Partir à l'étranger pendant le stage d'insertion professionnelle

Pour que ton stage d’insertion professionnelle se déroule convenablement, tu dois avoir ta résidence habituelle en Belgique et y résider de manière effective.

Être en stage d’insertion professionnelle implique d’ailleurs certaines obligations : être disponible sur le marché du travail, répondre aux convocations du service régional de l’emploi (Actiris, Forem, VDAB ou ADG), accepter tout emploi convenable, toute formation professionnelle et tout parcours d’insertion. Tu voudrais changer d’air mais ces obligations ne te paraissent pas conciliables avec un départ à l’étranger. Dans certains cas, il est quand même possible de t’évader vers d’autres cieux sans interrompre ton stage d’insertion professionnelle. Tout dépend de la raison pour laquelle tu pars.

Le stage d’insertion professionnelle

Après avoir terminé tes études et t’être inscrit comme demandeur d’emploi, tu dois accomplir un « stage d’insertion professionnelle ». Il s’agit d’une période d’un an avant de pouvoir introduire une demande d’allocations d’insertion. Si tu as moins de 25 ans, tu conserves le droit aux allocations familiales pendant ce stage. Si tu interromps ton stage d’insertion professionnelle, tu risques de perdre une partie de tes allocations familiales et la période d’octroi de celles-ci se terminera avant la fin du stage d’insertion.

Tu peux trouver de plus amples informations sur cette thématique sur la fiche d’info le stage d’insertion professionnelle.

Tu peux partir sans interrompre ton stage d’insertion professionnelle pour:

Travailler à l’étranger

Les journées de travail prestées à l’étranger sont comptabilisées pour ton stage d’insertion professionnelle, pour autant qu’il s’agisse d’un emploi qui donnerait lieu en Belgique au paiement de cotisations de sécurité sociale (secteur chômage).

Pour faire prendre en compte ces journées de travail, tu devras remplir le formulaire C36.5 (par exemple au moment où tu demandes des allocations d’insertion) sauf si tu as travaillé au moins trois mois en Belgique après les prestations étrangères.

Un stage en milieu professionnel (entreprises, ONG, bénévolat,…) ou une formation à l’étranger

Ils seront assimilés au stage d’insertion professionnelle à condition qu’ils augmentent tes chances d’insertion sur le marché de l’emploi. C’est le directeur de l’ONEM qui jugera si ton projet remplit cette condition. Mieux vaut solliciter son accord avant de partir grâce au formulaire C36.5 disponible auprès de la CAPAC ou de ton syndicat. Il se prononcera en prenant en compte ton âge, les études que tu as poursuivies, la nature de la formation envisagée à l’étranger, … Si le stage, les cours ou la formation sont acceptés par l’ONEM, tu continueras à percevoir les allocations familiales tout en étant à l’étranger.

D’une façon générale, les stages dans le cadre de programme européen peuvent être acceptés. Ils n’interrompent donc pas le stage d’insertion.
Exemple : Le Corps européen de solidarité, Eurodyssée,…

Il en sera de même des formations professionnelles organisées à l’étranger par les services régionaux compétents (Actiris, Forem, VDAB, ADG). Pour certains stages et certaines formations, tu peux recevoir une indemnité de la part de l’organisateur de la formation ou de l’employeur étranger. Ne t’en prive pas : ces avantages ne font pas obstacle au stage d’insertion.

Tu interromps ton stage d’insertion professionnelle si tu pars pour:

Étudier à temps plein

Des études de plein exercice ou similaires seront toujours considérées comme un obstacle au déroulement valable du stage d’insertion professionnelle. Peu importe que ces études soient suivies en Belgique ou à l’étranger, elles ne pourront jamais être comptabilisées dans ton stage d’insertion car tu n’es plus disponible sur le marché de l’emploi.

Des vacances

Si tu prends des vacances, ton stage d’insertion professionnelle sera prolongé de la durée de ton séjour à l’étranger. Afin d’éviter des tracasseries administratives, il t’est conseillé de prévenir le service régional de l’emploi (Actiris, Forem, VDAB ou ADG) avant ton départ. Cela t’évitera, par exemple, de ne pas pouvoir répondre à une éventuelle convocation de ce service pendant ton séjour à l’étranger. Ce qui aurait pour conséquence de recevoir une évaluation négative et prolongerait ton stage d’insertion professionnelle. Pour rappel, il faut obtenir deux évaluations positives de la part d’Actiris pour pouvoir ouvrir un droit à des allocations d’insertion.

D’une manière générale, les séjours ou stages qui ne sont pas axés sur l’intégration professionnelle (séjours au pair, séjours à la ferme, échanges culturels,…) ne sont pas comptabilisés dans le stage d’insertion professionnelle.

Si tu es chômeur indemnisé, il existe quelques possibilités pour partir à l’étranger en continuant à bénéficier des allocations de chômage.

Partager

Poser une question

N’hésite pas à nous poser une question, un professionnel faisant partie du réseau Bruxelles-J te répondra. Nous préservons ton anonymat et ton adresse de messagerie ne sera pas publiée.

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*
*
*

89 questions déjà posées

  1. Camille

    Bonjour,

    Je pars début Mars et ce jusque fin Juin en Australie. Cela avec un visa WVH pour pouvoir bosser la-bas. Puis-je rester dans mon stage d’insertion ou dois-je aller prévenir le forem?

     

    Bien à vous

    Répondre
    1. Infor Jeunes Bruxelles

      Bonjour Camille,

      Un voyage en Australie pour y faire un Working Visa Holiday ne sera pas assimilé pour ton stage d’insertion. Ton stage d’insertion sera donc prolongé de la durée de ton voyage.

      Il faudra avertir la personne en charge de ton dossier au Forem de ton projet et des dates de ton voyage afin qu’il suspende ton stage et que tu ne sois pas convoquée alors que tu te trouves à l’étranger.

      Si tu as besoin d’autres informations, n’hésite pas !

      Répondre
  2. Rim

    Bonjour,

    je suis en cours de finaliser mes études en 2eme  cycle (Master) au Maroc , je suis intéressé de faire un stage soit d’insertion  ou  en Belgique.

    Est-ce-qu’il est possible de  d’avoir un stage opérationnel ou fonctionnel  pour les non ressortissant d’un pays européen?

    je vous informe que j’ai déjà une équivalence de mon baccalauréat.

    Merci d’avance

    Répondre
    1. Infor Jeunes Bruxelles

      Bonjour Rim,

      Après tes études, tu pourrais, en principe, conclure une Convention d’immersion Professionnelle (CIP) en Belgique.
      En effet, Il est, en principe, possible pour une personne ressortissante d’un pays hors de l’Union européenne de pouvoir conclure une CIP pour autant qu’il dispose d’un permis de travail. Son potentiel futur employeur devra donc introduire une demande de permis unique.
      Tu trouveras toutes les explications sur http://werk-economie-emploi.brussels/fr/-/stagiaire
      Nous te conseillons également de vérifier préalablement que ta CIP peut bien être considérée comme un stage auprès du contrôle des lois sociales, chargé d’interpréter la loi sur les contrats de travail: http://www.emploi.belgique.be/defaultTab.aspx?id=45756
      Toutes les informations utiles se trouvent sur https://www.bruxelles-j.be/travailler/ton-premier-emploi/la-convention-dimmersion-professionnelle/

      Bien à toi

      Répondre
  3. Cha

    Bonjour,

    Je souhaite partir 3 ou 4 mois à l’étranger pour apprendre l’anglais et plus précisément au Royaume Unis. Je suis actuellement engagée jusque fin décembre dans une grande compagnie internationale et c’est mon premier job. J’ai travaillé 1 an et demi à temps plein donc je sais que je suis dans les conditions d’octroi de perception du chomage. Cependant, Je constate que mon évolution professionnelle ne se fera pas sans avoir un niveau d’anglais suffisant et d’où mon objectif de partir. Est-ce une obligation pour moi de m’inscrire comme demandeur d’emploi en janvier alors que je vais partir et que je ne pourrai pas percevoir les allocation de chomage comme je ne serai pas disponible pour répondre au convacation…? De plus, Je voudrais savoir si je ne perdrais pas mon droit au chomage en rentrant après ce séjour car je ferai la demande pour avoir droit aux allocations de chomage à partir de Mai ou Juin ? Merci pour votre aide et je vous souhaite une bonne journée.

    Répondre
    1. Infor Jeunes Bruxelles

      Bonjour Cha,
      Si tu as ouvert un droit aux allocations de chômage (pour les moins de 36 ans, il faut prouver 312 jours de travail sur une période de 21 mois précédant la demande), il faudrait que tu vérifies si tu entres encore dans les conditions d’octroi après ton retour (et donc qu’il y ait toujours 312 jours de travail dans les 21 mois qui précédent ta demande ou 468 jours au cours des 33 mois précédant ta demande) : https://www.bruxelles-j.be/droits-sociaux/tes-droits-au-chomage/quelles-conditions-dois-tu-remplir-pour-beneficier-des-allocations-de-chomage/
      Si tu es sûr de toujours répondre aux conditions d’octroi des allocations à ton retour, il serait conseillé de faire ta demande à ce moment-là afin d’éviter que la dégressivité de tes allocations ne court pendant ton séjour au Royaume-Uni.
      Si tu n’es pas sûr de toujours répondre aux conditions à ton retour, tu pourrais faire une demande d’allocations de chômage avant ton départ. Tu gardes tes droits pendant 3 ans à dater de ta dernière indemnisation en Belgique. Peu importe le motif de ton séjour à l’étranger. Le montant de l’allocation risque d’être inférieur au dernier montant perçu avant le départ à l’étranger. La diminution progressive des allocations continue en effet à courir, même pendant la période d’interruption où tu ne reçois rien : https://www.bruxelles-j.be/droits-sociaux/tes-droits-au-chomage/peux-tu-beneficier-du-chomage-en-tant-que-travailleur-etranger-ou-apres-avoir-travaille-a-letranger/
      J’espère avoir répondu à ta question ! N’hésite pas s’il te faut d’autres infos !

      Répondre
  4. Marie

    Bonjour,

    Je suis fraîchement diplômée (Août 2019) et je me suis inscrite au forem mi septembre. Je pars bientôt à l’étranger (via le forem, stage BRIC) pour 3 mois de stage en entreprise. Après ce stage je suis obligée de rentrer en Belgique afin de faire un entretien de fin de stage et également commencer mes recherches d’emploi en Belgique puisque ce stage a l’étranger doit me permettre de trouver plus facilement un emploi en Belgique. Cependant j’aimerais repartir ensuite en Europe faire un job dans une auberge de jeunesse (via workaway) +- 2 mois afin d’apprendre la relation client, être multi tâche etc. Et après ça j’aimerais faire un voyage en Asie (plutôt en mode vacances/aventure) de +- 2 mois. Et puis retour en Belgique.

     

    Mes questions :

    1) Suis-je autorisée à faire ces deux projets après le stage BRIC à l’étranger ? (j’aimerais déjà tout réserver à l’avance.. Mon 2e contrôle sera à priori vers juin, mais je n’ai aucune garantie que ça ne sera pas un autre moment donc je ne peux pas vraiment déjà réserver les avions etc.. ) Je compte chercher du boulot en Belgique à distance, afin de pouvoir commencer à travailler dès septembre 2020.

    2) Et qu’en est-il de mes allocations familiales ?

     

    Je vous remercie et vous souhaite une excellente journée

    Répondre
    1. Infor Jeunes Bruxelles

      Bonjour Marie,

      Comme expliqué ci-dessus, pour savoir si tes séjours à l’étranger sont compatibles avec ton stage d’insertion professionnelle, tu dois introduire un formulaire C36.5 auprès de l’ONEM.
      Pour ton stage via le Forem, il ne devrait pas y avoir de problème pour le faire prendre en compte dans le stage d’insertion et garder le droit aux allocations familiales. Si tu es rémunérée pendant ce stage, nous te conseillons quand même de bien vérifier avec ta caisse d’allocations familiales.

      Pour un séjour basé sur du travail à l’étranger, il sera en principe possible de valider les journées de travail via ce formulaire C36.5. Mais si tu travailles, tu n’auras pas droit aux allocations familiales pendant cette période.
      Avant tout séjour à l’étranger, il est conseillé de se désinscrire du Forem.

      Un séjour de vacances à l’étranger ne sera par contre pas pris en compte pour ton stage d’insertion. Ton stage sera prolongé de la durée de ton séjour. Tu n’auras pas droit aux allocations familiales pendant ces deux mois.

      Bien à toi

      Répondre
      1. Marie

        Bonjour,

        Merci de votre réponse précise ! J’en prends bien notes.

        Je me demandais : du coup comme je pars en Inde via le Forem (stage BRIC), dois-je me désinscrire ou pas ? Je me suis inscrite en demandeuse d’emploi vers la mi-septembre, et donc j’aurai un contrôle du Forem (afin de vérifier que je recherche de l’emploi..) à priori aux alentours de Février, mais je serai en Inde à ce moment-là. Je ne sais donc pas si j’aurai mon contrôle ou pas ?

        Aussi, que signifie « se désinscrire du forem si on part à l’étranger » ? Est-ce que cela veut dire que les 5e et 10e mois lors desquels on a un contrôle du forem pour vérifier qu’on recherche de l’emploi sont « remis à zéro » (càd que 5 mois (et 10 mois) sont comptabilisés à partir de la date du retour à l’étranger ) ? Ou alors que les deux contrôles se font les 5e et 10e mois après la date de la première inscription au forem, peu importe si nous sommes allés à l’étranger entre temps ?

        Je vous remercie,

        Bien à vous

        Répondre
        1. Infor Jeunes Bruxelles

          Bonjour Marie,

          Pour être plus précis, il faut avant ton départ te rendre dans ton antenne du Forem pour y rencontrer un conseiller en démarche administrative. Ce conseiller pourra noter dans ton dossier tes absences de la Belgique et pourra t’expliquer pour chacune de ces absences les conséquences sur ton stage d’insertion professionnelle et sur les entretiens d’évaluation de ta recherche d’emploi.
          Sache que certains séjours à l’étranger peuvent être assimilés à une évaluation positive de ta recherche: https://www.leforem.be/particuliers/controle-recherche-emploi-jeunes-stage-insertion-situations-evaluation-positive.html

          Bien à toi

          Répondre
  5. marie

    bonjour,

    Je suis intéressée de partir à l’étranger pendant mon stage d’insertion, travailler dans le milieu du tourisme pour parfaire mes langues.

    J’ai déja pris en compte le document C36.5 mais je me pose une question quant au salaire. Est ce que je peux aller dans un endroit qui me paie et êtr toujours dans les normes de mon stage d’insertion?

    J’ai peur que le salaire reçu, meme minime, pour mon travail à l’étranger ne chamboule mon stage d’insertion.

     

    Merci beaucoup

    Répondre
    1. Infor Jeunes Bruxelles

      Bonjour Marie,

      Comme indiqué dans la fiche ci-dessus, les journées de travail prestées à l’étranger sont comptabilisées pour ton stage d’insertion professionnelle, pour autant qu’il s’agisse d’un emploi qui donnerait lieu en Belgique au paiement de cotisations de sécurité sociale (secteur chômage). Attention donc que, selon ton projet, seules les journées de travail seront comptabilisées. Ainsi si, par exemple, tu partais à l’étranger et que tu ne travaillais que trois jours par semaine, ce sont uniquement ces trois jours qui seront pris en compte et non pas l’entièreté de la période pendant laquelle tu es partie.

      Attention également qu’il faudra prévenir la personne en charge de ton dossier de ton départ. En fait, ton stage sera « interrompu ». Tu ne seras donc plus demandeuse d’emploi. C’est à ton retour qu’il faudra te réinscrire et faire une demande pour assimiler tes jours de travail à ton stage d’insertion. Par exemple, si tu as commencé ton stage il y a deux mois, que tu pars travailler à mi-temps à l’étranger et que tu reviens, la durée de ton stage sera alors de 2 mois + un demi-mois à faire valoriser. Tu devras donc encore continue ton stage pendant 9 mois et demi pour le valider.

      Finalement, sache que comme tu ne seras plus demandeuse d’emploi en étant à l’étranger, tu ne pourras plus bénéficier des allocations familiales.

      Si tu as besoin d’autres informations, n’hésite pas !

      Répondre
  6. Margaux

    Bonjour,

    Fraichement diplomée, je pars dans quelques semaines pour un mois de vacances en Thaïlande. Je dois m’inscrire au forem avant ou après mon départ?

    Répondre
    1. Infor Jeunes Bruxelles

      Bonjour Margaux,

      Comme tu peux le lire dans le texte ci-dessus, partir en vacances durant le stage d’insertion interrompt celui.  Ce qui veut dire que ton stage d’insertion sera prolongé de la durée de tes vacances à l’étranger.
      Afin d’éviter des tracasseries administratives, il t’est conseillé de prévenir le service régional de l’emploi (Actiris, Forem, VDAB ou ADG) avant ton départ. Cela t’évitera, par exemple, de ne pas pouvoir répondre à une éventuelle convocation de ce service pendant ton séjour à l’étranger. Ce qui aurait pour conséquence de recevoir une évaluation négative et prolongerait ton stage d’insertion professionnelle.
      En ce qui concerne les allocations familiales, tu conserves tes allocations familiales pendant une période de 360 jours qui commence le 01 août si tu as terminé tes études en juin (ou le lendemain de ta 2e session si tu en avais une) pour les mois où tu ne gagnes pas plus de 551,89 € brut.
      Même si tu fais ton inscription comme demandeur d’emploi tardivement, cette période de 360 jours commencera à la date prévue. Dans ce cas, tu perdras une partie de ton droit. Il est donc important de s’inscrire rapidement comme demandeur d’emploi après la fin des études.
      Si tu interromps ton stage d’insertion pour partir en vacances, ton droit aux allocations familiales est également suspendu pendant cette période.

      N’hésite pas à me recontacter si tu souhaites continuer la discussion

      Répondre
  7. Anne

    Bonjour, faut-il rentrer les cartes de contrôle capac pour un stage de 6 mois en Espagne organisé par Eurodyssée ? La capac est incapable de donner une réponse précise. Le formulaire D94A a été remis à la capac. Merci d’avance

     

    Répondre
    1. Infor Jeunes Bruxelles

      Bonjour Anne,

      En principe même si ta dispense t’est octroyée pour suivre un stage à l’étranger, tu dois être en possession d’une carte de contrôle et la remplir.

      Il existe d’ailleurs la possibilité de remplir ta carte de chômage en ligne. Tu trouveras plus d’informations sur https://www.socialsecurity.be/citizen/fr/static/applics/calidris/index.htm

      D’autres questions ? N’hésite pas à nous recontacter!

      Répondre
  8. Aurélie

    Bonjour,

    Je viens de finir mes études et j’aimerai partir en vacance 1 semaine. Il est indiqué que l’on doit prévenir actiris. Mais le faite que notre stage d’insertion est prolongé cela a un impact?

     

    Bien à vous et bonne journée

    Répondre
    1. Infor Jeunes Bruxelles

      Bonjour Aurélie,
      Il est effectivement conseillé de prévenir Actiris avant le départ en vacances afin d’éviter de ne pas pouvoir répondre à une éventuelle convocation de ce service pendant ton séjour à l’étranger. Ce qui aurait pour conséquence de recevoir une évaluation négative et prolongerait ton stage d’insertion professionnelle.
      Le fait de partir en vacances en prévenant Actiris de cette absence n’aura donc aucun impact sur le stage en termes d’évaluation mais le prolongera uniquement d’une semaine.
      A noter cependant qu’une convocation a en principe toujours lieu au plus tôt 10 jours après le courrier envoyé par la poste. Si tu ne pars que 7 jours, tu devrais donc être en mesure de te présenter chez Actiris dans le cas où tu reçois justement une lettre de convocation pendant tes vacances.
      J’espère avoir répondu à ta question ! N’hésite pas s’il te faut d’autres infos !

      Répondre
  9. Lucie

    Bonjour,

    Je viens d’être diplômée et je compte voyager durant un an à différents endroits pour différentes raisons avant de commencer à chercher un emploi : 3 mois en Californie pour apprendre l’anglais comme jeune fille au pair, 3 mois en Flandre ou Pays-Bas pour apprendre le néerlandais (sans doute via workaway), 3 mois de stage en France dans mon domaine (via le service civique ou autre organisme) et enfin 3 mois de stage à Montréal (via le BIJ). Entre chaque projet, je compte revenir en Belgique. Dois-je m’inscrire au Forem avant mon départ en Californie ? J’imagine que non. Mais peut-être avant de commencer mes stages ?

    Je vous remercie beaucoup d’avance pour votre réponse

    Répondre
    1. Infor Jeunes Bruxelles

      Bonjour Lucie,

      Tout dépend de ce que tu comptes faire à l’étranger et de ton âge.

      Si tu as moins de 24 ans, il serait peut -être intéressant de t’inscrire au Forem avant ton départ et de voir à la fin du stage d’insertion si tes jours à l’étranger peuvent être comptabilisé dans ton stage d’insertion (c’est souvent le cas lorsque tu travailles à l’étranger (emploi qui donnerait lieu à des cotisations sociales en Belgique) ou que tu effectues un stage en milieu professionnel).

      Si ce n’est pas le cas, rien ne t’oblige à t’inscrire au Forem. Tu pourrais effectivement le faire à ton retour pour pouvoir bénéficier des services d’aide à la recherche d’emploi du Forem.

      D’autres questions ? N’hésite pas à nous recontacter!

      Répondre
  10. Amazighia

    Bonsoir, j’aimerais partir travailler a Londres pour le mois d’octobre. En sachant que mon chômage complet prend fin à la fin du mois de septembre 2019. Devrais je avertir actiris de mon départ ou tout autre organisme? Quels sont les démarches administratives que je devrais faire avant mon départ? Quand je reviendrais en Belgique aurais je droit au chômage si j’ai travaillé pendant un ans complet à l’étranger ou est ce que les lois sont différentes? Merci d’avance.

    Répondre
    1. Infor Jeunes Bruxelles

      Bonjour Amazighia,

      En principe, il n’existe pas de démarches particulières.

      Si tu n’as plus droit aux allocations d’insertion lors de ton départ, tu n’es pas tenu d’informer l’ONEm (via ton organisme de paiement) que tu quittes la Belgique. Concernant Actiris, tu pourrais éventuellement te désinscrire pour éviter d’être convoqué.Sache toutefois qu’une inscription Actiris est valable 3 mois; si tu t’es réinscris précédemment, il n’est donc pas forcément nécessaire de te réinscrire à la fin de ton droit.

      Nous te conseillons tout de même de te munir du formulaire U1 qui pourrait t’être demander à Londres.

      Il est également souvent conseillé de signaler son absence auprès de la commune pour éviter une radiation, cependant, l’absence ne peut en principe durer qu’1 an. Plus d’infos sur https://www.droitsquotidiens.be/fr/question/puis-je-quitter-mon-domicile-quelques-mois-et-conserver-ma-domiciliation-absence-temporaire

      Aussi, lorsqu’on prévoit un départ de plus de trois mois, il est également conseillé de prendre un assurance complémentaire auprès de sa mutuelle afin d’être rapatrié ou de prendre en charge des éventuels soins de santé.

      Tu trouveras d’autres informations relatives à un départ à l’étranger sur https://www.socialsecurity.be/CMS/fr/leaving_belgium/index.html

      Concernant la possibilité d’ouvrir un droit au chômage après avoir travaillé à l’étranger sache que si tu as moins de 36 ans, tu pourras effectivement ouvrir un droit si tu as travaillé comme salarié minimum 1 an, et pour autant que tu aies effectué au moins trois mois de travail en Belgique à la suite de ton expérience professionnelle en Angleterre. Attention, vu la conjoncture politique actuelle les législations sont susceptibles d’être modifiées. N’hésite donc pas à te renseigner lorsque tu envisageras concrètement de revenir en Belgique.

      D’autres questions ? N’hésite pas à nous recontacter!

      Répondre
  11. vivalidi

    j’ai un dimplome universitarie, j’ai travaillé un an en belgique (doctorat) après 12 mois j’ai reçu un C4. depuis octobre 2018 j’ai repris des études en Allemagne. Je suis toujours domicilié chez mes parents et aimerait avoir une aide financière.

    Est il possible que je m’inscrive en tant que demandeur d’emploie et étudier en même temps ? Mon Master se termine en septembre 2020.

     

    Merci beaucoup

    Répondre
    1. Infor Jeunes Bruxelles

      Bonjour Vivaldi,

      Pour ouvrir un droit aux allocations de chômage,  tu dois prouver un certain nombre de jours de travail salarié (stage) au cours d’une certaine période (période de référence) précédant immédiatement la demande d’allocations de chômage.  Par exemple, les moins de 36 ans doivent prouver 312 jours de travail au cours des 21 mois précédant la demande.  Toutes les informations se trouvent sur https://www.bruxelles-j.be/droits-sociaux/tes-droits-au-chomage/quelles-conditions-dois-tu-remplir-pour-beneficier-des-allocations-de-chomage.

      En tant que chômeur, tu dois remplir une série d’obligation notamment celle de résider en Belgique et d’être disponible sur le marché de l’emploi.  Toutes les informations se trouvent sur https://www.bruxelles-j.be/droits-sociaux/tes-droits-au-chomage/quelles-sont-tes-obligations-en-tant-que-chomeur.

      Comme tu peux le lire sur https://www.bruxelles-j.be/droits-sociaux/tes-droits-au-chomage/peux-tu-obtenir-une-dispense-pour-te-former-pendant-ton-chomage, sous certaines conditions, tu peux demander une dispense pour te former durant ton chômage.  Si tu es domicilié en Wallonie, tu trouveras toutes les informations sur  https://www.leforem.be/particuliers/dispenses-formation-stage-etranger.html.  Tu peux notamment y lire qu’il n’est pas possible d’obtenir une dispense pour des études à l’étranger. De plus, tu ne peux pas être titulaire d’un diplôme supérieur.

      Autrement dit, il n’est pas possible de bénéficier d’allocations de chômage tout en suivant des études à l’étranger.

      Tu pourrais introduire une demande d’aide sociale auprès du CPAS de la commune dans laquelle tu es domicilié mais cela semble difficile que tu l’obtiennes alors que tu ne résides pas sur le territoire belge et que tu poursuis des études à l’étranger.

      Peut-être pourrais-tu bénéficier d’une aide financière de la part de ton établissement d’enseignement en Allemagne ?

      Si tes études n’ont pas d’équivalent en Belgique, tu pourrais, éventuellement, introduire une demande d’allocations d’études auprès de la Fédération Wallonie-Bruxelles.  Toutes les informations se trouvent sur https://allocations-etudes.cfwb.be.

      N’hésite pas à me recontacter si tu souhaites continuer la discussion.

      Répondre
  12. Anaisb

    Bonjour,

    J’ai 25 ans et j’aimerais partir pour une période de plus ou moins 11 mois en France en tant que fille au par, j’arrête mes études au moment de mon départ (août). Et je ne compte pas poursuivre une formation ou autre dans le pays d’accueil. il me sera toutefois possible de trouver un emploi durant les week-end (si j’en ai envie mais pas certain) car j’aurai un numéro de sécurité social en France.

    Quelles obligations ai-je envers l’Onem? quels sont mes droits? Dois-je m’y inscrire?

    Je n’ai aucune idée de ce qui m’est permis de faire ou non et surtout de mes  obligations avant de partir et si cela aura des répercutions à mon retour.

    Merci!

    Répondre
    1. Infor Jeunes Bruxelles

      Bonjour Anaisb,

      On est jamais obligé de s’inscrire comme demandeur d’emploi. Par contre, dans certains cas, il est intéressant de s’inscrire pour pouvoir ouvrir un droit. Cependant, dans ton cas, comme tu as déjà 25 ans et que tu pars à l’étranger, il ne semble pas intéressant de s’inscrire comme demandeuse d’emploi avant ton départ. En effet, cette inscription ne te servira à rien puisqu’il faut avoir fait son stage d’insertion professionnel (d’une durée d’un an) avant l’âge de 25 ans. Tu n’es donc à priori plus dans les conditions pour pouvoir ouvrir un droit aux allocations d’insertion après ton stage d’insertion. A ton retour, tu pourras t’inscrire afin de pouvoir bénéficier d’un accompagnement à la recherche d’emploi.

      Avant ton départ, tu peux prévenir la commune de ton absence temporaire. Tu retrouveras ces informations ici: https://diplomatie.belgium.be/fr/Services/services_a_letranger/inscription/avant_votre_depart 

      N’hésite pas à nous recontacter si tu as d’autres questions.

      Répondre
  13. Marie

    Bonsoir,

    Je souhaite travailler en tant qu’étudiante cet été, et à ce que j’ai compris, je ne receverai pas d’allocations familiales pour le trimestre ( juillet- aout- septembre) si je travaille plus que 240h ou que je dépasse la somme de551 brut par mois, ce qui est bien évidemment dans mes plans (sinon quel intéret pour un job étudiant…). Cela étand dit, je compte partir en stage workaway pour trois mois au portugal et en irlande pour parfaire les langues. Le document c36.5 explicite que si je veux pouvoir garder mes allocations familiales, je dois remplir le formulaire et stipuler quel est la formation et en quoi elle va m’aider dans mon futur emplois. Votre site stipule que le bénévolat (ce que je vais faire) peut etre considéré comme formation mais plus bas vous écrivez que séjour au pair, à la ferme ou échanges culturels ne rentrent pas en compte….

    je suis confuse et je me demande comment faire pour commencer ma période de stage d’insertion, gader mes allocs et partir à l’étranger… Des idées?

    Marie

    Répondre
    1. Infor Jeunes Bruxelles

      Bonjour Marie,

      Il n’est pas toujours évident de pouvoir cumuler un départ à l’étranger lorsqu’on s’est inscrite comme demandeuse d’emploi après études et qu’on est en stage d’insertion.

      En réalité, il est possible de garder ses allocations familiales pendant un départ à l’étranger mais nous ne pouvons te garantir que tu n’auras pas à les rembourser à la fin de ton stage d’insertion, ni que ton expérience à l’étranger sera assimilée à ton stage car c’est au directeur du bureau de chômage que revient la décision.

      Si tu souhaites savoir si les jours où tu seras à l’étranger vont être pris en compte dans ton stage d’insertion, le mieux serait d’introduire un formulaire C36.5 avant ton départ.

      En effet, ce n’est qu’à la fin de ton stage d’insertion que le directeur du bureau de l’ONEm se prononcera en prenant différents critères en compte tels que ton âge, et surtout ton projet. Comme expliqué ci-dessus, le directeur de ton bureau de chômage verra si ton projet te permet d’augmenter tes chances d’insertion sur le marché de l’emploi.

      Cela dit, les séjours linguistiques ne sont généralement pas assimilés par l’ONEM à une période compatible pour le stage d’insertion professionnelle (ce sont généralement les programmes européens tels que le Service volontaire européen ou Eurodyssée qui sont pris en compte). Mais si  à travers l’explication que tu fourniras sur le formulaire le directeur du bureau de chômage au de chômage estime que ton départ à l’étranger constitue un plus pour ton avenir professionnel (par exemple si tes cours de langue sont couplés avec du volontariat et que ce dernier te permet d’augmenter tes chances sur le marché de l’emploi), alors ta période à l’étranger sera prise en compte dans ton stage d’insertion.

      Nous te conseillons donc d’introduire ce formulaire avant ton départ et d’essayer de démontrer dans le formulaire C36.5 que ton départ est bénéfique (voire essentiel) pour ton avenir professionnel (par exemple en mettant en lien ton départ à l’étranger avec le diplôme dont tu disposes).

      D’autres questions ? N’hésite pas à nous recontacter!

      Répondre
  14. Camille

    Bonjour,

    J’aimerais partir en visa-vacances-travail en Australie. Puis-je bénéficier du stage d’insertion professionnelle en Belgique? Si oui, quelles sont les démarches?

     

    Merci d’avance

    Répondre
    1. Infor Jeunes Bruxelles

      Bonjour Camille,

      Il n’est pas possible de bénéficier d’un stage d’insertion professionnelle.

      En effet, un stage d’insertion professionnelle est une période de 310 jours qui suit tes études et pendant laquelle tu dois prouver au service emploi de ta région (au cours de 2 évaluations) -Actiris, Forem, VDAB ou ADG -. Pendant cette période, tu ne perçois pas d’allocations par contre au terme du stage d’insertion professionnelle tu pourrais recevoir des allocations de chômage (pour autant que tu aies validé ce stage par deux évaluations positives).

      Attention, ce stage est un avantage pour toi si tu as maximum 24 ans. Au delà de 25 ans, cette possibilité n’est pas envisageable puisqu’il faut avoir moins de 25 ans à la fin de son stage d’insertion (donc au moment de demander des allocations de chômage)

      Cela dit, si tu souhaites savoir s’il est possible de démarrer un stage d’insertion tout en étant à l’étranger  nous ne pourrons malheureusement pas te répondre de manière précise car c’est au Directeur du bureau de chômage que revient la décision.

      En effet, à la fin de ton stage d’insertion, il se prononcera en prenant différents critères tels que ton âge, et surtout ton projet: le directeur de ton bureau  de chômage verra si ton projet vacances travail te permettra d’augmenter tes chances d’insertion sur le marché de l’emploi. Si il estime que c’est le cas, alors ta période à l’étranger sera prise en compte dans ton stage d’insertion.

      Généralement, pour ce genre de projets, seules les périodes de travail sont prises en compte. Nous te conseillons donc de bien conserver toutes les preuves de tes différents emplois en Australie. Tu pourras à priori valoriser toutes ces journées de travail comme des journées prises en compte dans les 310 jours du stage d’insertion professionnelle.

      D’autres questions? N’hésite pas à nous recontacter!

      Répondre
  15. Epa

    Bonjour,

    Je suis partie en volontariat durant mon stage d’insertion professionnel en aout et septembre 2018. Au forem, on m’as dit que c’était trop de démarches pour le faire rentrer dans le stage d’insertion et qu’il valait mieux le faire passer comme vacances. Aujourd’hui je me rend compte de l’existence du formulaire C36.5, puis-je faire une demande de prise en compte de séjour à l’étranger dans le stage d’insertion profesionnel rétroactivement ?

    Un tout grand merci à vous!

    Répondre
    1. Infor Jeunes Bruxelles

      Bonjour Epa,

      Je suppose que tu es toujours en stage d’insertion ?  Es-tu restée inscrite durant ton volontariat a l’étranger ?
      Il est conseillé d’introduire le formulaire C36.5 avant de partir.
      Cependant, tu peux introduire ce formulaire au moment de ta demande d’allocation d’insertion en le joignant au formulaire C109.36.

      N’hésite pas à me recontacter si tu souhaites continuer la discussion.

      Répondre
  16. King

    Bonjour mon fils a fait des études de médecine à l’étranger ( et il y a effectué un stage d’une année) grâce à sa double nationalité mais son diplôme a un problème d’equivalence et donc ils se retrouvent sans emploi. Il s’est décidé de faire un master de santé publique  pour trouver un emploi en Belgique,et donc ma question: doit-il passer par un stage interprofessionnel avant de toucher du chômage ou doit-il aller directement s’ inscrire ?

    Répondre
    1. Infor Jeunes Bruxelles

      Bonjour King,

      Pour ouvrir un droit aux allocations de chômage, il existe deux possibilités:

      – Soit totaliser un certain nombre de jours déterminé en en fonction de son âge et à comptabiliser sur une période de référence. Par exemple, lorsqu’on a moins de 36 ans, il faut totaliser au minimum 312 jours de travail salarié, soit 1 an, sur les 21 mois précédant la demande, les 21 mois étant la période de référence. Vous trouverez un tableau récapitulatif sur http://bruxelles-j.be/droits-sociaux/tes-droits-au-chomage/quelles-conditions-dois-tu-remplir-pour-beneficier-des-allocations-de-chomage/

      Attention! Une fois qu’on bénéficie d’allocations de chômage et qu’on envisage une reprise d’études de plein exercice en cours du jours, il faut demander une dispense auprès du service emploi de sa région (Actiris, Forem) ou à l’ONEm lorsqu’on habite la Flandre. Plus d’information sur: http://bruxelles-j.be/exercer-tes-droits/droits-sociaux/peux-tu-obtenir-une-dispense-pour-te-former-pendant-ton-chomage/

      – Soit, si votre fils a entre 18 et 24 ans, il faudra qu’il effectue un stage d’insertion professionnel. Attention, le fait de reprendre des études ne lui permettra pas de pouvoir débuter ce stage d’insertion professionnel car l’une des conditions est d’avoir terminé ses études. Plus d’informations sur le stage d’insertion sur : http://bruxelles-j.be/travailler/ton-premier-emploi/le-stage-dinsertion-professionnelle/

      D’autres questions ? N’hésitez pas à nous recontacter!

      Répondre
  17. vivi

    Bonjour,

    Ma fille est actuellement en stage d’insertion et est actuellement en Espagne comme auxiliaire en langue (boursière et étant considéré comme stage d’insertion)

    Son contrat en Espagne cour d’Octobre au 31 mai et Elle devrait percevoir ses allocations en Septembre….

    Quelles démarches devrait-on faire si elle trouvait un travail là-bas pendant son stage d’insertion?

    Pourrait-elle toujours bénéficier du chômage si elle revenait chercher de l’Emploi en Belgique ?

    Merci d’avance pour votre réponse 🙂

    Violaine.

    Répondre
    1. Infor Jeunes Bruxelles

      Bonjour Violaine,

      En principe une activité professionnelle pendant le stage d’insertion est toujours un élément positif. En effet, une expérience de minimum 4 mois donne automatiquement droit à une évaluation positive. Pour la faire valoriser il faudra donc qu’elle sollicite en Espagne le formulaire U1 (auprès d’un organisme de l’emploi local). Elle pourra alors indiquer cette période de travail dans le formulaire de demande d’allocations d’insertion.

      Techniquement, rien n’empêche un jeune d’introduire une demande d’allocations d’insertion tardivement pour autant qu’il ait obtenue les deux évaluations positive, et surtout, qu’il ait moins de 25 ans au moment de l’introduction de la demande. Ceci dit, il existe une exception pour cette règle des 25 ans : si une occupation comme travailleuse salariée à temps-plein explique que votre fille n’a pas introduit sa demande avant ses 25 ans. Cependant, la limite légale est actuellement reportée à l’âge atteint 1 mois après la fin de l’occupation salariée.

      Plus d’information sur : https://www.bruxelles-j.be/travailler/ton-premier-emploi/quelles-sont-les-demarches-a-effectuer-en-fin-de-stage-dinsertion-professionnelle/

      D’autres questions ? N’hésitez pas à nous recontacter!

      Répondre
  18. sarah

    Bonjour, ma fille a terminé ses secondaires en juin et projetait de partir en PVT en Australie en septembre 2018. Cependant la découverte d’une maladie auto immune nécessitant un suivi médical à chamboulé ces plans. Après son hospitalisation, mi septembre elle s’est inscrite comme demandeuse d’emploi et a entamé son stage d’insertion. Elle a trouvé un emploi en intérimaire avec des contrats renouvelés de semaine en semaine en octobre, novembre et décembre. Elle a déjà été convoquée à plusieurs reprises et a obtenu un avis positif sur son comportement de recherche. Elle souhaite reprendre des études supérieures en septembre 2019. En s’inscrivant au mois de juin pour garantir sa place dans les études, reprendra-t-elle dès lors le statut d’étudiant? ou celui-ci démarre-t-il en septembre?  Elle n’aura pas été en stage d’insertion suffisamment longtemps, est ce que ces jours seront perdus? Devra- t-elle tout reprendre à l’issue de ces études? Merci pour vos renseignements.

    Répondre
    1. Infor Jeunes Bruxelles

      Bonjour Sarah,

      Ta fille pourra récupérer le statut étudiant à partir du moment où l’année académique aura bien recommencée (et non à partir de son inscription). Cela veut dire qu’elle ne peut légalement pas travailler comme étudiant durant l’été et que tant qu’elle reste inscrite comme demandeuse d’emploi, son stage d’insertion continue.

      En ce qui concerne la fin du stage d’insertion, si l’année académique reprend après la fin de son stage, nous lui conseillerons de valider celui-ci (en introduisant une demande d’allocations d’insertion). En effet, la reprise d’études de plein exercice annule les journées de stage d’insertion déjà effectuées. Si la reprise d’étude a lieu avant la fin du stage, il faudra en effet recommencer le stage après ses études.

      Si elle a l’occasion d’ouvrir son droit avant la reprise d’études, elle peut soit demander une dispense pour pouvoir suivre ses études tout en bénéficiant d’allocations d’insertion (elle n’aura pas le statut étudiant alors mais bien demandeuse d’emploi sous dispense) ou elle peut temporairement refuser son droit. Elle pourra alors le récupérer directement après la fin de ses études (les études de plein exercice sans allocations prolongent la durée du droit)

      N’hésite pas à nous recontacter si tu as d’autres questions.

      Répondre
  19. anne

    Ayant terminé mes études en septembre 2018, je pars en stage BRIC (bourse du Forem) durant 3 mois et ne suis donc pas indemnisé par le chômage. Le formulaire C36.5 m’a été transmis. Pouvez-vous le dire à qui/quel service je dois remettre ce document ? Merci d’avance

    Répondre
    1. Infor Jeunes Bruxelles

      Bonjour Anne,

      Si tu souhaites être sûre avant ton départ que ton stage à l’étranger sera bien pris en compte dans ton stage d’insertion, tu peux introduire ce formulaire C36.5 auprès d’un organisme de paiement (Syndicat ou CAPAC) ou directement à un bureau de l’ONEm (ce qui sera probablement plus facile dans ton cas puisque tu n’es pas indemnisée). Cela est indiqué sur le site de l’ONEm: https://www.onem.be/fr/formulaires/c365 Tu retrouveras les bureaux de l’ONEm sur cette page: https://www.onem.be/fr/bureaux

      N’hésite pas à nous recontacter si tu as d’autres questions.

      Répondre
  20. Robi

    Bonjour, suite à ma dernière convocation avec le FGTB on m’a dit que j’ai le droit à 24 jours de vacances par an (à noter avec un V sur ma carte bleue) et donc j’aimerais savoir si ça compte aussi pour les vacances de Pâques, vacances d’été et vacances de Nöel car je dois partir à l’étranger en fin de Mars jusqu’en fin Avril et je ne sais pas si je dois noter des V pendant la période de Pâques cette année. Merci d’avance!

    Répondre
    1. Infor Jeunes Bruxelles

      Bonjour Robi,

      Si tu perçois des allocations de chômage ou d’insertion, tu as droit à 24 jours (4 semaines) de congés par an (du 01 janvier au 31 décembre).

      Tu peux prendre tes 24 jours de vacances à n’importe quel moment de l’année en une seule ou en plusieurs fois. Si tu prends tes vacances en plusieurs fois, tu dois prendre au moins une période de vacances de 6 jours consécutifs (sauf si tu as déjà pris au moins 6 jours de vacances – consécutifs ou non – pendant une période de travail). Les autres jours peuvent être pris librement en une ou plusieurs fois, avant et/ou après la période précitée de 6 jours consécutifs.

      Si tu prends des vacances à Pâques, tu devras, sur ta carte de contrôle, mettre des V sur tous les jours de vacances que tu prends.

      Toutes les infos se trouvent sur https://www.bruxelles-j.be/droits-sociaux/tes-droits-au-chomage/as-tu-droit-a-des-vacances-lorsque-tu-es-chomeur/

      N’hésite pas à me recontacter si tu souhaites continuer la discussion.

      Répondre
  21. Liban

    Bonjour,

    Je suis un chomeur complet et je voudrais suivre une formation en qualite, securite et environnement en France plus precisement a Lille. Donc mes questions sont les suivantes:
    1) Est ce que j’ai droit a des aides pour l’inscription a la formation qui est de € 5000 ?
    2) Est ce que j’ai droit au dispense au pres du forem du fait que la formation se fait en France, et que la formation dure plus de 3 mois?

    Merci d’avance
    Liban

    Répondre
    1. Infor Jeunes Bruxelles

      Bonjour Liban,

      1) Il n’existe pas d’aide pour t’aider à financer cette formation

      2) Comme tu peux le lire sur https://www.bruxelles-j.be/droits-sociaux/tes-droits-au-chomage/peux-tu-obtenir-une-dispense-pour-te-former-pendant-ton-chomage, tu ne peux obtenir une dispense pour suivre une formation professionnelle uniquement dans les situations suivantes :
      – formation organisée ou subventionnée par Bruxelles formation ou par un autre organisme public de l’emploi et de la formation (FOREM, VDAB, ADG) ;
      – formation professionnelle individuelle dans une entreprise ou dans un établissement d’enseignement, reconnue par Bruxelles formation ou le VDAB.
      Autrement dit, tu n’obtiendras pas de dispense pour une formation professionnelle en France.

      3) Pour bénéficier d’allocations de chômage, tu dois avoir ta résidence habituelle en Belgique et y résider de manière effective.
      Comme tu peux le lire dans la fiche https://www.bruxelles-j.be/droits-sociaux/tes-droits-au-chomage/partir-a-letranger-tout-en-beneficiant-dallocations-de-chomage, tu pourrais suivre une formation professionnelle à l’étranger si celle-ci est, par exemple, organisée à l’étranger par les services régionaux compétents (Actiris, Forem, VDAB, ADG).
      Même si c’est rare, il peut y avoir d’autres situations qui donnerait le droit à la dispense pour une formation à l’étranger.
      Pour le Forem, les démarches pour cette dispense sont sur: https://www.leforem.be/particuliers/dispenses-formation-stage-certaines-etudes.html. On peut y lire que pour prendre sa décision, l’Administrateur Général Adjoint du Forem tiendra compte des possibilités de suivre un stage ou formation similaire en Belgique.
      Il serait donc opportun de discuter avec un conseiller en formation du Forem pour voir ce qu’on peut te proposer comme formation similaire en Belgique.

      N’hésite pas à me recontacter si tu souhaites continuer la discussion.

      Répondre
  22. Lila

    Bonjour, j’ai un petit soucis j’ai une formation forem qui dure 6 mois et elle débute en février mais elle devait commencer plus tôt donc j’ai réserver mes vacances mais comme elle commence plus tard ca tombe en plein dans mes vacances. Que dois je faire ? Bien à vous

    Répondre
    1. Infor Jeunes Bruxelles

      Bonjour Lila,

      Le mieux sera d’en parler directement avec la personne en charge de ton dossier au Forem. En effet, si cette formation fait partie de ton plan d’intégration sur le marché de l’emploi, ne pas la suivre (ou ne pas la valider) pourrais avoir une incidence sur les évaluations de ton stage d’insertion. En outre sache que si tu prends des vacances, ton stage d’insertion professionnelle sera prolongé de la durée de ton séjour à l’étranger.

      Si tu as besoin d’autres informations, n’hésite pas !

      Répondre
  23. chickaree

    Bonjour,
    Je bénéficie actuellement des allocations d’insertions après deux évaluations positives durant mon stage d’attente. Je voudrais partir à l’étranger pour une durée de 6mois. Que risque-je si je me désinscris à l’onem? Lorsque je me réinscrirais bénéficierais-je de nouveau des allocations?

    Répondre
    1. Infor Jeunes Bruxelles

      Bonjour Chikaree,

      En règle générale, il est possible d’interrompre un droit aux allocations d’insertion et de les récupérer (sans devoir accomplir à nouveau un stage d’insertion professionnelle) en introduisant une nouvelle demande d’allocations et en s’inscrivant comme demandeur d’emploi au plus tard trois ans après le dernier jour indemnisé (pour autant que le délai des 36 mois ne soit pas écoulé à ton retour; plus d’informations sur https://bruxelles-j.be/travailler/ton-premier-emploi/jusque-quand-as-tu-droit-a-des-allocations-dinsertion/). Donc à priori, si tu pars 6 mois tu pourras récupérer tes allocations.

      Cela dit, sache qu’il est parfois possible d’exporter ses droits au chômage tout en étant à l’étranger. Cela dépendra des motifs de ton départ. Tu trouveras plus d’informations sur : https://bruxelles-j.be/droits-sociaux/tes-droits-au-chomage/partir-a-letranger-tout-en-beneficiant-dallocations-de-chomage

      D’autres questions ? N’hésite pas à nous recontacter!

      Répondre