Quelles conditions dois-tu remplir pour bénéficier des allocations de chômage?

Rappel : pour des allocations d’insertion (allocations de chômage sur base d’études), reporte-toi à la fiche « le stage d’insertion professionnelle ».
Nous n’expliquerons ici que les conditions qu’il faut satisfaire pour bénéficier du chômage complet sur base d’un travail salarié à temps plein en Belgique. Nous n’exposerons pas les conditions à remplir pour bénéficier du chômage à temps partiel sur base d’un travail à temps partiel. Tu trouveras plus d’information à ce propos sur la fiche qui parle du travail à temps partiel ou sur le site de l’ONEM.

Principe de base

Pour être admis aux allocations de chômage, tu dois prouver :

  • un certain nombre de jours de travail salarié (stage);
  • au cours d’une certaine période (période de référence) précédant immédiatement la demande d’allocations de chômage.

Nombre de jours de travail salarié requis (stage)

Age Nombre minimum de jours de travail salarié à prouver (stage) et période de référence
Moins de 36 ans – soit 312 jours au cours des 21 mois précédant ta demande ;
– soit 468 jours au cours des 33 mois précédant ta demande;
– soit 624 jours de travail au cours des 42 mois précédant ta demande.
De 36 à 49 ans – soit 468 jours au cours des 33 mois précédant ta demande ;
– soit 624 jours au cours des 42 mois précédant ta demande;
– soit 234 jours dans les 33 mois + 1.560 jours dans les 10 ans qui précèdent ces 33 mois;
– soit 312 jours dans les 33 mois + pour chaque jour qui manque pour arriver à 468 jours, 8 jours dans les 10 ans qui précèdent ces 33 mois.
A partir de 50 ans – soit 624 jours au cours des 42 mois qui précèdent ta demande;
– soit 312 jours dans les 42 mois qui précèdent ta demande et 1.560 jours dans les 10 ans qui précèdent ces 42 mois;
– soit 416 jours dans les 42 mois + pour chaque jour qui manque pour arriver à 624 jours, 8 jours dans les 10 ans qui précèdent ces 42 mois.

Si tu ne remplis pas la condition prévue pour ta catégorie d’âge, tu peux toutefois être admis si tu satisfaits à celle prescrite pour une catégorie d’âge plus élevée.
La période de référence de 21, 33 ou 42 mois peut être prolongée par certains événements : naissance ou adoption, interruption de carrière, emprisonnement, reprise d’études ou de formation comme chômeur non indemnisé, exercice d’une profession non-assujettie à la sécurité sociale (secteur chômage), etc.

Allongement de la période de référence suite à la crise sanitaire du Covid

Pour toute demande d’allocations de chômage comme travailleur à temps plein du 1er avril 2021 au 31 décembre 2021, la période de référence est prolongée de 12 mois. Tu peux donc faire valoir des jours de travail dans les 33, 45 ou 54 derniers mois (au lieu de 21, 33 ou 42 mois).

Quels sont les jours pris en considération ?

Les journées de travail prises en considération pour le calcul de ta période de stage sont celles :

  • qui ont donné lieu au paiement de cotisations de sécurité sociale (y compris pour le secteur chômage) ;
    ET
  • qui ont été effectuées dans une profession salariée (les prestations de travail accomplies par un travailleur indépendant ne comptent pas);
    ET
  • qui ont bénéficié d’une rémunération que la législation considère comme suffisante.

Certaines journées d’inactivités sont assimilées à des journées de travail :

  • les jours de vacances légales (ou européennes) et les jours de vacances en vertu d’une convention collective de travail rendue obligatoire, s’ils ont donnés lieu au paiement d’un pécule de vacances;
  • les jours de vacances-chômage couverts par un pécule de vacances;
  • les journées d’absence non rémunérées à raison de 10 jours maximum par année civile;
  • les journées de formations professionnelles (organisée ou subventionnée par le service régional de l’emploi et de la formation professionnelle), les journées de PFI et FPIE et les journées de Stage First à concurrence de 96 jours maximum;
  • les congés de circonstance, les journées indemnisées par l’assurance maladie-invalidité (dans certains cas), les journées non prestées pour cause d’accident de travail ou de maladies professionnelles, les journées de grève, les absences pour raisons familiales impérieuses, certains jours de chômage temporaire, etc.

Comment calculer tes jours ?

Pour le calcul des journées de travail, l’ONEM considère que le travail a été effectué à raison de 6 jours par semaine. Lorsque le travailleur a presté le travail en régime 5 jours par semaine, l’ONEM examine s’il s’agit du régime habituel dans ce secteur et assimile alors le régime 5 jours de travail par semaine au régime 6 jours par semaine (sans appliquer de calcul de rapport).
Pour les périodes d’occupation ininterrompues à temps plein (horaire de 35 heures minimum en moyenne par semaine), 26 jours de travail sont pris en considération par mois civil.

Dans les autres cas, on peut calculer le nombre de jours de travail pris en considération suivant ce calcul :

nombre de jours de travail effectués  X 6
nombre de jours de travail par semaine

  • Exemple: Luca effectue des prestations à temps plein du 8 juillet 2021 au 16 août 2021. Dans l’entreprise de Lucas, la semaine de travail se compose de 5 jours, soit un total de 30 jours de travail. Pour cette période de travail, l’ONEM prendra en considération (30 x 6):5 = 36 jours.

Pour les périodes de travail à temps partiel (et en vue d’une admission au chômage à temps plein), le calcul est le suivant :

nombre d’heures de travail effectuées X 6
nombre hebdomadaire d’heures de travail à temps plein pour la même fonction

  • Exemple: Asmaa travaille du 8 juillet 2021 au 30 août 2021, à raison de 19 heures par semaine, soit un total de 8 x 19 = 152 heures de travail. Dans l’entreprise d’Asmaa, l’horaire à temps plein correspond à 38 heures. Pour cette période de travail, l’ONEM prendra en considération (152 x 6):38 = 24 jours.

Est-ce que tu gardes ton droit au chômage si tu l’as interrompu ?

Si tu interromps ton chômage (par exemple, pour voyager quelques mois), tu peux récupérer le bénéfice des allocations si tu introduis une nouvelle demande et que tu te réinscris comme demandeur d’emploi au plus tard 3 ans après ton dernier jour indemnisé.
Tu dois avoir bénéficié d’un jour au moins d’allocation avant cette interruption.
Cette période de 3 ans peut dans certains cas (par exemple, reprise d’études ou travail indépendant) être prolongée.
Suite à cette nouvelle demande, tu bénéficieras des allocations sans devoir à nouveau apporter la preuve d’une période de travail. Le montant de tes allocations risque cependant d’être inférieur au dernier montant perçu avant l’interruption. La diminution progressive des allocations continue généralement à courir, même pendant la période d’interruption où tu ne reçois rien. Tu trouveras plus d’information sur cette diminution progressive dans la fiche quels sont les montants des allocations de chômage?

Sources : fiche T31 ONEm

Partager

Poser une question

N’hésite pas à nous poser une question, un professionnel faisant partie du réseau Bruxelles-J te répondra. Nous préservons ton anonymat et ton adresse de messagerie ne sera pas publiée.

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.

*

En cliquant sur « publier la question », vous acceptez notre Politique en matière de protection de la vie privée.

*
*

75 questions déjà posées

  1. sephharade
    24 mai 2022

    un feneant comme la personne que je connais  qui fait travailler sa femme mais lui est tranquille dans son fauteil  comment est ce possible quil recoive encore du chomage

    Répondre
  2. Hendousa
    24 mai 2022

    Bonjour,

    J’aimerais savoir combien de jour de travail  je dois effectuer pour récupérer mon chômage. J’ai eu un chômage après étude pendant plusieurs années. Ensuite j’ai eu une dispense de chômage pour reprise d’étude à temps plein (bachelier plus master) maintenant je n’ai plus de chômage depuis presque un an car ma dispense a pris fin et que je suis diplômé (aucun salaire car je ne travail pas et je suis à charge de mon époux) J’aimerais entamer un doctorat dans mon domaine, seulement j’aimerais  avoir un salaire pour pouvoir y subvenir. Combien de temps dois-je travailler pour pouvoir récupérer mon chômage ? Sachant que j’ai 44 ans.

    Merci

     

    Répondre
  3. Anto2022
    24 mai 2022

    Bonjour

    je suis actuellement aide soignant.

    je vis en cohabitation(non légale) avec la maman de mes 2 enfants (dont j’ai la charge).

    mon employeur parle de me licencier sous peu et dans ce cas j’aimerais reprendre des études d’infirmier.

    la maman de mes enfants est actuellement au chômage ou elle touche 1000 euros par mois.

    ma question est la suivante.

    si je tombe au chômage est ce que je serais considéré comme ayant chargé de famille (comme j’ai mes 2 filles à charge en tant qu’employés) où serai-je simplement considéré comme cohabitant comme la mère de mes enfants?

    j’ai un salaire brut de 2300 euros par mois et donc à combien s’élèvera mon indemnité journalière ?

    je vous remercie pour votre attention.

    Répondre
  4. Kindou
    23 mai 2022

    Bonjour,

    Je viens de passer un entretien pour un CDD d’un an, actuellement j’ai un CDI (depuis 2.5 ans). Sans rentrer dans les détails, il y a de gros soucis de managements qui font que ce n’est plus envisageable de rester dans la boîte où je suis actuellement. L’entretien s’est bien passé, je suis consciente du risque de passer à CDD et qu’il n’est pas certain de se prolonger. La personne du RH avec qui je suis en contact m’a tout de même signalé qu’il se pourrait qu’au terme de ce CDD, du fait d’avoir eu un CDI avant je puisse perdre les allocations chômages. Comment puis-je vérifier cette information pour pouvoir prendre une décision en toute connaissance ?

    Répondre
  5. Matthieu
    17 mai 2022

    Bonjour !
    Je n’ai jamais eu de chômage car je n’ai jamais travaillé 1 an complet et je n’ai pas mon cess pour toucher quelque chose.
    J’ai commencer à travailler en mai 2021 et 7 moi d’intérim et puis mon contrat le premier janvier 2022, il ce fini le 30 juin.
    Donc après ce contrat pourrais je toucher du chômage avant de trouver un autre travaille ? Merci d’avance .

    Répondre
    1. Infor Jeunes Bruxelles (informateur certifié)
      18 mai 2022

      Bonjour Matthieu,

      D’après ce que tu nous dit, tu auras travaillé pendant les 13 mois qui précèdent ta demande (si tu introduis ta demande de chômage en juillet par exemple). Si tu as moins de 36 ans, cela remplit bien les conditions pour ouvrir un droit aux allocations de chômage, oui.

      N’hésite pas à revenir vers nous si tu as d’autres questions !

       

      Répondre
  6. Lalolo
    16 mai 2022

    Je suis française et je travaille en Belgique depuis janvier 2022. Je ne me plais pas du tout dans mon travail. Est-ce que je peux déjà avoir le chômage le temps de trouver autre chose ? Merci !

    Répondre
    1. Infor Jeunes Bruxelles (informateur certifié)
      23 mai 2022

      Bonjour Lalolo,
      Il me manque des détails pour répondre à ta question de manière précise. Avais-tu travaillé en France avant de venir travailler en Belgique ?
      Comme tu peux le lire dans la fiche ci-dessus, pour ouvrir un droit aux allocations de chômage en Belgique, il faut prouver un certain nombre de jours de travail sur une période donnée (appelée période de référence) en fonction de son âge.
      Pour les personnes de moins de 36 ans, il faut prouver 312 jours de travail (soit un an) sur une période de 21 mois qui précède la demande.
      Dès lors, sur base uniquement de la période de travail que tu évoques (depuis janvier 2022), tu ne cumules pas suffisamment de jours de travail pour ouvrir un droit aux allocations.
      Ceci-dit, si tu avais travaillé en France avant de venir en Belgique, ces jours de travail peuvent être pris en compte pour ouvrir un droit aux allocations de chômage en Belgique à condition d’avoir travaillé 3 mois en Belgique (ce que tu as déjà fait en travaillant depuis janvier 2022). Il faudrait donc voir, au cas où tu as travaillé en France avant ton arrivée si, sur base des jours de travail que tu aurais presté en France plus la période de travail prestée en Belgique, tu arrives à un an de travail (si tu as moins de 36 ans).
      Tu trouveras toutes les informations à ce sujet sur la fiche appelée « Peux-tu bénéficier du chômage en tant que travailleur étranger ou après avoir travaillé à l’étranger ? ».
      Note cependant que, si tu cumules suffisamment de jours de travail (sur base du travail que tu aurais éventuellement presté en France avant la période de travail en Belgique) pour ouvrir un droit aux allocations, en remettant ta démission, tu risques une sanction de l’ONEm pour abandon d’emploi.
      Tu verras dans la fiche que tu peux éviter la sanction en quittant ton emploi pour une autre emploi de minimum 13 semaines (et que tu ne sois pas à l’origine de la rupture du contrat).
      Tu peux également négocier avec ton employeur afin de déterminer si celui-ci accepterait de te licencier sans que n’apparaisse dans le motif de licenciement que celui-ci ne résulte d’une faute de ta part ou d’un accord entre vous (la rupture de commun accord étant considérée par l’ONEm comme une démission). Néanmoins l’employeur ne sera pas tenu d’accepter ta proposition et pourrait très bien la refuser.
      J’espère avoir pu t’aider ! N’hésite pas s’il te faut d’autres infos !

      Répondre
  7. Mika
    6 mai 2022

    Bonjour,
    J’ai une question à vous poser concernant le droit aux allocations de chômage.
    Pour avoir droit au chômage une fois passé trente-six ans, on demande pour la catégorie trente-six à quarante-neuf ans d’avoir un certain nombre de jours de travail. Parmi ces catégories figurent celles-ci :
    — « soit 234 jours dans les 33 mois + 1.560 jours dans les 10 ans qui précèdent ces 33 mois »
    — « soit 312 jours dans les 33 mois + pour chaque jour qui manque pour arriver à 468 jours, 8 jours dans les 10 ans qui précèdent ces 33 mois. »
    Je ne comprends pas très bien ces deux points, c’est pourquoi j’aimerais vous présenter ma situation pour voir si je peux bénéficier de ces deux clauses.
    J’ai actuellement plusieurs centaines de jours de travail durant la période 2017 à 2019 en tant que travailleur intérimaire au Luxembourg. Ces jours de travail peuvent-ils être inclus dans l’un des deux points cités plus haut ?
    Par exemple, une fois mes trente-six atteint (j’ai actuellement trente-cinq ans), si je comptabilise plus de 234 jours dans les 33 mois précédant la demande et que je dispose de plus de 300 jours de travail en intérim au Luxembourg dans les dix années précédant les 33 mois, le dossier sera-t-il valable ?
    J’aimerais également savoir si l’on a besoin d’avoir un minimum d’heures de travail en Belgique ou si le travail au Luxembourg peut suffire pour faire la demande.
    Je vous remercie d’avance pour votre réponse.
    Cordialement,
    Erkan

    Répondre
    1. Infor Jeunes Bruxelles (informateur certifié)
      9 mai 2022

      Bonjour Erkan / Mika,

      Premièrement concernant le travail à l’étranger : tes jours de travail prestés au Luxembourg pourront être comptabilisés si tu as travaillé au moins 3 mois en Belgique par la suite.

      Ensuite, d’après les informations que tu nous donnes, non tu ne remplis pas la condition du nombre de jours suffisants. Tu dis comptabiliser +- 300 jours de travail dans les 10 ans (en plus des 234 jours dans les 33 mois précédant la demande). Il faut 1560 jours dans les 10 ans, il te manquerait donc +- 1260 jours de travail pour remplir cette condition.

      Tu ne peux pas bénéficier de l’autre clause, car il faut pour cela comptabiliser au minimum 312 jours de travail dans les 33 mois précédant la demande. Ce sont deux clauses différentes, avec des conditions différentes. Tu ne peux pas mélanger les deux.

      N’hésite pas à revenir vers nous si tu as d’autres questions !

      Répondre
      1. Mika
        10 mai 2022

        Merci pour votre réponse.

        Toutefois, si j’ai 312 jours de travail dans les 33 mois précédant la demande, les 300 journées de travail avant les 33 mois seront-elles comptabilisées (seconde clause) ?

        Le seconde partie de la deuxième clause est vraiment cryptique à mes yeux et j’ai du mal à la comprendre.

        “+ pour chaque jour qui manque pour arriver à 468 jours, 8 jours dans les 10 ans qui précèdent ces 33 mois.”

        Pourriez-vous m’exemplifier cela ?

        Je vous remercie d’avance.

        Répondre
        1. Infor Jeunes Bruxelles (informateur certifié)
          10 mai 2022

          Bonjour Mika,

          Cette condition signifie que tu dois faire “x 8” pour savoir combien de jours tu dois prouver en plus. Puisque tu n’as pas assez de jours de travail dans les 33 mois (la règle de base étant 468 jours dans les 33 mois), tu dois prouver 8 fois plus de jours de travail dans le passé pour être admis.

          Par exemple : si tu comptabilises 368 jours de travail dans les 33 mois, il te manque 100 jours pour arriver à 468 jours. Dans ce cas, tu peux remonter jusqu’à 10 ans en arrière pour compléter, mais tu devras prouver 800 jours de travail dans les 10 ans en plus des 368 jours dans les 33 mois (car il reste 100 jours x 8 = 800).

          N’hésite pas à revenir vers nous si tu as d’autres questions !

          Répondre
  8. ldo
    6 mai 2022

    Bonjour, est-ce que les journée d’arrêt maladie compte pour le droit au chômage ?

    Merci, bien à vous

    Répondre
    1. Infor Jeunes Bruxelles (informateur certifié)
      11 mai 2022
      Bonjour Ido,
      Comme tu peux le lire dans la fiche ci-dessus, les journées indemnisées par l’assurance maladie-invalidité  sont prises en considération dans certains cas. Dès lors, il est possible que les jours où tu étais en arrêt de maladie soit pris en considération pour ouvrir ton droit aux allocations de chômage.
      J’espère avoir pu t’aider ! N’hésite pas s’il te faut d’autres infos !

       

      Répondre
  9. Maria
    2 mai 2022

    Bonjour

    Je suis une étudiante de 29 ans. Si je travaille pendant un an en contrat étudiant, est-ce que j’ai droit au chomage si j’arrête de travailler après ? Et comment calculer mon chomage ?

    Merci beaucoup

    Répondre
    1. Infor Jeunes Bruxelles (informateur certifié)
      4 mai 2022

      Bonjour Maria,

       

      Etant donné que le travail sous contrat d’occupation d’étudiant ne fait pas l’objet de retenue de cotisations sociales (pour le secteur chômage), cette période ne sera malheureusement pas comptabilisée pour l’ouverture du droit au chômage. Pour bénéficier des allocations de chômage, il faut prouver un certain nombre de jours de travail salarié au cours d’une certaine période de référence. Par exemple, les personnes de moins de 36 ans doivent travailler minimum 312 jours au cours des 21 mois précédant leur demande. Tu trouveras plus d’informations sur les conditions pour prétendre au chômage sur la fiche ci-dessus.

       

      Pour d’autres informations, n’hésite pas à nous recontacter !

      Répondre
  10. Cocovdp
    28 avril 2022

    Bonjour,

    Je suis étudiante en bac3 à l’université, je serai donc diplômée cette année au mois d’aout.  Je travaille aussi depuis 4 ans en 3/4 temps en tant qu’employé.

    J’ai remis ma démission pour fin juillet afin d’avoir le temps et d’être certaine de réussir ma seconde session et aussi pour prendre le temps de trouver un emplois adapté à mon nouveau diplôme.

    Ma question est la suivante : Aurais-je droit au allocation de chômage après une période de sanction si je ne retrouve pas d’emplois tout de suite ?  (Car j’ai été étudiante et employé 3/4 temps en même temps)

    Cordialement,
    Coraline Vdp

    Répondre
    1. Infor Jeunes Bruxelles (informateur certifié)
      29 avril 2022

      Bonjour Coraline,

      Puisque tu as travaillé pendant 4 ans, tu remplis les conditions d’admission au chômage. Une fois ton contrat terminé, tu dois faire les démarches pour ouvrir ton droit. Tu as effectivement des chances d’être sanctionnée et parmi les sanctions possibles, tu pourrais être exclue du bénéfice des allocations pendant une période allant de 4 à 52 semaines. Si c’est le cas, tu auras bien droit au versement des allocations de chômage après la sanction.
      A la fin de la période de sanction, tu devras introduire une nouvelle demande d’allocations auprès de ton organisme de paiement (syndicat ou CAPAC) et te réinscrire comme demandeuse d’emploi.

      N’hésite pas à revenir vers nous si tu as d’autres questions !

      Répondre
  11. Titi
    24 avril 2022

    Bonjour j’aurais une question je suis actuellement sans revenue ni allocation je vie avec ma maman qui es chef de famille au chômage avec moi à sa charge on vie à deux j’ai trouver un emploie journalier dans une agence d’intérim en sachant que mon emploie es sous contrat journalier et donc pas de revenue net le chômage de ma maman va diminuer ? Merci de votre réponse . Bien à vous

    Répondre
    1. Infor Jeunes Bruxelles (informateur certifié)
      26 avril 2022

      Bonjour Titi,

      Malheureusement, nous ne pouvons pas répondre à ta question avec précise. Mais, sache que le fait que tu aies des revenus professionnels pourrait, avoir un impact sur le montant des allocations de chômage de ta maman. Tout va donc dépendre si ton salaire est considéré comme revenu ou non. L’Onem ne tiendra pas compte de tes revenus dans le calcul du montant des allocations de chômage dans les deux situations suivantes :

      • le montant brut de ton salaire ne dépasse pas 491,94 euros par mois;
      • il s’agit de ton premier revenu professionnel perçu après la fin de tes études, pendant une période de 12 mois, peu importe le montant.

      Tant que tu rempliras une de ces deux conditions, ta maman continuera à toucher ses allocations de chômage au taux cohabitant avec charge de famille. Par contre, si tu n’es concerné (ou dès que tu ne seras concerné) par aucune de ces situations, ta maman sera indemnisée au taux cohabitant ordinaire (sans charge de famille). Tu trouveras plus d’explications à ce propos sur la fiche t147 de l’Onem.

      Pour d’autres questions, n’hésite pas à nous recontacter.

      Répondre
  12. SARAH
    20 avril 2022

    Bonjour,

    J’ai occupée un poste de mars 2019 a aout 2020, après une perte de cette emploi j’ai eu droit au chomage.

    J’ai repris le travail le 5 avril 2022 et nous sommes le 20 avril 2022, si je devais perdre ce travail, aurais je droit de nouveau au chômage?

     

    Je vous remercie

     

    Bien cordialement

     

    Répondre
    1. Infor Jeunes Bruxelles (informateur certifié)
      20 avril 2022
      Bonjour Sarah,
      Oui, s’il s’est écoulé moins de 3 ans depuis la date du dernier versement des allocations de chômage, tu peux réouvrir ton droit aux allocations sans prouver de jours de travail supplémentaire. C’est précisé dans cette feuille info de l’Onem.
      N’hésite pas à revenir vers nous si tu as d’autres questions !
      Répondre
    2. Staecy
      22 avril 2022

      J ‘ai travaillé j ai pas droit àu chomage

      Répondre
      1. Infor Jeunes Bruxelles (informateur certifié)
        22 avril 2022

        Bonjour Staecy,

        Pour avoir droit au chômage, il y a certaines conditions à respecter et il faut avoir travaillé au minimum pendant un an. Nous t’invitons à lire l’article au-dessus des commentaires pour en savoir plus.

        N’hésite pas à revenir vers nous si tu as d’autres questions !

        Répondre
  13. Frank
    18 avril 2022

    Bonjour,

    J’ai 28 ans et vit actuellement chez ma grand-mère avec un statut de chef de famille comprenant une allocation de chaumage de 1350 net par mois.

    Dans un avenir proche, j’irais déménager chez ma mère qui vit seul et qui bénéficie de la mutuelle pour une durée indéterminée avec un revenu net de 1150 euros.

    Mes questions sont:

    1. Ma mère va-t-elle perdre beaucoup de son revenu mutuelle?
    2. Ma mère ou moi-même peut-on bénéficier d’un statut chef de famille?

    Merci d’avance pour vos réponses et bonne journée à vous

    Répondre
    1. Infor Jeunes Bruxelles (informateur certifié)
      21 avril 2022

      Bonjour Frank,

      A partir du moment où tu vivras chez ta maman, comme elle perçoit des revenus, tu ne seras plus considéré comme cohabitant avec charge de famille. Dès lors, tu seras indemnisé au taux cohabitant ordinaire (sans charge de famille). Tu trouveras toutes les informations sur les situations familiales et leur impact sur le montant des allocations de chômage sur la fiche-info T147 de l’Onem.

      Pour d’autres questions, n’hésite pas à nous recontacter.

      Répondre
  14. lazor
    18 avril 2022

    Bjr. J’ai 2 cdd de mi-temps dans le domaine de la santé. peut-on cumulé ces 2 cdd pour benéficier d’un chomage à temps complet? Comment se passe le calcul des jours de travail? Sait-on à la fin de ces 2 contrats retourner au études pour avoir le diplome d’infirmier tout en beneficiant du chomage complet?

    Merci et bien à vous

    Répondre
    1. Infor Jeunes Bruxelles (informateur certifié)
      21 avril 2022

      Bonjour Lazor,

      Comme expliqué sur la fiche ci-dessus, pour bénéficier des allocations de chômage, il faut prouver un certain nombre de jours de travail salarié au cours d’une certaine période de référence. Par exemple, les personnes de moins de 36 ans travaillant à temps plein doivent totaliser 312 jours au cours des 21 mois précédant leur demande. Tu trouveras toutes les conditions pour ouvrir le droit sur base d’un temps partiel sur une autre de nos fiche.

      Pour revenir à ta question, OUI, il te sera tout à fait possible d’ouvrir le droit au chômage à temps plein sur base de tes 2 mi-temps. Pour le calcul des journées de travail, l’ONEM considère que le travail a été effectué à raison de 6 jours par semaine. Pour savoir si cela est possible dans ton cas, tu dois faire le calcul suivant pour chacun de tes contrats: nombre d’heures de travail effectuées X 6 sur le nombre hebdomadaire d’heures de travail à temps plein pour la même fonction.

      Pour que ce soit plus clair pour toi, nous t’invitons à lire l’exemple sur la fiche ci-dessus (situation de Asmaa). Ce calcul étant complexe, n’hésite pas à te faire aider par ton syndicat (si tu es syndiqué) ou par la CAPAC.

      Attention, en démissionnant (ou faisant une rupture de commun), tu risqueras une sanction de l’Onem allant d’un simple avertissement à une exclusion du droit de travail de 4 à 52 semaines pour abandon d’un poste convenable. Pour éviter ce risque de sanction, tu devras travailler minimum 13 semaines chez un nouvel employeur avant d’introduire ta demande d’allocations.

      En tant que chômeur indemnisé, si tu souhaites reprendre les études, tu devras introduire une demande de dispense auprès de ton service régional de l’emploi. Les conditions à remplir vont dépendre du type d’études que tu veux faire. Et, ls cours devront se dérouler en semaine, pendant la journée.

      Pour d’autres questions, n’hésite pas à nous recontacter.

      Répondre
  15. Momo
    14 avril 2022

    Bonjour jai 25 ans sans diplome pensez vous je saurait droit au chomage merci

    Répondre
    1. Infor Jeunes Bruxelles (informateur certifié)
      14 avril 2022

      Bonjour Momo,

      Pour ouvrir un droit au chômage, sur base du travail, tu dois avoir travaillé 312 jours au cours des 21 mois précédant ta demande.

      Et pour ouvrir un droit au chômage, sur base des études, tu dois ouvrir accompli un stage d’insertion, avoir eu 2 évaluations positive et avoir introduit ta demande d’allocation d’insertion avant tes 25 ans.

      N’hésite pas à me recontacter si tu souhaites continuer la discussion

      Répondre
  16. Jean Pierre
    13 avril 2022

    Je suis  au chômage avec complément patronal jusqu’au 30 avril.Le 1er mai je vais prendre ma pension anticipéeJe vais aller vivre en Espagne a partir de cette date là.Je me suis un peu précipité pour me radier de la Belgique en faisant une demande du formulaire concerné.Je pensais que je pouvais remplir ce document moi même concernant la date de radiationMais voilà le papier est rempli par l e guichet et est envoyé en Espagne.Vais je avoir des problèmes pour toucher mon dernier mois de chômage,la date est du 12 avril.Je suis toujours en Belgique.Je ne pars qu au début mai.Metci de votre réponse,je vous souhaite une bonne journée.

     

     

     

     

    Répondre
    1. Infor Jeunes Bruxelles (informateur certifié)
      14 avril 2022

      Bonjour Jean-Pierre,

      Une des conditions pour toucher le chômage en Belgique est d’y avoir sa résidence habituelle et effective. Ta radiation va donc te poser problème et tu ne toucheras a priori plus d’allocations après le 12 avril. Nous te conseillons de contacter ton syndicat pour voir si une solution est possible, ou la permanence emploi et sécurité sociale de l’Atelier des droits sociaux.

      N’hésite pas à revenir vers nous si tu as d’autres questions !

      Répondre
  17. laurent
    8 avril 2022

    bonjour
    je vis avec ma mére qui touche la pension de mon papa deceder  et je touche le chomage – de 300 euros je voudrais etre le chef de menage mais je sais pas les inconveniant pour ma maman si il y aura une diminution de beaucoup de  sa pension

    Répondre
    1. Infor Jeunes Bruxelles (informateur certifié)
      13 avril 2022

      Bonjour Laurent,

      Pour répondre à ta question, je pars du principe que tu vis exclusivement avec ta maman ( et personnes d’autre) et que la pension de survie est son seul revenu.  Si la situation est différente, n’hésite pas à nous réécrire.

      Le montant de la pension de survie de ta maman ne va pas changer quels que soient tes revenus.

      De ton côté, au niveau du chômage, tu pourrais avoir un taux cohabitant ou un taux cohabitant avec charge de famille: cela va dépendre du montant de la pension de ta maman.

      • Tu pourras être considéré comme cohabitant avec charge de famille par l’ONEM si le montant brut total des pensions de ta maman  ne dépasse pas 1.488,81 euros par mois.

       

      • Si une attestation délivrée par le SPF Sécurité Sociale (Direction générale Personnes handicapées, http://www.handicap.fgov.be(link is external)) établit que l’état de santé de ta maman provoque un manque total d’autonomie d’au moins 9 points dans le cadre de la législation applicable aux personnes en situation de handicap, alors tu pourras avoir le taux de cohabitant avec charge de famille si le montant brut total des pensions de ta maman ne dépasse pas 2.414,87 euros par mois.

      Concernant le montant de tes allocations de chômage, n’hésite pas à en discuter avec ton organisme de paiement (la CAPAC ou ton syndicat).

       

      Si tu as des questions par rapport à la pension de survie, vous pouvez contacter le service fédéral des pensions au n°1765.

      Nous restons à ta disposition si tu as d’autres questions!

       

      Répondre
  18. Amin
    31 mars 2022

    Bonjour,

    J’ai 26 ans et j’étais au chômage pour la première fois pendant un peu plus 2 an jusqu’à début avril 2021. J’ai commencé alors à travailler à temps plein jusqu’à mi-mars 2022. D’après mes calculs je pense avoir travaillé 305jours durant cette période.

    Y a-t-il une dérogation pour les personnes dans mon cas qui ont été licencié et à qui il ne manque que quelque jours?

    Vais-je avoir droit au chômage? Est ce une demande de chômage complet ou une demande de chômage après interruption que je dois demander?

    Merci d’avance pour votre aide.

    Répondre
    1. Infor Jeunes Bruxelles (informateur certifié)
      1 avril 2022

      Bonjour Amin,

      Comme tu étais déjà bénéficiaire d’allocations de chômage avant de débuter ton contrat, tu rouvriras évidemment ton droit. Tu peux dès maintenant entamer les démarches. Elles seront les mêmes que lors de la première ouverture: inscription comme demandeur d’emploi au service emploi de ta région et introduction de ta demande auprès d’un organisme de paiement (CAPAC ou syndicat).

      Par contre, tu ne seras malheureusement pas indemnisé sur base de ton contrat qui vient de s’achever; 12 mois de travail étant insuffisants dans ce cas. Pour qu’une nouvelle rémunération soit prise en compte par l’Onem comme nouvelle base de calcul, il faut une interruption de minimum 24 mois (2 ans de travail). Tu trouveras plus d’informations sur l’ouverture du droit après une période d’occupation sur cette fiche-info T67 de l’Onem
      Et, tu pour revenir en première période d’indemnisation, il faut avoir travaillé minimum de 12 mois. Le calcul du montant de tes allocations se ferait alors sur base du dernier salaire à partir duquel le droit avait ouvert le droit pour la première fois. Comme ton contrat a duré un peu moins, tu ne replis malheureusement pas cette condition.
      Alors, quand tu rouvriras ton droit, tu toucheras le même montant qu’avant de débuter ton contrat. En effet, les périodes de travail à temps plein de plus de 3 mois interrompt la dégressivité.

      Pour d’autres questions, n’hésite pas à nous recontacter.

      Répondre
  19. AA
    25 mars 2022

    Bonjour j’ai une question,

    Ma femme elle travaille dans le nettoyage elle a un contrat intérimaire elle travaille le matin  2h15 minute/j et 3 fois par semaine elle travaille 5h ailleurs elle doit travailler combien d’année pour toucher le chômage? est combien d’heure elle doit presté la semaine

    Répondre
    1. Infor Jeunes Bruxelles (informateur certifié)
      25 mars 2022

      Bonjour AA,

      Malheureusement, ta femme ne travaille pas suffisamment d’heures par semaine pour prétendre aux allocations de chômage; quelle que la durée de son contrat. En effet, pour bénéficier des allocations de chômage sur base d’un temps partiel volontaire, il faut qu’elle ait été occupée au moins 12 heures par semaine ou au moins le tiers d’une occupation à temps plein. Et, elle devra prouver un certain nombre de jours de travail salarié au cours d’une certaine période de référence. Par exemple, les personnes de moins de 36 ans travaillant à temps partiel doivent prouver minimum 312 demi-jours de travail salarié au cours des 27 mois précédant leur demande. Tu trouveras plus d’informations sur les conditions pour l’ouverture du droit à ces demi-allocations ici.

      Pour d’autres questions, n’hésite pas à nous recontacter.

      Répondre
  20. Lisa
    11 mars 2022

    Bonjour,
    Je travaille via une boite d’intérim depuis le 14 juin 2021. J’ai eu des contrats à la semaine successifs depuis cette date. Je suis en temps plein 38h/semaine et travaille parfois le samedi et dimanche.
    La mission va certainement s’arrêter le 1er mai. J’ai 2 questions :
    – Est-ce que je vais avoir droit au chômage ? ( plus de 10 mois de travail via cette agence d’intérim, toujours pour le même employeur/même mission).
    – J’ai fait une CIP précédemment, de février à fin mai 2021, cela ne va pas entrer en compte pour le chômage ?
    J’ai 28 ans et cohabitant (compagnon salarié).
    Merci d’avance,

    Répondre
    1. Infor Jeunes Bruxelles (informateur certifié)
      15 mars 2022

      Bonjour Lisa,

      Comme tu as moins de 36 ans, pour bénéficier des allocations de chômage, tu devras prouver 312jours de travail au cours des 21 mois précédant ta demande. Tes contrats devront juste être des contrats salariés, quel qu’en soit le type (CDD, CDDI, contrats de remplacement, contrats intérimaires).

      Pour la CIP, il faut savoir qu’elle n’est pas un contrat de travail mais plutôt un stage en entreprise. Comme elle n’est pas non plus considérée comme une formation professionnelle, cette période ne peut malheureusement pas être assimilée à des journées de travail salarié. Par conséquent, les journées sous CIP ne sont pas comptabilisées pour l’ouverture d’un droit au chômage sur base du travail.

      Partant de cela, si ton contrat s’arrêtait au 1er mai, tu n’auras malheureusement pas cumulé suffisamment de jours pour prétendre aux allocations de chômage (du 14 juin 2021 au 1er mai 2022). Il te manquera plus ou moins 1 mois et demi de travail pour remplir les conditions. Tu trouveras plus d’informations à ce propos sur la fiche ci-dessus.

      Pour d’autres questions, n’hésite pas à nous recontacter.

      Répondre
  21. Paul
    11 mars 2022

    Bonjour je travaille depuis mes 18 ans je vais avoir 23 j’ai toujours travailler dans la même entreprise sans interruption j’ai décroché le cdi dans la même entreprise a 19 ans. mais la ou je suis sa ne me plait pu du tout car évolution trop complique dans le domaine doit-je obligatoirement faire une rupture conventionnel pour toucher le chômage ? Merci

    Répondre
    1. Infor Jeunes Bruxelles (informateur certifié)
      14 mars 2022

      Bonjour Paul,

      Si tu souhaites mettre fin à ton contrat, tu peux le faire à tout moment sans problème, moyennant un délai de préavis. Tu trouveras tous les délais sur le site du SPF Emploi. Que tu démissionnes ou fasses une rupture conventionnelle (rupture de commun accord), les conséquences seront les mêmes pour l’Onem; car dans les deux cas, tu auras manifesté ton intention de rompre ton contrat.

      En procédant ainsi, tu risqueras malheureusement une sanction de l’Onem allant d’un simple avertissement à une exclusion du droit de chômage de 4 à 52 semaines pour abandon d’un poste convenable. Pour éviter ce risque de sanction, il faudrait soit que tu te fasses licencier par ton employeur, soit que tu travailles minimum 13 semaines chez un nouvel employeur avant d’introduire ta demande de chômage.

      Pour d’autres sanctions, n’hésite pas à nous recontacter.

      Répondre
  22. Nadine
    10 mars 2022

    Bonjour,

    J’ai été apprenti electricien pendant 3 ans. (J’ai 20 ans)

    Ensuite depuis août 2021 j’ai été engagé comme ouvrier chez un patron.

    Son activité étant en baisse j’ai reçu mon préavis qui se termine le 15 avril 2022.

    Après je dois m’inscrire au chômage

    Ma question est de savoir si j’ai droit au chômage

    Merci

     

    Répondre
    1. Infor Jeunes Bruxelles (informateur certifié)
      14 mars 2022

      Bonjour Nadine,

      Pour avoir droit à des allocations de chômage sur base du travail, tu dois avoir travaillé au moins un an. Les périodes de stage pendant la formation ne sont pas prises en compte pour cette année de travail puisque tu ne cotises pas pour le chômage. Tu ne sembles donc pas avoir travaillé suffisamment pour prétendre au chômage sur base du travail.

      Par contre, en ayant terminé et réussi une formation en alternance, il est probable que tu puisses prétendre à des allocations d’insertion (chômage sur base des études) dès le 18 avril. Tes jours de stage (et tes jours de travail qui ont suivi) peuvent être déduits des jours de stage d’insertion. De sorte que tu devrais largement avoir accompli les 310 jours de stage nécessaires. Plus d’info à ce sujet sur cette page.

      Tu trouveras les démarches à accomplir pour demander ces allocations d’insertion sur cette page.

      Bien à toi

      Répondre
  23. Infor Jeunes Bruxelles (informateur certifié)
    9 mars 2022

    Bonjour Vincenzo,
    La période de référence de 21, 33 ou 42 mois peut être prolongée par certains événements dont l’emprisonnement.
    Dès lors, si tu avais droit aux allocations de chômage au moment de ton incarcération, la période d’emprisonnement prolongeant la période de référence, tu devrais y avoir à nouveau droit en sortant de détention.
    Il faudrait te ré inscrire comme demandeur d’emploi auprès de ton service pour l’emploi (Actiris à Bruxelles ou le Forem en Wallonie) au plus  et refaire une demande d’allocations de chômage auprès de ton organisme de paiement  (CAPAC ou syndicat).
    J’espère avoir pu t’aider ! N’hésite pas s’il te faut d’autres infos !

    Répondre
  24. Khadija
    9 mars 2022

    Bonjour, il y’a plusieurs années, n’ayant jamais travaillé j’ai perdu mon droit aux allocations de chômage, chômage que j’ai obtenu à la fin de mes études.

    Depuis 2020, j’ai un contrat de quart temps (7h30) semaine à la Ville de Bruxelles. C’est un contrat de 10 mois, qui débute tous les mois de septembre et qui prends fin en juin.

    Ma question est: est ce que j’aurais droit au chômage durant les mois de juillet et août.

    Merci d’avance pour votre réponse.

    Répondre
    1. Infor Jeunes Bruxelles (informateur certifié)
      11 mars 2022

      Bonjour Khadija,

      Pour pouvoir bénéficier du chômage après un travail à temps partiel volontaire, il faut que tu aies été occupé au moins 12 heures par semaine ou au moins le tiers d’une occupation à temps plein.
      Vu que cela ne semble pas être ton cas, nous craignons que tu n’aies pas droit à des allocations de chômage lorsque ton contrat se termine. Cependant, nous te conseillons tout de même d’introduire une demande officielle avec tes différents C4 pour avoir un refus officiel de l’ONEM (et être certaine que tu ne passes pas à côté d’un droit). Cela te permettra de peut-être pouvoir bénéficier d’une aide du CPAS (si tu ne vis pas avec quelqu’un qui a des revenus).

      Bien à toi

      Répondre
  25. Nico
    9 mars 2022

    Bonjour je suis au chômage temps plein je suis de signer un CDI le 21 février et le 9 mars je voudrais le quite pour faire une formation si je donne mon prèavie je peux garder mon chômage comme j ai pas dépasser le 28 jours

     

    Répondre
    1. Infor Jeunes Bruxelles (informateur certifié)
      10 mars 2022

      Bonjour Nico,

      Comme ton contrat est un CDI, tu peux y mettre fin à tout moment, moyennant un préavis. Pour ce faire, tu devras adresser à ton employeur une lettre de démission que tu devras soit lui envoyer par recommandé, soit lui remettre en main propre. Dans ta lettre, devront être mentionnés le début et la durée du préavis.

      Si ton contrat a bien débuté le 21 février 2022, en démissionnant dans les 3 premiers mois (y compris le début de ton préavis), tu n’auras effectivement qu’une semaine de préavis à prester. Le préavis débutant toujours le lundi suivant sa notification. Tu trouveras tous les délais sur le site du SPF Emploi 

      Mais attention, en démissionnant de ton emploi, tu risqueras une sanction de l’Onem allant d’un simple avertissement à une exclusion du droit de 4 à 52 semaines pour abandon d’un poste convenable. Pour éviter ce risque de sanction, tu devras travailler minimum 13 semaines chez un nouvel employeur avant d’introduire ta demande d’allocations. Tu trouveras plus d’informations sur les sanctions de l’Onem ici 

      Quant au contrat de travail lui-même, il n’y a pas de clause spécifique pour la fin de CDI; puisqu’on ne peut pas prévoir sa date de fin. L’une ou l’autre partie peut y mettre fin à tout moment, toujours moyennant un préavis. Tu peux tout à fait quitter ton emploi, sans aucun problème, mais comme expliqué ci-dessus tu risques une sanction de l’ONem.

      Pour plus d’informations, contacte-nous !

       

      Répondre
  26. Seb
    8 mars 2022

    Bonjour,

    j’avais le chômage, puis j’ai trouvé un travail qui me faisait des contrats réguliers et donc j’ai arrêté de remettre mes cartes. Je n’ai plus eu d’allocation pendant 3 ans et 3 mois parce que je me débrouillait autrement. J’ai mal été informé par la FGTB c’est ça qui a fait que j’ai dépassé le délais des 3 ans pour redemander le chômage.

    Maintenant je me demande quoi faire parce que je ne suis pas sûre d’avoir assez de jours de travail pour rouvrir mon droit au chômage. Ou bien est-ce que je devrais essayer que l’onem accepte de me donner un délais sur ces 3 ans? J’ai lu que parfois c’est possible…

    Merci

    Répondre
    1. Infor Jeunes Bruxelles (informateur certifié)
      11 mars 2022

      Bonjour Seb,

      Pour prétendre aux allocations de chômage, tu dois obligatoirement remplir les conditions. Il ne nous semble malheureusement pas possible de rouvrir le droit au chômage sur base d’une période précédente de bénéfice, après 3 ans d’interruption (à compter du dernier jour d’indemnisation). Dans le doute, tu peux poser la question à ton syndicat. Dans tous les cas, tu devras passer par la FGTB pour introduire cette demande.

      Si tu ne peux plus faire valoir ta période précédente de bénéfice de chômage, tu devras de nouveau suffisamment travailler avant de le percevoir. Par exemple, les personnes de moins de 36 ans doivent prouver 312 jours de travail salarié au cours des 21 mois précédent leur demande. Tu trouveras plus d’informations sur les conditions pour prétendre au chômage sur la fiche ci-dessus.

      Pour d’autres questions, n’hésite pas à nous recontacter.

      Répondre
  27. Kévin
    7 mars 2022

    Bonjour, j’ai fait une formation de chef d’entreprise avec stage rémunéré (1 ans) mensuellement. Est ce que cela compte pour pouvoir bénéficier des allocations sur la base de son travail ? Merci

    Répondre
    1. Infor Jeunes Bruxelles (informateur certifié)
      8 mars 2022

      Bonjour Kévin,

      Comme expliqué sur la fiche ci-dessus, pour bénéficier des allocations de chômage, il faut prouver un certain nombre de jours de travail salarié au cours d’une certaine période de référence. Les contrats que tu signes lors de ta formation étant des contrats de stage (et non de travail), les rémunérations que tu perçois des « allocations de stage » et non des salaires. Et, ces allocations  de stage ne faisant pas l’objet de retenus de cotisations sociales (pour le secteur chômage notamment), tes périodes de stage ne seront pas comptabilisées pour une admissibilité aux allocations de chômage sur base du travail.

      Mais, sous certaines conditions, tu pourrais ouvrir le droit aux allocations d’insertion (allocations sur base des études). Dans ta situation, pour avoir droit aux allocations d’insertion sur base de ta formation, tu devras la terminer avec succès. Ainsi, tu pourras introduire ta demande  immédiatement après à la fin de ta formation; pour autant que tu aies mois de 25 ans et ce, sans même devoir observer un stage d’insertion de 310 jours. Par contre, si tu la termines sans succès, la durée de ton stage d’insertion sera réduite de la moitié du nombre de jours calendrier (excepté les dimanches), situés durant la période couverte par tes contrats d’apprentissage.

      Si tu interromps ta formation avant sa date de fin prévue, sa durée (y compris la période de contrat) ne sera jamais prise dans le stage d’insertion. Tu devras alors effectuer un stage d’insertion d’un an (310 jours), obtenir 2 évaluations positives et ne pas avoir 25 ans au moment d’introduire ta demande.
      Pour d’autres questions, n’hésite pas à nous recontacter.
      Répondre
      1. Kévin
        10 mars 2022

        Pourtant sur mes fiches de paies les cotisations sociales sont incluses. Preuves à l’appui, il s’agit d’une formation adulte non un contrat d’apprentissage de type cefa.

        Répondre
        1. Infor Jeunes Bruxelles (informateur certifié)
          11 mars 2022

          Bonjour Kévin,

          S’il s’agit bien de travail salarié pour lequel des cotisations sociales (y compris pour le secteur chômage) ont été retenues sur ton salaire brut, alors tu peux prétendre au chômage; si tu totalises 312 jours de travail et as moins de 36 ans au moment d’introduire ta demande.

          Pour d’autres questions, n’hésite pas à nous recontacter.

          Répondre
  28. Vincenzo
    5 mars 2022

    Bonjour j avais droit au allocations de chômage mes je suis en 2018 malheureusement j’ai été emprisonné je viens de sortir de détention es que jai droit de nouveau au allocations de chômage?

    Répondre
    1. Infor Jeunes Bruxelles (informateur certifié)
      11 mars 2022

      Bonjour Vincenzo,


      La période de référence de 21, 33 ou 42 mois peut être prolongée par certains événements dont l’emprisonnement.
      Dès lors, si tu avais droit aux allocations de chômage au moment de ton incarcération, la période d’emprisonnement prolongeant la période de référence, tu devrais y avoir à nouveau droit en sortant de détention.
      Il faudrait te ré inscrire comme demandeur d’emploi auprès de ton service pour l’emploi (Actiris à Bruxelles ou le Forem en Wallonie) au plus  et refaire une demande d’allocations de chômage auprès de ton organisme de paiement  (CAPAC ou syndicat).
      J’espère avoir pu t’aider ! N’hésite pas s’il te faut d’autres infos !

      Répondre
  29. Rabia
    4 mars 2022

    Bonjour je travaille en 38h par semaine de puis 7 fevrier 2021 est mon employer est en faite il veut metre fin a mon contract wst ce que j ai droit au chomage ???

    Répondre
    1. Infor Jeunes Bruxelles (informateur certifié)
      4 mars 2022

      Bonjour Rabia,

      Si tu as moins de 36 ans et que tu travailles à temps plein depuis début février 2021, oui tu auras droit au chômage en cas de licenciement, comme expliqué dans l’article au-dessus des commentaires.

      N’hésite pas à revenir vers nous si tu as d’autres questions !

      Répondre
  30. Queen Es
    25 février 2022

    Bonjour ,

    Je travaille comme femme de ménage à temps partiel depuis 4 ans maintenant et ce dernier a décidé de poursuivre ses études. Cela fait maintenant un an que j’ai repris mes études en Master en Management, mais je n’arrive plus à gérer efficacement et efficacement la charge scolaire et la charge de travail en même temps. Il me reste deux ans pour terminer mes études.

    Quels conseils pouvez-vous me donner, car j’aime terminer mes études et que dois-je faire pour avoir Chomage

     

    Merci de votre compréhension et

    Sois béni

    Répondre
    1. Infor Jeunes Bruxelles (informateur certifié)
      1 mars 2022

      Bonjour Queen Es,

      Si tu le souhaites, tu peux sans problème mettre fin à ton contrat, moyennant un préavis. Comme ton contrat a débuté il y a 4 ans, si tu démissionnes avant ta 5ème année d’ancienneté, tu devras prester un préavis de 7 semaines.

      Mais attention, en démissionnant, tu risqueras une sanction de l’Onem allant d’un simple avertissement à une exclusion du droit de chômage de 4 à 52 semaines pour abandon d’un poste convenable. Donc, pour éviter tout risque de sanction, tu dois, soit te faire licencier par ton employeur, soit travailler minimum 13 semaines chez un nouvel employeur avant d’introduire ta demande d’allocations de chômage. Tu trouveras plus d’informations sur les sanctions de l’Onem sur une autre fiche.

      Pour percevoir les allocations de chômage tout en poursuivant tes études, tu devras introduire une demande de dispense auprès de ton service régional de l’emploi. Les conditions à remplir vont dépendre du type d’études que tu fais et, les cours devront se dérouler en semaine, pendant la journée. Si la dispense t’est accordé, la demande doit être renouvelée avant d’entamer chaque année académique. Malheureusement, nous ne pouvons prédire une décision du service des dispenses. Si ta demande de dispense est refusée, tu pourrais tout de même continuer si tu le souhaites (tout en percevant les allocations). Mais dans ce cas, tu devras respecter toutes les obligations auxquelles doivent répondre tous les chômeurs indemnisés.
      Pour d’autres questions, n’hésite pas à nous recontacter.

      Répondre

  31. philco
    24 février 2022

    Bonjour,

    Je vais avoir 21 ans et j’ai quitté l’école depuis juin 2019. Je suis inscrit au Forem et ensuite à Actiris depuis août 2019. comme demandeur d’emploi. J’ai suivi une formation en éco jardinage puis j’ai cherché du travail.

    Quel est le montant des indemnités alors que je vis chez mon grand père qui est à la retraite.?

    Merci et mes sentiments les meilleurs.

    Répondre
    1. Infor Jeunes Bruxelles (informateur certifié)
      1 mars 2022

      Bonjour Philco,

      Nous avons déjà répondu à ta question sur une autre fiche, sous le pseudo Philco. Tu retrouveras notre réponse à ta question ici.

      Pour d’autres questions, n’hésite pas à nous recontacter.

      Répondre
  32. Audrey
    14 février 2022

    Bonjour,

    J’ai 31 ans. J’ai été en CDD en temps plein de mai 2017 à août 2020 en Belgique. J’ai réalisé un burn out professionnel pour lequel j’ai été en arrêt maladie entre février 2020 et début février 2022. Mon contrat s’est arrêté de lui-même en août 2020.

    Pensez-vous que j’aurais le droit au chômage ?

    Merci d’avance pour votre réponse,

    Audrey

    Répondre
    1. Infor Jeunes Bruxelles (informateur certifié)
      18 février 2022

      Bonjour Audrey,

      Août 2020 ayant été la date de fin  prévue de ton CDD, il est normal que ton contrat se soit arrêté à ce moment-là. Comme tu étais en arrêt maladie, tu n’aurais pas pu ouvrir le droit au chômage. A partir du moment où tu n’es plus couverte par un certificat médicale; donc désormais disponible sur le marché de l’emploi, tu pourras introduire ta demande d’allocations de chômage. Nous te conseillons de t’inscrire dès maintenant comme demandeur d’emploi au service emploi de ta région et d’introduire une demande d’allocations de chômage à un organisme de paiement (CAPAC ou syndicat). Tu trouveras plus d’informations sur les démarches à suivre pour l’ouverture du droit ici.

      Pour d’autres questions, n’hésite pas à nous recontacter.

      Répondre
  33. Jordan
    8 février 2022

    Bonjour,

    Je travaille à la ville de bruxelles en tant que moniteur de natation avec des cdd de 10 mois. (année scolaire septembre à juin) contrat de 26h/37,50 depuis 4 ans. J’aimerais reprendre en cours de promotion sociale un bachelier en psychomotricité a raison de 3 jours de cours par semaine. Il m’est donc impossible de faire les deux. ai-je droit à une allocation de chômage le temps de mon bachelier ? et si oui comment puis-je savoir de combien serait l’allocation?

    Merci d’avance pour votre lecture,

    Bien à vous,

    Répondre
    1. Infor Jeunes Bruxelles (informateur certifié)
      10 février 2022

      Bonjour Jordan,

      Pour ouvrir le droit aux allocations de chômage, après un travail à temps partiel volontaire  il faut que tu aies été occupé au moins 12 heures par semaine ou au moins le tiers d’une occupation à temps plein et que tu prouves un certain nombre de jours de travail salarié au cours d’une certaine période de référence. Par exemple, les personnes de moins de 36 ans doivent travailler minimum 312 jours au cours des 27 mois précédant leur demande. Contrairement au travailleur à temps plein qui a droit à 6 allocations par semaine, le travailleur à temps partiel volontaire est indemnisé dans un système de demi-allocations. Le montant de la demi-allocation de chômage varie en fonction du dernier salaire, de la situation familiale (chef de ménage, isolé ou cohabitant) et de la durée du chômage. Le calcul de ce montant est complexe. N’hésite pas à te faire aider par ton organisme de paiement (Capac ou syndicat) pour le connaître.

      Sache que si tu obtiens les allocations de chômage, Il sera effectivement possible de te former pendant celui-ci, mais il sera nécessaire alors de demander une dispense auprès d’Actiris avant le début de la formation. Tu trouveras les informations relatives aux dispenses pour te former pendant une période de chômage ici 

      Pour plus d’informations, contacte-nous !

      Répondre
  34. lilas
    2 février 2022

    Bonjour,

    Je suis résidente belge depuis novembre 2020 et je suis travailleuse française depuis octobre 2020. Je viens de négocier une rupture conventionnelle avec mon employeur après un burn out en décembre (arrêt de trois semaines par le medecin). Je ne voulais pas repartir sur un nouvel arrêt maladie et préférais quitter mon travail actuel. Je suis en recherche active mais avec le contexte le marché de l’emploi n’est pas propice.

    Suis je éligible aux allocations chomages ici en Belgique svp ? Si oui quelles sont les démarches à faire ?

    Merci à vous.

    Répondre
    1. Infor Jeunes Bruxelles (informateur certifié)
      3 février 2022

      Bonjour Lilas,

      Il me manque des détails pour te répondre de manière précise…

      Pour être admise au chômage, il faut avoir travaillé un certain nombre de jour, et ce au cour d’une période déterminée qui précède immédiatement la demande d’allocations ( c’est ce qu’on appelle la période de référence). Le nombre de jours à prouver et la durée de la période de référence dépend de ton âge. Par exemple, si tu as moins de 36 ans, tu devras prouver312 jours de travail au cours des 21 mois précédant la demande. Les journées de travail que tu as prestées à l’étranger peuvent être comptabilisées pour être admis au chômage si tu as travaillé au moins trois mois comme salarié en Belgique après la période de travail à l’étranger (et avant l’introduction de la demande).

      Cependant, il existe des exceptions à cette règle :

      – si tu étais ce qu’on appelle une travailleuse frontalière ( tu travaillais en France, tout en gardant ta résidence principale en Belgique =  tu rentrais en Belgique tous les jours ou au moins une fois par semaine), tu peux directement ouvrir un droit aux allocations de chômage en Belgique

      – si tu as séjourné temporairement (et pas résidé) en France pour travailler et que tu es rentrée en Belgique directement après ta période de travail en France, tu pourrais aussi ouvrir un droit directement en Belgique.

      – si tu étais une travailleuse détachée

      Tu trouveras toutes les informations sur les conditions d’admission aux allocations de chômage après une occupation en Belgique ou à l’étranger sur la feuille info T31 de l’ONEM

      Par ailleurs:

      – si  avant de travailler en France,  tu avais déjà suffisamment travaillé en Belgique que pour ouvrir un droit au chômage  tu pourrais directement ouvrir un droit au chômage en Belgique sur base de ta précédente occupation en Belgique car les périodes de travail à l’étranger prolonge la période de référence.

      – si avant de partir en France tu as bénéficié d’allocations de chômage en Belgique, il est aussi possible que tu récupères ce droit que tu avais ouvert à l’époque (voir la fiche info T39 de l’ONEM)

      Attention, je tiens à te préciser qu’une rupture conventionnelle du contrat peut être considérée en Belgique comme un abandon d’un emploi. Si cet abandon d’emploi est considéré « sans motif légitime » par l’ONEM, tu pourrais être sanctionnée et être exclue du droit aux allocations pendant une certaine période. Tu trouveras les informations sur les sanctions ici.
      N’hésite pas à te renseigner auprès de l’ONEM, ou un organisme de paiement (ton syndicat ou la CAPAC) pour plus de détails.

      Pour plus d’informations, contacte-nous !

       

       

      Répondre
  35. Elodie ***
    1 février 2022

    Bonjour ,

    Je viens de terminer un emploi CDD de 6 mois le 31 décembre 2021 , je me suis réinscrite comme demandeur d’emploi et compléter mon dossier au chômage , cependant sur le site de actiris il me disent que je ne bénéficie pas d’allocation de chômage j’aimerais savoir pourquoi ?

    Merci à vous

    *** Elodie

    Répondre
    1. Infor Jeunes Bruxelles (informateur certifié)
      8 février 2022

      Bonjour Elodie,
      Il me manque des détails pour répondre de manière précise à ta question.
      Avais-tu déjà travaillé avant ce CDD de 6 mois ? Quel âge as-tu ? Avais-tu déjà bénéficié d’allocations de chômage auparavant ?
      En effet, le droit aux allocations de chômage étant conditionné par le fait de prouver un certain nombre de jours de travail sur une période donnée en fonction de son âge, sans savoir si tu as prouvé suffisamment de jours de travail dans les temps impartis, il ne me sera malheureusement pas possible de répondre à ta question.
      Si tu as moins de 36 ans et que tu n’as pas travaillé 312 jours (soit un an) sur une période de 21 mois qui précède ta demande, il est malheureusement normal que tu ne puisses bénéficier d’allocations de chômage et ce même après avoir travaillé 6 mois dans le cadre d’un CDD.
      Si tu n’as malheureusement pas ouvert de droit aux allocations de chômage et que tu te retrouves sans revenu suite à la fin de ton CDD, tu pourrais adresser une demande d’aide auprès du CPAS de ta commune de résidence.
      N’hésite pas à revenir vers nous afin de nous donner plus de détails sur ta situation afin que nous puissions te répondre de manière plus précise !

      Répondre