Quelles sont les démarches à effectuer en fin de stage d’insertion professionnelle ?

Pour rappel, tu trouveras les explications sur la durée de ce stage, sur tes obligations pendant ce stage, et sur les conditions pour avoir droit à des allocations d’insertion sur la page « le stage d’insertion professionnelle ».

Demande d’allocations d’insertion

A la date de fin de ton stage d’insertion professionnelle, tu dois te présenter personnellement auprès d’un organisme de paiement (CAPAC ou syndicat : voir la fiche « à qui t’adresser?»). Tu introduiras ta demande au moyen du formulaire C109/36. Ce formulaire doit être complété par toi et par ton service régional de l’emploi (Actiris pour Bruxelles). Selon ta situation, tu devras fournir une copie de ton diplôme supérieur belge ou faire remplir en plus le formulaire C109/36 Certificat par l’établissement d’enseignement secondaire ou de formation.

L’organisme de paiement te remettra une carte de contrôle ou te donnera accès à une carte électronique. Tu peux choisir. Dès le premier jour, tu dois avoir accès à cette carte électronique ou être en possession de cette carte « papier » (carte bleue C3A ou carte blanche C3C, en cas de dispense). La carte de contrôle « papier » doit être rentrée en fin de mois auprès de ton organisme de paiement. Si tu as opté pour la carte électronique, il te suffit à la fin de chaque mois de confirmer les données en ligne.
La carte de contrôle électronique est disponible via le site portail de la sécurité sociale (www.socialsecurity.be/) ou via les sites des organismes de paiement.

Réinscription comme demandeur d’emploi

Dans les 8 jours qui suivent ta demande d’allocations d’insertion, tu dois t’inscrire à nouveau comme demandeur d’emploi auprès du service régional de l’emploi (Actiris pour Bruxelles). Cette démarche est obligatoire même si tu ne t’étais jamais désinscrit pendant ton stage d’insertion professionnelle.

Après combien de temps reçois-tu tes allocations ?

Ton organisme de paiement a un délai de deux mois maximum pour transmettre le dossier à ton bureau de chômage. Ton bureau de chômage a alors un délai d’un mois maximum pour prendre sa décision. Si ton bureau de chômage décide de te convoquer pour t’entendre sur un point, le délai maximum s’allonge à un mois et 10 jours.

Si ta demande est acceptée par le bureau de chômage, tu recevras tes allocations calculées à partir de la date de ta demande. Le délai est très souvent beaucoup plus rapide.

Si le dossier est incomplet, ton organisme de paiement te réclamera les informations manquantes. Il est essentiel de fournir ces informations dans le délai demandé.

Si le bureau de chômage refuse ta demande d’allocations d’insertion, tu peux introduire un recours devant le tribunal du travail dans un délai de 3 mois.

Quelles sont tes obligations lorsque tu es chômeur ?

Si tu reçois des allocations d’insertion (= allocations de chômage sur base des études), tu es soumis aux mêmes obligations que si tu recevais des allocations de chômage sur base du travail. Tu trouveras ces obligations sur la fiche : «quelles sont tes obligations en tant que chômeur ?».

Quelques situations particulières à la fin du stage d’insertion professionnelle

  • Si tu es totalement inoccupé, tu peux immédiatement prétendre à des allocations d’insertion (pour autant que ton stage d’insertion professionnelle soit validé).
  • Si tu es salarié à temps plein au moment de la fin théorique du stage d’insertion professionnelle, tu pourras introduire une demande d’allocations de chômage (sur base des études ou sur base du travail selon la durée de ton occupation) à la perte de ton emploi.
  • Si tu es salarié à temps partiel, tu as intérêt à faire la procédure de maintien de droit (formulaire C131A). Tu pourras éventuellement (selon certaines conditions) recevoir une Allocation de Garantie de Revenu (= un complément du chômage en plus de ton salaire). Tu trouveras plus d’explication à ce propos sur la fiche : travailler à temps partiel.
  • Si tu travailles en tant qu’indépendant à titre principal, tu pourras bénéficier d’allocations d’insertion si tu arrêtes ton activité indépendante avant l’âge de 25 ans.
  • Si tu travailles en même temps comme salarié (à temps partiel) et comme indépendant complémentaire, tu pourras peut-être (selon certaines conditions) bénéficier d’allocations d’insertion à la perte de ton emploi salarié. Ces allocations pourraient se cumuler avec les revenus de ton activité complémentaire.
  • Si tu poursuis des études ou une formation entamée pendant le stage d’insertion professionnelle, plusieurs cas sont possibles:
    – S’il s’agit d’études de plein exercice ou d’une formation en alternance, le stage d’insertion professionnelle sera invalidé et tu devras recommencer ton stage d’insertion professionnelle à la fin de ces études.
    – S’il s’agit d’études ou de formation qui ne nécessitent pas de dispense (par exemple : des cours du soir en promotion sociale), tu pourras bénéficier d’allocations d’insertion tout en continuant à suivre les cours.
    – S’il s’agit de cours qui nécessitent une dispense pour pouvoir être suivis tout en bénéficiant d’allocations d’insertion, tu devras demander cette dispense. Plus d’info à propos des dispenses pour se former tout en étant au chômage sur la fiche : peux-tu obtenir une dispense pour te former pendant ton chômage ?
    Il s’agira généralement de la dispense pour « autres études, autres formations ou stage ». A Bruxelles, cette dispense doit être demandée à Actiris au moyen du formulaire DV5.
Partager

Poser une question

N’hésite pas à nous poser une question, un professionnel faisant partie du réseau Bruxelles-J te répondra. Nous préservons ton anonymat et ton adresse de messagerie ne sera pas publiée.

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*
*
*

72 questions déjà posées

  1. Céline

    Bonjour,

     

    je je suis actuellement en stage d’insertion et enceinte en même temps. La fin de mon stage a lieu le 23/8/2019 et mon accouchement est prévu pour le 28/8/2019. J’aimerais savoir ce qui se passera ? En prenant en compte le congé de maternité qui est d’une semaine avant l’accouchement. Est ce que j’aurais déjà droit au chômage ou faut-il que j’attende la fin de mon congé de maternité?

    Bien à vous

    Répondre
    1. Infor Jeunes Bruxelles

      Bonjour Céline,

      La période débutant la semaine avant la date présumée de l’accouchement et prenant fin la 9e semaine à partir du jour de l’accouchement est prise en compte pour le stage d’insertion (sauf si tu as été hospitalisée pendant ta grossesse).

      Cela signifie que théoriquement, tu pourrais ouvrir un droit aux allocations d’insertion à partir de la fin théorique de ton stage d’insertion (23/8/2019) pour autant que tu aies obtenu 2 évaluations positives au cours de ton stage d’insertion.

      Seulement, l’une des conditions pour pouvoir prétendre à des allocations est de pouvoir être apte à travailler. Pendant ta période de congé de maternité, tu ne pourras en principe malheureusement pas prétendre à des indemnités de mutuelle.

      Nous te conseillons donc d’éventuellement t’adresser au CPAS de ta commune afin de leur solliciter une aide financière. Cela dit, le CPAS effectuera une enquête sociale afin de vérifier si tu remplis les critères d’admission. Plus d’infos sur le CPAS en cliquant sur : http://bruxelles-j.be/droits-sociaux/obtenir-de-laide-du-cpas/

       

      D’autres questions ? N’hésite pas à nous recontacter!

      Répondre
  2. Laure

    Je vais actuellement commencer un stage grace au programme Eurodissey-Actiris , ce dernier ce fini après la fin de mon stage d’insertion professionnel. Est ce que je bénéficie du chomage malgré le stage  ou une fois le stage terminé ?

    Répondre
    1. Infor Jeunes Bruxelles

      Bonjour Laure,

      Tu dois être présente physiquement pour  pouvoir introduire ta demande d’allocations d’insertion (via le C109/36). Cela veut dire que tu devras attendre la fin de ton stage et ton retour en Belgique pour valider le stage d’insertion.

      N’hésite pas à me recontacter si tu souhaites continuer la discussion.

      Répondre
  3. Bns971107

    Bonjour

    je me suis inscris chez actiris en tant que demandeur d’Emploi le 21 mars 2018 après deux évaluations positives j’ai fais toutes les démarches qu’il fallait , en sachant que j’ai fais ma demande il y a une semaine environ ( le 15/04/2019) j’ai reçus une lettre de l’onem qui indique que j’ai que 304 jours à mon actif au lieu de 310 jours je voudrais savoir à quoi correspondent ses jours et qu’elle est la solution pour y avoir droit ?

    merci d’avance

    Répondre
    1. Infor Jeunes Bruxelles

       

      Bonjour Bns971107,

       

      Je suppose que certains jours de ton stage d’insertion n’ont pu être comptabilisés (vacances, formations, …).  Tu trouveras la liste des journées prises en compte pour le stage d’insertion sur https://www.bruxelles-j.be/travailler/ton-premier-emploi/quelles-sont-les-journees-prises-en-compte-pour-le-stage-dinsertion-professionnelle.  Tu trouveras également un calculateur du stage d’insertion sur https://www.onem.be/ipsimulation/home.jsf;jsessionid=BVnxP+nmQ5HDUaIQixqXbE6C.proddmz6104?dswid=3438.  Actiris devrait pouvoir te fournir un décompte des jours de stage prestés.

      Tu ne pourras introduire ta demande d’allocation d’insertion que lorsque tu auras accompli les jours de stage manquant.  Pour accomplir ces derniers jours de stage, tu dois te réinscrire chez Actiris en stage d’insertion.

      N’hésite pas à me recontacter si tu souhaites continuer la discussion.

       

      Répondre
  4. Aline

    Bonjour,

    J’ai terminé mes études en juin 2017. Je me suis donc inscrite au Forem. Dès octobre, je trouvais du travail. Fin avril 2018, mon contrat était terminé mais j’ai retrouvé du travail début mai jusque fin février 2019. A nouveau, mon contrat suivant débutait début mars 2019.

    Ma question est la suivante, étant donné que j’ai à nouveau un emploi à temps plein (38h/semaine), dois-je tout de même faire les démarches recommandées après la fin du stage d’insertion? Il se terminait début mars si mes calculs sont corrects…

    Répondre
    1. Infor Jeunes Bruxelles

      Bonjour Aline,

      Ton stage d’insertion est terminé depuis l’été 2018 (un an après ta date d’inscription au Forem en 2017). Mais vu que tu travailles tout le temps à temps plein, tu n’as aucune démarche à faire.
      Et comme tu as déjà travaillé plus d’un an, tu auras droit au chômage sur base du travail (plus intéressant que les allocations d’insertion sur base des études) si tu perdais ton travail.

      Les démarches que tu devras effectuer à la perte de ton emploi sont sur cette page: https://www.bruxelles-j.be/droits-sociaux/tes-droits-au-chomage/quelles-demarches-dois-tu-effectuer/

      Bien à toi

      Répondre
  5. 2612

    Bonjour,
    J’ai pris contact avec Actiris concernant le stage d’insertion. Ils m’ont répondu que j’ai fini mon stage d’insertion Mais les premiers 6 mois était positifs et les 6 mois suivant négatifs. Puis-je continuer ou refaire le stage pour avoir les résultats positifs s’il vous plaît en sachant que la dernière fois que j’ai continuer le stage c’était en 2016?
    Merci beaucoup

    Répondre
    1. Infor Jeunes Bruxelles

      Bonjour 2612,

      Nous ne pouvons malheureusement pas répondre à ta question de manière précise.

      En effet, si tu as plus de 25 ans, malheureusement, tu ne pourras pas ouvrir un droit aux allocations d’insertion (chômage sur base des études) étant donné que pour ce faire, il faut avoir terminé son stage d’insertion de 310 jours, avoir obtenu 2 évaluations positives et introduit sa demande d’allocation d’insertion avant son 25 ème anniversaire.

      A partir de 25 ans, la seule possibilité pour ouvrir un droit au chômage est sur la base d’un travail salarié. Plus d’information sur https://www.bruxelles-j.be/droits-sociaux/tes-droits-au-chomage/quelles-conditions-dois-tu-remplir-pour-beneficier-des-allocations-de-chomage

      Il existe tout de même une exception à la règle des 25 ans: si tu as travaillé comme salarié depuis ta seconde évaluation négative et que, pour cette raison là, tu n’as pas introduit ta demande avant tes 25 ans. Cependant, la limite est reportée à l’âge atteint 1 mois après la fin de l’occupation salariée.

      Si tu as moins de 25 ans, il faudra vérifier si tu étais encore inscrit comme demandeur d’emploi à la suite de ton évaluation négative. Si c’est le cas, ton stage d’insertion a probablement continué et tu devras alors contacter ton organisme de paiement afin qu’il transmette ta demande au service admissibilité de ton bureau de chômage. Si ce service constate que tu remplis les conditions (âge, études, SIP valable,…) mais que tu n’as pas obtenu deux évaluations positives, le dossier est transmis au service DISPO de ton bureau de chômage qui te convoquera pour une nouvelle évaluation.

      Si tu n’étais plus inscrit auprès d’Actiris, tu pourrais reprendre ton stage pour autant que tu aies moins de 25 ans et que tu n’a pas fait d’activité ayant invalidé ton stage d’insertion (telle qu’une reprise d’études de plein exercice). Si ton stage a été invalidé, tu devras recommencer intégralement ton stage d’insertion.

      D’autres questions ? N’hésite pas à nous recontacter!

      Répondre
  6. Douae

    Bonjour,
    j’ai fini mon stage First et je veux introduire une demande d’allocations d’insertion.
    Comme j’ai suivi mes études à l’étranger, il est nécessaire d’ avoir travaillé en Belgique pendant au moins 78 jours de travail comme salarié.
    Ma question est la suivante: Est ce que j’ai été considérée comme salariée lors de mon stage d’insertion ?
    Merci d’avance.

    Répondre
    1. Infor Jeunes Bruxelles

      Bonjour Douae,

      Si ta question est de savoir si ton stage First peut être considéré comme du travail et donc répondre à la condition des 78 jours, la réponse est oui. L’Onem accepte en effet que le jeune satisfait aux conditions de l’article 36, § 1er, 2°, j)- c’est-à-dire la condition des 78 jours – par l’assimilation des journées de stage First à des journées de travail art. 37 (sur la base de l’article 38, § 1er, 12°).

      En outre, le stage first entre bien en compte pour ton stage d’insertion. Le stage d’insertion est donc la période de 312 jours pendant laquelle Actiris, le Forem ou VDAB évaluent ta recherche d’emploi. Au bout de ces 312 jours, si tu as obtenu deux évaluations positives et que tu entres dans les conditions pour bénéficier des allocations d’insertion, tu ouvres ton droit.

      Dans ton cas, si tu as fini ton stage et que tu réponds aux autres conditions pour ouvrir ton droit aux allocations d’insertion (https://bruxelles-j.be/travailler/ton-premier-emploi/le-stage-dinsertion-professionnelle/), tu pourras donc bien entrer une demande d’allocations d’insertion via ton organisme de paiement (CAPAC ou Syndicat). Tu trouveras toutes les démarches sur la fiche ci-dessus.

      Si tu as besoin d’autres informations, n’hésite pas !

      Répondre
  7. Leila

    Bonjour, je suis demandeuse d’emploi si ma.demande d’emploi est prolongée est ce que je percevrai encore les allocations familiales? Merci.

    Répondre
    1. Infor Jeunes Bruxelles

      Bonjour Leila,
      Après le 31 août de l’année de tes 18 ans, tu peux encore recevoir des allocations familiales mais à certaines conditions et jusqu’à tes 25 ans au plus tard (à partir de 25 ans, il n’est plus du tout possible de recevoir des allocations familiales).
      Si tu as fini tes études et que tu t’es inscrit comme demandeur d’emploi, tu as le droit de conserver tes allocations familiales durant ton stage d’insertion professionnelle pour les mois où tu n’as pas gagné plus de € 551,89 euros brut.
      Tu trouveras les infos relatives au stage d’insertion professionnelle sur la fiche suivante : https://bruxelles-j.be/travailler/ton-premier-emploi/le-stage-dinsertion-professionnelle/
      En tant que jeune demandeuse d’emploi, tu gardes le droit aux allocations familiales pendant une période de 360 jours. Dès lors, si ton chômage se prolonge au-delà des 360 jours pour lesquels ton droit aux allocations familiales est maintenu, tu n’y auras malheureusement plus droit. De même, si ton chômage se prolonge et que tu atteins l’âge de 25 ans, tu perds également le droit aux allocations.
      Une fois que tu ouvres ton droit aux allocations d’insertion, le droit aux allocations familiales s’arrête.
      Si à la fin de ton stage d’insertion, tu n’as pas obtenu 2 évaluations positives (au 5ème et au 9ème mois) de la part d’Actiris, celui-ci sera prolongé et tu n’ouvriras donc pas directement ton droit aux allocations d’insertion. Dans ce cas, tu peux garder les allocations familiales durant la prolongation pour autant que tu avertisses ta caisse d’allocations familiales et que tu leur transmettes spontanément toutes les évaluations faites avec Actiris.
      Tu trouveras les informations relatives aux allocations familiales pour les personnes majeures dans la fiche suivante : https://bruxelles-j.be/droits-sociaux/as-tu-encore-droit-aux-allocations-familiales-apres-tes-18-ans/
      J’espère avoir répondu à ta question ! N’hésite pas s’il te faut d’autres infos !

      Répondre
  8. fear

    Bonjour,
    Suite à la reprise de cours du jour, je m’étais désinscris du forem( j’avais le droit à des allocations de chomage)
    J’ai ensuite arrêté les cours et me suis réinscrit au forem ainsi qu’a une caisse d’allocation de chomage, cependant après avoir remis ma fiche à la caisse d’allocation je n’ai toujours pas reçu mon chômage, est-ce que j’y ai toujours droit ? car on m’avait assuré que oui..
     
    Merci d’avance

    Répondre
    1. Infor Jeunes Bruxelles

      Bonjour Fear,
      Tu as le droit d’interrompre ton droit aux allocations de chômage pour une durée de trois ans maximum sans perdre ce droit. Ainsi, si tu t’es désinscrit il y a moins de trois ans, tu as bien encore droit à tes allocations. De plus la reprise d’études de plein exercice prolongent ce délais de trois ans. Il est donc plus que probable que ton droit soit bien maintenu. Tu trouveras toutes les informations ici: https://www.onem.be/fr/documentation/feuille-info/t39
      Sache qu’une demande d’allocations de chômage peut prendre un peu de temps. Ton organisme de paiement a en effet deux mois pour transmettre ta demande à l’ONEm qui a lui-même encore un mois pour remettre sa décision. En général ça ne prend pas autant de temps, mais il est possible que quelques semaines passent avant que tu ne touches tes premières allocations. Note cependant que tu as droit aux allocations à partir de la date de la demande. Donc, même si ton dossier traîne, tu auras droit aux allocations à partir du moment où tu as refait une demande d’allocations.
      Si le traitement de ton dossier prend encore du temps et que tu te retrouves dans une situation financière difficile, tu peux éventuellement faire une demande au CPAS afin qu’ils te fassent une avance. Note que cette démarche peut également prendre un peu de temps.
      Finalement, note que si les allocations de chômage sur base du travail sont bien illimitées dans le temps, les allocations d’insertion (chômage sur base des études) sont quant à elles limitées dans le temps. Si tu es bénéficiaire d’allocation d’insertion il faudra donc être attentif à ton crédit de 36 mois. Toutes les informations ici : https://bruxelles-j.be/travailler/ton-premier-emploi/jusque-quand-as-tu-droit-a-des-allocations-dinsertion/
      Si tu as besoin d’autres informations, n’hésite pas !

      Répondre
  9. tha

    Bonjour,
    Je sors de 3 ans d’études en haute école sans diplôme, j’ai bientôt 26 ans et je voulais savoir les démarches que je devais entreprendre , je me suis inscrite chez actiris mais je vois qu’après 25 ans on a plus le droit de stage d’insertion que dois-je faire alors ? Dois-je prendre directement rendez-vous a la Capac?
     
    merci d’avance de votre réponse.
    Bien à vous .

    Répondre
    1. Infor Jeunes Bruxelles

      Bonjour Tha,
      Effectivement, au delà de tes 25 ans, il n’est plus possible d’entamer des stages d’insertion. Tu pourrais ouvrir des allocations de chômage sur base du travail mais il te faut prouver un certain nombre de jours de travail en fonction de ton âge sur une période référence. Par exemple, si tu as moins de 36 ans, tu devras prouver 312 jours de travail sur une période référence de 21 mois.
      Si tu es sans ressources, nous te conseillons d’introduire une demande d’aide auprès du CPAS de ta commune de référence. Attention, celle-ci ne se fait pas automatiquement, ta situation personnelle et financière sera examinée par une assistante sociale. Le CPAS accorde, en principe, une aide aux personnes qui ne disposent pas de ressources ou de revenus suffisants pour pouvoir vivre « dignement ».
      Pour décider s’il accorde une aide ou pas, le CPAS va effectuer une « enquête sur les ressources » du demandeur d’aide. On tiendra compte de ses ressources (salaire, allocations,…), mais également, de celles du conjoint, voire même des parents. Il faut savoir aussi que des revenus illégaux (comme du travail non déclaré ou « au noir ») peuvent être pris en compte. Plus d’infos sur les conditions d’accès aux aides du CPAS: https://bruxelles-j.be/droits-sociaux/obtenir-de-laide-du-cpas/quelles-sont-les-aides-fournies-par-le-cpas-a-qui-sadressent-elles-quelles-sont-les-conditions/
      N’hésite pas si tu as besoin de plus d’informations

      Répondre
  10. Maria

    Bonjour,
    J’ai suivi des études en haute école pendant 1 an, mais n’a pas obtenu de diplôme.
    Est-ce suffisant pour obtenir une allocation d’insertion ou bien je dois encore commencer un stage de d’insertion professionnelle?
    Merci

    Répondre
    1. Infor Jeunes Bruxelles

      Bonjour Maria,
      Tu ne peux obtenir des allocations d’insertion qu’au terme d’un stage d’insertion professionnelle d’une durée de 310 jours (un an) et à conditions de remplir une série de conditions. Ces conditions sont expliquées sur cette page: https://bruxelles-j.be/travailler/ton-premier-emploi/le-stage-dinsertion-professionnelle/
      Parmi ces conditions il y a une condition de diplôme. Si tu as pu entamer des études supérieur, c’est que tu entres dans les conditions de diplôme nécessaires. Cela ne te dispense cependant pas du stage d’insertion.
      Si tu ne poursuis plus d’études, il t’es conseillé de t’inscrire au plus vite comme demandeuse d’emploi en stage d’insertion auprès d’Actiris (ou Forem ou VDAB en fonction de ta région): comme expliqué, cela te permettra si tu remplis toutes les conditions d’obtenir des allocations d’insertion à l’issue du stage mais cela te permettra également de conserver ton droit aux allocations familiales pendant une période de 360 jours (à condition que tu ais moins de 25 ans). Cette période commence le lendemain du jour où tu as arrêté tes études si tu as arrêté en cours d’année ou le 1er août si tu as terminé l’année scolaire. Pour plus d’informations sur ce point, rendez-vous sur la page suivante:
      https://bruxelles-j.be/droits-sociaux/as-tu-encore-droit-aux-allocations-familiales-apres-tes-18-ans/
      Nous restons à ta disposition si tu as d’autres questions !

      Répondre
  11. dimit

    Bonjour,
    Ma fille a terminé son master en psychologie, elle est inscrite au forem depuis hier, en attendant de trouver du travail dans son domaine, on lui propose de travailler au jour le jour dans un restaurant, quelles sont les démarches exactes à faire en sachant que ce n’est pas un contrat qu’on lui propose mais des jours par-ci par-là.
    merci àvous

    Répondre
    1. Infor Jeunes Bruxelles

      Bonjour Dimit,
      Pendant la période de son stage d’insertion si ta fille travaille elle n’a aucune démarche a effectuer. Lorsqu’elle sera contactée par le. la . conseiller.e elle devra prouver par des contrats qu’elle a travaillé, recherché de l’emploi ou même suivi une formation.
      L’inscription au Forem permet à ta fille d’entamer ton stage d’insertion professionnelle (qui est une des conditions pour ouvrir le droit aux allocations d’insertion) et qui lui permet de garder les allocations familiales pendant une durée d’un an (si elle a toujours moins de 25 ans). Cette inscription peut donc être intéressante pour maintenir ou ouvrir certains droit sociaux.
      Pendant le stage d’insertion, ta fille peut travailler. Les jours de travail seront pris en compte et lui permettront d’obtenir les 2 évaluations positives nécessaires à l’ouverture de son droit à l’allocation d’insertion (après 1 an) , mais attention, si ta fille veut percevoir les allocations familiales pendant stage d’insertion elle ne doit pas dépasser un salaire mensuelle de 551.89 € brut.
      Dans le cas où ta fille aurait déjà atteint l’âge de 25 ans, son inscription au Forem lui permettrait juste de bénéficier de plan d’embauche. Elle n’aura dans ce cas pas droit à l’allocation d’insertion et devra prouver 312 jours de travail (1an) sur une période de 21 mois précédant sa demande pour ouvrir son droit à une allocation de chômage.
      Nous lui  conseillons aussi de veiller à se réinscrire (ou à vérifier qu’elle est bien toujours inscrite) au Forem après chaque période de travail.
      je t’invite à consulter ces fiches:
      https://bruxelles-j.be/travailler/ton-premier-emploi/le-stage-dinsertion-professionnelle/
      https://bruxelles-j.be/droits-sociaux/tes-droits-au-chomage/quelles-conditions-dois-tu-remplir-pour-beneficier-des-allocations-de-chomage/
      pour plus d’informations, contacte nous !

      Répondre
  12. Hyana10

    Bonjour, j’ai fini mon stage d’insertion le 31 octobre 2018 j’ai eu deux évaluations positives. Je compte me lancer indépendante à titre principale avant la fin de mon stage d’insertion donc 2 semaines avant.
    J’aimerais savoir si j’attends la fin de mon stage d’insertion pour me mettre indépendante aurai je droit à des allocations d’insertions pour démarrer mon activité et ou pas ?
    J’ai entendu parler du tremplin indépendant mais il faut percevoir minimum 3 mois d’allocations d’insertion et une prime indépendant mais il faut avoir un accompagnement pendant 6 mois et j’aimerais me lancer tout de suite.
    J’ai une autre question combien peut on gagner maximum pour continuer à avoir les allocations d’insertions ?

    Répondre
    1. Infor Jeunes Bruxelles

      Bonjour Hyana,
      Si vous travaillez en tant qu’indépendante à titre principal, vous ne pourrez pas bénéficier d’allocations d’insertion que si vous arrêtez votre activité indépendante avant l’âge de 25 ans?. L’avantage « tremplin-indépendants »est destiné uniquement aux personnes voulant conserver leur allocations de chômage (pour 12 mois max.) simultanément à une activité accessoire en qualité d’indépendant et non à titre principal. Plus d’infos: http://www.onem.be/fr/documentation/feuille-info/t158
      Pour vous aider à vous lancer, vous pourrez effectivement peut être bénéficier d’une prime financière durant les premiers mois de votre activité d’indépendant. Il s’agit d’une nouvelle mesure qui apparaît en parallèle au dispositif des coopératives d’activité et du « Tremplin indépendant ». Le cumul de ces aides n’est donc pas autorisé. Il s’agit d’un incitant financier dégressif de 4000 € octroyée par Actiris pendant maximum les 6 premiers mois de votre activité professionnelle indépendante à titre principal en vue de développer votre propre emploi. Pour bénéficier de cette prime, vous devez remplir les conditions suivantes:
      – Être domicilié en Région de Bruxelles-Capitale ;
      – Être inscrit auprès des services d’Actiris comme demandeur d’emploi inoccupé au début de l’accompagnement ;
      – Être suivi professionnellement par une structure d’accompagnement durant les 6 premiers mois de votre activité ;
      – Disposer d’un numéro d’entreprise auprès de la banque carrefour des entreprises ;
      – Être affilié à une caisse d’assurances sociales pour travailleurs indépendants;
      – Obtenir préalablement un avis d’opportunité positif d’une structure d’accompagnement garantissant la faisabilité technique, financière et commerciale de votre projet.
      Vous ne pouvez pas bénéficier de cette prime si vous êtes déjà accompagné dans le cadre d’une coopérative d’activités et si dans les 2 ans qui précèdent la demande :
      – vous en avez déjà bénéficié ;
      – vous avez exercé une activité en tant qu’indépendant à titre principal ;
      – vous avez bénéficié du dispositif « Tremplin-Indépendant ».
      Plus d’infos: http://www.actiris.be/ce/tabid/990/language/fr-BE/Prime-pour-independant.aspx
      Par ailleurs, nous vous conseillons de vous rendre sur le lien suivant afin de prendre connaissance des organismes qui peuvent vous aider dans votre démarche d’installation: https://www.1819.brussels/fr/wizard. Vous y trouverez un outil interactif pour vous informer, vous orienter ou vous accompagner dans toutes vos démarches d’entrepreneur. Le 1819 est un service spécialisé pour les questions liées au travail indépendant:
      – e-mail: info@1819.be
      – Téléphone: 1819
      – site internet: http://www.1819.be
      N’hésitez pas si vous avez besoin de plus d ‘informations

      Répondre
  13. Nat

    Bonjour,
    après avoir terminé mon stage d’insertion professionnel avec les deux évaluations positives, j’ai repris des études à la haute école.
    Je n’ai pas terminé ces études mais ai bien suivi les cours (2 x la première année) et me réinscrit au forem.
    Mon stage devrait être valide pour prétendre à des allocations d’insertion mais surtout pour ne pas devoir recommencer un stage d’insertion.
    Apparemment ce cas de figure n’est pas prévu….en tout cas aucun document que je reçois ne correspond à ce cas de figure.
    Ma seule erreur serait parait-il que j’ai enchainé directement mes études sans être ne fut-ce qu’un jour au chomage
    je n’avais pas été informé de ce point…
    Qu’en est il, que dois-je faire pour régulariser cette situation
     
    Merci
     

    Répondre
    1. Infor Jeunes Bruxelles

      Bonjour Nat,
      Effectivement, si tu n’as pas validé ton stage d’insertion avant ta reprise d’études en introduisant une demande d’allocations d’insertion (comme expliqué ci-dessus), tout le stage d’insertion doit être intégralement recommencé.
      A notre connaissance, il n’y a malheureusement rien à faire.
      Le fait de ne pas avoir été informé de cela ne sera probablement pas un argument suffisant mais si tu souhaites introduire un recours contre une décision de l’ONEM, tu peux le faire devant le Tribunal du travail.
      Bien à toi
       

      Répondre
  14. Agnès

    Bonjour,
    Ma fille aura terminé son stage d’insertion le 05/10/18 et sera âgée de 25 ans le 16/02/19.
    Elle a une possibilité d’emploi au 01/10/18 (3 mois en PFI, suivi d’un contrat de travail de la même durée et normalement par la suite un CDI).
    Vu l’âge limite de 25 ans pour introduire une demande d’allocation d’insertion, ne risque-t-elle pas de ne plus bénéficier de ces allocations si elle devait les solliciter après son PFI et CDD de 3 mois (au cas où celui-ci ne serait pas suivi d’un CDI) ?
     
    Merci beaucoup
     
    Agnès

    Répondre
    1. Infor Jeunes Bruxelles

      Bonjour Agnès,
      Dans ce cas de figure précis, il y a une exception à la limite des 25 ans. Elle disposera d’un délai maximum d’un mois après la fin de son contrat de travail pour introduire se demande d’allocations d’insertion.
      Son PFI et le contrat qui suit ne lui porteront donc pas préjudice.
      Bien à vous
       

      Répondre
  15. Kriti

    Bonjour,
    J’aimerai savoir pourquoi le bureau de chômage pourrait refuser de nous accorder le droit aux allocations d’insertion alors que nous avons les 2 évaluations positives ?
    Pour quelles causes pourrait il refuser nos allocations d’insertion ?
    Merci

    Répondre
    1. Infor Jeunes Bruxelles

      Bonjour Kriti,
      Tu auras droit aux allocations d’insertion si tu as terminé le stage d’insertion et que tu respectes toutes ces conditions :
      • Ne plus être soumis à l’obligation scolaire?;
      • Avoir terminé (pas forcément réussi) des études de plein exercice du cycle secondaire supérieur ou la troisième année de l’enseignement secondaire technique, artistique ou professionnel dans un établissement d’enseignement organisé, reconnu ou subventionné par une des Communautés?;
      Par ailleurs, sous certaines conditions, le suivi d’un enseignement spécial, le suivi d’un enseignement à horaire réduit, la fin d’une formation en alternance ou encore le suivi d’études ou de formations à l’étranger ouvre également le droit aux allocations d’insertion. Sache aussi que tu peux être admis au bénéfice des allocations d’insertion si tu as réussi un examen d’admission à l’enseignement supérieur ou suivi des études de l’enseignement supérieur pour autant que tu aies préalablement suivi au minimum 6 ans d’études dans un établissement organisé, subventionné ou reconnu par une Communauté. Si tu n’as pas suivi d’études en Belgique, il est parfois possible d’ouvrir un droit aux allocations d’insertion. Notamment, lorsque tu as travaillé au moins 3 mois (comme salarié ou indépendant) en Belgique.
      A partir du 1er septembre 2015, le jeune qui demande les allocations d’insertion en dessous de l’âge de 21 ans, doit être en possession d’un diplôme de l’enseignement secondaire supérieur ou avoir terminé avec succès une formation en alternance. Celui qui ne satisfait pas à cette condition mais qui a terminé des études qui ouvrent le droit peut introduire une nouvelle demande une fois l’âge de 21 ans atteint. La liste des diplômes, des certificats et des attestations qui ouvrent un droit se trouve sur le site de l’ONEM?;
      • Ne plus suivre un programme d’études de plein exercice. Cela implique soit de ne plus exercer aucune activité imposée par un programme d’études (comme par exemple devoir rédiger un mémoire ou effectuer un stage) soit d’avoir abandonné ses études en cours d’année scolaire?;
      • Ne pas avoir atteint l’âge de 25 ans (nouveauté depuis le 01/01/15) au moment de la demande d’allocations d’insertion (lorsque le stage d’insertion a donc été accompli). Cette règle n’est pas absolue car il existe des dérogations si tu as dû interrompre tes études pour cause de force majeure ou si une occupation comme travailleur salarié explique que tu n’as pas introduit ta demande avant tes 25 ans?;
      Tu trouveras les démarches pour introduire ta demande ci-dessus.
      J’espère avoir répondu à ta question!

      Répondre
  16. Anana

    Bonjour après 1 an de stage d attente au chômage je dois toucher normalement a partir de début septembre… accouchant fin du mois d aout est ce normal que je ne touche de rien ? Mutuelle ne veut pas me paye et visiblement le chômage non plus. Que faire?

    Répondre
    1. Infor Jeunes Bruxelles

      Bonjour Anana,
      Hélas, pour avoir droit à des indemnités de la mutuelle, il faut avoir fait un stage en tant que travailleur ou en tant que bénéficiaire de droits sociaux. En tant que demandeuse d’emploi en stage d’insertion, tu ne remplis hélas pas les conditions de stage pour bénéficier d’indemnité de la mutuelle.
      Tu pourrais peut-être en discuter avec ce service juridique gratuit pour voir si une dérogation est possible:
      L’atelier des droits sociaux
      Rue de la Porte Rouge 4
      1000 – Bruxelles
      02.512.71.57
      02.512.02.90
      Pour le service emploi/sécurité sociale :
      Mardi de 9h à 12h et de 13h à 16h
      Mercredi de 9h à 12h.
      Uniquement sur rendez-vous : Jeudi de 16h à 20h.
      En ce qui concerne le droit aux allocations d’insertion, il n’est pas possible d’en bénéficier durant le congé de maternité car tu es considérée comme indisponible sur le marché de l’emploi.
      N’hésite pas à nous recontacter si tu as d’autres questions.

      Répondre
  17. Ga15

     
    Bonjour,
    Je vous contacte afin d’avoir vos conseils, je m’explique :
    j’ai déjà mon CESS, j’ai repris des cours de jour et je travaille comme étudiante depuis maintenant 2 mois.
    J’entamerais dés septembre ma dernière année scolaire mais je voulais savoir si après celle-ci, étant donné que je ne serais plus étudiante, il serait possible de bénéficier de quelque chose en attendant de trouver un travail?
    Je vis toujours chez mes parents mais j’envisage de déménager et ai une voiture à assumer… C’est pourquoi je m’inquiète.
    Je vous remercie d’avance,
    Bien à vous.

    Répondre
    1. Infor Jeunes Bruxelles

      Bonjour Ga15,
      De manière générale, il est souvent conseillé de s’inscrire auprès du service emploi de sa région (Actiris, VDAB, ADG, Forem), afin de pouvoir bénéficier de leurs services d’aide à la recherche d’emploi, mais aussi, si tu as moins de 24 ans, de tes allocations familiales (jusqu’à ton 25ieme anniversaire) . En effet, en t’inscrivant comme demandeur d’emploi, tu seras inscrit en stage d’insertion professionnel qui a pour première visée de te permettre d’ouvrir, à certaines conditions, un droit à des allocations d’insertion (chômage après études). Plus d’information sur https://bruxelles-j.be/travailler/ton-premier-emploi/le-stage-dinsertion-professionnelle/
      En parallèle à un stage d’insertion et si tu souhaites obtenir une aide financière, il faut savoir que lorsqu’on est majeur et que l’on souhaite quitter le domicile familial, il faut généralement disposer de ses propres moyens pour subvenir à ses besoins. Lorsque ce n’est malheureusement pas le cas, tu peux théoriquement introduire une demande d’aide auprès du CPAS de ta commune.
      Dans le cas où tu envisages d’introduire une demande d’aide au CPAS, tu dois savoir que même si tu pourrais ouvrir le droit au revenu d’intégration l’aide du CPAS n’est pas automatique.
      Lorsque tu introduis une demande d’aide, un(e) assistant(e) social(e) effectuera une enquête sociale et une visite à domicile afin de vérifier que tu sois bien dans les conditions pour bénéficier de cette aide. On te demandera alors de fournir toute une série de documents et d’informations sur ta situation familiale, tes revenus et ceux de tes parents,… Il est donc important que l’assistant(e) social(e) soit informé(e) de toute ta situation pour que la décision soit prise de la manière la plus juste.
      Ceci dit, il est parfois conseillé d’introduire une demande en étant encore dans ton domicile familial et en expliquant ton souhait de vouloir le quitter. Même s’il est fort probable que ta demande soit refusée, tu pourras alors te faire une idée de l’avis qu’à la CPAS concernant ta situation et ton projet d’autonomie. Cela évitera également de déménager et te retrouver sans certitude d’avoir un revenu. Tu pourras alors éventuellement réintroduire une demande une fois que ta situation aura concrètement changé, car le CPAS tient compte de la situation au moment de la demande et pourras alors prendre en compte de nouveaux éléments.
      D’autres questions ? N’hésite pas à nous recontacter!

      Répondre
  18. Natacha

    Bonjour,
    Je viens de compléter mon stage d’insertion professionnelle ce 23 Juillet 2018. Je suis pour le moment employée comme intérim avec un contrat temporaire jusque fin Septembre. Je ne peux donc pas introduire de demande d’allocation de chomage, ni m’inscrire a la CAPAC (je m’y suis rendue avec tous les documents mais ils n’ont pas voulu prendre mon dossier).
    Le 17 Aout 2018, j’aurai 25ans, je vais donc passer dans un autre régime d’insertion (1an de travail complet avant de pouvoir bénéficier des allocations).
    Pouvez-vous me dire comment faire pour bénéficier d’allocations lorsque mon contrat prendra fin début octobre? Ayant compléter mon année d’insertion professionnelle avec succes, j’estime qu’il serait normal que je ne passe pas dans un autre régime.
    Merci de votre réponse,

    Répondre
    1. Infor Jeunes Bruxelles

      Bonjour Natacha,
      Rassure-toi, tu auras bien droit aux allocations d’insertion dès la perte de ton emploi, à la fin septembre.
      Il te suffira de te présenter à la Capac à ce moment là (après t’être réinscrite chez Actiris) avec ton C4. Il existe en effet, dans ce genre de situation, une dérogation à la règle des 25 ans.
      C’est d’ailleurs indiqué sur le site de l’ONEM (http://www.onem.be/fr/documentation/feuille-info/t35#h2_2)
      Il peut être dérogé à cette limite d’âge si vous n’avez pas pu faire votre demande avant cet âge-là :
      parce que vous travailliez comme salarié ou comme indépendant à titre principal.
      Tu aura un délai de maximum un mois après la fin de ton contrat pour introduire ta demande d’allocations d’insertion.
      Bien à toi

      Répondre
      1. Natacha

        Merci pour votre réponse.
        J’ai une autre question, je vis actuellement en collocation avec deux autres personnes. Serais-je considérée comme une personne vivant seule ou conjointement? Combien puis-je espérer toucher du chomage?
        Cordialement,
        Natacha

        Répondre
        1. Infor Jeunes Bruxelles

          Bonjour Natacha,
          Cela dépend de la situation précise.
          Tu trouveras les montants des allocations d’insertion sur cette page: https://bruxelles-j.be/travailler/ton-premier-emploi/quels-sont-les-montants-des-allocations-dinsertion/
          Si tu n’habites pas seule et que tu ne peux pas justifier de charge de famille, tu es considéré comme cohabitante.
          Il y a cohabitation lorsque deux ou plusieurs personnes vivent sous le même toit et règlent principalement en commun les questions ménagères.
          Si tu habites dans une maison communautaire, l’ONEM considère qu’il y a cohabitation lorsque les commodités sont utilisées en commun et qu’il y a:

          • soit partage des frais concernant le loyer, l’entretien ou la nourriture;
          • soit une répartition interne des tâches.

          Si tu habites dans une chambre, que tu t’occupes de ton propre ménage et que tu ne partages aucun frais avec d’autres habitants, tu seras considérée comme isolée par l’ONEM même si certaines commodités (douche, WC, cuisine) sont communes. Cependant, s’il s’agit d’une chambre chez tes parents ou chez un membre de ta famille, tu ne seras pas considéré comme « isolée ».
          Bien à toi

          Répondre
  19. Charline

    Bonjour,
    Je travaille dans l’enseignement.
    J’ai ete diplomee l’annee passee en juin 2017, j’ai débuté mon stage d’insertion professionnelle l’année passée en août2017. Au 1er septembre 2017 j’avais un poste à temps plein. Et ce jusqu’au 29 juin 2018.
    A partir de quand mon stage d’insertion sera-t-il validé ? J’ai déjà envoyé un mail à actiris, sans réponse.. Car je suis censée me rendre avec mon C4 et ma lettre de validation du stage d’insertion dans mon organisme syndical (à ce qu’il paraît…) afin d’être payée ?
    Merci pour vos reponses,
    Charline

    Répondre
    1. Infor Jeunes Bruxelles

      Bonjour Charline,
      Le stage d’insertion est d’une durée de 310 jours, ce qui correspond à un peu moins d’un an. Tu valideras donc sans doute ton stage vers la fin du mois de juillet. Tu peux calculer la date précise ici : https://caf.ucm.be/CAFWeb/public/calculStageOnem.ucm#
      D’ici là, n’oublie pas de bien restée inscrite comme demandeuse d’emploi.
      Si tu as besoin d’autres informations, n’hésite pas !

      Répondre
  20. Mehdi

    Bonjour,
    Si sa dernière école est fermée pendant les vacances scolaires, vers qui peut-on s’adresser pour compléter le c109/36 Certificat ?
    A la Capac il demande de l’introduire avant le 27/07 🙁
    Merci pour votre réponse.
    Mehdi
     
     

    Répondre
    1. Infor Jeunes Bruxelles

      Bonjour Mehdi,
      En principe, le formulaire C109/36 sert à démontrer que tu as droit à accéder à l’enseignement supérieur. Tu es en possession de ton CESS? Cela pourrait en effet servir de preuve et remplacer le formulaire C109/36. Sinon, nous te conseillons d’introduire quand-même ta demande car si elle est acceptée par le bureau de chômage, tu recevras tes allocations calculées à partir de la date de ta demande (de toute façon si le dossier est incomplet, ton organisme de paiement te réclamera les informations manquantes. Il est essentiel de fournir ces informations dans le délai demandé).
      N’hésite pas à revenir vers nous pour toute autre question 🙂

      Répondre
  21. Natacha

    Bonjour. J’ai 23ans. Je me suis inscrite comme demandeuse d’emploi à la fin de mes études en fin juin 2017. J’ai trouvé du travail en octobre 2017 et j’ai travaillé jusque fin avril 2018 entre temps j’ai reçu mes deux évaluations positives.en mai je me suis réinscrite comme demandeuse d’emploi et j’ai été m’inscrire pour le chômage j’ai remplie touts mes documents sauf que mon ancien employeur m’a remis mon C4 que vers la fin de juin. J’ai été de suite rapporter mon C4 il y a de cela maintenant deux semaines.Ce que je voudrais savoir c’est si est ce que le délai pour la décision du droit de chômage est pareil dans mon cas. J’ai appelé le service chômage qui me renvoie vers le service admissibilité (je ne sais pas si cela existe) qui ne répond jamais. Et mon organisme de paiement me dit qu’ils ont pas encore reçu l’autorisation de l’onem. Pouvez vous m’eclairer à ce sujet svp.Merci d’avance.

    Répondre
    1. Infor Jeunes Bruxelles

      Bonjour Natacha,
      Tu n’auras malheureusement pas encore droit aux allocations d’insertion car ton stage d’insertion n’est pas encore terminé et que tu n’as pas travaillé suffisamment de jours pour ouvrir ton droit sur base du travail.
      Si tu t’es inscrite comme demandeuse d’emploi à la suite de tes études en 2017, ton stage d’insertion aura débuté le 1er août 2017. Comme ce stage est d’une durée de 310 jours, tu n’ouvriras ton droit avant le 30 juillet 2018. Il est donc fort probable que ta demande actuelle soit refusée mais tu pourras en refaire une dès le 30 juillet.
      D’ici-là reste bien inscrite comme demandeuse d’emploi.
      Si tu as besoin d’autres informations, n’hésite pas !

      Répondre
  22. Jazmad

    Bonjour, je suis inscrit comme demandeur d’emploi depuis le 19/07/2017
    . J’ai effectué un stage d’octobre à juin  payé par le forem, j’ai reçu une évaluation positive et je n’ai pas encore reçu la deuxième pour que je puisse introduire ma demande d’allocations d’insertion. Dois-je attendre ou les appeler?
    . J’ai 19 ans et j’ai arrété mes études en 4éme professionnnelle en terminant l’année mais sans diplome. Aurais-je droit à ces allocations? Merci de votre réponse.

    Répondre
    1. Infor Jeunes Bruxelles

      Bonjour Jazmad,
      La règle stipule que  le jeune qui demande les allocations d’insertion en dessous de l’âge de 21 ans, doit être en possession d’un diplôme pour ouvrir son droit à une allocation d’insertion. Par exemple celui de l’enseignement secondaire supérieur (CESS) ou avoir terminé avec succès une formation en alternance. La liste des diplômes se trouvent sur : http://www.onem.be/fr/droit-aux-allocations-dinsertion-pour-les-personnes-de-moins-de-21-ans
      Sache qu’un certificat de gestion délivré par l’enseignement de promotion sociale permettrait de t’ouvrir un droit.
      Mais si tu ne disposes pas d’un de ces diplômes, tu ne pourras bénéficier de cette allocation d’insertion qu’à partir de tes 21 ans. Il faudra donc réintroduire la demande à l’âge de tes 21 ans.
      Il te faudra 2 évaluations positives. Une période de formation professionnelle organisée, subventionnée ou reconnue par le Forem ou une période de stage de transition est assimilée à une évaluation positive si cette période a une durée ininterrompue de quatre mois au moins. Si tu disposes de preuves de recherche d’emploi pour les autres périodes, tu devrais pouvoir ouvrir un droit à tes 21 ans.
      Si d’ici là, tu es en difficulté financière, je t’invite à prendre contact avec le CPAS de ta commune. Voir sur: https://bruxelles-j.be/droits-sociaux/obtenir-de-laide-du-cpas/ou-sadresser-et-comment-faire-trouver-plus-dinfos-sur-internet/
      Pour plus d’informations, contacte nous !

      Répondre
  23. PaulineB

    Bonjour,
    Je suis diplômée depuis le 20 juin 2018. Mais j’avais déjà trouvé un emploi le 12 juin. Est-ce que mon stage d’attente à déjà commencé? Est-ce que je dois aller m’inscrire au FOREM quand même?
    Merci d’avance pour votre réponse.
    Bien à vous,
     

    Répondre
    1. Infor Jeunes Bruxelles

      Bonjour PaulineB,
      Si tu travailles à temps partiel, inscris-toi comme demandeuse d’emploi pour les heures où tu n’es pas occupées.
      Si tu travailles à temps plein, il n’est pas nécessaire de t’inscrire au Forem. Tu ne devras t’inscrire qu’en cas de perte d’emploi.
      Les périodes de travail sont bien sûr comptabilisées pour le stage d’insertion professionnelle.
      Bien à toi

      Répondre
  24. Cassandra

    Bonjour,
    Je suis à la fin de mon stage d’attente. Je travaille comme interimaire mais en temps partiel et donc je peux travailler une semaine complète et celle d’après, un ou deux jours.
    Je souhaiterai soit quitter le domicile familial et avoir mon chez moi, soit me mettre en ménage avec mon compagnon qui travaille à temps plein. Quel montant percevrai-je si je vis seule ? Et si je me mets en ménage, aurai-je droit à un revenu ? Si oui, de combien serait-il ?
    Merci.

    Répondre
    1. Infor Jeunes Bruxelles

      Bonjour Cassandra,
      Tant que tu travailles, tu percevras ton salaire.
      Au moment où tu termineras ton stage d’attente (date de fin théorique) , nous te conseillons de faire une demande de maintien de droit. Tu pourras éventuellement (selon certaines conditions) recevoir une Allocation de Garantie de Revenu (= un complément du chômage en plus de ton salaire). Par contre, nous ne pourrons malheureusement pas te dire si tu y auras droit car le calcul de l’AGR est compliqué. Tu trouveras cela dit plus d’information à ce sujet sur : http://www.onem.be/fr/documentation/feuille-info/t70
      De plus, il faut savoir que les allocations d’insertion dépendent de ta situation familiale et de ton âge.
      Si ton contrat se termine et que tu vis seule, tu seras considérée comme isolée. En tant qu’isolée, tu pourras recevoir  13,08 € par jour (soit 340,08 € par mois) si tu as moins de 18 ans?; 20,55 € par jour (soit 534,30 € par mois) si tu as entre 18 et 20 ans?; et 34,33 € par jour (soit 892,58 € par mois) à partir de 21 ans.
      Si tu vis avec ton compagnon qui travaille à temps-plein, tu seras considérée comme cohabitante simple et pourras percevoir  11,00 € par jour (ou 286,00 € par mois) si tu as moins de 18 ans?; et 17,54 € par jour (soit 456,04 €) par mois à partir de 18 ans.
      D’autres questions ? N’hésite pas à nous recontacter!

      Répondre
  25. May

    Je suis malade je n’est pas apporter de certificat médical je serais payer le reste de mes jours ou pas ??

    Répondre
    1. Infor Jeunes Bruxelles

      Bonjour May,
      Ta situation n’est pas très claire.
      Si tu es chômeuse indemnisée, tu dois en principe indiquer un « M » sur ta carte de chômage pour signaler que tu es malade. A ce moment là, c’est en principe à la mutuelle de te rémunérer. Tu comprends donc que dans ce cas, tu ne seras pas payée par l’ONEm pour les jours pendant lesquels tu étais malade (Sache aussi que lorsque tu es malade, tu es en principe dispensé de recherche d’emploi tant que tu n’es pas apte à travailler).
      A priori, tu seras donc payée pour les autres jours.
      D’autres questions ? N’hésite pas à nous repréciser ta situation!
       

      Répondre
  26. Mam

    Bonjour,
    Je suis au 10eme mois de mon stage d’insertion, j’ai eu une convocation au 6eme mois qui s’est averée positive et il y a quelques jours on m’a envoyé une lettre disant que ma deuxième évaluation est positive alors que je n’ai pas eu de 2eme convocation. Est ce normal ?
    Ensuite j’aimerais savoir maintenant que j’ai mes 2 évaluations positives , quand est ce que je dois introduire une demande d’allocation d’insertion et comment ? Ce mois ci même ou attendre 2 mois ( c’est à dire 12 mois après mon inscription ) ?
    Par ailleurs, j’ai vu que pour faire la demande d’allocation d’insertion il fallait remplir le formulaire par notre établissement secondaire ou donner une copie de notre diplôme. Le problème c’est que j’ai fini mes études (CESS) en 2014, je n’ai jamais été cherché mon diplôme officiel je n’ai que le provisoire, car je suis partie après mes études,  pendant une période vivre à l’étranger. Est ce que cela aura un impact sur l’acceptation de demande des allocations ? Notamment pour le fait que mes études date de 2014 et que je sois uniquement en possession de mon diplôme provisoire et non officiel?
     
    Merci d’avance pour votre réponse.

    Répondre
    1. Infor Jeunes Bruxelles

      Bonjour Mam,
      Ton organisme régional compétent pour évaluer tes recherches d’emploi peu le faire sans te convoquer simplement sur base de ton dossier et des informations dont ils disposent. Il est donc tout à fait possible d’être évalué sans avoir été convoqué. Tu retrouveras ces informations ici: http://www.actiris.be/jeunes/tabid/976/language/fr-BE/Controle-de-ma-disponibilite.aspx
      Si tu as obtenus 2 évaluations positives, tu réponds à un des critères mais tu ne réponds pas encore au critère « avoir fait stage d’insertion d’une durée de 310 jours ». Il faudra donc attendre d’avoir effectivement terminé ce stage pour introduire ta demande.
      En ce qui concerne le critère des études, tu peux simplement te rendre dans ton ancienne école secondaire pour faire remplir le formulaire. Le fait d’avoir effectivement le diplôme officiel ne doit pas être un frein pour ouvrir ton droit.
      N’hésite pas à nous recontacter si tu as d’autres questions.

      Répondre
  27. Mgmt0911

    J’étais en stage d insertion et je ne me suis pas présenté à 2 convocations et j’ai donc étais retirer du forem. Est ce que je dois refaire une nouvelle demande de stage d insertion ou bien je dois m’inscrire comme demandeuse d emploi directement? Merci

    Répondre
    1. Infor Jeunes Bruxelles

      Bonjour Mgmt0911,
      En principe, si tu as toujours moins de 25 ans, lorsque tu demanderas à te réinscrire comme demandeuse d’emploi, tu seras automatiquement inscrite en stage d’insertion.
      Comme tu n’as pas répondu aux convocations du Forem, ton stage d’insertion sera prolongé.
      D’autres questions ? N’hésite pas à nous recontacter!

      Répondre
  28. Syrine

    bonjour ,
    En avril j’ai signé un contrat stage first avec l’ONEM
    et ça fini en octobre .
    Je voulais savoir si j’ai le droit de signé un autre contrat de stage aprés ce stage,
    si non il faut que j’attend combien de temps pour faire un autre stage .
    Merci d’avance et bonne journée .

    Répondre
    1. Infor Jeunes Bruxelles

      Bonjour Syrine,
      Non, si ton premier stage First a déjà été d’une durée de 6 mois, il ne te sera malheureusement pas possible de signer un nouveau stage de première expérience professionnelle. Tu peux cependant en parler avec ton conseiller chez Actiris afin de voir si une exception est possible ou si tu peux bénéficier d’un autre plan d’embauche.
      Il existe en effet d’autres formes de contrats de formation ou de stage pour lesquelles tu pourrais te renseigner :
      – Le contrats FPI – PFI: https://bruxelles-j.be/travailler/ton-premier-emploi/les-allocations-de-formation-fpi-pfi/
      – Une convention d’immersion professionelle : https://bruxelles-j.be/travailler/ton-premier-emploi/la-convention-dimmersion-professionnelle/
      Si tu as besoin d’autres informations, n’hésite pas !

      Répondre
      1. Syrine

        merci beaucoup

        Répondre
  29. anthony

    Bonjour, mon stage d’insertion termine après 3 ans on m’a dit que je rester quand même chômeur non indemnisé et donc je voulais savoir s’il y a une limite de temps ou si après autant de temps je serais radié
    Merci d avance

    Répondre
    1. Infor Jeunes Bruxelles

      Bonjour Anthony,
      Ta question n’est pas très claire. Si tu as terminé et que tu effectues la demande (comme précisé plus haut) à la fin de ton stage d’insertion,  tu pourras bénéficier des allocations d’insertion.  En ce qui concerne le calcul du crédit de 36 mois (3 ans) , celui-ci débute au plus tôt à partir du 1er janvier 2012 et dépend de ta situation personnelle et familiale. Les différentes situations possibles?sont les suivantes:

      • pour les cohabitants « ordinaires » qui bénéficiaient déjà d’allocations d’attente avant le 1er janvier 2012, le crédit de 36 mois débute à partir du 1er janvier 2012?;
      • pour les cohabitants « ordinaires » qui bénéficient des allocations d’insertion postérieurement au 1er janvier 2012, le crédit s’épuise depuis le jour auquel ils ont droit aux allocations?;
        enfin,
      • pour les cohabitants avec charge de famille, les isolés et les cohabitants dits « privilégiés », le crédit de 36 mois débute à partir du mois qui suit leur 30ème anniversaire.
        Plus d’infos sur le lien suivant: https://bruxelles-j.be/travailler/ton-premier-emploi/jusque-quand-as-tu-droit-a-des-allocations-dinsertion/
        N’hésite pas si tu as besoin de plus d’informations
      Répondre
      1. anthony

        oui je viens de remarquer mon erreur je voulais dire après 3 ans allocations d’insertion et non pas stage d’insertion  donc ma question était de savoir  si après les 3 ans je serais radié du forem
        encore merci pour votre reponse

        Répondre
  30. Mimi

    Bonjour, je suis inscrite au forem, je suis en stage d’insertion et je viens d’accoucher et je viens de recevoir une convocation pour la premiere évaluation. Ma question est : ai-je droit a un repos d’accouchement et de combien? Et si je me présente pas a la convocation est ce que mon évaluation sera d’office négative? Et quelle démarches faut que je fasse?

    Répondre
    1. Infor Jeunes Bruxelles

      Bonjour Mimi,
      Pendant ta grossesse, tu restes soumise à tes obligations de demandeuse d’emploi (notamment accepter un emploi convenable), et ton stage d’insertion professionnelle continue. Sa durée n’est pas prolongée uniquement parce que tu es enceinte.
      Ton stage n’est pas non plus prolongé durant les 10 semaines de congé de maternité obligatoires :1 semaine avant la date prévue pour l’accouchement, 9 semaines après l’accouchement. Pendant cette période, tu dois te reposer, tu n’es donc plus soumise à toutes les obligations des demandeurs d’emploi, notamment celle qui concerne la recherche d’emploi. La durée de ton congé de maternité obligatoire est prise en compte pour ton stage d’insertion. Si tu as reçu une convocation et que tu es toujours en congé de maternité (dans les 9 semaines qui suivent ton accouchement donc), il faudrait prévenir le Forem de ton accouchement. Tu seras alors dispensée de certaines obligations durant ton congé de maternité. Par contre une fois ce congé terminé, tu devras alors recommencer à répondre à toutes les obligations des demandeurs d’emploi.
      Note que tu n’as par contre téhoriquement pas droit aux indemnités de la mutuelle pendant ton congé de maternité. Ces indemnités ont pour but de remplacer une perte de revenus occasionnée par la maternité. Puisque tu es en stage d’insertion professionnelle, tu n’as aucun revenu (pas d’allocations de chômage ni de salaire). Tu ne subis donc aucune perte de revenus. Tu peux cependant te renseigner auprès de ta mutuelle.
      Si tu as besoin d’autres informations, n’hésite pas !

      Répondre
  31. Amandine

    Bonjour,
    Après mes études, à 22 ans, je me suis inscrite chez Actiris en septembre 2017, puis j’ai commencé à travailler comme indépendante le 1er janvier 2018, car je ne trouvais pas d’emploi de salariée. Mon activité actuelle correspond à un mi-temps et je souhaite être indépendante complémentaire.
    J’ai été radiée comme demandeuse d’emploi quand j’ai commencé mon activité d’indépendante. Dois-je me réinscrire et à quel titre pour pouvoir être un jour engagée comme salariée à temps partiel ou ne pas perdre d’éventuels droits? Par ailleurs, j’ai appris  que l’ONEM octroierait des primes aux personnes se lançant comme indépendant, mais mon conseiller Actiris ne m’a rien dit à ce sujet et je n’ai rien demandé. Est-il trop tard et est-ce exact?
    Je vous remercie d’avance pour vos réponses.
     
     

    Répondre
    1. Infor Jeunes Bruxelles

      Bonjour Amandine,
      Le statut d’indépendant complémentaire est accessible lorsqu’on a un emploi salarié au moins à mi-temps ou qu’on a ouvert un droit à des allocations de chômage ou d’insertion. Étant en stage d’insertion et sans emploi, tu n’as pas accès à ce statut et si tu travailles comme indépendante cela sera considéré comme ton activité principale même si dans les faits, ton activité d’indépendante ne te prend qu’un mi-temps. Sache que toute la période durant laquelle tu es enregistrée comme travailleuse indépendante sera prise en compte dans ton stage d’insertion: https://bruxelles-j.be/travailler/ton-premier-emploi/quelles-sont-les-journees-prises-en-compte-pour-le-stage-dinsertion-professionnelle/
      Tu peux tout à fait continuer à chercher un emploi de salarié même si tu travailles comme indépendante et même si tu n’es actuellement pas inscrite comme demandeuse d’emploi.
      Il est effectivement possible de bénéficier d’une prime dans certain cas lorsqu’on commence son activité d’indépendant avec l’aide d’une structure d’accompagnement. Tu retrouveras cette information ici: http://www.actiris.be/ce/tabid/990/language/fr-BE/Prime-pour-independant.aspx Si tu n’a pas créé ton activité avec l’aide d’une telle stucture, tu n’es en principe pas dans les conditions.
      Pour vérifier cela et pour toutes tes questions sur le travail indépendant à Bruxelles, nous te conseillons de contacter notre partenaire le Service 1819 qui est spécialisé dans ces questions: https://www.1819.brussels/fr
      N’hésite pas à nous recontacter si tu as d’autres questions.

      Répondre
  32. Benpic

    Bonjour mon stage d’insertion se termine bientôt et j’ai actuellement une évaluation positive et une negative quel seront les conséquences à la fin de mon stage d’insertion

    Répondre
    1. Infor Jeunes Bruxelles

      Bonjour Benpic,
      En fait, lorsque tu reçois une évaluation négative, tu dois en principe toi-même demandé un nouveau rendez-vous, au plus tôt 3 mois après ton évaluation négative.  Ta demande doit être introduite auprès du service Contrôle de la Disponibilité par lettre recommandée. La période qui sera évaluée commence alors à partit de la date d’envoi de ta lettre recommandée (cachet de la poste).
      Si tu demandes ton évaluation de manière tardive, ton stage d’insertion peut se voir prolongé.
      D’autres questions ? N’hésite pas à nous recontacter!

      Répondre
  33. Roni

    Bonjour,
    Je recois des allocations d’insertion depuis decembre. Je suis artiste de cirque et je fais de tants e tants des contrat a la la duré en passant par la cooperative Smart. Suis-je obligé de mentionner cette activité dans le C1 et de completer le C1 artiste?
    bien a vous
     
     

    Répondre
    1. Infor Jeunes Bruxelles

      Bonjour Roni,
      En principe tu es effectivement obligé de compléter ton document C1-Artiste afin de déclarer à l’ONEM tes activités artistiques et les éventuels revenus (issus de ces activités) que tu perçois. En effet, l’une des obligations imposées aux chômeurs est celle d’être privé de rémunération. Tu trouveras plus d’informations sur ces obligations en consultant cette fiche : https://bruxelles-j.be/droits-sociaux/tes-droits-au-chomage/quelles-sont-tes-obligations-en-tant-que-chomeur
      D’autres questions ? N’hésite pas à nous recontacter!

      Répondre
  34. Hugo

    Bonjour,
    Je suis dans une situation un peu compliquée…J’ai 26 ans depuis 2 mois.
    J’ai terminé mes études universitaire il y a 1 an et demi (septembre 2016), à l’age de 23 ans. Je me suis inscrit pour faire mon stage d’attente qui s’est clôturé avant mes 25 ans mais je n’ai jamais reçu d’indemnité (j’ai été un peu lent, mon dossier était très compliqué car j’avais déjà fait un stage d’attente bref je ne me suis pas inscrit à l’ONEM et je n’ai donc pas été chômeur indemnisé…) car j’ai trouvé un emploi pendant 3 mois (oct, nov, déc).
    J’ai maintenant 25 ans, plus d’emploi depuis le 1/1/2018, que puis je faire pour essayer de mettre mon dossier en ordre. Je cherche mais c’est très compliqué et actuellement je n’ai aucune piste de travail.
    J’ai été chez Actiris qui me disent que je n’ai sans doute pas droit aux indemnités car j’ai plus de 25 ans, aurais-je du refuser ce travail?
    Je vis toujours chez mes parents mais j’ai vraiment besoin de trouver une solution pour ne plus dépendre d’eux même pour m’acheter un sandwich… Ils ne me mettent pas dehors mais c’est compliqué la vie commune à mon âge…
     
    Merci
     

    Répondre
    1. Infor Jeunes Bruxelles

      Bonjour Hugo,
      As-tu commencé à travailler pendant la fin de ton stage d’insertion ou après avoir terminé celui-ci ?
      Si tu étais salarié au moment de la fin théorique du stage d’insertion, tu pourras introduire une demande d’allocations d’insertion en expliquant que ton contrat de travail s’est terminé récemment.
      Si tu as commencé à travailler bien après la fin de ton stage d’insertion sans avoir introduit de demande d’allocations d’insertion alors il est fort probable que tu n’y aies malheureusement plus droit puisqu’il faut avoir introduit une demande avant son 25 ième anniversaire. En effet, l’ONEm pourrait invoquer le fait que tu n’aies pas introduit ta demande pour valider ton droit lorsque tu avais encore 24 ans, soit entre la fin de ton stage d’insertion et le début de ton contrat de travail.
      Si tu ne peux ouvrir de droit aux allocations d’insertion, tu pourrais éventuellement t’adresser au CPAS de ta commune. Cependant, il faudra vérifier que tu entres bien dans les critères d’admission. Tu trouveras des informations à ce sujet sur : https://bruxelles-j.be/droits-sociaux/obtenir-de-laide-du-cpas/
      Nous te conseillons tout de même d’essayer d’introduire ta demande en invoquant que tu avais moins de 25 ans à la fin de ton stage d’insertion, que tu avais l’intention d’introduire ta demande avant tes 25 ans, mais que tu as eu 25 ans au cours de ton contrat de travail (n’hésite pas à apporter ton contrat de travail pour preuve).
      D’autres questions ? N’hésite pas à nous recontacter!

      Répondre