Quelles sont les aides fournies par le CPAS ? Quelles sont les conditions ?

Pour obtenir un colis alimentaire, tu trouveras un répertoire (divisé par commune) ici…
Il est possible aussi de contacter gratuitement le 0800 35 243 pour obtenir des infos sur les aides possibles en cette période.

La prime temporaire de 50 euros ou prime Corona
(mesure prolongée jusqu’au 30 septembre 2021)

Chaque bénéficiaire, qui bénéficie du revenu d’intégration ou de l’aide sociale équivalente au revenu d’intégration, a droit à cette aide temporaire (cette aide a débuté en juillet 2020 et est prolongée jusqu’en septembre 2021) :

– indépendamment de sa catégorie
– indépendamment de savoir s’il/elle bénéficie d’un taux complet ou partiel
– indépendamment de savoir s’il/elle bénéficie du revenu d’intégration ou de l’aide sociale équivalente pendant tout le mois ou seulement une partie du mois.

Le CPAS paie la prime au même moment que le RIS ou l’aide financière équivalente, elle est versée automatiquement en principe.
Le montant est de 50€ (montant forfaitaire)  est octroyé pour autant que le/la bénéficiaire bénéficie pour ce mois du revenu d’intégration ou de l’aide équivalente.


Le revenu d’intégration sociale (RIS) et l’aide sociale équivalente*

L’aide financière, la plus courante, attribuée aux bénéficiaires du CPAS est appelée revenu d’intégration sociale ou RIS.
Il faut bien différencier le RIS de « l’aide sociale » (lire plus bas). Le droit à l’intégration sociale est une des 2 formes d’aide fournie par le CPAS.
L’intégration sociale peut être réalisée/obtenue : soit par la mise à l’ emploi; soit par l’octroi d’un revenu d’intégration sociale. Le RIS est une somme d’argent déterminée en fonction de la catégorie (situation familiale) à laquelle on appartient. Il faut remplir un certain nombre de conditions pour avoir droit au RIS.

L’aide sociale est une aide accordée pour permettre à la personne, qui la reçoit,  de vivre conformément à la dignité humaine. Les  conditions pour obtenir cette aide sont moins nombreuses que celles requises pour le RIS/revenu d’intégration, mais surtout, cette aide peut prendre différentes formes (voir plus bas).
Tous les bénéficiaires du RIS doivent signer un contrat d’intégration ou PIIS

L’aide sociale équivalente au RIS  est une aide financière que le CPAS octroie aux personnes qui n’ont pas droit au RIS (car elles ne remplissent pas toutes les conditions requises), mais qui sont dans une situation de besoin similaire.
Deux conditions doivent  être remplies pour recevoir ce type d’aide :

1. Le demandeur doit avoir sa résidence habituelle et effective sur le territoire belge et y être autorisé au séjour;
2. Il doit être en état de besoin (il n’est pas en mesure de se loger, se nourrir, se vêtir,  d’avoir accès aux soins de santé).

Une aide financière peut également être accordée lorsque les revenus du ménage sont temporairement insuffisants. On peut, par ailleurs, recevoir une aide complémentaire régulière lorsque l’on est au chômage.

Quelles sont les différentes aides fournies par le CPAS ?

Le CPAS octroie donc le RIS ou revenu d’intégration dans certains cas; dans d’autres cas, il accorde une aide sociale équivalente.  Mais il existe encore bien d’autre formes d’aides (sociales et financières). Il peut s’agir :

  • d’un soutien financier (« avances » sur des allocations de chômage ou familiales par exemple, avances que l’on doit rembourser dès que l’on perçoit ses allocations);
  • d’une aide en nature (colis alimentaires, chauffage, fourniture scolaire);
  • d’une demande d’adresse de référence pour personne sans abri (adresse au siège de son CPAS);
  • d’une autre forme d’aide (garantie locative, aide administrative pour obtenir une pension alimentaire, aide à la gestion financière, aide psychologique, etc).

Les conditions pour avoir droit au RIS sont :

La résidence

Il faut vivre de manière habituelle et permanente en Belgique. Attention, il n’est pas nécessaire d’être inscrit dans les registres de la population, ni même de disposer d’un logement pour avoir droit au RIS.
On dépend donc du CPAS de la commune dans laquelle on réside. 

L’âge

Il faut être majeur (18 ans et plus) ou être assimilé à une personne majeure**.

La nationalité

Il faut soit posséder la nationalité belge, soit une des nationalités de l’Union européenne (sous certaines conditions!); ou encore être inscrit comme étranger au « registre de la population » de sa commune; ou encore être reconnu comme apatride ou réfugié.
Les étrangers inscrits au « registre des étrangers » de leur commune ont, pour leur part, droit à une « aide sociale » (cf. ci-dessus).
Il faut savoir que le CPAS n’est pas obligé d’octroyer des aides pour les études ou la formation professionnelle au citoyen européen ou non européen.

Attention, cependant, demander une aide sociale peut avoir des conséquences néfastes sur le droit au séjour, que tu sois européen-ne ou non européen-e, et cela  même si tu as droit à cette aide! ***

Des ressources insuffisantes

Si tu as des revenus ou  des allocations, mais que ceux-ci sont inférieurs au montant du revenu d’intégration (RIS) de ta catégorie, tu peux recevoir une aide complémentaire de ton CPAS.
Pour décider s’il accorde une aide ou pas, le CPAS va effectuer une « enquête sur les ressources » du demandeur d’aide.
Il faut savoir  aussi que des revenus illégaux (comme du travail non déclaré) peuvent être considérés comme revenus.

La disposition au travail

Il faut être disposé à travailler, sauf empêchement pour des raisons de santé ou d’équité (des raisons familiales qui empêchent de travailler, par exemple).

Le contrat d’intégration ou Projet Individualisé d’Intégration Sociale (PIIS)

Tous les bénéficiaires du RIS doivent, aujourd’hui, signer avec le CPAS un « contrat d’intégration » ou projet PIIS. Il est important de bien le lire (pour en connaître les conditions) avant de le signer. Il faut veiller aussi à en recevoir une copie.

L’absence de droit à d’autres prestations sociales

Tu n’as pas droit au RIS/revenu d’intégration si, par exemple, tu as en fait droit à des allocations de chômage ou à une pension, et que tu n’as pas fait valoir ce droit. Tu dois alors te mettre en ordre par rapport à l’ONEM pour toucher ces allocations. Le CPAS peut cependant te prêter de l’argent le temps que ta situation au niveau du chômage soit régularisée.

L’aide pour les mineurs belges

En tant que mineur, tu as droit aussi à l’aide sociale, si tu te trouves dans une situation non conforme à la dignité humaine. Pour en savoir plus rends-toi à la page suivante de notre site.

Étrangers en séjour légal

Les personnes étrangères qui sont en séjour légal, mais ne sont pas inscrites au « registre de la population » (mais  inscrites au « registre des étrangers »),  ou qui ne sont pas reconnues comme apatrides ou réfugiées, n’ont pas droit au RIS.  Cependant, le CPAS se doit de leur venir en aide et leur accorder une aide sociale qui peut aussi être une aide financière. Il y a bien sûr toujours des conditions d’accès à respecter (statut, durée du séjour, situation familiale, …) et le CPAS doit bien expliquer les risques éventuels qu’entrainent le fait de recevoir une aide financière (voir rubrique La nationalité) pendant une certaine durée.

Étrangers majeurs en séjour illégal

Les personnes en séjour illégal sur le territoire (les « clandestins », les « sans-papiers ») n’ont pas droit à l’aide sociale, selon les CPAS.
Cependant, certains tribunaux ont donné raison à des sans papiers, et ont ainsi condamné les CPAS incriminés à verser une aide sociale.
Les étrangers en séjour illégal ont, par ailleurs, droit à l’aide médicale urgente/AMU du CPAS.

Étrangers mineurs en séjour illégal

Dans le cas des mineurs en séjour illégal, ou dont les parents sont en séjour illégal, l’État doit apporter secours à ceux-ci.
Les CPAS ne peuvent pas les aider directement, mais ils doivent les orienter vers une structure d’accueil gérée par FEDASIL. Dans certains cas, les parents peuvent également être accueillis dans un centre FEDASIL.
Les personnes peuvent refuser ce type d’aide, mais le CPAS n’est pas dans l’obligation de les aider (en dehors de l’aide médicale urgente/AMU).
Comme il s’agit d’une thématique spécifique, il est important de s’adresser à un service spécialisé comme le Service Droits des Jeunes afin d’obtenir des informations précises.

L’aide médicale urgente (AMU)

Le CPAS doit aider la personne sans ressources qui se trouve sur son territoire communal si cette personne a besoin de soins immédiats suite à un accident ou une maladie, cela même si elle est en séjour illégal, et même si le CPAS lui a refusé une aide auparavant.
Il s’agit ici d’une aide médicale, et non d’une aide financière.

Les autres aides fournies par le CPAS

En dehors des aides énoncées ci-dessus, le CPAS peut fournir d’autres types d’aides  comme une aide financière périodique ou occasionnelle.
En effet, une personne peut demander une aide exceptionnelle si elle doit faire face à une dépense imprévue (par exemple: un remboursement de dette à un fournisseur d’électricité qui menace de couper le service). 
Attention, certaines aides sont des « avances » à rembourser par la suite. Dans ce cas, le CPAS doit faire signer, au préalable, par le demandeur d’aide un document spécifiant comment se dérouleront les remboursements.
Par contre, pour une aide régulière/mensuelle (aide pour compléter par exemple), on ne doit rien rembourser au CPAS (sauf s’il y a fraude).

* : Sur ces fiches, on utilisera le terme de ‘bénéficiaire’ ou de ‘demandeur-se d’aide’ au lieu d’allocataire social.
** :  « …Est assimilé à une personne majeure, la personne mineure d’âge qui soit est émancipée par mariage, soit a un ou plusieurs enfants à sa charge, soit prouve qu’elle est enceinte ». (Article 7, 2° de la loi du 26.05.2002 portant sur le droit à l’intégration sociale).
***:  Normalement, le CPAS doit informer les demandeurs d’aide du risque pour leur droit de séjour.
En effet, le citoyen européen, les membres de sa famille, les membres étrangers de la famille d’un Belge, ne doivent pas devenir une « charge déraisonnable » pour le système d’aide sociale, et ce, durant les premières années de son/leur séjour en Belgique.

Partager

Poser une question

N’hésite pas à nous poser une question, un professionnel faisant partie du réseau Bruxelles-J te répondra. Nous préservons ton anonymat et ton adresse de messagerie ne sera pas publiée.

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*

En cliquant sur « publier la question », vous acceptez notre Politique en matière de protection de la vie privée.

*
*

36 questions déjà posées

  1. Gio

    Bonjours , je me renseigne pour 2 jeunes qui son aux Cpas , ils on un chien Juste savoir si le Cpas les aide pour le vétérinaire ? Ils habite à la Louvière mais j’ai déjà essayé de demander ils savent pas me répondre , pouvez-vous me renseigner merci 

    Répondre
    1. CIDJ

      Bonjour Gio,
      Jusqu’à présent, les CPAS n’interviennent pas pour les soins vétérinaires (mais il peut exister quelques rares CPAS qui consacreraient une aide spécifique pour les habitants de leur commune).
      En tous les cas, les CPAS devraient pouvoir orienter les personnes vers des associations pouvant les informer/les aider.
      En attendant, le jeune couple devrait contacter la Fondation Prince Laurent (il y a notamment un dispensaire à Hornu) pour voir où ils peuvent se rendre ou quelles sont leurs possibilités.
      Bien à vous,

      Répondre
  2. Abmakjag

    Bonjour,
     
    Un ami m’a dit qu’il y aura une nouvelle catégorie d’allocations pour les sans revenus en dehors du RIS octroyé par le cpas, j’aimerais connaitre laquelle, d’après cet ami ces nouveaux revenu seront octroyé l’annt prochaine,
     
    Merci de votre réponse

    Répondre
    1. CIDJ

      Bonjour Abmakjag,
      Nous ne savons pas si tu parles de « l’allocation universelle » (on en parle beaucoup en Belgique mais rien n’est fait encore à ce niveau) ou d’une nouvelle allocation qui concernerait les personnes porteuses d’un handicap (en fait il y a des changements pour cette catégorie).
      Mais es-tu sûr que tu n’as pas droit à une aide (aide complémentaire par exemple) du CPAS actuellement ?
      Vis-tu seul ou ?
      Voici les montants des RIS/revenus d’intégration pour te donner une idée des montants des aides.
      Une personne, propriétaire de son logement, peut aussi avoir droit à une aide du CPAS.
      N’hésite pas à nous recontacter si tu as d’autres questions.
      Bien à toi,

      Répondre
  3. Mimi

    Bonjour je travaille sous contrat Article 60. Est-ce que j’ai droit à une aide de recherche de logement par le CPAS ? Je vis avec mes parents dans un très petit appart et j’aimerais déménager. Merci bcp 

    Répondre
    1. CIDJ

      Bonjour Mimi,

      Le Fonds du Logement et les Agences Immobilières Sociales (AIS) permettent aux ménages à revenus modestes d’accéder au logement en louant à un prix abordable.

      Tu peux te rendre au « Service/Cellule Logement » du CPAS pour demander conseil. Certains services organisent, notamment, des tables du logement afin d’offrir un soutien collectif ou individuel dans la recherche d’un logement aux personnes aidées par le CPAS.

      Plusieurs associations spécialisées en matière de logement sont actives sur le territoire bruxellois et peuvent t’accompagner dans ta recherche de logement, tu peux consulter ce lien pour trouver la plus proche de chez toi.

      Bien à toi,

      Répondre
  4. Roby

    Je suis pensionné. Presque toute ma paye sert à payer le loyer.. Je paye en plus 2 crédits. Il ne reste plu rien POUR SURVIVRE. MA QUESTION:SI MA FEMME REFUSE DE ME SUIVRE POUR VIVRE AUTRE PART, DÉCEMMENT SERAIS JE RESPONSABLE TOUJOURS, DU BAIL QUE NOUS AVONS SIGNÉ À DEUX.? 

    Répondre
    1. CIDJ

      Bonjour Roby,

      Bruxelles-J est un site d’information pour jeunes bruxellois·es. Nous ne pouvons pas apporter une réponse complète à votre question spécifique.

      Si vous êtes mariés (et même si un seul des époux a signé), toutes les décisions relatives au bail doivent être prises à 2. Vous êtes solidairement et indivisiblement liés aux obligations qui découlent du bail, notamment, en ce qui concerne le paiement du loyer.

      En tant que locataire, il est toujours possible de rompre le bail avant l’échéance, si vous souhaitez déménager vers un logement plus adapté et payer un loyer plus modéré. Il faut prévenir le bailleur en lui envoyant un préavis de 3 mois, par lettre recommandée avec accusé de réception. Dans certains cas, il faut également lui verser une indemnité de rupture. Pour plus d’informations à ce sujet, vous pouvez consulter la fiche « Les contrats de bail de résidence principale : comment les rompre ? »

      Le Fonds du Logement et les Agences Immobilières Sociales (AIS) permettent aux ménages à revenus modestes d’accéder au logement en louant à un prix abordable.

      Le « Service Logement » et/ou le « Service Seniors » du CPAS peuvent certainement vous renseigner.

      Vous pouvez également contacter une association spécialisée en matière de logement (en fonction de votre commune) pour bénéficier d’un conseil et d’un accompagnement dans vos démarches.

      Bien à vous,

      Répondre
  5. Safia

    Bonjour, cela fait maintenant des années que je travail comme technicienne de surface (1000e par mois) cela étant insuffisant pour vivre, j’aimerais reprendre des études d’assistante sociale en haute école,  j’ai 24 ans,  puis-je introduire une demande d’aide au cpas? j’ai de l’argent de coté pour pouvoir avancé 1 ans de loyer mais insuffisant pour pouvoir me nourrir dans l’hypothèse ou je reprend les études en septembre. 
    merci 

    Répondre
    1. CIDJ

      Bonjour Safia,
      Nous sommes désolés de te répondre si tard.
      Comme tu as moins de 25 ans et que ce sont des études offrant des débouchés, le CPAS doit intervenir pour toi, en principe.
      Tu sembles remplir toutes les conditions en tant que future étudiante (en principe tes études sont des études de plein exercice).
      D’après ce que tu nous dis, tu vis seule ou ?
      Nous te posons la question car le CPAS, dans le cadre des études, demande aux parents, si ceux-ci ont des revenus largement suffisants, d’aider leur enfant.
      Dans ton cas, la situation est différente si tu ne vis plus dans le domicile familial depuis un moment.
      Sache toutefois que le CPAS (même hors cadre études ou des personnes plus âgées) se tourne souvent vers les parents du demandeur d’aide si le CPAS estime, d’une part que les parents ont des moyens financiers pour intervenir, d’autre part si la situation familiale (entente) est ‘stable’.
      Dans certains cas, les parents interviennent et le CPAS « complète ». Il existe plusieurs possibilités ou formes d’aide de la part du CPAS.
      Si maintenant, par exemple, tu vis en couple, sache que le CPAS prend en compte les revenus du partenaire de vie.
      Voici une fiche détaillés sur les étapes suivies lors de l’introduction d’un dossier de demande d’aide.
      Le RIS/revenu d’intégration sociale pour une personne seule est de 1004,37 euros.
      Tu dois t’adresser au CPAS de la commune où tu résides.
      Vas-tu continuer de travailler à temps partiel ou ?
      Sache que le CPAS ne peut pas prendre en compte (déduire du RIS) la totalité du salaire comme tu le liras sur la seconde partie de la fiche suivante car il existe différentes exonérations.
      En plus du RIS, le CPAS peut apporter des aides complémentaires aux étudiants pour leurs frais scolaires (abonnement STIB, abonnement GSM,….).
      En dehors du CPAS, dans une moindre mesure, sache que le SSE/Service Social Étudiants de ton CPAS peut peut-être intervenir pour toi également.
      N’hésite pas à nous recontacter si tu as d’autres questions.
      Bien à toi,

      Répondre
  6. 2003

    Bonjour
    Moi je travaille et gagne plus que mon RIS sachant que je vis avec un cohabitant,mon salaire est completé pour avoir le RIS total de 2 cohabitants.
    Ma question est de savoir si tous les 2 on a droit aux primes COVID19 et d’installation voir qu’on vient de quitter une ILA.
    Il ya aussi les aides d’habits pour été et hiver que j’entend parlé, pourriez vous me donner une idée d’aides auxquelles les personnes beneficiant du RIS du CPAS ont droit surtout dès les premiers temps de leur installation?
     
    Merci.

    Répondre
    1. CIDJ

      Bonjour 2003,
      La personne qui reçoit un « RIS partiel » (ou un « ERIS »/Aide sociale équivalente au RIS) a droit à cette prime temporaire (jusque fin septembre) de 50 euros.
      Concernant les aides en nature (vêtements), c’est plutôt ton CPAS à t’informer sur les aides spécifiques (lieux de distribution) mises en place dans la commune. Chaque CPAS a sa propre organisation à ce niveau, en fait.
      Concernant l’emménagement/l’installation, l’aide peut concerner la garantie locative, l’achat d’électroménager indispensable (frigo ou cuisinière) si tu n’as pas droit à une prime d’installation,…
      Si tu as droit à la prime d’installation, celle-ci est de 1357,36 euros.
      Si tu quittes une ILA, en principe, tu as droit à la prime d’installation (prime octroyée aux personnes qui étaient sans abri et qui viennent de trouver un logement).
      Enfin, si tu as d’importants frais médicaux régulièrement, le CPAS peut éventuellement taider à payer ces frais ou t’octroyer une carte médicale.
      Bien à toi,

      Répondre
  7. AD

    Nous souhaitons Plus d’info sur la « Prime de 100 euros pour un PC »

    Répondre
    1. CIDJ

      Bonjour AD,
      Tu es ici sur un site d’informations pour jeunes, nous n’avons aucun lien avec les CPAS.
      Certains CPAS mettent sur pied des initiatives locales et attribuent des aides spécifiques pour les habitants de la commune.
      Si tu as besoin d’un PC, par exemple, pour tes études et si tes parents n’ont pas de revenus suffisants pour subvenir à tous tes frais, tu dois te renseigner auprès du CPAS de ta commune pour vérifier si tu as droit (si tu remplis les conditions) une aide pour l’achat d’un PC.
      Presque tous les CPAS ont aujourd’hui un Service Jeunes (18-25 ans) où tu peux directement te renseigner.
      Bien à toi,

      Répondre
  8. Anonyme b

    Bonjour
     
    J’aimerais savoir si le montant de 50€ est donné chaque mois ou si on a droit juste une fois. Bien à vous. J’avais reçu en chèque alimentaire il ya deux mois et j’en ai encore besoin. J’ai fait la demande le mois passé mais je n’ai pas toujours reçu. 

    Répondre
    1. CIDJ

      Bonjour Anonyme b,
      Reçois-tu actuellement un RIS ou un RIS « partiel » chaque mois du CPAS ou ?
      Tu ne reçois pas d’aide régulière/mensuelle du CPAS actuellement ? Tu reçois des allocations de chômage actuellement ou ?
      Les personnes, qui reçoivent régulièrement une aide de leur CPAS, ont droit à cette prime temporaire de 50 euros chaque mois (elle était accordée jusque juin mais la mesure est prolongée jusque septembre).
      Es-tu retourné récemment au CPAS demander de l’aide ou ?
      As-tu déjà entré un dossier de demande d’aide au CPAS ?
      N’hésite pas à nous recontacter si tu as d’autres questions.
      Bien à toi,

      Répondre
  9. Chams

    Je touche 1100 euro d’indemnité de la mutuelle est se que jai le droit à un complément de salaire 

    Répondre
    1. CIDJ

      Bonjour Chams,
      Par rapport au CPAS, une personne isolée a droit (à partir du 1er juillet) à un RIS/revenu d’intégration de 1004,37 euros.
      Donc, si tu reçois actuellement une indemnité de 1100 euros, le CPAS va estimer que tu n’as pas droit à une aide de leur part, car ce que tu reçois de la mutuelle dépasse le montant du RIS au taux isolé.
      Est-ce que tu es isolé ?
      Par contre, tu peux toujours t’adresser au CPAS de ta commune pour demander une aide ponctuelle si, par exemple, tu dois payer une grosse facture d’énergie ou d’eau, ou encore, si tu as d’importants frais médicaux à payer.
      N’hésite pas à nous recontacter si tu as d’autres questions.
      Bien à toi,

      Répondre
  10. Catherine

    Bjr j’etais sur la mutuelle en tant qu’invalide mais j’ai été mise dehors car je devais ouvrir un dossier à la vierge noire,mon dossier médical a été accepté mais j’ai été refusée car 2 ans auparavant je dépassais le montant baremique,j’etais pourtant payée par la mutuelle isolée avec un enfant à charge,je me suis retrouvée au chômage mais le médecin du chômage m’a dit que je devais être sur la mutuelle donc mise dehors du chômage aussi aujourd’hui je suis au cpas et j’ai eu le Covid mais je garde de lourdes séquelles et la mutuelle refuse les certificats de mes différents médecins(rapports à l’appui)ce n’est pas une situation normale que puis je faire?je suis malade et je suis au cpas!,,merci de votre réponse 

    Répondre
    1. CIDJ

      Bonjour Catherine,
      Dans ce type de situation, il et préférable de consulter directement des juristes.
      Vous pouvez consulter (gratuitement) un service d’aide juridique de 1ère ligne tel que l’Atelier des Droits Sociaux.
      Vous devez contacter le Service Emploi/Sécurité Sociale (voir ici en fin de page)
      Si vous avez des problèmes pour les contacter, vous pouvez déjà envoyer une demande à l’adresse suivante : emploi@ladds.be
      Entre temps, est-ce que le CPAS intervient pour vos frais médicaux ou ?
      Le CPAS pourrait aussi se retourner contre votre mutuelle mais cela demande beaucoup de démarches. C’est pourquoi il est préférable de passer par une association comme conseillé ci-dessus.
      Bien à vous,

      Répondre
  11. dany

    en étant au cpas puis je acheter une voiture pour trouver du travail?

    Répondre
    1. CIDJ

      Bonjour dany,
      D’abord, tu dois évaluer quels seront tous tes frais (assurance, taxe de circulation, carburant,….)
      Tu as un peu d’argent de côté pour pouvoir acheter un bon véhicule d’occasion ou ?
      Maintenant, si tu habites dans une région où se déplacer en transports publics est très compliqué et où avoir un véhicule est inévitable pour pouvoir travailler, et si le CPAS ne peut rien te proposer comme alternative, celui-ci ne peut pas t’empêcher de faire cet achat si tu as l’opportunité d’avoir une voiture d’occasion à prix démocratique.
      Surtout si cet achat permet d’augmenter fortement tes chances de décrocher un emploi dans ta région.
      Mais, parallèlement à tes calculs, tu devrais essayer d’avoir un rdv avec ton assistant-e social-e pour discuter de ton projet d’achat (en précisant que tu as fait tous tes calculs) afin d’éviter, éventuellement, une réaction négative par la suite de ton CPAS.
      N’hésite pas à nous recontacter si tu as d’autres questions.
      Bien à toi,

      Répondre
  12. Hélène

    Bonjour,
    Est-il possible de faire une demande d’aide auprès du CPAS si on a de l’argent de côté, mais qu’on n’a pas de travail car son secteur d’activité n’offre que ponctuellement du travail rémunéré ? Et si oui y a t-il un montant de côté à ne pas dépasser pour faire cette demande ? Merci

    Répondre
    1. CIDJ

      Bonjour Hélène,
      Si tu n’as pas droit aux allocations de chômage, et si tu entres dans les conditions (âge, résidence, nationalité,..) que tu trouveras en détails sur la fiche
      « Quelles sont les aides… », le CPAS de ta commune de résidence doit, en principe, intervenir pour toi, même si tu as de l’argent de côté.
      Maintenant, il faut voir si tu vis seule ou pas, le CPAS prenant toujours en compte les revenus du partenaire de vie (que l’on soit marié ou pas).
      Si, par exemple, ton compagnon/ta compagne a un salaire net de 1800 euros, le CPAS n’interviendra pas pour toi, estimant que tu fais partie d’un ménage disposant de revenus « suffisants », un ménage de 2 personnes (de plus de 18 ans non étudiantes) ayant droit à 1312,90 euros (= 2 X le RIS/revenu d’intégration au taux cohabitant).
      Si, maintenant, tu as des allocations de chômage, il est toujours possible de demander une aide ponctuelle (on parle bien et non d’avance à rembourser) à ton CPAS pour, par exemple, payer une grosse facture d’énergie ou d’eau, ou des frais médicaux.
      Par ailleurs, le CPAS compte souvent sur la « solidarité familiale », et donc si, par exemple, tu ne vis plus chez tes parents depuis peu, et si tes parents ont des revenus (que le CPAS estime largement) suffisants pour t’aider, il est possible (cas plus rares toutefois ) que le CPAS intervienne pour toi tout en demandant à tes parents d’intervenir aussi pour toi.
      Enfin si, par exemple, tu as un compte épargne de 7000 euros, le CPAS effectue un calcul spécifique pour fixer exactement le montant de l’aide à laquelle tu as droit.
      N’hésite pas à nous recontacter si tu as d’autres questions.
      Bien à toi,

      Répondre
  13. sneakie

    If we only have sufficient financial funds for the next 6 months, when should we contact the CPAS?

    Répondre
    1. CIDJ

      Bonjour sneakie,
      Si tu ne perçois pas actuellement un salaire, des allocations de chômage ou une pension, si tu es sans revenus donc aujourd’hui, le CPAS (de ta commune de résidence) doit intervenir pour toi.
      Le CPAS peut tenir compte du compte épargne quand celui-ci dépasse le montant de 6200 euros : il en tient compte en effectuant un calcul spécifique comme tu le liras ici. Ce calcul sert à fixer le montant exact de l’aide à laquelle on a droit.
      Pour recevoir une aide financière régulière/mensuelle de son CPAS, il faut toutefois remplir des conditions (résidence, nationalité, âge,…), tu trouveras toutes ces conditions sur la fiche « Quelles sont les aides fournies… »
      Lorsque l’on se rend la première fois au CPAS pour introduire un dossier de demande d’aide financière, à ce moment-là on obtient un rendez-vous avec un assistant·e social(e) qui écoute la situation du demandeur d’aide en détails et indique la procédure à suivre.
      Durant de cette entrevue, on reçoit un accusé de réception (document important pour tout le suivi du dossier), document à exiger si on ne le reçoit pas !
      Le CPAS dispose d’un délai d’un mois pour analyser un dossier de demande d’aide, et d’une semaine supplémentaire pour envoyer sa décision par courrier recommandé.
      N’hésite pas à nous recontacter si tu as d’autres questions.
      Bien à toi,

      Répondre
  14. Zoubida

    Bonjour , 
    J’ai un RIS dans un quartier X , comme nous avons déménagé ma sœur vient de faire une demande d’intégration dans le quartier Y . 
    Est ce qu’il y a un impact sur mon montant à moi ? 
    Merci 

    Répondre
    1. CIDJ

      Bonjour Zoubida,
      Donc vous viviez à deux, ensemble jusqu’à présent, et maintenant tu vis seule ? C’est bien ça ?
      Si ta situation a changé (tu vis seule à présent), tu dois le signaler à ton assistant-e social-e. Tu auras peut-être besoin de le prouver via ta composition de ménage (est-ce que ta sœur est déjà allée à la commune faire le changement ?).
      Le RIS/revenu d’intégration pour une personne isolée est de 984,68 euros.
      N’hésite pas à nous recontacter si tu as d’autres questions
      Bien à toi,

      Répondre
  15. pidoux

    bonjour à l’équipe!
    je suis inscrit comme demandeur d’emploi au forem depuis bientôt mois et je bénéficie du RIS vivant en cohabitation avec mes parents. puis-je bénéficier d’une aide au numérique dans l’optique d’avoir un pc pour faire mes recherches? si oui, quelles sont les démarches à effectuer auprès du CPAS pour bénéficier d une partielle.
    cordialement
     

    Répondre
    1. CIDJ

      Bonjour pidoux,
      En principe, le Forem (comme Actiris à Bruxelles) met des espaces publics numériques (EPN) à disposition des personnes qui sont dans une situation comme la tienne.
      Maintenant, il faut voir où tu habites (es-tu proche d’un EPN ?) et si tu peux facilement te déplacer.
      Par ailleurs, il faut savoir que les CPAS ont reçu des aides spécifiques pour aider les jeunes âgés de 18 à 25 ans, qu’ils soient étudiants ou pas.
      Donc, si tu habites dans une région où il y a pas ou peu d’EPN ou s’il est difficilement inaccessible, le CPAS devrait intervenir (pour t’aider à acheter un PC) pour toi afin que tu puisses mettre toutes les chances de ton côté afin d' »activer » ta recherche d’emploi (pour postuler, avoir accès aux offres d’emploi,…. et éventuellement suivre des mini-formations : c’est bien de pouvoir argumenter/justifier ta demande).
      Si, dans ta région, il est possible d’acheter des PC reconditionnées (de seconde main – anciens PC d’entreprises), ton CPAS doit pouvoir t’indiquer des adresses.
      Si tu reçois un RIS actuellement, tu as un-e référent-e, tu dois contacter (idéalement essaye d’avoir un rdv) cet assistant social pour expliquer ta situation et ainsi introduire ta demande d’aide complémentaire. Il ou elle peut s’occuper de cette demande directement, en principe, mais il ou elle devra bien sûr obtenir l’accord de son Conseil de l’Action Sociale avant de t’octroyer cette aide complémentaire.
      N’hésite pas à nous recontacter si tu as d’autres questions.
      Sache que tu peux aussi recevoir des conseils utiles dans un centre d’infos pour jeunes (12-26 ans), il y a peut-être un centre près de chez toi:
      Réseau CIDJ (voir onglet ‘Les centres CIDJ’)
      Réseau Infor Jeunes
      Bien à toi,

      Répondre
  16. Le chercheur

    Bonjour, cela fait plusieurs mois que je cherche un job étudiant mais ayant 16 ans c’est très dur car l’on cherche que des majeurs donc je me tourne vers vous pour savoir si vous avez des conseils pour que j’en trouve un au plus car bientôt c’est l’été j’aimerai énormément travailler.
    Cordialement,

    Répondre
    1. CIDJ

      Bonjour Le chercheur,
      Via ton réseau d’amis ou via ta famille, il n’y a pas moyen de savoir où tu pourrais travailler ?
      T’es-tu déjà inscrit dans des agences d’intérim ?
      As-tu donné des CV’s à certains commerçants dans ton quartier ?
      Sur la fiche d’Infor Jeunes Bruxelles pouvant te donner plusieurs pistes.
      Et voici une fiche (« Qui est étudiant et qui peut conclure un contrat…? »), plus « législative ».
      Via le lien ci-après, tu trouveras des informations sur une application utile concernant le décompte des heures (attention aux 475 heures).
      Enfin, il y a peut-être un centre d’infos pour jeunes (12-26 ans) près de chez toi où tu pourrais être bien conseillé, voici des adresses :
      Réseau CIDJ (voir onglet ‘Les centres CIDJ’)
      Réseau Infor Jeunes
      A Schaerbeek
      N’hésite pas à nous recontacter si tu as d’autres questions.
      Bien à toi,

      Répondre
  17. Marilyn

    Bonjour je suis actuellement au chômage.
    Je désire m’inscrire en master en septembre mais je n’ai pas assez de moyens financiers.le cpas peut il m’aider ?

    Cordialement.

    Répondre
    1. CIDJ

      Bonjour Marylin,
      En fait, tout d’abord, tu dois vérifier avec ton/ta référent-e d’Actiris ou du Forem si tu peux obtenir une dispense comme tu le liras sur la fiche
      ‘Peux-tu obtenir une dispense…’.
      Tu as bien l’intention de suivre les cours en journée ou ?
      Par ailleurs, tu dois voir si tu ne peux pas obtenir une bourse ou allocation d’études (on peut obtenir une bourse même si l’on a plus de 30 ans), voici la fiche
      ‘Obtenir une allocation dans …’
      De son côté, le Service Social Étudiants de ton université pourra peut-être intervenir pour toi également.
      Enfin, par rapport au CPAS, il faut savoir que, si tu es aujourd’hui en possession d’un bachelier professionnalisant qui te permet de trouver un travail, le CPAS n’interviendra pas pour toi, dans le cadre de tes études donc (les CPAS soutiennent moins souvent les masters).
      Par contre si, à un moment donné, tu as des problèmes pour payer une facture d’électricité ou d’eau, ou des frais médicaux, le CPAS peut intervenir pour toi (en dehors du cadre des études).
      Il faut par ailleurs remplir les conditions suivantes pour être aidée dans le cadre des études.
      Tu devrais d’abord vérifier que tu puisses obtenir une dispense pour pouvoir continuer de percevoir tes allocations de chômage.
      N’hésite pas à revenir vers nous si tu as besoin de précisions.
      Bien à toi,

      Répondre
  18. Said

    Bonjour 
    L assistante sociale service emploi m a convoqué pour entretien puisque je touche
    De la cpas. Mais une fois elle s est renseignée sur mon âge 61ans elle m a informé que je suis exempté de travail. Une décision que je n ai pas comprise.est ce que je continue à toucher le ris ou quoi ?

    Répondre
    1. CIDJ

      Bonjour Said,
      En fait, comme vous le lirez ici, une des conditions pour pouvoir bénéficier du RIS est la disposition au travail.
      Mais, comme vous avez 61 ans, vous n’êtes plus obligé, dorénavant, de remplir cette condition de disposition au travail car il est très difficile d’obtenir un emploi lorsque l’on a plus de 60 ans.
      Vous devez continuer de recevoir le RIS si vous remplissez les autres conditions (nationalité, résidence, manque de ressources,…).
      Bien à vous,

      Répondre