Travailler à temps partiel

Rarement un choix volontaire. Le travail à temps partiel représente de plus en plus souvent une porte d’entrée sur le marché du travail pour de nombreux jeunes. À défaut de trouver un travail à temps plein, le chercheur d’emploi est tenté (quand il n’est pas forcé) d’accepter un temps partiel.

Si ce type de contrat offre plus de temps libre au travailleur, ce n’est pas sans contrepartie. A poste égale, la rémunération sera évidemment moins intéressante en prestant moins d’heures. Mais c’est également sa protection sociale qui sera plus fragile. Travailler à temps partiel pourra avoir des répercussions :

  • au niveau du calcul de la pension ;
  • au niveau du droit aux remboursements des soins de santé ;
  • au niveau de l’assurance indemnités (en cas d’incapacité de travail) ;
  • au niveau des allocations familiales ;
  • au niveau du droit à des allocations de chômage.

Nous nous pencherons ici uniquement sur les implications au niveau de chômage.

Une définition

Travail dont la durée est inférieure à la durée de travail maximale en vigueur dans l’entreprise et dont la rémunération ne correspond pas à la rémunération due pour une semaine complète de travail dans l’entreprise.

Trois catégories

L’ONEM distingue 3 types de travailleurs qui travaillent à temps réduit :

  • les travailleurs à temps partiel assimilés à des travailleurs à temps plein ;
  • les travailleurs à temps partiel avec maintien des droits ;
  • les travailleurs à temps partiel dits « volontaires ».

Les assimilés à des travailleurs à temps plein

C’est la catégorie la plus avantageuse. Une fois au chômage, tu es indemnisé comme un travailleur à temps plein et bénéficie d’allocations pour tous les jours de la semaine.

Tu seras assimilé à un travailleur à temps-plein si tu remplis ces trois conditions:

  • percevoir tous les mois une rémunération au moins égale à 1.593,81 euros brut ;
  • s’être inscrit comme demandeur d’emploi à temps plein au moment de la demande d’allocations ;
  • remplir les conditions pour être admis comme travailleur à temps plein au moment de la demande d’allocations (après le contrat de travail). Pour cela, il faut prouver un certain nombre de jours de travail salarié (ou avoir perçu au moins une allocation au cours des 3 ans qui précèdent). Plus d’information à ce propos sur la fiche qui explique les conditions pour ouvrir un droit au chômage à temps plein.
    Tu y verras que le nombre de jours de travail pris en considération est égal au nombre d’heures de travail effectuées pendant l’occupation, multiplié par 6, et divisé par le nombre hebdomadaire moyen d’heures de travail à temps plein pour la même fonction.

Le maintien des droits

Tu es concerné par cette catégorie si tu travailles à temps partiel alors que tu as ou aurais droit à des allocations de chômage (ou d’insertion). Sauf en cas de dérogation, tu dois être occupé au moins dans un tiers temps (environ 13 heures par semaine).

Les principaux avantages de ce statut sont :

  • d’avoir à nouveau droit à des allocations à temps plein (calculées en principe sur une rémunération à temps plein) à la perte du travail à temps partiel ;
  • de pouvoir parfois ouvrir le droit à une Allocation de Garantie de Revenus (complément du chômage) pendant que tu travailles à temps partiel.

Pour bénéficier de ce statut, il faut remettre dans les 2 mois du début de l’occupation à temps partiel le formulaire C 131A-travailleur auprès de ton organisme de paiement (Capac ou syndicat).

L’employeur doit également te remplir un formulaire en ligne e-DRS scénario 3 afin de transmettre à l’ONEm les données nécessaires pour déterminer si tu peux bénéficier du statut de travailleur à temps partiel avec maintien des droits et/ou d’allocation de garantie de revenus.
L’introduction de ces formulaires doit être faites dans les 2 mois du début de l’occupation à temps partiel. Ceci dit, il est parfois encore possible de régulariser ta situation au-delà du délai de 2 mois.

Quelles sont les conditions pour avoir droit à une AGR ?

En principe, si tu n’as jamais travaillé à temps plein avant ton emploi à temps partiel, il semble peu probable que tu aies la possibilité d’ouvrir un droit à un complément du chômage (sauf peut-être si tu avais ouvert un droit à des allocations d’insertion avant de travailler à temps partiel).
En effet, pour que ta demande d’Allocation de Garantie de Revenus (AGR ou complément chômage) soit acceptée, il faut que ton salaire soit inférieur au montant de l’allocation de chômage auquel tu pourrais prétendre si tu avais été au chômage à temps plein (sans aucun contrat de travail), et qu’il soit aussi inférieur à 1.562,59 euros bruts par mois.
Il faut également que ton emploi ne dépasse pas 4/5 du temps de travail d’une personne à temps-plein sur ton lieu de travail et que tu n’aies pas volontairement réduit ton temps de travail dans l’espoir de percevoir un complément de chômage.

Quel est le montant de l’AGR ?

Le calcul de l’Allocation de Garantie de Revenus (AGR) est très complexe.

Il correspond à ton allocation de référence + un montant mensuel d’un supplément horaire pour les heures qui dépassent le tiers d’un horaire à temps plein – la rémunération nette.

Tu trouveras de plus amples explications sur ces calculs complexes sur le site de l’ONEM

Tu peux aussi trouver sur le site de l’ONEM un simulateur de calcul de l’AGR.

Les travailleurs à temps partiel dits « volontaires »

Si tu travailles à temps partiel et que tu ne peux pas être repris dans une des deux catégories précédentes (assimilé à un temps plein ou avec maintien des droits), tu es considéré par l’ONEM comme un travailleur à temps partiel volontaire.
Si tu perds ton emploi de manière involontaire, tu peux alors potentiellement ouvrir un droit à des demi-allocations de chômage.

Nombre de demi-jours de travail salarié requis (stage) pour ouvrir un droit à des demi-allocations de chômage.

Pour pouvoir bénéficier du chômage après un travail à temps partiel volontaire, il faut que tu aies été occupé au moins 12 heures par semaine ou au moins le tiers d’une occupation à temps plein et que tu prouves :

  • un certain nombre de demi-jours de travail salarié (stage);
  • au cours d’une certaine période (période de référence) précédant immédiatement la demande d’allocations de chômage.
 Age Nombre minimum de demi-jours de travail salarié à prouver (stage) et période de référence
Moins de 36 ans – soit 312 demi-jours au cours des 27 mois précédant ta demande ;
– soit 468 demi-jours au cours des 39 mois précédant ta demande;
– soit 624 demi-jours de travail au cours des 48 mois précédant ta demande.
De 36 à 49 ans – soit 468 demi-jours au cours des 39 mois précédant ta demande ;
– soit 624 demi-jours au cours des 48 mois précédant ta demande;
– soit 234 demi-jours dans les 39 mois + 1.560 demi-jours dans les 10 ans qui précèdent ces 39 mois;
– soit 312 demi-jours dans les 39 mois + pour chaque demi-jour qui manque pour arriver à 468 jours, 8 demi-jours dans les 10 ans qui précèdent ces 39 mois.
A partir de 50 ans – soit 624 demi-jours au cours des 48 mois qui précèdent ta demande;
– soit 312 demi-jours dans les 48 mois qui précèdent ta demande et 1.560 demi-jours dans les 10 ans qui précèdent ces 48 mois;
– soit 416 demi-jours dans les 48 mois + pour chaque jour qui manque pour arriver à 624 demi-jours, 8 demi-jours dans les 10 ans qui précèdent ces 48 mois.

Certaines journées sont assimilées à des journées de travail: par exemple, les journées de maladie indemnisées par la mutuelle et les journées couvertes par le pécule de vacances.

Si tu ne remplis pas la condition prévue pour ta catégorie d’âge, tu peux toutefois être admis si tu satisfaits à celle prescrite pour une catégorie d’âge plus élevée.

La période de référence de 27, 39 ou 48 mois peut être prolongée par certains événements: naissance ou adoption, interruption de carrière, emprisonnement, exercice d’une profession non-assujettie à la sécurité sociale (secteur chômage), etc.

Comment calculer tes jours ?

Le nombre de demi-jours pris en considération est égal au nombre d’heures de travail effectuées pendant l’occupation, multiplié par 6, et divisé par le nombre hebdomadaire moyen d’heures de travail à temps plein pour la même fonction. Ensuite, tu multiplies le résultat obtenu par 2. Ce résultat ne peut dépasser en moyenne 78 par trimestre (26/mois).

Par exemple, si tu as travaillé à temps plein pendant 3 mois, l’ONEM ne prendra en compte que 78 demi-journées de travail (même si l’application du calcul donne un résultat supérieur).

Exemple de calcul

Si tu travailles 4 semaines à mi-temps (19 heures/semaine) dans une société où le temps plein est à 38 heures/semaine, le calcul à faire est le suivant:
4 semaines x 19 heures = 76 heures de travail
76 heures x 6/38 = 12 X 2 = 24 demi-journées qui peuvent être prises en compte pour cette occupation à temps partiel.

 

Indemnisation à la fin des prestations de travail

Contrairement au travailleur à temps plein qui a droit à 6 allocations par semaine, le travailleur à temps partiel volontaire est indemnisé dans un système de demi-allocations.

Le montant de la demi-allocation de chômage varie en fonction du dernier salaire, de la situation familiale (chef de ménage, isolé ou cohabitant) et de la durée du chômage.

Le calcul de ce montant est complexe. N’hésite pas à te faire aider par ton organisme de paiement (Capac ou syndicat) pour le connaître.

Le nombre de demi-allocations que tu perçois par semaines est calculé comme suit:
(nombre hebdomadaire d’heures de travail à temps partiel x 12) / nombre hebdomadaire d’heures de travail à temps plein dans la même fonction

Exemple

(19×12)/38 = 6 demi-allocations

Le nombre de demi-allocations obtenu est réparti sur tous les jours de la semaine de la manière suivante : 1 demi-allocation par jour à partir du lundi (sauf pour les dimanches). Si le nombre de demi-allocations est supérieur à 6, les demi-allocations restantes sont à nouveau attribuées à partir du lundi de la semaine suivante.

Pour une information plus complète sur le travail à temps partiel et le droit au chômage, n’hésite pas à surfer sur le site de l’ONEM

Partager

Poser une question

N’hésite pas à nous poser une question, un professionel faisant partie du réseau Bruxelles-J te répondra. Nous préservons ton anonymat et ton adresse de messagerie ne sera pas publiée.

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*
*
*

130 questions déjà posées

  1. Chris

    Bonjour,

    J’ai 27 ans et je suis au chômage en tant qu’isolée. Mon chômage est basé sur la fin de mes études donc je perçois environ 850-900€/mois selon le nombre de jours dans le mois. On m’a proposé un travail de 12h/semaine, je n’ai pas encore tous les renseignements sur le salaire etc mais je me demandais si je pourrais donc prétendre à un complément chômage ? Vais-je percevoir plus ou moins la même somme qu’actuellement ou est-ce que je peux espérer voir une différence avec mon chômage actuel ? D’avance, merci !

    Répondre
  2. Babou

    Mon fils a obtenu un travail de bibliothécaire comme article 60 dans une ėcole. Sa période de prestation en article 60 se termine bientôt . Il a 39 ans. L’école est tellement contente qu’elle souhaite le garder . Il a donc obtenu un mi-temps ptp pour 3 ans. Mes questions sont les suivantes:

     Ce statut ptp dėpend d’actiris ou du cpas ou de l’école ?

     S’ il preste un mi-temps, cela veut dire qu’après 3 ans il ne peut chômer qu’à mi- temps ou il a droit au plein-temps d’allocations ? Perd-il ses droits pour le mi-temps non prestė ?

    Actiris va-t-il l’obliger å chercher un autre mi-temps pour compléter ou pas ?

    S’il trouve de lui même un autre mi- temps qui n’est pas ptp pour compléter , est-ce qu’il perd le mi-temps du ptp ou pas ? Peut-on le lui retirer ?

    Merci encore pour vos prėcieuses rėponse,

    Bien cordialement,

    Babou

    Répondre
  3. claude

    bonjour
    j ‘ai travaillé a temps plein auparavant avoir d’avoir mon c4
    je suis donc actuellement en chomage complet depuis un peu moins de 2 ans avec plus ou moins 600 euros par mois d’allocations
    mon conjoint cohabitant légal travaille a temps plein comme independant
    en reprenant un travail mi temps, aurais je droit a un complément du chomage???
    mon mi temps risque de ne pas m’apporter beaucoup plus que mes allocations de chomage actuel
    merci d’avance

    Répondre
    1. Infor Jeunes Bruxelles

      Bonjour Claude,

      Si en travaillant à temps partiel tu gagnes moins que le montant des allocations de chômage que tu perçois en tant cohabitante ordinaire, tu pourrais avoir droit à un complément de l’Onem en faisant une demande d’Allocations de Garantie de Revenu AGR). Ta demande devra être introduite dans les deux mois suivant le début de ton temps partiel. Tu devras faire la demande de travailleur à temps partiel avec maintien des droits. Tu trouveras plus d’informations sur la fiche ci-dessus et sur cette-info fiche de l’Onem : http://www.onem.be/fr/documentation/feuille-info/t70#h2_5

      Pour d’autres questions, n’hésite pas à nous recontacter.

      Répondre
  4. narscica

    Bonjour,
    Je travaille actuellement en temps partiel, sans complément du chômage.
    Je me retrouve sur la mutuelle, jusqu’à la fin de ma grossesse (je suis à 5 mois.)
    Le montant que je vais toucher de la mutuelle correspond t’il à 65% de mon brut ou à 65% de mon brut si je fessais un temps plein?

    merci à vous

    Répondre
    1. Infor Jeunes Bruxelles

      Bonjour Narscica,
      Tout dependra de la raison pour laquelle tu te retrouves à la mutuelle.

      Si tu es en maladie, et que tu vas percevoir des indemnités de mutuelle, tu recevra 60% de ton salaire brut.
      Si tu es écartée de ton emploi (jusqu’à la fin de ta grossesse) tu pourras percevoir une indemnité qui s’élève à 78,237 % de votre salaire journalier brut à partir du 1er jour de l’écartement jusqu’à la 6e semaine qui précède la date prévue de l’accouchement. (Attention cette indemnité est soumise à un précompte professionnel de 11,11%).

      Ensuite, à partir de la 6e semaine qui précède la date prévue de l’accouchement et peu importe la raison pour laquelle tu es actuellement indemnisée par la mutuelle, tu seras considérée comme étant en congé de maternité et pourra percevoir 82% de ton salaire brut journalier pendant les 30 premiers jours , et 75 % de ton salaire brut du 31e jour jusqu’à la fin des 15 semaines.

      Le salaire brut pris en compte est celui que tu perçois actuellement.

      D’autres questions ? N’hésite pas à nous recontacter!

      Répondre
  5. Michaël

    voici ma situation:
    Je suis actuellement employé par deux employeurs, un premier chez qui je preste 4/5 et un second pour 1/5 par semaine.
    L’entreprise du premier employeur va mal et je me retrouve contraint d’accepter (pour « sauver l’entreprise ») une réduction de temps de travail vers un mi-temps au travers d’un avenant à mon contrat (pas de licenciement partiel ou de préavis donc).
    Le second employeur envisage d’augmenter mon temps de travail vers un mi-temps de tel que je me retrouverais avec deux mi-temps afin de remplir mon temps de travail sur la semaine.

    Dans le cas de figure ou l’entreprise de mon premier employeur soit contrainte de déposer le bilan et donc de se déclarer en faillite, je perdrais ainsi un de mes deux mi-temps. Il me parait évident que cela ne sera pas une situation « standard » de perte d’emploi pour moi.

    Ma question est donc: aies-je droit au chaumage pour le mi-temps perdu si cela se produit ?

    Si oui: comment cela se présente-t-il (complet pour le mi-temps ou juste un complément ou … ?)
    Si non: ne serait-ce pas moins à mon désavantage de rester en 4/5 chez cet employeur et de lui demander un licenciement complet en bonne forme ?

    D’avance merci

    Répondre
    1. Infor Jeunes Bruxelles

      Bonjour Michaël,

      En principe, si en perdant l’un des tes emplois, tu continues ton travail à temps-partiel alors que tu totalises suffisamment de jours de travail pour pouvoir ouvrir un droit au chômage à temps-plein, tu pourrais effectivement prétendre à une allocation de garantie de revenu (appelé AGR ou complément de chômage).
      Il te faudra alors pour se faire, introduire une demande de maintien de droit auprès de l’organisme de paiement de ton choix (syndicat ou CAPAC).

      En principe, une demande est acceptée si ton salaire est inférieur au montant de l’allocation de chômage auquel tu pourrais prétendre si tu avais été au chômage à temps plein (sans aucun contrat de travail) et si ton salaire mensuel brut moyen est inférieur à 1593,81 euros.

      Pour savoir si tu totalises suffisamment de jours à temps plein, il faudra se référer au tableau de la page suivante : https://www.bruxelles-j.be/droits-sociaux/tes-droits-au-chomage/quelles-conditions-dois-tu-remplir-pour-beneficier-des-allocations-de-chomage/ et effectuer un calcul particulier si tes deux contrats n’ont pas démarré en même temps. pour ce faire nous te conseillons de contacter ce service juridique gratuit : l’Atelier Des Droits Sociaux (http://www.atelierdroitssociaux.be/page/permanences-juridiques).

      Sache également qu’en cas de faillite, si ton patron décide de te licencier sans préavis et n’est pas en mesure de payer les indemnités de rupture, tu pourrais percevoir des allocations de chômage provisoires (pour autant que remplisses les conditions pour ouvrir un droit au chômage). Tu devras également t’engager auprès de l’ONEm à l’informer de toute reconnaissance de dette effectuée par ton employeur ou de toute décision judiciaire rendue afin que l’ONEm puisse récupérer le montant octroyé auprès de l’employeur. Plus d’information sur http://www.onem.be/fr/documentation/feuille-info/t43

      D’autres questions ? N’hésite pas à nous recontacter!

      Répondre
  6. Kava

    Bonjour,

    Voici la situation : après avoir travaillé à temps plein, un employé est réengagé pour travailler à temps partiel CDI. La question : cet employé doit-il justifier des heures (ou des jours) de chômage avant son contrat à temps partiel pour avoir droit au chômage si l’entreprise venait à fermer ? Ou alors l’employé peut-il directement recommencer à travailler sans que cela ait des conséquences sur son droit au chômage ?
    Merci pour votre réponse.

    Répondre
    1. Infor Jeunes Bruxelles

      Bonjour Kava,

      Si l’employé totalisait théoriquement suffisamment de jours pour pouvoir ouvrir un droit au chômage à la fin de son emploi à temps plein (https://www.bruxelles-j.be/droits-sociaux/tes-droits-au-chomage/quelles-conditions-dois-tu-remplir-pour-beneficier-des-allocations-de-chomage), nous lui conseillons d’introduire une demande de maintien des droits afin qu’il puisse être assimilé à un travailleur à temps plein s’il perd son emploi de manière involontaire. Il pourra éventuellement ( à certaines conditions) prétendre à des allocations garantie de revenu, appelées aussi AGR ou complément chômage. Plus d’information sur https://www.onem.be/fr/documentation/feuille-info/t70 .

      Attention, il faudra vérifier que l’employé n’ait pas manifesté l’accord d’une réduction de temps de travail (signature de commun accord pour rompre le précédent contrat, avenant au précédent contrat, …), car dans ce cas l’ONEm pourrait refuser cette AGR.

      Dans le cas où la personne ne remplit pas les conditions d’admissibilité pour ouvrir un droit théorique au chômage et qu’elle ne peut donc pas faire la demande de maintien de droit, il est possible que son droit aux allocations de chômage à temps plein se transforme en droit à des demi-allocations de chômage. Les montants de celles-ci sont en principe moins élevé qu’un droit au chômage à temps plein.

      D’autres questions ? N’hésite pas à nous recontacter!

      Répondre
  7. Amine

    Bonjour ,

    Ma femme vient de commencer à travailler en temps partiel(3heures par jour), est ce que je dois prévenir mon employeur afin qu’elle ne reste plus à ma charge ?

    Répondre
    1. Infor Jeunes Bruxelles

      Bonjour Amine,

      Tu n’es pas en principe pas tenu d’en informer ton employeur car cette information n’aura pas d’impact sur le calcul de ton salaire. Par contre, elle pourrait être prise en compte par le SPF finances pour le calcul de tes impôts si vous êtes mariés ou cohabitant légaux. Plus d’information sur https://finances.belgium.be/fr/particuliers/famille/situation_familiale ou en contactant le SPF finances: https://finances.belgium.be/fr/Contact

      D’autres questions ? N’hésite pas à nous recontacter!

      Répondre
  8. carine

    Bonjour

    Mon fils travaille a temps partiel pour une durée déterminée du 14/12/2018 au 13/03/2019 suite a un contrat FPI
    dois t’il toujours rentrer sa carte bleu au syndicat et que dois t’il remplir sur sa carte bleu ?
    merci

    Répondre
    1. Infor Jeunes Bruxelles

      Bonjour Carine,

      En principe, il n’est pas tenu de remettre sa carte de contrôle.
      Pour percevoir le paiement de décembre (s’il ne l’a pas encore reçu), il pourrait noircir les cases qui correspondent aux jours pendant lesquels il a travaillé (du 14/12 au 31/12). Si le paiement de décembre à déjà été effectué et qu’il a perçu des allocations de chômage pour les jours pendant lesquels il a travaillé, il est possible qu’il ait à rembourser des allocations.

      Il pourrait également informer son organisme de paiement (syndicat ou capac) de la signature d’une contrat, et le service emploi de sa région (Actiris, VDAB, ADG ou Forem) afin d’éviter une éventuelle convocation.

      Un fois le contrat de travail terminé, il devra se réinscrire auprès de son organisme de paiement et du service emploi compétent afin de rouvrir son droit aux allocations de chômage.

      D’autres questions ? N’hésitez pas à nous recontacter!

      Répondre
  9. Khaled

    Bonjour,
    j’avais un contrat à temps partiel de 20h semaine,+ compliment de chômage ( AGR ), puis j’ai tombé malade après licenciement ( préavis recommandé par employeur) en effet ma question sur indemnité mutuelle, est ce que je peux être indemnisé sur base de salaire employeur + allocations garantie de revenus (AGR ) , merci de me faire savoir
    Cordialement :

    Répondre
    1. Infor Jeunes Bruxelles

      Bonjour Khaled,

      Oui, les indemnités de la mutuelle devraient bien être calculées sur base de ton salaire ET de ton AGR. Les deux seront pris en compte par l’INAMI pour déterminer le montant de tes indemnités d’incapacité de travail.
      Bien à toi

      Répondre
  10. Celia

    Bonjour,
    J’ai directement commencé à travailler en temps plein après mes études.
    Après deux CDD d’un an temps plein j’ai demandé à passer en mi-temps pour des raisons personnelles il y a deux mois. J’ai entendu parlé d’aides complémentaire au mi-temps.
    Mais je ne sais pas si je suis dans un profil qui correspond à tout cela vu que je ne me suis jamais inscrite au chômage?
    Merci

    Répondre
    1. Infor Jeunes Bruxelles

      Bonjour Célia,

      Pour demander un complément chômage , il faut que ton salaire soit inférieur au montant de l’allocation de chômage auquel tu pourrais prétendre si tu avais été au chômage à temps plein (sans aucun contrat de travail), et qu’il soit aussi inférieur à 1.562,59 euros bruts par mois. Il faut également que ton emploi ne dépasse pas 4/5 du temps de travail d’une personne à temps-plein sur ton lieu de travail et que tu n’aies pas volontairement réduit ton temps de travail dans l’espoir de percevoir un complément de chômage. Ce qui n’est pas ton cas puisque tu sembles avoir volontairement réduit ton temps de travail.

      Plus d’infos: https://www.onem.be/fr/documentation/feuille-info/t65

      N’hésite pas si tu as besoin de plus d’informations

      Répondre
  11. esther

    bsr je suis en demi medical si je tombe au chomage ai je encore des droit merci de me repondre

    Répondre
    1. Infor Jeunes Bruxelles

      Bonjour Esther,

      Pour savoir si tu as droit au chômage, tu devrais perdre ton emploi de manière involontaire (licenciement, fin de contrat, ..) et tu dois totaliser un certain nombre de jours de travail en fonction de ton âge à comptabiliser sur une période de référence (par exemple, si tu as moins de 36 ans, tu dois totaliser au minimum 312 demi-jours, soit 1 an, sur les 27 mois précédant ta demande, les 27 mois étant la période de référence) Tu trouveras un tableau récapitulatif sur la fiche ci-dessus.

      Mais tout dépendra de ton état de santé et de ce qui sera décidé avec ton médecin. En effet, l’une des conditions imposées aux chômeurs est d’être apte à travailler, c’est pourquoi si tu es sous-certificat médical ou déclarée inapte à travailler, tu seras alors indemnisée par la mutuelle.

      D’autres questions ? N’hésite pas à nous recontacter!

      Répondre
  12. Mlle Lina

    Bonjour j’ai travaillé à temps partiel pendant 7ans après, avec un salaire de +- 1100€ puis rupture de contrat, de plus au moins combien serait mes revenus chômage étant isolé?

    Répondre
    1. Infor Jeunes Bruxelles

      Bonjour Mlle Lina,

      Les 1100€ correspondent-ils à ton salaire but ou net?
      Nous ne pouvons malheureusement pas répondre avec précision à ta question. Nous te conseillons de te renseigner auprès de ton organisme de paiement (CAPAC ou syndicat) qui pourra t’aider à faire le calcul.
      Sache que comme tu as travaillé à temps partiel, tu bénéficieras de demi-allocations de chômage.

      Pour d’autres questions, n’hésite pas à nous recontacter.

      Répondre
  13. caly

    Bonjour lorsque j’ai été licencié lors d’une restructuration en 2015, j’étais en mi-temps médical (depuis janvier 2012) avec un statut d’invalide à la mutuelle. Si ma santé le permet (j’ai 50 ans) et que je veux faire une formation ou rechercher du travail est-ce que c’est le chômage qui me prendra à sa charge et me payera ? Et si oui sur quel salaire se basera t-il ?

    Répondre
    1. Infor Jeunes Bruxelles

      Bonjour Caly,
      Pour pouvoir prétendre à des allocations de chômage, l’une des obligations imposées aux chômeurs est d’être apte à travailler. Tant que vous êtes couvert par un certificat médical, vous serez indemnisé par votre mutuelle.
      Une fois que vous serez de nouveau apte à travailler, c’est vous pourrez effectivement introduire une demande d’allocations de chômage. Pendant que vous percevez ses allocations, vous pourrez effectivement travailler, ceci dit, les journées de travail ne seront pas indemnisées par l’ONEm étant donné que vous percevrez un salaire.
      En ce qui concerne la possibilité de formation, sachez qu’en fonction du type de formation choisie, vous devrez peut-être introduire une demande pour être autorisé à percevoir vos allocations en parallèle , c’est ce qu’on appelle une demande de dispense. Vous trouverez des informations plus détaillées à ce sujet sur : https://www.bruxelles-j.be/droits-sociaux/tes-droits-au-chomage/peux-tu-obtenir-une-dispense-pour-te-former-pendant-ton-chomage/

      D’autres questions ? N’hésitez pas à nous recontacter!

      Répondre
  14. chantecler

    sortie de l universite en septembre 2018 et inscrite au forem j ai trouve un travail comme vendeuse a temps plein 35 h et en cdd. mon employeur, a la fin de ce cdd me propose un trois cinquieme temps avec avenant toujours en cdd. n ayant pas droit a des indemnites de chomage qu en est il de mes droits ? y a t il une possibilite autre de supplement sur salaire? merci

    Répondre
    1. Infor Jeunes Bruxelles

      Bonjour Chantecler,

      Pour pouvoir bénéficier de l’AGR (= allocation de garantie de revenus ou complément du chômage), il faut d’abord avoir ouvert son droit aux allocations de chômage complet. En effet, l’AGR sert en fait à compléter le salaire d’un travailleur à temps partiel de manière à ce qu’il perçoive les mêmes revenus que s’il ne travaillait pas du tout. Tu trouveras toutes les informations sous le point « Le maintien des droits » sur la fiche ci-dessus.

      Malheureusement, si ton contrat entre septembre 2018 et maintenant est ton seul contrat de travail, tu n’entreras pas dans les conditions pour ouvrir ton droit au chômage et faire une demande d’AGR.

      Si tu as terminé tes études en 2018, il faudrait voir si tu entres dans les conditions pour faire ton stage d’insertion pour ensuite ouvrir ton droit aux allocations d’insertion (= chômage sur base des études). Pour cela il faut entamer ton stage d’insertion avant tes 24 ans afin de faire une demande d’allocations à moins de 25 ans (le stage d’insertion étant d’une durée d’un an). Les périodes de travail entrent bien en compte dans le calcul des jours du stage d’insertion. Tu pourrais donc bien avoir commencé ton stage dès septembre 2018. Dans ce cas, si tu entres dans les conditions d’âge, tu pourrais ouvrir ton droit aux allocations d’insertion dès septembre 2019. Par contre, d’ici là, tu n’auras malheureusement droit à rien. Afin de continuer ton stage d’insertion, tu devras impérativement t’inscrire chez Actiris lorsque tu ne travailleras plus à temps plein. Tu trouveras toutes les informations sur la stage d’insertion et les allocations d’insertion ici : https://www.bruxelles-j.be/travailler/ton-premier-emploi/le-stage-dinsertion-professionnelle/

      Si tu n’as droit à rien et que ton salaire à lui-seul ne suffit pas et que la situation financière devient compliquée pour toi, c’est au CPAS qu’il faudra faire une demande d’aide. A noter qu’il est inutile de faire cette demande si ton salaire à temps partiel dépasse le montant du RIS (revenu d’intégration sociale). Ces montants sont de 607,01 euros pour les cohabitants, 910,52 euros pour les isolés et 1254,82 euros par mois pour les cohabitants avec au moins un enfant à charge. Si ton salaire dépasse le montant de ta catégorie, tu n’auras pas droit au RIS. Tu pourrais par contre faire une demande d’aide sociale (c’est-à-dire une aide ponctuelle pour une demande spécifique comme les factures d’électricité par exemple). Tu trouveras toutes les informations concernant les différentes aide du CPAS sur ces fiches-ci : https://www.bruxelles-j.be/droits-sociaux/obtenir-de-laide-du-cpas/

      Si tu as besoin d’autres informations, n’hésite pas !

      Répondre
  15. tony

    Bonjour
    J’ai une carte de contrôle pour travailleur a temps partiel dois je la compléter a la commune (cachet de la commune) en sachant que j’ai 59 ans.
    Merci de votre réponse.

    Répondre
    1. Infor Jeunes Bruxelles

      Bonjour Tony,

      En principe, la dispense de disponibilité (ou la disponibilité adaptée) s’applique aux personnes âgée d’au moins 60 ans. A partir de cet âge-là, vous serez dispensé de rechercher activement un emploi, ne serez plus soumis à la procédure d’activation du comportement de recherche d’emploi et ne devrez plus être en possession d’une carte de contrôle (mais d’un formulaire C99).
      Il existe des possibilité de pouvoir en bénéficier avant vos 60 ans, mais celles-ci sont liées à votre passé professionnel. Plus d’information sur : https://www.onem.be/fr/documentation/feuille-info/t55-0

      D’autres questions ? N’hésitez pas à nous recontacter!

      Répondre
  16. Bibi

    Bonsoir jai 4 enfants en charge le 1er a commencé un travail ce 28/01/19 pour un CDD d’1 semaine que faire pour mon employeur ? Merci

    Répondre
    1. Infor Jeunes Bruxelles

      Bonjour Bibi,

      Il y’a certaines conditions pour qu’un enfant puisse continuer à être à charge de ses parents. Il y a notamment une condition de domiciliation (il doit habiter avec toi) et une question de revenus. En ce qui concerne les revenus, il y a un plafond maximal annuel que le jeune ne peut pas dépasser pour continuer à être à charge de ses parents. Ce montant varie selon que tu sois conjointement ou seule. Ainsi, ton fils ne sera plus considéré comme étant à ta charge s’il gagne plus de 6807,50€ brut/an si tu es imposée avec ton conjoint et 8620€ brut par an si tu es imposée seule.

      Tant qu’il n’a pas dépassé ces limites, tu n’as aucunes démarches à faire. Par contre, si vous vous rendez compte en cours d’année qu’il a dépassé ce montant, le mieux serait de prévenir l’employeur afin qu’il modifie le plus rapidement possible le montant de ton précompte sur salaire. Dans le cas où tu ne le fais pas, ce n’est pas très grave, c’est simplement que tu risques de devoir rembourser une somme d’argent aux impôts en fin d’année (comme tu auras bénéficié d’un avantage auquel tu n’avais plus droit comme ton fils ne sera plus considéré à ta charge pour l’année).

      Tu trouveras toutes les informations sur le site du SPF finances : https://finances.belgium.be/fr/particuliers/famille/personnes_a_charge/enfants#q4

      Si tu as besoin d’autres informations, n’hésite pas !

      Répondre
  17. nico

    bonjour je suis au chômage temps plein et on ma fait un contrat de travail a temps partiel de 7 jours avev debut et fin contrat après les 7 jours apres les 7 jours de travail je garde mon chômage a temp pleins

    Répondre
    1. Infor Jeunes Bruxelles

      Bonjour Nico,

      Sache que malgré que tu sois chômeur complet indemnisé, tu ne recevras pas d’indemnités durant la période de contrat de 7 jours. N’oublie donc pas de noircir les cases correspondant aux jours pendant lesquels tu étais sous contrat de travail.
      A la fin de ce contrat, tu n’auras aucune démarche particulière à faire et tu continueras à percevoir tes allocations de chômage comme avant de commencer à travailler; pour autant que cela ne coïncide à une éventuelle période de dégressivité.

      Pour d’autres questions, n’hésite pas à nous recontacter.

      Répondre
  18. Marine

    Bonjour voilà je voudrais savoir si j’ai droit à des allocations de chômage je viens de travailler 6 mois en temps partiel mais avant cela j’ai été enceinte et eu ma fille qui a maintenant 1ans cela compte avec les 6mois?

    Répondre
    1. Infor Jeunes Bruxelles

      Bonjour Marine,

      Les jours de congé de maternité indemnisés par la mutuelle entrent en compte dans le calcul pour ouvrir son droit aux allocations de chômage. Cela dépend donc si tu as bénéficié des indemnités ou pas.

      Si c’est bien le cas, tu pourras faire entrer ces jours dans ton calcul. Note que si ces 6 mois à temps partiel sont ta seule expérience de travail, tu ne pourras pas ouvrir ton droit au chômage complet.
      Pour avoir droit au chômage sur base du travail, il faut avoir travaillé (à temps plein ou à temps partiel) au moins un an. Six mois ne seront donc pas suffisants. Sauf si tu as été indemnisée auparavant par la mutuelle pendant au moins 6 mois.

      Si tu as moins de 25 ans, une autre possibilité à examiner serait de voir si tu ne peux pas ouvrir un droit à des allocations d’insertion (chômage sur base des études): https://www.bruxelles-j.be/travailler/ton-premier-emploi/le-stage-dinsertion-professionnelle/

      Si tu ne peux ouvrir aucun droit au chômage, tu peux peut-être prétendre à une aide du CPAS (mais cela dépend des personnes avec qui tu vis et de leurs revenus): https://www.bruxelles-j.be/droits-sociaux/obtenir-de-laide-du-cpas/

      Si tu as besoin d’autres informations, n’hésite pas !

      Répondre
  19. leila

    Bonjour,
    Je travaille a temps partiel plus complement de chômage, ma question est j’ai deux enfants à charge ,bientôt il ne seront plus à ma charge , aurais je droit encore au supplement de chômage .

    merci

    Répondre
    1. Infor Jeunes Bruxelles

      Bonjour Leila,

      A priori tu garderas le complément octroyé par l’Onem mais, ce montant sera adapté en fonction de ton statut. En fonction de la situation précise, il n’est pas impossible que ce changement de statut te fasse perdre le droit au complément. Il est important de notifier ce changement de statut (cohabitante avec charge de famille à celui d’isolée ou de cohabitante) auprès de ton organisme de paiement (Capac ou Syndicat).
      Pour plus de précision, sur le montant de ton complément suite à ce changement de statut, tu peux utiliser le simulateur sur le site de l’ONEM: https://www.onem.be/agrforms/home.jsf;jsessionid=BQRrms6usK8ip+O-1YUhsSx-.proddmz6201?dswid=1673

      Pour plus d’informations, contacte nous !

      Répondre
  20. Jean

    Bonjour,
    Je suis pensionné de puis le 1 janvier de cette année.
    Un employeur dans la pose de châssis me propose un temps partiel de 2 ou 3 jours semaines, ma question est de savoir si les jours sont déterminés sur le contrat comme étant fixe ou ils peuvent-être variable. Exemple, la semaine 1, il a besoin de moi le lundi et mardi, la semaine suivant le mercredi et vendredi. Peut-on dans ce cas remplir un contrat de travail avec jours variable sur une semaine.

    Répondre
    1. Infor Jeunes Bruxelles

      Bonjour Jean,

      Il est tout à fait possible de prévoir un contrat de travail à temps partiel à horaire variable. Tu retrouveras toutes les informations (conditions et critère) à ce sujet sur cette page du site du SPF emploi: http://www.emploi.belgique.be/defaultTab.aspx?id=45778

      Bien à toi.

      Répondre
  21. Lucie

    Bonjour, je suis actuellement au chômage (après un temps plein) et enceinte de 7 mois. Un employeur parle de me proposer un CDD jusqu’à mon accouchement à mi temps. Mes questions 1) Est ce légal s’il me reprend après mon congé de maternité ? 2) C’est un mi temps, je vais gagner moins que mon allocation temps plein. Est ce que si je refuse, l’Onem peut me sanctionner ? 3) Si je remplis le C131 pour maintenir mes droits au chômage a temps plein, suis je certaine d’obtenir un complément chômage pendant mon CDD ? 4) Est ce que mon CDD peut courir jusqu’au terme ou doit il être fini une semaine avant la date présumée d’accouchement ? Merci.

    Répondre
    1. Infor Jeunes Bruxelles

      Bonjour Lucie,

      1) Ton employeur peut tout à fait te faire signer un CDD et te reprendre après la date de ton accouchement si cela te convient comme ça. Il existe cependant quelques conditions, il faut que tu vérifies si tu entres dedans. Tu trouveras toutes les informations sur les contrats successifs ici : http://www.emploi.belgique.be/defaultTab.aspx?id=41992

      2) A priori il y a peu de chances que l’ONEm (via l’office régional pour l’emploi) soit au courant d’une telle proposition si tu n’en parles pas. Cependant si la personne en charge de te contrôler sur ta recherche d’emploi venait à l’apprendre, il est vrai que refuser une opportunité d’emploi peut t’exposer à une sanction. Toutes les informations ici : https://www.bruxelles-j.be/droits-sociaux/tes-droits-au-chomage/quelles-sont-les-sanctions-de-lonem/

      3) Si tu réponds aux conditions pour obtenir le statut de « travailleur à temps partiel avec maintient des droits » (https://www.onem.be/fr/documentation/feuille-info/t28) et que le montant de tes allocations de chômage dépasse le montant de tes revenus à temps partiel, tu auras effectivement droit à l’AGR (ou complément du chômage). Tu trouveras toutes les informations et conditions pour obtenir l’AGR sur cette fiche de l’ONEm : https://www.onem.be/fr/documentation/feuille-info/t70

      4) Ton contrat peut courir jusqu’au terme, cependant tu seras dans l’obligation de faire débuter ton congé de maternité une semaine avant la date prévue de l’accouchement. Dans ce cas de figure, tu seras simplement encore sous contrat de travail durant cette semaine mais ne devra pas aller travailler comme tu seras en congé de maternité. C’est la mutuelle qui prendra en charge l’indemnisation de ton congé de maternité. Toutes les informations sur le congé de maternité (dont la répartition des 10 semaines obligatoires) ici : https://www.inami.fgov.be/fr/themes/grossesse-naissance/maternite/Pages/repos-maternite-salariees-chomeuses.aspx

      Si tu as besoin d’autres informations, n’hésite pas !

      Répondre
  22. Cha'

    Bonjour,
    Je viens de commencer un temps partiel 19h/sem après 8 mois de chômage, suite à une démission, d’un travail à 24h/semaine.
    Mon net actuel est plus élevé que mon chômage temps plein. Je désire garder mes droits au chômage temps plein.
    J’ai envoyé copie de mon contrat à actiris. Pas de réponse.
    Quelle démarche dois-je faire.
    Merci et bonne année 2019.
    C.

    Répondre
    1. Infor Jeunes Bruxelles

      Bonjour Cha’,

      Dans ta situation, tu ne peux malheureusement pas garder tes allocations de chômage si ton salaire net est supérieur au montant des allocations que tu percevais avant de recommencer à travailler.
      Si ton salaire actuel était moins important que tes allocations de chômage, tu aurais eu droit à un complément de chômage mais comme ce n’est pas le cas, tu ne peux recevoir aucune indemnité de l’Onem.

      Malgré que tu n’y aies pas droit pour l’instant, tu peux tout de même faire une demande d’allocations de garantie de revenus (AGR). Il est toujours intéressant de demander le statut de travailleur à temps partiel avec maintien de droit. Tu trouveras plus d’informations sur la fiche ci-dessus.
      Tu trouveras également des informations sur cette fiche-info de l’Onem : http://www.onem.be/fr/documentation/feuille-info/t70#h2_5

      Pour d’autres questions, n’hésite pas à nous recontacter.

      Répondre
  23. HelpMePlease

    Bonjour,

    Depuis février 2015, je travaille au sein d’un magasin en contrat 8H semaine uniquement les samedis. Je précise qu’il s’agit d’un contrat employé normal & non étudiant. A l’époque, j’avais moins de 24-25 ans. Je m’étais inscrite au Forem où j’ai passé un stage d’insertion : je l’ai réussi. Le magasin où je travaille encore me proposait de faire des heures en plus en semaine (c.-à-d. un CDD) qu’ils renouvelaient chaque semaine. Comme je bénéficiais de revenus assez confortables & que je pouvais aménager mes horaires comme je le voulais pour suivre mes cours de langues. Je n’ai jamais fais de demande pour toucher le revenu d’insertion.

    Par la suite, j’ai continué à travailler ainsi pour eux chaque semaine en CDD en conservant mon 8H du samedi jusqu’en décembre 2018. Mais depuis janvier 2019, j’ai commencé une formation diplômante très poussée à temps plein de 35H sur Bruxelles qui va durer jusqu’en juin 2020. Et j’ai encore mon 8H du samedi car il s’agit de mon seul revenu, je souhaiterai réellement toucher du chômage correspondant au travailleur mi-temps. Est-ce possible ? Car le fait que je ne sois pas inscrite au chômage, le FOREM refuse catégoriquement de me rembourser mon abonnement de train pour me rendre à la formation hors que je touche un salaire de moins de 500Euros/mois !

    Je précise que je vis chez mes parents et que je vais avoir 27 ans cette année.

    Merci d’avance.

    Répondre
    1. HelpMePlease

      J’ai oublié de dire que le contrat 8H du samedi est un contrat CDI que j’ai signé depuis février 2015. Et les heures en semaines sont uniquement des CDD.

      Répondre
      1. Infor Jeunes Bruxelles

        Bonjour HelpMePlease,

        Non malheureusement, tu ne sembles pas être dans les conditions pour pouvoir prétendre à une aide du chômage.
        Vu que tu as plus de 25 ans, tu ne peux plus introduire une demande d’allocations d’insertion.
        Et pour avoir droit à des demi-allocations de chômage sur base de ton travail à temps partiel, il faut que tu aies été occupé au moins 12 heures par semaine ou au moins le tiers d’une occupation à temps plein pendant au moins un an. Ton travail de 8 heures par semaine ne semble donc pas suffisant.

        Pour obtenir une aide, la seule piste semblerait donc être celle du CPAS: https://www.bruxelles-j.be/droits-sociaux/obtenir-de-laide-du-cpas/
        Mais les revenus de tes parents seront probablement pris en compte par ton CPAS pour déterminer si tu peux obtenir ou non une aide de leur part.

        Bien à toi

        Répondre
  24. SIHAM

    J AI UN CONTART DE 23H NETTOAYEG DE BUREAUX MAIS SI QULQ UN IL TOMBE MALADE OU ABSENCE OU CONGE SI MOI QUI J AI DOIS FAIRE TOUS LES TRAVAILLE DE LUI ET DE MOI J AI VRAIMENT FATIGUE ATTENTION SI NETTOYAGE J AI DEMANDER TEMPS PLEIN ILS ONT REFUSER ILS DISENT EN A PAS L ARGENT MOI SI IL DONNE TEMPS PLEIN SI PAS GRAVE SI J AI TRAVAILLE PLUS SI MEME J AI FATIGUEE POUR QUELQUE CHOSE

    Répondre
    1. Infor Jeunes Bruxelles

      Bonjour Siham,

      L’employeur doit de payer pour toutes les heures que tu prestes. Il doit donc payer les heures supplémentaires que tu fais ou tu donner des heures de récupération.
      Est-ce bien le cas ?
      Sinon il s’agit d’un abus que tu pourrais dénoncer auprès du Contrôle des lois sociales de la région où tu travailles: http://www.emploi.belgique.be/defaultTab.aspx?id=6552

      Bien à toi

      Répondre
  25. Nesy

    j’ai vu une offre d’emploi en 3/4 temps et j’aimerai savoir combien de jours on travaille qu’on fait un 3/4 temps et combien d’heures par semaine ?

    Répondre
    1. Infor Jeunes Bruxelles

      Bonjour Nesy,

      Un temps plein tourne généralement autour de 38h/semaine. Un 3/4 temps correspondrait donc à environ 28h de travail par semaine. En fait il n’y a pas de règles qui fixent le temps en heures ou en jours pour les temps partiel. C’est pour cela que, si tu veux être complètement fixé, le mieux sera de demandé à l’employeur ce qu’il entend par 3/4 temps. Tu peux lui poser la question en termes d’heures mais également en termes de répartition de celles-ci. En effet, si le contrat proposé tourne autour de 28h semaine, celles-ci pourrait être répartie en 3 grosses journées de travail ou en 5 petites. Il faudrait donc que tu te renseignes directement auprès de l’employeur pour savoir ce qu’il envisage. De même, si tu en venais à signer un contrat, veille à ce que la répartition de ton temps de travail soit définie (quels jours travailles-tu et de quelle heure à quelle heure?) dans le contrat.

      Si tu as besoin d’autres informations, n’hésite pas !

      Répondre
  26. Amy

    Bonjour,

    je travaille actuellement à temps plein (38h) depuis 1 ans et 2 mois, j’aimerais passer dès septembre 2019 à un 4/5ème (soit après 1 ans et 10 mois de temps plein), sans raison particulière, autre que de vouloir consacrer du temps à d’autres projets, ai-je légalement le droit de le faire si mon employeur l’accepte? Serais-je assimilé à un travailleur temps plein pour mes droits de chômages, pension etc…? Merci !

    Répondre
    1. Infor Jeunes Bruxelles

      Bonjour Amy,

      Le passage à un travail à temps partiel n’est pas un « droit » que tu peux revendiquer auprès de ton employeur mais tu peux le négocier avec lui et avec son accord, tu peux parfaitement décider de diminuer ton temps de travail, rien ne s’oppose au travail à 4/5ème temps au niveau de la législation si c’est convenu entre les parties.

      Au niveau de tes droits au chômage, il peut évidemment y avoir des répercussions. Il existe différents statuts pour les travailleurs à temps partiel au niveau du chômage comme tu as pu le lire ci-dessus:
      Il est possible que, à 4/5ème, tu remplisses les conditions pour être assimilée à un travailleur à temps plein (1er catégorie ci-dessus). Dans ce cas, si tu perds ton emploi, tu pourras être indemnisée par l’ONEM comme une travailleuse à temps plein et tu bénéficieras alors d’allocations pour tous les jours de la semaine. En tant que chômeuse complète, tu auras peut-être droit à un montant d’allocation plus élevé (que si tu n’étais pas assimilée). Pour cela, tu dois toutefois avoir travaillé au moins 1 an comme « travailleur à temps plein assimilé ».
      Si tu diminues volontairement ton temps de travail tu ne peux par contre pas bénéficier des statuts de travailleur à temps partiel avec maintien de droit et et de l’allocation de garantie de revenu (AGR).
      Dans ce cas-là, et si tu ne remplis pas non plus les conditions pour être reconnue comme un travailleur à temps partiel assimilée à un temps plein, tu seras considérée comme un travailleur à temps partiel volontaire (sans droit à l’AGR).
      Tu sera alors indemnisée dans un régime spécifique de travailleur à temps partiel, dans lequel tu bénéficieras d’un certain nombre de « demi-allocations » .
      Tu trouveras plus d’informations sur ces trois statuts ci-dessus et sur le site de l’ONEM: https://www.onem.be/fr/documentation/feuille-info/t28

      Au niveau de la pension: Le montant de la pension de retraite est proportionnelle à la carrière et à la rémunération moyenne perçue au cours de celle-ci.
      Si tu travailles à temps partiel, tu gagnes moins, tu cotises moins pour la pension et le montant de celle-ci sera moins élevée.
      Il existe cependant certains cas où cette différence est en partie compensée.
      Le travail à temps partiel avec maintien de droits pourra être assimilé à du travail et, lors du calcul de la pension ces périodes seront partiellement compensées.
      Si tu diminues volontairement ton temps de travail, tu ne seras pas dans cette situation et donc il n’y aura pas d’assimilation.

      Au niveau du remboursement des soins de santé, il n’y aura pas de différence.
      Au niveau de l’assurance maladie/invalidité, tu trouveras les informations ici: https://www.droitsquotidiens.be/fr/question/combien-suis-je-paye-si-je-tombe-malade-pendant-un-travail-temps-partiel?o=3402
      Tu seras toujours assurée mais les indemnités d’incapacité seront calculées sur base de ta rémunération.
      Au niveau des allocations familiales, il n’y a pas de changement.

      Nous restons à ta disposition si tu as d’autres questions!

      Répondre
  27. Mau

    Bonjour,

    Je suis en chômage et je voudrais savoir si c’est possible de travailler 1 ou 2 jours (samedi et dimanche) par semaine avec un contrat d’indépendant sans perdre le chômage bien-évidement. Merci d’avance.

    Répondre
    1. Mau

      Est ce que c’est possible de le faire avec un tremplin-indépendant par exemple? Merci

      Répondre
      1. Infor Jeunes Bruxelles

        Bonjour Mau,

        Il est tout à fait possible d’entamer une activité d’indépendant complémentaire en étant demandeur d’emploi indemnisé. Le système tremplin-indépendant, te permet de te lancer et de pouvoir cumuler (dans une certaine mesure) les revenus de ton activité complémentaire avec tes allocations de chômage pour une durée d’un an. Après cette année, il faut soit se lancer complètement comme indépendant soit arrêter cette activité complémentaire. Il s’agit donc d’une aide pour se lancer.
        Tu retrouveras toutes les informations sur le tremplin-indépendant sur cette page du site de l’ONEm: https://www.onem.be/fr/documentation/feuille-info/t158
        Si tu as des questions sur le fait de devenir indépendant ou besoin d’aide pour lancer ton projet, n’hésite pas à contacter le service 1819: https://www.1819.brussels/fr

        N’hésite pas à nous recontacter si tu as d’autres questions.

        Répondre
  28. Linku

    Bonjour,

    J’ai un peu de mal à comprendre comment ça fonctionne quand on travaille via intérim les dimanches ( en grande distribution : c’est souvent le cas), vis-à-vis des allocations journalières de chômages.

    En tant qu’isolé, on touche 40,48€ (minimum) par journée de chômage, du lundi au samedi.

    Si on travaille un dimanche : on perd l’allocation journalière du lundi, si j’ai bien compris?

    de +, si on a travaillé via intérim 2 jours ou + dans la semaines : on perd aussi l’allocation journalière du Samedi (de la même semaine).

    Vu que mes infos datent assez (selon mes recherches), pouvez-vous confirmer ou infirmer mes dires?

    J’ai dernièrement fait de l’intérim dans ce secteur (commission paritaire 201 car « moyenne surface » & moins de 10 employés), & j’avais clairement que 0,50€ en + qu’une journée de chômage si je prestais 5h, car rémunération peu élevé (j’étais payé 9,90 brut par heures, ce qui fait 8,21 net par heures +-… & je ne suis pas étudiant, je précise ).

    Répondre
    1. Infor Jeunes Bruxelles

      Bonjour Linku,

      En travaillant tu perds effectivement une allocation par jour de travail effectué (peu importe la durée de la prestation et le salaire reçu).
      L’Art.109 de l’Arreté Royal du 25/11/1991, explique que « le nombre d’allocations pour un mois considéré est réduit d’une unité (…) dans le cas du chômeur complet qui bénéficie d’allocations (…), pour chaque dimanche durant lequel il a exercé une activité (…) ». Cela signifie qu’en principe, l’allocation retiré suite à un travail effectué le dimanche n’est pas automatiquement celle du lundi qui suit (même si cela semblerait être le cas dans la pratique). Pour les autres jours de la semaine, il s’agira de retirer l’allocation du jours où l’activité professionnelle a été effectuée.

      D’autres questions ? N’hésite pas à nous recontacter!

      Répondre
  29. hasso

    je travaille à temps partiel 1 jour / semaine et un complément de chomage, que se passe t il pour les jours fériés comme le 25.12 et le 1.1, dois je les noircir ou les laisser vides quand c’est mon jour habituel de travail ?

    Répondre
    1. Infor Jeunes Bruxelles

      Bonjour Hasso,

      Si tu reçois/ a reçu une rémunération pour ces jours fériés ou que tu travaillais de manière effective à ces deux dates, tu dois effectivement noircir les 2 cases de ta carte de chômage qui correspondent à celles-ci.

      D’autres questions ? N’hésite pas à nous recontacter!

      Répondre
  30. Footy

    Bonjour

    Je vais débuter un premier emploi dans l administration. Mon contrat est le suivant: Convention premier emploi

    J ai actuellement 25 ans.

    Que va t il se passer dans un an quand mon contrat changera de statue ? CDI ? CDD?

    Merci de votre réponse.

     

    Répondre
    1. Infor Jeunes Bruxelles

      Bonjour Footy,
      As-tu signé un CDD ou un CDI ?
      Si c’est un CDD, il prendra fin à la date convenue, si c’est un CDI il continue tant qu’une des 2 parties n’y met pas fin.

      La CPE est une sorte d’étiquette qui est collée sur l’un ou l’autre type de contrat existant. Le fait que ce soit une CPE (et que les avantages s’arrêtent parce que le jeune atteint 26 ans) ne modifie pas les règles habituelles du contrat de travail.

      J’espère avoir répondu à ta question ! N’hésite pas s’il te faut d’autres infos !

      Répondre
  31. Meg

    Bonjour,

    Je travaille depuis deux ans et demi à temps partiel après avoir effectué une formation dans un métier en pénurie qui me permettait de recevoir mon chômage de base (400 et des €), ce qui me permettait de payer mon essence et mes frais globaux

    Début d’année passée, j’ai reçu un courrier de l’ONEM stipulant que j’étais rayée du chômage alors que je ne recevais plus aucune allocations

    L’ONEM m’a jusqu’à présent refusé un complètement chômage du fait que je vivais avec quelqu’un qui travaille à temps complet.

    Qu’en-est-il si, maintenant,  si je pars habiter seule ?

    Je compte me rapprocher de mon lieu de travail et y ai fait la demande de vouloir y travailler à temps plein.

    Vivre seul avec un salaire complet est déjà difficile à l’heure actuelle, comment je pourrais faire avec le salaire d’un mi-temps alors que je demande sans cesse un temps plein ?

    Merci,

    Mégane

    Répondre
    1. Infor Jeunes Bruxelles

      Bonjour Mégane,

      Ta situation n’est pas très claire. Mais, de ce que nous comprenons, tu as donc ouvert ton droit aux allocations d’insertion (chômage sur base des études) à un taux cohabitant (465,14€). Entre temps tu as trouvé un travail à temps-partiel et n’a pas pu bénéficier de l’AGR (= complément chômage) car probablement que la salaire que tu touchais était supérieur au montant de tes allocations d’insertion. En effet, pour pouvoir bénéficier de l’AGR, il faut que le montant de ton salaire soit inférieur au montant des allocations auxquelles tu aurais droit si tu ne travaillais pas. C’est pourquoi, si tu avais bénéficié des allocations au taux isolé (910,52€), tu aurais peut-être pu bénéficier d’un petit complément afin de compléter ton salaire.

      Nous supposons que tu as été rayée du chômage parce que tu as probablement écoulé la période des 36 mois pendant laquelle tu avais droit à tes allocations d’insertion. Contrairement aux allocations de chômage sur base du travail, les allocations d’insertion (sur base des études) sont en effet limitées dans le temps. Si tu as écoulé les 36 mois tu n’y as simplement plus droit (il faudrait vérifier si tu as fait une demande pour le maintien des droits à temps plein en commençant ton travail à temps partiel car cela te permettrait de prolonger cette période). Dans ta situation, passer du statut « cohabitant » au statut de « isolé » pourrait bien te faire récupérer ton droit aux allocations d’insertion et éventuellement un complément du chômage. En effet, si tu deviens « isolée » dans les trois années qui suivent ta dernières indemnisation, tu peux rouvrir ton droit aux allocations d’insertion pour 36 mois (le décompte ne commencera à s’écouler qu’à partir de tes 30 ans). Tu pourrais alors en bénéficier au taux isolé et, dans le cas où ton salaire est en dessous des 910,52€ faire une demande d’AGR.

      Tu trouveras toutes les informations sur la période des 36 mois ici : https://bruxelles-j.be/travailler/ton-premier-emploi/jusque-quand-as-tu-droit-a-des-allocations-dinsertion/ et sur la demande du statut de travailleur à temps partiel avec maintien des droits et d’AGR ici : https://bruxelles-j.be/droits-sociaux/tes-droits-au-chomage/travailler-a-temps-partiel/

      Ta situation étant quelque peu complexe, n’hésite également pas à nous joindre au 02 514 41 11 pour qu’on en discute de vives voix.

      Si tu as besoin d’autres informations, n’hésite pas !

      Répondre
  32. madeleine

    Bonjour,
    Je voudrais travailler à temps partiel car je suis aussi des cours du jour, je suis chômeuse complète indemnisée.
    J’ai trouvée un PDF —- Le travail à temps partiel les pièges à éviter —– de la fgtb
    Je ne comprends pas le calcul de l’allocation de garantie de revenu.
    Je voudrais savoir pour le calcul de cet exemple ci-dessous on obtient
    1000 euros du chômage plus les 279 euros ou
    800 euros de salaire plus les 279 euros
    Voici ce que j’ai trouvé en page 9 du PDF
    http://www.fgtb.be/documents/20702/139400/Annexe+B313+Brochure+FR.pdf/db69443f-30c7-47a2-8752-d1de02c3a2d6
    Comment l’AGR est-elle calculée ?
    L’allocation de garantie de revenu d’un mois donné est calculée selon la formule suivante :
    Allocation de garantie de revenu = allocation de chômage + (nombre d’heures qui dépassent
    1/3 d’une occupation à temps plein x 3,05 euros) – salaire net
    Exemple
    Votre allocation de chômage complète s’élève à 1 000 euros par mois
    L’horaire de travail à temps plein dans l’entreprise dans laquelle vous commencez à travailler à temps partiel
    est de 36 heures. Vous travaillez 18 heures et touchez un salaire net de 800 euros.
    Vous avez travaillé 6 heures de plus qu’un 1/3 de l’horaire à temps plein.
    Vous recevrez donc 6 heures en plus x 3,05 euros = 18,30 euros par semaine, soit 79,23 euros par mois.
    Vous recevrez en complément votre allocation de chômage de 1 000 euros + 79,23 euros –
    salaire net de 800 euros = 279,23 euros.
    Merci d’avance pour vos réponses

    Répondre
    1. Infor Jeunes Bruxelles

      Bonjour Madeleine,
      Avant toute chose, sache qu’il n’est pas automatique de pouvoir garder ses allocations de chômage tout en reprenant une formation ou des études. Ainsi, le fait d’avoir repris une formation ne sera pas un motif recevable pour chercher un emploi à temps partiel aux yeux de l’ONEm. Ta demande d’AGR pourrait donc être refusée.
      Pour pouvoir étudier tout en continuant à percevoir des allocations de chômage, il faut demander une dispense. Tu trouveras toutes les informations sur cette fiche-ci : https://bruxelles-j.be/droits-sociaux/tes-droits-au-chomage/peux-tu-obtenir-une-dispense-pour-te-former-pendant-ton-chomage/
      Ensuite, pour répondre à ta question concernant le calcul de l’AGR, comme indiqué sur notre fiche ci-dessus, ce calcul est complexe et nous ne sommes pas en mesure de l’expliquer. Tu trouveras cependant un simulateur du calcul sur le site de l’ONEm : https://www.onem.be/agrforms/home.jsf;jsessionid=tjCWSkaeK-YjMoJ+7cLiKX8W.proddmz6201?dswid=-5547 Tu peux également lire les renseignements sur la fiche de l’ONEm: https://www.onem.be/fr/documentation/feuille-info/t71
      Si tu as besoin d’autres informations, n’hésite pas !

      Répondre
  33. V de BXL

    Bonjour,
    Je viens de débuter un travail à temps partiel et je dois donc compléter un document C3 temps partiel reprenant chaque heure prestée.
    Ceci dit, je trouve peu de réponse sur comment bien remplir ce document…
    Je suis un peu perdu (même après avoir demandé à un syndicat qui réponds toujours très vite)
    Par exemple dois je compléter des heures prestées en dehors de mon horaire habituel et qui seront comptées comme des heures de récup’ (pas des heures supp’) ? Dois je noircir des heures pour des jours pour lesquels j’ai posé des congés ?
    ex: je travaille habituellement le lundi et jeudi… Une semaine je suis amené à travailler un vendredi matin et on me dit que ces heures seront à récupérer…
    dois je noircir ces heures pour le vendredi et ne pas les noircir pour le jour où je les récupérerai ?
    J’espère être clair dans ma question…
    Merci d’avance

    Répondre
    1. Infor Jeunes Bruxelles

      Bonjour V de Bruxelles,
      Hélas, il y a peu d’informations pratiques sur la manière de remplir sa carte de contrôle et ce serait effectivement à ton organisme de paiement de pouvoir te répondre avec plus de précision.
      A priori, d’un point de vue rémunération, cela ne change pas grand chose que tu noircisses le vendredi où tu as travaillé et que tu ne noircisses pas la journée de récupération ou l’inverse. Par contre, en terme de vérification de la disponibilité et du contrôle du travail au noir, il nous sembles plus sûr de noircir les heures prestées effectivement (donc noircir le vendredi et pas le jour où tu récupèreras tes heures).
      En ce qui concerne les congés, il faut effectivement noircir les jours de congés rémunérés par l’employeur.
      N’hésite pas à nous recontacter si tu as d’autres questions.

      Répondre
  34. NDFR

    Excusez-moi svp j’ai obtenu un CDD a temps partiel comme statut employe (salaire de base 1000euros),j’ai un contrat week-end,samedi e dimanche.Pour le moos de novembre j’ai travaille le 1er novembre,jour ferie 9h,ensuite 36h pour les 4 samedis du mois,et 36 h pour les 4 dimanches du mois.Comme salaire je n’ai obtenu que 1170 euros au total.Est-ce normale?pour moi il y a une erreur,car on m’avait d’abord paye 470euros par erreur,j’ai du reclamer.Je ne les fais plus confiance.Que dois-je faire?

    Répondre
    1. Infor Jeunes Bruxelles

      Bonjour NDFR,
      Pour savoir s’il y a une erreur, il faudrait comparer ce qui est prévu dans ton contrat de travail au niveau de la rémunération, les barèmes prévus pour ton secteur (https://www.salairesminimums.be/index.html) et tes fiches de paie.
      Si tu es syndiqué, tu pourrais te faire aider par ton syndicat pour cette vérification.
      Tu peux aussi en discuter avec le Contrôle des lois sociales de la région où tu travailles: http://www.emploi.belgique.be/defaultTab.aspx?id=6552
      Bien à toi

      Répondre
  35. Mateo2004

    Bonjour je suis au chomage depuis 03 07 17 cohabitant avec mon fils de 14 ans ayant charge de famille categorie A 46,32 euros jr si j ai un travail temps partiel 19h sem combiens aurais je droit en complément chomage? est ce j aurais tjrs 46,32 euros du fait que je travaillerais à temps partiel?
    d avance je vous remercie pour vos réponses.

    Répondre
    1. Infor Jeunes Bruxelles

      Bonjour Mateo2004,
      Lorsqu’un demandeur d’emploi indemnisé entame un emploi à temps partiel, il doit demander un maintien des droits et éventuellement une allocation de garantie de revenu (AGR=complément chômage). Cette demande doit être introduite auprès de l’organisme de paiement dans les 2 mois qui suivent le début de l’emploi à temps partiel via le formulaire C 131A-travailleur (+ déclaration électronique de l’employeur).
      Le maintien des droits permet au travailleur à temps partiel de récupérer des allocations de chômage complètes après sa période de travail à partiel. L’AGR permet de compléter le revenu pour arriver à un revenu global (salaire + AGR) au moins équivalent à l’allocation de chômage théorique. Cela veut dire que si ton salaire à temps partiel est inférieur à l’allocation de chômage à laquelle tu aurais droit si tu ne travaillais pas du tout, tu pourrais bénéficier d’une AGR. Le calcul de l’AGR est complexe et dépend du salaire que tu percevras, nous ne savons donc pas te répondre avec précision. N’hésite pas à te renseigner auprès de ton organisme de paiement ou à utiliser le simulateur de l’ONEm.
      N’hésite pas à nous recontacter si tu as d’autres questions.

      Répondre
  36. Jaja

    Je suis mariée etJ’ai 57ans et j’ai travaillé pendant 1an plein temps et 5ans un 4/5eme, dans la même firme, je voudrais travailler à mi-temps, est ce que j’ai droit au complément de, chômage. Merci

    Répondre
    1. Infor Jeunes Bruxelles

      Bonjour Jaja,
      Pour ouvrir son droit au complément du chômage (= Allocation de Garantie de Revenus), il faut avoir droit au chômage complet avant d’en faire la demande. En effet, pour que ta demande d’AGR soit acceptée, il faut que ton salaire soit inférieur au montant de l’allocation de chômage auquel tu pourrais prétendre si tu avais été au chômage à temps plein (sans aucun contrat de travail), et qu’il soit aussi inférieur à 1.562,59 euros bruts par mois.
      Il faudrait donc savoir si tu as droit au chômage complet ou non. Pour rappel, pour ouvrir son droit au chômage complet sur base du travail, il faut prouver un certain nombre de jour de travail sur une période déterminée selon son âge. Dans ton cas, tu dois pouvoir prouver :
      – soit 624 jours au cours des 42 mois qui précèdent ta demande
      – soit 312 jours dans les 42 mois qui précèdent ta demande et 1.560 jours dans les 10 ans qui précèdent ces 42 mois
      – soit 416 jours dans les 42 mois + pour chaque jour qui manque pour arriver à 624 jours, 8 jours dans les 10 ans qui précèdent ces 42 mois.
      En ce qui concerne ton 4/5ème, le nombre de jours de travail pris en considération est égal au nombre d’heures de travail effectuées pendant l’occupation, multiplié par 6, et divisé par le nombre hebdomadaire moyen d’heures de travail à temps plein pour la même fonction. Toutes les informations sur le chômage à temps plein ici : https://bruxelles-j.be/droits-sociaux/tes-droits-au-chomage/quelles-conditions-dois-tu-remplir-pour-beneficier-des-allocations-de-chomage/
      Si tu obtiens le nombre de jours nécessaires pour ouvrir ton droit au chômage à temps plein, tu pourras alors faire la demande pour obtenir le statut de « travailleur à temps partiel avec maintien des droits » si tu entames un travail à temps partiel. Pour bénéficier de ce statut, il faut remettre dans les 2 mois du début de l’occupation à temps partiel le formulaire C 131A-travailleur auprès de ton organisme de paiement (Capac ou syndicat). L’employeur doit également te remplir un formulaire en ligne e-DRS scénario 3 afin de transmettre à l’ONEm les données nécessaires pour déterminer si tu peux bénéficier du statut de travailleur à temps partiel avec maintien des droits et/ou d’allocation de garantie de revenus.
      Si tu obtiens ce statut, tu pourras alors faire la demande d’AGR.
      Tu trouveras plus d’informations sur l’AGR sur cette page de l’ONEm : https://www.onem.be/fr/documentation/feuille-info/t70
      Si tu as besoin d’autres informations, n’hésite pas !

      Répondre
  37. Alina37

    Bonjour,
    Je suis couverte par indemnités de rupture de contrat jusqu’au 20.12( j avais un temps plein depuis 2 ans et demi).
    Je viens de trouver un emploi en interim 11 heures/semaine,1 semaine sur 2. Ais je encore droit à du chomage? Y a t il des conditions ? Si droit il y a,sur quelle base de rémunération je dois me baser? Merci bcp.

    Répondre
    1. Infor Jeunes Bruxelles

      Bonjour Alina37,
      Tant que tu es couverte par ta période de préavis, tu n’as pas droit au chômage (cette période étant couverte soit par un salaire, soit par des indemnités de rupture de préavis). Ainsi, il ne te sera pas possible d’entrer une demande d’allocations de chômage avant le 20 décembre.
      Après le 20 décembre tu pourras bien entrer une demande sur base de ton temps plein. Une fois que tu seras bénéficiaire des allocations de chômage, tu recevras une carte de contrôle sur laquelle tu devras indiquer les périodes de travail. Ainsi, dans le cas d’un travail intérim, tu devras noircir les cases des jours correspondant aux journées de travail. Tu ne bénéficieras pas d’allocation de chômage pour ces journées.
      Attention que dans le cas où tu travaillerais au moins 4 semaines consécutives chez le même employeur (y compris dans le cas d’un travail intérimaire) après le 20/12 et avant d’introduire ta demande d’allocations de chômage, c’est le salaire brut de ce dernier emploi qui sera pris en compte pour le calcul du montant de ton allocation de chômage. Si tu n’enchaînes pas ces 4 semaines, c’est alors le salaire de l’employeur chez qui tu as travaillé 2 ans et demi qui sera pris en compte.
      Si tu as besoin d’autres informations, n’hésite pas !

      Répondre
  38. Nana

    Bonjour je suis un demandeur d ellie de plus de 12 mois et je viens de signer un contrat inderermine temps parsiel de 13 heuse/semaine .combien faut traveller d Anne pour avoir droit au chomage

    Répondre
    1. Infor Jeunes Bruxelles

      Bonjour Nana,
      Comme tu peux le lire dans la fiche ci-dessus, pour pouvoir bénéficier du chômage après un travail à temps partiel volontaire, il faut que tu aies été occupé au moins 12 heures par semaine ou au moins le tiers d’une occupation à temps plein et que tu prouves?:
      • un certain nombre de demi-jours de travail salarié (stage)?;
      • au cours d’une certaine période (période de référence) précédant immédiatement la demande d’allocations de chômage.
      Si tu as moins de 36 ans, il faut prouver 312 demi-jours au cours des 27 mois précédant ta demande, soit un an de travail.
      J’espère avoir répondu à ta question ! N’hésite pas s’il te faut d’autres infos !

      Répondre
  39. sprite99

    Je suis chomeur indemnisé et chef de famille vu que je paye une pension alimentaire , on me propose de travailler 5 jours semaines de 5h , ais je droit au complément du chomage et si après 6 mois de travail , je retourne au chomage est ce que mes allocations de chomage risqueent elles d empatir merci

    Répondre
    1. Infor Jeunes Bruxelles

      Bonjour Sprite99,
      Au moment où tu commences ce travail à temps partiel, tu dois demander le statut de travailleur à temps partiel avec maintien des droits: https://www.onem.be/fr/documentation/feuille-info/t28#h2_3
      Cela te permettra d’avoir peut-être droit à un complément du chômage et cela de te permettra de récupérer les mêmes allocations que celles que tu as actuellement à la fin des 6 mois de travail (si tu perds ton emploi). Cela ne te portera donc pas préjudice au niveau financier.
      Bien à toi

      Répondre
  40. athleticview

    passer d’un temps plein cdi (agent de gardiennage !!!!!) à un temps partiel cdi de environ 22h semaine dans un autre domaine que celui du gardiennage + une journée de travail en interim de 12h. est ce que cela peut être une bonne solution pour changer de cap même à 50 ans, en ne perdant pas tous ses droits ???? merci de vos réponses

    Répondre
    1. Infor Jeunes Bruxelles

      Bonjour athleticview,
      Si tu veux préserver tes droits en passant d’un temps plein à un temps partiel, il faudrait que tu demandes le statut de travailleur à temps partiel avec maintien des droits. Cela te permettra éventuellement de pouvoir prétendre à une AGR (complément du chômage).
      Les principaux avantages de ce statut sont?:
      • d’avoir à nouveau droit à des allocations à temps plein (calculées en principe sur une rémunération à temps plein) à la perte du travail à temps partiel?;
      • de pouvoir parfois ouvrir le droit à une Allocation de Garantie de Revenus (complément du chômage) pendant que tu travailles à temps partiel.
      Pour bénéficier de ce statut, il faut remettre dans les 2 mois du début de l’occupation à temps partiel le formulaire C 131A-travailleur auprès de ton organisme de paiement (Capac ou syndicat).
      L’employeur doit également te remplir un formulaire en ligne e-DRS scénario 3 afin de transmettre à l’ONEm les données nécessaires pour déterminer si tu peux bénéficier du statut de travailleur à temps partiel avec maintien des droits et/ou d’allocation de garantie de revenus.
      L’introduction de ces formulaires doit être faites dans les 2 mois du début de l’occupation à temps partiel. Ceci dit, il est parfois encore possible de régulariser ta situation au-delà du délai de 2 mois.
      J’espère avoir répondu à ta question ! N’hésite pas s’il te faut d’autres infos !

      Répondre
  41. Ptit sucre

    Bonjour, avec un contrat à durée indéterminée ais je droit au plan ptp ? Car j aurais aimé postuler pour un emploie de 38/ semaine qui débute avec ce plan?pour.ensuite être prolongée si je conviens.merci

    Répondre
    1. Infor Jeunes Bruxelles

      « Bonjour Ptitsucre,
      Voici les conditions pour pouvoir bénéficier d’un plan PTP :
      – Etre chercheur d’emploi
      – Ne pas disposer d’un diplôme, certificat ou brevet de l’enseignement secondaire supérieur
      – Bénéficier soit :
      – d’allocations d’insertion depuis au moins 12 mois sans interruption
      – d’allocations de chômage depuis au moins 24 mois sans interruption
      – du droit à l’intégration sociale depuis au moins 12 mois sans interruption
      – d’une aide sociale financière depuis au moins 12 mois sans interruption
      Tu trouveras les conditions sur la page suivante: http://www.actiris.be/ce/tabid/723/language/fr-BE/Programme-de-transition-professionnelle.aspx
      Cependant il arrive que des périodes de travail à temps partiel soient assimilées à des périodes d’inscription comme demandeur d’emploi inoccupé et peut être alors pourrais-tu alors bénéficier d’un plan PTP. Je te conseillerais d’en parler avec un conseiller dans l’antenne Actiris de ta commune afin de déterminer si, sur base de ta situation, tu pourrais effectivement y avoir droit : http://www.actiris.be/ce/tabid/759/language/fr-BE/Nos-antennes-Actiris.aspx#
      J’espère avoir répondu à ta question ! N’hésite pas s’il te faut d’autres infos !

      Répondre
  42. Maria

    Quelle sont mes droites autant que ouvrier 4 h/ jours avec un cdi ?
    Grand merci

    Répondre
    1. Infor Jeunes Bruxelles

      Bonjour Maria,
      Ta question n’est pas suffisamment précise et ta situation non plus pour que nous puissions te répondre.
      Si tu étais travailleuse ou chômeuse à temps plein avant ton contrat de travail à temps partiel, tu dois demander le statut de travailleuse à temps partiel avec maintien des droits. Cela te permettra éventuellement de pouvoir prétendre à une AGR (complément du chômage).
      Si tu veux nous préciser ta situation, n’hésite pas à nous joindre par téléphone au 02/514.41.11
      Bien à toi

      Répondre
  43. Linku

    Bonsoir,
    J’ai une question sur l’AGR, on est d’accord que pour un 20h/s, le calcul est le suivant (?) :
    1100€ (Allocation de chômage net, je suis isolé)
    +
    71€  (calcul du complément : 2,22€ par heures en + d’1/3 temps,  donc x 8 pour le résultat par semaine quand c’est un 20h => puis résultat obtenu x4 =71€ pour le résultat par mois

    le salaire net (800€ par exemple pour un 20h/s) = AGR de 300€ & des poussières
     
    Bref 1100+71-800 = 300€ +-… donc voilà où je veux en venir (& voilà ma question) :  ce montant doit être ajouté au salaire qu’on touche pour le 20h/s, c’est ça? pas aux 1100€/net de l’allocation.
    donc 800 (salaire 20h/s)  + 300 (AGR)  = 1100€/mois
    C’est bien ça?
    Merci d’avance
    Linku

    Répondre
    1. Infor Jeunes Bruxelles

      Bonjour Linku,
      Ton raisonnement parait correct au premier abord (bien qu’il faille faire 1100 +71 – 800= 371). Attention, concernant les 1100 euros d’allocation de référence, as-tu bien pris comme référence un mois de 26 jours indemnisables ?
      Les 371 € d’allocation de garantie de revenu te seront versé en complément à ta rémunération perçue pour ton occupation à temps partiel (20h/semaine).
      Le calcul variera en fonction du mois (nombre d’heures travaillées…)
      Si tu veux faire un calcul plus précis, tu peux utiliser le simulatuer de l’ONEM que tu trouveras ici:https://www.onem.be/agrforms/home.jsf;jsessionid=r9gprHwiUZN54iqiuJ2l6dPB.proddmz6201?dswid=3608
      Nous restons à ta disposition si tu as d’autres questions!

      Répondre
  44. MPic333

    Bonjour
    Je suis chômeuse complète indemnisée et chargée de famille.
    Je perçois 48,89€/jour à raison de 6 jours sur 7.
    J’ai une proposition d’emploi dans l’enseignement de 8 heures par semaine réparties sur 2 matinées (lundi et mercredi de 8h30à 12h30) du 26/11 au 21/12/2018.
    Concrètement, aurai-je droit à un complément de chômage ou ma rémunération nette par jour doit-elle être inférieure au montant que je perçois de l’ONEM?
    Avant d’accepter je veux être sûre de ne pas perdre d’argent.
    Merci pour votre réponse.
     
     
     

    Répondre
    1. Infor Jeunes Bruxelles

      Bonjour Mpic333,
      Pour pouvoir te répondre, il faudrait connaître la rémunération du travail à temps partiel.
      Lorsque tu la connaîtras, tu pourras utiliser le simulateur de calcul d’AGR sur le site de l’ONEM pour savoir si tu auras droit à une AGR. Et si oui, à quel montant: https://www.onem.be/agrforms/home.jsf;jsessionid=gfGfGeeCvHk42CmIZSme34VK.proddmz6201?dswid=-9212
      Bien à toi
       

      Répondre
  45. Najlaa

    Bonjour je suis travailleuse à temps partiel et me retrouve écartée pour grossesse étant donné que je travaille dans un milieu hospitalier. Je vais donc passer à la mutuelle et mon revenu se retrouve nettement en baisse. J avais droit à un complément de chômage (revenu garanti) étant isolée mais que je ne percevais plus comme mon revenu mensuel dépassait 800eu. Ai-je droit à un complément de chômage en me retrouvant à la mutuelle ( avec plus ou moins 500eu par mois) cela ne permettant plus de payer mon loyer? Merci d avance pour votre réponse.

    Répondre
    1. Infor Jeunes Bruxelles

      Bonjour Najlaa,
      Nous supposons que l’AGR a été ouvert sur base d’une rémunération de travail à temps plein (et qui a permis auparavant d’ouvrir un droit au chômage à temps plein). D’après nos recherches, la mutuelle devrait se baser sur cette ancienne rémunération à temps plein pour calculer le montant de votre indemnité pendant l’écartement.
      Vous trouverez plus d’explication à ce sujet sur: https://www.inami.fgov.be/fr/themes/grossesse-naissance/montants/salaries-chomeurs/Pages/indemnite-ecartement-salarie.aspx
      Nous attendons la confirmation d’un service juridique à propos de la rémunération prise en compte.
      Nous vous tiendrons au courant de la réponse. N’hésitez pas à nous préciser la situation qui a ouvert le droit à l’AGR.
      Bien à vous
       

      Répondre
  46. sabine

    BONJOUR  ESQUE MON EMPLOYEUR A LE DROIT DE ME REFUSE  DE PERCEVOIR UN COMPLEMENT DE CHOMAGE ET EN MEME TEMPS NE ME DONNE PAS UN EMPLOIS A TEMPS PLEIN  JE SUIS AVEC ENFANTS A CHARGE MON CONTRAT EST DE 27 H DANS LES TITRES SERVICES IL NE ME PAYE PAS A MON CONTRAT QUAND LES CLIENTS SON ABSENCE NE ME DONNE PAS DE REMPLACEMENT IL ME PAYE PARAPORT AU HEURES PRESTE  DONC A MON AVIS C POUR CELA QU IL REFUSE QUE JE DEMANDE COMPLEMENT DE CHOMAGE IL ME DIT D ALLER AU CPAS POUR COMBler se que je ne percois pas merci

    Répondre
    1. Infor Jeunes Bruxelles

      Bonjour Sabine,
      Ce n’est pas l’employeur qui décide si tu peux introduire une demande d’allocations de garantie de revenu (AGR=complément). Et c’est tout à fait dans ton droit d’introduire une demande (normalement dans les 2 mois qui suivent le début de l’activité à temps partiel). Pour cela, il faut faire une demande de maintien des droits et éventuellement d’AGR auprès de ton organisme de paiement via le formulaire C 131A-travailleur. Il est vrai que l’employeur doit également faire une déclaration électronique pour compléter cette demande. Il n’est pas en droit de refuser de la faire. Si c’est le cas, nous te conseillons d’expliquer ta situation à ton organisme de paiement et d’interpeler le contrôle des lois sociales ou encore déposer une plainte auprès de la direction extérieure du contrôle des lois sociales (de la ville de ton employeur). Un employeur ne peut pas t’empêcher de bénéficier de la sécurité sociale si tu es dans les conditions.
      En cas de difficulté, tu pourrais également en parler avec un service juridique gratuit tel que l’Atelier des droits sociaux:
      Rue de la Porte Rouge 4
      1000 – Bruxelles
      02.512.02.90
      Pour le service emploi/sécurité sociale :
      Mardi de 9h à 12h et de 13h à 16h
      Mercredi de 9h à 12h.
      Uniquement sur rendez-vous : Lundi de 16h à 18h et Jeudi de 16h à 20h.
      N’hésite pas à nous recontacter si tu as d’autres questions.

      Répondre
  47. youssef

    Bonjour je travaille comme ouvrier depuis 2006 à mi temps jusqu’à aujourd’hui j ai reçu mon préavis qui débute 12 11 2018 je n avait plus le droit d un conpleten de chômage depuis un certain tenus vue que je dois terminer mon préavis de 15 semaine ai je le droit d avoir un nouveau conplement de chômage a partir du mois ou commence mon préavis jusqu’à à la fin de mon préavis pour conpleter mes dernier mois que j ai accumuler merci

    Répondre
    1. Infor Jeunes Bruxelles

      Bonjour Youssef,
      Nous ne comprenons pas très bien ta situation. Avais-tu droit à un complément du chômage (=AGR) à un moment donné et as-tu perdu ce droit entre temps ? Pour quelle(s) raison(s) ? Ou n’y as-tu jamais eu droit ?
      Quoiqu’il en soit, le fait d’être en période de préavis ne devrait rien changer à ta situation. En effet, la période de préavis est considérée comme une période de travail à part entière et ton contrat continuera à courir normalement jusqu’à la date de fin de préavis. Ainsi, si tu n’avais pas droit à l’AGR avant que ton préavis ne commence, tu n’y auras pas soudainement droit parce que tu es en préavis.
      Comme indiqué dans la fiche ci-dessus, en principe, si tu n’as jamais travaillé à temps plein avant ton emploi à temps partiel, il semble peu probable que tu aies la possibilité d’ouvrir un droit à un complément du chômage. En effet, pour que ta demande d’Allocation de Garantie de Revenus (AGR ou complément chômage) soit acceptée, il faut que ton salaire soit inférieur au montant de l’allocation de chômage auquel tu pourrais prétendre si tu avais été au chômage à temps plein (sans aucun contrat de travail), et qu’il soit aussi inférieur à 1.562,59 euros bruts par mois. Il faut également que ton emploi ne dépasse pas 4/5 du temps de travail d’une personne à temps-plein sur ton lieu de travail et que tu n’aies pas volontairement réduit ton temps de travail dans l’espoir de percevoir un complément de chômage.
      Peux-tu donc nous préciser ta situation si tu souhaites recevoir des informations plus concrètes ?
      Si tu as besoin d’autres informations, n’hésite pas !

      Répondre
  48. Atash

    Bonjour,
    Je suis au chômage et j’ai 36 ans, Je suis mariée (mon mari travaille). On n’a pas des enfants.
    Je voudrais savoir si je travaille 10h/semaines déclaré, comment il faut calculer mon salaire ? Est ce que j’aurais le droit de maintien des droits ?
    Merci

    Répondre
    1. Infor Jeunes Bruxelles

      Bonjour Atash,
      Si tu es chômeuse et que tu es engagée dans un contrat de travail à temps partiel, tu pourras être considérée comme travailleur à temps partiel avec maintien de droits dans certaines conditions:
      – Tu dois travailler au moins un tiers d’un horaire à temps plein (sauf exceptions)
      – Tu dois être admissible et indemnisable à temps plein. Donc si tu es pour l’instant chômeuse indemnisée à temps plein, tu remplis cette condition
      – Tu dois introduire une demande pour obtenir ce statut dans les deux mois qui suivent le début de l’occupation à temps partiel
      Grâce à ce statut; tu auras à nouveau droit à des allocations à temps plein (calculées en principe sur une rémunération à temps plein) à la perte du travail à temps partiel? (pour plus d’info:https://www.onem.be/fr/documentation/feuille-info/t28)
      Par ailleurs, sur demande, il sera peut être aussi possible d’ouvrir le droit à une Allocation de Garantie de Revenus (complément du chômage).
      L’allocation de garantie de revenus (AGR), vise à te garantir un revenu global (rémunération + allocation) qui :
      – est au moins égal ton allocation de chômage si ton emploi à temps partiel ne dépasse pas 1/3 temps;
      – est supérieur à ton allocation de chômage si ton emploi à temps partiel dépasse 1/3 temps. Plus l’horaire de travail est élevé, plus la différence est importante.
      Pour bénéficier de ce statut, il faut remettre dans les 2 mois du début de l’occupation à temps partiel le formulaire C 131A-travailleur auprès de ton organisme de paiement.
      L’employeur doit également te remplir un formulaire C 131A-employeur à remettre à ton organisme de paiement.
      Je ne peux pas calculer ton salaire ici. L’importance du salaire dépend de la fonction, du secteur ou de l’entreprise pour laquelle tu travailles (des barèmes peuvent être fixé à un niveau national, sectoriel ou au niveau des entreprises).
      Concernant ton allocation de garantie de revenu, elle est calculée en faisant la différence entre d’une part ton allocation de référence + ce qu’on appelle le supplément mensuel et d’autre part le revenu de ton travail (montant net). Ton allocation de référence correspond en principe à l’allocation théorique que tu recevrais si tu étais en chômage complet. Cette allocation, comme le supplément mensuel, varient en fonction de ta situation familiale. Il est donc possible que tu n’aies pas droit à une allocation de garantie de revenu si l’allocation de référence est trop basse.
      Nous ne pouvons malheureusement pas répondre plus précisément à ta question et te dire quel serait le montant de ta rémunération et ton éventuelle AGR.
      Si tu le souhaites, tu peux consulter la feuille info de l’ONEM pour plus d’informations sur l’AGR et son calcul (https://www.onem.be/fr/documentation/feuille-info/t70) ou utiliser le simulateur en ligne disponible sur le site de l’ONEM : http://www.onem.be/fr/documentation/bar%C3%A8mes/travail-temps-partiel + http://app.rva.be/Application/IGU/IGU_1/ContentFR.htm
      N’hésite pas à contacter ton organisme de paiement pour plus d’informations!
      Nous restons à ta disposition si tu as d’autres questions!

      Répondre
  49. Nadia

    Bonjour,
    Je vous explique  ma situation:
    J’ai été admise au chômage sur base d’allocation d’insertion donc pour une durée de 3 ans.
    Pendant cette période j’ai eu la chance de trouvé un travail à temps partiel (20h / semaine) pendant une durée de 13 mois ( Mai 2016 à Juillet 2017) .Malheureusement j’ai reçu un C4 pour cause de restructuration du personnel.
    A la suite de ce C4, je me suis réinscrite au chômage et  j’ai pu bénéficier de demi allocation de chomage mais cette fois ci sur BASE DU TRAVAIL car j’ai pu prouvé 312 demi-jours de travail. C’est allocation sont de +/- 450 par mois qui vont diminuer dans le temps.
    Actuellement, je suis à la recherche d’un nouveau travail et voici ma question :
    Si je trouve un travail en tant qu’intérimaire ou CDD de seulement quelques jours ou quelques semaines et que cette mission prend fin. Lorsque que j’irais me réinscrire au chômage est ce que je devrais encore prouver un certain nombres de jours de travail afin de pouvoir Re-bénéficier d’allocation de chomage?
    Merci à vous
     

    Répondre
    1. Infor Jeunes Bruxelles

      Bonjour Nadia,
      Une fois que le droit aux allocations de chômage sur base du travail est ouvert, le fait de travailler en temps qu’intérimaire ou pour une courte durée n’y met pas fin.
      Note que la dégressivité des allocations de chômage court toujours si tu ne travailles pas pour une période de minimum 3 mois.
      Si tu interromps ton chômage (par exemple, pour voyager quelques mois), tu peux récupérer le bénéfice des allocations si tu introduis une nouvelle demande et que tu te réinscris comme demandeur d’emploi au plus tard 3 ans après ton dernier jour indemnisé. Tu dois avoir bénéficié d’un jour au moins d’allocation avant cette interruption.
      J’espère avoir répondu à ta question ! N’hésite pas s’il te faut d’autres infos !

      Répondre
  50. José

    J’ai 63 ans et suis au chômage. Je voudrais savoir si je peux travailler un minimum d’heures par semaine avec un contrat qui me permettra de continuer à travailler durant ma pension.
    Et quelles sont les avantages pour l’employeur.
    Je touche actuellement un petit revenu de co habitant au chômage.

    Répondre
    1. Infor Jeunes Bruxelles

      Bonjour José,
      Bruxelles-J étant une plateforme d’information jeunesse, nous ne sommes pas spécialisés dans les questions qui concernent les demandeurs d’emploi de plus de 60 ans ou les personnes pensionnées.
      En tant que demandeur d’emploi, si tu travailles occasionnellement, tu devras noircir la case du jour où tu travailles. Si tu as un contrat à temps partiel, il faudra faire une demande de maintien des droits et éventuellement d’allocations de garantie de revenu (AGR=complément), comme expliqué ci-dessus.
      En ce qui concerne la possibilité de travailler tout en bénéficiant de sa pension, nous te conseillons de contacter l’ONP afin d’avoir plus d’information.
      Bien à toi.

      Répondre
  51. Sylver

    J’ai un contrat de remplacement 19h/sem.depuis le 1/04/18 pour cause de maladie de la dame que je remplace mais celle-ci va reprendre 1/4 temps le 1/12, je vais perdre des heures, suis-je obligée d’accepter pourle droit aux allocations de chômage lors d’une réinscription ou je perds ce droit si je refuse et serait-ce le même contrat ou un nouveau pour un quart temps? Compliqué! ?

    Répondre
    1. Infor Jeunes Bruxelles

      Bonjour Sylver,
      Tu n’es jamais dans l’obligation d’accepter un contrat de travail ou un avenant modifiant ton régime de travail. Cependant, il est vrai que le refus de signer un contrat peut avoir un impact sur ton droit aux allocations de chômage.
      En principe, pour modifier ton contrat, il faudra soit signer un nouveau contrat soit signer un avenant. Si tu ne souhaites pas signer un nouveau contrat ou un avenant, l’employeur devra à priori te licencier. Un refus de signer un contrat de travail ou un avenant peut être interprété comme un refus d’emploi convenable et pourrait donc mener à une sanction de l’ONEm. Cependant, l’ONEm ne sera à priori au courant de ce refus qu’en cas de dénonciation (de l’employeur par exemple).
      Si tu ne perçois pas d’allocations de garantie de revenu (AGR=complément), tu pourrais peut-être en bénéficier en ne travaillant qu’un quart temps. Il est possible de bénéficier d’une AGR lorsque le salaire perçu en travaillant est inférieur à l’allocation de chômage théorique à laquelle on aurait droit si on ne travaillait pas du tout. Cela peut un élément à vérifier avant de prendre ta décision.
      N’hésite pas à nous recontacter si tu as d’autres questions.

      Répondre
  52. Pat

    Je suis employée à mi temps depuis 11 ans. mon employeur me refuse un supplément d heure pretextant que je suis trop agee,jai 57 ans. Par contre il engage du personnel extérieure. Comment le contrer ?

    Répondre
    1. Infor Jeunes Bruxelles

      Bonjour Pat,
      En principe, la prestation d’heures supplémentaires est uniquement limitée pour les mineurs d’âge et interdite pour les femmes enceintes et allaitantes.
      Par contre, il est possible que des règles internes au sein de votre entreprise limitent vos possibilités d’en prester ou prévoient que vos heures supplémentaires ne soient pas rémunérées mais à récupérer.
      Nous vous conseillons donc de consulter votre commission paritaire, convention collective de travail ou règlement de travail afin de savoir ce qui est légalement prévu au sein de votre entreprise. Une alternative serait de contacter le service du Contrôle des Lois sociales de la ville de votre lieu de travail (http://www.emploi.belgique.be/defaultTab.aspx?id=6552) et de leur expliquer votre situation.
      D’autres questions ? N’hésitez pas à nous recontacter!

      Répondre
  53. Karine

    Bonjour. Je suis occupée à 19h semaine depuis presque 4 ans avec maintien des droits et AGR j’ai 50 ans. Je voudrai savoir si je passe à 25h semaine si j’aurai tjr droit à L’AGR er maintien des droits? Et faut il encore remplir le document C3 temps partiel?
    Merci beaucoup

    Répondre
    1. Infor Jeunes Bruxelles

      Bonjour Karine,
      Nous ne pouvons pas précisément répondre à votre question, mais il est fort probable que le montant de votre AGR soit diminué ou que cette dernière soit supprimée.
      Pour le savoir, vous pouvez éventuellement utiliser le simulateur d’AGR en cliquant sur le lien suivant: http://www.onem.be/agrforms/home.jsf;jsessionid=KYAgq6TBnUX45Al7PS-Yp-Aw.proddmz6201?dswid=1218
      Par contre votre demande de maintien des droits pourra être maintenue.
      Concernant le C3 temps-partiel,  sachez que puisque vous avez atteint l’âge de 50 ans, vous ne devez pas le faire valider par votre administration communale.
      D’autres questions? N’hésitez pas à nous recontacter !

      Répondre
  54. Sara

    Salut j’ai une question s’il vous plaît :j’ai travaillé pendant 19 mois temps partiel (18h par semaine)en 19mois j’ai travaillé (1506 heures)il reste quelques jours et mon contrat finir est-ce-que j’ai le droit à l’allocations de chômage ; Sachant on m’a dit que il faut travailler 468 jours j’ai 37ans ;j’ai peur que mon contrat prenne fin et que je reste sans allocations de chômage parceque l’employeur refuse de renouveler mon contrat . vous voulez juste m’aider à savoir si j’avais le nombre de jours ou d’heures pour toucher des allocation de chômage . pouvez vous mes aider à voir plus clair . merci pour votre compréhension .

    Répondre
    1. Infor Jeunes Bruxelles

      Bonjour Sara,
      Le calcul pour transformer les heures de travail en demi-journées pour pouvoir voir si on a suffisamment de jours de travail pour ouvrir un droit est expliqué ci-dessus. Comme tu peux le voir, « Le nombre de demi-jours pris en considération est égal au nombre d’heures de travail effectuées pendant l’occupation, multiplié par 6, et divisé par le nombre hebdomadaire moyen d’heures de travail à temps plein pour la même fonction. Ensuite, tu multiplies le résultat obtenu par 2. Ce résultat ne peut dépasser en moyenne 78 par trimestre (26/mois). »
      Dans ton cas, si tu as travaillé 19 mois dans un régime de 18h/semaine (par calcul, cela donne 1482h de travail au total) et qu’on considère qu’un emploi à temps plein dans ton entreprise est de 38h, nous arrivons au calcul suivant: 1482 x 6 / 38 x 2 = 468. Tu aurais donc en principe tout juste suffisamment de demi-jours de travail que pour pouvoir ouvrir un droit à des demi-allocations de chômage. Attention, il s’agit d’un calcul approximatif. C’est l’ONEm qui est chargé de vérifier le nombre de jours de travail que tu prouves.
      N’hésite pas à nous recontacter si tu as d’autres questions.

      Répondre
  55. Melanie

    Bonjour étant en 25h semaine avec 2enfants a charges est ce que j aurai droit a un complement quels sont les conditions pour avoir droit a un complement merci

    Répondre
    1. Infor Jeunes Bruxelles

      Bonjour Mélanie,
      Pour avoir droit à un complément du chômage, appelé allocation de garantie de revenu, il faut être tout d’abord dans les conditions pour être admissible et avoir droit à des allocations de chômage ou aux allocations d’insertion (voir ci-dessous).
      L’objectif de l’allocation de garantie de revenus est de te permettre, si tu travailles à temps partiel alors que tu aurais droit à des allocations de chômage, de pouvoir bénéficier d’un revenu global au moins égal à l’allocation de chômage à laquelle tu aurais droit (et dans certaines conditions, à un revenu global plus élevé que ton allocation de chômage).
      Outre la condition d’être admissible au chômage, il faut aussi que tu sois occupé minimum pour un tiers temps et que ton horaire contractuel moyen ne dépasse pas 4/5 d’un horaire de travail à temps plein.
      De plus ta rémunération mensuelle brute normale moyenne doit est inférieure à 1.562,59 euros et ta rémunération pour le mois concerné doit est inférieure à 1.562,59 euros.
      Tu dois aussi demander l’AGR auprès de ton organisme de paiement au moyen du formulaire C131A-travailleur entièrement complété dans les deux mois du début de ton occupation à temps partiel.
      Enfin, il faut être et rester inscrit comme demandeur d’emploi et compléter un formulaire de contrôle C3-temps partiel.
      Tu trouveras le détail des conditions ici:https://www.onem.be/fr/documentation/feuille-info/t70
      Pour être admissible aux allocations de chômage il faut avoir travaillé un certain nombre de jour en qualité de travailleur salarié durant une période de référence, précédant immédiatement la demande d’allocations.
      Le nombre de jours de travail à prouver de même que la durée de la période de référence va varier en fonction de ton âge. Pour être indemnisable à temps plein, une personne de moins de 36 ans devra prouver au minimum une année de travail à temps plein (312 jours de travail) au cours des 21 mois qui précèdent la demande (voir: https://bruxelles-j.be/droits-sociaux/tes-droits-au-chomage/quelles-conditions-dois-tu-remplir-pour-beneficier-des-allocations-de-chomage/).
      Pour être admissible sur base d’un temps partiel et percevoir des demi-allocations, les conditions diffèrent. Pour l’admissibilité sur base d’un temps partiel, tu trouveras les informations ici: et https://bruxelles-j.be/droits-sociaux/tes-droits-au-chomage/travailler-a-temps-partiel/ pour le travail à temps partiel.
      Pour l’admissibilité aux allocations d’insertion, tu trouveras l’information ici: https://bruxelles-j.be/travailler/ton-premier-emploi/le-stage-dinsertion-professionnelle/
      Si tu n’es pas dans les conditions pour obtenir un complément du chômage mais que tu te trouves dans un état de besoin, il toujours possible de solliciter une aide du CPAS. Les aides peuvent être ponctuelles ou régulières, financières ou matérielles.
      Pour plus d’informations:https://bruxelles-j.be/droits-sociaux/obtenir-de-laide-du-cpas/quelles-sont-les-aides-fournies-par-le-cpas-a-qui-sadressent-elles-quelles-sont-les-conditions/
      Nous restons à ta disposition si tu as d’autres questions !

      Répondre
  56. sasi

    bonjour jesuis atuellement au chomage partiel car jai travailler pendant 12mois temps partiel jai lorganisme de chomage ont envoyer une lettre qui explique le montant de mon chomage qui va baisse a 200 euro dans 5 mois ma question est le suivante si je travaillerai encore une ou 2 mois apres les 5 mois mon taux de chomage va augmenter !ou faut il travailler encore 12 mois merci a vous

    Répondre
    1. Infor Jeunes Bruxelles

      Bonjour Sasi,
      Il faut effectivement prouver une période de 12 mois de travail salarié à temps-plein dans les 18 derniers mois pour revenir en début de première période. Lorsque l’on travaille à temps partiel, il faut travailler 24 mois sur une période de 33 mois pour revenir en début de première période.
      Sache tout de même qu’une période de travail de plus de 3 mois que la dégressivité des allocations de chômage ne s’applique pas. Concrètement, cela signifie que  la période d’indemnisation à laquelle tu te trouves sera prolongée par la durée du travail que tu auras effectué.
      D’autres questions ? N’hésite pas à nous recontacter!

      Répondre
  57. Nancy

    Je voude savoir combien.de heure minimise une femme de ménage droit déclaré p se considère Ola total de travail ?

    Répondre
    1. Infor Jeunes Bruxelles

      Bonjour Nancy,
      Nous ne comprenons pas très bien ta question.
      Si tu souhaites savoir combien d’heures sont équivalentes à un temps plein, en principe, la durée normale du travail est de 38 heures par semaine (en moyenne, sur base annuelle). Cette durée peut toutefois être réduite par des accords conclus soit au niveau de certains secteurs d’activité, soit au niveau de l’entreprise (dépendant du règlement de travail de l’entreprise).
      Si ta question porte sur autre chose, nous t’invitons à nous donner plus de précisions.
      Si tu as besoin d’autres informations, n’hésite pas !

      Répondre
  58. Fawzi

    J’ai travaillé moins que 28 jours donc 10 jours et je travail que 3 heures par jours je suis chef de familles donc j’ai mon chômage j’ai reçu moins que mon chômage en travaillant ces normal et on m’a dit que je dois me réinscrire mes le ik j’ai jamais passé 28 jours de travail pour mon inscription à actiris je comprends pas

    Répondre
    1. Infor Jeunes Bruxelles

      Bonjour Fawzi,
      En principe, si tu as effectué les 10 jours sur le même mois et que tu as remis ta carte de contrôle, il est effectivement particulier que tu aies à te réinscrire auprès d’Actiris. Nous te conseillons de te rendre auprès de ton organisme de paiement (syndicat ou CAPAC) pour savoir si tu dois effectivement te réinscrire.
      Une alternative serait de te rendre auprès de te conseiller emploi auprès d’Actiris pour connaître la raison pour laquelle tu dois te réinscrire. Il faut savoir qu’une inscription comme demandeur d’emploi doit en principe être renouvelée tous les 3 mois. Il est donc possible que la tienne soit tout simplement arrivée à échéance.
      Par contre, sache que si ton salaire était inférieur à ton allocation de chômage, tu pourrais éventuellement faire la demande de « maintien des droits » et d’allocation de garantie de revenu (AGR ou complément de chômage) auprès de ton organisme de paiement (syndicat ou CAPAC).
      Pour ce faire tu dois introduire les formulaires C 131A-travailleur et C 131A-employeur auprès de ton organisme de paiement, et ce au plus tard dans les 2 mois qui suivent le début de ton contrat à temps-partiel (Sache qu’il est parfois encore possible de régulariser ta situation au-delà du délai de 2 mois).
      D’autres questions ? N’hésite pas à nous recontacter!

      Répondre
  59. Juju

    bonjour j’ai reçu un courrier de ma commune ou j’ai postuler comme technicienne de surface j’ai un papier à remplir y me disent que la formation technicienne de surface est obligatoire pour occuper emploi la formation est dispensée par le forem ça veut dire quoi y disent de prendre contact pour avoir latestation et l autre document à renvoyé me demande si oui ou non j’ai lastestation j’ai mis non

    Répondre
    1. Infor Jeunes Bruxelles

      Bonjour Juju,
      Le courrier que tu as reçu de la commune doit sans doute t’indiquer que pour obtenir le poste, tu dois suivre une formation qualifiante de technicienne de surface dispensée par le FOREM et fournir à la commune l’attestation que tu recevras en fin de formation et qui prouve que tu as suivi la formation jusqu’à son terme.
      Tu trouveras les informations sur la formation en question sur cette page du site du FOREM : https://www.leforem.be/FORMAPass/offre-prestation/recherche-avancee-result.html
      J’espère avoir répondu à ta question ! N’hésite pas s’il te faut d’autres infos !

      Répondre
  60. Sara

    Bonjour je travaillais temps partiel mi-temps 18h par semaine combien de jours il faut travailler pour tenir le complément de chômage j’ai l’âge de 37 ans j’ai travaillé 18 mois est-ce que je le droit pour complément de chômage ou pas merci

    Répondre
    1. Infor Jeunes Bruxelles

      Bonjour Sara,
      Si tu as toujours travaillé à temps partiel , il semble peu probable de percevoir un complément au chômage. Il faut savoir que l’obtention du complément chômage ne dépend pas toujours du nombre de jours de travail presté, mais surtout du fait qu’un droit au chômage à temps-plein (théorique ou effectif) ait été ouvert avant de débuter ton activité à temps partiel.
      En effet, concrètement, si tu as décidé de travailler à temps partiel alors que tu as ou avait droit à des allocations de chômage (ou d’insertion) à temps-plein avant d’accepter cet emploi, tu pourrais éventuellement faire la demande de « maintien des droits » et complément de chômage (appelé aussi AGR ou d’allocation de garantie de revenu).
      Si c’est le cas, tu trouveras toutes les informations pour introduire une demande sur : https://www.onem.be/fr/documentation/feuille-info/t70#h2_5
      D’autres questions ? N’hésite pas à nous recontacter!

      Répondre
  61. Ernestine

    Bonjour,
    Je n’ai pas droit au chômage car j’ai fini mes études a plus de 25ans. Je suis donc bénéficiaire du cpas et travaille depuis un peu plus d’un an à temps partiel, avant cela j’ai également travaillé temps plein mais sur de courtes périodes. Est ce que ces périodes temps plein sont à comptabiliser en demies journées elles-aussi?
    D’après mes calculs il ne me resterait que 2 mois à prester avant de pouvoir faire une demande d’allocation de chômage et de pouvoir quitter le cpas. Mais dans ce cas je perdrais mon emploi actuel car c’est un contrat cpas… (pas un article 60 malheureusement) Et je ne comprends pas en quoi consistent les «demi-allocations» et à quel montant je peux m’attendre?
    Si je trouve un emploi à temps plein est-ce que les jours prestés à temps partiel sont pris en compte dans le calcul?
    Le cpas ne sait pas répondre à mes questions et ne suis pas syndiquée, alors à qui puis-je m’adresser pour m’aider dans ces démarches? L’onem? Capac?
    Merci

    Répondre
    1. Infor Jeunes Bruxelles

      Bonjour Ernestine,
      Toutes les journées de travail à temps plein qui entrent dans la période de référence peuvent être comptabilisées dans le calcul pour ouvrir son droit sur base du travail. Ainsi, si tu as moins de 36 ans et que tu souhaites ouvrir ton droit aux allocations de chômage complètes à temps plein, tu dois pouvoir justifier 312 jours de travail sur les 21 mois qui précèdent ta demande. Ainsi, tous les contrats des derniers 21 mois peuvent entrer en compte. Pour les contrats à temps plein, tu peux compter les jours en partant du principe qu’il y a 26 jours de travail sur un mois. Pour les périodes de travail à temps partiel (et en vue d’une admission au chômage à temps plein), le nombre de jours de travail pris en considération est égal au nombre d’heures de travail effectuées pendant l’occupation, multiplié par 6, et divisé par le nombre hebdomadaire moyen d’heures de travail à temps plein pour la même fonction.
      Si tu n’as pas assez de jours de cette manière, il faudra voir si tu ouvres ton droit aux demi-allocations de chômage. Si tu as moins de 36 ans, tu dois alors prouver 312 demi-jours sur les 27 derniers mois. Cela signifie donc que tous les jours qui entrent dans cette période de 27 mois peuvent être comptabilisés. Il faut alors transformer tes heures de travail (y compris les heures temps plein qui équivalent à 26 demi-jours par mois et non 52) en demi-jour de travail. Le nombre de demi-jours pris en considération est égal au nombre d’heures de travail effectuées pendant l’occupation, multiplié par 6, et divisé par le nombre hebdomadaire moyen d’heures de travail à temps plein pour la même fonction. Ensuite, tu multiplies le résultat obtenu par 2. Ce résultat ne peut dépasser en moyenne 78 par trimestre (26/mois). Si, suite à ce calcul, tu obtiens les 312 demi-jours, tu ouvres alors ton droit au système de demi-allocations de chômage. Contrairement au travailleur à temps plein qui a droit à 6 allocations par semaine, le travailleur à temps partiel volontaire est indemnisé dans un système de demi-allocations. Le montant de la demi-allocation de chômage varie en fonction du dernier salaire, de la situation familiale (chef de ménage, isolé ou cohabitant) et de la durée du chômage. Le calcul de ce montant est complexe. N’hésite pas à te faire aider par la CAPAC pour le connaître.
      Finalement, si tu souhaites te faire aider pour l’introduction de ton dossier, il est peut-être préférable de te tourner vers un syndicat que vers la CAPAC. En effet, les syndicats proposent d’autres services que le paiement des allocations de chômage ce qui n’est pas le cas de la CAPAC. Tu peux également te rendre dans l’une de nos permanences ou nous joindre par téléphone si tu souhaites en parler de vives voix: http://www.ijbxl.be/nos-permanences
      Si tu as besoin d’autres informations, n’hésite pas !

      Répondre
  62. Sfutma

    Bonjour
    J ai travzille 15 ans a temps plein j ai eu mon c4 car fermeture du magasin en novembre 2018 pendant mon préavis j ai trouvé un cdd de 6 mois a 34h la fin de me contrat arrive et on me propose de ressigner un contrat de 3 mois mais en 28h. Est ce qu a la fin de ce contrat j aurai droit au chômage a temps plein vu mon passe professionnelle ou vais je perdre mes droits?
    Merci de me répondre car je dois signer mon nouveau contrat le 23/10.
    Merci

    Répondre
    1. Infor Jeunes Bruxelles

      Bonjour Sfutma,
      Tu peux tout à fait accepter ce travail à temps partiel (28h) mais fais alors la demande pour le statut de travailleuse à temps partiel avec maintien des droits. Cela te permettra en effet de maintenir un droit à temps plein (et donc avoir droit au chômage à temps plein à la fin du contrat temps partiel). Tu pourras également peut-être prétendre à un complément du chômage (= AGR) pendant la durée de ton contrat à temps partiel.
      Toutes les démarches se trouvent sur cette fiche : https://www.onem.be/fr/documentation/feuille-info/t28#h2_3
      Si tu as besoin d’autres informations, n’hésite pas !

      Répondre
  63. Muna

    Bonjour j’ai 53 ans et je veux travailler a temps partiel est-ce que j’ai le droit des allocations de chômage apres et je devais travailler pendant combien de temps et mon chômage sera complet ou pas je suis chef de ménage

    Répondre
    1. Infor Jeunes Bruxelles

      Bonjour Muna,
      Il nous manque quelques informations pour pouvoir répondre à ta question de manière précise.
      Travailles-tu actuellement ? A temps plein ? Touches-tu déjà des allocations de chômage ? Complètes ou demi-allocations ? Pour ouvrir son droit au chômage sur base d’un temps partiel, les règles sont un peu différentes. Elles sont détaillées sur la fiche ci-dessus. Tu peux te référer au tableau « Nombre de demi-jours de travail salarié requis (stage) pour ouvrir un droit à des demi-allocations de chômage. » pour connaître le calcul que tu dois effectuer selon ton âge. A noter que, contrairement au travail à temps plein, le calcul de l’ouverture du droit sur base d’un temps partiel donne droit à des demis-allocations de chômage. Tu trouveras les explications sur la fiche ci-dessus également.
      Dépendant de ton temps de travail, tu pourras également vérifier si tu ne rentres pas dans les conditions pour pouvoir assimiler ton temps partiel à un temps plein et ainsi ouvrir ton droit à des allocations complètes. Tu trouveras les conditions sous le point « Les assimilés à des travailleurs à temps plein »
      Si tu es actuellement déjà bénéficiaire des allocations de chômage complètes, tu pourras alors voir si tu entres dans les conditions pour obtenir le statut de « maintien des droits » et faire une demande d’AGR (= complément chômage) pour compléter ton temps partiel. Tu trouveras ces informations sous le point « Le maintien des droits ».
      Finalement, le fait que tu sois chef de ménage n’a pas d’impact sur le calcul de l’ouverture du droit. Cela aura un impact sur le montant de tes allocations uniquement.
      Comme dit plus haut, nous manquons de beaucoup d’informations pour pouvoir te répondre précisément. Si tu souhaites en savoir plus, n’hésite pas à nous en dire plus sur ta situation.
      Si tu as besoin d’autres informations, n’hésite pas !

      Répondre
  64. Olicha

    Bonsoir je vais reprendre le travail en mi temps médical…Opération du dos..Mon chef veut me faire travailler 4h et me donner mes congés 18 j ensuite…Qui va me payer alors ,puisque normalement c’est moitié mon entreprise et moitié mutuelle?

    Répondre
    1. Infor Jeunes Bruxelles

      Bonjour Olicha,
      Attention que lorsqu’un employé reprend le travail à temps partiel, il est question d’une diminution du temps de travail par rapport à son horaire normal. Etant donné que le travailleur peut prendre au maximum 4 semaines de vacances dans son régime de travail ‘en cours’, il ne pourra pas prendre tous les congés auxquels il a droit. Tu ne pourras donc prendre qu’un nombre de jours de congé proportionnels à ton temps de travail actuel. Il est peu probable que tu aies droit à 18 jours.
      Dans ce cas, l’employeur est redevable, en décembre, d’un pécule de vacances de départ au travailleur pour les jours non-pris auxquels il avait droit. Toutes les informations ici : https://www.securex.eu/lex-go.nsf/vwAllDocsRead/E024168FC333CC7CC1257330004C75C7?OpenDocument#.W82WEmgzaUk
      N’étant pas spécialisés dans les questions de mutuelle et d’invalidité, pour des questions précises quant à ta propre situation, nous te conseillons de prendre contact avec l’Atelier des Droits Sociaux. Ils ont notamment une permanence spécifique liée aux questions du travail et de la sécurité sociale : http://www.atelierdroitssociaux.be/page/permanences-juridiques
      Si tu as besoin d’autres informations, n’hésite pas !

      Répondre
  65. Bigy

    Bonjour je suis au chômage complet on.me propose un contrat a mi temps comment je vais calculer ce que je vais toucher à la fin du moi merci

    Répondre
    1. Infor Jeunes Bruxelles

      Bonjour Bigy,
      Malheureusement, nous ne pourrons pas répondre à ta question de manière précise.
      Mais en principe, si tu as ouvert un droit au chômage sur base d’un travail à temps-plein, tu devrais recevoir 6 allocations journalières par semaine (du lundi au samedi).
      Si tu débutes un travail à temps partiel, tu devrais en principe ne pas percevoir d’allocations pour les jours où tu travailleras. En effet, tu devras alors calculer le nombre de jours pendant lesquels tu recevras une allocation de chômage ce mois-ci et y ajouter le montant de ton salaire journalier pour les jours où tu travailleras.
      Il te faudra alors noircir les cases de ta carte de chômage correspondant aux jours pendant lesquels tu auras travaillé. Si ton contrat se poursuit au delà de ce mois-ci  tu ne seras alors pas obligé de remettre une carte de contrôle.
      Aussi, nous te conseillons d’introduire une demande de « maintien des droits » et d’allocation de garantie de revenu (AGR ou complément de chômage).
      Cette demande te permettra d’avoir à nouveau droit à des allocations à temps plein (calculées en principe sur une rémunération à temps plein) à la perte du travail à temps partiel?;et de pouvoir éventuellement ouvrir le droit à un complément du chômage pendant que tu travailles à temps partiel.
      En principe, ta demande sera acceptée si ton salaire est inférieur au montant de l’allocation de chômage que tu reçois actuellement.
      Tu trouveras plus d’information à ce sujet sur : http://www.onem.be/fr/documentation/feuille-info/t70
      Une alternative serait de te rendre auprès de ton organisme de paiement (syndicat ou CAPAC) afin de leur poser la question.
      D’autres questions ? N’hésite pas à nous recontacter!

      Répondre