Peux-tu effectuer certains travaux sans perdre ton chômage ?

Que ce soit pour ton propre compte ou pour le compte de quelqu’un d’autre, tu ne peux en principe effectuer AUCUN travail. Dans certaines situations toutefois, il est possible d’accomplir un travail sans perdre son chômage. L’ONEM recommande cependant la plus grande prudence. La réglementation pour cette matière accorde un pouvoir d’appréciation au directeur du bureau de chômage. Nous te conseillons donc de consulter ton bureau de chômage ou ton organisme de paiement avant d’entamer un travail que tu espères compatible avec ton chômage.

Travail pour ton propre compte

Tu peux travailler sans perdre ton chômage s’il s’agit d’une activité effectuée à ton profit sans qu’un tiers en soit le bénéficiaire. Cette activité doit se limiter à la gestion normale de tes biens propres.

Concrètement, l’activité doit remplir ces conditions :

  • elle ne peut pas être intégrée dans le courant des échanges économiques de biens et de services et elle ne doit pas être exercée dans un but lucratif;
  • elle ne peut permettre que de conserver ou d’accroître modérément la valeur de tes biens;
  • elle ne peut pas être trop importante et ne doit pas t’empêcher d’exercer un emploi ou d’en rechercher un.

Tu peux, par exemple, effectuer des travaux ménagers, jardiner sans vendre les produits cultivés, effectuer des travaux d’entretien (repeindre, tapisser, …) d’un immeuble pour maintenir ou améliorer ton confort, revendre tes biens personnels, percevoir des loyers, confectionner tes propres vêtements,…

Mais tu ne peux, par exemple, pas effectuer des travaux qui augmentent sensiblement la valeur d’un bien (construire un garage, une annexe,…) ou qui ont pour but de louer ou revendre un immeuble.

Nous te recommandons de demander préalablement au directeur du bureau du chômage si l’activité que tu envisages d’effectuer est compatible ou non avec le bénéfice des allocations (formulaire C45C, disponible auprès de ton organisme de paiement).

Travail pour le compte d’un tiers

Toute activité pour le compte d’un tiers qui te rapporte une rémunération ou un avantage matériel est incompatible avec le bénéfice des allocations. Tout travail pour le compte d’un tiers est présumé jusqu’à preuve du contraire procurer une rémunération (la preuve du contraire incombe au chômeur).

Travail occasionnel

Si tu effectues occasionnellement une activité rémunérée pour le compte d’un tiers ou qui dépasse la gestion normale de tes biens propres, tu dois biffer au préalable la case correspondante sur ta carte de contrôle (même si c’est un jour férié, un samedi ou un dimanche).

Depuis quelques années, le concept d’ « économie collaborative » est apparu en Belgique. Cela permet l’échange de services entre particuliers. Il est nécessaire de passer par l’intermédiaire d’une plateforme collaborative.  L’ONEM considère ce type de prestation comme du travail occasionnel et les revenus que tu engendrerais via ce type de travail ne sont donc pas compatibles avec tes allocations de chômage.

Tu perdras une allocation pour chaque jour d’activité (quels que soient la durée de la prestation et le gain qu’elle a procuré).

Travail bénévole

Tu peux effectuer un travail bénévole tout en maintenant ton droit aux allocations de chômage s’il est effectué dans le cadre d’une activité pour le compte d’un particulier (service d’amis), d’un service public, d’un organisme d’intérêt public, d’un établissement organisé, reconnu ou subventionné par une Communauté, d’un centre culturel, d’une maison de jeunes, d’une ASBL ou d’une activité sportive comme sportif amateur.

Attention, l’aide, même bénévole, dans l’activité professionnelle d’un particulier (comme donner un coup de main à un copain qui tient un magasin) n’est jamais acceptée et sera toujours punie par une sanction de chômage.

Avant de commencer ton activité bénévole, tu dois demander l’autorisation en remplissant un formulaire (C45A ou C45B) que tu obtiendras auprès de ton organisme de paiement. Le directeur de ton bureau de chômage accordera ou refusera l’autorisation d’exercer l’activité bénévole sur base des indications mentionnées sur le formulaire. Il peut, par exemple, refuser si l’exercice de l’activité bénévole diminue sensiblement ta disponibilité sur le marché de l’emploi.

Tu peux cumuler les éventuelles indemnités accordées dans le cadre de ton bénévolat avec tes allocations de chômage à condition que ces indemnités soient allouées en remboursement de tes frais.

Travail en ALE (Agence Local pour l’Emploi)

ALETu peux travailler en ALE si tu remplis certaines conditions.

Pour les moins de 45 ans, il faut soit :

  • bénéficier d’allocations de chômage depuis au moins 2 ans ;
  • avoir bénéficié pendant au moins 24 mois d’allocations de chômage au cours des 36 mois précédent l’inscription en ALE.

Si tu es dans une de ces situations, tu peux t’inscrire dans une Agence Locale pour l’Emploi. Tu pourras prester 45 heures par mois maximum. Tu bénéficieras, en plus de tes allocations de chômage, d’une rémunération nette de 4,10€ par heure prestée.

Depuis le 1er janvier 2018, la matière des ALE a été transférée aux Régions. Pour la région de Bruxelles, tu trouveras les informations à ce sujet sur le site d’Actiris et sur le site www.ale-bruxelles.be

Activité accessoire

Tu peux exercer une activité accessoire, indépendante ou salariée, et conserver ton chômage si tu remplis 4 conditions :

  • tu dois avoir déjà exercé cette activité accessoire durant au moins 3 mois pendant la période d’occupation comme travailleur salarié précédant la demande d’allocations ;
  • tu dois déclarer cette activité au moment de la demande d’allocations à ton organisme de paiement ;
  • tu ne peux pas exercer cette activité entre 7 et 18 heures du lundi au vendredi ;
  • tu ne peux pas exercer une activité accessoire qui appartient à certaines catégories (profession qui ne s’exerce qu’après 18 heures, certains travaux du secteur de la construction, de l’horeca, de l’industrie du spectacle, des assurances, les activités de colporteurs et de démarcheurs).

Si tu remplis ces 4 conditions, tu peux cumuler tes allocations de chômage et les revenus de ton activité accessoire mais dans une mesure limitée. Le montant journalier de ton allocation de chômage sera diminué de la partie du montant du revenu journalier de l’activité accessoire qui dépasse 14,25 €.

Depuis le 1er octobre 2016, une nouvelle mesure est apparue: l’avantage « Tremplin indépendant ». Cette mesure te permet d’exercer pendant ton chômage une activité indépendante accessoire en conservant le droit aux allocations pendant une période de douze mois. Tu trouveras les conditions et les explications détaillées à ce sujet sur le site de l’ONEM.

Préparation d’une activité indépendante

Tu peux, en conservant les allocations, préparer ton installation comme indépendant en effectuant certaines activités: des études relatives à la faisabilité du projet, l’aménagement des locaux et l’installation du matériel, l’établissement des contacts nécessaires à la mise en œuvre du projet et l’accomplissement des formalités administratives.

Cumuler ces préparatifs tout en bénéficiant du chômage est possible pendant 6 mois maximum. Avant de commencer, tu devras compléter un formulaire C45E (disponible auprès de ton organisme de paiement). Dès que tu entames effectivement ton activité indépendante, tu perds le droit aux allocations.

Activité en tant qu’artiste

Tu peux exercer ton art comme hobby (sans être rémunéré) quand tu le veux (journée, soirée, semaine, WE) sans devoir le déclarer. Tu dois bien sûr rester disponible sur le marché de l’emploi et accepter toute offre d’emploi convenable.

Si ton activité artistique te procure une rémunération, cela peut bien sûr avoir une incidence sur le montant de ton allocation. Tu dois donc déclarer ces revenus sur le formulaire C1-artiste.

S’il s’agit d’une activité en tant qu’indépendant et que le montant annuel net imposable de ces revenus ne dépasse pas 4446,00 €, le montant de ton allocation ne sera pas influencé.

Il ne s’agit ici que du principe de base. Le statut de l’artiste est un domaine bien spécifique, régit par des règles particulières. Nous te conseillons de te référer aux fiches de ce site qui parle plus spécifiquement de cela. Tu trouveras 4 fiches autour du thème « artiste et chômage » sur la page tes droits au chômage. Et tu peux aussi consulter une dizaine d’autres fiches consacrées au travail en tant qu’artiste.
Tu peux aussi te référer aux informations détaillées à ce sujet sur le site de l’ONEM.

Partager

Poser une question

N’hésite pas à nous poser une question, un professionel faisant partie du réseau Bruxelles-J te répondra. Nous préservons ton anonymat et ton adresse de messagerie ne sera pas publiée.

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*
*
*

84 questions déjà posées

  1. Guytou

    Quid du cumul des allocation de chômage avec une activité UBER
    Merci

    Répondre
    1. Infor Jeunes Bruxelles

      Comme tu peux le lire ci-dessus, l’ONEM considère ce type de prestation comme du travail occasionnel et les revenus que tu engendrerais via ce type de travail ne sont donc pas compatibles avec tes allocations de chômage.

      Tu perdras une allocation pour chaque jour d’activité (quels que soient la durée de la prestation et le gain qu’elle a procuré). N’oublie pas de noircir une case sur ta carte de contrôle pour chaque jour de travail (et avant de débuter la journée de travail).

      Répondre
  2. rmans7

    Bonjour, je suis actuellement en stage d’insertion au Forem donc pour le moment je ne touche aucun revenu , est ce que si je travaille comme coursier pour deliveroo en peer to peer cela risque d avoir un impact sur mon stage d’insertion ? Et ayant moins de 25 ans mes parents touchent encore des allocations familiales , est ce qu’ il en sera de même si je travaille de temps en temps pour deliveroo ?

    Mercid’avance

    Répondre
    1. Infor Jeunes Bruxelles

      Bonjour Rmans7,

      En principe, le fait de travailler pendant ton stage d’insertion est toujours considéré comme un élément positif. Mais il n’est pas possible de te dire si cela te permettra automatiquement d’obtenir une évaluation positive.
      Ceci dit, sache que si tu effectues au moins 104 journées de travail salarié pendant la période de 14 mois qui précède la date à partir de laquelle ton droit aux allocations d’insertion peut être ouvert, tu te verras automatiquement attribué une évaluation positive.

      Concernant tes allocations familiales, tu risquerais des les perdre à partir du moment où tu perçois plus de 551,89 euros brut par mois.

      D’autres questions ? N’hésite pas à nous recontacter!

      Répondre
  3. Madi

    Bonjour, j’ai commencé un tremplin indépendant et j’arrive déjà presque à la fin des 12 mois. Ça ne fonctionne pas assez bien pour que je puisse me lancer comme indépendante à titre principal. Si je trouve un cdd à temps partiel est-ce que je pourrais continuer comme indépendante complémentaire ? Et à la fin du cdd, est-ce que je pourrai continuer toujours comme indépendante complémentaire et percevoir le chômage ? Si oui combien de temps doit durer ce cdd pour que ce soit possible ? J’espère que vous pourrez répondre à mes questions. D’avance merci pour votre aide.

    Répondre
    1. Infor Jeunes Bruxelles

      Bonjour Madi,

      Tu peux retrouver les différents cas de figure possibles en fin de « tremplin indépendant » sur le site de l’ONEM: https://www.onem.be/fr/documentation/feuille-info/t158#h2_10

      Si tu trouves un contrat de travail et que tu ne reçois plus le chômage, tu as tout-à-fait le droit de continuer ton activité indépendante en parallèle.
      Si tu récupères les allocations de chômage à la fin du CDD, il sera peut-être possible de cumuler avec ton activité complémentaire. Tu trouveras les informations à ce sujet et les conditions à remplir sur: https://www.onem.be/fr/documentation/feuille-info/t46

      Bien à toi

      Répondre
  4. Sam

    Bonjour,

    Ma mère est au chômage et travail à mi-temps. Mon père n’a pas de travail et ne touche pas le chômage. Nous sommes 3 à la maison et tout repose sur les épaules de ma mère.

    Je suis moi même actuellement inscrit chez Actiris et je suis à la recherche d’emploi. J’aimerais gagner quelques sous en livrant chez Ubereats. Est-ce que j’ai le droit de le faire? Vont-ils couper le chômage de ma mère? Vais-je perdre le statut de chercheur d’emploi?

    Merci, bien à vous.

    Répondre
    1. Infor Jeunes Bruxelles

      Bonjour Sam,

      Oui, tu as bien le droit de travailler chez Ubereats ou ailleurs.
      Si ton papa n’a aucun revenu, ton travail n’aura aucun impact sur le chômage de ta maman. Elle restera considérée comme cohabitante avec charge de famille quels que soient tes revenus.

      A priori, tu ne perdras pas ton statut de chercheur d’emploi. Mais tu peux vérifier cela auprès d’Actiris. Sache néanmoins que si tu gagnes plus de 6.130 euros par an, tu devras t’inscrire comme travailleur indépendant (et tu n’auras donc plus le statut de chercheur d’emploi). Les jours de travail (même en tant qu’indépendant) sont pris en compte pour le stage d’insertion professionnelle.

      Bien à toi

      Répondre
  5. Eddy

    Bonjour, je suis au chômage complet et je perçois une demie pension de 27,59€/jour pour 850/mois. Pour ce mois de décembre, je compte travailler comme intérimaire pendant 15 jours pour environ 70€/jours pour 1100€/ mois. Pensez vous que je vais perdre totalement mes allocations de chômage pour ce mois de décembre ?

    Répondre
    1. Infor Jeunes Bruxelles

      Bonjour Eddy,
      En principe, si tu ne travailles pas tout le mois, il faut noircir les cases des jours où tu travailles et tu peux alors percevoir des allocations de chômage pour les jours où tu n’es pas sous contrat.
      Tu n’as pas droit aux allocations de chômage pour les jours où tu travailles mais bien pour les jours où tu ne travailles pas (peu importe ta rémunération). Tu retrouveras cette information ici: https://www.onem.be/fr/documentation/feuille-info/t41#h2_2 Tu peux tout à fait en discuter avec ton organisme de paiement.
      N’hésite pas à nous recontacter si tu as d’autres questions.

      Répondre
  6. Binou

    Je suis en France. Je compte vivre en belgique , la je perçois les assedic en France j ai 56ans sans travaille de la part des entreprise en belgique le chômage continue ? Et combien de temps ?

    Répondre
    1. Infor Jeunes Bruxelles

      Bonjour Binou,
      Tu peux te renseigner auprès de Pôle Emploi pour voir si tu peux exporter tes allocations de chômage françaises pendant que tu cherches du travail en Belgique. Généralement, c’est possible pendant 3 mois.
      Pour avoir droit au chômage en Belgique, tu devras d’abord travailler au moins 3 mois en Belgique. Tu trouveras les explications à ce sujet sur: https://bruxelles-j.be/?p=4583
      Bien à toi
       

      Répondre
  7. Chris

    Bonjour,
    Je touche le chômage, et j’aimerai travailler comme chauffeur chez Ubereats.
    Est-ce possible ?
    Si je travaille le dimanche ,dois je le declarer?
    Merci pour votre réponse.

    Répondre
    1. Infor Jeunes Bruxelles

      Bonjour Chris,
      Oui c’est possible mais l’ONEM considère ce type de prestation comme du travail occasionnel et les revenus que tu engendrerais via ce type de travail ne sont donc pas compatibles avec tes allocations de chômage.
      Tu perdras une allocation pour chaque jour d’activité (quels que soient la durée de la prestation et le gain qu’elle a procuré). Pour chaque jour où tu travailles, tu dois biffer au préalable la case correspondante sur ta carte de contrôle (même si c’est un jour férié, un samedi ou un dimanche).
      Bien à toi

      Répondre
  8. Marc

    Bonjour,
    Je voudrais savoir si je peux cumuler 2 bénévolat dans des asbl de 8h/semaine chacun et toucher mes allocations chômages?
    Cordialement

    Répondre
    1. Infor Jeunes Bruxelles

      Bonjour Marc,
      Comme tu peux le lire dans la fiche ci-dessus, avant de commencer une activité bénévole, tu dois demander l’autorisation en remplissant un formulaire (C45B) que tu obtiendras auprès de ton organisme de paiement. Le directeur de ton bureau de chômage accordera ou refusera l’autorisation d’exercer l’activité bénévole sur base des indications mentionnées sur le formulaire. Il peut, par exemple, refuser si l’exercice de l’activité bénévole diminue sensiblement ta disponibilité sur le marché de l’emploi.
      Dès lors, il est impossible pour nous de prédire la façon dont le directeur de ton bureau de chômage réagira à ta demande. Cependant, le fait de cumuler 2 activités bénévoles de 8h / semaine diminuera fortement ta disponibilité sur le marché de l’emploi et cet élément devrait être pris en compte par le directeur du bureau de chômage.
      J’espère avoir répondu à ta question ! N’hésite pas s’il te faut d’autres infos !

      Répondre
  9. Jerome

    bonsoir , je suis actuellement au chômage partiel +- 23.00 euro par jour habitant seul le cpas intervient pour arriver a 910 euro par moi ma question est celle ci , j’ai signer un contrat aujourd’hui chez delivero sous le statut P2P avec un gain annuel limiter a 6130 euro par ans puis je garder mon chômage aide cpas soit 910 euro par moi avec ce genre de contrat sachant que je n’ai pas d obligation de travailler ou parfois il m arrive de travail q’une heure par jour merci

    Répondre
    1. Infor Jeunes Bruxelles

      Bonjour Jérôme,
      L’ONEM considère ce type de prestation comme du travail occasionnel et les revenus que tu engendrerais via ce type de travail ne sont donc pas compatibles avec tes allocations de chômage.
      Tu dois indiquer sur ta carte de contrôle chaque jour de travail (avant de commencer à travailler).
      Tu perdras une allocation pour chaque jour d’activité (quels que soient la durée de la prestation et le gain qu’elle a procuré).
      Par rapport au CPAS, tu dois avertir le ou la gestionnaire de ton dossier de tous revenus que tu engendrerais.
      Pour le CPAS, il existe une exonération d’une partie du revenus. Cela signifie qu’une partie de tes revenus n’est pas prise en compte pat le CPAS. Cette exonération est réservée à?un public qui commence à travailler :exonération pendant trois ans de maximum 248,90 € /mois.
      Bien à toi
       

      Répondre
  10. ManX

    Bonjour,
    je voudrais savoir dans quelles conditions je peux, éventuellement, faire des travaux a la maison si je suis au chômage. Je mentionne aussi que je suis en RCD(Reglement Colectiv de Dettes) si ça peux avoir une influence.
    Merci,
    BàV

    Répondre
    1. Infor Jeunes Bruxelles

      Bonjour ManX,
      Comme stipulé dans la fiche ci-dessus, tu peux travailler sans perdre ton chômage s’il s’agit d’une activité effectuée à ton profit sans qu’un tiers en soit le bénéficiaire. Cette activité doit se limiter à la gestion normale de tes biens propres.
      Concrètement, l’activité doit remplir ces conditions?:
      – elle ne peut pas être intégrée dans le courant des échanges économiques de biens et de services et elle ne doit pas être exercée dans un but lucratif?;
      – elle ne peut permettre que de conserver ou d’accroître modérément la valeur de tes biens?;
      – elle ne peut pas être trop importante et ne doit pas t’empêcher d’exercer un emploi ou d’en rechercher un.
      Tu peux, par exemple, effectuer des travaux ménagers, jardiner sans vendre les produits cultivés, effectuer des travaux d’entretien (repeindre, tapisser, …) d’un immeuble pour maintenir ou améliorer ton confort, revendre tes biens personnels, percevoir des loyers, confectionner tes propres vêtements,…
      Mais tu ne peux, par exemple, pas effectuer des travaux qui augmentent sensiblement la valeur d’un bien (construire un garage, une annexe,…) ou qui ont pour but de louer ou revendre un immeuble.
      Nous te recommandons de demander préalablement au directeur du bureau du chômage si l’activité que tu envisages d’effectuer est compatible ou non avec le bénéfice des allocations (formulaire C45C, disponible auprès de ton organisme de paiement – http://www.onem.be/fr/formulaires/c45e).
      J’espère avoir répondu à ta question! N’hésite pas s’il te faut d’autres infos!

      Répondre
  11. bassirou

    Bonjours jé mappel Ndiaye sarr Ndiaye jé sénégalais de nationalité sénégalais jé vie au Sénégal jai regarder votre annonce mais sa m’a beaucoup intéressé jé ce venir faire une formation au Belgique.jé souhaiterai avoir votre réponse merci

    Répondre
    1. Infor Jeunes Bruxelles

      Bonjour Bassirou,
      Nous ne pourrons malheureusement pas te répondre de manière précise.
      En effet, la procédure pour suivre des études en Belgique dépend du type d’études que tu souhaites entreprendre: Si tu souhaites suivre un bachelier (études supérieurs de type court) il te faudra une équivalence de diplôme (http://www.equivalences.cfwb.be/index.php?id=838) avant de pouvoir entamer des démarches en vue de l’obtention du visa (appelé autorisation de séjour provisoire).
      Par contre, si tu souhaites commencer des études de type long (master), il faudra d’abord trouver l’option que tu souhaites effectuer. Tu devras ensuite  t’adresser à l’Université belge de ton choix pour savoir s’il est possible d’y poursuivre tes études. En effet, la décision de t’admettre ou non en master est prise par le jury facultaire de l’école.
      Dans les deux cas, tu devras également introduire une demande d’ autorisation provisoire de séjour (ASP). En principe, tu dois t’adresser au consulat belge compétent pour le pays dans lequel tu résides actuellement. L’obtention de ce titre de séjour dépend de plusieurs critères (conditions d’études, financières, de santé et de sécurité).
      Tu trouveras des informations plus complètes sur https://bruxelles-j.be/etudier-se-former/venir-etudier-en-belgique/acces-au-sejour-pour-venir-etudier-en-belgique-etrangers-hors-eee/
      D’autres questions ? N’hésite pas à nous recontacter!

      Répondre
  12. sabrina

    Bonjour, j’ai envoyé ma demande tremplin-indépendant à l’onem. Ils ont reçu ma demande le 14/09. Je n’ai toujours aucunes nouvelles concernant cette demande. Est-ce qu’il faut attendre longtemps avant d’avoir l’autorisation de l’onem ?
     
    merci d’avance

    Répondre
    1. Infor Jeunes Bruxelles

      Bonjour Sabrina,
      Sache que l’Onem prend certains délaispour traiter un dossier. A priori il ne semble pas anormal que tu n’aies pas encore eu de réponse à ce jour. Ton dossier doit sûrement être en cours de traitement.
      Si tu veux suivre l’évolution de ton dossier tu peux contacter directement à ton bureau de chômage : https://www.onem.be/fr/bureaux?search=#results
      Pour plus d’informations, contacte nous

      Répondre
  13. ALPHONSE K

    Bonjour,je suis comptable mais étant en chômage depuis 2015 je n’arrive pas a trouver un emploi. Cependant j ai eu une proposition de stage non rémunéré dans le secteur horeca (gérant)sur les heures :après 18h et les week end. Que dois je faire pour ne pas perdre mes allocations de chômage. Merci Alphonse

    Répondre
    1. Infor Jeunes Bruxelles

      Bonjour Alphonse K,
      Hélas, il n’est pas légal de faire un stage non rémunéré en dehors du cadre scolaire. Ce que tu proposes dans ton commentaire n’entre donc dans aucune case légale justifiable à l’ONEm et pourrait alors être considéré comme du travail non déclaré.
      Il est possible de faire du bénévolat tout en gardant ses allocations de chômage mais il n’est à priori pas possible de faire du bénévolat dans l’horeca.
      Pour faire un stage, il faudra en principe passer par une convention d’immersion professionnelle ou éventuellement un FPI. Dans ce cas, il est possible de demander des dispenses pour cumuler la rémunération perçue dans le cadre du stage et l’allocation de chômage.
      N’hésite pas à nous recontacter si tu as d’autres questions.

      Répondre
  14. Claude

    On encourage les chômeurs à rien faire maintenant j’aimerais savoir si un comité des fêtes peut employer un chômeur du village pour montage des tentes et circulation lors de cette fête communale paiement 1 repas gratuit le midi de sa présence à cette activité ( réglementation et condition) merci

    Répondre
    1. Infor Jeunes Bruxelles

      Bonjour Claude,
      Il faudrait être plus précis quant au type de contrat que vous souhaitez conclure avec ce demandeur d’emploi.
      Si vous souhaitez faire un contrat de bénévolat, il pourra tout à fait cumuler cette activité avec ses allocations de chômage.
      Si vous souhaitez lui faire un contrat de travail (CDD d’un journée), il ne pourra pas cumuler cet activité avec ses allocations de chômage et il devra noircir une case sur sa carte de contrôle.
      Tu retrouveras ces informations en détail sur cette page: https://www.onem.be/fr/documentation/feuille-info/t41
      N’hésite pas à nous recontacter si tu as d’autres questions.
       

      Répondre
  15. Pompom

    Je viens de m’inscrire chez Actiris. Ils me conseillent de demander une dispense pour bénévolat à l’onem mais je n’ai pas encore d’organisme de paiement. C’est pourtant la capac qui doit donner son accord pour la dispense. Dois-je, alors, déjà m’inscrire à la Capac?

    Répondre
    1. Infor Jeunes Bruxelles

      Bonjour Pompom,
      Désolé pour la réponse tardive. Ta question était passée inaperçue à cause d’un souci technique.
      Es-tu chômeur indemnisé ? Si oui, le formulaire C45 (A ou B) doit en effet être transmis à ton organisme de paiement. Il faudrait donc s’adresser à ton syndicat ou à la Capac.
      Bien à toi

      Répondre
  16. Mr hons

    Bonjour,
    Je touche du Cpas en tant qu’étudiant, et j’aimerai travailler comme chauffeurs chez Ubereats.
    Est-ce possible ?
    Merci pour votre réponse.

    Répondre
    1. Infor Jeunes Bruxelles

      Bonjour Mr Hons,
      Si tu bénéficies de revenus qui sont inférieurs au montant auquel tu peux prétendre via le revenu d’intégration ou l’aide sociale, tu gardes le droit à ces aides. Néanmoins, le montant de l’aide sera diminué du montant des revenus perçus par ailleurs.
      Si tu bénéficies de revenus par ailleurs qui sont supérieurs au revenu d’intégration ou l’aide sociale, tu vas perdre le droit au revenu d’intégration ou l’aide sociale pendant la période où tu touches les revenus en question. Plus d’infos: https://bruxelles-j.be/droits-sociaux/obtenir-de-laide-du-cpas/quels-sont-les-categories-et-les-montants-du-revenu-dintegration-et-de-laide-sociale-et-que-se-passe-t-il-si-on-a-des-revenus-par-ailleurs/
      Mais en tant qu’étudiant, une partie de ses revenus seront exonérés:

      • exonération de 248,90 € /mois également, mais seulement 69,42 € /mois si l’étudiant perçoit une bourse d’études?; l’exonération peut exister pendant toute la durée du contrat d’intégration
      • Si par exemple tu as un salaire de 460€ et que tu es étudiant boursier, le CPAS devrait déduire la somme de 391,58€ de ton RIS (460-69,42), l’exonération étant alors de 69,42€.
        Si tu n’es pas boursier, on devrait te déduire 211,10€ de ton RIS (460-248,90€), l’exonération étant de 248,90€ dans ce cas.

      N’hésite pas si tu as besoin de plus d’informations
       
       
       
       

      Répondre
  17. Nico

    Bonjour ,
    je travail comme chauffeur bénévole pour une ASBL et je conduit des handicapés , les PMR et malades et l’onem m’a accorder de travail et voudrais savoir :
     
    est ce que je peut garder mon chômage ?
    est ce que je dois continuer a chercher des annonces pour actiris?
     

    Répondre
    1. Infor Jeunes Bruxelles

      Bonjour Nico,
      Il est possible de faire du bénévolat tout en bénéficiant d’allocations de chômage. Il faut déclarer cette activité bénévole à l’ONEm: http://www.onem.be/fr/documentation/feuille-info/t42
      Le fait de pouvoir faire une activité bénévole ne te dispense pas de tes obligations de demandeur d’emploi. Tu dois donc continuer à chercher activement un emploi et répondre aux convocation d’Actiris.
      N’hésite pas à nous recontacter si tu as d’autres questions.

      Répondre
  18. Lorenzo

    Bonjour,
    je suis actuellement au chômage mais j’ai travaillé du 6 août au 21 août inclus sous contrat de remplacement. Je n’ai pas travaillé les weekends ni le jour férié du 15 août.
    Mes questions sont donc les suivantes.
    1° Dois-je noircir les cases weekends et celle du jour férié?
    2° Quel(s) document(s) dois-je joindre à ma carte de contrôle? (je n’ai en ma possession qu’un fiche de paie stipulant la date du début et de fin du contrat et de quel contrat il était question).
    D’avance je vous remercie.

    Répondre
    1. Infor Jeunes Bruxelles

      Bonjour Lorenzo,
      Non, il n’est pas nécessaire de noircir les cases du jour férié ni du week-end si tu ne travaillais pas.
      Sache que ces jours ne seront de toute façon pas indemnisés par le chômage. Le jour férié a dû être payé par ton employeur.
      Tu ne dois joindre aucun document à ta carte de contrôle.
      Bien à toi

      Répondre
  19. Cordier

    Je suis chômeuse complète et j ai l occasion de pouvoir travailler pour un cabinet vétérinaire comme chauffeur d ambulance pour animaux à la demande des clients du vétérinaire cela veut dire que ce ne sera peut être pas tous les jours mais occasionnel.
    Puis conserver mes allocations de chômage.?
    Et qu’elles démarches dois je effectuer.?
    Merci de vos réponses.

    Répondre
    1. Infor Jeunes Bruxelles

      Bonjour Cordier,
      Cette activité sera considérée comme du travail occasionnel. Dans ce cas tu dois biffer la case correspondant au jour pendant lequel tu travailles et tu ne percevras pas d’allocation de chômage pour ce jour-là.
      Attention, l’aide, même bénévole, dans l’activité professionnelle d’un particulier (comme donner un coup de main à un copain qui tient un magasin) n’est jamais acceptée et sera toujours punie par une sanction de chômage. Tu es donc dans l’obligation de biffer les jours pendant lesquels tu travailles pour être en ordre vis-à-vis de l’ONEm.
      En résumé, les jours pendant lesquels tu travailles, l’allocation de chômage sera remplacée par tes éventuels revenu. Cumuler allocations de chômage et travail le même jour n’est pas possible.
      Si tu as besoin d ‘autres informations, n’hésite pas !

      Répondre
  20. Muriel

    Bonjour,
    Mon fils vient de terminer ses études au 30 juin 2018.  Il a commencé à travailler à partir du 09 juillet avec un CDD de 3 mois. Après cette période, il voudrait se lancer comme indépendant.  Pouvez-vous me renseigner par rapport au démarches qu’il devrait faire après son CDD, pas au niveau de la fonction d’indépendant mais bien au niveau de la RVA.  Faut-il faire quelque chose ?
    D’avance merci pour votre réponse.
    Bien à vous
     
     

    Répondre
    1. Infor Jeunes Bruxelles

      Bonjour Muriel,
      Peux-tu préciser quel âge à ton fils ?
      Je suppose qu’il n’a pas encore ouvert de droits au chômage ?
      Si ton fils n’avait pas encore 24 ans le 1er juillet, je lui conseillerais de s’inscrire comme demandeur d’emploi (auprès d’Actiris/Forem/VDAB) en stage d’insertion professionnelle dès la fin de son contrat à durée déterminée (ou dès le 1er aout si son CDD est un temps partiel) et avant de devenir indépendant à titre principal. Cela lui permettrait, s’il remplit les conditions, d’avoir la possibilité d’ouvrir des droits à des allocations d’insertion (c’est-à-dire des allocations de chômage sur base des études).
      Le stage d’insertion professionnelle est une période d’un an avant de pouvoir introduire une demande d’allocations d’insertion.
      Pendant cette période, le jeune doit être disponible sur le marché de l’emploi, chercher activement du travail, accepter tout emploi convenable etc.
      Au terme du stage, s’il a obtenu deux évaluations positives de son comportement de recherche d’emploi, il pourra solliciter des allocations d’insertion, et ce à conditions qu’il remplisse les autres conditions (notamment de diplôme). La demande doit être introduite avant le 25ème anniversaire.
      Seront comptabilisées dans le stage d’insertion les journées pendant lesquelles le jeune est inscrit comme demandeur d’emploi et disponible sur le marché de l’emploi. Les journées de travail salarié et celles pendant lesquels il a été installé comme indépendant à titre principal sont également comptabilisées dans le stage d’insertion et permettront en outre de prolonger le délai pour introduire la demande d’allocations d’insertion.
      En effet, il peut être dérogé à la limite d’âge si le jeune n’a pas pu faire la demande d’allocations avant 25 ans précisément parce qu’il travaillait comme salarié ou comme indépendant à titre principal.
      Tant qu’il n’a pas achevé le stage d’insertion, il n’y a pas de démarches à faire auprès de l’ONEM (RVA).
      Au terme du stage d’insertion, il pourra solliciter des allocations d’insertion en introduisant une demande auprès d’un organisme de paiement (CAPAC ou Syndicats).
      Pour plus d’informations tu peux consulter les différentes pages de notre site consacrée au stage d’insertion professionnelle : https://bruxelles-j.be/droits-sociaux/tes-droits-au-chomage/ (titre devenir demandeur d’emploi après tes études).
      Nous restons à ta disposition si tu as d’autres questions !

      Répondre
  21. Cath

    Bonjour,
    Je suis assistante sociale et j’ai une question pour un de mes bénéficiaire.
    Monsieur est au chômage et souhaiterai faire des livraisons pour Uber Eat?
    A-t-il le droit de le faire sans perdre ses allocations et si oui qu’elles sont les démarches à effectuer pour être en ordre?
     
    Merci d’avance pour votre réponse.

    Répondre
    1. Infor Jeunes Bruxelles

      Bonjour Cath,
      Les revenus de ce type de travail ne seront pas cumulables avec des allocations de chômage.
      S’il effectue occasionnellement une activité rémunérée pour le compte d’un tiers ou qui dépasse la gestion normale de tes biens propres, il doit biffer au préalable la case correspondante sur sa carte de contrôle (même si c’est un jour férié, un samedi ou un dimanche).
      Il perdra donc une allocation pour chaque jour d’activité (quels que soient la durée de la prestation et le gain qu’elle a procuré).
      Bien à vous

      Répondre
  22. emeline3370

    Bonjour je suis au chomage comme cohabitante. J ai finis mes examens d aide soignante et je passe mon TFE en septembre. J ai travailler le 9-10-16-17-19 juin dans une maison de repos. J ai noirci mes cases mais est ce que je dois faire autre chose? Merci

    Répondre
    1. Infor Jeunes Bruxelles

      Bonjour Emeline3370,
      Nous supposons que tu es demandeuse d’emploi indemnisé sous dispense. Dans ce cas, si tu travailles il faut effectivement simplement noircir les cases des jours où tu as travaillé.
      N’hésite pas à nous recontacter si tu as d’autres questions.

      Répondre
  23. Vanessa

    Bonjour,
    J’aimerais vous demandez si je travaille chez ubereats en non indépendant et en ne pas dépassant 5000 euros par an ayant aucun revenu est ce que j’ai le droit ? et comment déclarer et comment cela fonctionne pour les impots ?
    j’ai les allocations de mon enfants majoré étant mis sur la caisse de mon père invalide si je travail pour ubereats vont il changer de caisse sur ubereats?
    merci d’avance de vos réponse
    Ps: je ne savais pas dans quel catégorie demander

    Répondre
    1. Infor Jeunes Bruxelles

      Bonjour Vanessa,
      Nous supposons que tu parles du système de l’économie collaborative.
      Tu peux tout à fait exercer ce type d’activité. En fonction de ton statut (demandeuse d’emploi indemnisée, étudiante…) ce type d’activité peut avoir un impact différent pour tes impôts mais le principe de base est que si tu ne dépasses pas la limite des 5.210 euros sur l’année civile, ces revenus ne devraient pas avoir d’impact sur ton statut ou sur ton imposition. En effet, un précompte professionnel de 10% est prélevé à la base sur ces revenus et ils sont déclarés dans une case particulière (revenus divers).
      Cette plateforme d’économie collaboration (Listminut) a bien détaillé l’impact pour chaque situation: https://listminut.be/fr/legal_sharing_economy Pour les questions qui concernent ton imposition, nous te conseillons de contacter directement le SPF finance qui pourra te répondre avec précision: https://finances.belgium.be/fr/Contact
      L’économie collaborative n’est pas considérée comme un emploi (mais un service de particulier à particulier) et ne te donne donc pas le statut de travailleuse. Cela n’impliquera donc pas de changement d’attributaire ou de modification dans la caisse d’allocations familiales. Tu peux toujours vérifier cela avec la caisse d’allocations familiales compétente pour ton enfant.
      N’hésite pas à nous recontacter si tu as d’autres questions.

      Répondre
  24. Didier

    Bonjour ,j’ai fait de la figuration pour un film
    J’ai eu un defraiment de 30€
    Est ce que je risque des problème avec L’ONEM
    MERCI

    Répondre
    1. Infor Jeunes Bruxelles

      Bonjour Didier,
      La figuration n’est pas considérée comme une activité artistique .  De ce fait, il n’y’a pas de formulaires spécifiques aux artistes à remplir mais tu dois simplement cocher la case correspondante au jour de l’activité sur ta carte de contrôle. Attention, s’il s’agit d’une activité prestée dans les mois où tu as déjà rentré ta carte de contrôle, tu risques une sanction de l’Onem,  soit un avertissement soit une exclusion des allocations pour une durée entre 4 et 26 semaines.En outre, tu devras rembourser les allocations perçues indûment.
      Plus d’infos: https://bruxelles-j.be/droits-sociaux/tes-droits-au-chomage/quelles-sont-les-sanctions-de-l%e2%80%99onem/
      N’hésite pas si tu as besoin  de plus d’informations
       

      Répondre
  25. ubliege

    bonjour, puis je travailler en tant que livreur statut p2p pour la firme uber eats.
    mon statut actuel : chomeur indemnisé isolé…
    Dois me soumettre aux démarches telles que celles demandées pour une activité accesoire ?
    Merci pour votre eclairssiments…
    BAV

    Répondre
    1. Infor Jeunes Bruxelles

      Bonjour ubliege,
      A notre connaissance, tu dois te soumettre aux règles du travail occasionnel. C’est-à-dire que tu dois biffer au préalable la case correspondante sur ta carte de contrôle (même si c’est un jour férié, un samedi ou un dimanche). Tu perdras donc une allocation pour chaque jour d’activité (quels que soient la durée de la prestation et le gain qu’elle a procuré).
      Cependant, si tu remplis les 4 conditions pour une activité accessoire, il serait intéressant d’interroger ton bureau de chômage pour savoir si du travail en P2P peut rentrer dans ce cadre et être donc cumulé (dans une mesure limitée) avec les allocations de chômage.
      Nous n’avons pas réussi à joindre le service réglementation de l’ONEM. Mais tu peux leur écrire: reglement@onem.be
      Tu peux aussi en discuter avec ce service juridique gratuit:
      L’atelier des droits sociaux
      Rue de la Porte Rouge 4
      1000 Bruxelles
      Tel: (32) 2 512 71 57 – (32) 2 512 02 90
      Fax: (32) 2 512 76 68
      emploi@atelierdroitssociaux.be
      http://www.atelierdroitssociaux.be
      Service Emploi/Sécurité sociale/Aide sociale?:
      mardi de 9h à 12h et de 13 à 16h
      mercredi de 9h à 12h
      jeudi de 16h à 20h (uniquement sur rendez-vous)
      Bien à toi

      Répondre
  26. benyas

    bonj our,
    j’aimerai savoir plus sur le P2P, le fait de pas dépasser 5000 euro de revenue pour arrondir ces fin du mois par année fiscal, uber eats proposé cette possibilité , doit je le déclarer a mon organisme de payment ?

    Répondre
    1. Infor Jeunes Bruxelles

      Bonjour Benyas,
      En principe, pour pouvoir prétendre à des allocations de chômage, l’une des obligation est d’être privé de revenu.
      Tu comprends donc que toute période de travail effectuée pendant que tu perçois des allocations de chômage doit être signalée sur ta carte de contrôle (en noircissant la case correspondant au jour pendant lequel tu as/auras travaillé). Tu perdras alors une allocation pour chaque jour d’activité (quels que soient la durée de la prestation et le gain qu’elle a procuré).
      Par contre, concernant la limite des 5000 euros à ne pas dépasser, l’ONEM n’est pas en mesure d’en tenir compte; il n’est donc pas nécessaire de le signaler auprès de votre organisme de paiement.
      Tu trouveras plus d’information sur ce statut en consultant le site suivant : https://listminut.be/fr/legal_sharing_economy
      D’autres questions ? N’hésite pas à nous recontacter!

      Répondre
  27. Abu yassir

    bonjour, je suis au chômage et j aimerai travaillé chez Uber en tant que livreur ,vais je perdre mon droit au chômage

    Répondre
    1. Infor Jeunes Bruxelles

      Bonjour Abu Yassir,
      Tout travail doit être déclaré à l’ONEm. Pour travailler en tant que livreur chez Uber, il semble qu’il y ait 2 statuts possibles:

      • Pour prendre le statut d’indépendant complémentaire en étant demandeur d’emploi, il faut passer par le programme « tremplin-indépendant ». Dans ce cadre-là, tu peux cumuler ton activité indépendante avec tes allocations de chômage dans une mesure limitée. Le montant journalier de ton allocation de chômage sera diminué de la partie du montant du revenu journalier de l’activité accessoire qui dépasse 13,98 euros (à l’indice en vigueur au 01.06.2017). Le revenu journalier est obtenu en divisant le revenu annuel net imposable (= brut – charges) par 312 (ou, en cas d’année incomplète, par un nombre proportionnel de jours).
      • Si tu ne passes pas par le statut d’indépendant complémentaire mais par celui lié à l’économie collaborative, il faudra à priori noircir la case du jour où tu as travaillé pour Uber et tu perdras alors l’allocation de chômage pour le jour où tu as travaillé. La loi ne prévoit pas précisément l’impact de ce type d’emploi. Tu pourrais donc faire un ruling avant de commencer à travailler pour Uber pour voir quel serait le statut le plus avantageux. Le ruling permet d’expliquer une situation précise à l’ONEm et de pouvoir connaitre à l’avance leur position par rapport à cette situation. Tu trouveras le formulaire de ruling sur cette page: http://www.onem.be/fr/formulaires/ruling

      N’hésite pas à nous recontacter si tu as d’autres questions.

      Répondre
  28. BABYLONE

    bonjour j ai acheter une  camionnette plateforme j  pour dépanner la voiture d un amis qui  et en panne je suis au chômage est que je peux prendre sa voiture qui et en panne sur mon véhicule ? sans demander d argent en retour

    Répondre
    1. Infor Jeunes Bruxelles

      Bonjour Babylone,
      Toute activité pour le compte d’un tiers qui te rapporte une rémunération ou un avantage matériel est incompatible avec le bénéfice des allocations. Tout travail pour le compte d’un tiers est présumé jusqu’à preuve du contraire procurer une rémunération (la preuve du contraire incombe au chômeur).
      Si tu rends ce service à ton ami et que tu fais justement l’objet d’un contrôle de l’ONEM, tu devrais prouver que tu n’es pas payé (ce qui n’est pas forcément évident à prouver) pour ne pas risquer de sanction. Nous ne pouvons donc pas te garantir qu’une sanction n’est pas possible.
      Si tu veux une réponse sûre, nous te conseillons de demander directement l’avis de l’ONEM. Pour cela, tu peux contacter le service Ruling de ton bureau de chômage : http://www.onem.be/fr/documentation/feuille-info/t91
      Bien à toi

      Répondre
  29. Mélina

    Bonjour,
    Je suis actuellement au chômage et j’aimerais de temps en temps sortir des chiens ou en garder en échange d’une rémunération.
    J’ai téléphoné à mon bureau de chômage et à mon syndicat et personne n’a pu me donner une réponse.
    Dois-je déclarer cette activité ?
    Merci de votre aide.
    Mélina

    Répondre
    1. Infor Jeunes Bruxelles

      Bonjour Mélina,
      Oui, tu es bien censée déclarer ce type d’activité.
      Toute activité pour le compte d’un tiers qui te rapporte une rémunération ou un avantage matériel est incompatible avec le bénéfice des allocations.
      Si tu effectues occasionnellement une activité rémunérée pour le compte d’un tiers, tu dois biffer au préalable la case correspondante sur ta carte de contrôle (même si c’est un jour férié, un samedi ou un dimanche).
      Tu perdras donc une allocation pour chaque jour d’activité (quels que soient la durée de la prestation et le gain qu’elle a procuré).
      Bien à toi

      Répondre
  30. Miki

    Bonjour,
    J’aimerai savoir si je peux bénéficier du chômage complet en étant livreur chez uber eats tant que je ne dépasse pas les 5000€ net sur une année fiscale ?
    Ps: je suis isolé et touche des allocations de chômages après un an de travail dans une société de gardiennage

    Répondre
    1. Infor Jeunes Bruxelles

      Bonjour Miki,
      Tout travail doit être déclaré à l’ONEm. Pour prendre le statut d’indépendant complémentaire en étant demandeur d’emploi, il faut passer par le programme « tremplin-indépendant »: http://www.onem.be/fr/documentation/feuille-info/t158 Dans ce cadre-là, tu peux cumuler ton activité indépendante avec tes allocations de chômage dans une mesure limitée. Le montant journalier de ton allocation de chômage sera diminué de la partie du montant du revenu journalier de l’activité accessoire qui dépasse 13,98 euros (à l’indice en vigueur au 01.06.2017). Le revenu journalier est obtenu en divisant le revenu annuel net imposable (= brut – charges) par 312 (ou, en cas d’année incomplète, par un nombre proportionnel de jours).
      Si tu ne passes pas par le statut d’indépendant complémentaire mais par celui lié à l’économie collaborative, il faudra à priori noircir la case du jour où tu as travaillé pour Uber et tu perdras alors l’allocation de chômage pour le jour où tu as travaillé. La loi ne prévoit pas précisément l’impact de ce type d’emploi. Tu pourrais donc faire un ruling avant de commencer à travailler pour Uber pour voir quel serait le statut le plus avantageux. Le ruling permet d’expliquer une situation précise à l’ONEm et de pouvoir connaitre à l’avance leur position par rapport à cette situation. Tu trouveras le formulaire de ruling sur cette page: http://www.onem.be/fr/formulaires/ruling
      N’hésite pas à nous recontacter si tu as d’autres questions.

      Répondre
  31. younes

    bonjour je suis au chomage est un patron veut m’engager dans sa société pour 6 mois pour le remplacer mais en indépendant est ce que je perd mais droit au chômage après mais 6 mois  en indépendant on j’aurais toujours droit au chomage
    merci cordialement

    Répondre
    1. Infor Jeunes Bruxelles

      Bonjour Younes,
      Tu n’auras pas droit au chômage pendant que tu es inscrit comme indépendant (peu importe le montant de tes revenus). Mais tu pourras récupérer tes droits si tu renonces à l’activité indépendante (dans les 15 ans au plus tard): http://www.onem.be/fr/documentation/feuille-info/t87#h2_6
      Nous nous permettons de te mettre en garde contre les dangers du statut d’associé actif: http://www.atelierdroitssociaux.be/node/512
      Bien à toi

      Répondre
  32. Caroline

    Bonjour,
    je travaille à mi-temps et je suis inscrite chez Actiris (pour un éventuel autre mi-temps), mais pas à un organisme de paiement, puisque je n’ai droit à aucune indemnité.
    Puis-je exercer une activité bénévole « défrayée » dans une ASBL sans que ça pose problème avec Actiris?
    Merci
     

    Répondre
    1. Infor Jeunes Bruxelles

      Bonjour Caroline,
      Si tu es en stage d’attente et que tu ne bénéficies pas encore d’allocations de la part de l’ONEm tu peux commencer une activité bénévole et ce sans formalités préalables (même si cette activité est défrayée, cela n’est pas perçu comme un revenu).
      Dans le cas où tu ouvrirais ton droit aux allocations d’insertion ou de chômage entre-temps, et que tu commences donc à toucher des allocations de chômage tout en souhaitant continuer ton activité bénévole, une dispense de ton organisme de paiement devra alors être demandée.
      Si tu as besoin d’autres informations, n’hésite pas !

      Répondre
  33. den

    bonjour,
    j’ai une question qui me tracasse un peu et dont je n’ai pas eu le temps de demander à mon syndicat….
    Je suis actuellement à l’école et je suis une formation en promotion sociale comme commis de cuisine en journée 20h semaine , j’ai obtenue une dispense . Je reçois des allocations de chômage sur base des études car je n’ai jamais travaillé, j’ai fais études après études, …. 3 x dispenses de suites. Maintenant , j’ai trouvé un petit travail en job étudiant 2x/sem. et les week-ends. Suis-je considérer comme étudiante étant donné que je suis a à l’école et j’ai 25 ans. Et si j’accepte ce travail (essai pour lundi), et je continues tjs les cours je n’arrête pas ma dispense alors que va-t-il se passer? ou bien alors je garde mes allocations de chômage et je dois noter dans la carte bleu du chômage? Enfin, je ne sais pas quoi faire, merci a vous si vs pouviez me répondre avant lundi,…

    Répondre
    1. Infor Jeunes Bruxelles

      Bonjour Den,
      Légalement, tu ne peux malheureusement pas travailler en tant qu’étudiante car tu bénéficie d’allocation de chômage. Cela signifie qu’en principe tu es considérée comme « chômeuse », et ce statut (lié au statut de demandeur d’emploi) prime sur le statut d’étudiant.
      Ceci dit, si tu décides tout de même de travailler, tu devras effectivement noircir les cases de ta carte de contrôle des jours correspondant à ceux pendant lesquels tu as travaillé. Par contre, tu ne seras pas indemnisée par le chômage pour les jours pendant lesquels tu auras travaillé.
      Sache aussi que depuis le 1er janvier 2014, les trois premiers jours d’un contrat étudiant sont automatiquement considérés comme période d’essai, ce qui signifie que si tu effectues un essai au sein d’une entreprise (c’est-à-dire si l’employeur te demande de concrètement travailler pour lui, de faire des tâches qui sont profitables à son entreprise), tu dois être couverte par un contrat de travail et être rémunérée. Attention cette notion est à distinguer de celle d’une « période de test » (à savoir la vérification de tes compétences). Plus d’informations sur : https://bruxelles-j.be/travailler/ton-premier-emploi/quest-ce-que-la-periode-dessai/
      D’autres questions ? N’hésite pas à nous recontacter!

      Répondre
  34. alex

    Bonjour , voila j ai une question qui me tracasse
    Je suis propriétaire d une maison et j étais entrain de rénover ma maison
    mais  je viens de tomber au chômage ;puis-je continuer mes petits travaux
    sans être sanctionner par l ONEM .
    Je vous remercie d’ avance et recevez mes salutations distinguées
     
     

    Répondre
    1. Infor Jeunes Bruxelles

      Bonjour Alex,
      Comme indiqué sur la fiche ci-dessus,  en principe, tu peux travailler sans perdre ton chômage s’il s’agit d’une activité effectuée à ton profit sans qu’un tiers en soit le bénéficiaire. Cette activité doit se limiter à la gestion normale de ta maison (repeindre, …) , mais  elle ne peut par contre pas augmenter la valeur de celle-ci (par exemple, construire un garage, une annexe,…) ou avoir pour but la location ou la revente de ta maison.
      Tu trouveras les conditions que doit respecter cette activité sur la fiche ci-dessus.
      Nous te conseillons donc de demander un avis au directeur du bureau du chômage afin de savoir si les activités que tu effectues est compatible  avec le bénéfice des allocations de chômage. Cette dernière s’introduit auprès de ton organisme de paiement (syndicat ou CAPAC) via le formulaire C45C.
      D’autres questions ? N’hésite pas à nous recontacter!

      Répondre
  35. Nazare

    Bonjour,
    Je suis au chomage et je voudrais faire du babysitting occasionel. Est-ce possible ou doit-je le declarer?
    Merci,
    Nazaré

    Répondre
    1. Infor Jeunes Bruxelles

      Bonjour Nazare,
      En principe, toute activité doit être déclarée: http://www.onem.be/fr/documentation/feuille-info/t41 Dans le cas du baby-sitting, c’est un peu particulier car il s’agit souvent d’une activité non déclarée relativement tolérée car il n’y a pas de cadre prévu pour le baby-sitting. Si tu souhaites être sûre, nous te conseillons de demander l’avis de l’ONEm sur ce type d’activité et la possibilité de la cumuler avec tes allocations de chômage via le formulaire ruling: http://www.onem.be/fr/formulaires/ruling
      N’hésite pas à nous recontacter si tu as d’autres questions.

      Répondre
  36. Ati

    Bonjour,
    Dans le cadre d’un stage en restauration, le patron m’a demandé à la fin du stage de travailler pour lui en extra le samedi et dimanche.
    Je suis au chômage, je travaille comme ALE dans une école environ 70heures par mois et je voudrais savoir si j’ai le droit de faire des heures en extra?
    J’ai 51 ans.
    Merci de me répondre,
    Bien à vous,

    Répondre
    1. Infor Jeunes Bruxelles

      Bonjour Ati,
      Tu peux tout à fait travailler dans un autre contrat de travail mais il faudra bien déclarer cela sur ta carte de contrôle (on ne peut pas travailler pour quelqu’un tout en bénéficiant d’allocations de chômage pour les jours où on travaille). En tant que demandeur d’emploi en travail ALE si tu n’as pas de dispense maximale, tu dois toujours chercher un emploi et donc travailler est toujours positif. Mais nous te conseillons de vérifier avec ton conseiller emploi si le fait de signer un contrat de travail ordinaire n’aura pas d’impact pour ton emploi ALE.
      N’hésite pas à nous recontacter si tu as d’autres questions.

      Répondre
  37. Rêve d'entreprise

    Bonjour, je suis actuellement au chômage depuis plus de 3 ans et j’en ai complètement ras le bol de tout ses blocages tant dans la recherche d’emploi, la formation ou le droit de créer.
    J’aimerais commencer en tant que vendeur sur des site comme Amazon, ebay et par la suite créer ma boutique et pourquoi pas mes produits…
    J’aimerais comprendre que dois-je faire pour pouvoir librement et légalement acheter de la marchandise pour la revendre légalement. Dois je quitté le chômage et changer de statut ? Ne puis-je pas garder le chômage tout en ayant droit de créer/débuté une activité commerciale sur internet avec des articles neuf ? (et non vendre des objets d’occasion m’appartenant…)
    j’ai vraiment du mal a conceptualisé comment construire sont projet qu’est de vendre des articles neuf sur des sites tel que Amazon ou autre boutique en ligne. A ce qu’il parait je n’ai moi pas le droit de vendre des articles neuf, et de l’autre coté l’on me dit que j’ai le droit, si je note mes achats, mes ventes, et que je ne dépasse pas un certains seuil.
    Le sujet m’est totalement abstrait et j’aimerais être éclairé, je ne sais vers qui me diriger.
    Merci de votre lecture et de votre aide. Bien à vous.

    Répondre
    1. Infor Jeunes Bruxelles

      Bonjour rêve d’entreprise,
      Cette activité nécessite de s’installer en tant qu’indépendant. Tu trouveras les démarches à ce sujet sur cette page: https://bruxelles-j.be/travailler/entreprendre/
      Une activité indépendante n’est en principe pas compatible avec le chômage. Cependant, depuis quelques mois, une nouvelle mesure permet toutefois de cumuler chômage et activité indépendante. Il s’agit du « tremplin-indépendant ». Tu trouveras les explications à ce sujet sur: http://www.onem.be/fr/documentation/feuille-info/t158
      Tu peux discuter de tes projets d’entrepreneuriat avec des services spécialisés. Par exemple: https://bruxelles-j.be/nos-partenaires/service-1819/
      Ou encore: http://www.ceraction.be/
      Bien à toi
       

      Répondre
  38. Anne

    Bonjour,
    Je voudrais faire du travail en volontariat dans une école. Pouvez-vous me dire quelle est la différence entre le C45a et le C45b? Il me semble que antérieurement, j’avais déjà fait cette demande et que j’avais pu exercer en attendant la réponse (délai de 3 semaines) avec promesse de cesser l’activité si la réponse de l’ONEM était négative (elle fut positive!). Pouvez-vous me confirmer cette idée s’il-vous-plait?
    Merci d’avance pour  votre réponse
    Anne

    Répondre
    1. Infor Jeunes Bruxelles

      Bonjour Anne,
      Le C45A est le formulaire de Déclaration d’une activité bénévole pour un particulier alors que le C45B est le formulaire de Déclaration d’une activité bénévole pour le compte d’une organisation non commerciale (un organisme ou une association).
      Dans tous les cas, en tant que bénéficiaire d’allocations de chômage, tu devras introduire cette demande de dispense avant de commencer ton activité bénévole. Comme tu veux faire du bénévolat dans une école, tu devras remplir le formulaire C45B et l’introduire à l’Onem via ton organisme de paiement.
      Malheureusement, nous ne pouvons pas prédire une décision de l’Onem. Mais, sache que l’autorisation d’effectuer une activité bénévole peut être refusée dans le situations suivantes :
      – l’exercice de l’activité a pour effet de diminuer la disponibilité sur le marché de l’emploi ;
      – l’activité ne présente pas ou plus les caractéristiques d’une activité habituellement effectuées par des bénévoles.
      Exemple : surveiller des enfants dans une école peut être autorisé par l’ONEM mais l’activité régulière de cuisinière, femme de ménage, secrétaire dans l’école ne sera pas autorisée car ces activités, par nature, ne sont habituellement pas exercées par des bénévoles.
      Une décision de refus du bureau de chômage n’a d’effet qu’à partir de la décision. Les allocations de chômage perçues pendant la période avant la décision ne seront pas récupérées.
      Pour d’autres questions, n’hésite pas à nous recontacter.

      Répondre
  39. Diet

    Bonsoir,
    Je perçois des allocations de chômage et suis chef de famille! Je suis diététicienne à recherche d’emploi et j’ai une proposition pour animer des séances d’informations durant un projet qui durera 24 mois! Je travaillerais entre 1 à 4 jours complet par mois, tout dépendra de la période du projet! Ils ne peuvent pas me proposer un contrat mo- temps ou autre car pas assez d’heure sur le mois. Je devrais me mètre en tant qu’indépendante complémentaire, est ce que je continuerais à percevoir mes allocations? Y a t il un montant maximum journalier à ne pas dépasser par jour ou pr mois ou par année? Merci de votre réponse

    Répondre
    1. Infor Jeunes Bruxelles

      Bonjour Diet,
      Tu trouveras toutes les informations concernant la possibilité de commencer une activité d’indépendant complémentaire alors qu’on perçoit des allocations de chômage sur cette page: http://www.onem.be/fr/documentation/feuille-info/t158
      Il n’est possible de faire cela que pendant 12 mois. Les allocations de chômage sont cumulables avec les revenus dans une certaines mesure. En effet, le montant journalier de ton allocation de chômage sera diminué de la partie du montant du revenu journalier de l’activité accessoire qui dépasse 13,98 euros.
      N’hésite pas à nous recontacter si tu as d’autres questions.

      Répondre
  40. becka

    Bonjour,
    Je suis en dispense pour études de pleins exercices et on me propose un job en France pour 2 mois d’été. Mais ce ne serais que 3 heures par jour/ 4 jours semaine. Est-ce que je vais perdre mon droit aux allocations et devoir me réinscrire ?
    Merci

    Répondre
    1. Infor Jeunes Bruxelles

      Bonjour Becka,
      Si tu acceptes ce job en France, tu perdras bien ton droit aux allocations de chômage pendant ces 2 mois. Tu pourras les récupérer à la fin de ce job. Vu que tu auras interrompu ton chômage pendant plus de 28 jours, tu devras te réinscrire comme chercheur d’emploi chez Actiris (ou Forem) et te présenter à ton organisme de paiement pour récupérer tes allocations.
      Bien à toi

      Répondre
  41. Meli1985

    Bonjour
    J ai travaillée ce vendredi de 22h a 2h du matin, donc je passe sur samedi ma question, quelle case dois je cocher sur ma carte bleue le 16 ou le 17 ??? Merci

    Répondre
    1. Infor Jeunes Bruxelles

      Bonjour Meli1985,
      En principe, tu devrais cocher la case du 16, car la mission que tu as effectuée sera sans doute déclarée pour un certain nombre d’heure à cette date là.
      Nous te conseillons tout de même de t’en assurer auprès de ton organisme de paiement (CAPAC ou Syndicat)
      D’autres questions ? N’hésite pas à nous recontacter!

      Répondre
  42. SMAHARAHA

    Bonjour,Madame,monsieur,
    J’ai une question à vous poser :Je suis un chomeur indémnisé complet j’ai 60 ans ,est-ce que je peux pratiquer mon hobby en gardant le chomage? j’aimerai faire un journal éléctronique sur le web ,pour mettre des infos ,je ne touche aucune rémunération ni pécuniare ni d’autre,mon travail sera sans profit spécialement journalistique. Un ami à moi m’a dit que puis-ce que le travail est suplémentaire et seulement en ligne donc j’ai plein droit à faire mon hobby.
    Merci à l’avance
    Cordialement

    Répondre
    1. Infor Jeunes Bruxelles

      Bonjour Smaharaha,
      Tu trouveras plus d’information à ce sujet sur cette page: http://www.onem.be/fr/documentation/feuille-info/t41
      Si tu restes disponible sur le marché de l’emploi (donc que tu continues tes recherches d’emploi et que tu réponds au convocation) et que cela n’entraine aucune rémunération, tu devrais effectivement pouvoir faire cette activité.
      Bien à toi.

      Répondre