Comment organiser ta recherche d’emploi ?

Une fois les études finies et l’inscription chez ACTIRIS effectuée, tu peux te lancer à la recherche d’un emploi. Si tu te demandes comment tu vas t’y prendre pour trouver le boulot rêvé, voici quelques conseils pratiques pour t’aider dans tes démarches.

Déterminer ce que tu cherches

Cela peut sembler évident mais avant de commencer tes recherches, il est important de bien identifier le type de job que tu voudrais décrocher et le type d’entreprise dans lequel tu te sentiras le plus à ton aise. Cela implique une bonne connaissance de tes potentialités : que sais-tu faire ? Quels sont tes points forts ? Qu’est-ce qui te plaît ? Qu’est-ce qui est important pour toi ? Quels sont les secteurs d’activités qui t’intéressent ? Avec et/ou pour quel public tu aimerais travailler ?

Un petit tour sur le site d’information sur le marché du travail à Bruxelles pourra peut-être t’aider : imtb.actiris.be

Si tu as du mal à définir ton projet professionnel, tu peux, par exemple, contacter le Service de Guidance Recherche Active d’Emploi d’ACTIRIS (voir le fiche « à quoi ça sert ACTIRIS » ). Ils ne manqueront pas de t’aider à concevoir un projet professionnel. Ne sois pas non plus trop restrictif. Une idée trop précise de ce que tu veux faire peut te faire passer à côté de nombreuses offres qui pourraient te convenir.

Tu peux également contacter le service orientation d’Infor Jeunes Bruxelles. Ce service t’accompagne gratuitement (quel que soit ton niveau d’enseignement) pour réfléchir et t’aider à construire ton projet professionnel.

À l’assaut des entreprises

Une fois ton projet professionnel défini, tu peux le confronter à la réalité des entreprises. Il est donc important que tu puisses récolter un maximum d’informations sur celles-ci : leurs activités, l’organisation du travail, les fonctions à pourvoir, les contraintes et les avantages de tel ou tel métier, les exigences des employeurs (en terme d’horaire, de compétence, de mobilité, etc.). Pour trouver toutes ces informations, tu peux faire des recherches dans les divers annuaires des entreprises, dans la presse, dans des centres de documentation spécialisés tels que par exemple le coaching proposé par Actiris, etc.

Le contact avec des professionnels peut te permettre d’affiner ton opinion sur un métier déterminé. De la même manière, en rencontrant des travailleurs de l’entreprise où tu comptes postuler, tu peux mieux te rendre compte de l’environnement où tu risques de travailler. Ou encore, l’analyse des offres d’emploi te permet de mieux identifier les exigences des employeurs et le type d’emploi proposé. Muni de toutes ces informations, te voilà prêt pour te lancer dans la recherche concrète d’un emploi.

Te faire connaître des employeurs

Il s’agit ensuite de convaincre un employeur que tu es la personne qui correspond le mieux au poste à pourvoir. Le moyen de plus classique est d’envoyer un curriculum vitae (CV), que ce soit par courrier ou par email. L’envoi par email est de loin le plus fréquent et a l’avantage d’être très rapide.

Généralement, une lettre de motivation personnalisée et adaptée au poste pour lequel tu postules est également requise. Traditionnellement, celle-ci est manuscrite. Mais cette tendance semble progressivement disparaître et la grande majorité des demandeurs d’emploi envoie maintenant des lettres de motivation dactylographiées. Si l’employeur le demande, fais l’effort d’écrire ta lettre à la main.

Le CV et la lettre d’accompagnement doivent être particulièrement soignés si tu veux accrocher l’attention de l’employeur. Ils doivent bien mettre en évidence tes qualités et tes éventuelles expériences, tes points forts, etc. Sers-toi de la lettre pour démontrer à l’employeur que ton profil correspond bien à ce qu’il recherche ou ce qu’il pourrait rechercher. Bref, tu dois te vendre sans bien sûr exagérer (les « gros coups » ne sont pas nécessairement bien vus).

Ne te limite pas à répondre à quelques annonces. En multipliant les candidatures spontanées auprès des entreprises, tu augmentes tes chances d’être repéré par un employeur. Ne te décourage pas si tu ne reçois pas une réponse tout de suite : certains employeurs conservent les candidatures un certain temps.

Il est également important de recontacter l’employeur. C’est ce qu’on appelle « la relance ». Une fois que tu as envoyé ton CV et ta lettre de motivation à un employeur, n’hésite pas à le recontacter par téléphone, par exemple une semaine plus tard, pour voir s’il a bien reçu ta candidature et pour savoir où en est la procédure de sélection. Cela permet de montrer ton réel intérêt pour le poste et de te rappeler à la mémoire de l’employeur. C’est aussi l’occasion de parler d’éventuels plans d’embauche dont tu aurais ouvert le droit entre-temps, si ce n’était déjà indiqué dans ton CV.

N’hésite pas non plus à demander conseil auprès des services spécialisés d’ACTIRIS : ils pourront t’aider à rendre ton CV aussi performant que possible.
Tu peux également contacter Infor Jeunes Bruxelles. Une conseillère peut t’aider pour la rédaction de CV, lettre de motivation et pour la recherche d’un emploi.

Partager

Poser une question

N’hésite pas à nous poser une question, un professionnel faisant partie du réseau Bruxelles-J te répondra. Nous préservons ton anonymat et ton adresse de messagerie ne sera pas publiée.

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*

En cliquant sur « publier la question », vous acceptez notre Politique en matière de protection de la vie privée.

*
*

2 questions déjà posées

  1. TORDEUR

    Bonjour, ma fille a fini l’école le 30 juin mais elle a un job d’étudiante jusqu’au 30 septembre. Peut elle accepter ou doit elle absolument s’inscrire comme demandeuse d’emploi svp ?

    Merci pour votre aide

     

    Répondre
    1. Infor Jeunes Bruxelles (informateur certifié)

      Bonjour TORDEUR,

      Dans un premier temps, je conseille vivement à votre fille de s’inscrire comme chercheuse d’emploi afin que son stage d’insertion professionnelle puisse débuter.

      En principe, il faut savoir que le statut de chercheur d’emploi n’est pas compatible avec le job étudiant. Cependant, l’ONSS accepte quand même d’octroyer des cotisations réduites (comme pour un étudiant) jusqu’au 30 septembre ! Du coup, votre fille peut jobber jusqu’au 30 septembre.

      Seulement attention, si elle a moins de 25 ans et qu’elle a travaillé plus de 240 heures sur le trimestre juillet-août-septembre, elle n’aura pas droit à ses allocations familiales pour ce trimestre. Il faut savoir qu’en tant que chercheuse d’emploi, elle pourra maintenir son droit aux allocations familiales durant les 12 mois de son stage d’insertion professionnelle.

      Je l’invite à jeter un coup d’œil sur notre fiche qui résume toutes les démarches à entreprendre à la fin de ses études.

      Nous restons également disponibles si vous avez d’autres questions.

      Répondre