Quelles sont les démarches à effectuer en fin de stage d’insertion professionnelle ?

Pour rappel, tu trouveras les explications sur la durée de ce stage, sur tes obligations pendant ce stage, et sur les conditions pour avoir droit à des allocations d’insertion sur la page « le stage d’insertion professionnelle ».

Demande d’allocations d’insertion

A la date de fin de ton stage d’insertion professionnelle, tu dois te présenter personnellement auprès d’un organisme de paiement (CAPAC ou syndicat : voir la fiche « à qui t’adresser?»). Tu introduiras ta demande au moyen du formulaire C109/36. Ce formulaire doit être complété par toi et par ton service régional de l’emploi (Actiris pour Bruxelles). Selon ta situation, tu devras fournir une copie de ton diplôme supérieur belge ou faire remplir en plus le formulaire C109/36 Certificat par l’établissement d’enseignement secondaire ou de formation.

L’organisme de paiement te remettra une carte de contrôle ou te donnera accès à une carte électronique. Tu peux choisir. Dès le premier jour, tu dois avoir accès à cette carte électronique ou être en possession de cette carte « papier » (carte bleue C3A ou carte blanche C3C, en cas de dispense). La carte de contrôle « papier » doit être rentrée en fin de mois auprès de ton organisme de paiement. Si tu as opté pour la carte électronique, il te suffit à la fin de chaque mois de confirmer les données en ligne.
La carte de contrôle électronique est disponible via le site portail de la sécurité sociale (www.socialsecurity.be/) ou via les sites des organismes de paiement.

Réinscription comme demandeur d’emploi

Dans les 8 jours qui suivent ta demande d’allocations d’insertion, tu dois t’inscrire à nouveau comme demandeur d’emploi auprès du service régional de l’emploi (Actiris pour Bruxelles). Cette démarche est obligatoire même si tu ne t’étais jamais désinscrit pendant ton stage d’insertion professionnelle.

Après combien de temps reçois-tu tes allocations ?

Ton organisme de paiement a un délai de deux mois maximum pour transmettre le dossier à ton bureau de chômage. Ton bureau de chômage a alors un délai d’un mois maximum pour prendre sa décision. Si ton bureau de chômage décide de te convoquer pour t’entendre sur un point, le délai maximum s’allonge à un mois et 10 jours.

Si ta demande est acceptée par le bureau de chômage, tu recevras tes allocations calculées à partir de la date de ta demande. Le délai est très souvent beaucoup plus rapide.

Si le dossier est incomplet, ton organisme de paiement te réclamera les informations manquantes. Il est essentiel de fournir ces informations dans le délai demandé.

Si le bureau de chômage refuse ta demande d’allocations d’insertion, tu peux introduire un recours devant le tribunal du travail dans un délai de 3 mois.

Quelles sont tes obligations lorsque tu es chômeur ?

Si tu reçois des allocations d’insertion (= allocations de chômage sur base des études), tu es soumis aux mêmes obligations que si tu recevais des allocations de chômage sur base du travail. Tu trouveras ces obligations sur la fiche : «quelles sont tes obligations en tant que chômeur ?».

Quelques situations particulières à la fin du stage d’insertion professionnelle

  • Si tu es totalement inoccupé, tu peux immédiatement prétendre à des allocations d’insertion (pour autant que ton stage d’insertion professionnelle soit validé).
  • Si tu es salarié à temps plein au moment de la fin théorique du stage d’insertion professionnelle, tu pourras introduire une demande d’allocations de chômage (sur base des études ou sur base du travail selon la durée de ton occupation) à la perte de ton emploi.
  • Si tu es salarié à temps partiel, tu as intérêt à faire la procédure de maintien de droit (formulaire C131A). Tu pourras éventuellement (selon certaines conditions) recevoir une Allocation de Garantie de Revenu (= un complément du chômage en plus de ton salaire). Tu trouveras plus d’explication à ce propos sur la fiche : travailler à temps partiel.
  • Si tu travailles en tant qu’indépendant à titre principal, tu pourras bénéficier d’allocations d’insertion si tu arrêtes ton activité indépendante avant l’âge de 25 ans.
  • Si tu travailles en même temps comme salarié (à temps partiel) et comme indépendant complémentaire, tu pourras peut-être (selon certaines conditions) bénéficier d’allocations d’insertion à la perte de ton emploi salarié. Ces allocations pourraient se cumuler avec les revenus de ton activité complémentaire.
  • Si tu poursuis des études ou une formation entamée pendant le stage d’insertion professionnelle, plusieurs cas sont possibles:
    – S’il s’agit d’études de plein exercice ou d’une formation en alternance, le stage d’insertion professionnelle sera invalidé et tu devras recommencer ton stage d’insertion professionnelle à la fin de ces études.
    – S’il s’agit d’études ou de formation qui ne nécessitent pas de dispense (par exemple : des cours du soir en promotion sociale), tu pourras bénéficier d’allocations d’insertion tout en continuant à suivre les cours.
    – S’il s’agit de cours qui nécessitent une dispense pour pouvoir être suivis tout en bénéficiant d’allocations d’insertion, tu devras demander cette dispense. Plus d’info à propos des dispenses pour se former tout en étant au chômage sur la fiche : peux-tu obtenir une dispense pour te former pendant ton chômage ?
    Il s’agira généralement de la dispense pour « autres études, autres formations ou stage ». A Bruxelles, cette dispense doit être demandée à Actiris au moyen du formulaire DV5.
Partager

Poser une question

N’hésite pas à nous poser une question, un professionel faisant partie du réseau Bruxelles-J te répondra. Nous préservons ton anonymat et ton adresse de messagerie ne sera pas publiée.

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*

En cliquant sur « publier la question », vous acceptez notre Politique en matière de protection de la vie privée.

*
*

30 questions déjà posées

  1. Tanya

    Bonjour

    Mon fils est actuellement en stage d’attente. Cela se termine en août. Il n’a jamais été suivi pour un suivi. Il touche actuellement un demi cohabitant du cpas. A la fin du stage d’insertion aura t’il droit au chômage ? Combien ? Je suis au chômage moi même ma fille 19 ans ira à l’université en septembre en kot mais garde son domicile chez moi donc tjs les allocations familiales pour elle. Si mon fils touche des allocations d’insertion je tombe en cohabitant ? Merci beaucoup pour votre aide

    Répondre
    1. Infor Jeunes Bruxelles

      Bonjour Tanya,

      Sachez qu’en principe, votre fils aurait déjà dû avoir été évalué une fois. En effet, le jeune en stage d’insertion est évalué deux fois sur son comportement de chercheur d’emploi (au 5ème et au 9ème mois d’inscription comme demandeur d’emploi). Vous trouverez plus d’informations à ce propos sur le schéma sur cette fiche d’Actiris: https://www.actiris.brussels/fr/citoyens/controle-de-disponibilite/

      Même si votre fils n’est jamais convoqué durant tout son stage d’insertion, nous lui conseillons de s’inscrire comme demandeur d’emploi et introduire une demande d’allocation de chômage après d’un organisme de paiement (CAPAC ou syndicat), dès la fin de celui-ci. Vous trouverez plus d’informations sur ces démarches à effectuer sur la fiche ci-dessus.

      S’il ouvre le droit aux allocations, il bénéficiera du taux cohabitant ordinaire (sans charge de famille) du montant de 483,86€ par mois. Quant à vous, vous resterez considérée comme cohabitante avec charge de famille. Le fait que vous ayez droit aux allocations familiales pour votre fille sera suffisant; la situation de chômeur indemnisé de votre fils n’impactera donc pas votre montant. Vous trouverez plus d’informations sur les situations familiales selon l’Onem sur: https://www.onem.be/fr/documentation/feuille-info/t147#h2_3

      Pour d’autres questions, n’hésitez pas à nous recontacter.

      Répondre
  2. Ben

    Bonjour,

    Mon épouse a eu une première évaluation positive (Actiris) et une deuxième négative (Actiris), elle a du passer une troisième évaluation au mois d’octobre, devant le collèges des trois qui était aussi négative .
    Elle a le droit de demander une deuxième et dernière évaluation devant le collèges des trois à partir de ce mois-ci (janvier 2021).
    Le seul hic, c’est qu’elle a accouché le 01/01/2021.
    Nous aimerions savoir si celle-ci s’avère positive, aura-t-elle droit à ses allocations de chômages ? malgré le fait qu’elle ait accouchée et du coup normalement considérée en congé maternité (si je ne dis pas de bêtises)

    un grand merci

    Répondre
    1. Infor Jeunes Bruxelles

      Bonjour Ben,

      Nous supposons que ton épouse est en stage d’insertion et qu’elle n’a jamais bénéficié d’allocations de chômage.
      Si elle obtient une deuxième évaluation positive, elle aura bien droit à ses allocations d’insertion si son stage d’insertion professionnelle d’un an est terminé (ce qui devrait être le cas) et si elle remplit toutes les conditions (notamment avoir moins de 25 ans au moment d’ouvrir le droit). Mais elle ne pourra y prétendre qu’après son congé de maternité.

      La période d’interdiction de travailler dans le cadre de la protection de la maternité est prise en compte pour le stage d’insertion. C’est-à-dire la période à partir du 7e jour avant la date présumée de l’accouchement jusqu’à la fin de la 9e semaine à partir du jour de l’accouchement.
      Mais par contre, il n’est pas possible d’avoir des allocations d’insertion pendant cette période. En effet, il faut toujours être apte au travail pour pouvoir prétendre à des allocations de chômage.

      Pour avoir une aide financière pendant le congé de maternité, il faut se tourner vers la mutuelle. Mais elle ne pourra prétendre à leurs indemnités que si elle remplit certaines conditions. Tu trouveras les explications à ce sujet sur: https://espace-jeunes.droitsquotidiens.be/fr/question/quelles-conditions-ai-je-droit-au-conge-de-maternite#:~:text=Pour%20avoir%20droit%20aux%20indemnit%C3%A9s%2C%20il%20faut%20%C3%AAtre%20%C3%AAtre%20reconnu,Vous%20remplissez%20donc%20cette%20condition.

      Si elle n’a pas droit à la mutuelle et qu’ensemble vous n’avez pas assez de ressources pour vivre, vous pouvez bien sûr vous tourner vers l’aide du CPAS.

      Si tu as besoins d’autres éclaircissements, n’hésite pas.

      Bien à toi

      Répondre
  3. Noémie

    Bonjour,

    Je suis demandeuse d’emploi en stage d’insertion et j’aimerais me lancer comme indépendante à titre complémentaire. Quelle incidence aura cette activité sur les allocations d’insertion lorsque je pourrai en percevoir ? Est-ce que j’y aurai droit en complément et calculé sur base de mes revenus déjà perçu par mon début d’activité complémentaire ?
    Merci beaucoup d’avance,

    Cordialement,

    Répondre
    1. Infor Jeunes Bruxelles

      Bonjour Noémie,

      Pour bénéficier du statut d’indépendant complémentaire il faut être salarié à titre principal (minimum à mi-temps), ou dans certaines conditions, à tout le moins bénéficier d’un revenu de remplacement tel que des allocations de chômage ou d’insertion. Il s’agit en effet comme son nom l’indique d’un statut « complémentaire ».
      Si tu n’as pas d’activité principale et que tu entames une activité indépendante, tu seras considérée comme une indépendante à titre principal. La différence principale entre ces deux statuts est le montant minimal de cotisations sociales que tu dois payer qui est beaucoup plus élevé en tant qu’indépendant à titre principal, ce qui peut être problématique si tu ne gagnes pas beaucoup via cette activité.
      Néanmoins, si tu entames une activité indépendante, tu peux bénéficier d’une réduction de cotisations sociales « primostarter » pendant les quatre premiers trimestres. Il est également possible à certaines conditions de demander des dispenses de paiement de cotisations.
      Je t’invite à te renseigner sur ces différents statuts par exemple via le site de l’INASTI : https://www.inasti.be/fr

      Concernant tes allocations d’insertion :

      Les jours d’activité indépendante en profession principale sont pris en compte pour l’accomplissement du stage d’insertion pour permettre l’octroi d’allocations (ce qui n’est pas le cas pour obtenir des allocations de chômage ordinaires).
      Quand tu as droit aux allocations d’insertion ou de chômage tu dois tenir compte qu’en principe tu ne peux bénéficier d’allocations que si tu es privée de travail et de rémunération. Ainsi, si tu as toujours un statut d’indépendant à titre principal, tu ne peux bénéficier d’allocations de chômage.
      Si ton activité indépendante t’as permis d’ accomplir ton stage d’insertion et d’être dans les conditions pour ouvrir le droit aux allocations avant tes 25 ans mais que tu ne peux en faire la demande et en bénéficier avant tes 25 ans car tu poursuis ton activité à titre principal, sache que le fait de travailler comme salarié ou indépendant à titre principal te permet d’introduire la demande après tes 25 ans lorsque prendra fin ton activité professionnelle.

      Il existe une série d’exceptions précises dans lesquelles tu peux combiner une activité complémentaire (et notamment si tu as un statut d’indépendant complémentaire) et les allocations de chômage.
      Il sera par exemple possible de poursuivre ton activité indépendante à titre accessoire ou complémentaire dans certaines conditions notamment :
      – En demandant l’autorisation de poursuivre une activité accessoire (https://www.onem.be/fr/documentation/feuille-info/t46 )
      – En demandant le bénéfice du statut « tremplin indépendant » (https://www.onem.be/fr/documentation/feuille-info/t158#h2_11)
      Ces statuts ont disposent de leurs conditions spécifiques et je t’invite à consulter les différentes fiches info de l’ONEM pour comprendre comment seront pris en compte tes revenus pour chacun de ces statuts.

      Tu peux retrouver l’ensemble des cas de figures possibles ici : https://www.onem.be/fr/documentation/feuille-info/t41 et ici : https://www.onem.be/fr/documentation/feuille-info/t87

      Si tu souhaites obtenir des informations et des conseils sur le statut d’indépendant et le lancement d’une activité indépendante, n’hésite pas à contacter le service 1819, un service d’information gratuit et spécialisé (https://1819.brussels/) pour les entrepreneurs à Bruxelles.

      Nous restons à ta disposition également si tu as d’autres questions !

      Répondre
  4. Ikml

    Bonjour.
    jai fait une demande d’allocation sur base des études et je voudrais savoir quel sera le montant en sachant que je vis avec mon frere qui est étudiant ma maman qui ne percoit aucun salaire ni aide social et mon pere qui est en preavis il ne touche pas encore le chomage ?

    Répondre
    1. Infor Jeunes Bruxelles

      Bonjour Ikml,

      En tant chômeur indemnisé, si comme tu vis avec des personnes ayant des revenus professionnels ou de remplacement (ton père qui pour l’instant touche et salaire et ouvrira éventuellement le droit au chômage plus tard), tu seras indemnisé au taux cohabitant ordinaire (sans charge de famille). Tu toucheras donc 483,86 € par mois. Tu trouveras tous les montants des allocations d’insertion sur la fiche: https://www.bruxelles-j.be/travailler/ton-premier-emploi/quels-sont-les-montants-des-allocations-dinsertion/

      Pour d’autres questions, n’hésite pas à nous recontacter.

      Répondre
  5. nathanom

    Bonjour Madame, Monsieur

    Je me permets de vous contacté  par rapport  au chômage  ,  en effet  j’ai fais un stage d’insertion professionnelle  de  6  mois   mais j’aimerais bénéficier du chômage est ce que je suis éligible  au chômage ou non?  et puis entre temps je suis de  cours  du soir en  GRH  actuellement  je suis  en  deuxième année bachelier.

    Qu’est ce je devrais faire pour pouvoir bénéficier du chômage?

    Bien à  vous

    Répondre
    1. Infor Jeunes Bruxelles

      Bonjour Nathanom,

      Pour bénéficier des allocations d’insertion (allocations sur base des études), il faut s’inscrire comme demandeur d’emploi (à la fin ou à l’arrêt des études), entamer un stage d’insertion d’une durée minium de 12 mois, obtenir deux évaluations positives et ne pas atteindre l’âge de 25 ans au moment d’introduire la demande. Tu trouveras plus d’informations sur le stage d’insertion sur: https://www.bruxelles-j.be/travailler/ton-premier-emploi/le-stage-dinsertion-professionnelle/

      Mais, comme tu n’as fait que 6 mois de stage d’insertion, cette période est malheureusement insuffisante pour ouvrir le droit aux allocations d’insertion. Et, il faut aussi savoir que la reprise d’études de plein exercice annule le stage d’insertion. Il n’est donc malheureusement pas possible pour toi pour l’instant d’ouvrir le droit sur cette base.

      L’autre possibilité, c’est d’ouvrir le droit sur base du travail. Pour cela, tu devras prouver un certain nombre de jours de travail salarié au cours d’une certaine période de référence. Par exemple, les personnes de moins de 36 ans doivent travailler minimum 312 jours au cours des 21 derniers mois. Tu trouveras plus d’informations sur les conditions pour ouvrir le droit sur base du travail sur: https://www.bruxelles-j.be/droits-sociaux/tes-droits-au-chomage/quelles-conditions-dois-tu-remplir-pour-beneficier-des-allocations-de-chomage/

      Pour d’autres questions,  n’hésite pas à nous recontacter.

      Répondre
  6. Kessy

    Bonjour, je voudrais savoir un peu plus sur la demande de chômage d’insertion. Voilà j’ai 22ans je n’ai pas su finir mes études et je me suis inscrite à actiris pour trouver un emploi ou finir mes études via un jury. L’année 2019-2020 a était mouvementé avec la crise sanitaire et ma recherche d’emploi. Je n’ai eu quelques réponses d’emplois mais rien de concret par la suite. J’arrive à octobre 2020 ou je devais me réinscrire a actiris toujours à la recherche d’un emploi, mais j’ai vue que je pourrais faire un jury qui commencera en janvier,pour enfin finir ma secondaire. Maintenant ce que je voudrais savoir c’est si je peux avoir une aide au niveau du chômage ou autres, pour pouvoir m’aider, c’est assez difficile avec le salaire de ma mère puisque qu’elle doit aider ma plus petite sœur, les allocations me permettais de payer mes fournitures scolaires et mon moyen de transport. Je n’ai pas eu demploi pendants le stage d’insertion ni de formation.

    Répondre
    1. Infor Jeunes Bruxelles

      Bonjour Kessy,

      As-tu validé ton stage d’insertion ? C’est-à-dire as-tu obtenu deux évaluations positives d’Actiris ? En principe, pendant ton stage d’insertion, Actiris te convoque pour voir ce que tu as mis en place pour trouver un emploi. Si Actiris estime que tes recherches étaient suffisamment actives, tu obtiens une évaluation positive (même si malheureusement tu n’as pas su décroché d’emploi). Si tes deux évaluations sont positives, tu reçois alors une attestation de validation de ton stage d’insertion. C’est avec ce document que tu peux introduire une demande d’allocations d’insertion auprès d’un organisme de paiement. Il faudrait donc que tu vérifies si tu as validé ton stage ou non. Si tu ne l’as pas validé, il faudrait alors voir pour quelle raisons et voir où tu en es dans ce stage d’insertion. Contacte donc rapidement le gestionnaire de ton dossier chez Actiris pour faire le point avec lui. A noter que pour avoir droit aux allocations d’insertion, il faut avoir terminé (pas forcément réussi) des études de plein exercice du cycle secondaire supérieur (6e général) ou la 3e année de l’enseignement secondaire technique, artistique ou professionnel.

      Malheureusement, si tu n’as pas encore validé ton stage, tu n’auras pas droit au chômage sur base des études. Dans ce cas, si la situation financière devient compliquée, c’est auprès du CPAS que tu pourras introduire une demande d’aide. Tu dois introduire cette demande dans le CPAS de la commune dans laquelle tu es domiciliée. Une fois ta demande introduire, le CPAS analysera ta situation financière. Si tu es domiciliée avec ta mère, ils prendront en compte ses revenus pour définir si tu as droit à l’aide ou non. Cela dépendra donc du montant des revenus du ménage. Tu trouveras toutes les informations sur l’aide du CPAS ici : https://www.bruxelles-j.be/droits-sociaux/obtenir-de-laide-du-cpas/

      Comme ta situation semble un peu confuse au niveau du stage d’insertion, n’hésite pas à nous appeler pour que l’on puisse parler de tout ça de vives voix : 02 514 41 11.

      Si tu as besoin d’autres informations, n’hésite pas !

      Répondre
  7. Maman de Max

    Bonjour,

    Mon fils a 19 ans ; il ne s’en sort pas bien avec la gestion administrative et a tendance à postposer les démarches. Il a obtenu son CESS en septembre 2018 puis entamé des études supérieures qu’il a ensuite interrompues. Il s’est inscrit le 23 septembre 2019 auprès d’Actiris et a un peu travaillé (pas plus du maximum autorisé). Il a obtenu 2 attestations positives, l’une en mars l’autre le 2 juillet 2020. Il s’est réinscrit à l’université et a commencé les cours le 15 septembre dernier.

    Il vient de faire la demande pour recevoir les allocations d’insertion pour les mois d’août et septembre. A partir d’octobre, nous aurons à nouveau droit aux allocations familiales, droit suspendu pour août et septembre à cause du droit aux allocations d’insertion.

    Dans les formulaires à remplir pour l’organisme de paiement, il est fait mention d’une inscription chez Actiris à faire après la demande d’allocations. C’est impossible actuellement puisqu’il est de nouveau étudiant. Et il était bien inscrit auprès d’Actiris jusqu’à sa reprise d’études.

    Pouvez-vous m’éclairer sur les modalités à suivre pour qu’il obtienne le paiement de ces allocations?

    Un grand merci,
    Une maman qui s’arrache les cheveux

    Répondre
    1. Infor Jeunes Bruxelles

      Bonjour Maman de Max,

      Nous ne sommes pas sûrs de très bien comprendre votre question. Pouvez-vous nous appeler au 02.514.41.11 (du lundi au vendredi de 10h à 17h) et demander à parler à Anta?

      Pour d’autres questions, n’hésitez pas à nous recontacter.

      Répondre
  8. Papillon06

    Bonjour cela fait plusieurs fois que mon fils fait la demande du document de sa fin de stage d attente pour le delivrer a son syndicat pour introduire une demande d allocation de chômage,  il ne la toujours pas recu. Voudriez vous bien  svp me l envoyer par mail a **** ou par courrier au 1, *****, car ca devient long et sans se document le syndicat ne c pas faire la demande.  C est au nom de ****.  Mon numero de gsm est le *****. Merci de votre compréhension .

    Répondre
    1. Infor Jeunes Bruxelles

      Bonjour Papillon06,

      Bruxelles-J est une plateforme d’information jeunesse, nous ne livrons aucune attestation. Si votre fils attend le formulaire C109/36, il faudra en faire la demande au service régionale de l’emploi de compétence (dans votre cas le FOREM).

      Bien à vous

      Répondre
  9. cc-celine

    Bonjour, que se passe t-il quand j’aurais fini mon stage d’insertion lorsque j’aurais 26 ans, il y a t-il une démarche spécifique à faire?

    Répondre
    1. Infor Jeunes Bruxelles

      Bonjour CC-Celine,

      Comme expliqué sur cette fiche: https://www.bruxelles-j.be/travailler/ton-premier-emploi/le-stage-dinsertion-professionnelle/, pour bénéficier des allocations à la fin de son stage d’insertion, il faut: Ne pas avoir atteint l’âge de 25 ans au moment de la demande d’allocations d’insertion (lorsque le stage d’insertion a donc été accompli). Cette règle n’est pas absolue car il existe des dérogations si tu as dû interrompre tes études pour cause de force majeure ou si une occupation comme travailleur salarié explique que tu n’as pas introduit ta demande avant tes 25 ans.

      Donc, après 25 ans, il n’est en principe plus possible d’ouvrir le droit aux allocations d’insertion; même si tu as obtenu les deux évaluations positives. Mais dans ta situation, si tu avais moins de 25 ans au bout de 12 mois de stage d’insertion mais que tu n’as pas pu introduire ta demande parce que tu travaillais, alors tu pourras ouvrir le droit sans problème. Tu devras alors t’inscrire comme demandeuse d’emploi et introduire une demande d’allocations d’insertion auprès d’un organisme de paiement (CAPAC ou syndicat). Tu trouveras plus d’informations sur les démarches à effectuer à la fin du stage d’insertion sur la fiche ci-dessus.

      Au cas où tu aurais suffisamment travaillé comme salariée pendant ton stage d’insertion, tu pourrais même ouvrir le droit à des allocations de chômage sur base de cette période d’occupation. Tu pourrais vérifier si tu remplis les conditions pour y prétendre sur: https://www.bruxelles-j.be/droits-sociaux/tes-droits-au-chomage/quelles-conditions-dois-tu-remplir-pour-beneficier-des-allocations-de-chomage/.

      Si c’est le cas, tu auras même la possibilité de choisir entre ces deux types d’allocations. Dans certains cas, en fonction de ta situation familiale et personnelle, ouvrir le droit aux allocations d’insertion serait plus avantageux financièrement. Par exemple, si tu as travaillé à temps partiel et que tu es cohabitant avec charge de famille. N’hésite pas à poser tes questions à ton syndicat à l’introduction de ta demande.

      Tu trouveras tous les montants des allocations d’insertion sur la fiche: https://www.bruxelles-j.be/travailler/ton-premier-emploi/quels-sont-les-montants-des-allocations-dinsertion/ Ainsi que ceux des allocations sur base du travail sur: https://www.bruxelles-j.be/droits-sociaux/tes-droits-au-chomage/quels-sont-les-montants-des-allocations-de-chomage/

      Toutes ces explications étant très complexes, si tout n’est pas très clair pour toi, tu peux téléphoner au 02514.41.11 et demander à parler à Anta.

      Pour d’autres questions, n’hésite pas à nous recontacter.

      Répondre
  10. Véronique S

    Bonjour,

    Mon fils a 21 ans et n’a pas son CESS. Il a son diplôme d’enseignement inférieur.

    Il a arrêté ses études en juin 2019. De  juin à fin septembre il a travaillé comme étudiant dans un restaurant et ensuite il a eu un contrat d’intérimaire dans un restaurant jusqu’au moment du confinement. Son contrat n’a pas repris en juin et c’est terminé.

    Il n’a pas reçu d’évolution positive d’actiris. A-t-il droit aux allocations d’insertion? Quelles sont les démarches à suivre.

     

    Un grand merci pour votre aide.

    Son contrat n’a pas repris.

    Répondre
    1. Infor Jeunes Bruxelles
      Bonjour Véronique S,
      Si ton fils a son diplôme d’enseignement secondaire inférieur et qu’il est âgé de 21 ans, il entre dans les conditions pour prétendre à des allocations d’insertion en fin de stage d’insertion.
      https://www.bruxelles-j.be/travailler/ton-premier-emploi/le-stage-dinsertion-professionnelle/

      Tu ne précises pas s’il s’est bien inscrit comme demandeur d’emploi à la fin de ces études.
      Si c’est le cas et que comme tu le dis il a travaillé en intérim de fin septembre jusqu’au moment du confinement (donc mi mars 2020) et qu’il n’a pas été convoqué à aucune des 2 évaluations prévues lors du stage d’insertion, il est possible que son travail en intérim ait pu être considéré comme menant automatiquement a des évaluations positives. En effet, la personne qui travaille suffisamment lors de son stage d’insertion ne doit pas forcément être entendue pour prouver ses démarches de recherche d’emploi au cours d’un entretien.
      Il serait recommandé dès lors, de prendre contact le plus vite possible avec un conseiller emploi d’Actiris afin de voir ce qu’il en est et, le cas échéant, de faire la demande d’allocations d’insertion au plus vite. Malheureusement, si son stage d’insertion était effectivement terminé avec fruit au mois de juin, il ne sera pas possible de réclamer les allocations non perçues de manière rétroactive.
      Tu trouveras les démarches à effectuer en fin de stage d’insertion pour faire la demande d’allocations dans la fiche ci-dessus.
      J’espère avoir répondu à ta question ! N’hésite pas s’il te faut d’autres infos !
      Répondre
  11. Nicolas

    Bonjour,

    Je viens de finir un stage « youth garantee » et par la même occasion, ma période d’insertion d’un an. Cependant, je n’ai jamais reçu d’évaluation et je n’ai pas d’informations sur les marches à suivre à présent. J’ai reçu un formulaire C91 par mail, et aucune autre informations. Je suis perdu, pourriez-vous m’aider ?

    Répondre
    1. Infor Jeunes Bruxelles

      Bonjour Nicolas,

      Il arrive parfois qu’Actiris ne convoque pas pour les évaluations et octroie des évaluations positives automatiques sur base de ton dossier (c’est généralement le cas des stages/formations organisés ou subventionnés par Actiris d’une durée de minimum 4 mois ininterrompus).

      Si tu es arrivé à la fin de ton stage d’insertion, nous te conseillons d’aller introduire ta demande auprès d’un organisme de paiement de ton choix (CAPAC ou syndicat). Celui-ci transmettra ta demande au service admissibilité de ton bureau de chômage. Si ce service constate que tu remplis les conditions (âge, études, stage d’insertion valable,…) mais que tu n’as pas obtenu deux évaluations positives, le dossier est transmis au service DISPO de ton bureau de chômage qui te convoquera pour une évaluation.
      Lorsque tu introduiras ta demande, on te demandera de justifier ce que tu as fait pendant ta période de stage d’insertion. Tu pourras alors remettre ton Formulaire C91 pour prouver que tu as terminer une formation professionnelle.

      D’autres questions ? N’hésite pas à nous recontacter !

      Répondre
  12. Nounou

    Bonjour,

    Mon stage d’insertion a débuté le 01.10.2018 et est terminé le 02.09.2019

    Mais on me dit que mon stage d’insertion est bien terminé car durant les vacances scolaires Jai travailler en tant qu’ étudiante et donc ils m’ont dit qu’ils ont déduit un mois et donc mon stage d’insertion est bien terminé.

    Jai reçu deux réponse positives et jai 22 ans Est ce que jai le droit d’avoir des allocations d’insertion?

    Bien à vous

    Répondre
    1. Infor Jeunes Bruxelles

      Bonjour Nounou,

      Plusieurs conditions doivent être remplis pour bénéficier d’allocations d’insertion.

      • Ne plus être soumis à l’obligation scolaire
      • Avoir moins de 25 ans
      • Vous avez accompli un stage d’insertion professionnelle
      • Vous avez obtenu 2 évaluations positives de votre comportement de recherche d’emploi
      • Résider légalement en Belgique
      • Vous avez terminé certaines études (études qui ouvrent le droit)

      Dans ta situation si tu as terminé les études qui permettent d’ouvrir le droit tu pourras ouvrir un droit. Pour plus d’information sur ces études: https://www.onem.be/fr/documentation/feuille-info/t35#h2_3

      Si c’est le cas, tu peux entamer les démarches dès que possible afin de commencer à percevoir ces allocations.

      N’hésite pas à nous recontacter pour toute autre question.

       

      Répondre
  13. camille161996

    Bonjour,

    Je me permets de vous envoyer cet e-mail car j’ai de nombreuses questions par rapport au stage d’insertion professionnelle.

    Je vais finir mes études cette année, et vais avoir une période de battement entre la date d’obtention de mon diplôme (septembre) et ma réinscription dans un master complémentaire (janvier). J’ai déjà du effectuer mon stage d’attente juste après ma rhéto en raison d’une année sabbatique.

    Cependant, il me semble avoir reçu une évaluation négative de la part de l’ONEM car, justement, je ne cherchais pas de travail étant en année sabbatique.

    Je me demande donc quelles démarches vais je devoir effectuer pour pouvoir, pendant ce laps de temps, conserver mes allocations familiales, ainsi que pour « exister » au sein de la société belge.

    Je vous remercie d’avance pour votre aide,

    Camille

    Répondre
    1. Infor Jeunes Bruxelles

      Bonjour Camille161996,

      Tu pourras tout simplement te réinscrire chez Actiris (si tu es domicilié à Bruxelles) pour recommencer ton stage d’insertion professionnelle.

      Si tu ne l’avais pas terminé lors de ton année sabbatique (ce qui semble logique si tu ne cherchais pas activement de l’emploi à l’époque, mais vérifie quand même cela car si tu l’as validé cela peut tout changer), il faudra le recommencer dès le début. Malheureusement la reprise d’études de plein exercice annule les mois de stage déjà effectués. Cela signifie que les mois de stage de ton année sabbatique n’entreront pas en compte et que les mois que tu feras entre septembre et janvier ne pourront pas être repris après ton master non plus.

      Le seul avantage à t’inscrire comme demandeur d’emploi pendant cette période sera donc de maintenir ton droit aux allocations familiales si tu as moins de 25 ans.

      A noter que tu n’es pas dans l’obligation de t’inscrire, c’est simplement que cela te permettra de garder tes allocations familiales le temps de reprendre tes études en janvier. Si tu ne te réinscris pas, tu n’auras pas de statut officiel, ce qui n’est pas un problème en soit, mais tu ne pourras par contre plus bénéficier des allocations familiales.

      Une fois ton master terminé, il te faudra alors une nouvelle fois recommencer ton stage dès le début.

      A noter que si tu es domicilié en Flandre, l’inscription comme demandeur d’emploi n’est pas obligatoire pour maintenir ton droit aux allocations familiales. Toutes les informations se trouvent sur ce tableau : https://ijbxl.be/wp-content/uploads/2020/01/Tableau-AF-07.pdf

      Si tu as besoin d’autres informations, n’hésite pas !

      Répondre
  14. KB67

    Bonjour Madame , Monsieur

    j’ai quelques questions concernant mon droit aux allocations d’insertion professionnelles. Après mes études en que j’ai arrêter prématurément en 5ème année professionnelle en juillet 2018 j’ai fait des job étudiant jusqu’au mois de septembre 2018 , ensuite au mois d’octobre 2018 je me suis inscrit comme demandeur d’emploi . J’ai eu des expériences professionnelles en travaillant dans plusieurs endroit et j’ai eu mes deux évaluations positives par actiris . J’ai presque tout le temps travailler à part des petits chômage de un mois souvent mais sans faire de demande d’allocations ou de  chômage complet jusqu’à aujourd’hui. Je veux rentrer une demande pour les allocations d’insertion professionnelle mais je ne sais pas comment m’y prendre et je ne sais pas non plus si je rempli les conditions pour la demande au vue de la situation expliquer là haut . J’ai beau regarder sur la page de l’onem et sur la vôtre je suis unpeu de le flou . J’aimerais avoir quelques précision à ce sujet là voir si ma situation expliquer là haut me permet d’avoir droit aux allocations. Certes vous êtes pas l’onem mais votre avis et vos conseils pourront me faire évoluer dans ma démarche.

    Veuillez agrée mes salutations distinguées

    Répondre
    1. Infor Jeunes Bruxelles

      Bonjour KB67,

      Il nous manque certains éléments pour pouvoir répondre précisément à ta question.
      En effet, pour ouvrir un droit à des allocations d’insertion, plusieurs conditions doivent être remplis.
      – Avoir moins de 25 ans.
      – Avoir accompli sont stage d’insertion avec 2 évaluations positives
      – Avoir ‘terminé’ certaines études ou formations. Ces études sont dénommées ‘études qui ouvrent le droit’.  Une 5e année de l’enseignement professionnel peut suffire si tu as plus de 21 ans.
      Pour les jeunes de moins de 21 ans, il existe une condition supplémentaire qui est d’être en possession d’un diplôme au moment de la demande d’allocation.
      Si tu as moins de 21 ans tu devras donc attendre avant de pouvoir ouvrir un droit.

      Si tu remplis l’ensemble des ces conditions tu peux donc introduire ta demande d’allocation en effectuant les démarches expliquées sur la fiche ci-dessus.

      N’hésite pas à nous recontacter pour toute autre question.

      Répondre
  15. antoine

    Bonjours j’ai introduis une demande d’allocation d’insertion qui a ete refusé car je n’ai pas mes 2 eval positive. seulement je n’ai jamais ete convoquer par qui que se soit pendant mon stage d’insertion? au forem on m’as dit que c’etait possible d’etre accepter pour autant. savez vous pourquoi certaine personne ne sont pas convoquer et est ce que introduire un recour serait utile dans mon cas? car ce n’est pas vraiment ma faute mais plutot une erreur de leur part non?

    J’ai des amis qui eux aussi n’ont jamais ete convoquer pourtant ils ont eu droit aux alloc.

    Répondre
    1. Infor Jeunes Bruxelles

      Bonjour Antoine,

      Il peut arriver qu’il y ait des erreurs dans la gestion des jeunes à convoquer durant le stage d’insertion. Si tu étais bien inscrit durant toute la période, ce n’est effectivement pas à toi de subir les conséquences de ces erreurs. Normalement, dans ces cas-là, lorsque le jeune se présente pour introduire sa demande à la fin de la période de stage, une évaluation est organisée afin de pouvoir rectifier l’erreur. Si l’évaluation est positive, le droit doit alors pouvoir être ouvert rétro-activement à partir de la date de la demande afin que le jeune ne soit pas pénalisé.

      Si tu remplis bien toutes les conditions et que le seul critère qui manque sont les évaluations pour lesquelles tu n’as pas été convoqué mais que le droit t’es refusé sans qu’on te propose une évaluation, n’hésite pas à en parler à un service juridique afin qu’ils puissent t’aider à défendre tes droits. A Bruxelles, tu peux t’adresse à l’Atelier des droits sociaux (service juridique gratuit de première ligne): http://www.atelierdroitssociaux.be/node/14

      N’hésite pas à nous recontacter si tu as d’autres questions.

      Répondre