettre en indépendant complementaire tout en etant demandeur d’emploi ? Je vous remercie d’avance de votre réponse!

    Répondre
    1. Infor Jeunes Bruxelles

      Bonjour Oli,

      Si tu es actuellement en stage d’insertion, tu ne peux malheureusement pas être indépendant à titre complémentaire.

      En effet, pour pouvoir exercer une activité à titre complémentaire, il faut soit :

      • avoir une activité salariée exercée à mi-temps au moins
      • avoir une activité s’étendant sur 8 mois ou 200 jours au moins qui relève d’un autre régime de pensions que celui des travailleurs salariés, établi par ou en vertu d’une loi, par un règlement provincial ou par la SNCB
        Exemple : un fonctionnaire qui tient une friterie
      • avoir des prestations dans l’enseignement correspondant à 6/10 au moins de l’horaire

      Par contre, lorsque tu bénéficieras d’allocations de chômage (allocations d’insertion), tu pourras utiliser le « tremplin indépendant » qui te permet de maintenir ton droit au chômage pendant 12 mois tout en lançant une activité indépendante.

      Tu trouveras plus d’informations sur : https://www.onem.be/fr/documentation/feuille-info/t158#h2_0

      D’autres questions ? N’hésite pas à nous recontacter!

      Répondre
  33. Emma

    Bonjour !

    En lisant les commentaires précédent je comprends qu’on peut demander les allocations de chômage uniquement si on a moins de 25 ans à la fin de la période de stage d’insertion (1an) c’est bien ça ? Ce n’est donc pas l’âge au moment du début du stage d’insertion qui compte (- de 25 ans)?

     

    Je termine en aout 2019 mes études et je pars voyager 4 mois. Je rentre en février et en mars 2020 j’aurai 25 ans… Je pensais m’inscrire chez actiris à la sortie de mes études afin de commencer le stage d’insertion pdt mon voyage (donc le stage serait reporté de 4 mois car interruption pour cause de vacances si j’ai bien compris).

    Mais si le stage d’insertion se termine après 25 ans, il n’ouvre pas l’accès aux allocations de chômage si jamais je ne trouve pas de travail, c’est bien ça ?

    Merci pour votre réponse !

    Répondre
    1. Infor Jeunes Bruxelles

      Bonjour Emma,

      En effet, pour pouvoir prétendre aux allocations d’insertion, il ne faut pas avoir atteint l’âge de 25 ans au moment de la demande d’allocations d’insertion, autrement dit lorsque le stage d’insertion a été accompli.

      Sache que comme tu n’auras pas droit au chômage sur base des études, ce sera sur base du travail que tu pourras ouvrir ton droit. Pour ouvrir son droit aux allocations de chômage sur base du travail, il faut prouver un certain nombre de jours de travail sur une période déterminée. Dans ton cas, ce sera 312 jours sur les 21 mois qui précèdent ta demande. Cela équivaut à une année complète de travail en équivalent temps plein (https://bruxelles-j.be/droits-sociaux/tes-droits-au-chomage/quelles-conditions-dois-tu-remplir-pour-beneficier-des-allocations-de-chomage/).

      Ainsi, si tu ne trouves pas de travail tout de suite après tes études, tu seras malheureusement sans revenus le temps de trouver. Si tu te retrouves dès lors dans cette situation et que tu ne t’en sors pas financièrement, ce sera alors vers le CPAS qu’il faudra te tourner afin de faire une demande d’aide. Toutes les informations utiles au sujet des aides fournies par le CPAS se trouvent à la page suivante : https://bruxelles-j.be/droits-sociaux/obtenir-de-laide-du-cpas/

      Si tu as d’autres questions, n’hésite pas à nous recontacter.

      Répondre
  34. dogan

    Bonjour,

    Après avoir terminer mes études à l’unif le 10/2017 j’avais 27 ans je me suis inscrit chez Actiris. Le 11/2017 j’ai directement trouver un emploi d’abord mi-temps pendant 7 mois et puis plein temps de mai 2018 à avril 2019(fin de préavis) j’ai 29 ans. sans aucune interruption.Ais-je droit au allocation de chômage. je vie avec ma maman et elle touche au chômage 520 €. combien par jour j’aurais au chômage et combien de temps?

    Merci de me répondre , je m’inquiète !!!

    Bien à vous ,

    Dogan

     

    Répondre
    1. Infor Jeunes Bruxelles

      Bonjour Dogan,

      A priori suivant les données en notre possession tu devrais ouvrir ton droit à une allocation de chômage car en principe, pour ouvrir ce droit tu dois prouver en régime temps plein 312 jours de travail salarié (1an) au cours des 21 mois précédant ta demande (cette règle est valable pour les moins de 36 ans). Mais à priori, en ayant travaillé 7 mois à mi-temps et 11 mois à temps plein, tu devrais en principe remplir les conditions pour ouvrir un droit.

      Par contre, nous pouvons malheureusement pas te donner le montant exacte de ton allocation de chômage, car elle se calcule en fonction du montant de ton salaire et de ta situation familiale.

      En vivant avec ta maman tu seras considéré comme cohabitant:

      Lors de ta première année de chômage « phase 1 », tu percevras  65% de son salaire brut pendant 3 mois et ensuite 60% de son salaire brut pendant 9 mois. En étant cohabitant sans charge de famille 10.09% de cotisation ONSS te sera retiré en phase 1 et en phase 2. La phase 2 sera proportionnelle à tes année de travail (4 mois dans ton cas), tu percevras 40% de ton salaire brut. En phase 3 ton allocation de chômage atteindra un minimum de 550.42 euros.

      Je t’invite à consulter le tableau suivant :

      « Cohabitant sans charge de famille »: https://www.bruxelles-j.be/content/uploads/2018/09/cohabitant.png

      Pour plus d’informations, contacte nous!

      Répondre
  35. Max

    Bonjour,

    J’ai 22 ans et j’ai arrêté mes études en 5ème secondaire général, je suis sur le point d’avoir 2 évaluations positives pour mes efforts de recherche d’emploi (Ma deuxième évaluation arrive bientôt). est-ce que j’aurai droit aux allocations d’insertion? Merci d’avance de votre réponse,

    Cordialement

    Répondre
    1. Infor Jeunes Bruxelles

      Bonjour Max,

      Tu trouveras les conditions d’obtention des allocations d’insertion sur https://www.bruxelles-j.be/travailler/ton-premier-emploi/le-stage-dinsertion-professionnelle.

      Malheureusement, tu sembles ne pas avoir suivi les études permettant d’ouvrir un droit aux allocations d’insertion.  Ceux qui ont suivi un enseignement général, il faut avoir terminé (pas forcément réussi) une 6e générale. Alors que pour l’enseignement technique et professionnel, une fin de 3e année suffit.

      La liste des études qui ouvrent le droit se trouve sur https://www.onem.be/fr/documentation/feuille-info/t35#h2_3

      Cela veut dire que tu ne pourras pas bénéficier d’allocations d’insertion au terme du stage d’insertion.
      Tu ne pourras bénéficier d’allocations de chômage que si tu prouves 312 jours de travail au cours des 21 mois précédant la demande d’allocation.  Toutes les informations utiles se trouvent sur https://www.bruxelles-j.be/droits-sociaux/tes-droits-au-chomage/quelles-conditions-dois-tu-remplir-pour-beneficier-des-allocations-de-chomage

      N’hésite pas à me recontacter si tu souhaites continuer la discussion.

      Répondre
      1. Max

        Bonjour, tout d’abord merci de votre réponse.

        J’aimerais rectifier, j’étais en enseignement de transition, est-ce c’est considéré comme enseignement technique ou générale?

        Merci beaucoup

        Répondre
        1. Max

          J’ai vérifié, j’ai terminé ma 4ème année en technique de transition (informatique) (arrêté en 5ème), j’ai donc bien droit au allocation d’insertion?

          Merci

          Répondre
          1. Infor Jeunes Bruxelles

            Bonjour Max,

            Une fin de 3e TT est suffisante pour ouvrir le droit aux allocations d’insertion ou même une fin de 3G avec par la suite réorientation vers du TT en 4e ou 5e.  

            N’hésite pas à me recontacter si tu souhaites continuer la discussion.

      2. Max

        Merci de votre réponse,

        J’ai changé d’école après la réussite de ma 4ème TT. Le mieux selon vous, Pour la demande d’allocation c’est de faire compléter le document certificat C109_36 par l’école ou j’ai terminé ma 4ème ou la dernière école que j’ai fréquentée en 5ème TT ?

        D’un côté sur le document il y a une case a cocher pour la 3ème et 4ème année mais pas pour la 5ème, je me pencherai donc sur l’école laquelle j’ai terminé ma 4ème mais j’aimerais en avoir la certitude.

        Merci encore et désolé pour mes questions qui peut sembler stupides.

        Cordialement,

        Répondre
        1. Infor Jeunes Bruxelles

          Bonjour Max,

          Tu peux faire compléter le formulaire C109.36 par l’école où tu as terminé ta 4e secondaire.

          N’hésite pas à me recontacter si tu souhaites continuer la discussion.

          Répondre
  36. flo

    Merci Infiniment!

    Répondre
  37. flo

    Bonjour,

    Je suis domiciliée à Noville-les-Bois (en province de Namur) et j’ai terminé mes études d’assistante sociale en juin 2018. Je travaille à mi-temps et en CDD. Je me suis inscrite au Forem pour débuter mon stage d’insertion en août 2018.
    Je compte déménager à Bruxelles (là où je réside) en avril.
    Que se passe-t-il pour mon stage d’insertion? Est-il interrompu ?
    Dois-je le recommencer chez Actiris?
    Merci à vous!

    Répondre
    1. Infor Jeunes Bruxelles

      Bonjour Flo,

      Dès ton déménagement à Bruxelles, tu devras t’inscrire comme demandeuse d’emploi à Actiris. Ton stage d’insertion ne sera pas interrompu, il continuera à courir et ton dossier sera transféré à Actiris.

      Pour d’autres questions, n’hésite pas à nous recontacter.

       

      Répondre
      1. Flo

        Bonjour,

        Merci pour votre réponse !

        J’ai encore une petite question : si je passe à temps plein avec un CDD ou un contrat de remplacement, le stage d’insertion est interrompu et recommence à courir dès la fin de mon contrat ou continue à courir malgré le temps plein?

        Merci beaucoup!

         

        Répondre
        1. Infor Jeunes Bruxelles

          Bonjour Flo,

          Le travail  (quel que soi le régime: temps partiel, temps plein OU le contrat: remplacement, CDD ou autre) n’interrompt jamais le stage d’insertion. Ta période de travail sera prise en compte dans ton stage d’insertion. Donc, ton stage d’insertion continue bien à courir pendant ta période de travail. Tu trouveras plus d’informations sur les journées prises en compte pour le stage d’insertion sur la fiche: https://www.bruxelles-j.be/travailler/ton-premier-emploi/quelles-sont-les-journees-prises-en-compte-pour-le-stage-dinsertion-professionnelle/

          Répondre

  38. Na

    Bonjour,
    Je n’ai pas trouvé de place en promotion sociale suite à mon refus de dérogation(novembre 2018) et depuis je ne fais rien. J’hésitais à m’inscrire en tant que demandeur d’emploi car je comptais m’inscrire pour un bachelier en promotion sociale en janvier 2019 (cours du jour)mais comme dit plus haut, je n’ai pas trouvé faute de place donc c’est remis pour septembre 2019. Du coup je me demandais si je m’inscrivais maintenant (mars-> septembre) est-ce que cela serait une perte de temps si je ne peux finaliser mon stage?
    Merci infiniment.

    Répondre
    1. Infor Jeunes Bruxelles

      Bonjour Na,

      La durée du stage d’insertion est de 310 jours (1 an).
      Les périodes au cours desquelles tu suis des études, une formation ou un stage d’une durée prévue de 9 mois ou plus (lorsque le nombre d’heures de cours (y compris les éventuels stages) atteint, en moyenne par semaine, au moins 20 heures dont 10 au moins se situent du lundi au vendredi entre 8 et 18 heures) ne sont pas pris en considération pour le stage d’insertion professionnelle. Autrement dit, tu devras recommencer ton stage d’insertion à la fin de tes études.

      Si tu t’inscris maintenant en stage d’insertion, cela te permettrait de réouvrir un droit aux allocations familiales (pour autant que tu aies moins de 25 ans)

      Tu devras avoir moins de 25 ans au moment de la demande d’allocation d’insertion (lorsque le stage d’insertion a donc été accompli)

      N’hésite pas à me recontacter si tu souhaites continuer la discussion.

      Répondre
  39. Alnima

    Étant professeur d’education physique depuis fin janvier j’effectue des remplacements et lorsque j’ai seulement 4 heures par semaine comment suis-je considérée :comme travailleuse ? Ou dois-je m’insrire chez Actiris comme demandeuse d’emploi?J’ai 22 ans.
    Je vous remercie pour votre réponse

    Répondre
    1. Infor Jeunes Bruxelles

      Bonjour Almina,

      Si tu effectues des missions ponctuelles de remplacement ou que tu disposes d’un contrat à temps-partiel, il est possible pour toi de maintenir ton inscription comme demandeuse d’emploi auprès d’Actiris. Par contre, tu seras sans doute considérée comme travailleuse.

      Si tu as 22 ans, tu as d’ailleurs tout intérêt à maintenir une inscription comme demandeuse d’emploi car tu es surement en stage d’insertion et qu’une expérience de travail est toujours un élément positif (par exemple 4 mois de travail continue te donne droit à une évaluation positive). Aussi, lorsque tu gagnes moins de 551,89 euro brut par mois, tu maintiens la possibilité de percevoir tes allocations familiales.

      D’autres questions ? N’hésite pas à nous recontacter!

      Répondre
  40. julien

    Bonjour,
    J’aimerais savoir si il est possible de travailler pendant son stage d’insertion professionnel ? J’ai entendu qu’on pouvait gagner jusqu’à 550€ brut par mois sans perdre les allocations familiale mais j’aimerais avoir plus de précision.

    Répondre
    1. Infor Jeunes Bruxelles

      Bonjour Julien,

      Il est évidemment possible de travailler pendant le stage d’insertion professionnel! Les périodes de travail sont comptabilisées dans ton stage d’insertion. Cela veut dire qu’elles ne prolongent pas la durée du stage, qui reste de 310 jours ouvrables à partir de ton inscription.
      De plus, le stage d’insertion professionnel est une période pendant laquelle tu dois chercher activement du travail et pendant laquelle ton comportement de recherche d’emploi est contrôlé et évalué. Tu es en principe tenu d’accepter un emploi convenable qui t’est offert.
      En effet, pour avoir droit aux allocations d’insertion tu dois, entre autres conditions, obtenir deux évaluations positives de ta recherche d’emploi. Travailler sera donc pris en compte positivement lors des évaluations de ta recherche d’emploi. D’ailleurs, si tu peux justifier d’au moins 104 journées de travail salarié pendant la période de 14 mois qui précède la date à partir de laquelle le droit aux allocations d’insertion peut être ouvert, tu obtiendras automatiquement une évaluation positive de ta recherche d’emploi (208 journées de travail valant deux évaluations positives). Si tu souhaites travailler en tant qu’indépendant tu bénéficies automatiquement d’une évaluation positive si tu as travaillé comme indépendant à titre principal pendant minimum 4 mois (pour plus d’info sur l’évaluation de ta recherche active d’emploi, rendez-vous ici: http://www.actiris.be/jeunes/tabid/976/language/fr-BE/Controle-de-ma-disponibilite.aspx)

      Attention cependant, si tu es inscrit comme demandeur d’emploi, tu ne peux plus travailler dans le cadre d’un contrat d’occupation étudiant.

      Par ailleurs, si tu travailles pendant plus de 28 jours consécutifs, il est primordial que tu te réinscrives rapidement chez Actiris (ou au Forem en Wallonie) pour rester en stage d’insertion professionnelle.

      Enfin effectivement, tu perdras ton droit aux allocations familiales pour les mois où tu auras gagné plus de € 551,89 euros brut (pour plus d’info sur les allocations familiales pendant le stage d’insertion tu peux consulter les pages suivantes: https://www.bruxelles-j.be/droits-sociaux/as-tu-encore-droit-aux-allocations-familiales-apres-tes-18-ans/ et https://bruxelles.famifed.be/fr/familles/situation-de-lenfant/mon-enfant-est-jeune-demandeur-demploi )

      Nous restons à ta disposition si tu as d’autres questions !

      Répondre
  41. Olivier

    En stage d’insertion professionnelle touche t’on une indemnité quelconque?
    Si oui quel est le montant brut et ce pendant combien de mois?
    Merci de votre réponse

    Répondre
    1. Infor Jeunes Bruxelles

      Bonjour Olivier,

      Non, pendant le stage d’insertion, tu ne reçois pas d’indemnité. Si ce n’est les allocations familiales (si tu as moins de 25 ans et que tu gagnes moins de 551,89€ brut sur le mois).
      Si tu te retrouves sans ressource pendant le stage d’insertion et que tes parents n’ont pas les moyens de t’aider, tu peux t’adresser au CPAS: https://www.bruxelles-j.be/droits-sociaux/obtenir-de-laide-du-cpas/

      Bien à toi

      Répondre
  42. mike

    Bonjour,

    Je perçois actuellement des allocations d’insertion . Ai-je le droit d’effectuer un stage first ?

    PS:
    JE rentre des ces conditions
    avoir moins de 30 ans;
    avoir au maximum le CESS;
    être inscrit chez Actiris depuis minimum 3 mois après études;
    ne pas avoir une expérience professionnelle de plus de 90 jours consécutifs;
    être domicilié en Région de Bruxelles-Capitale;
    ne pas avoir déjà réalisé un stage (STE ou First) de plus de 3 mois.

    Bien à vous

    Répondre
    1. Infor Jeunes Bruxelles

      Bonjour Mike,

      Tu retrouveras toutes les informations sur le stage first sur cette page: https://www.bruxelles-j.be/travailler/ton-premier-emploi/le-stage-de-transition/ ou directement sur le site d’Actiris: http://www.actiris.be/jeunes/tabid/854/language/fr-BE/Stage-first.aspx
      Le fait d’avoir déjà ouvert un droit aux allocations d’insertion n’est pas du tout un frein.
      Tu gardes ton droit à tes allocations durant le stage first et tu perçois également la prime de l’employeur. Si tes allocations d’insertion sont d’un montant inférieur à l’allocation de stage, Actiris te paye un complément .
      Pour faire un stage first, tu dois d’abord en parler avec ton conseiller emploi d’Actiris.

      N’hésite pas à nous recontacter si tu as d’autres questions.

      Répondre
  43. Aurélie

    Bonjour,
    J’ai 35 ans et je vis actuellement chez mes parents dans la province du Luxembourg. Je ne perçois plus d’allocations de chômage depuis quelques années et j’aurais aimé savoir:
    A quelle aide ai-je droit en tant que personne majorée tout en sachant que je ne dépends pas non plus du CPAS, mes parents touchant plus qu’il ne le faut à eux deux par mois pour pouvoir bénéficier d’une quelconque aide financière de la part du CPAS?
    Ai-je les mêmes avantages qu’une personne inscrite à l’ONEM et désireuse d’entreprendre une formation? Ou la formation est-elle payante automatiquement et ce à mes frais mais avec quel argent?
    Comment récupérer mes droits au chômage? La durée du temps de travail est de combien de mois avant de pouvoir bénéficier à nouveau de ses droits et ce au cas où je perdrais mon emploi?
    Y a t-il une quelconque aide financière que je pourrais avoir et dont je n’en connais pas l’existence?
    Je cherche un emploi, je cherche aussi à me former, j’ai besoin d’aide! Je ne suis pas un cas social particulier, je suis de bonne famille, je suis propre sur moi, ponctuelle, volontaire… j’ai juste une maladie qui s’appelle la phobie sociale et que j’essaie de guérir…
    Bien à vous

    Répondre
    1. Infor Jeunes Bruxelles

      Bonjour Aurélie,

      Malheureusement si tu n’as plus droit aux allocations d’insertion et que tu n’as pas ouvert ton droit au chômage sur base du travail, tu n’as droit à rien. En effet, la seule façon pour toi d’ouvrir un droit au chômage sera de le faire sur base du travail. Pour cela tu dois prouver un certain nombre de jours de travail sur une période déterminée selon ton âge. Si tu as moins de 36 ans, tu dois prouver 312 jours de travail sur les 21 derniers mois. Cela équivaut à une année complète de travail à temps plein. Tu trouveras toutes les informations sur cette fiche-ci : https://bruxelles-j.be/droits-sociaux/tes-droits-au-chomage/quelles-conditions-dois-tu-remplir-pour-beneficier-des-allocations-de-chomage/

      En ce qui concerne le CPAS, comme tu l’indiques dans ta question, il est vrai que si tu vis avec tes parents et que ceux-ci sont en mesure de subvenir à tes besoins, il y a peu de chances que le CPAS t’accorde une aide. Le CPAS est en effet une aide résiduaire, c’est-à-dire qu’il intervient uniquement si personne d’autre (personnes physiques et institutions) n’est en mesure de le faire. Si la situation ne te semble pas viable, rien ne t’empêche cependant d’en faire la demande (ils ne peuvent refuser l’analyse d’une demande). Sache cependant que l’enquête sociale que le CPAS effectue peut être assez intrusive (visite à domicile, accès aux comptes en banque souvent demandés, etc.). Tu trouveras toutes les informations sur l’aide du CPAS sur ces fiches-ci : https://bruxelles-j.be/droits-sociaux/obtenir-de-laide-du-cpas/

      En ce qui concerne les formations, il ne fait pas confondre l’ONEm et les offices régionaux pour l’emploi (Actiris, Forem ou VDAB). Il est tout à fait possible de s’inscrire chez Actiris, au Forem ou au VDAB (selon la région dans laquelle tu es domiciliée), et de bénéficier des aides à l’emploi ainsi qu’aux formations proposées aux demandeurs d’emploi. Ainsi, pour Bruxelles par exemple, toutes les formations de « Bruxelles formations » sont accessibles aux personnes inscrites chez Actiris et sont généralement gratuites. De même, l’accès à certaines formations dans d’autres structures peuvent être gratuites ou à coûts réduits pour les demandeurs d’emploi. Il t’est donc possible de te former, même si tu ne touches aucunes allocations de la part de l’ONEm. Tu trouveras des informations sur Actiris (pour Bruxelles) ici : https://bruxelles-j.be/travailler/ton-premier-emploi/a-quoi-ca-sert-actiris/

      Finalement, sache que si tu ressens que la phobie que tu développes est un réel obstacle pour t’insérer sur le marché de l’emploi, tu pourrais éventuellement essayer de la faire reconnaître comme un handicap par la Direction Générale Personnes Handicapées. Dans ce cas, si tu obtiens la reconnaissances, tu pourras bénéficier de différents avantages comme l’aide à un emploi adapté ou encore des indemnités. Tu trouveras toutes les informations ici : https://handicap.belgium.be/fr/reconnaissance-handicap/index.htm Actiris a également un service spécial pour les personnes qui rencontreraient des problèmes plus spécifiques quant à leur recherche d’emploi. Il s’agit de la Consultation Sociale d’Actiris : http://www.actiris.be/ce/tabid/103/language/fr-BE/Un-accompagnement-specifique.aspx Si tu habites en Wallonie, n’hésite pas à demander au Forem s’ils disposent d’un service équivalent.

      Si tu as besoin d’autres informations, n’hésite pas !

      Répondre
      1. Aurélie

        Merci de m’avoir répondu. Quelque part ça fait du bien d’avoir des réponses claires même si elles ne sont pas vraiment en ma faveur. 😉
        Je peux maintenant mettre en place certaines démarches pour avancer. Un grand merci.

        Répondre
  44. Pierre

    Bonsoir,

    Etant mon âge (27 ans depuis le 15/12/2018), j’aurais quelques questions supplémentaires quant à ma situation puisque j’ai plus de 25 ans.

    – Jusqu’en septembre 2017, je suivais des études et j’ai été finalement diplômé d’un Bachelier en communications d’un enseignement de type court non universitaire.
    – Depuis septembre 2017 et ce, jusque août 2019, je suis un Master complet de 120 crédits mais qui a lieu en horaire décalé.
    – De mai 2018 jusque maintenant, janvier 2019, j’ai travaillé dans une boîte sous contrat intérimaire hebdomadaire qui était automatiquement prolongé chaque lundi jusqu’au moment où l’un des partis mettait un terme à mon travail.
    – Je m’étais inscrit à Actiris lorsque j’étais déjà employé donc après 3 mois et sans rencontre avec quelqu’un de l’organisme, j’ai été automatiquement désinscrit.
    – J’ai arrêté d’y travailler pour me concentrer sur la fin de mes études et surtout le stage obligatoire de minimum 2 mois à temps plein que je dois faire dans le cadre de mon Master.

    La situation est donc la suivante : j’ai 27 ans depuis 3 semaines, j’ai travaillé pendant exactement 9 mois pour un total de 160 jours prestés (jours fériés non-comptés donc), je suis en dernière année de Master 120 crédits en horaire décalé à l’université & je suis donc sans emploi depuis 2 jours puisque je dois faire un stage à temps plein non-rémunéré. Je vis toujours chez mes parents qui n’ont donc plus d’allocations familiales pour moi depuis environ 2 ans si je ne me trompe pas.

    Mes questions sont donc les suivantes :
    – Quel est mon statut actuellement ? Etudiant, en recherche d’emploi ou autres ?
    – Quels sont mes droits actuellement ? Ai-je droit à des aides, allocations ou autres ?
    – Quel est mon statut par rapport au chômage ?

    Merci d’avance pour vos réponses !

    Cordialement,

    Répondre
    1. Infor Jeunes Bruxelles

      Bonjour Pierre,

      En ce qui concerne ton statut, si tu suis encore des cours dans le cadre d’un master, tu es simplement étudiant. Inutile donc de t’inscrire chez Actiris, sauf si tu souhaites bénéficier de leur aide pour rechercher un emploi en plus de tes cours (note cependant qu’Actiris n’est pas compétent en ce qui concerne les jobs étudiants). Si ton emploi du temps le permet, tu peux par contre tout à fait travailler sous contrat ordinaire et ainsi être à la fois employé et étudiant.

      Tu pourras t’inscrire chez Actiris à la fin de ton master mais, comme tu as plus de 25 ans, tu ne pourras malheureusement jamais bénéficier d’allocations d’insertion. Dès lors, ton inscription ne te sera utile que si tu souhaites avoir accès à leurs différents services (recherche emploi , formation, tremplin emploi, etc). Tu devras également t’y inscrire lorsque tu rentreras dans les conditions pour ouvrir ton droit au chômage et que tu bénéficieras d’allocations de chômage. Mais donc, tant que tu ne bénéficies pas d’allocations, l’inscription chez Actiris est possible mais pas obligatoire (tu es alors « sans statut » mais ce n’est pas un problème).

      En ce qui concerne tes droits et le chômage, il semblerait que tu n’aies malheureusement droit à rien pour le moment. En effet, comme dit plus haut, comme tu as plus de 27 ans tu n’auras pas droit aux allocations d’insertion. Tu n’as plus droit non plus aux allocations familiales. En ce qui concerne le chômage sur base du travail, les 160 jours sont insuffisants. Si tu as moins de 36 ans il te faut en effet prouver 312 jours de travail sur les 21 derniers mois (le travail étudiant n’entrant pas en compte). Tu trouveras toutes les informations sur cette fiche-ci : https://bruxelles-j.be/droits-sociaux/tes-droits-au-chomage/quelles-conditions-dois-tu-remplir-pour-beneficier-des-allocations-de-chomage/

      Dès lors, si tu devais te retrouver dans une situation financière difficile, ce serait vers le CPAS qu’il faudrait te tourner afin de faire une demande d’aide. Tu trouveras toutes les informations concernant le CPAS ici : https://bruxelles-j.be/droits-sociaux/obtenir-de-laide-du-cpas/ A noter que l’aide du CPAS est loin d’être automatique et qu’il faut répondre à une série de conditions (notamment financières) pour obtenir l’aide.

      Si tu as besoin d’autres informations, n’hésite pas !

      Répondre
  45. Miss X

    Bonjour, je suis en 1ère supérieure et j’ai beaucoup de difficultés dans différentes matières. J’aimerais arrêter mes études et les reprendre au mois de septembre dans la même section. Seulement voilà, j’ai peur que l’on m’enlève les allocations familiales que mes parents perçoivent. Quelles solutions s’offrent à moi ? Merci d’avance

    Répondre
    1. Infor Jeunes Bruxelles

      Bonjour Miss X,

      Si tu arrêtes tes études en cours d’année, pour maintenir ton droit aux allocations familiales tu pourrais :

      – Suivre des cours de plein exercice ou de promotion sociale te permettra de maintenir ton droit aux allocations familiales si tu suis suffisamment d’heures de cours :
      17h/sem. S’il s’agit de cours de niveau secondaire (par exemple des cours de langues) ; 13h/sem. S’il s’agit de cours de promotion sociale de niveau supérieur ;

      – T’inscrire comme demandeuse d’emploi ce qui te permettra non seulement de maintenir ton droit aux allocations familiales mais également d’entamer ton stage d’insertion professionnelle. Si tu reprends des études en septembre, cela stoppera ton stage. Tu devras le recommencer intégralement après la fin des études (tout en ayant droit de nouveau aux allocations familiales).

      Tu trouveras toutes les informations sur les incidences d’un arrêt des études en cours d’année scolaire via le lien suivant : http://ijbxl.be/arreter-ses-etudes-en-cours-d-annee-226

      J’espère avoir répondu à ta question ! N’hésite pas s’il te faut d’autres infos !

      Répondre
  46. Dime

    Bonjour,

    J’ai 24 ans et mes allocations de chômage (3 ans) ont pris fin y’a 1 mois, quelles aides puis-je avoir maintenant ? Cpas, allocation d’insertion ?

    Merci

    Répondre
    1. Infor Jeunes Bruxelles

      Bonjour Dime,

      Il faudrait dans un premier temps bien vérifier si tu ne peux pas bénéficier d’une prolongation ou d’un droit additionnel: https://bruxelles-j.be/travailler/ton-premier-emploi/jusque-quand-as-tu-droit-a-des-allocations-dinsertion/

      Tu pourrais aussi conserver ton droit aux allocations d’insertion si tu habites seul et deviens isolé.

      Si ton droit aux allocations d’insertion (allocation sur base des études à l’issue du stage d’insertion professionnelle) a pris fin tu pourrais effectivement adresser une demande d’aide auprès du CPAS de ta commune de résidence.

      Tu trouveras les informations relatives aux aides du CPAS et aux conditions pour les obtenir sur la fiche suivante :
      https://bruxelles-j.be/droits-sociaux/obtenir-de-laide-du-cpas/quelles-sont-les-aides-fournies-par-le-cpas-a-qui-sadressent-elles-quelles-sont-les-conditions/

      J’espère avoir répondu à ta question ! N’hésite pas s’il te faut d’autres infos !

      Répondre
  47. Infor Jeunes Bruxelles

    Bonjour Hélène,
    Désolé, ta question était passée inaperçue à cause d’un souci technique.
    Dans ton cas, il n’était pas nécessaire de t’inscrire comme demandeuse d’emploi ni de signaler que tu travaillais.
    Si tu as d’autres questions, n’hésite pas.
     

    Répondre
  48. Dacota_Aries

    Bonjour,

    J’ai arrêté mes études en septembre 2018 et du coup je me suis inscrite au vdab pour trouver du travailles et j’en ai trouvé .
    J’ai commencé à travailler le 8 octobre 2018 (en tant qu’intérimaire), je me demandais si j’aurai droit aux allocations d’insertion et après combien de temps car je compte reprendre les études l’année prochaine mais en promotion sociale?
    Merci d’avance.

    Répondre
    1. Infor Jeunes Bruxelles

      Bonjour Dacota_Aries,
      Comme tu peux le lire dans la fiche ci-dessus, le stage d’insertion professionnelle dure un an. Le fait de travailler aura une incidence positive au niveau des évaluations que tu auras en cours de stage d’insertion (au 5ème et 9ème mois de ton stage) mais ne raccourcira pas la durée du stage. Si tu travailles suffisamment tu pourrais même ne pas avoir à être convoquée pour être évaluée et bénéficier directement d’une évaluation positive.
      Cependant, si tu reprends des études avant d’avoir pu clôturer ton stage d’insertion et avant d’avoir pu bénéficier d’au moins un jour d’allocation d’insertion, il faudra malheureusement reprendre le stage à zéro après avoir terminé tes études de promotion sociale sauf si tes études de promotion sociale sont compatibles avec le stage d’insertion. Elles seront compatibles si les cours se donnent en soirée OU si le cursus est de moins de 9 mois OU si le cursus est composé de moins en 20 heures par semaine en moyenne.
      J’espère avoir répondu à ta question ! N’hésite pas s’il te faut d’autres infos !

      Répondre
  49. vio

    Bonjour ,
    ma fille âgée de 21 ans révolus a suivi des cours artistiques jusqu’en 4 ème année de l’enseignement technique supérieur mais n’a pas son diplôme .
    elle est en stage d’insertion professionnelle qui se terminera en mars 2019
    elle vit  avec son frère majeur qui a une allocation de chômage de 420 euros dans une maison qui m’appartient( mais pas payée)  et ne paye pas de loyer actuellement
    a t-elle droit à une allocation d’insertion ou le r.i.s et quel en est le montant?
    Cordialement
     
     

    Répondre
    1. Infor Jeunes Bruxelles

      Bonjour Vio,
      A la fin de son stage d’insertion, si elle a obtenu 2 évaluations positives, elle devrait remplir les conditions pour pouvoir bénéficier d’allocations d’insertion. Puisqu’elle vit avec son frère qui perçoit des allocations de chômage, ils auront tous les 2 le statuts de cohabitant et elle percevra 465,14 € par mois (https://bruxelles-j.be/travailler/ton-premier-emploi/quels-sont-les-montants-des-allocations-dinsertion/)
      Durant son stage d’insertion, si elle n’a aucun revenu, elle peut faire une demande d’aide au CPAS de la commune dans laquelle elle vit. L’aide du CPAS n’est pas automatique et c’est seulement après enquête sociale que le CPAS déterminera s’il peut l’aider et comment.
      N’hésite pas à nous recontacter si tu as d’autres questions.

      Répondre
  50. Valblabla

    Bonjour,
    Je vous explique mon cas … j’étais étudiante de septembre 2017 à juin 2018 en aide comptable. Cependant en octobre 2017 j’ai été à l’UCM m’inscrire comme indépendante complémentaire en tant qu’étudiante pour faire de l’esthétique après mes heures de cours et le week-end. En juin 2018, j’ai terminé et étant étudiante jusque septembre et dans l’hésitation de reprendre des études ou non en septembre, j’ai gardé mon statut d’indépendante complémentaire en tant qu’étudiante. Des clientes sont devenues fidèles …. du coup je n’ai pas voulu arrêter. En septembre 2018, j’ai fait le choix de ne pas reprendre d’étude… j’ai donc été m’inscrire pour mon stage d’insertion. MAIS… personne n’a su me dire quoi pour mon statut d’indépendant ! J’ai envie de continué l’esthétique à mi temps tout en étant en stage d’insertion étant donné que je veux trouver un emploi en temps partiel en aide comptable pour compléter mon activé d’indépendante. Alors ma question est, est ce que je peux être indépendante complémentaire ou indépendante personne physique (à temps plein) et que mes jours de stage d’insertion soit prit en compte? Est ce que je peux rester indépendante complémentaire en stage d’insertion ?Merci

    Répondre
    1. Infor Jeunes Bruxelles

      Bonjour Valblabla,
      Le statut d’étudiant entrepreneur est réservé aux étudiants, tu ne peux donc plus en profiter.
      Le statut d’indépendant à titre complémentaire n’est possible qu’à condition de travailler en qualité de travailleur salarié au moins à mi-temps ou éventuellement d’être chômeur indemnisé.
      Si tu n’as pas d’autre emploi et que tu souhaites conserver ton statut indépendant, tu seras certainement qualifiée d’indépendante à titre principal, car c’est ta seule activité professionnelle. Sois attentive au fait que cela implique le paiement de cotisations sociales minimums plus élevées (https://www.inasti.be/fr/publication/cotisations-sociales)
      Les journées, à l’exception des dimanches , situées pendant les périodes durant lesquelles tu étais indépendante à titre principal, sont prises en compte pour le stage d’insertion professionnelle.
      Aussi, lorsque tu demanderas tes allocations d’insertion, ces journées seront comptabilisées dans ton stage. De plus, si tu poursuis ton statut d’indépendant à titre principal au-delà de ton 25ème anniversaire, le délai pour introduire la demande d’allocations d’insertion est prolongé en raison de ton statut indépendant: tu pourras alors introduire ta demande d’allocations d’insertion lorsque tu cesseras ton activité indépendante à titre principal. Sois cependant attentive à le faire immédiatement dès ta cessation d’activité!
      Pour plus d’informations sur le stage d’insertion, n’hésite pas à consulter le site de l’ONEM: https://www.onem.be/fr/documentation/feuille-info/t35
      Pour plus d’informations et de conseils sur le statut de travailleur indépendant, je t’invite à contacter notre partenaire sur Bruxelles-J 1819: : https://www.1819.brussels/fr Il s’agit d’un service d’information et d’orientation pour les entrepreneurs et les indépendants.
      Le service 1819 est joignable tous les jours ouvrables par téléphone (numéro d’appel?: 1819) de 8h30 à 13h00 et le mardi de 17h00 à 19h30 et par mail à l’adresse info@1819.be.
      Nous restons à ta disposition si tu as d’autres questions!

      Répondre
  51. Nic

    Je vais me désinscrire de ma 1ère année en haute école et je reprendrai des études en septembre de l’année prochaine. Si je m’inscris pour mon stage d’insertion professionnelle en ce mois de décembre et que je reprends des études en septembre, les 9 mois de stage seront-ils toujours comptabilisés au terme de mes études?
    Cette inscription est-elle judicieuse ou va-t-elle m’apporter trop de contraintes au vu de mon projet, reprendre des études.
    Merci pour vos éclaircissements.

    Répondre
    1. Infor Jeunes Bruxelles

      Bonjour Nic,
      Tout d’abord, si tu es certain de ne pas vouloir continuer, nous te conseillons vivement de te désinscrire avant le 1er décembre. Cela permettra que ton année ne soit pas prise en compte dans le calcul de ta finançabilité si tu souhaites poursuivre des études par la suite. Cela te permettra également de te faire rembourser une partie du minerval ou de ne pas devoir entièrement le payer si ce n’est pas encore fait.
      Ensuite, pour répondre à ta question, si tu t’inscris comme demandeur d’emploi suite à ta désinscription, tu entameras effectivement ton stage d’insertion. Cependant, si tu reprends des études de plein exercice l’année prochaine, les mois que tu auras accumulés entre maintenant et la rentrée scolaire prochaine seront malheureusement perdus et non comptabilisés à la fin de tes études. La règle est que les études de plein exercice annulent le stage alors que la reprise de formations le suspende.
      Ainsi, si tu es certain de reprendre des études de plein exercice en septembre prochain, il n’est pas essentiel que tu t’inscrives comme demandeur d’emploi, tu ne valideras pas ton stage d’insertion. Il est cependant préférable de le faire car, en cas de changement de projet, cela te permet d’effectivement entamer rapidement ton stage d’insertion et éventuellement de la valider en novembre prochain si tu ne reprends pas d’études de plein exercice. En ce qui concerne les contraintes, cela dépend de ce que tu envisage de faire les prochains mois. Si, par exemple, tu envisageais de voyager avant de reprendre tes études en septembre, inutile de t’inscrire comme cela ne sera pas compatible avec un stage d’insertion. Si, au contraire, tu envisages de travailler ou de suivre des formations (en langue par exemple) d’ici à septembre, tu peux t’inscrire car, en plus d’entamer ton stage d’insertion, tu pourras bénéficier des différents services proposés aux demandeurs d’emploi (https://bruxelles-j.be/travailler/ton-premier-emploi/a-quoi-ca-sert-actiris/).
      Si tu as besoin d’autres informations, n’hésite pas !

      Répondre
  52. Claire

    Bonjour !
    N’y-a-t-il donc aucun revenu que l’on peut percevoir durant le stage ?
    Je termine mes études en juin prochain et doit quitter mon kot ( et donc trouver une nouvel appartement ) pour août maximum puisque je ne peux pas retourner vivre avec mes parents… du coup payer le loyer sans argent me paraît compliqué ^^
    Merci d’avance pour votre réponse !

    Répondre
    1. Infor Jeunes Bruxelles

      Bonjour Claire,
      En attendant d’avoir la possibilité d’ouvrir un droit aux allocations de chômage, tu pourrais  éventuellement t’adresser au CPAS de la commune  dans laquelle tu es domiciliée afin de leur solliciter une aide financière.
      Cela dit, l’aide du CPAS n’est pas automatique, c’est pourquoi le CPAS effectuera une enquête sociale afin de vérifier que tu remplisses les critères d’admission. Lors de cette enquête sociale, un(e) assistant(e) social(e) te demandera alors de fournir toute une série de documents et d’informations sur ta situation familiale, tes revenus et ceux de tes parents,… Un dossier, basé sur cette enquête, sera transmis au Comité Spécial du Service Social du CPAS qui prendra alors une décision te concernant. Il est donc important que l’assistant(e) social(e) soit informé(e) de toute ta situation pour que la décision soit prise de la manière la plus juste.
      Plus d’infos sur le CPAS en cliquant sur : https://bruxelles-j.be/droits-sociaux/obtenir-de-laide-du-cpas
      D’autres questions ? N’hésite pas à nous recontacter!

      Répondre
  53. MA

    Bonjour,
    Mon fils est intéressé par faire une 5ème et 6ème à l’étranger, je m’inquiète sur ses droits avant l’âge de 21 ans, pour les allocations familiales et aux allocations d’insertions entre la fin de ses études et ses 21 ans.
    Un diplôme  » baccalauréat international » délivré par Genève  a t-il une équivalence en Belgique au niveau de la communauté Française comme un CESS, donnant droit avant 21 ans aux allocations d’insertions, s’il ne poursuit pas ses études  ?
    Si l’équivalence de ce diplôme   » baccalauréat international » délivré par Genève, ne serait pas reconnue par la législation Belge, il ne pourra pas s’inscrire avant 21 ans au stage d’insertion professionnelle… mais que se passe t-il avec les allocations familiales durant cette période précise avant ses 21 ans, s’il n’est plus au études et qu’il ne peut pas s’inscrire au stage d’insertion professionnelle avant 21 ans ?
    Merçi à vous.
     
     

    Répondre
    1. Infor Jeunes Bruxelles

      Bonjour MA,
      Concernant le droit aux allocations familiales:
      Si je comprends bien, ton fils souhaite faire sa cinquième et sixième secondaire en Suisse c’est bien cela ?
      Voici en bref les conditions pour bénéficier des allocations familiales:
      Conditions générales:
      Jusqu’à 18 ans le droit aux allocations familiales est en principe inconditionnel.
      Après ses 18 ans, pour conserver le droit aux allocations familiales en Belgique, il faut:
      – suivre des études (minimum 27 crédits/ an ou 13h/semaine si il s’agit d’études supérieures; minimum 17 heures/semaine s’il s’agit d’études de niveau secondaire);
      – ou être inscrit comme demandeur d’emploi en stage d’insertion professionnelle. Dans ce deuxième cas, le droit aux allocations familiales est conservé à partir de la fin des études pendant une période de un an.
      Conditions de résidence:
      Si l’enfant séjourne à l’étranger il conservera le droit aux allocations familiales en Belgique, à condition de répondre aux conditions ci-dessus, si il répond à des conditions supplémentaires que tu trouveras ici: https://bruxelles-j.be/droits-sociaux/les-allocations-familiales/tu-vis-ou-tu-voyages-a-letranger-mais-as-tu-encore-droit-aux-allocations-familiales/
      Si il séjourne en Suisse ou dans un pays de l’Espace économique européen, il perçoit les allocations familiales aux mêmes conditions que si il séjournait en Belgique.
      Pour avoir droit aux allocations d’insertion à l’issue d’un stage d’insertion, il faut introduire la demande avant l’âge de 25 ans et notamment remplir des conditions d’études.
      Ainsi, si ton fils aura droit à des allocations d’insertion si il a terminé sa 6ème année de l’enseignement secondaire général en Belgique ou au moins la 3e année de l’enseignement secondaire professionnel, artistique ou technique ( Ce sera le cas aussi par exemple si il a réussi un examen d’entrée dans une école supérieure , etc (tu trouveras toutes les études ouvrant le droit ici : https://www.onem.be/fr/documentation/feuille-info/t35 (voir le titre études qui ouvrent le droit).
      Si ton fils a poursuivi des études générales jusqu’à la quatrième secondaire en Belgique et qu’il a poursuivi sa cinquième et sixième secondaire en Suisse, il pourra bénéficier d’allocations d’insertion si
      – il fait reconnaître son diplôme comme étant équivalent au CESS ou au au CE2D de l’enseignement technique, artistique ou professionnel (diplôme du second degré dans ces sections) par la Communauté française (pour plus d’informations et savoir si le Baccalauréat international Suisse est reconnu comme équivalent au CESS, vous pouvez contacter le service des équivalences de diplômehttp://www.equivalences.cfwb.be/index.php?id=844)
      – et que soit, il prouve six ans d’études en Belgique(enseignement officiel, quel que soit le niveau); soit au moment de la demande d’allocations, il est à charge d’un parent résidant en Belgique et qui a migré comme travailleur salarié ou comme travailleur indépendant à titre principal; soit il prouve 78 jours de travail ou trois mois d’établissement comme indépendant à titre principale.
      Le stage d’insertion doit être validé et la demande d’allocations introduite avant l’âge de 25 ans.
      Pour avoir droit aux allocations d’insertion avant l’âge de 21 ans, il faut en outre avoir obtenu certains diplômes. La liste de ceux-ci est disponible sur le site de l’ONEM: https://www.onem.be/fr/nouveau/droit-aux-allocations-dinsertion-pour-les-personnes-de-moins-de-21-ans
      Si ton fils dispose d’un CESS ou d’un diplôme étranger reconnu équivalent par la Communauté française, il pourra obtenir des allocations d’insertion avant l’âge de 21 ans si il termine et valide son stage d’insertion (avec deux évaluations positives). Si il n’a pas de diplôme reconnu équivalent à un des diplômes figurant sur cette liste, il devra attendre ses 21 ans pour introduire une demande d’allocations d’insertion.
      Tant que le jeune est en stage d’insertion et qu’il a moins de 25 ans, il bénéficie des allocations familiales pendant une durée de un an maximum à compter de la fin de ses études.
      Cependant, si à la fin de ton stage d’insertion, il n’a pas obtenu 2 évaluations positives de la part d’Actiris (ou du Forem), le stage d’insertion sera prolongé. Dans ce cas, le jeune peut garder les allocations familiales durant la prolongation pour autant qu’il avertisse la caisse d’allocations familiales et transmette spontanément toutes les évaluations faites avec Actiris.
      J’espère avoir pu répondre à tes questions!
      Nous restons à ta disposition si tu as d’autres questions!

      Répondre
  54. MS0205

    Alors voilà , j’ai eu finis l’ecole en juin 2017 sauf que je devais finir 2 tfe ( que je viens de finir en octobre ) , j’ai commencé mon stage d’attente au mois de septembre 2017 . J’ai finis mes 1 ans de stage d’attente avec 2 évaluations positives , je me suis donc rendue à la FGTB afin de faire ma demande allocation qui est refusée car on me dit que je dois recommencer mes 1 ans de stage d’attente car j’ai eu finis mon dernier tfe en octobre à savoir que je ne suivais plus de cours . Donc ma question est : est-ce que je ne peux vraiment rien percevoir ?

    Répondre
    1. Infor Jeunes Bruxelles

      Bonjour MS0205,
      Une des conditions pour pouvoir entamer son stage d’insertion est effectivement d’avoir mis fin à toute activité liée à ses études. Si tu n’avais pas terminé tes études parce que tu n’avais pas encore remis ton travail de fin d’études, tu n’étais hélas effectivement pas dans les conditions pour pouvoir t’inscrire comme demandeur d’emploi en stage d’insertion et celui-ci n’est donc pas valable.
      N’hésite pas à nous recontacter si tu as d’autres questions.

      Répondre
  55. Mathilde

    Bonjour,
    J’aurai 25 ans le 1er septembre et je suis en deuxième année de master. J’ai un examen à présenter en janvier mais étant donné que je fais mon stage à l’étranger, je ne serai pas en Belgique en janvier. Je ne pourrai donc pas passer l’examen, qui sera donc reporté en deuxième session, en août ou début septembre.
    Ceci voudra dire que je n’aurai le document officiel de ma réussite universitaire qu’après le 1er septembre, c’est à dire après mon 25ème anniversaire.
    Cependant, si je ne trouve pas d’emploi une fois diplômée, je n’aurai aucune autre source de financement et donc, me voilà obligée d’introduire une demande d’allocation de chômage par sécurité.
    Quel sont les possibilités qui s’offrent à moi dans ce cas là? Un tout grand merci d’avance,
    Bien à vous,
    Mathilde

    Répondre
    1. Infor Jeunes Bruxelles

      Bonjour Mathilde,
      Nous ne comprenons pas très bien ta question.
      L’analyse de ta situation est bonne, il est malheureusement exact que tu ne pourras pas bénéficier des allocations d’insertion (chômage sur base des études), car tu n’auras pas validé ton stage d’insertion à temps pour pouvoir faire une demande d’allocations (il faut commencer ce stage avant ses 24 ans). Il n’est pas possible de t’inscrire comme demandeur d’emploi si tu n’as pas encore terminé tes études, il sera donc trop tard, du moins pour les allocations d’insertion.
      Nous ne comprenons pas très bien ce que tu entends par « introduire une demande d’allocation de chômage par sécurité ». Sache que comme tu n’auras pas droit au chômage sur base des études, ce sera sur base du travail que tu pourras ouvrir ton droit. Pour ouvrir son droit aux allocations de chômage il faut prouver un certain nombre de jours de travail sur une période déterminée. Si tu as moins de 36 ans ce sera 312 jours sur les 21 mois qui précèdent ta demande. Cela équivaut à une année complète de travail en équivalent temps plein (https://bruxelles-j.be/droits-sociaux/tes-droits-au-chomage/quelles-conditions-dois-tu-remplir-pour-beneficier-des-allocations-de-chomage/).
      Ainsi, si tu ne trouves pas de travail tout de suite après tes études, tu seras malheureusement sans revenus le temps de trouver. Si tu te retrouves dès lors dans cette situation et que tu ne t’en sors pas financièrement, ce sera alors vers le CPAS qu’il faudra te tourner afin de faire une demande d’aide. Tu trouveras toutes les informations sur le CPAS ici : https://bruxelles-j.be/droits-sociaux/obtenir-de-laide-du-cpas/
      Si tu as besoin d’autres informations, n’hésite pas !

      Répondre
  56. Coco

    Bonjour, j’ai été diplômée en septembre d’un bachelier et je viens de m’inscrire pour débuter mon stage d’insertion au forem. Si je veux me mettre indépendante actuellement, est-ce que mon stage d’insertion va continuer ? Aurais-je droit aux allocations si jamais mon activité en tant qu’independante Ne fonctionnerait pas dans un an?
    Merci d’avance pour votre réponse

    Répondre
    1. Infor Jeunes Bruxelles

      Bonjour Coco,
      Le stage d’insertion ne « continue » pas pendant que tu es inscrite comme indépendante. Je veux dire par là que tu ne dois pas rester inscrite comme demandeuse d’emploi pendant cette période et que tu ne dois pas accumuler de preuves de recherche d’emploi. Par contre, les période d’occupation comme travailleuse indépendante sont bien prises en compte pour le stage d’insertion: https://bruxelles-j.be/travailler/ton-premier-emploi/quelles-sont-les-journees-prises-en-compte-pour-le-stage-dinsertion-professionnelle/
      Ce qui signifie que si, dans un an, tu abandonnes ton activité indépendante (et que tu as toujours moins de 25 ans), tu devrais bien pouvoir prétendre à des allocations d’insertion (chômage sur base des études).
      Bien à toi

      Répondre
  57. Sebin

    Bonjour en faite j’ai terminé mon stage d’inser Et je n’ai jamais cherché du travail je suis au Cpas vous pensez que j’aurais droit au chômage ? J’ai aucune évaluation positive.

    Répondre
    1. Infor Jeunes Bruxelles

      Bonjour Sebin,
      Pour ouvrir le droit aux allocations de chômage sur base des études (les allocations d’insertion), il faut, à l’issue du stage d’insertion professionnelle avoir bénéficié de deux évaluations positives de ton comportement de recherche d’emploi par Actiris. Une première évaluation a lieu au cours du 5e et une deuxième au cours du 9e mois de stage. Tu trouveras plus d’information à ce sujet sur le site d’Actiris: http://www.actiris.be/jeunes/tabid/976/language/fr-BE/Controle-de-ma-disponibilite.aspx
      Dès lors, si tu n’as pas obtenu les 2 évaluations positives, tu n’auras probablement pas droit aux allocations d’insertion.
      Si tu n’as pas été convoqué, tu ne peux pas en être tenu responsable. Peut-être que ton conseiller chez Actiris a un rapport positif à ton sujet et que de ce fait, les contrôleurs (ayant accès à cela) ont jugé qu’il n’était pas nécessaire de te convoquer.
      A la fin de ton stage d’insertion, tu dois faire les démarches pour demander des allocations d’insertion même si tu n’as jamais été convoqué:  https://bruxelles-j.be/?p=7221
      Il se peut que tu sois convoqué à ce moment-là pour amener tes preuves de recherche.
      J’espère avoir répondu à ta question! N’hésite pas s’il te faut d’autres infos!

      Répondre
  58. sara

    Bonjour, j’aimerais faire un stage first mais on m’a dit que je devais d’abord faire une stage d’insertion professionnelle, sommes-nous payer comme pour le stage first ?
    Merci
    Belle journée

    Répondre
    1. Infor Jeunes Bruxelles

      Bonjour Sara,
      Comme expliqué ci-dessus, le stage d’insertion professionnelle n’est pas un stage en entreprise (contrairement au Stage First). C’est une période d’un an pendant laquelle tu cherches de l’emploi. Le stage d’insertion n’est pas rémunéré.
      Le Stage First (anciennement appelé stage de transition), quant à lui, est un stage en entreprise, en ASBL ou dans un service public qui vise à permettre aux jeunes bruxellois peu qualifiés de faire connaissance avec le marché du travail et de développer des compétences directement sur le terrain. Le Stage First peut d’ailleurs être pris en compte dans ton stage d’insertion. En effet, la formation professionnelle telle que le stage First est assimilée à des journées de travail pour ouvrir un droit aux allocations de chômage (sur base du travail) pour un maximum de 96 jours. Tu retrouveras cette information ici: https://bruxelles-j.be/droits-sociaux/tes-droits-au-chomage/quelles-conditions-dois-tu-remplir-pour-beneficier-des-allocations-de-chomage/.
      Concernant le paiement dans le cadre d’un Stage First :

      • D’une part, le maître de stage te paye une indemnité mensuelle de 200€ bruts. Aucune cotisation sociale n’est retirée de cette indemnité. Cette prime est exonérée de cotisations de sécurité sociale et est soumise à un précompte professionnel de 11,11?%. Ce qui fait un montant net de 177,78€.
      • D’autre part, tu perçois une allocation de stage à charge d’Actiris de maximum 26,82€ bruts/jour. Tu recevras en principe 6 allocations par semaine (jamais pour le dimanche). Généralement, cela fera donc 697,32€/mois (lorsqu’on comptabilise 26 allocations sur le mois).

      Pour recevoir celle-ci, ton employeur doit te remettre une attestation de présence à chaque fin de mois, que tu devras faire parvenir à Actiris. Si tu additionnes les 177,78€ net de l’indemnité de l’employeur et l’allocation octroyée par Actiris (soit 697,32€/mois), cela donne un total de 875,10€/mois.
      Attention?! Si par contre, tu perçois des revenus de remplacement tels que des allocations d’insertion, Actiris te donnera uniquement le complément à ces allocations pour que tu bénéficies au total de 26,82€/jour. Si tu étais bénéficiaire du revenu d’intégration sociale du CPAS avant de débuter le Stage First, il sera parfois possible de conserver un complément du CPAS.
      Pour de plus amples informations au sujet du Stage First, nous t’invitons à parcourir la fiche suivante : https://bruxelles-j.be/travailler/ton-premier-emploi/le-stage-de-transition/
      Si tu as d’autres questions, n’hésite pas à nous recontacter.

      Répondre
  59. SarahT

    Bonjour,
    Je suis inscrite depuis bientôt un an chez Actiris comme demandeuse d’emploi,
    et j’ai terminé mes études en juin 2017,
    Je suis aussi diplômée d’un bachelier,
    J’ai 29ans et je souhaiterai savoir si je peux avoir accès à des allocations de chômage sur base des études?
    Ai-je droit à ces aides? Mais comment et avec qui entrer en contact pour soumettre une demande?
    Merci d’avance,
    Sarah

    Répondre
    1. Infor Jeunes Bruxelles

      Bonjour SarahT ,
      Malheureusement tu ne pourras pas bénéficier de l’allocation d’insertion car ta demande devait être introduite avant tes 25 ans. Tu pourras à l’avenir ouvrir un droit au chômage uniquement sur base du travail. pour se faire tu devras prouver 312 jours de travail (1 an) au cours des 21 mois précédent ta demande (- de 36 ans).
      Par contre, il t’est possible d’introduire une demande d’aide sociale au CPAS de ta commune (voir sur: https://bruxelles-j.be/droits-sociaux/obtenir-de-laide-du-cpas/ou-sadresser-et-comment-faire-trouver-plus-dinfos-sur-internet/)
      Pour plus d’informations, contacte nous !

      Répondre
  60. Nav

    Bonjour,
    Je me suis inscrite en stage d’insertion professionnelle en 2003.
    Entre-temps, j’ai travaillé 2 ans en intérim (2006 à 2008) sans prétendre au chômage et en 2008 j’ai eu un CDI qui s’est vite terminé car j’avais eu un handicap (perte de la mobilité à 66%).
    J’ai eu un handicap reconnu à la SPF sécurité sociale (2009).
    J’ai ensuite essayé de travailler comme indépendante mais en vain (2015). Je suis allée en invalidité en tant qu’indépendante.
    La mutuelle m’a envoyé une lettre d’obligation de reprise du travail.
    J’ai été me réinscrire au syndicat qui me dit que je ne pourrais peut-être pas avoir droit car j’étais inscrite en stage d’insertion.
    Mais j’ai travaillé entre mon inscription et l’heure actuelle. Est-ce que cela ne compte pas?
    Merci d’avance pour vos réponses.

    Répondre
    1. Infor Jeunes Bruxelles

      Bonjour Nav,
      Si tu es apte au travail, tu peux introduire une demande d’allocations de chômage. Il est possible qu’un droit puisse être ouvert puisque tu peux faire prendre en compte tes périodes de travail et tes périodes indemnisées par la mutuelle.
      Les périodes de travail indépendant et de cas de force majeure permettront de prolonger la période de référence (le 21 mois, 33 ou 42 mois): https://bruxelles-j.be/droits-sociaux/tes-droits-au-chomage/quelles-conditions-dois-tu-remplir-pour-beneficier-des-allocations-de-chomage/
      N’hésite pas à nous joindre par téléphone (02/514.41.11) si tu veux discuter de ta situation.

      Répondre
  61. blabla

    Bonjour,
    j’ai été diplômé en juin 2018 en tant que secrétaire, je compte m’inscrire chez Actiris en tant que demandeuse d’emploi ce mois si . La question est est ce que je perçeverai des allocations de chômage ce mois si ? Si oui, pendant combien de temps? merci a vous

    Répondre
    1. Infor Jeunes Bruxelles

      Bonjour Blabla,
      Quand tu termines tes études et que tu souhaites ouvrir ton droit aux allocations d’insertion (chômage sur base des études), avant de percevoir les allocations de chômage, tu dois effectuer ce que l’on appelle le stage d’insertion professionnelle.
      Ce stage est une période de un an avant de pouvoir introduire une demande d’allocations. Tu trouveras toutes les informations concernant ce stage d’insertion professionnelle sur la fiche ci-dessus.
      Tu trouveras toutes les informations sur la durée des allocations d’insertion dans la fiche suivante: https://bruxelles-j.be/travailler/ton-premier-emploi/jusque-quand-as-tu-droit-a-des-allocations-dinsertion/
      J’espère avoir répondu à ta question! N’hésite pas s’il te faut d’autres infos!

      Répondre
  62. Yena

    Bonjour, je vais m’inscrire comme demandeuse d’emploi en octobre la question est si je percevrai les allocations au mois d’octobre ?

    Répondre
    1. Infor Jeunes Bruxelles

      Bonjour Yena,
      Si tu viens de finir tes études et que tu t’inscris pour la première fois comme demandeuse d’emploi en stage d’insertion professionnelle, tu ne percevras pas directement d’allocations d’insertion. En effet, tu ne pourras percevoir d’allocations d’insertion qu’au terme de ton stage d’insertion (310 jours, soit une année) et à conditions que tu remplisses toutes les conditions requises. Celles-ci sont expliquées sur la fiche ci-dessus.
      Par contre, si tu as fini tes études et que tu t’es inscrit comme demandeur d’emploi, tu as le droit de conserver tes allocations familiales durant ton stage d’insertion professionnelle pour les mois où tu n’as pas gagné plus de € 551,89 euros brut. Attention, en tant que jeune demandeur d’emploi, tu gardes le droit aux allocations familiales pendant une période de 360 jours. Cette période commence le lendemain du jour où tu as arrêté tes études si tu as arrêté en cours d’année ou le 1er août si tu as terminé l’année scolaire. Même si tu fais ton inscription comme demandeur d’emploi tardivement, cette période de 360 jours commencera à la date prévue. Dans ce cas, tu perdras une partie de ton droit. Tu trouveras plus d’info sur ce point sur cette page: https://bruxelles-j.be/droits-sociaux/as-tu-encore-droit-aux-allocations-familiales-apres-tes-18-ans/
      Si tu n’es pas dans cette situation, n’hésite pas à réécrire ta question en donnant plus de précisions sur ta situation.
      Nous restons à ta disposition si tu as d’autres questions !

      Répondre
  63. Clémence

    Bonjour,
    Je viens de terminer mon master (réalisé à l’étranger) et cherche à présent un emploi à Bruxelles. J’ai 24 ans et vois que pour bénéficier du stage d’insertion il est nécessaire d’avoir 25 ans à l’issu du stage (soit 12 mois environ). Dans quels cas précis pourrais-je bénéficier d’une exception? Je suis partie un an à l’étranger après ma rhéto, ai fait un double bachelier à Bruxelles en 4 ans puis 1 an de master à l’étranger.
    Aussi, si je commence le stage d’insertion maintenant et trouve en emploi dans les prochaines semaines ou mois comme indépendante (au lieu de salariée), comment cela se passe-t-il?
    Merci!

    Répondre
    1. Infor Jeunes Bruxelles

      Bonjour Clémence,
      Les exceptions pour pouvoir ouvrir son droit aux allocations d’insertion après 25 ans sont:

      • Parce que tu étais occupé par un emploi au moment où ton stage s’est terminé et que tu as eu 25 ans après la date prévue de fin de stage mais avant que ton contrat ne se termine.
      • Parce que tes études ont été prolongées pour des raisons exceptionnelles (maladie, grossesse…)

      Tu n’entres à priori pas dans ces exceptions et tu ne pourras donc probablement pas ouvrir de droit à la fin de ton stage d’insertion.
      Il est possible d’ouvrir un droit aux allocations de chômage sur base du travail. Pour cela, il faudra prouver au moins 312 jours de travail sur les 21 mois qui précèdent ta demande. Attention que le travail indépendant ne permet pas d’ouvrir un droit aux allocations de chômage.
      N’hésite pas à nous recontacter si tu as d’autres questions.

      Répondre
  64. Fiscard

    Bonjour,
    Je viens de terminer mes études comme soigneur animalier – assistant vétérinaire et j’ai la possibilité d’effectuer une stage non rémunéré en France prochainement dans un parc zoologique. Ce parc me réclame cependant des conventions de stage que le Forem ne semble pas pouvoir me donner. Pouvez vous m’informer des possibilités qui existeraient pouvant m’amener à obtenir des conventions de stage.
    Merci

    Répondre
    1. Infor Jeunes Bruxelles

      Bonjour,
      A ma connaissance, il n’existe pas de programme particulier au Forem te permettant de signer une convention de stage pour un stage non rémunéré en France.
      Selon moi, tu dois te référer à la législation française pour connaitre les démarches à suivre et le type de convention que tu dois signer. Je t’invite à consulter le CIDJ (centre d’information jeunesse français). Tu trouveras leurs coordonnées sur leur site: https://www.cidj.com/emploi-jobs-stages
      Tu peux également contacter le Bureau international Jeunesse. Peut être que ton projet pourrait entrer dans le cadre d’un de leur programme (voir pex: http://www.lebij.be/tremplin-job/ et https://www.lebij.be/eurodysse/) Par ailleurs, si tu souhaite que ce stage soit pris en compte dans ton stage d’insertion professionnel, je te conseille de solliciter l’accord de l’ONEM grâce au formulaire C36.5. Tu trouveras les informations nécessaires sur ce point ici: https://bruxelles-j.be/travailler/ton-premier-emploi/partir-a-letranger-pendant-le-stage-dinsertion-professionnel/
      Nous restons à ta disposition si tu as d’autres questions!

      Répondre