Peux-tu bénéficier du chômage en tant que travailleur étranger ou après avoir travaillé à l’étranger ?

Principe général pour le travailleur étranger

Si tu es de nationalité étrangère, tu dois, pour bénéficier des allocations de chômage, satisfaire aux mêmes conditions générales d’admission et d’octroi que les travailleurs belges. Tu dois donc prouver un certain nombre de jours de travail salarié dans une période de référence qui précède ta demande. Pour plus de détails, consulte la fiche « quelles conditions dois-tu remplir pour bénéficier du chômage ».

De plus, en tant que travailleur étranger, tu dois :

  • être en règle de séjour, c’est-à-dire posséder un permis de séjour valable ;
    ET
  • satisfaire à la réglementation sur l’emploi de la main-d’œuvre étrangère, c’est-à-dire posséder un permis de travail valable (sauf si tu es dispensé de cette obligation).

Ces deux conditions doivent être réunies simultanément au moment de la demande d’allocations et durant toute la durée du chômage.

Introduction d’une première demande d’allocations suite à une occupation à l’étranger (que tu sois Belge ou non)

Prise en compte du travail à l’étranger

Les journées de travail que tu as prestées à l’étranger peuvent être comptabilisées pour être admis au chômage si tu as travaillé au moins trois mois comme salarié en Belgique après la période de travail à l’étranger (et avant l’introduction de la demande). En outre, la période de travail à l’étranger doit avoir été accomplie dans un pays européen (+ quelques autres exceptions). Des conditions particulières peuvent aussi s’appliquer suivant la nationalité du demandeur. Tu trouveras plus d’information à ce propos sur le site de l’ONEM.
Avoir travaillé au moins trois mois comme salarié en Belgique (après la période de travail à l’étranger) est une règle en vigueur à partir du 01/10/16. Avant cette date, un seul jour de travail en Belgique était suffisant pour pouvoir valoriser des journées de travail à l’étranger.

Comment introduire ta demande ?

Tu dois te présenter à l’organisme de paiement de ton choix (CAPAC ou syndicat) qui te fournira un formulaire C109 pour introduire ta demande d’allocations.

Si tu as travaillé dans un pays de l’Espace Économique Européen (ou en Suisse), tu devras également remettre un formulaire européen U1 complété par l’institution étrangère compétente en matière de chômage.

Si tu as travaillé dans un autre pays, tu devras remettre une attestation de l’employeur ou une attestation de l’institution de sécurité sociale de ce pays.

Introduction d’une nouvelle demande d’allocations suite à un séjour à l’étranger (que tu sois Belge ou non)

Si tu as déjà bénéficié d’allocations de chômage en Belgique auparavant et que tu souhaites introduire une nouvelle demande, les conditions dépendent de l’activité que tu as exercée à l’étranger.

Si tu as travaillé à l’étranger comme salarié

Tu pourras à nouveau bénéficier des allocations si tu as perçu au moins une allocation de chômage dans les 3 ans qui précèdent la demande. Le travail salarié effectué à l’étranger (ne pouvant pas être pris en compte pour l’ouverture d’un droit au chômage parce qu’il n’est pas suivi d’une période de travail en Belgique) prolonge cette période de 3 ans de la durée du travail effectué. Le montant de l’allocation sera en principe équivalent au dernier montant perçu avant le départ à l’étranger.

Si tu as travaillé à l’étranger comme indépendant

Tu conserves tes droits pendant 15 ans à dater de ta dernière indemnisation en Belgique.
Le montant de l’allocation sera en principe équivalent au dernier montant perçu avant le départ à l’étranger.

Si tu as séjourné à l’étranger sans travailler

Tu gardes tes droits pendant 3 ans à dater de ta dernière indemnisation en Belgique. Peu importe le motif de ton séjour à l’étranger. Le montant de l’allocation risque d’être inférieur au dernier montant perçu avant le départ à l’étranger. La diminution progressive des allocations continue en effet à courir, même pendant la période d’interruption où tu ne reçois rien. Tu trouveras plus d’information sur cette diminution progressive dans la fiche quels sont les montants des allocations de chômage?

Partager

Poser une question

N’hésite pas à nous poser une question, un professionnel faisant partie du réseau Bruxelles-J te répondra. Nous préservons ton anonymat et ton adresse de messagerie ne sera pas publiée.

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*
*
*

144 questions déjà posées

  1. Sand

    Bonjour,

    J’ai travaillée en Belgique de 2012 à 2015 temps plein puis je suis partir travailler à l’étranger jusqu’à 2018

    Est-ce que j’ai droit aux allocations de chômage?

    Grand Merci

    Répondre
    1. Infor Jeunes Bruxelles

      Bonjour Sand,

      Nous ne pouvons malheureusement pas répondre à ta question car pour savoir si tu as droit au chômage, il faudrait connaitre ton âge.

      En effet, pour ouvrir ton droit aux allocations de chômage sur base du travail, tu dois totaliser un certain nombre de jours de travail salarié en fonction de ton âge, et à comptabiliser sur certain nombre de mois précédant la date de ta demande (c’est ce qu’on appelle la période de référence, et celle-ci dépend également de ton âge). Par exemple, si tu as moins de 36 ans, tu dois totaliser au minimum 312 jours de travail salarié (soit 1 an) sur les 21 mois précédant ta demande, les 21 mois étant la période de référence. Si c’est ton cas, et que tu n’as pas travaillé entre 2018 et maintenant, il ne te sera pas possible d’ouvrir un droit puisque les 21 mois remontent à novembre 2018 (et qu’il faudrait donc que tu aies travaillé 312 jours entre novembre 2018 et août 2020). 

      Ta période de référence pourrait peut être prolongée par la durée de ta période de travail à l’étranger pour essayer de faire prendre en compte des jours de travail situés entre 2012 et 2015. . Attention ceci ne sera possible que si ta période de travail à l’étranger se situe dans la période de référence s’appliquant dans ton cas (ça sera le cas si tu as plus de 36 ans).

      Tu trouveras plus de renseignements à ce sujet sur le lien suivant: http://bruxelles-j.be/droits-sociaux/tes-droits-au-chomage/quelles-conditions-dois-tu-remplir-pour-beneficier-des-allocations-de-chomage/

      D’autres questions ? N’hésite pas à nous recontacter !

      Répondre
  2. Fanny

    Bonjour

    Nous venons nous installer en Belgique pour reprendre des études. Nous étions salariés en France et avons dû demissionner. Nous avons trouvé un appartement à Ixelles. Dans quelles mesures avons nous droit à des allocations chômage ou avons nous droit à d’autres aides??

    Merci de votre réponse

    Cordialement

     

    Répondre
    1. Infor Jeunes Bruxelles
      Bonjour Fanny,
      Comme tu peux le lire dans la fiche ci-dessus, les journées de travail que tu as prestées à l’étranger peuvent être comptabilisées pour être admis au chômage si tu as travaillé au moins trois mois comme salarié en Belgique après la période de travail à l’étranger (et avant l’introduction de la demande). Dès lors, si vous avez suffisamment travaillé à l’étranger pour répondre aux conditions d’ouverture d’un droit aux allocations de chômage en Belgique (312 jours de travail soit un an sur une période de référence de 21 mois précédant la demande : https://www.bruxelles-j.be/droits-sociaux/tes-droits-au-chomage/quelles-conditions-dois-tu-remplir-pour-beneficier-des-allocations-de-chomage/ ) et que vous travaillez 3 mois en Belgique, vous pourriez bénéficier d’allocations de chômage belges.
      Cependant, pour bénéficier d’allocations de chômage, il faut être disponible sur le marché de l’emploi, ce qui n’est pas compatible avec le fait de suivre des études de plein exercice. Il est néanmoins possible, sous certaines conditions d’obtenir une dispense pour se former tout en maintenant son droit aux allocations de chômage : https://www.bruxelles-j.be/droits-sociaux/tes-droits-au-chomage/peux-tu-obtenir-une-dispense-pour-te-former-pendant-ton-chomage/
      Une autre solution pourrait être d’opter pour une formation dispensée en horaires décalés. Ceci permettant de travailler en journée tout en se formant le soir.
      Pour les personnes n’ayant pas droit à des allocations de chômage, il est possible de faire une demande d’aide auprès du CPAS de sa commune de résidence. Néanmoins en tant que ressortissant d’un pays membre de l’Union Européenne, il n’est pas exclu qu’après avoir bénéficié de 3 mois d’aide du CPAS, l’Office des Étrangers vous retire votre carte de séjour s’il estime que vous êtes une charge déraisonnable pour l’état belge.
      https://www.droitsquotidiens.be/fr/question/je-suis-citoyen-dun-pays-de-lunion-europeenne-ai-je-droit-au-revenu-dintegration-ris?o=1124
      J’espère avoir répondu à ta question ! N’hésite pas s’il te faut d’autres infos !
      Répondre
  3. Sophie Y

    Bonjour. J’accompagne un jeune français (23 ans) qui est venu en Belgique en septembre 2016 pour faire ses études à Bruxelles (3 ans à St Luc en BD, diplôme obtenu en 2019). Il a ensuite cherché du travail et a trouvé un job comme indépendant en février 2020 (guide pour touristes dans BXL) qu’il n’a pu débuter à cause du confinement. Il a alors fait une demande au CPAS qui a été acceptée. Il va recevoir le revenu d’intégration pour juin, juillet et août 2020 (demande pour 3 mois car Français). Après, son stage d’insertion touchant à sa fin, il aura sans doute droit au chômage à partir de sept 2020. Comme pour le CPAS, il craint qu’après 3 mois de chômage, il soit possible qu’on lui retire son permis de séjour. Ce risque est-il réel ? Qui pourrait bien le renseigner à ce sujet ? Merci

    Répondre
    1. Infor Jeunes Bruxelles

      Bonjour Sophie Y,

      A notre connaissance,  l’ouverture d’un droit à des allocations d’insertion ne met pas en danger le droit au séjour d’une personne étrangère.

      Par contre, en tant qu’étranger, pour ouvrir un droit aux allocations d’insertion, il devra remplir des conditions particulières. Vous les retrouverez toutes sur  https://www.onem.be/fr/documentation/feuille-info/t35

      En ayant suivi des études supérieures en Belgique, il devra avoir préalablement à ces études suivi 6 années d’études (quel que soit le niveau) dans un établissement d’enseignement belge (ce qui n’est pas son cas),  soit avoir travaillé en Belgique comme travailleur salarié durant au moins 78 jours de travail ou  être établi comme indépendant à titre principal durant au moins 3 mois. Il faudrait donc vérifier si, malgré qu’il n’ait pas travaillé, les démarches pour être indépendant ont été effectuées.

      Nous vous conseillons tout de même de contacter ce service juridique gratuit :

      L’atelier des droits sociaux
      Rue de la Porte Rouge 4
      1000 Bruxelles
      Tel: (32) 2 512 71 57 – (32) 2 512 02 90
      http://www.atelierdroitssociaux.be/page/permanences-juridiques

      D’autres questions ? N’hésitez pas à nous recontacter !

      Répondre
  4. Alain

    Bonjour, je suis belge 53 ans, j’ai travaillé en Belgique depuis mes 16 ans en temps que apprenti puis ouvrié jusque mes 34 ans plus ou moins quand j’ai décidé de vivre en Espagne depuis 2002,j’ai toujours travaillé depuis mon arrivée mais pour des circonstances personnelles je veux rentrer en Belgique…

    J’aurais droit un type d’aide avant de retrouver un boulot

    Merci

     

     

    Répondre
    1. Infor Jeunes Bruxelles

      Bonjour Alain,

      Il te sera tout à fait possible d’ouvrir le droit aux allocations de chômage en Belgique sur base de ta période de travail en Espagne. Pour cela, tu devras t’inscrire comme demandeur d’emploi à ton service régional à ton arrivée en Belgique et travailler minimum 3 mois avant d’introduire ta demande. Tu trouveras plus d’informations à ce propos sur la fiche: https://www.onem.be/fr/documentation/feuille-info/t31#h2_1

      Pour d’autres questions, n’hésite pas à nous recontacter.

      Répondre
  5. cathy

    Bonjour,

    je suis salariée en Belgique depuis 25 ans. Je compte remettre ma démission pour rejoindre mon compagnon qui habite en France.  Est ce un motif suffisant pour avoir droit a des allocations de chômage ? si Oui, est ce la Belgique qui va m’indemniser ?

    Merci d’avance pour votre aide

    Répondre
    1. Infor Jeunes Bruxelles

      Bonjour Cathy,

      C’est votre pays de résidence qui est compétent pour vous accorder le chômage. Il faudrait donc se renseigner en France pour connaître les conditions pour que vous puissiez ouvrir un droit au chômage en France.
      Vous trouverez les possibilités pour bénéficier du chômage belge à l’étranger sur cette page: https://www.bruxelles-j.be/droits-sociaux/tes-droits-au-chomage/partir-a-letranger-tout-en-beneficiant-dallocations-de-chomage/
      Mais si vous démissionnez et que vous demandez des allocations de chômage en Belgique, une sanction du chômage est très probable: https://www.bruxelles-j.be/droits-sociaux/tes-droits-au-chomage/quelles-sont-les-sanctions-de-lonem/

      Bien à vous

      Répondre
  6. Giovy

    Bonjour. Étant belge, j’ai décidé, il y a un an de partir dans le sud de la France pour y travailler. Malheureusement, après cette période de Covid, je suis dans l’obligation de revenir travailler en Belgique pour motifs familiaux et économiques. J’ai donc demandé une rupture conventionnelle pour ne pas perdre mes droits. Pourrais-je bénéficier des allocations de chômage lorsque je reviens (près de Charleroi) le mois prochain? Est-ce que ma période de travail aurait été comptabilisée? Bien évidemment, j’ai déjà travaillé en Belgique.

    Répondre
    1. Infor Jeunes Bruxelles

      Bonjour Giovy,

      En règle générale, pour pouvoir ouvrir un droit au chômage en Belgique, il faut avoir perdu son emploi de manière involontaire et totaliser un certain nombre de jours de travail salarié sur une période de référence (ce nombre de jour et cette période de référence dépendent de ton âge).

      En principe, lorsque tu as travaillé en France, il est possible d’ouvrir un droit au chômage sur base de ton travail à l’étranger pour autant que tu travailles minimum 3 mois en Belgique à la suite de ton retour ; en effet, cette période de travail de 3 mois te permettra de faire prendre en compte ta période de travail en France pour le nombre de jours de travail salarié à totaliser pour ouvrir un droit au chômage.

      Cela te permettra également d’éviter une éventuelle sanction que pourrait te donner l’ONEm pour le fait d’avoir quitter ton emploi de manière volontaire suite à ta rupture conventionnelle/de commun accord (sanction qui pourrait aller de 4 à 52 semaines d’exclusion du droit au chômage). En effet, une personne qui quitte son emploi pour  n’importe quel autre travail (quel que soit le type de contrat: interim, CDD, CDI) pour autant que ce dernier ait une durée minimum de 13 semaines (soit un peu plus de 3 mois) et que tu n’interrompes pas volontairement ce nouveau contrat de minimum 13 semaines avant de demander tes allocations de chômage.

      D’autres questions ? N’hésite pas à nous recontacter !

      Répondre
  7. Hervbrun

    Bonsoir,

    Je travaille en France depuis plus de 25 ans et je réside en belgique (région wallonne) depuis plus de 18 mois. Je me retrouve sans emploi à partir du 31 juillet 2020 (rupture conventionnelle). Je n’ai jamais eu d’activités professionnelles en Belgique. Aussi, pourriez-vous m’indiquer qui me versera l’allocation chômage : la France ou la Belgique. Je vous remercie pour votre aide. Bien cordialement

     

     

    Répondre
    1. Infor Jeunes Bruxelles

      Bonjour Hervbrun,

      En tant que résident belge travaillant en France, tu es considéré comme travailleur frontalier. Pour avoir ce statut, il suffit que tu rentres au moins une fois par semaine chez toi en Belgique; la distance n’ayant pas d’impact.

      Tu pourras donc bénéficier des allocations de chômage belge directement à la perte de ton emploi (sans devoir prouver trois mois de travail en Belgique avant d’introduire ta demande). Par contre, du fait que tu aies fin à ton contrat par rupture conventionnelle, tu risqueras une sanction. Cette sanction peut aller d’un simple avertissement à une exclusion du droit de chômage de 4 à 52 semaines pour abandon d’un poste convenable. Tu trouveras plus d’informations ur les sanctions de l’Onem sur: https://www.bruxelles-j.be/droits-sociaux/tes-droits-au-chomage/quelles-sont-les-sanctions-de-lonem/

      Pour d’autres questions, n’hésite pas à nous recontacter.

      Répondre
  8. Sidi

    Bonjour

    Je suis espagnol et j’ai environ 14 ans dans la sécurité sociale en tant que salarié et ces dernières années en tant que freelance et j’ai décidé d’aller travailler en Belgique,

    la question est: ai-je droit au chômage ou à une aide pour être autonome au cours des 5 dernières années?

    Répondre
    1. Infor Jeunes Bruxelles

      Bonjour Sidi,

      Nous ne pouvons pas répondre a ta question car ta situation n’est pas très claire.

      Si tu as travaillé 14 ans en Belgique, tu devrais en principe pouvoir ouvrir un droit au chômage pour autant que tu aies perdu ton emploi de manière involontaire (fin de contrat, licenciement , …).

      Si tu as travaillé en Espagne pendant 14 ans et que tu travailles en Belgique il faudrait savoir depuis combien de temps tu travailles en Belgique et s’il s’agit d’un emploi en tant que salarié ?

      Si tu n’as pas la possibilité d’ouvrir un droit aux allocations de chômage, tu pourrais alors éventuellement t’adresser au CPAS de ta commune afin de leur solliciter une aide financière. Cela dit, le CPAS effectuera une enquête sociale afin de vérifier si tu remplis les critères d’admission. Plus d’infos sur le CPAS en cliquant sur : http://bruxelles-j.be/droits-sociaux/obtenir-de-laide-du-cpas/

      Cependant, un citoyen de l’union européenne ne peut en principe pas devenir une charge déraisonnable pour l’état. C’est-à-dire que lorsqu’un européen vit en Belgique, il doit disposer de moyens suffisants pour subvenir à ses besoins (ou faire en sorte de pouvoir les obtenir).

      C’est pourquoi, après trois mois d’aide du CPAS, l’Office des étrangers est informé de la situation et pourrait décider de retirer ton titre de séjour. (Sache que le CPAS ne peut en principe pas refuser d’octroyer une aide sociale sous prétexte que le demandeur risque de perdre son droit de séjour, mais il informera toujours la personne du risque. Il te laissera donc prendre la décision de maintenir l’introduction de ta demande d’aide ou d’y renoncer).

      Nous te conseillons de prendre contact avec ce service juridique gratuit et de leur expliquer ta situation:
      L’atelier des droits sociaux
      Rue de la Porte Rouge 4
      1000 Bruxelles
      Tel: (32) 2 512 71 57 – (32) 2 512 02 90 (
      Permanences téléphoniques le mardi de 9h à 12h et de 13h à 16h)

      emploi@atelierdroitssociaux.be
      http://www.atelierdroitssociaux.be

      D’autres questions ? N’hésite pas à nous recontacter!

      Répondre
  9. Vera

    Bonjour,

    Je suis une comédienne. Je me suis installée à Bruxelles en aout 2019. Je travaille en France et en Belgique. je prépare actuellement le dossier pour la première demande du chômage. J’avais un contrat français et j’ai le formulaire U1 qui va avec. ce que je n’arrive pas à savoir c’est comment ca se passe le calcul ( la règle du cachet s’applique-t-elle ou pas ? ) et une autre chose : ce contrat français je l’ai eu en étant résidente belge. Donc j’avais travaillé en Belgique avant et après ce contrat. Est-ce les périodes du travail belge  avant ce contrat français puissent compter dans les 3 mois demandés ?

    Merci

    Répondre
    1. Infor Jeunes Bruxelles

      Bonjour Vera,

      Pour ouvrir un droit au chômage, si tu as moins de 36 ans, l’ONEm vérifiera si tu prouves 312 jours de travail sur les 21 mois qui précèdent ta demande. On prendra donc en compte tes contrats de travail des 21 derniers mois.

      Si, dans cette période, tu as des contrats de travail étrangers, l’ONEm pourra les prendre en compte à condition que tu aies travaillé au moins 3 mois en Belgique suite au contrat de travail étranger (et avant d’introduire ta demande de chômage). Donc si tu as travaillé au moins 3 mois en Belgique après ton contrat français, tu pourras le faire entrer en compte. Par contre, l’ONEm n’applique PAS la règle du cachet pour le calcul de ces trois mois. Ainsi, les trois mois de travail doivent absolument être du travail salarié ordinaire (et non le paiement par prestation).

      En ce qui concerne la règle du cachet, c’est une méthode de calcul pour les contrats de travail qui n’ont pas de date et qui sont donc des contrats à la « tâche ». Il faut remplir deux conditions pour qu’un contrat puisse être calculé sur base de la règle du cachet

      – Il faut que l’activité soit reconnue comme activité artistique par l’ONEm

      – Il doit être clair que la rémunération est faite pour une tâche précise et non une durée. Tu dois donc être payée pour une prestation et non pas pour du travail sur une période de temps définie.
      Si ton contrat répond aux deux conditions, tu peux alors transformer ta rémunération en jours de travail. Si ton contrat ne répond pas aux deux conditions, c’est alors le nombre de jour de travail indiqué sur le contrat qui est pris en compte (le calcul ordinaire est alors appliqué : https://www.bruxelles-j.be/droits-sociaux/tes-droits-au-chomage/quelles-conditions-dois-tu-remplir-pour-beneficier-des-allocations-de-chomage/)

      Tu trouveras tous les détails du calcul de l’ouverture du droit au chômage ainsi que la règle du cachet et le « statut d’artiste » dans ce dossier créé par l’Atelier des Droits Sociaux : http://www.atelierdroitssociaux.be/brochure/ne-dites-plus-statut-de-lartiste-quand-il-sagit-dassurance-chomage-la-reglementation-du-cho

      N’hésite pas à les contacter pour te faire accompagner dans le calcul : http://www.atelierdroitssociaux.be/

      Si tu as besoin d’autres informations, n’hésite pas !

      Répondre
  10. Vic

    Bonjour je suis salarie depuis plus de 6 ans dans la meme entreprise je desire partir l annee prochaine car je commence a monter une entreprise a l etranger et pour la sante de mon enfant c est hors shengen mon employeur a refuser le conge sans solde.  Je me vois des lors contraint de remettre ma demission je me demandais si je devais revenir dans le futur aurais je droit au chomage

    Répondre
    1. Infor Jeunes Bruxelles
      Bonjour Vic,
      En cas de démission, tu risques une sanction de l’ONEM (pouvant aller d’un avertissement à une exclusion du droit aux allocations de chômage d’une durée de 4 à 52 semaines) si ton emploi est jugé comme étant convenable aux yeux de l’ONEm.
      Dans ce genre de situation il est généralement conseillé d’introduire sa demande avant son départ et de se faire sanctionner afin de laisser courir cette sanction pendant que tu es à l’étranger.
      En revenant, tu pourras rouvrir un droit au chômage car si tu séjournes à l’étranger sans y travailler, tu gardes tes droits au chômage pendant 3 ans à dater de ta dernière indemnisation en Belgique. Peu importe le motif de ton séjour à l’étranger. Le montant de l’allocation risque d’être inférieur au dernier montant perçu avant le départ à l’étranger. La diminution progressive des allocations continue en effet à courir, même pendant la période d’interruption où tu ne reçois rien.
      Cette période de 3 ans commence le jour auquel tu introduiras ta demande de chômage, mais peut en principe être prolongée par ton travail indépendant pour autant que tu aies travaillé au moins 6 mois . Plus d’informations sur :https://www.onem.be/fr/documentation/feuille-info/t39
      D’autres questions ? N’hésite pas à nous recontacter !
      Répondre
  11. Aya

    Bonjour,
    J’ai un titre de séjour qui expire en 2023.
    Je travaille et vis en Belgique depuis 4 ans. Comme le renouvellement de ma carte de résidence est lié à mon job (carte de séjour type A – Permis B), je me demandais si, en cas de chômage, il y a une action à faire quand à ma carte ? Puis je bénéficier des allocations de chômage en gardant la même carte même si je perds mon emploi dans l’entreprise qui m’a sponsorisée ?
    Merci

    Répondre
    1. Infor Jeunes Bruxelles

      Bonjour Aya,

      Pour une personne ayant une nationalité hors Europe, pour pouvoir bénéficier d’allocations de chômage, il faut posséder un titre de séjour valable et une autorisation à travailler (au moment de l’introduction de la demande et pendant toute la durée de chômage).

      Dans ton cas, si ton titre de séjour et ton permis de travail sont liés à ton emploi, le droit aux allocations de chômage est plus compliqué.

      Si au moment où tu introduis ta demande d’allocations de chômage ton titre de séjour et ton permis de travail sont toujours valables, tu pourras ouvrir un droit si tu réponds aux conditions d’admission. Lorsque ton permis de travail B aura expiré, tu auras encore droit aux allocations pendant 60 jours maximum.

      Puisque cela fait déjà plusieurs années que tu es Belgique, il est peut-être possible de régulariser ton séjour d’une autre manière que par l’emploi. Nous te conseillons donc de contacter un service spécialisé en droit des étrangers afin de vérifier ta situation personnelle et voir quelle serait la meilleure solution pour toi: https://www.adde.be/services/service-juridique/service-juridique-2

      N’hésite pas à nous recontacter si tu as d’autres questions.

      Répondre
      1. Aya

        Merci pour le retour et pour toutes ces informations !
        En fait, mon permis de travail et mon titre de séjour sont valable jusqu’en 2023.
        Mais je ne sais pas si, en cas de perte d’emploi, cela remet en question le permis de travail ?
        Merci !

        Répondre
        1. Aya

          Peut être un autre précision: j’ai la mention ‘marche de travail unique’, c’est pour cela que je me demandais si, dans la cas de la perte d’emploi, même si mon permis est encore valable, est ce que cela le remet en cause.
          Merci!

          Répondre
          1. Infor Jeunes Bruxelles

            Bonjour Aya,

            Hélas, nous ne savons pas te répondre car certains documents sont délivrés avec une date ultérieure mais bien lié à l’emploi quand même. Nous te conseillons donc de contacter le service spécialisé dont nous t’avons parlé précédemment pour qu’ils puissent t’aider à analyser ta situation en détail.

            Bien à toi.

  12. Jonathan

    Bonjour,

    J’ai peut-être l’opportinuté d’aller travailler à Lisbonne.

    Pour l’instant en Belgique je n’ai pas le droit au chomage. Si je reviens en Belgique aurais-je droit au chomage (ouvrir mes droits au chomage) ?

    Bonne journée,

    Jonathan

     

     

    Répondre
    1. Infor Jeunes Bruxelles

      Bonjour Jonathan,

      Comme tu peux le voir dans la fiche ci-dessus, tu devras travailler minimum 3 mois en Belgique après ton travail au Portugal pour que tes prestations à Lisbonne puissent être comptabilisées pour l’ouverture d’un droit au chômage en Belgique.

      Bien à toi

      Répondre
  13. francine0508

    Bonjour, mon compagnon vient de recevoir sa carte d’identité F peut’il avoir des allocations de chomage

    Merci

    Répondre
    1. Infor Jeunes Bruxelles

      Bonjour Francine,

      Pour ouvrir un droit au chômage, ton compagnon doit avoir travaillé un certain nombre de jours au cours d’une certaine période précédant immédiatement la demande d’allocation de chômage.  Par exemple, les moins de 36 ans doivent avoir travaillé 312 jours au cours des 21 mois précédant la demande d’allocation de chômage.  Plus d’infos sur https://www.bruxelles-j.be/droits-sociaux/tes-droits-au-chomage/quelles-conditions-dois-tu-remplir-pour-beneficier-des-allocations-de-chomage/

      Comme tu peux le lire ci-dessus, dans certains cas, le travail à l’étranger peut être pris en compte à condition d’avoir travaillé 3 mois minimum en Belgique après cette période de travail à l’étranger.

      N’hésite pas à me recontacter si tu souhaites continuer la discussion.

      Répondre
  14. pt

    Ai-je toujours droit à des allocations chômage si j’accepte un CDD une mois?

    Répondre
    1. Infor Jeunes Bruxelles

      Bonjour Pt,

      Tout d’abord sache que si tu travailles en CDD il faut noircir la carte C3 (bleue) lorsque tu travailles et tu dois garder cette carte sur toi jusque la fin du mois.

      Après la fin de ton CDD et si tu interromps ton chômage pendant une période inférieure à 3 ans, tu pourras récupérer tes allocations en introduisant une nouvelle demande auprès de ton organisme de paiement (Syndicat ou CAPAC). Il faudra également que tu te réinscrives comme demandeur d’emploi auprès du service de l’emploi de ta région (VDAB, Actiris, Forem, ADG).

      De plus, si ton CDD est de plus de 3 mois, ta période de travail te permettra de suspendre la dégressivité des allocations de chômage (le fait que le montant de tes allocations de chômage diminue) car une période de travail de plus de 3 mois prolonge la période d’indemnisation à laquelle tu étais avant de commencer à travailler par la durée du travail.

      Pour plus d’informations, contacte-nous !

      Répondre

  15. Ahmed

    Bonjour,

    Ma situation: J’ai 31 ans, Ma femme travaille depuis 2018 CDI, on est un couple marié et on a pas d’enfant.

    Le 06/08/2018 j’ai commencé une formation jusqu’au 14/12/2018. Ensuite j’ai trouvé un stage d’un mois et demi dans une entreprise (date début:  08/04/2019 –  date fin : 17/05/2019) , suivi directement d’une PFI de 6 mois ( date début 20/05/2019 – date fin : 20/11/2019. Apres cela j’ai eu un CDD de 6 mois à partir du 21/11/2019 jusqu’au 20/05/2020. Ensuite, mon patron m’avais promis un CDI mais avec la situation actuelle, j’ai eu qu’un nouveau CDD de 3 mois avec la même entreprise. Ce nouveau CDD a débuté le 21/05/2020 et se termine le 21/08/2020.

    Pour info :J’ai un temps plein 5 jours par semaine et un horaire de 9h-17h35 avec 1h de temps de midi, comme je n’ai pas droit aux congés, j’ai pris (2 jours congé sans solde).

    Ma question: Est ce que j’aurai le doit au chômage après la fin de mon CDD si mon contrat n’est pas encore prolongé ? 

    Merci d’avance

    Répondre
    1. Infor Jeunes Bruxelles

      Bonjour Ahmed,

      Puisque tu as moins de 36 ans, pour ouvrir un droit aux allocations de chômage sur base du travail pour la première fois, tu dois prouver 312 jours de travail sur les 21 mois qui précèdent ta demande.

      Nous avons fait un calcul approximatif qui arrive 330 jours de travail. Tu devrais donc être dans les conditions pour ouvrir un droit. Pour ton information, la formation sous PFI peut être assimilée à des journées de travail (pour un maximum de 96 jours) et selon nos calculs tu prouves 234 jours de travail (les congés sans solde sont également assimilés à des journées de travail pour un maximum de 10 jours). Toutes les informations concernant les conditions et les calculs se trouvent sur cette page: https://www.bruxelles-j.be/droits-sociaux/tes-droits-au-chomage/quelles-conditions-dois-tu-remplir-pour-beneficier-des-allocations-de-chomage/

      Si ton contrat n’est pas renouvelé, tu peux donc t’inscrire comme demandeur d’emploi auprès du service régional compétent (Actiris, Forem, Vdab, Adg) et introduire ta demande d’allocations de chômage auprès d’un organisme de paiement de ton choix (syndicat ou CAPAC). Ta situation sera alors analysée en détail. Tu retrouveras les démarches à faire sur cette page: https://www.bruxelles-j.be/droits-sociaux/tes-droits-au-chomage/quelles-demarches-dois-tu-effectuer/

      Le fait de vivre avec une personne ayant des revenus n’a pas d’impact direct sur le fait d’avoir accès aux allocations de chômage par contre cela aura un impact sur le calcul du montant de cette allocation. Dans ton cas, tu auras le statut de cohabitant. Tu retrouveras l’impact de ce statut sur le montant de tes allocations sur cette page: https://www.bruxelles-j.be/droits-sociaux/tes-droits-au-chomage/quels-sont-les-montants-des-allocations-de-chomage/

      N’hésite pas à nous recontacter si tu as d’autres questions.

      Répondre
      1. Ahmed

        Bonjour,

        Merci de votre réponse, celle-ci répond bien à ma question

        Bien à vous

        Ahmed

        Répondre
  16. Caprice

    Bonjour, j étais au chômage en Belgique en 2014. Je suis parti travailler et vivre en France. Actuellement je me trouve au chômage en France avec un activité complémentaire d auto entrepreneur. Je souhaite revenir vivre en Belgique. Est-ce que je pourrais récupérer mes droits au chômage en Belgique ?

    Répondre
    1. Infor Jeunes Bruxelles

      Bonjour Caprice,

      Si tu avais déjà ouvert un droit aux allocations de chômage (sur base du travail), tu peux récupérer ce droit si tu en refais la demande dans les 3 ans qui suivent le dernier jour indemnisé. Cette période de 3 ans est prolongée par certains événement dont les périodes de travail à l’étranger et les périodes de travail indépendant (pour un maximum de 15 ans): https://www.onem.be/fr/documentation/feuille-info/t39 En fonction de ton activité en France, tu pourrais donc prolonger cette période de 3 ans et récupérer ton droit lorsque tu seras de retour en Belgique.

      N’hésite pas à nous recontacter si tu as d’autres questions.

      Répondre
  17. Fa-Sol

    Bonjour, je suis belge et je réside en France depuis moins de 3 ans. J’ai effectué toutes mes années d’études en Belgique excepté mon master que j’ai fait en France. Je serai diplomée en septembre et compte travailler en Belgique tout en résidant en France, ai-je le droit aux allocations de chômage le temps de trouver du travail?

    D’avance, je vous remercie.

    Répondre
    1. Infor Jeunes Bruxelles

      Bonjour Fa-Sol,

      L’une des conditions pour bénéficier des allocations de chômage en Belgique est de résider en Belgique. Comme ce n’est pas ton cas, ce sera avec la France qu’il faudra voir si tu peux ouvrir un droit.

      Le régime des travailleurs frontaliers pour le chômage en Belgique est applicable pour les travailleurs qui résident en Belgique et travaillent en France (et non l’inverse).

      En outre, si tu n’as pas effectué de stage d’insertion (https://www.bruxelles-j.be/travailler/ton-premier-emploi/le-stage-dinsertion-professionnelle/) et que tu n’as pas encore travaillé, tu ne pourrais de toute façon pas encore ouvrir de droit en Belgique, et ce même si tu y résidais.

      Nous te conseillons donc de voir la législation française en ce qui concerne les jeunes et l’accès au chômage. Notre équivalent français est le CIDJ (https://www.cidj.com/)

      Si tu as besoin d’autres informations, n’hésite pas !

      Répondre
  18. Nounouch

    Bonjour, je vis actuellement en France, je suis en CDI depuis novembre 2019. (mais j’ai commencer à travailler en septembre 2019)

    J’aimerais démissionner afin de partir m’installer en Belgique avec mon conjoint, sauf que si je démissionne je n’ai pas le droit au chômage..? Ce qui serait utile le temps de trouver un autre travail là-bas.

    Mon conjoint vis chez sa mère, avec son frère, et il est le « chef de famille », donc c’est lui qui touche tous les mois le chômage pour eux 3.

    Si je me déclare comme vivant chez lui es ce que son chômage va du coup baisser ? Es ce que moi je peux toucher mon chômage français le temps de trouver un autre travail et qu’on puisse tout les deux prendre un appartement ensemble ?

    Merci d’avance de vos réponses 🙂

    Répondre
    1. Infor Jeunes Bruxelles

      Bonjour Nounouch,

      Ta question n’étant pas claire, nous ne pourrons malheureusement pas y répondre avec précision. Auras-tu suffisamment travaillé en France pour pouvoir y ouvrir le droit au chômage avant ton arrivée en Belgique?

      En tant que chômeuse indemnisé en France, tu pourras, sous certaines conditions, exporter ton droit au chômage français en Belgique. Pour cela, tu devras t’inscrire comme demandeuse d’emploi au service régional d’emploi de ton domicile et travailler minimum 3 mois à ton arrivée en Belgique. Tu trouveras plus d’informations à ce sujet sur: https://www.onem.be/fr/documentation/feuille-info/t31#h2_1

      Tu trouveras toutes les démarches à effectuer pour ouvrir le droit en Belgique sur: https://www.bruxelles-j.be/droits-sociaux/tes-droits-au-chomage/quelles-demarches-dois-tu-effectuer/

      Comme ton conjoint aussi bénéficie des allocations de chômage, en ouvrant le droit toi aussi, il ne sera plus considéré comme chef de ménage. Vous toucherez alors chacun le taux cohabitant ordinaire. Tu troueras tous les montants sur la fiche: https://www.bruxelles-j.be/droits-sociaux/tes-droits-au-chomage/quels-sont-les-montants-des-allocations-de-chomage/
      Si tu ne peux pas prétendre aux allocations de chômage en Belgique sur base e ta période de travail en France, tu devras prouver un certain nombre de jours de travail salarié (y compris celle en France) au cours d’une certaine période référence, en fonction de ton âge. Par exemple, les personnes de moins de 36 ans doivent prouver 312 jours au cours des 21 mois précédant leur demande. Tu trouveras plus d’informations sur: https://www.bruxelles-j.be/droits-sociaux/tes-droits-au-chomage/quelles-conditions-dois-tu-remplir-pour-beneficier-des-allocations-de-chomage/
      Pour d’autres questions, n’hésite pas à nous recontacter.

       

      Répondre
  19. Chris

    Bonjour,

    Ma femme est avocate depuis 4 ans en Pologne (en tant qu’indépendante). Je travaille comme salarié depuis 10ans pour une société Belge et on aimerait rentrer en Belgique. Ma femme pourrait-elle bénéficier d’une aide quelconque? Elle a effectué divers stages non rémunérés en Belgique en 2015 mais c’est tout. Merci d’avance.

    Répondre
    1. Chris

      J’imagine qu’elle devra simplement trouver un CDD de 3 mois en Belgique? Ou y a t’il d’autres alternatives?

      Répondre
      1. Infor Jeunes Bruxelles

        Bonjour Chris,

        Avant out, sache qu’elle ne pourra pas ouvrir le droit au chômage sur base de sa période de stage de 2015 en Belgique. Et, en Belgique, on ne peut malheureusement pas ouvrir le droit au chômage sur base d’une activité indépendante non plus.

        Donc, si ta femme n’a pas (suffisamment ou jamais) travaillé comme salariée sur les 15 dernières années, la règle des 3 mois de travail à l’arrivée en Belgique ne s’appliquera malheureusement pas à sa situation. Pour bénéficier des allocations de chômage, elle devra prouver un certain nombre de jours de travail salarié au cours d’une certaine période de référence, en fonction de son âge. Tu trouveras plus d’informations sur les conditions pour ouvrir le droit au chômage sur: https://www.bruxelles-j.be/droits-sociaux/tes-droits-au-chomage/quelles-conditions-dois-tu-remplir-pour-beneficier-des-allocations-de-chomage/

        Pour d’autres questions, n’hésite pas à nous recontacter.

        Répondre
  20. fiffi

    Bonjour,

    Je vis et je travaille en France. Je suis en CDD, ce dernier se termine le 30 Août 2020 et aura durer deux ans. Je pourrai prétendre aux allocations chômage à la fin de mon contrat. Cependant, je souhaite m’installer en Belgique, pourrais-je malgré tout bénéficier de mon allocation chômage en France ? Merci

     

    Répondre
    1. Infor Jeunes Bruxelles

      Bonjour Fiffi,

      Étant une plateforme d’information jeunesse belge, nous ne connaissons pas la législation française.

      Cependant, il existe à priori un accord en Europe permettant d’exporter ses droits pour une certaine période si on va vivre dans un autre pays européen. Par exemple, en Belgique, il est possible de continuer à bénéficier d’allocations de chômage belges pour aller chercher du travail dans un autre pays européen et ce pour une période de 3 mois (renouvelable une fois). Cette demande doit être faite via le formulaire U2 (https://www.onem.be/fr/formulaires/demande-u2). Après cette période d’exportation, si la personne n’a pas trouvé de travail dans le pays dans lequel elle se trouve, elle doit soit voir dans quelle mesure il est possible pour elle d’ouvrir un droit dans son pays d’accueil, soit revenir en Belgique pour pouvoir continuer à percevoir des allocations de chômage belges.

      Nous te conseillons donc de t’informer auprès d’un organisme français pour connaitre les détails de la législation française.

      Sache qu’une fois en Belgique, tu pourrais faire prendre en compte ton travail en France pour ouvrir un droit en Belgique. Pour cela, il faudra prouver un minimum de jours de travail sur une période de référence (voir tableau: https://www.bruxelles-j.be/droits-sociaux/tes-droits-au-chomage/quelles-conditions-dois-tu-remplir-pour-beneficier-des-allocations-de-chomage/) et travailler au moins 3 mois en Belgique avant de faire une demande d’allocations. Plus d’informations ici: https://www.onem.be/fr/documentation/feuille-info/t31#h2_1

      N’hésite pas à nous recontacter si tu as d’autres questions.

      Répondre
  21. Jo7783

    Bonjour,

    Ma dernière indemnisation chômage date de novembre 2016 ensuite j’ai travaillé jusqu’ à présent ( fin de contrat le 31 mai 2020) en France.

    Ai je droit au chômage ?

    Merci d’avance pour l’intérêt porté à ma demande. Cordialement.

     

    Répondre
    1. Infor Jeunes Bruxelles

      Bonjour Jo7783,

      Si tu bénéficiais d’allocations de chômage (sur base du travail) en Belgique avant ton emploi en France, tu devrais effectivement pouvoir récupérer ce droit à ton retour en Belgique.

      En effet, il est possible de récupérer son droit après une interruption pour autant qu’on en refasse la demande au plus tard dans les 3 ans qui suivent le dernier jour indemnisé. Cette période de 3 ans est prolongée par les périodes de travail à l’étranger. Avant de revenir, n’hésite pas à prendre des preuves de cet emploi (attestation de l’employeur ou encore formulaire U1 à demander à l’administration compétente en France).

      N’hésite pas à nous recontacter si tu as d’autres questions.

      Répondre
  22. danielle

    Lnjour

    .on fils de 33 ana est domicilié chez moi en Belgique et a travaillé en CDD un an et demi en france

    son contrat prend fin

    a t il droit au chômage et où ?

    merci

    Répondre
    1. Infor Jeunes Bruxelles

      Bonjour Danielle,

      Techniquement, on peut ouvrir un droit au chômage dans le pays dans lequel on est domicilié.
      Votre fils devrait donc introduire sa demande de chômage en Belgique, mais malheureusement une condition s’ajoute.
      En effet, depuis de 01 octobre 2016, une expérience professionnelle à l’étranger peut effectivement être prise en compte pour l’ouverture du droit au chômage en Belgique à condition d’effectuer au moins trois mois de travail en Belgique après cette expérience à l’étranger (attention, il faudra avoir perdu cet emploi en Belgique de manière involontaire : licenciement, fin de contrat,… )

      D’autres questions ? N’hésitez pas à nous recontacter !

      Répondre
  23. Samira

    Je suis née ici en Belgique et g travailler 20 ans jamais été aux chômage je suis propriétaire d’une maison en Belgique je suis parti travailler en France de puis 11ans   Ma femme est décédé y a 3 mois et je peut plus rester avec mes 3 enfants seul on a personne en France toute ma famille est en Belgique c’est très très dur donc qu’elle sont mes droit et qu’elle Démarche je dois faire pour revenir et avoirs un revenu en attendant de trouver un travail merci

    Répondre
    1. Infor Jeunes Bruxelles

      Bonjour Samira,

      Si tu as travaillé plusieurs années en Belgique comme salarié avant de partir travailler en France, tu pourrais ouvrir immédiatement un droit au chômage à ton retour en Belgique sur base de tes prestations en Belgique avant de partir en France.

      Par exemple, si tu dois prouver 624 jours de travail salarié au cours des 42 mois précédant la demande ; ces 42 mois peuvent prolongé par toutes tes années de travail en France.

      Plus d’infos ici

      N’hésite pas à me recontacter si tu souhaites continuer la discussion.

      Répondre
  24. Rohit

    Bonjour,

    Mon client est confronté à des problèmes financiers en raison de la covid 19 et a donc demandé à tous les entrepreneurs de prendre 10 jours de congé obligatoires.

     

    Je suis étranger et j’ai un contrat de travail illimité en Belgique [informatique]. Je suis venu en Belgique en juillet 2017 et je pourrai bénéficier du statut de résident permanent en 2022.

    Je dois maintenant prendre un chômage temporaire pour cause de force majeure car mon client ne peut pas payer pour 10 jours.

     

    J’ai toujours droit au séjour permanent si je touche des allocations de chômage temporaires pour cause de force majeure

     

    Répondre
    1. Infor Jeunes Bruxelles

      Bonjour Rohit,
      Si tu es sous contrat et que l’on t’a mis en chômage temporaire, tu as droit à des allocations de chômage temporaire sans que cela ne remette en cause ton titre de séjour (contrairement à l’aide du CPAS par exemple).
      Tu trouveras toutes les informations sur le chômage temporaire lié à la crise du Coronavirus et les formalités pour introduire ta demande ici: https://www.onem.be/fr/documentation/feuille-info/t2
      Si tu travailles en tant qu’indépendant, tu pourrais éventuellement prétendre au droit passerelle. Si tel est le cas, tu pourrais te renseigner à ce sujet en contactant le 1819 si tu habites Bruxelles: https://1819.brussels/
      Si tu habites en Wallonie: https://www.1890.be/
      J’espère avoir répondu à ta question ! N’hésite pas s’il te faut d’autres infos !

      Répondre
  25. Dan

    Bonjour,
    Je touchais des allocations de chomages de janvier à avril 2020. J’ai été embauché en France pour un CDD de deux mois (mai-juin), et j’ai ensuite un CDD de 6 mois au Congo avec une organisation humanitaire dont le siège est en Belgique (MSF Belgique) à partir de septembre. Puis-je réintégrer mon statut de chomeur (1) et demander des allocation en juillet/aout (2), ainsi qu’à mon retour du Congo (3)?
    Merci d’avance pour la clarification, je me sens un peu perdu dans tout ce dédale !
    Cordialement,
    D.

    Répondre
    1. Infor Jeunes Bruxelles

      Bonjour Dan,

      Sache que tu ne recevras pas d’indemnisation de l’Onem pendant ta période d’occupation en France. Mais à ton retour en Belgique en juin, tu pourras rouvrir le droit en t’inscrivant de nouveau comme demandeur d’emploi au service emploi de ta région et introduire une nouvelle demande d’allocations de chômage auprès d’un organisme de paiement, en attendant de partir au Congo.

      Après ton séjour au Congo, tu pourras encore rouvrir le droit. Les démarches seront les mêmes que pour les précédente fois. Comme tu auras quand même travaillé plus de 3 mois, cela interrompra la dégressivité de ton chômage. Allant au Congo pour le travail et payant donc les cotisations sociales (y compris pour le chômage, ton employeur étant belge), tu récupéras tes allocations de chômage au même montant que ta dernière indemnisation.

      Pour d’autres questions, n’hésite pas à nous recontacter.

      Répondre
  26. Lindou

    Bonjour je toucher le chomage en belgique puis je suis partit a l etranger et avec mon  u1 j ai eu le droit au chomage a l etranger. Mais je souhaite revenir en belgique esque pr avoir mes droit d allocation faut aussi redemander mon u1. Sachant que je l ai deja fait deux fois peut on encor le faire c ta dire au debut jetait en france puis partis en belgique et de la belgique jsuis revenu en france et mtn je souhaite re rentrer en belgique esque je peux redemander une nouvelle foi mon u1 pr toucher mes allocations en belgique sachant que je travailler en belgique avt de venir a l etranger.

    Merci

    Répondre
    1. Infor Jeunes Bruxelles
      Bonjour Lindou,
      Si tu reviens de France en Belgique, un formulaire U1 ne te sera nécessaire que si tu as travaillé lors de ton retour en France.
      Si tu as travaillé à l’étranger et que tu as bénéficié d’allocations de chômage belge dans les ans qui précédent ta demande, tu pourras à nouveau bénéficier des allocations.
      Si tu n’as pas bénéficié d’allocations de chômage belges depuis 3 ans, une fois en Belgique, il faudra que tu reprouves une période de travail de 3 mois et que tu répondes toujours aux conditions d’ouverture d’un droit aux allocations (prouver suffisamment de jours de travail sur une période de référence en fonction de ton âge : https://www.bruxelles-j.be/droits-sociaux/tes-droits-au-chomage/quelles-conditions-dois-tu-remplir-pour-beneficier-des-allocations-de-chomage/ ).
      J’espère avoir répondu à ta question! N’hésite pas s’il te faut d’autres infos!
      Répondre
  27. Parshaton

    Bonjour,

    Nous résidons en Belgique, mais mon mari et moi travaillons tous deux en France. Compte tenu de la crise sanitaire actuelle, qui paiera le chômage partiel de mon mari ? Est ce la France où la Belgique ? Sachant qu’il n’a jamais perçu de chômage depuis que nous résidons en Belgique.

    Répondre
    1. Infor Jeunes Bruxelles
      Bonjour Parshaton,
      Si vous travaillez à l’étranger en tant que travailleur frontalier, la règle principale s’applique:
      • En cas de chômage complet: demandez une allocation de chômage dans votre pays de résidence. ;
      • En cas de chômage partiel dans le pays d’emploi.
      Dès lors, si vous résidez en Belgique et travaillez en France, il vous faudra vous référer aux règles françaises : https://travail-emploi.gouv.fr/emploi/accompagnement-des-mutations-economiques/activite-partielle
      Étant un service d’information belge, nous ne sommes pas compétents en matière de législation française. Vous pourriez alors contacter directement Pôle Emploi afin de leur poser des questions sur les démarches à effectuer en ce sens.
      J’espère avoir répondu à votre question ! N’hésitez pas s’il vous faut d’autres infos !
      Répondre
  28. Timea

    Bonjour,

    Mon Fils , français, a travaillé durant 10 mois en Belgique. Actuellement revenu en France et au chômage, l’organisme POLE EMPLOI (organisme qui gère le chômage en France) lui demande le formulaire U1 correspondant à sa période de travail en Belgique.

    Comment faire et où s’adresser pour l’obtenir ?

    C’est un vrai casse-tête pour trouver cette information, et de ce formulaire dépend son allocation chômage…

    Merci de votre réponse

     

     

    Répondre
    1. Infor Jeunes Bruxelles

      Bonjour Timea,

      Pour obtenir le formulaire U1, il devra s’adresse à l’ONEM qui est l’institution publique de sécurité sociale qui gère le système d’assurance-chômage en Belgique. Il pourra contacter l’Onem en cliquant sur: https://www.onem.be/fr/bureaux

      Pour d’autres questions, n’hésite pas à nous recontacter.

      Répondre
  29. Thomas

    Bonsoir,

    Je suis expatrié aux Etats-Unis depuis 3 ans et travaille pour une entreprise belge avec un contrat belge.  L’entreprise a décidé de recourir au chômage temporaire (entre 25 et 50% du temps).  Ai-je droit au chômage temporaire en Belgique bien que je n’y habite plus (radié des registres communaux) mais continue a payer mes cotisations sociales en Belgique?

    Merci pour votre réponse.

    Répondre
    1. Infor Jeunes Bruxelles

      Bonjour Thomas,

      Pour bénéficier des allocations, tu dois avoir ta résidence habituelle en Belgique et résider effectivement en Belgique.

      Cependant, la réglementation a prévu des exceptions à cette règle.  Les travailleurs frontaliers domiciliés à l’étranger et mis temporairement au chômage en Belgique sont dispensé de l’obligation de résidence en Belgique.

      Nous t’invitons à contacter, par mail (emploi@ladds.be), l’Atelier des Droits Sociaux pour savoir si tu pourrais faire partie des exceptions.

      Tu peux également contacter l’ONEM pour connaître leur position à ce sujet.  Toutes les informations se trouvent sur https://www.onem.be/fr/je-nhabite-pas-en-belgique

      N’hésite pas à nous recontacter si tu souhaites continuer la discussion.

      Répondre
  30. Sly

    Bonjour,

    Je suis belge et résident belge travaillant en Espagne comme salarié d’une entreprise espagnole. Ma compagnie m’a mit en chômage temporaire. Après avoir eu un contact avec l’onem, ils m’ont répondu que comme j’étais résident belge, j’aurais droit aux allocations de chômage en Belgique. J’ai donc contacté la capac, pour demander la marche a suivre mais pas de réponses. Pourriez vous confirmer que j’ai bien le droit aux allocations en Belgique et si c’est le cas, quels documents dois je fournir et qu’elle est la marche a suivre ?

     

    Merci de votre aide ,

    Répondre
    1. Infor Jeunes Bruxelles

      Bonjour Sly,
      Si tu as été mis en chômage temporaire par ton employeur espagnol, il n’est malheureusement pas possible de bénéficier d’allocations de chômage temporaire sur base d’un contrat étranger.
      Voir le bas de la page 25 du document PDF disponible via le lien suivant: https://www.onem.be/sites/default/files/assets/chomage/FAQ/Faq_Corona_FR.pdf

      Si ton contrat est rompu et que lorsque tu travaillais en Espagne, tu rentrais en Belgique au moins une fois par semaine, en tant que travailleur frontalier tu pourrais ouvrir directement un droit aux allocations de  chômage si tu remplis les conditions (https://www.bruxelles-j.be/droits-sociaux/tes-droits-au-chomage/quelles-conditions-dois-tu-remplir-pour-beneficier-des-allocations-de-chomage/)
      https://www.socialsecurity.be/citizen/fr/travail-chomage/travail-transfrontalier/travailleur-frontalier

      Il serait recommandé de bien vérifier cela avec la CAPAC. Tu peux à priori les joindre par téléphone ou pas email. Tu trouveras les dispositions mises en place par la CAPAC en raison de l’épidémie et la manière de les joindre via le lien suivant: https://www.hvw-capac.fgov.be/fr
      J’espère avoir répondu à ta question! N’hésite pas s’il te faut d’autres infos!

      Répondre
  31. celibou

    Bonjour, Je vis actuellement en France, je suis de nationalité française et j’envisage de venir vivre à Bruxelles en septembre 2020 avec ma compagne qui va travailler en Belgique en tant qu’infirmière. En France, je suis actuellement demandeuse d’emploi indemnisée. Je perçois l’Allocation de Retour à l’Emploi et ce, pour une durée de 2 ans. J’ai compris qu’en quittant la France, j’aurai droit à 3 mois de maintien de l’allocation chômage française avec le formulaire U2. Je viens de finir un bilan de compétences pour une reconversion professionnelle dans la couture. Il était prévu que je suive une formation et que je crée ma micro-entreprise. Comment faire si je vais vivre en Belgique? 1. Si je suis une formation de plusieurs mois à Bruxelles, aurai-je droit à une allocation chômage pendant le temps de la formation? 2. Si je me forme en France et que je crée mon auto-entreprise tout de suite en arrivant en Belgique, aurai-je droit à une allocation chômage en complément? car je n’aurai pas de revenus au départ. Merci d’avance pour vos réponses. Cordialement,

    Répondre
    1. Infor Jeunes Bruxelles

      Bonjour Celibou,

      En tant que chômeuse indemnisée en France, tu pourras même, sous certaines conditions, exporter ton droit au chômage français en Belgique. Pour cela, tu devras t’inscrire comme demandeuse d’emploi à Actirs et travailler minimum 3 mois à ton arrivée en Belgique. Tu trouveras plus d’informations à ce sujet: https://www.onem.be/fr/documentation/feuille-info/t31#h2_1

      Voici les démarches à effectuer pour ouvrir le droit : https://www.bruxelles-j.be/droits-sociaux/tes-droits-au-chomage/quelles-demarches-dois-tu-effectuer/

      En Belgique, une période de formation ne donne malheureusement pas droit aux allocations de chômage en Belgique. Mais, en tant que bénéficiaire d’allocations de chômage, si tu souhaites suivre une formation, tu devras introduire une demande de dispense auprès d’Actiris. Tu trouveras toutes les informations sur la demande de dispense sur: https://www.bruxelles-j.be/droits-sociaux/tes-droits-au-chomage/peux-tu-obtenir-une-dispense-pour-te-former-pendant-ton-chomage/

      En principe, tu n’auras pas droit au chômage pendant la période au cours de laquelle tu exerces une profession i,dépendante à titre principale. Mais, il existe quand même quelques exceptions à cette règle. Tu trouveras plus d’informations sur: https://www.onem.be/fr/documentation/feuille-info/t87#h2_6 Nous t’invitons à poser toutes tes questions à ton organisme de paiement.

      Pour d’autres questions, n ‘hésite pas à nous recontacter.

       

      Répondre
  32. Henri

    Bonjour,

    J’ai 60 ans. Je suis belge, je réside en France (je ne suis pas frontalier), j’habite à 150 kms de la frontière). Je travaille à mi-temps en Belgique. Je reviens donc en Belgique 2 jours par semaine pour mon travail. Mon employeur m’a mis au chômage en raison du covid-19.

    Est-ce que j’aurai droit à des indemnités?

    Merci pour votre réponse.

    Répondre
    1. Infor Jeunes Bruxelles
      Bonjour,
      En tant que travailleur frontalier résident en France, c’est auprès des services français que tu devras t’adresser pour faire une demande d’allocations.
      Nous sommes un service d’information belge et dès lors ne sommes pas spécialisés en matière de législation française.
      Tu pourrais poser directement la question à Pôle Emploi : https://www.pole-emploi.fr/accueil/
      Bonne journée !
      Répondre
  33. Pilou

    Bonjour

    Je suis français résidant en france et travailleur frontalier en belgique depuis 20 mois mais avec la crise sanitaire je ne peux plus occuper mon poste puis je prétendre aux allocations chômage ou autres allocations ?

    Actuellement aucune ressource

    D’avance merci

    Cordialement

     

    Répondre
    1. Infor Jeunes Bruxelles
      Bonjour Pilou,
      En tant que travailleur frontalier, comme ton employeur est belge, tu peux tout à fait  demander le chômage temporaire en Belgique. Pour bénéficier du chômage temporaire, tu dois être ouvrier ou employé. Si tu es intérimaire tu peux potentiellement y prétendre mais uniquement si tu es occupé chez le même employeur après la période de force majeure.

      Si tu remplis les conditions, tu devras introduire ta demande auprès d’un organisme de paiement (CAPAC ou syndicat) en remplissant l e formulaire C3.2-Travailleur-Corona. Tu troueras plus d’informations sur: https://www.onem.be/fr/documentation/feuille-info/t2 

      Pour d’autres questions, n’hésite pas à nous recontacter.

      Répondre
  34. Marie

    Bonjour,

    Je suis belge habitant en France et je travaille en Belgique avec le statut de travailleur frontalier. Mon entreprise ,suite à la crise sanitaire du Covid-19, a décidé de me mettre en chomage technique. A quel pays et quel organisme dois-je demander mes allocations de chomage technique? Merci d’avance! Marie

    Répondre
    1. Infor Jeunes Bruxelles

      Bonjour Marie,

      En tant que travailleuse frontalière, comme ton employeur est belge, c’est en Belgique que tu dois demander le chômage temporaire. Tu devras introduire une demande auprès d’un organisme de paiement (CAPAC ou syndicat) via le formulaire C3.2-Travailleur-Corona. Le formulaire est disponible sur le site de chaque organisme de paiement. Tu trouveras plus d’informations sur le chômage temporaire sur cette fiche-info de l’Onem: https://www.onem.be/fr/documentation/feuille-info/t2

      Pour d’autres questions, n’hésite pas à nous recontacter.

       

      Répondre
  35. Denis

    Bonjour,

    Je suis salarié expatrié aux États-Unis depuis bientôt 3ans. Avant aout 2017, j’ai travaillé 15ans en Belgique. Si je dois être rapatrié et mis au chômage technique, ai je bien le droit aux allocations chômage ?

    Merci d’avance de votre retour, nous sommes un peu stressés par les ravages du coronavirus.

     

    Cordialement,

    Denis.

    Répondre
    1. Infor Jeunes Bruxelles
      Bonjour Denis,
      Pour pouvoir ouvrir un droit au chômage temporaire – Covid 19, il faut que tu aies un employeur belge.  Si ton employeur est américain, tu n’ouvriras pas le droit au chômage temporaire.  Plus d’infos sur https://www.onem.be/fr/documentation/feuille-info/t2
      Pour pouvoir ouvrir un droit au chômage, tu dois prouver un certain nombre de travail salarié au cours d’une certaine période précédant immédiatement la demande de chômage.
      Cette période de référence étant prolongée par des périodes de travail à l’étranger.
      Par exemple, les moins de 36 ans doivent prouver 312 jours de travail au cours des 21 mois précédant la demande.  Toutes les informations se trouvent sur https://www.bruxelles-j.be/droits-sociaux/tes-droits-au-chomage/quelles-conditions-dois-tu-remplir-pour-beneficier-des-allocations-de-chomage/
      Si tu as eu un travail salarié durant 15 ans avant ton départ à l’étranger, il est donc probable que tu puisses ouvrir un droit en revenant en Belgique.
      A priori, ton travail aux USA ne te permettra pas d’ouvrir un droit au chômage.  Mais si tu étais demandeur d’emploi avant ton départ à l’étranger, tu pourras réouvrir un droit au chômage sans devoir prouver des jours de travail au cours de la période de référence.

      N’hésite pas à me recontacter si tu souhaites continuer la discussion.

      Répondre
  36. Louardi

    Bonjour ! Je poursui une formation d’orientation profétionnelle dans un centre sous couverture du FOREM d une durée de deux mois et demi ,ma question est que ce que cette formotion substitu la période de 3 mois de travail pour ouvrir droit au allocation de chômage.  Merci

    Répondre
    1. Infor Jeunes Bruxelles
      Bonjour Louardi,
      Une formation professionnelle de 3 mois ne permet pas d’ouvrir un droit au chômage après une occupation à l’étranger.
      Seul une occupation professionnelle de 3 mois (en une ou plusieurs périodes, chez un ou plusieurs employeurs) devrait permettre de prendre en compte ton activité professionnelle à l’étranger pour ouvrir un droit au chômage en Belgique.
      Toutes les informations se trouvent sur https://www.onem.be/fr/documentation/feuille-info/t31
      N’hésite pas à me recontacter si tu souhaites continuer la discussion
      Répondre
  37. fuzine

    Bonjour,

    Je vais être très précise

    Je suis belge , j’ai  58 ans et j’ai travaillé en France . Mon dernier travail salarié en France  était dans une maison d’édition presse pour 6 ans (2003-2009) puis,  j’ai été mise au chômage deux ans jusqu’en fin 2011 ; J’ai monté une EURL en conseils de 2012 à 2018 (decembre) et j’ai pose mon bilan . Je suis revenue à BXL Et j’ai travaillé 10 mois dans une maison d’édition comme salariée et licenciée économique en octobre 2020. dec 2018/ Octobre2019) J’ai donc par l’office de l’onem,  fais valoir ce parcours pour avoir un octroi de droits France vers Belgique (U 1) qui,m’a été refusé !En revanche  j’ai été enseignante vacataire de 2010 à 2017 pour une valeur d’heures d’environ 70 H par an et je suis auteur de livres  pour lesquels je reçois des droits d’auteurs  déduis des cotisations pour le chômage .Est que  l’onem ne pourrait pas reconsidérer mon dossier en prenant compte de ces deux fonctions professionnelles où j’ai cotisé pour le  chomâge  afin d’augmenter mon nombre de jours? Je ne comprends pas ce refus qui me pénalise grandement

    Répondre
    1. Infor Jeunes Bruxelles

      Bonjour Fuzine,

      Il n’est pas possible de faire prendre en compte plus de 26 jours de travail par mois. Si tu as eu plusieurs activités éligibles en même temps, l’ONEm ne pourra prendre en compte les jours de travail qui dépassent les 26 jours par mois même si cela permettrait de combler une période où tu n’as pas travaillé par exemple.

      Si ce n’est pas la raison pour laquelle l’ONEm ne prend pas en compte ces périodes de travail, il faut vérifier s’il s’agissait bien d’emploi pour lesquels les cotisations prélevées permettent d’ouvrir un droit à l’assurance chômage dans le pays dans lequel ils ont été prestés.

      Enfin, s’il s’agit d’emploi qui n’ont pas été communiqué à l’ONEm, tu peux toujours introduire un nouveau dossier plus complet.

      Cette situation étant complexe, nous ne sommes pas en mesure d’analyser en détail ton parcours et de te dire avec certitude si oui ou non tu pourrais ouvrir un droit aux allocations de chômage en Belgique. Pour t’aider à analyser ta situation (en dehors de l’ONEm), tu pourrais contacter ce service juridique gratuit: http://www.atelierdroitssociaux.be/node/14 (en raison des mesures de confinement, ils ne seront probablement joignable que mail).

      Bien à toi.

      Répondre
  38. Vat

    Bonjour,

    Je suis Canadien et sous permis de travail B hautement qualifié depuis près de 5 ans sur le territoire, sans interruption. La crise sanitaire amène les employés à faire du télétravail, mais puisque les projets sont au ralenti suivant cette crise, nous risquons de manquer de boulot. La société parle déjà de possible chômage technique. Mon souci est que je ne crois pas y avoir droit, et que si je suis en chômage technique cela serait perçu par le bureau de permis et l’office des étrangers comme une démission, ou séjour sans travailler. Normalement, si on perd son job on à un mois pour réintroduire une nouvelle demande auprès d’un autre employeur et espérer ne pas se faire retirer son titre de séjour.

    Je paie mes cotisations ONSS sur mon salaire mais, ais-je droit à cette aide si nécessaire ou pas du tout?

     

    Merci pour votre retour, la situation inquiète ma femme et m’inquiète aussi, car nous n’avons pas encore la résidence permanente.

     

    Bonne journée à vous.

    Répondre
    1. Infor Jeunes Bruxelles

      Bonjour Vat,

      Nous ne pouvons malheureusement pas répondre à ta question car nous ne sommes pas spécialisés pour le droit des étrangers, le renouvellement de leur titre de séjour et  ne pouvons d’essayer de prédire ce que les régions et l’office des étrangers prendront comme décisions suite aux  circonstances actuelles.

      Pour ce type de questions, nous te conseillons de contacter l’un des services suivants:

      SIREAS – Permanence juridique :  02/649.99.58  (de 9 h à 13h et de 14h à 17h30)

      Si tu travailles à Bruxelles,  Bruxelles – Economie emploi : par e- mail: travail.eco@sprb.brussels ou par téléphone : 02/204.13.99 (du lundi au vendredi de 13h30 à 15h30)

      Par contre, il te sera à priori possible de percevoir des allocations de chômage temporaire pour force majeure. Tu trouveras plus de détails à ce sujet sur : https://www.onem.be/fr/nouveau/chomage-temporaire-la-suite-de-lepidemie-de-coronavirus-covid-19-en-chine-et-dans-dautres-pays-ou-la-maladie-sest-propagee-update-15032020

      D’autres questions ? N’hésite pas à nous recontacter!

      Répondre
  39. Ji

    Bonjour,

    Je suis salarié au Luxembourg depuis 1 an et demi. Que se passerait il si mon contrat se termine maintenant ?

    Aurais-je droit à une indemnité ?

     

    Répondre
    1. Infor Jeunes Bruxelles

      Bonjour Ji,
      Il me manque des détails pour répondre à ta question de façon précise. Es-tu travailleur frontalier ?
      Pour la sécurité sociale, tu es travailleur frontalier si :
      – tu travailles dans un autre pays de l’Espace Economique Européen (EEE) ou en Suisse et
      – tu regagnes tous les jours ou au moins une fois par semaine ton lieu de résidence habituel en Belgique.
      Si oui, tu peux ouvrir directement un droit à des allocations de chômage en Belgique sur base de ton travail au Luxembourg.
      https://www.socialsecurity.be/citizen/fr/travail-chomage/travail-transfrontalier/travailleur-frontalier
      Si tu n’es pas travailleur frontalier, les journées de travail que tu as prestées au Luxembourg peuvent être comptabilisées pour être admis au chômage si tu as travaillé au moins trois mois comme salarié en Belgique après la période de travail à l’étranger (et avant l’introduction de la demande).
      J’espère avoir répondu à ta question ! N’hésite pas s’il te faut d’autres infos !

       

      Répondre
  40. prune

    Bonjour,

     

    Mon fils est marié belge  et domicilié enAllemagne depuis 2 ans .Il est sans travaille pour l instant et aimerai revenir en Belgique. Que serai ses droits avec une femme et 2 enfants en bas âge Chomage? mutuelle?CPAS? merci a vous de m éclairer

    Répondre
    1. Infor Jeunes Bruxelles

      Bonjour Prune,

      La situation de votre fils est assez floue pour que nous puissions répondre de manière précise.

      Au niveau du chômage, sachez que pour ouvrir un droit,  il faut totaliser un certain nombre de jours de travail en fonction de son âge, à comptabiliser sur une période de référence (par exemple, si il a moins de 36 ans, il doit totaliser au minimum 312 jours, soit 1 an, sur les 21 mois précédant sa demande, les 21 mois étant la période de référence) Vous trouverez un tableau récapitulatif sur http://bruxelles-j.be/droits-sociaux/tes-droits-au-chomage/quelles-conditions-dois-tu-remplir-pour-beneficier-des-allocations-de-chomage/

      Si il a travaillé en Allemagne, son expérience professionnelle à l’étranger peut effectivement rentrer dans le calcul du nombre de jours (tout en tenant compte de la période de référence) à condition qu’il ait effectué au moins trois mois de travail à la suite de son retour en Belgique.

      Lorsqu’on ne peut bénéficier d’allocations de chômage (ou en attendant d’y avoir droit), il est possible de solliciter une aide financière auprès du CPAS de la commune dans laquelle on est domicilié. Cela dit, l’aide octroyée par un CPAS n’est pas automatique. Lorsque qu’une demande d’aide est introduite, un(e) assistant(e) social(e) effectue une enquête sociale et une visite à domicile afin de vérifier si la personne est bien dans les conditions pour bénéficier de cette aide. On demandera donc à votre fils de fournir toute une série de documents et d’informations sur sa situation familiale, ses revenus … Il est donc important que l’assistant(e) social(e) soit informé(e) de toute sa situation pour que la décision soit prise de la manière la plus juste. Vous trouverez plus d’informations sur https://www.bruxelles-j.be/droits-sociaux/obtenir-de-laide-du-cpas/

      Au niveau de la mutuelle, il pourra choisir sa mutuelle est s’y affilier. Vous trouverez plus d’informations à ce sujet : https://www.bruxelles-j.be/ta-sante/mutuelle-et-prix-des-soins-de-sante/comment-et-quand-sinscrire-a-une-mutuelle/

      D’autres questions ? N’hésitez pas à nous recontacter!

      Répondre
  41. Coco

    Étant demandeur d’emploi en France depuis septembre 2019.

    Est-ce que je peux accepté un contrat CDD de 5 mois à temps partiel en Belgique ? Je ne perdrait pas mes droits ??

    Merci pour votre réponse.

    Répondre
    1. Infor Jeunes Bruxelles

      ;Bonjour Coco,

      Nous sommes désolés mais Bruxelles-J est une plateforme d’information belge et ne sommes malheureusement pas spécialisés dans la législation française. Etant donné que ta question semble toucher à la législation française et que tu sembles percevoir une indemnisation de la France, ne serons pas en mesure de répondre à ta question.
      Nous t’invitons donc à la poser au CIDJ de ta région afin de connaître tes droits: https://www.cidj.com/nous-rencontrer (en bas de page).

      Par contre, si tu perçois une indemnisation en Belgique, n’hésite pas à revenir vers nous.

      D’autres questions ? N’hésite pas à nous recontacter!

      Répondre
  42. Quent

    Bonjour,

    Je suis belge et cela fait 4 ans que je travaille (les 2 dernières années en temps plein). Mon contrat va arriver à son terme et je souhaite partir travailler à l’étranger avec un visa vacances travail dès la fin de mon contrat. Donc sans percevoir d’allocations de chômage avant mon départ.

    Lors de mon retour (après un ou deux ans) , aurais-je le droit de percevoir des allocations de chômage ?

    Répondre
    1. Infor Jeunes Bruxelles

      Bonjour Quent, 

      Nous ne pourrons malheureusement pas répondre à ta question avec précision. 

      Ceci dit, rien ne t’empêche d’introduire une demande de manière « tardive », en principe l’ONEm n’inspecte pas sur les raisons de cette demande tardive. Dans ce cas, il faudra juste vérifier si à ton retour tu totalises toujours assez de jours de travail salarié sur la période de référence. Ce nombre de jours et la période de référence est déterminé en fonction de l’âge que tu auras au moment d’introduire la demande : par exemple, si tu as moins de 36 ans, tu dois totaliser au minimum 312 jours, soit 1 an, sur les 21 mois précédant ta demande, les 21 mois étant la période de référence).

      Sache qu’un travail à l’étranger (salarié ou indépendant) permet de prolonger la période de référence de la durée de la période de travail effectuée.

      Une autre solution serait d’introduire une demande avant ton départ et d’envisager d’exporter tes droits à l’étranger (maximum 2 semaines si tu te rends dans un pays Hors UE). Attention, dans ce cas, même si tu ne perçois pas d’allocations, le montant de celles-ci continuera à descendre (suite au principe de dégressivité des allocations de chômage). Tu trouveras plus d’information sur https://www.bruxelles-j.be/droits-sociaux/tes-droits-au-chomage/partir-a-letranger-tout-en-beneficiant-dallocations-de-chomage/

      D’autres questions ? N’hésite pas à nous recontacter!

      Répondre
  43. LVD

    Bonjour,

    Ma femme est française et était employée en Belgique jusqu’en 2010. Elle m’a ensuite suivie lors de plusieurs expatriations. Jusqu’à ce jour elle a cotise au régime général de la sécurité sociale d’outre mer (ex-OSSOM).  Si nous rentrons en Belgique et qu’elle ne retrouve pas de travail immédiatement, quels sont ses droits au chômage? Peut-elle en bénéficier directement? Y a-t-il un stage d’attente? N’y a-t-elle pas droit du tout?

    Merci d’avance

    Répondre
    1. Infor Jeunes Bruxelles

      Bonjour LVD,

      La situation de ta femme n’est pas très claire. Que veux-tu dire par cotiser au régime général de la sécurité sociale?

      Ceci dit, il ne semble pas possible qu’elle puisse ouvrir un droit au chômage directement. En effet, pour ouvrir un droit il faut totaliser un certain nombre de jours de travail salarié sur une période de référence (ce nombre de jours et la période de référence est déterminé en fonction de l’âge de la personne: par exemple, si tu as moins de 36 ans, tu dois totaliser au minimum 312 jours, soit 1 an, sur les 21 mois précédant ta demande, les 21 mois étant la période de référence).  Cette période de référence peut être prolongée par plusieurs événements tels que naissance ou adoption, interruption de carrière, emprisonnement, reprise d’études ou de formation comme chômeur non indemnisé, exercice d’une profession indépendante, ou encore travail à l’étranger (salarié ou indépendant). Cela signifie que si elle a travaillé dans les différents lieux où tu as été expatrié,  il est possible que sa période de travail en 2010 puisse être prise en compte.

      Une autre possibilité si elle dispose de périodes de travail salarié à l’étranger, (à savoir dans un pays de l’Union européenne ou les États voisins) serait de faire prendre en compte ces dernières dans le comptage du nombre de jours de travail salarié à comptabiliser pour ouvrir un droit. Seulement, une expérience professionnelle à l’étranger peut effectivement rentrer dans le calcul du nombre de jours (tout en tenant compte de la période de référence) à condition qu’elle ait effectué au moins trois mois de travail en Belgique après votre retour.
      En outre, la période de travail accomplie à l’étranger doit être considérée comme une période de travail salarié ouvrant le droit aux allocations de chômage si elle avait été effectuée en Belgique.

      Nous te conseillons donc prendre contact avec ce service juridique gratuit et de leur expliquer la situation de ta femme:
      L’atelier des droits sociaux
      Rue de la Porte Rouge 4
      1000 Bruxelles
      Tel: (32) 2 512 71 57 – (32) 2 512 02 90
      Fax: (32) 2 512 76 68
      emploi@atelierdroitssociaux.be
      http://www.atelierdroitssociaux.be/page/permanences-juridiques

      Uniquement sur place (non accessible par téléphone) : Mardi de 9h à 12h
      Uniquement sur place (non accessible par téléphone) : Mercredi de 9h à 12h.
      Uniquement par téléphone (non accessible sur place) : Mardi de 13h à 16h
      Uniquement sur rendez-vous : Lundi de 16h à 18h et Jeudi de 16h à 20h.

      D’autres questions ? N’hésite pas à nous recontacter!

      Répondre
  44. fe

    Bonjour, je suis domicilié a Bruxelles, j ai travaillé pendant 18 mois en Allemagne a temps partiel (20 hs/semaine), j ai jamais cotisé en Belgique et actuellement je suis étudiant.

    Ai-je droit a faire une demande aux allocations de chômage? merci

    Répondre
    1. Infor Jeunes Bruxelles

      Bonjour Fe,

      D’après ce que tu nous expliques, il semblerait que tu ne puisses malheureusement pas avoir droit à des allocations de chômage dès à présent.

      En effet,  pour ouvrir un droit lorsqu’on a travaillé à temps-partiel, il doit totaliser un certain nombre de demi-jours de travail salarié en fonction de son âge et à comptabiliser sur une période de référence (par exemple, si tu as moins de 36 ans, tu dois totaliser au minimum 312 demi-jours, soit 1 an, sur les 27 mois précédant sa demande, les 21 mois étant la période de référence). Tu trouveras un tableau récapitulatif et une explication e comment compter le nombre de jours que tu totalises sur https://www.bruxelles-j.be/droits-sociaux/tes-droits-au-chomage/travailler-a-temps-partiel/.

      Ton expérience professionnelle en Allemagne peut rentrer dans le calcul du nombre de demi-jours (tout en tenant compte de la période de référence) pour autant que tu aies effectué au moins trois mois de travail en Belgique. Ces 3 mois ne peuvent généralement pas être couverts par un travail que tu aurais fait en tant qu’étudiant (sauf si tu es au delà des 475 heures ou si tu travailles avec un contrat d’employé classique en parallèle à tes études).

      De plus, lorsque tu souhaites faire des études tout en percevant des allocations de chômage, il faut demander une dispense auprès du service emploi de ta région. Tu trouveras une explication de cette dispense sur : https://www.bruxelles-j.be/droits-sociaux/tes-droits-au-chomage/peux-tu-obtenir-une-dispense-pour-te-former-pendant-ton-chomage/

      D’autres questions ? N’hésite pas à nous recontacter!

      Répondre
  45. Maanon62

    Je suis domiciliée en belgique, je suis de nationalité française, je travaille en tant qu’intérimaire depuis le mois de septembre en Belgique à Ghlin. A quoi ais-je le droit?

     

    CDT

     

    Manon ****

    Répondre
    1. Infor Jeunes Bruxelles

      Bonjour Maanon62,

      En principe, tu ne pourras pas bénéficier d’allocations de chômage puisque pour ce faire, il faut perdre son emploi de manière involontaire.

      Cela dit, si tu souhaites savoir si tu aurais droit à des allocations de chômage, nous ne pourrons malheureusement pas te répondre car pour ce faire, il faudrait connaitre ton âge et la durée de tes expériences professionnelles salariées.

      En effet, pour ouvrir un droit, tu dois totaliser un certain nombre de jours de travail en fonction de ton âge à comptabiliser sur une période de référence (par exemple, si tu as moins de 36 ans, tu dois totaliser au minimum 312 jours, soit 1 an, sur les 21 mois précédant ta demande, les 21 mois étant la période de référence) Tu trouveras un tableau récapitulatif https://www.bruxelles-j.be/droits-sociaux/tes-droits-au-chomage/quelles-conditions-dois-tu-remplir-pour-beneficier-des-allocations-de-chomage/

      D’autres questions ? N’hésite pas à nous recontacter!

      Répondre
  46. Gamze

    Bonjour,

    Mon mari vient de la Turquie il a travaillé longtemps labas.

    Est ce qu’il a droit a son chomage en Belgique ou doit il travaillé ?

    Il vient de recevoir sa carte titre de sejour F de la commune.

    merci pour votre réponse

    Répondre
    1. Infor Jeunes Bruxelles

      Bonjour Gamze,

      La Turquie faisant partie des pays dont les ressortissants peuvent faire valoir leur période de travail dans leur pays en Belgique, ton mari pourrait ouvrir le droit aux allocations de chômage en Belgique, sous certaines conditions. Pour que ses jours de travail en Turquie puissent être comptabilisés pour une admissibilité au chômage en Belgique, il faut qu’il ait cotisé pour le chômage en Turquie. Tu trouveras plus d’explications sur ce lien: http://www.onem.be/fr/documentation/feuille-info/t31#h2_1

      Dans sa situation, comme il aurait suffisamment travaillé en Turquie, tu pourrais ouvrir le droit aux allocations de chômage belge; pour autant qu’il travaille minimum 3 mois en Belgique. Après quoi, il devra s’inscrire comme demandeur d’emploi au service emploi de ta région et introduire une demande d’allocations de chômage à un organisme de paiement (CAPAC ou syndicat) via le formulaire C109. Tu trouveras plus d’informations sur la fiche ci-dessus.

      Pour d’autres questions, n’hésite pas à nous recontacter.

      Répondre
  47. PETROVA

    Bonjour,

    Une personne qui a travaillé avec contrat LIMOSA en Belgique est-ce qu’elle a droit du chômage?

    Répondre
    1. Infor Jeunes Bruxelles

      Bonjour Petrova,
      Il me manque des détails pour pouvoir répondre à ta question de façon précise (quelle est ta nationalité, ton pays d’origine, la fonction que tu as occupée dans le cadre de ton contrat LIMOSA..).
      Tu devrais trouver si en rapport à ta nationalité, ton pays d’origine et la fonction occupée si tu peux potentiellement ouvrir un droit au chômage en Belgique par le biais de ton contrat en utilisant l’outils disponible via le lien suivant : https://www.socialsecurity.be/CMS/fr/coming_to_belgium/index.html
      J’espère avoir répondu à ta question ! N’hésite pas s’il te faut d’autres infos !

      Répondre
  48. Mick

    Bonjour , voilà je pars travailler en Italie du 25 mars au 5 novembre , après 8mois de travaille puis-je me réinscrire comme demandeur  d emploie sans problème ??

    Répondre
    1. Infor Jeunes Bruxelles

      Bonjour Mick,
      Comme tu peux le lire dans la fiche ci-dessus, si tu avais déjà bénéficié d’allocations de chômage en Belgique avant ton départ en Italie (et a donc ouvert un droit aux allocations de chômage : https://www.bruxelles-j.be/droits-sociaux/tes-droits-au-chomage/quelles-conditions-dois-tu-remplir-pour-beneficier-des-allocations-de-chomage/), tu pourras à nouveau bénéficier des allocations si tu as perçu au moins une allocation de chômage dans les 3 ans qui précèdent la demande. Le travail salarié effectué à l’étranger (ne pouvant pas être pris en compte pour l’ouverture d’un droit au chômage parce qu’il n’est pas suivi d’une période de travail en Belgique) prolonge cette période de 3 ans de la durée du travail effectué. Le montant de l’allocation sera en principe équivalent au dernier montant perçu avant le départ à l’étranger.
      Si tu n’avais jamais fait de demande d’allocations de chômage avant de partir travailler en Italie, les journées de travail que tu as prestées en Italie peuvent être comptabilisées pour être admis au chômage si tu as travaillé au moins trois mois comme salarié en Belgique après la période de travail en Italie (et avant l’introduction de la demande).
      J’espère avoir répondu à ta question ! N’hésite pas s’il te faut d’autres infos !

      Répondre
  49. Caroooooo

    Bonjour,

    Je suis intermittente du spectacle en France (indemnisée en France), je souhaiterais m’installer en Belgique mais je souhaitais savoir si je pouvais transférer mon chômage en Belgique et si oui que faudra t-il que je fasse pour être au régime des artistes en Belgique? Et est ce que si je retourne travailler en France (car j’aurais toujours des contrats en France probablement) et que je suis déclarée en Belgique mes heures de travail compterons pour l’établissement de ce « statut »?

    Merci

    Répondre
    1. Infor Jeunes Bruxelles

      Bonjour Caroooooo,

      A priori, il est possible d’exporter un droit au chômage d’un pays européen à un autre pendant une période de 3 mois si tu t’inscrit comme demandeuse d’emploi auprès du service emploi de la région dans laquelle tu souhaites t’installer en Belgique. Pour ce faire tu auras sans doute besoin du formulaire U2 que tu peux te procurer auprès du pôle emploi.  Cela dit, Bruxelles-J étant une plate-forme d’information belge, nous ne sommes  malheureusement pas spécialisés dans la législation française et les différentes démarches concrète à effectuer pour ta situation.
      Nous t’invitons donc à poser ta question au CIDJ de ta région afin de connaître tes droits: https://www.cidj.com/nous-rencontrer (en bas de page).

      D’autres questions ? N’hésite pas à nous recontacter!

      Répondre

  50. Elo

    Bonjour,

    J’ai 31 ans, j’ai commencé un stage d’un mois et demi dans une entreprise (date début:  08/04/2019 –  date fin : 17/05/2019) , suivi directement d’une PFI de 6 mois ( date début 20/05/2019 – date fin : 20/11/2019. Apres cela j’ai eu un CDD de 6 mois ( toujours au même endroit) à partir du 21/11/2019 jusqu’au 20/05/2020. Est ce que j’aurai le doit au chômage après la fin de mon CDD si mon contrat n’est pas prolongé ? J’ai un temps plein 5 jours par semaine et un horaire de 9h-17h35 avec 1h de temps de midi. Ou je dois encore travailler un nombre de jours afin d’y avoir droit ?

    De plus, juste avant d’avoir mon stage et mon pfi, j’ai fait une formation de 3 semaines entre le 25/06/2018 et le 17/07/2018. Ensuite une deuxième formation de 4 mois et demi du 06/08/2018 au 14/12/2018 ( grâce à celle-ci j’ai pu avoir mon stage et mes contrats PFI et CDD).

    NB: Mon but n’est pas d’arrêter de travailler mais juste de connaître mes droits. 

    Bien cordialement 

    Répondre
    1. Elo

      J’ai oublié de vous préciser que je suis marié, ma femme a un CDI, pas d’enfant et je suis domicilié en Belgique.

      Bien à vous

      Répondre
    2. Infor Jeunes Bruxelles

      Bonjour Elo,

      Pour bénéficier des allocations de chômage, tu dois prouver un certain nombre de jours de travail salarié au cours d’une certaine période de référence. Par exemple, les personnes de moins de 36 ans comme toi doivent travailler minimum 312 jours au cours des 21 mois précédant leur demande.

      Tes périodes de stage/stages n’étant pas des périodes de travail, celles-ci ne seront pas prises en compte pour une admissibilité aux allocations de chômage. Mais en ce qui concerne le PFI, tu pourras comptabiliser au maximum 96 jours de «travail» pour la partie formation alors que ton contrat de travail est quant à lui entièrement comptabilisé (puisqu’il s’agit d’un contrat de travail ordinaire donnant lieu à des prélèvements de cotisations sociales).
      Malgré cela, à la fin de ton CDD en mai 2020, tu ne pourras malheureusement pas prétendre aux allocations de chômage; car tu n’auras pas cumuler assez de jours.

      Pour d’autres questions, n’hésite pas à nous recontacter.

      Répondre
  51. Eric

    Bonjour, je suis français résident fiscal belge et salarié en Belgique depuis 2012 en CDI tout en étant également salarié (non résident fiscal) en France. La société belge m’a recruté en CDI pour précisément s’ouvrir sur le marché français ; elle trouvait donc un avantage à ce que je garde mon emploi en France, notamment en m’offrant un salaire inférieur à ma qualification. Huit ans plus tard, la direction change et abandonne le marché français. Je suis de fait licencié avec ouverture des droits au chômage en Belgique où ma famille et moi résidons. QUESTION : puisque je garde mon travail en France mais que je demeure résident belge, ai-je droit aux allocations de chômage belge ? Je précise que j’ai cotisé en Belgique et toujours déclaré mes revenus français dans les deux pays et par conséquent ai vu mon assiette d’imposition recalculée à la hausse avec des milliers d’euros d’impôt payés en plus chaque année.

    Répondre
    1. Infor Jeunes Bruxelles

      Bonjour Eric,

      Nous ne sommes pas sûrs de bien comprendre ta situation. Si tu as perdu ton travail en Belgique mais que tu travailles toujours en France, tu n’as probablement pas droit au chômage. Tu y aurais droit si tu n’étais plus lié par aucun contrat de travail. Dans ce cas, tu pourrais prétendre au chômage belge puisque tu vis en Belgique. Mais tant que tu es sous contrat en France, tu ne peux pas prétendre au chômage en Belgique.
      Si tu souhaites nous apporter plus de précisions sur ton occupation salariée actuelle, nous pourrons peut-être mieux t’informer.

      Bien à toi

      Répondre
      1. Eric

        J’ai travaillé simultanément en Belgique (contrat à plein temps) où je réside ; et en France à temps partiel (faisant de constants A/R), un peu comme si j’étais deux personnes en une. Mon « moi » belge perd son emploi en Belgique et remplit toutes les conditions requises pour toucher une allocation chômage, tandis que l’autre « moi » belge poursuit son temps partiel en France.

        Etant donné que le « moi » belge a aussi déclaré les revenus de France en Belgique et par conséquent payé aussi des milliers d’Euros en plus d’impôts en plus, n’est-il pas légitiment en droit de toucher son allocation chômage ?

        Répondre
        1. Infor Jeunes Bruxelles

          Bonjour Eric,

          Tant que tu es lié à un contrat de travail salarié en France, tu ne pourras pas prétendre à des allocations de chômage en Belgique.
          Les situations où il est possible de cumuler allocations de chômage et travail sont très rares. Tu trouveras les explications à ce sujet sur cette page: https://www.bruxelles-j.be/droits-sociaux/tes-droits-au-chomage/peux-tu-effectuer-certains-travaux-sans-perdre-ton-chomage/

          Bien à toi

          Répondre
  52. dine

    je suis belge et au chomage  complet depuis 1 mois…je voudrais partir faire un emploi de saisonniere en France pendant une periode de 6mois.

    ma question en terminant mon contrat de saisonnier ,est ce que je garde mes allocations de chomages en belgique a mon retour?? merci

    Répondre
    1. Infor Jeunes Bruxelles

      Bonjour Dine,

      En tant que bénéficiaire d’allocations de chômage, il te sera tout à fait possible de partir faire ce travail saisonnier en France. Tu ne recevras évidemment pas d’indemnisation pendant ton séjour en France mais à ton retour, tu pourras sans problème rouvrir ton droit aux allocations de chômage. Tu devras juste t’inscrire de nouveau comme demandeuse d’emploi et introduire une nouvelle demande d’allocations auprès d’un organisme de paiement (CAPAC ou syndicat).

      Pour d’autres questions n’hésite pas à nous recontacter.

      Répondre
  53. Medi

    Bonjour, j’ai 56ans je suis pensionné au Maroc depuis novembre 2019 , j ‘ai eu la nationalité belge depuis quelques années, après ma pension je suis installé à Bruxelles, puis je travailler en Belgique ? Sachant que j ai déjà une pension au Maroc? Est ce que je peux cumuler les deux?

    Répondre
    1. Infor Jeunes Bruxelles

      Bonjour Medi,

      Tu peux tout à fait travailler en Belgique sans que ta pension marocaine ne pose de problème. Par contre, Bruxelles-J étant une plateforme d’information belge, nous ne sommes pas en mesure de te dire quel impact un salaire pourrait avoir sur ton droit à la pension marocaine puisque nous ne connaissons pas la législation marocaine. N’hésite pas à t’informer auprès du service compétent au Maroc.

      Bien à toi.

      Répondre
  54. Med

    Bonjour

    Je suis hollandais de 61 ans qui travaille en Belgique à temps plein depuis 9 ans et réside toujours en Hollande autant que frontalier  en cas de perte d emploi à qui ne dois m adresser pour bénéficier d allocations de chômage qui et comment elle va être calculer merci à vous

    Répondre
    1. Infor Jeunes Bruxelles

      Bonjour Med,

      Si tu habites en Hollande, il faudra se référer à la législation hollandaise car Bruxelles-J est une plateforme d’information belge, nous ne sommes donc malheureusement  pas spécialisés dans la législation hollandaise et les différentes possibilités dans ta situation.
      Nous t’invitons à poser ta question au service concerné en Hollande.

      D’autres questions ? N’hésite pas à nous recontacter!

      Répondre
  55. MCF001

    Je suis belge, domicilié en Belgique. Ayant travaillé et cotisé comme employé sans interruption depuis plus de trente ans, j’ai récemment perdu mon emploi. Avant de pouvoir bénéficier des allocations de chomage ( indemnités de préavis importantes ), j’ai retrouvé un emploi en Allemagne, contrat allemand et cotisations en Allemagne. Quels sont mes droits en matière de chomage si je perdais mon emploi en Allemagne ?

    Merci

    Répondre
    1. Infor Jeunes Bruxelles

      Bonjour MCF001,

      En règle générale, pour ouvrir ton droit aux allocations de chômage sur base du travail, tu dois totaliser un certain nombre de jour de travail salarié en fonction de ton âge, à comptabiliser sur une période de référence. Tu trouveras plus de renseignements à ce sujet sur le lien suivant: http://bruxelles-j.be/?p=4562

      Si tu as travaillé depuis 30 ans sans interruption et que tu as retrouvé un emploi à la suite de la fin de ton contrat, sache que perdre ton travail en Allemagne de manière involontaire pourrait déboucher à deux cas de figures:

      – Ouvrir un droit sur base de ton précédent travail en revenant en Belgique : tu pourrais ouvrir un droit par rapport à tes prestations en Belgique sans que ton contrat en Allemagne ne soit pris en compte. En effet, celui-ci te permettra de prolonger ta période de référence et de faire prendre en compte des jours de travail que tu aurais effectués en Belgique avant ton départ en Allemagne.

      – Ouvrir un droit en faisant prendre en compte tes jours de travail en Allemagne: pour ce faire il faudra que tu effectues 3 mois de travail à ton retour en Belgique. (Ceci-dit, en ayant travaillé 30 ans, il est peu probable que tu aies besoin de faire prendre en compte ta période de travail en Allemagne)

      En fonction de la durée de ton contrat, tu pourrais également te renseigner sur d’éventuel droit au chômage en Allemagne et les conditions pour pouvoir y prétendre.

      D’autres questions ? N’hésite pas à nous recontacter!

      Répondre
  56. kalil

    Bonjour,

    La question que j’ai concerne ma femme de nationalité néerlandaise. On vit en Belgique depuis octobre 2016.

    Ma femme a travaillé avant notre installation en Belgique aux Pays-Bas.

    En 2016 suite a une maladie elle avait droit à l’allocation maladies des Pays-Bas jusqu’en septembre 2017.

    Elle a travaillé plus ou moins 10 jours en Belgique en 2018.

    Elle a travaillé de mars 2019 à juin 2019 à temps complet comme assistante sociale dans une commune de Bruxelles. elle a démissionné de ce boulot.

    De juillet 2019 à décembre 2019, elle a travaillé à temps partiel(3.5jrs/semaines) dans une organisation privée.

    Son contrat a pris fin le 31 décembre 2019. Elle est enceinte et l’accouchement est prévue pour début février 2020.

    Est ce qu’elle avoir droit au chômage ici en Belgique, si oui quels sont les documents qu’elle doit prévoir(fournir) pour avoir droit au chômage ici en Belgique?

    Merci,

    Bien cordialement,

    Répondre
    1. Infor Jeunes Bruxelles

      Bonjour Kalil,

      Nous ne pourrons malheureusement pas répondre de manière précise à ta question car les conditions d’ouvrture du droit au chômage dépendent de l’âge de ta femme. En effet, sur cette page  (https://www.bruxelles-j.be/droits-sociaux/tes-droits-au-chomage/quelles-conditions-dois-tu-remplir-pour-beneficier-des-allocations-de-chomage/) tu trouveras un tableau récapitulatif indiquant le nombre de jour qu’elle doit totaliser pour ouvrir un droit au chômage. En fonction de son âge (et donc de la période de référence qui y est lié) elle pourra peut-être faire  prendre en compte ses jours de travail au Pays bas.

      Nous vous conseillons de contacter ce service juridique gratuit et de leur expliquer la situation de ta femme:

      L’atelier des droits sociaux

      Rue de la Porte Rouge 4
      1000 – Bruxelles

      02.512.02.90

      Uniquement sur place (non accessible par téléphone) : Mardi de 9h à 12h
      Uniquement sur place (non accessible par téléphone) : Mercredi de 9h à 12h
      Uniquement par téléphone (non accessible sur place) : Mardi de 13h à 16h

      Sache que si elle ouvre un droit avant son accouchement, la dégressivité des allocations de chômage (le fait que le montant des allocations de chômage diminue avec le temps) continuera à s’appliquer pendant son congé maternité.

      D’autres questions ? N’hésite pas à nous recontacter!

      Répondre
      1. Kalil

        Bonjour,

        Ma femme a 34 ans. Elle a travaillé au total 270 jours en Belgique depuis notre installation en 2016 d’après le site mycareer.be.

        Qu’est ce qu’on entend par période de référence?

        Elle est passé voir son syndicat(ABVV) pour ouvrir un dossier de chômage, mais la personne ne lui a pas demandé de documents qui prouvent qu’elle a travaillé aux Pays-Bas. Elle lui a juste demander le C4 et le contrat de son dernier travail en Belgique.

        Comment faire valoir les nombres de jours de travail aux Pays-Bas?

        Bien à vous,

        Répondre
        1. Infor Jeunes Bruxelles

          Bonjour Kalil,

          Si elle est âgée de moins de 36 ans, elle doit totaliser au minimum 312 jours de travail salarié sur une période de référence de 21 mois. Cela signifie que lorsque ta femme se rendra auprès de son syndicat pour introduire une demande d’allocations de chômage, cet organisme vérifiera qu’au cours des 21 mois précédant la date de sa demande, 312 jours de travail salarié peuvent être comptabilisés.

          Il semblerait donc qu’elle ne puisse pas ouvrir de droit au chômage à ce jour. Il semble également normal qu’on ne lui ai pas demandé de document prouvant sa période de travail au Pays-Bas, puisque les 21 mois de période de référence permette de remonter jusqu’en 2018.  Cela signifie qu’à moins de disposer d’élément pouvant prolonger la période de référence (tels que naissance ou adoption, interruption de carrière, emprisonnement, reprise d’études ou de formation comme chômeur non indemnisé, travail indépendant,..), il n’est pas possible de faire prendre en compte une période de travail antérieure.

          D’autres questions ? N’hésite pas à nous recontacter!

          Répondre
          1. kalil

            Bonjour,

            En janvier 2017 on a eu notre premiere fille et En avril 2018  on eu notre deuxieme fille. Comment presenter les elements pouvant prolonger la période de référence (tels que naissance ou adoption, interruption de carrière, emprisonnement, reprise d’études ou de formation comme chômeur non indemnisé, travail indépendant,…)?

            Bien a vous,

    2. Infor Jeunes Bruxelles

      Bonjour Kalil,

      Vous pouvez vous rendre auprès de votre organisme de paiement (syndicat ou CAPAC) afin d’expliquer votre situation et de faire prendre en compte les naissances de vos enfants pour prolonger votre période de référence.

      D’autres questions ? N’hésite pas à nous recontacter!

      Répondre
  57. Mln4

    Bonjour,

    Je suis belge et je travaille en france depuis 1 an. Je dois rentrer un peu contre mon gré en Belgique, car je ne peux plus assurer un loyer toute seule. Je vais donc devoir démissionner de mon CDI. Je suis inscrite à Pôle Emploi, j’ai un numéro de sécurité sociale et un numéro fiscal français.

    Ma question est la suivante : est ce que je peux bénéficier du chômage en Belgique ? Sachant que je n’ai jamais travaillé en tant que salariée en Belgique (juste des jobs d’étudiant). Si non, est-ce qu’il existe des aides dont je pourrais bénéficier le temps de retrouver un travail ?

    Répondre
    1. Infor Jeunes Bruxelles

      Bonjour Mln4,
      Comme tu peux le lire dans la fiche ci-dessus, les journées de travail que tu as prestées à l’étranger peuvent être comptabilisées pour être admise au chômage si tu as travaillé au moins trois mois comme salariée en Belgique après la période de travail à l’étranger (et avant l’introduction de la demande). En outre, la période de travail à l’étranger doit avoir été accomplie dans un pays européen (+ quelques autres exceptions). Des conditions particulières peuvent aussi s’appliquer suivant la nationalité du demandeur. Tu trouveras plus d’information à ce propos sur le site de l’ONEM : https://www.onem.be/fr/documentation/feuille-info/t31#h2_1
      Si tu parviens à ouvrir un droit au chômage en France avant de revenir, tu pourras alors probablement exporter ce droit pendant 3 mois en Belgique pour y rechercher de l’emploi. Il faudrait que tu discutes avec Pôle Emploi de cette possibilité.
      J’espère avoir répondu à ta question ! N’hésite pas s’il te faut d’autres infos !

      Répondre
  58. Smail ayach

    Bonjour je me présent je m’appelle smail ayach El mouchani et j habite en Belgique et j’ai la recidence de Belgique et je me suis déjà touché le chômage de la France est je voulais savoir est ce que je peux avoir le chômage de la Belgique merci

    Répondre
    1. Infor Jeunes Bruxelles

      Bonjour Smail ayach,

      Comme expliqué dans la fiche ci-dessus, il est possible d’ouvrir un droit aux allocations de chômage en Belgique sur base d’un travail effectué dans autre pays européen sous certaines conditions.

      La règle de base pour ouvrir un droit en Belgique est de prouver au moins 312 jours de travail sur les 21 mois qui précèdent la demande (si on a moins de 36 ans. Sinon, voir tableau). Le travail effectué dans un pays européen peut être pris en compte pour autant qu’on travaille au moins 3 mois en Belgique entre le travail à l’étranger et la demande d’allocations de chômage en Belgique. Tu retrouveras des informations détaillées à ce sujet sur cette page: https://www.onem.be/fr/documentation/feuille-info/t31#h2_1

      Si tu n’as pas encore travaillé en Belgique, tu n’es donc à priori pas encore dans les conditions. Tu peux contacter un organisme de paiement (syndicat ou CAPAC) pour demander à ce que ta situation soit analysée.

      N’hésite pas à nous recontacter si tu as d’autres questions.

      Répondre
  59. Aldia

    Je suis française j habite et je travail en Belgique depuis 7 ans je retourne en france ai je droit au chomage en france

    Répondre
    1. Infor Jeunes Bruxelles

      Bonjour Aldia,

      Si tu pars chercher du travail en France, tu peux exporter tes allocations de chômage belges dans ce pays pendant 3 mois (éventuellement renouvelable une fois). Pour obtenir cette autorisation, tu dois être chômeur complet indemnisé depuis au moins 4 semaines avant ton départ (dérogation possible) et tu dois introduire une demande via le formulaire U2. Tu devras t’inscrire comme demandeur d’emploi dans le pays choisi.
      Pour plus d’information à ce propos, tu peux consulter le site de l’ONEM : https://www.onem.be/fr/documentation/feuille-info/t122

      https://www.bruxelles-j.be/droits-sociaux/tes-droits-au-chomage/partir-a-letranger-tout-en-beneficiant-dallocations-de-chomage/

      Note que, si tu travailles actuellement, pour pouvoir bénéficier d’allocations de chômage sans être sanctionnée, il ne faut pas que tu sois à l’origine de la perte de ton emploi : https://www.bruxelles-j.be/droits-sociaux/tes-droits-au-chomage/quelles-sont-les-sanctions-de-lonem/

      Concernant le fait de pouvoir valoriser tes années de travail en Belgique pour ouvrir un droit aux allocations de chômage en France, étant un service d’information belge, nous ne sommes pas spécialisés en termes de législation française. Tu pourrais te renseigner à ce sujet via Pôle Emploi ou via un service d’information jeunesse français : https://www.cidj.com/

      J’espère avoir répondu à ta question ! N’hésite pas s’il te faut d’autres infos !

      Répondre
  60. Mimmit

    Bjr ;

    Étant travaillé comme fonctionnaire administratif au Maroc pendant 17 ans ai-j droit au chômage ?

    Répondre
    1. Infor Jeunes Bruxelles

      Bonjour Mimmit,

      Le Maroc ne faisant pas partie des pays étrangers dont on peut faire valoir la période de travail pour une admissibilité aux allocations de chômage en Belgique, tu ne pourras malheureusement pas ouvrir le droit sur base de tes 17 ans de travail. Pour bénéficier des allocations de chômage en Belgique, tu devras prouver un certain nombre de jours de travail salarié au cours d’une certaine période de référence. Par exemple, les personnes de moins de 36 ans doivent travailler minimum 312 jours au cours des 21 mois précédant leur demande. Tu trouveras plus d’informations sur les conditions pour ouvrir le droit aux allocations de chômage sur la fiche: https://www.bruxelles-j.be/droits-sociaux/tes-droits-au-chomage/quelles-conditions-dois-tu-remplir-pour-beneficier-des-allocations-de-chomage/

      Pour d’autres questions, n’hésite pas à nous recontacter.

      Répondre
  61. elma.vu

    Bonjour,

    Je suis française résidente en Belgique depuis 5 ans. Je dois partir travaillé à l’étranger pour la saison d’hiver durant 4 mois. J’avais le droit au chômage actuellement. J’ai du rendre mon appartement (fin de bail) et je n’ai donc plus de domicile en Belgique, je voudrais retrouver un appartement à mon retour, et ainsi ne pas payer un loyer « pour rien » pendant les 4 mois où je ne serais pas là. La commune me dit que si je pars 4 mois sans donner une autre adresse de résidence, je serais radié. Quand je vais revenir dans 4 mois, est-ce que je pourrais retrouver mes droits au chômage malgré tout cela?

    Merci pour votre réponse.

    Répondre
    1. Infor Jeunes Bruxelles

       Bonjour Elma.vu,

      Tu peux tout à fait interrompre ton droit au chômage pendant les 4 mois pendant lesquels tu es à l’étranger. Il est possible d’interrompre son droit au chômage et de le rouvrir sans prouver une nouvelle fois les jours de travail tant que l’interruption ne dépasse pas 3 ans. Attention que la dégressivité du montant des allocations de chômage continue de courir pendant une interruption de son droit.

      Note qu’il te faudra quand même une adresse en Belgique pour pouvoir rouvrir ce droit. Il sera donc important de te domicilier quelque part à ton retour. Que ce soit temporairement chez une personne qui t’héberge le temps de trouver un appartement ou directement à ta nouvelle adresse, il sera indispensable que tu sois domiciliée en Belgique pour récupérer tes allocations de chômage (le fait de résider officiellement en Belgique étant une des conditions pour pouvoir en bénéficier).

      Si tu as besoin d’autres informations, n’hésite pas !

      Répondre
  62. Sophie

    Bonjour,

     

    J´ai travaille en espagne avc un contrat « post Locale » donc sans changer ma residence belge et en travaillant en espagne avec logement fourni par mon employeur et toutes les taxes deja deduites de mon salaires sur place.

    Contrat du 15 juin au 6decembre 2019

    Puis je recuperer mon chomage ? Que dois je faire ? quelles demarches effectuer des mon retour?

    Bav,

     

    Répondre
    1. Infor Jeunes Bruxelles

      Bonjour Sophie,

      Comme expliqué ci-dessus, si tu as déjà bénéficié d’allocations de chômage en Belgique auparavant et que tu souhaites introduire une nouvelle demande après avoir as travaillé à l’étranger, tu pourras à nouveau bénéficier des allocations si tu as perçu au moins une allocation de chômage dans les 3 ans qui précèdent la demande. Le travail salarié effectué à l’étranger (ne pouvant pas être pris en compte pour l’ouverture d’un droit au chômage parce qu’il n’est pas suivi d’une période de travail en Belgique) prolonge cette période de 3 ans de la durée du travail effectué. Le montant de l’allocation sera en principe équivalent au dernier montant perçu avant le départ à l’étranger.

      A ton retour, tu dois te réinscrire comme demandeuse d’emploi (chez Actiris si tu vis à Bruxelles) et te présenter à ton organisme de paiement pour introduire une demande d’allocations de chômage. Pour que la dégressivité soit suspendue pendant cette période de travail, tu auras besoin d’un formulaire européen U1 (à te procurer en Espagne).

      Bien à toi

      Répondre
  63. Geoffrey

    Bonjour Mr, Mme,

     

    Je voudrai me réinscrire au chomage en effet j’ai travailler 10 ans a l’etranger et je souhaite revenir pour cette année je voudrai savoir quelle sont les delai d’attente et les document a fournir svp merci d’avance.

    Répondre
    1. Infor Jeunes Bruxelles

      Bonjour Geoffrey,

      Comme tu peux lire dans la fiche ci-dessus, si tu as travaillé à l’étranger comme salarié,tu pourras à nouveau bénéficier des allocations si tu as perçu au moins une allocation de chômage dans les 3 ans qui précèdent la demande. Le travail salarié effectué à l’étranger (ne pouvant pas être pris en compte pour l’ouverture d’un droit au chômage parce qu’il n’est pas suivi d’une période de travail en Belgique) prolonge cette période de 3 ans de la durée du travail effectué. Le montant de l’allocation sera en principe équivalent au dernier montant perçu avant le départ à l’étranger.

      Tu auras besoin du formulaire c109 pour introduire ta demande : https://www.onem.be/sites/default/files/assets/formulaires/C109/02022017_C109_FR2.pdf

      Si tu as travaillé dans un pays de l’Espace Économique Européen (ou en Suisse), tu devras également remettre un formulaire européen U1 complété par l’institution étrangère compétente en matière de chômage.
      Si tu as travaillé dans un autre pays, tu devras remettre une attestation de l’employeur ou une attestation de l’institution de sécurité sociale de ce pays.
      Concernant les délais, ton organisme de paiement a un délai de deux mois maximum pour transmettre le dossier à ton bureau de chômage. Ton bureau de chômage a alors un délai d’un mois maximum (+ 10 jours en cas de convocation) pour prendre sa décision.
      Si ta demande est acceptée par le bureau de chômage, tu recevras tes allocations calculées à partir de la date de ta demande.
      Si le dossier est incomplet, ton organisme de paiement te réclamera les informations manquantes. Il est essentiel de fournir ces informations dans le délai demandé.

      J’espère avoir répondu à ta question ! N’hésite pas s’il te faut d’autres infos !

      Répondre
  64. alix

    bonjour
    au chomage en belgique  depuis 4ans
    si

    je vais en france et y reside , certain emploie demande d avoir sa residence en france , sans etre certain s avoir ce travaille , je serais chomeur via onem mais resident en france , combient de temps je pourrais resider ( inscrit en france ) et percevoir le revenus minimum de demandeur d emploie
    si c est possible  ou alors je dois faire court ,cad m inscrire resident en france le temp de recevoir mon inscription certifant resident ……
    et

    dans les jours qui suivent me réeinscrire en belgique a mon adresse

    pour garder mes droit a l onem et ayant cette inscription furtive en france pour les emploie

     

    merci de vos explication

     

    Répondre
    1. Infor Jeunes Bruxelles

      Bonjour alix,

      Si tu souhaites partir en France pour y chercher du travail, il est possible d’exporter tes allocations dans ce pays pendant 3 mois (éventuellement renouvelable une fois). Pour obtenir cette autorisation, tu dois être chômeur complet indemnisé depuis au moins 4 semaines avant ton départ (dérogation possible) et tu dois introduire une demande via le formulaire U2. Tu devras t’inscrire comme demandeur d’emploi dans le pays choisi.

      Pour plus d’information à ce propos, tu peux consulter le site de l’ONEM : https://www.onem.be/fr/documentation/feuille-info/t122

      https://www.bruxelles-j.be/droits-sociaux/tes-droits-au-chomage/partir-a-letranger-tout-en-beneficiant-dallocations-de-chomage/

      Si tu travailles en France comme salarié, tu pourras à nouveau bénéficier des allocations si tu as perçu au moins une allocation de chômage dans les 3 ans qui précèdent la demande. Le travail salarié effectué à l’étranger (ne pouvant pas être pris en compte pour l’ouverture d’un droit au chômage parce qu’il n’est pas suivi d’une période de travail en Belgique) prolonge cette période de 3 ans de la durée du travail effectué. Le montant de l’allocation sera en principe équivalent au dernier montant perçu avant le départ à l’étranger.

      Si tu ne travailles pas comme salarié en France, tu gardes tes droits pendant 3 ans à dater de ta dernière indemnisation en Belgique. Peu importe le motif de ton séjour à l’étranger. Le montant de l’allocation risque d’être inférieur au dernier montant perçu avant le départ à l’étranger. La diminution progressive des allocations continue en effet à courir, même pendant la période d’interruption où tu ne reçois rien. Tu trouveras plus d’information sur cette diminution progressive dans la fiche quels sont les montants des allocations de chômage : https://www.bruxelles-j.be/droits-sociaux/tes-droits-au-chomage/quels-sont-les-montants-des-allocations-de-chomage/

      J’espère avoir répondu à ta question ! N’hésite pas s’il te faut d’autres infos !

      Répondre
  65. Sabine

    Bonjour  j ai déménagé en Belgique  début juillet  je travaille à  temps partiel en Belgique  ,on m a refusé le complément chômage  au mois d octobre si je refais une demande sera  t elle accepté  cela fait 5mois que je suis domicilié en Belgique

    Répondre
    1. Infor Jeunes Bruxelles

      Bonjour Sabine,

      Pour pouvoir bénéficier d’une AGR (complément chômage), il est à priori nécessaire d’avoir travaillé à temps plein avant ta période de travail à temps partiel (sauf si tu avais ouvert un droit aux allocations d’insertion – allocations de chômage sur base des études –  avant d’entamer ton temps partiel).

      En effet, pour que ta demande d’Allocation de Garantie de Revenus (AGR ou complément chômage) soit acceptée, il faut que ton salaire soit inférieur au montant de l’allocation de chômage auquel tu pourrais prétendre si tu avais été au chômage à temps plein (sans aucun contrat de travail), et qu’il soit aussi inférieur à 1.593,81 euros bruts par mois.

      Il faut également que ton emploi ne dépasse pas 4/5 du temps de travail d’une personne à temps-plein sur ton lieu de travail et que tu n’aies pas volontairement réduit ton temps de travail dans l’espoir de percevoir un complément de chômage.

      Dès lors, si tu n’avais pas ouvert de droit aux allocations de chômage à temps plein ou que tes conditions salariales ou ton temps de travail n’ont pas changé, il semble peu probable que la décision concernant ton droit à une AGR puisse changer. En effet, le temps de résidence en Belgique n’a pas d’influence sur l’octroi de l’AGR.

      Tu trouveras les informations relatives à l’allocation de garanti de revenus et le travail à temps partiel via la fiche suivante: https://www.bruxelles-j.be/droits-sociaux/tes-droits-au-chomage/travailler-a-temps-partiel/

      J’espère avoir répondu à ta question ! N’hésite pas s’il te faut d’autres infos !

      Répondre

  66. Martin

    Bonjour, mon question est si j’étais quelques années en chômage puis je travaille pour une société étrangère depuis la Belgique (donc sans quitter la territoire – disons, que je travaille depuis Bruxelles pour British Counscil à Bruxelles avec un CDD ),   est-ce que je vais retrouver  mes droits au chômage quand mon contât prends fin et dans quelles conditions? Merci à l’avance pour votre réponse.

    Répondre
    1. Infor Jeunes Bruxelles

      Bonjour Martin,

      Si tu travailles en CDD il faudra informer l’ONEm (via ton syndicat ou la CAPAC) que tu disposes d’un nouvel emploi (et il est fort probable que tu n’aies plus droit au chômage pendant cette période, sauf dans certain cas notamment si tu travailles à mi-temps).

      Après la fin de ton CDD et si tu interromps ton chômage pendant une période inférieure à 3 ans, tu pourras récupérer tes allocations en introduisant une nouvelle demande auprès de ton organisme de paiement (Syndicat ou CAPAC). Il faudra également que tu te réinscrives comme demandeur d’emploi auprès du service de l’emploi de ta région (VDAB, Actiris, Forem, ADG).

      Si ton CDD est de plus de 3 mois, ta période de travail te permettra de suspendre la dégressivité des allocations de chômage (le fait que le montant de tes allocations de chômage diminue) car une période de travail de plus de 3 mois prolonge la période d’indemnisation à laquelle tu étais avant de commencer à travailler par la durée du travail.

      D’autres questions ? N’hésite pas à nous recontacter!

      Répondre