Partir à l’étranger tout en bénéficiant d’allocations de chômage

Que tu bénéficies d’allocations de chômage sur base des études (allocations d’insertion) ou d’allocations de chômage sur base du travail, tu dois avoir ta résidence habituelle en Belgique et y résider de manière effective. L’ONEM ou le service régional de l’emploi (Actiris, Forem, VDAB ou ADG) peuvent vérifier à tout moment si tu résides effectivement en Belgique. À cette fin, ils envoient chaque mois un certain nombre de convocations à certains chercheurs d’emploi.

Cela signifie-t-il pour autant que tu n’as pas le droit de quitter la Belgique ? Dans certaines situations précises, il est toutefois permis de quitter la Belgique sans perdre ses allocations de chômage.

Pendant le stage d’insertion professionnelle

Si tu n’es pas encore indemnisé et que tu es dans la période de 310 jours du stage d’insertion professionnelle, il existe certaines possibilités pour partir à l’étranger. Tu trouveras les informations à ce propos sur la fiche partir à l’étranger pendant le stage d’insertion professionnelle.

Partir en vacances

Que tu aies travaillé ou chômé l’année précédente, tu as droit à 24 jours de congé (4 semaines) sur l’année. Mais ces jours seront indemnisés différemment selon ta situation. Pour les jours couverts par un pécule de vacances (payé par l’ex-employeur ou la caisse de vacances), tu ne recevras rien du chômage. Pour les autres jours, tu seras indemnisé par le chômage comme s’il s’agissait d’un jour « normal ». Pendant ces jours de congé, tu ne dois plus être disponible sur le marché de l’emploi. Tu peux donc te rendre à l’étranger sans en aviser l’ONEM. La seule démarche à effectuer est d’inscrire un « V » dans chaque case de la carte de contrôle correspondant à un jour de vacances.

Tu peux trouver plus d’informations à ce propos sur la fiche qui traite des vacances du chômeur.

Si ton séjour à l’étranger dépasse les 24 jours auxquels tu as droit, tu devras cependant inscrire un « A » dans les cases correspondantes de ta carte de contrôle pour indiquer que tu es indisponible sur le marché de l’emploi. Tu ne seras pas indemnisé pour ces jours-là.

Si tu interromps ton chômage pendant au moins 28 jours, tu devras effectuer une nouvelle inscription auprès de ton organisme de paiement (CAPAC ou syndicat) et chez Actiris pour bénéficier à nouveau des allocations de chômage.

Suivre des études ou une formation à l’étranger

Les possibilités pour garder tes allocations pendant le suivi d’une formation à l’étranger sont assez limitées. Cela n’est envisageable que pour une période de 3 mois maximum par année civile (ou 6 mois sur 2 ans). En invoquant des raisons exceptionnelles, il est toutefois possible de reporter (une seule fois) cette période de 3 mois à 1 an.

Tu peux, par exemple, avoir recours à cette possibilité pour suivre une formation professionnelle organisée à l’étranger par les services régionaux compétents (Actiris, Forem, VDAB, ADG) ou pour suivre un stage en milieu professionnel.

Pour obtenir l’autorisation, les formalités à remplir diffèrent selon ton service régional de l’emploi (Actiris, Forem, VDAB, ADG).
Depuis le 1er janvier 2016, le Forem est compétent pour attribuer les dispenses aux chômeurs de Wallonie et l’ADG est compétent pour les chômeurs de la Communauté germanophone.
Depuis le 1er mars 2016, Actiris est compétent pour attribuer les dispenses pour ceux qui habitent en Région de Bruxelles-Capitale.
Depuis le 1er janvier 2017, le VDAB accorde les dispenses des chômeurs qui vivent en Flandre.

Si tu habites Bruxelles, tu devras compléter le formulaire DV14. Pour prendre sa décision, le service Dispense d’Actiris tiendra compte de ton profil et du caractère utile de ton projet en matière d’insertion sur le marché de l’emploi.

Partir à l’étranger pour chercher du travail

Il est possible de partir dans n’importe quel pays du monde pour chercher du travail pour une période de deux semaines maximum. Tu dois faire la demande via le formulaire C66A. L’ONEM t’accordera l’autorisation si ce séjour à l’étranger est jugé opportun pour retrouver un emploi.

Si tu pars chercher du travail dans un autre État membre de l’EEE (Espace Économique Européen), une autre possibilité est d’exporter tes allocations dans ce pays pendant 3 mois (étalés ou non sur plusieurs courtes périodes et éventuellement renouvelables une fois). Pour obtenir cette autorisation, tu dois être chômeur complet indemnisé depuis au moins 4 semaines avant ton départ (dérogation possible) et tu dois introduire une demande via le formulaire U2. Tu devras t’inscrire comme demandeur d’emploi dans le pays choisi.
Pour plus d’informations à ce propos, tu peux consulter le site de l’ONEM.

Participer à une manifestation culturelle ou sportive à l’étranger

Tu pourras conserver tes allocations de chômage pour participer à ce type de manifestation à condition que ce ne soit pas en tant que spectateur ni en tant que sportif professionnel et que tu ne sois pas rémunéré. La manifestation doit être reconnue par une autorité belge, étrangère ou internationale. L’autorisation se demande au moyen du formulaire C66A pour 4 semaines maximum. Elle ne sera accordée que si tu as déjà utilisé tes jours de vacances.

Participer à une action humanitaire

On parle ici d’une action qui concerne les besoins de base des êtres humains (manque d’eau, de nourriture, santé,..). Cette action doit être encadrée par une organisation reconnue. L’autorisation peut être demandée via le formulaire C97C pour 4 semaines maximum. En cas de raison exceptionnelle, l’ONEM peut prolonger cette autorisation à 3 mois.

Si tu reçois une indemnité dans le cadre de cette activité, l’ONEM n’en tiendra pas compte si elle ne dépasse pas 532,80€/mois ou si tu prouves qu’elle correspond à des frais réels. Tu pourras donc cumuler cette indemnité avec tes allocations de chômage.

Travailler dans un pays en voie de développement

Deux catégories de chômeur peuvent partir travailler comme volontaire dans un pays en voie de développement : les chômeurs de 50 ans et plus et les jeunes bénéficiaires d’allocations d’insertion. Si tu bénéficies des allocations d’insertion, tu pourras partir pour une période entre 4 et 12 mois. Pour obtenir l’autorisation, tu dois conclure une convention pour un projet déterminé avec une ONG reconnue, suivre une formation à la Direction générale de la Coopération au Développement (DGCD) et compléter le formulaire C97B.

Si tu reçois une indemnité dans le cadre de cette activité, l’ONEM ne la considérera en principe pas comme une rémunération. Tu pourras donc cumuler cette indemnité avec tes allocations d’insertion.

Travailler à l’étranger

Si tu pars à l’étranger pour y travailler, tu perdras tes allocations de chômage. C’est la même chose si tu travailles en Belgique. Il n’est en effet pas possible (à quelques exceptions près) de cumuler allocations de chômage et revenus professionnels. Dans la grande majorité des cas, si tu reviens rapidement après le travail effectué à l’étranger, tu récupéreras tes droits au chômage. N’hésite pas à nous contacter pour en discuter si tu es dans cette situation. Tu peux aussi trouver plus d’information sur ton droit au chômage en Belgique après un travail à l’étranger sur une autre fiche de ce site.

Partager

Poser une question

N’hésite pas à nous poser une question, un professionnel faisant partie du réseau Bruxelles-J te répondra. Nous préservons ton anonymat et ton adresse de messagerie ne sera pas publiée.

En cliquant sur « publier la question », vous acceptez notre Politique en matière de protection de la vie privée.

*
*
*

72 questions déjà posées

  1. Sophie
    8 décembre 2022

    Bonjour

    Je suis belge et j’ai travaillé 20 ans en Belgique. Je suis au chômage depuis un an et demi et je souhaite partir en Asie pour faire de l’humanitaire pour plusieurs années mais avec des allez retour en Belgique. Afin d’être en ordre avec Actiris, l’Onem, la mutuelle et le syndicat que dois-je faire?

    Bien cordialement

    Répondre
    1. Infor Jeunes Bruxelles (informateur certifié)
      9 décembre 2022

      Bonjour Sophie,

      Avant tout, sache que pendant ton absence, tu ne recevras pas d’indemnités de chômage. Mais, tu auras la possibilité de rouvrir ton droit au chômage si tu reviens en Belgique dans les 3 ans suivant ton dernier jour d’indemnisation.

      Par rapport à l’Onem, tu n’auras aucune démarche particulière à faire. Le simple fait d’arrêter de remettre tes cartes de pointage à la fin du mois sera suffisant. A partir du moment où tu ne seras plus en Belgique, donc plus disponible sur le marché de l’emploi belge, nous te conseillons de te désinscrire d’Actiris. Cette démarche peut se faire en ligne après ton départ.

      Comme tu ne seras pas en Belgique pendant un bon moment et que tu ne percevras pas d’allocations pendant cette période, si tu ne souhaites pas payer de cotisations syndicales pendant ce temps, tu devras te désaffilier. Nous te conseillons de faire cette démarche (en ligne) après ton départ car, si tu te désaffilies prématurément, tu ne recevras plus d’indemnisations; les paiements étant toujours effectués par le syndicat.

      Quant à ta mutuelle, il ne nous semble pas possible qu’elle te couvre pendant ton séjour à l’étranger. Dans ce cas, pour éviter de payer des cotisations pour des services dont tu ne pourras bénéficier, nous te conseillons de te désaffilier avant de partir. N’hésite pas à en parler à ta mutuelle.

      Comme il ne s’agira pas d’un pays membre de l’EEE, tu seras probablement soumise au système de sécurité sociale du pays où tu résideras. Tu trouveras plus d’informations sur la sécurité sociale à l’étranger ici.

      Pour d’autres questions, n’hésite pas à nous recontacter.

      Répondre
  2. Idhem
    5 décembre 2022

    Bonjour ,

    j’ai travaillé en espagne pendant ( 6 ans  : 2006-2011 ) et j’ai jamais benificié de chomage , je suis parti au maroc en 2011 et je travaille jusqu’ maintenant depuis 11 ans .

    j’ai déja commençer les demarches pour joindre ma famille en belgique  ,quand j’arrive a belgique je peux demander le  chomage de l’espagne ou du maroc ,

    et aussi j’aimerias bien savoir si je peux  faire un transfert de mes cotisations  (6 ans  )de l’espagne et maroc (11 ans )vers la belgique .

    Merci

    Répondre
    1. Infor Jeunes Bruxelles (informateur certifié)
      7 décembre 2022

      Bonjour Idhem,
      Les journées de travail que tu as prestées à l’étranger peuvent être comptabilisées pour être admis au chômage si tu as travaillé au moins trois mois comme salarié en Belgique après la période de travail à l’étranger (et avant l’introduction de la demande). En outre, la période de travail à l’étranger doit avoir été accomplie dans un pays européen (+ quelques autres exceptions). Tu trouveras plus d’information à ce propos sur le site de l’ONEM.
      Les 6 ans de travail que tu as presté en Espagne peuvent donc être pris en compte pour ouvrir un droit aux allocations de chômage en Belgique. Les 11 ans de travail que tu as presté au Maroc ne peuvent être pris en compte mais prolonge la période de référence de la durée du travail effectué.
      Dès lors, si tu travailles 3 mois en Belgique, tu ouvriras bien un droit à des allocations de chômage belge.
      Tu trouveras des informations à ce sujet dans la fiche intitulée “Peux-tu bénéficier du chômage en tant que travailleur étranger ou après avoir travaillé à l’étranger?”
      J’espère avoir pu t’aider ! N’hésite pas s’il te faut d’autres infos !

      Répondre
  3. Nanard
    29 novembre 2022

    Je suis belge residend en Belgique je dois me présenter a ma commune avant les trois mois pour avoir le territoire

    Répondre
    1. Infor Jeunes Bruxelles (informateur certifié)
      30 novembre 2022

      Bonjour Nanard,

      Ta question n’est pas très claire.  Je suppose que tu as travaillé à l’étranger et que tu souhaiterais ouvrir un droit au chômage en Belgique sur base de ton travail à l’étranger.

      Dans ce cas, comme indiqué ici, tu dois travailler 3 mois en Belgique avant de pouvoir ouvrir un éventuel droit au chômage sur base de ton travail à l’étranger.

      N’hésite pas à me recontacter si tu souhaites continuer la discussion

      Répondre
  4. Catherine
    26 novembre 2022

    Bonjour, après le décès de mon marie, je suis retournée en Belgique, je perçois une pension de survie (réversibilité pension des Mines) et j’ai une petite pension de survie de l’Italie (la minima) ! La Belgique prétends que je paye aux contributions ! Mon syndicat Italien me dit que se n’est pas l’Italie qui me fait payer, mais la Belgique ! Ont-ils le droit de me taxer sur ma pension Italienne quand j’ai lu que l’Europe a déjà pénalisé temps en arrière, les pays qui taxe les pensions étrangère ! En France, ma sœur qui y habite, n’est pas taxé ! Merci d’une réponse.

    Répondre
    1. Infor Jeunes Bruxelles (informateur certifié)
      28 novembre 2022

      Bonjour Catherine,

      Notre centre d’information jeunesse n’est pas compétent en matière de pension.  Nous te conseillons de contacter le Service Fédéral Pensions pour toutes questions sur la pension.

      Bien à toi

      Répondre
  5. robert.live
    26 novembre 2022

    Bonjour, j’ai travaillé 11 ans en Italie d’où je viens, j’ai exporté mes droits et je travaille depuis 1993 en Belgique ! En 2026, aurais-je une seul pension en Belgique ou j’en dois m’attendre d’en avoir deux avec celle de l’Italie !? Dite moi que non SVP !!

    Répondre
    1. Infor Jeunes Bruxelles (informateur certifié)
      28 novembre 2022

      Bonjour Robert.live,

      Notre centre d’information jeunesse n’est pas compétent en matière de pension.  Nous te conseillons de contacter le Service Fédéral Pensions pour toute questions à ce sujet.

      Bien à toi

      Répondre
  6. Krikri
    24 novembre 2022

    Bonjour,

    Je suis Belge et je travaille depuis 2020. J’ai déjà eu mes droits aux chomages.

    A la fin d’un contrat CDD ( qui se termine en décembre 2022), j’aimerai partir 1 ans en amérique du sud faire du volontariat (dans des ONGs locales). Il y a t-il des démarches à faire dans ce cadre. Aurais je le droit à des indemnités ? Dois je juste le mentionné à l’ONEM, quelles seraient les démarches à faire à mon retour ?

     

    Merci d’avance pour votre aide

    Répondre
    1. Infor Jeunes Bruxelles (informateur certifié)
      25 novembre 2022

      Bonjour Krikri,

      A la fin de ton contrat, tu pourras sans problème faire ton voyage. Mais avant, nous te conseillons t’inscrire comme demandeur d’emploi et d’introduire une demande d’allocations de chômage auprès d’un organisme de paiement pour une réouverture ton droit.

      La seule démarche administrative que nous te conseillons vraiment de faire avant ton départ, est de te désinscrire de ton service emploi. Cela t’éviterait de recevoir des convocations pendant ton absence.  Pour l’Onem, tu ne devras pas nécessairement l’avertir de ton départ. Le simple fait de ne plus introduire tes cartes de contrôle à la fin du mois sera suffisant. Mais, si tu es syndiqué et que tu ne souhaites pas payer les cotisations syndicales pendant ton absence, tu peux te désaffilier. Mais, cette démarche devra être faite après ton dernier mois d’indemnisation; au risque de perdre des allocations.

      Dans tous les cas, puisque tu ne seras pas disponible sur le marché de l’emploi belge pendant ton séjour à l’étranger, tu ne percevras pas d’indemnisations durant cette période. A ton retour, tu pourras rouvrir directement ton droit (sans devoir travailler avant); pour autant que la nouvelle demande se fasse dans les 3 ans suivant ton dernier jour d’indemnisation. Pour cela, tu devras t’inscrire de nouveau comme demandeur d’emploi et introduire une nouvelle demande d’allocations de chômage auprès d’un organisme de paiement (CAPAC ou syndicat). Ton droit sera rouvert sur base de ton ancienne période de bénéfice.

      Pour d’autres questions, n’hésite pas à nous recontacter.

      Répondre
  7. sylvie***
    30 octobre 2022

    Bonjour,je me demandais si j’avais le droit de recevoir des allocations de chômage. Je reside au royaume-uni depuis plus de 19 ans et je suis une citoyen belge et jai vécu en Belgique pendant plus de 15 ans et jai deja reçu des allocations de chômage avant de déménager. Je retourne avec mes deux enfants âgée 16 et 19 ans qui sont aussi belge . Aussi je voudrais si je peux recevoir des allocations de chômage sous la mutely car jai des problems de dos qui me font manquer de capacité a travailler. Merci et une demande tres urgente et si vous avez des coordonnées pour poser des questions, veuillez le faire.

    Répondre
    1. Infor Jeunes Bruxelles (informateur certifié)
      4 novembre 2022

      Bonjour Sylvie***,

      Votre question n’est pas très précise. Etes-vous actuellement bénéficiaire d’allocations de chômage au Royaume-Uni? OU, y travaillez-vous comme salariée? Si oui, depuis combien de temps?

       

      Si vous êtes déjà chômeuse indemnisée au Royaume-Uni OU, vous y travaillez suffisamment avant votre départ, vous pourrez, sous certaines conditions, ouvrir le droit aux allocations de chômage belge à votre retour en Belgique. Dans ce cas, à votre arrivée, vous devrez vous inscrire comme demandeuse d’emploi au service emploi de votre région et travailler minimum 3 mois comme salariée en Belgique. Vous trouverez plus d’informations sur l’ouverture du droit auprès une période de travail à l’étranger sur la fiche T31 de l’Onem.

      Mais attention, si vous démissionnez de votre emploi au Royaume-Uni et arrivez sans avoir ouvert le droit au chômage, vous risquerez une sanction de l’Onem avant de pouvoir touchez vos premières allocations en Belgique. Cette sanction pourrait aller d’un simple avertissement à une exclusion du droit de chômage de 4 à 52 semaines pour abandon d’un poste convenable. Pour éviter ce risque de sanction, vous devrez travailler minimum 13 semaines avant d’introduire votre demande. Vous trouverez plus d’informations sur les sanctions de l’Onem ici.

      Si vous remplissez toutes ces conditions, vous pourrez Pour ouvrir le droit, tu devras t’inscrire comme demandeur d’emploi à un service régional de l’emploi et introduire une demande d’allocations de chômage auprès d’un organisme de paiement (CAPAC ou syndicat). Vous trouverez plus d’informations sur les démarches à effectuer pour ouvrir le droit aux allocations de chômage sur une autre de nos fiches.

      Quant à la 2ème partie de ta question, nous ne sommes pas sûrs de bien la comprendre. Nous ne comprenons pas ce que vous entendez par “mutely”. En tout cas, il faut savoir qu’en Belgique, pour percevoir les allocations de chômage, il faut  aussi être disponible sur le marché de l’emploi. En effet, le chômeur indemnisé qui tombe malade perçoit des indemnités payées par la mutuelle durant toute la période couverte par un certificat médical.

      Pour votre cas précis, comme vous ouvriez le droit sur base d’une période de travail à l’étranger, nous ne pouvons vous dire si vous pouvez bénéficier de ces indemnités de mutuelle toute suite à votre arrivée en Belgique. N’étant pas spécialisés en ma matière, nous n’avons malheureusement pas pas trouvé réponse à cette question. Nous vous conseillons d’envoyer un mail en décrivant votre situation au service juridique Emploi/Sécurité sociale de l’ADDS.

      Pour d’autres questions, n’hésitez pas à nous recontacter.

      Répondre
  8. Katia
    17 octobre 2022

    Bonjour, je suis partie au Royaume-Uni le 15 septembre 2022 , je suis actuellement  à la recherche du travail mais pour l’instant je  dois accomplir quelques  démarches pour avoir un visa de travail . Je ne commercerais à travailler probablement qu’en janvier 2023. Serais-t-il possible de continuer à bénéficier des allocations pendant les mois que je me trouve dans UK et je ne travaille pas autrement dit Octobre, Novembre et Decembre 2022. Quelles sont mes démarches ? Dois-je m’inscrire à Actiris? Merci d’avance. Bonne journée

    Répondre
    1. Infor Jeunes Bruxelles (informateur certifié)
      20 octobre 2022

      Bonjour Katia,

      Comme expliqué dans l’article ci-dessus, il est possible de partir dans n’importe quel pays du monde, si le motif est de chercher un emploi. Le Royaume-Uni étant un pays hors Espace Économique Européen, tu ne pourras y exporter ton droit que pour une période maximum de 2 semaines. Tu dois faire la demande via le formulaire C66A. L’ONEM t’accordera l’autorisation si ce séjour à l’étranger est jugé opportun pour retrouver un emploi. 

      N’hésite pas à revenir vers nous si tu as d’autres questions !

      Répondre
  9. Marie
    17 octobre 2022

    Bonjour,

    Je suis en CDI, depuis 2ans et demi en temps plein.

    Je vais partir travailler hors europe durant 1an (pour un autre employeur).

    Donc quitter mon job belge (restructuration du personnel).

    Lorsque je reviendrai, aurai-je droit aux allocations de chomage ou devrai-je effectuer un stage d’attende ou autre?

    D’avance merci,

    Répondre
    1. Infor Jeunes Bruxelles (informateur certifié)
      19 octobre 2022

      Bonjour Marie,

      Tu pourrais, à ton retour en Belgique, prétendre aux allocations de chômage. Pour cela, il faut que tu ouvres le droit avant ton départ. Un seul jour d’indemnisation suffira. Si tu pars sans avoir été chômeuse indemnisée, pour bénéficier des allocations à ton retour en Belgique, tu devras être toujours dans la période référence. Tu devras alors prouver un certain nombre de jours de travail salarié au cours d’une certaine période de référence, en fonction de ton âge au moment de ta demande. Tu trouveras plus d’informations à ce propos ici.

      Mais attention, pour ouvrir ton droit tout de suite, il faut que tu aies tu perdu ton emploi de manière involontaire; par exemple, suite à cette restructuration du personnel. Mais, si tu mets fin à ton contrat de toi-même (en démissionnant ou faisant une rupture de commun accord), tu risqueras une sanction de l’Onem. Et, cette sanction pourrait aller d’un simple avertissement à une exclusion du chômage de 4 à 52 semaines pour abandon d’un poste convenable. Pour éviter ce risque de sanction, tu devras travailler minimum 13 semaines chez un nouvel employeur avant d’introduire une demande de chômage.

      Comme expliqué sur la fiche ci-dessus, il est possible pour une personne bénéficiant d’allocations de chômage de partir dans n’importe quel du monde, tout en conservant ton droit, avant d’y trouver un emploi. Comme tu pars dans un pays hors UE, tu ne pourras y exporter ton droit que pour une période maximum de 2 semaines. Tu trouveras plus d’informations à ce sujet sur cette fiche de l’Onem.

      Ainsi, en tant que chômeuse indemnisée avant ton départ, tu pourras récupérer ton droit après ton séjour à l’étranger. Pour cela, il faut que ta nouvelle demande soit introduite dans les 3 ans suivant ton dernier jour d’indemnisation. Donc, comme tu as l’intention de partir qu’une année, tu pourras sans problème rouvrir le droit tout de suite à ton retour; sans devoir travailler ou observer une période d’attente en Belgique.

      Pour d’autres questions, n’hésite pas à nous recontacter.

      Répondre
  10. Cri cri
    6 octobre 2022

    Bonjour m,je suis actuellement au chômage en Belgique et je souhaiterais aller vivre en Espagne .Puis je conserver mes allocations le temps de m installer et de trouver du travail dans ce même pays .D’avance merci

    Répondre
    1. Infor Jeunes Bruxelles (informateur certifié)
      12 octobre 2022

      Bonjour Cri cri,

      La réponse à ta question se trouve dans l’article, sous le titre “partir à l’étranger pour chercher du travail”. Tu as droit aux allocations pendant 3 mois dans ce cas. C’est aussi expliqué de façon plus détaillée dans cette feuille info de l’Onem.

      N’hésite pas à revenir vers nous si tu as d’autres questions !

      Répondre
  11. Cloé 1234
    26 septembre 2022

    Je suis au Cameroun comment faire pour avoir du travail en Belgique ? Je n’ai personne là-bas

    Répondre
    1. Infor Jeunes Bruxelles (informateur certifié)
      5 octobre 2022

      Bonjour Cloé,

      Si tu souhaites travailler en Belgique, peut être auras-tu besoin d’obtenir une équivalence de diplôme.  Toutes les informations utiles à ce sujet se trouvent sur Mon Diplôme.

      De plus, tu auras besoin d’un permis de travail pour travailler en Belgique.  Cette demande devra être introduite par ton employeur auprès des autorités régionales compétentes.

      Bien à toi

      Répondre
  12. Stef
    18 septembre 2022

    Bonjour,

    je suis residente belge de nationalite francaise et percoit le chomage en belgique suite a ma perte d’emploi en France.

    Je souhaite creer mon entreprise en France (j’ai la possibilite de m’installer dans un cabinet paramedical en France) ce qui me permettrait de pouvoir me developper plus rapidement.

    Puis je continuer a beneficier du chimage belge dans ces conditions?

    sachant que je ne pourais pas me payer de salaire pendant plusieurs mois.

    Est ce que je peux beneficier d’une aide?

    Merci

    Répondre
    1. Infor Jeunes Bruxelles (informateur certifié)
      4 octobre 2022

      Bonjour Stef,

      Il est possible de bénéficier tout chômage tout en préparant une activité indépendant. C’est expliqué de façon détaillé dans cette feuille info de l’Onem. Attention, cela se limite aux activités de préparation (étude de marché, etc.). Une fois que l’activité est lancée, tu ne peux plus percevoir le chômage. De plus, une des conditions pour bénéficier du chômage est de résider en Belgique.

      Afin de savoir si tu pourrais bénéficier d’une aide pour lancer ton entreprise en France, nous te conseillons de t’adresser à un service français.

      N’hésite pas à revenir vers nous si tu as d’autres questions !

      Répondre
  13. jon
    16 septembre 2022

    bonjour

    je dois remettre ce mois ci ma démition car pour le 1 janvier je pars m installer en Espagne j ouvrirai mon commerce a partir de mars est ce que j ai droit a une aide sachant que j emporte avec moi ma femme et mes enfants merci d avance pour votre réponse

    Répondre
    1. Infor Jeunes Bruxelles (informateur certifié)
      4 octobre 2022

      Bonjour Jon,

      Ceci est expliqué dans l’article, au-dessus des commentaires, sous le titre “Partir à l’étranger pour chercher du travail”. Attention, en cas de démission, tu risques d’abord une sanction de la part de l’Onem.

      N’hésite pas à revenir vers nous si tu as d’autres questions !

      Répondre
  14. Moi
    14 septembre 2022

    Bonjour, jai en contrat cdi(12ans), puis je arrêter mon cdi et aller chercher en autre travail on Portugal tout en bénéficiant du chômage ?! Merci de votre réponse

    Répondre
    1. Infor Jeunes Bruxelles (informateur certifié)
      27 septembre 2022

      Bonjour Moi,

      Si tu démissionnes de ton emploi, tu seras très certainement exclu du chômage pour une durée entre 4 et 52 semaines.
      Si tu ouvres un droit au chômage, il est possible d’obtenir une autorisation pour aller chercher du travail en Europe tout en bénéficiant du chômage. Plus d’info ici.

      Bien à toi

      Répondre
  15. Jenny
    12 septembre 2022

    Luxembourgeois, travaillant en Belgique en CDI. Je voudrais démissionner pour rentrer à Luxembourg pour des raisons familiales . Je peux demander des allocations de chômage au Luxembourg ?

    Répondre
    1. Infor Jeunes Bruxelles (informateur certifié)
      27 septembre 2022

      Bonjour Jenny,

      Nous ne connaissons pas la réglementation du chômage du Luxembourg. Nous t’invitons à poser directement la question auprès des instances compétentes au Luxembourg.
      Bien à toi

      Répondre
  16. Olena
    6 septembre 2022

    Bonjour, je voudrais bien avoir de l’information concernant mon nouveau contrat :  on me propose un contrat de 2 mois sur 2 en Suisse (garde d’enfants). Comment dois-je faire pour ne pas perdre mes allocations au chômage pour les mois que je ne travaillerai pas ? Je suis chômeuse de longue durée et j’ai 51 ans. Je peux demander la suspension du chômage pour ne pas aller m’inscrire chaque fois et demander le chômage ? Quel est le salaire prévu et combien d’heures par jour dois-je travailler pour garder mes allocations au chômage pour demi an que je ne travaille pas ?

    Je vous remercie pour votre réponse, restant en votre entière disposition, cordialement, Olena Troyan

    Répondre
    1. Infor Jeunes Bruxelles (informateur certifié)
      21 septembre 2022

      Bonjour Olena,

      Nous avons déjà répondu à ta question le 15/09/2022, sous ce même pseudo, sur une autre de nos fiches. Tu trouveras la réponse à ta question ici.

      Pour d’autres question, n’hésite pas à nous recontacter.

      Répondre
  17. Camille
    27 août 2022

    Bonjour, je suis actuellement indépendante et quitterai la Belgique l’année prochaine pour voyager à l’étranger pendant un an. J’envisage d’arrêter mon statut d’indépendant pour éviter de devoir continuer à payer des cotisations sociales alors que je n’aurai pas de revenus. Seulement, je souhaite rester couverte auprès de ma mutuelle pour être un minimum assurée. J’envisage donc de m’inscrire au chômage pour conserver un statut, mais n’aurai pas la possibilité de trouver un boulot à ce moment-là car serai à l’étranger. Je ne compte pas recevoir d’allocations du chômage. Est-ce possible de s’inscrire au chômage (VDAB) en notifiant que je ne suis pas libre sur le marché de l’emploi? Merci

    Répondre
    1. Infor Jeunes Bruxelles (informateur certifié)
      1 septembre 2022

      Bonjour Camille,

      En t’inscrivant au VDAB tu seras inscrite comme “demandeuse d’emploi” et non pas comme chômeuse (puisque tu ne recevras pas d’allocations de chômage). Une simple inscription au VDAB ne te permet pas de recevoir le chômage (il faut faire une demande officielle à l’Onem pour cela).

      N’hésite pas à revenir vers nous si tu as d’autres questions !

      Répondre
  18. Sophie
    26 août 2022

    Bonjour,

     

    merci déjà pour votre travail !!

    Je pars en septembre voyager 6 mois, je me demande ce qui est mieux:

    1. Conserver mon inscription et remplir “V” pendant 24 jours, puis “A” les 5 autres mois;
    2. Tout simplement me désinscrire et me réinscrire à mon retour ?

    je ne me rends pas bien compte de ce que ça implique si je choisis la 2e option ?

    Merci beaucoup !

    Répondre
    1. Infor Jeunes Bruxelles (informateur certifié)
      31 août 2022

      Bonjour Sophie,

      Il n’est pas utile de rentrer des cartes de contrôle avec des A pour chaque jour du mois. Autant ne pas rentrer de carte du tout.
      On te conseillera d’utiliser tes jours de vacances pour les 24 premiers jours. Ensuite, tu peux te désinscrire d’Actiris et te réinscrire à ton retour.
      Tu pourras récupérer tes droits au chômage à ton retour si l’interruption n’a pas dépassé les 3 ans.

      Bien à toi

      Répondre
  19. JM
    19 août 2022

    Bonjour,

    je suis actuellement employée dans la fonction publique et j’ai comme projet de partir m’installer 1 an au Canada avec un PVT.
    Je ne sais pas si vous allez pouvoir me renseigner, je sais que j’ai la possibilité de faire une pause carrière mais je ne sais pas si c’est possible d’aller travailler ailleurs durant cette période, ou en tout cas au Canada.
    De plus, existe-il une aide financière pour les personnes voulant s’expatrier au Canada, le temps de trouver un emploi sur place ?
    Lors du retour, pouvons-nous bénéficier des allocations de chômage directement ou devons-nous faire un stage d’attente comme si c’était une première inscription ?
    Merci

    Répondre
    1. Infor Jeunes Bruxelles (informateur certifié)
      26 août 2022

      Bonjour JM,

      En principe, parmi les conditions nécessaires pour pouvoir avoir accès à des allocations d’interruption de carrière de l’ONEm, il est obligatoire d’être domicilié.e en Belgique.
      Par ailleurs, la réglementation par rapport au cumul de revenu pendant l’interruption de carrière dans le secteur public est très complexe. Le plus judicieux serait de demander tous les renseignements utiles directement à l’ONEM. 

      Si tu le souhaites, tu trouveras dans cette page certaines informations par rapport à l’interruption de carrière dans le secteur public.

      N’hésite pas à revenir vers nous pour toute autre question 🙂

      Répondre
  20. maurine
    13 août 2022

    J’ai déménagée à l’étranger, en Roumanie ça fait maintenant un an. En Belgique je touchais du chômage et je voudrai savoir que si en retournant en Belgique maintenant j’aurai toujours mon droit au chômage si je ne trouves pas directement un emploi ?

    Merci bien.

    Répondre
    1. Infor Jeunes Bruxelles (informateur certifié)
      19 août 2022

      Bonjour Maurine,

      Oui, tu peux à nouveau demander le chômage s’il s’est passé moins de 3 ans depuis le dernier versement de ton chômage. Tu ne devras pas prouver que tu as travaillé depuis.

      Les formulaires à remplir sont expliqués sur la page de l’Onem.

      N’hésite pas à revenir vers nous si tu as d’autres questions !

      Répondre
  21. Jh
    25 juillet 2022

    Bonjour, Mon conpagnon a trouvé un emploi en France et je souhaite le suivre. Je suis employée en CDI depuis octobre 2021. Quels sont mes droits? Puis-je démissionner sans perdre mes droits au chomage le temps de touver un emploi en France?

    Répondre
    1. Infor Jeunes Bruxelles (informateur certifié)
      28 juillet 2022

      Bonjour,

      Démissionner de son emploi pour suivre son conjoint qui déménage pour raisons professionnelles est à priori considéré par l’ONEm comme un motif légitime de quitter son emploi et ne devrait donc pas mener à une sanction pour abandon d’emploi. Si vous vous demandez si votre motif sera considéré comme légitime ou non, il est conseillé de demander directement l’avis de votre bureau de chômage ou à l’ONEm directement.

      Pour cela, vous pouvez vous adresser au Service Ruling de votre bureau de chômage ou de l’Onem au travers de ce formulaire. Dans votre lettre, vous décrirez de la manière la plus exacte et complète possible, la situation concrète à laquelle vous êtes confronté et en joignant le cas échéant les pièces justificatives qui appuient votre demande. Vous saurez dans les 14 jours si votre situation (telle que vous l’avez décrite) donnera lieu ou non à une sanction. Plus d’infos sur la procédure de ruling sur le site de l’ONEM.

      Attention ! Pour percevoir une allocation de chômage, par contre, il faudra quand même répondre aux conditions de base pour ouvrir ce droit. Ici, vous trouverez plus d’information

      Si tu pars chercher du travail dans un autre État membre de l’EEE (Espace Économique Européen), il est possible d’exporter tes allocations dans ce pays pendant 3 mois (étalés ou non sur plusieurs courtes périodes et éventuellement renouvelables une fois). Pour obtenir cette autorisation, tu dois être chômeur complet indemnisé depuis au moins 4 semaines avant ton départ (dérogation possible) et tu dois introduire une demande via le formulaire U2. Tu devras t’inscrire comme demandeur d’emploi dans le pays choisi.
      Pour plus d’informations à ce propos, tu peux consulter le site de l’ONEM.

      à très bientôt 🙂

       

      Répondre
  22. Kaezer Soze
    13 juillet 2022

    ma compagne et moi sommes résidents à ixelles. ma compagne travaille depuis l’année passée en teletravail pour un employeur aux pays bas. nous habitons ensemble mais souhaitons déménager aux pays bas pour son travail et souhaiterai la suivre, quitter mon emploi et chercher un nouveau travail dans ce pays.

    j’ai lu que lorsqu’on quitte son travail pour un motif involontaire tel que le demenagement dun conjoint à l’etranger, on a droit aux allocations de chomage. ma compagne et moi meme ne sommes pas marié et n’avons pas fait de cohabitation legale;

    est ce que la cohabitation legale suffirait à faire reconnaitre mon droit au chomage dans ce cas?

    quelles sont les modalités a suivre pour toucher les allocations de chomage pendant ma recherche d’emploi aux pays bas?

    merci par avance

    Répondre
    1. Infor Jeunes Bruxelles (informateur certifié)
      19 août 2022

      Bonjour Kaezer Soze,

      Désolé pour le délai. Votre question était passée inaperçue.
      Il n’est à priori pas nécessaire d’être mariés ni cohabitants légaux pour que l’ONEM tienne compte de votre compagne et de son déménagement aux Pays-Bas pour des raisons professionnelles.
      Cependant, nous vous conseillons de vous en assurer directement auprès de l’ONEM. Vous pouvez par exemple recourir à la procédure de ruling pour cela.

      Une fois que vous aurez pu ouvrir un droit au chômage, vous pourrez en effet demander d’exporter votre droit pour le recherche d’emploi aux Pays-Bas. Vous trouverez les explications sur cette possibilité sur le site de l’ONEM.

      Bien à vous

      Répondre
  23. Timéa
    6 juillet 2022

    bonjour,

    Est ce que j’ai la possibilité de toucher des revenus si je pars 1 an à l’étranger (Inde et Europe) pour travailler dans des fermes et des éco villages (principe de wwoofing). Merci.

    Répondre
    1. Infor Jeunes Bruxelles (informateur certifié)
      12 juillet 2022

      Bonjour Timéa,

      Non il n’y a pas d’aide financière dans le cas du wwoofing.

      Il faut savoir que si  tu as moins de 25 ans et que tu t’ inscris comme chercheuse d’emploi en stage d’insertion professionnelle à la fin de tes études, tu pourrais continuer à bénéficier des allocations familiales pendant un an. Cependant, en principe les séjours à l’étranger (hormis les périodes de travail )  vont interrompre le stage d’insertion professionnelle et donc ton droit aux allocations familiales. Cependant, certains stages en milieu professionnel ou formation à l’étranger pourraient être acceptés (sur demande) comme faisant partie du stage d’insertion professionnelle et donc te permettre de continuer à bénéficier des allocations familiales pendant ton séjour à l’étranger. Tu trouveras plus d’informations à ce propos dans cet article. Cependant, le wwoofing pourra difficilement être accepté dans ton stage d’insertion.

      Par ailleurs, certains projets de stages ou de bénévolat à l’étranger  peuvent aussi à certaines conditions te permettre de bénéficier d’un financement du bureau international jeunesse.   Cependant tu auras besoin toujours pour cela d’un contrat avec l’association qui t’accueille.

      Attention, si tu es domiciliée en Wallonie ou en Flandre et que tu as moins de 25 ans, il pourrait être possible de conserver tes allocations familiales dans certains cas. N’hésite pas à contacter ta caisse d’allocations si tu es dans le cas.

      Nous restons à ta disposition si tu as d’autres questions!

      Répondre
  24. Frédéric
    27 juin 2022

    Bonjour,

    Si j’accepte un contrat à l’étranger pour un an, et que je reviens en Belgique où je reçois par l’instant une allocation de chômage, quelle sera la procédure pour me réinscrire au chômage à mon retour ? Il suffit de se réinscrire au FOREM, ou faut-il donner une copie de mon contat (même s’il en dans une autre langue) ou d’autres papiers ?

    Merci d’avance !

    Répondre
    1. Infor Jeunes Bruxelles (informateur certifié)
      29 juin 2022

      Bonjour Frédéric,

      Lorsque tu as perçu une allocation de chômage, tu peux à nouveau ouvrir ton droit tant qu’il ne s’est pas écoulé 3 ans maximum depuis le dernier versement du chômage. Dans ce cas, tu ne dois pas prouver à nouveau que tu as assez travaillé, etc. C’est précisé dans cette fiche de l’Onem.

      Pour cela, tu devras remettre à ton syndicat (ou la CAPAC) le formulaire C1 + le formulaire C109 + t’inscrire comme demandeur d’emploi au forem si tu es domicilié en région wallonne.

      N’hésite pas à revenir vers nous si tu as d’autres questions !

      Répondre
      1. Frédéric
        30 juin 2022

        Super, merci !

        Et pour se désinscrire, il suffit d’informer le syndicat et le Forem ?

        Bien à vous

        Répondre
        1. Infor Jeunes Bruxelles (informateur certifié)
          1 juillet 2022

          Bonjour Frédéric,

          Le plus simple est de te désinscrire comme demandeur d’emploi au Forem. De cette manière, tu ne remplis plus une des conditions pour toucher les allocations, et le versement prend fin, tout simplement.

          N’hésite pas à revenir vers nous si tu as d’autres questions !

          Répondre
  25. Amélie
    24 juin 2022

    Bonsoir,

    Devant possiblement démissionner d’un mi-temps (CDI) à la fin août pour suivre mon conjoint au Canada (recruté pour une durée de 3ans comme infirmier), savez-vous s’il est possible que des indemnités de chômage me soient versées hors UE?

    Merci par avance pour votre retour,

    Cordialement,

    Amélie.

    Répondre
    1. Infor Jeunes Bruxelles (informateur certifié)
      5 juillet 2022

      Bonjour Amélie,
      Désolé pour le laps de temps de réponse, nous avons été particulièrement occupé en cette fin d’année scolaire.
      Démissionner de son emploi pour suivre son conjoint qui déménage pour raisons professionnelles est à priori considéré par l’ONEm comme un motif légitime de quitter son emploi et ne devrait donc pas mener à une sanction pour abandon d’emploi. Si vous vous demandez si votre motif sera considéré comme légitime ou non, il est conseillé de demander directement l’avis de votre bureau de chômage.
      Pour cela, vous pouvez écrire au Service Ruling de votre bureau de chômage. Dans votre lettre, vous décrirez de la manière la plus exacte et complète possible, la situation concrète à laquelle vous êtes confronté et en joignant le cas échéant les pièces justificatives qui appuient votre demande. Vous saurez dans les 14 jours si votre situation (telle que vous l’avez décrite) donnera lieu ou non à une sanction. Plus d’infos sur la procédure de ruling sur le site de l’ONEM.
      Comme vous pouvez le lire, il est possible de partir dans n’importe quel pays du monde pour chercher du travail pour une période de deux semaines maximum. Tu dois faire la demande via le formulaire C66A. L’ONEM t’accordera l’autorisation si ce séjour à l’étranger est jugé opportun pour retrouver un emploi.
      Dès lors, si vous cherchez du travail au Canada lors de votre déménagement avec votre conjoint et que l’ONEm donne son accord, il sera possible de bénéficier d’allocations de chômage belges là-bas pendant une période de 2 semaines.
      Après avoir touché au moins une allocation de chômage, vous maintiendrez le droit pendant une période de 3 ans.
      J’espère avoir pu vous aider ! N’hésitez pas s’il vous faut d’autres infos !

      Répondre
  26. Naldo
    4 juin 2022

    J’aimerais

    m’expatrier hors Europe, puis-je clôturer ma  pension tout en étant au chômage ?

    Répondre
    1. Infor Jeunes Bruxelles (informateur certifié)
      7 juin 2022

      Bonjour Naldo,

      Ta question n’est pas très claire pour moi. As-tu droit à une pension de retraite ou à une allocation de chômage actuellement ? Quelle est ta nationalité et vers quel pays souhaites-tu t’expatrier ?

      Concernant les allocations de chômage et la possibilité de continuer à les percevoir à l’étranger, tu trouveras des réponses dans l’article ci-dessus.

      Concernant ton droit à la pension n’hésite pas à contacter le Service des Pensions.

      Par ailleurs le site Leavingbelgium.be, donne déjà une série de réponses sur la sécurité sociale des personnes quittant la Belgique.

      Nous restons à ta disposition si tu as d’autres questions !

      Répondre
  27. Red
    2 juin 2022

    Je travail a bruxelles de 2001 au 2009

    Et ce que je droit au chomage et je reside au maroc

    Répondre
    1. Infor Jeunes Bruxelles (informateur certifié)
      3 juin 2022

      Bonjour Red,

      Pour bénéficier des allocations de chômage, il faut prouver un certain nombre de jours de travail au cours d’une certaine période de référence, au moment d’introduire la demande. Par exemple, les personnes de moins de 36 ans doivent travailler minimum 312 jours au cours des 21 mois précédant leur demande. Donc, il est malheureusement trop tard pour toi d’ouvrir le droit maintenant; quand bien même tu serais en Belgique actuellement.

      La seule possibilité pour toi de prétendre au chômage belge sur base de cette période de travail de 2001 à 2009, c’est si tu avais ouvert le droit avant ton départ et que durant ton séjour, tu aies eu une activité indépendante surplace. En effet, il est tout à fait possible de prendre en compte une occupation salariée précédant une activité indépendante, pour autant que l’activité indépendante ait été exercée pendant minimum 6 mois et maximum 15 ans. Tu trouveras plus d’informations sur la fiche ci-dessus, ainsi que sur la fiche-info T87 de l’Onem.

      Dans tous les cas, tu ne pourrais malheureusement pas ouvrir le droit depuis le Maroc. Il n’est pas possible d’introduire une demande d’allocation sans être domicilié en Belgique.

      Pour d’autres questions, n’hésite pas à nous recontacter.

      Répondre
  28. Morel
    13 mai 2022

    Bonjour je suis véronique, avec mes ados nous souhaiterions partir vivre en france définitivement. Je suis au cpas je touche le ris sociale monoparental. J’aimerais savoir si en quittant le territoire belge je vais continuer à percevoir mon ris belge ou si je vais tout perdre une fois que je part vivre en France car la bas pour faire toutes les démarches je suis obligée d’être domiciliée en France et sans revenu aucun bailleurs ne me louera je pense. Je  voudrais être sur sur tout les points importants avant de me lancer dans ce nouveau projet. Je vous remercie pour votre aide. Bien cordialement Véronique de liège.

    Répondre
    1. Infor Jeunes Bruxelles (informateur certifié)
      13 mai 2022

      Bonjour Morel,

      Nous avons déjà répondu à ta question postée le 29/04/2022 sous le pseudo Mrl, ici.

      Notre réponse n’a pas changé. Nous te conseillons de contacter le CIDJ, un centre d’information jeunesse en France, pour poser tes questions sur la législation française.

      N’hésite pas à revenir vers nous si tu as d’autres questions !

      Répondre
  29. lotfi
    11 mai 2022

    Bonjour,

    je pose la question au nom de mon frère , citoyens belge d’origine Tunisie, il est présentement dans une maison de repos handicapé suite a une AVC, nous voulons (moi et ma familles ) le déménage en Tunisie, est ce que c possible qu’il touche ces allocations en Tunisie (il a 55ans)

    Merci de me répondre

    Répondre
    1. Infor Jeunes Bruxelles (informateur certifié)
      17 mai 2022

      Bonjour Lotfi,

      Étant donné la situation de ton frère, je suppose qu’il bénéficie d’indemnités d’invalidité de  la mutuelle et/ou d’allocations aux personnes handicapées du SPF Sécurité Sociale. Si ta question porte sur d’autres types d’allocations, pourrais-tu me le préciser ?

      Concernant les indemnités d’incapacité de travail /invalidité, il serait apparemment possible (étant donné les conventions passées entre la Belgique et la Tunisie) de continuer à en bénéficier en Tunisie dans certaines conditions et après avoir obtenu l’accord du médecin conseil de la mutuelle (infos sur le site leavingbelgium.be) Le mieux est de s’informer directement auprès de la mutuelle de ton frère sur les possibilités et les démarches.

      S’agissant des allocations aux personnes handicapées: si ton frère part définitivement en Tunisie, et qu’il n’est plus domicilié en Belgique, il ne pourra plus bénéficier de ces allocations. Tu trouveras toutes les informations sur l’impact d’un séjour à l’étranger (temporaire ou définitif) sur le site handicap.belgium.be de la Direction générale Personnes handicapées. 

      Nous restons à ta disposition si tu as d’autres questions!

      Répondre
  30. Neyda
    23 avril 2022

    Bonjour je connais une personne qui vit dans l’étranger et viens une fois par an récupéré tout l’argent du chômage elle laisse son papier signer à sa fille pour le rendre à la caisse des allocations  il y a un moyen de la dennoncer ?

    Répondre
    1. Infor Jeunes Bruxelles (informateur certifié)
      25 avril 2022

      Bonjour Neyda,

      Nous pouvons répondre à tes questions et te conseiller si tes questions concernent tes droits ou ceux de tes enfants, de ta famille, par exemple.

      Notre travail peut se résumer de cette façon, tel qu’indiqué sur notre site internet :

      « Chacun des membres de l’équipe d’Infor Jeunes Bruxelles s’engage, dans le respect de l’anonymat, à donner à chaque question de tout jeune bruxellois une réponse, neutre et sans jugement, complète et validée. Une réponse lui permettant de faire ses choix et prendre ses décisions en totale conscience, autonomie et liberté. »

      La situation dont tu nous fais part ne relève pas de notre travail.

      N’hésite pas à revenir vers nous si tu as d’autres questions !

      Répondre
  31. Stew
    3 mars 2022

    Bonjour,

    Je suis français résidant en Belgique, j’ai le “statut” d’artiste et je touche mon chômage. Je projette de retourner vivre en France. Est-il possible, et si oui, comment faire pour transférer mes droits belges en France ? Puis-je avoir un équivalent d’intermittent du spectacle en France ?

    Merci d’avance !

    Répondre
    1. Infor Jeunes Bruxelles (informateur certifié)
      4 mars 2022

      Bonjour Stew,

      Etant un centre d’information généraliste, en dehors de la possibilité expliquée sous le titre “partir à l’étranger pour chercher du travail”, nous ne savons pas s’il existe des particularités pour les personnes sous statut d’artiste. Nous te conseillons de poser la question à un service spécialisé. Pour cela, tu peux contacter la permanence “emploi et sécurité sociale” de l’Atelier des droits sociaux.

      N’hésite pas à revenir vers nous si tu as d’autres questions !

      Répondre
  32. benhin83
    25 février 2022

    bonjour comment puis_je me renseigner sur mes futur droits en belgique ,je suis français au chomage et je compte m’installer en belgique dans quelque mois

    Répondre
    1. Infor Jeunes Bruxelles (informateur certifié)
      7 mars 2022

      Bonjour benhin83,
      Si tu es français, tu dois, pour bénéficier des allocations de chômage, satisfaire aux mêmes conditions générales d’admission et d’octroi que les travailleurs belges. Tu dois donc prouver un certain nombre de jours de travail salarié dans une période de référence qui précède ta demande. Pour plus de détails, consulte la fiche « quelles conditions dois-tu remplir pour bénéficier du chômage ».
      Les journées de travail que tu as prestées en France peuvent être comptabilisées pour être admis au chômage si tu as travaillé au moins trois mois comme salarié en Belgique après la période de travail à l’étranger (et avant l’introduction de la demande).
      Dès lors, si tu prouves suffisamment de jours de travail en France pour ouvrir un droit aux allocations de chômage en Belgique (si tu as moins de 36 ans, tu dois prouver 312 jours de travail – soit un an – sur une période de référence de 21 mois qui précède ta demande d’allocations), tu pourrais ouvrir un droit aux allocations de chômage en Belgique à condition de travailler 3 mois en Belgique avant de faire ta demande d’allocations (et que le contrat de travail en Belgique ne prenne pas fin de par ta volonté).
      Tu trouveras toutes ces informations sur la fiche consacrée au fait de bénéficier du chômage en tant que travailleur étranger ou après avoir travaillé à l’étranger.
      Pour se renseigner sur les possibilités d’exporter tes allocations de chômage françaises en Belgique pour y chercher de l’emploi, il faudrait te renseigner du côté français. En effet, étant un service d’information jeunesse belge, nous ne sommes pas spécialisés en terme de législation française. Tu pourrais te renseigner à ce sujet auprès de Pôle Emploi ou du CIDJ.
      J’espère avoir pu t’aider ! N’hésite pas s’il te faut d’autres infos !

      Répondre

  33. Sabrimucht
    5 février 2022

    Bonjour,

    J’avais ouvert mes droits au chomage en 2021 juste pour 2 mois et ensuite je suis partie travailler en france. Je reviens en Belgique au mois de mai. Ca fera 1an et je me demande si je pourrais re0-bénéficier de mes allocations de chômage en revenant en Belgique. Merci

    Répondre
    1. Infor Jeunes Bruxelles (informateur certifié)
      8 février 2022
      Bonjour Sabrimucht,
      Si tu as déjà bénéficié d’allocations de chômage en Belgique auparavant et que tu souhaites introduire une nouvelle demande, les conditions dépendent de l’activité que tu as exercée à l’étranger.
      Si tu as travaillé à l’étranger comme salarié, tu pourras à nouveau bénéficier des allocations si tu as perçu au moins une allocation de chômage dans les 3 ans qui précèdent la demande. Le travail salarié effectué à l’étranger (ne pouvant pas être pris en compte pour l’ouverture d’un droit au chômage parce qu’il n’est pas suivi d’une période de travail en Belgique) prolonge cette période de 3 ans de la durée du travail effectué. Le montant de l’allocation sera en principe équivalent au dernier montant perçu avant le départ à l’étranger.
      Dès lors, si tu as perçus 2 mois d’allocations de chômage en 2021 avant de partir en France, tu pourras effectivement bénéficier d’allocations de chômage à ton retour au mois de mai 2022.
      Tu trouveras toutes ces informations sur la fiche « Peux-tu bénéficier du chômage en tant que travailleur étranger ou après avoir travaillé à l’étranger ? »
      J’espère avoir pu t’aider ! N’hésite pas s’il te faut d’autres infos !
      Répondre
  34. Orang
    4 février 2022

    Bonjour,

    Je suis chômeur à temps plein en Belgique. J’ai trouvé une offre en Allemagne, pour un travail qui peut être effectué à distance ou sur place.  Malheureusement, c’est un temps partiel qui ne me permet pas de subvenir à mes besoins. Y’a-t-il une solution pour que je puisse conserver une partie de mes allocations tout en accepant cet emploi? Cela constituerait une belle opportunité de tremplin. Mon organisme de paiement ne semble pas vouloir répondre à mes appels..

    Merci pour votre aide,

    Répondre
    1. Infor Jeunes Bruxelles (informateur certifié)
      8 février 2022

      Bonjour Orang,

       

      Malheureusement l’exportation de tes droits aux allocations de chômage n’est pas possible.

      La seule option serait d’avoir un contrat belge et que tu décides de travailler à distance (donc depuis la Belgique) afin de demander  le statut de travailleur à temps partiel avec maintien de droits et un complément chômage. Si ton organisme de paiement ne réponds pas tu peux toujours contacter l’ONEM.

       

      Pour d’autres informations, n’hésite pas à nous recontacter !

      Répondre
  35. lotte
    4 février 2022

    bonjour ,est ce legale d avoir une adresse en belgique et donc d y toucher de l argent mais de vivre en turquie ?

    Répondre
    1. Infor Jeunes Bruxelles (informateur certifié)
      9 février 2022

      Bonjour Lotte,

      Comme tu peux le lire dans l’article au-dessus des commentaires, lorsqu’on touche des allocations de chômage, il faut avoir sa résidence habituelle en Belgique et y résider de manière effective. La suite de l’article explique les différentes raisons pour lesquelles l’Onem accepte que la personne séjourne à l’étranger pendant son chômage.

      N’hésite pas à revenir vers nous si tu as d’autres questions !

      Répondre