Le stage d’insertion professionnelle

Lorsque tu t’inscris comme chercheur d’emploi après tes études chez ACTIRIS, tu dois accomplir un stage d’insertion professionnelle (ex stage d’attente).

De quoi s’agit-il ?

Le stage d’insertion professionnelle est une période d’un an avant de pouvoir introduire une demande d’allocations d’insertion (c’est-à-dire des allocations de chômage sur base des études).

Pendant ton stage tu dois :

  • signaler à ACTIRIS toute modification de ta situation de demandeur d’emploi (changement d’adresse, reprise des études, travail, etc.) ;
  • répondre à toute convocation d’ACTIRIS ;
  • être disponible sur le marché de l’emploi ;
  • accepter tout emploi convenable ou formation professionnelle proposée par ACTIRIS ;
  • rechercher activement un emploi et obtenir, au cours de ton stage, deux évaluations positives de ton comportement de recherche d’emploi. Garde précieusement toutes tes preuves de recherche puisque ACTIRIS te convoquera et te demandera des comptes (sur ta recherche active d’emploi) au 5e et au 9e mois de stage.

Combien de temps dure-t-il ?

Il est de 310 jours pour tous. Ce qui correspond à un an puisque tous les jours sont pris en compte (y compris les samedis et jours fériés) sauf les dimanches. Tu trouveras les journées prises en compte pour le stage d’insertion professionnelle sur une autre page.

Quelles sont les conditions pour obtenir des allocations d’insertion ?

À l’issue de ton stage d’insertion professionnelle, tu pourras bénéficier des allocations d’insertion si tu remplis certaines conditions :

  • Ne plus être soumis à l’obligation scolaire.
  • Avoir terminé (pas forcément réussi) des études de plein exercice du cycle secondaire supérieur (6e général) ou la 3e année de l’enseignement secondaire technique, artistique ou professionnel.
    Par ailleurs, sous certaines conditions, le suivi d’un enseignement spécial, le suivi d’un enseignement de promotion sociale, la fin d’une formation en alternance ou encore le suivi d’études ou de formations à l’étranger peuvent également ouvrir un droit aux allocations d’insertion.
  • Si tu as moins de 21 ans à la fin de ton stage d’insertion, tu dois être en possession d’un diplôme de l’enseignement secondaire supérieur ou avoir terminé avec succès une formation en alternance. La liste des diplômes, des certificats et des attestations qui ouvrent un droit se trouve sur le site de l’ONEM. Si tu ne remplis pas cette condition de diplôme alors que ton stage d’insertion a été validé, tu dois attendre tes 21 ans pour ouvrir le droit.
  • Ne plus suivre un programme d’études de plein exercice. Cela implique soit de ne plus exercer aucune activité imposée par un programme d’études (comme par exemple devoir rédiger un mémoire ou effectuer un stage) soit d’avoir abandonné ses études en cours d’année scolaire.
  • Ne pas avoir atteint l’âge de 25 ans au moment de la demande d’allocations d’insertion (lorsque le stage d’insertion a donc été accompli). Cette règle n’est pas absolue car il existe des dérogations si tu as dû interrompre tes études pour cause de force majeure ou si une occupation comme travailleur salarié explique que tu n’as pas introduit ta demande avant tes 25 ans.
  • Avoir bénéficié de deux évaluations positives (5e et 9e mois) de ton comportement de recherche d’emploi par Actiris.  Tu trouveras plus d’informations à ce sujet sur le site d’Actiris.

Les allocations d’insertion sont-elles limitées dans le temps ?

Oui, les allocations d’insertion sont octroyées pour une période de 36 mois maximum, prolongeable sous certaines conditions.
Des règles spécifiques sont prévues pour les cohabitants avec charge de famille, les isolés et les cohabitants dits « privilégiés ». Pour eux, le crédit de 36 mois ne débute qu’à partir du mois qui suit leur 30ème anniversaire.
Tu trouveras plus d’explication sur ce crédit de 36 mois sur la fiche jusque quand as-tu droit aux allocations d’insertion ?

Pour plus d’information sur les démarches à effectuer en fin de stage d’insertion professionnelle, visite la fiche d’information « Quelles sont les démarches à effectuer en fin de stage d’insertion professionnelle? »
Pour en savoir plus sur le montant des allocations d’insertion, découvre la fiche « Quels sont les montants des allocations d’insertion ?»

Partager

Poser une question

N’hésite pas à nous poser une question, un professionnel faisant partie du réseau Bruxelles-J te répondra. Nous préservons ton anonymat et ton adresse de messagerie ne sera pas publiée.

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*

En cliquant sur « publier la question », vous acceptez notre Politique en matière de protection de la vie privée.

*
*

45 questions déjà posées

  1. Mina

    Bonjour

    Je viens de terminer mon FPIE de six mois dans une entreprise et l’employeur m’a proposé un CDD de six mois ,je voulais savoir est ce que j’ai droit au chômage apres la fin de mon CDD ?

    combien pourrais je comptabiliser de jours quant a mon FPIE 96 jours de « de travail » est ce que cela veut dire 96 jours ouvrables =4 mois et quelques jours?

    Avant de m’installer à Bruxelles j’ai travaillé en Algérie pour une durée de 5 ans et actuellement j’ai la nationalité belge,est ce que je peux comptabiliser aussi les mois de travail à l’étranger pour obtenir mon chômage.?

    Bien à vous

     

    Répondre
    1. Infor Jeunes Bruxelles (informateur certifié)

      Bonjour Mina,

      Ta question n’est pas très précise. La période de travail en Algérie était-elle une péiode d’occupation salariée OU indépendante? Car, tu pourrais, sous certaine conditions, ouvrir le droit aux allocations de chômage belge sur base de ton travail en Algérie. Pour cela, tu dois y avoir travaillé comme salariée et, travailler (toujurs comme salariée) pendant minimum 3 mois à ton arrivée en Belgique. L’Algérie fait partie des pays dont on peut faire valoir la période de travail salarié pour une admisibilité au chômage en Belgique. Tu pourras donc, à la fin de ton CDD de 6 mois, introduire ta demande d’allocations de chômage. Tu trouveras plus d’informations à ce sujet sur le site de l’Onem

      Si tu ne remplis pas cette conditon de travail salarié à l’étranger, tu devras alors travailler suffisammant en Belgique pour prétendre à des allocations de chômage belge. C’es-à-dire, prouver un certain nombre de jours de travail salarié au cours d’une certaine périoide de référence, en fonction de ton âge. Par exemple, les personnes de moins de 36 ans ayant un mi-temps doivent travailler minimum 312 demi-jours au cours des 27 mois précédant leur demande. Tu trouveras plus d’informations pour ouvrir le droit sur base d’un temps partiel sur: https://www.bruxelles-j.be/droits-sociaux/tes-droits-au-chomage/travailler-a-temps-partiel/

      Dans ce cas, tu ne pourras malheureusement pas ouvrir le droit au chômage à la fin de ton CDD. En effet, la première partie du PFI (la partie formation) ne pouvant être prise en compte pour le calcul, les 6 mois de travail salarié + les 96 journées de ton PFI seront insuffisants pour ton admissibilité travailler au chômage.

      Pour d’autres questions, n’hésite pas à nous recontacter.

      Répondre
  2. Dan

    Hello, I am 29 years old I recently moved to Brussels for family reunification with my husband. I graduated with an LL.M from Rotterdam but have been finding it difficult to find a job or internship. I volunteer and found short online internship, although nothing substantial. My question is who is entitled to register with ACTIRIS as a job seeker? I do not wish to apply for any unemployment benefits. However I would appreciate the assistance in finding an internship, a job or training. Are there any other similar platforms that could help me with that? or shall I seek private hiring companies

    Répondre
    1. Infor Jeunes Bruxelles (informateur certifié)

      Hello Dan,

      To be able to register as a jobseeker with Actiris, you must meet the following conditions:

      1) Be domiciled in Brussels and;

      2) Have a valid residence permit or a work permit if you are of foreign nationality and you need it.

      If you meet these two conditions, you can then register as a job seeker with Actiris.

      In addition, you can also consult our article which presents the different services of Actiris.

      And don’t hesitate to contact us again if you have any further questions.

      Répondre
  3. Antoine

    Bonjour j’aimerais savoir je suis actuellement inscris chez actiris et je commence mon stage d’insertion J’aimerais également faire des études mais en horaire décalé est ce c’est considéré comme etre étudiant en journée ?

    Répondre
    1. Infor Jeunes Bruxelles (informateur certifié)

      Bonjour Antoine,

      Si tu es inscrit comme chercheur d’emploi chez Actiris, tu ne peux en principe pas travailler comme étudiant.
      Cependant, il n’est pas certain que tes études en horaire décalé soient compatibles avec le stage d’insertion. De quelle études s’agit-il exactement ?
      Sache que des études de plein exercice (même à horaire décalé) ne sont pas compatibles.
      Si tes études ne sont pas compatibles avec le stage d’insertion, tu pourrais peut-être te désinscrire de chez Actiris et travailler comme étudiant.

      Bien à toi

      Répondre
      1. antoine

        Master en sciences commercial en horaire décalé

        Répondre
        1. Antoine

          26 crédits restant

          Répondre
          1. Infor Jeunes Bruxelles (informateur certifié)

            Bonjour Antoine,

            S’il s’agit d’une poursuite de tes études sans interruption, cela n’est pas compatible avec le stage d’insertion. Même si c’est en horaire décalé et même si tu as moins de 27 crédits.
            Par ailleurs, à un crédit près, tu perds le droit aux allocations familiales (si tu habites à Bruxelles). Il faudrait que tu complètes ton année avec un autre cours si tu veux pouvoir prétendre aux allocations familiales.

            Pour savoir si tu peux travailler actuellement comme étudiant, vu la particularité de ta situation, le plus simple serait de poser la question directement au Contrôle des lois sociales: 02 235 55 60.

            Bien à toi

  4. Amélia

    Bonjour, 

    Un jeune venant de terminer ses études secondaires s’inscrit chez Actiris et fait pendant 6 mois son stage d’insertion. Il se désinscrit pour commencer des études universitaires. A la fin de ses études, il se réinscrit chez Actiris. Doit-il recommencer son stage d’insertion dès le début ? Ou les 6 mois de stage d’insertion de la première inscription sont-ils comptabilisés ? Je vous remercie d’avance pour votre réponse

    Bien à vous

    Répondre
    1. Infor Jeunes Bruxelles (informateur certifié)

      Bonjour Amélia,

       

      Le fait de reprendre des études de plein exercice annule le stage d’insertion déjà en cours. Donc si le jeune s’inscrit pour des nouvelles études, la période de stage passée ne comptera plus. Pour ouvrir le droit aux allocations d’insertion plus tard, il devra entamer un nouveau stage à la fin (ou à l’arrêt) de ses études et remplir toutes les conditions qu’il faut (notamment celle de l’âge).

       

      Pour d’autres informations, n’hésite pas à nous recontacter 🙂 !

      Répondre
  5. NAL

    Bonjour, j’ai 20 ans et j’ai obtenue mon CESS en 2020 et j’ai fait un an de bachelier en e-business à l’échec mais j’ai changée d’avis et je souhaite suspendre mes études pour l’instant et trouver un emploi ou faire des formation de 4-6 mois qui me donnent la chance de travailler directement…

    J’aimerais bien avoir des réponses sur ces questions :

    1: Si je m’inscrive comme demandeuse d’emploi, est ce que je resterai dans le charge de mon papa (comme c’est le cas actuellement)  ?

    2: Sachant que je suis de nationalité étrangère et que je dois absolument rester dans le charge de mon père (ne pas toucher du CPAS ect…), puis-je bénéficier des allocations d’insertion ?

    3: Si je trouve du travail en CDD ou CDI, dois-je renouveler ma carte de séjour à l’aide de mes propres fiches de salaire ect…?

    Répondre
    1. Infor Jeunes Bruxelles (informateur certifié)
      Bonjour Nal,
      Voici nos réponses à tes questions:
      1: Si je m’inscris comme demandeuse d’emploi, est ce que je resterai dans le charge de mon papa (comme c’est le cas actuellement) ?
      Premièrement si tu t’inscris auprès d’Actiris comme demandeuse d’emploi, tu vas démarrer ton stage d’insertion professionnelle.  Pendant cette période d’un an, comme tu ne perçois aucune allocation de chômage, tu es toujours considérée comme fiscalement à charge de tes parents, si tu fais toujours partie de leur ménage (tout en continuant à percevoir tes allocations familiales)
      En effet, pour continuer à être fiscalement à charge de tes parents, tu dois remplir deux conditions essentielles :
      • Faire partie du ménage de tes parents au 1er janvier de l’exercice d’imposition. Tu dois habiter réellement et de manière durable chez tes parents.
      • Ne pas dépasser un certain montant de revenus nets. Ce montant diffère selon que tes parents sont imposés isolément (parents concubins ou divorcés) ou conjointement (parents mariés ou cohabitants légaux).

        Pour l’exercice d’imposition 2021, ces montants nets sont de 3.410€ net (4.262,50€ brut) si tu es à charge des deux parents (si tes parents sont fiscalement considérés comme conjoints mariés ou cohabitants légaux) et 4.920€ net (6.150€ brut) si tu es à charge d’un(e) isolé(e).

        Tous les revenus des enfants sont pris en compte à l’exception des allocations familiales et des bourses d’étude. Les contributions alimentaires et les revenus d’un job étudiant sont partiellement exonérés, dans cet article, tu pourras retrouver plus d’informations par rapport aux différents montants.

        2: Sachant que je suis de nationalité étrangère et que je dois absolument rester dans le charge de mon père (ne pas toucher du CPAS ect…), puis-je bénéficier des allocations d’insertion ?

        Pour répondre à cette question avec précision je devrais savoir quelques éléments en plus :

      • tu es de quelle nationalité (EEE ou HUE) ?
      • quel type de séjour as-tu ? Visa étudiant ? Regroupement familiale ?
      Normalement, pour être éligible à demander des allocations d’insertion, il faut terminer le stage d’insertion (une période de 310 jours) et répondre à plusieurs conditions, dans cet article tu retrouveras toutes les informations nécessaires.
      Pour les non-belges des conditions complémentaires sont demandées :
      • résider légalement en Belgique;
      ET
      • avoir accès au marché du travail belge, c.à.d. être dispensé de carte de travail ;
      • ou être en possession d’une carte de travail valable ;
      • ou pouvoir prétendre à une carte de travail sans recherche du marché du travail.
      Ici, tu pourras retrouver les détails des informations concernant l’allocation d’insertion après les études.
      Par contre, en tant qu’enfant, pour rester fiscalement à charge de tes parents il y a des conditions à remplir comme indiqué dans notre première réponse. Tu ne dois notamment ne pas dépasser certains montants. Sur cette page tu pourras retrouver les montants des allocations d’insertions, ainsi tu pourras vérifier si tu restes dans les montants légales pour rester à charge de ton père.
      3: Si je trouve du travail en CDD ou CDI, dois-je renouveler ma carte de séjour à l’aide de mes propres fiches de salaire ect…?
      Chercher/ Trouver un travail dépendra de ta carte de séjour, d’où mes questions précédentes sur le type de séjour dont tu disposes et donc sur ton droit de pouvoir accéder au marcher de l’emploi belge ou pas.
      Dans certains cas, il faut introduire une demande de permis de travail avant de pouvoir « légalement » travailler.
      Sur cette page, tu pourras retrouver la liste des travailleurs étrangers qui sont dispensés de demander cette autorisation.
      Dans tous les cas, je te conseille de demander à un service juridique spécialisé en droit des étrangers. Tu pourras leur expliquer ta situation en détails et avoir une réponse qui correspond à ton cas spécifique. Le Sireas par exemple organisent des permanences téléphoniques, je te conseille de les contacter pour avoir un avis. Tu peux trouver d’autres services spécialisés en droit des étrangers sur cette page.
      J’espère avoir été utile 😊
      À très bientôt
      Répondre
  6. Cam

    Bonjour, Je viens de finir mon stage d’insertion avec 2 évaluations positives. Je travaille en tant que pigiste dans un média ( C’est a dire contrat à la journée). J’ai au moins un mis temps mais pas un temps pleins. Puis-je demander des allocations d’insertions, le temps qu’on me donne + de piges ? ( Il n’y a jamais aucune informations a propos des pigistes en sachant qu’on est beaucoup en Belgique) Merci beaucoup

    Répondre
    1. Infor Jeunes Bruxelles (informateur certifié)

       

      Bonjour Cam,
      Cela dépend si tu travailles comme indépendant.e ou comme salarié.e (intérimaire par exemple).
      Si tu es salarié.e à temps partiel, tu as intérêt à faire la procédure de maintien de droit (formulaire C131A). Tu pourras éventuellement (selon certaines conditions) recevoir une Allocation de Garantie de Revenu (= un complément du chômage en plus de ton salaire). Tu trouveras plus d’explication à ce propos sur la fiche : travailler à temps partiel.
      Si tu travailles en tant qu’indépendant à titre principal, tu pourras bénéficier d’allocations d’insertion si tu arrêtes ton activité indépendante avant l’âge de 25 ans.
      Même si tu ne peux pas obtenir ce complément je te conseille de tout de même faire cette demande de travailleur à temps partiel avec maintien de droits.

       

       

      Pour d’autres informations, n’hésite pas à nous recontacter :)!

       

      Répondre
  7. FFU

    Si un jeune, pendant son stage d’insertion de 12 mois, effectue son service citoyen de 6 mois, ces 6 mois comptent comme stage d’insertion ? ou ces 6 mois sont-ils considérées comme une pause dans le stage d’insertion qui reprend après le service citoyen?

    Répondre
    1. Infor Jeunes Bruxelles (informateur certifié)

      Bonjour FFU,

      Le stage d’insertion est compatible avec le service citoyen, ces 6 mois de service citoyen ne sont donc pas considérés comme une pause.

      Pour d’autres informations, n’hésite pas à nous recontacter 🙂 !

      Répondre
  8. lpaul

    Bonjour, Je souhaiterais savoir, si un jeune qui est en stage d’insertion décide de reprendre des études de plein exercice :
    -quid de son stage d’insertion ? Est-ce qu’il sera mis en pause et pourra reprendre après les études (si les autres conditions notamment d’âge sont respectées) ou est ce qu’il devra recommencer tout à 0?

    -comme le jeune n’a pas encore ouvert son droit aux allocations d’insertion > il ne faut pas demander de dispense ?

     

    Merci d’avance.

    Répondre
    1. Infor Jeunes Bruxelles (informateur certifié)

      Bonjour Lpaul,

      Sache que les études de plein exercice ne suspend pas le stage d’insertion, mais l’annule. Donc, si tu décides de reprendre tes études alors que tu es déjà en stage d’insertion, tu devras malheureusement reprendre depuis le début à la fin de tes études. La période d’avant la reprise des études ne sera pas comptabilisée et toutes les autres conditions (notamment celle de l’âge) devront être remplies au moment de l’introduction de la demande d’allocations d’insertion.

      Et, la demande de dispense ne concerne que les demandeurs d’emploi indemnisés. Comme tu n’auras pas ouvert le droit aux allocations d’insertion à la reprise de tes études, tu n’auras aucune démarche à effectuer auprès de l’Onem. Nous de conseillons tout de même de signaler ce changement dans ta situation personnelle à ton service emploi.

      Pour d’autres questions, n’hésite pas à nous recontacter.

      Répondre
    2. Infor Jeunes Bruxelles (informateur certifié)

      Bonjour Lpaul,

      Sache que les études de plein exercice ne suspend pas le stage d’insertion, mais l’annule. Donc, si tu décides de reprendre tes études alors que tu es déjà en stage d’insertion, tu devras malheureusement reprendre depuis le début à la fin de tes études. La période d’avant la reprise des études ne sera pas comptabilisée et toutes les autres conditions (notamment celle de l’âge) devront être remplies au moment de l’introduction de la demande d’allocations d’insertion.

      Et, la demande de dispense ne concerne que les demandeurs d’emploi indemnisés. Comme tu n’auras pas ouvert le droit aux allocations d’insertion à la reprise de tes études, tu n’auras aucune démarche à effectuer auprès de l’Onem. Nous de conseillons tout de même de signaler ce changement dans ta situation personnelle à ton service emploi.

      Pour d’autres questions, n’hésite pas à nous recontacter.

      Répondre
  9. Nash

    Bonjour

    Je suis Belge, marié à une non européenne et je compte renter en Belgique avant fin 2021. Je suis pensionné depuis 2 mois.

    Est-ce que mon épouse a droit à certains revenus tel que: insertion, ou autre?

    Merci beaucoup

    Nak

     

     

    Répondre
    1. Infor Jeunes Bruxelles (informateur certifié)

      Bonjour Nash,
      Comme tu peux le lire dans la fiche-ci-dessus, pour ouvrir un droit aux allocations d’insertion il faut avoir accompli (en obtenant 2 évaluations positives) un stage d’insertion professionnelle d’une durée de un an et ce avant l’âge de 25 ans. Si ces conditions ne sont pas respectées, ton épouse ne pourra malheureusement pas ouvrir de droit aux allocations d’insertion.
      Pour ouvrir un droit aux allocations de chômage, il faut prouver un certain nombre de jours de travail sur une période donnée en fonction de son âge. Tu trouveras les informations à ce sujet via le lien suivant : https://www.bruxelles-j.be/droits-sociaux/tes-droits-au-chomage/quelles-sont-les-conditions-pour-beneficier-des-allocations-de-chomage/
      Ton épouse ne pourra malheureusement pas non plus adresser de demande d’aide auprès du CPAS de sa commune de résidence car dans le cadre d’un rassemblement familial l’époux doit s’engager à la prendre en charge (en remplissant des conditions de revenu assez strictes d’ailleurs).
      Dès lors, à moins de prouver suffisamment de jours de travail pour ouvrir un droit aux allocations de chômage, ton épouse ne pourra pas bénéficier d’allocations.
      Note qu’il est possible, dépendant du pays où la période de travail a été prestée et moyennant le fait de travailler au moins 3 mois en Belgique, de valoriser des périodes de travail à l’étranger pour ouvrir un droit aux allocations de chômage: https://www.bruxelles-j.be/droits-sociaux/tes-droits-au-chomage/peux-tu-beneficier-du-chomage-en-tant-que-travailleur-etranger-ou-apres-avoir-travaille-a-letranger/
      J’espère avoir répondu à ta question! N’hésite pas s’il te faut d’autres infos!

      Répondre
  10. ziko

    Bonjour,

    Si on fini nos études en ayant plus de 25 ans et donc en ayant pas droit aux allocations d’insertion, faut-il quand-même s’inscrire chez ACTIRIS en tant que demandeur d’emploi ?

    Un grand merci.

    Répondre
    1. Infor Jeunes Bruxelles (informateur certifié)

      Bonjour ziko,

      Je t’invite vivement à t’inscrire auprès d’Actriris (si tu es domicilié à Bruxelles) à la fin de tes études et ce même, si tu as plus de 25 ans et que tu ne pourras pas bénéficier d’allocations d’insertion.

      En effet, une inscription comme chercheur d’emploi apporte plusieurs avantages qui sont résumés dans notre fiche. Par ailleurs, après une certaine période d’inscription, tu peux aussi bénéficier d’une aide à l’embauche qui rendra ton profil plus attrayant auprès des employeurs potentiels.

      N’hésite donc pas à parcourir le site d’Actiris ainsi que celui de ses partenaires.

      Si tu as d’autres questions, nous restons disponibles.

      Répondre
  11. Manoelo

    J’ai mal posé ma question, est ce que si je ne reprends pas mes études en septembre 2021 et que je m’inscris comme étudiante libre pour les formations chez Piva à Anvers, dois je aussi m’inscrire auprès de la VDAB ?  Aurais je droit aux allocations d’insertions, même si je travaille les autres jours de la semaines ?

    Répondre
    1. Infor Jeunes Bruxelles (informateur certifié)

      Bonjour Manoelo,

      Ta question n’est pas très claire. Qu’entends-tu par « étudiante libre »?

      Sache qu’à 17 ans, tu es encore sous obligation scolaire (à temps plein pour l’enseignement secondaire OU, à temps partiel pour l’alternance). Donc, en septembre 2021, à moins d’être majeure, tu devras être inscrite dans un programme d’enseignement.

      Pour ton inscription en tant que demandeuse d’emploi au VDAB, tu ne pourras la faire qu’une fois majeure et quand tu ne seras plus étudiante. Les allocations d’insertion, tu ne pourras y prétendre qu’après avoir observé un stage d’insertion de 12 mois que tu entameras à la fin ou à l’arrêt de tes études. Mais, tu n’auras pas besoin de faire la stage d’insertion, si tu termines avec succès une formation en alternance.

      Attention, comme expliqué sur la fiche ci-dessus, même tu remplis les conditions, si tu as moins de 21 ans à la fin de ton stage d’insertion, tu dois être en possession d’un diplôme de l’enseignement secondaire supérieur ou avoir terminé avec succès une formation en alternance. Sinon, tu devras attendre d’avoir 21 ans. Tu trouveras plus d’informations sur la fiche ci-dessus.

      Pour d’autres questions, n’hésite pas à nous recontacter.

      Répondre
  12. Manoelo

    J’habite en Flandre il me reste 1 année pour termine mes études,  si je ne recommence pas mes études en septembre 2021 mais que je suis une formation en tant qu’étudiante 1 jour semaine chez Piva à Anvers comme chef coq et que je travaille en semaine, ais je encore droit aux allocations familiales, j’ai 17 ans

    Répondre
    1. Infor Jeunes Bruxelles (informateur certifié)

      Bonjour Manoelo,

      Les allocations familiales sont données sans condition pour tous les enfants âgés de 0 à 18 ans. Dès lors tu pourras percevoir tes allocation familiales en suivant ta formation chez Piva.

      Par contre, le droit aux allocations familiales a été régionalisé. Cela veut dire que des règles différentes peuvent s’appliquer en fonction de la région dans la laquelle tu es domicilié, étant une plateforme d’informations bruxelloise, nous ne sommes donc pas en mesure savoir si tu pourras encore bénéficier de tes allocations familiales dès tes 18 ans en habitant en région flamande.

      Nous te conseillons de contacter ta caisse d’allocations familiales pour obtenir plus d’informations quant à situation.

      Pour plus d’informations, contacte-nous !

      Répondre
  13. AKA-woodus

    Bonjour,

    J’ai 23 ans et je suis actuellement en dernière année de formation à EFP Bruxelles en « chef d’entreprise – réalisation d’audiovisuel ». (Celle-ci prend fin en août 2021).

    Je n’ai pas de statut d’étudiant ni de travailleur, je touche une rémunération de stage fixé par ma convention ( stage professionnalisant). Je suis en stage depuis 3 ans en temps pleins. ( 38h semaine). Dès lors, j’aimera savoir si, j’ai droit aux allocations d’insertion à la fin de mon cursus, dans le cas où mon employeur décide de ne pas m’embaucher sous le statut salarial. De plus, est ce qu’il y a des démarches à réaliser au préalable auprès d’Actiris, Onem, OP, etc pour valider mon stage, comme un stage d’insertion et pour bénéficier des allocation d’insertions ?

    Merci d’avance pour votre réponse,

    Répondre
    1. Infor Jeunes Bruxelles (informateur certifié)

      Bonjour AKA-woodus,

      Au vu de ta situation, tu pourrais bénéficier d’allocations d’insertion directement après ta formation. En effet, si tu réussis ta formation en alternance alors tu pourras bénéficier immédiatement des allocations d’insertion sans devoir accomplir le stage d’insertion professionnelle. Tout est expliqué dans notre article.

      En clair, une fois que tu auras fini ta formation, tu devras t’inscrire comme chercheur d’emploi auprès d’Actiris (si tu habites sur Bruxelles) ou auprès du FOREM (Wallonie) ou encore le VDAB (Flandres). Ensuite, tu devras entamer plusieurs démarches pour ouvrir ton droit aux allocations d’insertion : https://www.bruxelles-j.be/travailler/ton-premier-emploi/quelles-sont-les-demarches-a-effectuer-en-fin-de-stage-dinsertion-professionnelle/

      Par ailleurs, sache que tu bénéficieras de tes allocations familiales « grâce » à ton inscription comme chercheur d’emploi; ce droit est limité à 360 jours (prolongeable). Tu pourras également rester à charge de la mutuelle de tes parents jusqu’à tes 25 ans. Ces informations sont résumées ici.

      N’hésite pas à nous recontacter si tu as d’autres questions.

      Répondre
  14. Noémie

    Bonjour, une fois que le stage d’insertion est terminé et réussi et que l’on souhaite reprendre des études de plein exercice, devra-t-on refaire un stage d’insertion par la suite ?

    Merci d’avance 🙂

    Répondre
    1. Infor Jeunes Bruxelles (informateur certifié)
      Bonjour Noémie,
      Une fois que le stage d’insertion est terminé et réussi et que tu bénéficies d’allocations d’insertion, tu es demandeuse d’emploi et tu es donc censée être disponible sur le marché de l’emploi (https://www.bruxelles-j.be/droits-sociaux/tes-droits-au-chomage/quelles-sont-tes-obligations-en-tant-que-chomeur/).
      Dès lors, si tu voulais reprendre des études tout en bénéficiant d’allocations d’insertion, il faudrait que tu fasses une demande de dispense pour pouvoir étudier : https://www.bruxelles-j.be/droits-sociaux/tes-droits-au-chomage/peux-tu-obtenir-une-dispense-pour-te-former-pendant-ton-chomage/
      Si la dispense est acceptée tu pourras étudier tout en maintenant ton droit aux allocations d’insertion.
      Si tu as terminé et réussi ton stage d’insertion, que tu bénéficies d’au moins une allocation (il faut introduire une demande d’allocations d’insertion pour au moins un jour sans quoi le stage ne sera pas validé et il faudra intégralement le recommencer après la fin des études) et que tu te désinscris après avoir bénéficié de cette allocation, tu ne devras pas refaire ton stage par la suite et tu pourras reprendre des études. Cependant, tu ne bénéficieras alors pas des allocations d’insertion pendant le temps de ta formation.
      J’espère avoir répondu à ta question ! N’hésite pas s’il te faut d’autres infos !

       

      Répondre
  15. Lucas

    Bonjour merci de prendre votre temp pour répondre au différentes questions des utilisateurs.

     

    Mon parcours scolaire à étais compliqué mais d’un coté incroyable aussi ayant fais une formation en alternance pendant 2 ans terminer pour ensuite passer de retour en formation professionnel réussir une 7 éme années avec CESS et gestion.

    Je suis maintenant en 3 éme années de mon bachelier et mon bachelier bientôt terminer.

     

    1. Ma question est là suivante ayant suivis des années en alternance es que mes heures de travailles en alternance sont compté dans mon stage d’intercession professionnel ?

    2. Mes heures de travail en tant qu’étudiant sont t’elle comptés dans mon stage d’intercession professionnel ?

    Merci à vous,

    Lucas.

    Répondre
    1. Infor Jeunes Bruxelles (informateur certifié)

      Bonjour Lucas,

      Si tu as terminé et réussi ta formation en alternance, le nombre de jours que tu as eu en contrat d’apprentissage sont comptabilisés pour le stage d’insertion professionnelle. Toutes les informations à ce sujet se trouvent ici sur notre site.

      Les jours de travail sous contrat étudiant ne sont pas comptés pour faire diminuer la durée du stage d’insertion.

      Pour d’autres informations, n’hésite pas à nous recontacter 🙂 !

      Répondre
  16. Jeremy

    Bonjour,

    Voici mon question.

    Après 3 ans où mutuelle, conseil de médecins rendu verdict que je suis apte ou travail. Auparavant je été ou chômage sur base de études, est je de droit de retour ou chômages et quelles démarches je dois faire?,quelle document je dois fournir à mon syndicat, je suis syndiqué ou CSC.A partir de 5 avril 2021 je ne suis plus ou mutuelle, combien de temps il me reste pour faire mon dossier prêt mon syndicat. Je vous merci pour votre réponse.

    Bien à vous

    Jeremy

    Répondre
    1. Infor Jeunes Bruxelles (informateur certifié)

      Bonjour Jeremy,

      Sache qu’en tant que bénéficiaire d’allocations d’insertion (allocations sur base des études), les périodes d’incapacité de travail ne prolongent pas le droit de base. Donc, après ces 3 années de bénéfice d’indemnités mutuelle, tu ne pourras malheureusement plus rouvrir le droit aux allocations d’insertion. Tu trouveras plus d’informations à ce propos sur la fiche « Jusque quand as-tu droit à des allocations d’insertion ?« :

      Pour bénéficier de nouveau à des indemnités de chômage, tu devras prouver un certaines nombre de jours de travail salarié au cours d’une certaine période de référence. Par exemple, les personnes de moins de 36 ans doivent travailler minimum 312 jours au cours des 21 mois précédant leur demande. Tu trouveras plus d’informations sur les conditions pour ouvrir le droit aux allocations de chômage sur base du travail sur la fiche « Quelles sont les conditions pour beneficier des allocations de chomage? »

      Pour d’autres questions, n’hésite pas à nous recontacter.

      Répondre
  17. happybeaver

    Bonjour,

    Actuellement, j’ai 24 ans et j’ai été diplômée en Haute École en début octobre 2020.

    Je me suis donc inscrite tout de suite comme demandeur d’emploi, dans mon cas au Forem, puisque j’habite en Wallonie.

    Ici vient donc ma question: aurai-je droit aux allocations d’insertion, sachant que j’ai débuté le stage d’insertion avant mes 25 ans et je le terminerai, vue les circonstances de l’actualité et les difficultés liées à la Covid, en juillet 2021, cad, environ 1 semaine après mon 25e anniversaire (qui est le 29 juin 2021) ?

    Merci d’avance,

    Cordialement,

    Répondre
    1. Infor Jeunes Bruxelles (informateur certifié)

      Bonjour happybeaver,
      Malheureusement, pour ouvrir un droit aux allocations d’insertion, il faut avoir accompli et réussi le stage d’insertion avant l’âge de 25 ans. Dès lors, si tu le termines une semaine après avoir atteint l’âge de 25 ans, tu ne devrais malheureusement pas pouvoir ouvrir de droit aux allocations. Le fait de l’avoir entamé avant l’âge de 25 ans n’aura malheureusement pas d’impact sur l’ouverture du droit.
      A notre connaissance aucune mesure n’a été prise dans le cadre du stage d’insertion pour prendre en compte les éventuelles difficultés liées à la situation sanitaire et qui auraient pu prolonger les études.
      Il faudra donc, si tu veux ouvrir un droit à des allocations de chômage (sur base du travail), prouver un certain nombre de jours de travail sur une période donnée en fonction de ton âge. Pour les moins de 36 ans, il faut prouver 312 jours de travail sur une période de 21 mois précédant la demande : https://www.bruxelles-j.be/droits-sociaux/tes-droits-au-chomage/quelles-conditions-dois-tu-remplir-pour-beneficier-des-allocations-de-chomage/
      Si entre temps tu te retrouves sans revenus, tu pourrais adresser une demande d’aide auprès du CPAS de ta commune de résidence : https://www.bruxelles-j.be/droits-sociaux/obtenir-de-laide-du-cpas/quelles-sont-les-aides-fournies-par-le-cpas-a-qui-sadressent-elles-quelles-sont-les-conditions/
      Note néanmoins que cette aide n’est pas automatique et que le CPAS vérifiera notamment si tes parents n’ont pas les moyens de t’aider.
      J’espère avoir répondu à ta question ! N’hésite pas s’il te faut d’autres infos !

      Répondre
  18. Jenny

    Bonjour,

    Je me suis laissée entendre que si l’on travaillait pendant nos études (un « vrai » travail, non un job étudiant], cela pouvait être déduit du SIP. Est-ce vrai ? Le cas échéant, comment le signaler à Actiris ?

     

    En vous remerciant.

    Répondre
    1. Infor Jeunes Bruxelles (informateur certifié)
      Bonjour Jenny,
      Tu verras dans la fiche suivante – https://www.bruxelles-j.be/travailler/ton-premier-emploi/quelles-sont-les-journees-prises-en-compte-pour-le-stage-dinsertion-professionnelle/ – que :
      « Les journées ou périodes qui ne sont PAS comptabilisées pour le stage d’insertion professionnelle sont :
      Les périodes au cours desquelles tu suis des études, une formation ou un stage d’une durée prévue de 9 mois ou plus lorsque le nombre d’heures de cours (y compris les éventuels stages) atteint, en moyenne par semaine, au moins 20 heures dont 10 au moins se situent du lundi au vendredi entre 8 et 18 heures. Ne sont pas pris en considération pour le stage d’insertion professionnelle, les périodes de vacances scolaires comprises dans le cycle d’études ou de formation. Les stages d’accès à une profession faisant intégralement partie de ces études ne sont pas non plus pris en considération pour le stage d’insertion professionnelle. »
      Dès lors, si tu es étudiante en plein exercice, les heures que tu pourrais prester dans le cadre d’un contrat ordinaire (donc non étudiant) ne seront pas prises en compte dans le stage d’insertion (le stage d’insertion ne peut d’ailleurs débuter tant que l’on est encore étudiant).  Cependant, elles seront comptabilisées pour ouvrir un droit aux allocations de chômage (sur base du travail) car dans le cadre d’un contrat ordinaire tu payes des cotisations sociales : https://www.bruxelles-j.be/droits-sociaux/tes-droits-au-chomage/quelles-conditions-dois-tu-remplir-pour-beneficier-des-allocations-de-chomage/
      Par contre, peuvent êtres prises en compte dans le cadre du stage d’insertion les jours de travail d’étudiant (sans cotisations de sécurité sociale) en août et/ou septembre qui suit la fin des études.
      Pour cela il faut s’inscrire chez Actiris dès les études terminées.
      J’espère avoir répondu à ta question ! N’hésite pas s’il te faut d’autres infos !
      Répondre