Peux-tu bénéficier du chômage en tant que travailleur étranger ou après avoir travaillé à l’étranger ?

Principe général pour le travailleur étranger

Si tu es de nationalité étrangère, tu dois remplir les mêmes conditions que les travailleurs belges pour avoir droit au chômage. Tu dois donc prouver un certain nombre de jours de travail salarié dans une période de référence qui précède ta demande. Pour plus de détails, consulte la fiche « quelles conditions dois-tu remplir pour bénéficier du chômage ».

De plus, en tant que travailleur étranger, tu dois :

  • être en règle de séjour, c’est-à-dire posséder un permis de séjour valable ;

    ET

  • satisfaire à la réglementation sur l’emploi de la main-d’œuvre étrangère, c’est-à-dire posséder un permis de travail valable (sauf si tu es dispensé de cette obligation).

Ces deux conditions doivent être réunies simultanément au moment de la demande d’allocations et durant toute la durée du chômage.

Introduction d’une première demande d’allocations suite à une occupation à l’étranger (que tu sois Belge ou non)

Prise en compte du travail à l’étranger

Les journées de travail que tu as prestées à l’étranger peuvent être comptabilisées pour être admis au chômage si tu as travaillé au moins trois mois comme salarié en Belgique après la période de travail à l’étranger (et avant l’introduction de la demande). En outre, la période de travail à l’étranger doit avoir été accomplie dans un pays européen (+ quelques autres exceptions). Des conditions particulières peuvent aussi s’appliquer suivant la nationalité du demandeur. Tu trouveras plus d’information à ce propos sur le site de l’ONEM.
Avoir travaillé au moins trois mois comme salarié en Belgique (après la période de travail à l’étranger) est une règle en vigueur à partir du 01/10/16. Avant cette date, un seul jour de travail en Belgique était suffisant pour pouvoir valoriser des journées de travail à l’étranger.

Comment introduire ta demande ?

Tu dois te présenter à l’organisme de paiement de ton choix (CAPAC ou syndicat) qui te fournira un formulaire C109 pour introduire ta demande d’allocations.

Si tu as travaillé dans un pays de l’Espace Économique Européen ou en Suisse, tu devras également remettre un formulaire européen U1 complété par l’institution étrangère compétente en matière de chômage.

Si tu as travaillé dans un autre pays, tu devras remettre une attestation de l’employeur ou une attestation de l’institution de sécurité sociale de ce pays.

Introduction d’une nouvelle demande d’allocations suite à un séjour à l’étranger (que tu sois Belge ou non)

Si tu as déjà bénéficié d’allocations de chômage en Belgique auparavant et que tu souhaites introduire une nouvelle demande, les conditions dépendent de l’activité que tu as exercée à l’étranger.

Si tu as travaillé à l’étranger comme salarié

Tu pourras à nouveau bénéficier des allocations si tu as perçu au moins une allocation de chômage dans les 3 ans qui précèdent la demande. Le travail salarié effectué à l’étranger (ne pouvant pas être pris en compte pour l’ouverture d’un droit au chômage parce qu’il n’est pas suivi d’une période de travail en Belgique) prolonge cette période de 3 ans de la durée du travail effectué. Le montant de l’allocation sera en principe équivalent au dernier montant perçu avant le départ à l’étranger.

Si tu as travaillé à l’étranger comme indépendant

Tu conserves tes droits pendant 15 ans à dater de ta dernière indemnisation en Belgique.
Le montant de l’allocation sera en principe équivalent au dernier montant perçu avant le départ à l’étranger.

Si tu as séjourné à l’étranger sans travailler

Tu gardes tes droits pendant 3 ans à dater de ta dernière indemnisation en Belgique. Peu importe le motif de ton séjour à l’étranger. Le montant de l’allocation risque d’être inférieur au dernier montant perçu avant le départ à l’étranger. La diminution progressive des allocations continue en effet à courir, même pendant la période d’interruption où tu ne reçois rien. Tu trouveras plus d’informations sur cette diminution progressive dans la fiche quels sont les montants des allocations de chômage?

Sources : fiche T31 ONEm et fiche T39 ONEm

Poser une question

N’hésite pas à nous poser une question, un professionnel faisant partie du réseau Bruxelles-J te répondra. Nous préservons ton anonymat et ton adresse de messagerie ne sera pas publiée.

En cliquant sur « publier la question », vous acceptez notre Politique en matière de protection de la vie privée.

*
*
*

112 questions déjà posées

  1. Anne
    21 mars 2023

    Bonjour,

    J’ai vécu en Belgique (Bruxelles) et travaillé aux Pays-Bas ces dernières années. Lorsque mon contrat a pris fin en septembre de l’année dernière, j’ai demandé des allocations de chômage en Belgique. Je viens d’être informé par l’ONEM que je n’ai pas droit aux allocations car je n’ai pas travaillé en Belgique pendant trois mois après avoir travaillé aux Pays-Bas. Cependant, avec cette décision, je n’ai droit à aucune allocation de chômage, car je dois demander des allocations dans mon pays de résidence et je ne peux donc pas demander d’allocations de chômage aux Pays-Bas. La règle selon laquelle je dois travailler en Belgique pendant trois mois pour avoir droit aux allocations a-t-elle été incorrectement appliquée dans mon cas ? Merci beaucoup!

    Répondre
    1. Infor Jeunes Bruxelles (informateur certifié)
      22 mars 2023

      Bonjour Anne,

       

      Ta question n’est pas très précise. Quand tu dis que tu a vécu à Bruxelles et travaillé aux Pays-Bas, cela voudrait-il dire que tu es restée domiciliée en Belgique alors que tu étais sous contrat de travail au Pays-Bas? Si oui, tu étais alors travailleuse frontalière. Dans ce cas, tu ne dois pouvoir directement ouvrir le droit au chômage belge, sans devoir justifier de 3 mois de travail.

      Si ce n’était pas le cas, comme expliqué sur la fiche ci-dessus, pour bénéficier des allocations de chômage en Belgique après une période d’occupations à l’étranger, tu devras en effet travailler comme salariée pendant une période minimum de 3 mois avant. Attention, si tu n’avais pas ouvert ton droit aux Pays-Bas, tu devras être dans la bonne période de référence, au moment d’introduire ta demande. Par exemple, les personnes de moins de 36 ans doivent prouver 312 jours de travail au cours des 21 mois précédant leur demande. Tu trouveras plus d’informations à ce propos ici.

      Pour d’autres questions, n’hésite pas à nous recontacter.

      Répondre
  2. sportif
    8 mars 2023

    bonjour en étant français j’ai travaillé un an en tant qu’ouvrier pour 1800 euros

    j’habite a Bruxelles j’ai 36 ans

    est ce que je peux toucher un chômage complet si oui combien je toucherais ?

    et qy’elles sont les démarches à faire

    Répondre
    1. Infor Jeunes Bruxelles (informateur certifié)
      10 mars 2023

      Bonjour Sportif,

      Ta question n’est pas très précise. Ton contrat d’un an dont tu parles a-t-il été effectué en France ou en Belgique? S’agissait-il d’un contrat salarié? Etais-tu travailleur salarié OU, étais-tu chômeur indemnisé en France avant d’arriver en Belgique?

      Il faut savoir qu’en Belgique, pour bénéficier des allocations de chômage (pour une première ouverture), il faut prouver un certain nombre de jours de travail salarié au cours d’une certaine période de référence, en fonction de son âge. Donc, à moins que tu aies été chômeur indemnisé avant OU, que tu d’éventuels jours de travail salarié (même en France) soient pris en compte, tu ne pourras malheureusement pas prétendre aux allocations de chômage tout de suite. En effet, comme tu as déjà 36 ans, tu devras avoir travaillé minimum 468 jours au cours des 33 mois précédant ta demande. Tu trouveras plus d’informations à ce propos ici.

      Quant à l’éventuel montant que tu pourrais toucher si tu remplissais les conditions, n’ayant pas plus de détails sur ta situation, nous ne pourrons malheureusement pas te dire de combien il sera. Mais, sache tout de même que le calcul se fait toujours sur base de la dernière rémunération brute, de la durée du chômage, ainsi que de la situation familiale et personnelle. Tu trouveras plus d’informations sur le montant des allocations de chômage sur une autre fiche.

      Pour d’autres questions, n’hésite pas à nous recontacter.

      Répondre
  3. Lidia
    7 mars 2023

    Bonjour je suis française je travail en Belgique depuis 1 an je me marie avec mon compagnon qui est belge  civilement a Bruxelles en novembre et je suis enceinte

    si j ‘arrête le travail est ce que je vais toucher du chômage ou pas étant donné que je suis française et que j’ai entendu que les français ne peuvent pas avoir droit au chômage sauf si ils ont travaillé 5 ans en Belgique

     

    Répondre
    1. Infor Jeunes Bruxelles (informateur certifié)
      7 mars 2023

      Bonjour Lidia,

      Il nous semble que tu confonds le droit aux allocations de chômage avec l’aide du CPAS. En effet, en tant que française, percevoir une aide de l’Etat belge (notamment le RIS du CPAS) qui serait considérée comme “déraisonnable” pourrait te créer des soucis vis-à-vis de l’Office des étrangers.

      Mais, tu pourras sans problème bénéficier des allocations de chômage en Belgique. Pour ce faire, tu devras prouver un certain nombre de jours de travail salarié au cours d’une certaine période de référence; indépendamment du fait que tu sois française. Par exemple, les personnes de moins de 36 ans doivent travailler minimum 312 jours (1 an) au cours des 21 mois précédant leur demande. Tu trouveras plus d’informations sur ces conditions ici.

      Dans ta situation, même si tu as plus de 36 ans au moment de ta demande, tu pourrais prétendre au chômage belge à la fin de ton contrat; pour autant que tu ais travaillé ou aies été chômeuse indemnisée en France avant d’arriver en Belgique. N’hésite pas nous contacter au 02.514.41.11 et à demander à parler à Anta, si tu souhaites avoir plus d’explications à ce propos.

      Dans tous les cas, sache que si tu démissionnes de ton contrat actuel, tu risqueras une sanction de l’Onem allant d’un simple avertissement à une exclusion du droit de chômage de 4 à 52 semaines pour abandon d’un poste convenable. Pour éviter ce risque de sanction, tu devras travailler minimum 13 semaines chez un nouvel employeur avant d’introduire ta demande d’allocation.

      Pour d’autres questions, n’hésite pas à nous recontacter.

      Répondre
  4. Robusto
    3 mars 2023

    Bonjour je suis belge et j’ai travaillé pendant 32 ans en France

    je bénéficie d’une allocation chômage en france d’une durée de 36 mois débuter en mai 2021 et se terminant en mai 2023 .Je souhaite revenir m’installer en Belgique  cette année puis je bénéficier du chômage lors de mon retour en Belgique et si oui pour quelle durée

    merci

    Répondre
    1. Infor Jeunes Bruxelles (informateur certifié)
      3 mars 2023

      Bonjour Robusto,

      Il est tout à fait possible de bénéficier du chômage belge sur base d’une période de travail en France. Dans votre situation, si vous êtes toujours chômeur indemnisé à votre arrivée en Belgique, vous pourrez ouvrir le droit au chômage belge, sans devoir remplir les conditions de l’Onem pour prétendre au chômage.

      Mais, si vous perdez vos droits français avant votre arrivée, vous devrez remplir les mêmes conditions qu’un travailleur belge. Vous devrez alors prouver un certain nombre de jours de travail salarié au cours d’une certaine période de référence (en fonction de votre âge), au moment d’introduire votre demande. Par exemple, les personnes de 50 ans ou plus doivent travailler:

      – soit 624 jours au cours des 42 mois qui précèdent ta demande;
      – soit 312 jours dans les 42 mois qui précèdent ta demande et 1.560 jours dans les 10 ans qui précèdent ces 42 mois;
      – soit 416 jours dans les 42 mois + pour chaque jour qui manque pour arriver à 624 jours, 8 jours dans les 10 ans qui précèdent ces 42 mois.

      Dans tous les cas, à votre arrivée en Belgique, vous devrez vous inscrire comme demandeur d’emploi dans un service emploi de votre région et travailler comme salarié pendant minimum 3 mois, avant d’introduire votre demande. Et, sachez qu’en Belgique, les allocations de chômage sont illimitées dans le temps.

      Pour d’autres questions, n’hésitez pas à nous recontacter.

      Répondre
  5. safari
    22 février 2023

    Bonjour Madame, Monsieur
    Je reviens d’une mission de travail de 6 mois en Autriche en tant que saisonnier.
    Avant mon départ je bénéficiais du droit à l’allocation au chomage,j’aimerais savoir quelle sont les démarches possible dans ce cas bien précis?

    Répondre
    1. Infor Jeunes Bruxelles (informateur certifié)
      23 février 2023

      Bonjour Safari,

      Il est possible d’avoir à nouveau droit aux allocations après une interruption du chômage, s’il s’est écoulé maximum 3 ans depuis le dernier versement des allocations, comme indiqué sur le site de l’Onem. Dans ce cas, c’est ton “ancien” droit au chômage qui reprend. On ne va pas recalculer le montant de l’allocation, ni le nombre de jours de travail, etc.

      N’hésite pas à revenir vers nous si tu as d’autres questions !

      Répondre
  6. Marga
    18 février 2023

    Après l’expiration des 3 mois d’exportation des droits de chômage,puis je bénéficier du chômage si je n’ai pas trouvé du travail dans ce délai ?

    Répondre
    1. Marga
      18 février 2023

      Après l’expiration des 3 mois d’exportation des droits de chômage,puis je bénéficier du chômage si je n’ai pas trouvé du travail dans ce délai ?

      Répondre
      1. Infor Jeunes Bruxelles (informateur certifié)
        7 mars 2023

        Bonjour Marga,
        Tout d’abord désolé pour le laps de temps de réponse.
        Si tu évoques la possibilité d’exporter tes allocations de chômage belges dans un autre pays de l’EEE pour y chercher de l’emploi, cette période de 3 mois est éventuellement renouvelable une fois moyennant l’accord du bureau de chômage.
        Tu trouveras cette information dans la fiche qui s’intitule “Partir à l’étranger tout en bénéficiant d’allocations de chômage“.
        J’espère avoir pu t’aider! N’hésite pas s’il te faut d’autres infos!

        Répondre
  7. Jimmy 19
    15 février 2023

    Bonjour,j’ai travaillé en Belgique,a l’heure où j’ai perdu mon Job j’avais pas le droit au allocation chômage. Je suis partis e Espagne j’ai travaillé pendant quatre mois j’ai demandé l’allocation du chômage en présentant le U1 de la Belgique pour comptabiliser les jours des droits au allocation de chômage en Espagne. J’avais droit à un nombre de mois. Après je suis revenue en Belgique j’ai un contrat de travail d’un an qui se terminera prochain mois,je veux savoir si j’aurais droit au allocation ou non parce que on comptabiliser a seulement ces derniers mois , Merci

    Répondre
    1. Infor Jeunes Bruxelles (informateur certifié)
      17 février 2023

      Bonjour Jimmy19,

      Premièrement pour pouvoir prétendre aux allocations de chômage il faut que ton travail ait pris fin de façon indépendante à ta volonté (pas de démission donc). Si tu as moins de 36 ans, il faut que tu ais travaillé 312 jours au cours des 21 mois précédant la demande. Si tu n’arrives pas au compte, d’autres calculs sont applicables, à savoir 468jours pour les 33 derniers mois ou 624 jours pour les 42 derniers mois. Si tu travaillais à temps plein sache qu’un mois de travail compte pour 26 jours et une semaine pour 6 jours. Dans le cas d’un temps partiel, les jours sont calculés au prorata.
      Si dans ton calcul de jours tu dois comptabiliser des jours de travail effectués en Espagne, il te faudra remplir le formulaire C109 à ton syndicat ou à la CAPAC ainsi que le formulaire U1 (ou E301) complété par l’organisme compétente en matière de chômage en Espagne.
      Si tu as encore des doutes, n’hésite pas à revenir vers nous.
      Répondre
  8. Cris
    14 février 2023

    Bonjour, j’aimerais partir vivre et travailler a l etranger mais j’aimerais savoir si quand je reviens j’aurais toujours droit au chômage au cas où je ne retrouverais pas de suite un travail.

    Merci d avance pour votre réponse.

     

    Mlle **** chrystel

    Répondre
    1. Infor Jeunes Bruxelles (informateur certifié)
      14 février 2023
      Bonjour Cris,
      Comme tu peux le lire dans la fiche ci-dessus, si tu séjournes à l’étranger sans travailler, tu gardes tes droits pendant 3 ans à dater de ta dernière indemnisation en Belgique. Peu importe le motif de ton séjour à l’étranger. Le montant de l’allocation risque d’être inférieur au dernier montant perçu avant le départ à l’étranger. La diminution progressive des allocations continue en effet à courir, même pendant la période d’interruption où tu ne reçois rien. Tu trouveras plus d’informations sur cette diminution progressive dans la fiche quels sont les montants des allocations de chômage?
      Si tu travailles à l’étranger comme salariée, tu pourras à nouveau bénéficier des allocations si tu as perçu au moins une allocation de chômage dans les 3 ans qui précèdent la demande. Le travail salarié effectué à l’étranger (ne pouvant pas être pris en compte pour l’ouverture d’un droit au chômage parce qu’il n’est pas suivi d’une période de travail en Belgique) prolonge cette période de 3 ans de la durée du travail effectué. Le montant de l’allocation sera en principe équivalent au dernier montant perçu avant le départ à l’étranger.
      J’espère avoir pu t’aider ! N’hésite pas s’il te faut d’autres infos !
      Répondre
  9. evtim
    8 février 2023

    vais-je recevoir des allocations de chômage si j’ai travaillé plus de 3 ans à l’étranger

    Répondre
    1. Infor Jeunes Bruxelles (informateur certifié)
      8 février 2023

      Bonjour Evtim,

      Ta question n’est pas très précise. Dans quel pays la période de travail à laquelle tu fais allusion a-t-elle été effectuée? S’agissait-il d’un contrat salarié ou pas?

      Sache qu’il est tout à fait possible de bénéficier des allocations de chômage belge sur base d’une période de travail effectuée dans certains pays, pour autant qu’il agisse de travail salarié. Tu trouveras plus d’informations sur cette possibilité et la liste de ces pays dont la période de travail est prise en compte pour une admissibilité aux allocations de chômage belge sur la fiche-info T31 de l’Onem.

      Donc, si tu as travaillé comme salarié dans l’un de ces pays, tu pourrais, sous certaines conditions, ouvrir le droit au chômage à ton retour en Belgique. Pour ce faire, tu devras, dès ton arrivée, t’inscrire comme demandeur d’emploi et travailler comme salarié pendant au moins 3 mois, avant d’introduire une demande d’allocations de chômage auprès d’un organisme de paiement (CAPAC ou syndicat). Tu trouveras toutes les démarches à effectuer pour une éventuelle ouverture de  droit au chômage ici.

      Mais, si le pays étranger dans lequel tu vivais ne fait pas partie de la liste mentionnée plus haut, pour prétendre à des indemnités de chômage en Belgique, tu devras prouver un certain nombre de jours de travail salarié au cours d’une certaine période de référence. Par exemple, les personnes de moins de 36 ans doivent travailler minimum 312 jours au cours des 21 mois précédant leur demande. Tu troueras plus d’informations sur ces conditions sur une autre de nos fiches.

      Pour d’autres questions, n’hésite pas à nous recontacter.

      Répondre
  10. Orangeade
    31 janvier 2023

    Bonjour,

    Je suis française et je travaille en Belgique depuis 4 ans, avec un contrat belge, pour une entreprise française. Je souhaite quitter mon emploi pour rentrer en France. Est-ce que je pourrais bénéficier du chômage en Belgique ?

     

     

    Répondre
    1. Infor Jeunes Bruxelles (informateur certifié)
      1 février 2023

      Bonjour Orangeade,
      Il me manque des détails pour répondre à ta question de manière précise.
      Travailles-tu en Belgique alors que tu habites en France ? Travailles-tu et habites-tu la Belgique ?
      – Si tu travailles en Belgique, que tu habites en France et y retourne au moins une fois par semaine, tu es considérée comme travailleuse frontalière. En tant que travailleuse frontalière française travaillant en Belgique et résident en France, en cas de fin de contrat de travail, tu percevras des allocations de chômage dans ton pays de résidence (et donc en France). A la fin du contrat de travail, ton employeur te remet un C4 que tu devras remettre à l’Onem (Bureau de chômage en Belgique) afin de recevoir un formulaire U1, valable en France.
      Il faut également se présenter à Pôle Emploi afin de constituer ton dossier chômage.
      – Si tu es française, que tu travailles en Belgique et y résides, tu pourras alors bénéficier du chômage en Belgique à la fin de ton contrat. Note cependant qu’en Belgique, en cas de démission, tu risques une sanction de l’ONEm.
      Si tu ouvres un droit au chômage en Belgique et que tu retournes vivre en France, tu pourras exporter tes allocations de chômage belges pour aller y chercher du travail pendant une période de 3 mois (étalés ou non sur plusieurs courtes périodes et éventuellement renouvelables une fois). Pour obtenir cette autorisation, tu dois être chômeur complet indemnisé depuis au moins 4 semaines avant ton départ (dérogation possible) et tu dois introduire une demande via le formulaire U2. Tu devras t’inscrire comme demandeuse d’emploi auprès de Pôle Emploi.
      Pour plus d’informations à ce propos, tu peux consulter le site de l’ONEM. Tu trouveras toutes ces informations sur la fiche qui s’appelle « Partir à l’étranger tout en bénéficiant d’allocations de chômage ».
      Une fois cette possibilité d’exportation de tes allocations de chômage belge en France terminée, il faudra te renseigner auprès de Pôle Emploi ou d’un service d’information français tel le CIDJ pour savoir s’il est possible d’ouvrir un droit au chômage en France sur base d’un travail presté en Belgique.
      J’espère avoir pu t’aider ! N’hésite pas s’il te faut d’autres infos !

      Répondre
  11. François
    29 janvier 2023

    Bonjour , Madame, Monsieur,

    Je souhaiterais recevoir le maximum d’information pour travailler en Espagne et pouvoir  garder mes doits en Belgique.

    1° Puis-je dans un premier  temps, garder mon domicile en Belgique, pour garder mes droits en Belgique (soins médicaux, fiscale, compte en banque, contribution, …) .

    2° En cas de rupture de contrat inopiné. Quelles sont les conseils et démarches à effectuer  et que dois-je faire avant mon départ pour pouvoir me réinsérer dans les meilleurs conditions.

    Merci d’avance pour votre retour à mes questions et réponses.

    François.******

    ******

    **** ****

    Tél: 04********

    e-mail: *****s@gmail.com

     

    Répondre
    1. Infor Jeunes Bruxelles (informateur certifié)
      31 janvier 2023

      Bonjour François,

      1° Il est possible de faire une déclaration d’absence temporaire auprès de ta commune. Cela permet de rester inscrit au registre de la population pendant 1 an (renouvelable 1x, donc pour 2 ans maximum). Tu trouveras plus d’explications à ce sujet ici. 

      2° En cas de fin de contrat, tu auras besoin d’un formulaire U1 complété par l’organisme compétent en matière de chômage en Espagne (pour prouver tes jours de travail à l’étranger). Si tu ne résidais que temporairement en Espagne, tes jours de travail là-bas pourront être pris directement en compte pour ouvrir un droit au chômage en Belgique.

      Si tu t’y établis un certain temps et reviens vivre en Belgique par la suite:

      Soit a) tu travailles au moins 3 mois comme salarié en Belgique à ton retour, tu pourras ensuite faire valoir tes jours de travail en Espagne.

      Soit b) tu ne travailles pas 3 mois en Belgique à ton retour, dans ce cas tes jours de travail en Espagne ne seront pas comptabilisés mais ils pourront allonger ta période de référence. La période de référence est la période qui précède ta demande de chômage, et pendant laquelle tu dois avoir travaillé un minimum de jours pour avoir droit au chômage. Par exemple, si tu as moins de 36 ans, il faut prouver 312 jours de travail dans les 21 mois qui précèdent ta demande.

      Tu trouveras des explications détaillées à ce sujet dans cette feuille info de l’Onem.

      N’hésite pas à revenir vers nous si tu as d’autres questions !

      Répondre
  12. Andrea
    26 janvier 2023

    Bonjour,

    Je suis Andrea et j’ai un titre de séjour et permis de travail limité. Je n’ai pas un autre emploi et depuis avril je perdrai mon titre de séjour si je ne trouva pas un autre emploi.

    Pourtant, j’habite en Belgique depuis 2 ans. Je voudrais savoir si je pourrais avoir option a demander le chômage.

    Répondre
    1. Infor Jeunes Bruxelles (informateur certifié)
      30 janvier 2023
      Bonjour Andrea,

      Il nous manque des détails pour pouvoir répondre à ta question de manière précise. Combien de temps as-tu travaillé en Belgique ? Es-tu actuellement sous contrat de travail ? Combien de temps ton titre de séjour est-il encore valable ?

      Sache qu’en tous les cas, pour bénéficier des allocations de chômage, en plus de remplir les conditions de travail, il faut aussi être un possession d’un titre de séjour et d’un permis de travail valides.
      Si tu perds ton titre de séjour, tu ne pourras donc malheureusement pas demander à percevoir des allocations de chômage.

      Une exception existe : si à l’échéance de ton contrat de travail ton titre de séjour est encore valable, tu disposes de 90 jours pour chercher du travail en Belgique. Tu pourrais aussi bénéficier d’allocations de chômage pendant 60 jours. Par exemple : un travailleur est porteur d’un document de séjour indiquant « marché du travail : limité », valable jusqu’au 31 décembre 2020. Le 1er juin 2020, l’entreprise dans laquelle il travaille fait faillite et il perd son emploi. Son autorisation de travailler n’étant valable que pour cet emploi, auprès de cet employeur, elle perd toute validité au moment où le travailleur perd son emploi. L’autorisation de séjour reste, elle, cependant encore valable pendant 90 jours, le temps que cette personne trouve un nouvel emploi. Au niveau du droit au chômage, celle-ci pourra percevoir les allocations pendant les 60 jours qui suivent la fin de son contrat de travail. Tu trouveras plus d’informations sur ce droit au chômage ici

      J’espère que cela répond à ta question, n’hésite pas à nous recontacter si besoin !

      Répondre
  13. Barry
    6 décembre 2022

    Bonjour,

    J’ai une carte F (Je suis un cohabitant d’une ressortissant de l’union européen, la France)

    Ma carte est à renouveler, j’ai déjà fait la demande pour la carte F+ mais j’attends la réponse de la commune.

    Entretemps, début janvier, je voudrais soumettre une demande pour le statut d’artiste. J’ai déjà accumulé la montant des jours suffisant pour ouvrir le droit au statut/allocations, je voudrais juste etre certain que je pourrais ouvrir ce droit avec ma carte F, ou dois-je j’attends la carte F+?

    Merci beaucoup pour votre aide!

    Répondre
    1. Infor Jeunes Bruxelles (informateur certifié)
      9 décembre 2022

      Bonjour Barry,

      Pour avoir droit droit au chômage en tant que travailleur étranger, tu dois :

      • être en règle de séjour, c’est-à-dire posséder un permis de séjour valable ;
        ET
      • satisfaire à la réglementation sur l’emploi de la main-d’œuvre étrangère, c’est-à-dire posséder un permis de travail valable (sauf si tu es dispensé de cette obligation).

      Aussi bien avec une carte F qu’avec une carte F+, tu es en règle de séjour ET tu es dispensé de l’obligation de posséder un permis de travail. Tu es donc autorisé à travailler sans permis de travail.

      Tu ne dois donc pas attendre la carte F+ pour introduire ta demande d’allocations de chômage.

      Bien à toi

      Répondre
      1. Barry
        12 décembre 2022

        Merci beaucoup!!

        Répondre
  14. Xav
    20 novembre 2022

    Bonjour,

    Je suis travailleur Belge avec le statut d’artiste et fais régulièrement des missions (tournages) de 2-3 mois.

    Je viens d’acheter une maison en France, mais j’aimerais continuer à travailler principalement en Belgique dans les prochaines années tout en ayant la possibilité de travailler en France par moments.

    Justement, on me propose prochainement un tournage de 2-3 mois en France et j’aimerais savoir quand est-il de mon chômage Belge? Je n’ai pas changé ma domiciliation Belge et j’aimerais garder cela à court terme pour continuer à travailler en Belgique.

    Merci

    Répondre
    1. Infor Jeunes Bruxelles (informateur certifié)
      23 novembre 2022

      Bonjour Xav,

      Pendant des prestations de travail (en Belgique ou à l’étranger), il n’est pas possible de garder ses allocations de chômage. Il est nécessaire de noircir sa carte de contrôle avant chaque journée de travail s’il s’agit d’occupations occasionnelles. Tu peux trouver les explications à ce sujet sur cette page.
      Par contre, tu peux prétendre à des allocations de chômage pour les jours où tu ne travailles pas (après la fin du tournage par exemple) et à la condition de résider en Belgique. Tu trouveras les possibilités de garder son chômage en résidant à l’étranger sur cette page.

      Si tu veux discuter plus en détail de ta situation, nous te conseillons de contacter le service juridique de l’Atelier des droits sociaux.

      Bien à toi

      Répondre
  15. Cocorico
    15 novembre 2022

    Bonjour,

    Je suis français et travaille en Belgique depuis bientôt 4 ans.

    Mon patron souhaite me licencier mais je n’ai commis aucune faute, est-ce que je vais pouvoir bénéficier du chômage ?

    Quelles sont les conditions et  comment cela se calcule t’il svp ?

    Quel sera mon revenu mensuel si je peux en bénéficier ?

    Je vous remercie par avance pour votre retour.

    Cordialement,

     

     

    Répondre
    1. Infor Jeunes Bruxelles (informateur certifié)
      16 novembre 2022

      Bonjour Cocorico,

      Si tu as travaillé 4 ans en Belgique, oui tu auras droit au chômage en cas de licenciement (sans faute). Tu trouveras les conditions expliquées en détails dans cette feuille info de l’Onem, et le calcul des allocations est expliqué dans cette autre feuille info.

      N’hésite pas à revenir vers nous si tu as d’autres questions !

      Répondre
    2. John&john
      3 décembre 2022

      Bonjour

      je suis suédois je suis au chômage

      je veux venir en Belgique , je dois travailler combien de mois pour avoir les allocations de chômage

      merci à vous

      Répondre
      1. Infor Jeunes Bruxelles (informateur certifié)
        6 décembre 2022
        Bonjour John&john,
        Il me manque des détails pour répondre à ta question de manière précise. Quel âge as-tu ? As-tu travaillé en Suède avant d’être au chômage ?
        Comme tu peux le lire dans la fiche ci-dessus, si tu es de nationalité étrangère, tu dois remplir les mêmes conditions que les travailleurs belges pour avoir droit au chômage. Tu dois donc prouver un certain nombre de jours de travail salarié dans une période de référence qui précède ta demande. Pour plus de détails, consulte la fiche « quelles conditions dois-tu remplir pour bénéficier du chômage ».
        Tu verras dans la fiche consacrée aux conditions pour ouvrir un droit aux allocations que le nombre de jours de travail à prouver dépendent de l’âge du demandeur. Par exemple, pour les personnes de moins de 36 ans, il faut prouver 312 jours de travail sur une période de référence de 21 mois qui précède la demande d’allocations. Il est possible de remonter plus loin dans les périodes de référence mais il faut alors prouver plus de jours de travail. Par exemple, tu peux remonter jusqu’à 33 mois mais il faut alors prouver 468 jours de travail (et donc un an et demi de travail).
        Les périodes de travail que tu as effectué en Suède avant d’être au chômage peuvent être valorisées pour ouvrir un droit aux  allocations de chômage en Belgique.
        Dès lors, dépendant de l’âge que tu as et du nombre de jours de travail que tu as effectué en Suède, tu pourras calculer le nombre de jour de travail qu’il te reste à prouver pour ouvrir le droit.
        J’espère avoir pu t’aider ! N’hésite pas s’il te faut d’autres infos !

         

        Répondre
  16. mita
    30 octobre 2022

    Bonjour,

     

    Puis-je être indépendante tout en gardant mes indemnités de chômage en Belgique? Et éventuellement y renoncer si mon activité d’indépendante fonctionne et me permet de vivre?

    D’avance merci

    Répondre
    1. Infor Jeunes Bruxelles (informateur certifié)
      4 novembre 2022

      Bonjour Mita,

      Tu ne peux pas exercer une activité indépendante à titre principal pendant le chômage, comme indiqué dans cette feuille info de l’Onem. Tu peux exercer une activité indépendante à titre accessoire mais il faut respecter des conditions très strictes expliquées ici.

      N’hésite pas à revenir vers nous si tu as d’autres questions !

      Répondre
  17. nomade
    30 septembre 2022

    Bonjour,

    Merci pour tous les informations dont regorge votre site.

    J’envisage de partir voyager à l’étranger (hors UE), de manière “nomade”, pendant plusieurs mois (+ 3 mois). Je suis française, réside en Belgique depuis 1.5 an en y ayant travaillé pendant 6 ans. Désormais au chômage, je perçois des allocations auxquelles je devrais renoncer, donc, si je pars voyager. Si j’ai bien compris, si je ne travaille pas à l’étranger et reviens avant 3 ans, il m’est possible de rouvrir mes droits. Faut-il pour cela que je garde une adresse de résidence en Belgique au cours du voyage ?
    Toutefois, en quittant mon logement, et n’ayant plus de domiciliation, il me semble comprendre que je perdrais également ma résidence en Belgique ? Or, si je pars voyager sans me fixer à un endroit précis, à quel endroit dois-je déclarer administrativement/fiscalement ma résidence ? Existe-t-il un statut ou des mesures qui envisagent le rattachement administratif à la Belgique durant cette parenthèse ou suis-je obligée de retourner dans mon pays d’origine ? Est-il possible d’être hébergée à titre provisoire chez un·e ami·e/asbl, comme adresse de référence, par exemple ? Si cette possibilité est envisageable ou une autre, est-ce que cela altèrerait la situation administrative de cette personne/asbl ? Quelles seraient les démarches/conditions nécessaires ?

    Beaucoup de questions, désolée ! Merci d’avance pour tout cela.
    Belle journée
    Bien à vous

    Répondre
    1. Infor Jeunes Bruxelles (informateur certifié)
      7 octobre 2022

      Bonjour nomade,

      Il faudra que tu sois domiciliée en Belgique à ton retour, quand tu introduis la demande pour réouvrir ton droit au chômage. L’Onem ne va pas vérifier ce que tu as fait, ni où tu résidais pour ta période de voyage (puisque tu n’auras pas droit au chômage pendant ce temps).

      N’hésite pas à revenir vers nous si tu as d’autres questions !

      Répondre
  18. Ashkaleb
    27 septembre 2022

    J’ai travaillé pendant quatre années non stop et aujourd’hui ma carte de séjour est plus a jour je suis étranger je peux toucher le chômage ou pas puisque j’ai cotisé pour que quand je suis à chômage on puisque m’aider comme j’ai cotisé pour d’autre qui était ou non

    Répondre
    1. Infor Jeunes Bruxelles (informateur certifié)
      6 octobre 2022

      Bonjour Ashkaleb,

      Pour bénéficier des allocations de chômage, en plus de remplir les conditions de travail, il faut aussi être un possession d’un titre de séjour et d’un permis de travail valides. Malheureusement, ta situation ne te permet pour l’instant pas d’ouvrir ton droit. Lorsque ta situation sera régularisée, tu pourras introduire ta demande; pour autant que tu sois toujours dans les conditions. En effet, tu devras prouver un certain nombre de jours de travail salarié au cours  d’une certaine période de référence au moment d’introduire ta demande. Par exemple, les personnes de moins de 36 ans doivent travailler minimum 312 jours au cours des 21 précédant leur leur demande.

      Pour d’autres questions, n’hésite pas à nous recontacter.

      Répondre
  19. Artistefrancebelgique
    18 septembre 2022

    Bonjour ! Merci de nous laisser la possibilité de vous écrire !

    Alors voilà, je suis français, intermittent du spectacle en France (demandeur d’emploi donc) et compte m’installer à Bruxelles au 1er octobre. J’ai plusieurs contrats en tant qu’artiste dramatique (qui sont bien à la durée, mais je laisse la question de la domiciliation de côté, les services immigration de la commune ne savent pas me répondre). Selon Pôle Emploi, j’ai le droit à trois mois d’allocations en allant vivre dans un autre pays de l’UE, «à condition notamment de vous inscrire dans les 7 jours auprès des services de l’emploi de l’Etat de destination». Comment dois-je faire ? Dois-je prouver 3 mois de travail en Belgique ? 3 mois équivaut à 90 jours ou 72 jours, ou autre (en comptant avec des contrats à la durée et pas à la tâche) ?

    Enre le 8 février 2021 et le 03 décembre 2021, j’ai travaillé 34 jours en Belgique avec des contrats belges, puis 20 jours en France en décembre (ces périodes ont permis mon chômage français). Sur l’année 2022, j’aurais au 1er octore fait 53 jours de contrat belge. Enfin sur le mois d’octobre j’ai 20 jours de travail prévu à Bruxelles. Que dois-je faire ? Dois-je avoir un seuil de jours travaillés en Belgique, et donc attendre le mois de novembre pour m’inscrire, ou le fait d’être déjà chômeur français me dispense de ces conditions d’accès (que je remplis peut-être…) ? Merci pour votre réponse !
    Bien à vous,

    PS : je suis au courant de la réforme du statut en cours mais je ne peux pas attendre d’ici sa mise en application. Je ne demanderai le statut d’artiste belge qu’en janvier/février23 et parle bien uniquement du chômage. Merci !

    Répondre
    1. Infor Jeunes Bruxelles (informateur certifié)
      27 septembre 2022

      Bonjour Artistefrancebelgique,

      Pour les 3 mois, entrent en ligne de compte : les périodes durant lesquelles vous êtes lié par un contrat de travail – à temps plein ou à temps partiel – et au cours desquelles vous bénéficiez d’un salaire ou d’un pécule de vacances (y compris l’indemnité de rupture).

      Les trois mois peuvent être atteints au moyen de plusieurs périodes d’occupation, consécutives ou non, auprès d’un ou de plusieurs employeurs. Ces trois mois ne doivent pas être situés dans une période de référence déterminée.
      Pour l’Onem, un mois = 26 jours. 3 mois sont donc équivalents à 78 jours.

      Tu sembles donc avoir déjà le nombre de jours requis pour demander des allocations de chômage lorsque tu viendras en Belgique.
      Nous ne sommes cependant pas des spécialistes de la question du travail artistique et du chômage. Et nous te conseillons de vérifier cela auprès de services spécialisés: Artist Project ou l’Atelier des droits sociaux.

      Bien à toi

      Répondre
  20. Nic
    14 septembre 2022

    Bonjour mon ami espagnol souhaites venir en Belgique me rejoindre pour trouver un travail. Pendant cette période de recherche qui j’espère sera très courte a-t-elle droit à du chômage ? Si oui sous quelles conditions et quel document doit-elle fournir ? Je vous remercie infiniment

    Répondre
    1. Infor Jeunes Bruxelles (informateur certifié)
      27 septembre 2022

      Bonjour Nic,

      Cela semble peu probable. Mais nous n’avons pas assez d’information pour pouvoir te répondre précisément.
      Si ton ami bénéficie du chômage en Espagne, il faudrait qu’il se renseigne en Espagne pour savoir s’il est possible d’exporter son chômage espagnol en Belgique pour chercher du travail en Belgique pendant 3 mois.
      Bien à toi

      Répondre
  21. Cuizi
    5 septembre 2022

    Bonjours, j’ai une question particulière à demandé.

    Es se qu’une personnes vivant et travaillant en Belgique peux venir vivre en France et toucher son chômage belge ou français le temps de trouver un travail en France?

    Merci d’avance.

    Répondre
    1. Infor Jeunes Bruxelles (informateur certifié)
      7 septembre 2022

      Bonjour Cuizi,
      Si tu pars chercher du travail dans un autre État membre de l’Espace Économique Européen (et donc valable pour la France), il est possible d’exporter tes allocations dans ce pays pendant 3 mois (étalés ou non sur plusieurs courtes périodes et éventuellement renouvelables une fois). Pour obtenir cette autorisation, tu dois être chômeur complet indemnisé depuis au moins 4 semaines avant ton départ (dérogation possible) et tu dois introduire une demande via le formulaire U2. Tu devras t’inscrire comme demandeur d’emploi dans le pays choisi.
      Pour plus d’informations à ce propos, tu peux consulter le site de l’ONEM.
      Tu trouveras toutes les informations à ce sujet dans la fiche « Partir à l’étranger tout en bénéficiant d’allocations de chômage ».
      J’espère avoir pu t’aider ! N’hésite pas s’il te faut d’autres infos !

      Répondre
  22. JI
    8 août 2022

    Bonjour, ayant travaillé 3 ans en Belgique puis-je bénéficier des allocations du chômage ?

    Répondre
    1. Infor Jeunes Bruxelles (informateur certifié)
      8 août 2022
      Bonjour JI,
      Si tu as travaillé 3 ans et que ton contrat prend fin sans que tu ne sois à l’origine de la rupture du contrat (démission ou faute de ta part), tu auras effectivement droit aux allocations de chômage en Belgique.
      J’espère avoir pu t’aider ! N’hésite pas s’il te faut d’autres infos !

       

      Répondre
  23. isneo
    8 août 2022

    bonjours je suis travailleur Français résidant belge mon entreprise vient de fermer donc j ai était licencie je voudrais savoir la procédure a suivre ? j ai appeler pole emploi Français il m on dit vu que vous  habitez la Belgique c est eux qui s occupe de vous et le syndicat belge me dit faut s inscrire en France avant la Belgique je ne comprend plus rien je suis perdu aucun bureau ne dit la même chose !!!!

    Répondre
    1. Infor Jeunes Bruxelles (informateur certifié)
      19 septembre 2022

      Bonjour Isneo,
      Tout d’abord désolé pour le laps de temps de réponse !
      Si tu es français, que tu résides en Belgique et que tu regagnes au moins une fois par semaine ton lieu de résidence en Belgique, tu es considéré comme travailleur frontalier.
      Si, en tant que travailleur frontalier, tu deviens chômeur complet, tu dois t’inscrire en tant que chômeur auprès de l’office régional pour l’emploi compétent en Belgique et tu as droit à des allocations de chômage belges. Tu peux aussi te rendre disponible auprès de Pôle Emploi en France.
      J’espère avoir pu t’aider ! N’hésite pas s’il te faut d’autres infos !

      Répondre
      1. Nénuph
        26 février 2023

        Bonjour,

        Je travaille en France mais je vis en Belgique depuis peu. Mon travail est à 10 minutes en voiture, vraiment proche de la frontière française.

        Je suis en CDI depuis 3 ans et demi mais je souhaite demander une rupture conventionnelle à mon employeur.

        J’ai appelé Pole Emploi en France qui m’ont dit de voir avec la Belgique…

        Ma question est la suivante : puis je toucher le chomage et pendant combien de temps ? En France nous avons droit à 2 ans et je souhaiterais utiliser ce temps pour me former à autre chose.

        D’avance merci pour votre réponse.

        Répondre
        1. Infor Jeunes Bruxelles (informateur certifié)
          28 février 2023

          Bonjour Nénuph,

          En tant que travailleur frontalier, tu pourras demander le chômage en Belgique si tu as suffisamment travaillé. Sache par contre qu’une rupture de commun accord est en Belgique considérée comme une situation volontaire de chômage, tu seras donc sanctionné d’une exclusion du droit au chômage pour une durée de 4 à 52 semaines (c’est l’ONEm qui décidera de la durée exacte au moment de ta demande et en fonction des circonstances).

          En Belgique, le droit aux allocations de chômage est en principe indéterminé, mais le montant de ces allocations est dégressif. Tu trouveras des tableaux récapitulant la dégressivité de ce montant en fonction de ta situation ici.

          Sache également que si tu désires te former durant ta période de chômage, tu pourrais bénéficier d’une dispense. Cette dernière te permettrait de ne pas devoir respecter tes obligations en tant que chômeur (notamment rechercher de l’emploi), de continuer à bénéficier des allocations de chômage en te formant et de suspendre la dégressivité de tes allocations. Si tu habites en Wallonie, c’est au Forem qu’il faudra que tu adresses cette demande de dispense.

          J’espère que cela répond à ta question, n’hésite pas à nous recontacter si besoin !

          Répondre
  24. Dan
    8 août 2022

    Bonjour,

    Je suis français et je vais finir mon contrat de 4 ans de thèse en novembre 2022. Ayant passé les 3 premières années en territoire français et la 4eme année en Belgique, est ce que je serais éligible pour demande de chômage après la fin de mon contrat ? (le temps nécessaire pour soutenir ma thèse environ 2-3mois)

    Merci d’avance pour votre réponse et pour votre aide. Cordialement

    Répondre
    1. Infor Jeunes Bruxelles (informateur certifié)
      9 août 2022

      Bonjour Dan,

      Pour avoir droit au chômage en Belgique, il faut qu’il y ait eu des cotisations sociales prélevées sur ta rémunération (et versées au secteur “chômage”). Si la bourse obtenue pour ton doctorat fait partie de cette liste établie par l’ONSS, cela signifie que tu es assujetti à la sécurité sociale des travailleurs. En principe, tu as donc droit au chômage.

      Si ta bourse ne fait pas partie de cette liste, tu es assujetti à la sécurité sociale des travailleurs uniquement si tes prestations sont fournies dans le cadre d’un contrat de travail.

      N’hésite pas à revenir vers nous si tu as d’autres questions !

      Répondre
  25. Estelle
    26 juillet 2022

    Bonjour,
    Je suis belge et domiciliée en Belgique. Ayant été diplômée en 2020, j’ai travaillé 1 an en Belgique pour ensuite réaliser un post-doctorat aux Etat-Unis à partir de Janvier 2022. Mon contrat se terminant fin aout, je serai de retour en Belgique en septembre et à la recherche d’un emploi. Est-ce que je suis éligible pour une demande de chômage à mon retour ?
    Merci d’avance pour votre réponse et votre aide. Cordialement.

    Répondre
    1. Infor Jeunes Bruxelles (informateur certifié)
      29 juillet 2022

      Bonjour Estelle,

      Le travail effectué aux Etat-Unis, ne pourra être pris en compte pour une ouverture au droit au chômage en Belgique.
      En effet, seul un liste restreint de pays peut-être pris en compte.

      Dans votre situation, il faudra donc remplir la condition de base (voir tableau).

      L’emploi en Belgique pourrait donc encore être pris en compte s’il est complété par de nouvelle période.

      Cordialement

       

      Répondre
  26. Adrien
    21 juin 2022

    Bonjour,

    Je suis français et je réside en Belgique depuis 8 ans.
    On me propose un CDD d’un mois en France (avec un contrat Français, donc avec mon numéro de sécurité sociale français) pour un travail artistique, cependant je travail en ce moment à avoir mon statut d’artiste. Est-ce que ce mois de travail pourra être compté dans les jours nécessaires à l’obtention de mon statut et si oui, sous quelle conditions ?

    J’ai lu qu’il fallait 3 mois de travail en Belgique par la suite mais cela me paraît beaucoup sachant la nature de mon travail (artistique, donc de fait, intermittent), le fait que ma résidence à l’année est en Belgique et que je travaille habituellement en Belgique avec des contrats Belges.

    Merci d’avance pour votre réponse

    Répondre
    1. Infor Jeunes Bruxelles (informateur certifié)
      28 juin 2022

      Bonjour Adrien,

      Généralement, il faut en effet travailler 3 mois en Belgique minimum pour pouvoir faire prendre en compte des prestations précédentes à l’étranger. Cependant, cette règle des 3 mois ne s’applique pas si tu es travailleur frontalier (c’est-à-dire si tu résides en Belgique mais travailles dans un autre État membre de l’EEE). Tu peux retrouver cette information dans cette brochure juridique.
      Pour faire prendre en compte leurs prestations de travail à l’étranger, ces personnes ne doivent pas travailler au moins 3 mois en Belgique après le travail accompli à l’étranger. Elles doivent cependant prouver que durant les prestations à l’étranger, elles continuaient d’avoir leur résidence en Belgique (où elles revenaient en principe tous les jours ou, à défaut, au moins une fois par semaine).

      Pour plus d’info sur l’admission au chômage sur base de travail artistique, je te recommande cette autre brochure.

      Bien à toi

      Répondre
  27. Virginie
    31 mai 2022

    Bonjour

    je travail en France depuis juillet 2017 en cdi dans une entreprise française, je vie en Belgique depuis janvier 2017, et je voudrais savoir quel pays me versera mes indemnités chômages après licenciement svp

    Répondre
    1. Infor Jeunes Bruxelles (informateur certifié)
      1 juin 2022

      Bonjour Virginie,

      Si tu es domiciliée en Belgique, tu pourras sans problème bénéficier des allocations de chômage belge. En tant que frontalière, tu pourras ouvrir directement ton droit après ton licenciement, sans même devoir travailler comme salariée pendant 3 mois en Belgique avant d’introduire ta demande.

      Par contre, si tu n’es pas domiciliée en Belgique, tu ne pourras pas y introduire ta demande. Dans ce cas, pour y ouvrir le droit en cas que chômeuse indemnisée en France, tu devras y travailler minimum 3 mois et y avoir ton domicile légal. Tu trouveras plus d’informations à ce propos sur la fiche ci-dessus, ainsi que sur la fiche T31 de L’Onem.

      Pour d’autres questions, n’hésite pas à nous recontacter.

      Répondre
      1. Virginie
        22 septembre 2022

        bonjour

        je travail en France depuis plus de 5ans et j’habite en Belgique depuis plus de 6ans.

        je signe une rupture conventionnelle avec mon patron en France, ai-je droit au chômage en cas de rupture conventionnelle svp ?

        Répondre
        1. Infor Jeunes Bruxelles (informateur certifié)
          4 octobre 2022

          Bonjour Virginie,

          Après une rupture conventionnelle, il y a un risque de sanction de l’ONEM.
          L’Onem risque en effet de considérer que tu n’as pas perdu ton emploi involontairement. Et dans ce cas, tu risques une exclusion du droit aux allocations pour une durée entre 4 et 52 semaines.
          Bien à toi

          Répondre
  28. onsu_op
    30 mai 2022

    Bonjour,

    je suis un resident (non-belge et non-europeen) et j’ai un CDI depuis mars 2020. Je crains etre licence bientot. quels sont mes droits? et pour combien de temps je peux rester en belgique legalement apres mon licenciement (avant d’etre oblige de rentrer dans mon pays)?

    Répondre
    1. Infor Jeunes Bruxelles (informateur certifié)
      1 juin 2022

      Bonjour Onsu-op,

      Ta question n’est pas précise et nous ne sommes pas très sûrs de bien la comprendre. Es-tu en séjour légal en Belgique? Si oui, quel type de carte de séjour possèdes-tu? Car, le seul fait de perdre ton CDI ne nous semble en principe pas être un motif de rapatriement dans ton pays d’origine.

      Nous t’invitons donc à reformuler ta question en nous donnant plus de détails, afin que nous puissions te répondre avec plus de précision.

      Pour d’autres questions, n’hésite pas à nous recontacter.

      Répondre
      1. onsu_op
        1 juin 2022

        Bonjour, merci pour votre reponse rapide. J’ai un CDI lie a un permis de sejour type A (sejour limite, mais a chaque fois je le renouvel), donc oui je suis legal en Belgique et je travail legalement ici. Ma question est, si mon entreprise (belge) me licencie, moi, un resident non-europeen en Belgique en CDI, quels seront mes droits? et quand est-ce que je devrai quitter la Belgique? merci

        Répondre
        1. Infor Jeunes Bruxelles (informateur certifié)
          2 juin 2022

          Bonjour Onsu-op,

          Si ton titre est de séjour est lié à ton travail, ça risque effectivement de bloquer si malheureusement tu perds ton emploi. Mais, si tu signes tout de suite un nouveau contrat (avant l’expiration de ta carte en cours), cela pourrait t’éviter le risque de te voir refuser le renouvellement. Pour toute question liée à ton séjour, nous t’invitons à contacter à l’ADDE.

          Pour d’autres questions, n’hésite pas à nous recontacter.

          Répondre
  29. new
    25 mai 2022

    Bonjour,

    Je suis un citoyen étranger (hors UE) , ayant travaillé ici en Belgique , depuis plus de 3 mois , en plus de plusieurs années d’expérience dans mon pays d’origine (qui des accords avec la Belgique) .Pour venir ici en Belgique j’ai reçu un permis unique me permettant de travailler et résider en Belgique plus de 3 mois , et valable pour 3 ans.

    Je vouderais savoir , si j’ai droit en cas de licenciement ,à une allocation de chômage et pour quelle durée , sachant que normalement si je perd mon travail , je perd automatiquement mon droit de séjour et j’ai 3 mois pour quitter le territoire.

    Merci

    Répondre
    1. Infor Jeunes Bruxelles (informateur certifié)
      30 mai 2022

      Bonjour New,

      Comme indiqué dans le texte ci-dessus, en tant que travailleur étranger, pour ouvrir un droit aux allocations de chômage, tu dois posséder un permis de séjour valable et posséder un permis de travail.  Ces deux conditions devant être réunies simultanément au moment de la demande d’allocations et durant toute la durée du chômage.

      Autrement dit, en l’absence de permis de séjour, tu ne pourras pas ouvrir un droit au chômage.

      Bien à toi

      Répondre
  30. Libertyxxl6969dm
    11 mai 2022

    Bonjour, étant résident belge depuis octobre 2022 et travaillant en France, j’ai accepté une rupture conventionnelle qui prend fin fin juin, est ce que je peux prétendre à avoir le chômage en Belgique merci d’avance

    Répondre
    1. Infor Jeunes Bruxelles (informateur certifié)
      12 mai 2022

      Bonjour Libertyxxl6969dm,

      Ta question n’est pas précise. Auras-tu suffisamment travaillé en France au point d’y ouvrir le droit aux allocations de chômage? OU, à la fin de ton contrat en juin, rempliras-tu les conditions pour bénéficier des allocations de chômage en Belgique? Si la réponse est positive dans l’un ou l’autre cas, tu pourras, sans problème prétendre allocations de chômage belge sur base de ta période de travail en France.

      En tant que frontalier, tu ne seras pas soumis à la condition de travailler comme salarié pendant 3 mois en Belgique avant d’ouvrir, le droit. Tu pourras directement introduire ta demande. Mais avant, tu devras t’inscrire comme demandeur d’emploi au service emploi de ta région et introduire une demande d’allocations auprès d’un organisme de paiement (CAPAC ou syndicat). Tu trouveras plus d’informations sur les démarches à effectuer pour ouvrir le droit sur une autre fiche.

      Pour d’autres questions, n’hésite pas à nous recontacter.

      Répondre
      1. virginie
        22 septembre 2022

        Bonjour

        Même en cas de rupture conventionnelle en France ?

        je suis résident en Belgique .

        Répondre
        1. Infor Jeunes Bruxelles (informateur certifié)
          4 octobre 2022

          Bonjour Virginie,

          Après une rupture conventionnelle, il y a un risque de sanction de l’ONEM.
          L’Onem risque en effet de considérer que tu n’as pas perdu ton emploi involontairement. Et dans ce cas, tu risques une exclusion du droit aux allocations pour une durée entre 4 et 52 semaines.
          Bien à toi

          Répondre
  31. Samourai belge
    28 avril 2022

    Belge, j’ai travaillé durant 15 ans en Belgique (avec un mois de chomage entre 2 jobs). Je me suis expatrié au Japon. Mon contrat (CDD) a pris fin après 7 ans. Puis je avoir droit au chomage alors que je rentre en belgique?

    Répondre
    1. Infor Jeunes Bruxelles (informateur certifié)
      29 avril 2022

      Bonjour,

      Tes années de travail au Japon ne seront pas comptabilisées comme jours de travail pour ouvrir ton droit au chômage. Par contre, elles te permettront de prolonger ta “période de référence”. Il s’agit de la période durant laquelle tu dois prouver assez de jours de travail pour ouvrir ton droit. Cela te permettra de prendre en compte les jours de travail effectués en Belgique avant ton départ afin d’ouvrir un droit au chômage.

      Tu auras plus de détails sur les conditions d’admission au chômage dans cette feuille info de l’Onem.

      N’hésite pas à revenir vers nous si tu as d’autres questions !

      Répondre
  32. patachka
    26 avril 2022

    Bonjour,

    Nous habitons la Belgique, mon mari travail en France depuis plus de 20 ans, son entreprise viens de déposer le bilan. As t’il droit au chômage en France ou en Belgique. Que se passe t’il si il a droit à une prime de licenciement.

    Merci.

     

     

    Répondre
    1. Infor Jeunes Bruxelles (informateur certifié)
      29 avril 2022

      Bonjour Patchaka,

      Si je comprends bien, ton mari était employé comme salarié en France et vous habitiez et habitez encore en Belgique (il a  donc gardé sa résidence principale en Belgique).

      Pour ouvrir un droit aux allocations de chômage en Belgique, tu dois prouver un certain nombre de jours de travail salarié au cours d’une période de référence précédant immédiatement la date de la demande d’allocation. Pour en savoir plus sur ces conditions tu peux lire cet article.

      Normalement, l’on pourra prendre en compte les jours de travail salarié effectués dans un autre pays membre de l’UE, à condition d’avoir travaillé au moins 3 mois en Belgique après la période d’occupation à l’étranger. Cependant il existe des exceptions. Par exemple, si ton mari était un travailleur frontalier (=si il  a travaillé en France  tout en conservant son lieu de résidence habituelle en Belgique-aussi appelé le « centre de vos intérêts »- et qu’ il rentrait tous les jours ou au moins toutes les semaines chez vous). Dans ce cas, qui me semble correspondre à votre situation, on peut prendre en compte directement le travail effectué en France et puisqu’il travaille depuis plus pendant 20 ans, il aura directement droit aux allocations en Belgique. Pour introduire la demande en Belgique auprès d’un organisme de paiement, il faudrait que ton mari demande un formulaire U1 auprès de Pôle Emploi.  Si vous ne disposez pas de ce document, sollicitez alors au plus vite la collaboration de l’ONEM, par l’intermédiaire de votre organisme de paiement ; l’ONEM s’adressera directement au pays concerné pour demander ces informations, mais cela risque de prendre sans doute plus de temps.

      Cette information est reprise de la fiche info  T31 de l’ONEM.

      Je ne sais pas ce que tu entends par “prime de licenciement” mais en tous les cas, en Belgique, l’indemnité compensatoire de préavis n’est pas cumulable avec les allocations de chômage et donc ton mari ne pourrait percevoir ses allocations qu’à la fin de la période couverte par une indemnité compensatoire de préavis.

      De plus, sache que quand on bénéficie d’indemnité compensatoire pour un préavis non presté, il faut s’inscrire comme demandeur d’emploi dans un délai de 2 mois à compter du premier jour de la période couverte par cette indemnité et ce même si on ne bénéficie pas encore d’allocations.

      Si tu veux en savoir plus, n’hésite pas à contacter l’ONEM, ou à l‘Atelier des droits sociaux (une association qui propose des permanences juridiques téléphoniques gratuites notamment sur le droit aux allocations de chômage).

      Nous restons aussi à ta disposition si tu as d’autres questions!

      Répondre
  33. Niki
    26 avril 2022

    Bonjour,

    Je suis Belge, chômeur indemnisé, et j’ai envie d’aller chercher  un travail au Royaume-Uni( Londres ou Ecosse), parce que j’ai obtenu un droit de séjours temporaire. Comme le Royaume-uni n’est plus membre de EU. Que dois-je faire et si j’y trouve un travail avant l’introduction de demande de départ à l’Etranger, quelles démarches à faire?

    Merci

    Répondre
    1. Infor Jeunes Bruxelles (informateur certifié)
      5 mai 2022

      Bonjour Niki,

      En principe, pour bénéficier des allocations de chômage, il faut vivre en Belgique. La seule possibilité de prétendre à des allocations de chômage en étant à l’étranger est d’exporter son droit. Comme expliqué sur la fiche ci-dessus, il est possible de partir dans n’importe quel pays du monde, si le motif est de chercher un emploi. Le Royaume-Uni étant un pays hors Espace Économique Européen, tu ne pourras y exporter ton droit que pour une période maximum de 2 semaines. Tu dois faire la demande via le formulaire C66A. L’ONEM t’accordera l’autorisation si ce séjour à l’étranger est jugé opportun pour retrouver un emploi. Si tu pars à l’étranger pour y travailler, tu perdras, en toute logique, tes allocations de chômage, tu devras prévenir ton organisme de ton changement de situation et sache qu’avant de partir, il est important de déclarer ton départ à la commune où tu es inscrit en Belgique.

      Pour plus d’informations, contacte-nous !

      Répondre
  34. Kemo***
    24 avril 2022

    Bonjour,

    j’ai travaillé un ans en France de janvier 2018 et décembre 2018.

    Maintenant je suis en Belgique j’ai déjà travaillé presque 8 mois ici. Est-ce possible de demander le chômage ici 2022.

    À souligner: je suis artiste j’ai pas beaucoup travaillé en 2020 et 2021. Mercis

    Répondre
    1. Infor Jeunes Bruxelles (informateur certifié)
      27 avril 2022

      Bonjour Kemo***,

      Pour la situation précise des artistes, nous t’invitons à contacter l’Atelier des droits sociaux. Cette association propose un service juridique gratuit spécialisé en droit du travail et de la sécurité sociale. Tu trouveras leur coordonnées ici.

      Pour d’autres questions, n’hésite pas à nous recontacter.

      Répondre
  35. alexandre
    20 avril 2022

    Bonjour. Je suis belge et je réside en Belgique. Au chômage depuis fin janvier, je recherche du travail, et on me propose un cdd de deux mois en France. J’ai bien envie d’accepter. Mais que faire si ce contrat se termine effectivement après deux mois et que je n’ai pas d’autre travail par la suite et que mon retour en Belgique soit inéluctable.  Vais je pouvoir récupérer mes droits belges sans trop de problème si besoin? Merci et bien à vous.

    Répondre
    1. Infor Jeunes Bruxelles (informateur certifié)
      21 avril 2022

      Bonjour Alexandre,

      Oui, s’il s’est écoulé moins de 3 ans depuis la date du dernier versement des allocations de chômage, tu peux réouvrir ton droit aux allocations sans prouver de jours de travail supplémentaires. C’est précisé dans cette feuille info de l’Onem.
      N’hésite pas à revenir vers nous si tu as d’autres questions !
      Répondre
  36. Flo
    9 avril 2022

    Bonjour ,

    Étant français si j ouvre une entreprise en Belgique et que je fais faillite comment ça se passe pour le chômage ?

    Merci

     

    Répondre
    1. Infor Jeunes Bruxelles (informateur certifié)
      22 avril 2022

      Bonjour Flo,

      Je pars du présupposé que tu résides en Belgique pour répondre à ta question.

      Une activité indépendante ne permet en principe pas d’ouvrir un droit au chômage en Belgique car tu ne cotises pas pour l’assurance chômage.

      Cependant, si tu arrêtes ton activité comme travailleur indépendant, tu pourrais ouvrir un droit à une allocation de chômage dans certaines conditions:

      1) Si, avant de te lancer comme indépendant, tu as déjà travaillé comme salarié en Belgique suffisamment de jours que pour ouvrir un droit.

      Pour ouvrir un droit, tu dois en fait prouver un certain nombre de jours de travail salarié au cours d’une période de référence précédant immédiatement la date de la demande d’allocation. Le travail indépendant, s’il ne peut pas être pris en compte, peut par contre permettre de prolonger cette période de référence (de maximum 15 ans). Tu trouveras les informations sur la fiche info T31 de l’Onem.

      Attention, si tu as travaillé en France, les jours de travail en France ne seront pris en compte pour ouvrir un droit au chômage que si tu as travaillé au moins 3 mois en Belgique comme salarié après tes périodes de travail en France et avant d’introduire ta demande d’allocations (sauf éventuellement dans certains cas si tu travaillais en France tout en gardant ta résidence principale en Belgique). Par ailleurs, une période de travail en France peut prolonger la période de référence.

      Les conditions de prise en compte du travail à l’étranger sont consultables sur cette fiche info T31 de l’ONEM.

      2) Si tu as déjà ouvert un droit aux allocations de chômage ou d’insertion en Belgique et bénéficié au moins d’une allocation de chômage en Belgique avant d’interrompre ton droit, tu peux récupérer ton droit aux allocations si tu réintroduis une demande dans les trois ans qui suivent ton dernier jour indemnisé. Ce délai de trois ans peut être prolongé par une période de travail comme indépendant. Tu trouveras plus d’informations sur la fiche info T39 de l’ONEM.

      3) Tu pourrais aussi dans certaines conditions ouvrir un droit aux allocations d’insertion.

      Par ailleurs, pour les indépendants, il existe aussi le “droit passerelle”, auquel tu pourrais avoir droit dans certaines conditions en cas de faillite. Tu trouveras des informations sur le droit passerelle le site de l’INASTI.

      Si tu souhaites des informations sur le statut d’indépendant et les aides que tu pourrais recevoir, je t’invite à contacter le service 1819, qui est un service d’information gratuit pour les entrepreneurs à Bruxelles.

      Nous restons à ta disposition si tu as d’autres questions!

      Répondre
  37. Sara
    4 avril 2022

    Salut, j’ai commencé à travailler ici en Belgique le 1er janvier et mon contrat a expiré le 30 mars. Je voulais demander le document UF1. Ce qui se passe, c’est qu’avant de venir, j’ai été au chômage en Espagne pendant deux mois et je ne sais pas s’ils comptent aussi comme jours travaillés ici en Belgique s’ils rentrent dans les 312 qui font le calcul vu que j’ai encore 312 sans chômage mais j’aimerais quand même savoir s’ils en tiennent compte

    Répondre
    1. Infor Jeunes Bruxelles (informateur certifié)
      12 avril 2022
      Salut Sara,
      Effectivement la période de travail que tu as presté en Espagne peut être prise en compte dans le quota de 312 jours de travail à prouver sur les 21 mois précédant (si tu as moins de 36 ans) à condition que tu prestes au moins 3 mois de travail avant de faire une demande d’allocations (et également que le contrat prenne fin de lui-même sinon il y a un risque de sanction de l’ONEm).
      J’espère avoir pu t’aider ! N’hésite pas s’il te faut d’autres infos !

      Répondre
  38. nourgm
    3 avril 2022

    De nationalité française, j’ai été résidente en Belgique pendant environ 15 ans.

    Pendant plusieurs années je bénéficiais du chômage avec le statut d’artiste.

    Il y a environ 2 ans, je me suis installée à l’étranger et ai renoncé à ma résidence belge. Je voudrais désormais me réinstaller en Belgique, et aimerais  savoir si je peux y retrouver mes droits au chômage (je n’ai pas travaillé pendant ces 2 ans) et mon statut de résidente, et si oui, comment procéder.

    Répondre
    1. Infor Jeunes Bruxelles (informateur certifié)
      8 avril 2022
      Bonjour nourgm,
      Tu as le droit de récupérer ton droit à une allocation de chômage en Belgique sans devoir prouver de nouveau des jours de travail si tu introduis  une nouvelle demande d’allocations et si tu t’inscris comme demandeuse d’emploi au plus tard trois ans après ton dernier jour indemnisé (voir fiche info T39 de l’ONEM). Pour cela tu dois à nouveau résider en Belgique.
      Pour commencer,  tu dois aller introduire demander une attestation d’enregistrement à la commune, qui doit être demandé pour tout séjour de plus de trois mois d’un ressortissant d’un pays membre de l’union européenne.
      En tant que citoyenne européenne, tu dois t’enregistre en Belgique soit comme:
      – une travailleuse salarié ou un travailleur indépendant
      – une demandeuse d’emploi en recherche d’emploi avec de réelles chances d’être engagé
      – une personne qui dispose d’une assurance maladie et de ressources suffisantes afin de ne pas devenir une charge pour le système d’aide sociale belge
      – une étudiante à condition d’être inscrite dans un établissement d’enseignement organisé, reconnu ou subsidié et qu’il dispose d’une assurance maladie

      Tu trouveras les informations sur la procédure sur cette fiche de l’Association pour le droit des étrangers.

      C’est par cette procédure d’enregistrement que tu seras domiciliée à ton adresse en Belgique, adresse qui te permettra de prouver ta résidence principale en Belgique lors de ta demande d’allocations de chômage.
      Tu devras introduire ta demande d’allocations auprès d’un organisme de paiement (CAPAC ou un syndicat), et pour l’introduire, tu devras prouver ton inscription comme chercheuse d’emploi (chez Actiris si tu es à Bruxelles, au Forem pour la Wallonie, VDAB si tu est à Bruxelles).

      Nous restons à ta disposition si tu as d’autres questions!

      Répondre
  39. Vic
    24 février 2022

    Bonjour,

    Je suis française, je vis en Belgique depuis avril 2021. Je travaille à temps plein depuis mai 2021 en Belgique et mon contrat CDD prend fin le 15/03.
    Je peine à trouver un emploi, je ne suis pas sure de remplir la condition des 312j de travail.
    Je travaillais en France auparavant mais j’ai démissionné de mon emploi en France pour cause de déménagement en Belgique, les jours travaillés en France seront ils tout de même comptabilisés dans le calcul d’une allocation chômage ?
    d’avance merci

    Répondre
    1. Infor Jeunes Bruxelles (informateur certifié)
      28 février 2022

      Bonjour Vic,

      Oui, il est tout à fait possible que ta période de travail en France soit prise en compte pour une admissibilité au chômage en Belgique. Pour cela, il faut soit que tu aies suffisamment travaillé en France pour y ouvrir le droit, soit que le total de tes différents contrats fasse 312 jours minimum au cours des 21 mois précédant ta demande; pour autant que tu aies moins de 36 ans. Tu trouveras plus d’informations sur l’ouverture du droit après avoir travaillé à l’étranger sur la fiche ci-dessus.

      Le fait que tu aies démissionné n’aura aucun impact sur le bénéfice de tes allocations de chômage, car tu auras suffisamment travaillé après avoir mis fin à ton contrat. En effet, pour éviter une éventuelle sanction après une démission, après une démission, il faut travailler minimum 13 semaines chez un nouvel employeur avant d’introduire la demande d’allocations de chômage.

      Pour d’autres questions, n’hésite pas à nous recontacter.

      Répondre
  40. Mauro
    22 février 2022

    Bonjour, je suis belge et je m’installe en France pour travailler j’ai travaillé 4 ans et maintenant, je suis au chômage en France depuis le mois de juillet 2021, je souhaite rentré en Belgique mais je ne pas de travail encore, j’ai droit au chomage en Belgique ? Mon dernier travail en Belgique 2011 jusqu’au 2016, c’est quoi le droit pour l’insertion au travail et au logement. Merci bcp pour votre réponse

    Répondre
    1. Infor Jeunes Bruxelles (informateur certifié)
      7 mars 2022

      Bonjour Mauro,
      Il me manque des détails pour répondre de manière précise à ta question. Avais-tu bénéficié d’allocations de chômage avant ton départ en France ou as-tu quitté la Belgique directement après la fin de ton contrat de travail en 2016 sans demander d’allocations de chômage entre temps ?
      Si oui, tu pourras à nouveau bénéficier des allocations si tu as perçu au moins une allocation de chômage dans les 3 ans qui précèdent la demande. Le travail salarié effectué en France (qui ne peut pas être pris en compte pour l’ouverture d’un droit au chômage parce qu’il n’est pas suivi d’une période de travail en Belgique) prolonge cette période de 3 ans de la durée du travail effectué. Le montant de l’allocation sera en principe équivalent au dernier montant perçu avant le départ à l’étranger. Dès lors, ayant travaillé 4 ans en France, la période durant laquelle tu maintiendrais le droit aux allocations si tu en avais bénéficié avant ton départ serait de 7 ans. Dès lors, si tu es parti en 2016 de Belgique, sachant si tu as bénéficié d’allocations de chômage avant ton départ en France, tu devrais bien y avoir droit directement dès ton retour en Belgique.
      Si tu n’avais pas bénéficié d’allocations de chômage avant ton départ en France, pour valoriser la période de 4 ans de travail presté en France afin d’ouvrir un droit aux allocations de chômage, tu devras travailler une période de 3 mois minimum en Belgique.
      Concernant le logement, contrairement à la France, il n’existe pas d’APL. Ceci –dit, si tu réponds aux conditions de revenus, tu pourrais chercher un logement via les AIS (Agence Immobilière Sociale).
      J’espère avoir pu t’aider ! N’hésite pas s’il te faut d’autres infos !

       

       

      Répondre
  41. aurélie
    14 février 2022

    Bonjour,

    J’ai travaillé pendant 3 ans en belgique et 2 ans en France.

    Je viens de revenir en belgique et au bout d’un mois, on me licencie.

    Puis-je obtenir une aide du chômage au vu de mes années de travail en belgique malgré que je n’ai pas fait 3 mois de contrat depuis mon retour ?

    Répondre
    1. Infor Jeunes Bruxelles (informateur certifié)
      16 février 2022

      Bonjour Aurélie,

      Si tu ne travailles pas 3 mois en Belgique, ton expérience professionnelle en France ne sera pas prise en considération pour comptabiliser le nombre de jours de travail exigé. Par contre, cela peut prolonger ta “période de référence”.

      En effet, pour ouvrir un droit au chômage tu dois comptabiliser un certain nombre de jours de travail, dans une période de référence de X mois précédant directement ta demande, et cela varie en fonction de ton âge. Par exemple, si tu as moins de 36 ans et que ta période de référence est de 21 mois (pour prouver 312 jours de travail), tu auras donc une période de 21 mois + 2 ans (France) pour prouver 312 jours de travail en Belgique. Tu auras besoin du formulaire européen U1 complété par l’organisme français compétent pour prouver ta période de travail à l’étranger.
      Tout ceci est indiqué dans cette feuille info de l’Onem. 

      N’hésite pas à revenir vers nous si tu as d’autres questions.

       

      Répondre
  42. Fanny
    7 février 2022

    Bonjour,

    Je suis belge et j’ai travaillé 8 ans en Angleterre. Je viens de rentrer en Belgique et je suis domiciliée a Bruxelles. Je recherche un emploi en Belgique. Ai-je droit au chomage?

    Merci!

    Répondre
    1. Infor Jeunes Bruxelles (informateur certifié)
      7 mars 2022

      Bonjour Fanny,

      Nous te présentons nos excuses pour la réponse tardive.

      Si tu as travaillé en Angleterre comme salariée, ces périodes de travail peuvent être prises en compte pour une admissibilité au chômage si tu travailles au moins 3 mois en Belgique.

      Pour plus d’informations, contacte-nous !

      Répondre
  43. Sirine
    6 février 2022

    Bonjours, j’ai travaillé en algerie pendant 23 ans actuellement j’ai rejoint ma petite famille en belgique j’ai un c4 et tout les documents nécessaires, je voudrai savoir si je peux avoir mon chômage, voici mon adresse email ##########, veuillez agréer mes salutations distinguées.

    Répondre
    1. Infor Jeunes Bruxelles (informateur certifié)
      8 février 2022
      Bonjour Sirine,
      Si tu as effectué en Algérie des périodes de travail qui, en vertu de la législation algérienne, ouvrent le droit aux allocations de chômage alors ces jours seront pris en compte.
      Dès lors, si tu as travaillé 23 ans en Algérie et que ces périodes de travail ouvrent un droit aux allocations de chômage en Algérie, tu pourras, à condition de travailler au minimum 3 mois en Belgique, ouvrir un droit aux allocations de chômage belges.
      Tu trouveras cette information dans la fiche info de l’ONEm disponible ici.
      Tu y verras également en bas de page, les documents et démarches nécessaires pour faire ta demande d’allocations de chômage en Belgique, une fois que tu auras rempli la condition des 3 mois de travail à effectuer en Belgique avant de pouvoir bénéficier des allocations.
      J’espère avoir pu t’aider ! N’hésite pas s’il te faut d’autres infos !

       

      Répondre
  44. Nico
    28 janvier 2022

    Ca va 7ans que je travaille en Belgique est ce que j ai trop au chômage en France mon domicile est en france

    Répondre
    1. Infor Jeunes Bruxelles (informateur certifié)
      31 janvier 2022

      Bonjour Nico,

      Nous sommes une plateforme d’information généraliste belge. N’ayant donc aucune compétence quant au droit social français, nous ne saurons malheureusement pas te dire dans quelle mesure tu pourrais ouvrir le droit aux allocations de chômage en France sur base de ta période de travail en Belgique.  Pour t’aider dans ta recherche d’information, nous te conseillons de contacter le CIDJ.

      Bien à toi.

      Répondre
  45. *****
    25 janvier 2022

    Bonjour monsieur  ****** mohamed  nee *****   domisilier a rue ****** a ****** et a l etranger depui le 2 octobre 2021  a madrid travaille  et toujour pas en belgique depui cette date   et il prend le chomage en belgique c est pas normal  merci bien a vous  monsieur et madame votre conpreantion

    Répondre
    1. Infor Jeunes Bruxelles (informateur certifié)
      26 janvier 2022

      Bonjour,

      Nous sommes un centre d’information pour jeunes en région bruxelloise. Nous ne sommes pas une institution publique et nous ne sommes en charge d’aucune forme de contrôle.

      N’hésite pas à revenir vers nous si tu as d’autres questions !

      Répondre
  46. choice
    23 janvier 2022

    Bonjour, un travailleur belge travaillant en Belgique (jamais travaillé en France) mais habitant en France (frontalier) perçoit-il du chômage français ou belge en cas de fin de contrat de travail ?

    Répondre
    1. Infor Jeunes Bruxelles (informateur certifié)
      27 janvier 2022
      Bonjour Choice,
      Si vous êtes belge, travailleur frontalier (c’est-à-dire vous rentrez en France chaque jour ou en tout cas une fois / semaine), que vous habitez en France et que vous travaillez en Belgique, vous pouvez, sur base de votre emploi belge, bénéficier du chômage en France à la fin de votre contrat de travail en Belgique.
      Vous trouverez une explication à ce sujet sur le site de Pôle Emploi.
      J’espère avoir pu vous aider ! N’hésitez pas s’il vous faut d’autres infos !
      Répondre
      1. choice
        27 janvier 2022

        Bonjour, merci beaucoup, je vais regarder merci, mais les durées et montants des allocations de chômage en France diffèrent beaucoup je pense de celles en vigueur en Belgique, et comme les revenus sont exclusivement belges, je ne comprenais pas que les caisses de chômage françaises soient sollicitées étant donné que les cotisations ONSS des revenus belges sont, elles, pourtant bien prélevées en Belgique…

        Répondre
  47. Tatiana ****
    19 janvier 2022

    Bonjour ,

    La société en Belgique a fermer j’avais le statu indépendant résidant en France est ce que je peux percevoir le chômage belge ?
    cordialement Tatiana ****

    Répondre
    1. Infor Jeunes Bruxelles (informateur certifié)
      24 janvier 2022

      Bonjour Tatiana,

      Pour bénéficier des allocations de chômage belge, tu dois avoir travaillé comme salariée. Malheureusement, une période d’activité indépendante n’ouvre pas le droit aux allocations de chômage en Belgique. Donc, à moins que tu aies été chômeuse indemnisée ou que tu aies suffisamment travaillé comme salariée juste avant d’entamer ton travail indépendant, tu ne pourrais malheureusement pas prétendre à des allocations de chômage à la fermeture de ton entreprise.

      Dans tous les cas, il faut savoir que pour bénéficier des allocations de chômage belge, il faut vivre effectivement en Belgique. La seule possibilité pour toucher le chômage belge en étant à l’étranger, c’est d’exporter son droit dans le pays en question. Pour les pays membres de l’EEE comme la France, on peut transférer son droit pendant 3 mois (renouvelable une fois).

      N’étant pas compétents quant au droit social français, nous ne sommes pas en mesure de dire s’il est possible de bénéficier des allocations de chômage français, sur base d’une période de travail en Belgique. N’hésite pas à te renseigner auprès de l’antenne Pôle Emploi la plus proche de chez toi.

      Pour d’autres questions, n’hésite pas à nous recontacter.

      Répondre
  48. Amélie
    11 janvier 2022

    Bonjour,

     

    Je suis belge, résidente belge et ayant travaillé en France pendant près de 3 ans.

    J’ai signé une rupture conventionnelle avec mon employeur français (indemnités de rupture perçues).

    Puis-je percevoir un chômage en Belgique?

    Répondre
    1. Infor Jeunes Bruxelles (informateur certifié)
      21 janvier 2022

      Bonjour Amélie,

      N’ayant pas compris si tu y résidais déjà en Belgique pendant tes trois ans de travail en France, je te réponds en essayant de voir toutes les possibilités:

      Pour être admise au chômage, il faut avoir travaillé un certain nombre de jour, et ce au cour d’une période déterminée  qui précède immédiatement la demande d’allocations ( c’est ce qu’on appelle la période de référence). Le nombre de jours à prouver et la durée de la période de référence dépend de ton âge.

       

      En principe, quand on a travaillé dans un autre pays de l’Union européenne, on peut ouvrir un droit aux allocations de chômage en Belgique (si on remplit les conditions d’admission résumée ci-dessus) mais seulement après avoir retravaillé au moins trois mois en Belgique après les périodes de travail à l’étranger.

      Cependant, il existe des exceptions à cette règle :

      – si tu étais ce qu’on appelle une travailleuse frontalière ( tu travaillais en France, tout en gardant ta résidence principale en Belgique =  tu rentrais en Belgique tous les jours ou au moins une fois par semaine), tu peux directement ouvrir un droit aux allocations de chômage en Belgique.
      – si tu as séjourné temporairement (et pas résidé) en France pour travailler et que tu es rentrée en Belgique directement après ta période de travail en France, tu pourrais aussi ouvrir un droit directement en Belgique.
      – si tu étais une travailleuse détachée
      Tu trouveras toutes les informations sur les conditions d’admission aux allocations de chômage après une occupation en Belgique ou à l’étranger sur la feuille info T31 de l’ONEM.
      Par ailleurs:
      – si  avant de travailler en France,  tu avais déjà suffisamment travaillé en Belgique que pour ouvrir un droit au chômage  tu pourrais directement ouvrir un droit au chômage en Belgique sur base de ta précédente occupation en Belgique car les périodes de travail à l’étranger prolonge la période de référence.

       

      – si avant de partir en France tu as bénéficié d’allocations de chômage en Belgique, il est aussi possible que tu récupères ce droit que tu avais ouvert à l’époque (voir la fiche info T39 de l’ONEM)

      Enfin, si tu as demandé des allocations de chômage en France, sache que celles-ci peuvent être exportées pendant trois mois en Belgique.

      Attention, je tiens à te préciser qu’une rupture conventionnelle du contrat peut être considérée en Belgique comme un abandon d’un emploi. Si cet abandon d’emploi est considéré “sans motif légitime” par l’ONEM, tu pourrais être sanctionnée et être exclue du droit aux allocations pendant une certaine période. Tu trouveras les informations sur les sanctions sur cette page.

      J’espère avoir pu t’aider . N’hésite pas à te renseigner auprès de l’ONEM, ou un organisme de paiement (ton syndicat ou la CAPAC) pour plus de détails.

      Nous restons à ta disposition si tu as d’autres questions!

       

       

      Répondre

  49. Alex
    3 janvier 2022

    Bonjour,

    J’habite en Belgique et je suis actuellement au chômage en temps que chef de famille.

    J’ai un projet c’est de devenir indépendant à titre principal, je voudrais mettre l’adresse de mon entreprise en France tout en vivant en Belgique pendant un certain temps.

    Je voulais savoir si je pouvais garder mon chomage la première année malgré tout ?

    Je sais que ça existe bien mais en pratique je ne sais pas si il a des conditions. Cars je peux pas me permettre de me retrouver sans revenu.

    J’ai la nationalité depuis ma naissance Belge et Français.

    Je compte un jour quitter la Belgique pour aller en France mais avant cela je veux être sur que financièrement c’est possible (que mon entreprise fonctionne)

    Merci pour votre réponse.

    Bonne Journée

    Répondre
    1. Alex
      3 janvier 2022

      Même si il faut au début faire en temps de Indépendant complémentaire ça me convient aussi .

       

      Merci

      Répondre
    2. Infor Jeunes Bruxelles (informateur certifié)
      10 février 2022

      Bonjour Alex,

      Je te prie d’excuser le délai de cette réponse. La question s’était perdue dans ma boîte.

      Pour garder des allocations de chômage tout en se lançant comme indépendant, il faut respecter des conditions strictes.

      Tu trouveras des informations sur les possibilités sur cette fiche de T87 (chômage et travail indépendant) de l’ONEM, ainsi que sur la fiche T158 (tremplin indépendant).

      Tu verras que tu peux notamment conserver tes allocations de chômage si tu lances une activité complémentaire (pendant un an), c’est le tremplin indépendant, ou encore si tu lances ton activité et que tu te fais accompagner par une coopérative d’activité. Je ne sais pas si le fait que ton activité soit située en France a une influence. Mieux vaut bien te renseigner sur ce point. Je t’invite à contacter notre partenaire 1819, un service d’information spécialisé pour les entrepreneurs Bruxellois, pour prendre des informations et des conseils avant d’entamer tes démarches.

      Ce qui est certain, c’est que pour continuer à percevoir des allocations de chômage en Belgique tu dois continuer à résider en Belgique, sauf en cas d’exportation temporaire des droits si tu pars chercher du travail en France (voir la fiche info T122).

      Nous restons à ta disposition si tu as d’autres questions!

      Répondre