Quelles sont les catégories et les montants du revenu d’intégration (RIS) et de l’aide sociale et que se passe-t-il si on a des revenus par ailleurs ?

Les montants du RIS (revenu d’intégration sociale – chiffres au 01/09/2021)

Les montants du RIS sont différents suivant la situation familiale (catégorie). Les montants ci-dessous correspondent aux 3 types de RIS, ou encore, aux 3 catégories d’aide sociale équivalente au RIS.
Le montant du RIS est de :

  • Pour les isolés (personnes vivant seules – catégorie 2): 1024,49 €/mois ;
  • Pour les personnes cohabitantes (catégorie 1) : 682,99 €/mois
    Cela signifie que si, par exemple, le ménage est composé de 2 personnes toutes deux bénéficiaires du RIS cohabitant, les rentrées de ce ménage vont s’élever à 2 x 682,99 €, soit 1365,98 €.
  • Pour les personnes vivant avec leur famille à charge (catégorie 3) : 1384,54€/mois
    Pour faire partie de cette catégorie, il faut avoir charge exclusive d’un ménage qui comporte au moins un enfant mineur non marié.

La législation réglementant les CPAS est fédérale, les montants des RIS sont donc identiques pour tous les CPAS.
Il faut savoir que, pour décider de t’accorder une aide, le CPAS effectue d’abord une enquête sur tes ressources 
Ces ressources sont entre autres : le salaire, les allocations de chômage, les allocations d’intégration, la pension,…
Attention, le CPAS tient toujours compte des ressources du/de la partenaire de vie (que l’on soit marié-e ou pas), mais aussi des membres du ménage comme tes parents.
Par contre, le CPAS ne peut absolument pas tenir compte des ressources de tes grand-parents ou de tes frères et/ou sœurs si vous vivez ensemble.

Si tu as déjà des revenus par ailleurs… (chiffres au 01/09/2021)

Si tu perçois des revenus insuffisants (revenus inférieurs au RIS qui correspond à ta catégorie (isolé-e, cohabitant-e,…), le CPAS doit intervenir pour toi.
L’aide versée par le CPAS sera, dans ce cas, diminuée du montant du salaire que tu perçois.
Si, par exemple, tu vis seul-e et travailles pour un revenu net de 500€, tu dois recevoir du CPAS une aide de 524,49€ (montant du RIS isolé (1024,49) –  ton salaire).
De plus, dans certains cas, tes revenus ou ressources ne peuvent pas être déduites ‘telles quelles’ du montant de ton RIS.
En effet, si tu perçois un RIS et que, par la suite, tu commences à travailler, tu auras droit à une exonération (le CPAS ne pourra donc pas prendre en compte l’entièreté de ton salaire).
C’est ce qu’on appelle l’immunisation des revenus de l’intégration socioprofessionnelle, et on parlera plutôt d’exonération.
Il existe l’exonération pour étudiants et l’exonération socioprofessionnelle (appelée aussi exonération ordinaire).
Les montants exonérés varient suivant les situations*.

Une exonération doit être appliquée lorsque le CPAS aide :

  • une personne (déjà bénéficiaire du RIS) en formation professionnelle ou qui commence une formation, ou encore, qui commence  à travailler (exonération, pendant trois ans, de maximum 258,96 € /mois);
  • les étudiants  de plein exercice ayant signé avec le CPAS un contrat PIIS : l’exonération est de 258,96 € /mois pour les non-boursiers, mais seulement de 72,23 € /mois si l’étudiant-e perçoit une bourse d’études (attention l’exonération doit être appliquée pendant toute la durée du contrat d’intégration) ;
  • un-e bénéficiaire ayant des revenus issus d’une activité artistique (exonération de 3.107,53€/an pendant maximum 3 ans).
Attention, suite à la crise du coronavirus, une disposition exceptionnelle a été prise. Cette disposition permet de supprimer, temporairement (cette mesure prend fin ce 30 septembre 2021), la différence entre l’exonération pour les étudiants boursiers et celle pour les non boursiers.

Les ressources exonérées

Les pensions alimentaires et les allocations familiales que l’on reçoit pour les enfants que l’on élève, ne peuvent pas être prises en compte (déduites du RIS) par le CPAS, elles sont totalement exonérées.
Par contre, l’allocation familiale que le jeune reçoit directement à son nom et la pension alimentaire que l’époux-se perçoit pour elle/lui-même peuvent être prises en compte par le CPAS.
Enfin, le CPAS doit toujours appliquer une exonération générale sur le total de toutes tes ressources (donc par ex. les allocations familiales que tu reçois directement), ressources inférieures au montant de ton RIS.
Le montant de cette exonération générale (appelée aussi exonération forfaitaire) est de :

155€/an (12,92€/mois) pour un-e cohabitant-e;
250€/an (20,83€/mois) pour un-e isolé-e;
310€/an (25,83€/mois) pour une personne avec famille à charge.

* : tu as tout à fait le droit de demander à ton CPAS la feuille de calculs qui a servi à déterminer le montant de ton aide après la prise en compte de ton salaire.

 

Partager

Poser une question

N’hésite pas à nous poser une question, un professionnel faisant partie du réseau Bruxelles-J te répondra. Nous préservons ton anonymat et ton adresse de messagerie ne sera pas publiée.

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*

En cliquant sur « publier la question », vous acceptez notre Politique en matière de protection de la vie privée.

*
*

174 questions déjà posées

  1. Mrl

    Bonjour j’ai 18 ans et j’aimerais savoir combien je pourrais toucher du cpas en temps que cohabitante partiel je suis tjrs scolarisée mais tjrs en secondaire et je vis tjrs chez ma maman qui est chef de famille ris sociale avec encore 1 enfants mineurs. Merci à vous. Maëva

    Répondre
  2. EG

    bonjour je suis etudiant en haute ecole et je ne sais pas travailler car j’ai cours en temps plein . je suis en possesion d’une carte orange ( en attente de ma carte F ) obtenu dans le cadre d’un regroupement familiale avec mon fils belge  qui reside avec sa mere ( mon fils ne reside pas avec moi ) . je voudrais savoir si je peux demander le CPAS car avec les cours que je suis en temps plein, il m’est difficile de travailler , dont de me nourir , me déplacer, payer mon logement…… , j’arrive pas à tenir et je n’aimerai pas aussi abandonner mes études . j’aimerai savoir si il est possible pour moi de demander le CPAS ?

    Répondre
  3. Marie

    Mon fils à fait une demande d’adresse de référence le 14 octobre à quelle date prends t’elle effet puisse que ça passe au comité du 29 octobre et a t’il droit au ris pendant ce temps en sachant qu’il vit momentanément chez moi sa maman mais elle est au chômage et à plus ou moins 1130 euro de revenu et qu’il ne peut pas se domicilié chez elle car je perdrait tout mes droits ayant un revenu de chômage d’étudiant.

    Répondre
    1. CIDJ (informateur certifié)

      Bonjour Marie,
      Pour être certains de ne pas nous tromper, pouvez-vous préciser (car il semble manquer une partie de la question) ? :
      – vous êtes la maman ?
      – votre fils vit temporairement chez vous aujourd’hui ?
      – votre fils a fait une demande d’adresse de référence auprès du CPAS ou chez un particulier ?
      – vous percevez des allocations de chômage ?
      Merci d’avance pour votre réponse
      Bien à vous,

      Répondre
      1. Marie

        Non mon fils est radié de son adresse a la commune car il était sans adresse son adresse de référence à été demandé au cpas il vit chez moi sa maman car je suis dans le plâtre et que je ne peux rien faire par moi même je suis au chômage isolé avec 1130 euro à t I’ll droit au ris pendant qu’il retrouve ces droit au chômage avec une adresse de référence

        Répondre
  4. Stevensam15

    Ma copine a 19 ans, elle souhaiterais me prendre en charge. J’ai 16 ans. Combien elle toucherais si elle me prendrais en charge ? En sachant qu’on va bientôt avoir un enfant ?

    Répondre
    1. CIDJ (informateur certifié)

      Bonjour Stevensam15,
      Une personne avec charge de ménage (enfant de moins de 18 ans à charge) a droit à un Revenu d’Intégration Sociale (RIS) de 1384,54€/mois, cela si elle remplit toutes les conditions d’octroi (âge, nationalité, résidence,…) comme tu le liras ici.
      Est-ce que ta copine reçoit déjà actuellement une aide du CPAS ou ?
      D’un autre côté, pour pouvoir te prendre à sa charge, ta copine doit, notamment, recevoir tes allocations familiale et prouver que tu es à sa charge.
      A ce sujet, tu devrais contacter le SDJ/Service Droit des Jeunes (ils ont plusieurs adresses) pour obtenir des précisions car nous ne connaissons pas bien cette matière.
      Concernant les allocations familiales de votre futur enfant, voici une fiche utile.
      En plus du RIS, le CPAS peut, en principe, accorder des aides complémentaires, surtout dans le cas d’une naissance.
      Il serait utile de se renseigner déjà au niveau des frais médicaux pour savoir ce que le CPAS pourrait prendre en charge exactement.
      Enfin, ta copine et toi pouvez aussi recevoir des conseils précis (à l’approche de l’accouchement) auprès du Service Social d’un planning familial près de chez vous.
      N’hésite pas à nous recontacter pour d’autres questions CPAS.
      Bien à toi,

      Répondre
  5. sandra

    Nous avons expulsé, via procédure judicaire,  notre locataire qui ne payait pas son loyer depuis 2ans . Nous étions loin d’imaginer qu’il bénéficiait d’un revenu d’intégration  (chose que nous avons appris via le courrier qui continuait a arriver à l’adresse une fois le locataire expulsé). Comment se fait il qu’une personne puisse percevoir un revenu d’intégration avec un bail de location de 1550/ par mois?

     

    Répondre
  6. Michel

    Bonjour,

    Je suis un étudiant de Master 2 en GRH, et j’ai 28 ans et je voudrais bien savoir si je peux effectuer un job étudiant avec un salaire jusqu’à 258.96€/mois ?
    en plus, est ce que je serai considéré comme un étudiant non boursier car j’ai 28 ans et plus que 25 ans même que je demande le bourse d’études ??

    Répondre
    1. CIDJ (informateur certifié)

      Bonjour Michel,
      Ce qui est certain, c’est que tu peux faire une demande de bourse même si tu as plus de 25 ans comme tu le liras sur la fiche reprise plus haut.
      Si tu reçois une bourse, tu dois être considéré comme boursier par le CPAS.
      En principe, tu peux signer un contrat étudiant et travailler sous ce statut si tu as le statut étudiant.
      Mais, tout d’abord, perçois-tu un RIS/revenu d’intégration ou es-tu déjà aidé actuellement par le CPAS ou ?
      Si travailles comme jobiste actuellement, l’exonération pour étudiant non boursier de 258,96€ (comme l’exonération pour étudiant boursier) ne pourra pas être appliquée dans ton cas car tu as plus de 25 ans malheureusement.
      Seules les exonérations forfaitaires/générales pourront être appliquées comme tu le liras ici (bas de fiche).
      N’hésite pas à nous recontacter si tu as d’autres questions.
      Bien à toi,

      Répondre
      1. Michel

        Merci Pour votre réponse,

         

        Mais pour être plus précis et pour bien comprendre les conditions de job étudiant, je voudrais bien vous donner toutes mes données personnelles pour que vous puissiez analyser mon profile et pour me donner bien une réponse plus précise:

         

        Je suis Syrien, je perçois actuellement l’aide d’intégration du CPAS, je suis un étudiant en Master 2 en GRH à Uliège, j’ai fait un demande de bourse, j’ai 28 ans.

         

        Donc si j’execute un job étudiant, ma question est, quel-est le montant de salaire que je peux toucher en plus de l’aide de CPAS (Pour les personnes cohabitantes (catégorie 1) : 682,99 €/mois)

        ou dans une autre manière, quelle est la totalité d’argent que je peux toucher  ( aide de CPAS + Job étudiant ) avec mes données personnelles mentionnées ci dessus?

        Répondre
        1. CIDJ (informateur certifié)

          Bonjour Michel,
          Le problème est que tu as plus de 25 ans et que le CPAS ne peut pas appliquer le système des exonérations socioprofessionnelles pour étudiants dans ce cas-là malheureusement.
          Si tu travailles et perçois, par exemple, un salaire net de 500€, le CPAS effectuera le calcul suivant:
          500 – 12,92€ (exonération forfaitaire pour cohabitant – seule exonération possible dans ton cas sauf erreur de notre part) : 481,08€.
          C’est le montant (481€) que le CPAS devra déduire de ton RIS de 682,99€, le CPAS prenant toujours en compte les revenus et certaines ressources.
          Si maintenant, tu travailles beaucoup d’heures et perçois par exemple un salaire de 700€, tu n’auras plus droit à ton RIS car ton salaire dépasse le montant du RIS au taux cohabitant.
          Si exceptionnellement tu travailles beaucoup un certain mois, ce mois-là tu n’as pas droit à un RIS, mais si le mois suivant tu travailles moins, le CPAS doit continuer d’intervenir pour toi si tu as un salaire inférieur à ton RIS.
          Tu devras remettre une copie de ta fiche de salaire à ton assistant-e social-e.
          Comme dans ton cas, le CPAS peut prendre la quasi totalité de tes revenus, tu peux demander, ponctuellement, des aides complémentaires à ton CPAS pour tes frais scolaires.
          Par ailleurs, le Service Social Étudiants (SSE) de ton université peut peut-être intervenir pour toi également.
          Bien à toi,

          Répondre
  7. marlene

    je suis sur la mutuelle pour un cancers ai je droit a cette prime

    Répondre
    1. CIDJ (informateur certifié)

      Bonjour marlene,
      La prime temporaire de 50€ (de 25€ depuis ce 1er octobre) est octroyée aux personnes recevant :
      – une allocation pour personnes handicapées : allocation de remplacement de revenu et/ou une allocation d’intégration ;
      – un revenu d’intégration ou une aide financière équivalente au revenu d’intégration (CPAS) ;
      – un revenu garanti aux personnes âgées (GRAPA).
      Mais vous pouvez vous adresser au CPAS (de votre commune de résidence) pour voir si vous n’avez pas éventuellement droit à une aide complémentaire pour vos frais médicaux, ou pour d’autres frais (factures énergétiques).
      Le Service Social de votre mutuelle doit pouvoir vous informer à ce sujet.
      Bien à vous,

      Répondre
  8. Acacias

    Je vis seule avec mon fils de 23 ans qui poursuit des études à l’UCL et est en kot.  J’ai 64 ans, bientôt la pension, qui va être minimale, car je n’ai pas une grande carrière.  Je suis sans emploi actuellement.  Je reste toujours chef de ménage pour mon fils, mais je ne sais pas du tout ce qui va se passer une fois que je serai à la pension.  Mon fils aurait il intérêt à demander un revenu d’intégration?  Serais je encore chef de ménage?  On survit déjà à peine avec le kot à payer en plus, alors je suis très inquiète pour l’avenir.

    Répondre
    1. CIDJ (informateur certifié)

      Bonjour Acacias,
      Votre fils a certainement droit à une aide du CPAS comme il suit des études supérieures actuellement et comme il fait partie d’un ménage à faibles revenus.
      Il doit toutefois vérifier qu’il remplit bien toutes les conditions (notamment au niveau des études).
      Même si vous percevez des allocations de chômage actuellement, le fait que votre fils perçoive un RIS de son côté ne doit pas avoir un impact dans ce type de situation spécifique (comme il s’agit de votre fils et non, par exemple, d’un époux ou partenaire de vie).
      Il doit s’adresser au CPAS de la commune où il est inscrit.
      Le « maximum » qu’il puisse recevoir est le RIS/revenu d’intégration au taux cohabitant de 682,99€/mois. Mais le calcul du montant dépendra de votre allocation de chômage ou de votre pension.
      Par ailleurs, a-t-il fait une demande de bourse ou allocation d’études ?
      Enfin, voici une fiche sur les étapes.
      N’hésitez pas à nous recontacter si vous avez d’autres questions.
      Bien à vous,

      Répondre
  9. stryckaert

    Bonjour, Je suis locataire d’un appartement. J’ai , pour diminuer la charge du loyer, trouver un colocataire. Mon revenu RIS va être diminué. Je vous envoie l’arrêt de la cour de Gand. Et le commentaire d’une personne au service de la commune d’Anderlecht.

    « Dans son arrêt du 9 octobre 2017, la Cour de Cassation précisait que la notion « cohabiter » devait être appréciée en fonction de la législation applicable. A cet égard, il y a lieu de faire une distinction claire entre la notion « cohabiter » dans la législation concernant la tenue des registres de la population et la notion « cohabiter » prévue, par exemple, dans une législation sociale. L’arrêt contesté de la Cour du travail de Gand du 5 septembre 2016 concluait qu’une inscription en tant que « ménage » dans les registres de la population n’empêche pas les intéressés d’être considérés comme « isolé » en vertu d’une législation sociale. Il appartient aux intéressés de démontrer à l’instance sociale concernée, en vertu de sa propre législation, qu’ils peuvent être considérés comme « isolé » pour obtenir ou non certains avantages sociaux. La législation en matière de population doit être appliquée strictement parce que nombre d’instances se basent sur l’exactitude des registres conformément à la législation en matière de population. Si pour certaines raisons, les intéressés souhaitent être considérés comme isolés aux termes de la réglementation fiscale et sociale, ils doivent en apporter la preuve aux instances concernées.

     

    Que dois je faire pour apporter la preuve à mon instance?

    Merci pour votre réponse.

    Bien à vous,

    S R****

     

    Répondre
    1. CIDJ (informateur certifié)

      Bonjour stryckaert,
      Le lien suivant devrait t’apporter des éléments concrets (que ce soit pour le chômage ou pour le CPAS).
      Par ailleurs, est-ce que le bail a été adapté via un avenant ou ?
      N’hésite pas à nous recontacter si tu as d’autres questions.
      Bien à toi,

      Répondre
  10. Lil'

    Bonjour,

    J’habite avec mon copain (nous sommes domiciliés ensembles) qui a un CDI et temps partiel de 19h semaine. Je suis aux études jusqu’en Juin 2022 et j’aimerai savoir quelle(s) aide(s) je pourrai recevoir sachant que je n’ai pas droit au chômage car je n’ai pas travaillé les jours requis pour ouvrir mes droits…  Pensez-vous que CPAS pourrait-il m’aider ?

    Merci d’avance pour votre réponse

    Répondre
    1. CIDJ (informateur certifié)

      Bonjour Lil’,
      Tu as bien le statut d’étudiante, tu suis bien des études de plein exercice actuellement ?
      Si tu es étudiante, tu ne peux pas percevoir des allocations d’insertion en même temps ( sauf dans le cas de chômeurs demandant une dispense).
      Vous vivez à deux, ton copain et toi ? Vos parents ne vous aident pas financièrement ?
      Nous te posons la question car le CPAS va te la poser aussi.
      Pour les étudiants, il faut savoir en fait que les parents ont une obligation alimentaire envers leurs enfants tant que ceux-ci aux études (le CPAS le rappelle régulièrement).
      Cela si les parents ont des revenus suffisants.
      Si tu suis des études de plein exercice et si tes parents ne peuvent pas t’aider financièrement, le CPAS doit intervenir pour toi/tes frais scolaires (il peut bien sûr intervenir aussi en dehors du cadre des études).
      Il faut savoir toutefois que, comme tu vis en couple (même si vous n’êtes pas cohabitants légaux), pour calculer le montant exact de l’aide à laquelle tu as droit (si tu remplis les conditions), le CPAS va prendre en compte une partie des revenus que perçoit ton copain.
      Un ménage de 2 personnes non étudiantes a droit à 2 x 682,99 €, soit 1365,98 €.
      Le montant de 682,99 € est le montant du RIS/revenu d’intégration au taux cohabitant.
      Si, par exemple, ton copain perçoit un salaire de 1200 euros, le CPAS doit, au minimum, intervenir à hauteur de 166 euros pour toi.
      Si tu es étudiante, le CPAS peut apporter, en plus de l’aide régulière/mensuelle, des aides ponctuelles pour les frais scolaires (manuels, abonnement internet, lunettes, titres de transport,..).
      En tant qu’étudiante, voici en détails les différentes conditions à remplir pour le CPAS.
      Si tu perçois des allocations familiales à ton nom, le CPAS les prendra en partie en compte.
      En dehors du CPAS, tu as peut-être droit à une bourse (attention la date limite des demandes approche).
      Le Service Social Étudiants de ton université peut peut-être t’aider également.
      Enfin, voici une fiche sur les différentes étapes.
      N’hésite pas à nous recontacter pour d’autres questions (ou à nous appeler ce vendredi au 02 219 54112).
      Bien à toi,

      Répondre
  11. Lili

    Bonheur,

    Mon compagnon travaille il gagne plus que le cpas et moi je ne travaille pas et je suis enceinte.

    Le problème c’est que mon compagnon à plusieurs factures impayées et detes qui nous empêche de joindre les deux bouts .

    Nous avons rendez-vous pour une remediation de detes aujourd’hui.

    Est il possible que nous avons droit à une aides financières pour les besoins de notre enfant ?

    Merci d’avance

    Répondre
    1. CIDJ (informateur certifié)

      Bonjour Lili,
      Nous ne connaissons pas les revenus de votre compagnon aujourd’hui, mais un ménage avec enfant(s) de moins de 18 ans a droit, au minimum,
      à 1384,54€/mois (montant du Revenu d’Intégration Sociale/RIS au taux ménage).
      Le Service de Remédiation va peut-être, entre autres, vous conseiller de changer de fournisseurs (par exemple) et vous proposer de payer certaines factures par étalements.
      Mais le CPAS peut peut-être prendre en charge certaines factures (factures d’énergie par exemple), les ménages à faibles revenus y ont droit. Il faut voir comment votre dossier va être analysé.
      Avec le CPAS, dans le cas de paiements de ce type de factures (énergie), vérifiez bien qu’il ne s’agit pas d’une avance que le CPAS ferait (il faut donc rembourser le CPAS par la suite).
      Si c’est le cas (avance) le CPAS doit faire signer un document spécifique.
      Le CPAS peut peut-être intervenir aussi pour vos frais d’hôpitaux/médicaux et vous fournir une carte médicale.
      Maintenant, à la naissance de votre enfant, si votre ménage est considéré comme ménage à faibles revenus (revenus un peu supérieurs au RIS au taux ménage), le CPAS peut vous apporter des aides ponctuelles pour les langes ou le lait maternel par exemple.
      Si le CPAS ne vous apporte pas d’informations claires, un planning familial (Service Social) peut vous conseiller sur les aides possibles dans votre cas.
      N’hésitez pas à nous recontacter si vous avez d’autres questions.
      Bien à vous,

      Répondre
  12. Emma

    Bonjour,

     

    Ma mère a récemment acquis un logement social à faible loyer. Toutefois les Ris de mon frère et moi ont étés coupés sous prétexte que le loyer est plus bas. Il est cependant inscrit dans la loi que tout belge majeur a droit de bénéficier d’un revenu d’aide s’il ne peut pas en percevoir d’autre (chômage). Ma question est donc la suivante: Sachant que le cpas n’hésite pas à prendre certaines libertés avec leurs devoirs quand cela les arrangent ont ils le droit de supprimer totalement un revenu d’intégration sachant que mon frère et moi sommes majeurs et demandeurs d’emploi ? Merci d’avance pour votre réponse

    Répondre
    1. CIDJ (informateur certifié)

      Bonjour Emma,
      Avant l’installation dans ce logement, est-ce que vous perceviez tous les 3 (ta maman, ton frère et toi) un RIS au taux cohabitant ‘complet’ ou ?
      Ta maman reçoit un RIS aussi ?
      Le fait de payer un loyer spécifiquement bas (par rapport à la moyenne) peut influencer le montant de l’aide à accorder au/à la locataire.
      Maintenant, il faut voir si ta maman perçoit un RIS ou une allocation de chômage ou ?
      Peux-tu nous préciser un peu ta situation pour te répondre de manière plus précise ?
      Merci d’avance
      Bien à toi,

      Répondre
      1. Emma

        Bonjour,

        Ma mère percevait des allocations de chômage avant d’avoir le logement mais a perçu un ris de 700€ (comme nous deux ) pendant 2 mois suite à des problèmes avec L’onem. Avant ça nous percevions mon frère et moi un ris de 350€ chacun. Depuis que ma mère a récupérer son chômage le cpas a décidé de ne plus nous accorder de ris sous prétexte que le loyer est bas comparé au revenus de notre mère (elle touche à peu près 1200€ du chômage). Je n’essaie pas de savoir quel montant le cpas peut m’allouer je veux juste savoir si tout cela est légal étant donné que mon frère et moi sommes majeurs en recherche d’emploi et que notre mère ne touche pas d’aide de la part du cpas seulement son chômage.

        merci d’avance.

        PS: Mon assistante m’avais dit que je serais payée et que le dossier passait en comptabilité mais à la place nous avons reçu une lettre et elle a ignorés nos mails. D’où ma question quant à la légalité de tout ceci car ce comportement est suspect.

        Répondre
        1. CIDJ (informateur certifié)

          Bonjour Emma,
          Malheureusement, nous ne connaissons pas le pourcentage utilisé par la CPAS pour calculer le montant d’une aide à accorder lorsque les bénéficiaires habitent dans un logement social, ou un logement à loyer bas.
          Quoi qu’il en soit, même si le loyer est bas, ton frère et toi devriez droit à une aide minimale du CPAS. Cette aide ne doit peut-être plus s’élever à 350 euros comme la situation financière de ton ménage a changé, mais chercher un emploi engendre des frais (déplacements, photocopies des CV, abonnement téléphonique,…).
          Peut-être devrais-tu essayer de contacter l’association suivante pour défendre tes droits.
          Nous sommes désolés, de notre côté, de ne pouvoir t’en dire plus.
          Bien à toi,

          Répondre
          1. Emma

            Merci beaucoup pour votre aide.

            En vous souhaitant une bonne journée,

          2. CIDJ (informateur certifié)

            Bonjour Emma,
            Merci pour ton message.
            Bien à toi,

  13. Angelo

    Je vie chez ma mère qui est pension je suis pas à sa charge puis-je demander une aide au cpas

    Répondre
    1. CIDJ (informateur certifié)

      Bonjour Angelo,
      Si tu n’as pas droit aux allocations de chômage et si tu remplis les conditions suivantes (âge, nationalité, résidence,…) tu as en principe droit à une aide du CPAS si celui-ci considère que tu fais partie d’un ménage à faibles revenus.
      Tu trouveras plus de détails ici.
      Il faut toutefois savoir que le CPAS prend en compte les revenus des parents faisant partie du ménage du demandeur d’aide même si celui-ci a plus de 18 ans.
      Si, par exemple, le CPAS estime que la pension de ta maman est largement suffisante pour couvrir les frais d’un ménage pour 2 personnes, il te sera difficile d’obtenir une aide.
      Un ménage de 2 personnes (bénéficiaires du CPAS) perçoit au total : 2 x 682,99 €, soit 1365,98 €.
      Le montant de 682,99 € correspond au RIS/Revenu d’intégration sociale au taux cohabitant.
      Sur la fiche suivante, tu trouveras les démarches à entreprendre.
      N’hésite pas à nous recontacter si tu as d’autres questions.
      Bien à toi,

      Répondre
  14. Lily27

    Bonjour,

    Je suis étudiante isolée bénéficiant du RIS et j’ai reçu un montant de 1230 euros de la part de ma caisse d’allocations familiales à titre de supplément social avec effet rétroactif depuis janvier 2020 jusqu’à aujourd’hui. Je me demande donc si je dois rembourser ce montant intégralement à mon assistante sociale

     

    Merci de votre réponse

    Répondre
    1. CIDJ (informateur certifié)

      Bonjour Lily27,
      En fait, on ne doit pas rembourser les allocations familiales perçues à son CPAS (le CPAS n’est pas la « caisse d’allocations familiales »).
      Par contre, le/la jeune qui perçoit ses allocations familiales à son nom « normalement » voit celles-ci déduites de son RIS.
      Attention, le CPAS doit toutefois appliquer une exonération forfaitaire (générale) qui est de 20,83€/mois pour une personne isolée.
      Est-ce que ton assistante sociale est au courant que tu attendais ce montant ou ?
      Nous ne sommes pas tout à fait certains que le CPAS doive prendre en compte ce type de montant versé de manière rétroactive.
      Nous allons le vérifier et revenir vers toi.
      Bien à toi,

      Répondre
      1. Yaya

        Bonjour,

        qu’entendez vous par exonération?

        Répondre
        1. Lily27

          Merci pour votre réponse,

          Non mon assistante n’était pas au courant de ce supplément social et moi non plus en fait parce que j’étais très étonnée d’avoir reçu un tel montant donc c’est vraiment la surprise générale.

          C’est pour ça que je me demandais si je devais rembourser ce montant parce qu’on peut peut être considérer que ce montant de 1230 euros correspond à ce que le CPAS m’a payé de trop pendant presque 2 ans. Mais c’est rétroactif et je ne savais pas du tout que j’avais droit à ce supplément.

          Répondre
          1. CIDJ (informateur certifié)

            Bonjour Lily27,
            Tu as toujours reçu le RIS au taux isolé jusqu’à présent
            De janvier 2021 à juillet, il était de 984,68 euros.
            As-tu reçu un supplément régulier/mensuel de ton CPAS, en plus de ce RIS de 984 euros ?
            Merci d’avance pour ta réponse.
            Bien à toi,

          2. Lily27

            Merci pour votre réponse.

            Donc si je comprend bien, sur tous les montants reçus chaque mois, on doit déduire un montant forfaitaire de 20, 83 euros?

          3. CIDJ (informateur certifié)

            Bonjour Lily27,
            Le CPAS doit, chaque mois, faire un total de tes ressources, par ex. : les allocations familiales + des revenus d’un job d’étudiant –> 190 + 300 = 490 euros par exemple.
            Chaque mois, ton CPAS doit appliquer l‘exonération forfaitaire pour isolé-e de 20,83€ –> son 490 – 20,83€.
            Cette exonération forfaitaire est applicable pour tout type de ressources (pension alimentaire, allocations de chômage,…..), quel que soit l’âge du/de la bénéficiaire.
            Attention, si tu travailles en tant que jobiste, il y a 2 types d’exonérations socio-professionnelles spécifiques à appliquer pour les étudiants :
            soit celle de l’étudiant non boursier (de 258,96 €), soit celle pour étudiant boursier de 72,23€.
            N’hésite pas à nous recontacter par la suite.
            Bien à toi,

        2. CIDJ (informateur certifié)

          Bonjour Yaya,
          Tu trouveras une explication sur la seconde partie de la fiche suivante.
          Lorsqu’une exonération est appliquée sur une ressource, cela a pour conséquence que cette ressource ne peut pas être totalement prise en compte ou déduite du RIS par exemple que la personne reçoit.
          Bien à toi,

          Répondre
          1. Lily27

            Oui,

            J’ai toujours été isolée en fait, depuis le début.

             

             

          2. Lily27

            Et non je ne reçois rien de plus que le RIS au taux isolé chaque mois. Mon assistante a déduit les allocations familiales et me paye donc mon RIS de manière tout à fait normale chaque mois, pas de supplément.

          3. CIDJ (informateur certifié)

            Bonjour Lily27,
            Comme tu n’as pas reçu de supplément de la part du CPAS pendant tous ces mois, selon nous, il n’y a rien à ‘compenser’, ou encore, à rembourser au CPAS.
            Nous n’avons toujours pas reçu de réponse de l’association spécialisée mais il semblerait que ce montant puisse être exonéré (le CPAS ne peut pas en tenir compte) comme il a été versé en une seule fois.
            Toutefois nous attendons d’abord la réponse de cette association avant de te confirmer cela.
            Bien à toi,

          4. CIDJ (informateur certifié)

            Bonjour Lily27,
            Nous avons reçu la réponse de l’association spécialisée.
            Tu dois prévenir ton CPAS/ton assistant-e social-e. Si les arriérés couvrent la période où tu percevais déjà le RIS, une (grande) partie de ces arriérés doivent être remboursés au CPAS.
            (nous disons grande partie car l’exonération forfaire de 20,83 €/mois pour un-e isolé-e doit être appliquée).
            Mais ce remboursement peut se faire de 2 manières, c’est cela que tu dois voir avec ton assistante sociale.
            Soit le CPAS se fait rembourser directement auprès de la caisse d’allocations familiales (celle-ci devrait alors ‘diminuer’ le montant de tes futures/prochains versements), soit tu rembourses toi-même (une partie de) ces arriérés au CPAS.
            Vous devez convenir ensemble de la manière de procéder.
            Il est bien sûr possible de le faire par ‘étalements’ (petits versements).
            Ici, on ne peut pas considérer cela comme un versement unique ou ‘don unique’ malheureusement (c’est ce que nous avions imaginé au départ mais cela n’est pas applicable ici précisément).
            N’hésite pas à nous recontacter par la suite.
            Bien à toi,

  15. Lyne

    Bonjour,

    je suis en article 60 et je suis maman avec un enfant à charge, je fais mes démarches de divorce et je cherche pour loger un appartement je suis provisoirement chez des amis , avec mon salaire je m’en sorts pas pour l’instant car beaucoup des charges au même temps est-ce je droit à un supplément où une exonération ??
    merci

    Répondre
    1. CIDJ (informateur certifié)

      Bonjour Lyne,
      Concernant la recherche de logement, le CPAS (Service Logements) doit vous aider dans vos recherches et peut avancer l’argent pour la garantie locative.
      Selon les cas, il faut rembourser la garantie (petit à petit) au CPAS par la suite.
      Ils vont peut-être vous conseiller de vous inscrire dans une agence immobilière sociale .
      Il existe aussi des associations pouvant vous conseiller (à voir selon vos horaires de travail).
      Mais concernant le logement, en principe vous n’avez pas droit à une aide du type ‘ADIL’, les conditions sont spécifiques.
      Maintenant, actuellement, vous êtes ‘sans domicile’ ou ‘sans abri’ et vous entrez peut-être dans les conditions pour recevoir l’ADIL.
      Par ailleurs, s’il n’est pas possible de trouver un logement correct à prix correct dans la commune où vous vivez, votre CPAS peut éventuellement accorder un supplément pour le loyer mais cela se fait dans des conditions très spécifiques.
      Au niveau de vos charges, le CPAS doit intervenir pour vous s’il s’agit par exemple de frais médicaux, de frais scolaires, ou de factures d’énergie.
      Pour vos démarches (divorce), un planning familial peut être moins coûteux qu’un avocat.
      N’hésitez pas à nous recontacter si vous avez d’autres questions.
      Bien à vous,

      Répondre
  16. Lili

    Bonjour mon conjoint va être pensionné il est handicapé a 85 pourcent dû à un accident de travail .ma question est la suivante étant au chomage je serai considérée comme cohabitante ou cohabitante chef de famille merci

    Répondre
    1. CIDJ (informateur certifié)

      Bonjour Lili,
      Vous êtes ici sur un site d’informations pour jeunes, sur la rubrique CPAS.
      Et donc nous ne connaissons pas très bien la matière concernant les statuts des personnes percevant une allocation de personne handicapée.
      Mais si votre mari est considéré comme chef de ménage, vous devriez être considérée comme ‘personne à charge’.
      Vous devriez vous renseigner ici ou auprès de votre mutuelle.
      Bien à vous,

      Répondre
  17. Morel

    Bonjour, ma fille de 18 ans vit tjrs chez moi et est étudiante, je suis chef de famille au cpas car j’ai un fils mineur également à la maison . Ma fille voudrait savoir si elle pourrait percevoir un petit revenu du cpas tout en restant chez moi sans que je ne perde mon statut de chef de famille. Elle ne travaille pas comme étudiante. Vit à la maison et souhaite continuer ses études. Merci à vous

    Répondre
    1. CIDJ (informateur certifié)

      Bonjour Morel,
      Votre fille a tout à fait le droit d’être aidée par le CPAS :
      D’une part elle fait partie d’un ménage à faibles revenus, d’autre part elle suit des études actuellement.
      Comme vous avez toujours un enfant de moins de 18 ans à charge, de votre côté vous devez continuer d’être considérée comme chef de ménage.
      Si votre fille suit des études dans l’enseignement supérieur, il est possible qu’elle reçoive un RIS au taux cohabitant (elle est de toute façon cohabitante) ‘complet’ de 682,99 €/mois (et non partiel), même si vous vivez sous le même toit.
      Elle doit toutefois vérifier qu’elle remplit bien les conditions en tant qu’étudiante.
      N’hésitez pas à nous recontacter si vous avez d’autres questions.
      Bien à vous,

      Répondre
  18. Emma

    Bonjour, voilà je me posais une question là voici : cela fait trois, quatre ans que je suis au Cpas car je ne vis plus chez mes parents et que je suis toujours mes études. Le Cpas avait demander de faire les démarches auprès d’un avocat afin que mes parents me paye une pension alimentaire, ce que j’ai fais. Il y a eu un jugement et ma mère devait 250€ pour la pension alimentaire en sachant qu’elle ne sait pas présentée au tribunal le jour j. J’ai dû payer un huissier afin qu’il fasse saisie sur son salaire et depuis le jugement je n’ai rien reçue comme argent. Donc je voulais savoir quand j’aurais les arriérée est ce que le Cpas va les prendre ou pas ? Ou ils vont attendre que les 250€ soit versée chaque fois afin de diminuer mon RIS afin de respecter le barème ? Merci beaucoup pour votre réponse .

    Répondre
    1. CIDJ (informateur certifié)

      Bonjour Emma,
      Une fois que tu recevras ta pension alimentaire ‘normalement’, le CPAS devra appliquer l’exonération forfaitaire/générale sur le total de tes ressources : allocation familiale et pension alimentaire.
      Cette exonération forfaitaire est de 20,83 euros/mois pour une personne isolée.
      Probablement que si, par exemple, tu reçois 3 mois de pension alimentaire en une seule fois que le CPAS va déduire le total (les 3 mois) de ton RIS du mois pendant lequel tu recevras ces pensions.
      Concernant les délais, malheureusement nous ne pouvons pas te répondre mais le SDJ concernant ce point (paiements de la pension alimentaire) peut te répondre à ce niveau.
      Enfin, concernant l’intervention du huissier, celle-ci devrait être prise en charge par ton CPAS, as-tu déjà envoyé la preuve de paiement à ton assistant-e social-e ?
      N’hésite pas à nous recontacter par la suite si tu as d’autres questions.
      Bien à toi,

      Répondre
  19. ima

    Bonjour,

    je vous renvoie mon message avec tout les détails.

    Depuis le décès de mon père, ma mère reçoit un complément du CPAS car la pension de survie n’est pas suffisante. Depuis son décès, je suis toujours étudiant et je ne kot pas et encore sous la charge de ma mère.

    le problème est que le CPAS a toujours déduit mon revenu de cohabitant du RIS par le montant d’allocation familiale majoré que ma mère reçoit  donc il ne reste moins de 200e par mois que le CPAS me donne.

    Précédemment vous m’avez dirigé vers le SDJ mais malheureusement ils m’ont dis qu’ils s’occupent de ce genre de dossier et ils m’ont dirigé vers l’atelier des droits sociaux mais eu m’ont dis que le CPAS pouvait faire sa alors que sur le site que vous m’avez envoyé (primabook) je vois le contraire.

    Actuellement je ne sais plus quoi faire pour régler ce problème donc je me redirige vers vous pour trouver une solution afin que je puisse régler sa au plus vite.

     

    Merci d’avance

    Répondre
    1. CIDJ (informateur certifié)

      Bonjour ima,
      La prise en compte des allocations familiales pose toujours problème dans beaucoup trop de CPAS malheureusement.
      Mais, pour être certains, nous parlons bien de la même chose ? :
      1- tu vis avec ta maman (vous vivez sous le même toit)
      2- c’est ta maman qui reçoit les allocations familiales (des allocations qui te sont destinées au final) à son nom, ce n’est pas toi qui les reçois à ton nom ?
      On respecte bien le schéma repris ici ?
      Si personne ne peut t’accompagner (d’une AMO par exemple) au CPAS pour expliquer/défendre tes droits (les AMO fonctionnent différemment), une des seules alternatives pour peut-être faire changer cela est d’écrire ici et d’ensuite montrer la réponse à ton assistant-e social-e Ou au Président de ton CPAS (si tu t’adresses au/ à la Président-e de ton CPAS – c’est mieux de le faire avec quelqu’un d’une AMO).
      Nous allons en tous les cas envoyer une question aussi de notre côté au SPP Intégration Sociale mais le temps de réponse peut prendre une semaine.
      Bien à toi,

      Répondre
      1. ima

        Bonjour,

        Oui je vis encore chez ma mère et elle perçoit mes allocations familiales mais pas moi. appart le CPAS je ne reçoit rien.

        D’accord j’envoie aussi en parallèle un formulaire de contact au SPP intégration sociale.

        merci pour votre aide.

        Répondre
        1. ima

          Bonjour,

          je voulais savoir si vous avez une réponse de la part du SPP intégration sociale.

          de mon cote j’ai reçu encore aucune réponse malheureusement.

           

          Bien à vous,

          Répondre
          1. CIDJ (informateur certifié)

            Bonjour ima,
            De notre côté, nous avons reçu une réponse récemment.
            Mais nous devons compléter cette réponse du SPP Intégration Sociale (dont le site n’est pas à jour semble-t-il) par un renseignement pris hier auprès d’une association spécialisée (qui reçoit régulièrement des personnes ayant des difficultés avec le CPAS et qui connaissent 100% la législation).
            En fait, et ce n’est malheureusement pas écrit sur le site du SPP Intégration Sociale mais, suite à un arrêt judiciaire (comme en fait te l’a dit l’Atelier des Droits Sociaux), les CPAS ont le droit, aujourd’hui, de prendre en compte les allocations familiales même si le/la jeune vit encore avec ses parents!
            Malheureusement, le CPAS a le droit de le faire à présent.
            Si l’aide fournie par ton CPAS est insuffisante, tu dois essayer de demander des aides complémentaires au Service Études et Formations ou à ton assistant-e social-e, cette demande d’aide supplémentaire s’explique par le fait que tu as des frais scolaires importants.
            Nous nous répétons, mais les frais scolaires c’est aussi (comme cela est décrit ici) :
            des manuels scolaires, du matériel (tablier, masques,…), portable/ordinateur, des lunettes, les frais de transport, l’abonnement internet…. Le Service Social Étudiants/SSE de ton école/université peut peut-être t’aider aussi, de son côté.
            N’hésite pas à nous recontacter pour d’autres questions.
            Bien à toi,

  20. Nathy

    Bonjour, je travaille sous contrat « article 60 » et je vais bientôt déménagé.

    Ai-je dois à un congé de circonstance?

    Je vous remercie pour votre réponse.

    Répondre
    1. CIDJ (informateur certifié)

      Bonjour Nathy,
      Tous les employeurs ne donnent pas automatiquement un jour de congé pour ce type de situation. Vous devez le vérifier dans votre Règlement de travail ou poser la question à votre CPAS/agent-e d’insertion (le CPAS est votre employeur juridique).
      Par contre, en principe, en vous avez le droit de vous absenter quelques heures pour l’inscription à la commune (mais vous devez le vérifier avec votre employeur)
      Par ailleurs, si vous changez de commune, vérifiez bien que votre CPAS est au courant du changement de commune.
      C’est votre CPAS actuel qui doit continuer de gérer votre contrat de travail actuel, et non le CPAS de votre future commune sauf s’il y a un accord entre les 2 CPAS.
      N’hésitez pas à nous recontacter pour d’autres questions.
      Bien à vous,

      Répondre
  21. kori

    bonjour,

    mon partenaire est au chômage avec enfant a charge je n ai aucun revenu ( sauf les allocations familiales mais-je le droit de demander une aide financière au cpas?

    Répondre
    1. CIDJ (informateur certifié)

      Bonjour kori,
      Au CPAS, un ménage qui a un enfant de moins de 18 ans à charge a droit au RIS/revenu d’intégration de 1384,54€/mois actuellement.
      Si votre ménage reçoit moins (au niveau du chômage) que ce montant de 1384€, votre ménage a droit à une aide complémentaire du CPAS.
      Vous devez alors vous adresser au CPAS de votre commune et entrer un dossier de demande d’aide complémentaire.
      Si maintenant, le montant des allocations est supérieur, il est toutefois possible de recevoir des aides occasionnelles pour payer une grosse facture d’eau ou d’énergie, des frais scolaires, des frais médicaux.
      Dans certains cas, il est parfois possible de recevoir une aide régulière pour pouvoir payer le loyer par exemple.
      Même si ce n’est pas vous le ‘chef de ménage’, vous avez le droit d’entrer le dossier de demande d’aide complémentaire vous-même au CPAS.
      Voici une fiche utile sur les procédures.
      Bien à vous,

      Répondre
  22. Bodart

    J ai introduis une demande de revenus d intégration mon compagnon et moi sommes repris tout les 2 comme cohabitant auprès du syndicat et nous vivons avec 3 enfants mineurs mon assistante sociale me demande l obligation de mettre à charge de mon conjoint sous prétexte que si je ne le fais pas je serais refusé de percevoir un revenu d intégration.

    Répondre
    1. CIDJ (informateur certifié)

      Bonjour Bodart,
      En principe, dans votre ménage (que ce soit pour l’Onem ou pour le CPAS) il y a doit y avoir un chef de ménage ou un cohabitant avec charge de ménage si l’un de vous a des enfants charge.
      Votre compagnon reçoit des allocations de chômage actuellement ?
      Qui reçoit les allocations familiales actuellement, vous ou votre compagnon ?
      Merci d’avance de préciser votre situation afin de pouvoir vous répondre de manière précise.
      Bien à vous,

      Répondre
  23. Liline

    Bonjour esque une.personne.qui bénéficie  du cpas en temps.que chef de famille peut aider un ami disant que je l.aide pour lui savoir prendre ses douche manger et mettre son adresse de référence au cpas ( comme il avais avant mets à été radier ) pour lui pouvoir  récupérer  ses droit au chômage car il avais fait sa avec des personnes  qui avais de la mutuelle  mets je sais pas si avec cpas comment sa fonctionne  et si le cpas déduit sur le cpas merci à vous pour vos réponses

    Répondre
    1. CIDJ (informateur certifié)

      Bonjour Liline,
      Il faut distinguer l’adresse de référence de l’hébergement (porter secours).
      Ce sont des notions bien différentes.
      On ne peut pas loger/dormir chez la personne chez qui on a enregistré son adresse de référence.
      Si on met son adresse de référence chez un particulier c’est pour y recevoir son courrier en lieu sûr.
      Si la personne commence à prendre sa douche régulièrement chez le particulier où elle a enregistré son adresse de référence c’est risqué (pour les 2 personnes).
      Par contre, l’adresse (en résumé ‘servir de boîte aux lettres’) de référence n’a aucun impact (chômage, CPAS,….) sur la personne qui accepte qu’il y ait ce type d’adresse chez elle comme vous le lirez ici. (à condition donc que la personne aidée ne loge pas là)
      En fait, la personne qui porte secours (héberge temporairement) doit être différente de la personne qui accepte l’adresse de référence.
      N’hésitez pas à nous recontacter si vous avez d’autres questions.
      Bien à vous,

      Répondre
  24. Caroline

    Bonjour  je suis mère de 2 enfants  jai 1600 jai le dois à des colis alimentaire  oui ou nn merci

    Répondre
    1. CIDJ (informateur certifié)

      Bonjour Caroline,
      Le RIS/revenu d’intégration sociale pour une personne avec charge de ménage (enfant de moins de 18 ans à charge) est de 1384,54€/mois.
      Comme vos revenus sont supérieurs à 1385 euros, vous n’avez pas droit à des colis alimentaires gérés par les CPAS.
      Par contre, le CPAS peut intervenir pour vous, de manière ponctuelle/occasionnelle, pour les frais scolaires de vos enfants par exemple, ou encore pour vos frais médicaux, ou encore pour payer une grosse facture d’eau ou d’énergie.
      En dehors du CPAS, vous avez peut-être droit à une bourse pour les frais scolaires de vos enfants.
      Pour en revenir aux colis alimentaires, il existe différentes associations (qui ne travaillent pas nécessairement avec le CPAS), voici une liste d’adresses (voir le lien ‘ici’ ) selon votre commune.
      N’hésitez pas à nous recontacter si vous avez besoin d’autres informations.
      Bien à vous,

      Répondre
  25. Rosanna

    Je suis à la mutuelle je suis BIM pourqua je ne pas droit à persevoire cette aide?

    Répondre
    1. CIDJ (informateur certifié)

      Bonjour Rosanna,
      Si vous percevez une indemnité de la mutuelle dont le montant est, par exemple, équivalent au RIS/revenu d’intégration au taux isolé, le CPAS ne va pas vous accorder un RIS dans ce cas.
      Le RIS pour une personne isolée est de 1024,49 €/mois depuis le 1er septembre.
      Si vous percevez une indemnité de 1050 euros par exemple, le CPAS ne va pas intervenir pour vous de manière régulière.
      Par contre, le CPAS peut intervenir pour vous et vous aider, par exemple, pour payer une grosse facture d’énergie ou d’eau, ou encore des frais médicaux.
      Même si votre indemnité est supérieure au RIS au taux isolé, le CPAS peut dans certains cas, accorder une aide mensuelle pour le paiement du loyer si le loyer est trop élevé et qu’il n’est pas possible de trouver un logement à prix démocratique sur la commune.
      N’hésitez pas à nous recontacter si vous avez d’autres questions.
      Bien à vous,

      Répondre
  26. Kaoutar

    Bonjour

    Pourrais je vous parler j ai bcp de question bien a vous

    Merci

     

    Répondre
    1. CIDJ (informateur certifié)

      Bonjour Kaoutar,
      Est-ce qu’il s’agit d’une question concernant le CPAS ?
      Vous voulez d’abord savoir si vous entrez dans les conditions d’octroi pour recevoir le RIS/revenu d’intégration sociale ?
      Vous devez d’abord vérifier que vous entrez dans les conditions d’âge, de nationalité, de ressources comme vous le lirez ici.
      Voici une fiche concernant les démarches.
      On s’adresse au CPAS de la commune où l’on réside/où l’on est inscrit.
      Si vous êtes citoyen européen voici une fiche utile concernant le droit de séjour (voir les conditions à remplir et Fin de séjour).
      Si vous ne trouvez pas de réponse spécifique sur les fiches ci-dessus, n’hésitez pas à nous recontacter.
      Malheureusement, aujourd’hui – ce mardi, il n’est pas possible de nous joindre par téléphone pour des questions CPAS.
      Bien à vous,

      Répondre
  27. Saf

    Bonjour, j ai 23 ans, je reprend des etudes agents immobilier a l EFP ce mois ci mais je n ai pas droit au allocations familiales vu le nombre d heures insuffisant parait il .Je vis avec ma maman en invaliditè avec mon petit frere a charge et mon grand frere independant qui fait partie du menage

    Suivre des etudes sans revenus estcdifficile et pour travailler contrat etudiant il faut etre inscrit dans 1 ecole mais cela est compliquè de payer l inscription.

    Ma maman a moins de 30000 par ans .

    Ai je droit a 1 aide?

    Merci

     

    Répondre
    1. CIDJ (informateur certifié)

      Bonjour Saf,
      Concernant les allocations familiales, tu peux peut-être vérifier ce point via la fiche suivante (n’hésite pas à contacter les rédacteurs de la fiche).
      Concernant le CPAS, comme tu fais partie d’un « ménage à faibles revenus », le CPAS devrait, en principe, intervenir pour toi.
      Tu dois t’adresser au CPAS de la commune où tu résides.
      Dans l’immédiat, concernant l’inscription, si tu ne l’as pas encore payée, n’oublie pas que tu as tout à fait le droit de demander de pouvoir la payer par étalements.
      Pour en revenir au CPAS, si tu ne suis pas des études de plein exercice, le CPAS ne va pas t’aider sous le statut d’étudiant mais plutôt en tant que jeune
      (voir campagne Zoom 18-25).
      Le RIS/revenu d’intégration au taux cohabitant est de 682,99 €/mois.
      Mais, si tu remplis toutes les conditions d’octroi, si le CPAS accepte de t’aider, tu n’obtiendras pas ce montant de 682,99 car ta maman perçoit une allocation, et le CPAS va en tenir compte partiellement pour calculer le montant de l’aide à laquelle tu as droit.
      Voici une fiche sur les étapes suivies par un dossier entré au CPAS.
      Dans l’immédiat, sache que tu peux directement te rendre au Service Jeunes (18-24) de ton CPAS (presque tous les CPAS ont un Service Jeunes aujourd’hui) pour savoir si, à première vue, tu remplis toutes les conditions.
      Enfin, n’oublie que si tu travailles en tant que stagiaire et si ce stage est rémunéré, le CPAS prendra en compte une partie de tes revenus.
      N’hésite pas à nous recontacter si ce n’est pas clair.
      Bien à toi,

      Répondre
  28. Aude

    Bonjour,

    Je dispose du ris chef de ménage avec ma compagne et un enfant à charge. Si ma compagne travaille un peu, y a t il un montant brut à ne pas dépasser par mois pour que je ne perde pas mon taux chef de ménage ou alors son travail sera t il déduit du mon revenu ?

    Merci d’avance

    Répondre
    1. CIDJ (informateur certifié)

      Bonjour Aude,
      En fait, son travail sera déduit de ton RIS.
      Si, par exemple, son salaire est de 700 euros, le CPAS doit effectuer le calcul suivant (il y 2 exonérations à appliquer)
      700 – 258,96 € (exonération socioprofessionnelle) = 441,04 euros.
      Il y a aussi une exonération forfaitaire de 25,83 euros.
      Donc, le CPAS devra prendre en compte, par rapport à ton RIS, le montant de 415,21 euros (441,04 euros-25,83), et non le montant de 700.
      Ta compagne devra remettre chaque mois une copie de sa fiche de salaire pour que ton assistant-e social-e calcule le montant exact de l’aide à laquelle ton ménage a droit.
      Dés que tu as la date dE début dU contrat de travail de ta compagne, préviens ton CPAS de ton changement de situation.
      N’hésite pas à nous recontacter si tu as d’autres questions.
      Bien à toi,

      Répondre
  29. Kyla

    Que vais touche au cpas je ne travaille pas et j ai trois enfants a charge

    Répondre
    1. CIDJ (informateur certifié)

      Bonjour Kyla,
      Tu n’as pas droit aux allocations de chômage actuellement ?
      Il faut rappeler qu’il faut remplir les conditions suivantes (nationalité, âge, manque de ressources,….) pour avoir droit au RIS/revenu d’intégration sociale.
      Le RIS pour une personne avec charge de ménage (enfants de moins de 18 ans à charge) est de 1384,54€/mois.
      Ce montant est accordé à une personne qui remplit toutes les conditions d’octroi.
      Tu as entré un dossier de demande d’aide à ton CPAS récemment ? As-tu bien reçu l‘accusé de réception attestant que tu avais rempli un dossier ?
      N’hésite pas à nous recontacter si tu as besoin de précisions.
      Bien à toi,

      Répondre
  30. Kim

    Bonjour, je suis maman d’une petite fille mais elle est sous la charge de mon père vu que je suis toujours sous sa charge également est ce que j’ai droit à avoir une aide du cpas ? Je gagne pour les allocations 560€ Vu que je n’ai pas de papa on est 6 à la maison et je me posais la question ? et je trouve que se n’est pas du tout assez pour survenir au besoin de ma fille. Pouvez vous me dire si c’est faisable de me mettre au cpas? Bonne journée

    Répondre
    1. CIDJ (informateur certifié)

      Bonjour Kim,
      C’est bien toi qui reçois les allocations pour ta petite-fille actuellement ou ?
      Si le CPAS considère que tu as un enfant à charge, tu dois être considérée comme chef de ménage (pour le statut du CPAS).
      Le RIS ou revenu d’intégration au taux chef de ménage est de 1384,54€/mois.
      Attention, si tu vis avec ton papa et si celui-ci a des revenus (salaire, allocations de chômage, pension,…) le CPAS prend ces ressources en compte pour calculer le montant exact de l’aide à laquelle tu as droit.
      Donc le montant de 1384 euros n’est peut-être pas le montant que tu vas percevoir si le CPAS t’accorde une aide.
      Dans certains ménages, comme le tien, il peut y avoir 2 « chefs de ménage » (ton papa a des enfants et toi tu as une enfant).
      Comme tu fais partie d’un ménage où vous êtes nombreux et si ton ménage est considéré comme ménage à faibles revenus par le CPAS, celui-ci devrait intervenir pour toi.
      Est-ce que ton papa travaille actuellement ou ?
      Dans l’immédiat, ce que tu peux faire, c’est t’adresser au Service Jeunes du CPAS de la commune où tu résides pour voir si, à première vue, tu entres dans toutes les conditions pour recevoir le RIS.
      Voici une fiche détaillée sur les étapes suivies par un dossier de demande d’aide.
      Avant de te rendre au CPAS, tu peux aussi te renseigner (sans rdv) dans un centre d’infos pour jeunes (12-26 ans) près de chez toi, voici des adresses :
      Réseau CIDJ (voir onglet ‘Les centres CIDJ’)
      Réseau Infor Jeunes
      A Schaerbeek
      N’hésite pas à nous recontacter si tu as d’autres questions.
      Bien à toi,

      Répondre
  31. Lola

    Bonjour,  nous sommes le 4 octobre et je n’ai toujours pas été payée,  est-ce normal ?

    Répondre
    1. CIDJ (informateur certifié)

      Bonjour Lola,
      En tant que site d’infos généraliste, nous ne pouvons pas te répondre pour les dates de paiement.
      As-tu été payée entre temps ?
      Si ce n’est pas le cas, tu dois contacter ton assistant-e social-e ou le Guichet Finances de ton CPAS.
      Bien à toi,

      Répondre
  32. Nina

    Je vis cher ma maman je suis actuellement enceinte mon terme et pour le 17 octobre je suis majeure mais le cpas ne veut pas m’aider il me disent que je doit attendre que l’enfant et nés pour faire ma demande d’un revenu d’intégration et qu’il normal ?

    Répondre
    1. CIDJ (informateur certifié)

      Bonjour Nina,
      Le RIS/revenu d’intégration pour une personne avec charge de ménage (avoir un enfant à charge) est plus important que le RIS pour une personne cohabitante.
      Actuellement, si vous ne vivez qu’à 2 ta maman et toi, vous êtes considérée comme cohabitantes.
      Le RIS pour une personne cohabitante est de 682,99 €/mois.
      Tandis que le RIS pour une personne ayant un enfant à charge est de 1365,98 €.
      Est-ce que ta maman travaille ou ? Il faut savoir que le CPAS prend en compte les revenus (ou ressources comme le chômage, la pension….) du parent ou des parents qui font partie du ménage.
      Si, par exemple (c’est un exemple mais ta situation familiale est peut-être tout à fait différente) ta maman a un salaire de 1400€, le CPAS estime que ce montant « suffit » pour 2 personnes cohabitantes.
      Par contre, ce montant-là n’est pas suffisant pour 3 personnes ou 2 personnes + 1 enfant mineur. A ce moment-là, la situation est différente.
      Dès que ton enfant sera là, la situation familiale et financière de ton ménage change et le CPAS doit en tenir compte.
      Sache que le CPAS peut aussi, en principe, intervenir pour les langes et éventuellement pour le lait maternel si c’est nécessaire.
      L’ONE te sera utile également.
      Maintenant, si tu accouches le 17, selon nous, tu pourrais déjà entrer ton dossier de demande d’aide à ton CPAS comme la situation ne va plus changer fortement (par exemple si ta maman travaille, son salaire ne va pas doubler en quelques jours), d’autant que la procédure est longue comme tu le liras ici.
      Au niveau des allocations familiales, tes papiers sont ‘en ordre’ pour ton enfant ? Voici un lien utile.
      N’hésite pas à nous recontacter si tu as besoin de précisions.
      Bien à toi,

      Répondre
  33. nonos

    Bonjour je viens d’avoir 18ans et j’ai une petite fille de 4mois .actuellement je vis avec mon compagnon et ma fille ds un appartement .Le cpas m’octroi605eude RIS et je recoit 190eu alloc famil pour moi et 158 pour ma fille  mon compagnon (qui n’est pas inscrit au cpas)recoit 555 eu alloc famil orphelin (444 alloc orphelin abandonné+111SPF)Au final nous avons sans tenir compte des alloc de ma fille (cette somme est pour elle)1350eu /mois nous avons un loyer avec charges de 805eu /mois (comme nous étions à la rue  le cpas nous a contraint à accepter ce logement .Nous sommes menacés d’expulsion car nous ne payons plus le loyer!!!Le cpas n’ayant pas de solutions pour un autre logement nous propose de retourner vivre chez ma maman pour éviter le surendettement et surtout le placement de mon « bébé » si nous sommes à la rue.Voici enfin ma qts quel statut le cpas va-il nous attribuer et en ce qui concerne ma maman qui est considérée comme isolée avec enfants à charges  est ce quel perdra ce statut .Un grand merci pour votre réponse

    Répondre
    1. CIDJ (informateur certifié)

      Bonjour nonos,
      Le CPAS propose que vous alliez tous les 3 vivre chez ta maman, c’est bien ça ? Nous supposons qu’il s’agit d’une solution temporaire ?
      Comme tu as un enfant à charge, le CPAS doit continuer de te considérer comme ‘chef de ménage’ (le RIS est depuis le 1er septembre de 1384,54€/mois).
      Tu dois conserver ce statut de chef de ménage si c’est toi qui perçois les allocations familiales pour ton enfant.
      Mais sache que le CPAS prend en compte (déduit de ton RIS) :
      – les allocations familiales (que tu perçois pour toi-même)
      Attention le CPAS ne peut pas prendre en compte les allocations f. que tu perçois pour ta fille.
      Par rapport à ton compagnon, pour calculer le montant exact de l’aide (RIS) à laquelle tu as droit le CPAS a le droit de prendre en compte ses revenus ou allocations.
      Maintenant, il faut voir si ta maman, de son côté, travaille et perçoit des revenus ? Quelle est sa situation ?
      Perçoit-elle des allocations de chômage ou ?
      Car le CPAS peut prendre en compte une partie de ses revenus également si vous vivez ensemble.
      Par ailleurs, êtes-vous inscrit sur une liste d’attente auprès d’une AIS/Agence Immobilière Sociale ou ?
      Connais-tu des associations pouvant t’aider pour ta recherche de logement ? Tu vis dans Bruxelles ou ?
      Nous te posons la question pour voir si nous pouvons t’indiquer une association pas loin de chez toi.
      N’hésite pas à nous recontacter en précisant ta situation.
      Bien à toi,

      Répondre
  34. PN

    bonsoir 

     

    je suis Mamàn et femme isolé , et en même temps étudiant infirmière je ne touche pas de bourse car je n’y ai pas droit , je travaille à côté en étudiant un wekkend par mois en maison de repose et je touche 300 euros mon ris sera de combien à la fin du mois ? Car je vois qu’il parle d’exonération ?

    Répondre
    1. CIDJ (informateur certifié)

      Bonjour PN,
      Le RIS pour une personne avec charge de ménage est de 1384,54€/mois depuis ce 1er septembre.
      Tu as bien le statut d’étudiante et tu suis des études de plein exercice ?
      En fait, pour pouvoir bénéficier de l’exonération socioprofessionnelle étudiant, le/la jeune doit poursuivre des études de plein exercice et être âgé de moins de 25 ans au moment où il/elle a droit au revenu d’intégration sociale.
      Si c’est ton cas, l’exonération qui doit être appliquée dans ta situation est de 258,96€ (exonération pour étudiant non boursier).
      Il existe aussi l’exonération forfaitaire qui est de 25,83€ pour une personne avec charge de ménage.
      Donc le calcul est le suivant pour la prise en compte d’un salaire de 300 € (dans ta situation) : 300-258,96 = 41,04€.
      41,04 – l’exonération forfaitaires —> 15,21€.
      C’est le montant de 15,21€ qui doit être décompté de ton RIS habituel par le CPAS.
      N’hésite pas à nous recontacter si tu as besoin de précisions.
      Bien à vous,

      Répondre
  35. marjoriiie

    Bonjour,

    Je touche le RIS depuis 1 an et quelques mois, et je voudrais arreter car je veux rejoindre un membre de ma famille en france, comment dois-je faire pour arreter le cpas ?

    quels sont les critères à respecter dans ce genre de cas ? car je n’ai pas encore déménagé mais a quelle date je dois el dire au cpas etc ?

    merci d’avance

    marjorie

    Répondre
    1. CIDJ (informateur certifié)

      Bonjour marjoriiie,
      Dès que tu es certaine de la date de ton déménagement, dès que tu es sûre de la date à laquelle tu vas partir, tu dois prévenir ton CPAS (au minimum 15 jours ouvrables avant).
      Il est important d’avoir une trace écrite et d’avoir une confirmation via un accusé de réception indiquant que ton CPAS a bien enregistré ton départ/ta notification.
      Une simple lettre (indiquant ta date de départ et donc signifiant la fin de la nécessité de percevoir un RIS) remise à ton assistant-e social-e, ou au Guichet Finances (de ton CPAS), ou un email (toujours contre accusé de réception) suffit en principe.
      Si tu pars le 1er novembre par exemple, tu as droit à ton RIS jusqu’au 31 octobre.
      N’hésite pas à nous recontacter si tu as d’autres questions.
      Bien à toi,

      Répondre
  36. Sara

    Bonjour,  je suis au chômage et j’ai une amie qui est demandeuse d emploi et n à aucun revenu pour l instant et veut s inscrire à mon adresse j aimerais savoir si cela n à aucun impact sur mes revenues car j ai déjà une cohabitante qui est dans la même situation que moi

     

    Répondre
    1. CIDJ (informateur certifié)

      Bonjour Sara,
      Tu es ici, sur la rubrique CPAS, et non celle liée au chômage.
      Quand tu dis ‘inscrire’, est-ce que ton amie va « mettre son adresse » chez toi ou va-t-elle vivre avec toi/habiter chez toi ?
      Par ailleurs, comme cela est indiqué sur la fiche suivante, si tu partages tous les frais (loyer, charges, frais du ménage) avec les personnes avec qui tu cohabites, tu dois être considérée comme cohabitante.
      Si une 2e personne vient vivre chez toi, tu dois prévenir ton bureau de chômage.
      Pour obtenir une réponse plus spécifique à ta situation, n’hésite pas à contacter les rédacteurs de la fiche suivante (Infor Jeunes Bruxelles).
      Bien à toi,

      Répondre
  37. Nunurs

    Bonjour je suis actuellement au chômage et je reçois a peu près 1024 euro/mois.

    On m’as dit que j’avais droit a un complément CPAS de 300-400 euro.

    J’ai donc appelé le cpas et on va m’envoyer les documents a la maison pour introduire ma demande de compléments mais j’aimerais savoir si j’y ai bien droit ? Merci

    Répondre
    1. CIDJ (informateur certifié)

      Bonjour Nunurs,
      Le RIS/revenu d’intégration sociale pour une personne avec charge de ménage est de 1384€ comme tu le liras ici.
      Si tu as des enfants de moins de 18 ans à charge, en effet, le CPAS doit intervenir pour toi en t’apportant un complément.
      Le CPAS va te demander un certain nombre de documents comme :
      la carte d’identité, et celle de chaque membre du ménage, le contrat de bail, les preuves de paiement des 3 derniers loyers, la dernière facture d’énergie (électricité, eau, gaz) ; mais également les preuves des ressources de chaque membre du ménage (salaire, chômage, indemnités de mutuelle, allocation familiales, pension, etc.), et enfin la liste de charges (si tu as des dettes et/ou des ouvertures de crédit, prêts en cours).
      En remettant tous ces documents (idéalement sur place au Guichet Finances ou à ton assistant-e social-e si tu en as déjà un-e), tu devras demander (si l’on ne te le remet pas) un accusé de réception qui prouvant quand tu as entré ton dossier de demande d’aide.
      Ce document est important pour tout le suivi de ton dossier.
      Le CPAS dispose d’un délai d’un mois pour analyser un dossier et prendre une décision d’octroi ou de refus.
      As-tu des enfants de moins de 18 ans à charge ou ?
      N’hésite pas à nous recontacter en précisant ta situation.
      Bien à toi,

      Répondre
      1. Nunurs

        Bonjour, désolé j’ai oublié de préciser que je n’ai pas d’enfants et que j’ai 22 ans et que je suis au chômage.

        je n’ai donc pas droit au complément du cpas alors. Merci pour votre réponse

        Répondre
        1. CIDJ (informateur certifié)

          Bonjour Nunurs,
          Si ton allocation de chômage est de 1024€ (c’est bien ce montant ?), le RIS au taux isolé étant de 1024,49€, tu n’auras pas droit à un complément du CPAS.
          Par contre, tu peux toujours faire appel au CPAS, ponctuellement, pour par exemple payer une grosse facture d’énergie ou d’eau, ou encore, pour des frais médicaux (par exemple pour des lunettes).
          Ou, par exemple, si tu dois déménager, tu peux demander une ‘avance’ pour le paiement de la garantie locative.
          N’hésite pas à nous recontacter si tu as d’autres questions.
          Bien à toi,

          Répondre
  38. Momo

    Bonjour,

    je touche un taux isolé du cpas en étant etudiant

    je voulais savoir, si je travaille en etudiant, je sais que je dois rembourser ce que je touche selon le montant gagné, mais est-ce aussi le cas pour la prime covid? Ou est-ce que j’y ai droit même si je gagne plus que le montant du revenu d’intégration en job etudiant, ou dois-je également la rembourser?

    Répondre
    1. CIDJ (informateur certifié)

      Bonjour Momo,
      Il faut savoir que le montant de la prime COVID va diminuer. A partir du 1er octobre, celle-ci sera de 25€ (en principe en janvier 2022 il n’y aura plus de prime).
      Le montant du RIS au taux isolé est de 1024,49€ depuis ce 1er septembre.
      Il faut savoir aussi qu’il existe le système d’exonérations comme tu le liras sur la seconde partie de la fiche sous rubrique.
      Pour avoir un revenu supérieur, sans application d’exonération, au RIS isolé, c’est que l’on travaille beaucoup d’heures
      N’oublie pas que ton travail/tes horaires ne doit pas entraver le bon déroulement de tes études.
      Si, par exemple, tu perçois un salaire de 900€ pour le mois d’octobre, et que tu es étudiant boursier (exonération de 72,23€), le CPAS doit effectuer le calcul suivant :
      900 – 72,23 = 827,77€… Il existe aussi l’exonération forfaitaire de 20,83 pour un-e isolé-e : 827,77 – 20,83 = 806,94€ (montant inférieur au RIS isolé)
      806,94€ est le montant que le CPAS doit prendre en compte par rapport à ton RIS habituel.
      Donc si tu travailles pour un salaire de 900€, le CPAS doit continuer d’intervenir pour toi.
      Et si tu es étudiant non boursier, l’exonération est plus importante.
      Comme tu le liras ici, même s’il s’agit d’une RIS partiel, la prime doit être accordée.
      N’hésite pas à nous recontacter si tu as d’autres questions.
      Bien à toi,

      Répondre
      1. Momo

        Merci pour votre réponse

        mais donc est-ce que cette prime est pris en compte dans l’exonération ?

        imaginons que je travaille pour 1100€ , ai-je tout de même droit à cette prime ou non?

         

        Répondre
        1. CIDJ (informateur certifié)

          Re bonjour Momo,
          L’exonération doit être appliquée par rapport aux revenus/ressources.
          La prime ‘covid’ ne fait pas partie des ressources ‘ordinaires’.
          Tant que tu as droit à l’intégration sociale (droit au RIS ou RIS partiel), tu as droit à la prime.
          Le calcul de l’exonération n’est pas en lien avec la prime.
          Et si maintenant, tu es boursier (exonération de 72,23€) et que tu travailles pour 1100€ :
          1100-72,23 = 1027,77€- 20,83€(exonération forfaitaire) –> 1006,96€ (montant inférieur au RIS isolé), tu entres dans les conditions du droit à l’intégration sociale.
          Par ailleurs, n’oublie pas que le prime sera de 25€ à partir d’octobre, et non plus de 50.
          Bien à toi,

          Répondre
  39. Xavier G

    Demande émanant d’un ami/ contact 
    CPAS – STATUT FREELANCE – DROITS AU RIS en complément? article 35 
    «  »Je suis actuellement bénéficiaire du Cpas et reçoit un RIS  aux taux isolé. Je veux m’en sortir et je cherche à travailler  par moi-même; Dès lors, pourquoi ne pas se lancer comme indépendant- FREE-LANCE.
    En ce qui concerne le statut d’indépendant je n’ai pas de projet personnel réaliste/concret  actuellement  ; ma question était par rapport à des offres d’emplois  qui souhaitent engager des  conseillers – délégués commerciaux  avec ce statut indépendant principal( et donc avec numéro de tva- entreprise) J’ai ma gestion de base , donc je peux le faire, j’ai accès à cette profession !
    Alors, On nous parle de l’exonération article 35 – cpas.
    question  : » est ce que je perds mes droits d’allocations- revenus d’intégrations sociale  , si je me lance provisoirement comme indépendant  titre principale mais que mes revenus en début sont inférieurs à mon aide sociale – puis-je bénéficier de l’exonération article 35?ou autres…..;   quelles sont les règles dans ce cas ? »
    -dois- je me mettre obligatoirement  en coopératives (style job your self-   SMART)    ou couveuses d’entreprise et ce pour garantir un revenu minimal car tout peut s’écrouler à n’importe quel moment et cela peut faire peur…On doit quand même se loger et se nourrir décemment.

    Merci » »

    question de la part  de Xavier Gxxxx

     

     

    Répondre
    1. CIDJ (informateur certifié)

      Bonjour Xavier G,
      Si tes ressources ou revenus sont insuffisants, le CPAS doit intervenir pour toi (par ailleurs le CPAS intervient de plus en plus auprès des indépendants comme en atteste la brochure suivante).
      Si tu perçois actuellement un RIS au taux isolé (1024,49€ depuis le 1er septembre) et que tu n’es plus étudiant, si tu commences à travailler et perçois par exemple un revenu de 900 euros, ton CPAS doit appliquer une exonération socioprofessionnelle.
      Le calcul doit être le suivant :
      900- 258,96 € = 641,04€ — 641,04 – 20,83€ (exonération forfaitaire) : 620,21€
      C’est, en principe, la somme que ton CPAS doit déduire de ton RIS habituel si tu as un revenu de 900€.
      Concernant le statut d’indépendant, c’est toujours mieux de te mettre en coopérative (pour les conseils et l’accompagnement notamment). En tous les cas, au départ.
      Par ailleurs, il est préférable de parler de ton projet au préalable à ton assistant-e social-e (tu préviens que ta situation financière va changer et tu verras aussi sa réaction par rapport à la future gestion administrative).
      C’est bien de te faire accompagner peut-être par un organisme comme Smart pour des « facilités administratives » (et ce sera alors plus simple pour ton CPAS aussi).
      En effet, tu devras remettre chaque mois un document attestant de tes revenus.
      Sauf erreur de notre part, tu as droit à l’exonération socioprofessionnelle si tes revenus sont bas
      Si maintenant, tes revenus sont de 1100€, le CPAS doit aussi intervenir car si on applique l’exonération (258,96), le montant de ton revenu (après soustraction) est alors inférieur au RIS isolé.
      Mais le Service ISP de ton CPAS devrait pouvoir te répondre aussi à ce niveau tout comme, certainement, un organisme comme Smart.
      Bien à toi,

      Répondre
  40. Kakik

    Bonjour je suis en formation dans une école a Wavre , j’ai 24 ans , j’habite Schaerbeek , mon père est au chômage et ma mère est invalide, j’ai demandé une aide au cpas our les frais d inscriptions , mais mon assistancte sociale au cpas me dit que les revenus  de mes parents ne me permettent pas d y avoir droit .Question : mes parents sont soit au chomage , soit invalide , donc il n y pas d aide pour les jeunes ? mERCI

    Répondre
    1. CIDJ (informateur certifié)

      Bonjour Kakik,
      Tu suis une formation de plein exercice actuellement ou ?
      As-tu fait une demande de bourse ou d’allocation d’études ?
      Si c’est le cas, en principe, tu peux payer un acompte réduit (minerval réduit) tant que tu n’as pas la réponse/décision du Service des Allocations d’Études.
      Mais, en effet, le CPAS aurait pu, selon nous, intervenir pour toi car tu fais partie d’un ménage à faibles revenus.
      Peut-être que ton CPAS a estimé que tes frais scolaires n’étaient pas importants ? Quelles études suis-tu ?
      Il faut toutefois savoir (le CPAS l’oublie parfois) que des frais comme : l’abonnement Stib, l’abonnement internet, l’achat de lunettes, ou encore de matériel spécifique, … Ces frais sont considérés comme des frais scolaires.
      Peux-tu nous dire quelle formation suis-tu et quels sont tes frais d’inscription ?
      Est-ce que tes parents ont des enfants plus jeunes à charge ?
      Bien à toi,

      Répondre
  41. Yoyo

    Bonjour,

    est-ce que la prime covid versée par le cpas diffère selon les communes ( a Bruxelles)?

    car je n’ai pas toucher la prime pour le mois hors je connais d’autre personne l’ayant toucher

    quand j’apelle on me dit qu’elle s’est arreter en juillet 2021 (alors qu’il a été communiquer qu’elle serait prolonger jusque septembre 2021)

     

    Répondre
    1. CIDJ (informateur certifié)

      Bonjour Yoyo,
      Non, la gestion des CPAS, comme la prime donc, est bien une matière fédérale, et non régionale.
      La prime Covid est prolongée jusque fin septembre 2021. Ensuite, son montant diminuera.
      A partir d’octobre, elle sera en effet de 25 euros et sera versée jusqu’à la fin de cette année.
      Le problème est que les CPAS reçoivent en général les subsides parfois tard et donc les versements, pour certaines communes en tout cas, effectués auprès des bénéficiaires ont pris du retard (nous supposons que c’est le cas pour votre commune mais il serait peut-être utile de le vérifier auprès de votre assistant-e social-e si vous ne recevez rien en octobre).
      N’hésitez pas à nous recontacter si vous avez d’autres questions.
      Bien à vous,

      Répondre
  42. Mandru Dorina R***

    Je peux fais une domande pour service CPAS. FINANCIARE

     

    Répondre
    1. CIDJ (informateur certifié)

      Bonjour Mandru Dorina R***,
      Si vous êtes sans revenus ou si vous faites partie d’un ménage n’ayant pas suffisamment de revenus ou de ressources, le CPAS de votre commune de résidence peut intervenir pour vous.
      Vous devez toutefois vérifier que vous remplissez bien les différentes conditions (nationalité, résidence, âge,….), voici une fiche sur les aides et conditions.
      Vous résidez en Belgique depuis un moment ?
      Le CPAS peut vous accorder soit un RIS/revenu d’intégration, soit une aide complémentaire (si vous ressources par exemple sont insuffisantes pour payer tous les frais du ménage).
      Vous devez vous adresser au CPAS de la commune où vous habitez et introduire un dossier de demande d’aide.
      Voici une fiche explicative.
      Veillez bien à recevoir l’accusé de réception pour le dossier.
      Si vous ne remplissez pas toutes les conditions (par exemple vous résidez depuis peu de temps ici), le CPAS peut vous alors apporter une « aide temporaire » (et non un RIS).
      N’hésitez pas à nous recontacter si vous avez d’autres questions.
      Bien à vous,

      Répondre
  43. Mumu

    Bonjour voilà  je perçoit une  indemnité de la mutuelle de 1600 comme invalidité  statut bm et mon fils  de 19ans va toujours à l école  à t il droit cpas

    Répondre
    1. CIDJ (informateur certifié)

      Bonjour Mumu,
      Vous êtes donc les 2 seuls membres du ménage, il n’y a pas d’autres personnes ?
      En fait, vous recevez certainement ce montant de 1600 euros de la mutuelle comme vous êtes chef de ménage actuellement.
      De son côté (la législation est différente), le CPAS considère les enfants de 18 ans+ comme n’étant plus à charge des parents.
      Pour le CPAS, un ménage de 2 personnes a droit à 2 x 682,99 €, soit 1365,98 €.
      Comme vous percevez un montant de 1600 euros (montant supérieur à 1365,98 €.), le CPAS va considérer que votre ménage est un ménage à faibles revenus.
      Est-ce que votre fils suit des études dans l’enseignement supérieur actuellement ou ?
      Pour recevoir une aide du CPAS en tant qu’étudiant, il faut remplir certaines conditions, vous les trouverez ici.
      En dehors du CPAS, votre fils a peut-être droit à une bourse ou allocation d’études.
      Par ailleurs, le Service Social Étudiants de son école peut peut-être intervenir pour lui aussi.
      Voici une fiche sur les différentes étapes d’un dossier entré au CPAS. On s’adresse au CPAS de la commune où l’on réside.
      N’hésitez pas à nous recontacter si vous avez d’autres questions.
      Bien à vous,

      Répondre
  44. anne

    bonjour

    j aurais une questions a vous poser

    voila je suis isolée au cpas de mons et en parcourant le site je vois que un isolé touche un ris de 1024€ pouvez vous me dire si les somme du ris et differente entre chaque commune car a mons pour un isolé ont touche 958€ merci a vous de votre reponse

    Répondre
    1. CIDJ (informateur certifié)

      Bonjour anne,
      Le RIS pour une personne isolée est de 1024,49 euros comme indiqué sur le site du SPP Intégration Sociale (le « ministère » des CPAS).
      Attention, cela à partir de ce 1er septembre 2021.
      Les montants des RIS sont les mêmes partout car il s’agit d’une législation fédérale.
      Dans votre cas, certainement que le CPAS prend en compte une ressource ou ? Ou alors, votre CPAS a fait une erreur ?
      Devez-vous rembourser une garantie locative ou un autre montant pour lequel le CPAS vous aurait accordé une avance il y a quelques temps ou ?
      N’hésitez pas à nous recontacter si vous avez d’autres questions.
      Bien à vous,

      Répondre
  45. Gil

    Une personne avec un enfants à charge qui touche du cpas qui m’est son adresses de référence au cpas pour une durée de 3mois doit tel payer pour l’adresse de référence  merci

    Répondre
    1. CIDJ (informateur certifié)

      Bonjour Gil,
      Il faut remplir des conditions pour enregistrer son adresse référence auprès de son CPAS mais on ne doit pas payer ce ‘service’.
      L’adresse de référence est en fait un des différents types d’aide que le CPAS apporte aux personnes vivant sur son territoire communal.
      N’hésitez pas à nous recontacter si vous avez d’autres questions.
      Bien à vous,

      Répondre
  46. Kaylah

    Bonjour,

    J’habite avec mon compagnon, nous ne sommes pas mariés, nous sommes tout les deux au CPAS et avons chacun 680 euros, j’ai peut-être trouvé un emploi, je toucherai dans les alentours de 950 euros. Est-ce que mon compagnon touchera toujours ces 680 euros ou touchera t’il moins?

    Répondre
    1. CIDJ (informateur certifié)

      Bonjour Kaylah,
      Même si vous n’êtes pas mariés ou cohabitants légaux, le CPAS prendra tes revenus en compte pour calculer le montant exact de l’aide à laquelle ton compagnon aura droit dorénavant.
      Le montant du RIS au taux cohabitant est, depuis le 1er septembre, de 682,99 euros.
      Si la différence entre ton salaire et le RIS au taux cohabitant est inférieure à 258,96 €, le CPAS doit appliquer une exonération forfaitaire ou générale de 258,96€ comme tu le liras sur la seconde partie de la page suivante.
      Si ton salaire est de 950 euros, la différences est de 267 euros (950-683) malheureusement.
      Un ménage de 2 personnes (non étudiantes) a droit à : 2 x 682,99 €, soit 1365,98 €.
      Dès que tu travailleras et que tu auras remis une copie de ta fiche de salaire à ton assistant-e social-e, le CPAS devra effectuer le calcul suivant:
      1365,98€ – 950 : 415,98€.
      Ton compagnon devrait, en principe, recevoir un ‘nouveau’ RIS équivalent à ce montant.
      Dès que tu auras signé ton contrat de travail, n’oublie pas de prévenir ton CPAS de ton changement de situation.
      N’oublie pas que, même si tu travailles, ton ménage peut toujours demander des aides complémentaires (pour des frais médicaux, une facture d’énergie) au CPAS comme ton ménage sera toujours considéré comme un ménage à bas revenus.
      N’hésite pas à nous recontacter si tu as d’autres questions.
      Bien à toi,

      Répondre
  47. Loulou

    Bonjour ,
    Je suis étudiante et j’ai 20 ans. Je vais entamer ma seconde année de bachelier à l’ULB cependant j’habite à liège et je souhaiterais déménager à Bruxelles en colocation avec une autre étudiante. Je perçois déjà un taux cohabitant et je voudrais savoir quelles sont les démarches à faire pour recevoir le taux isoler et également avoir une aide pour la caution. Tout en sachant que l’autre étudiante en question souhaiterais elle aussi faire une demande de RIS isolé. C’est bien une colocation  dans un appartement avec domiciliation puisque nous souhaitons déménager définitivement de chez nos parents.
    dois-je m’adresser au Cpas de Liège ou aller directement m’adresser à un Cpas de Bruxelles où se trouve l’appartement?
    merci pour votre réponse

    Répondre
    1. CIDJ (informateur certifié)

      Bonjour Loulou,
      Tu dois en fait t’adresser au CPAS de Liège, là où tu résides actuellement comme tu as signé un contrat PIIS.
      Il faudra t’assurer d’avoir l’accord de ton CPAS pour ton projet de location à Bruxelles.
      Il faut savoir aussi que, dans les cas de colocation, le CPAS octroie ‘automatiquement’ le RIS au taux cohabitant (qui est de 682,99 € depuis le 1er septembre).
      Ta copine et toi devrez donc prouver au CPAS que vous payez tout (charges, nourriture, produits d’entretien, …) chacune de votre côté comme cela est indiqué ici (même principe que pour le chômage), cela afin d’essayer d’obtenir le RIS au taux isolé (et si tu ne rentres pas chaque w-e chez tes parents).
      Au niveau de la domiciliation, es-tu sûre de vouloir le faire ? Les liens avec tes parents sont totalement rompus ou (le CPAS va te poser la question en fait) ?
      Par ailleurs, sache que les propriétaires n’acceptent pas toujours la domiciliation.
      Au niveau de la recherche d’un logement voici des liens utiles:
      Infor Jeunes Laeken ;
      Infor Jeunes Schaerbeek ;
      Infor Jeunes Bruxelles ;
      Pour la garantie locative, ton CPAS (s’il accepte ton projet) peut t’avancer l’argent pour la garantie locative.
      Dans un même temps, n’oublie pas que le Service Social Étudiants de l’ULB peut intervenir (financièrement) éventuellement aussi pour toi et t’aider pour certaines démarches.
      Enfin, l’étudiant-e, en plus du RIS, a des droit à des aides complémentaires de son CPAS pour ses frais scolaires (abonnement internet, achat de matériel, lunettes,….)
      N’hésite pas à nous recontacter si tu as besoin d’autres précisions.
      Bien à toi,

      Répondre
  48. Dodole

    Mon compagnon et moi allons emménager ensembles d ici peu, il travaille au Luxembourg, aurais je droit au revenu cohabitant ou non ? Merci

    Répondre
    1. CIDJ (informateur certifié)

      Bonjour Dodole,
      Il faut savoir en fait que le CPAS prend toujours en compte les revenus du partenaire de vie du demandeur d’aide, cela qu’ils soient mariés ou pas, cohabitants légaux ou pas.
      Un ménage de 2 personnes (non étudiantes) a droit à 2 x 682,99 €, soit 1365,98 €. Le montant de 682,99 € correspond au RIS/revenu d’intégration au taux cohabitant.
      Si, par exemple, ton ménage dispose de 1800 euros (si le salaire de ton compagnon est de 1800 euros par exemple), le CPAS estimera que ton ménage dispose de revenus suffisants et donc que tu n’entres pas dans les conditions pour recevoir une aide.
      N’hésite pas à nous recontacter si tu as d’autres questions.
      Bien à toi,

      Répondre
  49. 1 Fanfan

    Bonjour voilà je reçois une pension alimentaire de quatre cents euros par mois plus un montant de 50 000 €  sur le livret de mon divorce que j ai pas eu encore temps que le divorce n es pas accorder je vie seule mais j’ai des dettes que je dois rembourser plus ou moins 1000 j’ai un logement de sept cents cinquante €Plus les factures qui vont avec est-ce que j’ai droit au CPAS le Cpas ou je suis domiciliée m’a prêter pour les 2mois de loyer locatif Bien à vous Merci pour votre réponse

    Répondre
    1. CIDJ (informateur certifié)

      Bonjour 1 Fanfan,
      Si, actuellement, vous vivez seul-e et n’avez pas de revenus mensuels comme le chômage ou une pension, vous avez droit à une aide du CPAS de votre commune de résidence.
      Toutefois, le CPAS va prendre en compte votre pension alimentaire.
      Le RIS/revenu d’intégration pour une personne isolée est de 1024,49 €/mois.
      Le CPAS décomptera la pension alimentaire (du RIS au taux isolé) en appliquant une exonération forfaitaire de 20,83 euros (voir 2e partie de la fiche ‘Quelles sont les catégories…’)
      Donc, vous devriez, en principe, recevoir un montant autour de 645 euros (1024,49 €/mois – 400 + 20,83).
      Attention, cela si vous remplissez toutes les conditions. De ce montant, le CPAS déduira encore une certaine somme vu votre épargne.
      Comme vous avez une épargne, le CPAS va la prendre en compte selon le calcul suivant.
      Enfin, voici une fiche utile sur le suivi d’un dossier au CPAS.
      N’hésitez pas à nous recontacter si vous avez d’autres questions.
      Bien à vous,

      Répondre
  50. Franck

    Bonjour, je vis avec mes deux parents dans la province de Namur et on perçoit chacun un taux cohabitant ( je suis majeures). je fais des études supérieures à Bruxelles. Habituellement j’utilise les transports en commun pour me rendre à mon établissement. Avec le covid et l’enseignement à distance je n’ai pas eu à bouger de chez moi. Aujourd’hui je suis en 2eme année, les cours sont en présentiel et le site des étudiants en 2eme se trouve à Woluwe St Pierre. Ce qui me fait de chez moi à l’école un trajet de 2h. C’est impossible pour moi de faire des trajets de 4h aller-retour chaque jours. A cause de la forte demande, les loyers à Bruxelles ne cessent d’être en hausse. Un kot avec un taux cohabitant est limite.. à moins de se nourrir pour 100€ par mois. Est-il possible de trouver un accord avec le cpas de ma commune pour percevoir plus qu’un taux cohabitant?

    Répondre
    1. CIDJ (informateur certifié)

      Bonjour Franck,
      Il est possible d’obtenir une aide spécifique de son CPAS sous la forme de complément d’aide pour le loyer.
      D’autre part, as-tu déjà introduit ta demande de bourse/allocation d’études ? As-tu spécifié dans ton dossier que tu allais louer un kot ou ? Car le montant de la bourse est calculé en conséquence.
      En tous les cas, le CPAS ne t’accordera pas un RIS au taux cohabitant supérieur à 682,99 €/mois (montant du 1er septembre).
      Si le CPAS refuse catégoriquement de t’aider, tu devras alors te tourner vers le Service Social Étudiants de ton université pour obtenir un complément.
      En attendant, voici une page utile si tu cherches un logement.
      Si tu loues un kot, le CPAS va peut-être demander que tes parents te versent tes allocations familiales (as-tu des frères et soeurs ou ?). Si c’est le cas, sache que le CPAS les décompte du RIS.
      Il doit toutefois appliquer une exonération forfaire de 12,92 euros/mois (exonération que les CPAS ‘oublient’ parfois d’appliquer).
      Concernant le budget alimentaire, voici un autre lien qui peut t’être utile.
      N’hésite pas à nous recontacter si tu as d’autres questions.
      Bien à toi,

      Répondre
  51. Lara

    Bonjour, je suis enceinte de 5mois je vie chez mes parents ils travaillent tout les deux, pourriez-vous vous me dire si j ai droit au cpas ? Je voudrais me prendre un appartement mais je n’ai pas d argent pour payer la caution, si j avais droit à une aide du cpas cela pourra me permettre d’économiser pour ma caution. Merci

    Répondre
    1. CIDJ (informateur certifié)

      Bonjour Lara,
      En fait, le CPAS compte beaucoup sur la « solidarité familiale ».
      Et donc si, maintenant le CPAS estime que tu t’entends bien (ou relativement bien) avec tes parents et que ceux-ci ont des revenus suffisants pour t’aider et te soutenir durant la fin de ta grossesse, il te sera difficile d’obtenir une aide financière du CPAS.
      Dans ton cas, tu dois « prouver » au CPAS que la situation familiale est vraiment difficile, et que cela expliquerait le fait que tu veux vivre seule même si tu vas bientôt avoir un enfant.
      Le CPAS va probablement te conseiller d’attendre un peu, notamment que l’enfant soit né, avant de ‘déménager’.
      Il se peut aussi que le CPAS accepte d’intervenir financièrement pour toi tout en demandant à tes parents d’intervenir également.
      Différents manières de réagir sont possibles de la part d’un CPAS.
      Concernant le logement, le CPAS peut ‘avancer’ l’argent pour ta garantie locative (garantie que tu devras ensuite rembourser petit à petit au CPAS).
      En tous les cas, tu dois t’adresser au CPAS de ta commune de résidence.
      Voici une fiche utile sur la procédure d’une demande d’aide.
      Pour rechercher un logement, des associations peuvent te conseiller, voici des adresses.
      Mais dans l’immédiat, tu devrais peut-être, par rapport à ta situation, demander conseil à un planning familial (il y a un service social), ou encore, dans un centre d’infos pour jeunes, près de chez toi, pour voir ce qui est le plus approprié pour toi actuellement. Voici des adresses :
      Réseau Infor Jeunes
      Réseau CIDJ (voir onglet ‘Les centres CIDJ’)
      A Schaerbeek
      N’hésite pas à nous recontacter si tu as d’autres questions.
      Bien à toi,

      Répondre
  52. Arooustic

    Quel problème quand on touche du cpas et qu’on devrait toucher une pension d handicapés et qu’elle problème il auro t en trichant

     

    Répondre
    1. CIDJ (informateur certifié)

      Bonjour Arooustic,
      Soit vous percevez un RIS du CPAS; soit vous percevez une allocation de la DGPH (Direction Générale des Personnes Handicapées).
      Si maintenant l’allocation de la DGPH est trop basse pour subvenir à tous les besoins du ménage, il est possible de recevoir un complément du CPAS.
      Si vous percevez uniquement un RIS/revenu d’intégration du CPAS actuellement, et si votre CPAS pense que vous avez droit à une allocation de la DGPH, en principe le CPAS fera ‘tout’ pour que vous ayez cette allocation afin de ne plus ‘dépendre’ du CPAS si nous pouvons nous exprimer de la sorte.
      Si vous recevez les 2 en même temps, soit le CPAS le constatera à un moment donné, soit ce sera la DGPH qui le constatera.
      Il faudra alors rembourser le trop perçu.
      Même si, par exemple, le CPAS s’est trompé et a accordé un montant trop élevé par exemple à un bénéficiaire, il faudra rembourser le trop perçu au CPAS même si c’est lui qui a fait l’erreur.
      Enfin, si vous avez droit à une allocation de la DGPH, votre mutuelle peut vous aider à faire les démarches (documents) pour l’obtenir.
      Bien à à vous,

      Répondre
  53. Nina

    Bonjour,

    Je cohabite actuellement avec mon ex conjoint mais ce dernier veut me mettre à la porte et je suis enceinte de 19 SA, je n’ai aucun revenu et ne peut percevoir de l’aide du CPAS car ce dernier a un plafond élevé.

    Svp aidez-moi je dois absolument quitter le logement avant début du mois d’octobre.

    Quelles sont les démarche à suivre ?

    Répondre
    1. CIDJ (informateur certifié)

      Bonjour Nina,
      Pour pouvoir prouver au CPAS que vous êtes sans revenus, vous devez pouvoir prouver que vous ne vivez plus avec votre ex-conjoint / à la même adresse.
      Est-ce que vous pouvez loger temporairement chez des amis ou ?
      Personne ne peut vous héberger (dans le sens ‘porter secours’) temporairement ?
      A ce moment-là (si vous êtes accueillie/hébergée), et si vous le signalez rapidement à l’administration communale que l’on vous porte secours, vous avez droit à une aide du CPAS en principe.
      En attendant, il serait utile aussi que vous vous renseignez dans un planning familial (disposant aussi de service de conseils par rapport aux aides sociales notamment), voici un lien utile.
      Il est important que vous connaissiez vos droits (et possibilités d’aide sociale). Est-ce que vous êtes divorcée ? Avez-vous droit à une pension alimentaire ?
      Pour obtenir un logement à vous (le CPAS ne va pas vous en fournir un, ou alors, vu l’urgence, il va plutôt vous conseiller un refuge pour femmes seules), vous devrez, en tous les cas, effectuer les recherches d’un logement par vous-même.
      Il existe des associations pouvant vous aider et vous conseiller pour vos recherches.
      Le CPAS peut, en tous les cas, intervenir pour le paiement de la garantie locative (à rembourser au CPAS par la suite selon les cas).
      N’hésitez pas à nous recontacter si vous avez besoin de précisions.
      Bien à vous,

      Répondre
  54. Laetitia

    Bonjour.je me suis mise en ménage avec mon fils avec un homme retraité de la police.il m’a fait signer le bail comme colocataire, cohabitante et j’avais prévenu le propriétaire que dès que j’aurais mon domicile dans l’appartement que je ne toucherais plus du c.p.a.s. mon compagnon n’a pas payé 3 mois de loyer et à couper le compte en commun.il ne veut pas me donner d’argent ni faire de courses.j’ai été me renseigner au c.p.a.s d’ici mais ils ne savent rien faire car il touche de trop. A qui m’adresser et que faire ?j’habite marcinelle. Merci à vous.

    Répondre
    1. CIDJ (informateur certifié)

      Bonjour Laetitia,
      Dans l’immédiat, vous devriez demander conseil au Service Médiation de Dettes du CPAS Pour vous aider à écrire une lettre à destination du propriétaire (pour essayer de le faire « patienter »).
      Par ailleurs, il faudrait essayer de demander une médiation familiale pour faire entendre raison à votre compagnon.
      En tous les cas, si vous êtes tous les2 co-signataires, vous avez les mêmes droits et obligations vis à vis du contrat de bail.
      Si le loyer est impayé, le propriétaire peut réclamer aux 2 locataires.
      En cas de procédure d’expulsion (procédure longue), la notification vaut pour les deux également.
      Si vous, vous quittez le logement, cela « prouvera » au CPAS que vous vivez ailleurs et non plus avec votre compagnon (et donc que vous n’avez plus de revenus).
      Mais vous serez toujours (pour la moitié) responsable du paiement du loyer tant qu’un arrangement n’est pas trouvé.
      Concernant une médiation familiale, vous pouvez vous adresser à un planning familial par exemple. Les plannings proposent des services de conseil et/ou d’aide juridique, voici des adresses pour Charleroi :
      rue d’Orléans
      Boulevard Joseph II
      N’hésitez pas à nous recontacter si vous avez d’autres questions
      Bien à vous,

      Répondre
  55. Drsca

    Bonjour je voulais savoir je vis avec mes 4 enfants. J’ai une de mes filles qui a commencé à travailler et l’autre à fait un job étudiant pendant les vacances. Est-ce que moi je suis supprimé de mon intégration sociale alors que j’ai encore mes 2 fils à ma charge.

    Répondre
    1. CIDJ (informateur certifié)

      Bonjour Drsca,
      Votre fille a travaillé pendant les vacances mais, à présent, elle ne travaille plus. Ses revenus ne pouvaient être pris en compte par le CPAS que durant sa période de travail.
      Mais est-ce que votre fille a 18 ans ou ? Perçoit-elle un RIS au taux cohabitant actuellement ? (Il est possible que votre fille reçoive un RIS cohabitant de son côté et que vous, de votre côté, vous continuiez à recevoir le RIS au taux chef de ménage).
      Si votre fille a moins de 18 ans, ses revenus de jobiste ne peuvent pas être pris en compte par le CPAS.
      Concernant votre fille qui débute un contrat. Il faut voir si elle travaille à temps plein et quels sont ses revenus.
      Le CPAS a le droit, en tout cas, de prendre ses revenus, partiellement, en compte pour calculer le montant exact de votre ‘nouveau’ RIS (qui doit toujours tenir compte que vous avez des enfants de moins de 18 ans à charge).
      Malheureusement, nous ne pouvons pas vous donner de pourcentage car chaque situation est analysée au cas par cas.
      Ce qui est certain c’est que le CPAS doit prendre certains éléments en compte dans votre situation : 3 enfants sont encore aux études, par ailleurs est-ce que vous avez des frais médicaux importants ? Est-ce que votre loyer est élevé ?
      N’hésitez pas à nous recontacter si vous avez d’autres questions.
      Bien à vous,

      Répondre
  56. Minie

    Bonjour petit renseignement combien touche un chef de famille père a charge qui touche une pension de plus ou moins 1000 euros merci pour vos reponse

    Répondre
    1. CIDJ (informateur certifié)

      Bonjour Minie,
      Une personne avec enfant(s) mineur(s) à charge, qui remplit toutes les conditions, perçois un RIS/revenu d’intégration de 1384,54€/mois comme tu le liras sur la fiche
      ‘Quelles sont les catégories…’
      Si ton papa fait partie de ta composition de ménage (il participe aux frais du ménage pour le CPAS), il faut savoir que le CPAS a le droit de prendre une partie de ses revenus/sa pension en compte pour calculer le montant exact de l’aide à laquelle tu as droit.
      Mais d’une part, il s’agit d’une pension basse, d’autre part ton papa a peut-être des frais médicaux importants actuellement. Le CPAS ne peut pas, en tous les cas, déduire le montant de 1000 euros de ton RIS.
      C’est difficile de te donner un montant précis car chaque situation familiale (ou dossier) est analysée au cas par cas par le CPAS et le CPAS retient des éléments comme les : frais médicaux, montant du loyer, dettes éventuelles… du ménage pour évaluer quel montant accorder exactement.
      Le CPAS a le droit, éventuellement, dans ton cas, de prendre en compte (de déduire de ton RIS) une somme équivalente à 315 euros (différence entre le RIS cohabitant (683) et le montant de la pension) mais nous ne pouvons pas te le garantir car chaque situation est analysée en détails.
      Par ailleurs, il faut savoir que le CPAS ne peut pas prendre en compte les allocations familiales que tu perçois pour tes enfants.
      Tes enfants ont moins de 18 ans ou ?
      N’hésite pas à nous recontacter si tu as d’autres questions par rapport au CPAS.
      Bien à toi,

      Répondre
  57. M

    Bonsoir, si on est indépendant peut-on avoir dtoit à un complément de revenu d intégration au même titre que les autres catégories de travailleur çàd 1024 – le revenu qu on a perçu? Et pendant combien de temps dure le complément? Indéfiniment quelles que soient les catégories?

    Répondre
    1. CIDJ (informateur certifié)

      Bonjour M,
      Vous avez droit à un complément d’aide tant que vous êtes dans les conditions (tant que votre situation ne s’améliore pas ou n’a pas changé au niveau de vos différentes ressources/revenus).
      Pour l’instant, vous êtes toujours indépendant mais vos revenus sont bas, et vous vivez seul, c’est bien ça ?
      Si c’est le cas, le CPAS doit vous considérer comme isolé.
      Vous devez vous rendre au CPAS de votre commune de résidence pour introduire une demande d’aide, voici une fiche sur les différentes étapes
      Votre CPAS vous demandera en tout cas de fournir certains documents (bail, factures d’énergie..) pour qu’il ait un idée de vos charges ainsi que
      votre dernier avertissement extrait de rôle.
      Concernant les indépendants, il existe une brochure (que vous trouverez ici ) et qui peut vous donner des informations utiles.
      N’hésitez pas à nous recontacter si vous avez d’autres questions par rapport à votre CPAS.
      Bien à vous,

      Répondre
  58. Githa

    Je suis aidée par me CPAS, puis-je étudier à Lilles et conserver mon RIS? Je ne compte pas changer d’adresse

    Répondre
    1. CIDJ (informateur certifié)

      Bonjour Githa,
      Tu pars dans le cadre d’un programme Erasmus ou ? Il faut alors que les études que tu suis ‘fassent partie de la formation dans un établissement d’enseignement agrée, organisé ou subventionné par une des Communautés belges et pour laquelle le demandeur d’aide est inscrit’.
      Est-ce ton cas ?
      Tes études incluent un séjour en Erasmus ou ?
      N’hésite pas à nous recontacter en précisant ta situation.
      Bien à toi,

      Répondre
  59. Fatifleur

    Bonjour

    Mon fils est étudiant et perçoit le taux cohabitant du cpas, depuis 2mois je suis propriétaire,  est ce que mon fils conservera son droit au cpas ?

    Bien a vous

    Répondre
    1. CIDJ (informateur certifié)

      Bonjour Fatifleur,
      Vous vivez ensemble ?
      Les personnes, propriétaires de leur logement, qui reçoivent une aide financière du CPAS, ont fait appel au CPAS en réalité après plusieurs années, en tout cas un certain temps après l’acte d’achat, car leur situation financière vient de changer. Elles font donc appel au CPAS à ce moment-là (changement de situation).
      C’est difficile de vous donner une réponse précise. Si le CPAS constate que vous avez pu faire l’acquisition d’un bien récemment, le CPAS peut revoir la situation.
      Est-ce que le CPAS a demandé quel était l’état de vos comptes (à vue et épargne) avant d’accorder une aide à votre fils ou ?
      Car le CPAS, si le montant de l’épargne est fort élevé, peut prendre cette épargne en compte pour calculer (en appliquant un certain pourcentage) de le montant exact de l’aide à accorder.
      Bien à vous,

      Répondre
  60. NASSE

    Bonjour,

    je souhaiterais savoir si mon frère et moi   âgées de 20 et 23 ans faisons UNE  demandes chacun d’ aide RIS, est-ce que notre maman  conservera ses allocations adulte handicapé et ses allocations familiales, elle est adulte handicapé +66%,  et ont a pas trop les moyens de continuer nos études sans aide.

    MERCI POUR VOTRE REPONSE

    nasse.

    Répondre
    1. CIDJ (informateur certifié)

      Bonjour NASSE,
      Tant que vous êtes tous les 2 étudiants, et que vous avez moins de 25 ans, vous avez toujours droit aux allocations familiales.
      De plus, si vous faites partie d’une ménage à faibles revenus, et si vous êtes étudiants, vous avez droit à une aide du CPAS.
      Vous suivez tous les deux des études de plein exercice ?
      Tu trouveras sur le fiche ‘Que peut faire le CPAS pour les étudiants’ les différentes conditions à remplir.
      Si ta maman touche les allocations familiales pour vous, le CPAS ne peut pas les prendre en compte dans le calcul de l’aide à octroyer à ton frère et toi-même (mais certains CPAS le font quand-même).
      En dehors du CPAS, ton frère et toi recevez une bourse ? Est-ce que le Service Social Étudiants (SSE) de votre école ou université intervient aussi pour vous ?
      Concernant l’allocation de ta maman proprement dite, en principe, il ne doit pas y avoir d’impact mais nous revenons vers toi demain après vérification.
      Les jeunes qui s’adressent au CPAS peuvent directement s’adresser au Service Jeunes ou au Service Études et Formations de leur CPAS.
      Voici une fiche concernant les démarches.
      Nous revenons vers toi demain concernant l’allocation de ta maman.
      Bien à toi,

      Répondre
    2. CIDJ (informateur certifié)

      Bonjour NASSE,
      Ta maman doit continuer de percevoir une allocation en tant que chef de ménage tant qu’elle vous à sa charge et qu’elle perçoit des allocations familiales pour vous 2.
      Le CPAS ne peut pas prendre vos allocations fam. en compte (pour le calcul de vos aides à attribuer) car vous vivez sous le même toit tous les 3 (c’est différent d’un jeune qui vit en kot et qui n’a plus de contacts avec ses parents).
      Lorsque ton frère et toi entrerez votre dossier de demande d’aide, veillez bien à recevoir l‘accusé de réception.
      Sache aussi que tu peux obtenir des infos spécifiques dans un cente d’infos pour jeunes (12-26 ans) près de chez toi, voici des adresses :
      Réseau CIDJ (voir onglet ‘Les centres CIDJ’)
      Réseau Infor Jeunes
      A Schaerbeek
      Mais n’hésite pas à nous recontacter ici.
      Bien à toi,

      Répondre
  61. Assou

    Bonjour,

    Svp j’aimerais bien avoir est-ce que les frais de scolarité de mon fils de 18 ans dans une haute école privée sont déductibles des impôts  ?si oui c’est quoi la procédure ?

    Merci

    Répondre
    1. CIDJ (informateur certifié)

      Bonjour Assou,
      Vous êtes ici sur un site d’informations pour jeunes, sur la rubrique CPAS.
      Nous ne pouvons pas vous répondre concernant ce type de question.
      Mais comme il s’agit d’une école privée, il est fort probable qu’il n’y ait pas de réduction d’impôts.
      L’idéal serait de poser la question directement à la Haute École (le Secrétariat Social) ou auprès du Service Impôts de votre administration communale.
      Bien à vous,

      Répondre
  62. Sofiane

    J’ai eu un saisie par le secal est ce que j’ai le droit au cpas

    Répondre
    1. CIDJ (informateur certifié)

      Bonjour Sofiane,
      Pour pouvoir être aidé par le CPAS (sous forme d’aide mensuelle ou de RIS/revenu d’intégration), il faut remplir un certain nombre de conditions que tu trouveras sur la fiche ‘Quelles sont les aides….’.
      Tout dépend de ta situation financière et familiale (le CPAS prend en compte les revenus du partenaire de vie du demandeur d’aide) en fait.
      Voici une fiche concernant les démarches.
      Si tu n’entres pas dans les conditions, tu devrais directement demander conseil auprès du Service Médiation de Dettes du CPAS.
      N’hésite pas à nous recontacter si tu as d’autres questions.
      Bien à toi,

      Répondre
  63. Pinto

    Bonjour ma fille à 18 ans elle habite avec moi esque elle à droit à une aide sociale?? Je reçoit du chômage

    Répondre
    1. CIDJ (informateur certifié)

      Bonjour Pinto,
      Si vous vivez à 2 et que vos seules ressources sont constituées par votre allocation de chômage, votre fille devrait avoir droit à une aide du CPAS.
      D’ailleurs, les CPAS ont reçu des fonds supplémentaires pour aider les jeunes âgés de 18 à 25 ans comme vous le lirez ici.
      De plus, si votre fille est étudiante et a des frais scolaires, le CPAS doit d’autant plus intervenir pour elle.
      Elle doit directement s’adresser au Service Jeunes du CPAS de votre commune de résidence pour expliquer sa situation et demander une aide (soit pour ses études, soit pour sa recherche d’emploi).
      Les frais de transport, la connexion internet, les frais de gsm, les achats de syllabus, les photocopies…. représentent des frais scolaires.
      Elle peut aussi, avant de se rendre au CPAS, se renseigner auprès du Secrétariat Social de son école/université pour connaître les différentes aides possibles dans son cas (aides spécifiques à l’école Et aides du CPAS).
      De votre côté, vous devez continuer de percevoir vos allocations de chômage en tant que chef de ménage.
      Votre fille peut également se renseigner dans un centre d’informations pour jeunes (12-26 ans) près de chez vous, voici des adresses :
      Réseau CIDJ (voir onglet ‘Les centres CIDJ’)
      Réseau Infor Jeunes
      A Schaerbeek
      N’hésitez pas à nous recontacter si vous avez d’autres questions.
      Bien à vous,

      Répondre
  64. Tota

    Bonjour

    Je suis étudiante est je bénéficie des revenue d’intégration sociale dont le cpas et mon frère travaille depuis le premier septembre est ce que aie je toujours droit de ma somme de 645 euro par mois ou parceque mon frère travaille je ne vais plus avoir droit ?

     

    Merci

    Répondre
    1. CIDJ (informateur certifié)

      Bonjour Tota,
      Tout d’abord, comme tu le liras ici, les montants ont augmenté ce 1er septembre 2021.
      Le CPAS ne peut absolument pas prendre en compte les revenus du frère ou de la soeurs du/de la bénéficiaire.
      Par contre, si vous vivez tous les deux avec votre maman par exemple (vous ne vivez qu’à 2 ou ?), le CPAS peut estimer que celle-ci dispose dorénavant de plus de ressources à présent.
      Et donc, ton RIS peut être calculé en fonction de ce que ta maman dispose (comme revenu ou allocation) à présent, cela peut avoir au final un impact sur ton RIS mais la différence ne peut pas être importante, en principe.
      N’hésite pas à nous recontacter si tu as d’autres questions.
      Bien à toi,

      Répondre
  65. bkordu

    Bonjour,

    je vis depuis 2009 en Belgique, j’ai fait ma secondaire et mes études universitaires ici. De base, je suis d’origine française et j’ai fait la demande de la nationalité belge. Je suis marié à un belge et nous avons deux enfants, l’un de 2 ans et l’autre de 1 mois.

    Nous sommes en état de divorce.
    J’ai toujours été étudiante et je le suis toujours, donc je n’ai jamais touché de revenu.
    Mes parents vivent à France mais je ne veux pas vivre avec eux, je veux un nouveau départ avec mes enfants.

    Je voudrais savoir si je peux bénéficier d’une aide pour mère isolée?

    Quelles sont les démarches à suivre?

    bien à vous,

     

    Répondre
    1. CIDJ (informateur certifié)

      Bonjour bkordu,
      Si tu es en possession de la carte F+ ou E+, tu peux demander un RIS/revenu d’intégration sociale au CPAS de la commune où tu résides.
      En fait, tu dois pouvoir prouver que tu n’es plus à la charge de ton mari (il n’est plus domicilié chez toi ?) et donc que la procédure de séparation est en cours.
      En fait, pour le CPAS, il doit être clair que tu es à présent seule à assumer les charges du ménage.
      Sache que le CPAS prend en compte la pension alimentaire versée à l’ex-époux-se.
      Par contre, il ne peut pas prendre en compte la pension alimentaire destinée aux enfants.
      Il est important que tu aies un titre de séjour de longue durée ici car les personnes qui séjournent depuis peu ici (le CPAS avertit l’OE lorsqu’une personne ayant un titre temporaire fait une demande de RIS), même si elles sont de nationalité européenne, risquent de recevoir un OQT/Ordre de Quitter le Territoire si elles reçoivent une aide régulière/mensuelle du CPAS pendant un certain temps.
      Dans ton cas, comme tu es la maman d’enfants belges, ton titre de séjour ne doit pas être remis en question par l’OE.
      Pour recevoir une aide financière de ton CPAS, tu dois t’adresser au CPAS de ta commune de résidence, voici une fiche ‘Les étapes…’ expliquant la procédure en détails.
      En dehors du CPAS, tu peux aussi recevoir une aide du Service Social Étudiants (SSE) de ton école ou université.
      N’hésite pas à nous recontacter si tu as d’autres questions.
      Bien à toi,

      Répondre
  66. Kim

    Bonjour je voulais vous poser une question je vais avoir 18 ans mais je  n’es aucun diplôme mais j aimerais bien prendre mon indépendance comment je pourrais faire les démarche ?

    Répondre
    1. CIDJ (informateur certifié)

      Bonjour Kim,
      Il faut avant tout savoir que le CPAS compte souvent sur la solidarité familiale.
      Si, par exemple, ton CPAS constate que tes parents disposent de revenus largement suffisants pour t’aider et que tu t’entends bien avec ceux-ci, le CPAS n’interviendra pas pour toi.
      Si, maintenant, ta situation familiale est vraiment difficile et que tes parents ne peuvent/veulent pas t’aider financièrement, tu pourrais faire une demande d’aide au CPAS (le CPAS de ta commune de résidence).
      Toujours en lien avec la ‘solidarité familiale’, le CPAS peut, par exemple, intervenir pour toi en partie et demander à tes parents de ‘compléter’.
      Le CPAS peut intervenir de manières très différentes en fait.
      Si le CPAS accepte de t’aider, en tout cas, cela se fera sous conditions.
      En effet, lorsque le CPAS accorde un RIS/revenu d’intégration à une personne, celle-ci doit signer un contrat : le contrat PIIS (contrat à bien lire avant de le signer).
      Si le CPAS accepte de t’aider, il t’encouragera tout d’abord à suivre une formation afin de faciliter ta recherche d’emploi.
      Ce qui est certain, c’est qu’il faut éviter de parler de souhait d’indépendance ou autonomie auprès de son CPAS.
      Avant tout, le CPAS intervient pour les personnes sans ressources, sans aide familiale et sans aide financière.
      Dans l’immédiat, tu devrais peut-être prendre conseil auprès d’un centre d’infos pour jeunes (12-26 ans) près de chez toi :
      Réseau Infor Jeunes
      http://www.jeminforme.be/
      Réseau CIDJ (voir onglet ‘Les centres CIDJ’)
      A Schaerbeek
      N’hésite pas à nous recontacter si tu as d’autres questions.
      Bien à toi,

      Répondre
  67. Luccc

    Bonjour,

    je suis actuellement étudiante et vie avec ma mère et ma petite soeur. Je perçois le cpas mais j’aimerais arrêter pour me faire engager. Ma maman est également au cpas, comment cela se passera-t-il pour elle si j’e gagne un salaire mi-temps?

    Bien à vous,

    **** Lucie

    Répondre
    1. CIDJ (informateur certifié)

      Bonjour Luccc,
      Le CPAS a en effet le droit de prendre en compte ton salaire pour calculer le montant exact de l’aide à laquelle ta maman a droit désormais si tu travailles.
      Comme tu percevais un RIS ou aide régulière, le CPAS doit appliquer appliquer une exonération socio-professionnelle de 258,96€ sur le montant de ton salaire.
      Donc si, par exemple, tu perçois un salaire de 1100 euros, le CPAS doit effectuer le calcul suivant :
      1.100-258,96= 841,12€
      Sur ce montant, il y a également une exonération forfaitaire à appliquer de (12,92€ pour cohabitant) : 841,12-12,92 = 828,20 euros
      Si ta maman perçoit un RIS au taux ménage de 1384,54€ (nouveau montant depuis ce 1er septembre !), le CPAS a le droit de déduire le montant de 828 euros de son RIS.
      De son côté, ta maman a toujours le droit de continuer de demander des aides supplémentaires (chauffage, ….) pour les frais de son ménage et pour ta petite soeur.
      Es-tu sûre de vouloir arrêter tes études maintenant ? Est-ce que tu ne pourrais pas suivre une formation en cours du soir ou ?
      N’hésite pas à nous recontacter si tu as d’autres questions.
      Bien à toi,

      Répondre
  68. Emma

    Bonjour,

    Je vous écris afin d’avoir quelques éclaircissements quant aux conditions liées au RIS.
    Voici ma situation :
    J’ai déjà effectué 3 années d’études supérieures de 2016 à 2019. Depuis 2 ans, je travaille en tant qu’employée dans un magasin d’alimentation biologique mais à présent, je souhaite reprendre des études. Je dois donc quitter mon travail et serai dans l’incapacité de continuer toute activité professionnelle en plus de mes études. Cependant, je ne suis plus à charge de mes parents depuis plusieurs années et n’aurai donc aucun revenu. Répondrai-je aux critères du CPAS pour l’obtention d’une aide financière malgré ma démission ?

    D’avance merci pour votre aide !

    Répondre
    1. CIDJ (informateur certifié)

      Bonjour Emma,
      Le CPAS soutient, en particulier, les étudiants, âgés de 18 à 25 ans, disposant de peu ou pas de revenus.
      Il faut aussi que le projet (type) d’études soit accepté par le CPAS.
      Le problème, dans ton cas, c’est que le CPAS risque de réagir comme l’Onem.
      En effet, si tu donnes ta démission, le CPAS peut te dire que tu as quitté, sans motif ‘valable’, un emploi convenable.
      Est-ce qu’il n’est pas possible de suivre cette formation en cours du soir ou ?
      Lorsque l’on est au chômage, il existe, dans certains cas, des dispenses.
      Mais, en cas de démission, malheureusement, il est fort probable que le CPAS refuse de t’aider.
      Est-ce qu’il serait possible que tu travailles à temps partiel ou ?
      En principe, tu as toujours droit à une bourse ou allocation d’études.
      N’hésite pas à nous recontacter si tu as d’autres questions.
      Bien à toi,

      Répondre
  69. DELLEZ

    Bonjour à votre équipe,

    Concernant une  allocation d’intégration catégorie 4 et sachant  que si nous avons une pension de retraite celle-ci étant immunisé elle ne peut faire subir un abattement sur une allocation d’intégration  quelque soit votre statut d’isolé ou de cohabitation légale, le montant de l’allocation AI est-il bien actuellement de 9917,21  € par an ce qui fait un revenu de 826,4€ par mois et cela que vous soyez isolé ou cohabitante  .

    Par conséquent pouvez vous nous confirmer que ses informations sont bien exactes.

    Cordialement .

    Arianne

     

     

    Répondre
    1. DELLEZ

      Bonjour à votre équipe,

      Que dois-je faire pour que vous répondiez au message que je vous ai envoyé le 02 septembre 2021 .

      Par contre si vous ne l’avez pas reçu, auriez-vous la gentillesse de me le faire savoir afin que je puisse si vous me le permettez vous le réitérer .

      Cordialement

       

      Répondre
      1. CIDJ (informateur certifié)

        Bonjour DELLEZ,
        Nous avions bien reçu votre question et ne pouvons malheureusement pas y répondre.
        Par ailleurs, nous répondons aux questions durant les heures de bureau, en général dans les 48 heures.
        Bien à vous,

        Répondre
    2. CIDJ (informateur certifié)

      Bonjour DELLEZ,
      Bruxelles-J est un site d’informations pour jeunes en fait.
      Et vous êtes ici sur la rubrique CPAS.
      Nous ne pouvons malheureusement pas répondre à votre question.
      Si vous ne parvenez pas à joindre le service adéquat, peut-être devez-vous contacter votre mutualité qui devrait pouvoir vous fournir des informations.
      Bien à vous,

      Répondre
  70. Chourrier

    Et si on vie dans  la rue que son mes droit

    Répondre
    1. CIDJ (informateur certifié)

      Bonjour Chourrier,
      Si on vit dans la rue, on a également droit à une aide du CPAS.
      Tu dois t’adresser au CPAS de la commune où tu tu te trouves le plus souvent/habituellement et introduire un dossier de demande d’aide.
      Voici une fiche sur les étapes.
      Une personne sans abris a droit au RIS/revenu d’intégration sociale au taux isolé même si elle vit en centre d’accueil.
      Le taux isolé est accordé dès que le contrat PIIS est signé.
      Le CPAS te demandera assez rapidement d’avoir une adresse de référence pour pouvoir réceptionner tous tes documents importants.
      Tu peux enregistrer cette adresse de référence auprès de ton CPAS. Tu as tout à fait le droit de le faire mais certains CPAS posent problème à ce niveau.
      Voici un guide (document PDF) concernant le fonctionnement du CPAS par rapport aux personnes sans abris.
      Tu te trouves à Bruxelles (voici peut-être un lien utile) ou ?
      N’hésite pas à nous recontacter si tu as besoin de précisions.
      Bien à toi,

      Répondre
  71. polo

    Bonjour, j’ai déménagé dans une autre commune avec ma famille quant est-il de la démarche à faire ? Comment mettre au courant le CPAS chez qui je percevais mon R.I ???

     

    Répondre
    1. CIDJ (informateur certifié)

      Bonjour polo,
      Idéalement, avant de quitter sa commune/son CPAS, on doit prévenir celui-ci afin qu’il prépare un dossier de transfert.
      Malheureusement, peu de CPAS informent les bénéficiaires.
      Ce dossier de transfert permet de faciliter la procédure auprès du nouveau CPAS.
      Attention, malgré ce dossier, une nouvelle enquête sociale aura lieu afin de vérifier que vous remplissez toujours bien les conditions d’octroi pour obtenir le RIS.
      Nous supposons que vous êtes déjà inscrit dans votre nouvelle commune et que vous avez déjà introduit un dossier auprès de votre nouveau CPAS ?
      En principe, le nouveau CPAS doit prévenir l’ancien qu’il « prend le relais » en quelque sorte (sur base de la compétence territoriale).
      Avez-vous précisé, lors de votre inscription, auprès de quel CPAS vous étiez enregistré auparavant ?
      Par sécurité, vous pouvez toujours prévenir votre ancien-ne assistant-e social-e que vous êtes inscrit ailleurs aujourd’hui si votre dossier (nouveau CPAS) est en bonne voie afin d’éviter de recevoir 2 paiements (au pire vous devrez rembourser le trop perçu à l’ancien CPAS).
      N’hésitez pas à nous recontacter si vous avez d’autres questions.
      Bien à vous,

      Répondre
  72. Syhp

    Bonjour, je suis enceinte et financièrement je m’en sors vraiment pas , j’ai une carte F+ , j’aimerais avoir de l’aide … Mais le papa il veut avoir son enfant à sa charge qu’es je peux faire …

    Répondre
  73. Sabrina

    Bonjour, je me présente;

    Je m’appelle Sabrina et j’ai 18ans, actuellement je vis avec ma maman en Belgique et je suis de nationalité Belge.

    Je viens de terminer ma dernière année à l’école, et je vais commencer dès septembre une formation de 3ans en tant que décoratrice d’intérieur à l’Ifpame de Liège ou je serai rémunérée d’un salaire fixe de 734.56€ par mois et comme moyen de transport je possède une voiture (je ne sais pas si cela est important que je le précise)

    J’aimerais prendre mon indépendance et partir vivre seule, mais avant tout j’aimerais savoir, si cela est possible, de combien est ce je pourrai bénéficier par mois par les RIS.

    Et quels sont les avantages et inconvénients.

    Merci d’avance, j’espère que vous prendrez le temps de me répondre:)

    Sabrina.

    Répondre
  74. Marseillaise

    Bonjour, je suis française et cela fait 2 ans que je réside à Bruxelles en tant qu’étudiante en médecine. J’ai 30 ans et c’est une reprise d’étude. Je vivais sur des économies pensant pouvoir travailler durant l’année mais avec la crise sanitaire je n’ai pas su trouver un contrat CDD. Je travaille actuellement durant les vacances en France mais je souhaiterais savoir s’il était possible de pouvoir prétendre à une quelconque aide en tant que résident européen. Je suis en bac 2 médecine. Merci à vous.

    Répondre