Quelles sont les différentes possibilités d’emploi ?

Les possibilités d’emploi sont nombreuses et très différentes. Pour t’y retrouver, il est important de distinguer les divers types de travail. La première distinction essentielle oppose le travail salarié au travail indépendant. Au sein du travail salarié, on distingue l’ouvrier de l’employé et le secteur privé du secteur public.

Le travail indépendant

Tu es indépendant lorsque tu travailles pour ton propre compte. Tu es ton propre patron. Pour y arriver, tu dois créer ton « affaire » ou exercer une profession libérale. Le travail indépendant concerne de nombreuses professions : les artisans, les commerçants, les agriculteurs, les professions libérales (avocats, médecins, pharmaciens, architectes, …), etc.

T’installer à ton compte implique de nombreuses démarches : t’inscrire à un guichet d’entreprises, ouvrir un compte bancaire distinct de ton compte privé, t’affilier à une caisse d’assurances sociales, etc. Pour plus d’informations sur ces nombreuses démarches et sur les aides à l’installation en tant qu’indépendant, tu peux contacter le Service 1819. Tu peux  aussi consulter les fiches du dossier « Entreprendre ».

Le travail salarié

Tu es salarié lorsque tu offres tes services à un employeur contre rémunération. Tu travailles pour le compte d’un patron en tant qu’ouvrier ou employé. En tant que salarié, tu n’es pas confronté aux nombreuses démarches des travailleurs indépendants. Tu ne dois, par exemple, pas te soucier de cotiser pour la sécurité sociale. On te retire automatiquement ces cotisations de ton salaire brut. Lorsque tu travailles comme salarié, il est souvent nécessaire de signer un contrat de travail écrit entre l’employeur et toi. Dans ce contrat, tu t’engages à effectuer un travail moyennant rémunération. Le contrat de travail instaure un lien de subordination entre l’employeur et toi.

La réglementation de ce contrat est légèrement différente selon la nature du contrat. On distingue principalement le contrat de travail ouvrier du contrat de travail employé. Alors que l’ouvrier effectue essentiellement un travail d’ordre manuel, l’employé fournit principalement un travail d’ordre intellectuel.

Le secteur privé

Il est constitué surtout de petites et moyennes entreprises, d’artisans et de commerçants et, dans une moindre mesure, de grandes entreprises. Ce sont par exemples les entreprises commerciales, les associations sans but lucratif, etc. Dans ce secteur, les métiers se diversifient de plus en plus. Les meilleurs débouchés peuvent varier d’une année à l’autre. Aussi, pour les découvrir, il s’agit de te montrer actif. Pour t’informer sur les tendances du marché, sur les entreprises et sur les emplois offerts, plusieurs possibilités s’offrent à toi : rencontrer des employeurs, consulter les journaux, visiter les sites Internet des grandes entreprises et le site d’Information sur le Marché du Travail à Bruxelles, contacter les services d’aide d’ACTIRIS, etc.

Les conditions de travail des travailleurs du secteur privé sont réglées par un ensemble de lois et de Conventions Collectives de Travail (CCT) qui forment la législation du travail. Cette législation détermine les règles en matière de contrat de travail, de durée du travail, d’hygiène et de sécurité du travail, de bien-être au travail, etc.

Le secteur public

Il s’agit du travail au sein des administrations fédérales, des administrations communautaires et régionales, provinciales et communales, de l’armée, etc. Pour entrer dans ce secteur, tu dois passer par le Selor (Bureau de sélection de l’administration fédérale). Le Selor organise des concours de recrutement en vue d’engager des personnes comme statutaires. Pour t’informer sur ces concours, consulte le site Internet du Selor : www.selor.be

Les conditions de travail des travailleurs du secteur public sont réglées par différents textes qui forment le statut des agents de l’État. Cependant, les services publics engagent également des personnes de façon contractuelle. Ces personnes sont alors soumises, en partie, à la législation du travail et non au statut.

Le travail intérimaire

Tu es intérimaire lorsque tu effectues un travail temporaire pour le compte d’un employeur (l’entreprise de travail intérimaire) auprès d’un tiers (l’utilisateur). Il s’agit donc d’une relation à trois entre :

  • l’entreprise de travail intérimaire : la société qui engage l’intérimaire pour le mettre à la disposition d’un tiers et qui est, en fait, le seul et unique employeur de celui-ci du point de vue juridique (seules les entreprises de travail intérimaire agréées par les autorités compétentes peuvent exercer cette activité) ;
  • l’intérimaire : le travailleur qui s’engage dans les liens d’un contrat de travail intérimaire pour être mis à la disposition d’un utilisateur ;
  • l’utilisateur : la société qui fait appel à une entreprise de travail intérimaire pour pouvoir disposer temporairement d’un travailleur.

Ton patron est donc bien l’entreprise de travail intérimaire (l’agence d’intérim), puisque c’est avec celle-ci que tu signes un contrat de travail. Travailler comme intérimaire est souvent une situation assez précaire puisque il s’agit de contrat à la semaine et tu peux donc te retrouver sans emploi du jour au lendemain.

Partager

Poser une question

N’hésite pas à nous poser une question, un professionnel faisant partie du réseau Bruxelles-J te répondra. Nous préservons ton anonymat et ton adresse de messagerie ne sera pas publiée.

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*
*
*

30 questions déjà posées

  1. Bleach123

    Bonjour

    En fait , j’ai obtenu une carte orange de six mois , je suis marié avec une belge , avec un acte de mariage belge

    Ce que je veux savoir , est ce que ca sera possible pour moi de travailler avec cette carte légalement , et ouvrir mon compte bancaire comme tout le monde ??!

    Merçi

    Répondre
    1. Infor Jeunes Bruxelles

      Bonjour Bleach123,

      Si tu es bien en possession d’une attestation d’immatriculation parce que tu as introduit une demande de regroupement familial, tu es dispensée de permis de travail.  Tu peux dès à présent chercher de l’emploi.

      A priori, une attestation de séjour provisoire (annexe 15) devrait pouvoir te permettre d’ouvrir un compte en banque.  Je t’invite à te renseigner auprès de ton organisme bancaire pour connaître les documents nécessaires à l’ouverture d’un compte en banque.

      N’hésite pas à me recontacter si tu souhaites continuer la discussion.

       

      Répondre
  2. Simks

    Bonjour ,

    J’aimerais savoir si je peux avoir une sanction : si je refuse un emploie

    Sachant que j’ai arrêté deux formations pour pouvoir liquider mes congés ( a la demande de mon nouvel employeur qui a traîné à m’envoyer le contrat et on a pas parlé salaire ( je faisais le même travail je gagnais 1700€ net , alors que celui ci me propose 1600€ brut ) .Un CDD de trois mois .

    est ce que j aurais une sanction de l onem ? De combien de temps plus ou moins ? Que faire dans mon cas svp

    j ai déjà envoyé un mail pour négocier mon salaire mais je n ai pas reçu de réponse .

    Merci

     

    Répondre
    1. Infor Jeunes Bruxelles

      Bonjour Simks,

      Tu peux faire l’objet d’un avertissement ou d’une exclusion du droit aux allocations de chômage d’une durée de 4 à 52 semaines si tu refuses un emploi jugé convenable.

      Une solution qui t’éviterais effectivement d’être sanctionné, serait d’accepter un autre emploi (quel que soit le type de contrat: interim, CDD, CDI) pour autant que ce dernier ait une durée minimum de 13 semaines et que tu n’interrompes pas volontairement ce nouveau contrat de minimum 13 semaines avant de demander tes allocations de chômage. Si tu souhaites avoir plus d’informations, tu peux aller sur la fiche https://www.bruxelles-j.be/droits-sociaux/tes-droits-au-chomage/quelles-sont-les-sanctions-de-lonem/

      N’hésite pas à revenir vers nous pour toute autre question 🙂

      Répondre
  3. Emma

    Bonjour,

    je vais commencer mon contrat CDI de contractuel au sein de la FWB. Je voulais savoir quand pensez vous que je devrais passer les test du selor pour devenir statutaire ?  Et est ce que c’est obligatoire ? Je n’y connais pas grand chose ..

    Répondre
    1. Infor Jeunes Bruxelles

      Bonjour Emma,

      Les agents statutaires sont recrutés sur la base d’examens organisés par le SELOR, le bureau fédéral de sélection de l’administration, à la demande de la Fédération Wallonie-Bruxelles.  Toutes les informations se trouvent sur http://www.selor.be.  Toutes les informations utiles sur la différence entre statutaire et contractuel se trouvent sur https://csc-services-publics.csc-en-ligne.be/je-cherche-info/contrat-travail/Statut-contrat.html

      Bien à toi

       

       

       

       

      Répondre
  4. Ludivine

    Bonjour,
    J’ai 18 ans et je travaille actuellement en tant que salariée à mi-temps tout en préparant le jury central pour pouvoir poursuivre des études supérieures. Je souhaite reprendre mes études dés l’année prochaine. Pourrais-je travailler sous statut étudiant si je démissionne de mon travail actuel ou devrais-je obligatoirement devenir demandeur d’emploi sachant que je vis encore chez mes parents ?

    Merci d’avance,

    Répondre
    1. Infor Jeunes Bruxelles

      Bonjour Ludivine,

      Tu trouveras les informations à ce sujet sur: https://www.bruxelles-j.be/travailler/travailler-pendant-tes-etudes/qui-est-etudiant-et-qui-peut-conclure-un-contrat-doccupation-etudiant/
      Il faut savoir que l’autorisation de travailler comme étudiant est accordée par le Contrôle des lois sociales. Les jeunes qui préparent le jury central peuvent généralement travailler sous contrat étudiant. Mais si tu veux en être certaine, il est conseillé de contacter directement le Contrôle des lois sociales en exposant ta situation précise: http://www.emploi.belgique.be/defaultTab.aspx?id=6552

      Bien à toi

      Répondre
  5. Charlotte

    Bonjour,
    Cela fait maintenant plus d’un an que je travaille au même poste en intérimaire chez le même employeur. Je me demandais s’il n’y avait pas une durée légale à la fin de laquelle l’employeur serait obligé de m’embaucher?
    Merci d’avance,

    Répondre
    1. Infor Jeunes Bruxelles

      Bonjour Charlotte,
      Il existe six motifs pour lesquels il peut être fait appel au travail intérimaire. La durée maximale pendant laquelle le travail intérimaire est autorisé, de même que la procédure qui doit être suivie, varient selon le motif pour lequel il est fait appel au travail intérimaire. Tu trouveras les explications à ce sujet sur le site du SPF Emploi: http://www.emploi.belgique.be/defaultTab.aspx?id=3474#AutoAncher2
      Bien à toi

      Répondre
  6. Ana42

    Bonjour,
    Oui, j’ai des questions.
    Je parle quatre langues: français, anglais, espagnol et le portugais est ma langue maternelle et j’ai plus de 5 ans d’expérience autant que chargée, support dans la relation client B2B et dans beaucoup de secteurs d’activité: industrie chimique, médical, biens de consommation, électronique, finance, etc..
    J’aimerais où me procurer facilement du travail, je cherche un contrat permanent ou contrat CDD à temps complet sur Bruxelles.
    Pourriez-vous me m’envoyer une liste d’infos de sociétés et agences sur Bruxelles-Capital et arrondissement qu’embauchent en ce moment et des sociétés internationales qui cherchent des natives, bilingues dans le secteur administrative, helpdesk, finance, support clientèle?
    Merci d’avance,
    Ana

    Répondre
    1. Infor Jeunes Bruxelles

      Bonjour Ana42,
      Bruxelles j est un site d’information. Nous pouvons répondre à des questions concernant tes droits au travail, au chômage etc.. Nous ne disposons malheureusement pas de listes de sociétés où des emplois sont vacants. Il existe différents sites où sont reprises des annonces d’offres d’emploi et où tu pourrais éventuellement trouver une offre qui t’intéresse.
      Par exemple:
      http://www.actiris.be/ce/tabid/93/language/fr-BE/Offres-d-emploi.aspx
      http://imtb.actiris.be/Pages/Default.aspx
      Tu trouveras différents liens vers des sites utiles dans le cadre d’une recherche d’emploi via la page suivante: http://ijbxl.be/liens-utiles-108
      J’espère avoir répondu à ta question! N’hésite pas s’il te faut d’autres infos!

      Répondre
  7. elve

    Bonjour,
    Je suis graphiste/web designer indépendante depuis 5 ans. Aujourd’hui par manque de client je souhaite passer en indép complémentaire et trouver un emploi en tant qu’employé dans une société. Je voudrais savoir combien dois-je demander comme salaire brut et comment savoir à combien cela correspond en net. J’ai 33 ans et un enfant à charge, diplômée de la Cambre en communication graphique. (bachelier). Je ne sais pas quoi répondre lorsqu’on me pose la question lors de mes entretiens. J’ai déjà essayé de faire des simulations sur des sites du type « votresalaire.be » mais je ne parviens pas à compléter les champs correctement. Par exemple quand on ma demande de répondre à « Dernier salaire brut mensuel »
     
     

    Répondre
    1. Infor Jeunes Bruxelles

      Bonjour Elve,
      Tu peux trouver les grilles barémiques pour toutes les commissions paritaires sur ce site: https://salairesminimums.be/jc_overview.html
      Cela te permettra de trouver les rémunérations brutes pour le secteur dans lequel tu souhaites travailler en fonction du poste occupé et de l’ancienneté.
      Pour connaître approximativement le salaire net à partir d’un salaire brut, tu peux utiliser un simulateur de calcul en ligne.
      Plusieurs sites en proposent.
      Par exemple: https://www.jobat.be/fr/test/calcul-brut-net/
      https://www.partena-professional.be/fr/categorie/produits-services/logiciel-outils/outils-en-ligne/simulation-brut-net/
      Bien à toi
       
       

      Répondre
  8. sarata

    Bonjour,
    J’ai visité la Belgique cet été et j’ai apprécié le pays et la qualité de vie de son peuple. Quel est donc le meilleur moyen pour venir vivre en Belgique?
    Le meilleur scénario pour moi est de trouver un employeur pour avoir le permis de travail en Belgique. Mais j’ai entendu dire que la majorité des employeurs belges n’acceptent que les profils ayant des diplômes dans des écoles ou universités en Belgique ou en Europe. Dans ce cas je n’aurai pas de problème de préparer un diplôme en Belgique (doctorat ou master complémentaire, vu qu’à la base j’ai un master, bac+5, étatique marocain) à condition d’avoir une bourse d’étude ou de travailler en mi-temps pour couvrir mes charges (loyer, frais d’étude, transport, nourriture…etc).
    Pour votre information, je vis actuellement au Maroc, je suis marié à un banquier (sans enfants) et j’ai une bonne situation professionnelle (Je suis responsable Marketing dans une multinationale). Des membres de ma famille maternelle ont la nationalité belge : ma grand mère, tante, oncle.
    Mon age : 26 ans
    L’age de mon mari : 30 ans
    Mon niveau scolaire : Bac + 5
    Le niveau scolaire de mon mari : Bac + 5
    Mon expérience professionnelle : 3 ans
    L’expérience professionnelle de mon mari : 5 ans
     
    Je vous remercie par avance de votre feedback.

    Répondre
    1. Infor Jeunes Bruxelles

      Bonjour Sarata,
      Il est tout à fait possible de venir étudier ou travailler en Belgique, cependant, il faudra préalablement faire une demande visa. Les procédures sont très différentes en fonction de ce que tu souhaites venir faire en Belgique.
      Si tu souhaites y travailler, il faudra introduire une demande de permis de travail B puis une demande de visa. Pour demander un permis de travail, il faudra préalablement trouver un employeur qui souhaite t’engager. En effet, la demande doit se faire avec l’employeur. Il n’est pas toujours facile d’obtenir un permis de travail B car le critère d'(évaluation du marché de l’emploi peut être un frein (l’employeur doit parfois prouver qu’il ne trouve pas pour ce poste de travailleur qui vive déjà en Belgique). Une fois le permis de travail obtenu, tu pourras faire ta demande de visa pour venir en Belgique. La demande de permis de travail doit se faire auprès de la région dans laquelle tu vas travailler. Pour Bruxelles, tu retrouveras les informations ici: http://werk-economie-emploi.brussels/fr_FR/permis-de-travail
      Si tu souhaites venir étudier en Belgique pour faire un master, il faudra contacter l’université pour voir quel master t’es accessible en fonction des études que tu as déjà faite et pour obtenir un préinscription. Par la suite, tu pourras introduire une demande de visa étudiant. Tu retrouveras plus d’information à ce sujet sur cette page: https://bruxelles-j.be/etudier-se-former/venir-etudier-en-belgique/acces-au-sejour-pour-venir-etudier-en-belgique-etrangers-hors-eee/
      Tu retrouveras également des informations détaillées sur la demande d’autorisation de séjour, les conditions et procédures sur le site de l’Office des étrangers.
      Tu pourrais en parler avec un service spécialisé tel que le CIRE
      N’hésite pas à nous recontacter si tu as d’autres questions.

      Répondre
  9. Eva

    bonjour, alors voilà je travaille en titre service, depuis le 1 mai, et au bout de trois mois on a l occasion de signé un cdi est ce obligatoire ? est ce que je risque d être pénalisé au niveau du chômage ou pas ? je suis vraiment perdu ! 🙁 merci de votre réponse

    Répondre
    1. Infor Jeunes Bruxelles

      Bonjour Eva,
      En principe, tu n’es pas obligée de signer un CDI à la suite d’un CDD. Mais attention, si tu as l’intention d’introduire une demande d’allocations de chômage et que l’Onem apprenait que tu avais refusé de signer ce contrat (parce que ton employeur aurait par exemple marqué sur ton C4 « refus de signer un CDI »), tu risqueras une sanction de l’Onem. Sanction pouvant allant d’un simple avertissement à une exclusion du droit de chômage de 4 à 52 semaines pour refus d’un poste convenable.
      Tu trouveras plus d’informations sur les sanctions de l’Onem sur la fiche: https://bruxelles-j.be/droits-sociaux/tes-droits-au-chomage/quelles-sont-les-sanctions-de-l%e2%80%99onem/
      Pour d’autres questions, n’hésite pas à nous recontacter.

      Répondre
  10. Chloé

    Bonjour!
    J’ai une question sur le travail intérimaire. Je suis actuellement en misson intérimaire à la semaine mais j’ai trouvé un autre contrat intérimaire beaucoup plus intéressant. Puis-je me contenter de prévenir l’entreprise où je suis actuellement et mon agence intérimaire la semaine précédant mon nouvel emploi que je ne signerai pas de mission pour la semaine prochaine et les suivantes parce que j’ai trouvé autre chose, ou bien y a-t-il un préavis que je dois prester ?
    Ma seconde question est la suivante : l’emploi que j’ai trouvé actuellement débute par une mission intérim, en vue d’embauche en CDI si la personne convient. Suis-je obligée de signer le CDI une fois qu’on me le proposera ? En effet je quitte la Belgique au mois d’octobre pour aller habiter à l’étranger, mais cette mission intérim m’intéresse beaucoup quand même, alors je ne compte pas leur dire que je ne pourrai pas prendre le CDI – ou bien accepter le CDI mais démissionner lorsque le moment se présentera… J’ai seulement peur qu’on me réclame alors des indemnités, je sais déjà que si j’accepte le CDI et que je démissionne je n’aurai plus droit au chômage mais comme je ne serai plus en Belgique je n’y aurais quand même plus eu droit. J’ai également peur que ce soit noté dans mon dossier intérim et que l’agence n’accepte plus jamais de travailler avec moi ; cela se passe-t-il régulièrement ?
    Merci d’avance!

    Répondre
    1. Infor Jeunes Bruxelles

      Bonjour Chloé,
      Rien ne t’interdit de quitter ton emploi pour un autre. Comme tu le dis, tu pourrais laisser ton contrat arriver à sa fin, puis refuser de signer une nouvelle mission. En principe, tu n’es pas forcée de justifier la raison de ton refus de mission (ni même d’informer l’entreprise dans laquelle tu travailles actuellement). De plus, tu ne devrais pas avoir de préavis à prester étant donné que ta mission précédente sera clôturée.
      Concernant ton nouvel emploi, si ton employeur te propose un CDI, sache que tu n’es pas forcée de l’accepter.
      Si tu décides d’accepter le CDI et de le quitter ensuite, sache que tu devras prester un préavis. Il est d’ailleurs possible que ton CDD (intérim) soit pris en compte pour le calcul de ton préavis, et que celui-ci s’avère donc plus long que prévu (ça sera le cas s’il n’y a pas d’interruption entre le contrat intérimaire et le CDI). Par contre, si tu souhaites quitter ton emploi sans prester de préavis (et sans conclure de commun accord avec ton employeur), on risquerait de te réclamer des indemnités.
      Au niveau des allocations de chômage, si tu démissionnes, tu risques effectivement une sanction de l’ONEM (pouvant aller d’un avertissement à une exclusion du droit aux allocations de chômage d’une durée de 4 à 52 semaines) si ton emploi était toujours jugé convenable. Mais lorsque les personnes partent à l’étranger et ont l’intention de revenir en Belgique par la suite, il est souvent conseillé, dans ce cas là, d’introduire une demande, de se faire sanctionner et de laisser courir la sanction pendant la période à l’étranger.
      Ceci dit, si tu refuses ton CDI (et que l’ONEm ne l’apprend pas), tu pourrais demander des allocations de chômage (pour autant que tu remplisses les conditions pour y avoir droit) et peut-être envisager d’exporter tes droits. Tu trouveras plus d’informations à ce sujet sur : https://bruxelles-j.be/droits-sociaux/tes-droits-au-chomage/partir-a-letranger-tout-en-beneficiant-dallocations-de-chomage/
      D’autres questions ? N’hésite pas à nous recontacter!

      Répondre
  11. Mathilde L

    Bonjour,
    J’ai une question concernant les conditions pour postuler à un poste ACS (je ne sais pas dans quelle rubrique exactement poser cette question).
    Je sais qu’une des conditions est « Être inscrit.e auprès d’Actiris comme demandeur.euse d’emploi inoccupé.e durant 6 mois au cours des 12 derniers mois ». Est-ce que cela signifie qu’on peut comptabiliser plusieurs périodes pour un total de 6 mois OU BIEN faut-il que ce soit 6 mois sans interruption ?
    Un grand merci pour votre aide. Et bonne année!
    Mathilde

    Répondre
    1. Infor Jeunes Bruxelles

      Bonjour Mathilde L,
      Effectivement, l’une des conditions pour bénéficier du statut ACS, c’est d’être demandeur d’emploi inoccupé pendant 6 mois au cours des 12 derniers mois. Mais, sache que ces 6 mois ne doivent pas forcément être consécutifs, ni se faire au cours de la même année civile. Ce qui compte, c’est de comptabiliser 6 mois d’inscription sur une période de 12 mois. Tu trouveras plus d’informations sur le statut ACS sur la fiche ci-dessus: https://bruxelles-j.be/travailler/ton-premier-emploi/quest-ce-quun-plan-dembauche-et-comment-peux-tu-en-profiter/ ainsi que sur ce lien d’Actiris: http://www.actiris.be/ce/tabid/724/language/fr-BE/Agent-contractuel-subventionne.aspx
      Pour d’autres questions, n’hésite pas à nous recontacter.

      Répondre
  12. Zou

    Bonjour je travail actuellement en article 60 j habite toujour chez ma maman qui n à pas de revenu j ai 1559 brut si je me met en tant qu isolee aurai je plus ou pas ? C est tj dans la même commune

    Répondre
    1. Infor Jeunes Bruxelles

      Bonjour Zou,
      Non malheureusement tu n’aurais pas plus en devenant isolé. Le montant que tu reçois actuellement dans le cadre de ton article 60 n’est pas déterminé par ta situation familiale. Il s’agit d’une rémunération pour le travail que tu accomplis.
      Bien à toi

      Répondre
      1. mondragon

        bonjour.je peux beneficier de l article 60 avec une carte orange de 6 mois ?

        Répondre
        1. Infor Jeunes Bruxelles

          Bonjour Mondragon,
          Ta question n’est pas très précise. Sur quelle base de procédure as-tu obtenu la carte orange (attestation d’immatriculation)?
          S’agit-il d’une carte orange obtenue dans le cadre d’un regroupement familial ou suite à une demande d’asile?
          Es-tu déjà aidé par un CPAS. Tu trouveras plus d’informations à ce propos sur ce lien : https://bruxelles-j.be/droits-sociaux/obtenir-de-laide-du-cpas/le-cpas-propose-du-travail-a-ses-allocataires-avec-des-contrats-particuliers-les-%E2%80%9Carticles-60%E2%80%B3-etc/
          Pour d’autres questions, n’hésite pas à nous recontacter.

          Répondre
  13. Jatka

    Bonjour,
    J’espère que je poste ma question dans la bonne rubrique….
    J’ai 26 ans et un diplôme de haute école type court. En septembre 2015 j’ai entamé une première master à l’université mais j’ai abandonné ces études depuis début décembre (je ne me suis pas inscrit aux examens).Je  n’en n’ai pas informé officiellement l’université et ne me suis pas réinscrit comme demandeur d’emploi.
    En fait, via une société d’intérim je travaille depuis février  en tant qu’étudiant jobiste, à temps plein depuis bientôt 50 jours auprès d’une même entreprise (mais je signe un contrat jour par jour).
    La société d’intérim me propose de continuer à travailler dans cette entreprise comme étudiant au-delà des 50 jours mais je ne suis pas d’accord : je souhaiterais travailler comme employé puisqu’en réalité je ne suis plus étudiant.
     
    Je souhaiterais donc savoir si je peux passer sans transition  d’un contrat étudiant à un contrat employé (via la même société d’intérim et toujours auprès de la même entreprise) ou bien s’il faut que je me réinscrive auparavant auprès du Forem  pour un jour ou deux ? La situation serait-elle différente si je suis engagé directement par l’entreprise où je travaille ? Enfin, est-ce que je ne risque pas des ennuis pour avoir travaillé comme étudiant alors qu’en fait je n’étudiais plus ?
    Merci d’avance pour votre aide.
     

    Répondre
    1. Infor Jeunes Bruxelles

      Bonjour Jatka,
      Tu peux entamer un contrat d’employé ou ouvrier immédiatement sans devoir t’inscrire avant comme demandeur d’emploi.
      La situation ne serait pas différente si tu était engagé directement par le client de l’intérim.
      Théoriquement, tu aurais dû te désinscrire de l’université et travailler sous contrat de travail employé ou ouvrier.
      Cependant, le risque de problème semble vraiment infime. D’autant plus que tu es resté officiellement inscrit comme étudiant. Si l’ONSS ou le SPF Emploi se rendaient compte que tu avais travaillé pendant 50 jours sous statut étudiant alors que tu ne l’étais pas, ils pourraient te demander de payer les cotisations sociales ordinaires de 13,07% (puisque tu n’as été prélevé qu’à 2,71%). Mais c’est peu probable.
      Bien à toi
       

      Répondre
  14. Sousou

    Je voudrais de l’aide pour trouver un emploi

    Répondre
    1. Infor Jeunes Bruxelles

      Bonjour Sousou,
      Il est malheureusement difficile de t’aider à trouver un emploi par écrit, car une recherche d’emploi s’effectue en fonction de ton âge, ton profil (études, formations, expériences professionnelles passées, tes compétences…), tes souhaits (dans quoi voudrais-tu/peux-tu travailler?)
      Nous pouvons cependant te conseiller et t’orienter pour ta recherche d’emploi. Tu trouveras cependant une fiche qui pourra t’aider sur https://bruxelles-j.be/travailler/ton-premier-emploi/comment-organiser-ta-recherche-emploi/
      En effet, lorsque tu te lances dans une recherche d’emploi, tu dois commencer par rédiger ton CV et ta lettre de motivation. Ce sont les document qui te présenteront à l’employeur, c’est donc via ceux-ci que l’employeur se fera une première impression de toi. Tu comprends donc que ces documents sont très importants. tu trouveras une aide pour réaliser les CV sur https://bruxelles-j.be/travailler/ton-premier-emploi/comment-rediger-un-cv/ avec un exemple ici https://bruxelles-j.be/content/uploads/2015/06/exemple_cv.rtf , et une autre pour ta lettre de motivation sur https://bruxelles-j.be/travailler/ton-premier-emploi/comment-rediger-une-lettre-de-candidature/ (exemple: https://bruxelles-j.be/content/uploads/2015/06/exemple_lettre_candidature.rtf ).
      Une autre chose important est de t’inscrire en tant que demandeur d’emploi auprès du Service Emploi de ta Région (Actiris, VDAB, Forem, ADG). Ces institutions sont spécialisés dans l’aide à la recherche d’emploi et disposent de divers services qui peuvent te guider. D’ailleurs des conseillers y sont disponibles afin de discuter avec toi de ton projet professionnel (de le clarifier), de t’aider dans la construction des tes outils de recherche d’emploi. N’hésite donc pas à demander un rendez-vous avec eux. Surtout qu’ils peuvent éventuellement te conseiller en matière de plans d’embauche (des mesures de l’Etat ou des Régions qui offrent des avantages au employeurs et donc peuvent parfois favoriser l’engagement d’une personne). Il peut donc être très utile de connaître ceux auxquels tu peux prétendre.
      Tu trouveras également sur les sites internet des services emploi, des offres qui sont actualisées de manière journalière. A toi donc de postuler lorsque l’une d’entre elle t’intéresse et/ou que tu réponds aux critères demandés. Tu peux également envoyer des candidatures spontanées, c’est à dire postuler dans une institution/entreprise qui t’intéresse sans qu’il y ait d’offre d’emploi.
      Une autre alternative serait de te rendre auprès de Missions Locales (http://www.mission-locale.be/) où tu trouveras également des personnes compétentes pour t’aider dans la recherche d’emploi. N’hésite pas à leur demander s’il existe la possibilité de faire un atelier de recherche active d’emploi (atelier qui t’apprendra justement à acquérir les techniques et les outils pour débuter une recherche d’emploi)
      Tu peux également trouver de nombreux sites internet utiles pour ta recherche d’emploi sur: http://ijbxl.be/liens-utiles-108
      D’autres questions ? N’hésite pas à nous recontacter !

      Répondre