Peux-tu bénéficier du chômage en tant que travailleur étranger ou après avoir travaillé à l’étranger ?

Droits au chômage pour les travailleurs étrangers en Belgique

Quelles sont les conditions pour bénéficier du chômage en tant que travailleur étranger?

Si tu es de nationalité étrangère, tu dois remplir les mêmes conditions que les travailleurs belges pour avoir droit au chômage. Tu dois donc prouver un certain nombre de jours de travail salarié dans une période de référence qui précède ta demande. Pour plus de détails, consulte la fiche « quelles conditions dois-tu remplir pour bénéficier du chômage ».

De plus, en tant que travailleur étranger, tu dois :

  1. être en règle de séjour, c’est-à-dire posséder un permis de séjour valable ;ET
  2. satisfaire à la réglementation sur l’emploi de la main-d’œuvre étrangère, c’est-à-dire posséder un permis de travail valable (sauf si tu es dispensé de cette obligation).

Ces deux conditions doivent être réunies simultanément au moment de la demande d’allocations et durant toute la durée du chômage.

Droit au chômage après avoir travaillé à l’étranger

Introduction d’une première demande d’allocations suite à une occupation à l’étranger (que tu sois Belge ou non)

Prise en compte du travail à l’étranger

Les journées de travail que tu as prestées à l’étranger peuvent être comptabilisées pour être admis au chômage si tu as travaillé au moins trois mois comme salarié en Belgique après la période de travail à l’étranger (et avant l’introduction de la demande). En outre, la période de travail à l’étranger doit avoir été accomplie dans un pays européen (+ quelques autres exceptions). Des conditions particulières peuvent aussi s’appliquer suivant la nationalité du demandeur. Tu trouveras plus d’information à ce propos sur le site de l’ONEM.

Les périodes de travail à l’étranger pouvant être prises en compte par l’ONEM doivent soit donner accès au chômage dans le pays en question, soit pouvoir ouvrir le droit en vertu de la législation belge.

Comment introduire ta demande ?

Tu dois te présenter à l’organisme de paiement de ton choix (CAPAC ou syndicat) qui te fournira un formulaire C109 pour introduire ta demande d’allocations.

Si tu as travaillé dans un pays de l’Espace Économique Européen ou en Suisse, tu devras également remettre un formulaire européen U1 complété par l’institution étrangère compétente en matière de chômage.

Si tu as travaillé dans un autre pays, tu devras remettre une attestation de l’employeur ou une attestation de l’institution de sécurité sociale de ce pays.

Introduction d’une nouvelle demande d’allocations suite à un séjour à l’étranger (que tu sois Belge ou non)

Si tu as déjà bénéficié d’allocations de chômage en Belgique auparavant et que tu souhaites introduire une nouvelle demande, les conditions dépendent de l’activité que tu as exercée à l’étranger.

Si tu as travaillé à l’étranger comme salarié

Tu pourras à nouveau bénéficier des allocations si tu as perçu au moins une allocation de chômage dans les 3 ans qui précèdent la demande. Le travail salarié effectué à l’étranger (ne pouvant pas être pris en compte pour l’ouverture d’un droit au chômage parce qu’il n’est pas suivi d’une période de travail en Belgique) prolonge cette période de 3 ans de la durée du travail effectué. Le montant de l’allocation sera en principe équivalent au dernier montant perçu avant le départ à l’étranger.

Si tu as travaillé à l’étranger comme indépendant

Tu conserves tes droits pendant 15 ans à dater de ta dernière indemnisation en Belgique.
Le montant de l’allocation sera en principe équivalent au dernier montant perçu avant le départ à l’étranger.

Si tu as séjourné à l’étranger sans travailler

Tu gardes tes droits pendant 3 ans à dater de ta dernière indemnisation en Belgique. Peu importe le motif de ton séjour à l’étranger. Le montant de l’allocation risque d’être inférieur au dernier montant perçu avant le départ à l’étranger. La diminution progressive des allocations continue en effet à courir, même pendant la période d’interruption où tu ne reçois rien. Tu trouveras plus d’informations sur cette diminution progressive dans la fiche quels sont les montants des allocations de chômage?

Sources : fiche T31 ONEm et fiche T39 ONEm

Poser une question

N’hésite pas à nous poser une question, un professionnel faisant partie du réseau Bruxelles-J te répondra. Nous préservons ton anonymat et ton adresse de messagerie ne sera pas publiée.

En cliquant sur "envoyer votre question", vous acceptez notre politique de confidentialité.

*
*
*

90 questions déjà posées

  1. Gaetane
    4 juillet 2024

    Bonjour, je suis belge, je travaille en France depuis 10 ans.

    Je suis inscrite au chômage mais je ne touche pas d’indemnités car mon salaire est plus important que mon chômage.

    J ai 60 ans et je suis restée inscrite pour ne pas perdre les avantages dûes à ma situation suite aux nombreuses modifications en cours ou à venir (conseil de France Travail).

    Il se pourrait que je rentre en Belgique en janvier 2025.

    Ais-je droit au chômage (France puis Belgique) ? Quelles sont les procédures pour ne pas me retrouver sans ressources .

     

    Merci d’avance pour vos conseils

     

     

    Bien cordialement

    Répondre
    1. Infor Jeunes Bruxelles (informateur certifié)
      5 juillet 2024

      Bonjour Gaetanne,

      Pour tes droits aux allocations de chômage en France, je t’invite à contacter une instance française.

      Pour ce qui est de tes droits aux allocations de chômage en Belgique, l’ONEM explique les conditions pour avoir droit au chômage. Il faut notamment être involontairement au chômage, être disponible sur le marché de l’emploi et en recherche active d’emploi. Il faut aussi avoir travaillé un certain temps pendant une période de références. Cela varie selon l’âge.

      A partir de 50 ans, il faut avoir travaillé soit 624 jours au cours des 42 mois qui précèdent ta demande, soit 312 jours dans les 42 mois qui précèdent ta demande et 1560 jours dans les 10 ans qui précèdent ces 42 mois, soit 416 jours dans les 42 mois + pour chaque jour qui manque pour arriver à 624 jours, 8 jours dans les 10 ans qui précèdent ces 42 mois.

      Pour ouvrir le droit aux allocations de chômage sur la base du nombre de périodes à l’étranger, plusieurs conditions doivent être remplies :

      (1) Seul un nombre limité de pays entre en considération : uniquement ceux de l’Union européenne ou les États voisins. Donc le travail en France peut être pris en compte.

      (2) Le travail à l’étranger doit être suivi d’une occupation en Belgique de minimum 3 mois.

      Si tu ne travailles pas 3 mois en Belgique après ta période de travail en France, sache que tu peux éventuellement quand même remplir la condition parce que ton activité professionnelle exercée à l’étranger peut prolonger la période de référence.

      J’espère avoir répondu à ta question.

      Répondre
  2. Rb
    1 juillet 2024

    Nous sommes Belge il y a 8 ans nous sommes partie vivre en France ou ont a travailler tout les 2 ,ont aimerai revenir en Belgique pret de nos enfants a ont droit au chômage au début, le temo de retrouver du travail ont a 52 ans  lerci

    Répondre
    1. Infor Jeunes Bruxelles (informateur certifié)
      4 juillet 2024

      Bonjour Rb,

      Vous n’aurez droit au chômage en Belgique que si à votre retour vous travaillez au moins 3 mois (et que par la suite vous perdez votre emploi de façon involontaire).

      Peut être pourriez-vous vous renseigner sur les possibilités d’exportation de votre chômage français?

      Si vous avez encore des doutes, n’hésitez pas à revenir vers nous

      Répondre
  3. luc
    13 juin 2024

    Bonjour, j’ai travaillé un total de 9 années en Afrique du sud pour ne pas devoir chômer en Belgique (1982-1986 – crise économique en Belgique) et de 1995 à 2000. J’ai bien entendu cotiser pour ma pension SA dans des Sociétés de Fond de pension Sud Africaine (j’ai retrouvé qque doc de paiement et doc. confirmant avoir travaillé) mais elle sont toutes tombées en faillite. Lors de ma demande de pension en Belgique j’ai eu la désagréable surprise que toutes mes années de travail en Afrique du Sud n’ont pas été retenues lors du calcul de ma pension – j’ai donc travaillé 40 ans et je perçois une pension pour avoir travaillé 31 ans et je trouve cela vraiment injuste; naturellement ce n’est pas à 24 ans (âge immigration vers l’Afrique du Sud) que nous pensons à notre pension!!!!Si j’avais su à 24 ans!!! A qui ou quel organisme puis je m’adresser pour essayer d’avoir gain de cause car cette situation est injuste.

    Avec mes remerciements – Bien à vous – Luc

     

    Répondre
    1. Infor Jeunes Bruxelles (informateur certifié)
      13 juin 2024

      Bonjour Luc,

      Nous avons déjà répondu à votre question le 28/02/2024 (posée le 27/02/2024). Vous pourrez retouver notre réponse sur cette même fiche, en cliquant ici. Comme nous vous l’avons dit, nous sommes une plateforme d’information généraliste pour jeunes. Nous n’avons donc pas développé de compétences quant aux questions sur la pension. N’hésitez pas à contacter l’Atelier des Droits Sociaux.

      Bien à vous.

      Répondre
  4. Van
    11 juin 2024

    Bonjour,

    Je suis partie à l’étranger en France – Je travaille actuellement comme indépendante.

    J’étais sous le régime de l’assurance chômage (statut d’artiste) en Belgique avant mon départ.

    Je compte rentrer en Belgique après qq années.

    Je sais que je n’ai plus droit au statut d’artiste. En revanche, ai-je toujours droit à une indemnisation quand je rentre et pour combien de temps?

    Combien de jours je devais travailler – sur quelle période?

    Quelle est la démarche à suivre?

    Merci d’avance pour votre retour,

    Vanessa

    Répondre
    1. Infor Jeunes Bruxelles (informateur certifié)
      12 juin 2024
      Bonjour Van,
      Je t’invite à lire les fiches T29 et T30 de l’ONEM concernant les règles spécifiques pour les travailleurs des arts.
      Comme expliqué sur la fiche T39, si tu avais droit au chômage avant de partir, tu pourras le récupérer à ton retour en Belgique si ton activité indépendante en France a duré maximum 15 ans.
      Tu peux en effet interrompre ton chômage et le récupérer ensuite pendant 3 ans (+ 12 ans en cas de travail indépendant, peu importe le pays).
      La fiche T75 de l’ONEM explique les démarches à entreprendre pour une demande d’allocations chômage après une interruption de chômage complet.
      J’espère avoir répondu à ta question. N’hésite pas à revenir vers nous.
      Répondre
  5. Oce28
    10 juin 2024

    Bonjour, je suis belge et j’ai 28 ans

    J’ai travaillé en Belgique de mes 21 à mes 25 ans sans jamais avoir de chômage ou période non travaillée (hormis pendant le Covid]

    J’ai déménagé en France de mes 25 à mes 28 ans et je viens de revenir en Belgique (depuis quelques mois)

    Malheureusement je viens de perdre mon travail, est ce possible dans mon cas d’avoir des allocations de chômage puisque j’ai vécu en France ces 2 dernières années (de juillet 2021 à Mars 2024) ?

    Merci d’avance

     

    Répondre
    1. Infor Jeunes Bruxelles (informateur certifié)
      11 juin 2024

      Bonjour Oce28,

      Ta question n’est pas très précise. Le contrat que tu viens de perdre a-t-il été effectué en France ou en Belgique (depuis ton retour)? S’agissait-il d’un contrat salarié ou d’indépendant?

      Comme tu n’as jamais bénéficié du chômage belge avant ton départ, tu ne pourras malheureusement pas ouvrir le droit sur base de ta période antérieure de travail en Belgique. Mais, si tu as suffisamment travaillé comme salariée en France (selon les conditions françaises d’ouverture de droit) OU, au point de remplir les conditions belges, tu pourrais, prétendre au chômage ici. Pour ce faire, tu devras t’inscrire comme demandeuse d’emploi auprès de ton service régional de l’emploi et travailler pendant une période minimum de 3 mois. Tu trouveras plus d’informations à ce propos ici.

      Pour d’autres questions, n’hésite pas à nous recontacter.

      Répondre
  6. Chris
    3 juin 2024

    Bonjour,  dans le cas où on travaille depuis plus de 3ans en espagne. Qu’on est de nationalité belge et qu’on travaillait avant en Belgique. Si on perd son travail en espagne et qu’on décide de revenir en Belgique. A ‘ton droit directement au chômage en Belgique ou à t’ont une période d’attente . Et qu’on ne s’est jamais inscrit au chômage avant ni en Belgique ni en en Espagne.

    Répondre
    1. Infor Jeunes Bruxelles (informateur certifié)
      4 juin 2024

      Bonjour Chris,

      Il est possible d’avoir directement droit au chômage à ton retour en Belgique, sous certaines conditions.

      Pour cela, il faut avoir travaillé assez de jours en Belgique (le nombre de jours de travail demandé varie en fonction de l’âge, tu peux les retrouver sur cette page). De plus, il faut que ces jours de travail ne soient pas trop éloignés dans le temps car ils doivent se retrouver dans une “période de référence”.

      Par exemple, pour une personne de moins de 36 ans, il faut :

      – avoir travaillé 312 jours (les jours sont à calculer d’après la méthode de calcul de l’Onem expliquée sur cette même page);

      – dans les 21 mois qui précèdent la demande de chômage (= il s’agit de la période de référence).

      Le travail à l’étranger permet de prolonger cette période de référence. Dans ton cas, par exemple, cela permet de faire passer cette période de référence à 3 ans + 21 mois. Si tu as moins de 36 ans, l’Onem va donc regarder si tu as travaillé 312 jours comme salariée en Belgique dans les 4 ans et 9 mois qui précèdent ta demande de chômage.

      N’hésite pas à revenir vers nous si tu as d’autres questions !

      Répondre
  7. Mik
    30 mai 2024

    Bonjours j’ai été footballeur et j’avais une question je voudrai savoir svp j’ai cotisé plus de 10 ans en Belgique taxe impôt et tout ça et puis j’ai vécu bcp à l’étranger pour le foot mais malheureusement fin de carrière donc je suis revenu vivre en Belgique je voudrai savoir si j’ai droit au chômage merci à vous

    Répondre
    1. Infor Jeunes Bruxelles (informateur certifié)
      5 juin 2024

      Bonjour Mik,

       

      Comme indiqué par l’ONEM,

      “Vous êtes admis aux allocations de chômage si vous prouvez:

      • un certain nombre de jours de travail salarié (que nous appelons stage);
      • au cours d’une certaine période (période de référence) précédant immédiatement la demande d’allocations de chômage.
      SI vous avez moins de 36 ans, vous devez prouver

      • soit 312 jours au cours des 21 mois précédant votre demande;
      • soit 468 jours au cours des 33 mois précédant votre demande
      • soit 624 jours de travail au cours des 42 mois précédant votre demande.”
      Si tu as travaillé plus de 10 ans, tu remplis probablement le nombre de jour de travail salarié. Cependant, il faut que tu respecte la période de référence.
      Sache que ton  activité professionnelle exercée à l’étranger peut prolonger la période de référence.De cette manière, tu peux malgré tout ouvrir tes droits quand tu disposes de jours de travail à l’étranger préalablement prestés qui satisfont bel et bien aux exigences requises, ou de jours de travail préalablement prestés en Belgique. Ces jours doivent alors être situés dans la période de référence ainsi prolongée.

      Par ailleurs, Pour ouvrir le droit aux allocations de chômage sur la base du nombre de périodes à l’étranger, plusieurs conditions doivent être remplies, comme l’explique l’ONEM. Cela dépend donc du ou des pays dans lesquels tu as travaillés et il faut travaillé 3 mois en Belgique par après.

      J’espère avoir répondu à ta question. N’hésite pas à revenir vers nous.
      Répondre
  8. alice
    30 mai 2024

    Bonjour, je perçois des indemnités de chômage en France suite à un départ négocié, ce qui n’est pas considéré comme une démission en France. Je souhaite revenir en Belgique ou j’ai vécu de nombreuses années chercher du travail, puis je obtenir des allocations chomâge en Belgique dans ma situation?

    Répondre
    1. Infor Jeunes Bruxelles (informateur certifié)
      31 mai 2024

      Bonjour Alice,

      Tu pourrais envisager de transférer tes droits de la France à la Belgique. Pour cela, tu dois être inscrite depuis au moins 4 semaines au chômage en France et demander le formulaire U2 auprès de l’organisme de l’emploi français.

      Ensuite, en arrivant en Belgique, tu devras t’inscrire comme demandeuse d’emploi dans les 7 jours, présenter le formulaire U2 à la CAPAC (ou à ton syndicat) et te soumettre aux éventuels contrôles sur ta recherche d’emploi.

      Le transfert des allocations de chômage est possible pour trois mois. Tu retrouveras ces informations plus détaillées ici.

      Si tu as travaillé en Belgique avant de travailler en France, il est peut-être possible que tu ouvres un droit au chômage en Belgique sur cette base. Pour ouvrir un droit au chômage en Belgique, il faudra que tu aies travaillé suffisamment, c’est à dire un certain nombre de jours au cours d’une période de référence qui dépends de ton âge. Par exemple, si tu as moins de 36 ans, il faudra avoir travaillé 312 jours (en Belgique) au cours des 21 derniers mois. Tu trouveras le nombre de jours nécessaire en fonction de ton âge ici.

      Si tu as travaillé à l’étranger, tu peux rallonger la période de référence de la durée de ce travail. Pour reprendre le même exemple, si tu as travaillé pendant 2 ans en France, il faudra pour avoir droit au chômage que tu aies travaillé 312 jours (en Belgique) au cours des derniers 2 ans et 21 derniers mois.

      Attention ! seule la période de travail permet de rallonger. C’est à dire que tu ne peux pas rallonger la période de référence pour les mois où tu étais sans emploi à l’étranger.

      J’espère que cela répond à ta question, n’hésite pas à nous recontacter si besoin !

      Répondre
  9. Alis
    27 mai 2024

    Bonjour, j’ai actuellement droit au chômage en Belgique car j’y réside depuis plus de 30 ans mais j’ai la nationalité française. Si je devais trouver un travail pendant une certaine période dans les pays suivants: Luxembourg, Royaume-Uni, Etats-Unis, est-ce que j’aurai perdu mon droit au chômage lorsque je reviens en Belgique? Si oui, comment pourrais-je alors récupérer ce droit?
    La situation serait elle différente si j’arrivais à travailler au Luxembourg tout en continuant à résider en Belgique?
    Merci d’avance pour vos réponses.

    Répondre
    1. Infor Jeunes Bruxelles (informateur certifié)
      31 mai 2024

      Bonjour Alis,

      En Belgique pour ouvrir ton droit au chômage il faut 1/ résider en Belgique, 2/ avoir travaillé un certain nombre de jours pour une période donnée et 3/ ne pas avoir perdu volontairement son emploi (démission, faute grave…).

      Les journées de travail que tu as prestées à l’étranger peuvent être comptabilisées pour être admis au chômage en Belgique si par la suite tu travailles au moins trois mois comme salarié en Belgique après la période de travail à l’étranger (et avant l’introduction de ta demande de chômage).

      Attention, seul le travail dans les pays de l’union européennes (et quelques autres assimilés) compte pour ouvrir ton droit au chômage sur base d’un travail effectué à l’étranger. Cela vaudra donc pour le Royaume-Unis mais pas pour les Etats-Unis. Tu trouveras toutes les informations à ce sujet dans cette fiche de l’Onem 😉

      Concernant le Luxembourg, si tu es considéré comme travailleur frontalier, tu percevras ton chômage dans ton pays de résidence (Belgique) en étant assimilé à un travailleur belge. Tu trouveras plus d’informations à ce sujet, ici.

      Si tu as encore des doutes, n’hésite pas à revenir vers nous

      Répondre
  10. JulieC
    27 mai 2024

    Bonjour,

    Je suis française, travaillant en france mais résident en Belgique. Mon employeur me propose une rupture conventionnelle de mon CDI que j’ai depuis moins de 3 ans. Puis-je beneficier des allocations chomage en belgique suite à une rupture conventionnelle? Merci

    Répondre
    1. Infor Jeunes Bruxelles (informateur certifié)
      30 mai 2024
      Bonjour Julie C,
      La rupture conventionnelle est une rupture d’un commun accord.
      Si tu signes une rupture de commun accord, l’ONEM considère que tu es en chômage volontaire : tu es responsable de ton chômage puisque tu as accepté que ton contrat de travail prenne fin. Tu risques d’être exclu des allocations de chômage pendant 4 à 52 semaines.
      Sur le site de l’ONEM, on t’indique le nombre de jour de travail à prouver pour avoir droit aux allocations de chômage.
      J’espère avoir répondu à ta question. N’hésite pas à revenir vers nous.
      Répondre
      1. JulieC
        30 mai 2024

        Bonjour, merci pour votre retour. Comment savoir combien de semaines sera pris en compte? Et qui prends cette décision et sur quoi se basent ils? Merci.

        si j’avais déjà du chômage en Belgique avant ce poste là, puis-je dans ce cas, reprendre mes droits?

        Répondre
        1. Infor Jeunes Bruxelles (informateur certifié)
          31 mai 2024

          Bonjour JulieC,

          Comme expliqué ici, la durée exacte de l’exclusion (entre 4 et 52 semaines) est décidée par le directeur du bureau de l’ONEM. Il apprécie selon chaque situation.

          Tu peux donc expliquer les circonstances de la rupture pour le convaincre de ne pas te sanctionner trop sévèrement (tensions au travail, risques pour ta santé psychique, etc.).

          Dans la pratique, la durée moyenne de l’exclusion est de 8,2 semaines.

          Tu peux être exclu pour une durée indéterminée si tu as rompu ton contrat expressément pour recevoir des allocations de chômage et avec l’intention de rester au chômage.

          Si tu avais déjà des allocations de chômage avant ce poste là, ca ne change rien par rapport à la possible sanction de l’ONEM. Comme expliqué par l’ONEM, tu peux être réadmis au bénéfice des allocations de chômage sans devoir prouver à nouveau des journées de travail si tu introduis une nouvelle demande d’allocations et si tu t’inscris comme demandeur d’emploi au plus tard trois ans après ton dernier jour indemnisé.

          J’espère avoir répondu à ta question. N’hésite pas à revenir vers nous.

          Répondre
  11. Charles
    23 mai 2024

    Bonjour,

    Je travaillais en Belgique et puis j’ai été expatrié en France pour le même employeur.

    J’ai ensuite démissionné et je suis revenue habiter en Belgique.  Suite à cette démission, je reçois une indemnité de clause de non concurrence, payé par le bureau français de mon employeur.

    Ai-je droit au chômage dans ce cas? Vu qu’il s’agit d’une rémunération de source étrangère (France)?

    Merci

    Répondre
    1. Infor Jeunes Bruxelles (informateur certifié)
      24 mai 2024

      Bonjour Charles,

      1. Ton indemnité de clause de non concurrence n’est pas un salaire, donc ca ne t’empêche pas de prétendre à un droit aux allocations familiales.

      2. Comme expliqué par l’ONEM, pour avoir droit aux allocations de chômage, si tu as moins de 36 ans, tu dois avoir travaillé 312 jours au cours des 21 derniers mois ou 468 jours au cours des 33 mois ou  624 jours de travail au cours des 42 mois.

      Comme dis ci-dessus, les journées de travail que tu as prestées à l’étranger peuvent être comptabilisées pour être admis au chômage si tu as travaillé au moins trois mois comme salarié en Belgique après la période de travail à l’étranger (et avant l’introduction de la demande).

      Reste alors à savoir si tu as travaillé suffisamment de journée pour avoir droit aux allocations de chômage.

      3. Par ailleurs, pour avoir droit aux allocations de chômage, tu dois être au chômage involontairement. Vu que tu as démissionné, tu est considéré comme chômeur volontaire. Comme le dit l’ONEM, dans le cas d’abandon d’emploi sans motif légitime, tu peux faire l’objet d’un avertissement ou être exclu du droit aux allocations pendant 4 semaines au moins et 52 semaines au plus.

      J’espère avoir répondu à ta question. N’hésite pas à revenir vers nous.

      Répondre
      1. Charles
        24 mai 2024

        Bonjour,

        Merci pour votre réponse rapide!

        Dans votre point 1., qu’entendez-vous par droits aux “allocations familiales”? Vouliez-vous dire “allocations de chomage”?

        Je pose la question car dans les règles de l’ONEM il est noté qu’on ne peut pas recevoir d’allocations de chomage si on reçoit des indemnités (par ex. clause de non concurrence), mais je me demande si c’est pareil lorsque ces indemnités sont payées par un pays étranger.

        Merci

        Répondre
        1. Charles
          24 mai 2024

          (d’ailleurs, vu que j’étais “expatrié”, j’ai bien cotisé en Belgique et j’ai donc bien droit au chomage. Ma question porte donc vraiment sur le fait que la source de mes indemnités est étrangère)

          Répondre
          1. Infor Jeunes Bruxelles (informateur certifié)
            24 mai 2024

            Bonjour Charles,

            En effet, dans le point 1, je parle d’allocations de chômage et non d’allocations familiales. Il s’agit d’une erreur, je m’en excuse.

            Concernant tes indemnités, comme l’indique l’ONEM, s’il est mis fin à ton occupation et qu’à la suite de cela, tu reçois une indemnité que tu ne peux pas cumuler avec des allocations (p. ex. une indemnité dans le cadre d’une clause de non-concurrence).

            Dans ce cas, tu dois t’inscrire comme demandeur d’emploi dans un délai de deux mois à compter du premier jour de la période couverte par cette indemnité que tu ne peux pas cumuler avec des allocations de chômage.

            Il n’est pas précisé que si ces indemnités sont étrangères la règle change. Donc a priori cela s’applique à toi. Pour t’en assurer, tu peux contacter le service juridique “emploi/sécurité sociale” de l’Atelier des Droits sociaux.

            J’espère avoir répondu à ta question. N’hésite pas à revenir vers nous.

  12. Nori
    21 mai 2024

    Bonsoir mon fils est belge et travaille au Maroc en tant que salarié as t’il droit au allocation de chômage à son retour en Belgique merci

    Répondre
    1. Infor Jeunes Bruxelles (informateur certifié)
      23 mai 2024

      Bonjour Nori,

      Malheureusement non, les périodes de travail prestées au Maroc ne sont pas prises en compte. Si il revient en Belgique et se retrouve sans ressources, il pourrait éventuellement demander l’aide du CPAS de sa commune.

      Si il a travaillé en Belgique avant de partir travailler au Maroc, il sera possible de prendre en compte les jours prestés en Belgique avant son départ pour ouvrir un droit au chômage. Le nombre de jours nécessaires dépends alors de son âge. Par exemple, si il a moins de 36 ans il faudra qu’il aie travaillé 312 jours au cours des 21 derniers mois (rallongés de la durée de son contrat au Maroc) pour avoir droit au chômage. Par exemple, si il a travaillé du 1er janvier 2019 au 31 décembre 2019 puis a travaillé au Maroc jusque janvier 2024, il aura donc bien travaillé 312 jours au cours des 5 ans et 9 derniers mois (21 derniers mois + 4 ans au Maroc) et aura donc droit au chômage.

      J’espère que cela répond à votre question, n’hésitez pas à nous recontacter si besoin !

      Répondre
  13. Mok
    15 mai 2024

    Bonjour,

    Entre 2011 jusqu’au 2014 je perceverai des allocations de chômage et mois de mai 2014,

    j’ai quitté la Belgique en partant en Algérie et là je suis rester jusqu’au février 2017 et je suis rentré en Belgique, j’ai bénéficié de mes allocations de chômage, seulement un mois et puis j’ai quitté la Belgique en partant en Espagne jusqu’à ce jour .

    Comment je doit on faire pour récupérer mon chômage étant donné j’étais indépendant en Algérie et je faisais la navette entre Espagne et Algérie.

    Si vraiment je rentre en Belgique à l’avenir.

     

    Merci d’avance.

    Répondre
    1. Infor Jeunes Bruxelles (informateur certifié)
      16 mai 2024

      Bonjour Mok,

      Dans ta situation, tu pourrais rouvrir ton droit au chômage à l’arrêt de ton activité indépendante, sous certaines conditions. Pour ce faire, il faut résider effectivement en Belgique et, l’activité indépendante doit avoir été exercée pendant minimum 6 mois et maximum 15 ans. Comme il s’agira dans ton cas d’une activité à l’étranger, tu devras prouver par les documents. N’hésite pas à poser toutes tes questions à l’organisme de paiement (CAPAC ou syndiqué) auquel tu seras affilié à ce moment là. Tu trouveras plus d’informations sur la fiche T87 de l’Onem.

      Pour d’autres questions, n’hésite pas à nous recontacter.

      Répondre
  14. Rawdha
    6 mai 2024

    Bonjour,

     

    je suis mariée avec un citoyen Belge et possède une carte de séjour F et j’ai travaillé 19 ans en Tunisie.

    Etant maintenant en Belgique depuis mai 2020 et mariée depuis juin 2020, j’aimerais savoir si je peux avoir droit au chômage étant actuellement et malheureusement toiujours sans emplois.

    Merci pour votre réponse

    Répondre
    1. Infor Jeunes Bruxelles (informateur certifié)
      7 mai 2024

      Bonjour Rawha,

      Comme tu peux le lire dans le texte ci-dessus, pour ouvrir un droit au chômage, tu dois prouver un certain nombre de jours de travail au cours d’une période de référence précédant immédiatement la demande de chômage.  De plus,  Les journées de travail que tu as prestées à l’étranger peuvent être comptabilisées pour être admis au chômage si tu as travaillé au moins trois mois comme salarié en Belgique après la période de travail en Tunisie (et avant l’introduction de la demande).

      Bien à toi

      Répondre
  15. Catherine
    2 mai 2024

    Bonjour,

    J’ai droit à des allocations de chômage depuis un mois.  Je pars travailler au Canada pendant 3 mois, aurais-je de nouveau droit aux allocations dès mon retour ? Quelles sont les démarches à entreprendre?

    Avant que mon contrat ne commence au Canada, aurais-je droit à des allocations également pour les jours sans emploi ?

    Dois-je faire d’autres démarches afin de ne pas être sanctionnée par l’ONEM? (commune, contrat de travail,…)

    J’ai une dernière question un peu différente: j’avais introduit une demande de chômage auprès d’un autre organisme depuis un an, le dossier a trainé (pas de mon fait) et j’ai ensuite fait une demande auprès d’un syndicat qui m’a assurée que j’avais droit au chômage depuis des mois mais qu’ayant ouvert mon droit tardivement, il ne m’était pas possible de percevoir les allocations rétroactivement. Je trouve cela assez injuste pour tous les mois où je suis restée sans revenus, y aurait-il une possibilité de réagir ?

    Je vous remercie pour votre temps.

    Répondre
    1. Infor Jeunes Bruxelles (informateur certifié)
      3 mai 2024

      Bonjour Catherine,

      Je t’invite à consulter la fiche T31 “Avez-vous droit aux allocations après une occupation?”

      Tu pourras à nouveau bénéficier des allocations si tu as perçu au moins une allocation de chômage dans les 3 ans qui précèdent la demande. Le travail salarié effectué à l’étranger (ne pouvant pas être pris en compte pour l’ouverture d’un droit au chômage parce qu’il n’est pas suivi d’une période de travail en Belgique) prolonge cette période de 3 ans de la durée du travail effectué. Le montant de l’allocation sera en principe équivalent au dernier montant perçu avant le départ à l’étranger.

      Les démarches à effectuer sont disponibles sur la fiche T75. Adresse toi à l’organisme de paiement de ton choix (syndicat ou CAPAC) afin d’introduire une demande d’allocations au moyen du formulaire C109 (disponible auprès de ton organisme de paiement).

      Tu dois joindre à ce formulaire C109 le document suivant : ton contrat, une attestation de ton employeur précisant la période de travail, l’horaire de travail, la rémunération, la nature du travail presté, le motif de la fin d’occupation.

      Tu ne seras pas sanctionnée par l’ONEM.

      Avant de commencer à travailler au Canada, tu auras droit à tes allocations de chômage tant que tu es disponible sur le marché du travail et en recherche active d’emploi. Clique ici pour savoir si tu peux toucher le chômage pendant un séjour à l’étranger (avant de commencer à travailler).

      Tu ne peux en effet pas faire une demande d’allocations chômage rétroactive. Mais tu as droit au chômage à partir de la date de la demande d’allocation auprès d’un organisme de paiement. Tu dois alors prouver ta date de demande d’allocations. Tu peux contacter la permanence juridique “emploi/sécurité sociale” de l’Atelier des Droits Sociaux pour discuter de ta situation.

      J’espère avoir répondu à tes questions. N’hésite pas à revenir vers nous.

      Répondre
  16. Olivier 1965
    29 avril 2024

    Bonjour.

    Je suis citoyen belge.

    Question.

    Je reviens de Suisse,  j’y ai travaillé 4 mois.

    Je suis officiellement domicilié en Belgique.

    J’ai travaillé 4 mois pour la saison d’hiver.

    Ai je droit au indemnités de chômage en Belgique.

     

    Merci

    Répondre
    1. Infor Jeunes Bruxelles (informateur certifié)
      30 avril 2024

      Bonjour Olivier,

      Pour obtenir un droit de chômage sur base de revenus obtenus en Suisse, il faudra dans un premier temps travailler 3 mois en Belgique en tant que salarié. Il faudra par ailleurs que tu demandes en Suisse, à l’organisme en charge du chômage, de recevoir un formulaire U1 pour pouvoir valoriser ton travail en Suisse. Cela dit, ta période de 4 mois de travail n’est pas suffisante pour atteindre les 312 jours requis pour ouvrir un droit de chômage en Belgique.

      Cependant, si tu as travaillé en Belgique et/ou y avais ouvert un droit de chômage, il est possible que tu puisses bénéficier directement d’un droit de chômage. Tu pourras voir sur cet article, les conditions pour ouvrir un droit au chômage sur base du salaire belge. Si tu as déjà ouvert un droit au chômage en Belgique, ton travail en Suisse te permet d’allonger la période de référence (de 3 ans) pour rouvrir un droit au chômage.

      En espérant avoir pu t’aider, n’hésite pas si tu as d’autres questions !

      Répondre
  17. alice
    20 avril 2024

    Bonjour,

    Je suis de nationalité Belge et domiciliée en belgique. J’ai travaillé en tant que saisonnière salariée dans les Alpes en France.

    Eté 2023  ( 2 mois: Juillet, Aout ) et en hiver 2023-2024 ( 5 mois: Décembre-Avril ).

    J’ai déjà trouvé un nouveau contrat salarié pour  cet été 2024 ( 3 mois: Juin, Juillet, Aout) en France.

    Puis-je bénéficier du chomage durant le mois de mai car je n’aurais pas de travail duran ce mois? Dois je faire ma demande auprès de la France ou la Belgique?

    Ensuite,je rentre en Belgique afin de poursuivre mes études universitaires à partir de Septembre 2024.

    Je vais avoir 25 ans en Mai et je n’ai pas effectué les 312 jours de stage d’insertion pour l’obtention du droit au chomage en belgique car j’étais soit aux études, soit travailleuse salariée. Je ne sais donc pas si j’ai droit à demander le chomage en belgique…?

     

    En attente de votre retour,

    Cordialement,

    Alice

    Répondre
    1. Infor Jeunes Bruxelles (informateur certifié)
      24 avril 2024

      Bonjour Alice,

      En effet, tu ne pourras pas bénéficier des allocations d’insertion professionnelle.

      Concernant les allocations chômage, comme indiqué sur le site de l’ONEM, si tu as moins de 36 ans, pour avoir droit aux allocations, tu dois avoir travaillé :

      • soit 312 jours au cours des 21 mois précédant ta demande;
      • soit 468 jours au cours des 33 mois précédant ta demande
      • soit 624 jours de travail au cours des 42 mois précédant ta demande.

      Ca ne semble pas être ton cas pour le moment, donc tu ne pourras pas avoir droit aux allocations de chômage en Belgique.

      Note cependant, que pour ouvrir le droit aux allocations de chômage sur la base de ton travail en France, tu dois avoir travaillé 3 mois en Belgique par après.

      Concernant ton droit au chômage en France, consulte le site France Travail pour savoir si tu as droit au chômage. Il est possible que tu y aies droit si tu résides en France et que tu y as travaillé 6 mois.

      J’espère avoir répondu à ta question. N’hésite pas à revenir vers nous.

      Répondre
  18. Li
    15 avril 2024

    Je vis en Australie depuis 5 ans. J’y travaille et y suis domiciliée. Je planifie un retour en Belgique, puis je bénéficier du chômage le temps de trouver un emploi?

    Répondre
    1. Li
      15 avril 2024

      J’ai oublié de mentionné, avant de venir en Australie j’ai travailler en Belgique plusieurs année.

      Répondre
      1. Infor Jeunes Bruxelles (informateur certifié)
        22 avril 2024

        Bonjour Li,
        Si vous n’aviez jamais fait de demande d’allocations de chômage avant votre départ en Australie, que vous travailliez en Belgique et que vous avez travaillé en Australie, le travail presté en Australie (ne pouvant être pris en compte pour l’ouverture d’un droit aux allocations de chômage en Belgique) prolonge la période de référence de la durée du travail effectué et, de ce fait, vous pourriez éventuellement ouvrir un droit aux allocations de chômage directement en Belgique.
        Un petit exemple pour que ce soit plus clair: pour une personne de moins de 36 ans, pour ouvrir un droit aux allocations de chômage en Belgique, il faut prouver 312 jours de travail (soit un an) sur une période de référence de 21 mois qui précède la demande. Imaginons que la personne ait travaillé 2 ans avant son départ en Australie, si la personne a travaillé 4 ans et demi en Australie, la période de référence deviendrait donc 21 mois + 4 ans et demi. Il est donc, dans ce cas, possible de remonter suffisamment loin dans la période de référence pour que les jours de travail prestés en Belgique avant le départ en Australie soient toujours pris en compte. Dans ce cas, la personne pouvant toujours faire valoir ces jours de travail pour ouvrir le droit pourrait avoir directement droit au chômage.
        Vous trouverez cette info dans la fiche info T31 de l’ONEm. Si cela ne vous parait pas clair malgré l’exemple, n’hésitez pas à nous joindre au 02/514.41.11 (du lundi au vendredi de 9h30 à 17h) et à demander à parler à Thomas.
        J’espère avoir pu vous aider!

        Répondre
  19. Djouj
    9 avril 2024

    Bonjour je suis français j’ai travaillé en Belgique pendant quelques années esque je peu toucher le chômage en Belgique merci

    Répondre
    1. Infor Jeunes Bruxelles (informateur certifié)
      11 avril 2024

      Bonjour Djouj,

      Si tu as travaillé en Belgique tu pourrais ouvrir un droit aux allocations de chômage en Belgique à certaines conditions.

      Pour être admis aux allocations de chômage, tu dois prouver :

      • un certain nombre de jours de travail salarié (stage);
      • au cours d’une certaine période (période de référence) précédant immédiatement la demande d’allocations de chômage.

      Le nombre de jours de travail à prouver et la durée de la période de référence dépendent de ton âge. Pour en savoir plus, je t’invite à lire notre article : “Ton droit au chômage en Belgique : quelles sont les conditions pour en bénéficier ?”

      Cependant, attention, pour bénéficier des allocations de chômage belges, il faut résider en Belgique.

      Il existe une exception : si tu comptes partir chercher du travail en France ou dans un autre pays membre de l’UE, tu pourrais demander une exportation de tes allocations belges dans cet autre pays, pour une durée de 3 mois, renouvelable une fois. Une fois cette période d’exportation écoulée, tu ne pourras plus bénéficier des allocations belges dans cet autre pays de l’UE.  Attention, pour pouvoir obtenir l’exportation de tes allocations dans un autre pays, il faut en principe d’abord en avoir bénéficié pendant 4 semaines en Belgique. Tu trouveras plus d’infos sur ce sujet sur la feuille info T122 de l’ONEM.

      Ne connaissant pas ta situation personnelle, nous ne pouvons pas te renseigner plus précisément.

       

      Nous restons à ta disposition si tu as d’autres questions !

      Répondre
  20. Fabrice D
    8 avril 2024

    Bonjour,

    J’essaye de vous joindre par téléphone mais sans succès. Avez-vous des heures d’ouvertures ?

    Cordialement

    Répondre
    1. Infor Jeunes Bruxelles (informateur certifié)
      8 avril 2024

      Bonjour Fabrice,

      Notre permanence téléphonique est ouverte aujourd’hui de 9h30 à 12h et de 13h30 à 17h.
      N’hésite pas à réessayer au 02/514.41.11 si tu n’arrives pas à nous joindre. Il se peut que nous étions déjà en ligne lorsque tu as essayé.

      Bien à toi

       

      Répondre
  21. giulia
    7 avril 2024

    Bonjour,
    Je vous écris car j’ai la possibilité d’avoir un contrat de travail de trois mois en Belgique. Je ne sais pas si à la fin de mon contrat il me sera possible de bénéficier du droit aux allocations chômage. Je suis d’origine italienne et j’ai travaillé à Bruxelles pour la commission européenne comme stagiaire durant huit mois. Par la suite, j’ai été engagée comme intérimaire pour une période de deux mois. J’ai malheureusement lu que les stages ne permettaient pas de cotiser pour le chômage. Avant mon départ pour l’étranger, j’ai également effectué des missions intérims dans des bureaux d’avocats en Belgique. En 2018 je suis partie en Espagne où j’ai été salariée puis indépendante freelance jusqu’à ce jour. Aujourd’hui, suite à une restructuration de l’entreprise qui m’avait engagée, je souhaite quitter mon statut d”indépendante et revenir travailler en Belgique. Le problème c’est que je ne suis pas assurée que mon futur employeur puisse renouveler mon contrat de trois mois et je ne sais pas si les emplois que j’ai effectués auparavant pourront compter pour ma première demande d’allocations de chômage.
    Merci pour votre réponse.

    Répondre
    1. Infor Jeunes Bruxelles (informateur certifié)
      10 avril 2024
      Bonjour giulia,
      Comme indiqué ci-dessus et sur cette fiche de l’ONEM, tes jours de travail salarié en Union Européenne (donc en Espagne) entrent en compte pour le calcul de tes droits aux chômage en Belgique si tu as travaillé 3 mois en Belgique par après (ce qui est ton cas si tu signes ce contrat à durée déterminée de 3 mois).
      Pour rappel, si tu as moins de 36 ans, tu dois avoir travaillé soit 312 jours au cours des 21 mois précédant ta demande, soit 468 jours au cours des 33 mois précédant ta demande, soit 624 jours de travail au cours des 42 mois précédant ta demande.
      Les jours de stage ne sont pas pris en compte.
      Les jours de travail indépendant ne sont pas prise en compte.
      Les jours de travail en contrat d’intérim sont pris en compte.
      J’espère avoir répondu à ta question. N’hésite pas à revenir vers nous.
      Répondre
  22. Bili
    4 avril 2024

    Bonjour

     

    Je vis actuellement en Suisse et j’y travaille depuis presque deux ans. Je suis belge et j’ai toujours travaillé auparavant. Est-ce que si je rentre en Belgique, j’aurai droit à des allocations de chomage svp?

     

    Merci beaucoup

    Répondre
    1. Infor Jeunes Bruxelles (informateur certifié)
      9 avril 2024

      Bonjour Bili,

      Pour obtenir un droit de chômage sur base de revenus obtenus en Suisse, il faudra dans un premier temps travailler 3 mois en Belgique en tant que salarié. Il faudra par ailleurs que tu demandes en Suisse, à l’organisme en charge du chômage, de recevoir un formulaire U1 pour pouvoir valoriser ton travail en Suisse.

      Cependant, si tu as travaillé en Belgique et/ou y avais ouvert un droit de chômage, il est possible que tu puisses bénéficier directement d’un droit de chômage. Tu pourras voir sur cet article, les conditions pour ouvrir un droit au chômage sur base du salaire belge. Si tu as déjà ouvert un droit au chômage en Belgique, ton travail en Suisse te permet d’allonger la période de référence (de 3 ans) pour rouvrir un droit au chômage.
       
      En espérant avoir pu t’aider, n’hésite pas si tu as d’autres questions !
      Répondre
  23. maxime
    2 avril 2024

    Bonjour,

    Je pose la question pour mon compagnon, qui est belge et qui avant de venir prester une carrière d’indépendant en Espagne bénéficiait du chômage.

    Aujourd’hui il quitte son statut d’indépendant où il a travaillé + de 6mois et souhaiterait revenir travailler en Belgique en tant que salarié.

    Pourra-t-il bénéficier du chômage durant la période de recherche de travail et/ou à la fin de son contrat en CDD?

    Merci

    Répondre
    1. Infor Jeunes Bruxelles (informateur certifié)
      4 avril 2024

      Bonjour Maxime,

      Si votre compagnon a ouvert un droit de chômage en Belgique, il peut le rouvrir pendant 3 ans après sa dernière indemnité. Le travail indépendant permet de prolonger cette période de 3 ans de 12 ans. Ce qui fait un total de 15 ans. Pour récupérer le chômage après la fin de l’activité indépendante, il faudra qu’il se réinscrive en tant que chercheur d’emploi et qu’il réintroduise une demande auprès de son organisme de payement.
      L’idéal serait qu’il ait travaillé au moins 6 mois comme indépendant. De sorte que la dégressivité des allocations de chômage ne sera pas effective pendant la période de travail indépendant. Plus d’info à ce sujet sur le site de l’ONEM.

      En espérant avoir pu vous aider, n’hésitez pas si vous avez d’autres questions !

      Répondre
  24. nadia
    2 avril 2024

    Bonjour,

    Ma question est un peu complexe. Je suis de nationalité belge et je suis actuellement résidente fiscale et indépendante en Espagne. Je souhaiterais savoir si je peux effectuer des missions en CDD en Begique ou en France en sachant que ces missions non rien à voir avec mon métier d’indépendante.

    Je sais qu’en Belgique il existe la possibilité d’être indépendante complémentaire, mais je ne sais pas si les indépendants de l’ EU peuvent circuler et travailler comme bon leur semble en Europe.

    Merci de votre travail,

    Cordialement,

    Nadia

     

    Répondre
    1. Infor Jeunes Bruxelles (informateur certifié)
      3 avril 2024
      Bonjour nadia,
      En tant que citoyenne d’un pays membre de l’UE, tu as le droit d’accepter un travail ou de rechercher un emploi dans tout autre pays membre de l’UE, peu importe que tu sois indépendante ou salariée.
      Si tu effectues des missions en CDD en Belgique et que tu souhaites être indépendante en Belgique aussi, tu pourras éventuellement être indépendante à titre complémentaire.
      J’espère avoir répondu à ta question. N’hésite pas à revenir vers nous.
      Répondre
  25. Nahla26
    28 mars 2024

    Bonjour,

     

    mon amie qui est française et habite en France souhaite venir s’installer en Belgique. Elle a travaillé de nombreuses années en France comme salarié et est pour l’instant au chômage en France, elle a 58 ans . Pourra t elle bénéficier d allocations de chômage en venant s’installer en Belgique le temps du trouver un emploi?

    merci d’avance

    Répondre
    1. Infor Jeunes Bruxelles (informateur certifié)
      29 mars 2024

      Bonjour Nahla26,

      En tant que demandeuse d’emploi indemnisée en France, elle pourrait transférer son droit en Belgique, sous certaines conditions. Pour ce faire, elle devra à son arrivée en Belgique, travailler minimum 3 mois avant de pouvoir prétendre au chômage. Tu trouveras plus d’informations sur l’ouverture du droit au chômage en Belgique sur base d’une période de travail à l’étranger sur la fiche-info T31 de l’Onem.

      Pour ouvrir le droit au chômage après cette période de travail, elle devra s’inscrire comme demandeuse d’emploi au service emploi de sa région de résidence et introduire une demande auprès d’un organisme de paiement (CAPAC ou syndicat). Tu trouveras plus d’informations sur toutes ces démarches ici.

      Pour d’autres questions, n’hésite pas à nous recontacter.

      Répondre
  26. Mick
    27 mars 2024

    Bonjour , j’ai quitter mon poste Cdi pour un teavaill a l’étranger CDD de 5 mois , aurai-je le droit de faire la demande de chômage a. Mon retour ? Merci

    Répondre
    1. Infor Jeunes Bruxelles (informateur certifié)
      28 mars 2024
      Bonjour Mick,
      Si tu as remis ta démission pour entamer un CDD de 5 mois à l’étranger, tu éviteras la sanction de l’ONEm pour abandon de poste car tu auras travaillé au moins 13 semaines. Tu pourras donc faire une demande d’allocation à ton retour et bénéficier des allocations de chômage (si tu rentres bien dans les conditions pour en ouvrir le droit).
      J’espère avoir pu éclaircir les choses pour toi ! N’hésite pas s’il te faut d’autres infos !

       

      Répondre
  27. assistante sociale
    27 mars 2024

    Bonjour,

    est ce que une personne de nationalité espagnole qui travaille en Belgique peut suite à un licenciement faire une demande de chomage ?

    si oui apres combien de temps de travail et  si non peut elle introduire une demande de RIS au cpas

    Répondre
    1. Infor Jeunes Bruxelles (informateur certifié)
      28 mars 2024
      Bonjour Assistante Sociale,
      La réponse à ta question va dépendre de l’âge de cette personne, et de la période pendant laquelle elle a travaillé.
      Par exemple pour les moins de 36 ans, il faudra avoir comptabilisé 312 jours de travail au cours des 21 derniers mois pour pouvoir ouvrir un droit au chômage.
      Tu trouveras toutes les informations à ce sujet ici. Si la personne rentre bien dans les conditions pour ouvrir un droit au chômage, il lui suffira alors de s’inscrire chez Actiris comme demandeuse d’emploi et puis de se rendre à son syndicat ou la Capac avec ses derniers C4 (signés) pour faire sa demande de chômage.
      Attention cependant, si il s’agit d’un cas de licenciement pour faute grave, l’Onem pourrait décider d’appliquer une sanction et excluant la personne du bénéfice des allocations de chômage pendant une période pouvant aller de 4 à 26 semaines.
      Concernant la possibilité d’introduire une demande au CPAS, si la personne réponds aux conditions de l’aide sociale, elle peut toujours introduire une demande d’aide mais il faut savoir qu’en fonction de son titre de séjour (carte E, F, annexe 19…), de sa date de délivrance, et/ou du motif du séjour, la demande pourra (après 3 mois) être transmise à L’Office des Etrangers qui pourra décider ou non de délivrer un ordre de quitter le territoire.
      Si tu as encore des doutes, n’hésite pas à revenir vers nous
      Répondre
  28. Coco
    11 mars 2024

    Bonjour,

    Je voudrai exporter mes droits chômage en France pendant 3 mois mais je voudrai savoir quand je vais rentrer en Belgique , est ce que je récupère le reliquat de mon chômage ? et si je veux rester en France 3 mois de plus en étant indemnisé par la Belgique , est-ce que c’est possible ?

    Merci

    Cordialement

    Répondre
    1. Infor Jeunes Bruxelles (informateur certifié)
      13 mars 2024
      Bonjour Coco,
      Si tu pars chercher du travail en France, une autre possibilité est d’exporter tes allocations dans ce pays pendant 3 mois (étalés ou non sur plusieurs courtes périodes et éventuellement renouvelables une fois). Pour obtenir cette autorisation, tu dois être chômeur complet indemnisé depuis au moins 4 semaines avant ton départ (dérogation possible) et tu dois introduire une demande via le formulaire U2. Tu devras t’inscrire comme demandeur d’emploi dans le pays choisi.
      Tu pourrais donc, moyennant accord de l’ONEm, pouvoir bénéficier de 3 mois de plus de recherches d’emploi en France.  Tu trouveras cette information dans la fiche suivante.
      Pour plus d’informations à ce propos, tu peux consulter le site de l’ONEM.
      Si tu ne trouvais pas d’emploi suite à cette exportation de tes droits aux allocations en France, tu auras toujours bien droit aux allocations en revenant en Belgique. Si tu trouvais un emploi en France, comme tu peux le lire dans la fiche ci-dessus, tu pourras à nouveau bénéficier des allocations si tu as perçu au moins une allocation de chômage dans les 3 ans qui précèdent la demande. Le travail salarié effectué à l’étranger (ne pouvant pas être pris en compte pour l’ouverture d’un droit au chômage parce qu’il n’est pas suivi d’une période de travail en Belgique) prolonge cette période de 3 ans de la durée du travail effectué. Le montant de l’allocation sera en principe équivalent au dernier montant perçu avant le départ à l’étranger.
      J’espère avoir pu éclaircir les choses pour toi ! N’hésite pas s’il te faut d’autres infos !

       

      Répondre
  29. Lolacats
    4 mars 2024

    Depuis notre retour en Belgique; nous avons vécu 18 ans en France …. mon mari ici n’a pas de droit de chômage.

    Nous avons introduit une demande  d’aide au cpas qui nous demande un document prouvant que mon mari n’a pas de droit chômage

    Ou puis je trouver ce document

    Répondre
    1. Infor Jeunes Bruxelles (informateur certifié)
      4 mars 2024

      Bonjour Lolacats,

      Cette demande du CPAS n’est pas très précise… Cela pourrait-être un refus de la part de l’Onem (dans ce cas, il faudrait introduire une demande de chômage auprès d’un syndicat ou de la CAPAC afin d’avoir une décision officielle de refus), ou cela pourrait être un refus de Pôle emploi (prouvant qu’il n’a pas droit au chômage de la part de la France).

      Nous vous conseillons de contacter l’assistant(e) social(e) de votre CPAS afin d’avoir plus de précisions sur le document qu’ils exigent.

      N’hésite pas à revenir vers nous si tu as d’autres questions !

      Répondre
  30. Luc ****
    27 février 2024

    Bonjour – J’ai travaillé un total de 40 années : 9 ans en Afrique du Sud et 31 ans pour la Belgique (différentes sociétés dont 27 ans pour le SPF AE).

    Ayant terminé mes études (année 1980) j’ai essayé de trouver en emploi; à cette période bien précise la Belgique était en pleine “crise économique” et aucune société n’a voulu m’engager; on me disait : “mais tu peux chomer!! Refusant cette option, je me suis présenter à l’Ambassade Sud Africaine qui était à la recherche de “main d’oeuvre” en Belgique et en 1982 j’ai émigré là-bas, un contrat d’emploi en main. J’y ai travaillé en total de 9 ans (presque 1/4 de ma vie professionnelle et au moment de ma retraite – novembre 2012 – on m’a annoncé que la Belgique n’acceptait pas ces années passées en Afrique du Sud. Bref, au lieu d’avoir une pension calculée sur 40 années de travail, je perçois actuellement une pension que pour 31 années de travail; pour avoir refusé de chômer en Belgique j’ai bien été remercié……

    Bien entendu je trouve cette situation innacceptable et je ne sais pas quoi faire pour remédier à cette situation. Que puis-je faire?

    Merci d’avance pour vos commentaires.

    Avec mes meilleures salutations

    Luc ****

    Répondre
    1. Infor Jeunes Bruxelles (informateur certifié)
      28 février 2024

      Bonjour Luc***,

      Votre question n’est pas très claire. Bénéficiez-vous d’une pension de l’Afrique du Sud? Dans tous les cas, comme vous n’avez pas cotisé pas cotisé pour le secteur pension pendant votre séjour à l’étranger, il est normal que la Belgique ne vous verse pas de pension pour vos 9 ans de travail en Afrique du Sud. Dans votre situation, vous pourrez, sous certaines conditions bénéficier d’un complément de la GRAPA. Pour ce faire, il faut que le total de vos revenus (pension belge + éventuelle pension sud-africaine) ne dépasse le montant de la GRAPA accordé aux personnes de ta catégorie (isolé ou cohabitant).

      Il faut savoir qu’à Bruxelles-J nous n’avons pas développé beaucoup de compétence en matière de pension. Si vous avez des questions spécifiques sur la demande de GRAPA, les conditions pour bénéficier d’un complément, nous vous conseillons de prendre contact avec l’asbl Atelier des Droits Sociaux.

      Bine à vous.

      Répondre
  31. isabelle
    5 février 2024

    Bonjour,

    Je suis belge, travaillant en Australie comme salariee depuis plus de 5 ans.

    Je reviens en Belgique, quelles sont les conditions pour avoir droit au chomage et quels documents dois-je fournir? Je vous remercie d’avance. Isabelle

    Répondre
    1. Infor Jeunes Bruxelles (informateur certifié)
      5 février 2024

      Bonjour Isabelle,

      Le travail presté en Australie n’est pas pris en compte pour l’ouverture d’un droit au chômage en Belgique.
      Au mieux, il permettra de prolonger une période de référence ou d’interruption du chômage.
      Ton droit au chômage en Belgique dépend donc de ce que tu as fait avant cette période en Australie. N’hésite pas à nous en dire plus sur ce qui a précédé.

      En espérant avoir pu t’aider, n’hésites pas si tu as d’autres questions !

      Répondre
  32. Ramzi
    30 janvier 2024

    Bonjour,

     je voudrais savoir si j’aurai le droit au chômage après licenciement vu que ma société est le processus de la loi Renault pour fermer le site. sachant que j’ai un permis unique carte A dont j’ai travaillé avec lequel + 15 mois en Belgique ( permis de travail limité)

    Merci d’avance pour votre retour

    Répondre
    1. Infor Jeunes Bruxelles (informateur certifié)
      1 février 2024

      Bonjour Ramzi,

      S’il est indiqué “accès au marché du travail : illimité” sur ton permis unique, alors en principe tu as droit au chômage en Belgique. En effet, cela veut dire que tu as accès à tout emploi, chez tout employeur, et tu es donc disponible sur le marché du travail (ce qui est une des obligations que doivent remplir les chômeurs).
      S’il est indiqué “accès au marché du travail : limité” sur ton permis unique, dans ce cas c’est plus compliqué. Cela veut dire que tu es autorisé à exercer une fonction bien précise, chez un employeur précis. Tu n’as donc pas accès librement au marché du travail (car il y a une “analyse du marché de l’emploi” avant de recevoir l’autorisation de travail).
      Puisqu’il s’agit d’une question complexe, et que nous ne savons pas s’il y a en plus des règles particulières liées au licenciement collectif, nous te conseillons de contacter la permanence spécialisée “emploi et sécurité sociale” de l’atelier des droits sociaux afin de leur poser la question.
      N’hésite pas à revenir vers nous si tu as d’autres questions !

      Répondre
  33. jo
    28 janvier 2024

    Bonjour,

    J’ai travaillé près de deux ans en Belgique après l’obtention de mon master. Par la suite, j’ai démissionné, parce que j’avais trouvé une opportunité intéressante au Maroc. J’y travaille depuis près de neuf mois maintenant. Il se trouve cependant que je veux quitter ce travail (démission) parce que les conditions ne me plaisent pas du tout et que j’aimerai retourner travailler en Belgique. Ce sera beaucoup plus simple pour moi de chercher et trouver un travail à partir de la Belgique. Sur ce, j’aimerai savoir si j’aurai droit aux allocations de chômage le temps de trouver un nouvel emploi.

    PS: J’ai gardé mon adresse à Bruxelles.

    D’avance merci,

    JO

    Répondre
    1. Infor Jeunes Bruxelles (informateur certifié)
      29 janvier 2024

      Bonjour Jo,

      A priori tu devrais en effet avoir accès au chômage, à condition de résider sur le sol belge. En effet, pour être éligible au chômage en Belgique, il faut au moins avoir comptabilisé 312 jours de travail sur une période de 21 mois, donc il y a de fortes chances que tu aies accès au chômage sur base de ton travail en Belgique. Il faudra aussi que tu récupères une attestation de l’employeur ou une attestation de l’institution de sécurité sociale du Maroc pour que la Belgique puisse prendre en compte tes jours de travail à l’étranger.

      Il te faudra donc t’inscrire auprès d’Actiris, si tu habites à Bruxelles (sinon, le Forem en Wallonie et le VDAB en Flandre) en tant que chercheur d’emploi, et remettre à ton organisme de payement, la CAPAC si tu n’es pas syndiqué, le C4 que tu as reçu en Belgique et le document obtenu au Maroc. Tu pourras trouver toute la procédure pour demander le chômage en Belgique sur notre article.

      En espérant avoir pu t’aider, n’hésites pas si tu as d’autres questions !

      Répondre
  34. cric
    16 janvier 2024

    je suis travailleur frontaliers en France et résident en Belgique. ( 35 ans de carrière – 56 ans )

    ma soc.  vas fermer pour raison économique

    merci de me donner la marche à suivre et documents à fournir pour bénéficier du chômage en Belgique

    Répondre
    1. Infor Jeunes Bruxelles (informateur certifié)
      17 janvier 2024

      Bonjour Cric,

       

      En tant que travailleur transfrontalier, tu seras dispensé de la condition de 3 mois de travail en Belgique (avant de pouvoir prétendre aux allocations de chômage). Tu pourras donc, dès la fin de ton contrat, effectuer les démarches pour obtenir le chômage en Belgique.

       

      Pour cela, tu devras t’inscrire chez Actiris (si tu vis à Bruxelles) et demander l’attestation A23 (preuve d’inscription) et t’affilier soit à un Syndicat soit à la Capac. En effet, ce sont eux qui s’occupent du paiement des allocations (tu devras pour cela remplir le formulaire C109). Tu devras alors leur transmettre toute une série de documents, notamment le formulaire européen U1 complété par l’organisme français compétent en matière de chômage.

      Tu trouveras toutes ces informations sur le site de l’Onem.

      Comme tout cela prends du temps, sache que tu peux d’ores et déjà t’affilier à un syndicat ou la Capac.

       

      Si tu as encore des doutes, n’hésite pas à revenir vers nous

      Répondre
  35. fred
    11 janvier 2024

    Bonjour,

     

    Si je parts directement après avoir reçu mon C4 et 24 semaines de preavis non presté à l’étranger et j’y reste 6 mois quelle formalité pour garder mes droits et quelles allocations aurai-je droit

    Merci

     

    Répondre
    1. Infor Jeunes Bruxelles (informateur certifié)
      17 janvier 2024

      Bonjour Fred,

      Nous t’avons répondu sur ton autre commentaire.

      J’espère que cela répond à ta question, n’hésite pas à nous recontacter si besoin !

      Répondre
  36. Leila
    11 janvier 2024

    Bonjour

    mon mari est belge n a jamais travaillé en Belgique sauf job étudiant après l obtention de son diplôme on s installent au Maroc et ouvre son magasin d optique après 30 de travail rien ne va plus rester pour sauver sa profession mais impossible de se lever après le Covid il la fermer et revenu en Belgique depuis quelques mois nous aimerions savoir quels sont ses droits as t il droit aux allocations de chômage ou autres …. Je vous remercie

    Répondre
    1. Infor Jeunes Bruxelles (informateur certifié)
      12 janvier 2024
      Bonjour Leila,
      Malheureusement, il n’a pas accès au chômage en Belgique.
      En effet, il est indiqué : “Les journées de travail que tu as prestées à l’étranger peuvent être comptabilisées pour être admis au chômage si tu as travaillé au moins trois mois comme salarié en Belgique après la période de travail à l’étranger (et avant l’introduction de la demande). En outre, la période de travail à l’étranger doit avoir été accomplie dans un pays européen (+ quelques autres exceptions).”
      Il faut donc :
      -avoir déjà travaille au moins 3 mois comme salarié (pas de job étudiant) en Belgique
      -avoir travaillé dans un pays européen ou dans la liste mais le Maroc ne figure pas dans la liste.
      Le CPAS de ta commune peut éventuellement vous aider.
      J’espère avoir répondu à ta question. N’hésite pas à revenir vers nous.
      Répondre
  37. Cathoulmin
    11 janvier 2024

    Bonjour,

    Je suis chômeuse en Belgique. Je compte créer une micro-entreprise en France tout en restant domiciliée en Belgique. Si après 6 mois, je me rends compte que ça ne me permet pas de vivre, ai-je droit au chômage en Belgique ?

    Merci pour votre réponse.

    Catherine

    Répondre
    1. Infor Jeunes Bruxelles (informateur certifié)
      11 janvier 2024

      Bonjour Catherine,

      Une micro-entreprise compte comme du travail indépendant, ce qui signifie qu’il ne t’ouvre pas de droit au chômage.
      Comme tu es actuellement au chômage, tu pourras récupérer ce droit dans 6 mois.
      Par ailleurs, tu ne pourras pas cumuler ton activité indépendante à titre principal et ton chômage. Il faudra donc ne plus remettre la carte de contrôle à ton organisme de payement.
      Je t’invite aussi à vérifier si tu réponds aux conditions de “tremplin” qui pourrait te permettre de cumuler chômage et travail indépendant.

      En espérant avoir pu t’aider, n’hésites pas si tu as d’autres questions !

      Répondre
  38. Hamid
    23 décembre 2023

    J ai mon chomage en belgique apres j ai rentrer pour un travail en quitting la belgique pour travaille au luxembourg j ai traville 4 ans apres j ai rentrer en belgique  2/1/2022 je travaille comme independant est ce que j ai le droit encore au chomage en belgique merci

    Répondre
    1. Infor Jeunes Bruxelles (informateur certifié)
      10 janvier 2024

       

      Bonjour Hamid,
      Le principe est qu’en tant qu’indépendant tu n’as pas droit aux allocations de chômage.
      Cependant comme tu as travaillé auparavant (en tant que salarié?) tu as cotisé pour le chômage. Tu dois avoir travaillé un certain nombre de jours au cours d’une certaine période pour pouvoir en bénéficier. Par exemple, lorsque tu as moins de 36 ans tu dois avoir travaillé 312 jours au cours des 21 derniers mois. Tu trouveras ici un tableau reprenant le nombre de jours nécessaires en fonction de ton âge. Comme tu as travaillé comme indépendant, pour faire ton calcul, tu devras rajouter la période de travail indépendant pour pouvoir évaluer ta période de référence. Par exemple, si tu as moins de 36 ans, tu devras avoir travaillé 312 jours au cours des 21 derniers mois + 25mois (si tu as travaillé 25 mois comme indépendant).
      A ce calcul, viennent s’ajouter les règles de transfert de droit européens. Si tu as cotisé (en tant que salarié) pendant 4 ans au Luxembourg, pour cette période puisse être valorisée en Belgique, il te faudra au préalable avoir travaillé (en tant que salarié) 3 mois en Belgique.
      Une autre possibilité serait de récupérer tes allocations de chômage (dès que tu ne seras plus travailleur indépendant) sur base du fait que tu en as déjà bénéficié précédemment. On peut en effet interrompre son chômage pendant 3 ans et le récupérer ensuite. Cette période de 3 ans est prolongée par les périodes de travail à l’étranger.
      La réponse à ta question n’est pas simple à expliquer par écrit donc n’hésite pas à nous appeler ou à passer dans l’une de nos permanences si besoin.
      Répondre
  39. Solenne
    8 décembre 2023

    Bonjour,

    Je suis française mais réside en Belgique depuis septembre 2023 (mon mari a commencé un nouveau travail en Belgique, ainsi nos 3enfants et nous sommes installés à Uccle).

    J’ai gardé mon travail en France (travail que j’occupe depuis juin 2020) et je fais au moins un aller/retour par semaine pour y aller (à Paris).

    Je crains de me retrouver au chômage prochainement. Comme je ne réside plus en France, je ne peux pas toucher le chômage français même si j’ai cotisé. J’ai compris que je pouvais faire une demande en tant que travailleur frontalier et toucher le chômage en Belgique. Est-ce bien le cas? Si oui, sur quelle base sera calculé l’indemnité journalière?

     

    Répondre
    1. Infor Jeunes Bruxelles (informateur certifié)
      13 décembre 2023

      Bonjour Solenne,

      Comme tu réside en Belgique, si tu perds malheureusement ton emploi, tu toucheras les allocations de chômage belges. Et, en tant que travailleuse frontalière, tu seras dispensée de la conditions de 3 mois de travail en Belgique à la fin de ton contrat.

      Pour le calcul de tes allocations, c’est ton salaire français qui sera pris comme montant de base. En Belgique, le calcul se fait toujours sur base de la dernière rémunération brute, de la durée du chômage, ainsi que de la situation familiale et personnelle. Comme ton mari possède des revenu professionnel, tu seras considérée comme cohabitante ordinaire (sans charge de famille). Tu trouveras plus d’informations sur les montants du chômage ici.

      Pour d’autres questions, n’hésite pas à nous recontacter.

      Répondre
  40. Kati
    8 décembre 2023

    Thank you very much for your response below! Just a clarification question on the period – does working abroad extend my unemployment right in Belgium with another 3 years, as explained in the article (meaning 3 years from the last period of unemployment in Belgium + 3 additional years)? Or if I return to Belgium more than 3 years after my last unemployment period (no matter that I meanwhile worked abroad), I will have to first work for 3 months in Belgium before being able to open my right to unemployment in Belgium again?

    Many thanks in advance!

    Kind regards,

    Kati

    Répondre
    1. Infor Jeunes Bruxelles (informateur certifié)
      18 décembre 2023

      Hello Kati,

      Those are different rules.

      To open a right to unemployement in Belgium, you have to work a certain amount of days in a certain period of time. Those depend on how old you are, i.e : if you are younger than 36 y.o. you have to have worked 312 days in the last 21 months to be entitled to unemployement. Here is a summary of the days needed. Based on this there are two things to consider :

      – Which days can be taken into account ?

      – Can the reference period be extended ?

      Typically, the work days that are taken into account are the ones you worked in Belgium. If you worked abroad, those days can only be taken into account if after your work abroad, you worked for at least three months in Belgium.  The reference period can be suspended while you are working abroad. In the latter case, the days you worked in another country will not be taken into account since you did not work three month in Belgium upon coming back : you will open a right to unemployement solely on the days you worked in Belgium before goind abroad (if those are enough days).

      Another rule is, once you open a right to unemployement, you can interrupt it (by working again for example) and then just fall back on it if less than 3 years have passed since the last unemployement payment you recieved. Again, if you work abroad, this can be extended (to an equal amount of time as the period you worked abroad).

      If you worked 2 years (24 months) since the last time you were unemployed, the amount you will get will be calculated on your last salary (in Belgium) and you will start again at phase 1.1.

      I hope this answers your question, do not hesitate to contact us again if needed !

      Répondre
  41. Brahim
    22 novembre 2023

    Brahim                                                            Bonjour j ai nationalite de Espagne j ai été travailler en Belgique 6moi car j’ai n été pas permis de séjour en Belgique je parti à la France je travaille est pour le moment je touche le chômage je daroit 15 moi de chômage et le moi prochain je trouve un offre de travail pour commencer en Belgique et transfert mon daroit de chômage à Belgique?es que si je commence travaille  et après 2 moi ou 3 moi je perde mon travail es que je el daroit de chômage en Belgique ou no?

    Répondre
    1. Infor Jeunes Bruxelles (informateur certifié)
      5 décembre 2023

      Bonjour Brahim,

      Si tu es pour le moment au chômage en France, tu peux effectivement transférer ton droit au chômage français en Belgique. Tu trouveras les informations nécessaires sur cette page. Attention : ce transfert ne sera que pour trois mois, après, tu n’auras plus droit au chômage.

      Si tu viens en Belgique pour travailler directement, il ne faut alors pas transférer ton droit au chômage : tu toucheras ton salaire.

      Pour avoir droit au chômage en Belgique, cela dépends de ton âge et de combien de temps tu as travaillé en France. En effet, tu dois avoir travailler un certain nombre de jours au cours d’une certaine période. Par exemple, lorsque tu as moins de 36 ans tu dois avoir travaillé 312 jours au cours des 21 derniers mois. Tu trouveras ici un tableau reprenant le nombre de jours nécessaires en fonction de ton âge.

      Si tu travailles au moins trois mois en Belgique tu pourras compter les jours pendant lesquels tu as travaillé en France. Si tu ne travailles pas au moins trois mois en Belgique, tu ne pourras pas compter les jours pendant lesquels tu as travaillé en France.

      J’espère que cela répond à ta question, n’hésite pas à nous recontacter si besoin !

      Répondre
  42. Laura ****
    20 novembre 2023

    Bonjour. J’ai déjà envoyé un message mais pas encore recu de réponse, et le CPAS demande a recevoir une réponse afin de savoir si j’ai droit au chomage ou pas.

    Ma situation- je suis belge, apres avoir fini l’école secondaire je suis partie vivre a l’étranger (en Israel) et j’y ai travaillé plusieurs années. Je n’ai jamais travaillé en Belgique.
    Je suis maintenant rentrée vivre en Belgique et cherche un travail.

    En attendant de trouver un travail j’ai fait une demande au CPAS pour recevoir de l’aide, mais ils veulent d’abord savoir si je n’ai pas droit au chomage.

    Merci beaucoup.

    Répondre
    1. Infor Jeunes Bruxelles (informateur certifié)
      23 novembre 2023

      Bonjour Laura****,

      Seuls un nombre limité de pays sont pris en considération pour pouvoir tenir compte de la période de travail effectuée à l’étranger. Israel ne figure pas dans cette liste. Par ailleurs, dans tous les cas avant de pouvoir prétendre au chômage après une période d’occupation à l’étranger (pour un pays de l’UE par exemple), il faut d’abord avoir travaillé au minimum 3 mois en
      Belgique en tant que salarié. Votre cas ne réponds donc pas aux conditions nécessaires pour pouvori prétendre au chômage en Belgique.

      Vous trouverez plus d’informations à ce sujet sur le site de l’Onem.

      Si vous avez encore des doutes, n’hésitez pas à revenir vers nous

       

      Répondre