Quelles sont les différentes possibilités d’emploi ?

Les possibilités d’emploi sont nombreuses et très différentes. Pour t’y retrouver, il est important de distinguer les divers types de travail. La première distinction essentielle oppose le travail salarié au travail indépendant. Au sein du travail salarié, on distingue l’ouvrier de l’employé et le secteur privé du secteur public.

Le travail indépendant

Tu es indépendant lorsque tu travailles pour ton propre compte. Tu es ton propre patron. Pour y arriver, tu dois créer ton « affaire » ou exercer une profession libérale. Le travail indépendant concerne de nombreuses professions : les artisans, les commerçants, les agriculteurs, les professions libérales (avocats, médecins, pharmaciens, architectes, …), etc.

T’installer à ton compte implique de nombreuses démarches : t’inscrire à un guichet d’entreprises, ouvrir un compte bancaire distinct de ton compte privé, t’affilier à une caisse d’assurances sociales, etc. Pour plus d’informations sur ces nombreuses démarches et sur les aides à l’installation en tant qu’indépendant, tu peux contacter le Service 1819. Tu peux  aussi consulter les fiches du dossier « Entreprendre ».

Le travail salarié

Tu es salarié lorsque tu offres tes services à un employeur contre rémunération. Tu travailles pour le compte d’un patron en tant qu’ouvrier ou employé. En tant que salarié, tu n’es pas confronté aux nombreuses démarches des travailleurs indépendants. Tu ne dois, par exemple, pas te soucier de cotiser pour la sécurité sociale. On te retire automatiquement ces cotisations de ton salaire brut. Lorsque tu travailles comme salarié, il est souvent nécessaire de signer un contrat de travail écrit entre l’employeur et toi. Dans ce contrat, tu t’engages à effectuer un travail moyennant rémunération. Le contrat de travail instaure un lien de subordination entre l’employeur et toi.

La réglementation de ce contrat est légèrement différente selon la nature du contrat. On distingue principalement le contrat de travail ouvrier du contrat de travail employé. Alors que l’ouvrier effectue essentiellement un travail d’ordre manuel, l’employé fournit principalement un travail d’ordre intellectuel.

Le secteur privé

Il est constitué surtout de petites et moyennes entreprises, d’artisans et de commerçants et, dans une moindre mesure, de grandes entreprises. Ce sont par exemples les entreprises commerciales, les associations sans but lucratif, etc. Dans ce secteur, les métiers se diversifient de plus en plus. Les meilleurs débouchés peuvent varier d’une année à l’autre. Aussi, pour les découvrir, il s’agit de te montrer actif. Pour t’informer sur les tendances du marché, sur les entreprises et sur les emplois offerts, plusieurs possibilités s’offrent à toi : rencontrer des employeurs, consulter les journaux, visiter les sites Internet des grandes entreprises et le site d’Information sur le Marché du Travail à Bruxelles, contacter les services d’aide d’ACTIRIS, etc.

Les conditions de travail des travailleurs du secteur privé sont réglées par un ensemble de lois et de Conventions Collectives de Travail (CCT) qui forment la législation du travail. Cette législation détermine les règles en matière de contrat de travail, de durée du travail, d’hygiène et de sécurité du travail, de bien-être au travail, etc.

Le secteur public

Il s’agit du travail au sein des administrations fédérales, des administrations communautaires et régionales, provinciales et communales, de l’armée, etc. Pour entrer dans ce secteur, tu dois passer par le Selor (Bureau de sélection de l’administration fédérale). Le Selor organise des concours de recrutement en vue d’engager des personnes comme statutaires. Pour t’informer sur ces concours, consulte le site Internet du Selor : www.selor.be

Les conditions de travail des travailleurs du secteur public sont réglées par différents textes qui forment le statut des agents de l’État. Cependant, les services publics engagent également des personnes de façon contractuelle. Ces personnes sont alors soumises, en partie, à la législation du travail et non au statut.

Le travail intérimaire

Tu es intérimaire lorsque tu effectues un travail temporaire pour le compte d’un employeur (l’entreprise de travail intérimaire) auprès d’un tiers (l’utilisateur). Il s’agit donc d’une relation à trois entre :

  • l’entreprise de travail intérimaire : la société qui engage l’intérimaire pour le mettre à la disposition d’un tiers et qui est, en fait, le seul et unique employeur de celui-ci du point de vue juridique (seules les entreprises de travail intérimaire agréées par les autorités compétentes peuvent exercer cette activité) ;
  • l’intérimaire : le travailleur qui s’engage dans les liens d’un contrat de travail intérimaire pour être mis à la disposition d’un utilisateur ;
  • l’utilisateur : la société qui fait appel à une entreprise de travail intérimaire pour pouvoir disposer temporairement d’un travailleur.

Ton patron est donc bien l’entreprise de travail intérimaire (l’agence d’intérim), puisque c’est avec celle-ci que tu signes un contrat de travail. Travailler comme intérimaire est souvent une situation assez précaire puisque il s’agit de contrat à la semaine et tu peux donc te retrouver sans emploi du jour au lendemain.

Partager

Poser une question

N’hésite pas à nous poser une question, un professionel faisant partie du réseau Bruxelles-J te répondra. Nous préservons ton anonymat et ton adresse de messagerie ne sera pas publiée.

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*

En cliquant sur « publier la question », vous acceptez notre Politique en matière de protection de la vie privée.

*
*

6 questions déjà posées

  1. Lucien

    Bonjour professionnel du réseau Bruxelles-J,

    J’ai fini  mes études de technicien du son en juin dernier et je suis maintenant inscrit à Actiris sans toucher de chômage. Si je fais un ou deux contrats de travail au cours du mois pour un ou plusieurs employeurs, dois-je le déclarer à Actiris cette activité? Et si oui, de quelle façon ?

    Merci de votre réponse.

    Répondre
    1. Infor Jeunes Bruxelles

      Bonjour Lucien,
      As-tu moins de 25 ans et es-tu inscrit chez Actiris dans le cadre de ton stage d’insertion ?
      Si oui et que tu effectues des contrats à durées déterminées, tu dois le signaler à Actiris. En effet, pendant le stage d’insertion tu dois signaler à ACTIRIS toute modification de ta situation de demandeur d’emploi (changement d’adresse, reprise des études, travail, etc.).
      https://www.bruxelles-j.be/travailler/ton-premier-emploi/le-stage-dinsertion-professionnelle/
      Si tu as plus de 25 ans ou que tu entames ton stage d’insertion trop tard pour le terminer avant l’âge de 25 ans (et que tu ne pourras malheureusement pas ouvrir de droit aux allocations d’insertion), alors il n’est pas nécessaire d’avertir Actiris du fait que tu travailles et tu devras simplement bien conserver les C4 qui te seront remis en fin de contrats. En effet, ceux-ci sont des certificats de travail et te serviront à prouver les périodes de travail nécessaires à ouvrir un droit aux allocations de chômage (sur base du travail) : https://www.bruxelles-j.be/droits-sociaux/tes-droits-au-chomage/quelles-conditions-dois-tu-remplir-pour-beneficier-des-allocations-de-chomage/
      J’espère avoir répondu à ta question ! N’hésite pas s’il te faut d’autres infos !

      Répondre
  2. zulad

    Bonjour,

    Peut-on effectuer un travail en temps qu’intérimaire lorsque l’on ne gagne pas assez en étant indépendant à titre principal ?

    Merci pour votre réponse

    Répondre
    1. Infor Jeunes Bruxelles

      Bonjour Zulad,

      Oui, c’est possible.
      Rien n’interdit à un travailleur indépendant de travailler aussi comme salarié pour le compte d’un employeur (par exemple, avec une agence d’intérim).
      Bien à toi

      Répondre
  3. Suzanne

    Est ce que une société de secteur public peut engager tous ces employés via une société d’intérim?
    merci

    Répondre
    1. Infor Jeunes Bruxelles

      Bonjour Suzanne,

      Techniquement, rien ne devrait t’empêcher de pouvoir engager des travailleurs via une agence intérimaire. Seulement, les contrats intérimaires sont des contrats temporaires où généralement, l’intérim met à disposition d’une institution des travailleurs pendant un temps défini.

      Si tu souhaites que ceux-ci soient engagés pour des périodes illimitées, il existe également  la possibilité de mettre à disposition un intérimaire auprès d’une institution en vue d’un engagement permanent. Tu trouveras plus de renseignements à ce sujet sur : https://emploi.belgique.be/fr/themes/contrats-de-travail/travail-interimaire/mise-disposition-dun-interimaire-aupres-dun

       

      En cas de doute sur une question de droit du travail, n’hésite pas à contacter le service du Contrôle des Lois sociales ( https://emploi.belgique.be/fr/propos-du-spf/structure-du-spf/inspection-du-travail-dg-controle-des-lois-sociales/directions ) pour savoir si ce qui peut s’applique dans ton institution; ou à contacter le service Select d’Actris qui peut également te renseigner en matière de recrutement : https://www.actiris.brussels/fr/employeurs/contact/

      D’autres questions ? N’hésite pas à nous recontacter !

      Répondre