Partir à l’étranger pendant le stage d’insertion professionnelle

Pour que ton stage d’insertion professionnelle se déroule convenablement, tu dois avoir ta résidence habituelle en Belgique et y résider de manière effective.

Être en stage d’insertion professionnelle implique d’ailleurs certaines obligations : être disponible sur le marché du travail, répondre aux convocations du service régional de l’emploi (Actiris, Forem, VDAB ou ADG), accepter tout emploi convenable, toute formation professionnelle et tout parcours d’insertion. Tu voudrais changer d’air mais ces obligations ne te paraissent pas conciliables avec un départ à l’étranger. Dans certains cas, il est quand même possible de t’évader vers d’autres cieux sans interrompre ton stage d’insertion professionnelle. Tout dépend de la raison pour laquelle tu pars.

Le stage d’insertion professionnelle

Après avoir terminé tes études et t’être inscrit comme demandeur d’emploi, tu dois accomplir un « stage d’insertion professionnelle ». Il s’agit d’une période d’un an avant de pouvoir introduire une demande d’allocations d’insertion. Si tu as moins de 25 ans, tu conserves le droit aux allocations familiales pendant ce stage. Si tu interromps ton stage d’insertion professionnelle, tu risques de perdre une partie de tes allocations familiales et la période d’octroi de celles-ci se terminera avant la fin du stage d’insertion.

Tu peux trouver de plus amples informations sur cette thématique sur la fiche d’info le stage d’insertion professionnelle.

Tu peux partir sans interrompre ton stage d’insertion professionnelle pour:

Travailler à l’étranger

Les journées de travail prestées à l’étranger sont comptabilisées pour ton stage d’insertion professionnelle, pour autant qu’il s’agisse d’un emploi qui donnerait lieu en Belgique au paiement de cotisations de sécurité sociale (secteur chômage).

Pour faire prendre en compte ces journées de travail, tu devras remplir le formulaire C36.5 (par exemple au moment où tu demandes des allocations d’insertion) sauf si tu as travaillé au moins trois mois en Belgique après les prestations étrangères.

Un stage en milieu professionnel (entreprises, ONG, bénévolat,…) ou une formation à l’étranger

Ils seront assimilés au stage d’insertion professionnelle à condition qu’ils augmentent tes chances d’insertion sur le marché de l’emploi. C’est le directeur de l’ONEM qui jugera si ton projet remplit cette condition. Mieux vaut solliciter son accord avant de partir grâce au formulaire C36.5 disponible auprès de la CAPAC ou de ton syndicat. Il se prononcera en prenant en compte ton âge, les études que tu as poursuivies, la nature de la formation envisagée à l’étranger, … Si le stage, les cours ou la formation sont acceptés par l’ONEM, tu continueras à percevoir les allocations familiales tout en étant à l’étranger.

D’une façon générale, les stages dans le cadre de programme européen peuvent être acceptés. Ils n’interrompent donc pas le stage d’insertion.
Exemple : Le Corps européen de solidarité, Eurodyssée,…

Il en sera de même des formations professionnelles organisées à l’étranger par les services régionaux compétents (Actiris, Forem, VDAB, ADG). Pour certains stages et certaines formations, tu peux recevoir une indemnité de la part de l’organisateur de la formation ou de l’employeur étranger. Ne t’en prive pas : ces avantages ne font pas obstacle au stage d’insertion.

Tu interromps ton stage d’insertion professionnelle si tu pars pour:

Étudier à temps plein

Des études de plein exercice ou similaires seront toujours considérées comme un obstacle au déroulement valable du stage d’insertion professionnelle. Peu importe que ces études soient suivies en Belgique ou à l’étranger, elles ne pourront jamais être comptabilisées dans ton stage d’insertion car tu n’es plus disponible sur le marché de l’emploi.

Des vacances

Si tu prends des vacances, ton stage d’insertion professionnelle sera prolongé de la durée de ton séjour à l’étranger. Afin d’éviter des tracasseries administratives, il t’est conseillé de prévenir le service régional de l’emploi (Actiris, Forem, VDAB ou ADG) avant ton départ. Cela t’évitera, par exemple, de ne pas pouvoir répondre à une éventuelle convocation de ce service pendant ton séjour à l’étranger. Ce qui aurait pour conséquence de recevoir une évaluation négative et prolongerait ton stage d’insertion professionnelle. Pour rappel, il faut obtenir deux évaluations positives de la part d’Actiris pour pouvoir ouvrir un droit à des allocations d’insertion.

D’une manière générale, les séjours ou stages qui ne sont pas axés sur l’intégration professionnelle (séjours au pair, séjours à la ferme, échanges culturels,…) ne sont pas comptabilisés dans le stage d’insertion professionnelle.

Si tu es chômeur indemnisé, il existe quelques possibilités pour partir à l’étranger en continuant à bénéficier des allocations de chômage.

Partager

Poser une question

N’hésite pas à nous poser une question, un professionnel faisant partie du réseau Bruxelles-J te répondra. Nous préservons ton anonymat et ton adresse de messagerie ne sera pas publiée.

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*

En cliquant sur « publier la question », vous acceptez notre Politique en matière de protection de la vie privée.

*
*

16 questions déjà posées

  1. Anthony

    Bonjour,

    Actuellement résident belge, je souhaiterais savoir si je déménage en France, recevrai-je toujours là-bas, mes allocations d’insertion que je reçois actuellement en ici Belgique ? (allocations de chômage sur base des études, donc sans emploi par le passé)

    Bien à vous, **** Anthony

    Répondre
    1. Infor Jeunes Bruxelles
      Bonjour Anthony,
      Tu peux exporter tes allocations d’insertion en France pour y chercher du travail pour une période de 3 mois (étalés ou non sur plusieurs courtes périodes et éventuellement renouvelable une fois). Pour obtenir cette autorisation, tu dois être chômeur complet indemnisé depuis au moins 4 semaines avant ton départ (dérogation possible) et tu dois introduire une demande via le formulaire U2. Tu devras t’inscrire comme demandeur d’emploi dans le pays choisi.
      Pour plus d’information à ce propos, tu peux consulter le site de l’ONEM
      https://www.bruxelles-j.be/droits-sociaux/tes-droits-au-chomage/partir-a-letranger-tout-en-beneficiant-dallocations-de-chomage/
      J’espère avoir répondu à ta question ! N’hésite pas s’il te faut d’autres infos !
      Répondre
      1. Anthony

        Bonjour,

        Merci beaucoup pour vos éclaircissement 🙂

        Répondre
  2. Kev

    Bonjour,

    Je suis belge, j’habite à Bruxelles, j’ai 19 ans et je suis inscrit comme demandeur d’emploi et ma cousine qui vit dans le sud de la France m’a proposé de venir travailler avec elle dans une crèche dans le cadre d’un stage non rémunéré appelé « découverte d’orientation » qui déboucherait sur un stage payé appelé « PEC ». Est ce que cela est autorisé et possible durant mon stage d’insertion professionnelle ? et si oui quelles sont les démarches que je dois suivre ?

    Répondre
    1. Kev

      J’aimerais aussi savoir si il est possible de garder les allocations familiales durant la période de ma résidence là-bas.

      Merci d’avance pour votre réponse

      Répondre
    2. Infor Jeunes Bruxelles

      Bonjour Kev,

      Malheureusement, nous ne pourrons pas répondre à ta question avec certitude car, comme tu pourras le lire de manière plus détaillée sur la fiche ci-dessus, les stages à l’étranger peuvent être comptabilisés pour ton stage d’insertion si tu parviens à prouver que ce stage augmentera tes chances de pouvoir t’insérer sur le marché de l’emploi. Mais la décision revient à l’ONEm et pour prendre sa décision, l’ONEm prendra en compte ton profil (âge, études,…); nous ne pourrons donc pas la prédire.

      Par contre, tu pourrais en faire la demande avant ton départ en introduisant le formulaire C36.5 disponible auprès de la CAPAC ou de ton syndicat.

      Généralement lorsque ton stage à l’étranger est accepté par l’ONEm, les caisses d’allocations familiales suivent la décision et continue de t’octroyer tes allocations familiales lorsque tu es à l’étranger.

      D’autres questions ? N’hésite pas à nous recontacter !

      Répondre
      1. Kev

        Merci pour votre réponse,

        J’aimerais aussi vous demander si il est possible de recevoir une « convention de stage » ou quelque chose s’en approchant avec mon statut actuel ? car elle m’a aussi demandé d’en avoir une.

        Répondre
        1. Infor Jeunes Bruxelles

          Bonjour Kev,

          A priori, lorsqu’on va à l’étranger pour travailler, c’est l’organisme qui t’accueille qui te fourni la convention de stage.

          Peut-être avait-elle en tête les programmes qui te permettent de partir à l’étranger pour te constituer une expérience? Si c’est le cas, nous te conseillons de prendre contact avec Dynamo international ou le Bureau International de la Jeunesse.

          D’autres questions ? N’hésite pas à nous recontacter !

          Répondre
  3. Valentine

    Bonjour,

    Etant récemment diplômée, je vais m’inscrire au stage d’insertion professionnelle. Je vois bien ici qu’il s’agit d’un stage d’un an. Cependant, dans le cas où je signe un CDD d’une période inférieure à un an (période du stage d’insertion professionnelle), ai-je droit à un chômage à la fin de cette période? Mon stage d’insertion professionnelle reprend-il où je l’avais laissé?

    D’avance merci pour votre réponse

    Répondre
    1. Infor Jeunes Bruxelles

       

      Bonjour Valentine,

       Si tu travailles pendant ton stage d’insertion, cette période de travail pourra être prise en compte pour donner lieu à une ou 2 évaluations positives dépendant de la durée de ton contrat. De plus, comme expliqué sur cette: https://www.bruxelles-j.be/travailler/ton-premier-emploi/quelles-sont-les-journees-prises-en-compte-pour-le-stage-dinsertion-professionnelle/ ) toutes tes journées de travail salarié qui feront l’objet de cotisation de sécurité sociale (secteur chômage), seront comptabilisées pour ton stage d’insertion.

      Cependant, si tu perdais ce travail avant d’avoir terminé ton stage d’insertion d’un an, tu n’ouvriras malheureusement pas encore de droit aux allocations d’insertion.

      Tu n’ouvriras pas non plus ton droit à des allocations de chômage car pour cela, si tu as moins de 36 ans, tu devras prouver 312 jours de travail (soit un an) sur une période de 21 mois précédant la demande : https://www.bruxelles-j.be/droits-sociaux/tes-droits-au-chomage/quelles-conditions-dois-tu-remplir-pour-beneficier-des-allocations-de-chomage/

      Si tu perdais ton emploi et que tu ne peux bénéficier ni d’allocations d’insertion ni d’allocations de chômage et que tu te retrouverais sans ressources, tu pourrais adresser une demande d’aide auprès du CPAS de sa commune de résidence : https://www.bruxelles-j.be/droits-sociaux/obtenir-de-laide-du-cpas/quelles-sont-les-aides-fournies-par-le-cpas-a-qui-sadressent-elles-quelles-sont-les-conditions/

       Pour plus d’informations, contacte-nous !

      Répondre
  4. Nath

    Bonjour mo. Fils terminé sa scolarité  maintenant mais voudrais aller en france etant a une demi heure de la frontière pour y trouver du travail dois t il s inscrire à actiris avant et comment faire pour qu il garde ces droit en belgique

    Répondre
    1. Infor Jeunes Bruxelles

      Bonjour Nath,

      Lorsqu’un jeune termine ses études, il est conseillé de s’inscrire comme demandeur d’emploi pour entamer le stage d’insertion (https://www.bruxelles-j.be/travailler/ton-premier-emploi/le-stage-dinsertion-professionnelle/). Cette inscription doit se faire auprès du service régional pour l’emploi de la région dans laquelle il vit (Actiris à Bruxelles, Forem en Région Wallone francophone, Adg en Région Wallone germanophone et Vdab en Région Flamande).

      Comme tu peux le voir dans la fiche ci-dessus, le travail à l’étranger pourra être pris en compte dans son stage d’insertion qu’il vive en Belgique (travailleur frontalier) ou en France. Par contre, s’il part vivre en France pour chercher du travail (donc sans y avoir déjà un emploi), cela ne sera pas pris en compte. S’il continue à vivre en Belgique, il peut évidemment chercher du travail en France via les annonces. Rien interdit cela.

      N’hésite pas à nous recontacter si tu as d’autres questions.

      Répondre
  5. rose

    Bonjour,

    J’ai perçois les allocations d’insertion. Enfin pas vraiment pour le moment.

    Je suis partie faire une stage au japon du 9 au 28 mars 2020.
    L’ONEM n’a pas voulu tenir compte qu’il s’agisse d’une stage professionnel, car le stage étant  en japonais, le maitre n’a pas pu remplir les documents.

    OK
    l’ONEM m’a désinscrit le temps du stage, j’avais rendez-vous à la CAPAC mis avril, pour la réinscription, cela ne posera aucun problème m’a-ton dit. Le rendez-vous  fut annulé (sans me prévenir) pour cause de Coronas.
    Je me suis donc renseigner pour savoir quels papiers il fallait rendre pour ma réinscritpion (pas à la capac ceux-ci sont injoignables par téléphone) et ai été les portés par la poste.
    Je l’es ai aussi envoyé par email via le mail de contacte, par deux fois.
    Pas d’accusé de réception.

    Cela fait maintenant deux mois et demi que je leur téléphone chaque jours de la semaine, pour
    essayer d’avoir des informations.
    J’ai téléphoner à l’ONEM inquiète et ceux-ci mont dit ne pas avoir de nouvelle de mon dossier. Et m’ont dit que si celui-ci n’était pas arrivé chez eux pour fin juin, je risquait de perdre 3 mois de chômage.
    Ce que je ne peux pas me permettre.

    Je ne sais pas quoi faire de plus que ce que je fait actuellement.
    Attendre et essayer de joindre la CAPAC.

    Mais je commence à perdre pied.

    Pouvez vous m’aider ?

    Répondre
    1. Infor Jeunes Bruxelles

      Bonjour Rose,

      Nous ne sommes pas sûre de bien comprendre ta situation.

      As-tu terminé et validé ton stage d’insertion ? As-tu donc reçu un document d’Actiris qui te permet d’entrer une demande d’allocations d’insertion ? As-tu donc déjà bénéficié des allocations d’insertion avant de partir à l’étranger ?

      Si c’est le cas, il fallait alors te réinscrire comme demandeur d’emploi chez Actiris et réintroduire une demande d’allocations d’insertion auprès d’un organisme de paiement (CAPAC ou syndicat). Ton organisme de paiement a un délai de deux mois maximum pour transmettre le dossier à ton bureau de chômage. Ton bureau de chômage a alors un délai d’un mois maximum pour prendre sa décision. Quoiqu’il en soit, si tu as bien suivi cette procédure et que ton dossier est accepté, tu bénéficieras de tes allocations à partir du jour de ta demande. Si ton dossier prend du temps à être traité, tu percevras tes allocations d’insertion rétroactivement à partir du jour de ta demande.

      Toutes les informations sur la procédure à suivre se trouvent ici : https://www.bruxelles-j.be/travailler/ton-premier-emploi/quelles-sont-les-demarches-a-effectuer-en-fin-de-stage-dinsertion-professionnelle/

      Avec la crise du coronavirus, les organisme de paiement sont débordés. Il se peut donc que la CAPAC traîne à te répondre pour cette raison. Si tu as suivi la procédure et que le délai de deux mois n’est pas encore passé, nous te conseillons de patienter. Par contre si ce délais est dépassé, nous ne pouvons que t’encourager à persévérer et à continuer d’essayer de contacter la CAPAC pour voir où ton dossier en est. Garde bien la preuve que tu as entré ta demande d’allocations à la date de ton envoie, cela pourra t’être utile en cas de recours.

      Si la CAPAC continue à être indisponible, tu peux éventuellement contacter l’Atelier des Droits Sociaux pour voir quoi faire avec eux : http://www.atelierdroitssociaux.be/

      Si tu as besoin d’autres informations, n’hésite pas !

      Répondre
  6. Camille

    Bonjour,

    Je pars début Mars et ce jusque fin Juin en Australie. Cela avec un visa WVH pour pouvoir bosser la-bas. Puis-je rester dans mon stage d’insertion ou dois-je aller prévenir le forem?

     

    Bien à vous

    Répondre
    1. Infor Jeunes Bruxelles

      Bonjour Camille,

      Un voyage en Australie pour y faire un Working Visa Holiday ne sera pas assimilé pour ton stage d’insertion. Ton stage d’insertion sera donc prolongé de la durée de ton voyage.

      Il faudra avertir la personne en charge de ton dossier au Forem de ton projet et des dates de ton voyage afin qu’il suspende ton stage et que tu ne sois pas convoquée alors que tu te trouves à l’étranger.

      Si tu as besoin d’autres informations, n’hésite pas !

      Répondre