Lorsqu’un étudiant travaille, quand le contrat est-il soumis à l’ONSS ?

Notre système de sécurité sociale est basé sur la solidarité. Tous les citoyens qui peuvent travailler et gagner leur vie contribuent à aider ceux qui ne peuvent être actifs ou qui ont besoin de moyens financiers supplémentaires (en raison de leur âge, d’une maladie, etc.). C’est pour cette raison qu‘une cotisation de sécurité sociale est retenue de toute rémunération. Cependant, lorsque tu travailles en tant qu’étudiant, il est possible de bénéficier de cotisations réduites. Sous certaines conditions, on te retirera moins et tu pourras donc gagner plus d’argent.

Quand le contrat est-il soumis à l’ONSS (Office National de Sécurité Sociale) ?

En règle générale, les contrats de travail sont soumis aux cotisations ordinaires de sécurité sociale. Elles sont enlevées sur le salaire du travailleur et s’élèvent à environ 13,07% du salaire brut.
Mais les étudiants et les employeurs qui les engagent, peuvent bénéficier, sous certaines conditions, d’une réduction de ces cotisations ou d’une exonération.

Réduction de cotisations ONSS : la règle des 475 heures

Un étudiant peut bénéficier de réductions de cotisations sociales pendant 475 heures de travail. Ces heures peuvent être réparties librement sur toute l’année civile.
Le montant de ces cotisations réduites est de 2,71% à charge de l’étudiant et de 5,42% à charge de l’employeur. Cela veut dire que l’employeur retiendra 2,71% sur le salaire brut de l’étudiant pour la Sécurité sociale et qu’il paiera 5,42% à l’ONSS.

Pendant ces 475 heures, en plus de bénéficier d’une réduction des cotisations sociales, on ne te retire aucun précompte professionnel. Le précompte professionnel est un acompte sur l’impôt dû. Ce qui signifie que ton salaire brut sera presque équivalent à ton salaire net. Pour en savoir plus sur les impôts, tu peux lire la fiche qui y est consacrée.

Tu peux consulter le nombre de jours effectivement prestés et vérifier combien de jours tu peux encore travailler sous le régime des cotisations réduites en te connectant à l’aide de ta carte d’identité, du code PIN de celle-ci et d’un lecteur de carte d’identité, sur le site www.studentatwork.be
Si tu as l’application “Itsme” sur ton smartphone, tu pourras également accéder à ton quota d’heures par ce biais.
Le site studentatwork te permet notamment d’imprimer une attestation grâce à laquelle tu pourras prouver à un employeur que tu rentres dans les conditions pour travailler en bénéficiant de réductions de cotisations sociales.
Les employeurs pour lesquels tu travailles doivent effectuer une déclaration Multi-Dimona, et y indiquer, par trimestre, le nombre d’heures prévues par le contrat d’étudiant (ces heures sont alors indiquées comme réservées sur ton compteur student@work). Ces données constituent la base du ‘Compteur étudiant’ de l’ONSS.

Attention! Chaque heure entamée est considérée comme prestée.

Mesure spéciale COVID-19

En raison de la crise sanitaire provoquée par le Covid-19, il y a un besoin accru de main d’œuvre dans certains secteurs. Le gouvernement a donc mis en place une mesure exceptionnelle. Les heures de travail prestées comme étudiant pendant le 3e trimestre 2021 n’entrent pas en ligne de compte dans le calcul du contingent des 475 heures de 2021.
Cela vaut pour tous les étudiants, quel que soit le secteur dans lequel ils sont occupés.
Cette mesure ne concerne que le 3e trimestre 2021 (1er juillet 2021 – 30 septembre 2021).
Peu importe le nombre d’heures prestées au cours des deux premiers trimestres (0, 150 ou plus de 475), tu peux travailler sous contrat étudiant avec des réductions de cotisations sociales pendant ce 3e trimestre.

Tu travailles dans le secteur de la santé ou de l’enseignement? Alors les heures de travail du 1er et du 2e trimestre de 2021 ne sont pas non plus prises en compte dans le calcul de tes 475h.

Que se passe-t-il si tu dépasses les 475 heures ?

A partir de la 476e heure de travail, les cotisations sociales normales (13,07%) sont dues. C’est à l’employeur à déclarer cela de façon correcte. L’employeur chez qui le dépassement du nombre d’heures de travail maximum a lieu doit déclarer la 476e heure et les heures suivantes comme des prestations « travailleur ordinaire ».

Exemple : tu travailles pour un employeur pendant 500 heures. L’employeur doit déclarer les 475 premières heures comme « étudiant » et les 25 heures suivantes comme « travailleur ordinaire ». S’il déclare les 500 heures comme « étudiant », l’ONSS lui réclamera par la suite le paiement des cotisations ordinaires (sans réduction) pour les 25 heures en plus.

Travail occasionnel dans l’horeca (hôtellerie, restauration et cafés)

Si tu travailles dans l’horeca, tu peux bénéficier de 50 jours en plus. Tu pourras donc bénéficier de 475 heures comme étudiant (cfr. site student@work)  et ensuite de 50 jours comme travailleur occasionnel dans l’horeca (cfr. site horeca@work). Pour ces 50 derniers jours, les cotisations sociales sont calculées sur un montant forfaitaire (réduit) et non sur ce que tu gagnes réellement. Le forfait est de 8,38€ par heure si tu as presté moins de six heures ou de 50,28€ par jour si tu as presté six heures ou plus. Par exemple, si tu travailles 7 heures avec une rémunération de 11€/heure, les cotisations sociales seront calculées sur un montant de 50,28€ et non sur 77€.
Cela te permet donc de bénéficier d’une rémunération nette plus élevée et de coûter moins cher à l’employeur.
Pour plus d’information sur cette réglementation, tu peux consulter le portail de la sécurité sociale

Exonération des cotisations ONSS

Chaque travailleur et notamment l’étudiant peut également échapper à l’assujettissement à l’O.N.S.S. dans les cas suivants :

  • travail occasionnel, pour les besoins du ménage, chez un ou plusieurs employeurs, au maximum 8h/semaine (par exemple baby-sitting, jardinage);
  • travail dans le secteur socioculturel et le secteur sportif (AR 28/11/1969 Art. 17) pour autant que l’organisme dans lequel il travaille soit reconnu par un ministère et qu’il y travaille maximum 300 heures (secteur socioculturel) ou 450 heures (secteur sportif) par an. Cependant, la limite est abaissée à 190 heures par an s’il est aussi étudiant jobiste. Plus d’info à ce sujet, sur student@work ;
  • travail saisonnier dans l’agriculture et l’horticulture (vendanges, cueillette de fruits, de houblon, de fraises, de tabac, etc.) avec un maximum de 25 jours par année civile.

Pour connaître l’impact du travail étudiant sur les impôts, lis la fiche “Qu’en est-il des impôts ?
Pour connaître l’impact du travail étudiant sur les allocations familiale, lis la fiche “L’étudiant qui travaille reçoit-il encore les allocations familiales et la mutuelle, qu’en est-il du chômage ?

Partager

Poser une question

N’hésite pas à nous poser une question, un professionnel faisant partie du réseau Bruxelles-J te répondra. Nous préservons ton anonymat et ton adresse de messagerie ne sera pas publiée.

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.

*

En cliquant sur « publier la question », vous acceptez notre Politique en matière de protection de la vie privée.

*
*

75 questions déjà posées

  1. candice
    24 mai 2022

    Bonjour, ma fille travaille dans l’horeca 30 h par mois, est ce que juillet et aout sont comptabilisés dans les 475 h à l’année ?

    Répondre
  2. sana
    20 mai 2022

    Bonjour,

    Cela peut sembler bête mais je suis passionnée d’art et je souhaite vendre de temps à autres des tableaux d’art que j’aurais fait moi-même. Cela est-il considéré comme une source de revenus ou ça peut-être considéré comme du travail occasionnel ?

    Je tiens à préciser que ça reste une simple passion et que mon métier principal est bien d’être étudiante 🙂 .

    Merci

    Répondre
  3. kristan
    18 mai 2022

    Bonjour,

    Au 4ième trimestre 2021, il me restait 54h et l’employeur ne me l’ai pas prélevé pour mon contrat, car c’était insuffisant pour la période du contrat et m’a fait travailler taxé. Du coup j’ai fini l’année 2021 avec 54h dans mon compteur. Es-ce qu’on prendra compte de ses heures restant lors de l’établissement de mes impôts à payer? sinon comment faire vu que j’ai été taxé pourtant j’avais encore des heures?

    Cordialement,

    Répondre
    1. Infor Jeunes Bruxelles (informateur certifié)
      18 mai 2022

      Bonjour Kristan,

      Ce n’est effectivement pas normal, quand tu es dans les conditions pour travailler comme étudiant, l’employeur est obligé de te proposer un contrat d’occupation étudiant. Il n’est pas nécessaire de faire un nouveau contrat lorsque les 475h sont épuisées, cela reste le même contrat d’occupation étudiant, ce sont juste les cotisations sociales qui changent.

      Le fait de prévoir un contrat de travail plus long que 54h n’est donc pas une raison valable.

      Nous te conseillons de contacter directement le SPF Finances pour leur demander comment régler ta situation.

      N’hésite pas à revenir vers nous si tu as d’autres questions !

      Répondre
  4. Yves T.
    28 mars 2022

    Bonjour,ma fille de 20ans travailles comme étudiante,si après ses 475h de travail annuel,elle les dépasses, es-ce que ma taxation sera aussi en conséquence du dépassement de ma fille(qui est à ma charge uniquement)donc payerais-je plus d’impôt ?Je suis au chômage et donc de faible revenus.Alors autre question,en ce qui concerne sa déclaration,va t elle recevoir un tax on web de la part du fisc ou bien c’est sur ma declaration d’impot que je vais devoir l’inclure ? (le site SPF finance est assez complexe dans sa multitude d’explication sur le sujet)Voila,je vous souhaite une belle journée,merci de votre réponse en retour.

    Répondre
    1. Infor Jeunes Bruxelles (informateur certifié)
      29 mars 2022

      Bonjour Yves,

      La limite des 475h ne concerne que les cotisations sociales réduites (ONSS). En ce qui concerne les impôts, la limite est différente. Pour que ta fille reste à ta charge, si tu es considéré comme isolé (et qu’elle n’est donc pas à charge des deux parents), elle ne doit pas dépasser 4920 euros de ressources nettes (revenus 2021 – déclaration d’impôts 2022). Pour arriver aux “ressources nettes”, on tient compte des salaires reçus après prélèvement des cotisations sociales (mais avant prélèvement du précompte professionnel).

      Dans les ressources nettes, on ne tient pas compte (entre autres):

      – des allocations familiales

      – de 3410 euros de pension alimentaire (si une pension alimentaire est versée)

      – de 2840 euros de revenus provenant de jobs étudiants

      – de la bourse d’études

      On retire également 20% des revenus perçus comme étudiant pour les frais forfaitaires, comme expliqué par le SPF Finances.

      Enfin, puisque ta fille est majeure, oui elle doit remplir sa propre déclaration d’impôts.

      Tu retrouveras ces informations détaillées dans cet article. Pour t’aider dans les calculs de ressources, tu peux également contacter le SPF Finances par téléphone.

      N’hésite pas à revenir vers nous si tu as d’autres questions !

      Répondre
  5. Boo
    22 février 2022

    Bonjour,

    Si je suis étudiant en cohabitation, le quota des 475h change-t-il ou non ? Y a-t’il des changements au niveau du salaire annuel si l’on devient cohabitant ?

    Merci

    Répondre
    1. Infor Jeunes Bruxelles (informateur certifié)
      24 février 2022

      Bonjour Boo,

      Chaque étudiant.e, peu importe sa situation sociale, reçoit un contingent de 475 heures par année civile; le fait que tu sois en cohabitation ne change donc pas le solde de ton compteur.

      Par ailleurs, comme indiqué sur cette fiche, le salaire perçu via un job étudiant est basé sur le salaire minimum prévu dans le secteur d’activité où l’étudiant.e travaille; ces barèmes sont inscrits dans les Conventions Collectives de Travail (CCT) qui dépendent de la Commission Paritaire (CP) du secteur. Si rien n’est prévu dans le secteur où travaille l’étudiant.e, il faut alors se référer à un certain pourcentage du salaire mensuel moyen garanti en fonction de l’âge de l’étudiant.e.

      N’hésite pas à revenir vers nous si tu as d’autres questions.

      Répondre
  6. MarinePrct
    18 février 2022

    Bonjour,

    Est-ce que les heures de travail réalisées entre juillet et septembre comptent dans les 475 heures de job étudiant ? Ou est-ce que comme l’année 2021, celles-ci ne sont pas comptabilisées? Merci.

     

    Répondre
    1. Infor Jeunes Bruxelles (informateur certifié)
      21 février 2022

      Bonjour MarinePrct,
      Aucune mesure concernant les heures de travail étudiant qui seront prestées en juillet / août / septembre 2022 n’a été annoncée pour le moment. Nous ne savons dès lors pas si les heures prestées au 3ème trimestre 2022 seront ou non comptabilisées dans le quota des 475h.
      Ceci-dit, tu verras sur le site de Student@Work que les 45 premières heures de prestations du 1e trimestre 2022 ne sont pas comptabilisées et que, si tu travailles comme étudiant dans les soins et l’enseignement, tes heures de prestations lors du 1e trimestre 2022 ne seront pas comptabilisées.
      J’espère avoir pu t’aider ! N’hésite pas s’il te faut d’autres infos !

      Répondre
  7. Bea
    9 février 2022

    Est-il vrai que 45 heures vont être ajoutées en plus des 475 heures déjà existantes ?

    Merci

    Répondre
    1. Infor Jeunes Bruxelles (informateur certifié)
      10 février 2022

      Bonjour Bea,

      Rien n’a été voté pour l’instant. En effet un projet de loi, proposant notamment que 45 heures de travail étudiant au premier trimestre 2022 ne soient pas pris en compte dans le quota général de 475 heures, a été approuvé par la Commission des Affaires sociales de la Chambre.

      Cependant, un parti politique a voté contre ce projet ce qui fait que le projet sera soumis au vote en séance plénière dans les prochains jours.

      Nous ne manquerons pas de communiquer à ce sujet une fois que nous aurons plus d’informations. Je t’invite également à consulter régulièrement cette page de student@work car si ce projet de loi est voté, la mesure spécifique des 45 heures sera renseignée sur leur site.

      Bien à toi,

      Répondre
      1. Infor Jeunes Bruxelles (informateur certifié)
        16 février 2022

        Bonjour Bea,

        C’est confirmé, les 45 premières heures de prestations du premier trimestre 2022 ne seront pas comptabilisées !

        Tu peux retrouver plus d’informations à ce sujet sur cette page.

        Bien à toi,

        Répondre
  8. Var
    4 février 2022

    Bonjour,

    J’ai 28 ans et suis sur la fin de mes études (mémoire à écrire). On me propose un job avec un contrat assez long. Si je décide de le faire dans un contrat normal soumis à l’ONSS est-ce que ces cotisations vont “compter” dans mon ouverture des droits au chômage pour après mon diplôme? Est-ce qu’en faisant ça je perds mon statut étudiant, ou puis-je continuer à travailler dans mes 475 heures après ce contrat?
    Ou faut-il que je change de statut et passe en “travailleur-étudiant”?

    Merci

    Répondre
    1. Infor Jeunes Bruxelles (informateur certifié)
      7 février 2022

      Bonjour Var,

      Si tu décides de signer un contrat ordinaire, tu deviendras salarié autrement dit étudiant travailleur. Pour bénéficier des allocations de chômage, il faut prouver un certain nombre de jour de travail salarié au cours d’une période de référence; en fonction de l’âge au moment d’introduire la demande. Si tu commences à travailler en tant que salarié, les jours prestés de ce contrat entreront bien en compte pour l’ouverture de tes droits de chômage.

      Par ailleurs, il faut savoir qu’en tant qu’étudiant, tu as le droit de conclure un contrat salarié seulement il est plus avantageux de conclure un contrat d’occupation étudiant car ce contrat offre des avantages tant pour toi que pour ton employeur (cotisations sociales réduites, allocations familiales pour les moins de 25 ans,…).

      Enfin et pour répondre à ta dernière question, une fois que tu signes un contrat salarié, tu ne pourras plus signer de contrat d’occupation étudiant jusqu’à la fin de l’année civile durant laquelle tu as signé ce contrat salarié; ce qui veut dire que tu ne pourras pas bénéficier de l’avantage des 475 heures après ce contrat au cours de la même année.

      N’hésite pas à revenir vers nous si tu as d’autres questions.

      Répondre
      1. Var
        8 février 2022

        Bonjour, merci pour ces éclaircissement.

        J’ai bien compris qu’en deçà des 475h je reste soumis à l’ONSS réduite (2.71%).

        J’ai encore une question concernant les impôts.
        Qu’en est-il au niveau du précompte professionnel si je dépasse le montant maximum. Le précompte s’applique-t-il uniquement au montant qui dépasse ou au montant total?

        Par exemple si le plafond du brut imposable (après retrait de l’ONSS réduite) est de 10000€ et que je gagne 12000€. Les impôts vont-ils être calculés sur les 2000€ de dépassement ou est-ce l’entiereté des 12000€ qui vont être pris en compte pour le calcul des impôts?

        Par ailleurs je n’arrive pas à trouver le montant de ce plafond maximal pour 2022.

        Merci beauocoup

        Répondre
        1. Infor Jeunes Bruxelles (informateur certifié)
          8 février 2022

          Bonjour Var,

          Comme tu peux le lire sur cette fiche, le SPF Finances ne prendra pas en compte tes revenus s’ils ne dépassent pas 9.050 euros net par an soit 12.928,57 euros brut.

          Par ailleurs, comme indiqué sur la fiche ci-dessus, le précompte professionnel est un acompte sur l’impôt dû (annuellement). Ce montant est retenu tous les mois à la source par l’employeur sur le salaire imposable des travailleurs (salaire brut – cotisations sociales) et est versé aux autorités publiques.

          Si un étudiant dépasse son quota de 475 heures de travail, un précompte professionnel sera dû à partir de la 476ème heure. À partir de là, l’étudiant paie des cotisations sociales ordinaires (13,07% du salaire brut) et le précompte professionnel sera dû également.

          Tu trouveras sur le site du SPF Finances les barèmes du précompte professionnel établis au 1er janvier 2022.

          Bien à toi,

          Répondre
  9. Vince
    11 janvier 2022

    Pour l’année 2022, le troisième trimestre compte il dans le nombre maximum par ans ?

    Répondre
    1. Infor Jeunes Bruxelles (informateur certifié)
      13 janvier 2022

      Bonjour Vince,

      A ce jour, le site de student@work n’indique pas une prolongation de cette mesure spécifique pour l’année 2022; de ce fait, les heures du 3ème trimestre de 2022 seront comptabilisées normalement et apparaitront dans ton compteur.

      Par contre, au niveau de tes allocations familiales (si tu en perçois toujours), aucune limite d’heures n’est fixée durant ce 3ème trimestre de l’année.

      Enfin, tu peux consulter notre petit mémo sur les 4 règles d’or du job étudiant.

      Nous restons également disponibles si tu as d’autres questions.

      Répondre
  10. nathan
    10 janvier 2022

    bonjour, j’aimerai savoir quand même j’ai 18 ans et je travaille au quick est ce que actuellement je décide de quitter mes parents pour être autonome.

    De ce fait, j’aimerai savoir j’aurai toujours mes 475 heures ou les heures seront illimitées car même si je suis autonome, le but est de continuer mes études car si il y a mes 475 heures je ne saurai pas payer mon loyer pendant une année.

    merci d’avance pour votre éclaircissement

    Répondre
    1. Infor Jeunes Bruxelles (informateur certifié)
      11 janvier 2022

      Bonjour nathan,

      Tous les étudiants reçoivent un quota de 475 heures qui est valable du 1er janvier au 31 décembre chaque année.

      Si tu deviens autonome financièrement et que tu dépasses ce quota, ce dernier ne sera pas illimité et donc à partir de la 476ème heure de ton contrat d’occupation étudiant tu seras redevable des cotisations sociales ordinaires; tu payeras donc 13,07% de cotisations au lieu de 2,71% (cotisations dues durant 475 heures). Ce qui veut dire que ton salaire net sera moins élevé !

      Nous restons également disponibles si tu as d’autres questions.

      Répondre
  11. Kylian
    31 décembre 2021

    Je travaille en tant qu’animateur dans des écoles communales. Je suis étudiant et pourtant dans mon salaire on m’a retiré des précomptes professionnels. Que puis-je faire ?

    Répondre
    1. Infor Jeunes Bruxelles (informateur certifié)
      5 janvier 2022

      Bonjour Kylian,

      As-tu bien signé un contrat d’occupation étudiant? Si oui, alors effectivement, aucun précompte professionnel ne doit être déduit de ton salaire pour autant que tu n’aies pas dépassé ton quota des 475 heures de travail par année civile; d’ailleurs, depuis le 1er janvier ton quota a été renouvelé (475 heures).

      Si tu remplis ces deux “conditions”, alors à priori seule la cotisation de solidarité peut être déduite de ton salaire; il s’agit de 2,71% de ton salaire brut. Et donc tu peux toujours en discuter avec ton employeur et l’informer de cela.

      Par contre, si un précompte professionnel continue d’être prélevé sur ton salaire alors que tu n’as pas travaillé suffisamment pour atteindre le montant de revenu imposable (9.050€ net ou 12.928,57€ brut/an)  ou que ce précompte était trop élevé, pas de panique, tu seras remboursé par le SPF Finances suite à ta déclaration d’impôts.

      N’hésite pas à revenir vers nous si tu as d’autres questions !

      Répondre
  12. Leni
    6 décembre 2021

    Bonjour,
    Je suis étudiante étrangère, je cherche mon premier emploi étudiant. Pour m’inscrire à student at work je dois demander à ONSS de débloquer mon compte et m’envoyer un numéro BIS. Est-ce que tous les étudiants qui veulent travailler en Belgique doivent s’inscrire à student at work?
    Quelle est la différence entre un numéro BIS et le numéro national?

    Le numéro BIS est -il obligatoire?

    Merci

    Répondre
    1. Infor Jeunes Bruxelles (informateur certifié)
      8 décembre 2021

      Bonjour Leni,

      Contrairement au numéro national qui est attribué aux personnes inscrites aux régistre (national de la population ou des étrangers), le numéro BIS est attribué aux personnes qui ne sont pas enregistrées dans le registre national, mais qui entretiennent tout de même des relations avec les autorités belges. En tant qu’étudiante étrangère, si tu n’es pas domiciliée dans une commune blege, pour bénéficier de certains droits (notamment en sécurité sociale ), tu dois avoir faire une demande de numéro BIS. Tu trouveras plus d’informations sur la création d’un numéro BIS ici.

      Student at work est un site d’informations qui traite toutes les questions au tour du travail étudiant. Il ne faut pas s’inscrire sur ce site mais, tout étudiant (belge ou étranger) qui souhaite travailler en Belgique aura besoin d’une “attestation student@work”, à fournir à son futur employeur. Les étudiants domiciliés en Belgique (ayant donc un numéro national) peuvent la générer directement grâce à leur carte d’indentité électronique (+ code PIN de la CI); à l’aide d’un lecteur de CI. Par contre, les étudiants dans ta situation devront obligatoirement passer par l’ONSS pour avoir ce document.

      Pour d’autres questions, n’hésite pas à nous recontacter.

      Répondre
  13. Isa
    6 décembre 2021

    Bonjour, ma fille est âgée de 16 ans combien d’heure peut-elle travailler et dois t’elle remplir des contributions.

     

     

    Répondre
    1. Infor Jeunes Bruxelles (informateur certifié)
      6 décembre 2021

      Bonjour Isa,

      Tu trouveras dans cet article toutes les informations sur les limites à ne pas dépasser dans le cadre d’un job étudiant (pour garder les allocations familiales, rester à charge des parents, etc.).

      N’hésite pas à revenir vers nous si tu as d’autres questions !

      Répondre
  14. Ninou
    3 décembre 2021

    Bonjour,

    Je suis étudiant en supérieur. Je travaille et tant qu’encadrant dans une école des devoirs suivant un contrat basé sur l’article 17. Sur ma première fiche de salaire il est mis que je suis payé 12eu/h brut mais je gagne 8,73eu/h net. La soustraction de mon salaire vient du PP. J’aimerais savoir à quoi correspond le PP ? Et si c’est normal que je ne gagne pas 12eu/h net étant donné que l’article 17 permet l’exonération des cotisation sociales ? D’avance Merci!

    Cordialement

    Répondre
    1. Infor Jeunes Bruxelles (informateur certifié)
      6 décembre 2021

      Bonjour Ninou,

      Le précompte professionnel (PP) et les cotisations sociales sont deux choses différentes.

      Le précompte professionnel est un acompte sur l’impôt définitivement dû (annuellement). Ce montant est retenu tous les mois à la source par l’employeur sur le salaire imposable des travailleurs (salaire brut – cotisations sociales) et est versé aux autorités publiques.

      Les cotisations sociales sont un prélèvement sur le salaire et elles sont versées à l’ONSS (office national de sécurité sociale). Elles servent à financer le système de sécurité sociale belge (soins de santé, pensions, incapacités, chômage, etc.).

      L’avantage du contrat article 17 est de ne pas être redevable de cotisations sociales. Par contre, pour tout le reste, ces contrats doivent respecter la loi du 3 juillet 1978 relative aux contrats de travail. C’est pour cette raison que ton salaire brut est soumis au précompte professionnel.

      N’hésite pas à revenir vers nous si tu as d’autres questions !

      Répondre
  15. Dana
    3 décembre 2021

    Bonjour,

    Je viens d’être diplômée d’un bachelier en droit cette année 2021 et en septembre de cette même année j’ai entamé un nouveau bachelier dans un secteur différent.
    J’ai récemment reçu une offre d’emploi en tant que juriste dans une entreprise par conséquent je me demandais s’il était possible que j’allie les deux ?

    Est-il possible pour moi de continuer mon cursus, en horaire de jour, tout en acceptant cet emploi à temps plein ?
    Le cas échéant, puis-je prétendre à un statut d’étudiant à besoins spécifiques afin d’obtenir un aménagement de mon horaire, de mes travaux, etc. ?

    Merci pour votre réponse.

    Répondre
    1. Infor Jeunes Bruxelles (informateur certifié)
      6 décembre 2021

      Bonjour Dana,

      Tu peux légalement signer un contrat de travail en tant qu’employée, tout en poursuivant tes études. Quant à la faisabilité de ce projet, c’est à toi de voir s’il te semble possible de travailler à temps plein et d’être également inscrite dans un bachelier en journée. Si tu as des cours obligatoires, des travaux pratiques, des stages à prester, etc., réfléchis bien à la façon dont tu pourras agencer ces obligations et ton temps de travail.

      Il semble peu probable que tu obtiennes le statut d’étudiante à besoins spécifiques. La plupart des établissements limitent l’octroi de ce statut aux personnes en situation de handicap, qui ont une maladie grave, des troubles de l’apprentissage, etc. Parfois, ce statut est possible pour les étudiants sportifs de haut niveau ou encore les étudiants entrepreneurs. Tu dois te renseigner auprès de ton établissement pour savoir quelles situations sont prises en compte pour l’obtention de ce statut.

      N’hésite pas à revenir vers nous si tu as d’autres questions !

      Répondre
  16. etudiantbruxellois
    28 novembre 2021

    Bonjour,

    Est ce que les étudiants travaillant dans la CP 302 chez un même employeur depuis un certain nombre de temps à droit aux indexations salariales liées à l’ancienneté ?

    Merci

    Répondre
    1. Infor Jeunes Bruxelles (informateur certifié)
      6 décembre 2021

       

      Bonjour,

      Si tu travailles avec sous contrat d’occupation d’étudiant, tu n’auras pas droits à une indexation par ancienneté. Par contre, le salaire horaire augmente en fonction de l’âge que tu as. Dans cet article, tu pourras retrouver toutes les informations concernant les montants.

      Normalement, le contrat d’occupation étudiant est conclu pour une durée de 12 mois maximum (sans interruption et pour un même employeur). Au-delà, l’étudiant peut être engagé par le même employeur mais sous un contrat “normal” employé ou ouvrier.

      Si tu te retrouves dans cette situation et que tu as/ou tu peux demander un contrat « normal » (ouvrier/employé), alors tu pourras commencer bénéficier d’une indexation par ancienneté. Dans cette fiche, tu retrouveras toutes les infos.

      Attention ! Si tu passes d’un contrat d’occupation étudiante à un contrat « normal », l’employeur n’est pas obligé de te reconnaitre l’ancienneté du travail étudiant !

      Dans ce lien, tu retrouveras les salaires minimums prévus pour chaque commission paritaire, tu pourras vérifier ce qui est prévu pour la 302.

      Si tu as des questions ou de doutes, je te conseille de contacter le Contrôle des lois sociales.

      À très bientôt 🙂

      Répondre
  17. moune
    22 novembre 2021

    bonjour, ma fille suit des cours prépa med 6h sem et un peu plus fin d’année pour un total de 150 h sur l’année +-, peut elle travailler comme étudiante entre temps et si oui combien d’heures max car on m’a dit qu’elle ne faisait pas assez d’heures de cours pour en bénéficier??  Bénéficie t elle des 50h occasionnel horeca? merci d’avance

    Répondre
    1. Infor Jeunes Bruxelles (informateur certifié)
      22 novembre 2021

      Bonjour Moune,

      Pour pouvoir conclure un contrat d’occupation étudiant, il faut qu’étudier soit l’activité principale de ta fille et que le travail ne soit que son activité accessoire. D’après les informations que tu nous donnes, ce ne serait pas son cas. De plus, une formation organisée à « horaire réduit » n’est pas considérée comme des études de plein exercice. La loi ne précisant pas ce qu’il faut entendre par « horaire réduit », nous te conseillons donc pour être sûr de demander l’avis au Contrôle des lois sociales de ta région : https://emploi.belgique.be/fr/propos-du-spf/structure-du-spf/inspection-du-travail-dg-controle-des-lois-sociales/directions?id=6552

      Pour plus d’informations, contacte-nous !

      Répondre
  18. VDL
    20 novembre 2021

    Bonjour,

    Je travaille depuis peu en tant qu’étudiant dans un hôtel à raison de 16 heures/semaine.

    Pour l’année 2022, j’aurai atteint les 475 heures au bout d’un peu plus de 7 mois seulement. Existe t-il un moyen permettant de continuer à travailler au même rythme jusqu’à la fin de l’année, en gardant le statut étudiant et sans que mes parents perdent leurs allocations familiales?

    D’avance, merci.

    Répondre
    1. Infor Jeunes Bruxelles (informateur certifié)
      24 novembre 2021

      Bonjour VDL,
      Il est tout à fait possible de travailler plus de 475 h / an en tant qu’étudiant sans pour autant perdre son statut d’étudiant. Cependant, dès la 476ème heure prestée, tu perds l’avantage principal du travail étudiant qui est une réduction sur les cotisations sociales et patronales.
      Un travailleur ordinaire paye 13,7% de cotisations sociales qui sont prélevées directement sur son salaire brut. Un travailleur sous contrat étudiant ne paye que 2,71%.
      En plus de ça, un employeur paye des cotisations patronales moins élevées lorsqu’il engage un étudiant. Un étudiant lui coûte donc moins cher. C’est pour cette raison que c’est plus facile de trouver un contrat de type étudiant.
      Pour résumer, dès que tu auras dépassé le quota de 475h, tu commenceras à payer des cotisations sociales ordinaires ce qui aura pour conséquence que pour le même travail, tu gagneras un peu moins. La différence entre ton salaire brut (ce que l’employeur ta paye) et ton salaire net (ce qui finit dans ta poche) est plus grande.
      Au niveau des allocations familiales que tes parents perçoivent, il faut être attentif à ne pas travailler plus de 240h / trimestre (sauf pour les mois de juillet, août, septembre où cette limite d’heures ne s’applique pas).
      Il faut également être attentif à ne pas gagner plus d’un certain montant annuel si tu veux que tes parents puissent te garder à leur charge fiscalement et ainsi qu’ils aient à payer moins d’impôts.
      Pour l’année 2021 les revenus maxima sont:
      – 7.102,50€ brut si tes parents sont imposés conjointement
      – 8.990€ brut si tu es à la charge d’un parent isolé
      Il y aussi un montant de revenus annuels à ne pas dépasser si tu ne veux pas avoir à payer d’impôts.
      Si tes revenus ne dépassent pas 12.842,85€ brut par an, tu ne devras pas payer d’impôt.
      Il n’est pas possible de déroger à ces règles qui sont d’application pour tous les étudiants.
      Tu trouveras l’ensemble de ces informations dans l’article intitulé « les 4 règles d’or du travail étudiant » qui a été publié sur notre site.
      J’espère avoir pu t’être utile ! N’hésite pas s’il te faut d’autres infos !

      Répondre
  19. Brice
    3 novembre 2021

    Bonjour,

    Je suis dans la situation particulière où j’ai été diplômé d’un bachelier en juin. Je travaille depuis août en CDI à 60% (22h40 sur le contrat) tout en faisant un Master en Sciences Biomédicales en étalement (45 crédits/an).

    Ma fiche de paie mensuelle reprend:
    Heures  de travail ” +- 68h”
    Heures complémentaires “+-28h” (Non comptées dans le quota ONSS ?)

    J’ai reçu mes allocations familiales pour les mois de octobre et de novembre. Est-ce normal ?

    Merci d’avance,

     

    Brice

    Répondre
    1. Infor Jeunes Bruxelles (informateur certifié)
      5 novembre 2021

      Bonjour Brice,

      Si tu es inscrit à 45 crédits pour l’année 2021-22, tu es alors bien considéré comme étudiant aux yeux de la caisse d’allocations familiales. Dans ce cas, pour maintenir ton droit aux allocations, tu ne peux pas dépasser 240h de travail par trimestre.

      La caisse d’allocations regardera donc à la fin du dernier trimestre (octobre, novembre et décembre) si tu as dépassé cette limite ou non. Si c’est le cas, tu devras alors rembourser les allocations pour ce trimestre (ou ta caisse récupéra ce que tu lui dois sur tes allocations de janvier, février et mars). Attention donc, vu ton nombre d’heures hebdomadaires de travail plutôt élevé, il est fort probable que tu doives rembourser les allocations que tu auras perçues.

      Si tu as besoin d’autres informations, n’hésite pas!

      Répondre
  20. dbarasuk
    11 octobre 2021

    Bonjour.

    Si un étudiant étranger travaille à temps plein en Belgique comme intérimaire. Que deviennent ses cotisations sociales une fois qu’il a  quitté la Belgique? A quel moment peut il faire valoir ses droits s’il y en a?

    Je signale que c’est une situation qui me concerne. Ayant travaillé en intérimaire avec View Intérim (nom de la société intérimaire à l’époque) de Janvier 2004 à Septembre 2004 à temps plein. En Décembre 2008, je rentre dans mon pays natal. Que devienne l’argent qui a été prélevé comme cotisation sociale? Quels sont mes droits?

     

    Merci.

    Répondre
    1. Infor Jeunes Bruxelles (informateur certifié)
      13 octobre 2021

      Bonjour Dbarasuk,

      En tant qu’étudiant, il nous semble peu probable que tu aies travaillé sous contrat de travail ordinaire. En effet, l’employeur (dans ton cas la boite d’intérim), est en principe obligé de  proposer un contrat d’occupation d’étudiant aux étudiants qu’il emploie. Dans ce cas, tu n’as pas dû payer de cotisations sociales (ou sur la totalité de ton contrat temps plein). Il faut savoir que le travail étudiant n’ouvre ni droit aux allocations de chômage, ni droit à la pension.Par contre, si malgré tout ton contrat était bien un contrat de travail ordinaire, des cotisations sociales (notamment pour les secteurs et chômage et pension) ont alors dû être retenues.

      Pour bénéficier des allocations de chômage en Belgique, il faut prouver un certain nombre de jour de travail salarié au cours d’une période de référence; en fonction de l’âge au moment d’introduire la demande. Malheureusement, une période de travail de 9 mois est insuffisante pour ouvrir le droit. Et, même si tu avais travaillé plus, il serait malheureusement bien trop tard pour toi aujourd’hui (tu ne serais plus dans la condition de période de référence). Tu trouveras plus d’informations sur les conditions pour ouvrir le droit au chômage sur une autre fiche.

       

      Quant à la pension, tu ne pourras y prétendre que si tu avais cotisé comme un travailleur “ordinaire”. Si oui, quand tu auras atteint l’âge légal de la pension en Belgique, tu pourras, si tu le souhaites, faire les démarches pour faire valoir ton droit sur ta période de travail de janvier à septembre 2004. N’ayant aucune compétence sur la législation la pension, pour plus d’informations dans ce domaine, nous te conseillons de te renseigner directement auprès du Service Fédéral des Pensions.

      Pour d’autres questions, n’hésite pas à nous recontacter.

      Répondre

  21. 7CMET
    8 octobre 2021

    Bonjour,

    Je voudrais savoir ce que je risque exactement si je dépasse grandement les heures autorisées en tant qu’étudiant? Merci

    Répondre
    1. Infor Jeunes Bruxelles (informateur certifié)
      11 octobre 2021

      Bonjour 7CMET,

      Si tu dépasses les 475 heures sous contrat d’occupation étudiant, tu seras alors redevable des cotisations sociales ordinaires à partir de la 476ème heure.

      En d’autres termes, au-delà de ce quota, tes cotisations sociales passeront de 2,71% à 13,07% de prélèvement; ton salaire net sera moins élevé et tu coûteras plus cher à ton employeur.
      Par ailleurs, si tu bénéficies encore de tes allocations familiales, il faut faire attention à ne pas dépasser 240 heures de travail par trimestre. Si tu dépasses cette limite, tu ne percevras pas tes allocations familiales pour ce trimestre en question. Ce qui veut dire que si tes parents ont perçu des allocations familiales pour la période où tu as trop travaillé, ils devront les rembourser. A noter que durant l’ensemble des vacances d’été (juillet-août-septembre), tu peux travailler sans limite d’heures à condition de reprendre des études l’année suivante.

      Enfin, si tu dépasses ton quota des 475 heures, cela pourrait avoir des répercussions au niveau fiscal; tu pourrais payer des impôts ou ne plus être fiscalement à charge de tes parents. Pour ce faire, je t’invite à lire cet article qui détaille les montants à ne pas dépasser.

      N’hésite pas à nous recontacter si tu as d’autres questions.

      Répondre
  22. Thomas712
    5 octobre 2021

    Bonjour,

    j’aimerai savoir si en ayant travaillé en CDD de deux jours fin septembre, et ensuite j’entame un CDD de 1 mois en octobre, si je peux être payé de mes deux jours de septembre ou bien si toute la paie arrive après octobre?

    Ou bien est-ce dans ma période d’essai de 3 jours, c’est payé?

    Merci d’avance

    Répondre
    1. Infor Jeunes Bruxelles (informateur certifié)
      5 octobre 2021

      Bonjour Thomas712,
      Si tu as presté 2 jours fin septembre, ceux-ci devraient t’être payés début octobre avec le salaire de septembre. Les jours prestés dans le cadre de la période d’essai sont payés (ils font partie de ton contrat).
      J’espère avoir pu t’aider ! N’hésite pas s’il te faut d’autres infos !

      Répondre
  23. FSEGTPEB
    24 septembre 2021

    Bonjour,

    Les jours de travail prestés en tant qu’étudiant sont ils comptabilisés dans ma carrière pour le calcul de ma pension?

    Merci

    Répondre
    1. Infor Jeunes Bruxelles (informateur certifié)
      29 septembre 2021

      Bonjour FSEGTPEB,

      Les jours de travail étudiant prestés sous le régime des 475 heures ne font l’objet que d’une cotisation de solidarité. Tu ne cotises pas pour la pension pendant ces prestations et ces journées ne sont donc pas prises en compte pour ta pension.
      Bien à toi

      Répondre
  24. Ney
    13 septembre 2021

    Bonjour,

    je voulais savoir quand les 475 heures sont remis à zéro. Je m’explique : si je travaille 300heures avant le 30 Decembre, est-ce que le 1er janvier mes heures remontent à 475?

    Répondre
    1. Infor Jeunes Bruxelles (informateur certifié)
      20 septembre 2021

       

      Bonjour Ney,
      Le compteur des heures est remis à zéro au 1er janvier. C’est à dire que, pour reprendre ton exemple, si tu prestais 300h avant le 31 décembre, le 1er janvier tu aurais à nouveau 475h de quota de travail étudiant disponible.
      J’espère avoir pu t’aider ! N’hésite pas s’il te faut d’autres infos !

      Répondre
  25. Ophélie
    22 août 2021

    Bonjour,

    J’aurais aimé savoir si je fais autant d’heures que je veux durant le mois d’août ,septembre et que par exemple je dépasse mes heures je ne vais pas repayer au contribution vu qu’elles ne sont pas comptés ?

     

    Merci d’avance de votre réponse.

    Répondre
    1. Infor Jeunes Bruxelles (informateur certifié)
      24 août 2021

      Bonjour Ophélie,
      Les heures de travail prestées en juillet – aout et septembre 2021 ne seront exceptionnellement pas décomptées du quota de 475 h / an de travail sous statut étudiant pendant lesquelles tu bénéficies de l’avantage de ne payer que des cotisations sociales réduites dites de solidarité.
      De même (et c’est le cas tous les ans et n’est donc pas spécifique à 2021 comme la mesure dont nous parlons), il n’y a pas de limite de 240h de travail étudiant par trimestre à ne pas dépasser pour maintenir son droit aux allocations familiales durant les mois de juillet – aout – septembre.
      Ceci-dit, l’argent que tu auras gagné durant les mois de juillet – aout – septembre seront bien pris en compte dans le calcul des impositions et les montants à ne pas dépasser pour ne pas payer d’impôts ou rester fiscalement à charge des parents ne changent pas. Il est donc tout à fait possible de devoir payer des impôts si l’on dépasse le montant annuel en ayant travaillé beaucoup en juillet – aout – septembre 2021 et ce même si elles ne sont pas décomptées du quota des 475h.
      Tu trouveras ces montants dans l’article consacré aux « 4 règles d’or  du travail étudiant » que nous avons mis en ligne sur notre site : https://ijbxl.be/travailler/les-4-regles-dor-du-job-etudiant/
      J’espère avoir pu t’aider ! N’hésite pas s’il te faut d’autres infos !

      Répondre
  26. Guillaume
    20 août 2021

    Madame, Monsieur,

    Un étudiant prestant moins de 475 heures de travail par an cotise-t-il pour sa pension plus tard?

    Par conséquent, doit-il conserver certains documents relatifs à son job étudiant en guise de preuve pour plus tard ?

    Un grand merci.

     

    **** Guillaume

    Etudiant à la haute école Condorcet de Tournai

    Répondre
    1. Infor Jeunes Bruxelles (informateur certifié)
      24 août 2021

       

      Bonjour Guillaume,
      Toutes les heures comprises dans le quota des 475h par an pour lesquelles l’étudiant paye des cotisations sociales réduites dites de solidarité ne sont pas prises en compte pour la pension. Dès que l’étudiant dépasse ce quota de 475h et donc dès la 476ème heure, il paye des cotisations sociales ordinaires et ces heures prestées sont donc bien prises en compte pour la pension. Il n’y a pas de document spécifique à demander par l’étudiant afin de prouver ces heures par la suite.
      J’espère avoir pu t’aider ! N’hésite pas s’il te faut d’autres infos !

      Répondre
  27. Maumau
    3 août 2021

    Bonjour si jamais je suis toujour étudiante et je doit payer mon appartement

    je peut signer un contrat en étant toujour au etude ?

    Répondre
    1. Infor Jeunes Bruxelles (informateur certifié)
      6 août 2021

      Bonjour Maumau,

      Tu peux tout à fait signer un contrat de travail employé alors que tu poursuis tes études. Dans ce cas, ton statut sera celui d’employée et tu n’auras plus le statut d’étudiante. Cela signifie que tu ne pourras plus faire de job étudiant.

      Si tu reçois encore les allocations familiales, tu n’y auras plus droit si tu travailles plus de 240h par trimestre. Quant à la mutuelle, tu dois en principe t’inscrire comme titulaire auprès d’une mutuelle à partir du moment où tu travailles. Tu trouveras plus d’informations à ce sujet dans cet article.

      N’hésite pas à revenir vers nous si tu as d’autres questions !

      Répondre
  28. Lisa
    31 juillet 2021

    Bonjour, je suis étudiant et travail dans une pépinière. Et chaque année on me retire un précompte professionnel pour me le reverser l’année suivante… Il y a moins que on ne me le retire plus ? Parce que cela ne sert absolument à rien ? Non ?

    Répondre
    1. Infor Jeunes Bruxelles (informateur certifié)
      3 août 2021

      Bonjour Lisa,

      Effectivement, aucun précompte professionnel n’est dû sur les rémunérations payées dans le cadre d’un contrat d’occupation étudiant, pour autant qu’il s’agisse d’étudiants :

      •  engagés dans le cadre d’un contrat de travail écrit;
      •  qui effectuent maximum 475 heures de travail par année civile;
      •  et à condition qu’aucune cotisation (à l’exception de la cotisation de solidarité) ne soit due sur ces rémunérations.

      Si tu souhaites qu’on ne prélève plus de précompte professionnel sur ton salaire étudiant, tu peux en discuter avec ton employeur.

      N’hésite pas à revenir vers nous si tu as d’autres questions !

      Répondre
  29. Diva
    30 juin 2021

    Bonjour,

    Je suis étudiante et je travaille avec une agence intérim, sous contrat étudiant (statut employé).

    Sur ma fiche de paie, j’ai remarqué qu’ils m’avaient retiré des précomptes professionnels.

    Je me demandais si c’était normal.

    Merci d’avance de me répondre.

    Bien à vous

    Répondre
    1. Infor Jeunes Bruxelles (informateur certifié)
      30 juin 2021

      Bonjour Diva,

      Les agences d’intérim font la différence entre l’étudiant jobiste et l’étudiant travailleur:

      1) L’étudiant jobiste: il s’agit d’un étudiant qui bénéficie de réductions de cotisations sociales pendant 475 heures de travail. Ces heures peuvent être réparties librement sur toute l’année civile et sont avantageuses pour les employeurs qui payeront également moins de cotisations sociales.

      Le montant de ces cotisations réduites est de 2,71% à charge de l’étudiant et de 5,42% à charge de l’employeur. Cela veut dire que l’employeur retiendra 2,71% sur le salaire brut de l’étudiant pour la Sécurité sociale et qu’il paiera 5,42% à l’ONSS.

      De ce fait, durant ces 475 heures, en plus de bénéficier d’une réduction des cotisations sociales, aucun précompte professionnel n’est prélevé sur le salaire de l’étudiant. Le précompte professionnel est un acompte sur l’impôt dû. Ce qui signifie que le salaire brut de l’étudiant sera presque équivalent à son salaire net.

      2) L’étudiant travailleur: c’est le statut d’un étudiant qui dépasse les 475 heures de travail par an. Il est donc soumis aux cotisations de sécurité sociale (ONSS) et un précompte professionnel est retenu sur son salaire. Par la suite, le SPF Finances vérifie si l’étudiant travailleur devra encore payer des impôts ou s’il va récupérer une partie de son précompte professionnel. Pour ce faire, je t’invite à lire notre fiche sur les impôts.

      En bref, tu dois savoir si tu as déjà dépassé ton quota de 475 heures. Pour le vérifier, tu peux te connecter sur la plateforme student@work où tu pourras télécharger une attestation qui t’indiquera le nombre d’heures restantes. S’il te reste des heures, alors contacte l’agence d’intérim pour leur signaler que tu es étudiante jobiste et non étudiante travailleuse ! D’ailleurs, bonne nouvelle: pour ce 3ième trimestre de l’année (juillet à septembre 2021), les heures de travail à cette période ne seront pas comptabilisées, ce qui veut dire que ton compteur sera fixe jusqu’au 30 septembre 2021.

      Par contre, si tu es déjà à plus de 475 heures de travail, alors il est normal qu’un précompte professionnel soit prélevé sur ton salaire.

      N’hésite pas à nous recontacter si tu as d’autres questions.

      Répondre
  30. Mamakely
    17 juin 2021

    Mon fils souhaite encore travailler pendant les 2 mois de vacances (pas entièrement bien entendu) or il ne lui reste plus que quelques heures (200h) pour cette année, que risque-t-il en termes d’impôts ou moi en termes d’allocations familiales. Je perçois moins de 120€ d’allocations alors si cela peut profiter à mon fils financièrement et humainement, cela ne me dérange pas de les céder jusqu’à la prochaine rentrée où il ne sera plus étudiant dans ce cas car il entre en “alternance”.

    Répondre
    1. Infor Jeunes Bruxelles (informateur certifié)
      21 juin 2021

      Bonjour Mamakely,

      Votre fils peut travailler plus de 475 heurs sous contrat d’occupation étudiant. Seulement, une fois que son quota des 475 heures sera épuisé, il devra payer des cotisations sociales au taux normal de 13,07% (et non plus de 2,71%) qui seront prélevées directement sur son salaire à partir de la 476ième heure de travail ; en clair, son salaire net sera moins élevé qu’avant. Son employeur paiera également des cotisations patronales plus élevées pour son engagement.

      D’ailleurs, bonne nouvelle ! Pour ce 3ième trimestre de l’année (juillet à septembre 2021), les heures de travail à cette période ne seront pas prises en compte pour les 200 heures qu’il reste à votre fils; en d’autres termes, entre juillet et septembre, il pourra travailler autant d’heures qu’il souhaite avec un taux d’imposition à 2,71% et sans toucher à son compteur d’heures ni à ses allocations familiales. Cela été confirmé sur le site de student@work: https://www.mysocialsecurity.be/student/fr/a-propos-student-at-work/attestation.html

      Du coup, dès le 1er octobre, votre fils devra faire attention car son compteur de 200 heures sera à nouveau actif jusque décembre et s’il dépasse les 240 heures sur le trimestre (d’octobre 2021 à décembre 2021), il ne pourra pas bénéficier de ses allocations familiales. Attention, cette règle vaut pour Bruxelles. Si vous n’habitez pas en Région bruxelloise, je vous invite à consulter ce tableau.

      Concernant les impôts, votre fils ne paiera rien tant que ses revenus bruts ne dépasseront pas le montant de 12.657,14 euros/an; si ses revenus sont inférieurs, il ne devra donc rien payer. Néanmoins, il ne devra pas oublier de remplir une déclaration d’impôts l’année prochaine (exercice d’imposition de l’année 2022 pour les revenus de 2021) et ce même, s’il ne devra rien payer !

      De plus, je vous invite à prendre connaissance de cet article ci-dessous qui reprend les montants que votre fils ne doit pas dépasser si vous ne souhaitez pas perdre d’avantage fiscal. Plus d’explication à ce sujet sur: https://www.bruxelles-j.be/travailler/travailler-pendant-tes-etudes/quen-est-il-des-impots/

      Si vous avez d’autres questions, n’hésitez pas à jeter un coup d’œil sur notre guide législation Job étudiant ou encore à nous recontacter.

      Répondre
  31. e.natnet
    16 juin 2021

    Bonjour,

    Je suis de Nationalité Française et étudiante en Belgique.  J’ai trouvé un emploi étudiant dans la restauration mais je ne sais pas comment obtenir l’attestation pour l’employeur, car j’ai une carte d’identité française sans puce. Je ne sais pas comment m’inscrire sur student@work.

    Pouvez-vous m’aider ? Quelles démarches dois-je effectuer ?

    Répondre
    1. Infor Jeunes Bruxelles (informateur certifié)
      16 juin 2021

      Bonjour e.natnet,
      Il n’est pas nécessaire de s’inscrire sur le site Student@work pour générer une attestation. Si tu ne disposes pas d’une carte d’identité belge, tu peux te t’identifier sur le site à l’aide de l’application It’sme : https://www.itsme.be/fr/get-started
      Tu peux aussi contacter l’ONSS afin de leur demander directement une attestation de tes heures (il vaut mieux les contacter par téléphone en raison des conditions sanitaires actuelles) : https://www.onss.be/contactez-nous
      Si tu préfères passer dans l’un de nos points info pour que nous t’aidions dans les démarches, tu trouveras les adresses et horaires de nos permanence sans rendez-vous via le lien suivant : https://ijbxl.be/#home_carte
      J’espère avoir pu t’aider ! N’hésite pas s’il te faut d’autres infos !

      Répondre
  32. Marco
    10 mai 2021

    Bonjour,

    Je touche actuellement le revenu d’intégration sociale du cpas de 980euros (personne isolée). A 22 ans, j’habite seul, et souhaite rependre des études en septembre. Cela ne me permet pas de signer un contrat temps-plein, car peu d’employeurs sont prêts à m’engager jusque fin août seulement.
    Disposant de 50 jours comme “travailleur occasionnel horeca”, je pensais les utiliser jusque fin août, avant de basculer sur un contrat étudiant lorsque j’aurai le statut.
    Aurai-je toujours droit à mes aides sociales?

    Le cpas peut-il me reprendre le montant gagné lors de mes heures prestées en tant que travailleur occasionnel horeca?

    Merci d’avance

    Répondre
    1. Infor Jeunes Bruxelles (informateur certifié)
      12 mai 2021
      Bonjour Marco,
      Si ta rémunération est inférieure au montant du revenu d’intégration sociale (RIS) de ta catégorie (isolé, cohabitant ou personne avec famille à charge) tu garderas ton RIS. Les revenus professionnels sont déduits du montant du RIS. Mais quand tu commence à travailler, tu as droit à une exonération de 253,88 EUR par mois (exonération, pendant trois ans, de maximum 253,88€ par mois).  Donc, seules les sommes qui dépassent 253,88 EUR par mois sont déduites de ton RIS.
      Tu trouveras les informations à ce sujet dans cet article.
      Pour d’autres informations, n’hésite pas à nous recontacter 🙂 !
      Répondre
  33. Marie
    15 avril 2021

    Bonjour,

    Je suis étudiante en Master, et je me demandais si je dois travailler normalement 20h par semaine ? Dans le cas où C est vrai, quand je dépasse, y a t il des conséquences ?

    Répondre
    1. Infor Jeunes Bruxelles (informateur certifié)
      16 avril 2021
      Bonjour Marie,
      En tant qu’étudiante, il y a plusieurs limites à avoir en tête:
      – la limite des 475 heures:
      Un étudiant peut bénéficier de réductions de cotisations sociales pendant 475 heures de travail. Ces heures peuvent être réparties librement sur toute l’année civile et sont avantageuses pour les employeurs qui payeront également moins de cotisations sociales.
      Le montant de ces cotisations réduites est de 2,71% à charge de l’étudiant et de 5,42% à charge de l’employeur. Cela veut dire que l’employeur retiendra 2,71% sur le salaire brut de l’étudiant pour la Sécurité sociale et qu’il paiera 5,42% à l’ONSS.
      Si tu dépasses ce quota de 475h, tu ne pourras plus bénéficier de l’avantage sur les cotisations à partir de la 476ème heure. Tu commenceras donc à payer des cotisations sociales ordinaires.
      Pendant ces 475 heures, en plus de bénéficier d’une réduction des cotisations sociales, on ne te retire aucun précompte professionnel. Le précompte professionnel est un acompte sur l’impôt dû. Ce qui signifie que ton salaire brut sera presque équivalent à ton salaire net. Pour en savoir plus sur les impôts, tu peux lire la fiche qui y est consacrée.
      – La limite au niveau des allocations familiales (!différente dans chaque région!): Si tu veux conserver les allocations familiales, tu ne peux, si tu es domicilié à Bruxelles, travailler plus de 240 heures par trimestre (excepté durant le 3ème trimestre). Attention, exceptionnellement, en raison de la crise sanitaire, tu peux dépasser cette limite jusqu’au 30 juin 2021.
      Il existe des plafond de revenu au niveau des impôts que tu retrouveras sur cette fiche.

       
       Il existe une limite de 20 heures par semaine pour les étudiants étrangers, ressortissant d’un pays tiers à l’Union européenne et  qui disposent d’un titre de séjour lié à leurs études en Belgique. Dans ce cas, ils ont un permis de travail limité: pendant l’année scolaire, ils ne peuvent travailler plus de 20 heures par semaine (pas de limites pendant les vacances scolaires). En cas de dépassement, il pourrait y avoir des conséquences au niveau de leur droit de séjour, notamment lors du renouvellement de leur titre de séjour.
       
      Il existe d’autres plafonds spécifiques aux étudiants indépendants et à l‘économie collaborative

      Nous restons à ta disposition si tu as d’autres questions!

      Répondre
  34. slade
    16 mars 2021

    Bonjour, j’ai travaillé en 1978 un mois comme étudiant. Ce mois compte t’il pour ma pension?

    Bien à vous

     

    Didier

    Répondre
    1. Infor Jeunes Bruxelles (informateur certifié)
      17 mars 2021

      Bonjour Slade,
      Actuellement le travail étudiant donnant lieu au paiement de cotisations sociales réduites (dites de solidarité) n’est pas pris en compte pour la pension ou l’ouverture d’un droit aux allocations de chômage. Étant un service d’information jeunesse, nous ne sommes pas spécialisés en matière de pension et en connaissons dès lors pas l’impact éventuel d’un mois de travail étudiant presté en 1978 sur une pension. Tu pourrais poser ta question directement au SPF pension : https://www.sfpd.fgov.be/fr/%C3%A0-propos-de-nous/contact
      J’espère avoir pu t’aider !

      Répondre
  35. Quiqui
    5 mars 2021

    Bonjour. J’ai reçu une fiche no 281.10 et je suis étudiant. Ça peut me déranger??.

    Merci

    Répondre
    1. Infor Jeunes Bruxelles (informateur certifié)
      5 mars 2021

      Bonjour Quiqui,

      La fiche 281.10 est la fiche de rémunération annuelle établie par ton employeur.  Cette fiche reprend l’ensemble des salaires perçus en 2020.  Cette fiche te permettra de remplir ta déclaration fiscale.

      Bien à toi

       

      Répondre
  36. ddvr
    11 février 2021

    Bonjour,

    Etant en formation en alternance, mon lieu de stage étant fermé, je suis au chômage temporaire.

    Je suis toujours considérer comme étudiante via ma formation, ducoup est-ce que j’ai droit d’avoir un job étudiant en étant au chomage ?

     

    Bien à vous

    Répondre
    1. Infor Jeunes Bruxelles (informateur certifié)
      16 février 2021

      Bonjour Ddvr,

      Ta questions soulève deux points.

      Tout d’abord, la question de savoir si tu peux ou non travailler sous contrat étudiant. Pour les étudiants en alternance, ça dépend de si tu es en apprentissage ou en chef d’entreprise et si tu as un stage ou non. A priori, comme il semblerait que tu aies un stage, tu peux travailler sous contrat étudiant, peu importe que tu sois comme apprenti ou chef d’entreprise. Tu dois cependant respecter certaines règles :
      – Pas pour le même employeur que ton stage ;
      – Pas quand tu as cours ou stage.

      Ensuite vient la question du chômage temporaire. Le fait que les étudiants en alternance peuvent en bénéficier est exceptionnel et est bien entendu lié à la crise sanitaire. Du coup rien n’est prévu en tant que tel. Cependant, nous supposons que tu devras respecter les mêmes règles que les employés ordinaires qui se retrouvent au chômage temporaire. Dans leur cas, il est possible de travailler pour un autre employeur alors qu’ils sont au chômage temporaire MAIS ils doivent déclarer leurs revenus à l’ONEm (via leur organisme de paiement). En d’autres termes, tu pourrais bien travailler comme étudiant mais il ne sera par contre pas possible de cumuler tes allocations de chômage temporaire et les revenus d’un job. L’ONEm recalculera le montant de tes allocations de chômage en fonction des revenus que tu gagneras. Les informations se trouvent ici : https://www.onem.be/fr/documentation/feuille-info/t2#:~:text=Vous%20pouvez%20commencer%20ou%20exercer,avec%20les%20allocations%20de%20ch%C3%B4mage. Veille donc à déclarer ton travail étudiant à ton organisme de paiement. Dans le cas où tu dois remplir une carte de contrôle, tu dois également indiquer sur cette carte les jours pendants lesquels tu travailles.

      Si tu as besoin d’autres informations, n’hésite pas !

      Répondre
  37. Gaelle
    16 janvier 2021

    Bonjour

    J’ai fait mes études en Belgique et occupait régulièrement un job étudiant entre 2000 et 2006 (été puis week end régulier durant l’année). Je travaille à présent en France depuis novembre 2006.

    Mon job étudiant en Belgique  ouvre til des droits à la retraite ? Quels sont les démarches à effectuer ?

    Merci pour vos infos !

    Répondre
    1. Infor Jeunes Bruxelles (informateur certifié)
      19 janvier 2021

      Bonjour Gaëlle,

      Dans l’hypothèse où tu as travaillé sous contrat d’occupation étudiant, cela n’ouvre pas de droit à la pension.

      Toutes les informations sur la pension se trouvent sur cette page

      Bien à toi

      Répondre