Peux-tu bénéficier du chômage en tant que travailleur étranger ou après avoir travaillé à l’étranger ?

Principe général pour le travailleur étranger

Si tu es de nationalité étrangère, tu dois, pour bénéficier des allocations de chômage, satisfaire aux mêmes conditions générales d’admission et d’octroi que les travailleurs belges. Tu dois donc prouver un certain nombre de jours de travail salarié dans une période de référence qui précède ta demande. Pour plus de détails, consulte la fiche « quelles conditions dois-tu remplir pour bénéficier du chômage ».

De plus, en tant que travailleur étranger, tu dois :

  • être en règle de séjour, c’est-à-dire posséder un permis de séjour valable ;
    ET
  • satisfaire à la réglementation sur l’emploi de la main-d’œuvre étrangère, c’est-à-dire posséder un permis de travail valable (sauf si tu es dispensé de cette obligation).

Ces deux conditions doivent être réunies simultanément au moment de la demande d’allocations et durant toute la durée du chômage.

Introduction d’une première demande d’allocations suite à une occupation à l’étranger (que tu sois Belge ou non)

Prise en compte du travail à l’étranger

Les journées de travail que tu as prestées à l’étranger peuvent être comptabilisées pour être admis au chômage si tu as travaillé au moins trois mois comme salarié en Belgique après la période de travail à l’étranger (et avant l’introduction de la demande). En outre, la période de travail à l’étranger doit avoir été accomplie dans un pays européen (+ quelques autres exceptions). Des conditions particulières peuvent aussi s’appliquer suivant la nationalité du demandeur. Tu trouveras plus d’information à ce propos sur le site de l’ONEM.
Avoir travaillé au moins trois mois comme salarié en Belgique (après la période de travail à l’étranger) est une règle en vigueur à partir du 01/10/16. Avant cette date, un seul jour de travail en Belgique était suffisant pour pouvoir valoriser des journées de travail à l’étranger.

Comment introduire ta demande ?

Tu dois te présenter à l’organisme de paiement de ton choix (CAPAC ou syndicat) qui te fournira un formulaire C109 pour introduire ta demande d’allocations.

Si tu as travaillé dans un pays de l’Espace Économique Européen (ou en Suisse), tu devras également remettre un formulaire européen U1 complété par l’institution étrangère compétente en matière de chômage.

Si tu as travaillé dans un autre pays, tu devras remettre une attestation de l’employeur ou une attestation de l’institution de sécurité sociale de ce pays.

Introduction d’une nouvelle demande d’allocations suite à un séjour à l’étranger (que tu sois Belge ou non)

Si tu as déjà bénéficié d’allocations de chômage en Belgique auparavant et que tu souhaites introduire une nouvelle demande, les conditions dépendent de l’activité que tu as exercée à l’étranger.

Si tu as travaillé à l’étranger comme salarié

Tu pourras à nouveau bénéficier des allocations si tu as perçu au moins une allocation de chômage dans les 3 ans qui précèdent la demande. Le travail salarié effectué à l’étranger (ne pouvant pas être pris en compte pour l’ouverture d’un droit au chômage parce qu’il n’est pas suivi d’une période de travail en Belgique) prolonge cette période de 3 ans de la durée du travail effectué. Le montant de l’allocation sera en principe équivalent au dernier montant perçu avant le départ à l’étranger.

Si tu as travaillé à l’étranger comme indépendant

Tu conserves tes droits pendant 15 ans à dater de ta dernière indemnisation en Belgique.
Le montant de l’allocation sera en principe équivalent au dernier montant perçu avant le départ à l’étranger.

Si tu as séjourné à l’étranger sans travailler

Tu gardes tes droits pendant 3 ans à dater de ta dernière indemnisation en Belgique. Peu importe le motif de ton séjour à l’étranger. Le montant de l’allocation risque d’être inférieur au dernier montant perçu avant le départ à l’étranger. La diminution progressive des allocations continue en effet à courir, même pendant la période d’interruption où tu ne reçois rien. Tu trouveras plus d’information sur cette diminution progressive dans la fiche quels sont les montants des allocations de chômage?

Partager

Poser une question

N’hésite pas à nous poser une question, un professionnel faisant partie du réseau Bruxelles-J te répondra. Nous préservons ton anonymat et ton adresse de messagerie ne sera pas publiée.

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*
*
*

110 questions déjà posées

  1. José Alvaro

    Bonjour, j’ai travaillé pendant 7 mois à Beljique j’ai un contrat d’un an encore, mais j’ai été malade une semaine le patron m’a expulsé sans raison maintenant j’attends que le sandicat pour faire son travail ma question est que je peus demander chomage au beljique avec le U1 de l’Espagne, j’ai travaillé là-bas pendant 7 mois à temps plein comme ici. Merci

    Répondre
  2. Riccardo

    Bonjour, me voudrais savoir  quelle  démarche  dois-je  faire étant  né en Belgique et travaillant en Allemagne si je veux revenir en Belgique ayant  50 ans.

    Répondre
  3. Erica

    Bonjour, j’ai un emploi partiel en Belgique et je gagne en dessous du salaire minimum et comme j’ai un enfant et mon mari est à la recherche d’un emploi et est inscrit à actiris, en ce moment je travaille avec un contrat CDI et fais des réductions, ma carte de identité est E. J’ai le droit de demander un complément de salaire avec ma carte de identité ?

    Bien à vous

    Répondre
    1. Infor Jeunes Bruxelles

      Bonjour Erica,
      Il est possible en Belgique de demander une allocation de garantie de revenus en cas de travail à temps partiel. Cependant, cela présuppose d’avoir déjà ouvert un droit aux allocations de chômage en Belgique (sur base d’un temps plein) : https://www.bruxelles-j.be/droits-sociaux/tes-droits-au-chomage/travailler-a-temps-partiel/
      Dès lors, il ne te sera malheureusement à priori pas possible de faire de demande de maintien des droits et une AGR.
      Il est possible également, au cas où ton emploi à temps partiel ne te permet pas de gagner l’équivalent du RIS (Revenu d’intégration sociale) de demander un complément au CPAS de sa commune de résidence. Tu trouveras les montants du RIS en fonction de la situation familiale et personnelle via le lien suivanthttps://www.bruxelles-j.be/droits-sociaux/obtenir-de-laide-du-cpas/quels-sont-les-categories-et-les-montants-du-revenu-dintegration-et-de-laide-sociale-et-que-se-passe-t-il-si-on-a-des-revenus-par-ailleurs/
      Cependant, si tu as une carte d’identité E, lorsque l’on reçoit une aide financière du CPAS, le SPP Intégration Sociale en informe l’Office des étrangers.
      L’Office des étrangers peut retirer ton droit de séjour s’il estime que tu représentes une charge déraisonnable pour les pouvoirs publics belges.
      Le retrait du droit de séjour n’est pas automatique. Lorsque l’Office des étrangers prend une décision de retrait, il tient compte de plusieurs éléments :
      – Les difficultés financières sont-elles temporaires ou permanentes ?
      – Depuis quand résides-tu en Belgique légalement ?
      – Quel est le montant de l’aide accordée ?
      – Quelle est ta situation personnelle ?
      Etc.
      En principe, le risque existe uniquement pour les Européens non actifs économiquement.
      Etant travailleur salarié, ton droit de séjour ne sera en principe pas retiré.
      Par contre, le CPAS refusera probablement ta demande d’aide puisque tu es censé avoir des ressources suffisantes.
      https://www.droitsquotidiens.be/fr/question/va-t-retirer-mon-droit-de-sejour-si-je-demande-une-aide-sociale-en-tant-queuropeen
      Donc, pour résumer, il n’y a à priori pas de risques que l’on te retire ton droit de séjour si tu demandes un complément au CPAS étant donné que tu travailles mais il est possible que le CPAS refuse ta demande de complément.
      J’espère avoir répondu à ta question ! N’hésite pas s’il te faut d’autres infos !

      Répondre
  4. Omerkh

    Bonjour.
    Je reçois de l’aide du CPAS depuis plus de 4 ans, et maintenant j’ai une carte de résidence de classe B et je n’ai pas encore trouvé de travail. Puis-je passer au chômage?

    Merci

    Répondre
    1. Infor Jeunes Bruxelles

      Bonjour Omerkh,

      Il n’y a pas de conditions de nationalité en ce qui concerne le droit au chômage : si un travailleur étranger rentrent dans les conditions pour ouvrir un droit, il peut en bénéficier.

      Il faudra donc voir si tu réponds aux conditions. Pour avoir droit au chômage, il faut prouver un certain nombre de jours de travail sur uné période déterminée selon son âge. Si tu as moins de 36 ans, tu dois prouver 312 jours de travail sur les 21 mois qui précèdent ta demande. Cela correspond à une année complète de travail en équivalent temps plein. Toutes les informations sur les conditions se trouvent ici : https://www.bruxelles-j.be/droits-sociaux/tes-droits-au-chomage/quelles-conditions-dois-tu-remplir-pour-beneficier-des-allocations-de-chomage/

      Ainsi, si as suffisamment travaillé que pour ouvrir un droit, si tu résides officiellement en Belgique, alors tu pourras bien bénéficier du chômage.

      Cela dépendra donc de tes expériences de travail précédentes. Si tu n’as, par exemple, jamais travaillé en Belgique, alors tu auras pas droit.

      Si tu as besoin d’autres informations, n’hésite pas !

      Répondre
  5. Charly 64

    Bonjour

    Cela fait 35 ans que je suis en France et je vais être licencié pour inaptitude suite à un problème de santé

    Je souhaiterais revenir m’installer en belgique comment cela ce passera t’il pour mon chômage en belgique

    Merci pour votre réponse

    Sabine ****

    Répondre
    1. Infor Jeunes Bruxelles

      Bonjour Charly 64,
      Avais tu déjà bénéficié d’allocations de chômage en Belgique avant ton départ en France ?
      Si tu avais déjà bénéficié d’allocations de chômage en Belgique avant ton départ en France, étant donné que tu y as travaillé, tu pourras à nouveau bénéficier des allocations si tu as perçu au moins une allocation de chômage dans les 3 ans qui précèdent la demande. Le travail salarié effectué à l’étranger (ne pouvant pas être pris en compte pour l’ouverture d’un droit au chômage parce qu’il n’est pas suivi d’une période de travail en Belgique) prolonge cette période de 3 ans de la durée du travail effectué. Le montant de l’allocation sera en principe équivalent au dernier montant perçu avant le départ à l’étranger.
      Si tu n’avais jamais bénéficié d’allocations de chômage en Belgique avant ton départ en France, outre le fait de remplir les conditions pour ouvrir un droit aux allocations de chômage (pour plus de détails, consulte la fiche « quelles conditions dois-tu remplir pour bénéficier du chômage ») les journées de travail que tu as prestées en France peuvent être comptabilisées pour être admis au chômage si tu as travaillé au moins trois mois comme salarié en Belgique après la période de travail à l’étranger (et avant l’introduction de la demande).
      J’espère avoir répondu à ta question ! N’hésite pas s’il te faut d’autres infos !

      Répondre
  6. DRISS

    BONJOUR
    j ai la nationalité italienne et j avais travailler vingt -huit ans consécutives en Italie
    maintenant je vis en Belgique et je travaille sous un contrat cdi de trois heures  par jour
    et j ai 52 ans
    ma question : je dois travailler combien de temps pour bénéficier des allocations de chômage
    merci
    et bonne journée

    Répondre
    1. Infor Jeunes Bruxelles

      Bonjour Driss,

      Comme indiqué ci-dessus, les journées de travail que tu as prestées à l’étranger peuvent être comptabilisées pour être admis au chômage si tu as travaillé au moins trois mois comme salarié en Belgique après la période de travail à l’étranger (et avant l’introduction de la demande).
      Pour pouvoir ouvrir un droit au chômage, tu dois prouver 624 jours de travail salarié au cours des 42 mois précédant la demande
      Pour les périodes de travail à temps partiel (et en vue d’une admission au chômage à temps plein), le nombre de jours de travail pris en considération est égal au nombre d’heures de travail effectuées pendant l’occupation, multiplié par 6, et divisé par le nombre hebdomadaire moyen d’heures de travail à temps plein pour la même fonction.

      Pour ouvrir un droit au chômage, tu devras te présenter dans un organisme de paiement (CAPAC ou syndicat), avec le formulaire U1 complété par l’institution italienne compétente en matière de chômage, pour y remplir le formulaire C109 (formulaire de demande d’allocation de chômage). De plus, il faut que tu perdes ton emploi actuel de manière involontaire pour avoir droit au chômage sans risquer de sanction.

      N’hésite pas à me recontacter si tu souhaites continuer la discussion

      Répondre
  7. sejourne lua

    Bonjour, je vous écrit car je travail depuis plus de 2 ans dans un magasin à Bruxelles, cependant je suis de nationalité française. J’habite dans un kot étudiant ou je ne peux me domicilié ce qui fait que je suis encore domicilié chez ma mère dans le sud la France.

    Je n’ai donc pas de carte de séjour ou d’identité en Belgique, puis-je tout de même bénéficier du chômage?

     

    En vous remerciant d’avance pour votre réponse bonne journée et bonne fête .

     

    Répondre
    1. Infor Jeunes Bruxelles

      Bonjour Sejoune Lua,

      Pour pouvoir bénéficier du chômage en Belgique, il faut malheureusement avoir ta résidence habituelle en Belgique.

      De plus, il te faudra effectivement avoir travaillé comme salarié (hors travail étudiant soumis aux cotisations sociales réduites, et ce pendant une certaine période dont la durée est déterminée en fonction de ton âge), mais surtout avoir perdu ton emploi de manière involontaire (fin de contrat à durée déterminée/de remplacement, licenciement, …).

      D’autres questions ? N’hésite pas à nous recontacter !

      Répondre
  8. Nour

    bonjour,

    Je suis de nationalité francaise. J’ai travaillé jusqu’en fevrier 2020 et  j’ai résidé en Belgique jusqu’au mois de juin 2020 et ensuite travaillé en France jusque fin décembre 2020.

    Je voulais savoir quelles formalités je dois suivre à mon retour à Bruxelles au plus tard début janvier 2021 pour la reprise d’un nouveau contrat de travail?
    Aurais je droit à des allocations chomages après mon CDD et comment se fait le calcul?

    Merci.

    Répondre
    1. Infor Jeunes Bruxelles

      Bonjour Nour,

      En Belgique, pour pouvoir ouvrir un droit au chômage sur base du travail, il faut prouver un certain nombre de jours de travail sur une période déterminée selon ton âge. Ainsi, si tu as moins de 36 ans, tu dois prouver 312 jours de travail sur les 21 mois qui précèdent ta demande. Cela signifie que si tu envisages d’introduire une demande en janvier 2021, l’ONEm prendra en compte les jours de travail entre avril 2019 et janvier 2021 (= 21 mois). Il faudrait donc que tu aies travaillé au mois 312 jours pendant cette période. Les jours de travail à l’étranger peuvent être pris en compte à condition de d’abord travailler trois mois en Belgique. Tu ne pourras donc malheureusement pas faire entrer en compte tes jours de CDD en France directement à ton retour en Belgique. Toutes les infos ici : https://www.bruxelles-j.be/droits-sociaux/tes-droits-au-chomage/quelles-conditions-dois-tu-remplir-pour-beneficier-des-allocations-de-chomage/

      Si malgré tout tu parviens à prouver ces 312 jours, tu pourras alors ouvrir un droit au chômage en Belgique. Pour cela tu devras bien entendu d’installer officiellement en Belgique, c’est-à-dire te domicilier et t’inscrire au registre des étrangers dans ta commune de résidence. Tu devras alors répondre aux obligations des chômeurs comme n’importe quelle personne qui bénéficie des allocations de chômage : https://www.bruxelles-j.be/droits-sociaux/tes-droits-au-chomage/quelles-sont-tes-obligations-en-tant-que-chomeur/

      En ce qui concerne les formalités pour venir travailler en Belgique, il faudra que tu te déclares à la commune dans les 8 jours qui suivent ton arrivée. En ce qui concerne la recherche d’emploi, tu pourras t’inscrire chez Actiris (l’équivalent de Pôle emploi en Belgique). Cela te permettra d’accéder à leurs offres et d’éventuellement bénéficier de plans d’embauche ou d’accéder à certaines formations professionnelles : https://www.actiris.brussels/fr/citoyens/

      Si tu as besoin d’autres informations, n’hésite pas !

      Répondre
  9. FB

    Bonjour,

    Je sui Français travaillais en Irlande pour PINTEREST pendant un an et mon contrat c’est terminé quel sont mes droits et je suis en Irlande.

    Merci !

     

    Cordialement,

     

     

    FB

    Répondre
    1. Infor Jeunes Bruxelles

      Bonjour FB,

      Bruxelles-J est une plateforme d’information belge. Nous ne sommes pas compétents en ce qui concerne la législation d’autres pays.

      Comme tu es français et que tu travailles en Irlande, c’est plutôt avec l’un de ces deux pays qu’il faudrait voir tout ça.

      Si tu as besoin d’autres informations, n’hésite pas!

      Répondre
  10. Thierry

    Bonjour, je suis français et résident belge depuis maintenant plus de 3 ans, pendant lesquels j’ai travaillé depuis mon arrivée jusqu’au premier confinement du coronavirus suite auquel j’ai été licencié. Je bénéficie du chômage depuis mais aimerais repartir vivre en France l’année prochaine. Est-il possible de transférer mes allocations en France et si oui comment? Merci.

    Répondre
    1. Infor Jeunes Bruxelles

      Bonjour Thierry,

      En tant que chômeur indemnisé, il est tout à fait possible de partir t’établir dans un pays étranger. Dans ton cas, , tu pourras exporter ton droit aux allocations de chômage belge en France pour une période de trois mois (renouvelable une fois). Ta demande devra être introduite auprès de l’Onem via le formulaire U2: https://www.onem.be/fr/formulaires/demande-u2

      A ton arrivée en France, tu devras t’inscrire comme demandeur d’emploi du service Pôle Emploi de ton lieu de résidence. Tu trouveras plus d’informations sur le transfert de droit aux allocations de chômage vers un autre pays sur cette fiche-info de l’Onem: https://www.onem.be/fr/documentation/feuille-info/t122
      Pour d’autres questions, n’hésite pas à nous recontacter.
      Répondre
  11. lib

    bonjour,

    Je suis libanaise et je travaille en Belgique depuis 4 ans et je paye les taxes. Mon contrat va se terminer bientôt en 2021. Du coup je dois trouver un emploi, pour prolonger ma carte de séjour,et ne pas être obligee de quitter la Belgique. Alors je me demandais si j’ai droit au chômage, au cas ou je ne trouve pas de travail,  et si cela va permettre de prolonger ma carte de séjour de quelques mois, pour avoir un peu plus de temps pour trouver un autre poste et ne pas être obligee de quitter le pays.

    Merci

    Répondre
    1. Infor Jeunes Bruxelles
      Bonjour Lib,
      Comme tu peux le lire dans le texte ci-dessus, pour bénéficier des allocations de chômage, tu dois prouver un certain nombre de jours de travail au cours d’une certaine période précédant immédiatement la demande d’allocation de chômage.  Par exemple, les 18-36 ans doivent prouver 312 jours de travail dans les 21 mois précédant la demande d’allocation de chômage.
      De plus, en tant que travailleuse étrangère, tu dois posséder un permis de séjour valable ET posséder un permis de travail valable (sauf si tu es dispensée de cette obligation).
      La législation relative à l’accès au chômage des non-européen étant une législation complexe, je t’invite à consulter la brochure suivante http://www.atelierdroitssociaux.be/brochure/l%E2%80%99admission-au-chomage-des-etrangers-en-belgique-un-droit-vraiment-accessible-tous (à partir de la page 11).
      Pour de plus amples renseignements, n’hésite pas à contacter l’Atelier des Droits Sociaux.  Ceux-ci pourront de donner des informations précises sur ta situation particulière.
      Actuellement, en raison de la situation sanitaire, ce service est joignable uniquement par téléphone (02/512 02 90) le mardi de 9 à 12 et de 13 à 16 et le mercredi de 9 à 12.  Il est possible de prendre RDV par téléphone.
      J’espère avoir été la plus claire possible,
      N’hésite pas à revenir vers nous si tu as d’autres questions,
      À très bientôt 🙂
      Répondre
  12. benmilou

    ma fille va avoir 25 ans en Février et est inscrite a l’ONEM depuis qu’elle a finit ses études (Septembre 2020). Est il vrai qu’elle n’est pas sujette à recevoir des indemnités de chomage après 25 ans si elle ne trouve pas de travail?

    Merci d’avance pour votre réponse

    un papa concerné.

    Répondre
    1. Infor Jeunes Bruxelles

      Bonjour Benmilou,

      Avant tout, sachez que votre fille est inscrite comme demandeuse d’emploi en stage d’insertion auprès de son service régional de l’emploi (et pas encore à l’Onem). Le stage d’insertion est une période d’attente de minimum 12 mois que doit observer le jeune à la fin ou à l’arrêt des études. A la fin du stage, il pourrait éventuellement ouvrir le droit aux allocations d’insertion; pour autant qu’il ait obtenu 2 évaluations positives et n’ait pas atteint l’âge de 25 ans au moment d’introduire sa demande. Vous trouverez plus d’informations sur le stage d’insertion sur: https://www.bruxelles-j.be/travailler/ton-premier-emploi/le-stage-dinsertion-professionnelle/

      Malheureusement, à la fin de son stage d’insertion, votre fille ne remplira plus la condition d’âge. Elle ne pourra donc pas ouvrir le droit aux allocations de chômage sur cette base. Pour prétendre au chômage, elle devra travailler minimum 312 jours au cours des 21 mois qui précéderont sa demande. Vous trouverez plus d’informations sur les conditions pour bénéficier du chômage sur base du travail sur: https://www.bruxelles-j.be/droits-sociaux/tes-droits-au-chomage/quelles-conditions-dois-tu-remplir-pour-beneficier-des-allocations-de-chomage/

      Pour d’autres questions, n’hésite pas à nous recontacter.

      Répondre
  13. MI MON

    Bonjour

    Je suis Espagnole, artiste, avec Statut d’artiste depuis 2006. Je suis en chômage complet

    Je voudrais m’organiser pour aller 1 année en Espagne ( Motive famille). Je comprendre que je peut pas beneficie de mon chômage pendent mon séjour en Espagne.

    Est ce que je peut garder mon statut et être capable de continuer avec mon situation comme chômeuse une fois je rentre de Espagne?

     

    Répondre
    1. Infor Jeunes Bruxelles

      Bonjour Mi Mon,

      En tant que chômeur complet indemnisé, tu as la possibilité de t’établir dans un pays de l’EEE et d’y exporter ton droit aux allocations de chômage pendant 3 mois (renouvelable une fois). Tu devras introduire une demande à l’Onem via le formulaire U2 avant ton départ et t’inscrire comme demandeur d’emploi à un service emploi à ton arrivée en Espagne. Tu trouveras plus d’informations sur: https://www.bruxelles-j.be/droits-sociaux/tes-droits-au-chomage/partir-a-letranger-tout-en-beneficiant-dallocations-de-chomage/ ainsi que sur cette fiche-info de l’Onem: https://www.onem.be/fr/documentation/feuille-info/t122

      Et, sache que tu auras la possibilité de rouvrir le droit aux allocations de chômage à ton retour en Belgique; pour autant que la demande soit introduite dans les 3 ans suivant le dernier jour d’indemnisation.

      Pour d’autres questions, n’hésite pas à nous recontacter.

      Répondre
  14. Simon

    Bonjour,

    J’aimerais savoir si je perds le droit à mes allocations chômage temporaire (Force Majeure Corona) en étant salarié en Belgique si j’ouvre une activité d’auto-entrepreneur à l’étranger.

    Comment serais-je alors imposé? Impôts sur mon salaire en Belgique et impôts sur mon activité à l’étranger?

    Merci d’avance!

    Simon

    Répondre
    1. Infor Jeunes Bruxelles

      Bonjour Simon,

      Pour pouvoir cumuler chômage temporaire et activité en tant qu’indépendant, il faut répondre à 4 conditions. Ces conditions sont assez strictes. Tu ne pourrais par exemple pas le faire si tu n’exerçais pas ton activité complémentaire avant de bénéficier du chômage temporaire (ce qui semble être ton cas). Tu trouveras les détails de ces conditions ici: https://www.onem.be/fr/documentation/feuille-info/t45

      En outre, pour pouvoir bénéficier du chômage, il faut résider de manière effective en Belgique. Tu ne pourrais donc pas percevoir tes allocations de chômage si tu venais à déménager à l’étranger.

      En ce qui concerne le système d’imposition, nous ne pouvons pas te dire comme des revenus à l’étranger seront imposés, étant donné que cela dépendra de la législation de ton pays de destination. Par contre, tu devras bien déclarer tous les revenus perçus en Belgique cette année (et éventuellement les revenus que tu continuerais à percevoir de la Belgique à l’avenir) et tu seras donc imposé sur ces revenus en Belgique. Tu devras également déclarer les revenus perçus à l’étranger (mais ils ne seront pas automatiquement pris en compte pour tes propres impôts belges). Tu trouveras plus d’informations sur le site du SPF Finances:

      – Revenus étrangers: https://finances.belgium.be/fr/particuliers/international/revenus-et-comptes-a-l-etranger/revenus-a-l-etranger

      – Quitter la Belgique: https://finances.belgium.be/fr/particuliers/international/quitter-la-belgique

      Si tu as besoin d’autres informations, n’hésite pas!

      Répondre
  15. nathalie

    Bonjour , actuellement je travail comme agent magasinier dans un lycée hôtelier en FRANCE , mais pour des raisons personnelles   je viens m installer en Belgique . Ma question aurais je des droits ouvert au chômage  en BELGIQUE  ou pas ?

    Répondre
    1. Infor Jeunes Bruxelles

      Bonjour Nathalie,

      Nous manquons d’informations pour pouvoir te répondre avec précision.

      Il faudra voir si tu as droit au chômage en France. Si c’est le cas, et que tu as donc ouvert un droit au chômage en France, tu pourrais exporter ce droit en Belgique pour une période de trois mois (renouvelable une fois, donc 6 mois maximum). Tu trouveras la procédure pour l’exportation des allocations de chômage en Europe ici : https://europa.eu/youreurope/citizens/work/unemployment-and-benefits/transferring-unemployment-benefits/index_fr.htm#:~:text=demander%20un%20formulaire%20U2%20(ex,service%20national%20pour%20l'emploi. A noter donc que cette exportation est temporaire, le temps de retrouver un travail en Belgique.

      En ce qui concerne l’ouverture à proprement parlé d’un droit en Belgique, il faudrait voir si tu as déjà ouvert un droit dans le passé ou non. Si tu avais déjà ouvert un droit avant de travailler en France, tu peux rouvrir ce droit sans prouver les conditions de jours de travail à condition que tu n’aies pas interrompu ton droit pendant plus de 3 ans.

      Si tu n’as jamais bénéficié du chômage en Belgique, pour ouvrir un droit, tu devras alors prouver un certain nombre de jours de travail sur une période déterminée (https://www.bruxelles-j.be/droits-sociaux/tes-droits-au-chomage/quelles-conditions-dois-tu-remplir-pour-beneficier-des-allocations-de-chomage/). Si tu as moins de 36 ans tu dois ainsi prouver 312 jours de travail sur les 21 mois qui précèdent ta demande. Les jours de travail à l’étranger peuvent être pris en compte à condition de d’abord travailler au moins 3 mois comme employé en Belgique. Ainsi, tu ne pourras valoriser tes jours de travail en France qu’à condition de d’abord travailler en Belgique. Les informations se trouvent dans la fiche ci-dessus.

      Si tu as besoin d’autres informations, n’hésite pas !

      Répondre
  16. Julie

    Je suis belge a la fin de mes études je me suis inscrite au chomage,quelques mois après je suis partie vivre en France en 2009 ou j ai travaille pendant 11ans 9 ans comme intérimaire et 2  ans en CDI, je rentre en Belgique que me faut t il comme document  pour prétendre au chômage en Belgique, la Belgique me dit le formulaire U2 et la France le formulaire u1 quid ?????aurais je le droit directement au chômage ou aurais je une période de carence

    Répondre
    1. Infor Jeunes Bruxelles
      Bonjour Julie,
      Si tu as travaillé en France pendant 11 ans, tu pourrais valoriser cette période de travail à l’étranger pour ouvrir un droit aux allocations si tu prestes minimum 3 mois de travail en Belgique.
      Comme tu peux le lire dans la fiche ci-dessus, tu devras te présenter à l’organisme de paiement de ton choix (CAPAC ou syndicat) qui te fournira un formulaire C109 pour introduire ta demande d’allocations.
      Tu devras également remettre un formulaire européen U1 complété par l’institution étrangère compétente en matière de chômage (Pôle emploi).
      J’espère avoir répondu à ta question ! N’hésite pas s’il te faut d’autres infos !
      Répondre
  17. william

    Bonjour,

     

    Je m’appelle William et j’ai une question concernant ma situation.

    Depuis 2011, je travail a l’etranger comme animateur dans les hotel clubs et maintenant je travail pour une compagnie de croisiere. j’ai en general des contrats de 6 mois et lorsque je rentre je me reinscrit comme demandeur d’emplois afin de toucher mon chomage en attendant mon prochain contrat. Je suis rentre fin mai 2020 de mon contrat sur les croisieres et j’ai fait ma demande d’allocation de chomage pour me rendre compte que je touchait le minimum possible (22 euro par jours).  Je suis passe a la CAPAC pour voir si il etait possible de reevaluer mon dossier et prendre en compte mes annees de travail ainsi que mon salaire mais je n’ai pas eu de reponse precise…

     

    auriez vous une solution a mon probleme?

     

    Merci d’avance

    Répondre
    1. Infor Jeunes Bruxelles

      Bonjour William,

      Nous n’avons malheureusement pas de solution à ton problème mais pouvons te conseiller ou tenter de trouver une explication qu’il faudra alors vérifier avec la CAPAC.

      En effet, lorsque tu perçois des allocations de chômage, il faut savoir qu’il est en principe normal que le montant de ces dernières diminue aves le temps car elles sont dégressives: c’est à dire que des périodes d’indemnisation sont déterminées et disposent chacune de leur durée. Lorsque une période d’indemnisation est épuisée, le montant de ton allocation diminue automatiquement. Tu pourras utiliser les tableaux de cette page pour le visualiser plus facilement.

      Cela dit, lorsque tu travailles plus de 3 mois (à temps plein ou à temps partiel avec maintien des droits sans allocation de garantie de revenus), cette période de travail permet de prolonger la période d’indemnisation par la durée du travail.

      Par contre elle ne permet ni de recalculer une nouvelle allocation de chômage (puisqu’il faut ne interruption de plus de 24 mois de chômage et avoir travaillé , au moins 4 semaines consécutives chez un même employeur pendant cette période pour que l’allocation puisse être calculée sur base d’un nouveau salaire brut), ni de repasser en première période d’indemnisation de manière automatique (car pour ce faire, il faut prouver une période de 12 mois de travail dans les 18 derniers mois pour revenir en début de première période)

      Nous te conseillons donc de voir avec la CAPAC si toutes tes périodes de travail ont permis de prolonger tes périodes d’indemnisation, et ci malgré cela il est normal que tu sois en période forfaitaire.

      D’autres questions ? N’hésite pas à nous recontacter !

      Répondre
  18. Jio

    Bonjour,

    Je suis belge ayant travaillé en Autriche ces 18 derniers mois, avant cela j ai travaille 18 mois comme employe en Inde ,

    J ai quitte le territoire belge en juin 2017 apres avoir été employé 5 ans en Belgique.

    je suis actuellement encore resident autrichien et je touche le chomage en autriche depuis deux mois.

    Je souihaite rentrer en belgique debut janvier 2021, quels sont mes droits, aurais-je droit au chomage?

    merci pour votre aide,

    Jio

     

    Répondre
    1. Infor Jeunes Bruxelles

      Bonjour Jio,

      En tant que chômeur indemnisé, tu pourrais tout à fait transférer ton droit aux allocations de chômage de l’Autriche vers la Belgique. Pour cela, tu devras t’inscrire comme demandeur d’emploi au service emploi de ta région et travailler minimum 3 mois à ton arrivée en Belgique. Tu trouveras plus d’informations sur: https://www.onem.be/fr/documentation/feuille-info/t31#h2_1

      Après cette période d’occupation, tu pourras sans problème introduire ta demande d’allocations. Tu trouveras plus d’informations sur les démarches à effectuer pour ouvrir le droit aux allocations de chômage sur: https://www.bruxelles-j.be/droits-sociaux/tes-droits-au-chomage/quelles-demarches-dois-tu-effectuer/

      Pour d’autres questions, n’hésite pas à nous recontacter.

      Répondre
  19. Mafa

    Bonjour,

    Je suis infirmière diplomé en Belgique depuis 2005, j’ai travaillé comme intérimaire jusqu’en Avril 2006 pour rejoindre mon mari en Angleterre. En Angleterre j’ai travaillé comme aide soignante, voila maintenant 2 ans que je n’ai plus travaillé pour des raisons familliales et ne touche pas le chomage. Actuellement je pense très serieusement retourner vivre en Belgique. Pensez-vous que j’aurai droit au chomage et quells sont les documents à fournir? P.S: je suis mere de 3 enfants.

    Merci

     

    Répondre
    1. Infor Jeunes Bruxelles

      Bonjour Mafa,
      Comme tu peux le lire dans la fiche ci-dessus, si tu n’avais jamais bénéficié d’allocations de chômage avant ton départ en Angleterre, les journées de travail que tu y as prestées peuvent être comptabilisées pour être admis au chômage si tu as travaillé au moins trois mois comme salarié en Belgique après la période de travail à l’étranger (et avant l’introduction de la demande). En outre, la période de travail à l’étranger doit avoir été accomplie dans un pays européen (+ quelques autres exceptions). Des conditions particulières peuvent aussi s’appliquer suivant la nationalité du demandeur. Tu trouveras plus d’information à ce propos sur le site de l’ONEM.
      Avoir travaillé au moins trois mois comme salarié en Belgique (après la période de travail à l’étranger) est une règle en vigueur à partir du 01/10/16. Avant cette date, un seul jour de travail en Belgique était suffisant pour pouvoir valoriser des journées de travail à l’étranger.
      Outre les 3 mois de travail en Belgique à prester, tu dois répondre aux conditions belges pour ouvrir un droit aux allocations de chômage (prouver un certain nombre de jours de travail sur une période donnée en fonction de ton âge : https://www.bruxelles-j.be/droits-sociaux/tes-droits-au-chomage/quelles-conditions-dois-tu-remplir-pour-beneficier-des-allocations-de-chomage/ )
      Si tu avais déjà bénéficier d’allocations de chômage avant ton départ en Belgique, tu pourras à nouveau bénéficier des allocations si tu as perçu au moins une allocation de chômage dans les 3 ans qui précèdent la demande. Le travail salarié effectué à l’étranger (ne pouvant pas être pris en compte pour l’ouverture d’un droit au chômage parce qu’il n’est pas suivi d’une période de travail en Belgique) prolonge cette période de 3 ans de la durée du travail effectué. Le montant de l’allocation sera en principe équivalent au dernier montant perçu avant le départ à l’étranger.
      J’espère avoir répondu à ta question ! N’hésite pas s’il te faut d’autres infos !

      Répondre
  20. Ben

    Bonjour je suis en fin de contrat de travail en franc et  je compte rentrer en Belgique ou je devrais passer par une période de chomage temporaire. J’ai compris dans les grandes lignes mes droits et devoirs cependant je souhaiterais avoir plus de détails concernant ce point : Si tu as travaillé dans un pays de l’Espace Économique Européen (ou en Suisse), tu devras également remettre un formulaire européen U1 complété par l’institution étrangère compétente en matière de chômage.

     

    De quel organisme s’agit-il? dois je le faire avant de quitter la France? Mon contrat était un temps partiel de 20h semaines pdt 18mois est ce que cette durée m’ouvre les droits ?

     

    cdlt

    Répondre
    1. Infor Jeunes Bruxelles

      Bonjour Ben,

      Tu pourrais effectivement transférer ton droit aux allocations de chômage de la France vers la Belgique. A ton arrivée, tu devras t’inscrire comme demandeur d’emploi au service emploi de ta région et travailler minimum 3 mois avant de pouvoir ouvrir le droit en Belgique.

      Quant au formulaire U1, c’est un document qui reprend tes périodes de travail en France. Il te permettra de faire valoir ton droit aux prestations de chômage en France à ton arrivée. Pour l’avoir, tu devras contacter le service Pôle Emploi le plus près de chez toi avant ton départ.

      Si tes 18 mois de travail en France sont suffisants pour t’y ouvrir le droit, alors en tant que chômeur indemnisé, tu pourras transférer ton droit en Belgique après avoir travaillé 3 mois minimum à ton arrivée.

      Pour d’autres questions, n’hésite pas à nous recontacter.

      Répondre
  21. Thibaut

    Bonjour,

    Je suis français, j’ai travaillé 4 mois entre mars 2019 et août 2019 en Suède, puis j’ai travaillé 11 mois en Belgique entre septembre 2019 et aujourd’hui, aurai je le droit d’ouvrir des droits au chômage en Belgique ?

    Merci beaucoup pour votre réponse

    Répondre
    1. Infor Jeunes Bruxelles
      Bonjour Thibaut,
      Si tu a moins de 36 ans et que tu as travaillé 4 mois en Suède et 11 mois en Belgique et que tu as travaillé 11 mois en Belgique entre septembre 2019 et aujourd’hui, tu as effectivement ouvert un droit aux allocations de chômage en Belgique. En effet, pour les moins de 36 ans, il faut prouver 312 jours de travail sur une période de 21 mois (période de référence) précédant la demande pour ouvrir un droit aux allocations. Le travail que tu as presté en Suède doit être précédé d’une période de travail en Belgique de 3 mois pour être valorisé c qui est largement le cas avec les 11 mois que tu auras presté depuis ton arrivée en Belgique.
      Tu trouveras les informations relatives aux conditions pour ouvrir un droit aux allocations de chômage en Belgique via le lien suivant : https://www.bruxelles-j.be/droits-sociaux/tes-droits-au-chomage/quelles-conditions-dois-tu-remplir-pour-beneficier-des-allocations-de-chomage/
      Tu trouveras les infos sur les démarches à effectuer pour faire la demande de tes allocations en Belgique via le lien suivant : https://www.bruxelles-j.be/droits-sociaux/tes-droits-au-chomage/quelles-demarches-dois-tu-effectuer/
      J’espère avoir répondu à ta question ! N’hésite pas s’il te faut d’autres infos !
      Répondre
  22. Ulysse

    Bonjour, je suis actuellement au Québec pour des opportunités à l’international.

    Mon antenne actiris  m’a convoqué pour un bilan de recherche d’emplois, ma présence physique est nécessaire pour effectuer des entretiens. Dois-je revenir en Belgique pour me présenter?

    D’avance merci pour votre aide.

    Ul

    Répondre
    1. Infor Jeunes Bruxelles

      Bonjour Ulysse,

      Nous supposons que tu es à l’étranger et que tu bénéficies d’allocations de chômage . Si c’est le cas, sache que tu as la possibilité de signaler auprès d’Actiris que tu ne peux te présenter à ton entretien (en justifiant ton absence).

      Par contre, si tu utilises cette possibilité, il faudrait vérifié que tu as signalé soit :

      – Des vacances (V) ou ton absence (A) sur ta carte de contrôle; tu trouveras une explication de ces possibilités sur https://www.bruxelles-j.be/droits-sociaux/tes-droits-au-chomage/as-tu-droit-a-des-vacances-lorsque-tu-es-chomeur/

      – Ton départ à l’étranger pour pouvoir chercher du travail et que tu bénéficies d’un export de tes droits (mais pour ce faire, il faut avoir introduit une dispense; mais cette possibilité est limitée à 2 semaines au delà de l’Espace Economique Européen)

      En effet, techniquement, lorsque tu pars à l’étranger pour chercher un emploi, tu dois, avant ton départ, le signaler à ton organisme de paiement (syndicat ou CAPAC) pour éviter que le paiement des tes allocations soit considéré comme un indu, ainsi qu’auprès d’Actiris pour éviter d’être convoqué.

      Si tu ne te trouves pas dans l’une des ces situations, le mieux serait de justifier ton absence par une autre raison que ton départ à l’étranger, ou d’effectivement de te présenter (mais il faudrait vérifier que cela soit faisables dans les circonstances sanitaires actuelles).

      Dans le cas où tu ne bénéficies pas d’allocations de chômage, nous t’invitons à nous repréciser ta situation.

      D’autres questions ? N’hésite pas à nous recontacter !

      Répondre
  23. lilou

    étant belge je souhaiterais m installer en France j’ai des droit de chômage déjà ouvert en Belgique comme garder mes avantage

    Répondre
    1. Infor Jeunes Bruxelles
      Bonjour lilou,
      Si tu pars chercher du travail dans un autre État membre de l’EEE (Espace Économique Européen), une autre possibilité est d’exporter tes allocations dans ce pays pendant 3 mois (étalés ou non sur plusieurs courtes périodes et éventuellement renouvelable une fois). Pour obtenir cette autorisation, tu dois être chômeur complet indemnisé depuis au moins 4 semaines avant ton départ (dérogation possible) et tu dois introduire une demande via le formulaire U2. Tu devras t’inscrire comme demandeur d’emploi dans le pays choisi.
      Pour plus d’information à ce propos, tu peux consulter le site de l’ONEM
      https://www.bruxelles-j.be/droits-sociaux/tes-droits-au-chomage/partir-a-letranger-tout-en-beneficiant-dallocations-de-chomage/
      Si tu travailles à l’étranger comme salarié, tu pourras à nouveau bénéficier des allocations si tu as perçu au moins une allocation de chômage dans les 3 ans qui précèdent la demande. Le travail salarié effectué à l’étranger (ne pouvant pas être pris en compte pour l’ouverture d’un droit au chômage parce qu’il n’est pas suivi d’une période de travail en Belgique) prolonge cette période de 3 ans de la durée du travail effectué. Le montant de l’allocation sera en principe équivalent au dernier montant perçu avant le départ à l’étranger.
      Si tu ne travailles pas durant ton séjour à l’étranger, tu gardes tes droits pendant 3 ans à dater de ta dernière indemnisation en Belgique. Peu importe le motif de ton séjour à l’étranger. Le montant de l’allocation risque d’être inférieur au dernier montant perçu avant le départ à l’étranger. La diminution progressive des allocations continue en effet à courir, même pendant la période d’interruption où tu ne reçois rien. Tu trouveras plus d’information sur cette diminution progressive dans la fiche quels sont les montants des allocations de chômage?
      Pour savoir comment ouvrir un droit au chômage en France sur base des jours de travail que tu as presté auparavant en Belgique tu pourrais t’adresser à Pôle Emploi ou à un service d’information jeunesse français tel que le CIDJ : https://www.cidj.com/
      J’espère avoir répondu à ta question ! N’hésite pas s’il te faut d’autres infos !
      Répondre
  24. Zack

    Étant étranger ,je suis nouveau en Belgique j’ai déjà travaillé comme salarié plus de 5 années dans mon pays et actuellement je suis une personne à charge

    j’ai travaillé ici en Belgique comme intérimaire 5 semaines d’affilé et 17 jours reparties en 4 mois ,

    Inscrit comme chercheur d’emploi actuellement je suis une formation chez bruxelles formation depuis 2 mois .

    ma question est la suivante :

    étant étranger et je dois accomplir 3mois de travail en Belgique pour pouvoir bénéficier du statut chômeur es ce que les jours de formation sont comptés à cet effet??

    Répondre
    1. Infor Jeunes Bruxelles

      Bonjour Zack,

       Nous répondons à ta question par la négative car, comme tu peux le lire sur la fiche ci-dessus, les journées de travail que tu as prestées à l’étranger peuvent être comptabilisées pour être admis au chômage en Belgique uniquement si tu travailles au moins trois mois comme salarié en Belgique après la période de travail à l’étranger (et avant l’introduction de la demande). En outre, la période de travail à l’étranger doit avoir été accomplie dans un pays européen (+ quelques autres exceptions). Tu trouveras plus d’information à ce propos sur le site de l’ONEM : https://www.onem.be/fr/documentation/feuille-info/t31#h2_1

      Pour plus d’informations, contacte-nous !

      Répondre
  25. Corine D.

    Bonjour,

    Je suis citoyenne belge de retour d’un séjour au Canada Québec d’une durée de 14 ans. J’ai déjà bénéficié d’allocation de chômage en Belgique et j’ai travaillé comme salariée au Québec.

    Si je retravaille 3 mois, vais pouvoir bénéficier des allocations de chômage en Belgique ?

    Merci de considérer ma demande

     

     

    Répondre
    1. Infor Jeunes Bruxelles

      Bonjour Corine D.

      Avant tout, sache que le Canada ne fait pas partie des pays dont on peut faire valoir la période de travail salarié pour une admissibilité aux allocations de chômage en Belgique. Tu ne pourras donc pas ouvrir le droit au chômage belge sur base de ton travail au Canada. Tu trouveras plus d’informations à ce propos sur: https://www.onem.be/fr/documentation/feuille-info/t31#h2_1

      En Belgique, la possibilité de rouvrir le droit aux allocations de chômage après une interruption est limitée à 3 ans à partir du dernier jour d’indemnisation (prolongée à 15 ans si le demandeur a exercé une activité indépendante). Comme tu es partie 14 ans et que ton contrat au Canada était un contrat salarié, tu ne pourras malheureusement plus rouvrir le droit aux allocations de chômage.

      Pour bénéficier des allocations de chômage de nouveau en Belgique, tu devras prouver un certain nombre de jours de travail salarié au cours d’une certaine période de référence, en fonction de ton âge. Par exemple, les personnes de moins de 36 ans doivent travailler minimum 312 jours au cours des 21 mois précédant leur demande. Tu trouveras plus d’informations sur ces conditions sur: https://www.bruxelles-j.be/droits-sociaux/tes-droits-au-chomage/quelles-conditions-dois-tu-remplir-pour-beneficier-des-allocations-de-chomage/

      Pour d’autres questions, n’hésite pas à nous recontacter.

      Répondre
  26. Julie

    Bonjour,

    Je m’interroge sur les montants de mon allocation de chômage suite à une période de travail effectuée à l’étranger. J’ai perçu pour la première fois des allocations de chômage l’année dernière pour quelques mois. Je suis ensuite partie aux Etats-Unis où j’avais décroché une bourse de recherche (pour une période de moins d’un an). Vu que j’avais bénéficié d’allocations précédemment, je suis en droit de pouvoir à nouveau toucher le chômage. D’après les informations sur votre site internet, j’ai cru comprendre que je devrai toucher le même montant qu’avant mon départ aux USA. Or, j’ai entendu dire que mon séjour de recherche, comme avec un contrat non belge, était considérée comme une période de congé sans solde et que mon montant sera rabaissé en comptabilisant les mois passés sous contrat américain. Pouvez-vous m’en dire plus à ce sujet? Il serait vraiment injuste que ce montant soit rabaissé (comme si j’avais continué à percevoir le chômage lors de mes mois à l’étranger) alors que je me suis démenée à trouver ce contrat où j’étais moins bien payée par rapport au coût de la vie sur place que si j’étais restée en Belgique à percevoir le chômage et ne rien faire!

    Merci d’avance pour votre réponse!

    Répondre
    1. Infor Jeunes Bruxelles

      Bonjour Julie,

      A priori, en rouvrant le droit, tu devrais retoucher le même montant que celui que tu touchais avant ton départ à l’étranger. En effet, les études de plein exercice sans bénéfice des allocations de chômage suspendent la dégressivité.

      Pour d’autres questions, n’hésite pas à nous recontacter.

      Répondre
  27. malpartie

    Bonjour

    Je suis citoyen espagnol mais j’ai travaille en Belgique les periodes 2005-2012 et 2014-2017

    Je viens de perdre mon travail aux US et j’aimerais savoir si j’ai droit au chomage en Belgique parce que je vais rentrer en Europe (Espagne ou Belgique) en Octobre. Qu’est-ce que je dois faire? merci

    Répondre
    1. Infor Jeunes Bruxelles

      Bonjour Malpartie,

      Pour être admis au chômage en Belgique, tu dois prouver un certain nombre de jours de travail salarié au cours d’une certaine période précédant immédiatement la demande d’allocation de chômage.  Toutes les informations se trouvent sur https://www.bruxelles-j.be/droits-sociaux/tes-droits-au-chomage/quelles-conditions-dois-tu-remplir-pour-beneficier-des-allocations-de-chomage/

      Ton travail salarié aux USA ne te permettra pas d’ouvrir un droit au chômage en Belgique mais prolongera la période de référence permettant d’ouvrir un droit au chômage en Belgique.  Il est donc possible que tu puisses ouvrir un droit au chômage grâce à cela.

      De plus, pour pouvoir bénéficier d’allocations de chômage en Belgique, tu dois avoir ta résidence habituelle en Belgique et y résider de manière effective.

      Bien à toi

      Répondre
  28. Gene

    Bonjour je suis belge résidant  en France depuis 5 ans je voudrais revenir vivre en Belgique je travaille en France depuis avril 2017 à mi temp  es que en revenant en Belgique j aurais droit au chômage merci

    Répondre
    1. Infor Jeunes Bruxelles
      Bonjour Gene,
      Comme tu peux le lire dans la fiche ci-dessus, si tu avais déjà bénéficié d’allocations de chômage avant ton départ en France , tu pourras à nouveau bénéficier des allocations si tu as perçu au moins une allocation de chômage dans les 3 ans qui précèdent la demande. Le travail salarié effectué à l’étranger (ne pouvant pas être pris en compte pour l’ouverture d’un droit au chômage parce qu’il n’est pas suivi d’une période de travail en Belgique) prolonge cette période de 3 ans de la durée du travail effectué. Le montant de l’allocation sera en principe équivalent au dernier montant perçu avant le départ à l’étranger.
      Si tu n’avais jamais bénéficié d’allocations de chômage avant ton départ en France, les journées de travail que tu as prestées en France peuvent être comptabilisées pour être admis au chômage en Belgique si tu travailles au moins trois mois comme salarié en Belgique après la période de travail à l’étranger (et avant l’introduction de la demande).
      J’espère avoir répondu à ta question ! N’hésite pas s’il te faut d’autres infos !
      Répondre
  29. Alex

    Alex

    bonjour,

    je suis français et je suis  résidant à Bruxelles depuis 10 ans.  Je travaille comme steward pour une grande compagnie aérienne anglaise mais je risque de perdre mon emploi. En tant que frontalier, aurai-je droit au chômage sachant que je devrais être capable de fournir un formulaire U1.

    merci pour votre réponse.

    Répondre
    1. Infor Jeunes Bruxelles

      Bonjour Alex,

      Si tu perds ton emploi, tu pourras sans problème ouvrir bénéficier des allocations de chômage belge sur base de ta période de travail pour cette compagnie anglaise. En tant que frontalier, tu n’auras pas besoin de travailler en Belgique avant d’ouvrir; tu pourras directement introduire ta demande. Mais avant, tu devras t’inscrire comme demandeur d’emploi au service emploi de ta région et introduire une demande d’allocations auprès d’un organisme de paiement (CAPAC ou syndicat). Tu trouveras plus d’informations sur les démarches à effectuer pour ouvrir le droit sur: https://www.bruxelles-j.be/droits-sociaux/tes-droits-au-chomage/quelles-demarches-dois-tu-effectuer/

      Pour d’autres questions, n’hésite pas à nous recontacter.

      Répondre
  30. Danielle

    Bonjour,

    Voici mes questions

    1) Si j’ai bien compris cet article, et en particulier le paragraphe  « si tu as séjourné à l’étranger comme salarié », on peut conserver ses droits au chômage ouverts en Belgique après avoir travaillé à l’étranger, et la période durant laquelle on les conserve en étant à l’étranger est égale à 3 ans + (prolongation) durée de la période de travail en question. Exemple : j’ai des droits au chômage en Belgique, je pars en France, je reviens en Belgique 5 ans après, j’ai travaillé 2 ans en France en tout, j’ai donc de nouveau droit à mes allocations puisque j’y avais droit pendant 3 ans + 2 ans = 5 ans. Est-ce correct ?

    2) Si le point 1 est correct : qu’en est-il lorsque les périodes travaillées à l’étranger (dans cet exemple, en France) comportent un épisode de rupture de contrat à notre initiative (et qu’on a retravaillé ensuite plus tard, cette fois en perdant son emploi en fin de contrat) ? Est-ce que dans ce cas de figure, on perd ses droits au chômage en Belgique même si on y revient dans les 3 ans prolongés éventuellement des périodes travaillées) ? Exemple : à mon arrivée en France je travaille 15 jours mais c’est une catastrophe donc je romps le contrat en période probatoire, puis je retravaille 2 ans en CDD et à la fin de mon contrat (donc terminé indépendamment de ma volonté) je reviens en Belgique ?

    3) Dans un autre article, vous dites « Si tu pars à l’étranger pour y travailler, tu perdras tes allocations de chômage », ce qui semble contredire le présent article, je suis donc un peu perdue… (https://www.bruxelles-j.be/droits-sociaux/tes-droits-au-chomage/partir-a-letranger-tout-en-beneficiant-dallocations-de-chomage/, paragraphe « travailler à l’étranger »).

    4) Et enfin, tout ceci vaut-il seulement pour Bruxelles et Actiris ou aussi pour la Wallonie et le Forem ?

    Je vous remercie d’avance pour vos réponses car j’ai besoin d’éclaircissements…

    Bien sincèrement à vous

     

    Répondre
    1. Infor Jeunes Bruxelles

      Bonjour Danielle,

      Voici nos réponses:

      1) C’est parfaitement correct.

      2) La démission suivie d’un autre emploi de minimum 13 semaines n’est pas prise en compte par l’ONEM. Il n’y a donc aucun problème dans l’exemple que tu donnes.

      3) Cela te semblera peut-être évident mais nous voulons simplement dire dans ce paragraphe que les allocations de chômage seront perdues pendant les périodes de travail (que ce soit en Belgique ou à l’étranger). C’est assez explicite si on lit le paragraphe complet:
      Si tu pars à l’étranger pour y travailler, tu perdras tes allocations de chômage. C’est la même chose si tu travailles en Belgique. Il n’est en effet pas possible (à quelques exceptions près) de cumuler allocations de chômage et revenus professionnels. Dans la grande majorité des cas, si tu reviens rapidement après le travail effectué à l’étranger, tu récupéreras tes droits au chômage.

      4) Les règles dont on parle ici sont valables pour toute la Belgique.

      Bien à toi

      Répondre
      1. Danielle

        Bonjour,

        Merci beaucoup à l’équipe pour votre réponse. J’aurais besoin encore d’une précision :

        « La démission suivie d’un autre emploi de minimum 13 semaines n’est pas prise en compte par l’ONEM » : ceci est-il valable quelque soit la durée de la période écoulée entre les deux emplois en question ? Exemple dans mon cas environ 15 mois (en l’occurrence pour graves problèmes de santé)

        Merci encore d’avance pour votre réponse,

        Bien sincèrement à vous

        Répondre
        1. Infor Jeunes Bruxelles

          Bonjour Danielle,

          Oui, cela reste valable. Votre démission ne posera pas de problème.

          Bien à vous

          Répondre
  31. Bwana

    Bonjour,

     

    J’ai travaille aux Etats-Unis. Je reviens en Belgique. J’aimerais toucher le chomage pendant que j’applique pour du travail en Belgique. Comment appliquer?

     

    Sincerement,

     

    Bwana

    Répondre
    1. Infor Jeunes Bruxelles
      Bonjour Bwana,
      Avais-tu déjà bénéficié d’allocations de chômage en Belgique avant ton départ aux USA ?
      Si oui, tu pourras à nouveau bénéficier des allocations si tu as perçu au moins une allocation de chômage dans les 3 ans qui précèdent la demande. Le travail salarié effectué à l’étranger (ne pouvant pas être pris en compte pour l’ouverture d’un droit au chômage parce qu’il n’est pas suivi d’une période de travail en Belgique) prolonge cette période de 3 ans de la durée du travail effectué. Le montant de l’allocation sera en principe équivalent au dernier montant perçu avant le départ à l’étranger.
      Si tu n’avais jamais bénéficié d’allocations de chômage en Belgique avant ton départ, le travail aux USA ne peux être pris en compte pour l’ouverture d’un droit aux allocations de chômage en Belgique. Cependant, cette période de travail aux USA prolonge la période de référence et donc, si tu as travaillé suffisamment en Belgique avant ton départ pour ouvrir un droit aux allocations (https://www.bruxelles-j.be/droits-sociaux/tes-droits-au-chomage/quelles-conditions-dois-tu-remplir-pour-beneficier-des-allocations-de-chomage/ ), ce travail pourra éventuellement être pris en compte (dépendant de la date du début de ton travail aux USA).
      Tu pourrais t’adresser à un organisme de paiement (CAPAC, syndicat) afin de leur demander si au regard de ta situation, tu ouvres ou non un droit aux allocations de chômage.
      Tu trouveras les informations relatives aux démarches à effectuer pour demander des allocations de chômage (si tu ouvres le droit) via le lien suivant : https://www.bruxelles-j.be/droits-sociaux/tes-droits-au-chomage/quelles-demarches-dois-tu-effectuer/
      J’espère avoir répondu à ta question ! N’hésite pas s’il te faut d’autres infos !
      Répondre
  32. Cris

    Je suis Française résident en Belgique et travaillant en France . Si je suis licenciée, quels pays me verse  les indemnités chômage ?  Merci de votre réponse

    Répondre
    1. Infor Jeunes Bruxelles

      Bonjour Cris,
      C’est toujours le pays de résidence qui est compétent pour le chômage.
      C’est donc bien la Belgique qui est compétente pour te payer des allocations de chômage en cas de perte d’emploi.
      Tu trouveras les informations relatives aux démarches à effectuer via le lien suivant: https://www.bruxelles-j.be/droits-sociaux/tes-droits-au-chomage/quelles-demarches-dois-tu-effectuer/
      J’espère avoir répondu à ta question! N’hésite pas s’il te faut d’autres infos!

      Répondre
  33. Natacha

    Bonjour,

    j ai travaillé 9 ans comme hôtesse de l air à Dubaï.
    Je viens de perdre mon emploi. Je vais donc rentrer dans 1 mois. Je n ai pas de travail en Belgique. Comment puis je vivre le temps de retrouver un emploi?
    Merci,

    natacha

    Répondre
    1. Infor Jeunes Bruxelles

      Bonjour Natacha,

      Si tu as uniquement travaillé à Dubaï, il ne te sera pas possible d’ouvrir un droit au chômage en Belgique.

      En effet, pour ouvrir un droit, tu dois totaliser un certain nombre de jours de travail salarié en fonction de ton âge à comptabiliser sur une période de référence (par exemple, si tu as moins de 36 ans, tu dois totaliser au minimum 312 jours, soit 1 an, sur les 21 mois précédant ta demande, les 21 mois étant la période de référence). Dans ce nombre de jours à totaliser, seuls les expériences dans les pays de l’Union européenne ou les États voisins peuvent être prise en compte (à condition d’avoir travaillé 3 mois en Belgique à la suite de cette expérience à l’étranger). Tu trouveras plus de détails sur la fiche ci-dessus.

      Lorsque tu n’as pas la possibilité d’ouvrir un droit aux allocations de chômage, tu pourrais alors éventuellement t’adresser au CPAS de ta commune afin de leur solliciter une aide financière. Cela dit, le CPAS effectuera une enquête sociale afin de vérifier si tu remplis les critères d’admission. Plus d’infos sur le CPAS en cliquant sur : http://bruxelles-j.be/droits-sociaux/obtenir-de-laide-du-cpas/

      D’autres questions ? N’hésite pas à nous recontacter !

      Répondre
  34. Nabil

    Bonjour

    J’étais au canada depuis le mois de Janvier, j’ai travaillé 7 mois, avec la période Covid ,la société ou je travaille a du arreter pas mal de contrat dont le mien, je suis revenu a bruxelles fin Juillet. Que dois je faire pour avoir le chomage ( si je peux l’avoir) en attendant d’avoir un autre job.

    En vous remerciant d’avance pour votre retour

    Répondre
    1. Infor Jeunes Bruxelles

      Bonjour Nabil,

      Ta question n’est pas très précise. Étais-tu bénéficiaire d’allocations de chômage en Belgique avant de partir au Canada?

      Si oui, tu pourrais rouvrir le droit à ton retour. En effet, en tant que chômeur indemnisé, tu peux rouvrir le droit au chômage après 3 ans, à partir de ton dernier jour d’indemnisation. Tu devras alors t’inscrire comme demandeur d’emploi au service emploi de ta région et introduire une demande d’allocations de chômage auprès d’un organisme de paiement (CAPAC ou syndicat).

      Par contre, si tu n’avais pas le chômage avant ton départ, tu ne pourras malheureusement pas en bénéficier maintenant. Avant, tu devras prouver un certain nombre de jours de travail salarié au cours d’une certaine période de référence, en fonction de ton âge au moment d’introduire te demande. Par exemple, les personnes de moins de 36 ans doivent travailler minimum 312 jours au cours des 21 mois précédant leur demande. Tu trouveras plus d’informations sur les conditions pour ouvrir le droit sur la fiche: https://www.bruxelles-j.be/droits-sociaux/tes-droits-au-chomage/quelles-conditions-dois-tu-remplir-pour-beneficier-des-allocations-de-chomage/

      Mais en attendant, si tu rencontres des difficultés financières,tu pourrais introduire une demande d’aide auprès du CPAS de ta commune de résidence. Tu trouveras plus d’informations sur les aides du CPAS sue la fiche: https://www.bruxelles-j.be/droits-sociaux/obtenir-de-laide-du-cpas/quelles-sont-les-aides-fournies-par-le-cpas-a-qui-sadressent-elles-quelles-sont-les-conditions/

      Pour d’autres questions, n’hésite pas à nous recontacter.

      Répondre
  35. Nouvelle vie

    Bonjour,

    Je suis Française mais vis en Belgique depuis 15 ans.

    Malheureusement, depuis décembre 2019, je suis au chômage et ne parviens pas à trouver un emploi ici (en Belgique).

    J’ai des opportunités en France où mes diplômes sont reconnus et où j’ai introduit une demande de validation des acquis de l’expériences pouvant m’apporter un diplôme supplémentaire qui m’ouvrira des tas de portes par la suite (au moins en France).

    Je précise que je suis maman de 3 enfants qui restent ici, (dans une premier temps au moins) avec leur papa. Nous sommes séparés de faits (le divorce étant pour le moment en « attente » car tout a pris du retard avec la Covid)

    J’ai déjà obtenu un contrat de remplacement en France (sud de la France) pour une durée d’un mois pour le moment, (qui débutera le 24 août, j’ai déjà signé le contrat) mais avec une promesse de prolongation jusqu’à fin janvier pour un congé maternité (de la personne que je vais remplacer. Elle est actuellement en maladie pour cause de Covid, et passera ensuite en congé maternité).

    Je suis locataire et garde mon appartement ici, en Belgique.

    Dois-je tout de même faire une demande de transfert de domiciliation en France, sachant que je rentrerai très régulièrement pour voir mes enfants dans mon appartement, ici en Belgique? Et je suis hébergée chez l’habitant en France, je n’ai donc pas de loyer à payer en France.

    Sinon, j’ai une seconde question : je vais avoir une grosse perte, car je touche actuellement 1400 euros d’allocation chômage, et avec mon précédent emploi j’avais un salaire de 1600 euros net.

    Avec ce contrat, je ne toucherai que seulement 1200 euros… Mais au moins, j’ai un travail!

    Aussi, je me demandais si je pourrais toucher des allocations pour compléter ce salaire, car sinon, financièrement, je ne pense pas pouvoir m’en sortir?

    Je vous souhaite une excellente journée

     

    Répondre
    1. Infor Jeunes Bruxelles

       

      Bonjour Nouvelle Vie,

      Suite à une période de chômage à temps complet, si tu retrouves un emploi à temps partiel, il est possible de demander une allocation de garantie de revenu (AGR) avec maintien des droits au chômage de manière à obtenir une compensation de ton salaire. En revanche, il ne semble pas que tu puisses rentrer dans les conditions de l’AGR.
      En effet, parmi les conditions pour bénéficier de l’AGR, ton emploi ne peut pas dépasser une occupation à 4/5ème, et tu  dois rester disponible sur le marché de l’emploi en Belgique.

      Lorsque tu pars vivre à l’étranger afin de rechercher un emploi, tu peux demander à faire exporter tes droits au chômage belge pour une durée de trois mois maximum mais dans le cas où tu as un emploi en France, tu ne seras pas en mesure de toucher cette exportation de droit au chômage belge.
      Si tu souhaites une analyse de ta situation par l’Onem nous te conseillons d’effectuer une demande auprès du service Ruling de l’ONEm.
      Le ruling est une demande à l’avance, afin de savoir quelle sera l’attitude de l’ONEM face à une situation spécifique.

      Tu trouveras au lien suivant les informations concernant la procédure de Ruling ainsi que le formulaire pour en faire la demande.

      Dans le cas où tu retournes t’installer en France, tu peux également ouvrir un droit au chômage français sur base de ton travail en Belgique (différent de l’exportation du droit au chômage belge pour une durée de 3 mois). Tu trouveras plus d’informations et toutes les conditions à ce sujet en cliquant sur le lien suivant: https://demarchesadministratives.fr/demarches/droits-au-chomage-acquis-dans-un-pays-de-leee-conditions-dindemnisation-en-france-et-procedure-de-demande

      Pour les questions de fiscalité et compte tenu du fait que tu gardes ton appartement et que tu souhaites revenir de manière régulière en Belgique pour voir tes enfants, tu peux garder ta domiciliation en Belgique. En revanche, nous te conseillons de contacter les services d’aides en France comme la CAF pour évaluer si dans ta situation, il n’est pas plus avantageux de te domicilier en France et de percevoir des aides en tant que famille monoparentale en France pour compléter ton salaire.

      Il n’est possible de garder ta résidence fiscale en Belgique uniquement dans le cas où (3 conditions qui doivent être réunies) :

      – ta·ton employeur·euse est également résident·e fiscalement en Belgique,

      – que tu résides en Belgique au minimum 183 jours par an et

      – que ta rémunération n’est pas à la charge de l’établissement dans lequel tu effectues ton activité professionnelle.

      Tu trouveras plus d’informations en cliquant sur le lien suivant: https://impot-sur-le-revenu.ooreka.fr/astuce/voir/434565/convention-franco-belge

       

      Ici, il ne semble pas que tu rentres dans les conditions pour ne déclarer tes revenus que en Belgique, même si tu restes domiciliée en Belgique.
      Par conséquent, il est probable qu’un certain montant imposé sur le revenu en France soit retenu sur ton salaire et tu devras déclarer en Belgique ton salaire sous forme de « montants perçus à l’étranger ».

      Dans le cas où tu souhaites t’installer sur le long terme en France, il sera sans doute nécessaire que tu y sois domiciliée et que tu n’aies à déclarer tes revenus qu’en France.

      N’hésite pas à nous contacter pour toute question supplémentaire.

      Répondre
  36. Sand

    Bonjour,

    J’ai travaillée en Belgique de 2012 à 2015 temps plein puis je suis partir travailler à l’étranger jusqu’à 2018

    Est-ce que j’ai droit aux allocations de chômage?

    Grand Merci

    Répondre
    1. Infor Jeunes Bruxelles

      Bonjour Sand,

      Nous ne pouvons malheureusement pas répondre à ta question car pour savoir si tu as droit au chômage, il faudrait connaitre ton âge.

      En effet, pour ouvrir ton droit aux allocations de chômage sur base du travail, tu dois totaliser un certain nombre de jours de travail salarié en fonction de ton âge, et à comptabiliser sur certain nombre de mois précédant la date de ta demande (c’est ce qu’on appelle la période de référence, et celle-ci dépend également de ton âge). Par exemple, si tu as moins de 36 ans, tu dois totaliser au minimum 312 jours de travail salarié (soit 1 an) sur les 21 mois précédant ta demande, les 21 mois étant la période de référence. Si c’est ton cas, et que tu n’as pas travaillé entre 2018 et maintenant, il ne te sera pas possible d’ouvrir un droit puisque les 21 mois remontent à novembre 2018 (et qu’il faudrait donc que tu aies travaillé 312 jours entre novembre 2018 et août 2020). 

      Ta période de référence pourrait peut être prolongée par la durée de ta période de travail à l’étranger pour essayer de faire prendre en compte des jours de travail situés entre 2012 et 2015. . Attention ceci ne sera possible que si ta période de travail à l’étranger se situe dans la période de référence s’appliquant dans ton cas (ça sera le cas si tu as plus de 36 ans).

      Tu trouveras plus de renseignements à ce sujet sur le lien suivant: http://bruxelles-j.be/droits-sociaux/tes-droits-au-chomage/quelles-conditions-dois-tu-remplir-pour-beneficier-des-allocations-de-chomage/

      D’autres questions ? N’hésite pas à nous recontacter !

      Répondre
  37. Fanny

    Bonjour

    Nous venons nous installer en Belgique pour reprendre des études. Nous étions salariés en France et avons dû demissionner. Nous avons trouvé un appartement à Ixelles. Dans quelles mesures avons nous droit à des allocations chômage ou avons nous droit à d’autres aides??

    Merci de votre réponse

    Cordialement

     

    Répondre
    1. Infor Jeunes Bruxelles
      Bonjour Fanny,
      Comme tu peux le lire dans la fiche ci-dessus, les journées de travail que tu as prestées à l’étranger peuvent être comptabilisées pour être admis au chômage si tu as travaillé au moins trois mois comme salarié en Belgique après la période de travail à l’étranger (et avant l’introduction de la demande). Dès lors, si vous avez suffisamment travaillé à l’étranger pour répondre aux conditions d’ouverture d’un droit aux allocations de chômage en Belgique (312 jours de travail soit un an sur une période de référence de 21 mois précédant la demande : https://www.bruxelles-j.be/droits-sociaux/tes-droits-au-chomage/quelles-conditions-dois-tu-remplir-pour-beneficier-des-allocations-de-chomage/ ) et que vous travaillez 3 mois en Belgique, vous pourriez bénéficier d’allocations de chômage belges.
      Cependant, pour bénéficier d’allocations de chômage, il faut être disponible sur le marché de l’emploi, ce qui n’est pas compatible avec le fait de suivre des études de plein exercice. Il est néanmoins possible, sous certaines conditions d’obtenir une dispense pour se former tout en maintenant son droit aux allocations de chômage : https://www.bruxelles-j.be/droits-sociaux/tes-droits-au-chomage/peux-tu-obtenir-une-dispense-pour-te-former-pendant-ton-chomage/
      Une autre solution pourrait être d’opter pour une formation dispensée en horaires décalés. Ceci permettant de travailler en journée tout en se formant le soir.
      Pour les personnes n’ayant pas droit à des allocations de chômage, il est possible de faire une demande d’aide auprès du CPAS de sa commune de résidence. Néanmoins en tant que ressortissant d’un pays membre de l’Union Européenne, il n’est pas exclu qu’après avoir bénéficié de 3 mois d’aide du CPAS, l’Office des Étrangers vous retire votre carte de séjour s’il estime que vous êtes une charge déraisonnable pour l’état belge.
      https://www.droitsquotidiens.be/fr/question/je-suis-citoyen-dun-pays-de-lunion-europeenne-ai-je-droit-au-revenu-dintegration-ris?o=1124
      J’espère avoir répondu à ta question ! N’hésite pas s’il te faut d’autres infos !
      Répondre
  38. Sophie Y

    Bonjour. J’accompagne un jeune français (23 ans) qui est venu en Belgique en septembre 2016 pour faire ses études à Bruxelles (3 ans à St Luc en BD, diplôme obtenu en 2019). Il a ensuite cherché du travail et a trouvé un job comme indépendant en février 2020 (guide pour touristes dans BXL) qu’il n’a pu débuter à cause du confinement. Il a alors fait une demande au CPAS qui a été acceptée. Il va recevoir le revenu d’intégration pour juin, juillet et août 2020 (demande pour 3 mois car Français). Après, son stage d’insertion touchant à sa fin, il aura sans doute droit au chômage à partir de sept 2020. Comme pour le CPAS, il craint qu’après 3 mois de chômage, il soit possible qu’on lui retire son permis de séjour. Ce risque est-il réel ? Qui pourrait bien le renseigner à ce sujet ? Merci

    Répondre
    1. Infor Jeunes Bruxelles

      Bonjour Sophie Y,

      A notre connaissance,  l’ouverture d’un droit à des allocations d’insertion ne met pas en danger le droit au séjour d’une personne étrangère.

      Par contre, en tant qu’étranger, pour ouvrir un droit aux allocations d’insertion, il devra remplir des conditions particulières. Vous les retrouverez toutes sur  https://www.onem.be/fr/documentation/feuille-info/t35

      En ayant suivi des études supérieures en Belgique, il devra avoir préalablement à ces études suivi 6 années d’études (quel que soit le niveau) dans un établissement d’enseignement belge (ce qui n’est pas son cas),  soit avoir travaillé en Belgique comme travailleur salarié durant au moins 78 jours de travail ou  être établi comme indépendant à titre principal durant au moins 3 mois. Il faudrait donc vérifier si, malgré qu’il n’ait pas travaillé, les démarches pour être indépendant ont été effectuées.

      Nous vous conseillons tout de même de contacter ce service juridique gratuit :

      L’atelier des droits sociaux
      Rue de la Porte Rouge 4
      1000 Bruxelles
      Tel: (32) 2 512 71 57 – (32) 2 512 02 90
      http://www.atelierdroitssociaux.be/page/permanences-juridiques

      D’autres questions ? N’hésitez pas à nous recontacter !

      Répondre
  39. Alain

    Bonjour, je suis belge 53 ans, j’ai travaillé en Belgique depuis mes 16 ans en temps que apprenti puis ouvrié jusque mes 34 ans plus ou moins quand j’ai décidé de vivre en Espagne depuis 2002,j’ai toujours travaillé depuis mon arrivée mais pour des circonstances personnelles je veux rentrer en Belgique…

    J’aurais droit un type d’aide avant de retrouver un boulot

    Merci

     

     

    Répondre
    1. Infor Jeunes Bruxelles

      Bonjour Alain,

      Il te sera tout à fait possible d’ouvrir le droit aux allocations de chômage en Belgique sur base de ta période de travail en Espagne. Pour cela, tu devras t’inscrire comme demandeur d’emploi à ton service régional à ton arrivée en Belgique et travailler minimum 3 mois avant d’introduire ta demande. Tu trouveras plus d’informations à ce propos sur la fiche: https://www.onem.be/fr/documentation/feuille-info/t31#h2_1

      Pour d’autres questions, n’hésite pas à nous recontacter.

      Répondre
  40. cathy

    Bonjour,

    je suis salariée en Belgique depuis 25 ans. Je compte remettre ma démission pour rejoindre mon compagnon qui habite en France.  Est ce un motif suffisant pour avoir droit a des allocations de chômage ? si Oui, est ce la Belgique qui va m’indemniser ?

    Merci d’avance pour votre aide

    Répondre
    1. Infor Jeunes Bruxelles

      Bonjour Cathy,

      C’est votre pays de résidence qui est compétent pour vous accorder le chômage. Il faudrait donc se renseigner en France pour connaître les conditions pour que vous puissiez ouvrir un droit au chômage en France.
      Vous trouverez les possibilités pour bénéficier du chômage belge à l’étranger sur cette page: https://www.bruxelles-j.be/droits-sociaux/tes-droits-au-chomage/partir-a-letranger-tout-en-beneficiant-dallocations-de-chomage/
      Mais si vous démissionnez et que vous demandez des allocations de chômage en Belgique, une sanction du chômage est très probable: https://www.bruxelles-j.be/droits-sociaux/tes-droits-au-chomage/quelles-sont-les-sanctions-de-lonem/

      Bien à vous

      Répondre
  41. Giovy

    Bonjour. Étant belge, j’ai décidé, il y a un an de partir dans le sud de la France pour y travailler. Malheureusement, après cette période de Covid, je suis dans l’obligation de revenir travailler en Belgique pour motifs familiaux et économiques. J’ai donc demandé une rupture conventionnelle pour ne pas perdre mes droits. Pourrais-je bénéficier des allocations de chômage lorsque je reviens (près de Charleroi) le mois prochain? Est-ce que ma période de travail aurait été comptabilisée? Bien évidemment, j’ai déjà travaillé en Belgique.

    Répondre
    1. Infor Jeunes Bruxelles

      Bonjour Giovy,

      En règle générale, pour pouvoir ouvrir un droit au chômage en Belgique, il faut avoir perdu son emploi de manière involontaire et totaliser un certain nombre de jours de travail salarié sur une période de référence (ce nombre de jour et cette période de référence dépendent de ton âge).

      En principe, lorsque tu as travaillé en France, il est possible d’ouvrir un droit au chômage sur base de ton travail à l’étranger pour autant que tu travailles minimum 3 mois en Belgique à la suite de ton retour ; en effet, cette période de travail de 3 mois te permettra de faire prendre en compte ta période de travail en France pour le nombre de jours de travail salarié à totaliser pour ouvrir un droit au chômage.

      Cela te permettra également d’éviter une éventuelle sanction que pourrait te donner l’ONEm pour le fait d’avoir quitter ton emploi de manière volontaire suite à ta rupture conventionnelle/de commun accord (sanction qui pourrait aller de 4 à 52 semaines d’exclusion du droit au chômage). En effet, une personne qui quitte son emploi pour  n’importe quel autre travail (quel que soit le type de contrat: interim, CDD, CDI) pour autant que ce dernier ait une durée minimum de 13 semaines (soit un peu plus de 3 mois) et que tu n’interrompes pas volontairement ce nouveau contrat de minimum 13 semaines avant de demander tes allocations de chômage.

      D’autres questions ? N’hésite pas à nous recontacter !

      Répondre
  42. Hervbrun

    Bonsoir,

    Je travaille en France depuis plus de 25 ans et je réside en belgique (région wallonne) depuis plus de 18 mois. Je me retrouve sans emploi à partir du 31 juillet 2020 (rupture conventionnelle). Je n’ai jamais eu d’activités professionnelles en Belgique. Aussi, pourriez-vous m’indiquer qui me versera l’allocation chômage : la France ou la Belgique. Je vous remercie pour votre aide. Bien cordialement

     

     

    Répondre
    1. Infor Jeunes Bruxelles

      Bonjour Hervbrun,

      En tant que résident belge travaillant en France, tu es considéré comme travailleur frontalier. Pour avoir ce statut, il suffit que tu rentres au moins une fois par semaine chez toi en Belgique; la distance n’ayant pas d’impact.

      Tu pourras donc bénéficier des allocations de chômage belge directement à la perte de ton emploi (sans devoir prouver trois mois de travail en Belgique avant d’introduire ta demande). Par contre, du fait que tu aies fin à ton contrat par rupture conventionnelle, tu risqueras une sanction. Cette sanction peut aller d’un simple avertissement à une exclusion du droit de chômage de 4 à 52 semaines pour abandon d’un poste convenable. Tu trouveras plus d’informations ur les sanctions de l’Onem sur: https://www.bruxelles-j.be/droits-sociaux/tes-droits-au-chomage/quelles-sont-les-sanctions-de-lonem/

      Pour d’autres questions, n’hésite pas à nous recontacter.

      Répondre
  43. Sidi

    Bonjour

    Je suis espagnol et j’ai environ 14 ans dans la sécurité sociale en tant que salarié et ces dernières années en tant que freelance et j’ai décidé d’aller travailler en Belgique,

    la question est: ai-je droit au chômage ou à une aide pour être autonome au cours des 5 dernières années?

    Répondre
    1. Infor Jeunes Bruxelles

      Bonjour Sidi,

      Nous ne pouvons pas répondre a ta question car ta situation n’est pas très claire.

      Si tu as travaillé 14 ans en Belgique, tu devrais en principe pouvoir ouvrir un droit au chômage pour autant que tu aies perdu ton emploi de manière involontaire (fin de contrat, licenciement , …).

      Si tu as travaillé en Espagne pendant 14 ans et que tu travailles en Belgique il faudrait savoir depuis combien de temps tu travailles en Belgique et s’il s’agit d’un emploi en tant que salarié ?

      Si tu n’as pas la possibilité d’ouvrir un droit aux allocations de chômage, tu pourrais alors éventuellement t’adresser au CPAS de ta commune afin de leur solliciter une aide financière. Cela dit, le CPAS effectuera une enquête sociale afin de vérifier si tu remplis les critères d’admission. Plus d’infos sur le CPAS en cliquant sur : http://bruxelles-j.be/droits-sociaux/obtenir-de-laide-du-cpas/

      Cependant, un citoyen de l’union européenne ne peut en principe pas devenir une charge déraisonnable pour l’état. C’est-à-dire que lorsqu’un européen vit en Belgique, il doit disposer de moyens suffisants pour subvenir à ses besoins (ou faire en sorte de pouvoir les obtenir).

      C’est pourquoi, après trois mois d’aide du CPAS, l’Office des étrangers est informé de la situation et pourrait décider de retirer ton titre de séjour. (Sache que le CPAS ne peut en principe pas refuser d’octroyer une aide sociale sous prétexte que le demandeur risque de perdre son droit de séjour, mais il informera toujours la personne du risque. Il te laissera donc prendre la décision de maintenir l’introduction de ta demande d’aide ou d’y renoncer).

      Nous te conseillons de prendre contact avec ce service juridique gratuit et de leur expliquer ta situation:
      L’atelier des droits sociaux
      Rue de la Porte Rouge 4
      1000 Bruxelles
      Tel: (32) 2 512 71 57 – (32) 2 512 02 90 (
      Permanences téléphoniques le mardi de 9h à 12h et de 13h à 16h)

      emploi@atelierdroitssociaux.be
      http://www.atelierdroitssociaux.be

      D’autres questions ? N’hésite pas à nous recontacter!

      Répondre
  44. Vera

    Bonjour,

    Je suis une comédienne. Je me suis installée à Bruxelles en aout 2019. Je travaille en France et en Belgique. je prépare actuellement le dossier pour la première demande du chômage. J’avais un contrat français et j’ai le formulaire U1 qui va avec. ce que je n’arrive pas à savoir c’est comment ca se passe le calcul ( la règle du cachet s’applique-t-elle ou pas ? ) et une autre chose : ce contrat français je l’ai eu en étant résidente belge. Donc j’avais travaillé en Belgique avant et après ce contrat. Est-ce les périodes du travail belge  avant ce contrat français puissent compter dans les 3 mois demandés ?

    Merci

    Répondre
    1. Infor Jeunes Bruxelles

      Bonjour Vera,

      Pour ouvrir un droit au chômage, si tu as moins de 36 ans, l’ONEm vérifiera si tu prouves 312 jours de travail sur les 21 mois qui précèdent ta demande. On prendra donc en compte tes contrats de travail des 21 derniers mois.

      Si, dans cette période, tu as des contrats de travail étrangers, l’ONEm pourra les prendre en compte à condition que tu aies travaillé au moins 3 mois en Belgique suite au contrat de travail étranger (et avant d’introduire ta demande de chômage). Donc si tu as travaillé au moins 3 mois en Belgique après ton contrat français, tu pourras le faire entrer en compte. Par contre, l’ONEm n’applique PAS la règle du cachet pour le calcul de ces trois mois. Ainsi, les trois mois de travail doivent absolument être du travail salarié ordinaire (et non le paiement par prestation).

      En ce qui concerne la règle du cachet, c’est une méthode de calcul pour les contrats de travail qui n’ont pas de date et qui sont donc des contrats à la « tâche ». Il faut remplir deux conditions pour qu’un contrat puisse être calculé sur base de la règle du cachet

      – Il faut que l’activité soit reconnue comme activité artistique par l’ONEm

      – Il doit être clair que la rémunération est faite pour une tâche précise et non une durée. Tu dois donc être payée pour une prestation et non pas pour du travail sur une période de temps définie.
      Si ton contrat répond aux deux conditions, tu peux alors transformer ta rémunération en jours de travail. Si ton contrat ne répond pas aux deux conditions, c’est alors le nombre de jour de travail indiqué sur le contrat qui est pris en compte (le calcul ordinaire est alors appliqué : https://www.bruxelles-j.be/droits-sociaux/tes-droits-au-chomage/quelles-conditions-dois-tu-remplir-pour-beneficier-des-allocations-de-chomage/)

      Tu trouveras tous les détails du calcul de l’ouverture du droit au chômage ainsi que la règle du cachet et le « statut d’artiste » dans ce dossier créé par l’Atelier des Droits Sociaux : http://www.atelierdroitssociaux.be/brochure/ne-dites-plus-statut-de-lartiste-quand-il-sagit-dassurance-chomage-la-reglementation-du-cho

      N’hésite pas à les contacter pour te faire accompagner dans le calcul : http://www.atelierdroitssociaux.be/

      Si tu as besoin d’autres informations, n’hésite pas !

      Répondre
  45. Vic

    Bonjour je suis salarie depuis plus de 6 ans dans la meme entreprise je desire partir l annee prochaine car je commence a monter une entreprise a l etranger et pour la sante de mon enfant c est hors shengen mon employeur a refuser le conge sans solde.  Je me vois des lors contraint de remettre ma demission je me demandais si je devais revenir dans le futur aurais je droit au chomage

    Répondre
    1. Infor Jeunes Bruxelles
      Bonjour Vic,
      En cas de démission, tu risques une sanction de l’ONEM (pouvant aller d’un avertissement à une exclusion du droit aux allocations de chômage d’une durée de 4 à 52 semaines) si ton emploi est jugé comme étant convenable aux yeux de l’ONEm.
      Dans ce genre de situation il est généralement conseillé d’introduire sa demande avant son départ et de se faire sanctionner afin de laisser courir cette sanction pendant que tu es à l’étranger.
      En revenant, tu pourras rouvrir un droit au chômage car si tu séjournes à l’étranger sans y travailler, tu gardes tes droits au chômage pendant 3 ans à dater de ta dernière indemnisation en Belgique. Peu importe le motif de ton séjour à l’étranger. Le montant de l’allocation risque d’être inférieur au dernier montant perçu avant le départ à l’étranger. La diminution progressive des allocations continue en effet à courir, même pendant la période d’interruption où tu ne reçois rien.
      Cette période de 3 ans commence le jour auquel tu introduiras ta demande de chômage, mais peut en principe être prolongée par ton travail indépendant pour autant que tu aies travaillé au moins 6 mois . Plus d’informations sur :https://www.onem.be/fr/documentation/feuille-info/t39
      D’autres questions ? N’hésite pas à nous recontacter !
      Répondre
  46. Aya

    Bonjour,
    J’ai un titre de séjour qui expire en 2023.
    Je travaille et vis en Belgique depuis 4 ans. Comme le renouvellement de ma carte de résidence est lié à mon job (carte de séjour type A – Permis B), je me demandais si, en cas de chômage, il y a une action à faire quand à ma carte ? Puis je bénéficier des allocations de chômage en gardant la même carte même si je perds mon emploi dans l’entreprise qui m’a sponsorisée ?
    Merci

    Répondre
    1. Infor Jeunes Bruxelles

      Bonjour Aya,

      Pour une personne ayant une nationalité hors Europe, pour pouvoir bénéficier d’allocations de chômage, il faut posséder un titre de séjour valable et une autorisation à travailler (au moment de l’introduction de la demande et pendant toute la durée de chômage).

      Dans ton cas, si ton titre de séjour et ton permis de travail sont liés à ton emploi, le droit aux allocations de chômage est plus compliqué.

      Si au moment où tu introduis ta demande d’allocations de chômage ton titre de séjour et ton permis de travail sont toujours valables, tu pourras ouvrir un droit si tu réponds aux conditions d’admission. Lorsque ton permis de travail B aura expiré, tu auras encore droit aux allocations pendant 60 jours maximum.

      Puisque cela fait déjà plusieurs années que tu es Belgique, il est peut-être possible de régulariser ton séjour d’une autre manière que par l’emploi. Nous te conseillons donc de contacter un service spécialisé en droit des étrangers afin de vérifier ta situation personnelle et voir quelle serait la meilleure solution pour toi: https://www.adde.be/services/service-juridique/service-juridique-2

      N’hésite pas à nous recontacter si tu as d’autres questions.

      Répondre
      1. Aya

        Merci pour le retour et pour toutes ces informations !
        En fait, mon permis de travail et mon titre de séjour sont valable jusqu’en 2023.
        Mais je ne sais pas si, en cas de perte d’emploi, cela remet en question le permis de travail ?
        Merci !

        Répondre
        1. Aya

          Peut être un autre précision: j’ai la mention ‘marche de travail unique’, c’est pour cela que je me demandais si, dans la cas de la perte d’emploi, même si mon permis est encore valable, est ce que cela le remet en cause.
          Merci!

          Répondre
          1. Infor Jeunes Bruxelles

            Bonjour Aya,

            Hélas, nous ne savons pas te répondre car certains documents sont délivrés avec une date ultérieure mais bien lié à l’emploi quand même. Nous te conseillons donc de contacter le service spécialisé dont nous t’avons parlé précédemment pour qu’ils puissent t’aider à analyser ta situation en détail.

            Bien à toi.

  47. Jonathan

    Bonjour,

    J’ai peut-être l’opportinuté d’aller travailler à Lisbonne.

    Pour l’instant en Belgique je n’ai pas le droit au chomage. Si je reviens en Belgique aurais-je droit au chomage (ouvrir mes droits au chomage) ?

    Bonne journée,

    Jonathan

     

     

    Répondre
    1. Infor Jeunes Bruxelles

      Bonjour Jonathan,

      Comme tu peux le voir dans la fiche ci-dessus, tu devras travailler minimum 3 mois en Belgique après ton travail au Portugal pour que tes prestations à Lisbonne puissent être comptabilisées pour l’ouverture d’un droit au chômage en Belgique.

      Bien à toi

      Répondre
  48. francine0508

    Bonjour, mon compagnon vient de recevoir sa carte d’identité F peut’il avoir des allocations de chomage

    Merci

    Répondre
    1. Infor Jeunes Bruxelles

      Bonjour Francine,

      Pour ouvrir un droit au chômage, ton compagnon doit avoir travaillé un certain nombre de jours au cours d’une certaine période précédant immédiatement la demande d’allocation de chômage.  Par exemple, les moins de 36 ans doivent avoir travaillé 312 jours au cours des 21 mois précédant la demande d’allocation de chômage.  Plus d’infos sur https://www.bruxelles-j.be/droits-sociaux/tes-droits-au-chomage/quelles-conditions-dois-tu-remplir-pour-beneficier-des-allocations-de-chomage/

      Comme tu peux le lire ci-dessus, dans certains cas, le travail à l’étranger peut être pris en compte à condition d’avoir travaillé 3 mois minimum en Belgique après cette période de travail à l’étranger.

      N’hésite pas à me recontacter si tu souhaites continuer la discussion.

      Répondre
  49. pt

    Ai-je toujours droit à des allocations chômage si j’accepte un CDD une mois?

    Répondre
    1. Infor Jeunes Bruxelles

      Bonjour Pt,

      Tout d’abord sache que si tu travailles en CDD il faut noircir la carte C3 (bleue) lorsque tu travailles et tu dois garder cette carte sur toi jusque la fin du mois.

      Après la fin de ton CDD et si tu interromps ton chômage pendant une période inférieure à 3 ans, tu pourras récupérer tes allocations en introduisant une nouvelle demande auprès de ton organisme de paiement (Syndicat ou CAPAC). Il faudra également que tu te réinscrives comme demandeur d’emploi auprès du service de l’emploi de ta région (VDAB, Actiris, Forem, ADG).

      De plus, si ton CDD est de plus de 3 mois, ta période de travail te permettra de suspendre la dégressivité des allocations de chômage (le fait que le montant de tes allocations de chômage diminue) car une période de travail de plus de 3 mois prolonge la période d’indemnisation à laquelle tu étais avant de commencer à travailler par la durée du travail.

      Pour plus d’informations, contacte-nous !

      Répondre

  50. Ahmed

    Bonjour,

    Ma situation: J’ai 31 ans, Ma femme travaille depuis 2018 CDI, on est un couple marié et on a pas d’enfant.

    Le 06/08/2018 j’ai commencé une formation jusqu’au 14/12/2018. Ensuite j’ai trouvé un stage d’un mois et demi dans une entreprise (date début:  08/04/2019 –  date fin : 17/05/2019) , suivi directement d’une PFI de 6 mois ( date début 20/05/2019 – date fin : 20/11/2019. Apres cela j’ai eu un CDD de 6 mois à partir du 21/11/2019 jusqu’au 20/05/2020. Ensuite, mon patron m’avais promis un CDI mais avec la situation actuelle, j’ai eu qu’un nouveau CDD de 3 mois avec la même entreprise. Ce nouveau CDD a débuté le 21/05/2020 et se termine le 21/08/2020.

    Pour info :J’ai un temps plein 5 jours par semaine et un horaire de 9h-17h35 avec 1h de temps de midi, comme je n’ai pas droit aux congés, j’ai pris (2 jours congé sans solde).

    Ma question: Est ce que j’aurai le doit au chômage après la fin de mon CDD si mon contrat n’est pas encore prolongé ? 

    Merci d’avance

    Répondre
    1. Infor Jeunes Bruxelles

      Bonjour Ahmed,

      Puisque tu as moins de 36 ans, pour ouvrir un droit aux allocations de chômage sur base du travail pour la première fois, tu dois prouver 312 jours de travail sur les 21 mois qui précèdent ta demande.

      Nous avons fait un calcul approximatif qui arrive 330 jours de travail. Tu devrais donc être dans les conditions pour ouvrir un droit. Pour ton information, la formation sous PFI peut être assimilée à des journées de travail (pour un maximum de 96 jours) et selon nos calculs tu prouves 234 jours de travail (les congés sans solde sont également assimilés à des journées de travail pour un maximum de 10 jours). Toutes les informations concernant les conditions et les calculs se trouvent sur cette page: https://www.bruxelles-j.be/droits-sociaux/tes-droits-au-chomage/quelles-conditions-dois-tu-remplir-pour-beneficier-des-allocations-de-chomage/

      Si ton contrat n’est pas renouvelé, tu peux donc t’inscrire comme demandeur d’emploi auprès du service régional compétent (Actiris, Forem, Vdab, Adg) et introduire ta demande d’allocations de chômage auprès d’un organisme de paiement de ton choix (syndicat ou CAPAC). Ta situation sera alors analysée en détail. Tu retrouveras les démarches à faire sur cette page: https://www.bruxelles-j.be/droits-sociaux/tes-droits-au-chomage/quelles-demarches-dois-tu-effectuer/

      Le fait de vivre avec une personne ayant des revenus n’a pas d’impact direct sur le fait d’avoir accès aux allocations de chômage par contre cela aura un impact sur le calcul du montant de cette allocation. Dans ton cas, tu auras le statut de cohabitant. Tu retrouveras l’impact de ce statut sur le montant de tes allocations sur cette page: https://www.bruxelles-j.be/droits-sociaux/tes-droits-au-chomage/quels-sont-les-montants-des-allocations-de-chomage/

      N’hésite pas à nous recontacter si tu as d’autres questions.

      Répondre
      1. Ahmed

        Bonjour,

        Merci de votre réponse, celle-ci répond bien à ma question

        Bien à vous

        Ahmed

        Répondre
  51. Caprice

    Bonjour, j étais au chômage en Belgique en 2014. Je suis parti travailler et vivre en France. Actuellement je me trouve au chômage en France avec un activité complémentaire d auto entrepreneur. Je souhaite revenir vivre en Belgique. Est-ce que je pourrais récupérer mes droits au chômage en Belgique ?

    Répondre
    1. Infor Jeunes Bruxelles

      Bonjour Caprice,

      Si tu avais déjà ouvert un droit aux allocations de chômage (sur base du travail), tu peux récupérer ce droit si tu en refais la demande dans les 3 ans qui suivent le dernier jour indemnisé. Cette période de 3 ans est prolongée par certains événement dont les périodes de travail à l’étranger et les périodes de travail indépendant (pour un maximum de 15 ans): https://www.onem.be/fr/documentation/feuille-info/t39 En fonction de ton activité en France, tu pourrais donc prolonger cette période de 3 ans et récupérer ton droit lorsque tu seras de retour en Belgique.

      N’hésite pas à nous recontacter si tu as d’autres questions.

      Répondre
  52. Fa-Sol

    Bonjour, je suis belge et je réside en France depuis moins de 3 ans. J’ai effectué toutes mes années d’études en Belgique excepté mon master que j’ai fait en France. Je serai diplomée en septembre et compte travailler en Belgique tout en résidant en France, ai-je le droit aux allocations de chômage le temps de trouver du travail?

    D’avance, je vous remercie.

    Répondre
    1. Infor Jeunes Bruxelles

      Bonjour Fa-Sol,

      L’une des conditions pour bénéficier des allocations de chômage en Belgique est de résider en Belgique. Comme ce n’est pas ton cas, ce sera avec la France qu’il faudra voir si tu peux ouvrir un droit.

      Le régime des travailleurs frontaliers pour le chômage en Belgique est applicable pour les travailleurs qui résident en Belgique et travaillent en France (et non l’inverse).

      En outre, si tu n’as pas effectué de stage d’insertion (https://www.bruxelles-j.be/travailler/ton-premier-emploi/le-stage-dinsertion-professionnelle/) et que tu n’as pas encore travaillé, tu ne pourrais de toute façon pas encore ouvrir de droit en Belgique, et ce même si tu y résidais.

      Nous te conseillons donc de voir la législation française en ce qui concerne les jeunes et l’accès au chômage. Notre équivalent français est le CIDJ (https://www.cidj.com/)

      Si tu as besoin d’autres informations, n’hésite pas !

      Répondre
  53. Nounouch

    Bonjour, je vis actuellement en France, je suis en CDI depuis novembre 2019. (mais j’ai commencer à travailler en septembre 2019)

    J’aimerais démissionner afin de partir m’installer en Belgique avec mon conjoint, sauf que si je démissionne je n’ai pas le droit au chômage..? Ce qui serait utile le temps de trouver un autre travail là-bas.

    Mon conjoint vis chez sa mère, avec son frère, et il est le « chef de famille », donc c’est lui qui touche tous les mois le chômage pour eux 3.

    Si je me déclare comme vivant chez lui es ce que son chômage va du coup baisser ? Es ce que moi je peux toucher mon chômage français le temps de trouver un autre travail et qu’on puisse tout les deux prendre un appartement ensemble ?

    Merci d’avance de vos réponses 🙂

    Répondre
    1. Infor Jeunes Bruxelles

      Bonjour Nounouch,

      Ta question n’étant pas claire, nous ne pourrons malheureusement pas y répondre avec précision. Auras-tu suffisamment travaillé en France pour pouvoir y ouvrir le droit au chômage avant ton arrivée en Belgique?

      En tant que chômeuse indemnisé en France, tu pourras, sous certaines conditions, exporter ton droit au chômage français en Belgique. Pour cela, tu devras t’inscrire comme demandeuse d’emploi au service régional d’emploi de ton domicile et travailler minimum 3 mois à ton arrivée en Belgique. Tu trouveras plus d’informations à ce sujet sur: https://www.onem.be/fr/documentation/feuille-info/t31#h2_1

      Tu trouveras toutes les démarches à effectuer pour ouvrir le droit en Belgique sur: https://www.bruxelles-j.be/droits-sociaux/tes-droits-au-chomage/quelles-demarches-dois-tu-effectuer/

      Comme ton conjoint aussi bénéficie des allocations de chômage, en ouvrant le droit toi aussi, il ne sera plus considéré comme chef de ménage. Vous toucherez alors chacun le taux cohabitant ordinaire. Tu troueras tous les montants sur la fiche: https://www.bruxelles-j.be/droits-sociaux/tes-droits-au-chomage/quels-sont-les-montants-des-allocations-de-chomage/
      Si tu ne peux pas prétendre aux allocations de chômage en Belgique sur base e ta période de travail en France, tu devras prouver un certain nombre de jours de travail salarié (y compris celle en France) au cours d’une certaine période référence, en fonction de ton âge. Par exemple, les personnes de moins de 36 ans doivent prouver 312 jours au cours des 21 mois précédant leur demande. Tu trouveras plus d’informations sur: https://www.bruxelles-j.be/droits-sociaux/tes-droits-au-chomage/quelles-conditions-dois-tu-remplir-pour-beneficier-des-allocations-de-chomage/
      Pour d’autres questions, n’hésite pas à nous recontacter.

       

      Répondre