Peux-tu bénéficier du chômage en tant que travailleur étranger ou après avoir travaillé à l’étranger ?

Principe général pour le travailleur étranger

Si tu es de nationalité étrangère, tu dois, pour bénéficier des allocations de chômage, satisfaire aux mêmes conditions générales d’admission et d’octroi que les travailleurs belges. Tu dois donc prouver un certain nombre de jours de travail salarié dans une période de référence qui précède ta demande. Pour plus de détails, consulte la fiche « quelles conditions dois-tu remplir pour bénéficier du chômage ».

De plus, en tant que travailleur étranger, tu dois :

  • être en règle de séjour, c’est-à-dire posséder un permis de séjour valable ;
    ET
  • satisfaire à la réglementation sur l’emploi de la main-d’œuvre étrangère, c’est-à-dire posséder un permis de travail valable (sauf si tu es dispensé de cette obligation).

Ces deux conditions doivent être réunies simultanément au moment de la demande d’allocations et durant toute la durée du chômage.

Introduction d’une première demande d’allocations suite à une occupation à l’étranger (que tu sois Belge ou non)

Prise en compte du travail à l’étranger

Les journées de travail que tu as prestées à l’étranger peuvent être comptabilisées pour être admis au chômage si tu as travaillé au moins trois mois comme salarié en Belgique après la période de travail à l’étranger (et avant l’introduction de la demande). En outre, la période de travail à l’étranger doit avoir été accomplie dans un pays européen (+ quelques autres exceptions). Des conditions particulières peuvent aussi s’appliquer suivant la nationalité du demandeur. Tu trouveras plus d’information à ce propos sur le site de l’ONEM.
Avoir travaillé au moins trois mois comme salarié en Belgique (après la période de travail à l’étranger) est une règle en vigueur à partir du 01/10/16. Avant cette date, un seul jour de travail en Belgique était suffisant pour pouvoir valoriser des journées de travail à l’étranger.

Comment introduire ta demande ?

Tu dois te présenter à l’organisme de paiement de ton choix (CAPAC ou syndicat) qui te fournira un formulaire C109 pour introduire ta demande d’allocations.

Si tu as travaillé dans un pays de l’Espace Économique Européen (ou en Suisse), tu devras également remettre un formulaire européen U1 complété par l’institution étrangère compétente en matière de chômage.

Si tu as travaillé dans un autre pays, tu devras remettre une attestation de l’employeur ou une attestation de l’institution de sécurité sociale de ce pays.

Introduction d’une nouvelle demande d’allocations suite à un séjour à l’étranger (que tu sois Belge ou non)

Si tu as déjà bénéficié d’allocations de chômage en Belgique auparavant et que tu souhaites introduire une nouvelle demande, les conditions dépendent de l’activité que tu as exercée à l’étranger.

Si tu as travaillé à l’étranger comme salarié

Tu pourras à nouveau bénéficier des allocations si tu as perçu au moins une allocation de chômage dans les 3 ans qui précèdent la demande. Le travail salarié effectué à l’étranger (ne pouvant pas être pris en compte pour l’ouverture d’un droit au chômage parce qu’il n’est pas suivi d’une période de travail en Belgique) prolonge cette période de 3 ans de la durée du travail effectué. Le montant de l’allocation sera en principe équivalent au dernier montant perçu avant le départ à l’étranger.

Si tu as travaillé à l’étranger comme indépendant

Tu conserves tes droits pendant 15 ans à dater de ta dernière indemnisation en Belgique.
Le montant de l’allocation sera en principe équivalent au dernier montant perçu avant le départ à l’étranger.

Si tu as séjourné à l’étranger sans travailler

Tu gardes tes droits pendant 3 ans à dater de ta dernière indemnisation en Belgique. Peu importe le motif de ton séjour à l’étranger. Le montant de l’allocation risque d’être inférieur au dernier montant perçu avant le départ à l’étranger. La diminution progressive des allocations continue en effet à courir, même pendant la période d’interruption où tu ne reçois rien. Tu trouveras plus d’information sur cette diminution progressive dans la fiche “quels sont les montants des allocations de chômage?“.

Partager

Poser une question

N’hésite pas à nous poser une question, un professionel faisant partie du réseau Bruxelles-J te répondra. Nous préservons ton anonymat et ton adresse de messagerie ne sera pas publiée.

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*
*
*

95 questions déjà posées

  1. Yves

    Bonjour,

    Ma fille de 22 ans a travaillé comme saisonnière en Espagne d’avril à octobre. A ce titre, elle perçoit une allocation de chômage en Espagne durant 4 mois. Doit-elle ou peut elle se réinscrire en Belgique après cette période pour bénéficier des allocations en Belgique ?
    Merci pour votre réponse

    Répondre
    1. Infor Jeunes Bruxelles

      Bonjour Yves,

      Votre question n’est pas très précise. Tout va dépendre de la situation de votre fille avant son départ en Espagne.
      Travaillait-elle en Belgique avant de partir en Espagne?
      Si elle ne travaillait pas avant son départ, elle ne pourra malheureusement pas ouvrir le droit à des allocations de chômage à son retour, sur la simple base de sa période de travail en Espagne (https://www.bruxelles-j.be/droits-sociaux/tes-droits-au-chomage/quelles-conditions-dois-tu-remplir-pour-beneficier-des-allocations-de-chomage/). Une période de travail de 6 mois (même à l’étranger) étant insuffisante pour prétendre à des allocations en Belgique.

      Était-elle bénéficiaire d’allocations de chômage avant son départ?
      Si elle était déjà chômeuse indemnisée avant son départ, elle pourra rouvrir le droit à des allocations de chômage dès son retour. Vous trouverez plus d’informations sur la fiche ci-dessus.

      Était-elle inscrite comme demandeuse d’emploi en stage d’insertion?
      Si elle était en stage d’insertion avant son départ (https://www.bruxelles-j.be/travailler/ton-premier-emploi/le-stage-dinsertion-professionnelle/), sa période de travail en Espagne pourra être comptabilisée dans son stage. Elle devra introduire une demande via le formulaire C36.5. Vous trouverez plus d’informations sur la fiche: https://www.bruxelles-j.be/travailler/ton-premier-emploi/partir-a-letranger-pendant-le-stage-dinsertion-professionnel/

      Si elle n’était dans aucune de ces situations avant de partir, pour ouvrir le droit aux allocations de chômage en Belgique, elle devra travailler comme salariée un certain nombre de jours au cours d’une certaine période de référence. Vous trouverez plus d’informations sur les conditions pour bénéficier des allocations de chômage ici: https://www.bruxelles-j.be/droits-sociaux/tes-droits-au-chomage/quelles-conditions-dois-tu-remplir-pour-beneficier-des-allocations-de-chomage/

      Pour d’autres questions, n’hésitez pas à nous recontacter.

      Répondre
  2. Perrineg

    Bonjour. J’ai travaillé 7 mois puis 5 mois dans deux entreprises différentes en Belgique. J’ai décidé de démissionner de mon dernier travail et je voudrais revenir en France (je suis Française). Ma question est la suivante : puis je bénéficier des allocations chômage étant donné que j’ai travaillé un certain nombre de jours en Belgique mais que je reviens en France ? Si oui, quelles sont les démarches à faire? Merci d.avance. Cordialement. Perrine

    Répondre
    1. Infor Jeunes Bruxelles

      Bonjour Perrine,

      Te demandes-tu si tu ouvres un droit aux allocations de chômage en Belgique ou en France?
      En ce qui concerne la Belgique, si tu as moins de 36 ans, tu remplis potentiellement les conditions d’admission pour ouvrir un droit aux allocations de chômage (prouver 312 jours de travail sur les 21 mois qui précèdent la demande). Dans ce cas, tu dois t’inscrire comme demandeuse d’emploi auprès du service régional pour l’emploi compétent (Actiris, Forem, Vdab, Adg) et introduire ta demande d’allocations de chômage auprès d’un organisme de paiement (Syndicat ou CAPAC) à l’aide de tes C4 (Tu retrouveras ces informations ici: https://www.bruxelles-j.be/droits-sociaux/tes-droits-au-chomage/quelles-demarches-dois-tu-effectuer/).
      Cependant, le fait de démissionner peut mener à une sanction de l’ONEm pouvant être un avertissement ou une exclusion temporaire du droit aux allocations de chômage d’une durée de 4 à 52 semaines. Dans le cadre de la constitution de ton dossier de demande, tu seras convoquée par l’ONEm pour expliquer les raisons de cette fin de contrat volontaire. Hélas, nous ne savons pas prévoir les décisions de l’ONEm.
      De plus, pour pouvoir bénéficier d’allocations de chômage belges, il faut effectivement résider en Belgique. Il est possible, lorsque son droit est ouvert en Belgique, de demander via son organisme de paiement (avec le formulaire U2) de pouvoir exporter ce droit pour une durée de 3 mois (renouvelable une fois) pour aller chercher du travail dans un autre pays européen. Cela permet donc de vivre en France par exemple tout en percevant des allocations de chômage belges. Tu retrouveras plus d’information à ce sujet sur cette page: https://www.bruxelles-j.be/droits-sociaux/tes-droits-au-chomage/partir-a-letranger-tout-en-beneficiant-dallocations-de-chomage/
      En ce qui concerne la possibilité d’ouvrir un droit aux allocations de chômage en France sur base d’un emploi en Belgique, nous ne savons hélas pas te répondre car cela dépend de la législation française. Tu peux te renseigner auprès de pôle-emploi directement: https://www.pole-emploi.fr/candidat/contactez-nous-@/article.jspz?id=250474 ou encore auprès d’un service d’information jeunesse français tel que le CIDJ: https://www.cidj.com/nous-rencontrer

      N’hésite pas à nous recontacter si tu as d’autres questions.

      Répondre
  3. Aurea

    Bonjour,

    je suis française et projette de rejoindre mon compagnon à Bruxelles. Nous ne sommes ni mariés, ni pacsés, et lui est belge.
    Je suis intermittente du spectacle, et de fait, je me demande si mes droits sont exportables en Belgique, ou si mes heures peuvent être prises en compte pour un statut d’artiste ?

    Merci.

    Répondre
  4. sebastien1987

    Bonjour,
    je suis nouveau chômeur après 6 ans de travail.
    J ai trouver un travail a mi temps en France,
    comment ça ce passe pour le chômage,
    est ce que j’ai droit a mon mi temps chômage si je reste résident belge ?
    bien a vous merci

    Répondre
    1. Infor Jeunes Bruxelles

      Bonjour sebastien1987,

      En tant que chômeur complet indemnisé, tu peux partir t’établir dans un pays de l’EEE sans problème. Tu pourrais même y exporter ton droit aux allocations de chômage pendant trois mois (renouvelable une fois). Tu devras introduire une demande auprès de l’Onem via le formulaire U2.
      Tu devras également t’inscrire comme demandeur d’emploi à Pôle Emploi à ton arrivée en France. Tu trouveras plus d’informations sur notre fiche ci-dessus.

      Par contre, tu ne peux malheureusement pas cumuler allocations de chômage belge et activité professionnelle en France; même si tu y travailles à mi-temps. Ce n’est pas une question de domiciliation mais de pouvoir bénéficier du complément de chômage belge. Donc, si le travail n’est pas effectué en Belgique, tu ne peux pas bénéficier de l’AGR (Allocations de Garantie de Revenus): https://www.onem.be/fr/documentation/feuille-info/t70

      Pour d’autres questions, n’hésite pas à nous recontacter.

      Répondre
  5. Cyrillheureux

    bonjour, voilà j’ai commencer a travailler le premier novembre 2017 en belgique en mi temps ( je me suis inscrit comme demandeur d emploi le 4 juillet 2017 )

    j’ai travaillé en cdd jusque le 31 janvier 2018 pour retrouver un cdi le 1 mars 2018. le 14 septembre j’ai démissionné de se travail car j’ai trouver un cdi au Luxembourg. cependant ça n as pas bien fonctionné, je risque de perdre mon emploi.

    est ce que j’ai le droit de toucher du chômage ?

    Répondre
    1. Infor Jeunes Bruxelles

      Bonjour Cyrillheureux,

      Pour pouvoir ouvrir ton droit au chômage en Belgique, tu dois prouver un certain nombre de jours de travail sur une période déterminée selon ton âge. Ainsi, si tu as moins de 36 ans, tu dois prouver 312 jours de travail sur les 21 mois qui précèdent ta demande.

      Cela veut donc dire que l’ONEm va analyser toutes tes expériences de travail qui entrent dans les 21 derniers mois. Si sur ces 21 mois tu arrives à prouver 312 jours de travail en Belgique (c’est-à-dire l’équivalent d’une année de travail en temps plein), tu ouvriras alors ton droit.

      Ainsi, si tu fais ta demande en janvier 2019, l’ONEm prendra donc en considération toutes tes expériences de travail en Belgique entre octobre 2017 et janvier 2019. Si tu souhaites faire entrer tes jours de travail au Luxembourg dans ce calcul car tes expériences en Belgique ne suffisent pas, il faudra d’abord que tu travailles 3 mois en Belgique à ton retour.

      En ce qui concerne tes jours de travail à temps partiel, il faudra transformer ton nombre d’heures en nombre de jours de travail. Pour les périodes de travail à temps partiel (et en vue d’une admission au chômage à temps plein), le nombre de jours de travail pris en considération est égal au nombre d’heures de travail effectuées pendant l’occupation, multiplié par 6, et divisé par le nombre hebdomadaire moyen d’heures de travail à temps plein pour la même fonction.

      Tu trouveras toutes les informations concernant l’ouverture du droit au chômage sur base du travail ici : https://www.bruxelles-j.be/droits-sociaux/tes-droits-au-chomage/quelles-conditions-dois-tu-remplir-pour-beneficier-des-allocations-de-chomage/

      Si tu as besoin d’autres informations, n’hésite pas !

      Répondre
  6. Nathalie

    Bonjour,

    J’aurais souhaité obtenir une petite précision : vous indiquez que si on a travaillé à l’étranger comme salarié, on pourra à nouveau bénéficier des allocations si on a perçu au moins une allocation de chômage dans les 3 ans qui précèdent la demande. Cependant, dans ce cas, faut-il également satisfaire à la règle des 3 mois (avoir travaillé au moins trois mois comme salarié en Belgique après la période de travail à l’étranger) ?

    J’aurais également souhaité connaître les règles qui s’appliquent si on part travailler 5 ans dans un pays hors Europe, comme le Canada par exemple. Sera-t-il possible de rouvrir un droit au chômage au retour en Belgique ?

    Un grand merci pour votre temps et vos conseils.

    Répondre
    1. Infor Jeunes Bruxelles

      Bonjour Nathalie,

      Si le dernier jour indemnisé par le chômage en Belgique date de moins 3 ans, le droit au chômage peut être récupéré de manière immédiate. Dans ce cas, pas besoin de satisfaire à la règle de 3 mois au retour en Belgique.

      Et, l’admissibilité au droit aux allocations de chômage belge sur base d’une période de travail à l’étranger va dépendre du pays dans lequel tu étais. Le Canada ne fait malheureusement pas partie des pays dont la période de travail salarié est prise en compte pour ouvrir le droit à des allocations de chômage en Belgique. Tu trouveras plus d’informations sur cette fiche-info de l’Onem: https://www.onem.be/fr/documentation/feuille-info/t31#h2_1

      Pour d’autres questions, n’hésite pas à nous recontacter.

      Répondre
  7. expat

    Bonjour,

    Je suis Française, mon conjoint a été muté en Belgique en 2016 pour raison professionnelle, j’ai tout de suite trouvé du travail j’ai eu un premier emploi puis un deuxieme . Je n’ai connu qu’un mois de chomage entre les 2 emplois . Mon emploi actuel était un cdd de 6 mois qui a été prolongé sur un cdd de 1 an , celui ci prendra fin en juin 2019. Mais je suis enceinte, la date prévue de mon accouchement est pour le 14 Juin . Comment cela se passe t il ? Vais je être en congé maternité ? ou au chomage ?

    Nous avons pour projet de revenir en France à la rentrée 2019 . Vais je pouvoir faire suivre mes droits et bénéficier du chomage ? ou étant donné que je travaillais en france avant de rejoindre la belgique serais je couverte par le chomage en France ?

    Merci d’avance pour vos conseils,

    Répondre
    1. Infor Jeunes Bruxelles

      Bonjour Expat,

      Il y a deux aspects à ta question : le chômage et la mutuelle

      En effet, lorsque ton CDD se terminera, tu auras bien droit au chômage comme, si tu as travaillé plus d’un an en équivalent temps plein, tu justifies probablement le nombre de jours de travail nécessaires pour ouvrir ton droit. Si tu as moins de 36 ans, tu dois prouver 312 jours de travail sur les 21 derniers mois (ce qui équivaut un une année complète de travail). Toutes les informations ici : https://bruxelles-j.be/droits-sociaux/tes-droits-au-chomage/quelles-conditions-dois-tu-remplir-pour-beneficier-des-allocations-de-chomage/

      Dans ton cas, il semblerait qu’au moment de ta fin de contrat, tu seras en congé de maternité. En Belgique, le congé de maternité se compose de 10 semaines obligatoires (dont au moins une semaine avant la date prévue de l’accouchement) et 5 semaines facultatives (à répartir comme tu le souhaites). Il faut maintenant se poser la question des indemnités lors de ce congé. Comme indiqué sur le site de l’INAMI, pour ouvrir son droit aux indemnités de la mutuelle, il faut :

      « Comme travailleuse salariée ou comme chômeuse, vous avez droit à une indemnité de maternité si vous répondez à ces 2 conditions :
      · Vous avez accompli un stage d’attente de 6 mois
      ET
      · Si vous êtes salariée ou chômeuse à temps plein : vous avez travaillé 120 jours pendant 6 mois.
      Certains jours particuliers sont assimilés à des jours prestés, tels que les jours de chômage contrôlé, les jours de congés annuels, les jours d’éloignement complet du travail en tant que mesure de protection de la maternité ou les jours de repos compensatoire.
      Les jours d’incapacité de travail ne sont jamais assimilés à des jours prestés.
      Vous devez aussi avoir payé suffisamment de cotisations de sécurité sociale
      OU
      Si vous êtes salariée à temps partiel, vous avez travaillé 400 heures pendant 6 mois.
      Certaines heures particulières sont assimilées à des heures prestées, telles que les heures de congés annuels, les heures d’éloignement complet du travail en tant que mesure de protection de la maternité ou les heures de repos compensatoire.
      Les périodes d’incapacité de travail ne sont jamais assimilées à des heures prestées.
      Vous devez aussi avoir payé suffisamment de cotisations de sécurité sociale.
      Attention : Si vous ne pouvez pas démontrer avoir presté 400 heures pendant 6 mois, cette période peut être prolongée jusqu’à 18 mois. »

      Si tu réponds à ces deux conditions, tu seras couverte par la mutuelle tout le temps de ton congé de maternité. Le montant des indemnités correspond à 82% de ton salaire brut les 30 premiers jours et ensuite 75% limité à un plafond salarial. Toutes les informations sur le congé de maternité en Belgique ici : https://www.inami.fgov.be/fr/themes/grossesse-naissance/maternite/Pages/repos-maternite-salariees-chomeuses.aspx

      Une fois ton congé de matenité terminé, tu devras alors entrer une demande d’allocations de chômage auprès d’un organisme de paiement et t’inscrire comme demandeur d’emploi auprès d’Actiris. Note que les jours de congé de maternités indemnisés par la mutuelle entrent bien en compte dans les jours de travail pour ouvrir ton droit au chômage. Ils sont assimilés a du travail, cela n’impactera donc pas ton droit. Tu passeras donc de ton salaire, aux indemnités de la mutuelle et ensuite au chômage.

      Attention cependant que, dans le cas ou tu déménages en France pendant ton congé de maternité, tu ne pourras pas entrer une demande d’allocations de chômage à la fin de celui-ci comme tu n’entreras plus dans toutes les conditions : en effet, une des conditions pour recevoir des allocations de chômage est de résider de manière effective en Belgique. Si tu déménages, il faudra alors te renseigner auprès de Pôle Emploi en ce qui concerne tes droits au chômage.

      Dans le cas où tu habites toujours en Belgique et que tu ouvres donc ton droit au chômage ici, tu pourras alors faire une demande d’exportation de tes droits en France avant de déménager. Attention cependant qu’il n’est possible d’exporter ses droit que pour 3 mois, renouvelable une seule fois, 6 mois maximum donc et à certaines conditions. Toutes les informations ici : https://europa.eu/youreurope/citizens/work/finding-job-abroad/transferring-unemployment-benefits/index_fr.htm

      Si tu as besoin d’autres informations, n’hésite pas !

      Répondre
  8. Matty

    Bonjour,

    Voici brièvement ma situation. Je suis Belge, et je travaille actuellement aux Pays-Bas. J’ai un contrat à durée déterminée de 1 an. Celui-ci prendra fin en février 2019. Avant de venir aux Pays-Bas, j’ai travaillé en Belgique (1er emploi) pendant 18 mois. J’ai démissionné de cet emploi, et j’ai donc été sanctionné par l’ONEM. Mon dernier jour de travail était début janvier 2018, et j’ai trouvé mon poste actuel aux Pays-Bas 1 semaine plus tard. Mon contrat n’a débuté que quelques semaines plus tard pour que je puisse m’occuper de toutes les démarches administratives et de mon déménagement. Je n’ai donc jamais touché d’allocations de chômage.

    D’après les informations reprises sur cette page, je n’aurais le droit aux allocations de chômage qu’après avoir travaillé 3 mois en Belgique après mon retour. Cependant, je peux voir qu’il est possible d’ouvrir ses droits au chômage sans répondre à la règle des 3 mois (ONEM, T31). Je réponds aux exigences requises (312 lors des 21 derniers mois) puisque j’ai lu que la période prestée aux Pays-Bas pouvait être aussi prise en considération.

    D’autre part, toujours sur la feuille info T31, il est stipulé que l’on peut déroger à la règle des 3 mois, si l’on réside temporairement à l’étranger, ce qui est mon cas (contrat à durée déterminée). Cependant, il est noté que l’on doit toujours avoir sa résidence en Belgique, ce qui me semble très compliqué puisque l’on est obligé d’avoir une résidence officielle aux Pays-Bas lorsque l’on compte s’installer pour plus de 4 mois, et qu’en déménageant de mon appartement à Bruxelles, j’ai du le signaler à la commune comme prévu par la loi. Le certificat de radiation est d’ailleurs requis pour pouvoir s’inscrire au Consulat. Je n’ai donc plus de domicile officiel en Belgique.

    Enfin, j’ai également lu que je pouvais transférer mes droits au chômage néerlandais en Belgique. Etant donné que j’ai travaillé ici moins de 2 ans, je n’aurais droit au chômage que pendant 3 mois. Si je veux transférer mes droits en Belgique, je dois rester ici au moins 4 semaines avant de pouvoir le faire. D’après les informations sur la feuille info T133, il est possible de prétendre au régime d’allocations belge en cas de retour en Belgique. Est-ce possible? Pour quelle période? Basé sur mon salaire néerlandais ou mon dernier salaire belge?

    J’espère ne pas m’être trompée en acceptant ce poste aux Pays-Bas. En démissionnant, mon but n’était pas de profiter des allocations. Je n’ai d’ailleurs pas tarder à trouver un travail dans mon domaine, et j’avais commencé à chercher du travail bien avant de démissionner. Si j’étais restée en Belgique, j’aurais touché mes allocations après 7 semaines (6 semaines était en sursis). Devoir retravailler pendant 3 mois pour pouvoir prétendre à mes allocations me semble aberrant, surtout que je n’y ai jamais eu droit étant donné que j’ai terminé mes études à 24 ans, et que je suis restée presque 1 an sans aucune aide avant de trouver mon premier poste.

    J’espère que vous pourrez m’apporter plus de précision sur ma situation. Je vous remercie beaucoup pour votre temps.

    Bien à vous,
    Matty

    Répondre
    1. Infor Jeunes Bruxelles

      Bonjour Matty,

      Pour recevoir des allocations sur la base des périodes que vous avez prestées à l’étranger, la règle générale étant que vous devez d’abord avoir travaillé en Belgique pendant au moins 3 mois en tant que salarié à votre retour.
      Il existe bien certaines exceptions à cette règle et il convient de voir si la nature de votre travail entre dans ces conditions. La règle importante est alors de conserver sa résidence habituel en Belgique. En effet, si vous avez travaillé dans l’UE (Pays-bas dans votre cas) en conservant votre lieu de résidence habituel en Belgique (aussi appelé le « centre de vos intérêts »):

      – Soit vous êtes travailleur frontalier, ce qui signifie que : vous rentrez tous les jours ou au moins toutes les semaines chez vous.

      – Soit vous résidez temporairement dans un autre pays ; vous rentrez chez vous à l’issue de votre occupation ; à votre retour, vous pouvez encore toujours faire valoir immédiatement vos périodes de travail à l’étranger (ce qui peut être votre cas). Si vous décidez d’abord de demander des allocations là-bas ainsi que d’y chercher du travail, vous devez d’abord épuiser votre droit à l’exportation des allocations.

      – Si vous étiez occupé à l’étranger en tant que salarié détaché (étant donné que, sur le plan de la sécurité sociale, cela est assimilé à du travail belge).

      Une autre solution est de (ré)ouvrir un droit aux allocations de chômage sur base de votre précédente demande puisque vous avez un délai de 3 ans pour récupérer votre droit aux allocations de chômage sur base de la dernière demande , qui peut être également prolongé par d’autres évènements: https://www.onem.be/fr/documentation/feuille-info/t39
      Vous verrez que le travail à l’étranger permet de prolonger ce délai de 3 ans.

      Et même si vous n’aviez pas ouvert un droit au chômage précédemment, vous devriez bien avoir DIRECTEMENT droit au chômage sur base de votre occupation en Belgique si vous remplissez par exemple la règle des 312 jours de travail dans les 21 derniers mois. Ces 21 mois peuvent aussi être prolongés par votre occupation à l’étranger!

      N’hésitez pas si vous avez besoin de plus d’informations.

      Répondre
  9. Nederlandse

    Bonjour, je suis hollandaise. j’ai travaillé plein temps en Belgique de juin 2008 jusqu’au septembre 2011. Après j’ai travaillé jusqu’au septembre 2014 à la CE. Après j’avais de janvier 2015 jusqu’au avril 2015 eu 4 mois de chômage en Belgique. Après je travaillais au Luxembourg jusqu’au présent. J’ai perdu mon emploi depuis une semaine à cause de réorganisation. Je veux retourner vivre à Bruxelles, car la vie est trop chère ici. Est ce que j’aurai droit sur chômage le temps de trouver un travail ou est ce que je peux pas retourner jusque je trouve d’abord un travail ?
    Si je n’aurai pas directement droit sur chômage en Belgique je serai forcée de rester au Luxembourg et continuer à payer le loyer trop cher de 1.800 euros par mois jusque je trouve un travail en Belgique. Merci pour votre conseil.

    Répondre
    1. Infor Jeunes Bruxelles

      Bonjour Nederlandse,

      Vous devriez bien pouvoir récupérer immédiatement vos allocations de chômage si vous venez vivre en Belgique.

      Vous trouverez les informations à ce sujet sur: https://www.onem.be/fr/documentation/feuille-info/t39

      Vous verrez qu’il est possible d’interrompre le chômage et le récupérer par la suite si l’interruption est de maximum 3 ans. Mais vos périodes de travail au Luxembourg permettent de prolonger ce délai de 3 ans.

      Bien à vous

      Répondre
  10. Mauro

    Bonjour !
    J’ai une question: lorsqu’on travaille à Bruxelles pour les institutions européennes mais que le contrat prend fin, est-ce qu’il est possible d’obtenir des allocations chomage ?
    Merci beaucoup !

    Répondre
    1. Infor Jeunes Bruxelles

      Bonjour Mauro,
      En général, les personnes qui travaillent dans une institution européenne bénéficient d’un statut particulier. Dans ce cas, le prélèvement des cotisations sociales est moindre et ne permet alors pas de pouvoir bénéficier d’allocations de chômage. Nous te conseillons dans un premier temps de vérifier le type de contrat et le type de cotisations sociales qui ont pu être prélevées pour vérifier si un droit est possible ou non. Dans certains cas, il est possible de repayer les cotisations sociales afin de pouvoir faire prendre en compte l’emploi pour ouvrir un droit aux allocations de chômage. N’étant pas spécialisés dans cette spécificité, nous te conseillons de te renseigner auprès de ton employeur.
      N’hésite pas à nous recontacter si tu as d’autres questions.

      Répondre
  11. Halima

    Bonsoir j’ai travaillé en Pologne de 2012 jusqu’à 2014 et j’ai rentré en France en 2014 et j’ai inscrire au pôle emploi en2018 est-ce que jai le droit au chômage est je suis jamais travaillé en France merci

    Répondre
    1. Infor Jeunes Bruxelles

      Bonjour Halima,
      Tu te trouves sur un site d’information belge. Nous ne sommes pas compétents pour répondre aux questions sur les possibilités d’ouverture d’un droit au chômage en France. A ce propos, tu peux te renseigner directement chez Pôle Emploi ou peut-être chez notre équivalent en France: http://www.cidj.com
      Bien à toi

      Répondre
  12. Fabicos

    Bonjour,
    Nous sommes un couple d une cinquantaine d années, belge résident en Espagne depuis +- un an,la sécurité sociale va fermer nos droits belges fin de cette année 2018 Suite à l arrret de travail comme indépendants en Belgique à la date du 31/03/2017.
    Suite à cela, étant sans travail en Espagne, nous ne pouvons profitez également de la sécurité sociale espagnole, nous percevons des rentes locatives en Belgique, et celles ci, ne donnent aucun droit pour la sécurité sociale….
    Ma question est comment pouvons nous faire pour récupérer la sécurité sociale espagnole/ belge, j ai entendu dire Qu il sera nécessaire de travailler, si cela est correcte, pouvez vous nous dire, quel sera le minimum de temps à travailler pour trouver les droits espagnols de la sécurité sociale?
    Je vous remercie de nous aider, je n arrive pas à revoir d informations à ce sujet

    Répondre
    1. Infor Jeunes Bruxelles

      Bonjour Fabicos,
      Bruxelles-J étant une plateforme d’information jeunesse belge, nous ne sommes pas compétents dans la législation espagnole et ne savons donc pas t’informer sur les conditions à remplir pour pouvoir bénéficier d’allocations de chômage en Espagne.
      En ce qui concerne un droit aux allocations de chômage belge, celui-ci doit être ouvert depuis la Belgique (pour autant qu’on remplisse les conditions: https://bruxelles-j.be/droits-sociaux/tes-droits-au-chomage/quelles-conditions-dois-tu-remplir-pour-beneficier-des-allocations-de-chomage/ Attention, le travail indépendant ne permet d’ouvrir un droit aux allocations de chômage en Belgique). C’est seulement par la suite (et avant de partir), qu’il est possible de demander un export de son droit aux allocations de chômage belges pour aller chercher un emploi dans un autre pays européen pour une durée limitée de 3 mois (renouvelable une fois).
      Nous te conseillons donc de te renseigner directement auprès d’un organisme espagnol.
      Bien à toi.

      Répondre
  13. Dan

    Bonjour,
    J’ai travaillé en Belgique depuis 1 an maintenant, et je compte partir en Australie bientôt, pour y travailler 1an également . Est ce qu’il serait possible de toucher les allocations chômage pendant quelque mois en Australie le temps que je trouve un boulot ? Ou est ce que ce serait mieux de geler mes droits et m’inscrire au chômage à mon retour en Belgique, si oui jusqu’à quand je peux geler mes droits ?
    Pour plus de précisions,je suis français, non syndiqué, j’ai 24 ans, j’ai travaillé comme employé pendant 1 an à Bruxelles, et je termine un CDD qui ne sera pas renouveler par mon employeur.
    Merci 🙂

    Répondre
    1. Infor Jeunes Bruxelles

      Bonjour Dan,
      Tu trouveras les informations à ce sujet sur cette page: https://bruxelles-j.be/?p=12239
      Tu verras qu’il n’est pas possible de garder un droit au chômage pour partir chercher du travail en dehors de l’Europe (sauf pour une période de 2 semaines maximum).
      Tu peux ouvrir ton droit au chômage en Belgique si tu prouves au moins un an de travail sur une période de 21 mois. Ces 21 mois peuvent être prolongés par des périodes de travail à l’étranger.
      Bien à toi

      Répondre
  14. Vand77

    Bonjour je vis depuis peu en Belgique (4 mois environ) mais avant de quitter la France je n’ai pas eu le temps de faire mes démarches auprès du pôle emploi, j’ai quitté mon dernier poste avec rupture conventionnelle, donc ma question est la suivante:puis je bénéficier des allocations françaises en ayant une adresse belge ?
    Cordialement,

    Répondre
    1. Infor Jeunes Bruxelles

      Bonjour Vand77,
      Bruxelles-J étant une plateforme d’information belge, nous ne sommes pas spécialisés dans la législation française.
      En principe, dans les pays européens il est possible d’exporter son droit. Par exemple, pour un demandeur d’emploi belge, il est possible de continuer à percevoir des allocations de chômage belges pour une période de 3 mois (renouvelable une fois) tout en vivant dans un autre pays européen pour y chercher de l’emploi. A priori, ce système devrait exister en France. Cependant, en Belgique, cela doit être demandé depuis la Belgique avant le départ. Nous te conseillons donc de te renseigner auprès d’un service compétent français tel que Pôle emploi ou auprès d’un service d’information tel que le CIDJ.
      N’hésite pas à nous recontacter si tu as d’autres questions.

      Répondre
  15. Sab55

    Bonjour,
    Je suis de nationalité marocaine et je travaille en Belgique en tant que employée hautement qualifié depuis 2017 avec un permis de travail B mais mon employeur a fermé sa boîte. Je voudrais savoir si j’ai je peux bénéficier desur allocations ou pas. Merci d’avance

    Répondre
    1. Infor Jeunes Bruxelles

      Bonjour Sab,
      Si tu travailles depuis 1 an (soit 312 jours) et que tu as moins de 36 ans, il te sera en principe possible d’ouvrir théoriquement un droit au chômage.
      Par contre, tu auras besoin de ton permis de travail en cours de validité pour pouvoir t’inscrire auprès du service emploi de ta région (Actiris, VDAB, ADG, Forem) et bénéficier d’allocations de chômage puisque le permis de travail t’autorises à travailler en Belgique.
      Cela dit, il faut savoir qu’en principe ton permis B est lié à un employeur en particulier. Il est donc possible que celui-ci te soit retiré et que tu aies à introduire une nouvelle demande d’autorisation d’occupation provisoire ainsi qu’une nouvelle demande de séjour en qualité de travailleur hautement qualifié.
      Cependant, dans ton cas, il existerait la possibilité de bénéficier de 60 jours de chômage pour autant que ton titre de séjour soit toujours en cours de validité.
      N’étant pas spécialisés pour les questions liées aux titres de séjours et permis de travail nous te conseillons de te renseigner auprès de :
      l’Association pour le Droit Des Etrangers (ADDE)
      Rue du Boulet, 22
      1000 Bruxelles
      Tél: 02 / 227.42.42
      Fax: 02 / 227.42.44
      ou SIREAS:
      SIREAS (Permanences juridiques)
      Rue du Champ de Mars, 5
      1050 Bruxelles
      Tel 02/274 15 51 – Fax 02/646 43 24
      http://www.sireas.be/pages/spip.php?page=nos_structures&id_article=513
      sireas@sireas.be

      Répondre
  16. Hamada

    Bonjour j habite à ninove en Belgique j ai travaillé pendant 4 ans est ce que j ai droit au allocation de chômage merci

    Répondre
    1. Infor Jeunes Bruxelles

      Bonjour Hamada,
      Il me manque des éléments pour pouvoir répondre à ta question de façon précise. Où as-tu travaillé pendant 4 ans ?
      Si tu as travaillé pendant 4 ans dans un pays de l’UE ou dans un état voisin, tes journées de travail prestées à l’étranger seront prises en compte pour ouvrir ton droit aux allocations de chômage. Cependant, pour ouvrir ce droit, tu devras avoir travaillé au moins 3 mois en Belgique avant de faire ta demande.
      Si tu n’as pas presté tes 4 ans de travail dans un pays de l’UE ou dans un état voisin, des conditions particulières s’appliquent. Tu trouveras les informations relatives à ces conditions dans la fiche suivante de l’ONEM : https://www.onem.be/fr/documentation/feuille-info/t31#h2_1
      Tu trouveras dans la fiche ci-dessus les informations relatives aux démarches nécessaires pour introduire ta demande.
      J’espère avoir répondu à ta question ! N’hésite pas s’il te faut d’autres infos !

      Répondre
  17. abdel

    bon soire . je suis de nationalité italienne et je viens de m’installer en Belgique ,en Italie je faisais un travail penible pendant 23 ans ,maintenent j’ai l’age de 58 ans. je vous demande si j’ai le deroit d’un retraite anticipé en belgique ?   mercie.

    Répondre
    1. Infor Jeunes Bruxelles

      Bonjour Abdel,
      Bruxelles-J étant une plateforme d’information jeunesse, nous ne sommes pas compétents dans les questions qui concernent la pension. Nous te conseillons de prendre contact avec l’ONP qui pourra analyser ta situation.
      Bien à toi.

      Répondre
  18. Pascal123

    Une personne de nationalité belge a travaillé 7 ans en Afrique pour une société ayant son siège en Suisse (contrat de droit Suisse)
    Avant son départ elle était en stage d’attente et avait reçu une lettre d’admission aux allocations de chômage, droit qui ne fut pas activité vu la signature d’un contrat.
    A-t-elle droit au chômage lors de son retour en Belgique ?
    Merci d’avance pour votre réponse.

    Répondre
    1. Infor Jeunes Bruxelles

      Bonjour Pascal,
      S’il s’agit des allocations d’insertion, si tu as terminé ton stage d’insertion et que tu as demandé des allocations d’insertion avant tes 25 ans, il faut savoir que le travail à l’étranger prolonge ton crédit de 36 mois. Tu pourrais donc réintroduire une demande sur cette base. Si ce n’est pas le cas et que tu n’as pas terminé ton stage d’insertion, tu ne pourras pas ouvrir un droit aux allocations d’insertion.
      Par contre, tu pourrais ouvrir un droit aux allocations de chômage sur base du travail en valorisant tes jours de travail (suisse) mais il te faudra pour cela avoir travaillé au moins 3 mois en Belgique à ton retour.
      A titre d’information, si tu as perçu au moins une allocation de chômage avant ton départ en Afrique, tu disposes d’un délai de 3 ans pour récupérer tes allocations si tu avais déjà ouvert un droit auparavant. Certains événements (dont le travail à l’étranger) prolongent également ce délai de 3 ans: https://www.onem.be/fr/documentation/feuille-info/t39 Tu pourras donc bien (ré)ouvrir un droit aux allocations de chômage.
      N’hésite pas si tu as besoin de plus d’informations

      Répondre
  19. Yacine

    Bonjour,
    Je suis Belge et je travaille actuellement au Mexique dans le cadre d’un VIE (contrat français ouvert á tous les européens).
    Il s’agit d’un contrat d’une année.
    C’est ma première expérience professionnelle, je n’ai pas travaillé en Belgique auparavant.
    Pour avoir droit au chômage, je dois travailler trois mois. Comment sont comptabilisés ces trois mois? Par nombre d’heures presté, jour presté? Est-ce qu’un mi temps pourrait convenir?
    Cordialement,
    Yacine

    Répondre
    1. Infor Jeunes Bruxelles

      Bonjour Yacine,
      Si tu prestes un travail à mi-temps, celles ci pourront te donner droit à des demis-allocations de chômage: https://bruxelles-j.be/droits-sociaux/tes-droits-au-chomage/travailler-a-temps-partiel/ Tu devras prouver 312 demi-jours au cours des 27 mois précédant ta demande.
      S’il s’agit d’un contrat Français, il serait effectivement possible de valoriser ces jours de travail si tu travailles au moins 3 mois en Belgique (nous te conseillons de poser la question à ton organisme de paiement à ton arrivée en Belgique). Pour l’ouverture d’un droit aux allocations de chômage à temps plein, tu dois arriver à prouver 312 jours de travail sur une période référence de 21 mois: https://bruxelles-j.be/droits-sociaux/tes-droits-au-chomage/quelles-conditions-dois-tu-remplir-pour-beneficier-des-allocations-de-chomage/
      En résumé, Si tu prestes à temps plein en France (ou au Mexique avec contrat français) puis qque tu travailles 3 mois à mi-temps en Belgique, tu pourrais ouvrir un droit au chômage à temps plein mais tes allocations seront calculées sur base de ta dernière rémunération (donc sur base d’une rémunération à mi-temps).
      N’hésite pas si tu as besoin de plus d’informations

      Répondre
  20. AL.M.

    Bonjour,
    Je suis belge, j’ai travaillé 4 ans à luxembourg (jusque mai 2016). Après cette date, étant en burn out, je ne me suis pas inscrite au chômage (puisque je n’était pas en état de chercher effectivement du travail).  Je suis  à la charge de mon mari depuis mai 2016.  Maintenant, je suis totalement apte à retrouver un emploi.  Puis-je m’inscrire et ai-je droit à des indemnités?
    Avant les 4 années à luxembourg, j’ai bénéficié d’allocations de chômage durant quelques mois.
     
    Merci pour votre réponse

    Répondre
    1. Infor Jeunes Bruxelles

      Bonjour ALM,
      Tu pourras à nouveau bénéficier des allocations si tu as perçu au moins une allocation de chômage dans les 3 ans qui précèdent la demande. Le travail salarié effectué à l’étranger prolonge cette période de 3 ans de la durée du travail effectué. Le montant de l’allocation sera en principe équivalent au dernier montant perçu avant le départ à l’étranger: https://bruxelles-j.be/droits-sociaux/tes-droits-au-chomage/peux-tu-beneficier-du-chomage-en-tant-que-travailleur-etranger-ou-apres-avoir-travaille-a-l%e2%80%99etranger/
      Ces 3 ans peuvent être également prolongés par certains événements: https://www.onem.be/fr/documentation/feuille-info/t39
      Si tu souhaites ouvrir un nouveau droit et revenir en première phase d’indemnités , tu devras prouver, si tu as moins de 36 ans, 312 jours de travail sur une période référence de 18 mois. Le travail au Luxembourg pourra être pris en compte pour autant que tu aies déjà travaillé 3 mois en Belgique.
      N’hésite pas si tu as besoin de plus d’informations

      Répondre
  21. Miki

    Bonjour,
    Je suis citoyen Belge, mais je reside pour le moment aux USA. Avant de partir de la Belgique, j’ai beneficie du chomage complet. On m’a informe que je pourrais garder mon droit pour 3 ans, mais cette periode est passee. Je travaille ici, mais le durcissement des lois de l’immigration n’est pas encourageant.
    Notre sejour aux USA devient problematique a cause des difficultes d’otention d’une carte verte. Nous pensons donc revenir au pays.
    Ma question est donc, si je reviens en Belgique, est que je vais benefficie du chomage, ou je serai sans aucun revenu?
    En Vous remerciant

    Répondre
    1. Infor Jeunes Bruxelles

      Bonjour Miki,
      Si tu as déjà bénéficié d’allocations de chômage en Belgique auparavant et que tu souhaites introduire une nouvelle demande, les conditions dépendent de l’activité que tu as exercée à l’étranger. Tu pourras à nouveau bénéficier des allocations si tu as perçu au moins une allocation de chômage dans les 3 ans qui précèdent la demande. Le travail salarié ou indépendant effectué à l’étranger (ne pouvant pas être pris en compte pour l’ouverture d’un droit au chômage parce qu’il n’est pas suivi d’une période de travail en Belgique) prolonge cette période de 3 ans de la durée du travail effectué. Le montant de l’allocation sera en principe équivalent au dernier montant perçu avant le départ à l’étranger: https://bruxelles-j.be/droits-sociaux/tes-droits-au-chomage/peux-tu-beneficier-du-chomage-en-tant-que-travailleur-etranger-ou-apres-avoir-travaille-a-l%e2%80%99etranger/
      Ces 3 ans peuvent être également prolongés par certains événements: https://www.onem.be/fr/documentation/feuille-info/t39
      N’hésite pas si tu as besoin de plus d’informations

      Répondre
  22. Hazel

    Bonjour,
    J’ai travaillé durant 3 années au sein d’une entreprise en france puis j’ai demandé ma mutation dans la filiale belge à bruxelles et je suis travailleuse en belgique depuis presque 1 an. (je possède bien un numéro national belge)
    Ai-je le droit à des allocations chômages cumulées (c’est-à-dire sur ma base de mon travail en belgique et en france) Comment cela sera calculé ( si vous ne pouvez me répondre savez -vous où je peux avoir l’information ?)
    Dans quel cas je peux bénéficier de chômage (licenciement ? démission ? rupture conventionnelle ?)
    Merci beaucoup pour toutes vos réponses
    Cdt
    Hazel

    Répondre
    1. Infor Jeunes Bruxelles

      Bonjour Hazel,
      Si tu es de nationalité étrangère, tu dois, pour bénéficier des allocations de chômage, satisfaire aux mêmes conditions générales d’admission et d’octroi que les travailleurs belges. Tu dois donc prouver 312 jours de travail au cours des 21 mois précédant ta demande si tu as moins de 36 ans.
      De plus, en tant que travailleur étranger, tu dois?:
      o    être en règle de séjour, c’est-à-dire posséder un permis de séjour valable;
      ET
      o    satisfaire à la réglementation sur l’emploi de la main-d’œuvre étrangère, c’est-à-dire posséder un permis de travail valable (sauf si tu es dispensé de cette obligation).
      Ces deux conditions doivent être réunies simultanément au moment de la demande d’allocations et durant toute la durée du chômage.
      Si tu es européenne, ces conditions ne poseront aucun problème.
      Les journées de travail que tu as prestées à l’étranger ne sont généralement comptabilisées que si  tu as travaillé au moins trois mois comme salarié en Belgique après la période de travail à l’étranger (et avant l’introduction de la demande). Ce qui est ton cas puisque tu travailles depuis 1 an en Belgique.
      Puisque tu as travaillé suffisamment longtemps en France et si tu as perdu ton emploi involontairement (pas de démission ou de rupture d’un commun accord), tu devrais bien pouvoir ouvrir immédiatement un droit aux allocations de chômage belges.
      N’hésite pas à nous recontacter pour toute autre question.

      Répondre
  23. Ludovica

    Bonjour
    Je voudrais connaitre ce que je dois faire pour faire valoir mes droits a l étranger
    Je suis indemnisée par l onem et je voudrais rechercher du travail en Sicile .Commence par une formation en immersion totale de l italien et en même temps rechercher un emploi
    Ai je droit a recevoir encore les indemnités belges,les expatriée ou que sais je ?que et comment faire

    Répondre
    1. Infor Jeunes Bruxelles

      Bonjour Ludovica,
      Oui, c’est possible d’exporter tes allocations de chômage pour 3 mois (parfois renouvelable une fois) pour partir chercher du travail dans un autre pays européen.Tu trouveras les informations à ce sujet sur cette page: https://bruxelles-j.be/droits-sociaux/tes-droits-au-chomage/partir-a-letranger-tout-en-beneficiant-dallocations-de-chomage/
      Et sur: https://www.onem.be/fr/documentation/feuille-info/t122
      Bien à toi
       

      Répondre
  24. Cricri

    Je suis belge et je vis en France depuis près de 3 ans. J’ai un emploi de vendeuse 30 h. Semaine depuis 2 ans . Je vais réintégrer la Belgique en janvier 2019. Aurai-je droit à des allocations de chômage?
    Dois je donner ma démission oû demander une rupture conventionnelle ou autre?
    Je compte arrêter fin décembre 2018.
    Merci

    Répondre
    1. Infor Jeunes Bruxelles

      Bonjour Cricri,
      Tu te demandes si tu peux bénéficier d’allocations de chômage lorsque tu résideras en Belgique.
      Voici les différents cas de figure que tu peux envisager:
      1) Si tu as droit à des allocations de chômage en France avant ton départ (ce que nous ne sommes pas en mesure de vérifier) :
      Tu peux demander à exporter tes allocations de chômage françaises en Belgique. Dans ce cas, tu pourras continuer à percevoir tes allocations françaises, en Belgique, pendant trois mois (éventuellement prolongeable jusqu’à 6 mois). Pour cela, tu dois être au chômage complet en France, et être inscrit depuis au moins quatre semaines comme chômeuse auprès du service de l’emploi compétent en France (dérogations possibles) et demander un document U2 à l’agence de Pôle emploi dont tu dépends.
      Renseigne-toi auprès de Pôle emploi pour t’assurer de remplir toutes les conditions et informe les de ton départ en Belgique. Tu trouveras quelques informations ici : https://www.pole-emploi.fr/candidat/l-indemnisation-du-chomage-en-europe-@/article.jspz?id=60552
      et ici : https://europa.eu/youreurope/citizens/work/finding-job-abroad/transferring-unemployment-benefits/index_fr.htm
      2) Si tu ne remplis pas/plus les conditions pour bénéficier des allocations de chômage françaises et exporter ces allocations en Belgique :
      Il faut alors voir si tu as droit aux allocations de chômage de l’ONEM (en Belgique), selon la législation belge.
      Pour être admis aux allocations de chômage en Belgique, tu dois prouver?un certain nombre de jours de travail salarié (stage)?au cours d’une certaine période (période de référence) précédant immédiatement ta demande d’allocations de chômage.
      Le nombre de jours de stage et la durée de la période de référence va dépendre de ton âge (voir ci-dessus).
      Tu trouveras le détail des conditions d’admissibilité au chômage en Belgique ici: http://www.onem.be/fr/documentation/feuille-info/t31
      Les jours de travail effectué en France pourront être pris en compte dans le calcul du stage à condition que tu travailles à ton retour en Belgique au moins trois mois en tant que travailleur salarié avant d’introduire ta demande.
      Renseigne-toi auprès des instances compétentes en France et en Belgique (organisme de paiement et ONEM).
      3. As-tu déjà travaillé en Belgique avant ton occupation en France ? Si les jours de d’occupation en France ne peuvent pas être pris en compte dans ton stage (en raison du fait que tu n’as pas retravaillé au moins trois mois en Belgique depuis ton retour), ils pourront par contre prolonger la période de référence et permettre éventuellement de prendre en compte des jours de travail prestés en Belgique avant ton départ qui sans cela auraient été en dehors de la période de référence.
      4. Si tu as déjà bénéficié d’allocations de chômage en Belgique avant ton occupation en France : Tu peux avoir droit à nouveau aux allocations de chômage après une interruption de celui-ci sans devoir à nouveau effectuer un stage, si ta demande est introduite endéans un délai de trois ans à compter de ta dernière indemnisation en Belgique. Ce délai de trois ans peut être prolongé dans par un certain nombre d’évènements, et notamment par une occupation à l’étranger (de minimum 6 mois et maximum 12 ans). Pour plus d’informations : http://www.onem.be/fr/documentation/feuille-info/t39
      Attention, si tu es admissible au chômage sur base de la législation belge, l’ONEM pourrait t’appliquer une sanction s’il est estimé que tu as abandonné ton emploi sans motif légitime.
      Tu pourrais faire l’objet d’un avertissement ou d’une exclusion du droit aux allocations pour une durée de 4 à 52 semaines. Une démission comme une rupture conventionnelle peut être considérée comme un abandon d’emploi.
      Pour plus d’informations sur les sanctions tu peux consulter cette page: https://bruxelles-j.be/droits-sociaux/tes-droits-au-chomage/quelles-sont-les-sanctions-de-l%E2%80%99onem/
      Attention au fait que si tu démissionnes, tu devras certainement prester un préavis dont la durée est fixée par la législation français (sauf accord contraire des parties).Pour le reste, nous ne sommes pas compétent pour te conseiller en matière de droit du travail en France.
      Je ne peux pas non plus te renseigner sur les risques de sanction que tu cours au niveau de tes droits aux allocations de chômage selon la législation française.
      N’hésite pas à contacter un service juridique compétent français.
      Nous restons à ta disposition si tu as d’autres questions !

      Répondre
  25. Nikos

    Bonjour
     
    Je travaille pendant 10 ans pour l Universite de Ghent toute en ayant mon adresse fiscale en France
    Mon contrat prendra fin cette annee.
    Est ce que j ai le droit aux allocations chomage?
     
    Merci d avance

    Répondre
    1. Infor Jeunes Bruxelles

      Bonjour Nikos,
      Il faudrait simplement voir si tu cotises pour la sécurité sociale, et plus précisément le secteur chômage, en Belgique. Si c’est le cas et que tu as travaillé 10 ans, tu ouvriras probablement bien ton droit au chômage avec 10 années de travail.
      Si tu as besoin d’autres informations, n’hésite pas !

      Répondre
  26. Sophie

    Bonjour,
    Belge, j’ai travaillé pendant 10 ans en Belgique, puis j’ai démissionné il y a 2 ans pour travailler en Afrique dans le cadre d’un contrat de prestataires.  Je souhaite maintenant rentrer en Belgique.  Pourrais-je avoir droit à une allocation de chômage en attendant de retrouver du travail ?
     
    En vous remerciant.
    Sophie

    Répondre
    1. Infor Jeunes Bruxelles

      Bonjour Sophie,
      Tu devrais avoir droit aux allocations de chômage en Belgique, car tu as travaillé 10 ans avant ton départ à l’étranger. A ton retours tu devras prouver un certain nombre de jours de travail (en Belgique) sur une période de référence (voir sur: https://bruxelles-j.be/droits-sociaux/tes-droits-au-chomage/quelles-conditions-dois-tu-remplir-pour-beneficier-des-allocations-de-chomage/)
      Sache que ta période de travail à l’étranger ne te permettra pas d’ouvrir un droit à une allocation de chômage sur cette base car seul le travail accompli dans un pays européen (+ quelques autres exceptions) le permet. Cette période à l’étranger te permettra de prolonger la période de référence pour ouvrir ton droit à une allocation de chômage sur la base de tes 10 années de travail en Belgique.
      Pour plus d’information, contacte nous !

      Répondre
  27. Annie

    Bonjour j’ai travaillé en Belgique pendant 18 mois j’habite en Belgique je suis Séparé de mon conjoint en 2017 et je t’ai rayé la Belgique le 18 septembre 2017 j’ai dû repartir en France je suis inscrit à Pôle emploi le 15 mai 2018 ils m’ont dit que il me faut un C4 miracle je l’ai eu aujourd’hui mon C4 il me disent le transformer en U1Mais comment je fais si GT rayer de la Belgique pour moi toucher les allocations chômage en France Merci de me répondre cordialement

    Répondre
    1. Infor Jeunes Bruxelles

      Bonjour Annie,
      Pour convertir ton C4 en U1, il faut que tu t’adresses au bureau de chômage qui était compétent pour la commune où tu vivais quand tu étais en Belgique: https://www.onem.be/fr/bureaux?search=#results
      Bien à toi

      Répondre
  28. wabou59

    Bonjour, je suis français et je touche les allocations chômage et je souhaite travailler en Belgique en intérim. est ce que je peux toucher des allocations chômage après 3 mois de travail en Belgique?.

    Répondre
    1. Infor Jeunes Bruxelles

      Bonjour wabou59,
      Oui, en principe, tu devrais bien avoir droit au chômage en Belgique après 3 mois de travail dans le pays.
      Pour bénéficier des allocations de chômage en Belgique, tu dois satisfaire aux mêmes conditions générales d’admission et d’octroi que les travailleurs belges. Tu devras prouver 312 jours de travail au cours des 21 mois précédant ta demande si tu as moins de 36 ans . Voir sur: https://bruxelles-j.be/droits-sociaux/tes-droits-au-chomage/quelles-conditions-dois-tu-remplir-pour-beneficier-des-allocations-de-chomage/
      Sache que les journées indemnisées par le chômage en France seront en principe assimilées à des journées de travail pour atteindre le quota des 312 jours.
      De plus, en tant que travailleur étranger, tu dois? au si satisfaire à :
      être en règle de séjour, c’est-à-dire posséder un permis de séjour valable?;
      ET
      satisfaire à la réglementation sur l’emploi de la main-d’œuvre étrangère, c’est-à-dire posséder un permis de travail valable (sauf si tu es dispensé de cette obligation).
      Ces deux conditions doivent être réunies simultanément au moment de la demande d’allocations et durant toute la durée du chômage.
      Pour plus d’informations, contacte nous !

      Répondre
  29. Charles

    Bonjour, je suis au chômage complet en Belgique et on m’a proposé des jobs de courte durée à l’étranger… est-ce possible de les accepter et après continue à recevoir les allocations? Merci pour les reponses.

    Répondre
    1. Infor Jeunes Bruxelles

      Bonjour Charles,
      Oui il est effectivement possible d’interrompre ton chômage le temps de travailler (que ce soit à l’étranger ou autre) et de récupérer son droit une fois ton contrat terminé. Tu peux interrompre ton chômage pendant une période de maximum trois ans sans perdre ton droit. En outre, le travail salarié effectué à l’étranger prolonge cette période de 3 ans de la durée du travail effectué. Note que si tes périodes de travail sont de plus de trois mois, le montant de l’allocation sera en principe équivalent au dernier montant perçu avant le départ à l’étranger.
      Si les périodes de travail dont tu parles sont très courtes, il te suffit simplement de noircir les cases des jours correspondants à tes jours de travail sur ta carte de contrôle. Tu ne seras donc pas indemnisé pour ces jours comme tu toucheras un salaire. Attention que la dégressivité du montant de tes allocations n’est pas suspendue dans ce cas. Si les périodes sont plus longues (plusieurs mois), il suffira alors de déclarer tes périodes de travail à ton organisme de paiement et de refaire une demande d’allocations à ton retour en Belgique.
      Si tu as besoin d’autres informations, n’hésite pas !

      Répondre
  30. Rosa Silvia

    Bonjour, je souhaiterais m’expatrier en france et aimerais savoir comment cela se passe pour l’obtention du permis de séjour et de travail. Aussi j’aimerais savoir comment savoir si j’ai droit à un maintien des droits de chômage, sachant que je serai stagiaire (non rémunérée) suite à une formation cap petite enfance en alternance.
    Merci d’avance
    Bien  à vous
    Sylvie

    Répondre
    1. Infor Jeunes Bruxelles

      Bonjour Rosa Silvia,
      Si tu es de nationalité européenne, tu peux t’installer et travailler en France sans avoir à demander de permis de travail ou de séjour. Mais il faudra à priori t’inscrire une fois arrivée en France. Étant une plateforme d’information belge, nous ne savons pas t’informer sur les détails de cette démarche. Tu peux t’informer auprès d’un service d’information français tel que le CIDJ.
      En ce qui concerne les allocations de chômage, il est possible d’exporter ces droits pour une durée de 3 mois (renouvelable une fois) pour aller chercher du travail. Il s’agit bien d’une exportation dans le cadre d’une recherche de travail et non pour effectuer un stage. Pour obtenir une dispense pour pouvoir faire un stage à l’étranger, il existe une autre dispense.
      Tu retrouveras toutes ces informations sur notre fiche « partir à l’étranger tout en bénéficiant d’allocations de chômage »
      Par rapport à la possibilité d’ouvrir un droit directement en France, encore une fois, nous ne sommes hélas pas compétents pour te répondre. N’hésite pas à en parler avec le CIDJ.
      N’hésite pas à nous recontacter si tu as d’autres questions.

      Répondre
  31. phardy

    Bonjour,
    Je suis parti travailler aux pays bas ( travailleurs frontalier) tout en gardant la meme adresse car j’habite prés de la frontiere le 01-04-2016 apres avoir rompu mon contrat CDI (commun accord avec mon employeur ). Depuis j’ai retravailler  le 02-04-2016 aux pays bas avec un cdd , pour me retrouver en chomage 01-09-2018.
    Je demande si j’ai droit aux allocations chomage en Belgique ?
    Est ce que la rupture de mon contrat volontaire le 01-04-2016 sera  sanctioner meme si j’ai travailler directement apres durant 1 ans et demi aprés ( aux pays bas)

    Répondre
    1. Infor Jeunes Bruxelles

      Bonjour Phardy,
      En tant que travailleur frontalier, tu peux tout à fait ouvrir un droit aux allocations de chômage sur base de ton travail au Pays-Bas sans démarche particulière pour autant que tu prouves suffisamment de jours de travail sur la période de référence qui précèdent ta demande: https://bruxelles-j.be/droits-sociaux/tes-droits-au-chomage/quelles-conditions-dois-tu-remplir-pour-beneficier-des-allocations-de-chomage/ (ce que tu prouves à priori). L’ONEM ne sanctionne pas les personnes qui quittent leur emploi pour un autre pour autant qu’on preste au moins 13 semaines dans ce nouvel emploi. Tu ne devrais donc pas être sanctionné par rapport à ton emploi précédent.
      Pour introduire ta demande, il faudra t’inscrire comme demandeur d’emploi auprès d’un organisme régional pour l’emploi (Actiris, Forem, Vdab, Adg) et introduire une demande auprès d’un organisme de paiement (Syndicat ou CAPAC/HVW).
      N’hésite pas à nous recontacter si tu as d’autres questions.

      Répondre
  32. Ninette

    Bonjour,
    Belge, j’ai introduit une demande d’allocations début septembre, après avoir travaillé 2 ans en Belgique (donc normalement elle devrait être acceptée). Puis j’ai été travailler 10 jours comme saisonnier en France. Faudra-t-il que je rende un document particulier ou dois-je juste indiquer les jours de travail sur ma carte de chômeur? Les données sont-elles automatiquement transmises entre la France et la Belgique?
    Un grand merci,
    N.

    Répondre
    1. Infor Jeunes Bruxelles

      Bonjour Ninette,
      Le premier jour d’indemnisation correspond au jour où tu as introduit ta demande d’allocation. Ainsi, si tu as travaillé entre le 2 septembre et aujourd’hui, tu devras déclarer cette période de travail car il n’est pas possible de cumuler salaire et allocations pour un même jour. Les informations ne sont pas transmises automatiquement, il faudra donc que tu fasses toi-même la déclaration en noircissant les cases des jours pendant lesquels tu as travaillé.
      Si tu as besoin d’autres informations, n’hésite pas !

      Répondre
  33. kracondor

    bonjour 
    je touche mes droits au chomage , je suis divocée et je vis avec ma fille qui travaille 
    je vais me marier prochainement 
    est ce qu’il y’aurait une baisse du montant de mon chomage ???
    notez bien que le futur époux n’as aucune ressource !
    merci d’avance 

    Répondre
    1. Infor Jeunes Bruxelles

      Bonjour Kracondor,
      A partir du moment où un demandeur d’emploi vit avec un partenaire (qu’ils soient mariés ou non), seule la situation du partenaire est prise en compte. Si ton futur époux n’a aucun revenu, tu auras le statut de cohabitant avec charge de famille (même si ta fille a des revenus). Tes allocations de chômage ne devraient donc pas diminuer. Elles pourraient même augmenter si tu as actuellement le statut de cohabitant.
      N’hésite pas à nous recontacter si tu as d’autres questions.

      Répondre
  34. AFMIK

    Bonjour,
    Je suis marocain résident en Belgique depuis novembre 2016.
    J’ai travaillé au maroc pendant 14 ans sans interomption.
    Depuis mon arrivée, j’ ai suivi des formations grâce à actiris car j étais inscrit comme chercheur d’emploi.
    Je suis resté sans travail de novembre 2016 à juin 2018.
    Je suis actuellement intérimaire mais on ne m’appelle pas régulièrement.
    J’aimerais savoir si j’ai le droit au chômage?
    Et qu’elle sont les documents nécessaires à fournir pour valider mes jours de travail au maroc?
    Et à quel organisme je pourrais m’adresser pour m’informer?
    Merci

    Répondre
    1. Infor Jeunes Bruxelles

      Bonjour AFMIK,
      Les travailleurs marocains ne peuvent malheureusement plus ouvrir des droits sur la base d’une occupation dans leur pays d’origine, par contre,  une activité à l’étranger lui permettra de sa prolonger la période de référence (voir tableau  de cette fiche https://bruxelles-j.be/droits-sociaux/tes-droits-au-chomage/quelles-conditions-dois-tu-remplir-pour-beneficier-des-allocations-de-chomage).
      Dans ta situation, il faudra donc travailler en Belgique pendant une période suffisamment longue pour ouvrir un droit.
      https://bruxelles-j.be/droits-sociaux/tes-droits-au-chomage/quelles-conditions-dois-tu-remplir-pour-beneficier-des-allocations-de-chomage/
      N’hésite pas à nous recontacter pour toute autre question.
       

      Répondre
  35. Sylvie

    Bonjour, je me permet de prendre des informations pour mon frère vivant en Espagne depuis près de 18 ans et qui, pour des raisons personnelles et familliales, souhaite revenir vivre en Belgique.
    Il a toujours travaillé. Que ce soit en Belgique ou en Espagne. Et je souhaite savoir, si en attendant de retrouver un emploi, il a droit à son chômage.
    Merci de me répondre. Dans l’attente de votre réponse, je me tiens à votre disposition pour question.
    Veuillez agréer mes sincères salutations.
     
    Sylvie

    Répondre
    1. Infor Jeunes Bruxelles

      Bonjour Sylvie,
      Les journées de travail que ton frère a prestées en Espagne peuvent être comptabilisées pour être admis au chômage si il travail au moins trois mois comme salarié en Belgique après sa période de travail à l’étranger (et avant l’introduction de la demande). Des conditions particulières peuvent aussi s’appliquer suivant la nationalité du demandeur. Tu trouveras plus d’information à ce propos sur le site de l’ONEM.
      Avoir travaillé au moins trois mois comme salarié en Belgique (après la période de travail à l’étranger) est une règle en vigueur à partir du 01/10/16. Avant cette date, un seul jour de travail en Belgique était suffisant pour pouvoir valoriser des journées de travail à l’étranger.
      Il y a une autre possibilité qui pourrait lui permettre d’ouvrir un droit au chômage de manière immédiate en Belgique :
      si ton frère était au chômage OU a travaillé suffisamment longtemps (x jours sur 21, 33 ou 42 mois) en Belgique avant de partir ET qu’il a été occupé au travail pendant tout son séjour en Espagne (ou en grande majorité), ALORS il pourrait ouvrir directement un droit au chômage sur base de l’occupation en Belgique dès son retour.
      En effet, le travail salarié effectué à l’étranger (ne pouvant pas être pris en compte pour l’ouverture d’un droit au chômage parce qu’il n’est pas suivi d’une période de travail en Belgique) prolonge la période de référence (les 21 mois, 33 mois ou 42 mois) de la durée du travail effectué.
      Au niveau des démarches à faire, ton frère devra se présenter à l’organisme de paiement de son choix (CAPAC ou syndicat) qui lui fournira un formulaire C109 pour introduire sa demande d’allocations.
      Ton frère ayant travaillé dans un pays de l’Espace Économique Européen, il devra également remettre un formulaire européen U1 complété par l’institution étrangère compétente en matière de chômage.
      J’espère avoir répondu à ta question! N’hésite pas s’il te faut d’autres infos!

      Répondre
  36. Carpette6

    Je suis belge et j’ai postulé dans des boites intérim françaises. Je cumule depuis 4 semaines des contrats de travail,semaine par semaine. Combien de temps puis je accepter ces contrats sans perdre mes droits au chômage en Belgique.
    Je suis chômeuse depuis 5 mois, je suis partie faire les vendanges dans le maine et Loire en France.J’ai commencé le 1er septembre.
    Donc, je ne suis pas frontalière.
    Est ce que je garde mes droits au chômage quand je rentre le 1er novembre.

    Répondre
    1. Infor Jeunes Bruxelles

      Bonjour Carpette6,
      Le fait de travailler à l’étranger ne t’empêche pas de récupérer ton droit aux allocations de chômage à ton retour en Belgique. On peut récupérer son droit pour autant qu’on en refasse la demande dans les 3 ans qui suivent le dernier jour indemnisé et les périodes de travail à l’étranger prolongent cette période. Tu ne devrais donc avoir aucun problème pour récupérer ton droit lorsque tu seras de retour en Belgique.
      N’hésite pas à nous recontacter si tu as d’autres questions.

      Répondre
  37. tita

    bonjour avant d arrivée en belgique je travaille en tunisie combien de jour de travaille pour avoir le chômage

    Répondre
    1. Infor Jeunes Bruxelles

      Bonjour Tita,
      Le travail en Tunisie ne peut pas être pris en compte pour ouvrir un droit aux allocations de chômage en Belgique: https://www.onem.be/fr/documentation/feuille-info/t31#h2_1
      Pour ouvrir un droit aux allocations de chômage, il faudra donc d’abord travailler un certain nombre de jours en Belgique. Cela varie en fonction de l’âge. Si tu as moins de 36 ans, il faudra prouver 312 jours de travail (un an) avant de pouvoir introduire une demande d’allocations de chômage: https://bruxelles-j.be/droits-sociaux/tes-droits-au-chomage/quelles-conditions-dois-tu-remplir-pour-beneficier-des-allocations-de-chomage/
      N’hésite pas à nous recontacter si tu as d’autres questions.

      Répondre
  38. Bec19

    Bonjour,
    Je suis saisonnière en france mais je vis en belgique est-ce que en intersaison j’ai droit au chomage ?

    Répondre
    1. Infor Jeunes Bruxelles

      Bonjour Bec19,
      Si tu vis en Belgique tout en travaillant (par période) en France, tu es considérée en principe comme travailleuse frontalière. Ce statut te permet en principe de faire valoriser tes périodes de travail en France sans devoir impérativement prester au moins 3 mois de travail en Belgique.
      Si tu as travaillé suffisamment de jours (https://bruxelles-j.be/?p=4562), tu peux en effet introduire une demande d’allocations de chômage pour les périodes sans travail: https://bruxelles-j.be/?p=4573
      Bien à toi

      Répondre
  39. Hodelmoh

    Bonjour,
    En fait je suis un étudiant étrangers depuis 2009 en belgique et jusqu’a Maintenaut j’ai la carte A j’ai travaillé avec une firma presque 8 ans pour une contrat indetirminé mais de 20h/semaine mais aujourd’hui j’ai reçu une lettre de stop travail avec elle.
    Et je veut connaitre est ce que j’ai le droit de chômage ?

    Répondre
    1. Infor Jeunes Bruxelles

      Bonjour Hodelmoh,
      Si tu as un visa étudiant, tu n’as pas accès aux allocations de chômage car tu n’es pas considéré comme étant disponible sur le marché de l’emploi. Pour pouvoir bénéficier d’allocations de chômage, il te faudrait un autre type de titre de séjour.
      N’hésite pas à nous recontacter si tu as d’autres questions.

      Répondre
  40. mugarba

    Mon fils travaille actuellement au Congo. Son employeur cotise auprès de l’ORPSS.
    A son retour aura-t-il droit au chômage?

    Répondre
    1. Infor Jeunes Bruxelles

      Bonjour Mugarba,
      A priori, non. Les cotisations auprès de l’ORPSS couvrent les domaines suivants:
      pensions
      maladie-invalidité-maternité
      soins de santé
      accidents du travail
      accidents de la vie privée
      Le chômage n’en faisant pas partie, il ne sera très probablement pas possible d’ouvrir un droit sur cette base.
      Par contre, s’il a déjà travaillé en Belgique ou bénéficié du chômage, il pourra peut-être ouvrir un droit.
      Bien à vous
       

      Répondre
  41. SM

    Bonjour, je travail en France depuis 25 ans, je suis française, j habite au Luxembourg depuis Mars 2018, je vais envoyer une rupture conventionnelle à mon employeur qui est déja au courant , quelle est la procédure et ou vais je toucher le chomage ? Est ce au lieu ou tu as toujours cotisé ou au lieu de résidence.

    Répondre
    1. Infor Jeunes Bruxelles

      Bonjour SM,
      Nous sommes un site d’information belge et dès lors ne sommes pas spécialisés dans les législations propres aux autres pays européens.
      Tu peux t’adresse à un site d’information Luxembourgeois: http://cij.lu/
      Tu peux également t’adresser à un site d’information français: https://www.cidj.com/
      J’espère avoir pu t’orienter!

      Répondre
  42. Malvina

    Bonjour, j ai un contrat CDI temps plein en Belgique et j ai la possibilité d aller travailler à l étranger pour une durée d un an via un tour opérateur anglais.Le salaire sera versé sur mon compte en Belgique. Vu que je donne ma démission et que lors de mon retour je n aurai pas été chômeuse dans les 3 ans, aurais-je droit à des allocations le temps de retrouver du boulot??

    Répondre
    1. Infor Jeunes Bruxelles

      Bonjour Malvina,
      Si tu travailles au moins 13 semaines ailleurs après une démission, cela ne posera pas de problème.
      Le travail à l’étranger permettra de prolonger la période de référence. Dès lors si tu as travaillé suffisamment longtemps en Belgique avant de partir (https://bruxelles-j.be/?p=4562), tu auras bien droit à des allocations de chômage à ton retour en Belgique.
      Bien à toi

      Répondre
  43. Yoda1976

    Bonjour,
    j’ai quitté la Belgique en avril 2018 pour venir travailler en France sous contrat CDI;
    Je n’arrive pas à m’adapter en France et désir revenir le plus vite possible en Belgique afin de me remettre sur le marcé de l’emploi belge.
    Ai-je droit au chômage en Belgique ?
    Bien à vous

    Répondre
    1. Infor Jeunes Bruxelles

      Bonjour Yoda1976,
      Pour ouvrir ses droits aux allocations de chômage sur base du travail, il faut pouvoir prouver un certain nombre de jours de travail sur une période déterminée selon ton âge. Tu trouveras plus d’informations dans le tableau du haut de cette page : https://bruxelles-j.be/droits-sociaux/tes-droits-au-chomage/quelles-conditions-dois-tu-remplir-pour-beneficier-des-allocations-de-chomage/
      Pour le calcul de tes jours de travail, tu peux bien évidemment comptabiliser tes jours de travail en Belgique. Pour ce qui est des jours de travail en France, ceux-ci ne pourront être comptabilisés que si tu travailles au moins 3 mois en Belgique à ton retour. Sans ces 3 mois de travail, cette période de travail en France ne sera donc pas prise en compte.
      Si tu comptabilises le nombre de jour, tu ouvres alors ton droit au chômage. Mais attention que, si tu romps ton contrat actuel en remettant ta démission, tu risques dès lors une sanction de l’ONEm pour abandon d’emploi convenable. Cette sanction peut être une exclusion du chômage pour une période allant de 4 à 52 semaines. Ainsi, même si tu ouvres bien ton droit au chômage, tu pourrais ne pas pouvoir toucher des allocations tout de suite car tu serais sanctionné. Toutes les informations sur les sanctions de l’ONEm ici :  https://bruxelles-j.be/droits-sociaux/tes-droits-au-chomage/quelles-sont-les-sanctions-de-l%E2%80%99onem/
      Si tu as besoin d’autres informations, n’hésite pas !

      Répondre
  44. Talpa

    Bonjour ,j ai habite a overijse en flandre et travaille la bas je paye toujours mes cotisation sociale au syndicat et j’habite maintenant depuis 8 mois a Bruxelles . Je viens recemment de demissione .
    Comment puis je transferer mon dossier au syndicat de bruxelles ?
    J ai deja essaye de contacter par ecrit et par telephone le syndicat d overijse mais pas de reponse De leur par
    Merci

    Répondre
    1. Infor Jeunes Bruxelles

      Bonjour Lidia,
      Si ce n’est pas encore fait, vous devez prévenir au plus vite votre organisme de paiement de votre changement d’adresse. A priori, il ne faut pas réintroduire tous les documents. Vous pouvez vous adresser au syndicat souhaité à Bruxelles pour discuter de votre transfert.
      https://bruxelles-j.be/droits-sociaux/tes-droits-au-chomage/quelles-demarches-dois-tu-effectuer/
      N’hésitez pas si vous avez besoin de plus d’informations

      Répondre
  45. Ale

    Bonjour,
    Je suis résidente belge d’origini Italienne et J’envisage de partir travailler au Portugal
    Qu’en sera il de mes droits aux allocations de chômage en Belgique?
    Est ce que je suis en droit de toucher encore du chômage au début de mon séjour?
    Cordialement,

    Répondre
    1. Infor Jeunes Bruxelles

      Bonjour Ale,
      Il nous manque quelques éléments d’information pour pouvoir répondre à ta question de manière précise. Nous supposons que tu bénéficies actuellement d’allocations de chômage.
      As-tu déjà un travail au Portugal ou dois tu en chercher un en arrivant là bas?
      Si tu dois chercher un emploi en arrivant sur place, tu peux exporter tes allocations dans ce pays pendant 3 mois (éventuellement renouvelable une fois). Pour obtenir cette autorisation, tu dois être chômeur complet indemnisé depuis au moins 4 semaines avant ton départ (dérogation possible) et tu dois introduire une demande via le formulaire U2. Tu devras t’inscrire comme demandeur d’emploi dans le pays choisi.
      Pour plus d’information à ce propos, tu peux consulter le site de l’ONEM:
      http://www.onem.be/fr/documentation/feuille-info/t122
      Si tu as déjà trouvé un emploi là bas et que tu y travailles en arrivant, tu perdras tes allocations de chômage. C’est la même chose si tu travailles en Belgique. Il n’est en effet pas possible (à quelques exceptions près) de cumuler allocations de chômage et revenus professionnels. Dans la grande majorité des cas, si tu reviens rapidement après le travail effectué à l’étranger, tu récupéreras tes droits au chômage. N’hésite pas à nous contacter pour en discuter si tu es dans cette situation. Tu peux aussi trouver plus d’information sur ton droit au chômage en Belgique après un travail à l’étranger sur la page ci-dessus.
      J’espère avoir répondu à ta question! N’hésite pas s’il te faut plus d’infos!

      Répondre
  46. Marie

    Bonjour,
    Je suis belge. Je viens de travailler 2 ans au Luxembourg et je viens d’être licenciée. J’ai remis mon appartement et suis partie vivre en France chez mon compagnon. Quels sont mes droits et quelles démarches dois-je entreprendre? Dans quels organismes en France ou en Belgique?

    Répondre
    1. Infor Jeunes Bruxelles

      Bonjour Marie,
      Si tu vis actuellement en France, il faudra que tu t’adresses au pôle emploi de ta région car les droits (au chômage) sont généralement liés à l’endroit où tu résides de manière effective (et est domiciliée).
      Bruxelles-J étant une plateforme d’information belge, nous ne sommes malheureusement pas spécialisés dans la législation française et ne serons donc pas en mesure de te renseigner sur les différentes possibilité dans ta situation.
      Nous t’invitons donc à poser ta question au CIDJ de ta région afin de connaître tes droits: https://www.cidj.com/nous-rencontrer (en bas de page).
      D’autres questions ? N’hésite pas à nous recontacter!

      Répondre
  47. Melanie

    Bonjour
    Française résidente belge, une rupture conventionnelle est en cours avec mon employeur Français.
    Je n’ai jamais travaillé en Belgique
    Par qui vais je percevoir mes indemnités chomage? Pole emploi en France ou onem en Belgique ?
    Merci d’avance pour votre réponse

    Répondre
    1. Infor Jeunes Bruxelles

      Bonjour Mélanie,
      Si tu n’as jamais travaillé en Belgique, il faudra que tu t’adresses au pôle emploi afin de solliciter une allocation de chômage.
      A ce sujet, nous te conseillons de poser ta question au CIDJ de ta région afin de connaître tes droits: à poser ta question au CIDJ de ta région afin de connaître tes droits: https://www.cidj.com/nous-rencontrer (en bas de page).
      D’autres questions ? N’hésite pas à nous recontacter!

      Répondre
  48. Caro

    Bonjour je suis française et vais épouser un belge. Je travaille actuellement en france et envisage avec mon employeur une rupture conventionnelle pour me marier et vivre en Belgique. Vais je beneficier d allocation chomage et si oui en France ou en Belgique?

    Répondre
    1. Infor Jeunes Bruxelles

      Bonjour Caro,
      Tu te demandes si tu peux bénéficier d’allocations de chômage lorsque tu résideras en Belgique.
      Voici les différents cas de figure que tu peux envisager:
      1) Si tu as droit à des allocations de chômage en France avant ton départ (ce que nous ne sommes pas en mesure de vérifier) :
      Tu peux demander à exporter tes allocations de chômage françaises en Belgique. Cela signifie que tu pourras continuer à percevoir tes allocations françaises, en Belgique, pendant trois mois (éventuellement prolongeable jusqu’à 6 mois). Pour cela, tu dois être au chômage complet en France, et être inscrite depuis au moins quatre semaines comme chômeuse auprès du service de l’emploi compétent en France (dérogations possibles) et demander un document U2 à l’agence de Pôle emploi dont tu dépends.
      Renseigne toi auprès de Pôle emploi pour t’assurer de remplir toutes les conditions et informe-les de ton départ en Belgique. Tu trouveras quelques informations ici: https://www.pole-emploi.fr/candidat/l-indemnisation-du-chomage-en-europe-@/article.jspz?id=60552
      et ici : https://europa.eu/youreurope/citizens/work/finding-job-abroad/transferring-unemployment-benefits/index_fr.htm
      2) Si tu ne remplis pas/plus les conditions pour bénéficier des allocations de chômage françaises et exporter ces allocations en Belgique :
      Il faut alors voir si tu as droit aux allocations de chômage de l’ONEM (en Belgique) , selon la législation belge.
      Pour être admis aux allocations de chômage en Belgique, tu dois prouver un certain nombre de jours de travail salarié (stage) au cours d’une certaine période (période de référence) précédant immédiatement ta demande d’allocations de chômage.
      Le nombre de jours de stage et la durée de la période de référence va dépendre de ton âge.
      Par exemple, si tu as moins de 36 au moment de ta demande d’allocations de chômage, tu devras prouver:
      – soit 312 jours au cours des 21 mois précédant ta demande?;
      – soit 468 jours au cours des 33 mois précédant ta demande?;
      – soit 624 jours de travail au cours des 42 mois précédant ta demande.
      Tu trouveras le détail des conditions d’admissibilité au chômage en Belgique ici: http://www.onem.be/fr/documentation/feuille-info/t31
      Les jours de travail effectué en France pourront être pris en compte dans le calcul du stage à condition que tu travailles à ton arrivée en Belgique au moins trois mois en tant que travailleur salarié avant d’introduire ta demande. (Pour plus d’informations, tu peux consulter le site de l’ONEM :http://www.onem.be/fr/documentation/feuille-info/t31).
      Renseigne-toi auprès des instances compétentes en France et en Belgique (organisme de paiement et ONEM).
      Nous restons à ta disposition si tu as d’autres questions !

      Répondre