Les congés européens ou les vacances européennes en Belgique

Tu viens de décrocher ton premier emploi ! Félicitations ! Mais à partir de quand pourras-tu prétendre à des congés ? Depuis 2001, le système des “vacances jeunes” permet aux jeunes de bénéficier de vacances dès leur première année de travail. Tous les jeunes ? Non, des conditions limitent l’accès à ce droit. Cependant, en 2012, un nouveau régime de vacances voit le jour et permet, cette fois, à tous les jeunes travailleurs (et d’ailleurs pas seulement à eux) de pouvoir revendiquer des congés dès leur première année de travail.

Le principe général des congés

Les travailleurs salariés ont le droit, pendant un certain nombre de jours par an, de ne pas travailler tout en gardant leur rémunération. Cette période d’inoccupation est appelée « vacances annuelles » ou encore « congés payés ». Pour y avoir droit, il faut avoir été lié par un contrat de travail ou d’alternance l’année précédente.

Le nombre de jours de vacances rémunérés auxquels tu as droit en 2023 dépend du nombre de jours pendant lesquels tu as travaillé en 2022. Si tu as travaillé pendant toute l’année, tu as droit à 4 semaines de vacances rémunérées l’année suivante. Si tu as travaillé six mois en 2022, tu n’as droit qu’à 2 semaines de vacances rémunérées et qu’à la moitié du pécule de vacances en 2023. Ce sont les vacances annuelles ordinaires.

@ijbxl Le système des congés payés en Belgique 🇧🇪 Compliqué mais voici la base 🤓 

Le pécule de vacances

Il s’agit de la rémunération que tu reçois lorsque tu prends tes congés.

Si tu es ouvrier, c’est une caisse de vacances annuelles (ONVA par exemple) qui te payera ce pécule. Son montant brut correspond à 15,38% de ta rémunération brute (pendant toute l’année précédente) portée à 108%. Tu peux estimer le montant de ton pécule de vacances net au moyen de l’application «Mon compte de vacances» sur www.securitesociale.be/citoyen

Si tu es employé, il faut distinguer le simple et le double pécule :

  • Le simple pécule de vacances est le salaire normal que tu reçois de l’employeur pour chaque jour de vacances. Tu continues donc à recevoir ton salaire habituel même quand tu es en congé.
  • Le double pécule est un supplément que l’employeur doit te payer au moment où tu prends tes vacances principales. Il correspond à 92 % de la rémunération brute du mois pendant lequel tu prends tes vacances.

Les vacances «européennes» ou «supplémentaires»

Une directive européenne prévoit le droit à 4 semaines de congé par an à chaque travailleur. Or, en Belgique, le droit aux vacances est conditionné par les prestations de travail de l’année précédente. La Belgique a donc dû, en 2012, mettre en place un nouveau système de vacances: les vacances dites «européennes» ou «supplémentaires». Ces dernières viennent compléter notre système de vacances pour garantir ces 4 semaines de congé par an à tous les travailleurs. Il s’agit d’un système différent que celui des «vacances jeunes» mais le but reste le même: assurer le droit à 4 semaines de congé par an.

Pour qui ?

Les vacances européennes t’intéresseront si tu débutes une activité salariée. Par exemple, s’il s’agit de ton premier emploi. Elles retiendront également l’attention des personnes qui reprennent une activité salariée. Par exemple, après une période de chômage, de maladie, de crédit-temps, de congé sans solde,… Sont également visées les situations où tu passes d’indépendant à salarié, ou du secteur public au secteur privé; ou encore si tu travailles en Belgique, après une période de travail à l’étranger.
Elles pourront aussi t’intéresser si ton temps de travail a augmenté  (temps-partiel avec plus d’heures par semaine ou passage d’un temps-partiel à un temps-plein).

À quelles conditions ?

Tu pourras faire appel aux vacances supplémentaires si tu as travaillé au moins trois mois dans la même année civile (entre janvier et décembre d’une même année). Ces trois mois peuvent avoir été prestés chez un ou plusieurs employeurs. Ils ne doivent pas forcément avoir été prestés de manière continue. Le type de contrat n’a pas d’importance. Cette période de trois mois minimum est appelée “période d’amorçage”.

Notons que si tu as droit à des jours de vacances « ordinaires » suite à des prestations de travail l’année précédente, tu dois impérativement avoir épuisé tous ces jours de congé avant de pouvoir prendre des jours de vacances supplémentaires.

À combien de jours as-tu droit?

À partir de la dernière semaine de la période d’amorçage de trois mois, tu as droit à une semaine de congé. Le nombre de jours exact est proportionnel à ton régime de travail.
Par exemple : si tu travailles 5 jours par semaine, tu auras droit à 5 jours de vacances européennes. Si tu travailles 6 jours par semaine, tu auras droit à 6 jours.

Après cette période d’amorçage, tu as droit à deux jours supplémentaires par mois de prestations effectué si tu travailles six jours par semaine. Si tu travailles moins, tu as droit à un certain nombre de jours de vacances proportionnel à ton régime de travail (1,6 jours par mois si tu travailles 5 jours par semaine).

Pour bien comprendre, voici 2 exemples :

  • une personne qui a travaillé 2 mois en 2022 en régime 5 jours/semaine a droit à 4 jours de congés « ordinaires » en 2023.
    A la fin du mois de mars 2023, elle a droit à 5 jours de congés « européens » dont il faut déduire 4 jours «ordinaires». Il lui reste 1 jour de congé “européen”, à prendre après les 4 jours de congés «ordinaires»;
  • une personne qui a travaillé six mois en 2022 en régime 5 jours/semaine a droit à 10 jours de congés «ordinaires», soit à deux semaines de congé. Les jours de vacances “européennes” seront donc comptabilisés au-delà des 6 premiers mois d’occupation en 2023, c’est-à-dire à partir du mois de juillet.

Ces vacances sont-elles payées ?

Pendant ces vacances, tu continues à recevoir ta rémunération habituelle (sous forme de simple pécule). Cette rémunération est à charge de l’employeur si tu travailles sous statut employé. Si tu es ouvrier, c’est la caisse de vacances annuelles (ONVA par exemple) qui te payera.

Mais en réalité, tu finances toi-même tes vacances européennes. L’année suivante, au moment de recevoir normalement ton double pécule de vacances, on déduira de ce double pécule la rémunération que tu as reçue pendant tes vacances européennes. Prendre des vacances européennes signifie donc que tu reçois à l’avance le supplément que représente le double pécule de vacances. Mais on ne touchera jamais à ton simple pécule de vacances, c’est-à-dire à ta rémunération «habituelle».

Si le double pécule de l’année qui suit n’est pas suffisant, on déduira également sur les doubles pécules de vacances des années suivantes. Si l’employé quitte son emploi avant que cette déduction ait eu lieu, elle sera faite sur le pécule de sortie.

Pour les ouvriers, il n’y a pas de distinction entre le simple et double pécule. Dès lors, le pécule reçu lors de vacances européennes sera déduit du paiement du pécule de l’année qui suit, à concurrence maximum de 50% du montant du pécule.

Comment bénéficier des vacances européennes ?

Pour demander tes vacances européennes, il n’y a pas de démarche particulière à effectuer. Il suffit de t’adresser à ton employeur.
Les “vacances européennes” sont un droit et l’employeur ne peut pas te les refuser si tu remplis les conditions citées ci-dessus.
Par contre, comme pour tout congé, il faut se référer aux règles de ton secteur et de ton entreprise pour la façon dont sont déterminées les dates de congé.

Si tu as droit à des vacances européennes, tu es libre d’y avoir recours ou non. Contrairement aux vacances ordinaires, tu n’es pas obligé d’utiliser tous tes jours de vacances européennes.

Vacances jeunes ou vacances européennes : quelle formule choisir?

Si tu es dans les conditions pour bénéficier des vacances jeunes, il semble plus intéressant d’opter pour ces dernières. L’indemnité de l’ONEM que tu reçois dans le cadre des vacances jeunes n’est pas réclamée au travailleur l’année d’après. Avec les vacances jeunes, tu conserves ton droit au double pécule complet l’année suivante.

Poser une question

N’hésite pas à nous poser une question, un professionnel faisant partie du réseau Bruxelles-J te répondra. Nous préservons ton anonymat et ton adresse de messagerie ne sera pas publiée.

En cliquant sur "envoyer votre question", vous acceptez notre politique de confidentialité.

*
*
*

122 questions déjà posées

  1. Cam
    17 juillet 2024

    Bonjour,

    Ayant travaillé à l’étranger durant 2023, aucun jour de congé n’est comptabilisé pour la Belgique. Ai-je tout de même droit aux congés européens pour cette année 2024? Sachant que je retravaille en Belgique depuis mars.

     

    Merci!

     

    Répondre
  2. msp01
    17 juillet 2024

    Bonjour,

    J’ai moins de 25 ans mais malheureusement je ne respecte pas les trois conditions pour pouvoir obtenir les congés jeunes. J’ai commencé à travailler le 18 mars, combien de jours de congés européens j’ai droit ?

    Merci

    Répondre
  3. Axcelle
    16 juillet 2024

    Bonjour, voila ma question :

    Peut-on cumuler nos vacances européennes?

    Exemple:  j’ai étudié 4 ans en Belgique sans rentrer chez moi, j’ai commencé a travaillé cette année à l’obtention de mon diplome.

    seulement ma famille se trouve en en Guadeloupe il faut 8h de vol.
    puis-je cumuler les 6 mois de travail et donc demander les 10 jours de vacances européennes ? Pour que ce soit bénéfique pour un voyage afin que je puisse me ressourcer simplement ou est ce impossible ?

     

    merci beaucoup

    Répondre
  4. Justagirl
    15 juillet 2024

    Bonjour,

    J’ai 25 ans et j’ai commencé mon premier emploie (CDI) en Octobre 2023 j’ai donc travaillé uniquement 2 mois en 2023. J’ai utilisé les 4 jours de congé que j’avais. Ai-je le droit de prendre 4 semaines de congé au total en 2024?

    Merci

    Répondre
    1. Infor Jeunes Bruxelles (informateur certifié)
      16 juillet 2024

      Bonjour Justagirl,

      Pour pouvoir prétendre aux congés européens, tu devras travailler 3 mois au cours d’une même année civile (entre janvier et décembre). Une fois cette période d’amorçage finie, tu reçois 5 jours de congé (si tu travailles à TP). Et ensuite, pour chaque mois presté, tu recevras 1.66 jour.

      Pour avoir droit aux congés jeunes en 2024, il faut avoir terminé ses études en 2023.

      Il y a 3 conditions à remplir pour pouvoir avoir des congés jeunes en 2024 :

      • Avoir moins de 25 ans au 31 décembre 2023.
      • Avoir terminé (ou arrêté) tes études (ou ton apprentissage) dans le courant de 2023 (travail de fin d’études compris)
      • Après la fin des études, de l’apprentissage ou de la formation, avoir travaillé en 2023 comme salarié pendant une période minimale. Le jeune travailleur doit être lié, pendant au moins un mois, par un ou plusieurs contrats de travail et cette occupation doit comprendre au moins 13 journées de travail.

      Si tu remplis toutes ces conditions, tu auras droit à 4 semaines de congé (payés par l’ONEM)

      Bien à toi,

      Répondre
  5. Jack
    10 juillet 2024

    Bonjour,

    J’ai commencé en février 2024 mon premier emploi avec un contrat FPI de 4 mois. Maintenant que je suis en CDI depuis juin est-ce que j’ai déjà accès aux congés européens ?

    Répondre
    1. Infor Jeunes Bruxelles (informateur certifié)
      11 juillet 2024

      Bonjour Jack,

      Pour pouvoir prétendre aux congés européens, tu devras travailler 3 mois au cours d’une même année civile (entre janvier et décembre). Une fois cette période d’amorçage finie, tu reçois 5 jours (en fonction de ton régime de travail). Dans ton cas précis, tu peux poser des jours de vacances européennes à partir du septembre 2024.

      Bien à toi,

      Répondre
  6. Gladys
    10 juillet 2024

    Je n’ai pas droit aux vacances jeunes étant donné que j’ai 26 ans et j’ai été diplômée en 2023. J’ai travaillé en tant qu’intérimaire avec des contrats journaliers (allant d’1 à 5 jours par semaine selon les semaines), entre octobre 2023 et juin 2024. Je m’apprête à signer un contrat, et je me demande à combien de jours de congé j’ai droit lors de cette première année de travail sous contrat fixe dans une nouvelle société ?

     

    Merci d’avance

    Répondre
    1. Infor Jeunes Bruxelles (informateur certifié)
      11 juillet 2024

      Bonjour Gladys,

      Cette année, il est possible que tu aies 1 à 2 jours de congés légaux, sur base de ton travail en intérim. En plus de cela, tu as la possibilité de prendre des congés européens. Si tu as travaillé pendant au moins 3 mois au cours de l’année, tu ouvriras un droit à des jours de congés.

      Le calcul de tes jours de congés, dans ta situation, sera assez compliqué, donc il faudra que ton employeur passe par son secrétariat social.

      En espérant avoir pu t’aider, n’hésite pas si tu as d’autres questions !

      Répondre
  7. Jessou
    9 juillet 2024

    Bonjour,

    J’ai travaillé dans le secteur public de septembre 2017 à décembre 2023.

    J’ai malheureusement été en accident de travail de janvier 2023 à décembre 2023, avant de perdre mon emploi et d’être sur la mutuelle.

    En juin 2024, je retrouve un travail adapté en temps partiel médical chez un nouvel employeur, au sein du secteur privé.

    Celui-ci me dit que je n’ai pas droit aux vacances européennes chez lui pour l’instant car je n’ai pas travaillé au moins 3 mois chez lui.

    A-t-il raison?

    N’ais-je pas droit aux vacances européennes en ayant été en travail assimilé (accident de travail) pendant 1an chez un autre employeur du secteur public?

    Répondre
    1. Infor Jeunes Bruxelles (informateur certifié)
      12 juillet 2024

      Bonjour Jessou,

      Ton employeur a raison.

      Les trois mois d’amorçage pour les congés européens doivent être prestés dans la même année civile que l’année où tu désires prendre ces congés. Ici, il faudra donc que ces trois mois soient prestés en 2024 pour t’ouvrir le droit à des congés européens en 2024. Si tu as commencé le 1er juin, tu pourras donc prendre des congés européens à partir du 1er septembre.

      L’année 2023 , même si assimilée à du travail, ne peut malheureusement pas t’ouvrir de droit à des congés payés légaux pour 2024 car le système des congés dans la fonction publique est tout à fait séparé du système de congés dans le privé.

      J’espère que cela répond à ta question, n’hésite pas à nous recontacter si besoin !

      Répondre
  8. Marie
    9 juillet 2024

    Bonjour,

    Mon employeur m’informe que je n’ai pas droit aux congés légaux. Hors j’ai travaillé les 2 années précédents en Espagne dans la même entreprise que celle où je travaille maintenant en Belgique. Ai-je droit aux congés Européens ou légaux ?

    D’avance merci

    Répondre
    1. Infor Jeunes Bruxelles (informateur certifié)
      12 juillet 2024

      Bonjour Marie,

      Concernant le fait de savoir si tu as droit à des congés légaux ou non, il faudrait effectivement vérifier avec ton service RH ce qu’il en est. Il est fort possible que le payroll de ton entreprise en Espagne diffère de celui de ton entreprise ici en Belgique (quand bien même ce serait la même). Sache que si il s’avère que tu n’as pas droit aux congés légaux, tu as alors d’office droit aux congés européens (après la période d’amorçage d’au moins 3 mois d’emploi ici en Belgique).

      Si tu as encore des doutes, n’hésite pas à revenir vers nous

      Répondre
  9. Odile
    8 juillet 2024

    Bonjour,

    j’ai posé une période de congé sans soldes mais j’aimerai les changer en congés européens. J’ai commencé à travailler en 19h/semaine le 1er avril. C’est ma 1ere année de travail, et j’ai eu 25 ans en mars.

    Je ne comprend pas à combien de jours de congés européens ai-je droit ?

    merci de votre réponse.

    Répondre
    1. Infor Jeunes Bruxelles (informateur certifié)
      11 juillet 2024

      Bonjour Odile,

      De Avril à Juin (période d’amorçage) tu as légalement ouvert le droit à 2,5 jours de congés européens. A chaque mois supplémentaire qui s’ajoute, tu ouvres le droit à 0,8 jour de plus. Ainsi par exemple, fin juillet tu auras ouvert 3,3 jours de congés européens.

      Tu peux bien entendu également en discuter avec ton employeur  et lui demander de t’accorder une “avance” sur tes jours. Par exemple t’accorder dès maintenant 5 jours (alors que ce droit ne se débloquerait légalement que fin septembre!). Sache que comme tu as commencé à travailler en avril, tu auras droit cette année civile (jusque fin décembre 2024) à maximum 7,3 jours de congés européens. Ces jours s’ajoutent aux congés extre-legaux que t’accorde éventuellement ton entreprise actuelle.

      J’espère avoir répondu à ta question! Bien à toi,

      Répondre
  10. cmm10
    4 juillet 2024

    Bonjour,

    J’ai commencé à travailler le 2 avril 2024.

    Apriori, j’ai maintenant droit à 5 jours de congés européens.

    Je travaille en intérim pendant une période de 6 mois.

    Etant donné que nous recevons le simple et double pécule dans notre salaire hebdomadaire, il semblerait que je ne serai pas payée lors de la prise des congés européens.

    Quel est l’avantage de les prendre ? J’ai l’impression que c’est comme si c’était du sans solde, puisque le fait de prendre des congés européens ne change rien à la somme qui ne me sera pas donnée l’année suivante ?

    Merci d’avance pour votre réponse.

    Répondre
    1. Infor Jeunes Bruxelles (informateur certifié)
      10 juillet 2024
      Bonjour cmm10,
      La différence entre les congés européens et les congés sans solde est la suivante :
      L’an prochain, en 2025, pour savoir à combien de jours de congé tu as droit, on se basera sur le nombre de jour durant lesquels tu as travaillé/cotisé en 2024. Les congés européens seront compté comme jour de travail alors que les jours de congés sans soldes ne seront pas compté.
      J’espère avoir répondu à ta question. N’hésite pas à revenir vers nous.
      Répondre
  11. Taka
    26 juin 2024

    Bonjour,

    J’ai travaillé dans le secteur public de 2019 jusqu’au mois de mars 2024. Le 14 avril j’ai commencé mon travail dans le secteur privé. Mon employeur m’a expliqué mon droit au congé européen mais je ne comprend pas bien, cette année j’ai touché mon pécule de vacance donc je DOIS prendre congé ? Qu’en est-il des congés que j’avais avant fin mars (j’avais droit à 8 jours) ?

    Répondre
    1. Infor Jeunes Bruxelles (informateur certifié)
      10 juillet 2024

      Bonjour Taka,

      En effet, tu dois prendre congé. En te payant ton pécule de vacance, ton employeur t’as déjà versé l’argent pour payer tes congés cette année. Si bien que comme ces congés ont déjà été payé, tu es censé les prendre. Ton nouvel employeur ne te versera pas d’argent pendant ces congés, comme ils ont déjà été payé par ton précédent.

      J’imagine que ton employeur t’as parlé des congés européens pour compléter les jours de congés qui te manquent par rapport aux 20 jours possible par an. Tu n’as aucune obligation de prendre des congés européens.

      Est ce que tu étais contractuel ou fonctionnaire ?

      Si tu étais bien statutaire, essaye de contacter ton syndicat ou le RH de ton ancienne boite, pour leur poser la question les congés de la fonction publique sont différents du privé.

      En espérant avoir pu t’aider, n’hésite pas si tu as d’autres questions !

      Répondre
  12. simo
    24 juin 2024

    Bonjour,
    J’ai commencé mon 1er emploi le 3 Juin 2024 et je voudrais prendre congé d’une semaine en septembre 2024 (du 9 au 13 septembre). Est ce que je peux demander à mon employeur de prendre des congés européens tout en sachant que je n’ai toujours pas épuisé les jours de RTT restant ?

    Répondre
    1. simo
      24 juin 2024

      Sorry, j’ai oublié de préciser que l’entreprise ferme durant deux semaine en Juillet.

      Répondre
      1. Infor Jeunes Bruxelles (informateur certifié)
        25 juin 2024

        Bonjour Simo,

        S’il s’agit de fermetures collectives, en principe, ce sont des jours qui sont assimilés. N’hésite pas à te renseigner auprès de ton employeur ou via le service des ressources humaines.

        Bien à toi,

        Répondre
    2. Infor Jeunes Bruxelles (informateur certifié)
      25 juin 2024

      Bonjour Simo,

      Pour pouvoir prétendre aux congés européens, tu devras travailler 3 mois au cours d’une même année civile (entre janvier et décembre). Une fois cette période d’amorçage finie, tu reçois 5 jours (en fonction de ton régime de travail). Dans ton cas précis, tu peux poser des jours de vacances européennes à partir du 03 septembre 2024. Note bien que tu dois impérativement avoir épuisé tous tes jours de congé légaux (si tu en disposes) avant de pouvoir prendre des jours de vacances supplémentaires.

      Pour tes RTT, ils s’agit bien de récupération.  Ils comptent donc pas dans le calcul des jours de congé européen. Tu trouveras plus d’informations sur le RTT sur le site du SPF emploi.

      Bien à toi,

      Répondre
  13. Vassilios
    20 juin 2024

    Bonjour, j’ai commencé un travail en 40h semaine en CDI le 1er octobre 2023. Il s’agit de premier travaille à la suite de ma sortie d’étude.

    Je souhaite savoir combien de jours de congé européen j’ai droit à la suite de cela. Mon employeur m’a déjà octroyé 5 jours de congé payé que je peux utiliser durant l’année de 2024 suite à mes 3 mois de travail en 2023. Cependant, j’ai également droit à des jours de RTT car je travaille 40h. Le RH de mon entreprise m’indique que mes jours de RTT sont a cumulé comme des jours de congés, or il me semble que cela est de la récupération ? De ce fait, le RH de mon entreprise, m’indique que je n’ai droit qu’à 5 jours de vacances européennes. Pourriez-vous m’indiquer si cela est correct svp ? Merci d’avance, Vassilios

    Répondre
    1. Infor Jeunes Bruxelles (informateur certifié)
      21 juin 2024

      Bonjour Vassilios,

      Tout d’abord, sache que si tu as moins de 25 ans, tu devrais avoir droit aux congés jeunes.

      Les 5 jours dont te parlent ton employeur, sont sans doute les jours de congés légaux que tu as obtenu sur base de l’année précédente. Il pourrait aussi s’agir de congés légaux + extra légaux, propre à ton règlement de travail. Normalement sur ta fiche de paye, tu devrais voir inscrit le nombres de congés légaux auquel tu as droit.

      Pour tes congés européens, une fois la période d’amorçage de 3 mois finies, tu reçois 5 jours – le nombres de jours de congés légaux que tu détiens. Ensuite, si tu travailles 5 jours par semaines, tu reçois 1,6 jours en plus. il faudra que tu consommes tout tes jours de congés légaux, avant de demander tes congés européens.

      Pour tes RTT, ils s’agit bien de récupération.  Ils comptent donc pas dans le calcul des jours de congé européen. Tu trouveras plus d’informations sur le RTT sur le site du SPF emploi.

      Si on considère que tu as bien 5 jours de congés légaux, et que tu travailles bien 5 jours par semaine, tu devrais avoir dans les 4,8 jours de congés européens à partir du mois de juin. Donc le calcul de ton RH me semble correct.

      En espérant avoir pu t’aider, n’hésite pas si tu as d’autres questions !

      Répondre
  14. Alice
    17 juin 2024

    Bonjour,

    J’ai été au chomage l’année 2022. J’ai commencé à travailler en mai 2023. Je suis bénéficiaire depuis mai 2023 d’une aide à l’emploi Activa de la région bruxelloise. J’ai demandé des congés européens en novembre et décembre 2023, et ceux-ci ont été déduits de mon allocation (le montant de mon allocation a été réduit suite à la prise de mes congés européens). Comment cela se fait-il ? Est-ce correct ou est-ce que mon employeur a fait une erreur dans sa déclaration?

    Répondre
    1. Infor Jeunes Bruxelles (informateur certifié)
      21 juin 2024
      Bonjour Alice,
      Comme indiqué ici, l’allocation Activa s’élève à un montant global de 15.900 € sur 30 mois :
      • 350 euros par mois durant les 6 premiers mois
      • 800 euros durant les 12 mois suivants
      • 350 euros les 12 mois suivants
      Tes 6 premiers mois de travail se sont finis fin octobre, les allocations activa ont changé pour ton employeur mais cela n’explique pas la modification de ton salaire. Les vacances européennes n’expliquent pas non plus cette modification. D’après nous, il s’agit d’une erreur de ton employeur. Nous t’invitions a lui en faire part. Tu peux aussi contacte Actiris en cas de doute persistant.
      J’espère avoir répondu à ta question. N’hésite pas à revenir vers nous.
      Répondre
  15. Mel
    14 juin 2024

    Bonjour,

    J’ai commencé mon 1er emploi le 27 mai 2024 ( il y a +/- 3 semaines), et je souhaite prendre congé de +/- 15 jours en septembre 2024 (vers 10 septembre). Pour ne pas prendre de congé sans solde pour ces 15 jours, je voudrais effectuer mi-congé européennes et mi-congé sans solde. Est-ce que je peux demander à mon employeur les congés européennes ?

    Répondre
    1. Infor Jeunes Bruxelles (informateur certifié)
      17 juin 2024

      Bonjour Mel,

      Pour ouvrir un droit aux congés européens, tu dois terminer ta période d’amorçage de 3 mois, ce qui t’amènera au 27 août. Tu auras alors droit à autant de jours de congés que de jours que tu travailles sur une semaine de travail. Par exemple, si tu travailles 5 jours par semaine, tu auras droit à 5 jours de congés européens.

      En espérant avoir pu t’aider, n’hésite pas si tu as d’autres questions !

      Répondre
  16. Ci
    14 juin 2024

    Bonjour ,

    j ai demandé à utiliser mes congés européen en 2023, j’ai pris au total 9 jours .

    je voulais savoir l’imposition va se faire sur mon brut de base ou bien sur le brut après retenue.

    merci pour votre réponse.

    Répondre
    1. Infor Jeunes Bruxelles (informateur certifié)
      17 juin 2024

      Bonjour Ci,

      Lorsque tu prends les vacances européennes, tu perçois ta rémunération normale pour tes périodes de vacances la même année. Avant même la retenue de l’ONSS, ton l’employeur déduit les bruts l’un de l’autre. Si tu as des questions sur ton calcul exact, je t’invite à t’adresser directement à ton employeur ou à son secrétariat social.

      Pour plus d’informations, tu pourras lire ceci sur le site Sécurité Sociale Entreprise : “l’employeur déduira le pécule de vacances supplémentaires du double pécule de vacances que l’employé doit recevoir l’année suivante ou du pécule de vacances de départ lorsque l’employé sort de service ou réduit la durée de son temps de travail. L’employeur déduit les montants bruts l’un de l’autre (avant le calcul des cotisations ONSS). L’ONSS perçoit sur le pécule de vacances supplémentaires une cotisation personnelle spéciale de 13,07 % mais ne perçoit pas de cotisations patronales. L’employeur déclare le pécule de vacances supplémentaires sous le code travailleur-DmfA 870, au niveau de l’entreprise, donc pas séparément par employé. La base de calcul correspond au montant brut multiplié par la fraction 85/92″.

      Pour d’autres questions, n’hésite pas à nous recontacter.

      Répondre
  17. Beatrice
    12 juin 2024

    Goodmorning, I have started an internship contract (CIP) in November 2023 in Belgium which lasted until 20th  April 2024 and then I was hired by the same company with a 1-year contract. I would like to know  if I have the right to European holidays as of August 2024 and how many days eventually,  and the implication these holidays will have next year.  In French is difficult to understand.

    Thank you

    Répondre
    1. Infor Jeunes Bruxelles (informateur certifié)
      14 juin 2024

      Hi Beatrice,

      Yes, you can take european holidays as af August. Everything is explained above, if you do not understand it well do not hesitate to use a translator app such as Deepl or even ChapGPT.

      I hope this answers you question, do not hesistate to contact us again if needed.

      Répondre
  18. Patricia
    11 juin 2024

    Bonjour,

    Je vais recevoir un simple pécule de vacances (et un double pécule de vacances) lorsque je vais changer de travail.

    Afin d’être payée lorsque je prendrai congé chez mon nouvel employeur, est-il en effet possible de lui reverser le simple pécule de vacances ?

    N’hésitez pas à me contacter si vous n’avez pas compris ma question au 02 *** ** **.

    Je vous remercie infiniment d’avance de votre réponse.

    Bien à vous,

    Répondre
    1. Infor Jeunes Bruxelles (informateur certifié)
      11 juin 2024

      Salut Patricia,

      Je t’ai laissé un message vocal !

      N’hésite pas à nous recontacter au 02.514.41.11 entre 13h et 17 😉

      Répondre
  19. Lena ****
    10 juin 2024

    Bonjour, j’ai finis l’école depuis juin 2022, j’ai travailler de octobre à décembre chez 2 employeurs, puis chez un autre 4 mois en 2023 et puis ici dans l’entreprise au je suis depuis octobre jusque maintenant mais j’ai droit à un jour et demi de congés, ai-je droit au congés européens ? quand j’ai sonner on m’as dis que oui, et j’aimerais la confirmation, histoire de le confirmer à mon employeur. Merci à vous, car il fais les paiements des congés ce jeudi.

    Répondre
    1. Infor Jeunes Bruxelles (informateur certifié)
      11 juin 2024

      Bonjour Lena,

      Effectivement comme cela t’a déjà été communiqué tu as bien droit aux congés européens.

      Si j’ai bien compris tes explications, tu as travaillé 3 mois en 2023 pour ton employeur actuel. Si c’était à temps plein tu as en principe ouvert un droit pour 3*1,6 = 5 jours de congés payés. Ces jours là doivent être pris en priorité. Toujours dans le cas de figure où tu travaillerais temps plein, au 1er juillet, tu auras alors ouvert le droit à 5 jours supplémentaires de congés européens.

      Si tu as encore des doutes, n’hésite pas à revenir vers nous

      Répondre
  20. FannyD
    3 juin 2024

    Bonjour,

    Mon employeur prends 4 jours de mes congés pour me les placer en décembre et elles sont donc déduit que à ce moment là… Est-ce que du coup je peux donc quand même bénéficier des congés européens ?

    Merci.

    Bien à vous,

    **** Fanny

    Répondre
    1. Infor Jeunes Bruxelles (informateur certifié)
      6 juin 2024
      Bonjour FannyD,
      Si votre employeur place d’office 4 jours en septembre, il faudrait demander à l’employeur que ces 4 jours soient des congés européens et non des congés légaux. De cette façon, vous pourrez liquider vos congés légaux avant la fin de l’année et du coup bénéficier de congés européens car en effet, on ne peut bénéficier de congés européens uniquement quand on a épuisé ses jours de congés légaux.
      J’espère avoir pu clarifier les choses pour vous ! N’hésitez pas s’il vous faut d’autres infos !

       

      Répondre
  21. Béné
    3 juin 2024

    Bonjour, je vous explique ma situation. J’ai été diplômée en janvier 2023, j’ai donc commencé à travailler en juin 2023.

    J’ai voulu demander des congés européens en août 2023 mais ceux-si m’ont été refusé n’ayant pas été diplômée et n’ayant pas commencé à travailler en 2022.

    Est-ce que je n’y avais vraiment pas droit ?

     

    Actuellement je travailler toujours et j’ai eu droit à un total de 11j de congés payés, je n’ai pas droit non plus de compléter avec des congés européen maintenant ?

     

    Merci !

    Répondre
    1. Infor Jeunes Bruxelles (informateur certifié)
      10 juin 2024

      Bonjour Béné,

      Effectivement, en août 2023, vous n’aviez pas droit aux vacances européennes puisqu’il fallait que vous prestiez 3 mois consécutifs afin d’ouvrir un droit à ces congés. En 2024, vous avez droit aux congés légaux (congés payés) sur base de votre occupation de l’année dernière. Ces congés peuvent être complètes par des vacances européennes pour un total de 4 semaines (congés légaux +congés européens). Noter qu’il faut impérativement avoir épuisé tous vos congés payés avant de pouvoir prendre des jours de vacances européennes.

      Bien à vous,

      Répondre
  22. Elisa
    27 mai 2024

    Bonjour,

    J’ai commencé mon premier boulot il y a tout juste un an, en mai 2023. Forcément, je n’ai pu bénéficié que de jours de congé au prorata de ce que j’avais déjà travaillé entre mai 2023 et décembre 2023.

    Ayant écoulé mes jours de congé, j’aimerais bénéficier de jours de congé européens.

    Je travaille 5j/semaine.

    Mon calcul est le suivant : 5j (période d’amorçage) + 1,6*7 (de juin à décembre) = 16,2 jours.

    Est-ce correct ? Ou combien de jours pourrais-je bénéficier ?

     

    Merci d’avance pour votre réponse,

    Bien à vous

    Répondre
    1. Infor Jeunes Bruxelles (informateur certifié)
      27 mai 2024

      Bonjour Elisa,

      Ta question n’est pas très précise. Ta période de mai au 31/12/2024 t’a ouvert le droit à exactement combien de jours de congés légaux? Car, si tu le souhaites, tu peux sans problème y ajouter des jours de vacances européennes; de sorte à totaliser 4 semaines (20 jours puisque tu travailles 5 jours par semaine) de congés en 2024. Par exemple, si tu as cumulé 12 jours de congés légaux, tu ne pourras prétendre qu’à 8 jours de vacances européennes; même si tu en ouvrais le droit à 20. En effet, ce système vient garantir le maximum de jours de congés qui est de 4 semaines pour tous les travailleurs en Belgique; sauf si des congés extra-légaux viennent compléter.

      Pour d’autres questions, n’hésite pas à nous recontacter.

      Répondre
  23. Arnaud
    27 mai 2024

    Bonjour,
    J’ai débuté mon premier travail en 5jours/semaine le 26 février 2024.  Je désire prendre 4 jours de congé cette année. 2 en fin juin et 2 en début septembre.
    Puis je profiter des congés européens ou dois je attendre 2025 pour profiter des congés gagnés durant mes mois de travail en 2024.

    Bien à vous

    Répondre
    1. Infor Jeunes Bruxelles (informateur certifié)
      30 mai 2024
      Bonjour Arnaud,
      Comme vous pouvez le lire dans la fiche ci-dessus, vous pourrez faire appel aux vacances supplémentaires si vous avez travaillé au moins trois mois dans la même année civile (entre janvier et décembre d’une même année). Ces trois mois peuvent avoir été prestés chez un ou plusieurs employeurs. Ils ne doivent pas forcément avoir été prestés de manière continue. Le type de contrat n’a pas d’importance. Cette période de trois mois minimums est appelée “période d’amorçage”. À partir de la dernière semaine de la période d’amorçage de trois mois, vous avez droit à une semaine de congé (et donc dans votre cas à 5 jours). Dès lors, si vous souhaitez prendre 2 jours de congés en fin juin et 2 jours de congés début septembre, si votre employeur est d’accord que vous preniez vos congés à ces moments-là, vous pourrez prendre vos congés.
      J’espère avoir pu éclaircir les choses pour vous ! N’hésitez pas s’il vous faut d’autres infos !

       

      Répondre
  24. ducifon
    24 mai 2024

    diplômée le 1 février 2024 d’un bac en droit, j’ai commencé à travailler comme intérimaire le premier avril, je suis en cdd depuis le premier mai et j’ai normalement mon cdi le premier septembre. Ai-je droit à des congés cette année, combien de jours? seront-ils payés et si oui par qui ?

    Répondre
    1. Infor Jeunes Bruxelles (informateur certifié)
      27 mai 2024

      Bonjour Ducifon,

      Cette année, tu n’auras en effet pas droit à des congés légaux. Cela dit, tu pourras ouvrir un droit pour les congés européens. Une fois que tu auras cloturé la période d’amorçage de trois mois de travail dans l’année, donc à priori, début juin, tu auras droit à 5 jours de congés, européens, si tu travailles à temps plein. Tu recevras ensuite 1,6 jours supplémentaire par mois (si tu travailles 5 jours par semaines). Tu pourras trouver comment calculer le nombres de jours auxquels tu as droit, si tu travailles en temps partiel sur cet article.

      Tu financeras tes congés sur base du double pécule de l’année prochaine.
      Si tu as moins de 25 ans, l’année prochaine, tu auras droit aux congés jeunes pour compléter tes 20 jours de congés légaux annuels, tu trouveras plus d’information dans notre article. Ces congés eux sont financés par l’Onem.

      En espérant avoir pu t’aider, n’hésite pas si tu as d’autres questions !

      Répondre
  25. Soso
    21 mai 2024

    Bonjour,

     

    Pour une jeune de 26 ans actuellement en PFI qui rentre ensuite en CDD.

    Est-ce que le fait d’avoir déja travaillé dans cette entreprise durant + de 3 mois (EN PFI) rentre dans les conditions du 3 mois pour bénéficier des vacances européennes directement en CDD  ?

     

    Merci d’avance,

    Bonne journée.

    Répondre
    1. Infor Jeunes Bruxelles (informateur certifié)
      23 mai 2024

      Bonjour Soso,

      En fait, la partie FPIE de ton contrat (avant de signer le CDD) est considérée comme une période de formation/stage plutôt que comme un contrat de travail classique. La législation en matière de congés et jours fériés ne s’applique pas à cette situation. La formation FPIE n’ouvre aucun droit à des congés. Il faudrait donc voir ce qui a été prévu dans ta convention FPIE avec ton employeur.  Tu peux également poser la question au service FPIE d’Actiris.

      Tu devras donc attendre la fin  de la partie FPIE de ton contrat et le début de ton CDD pour commencer à pouvoir prétendre bénéficier des congés européens. Le travail durant la FPIE n’entre pas en compte pour le calcul de congé européen. Tu devras travailler 3 mois sous CDD pour pouvoir prétendre aux congés européens.

      J’espère avoir répondu à ta question. N’hésite pas à revenir vers nous.

      Répondre
  26. Romane
    16 mai 2024

    je suis née le 14 octobre 1999, j’ai 24 ans. Après mes études , je suis engagée comme comptable à temps plein dès le 1er juillet. Après 2 mois de travail, je souhaite prendre 8 jours de congé dans la semaine de mon anniversaire. Mon patron refuse.

    A-t-il droit?

    Cette question m’est posée dans le cadre de mon cours de sciences sociales rhéto.

    Merci beaucopu

    Répondre
    1. Infor Jeunes Bruxelles (informateur certifié)
      16 mai 2024

      Bonjour Romane,

      Je suppose que la personne a été engagée en juillet 23 et a souhaité prendre des congés en septembre 23.  Dans cette hypothèse, elle aurait uniquement pu demander des congés sans solde à son employeur.  Et celui-ci peut refuser d’octroyer des congés sans solde.

      Comme indiqué dans le texte ci-dessus à partir du 01 octobre, elle ouvre le droit à une semaine de vacances européennes.  Attention, la date des congés est fixée d’un commun accord entre l’employeur et chaque travailleur. Les vacances ne s’imposent donc jamais unilatéralement. Un employeur est donc tout à fait en droit de refuser une demande de congés.

      Bien à toi

      Répondre
      1. Maxine
        30 mai 2024

        Bonjour,

        Diplomée en septembre 2023 et ayant commencé à travailler le 02 janvier 2024, je ne peux apparemment pas prétendre aux congés jeunes, car je n’ai pas travaillé en 2023. Je suis née en 2000.

        Puis-je prétendre aux congés européens ? Si oui, quel est le nombre de jours auquel j’ai droit lors de l’année 2024 sachant que je travaille 5j/sem.

        Merci pour vos réponses.

        Cordialement,

        Maxine

        Répondre
        1. Infor Jeunes Bruxelles (informateur certifié)
          30 mai 2024

          Bonjour Maxime,

          Effectivement, tu ne pouvais pas prétendre aux vacances-jeunes puisque tu devais travailler minimum 1 mois en 2023 après l’obtention de ton diplôme.

          Pour les congés européens, tu devras travailler au moins trois mois dans la même année civile (entre janvier et décembre d’une même année). Cette période de trois mois minimum est appelée “période d’amorçage”. Tu pourras ouvrir un droit à une semaine de congé (sur base d’un temps plein). Ensuite, pour chaque mois presté, tu bénéficieras de 1.66 jour de congé.

          Bien à toi,

          Répondre
  27. Anna
    15 mai 2024

    Bonjour,

    J’ai été diplômée en septembre dernier (2023), mais je n’ai commencé qu’à travailler mi-mars + le mois d’avril pour un régime mi-temps (19h). Ensuite, j’ai commencé un nouveau job pour un temps plein ce mois de mai.

    Est-ce que le mois et demi où j’ai travaillé à mi-temps compte comme réellement pour un mois et demi vu qu’il était à mi-temps? (pour voir à quelle moment dans l’année je peux demander l’accès à mes congés à mon employeur). D’ailleurs, je n’ai pas bien compris à combien de congés j’avais droit cette année.

    Merci d’avance pour votre réponse

    Répondre
    1. Infor Jeunes Bruxelles (informateur certifié)
      16 mai 2024

      Bonjour Anna,

      Il est tout à fait possible que tu bénéficies de congés cette année. Mais, il ne s’agira pas de congés payés (ou congés légaux) dont le bénéfice est conditionné par une période de travail l’année d’avant (voir la vidéo ci-dessus). Comme tu n’as commencé à travailler que cette année, tu n’auras droit qu’à des vacances européennes. Pour y prétendre, il suffit de travailler 3 mois dans la même année civile. Ces trois mois pouvant être prestés chez un ou plusieurs employeurs et, ne devant  nécessairement pas être prestés de manière continue, ton contrat de 1 mois et demi sera bien pris en compte pour l’ouverture de droit.

      Dans ce cas, il te manque 1 mois et demi de travail chez ton employeur actuel pour totaliser les 3 mois requis et ouvrir le droit à 1 semaine de vacances européennes (6 jours si tu travailles 6 jours par semaine; 5 jours si tu travailles 5 jours par semaine). Le fait que ton ancien contrat ait été un mi-temps n’aura aucun impact; ce qui compte, c’est ton régime actuel de travail. Après cette période d’amorçage de 3 mois, pour chaque mois effectif de travail, tu auras droit à des jours supplémentaires (2 jours si tu travailles 6 jours par semaine; 1,6 jours si tu travailles 5 jours par semaine).

      Attention, les jours de vacances européennes évetuellement cumulés devront tous être utilisés cette année. Et, les rémunérations perçues pendant ces vacances seront déduites de ton double pécule de vacances l’année prochaine. Aussi, malgré qu’il s’agisse bien d’un droit, comme pour les congés payés, tes périodes de vacances devront être planifiées avec ton emloyeur.

      Pour d’autres questions, n’hésite pas à nous recontacter.

      Répondre
  28. Bastos3108
    15 mai 2024

    Bonjour, ma RH me dit que je n’ai pas droits aux congés Européens car je ne suis pas interne dans la boite de puis plus de 3 mois. Hors j’ai déjà travaillé 4mois dans cette boite en tant qu’externe cette année. A-t-elle raison ? Ou est-ce que le droit au congé s’applique peu importe l’employeur après 3 mois

    Répondre
    1. Infor Jeunes Bruxelles (informateur certifié)
      17 mai 2024

      Bonjour Bastos3108,

      Ta RH n’a peut être pas raison, la période d’amorçage de trois mois peut être réalisée auprès d’un employeur différent que celui chez qui on prendra ses congés. Donc si tu as déjà travaillé au moins trois mois, dans la même année civile, alors tu auras droit aux congés européens.

      En espérant avoir pu t’aider, n’hésite pas si tu as d’autres questions !

      Répondre
  29. Thad
    13 mai 2024

    Bonjour, concernant les vacances européennes; est-ce la même marche à suivre si je suis employé dans une boîte néerlandophone?

    D’avance merci.

    Répondre
    1. Infor Jeunes Bruxelles (informateur certifié)
      13 mai 2024

      Bonjour Thad,

      La législation sur les vacances supplémentaires/européennes est la même pour tout le territoire belge.

      Nous restons à ta disposition si tu as d’autres questions !

      Répondre
  30. Sacha
    13 mai 2024

    Bonjour,

    Je travaille pour une entreprise hollandaise mais mon contrat est belge. Puis-je demander des “vacances européennes”/”supplémentaires”. C’est mon premier job et je remplis les critères car j’y travaille depuis 6 mois.
    Je communique avec eux en anglais et j’ai peur que ma RH ne connaisse pas. Y a t il une sorte de formulaire officiel ?

    D’avance merci 🙂

    Répondre
    1. Infor Jeunes Bruxelles (informateur certifié)
      13 mai 2024

      Bonjour Sasha

      Tu as en effet droit aux congés européens. Ils sont prévus pour toutes les personnes qui n’ont pas suffisamment travaillé au cours de l’année précédente afin d’avoir droit à 4 semaines de congés.
      Si tu as peur que ta RH ne connaisse pas les congés européens, tu peux accompagner ta demande de l’article de Securex sur les congés européens.
      Ou si tu préfères le site d’un service public, celui de la Sécurité Sociale.

      En espérant avoir pu t’aider, n’hésite pas si tu as d’autre questions !

      Répondre
  31. yessah
    7 mai 2024

    Bonjour,

    Je suis sous contrat FPIE, ai-je droit au congé européen ou dois-je attendre la fin de mon contrat pour y avoir accès ?

    Cordialement,

    Répondre
    1. yessah
      7 mai 2024

      *Je voulais dire “attendre la fin de ma formation FPIE et donc début du nouveau contrat pour y avoir accès?”

      Répondre
      1. Infor Jeunes Bruxelles (informateur certifié)
        7 mai 2024

        Bonjour yessah,

        En fait, la partie FPIE de ton contrat (avant de signer le CDD) est considérée comme une période de formation/stage plutôt que comme un contrat de travail classique. La législation en matière de congés et jours fériés ne s’applique pas à cette situation. La formation FPIE n’ouvre aucun droit à des congés. Il faudrait donc voir ce qui a été prévu dans ta convention FPIE avec ton employeur.  Tu peux également poser la question au service FPIE d’Actiris.

        Tu devras donc attendre la fin  de la partie FPIE de ton contrat et le début de ton CDD pour commencer à pouvoir prétendre bénéficier des congés européens.

        J’espère avoir répondu à ta question. N’hésite pas à revenir vers nous.

        Répondre
  32. Jules
    7 mai 2024

    Hello,

    J’ai travaillé dans le secteur public en 2022 et 2023 et je suis revenue dans le privé en avril 2024. Ai-je droit aux congés européens ? Et si oui, à partir de quel mois ?

    Répondre
    1. Infor Jeunes Bruxelles (informateur certifié)
      7 mai 2024

      Bonjour Jules,

      Pour cela, tu devras travailler au moins trois mois dans la même année civile (entre janvier et décembre d’une même année). Cette période de trois mois minimum est appelée “période d’amorçage”. Tu pourras ouvrir un droit à une semaine de congé (sur base d’un temps plein). Ensuite, pour chaque mois presté, tu bénéficieras de 1.66 jour de congé.

      Bien à toi,

      Répondre
  33. Reem
    6 mai 2024

    Bonjour,
    Ai-je droit à un congé européen ?
    Voici ma situation : j’ai commencé à travailler en Belgique pour la première fois le 1er février 2024 contrat CDI et j’aimerais demander un congé d’une semaine à partir du 1er juillet.
    Merci.

    Répondre
    1. Reem
      6 mai 2024

      J’ai oublié de mentionner que je suis Etranger.

      Répondre
      1. Infor Jeunes Bruxelles (informateur certifié)
        8 mai 2024

        Bonjour Reem,
        Si ton CDI a commencé le 1er février, tu pourras effectivement prendre une semaine de congé début juillet.
        En effet, après avoir effectué la période d’amorçage de 3 mois, tu ouvres déjà le droit à une semaine de congé. Si tu travailles en régime 5 jours / semaine, après cette période d’amorçage de 3 mois, tu as droit à 1,6 jours supplémentaire par mois de travail presté.
        Le droit aux congés européens s’applique pour chaque travailleur qui travaille en Belgique (étranger ou pas).
        J’espère avoir pu clarifier les choses pour toi ! N’hésite pas s’il te faut d’autres infos !

        Répondre
  34. sab
    3 mai 2024

    Bonjour, je travaille actuellement en tant qu’employée et j’ai commencé en janvier 2024.

    j’aimerai savoir comme j’aurai 25 ans au mois de novembre de cette année, je peux bénéficier de ces vacances européennes ou pas ?

     

    merci

    Répondre
    1. Infor Jeunes Bruxelles (informateur certifié)
      7 mai 2024

      Bonjour Sab,

      A partir du moment, où tu rentres dans les conditions (à savoir ne pas avoir ouvert cotisé pour des congés payés l’année précédente et avoir travaillé au moins 3 mois cette année) tu as effectivement bien droit à des congés payés cette année.

      Cependant, comme tu avais moins de 25 ans au 31 décembre 2023, vérifie d’abord si tu n’as pas droit aux “vacances jeunes” dont les conditions financières sont plus intéressantes.

      Si tu as encore des doutes, n’hésite pas à revenir vers nous

      Répondre
  35. EFR
    3 mai 2024

    Bonjour,

    Je travaille en Belgique depuis le mois de février 2024, et je souhaite bénéficier des congés européens. Ma question est la suivante : si je prends par exemple une semaine de vacances européennes cette année, toucherai je tout de même une partie du double pécule l’année prochaine ?

     

    Merci de votre aide

    Répondre
    1. Infor Jeunes Bruxelles (informateur certifié)
      3 mai 2024

      Bonjour EFR,

      Cela dépends de beaucoup de choses : quand tu as commencé à travailler, ta rémunération, etc. Il s’agit d’un calcul relativement complexe pour lequel les secrétariats sociaux utilisent un logiciel spécifique. N’hésite pas à poser ta question à ton secrétariat social qui pourra faire le calcul pour toi.

      J’espère que cela à ta question, n’hésite pas à nous recontacter si besoin !

      Répondre
  36. Jupe
    23 avril 2024

    Bonjour,

    Je travaille en France depuis 2020 mais j’ai signé mon premier contrat en CDI en Belgique le 6 février.

    Je souhaiterais prendre 5 jours de congés en juin et de nouveau 4 jours en août. Est ce possible ?

    Un grand merci.

    Répondre
    1. Infor Jeunes Bruxelles (informateur certifié)
      24 avril 2024

      Bonjour Jupe,

      Pour en bénéficier, il suffit de travailler minimum 3 mois (chez un ou plusieurs employeurs) dans la même année civile. Ensuite, après cette période d’amorçage, tu auras droit à 1,66 jours supplémentaires pour chaque mois effectif de travail en plus.( si occupation à temps plein).

      Cela semble tout à fait possible au vu de ta situation.

      Bien à toi,

      Répondre
  37. Albert
    18 avril 2024

    Bonjour,

    Je suis employé en CDI en 4/5e depuis le 1er août 2023. Ce 20 mai 2024, je passerai à un contrat en temps plein dans la même entreprise.

    Ma question est la suivante : est ce que mes congés européens augmentent du fait que ma base horaire va augmenter ? Puisque une semaine de congé sera dorénavant de 35h et non plus de 28h.

    Merci d’avance pour votre réponse,

    Répondre
    1. Infor Jeunes Bruxelles (informateur certifié)
      19 avril 2024

      Bonjour Albert,

      Sache que le calcul de la période de vacances européennes se fait toujours en jours et non en heure ET, le nombre de jours va dépendre de ton régime de travail, au moment de la prise des jours de vacances. Par exemples:

      – si tes 35h de travail par semaine sont reparties sur 6 jours, alors ta semaine de vacances européennes après tes 3 premiers mois de travail sera de 6 jours. Ainsi, après cette période d’amorçage, tu auras droit à 2 jours supplémentaires pour chaque mois effectif de travail en plus.

      – si tes 35h de travail par semaine sont reparties sur 5 jours, alors ta semaine de vacances européennes après tes 3 premiers mois de travail sera de 5 jours. Ainsi, après cette période d’amorçage, tu auras droit à 1,66 jours supplémentaires pour chaque mois effectif de travail en plus.

      Tu trouveras plus d’informations sur les vacances européennes sur la fiche ci-dessus.

      Pour d’autres questions, n’hésite pas à nous recontacter.

      Répondre
  38. lecleno
    12 avril 2024

    Bonjour,

    Dans l’introduction de l’article il est dit : ‘Les travailleurs salariés ont le droit, pendant un certain nombre de jours par an, de ne pas travailler tout en gardant leur rémunération. Cette période d’inoccupation est appelée « vacances annuelles » ou encore « congés payés ». Pour y avoir droit, il faut avoir été lié par un contrat de travail ou d’alternance l’année précédente.’

    Dans mon cas j’ai travaillé en 2023 en alternance et j’ai commencé à travailler en CDI en novembre. Début 2024, mon solde de congés payés a été calculé uniquement sur base de mes prestations en tant qu’employé (il me semble). Mon employeur m’a accordé 3.5 jours de congés payés sur base des 2 mois prestés ((20/12)*2 = 3.33 → arrondi à 3.5)

    Mon employeur s’est-il trompé pour le calcul ? Il n’est peut-être pas au courant qu’il doit prendre en compte mes prestations en alternance.

    Pouvez-vous me donner plus d’information sur ce point spécifique ?

    D’avance merci,

    Répondre
    1. Infor Jeunes Bruxelles (informateur certifié)
      15 avril 2024

      Bonjour Lecleno,

      Sous certaines conditions, il est tout à fait possible que ta période formation en alternance de l’année passée t’ouvre le droit à des vacances annuelles (congés payés) cette année. N’hésite donc pas à en parler à ton employeur; peut-être qu’il s’agit juste d’une erreur de sa part dans ton calcul OU, qu’il n’est tout simplement pas au courant de cette possibilité. Tu trouveras plus d’informations sur cette fiche-info de l’Office Francophone de la Formation en Alternance (OFFA), ainsi que dans ce tableau. Si tu as besoin d’informations sur ta situation personnelle, tu peux les contacter au 02 674 29 50.

      Pour d’autres questions, n’hésite pas à nous recontacter.

      Répondre
  39. Ju
    10 avril 2024

    Bonjour,

    j’ai travaillé en Espagne du 1er mai 2023 au 31 octobre 2023.

    Je travaillais 6j/7.

    je reprend un contrat de travail en CDD en Belgique à partir du 1er mai 2024.

    Comment savoir si j’ai cotiser pour des jours de congés dans mon nouvel emploi ?

     

    Répondre
    1. Infor Jeunes Bruxelles (informateur certifié)
      10 avril 2024

      Bonjour Ju,

      Malheureusement, tu ne pourras pas prétendre à des jours de congés payés sur base de ta période de travail en Espagne. Et, pour bénéficier des congés payés en Belgique en 2024, il faut avoir travaillé en 2023 (voir plus d’explications dans la vidéo ci-dessus). Puisque tu n’as pas travaillé en Belgique l’année passée, tu n’as pas encore cotisé pour tes congés payés.

      Mais si tu le souhaites, tu peux faire appel aux vacances européennes. Pour en bénéficier, il suffit de travailler minimum 3 mois (chez un ou plusieurs employeurs) dans la même année civile. Ne sachant ni la date de fin de ton contrat, ni sa durée, il nous est impossible de te dire à combien de jours tu auras droit cette année. Mais, sache qu’après d’amorçage de 3 mois, pour chaque de travail, tu auras droit à des jours supplémentaires (2 jours si tu travailles 6 jours par semaine, 1,66 jours si tu travailles 5 jours par semaine, 1,33 si tu travailles 4 jours par semaine, etc.).

      Certes les vacances européennes sont un droit mais, comme pour les congés payés, les jours à prendre devront être négociés avec ton employeur. Et attention, en prenant ces vacances, les rémunérations que tu percevras pendant tes congés seront déduites de ton double pécule de vacances l’année prochaine. Tu trouveras plus d’informations sur la fiche ci-dessus.

      Pour d’autres questions, n’hésite pas à nous recontacter.

      Répondre
  40. Godava
    9 avril 2024

    Bonjour,

    Je souhaite savoir si je suis éligible à des congés européens ? Ayant lu vos explications ci dessus je pense que oui. Mon cas est le suivant : J’ai travaillé l’année dernière en France sous 2 CDD pour un total de 7 mois +-. Aujourd’hui, cela va faire 1 mois que j’ai signé un CDI comme ouvrier à Bruxelles. Mais mon employeur me dit qu’ils n’ont pas le droit de comptabiliser mes prestations de travail à l’étranger pour me donner des congés payés ou pécules de vacances. Est-ce légale ?

    C’est pourtant bien une loi de congé “européenne” ?

    Merci d’avance,

    Répondre
    1. Infor Jeunes Bruxelles (informateur certifié)
      11 avril 2024

      Bonjour Godava,

      Tu as raison et ton employeur aussi! Tu confonds juste la notion de “congé payé ” et de “congé européen”. Le premier t’es versé par ton employeur, mais il faut pour cela avoir “cotisé” pour durant l’année précédente ; et le deuxième est le résultat d’une directive européenne stipulant qu’un travailleur doit pouvoir bénéficier d’un mois de congés par an et est payé par ton employeur mais sur base de ton double pécule de vacances de l’année suivante (tu le finances donc toi même, sur tes prochains congés payés en quelques sortes).

      Tu auras donc bien droit à des congés européen cette année, après au moins 3mois de travail.

      Si tu as encore des doutes, n’hésite pas à revenir vers nous en passant nous voir ou en nous appelant 😉

      Répondre
  41. kouka
    4 avril 2024

    Bonjour, j’ai commencé à travailler en fin octobre 2023 et j’ai été à dubai avant donc j’ai pas travaillé en belgique . est ce que j’ai le droit de congé europeen? si oui combien de jours ai-je le drois

    Répondre
    1. Infor Jeunes Bruxelles (informateur certifié)
      14 mai 2024

      Bonjour Kouka,

      Tout d’abord je m’excuse pour le délai de réponse, il arrive parfois qu’une question se perde dans la masse.

      Comme expliqué dans l’article ci-dessus, tous les travailleurs ayant au moins travaillé 3 mois cette année, ouvrent leur droit aux congés européens. Cela semble donc être ton cas. Comme tu ne le précises pas, je vais partir du principe que tu travailles à temps pleins à raison de 5 jours par semaine.

      Etant donné que tu as travaillé 2 mois l’année passée, tu as cotisé pour 4 jours de congés légaux. Tu auras donc droit à 16 jours de congés européens cette année (en plus de tes 4 jours de congés légaux). Attention, ces jours “s’ouvrent” au fur et à mesure que les mois s’écoulent. A la fin du mois de mai tu auras droit à 4 jours de congés européens. Chaque mois qui s’écoule, tu peux rajouter 1,6 jours 😉

      Si tu as encore des doutes, n’hésite pas à revenir vers nous

      Répondre
  42. Ana
    27 mars 2024

    Bonjour,

    Merci pour ces informations! Concrètement, par rapport à mon historique, je viens de reprendre le boulot (le 19 février 2024) après avoir été au chômage de juin 2023 à février 2024 (donc 8,5  mois).  Suis – je en mesure de demander des congés européens? Merci pour votre retour.

    Répondre
    1. Infor Jeunes Bruxelles (informateur certifié)
      27 mars 2024

      Bonjour Ana,

      Dans ta situation, tu pourrais effectivement reprendre aux vacances. Comme expliqué sur la fiche ci-dessus, pour en bénéficier, il suffit juste de travailler minimum 3 mois dans la même année civile.

      Ta période de travail de 2023 (avant le début de ton chômage en juin) a dû t’ouvrir le droit à des jours de congés légaux. A ces jours, si tu le souhaites, tu peux ajouter des jours de vacances européennes; de sorte à totaliser 4 semaines de vacances cette année. Ne sachant pas, la durée exacte de ton contrat en 2023, il nous est impossible de te dire à combien de jours de vacances européennes tu auras doit.

      Ton contrat ayant débuté le 19 février 2024, à partir du 19 mai, tu auras droit à une semaine de vacances européennes. Après cette période d’amorçage, pour chaque mois de travail effectif, tu auras droit à des jours supplémentaires, en fonction de ton régime de travail. Par exemple, si tu travailles 6 jours par semaine, tu auras doit à des 2 jours supplémentaires, à 1,66 jours si tu travailles 5 jours par semaine, à 1,33 jours si tu travailles 4 jours par semaine, etc.

      Sache que les vacances européennes sont un droit que ton employeur ne peut te refuser mais, comme pour les congés payés, les jours de prendre devront être négociés avec lui. Et attention, en prenant ces vacances cette année, les rémunérations que tu percevras pendant ces périodes devront être déduites de ton double pécule de vacances l’année prochaine. Tu trouveras plus d’informations sur les vacances européennes sur la fiche ci-dessus.

      Pour d’autres questions, n’hésite pas à nous recontacter.

      Répondre
  43. VKN
    25 mars 2024

    Bonjour,

    je suis diplômé en septembre 2023 et j’ai seulement pu commencer mon premier travail le 04/03/2024, je me demandais si j’ai droit aux vacances de jeunes et si non, combien de jours de congé pourrais je prendre avec les vacances européennes.

    merci d’avance.

    Répondre
    1. Infor Jeunes Bruxelles (informateur certifié)
      28 mars 2024
      Bonjour VKN,
      Pour avoir droit aux vacances jeunes en 2024, il faut réunir 3 conditions :
      – Avoir moins de 25 ans au 31 décembre 2023;
      – Avoir terminé (ou arrêté) tes études (ou ton apprentissage) dans le courant de 2023 (travail de fin d’études compris);
      – Après la fin des études, de l’apprentissage ou de la formation, avoir travaillé en 2023 comme salarié pendant une période minimale.
      Si tu n’as pu commencer à travailler en 2024, tu ne remplis malheureusement pas les 3 conditions pour ouvrir un droit aux vacances jeunes.
      Tu pourrais donc effectivement faire appel aux vacances européennes pour pouvoir bénéficier de jours de vacances en 2024.
      Si tu as démarré au mois de mars 2024, après avoir effectué la période d’amorçage de 3 mois (et donc au mois de juin dans ton cas), tu auras droit à une semaine de congés européens. Ensuite, par mois presté, tu auras droit à un nombre de jours de congés supplémentaires. Si tu travailles en régime 5 jours / semaine, par mois supplémentaire presté suite à la période d’amorçage, tu bénéficieras de 1,6 jours de vacances européennes en plus. Ne connaissant pas ton régime de travail, je ne pourrais pas te dire, dans ton cas, à combien de jours tu auras droit.
      J’espère avoir pu éclaircir les choses pour toi ! N’hésite pas s’il te faut d’autres infos !

       

      Répondre
  44. Mic
    10 mars 2024

    Bonjour,

    J ai commencé à travailler en art 60 pour une durée de 18mois depuis le 12 février 2024 sans avoir travailler en 2023 à part 4 fois 6 jours en a.l.é à combien de jours de congés j ai droit du 12 février au 31 décembre ? Merci d avance pour votre réponse

    Répondre
    1. Infor Jeunes Bruxelles (informateur certifié)
      11 mars 2024

      Bonjour Mic,

      Puisque tu as travaillé uniquement dans le cadre de contrats ALE l’an dernier, tu n’as pas droit à des vacances annuelles classiques. Tu pourras par contre demander des congés européens.

      Le principe des congés européens est expliqué sur la fiche ci-dessus.

      Tu pourras faire appel aux vacances supplémentaires si tu as travaillé au moins trois mois dans la même année civile (entre janvier et décembre d’une même année). Ces premiers trois mois correspondent à ce qu’on appelle la période d’amorçage.

      À partir de la dernière semaine de la période de cette période d’amorçage de trois mois, tu as droit à une semaine de congé. Le nombre de jours exact est proportionnel à ton régime de travail.
      Par exemple : si tu travailles 5 jours par semaine, tu auras droit à 5 jours de vacances européennes.

      Après cette période d’amorçage,  tu as droit à un certain nombre de jours de vacances proportionnel à ton régime de travail (1,6 jours par mois si tu travailles 5 jours par semaine).

      Aussi, si tu travailles du 12 février au 31 décembre tu pourras prendre environ 17,5 jours de congés européens (je te renvoies vers ton employeur pour le calcul exact). Mais comme écrit ci-dessus, tu ne peux pas les prendre tous d’un coup en début d’année. Puisque tu ne peux prendre les congés que pour les jours pour lesquels tu as déjà ouvert un droit selon la chronologie expliqué ci-dessus.

      Nous restons à ta disposition si tu as d’autres questions!

      Répondre
  45. Employeur
    6 mars 2024

    Bonjour,

    mon travailleur  entré le 4/9/23 qui travaille 5j/sem a cotisé pour un droit de vacance de 7 jours en 2024.Il souhaite bénéficier de congé européens pour compléter son droit de vacance. Peut-il en planifier jusqu’à 13 pour atteindre le quota de 4 semaines de congé par an? Si oui comment je détermine le droit? dans le calcul ci-dessous je coince

    janvier à mars amorçage

    avril 5 jours – 7 jours de VA = 0 congé européens

    mai 8×5/6=6.66j= 7-7 jours de VA = 0 congé européens

    juin 10×5/6=8.333=9-7jours de VA= 2 jours de congé européens

    juillet 12*5/6=10-7jours de VA= 3 jours de congé européens

    aout

    sept

    oct

    nov

    dec

    d’avance merci

     

    Répondre
    1. Infor Jeunes Bruxelles (informateur certifié)
      6 mars 2024

      Bonjour Employeur,

      Ton employé pourra en effet bénéficier de 13 jours de congés européens pour atteindre le quota de 4 semaines de congé par an.

      Il doit d’abord prendre ses congés légaux.

      A la fin du mois de mars 2023, il a droit à 5 jours de congés « européens » dont il faut déduire 7 jours «ordinaires». 5-7= -2 jours de congé ordinaire

      A la fin du mois d’avril, il a droit à 1,6666 jour de congé “européen” (2×5/6) dont il faut déduire 2 jours “ordinaires”. 1,6666-2 = -0,4 jour de congé ordinaire

      A la fin du mois de mai, il a droit à 1,6666 jours de congé “européen” dont il faut déduire 0,4 jour “ordinaire”. 1,66666-0,4 = 1,2. A la fin du mois de mai, il pourra alors prendre 1,2 jour de congé européen après avoir pris ses jours de congés “ordinaires”.

      A la fin des mois de juin, juillet, aout, septembre, octobre, novembre et décembre, il aura droit à 1,66666 jours de congé “européen”. Ainsi il arrivera à 13 jours de congés européens en plus de ses 7 jours de congés “ordinaires” pour arriver à 4 semaines de congé par an.

      J’espère avoir répondu à ta question. N’hésite pas à revenir vers nous.

       

      Répondre
  46. Volders
    4 mars 2024

    Bonjour,

    Je suis salariée depuis le 4/12/2023 à mi-temps (19h/semaine).

    A combien de jours de congés ai-je le droit après 3 mois ?

    Quel(s) document(s) dois-je fournir à mon employeur pour bénéficier de ces congés ?

    Répondre
    1. Volders
      4 mars 2024

      (Sachant que j’ai fini les études en juin 2023) et ai eu un contrat d’1 mois et demi en salariat (mi-temps également, entre-temps)

      Merci d’avance

      Répondre
      1. Infor Jeunes Bruxelles (informateur certifié)
        5 mars 2024

        Bonjour Volders,
        Veux-tu parler des vacances jeunes ou des congés européens ?
        Tu pourrais prétendre aux vacances jeunes en 2024 si tu réunis 3 conditions :
        – Avoir moins de 25 ans au 31 décembre 2023;
        – Avoir terminé (ou arrêté) tes études (ou ton apprentissage) dans le courant de 2023 (travail de fin d’études compris);
        – Après la fin des études, de l’apprentissage ou de la formation, avoir travaillé en 2023 comme salarié pendant une période minimale. Le jeune travailleur doit être lié, pendant au moins un mois, par un ou plusieurs contrats de travail et cette occupation doit comprendre au moins 13 journées de travail.
        N’ayant pas connaissance de ton âge et du fait que la période de travail « entre temps » que tu évoques te permet de cumuler suffisamment de jours de travail salarié en 2023, je ne peux te dire si tu remplis les 3 conditions pour y avoir droit.
        Si tu remplis les 3 conditions, il faudra te référer aux informations de la fiche suivante. Si tu as droit aux vacances jeunes, tu peux les prendre lorsque tu as épuisé les jours de congés légaux auxquels tu as droit sur base du travail effectué en 2023. Il n’y a donc pas de période d’amorçage de 3 mois à accomplir contrairement aux vacances européennes.
        Si tu ne remplis pas toutes les conditions pour ouvrir le droit aux vacances jeunes, tu peux bénéficier des vacances européennes. Si tel est le cas, après 3 mois de travail, tu ouvres le droit à 1 semaines de congés.
        Comme tu peux le lire dans la fiche ci-dessus, pour les congés européens, il n’y a pas de démarche particulière à effectuer. Il suffit de t’adresser à ton employeur.
        J’espère avoir pu éclaircir les choses pour toi ! N’hésite pas s’il te faut d’autres infos !

        Répondre
  47. maman
    29 février 2024

    Bonjour,

    Mon fils a travaillé comme indépendant pendant 8 ans et le 1er septembre 23, il est passé sur le régime employé. A combien de jours ordinaires et européens a t-il droit en juillet 24 ?

    Merci bcp

    Répondre
    1. Infor Jeunes Bruxelles (informateur certifié)
      1 mars 2024
      Bonjour Maman,
       
      Si votre fils est salarié temps plein 5j/semaines depuis le 1er septembre 2023, il a ouvert 4*1,7 jours de congés légaux : 7 jours.
      Début juillet 2024, s’il n’a pas pris de congés avant, il aura droit à 7 jours de congés légaux (à épuiser en priorité) + 3 jours de congés européens .
      A cela pourraient s’ajouter éventuellement des congés exta-légaux (si son entreprise l’en lui accorde).
       
      Si vous avez encore des doutes, n’hésitez pas à revenir vers nous
       
      Répondre
  48. Bala
    29 février 2024

    Bonjour,

    J’ai commencé mon emploi chez le nouvel employeur à partir de la mi-octobre 2023. J’ai accumulé quelques jours de congés auprès de mon ancien employeur (mai 2023 – septembre 2023) et j’ai fourni le certificat de vacances à mon nouvel employeur.

    En 2024, j’avais droit à 9 jours de congé (accumulés sur mon emploi précédent et actuel en 2023). On m’a dit que j’avais également droit à 11 jours de vacances européennes en 2024. Mais mon employeur m’a dit

    “Veuillez noter que les vacances européennes sont financées par vous car nous devrons déduire les sommes versées cette année sur votre double pécule de vacances de l’année prochaine”

    Je ne suis pas clair sur ce point concernant la déduction sur double pécule de vacances de l’année prochaine.

    Quel est le calcul et combien d’heures/jours déduits pour chaque jour férié européen que j’épuise en 2024 ?

    Répondre
    1. Infor Jeunes Bruxelles (informateur certifié)
      6 mars 2024

      Bonjour Bala,

      Les congés européens, ne sont pas des jours fériés. Les salariés belges qui n’ont pas travaillé suffisamment l’année précédente pour bénéficier de 4 semaines de congés légaux, peuvent demander des congés européens pour avoir accès à au moins 20 jours de congés.

      Pour ouvrir un droit aux congés européens, tu dois travailler au minimum 3 mois dans la même année civile.  Cela veut dire que tu as droit à une semaine de congé européens (5 ou 6 jours en fonction de ton régime de travail) dès la dernière semaine du mois de mars.

      Et après cette période d’amorçage, tu as droit à deux jours supplémentaires par mois de prestations effectué si tu travailles six jours par semaine. Si tu travailles moins, tu as droit à un certain nombre de jours de vacances proportionnel à ton régime de travail (1,6 jours par mois si tu travailles 5 jours par semaine).

       

      Avant de pouvoir ouvrir le droit aux vacances européennes, tu dois d’abord avoir pris tes congés légaux.

      Comme le précise ton employeur, c’est toi même qui finances tes congés européens, si bien que l’argent que tu toucheras pendant tes 11 jours de congés européens, seront une avance sur ton double pécule de l’année prochaine. Le double pécule correspond à 92% d’un mois de travail. Il faudra donc calculer la différence entre le salaire touché pour les congés européens, et la somme totale du double pécule pour estimer sa valeur l’année prochaine.

      En espérant avoir pu t’aider, n’hésite pas si tu as d’autres questions !

       

      Répondre
  49. Sander
    29 février 2024

    Bonjour,

    Si je commence à travailler en février 2024, je n’aurai pas 20 jours de congé en 2025. Est-ce que, si j’ai déjà pris mes jours de congés européens correspondants aux jours de 2024, je peux avoir des jours pour compléter mes congés de 2025 ?

    Répondre
    1. Infor Jeunes Bruxelles (informateur certifié)
      29 février 2024

      Bonjour,

      Pour prétendre aux vacances européennes, vous devez travailler minimum 3 mois dans la même année civile. Donc, à partir de mai 2024, vous pouvez ouvrir le droit à 1 semaine de vacances.

      Après cette période d’amorçage, pour chaque mois effectif de travail, vous avez droit à des jours supplémentaires, en fonction de votre régime de travail (par exemple, pour un temps-plein, 1,66 jours si vous travaillez 5 jours par semaine). Mais attention, vous devez avoir utilisé l’intégralité de vos congés légaux avant d’utiliser les congés européens éventuellement cumulés. (Par exemple si vous avez travaillé en 2023)

      En 2025, c’est différent, puisque vous allez ouvrir un droit aux congés sur base de votre occupation de l’année 2024. (à savoir de février à décembre 2024).

      J’espère avoir répondu à votre question,

      Bien à vous,

       

       

       

      Répondre
  50. Manao
    24 février 2024

    Bonjour,

    J’ai commencé à travailler le 18/12/2023 en temps plein.

    J’aimerai savoir si je demande les vacances européennes j’aurai droit à combien de jours car je n’ai pas compris vos calculs.

    En parlant avec la rh, elle m’a conseillé de plutôt prendre des congés sans soldes. Est-ce vraiment plus avantageux ?

    Bien à vous,

    Répondre
    1. Infor Jeunes Bruxelles (informateur certifié)
      28 février 2024

      Bonjour,

      Pour prétendre aux vacances européennes, vous devez travailler minimum 3 mois dans la même année civile. Donc, à partir d’avril 2024, vous pouvez ouvrir le droit à 1 semaine de vacances.

      Après cette période d’amorçage, pour chaque mois effectif de travail, vous avez droit à des jours supplémentaires, en fonction de votre régime de travail (par exemple, pour un temps-plein, 1,66 jours si vous travaillez 5 jours par semaine). Mais attention, vous devez avoir utilisé l’intégralité de tes congés légaux avant d’utiliser les congés européens éventuellement cumulés.

      Pour prendre les vacances européennes, il n’y a aucune démarche particulière à effectuer, il vous suffit de vous adresser à votre employeur. Ces vacances restent un droit que l’employeur ne peut pas vous refuser mais, comme pour les congés légaux, vous devrez planifier les planifier.

      Pour ce qui est des congés sans solde. C’est différent, vous pouvez en faire la demande à votre employeur mais vous ne bénéficiez d’aucune rémunération pour les congés sans solde.

      À vous de voir ce qui vous arrange le plus.

      Bien à vous,

      Répondre
  51. Margaux
    22 février 2024

    Bonjour,

     

    Je viens de commencer a travailler en tant que salariée mi temps depuis le 1/02/2024 après avoir travaillé comme indépendante 5 ans.

    Je crois comprendre que j’ai droit en plus des congés sans solde a des congés européens après 3 mois d’amorçage. Je n’ai pas compris quand j’ai le droit de prendre ces congés et de combien de jours on parle ?

    D’avance merci

    Belle journée

    Margaux

    Répondre
    1. Infor Jeunes Bruxelles (informateur certifié)
      26 février 2024
      Bonjour Margaux,
      La dernière semaine d’avril (ou au cours du mois de mai), tu auras droit à une semaine de vacances européennes. Puis tu obtiendras 0,8 jour supplémentaire tous les mois (si tu travailles 2,5 jours par semaines). Tu auras droit à 1 jour supplémentaire tous les mois si tu travailles 3 jours par semaine. Donc dés la dernière semaine d’avril, si tu travailles 3 jours par semaine, tu auras droit a 3 jours de congés.
      En espérant avoir pu t’aider, n’hésite pas si tu as d’autres questions !
      Répondre
  52. Dona
    13 février 2024

    Bonjour,

    Nous avons une travailleuse qui a débuté chez nous en 19h/sem le 25/01/2024, 5 jours/sem, employé. Elle était indépendante en 2023 et n’a donc pas droit à des vac légales.

    Je ne suis pas certaine de mon calcul pour son droit aux vac supplémentaires européennes; pourriez-vous svp me dire si mon calcul est correcte: à partir des 3 mois d’amorçage, soit le 25 avril 2024, elle a droit à 5 jours de vac suppl europ et ensuite chaque mois à du mois de mai à 1,6 jour SOIT un total jusqu’au 31 déc 2024 de 67,64h. Hors si je calcule son droit pour des vac légales normales en débutant le 25/01/2024, elle aurait droit d’après moi à 71,01h. Ceci signifie-t-il que les 3,37h peuvent encore être prises en 2025 ? Et ceci jusque fin d’année 2025 ?

    Merci beaucoup pour votre aide.

    Bien à vous,

    Donatienne **** 0*******

    Répondre
    1. Infor Jeunes Bruxelles (informateur certifié)
      13 février 2024
      Bonjour Donatienne,
      Tes calculs semblent correctes pour les congés européens. En 2024, elle n’a pas droit aux congé légaux puisqu’elle n’a pas travaillé en tant que salariée en 2023, mais elle aura droit aux congés européens (17,8 jours(5+1,6×8) x3,8h= 67,64h).
      Si elle travaille en 2024 du 25 janvier au 31 décembre, elle aura travaillé 11 mois. Elle aura alors droit à 19 jours de congés légaux en 2025 (3,8×19=72,2h). Elle pourra encore prendre un jour de congé européen en décembre pour arriver à 4 semaines de congé.
      J’espère avoir répondu à ta question. N’hésite pas à revenir vers nous.
      Répondre
  53. robert
    13 février 2024

    bonjour , j’aurais voulu savoir si je pouvais avoir droit à ces jours ” de congé européens”..

    Ma situation est la suivante

    j’ai été au chomage de fin 2020 au 24/10/2023. j’ai récommancé à travailler depuis le 25/10/2023, CDI, temps plein.

    puis je dommander ces jours de congé? si oui combien?

    merci!

    Robert

    Répondre
    1. Infor Jeunes Bruxelles (informateur certifié)
      14 février 2024

      Bonjour Robert,

      Ta période de travail de 2023 (du 25/10 au 31/12) a dû t’ouvrir le droit à des congés payés. A ces jours, si tu le souhaites, tu peux ajouter des vacances européennes; de sorte à totaliser un maximum de 4 semaines cette année. Pour prétendre à ces vacances, il suffit de travailler minimum 3 mois dans la même année civile. Donc, à partir d’avril 2024, tu ouvriras le droit à 1 semaine de vacances. Tu trouveras plus d’informations sur les vacances européennes sur la fiche ci-dessus.

      Après cette période d’amorçage, pour chaque mois effectif de travail, tu auras droit à des jours supplémentaires, en fonction de ton régime de travail (par exemples, 2 jours si tu travailles 6 jours par semaine, 1,66 jours si tu travailles 5 fois par semaine). Mais attention, tu dois avoir utilisé l’intégralité de tes congés légaux avant d’utiliser les congés européens éventuellement cumulés.

      Pour prendre les vacances européennes, il n’y a aucune démarche particulière à effectuer, il suffit de t’adresser à ton employeur. Ces vacances restent un droit que l’employeur ne peut te refuser mais, comme pour les congés légaux, tu devras planifier avec lui, les périodes. Et, il devra bien prendre en compte qu’il s’agit bien de vacances européennes et en informer son secrétariat social s’il en a un car, les rémunérations que tu percevras pendant ces périodes devront être déduites de ton double pécule de vacances de 2025.

      Pour d’autres questions, n’hésite pas à nous recontacter.

      Répondre
  54. Manais
    27 janvier 2024

    Bonjour, ma fille de 25 ans en 2024, diplômée en juin 2022, a commencé à travailler en septembre 2022, comme employée, en sous-traitance en mission dans une entreprise privée. Elle a eu droit à 5 jours de congé en 2023 comme elle a travaillé un peu moin de 4 mois.

    En 2023 sous les conseils d’un collègue elle a utilisé ses congé légaux puis une partie de ses congés jeunes. Malheureusement il y a eu erreur sur la dénomination de ces congés et certains de ces jours de congés jeunes ont été renseigné comme congé européen. Y a-t-il possibilité de corriger cela auprès de l’ONEM? Est-il encore possible de faire les démarches pour les congés de 2023? Y a-t-il une limite de temps pour rendre les formulaires. Et si tout les congés jeunes n’ont pas été prit sont-ils tous payés? Ou seuls ceux qui ont été prit sont payés par l’ONEM?

    Merci pour votre aide car nous n’arrivons pas à avoir une réponse précise.

    Répondre
    1. Infor Jeunes Bruxelles (informateur certifié)
      30 janvier 2024
      Bonjour Manais,
      Clique ici pour savoir les démarches à faire pour avoir des congés jeunes. Plusieurs délais sont à respecter . Il y est indiqué :
      “A la fin du premier mois au cours duquel le jeune prend un jour de vacances jeunes, le jeune doit introduire deux formulaires auprès de la Caisse auxiliaire de paiement des allocations de chômage ou auprès d’un des organismes de paiement privés créés par les organisations syndicales :
        • le formulaire C103 Vacances jeunes Travailleur qu’il complète lui-même;
        • le formulaire C103 Vacances jeunes Employeur à compléter par son employeur.

      Les deux formulaires peuvent être introduits au plus tard jusqu’en février de l’année qui suit l’année de vacances.”

      Sur le site de l’ONEM, il est indiqué ceci : ” La demande doit parvenir à l’ONEM au plus tard en février de l’année qui suit l’année au cours de laquelle des vacances sont prises.”

      Seuls les congés jeunes qui sont pris sont payés.
      J’espère avoir répondu à tes questions.
      Répondre
  55. Marwan
    26 janvier 2024

    Bonjour, j’aimerais savoir si je rempli les conditions pour les vacances européennes ou les vacances jeunes également, c’est ma première année de travail j’ai déjà travailler 4 mois jusqu’à maintenant et j’ai eu mon CESS en 2020. À quels formule aurais-je droit et combien de jours de vacances puis-je obtenir s’il vous plaît? Merci d’avance

    Répondre
    1. Infor Jeunes Bruxelles (informateur certifié)
      26 janvier 2024
      Bonjour Marwan,
      Tu as droit à 4 semaines de congé par an.
      Tu dois en priorité prendre les congés payés auxquels tu as droit. Le nombre de congé auquel tu as droit en 2024 dépend du temps durant lequel tu as travaillé en 2023.
      “Pour les employés qui travaillent à temps plein 5 jours par semaine, voici le nombre de jours de travail pour lesquels ils ouvrent un droit par mois entier de travail presté :
      1 mois presté = 2 jours de congé
      2 mois prestés = 4 jours de congé
      3 mois de prestés = 5 jours de congé
      4 mois de prestés = 7 jours de congé”
      Clique ici pour mieux comprendre les congés jeunes. Pour y avoir droit en 2024, il faut notamment avoir avoir terminé ou arrêté tes études ou ton apprentissage dans le courant de 2023. Tu n’y auras donc pas droit.
      Concernant les congés européens, si tu as travaillé au moins trois mois dans la même année civile (entre janvier et décembre d’une même année), tu peux y avoir droit. Donc si tu travailles à temps plein de janvier à mars, tu y as droit pour compléter tes jours de congé payé et arriver à 4 semaines de congé pour l’année 2024.
      J’espère avoir répondu à ta question. N’hésite pas à revenir vers nous.
      Répondre
  56. Nath
    24 janvier 2024

    Bonjour, Ma fille de 26 ans à 2023, a commencé à travailler le 3 novembre 2023 comme employée à temps plein chez un privé. Selon moi, elle a droit à 4 jours de congé en 2024 comme elle a travaillé 2 mois. Mais est-ce vraiment le cas ? Merci pour votre aide car nous n’arrivons pas à avoir une réponse précise. Ou si vous avez un contact précis pour cela ? Grand merci à vous. Bien cordialement

    Répondre
    1. Infor Jeunes Bruxelles (informateur certifié)
      25 janvier 2024

      Bonjour Nath,

      Votre fille a effectivement droit en 2024 à 4 jours de congés payés.

      Elle aura également droit à 16 jours de congés européens à prendre sur l’année 2024.

      Pour savoir quand elle peut prendre ces 16 jours de congés européens en plus, il faut compter une période d’amorçage de 3 mois, après cela elle ouvrira son droit à 1semaine de congés de laquelle il faudra déduire ses congés légaux, donc 4+1jours à partir du 01/04/24 puis 1,33 jours supplémentaires pour chaque mois de travail effectués.

      Attention, les congés européens ne sont pas obligatoires et seront déduits de son double pécule de vacances de l’année 2025.

      Pour avoir plus d’informations sur comment et quand prendre ces jours de congés européens vous pouvez lire notre article à ce sujet.

      Si vous avez encore des doutes, n’hésitez pas à revenir vers nous

      Répondre
  57. Fred
    22 janvier 2024

    Bonjour,

    J’ai été engagée le 1er janvier 2024 à temps plein 6 jours par semaine.  Ma période d’amorçage pour les congés européens se termine donc le 31 mars 2024 mais je peux déjà prendre 6 jours la dernière semaine de mars.  C’est bien ça ?

    Et puis 2 jours par mois presté.  Mais ça veut dire que je ne peux prendre ces 2 jours pour avoir presté le mois d’avril qu’à partir du 1er mai ou déjà en avril ?

    Parce que les 2 jours à prendre pour avoir travailler le mois décembre, je peux les prendre quand ?

    Merci pour ces éclaircissements.

    Répondre
    1. Infor Jeunes Bruxelles (informateur certifié)
      24 janvier 2024

      Bonjour Fred,
      Il est effectivement possible de prendre sa première semaine de congés européens au plus tôt la dernière semaine de la période d’amorçage et ce afin de pouvoir bénéficier de 4 semaines de congés (et donc dans ton cas de 24 jours) sur l’année 2024. Tu pourrais donc décider de prendre les 2 jours à la fin de chaque mois presté (pour reprendre ton exemple du mois d’avril, prendre les 2 jours de congés européens les 2 derniers jours du mois et ne pas devoir attendre de les placer à partir du 1er mai).
      J’espère avoir pu éclaircir les choses pour toi ! N’hésite pas à revenir vers nous s’il te faut d’autres infos ou des éclaircissements.

      Répondre
  58. kwsr
    17 janvier 2024

    Bonjour,

    Je suis une jeune file âgée de 23 ans.

    J’ai commencé à travaillé en mai 2023 pour la première fois.

    J’ai voulu changé de travaille, donc j’ai arrêté le 12 novembre 2023.

    Mon début de mon nouveau travail a débuté le 04 décembre 2023.

    Mon travail actuelle m’a fait part que je n’ai pas le droit d’avoir des vacances de jeunes, mais bien des vacances européens. Est-ce correcte?

    Merci d’avance.

    Répondre
    1. Infor Jeunes Bruxelles (informateur certifié)
      18 janvier 2024
      Bonjour Kwsr,
      Il me manque des détails pour répondre à ta question de manière précise. Quand as-tu terminé ou arrêté tes études ?
      En effet, il faut remplir les 3 conditions suivantes pour avoir droit à des vacances jeunes en 2024 :
      – Avoir moins de 25 ans au 31/12/2023
      – Avoir terminé (ou arrêté) tes études (ou ton apprentissage) dans le courant de 2023 (travail de fin d’études compris);
      – Après la fin des études, de l’apprentissage ou de la formation, avoir travaillé en 2023 comme salarié pendant une période minimale. Le jeune travailleur doit être lié, pendant au moins un mois, par un ou plusieurs contrats de travail et cette occupation doit comprendre au moins 13 journées de travail. Un travail sous contrat d’occupation étudiant (sans retenue de sécurité sociale) n’ouvre pas le droit aux «vacances jeunes». Une expérience de travail à l’étranger donnant lieu à des retenues de sécurité sociale dans le pays étranger pourra parfois être prise en compte.
      Si tu ne remplis pas ces 3 conditions, tu n’auras effectivement malheureusement pas droit aux vacances jeunes mais tu pourras bien faire appel aux congés européens.
      J’espère avoir pu clarifier les choses pour toi ! N’hésite pas s’il te faut d’autres infos !

       

      Répondre
  59. ralil
    16 janvier 2024

    Bonjour,

    J’ai commencé à travailler le 28/08/2023. Selon votre vidéo tiktok je dois faire 1,6 x 4 (le nombre de mois entiers prestés en régime temps plein) et donc obtenir 6 jours. Or le secrétariat social que mon organisation utilise ne m’en donne que 5. Qui a raison?

    Merci d’avance pour votre réponse.

    Répondre
    1. Infor Jeunes Bruxelles (informateur certifié)
      17 janvier 2024

      Bonjour Ralil,

      Avant tout, sache que le nombre exact de jours de congés légaux dépend toujours du régime de travail. Et, dans notre vidéo Tiktok, il s’agit d’un contrat temps plein de 5 jours par semaine. Par exemple, trois mois complets de travail ouvrant droit à 1 semaine de congé, si dans ta situation ton temps plein équivaut à 5 jours de travail par semaine, du 28/08/ au 27/11/2023, tu as cumulé 5 jours de congés légaux. A ces jours, il faut ajouter 1,66 jours, pour la période du 28/11 au 27/12.

      Donc, en suivant notre exemple du paragraphe précédent, tu as en principe droit à 6,66 jours de congés légaux au total en 2024. Mais attention, certains jours d’inactivité (comme les congés sans solde, les jours d’interruption de carrière) ne sont pas assimilés pour calcul des jours de congés légaux. Nous t’invitons donc à vérifier auprès de ton employeur ou de son secrétariat social qu’aucune erreur ne s’est glissée dans le calcul.

      Dans tous les cas, comme tu n’as travaillé toute l’année 2023, si tu les souhaites, tu peux faire appel à des jours de vacances européennes cette année, de sorte à avoir jusqu’à 4 semaines de vacances cette année. Tu trouveras plus d’informations sur ces vacances sur la fiche ci-dessus. Mais nous te conseillons de d’abord vérifier si tu remplis les conditions pour prétendre aux vacances jeunes; elles sont beaucoup plus intéressantes.

      Pour d’autres questions, n’hésite pas à nous recontacter.

      Répondre