À quoi sert le CPAS ?

 

Le rôle du CPAS

Les initiales CPAS signifient centre public d’action sociale.
Il y a un et un seul CPAS dans chaque commune (on dépend du CPAS de la commune où l’on réside).
Le rôle d’un CPAS est de veiller à ce que chaque personne, qui réside sur son territoire communal,  puisse vivre conformément à la dignité humaine. Cela signifie, au minimum, de pouvoir se loger, se nourrir, se soigner, se vêtir et se déplacer. Et ce pour tous les membres de la famille ou d’un ménage.
L’aide apportée par le CPAS peut prendre différentes formes : matérielle (financière), sociale, médicale ou même psychologique.
Il est à noter que, en ce qui concerne les soins médicaux ou une hospitalisation, les bénéficiaires doivent faire appel à des maisons médicales ou hôpitaux qui ont signé des conventions avec le CPAS. Il est important de se renseigner à l’avance auprès de son CPAS pour savoir où se rendre.

De l’assistance sociale vers l’action sociale

L’aide financière n’est en fait qu’une des nombreuses formes d’aide proposées par le CPAS.
Ces aides touchent à différents besoins ou problèmes de la vie quotidienne et qui concernent:

  • le logement (aides à la recherche, à la constitution de la garantie locative; paiement du 1er loyer,…)
  • la santé (intervention dans l’achat de lunettes, octroi d’une carte médicale, AMU,…)
  • le soutien scolaire et extrascolaire (aides pour les frais scolaires en maternel et en primaire; aides pour les inscriptions dans un club sportif, un mouvement de jeunesse,…)
  • l’aide alimentaire (colis alimentaires, épicerie sociale, restaurant social,… ces aides peuvent varier d’une commune à l’autre)
  • l’énergie (aides via des allocations de chauffage, audits énergétiques, interventions dans l’achat de matériel électroménager,…)
  • la médiation de dettes (guidance budgétaire)
  • l’emploi et la formation (aide à la recherche d’emploi, bilan professionnel, sélection de candidats pour les postes article 60/61,…)
  • la mobilité (aides pour les moins mobiles, taxis,… ces aides varient selon les communes)
  • l’aide à domicile (aides pour les tâches ménagères, repas à domicile,…)
  • les maisons de repos et de soins (aides pour trouver le lieu approprié, intervention dans les coûts d’hébergement,…)

Attention, pour pouvoir bénéficier de ces aides, il y a toujours des conditions bien définies à remplir.

Par ailleurs, il est important de rappeler qu’il n’est pas toujours nécessaire d’être un usager du CPAS pour bénéficier de ces aides.
Certains services du CPAS, chargés de la répartition de ces aides, sont ouverts à tous !

Comme les CPAS ont une certaine autonomie, leur manière de gérer et d’analyser un dossier de demande d’aide peut être différente d’un CPAS à l’autre : c’est ce que l’on appelle le « pouvoir d’appréciation ».
Ce qui explique qu’une demande d’aide peut être considérée différemment selon l’endroit où l’on se trouve.
Mais les montants des (3 types de) RIS restent identiques pour tous les CPAS (sur tout le territoire de la Belgique).

Coordonner les politiques sociales locales de la commune

Le CPAS a également pour mission de coordonner les politiques sociales de sa commune. Pour ce faire, le CPAS peut créer, avec d’autres acteurs du monde associatif communal, des comités dans lesquels le CPAS et ces différentes organisations peuvent coordonner leurs actions/projets par rapport à des problématiques collectives et/ou individuelles propres à la commune.
Là encore, l’autonomie des CPAS joue et la réalité peut être différente d’une commune à l’autre.

Partager

Poser une question

N’hésite pas à nous poser une question, un professionel faisant partie du réseau Bruxelles-J te répondra. Nous préservons ton anonymat et ton adresse de messagerie ne sera pas publiée.

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*

En cliquant sur « publier la question », vous acceptez notre Politique en matière de protection de la vie privée.

*
*

8 questions déjà posées

  1. ayse

    bonjour je suis une élevé en assistante sociale et je voulais savoir est ce que pourrirez me répondre au  question svp.

    Moyen humain d’un Cpas

    Moyen matériel du Cpas

     

    Répondre
    1. CIDJ

      Bonjour ayse,
      Tu es ici sur un site d’informations pour jeunes, sur la rubrique CPAS (nous ne sommes pas le CPAS).
      Les moyens dépendent, de la taille de la commune d’une part, et d’autre part de la volonté du Président du CPAS (et des membres du Conseil Social).
      Enfin, cela dépend (aussi et surtout) des subsides versés par l’état.
      Peut-être devrais-tu pour avoir une explication/un exemple t’adresser directement au CPAS de ta commune?
      Voici le site du SPP Intégration Sociale (le « ministère » des CPAS) où tu pourras trouver différentes informations.
      Bien à toi,

      Répondre
  2. Aliam

    Je bénéficie d’un logement social à 270€ par mois. Depuis 2 semaines je travaille à temps plein comme technicienne de surface et mon loyer est passé à 630 €. C’est plus que décourageant ! Je ne comprends pas.

     

    Répondre
    1. CIDJ

      Bonjour Aliam,
      Vous êtes ici sur un site d’informations pour jeunes, sur la rubrique CPAS.
      Nous connaissons très mal la matière relative au logement social en fait.
      Vous devriez contacter votre organisme de logement social en communiquant votre salaire (net), répéter depuis quand vous travaillez, et leur demander s’il n’y a pas une erreur dans leurs calculs ?
      Si vous devez défendre vos droits, vous pouvez demander conseil gratuitement à un service d’aide juridique de 1ère ligne :
      A Bruxelles
      En Wallonie
      Vous pouvez aussi contacter l’association suivante au 02 502 84 63 pour vérifier si un tel montant est normal dans votre cas.
      Bien à vous,

      Répondre
  3. mourad

    bonjour je m’appelle mourad je 42ans je faite la demande de régularisation je la réponse négatif maintenant je fait le recours je attende la réponse maintenant je fait le test je suis positive de coronaviros je ne ne pas de aide de personne

    Répondre
    1. CIDJ

      Bonjour mourad,
      Vous avez bien reçu ce matin notre réponse (via la rubrique ‘Comment le CPAS peut-il aider les personnes en séjour illégal’)?
      Même si vous êtes sans papiers actuellement, vous avez tout à fait le droit de demander une aide alimentaire et une aide médicale urgente au CPAS de la commune où vous vous trouvez habituellement.
      Enfin, vous pouvez aussi vous rendre ici (ils ont plusieurs lieux de de permanence et vous serez conseillé), ici (à Bruxelles) ou encore ici.
      N’hésitez pas à nous recontacter.
      Bien à vous,

      Répondre
  4. ?

    Bonjour, si je suis mariée avec un enfant a charge et que bien sûr mon mari vie avec moi mais que tout les deux on a pas de revenue le cpas pourrais nous aidée?

     

    Celà changerais quelque chose si également ma mère vivrais avec nous et que elle a une pension de 1300 euro?

    ou devrais je vivre seul avec mon mari et l’enfant pour avoir droit a une aide?

    Répondre
    1. CIDJ

      Bonjour ?,
      Ni votre mari, ni vous-même ne percevez donc une allocation de chômage ou une indemnité actuellement ?
      Vous pouvez, en effet, demander une aide financière ou un RIS/Revenu d’intégration au CPAS de votre commune de résidence.
      Il est possible d’obtenir, ponctuellement, des aides complémentaires au RIS pour, par exemple, payer une grosse facture d’énergie ou d’eau.
      Le RIS pour une personne avec charge de ménage est de 1295,91 euros comme vous le lirez sur la fiche ci-dessus, cela si vous remplissez toutes les conditions.
      Concernant votre maman, si elle vient habiter avec vous, en effet, cela a une influence.
      Sa pension sera prise en compte pour calculer le montant exact de l’aide à laquelle votre ménage a droit.
      Comme il s’agit d’une « petite » pension, en principe, le CPAS ne peut prendre pas en compte cette pension dans son entièreté. Mais cette pension aura, en tout cas, une influence sur les calculs que le CPAS va effectuer.
      Le CPAS prend toujours en compte les revenus des membres du ménage du demandeur d’aide :
      parents, enfants (de 18 ans) qui travaillent et partenaires de vie (que l’on soit marié ou pas).
      Vous ne recevrez donc pas le montant de 1295 euros, mais un montant inférieur si votre maman fait partie de votre ménage.
      Lorsque l’on se rend la première fois au CPAS pour introduire un dossier de demande d’aide, à ce moment-là on obtient un rendez-vous avec un assistant·e social(e) qui écoute la situation du demandeur d’aide en détails et indique la procédure à suivre. Lors de cette entrevue, on reçoit un « accusé de réception » (document important pour tout le suivi du dossier), document à exiger si on ne le reçoit pas ! Le CPAS dispose d’un délai d’un mois pour analyser un dossier de demande d’aide, et d’une semaine supplémentaire pour envoyer sa décision par courrier recommandé.
      N’hésitez pas à nous recontacter si vous avez d’autres questions.
      Bien à vous,

      Répondre