Le stage d’insertion professionnelle

Lorsque tu t’inscris comme chercheur d’emploi après tes études chez ACTIRIS, tu dois accomplir un stage d’insertion professionnelle (ex stage d’attente).

De quoi s’agit-il ?

Le stage d’insertion professionnelle est une période d’un an avant de pouvoir introduire une demande d’allocations d’insertion (c’est-à-dire des allocations de chômage sur base des études).

Pendant ton stage tu dois :

  • signaler à ACTIRIS toute modification de ta situation de demandeur d’emploi (changement d’adresse, reprise des études, travail, etc.) ;
  • répondre à toute convocation d’ACTIRIS ;
  • être disponible sur le marché de l’emploi ;
  • accepter tout emploi convenable ou formation professionnelle proposée par ACTIRIS ;
  • rechercher activement un emploi et obtenir, au cours de ton stage, deux évaluations positives de ton comportement de recherche d’emploi. Garde précieusement toutes tes preuves de recherche puisque ACTIRIS te convoquera et te demandera des comptes (sur ta recherche active d’emploi) au 5e et au 9e mois de stage.

Combien de temps dure-t-il ?

Il est de 310 jours pour tous. Ce qui correspond à un an puisque tous les jours sont pris en compte (y compris les samedis et jours fériés) sauf les dimanches. Tu trouveras les journées prises en compte pour le stage d’insertion professionnelle sur une autre page.

Par contre, si tu as terminé une formation en alternance (au CEFA ou à l’efp si tu résides à Bruxelles), la durée de ton stage de 310 jours sera diminuée ; ainsi, tu pourras ouvrir plus rapidement un droit au chômage après ta formation en alternance.
En effet, la réduction de la durée de ton stage dépend de si tu as réussi ou non ta formation:

  • Tu as réussi ta formation en alternance : tu as donc obtenu une qualification professionnelle. Ton stage d’insertion professionnelle de 310 jours est alors diminué du nombre de jours (excepté les dimanches) situés dans la période couverte par ton contrat d’apprentissage. Généralement, tu pourras bénéficier immédiatement du chômage sur base des études sans devoir accomplir ce fameux stage d’insertion !
    Par exemple : Si tu termines et réussit une formation en CEFA et que tu avais un contrat d’apprentissage d’une durée de 340 jours, ton contrat couvre les 310 jours requis. Tu peux donc bénéficier immédiatement des allocations d’insertion. Par contre, si ton contrat d’apprentissage ne durait que 160 jours, tu devras encore prester 150 jours de stage d’insertion (au lieu de 310).
  • Tu n’as pas terminé ta formation en alternance : tu n’ as donc pas obtenu une qualification professionnelle. Ton stage d’insertion professionnelle de 310 jours est diminué de la moitié du nombre de jours (excepté les dimanches) situés dans la période couverte par le contrat d’apprentissage. Mais dans ce cas, ton stage d’insertion professionnelle doit au moins toujours comporter 155 jours (6 mois).

Quelles sont les conditions pour obtenir des allocations d’insertion ?

À l’issue de ton stage d’insertion professionnelle, tu pourras bénéficier des allocations d’insertion si tu remplis certaines conditions :

  • Ne plus être soumis à l’obligation scolaire.
  • Avoir terminé (pas forcément réussi) des études de plein exercice du cycle secondaire supérieur (6e général) ou la 3e année de l’enseignement secondaire technique, artistique ou professionnel.
    Par ailleurs, sous certaines conditions, le suivi d’un enseignement spécial, le suivi d’un enseignement de promotion sociale, la fin d’une formation en alternance ou encore le suivi d’études ou de formations à l’étranger peuvent également ouvrir un droit aux allocations d’insertion.
  • Si tu as moins de 21 ans à la fin de ton stage d’insertion, tu dois être en possession d’un diplôme de l’enseignement secondaire supérieur ou avoir terminé avec succès une formation en alternance. La liste des diplômes, des certificats et des attestations qui ouvrent un droit se trouve sur le site de l’ONEM. Si tu ne remplis pas cette condition de diplôme alors que ton stage d’insertion a été validé, tu dois attendre tes 21 ans pour ouvrir le droit.
  • Ne plus suivre un programme d’études de plein exercice. Cela implique soit de ne plus exercer aucune activité imposée par un programme d’études (comme par exemple devoir rédiger un mémoire ou effectuer un stage) soit d’avoir abandonné ses études en cours d’année scolaire.
  • Ne pas avoir atteint l’âge de 25 ans au moment de la demande d’allocations d’insertion (lorsque le stage d’insertion a donc été accompli). Cette règle n’est pas absolue car il existe des dérogations si tu as dû interrompre tes études pour cause de force majeure ou si une occupation comme travailleur salarié explique que tu n’as pas introduit ta demande avant tes 25 ans.
  • Avoir bénéficié de deux évaluations positives (5e et 9e mois) de ton comportement de recherche d’emploi par Actiris.  Tu trouveras plus d’informations à ce sujet sur le site d’Actiris.

Les allocations d’insertion sont-elles limitées dans le temps ?

Oui, les allocations d’insertion sont octroyées pour une période de 36 mois maximum, prolongeable sous certaines conditions.
Des règles spécifiques sont prévues pour les cohabitants avec charge de famille, les isolés et les cohabitants dits “privilégiés”. Pour eux, le crédit de 36 mois ne débute qu’à partir du mois qui suit leur 30e anniversaire.
Tu trouveras plus d’explication sur ce crédit de 36 mois sur la fiche jusque quand as-tu droit aux allocations d’insertion ?

Pour plus d’information sur les démarches à effectuer en fin de stage d’insertion professionnelle, visite la fiche d’information “Quelles sont les démarches à effectuer en fin de stage d’insertion professionnelle?
Pour en savoir plus sur le montant des allocations d’insertion, découvre la fiche “Quels sont les montants des allocations d’insertion ?»

Partager

Poser une question

N’hésite pas à nous poser une question, un professionnel faisant partie du réseau Bruxelles-J te répondra. Nous préservons ton anonymat et ton adresse de messagerie ne sera pas publiée.

En cliquant sur « publier la question », vous acceptez notre Politique en matière de protection de la vie privée.

*
*
*

103 questions déjà posées

  1. Vanak7
    14 novembre 2022

    Bonjour,

    J’ai terminé mes études au mois de septembre dernier.

    J’ai été diplomé d’un premier master en 2020, d’une agrégation de l’enseignement en 2021 et d’un deuxieme master en 2022.

    J’ai feté mes 25 ans le 4 septembre dernier et je me suis insris au forem le 14/09/2022.

    J’ai entre temps trouvé un contrat de remplacement (temps plein) allant du 5/09 au 23/10.

    Dés lors je suis en recherche d’emploie.

    J’aimerais connaitre l’incidence de ma situation sur mon stage d’attente ? Et quand pourrais-je toucher du chomage si j’en ai besoin ?

    Répondre
    1. Infor Jeunes Bruxelles (informateur certifié)
      15 novembre 2022

      Bonjour Vanak7,

      Tu n’auras pas droit aux allocations d’insertion (= chômage sur base des études). En effet, pour cela il faut avoir terminé le stage d’insertion AVANT d’avoir 25 ans.

      Tu auras droit aux allocations de chômage quand tu auras travaillé au moins 1 an.

      N’hésite pas à revenir vers nous si tu as d’autres questions !

      Répondre
  2. Elza
    27 septembre 2022

    Le fils de 18 ans d une amie qui est en fin d étude technique à Sint Goedele à Anderlecht n est

    pas accepté en stages car ses parents n ont pas le droit d asile ( ils viennent du Brésil)

    Il parle de décrocher l école puisque il lui semble y perdre son temps???

    Que faut il faire comme démarches pour qu un tel gâchis n arrive pas?

    Merci

    Répondre
    1. Infor Jeunes Bruxelles (informateur certifié)
      7 octobre 2022

      Bonjour Elza,

      Nous ne comprenons pas bien la situation. Tu peux proposer au jeune de passer nous voir à une de nos permanences.

      N’hésite pas à revenir vers nous si tu as d’autres questions !

      Répondre
  3. Jaja
    20 septembre 2022

    Bonjour,mon fils termine son stage d insertion le 22 septembre, il a moins de 21 ans et à terminer sa rheto en juin 2021..Actiris nous dit qu il doit faire les démarches pour percevoir ses allocations de chômage vu qu il a réalisé son stage . Il a repris des études supérieures  le 15 septembre(métier en pénurie)et pour cela, il devra demander une dispense..Aura t il droit à ses allocations de chômage ?

    Répondre
    1. Infor Jeunes Bruxelles (informateur certifié)
      2 octobre 2022

      Bonjour Jaja,

      En principe, s’il reprend des études de plein exercice (le 15/09) juste avant la fin de son stage d’insertion (le 22/09), il ne sera pas possible d’ouvrir un droit aux allocations d’insertion. De plus, tout le stage d’insertion déjà effectué sera invalidé et devra être recommencé après la fin de ses études.
      Pour pouvoir bénéficier des allocations d’insertion, il faut donc terminer le stage d’insertion et introduire la demande d’allocations avant la reprise d’études. Ensuite, il faut introduire la demande de dispense.

      En espérant que vous pourrez trouver une astuce avec Actiris pour que l’ONEM ne refuse pas et n’invalide pas le stage d’insertion.

      Bien à vous

      Répondre
  4. ulric
    29 août 2022

    Bonjour,

    j’ai terminer ma 6 ème secondaire (science math) j’ai 18 ans et je voudrais prendre une année sabbatique pour faire une formation à DNA Académie (Bruxelles) pour être coach sportif.

    j’aurais à la fin de la formation qui se déroule en plusieurs étape un diplôme Certificat de réussite ‘Fitness instructor” accès au registre EREPS.

    Ma question qu’elles sont les procédures à suivre ?

    – puis je faire un job d’étudiant durant la formation ?

    – dois je m’inscrire comme demandeur d’emploi ?

    – concernant les allocations familial ma maman touchera ceux ci ? ect ….

    en vous remerciant d’avance pour les renseignements.

    bonne journée

    ulric

     

     

     

     

    Répondre
    1. Infor Jeunes Bruxelles (informateur certifié)
      5 septembre 2022

      Bonjour Ulric,

      Concernant les allocations familiales, les règles étant régionales, elles sont différentes si tu es domicilié à Bruxelles, en Wallonie ou en Flandres. Pour te répondre, je pars du présupposé que tu es domicilié à Bruxelles. N’hésite pas à revenir vers nous si ce n’est pas le cas.

      Pour conserver les allocations familiales après tes 18 ans si tu es domicilié à Bruxelles, tu dois être étudiant ou chercheur d’emploi en stage d’insertion professionnelle.

       

      1) Pour conserver le droit aux allocations familiales en qualité d’étudiant, il faut être inscrit à une formation de minimum 17h de cours par semaine  (ou de 27 crédits si il s’agit d’études supérieures). Je ne parviens pas à trouver l’horaire de la formation que tu souhaites entamer. De plus, s’agissant d’une formation privée, il faudra vérifier avec ta caisse d’allocations familiales si elle peut être reconnue et prise en compte. Si cette formation ne comprend pas suffisamment d’heure ou qu’elle n’est pas reconnue, tu pourrais en parallèle suivre d’autres cours te permettant de répondre aux conditions (par exemple des cours de langues en promotion sociale)

      2) Pour conserver le droit aux allocations sur base du statut de chercheur d’emploi, tu devras d’inscrire chez Actiris comme demandeur d’emploi et entamer ton stage d’insertion professionnel: ce statut te donne droit aux allocations familiales pendant un an à partir du 1er aout (à condition de t’inscrire chez Actiris) Attention, tu ne pourras pas entamer le stage d’insertion pendant les périodes au cours desquelles tu suis des études, une formation ou un stage d’une durée prévue de 9 mois ou plus lorsque le nombre d’heures de cours (y compris les éventuels stages) atteint, en moyenne par semaine, au moins 20 heures dont 10 au moins se situent du lundi au vendredi entre 8 et 18 heures.

      A nouveau, en fonction des horaires et de la longueur de la formation que tu souhaites suivre, il faudra vérifier si tu peux être considéré comme chercheur d’emploi.

      Concernant le job étudiant: pour travailler comme étudiant, la loi dit qu’il faut être étudiant à titre principal. Travailler doit être une activité accessoire. Ce  n’est pas très précis comme tu le vois.

      Ce qui est sur c’est que  tu ne pourras pas avoir un travail étudiant si tu t’inscris comme demandeur d’emploi car ton activité principale devient officiellement de chercher un emploi.

      Si tu ne t’inscris pas comme demandeur d’emploi, je t’invite à contacter directement la direction du contrôle des lois sociales (inspection du travail) pour leur demander, au vu de la formation que tu suis et de tes horaires, si tu peux travailler comme étudiant ou pas.

      Je sais que c’est assez complexe, n’hésite pas à  nous appeler si tu veux en discuter ( 02 514 41 11).

      Nous restons à ta disposition si tu as d’autres questions!

      Répondre
  5. Arthur James
    21 août 2022

    Où faut-il s’inscrire et quand ?

    Répondre
    1. Infor Jeunes Bruxelles (informateur certifié)
      26 août 2022

      Bonjour Arthur James,
      Tu trouveras toutes les informations sur les démarches à effectuer lorsque l’on arrête les études et que l’on souhaite s’inscrire comme demandeur d’emploi afin d’entamer son stage d’insertion professionnelle via la fiche suivante.
      Tu y verras qu’il faut s’inscrire auprès d’Actiris (si tu habites Bruxelles) ou du Forem (si tu habites en Wallonie) le plus vite possible après la fin ou l’abandon des études et dès que tu es disposé à accepter un emploi. Si tu termines tes études en juin, sans avoir de seconde session en septembre, inscris-toi comme chercheur d’emploi au plus tard le 8 août (ton stage d’insertion professionnelle débutera le 1er août).
      J’espère avoir pu t’aider ! N’hésite pas à revenir vers nous si quelque chose ne te semble pas clair !

      Répondre
  6. Giannis
    8 août 2022

    Hello,

    I am a job seeker and I recently found a traineeship (Convention d’Immersion Professionelle). I need to check if this traineeship can successfully complete my “Stage d’Insertion Professionelle” procedure. Can you assist me with which steps should I take to fulfill this matter? Thank you in advance. For your information, I am not a “chômeur”.

    Répondre
    1. Infor Jeunes Bruxelles (informateur certifié)
      9 août 2022

      Bonjour Giannis,

      Voici ce qui est indiqué à ce sujet sur le site d’Actiris : “Vous êtes inscrit comme jeune chercheur d’emploi ? Dans ce cas, vous pouvez «en principe» effectuer une convention d’immersion pendant votre stage d’insertion professionnelle pour autant que vous restiez disponible sur le marché de l’emploi. L’ONEM garde néanmoins un pouvoir d’appréciation. C’est la raison pour laquelle nous vous recommandons de prendre contact avec l’ONEM afin de lui demander si le stage que vous envisagez de faire permet le déroulement valable de votre stage d’insertion professionnelle.”

      Tu trouveras les coordonnées du bureau de chômage de Bruxelles ici. 

      N’hésite pas à revenir vers nous si tu as d’autres questions !

      Répondre
  7. A
    4 août 2022

    Bonjour, je suis en stage d’insertion professionnelle

    Ce qui m’intéresserait ce serait de travailler dans un aéroport en tant qu’agent Check in mais jsp vraiment quelles formations ou autres pourraient m’aider pour atteindre mes objectifs et je ne trouve pas bcp d’information sur ça

    Pouvez-vous me renseigner ?

    Répondre
    1. Infor Jeunes Bruxelles (informateur certifié)
      5 août 2022

      Bonjour A,

      Je t’invite à contacter Aviato qui est la Maison de l’emploi de l’aéroport de Bruxelles. Cette maison de l’emploi qui a notamment été créée par Actiris pourra t’apporter des informations et conseils quant aux parcours de formations existants pour travailler dans un aéroport belge.

      Tu peux aussi prendre connaissance de ces 2 articles publiés par Actiris en juin et juillet:

      1) Deux choses à (s)avoir pour travailler à l’aéroport de Zaventem et aux alentours (Juin 2022)

      2) Travailler à Brussels airport: des jobs variés dans un environnement international (Juillet 2022)

      N’hésite donc pas à les contacter si ce n’est pas déjà fait.

      Bien à toi,

      Répondre
  8. **** Lucie
    27 juillet 2022

    A partir de quand commence mon stage d’insertion si je décide de ne pas poursuivre la suite de mes études ?

    Puis-je garder mon job étudiant durant ce stage ?

    Pendant le stage d’insertion quel type de contrat puis-je avoir afin d’avoir une rentrée d’argent (pour payer un loyer ) tout en gardant mon statut de demandeur d’emploi ? (quel minimum d’heure ?)

     

    Répondre
    1. Infor Jeunes Bruxelles (informateur certifié)
      29 juillet 2022

      Bonjour Lucie,

      Tu dois t’inscrire comme demandeuse d’emploi chez actiris pour que ton stage commence, il ne débute pas de façon automatique.

      Non, tu ne peux plus travailler comme étudiante lorsque tu es inscrite chez actiris. Tu ne seras plus étudiante, tu auras le statut de demandeuse d’emploi. Tu pourras faire tout autre type de contrat (intérim, CDD, CDI). A partir du moment où tu travailles plus de 28 jours d’affilée, tu es désinscrite comme demandeuse d’emploi et tu devras te réinscrire chez actiris après ta période de travail.

      N’hésite pas à revenir vers nous si tu as d’autres questions !

      Répondre
  9. Tinkerbell
    21 juillet 2022

    Bonjour je suis en stage d’insertion professionnelle, pour le moment je suis sous liste d’attente pour une formation qui normalement devrait commencer cet été

    Je pensais d’abord à faire cette formation pour ensuite postuler pour un stage au cinéma

    Mais je me demandais s’il était possible de postuler et d’effectuer un stage sans être étudiant ni en formation ?

    Répondre
    1. Infor Jeunes Bruxelles (informateur certifié)
      26 juillet 2022

      Bonjour Tinkerbell,

      Si tu n’es plus étudiant et que ce n’est pas dans le cadre d’une formation, il n’est pas permis de faire des stages non rémunérés en Belgique.

      En fonction du statut du cinéma dans lequel tu aimerais faire ton stage, tu pourrais opter pour un contrat de volontariat ou une convention d’immersion professionnelle.

      N’hésite pas à revenir vers nous si tu as d’autres questions !

      Répondre
  10. AliénorGlow
    27 mai 2022

    Bonjour,

    J’ai déjà effectué un stage d’insertion il y a maintenant 6 ans après mon diplôme d’études secondaires (année. 2015-2016). Je finis dans un mois mes études supérieures et je voudrais savoir si mon statut durant l’année académique à venir (2022-2023) est celui d’une jeune diplômée à la recherche d’un emploi ou si c’est celui d’une jeune diplômée à nouveau en stage d’insertion professionnelle pour un an ?

    Je voudrais clarifier cela car j’ai l’opportunité d’effectuer un stage à l’étranger si je bénéficie sur statut “en stage d’insertion”, selon mes souvenirs celui ci avait une durée de 3 ans. Pourriez-vous m’éclairer sur le sujet ?

    Si ce n’est pas clair faites le moi savoir.

    A – je suis résidente dans le BW, j’ai effectué et validé un stage d’insertion professionnelle il y a 6 ans

    B – je finis mes études supérieures

    C – dois-je refaire un stage d’insertion et réouvrir mon droit au chômage (inscriptions maison de l’emploi / onem / forem) ou le dernier est-il toujours valide et suis-je donc aux yeux de l’Etat concernée comme travailleuse dés l’obtention de mon diplôme ?

     

    Merci de votre réponse

     

    Aliénor ****

    Répondre
    1. Infor Jeunes Bruxelles (informateur certifié)
      13 juin 2022

      Bonjour AliénorGlow,
      Si tu as déjà effectué et validé ton stage d’insertion professionnelle il y a 6 ans et a bénéficié d’au moins une allocation d’insertion, tu n’auras plus à refaire ce stage et pourra théoriquement toujours bénéficier d’allocations d’insertion si tu n’as pas épuisé ton quota de 36 mois. Tu trouveras les détails sur la durée pendant laquelle on peut bénéficier d’allocations d’insertion sur la fiche suivante.
      Note cependant que, Les possibilités pour garder tes allocations pendant le suivi d’une formation à l’étranger sont assez limitées. Cela n’est envisageable que pour une période de 3 mois maximum par année civile (ou 6 mois sur 2 ans). En invoquant des raisons exceptionnelles, il est toutefois possible de reporter (une seule fois) cette période de 3 mois à 1 an. Il faudra que tu t’adresses au Forem afin de savoir si le fait de poursuivre ce stage à l’étranger pourrait être compatible avec le fait de bénéficier d’allocations d’insertion.
      Si tu n’avais pas bénéficié d’au moins une allocation d’insertion à l’issue de ton stage d’insertion il y a 6 ans et que tu as repris des études, si tu as plus de 25 ans, en t’inscrivant au Forem quand tu auras terminé tes études, tu n’auras plus à effectuer de stage d’insertion professionnelle (le stage d’insertion ne concernant que les jeunes demandeurs d’emploi de moins de 25 ans) et ne pourra malheureusement pas bénéficier d’allocations d’insertion.
      Le cas échéant, tu ne pourras plus qu’ouvrir un droit à des allocations de chômage sur base du travail en prouvant un certain nombre de jours de travail sur une période donnée en fonction de ton âge (pour les moins de 36 ans, il faut prouver 312 jours de travail – soit un an – sur une période de 21 mois qui précède la demande). Tu trouveras les informations sur les conditions pour ouvrir un droit aux allocations de chômage via la fiche suivante.
      Que tu aies ou non droit à des allocations d’insertion après tes études, en t’inscrivant au Forem tu auras le statut de demandeuse d’emploi (et non de travailleuse).
      J’espère avoir pu t’aider ! N’hésite pas s’il te faut d’autres infos !

      Répondre
  11. Niemiec
    10 mai 2022

    Bonjour je 20ans,mon beau-père me jeter de maison ile me harcèle depuis 17ans,je ne suis pas capables trouver touts les aides et ou???(ma maman même me trouvé touts les solution me elle es aussi harcelé par lui.

    Répondre
    1. Infor Jeunes Bruxelles (informateur certifié)
      12 mai 2022

      Bonjour Niemiec,

      Au vu de ta situation, je t’invite à venir nous rencontrer en permanence afin que nous puissions en discuter.

      En effet, tu ne dois pas hésiter à venir nous en parler (plus en détail) afin que nous puissions te donner toutes les informations nécessaires.

      Et si tu ne sais pas te déplacer, tu peux également nous appeler !

      Par ailleurs, je t’invite déjà lire notre article qui s’intitule “Tu veux quitter tes parents? Quelles aides financières tu peux obtenir?“; tu pourras déjà avoir pas mal de renseignements.

      N’hésite donc pas à nous recontacter !

      Répondre
  12. Lysandre
    26 avril 2022

    Bonjour je suis actuellement en stage d’insertion professionnel et j’aimerai postuler dans un cinéma (candidature spontanée)

    Je me demandais faut-il que je postule au stage que le cinéma propose, directement au job, ou aux deux ?

    Merci

    Répondre
    1. Infor Jeunes Bruxelles (informateur certifié)
      26 avril 2022

      Bonjour Lysandre,

      Si tu souhaites faire un stage (non rémunéré), tu dois demander l’autorisation à ton bureau de chômage avant de commencer, si tu veux que ce stage dans un cinéma soit comptabilisé pour ton stage d’insertion professionnelle.

      Pour le reste, tu es libre de postuler au stage proposé ou d’envoyer plutôt une candidature spontanée pour être employé par le cinéma. Tu peux aussi leur demander s’il y a des possibilités d’embauche après le stage.

      N’hésite pas à revenir vers nous si tu as d’autres questions !

      Répondre
  13. Noah
    23 avril 2022

    Bonjour est-il obligatoire ou vraiment nécessaire de s’inscrire en tant que de demandeur d’emploi de manière général ?
    Est-ce plus simple pour trouver un emploi ?

    Répondre
    1. Infor Jeunes Bruxelles (informateur certifié)
      25 avril 2022

      Bonjour Noah,

      Pour les jeunes diplômés ou ayant arrêté les études, l’inscription en tant que demandeurs d’emploi n’est jamais une obligation. Cela reste juste conseillé. Mais, c’est tout de même un passage indispensable pour une éventuelle ouverture de droit aux allocations d’insertion plus tard. Tu trouveras plus d’informations sur le stage d’insertion sur la fiche ci-dessus.

      Par ailleurs, s’inscrire comme demandeur d’emploi permet d’accéder certaines services comme consulter les offres d’emploi, bénéficier d’un service d’accompagnement personnalisé dans les recherches, avoir accès aux plans d’embauche (en fonction de sa région), etc.

      L’inscription comme demandeur d’emploi n’est obligatoire que pour les chômeurs indemnisés. C’est-à-dire ceux qui perçoivent des allocations de chômage ou d’insertion à la fin de chaque mois. Sinon, pour les autres, ça reste une recommandation.

      Pour d’autres questions, n’hésite pas à nous recontacter.

      Répondre
  14. Cece
    23 avril 2022

    Bonjour, je suis inscrite en tant que jeune demandeuse d’emploi au forem

    Il y’a 2 évaluation au long de l’année d’insertion professionnelle

    Je me demandais si je trouve un emploi et que j’y reste les évaluations seront-elles d’office positives où faudrait-il continuer à chercher des emplois tout en travaillant déjà ?

    Répondre
    1. Infor Jeunes Bruxelles (informateur certifié)
      25 avril 2022

      Bonjour Cece,

      Le fait de travail pendant ton stage d’insertion contribuera à l’obtention des évaluations positives. En tant que demandeuse d’emploi en stage d’insertion, si tu trouves un emploi, cela signifie que tu n’es plus disponible sur le marché de l’emploi. Tu ne dois donc pas prouver que tu cherches un emploi pendant une période d’occupation professionnelle.

      A la fin de ton contrat, si ton stage d’insertion n’est pas arrivée à sa fin, tu devra t’inscrire de nouveau au Forem. Si tu travailles suffisamment pendant ton stage d’insertion, tu pourrais, ouvrir le droit aux allocations de chômage sur base du travail. Tu trouveras plus d’informations à ce propos ici.

      Pour d’autres questions, n’hésite pas à nous recontacter.

      Répondre
  15. Caroline
    5 avril 2022

    Bonjour,
    Je me suis inscrite en tant que chercheuse d’emploi en Novembre 2020.
    J’ai eu une évaluation positive. Il me semble que ma deuxième évaluation était positive, mais je n’ai jamais eu de réponse.

    En octobre 2021, j’ai décroché un CDD qui se termine fin avril et ne sera pas renouvelé. Je dois donc me réinscrire en tant que chercheuse d’emploi.

    Ma question est la suivante : est-ce que mon stage va recommencer depuis le début ? Est-ce que je vais devoir recommencer la procédure et de nouveau passer des évaluations ? Ou est-ce qu’en me réinscrivant je vais pouvoir reprendre là ou j’en était ? C’est à dire toucher les aides d’ici un mois ou deux ?

    Sachant que j’aurai 25 ans d’ici la fin de l’année, me reinscrire et recommencer le stage depuis le début ne servirai à rien, si je dois attendre 12 mois avant de toucher les aides. Je n’ai il me semble également pas droit au chômage car mon CDD était de 6 mois.

    Merci à vous pour votre aide.

    Répondre
    1. Infor Jeunes Bruxelles (informateur certifié)
      25 avril 2022

      Bonjour Caroline,

      Effectivement, 6 mois de travail sont insuffisants pour prétendre aux allocations de chômage. Mais, tu rempliras les conditions pour prétendre aux allocations d’insertion, à la fin de ton CDD. Tu auras fait plus de 12 mois de stage d’insertion (oui, la période de travail sera comptabilisée dans ton stage d’insertion). Tu ne dois donc pas refaire un nouveau stage d’insertion.

      Sache que tu ne recevras pas d’invitation pour introduire ta demande, ce sera à toi d’effectuer les démarches dès la fin de ton contrat. Pour cela, tu devras t’inscrire de nouveau comme demandeur d’emploi chez Actiris et introduire une demande d’allocations d’insertion auprès d’un organisme de paiement (CAPAC ou syndicat).

      Pour d’autres questions, n’hésite pas à nous recontacter.

      Répondre
  16. Marie
    31 mars 2022

    Bonjour,

    Mon fils a 19 ans, il n’a pas de diplôme, il est inscrit chez Actiris comme demandeur d’emploi depuis le 25 janvier 2021. Il a fait un stage first Actiris du 05/05/2021 jusqu’au 30/09/2021. du 01/10/2021 au 17/01/2022 il est toujour chercheur d’emploi chez actiris. As-il droit au allocations d’insertion?

    Merci pour votre réponse

    Marie

    Répondre
    1. Infor Jeunes Bruxelles (informateur certifié)
      1 avril 2022

      Bonjour Marie,

      Est-ce que ton fils a bien été inscrit en stage d’insertion professionnelle lors de sa première inscription le 25/01/2021?

      Si oui, comme indiqué sur la fiche ci-dessus, son stage devait durer 310 jours soit 1 an. Ce n’est qu’à l’issue de ce stage que ton fils pouvait introduire une demande d’allocations d’insertion; normalement, ton fils aurait pu introduire une demande dès la fin de son stage en janvier 2022. Il aurait alors pu bénéficier des allocations d’insertion s’il remplissait toutes les conditions citées ci-dessus. D’ailleurs, a-t-il eu deux évaluations positives de son comportement de recherche d’emploi par Actiris ?

      De plus, il est effectivement possible de faire un stage first pendant ce stage d’insertion car celui-ci est pris en compte dans ce cadre-là; il ne prolonge pas le stage d’insertion et peut être positif dans le cadre des évaluations.

      D’ailleurs, toutes les démarches à effectuer à la fin d’un stage d’insertion sont reprises sur cette page.

      J’invite donc ton fils à prendre connaissance de cette fiche et à revenir vers nous s’il a des questions.

       

      Répondre
  17. Mina
    16 février 2022

    Bonjour

    Je vais bientôt terminer mon CDD de six mois après une FPIE en entreprise chez le même employeur ce qui me fera exactement (6mois+96 jours de travail pour la part FPIE.

    Sachant que j’ai travaillé à l’étranger (Algérie)pour une durée de 4 ans autant que salariée.

    Ma question est :

    Est ce que j’ai droit aux allocations de chômage avec ces conditions ?

    Combien sera le montant des allocations si je suis cohabitant avec revenus ?

    Quels sont les documents à  introduire pour demander des allocations de chômage, et dans quel délai ?

    Lorsque j’introduis mon dossier de demande d’allocations j’aurai une réponse de l’onem en combien de temps SVP?

    Bien à vous

     

    Répondre
    1. Infor Jeunes Bruxelles (informateur certifié)
      17 février 2022

      Bonjour Mina,

      Si tu as effectué en Algérie des périodes de travail qui, en vertu de la législation algérienne, ouvrent le droit aux allocations de chômage alors ces jours seront pris en compte. Le travail que tu as presté en Algérie, pourra être comptabilisées pour être admis au chômage si tu as travaillé au moins trois mois comme salarié en Belgique après la période de travail à l’étranger (et avant l’introduction de la demande).

      Dès lors, si tu as travaillé 4 ans en Algérie et que ces périodes de travail ouvrent un droit aux allocations de chômage en Algérie, tu pourras, étant donné que tu as travaillé minimum 3 mois en Belgique, ouvrir un droit aux allocations de chômage belges.

      Tu trouveras cette information dans la fiche info de l’ONEm disponible ici

      Tu y verras également en bas de page, les documents et démarches nécessaires pour faire ta demande d’allocations de chômage en Belgique.

      Par contre, il me manque des détails pour répondre de manière précise à ta question sur le montant que tu percevras au chômage.
      Quel âge as-tu ? Quel était le montant de ton salaire brut ? Travaillais-tu à temps plein ou à temps partiel ?

      Les conditions d’ouverture d’un droit aux allocations de chômage dépendent en partie de l’âge du travailleur. En effet, tu verras dans la fiche consacrée aux conditions pour ouvrir un droit aux allocations de chômage qu’il faut prouver un certain nombre de jours de travail sur une période donnée en fonction de son âge pour ouvrir le droit
      Par exemple, les personnes de moins de 36 ans doivent, pour ouvrir un droit aux allocations, prouver 312 jours de travail (soit un an) sur une période de 21 mois qui précède la demande. Tu verras également dans la fiche ci-dessus, que le montant des allocations de chômage dépend de trois critères :
      ta dernière rémunération brute;
      ta situation personnelle et familiale (cohabitant avec charge de famille, isolé, cohabitant);
      la durée de ton chômage (3 périodes d’indemnisation).

      Dès lors, ne connaissant pas le montant de ta dernière rémunération brute il ne nous sera pas possible de te donner une estimation du montant de tes éventuelles allocations de chômage.

      C’est ton organisme de paiement (CAPAC ou syndicat) constituera ton dossier et le transmettra au bureau du chômage compétent. Après réception de ton dossier, le bureau du chômage prendra une décision concernant tes droits aux allocations dans un délai d’un mois.

      Pour plus d’informations, contacte-nous !

      Répondre
      1. Mina
        10 mars 2022

        Bonjour Je viens de terminer mon contrat CDD de six mois à temps partiel en raison de 28 heures par semaine, mon dernier salaire brut était de 1668,24€.

        Avant ce contrats j’ai travaillé en Algérie sous un contrat CDD de 4 ans autant que salarié.

        Est ce que j’ai droit aux allocations de chômage ?

        Si oui ,le montant des allocations sera de combien vu que j’ai travaillé en temps partiel ?

        Cordialement

        Répondre
        1. Infor Jeunes Bruxelles (informateur certifié)
          14 mars 2022
          Bonjour Mina,
          Nous avons déjà répondu à ta question sur notre fiche “quels sont les montants des allocations de chômage”, sous le pseudonyme Mina.
          Pour d’autres questions, n’hésite pas à nous recontacter.
          Répondre
  18. julie
    15 février 2022

    Bonjour j’ai arrété mes études et je me suis inscrit au forem en stage d’insertion. Entre temps j’ai trouvé un travail à temps partiel avec contrat impulsion moins de 25 ans.

    Ma question est est ce que je suis toujours en stage d’insertion sachant que je suis inscrite comme demandeuse d’emplois?

    Merci d’avance pour votre réponse.

    Répondre
    1. Infor Jeunes Bruxelles (informateur certifié)
      21 février 2022

      Bonjour Julie,

      Nous répondons par l’affirmative, tu es toujours bien en stage d’insertion tout en travaillant avec un contrat impulsion.

      Sache ton stage d’insertion va durer 12 mois minimum à l’issue duquel, tu pourras ouvrir le droit aux allocations d’insertion; pour autant que tu aies 2 évaluations positives et n’aies pas fêté ton 25ème anniversaire au moment d’introduire ta demande. Pour que le stage d’insertion soit validé, il faut être disponible sur le marché de l’emploi en Belgique. Tu devras prouver pendant et à la fin de ton stage (lors des évaluations), tous les moyens que tu auras mis en place pour trouver un emploi.

      Pour plus d’informations, contacte-nous !

      Répondre
  19. Cédric
    10 février 2022

    Bonjour, quelq’un peut-il m’expliquer rationellement à quoi sert un stage d’insertion professionnelle de 12 mois, par ailleurs non rémunéré ce qui nous laisse – jeunes – sans ressource, sans autonomie, sans responsabilisation et sans valorisation ! Ce système est complètement obsolète, désuet, suranné. Bref, d’un autre temps. Vraiment, il ne faut pas s’étonner sur les jeunes qui traînent leur ennui deviennent de petites frappes et s’accrochent à ne rien faire. La première chose qu’on nous demande est de ne rien faire pendant un an pour s’ouvrir des droits. Cela n’a aucun sens.

    Répondre
    1. Infor Jeunes Bruxelles (informateur certifié)
      15 février 2022

      Bonjour Cédric,

      Lorsqu’on parle du stage d’insertion professionnelle, le terme de “stage” est probablement mal choisi et induit de la confusion.  Il ne s’agit en effet pas d’un stage au sens scolaire ou formateur. Il s’agit d’une période d’un an de recherche d’emploi.
      Si le jeune ne cherche pas d’emploi pendant cette année (et n’en conserve pas les preuves), il n’aura pas droit aux allocations d’insertion au terme de ce stage d’insertion. Le comportement de recherche d’emploi du jeune est en effet évalué par Actiris à 2 reprises (minimum). Tu peux trouver plus d’explications à ce sujet sur le site d’Actiris.

      Il est peut-être intéressant de souligner que le nombre de bénéficiaires des allocations d’insertion a fortement diminué ces 10 dernières années. Le législateur a en effet fortement durci les conditions pour pouvoir prétendre à ces allocations.
      Si tu veux en savoir plus, n’hésite pas à consulter la brochure de l’Atelier des droits sociaux : Les allocations d’insertion de 2012 à aujourd’hui: comment nos politiques « sociales » ont vidé un droit de sa substance

      Bien à toi

      Répondre
  20. fefe
    10 février 2022

    Bonjour,

    Mon fils a 24 ans et a fini ses études en septembre 2021 et est inscrit en tant que demandeur d’emploi.

    Pour être bilingue il est parti à malte pour un stage linguistique pour 3 mois en marketing et en ASBL

    a t il droit aux allocations familiales ?

    devrait il remplir des documents ?

    Répondre
    1. Infor Jeunes Bruxelles (informateur certifié)
      10 février 2022

      Bonjour Fefe,

       

      Si votre fils est en train d’accomplir son stage d’insertion professionnelle il est effectivement important de prévenir votre caisse d’allocations familiales. Normalement, il aurait fallu faire une demande d’autorisation de séjour à l’étranger avant son départ auprès de l’ONEM via le formulaire C36.5 (toutes ces informations sont indiquées dans cet article) .

      Vous pouvez également consulter cet article concernant la perception des allocations familiales lorsqu’un jeune est à l’étranger.

       

      Pour d’autres informations, n’hésitez pas à nous recontacter !

      Répondre
  21. Oli
    31 janvier 2022

    Bonjour,

    Je vous pose une question à propos de mon fils.

    Il vient d’obtenir son Master (Géologie) en juin 2021. Depuis, il est inscrit chez actiris et a donc commencé son stage d’insertion professionnelle. A la fin de ses étude, l’université lui a proposé de faire un Doctorat en étant payé (comme chercheur) (contrat de 4 ans). Il commence demain (1er février). Il a contacté Actiris pour les informer qu’il n’était plus chercheur d’emploi. Actiris l’a informé qu’il devrait sans doute recommencer son stage d’insertion professionnelle à zéro à la fin de son doctorat car il a un statut d’étudiant (il n’a toutefois plus droit aux allocations familiales). Comment cela est-il possible alors qu’il aura d’jà fait un stage de 7 mois (jusque janvier) et qu’il aura travaillé pendant 4 ans?

    Merci de vos éclairages.

    Répondre
    1. Infor Jeunes Bruxelles (informateur certifié)
      4 février 2022

      Bonjour Oli,

      Il faudrait savoir si sa rémunération pendant son contrat de doctorant est soumise à des cotisations sociales pour le chômage. Si c’est le cas, il aura droit au chômage sur base du travail à la fin de son contrat de 4 ans.
      Si ce n’est pas le cas, il n’aura en effet probablement aucun droit au chômage après la fin des 4 ans : ni au chômage sur base du travail (parce qu’il n’aura pas cotisé) ni au chômage sur base des études (parce que le doctorat sera en effet considéré comme des études par l’ONEM qui interrompent le stage d’insertion).
      Le stage d’insertion devra alors en théorie être intégralement recommencé après le doctorat. Mais cela reste théorique puisque votre fils aura de toute façon dépassé l’âge (maximum 24 ans) pour pouvoir introduire pour la première fois une demande d’allocations d’insertion.
      Il devra donc se tourner vers l’aide de la famille ou celle du CPAS.

      Bien à vous

      Répondre
  22. ABO
    13 décembre 2021

    Bonjour
    Il s’agit de mon fils , qui a terminé ses études avec succès en 2021 et qui s’est inscrit de manière pro-active en tant qu’indépendant mais également il s’est inscrit au forem pour démarrer  un stage d’attente .
    Tout d’abord, de ce que je sais , on ne peut pas avoir un statut d’indépendant complémentaire si on n’a pas de job principal.
    Donc mon fils s’est inscrit en tant qu’indépendant « complet »  et il gagne moins que le plafond (de 425 EUR par mois de mémoire) ; ce qui lui permet donc de garder des droits aux allocations familiales et d’accéder à un stage d’attente
    Le Forem a contacté mon fils  quelque fois pour l’accompagner, mons fils a demandé de suivre des cours de NL, etc …et il a été clair sur ses démarches dynamiques actuelles pour démarrer dans la vie professionnelle (recherche d’emploi, initiatives en tant qu’indépendant avec revenus mensuels bas,..)  ;  personne ne lui a rien dit ou signalé par rapport à son stage et ses démarches de recherche d’emploi, activité indépendante faiblement rémunérée,..
    Maintenant quelqu’un du forem lui  dit qu’en tant qu’indépendant « complet »,  il ne pouvait pas faire les démarches de recherche d’emploi, de suivre des formations , d’avoir un stage d’attente …. …alors qu’avec un statut indépendant complémentaire c’était possible . 
    …le principe de l’œuf et la poule pour autant que ce que j’ai mis au début est valable ; à savoir « on ne peut pas avoir un statut d’indépendant complémentaire si on n’a pas de job principal”
     Pouvez-vous nous guider pour ses démarches portent leurs fruits sans ambiguité
    merci

     

    Répondre
    1. Infor Jeunes Bruxelles (informateur certifié)
      17 décembre 2021

      Bonjour ABO,

      Effectivement, il est possible de conserver son statut d’indépendant complémentaire lorsqu’on avait déjà ce statut avant d’être demandeur d’emploi. En revanche, il n’est pas possible de le devenir au cours d’une période de chômage.

      Dans le cas où son domaine d’activité et les services qu’il propose le permettent, ton fils pourrait trouver une solution alternative au sein de la Smart.

      En intérim, via la Smart ou via un contrat de travail en tant qu’employé/ouvrier, ton fils pourra tout à fait travailler pendant sa période de stage d’insertion professionnelle. Il peut également demander des offres d’emploi à sa·son conseillèr·e du Forem. Votre fils pourra continuer à toucher ses allocations familiales pour autant qu’il gagne moins que 574€par mois.

      Enfin, en cliquant sur le lien suivant, vous trouverez plus d’informations sur la stage d’insertion professionnelle 

      N’hésite pas à nous contacter pour toute question supplémentaire.

      Répondre
  23. mumu
    7 décembre 2021

    bonjour

    mon fils fini ses études sup en juin, et voudrait partir près de sa fiancée en france pour y chercher du travail directement. (fin juin)

    quand et comment faire pour ouvrir ses droits ici (période d’insertion) et avoir les autorisations pour quitter le pays et aller chercher là bas? est ce réalisable? si oui, de combien de temps dispose t il pour trouver du travail? y a  t il des conditions?

     

    merci

    muriel

    Répondre
    1. Infor Jeunes Bruxelles (informateur certifié)
      8 décembre 2021

      Bonjour Mumu,

      A la fin (ou l’arrêt) des études, il est recommandé de s’inscrire (ce n’est jamais obligatoire) comme demandeur d’emploi au service emploi de sa région. Cela permet de débuter un stage d’insertion qui va durer 12 mois minimum à l’issue duquel, le jeune peut ouvrir le droit aux allocations d’insertion; pour autant qu’il ait 2 évalutaions positives et n’ait pas fêté son 25ème anniversaire au moment d’introduire sa demande. L’autre avantage de l’inscription comme demandeur d’emploi, c’est que le jeune garde ses allocations familiales pendant toute la durée du stage d’insertion.

      En principe, pour que le stage d’insertion soit validée, il faut être disponible sur le marché de l’emploi en Belgique. Mais, dans certains cas, en fonction des raisons du séjour à l’étranger, la periode d’absence peut être prise en compte dans le calcul des journées qui ouvrent le droit aux allocations d’insertion. Par exemples, si votre fils travaille comme salarié, fais un stage en milieu professionnel (ou une formation) qui augmenterait ses chances de trouver un emploi à son retour en Belgique; pour autant que tout ce qu’il aura fait en France soit accepté par le directeur de son bureau de chômage. Vous trouverez plus d’informations sur les départs à l’étranger pendant le stage d’insertion sur une autre fiche.

      Pendant le satge d’insertion, il n’y a pas délai pour trouver un emploi. Ce qu’il devra prouver à la fin de son stage (lors des évaluations), ce sont tous les moyens qu’il ya aura mis en place pour trouver un emploi. Et, une fois qu’il aura ouvert le droit aux allocations d’insertion, pour continuer à les percevoir, il devra résider effectivement en Belgique. Mais, somme il part dans un pays membre de l’EEE, il lui sera tout à fait possible d’exporter son droit en France pendant 3 mois (renouvelable une fois). Vous trouverez plus d’informations sur ce point sur cette fiche-info de l’Onem.

      Pour d’autres questions, n’hésitez pas à nous recontacter.

      Répondre
  24. Sam
    13 novembre 2021

    Bonjour

    J’ai suivi une formation professionnelle individuelle en entreprise FPIE de six mois suivis d’un contrat d’employé de six mois aussi je suis au dernier mois du contrat FPIE ,j’ai commencé déjà ma recherche d’un autre emploi entre temps mais ce n’es pas évident de trouver un emploi facilement, bref je voulais savoir si j’ai droit aux allocations de chômage après cette période d’occupation sachant que j’ai travaillé en Algérie 5 ans autant que salariée avant de m’installer définitivement en Belgique et que j’ai obtenu la nationalité belge.

    Si j’ai droit au chômage, combien sera calculé ce dernier sachant que je vis avec mon mari qui est salarié avec deux enfants à sa charge.

    Je vous remercie d’avance

    Répondre
    1. Infor Jeunes Bruxelles (informateur certifié)
      17 novembre 2021

      Bonjour Sam,

      Tout d’abord, il faut regarder quelles conditions tu dois remplir pour ouvrir un droit au chômage en Belgique. En théorie, il faut avoir travaillé un certain nombre de jours, dans période de X mois précédant le jour de ta demande de chômage. Le nombre de jours de travail à prouver dépendra de ton âge. Par exemple, si tu as moins de 36 ans, tu dois prouver 312 jours de travail (= un an), effectués dans les 21 mois qui précèdent la date de ta demande de chômage. Tu retrouveras un tableau avec toutes ces informations dans cet article.
      La première partie de ta FPIE (les 6 premiers mois de stage) ne sera pas entièrement comptabilisée comme des jours de travail qui permettent d’ouvrir un droit au chômage. Tu pourras quand même comptabiliser ce “stage” comme 96 jours de travail (maximum). Ton contrat en tant qu’employée salariée pendant 6 mois sera, lui, entièrement comptabilisé. Mais cela ne sera pas assez pour ouvrir un droit au chômage.
      Tu devras donc, en plus, faire valoir tes jours de travail en Algérie pour ouvrir un droit en Belgique. Tu devras transmettre tous les documents que tu as pour prouver tes jours de travail en Algérie (des attestations de l’ex-employeur faisant mention de la période de travail, du régime de travail (temps plein ou temps partiel) et de l’horaire, de la rémunération, de la nature du travail et du motif de la fin du contrat). Tu peux retrouver ces informations au bas de cette feuille info de l’Onem.
      Ensuite, si tu remplis les conditions pour recevoir des allocations de chômage, d’après les informations que tu nous donnes tu auras droit au taux “cohabitant” (car ton mari travaille). Pour avoir une idée de la dégressivité des allocations, tu peux consulter ce tableau.
      N’hésite pas à revenir vers nous si tu as d’autres questions !
      Répondre
  25. elena
    9 novembre 2021

    bonjour,

    le cpas me demande de m’inscrire pour effectuer un stage d’insertion  ( j’ai 24 ans, j’ai fini les études secondaire cette année) . Mais moi j’aimerais faire une formation chez actiris et l’année prochaine reprendre des études ou travailler.. Pouvez-vous me conseiller?

     

    Répondre
    1. Infor Jeunes Bruxelles (informateur certifié)
      9 novembre 2021

      Bonjour elena,

      Lorsque tu finis tes études et que tu t’inscris pour la première fois chez Actiris, tu es automatiquement inscrite comme chercheuse d’emploi en stage d’insertion professionnelle. Durant ce stage, rien ne t’empêche de suivre une formation via Actiris à condition que ce projet soit accepté par le CPAS.

      Pour rappel, la disposition au travail est l’une des conditions d’octroi du revenu d’intégration sociale (RIS). Afin de prouver sa disposition au travail, un bénéficiaire du RIS doit commencer par s’inscrire comme chercheur d’emploi; cette inscription lui permettra de bénéficier d’une aide à l’embauche mais aussi d’avoir accès à des formations, par exemple.

      N’hésite pas à revenir vers nous si tu as d’autres questions.

      Répondre
  26. Sabri
    14 octobre 2021

    Bonjour,

    ma fille a fini ces études le 30/06/21 et a travaillé (étudiante) Juillet, Août et Septembre. Elle a voulu s’inscrire comme demandeuse d’emploi le 01/09/21 et ils ont refusé car elle travaillait comme étudiante. Ils ont accepté qu’elle s’inscrive le 27/09/21. Ma question est:son SIP de 310 jours commence donc le 27/09/21 et son travail étudiant est pris en compte pour une évaluation positive mais ne peut pas raccourcir son stage de 310 jours.

    Si elle se serait inscrite le 01/09/21 son SIP aurait commencé mais son stage aurait également été de 310 jours.

    bien à vous,

    Sabrina ****

    Répondre
    1. Infor Jeunes Bruxelles (informateur certifié)
      27 octobre 2021

      Bonjour,

      Le stage d’insertion professionnelle est une période d’un an avant de pouvoir introduire une demande d’allocations d’insertion (c’est-à-dire des allocations de chômage sur base des études). Pour entamer le stage, il faut répondre à certaines conditions que vous retrouverez en détail en suivant ce lien.

      Si votre fille a travaillé comme étudiante à temps plein pendant aout et septembre, son stage d’insertion est censé débuter le 01/08/21. De plus, si elle se trouve dans ce cas de figure, je lui conseillerais de demander les allocations d’insertion dès le 28/07/22. Vous pouvez faire le calcul par vous-même, en utilisant ce simulateur.

      En effet, Actiris ne vous communique pas forcement quand le stage d’insertion prend fin ; pour cela il faut être vigilantes par rapport aux échéances. Ici, vous trouverez un article qui vous explique les délais et les démarches à faire pour demander les allocations, une fois terminé le stage d’insertion.

      Mais dans le cas où votre fille n’aurait pas travaillé à temps plein pendant la période aout/septembre, le refus d’inscription de la part d’Actiris est surprenant parce que cela retarde la date de fin de son stage d’insertion. Normalement, quand on travaille temps partiel, Actiris peut nous inscrire pour les périodes d’inoccupation (c’est-à-dire pour les jours de la semaine où on ne travaille pas).

      Ce serait à notre connaissance une erreur de la part de la personne qui lui a refusé l’inscription.

      A ce propos, sachez qu’il est toujours possible de s’inscrire en ligne sans qu’un “accord” ne soit nécessaire.

      Enfin les jours de travail étudiant effectués par votre fille à la fin des ses études (aout et septembre) devraient être comptabilisés dans son stage d’insertion. Dans cet article vous pourriez retrouver toutes les journées comptabilisées pour le stage d’insertion professionnelle.

      J’espère avoir été claire dans mon explication

      à très bientôt 🙂

      Répondre
  27. Mina
    15 septembre 2021

    Bonjour

    Je viens de terminer mon FPIE de six mois dans une entreprise et l’employeur m’a proposé un CDD de six mois ,je voulais savoir est ce que j’ai droit au chômage apres la fin de mon CDD ?

    combien pourrais je comptabiliser de jours quant a mon FPIE 96 jours de “de travail” est ce que cela veut dire 96 jours ouvrables =4 mois et quelques jours?

    Avant de m’installer à Bruxelles j’ai travaillé en Algérie pour une durée de 5 ans et actuellement j’ai la nationalité belge,est ce que je peux comptabiliser aussi les mois de travail à l’étranger pour obtenir mon chômage.?

    Bien à vous

     

    Répondre
    1. Infor Jeunes Bruxelles (informateur certifié)
      21 septembre 2021

      Bonjour Mina,

      Ta question n’est pas très précise. La période de travail en Algérie était-elle une péiode d’occupation salariée OU indépendante? Car, tu pourrais, sous certaine conditions, ouvrir le droit aux allocations de chômage belge sur base de ton travail en Algérie. Pour cela, tu dois y avoir travaillé comme salariée et, travailler (toujurs comme salariée) pendant minimum 3 mois à ton arrivée en Belgique. L’Algérie fait partie des pays dont on peut faire valoir la période de travail salarié pour une admisibilité au chômage en Belgique. Tu pourras donc, à la fin de ton CDD de 6 mois, introduire ta demande d’allocations de chômage. Tu trouveras plus d’informations à ce sujet sur le site de l’Onem

      Si tu ne remplis pas cette conditon de travail salarié à l’étranger, tu devras alors travailler suffisammant en Belgique pour prétendre à des allocations de chômage belge. C’es-à-dire, prouver un certain nombre de jours de travail salarié au cours d’une certaine périoide de référence, en fonction de ton âge. Par exemple, les personnes de moins de 36 ans ayant un mi-temps doivent travailler minimum 312 demi-jours au cours des 27 mois précédant leur demande. Tu trouveras plus d’informations pour ouvrir le droit sur base d’un temps partiel sur: https://www.bruxelles-j.be/droits-sociaux/tes-droits-au-chomage/travailler-a-temps-partiel/

      Dans ce cas, tu ne pourras malheureusement pas ouvrir le droit au chômage à la fin de ton CDD. En effet, la première partie du PFI (la partie formation) ne pouvant être prise en compte pour le calcul, les 6 mois de travail salarié + les 96 journées de ton PFI seront insuffisants pour ton admissibilité travailler au chômage.

      Pour d’autres questions, n’hésite pas à nous recontacter.

      Répondre
  28. Dan
    14 septembre 2021

    Hello, I am 29 years old I recently moved to Brussels for family reunification with my husband. I graduated with an LL.M from Rotterdam but have been finding it difficult to find a job or internship. I volunteer and found short online internship, although nothing substantial. My question is who is entitled to register with ACTIRIS as a job seeker? I do not wish to apply for any unemployment benefits. However I would appreciate the assistance in finding an internship, a job or training. Are there any other similar platforms that could help me with that? or shall I seek private hiring companies

    Répondre
    1. Infor Jeunes Bruxelles (informateur certifié)
      22 septembre 2021

      Hello Dan,

      To be able to register as a jobseeker with Actiris, you must meet the following conditions:

      1) Be domiciled in Brussels and;

      2) Have a valid residence permit or a work permit if you are of foreign nationality and you need it.

      If you meet these two conditions, you can then register as a job seeker with Actiris.

      In addition, you can also consult our article which presents the different services of Actiris.

      And don’t hesitate to contact us again if you have any further questions.

      Répondre
  29. Antoine
    9 septembre 2021

    Bonjour j’aimerais savoir je suis actuellement inscris chez actiris et je commence mon stage d’insertion J’aimerais également faire des études mais en horaire décalé est ce c’est considéré comme etre étudiant en journée ?

    Répondre
    1. Infor Jeunes Bruxelles (informateur certifié)
      14 septembre 2021

      Bonjour Antoine,

      Si tu es inscrit comme chercheur d’emploi chez Actiris, tu ne peux en principe pas travailler comme étudiant.
      Cependant, il n’est pas certain que tes études en horaire décalé soient compatibles avec le stage d’insertion. De quelle études s’agit-il exactement ?
      Sache que des études de plein exercice (même à horaire décalé) ne sont pas compatibles.
      Si tes études ne sont pas compatibles avec le stage d’insertion, tu pourrais peut-être te désinscrire de chez Actiris et travailler comme étudiant.

      Bien à toi

      Répondre
      1. antoine
        15 septembre 2021

        Master en sciences commercial en horaire décalé

        Répondre
        1. Antoine
          15 septembre 2021

          26 crédits restant

          Répondre
          1. Infor Jeunes Bruxelles (informateur certifié)
            15 septembre 2021

            Bonjour Antoine,

            S’il s’agit d’une poursuite de tes études sans interruption, cela n’est pas compatible avec le stage d’insertion. Même si c’est en horaire décalé et même si tu as moins de 27 crédits.
            Par ailleurs, à un crédit près, tu perds le droit aux allocations familiales (si tu habites à Bruxelles). Il faudrait que tu complètes ton année avec un autre cours si tu veux pouvoir prétendre aux allocations familiales.

            Pour savoir si tu peux travailler actuellement comme étudiant, vu la particularité de ta situation, le plus simple serait de poser la question directement au Contrôle des lois sociales: 02 235 55 60.

            Bien à toi

  30. Amélia
    18 août 2021

    Bonjour, 

    Un jeune venant de terminer ses études secondaires s’inscrit chez Actiris et fait pendant 6 mois son stage d’insertion. Il se désinscrit pour commencer des études universitaires. A la fin de ses études, il se réinscrit chez Actiris. Doit-il recommencer son stage d’insertion dès le début ? Ou les 6 mois de stage d’insertion de la première inscription sont-ils comptabilisés ? Je vous remercie d’avance pour votre réponse

    Bien à vous

    Répondre
    1. Infor Jeunes Bruxelles (informateur certifié)
      19 août 2021

      Bonjour Amélia,

       

      Le fait de reprendre des études de plein exercice annule le stage d’insertion déjà en cours. Donc si le jeune s’inscrit pour des nouvelles études, la période de stage passée ne comptera plus. Pour ouvrir le droit aux allocations d’insertion plus tard, il devra entamer un nouveau stage à la fin (ou à l’arrêt) de ses études et remplir toutes les conditions qu’il faut (notamment celle de l’âge).

       

      Pour d’autres informations, n’hésite pas à nous recontacter 🙂 !

      Répondre
  31. NAL
    9 août 2021

    Bonjour, j’ai 20 ans et j’ai obtenue mon CESS en 2020 et j’ai fait un an de bachelier en e-business à l’échec mais j’ai changée d’avis et je souhaite suspendre mes études pour l’instant et trouver un emploi ou faire des formation de 4-6 mois qui me donnent la chance de travailler directement…

    J’aimerais bien avoir des réponses sur ces questions :

    1: Si je m’inscrive comme demandeuse d’emploi, est ce que je resterai dans le charge de mon papa (comme c’est le cas actuellement)  ?

    2: Sachant que je suis de nationalité étrangère et que je dois absolument rester dans le charge de mon père (ne pas toucher du CPAS ect…), puis-je bénéficier des allocations d’insertion ?

    3: Si je trouve du travail en CDD ou CDI, dois-je renouveler ma carte de séjour à l’aide de mes propres fiches de salaire ect…?

    Répondre
    1. Infor Jeunes Bruxelles (informateur certifié)
      20 août 2021
      Bonjour Nal,
      Voici nos réponses à tes questions:
      1: Si je m’inscris comme demandeuse d’emploi, est ce que je resterai dans le charge de mon papa (comme c’est le cas actuellement) ?
      Premièrement si tu t’inscris auprès d’Actiris comme demandeuse d’emploi, tu vas démarrer ton stage d’insertion professionnelle.  Pendant cette période d’un an, comme tu ne perçois aucune allocation de chômage, tu es toujours considérée comme fiscalement à charge de tes parents, si tu fais toujours partie de leur ménage (tout en continuant à percevoir tes allocations familiales)
      En effet, pour continuer à être fiscalement à charge de tes parents, tu dois remplir deux conditions essentielles :
      • Faire partie du ménage de tes parents au 1er janvier de l’exercice d’imposition. Tu dois habiter réellement et de manière durable chez tes parents.
      • Ne pas dépasser un certain montant de revenus nets. Ce montant diffère selon que tes parents sont imposés isolément (parents concubins ou divorcés) ou conjointement (parents mariés ou cohabitants légaux).

        Pour l’exercice d’imposition 2021, ces montants nets sont de 3.410€ net (4.262,50€ brut) si tu es à charge des deux parents (si tes parents sont fiscalement considérés comme conjoints mariés ou cohabitants légaux) et 4.920€ net (6.150€ brut) si tu es à charge d’un(e) isolé(e).

        Tous les revenus des enfants sont pris en compte à l’exception des allocations familiales et des bourses d’étude. Les contributions alimentaires et les revenus d’un job étudiant sont partiellement exonérés, dans cet article, tu pourras retrouver plus d’informations par rapport aux différents montants.

        2: Sachant que je suis de nationalité étrangère et que je dois absolument rester dans le charge de mon père (ne pas toucher du CPAS ect…), puis-je bénéficier des allocations d’insertion ?

        Pour répondre à cette question avec précision je devrais savoir quelques éléments en plus :

      • tu es de quelle nationalité (EEE ou HUE) ?
      • quel type de séjour as-tu ? Visa étudiant ? Regroupement familiale ?
      Normalement, pour être éligible à demander des allocations d’insertion, il faut terminer le stage d’insertion (une période de 310 jours) et répondre à plusieurs conditions, dans cet article tu retrouveras toutes les informations nécessaires.
      Pour les non-belges des conditions complémentaires sont demandées :
      • résider légalement en Belgique;
      ET
      • avoir accès au marché du travail belge, c.à.d. être dispensé de carte de travail ;
      • ou être en possession d’une carte de travail valable ;
      • ou pouvoir prétendre à une carte de travail sans recherche du marché du travail.
      Ici, tu pourras retrouver les détails des informations concernant l’allocation d’insertion après les études.
      Par contre, en tant qu’enfant, pour rester fiscalement à charge de tes parents il y a des conditions à remplir comme indiqué dans notre première réponse. Tu ne dois notamment ne pas dépasser certains montants. Sur cette page tu pourras retrouver les montants des allocations d’insertions, ainsi tu pourras vérifier si tu restes dans les montants légales pour rester à charge de ton père.
      3: Si je trouve du travail en CDD ou CDI, dois-je renouveler ma carte de séjour à l’aide de mes propres fiches de salaire ect…?
      Chercher/ Trouver un travail dépendra de ta carte de séjour, d’où mes questions précédentes sur le type de séjour dont tu disposes et donc sur ton droit de pouvoir accéder au marcher de l’emploi belge ou pas.
      Dans certains cas, il faut introduire une demande de permis de travail avant de pouvoir « légalement » travailler.
      Sur cette page, tu pourras retrouver la liste des travailleurs étrangers qui sont dispensés de demander cette autorisation.
      Dans tous les cas, je te conseille de demander à un service juridique spécialisé en droit des étrangers. Tu pourras leur expliquer ta situation en détails et avoir une réponse qui correspond à ton cas spécifique. Le Sireas par exemple organisent des permanences téléphoniques, je te conseille de les contacter pour avoir un avis. Tu peux trouver d’autres services spécialisés en droit des étrangers sur cette page.
      J’espère avoir été utile 😊
      À très bientôt
      Répondre
  32. Cam
    9 août 2021

    Bonjour, Je viens de finir mon stage d’insertion avec 2 évaluations positives. Je travaille en tant que pigiste dans un média ( C’est a dire contrat à la journée). J’ai au moins un mis temps mais pas un temps pleins. Puis-je demander des allocations d’insertions, le temps qu’on me donne + de piges ? ( Il n’y a jamais aucune informations a propos des pigistes en sachant qu’on est beaucoup en Belgique) Merci beaucoup

    Répondre
    1. Infor Jeunes Bruxelles (informateur certifié)
      17 août 2021

       

      Bonjour Cam,
      Cela dépend si tu travailles comme indépendant.e ou comme salarié.e (intérimaire par exemple).
      Si tu es salarié.e à temps partiel, tu as intérêt à faire la procédure de maintien de droit (formulaire C131A). Tu pourras éventuellement (selon certaines conditions) recevoir une Allocation de Garantie de Revenu (= un complément du chômage en plus de ton salaire). Tu trouveras plus d’explication à ce propos sur la fiche : travailler à temps partiel.
      Si tu travailles en tant qu’indépendant à titre principal, tu pourras bénéficier d’allocations d’insertion si tu arrêtes ton activité indépendante avant l’âge de 25 ans.
      Même si tu ne peux pas obtenir ce complément je te conseille de tout de même faire cette demande de travailleur à temps partiel avec maintien de droits.

       

       

      Pour d’autres informations, n’hésite pas à nous recontacter :)!

       

      Répondre
  33. FFU
    6 août 2021

    Si un jeune, pendant son stage d’insertion de 12 mois, effectue son service citoyen de 6 mois, ces 6 mois comptent comme stage d’insertion ? ou ces 6 mois sont-ils considérées comme une pause dans le stage d’insertion qui reprend après le service citoyen?

    Répondre
    1. Infor Jeunes Bruxelles (informateur certifié)
      9 août 2021

      Bonjour FFU,

      Le stage d’insertion est compatible avec le service citoyen, ces 6 mois de service citoyen ne sont donc pas considérés comme une pause.

      Pour d’autres informations, n’hésite pas à nous recontacter 🙂 !

      Répondre
  34. lpaul
    15 juillet 2021

    Bonjour, Je souhaiterais savoir, si un jeune qui est en stage d’insertion décide de reprendre des études de plein exercice :
    -quid de son stage d’insertion ? Est-ce qu’il sera mis en pause et pourra reprendre après les études (si les autres conditions notamment d’âge sont respectées) ou est ce qu’il devra recommencer tout à 0?

    -comme le jeune n’a pas encore ouvert son droit aux allocations d’insertion > il ne faut pas demander de dispense ?

     

    Merci d’avance.

    Répondre
    1. Infor Jeunes Bruxelles (informateur certifié)
      15 juillet 2021

      Bonjour Lpaul,

      Sache que les études de plein exercice ne suspend pas le stage d’insertion, mais l’annule. Donc, si tu décides de reprendre tes études alors que tu es déjà en stage d’insertion, tu devras malheureusement reprendre depuis le début à la fin de tes études. La période d’avant la reprise des études ne sera pas comptabilisée et toutes les autres conditions (notamment celle de l’âge) devront être remplies au moment de l’introduction de la demande d’allocations d’insertion.

      Et, la demande de dispense ne concerne que les demandeurs d’emploi indemnisés. Comme tu n’auras pas ouvert le droit aux allocations d’insertion à la reprise de tes études, tu n’auras aucune démarche à effectuer auprès de l’Onem. Nous de conseillons tout de même de signaler ce changement dans ta situation personnelle à ton service emploi.

      Pour d’autres questions, n’hésite pas à nous recontacter.

      Répondre
    2. Infor Jeunes Bruxelles (informateur certifié)
      15 juillet 2021

      Bonjour Lpaul,

      Sache que les études de plein exercice ne suspend pas le stage d’insertion, mais l’annule. Donc, si tu décides de reprendre tes études alors que tu es déjà en stage d’insertion, tu devras malheureusement reprendre depuis le début à la fin de tes études. La période d’avant la reprise des études ne sera pas comptabilisée et toutes les autres conditions (notamment celle de l’âge) devront être remplies au moment de l’introduction de la demande d’allocations d’insertion.

      Et, la demande de dispense ne concerne que les demandeurs d’emploi indemnisés. Comme tu n’auras pas ouvert le droit aux allocations d’insertion à la reprise de tes études, tu n’auras aucune démarche à effectuer auprès de l’Onem. Nous de conseillons tout de même de signaler ce changement dans ta situation personnelle à ton service emploi.

      Pour d’autres questions, n’hésite pas à nous recontacter.

      Répondre
  35. Nash
    3 juillet 2021

    Bonjour

    Je suis Belge, marié à une non européenne et je compte renter en Belgique avant fin 2021. Je suis pensionné depuis 2 mois.

    Est-ce que mon épouse a droit à certains revenus tel que: insertion, ou autre?

    Merci beaucoup

    Nak

     

     

    Répondre
    1. Infor Jeunes Bruxelles (informateur certifié)
      7 juillet 2021

      Bonjour Nash,
      Comme tu peux le lire dans la fiche-ci-dessus, pour ouvrir un droit aux allocations d’insertion il faut avoir accompli (en obtenant 2 évaluations positives) un stage d’insertion professionnelle d’une durée de un an et ce avant l’âge de 25 ans. Si ces conditions ne sont pas respectées, ton épouse ne pourra malheureusement pas ouvrir de droit aux allocations d’insertion.
      Pour ouvrir un droit aux allocations de chômage, il faut prouver un certain nombre de jours de travail sur une période donnée en fonction de son âge. Tu trouveras les informations à ce sujet via le lien suivant : https://www.bruxelles-j.be/droits-sociaux/tes-droits-au-chomage/quelles-sont-les-conditions-pour-beneficier-des-allocations-de-chomage/
      Ton épouse ne pourra malheureusement pas non plus adresser de demande d’aide auprès du CPAS de sa commune de résidence car dans le cadre d’un rassemblement familial l’époux doit s’engager à la prendre en charge (en remplissant des conditions de revenu assez strictes d’ailleurs).
      Dès lors, à moins de prouver suffisamment de jours de travail pour ouvrir un droit aux allocations de chômage, ton épouse ne pourra pas bénéficier d’allocations.
      Note qu’il est possible, dépendant du pays où la période de travail a été prestée et moyennant le fait de travailler au moins 3 mois en Belgique, de valoriser des périodes de travail à l’étranger pour ouvrir un droit aux allocations de chômage: https://www.bruxelles-j.be/droits-sociaux/tes-droits-au-chomage/peux-tu-beneficier-du-chomage-en-tant-que-travailleur-etranger-ou-apres-avoir-travaille-a-letranger/
      J’espère avoir répondu à ta question! N’hésite pas s’il te faut d’autres infos!

      Répondre
  36. ziko
    22 juin 2021

    Bonjour,

    Si on fini nos études en ayant plus de 25 ans et donc en ayant pas droit aux allocations d’insertion, faut-il quand-même s’inscrire chez ACTIRIS en tant que demandeur d’emploi ?

    Un grand merci.

    Répondre
    1. Infor Jeunes Bruxelles (informateur certifié)
      24 juin 2021

      Bonjour ziko,

      Je t’invite vivement à t’inscrire auprès d’Actriris (si tu es domicilié à Bruxelles) à la fin de tes études et ce même, si tu as plus de 25 ans et que tu ne pourras pas bénéficier d’allocations d’insertion.

      En effet, une inscription comme chercheur d’emploi apporte plusieurs avantages qui sont résumés dans notre fiche. Par ailleurs, après une certaine période d’inscription, tu peux aussi bénéficier d’une aide à l’embauche qui rendra ton profil plus attrayant auprès des employeurs potentiels.

      N’hésite donc pas à parcourir le site d’Actiris ainsi que celui de ses partenaires.

      Si tu as d’autres questions, nous restons disponibles.

      Répondre
  37. Manoelo
    22 juin 2021

    J’ai mal posé ma question, est ce que si je ne reprends pas mes études en septembre 2021 et que je m’inscris comme étudiante libre pour les formations chez Piva à Anvers, dois je aussi m’inscrire auprès de la VDAB ?  Aurais je droit aux allocations d’insertions, même si je travaille les autres jours de la semaines ?

    Répondre
    1. Infor Jeunes Bruxelles (informateur certifié)
      25 juin 2021

      Bonjour Manoelo,

      Ta question n’est pas très claire. Qu’entends-tu par “étudiante libre”?

      Sache qu’à 17 ans, tu es encore sous obligation scolaire (à temps plein pour l’enseignement secondaire OU, à temps partiel pour l’alternance). Donc, en septembre 2021, à moins d’être majeure, tu devras être inscrite dans un programme d’enseignement.

      Pour ton inscription en tant que demandeuse d’emploi au VDAB, tu ne pourras la faire qu’une fois majeure et quand tu ne seras plus étudiante. Les allocations d’insertion, tu ne pourras y prétendre qu’après avoir observé un stage d’insertion de 12 mois que tu entameras à la fin ou à l’arrêt de tes études. Mais, tu n’auras pas besoin de faire la stage d’insertion, si tu termines avec succès une formation en alternance.

      Attention, comme expliqué sur la fiche ci-dessus, même tu remplis les conditions, si tu as moins de 21 ans à la fin de ton stage d’insertion, tu dois être en possession d’un diplôme de l’enseignement secondaire supérieur ou avoir terminé avec succès une formation en alternance. Sinon, tu devras attendre d’avoir 21 ans. Tu trouveras plus d’informations sur la fiche ci-dessus.

      Pour d’autres questions, n’hésite pas à nous recontacter.

      Répondre
  38. Manoelo
    22 juin 2021

    J’habite en Flandre il me reste 1 année pour termine mes études,  si je ne recommence pas mes études en septembre 2021 mais que je suis une formation en tant qu’étudiante 1 jour semaine chez Piva à Anvers comme chef coq et que je travaille en semaine, ais je encore droit aux allocations familiales, j’ai 17 ans

    Répondre
    1. Infor Jeunes Bruxelles (informateur certifié)
      24 juin 2021

      Bonjour Manoelo,

      Les allocations familiales sont données sans condition pour tous les enfants âgés de 0 à 18 ans. Dès lors tu pourras percevoir tes allocation familiales en suivant ta formation chez Piva.

      Par contre, le droit aux allocations familiales a été régionalisé. Cela veut dire que des règles différentes peuvent s’appliquer en fonction de la région dans la laquelle tu es domicilié, étant une plateforme d’informations bruxelloise, nous ne sommes donc pas en mesure savoir si tu pourras encore bénéficier de tes allocations familiales dès tes 18 ans en habitant en région flamande.

      Nous te conseillons de contacter ta caisse d’allocations familiales pour obtenir plus d’informations quant à situation.

      Pour plus d’informations, contacte-nous !

      Répondre
  39. AKA-woodus
    2 juin 2021

    Bonjour,

    J’ai 23 ans et je suis actuellement en dernière année de formation à EFP Bruxelles en “chef d’entreprise – réalisation d’audiovisuel”. (Celle-ci prend fin en août 2021).

    Je n’ai pas de statut d’étudiant ni de travailleur, je touche une rémunération de stage fixé par ma convention ( stage professionnalisant). Je suis en stage depuis 3 ans en temps pleins. ( 38h semaine). Dès lors, j’aimera savoir si, j’ai droit aux allocations d’insertion à la fin de mon cursus, dans le cas où mon employeur décide de ne pas m’embaucher sous le statut salarial. De plus, est ce qu’il y a des démarches à réaliser au préalable auprès d’Actiris, Onem, OP, etc pour valider mon stage, comme un stage d’insertion et pour bénéficier des allocation d’insertions ?

    Merci d’avance pour votre réponse,

    Répondre
    1. Infor Jeunes Bruxelles (informateur certifié)
      3 juin 2021

      Bonjour AKA-woodus,

      Au vu de ta situation, tu pourrais bénéficier d’allocations d’insertion directement après ta formation. En effet, si tu réussis ta formation en alternance alors tu pourras bénéficier immédiatement des allocations d’insertion sans devoir accomplir le stage d’insertion professionnelle. Tout est expliqué dans notre article.

      En clair, une fois que tu auras fini ta formation, tu devras t’inscrire comme chercheur d’emploi auprès d’Actiris (si tu habites sur Bruxelles) ou auprès du FOREM (Wallonie) ou encore le VDAB (Flandres). Ensuite, tu devras entamer plusieurs démarches pour ouvrir ton droit aux allocations d’insertion : https://www.bruxelles-j.be/travailler/ton-premier-emploi/quelles-sont-les-demarches-a-effectuer-en-fin-de-stage-dinsertion-professionnelle/

      Par ailleurs, sache que tu bénéficieras de tes allocations familiales “grâce” à ton inscription comme chercheur d’emploi; ce droit est limité à 360 jours (prolongeable). Tu pourras également rester à charge de la mutuelle de tes parents jusqu’à tes 25 ans. Ces informations sont résumées ici.

      N’hésite pas à nous recontacter si tu as d’autres questions.

      Répondre
  40. Noémie
    11 mai 2021

    Bonjour, une fois que le stage d’insertion est terminé et réussi et que l’on souhaite reprendre des études de plein exercice, devra-t-on refaire un stage d’insertion par la suite ?

    Merci d’avance 🙂

    Répondre
    1. Infor Jeunes Bruxelles (informateur certifié)
      12 mai 2021
      Bonjour Noémie,
      Une fois que le stage d’insertion est terminé et réussi et que tu bénéficies d’allocations d’insertion, tu es demandeuse d’emploi et tu es donc censée être disponible sur le marché de l’emploi (https://www.bruxelles-j.be/droits-sociaux/tes-droits-au-chomage/quelles-sont-tes-obligations-en-tant-que-chomeur/).
      Dès lors, si tu voulais reprendre des études tout en bénéficiant d’allocations d’insertion, il faudrait que tu fasses une demande de dispense pour pouvoir étudier : https://www.bruxelles-j.be/droits-sociaux/tes-droits-au-chomage/peux-tu-obtenir-une-dispense-pour-te-former-pendant-ton-chomage/
      Si la dispense est acceptée tu pourras étudier tout en maintenant ton droit aux allocations d’insertion.
      Si tu as terminé et réussi ton stage d’insertion, que tu bénéficies d’au moins une allocation (il faut introduire une demande d’allocations d’insertion pour au moins un jour sans quoi le stage ne sera pas validé et il faudra intégralement le recommencer après la fin des études) et que tu te désinscris après avoir bénéficié de cette allocation, tu ne devras pas refaire ton stage par la suite et tu pourras reprendre des études. Cependant, tu ne bénéficieras alors pas des allocations d’insertion pendant le temps de ta formation.
      J’espère avoir répondu à ta question ! N’hésite pas s’il te faut d’autres infos !

       

      Répondre
  41. Lucas
    26 avril 2021

    Bonjour merci de prendre votre temp pour répondre au différentes questions des utilisateurs.

     

    Mon parcours scolaire à étais compliqué mais d’un coté incroyable aussi ayant fais une formation en alternance pendant 2 ans terminer pour ensuite passer de retour en formation professionnel réussir une 7 éme années avec CESS et gestion.

    Je suis maintenant en 3 éme années de mon bachelier et mon bachelier bientôt terminer.

     

    1. Ma question est là suivante ayant suivis des années en alternance es que mes heures de travailles en alternance sont compté dans mon stage d’intercession professionnel ?

    2. Mes heures de travail en tant qu’étudiant sont t’elle comptés dans mon stage d’intercession professionnel ?

    Merci à vous,

    Lucas.

    Répondre
    1. Infor Jeunes Bruxelles (informateur certifié)
      29 avril 2021

      Bonjour Lucas,

      Si tu as terminé et réussi ta formation en alternance, le nombre de jours que tu as eu en contrat d’apprentissage sont comptabilisés pour le stage d’insertion professionnelle. Toutes les informations à ce sujet se trouvent ici sur notre site.

      Les jours de travail sous contrat étudiant ne sont pas comptés pour faire diminuer la durée du stage d’insertion.

      Pour d’autres informations, n’hésite pas à nous recontacter 🙂 !

      Répondre
  42. Jeremy
    24 mars 2021

    Bonjour,

    Voici mon question.

    Après 3 ans où mutuelle, conseil de médecins rendu verdict que je suis apte ou travail. Auparavant je été ou chômage sur base de études, est je de droit de retour ou chômages et quelles démarches je dois faire?,quelle document je dois fournir à mon syndicat, je suis syndiqué ou CSC.A partir de 5 avril 2021 je ne suis plus ou mutuelle, combien de temps il me reste pour faire mon dossier prêt mon syndicat. Je vous merci pour votre réponse.

    Bien à vous

    Jeremy

    Répondre
    1. Infor Jeunes Bruxelles (informateur certifié)
      29 mars 2021

      Bonjour Jeremy,

      Sache qu’en tant que bénéficiaire d’allocations d’insertion (allocations sur base des études), les périodes d’incapacité de travail ne prolongent pas le droit de base. Donc, après ces 3 années de bénéfice d’indemnités mutuelle, tu ne pourras malheureusement plus rouvrir le droit aux allocations d’insertion. Tu trouveras plus d’informations à ce propos sur la fiche “Jusque quand as-tu droit à des allocations d’insertion ?“:

      Pour bénéficier de nouveau à des indemnités de chômage, tu devras prouver un certaines nombre de jours de travail salarié au cours d’une certaine période de référence. Par exemple, les personnes de moins de 36 ans doivent travailler minimum 312 jours au cours des 21 mois précédant leur demande. Tu trouveras plus d’informations sur les conditions pour ouvrir le droit aux allocations de chômage sur base du travail sur la fiche “Quelles sont les conditions pour beneficier des allocations de chomage?”

      Pour d’autres questions, n’hésite pas à nous recontacter.

      Répondre
  43. happybeaver
    16 mars 2021

    Bonjour,

    Actuellement, j’ai 24 ans et j’ai été diplômée en Haute École en début octobre 2020.

    Je me suis donc inscrite tout de suite comme demandeur d’emploi, dans mon cas au Forem, puisque j’habite en Wallonie.

    Ici vient donc ma question: aurai-je droit aux allocations d’insertion, sachant que j’ai débuté le stage d’insertion avant mes 25 ans et je le terminerai, vue les circonstances de l’actualité et les difficultés liées à la Covid, en juillet 2021, cad, environ 1 semaine après mon 25e anniversaire (qui est le 29 juin 2021) ?

    Merci d’avance,

    Cordialement,

    Répondre
    1. Infor Jeunes Bruxelles (informateur certifié)
      17 mars 2021

      Bonjour happybeaver,
      Malheureusement, pour ouvrir un droit aux allocations d’insertion, il faut avoir accompli et réussi le stage d’insertion avant l’âge de 25 ans. Dès lors, si tu le termines une semaine après avoir atteint l’âge de 25 ans, tu ne devrais malheureusement pas pouvoir ouvrir de droit aux allocations. Le fait de l’avoir entamé avant l’âge de 25 ans n’aura malheureusement pas d’impact sur l’ouverture du droit.
      A notre connaissance aucune mesure n’a été prise dans le cadre du stage d’insertion pour prendre en compte les éventuelles difficultés liées à la situation sanitaire et qui auraient pu prolonger les études.
      Il faudra donc, si tu veux ouvrir un droit à des allocations de chômage (sur base du travail), prouver un certain nombre de jours de travail sur une période donnée en fonction de ton âge. Pour les moins de 36 ans, il faut prouver 312 jours de travail sur une période de 21 mois précédant la demande : https://www.bruxelles-j.be/droits-sociaux/tes-droits-au-chomage/quelles-conditions-dois-tu-remplir-pour-beneficier-des-allocations-de-chomage/
      Si entre temps tu te retrouves sans revenus, tu pourrais adresser une demande d’aide auprès du CPAS de ta commune de résidence : https://www.bruxelles-j.be/droits-sociaux/obtenir-de-laide-du-cpas/quelles-sont-les-aides-fournies-par-le-cpas-a-qui-sadressent-elles-quelles-sont-les-conditions/
      Note néanmoins que cette aide n’est pas automatique et que le CPAS vérifiera notamment si tes parents n’ont pas les moyens de t’aider.
      J’espère avoir répondu à ta question ! N’hésite pas s’il te faut d’autres infos !

      Répondre
  44. Jenny
    25 janvier 2021

    Bonjour,

    Je me suis laissée entendre que si l’on travaillait pendant nos études (un “vrai” travail, non un job étudiant], cela pouvait être déduit du SIP. Est-ce vrai ? Le cas échéant, comment le signaler à Actiris ?

     

    En vous remerciant.

    Répondre
    1. Infor Jeunes Bruxelles (informateur certifié)
      26 janvier 2021
      Bonjour Jenny,
      Tu verras dans la fiche suivante – https://www.bruxelles-j.be/travailler/ton-premier-emploi/quelles-sont-les-journees-prises-en-compte-pour-le-stage-dinsertion-professionnelle/ – que :
      « Les journées ou périodes qui ne sont PAS comptabilisées pour le stage d’insertion professionnelle sont :
      Les périodes au cours desquelles tu suis des études, une formation ou un stage d’une durée prévue de 9 mois ou plus lorsque le nombre d’heures de cours (y compris les éventuels stages) atteint, en moyenne par semaine, au moins 20 heures dont 10 au moins se situent du lundi au vendredi entre 8 et 18 heures. Ne sont pas pris en considération pour le stage d’insertion professionnelle, les périodes de vacances scolaires comprises dans le cycle d’études ou de formation. Les stages d’accès à une profession faisant intégralement partie de ces études ne sont pas non plus pris en considération pour le stage d’insertion professionnelle. »
      Dès lors, si tu es étudiante en plein exercice, les heures que tu pourrais prester dans le cadre d’un contrat ordinaire (donc non étudiant) ne seront pas prises en compte dans le stage d’insertion (le stage d’insertion ne peut d’ailleurs débuter tant que l’on est encore étudiant).  Cependant, elles seront comptabilisées pour ouvrir un droit aux allocations de chômage (sur base du travail) car dans le cadre d’un contrat ordinaire tu payes des cotisations sociales : https://www.bruxelles-j.be/droits-sociaux/tes-droits-au-chomage/quelles-conditions-dois-tu-remplir-pour-beneficier-des-allocations-de-chomage/
      Par contre, peuvent êtres prises en compte dans le cadre du stage d’insertion les jours de travail d’étudiant (sans cotisations de sécurité sociale) en août et/ou septembre qui suit la fin des études.
      Pour cela il faut s’inscrire chez Actiris dès les études terminées.
      J’espère avoir répondu à ta question ! N’hésite pas s’il te faut d’autres infos !
      Répondre
  45. Infor Jeunes Bruxelles (informateur certifié)
    5 janvier 2021

    Bonjour KaliDK,

    Il est peut-être possible d’expliquer la situation à Actiris et leur demander de remettre une évaluation négative. Mais si deux évaluations positives ont déjà été rendues, c’est probablement trop tard.

    Nous partageons votre constat d’absurdité. Cela n’a pas de sens de devoir obtenir des évaluations négatives pour garder son droit aux allocations familiales. Nous pensions que cette incohérence législative serait réglée avec le temps mais cela fait maintenant quelques années que cela dure.
    En voyant votre message, nous avions espoir qu’un changement législatif était apparu. Mais Famiris et Iriscare nous ont tous les 2 répondus qu’il n’y avait aucun changement. Nous pensons donc malheureusement que l’information que vous avez
    reçue de la caisse d’allocations familiales est erronée et que malgré le refus d’octroi d’allocations d’insertion de l’ONEM, votre fille ne pourra pas ouvrir de droit aux allocations familiales.

    La seule solution serait de déménager en Wallonie ou de compléter son cursus actuel en promotion sociale pour atteindre un minimum de 17 heures par semaine.

    Bien à vous

    Répondre
    1. KaliDK
      2 juin 2021

      Bonjour,

      Concernant la situation des jeunes – dont mes enfants – entre 18 et 21 ans ayant terminé leur stage d’insertion professionnelle avec deux évaluations positives et n’ayant pas les diplômes requis pour pouvoir bénéficier d’allocations de chômage, je viens de trouver qu’une résolution a été votée en juillet dernier au parlement bruxellois pour que ces jeunes puissent continuer à recevoir les allocations familiales tant qu’ils n’ont pas d’autres allocations ou revenus. Résolution B-30/3 – 19/20 Je cherche à me renseigner quand elle entrera en application.

      Ma fille n’a par ailleurs pas encore reçu de réponse de l’ONEM.

      Par contre, elle a quitté ses cours de promotions sociales et commence un bénévolat avec le service citoyen et dans ce cas-là je ne sais pas trop quelles sont les règles par rapport aux allocations familiales. Faut-il qu’elle déclare son bénévolat auprès d’Actiris ?

      Quant à mon fils, il termine dans 10 jours son stage-first de 6mois. Je me demandais s’il aurait droit à des allocations de chômage en attendant de trouver un autre stage ou emploi ? ou si il pourra récupérer ses droits aux allocations familiales quand la résolution sera entrée en application.

      Je vous remercie d’avance pour vos réponses.

      Bien à vous

      Répondre
    2. Infor Jeunes Bruxelles (informateur certifié)
      2 juin 2021

      Bonjour KaliDK,

      Merci d’être revenu vers nous et d’avoir porté à notre connaissance cette résolution. Nous n’en avions pas entendu parler mais c’est exactement la rectification législative qu’il manquait pour mettre fin à cette discrimination. Nous ne savons pas non plus si elle est déjà d’application. Elle a quand même près d’un an donc on pourrait l’espérer. Nous faisons des recherches et nous vous tenons au courant dès que nous en savons plus.

      C’est l’application de cette résolution qui permettra la récupération des allocations familiales pour vos deux enfants (jusqu’à leur ouverture du droit aux allocations d’insertion).
      Si elle n’était pas encore d’application, vos enfants n’auront malheureusement pas droit aux allocations familiales.
      Le service citoyen est compatible avec le stage d’insertion et permet de continuer à recevoir ses allocations familiales. Mais vu que le stage d’insertion de votre fille est terminé et validé, le service citoyen n’est pas, à lui seul, suffisant pour ouvrir un droit aux allocations familiales (ce n’est pas considéré comme des études). Il n’est donc pas nécessaire d’en parler à Actiris.

      Aussi bien votre fils que votre fille ne sont pas dans les conditions pour les allocations d’insertion s’ils n’ont pas le diplôme nécessaire. Pour votre fils, son stage First lui permet de valoriser 96 jours pour ouvrir un droit au chômage sur base du travail. Mais il en faut 312. Ce n’est donc pas suffisant.
      S’il veut venir discuter d’une reprise de formation qu’il n’hésite pas à passer nous voir pour discuter des possibilités qu’il aurait. Il est peut-être possible de trouver une aide gratuite pour le préparer à entrer dans une formation qualifiante en promotion sociale.

      Bref, pour les allocations familiales de vos enfants, tout dépend de l’application ou non de cette résolution. Nous vous tenons au courant dès que nous en savons plus.

      Bien à vous

      Répondre
    3. Infor Jeunes Bruxelles (informateur certifié)
      8 juin 2021

      Bonjour KaliDK,

      Après vérification, il apparaît que cette résolution n’est pas encore d’application.
      Nous attendons un arrêté du gouvernement bruxellois pour que cela le devienne.

      Bien à vous

      Répondre
    4. Infor Jeunes Bruxelles (informateur certifié)
      11 juin 2021

      Bonjour KalidK,

      Iriscare nous a répondu que le projet d’arrêté a été adapté aux remarques du Conseil d’Etat et sera soumis en deuxième lecture au Collège réuni.
      Le travail législatif suit son cours et nous pouvons espérer une entrée en vigueur du texte après les vacances d’été.
      Selon le Ministre, cette mesure profitera à 106 Bruxellois: https://bx1.be/categories/news/le-droit-aux-allocations-familiales-maintenu-pour-de-jeunes-chercheurs-demploi-qui-en-etaient-exclus/

      Bien à vous

      Répondre
      1. KalidK
        6 octobre 2021

        Bonjour,

        Je vous remercie pour le suivi.

        L’arrêté à été approuvé par le collège le 17 juin et est entré en vigueur le 1er août.

        Entretemps, nous avons reçu en juin la réponse négative de l’ONEM que j’ai pu transmettre à Parentia et les allocations m’ont été versées pour ma fille en juillet avec effet rétroactif. Par la suite ma fille a repris des études.

        Quant à mon fils, après son stage First, il s’est réinscrit auprès d’Actiris et est à la recherche d’un stage, formation ou emploi. En août il a fait la demande d’allocation de chômage via la Capac afin de recevoir cette réponse négative mais nous n’avons pas encore de réponse… Je vais à présent recontacter la caisse d’allocations familiales par rapport à la nouvelle législation mais en tous cas, il ne semble pas que ce soit eux qui prennent l’initiative !

        Bien à vous,

        Kali *****

        Répondre
        1. Infor Jeunes Bruxelles (informateur certifié)
          7 octobre 2021

          Bonjour KalidK,

          En effet l’Arrêté a été publié le 17 juin 2021:
          Arrêté du Collége réuni de la Commission communautaire commune modifiant l’arrêté du Collège réuni de la Commission communautaire commune du 24 octobre 2019 fixant les conditions d’octroi des allocations familiales au bénéfice d’enfants inscrits comme demandeurs d’emploi.

          Votre fils devrait donc bien aussi récupérer ses allocations familiales après le refus de l’ONEM à l’admission aux allocations d’insertion parce qu’il n’a pas le diplôme requis.
          Nous vous invitons en effet à transmettre la décision de l’ONEM (dès que vous la recevrez) auprès de la caisse d’allocations familiales.

          Bien à vous

          Répondre
          1. KaliDK
            13 octobre 2021

            Bonjour,

            Je pensais que la modification de loi permettrait de ne pas avoir besoin de la décision de refus de l’ONEM et d’éviter ces démarches administratives qui sont lentes et fastidieuses tant pour le citoyen que pour l’administration.

            Je trouve absurde de devoir faire une demande d’allocation à l’ONEM quand on sait que la réponse sera négative. Il suffit de lire les conditions d’octroi liées aux diplômes. Pour ma fille, il y a eu plusieurs échanges de courrier avec la Capac avant de recevoir la réponse de l’ONEM (cela a mis 6 mois). Je pense que pour certaines familles, ne plus recevoir d’allocations familiales et attendre la régularisation pendant des mois, est problématique.

            La Région wallonne a simplifié les choses en accordant les allocations familiales jusqu’à 21 ans. Mais bon il semble que la Région bruxelloise a choisi de ne pas faire simple…

            Bien à vous,

            Kali ** *****

             

          2. Infor Jeunes Bruxelles (informateur certifié)
            13 octobre 2021

            Bonjour KaliDK,

            N’hésitez pas à en discuter avec votre caisse d’allocations familiales pour savoir si la prolongation du droit aux allocations familiales pourrait se faire sans passer par la demande officielle d’allocations d’insertion à l’ONEM via la Capac.
            Mais à notre connaissance, cette démarche sera bien nécessaire.

            Bien à vous