L’aide sociale : comment subvenir à tes besoins ?

Tu n’arrives pas à payer tes frais scolaires, les visites chez le médecin, l’achat d’une paire de lunettes… Tu souhaites une avance pour une garantie locative, une aide pour le premier loyer,… Tu es sans-abri et sans ressources,… Pour toutes ces situations, demander une aide au CPAS (« Centre Public d’Action Sociale ») peut être une solution…

Qu’est-ce que le CPAS? Comment peut-il t’aider?

Les lettres « CPAS » correspondent aux initiales des mots « Centre Public d’Action Sociale ». Les CPAS se trouvent dans chaque commune de Belgique. C’est un centre qui peut t’aider quand tu éprouves des difficultés matérielles, sociales, médicales, médico-sociales ou psychologiques. Une loi de 1976 prévoit que toute personne a le droit de demander une aide sociale s’il ne dispose pas des ressources suffisantes pour  mener une vie conforme à la dignité humaine (c’est-à-dire avoir un logement, se nourrir, se chauffer de manière correcte, etc.) et c’est le CPAS qui a la mission d’octroyer cette aide.

Qu’est-ce que l’aide sociale?

Il s’agit d’une aide que le CPAS peut t’apporter afin que tu puisses subvenir à tes besoins (te nourrir, te loger, te chauffer…). Ce droit à l’aide sociale est très large.
L’aide sociale peut prendre différentes formes ; Une aide financière régulière ou ponctuelle, matérielle, sociale, médicale, médico-sociale ou psychologique. L’aide ne se limite donc pas à une aide financière. Elle prend la forme qui correspond le mieux à tes besoins. Par exemple, si tu ne parviens pas à payer tes frais scolaires, le CPAS peut t’accorder une aide pour les payer. Si tu as des problèmes de dettes, le CPAS peut te proposer une aide sous forme de médiation de dettes. Si tu ne sais pas comment t’inscrire à la mutuelle, le CPAS peut t’aider dans tes démarches pour t’y inscrire.

Remarque ; Chaque CPAS peut créer différents services afin de répondre aux besoins de la population de sa commune comme par exemple : Des ateliers d’apprentissage (cuisine, relaxation,…), service de médiation de dettes, taxi social, service d’alphabétisation, aide familiale ou ménagère,… Ces services varient d’un CPAS à l’autre mais chaque CPAS doit informer la population des services qu’il crée et des conditions pour y avoir droit.

Quelles sont les conditions pour pouvoir bénéficier de l’aide sociale?

Pour bénéficier de l’aide sociale, tu dois respecter certaines conditions:

  1. Vivre de façon habituelle et permanente sur le territoire belge;
  2.  Être en état de besoin; démontrer que tes ressources ne te permettent pas de subvenir à tes besoins de base (logement, nourriture, vêtements, santé,…) ;
  3. Ne pas disposer de ressources suffisantes (argent personnel, soutien de la famille, etc.) et ne pas pouvoir te les procurer par des efforts personnels, notamment en travaillant. Mais le fait de poursuivre des études peut être considéré comme un motif valable qui empêche de travailler;
  4.  Faire valoir tes droits aux prestations sociales auxquelles tu peux prétendre, par exemple les allocations familiales, le chômage, etc.
  5.  Avoir fait valoir tes droits à l’égard des personnes qui te doivent des aliments. C’est-à-dire avoir demandé une pension alimentaire à ceux qui devraient en payer une (parents, enfant, conjoint,…).
  6.  Avoir signé un Projet Individualisé d’Intégration Sociale (PIIS). Le PIIS est un contrat (contraignant) passé entre la personne aidée et le CPAS qui détermine ce que chacun doit faire et dans quels délais. En cas de non-respect des conditions prévues dans le PIIS, le CPAS peut aller jusqu’à suspendre le droit à l’aide sociale.

  Tu es mineur d’âge

La loi ne fixe aucune condition d’âge pour avoir droit à une aide sociale du CPAS. Par conséquent, même si tu as moins de 18 ans, tu peux obtenir une aide du CPAS et, en fonction de ta situation, tu pourras bénéficier d’une aide sociale équivalente à un Revenu d’Intégration Sociale (qui lui est quasi-exclusivement pour les majeurs (à l’exception de certaines situations comme par exemple les mineures enceintes,…).

L’enquête sociale menée par le CPAS :

Dès que tu fais une demande au CPAS, celui-ci mène une enquête sociale pour récolter toutes les informations nécessaires afin d’établir que tu remplis effectivement les conditions pour avoir droit à l’aide sociale. Tu dois fournir certains documents qui prouvent que tu remplis ces conditions (composition de ménage, extraits de compte,…). L’enquête sociale comprend généralement une visite à domicile par ton assistant social. L’objectif de cette visite est de confirmer ton lieu de résidence et que ton logement est conforme à ce que tu as  déclaré. L’assistant social peut passer sans prévenir ou t’en avertir au préalable.

Le droit d’être entendu par le CPAS :

Tu peux demander à être entendu par le Conseil de l’action sociale du CPAS préalablement à la prise de décision. C’est parfois intéressant d’être entendu par le Conseil, pour expliquer ta situation. L’audition est parfois un moyen rapide de débloquer une situation. Mais le CPAS n’est pas obligé de t’entendre si tu le demandes. La plupart des CPAS acceptent cependant d’entendre le demandeur d’aide.Tu peux te faire accompagner lors de cette audition, par une personne compétente et bien au courant de votre situation (travailleur d’un service social, juriste, avocat).

La décision du CPAS :

Le CPAS doit rendre sa décision au maximum 1 mois après la date de ta demande. Le CPAS doit te notifier la décision (c’est-à-dire la porter à ta connaissance) par courrier recommandé à l’adresse de ton lieu de résidence ou remise en mains propres contre accusé de réception. Malheureusement, les CPAS dépassent régulièrement ces délais, ce qui met les personnes dans des situations difficiles.

Et si la décision du CPAS est négative?

Si tu n’es pas d’accord avec la décision prise par le CPAS, tu peux introduire un recours devant le tribunal du travail de ton domicile dans les 3 mois qui suivent la décision du CPAS. Sur le document mentionnant la décision du CPAS, tu trouveras au verso les possibilités de recours, le délai pour recourir au recours, ainsi que l’adresse du tribunal compétent pour contester leur décision. En cas d’urgence, un recours peut être adressé au Président du tribunal de 1ère instance en référé (décision plus rapide).
Pour cela, il est préférable de prendre contact avec un avocat. En tant que mineur, tu as le droit d’avoir un avocat gratuit. Par contre, une fois majeur, cela dépendra de tes revenus. Si tu veux trouver un avocat pour t’aider à introduire un recours contre une décision de refus d’aide sociale prise par le CPAS, tu peux consulter le site: http://www.avocats.be/fr/bureaux-daide-juridique-baj ( ce site reprend la liste des bureaux d’aide juridique où sont organisés des permanences d’avocats spécialisés par matière juridique intervenant dans le cadre de l’aide juridique gratuite/ partiellement gratuite).

Tu es parti de chez tes parents et tu introduis une demande d’aide sociale, est-ce que le CPAS va contacter tes parents?

Le principe est que la solidarité de la famille prime sur la solidarité de la collectivité. Tes parents devraient  donc être les premiers à intervenir pour satisfaire à tes besoins soit en te permettant de vivre chez eux et de faire face à tes besoins soit en te permettant de vivre en-dehors de chez eux et de t’y aider financièrement et ce, jusqu’au moment où tu as terminé tes études ou que tu es en mesure de subvenir à tes besoins grâce à un premier salaire ou à un revenu de remplacement (chômage, aide du CPAS,..).
Toutefois, si la vie sous le toit familial est devenue source de conflits ou de souffrance et que tu ne peux plus y rester, l’intervention du CPAS peut se justifier. Mais dans ce cas, le CPAS pourra te demander de faire valoir ton droit à une pension alimentaire à l’égard de tes parents (même au-delà de tes 18 ans). Le CPAS pourrait aussi exercer lui-même le droit de recours auprès de tes parents, c’est-à-dire exiger que ces derniers prennent leurs responsabilités financières à ton égard. C’est une possibilité mais pas une obligation. Le CPAS pourrait décider que cette procédure contre tes parents  risquerait de détériorer encore plus vos relations familiales.

Attention ! En principe, le CPAS doit t’accorder l’aide sociale (si tu remplis les conditions), vérifier si tu as  des débiteurs alimentaire qui ont des ressources suffisantes, et si la situation familiale est sereine et t’ accompagner dans les démarches pour obtenir une pension alimentaire s’ils décident que cela se justifie. Souvent, dans la pratique, le CPAS décide de refuser l’aide et demande à la personne de s’adresser à ses débiteurs alimentaires. Mais légalement, tu n’es pas obligé de demander d’abord de l’aide à tes débiteurs alimentaires avant de demander une aide au CPAS.
Si tu remplis les conditions de l’aide, le CPAS ne peut pas le refuser purement et simplement.

Que faire si je suis dans une grave impasse et que tu as un besoin urgent d’aide ?

Si ta situation est tellement urgente que tu ne peux pas attendre un mois avant d’obtenir une réponse du CPAS suite à une demande que tu leur ferais, la loi prévoit que tu peux introduire une demande d’aide sociale en urgence auprès du président du CPAS soit en demandant à le rencontrer soit en lui adressant un courrier recommandé justifiant la nécessité de cette demande urgente.. Le président (ou son délégué) peut prendre seul la décision de t’accorder une aide sociale et il devra ensuite informer le conseil de l’action sociale du fait qu’il t’a octroyé une aide dans l’urgence. La loi ne prévoit malheureusement pas de délai pour obtenir la réponse du président du CPAS suite à cette demande et il est souvent difficile d’obtenir une réponse rapide à cette demande urgente. Il s’agit dès lors d’insister sur l’urgence d’obtenir rapidement une réponse du Président.

 

 

 

 

Partager

Poser une question

N’hésite pas à nous poser une question, un professionnel faisant partie du réseau Bruxelles-J te répondra. Nous préservons ton anonymat et ton adresse de messagerie ne sera pas publiée.

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*
*
*

52 questions déjà posées

  1. Anna

    Bonjour,je suis la mere d’une famille  italienne de 4 enfant  . Nous vivons Sir le territoire belge ca fait 3 mois.mon mari a perdu sono travail  e l’onem a reffuse de lui attribuer le droit ai allocations du chomage pour une periode de 13 semaine. On se trouve vraiment dans une situation de besoin .les enfant vont yous a l’ecole la plus grande a 20 Ans e le plus petit a 8ans.est ce que j’ai droit a  une aide e comment faire?aidez mio s’il vous plait merci

    Répondre
    1. Service Droit des Jeunes Bruxelles

      Bonjour Anna,

      Vu que le monsieur n’a pas droit aux allocations de chômage, tu peux aller au CPAS de ta commune de résidence pour introduire une demande d’aide sociale car vous êtes en état de besoin (ressources insuffisantes) étant donné que ton mari a perdu son travail.

      Le CPAS est un droit qui a pour but de permettre aux personnes : « de mener une vie conforme à la dignité humaine ». Il nous semble que tu remplis les conditions pour bénéficier de l’aide au CPAS : réside depuis 3 mois en Belgique (inscrite au registre de la population), plus de 18 ans et tu as une adresse avec ta famille en Belgique. Le CPAS étudiera ta demande et vu que vous n’avez pas de ressources suffisantes le CPAS devra en principe vous accorder un revenu d’intégration sociale au taux chef de famille ainsi qu’une aide sociale équivalente aux allocations familiales pour vos 4 enfants. Quand tu te rends au CPAS, il est important de demander un accusé de réception de ta demande d’aide car c’est le moyen que tu as d’être sûr que le CPAS examinera bien ta demande d’aide. Le CPAS a un mois pour t’envoyer une décision par courrier recommandé chez toi. Au cas le CPAS refuse de vous accorder l’aide, tu peux introduire un recours auprès du tribunal de travail dans un délai de 3 mois qui suis la décision avec l’aide d’un avocat gratuit spécialisé en aide sociale ( voici le lien te permettant de rencontrer un avocat gratuit spécialisé en aide sociale : https://avocats.be/fr/bureaux-daide-juridique-baj).

      En espérant avoir pu t’aider,

      Service droit des jeunes Bruxelles

      Répondre
  2. mrcasper

    je travaille dans un agende d envoi d argente et je constate que y as bcp de persone qui sont au cpas avec des revenus d intregation social envois d envoi a l etranger de facon que si c est des aide pour soutenir leur bessoin il sont le droit d envoiyer de somme d argent a des persone au marroc ou espagne merci

    Répondre
    1. Service Droit des Jeunes Bruxelles

      Bonjour Monsieur Casper,

      Malheureusement, nous ne comprenons pas l’objet de votre question.
      Pouvez-vous lire notre fiche sur l’aide sociale et si des questions restent en suspens nous recontacter?

      Bien à vous,

      Le service droit des jeunes.

      Répondre
  3. Chana4

    Qelles sont les conditions pour avoir droit a une aide social a un mineur vivant avec sa soeur et sa maman. Quels sont les baremes a ne pas dépasser pour que son enfant majeur puisse obtenir l aide. Merci

    Répondre
    1. Service Droit des Jeunes Bruxelles

      Bonjour,

      Un enfant mineur a droit à l’aide sociale en vertu de la loi du 8 juillet 1976 qui dispose que « toute personne a droit à l’aide sociale ». Cependant, certains CPAS restent réticents à accorder l’aide sociale aux mineurs. Sachez que cette aide n’est en aucun cas réservée aux majeurs. En cas de refus pour ce seul motif, il s’agit dès lors d’introduire un recours au tribunal du travail qui condamnera le CPAS à intervenir.

      Pour avoir droit à l’aide sociale, il faut se situer dans un état de besoin. Cette aide doit permettre au bénéficiaire, selon les termes de la loi « de mener une vie conforme à la dignité humaine ». L’aide sera soit financière soit en nature (nourriture, vêtements, frais de transport…), et ce, en fonction des besoins.

      Il n’existe dès lors pas de barème particulier pour bénéficier de l’aide sociale, l’état de besoin étant la condition pour en bénéficier. L’assistant sociale en charge au CPAS évaluera la situation pour déterminer quelle aide sera accordée.

      Cependant, vu que c’est un mineur d’âge, le CPAS devra avant tout vérifier la possibilité (ou pas) des parents du mineur d’âge à prendre en charge l’enfant. Vu que l’aide du CPAS est subsidiaire par rapport à l’aide du CPAS. Par ailleurs, en aide sociale, le CPAS peut prendre en compte les revenus des personnes vivant avec le mineur, donc les revenus de la mère du jeune et de sa sœur majeure. Si ceux-ci ont des revenus, le CPAS pourrait refuser l’aide sociale au mineur d’âge. Et si la maman bénéficie déjà d’une aide du CPAS, le CPAS pourrait accorder une aide sociale complémentaire à la mère pour faire face aux besoins du jeune mineur si l’aide sociale au taux chef de ménage ne suffit pas pour y faire face. Il s’agira alors de justifier l’état de besoin du jeune qui ne peut être satisfait par l’aide déjà octroyée par le CPAS.

      Si vous avez d’autres questions, n’hésitez pas à nous contacter lors de nos permanences téléphoniques ayant lieu les lundi, mercredi et vendredi de 9h à 17h ou à venir sans rendez-vous à l’une de nos permanences physiques les lundis (de 14h à 18h), mercredi (de 14h à 18h) et vendredi (de 13h à 17h) à la rue van Artevelde 155 à 1000 Bruxelles.

      En espérant avoir répondu à ta question,

      Service droit des jeunes de Bruxelles

      Répondre
  4. Ilies-AJD

    Bonjour , je m ‘ appel Ilies et j ai 17 ans et ses pour savoir si je peux faire une demande  de cpas car on ma dit t attendre 18 puis la j aurais mon aide mais j ai 17 et 9 mois donc je sais pas si ses possible de m aider pour mais etudie car je suis electromecanique et j ai besoin  de matiel ,outil , habille  etc … merci pour votre compréhension

    Répondre
    1. Service Droit des Jeunes Bruxelles

      Bonjour Ilies,

      Tu dois savoir que toutes les personnes qui sont dans une situation de besoin peuvent ouvrir un droit à l’aide sociale du CPAS. En tant que mineur, tu pourrais avoir droit à l’aide sociale du CPAS, c’est-à-dire à une somme d’argent qui te permette de vivre décemment. L’aide sociale est en général équivalente au revenu d’intégration.

      Tu peux faire la demande au CPAS de la commune où tu résides. En fonction du CPAS, tu peux te présenter à une permanence ou prendre rendez-vous. Tu peux faire ta demande oralement ou par écrit. Lorsque tu fais ta demande oralement, nous t’invitons à demander au travailleur social de te remette un accusé de réception de ta demande. Le travailleur social effectuera une enquête sociale et financière afin de vérifier que tu remplis les conditions d’octroi. Dans le cadre de cette enquête, il pourra rencontrer tes parents. Il faut savoir que tu es dans l’obligation de fournir au CPAS tout renseignement utile sur ta situation et de l’informer de tout élément nouveau susceptible d’avoir une répercussion sur l’aide octroyée.

      Pour faire cette demande, tu peux, si tu l’estimes nécessaire, te faire accompagner, par un proche ou par un travailleur social ou éducateur de ton entourage.

       

      Si tu as d’autres questions, n’hésite pas à nous téléphoner au 02 209 61 69 ou à venir nous voir à l’une de nos permanences, le lundi et mercredi de 14h à 18h ou le vendredi de 13h à 17h.

      En espérant avoir répondu à ta question.

      Le Service droit des jeunes

      Répondre
  5. Myriam

    bonjour, je m’appelle Myriam, je suis d’origine Allemande, j’ai 17 ans et j’aimerai quitter le domicile de mes parents car je leur fait beaucoup de peine chaque année à cause de mes mauvais résultat. J’aimerai avoir mon indépendance mais je ne sais pas comment faire

    Répondre
    1. Service Droit des Jeunes Bruxelles

      Bonjour Myriam,

      As-tu déjà pris le temps d’en parler avec eux ?

      Si leurs attentes par rapport à tes résultats sont telles que tu envisages maintenant de quitter le domicile familial, la première chose à faire serait de le leur en parler.

      Tu es présumé être à leur charge jusqu’à la fin de ta formation. Ils seront donc amené à t’aider financièrement si tu t’installes seule et que tu ne disposes pas de ressources suffisantes.

      N’hésites pas à nous téléphoner si tu veux en parler (02/209.61.61)

      Pour le Service Droit des jeunes

      Répondre
  6. Aboubacar

    Bonjour moi c’est aboubacar

    Suis élève et mon père est allé à la retraite et je ne parvient pas satisfaire mes besoins scolaire s’il vous plaît j’ai besoin d’aide

    Répondre
    1. Service Droit des Jeunes Bruxelles

      Bonjour Aboubacar,

      Les parents ont l’obligation d’élever, d’entretenir (héberger, nourrir, soigner, etc.) et d’assurer la formation de leurs enfants. Cette obligation d’entretien et alimentaire existe quel que soit ton âge, tant que ta formation ou tes études ne sont pas achevés.

      En tant que mineur, tu pourrais avoir droit à l’aide sociale du CPAS, c’est-à-dire à une somme d’argent qui te permette de vivre décemment. L’aide sociale est en général équivalente au revenu d’intégration. Mais attention cette aide n’est pas automatiquement régulière. Elle pourrait être accordée de manière ponctuelle, autrement dit, un coup de pouce si tu as, à un moment donné, besoin d’un dépannage. L’aide sociale n’est pas le revenu d’intégration sociale, qui n’est accordé qu’au majeur. Recevoir une aide sociale n’est possible que dans des conditions très spécifiques: si les parents font défaut, si l’autonomie que tu revendiques te permettra d’avoir des conditions de vie conformes à la dignité humaine. Ou encore si les conflits ou la souffrance vécue en famille ne te permettent plus de vivre avec tes parents (c’est toi qui devras en apporter les preuves).

      Ainsi, en fonction des CPAS, tu peux te présenter à une permanence ou prendre rendez-vous. Tu peux faire ta demande oralement ou par écrit. Lorsque tu fais ta demande oralement, nous t’invitons à demander au travailleur social de te remette un accusé de réception de ta demande. Le travailleur social effectuera une enquête sociale et financière afin de vérifier que tu remplis les conditions d’octroi. Dans le cadre de cette enquête, il pourra rencontrer tes parents. Il faut savoir que tu es dans l’obligation de fournir au CPAS tout renseignement utile sur ta situation et de l’informer de tout élément nouveau susceptible d’avoir une répercussion sur l’aide octroyée.

      En espérant avoir pu t’aider,

      Service droit des jeunes Bruxelles

      Répondre
  7. Haby

    Bonjour je suis là aujourd’hui pour sollicite une aide financière je suis une jeune femme de 36 ans je suis sénégalaise je vie au maroc et je suis enceinte de 8 mois et demi bientôt en terme et j’ai assez de moyens pour mon accouchement et tous qui va avec je suis tte seul j’ai arrêté le boulot depuis le début de ma grossesse car jeté très malade donc je suis là aujourd’hui pour vous demander de m’aide financièrement si possible merci

    Répondre
    1. Service Droit des Jeunes Bruxelles

       

      Bonjour,

      Malheureusement nous ne pouvons répondre à votre question car nous sommes un service social belge et nous ne connaissons pas le droit marocain. Par conséquent, nous ne connaissons pas les éventuels droit à l’aide sociale que vous pourriez obtenir au Maroc. Nous vous conseillons de vous renseigner auprès de services sociaux marocains.

      Bien à vous,

      Le Service droit des jeunes

       

      Répondre
  8. Lea29

    Bonjour j’ai 17 ans et je rentre à l’université. Enfet ma mère qui était indépendante avant a maintenant fermer son café car elle avait plus de dettes que de bénéfice. Elle viens juste de s’inscrire au chômage , mais moi j’aimerais prendre mon indépendance et prendre un kot afin d’être tranquille pour poursuivre mes études et ma mère n’aura pas les moyens de payer étant donné qu’elle est au chômage et qu’elle dois payer ses dettes

    Répondre
    1. Service Droit des Jeunes Bruxelles

      Bonjour Lea,

      Tu peux t’adresser au CPAS de ton lieu de résidence pour leur demander une aide financière en expliquant ta situation et le fait que tu poursuis tes études à l’université.

      Afin de pouvoir bénéficier de l’aide du CPAS, celui-ci va réaliser une enquête sociale pour évaluer si tu es en état de besoin. Autrement dit, si tu as les ressources suffisantes pour mener une vie conforme à la dignité humaine. Pour cela, comme tu es mineur et aux études, ils vont avant tout vérifier si tes parents peuvent t’aider ou non. En effet, ce sont en principe tes parents qui doivent subvenir à tes besoins en te permettant soit de vivre chez eux soit de vivre ailleurs en te donnant une somme d’argent mensuelle pour t’assumer seule. L’aide du CPAS ne peut avoir lieu que si tes parents ne sont pas en mesure de t’aider ou que la vie avec eux est impossible pour toi pour des raisons que tu devras leur expliquer. Après cette enquête, le CPAS va décider sur base des éléments recueillis de te donner une aide ou pas ; celle-ci peut être partielle ou complète.

      Si la décision du CPAS est négative, tu peux toujours faire un recours auprès du Tribunal du travail. Pour ce faire, tu peux te faire accompagner par un avocat gratuit que tu trouveras en te rendant au bureau d’aide juridique le plus proche de chez toi (https://avocats.be/fr/bureaux-daide-juridique-baj).  

      Si tu as besoin de plus d’informations, n’hésite pas à nous contacter au 02/209.61.61 les lundis, mercredi ou vendredi de 9h00 à 17h00 ou à te rendre à une de nos permanences (Rue Van Artevelde, 155 à 1000 Bruxelles) le lundi et mercredi de 14h00 à 18h00 ou le vendredi de 13h00 à 17h00.

      En espérant que ces informations auront pu t’éclairer.

      Service droit des jeunes Bruxelles

      Répondre
  9. Kath

    Bonjour, je ne sais pas si je suis au bon endroit pour parler de ça

    Le fait est que, mon père me frappe moi et mes sœurs depuis des années, je voudrais porter plainte. Que risque-t-il ?

    Répondre
    1. Service Droit des Jeunes Bruxelles

       

      Bonjour Kath,

       

      Si tu souhaites porter plainte, tu peux te rendre au commissariat de ton choix. Tu peux également contacter le Service d’Aide à la Jeunesse (SAJ) qui s’occupe de situations de mineurs en difficulté ou en danger. Si le SAJ estime que toi et tes sœurs êtes en danger, il interpellera le Procureur du Roi jeunesse pour mener une enquête à la suite de laquelle il décidera soit de classer sans suite soit de saisir le Tribunal de la jeunesse. Le juge prendra alors une décision dans ton intérêt et celui de tes sœurs.

       

      Nous te conseillons de ne pas être seule dans ces démarches, de te faire accompagner et de pouvoir en discuter. Si tu le désires, tu peux contacter le Service d’Aide aux Victimes. Tu trouveras via ce lien les coordonnées de ces différents services : https://serviceaideauxvictimes.be/liste-des-services-daide-aux-victimes/

       

      Si tu as d’autres questions, n’hésite pas à nous recontacter au 02/209.61.61 les lundis, mercredis et vendredis de 13h à 17h.

       

      Le Service droit des jeunes

       

      Répondre
  10. Clara

    Bonjour alors voilà j’habitais en Belgique que je suis parti vivre chez mon père je voudrais revivre en Belgique pour prendre mon indépendance merci

    Cordialement

    Répondre
    1. Service Droit des Jeunes Bruxelles

       

      Bonjour Clara,

       

       

       

      Vu le peu d’information que tu nous fournis, nous ne comprenons pas précisément quelle est ta situation et ta demande. Si tu vis à l’étranger et que tu souhaites revenir vivre en Belgique, tu dois obtenir l’accord de tes parents si tu es mineure d’âge vu que ce sont eux qui prennent toutes les décisions importantes pour toi jusqu’à tes 18 ans. Une fois en Belgique, si tu disposes bien d’un droit de séjour illimité en Belgique et que tu n’as pas de moyens financiers pour subvenir à tes besoins, à certaines conditions prévues par la loi, tu pourras éventuellement introduire une demande d’aide financière auprès du CPAS de ta résidence en Belgique. Le CPAS va mener une enquête sociale pour évaluer ton état de besoin et vérifier si tes parents ne savent pas subvenir à tes besoins et décider ensuite de t’aider financièrement ou pas. En cas de décision négative, tu pourrais ensuite éventuellement introduite une recours contre cette décision de refus devant le tribunal du travail.

       

        Si tu as d’autres questions, n’hésite pas à nous contacter au 02/209.61.61 les lundis, mercredis et vendredis de 9h à 17h.

       

       Bien à toi,

       

       Le Service droit des jeunes

       

      Répondre
  11. Max050817

    Bonjour a vous, j ai 17 ans je compte aller en apprentissage et j ai un job etudiant me rapportant entre 150 et 300€/ mois maintenant j aurais voulu savoir si il etait possible de trouver un cote etudiant avec votre aide car j ai beaucoup de soucis avec ma maman sa ne va pas du tout et je souhaiterais partir de chez moi, et comme ma maman me dit souvent « tu vas partir de chez moi je vais aller trouver une assistante social pour qu elle te trouve quelque chose,… » je ne pense pas qu elle serait contre, pourriez vous m aider dans ce cas ci?

    Répondre
    1. Service Droit des Jeunes Bruxelles

      Bonjour Maxime,

      Si tu cherches un kot, tu peux te rendre chez  infor Jeunes ( pour en trouver un près de chez toi, voir le site internet suivant : https://www.jeminforme.be/) qui peuvent te faire part de plusieurs offres de propriétaires en Belgique. Ces offressont consultables uniquement sur place lors de leur permanences.

      Ils peuvent également te répondre si tu as besoin d’information sur les contrats de location, garantie locative, l’état des lieux, la taxe de seconde résidence, la domiciliation, vos droits et devoirs en tant que koteur, les normes de sécurité dans le logement, etc.

      Tu peux également chercher par tes propres moyens, voici plusieurs sites ou structures qui pourront t’aider dans tes recherches :

      Sache que si tes parents ne sont pas en mesure de t’aider à financer ton kot et que la vie avec eux est impossible, tu peux te rendre au CPAS de ton domicile pour introduire une demande d’aide sociale équivalente au revenu d’intégration sociale (tant que tu es mineur) et un revenu d’intégration sociale une fois que tu seras majeur. Le CPAS devra t’aider si tes parents ne sont pas en mesure de le faire et que tu arrives à démontrer au CPAS qu’il t’est devenu impossible de continuer à vivre avec tes parents.

      En espérant avoir pu t’aider,

      Service droit des jeunes

      Répondre
  12. Virginie

    Bonjour, je suis une jeune fille agée de 17 ans. Je suis actuellement a l’école et je vis avec mon copain depuis +/- 1 ans chez sa maman. J’aimerais prendre mon independance mais sans revnenu mise a part mes allocation comment puis-je faire?

    Répondre
    1. Service Droit des Jeunes Bruxelles

       

      Bonjour Virginie,

       

      Avant tes 18 ans, tu as droit à une aide sociale équivalente au revenu d’intégration sociale si tu démontres au CPAS du lieu de ta résidence que tu es en état de besoin. Lorsque tu introduis ta demande, n’oublie pas de demander un accusé de réception comme preuve de cette demande.

       

      Le CPAS va ensuite réaliser une enquête sociale pour évaluer ton état de besoin et il va également vérifier si tes parents peuvent t’aider. Dans les 30 jours à compter de la date de ta demande, tu recevras ensuite une réponse de leur part.

       

      En cas de décision négative du CPAS, tu pourras alors introduire un recours contre la décision prise par le CPAS avec l’aide d’un avocat gratuit spécialisé en aide sociale (tu pourras te faire aider par un avocat : https://avocats.be/ ou en te rendant au bureau d’aide juridique le plus proche de chez toi ; https://avocats.be/fr/bureaux-daide-juridique-baj).

       

      Si tu as besoin de plus d’informations, n’hésite pas à nous contacter au 02/209.61.61 les lundis, mercredi ou vendredi de 9h00 à 17h00.

       

      En espérant avoir répondu à ta question.

       

      Le Service droit des jeunes

       

      Répondre
  13. Mrni

    Bonjour, j’ai 16 ans, j’ai été voir une psychologue il y a quelques temps et j’en ai encore besoin actuellement mais mes parents disent que c’est une perte de temps et d’argent. Qu’est-ce que je peux faire?

    Répondre
    1. Service Droit des Jeunes Bruxelles

      Bonjour,

      Tant que tu es mineure, tu es toujours sous autorité parentale, ça veut dire que pour toute question te concernant, ce sont tes parents qui prennent les décisions.

      Cependant, tu peux te rendre à l’un des nombreux centres de planning familial à Bruxelles, (http://www.jeminforme.be/index.php/vie-affective-familiale/centres-de-planning-familial ) pour demander à être reçu par un médecin ou psychologue gratuitement.

      En espérant t’avoir aider,

      Service droit des jeunes

      Répondre

  14. C2208L

    Bonjour,

    j’ai 18 ans le 22 août.

    J’habite ( et je suis domiciliée )chez ma grand mère depuis le mois de mars dans la commune de Woluwe saint Lambert. J’ai voulu prendre un rendez vous avec une assistante sociale au cpas de ma commune pour me renseigner sur les aides que je pourrai obtenir. Ils m’ont dit qu’ils ne pouvaient pas me voir avant mes 18ans.. ( ce qui m’étonnes vu que je vois sur ce site des commentaires plutôt positif pour des personnes de moins de 18 ans )

    ma situation: mon père ne vit plus en Belgique, il est parti en Ukraine, il paye encore la pension alimentaire à ma mère jusqu’en août-( il ne compte plus payer la pension alimentaire à partir de mes 18 ans )- ( elle ne me l’a jamais versée ou utilisée pour mes besoins, mais elle m’a dit qu’elle me verserai juillet août ) Je suis encore à l’ecole.

    Chez ma grand mère, je dors dans le salon, elle n’a pas beaucoup de sous donc j’essaye de déranger le moins possible et de ne pas lui coûter trop cher. Je ne me sens pas bien la, je n’ai pas d’intimité, nous habitons un deux chambres et nous somme trois..

    J’ai un job étudiant, ou je gagne une moyenne de 150€ par mois donc ça me sert à manger quelques midis et payer certaines activités ( donc je ne sais pas mettre d’argent de côté ) je ne peux plus faire mon job étudiant à partir de septembre car j’ai fais toutes mes heures.

    ma decision : j’aimerai pouvoir habiter seule à partir de mes 18 ans, en sachant que ni mon père ni ma mère me soutienne je voulais savoir comment m’en Sortir et comment trouver un logement ? Qu’elles aident me seront fournies etc

     

    Répondre
    1. Service Droit des Jeunes Bruxelles

      Bonjour,

       Tu pourrais effectivement, faire une demande d’aide sociale avant tes 18 ans. Car si tu n’as pas droit au revenu d’intégration sociale avant tes 18 ans, tu as droit à une aide sociale équivalente au revenu d’intégration sociale si tu démontres au CPAS que tu es en état de besoin . Il serait tout de même préférable pour toi d’y aller avec ta grand-mère et que vous puissiez prouver votre état de besoin et permettre au CPAS de faire son enquête . Si tu vas faire une demande au CPAS, il est très important de demander un accusé de réception de ta demande pour être sûr que l’assistante sociale fasse ta demande au Conseil de l’aide sociale pour qu’ils prennent une décision ( car ce n’est pas l’assistante sociale qui te reçoit qui décide) qui te seras communiquée par recommandé. En cas de décision négative du CPAS, tu pourras alors introduire un recours contre la décision prise par le CPAS avec l’aide d’un avocat gratuit spécialisé en aide sociale.

       Concernant ta pension alimentaire, tes parents ou tuteurs légaux ont l’obligation de veiller à ton entretien durant toute la période pendant laquelle tu es aux études ( et même jusqu’au moment où tu touches ton premier salaire ou revenu de remplacement) et donc même après tes 18 ans .

       Au-delà de tes 18 ans, si ton père ne verse plus de pension alimentaire et que tu estimes que tu en as besoin, tu peux te rendre au tribunal de la famille ( avec l’aide d’un avocat gratuit si tu le souhaites) pour que le juge oblige tes parents à assumer leur devoir d’entretien à ton égard.

      Nous espérons avoir répondu à tes questions, mais n’hésites pas à nous contacter au 02/209.61.61 les lundi, mercredi ou vendredi de 9h00 à 17h00 ou à te rendre à une de nos permanences (Rue Van Artevelde, 155 à 1000 Bruxelles) le lundi et mercredi de 14h00 à 18h00 ou le vendredi de 13h00 à 17h00.

       Service droit des jeunes

      Répondre

  15. hervebokelo

    moi je besoin que j’ai puisse réaliser me rêve en football mais je pas le moyen qui peut m’aide

    Répondre
    1. Service Droit des Jeunes Bruxelles

       

      Bonjour,

      Si tu te trouves en état de besoin, tu peux toujours t’adresser au CPAS de ta commune de résidence pour leur faire part de ton projet de formation. Suite à une enquête sociale, le CPAS examinera ta situation et décidera si cette formation te permet ou non d’intégrer le marché de l’emploi. Lorsque tu auras fait ta demande, demande leur bien de te fournir un accusé de réception. En cas de réponse négative du CPAS, tu pourras t’adresser à un avocat spécialisé en aide sociale afin d’envisager la possibilité d’introduire un recours contre cette décision dans les 30 jours (tu pourras te faire aider par un avocat : https://avocats.be/ ou en te rendant au bureau d’aide juridique le plus proche de chez toi ; https://avocats.be/fr/bureaux-daide-juridique-baj ).

      En espérant avoir répondu à ta question.

      Le Service droit des jeunes

       

      Répondre
  16. Ayoub

    Bonjour

    j’ai pris un appartement avec mes économies et j’ai donc quitté mon domicile familial pour pouvoir finir mes études sereinement et je vis seul. N’ayant pas de travail, je n’arriverai pas à payer les loyers (475€) des mois à venir. Puis-je donc demander une aide au cpas ?

    Répondre
    1. Service Droit des Jeunes Bruxelles

      Bonjour Ayoub,

      Tu peux toujours introduire une demande d’aide sociale au Cpas de la commune de ton lieu de résidence.

      Afin de pouvoir bénéficier de l’aide du Cpas, celui-ci va réaliser une enquête sociale pour évaluer si tu es en état de besoin, autrement dit, si tu as les ressources suffisantes pour mener une vie conforme à la dignité humaine. Ils vont donc regarder, comme tu es mineur et à l’école, si tes parents peuvent t’aider ou non. Après cette enquête, le CPAS va décider de te donner une aide ou pas ; celle-ci peut être partielle ou complète. En fonction de ta situation, (de ton âge et de ton activité), le Cpas pourrait demander à tes parents de te verser une pension alimentaire.

      Si la décision du CPAS est négative, tu peux toujours faire un recours auprès du Tribunal du travail.

      Si tu as besoin de plus d’informations, n’hésite pas à nous contacter au 02/209.61.61 les lundis, mercredi ou vendredi de 9h00 à 17h00 ou à te rendre à une de nos permanences (Rue Van Artevelde, 155 à 1000 Bruxelles) le lundi et mercredi de 14h00 à 18h00 ou le vendredi de 13h00 à 17h00.

      En espérant que ces informations auront pu t’éclairer.

      Service droit des jeunes

      Répondre
  17. Saida

    Bonjour, j’ai 18ans et mon père et au chômage et ma mère ne travail pas. Nous somme à 5 dans la famille j’ai une petite sœur, un grand frère et une grande sœur. Et donc je voulais savoir si je pouvais passer chez le cpas ou pas

    Répondre
    1. Service Droit des Jeunes Bruxelles

      Bonjour Saida,

      Tu peux toujours faire une demande au Cpas de ta commune de résidence, en expliquant ta situation ainsi que celle de tes parents.

      Si tu es au étude, tu pourras mettre en avant que tu as besoin d’une aide financière pour poursuivre tes études.

      Le Cpas procédera à une analyse approfondie de tous les revenus du ménage et il décidera ensuite s’il vous accorde ou pas l’aide financière.

      Si tu as besoin de plus d’informations, n’hésite pas à nous contacter au 02/209.61.61 les lundis, mercredi ou vendredi de 9h00 à 17h00 ou à te rendre à une de nos permanences (Rue Van Artevelde, 155 à 1000 Bruxelles) le lundi et mercredi de 14h00 à 18h00 ou le vendredi de 13h00 à 17h00.

      En espérant t’avoir aidé,

      Service droit des jeunes.

       

      Répondre
  18. Hypsilon

    Comment prendre contact àvec le président du Cpas pour une urgence?

    Répondre
    1. Service Droit des Jeunes Bruxelles

      Bonjour,

      Nous ne disposons pas d’informations suffisantes pour te répondre adéquatement.Tu peux envoyer une lettre recommandée au président du cpas avec une copie du courrier envoyé sur l’email du cpas.

      Cependant, nous te conseillons de prendre contact avec ton assistant social si tu émarges au cpas ou sinon à te présenter à la permanence sociale du cpas afin de t assurer que tu choisis la voie la plus adéquate et rapide.

      Si tu as besoin de plus d’informations, n’hésite pas à nous contacter au 02/209.61.61 les lundis, mercredi ou vendredi de 9h00 à 17h00 ou à te rendre à une de nos permanences (Rue Van Artevelde, 155 à 1000 Bruxelles) le lundi et mercredi de 14h00 à 18h00 ou le vendredi de 13h00 à 17h00.

      En espérant que ces informations auront pu t’éclairer.

      Bien à toi,

      Répondre
  19. Alygenot

    Je suis mineur place dans un centre en projets d’autonomie mais il y a des problème et je ne peux pas revenir chez mes parent , sa serrais pour savoir si le centre me mets dehors si je peux bénéficier daide financiers en étant a l’école merci a vous de vos reponse

    Répondre
    1. Service Droit des Jeunes Bruxelles

      Bonjour,

      Tu auras toujours le droit de faire une demande d’aide sociale auprès du CPAS de ta Commune de résidence effective : soit du centre en projets d’autonomie ; soit de chez tes parents.
      Pour pouvoir bénéficier de l’aide du CPAS, celui-ci va réaliser une enquête sociale pour évaluer si tu es en état de besoin, autrement dit, si tu as les ressources suffisantes pour mener une vie conforme à la dignité humaine. Ils vont donc regarder, comme tu es mineur et à l’école, si tes parents peuvent t’aider ou non. Après cette enquête, le CPAS va décider de te donner une aide ou pas ; celle-ci peut être partielle ou complète.

      Si la décision du CPAS est négative, tu peux toujours faire un recours auprès du Tribunal du travail.

      Si tu as besoin de plus d’informations, n’hésite pas à nous contacter au 02/209.61.61 les lundis, mercredi ou vendredi de 9h00 à 17h00 ou à te rendre à une de nos permanences (Rue Van Artevelde, 155 à 1000 Bruxelles) le lundi et mercredi de 14h00 à 18h00 ou le vendredi de 13h00 à 17h00.

      En espérant que ces informations auront pu t’éclairer.

      Bien à toi,

      Le Service Droit des Jeunes Bruxelles

      Répondre
  20. AvciE

    Bonjour j’ai 18ans j’habite à Bruxelles je suis toujours au etude en CEFA et j ai toujours pas trouve de patron et je ne pas de revenu je fais du sport , mon ecole est loin de chez moi et c est mon pere qui paye l abonnement stib et l abonnement de mon sport deja q’on a pas assez pour nous je voudrais savoir si cpas peut m’aider a mieux vivre sans stress merci bien .

    Répondre
    1. Service Droit des Jeunes Bruxelles

      Bonjour,

      Tu auras toujours le droit de faire une demande d’aide sociale auprès du CPAS de ta Commune. Pour pouvoir bénéficier de cette aide, le CPAS va réaliser une enquête sociale pour évaluer si tu es en état de besoin, autrement dit, si tu as les ressources suffisantes pour mener une vie conforme à la dignité humaine. Pour cela, le CPAS va prendre en compte l’ensemble des ressources des personnes vivant avec toi. Ce n’est pas certain que le CPAS accepte ta demande, mais tu peux toujours le leur demander.

      En espérant que ces informations auront pu t’éclairer.

      Bien à toi,

      Le Service Droit des Jeunes Bruxelles

      Répondre
  21. ChloLeend

    Bonjour
    Jai 19 ans,je suis toujiurs aux études.
    Seulement mon école se trouve loin de mon domicile (je vie chez mon père,qui est indépendant mais avec des revenus très très bas) ce qui fait que je pars très tôt le matin et rentre tard le soir.
    Je voulais savoir s’il m’était possible que le cpas m’accorde une aide pour pouvoir me payer un kot (je n’ai aucun revenus)afin de pouvoir être plus proche de mon école et de pouvoir donc suivre mes études sans faire des horaires hors normes..
    Merci pour votre aide!

    Répondre
    1. Service Droit des Jeunes Bruxelles

      Bonjour,
      Ton père et toi pouvez vous adresser au CPAS de votre commune pour demander qu’ils examinent votre demande.
      Ils vont d’abord prendre le temps d’examiner votre situation et de voir quelles options s’offrent à vous. Normalement c’est à tes parents de faire face à ce type de dépenses, mais s’ils ne pouvaient pas le faire et que ça s’avérait nécessaire pour que tu puisses mener une vie conforme à la dignité, le CPAS pourrait décider de t’octroyer une aide.
      Ce n’est pas certain que le CPAS accepte ta demande, mais tu peux toujours le leur demander.
      Le service droit des jeunes

      Répondre
  22. Jojo4543

    Bonjour , j’aimerais m’inscrire pour toucher un peu d’argent pour subvenir à mes besoins je vie chez ma mère elle touche l’allo Familial si je fais une demande esque cela serais negatif ?
    Ps : j’ai 19ans je ne vais pas à l’ecole Je suis des cours de jury central a domicile pour obtenir mon cess, je dispose d’un titre de séjour étranger. Merci

    Répondre
    1. Service Droit des Jeunes Bruxelles

      Cher Jojo,
      Tu peux faire une demande d’aide sociale au CPAS qui pourrait t’accorder une aide sociale si tu es en état de besoin. Le CPAS va cependant prendre en considération l’ensemble des revenus des personnes vivant avec toi dont le montant de tes allocations familiales perçus par ta maman.  Si tu vis seul avec ta maman et que la somme de ces revenus dépasse 1254,82 €/mois?( correspondant au montant du revenu d’intégration pour une personne isolée avec un enfant à charge) , le CPAS refusera sans doute de t’accorder une aide sociale financière complémentaire.
      Tu pourrais cependant travailler comme étudiant pour faire face à tes besoins. Pour conserver ton droit aux allocations familiales, tu dois cependant travailler au maximum 240h par trimestre durant l’année scolaire (1er, 2e, 4e trimestre), quel que soit le type de contrat (contrat d’occupation étudiant, employé, ouvrier, travail indépendant). Si la limite d’heures est dépassée, les allocations seront supprimées pour tout le trimestre. N’hésites pas à aller lire la fiche Bruxelles-J  » Travailler pendant tes études » si tu veux en savoir davantage à ce propos.
      En espérant avoir pu t’éclairer.
      Bien à toi,
      Service droit des jeunes
       
       

      Répondre
  23. Berenisse 1ère

    Bonjour!
    Je reviens vers vous car je voudrais jouer ma dernière carte mais avant de la jouer je voudrais savoir si ma fille mineure de nationalité française résidant en Belgique avec comme représentante légale une sans papiers  a droit à l aide sociale du Cpas?
    Etant radiée erronément, je me retrouve sans titre de séjour je suis en attente mais je dois obligatoirement  mettre ma fille à la crèche pour suivre des cours car on m a notifié à la commune que je peux toujours être étudiante malgré la radiation.
    En ce qui me concerne mon avocat ne me conseille pas une demande d aide qui peut jouer en ma défaveur dans ma demande de régularisation malgré les préjudices subis.
    Dans l attente de vous lire, recevez mes salutations respectueuses.

    Répondre
    1. Service Droit des Jeunes Bruxelles

      Bonjour Berenisse,
      Selon la loi organique des CPAS « Toute personne a droit à l’aide sociale. Celle-ci a pour but de permettre à chacun de mener une vie conforme à la dignité humaine ». En principe, les mineurs d’âge ainsi que les ressortissants européens admis au séjour en Belgique ont également droit à l’aide sociale du CPAS, lorsqu’ils se trouvent dans un état de besoin. L’aide du CPAS ne pouvant intervenir qu’en dernier recours,  tu dois savoir que le CPAS n’accordera une aide à ta fille que si ses deux parents ne peuvent remplir leur obligation alimentaire, ou ne parviennent à la remplir que de manière insuffisante.
      Cela étant, saches que dans certains cas l’aide sociale du CPAS peut avoir des incidences sur l’autorisation de séjour des personnes étrangères, notamment pour certains ressortissants européens ayant obtenu leur droit de séjour sur base de ressources suffisantes. Afin d’avoir des informations plus précises sur le risque qu’une aide sociale du CPAS pourrait représenter pour ton statut de séjour ou pour celui de ta fille, je te suggère d’en parler avec ton avocat.
      Tu peux également nous téléphoner au 02/209.61.61 pour une analyse plus précise de vos situations, tous les jours (excepté le jeudi) de 9h à 12h30 et de 13h à 17.
      J’espère avoir pu t’aider,
      Pour le Service droit des jeunes
      Magalie
       

      Répondre
  24. Marina

    Peut on bénéficier d’un revenu d’intégration social tout en ayant 18 ans et en continuant des études ? Est il possible de faire des jobs étudiant tout en recevant une aide par le cpas ? Pouvons nous obtenir une aide en vivant chez ses parents ? Merci bien

    Répondre
    1. Service Droit des Jeunes Bruxelles

      Bonjour Marina,
      Oui, sous certaines conditions, tu peux bénéficier de l’aide du CPAS en continuant des études.
      Si tu es dans un état de besoin et que tes parents ne sont pas en mesure de subvenir à tes besoins (parce qu’eux-mêmes n’ont pas suffisamment de revenus), le CPAS peut accepter de te donner un revenu d’intégration sociale.
      Celui-ci est lié à la signature d’un projet individualisé, et ce projet peut être la poursuite de tes études si tu convaincs le CPAS qu’elles amélioreront tes chances de trouver un emploi par la suite.
      Si tu fais un job étudiant, le montant de ton salaire sera déduit de l’aide sociale du mois au cours duquel tu as travaillé.
      Bien à toi,
      Le Service droit des jeunes

      Répondre
  25. oum

    bonjour,
    je suis marocaine marié à un belge expatrié au Maroc , nous avons eu un enfant qui a aujourd’hui 4ans et demi et qui va bientôt avoir sa nationalité belge ( on a eu quelques complications c’est pour celà qu’on a tardé de régler celà), je voudrais savois si à partir du moment où mon fils aura sa nationalité belge , est ce qu’il aura droit à une aide financière pour qu’on puisse le mettre à l’école vu que son papa ne travaille pas pour l’instant et que c’est un peu difficile pour nous depuis un bon moment?
    Merci de prendre le temps de me répondre je suis un peu perdue 🙁 et cherche une issue surtout pour mon fils

    Répondre
    1. Service Droit des Jeunes Bruxelles

      Bonjour,
      Le système d’aide sociale belge est exclusivement prévu pour les personnes résidant sur le territoire belge.
      Les postes consulaires ont pour mission de fournir une assistance à leur ressortissant, mais cette assistante se limite à l’assistance aux belges « frappés par le sort » (victime d’un crime grave, décès, etc..). Mais peut être pourront-ils vous éclairer sur des aides spécifiques pour les enfants belges devant être scolarisés au Maroc dont je n’aurais pas connaissance.
      Je crains que dans votre situation, un droit à une aide de la Belgique ne sera possible que si l’enfant se trouve sur le territoire belge.
      Pour le Service Droit des jeunes
      Xavier

      Répondre
  26. m.b.

    J’ai 76 ans et j’ai de la misère a vivre avec mes deux pensions
     
    Je suis seul retraite  sans avoir  seulement mes deux pensions.

    Répondre
    1. Service Droit des Jeunes Bruxelles

      Bonjour,
      Le CPAS peut accorder une aide sociale à toute personne en état de besoin.
      Par conséquent, si avec votre pension, vous n’êtes pas en mesure de subvenir à vos besoins, vous pouvez vous rendre au CPAS de votre commune pour introduire une demande d’aide sociale sous forme d’aide financière complémentaire à votre pension. Il vous faudra expliquer en quoi votre pension ne vous permet pas de subvenir à vos besoins.
      N’hésitez pas à demander un accusé de réception de votre demande afin d’être sûre que la demande sera examinée par le conseil du CPAS. Et en cas de refus du CPAS, vous pourrez introduire un recours contre cette décision au tribunal du travail, avec l’aide d’un avocat spécialisé en aide sociale. Pour trouver un avocat, vous pouvez vous rendre au bureau d’aide juridique le plus proche de chez vous ( pour en trouver un voir le lien suivant : https://avocats.be/fr/bureaux-daide-juridique-baj ).
       
      En espérant avoir pu vous éclairer.
       
      Bien à vous,
       
      Le Service droit des jeunes

      Répondre