Travailler à temps partiel

Rarement un choix volontaire, le travail à temps partiel représente de plus en plus souvent une porte d’entrée sur le marché du travail pour de nombreux jeunes. À défaut de trouver un travail à temps plein, le chercheur d’emploi est tenté (quand il n’est pas forcé) d’accepter un temps partiel.

Si ce type de contrat offre plus de temps libre au travailleur, ce n’est pas sans contrepartie. À poste égal, la rémunération sera évidemment moins intéressante en prestant moins d’heures. Mais c’est également sa protection sociale qui sera plus fragile. Travailler à temps partiel pourra avoir des répercussions :

  • au niveau du calcul de la pension ;
  • au niveau du droit aux remboursements des soins de santé ;
  • au niveau de l’assurance indemnités (en cas d’incapacité de travail) ;
  • au niveau du droit à des allocations de chômage.

Nous nous pencherons ici uniquement sur les implications au niveau de chômage.

Une définition

Travail dont la durée est inférieure à la durée de travail maximale en vigueur dans l’entreprise et dont la rémunération ne correspond pas à la rémunération due pour une semaine complète de travail dans l’entreprise.

Trois catégories

L’ONEM distingue 3 types de travailleurs qui travaillent à temps réduit :

  • les travailleurs à temps partiel assimilés à des travailleurs à temps plein ;
  • les travailleurs à temps partiel avec maintien des droits ;
  • les travailleurs à temps partiel dits « volontaires ».

Les assimilés à des travailleurs à temps plein

C’est la catégorie la plus avantageuse. Une fois au chômage, tu es indemnisé comme un travailleur à temps plein et bénéficies d’allocations pour tous les jours de la semaine.

Tu seras assimilé à un travailleur à temps-plein si tu remplis ces trois conditions:

  • percevoir tous les mois une rémunération au moins égale à 1.954,99€ brut ;
  • s’être inscrit comme demandeur d’emploi à temps plein au moment de la demande d’allocations (et donc être prêt à accepter un emploi à temps plein) ;
  • remplir les conditions pour être admis comme travailleur à temps plein au moment de la demande d’allocations (après le contrat de travail). Pour cela, il faut prouver un certain nombre de jours de travail salarié (ou avoir perçu au moins une allocation au cours des 3 ans qui précèdent). Plus d’informations à ce propos sur la fiche qui explique les conditions pour ouvrir un droit au chômage à temps plein.
    Tu y verras que le nombre de jours de travail pris en considération est égal au nombre d’heures de travail effectuées pendant l’occupation, multiplié par 6, et divisé par le nombre hebdomadaire moyen d’heures de travail à temps plein pour la même fonction.

Le maintien des droits

Tu es concerné par cette catégorie si tu travailles à temps partiel alors que tu as ou aurais droit à des allocations de chômage (ou d’insertion). Sauf en cas de dérogation, tu dois être occupé au moins dans un tiers temps (environ 13 heures par semaine).

Les principaux avantages de ce statut sont :

  • d’avoir à nouveau droit à des allocations à temps plein (calculées en principe sur une rémunération à temps plein) à la perte du travail à temps partiel ;
  • de pouvoir parfois ouvrir le droit à une Allocation de Garantie de Revenus (complément du chômage) pendant que tu travailles à temps partiel.

Pour bénéficier de ce statut, il faut remettre dans les 2 mois du début de l’occupation à temps partiel le formulaire C 131A-travailleur auprès de ton organisme de paiement (Capac ou syndicat).

L’employeur doit également te remplir un formulaire en ligne e-DRS scénario 3 afin de transmettre à l’ONEm les données nécessaires pour déterminer si tu peux bénéficier du statut de travailleur à temps partiel avec maintien des droits et/ou d’allocation de garantie de revenus.
L’introduction de ces formulaires doit être faite dans les 2 mois du début de l’occupation à temps partiel. Ceci dit, il est parfois encore possible de régulariser ta situation au-delà du délai de 2 mois.

Quelles sont les conditions pour avoir droit à une AGR ?

En principe, si tu n’as jamais travaillé à temps plein avant ton emploi à temps partiel, il semble peu probable que tu aies la possibilité d’ouvrir un droit à un complément du chômage (sauf peut-être si tu avais ouvert un droit à des allocations d’insertion avant de travailler à temps partiel).
En effet, pour que ta demande d’Allocation de Garantie de Revenus (AGR ou complément chômage) soit acceptée, il faut que ton salaire soit inférieur au montant de l’allocation de chômage auquel tu pourrais prétendre si tu avais été au chômage à temps plein (sans aucun contrat de travail), et qu’il soit aussi inférieur à 1.954,99€ brut par mois.
Il faut également que ton emploi ne dépasse pas 4/5 du temps de travail d’une personne à temps-plein sur ton lieu de travail et que tu n’aies pas volontairement réduit ton temps de travail (par exemple, dans l’espoir de percevoir un complément de chômage).

Quel est le montant de l’AGR ?

Le calcul de l’Allocation de Garantie de Revenus (AGR) est très complexe.

Il correspond à ton allocation de référence + un montant mensuel d’un supplément horaire pour les heures qui dépassent le tiers d’un horaire à temps plein – la rémunération nette.

Tu trouveras de plus amples explications sur ces calculs complexes sur le site de l’ONEM

Tu peux aussi trouver sur le site de l’ONEM un simulateur de calcul de l’AGR.

Les travailleurs à temps partiel dits «volontaires»

Si tu travailles à temps partiel et que tu ne peux pas être repris dans une des deux catégories précédentes (assimilé à un temps plein ou avec maintien des droits), tu es considéré par l’ONEM comme un travailleur à temps partiel volontaire.
Si tu perds ton emploi de manière involontaire, tu peux alors potentiellement ouvrir un droit à des demi-allocations de chômage.

Nombre de demi-jours de travail salarié requis (stage) pour ouvrir un droit à des demi-allocations de chômage.

Pour pouvoir bénéficier du chômage après un travail à temps partiel volontaire, il faut que tu aies été occupé au moins 12 heures par semaine ou au moins le tiers d’une occupation à temps plein et que tu prouves :

  • un certain nombre de demi-jours de travail salarié (stage);
  • au cours d’une certaine période (période de référence) précédant immédiatement la demande d’allocations de chômage.
 Age Nombre minimum de demi-jours de travail salarié à prouver (stage) et période de référence
Moins de 36 ans – soit 312 demi-jours au cours des 27 mois précédant ta demande ;
– soit 468 demi-jours au cours des 39 mois précédant ta demande;
– soit 624 demi-jours de travail au cours des 48 mois précédant ta demande.
De 36 à 49 ans – soit 468 demi-jours au cours des 39 mois précédant ta demande ;
– soit 624 demi-jours au cours des 48 mois précédant ta demande;
– soit 234 demi-jours dans les 39 mois + 1.560 demi-jours dans les 10 ans qui précèdent ces 39 mois;
– soit 312 demi-jours dans les 39 mois + pour chaque demi-jour qui manque pour arriver à 468 jours, 8 demi-jours dans les 10 ans qui précèdent ces 39 mois.
A partir de 50 ans – soit 624 demi-jours au cours des 48 mois qui précèdent ta demande;
– soit 312 demi-jours dans les 48 mois qui précèdent ta demande et 1.560 demi-jours dans les 10 ans qui précèdent ces 48 mois;
– soit 416 demi-jours dans les 48 mois + pour chaque jour qui manque pour arriver à 624 demi-jours, 8 demi-jours dans les 10 ans qui précèdent ces 48 mois.

Certaines journées sont assimilées à des journées de travail: par exemple, les journées de maladie indemnisées par la mutuelle et les journées couvertes par le pécule de vacances.

Si tu ne remplis pas la condition prévue pour ta catégorie d’âge, tu peux toutefois être admis si tu satisfais à celle prescrite pour une catégorie d’âge plus élevée.

La période de référence de 27, 39 ou 48 mois peut être prolongée par certains événements: naissance ou adoption, interruption de carrière, emprisonnement, exercice d’une profession non-assujettie à la sécurité sociale (secteur chômage), etc.

Comment calculer tes jours ?

Le nombre de demi-jours pris en considération est égal au nombre d’heures de travail effectuées pendant l’occupation, multiplié par 6, et divisé par le nombre hebdomadaire moyen d’heures de travail à temps plein pour la même fonction. Ensuite, tu multiplies le résultat obtenu par 2. Ce résultat ne peut dépasser en moyenne 78 par trimestre (26/mois).

Par exemple, si tu as travaillé à temps plein pendant 3 mois, l’ONEM ne prendra en compte que 78 demi-journées de travail (même si l’application du calcul donne un résultat supérieur).

Exemple de calcul

Si tu travailles 4 semaines à mi-temps (19 heures/semaine) dans une société où le temps plein est à 38 heures/semaine, le calcul à faire est le suivant:
4 semaines x 19 heures = 76 heures de travail
76 heures x 6/38 = 12 X 2 = 24 demi-journées qui peuvent être prises en compte pour cette occupation à temps partiel.

 

Indemnisation à la fin des prestations de travail

Contrairement au travailleur à temps plein qui a droit à 6 allocations par semaine, le travailleur à temps partiel volontaire est indemnisé dans un système de demi-allocations.

Le montant de la demi-allocation de chômage varie en fonction du dernier salaire, de la situation familiale (chef de ménage, isolé ou cohabitant) et de la durée du chômage.

Le calcul de ce montant est complexe. N’hésite pas à te faire aider par ton organisme de paiement (Capac ou syndicat) pour le connaître.

Le nombre de demi-allocations que tu perçois par semaines est calculé comme suit:
(nombre hebdomadaire d’heures de travail à temps partiel x 12) / nombre hebdomadaire d’heures de travail à temps plein dans la même fonction

Exemple

(19×12)/38 = 6 demi-allocations

Le nombre de demi-allocations obtenu est réparti sur tous les jours de la semaine de la manière suivante : 1 demi-allocation par jour à partir du lundi (sauf pour les dimanches). Si le nombre de demi-allocations est supérieur à 6, les demi-allocations restantes sont à nouveau attribuées à partir du lundi de la semaine suivante.

Source: fiche T70 Onem

Poser une question

N’hésite pas à nous poser une question, un professionnel faisant partie du réseau Bruxelles-J te répondra. Nous préservons ton anonymat et ton adresse de messagerie ne sera pas publiée.

En cliquant sur "envoyer votre question", vous acceptez notre politique de confidentialité.

*
*
*

77 questions déjà posées

  1. John
    15 février 2024

    Si je fais 2 métiers à temps partiel et qu’un des 2 s’arrête et que je n’ai plus qu’un petit tiers temps (7/22ème comme professeur pour être précis), ai je droit à un complément chômage ? A quelles conditions et quelles démarches dois-je faire ?

    Merci pour les infos !

    Répondre
    1. Infor Jeunes Bruxelles (informateur certifié)
      16 février 2024
      Bonjour John,
      Il existe effectivement la possibilité d’un complèment de chômage. Mais l’obtenir va dépendre de ta situation actuelle et préalable à ta perte partielle d’emploi.
      Il va falloir vérifier si tu remplis bien les conditions pour pouvoir bénéficier des allocations de chômage, à savoir, avoir perdu ton emploi de façon involontaire et avoir travailler un minimum de 312jours au cours des 21 derniers mois si tu as moins de 36 ans.
      Si c’est bien le cas, et que ta durée de travail actuel est d’au moins un tiers de la durée hebdomadaire d’un travailleurs à temps plein (au sein de ta même catégorie chez ton employeur), alors tu peux faire une demande de maintien de droits avec AGR (Allocation de Garantie de Revenus : complément du chômage).
      Pour bénéficier de ce statut, il faut remettre dans les 2 mois du début de l’occupation à temps partiel le formulaire C 131A-travailleur auprès de ton organisme de paiement (Capac ou syndicat).

      L’employeur doit également te remplir un formulaire en ligne e-DRS scénario 3 afin de transmettre à l’ONEm les données nécessaires pour déterminer si tu peux bénéficier du statut de travailleur à temps partiel avec maintien des droits et/ou d’allocation de garantie de revenus.

      Si tu as encore des doutes, n’hésite pas à revenir vers nous,
      Répondre
  2. dd
    26 janvier 2024

    Bonjour,

    Je suis chômeur libre pour raisons administratives depuis fev  2020 – 31 ans.

    Entre mars 2020 et mars 2021 : +- 130 jours remplacement tps plein enseignant

    Entre octobre 2022 et décembre 2022 : tps partiel 30h/sem éducateur

    Entre février 2023 et mai 2023 :  tps partiel 28h/sem administratif

    Divers bénévolat et volontariat depuis 2019 (si j’ai bien compris ces jours ne comptent pas).

    Quels sont les jours qui peuvent compter à ce jour (fin janvier 2024) pour le calcul ?

    Pourquoi mon syndicat ne veut-il pas, même si je ne satisfait pas totalement aux conditions d’ouverture de dossier, me recevoir pour actualiser celui-ci (une des réponses est que le temps partiel ne compte pas et/ou que je suis trop présent dans une asbl comme président/directeur BENEVOLE et que je suis donc un “indépendant”?

    D’avance merci et bonne journée.

     

    Répondre
    1. Infor Jeunes Bruxelles (informateur certifié)
      26 janvier 2024
      Bonjour dd,
      Comme indiqué ici : “
      Vous êtes admis aux allocations de chômage si vous prouvez:

      • un certain nombre de jours de travail salarié (que nous appelons stage);
      • au cours d’une certaine période (période de référence) précédant immédiatement la demande d’allocations de chômage.”
      En effet, toutes tes heures de travail en tant qu’enseignant, éducateur ou administratif sont comptées comme travail salarié. Lé bénévolat et volontariat ne comptent pas.
      Pour bénéficier d’allocations chômage, tu dois être disponible sur le marché de l’emploi et en recherche active d’emploi. Si ce n’est pas le cas et qu’Actiris le constate, tu ne pourras plus bénéficier d’allocations chômage.
      D’après tes explications, tu sembles n’avoir environ que 7 mois de travail dans les 21 mois. Il faudrait 12 mois pour pouvoir ouvrir un droit au chômage sur base du travail.
      Si ce droit a déjà été ouvert dans le passé, tu as en principe toujours droit au chômage entre chaque période d’emploi.
      Si tu n’as jamais ouvert de droit au chômage, tu peux solliciter une aide du CPAS en attendant de remplir les conditions.
      J’espère avoir répondu à ta question. N’hésite pas à revenir vers nous.
      Répondre
  3. Rose
    19 janvier 2024

    Bonjour,

    ma mère travaille dans une agence de titres service,  aurait-elle droit au chomage ?

     

    merci

    Répondre
    1. Infor Jeunes Bruxelles (informateur certifié)
      19 janvier 2024

      Bonjour Rose,

      Pour bénéficier du chômage, ta mère devra avoir travaillé un certain nombre de jours. Sans savoir son âge je ne peux pas te donner un estimation, mais tu peux retrouver un tableau récapitulatif sur cet article. Qui plus est, pour ne pas être sanctionnée, il faut que son arrêt de travail ne soit pas volontaire.
      Sans avoir plus d’informations de ta part, je peux difficilement mieux te renseigner. Saches toutefois que les contrats de titre service fonctionnent comme n’importe quel autre contrat.

      En espérant avoir pu t’aider, n’hésites pas si tu as d’autres questions !

      Répondre
  4. Maya
    19 janvier 2024

    Bonjour, je voudrai savoir si j’ai le droit de toucher le chomage.

    J’ai travaillé à temp partiel (pas volontaire)  avec 3 contrat de trois mois en CDD.

     

    Merci.

    Répondre
    1. Infor Jeunes Bruxelles (informateur certifié)
      19 janvier 2024
      Bonjour Maya,
      Comme tu peux le lire ci-dessus, l’ONEM distingue 3 types de travailleurs qui travaillent à temps réduit :
      • les travailleurs à temps partiel assimilés à des travailleurs à temps plein ;
      • les travailleurs à temps partiel avec maintien des droits ;
      • les travailleurs à temps partiel dits « volontaires ».
      Si tu as travaillé 3×3 mois à temps partiel et que tu n’as jamais eu droit aux allocations d’insertion, il est probable que tu ne fasses pas partie ni de la 1ère ni de la 2ème catégorie. Tu fais alors partie, par défaut, de la 3ème catégorie “les travailleurs à temps partiel dits “volontaire””.
      Si tu perds ton emploi de manière involontaire, tu peux alors potentiellement ouvrir un droit à des demi-allocations de chômage.
      Pour pouvoir bénéficier du chômage après un travail à temps partiel volontaire, il faut que tu aies été occupé au moins 12 heures par semaine ou au moins le tiers d’une occupation à temps plein et que tu prouves, selon ton âge :
      • un certain nombre de demi-jours de travail salarié (stage);
      • au cours d’une certaine période (période de référence) précédant immédiatement la demande d’allocations de chômage.
      Il faut avoir travaillé pendant au moins un an pour pouvoir prétendre à des allocations (sauf si tu as moins de 25 ans et que tu rentres dans les conditions pour des allocations d’insertion).
      J’espère avoir répondu à ta question. N’hésite pas à revenir vers nous avec davantage d’informations sur ta situation.
      Répondre
  5. Marie-Lou
    18 janvier 2024

    Bonjour,

     

    J’ai  travailler en cdi du 18 octobre 2022 au 29 décembre 2023 à auteur de 25h/semaine (temps partiel) mais est arrivée mon licenciement.

    1. Pourrais-je bénéficier d’allocation de chômage ? Je prouve assez de jours pour y bénéficier ?

    2. quand dois je procéder à une  demanfe  une demande d’allocation de chômage ? Je suis actuellement en préavis pour une durée de  8 semaines.

    3.  Quels documents sont nécessaire pour introduire une demande d’allocations  ? Vers quel organisme dois je envoyer tout ces documents ?

    Répondre
    1. Infor Jeunes Bruxelles (informateur certifié)
      18 janvier 2024

      Bonjour Marie-Lou,

      1. Si tu as moins de 36 ans, tu auras droit au chômage car tu as travaillé au moins 1 an. Si tu as plus de 36 ans, il faudra calculer ton nombre de demi-jours de travail, d’après la méthode de calcul de l’Onem expliquée dans cet article.

      2. Tu peux introduire ta demande de chômage dès le 1er jour qui suit la fin de ton contrat. Nous te conseillons de prendre rdv avec ton organisme de paiement (syndicat ou capac) à l’avance, car il peut y avoir plusieurs semaines d’attente avant d’avoir une date disponible.

      3. Les démarches à faire pour demander le chômage (ainsi que les documents nécessaires) sont expliquées dans cet article.

      N’hésite pas à revenir vers nous si tu as d’autres questions !

      Répondre
  6. Niba
    11 janvier 2024

    J’aimerais travailler mi temps et garder mon statut d indépendant complémentaire.  Est-ce que je garde mes droits de voyage éventuels

    Répondre
    1. Infor Jeunes Bruxelles (informateur certifié)
      15 janvier 2024

      Bonjour Niba,

      Qu’entends-tu par “droit de voyage” ?

      Si tu veux savoir si tu as le droit de voyager pour ton activité d’indépendante alors que tu es occupée à mi temps, la réponse est oui. Cela ne doit par contre pas interférer avec ton activité employée. Il faudra donc prévoir tes voyages en dehors de tes horaires de travail, ou prendre congé.

      Ou bien le correcteur automatique aurait-il remplacé “chômage” dans ta question ? Dans ce cas, n’hésite pas à contacter la permanence “emploi et sécurité sociale” de l’atelier des droits sociaux. Ils sont experts en la matière et sauront te renseigner.

      J’espère que cela répond à ta question, n’hésite pas à nous recontacter si besoin !

      Répondre
  7. Sab
    10 janvier 2024

    Bonjour,

    Je travaille actuellement à mi temps dans un magasin ouvert 7j sur 7 qui se situe dans un lieux touristique.

    Je suis amené à travailler parfois les jours fériés, et je voulais savoir comment ça se passe pour les mi temps et les récupération de ces jours fériés ? On m’a dit que je suis payé ces jours là et en plus j’ai droit à récupérer ce jour là mais je pensais que j’allais être payé un peu plus et pouvoir récupérer ces jours où bien récupérer le double des heures mais j’ai vu aucune différence sur ma fiche de paie sur les jours férié prestés (payé normalement) et j’ai juste droit à un jour de récupérations .

    Pouvez vous m’éclairer sur mes droits en tant que mi temps et travaillant dans ce genre de lieux ?

    Merci d’avance

    Répondre
    1. Infor Jeunes Bruxelles (informateur certifié)
      12 janvier 2024
      Bonjour Sab,
      En effet, Lorsqu’un travailleur a été occupé pendant un jour férié, il a droit à un repos compensatoire. Pour les travailleurs à temps partiel, la durée du repos compensatoire doit être d’une durée égale à celle de la prestation. Ce repos doit être octroyé dans les 6 semaines du jours férié.
      La loi ne prévoit pas de traitement spécial pour le travailleur qui preste un jour férié. Si rien n’est prévu spécifiquement dans ton contrat, ton règlement de travail ou la Commission Paritaire de ton secteur d’activité, alors tu seras payé normalement comme pour n’importe quel autre jour de travail.
      Par contre, il est prévu que tes heures supplémentaires effectuées un jour férié soient majorées à 100%, tu reçois donc un “double salaire” pour ces heures supplémentaires.
      En principe, un exemplaire du Règlement de travail a dû t’être remis lors de ton entrée en service. Celui-ci décrit les droits et obligations de l’employeur et du travailleurs, et règles les conditions de travail au sein de l’entreprise. Si tu ne l’as pas reçu tu peux demander qu’il te soit remis.
      La commission paritaire à laquelle ton entreprise appartient est citée dans ton contrat de travail, tu peux la retrouver via ce lien.
      Tu trouveras toutes les infos sur ce sujet sur la page du SPF emploi !
      Si tu as encore des doutes, n’hésite pa sà revenir vers nous!
      Répondre
  8. Saboum
    9 janvier 2024

    Bonjour,

    Je souhaite savoir le nombre de congé légal pour cette année 2024 sachant que depuis le 01 Janvier 2024 je travaille en 4/5ème ( 4jrs semaines) alors que j’ai exercé un temps plein pour toute l’année 2023.

    Ai-je droit à 20 jours ou moins?

     

    Merci

    Répondre
    1. Infor Jeunes Bruxelles (informateur certifié)
      10 janvier 2024

      Bonjour Saboum,
      Si tu as travaillé toute l’année 2023 à temps plein (régime 5 jour / semaine) et que tu es passé à 4/5ème temps en 2024, tu auras bien droit à 20 jours de congés payés cette année car le droit aux congés payé est basé sur le travail presté l’année qui précède mais tu ne pourras prendre à priori que 4 semaines de congés (et donc 16 jours). Les 4 autres jours te seront néanmoins payés et, dès lors, tu pourrais négocier avec ton employeur afin de déterminer s’il accepterait que tu prennes des jours de congés “sans solde” (les 4 jours qui te seront payés en plus des 16 jours de congés).
      J’espère avoir pu éclaircir les choses pour toi ! N’hésite pas s’il te faut d’autres infos !

      Répondre
      1. Saboum
        10 janvier 2024

        Merci pour ton explication claire.

        Bonne journée!

        Répondre
  9. Huang
    6 janvier 2024

    Bonjour,

    J’étais étudiante doctorante étrangement et j’ai travaillé en tant que cadre hautement qualifié , du coup j’ai obtenu un titre de séjour de 3 ans vu que c un cdi, après mon accouchement j’ai repris avec un congé parental à mi temps 19h/semaine compensé par l’ONEM. Mon employeur va me renouveler la demande du permis unique cette année et moi aussi je vais introduire la demande du séjour permanent un mois après vu que j’ai atteint les 5 ans en Belgique. Pensez-vous que le congé parental pose problème lors du renouvellement du titre de séjour limité dans un premier temps avant que j’introduirai la demande de la carte L ou il est accepté ?
    Sinon je pourrai demander un permis illimité  à la région mais le seul souci je ne sais pas si le congé parental est assimilé et du coup c’est comptabilisé dans le cadre du permis illimité ou pas?

    Merci

    Répondre
    1. Infor Jeunes Bruxelles (informateur certifié)
      15 janvier 2024

      Bonjour Huang,

      Nous ne pouvons pas te dire si les journées de congé parental sont assimilées à des jours de travail dans le cadre d’une demande de séjour illimité ou permis unique illimité. Nous te conseillons de poser la question à une association spécialisée en droits des étrangers comme le Siréas, l’ADDE ou encore le CIRE. Tu peux également téléphoner au service des permis unique dont les coordonnées sont disponibles sur cette page.

      N’hésite pas à revenir vers nous si tu as d’autres questions !

      Répondre
  10. Rosaliane
    19 décembre 2023

    Bonjour,

    J’ai 24 ans.  Je suis en stage d’insertion professionnelle depuis septembre 2022 avec une seule évaluation positive.

    En décembre 2022, j’ai bénéficié du RIS comme isolée jusque fin avril 2023. CDD de mai à août 2023 en 22h/semaine suivi d’un CDI toujours 22h/semaine. Ce mi-temps est complété par le CPAS d’une allocation qui fait que j’arrive à gagner +ou- 1500 euros net / mois.

    Le CPAS veut que mon patron prenne un contrat article 60 pour un deuxième mi-temps afin de me fournir “un temps plein”. Mon agent d’insertion précise que ce sera que pour un mois.

    D’après vous, vu ce temps plein, je vais pouvoir par la suite prétendre aux mêmes rentrées financières (1500) ? Vu que mon employeur est en début d’activité et qu’il ne pourra pas me prendre en temps plein “normal” …. Je n’aurai pas le droit à une AGR en complément de mon mi-temps je suppose et je n’aurai plus droit à l’allocation du CPAS qui me rajoute 300 euros à mon salaire….

    Merci d’avance pour votre réponse.

     

    Répondre
    1. Infor Jeunes Bruxelles (informateur certifié)
      21 décembre 2023

      Bonjour Rosaliane,

      En septembre 2023, ton stage d’insertion se terminait en principe. Peu importe que tu n’aies eu qu’une seule évaluation, tu pouvais, si tu n’avais pas d’emploi, introduire une demande d’allocations d’insertion. Vu que tu travaillais à temps partiel en septembre 2023, tu aurais eu intérêt à faire la procédure de maintien de droit (formulaire C131A). Tu pouvais peut-être (selon certaines conditions) recevoir une Allocation de Garantie de Revenu (= un complément du chômage en plus de ton salaire). Cette AGR devait te permettre de ne pas gagner moins (au total) que 1263€ par mois, et probablement un peu plus. Le CPAS t’assure un complément jusque 1500€. C’est très probablement grâce à l’exonération de 297,46€ /mois. Le calcul de l’AGR te permettrait de savoir si tu aurais eu la même somme au totale. C’est peut-être le cas mais il faut faire le calcul à l’aide du simulateur pour le savoir. L’aide du CPAS étant résiduaire (c’est-à-dire que l’aide du chômage est prioritaire si elle est possible), il est étonnant que le CPAS ne t’ait pas demandé d’accomplir les démarches pour le chômage.

      Un travail article 60 a pour but de t’ouvrir un droit au chômage lorsqu’il se termine. Nous ne comprenons pas pourquoi le CPAS te demande de faire un mois à mis temps sous article 60. Puisque tu devrais déjà avoir droit aux allocations d’insertion (ou à une AGR en travaillant à temps partiel) et que pour ouvrir un droit au chômage sur base du travail (plus avantageux que les allocations d’insertion), il faut travailler au moins un an. Si tu as commencé ton premier emploi en mai, un mois ne sera pas suffisant.

      En tout cas, accepter cette proposition du CPAS ne devrait pas te porter préjudice. Mais n’hésite pas à essayer de savoir pourquoi le CPAS te propose cela.
      Si tu veux en discuter par téléphone, tu peux nous joindre au 02/514.41.11 (tu peux demander François à partir du 8 janvier). Nous serons fermés pour la fin d’année.

      Bonnes fêtes de fin d’année

      Répondre
  11. Chems
    13 décembre 2023

    Re bonjour oui je sait que le montant va diminuer pour un supplément chômage temps partiel mais ma question précédente était combien de jour sont indemnisés car avant il calculait 9 voir 10 jour mais la j’ai eu que 4 jour et comme mon syndicat répond pas mes questions j’ai envoyé 3 mail sans réponse et via la centrale téléphoniques impossible de les joindre je suis à c.a.p.a.c. obliger de demander un jour de congé pour aller chez eux désolé de vous ennuyer avec ça mais vous êtes les seul qui ont des réponse concrète et sérieuse.merci d’avance. Bien à vous.

     

     

    Répondre
    1. Infor Jeunes Bruxelles (informateur certifié)
      14 décembre 2023

      Bonjour Chems,

      Pour l’AGR, le calcul ne se fait pas sur le nombre de jours d’occupation mais en fonction du montant de la rémunération et du montant de l’allocation de référence (= chômage auquel vous auriez droit si vous n’aviez aucun contrat de travail).

      N’hésitez pas à nous contacter (02 514 41 11) ou à venir nous rendre visite.

      Répondre
  12. Chems
    10 décembre 2023

    Bonjour je travaille en temps partiel depuis plus de 14ans c’est à dire 19h semaines j’étais chef de famille et je percevait un complément chômage mais depuis le 1 novembre 2023 je suis en statut isolé et ont ma diminuer énormément ce complément certes je savais que le montant allait diminuer mais pas à ce point  ma question est comment ce fait t’il qu’il mon  indemnisés que 4 jours qu’avant ont payait 9 voir 10 jours je comprends pas leurs calculs et j’ai pas reçu une réponse claire du syndicat merci d’avance de m’éclairer sur ça.

    Répondre
    1. Infor Jeunes Bruxelles (informateur certifié)
      13 décembre 2023

      Bonjour Chems,
      L’allocation de garantie de revenu (chômage complémentaire) varie en effet en fonction de votre situation familiale. Si vous avez maintenant le statut isolé, le montant de l’AGR (allocation de garantie de revenu) diminue. De plus, les allocations de garantie de revenu, comme les allocations de chômage, sont dégressives. Cela signifie que le montant des allocations va diminuer après un certain temps.
      Cliquez ici pour comprendre comment les AGR sont calculées. Cliquez ici pour calculer le montant des AGR auquel vous avez droit.
      J’espère avoir répondu à votre question. N’hésitez pas à revenir vers nous.

      Répondre
  13. Genette
    9 décembre 2023

    Bonjour, mon fils travaille à temps partiel depuis le 20 novembre 2023 (1/2 temps). On lui a dit à la FGTB de ne pas rendre son formulaire c3 temps partiel pour ce mois-ci. Tous les autres documents sont rentrés. On lui a dit qu’il n’y avait pas assez de jours de travail. Je ne comprends pas cette remarque. Est-ce exact ? Ne doit-on pas toujours rentrer le c3 temps partiel pour avoir droit aux allocations de complément chômage  Merci pour votre réponse.

    Répondre
    1. Infor Jeunes Bruxelles (informateur certifié)
      13 décembre 2023

      Bonjour Genette,

      Votre question n’est pas très précise. Votre fils était-il déjà bénéficiaire d’allocations de chômage avant de débuter ce contrat en novembre? Si c’est son premier emploi, il ne pourra malheureusement pas prétendre à un complément de chômage, malgré qu’il travaille à temps partiel. Le complément de chômage ou Allocations de Garantie de Revenu (AGR)  est une allocation versée par l’ONEm qui a pour but de compléter un salaire afin que les revenus totaux des chômeurs indemnisés ayant trouvé un emploi à temps partiel ne diminuent pas. Vous trouverez plus d’informations à ce propos sur la fiche T70 de l’Onem. Si nous n’avons pas répondu à votre questions, n’hésitez pas à nous la reformulez afin que nous vous répondions avec plus de précisions.

      Pour d’autres questions, n’hésitez pas à nous recontacter.

      Répondre
      1. Genette
        19 décembre 2023

        Bonjour,

        Effectivement, je n’ai pas été assez précise dans mes informations.  Il touchait des allocations d’insertion avant de commencer un travail à temps partiel de 19 heures par semaine le 20 novembre 2023. Il a quand  même déposé son C3 temps partiel  car si on calcule le montant des allocations perçues et le salaire versé, il aurait moins que ses allocations d’insertion, il est isolé et a 27 ans. merci pour votre réponse au sujet de rendre le c3 temps partiel ou non.

        Répondre
        1. Infor Jeunes Bruxelles (informateur certifié)
          20 décembre 2023

          Bonjour Genette,

          Si votre fils a demandé le statut de travailleur à temps partiel avec maintien des droits et qu’il a droit à une AGR, il doit en effet rentrer chaque mois sa carte de contrôle C3 temps partiel.

          Bien à vous

          Répondre
  14. magic
    28 novembre 2023

    bonjour

    Je travaille a temps partiel depuis un an à raison de 26h par semaine. Quelques fois plus de 26h mais jamais un temps complet. Je souhaite savoir si j’ouvre des droits au chômage et si je peux avoir un complément ? Merci

    Je précise que je suis locataire et réside à Bruxelles mais pas domiciliée. Pouvez-vous me confirmer que cela n’empêche pas mes droits au chômage ? Merci

    Répondre
    1. Infor Jeunes Bruxelles (informateur certifié)
      1 décembre 2023

      Bonjour Magic,

      Ta question n’est pas très précise. Es-tu au moins domiciliée au moins dans une commune belge? Malheureusement, il nous est impossible de te dire si tu peux ouvrir le droit au chômage après un an de travail; cela va dépendre de ton âge au moment d’introduire ta demande. Par exemple, les personnes de moins de 36 ans travaillant à temps parteil doivent prouver 312 demi-jours de travail salarié au cours des 27 mois précédant leur demande (voir sur la fiche ci-dessus).

      Sache qu’en plus de cette condition de travail, il faut aussi avoir un domicile légal en Belgique pour y toucher le chômage. Si tu n’es domiciliée dans aucune commune belge, tu ne pourras malheureusement pas ouvrir le droit au chômage belge. Mais si tu es domiciliée dans un pays de l’UE, il te sera possible (sous certaines conditions), d’y prétendre au chômage sur base de ta période de travail en Belgique. Si c’est le cas, nous t’invitons à prendre contact avec le service emploi de ce pays.

      Pour d’autres questions, n’hésite pas à nous recontacter.

      Répondre
      1. magic
        20 décembre 2023

        En quoi ma question n’est pas claire ?

        J’ai travaillé depuis un an à minimum 23h semaine. J’ouvre des droits ou pas ?

        Répondre
        1. Infor Jeunes Bruxelles (informateur certifié)
          20 décembre 2023

          Bonjour Magic,

          Oui, si tu as moins de 36 ans, un an de travail à temps partiel est suffisant pour ouvrir le droit à des demi-allocations de chômage, comme expliqué ci-dessus.
          Il faut cependant avoir perdu ton travail de manière involontaire.
          Si tu n’as pas perdu ton emploi et que tu n’as pas travaillé auparavant dans un régime horaire plus élevé, tu n’auras pas droit à un complément du chômage.
          N’hésite pas à nous appeler au 02/514.41.11 pour discuter plus en détail de ta situation. Mais nous sommes fermés jusqu’au 2 janvier inclus.

          Bien à toi

          Répondre
  15. michelle
    9 novembre 2023

    bonjour mon époux est a la retraite et moi je travaille maintenant 3 jous par semaine avant je travaillait 5 jours par semaine jai dimunier mes heures car maintenant je recoit ma pension de veillesss car jai 65 ans combien de jours doije travailler pour pas payer impot je nes pas droit aux supplémen de revenue garanti esceque ses mieux de ne plus travailler et avoir droit aux supplément de revenue garantie

    Répondre
    1. Infor Jeunes Bruxelles (informateur certifié)
      28 novembre 2023

      Bonjour Michelle,

      Nous sommes un centre d’information pour les jeunes. Nous ne connaissons pas les réglementations liées à la pension.
      Le service juridique de l’Atelier des droits sociaux pourra peut-être vous aider à y voir plus clair.

      Bien à vous

      Répondre
  16. Saboum
    9 novembre 2023

    Bonjour,

    Je travaille a temps plein ( 37.30hrs /sem)  avec un salaire brut de 3250€ et souhaite travailler à temps partiel(4/5ème).

    Question : comment calculer mon salaire brut à tps partiel?

    D’avance merci et bonne journée!

     

    Répondre
    1. Infor Jeunes Bruxelles (informateur certifié)
      22 novembre 2023

      Bonjour Saboum,

      Pour connaître ton salaire brut à temps partiel, il suffit de diviser ton salaire brut à temps plein par 5, et puis de multiplier par 4.

      Ensuite, pour calculer ton salaire net à 4/5e, tu peux utiliser un calculateur en ligne comme celui-ci.

      N’hésite pas à revenir vers nous si tu as d’autres questions !

      Répondre
  17. Lu
    5 novembre 2023

    Bonjour,

    J’ai introduit une demande d’allocations de chômage pour la 1ère fois; je n’ai jamais perçu de chômage ni d’AGR auparavant. Le montant de mon allocation à été calculé sur base d’un temps partiel volontaire (mon dernier contrat était un 15h/sem). Il s’agissait pourtant d’un temps partiel involontaire comme indiqué sur mes fiches de paie. Je pensais être dans les conditions pour être assimilé temps plein. Pouvez-vous m’éclairer?

    Ma situation: J’étais inscrit comme demandeur d’emploi mais j’ai appris récemment et par hasard (en demandant une attestation) que j’avais été radié. Je n’en ai pas été averti en temps voulu. Est-il dans l’obligation de m’informer de cette radiation? De plus, vu que je ne percevais aucun complément, il me semble que je n’étais pas dans l’obligation d’être inscrit comme demandeur d’emploi?

    Je n’avais pas fait le maintien des droits mais n’était-il pas possible de régulariser la situation au moment de la demande d’allocation?

    1. Je pense pouvoir prouver suffisamment de jours de travail à temps partiel pour compter en tant que travailleur temps plein. Quel est le nombre de jours à prouver?

    2. J’ai travaillé à temps plein du 20/04/2018 au 30/06/2019 de façon ininterrompue. Ne puis-je pas être considéré comme travailleur à temps plein sur cette base?

    Merci d’avance pour vos réponses

    Répondre
    1. Infor Jeunes Bruxelles (informateur certifié)
      7 novembre 2023

      Bonjour Lu,

      Pour répondre à tes questions dans l’ordre :

      1. Je pense pouvoir prouver suffisamment de jours de travail à temps partiel pour compter en tant que travailleur temps plein. Quel est le nombre de jours à prouver?

      -> Si tu as travaillé à temps partiel, peu importe le nombre de jours, tu ne seras  jamais considéré comme travailleur ayant ouvert un droit au chômage sur base d’un temps plein (sauf maintien des droits, pour lequel il faut avoir travaillé à temps plein avant).

      2. J’ai travaillé à temps plein du 20/04/2018 au 30/06/2019 de façon ininterrompue. Ne puis-je pas être considéré comme travailleur à temps plein sur cette base?

      -> Tu aurais effectivement pu être considéré comme ayant ouvert un droit au chômage sur base d’un temps plein si lors de ton temps partiel tu avais demandé le maintien des droits. La demande de maintien des droits doit malheureusement se faire au moment de ton entrée en fonction en temps partiel : il n’est plus possible de régulariser la situation par la suite.

      J’espère que cela répond à ta question, n’hésite pas à nous recontacter si besoin !

      Répondre
  18. Kiki
    23 octobre 2023

    Bonjour

    je suis chômeuse temps plein  de 55 ans  suite à une faillite avec 2 enfants à charge

    On me propose un CDD pour 2 mois de 28 heures semaine

    je sais que je peux rentrer un document pour préserver mon droit au chômage temps plein

    Mais si comme mon contrat ne dure que 2 mois est ce que je garde bien tous mes avantages chômage ?
    Et dois-je refaire toutes les demandes et re rentrer tous les documents déjà remis au forem et à la capac après le Cdd qui n’aura duré que 2 mois ?

    Un tout grand merci à vous

     

    Répondre
    1. Infor Jeunes Bruxelles (informateur certifié)
      3 novembre 2023

      Bonjour Kiki,

       

      Il faut introduire une demande pour obtenir le statut de “travailleur à temps partiel avec maintien des droits“. Vous devez compléter le formulaire C131A-travailleur, partie I. Si nécessaire, vous pouvez également faire compléter la partie II par le service régional de l’emploi (Forem). Ensuite, vous introduisez le formulaire auprès de votre organisme de paiement.

      Grâce à ce statut, après votre occupation à temps partiel, vous avez droit, en tant que chômeuse complète, aux allocations de chômage.

      Vous pouvez éventuellement recevoir une allocation complémentaire en plus de votre rémunération à temps partiel. Ce complément s’appelle l’allocation de garantie de revenus (AGR).  Vous devez demander l’AGR auprès de votre organisme de paiement au moyen du formulaire C131A-travailleur entièrement complété.

      J’espère avoir répondu à vos questions. N’hésitez pas à revenir vers nous.
      Répondre
  19. So
    20 octobre 2023

    Bonjour,

    J’ai travaillé sous CDD de septembre 2021 à septembre 2023 (2 CDD d’un an). J’étais à 4/5 (temps partiel avec maintien des droits sans agr).

    En septembre, j’ai signé un CDI dans la même structure, à 3/5 cette fois.

    Il n’y a pas eu de jour d’interruption entre mon CDD et mon CDI.

    J’ai donc introduit une demande de « travailleur à temps partiel avec maintien des droits sans agr », mais ma demande est en suspens.

    Le syndicat m’informe à présent que je dois prendre rdv avec le bureau de chômage.

    Est-ce que j’aurais dû m’inscrire comme demandeur d’emploi sachant que mes contrats étaient consécutifs et sans interruption ?

    Je vois que la limite pour s’inscrire est de 8 jours (mon cdi a commencé y a 2 mois).

    Est-ce que je risque de ne pas avoir mon maintien des droits (je n’ai pas demandé l’agr) parce que je ne me suis pas inscrit en tant que demandeur d’emploi ?

    Je vous remercie pour votre aide.

    Bien à vous

    Répondre
    1. Infor Jeunes Bruxelles (informateur certifié)
      9 novembre 2023

      Bonjour So,

      Effectivement, la demande doit être introduite en principe dans les 2 mois qui suivent le début de ton temps partiel. Si tu ne fais pas dans ce délai, la période qui sera prise en compte sera celle à partir de la demande. Même si tu ne remplis pas les conditions pour toucher un complément de chômage tout de suite, il est de tout même conseillé d’introduire la demande d’AGR dès le début de ton contrat? Tu trouveras plus d’informations à ce propos sur la fiche T70 de l’Onem. Tu dois aussi resté inscrit comme demandeur d’emploi à temps partiel.

      Pour nous, il n’est pas nécessaire que tu contactes ton bureau de chômage. Tu dois demander le formulaire C131A dument complété à ton employeur; que tu dois envoyer à ton bureau de chômage, via ton syndicat.

      Pour d’autres questions, n’hésite pas à nous recontacter

      Répondre
  20. Val
    12 octobre 2023

    Bonjour, je suis actuellement en chômage complet indemnisé et j aimerais travailler comme aide ménagère en titres service uniquement 20h semaine. Puis je demander de rester sous le statut de travailleur à temps partiel avec maintient des droits sans agr? Sachant que je ne veux pas dépasser les 20 h de travail par semaine. Et si jamais je retombe au chômage, aurais je droit aux allocations de chômage complet directement sans passer par un quelconque stage? Je vous remercie d avance. Valérie

    Répondre
    1. Infor Jeunes Bruxelles (informateur certifié)
      25 octobre 2023
      Bonjour Valérie,
      Si tu es actuellement au chômage complet à temps plein, tu auras bien droit au statut de travailleuse à temps partiel avec maintien des droits si tu le demandes.
      Ce statut donne parfois droit à un complément du chômage, appelé AGR (allocation de garantie de revenus). Si tu touches cette AGR, tu ne pourras pas refuser de travailler plus que 20h par semaine si on te le propose. Par contre, si tu ne touches pas l’AGR, tu ne dois pas être inscrite comme demandeuse d’emploi et tu as donc le droit de refuser une proposition pour travailler plus.
      Si tu retombes au chômage, le statut de travailleuse à temps partiel avec maintien des droits (avec ou sans AGR) te permet de récupérer immédiatement des allocations de chômage complètes à temps plein (plutôt que des demi-allocations de chômage suite à un travail à temps partiel volontaire).
      J’espère avoir répondu à ta question. N’hésite pas à revenir vers nous pour plus d’informations par téléphone au 02 514 41 11 ou à nos permanences.
      Répondre
  21. Riri
    25 septembre 2023

    Bonjour, je suis en temps partiel actuellement. J’étais en temps plein avant ça pendant 2 ans a ma reprise de mon congé maternité en janvier je suis en mi temps 20/semaine. Je vais quitter mon copain et me prendre une maison. Je voulais savoir en habitant seule avec mon fils ai je droit à quelque chose? Merci

    Répondre
    1. Infor Jeunes Bruxelles (informateur certifié)
      11 octobre 2023

      Bonjour Riri,

      Ta question n’est pas précise et nous ne sommes pas sûrs de bien la comprendre. Comme tu as un emploi, tu n’auras à priori pas d’autres revenus que ton salaire à la fin de chaque mois. Mais, si tu rencontres des difficultés financières, tu pourrais introduire une demande d’aide auprès du CPAS  de ta commune de résidence. Tu trouveras plus d’informations sur les aides fournies par le CPAS, ainsi que les conditions pour y accéder ici.

      Pour d’autres questions, n’hésite pas à nous recontacter.

      Répondre
  22. El bekkay
    15 septembre 2023

    Bonjour

    j avais 40 depuis sept 2021h par semaine ,suite une crise dans la société parceque le travail a diminué l 4,5 h par ça devient 35 h 30 par semaine on s’arrangé a l’amiable  avec l employeur sinon tout le monde passe au chômage économique c’est pas bien payé .donc on accepté cette diminution d heur  1 heure moins parjour .est ce que sa pose un problème pour le maintien de droit.

    si un jour on sera au chômage ordinaire complet

    merci

    Répondre
    1. Infor Jeunes Bruxelles (informateur certifié)
      22 septembre 2023

      Bonjour El bekkay,

      Avec 35h30 de travail par semaine, il semble probable que tu sois considéré comme un assimilé à un travailleur à temps-plein. Tu trouveras les 3 conditions pour cela dans le haut de cette page.

      Mais de toute façon, il ne devrait pas y avoir de souci pour tes droits au chômage si tu devais perdre ton emploi involontairement.
      Par contre, tu ne peux pas bénéficier actuellement d’un complément du chômage en même temps que ton contrat (mais cela ne semblait pas être ta demande).

      Bien à toi

      Répondre
  23. emilie
    14 septembre 2023

    bonjour je travail a temps partiel avec complément de chômage j’ai eu un accident du travail depuis 2 mois je touche de la mutuelle pour mon complément de chômage ai-je droit à récupérer mon complément de chômage comme je retravailler et je n’ai plus de la mutuelle.  merci

    Répondre
    1. Infor Jeunes Bruxelles (informateur certifié)
      21 septembre 2023

      Bonjour Emilie,

      Tu devrais bien récupérer ton complément de chômgage dès que tu recommences à travailler. N’oublie pas de réintroduire ta demande auprès de ton organisme de paiement (Capac ou syndicat).

      Bien à toi

      Répondre
  24. Rom
    1 septembre 2023

    Bonjour je voudrais savoir pour une amie si Elle pourrait avoir un complément au chômage pour un mi-temps si elle a jamais travaillé mes quelle a encore son chômage en temps qu isolé avec sa fille merci

    Répondre
    1. Infor Jeunes Bruxelles (informateur certifié)
      7 septembre 2023
      Bonjour Rom,
      Je ne pourrais répondre de manière précise à ta question. En effet, pour que la demande d’Allocation de Garantie de Revenus (AGR ou complément chômage) de ton amie soit acceptée, il faut que son salaire soit inférieur au montant de l’allocation de chômage auquel elle pourrait prétendre si elle avait été au chômage à temps plein (sans aucun contrat de travail), et qu’il soit aussi inférieur à 1.954,99€ brut par mois.
      Elle pourrait poser la question à son organisme de paiement (CAPAC ou syndicat) afin qu’ils vérifient par rapport à sa situation propre
      N’hésite pas s’il te faut d’autres infos !

       

      Répondre
  25. Tim
    30 août 2023

    Bonjour,

    Je viens d’apprendre par l’Onem que je n’ai plus droit aux allocations de chômage car cela fait 3 ans que je travaille à mi-temps et que je vis chez mes parents. Mon employeur a t-il le droit de continuer à me mettre en chômage économique pour une partie de mon mi-temps si, moi de mon côté, je n’ai plus droit aux allocations ?

    Merci

    Répondre
    1. Infor Jeunes Bruxelles (informateur certifié)
      5 septembre 2023

      Bonjour Tim,

      Tu n’as pas droit à des allocations de chômage classique si tu as un emploi régulier à mi-temps parce qu’il ne s’agit plus d’une activité occasionnelle dans ce cas.

      Par contre, le chômage temporaire est possible dans certains cas, lorsque ton employeur doit suspendre ton contrat (par exemple parce qu’il y a un manque de travail). Ce sont donc deux choses différentes et ton employeur pourra te mettre au chômage économique si toutes les conditions et la procédure expliquées dans cette fiche de l’Onem sont respectées.

      N’hésite pas à revenir vers nous si tu as d’autres questions !

      Répondre
  26. Bert
    21 août 2023

    Bonjour

    J’effectue actuellement un 32h/ semaine et je souhaite passer sur un 18h/ semaine.

    Ai-je droit à un complément de revenus ?

    Merci pour votre réponse.

    **** AC

     

    Répondre
    1. Infor Jeunes Bruxelles (informateur certifié)
      25 août 2023

      Bonjour Bert,

      Malheureusement pour bénéficier d’une allocation de garantie de revenus (un complément de chômage), il faut que tu te retrouves involontairement à temps partiel. Si tu décides donc toi-même de réduire tes heures, tu n’auras pas droit à une allocation de garantie de revenu.

      J’espère que cela répond à ta question, n’hésite pas à nous recontacter si besoin !

      Répondre
  27. Genny
    14 août 2023

    Bonjour,

    Après un an et demi de chômage à temps plein, j’ai trouvé un emploi à temps partiel qui débutera le 17 août prochain et se terminera le 31 décembre (2 jours de 8h par semaine). Si tout va bien, il y a de grandes chances que l’an prochain j’obtienne un temps plein.

    Ma question est la suivante : Est-ce que les chèques-repas et les frais professionnels sont comptés en plus du brut que l’on me propose dans votre calcul où vous ne tenez pas compte des chèques-repas et des frais professionnels ? Il n’y a aucune participation de l’employeur dans les frais de transport et il n’y a pas d’assurance groupe.

    Ma situation : Isolée (divorcée) sans personne à charge.

    Un tout grand merci d’avance pour votre réponse.

    Geneviève *****

    Répondre
    1. Infor Jeunes Bruxelles (informateur certifié)
      23 août 2023

      Bonjour Genny,

      Je ne suis pas sûre de bien comprendre ta question. Si tu veux savoir comment est calculée l’allocation de garantie de revenu, le calcul prend en fait en compte ton revenu net. Tu trouveras le détail de ce calcul sur cette fiche de l’ONEm.

      J’espère que cela répond à ta question, n’hésite pas à nous recontacter si besoin !

      Répondre
  28. savannah
    11 août 2023

    Bonjour,

    Est-ce qu’un emploi à temps partiel l19H) durant 2 mois étant célibataire pourrait avoir une grosse influence sur mes contributions 2024? Merci 🙂

    Savannah.

    Répondre
    1. Infor Jeunes Bruxelles (informateur certifié)
      11 août 2023

      Bonjour Savannah,

      A priori, tous tes revenus sont imposés. Normalement quand tu travailles, on prélève ce que l’on appelle un “précompte professionnel” sur ton salaire. Il s’agit d’une avance sur l’impôt, et elle est normalement calculée en fonction de ton salaire pour éviter les trop mauvaises suprises.

      Si tu veux estimer l’impôt que tu devras payer, tu peux toujours consulter les tableaux du SPF finance, qui expliquent quelles tranches sont imposées à quel pourcentage, et comparer ces derniers à tes revenus.

      J’espère que cela répond à ta question, n’hésite pas à nous recontacter si beson !

      Répondre
  29. Ahmed
    9 août 2023

    Bonsoir j’ai travail a temp partiel pendant 17mois sans arrêt pour 15h semaine des fois moins et avant sa j’ai travailler 4mois a temp partiel et avant sa j’ai travailler extra le samedi 4h chake semaine et j’aimerais bien savoir si j’ai le droit aux demi allocations au chômage sachant ke ma femme c’est elle le chef de ménage elle touche le chômage et depuis le 1er janvier 2023 je ne travaille pas j’ai met fin à mon CDI le travail ki je fais sa me permettre pas de trouver un autre travail 1h la journée et 20h le soir et sa me bloque pendant toute la semaine apart mardi

    Répondre
    1. Infor Jeunes Bruxelles (informateur certifié)
      21 août 2023

      Bonjour Ahmed,

      Pour avoir droit au chômage sur base d’un temps partiel, il faut que tu aies travaillé 312 demi-jours au cours des 27 derniers mois. Pour calculer tes demi-jours, tu dois multiplier le nombre d’heures de travail de ton emploi par la fraction 6/le nombre d’heures de travail moyen par semaine pour une occupation à temps plein dans la même fonction. Ensuite, tu multiplies ce résultat par deux.

      Par exemple : Le nombre d’heures par semaine pour ton travail si tu étais à temps plein serait de  38 heures par semaine. Tu as travaillé à ce boulot pendant 8 semaines à temps partiel de 19h/semaine. Tu calculeras tes demis jours comme ceci :

      8 semaines x 19 heures = 152 heures prestées

      152 heures x 6/38 = 24

      24 x 2 = 48 demi-jours qui sont pris en compte pour cette occupation à temps partiel.

      Sache aussi que si tu as démissionné, l’ONEm pourrait te sanctionner. Cette sanction peut-être un avertissement ou une exclusion du chômage pendant 4 à 52 semaines.

      Pour demander des allocations de chômage, tu devras envoyer ton C4, le formulaire C1 ainsi que la preuve que tu t’es bien inscrit comme demandeur d’emploi. Il faut envoyer ces documents à ton syndicat (ou à la CAPAC si tu n’es pas syndiqué).

      J’espère que cela répond à ta question, n’hésite pas à nous recontacter si besoin !

      Répondre
  30. SCristina
    29 juillet 2023

    Bonjour, j’ai un travail de 6h et un de 21 h par semaine. Dans une école. J’habite avec quelqun (mais pas marié). J e suis au chômage en ce moment. Si je reprend travail a 21 de aout, common calculer mon chômage de aout? C’est vrai que chaque jour travaillé c’est 2 jours en moins de chômage? Si je travail 15 jours, c’est comme si j ‘ai travaillé le mois complet et pas de chômage?

    Répondre
    1. Infor Jeunes Bruxelles (informateur certifié)
      2 août 2023

      Bonjour SCristina,

      Non, chaque jour travaillé correspond à une seule allocation journalière de chômage en moins. Tu devras noircir sur ta carte de pointage les jours pendant lesquels tu as travaillé durant le mois d’août. Les autres jours te seront payés par le chômage.

      J’espère que cela répond à ta question, n’hésite pas à nous recontacter si besoin !

      Répondre
  31. yusif
    16 juillet 2023

    bonjour

    je viends de trouvé un travail chez dhl via startpeople. Je dois trzvailler via startpeople de 20.00 à 00.00 (4 heure ) , 20 heure par semaine et le salaire est 15.00 euro  brutto par heure. Je suis au chomage. Ma question : comment le bureau de chomage calcule mon allocation ? je  vais travailler le soir de 20.00 à 00.00 , donc 4 heure.

    merci pour votre  explication

     

    Répondre
    1. Infor Jeunes Bruxelles (informateur certifié)
      19 juillet 2023

      Bonjour Yusif,

      Si tu as trouvé un emploi et que tu as un contrat de travail qui dure plus qu’un mois, tu ne toucheras plus tes allocations de chômage.

      Si tu touches le chômage comme travailleur à temps plein pour l’instant, tu pourras demander un “maintien des droits” (pour te permettre d’avoir à nouveau le chômage comme si tu avais travaillé à temps plein par la suite). C’est expliqué dans l’article au-dessus des commentaires.
      Tu auras peut-être droit aussi à un complément chômage, qui s’appelle “allocation garantie de revenu”. Les conditions pour le demander et les démarches à faire sont expliquées dans cette fiche de l’Onem.

      N’hésite pas à revenir vers nous si tu as d’autres questions !

      Répondre
  32. Aud444
    5 juillet 2023

    Bonjour madame, monsieur,

     

    Je suis Audrey ****** numero de registre national *********. J ‘ai travaillé 12 mois à mi -temps à raison de 23h/semaine 5 jours par semaine  du 19 ‘août 2022 au  30 juin 2023.Je suis au chômage depuis Septembre 2022

    A combien de jours ai je droit en 2023?

    On m ‘a compte 6 jours de congés ça ne me semble pas logique et très peu.

    Dans l attente de votre réponse.

    Merci     ******* A

    Répondre
    1. Infor Jeunes Bruxelles (informateur certifié)
      7 juillet 2023

      Bonjour Audrey,

      Le nombre de jours de vacances rémunérés auxquels tu as droit en 2023 dépend du nombre de jours pendant lesquels tu as travaillé en 2022. Si tu as travaillé pendant toute l’année, tu as droit à 4 semaines de vacances rémunérées l’année suivante. Si tu as travaillé six mois en 2022, tu n’as droit qu’à 2 semaines de vacances rémunérées et qu’à la moitié du pécule de vacances en 2023. 

      Tu dis que tu as travaillé 12 mois, mais ils sont répartis sur deux années civiles différentes. En réalité, si tu as travaillé à temps partiel pendant 6 mois en 2022. Cela ne nous semble pas anormal que tu aies droit à 6 jours de congé en 2023.

      N’hésite pas à revenir vers nous si tu as d’autres questions !

      Répondre
  33. Momo
    21 juin 2023

    Bonjour,

    Je suis actuellement sous contrat art.60 d’une durée de 1 an à la fin de celui-ci j’aurais mes droits de chômage complet.

    J’aimerais lorsque je termine mon contrat chercher un nouvel emploi mais à temps partiel cette fois-ci.

    Est-ce que j’aurais droit à un complément chômage? C’est à dire que vu que je percevrais un salaire par exemple de 600€ par mois dans mon emploi à temps partiel est-ce que le chômage va me compléter le reste?

    Merci d’avance.

    Répondre
    1. Infor Jeunes Bruxelles (informateur certifié)
      21 juin 2023

      Bonjour Momo,

      Une fois que tu as droit au chomage complet à temps plein, si tu reprends un travail à temps partiel tu peux avoir droit au complément si tu respectes les conditions prévues.

      Dans cette feuille info de l’Onem, tu trouveras toutes les explications sur les conditions pour avoir droit à l’allocation garantie de revenu (= le complément chômage) et les démarches à faire.

      L’Onem a également mis en ligne un calculateur, qui te permet de te faire une idée sur le montant que tu pourrais recevoir. Il est disponible ici.

      N’hésite pas à revenir vers nous si tu as d’autres questions !

      Répondre
  34. Sara
    20 juin 2023

    Bonjour je suis au chômage j’ai un revenu de 900 eu (taux cohabitant) j’ai trouvé un travail a temps partiel (15h par semaine) je travaillerai 3h par jour. Le salaire et de  ( 15eu l’heure brut)

    Combien je toucherai plus au moins

    Et est ce que c’est vrai que le fait de travailler même que 3h par jour lonem ne nous paye pas ce jr la.

    Donc lonem me payera seulement le samedi vu que c’est le seule jours que je le travaille pas.

    J’espère avoir été clair merci

    Répondre
    1. Infor Jeunes Bruxelles (informateur certifié)
      21 juin 2023

      Bonjour Sara,

      Nous ne connaissons pas le montant de ton allocation journalière (pour le chômage), nous ne pouvons donc pas te dire combien tu toucherais.

      Cependant, si tu as trouvé un travail à temps partiel, à moins que ce soit des contrats intérimaires à la journée ou à la semaine, tu ne toucheras probablement plus ton chômage (car on va considérer que tu seras travailleuse à temps partiel).

      Par contre, tu pourrais avoir droit à ce qu’on appelle l’allocation garantie de revenu. C’est un complément chômage que l’Onem accorde aux personnes qui était au chômage complet à temps plein, et qui reprennent un travail à temps partiel. Les conditions pour y avoir droit et les démarches à faire sont expliquées dans cette feuille info de l’Onem. L’Onem a également mis en ligne un calculateur qui te permet de te faire une idée du montant que tu pourrais recevoir.

      N’hésite pas à revenir vers nous si tu as d’autres questions !

      Répondre
  35. Killdrake
    20 juin 2023

    Bonjour,

    On me propose un cdd de 3 mois temps partiel de 24h/semaine.

    Je bénéficie d’allocations de chômage plein temps.

    Ou puis-je trouvé une réponse pour savoir quel serai le montant de complément de chômage que je peux percevoir afin de savoir si cela n’est pas négatif pour moi financièrement parlant ?

    Répondre
    1. Infor Jeunes Bruxelles (informateur certifié)
      21 juin 2023

      Bonjour killdrake,

      Dans cette feuille info de l’Onem, tu trouveras toutes les explications sur les conditions pour avoir droit à l’allocation garantie de revenu (= le complément chômage) et les démarches à faire.

      L’Onem a également mis en ligne un calculateur, qui te permet de te faire une idée sur le montant que tu pourrais recevoir. Il est disponible ici.

      N’hésite pas à revenir vers nous si tu as d’autres questions !

      Répondre
  36. Ekram
    9 juin 2023

    Bonjour,

    J’ai un contrat cdi en mi-temps (20h semaine) depuis le 01/03/2021 jusqu’à ce jour.

    Mon dernier salaire est de 1050€ a peu près.

    Aujourd’hui, j’aimerai chercher un autre emploi.

    Ai-je droit a un chômage?

    Comment procéder?

    Quelle sera le montant de cette allocation?

    Cordialement

     

    Répondre
    1. Infor Jeunes Bruxelles (informateur certifié)
      12 juin 2023

      Bonjour Ekram,

      Pour ouvrir un droit au chômage en Belgique il faut :

      – Avoir suffisamment travaillé. Puisque tu travailles à temps partiel, le calcul est un peu différent : d’habitude, il faut avoir travaillé un certain nombre de jours au cours d’une certaine période (par exemple : 312 jours au cours des 31 derniers mois), mais puisque tu travailles à temps partiel, l’ONEm va regarder si tu as travaillé suffisamment de demi-jours au cours d’une certaine période. Le nombre de demi-jours requis dépends de ton âge, comme tu peux le voir sur le tableau figurant plus haut dans cet article. L’article au dessus des commentaires explique également comment calculer tes demi-jours.

      – Se retrouver involontairement sans emploi, c’est-à-dire avoir été licencié (ou arriver à la fin d’un CDD). Cela ne signifie pas que tu n’auras pas droit au chômage si tu démissionnes ou si tu romps ton contrat de travail de commun accord, mais dans ces deux cas l’ONEm pourra te sanctionner. La sanction de l’ONEm peut aller d’un avertissement à une exclusion de ton droit aux allocations de chômage pour une durée de 4 à 52 semaines.

      Il est compliqué de dire quel sera le montant de ton allocation de chômage, car celui-ci dépends de ta rémunération et de ta situation familiale. Par ailleurs, puisque tu travailles à temps partiel, le calcul est également adapté.

      Si tu te retrouves sans emploi et que tu désires demander des allocations de chômage, il faudra que tu envoies ton C4, le formulaire C1 ainsi que le preuve que tu es inscrit comme chercheur d’emploi à ton syndicat (ou à la CAPAC si tu n’es pas syndiqué). Si tu as volontairement quitté ton emploi (démission ou rupture de commun accord), l’ONEm devra normalement te convoquer pour que tu puisses exposer ta situation. En fonction de tes arguments, l’ONEm décidera de prendre ou non une sanction, et de quelle sera cette sanction.

      J’espère que cela répond à ta question, n’hésite pas à nous recontacter si besoin !

      Répondre