Partir comme volontaire à l’étranger

Être volontaire à l’étranger

Tu peux faire du volontariat partout dans le monde pour autant que l’activité soit organisée à partir de la Belgique et que tu résides en Belgique.
L’activité doit être organisée dans le cadre d’une association, organisation publique ou privée sans but lucratif reconnue par les autorités belges, internationales ou étrangères.
En regardant la télévision, tu es ému par les enfants qui souffrent de malnutrition, et tu décides le lendemain d’aller dans ces pays pour apporter ton aide sans avoir entamé au préalable une démarche auprès d’une association humanitaire (ONG , ou toute autre organisation à but non lucratif etc.). Ce n’est pas du volontariat.
Partir à l’étranger avec une agence de tourisme ou de voyage dans le cadre de voyages solidaires ne peut être considéré comme du volontariat ; les voyages solidaires ou autres formules alternatives (tourisme autrement, écovolontariat, volontariat d’entreprises, etc.) organisés par des agences de voyage, de tourisme ou autres organisations à but lucratif ne sont pas considérés comme des activités de volontariat au sens de la loi du 3 juillet 2005.

Arturo, Bruxelles 2015
Arturo, Bruxelles 2015

Partir en conservant ses allocations sociales

Travailler comme volontaire à l’étranger tout en conservant ses allocations sociales ? Est-ce possible ? Oui, à condition de conserver ta résidence en Belgique et d’effectuer certaines démarches auprès de différents organismes de la sécurité sociale (ONEM, Mutuelle, Office nationale des allocations familiales, etc.). En principe, la dispense ou l’autorisation de l’organisme doit être obtenue avant de partir à l’étranger.

Tu touches des allocations familiales et tu veux partir comme volontaire dans un pays hors UE

Il faut informer ta caisse d’allocations familiales car une résidence de plus de 2 mois hors de l’Espace économique européen ne donne pas droit aux allocations familiales, sauf si une dérogation individuelle est accordée par le Service public fédéral de la Sécurité sociale.
Tu trouveras plus d’information sur le droit aux allocations familiales pendant un séjour à l’étranger sur une autre page de ce site.

Tu veux partir comme volontaire et tu te poses des questions sur ta mutuelle

Si tu pars dans un pays de l’Union européenne (ou en Suisse, en Norvège, en Islande ou au Liechtenstein), tes frais de santé peuvent être pris en charge sur présentation de ta carte européenne d’assurance maladie (CEAM) ; pour l’obtenir, tu peux introduire la demande suffisamment longtemps à l’avance auprès de ta mutuelle. Elle est valable 2 ans maximum. Ta mutuelle te donnera plus d’informations sur l’étendue de la couverture de la carte (frais d’hospitalisation, frais de rapatriement, etc.)
Cette disposition européenne ne couvre pas les frais de santé occasionnés dans un autre pays.
Chaque pays a ses propres règles en matière de soins de santé public. Dans certains pays, les soins sont gratuits, dans d’autres, il faut en payer une partie ou s’acquitter de la totalité des frais et demander un remboursement ; d’où l’importance de conserver les factures, prescriptions et reçus.
Il faudrait penser à souscrire une assurance privée ou complémentaire.
Pour plus d’info, tu peux consulter le site leavingbelgium.be

Tu es en stage d’insertion professionnelle

Tu dois introduire auprès du bureau du chômage une « demande de prise en compte d’une formation à l’étranger pour le stage d’insertion professionnelle » via le formulaire C36.5 et informer le service régional de l’emploi ACTIRIS (ou ADG ou FOREM ou VDAB).
Le directeur du bureau de chômage prendra la décision en tenant compte de ton âge, des études déjà suivies, tes aptitudes, ton passé professionnel, la durée du chômage, la nature de la formation et les possibilités qu’elle peut offrir sur le marché de l’emploi. Il doit s’agir d’un stage effectué hors du cadre de ta formation ou de tes études. La dispense est accordée pour une période de 3 mois maximum par année civile et peut être prolongée une seule fois jusqu’à un an pour raison exceptionnelle, raison qui doit être acceptée par le directeur du bureau du chômage.
Si la demande est acceptée, le stage d’insertion professionnelle continue à courir pendant la durée du volontariat à l’étranger ; la durée du stage  n’est donc pas prolongée. la période de volontariat à l’étranger sera comptabilisée dans le stage d’insertion professionnelle.
Si la demande est refusée, le stage sera suspendu pendant la durée du séjour à l’étranger et la période de stage sera rallongée.
Tu trouveras plus d’explication sur les possibilités de séjour à l’étranger pendant le stage d’insertion professionnelle sur une autre page de ce site.

Si tu touches des allocations chômage ou des allocations d’insertion et :

Tu veux participer comme volontaire à une action humanitaire

Tu peux introduire auprès de ton organisme de paiement une demande de dispense au moyen du formulaire C97C. La durée de la dispense est en générale de 4 semaines maximum par année civile, mais peut être prolongée jusqu’à 3 mois maximum pour des raisons exceptionnelles. L’ action humanitaire doit être menée par une organisation reconnue par une autorité belge, étrangère ou internationale.

Tu veux participer à une manifestation culturelle ou sportive à l’étranger

Tu peux introduire auprès de ton organisme de paiement, une demande de dispense au moyen du formulaire C66 A. La dispense ne sera accordée que si tu as épuisé tes jours de vacances. Elle est accordée pour 4 semaines maximum. La manifestation culturelle doit être organisée par un organisme agréé par une autorité belge, étrangère ou internationale.

Tu touches des allocations d’insertion/allocation chômage et tu veux partir travailler dans un pays en voie de développement

Tu dois demander à l’ONEM une autorisation valable pour une période de 4 à 12 mois via le formulaire C97B. Ton projet doit être conclu et encadré par une ONG reconnue par la DGCD (Direction Générale de la coopération au développement) et tu dois préalablement suivre la formation qu’elle organise. Dans tous les cas, si l’autorisation est accordée, tu es dispensé de l’obligation d’être disponible sur le marché de l’emploi et de résider en Belgique durant cette période.

Que faire à la fin de la dispense ?

À la fin de la dispense, n’oublie pas de te réinscrire dans les 8 jours comme demandeur d’emploi auprès du service régional de l’emploi (sauf si tu en es dispensé(e) pour une autre raison). Tu dois également demander à ton organisme de paiement qu’il te procure la carte de contrôle adéquate. En cas de fin prématurée de l’activité, tu dois en informer le bureau du chômage par lettre recommandée.

Que faire en cas de refus d’une dispense ou de l’autorisation ?

Dans tous les cas, si la dispense n’est pas accordée, tu peux faire un recours auprès du tribunal de travail (sous pli recommandé) dans un délai de 3 mois à compter du jour où tu as reçu la décision à ton adresse. Dans l’attente de la décision, tu continues à respecter toutes tes obligations en tant que chômeur.

Tu trouveras plus d’explication sur les possibilités de séjour à l’étranger tout en bénéficiant du chômage sur une autre page de ce site.

 

Partager

Poser une question

N’hésite pas à nous poser une question, un professionnel faisant partie du réseau Bruxelles-J te répondra. Nous préservons ton anonymat et ton adresse de messagerie ne sera pas publiée.

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*
*
*

8 questions déjà posées

  1. LEO

    Bonjour , je m’apelle Leonardo ****, je vis à Saint -Ghislain (Hainaut) , et , je désire ardemment travailler pour une O.N.G. , travailler sur le terrain partout et n’importe où je pourrais aider et apporter quelque chose à nos frères et soeurs dans le besoin. Depuis mon enfance , je voyage et ai vécu déjà dans plusieurs pays dans le monde entier.Je parle quasiment cinq langues , et , je sais que je pourrais faire du très bon boulot. Pour l’instant , je travail à la **** jusq’au mois D’octobre 2020 ;après ça ,  je suis totalement libre de commencer une nouvelle vie.J’aspire réellement à tout ca , j’éspère avoir de prompts réponses de votre part , merci d’avance.  LEO.

    Répondre
    1. Infor Jeunes Bruxelles

      Bonjour Leo,

      Bruxelles-J est une plateforme d’information. Nous ne sommes pas une ONG et nous ne proposons pas de projet de volontariat à l’étranger ou encore des missions de coopération.

      Si tu souhaites travailler pour une ONG comme coopérant, il faut postuler auprès des ONG qui t’intéressent. Par exemple, ACODEV (qui est une fédération d’associations travaillant dans la coopération au développement) propose un service d’annonce d’emploi: https://www.acodev.be/jobs

      Si tu souhaites faire du volontariat, tu peux simplement chercher une association à l’étranger qui souhaite accueillir des volontaires ou passer par une association belge qui a un partenariat avec une association à l’étranger afin de faciliter les démarches et les recherches. Tu trouveras plus d’information sur ces pages: https://ijbxl.be/mobilite/le-volontariat-international/ et https://ijbxl.be/listing/le-volontariat/

      N’hésite pas à nous recontacter si tu as d’autres questions.

      Répondre
  2. Jimmy

    Bonjour j aimerai vraiment participait à une mission humanitaire être au contacte d autres et surtout d aider changer de vison des chose et du monde dans le quelle on vie je pense que cela serai bénéfique au tournant de la vie que je veux prendre merci à vous et à bientôt

    Répondre
    1. Infor Jeunes Bruxelles

      Bonjour Jimmy,

      Si tu as un projet de voyage à l’étranger que tu souhaites être accompagné pour le concrétiser, nous te conseillons de prendre contact avec :

      – Dynamo International – Service Mobilité
      C’est un un service gratuit d’accompagnement dans la réalisation de projets de mobilité pour les jeunes de 13 à 25 ans. Ils pourront t’aider dans la précision de ton projet (partir seul, en groupe, avec une association ou pas, etc.)  et toutes les démarches à suivre avant ton départ.

      N’hésite pas à les contacter : https://www.dynamob.org/que-faisons-nous

      – Le BIJ – Bureau International De la Jeunesse
      C’est un service qui offre un accompagnement spécialisé aux jeunes pour les aider à mettre en place des projets internationaux. Il organise des formations, séances d’informations, séminaires de contact, projets liés à des thématiques prioritaires. Il propose différents programmes qui peuvent éventuellement t’aider à financer ton projet.

      Tu peux les contacter ici : https://www.lebij.be/

      Si tu as besoin d’autres informations, n’hésite pas !

      Répondre
  3. Messaoud

    Salut , je deteste le chômage , j’aime bien travailler à l’étranger comme la Belgique et l’Allemagne…. je veux s’installer là-bas, pour faire ma vie .

    Répondre
    1. Infor Jeunes Bruxelles

      Bonjour Messaoud,

      Comme tu peux le lire sur https://www.bruxelles-j.be/droits-sociaux/tes-droits-au-chomage/peux-tu-beneficier-du-chomage-en-tant-que-travailleur-etranger-ou-apres-avoir-travaille-a-letranger, pour ouvrir un droit au chômage en Belgique, tu dois, pour bénéficier des allocations de chômage, satisfaire aux mêmes conditions générales d’admission et d’octroi que les travailleurs belges. Tu dois donc prouver un certain nombre de jours de travail salarié dans une période de référence qui précède ta demande. Pour plus de détails, consulte la fiche https://www.bruxelles-j.be/droits-sociaux/tes-droits-au-chomage/quelles-conditions-dois-tu-remplir-pour-beneficier-des-allocations-de-chomage.
      De plus, en tant que travailleur étranger, tu dois :
      – être en règle de séjour, c’est-à-dire posséder un permis de séjour valable ;
      ET
      – satisfaire à la réglementation sur l’emploi de la main-d’œuvre étrangère, c’est-à-dire posséder un permis de travail valable (sauf si tu es dispensé de cette obligation).
      Ces deux conditions doivent être réunies simultanément au moment de la demande d’allocations et durant toute la durée du chômage.

      Si tu souhaites travailler en Région Bruxelloise, tu trouveras toutes les informations utiles à l’obtention d’un permis de travail sur http://werk-economie-emploi.brussels/fr/permis-unique-permis-travail.

      Toutes les informations relatives à la reconnaissance académique et professionnelle de ton diplôme étranger se trouvent sur http://www.equivalences.cfwb.be/index.php?id=travaillerenbelgique.

      Nous n’avons pas d’information sur l’immigration en Allemagne.

      Bien à toi

      Répondre
  4. Peruana

    Pour jeunes qui sont encore à l école il n y a pas de séjours humanitaires pendant les vacances

    Répondre
    1. Infor Jeunes Bruxelles

      Bonjourr Peruana,

      Il est tout à fait possible de le faire alors que tu es à l’école. Voici une fiche informative reprenant plusieurs pistes pour t’aider ton projet: https://www.bruxelles-j.be/voyager/sengager-comme-volontaire-en-belgique-et-a-letranger/des-pistes-pour-choisir-ton-projet-de-volontariat-ou-trouver-une-association/

      Tu peux aussi trouver des infos sur les sites des organismes de chantiers: http://ijbxl.be/chantiers-internationaux-126

      ou encore chez Dynamo international : http://www.dynamoweb.be/dynamo_international/fr/

      N’hésite pas si tu as besoin de plus d’informations

      Répondre