L’étudiant qui travaille reçoit-il encore les allocations familiales et la mutuelle, qu’en est-il du chômage?

Les allocations familiales

Les règles en matière d’allocations familiales ont été régionalisées. Les explications ci-dessous concernent les étudiants qui vivent à Bruxelles.

Avant 18 ans, il n’y a pas de condition au versement des allocations familiales (jusqu’au 31 août de l’année civile où l’étudiant a 18 ans). Si tu résides en Wallonie, le droit est garanti jusqu’à 21 ans.

Après 18 ans et jusque 25 ans, l’activité lucrative n’est pas un obstacle à l’octroi des allocations familiales pour autant que les conditions ci-dessous soient respectées:

Si tu travailles durant l’année scolaire

Pour conserver ton droit aux allocations familiales, tu dois travailler au maximum 240h par trimestre durant l’année scolaire (1er, 2e, 4e trimestre), quel que soit le type de contrat (contrat d’occupation étudiant, employé, ouvrier, travail indépendant). Si la limite d’heures est dépassée, les allocations seront supprimées pour tout le trimestre.

Un travail effectué durant les vacances scolaires (Pâques, Noël, …) autres que les vacances d’été, est comptabilisé dans le quota du trimestre concerné.

Si tu travailles durant les vacances d’été

Pendant le 3e trimestre (juillet, août, septembre), tu conserves tes allocations familiales, sans limite d’heures de travail, quel que soit le type de contrat (contrat d’occupation étudiant, employé, ouvrier, travail indépendant).

Si tu travailles durant les vacances d’été après la fin de tes études

L’étudiant qui travaille durant les vacances d’été (3e trimestre) qui suivent la dernière année d’études doit bien respecter la limite des 240 heures pour pouvoir prétendre aux allocations familiales pour ce trimestre.
En principe, tu ne peux pas travailler sous contrat étudiant l’été suivant la fin de tes études. Tu trouveras plus d’information à ce sujet sur le site d’Infor Jeunes Bruxelles.

Après la fin de tes études, tu t’inscris chez Actiris (Bruxelles) ou au Forem (Wallonie) comme chercheur d’emploi. Le stage d’insertion professionnelle, pour les jeunes qui ont terminé leurs études et qui s’inscrivent comme demandeur d’emploi, débute le 1er août au plus tôt. Lorsqu’il est terminé, il donne droit aux allocations de chômage sur base des études (lorsqu’on remplit toutes les conditions).

Le jeune demandeur d’emploi reste bénéficiaire de ses allocations familiales durant les 12 mois de son stage d’insertion professionnelle. Il ne les recevra cependant pas pour les trimestres au cours desquels il travaille plus de 240 heures, quelle que soit la forme du contrat de travail. Cette règle s’applique déjà dès le trimestre de juillet-août-septembre qui suit la fin des études en juin.

Si tu es étudiant en alternance

Depuis le 1er janvier 2020, que tu sois apprenti à l’efp ou en cefa ou que tu suives une formation de chef d’entreprise, il n’y a plus de limite de revenus pour les allocations familiales.
La limite est la même que pour les étudiants de plein exercice : tu gardes les allocations familiales pour les trimestres où tu ne travailles pas plus de 240 heures (pas de limite pour le 3e trimestre). Les heures de travail exercées dans le cadre de ton contrat en alternance ne sont pas prises en compte.

La mutuelle

L’étudiant de moins de 25 ans est couvert pour ses soins de santé par la mutuelle de ses parents. Il est dans ce cas considéré comme personne à charge du point de vue de la mutuelle.

Lorsqu’un étudiant travaille durant l’année scolaire sous contrat donnant lieu à un paiement de cotisations ONSS ordinaires (contrat étudiant pour lequel il ne bénéficie plus de cotisations de solidarité et contrat de travail ordinaire), son employeur adresse à sa mutuelle via la Banque Carrefour de la sécurité sociale, un bon de cotisation.
Lorsque l’étudiant travaille régulièrement et que le salaire est trop important (pour 2018 : maximum 4.687,77€ brut pour les moins de 21 ans, maximum 6.250,36 € brut pour les 21 ans et plus), il doit devenir titulaire de sa mutuelle et donc payer ses cotisations lui-même.
Insistons sur le fait qu’on ne tient pas compte ici des revenus du contrat d’occupation d’étudiant qui sont soumis à la cotisation de solidarité (quota des 475 heures).

Pour l’étudiant qui travaille comme indépendant (sous le statut d’étudiant entrepreneur) et qui perçoit moins de 6.923,69 €/an, ses droits en soins de santé sont maintenus en tant que personne à charge. Au-delà de 6.923,69€, l’étudiant doit devenir titulaire de sa propre assurance soins de santé.
Tu trouveras plus d’information sur la mutuelle, dans la rubrique : Mutuelle et prix des soins de santé.

Le chômage

Les jours de travail d’étudiant situés après le 31 juillet qui suit la fin des études sont pris en compte pour le stage d’insertion professionnelle.
Plus d’info à ce sujet sur la page : quelles sont les journées prises en compte pour le le stage d’insertion professionnelle?

A noter qu’un parent chômeur, qui vit seul avec un ou plusieurs enfants , et qui perçoit des allocations de chômage au taux cohabitant avec charge de famille, continue à recevoir ses allocations de chômage à ce même taux avantageux, si les revenus professionnels de l’enfant ne dépassent pas 426,74€ brut par mois.
MAIS attention, les revenus d’un « contrat d’occupation étudiant » ne sont jamais pris en compte, peu importe le montant perçu. Travailler sous contrat étudiant ne risque donc pas d’entraîner une diminution des allocations de chômage du parent avec lequel vit l’étudiant.
Ajoutons également que les revenus professionnels d’un enfant, ne sont pas considérés comme des revenus, peu importe le montant de ces revenus, pendant une période de 12 mois prenant cours le jour où l’enfant perçoit pour la première fois un revenu professionnel après la fin de ses études.

Pour connaître l’impact du travail étudiant sur les impôts, lis la fiche « Qu’en est-il des impôts ? »
Pour connaître l’impact du travail étudiant sur les cotisations sociales (règle des 475 heures), lis la fiche « Lorsqu’un étudiant travaille, quand le contrat est-il soumis à l’ONSS ? »

Partager

Poser une question

N’hésite pas à nous poser une question, un professionnel faisant partie du réseau Bruxelles-J te répondra. Nous préservons ton anonymat et ton adresse de messagerie ne sera pas publiée.

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*
*
*

111 questions déjà posées

  1. nounou

    Bonjour,

    Ma fille (24 ans) a commencé son assistanat en médecine en octobre 2019. Elle a un revenu qui dépasse les limites mais est toujours domiciliée chez moi. Je n’ai pas régularisé la situation jusqu’ici car nous avons été perdus suite au décès de mon mari en juillet. Je viens de recevoir un courrier des allocations familiales me demandant très justement de rembourser et j’ai contacté la mutuelle. Il me reste à informer mon employeur.

    Celui-ci doit-il retirer le trop perçu sur mon salaire à la source (puisque un enfant à charge plutôt que deux depuis 4 mois ) ou oela sera -t-il régularisé via les impôts ? J’ai vraiment agi en toute franchise et ne voudrais pas me retrouver avec des suppléments suite à une déclaration tardive .

     

    D’avance merci pour votre réponse

    Répondre
    1. Infor Jeunes Bruxelles

      Bonjour Nounou,

      Les prélèvements de cotisations sociales fait sur ton salaire sont une avance sur l’impôt. Si les prélèvements qui ont été fait sur ton salaire ne correspondent pas à ta situation familiale, cela sera rectifié avec ta déclaration d’impôts. Ce n’est pas à l’employeur de rééquilibrer cela rétroactivement. Par contre, maintenant que tu as informé ton employeur des changements dans ta situation personnelle, les prélèvements pourront être adaptés (pour l’imposition sur l’année 2020).

      N’hésite pas à nous recontacter si tu as d’autres questions.

      Répondre
  2. Johanne

    Bonjour 🙂

    Ma fille de 24 ans est à l’ ULB en master en sciences de l’éducation

    Étant diplômée Institutrice primaire, elle voudrait conjointement à ses études,  prendre un mi-temps dans une école en tant qu’institutrice.

    Questions  : vais je encore percevoir les allocations familiales pour elle , et étant domiciliée chez moi, vais je la garder encore à charge fiscalement ?

    Merci beaucoup

    Johanne

    Répondre
    1. Infor Jeunes Bruxelles

      Bonjour Johanne,

      Pour garder son droit aux allocations familiales, il faut qu’elle ne dépasse pas les 240 heures de travail par trimestre.
      Vous trouverez les montants à ne pas dépasser pour qu’elle puisse rester à votre charge sur: https://www.bruxelles-j.be/travailler/travailler-pendant-tes-etudes/quen-est-il-des-impots/

      Si vous êtes isolée, elle ne doit pas gagner plus de 4.810€ net (6.012,50€ brut). Si votre fille fait des contrats étudiants en 2020, vous pouvez ajouter 2780€ brut, cela fait un total de 8792,50€ brut.

      Bien à vous

      Répondre
  3. MS

    Bonjour,

    Dans le cadre de la dernière année de master, je dois faire un stage en entreprise. J’ai trouvé un stage rémunéré de 6 mois  dans une entreprise en Suisse avec un salaire brut de 2000 CHF par mois.

    Vais-je rester à charge de mes parents vis-à-vis du fisc, des allocations familiales et de la mutuelle ?

    Si non,

    – quelles sont les démarches à entreprendre ?

    – serai-je à nouveau à leur charge après le fin de ce stage ?

    merci pour vos réponses.

     

     

    Répondre
    1. Infor Jeunes Bruxelles

      Bonjour MS,

      En ce qui concerne le fait de rester fiscalement à charge de tes parents, les revenus que tu percevras à l’étranger seront pris en compte pour le calcul du SPF Finances. Pour pouvoir rester à charge de tes parents pour l’exercice d’imposition 2021 sur les revenus 2020, tu devras être domicilié chez tes parents au 1er janvier 2021 et ne pas dépasser une certain plafond de revenu. Ce plafond est de 4162,50€ brut par an si tes parents sont imposés conjointement ou 6012,50€ brut par an si tes parents sont imposés isolément. A noter que ces plafonds sont valables pour les revenus 2019 et doivent encore être indexés pour les revenus 2020 (le SPF n’a pas encore communiqué les chiffres pour 2020). Note également que ces plafonds concernent des revenus qui ne sont pas issus d’un job étudiant. Si tu travailles comme étudiant(= contrat d’occupation étudiant) en plus de ton stage, tu peux ajouter 2780€ aux plafonds indiqués ci-dessus.

      En ce qui concerne les allocations familiales, si tu es inscrit à au moins 27 crédits sur l’année, ton statut d’étudiant devrait te couvrir et tu pourrais donc tout à fait continuer à en bénéficier. Nous te conseillons cependant de poser la question directement à la caisse d’allocations familiales afin d’en être certain. Ne sachant pas comment vont être considérés tes revenus à l’étranger, il vaut mieux poser la question (mais a priori, tu maintiens bien ton droit comme tu es en stage).

      Pour la mutuelle, il en va de même que pour les allocations familiales : le fait que tu sois inscrit en supérieur devrait maintenir ton statut d’étudiant vis-à-vis de la mutuelle. Un jeune peut en effet rester à charge de la mutuelle de ses parents tant qu’il a moins de 25 ans et qu’il est aux études. Cependant, si les revenus de ton stage dépassent 4.687,77€ brut si tu as moins de 21 ans ou 6.250,36 € si tu as 21 ans et plus, tu devras alors devenir titulaire de ta mutuelle et payer tes cotisations toi-même (les éventuels revenus issus d’un job étudiant ne sont pas à prendre en compte pour ces plafonds). Nous te conseillons également d’en parler à ta mutuelle avant ton départ. Ne sachant pas comment tes revenus seront considérés en Suisse, il est préférable de directement se renseigner auprès de ta mutuelle.

      Si tu as besoin d’autres informations, n’hésite pas !

      Répondre
  4. thomas

    bonjour,

    j’ai acquis mes droits au chômage et ai ait repris mes études. je continue de percevoir l’allocation car bénéficiant de la dispense accordée à ce titre, mais est-ce que je peux prétendre à un job étudiant? si oui, une fois que j’aurais ce job il me suffit de noircir les cases de ma carte de contrôle chômage lorsque je travaillerais?

    merci

    Répondre
    1. Infor Jeunes Bruxelles

      Bonjour Thomas,

      Etant donné que tu es demandeur d’emploi indemnisé sous dispense, ton statut principal est bien celui de demandeur d’emploi. Etant donné que tu perçois des allocations de chômage (ou d’insertion), tu ne peux pas travailler sous le statut étudiant. Si tu travailles tout de même comme étudiant (ou sous un autre statut), tu dois en effet penser à toujours noircir une case sur ta carte de contrôle AVANT de débuter l’activité.

      Pour plus d’informations, contacte nous !

      Répondre
  5. precilia

    bonjour je suis en stage d’attendre au forme et je touche toujours mes allocation familiale  ,j aimerai faire un travaille a domicile en meme temps que ma formation mes jai peur des perde mes allocation familiale

    Répondre
    1. Infor Jeunes Bruxelles

      Bonjour Precilia,

      En tant que demandeuse d’emploi en stage d’insertion résidant en Wallonie, tu garderas tes allocations familiales pendant toute la durée de ton stage si tu ne travailles (quel que soit le type de ton contrat) si tu ne travailles pas plus de 240heures par trimestre et si tu ne gagnes pas plus de 551,89€ par mois.

      Pour d’autres questions, n’hésite pas à nous recontacter.

      Répondre
  6. Mathilde

    Bonjour ,

    Si un enfant majeur de 18 ans abandonne ses études ( décrochage ) mais vit toujours chez sa mère ( au chômage) et qu’il  qui ne touche aucune sorte de revenus ( chômage , CPAS…) . Ma question est : Les allocations familiales  risque elles d’être suspendues ? sont elles systématiquement lié aux études ?

    Répondre
    1. Infor Jeunes Bruxelles

      Bonjour Mathilde,

      Les allocations familiales ont été régionalisées et les règles peuvent varier suivant votre région. Si vous vivez à Bruxelles, votre fils garde ses allocations familiales de manière inconditionnelle jusqu’au 31 août de l’année civile de ses 18 ans. Ensuite, pour les conserver, il doit soit être étudiant soit inscrit comme chercheur d’emploi chez Actiris.

      Si vous habitez dans une autre région ou si vous voulez en discuter, n’hésitez pas à nous joindre par téléphone (02/514.41.11).

      Bien à vous

      Répondre
  7. MatP

    Bonjour,

    J’ai 24 ans, j’ai terminé mon dernier jour job étudiant le 10 septembre 2019, j’ai reçu mon diplôme universitaire le 14 septembre 2019,  et j’ai commencé le 16 septembre 2019 en tant qu’employé (contrat CDI) au sein d’une nouvelle entreprise.

    Mes parents ont reçu un courrier des allocations familiales annonçant qu’ils ont perçu indûment un certain montant qu’ils devaient rembourser (ce montant comprend allocations familiales de juillet et août 2019 + prime de rentrée scolaire ). La raison qu’ils ont donné est que je n’étais plus dans les conditions pour prétendre aux allocations familiales étant donné que j’ai « travailler plus de 240 heures » lors du trimestre débutant le 01/07/2019 (correspond au trimestre 3).

    En réalité, lors du 3ème trimestre (débutant le 01/07/2019), j’ai réalisé un nombre de 154,3 heures en tant qu’étudiant, mon dernier jour de travail étudiant ayant été réalisé le 10 septembre 2019 comme dit précédemment.

    Le 16 septembre 2019 (après avoir reçu mon diplôme le 14 septembre 2019), je commence mon contrat CDI avec la nouvelle entreprise avec un contrat de 40 heures/semaine sous le statut Employé et non plus étudiant. Du coup, du 16 au 30 septembre, cela fait un nombre de 88 heures.

    Il est vrai que lorsqu’on somme 154,3+88 heures, on obtient 242,3 heures ce qui est plus grand que 240 heures. Cependant, la loi disant de ne pas dépasser 240 heures lors du trimestre 3 ne s’applique que pour les étudiants, non ? Et donc il y a erreur de la part de la caisse des allocations familiales qui atteste que j’ai réalisé plus de 240 heures. En réalité j’ai réalisé que 154,3 heures en tant qu’étudiant.

    Je pense que lors du comptage d’heure lors du trimestre 3, il n’y a pas eu cette distinction entre le statut Etudiant et le statut Employé.

    Pourriez vous s’il vous plait m’apporter votre aide pour savoir si oui ou non mes parents doivent rembourser les allocations de juillet et août ?

    Bien à vous,

    Mathias

    Répondre
    1. Infor Jeunes Bruxelles

      Bonjour MatP,

      Les règles pour le troisième trimestre durant la dernière année d’études sont plutôt complexes.

      Dans le cas où tu ne t’es pas inscrit comme demandeur d’emploi auprès d’Actiris suite à la fin de tes études, c’est alors la règle des 240 heures qui est appliquée. Malheureusement, en ce qui concerne cette règle, il n’y a pas de distinction faite entre les heures prestées sous contrat étudiant et les heures prestées sous contrat ordinaire. C’est l’ensemble des heures qui pris en compte, 242.3 heures dans ton cas. La caisse est alors dans le droit de demander un remboursement des montants perçus indûment.

      Dans le cas où tu t’étais inscrit comme demandeur d’emploi auprès d’Actiris suite à la fin de tes études, tu avais alors une double qualité au niveau des allocations familiales : étudiant et demandeur d’emploi. Pour savoir si tu peux conserver tes allocations familiales pendant ce trimestre, la caisse d’allocations familiales appliquera la règle qui te sera la plus favorable : soit le quota de 240 heures maximum de travail durant ce trimestre, soit le plafond de revenus de maximum 551,89€ bruts par mois (calculé pour août et septembre). Tu perdras tes allocations si tu dépasses à la fois le quota de 240 heures par trimestre et le plafond de revenu mensuel. Si tu t’étais inscrit comme demandeur d’emploi, vérifie donc les montants des revenus que tu as gagné en août et en septembre.

      Si tu as besoin d’autres informations, n’hésite pas !

      Répondre
  8. Freesbee

    je viens de terminer mes études et je suis demandeur d’emploi. Comme j’ai 22 ans je touche des allocations familiales. Je viens de trouver un remplacement pour 10 jours que j’ai accepté. Que dois je faire au niveau de mes allocations familiales ?

    Merci pour votre réponse

    Répondre
    1. Infor Jeunes Bruxelles

      Bonjour Freesbee,

      Si tu as fini tes études et que tu t’es inscrit comme demandeur d’emploi, tu as le droit de conserver tes allocations familiales durant ton stage d’insertion professionnelle pour les mois où tu n’as pas gagné plus de € 551,89 euros brut (règle applicable à BXL en en Wallonie) et en Flandre tu ne peux pas dépasser plus de 80H par mois.  Dès lors, nous te conseillons de prévenir ta caisse d’allocation familiales si ton salaire est supérieur à 551.89 euros brut afin d’éviter tout remboursement. Tu trouveras plus d’info sur ce point sur cette page : https://bruxelles-j.be/droits-sociaux/as-tu-encore-droit-aux-allocations-familiales-apres-tes-18-ans/

      Attention dès le 01 janvier si tu vis à Bruxelles, la limite change : on passe de 551,89€ brut par mois à 240h/trimestre. Si tu vis en Wallonie, la limite restera bien à 551,89€ brut par mois

      Pour plus d’informations, contacte nous !

      Répondre
  9. Bm

    Un étudiant en futur metier en pénurie touche du chomage durant ses études .Mais peut – il avoir un job d’étudiant de 5h chaque we ?

    Répondre
    1. Infor Jeunes Bruxelles

      Bonjour Bm,
      Malgré le fait que tu suives des études, tu restes considéré comme « demandeur d’emploi ». Dès lors, tu ne pourras malheureusement pas travailler sous statut étudiant et bénéficier des avantages liés à ce statut.
      J’espère avoir répondu à ta question ! N’hésite pas s’il te faut d’autres infos !

      Répondre
  10. Appolo

    Bonjour

    J’ ai fais une demande de logement  sociale  .depuis  2009 .je travaillais à mis temps avec 4 enfants à charge … et la depuis le moi de juin 2019 je travail à temps  plein.avec 2 enfants à.charge . J aimerais savoir si j ai toujours  mes chances de recevoir un logement  .malgré  tout .  Merci

    Répondre
    1. Infor Jeunes Bruxelles

      Bonjour Appolo,

      Le logement social offre plusieurs possibilités, depuis les logements à loyer bon marché jusqu’aux habitations à vendre et terrains à bâtir sociaux. Cette forme de soutien est régie par la région, la province, la ville et/ou la commune. Par conséquent, nous te conseillons de contacter la société de logement social compétente pour la région où tu habites afin d’obtenir de plus amples informations : https://www.belgium.be/fr/logement/logement_social/societes_de_logement_social

      Par ailleurs, nous te conseillons également de t’inscrire dans les AIS: https://www.fedais.be/contacter-une-ais-candidatlocataire

      Si tu as d’autres questions, n’hésite pas à nous recontacter.

      Répondre
  11. titine

    Bonjours

    Ma fille travail depuis le mois d aout ( elle va avoir 18 ans en decembre) 25 heure par semaine avec contract pour commencer de 6 mois . Je travaille mois meme 20 heures semaine  avec complement chomage . On ma dis que l on allais supprimer mon chomage dans le mois ou ma fille a 18 ans .Pourquoi ? j ai 57 ans y a t il u impacte sur ma prépenssion dans 3ans .Merci

    Répondre
    1. Infor Jeunes Bruxelles

      Bonjour Titine,

      Nous ne comprenons pas pour quelle raison votre chômage se verrait supprimé directement en décembre.

      En effet, L’ONEM ne considérera pas le revenu professionnel de votre enfant comme un revenu professionnel s’il s’agit du premier revenu professionnel perçu par l’enfant après la fin de ses études, et ce pendant une période de 12 mois et peu importe le montant gagné.

      Votre statut aux yeux de l’ONEm ne devrait donc pas changer jusqu’en août 2020.

      Nous vous invitons donc à questionner votre organisme de paiement à ce sujet (syndicat ou CAPAC).

      Avez vous utilisé tous vos jours de « vacances chômage »? Si vous avez travaillé l’année précédente et que vous n’avez pas utiliser les jours de vacances couverts par un pécule de vacances au cours de cette année, il est possible que ces jours vous soient retirés en fin décembre (et correspondent à ce que couvre votre complément chômage). Vous trouverez plus d’information sur https://www.bruxelles-j.be/droits-sociaux/tes-droits-au-chomage/as-tu-droit-a-des-vacances-lorsque-tu-es-chomeur/

      Il est également possible que vous pensiez aux allocations familiales. Dans ce cas, en effet, avant 18 ans, à Bruxelles, le droit aux allocations familiales est inconditionnel; après les 18 ans, ce droit est soumis à certaines conditions dont vous retrouverez le détail sur cette fiche : https://www.bruxelles-j.be/droits-sociaux/les-allocations-familiales/as-tu-encore-droit-aux-allocations-familiales-apres-tes-18-ans/.Dans le cas de votre fille, il est donc normal qu’elle perde ce droit .

      Pour l’impact sur votre prépension, nous ne pourrons malheureusement pas répondre à votre question car Bruxelles-J est une plateforme d’information jeunesse. Nous ne sommes donc pas compétents en matière de (pré)pension. Cependant, nous vous conseillons de poser votre question à l’ONP: http://www.onprvp.fgov.be/FR/about/contact/Pages/default.aspx

      D’autres questions ? N’hésitez pas à nous recontacter!

      Répondre
  12. Florence

    Bonjour, j’ai repris les études suite à une dispense accordée par le forem, je vis chez ma maman et j’ai droit au chômage (+/- 450€) j’ai 19 ans. Est ce qu’il est possible qu’elle récupère les allocations familiale ? Merci

    Répondre
    1. Infor Jeunes Bruxelles

      Bonjour Florence,

      Etant donnée que tu es demandeuse d’emploi indemnisée sous dispense, ton statut principal est bien celui de demandeuse d’emploi. Etant donnée que tu perçois des allocations de chômage (ou d’insertion), tu n’es plus dans les conditions pour pouvoir bénéficier d’allocations familiales.

      N’hésite pas à nous recontacter si tu as d’autres questions.

      Répondre
  13. Anonyme

    Bonjour,

    Je lis que « Le jeune demandeur d’emploi reste bénéficiaire de ses allocations familiales durant les 12 mois de son stage d’insertion professionnelle. Il ne les recevra cependant pas pour le mois entier au cours duquel il perçoit une rémunération supérieure à 551,89 € brut par mois, quelle que soit la forme du contrat de travail. »

    J’aimerais m’assurer que les revenus issus de la vente de patrimoine personnel (ex : bijoux vendu en salle de vente aux enchères, vente de vêtements sur internet, etc) n’a pas d’impact sur les allocations familiales et/ou la mutuelle, et, si c’est le cas, à partir de quel montant ?
    Il ne s’agit effectivement pas de contrat salarié mais juste de la vente de patrimoine personnel.

    Merci d’avance pour votre réponse.

    Répondre
    1. Infor Jeunes Bruxelles

      Bonjour Anonyme,

      Nous te confirmons que les revenus provenant d’une vente de patrimoine personnel ne sont pas pris en compte pour le montant mensuel de 551,89 € brut à ne pas dépasser.
      Ils n’auront donc pas d’impact sur tes allocations familiales ni sur ta mutuelle.

      Bien à toi

      Répondre
  14. Cricri85

    Bonjour ma fille vient de rentrer en ecole d infirmière et comme elle as travaillé assez depuis 3 ete elle as droit au chômage pour la formation sur trois ans elle vas toucher dans les 880 net par mois au debut  et apres 650 euros nous payons son logements qu elle ocuppe du lundi au vendredi et sinon elle vit toujours chez nous du coup je sais pas si j ai encore le droit aus allocations familiales sachant que j ai aussi un enfants de 14 ans dois appeler pour savoir quoi faire

    Répondre
    1. Infor Jeunes Bruxelles

      Bonjour Cricri85,

      Il nous semble que vous soyez français.
      Malheureusement, nous ne pouvons donc répondre à votre question. Nous sommes une plateforme d’informations belge, nous ne sommes pas compétents quant aux questions sur le droit aux allocations familiales en France. Pour vous aider dans votre recherche de réponse, nous vous conseillons de vous rendre sur le site: http://www.cidj.com/

      Bien à vous.

      Répondre
  15. I.dht

    Est-ce qu’en tant qu’etudiant, j’ai une limite d’argent que je peux gagner par mois ?

    Répondre
    1. Infor Jeunes Bruxelles

      Bonjour I.dht,

      Il existe différentes règles concernant un travail étudiant et les impacts que cela peut avoir sur différents droits.

      Comme expliqué plus haut, si tu perçois des allocations familiales et que tu souhaites maintenir ce droit, il ne faut pas travailler plus de 240h par trimestre (sauf durant le 3e trimestre).

      Il existe également la possibilité de bénéficier de réduction de cotisations sociales durant 475h de travail par année civile: https://www.bruxelles-j.be/travailler/travailler-pendant-tes-etudes/lorsquun-etudiant-travaille-quand-le-contrat-est-il-soumis-a-lo-n-s-s/

      Il y a également une limite annuelle concernant l’imposition (tant pour rester fiscalement à charge de ses parentes que pour le payement ses propres impôts): https://www.bruxelles-j.be/travailler/travailler-pendant-tes-etudes/quen-est-il-des-impots/

      Comme tu le vois, il n’y a donc pas de limite de rémunération mensuelle. Attention qu’il a une planché minimal de salaire à respecter par l’employeur en fonction de ton âge et du secteur d’activité: https://www.bruxelles-j.be/travailler/travailler-pendant-tes-etudes/quel-sera-le-montant-de-la-remuneration/

      N’hésite pas à nous recontacter si tu as d’autres questions.

      Répondre
  16. Alex

    Peut-on travailler même si on n’a pas encore reçu son Diplôme? Par exemple, je suis en année diplômante d’un Master et j’ai reçu une offre d’emplois, puis je déjà travailler ? À quel statut puis-je prétendre ?

    Répondre
    1. Infor Jeunes Bruxelles

      Bonjour Alex,

      Rien ne t’empêche de travailler sans ton master. Mais nous ne pourrons malheureusement pas répondre ta question de manière précise car la sélection des employés et le statut auquel ils peuvent prétendre dans une boite dépend de la boite ou de la convention collective de travail.

      En effet, dans les offres d’emploi, certaines sont réservées exclusivement au diplôme de bachelier, d’autres uniquement au master. Sans ton diplôme, il est donc possible que certaines offres ne te soient pas accessible

      Il en va de même pour les postes : certains sont règlementés (il te faut donc un diplôme particulier pour pouvoir prétendre à ce poste), d’autres employeurs privilégient l’expérience professionnelle ou le feeling au diplôme , … Tout dépend donc du secteur de travail voire de l’entreprise dans laquelle tu postuleras.

      D’autres questions ? N’hésite pas à nous recontacter!

      Répondre
  17. Eli

    Cher,

    J’ai une question part apport aux heures étudiant.

    Existe t’il un system pour le quel si un étudiant desire travailler plus de 475h qui lui est permis pour aider un parent qui a besoin d’aide de revenue, peut t’il les dépasser sans être sortie du system l’année d’après ou que l’étudiant devra payer les impôts?

    Merci d’avance pour votre réponse

    Répondre
    1. Infor Jeunes Bruxelles

      Bonjour Eli,

      Un étudiant peut travailler sous contrat d’occupation étudiant 475 h par année civile (du 01 janvier au 31 décembre).  Si tu dépasses les 475 h en 2019, tu auras de nouveau droit aux 475 h dès le 01 janvier 2020.

      A partir de la 476e heure de travail, les cotisations sociales normales (13,07%) sont dues. Il est important que l’employeur déclare cela de façon correcte. L’employeur chez qui le dépassement du nombre d’heures de travail maximum a lieu doit déclarer la 476e heure et les heures suivantes comme des prestations « travailleur ordinaire ».  Si cet employeur déclare toutes les heures de travail comme des prestations « étudiant », tu seras assujetti aux cotisations ordinaires pour la totalité des heures de travail prestées chez lui.  Toutes les informations utiles se trouvent sur https://www.bruxelles-j.be/travailler/travailler-pendant-tes-etudes/lorsquun-etudiant-travaille-quand-le-contrat-est-il-soumis-a-lo-n-s-s/

      Le plafond de rémunération maximum pour rester fiscalement à charge de tes parents varie selon que tu sois à charge d’une personne isolée ou d’un couple.  Toute l’information utile à ce sujet se trouve sur https://www.bruxelles-j.be/travailler/travailler-pendant-tes-etudes/quen-est-il-des-impots/

      N’hésite pas à me recontacter si tu souhaites continuer la discussion.

      Répondre
  18. Mari

    Bonjour, j’ai 23 ans et j’ai déjà effectué mon année de stage d’insertion à la fin de mes études (il y 2 ans) mais pas encore perçu d’allocations puisque j’ai repris des études à la fin du stage. J’ai repris des cours en journée en promotion sociale (langues) et l’année scolaire dernière en stylisme cours du soir. J’ai travaillé également comme étudiante depuis novembre jusque juillet 2019 et n’ai pas dépassé mon quota d’heures cependant mes parents ne perçoivent plus les alloc. fam. depuis janvier 2019. a) Est-ce qu’il y a une raison? b) je voudrais m’installer seule et je voudrais savoir s’il y a moyen de percevoir des allocations de chômage tout en suivant une formation en cours du soir de + de 17h/semaine. Merci pour vos réponses

    Répondre
    1. Infor Jeunes Bruxelles

      Bonjour Mari,

      A la fin de ton stage d’insertion, je suppose que tu n’as pas introduit, auprès d’un organisme de paiement (CAPAC ou syndicat), le formulaire C109/36.
      En principe, les cours en promotion sociale n’invalident pas le stage d’insertion.  Cela veut dire que tu pourrais introduire ta demande d’allocation au moyen du formulaire C109/36.
      Plus d’info sur: https://www.bruxelles-j.be/travailler/ton-premier-emploi/quelles-sont-les-demarches-a-effectuer-en-fin-de-stage-dinsertion-professionnelle/
      Cependant, tu ne pourras pas introduire de demande d’allocation si tu suis une formation d’une durée prévue de 9 mois ou plus lorsque le nombre d’heures de cours (y compris les éventuels stages) atteint, en moyenne par semaine, au moins 20 heures dont 10 au moins se situent du lundi au vendredi entre 8 et 18 heures.
      Si tu suis une formation en promotion sociale d’au moins 17h/semaine, tu devrais continuer à bénéficier des allocations familiales jusqu’à tes 25 ans.
      As -tu contacté ta caisse d’allocations familiales pour connaître la raison de la suppression de tes allocations familiales ?

      N’hésite pas à me recontacter (02/514.41.11, tu demandes Christine) si tu souhaites continuer la discussion.

      Répondre
  19. Caro

    Bonjour,Ce 15 septembre je reprends des études de plein exercice en haute école et emménage avec mon compagnon avec qui nous serons cohabitants légaux.À partir de là, vu que je n’ai aucun revenu (pas droit au chômage en tant que cohabitante) et que mon compagnon travaille, je serai à sa charge en quelque sorte.Ma question : Les allocations d’études supérieures que je percevai pour 2019-2020 seront-elles calculées sur mes revenus 2018 ? Et si non, ce seront mes revenus 2019 jusqu’au 15 septembre puis ceux de mon compagnon ?Et pour 2020-2021?
    Merci pour votre réponse.

    Répondre
    1. Infor Jeunes Bruxelles

      Bonjour Caro,

      En gros, les allocations d’études seront calculés prenant en compte les revenus de ton avertissement extrait de rôle 2017 (exercice d’imposition 2018).

      Tu trouveras toutes les informations concernant les revenus pris en compte pour le calcul des allocations d’études sur le site: https://allocations-etudes.cfwb.be/etudes-superieures/conditions/

       

      Bien à toi

      Répondre
  20. Gigi

    Bonjour,

    J’aurais aimé avoir qqs renseignements sur ma situation. J’ai 26 ans, je suis dans ma dernière année d’étude mais je prends une année supplémentaire afin de finaliser mon mémoire. J’ai un job étudiant que j’aimerais garder jusque fin octobre, car je pars ensuite deux mois à l’étranger. J’aimerais cependant trouver un travail dans mon secteur et ne plus dépendre de mon statut étudiant. Cela est bien possible? (Sans pour autant dépendre du Forem/Actiris)? Je suis tjs domiciliée chez mes parents, mais j’aimerais ne plus être à charges. Quelles sont les démarches? Merci beaucoup pour votre réponse!

    Répondre
    1. Infor Jeunes Bruxelles

      Bonjour Gigi,

      Si tu es encore inscrite pour la prochaine année académique (2019-2020) dans le cadre des études de plein exercice, tu peux effectivement travailler jusque fin octobre sous statut d’étudiant.

      Tant que tu es étudiante de plein exercice, tu peux travailler comme étudiante. Par contre, dès que tes études sont terminées, tu ne pourras plus travailler comme étudiante. Mais il existe des spécificités à ce sujet pour le 3e trimestre de l’année: https://ijbxl.be/travailler/toujours-etudiant-pendant-lete-si-jai-fini-en-juin/

      Tu peux aussi chercher un travail sans pour autant t’inscrire au Forem/Actiris, même si l’inscription peut parfois être intéressante pour avoir accès à des formation réservées aux demandeurs d’emploi ainsi que à certains statuts qui facilitent la mise à l’emploi: https://www.bruxelles-j.be/travailler/ton-premier-emploi/quest-ce-quun-plan-dembauche-et-comment-peux-tu-en-profiter/

      En tout cas, rien ne t’empêche de travailler comme employée si tu préfères ne plus travailler sous contrat étudiant.

      Dès que tu as terminé tes études, il est conseillé de s’inscrire comme chercheuse d’emploi (si tu ne pars pas à l’étranger): https://www.bruxelles-j.be/travailler/ton-premier-emploi/tu-termines-tes-etudes-quelles-demarches-dois-tu-effectuer/

      Pour ne plus être fiscalement à charge de tes parents, tu dois dépasser un certain montant de revenus sur l’année 2019. Ainsi, si tes parents sont imposés ensemble, tu ne seras plus à leur charge si tu gagnes plus de 6.807,50€ brut par an. Si tes parents sont imposés isolément le montant est alors de 8.620€ par an. Si tu ne dépasses pas ces montants, tu restes bien à leur charge.

      Il n’y a pas d’intérêt à perdre cet avantage fiscal.

      N’hésite pas à revenir vers nous pour toute autre question 🙂

      Répondre
  21. winnie

    mon fils travail  comme  etudiant a aqualibi  il  as  trop d’heure il as travailler  avril mai  juin  paques et les we  jusqu’a fin juin  en juillet il n’as pas recu  all fam    il as  242 heure   dois je rembourser  3 mois

    Répondre
    1. Infor Jeunes Bruxelles

      Bonjour Winnie,

       La règle est la suivante : pour ne pas perdre ses allocations familiales, le jeune ne peut pas dépasser 240h de travail par trimestre sinon il perd son droit pour le trimestre concerné. Entre deux années d’études, il n’y a pas de limite pour les troisième trimestre (juillet – août – septembre).

       Ainsi, si ton fils a dépassé les 240h pour le trimestre d’avril à juin, il faudra en effet rembourser les allocations familiales de ces trois mois-là. Par contre, le droit est rouvert en juillet. S’il reprend des études l’année prochaine, il peut travailler sans limites d’heures de juillet à septembre. Ensuite d’octobre à décembre, la règle des 240h est à nouveau d’application.

       S’il a dépassé les 240h pour avril – mai – juin et que tu as bénéficié des allocations familiales ces trois mois-là, il est possible que ta caisse d’allocations ne te verse pas les mois de juillet – août – septembre afin de se rembourser les allocations qu’elle a versé indûment.

       Note que si ton fils ne reprend pas d’études l’année prochaine, il y a alors un changement au niveau des conditions. Pour maintenir son droit il ne doit pas gagner plus de 551,89€ par mois. Tous les détails se trouvent sur la fiche ci-dessus.

       Si tu as besoin d’autres informations, n’hésite pas !

      Répondre
  22. Bat

    Bonjour, j’ai quelque questions à propos des jobs étudiant. Alors voila je m’explique, cette année ( à partir du 1janvier 2019) durant l’année j’ai eu un gain avec deliveroo en tant qu’étudiant de 1110.84 euro.

    En ce moment même je travail en tant qu’étudiant depuis le 1er juillet à temps plein avec un contrat de 35 h/ semaine et un gain de 11,35 euro de l’heure. Pour le mois d’aout je travaillerai seulement 3j mais au mois de septembre j’aimerai de nouveau travailler 3 semaines. Cependant j’ai peur de dépasser le plafond et ne plus être à charge de mes parents. Pouvez vous me dire de combien d’euro net est le plafond par an? J’ai vu que ca tournait aux alentours de 3000 euro mais je trouve cela très peu ça fait à peine 2 mois de travail.. Je sais que je ne risque pas de dépasser mes heures ( 475h) car je travail pas durant l’année et que en été il me semble que les heures ne sont pas comptabilisés.

     

    Donc voila à base d’info que je vous ai fourni ca serait très gentil que vous puissiez me repondre avec des informations claires et précises des plafonds, si je risque de le dépasser ou non..

     

    merci d’avance

    Bien  à vous

    Répondre
    1. Infor Jeunes Bruxelles

      Bonjour Bat,

      Tu retrouveras les informations concernant l’imposition sur cette page: https://www.bruxelles-j.be/travailler/travailler-pendant-tes-etudes/quen-est-il-des-impots/

      Tu verras que pour rester fiscalement à la charge de ses parents, les montants limitent dépendent de la situation personnelle des parents (imposés ensemble ou séparément).

      Il n’est pas possible de te donner la limite net. En effet, la différence en salaire net et salaire brut peut être différente en fonction de contrat de travail que tu as eu. La limite net n’est donc pas possible. En principe, sur tes fiches de paie, le montant de ta rémunération brut doit être indiquée.

      Les montants net que tu retrouves sur la page que nous t’avons indiqué ne prennent pas en compte l’exonération prévue pour les personnes ayant des contrat d’occupation étudiant et est donc moins élevé que la limite réel exprimée uniquement en montant brut.

      Attention, les heures de travail étudiant durant les vacances scolaires sont bien prises en compte dans la limite des 475h s’il s’agit d’un contrat de travail étudiant. Mais la limite des 475h permettant de bénéficier d’une réduction de cotisations sociales n’est pas liée à la limite concernant le fait de pouvoir rester fiscalement à charge de ses parents.

      N’hésite pas à nous recontacter si tu as d’autres questions.

      Répondre
  23. Ali

    Bonjour, j’aimerai savoir si après avoir arrêté mes études pendant 2 ans et voulant les reprendre cette année -et ayant travaillé pendant les 2 années- est ce que je pourrai à nouveau bénéficier des allocations familiales ?

    Répondre
    1. Infor Jeunes Bruxelles

      Bonjour Ali,

      Sache qu’en Belgique, les allocations familiales sont inconditionnelles jusqu’au 18 ans du jeune. Après la majorité, pour continuer à en bénéficier et ce, jusqu’à l’âge de 25 ans, il faut soit être inscrit dans un programme d’enseignement, soit être inscrit comme demandeur d’emploi en stage d’insertion au service emploi de sa région (https://www.bruxelles-j.be/travailler/ton-premier-emploi/le-stage-dinsertion-professionnelle/ ).

      Mais, comme tu as travaillé pendant 2 ans, si tu ouvres le droit aux allocations de chômage sur base de cette période d’occupation, tu ne pourras pas bénéficier des allocations familiales. En effet, en tant que chômeur indemnisé, même si tu as moins de 25 ans et que tu es inscrit comme étudiant, tu ne peux pas prétendre aux allocations de chômage. Tu trouveras plus d’informations sur toutes les situations des jeunes ayant des revenus par rapport aux allocations familiales sur: https://bruxelles.famifed.be/fr/familles/situation-de-lenfant/enfant-%C3%A0-revenus

      Et, en tant que bénéficiaire d’allocations de chômage, si tu souhaites reprendre les études, tu devras introduire une demande de dispense au service emploi de ta région. Les conditions à remplir vont dépendre du type d’études que tu voudras faire et elles devront se dérouler en semaine pendant la journée. Tu trouveras plus d’informations à ce propos sur: http://bruxelles-j.be/droits-sociaux/tes-droits-au-chomage/peux-tu-obtenir-une-dispense-pour-te-former-pendant-ton-chomage/

      Pour d’autres questions, n’hésite pas à nous recontacter.

      Répondre
  24. Mamanperdue

    Bonjour

    J’ai fini mes etudes et j’ai mon CESS. la je travaille en tant qu’éudiant en septembre mon patron voudrais mengager. Ma question est si je garde les allocations familial ou si je vais devoir payer des impots… Je ne comprend plus rien.

    Répondre
    1. Infor Jeunes Bruxelles

      Bonjour Mamanperdue,
      Passé l’âge de 18 ans, si tu travailles tu n’auras plus droit aux allocations familiales : https://www.bruxelles-j.be/droits-sociaux/les-allocations-familiales/as-tu-encore-droit-aux-allocations-familiales-apres-tes-18-ans/
      Concernant les impôts, ils seront prélevés directement sur ton salaire.
      http://impotsurlerevenu.org/l-impot-a-l-etranger/925-belgique-la-fiscalite-des-particuliers.php
      Une fois par an il faudra que tu remplisses une déclaration d’impôts et un calcul sera fait pour vérifier si l’on a trop prélevé d’impôts sur ton salaire (dans ce cas tu seras remboursé de ce que l’on aurait trop prélevé) ou si l’on n’a pas assez prélevé sur ton salaire (et dans ce cas on te demandera de rembourser ce que l’on n’a pas assez prélevé) :
      https://www.belgium.be/fr/impots/impot_sur_les_revenus/particuliers_et_independants/declaration
      https://www.belgium.be/fr/impots/impot_sur_les_revenus/particuliers_et_independants/paiement_ou_remboursement
      https://www.belgium.be/fr/impots/impot_sur_les_revenus/particuliers_et_independants
      J’espère avoir répondu à ta question ! N’hésite pas s’il te faut d’autres infos !

      Répondre
  25. Giovanni

    Bonjour, ma fille qui vient de terminer sa réthorique (18 ans) part en Angleterre afin de suivre des cours d’anglais. Elle est inscrite pour 9 semaines de cours à partir du 7 octobre et jusqu’au 13 décembre 2019. Elle travaillera en Angleterre par la suite. Qu’en est-il des allocations familiales? Jusqu’à quand pourra elle en bénéficier ? Quid du mois de décembre qui n’est pas complet?

    d’avance merci

    Répondre
    1. Infor Jeunes Bruxelles

       

      Bonjour Giovanni,

       

      En Région Bruxelloise, un étudiant entre 18 et 25 ans peut percevoir ses allocations familiales tout en étudiant dans un pays de l’Espace Economique pour autant que le programme d’études soit reconnu par l’Etat de ce pays ou que l’étudiant suive au minimum 17 h de cours par semaine.  Toutes les informations utiles se trouvent sur https://bruxelles.famifed.be/fr/familles/situation-de-lenfant/mon-enfant-r%C3%A9side-%C3%A0-l%C3%A9tranger.

      Ta fille perdra le droit aux allocations familiales dès qu’elle commencera à travailler en Angleterre.

       

      Ton gestionnaire de dossier pourra t’informer davantage sur cette législation.

      N’hésite pas à me recontacter si tu souhaites continuer la discussion.

       

       

       

      Répondre
  26. vipro

    Bonjour,

    Après avoir travailler un an après sa rétho, peut on récupérer des allocations si on reprend des études de plein exercice?

    Merci d’avance pour votre réponse,

     

    Répondre
    1. Infor Jeunes Bruxelles

      Bonjour Vipro,

      Si tu as moins de 25 ans et tu reprends des études de plein exercice, tu auras droit aux allocation familiales.  On entend par études, les études secondaires de plein exercice ou les études supérieures de plein exercice (minimum 27 crédits sur l’année). Tu devras remplir un formulaire (l’école également si c’est une école de la Fédération Wallonie Bruxelles) que tu devras faire parvenir à la caisse d’allocations familiales dont tes parents dépendent. Tu auras de renseignements complémentaires sur la fiche https://www.bruxelles-j.be/droits-sociaux/les-allocations-familiales/as-tu-encore-droit-aux-allocations-familiales-apres-tes-18-ans/

      Par contre, en reprenant des études de plein exercice, tu n’auras pas droit à des allocations de chômage, sauf si tu obtiens une dispense de l’ONEM. Dans le cas des études supérieures il faudra alors suivre des études qui mène à un diplôme qui est repris dans la liste des métiers en pénurie. Lorsque le diplôme mène à un métier non repris dans cette liste, l’octroi de la dispense est laissé à l’appréciation du Service Dispenses d’Actiris ; celui-ci tient compte, notamment, des compétences acquises, du bilan professionnel, du projet professionnel, le cas échéant du plan d’accompagnement, des besoins du marché du travail.

      Tu trouveras toutes les informations dans la fiche https://www.bruxelles-j.be/droits-sociaux/tes-droits-au-chomage/peux-tu-obtenir-une-dispense-pour-te-former-pendant-ton-chomage/

      N’hésite pas à revenir vers nous pour toute autre question 🙂

      Répondre
  27. Thierry

    Bonjour ma fille de 22ans (23 le 11 décembre 2019) a terminé un baccalauréat en tant qu ‘institutrice primaire .Elle souhaite travailler et a trouvé un temps plein en remplacement à partir du 1 novembre 2019 et ce jusqu’à fin juin 2020.

    Elle continuera à vivre sur notre toit

    Quelles sont les conséquences au niveau des allocations familiales et fiscales ?

    bien à vous

    Répondre
    1. Infor Jeunes Bruxelles

      Bonjour Thierry,

      Tout d’abord, je conseille à ta fille de s’inscrire comme demandeuse d’emploi en stage d’insertion professionnelle auprès d’Actiris (ou du Forem en Wallonie). L’inscription doit se faire le plus vite possible dès la fin ou l’abandon des études et dès qu’elle est disposée à accepter un emploi. Si elle termine ses études en juin, sans avoir de seconde session en septembre, elle doit s’inscrire comme demandeuse d’emploi au plus tard le 8 août (le stage d’insertion professionnelle débutera le 1er août).
      Le stage d’insertion dure 1 an et permet, si toutes les conditions sont remplies d’obtenir à son terme des allocations d’insertion.
      Tu trouveras toutes les informations sur le stage d’insertion sur nos différentes fiches ici: https://www.bruxelles-j.be/droits-sociaux/tes-droits-au-chomage/
      Cette inscription en stage d’insertion permet de continuer à bénéficier des allocations familiales malgré qu’on ait terminé ses études. Attention, en tant que jeune demandeuse d’emploi, elle garde le droit aux allocations familiales pendant une période de 360 jours, pour les mois où elle ne gagne pas plus de 551,89€ brut. Cette période commence le lendemain du jour où elle a arrêté ses études si elle les a arrêté en cours d’année ou le 1er août si elle a terminé l’année scolaire. Même si elle fait ton inscription comme demandeuse d’emploi tardivement, cette période de 360 jours commencera à la date prévue.
      L’inscription de ta fille lui permettra donc de bénéficier des allocations familiales jusqu’à ce qu’elle entame son travaille pendant lequel elle gagnera manifestement plus que le plafond.
      Pendant sa période de travail, elle perdra donc le droit aux allocations familiales.
      Dès la fin de son contrat, elle devra se réinscrire comme demandeuse d’emploi. Cette démarche lui permettra d’achever son stage d’insertion professionnelle et d’ouvrir le droit aux allocations d’insertion. Etant donné qu’elle n’aura pas suffisamment travaillé que pour ouvrir un droit aux allocations de chômage cette démarche lui sera bénéfique et lui permettra de bénéficier d’un revenu de remplacement pour les périodes où elle ne travaille pas. N’hésitez pas à lire les différentes fiches sur le stage d’insertion et les allocations d’insertion pour en savoir plus sur les conditions pour pouvoir bénéficier de ces allocations.

      Au niveau fiscal, ta fille est imposée séparément de vous. Néanmoins tu as bénéficié jusqu’à ce jour d’avantages fiscaux pour enfant à charge. Tu ne pourras plus bénéficier de ces avantages à partir du moment où ta fille percevra un revenu de plus de 4162,5 € bruts sur l’année si tu es marié ou cohabitant légal ou de 6012,50 € brut si tu es imposé isolément (montants pour les revenus 2019, issus d’un travail non étudiant).
      Tu retrouveras des informations sur ce sujet ici: https://finances.belgium.be/fr/particuliers/famille/personnes_a_charge/enfants#q4
      N’hésitez pas à contacter le SPF Finances en cas de questions.

      Nous restons à ta disposition si tu as d’autres questions!

      Répondre
  28. Roket

    Bonjour, ici je pense que j’ai effectivement dépassé les 240H pour le trimestre et donc je n’ai plus d’allocation familial d’après vos informations mais mes parents devront ils payes des impôts ou quoi que ce soit en plus ( ou rembourser)? Et la perte de l’allocation familial est elle temporaire ou faudrais-t-il refaire une demande pour les avoir?

    Répondre
    1. Infor Jeunes Bruxelles

      Bonjour Roket,

      La règle des 240h ne concerne que les allocations familiales. Ainsi, un étudiant qui dépasse 240h par trimestre (de janvier à mars, d’avril à juin, d’octobre à décembre, l’été étant illimité) perd son droit pour le trimestre en question. Si tu as donc dépassé les 240h pour les mois de avril, mai et juin, tes parents perdront les allocations pour ces trois mois mais récupèreront le droit dès juillet.

      En ce qui concerne le fait de rester à charge de tes parents ou de payer des impôts, les règles sont différentes.

      Ainsi, pour rester financièrement à charge de tes parents, tu ne peux pas dépasser un certain montant de revenus sur l’année 2019. Ainsi, si tes parents sont imposés ensemble, tu ne seras plus à leur charge si tu gagnes plus de 6.807,50€ brut par an. Si tes parents sont imposés isolément le montant est alors de 8.620€ par an. Si tu ne dépasses pas ces montants, tu restes bien à leur charge (même si tu as perdu ton droit aux allocations familiales pour un trimestre).

      Une autre règle concernant les impôts est que tu n’en payes pas si tes revenus 2019 ne dépassent pas 12.657,14€ brut sur l’année. Si tu dépasses ce montant, tu devras alors payer des impôts sur ce que tu as gagné en 2019.

      Toutes les informations se trouvent sur cette fiche : https://www.bruxelles-j.be/travailler/travailler-pendant-tes-etudes/quen-est-il-des-impots/

      Si tu as besoin d’autres informations, n’hésite pas !

      Répondre
  29. Zozo

    Bonjour,

    J’ai 20 ans et suis étudiante en psycho et je souhaiterais travailler pendant mes deux mois de vacances en tant qu’étudiante. Ma mère est au chômage, elle vit seule avec moi et ma petite soeur et touche le chômage en tant que chef de famille. Elle perçoit aussi des allocations de chômage majorées car elle est chômeuse de longue durée. Est-ce que ma mère continuera à être chef de famille, avec le même revenu, si je travaille pendant deux mois comme étudiante? Et les allocations  familiales resteront-elles majorées? Merci beaucoup pour votre réponse

    Répondre
    1. Infor Jeunes Bruxelles

      Bonjour Zozo,

      Le fait que tu travailles sous contrat d’occupation d’étudiant n’aura aucun impact sur le montant des allocations de chômage de ta mère. En effet, les revenus d’un job étudiant ne sont pas considérés comme des revenus professionnels par l’Onem et ne sont jamais pris en compte pour le calcul du montant des allocations de chômage des parents. Ta mère continuera alors à bénéficier du taux cohabitant avec charge de famille.
      Quant aux allocations familiales qu’elle perçoit, celles-ci resteront toujours majorées. Cela est lié au fait qu’elle soit chômeuse de longue durée.

      Pour d’autres questions, n’hésite pas à nous recontacter.

      Répondre
  30. Caro

    Bonsoir,

    Je suis actuellement étudiante et je vais travailler trois semaines au mois de juin ainsi que deux semaines au mois de juillet et deux semaines au mois d’aout. Si je fais le compte de ce que j’ai travaillé et déjà touché du 1er janvier 2019 à maintenant et de ce que je vais toucherai au mois de juin, juillet et aout, je risque de dépasser le montant total que peut gagner un étudiant sur un an (parents imposés séparément, soit un total de 4720euro/an selon les infos que j’ai su trouvées voire 4810euro/an, autre info trouvée). Sauriez-vous me dire si ce que je vais gagner durant le 3e trimestre (juillet, aout, septembre) est comptabilisé avec le reste que je gagne durant les autres trimestres ou est-ce qu’il n’y a pas de limite durant ce 3e trimestre et ce ne sera donc pas comptabilisé à ce que j’ai déjà perçu comme salaire (comme pour la limite d’heure, elle ne s’applique pas pour le 3e trimestre) ? Qu’est-ce que je risque? Ma maman perdra-t-elle les allocations familiales si je dépasse le seuil maximum que je peux toucher ? Si oui, pour quel délais n’aura-t-elle plus droit aux allocations familiales?
    Merci d’avance pour votre réponse,

    Bien à vous,

    Caroline

    Répondre
    1. Infor Jeunes Bruxelles

      Bonjour Caro,
      Les montants des revenus à ne pas dépasser pour rester à charge de ses parents est bien de 4.810€ net (6.012,50€ brut). Ce montant est annuel, dès lors ce que tu gagneras en juillet – août sera effectivement comptabilisé. Dans le cadre du travail étudiant, il n’y a effectivement pas de maximum d’heures à prester pour conserver ses allocations familiales  durant juillet, août, septembre (les autres trimestres, le maximum d’heures que tu peux prester est de 240h si tu ne veux pas perdre ton droit aux allocations).
      Dès lors, si tu dépasses ce montant maximum annuel de 4720€ net, cela n’aura pas d’incidence sur ton droit aux allocations mais tu ne seras plus considérée comme étant à charge de ta maman et cela aura une répercussion sur ses impôts (qui augmenteront) :
      https://www.bruxelles-j.be/travailler/travailler-pendant-tes-etudes/quen-est-il-des-impots/
      J’espère avoir répondu à ta réponse ! N’hésite pas s’il te faut d’autres infos !

      Répondre
      1. Caro

        Merci beaucoup pour votre réponse ! Vous avez parfaitement répondu à ma question. Un grand merci pour votre rapidité.

        Bien à vous,

        Caroline

        Répondre
  31. Mat

    Bonjour, J ai 25ans je suis tjs étudiant de plein exercice,je n ai plus droit aux allocations familiales , je suis tjs a charge de mes parents, dois- être titulaire à la mutuelle? Merci

    Répondre
    1. Infor Jeunes Bruxelles

      Bonjour Mat,

      A partir de ses 25 ans, quelle que soit la situation du jeune, il ne peut plus rester à la charge de ses parents au niveau de la mutuelle. Comme c’est ton cas, tu devras alors devenir titulaire en t’affiliant à la mutuelle de ton choix.

      Pour d’autres questions, n’hésite pas à nous recontacter.

      Répondre
  32. Clem

    Bonjour,

    Un employeur peut-il m’engager sous contrat étudiant si au moment où il m’engage j’ai déjà dépassé mes 475h ? Merci d’avance pour votre réponse, bien à vous

    Répondre
    1. Infor Jeunes Bruxelles

      Bonjour Clem,

      Passé le délai de 475h, il est toujours conseillé de travailler sous statut étudiant mais tu ne bénéficieras plus des cotisations sociales réduites (et ton employeur non plus).

      Nous t’invitons à consulter à visiter cette fiche: https://www.bruxelles-j.be/travailler/travailler-pendant-tes-etudes/lorsquun-etudiant-travaille-quand-le-contrat-est-il-soumis-a-lo-n-s-s/

      Pour plus d’informations, contacte nous !

      Répondre
  33. Amal

    Bonjour voila ma fille a 18 ans elle es étudiante a temps plein en secondaire travaux de bureau elle travaille tt les weekend en interim elle percoit des allocation familiales classiques mais ausii une allocation majoree car elle es atteinte d une affection reconnue par la spf personne handicapée jusqua a c 21 ans et renouvelable j aimerai savoir quel est le quota maximum  pour son cas pour maintenir c allocations familiales

    Répondre
    1. Infor Jeunes Bruxelles

      Bonjour Amal,

      Il semble que tu nous aies joint au téléphone cette après-midi pour cette question.

      N’hésite pas à nous recontacter si tu souhaites continuer la discussion.

       

      Répondre
  34. mannekinBOIS

    bonjour,

    je réside depuis 4 ans en Belgique. je suis venu ici par regroupement familial avec mon épouse de nationalité hUE comme moi. N’ayant pas de permis de travail je me suis inscrit en cours de jour (plein exercice) pour m’occuper. le mois dernier suite à une demande de renouvellement de séjour il est mentionné sur ma nouvelle carte: observations: marché du travail illimitée. Ayant postulé pour du boulot , mon dossier a été retenu pour un job étudiant. mais je pensais également trouver un temps plein et mettre une pause sur mes études vu mes besoins d’argent. ma question: comme je suis ici en Belgique sur la base de regroupement familial suis-je soumis aux mêmes restrictions que les étudiants? puis-je m’inscrire comme demandeur d’emploi étant étudiant ? je ne touche pas d’allocations et mon épouse travaille avec un contrat CDI.

    Répondre
    1. Infor Jeunes Bruxelles

      Bonjour MannekinBOIS,

      Comme tu peux le lire sur https://www.bruxelles-j.be/droits-sociaux/tes-droits-au-chomage/peux-tu-beneficier-du-chomage-en-tant-que-travailleur-etranger-ou-apres-avoir-travaille-a-letranger, tu peux t’inscrire chez Actiris si tu remplis les 2 conditions suivantes :
      – être en règle de séjour, c’est-à-dire posséder un permis de séjour valable  ET
      – satisfaire à la réglementation sur l’emploi de la main-d’œuvre étrangère, c’est-à-dire posséder un permis de travail valable (sauf si tu es dispensé de cette obligation).

      Comme tu sembles ne pas répondre aux conditions d’octroi des allocations de chômage, tu ne pourras percevoir d’allocations de chômage.  Tu pourras cependant être inscrit comme demandeur d’emploi libre.

      Si tu te trouves dans une des conditions de séjour suivantes (http://werk-economie-emploi.brussels/fr/permis-de-travail#OE), tu n’auras pas besoin d’un permis pour travailler en Belgique.

      Si tu mets tes études en pause et que t’inscris comme demandeur d’emploi, tu ne pourras plus travailler sous contrat d’occupation étudiant.  Cependant rien ne t’empêche de continuer tes études tout en étant inscrit comme demandeur d’emploi libre. Et dans ce cas, tu pourrais toujours travailler comme étudiant puisque les études constitueront ton activité principale.

      N’hésite pas à me recontacter si tu souhaites continuer la discussion.

      Répondre
  35. boulette01

    Bonjour,

    Dans le cas où on perd ses allocation familiale car on dépasse les limites d’heures, quelles sont les conditions pour ensuite récupérer les allocations jusqu’à la fin des études ? Ou existe-t-il d’autres aides possibles pour les étudiants/ aide au logement ? (je suis domiciliée en wallonie et je vie et étudie à Bruxelles)

    Quelques informations sur ma situation : je suis en master 1 en cours du soir et on me propose un CDD de 6 mois (juin à novembre), ce qui serait une formidable expérience pour une jeune étudiante/futur demandeuse d’emplois telle que moi 🙂 Les AF me sont pour le moment indispensables pour payer mon loyer. Donc dans les faits, je veux savoir si une fois le CDD terminé et pas renouvelé, quels sont les aides auxquels je pourrais avoir droit pour payer mon loyer ? Sachant que je suis tout de même étudiante jusqu’en juin 2020.

    Répondre
    1. Infor Jeunes Bruxelles

      Bonjour boulette01,

      Tu peux récupérer tes allocations familiales dès que tu remplis à nouveau les conditions.
      Rappelons qu’il n’y a pas de limite d’heures en juillet, août et septembre. Tu les perdras pour le trimestre suivant (octobre, novembre, décembre) si tu dépasses les 240 heures de travail. Tu les récupéreras pour le trimestre janvier, février, mars 2020 si tu es à nouveau en dessous des 240 heures.

      Au niveau des autres aides, citons les allocations d’études: http://www.allocations-etudes.cfwb.be/

      Il n’existe pas d’aide au logement pour les étudiants. Mais si tu te retrouves dans le besoin pendant tes études et que tes parents ne peuvent pas t’aider, il faut se tourner vers le CPAS de la commune où tu es domiciliée: https://www.bruxelles-j.be/droits-sociaux/obtenir-de-laide-du-cpas/

      Bien à toi

       

      Répondre
  36. Valval

    Bonjour ,
    Mon filleul a 18 ans accompli. Il est à l université et suit ses cours règulièrement. Un ami lui propose d ouvrir une sociétê ou ils seront tous 2 associés tout en continuant ses études.
    S il accepte , aura -t’ il toujours droit aux allocations familiales ?
    En vous remerciant.
    Valval

    Répondre
    1. Infor Jeunes Bruxelles

      Bonjour Valval,

      Si votre filleul décide de travailler sous statut indépendant tout en poursuivant ses études, il pourra continuer à percevoir ses allocations familiales pour autant qu’il ne dépasse pas 240 heures de travail par trimestre (sauf en juillet-août-septembre pour autant qu’il continue des études l’année suivante).
      Pour les étudiants indépendants, il n’y a aucune règle bien définie quant aux preuves à apporter. Une déclaration sur l’honneur de la part de l’étudiant indiquant qu’il travaille moins de 240 heures par trimestre devrait permettre de pouvoir maintenir le droit aux allocations familiales.
      Vous trouverez plus d’information sur ce statut en consultant la page suivante : https://www.bruxelles-j.be/travailler/travailler-pendant-tes-etudes/un-etudiant-peut-il-travailler-sous-statut-independant

      D’autres questions ? N’hésite pas à nous recontacter!

      Répondre
  37. nath

    Bonjour,

    Ma fille ( 22 ans ) fait des études d’instit primaire. Elle est en dernière année (prolongation d’études). Elle vient d’avoir ses résultats et elle a raté un cours à 3 crédits.
    Le métier étant en pénurie, un directeur d’école a contacté sa Haute Ecole et elle peut travailler en attendant d’obtenir son diplôme en août. Elle commence le 1/2/19 pour un mois à temps plein ( éventuellement prolongeable).
    Elle ne sera plus considérée comme étudiante? Quid des allocations familiales si elle ne travaille qu’1 mois?
    Doit elle s’inscrire au chômage? Avant de commencer le 1/2 ou après le mois de travail
    Et pour la mutuelle? Quand doit elle s’ y inscrire?

    Merci

    Répondre
    1. Infor Jeunes Bruxelles

      Bonjour Nath,

      Si votre fille travaille à temps-plein, elle ne sera plus considérée comme étudiante. En règle générale, elle pourrait demander à être titulaire de sa propre mutuelle, mais dans la pratique, lorsqu’un jeune de moins de 25 ans dispose d’un contrat à durée déterminée, il peut rester à charge de ses parents au niveau de la mutuelle. A partir de ses 25 ans, peu importe sa situation, elle devra en principe devenir titulaire et faire le choix de sa propre mutuelle.

      Au niveau des allocations familiales, si elle était considérée comme étudiante depuis le début de l’année et qu’elle percevait des allocations familiales, elle devrait continuer à les percevoir (malgré qu’elle travaille à temps plein) pour autant qu’elle ne dépasse pas 240 heures de travail sur le trimestre du janvier -févrie-mars.

      Au niveau du chômage, elle n’a aucune inscription à effectuer. En effet, étant donné qu’elle n’a pas terminé ses études, sa période de travail ne devrait pas être prise en compte pour un stage d’insertion. Après le mois de travail elle ne totalisera pas suffisamment de jours pour ouvrir un droit sur base du travail 312 jours sur une période de 21 mois) et n’aura pas effectué de stage d’insertion pour ouvrir un droit sur base des études.

      D’autres questions ? N’hésite pas à nous recontacter!

      Répondre
  38. Jack

    Bonjour,
    J’ai 19 ans,j’ai raté mes teste d’admission et je ne suis donc plus à l’école et par ce fait plus étudiant mais je compte reprendre les études en septembre et je me demandais si mes parents allaient continuer à toucher les allocations familiales pendant la période ou je ne suis pas d’étude. Merci pour votre réponse

    Répondre
    1. Infor Jeunes Bruxelles

      Bonjour Jack,

      Si tu as plus de 18 ans et que tu n’es plus étudiant, il n’y a que deux possibilité pour maintenir ton droit aux allocations familiales :

      – Soit t’inscrire comme demandeur d’emploi auprès d’Actriris, du Forem ou VDAB selon la région dans laquelle tu es domicilié. Tu entameras ainsi ton stage d’insertion et pourras maintenir ton droit aux allocations familiales durant celui-ci. Tu trouveras toutes les informations ici : https://www.bruxelles-j.be/travailler/ton-premier-emploi/le-stage-dinsertion-professionnelle/

      – Soit en entamant une formation d’au moins 17h/semaine. Tu trouveras alors toutes les informations ici : https://www.bruxelles-j.be/etudier-se-former/se-former/vas-tu-continuer-a-toucher-des-allocations-familiales-en-entrant-en-formation/

      Ces informations sont reprises sur cette fiche-ci : https://www.bruxelles-j.be/droits-sociaux/as-tu-encore-droit-aux-allocations-familiales-apres-tes-18-ans/

      Attention donc que si tu ne réponds pas à une des conditions citées ci-dessus, tu perdras alors ton droit aux allocations familiales jusqu’à ce que tu reprennes des études.

      Si tu as besoin d’autres informations, n’hésite pas !

      Répondre
  39. Annie

    Bonjour,
    Je suis la maman d’une jeune future doctorante ULB de 23 ans en octobre 2019 si tout se déroule bien. Ma question est la suivante : aurai-je encore le bénéfice des allocations familiales pour elle ? Elle devra se loger à Gosselies et j’imagine qu’elle devra y élire domicile. Son statut de doctorante serait-il considéré comme un emploi ? Elle devrait normalement être boursière, dernier détail.
    Merci de mettre un peu d’ordre dans toutes ces notions nouvelles pour moi !
    Bien à vous,

    Annie Collard

    Répondre
    1. Infor Jeunes Bruxelles

      Bonjour Annie,

      Pour pouvoir continuer à percevoir les allocations familiales lorsqu’on entame un doctorat, le jeune doit être inscrit à au moins 27 crédits pour sa formation de doctorat (Attention, les crédits attribué à la rédaction d’une thèse de doctorat ne sont pas pris en compte) et la bourse perçue ne doit pas être considérée comme un revenu. Pour que la bourse ne soit pas considérée comme un revenu, il ne faut pas qu’elle soit assujettie à la sécurité sociale. Nous conseillerions donc à ta fille de se renseigner sur le nombre de crédits que représentent la partie formation de son doctorat et sur la nature précise de sa bourse.

      N’hésite pas à nous recontacter si tu as d’autres questions.

      Répondre
  40. Anne

    Bonjour,
    Ma fille suit une formation en chef d’entreprise exploitant de manège à l’IFAPME. Je voudrais savoir si elle est toujours fiscalement à ma charge. Elle perçoit un revenu en moyenne de 580€. Merci pour votre réponse.

    Répondre
    1. Infor Jeunes Bruxelles

      Bonjour Anne,

      Pour qu’un enfant reste à charge de ses parents, ses revenus ne doivent pas dépasser un certain montant brut par an. Pour l’exercice d’imposition 2019 (= revenus 2018), ce montant ne peut pas dépasser 6.807,50€ brut/an si les parents sont imposés conjointements ou 8.620,50€ brut/an si le parent est imposé isolément. Il faudra donc faire le calcul. Tu trouveras toutes les informations sur le site du SPF finances : https://finances.belgium.be/fr/particuliers/famille/personnes_a_charge/enfants#q4

      Si tu as besoin d’autres informations, n’hésite pas !

      Répondre
  41. Marylou

    Mon fils à un contrat d intérimaire et est en période d attente chômage doit il informer la caisse d allocation et va t elle lui retirer ses allocations

    Répondre
    1. Infor Jeunes Bruxelles

      Bonjour Marylou,
      Votre fils perdra les allocations familiales pour les mois où il gagne plus de 551,89€ brut.
      S’il dépasse ce montant, l’idéal est de prévenir la caisse d’allocations familiales (sinon il faudra les rembourser par la suite).
      Plus d’info à ce sujet sur: https://bruxelles-j.be/droits-sociaux/as-tu-encore-droit-aux-allocations-familiales-apres-tes-18-ans/
      Bien à vous

      Répondre
  42. Matt

    Bonjour,si je suis élevé « libre » je peux quand même continuer à travailler en job étudiant ? Merci pour votre réponse

    Répondre
    1. Infor Jeunes Bruxelles

      Bonjour Matt,
      Si en tant qu’élève libre tu restes inscrit à l’école et que tu continues effectivement à suivre les cours, tu peux travailler sous statut étudiant. Cela nécessite néanmoins comme je le disais de suivre les cours. En effet, est considéré comme étudiant, quelqu’un pour qui étudier représente l’activité principale.
      Je tiens également à t’informer que, si tu le souhaites, il existe une procédure pour récupérer ton statut d’élève régulier. C’est le chef d’établissement qui doit, en principe, demander auprès de la Fédération Wallonie-Bruxelles le recouvrement, pour l’élève concerné, de son statut d’élève régulier. Cette demande sera introduite auprès de la Direction Générale de l’Enseignement Obligatoire qui analysera le dossier et accordera éventuellement la récupération de la qualité d’élève régulier par dérogation ministérielle. Attention qu’entre le moment de la demande de recouvrement et la décision prise par la Direction Générale, aucune absence injustifiée ne sera tolérée. Le Décret « Missions » permet également que la demande de recouvrement de la qualité d’élève régulier puisse être introduite par l’élève majeur, par les parents ou par la personne investie de l’autorité parentale. Cette demande sera introduite alors sur papier libre.
      J’espère avoir répondu à ta question ! N’hésite pas s’il te faut d’autres infos !

      Répondre
  43. Chippie

    Bonjour mon fils à 18 ans et viens de commencer un travail intérimaire mi temp percois t il encore des allocations familiales il vis sous nôtres toi es que mon salaire mutuel va diminue son papa es pensionné lui bouge pas merci

    Répondre
    1. Infor Jeunes Bruxelles

      Bonjour Chippie,
      Votre fils est-il toujours étudiant ou non ?
      S’il est étudiant, il gardera les allocations familiales s’il travaille moins de 240 heures par trimestre.
      S’il n’est plus étudiant, votre fils peut garder ses allocations familiales pendant un an après la fin de ses études s’il est inscrit comme demandeur d’emploi mais seulement pour les mois où il gagne moins de 541,89€ brut.
      Nous ne sommes pas spécialisés dans les questions liées à la mutuelle et aux montant des indemnités d’incapacité de travail. L’idéal serait donc d’en discuter avec votre mutuelle.
      Vous trouverez cependant les montants plafonds pour rester à charge vis-à-vis de la mutuelle sur: https://www.inami.fgov.be/fr/themes/incapacite-travail/montants/salaries-chomeurs/Pages/indemnite-revenu-autorise-pac-avec-charge.aspx
      Bien à vous

      Répondre
  44. Noémie

    Bonjour,
    Je viens de finir mes secondaires en juin 2018 et j’ai eu mon diplome (cess). Je me suis inscrite à l’université mais cela ne me plait pas alors je compte me désinscrire.
    Je suis prise chez quick le temps de me faire un peu d argent de côté.
    Si je me désinscris, ma mère recevra t elle tjs les allocations familiales et de chômage ? Merci pour votre réponse.
    Noemie

    Répondre
    1. Infor Jeunes Bruxelles

      Bonjour Noémie,
      Si tu as 18 ans ou plus, si tu te désinscris de l’université, ta mère ne percevra plus les allocations familiales. En effet, à partir de 18 ans, pour pouvoir continuer des allocations familiales, il faut prouver que tu suis des études.
      Tu pourrais maintenir ton droit aux allocations familiales en t’inscrivant comme demandeuse d’emploi auprès d’Actiris ou du Forem. En effet, tu as également le droit de conserver tes allocations familiales durant ton stage d’insertion professionnelle pour les mois où tu n’as pas gagné plus de € 551,89 euros brut.
      Tu trouveras les informations relatives au stage d’insertion professionnelle sur cette fiche : https://bruxelles-j.be/travailler/ton-premier-emploi/le-stage-dinsertion-professionnelle/
      Note que si tu comptais travailler chez Quick en tant qu’étudiante, si tu te désinscris de l’université, tu n’auras plus le droit de travailler sous ce statut. En effet, pour pouvoir travailler sous statut étudiant il faut qu’étudier sois ton activité principale.
      Tu trouveras les informations sur les conditions requises pour travailler sous statut étudiant dans la fiche suivante : https://bruxelles-j.be/travailler/travailler-pendant-tes-etudes/qui-est-etudiant-et-qui-peut-conclure-un-contrat-doccupation-etudiant/
      Concernant les allocations de chômage de ta maman, si elle a pour le moment le statut de cohabitant avec charge de famille, tes revenus professionnels ne seront pas pris en compte pendant une période de 12 mois prenant cours le jour où tu perçois pour la première fois un revenu professionnel après la fin de tes études. Tes revenus ne seront également pas pris en compte si le montant brut de ta rémunération ne dépasse pas 426,74€ par mois.
      Tu trouveras les infos sur les différents statuts des demandeurs d’emploi et les critères relatifs à ces statuts sur cette fiche : https://bruxelles-j.be/droits-sociaux/tes-droits-au-chomage/quels-sont-les-montants-des-allocations-de-chomage/
      Tu trouveras des informations sur le fait d’arrêter ses études en cours d’année et ce que cela peut impliquer sur la page suivante: http://ijbxl.be/arreter-ses-etudes-en-cours-d-annee-226
      J’espère avoir répondu à ta question ! N’hésite pas s’il te faut d’autres infos !

      Répondre
  45. Lolo

    Boujours voilà j’ai un question , je ne peut pas reprendre l’école avant septembre de l’année prochaine car je suis une formation , est ce que ma mère va comme même me garder à sa charge ?

    Répondre
    1. Infor Jeunes Bruxelles

      Bonjour Lolo,
      Pour pouvoir être déclaré comme fiscalement à la charge de ta maman, il faut que tu sois domicilié chez elle et que tu gagnes moins d’un certain montant. Tu trouveras les explications détaillées à ce sujet sur: https://bruxelles-j.be/?p=9287
      Bien à toi

      Répondre
  46. maria05

    Bonjour . Jr suis au CPAS je suis étudiante et je voudrais travailler apres mes etude ou le week-ends ou pendant les fêtes comme job étudiant! Et je voulais savoir si j’aurai toujours droit au aides du CPAS ou si il prenne compte du salaire de travail.

    Répondre
    1. Infor Jeunes Bruxelles

      Bonjour maria05,
      Tout ton salaire ne sera pas déduit de ton revenu d’intégration sociale. En effet, une partie des revenus de ton job étudiant est exonérée. Tu peux garder une partie de ton salaire mais le reste sera, par contre, déduit de ton RIS. Le montant de l’exonération varie selon que tu sois ou non bénéficiaire d’une allocation d’études. Un étudiant sans bourse d’études bénéficie d’une exonération de 244,03€ / mois, tandis qu’un étudiant avec bourse d’études bénéficie d’une exonération de 68,06€ / mois.
      Petits exemples pour illustrer:
      – Julie travaille pendant le mois de juillet. Elle perçoit un salaire net de 900 euros. Elle vit seule, n’est pas bénéficiaire d’une allocation d’études et perçoit un revenu d’intégration sociale d’un montant de 892,70 euros. Pour le mois de juillet, Julie percevra donc un revenu d’intégration sociale de 236,73 euros en plus de ses 900 euros de salaire.
      Elle aura donc un revenu global de 1136,73 euros.
      (900 – 244,03 = 655,97 -> 892,70 – 655,97 = 236,73)
      – Carlos travaille durant le mois d’août. Il perçoit un salaire de 1200 euros. Il vit seul, est bénéficiaire d’une allocation d’études et perçoit un revenu d’intégration sociale d’un montant de 892,70 euros.
      Pour le mois d’août, Carlos ne pourra donc pas percevoir de revenu d’intégration sociale.
      En effet, après avoir retiré de son salaire le montant à exonérer, le résultat est supérieur à son revenu d’intégration sociale.
      (1200 – 68,06 = 1131,94. Ce montant est supérieur au montant de son revenu d’intégration sociale).
      Attention, ces exemples ne tiennent pas compte des autres revenus possibles qui pourraient être pris en considération par le CPAS tels que les allocations familiales lorsqu’elles sont perçues directement par le jeune pour lui-même.
      J’espère avoir répondu à ta question! N’hésite pas s’il te faut d’autres infos!

      Répondre
  47. momo

    Bonjour
    j’ai 23 ans et il me reste moins de 30h pour cette année scolaire est-ce que je recevrais toujours mes allocations si je dépasse mes heures ?

    Répondre
    1. Infor Jeunes Bruxelles

      Bonjour Momo,
      Je suppose que tu fais référence aux 475 heures: https://bruxelles-j.be/?p=9292
      Tu peux dépasser ce quota de 475 heures sans forcément perdre tes allocations familiales.
      Comme expliqué ci-dessus, pour les allocations familiales, il s’agit d’une autre limite indépendante: il faut travailler moins de 240 heures par trimestre.
      Bien à toi

      Répondre
  48. sara

    Bonjour,
    je suis étudiante j’ai 26 ans. J’étais à charge de mon père seul travailleur. Mes parents vont divorcer et ma mère ne travaille pas.  Je suis étudiante en master, je suis diplômée en tant que technologue de laboratoire. Est-il possible que je puisse travailler à mi-temps en restant étudiante ?
    Quelles sont les démarches à faire pour ce faire? Quels sont les inconvénients et avantages de ce « statut »?
    Merci d’avance pour votre réponse.

    Répondre
    1. Infor Jeunes Bruxelles

      Bonjour Sara,
      Si tu es encore inscrite dans le cadre d’un master, tu peux effectivement travailler en mi-temps sous statut d’étudiant.
      Tu bénéficieras pendant 475h sur l’année (et ton employeur aussi) de divers avantages: cotisations sociales réduites (2,71 % de ton salaire brut et 5,42 % à charge de l’employeur), ne pas payer de précompte professionnel (si tes revenus bruts en tant que travailleur étudiant ne dépassent pas 10.345,84€ / an), 3 premiers jours du contrat de travail considérés comme période d’essai, etc..
      Passé ce délai de 475h, il est toujours conseillé de travailler sous statut étudiant mais tu ne bénéficieras plus des cotisations sociales réduites (et ton employeur non plus).
      Concernant le fait de rester fiscalement à charge d’un de tes parents, je t’invite à lire la fiche suivante : https://bruxelles-j.be/travailler/travailler-pendant-tes-etudes/quen-est-il-des-impots/
      Globalement, tu trouveras toutes les informations sur la réglementation en matière de travail étudiant dans le « Guide Législation Job étudiant » édité par Infor Jeunes Bruxelles et disponible en version PDF via le lien suivant : http://www.inforjeunesbruxelles.be/IMG/pdf/guide_legislation_version_finale_maj_.compressed.pdf
      J’espère avoir répondu à ta question! N’hésite pas s’il te faut d’autres infos!

      Répondre
  49. Renantjml

    Bonjour.
    Que dois-je faire vis-à-vis des allocations familiales ?
    Mon fils est en « Master en ingéniérie et actions sociales », il a travaillé en job étudiant et maintenant, sous contrat à durée déterminée durant un mois.
    Que dois-je remettre comme documents aux allocations familiales ?
    Bien à vous

    Répondre
    1. Infor Jeunes Bruxelles

      Bonjour Renantjml ,
      En principe, votre caisse d’allocations familiales dispose d’accès permettant de vérifier les période de travail qu’a effectué votre fils.
      Mais sachez qu’en principe, si votre fils continues ses études en master pour l’année académique 2018-2019, il devrait garder ses allocations familiales (sans restrictions) s’il a travaillé pendant le trimestre de juillet-août-septembre. En ce qui concerne les autres trimestres (janvier/février/mars; avril/mai/juin; octobre/novembre/décembre) votre fils gardera ses allocations familiales s’il a travaillé moins de 240 heures par trimestre.
      Vous ne devrez donc à priori rien envoyer à votre caisse d’allocations familiales, hormis la preuve que votre fils est inscrit auprès d’un établissement scolaire pour cette année académique.
      D’autres questions ? N’hésite pas à nous recontacter!

      Répondre
  50. Dada

    Bonjour,
    Je vous remercie pour votre réponse et j’aurai une dernière question. Est-ce que si je passe au statut employé à mon travail(même si je suis encore étudiante jusque janvier) cela a des repercussions sur les impôts de mes parents? Vu que je ne suis plus fiscalement à charge de mes parents et je travaille comme employé et non comme étudiante?
    Je vous remercie d’avance,
    Daniela

    Répondre
    1. Infor Jeunes Bruxelles

      Bonjour Daniela,
      Le fait d’être fiscalement à la charge ou non des tes parents dépend principalement de tes revenus annuels et non du type de contrat. A partir du moment où la limite fixée pour pouvoir être à charge est dépassée, les parents sont imposés différemment puisqu’ils ont une personne en moins à leur charge (peu importe le type de contrat ou d’activité).
      Par contre, la limite est différente puisque qu’une partie des revenus provenant d’un contrat d’occupation étudiant est exonérée (2720 euros brut). Pour l’année 2018, puisque tu auras potentiellement cumulé contrat d’occupation étudiant et contrat ordinaire, tu peux te baser sur la limite la plus haute. Si tu n’as que des contrats de travail ordinaires, il n’y a pas d’exonération et il faut donc se baser sur la limite la plus basse. Les limites à ne pas dépasser pour rester à la charge des ses parents sont indiquées sur cette page: https://bruxelles-j.be/travailler/travailler-pendant-tes-etudes/quen-est-il-des-impots/
      N’hésite pas à nous recontacter si tu as d’autres questions.

      Répondre
  51. Dada

    Bonjour,
    J’aurais plusieurs questions auxquelles je pense que vous pourriez me répondre.
    Je suis étudiante de dernière année en soins infirmiers et j’aurai mon diplôme en janvier mais comme je travaille souvent j’ai dépassé le plafond de rémunération, je ne suis automatiquement plus à charge de mes parents si j’ai bien compris, mais mes questions sont:
    1) Je ne veux pas que mes parents aient à payer plus d’impôts à cause de moi et si c’est le cas comment faire pour les payer moi même?
    2) Le lieu où je travaille me propose un job fixe mais etant donné que j’ai bientôt atteint les 475h je serai étudiante ordinaire c’est cela?
    – Et si oui, je coûte plus « cher »?
    – Si je décide de travailler comme aide-soignante(vu que je coûterait moins cher) jusque janvier au lieu d’étudiante ordinaire, mon salaire/heure diminue-t-il vue que je change de contrat ou pas?je vous remercie d’avance.

    Répondre
    1. Infor Jeunes Bruxelles

      Bonjour Dada,
      Voici les plafonds de rémunérations maximum à ne pas dépasser pour rester fiscalement à charge de tes parents:
      3.270€ net (4087,50€ brut) s’il est à charge des deux parents (si ses parents sont fiscalement considérés comme conjoints mariés ou cohabitants légaux). Si on ajoute 2720€ brut, cela fait un total de 6807,50€ brut.
      4.720€ net (5.900€ brut) s’il est à charge d’un(e) isolé(e) (célibataires même s’ils vivent en ménage avec une autre personne, les jeunes mariés pour l’année de leur mariage, les conjoints, pour l’année de la dissolution du mariage, suite à un divorce ou une séparation de corps, les conjoints séparés de fait tout au long de l’année – à partir de l’année qui suit celle de la séparation). Si on ajoute 2720€ brut, cela fait un total de 8620€ brut.
      Si une pension alimentaire est versée, elle est considérée comme un revenu pour l’étudiant à charge d’un isolé, il faut donc l’additionner à ses autres revenus. Cependant, les premiers 3.270€ ne sont pas à prendre en compte dans le calcul.
      5.990€ net (7.487,50€ brut) si l’enfant est atteint d’un handicap d’au moins 66?% à charge d’un(e) isolé(e). Si on ajoute 2720€ brut, cela fait un total de 10.207,50€ brut.
      Si tu dépasses ces montants tes parents ne pourront plus bénéficier de déductions dans le calcul de leurs impôts. Donc, en gros, ils ne payent pas tes impôts mais ne peuvent plus déduire certains montants de leurs impôts vu que tu n’es plus fiscalement à leur charge. Tu ne pourras donc pas payer ce « supplément » toi même directement aux SPF Finance mais rien ne t’empêche de verser une somme d’argent à tes parents pour palier à cette hausse de leurs impôts.
      En ce qui concerne le quota de 475h, si tu les dépasses, tu travailleras encore sous le statut d’étudiante mais tu payeras plus de cotisations sociales. Du coup ton salaire net sera moins important qu’avant d’avoir dépassé ton quota d’heures. Tu coûteras également plus chers à ton employeur qui paye également des cotisations sociales réduites tant que tu n’as pas dépassé ton quota d’heures.
      J’espère avoir répondu à ta question! N’hésite pas s’il te faut d’autres informations!

      Répondre
  52. Gwen

    Bonjour,
    Je m’appelle Gwenaëlle, j’ai 24 ans, je devais normalement reprendre mes études en septembre mais mon employeur me propose de m’embaucher à mi-temps.
    Je suis tentée d’accepter mais étant donné que j’ai dépassé les 240 heures pour le trimestre juillet-août-septembre (pensant recommencer mes études), j’ai peur de devoir rembourser et d’être embêtée financièrement.
    Je vais d’office gagner plus que les 540 euros (je ne sais plus le montant exact) autorisés en tant que demandeuse d’emploi donc je comptais arrêter les versements dès septembre.
    Ma question est : Est-ce que si je passe à un statut d’employée début septembre, les allocations peuvent revenir en arrière et me demander de rembourser les cotisations de juillet-août ?
    Si oui, comment puis-je faire pour que ça ne soit pas le cas ?
    Puis-je m’inscrire à l’école pour une année ‘fictive’ tout en acceptant le job à mi temps ?
    Je sais pertinemment que je ne toucherais plus les allocations, je m’inquiète juste de devoir rembourser juillet août.
    Je me doute que ma situation est plus complexe mais je vous remercie d’avance pour votre aide !
    Cordialement,
    Gwenaëlle

    Répondre
    1. Infor Jeunes Bruxelles

      Bonjour Gwenaëlle,
      La caisse d’allocations familiales peut effectivement récupérer les allocations familiales perçues indument même s’il y a un changement de statut et que tu ne perçois plus les allocations familiales.
      Dans ton cas, si tu as dépassé les 240h et que tu n’es plus étudiante, il faudra effectivement rembourser les allocations familiales du 3e trimestre.
      Normalement, si tu maintiens un statut étudiant par rapport à la loi sur les allocations familiales (inscription à au moins 27 crédits pour les études de niveau supérieur ou 17h/semaine pour les études de niveau secondaire), tu ne devrais pas rembourser le 3e trimestre puisque pour un étudiant qui poursuit ses études, il n’y a pas de limite d’heure pour ce trimestre.
      Tu peux tout à fait en discuter avec FAMIFED: 0800/94.434. En cas de difficulté, tu pourrais également en discuter avec ce service juridique gratuit:
      L’atelier des droits sociaux
      Rue de la Porte Rouge 4
      1000 – Bruxelles
      02.512.02.90
      Pour le service emploi/sécurité sociale :
      Mardi de 9h à 12h et de 13h à 16h
      Mercredi de 9h à 12h.
      Uniquement sur rendez-vous : Jeudi de 16h à 20h.
      N’hésite pas à nous recontacter si tu as d’autres questions.

      Répondre
  53. Naty

    Bonjour
    Ma fille a 20 ans en décembre
    Elle entame en année d esthétique à raison de 2 jours semaine jusque juin et des cours du soir en gestion à raison de 3 soirs jusque décembre
    Elle travaille en temps qu intérimaire-étudiante depuis 3 ans au meme endroit
    Ici son employeur va l embaucher à temps plein pour tout le reste de l année
    Donc elle aura dépasser ses heures de travail etudiant
    Ma question est vais je perdre les allocations familiales en sachant qu en janvier elle repassera en interimaire-etudiant avec son nouveau crédit d heures
    Sera t elle taxer quand ses heures étudiants seront écoulées ?

    Répondre
    1. Infor Jeunes Bruxelles

      Bonjour Naty,
      Il faudrait connaître les études précises qu’elle va suivre et le nombre d’heures de cours par semaine qu’elle a.
      S’il s’agit de cours en promotion sociale et qu’elle a au moins 17 heures de cours par semaine, elle aura droit aux allocations familiales si elle travaille moins de 240 heures par trimestre (par exemple : octobre, novembre et décembre).
      Si elle travaille à temps plein, elle devrait dépasser ce quota et perdre son droit aux allocations familiales.
      Pour les questions liées à la fiscalité, vous trouverez les informations sur cette page: https://bruxelles-j.be/?p=9287
      Bien à vous

      Répondre
  54. Ayse

    Bonjour,
    J’ai signé un contrat CDI et dans l’article 2 il est noté’ que je suis engagée en tant qu’etudiant Vendeur. J’aimerais savoir si mon papa, qui a ma mère et mon frère (handicapé) à charge, perdrait ses allocations de chômage ? Je cherche l’info partout mais impossible de trouver une réponse

    Répondre
    1. Infor Jeunes Bruxelles

      Bonjour Ayse,
      En principe ton père ne devrait pas perdre ses allocations de chômage suite à ton travail étudiant.
      En effet, seul les revenus de ta mère rentrent en ligne de compte pour les allocations de chômage de ton père. Tu retrouveras l’information sur : http://www.onem.be/fr/documentation/feuille-info/t147#h2_3 (en dessous du titre « Vous cohabitez avec votre conjoint (et éventuellement avec d’autres personnes)? )
      Par contre, en travaillant en job étudiant, il arrive qu’un jeune ne soit plus fiscalement à charge de ses parents (c’est-à-dire au niveau des impôts). C’est le cas si tu gagnes plus de 6.807,50 € brut sur l’année 2018 (ce montant est valable que si tes parents sont imposés ensemble). Plus d’information sur https://bruxelles-j.be/travailler/travailler-pendant-tes-etudes/quen-est-il-des-impots/
      D’autres questions ?N’hésite pas à nous recontacter!

      Répondre
  55. mimi

    bonjour mon fils de 20 ans travaille à l année comme étudiant et est encore scolarisé et ma fille de 17 ans travaille comme apprenti dans le cadre de ses études   . moi je suis sur la mutuelle en invalidité , a partir de quel moment je perds mes allocations familiales par rapport a mes enfants . en attente d’une réponse de votre part , je vous prie d’agrée en mes salutations distinguées .

    Répondre
    1. Infor Jeunes Bruxelles

      Bonjour mimi,
      Si votre fils est toujours étudiant, vous risqueriez de perdre les allocations familiales  à partir du moment où il travaillera plus de 240 heures par trimestre (excluant les mois de juillet-août-septembre).
      Pour votre fille, il faut savoir que le droit aux allocations familiales est inconditionnel pour les mineurs et ce,  jusqu’au 31 août de l’année civile au cours de laquelle ils obtiennes 18 ans.
      À partir de son 18 ième anniversaire, vous risquez de perdre les allocations familiales pour votre fille si elle perçoit plus de 541,09 euros bruts par mois (ce qui n’est pas souvent le cas étant donné que la rémunération du stagiaire est souvent inférieure à ce montant).
      D’autres questions ? N’hésitez pas à nous recontacter!

      Répondre