Quels sont les montants des allocations de chômage ?

Cette fiche explique la manière de calculer les allocations de chômage complet sur base du travail. Les allocations d’insertion (=allocations de chômage sur base des études) ne se calculent pas de la même manière (voir la fiche quels sont les montants des allocations d’insertion?).

Les allocations de chômage sont accordées pour tous les jours de la semaine à l’exception des dimanches (6 allocations par semaine).

Le montant des allocations de chômage dépend de trois critères :

  • ta dernière rémunération brute;
  • ta situation personnelle et familiale (cohabitant avec charge de famille, isolé, cohabitant);
  • la durée de ton chômage (3 périodes d’indemnisation).

Ta dernière rémunération brute

Le montant de ton allocation se calcule sur base de ton dernier salaire brut plafonné à 2.754,76€ pour les 6 premiers mois de la première période d’indemnisation).

L’ONEM prend en compte ta dernière rémunération à condition que :

  • ce jour fasse partie d’une période de travail d’au moins 4 semaines qui se suivent chez le même employeur;
  • cette rémunération soit assujettie à la sécurité sociale belge.

Si ces conditions ne sont pas remplies, le montant de l’allocation de chômage est calculé sur base d’un salaire de référence qui est de 1.625,72€ brut.

Ta situation personnelle et familiale

Si tu es cohabitant avec charge de famille (anciennement appelé « chef de ménage »), tu reçois 65% de ta dernière rémunération pendant les 3 premiers mois. Du 4ème mois au 16ème mois, tu reçois 60% de ta dernière rémunération. Ensuite, cela dépend de la longueur de ta carrière professionnelle. Lorsque tu arrives en dernière période de chômage, tu reçois une allocation forfaitaire de 1.342,12€/mois.

Si tu es isolé, tu reçois 65% de ta dernière rémunération pendant les 3 premiers mois. Du 4ème mois au 12ème mois, tu reçois 60% de ta dernière rémunération. Ensuite, tu reçois 55% de ta dernière rémunération pour une durée qui dépend de la longueur de ta carrière professionnelle. Lorsque tu arrives en dernière période de chômage, tu reçois une allocation forfaitaire de 1.099,54€/mois.

Si tu es cohabitant, tu reçois 65% de ta dernière rémunération pendant les 3 premiers mois. Du 4ème mois au 12ème mois, tu reçois 60% de ta dernière rémunération. Ensuite, tu reçois 40% de ta dernière rémunération pour une durée qui dépend de la longueur de ta carrière professionnelle. Lorsque tu arrives en dernière période de chômage, tu reçois une allocation forfaitaire de 572,52€/mois.

Dans quel cas es-tu considéré comme cohabitant avec charge de famille?

  • Si tu vis seul et que tu paies une pension alimentaire (sur base d’une décision judiciaire ou d’un acte notarié).
  • Si tu cohabites avec un conjoint ou un partenaire (marié ou non) ne disposant ni de revenus professionnels, ni de revenus de remplacement.
    Dans ce cas, la présence d’autres personnes dans le ménage ne modifie pas ta situation, même si ces personnes disposent de revenus.
  • Si tu ne cohabites pas avec un conjoint ou un partenaire mais exclusivement avec :
    • un ou plusieurs enfant(s) à condition que tu puisses prétendre aux allocations familiales pour au moins un de ceux-ci ;
      Ou
    • un ou plusieurs enfant(s) à condition qu’aucun de ceux-ci de dispose de revenu professionnels ou de remplacement ;
      Ou
    • un ou plusieurs enfants (avec bénéfice d’allocations familiales pour au moins un) et d’autres parents ou alliés jusqu’au troisième degré inclus. Pour autant que ces derniers ne disposent ni de revenus professionnels, ni de revenus de remplacement ;
      Ou
    • un ou plusieurs parents ou alliés jusqu’au troisième degré inclus, ne disposant ni de revenus professionnels, ni de revenus de remplacement.

La présence d’autres personnes dans le ménage ne modifie pas ta situation à condition que ces personnes ne disposent d’aucun revenu (professionnel ou de remplacement).

Les revenus professionnels d’un enfant ne sont pas pris en compte si le montant brut ne dépasse pas 435,27€ par mois. Les revenus professionnels d’un enfant ne sont pas considérés comme des revenus, peu importe le montant de ce revenu, pendant une période de 12 mois prenant cours le jour où l’enfant perçoit pour la première fois un revenu professionnel après la fin de ses études.

Dans quel cas es-tu considéré comme isolé ?

Tu es considéré comme isolé lorsque tu habites seul.

Si tu habites dans une chambre, que tu t’occupes de ton propre ménage et que tu ne partages aucun frais avec d’autres habitants, tu seras considéré comme isolé par l’ONEM même si certaines commodités (douche, WC, cuisine) sont communes. Cependant, s’il s’agit d’une chambre chez tes parents ou chez un membre de ta famille, tu ne seras pas considéré comme « isolé ».

Dans quel cas es-tu considéré comme cohabitant ?

Si tu n’habites pas seul et que tu ne peux pas justifier de charge de famille, tu es considéré comme cohabitant.

Il y a cohabitation lorsque deux ou plusieurs personnes vivent sous le même toit ET règlent principalement en commun les questions ménagères.

Si tu habites dans une maison communautaire, l’ONEM considère qu’il y a cohabitation lorsque les commodités sont utilisées en commun et qu’il y a :

  • soit partage des frais concernant le loyer, l’entretien ou la nourriture ;
  • soit une répartition interne des tâches.

Pour plus d’information sur la délicate question de la possibilité de bénéficier du taux isolé tout en vivant en colocation, tu trouveras plus d’information sur le site de Droits Quotidiens consacré aux jeunes.

La durée de ton chômage

Les allocations de chômage ne sont pas limitées dans le temps. Elles diminuent cependant progressivement. On distingue 3 périodes d’indemnisation :

  • 1ère période = 1ère année de chômage. Elle est divisée en 3 phases (3 mois, 3 mois et 6 mois). A chaque changement de phase, tes allocations sont susceptibles de diminuer.
  • 2ème période = Sa longueur dépend de ta carrière professionnelle. Elle dure au minimum 4 mois et au maximum 3 ans. Elle est divisée en 6 phases maximum. A chaque changement de phase, tes allocations sont susceptibles de diminuer.
  • 3ème période = débute à la fin de la 2ème période.

Les montants

Tu trouveras un tableau récapitulatif en fonction de ta situation personnelle et familiale en cliquant sur l’image qui y est associée:

  • Si tu es cohabitant avec charge de famille:

  • Si tu es isolé:

  • Si tu es cohabitant:

Les allocations sont soumises à un précompte professionnel de 10,09%. Certaines catégories de chômeurs ne sont toutefois pas soumises à ce précompte. Il s’agit notamment des chômeurs complets avec charge de famille et chômeurs complets isolés.

Partager

Poser une question

N’hésite pas à nous poser une question, un professionel faisant partie du réseau Bruxelles-J te répondra. Nous préservons ton anonymat et ton adresse de messagerie ne sera pas publiée.

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*

En cliquant sur « publier la question », vous acceptez notre Politique en matière de protection de la vie privée.

*
*

91 questions déjà posées

  1. jojo

    mon fils a travailler 10 mois et on lui donne 18.82 euros par jours esse juste

    Répondre
    1. Infor Jeunes Bruxelles

      Bonjour Jojo,

      Malheureusement nous n’avons pas suffisamment d’éléments pour te répondre si cela est normal ou pas.

      Pour pouvoir bénéficier d’une allocation de chômage complète, pour une personne de moins de 36 ans, il est nécessaire de justifier d’une année de travail à temps complet sur les 21 derniers mois (312 jours sur la période de référence de 21 mois). Une explication possible serait peut-être que ton fils ait pu ouvrir un droit pour une demi-allocation de chômage et non pour une allocation de chômage complète. En effet, le montant que tu communiques ressemble fort à la moitié d’une allocation de chômage complète en première période.

      Si tu souhaites faire le point, nous te conseillons de contacter la permanence juridique « Emploi et Sécurité sociale » de l’Atelier des Droits Sociaux. Tu peux cliquer par ici pour connaître leurs horaires et coordonnées.

      N’hésite pas à nous contacter pour toute question supplémentaire.

      Répondre
  2. Daddy

    Bonjour, voilà je travaille depuis un mois et demi en mi-temps avec complément AGR et ce jusqu’au 30/06.  Avant ça j’étais dans ma première période de chômage complet indemnisée. On me propose de faire un plein temps jusqu’au 30/06 mais avec un salaire brut beaucoup moins élevé que le travail précédent. Ma question est, quand je retomberai au chômage en juillet, le montant de mon chômage sera basé sur quel salaire brut, mon contrat actuel de 2 mois plein temps ou celui d’il y a 6-8 mois? Merci d’avance pour votre réponse

    Répondre
    1. Infor Jeunes Bruxelles

      Bonjour Daddy,
      L’ONEM continuera à calculer le montant de ton allocation de chômage sur la base de la rémunération qui a été prise en considération lors de votre première demande sauf si tu travailles pendant une période de 2 ans. Dès lors, si tu as travaillé un mois et demi en mi-temps et si tu acceptes le temps plein jusqu’au 30/06, à l’issue du contrat, ton allocation de chômage sera à nouveau calculée sur la même base que celle d’avant d’avoir effectué les 2 contrats (mi-temps et temps plein).
      https://www.onem.be/fr/documentation/feuille-info/t67#h2_1
      Si tu as touché une AGR lors de la période de travail prestée à mi-temps et que tu travailles moins de 3 mois à temps plein, la première période d’indemnisation ne sera à priori malheureusement pas prolongée de la durée de la période de travail. En effet, pour que celle-ci soit prolongée il faut travailler minimum 3 mois à temps plein ou minimum 3 mois en occupation à temps partiel avec maintien des droits sans allocation de garantie de revenus.
      https://www.onem.be/fr/documentation/feuille-info/t67#h2_2
      J’espère avoir répondu à ta question ! N’hésite pas s’il te faut d’autres infos !

      Répondre
  3. TAL

    BONJOUR  ETANT ISOLEE MERCI ME DIRE SI JE PEUT AVOIR STATUT CHEF DE MENAGE  SI JAI LA GARDE ALTERNEE DE MON PETIT FILS AVEC JUGEMENT NOTARIER MERCI

    Répondre
    1. Infor Jeunes Bruxelles

      Bonjour Tal,

      Si suite à une décision de justice (ou un acte notarié) , tu as la garde alternée de ton fils et qu’il réside chez toi en moyenne 2 fois par semaine, tu pourrais prétendre aux allocations de chômage au taux charge de famille. Mais, dès que la situation familiale change, par exemple si tu te mets en ménage avec une personne qui a des revenus professionnels ou de remplacement, le montant de tes allocations de chômage pourrait changer.

      Pour d’autres questions, n’hésite pas à nous recontacter.

      Répondre
  4. Céline

    Bonjour , cela fait 10 ans que j ai quitter l école , j ai beaucoup travaillé en tant que aide soignante veilleuse de nuit . Et le chômage me paie toujours sur base de mes études ???  lorsque mon plan impulsion n est plus valable le patron ne me reprend jamais (+- 1 an ) et je retombe au chômage et je ne perçois jamais mon chômage sur base de mon dernier salaire . J ai 34 ans et je ne sais entamé aucun projet ni même me louer qlq chose !! Suis je restreint a rester toute ma vie chez mes parents avec ma petite fille ?? !!! Je suis considéré comme cohabitants sans charge de famille alors que je perçois les allocations familiales de ma petite fille !!!???  Pourriez vous m expliquer Pourquoi je perçois mon chômage encore sur base de mes études alors que j ai travaillé 6 ans a différent endroit ?? Ainsi que pour être chef de famille puisque je perçois les allocations familiales puis je être considéré comme chef de famille ?? Merci de me répondre

    Répondre
    1. Infor Jeunes Bruxelles

      Bonjour Céline,

      Tu trouveras les conditions pour avoir droit au chômage sur base du travail sur: https://www.bruxelles-j.be/droits-sociaux/tes-droits-au-chomage/quelles-sont-les-conditions-pour-beneficier-des-allocations-de-chomage/

      Si tu as moins de 36 ans, tu verras qu’il te faut:

      – soit 312 jours (=1 an) au cours des 21 mois précédant ta demande ;

      – soit 468 jours au cours (=18 mois) des 33 mois précédant ta demande;

      – soit 624 jours (=2 ans) de travail au cours des 42 mois précédant ta demande.

      Il faudrait vérifier tout ton historique professionnelle pour voir si tu ne remplis effectivement pas une de ces conditions.
      En ayant travaillé 6 ans, cela semblerait étonnant puisque la période de référence de 21, 33 ou 42 mois peut être prolongée par certains événements et notamment par les périodes d’inactivité pour l’éducation d’un enfant (périodes de minimum 6 mois et situées avant le 6ème anniversaire de l’enfant ou avant son 18ème anniversaire si une allocation familiale majorée a été octroyée suite à un handicap de l’enfant.

      Tant que tu vis avec tes parents qui ont des revenus, tu es en effet indemnisée au taux cohabitant.

      Si tu veux en discuter par téléphone, tu peux nous joindre au 02/514.41.11 et tu peux demander à être rappelée par François.

      Bien à toi

      Répondre
  5. Adel

    Bonjour,

    Si ma femme est au chômage, quel devrait être  mon salaire maximum pour que son chômage ne soit pas rabaissé ?.

    Répondre
    1. Infor Jeunes Bruxelles
      Bonjour Adel,
      Si pour l’instant ton épouse bénéficie d’une allocation de chômage au taux cohabitant avec charge de famille: L’ONEM ne prendra pas en compte tes revenus professionnels et maintiendra donc le taux cohabitant avec charge de famille pour ton épouse si trois conditions sont remplies:
      – ton épouse déclare tes revenus auprès de son organisme de paiement (sur un formulaire C1, disponible auprès de cet organisme) lorsqu’elle introduit sa demande d’allocations ou au début de ton activité professionnelle ou de la cohabitation;
      – tes revenus proviennent d’un travail salarié;
      – le montant brut ne dépasse pas 812,80 euros par mois.
      Si actuellement ton épouse dispose d’un taux cohabitant sans charge de famille et que tu disposes d’un revenu de remplacement autre que le chômage, le fait que tu commences un nouveau travail ne modifiera pas le montant des allocations de ton épouse.
      Si vous disposez pour l’instant tous les deux d’une allocation de chômage, vous bénéficiez peut être du statut de cohabitant privilégié qui vous permet d’obtenir un complément d’allocations en plus de l’allocation au taux cohabitant. Le fait de commencer à travailler et de bénéficier d’un revenu supérieur au montant de 812,80 bruts comme indiqué ci-dessus pourrait faire perdre à ton épouse le complément pour cohabitant privilégié.
      Nous restons à ta disposition si tu as d’autres questions!
      Répondre
  6. Jason1120

    Bonjour,

    Si je tombe au chômage et que ma copine( nous sommes cohabitant) touche déjà du chômage 65% de son dernier salaire, j’aurai également 65% de mon dernier salaire ou pas ?

    Car j’ai cru entendre que par ménage on ne peut pas excéder 2000€ d’allocations de chômage.

    Merci d’avance,

    Répondre
    1. Infor Jeunes Bruxelles
      Bonjour Jason1120,
      Le montant des allocations de chômage va dépendre de plusieurs facteurs ( avec bien sûr des différences en cas de temps partiel..): le dernier salaire, la situation familiale et la durée de chômage.
      En effet, il existe une dégressivité des allocations de chômage (elles diminuent dans le temps) et la dégressivité est différente si on est cohabitant, isolé ou cohabitant avec personne à charge
      Quelle que soit la situation familiale, durant les trois premiers mois de chômage, le montant de l’allocation est de 65% du dernier salaire brut. Après trois mois, on passe à 60%. A partir de la deuxième année de chômage, le pourcentage diffère en fonction de la situation familiale.
      Il y a toujours un plafond de salaire. Tu trouveras les informations sur les allocations au taux cohabitant (qui correspondrait à votre situation si vous êtes tous les deux au chômage) ici. Tu verras sur ce tableau que si ton partenaire a une faible allocation de chômage, tu peux bénéficier du statut de cohabitant privilégié et obtenir un supplément.
      Si tu veux en savoir plus sur la dégressivité des allocations de chômage, tu peux te rendre sur cette fiche de l’ONEM.     Tu y verras aussi que si tu as déjà bénéficié d’allocations de chômage, que tu retravailles puis retombes au chômage, tu ne retournes pas nécessairement automatiquement à la première phase d’indemnisation.
      Nous restons à ta disposition si tu as d’autres questions!
      Répondre
      1. Jason1120

        Merci beaucoup pour votre réponse.

        Et si j’ai travaillé durant 1 an en temps plein et directement ensuite je suis passé à temps partiel durant 6 mois, cela m’ouvre le droit aux allocations de chômages?

         

        Merci d’avance

        Répondre
        1. Infor Jeunes Bruxelles

          Bonjour Jason1120,
          Si tu as moins de 36 ans et que tu as travaillé 1 an à temps plein (et donc ouvert un droit à des allocations de chômage sur base d’un temps plein à l’issue de ton contrat d’un an), que tu as fait une demande de maintien des droits dans les 2 mois du début de ton temps partiel, à l’issue de ton contrat à temps partiel, tu auras bien droit à des allocations de chômage et ce sur base de ton temps plein.
          Si tu n’avais pas ouvert de droit à des allocations de chômage avant d’entamer le contrat à temps plein et que tu n’as pas fait de demande de maintien des droits en passant à temps partiel, tu auras droit à des allocations de chômage mais sur base de ton temps partiel.
          Tu trouveras les informations relatives au fait de travailler à temps partiel dans la fiche qui y est consacrée : https://www.bruxelles-j.be/droits-sociaux/tes-droits-au-chomage/travailler-a-temps-partiel/
          Tu trouveras les informations relatives à l’évolution du montant des allocations de chômage après occupation via la fiche de l’ONEm disponible via le lien suivant : https://www.onem.be/fr/documentation/feuille-info/t67#h2_2
          J’espère avoir répondu à ta question ! N’hésite pas s’il te faut d’autres infos !

          Répondre
          1. Jason1120

            Bonjour,

            Merci pour votre réponse,

            j’ai en effet fait une demande de complément de chomage maintiens des droits. Mais mon contrat à temps partiel commencait le 15/10/2020 et j’en ai fait la demande le 20/01/2021, l’Onem m’a répondu que le complément chomage ne sera accordé qu’a partir du 20/01/2021. Malgré que je fais une demande d’allocation de chômage à présent ne causera pas de problème du fait que je maintiens mes droits seulement à partir du 20/01/2021?

             

            Merci d’avance

  7. Aumoe

    Bonsoir,

    Je vous contacte pour vous demander un renseignement.  Je viens de commencer à recevoir mes allocations chômages après les études.  Je vis avec ma mère qui est elle chômeuse de longue durée elle a 60 ans . J’étais avant à sa charge.  C’est pour savoir si ses allocations chômages vont diminuer ? Elle touchait 1300 euros en tant que chef de famille et maintenant moi je perçois 489,20 pour mes allocations.  Pourrais-je savoir s’il vous plaît si ma mère garde le même montant ou pas ?

    En vous remerciant pour votre réponse.

    Mes salutations distinguées.

    Aumoe

    Répondre
    1. Infor Jeunes Bruxelles
      Bonjour Aumoe,

      L’ONEM considère ta mère comme ayant charge de famille car aucun de ses enfants ne dispose d’un revenu professionnel ou de remplacement et donc son chômage ne diminuera pas.


      Tes allocations de chômage ne sont pas considérées comme un revenu de remplacement car le montant brut total ne dépasse pas 489,32 euros par mois.
       
      N’hésite pas à consulter ce document de l’ONEM : T147 | Documentation | ONEM qui reprend les informations que je viens de te donner concernant ta situation familiale.
       
      Pour d’autres informations, n’hésite pas à nous recontacter 😊 !
      Répondre
  8. Ko

    Bonjour j etais aux chômage jusque septembre 2019 et je percevais comme chômeurs indemnisé 1350 euro plus ou moins depuis mutuelle me verse 950 euro je verse une pension alimentaire a ma maman chaque mois  la mutuelle me verse que 55 pour cent de mon montant brut journalier depuis 2019  mais sais a peine 50 pourcent du montants net que je percois la pourriez vous me aidez a calculer cela si la mutuelle ne sais pas tromper et peut être m aider a récupérer le manque merci  car y trouve toutes des excuses en me disant que la pensions doit etre verser a un enfant et rien d autre et que le montant de la pensions doit etre a 111 ou113 euro minimum  et moi jenverse 75 euro a ma mere voilà Merci de m aider

    Répondre
  9. Claudia

    Bonjour,
     
    J ai une question. Il y a un employé avec une rémunération que se compose comme suit:
     
    – salaire brut X et
     
    – un montant brut Y  de droits d’auteurs
     
    Un avenant au contrat de travail a été signé par les parties.
     
    En cas de chômage suite à un licenciement je voudrais savoir comment  le droit au chômage sera calculé ?
     
    L’ONEM calcule les allocations de chômage uniquement sur le salaire brut X (hors le droit d’auteur) ? Ou l ONEM prend en considération les 2 parties de la rémunération (X et Y)?
     
    Merci d’avance pour votre réponse,
    Bien a vous,
    claudia

    Répondre
    1. Infor Jeunes Bruxelles

      Bonjour Claudia,

      Les revenus (autres que salariés ou statutaires) que vous procurent vos activités artistiques peuvent avoir une incidence sur le montant de votre allocation, même si vous avez mis fin à ces activités. Vous devez donc déclarer ces revenus sur le formulaire C1-artiste. Ces revenus sont toutefois sans incidence (une déclaration n’est donc pas requise) si vous avez mis fin définitivement à toutes vos activités artistiques avant votre première période de chômage ou depuis au moins deux années civiles consécutives.

      Lors du calcul définitif du montant de votre allocation qui sera effectué en 2022 et 2023, il ne sera pas tenu compte des droits d’auteur ou des droits voisins que vous avez perçu entre le 1er avril 2020 et le 30 juin 2021 à la suite d’activités artistiques.

      Pour plus d’info sur l’influence des droits d’auteur sur le montant des allocations de chômage, vous pouvez consulter la feuille info T53 de l’ONEM.

      Bien à vous

      Répondre
  10. Neslihan

    Bonjour,

    Je ne comprends pas pourquoi les allocations de chomage complet indemnisé sont diminués chaque année, vous parlez du montant brut ou net ?
    Les allocations de chômage ne sont pas limitées dans le temps. Elles diminuent cependant progressivement. On distingue 3 périodes d’indemnisation :

    1ère période = 1ère année de chômage. Elle est divisée en 3 phases (3 mois, 3 mois et 6 mois). A chaque changement de phase, tes allocations sont susceptibles de diminuer.
    2ème période = Sa longueur dépend de ta carrière professionnelle. Elle dure au minimum 4 mois et au maximum 3 ans. Elle est divisée en 6 phases maximum. A chaque changement de phase, tes allocations sont susceptibles de diminuer.
    3ème période = débute à la fin de la 2ème période.
    Pouvez vous me dire combien va recevoir par moi une personne isolé ?

    Répondre
    1. Infor Jeunes Bruxelles

      Bonjour Neslihan,

      Le montant des allocations de chômage dépend toujours de la dernière rémunération brute, de la situation familiale et personnelle, mais également de la durée du chômage. Donc, plus tu dures au chômage, moins tu perçois des allocations, malheureusement.

      Pour les montants dans les tableaux, tout va dépendre de ta situation personnelle et familiale. Car, il faut savoir que certaines allocations sont soumises au précompte professionnel de 10,09%. Donc, pour les catégories de chômeurs complets avec charge de famille et chômeurs complets isolés qui ne paient pas ce précompte, il faut prendre en compte les montants qui sont dans le tableau. Par contre, pour les chômeurs complet sans charge de famille, il faut soustraire un précompte professionnel de 10,09% au montant indiqué dans le tableau.

      Pour d’autres questions, n’hésite pas à nous recontacter.

      Répondre
  11. Thib

    Bonjour‚

    Je suis arrivé en Belgique au cours de l’année 2017. Je vis avec ma copine‚ qui travaille‚ et nous sommes cohabitant légaux. J’ai commencé à travailler début 2018 jusqu’au mois d’août puis j’ai décidé de reprendre mes études.

    J’ai continué à travailler durant toutes mes années d’études en dépassant souvent le nombre d’heures étudiants.

    Il me reste un an d’étude et la situation devient très compliqué pour travailler avec le nombre d’heures de stage que j’ai. Du coup je me retrouve avec beaucoup moins de revenus et un prêt que je rembourse chaque mois de 200€…

    Est ce que vous pensez au vu de ma situation‚ que je pourrais bénéficier du chômage pendant ma dernière année d’étude ?

    Je vous remercie par avance de votre réponse.

    Cordialement

     

    Répondre
    1. Infor Jeunes Bruxelles

      Bonjour Thib,
      Pour ouvrir un droit aux allocations de chômage, il faut prouver un certain nombre de jours de travail sur une période donnée (appelée période de référence) en fonction de son âge.
      Par exemple, pour les personnes de moins de 36 ans, il faut prouver 312 jours de travail (soit un an) sur une période de 21 mois précédant la demande.
      Note que les heures prestées dans le quota des 475h de travail étudiant annuel et donnant lieu au paiement de cotisations sociales de solidarité ne sont pas prises en compte. Les heures prestées au-delà de ce quota donnent lieu, elles, au paiement de cotisations sociales ordinaires et sont donc prises en compte.
      Note de plus que, pour avoir droit à des allocations de chômage il faut à priori (sauf dispense qui doit être demandée avant d’entamer les études : https://www.bruxelles-j.be/droits-sociaux/tes-droits-au-chomage/peux-tu-obtenir-une-dispense-pour-te-former-pendant-ton-chomage/)  être disponible sur le marché de l’emploi (ce qui ne sera pas ton cas si tu es encore étudiant et que tu as des stages) : https://www.bruxelles-j.be/droits-sociaux/tes-droits-au-chomage/quelles-sont-tes-obligations-en-tant-que-chomeur/
      Si tu n’as pas droit à des allocations de chômage et que tu as une carte E, tu pourrais à priori demander l’aide du CPAS de ta commune de résidence. Cependant, si tu as une carte E et que tu reçois une aide financière du CPAS, le SPP Intégration Sociale en informe l’Office des étrangers.
      L’Office des étrangers peut retirer ton droit de séjour s’il estime que tu es une charge déraisonnable pour les pouvoirs publics belges.
      Le retrait du droit de séjour n’est pas automatique. Lorsque l’Office des étrangers prend une décision de retrait, il tient compte de plusieurs éléments :
      – Les difficultés financières sont-elles temporaires ou permanentes ?
      – Depuis quand résides-tu en Belgique légalement ?
      – Quel est le montant de l’aide accordée ?
      – Quelle est ta situation personnelle ?
      – Etc.
      https://www.droitsquotidiens.be/fr/question/va-t-retirer-mon-droit-de-sejour-si-je-demande-une-aide-sociale-en-tant-queuropeen
      Dès lors, le fait de demander une aide sociale pour une période de plus de 3 mois peut présenter un risque au niveau du droit de séjour. Les revenus de ta compagne seront également pris en compte et si le CPAS estime qu’ils sont « suffisants  pour subvenir à vos besoins », l’aide pourrait également être refusée.
      La plupart des établissements d’enseignement supérieur disposent d’un service d’aide sociale. Tu pourrais donc te renseigner au sein même de ton établissement scolaire afin de déterminer s’ils ne pourraient pas te proposer d’aide.
      Note également qu’à partir de mi-juillet tu pourrais faire une demande d’allocations d’études (bourse) : https://allocations-etudes.cfwb.be/etudes-superieures/
      J’espère avoir répondu à ta question ! N’hésite pas s’il te faut d’autres infos !

      Répondre
  12. Jason1120

    Bonjour,

    Je travail depuis 2018, malheureusement mon contrat actuel se termine le 15 avril car contrat de remplacement.

    Je n’ai jamais été au chômage, je suis cohabitant legal avec ma copine mais elle est au chômage également, aurais je droit au chômage sachant qu’elle perçoit déjà du chômage ?

    Merci d’avance.

    Répondre
    1. Infor Jeunes Bruxelles

      Bonjour Jason1120,
      Si tu travailles depuis 2018 tu as effectivement ouvert un droit aux allocations de chômage. Le fait de cohabiter avec quelqu’un qui bénéficie d’allocations de chômage ne remet pas en cause le droit aux allocations. Si tu cohabites légalement avec ta compagne qui bénéficie également d’allocations de chômage, tu auras droit aux allocations de chômage au taux cohabitant.
      https://www.onem.be/fr/documentation/feuille-info/t147
      Il faudra donc te référer au tableau suivant : https://www.bruxelles-j.be/content/uploads/2020/03/cohabitant-300×152.png
      J’espère avoir répondu à ta question ! N’hésite pas s’il te faut d’autres infos !

      Répondre
      1. Jason1120

        Un grand merci pour votre réponse comme toujours.

         

        Une exellente journée à vous,

         

        Jason

        Répondre
      2. Jason1120

        Bonjour,

        J’aurai encore une petite question,

        J’ai fait une demande de supplément de chômage en novembre car je travail à mi temps depuis octobre 2020, mais tout est en ordre depuis la semaine passée car il y a eu des retards, j’attends une réponse de l’onem mais le 15 avril c’est la fin de mon contrat, si je fais une demande de chômage, il n’y aura pas de soucis avec le supplément de chômage ?

        Merci d’avance

        Répondre
        1. Infor Jeunes Bruxelles

          Bonjour Jason1120,
          Ta question n’est pas très claire. Qu’entends-tu par « si je fais une demande de chômage, il n’y aura pas de soucis avec le supplément de chômage ? » ?
          Veux tu savoir si le fait d’avoir fait une demande d’AGR (Allocation de Garantie de Revenus / complément chômage), pourrait causer problème quand tu feras ta demande d’allocations de chômage suite à la fin de contrat ? Si oui, le fait d’avoir bénéficié d’une AGR ne causera pas de soucis par rapport à ta demande d’allocations de chômage.
          J’espère avoir répondu à ta question ! Si tel n’est pas le cas, n’hésite pas à revenir vers nous pour clarifier ta question !

          Répondre
  13. Annick

    Bonjour

    Je suis au chômage et je vis seule avec ma fille de 20ans qui a trouvé du travail à temps plein elle touche 1500 euros va t’il y avoir un changement pour moi ?

    Répondre
    1. Infor Jeunes Bruxelles

      Bonjour Annick,
      Voilà ce que dit l’ONEm :
      « Vous cohabitez exclusivement avec un ou plusieurs enfants ?
      Vous ne cohabitez donc pas avec votre conjoint ou partenaire et, à part vos enfants, aucune autre personne ne cohabite avec vous.
      Si :
      vous avez droit aux allocations familiales pour au moins un de ces enfants
      OU
      aucun des enfants ne dispose d’un revenu professionnel ou de remplacement
      => l’ONEM vous considère comme travailleur ayant charge de famille.
      Si :
      vous n’avez droit aux allocations familiales pour aucun de ces enfants
      ET
      au moins un des enfants dispose d’un revenu professionnel ou de remplacement
      => l’ONEM vous considère comme travailleur cohabitant (sans charge de famille). »
      Dès lors, si tu vis seule avec ta fille qui travaille à temps plein (et pour laquelle tu ne touches plus d’allocations familiales) tu passeras au statut de simple cohabitant.
      https://www.onem.be/fr/documentation/feuille-info/t147
      J’espère avoir répondu à ta question ! N’hésite pas s’il te faut d’autres infos !

      Répondre
  14. Leon

    Bonjour,

    merci pour les informations très claires fournies. Je vis avec un partenaire qui travaille et nous avons un enfant. J’ai été licencié et je vais commencer à recevoir des allocations de chômage. J’ai 2 questions:

     

    1. Les montants que vous mentionnez sont des montants bruts. Surtout – quelle est la taxe que l’on paie pour le chomage? (Quel est le montant net réel)

     

    2. J’ai un enfant qui vit dans l’autre pays – et je paie la pension alimentaire pour lui. Étant donné que je suis belge et que je vis en cohabitant avec un partenaire de travail et notre enfant en Belgique, comment la situation de mon autre enfant vivant hors de Belgique affecte-t-elle mes allocations de chômage? J’ai tous les documents requis – mais je recherche le bon canal pour les envoyer.

    Grand merci

    Répondre
    1. Infor Jeunes Bruxelles

      Bonjour Leon,

      1. Les organismes de paiement retiennent un précompte professionnel de 10,09 % sur le montant des allocations.

      Les chômeurs suivants ne sont pas soumis au précompte professionnel :
      – les cohabitants ayant charge de famille ;
      – les isolés ;
      – les cohabitants sans charge de famille qui perçoivent des allocations dans la « deuxième période », à condition que leur conjoint dispose uniquement de revenus de remplacement ;
      – les cohabitants sans charge de famille qui perçoivent des allocations dans la « troisième période » (= l’allocation forfaitaire) ;
      – les chômeurs qui bénéficient d’une dispense pour raisons sociales et familiales.

      Cette disposition ne s’applique que s’ils ne perçoivent aucun revenu professionnel en plus de leurs allocations. Les chômeurs peuvent toutefois demander qu’une retenue du précompte professionnel soit opérée.

      A noter que le précompte professionnel est un paiement en avance de tes impôts. Ne pas payer de précompte ne signifie donc pas être dispensé d’impôts… cela signifie simplement que tu ne payes pas tes impôts à l’avance (parce que l’ONEm estime qu’il y a des chances que tu sois sous le seuil minimal d’imposition en fin d’année)

      2. La situation de ton enfant qui n’habite pas avec vous n’aura aucun impact étant donné que comme ton partenaire travaille, tu seras automatiquement considéré comme un simple cohabitant. Pour le statut de cohabitant avec charge de famille, il faut que le conjoint ou les autres cohabitants ne bénéficient d’aucuns revenus ou revenus de remplacement.

      Si tu as besoin d’autres informations, n’hésite pas !

      Répondre
      1. Leon

        Bonjour à tous, j’ai une question relative à la pension alimentaire pour enfant payée à l’étranger.

        Mon ex-conjoint a quitté la Belgique et vit à l’étranger avec notre enfant. Je paie régulièrement une pension alimentaire pour enfants pendant 6 ans – comme assigné par le tribunal étranger et je visite mon enfant là-bas.

         

        Cependant, je ne travaille pas à partir de cette année – et j’ai entamé le processus de révision du processus de pension alimentaire – à nouveau devant le tribunal étranger. Étant donné que ce tribunal étranger prend un calcul différent de celui de la Belgique – cela peut conduire à une pension alimentaire 2 fois plus élevée que la norme belge (bien que ce pays ne soit pas un pays de l’UE et ait officiellement 45% de dépenses en moins), mais ils sont tous deux membres du protocole de La Haye. Dans un tel cas – un citoyen belge peut-il demander une protection juridique belge pour l’évaluation équitable?

        S’il y a un lien vers où je pourrais écrire de manière proactive, je serais vraiment reconnaissant 🙂

        Répondre
        1. Infor Jeunes Bruxelles

          Bonjour Leon,

          Malheureusement ta question dépasse nos compétences. Selon nous il faudrait plutôt demander conseil directement à un avocat. Tu peux éventuellement te renseigner auprès du Bureau d’Aide juridique afin qu’ils t’aiguillent dans les démarches à entreprendre.

          Tu peux également contacter le Service Droit des Jeunes. C’est un service d’aide juridique de première ligne, notamment spécialisé dans les questions qui concernent les mineurs.

          Si tu as besoin d’autres informations, n’hésite pas!

          Répondre
  15. Dany

    Bonjour

    Je suis au chômage comme cohabitant sans charge de famille. Je voulais savoir si je vais vivre chez ma sœur et mon beaux frère qui tout les 2 travaille à temps plein et que j’ai la garde alternée de ma fille je deviens quoi

    Répondre
    1. Infor Jeunes Bruxelles

      Bonjour Dany,

      A partir du moment où tu iras vivre chez ta sœur et ton beau-frère, comme ils travaillent, tu seras considéré comme cohabitant ordinaire (sans charge de famille). Ce qui sera pris en compte, ce n’est pas le fait que tu aies la garde alternée de ta fille, mais plutôt parce que tu vis avec des parents ou alliés qui ont des revenus. Tu trouveras tous les montants des allocations de chômage sur fiche ci-dessus et toutes les situations familiales et personnes sur cette fiche-info de l’Onem: https://www.onem.be/fr/documentation/feuille-info/t147#h2_3

      Pour d’autres questions, n’hésite pas à nous recontacter.

      Répondre
  16. Alberto

    Bonjour

    Je travaille et mon père  vit avec moi depuis le 1/3/2021.

    Comment le prendre à charge?

    Si je tombe au chômage comment faire?

    Il a une pension de 1300€ net par mois

     

    Merci pour  votre aide

    Répondre
    1. Infor Jeunes Bruxelles

      Bonjour Alberto,

      En devenant chômeur indemnisé, le montant de tes allocations de chômage va dépendre de ton dernier salaire brut, de la durée de ton chômage et de ta situation familiale et personnelle.

      Dans tous les cas, ce qui sera pris en compte, c’est le montant brut de la pension de ton père. Ne sachant pas le montant brut de la pension de ton père, nous ne saurons malheureusement pas répondre à ta question avec précision. Mais, si tu vis exclusivement avec ton père, sa pension ne sera pas considérée comme revenu de remplacement si le montant brut ne dépasse pas 1.402,86 euros par mois. Dans ce cas, tu seras indemnisé au taux cohabitant avec charge de famille. Par contre, si le montant brut qu’il touche dépasse ce plafond, tu seras considéré comme cohabitant ordinaire (sans charge de famille). Tu trouveras plus d’informations sur les montants des allocations de chômage sue la fiche ci-dessus. Sur cette fiche-info de l’Onem: https://www.onem.be/fr/documentation/feuille-info/t147#h2_3 tu trouveras plus d’informations sur les situations familiales.

      Pour d’autres questions, n’hésite pas à nous recontacter.

      Répondre
  17. France

    Bonjour,

    Je suis femme de ménage. Je travaille avec des titres services.  Je souhaiterais reprendre mes études en septembre 2021.

    Je travaille depuis le 3 septembre 2018. Donc, de septembre 2018 à décembre 2018 j’ai travaillé à temps plein. Et depuis janvier 2019, je suis passé à temps partiel de 24h/semaine. En tenant compte que de mi mars 2020 à juin 2020 je n’ai pas travaillé (chômage corona) j’ai repris en juillet jusqu’à ce jour, mais il y a defois des jours où je suis en chômage corona. Je voudrais continuer de travailler jusqu’au mois d’août 2021 avant de reprendre mes  études. Donc, je voudrais savoir si j’ai droit à une allocation d’insertion ? Mon employeur me dit de contacter l’Onem pour savoir si j’y ai droit. C’est difficile de les avoir au téléphone.  Si vous pouvez m’éclairer sur ce mon cas svp!

    Bien à vous !

    Répondre
    1. Infor Jeunes Bruxelles

      Bonjour France,

      Avant tout, il faut faire la différence entre d’allocations de chômage et allocations d’insertion. En Belgique, les allocation d’insertion, ce sont des allocations dont le droit est ouvert sur base des études; ce sui ne sera pas ton cas ici. Donc, en tant de perte de ton emploi, tu bénéficierais plutôt des allocations de chômage (sur base du travail). Tu trouveras plus d’informations sur les allocations d’insertion sur: https://www.bruxelles-j.be/travailler/ton-premier-emploi/le-stage-dinsertion-professionnelle/

      Comme tu auras suffisamment travaillé en août 2021, tu rempliras les conditions pour prétendre aux allocations de chômage sur base de ta période de travail. Mais attention, si tu démissionnes ou fais une rupture de commun accord, tu risqueras une sanction de l’Onem allant d’un simple avertissement à une exclusion du droit de chômage de 4 à 52 semaines, pour abandon d’un poste convenable. En effet, démissionner pour suivre des études n’est pas un motif valable pour l’Onem. Tu trouveras plus d’informations sur les sanctions de l’Onem sur: https://www.bruxelles-j.be/droits-sociaux/tes-droits-au-chomage/quelles-sont-les-sanctions-de-lonem/

      Pour éviter ce risque de sanction après une démission, tu devras travailler minimum 13 semaines chez un nouvel employeur et ne pas être à l’origine de la perte de ce nouveau contrat.

      Par contre, si tu te fais licenciée, tu ne seras pas sanctionné. En effet, lorsque tu n’es pas à l’origine de la rupture de ton contrat, tu ne seras pas sanctionnée par l’Onem.

      Et, en tant que chômeuse indemnisé, si tu souhaites reprendre des études, tu devras introduire une demande de dispense auprès du service emploi de ta région. Nous ne pouvons malheureusement pas prédire unetelle décision mais sache que pour que la dispense te soit accordé, les cours devront se donner en semaine et pendant la journée. Tu trouveras plus d’informations sur la demande dispense sur: https://www.bruxelles-j.be/droits-sociaux/tes-droits-au-chomage/peux-tu-obtenir-une-dispense-pour-te-former-pendant-ton-chomage/

      Pour d’autres questions, n’hésite pas à nous recontacter.

      Répondre
  18. Jeremy

    Bonjour

    Avant passer à la mutuelle (3ans).je ete ou chômages janvier 2019 je percevais 450 euros de allocation de chômages au mutuelle je touche 950 e.

    Mon question est si je retourne ou chômages quelle est la Somme que je toucherai. Merci pour votre réponse.

    Répondre
    1. Infor Jeunes Bruxelles

      Bonjour Jeremy,

      Nous avons déjà répondu à ta question sous une autre fiche. Tu la retrouveras en cliquant sur: https://www.bruxelles-j.be/travailler/ton-premier-emploi/le-stage-dinsertion-professionnelle/#comment-126115

      Pour d’autres questions, n’hésite pas à nous recontacter.

      Répondre
  19. F

    Bonjour,

    J’ai démissionné de mon travail en janvier 2020 pour suivre mon compagnon à l’étranger. Je n’ai pas travaillé durant cette période à l’étranger. Nous rentrons bientôt en Belgique et je me demandais quelles démarches je devais entreprendre à mon retour ou avant mon retour. Puis-je prétendre à une allocation de chômage ?

    Merci pour votre aide.

    Répondre
    1. Infor Jeunes Bruxelles

      Bonjour F,
      Si tu avais démissionné de ton emploi en Belgique en janvier 2020 mais n’avais pas fait de demande d’allocations de chômage en Belgique avant ton départ, si tu as ouvert un droit aux allocations de chômage (voir les conditions : https://www.bruxelles-j.be/droits-sociaux/tes-droits-au-chomage/quelles-conditions-dois-tu-remplir-pour-beneficier-des-allocations-de-chomage/) il faudrait que tu t’inscrives comme demandeuse d’emploi auprès d’Actiris (à Bruxelles) ou du Forem (en Wallonie) et que tu fasses une demande d’allocations de chômage auprès d’un organisme de paiement (CAPAC ou syndicat). Cependant, en cas de démission et de demande d’allocations de chômage par la suite, tu risques une sanction de l’ONEm pour abandon d’emploi sans motif « légitime » : https://www.bruxelles-j.be/droits-sociaux/tes-droits-au-chomage/quelles-sont-les-sanctions-de-lonem/
      Le fait de démissionner pour suivre un conjoint à l’étranger (qui part pour raisons professionnelles) est à priori considéré comme un motif légitime par l’ONEM et il est donc probable que tu échappes à une sanction.
      Si tu n’avais pas travaillé assez pour ouvrir un droit aux allocations de chômage avant ton départ, il n’y a pas d’obligation de s’inscrire comme demandeuse d’emploi. Tu pourrais cependant le faire afin de bénéficier des offres d’emploi d’actiris ou du forem ainsi que de leurs différents services (formation chèques langues etc..).
      Si tu es sanctionnée ou n’ouvre pas de droit aux allocations de chômage et te retrouves sans revenus, tu pourrais adresser une demande d’aide auprès du CPAS de ta commune de résidence : https://www.bruxelles-j.be/droits-sociaux/obtenir-de-laide-du-cpas/quelles-sont-les-aides-fournies-par-le-cpas/
      J’espère avoir répondu à ta question ! N’hésite pas s’il te faut d’autres infos !

      Répondre
  20. Lili255

    Bonjour,

    J’ai une question sur les allocations de chômage.
    Voici ma situation : j’ai travaillé pendant 3 ans , puis j’ai repris des études ( j’ai pu percevoir une allocation de chômage durant cette période).

    Dès que  je fus diplômée, j’ai trouvé un travail en CDD de 6 mois. Étant donné que mon contrat ne va pas se renouveler, je pourrai percevoir du chômage.

    Ma question est : Combien vais-je percevoir de chômage  et comment est-ce que cela va être calculé ? – j’ai entendu dire que mon chômage serait calculé sur base du dernier montant perçu par le chômage ? ( celui que je touchais durant mes études )  et pas en fonction de ma dernière rémunération brute perçue durant mon CDD.

    Je suis perdue …

    Merci !

     

     

    Répondre
    1. Infor Jeunes Bruxelles

      Bonjour Lili255,
      L’ONEm continuera à calculer le montant de ton allocation sur la base de la rémunération qui a été prise en considération lors de ta première demande sauf si tu as interrompu ton chômage pour une période de 2 ans :
      https://www.onem.be/fr/documentation/feuille-info/t67#h2_1
      Dès lors, si tu as travaillé 6 mois dans le cadre d’un CDD suite aux études que tu as fait en touchant des allocations (et donc en étant encore demandeuse d’emploi), ton allocation sera basée sur la même base salariale que précédemment.
      Cependant, la période d’indemnisation dans laquelle tu te trouvais sera prolongée de la durée de ton occupation (donc 6 mois) sauf si tu étais en 3ème période d’indemnisation (la période forfaitaire et donc illimitée).
      La prolongation s’opère comme suit :
      – nous prolongeons la première et la deuxième période d’indemnisation du nombre de mois complets couverts par la situation qui prend cours durant la première période d’indemnisation ;
      – nous prolongeons la deuxième période d’indemnisation du nombre de mois complets couverts par la situation qui prend cours durant la deuxième période d’indemnisation.
      https://www.onem.be/fr/documentation/feuille-info/t67#h2_2
      J’espère avoir répondu à ta question ! N’hésite pas s’il te faut d’autres infos !

      Répondre
  21. Daniel

    A la personne concernée,

    J’aimerais savoir quel est le montant du chômage pour une personne: divorcée (vivant seule), 60 ans, pas de charge familiale, chômage de longue durée (depuis février 2015), dernier salaire, moins de 2000 euros.

    Je vous remercie d’avance.

    Prenez bien soin de vous

     

    Répondre
    1. Infor Jeunes Bruxelles

      Bonjour Daniel,

      Le montant de ton chômage est dégressif et varie en fonction du nombre d’années que tu as travaillé avant d’être au chômage. C’est pour cette raison que si tu cliques sur le tableau « isolé » (qui se trouve sur cette fiche), tu verras que la durée la deuxième période varie en fonction du parcours professionnel. En revanche, le montant minimal (plancher) en troisième période est de 1099€ par mois.

      N’hésite pas à nous contacter pour toute question supplémentaire.

      Répondre
  22. Anissa

    Bonjour, je voudrais renseigner par apport le montant de chômage, je vien de terminer mon contrat comme article 60 plein temps, quel est le montant quand je reçois s’il vous plaît

    Répondre
    1. Infor Jeunes Bruxelles

      Bonjour Anissa,
      Il me manque des détails pour répondre de manière précise à ta question. En effet, comme tu peux le lire dans la fiche ci-dessus, le montant des allocations de chômage dépend de trois critères :
      – ta dernière rémunération brute;
      – ta situation personnelle et familiale (cohabitant avec charge de famille, isolé, cohabitant);
      – la durée de ton chômage (3 périodes d’indemnisation).
      Dépendant de ta situation personnelle et familiale, en prenant comme base de calcul ta dernière rémunération brute, tu peux te référer aux tableaux récapitulatifs repris via les liens suivants pour avoir une idée du montant et de l’évolution dans le temps de tes allocations :
      – Si tu es cohabitant avec charge de famille, il faudra te référer au tableau suivant : https://www.bruxelles-j.be/content/uploads/2020/03/cohabitant-avec-charge-de-famille-300×147.png
      – Si tu es isolée : https://www.bruxelles-j.be/content/uploads/2020/03/isole-300×139.png
      – Si tu es simple cohabitant : https://www.bruxelles-j.be/content/uploads/2020/03/cohabitant-300×152.png
      Tu pourrais contacter ton organisme de paiement (CAPAC – syndicat) afin de leur poser la question en regard de ta situation personnelle.
      J’espère avoir répondu à ta question ! N’hésite pas s’il te faut d’autres infos !

      Répondre
  23. Audrey

    Bonjour,

    Je vis actuellement avec mon compagnon, jusqu’à ce jour il bénéficiait d’indemnités de Mutuelle en tant que chef de famille et moi un revenu du chômage en tant que cohabitante.

    Il a malheureusement été rayé de la mutuelle par le médecin conseil donc ma question est la suivante: est-ce qu’il pourra bénéficié du chômage en tant que chef de famille en sachant que j’ai un revenu de cohabitant ou est ce qu’on aura tous les deux un revenu de cohabitant?
    Dans le texte il est marqué qu’on ne peut pas bénéficier d’allocations de chef de famille si on vit avec quelqu’un qui a un revenu de remplacement mais c’est quoi un revenu de remplacement?

    Je vous remercie, passez une  bonne journée.

    Legrand Audrey.

    Répondre
    1. Infor Jeunes Bruxelles

      Bonjour Audrey,

      Ta question n’est pas très précise. Quelle était la situation professionnelle de ton compagnon avant d’être à la mutuelle? Était-il chômeur indemnisé OU travailleur salarié?

      Si ton compagnon travaillait avant de passer à la mutuelle, avec l’arrêt de ses indemnités de mutuelle, cela signifie qu’il est désormais apte à travailler et donc, il doit rejoindre son emploi. Car, dans le cas, le contrat de travail continue à courir.

      Mais, s’il était bénéficiaire d’allocations de chômage, alors il redevient disponible sur le marché de l’emploi. Il doit alors se réinscrire comme demandeur d’emploi et introduire de nouvelle une demande d’allocations de chôme auprès d’un organisme de paiement (CAPAC ou syndicat). En tant que bénéficiaire d’allocations de chômage, comme tu bénéfices de revenu de remplacement, il sera également indemnisé au taux cohabitant ordinaire (sans charge de famille). Le revenu de remplacement, c’est un revenu qui perçu en remplacement de la rémunération d’un emploi: allocations de chômage, indemnités pour cause de maladie, indemnités pour cause d’accident du travail, pension de retraite, etc.

      Mais, si l’un de vous peut percevoir un montant plus élevé (que la somme de vos 2 taux cohabitants ordinaires) en tant que chef de famille, l’autre peut renoncer à ses allocations au taux cohabitant ordinaire (une période maximum de 3 ans). N’hésitez pas à vous faire aider par vos organismes de paiement respectifs pour ces calculs.

      Pour d’autres questions, n’hésite pas à nous recontacter.

       

      Répondre
  24. hajer

    Bonjour, je suis tunisienne et je travaille en belgique avec un contrat cdd de deux ans comme assistante de recherche depuis le 1er mars 2019. Mon contrat finit le 31 mars 2021.

    Je me suis marié récément avec un tunisien qui réside en France et j’ai obtenu une carte de séjour Française

    Du coup je prévois de déménager à la fin de mon cdd et rechercher un emploi à Paris. Je voulais savoir si je peux bénéficier du chômage pendant la période de recherche?

    Pour info: ma carte de séjour belge expire le 31 mars 2021 et la carte française expire en octobre 2024

    Merci

     

    Répondre
    1. Infor Jeunes Bruxelles

      Bonjour Hajer,

      Ta question n’est pas très précise. Y a-t-il eu retenus de cotisations sociales sur tes revenus pendant ton contrat? Si tu as cotisé pour le secteur chômage, tu pourrais exporter ton droit aux allocations de chômage belge en France pendant 3 mois (renouvelable une fois). Tu trouveras plus d’informations sur le transfert de droit aux allocations de chômage vers un autre pays sur cette fiche-info de l’Onem: https://www.onem.be/fr/documentation/feuille-info/t122

      Mais, n’ayant pas de compétence en droit social français, nous ne pourrons malheureusement pas te dire si tu bénéficieras des allocations de chômage français pendant toute la période de ta recherche d’emploi. N’hésite pas à te renseigner auprès de Pôle Emploi pour avoir réponse à cette question.

      Pour d’autres questions, n’hésite pas à nous recontacter.

      Répondre
  25. Cindy

     

    Bonjour, mon compagnon viens d’emménager. Il est reconnu chef de famille depuis. Nous avons un enfant ensemble.

    Je touche de la spf handicap. Et je paye des pensions alimentaires pour mes autres enfants.

    Quelle est l’impact sur nos revenus.

    Merci

    Répondre
    1. Infor Jeunes Bruxelles

      Bonjour Cindy,

       

      Tu dois informer la Direction aux personnes handicapées (SPF) de la modification dans ta composition de ménage.

      Concernant ton allocation de remplacement de revenu, tu restes dans la catégorie C (avec enfant à charge, ou en ménage avec un partenaire).

      Cependant, il sera tenu compte des revenus de ton partenaire si il en a et le montant de tes allocations peut donc être diminué.

      Si tu disposes uniquement d’allocations aux personnes handicapées et que ton partenaire perçoit  des allocations de chômage (ce n’est pas clair dans ta question), il pourra bénéficier du taux cohabitant avec personne à charge: tes allocations ne seront pas prises en compte au niveau de ses allocations de chômage.

      Nous restons à ta disposition si tu as d’autres questions!

      Répondre
  26. Kath

    Bonjour, pour le moment je touche un complément chômage étant seul avec mes enfants de 18 et 19 hors le plus jeune étant handicapés si il perçoit l allocations de remplacement de revenu au lieu des allocations familiales vais je perdre ce complément chômage merci

    Répondre
    1. Infor Jeunes Bruxelles

      Bonjour Kath,

      Comme indiqué dans cette fiche de l’ONEm, https://www.onem.be/fr/documentation/feuille-info/t147, les allocations versées aux personnes reconnues comme handicapées ne sont pas considérées comme des revenus pour l’ONEm.

      Ainsi, ces allocations ne seront pas prises en compte pour déterminer ton statut familial (nous supposons que tu bénéficies du complément chômage au taux de cohabitant avec charge de famille).

      Si ton fils perçoit des allocations de remplacement pour les personnes handicapées, cela ne devrait dès lors rien changer à ta situation.

      Si tu as besoin d’autres informations, n’hésite pas !

      Répondre
  27. Sandra

    Bon Jour, je travail temp partiel , je voudrais savoir si j’ ai droit a une allocation de chomage si je habite avec 2 persones, en une de ce personé travail et reçois un salaire normal. Si la cohabitation avec quequn’un affecte le montant a recevoir

    Répondre
    1. Infor Jeunes Bruxelles
      Bonjour Sandra,
      Le fait de cohabiter avec des personnes ne t’empêche pas d’avoir droit à des allocations de chômage mais peut avoir des conséquences sur le montant des allocations de chômage.
      Pour avoir droit aux allocations de chômage, il faut avoir travaillé un certain nombre de jour au cours d’une certaine période précédent la demande d’allocations, appelée la période de référence.
      Les conditions d’admissibilité pour les travailleurs à temps partiel se trouvent sur cette page.
      Le montant des allocations de chômage va varier en fonction du dernier salaire brut, de la durée du chômage et de ta situation familiale.
      C’est à ce niveau donc que le fait de cohabiter avec une ou plusieurs personnes peut avoir une influence.

      Le montant de tes allocations va varier si tu es isolée, cohabitante ou cohabitante avec charge de famille.
      Il y a deux critères pour être qualifiée de cohabitante pour le chômage :
      – un critère géographique : vivre sous le même toit ;
      – un critère économique : régler ensemble les principales questions ménagères et donc partager les frais et dépenses de la vie courante.
      Le fait d’être cohabitante ou cohabitante avec charge de famille va dépendre des personnes avec qui tu cohabites et de leurs revenus.
      Attention, si tu es en colocation, tu peux être reconnue comme isolée si tu prouves que tu ne règles pas en commun les questions ménagères avec tes colocataires.
      Tu trouveras ici un article te donnant des conseils si tu es dans ce cas.

      Je ne peux pas te donner de précisions sur ta situation ne sachant pas avec qui tu cohabites et le montant de leurs revenus. N’hésite pas à nous donner plus d’informations. Habites tu avec ton conjoint? Quelqu’un de ta famille ? Es-tu en colocation? Quels sont les revenus de ces personnes ?

      Tu peux également nous appeler si tu souhaites en discuter ( Infor Jeunes Bruxelles: 02/514 41 11)
      Tu trouveras, sur cette fiche de l’ONEM, les  différents cas de figure et les critères utilisés pour déterminer ta situation familiale et donc le taux d’allocation applicable.

      Nous restons à ta disposition si tu as d’autres questions!

       

      Répondre
  28. Jess

    Bonjour,

    Je suis cohabitant a Bruxelles, j’ai 29 ans. J’ai travailler 13h/semaine du 1 Avril 2019 au 30 Septembre 2020 comme barman (sailaire brut +/- 730€/mois). Est-ce que j’ai droit au chomage, de quel montant et depuis quand?

     

    Merci pour votre aide!

    Jessica

    Répondre
    1. Infor Jeunes Bruxelles
      Bonjour Jess,
      Pour pouvoir bénéficier du chômage après un travail à temps partiel volontaire, il faut que tu aies été occupée au moins 12 heures par semaine ou au moins le tiers d’une occupation à temps plein et que tu prouves :
      -un certain nombre de demi-jours de travail salarié (stage);
      – au cours d’une certaine période (période de référence) précédant immédiatement la demande d’allocations de chômage.
      Si tu as moins de 36 ans, tu dois prouver au moins 312 demi-jours de travail au cours des 27 mois précédant ta demande.
      Comment calcule t-on les demi-journées? Le nombre de demi-jours pris en considération est égal au nombre d’heures de travail effectuées pendant l’occupation, multiplié par 6, et divisé par le nombre hebdomadaire moyen d’heures de travail à temps plein pour la même fonction. Ensuite, tu multiplies le résultat obtenu par 2. Ce résultat ne peut dépasser en moyenne 78 par trimestre (26/mois).D’après mon calcul tu ouvres un droit au chômage vu le nombre de jours travaillés.
      Quel montant?
      Contrairement au travailleur à temps plein qui a droit à 6 allocations par semaine, le travailleur à temps partiel dit « volontaire » est indemnisé dans un système de demi-allocations.
      Le montant de la demi-allocation de chômage varie en fonction du dernier salaire, de la situation familiale (chef de ménage, isolé ou cohabitant) et de la durée du chômage.
      Le calcul de ce montant est complexe. N’hésite pas à te faire aider par ton organisme de paiement (Capac ou syndicat) pour le connaître.
      A partir de quand ?
      En principe si tu réponds aux conditions pour bénéficier des allocations, tu seras indemnisée à partir de la date de la demande. Pour cela tu dois notamment t’être inscrite comme demandeuse d’emploi au plus tard 8 jours après l’introduction ta demande. Tu as donc intérêt à te présenter à ton organisme de paiement le plus vite possible dès le début de ton chômage (fin de ton contrat) et à t’inscrire comme demandeuse d’emploi chez Actiris, même si tu n’es pas en possession de tous les documents requis. Dans ton cas, tu aurais pu introduire la demande et faire ces démarches dès le 1er octobre, mais si tu n’as pas fait les démarches nécessaires dans les temps tu perdras les allocations de chômage entre le mois d’octobre et le jour de l’introduction de ta demande.
      Les démarches à effectuer sont expliquées ici.
      Concernant le droit aux allocations des travailleurs à temps partiel, tu trouveras les informations ici. Et sur le site de l’ONEM.
      Nous restons à ta disposition si tu as d’autres questions!
      Répondre
  29. Cat

    Bonjour, suite a un licenciement en mai 2015, je me suis retrouvée au chômage pdt+/-1 an, je suis tombée en dépression et suis actuellement sous la mutuelle. Si je retrouve un emploi et le reperd pourrais je retoucher des allocations de chômage? Compte tenu de la durée de ma maladie. Je suis déjà considérée comme invalide.

    Merci de vos conseils

    Répondre
    1. Infor Jeunes Bruxelles

      Bonjour Cat,

      En principe, actuellement si tu ne touches d’allocations de chômage, c’est parce que tu es considérée comme inapte au travail. A partir du moment où ton médecin et/ou toi estime(s/z) que tu peux reprendre le travail, tu pourrais avoir droit à tes allocations de chômage pour la période où tu n’as pas encore d’emploi.

      Si tu reprends un emploi, et que tu le perds de manière involontaire, tu pourras donc retrouver ton droit au chômage. En effet, sache que si tu interromps ton chômage pendant une période inférieure à 3 ans, tu peux récupérer tes allocations en introduisant une nouvelle demande auprès de ton organisme de paiement (Syndicat ou CAPAC). Cette période de 3 ans peut être prolongée (notamment par une expérience de travail). D’ailleurs, le fait de travailler plus d’un an à temps plein te permettrait de repasser en première période d’indemnisation; et une interruption de plus de 24 mois de chômage pendant laquelle tu as travaillé au moins 4 semaines consécutives chez un même employeur, entraine un recalcul de l’allocation sur base d’un nouveau salaire brut (toujours en cas de perte d’emploi de manière involontaire).

      D’autres questions ? N’hésite pas à nous recontacter !

      Répondre
  30. madeleine****

    Bonjour!

    Depuis les fermetures des restaurants je ne peux plus travailler, mon loyer est de 790 euros par mois en tant que je chômeuse isolée je ne peux plus faire face à ce montant trop élevé. Une amie qui elle est pensionnée a aussi très difficile,elle me propose de trouver une maison à la campagne moins chère qu’à Bruxelles pour y vivre à 2 mais de façons tout à fait indépendante…   pouvez-vous me dire si dans ce cas-ci je pourrais toujours être considérée comme isolée autrement tout cela ne servirait à rien…! Une amie m’a dit que si l’on vivait avec une personne pensionnée on restait d’office isolée, est-ce vrai??  Si ce n’est pas le cas de toutes façons j’aurai ma chambre et pour le reste tous nos frais seront indépendants l’une de l’autre…  et puisque nous pouvons partager cuisine,w-c et douche, je pense que je peux bénéficier de ce statut d' »isolée »…   dites-moi s’il vous plait si c’est bien exact…  de mon côté j’aurai 61 ans le 08 mai de cette année…! Bien merci à vous! Je vous transmets ma plus haute considération. Madeleine ****.

    Répondre
    1. Infor Jeunes Bruxelles
      Bonjour Madeleine,
      L’ONEm ne considère pas la pension d’un(e) cohabitant(e) comme des revenus de remplacement si les montants mensuels bruts de celles-ci ne dépassent pas 662,21 euros. Dès lors si la pension de votre amie avec qui vous souhaiteriez cohabiter à la campagne ne dépasse pas ce montant, vous serez toujours considérée comme isolée malgré le fait que vous cohabitiez avec elle.
      https://www.onem.be/fr/documentation/feuille-info/t147
      Si le montant de sa pension est plus élevé, l’ONEm vous considérera, à priori comme étant simples cohabitants.
      Concernant le fait de cohabiter tout en étant considérée comme isolée aux yeux de l’ONEm, Vous devez déclarer à l’ONEM que vous vous installez en colocation. Si vous ne le déclarez pas, vous risquez des sanctions.
      L’ONEM vous considère en principe comme cohabitant: il présume que vous remplissez les 2 critères de cohabitation (vivre sous le même toit et partager les dépenses ménagères). Vous devez donc prouver à l’ONEM que vous ne partagez pas les dépenses ménagères avec vos colocataires.
      Vous pouvez prouver cela de différentes manières: témoignages, contrats de bail séparés, photos des espaces de vie, factures, extraits de compte, etc.
      Ces preuves sont appréciées différemment selon les bureaux de chômage et selon les tribunaux du travail.
      https://espace-jeunes.droitsquotidiens.be/fr/question/je-vis-en-colocation-comment-faire-pour-garder-mon-taux-isole-pour-le-chomage
      Il n’est dès lors malheureusement pas possible de vous affirmer de manière certaine que l’ONEm vous considérera comme isolée dans le cadre de cette cohabitation.
      J’espère avoir pu répondre à vos questions ! N’hésitez pas s’il vous faut d’autres infos !
      Répondre
  31. nathie

    bonjour

    j’aimerais me mettre en ménage avec mon compagnon, je touche 42 euro par jour au chômage et lui également car pour l’instant nous sommes isolées.

    pouvez vous me dire combien nous toucherons si nous vivons en cohabitation.

     

    j’aimerais savoir avoir de pouvoir faire les démarches.

     

    bien à vous

     

     

    Répondre
    1. Infor Jeunes Bruxelles

      Bonjour Nathie,

      Malheureusement, nous ne serons en mesure de te dire exactement combien vous toucherez chacun, une fois que vous emménagerez ensemble. Mais, sache que le montant des allocations de chômage dépend toujours de la dernière rémunération brute, de la durée du chômage et de la situation familiale et personnelle.

      Donc, à partir du moment où vous vivrez ensemble, vous ne serez plus indemnisés aux taux isolés. Chacun sera considéré comme cohabitant ordinaire (sans charge de famille). Mais, si vous voyez qu’en tant que cohabitants ordinaires vous gagnez chacun moins que si l’un de vous bénéficiait du taux cohabitant avec charge de famille, l’autre personne peut renoncer à ses allocations. N’hésitez pas chacun, à vous faire aider pour ce calcul par vos organismes de paiement respectifs.

      Mais attention, la personne qui renoncera à ses allocations n’aura que jusque 3 ans à partir du dernier jour d’indemnisation pour rouvrir son droit. Donc, il faut être attentifs par exemple, si l’un trouve un nouvel emploi, que l’autre continue au moins à percevoir des allocations; même au taux cohabitant ordinaire car les allocations de chômage sont illimitées dans le temps en Belgique.

      Pour d’autres questions, n’hésite pas à nous recontacter.

      Répondre
  32. Themed1120

    Bonjour,

    Je travail à mi temps comme employé et ma compagne (nous sommes cohabitant légaux) vient de perdre son travail, sachant que je travail à mi temps, va t’elle avoir 65% de son dernier salaire ou un plafond dans les 400,00 euros comme je travail ?

    Merci d’avance

    Répondre
    1. Infor Jeunes Bruxelles

      Bonjour Themed1120,

      Alors, ce qui va être pris en compte pour déterminer le montant que va toucher ta compagne, ce n’est pas ton statut de travailleur à mi-temps, mais le montant brut mensuel que tu touches. En effet, il faut savoir que le calcul du montant des allocations de chômage est aussi lié à la situation personnelle et familiale de l’allocataire. Comme tu travailles, les mois pendant lesquels tu travailles et gagnes un salaire de moins de 812,80€ brut, elle sera considérée comme cohabitante avec charge de famille. Mais, si tu dépasses ce plafond, elle touchera le taux cohabitant ordinaire (sans charge de famille).

      Dans les 2 cas, elle touchera 65% de son dernier salaire brut les 3 premiers mois de son chômage; avec des plafonds à chaque fois (avec des plafonds à chaque phase). Tu remarqueras donc qu’en fonction de la durée de son chômage (selon la phase dans laquelle elle se trouvera), le montant des allocations diminuera (surtout si elle est considérée comme cohabitante ordinaire). Tu trouveras tous les montants dans les premier et troisième tableaux dans la fiche ci-dessus.

      Pour d’autres questions, n’hésite pas à nous recontacter.

      Répondre
      1. Themed1120

        Merci beaucoup pour votre réponse,

        Et si maintenant je tombes aussi au chômage, ce sera 65% de mon dernier salaire mi temps ou c’est un chômage par ménage ?

         

        Merci d’avance

        Répondre
        1. Infor Jeunes Bruxelles

          Bonjour Themed1120,

          Avant tout, nous tenons à te dire que nous sommes désolés de répondre que maintenant à ta question. Ton message a sûrement dû se perdre dans les nombreux messages que vous recevons.

          Pour revenir à ta question, sache que comme tu travailles à temps partiel, en tant que chômeur indemnisé, tu ouvriras le droit à des demi-allocations de chômage. Et, tout comme pour le chômage sur base d’un temps plein, le montant des demi-allocations varie en fonction du dernier salaire, de la situation familiale (chef de ménage, isolé ou cohabitant) et de la durée du chômage.

          Le montant de tes demi-allocations sera calculé sur la base de la rémunération journalière moyenne. Ce montant est égal au salaire horaire moyen multiplié par la durée hebdomadaire moyenne du travail d’un travailleur à temps plein dans une fonction similaire, divisé par 6.

          Ce calcul étant très complexe, n’hésite pas à te faire aider par ton organisme de paiement (Capac ou syndicat) pour le connaître. Tu trouveras plus d’informations sur l’indemnisation sur base d’un temps partiel dit « volontaire » sur notre fiche: https://www.bruxelles-j.be/droits-sociaux/tes-droits-au-chomage/travailler-a-temps-partiel/ ainsi que sur cette fiche-info de l’Onem: https://www.rva.be/nl/node/14787#h2_4

          Pour d’autres questions, n’hésite pas à nous recontacter.

           

          Répondre
  33. Julien

    Bonjour,

    Je suis employé à temps plein depuis septembre sur un contrat de remplacement qui se termine fin mars et mon employeur me propose de me reprendre à partir de cette date mais plus à temps plein, à 26.36h/sem, soit un mi-temps + 1/5 temps.

    Je suis cohabitant et ma compagne travaille actuellement mais son contrat s’arrête fin mars et elle n’a pas de droit au chômage.

    Mon employeur me dira bientôt combien je toucherai pour le nouveau contrat qu’il me propose mais par contre je ne sais pas du tout combien je toucherai si je choisis d’aller au chômage, le problème étant que nous serons deux à devoir vivre sur mes revenus. Je suis affilié à la CAPAC mais ils sont tout bonnement injoignables, je ne sais donc pas à qui m’adresser pour faire mon choix.

    Mon salaire brut actuel est de 2358.82 eur (2 contrats mi-temps à 1179.41eur) et pour mon dernier mois de travail, je passe sur un contrat de remplacement à temps plein au même salaire brut.
    Si j’ai bien lu les informations sur votre site, je calcule que cela ferait 1532 eur d’indemnisation (du moins les 3 1er mois), est-ce bien cela ? J’ai peur de m’engager de ce côté sans avoir l’avis d’un professionnel et je dois absolument choisir l’option qui me permettra de nous en tirer au mieux moi et ma compagne.

    En vous remerciant vivement pour l’attention que vous porterez à ma question et à la réponse que vous pourrez y apporter,
    Bien à vous,

    Julien

    Répondre
    1. Infor Jeunes Bruxelles
      Bonjour Julien,
      Si tu décides d’aller au chômage, nous te conseillons de veiller au motif qui sera indiqué sur ton C4. En effet, pour avoir droit au chômage, il faut que celui-ci ne sous entend pas que tu es responsable de ta fin de contrat (comme lors d’une démission ou d’une rupture de commun accord).
      Concernant le montant que tu percevrais, le fait que tu aurais ta compagne à ta charge va influencer la manière dont va évoluer tes allocations de chômage. Pendant les 3 premiers mois, tu aurais effectivement 65% de ton dernier salaire brut , +/- 1533 euros. Ensuite, du 4ème mois au 16ème mois, tu aurais droit à 60% de ton salaire, soit à peu près 1415 euros/mois.
      Si tu acceptes le contrat et qu’il es facile pour toi de prouver à l’ONEm que ‘est ton employeur qui est à l’initiative de cette réduction de temps de travail, tu pourrais peut-être voir si tu ouvrirais le droit à un complément chômage. Dans le cas où la réduction de travail n’est pas volontaire, il est généralement conseillé d’introduire une demande de maintien des droits et de complément de chômage.

       

      En principe, une demande est acceptée si ton salaire est inférieur au montant de l’allocation de chômage auquel tu pourrais prétendre si tu avais été au chômage à temps plein (sans aucun contrat de travail) et si ton salaire mensuel brut moyen est inférieur à 1.625,72 euros.

       

      Par contre, nous ne pourrons malheureusement pas te dire si tu y auras droit car le calcul de l’AGR est compliqué. Pour le savoir tu pourrais le demander au service Ruling de l’ONEm en utilisant ce formulaire : https://www.onem.be/fr/formulaires/ruling  Mais tu pourrais aussi contacter L’atelier des droits sociaux, un service juridique gratuit qui pourra sans doute t’apporter un conseil à ce sujet :

      Rue de la Porte Rouge 4
      1000 Bruxelles
      Tel: 02 512 02 90

      Mardi de 9h à 12h et de 13h à 16h

      Mercredi de 9h à 12h

      https://ladds.be/

      D’autres questions ? N’hésite pas à nous recontacter !

      Répondre
  34. melmoi

    bonjour voila je suis maman seule chef de famille avec enfants a charge au chômage et j’aimerai me mettre en cohabitation légale avec mon compagnon qui lui travail et qui a son fils a charge aussi . du coup j’aurai aimer savoir si j’allait perdre a mon chômage ou pas ? merci d’avance

    Répondre
    1. Infor Jeunes Bruxelles

      Bonjour Melmoi,

      Les allocations de chômage sont un droit que tu ouvres après une période suffisante de travail salarié. Donc, tu ne perdras pas ce droit en cohabitant avec ton compagnon. Mais, ce qui pourra changer, c’est le montant que tu touches actuellement.

      A partir du moment où tu vivras avec ton compagnon, comme il travaille, tout va dépendre de son salaire mensuel. S’il a un salaire inférieur à 812, 80€ brut, ses revenus ne seront pas considérés comme des revenus professionnel. Dans ce cas, tu continueras à bénéficier le taux cohabitant avec charge de famille. Par contre, s’il dépasse ce plafond, tu seras considérée comme cohabitante ordinaire (sans charge de famille). Tu trouveras tous les montants sur la fiche ci-dessus.

      Pour d’autres questions, n’hésite pas à nous recontacter.

      Répondre
  35. lau

    Bonjour,

    Je suis intérimaire depuis bientôt 3 ans, j’ai validé mon stage d’insertion me donnant accès aux allocations de chômage. Voilà bientôt 3 ans que je travaille et lorsque que je ne suis pas sous contrat et que je perçois les allocations de chômage je touche plus ou moins 18,61 €. Après avoir regardé sur le site de l’ONEM je m’aperçois que pour avoir droit aux allocations de chômage après une occupation je devais prester 312 jours sur une période de 21 mois précédant la demande.

    Cela fait plus d’un an que j’ai effectuer mes 312 jours, j’en ai informé ma conseillère (syndicat) celle-ci à fait la démarche après de l’onem et suite à ça je touche maintenant plus ou moins 65€.  Sauf que ma conseillère ne me réponds pas sur le que ça fait plus d’un an que j’y ai droit et que ça fait plus d’un an que je touche 18€ les jours ou je ne suis pas prise sous contrat à la place de 65€… Quelle démarche puis-je faire pour que ça soit rétroactif? Comment se fait-il qu’en rendant mes cartes C3A chaque mois personne n’ai fait la démarche pour que je touche ce dont j’ai droit? Ma conseillère me dit qu’elle n’a pas le temps de calculer ça pour chaque personne… que dois-je faire ?

    Merci pour votre réponse,

    Répondre
    1. Infor Jeunes Bruxelles

      Bonjour lau,
      Malheureusement, si tu n’as pas fait la demande d’allocations de chômage une fois ton droit ouvert et que donc, tu as continué à toucher des allocations d’insertion, il ne sera à priori pas possible d’obtenir de manière rétroactive la différence que tu aurais dû percevoir.
      Il est vrai qu’il aurait été préférable que ton syndicat te préviennes que tu avais ouvert un droit aux allocations de chômage qui sont effectivement plus intéressante financièrement parlant. Ceci-dit c’est au demandeur d’emploi de faire la démarche de demander les allocations de chômage et ton syndicat n’aurait pas pu faire la démarche de lui même.
      J’espère avoir répondu à ta question ! N’hésite pas s’il te faut d’autres infos !

      Répondre
  36. ren

    Bonjour j’aimerais connaitre les conditions pour revenir à la phase 1 des allocations chômage après dégressivité.  Combien de temps doit on avoir travaillé, le t67 parle de 12 mois? comment calcule t-il? Y a t-il des jours assimilés? Le chomage corona est il assimilé?

     

    Merci de votre réponse

    Répondre
    1. Infor Jeunes Bruxelles
      Bonjour, ren
      Il faut effectivement prouver 1 an de travail à temps plein sur une période de 18 mois pour revenir en première période d’indemnisation.
      N’entrent pas en ligne de compte pour déterminer la durée de l’occupation :
      – les journées pour lesquelles vous avez perçu une indemnité à charge de l’assurance maladie-invalidité ;
      – les journées d’interruption de carrière ou de crédit-temps.
      https://www.onem.be/fr/documentation/feuille-info/t67#h2_2
      Les jours couverts par des allocations de chômage temporaire (CT) qui ont été accordés avec une dispense des conditions d’admissibilité (CT pour force majeure et CT pour raisons économiques pour la période du 01.02.2020 au 31.03.2021) sont assimilés à des jours de travail pour satisfaire aux conditions d’admissibilité en chômage complet.
      J’espère avoir répondu à ta question! N’hésite pas s’il te faut d’autres infos!
       
      Répondre
  37. Chris

    Bonjour,

    Je travaille depuis 2 ans en tant qu’aide logistique dans une maison de repos, mais mon contrat en tant qu’article 60 se termine en mai 2021…Mon salaire est de 1650 euros/mois ..Sauriez vous me dire comment va être calculé mon revenu quand je serai au chômage (isolé), sachant qu’étant Article 60, c’est apparemment calculé différemment..

    Merci d’avance

    Bien à vous

    Répondre
    1. Infor Jeunes Bruxelles

      Bonjour Chris,

      A la fin de ton contrat, si tu as suffisamment travaillé pour ouvrir le droit aux allocations de chômage (tu trouveras toutes les conditions ici: https://www.bruxelles-j.be/droits-sociaux/tes-droits-au-chomage/quelles-conditions-dois-tu-remplir-pour-beneficier-des-allocations-de-chomage/), tu pourras introduire ta demande. Pour ce faire, tu devras t’inscrire comme demandeur d’emploi au service emploi de ta région et introduire une demande auprès d’un organisme de paiement (CAPAC ou syndicat). Tu trouveras plus d’informations sur les démarches à suivre pour ouvrir le droit sur: https://www.bruxelles-j.be/droits-sociaux/tes-droits-au-chomage/quelles-demarches-dois-tu-effectuer/

      En tant que bénéficiaire d’allocations de chômage, le montant que tu vas toucher va dépendre de ton dernier salaire brut, de ta situation familiale et personnelle et de la durée de ton chômage. Donc, tu bénéficieras de de 65% pendant les 3 premiers mois de ton chômage (sur un plafond de 2754,76 € ), 60% les 3 mois suivants (sur un plafond de 2754,76€), toujours sur base de ton dernier salaire brut, Tu trouveras tous les montants au taux isolé ici: http://www.bruxelles-j.be/content/uploads/2020/03/isole.png

      Pour d’autres questions, n’hésite pas à nous recontacter.

      Répondre
  38. Bibi12

    Bonjour, J’ai un amis qui vient de tomber au chômage mi temps,  il ne peut plus assurer ses frais locatifs ect comme isolé. Si il vient cohabiter chez moi (je travaille et j’ai 2 enfants a charges) va t il perdre de l’argent sur son chômage sachant que ça ne sera que temporaire?

    Répondre
    1. Infor Jeunes Bruxelles

      Bonjour Bibi

      A partir du moment où il vient vivre chez toi, comme tu travailles, il ne sera plus considéré comme isolé mais plutôt comme cohabitant. Le montant de ses allocations va donc diminuer. Tu trouveras plus d’informations sur les montants des allocations de chômage sur la fiche ci-dessus. Et, toutes les différentes situations familiales et personnelles sur: https://www.onem.be/fr/documentation/feuille-info/t147#h2_3

      Pour d’autres questions, n’hésite pas à nous recontacter.

      Répondre
  39. Mimi

    Bonjour Mr, Mme, 
    Je suis salariée et je vais changer mon domicile pour habiter chez mon compagnon (au chômage) qui habite avec son père (pensionné).
    Est-ce que le fait de m’inscrire au même domicile en tant que salariée peut affecter leur situation au niveau des allocations ?

    Merci d’avance

    Répondre
    1. Infor Jeunes Bruxelles

      Bonjour Mimi,

      Comme tu as des revenus professionnels, si tu viens habiter chez ton compagnon ai chômage, cela risquerait d’avoir un impact que sur le montant de ses allocations; et pas sur les revenus de son père. Dans cette situation, le fait que d’autres personnes cohabitent aussi avec vous et que ces personnes disposent ou non de revenus professionnels ou de remplacement n’a pas d’importance. Tu trouveras plus d’informations sur les différentes situations familiales et professionnelles sur: https://www.onem.be/fr/documentation/feuille-info/t147#h2_3

      Donc, si tu touches un salaire ne dépassant pas 812,80 euros brut par mois, il sera considéré comme cohabitant avec charge de famille. Par contre, si ton salaire est supérieur à ce plafond, il sera indemnisé au taux cohabitant ordinaire (sans charge de famille). Tu trouveras plus d’informations sur les montants des allocations de chômage sur la fiche ci-dessus.

      Pour d’autres questions, n’hésite pas à nous recontacter.

      Répondre
  40. LM

    Bonjour,

    Je vis actuellement avec ma maman qui est au chômage depuis 20 ans. J’ai fini mes études en juin 2020 et je suis donc toujours à la charge de ma maman. Si dans le cours du mois je trouve un travail à temps partiel ou à temps plein, est ce que son chômage sera impacté sachant que ce sera elle qui continuera à payer toutes les charges (loyers, gaz, électricité, etc.). En effet, elle ne désire pas que je contribue aux dépenses du ménage pour que je puisse mettre de côté et pouvoir louer ou m’acheter une habitation.

    Si jamais, que pourrait-on faire pour que son chômage ne soit pas trop impacté?

     

    Merci d’avance ?

    Répondre
    1. Infor Jeunes Bruxelles

      Bonjour LM,

      Nous supposons que ta mère bénéficie actuellement du taux cohabitant avec charge de famille. Si tu trouves un emploi, comme ce serait ton premier contrat de travail ordinaire après tes études, ta mère continuera à percevoir son montant actuel et ce pendant tes 12 premiers mois de travail. Et ce, qu’il s’agisse d’un temps partiel ou d’un temps plein.

      Après cette période, elle sera considérée comme cohabitante sans charge de famille. Tu trouveras plus d’informations sur les montants des allocations de chômage sur la fiche ci-dessus.

      Pour d’autres questions, n’hésite pas à nous recontacter.

      Répondre
  41. Spi

    Bonjour.

    Je viens de m’inscrire au chomage car mon contrat de travail est fini. J’ai travaillé 1 an. Je vis chez ma grand-mère. Est-ce que je suis cohabitant? Est-ce que sa pension peut diminuer si je touche du chomage? Merci

    Répondre
    1. Infor Jeunes Bruxelles
      Bonjour Spi,
      Effectivement, si tu as moins de 36 ans, que tu as travaillé un an et que tu habites avec ta grand-mère qui bénéficie d’une pension, tu ouvres un droit aux allocations de chômage avec le statut de cohabitant.
      Concernant la pension de ta grand-mère, elle ne devrait pas être diminuée car tu bénéficierais d’allocations de chômage.
      https://www.sfpd.fgov.be/fr/montant-de-la-pension/situation-familiale/#cohabition

      Cependant, étant un service d’information jeunesse, nous ne sommes pas spécialisés en matière de pensions. Dès lors, il serait recommandé de prendre contact avec le Service Fédéral des Pensions afin de leur poser directement la question : https://www.sfpd.fgov.be/fr/%C3%A0-propos-de-nous/contact
      J’espère avoir répondu à ta question ! N’hésite pas s’il te faut d’autres infos !
      Répondre