À quoi sert un centre de planning familial ?

Tu aimerais trouver avec ta·ton partenaire un moyen de contraception qui vous convient? Tu aimerais aussi faire un test du de dépistage du VIH mais tu ne sais pas où? De plus, tu voulais vivre en couple avec ta·ton partenaire, mais pour l’instant c’est pas évident et tu ne sais pas quoi faire ? Les centres de planning familial, également appelés centres extra-hospitaliers, peuvent t’accueillir en toute confidentialité et sans jugement afin de trouver ensemble des réponses à toutes ces questions.

Puis-je y avoir accès ?

Tout le monde peut accéder à un centre de planning familial. Pour les jeunes, des consultations sont souvent accessibles le mercredi après-midi et après les cours, sans rendez-vous. Mais leurs horaires d’ouverture ne se limitent pas à ces périodes.

Qui répondra à mes questions ?

Au planning il te sera possible de rencontrer différents spécialistes :

Un·e gynécologue est à ta disposition pour une consultation traitant par exemple de la contraception, des troubles de la puberté, de la stérilité, des grossesses désirées ou non désirées, des infections sexuellement transmissibles (IST), etc.

Un·e juriste peut répondre à tes questions sur tes droits, le mariage, la séparation, le divorce, l’adoption, le droit familial en général, etc.

Un·e psychologue à qui tu peux confier tes difficultés relationnelles avec tes parents, ton/ta petit(e) ami(e) ou à l’école, le stress dont tu souffres et les difficultés de la vie en général.

Un·e travailleur(se) social·e : avec qui tu peux aborder les thèmes du logement, de la sécurité sociale, tes difficultés financières, etc.

D’autres consultations, comme par exemple la médiation familiale, la kinésithérapie, la diététique, sont aussi souvent organisées.

De plus, les centres de planning familial organisent des séances d’animations souvent gratuites sur des sujets aussi variés que l’éducation sexuelle et affective, la grossesse, le VIH/SIDA, la drogue, etc.
Certains centres de planning familial informent, accompagnent et pratiquent eux-mêmes les demandes d’IVG (Interruption Volontaire de Grossesse).

Et mes amis, mes parents, peuvent-ils être mis au courant de ma visite au planning ?

Toutes les personnes travaillant dans un centre de planning familial sont soumises au secret professionnel. Aucun membre de l’équipe ne peut divulguer à d’autres personnes des informations sur leurs patient·e·s à propos de leur santé (maladies, opérations …), de leur situation familiale, professionnelle, scolaire, etc. Le secret professionnel s’étend à tout ce qui est évoqué lorsque tu es en centre de planning familial. Ils ne peuvent même pas dire, à qui que ce soit (ta famille y compris) s’ils t’ont rencontré(e) ou non.

Combien vais-je devoir payer ?

L’accueil est gratuit et le prix des consultations varie en fonction du type de consultation. En effet, certaines consultations peuvent être gratuites tandis que d’autres peuvent être payantes. Pour les consultations payantes, si tu es en ordre de mutuelle, tu auras accès à des prix bas. Si tu éprouves des difficultés financières ou que tu n’es pas en ordre de mutuelle, tu pourras en parler à un·e membre de l’équipe pour qu’on en tienne compte.

Tu veux plus d’info sur les centres de planning familial ? Tu en trouveras en dessous de : la carte des centres de planning familial en Belgique francophone

Partager

Poser une question

N’hésite pas à nous poser une question, un professionnel faisant partie du réseau Bruxelles-J te répondra. Nous préservons ton anonymat et ton adresse de messagerie ne sera pas publiée.

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*

En cliquant sur « publier la question », vous acceptez notre Politique en matière de protection de la vie privée.

*
*

32 questions déjà posées

  1. Fleabag

    Bonjour

    Est-il possible de se faire poser un stérilet par un ou une gynécologue d’un planning familial ?

    Répondre
    1. Infor Jeunes Bruxelles (informateur certifié)

      Bonjour Fleabag,

      Oui, tout à fait. En centre de planning familial tu trouveras un.e gynécologue ou un.e médecin généraliste qui pourra te poser le stérilet. Tu trouveras la liste des centres de planning familial en Belgique francophone en cliquant ici

      Bien à toi

      Répondre
  2. Effy

    Bonjour, je souffre d’anxiété depuis enfant mais plus le temps passe et plus ça s’aggrave, ça me pourrit la vie

    Je suis angoissée pour absolument tout, sortir, travailler, et toutes autres activités de la vie courante

    Est-il possible de se faire prescrire des antidépresseurs ou anxiolytiques dans un planning familial ?

    Répondre
    1. Infor Jeunes Bruxelles (informateur certifié)

      Bonjour Effy,

      Seul un médecin est habilité à poser un diagnostic et à donner un traitement sur base d’un examen médical.

      Nous t’invitons à poser la question directement auprès du centre de planning familial de ton choix.

      De cette manière, tu pourras trouver la solution qui te convient le mieux avec les conseils d’un·e professionnel·le de la santé. Tu trouveras la liste des centres de planning familial en Belgique francophone en cliquant ici: http://www.loveattitude.be/centres-de-planning/

      N’hésite pas à revenir vers nous pour toute autre question 🙂

      Répondre
  3. Sam

    Bonsoir, je viens de prendre un rendez-vous dans un planning familial à Anderlecht qui me demande de ramener une vignette. Ma mutuelle est celle de mes parents et j’aimerais que ma visite dans votre planning familial ne soit pas connue par mes parents. Comment cela se passe t-il ?

    Merci d’avance pour votre réponse.

    Répondre
    1. Infor Jeunes Bruxelles (informateur certifié)

      Bonjour Sam,

      Tous les membres d’un centre de planning familial sont tenus au secret professionnel. C’est-à-dire qu’iels n’ont pas le droit de divulguer des informations à ton sujet que ce soit lié à ta consultation chez eux ou n’importe quel sujet que tu aurais abordé au centre de planning familial (école, amitiés, …). Iels n’ont même pas le droit de confirmer ou pas ta venue dans leur centre à qui que ce soit.

      Le centre de planning familial te demande une vignette pour que tu puisses bénéficier d’un remboursement. Ainsi, nous te conseillons de bien préciser et expliquer que tu ne souhaites pas que tes parents soient au courant, tu peux préciser que tu souhaites que le remboursement soit fait sur ton compte bancaire par exemple. Les membres du planning t’expliqueront alors ce qui est mis en place pour respecter la confidentialité.

      N’hésite pas à nous contacter pour toute question supplémentaire.

      Répondre
  4. Ana

    Bonjour,

    Je cherche à aider une amie. Est-ce que l’IVG serait accessible aux femmes non-européennes ayant un visa Schengen (tourisme)? Et par curiosité, les femmes sans-papier dans le territoire belge, elles en ont droit aussi? Merci d’avance.

    Répondre
    1. Infor Jeunes Bruxelles (informateur certifié)

      Bonjour Ana,

      Si ton amie se retrouve dans cette situation, nous lui conseillons de prendre contact avec un centre de planning familial. Le prix d’une IVG ne doit pas être un frein et c’est pour cette raison que ton amie pourra être accueillie en toute confidentialité et sans jugement par une équipe de professionnel·le·s de la santé. Toute l’équipe d’une centre de planning familial est tenue au secret professionnel. Par ailleurs, elle pourra évoquer les difficultés financières qu’elle rencontre ainsi que faire le point sur sa situation avec un·e travailleur·euse social·e.

      Tu trouveras la liste des centres de planning familial en Belgique francophone en cliquant sur le lien  suivant: http://www.loveattitude.be/centres-de-planning/

      N’hésite pas à nous contacter pour toute question supplémentaire.

      Répondre
  5. B-ren

    Bonjour,

     

    Je suis française et je suis à 8SA et 7SA d’une grossesse gémellaire avec discordance de croissance. Avec mon conjoint, nous ne pouvons pas assumer financièrement et matériellement l’arrivée de deux bébés. En France, nous ne pouvons prétendre à une interruption de grossesse sur un seul des deux embryons car celle-ci n’est autorisée que pour raison médicale.

    Est-ce envisageable en Belgique et si oui vers qui puis-je me renseigner?

    Je vous remercie par avance pour votre aide.

     

    Cordialement,

    Béren

    Répondre
    1. Infor Jeunes Bruxelles (informateur certifié)

      Bonjour,

      Nous sommes désolés mais nous ne pouvons répondre aux questions d’accès aux éventuels soins de santé des Européens en Belgique.
      Nous t’invitons à prendre contact avec un service pratiquant l’IVG. http://www.loveattitude.be/centres-de-planning/

      Bien à toi.

      Répondre
  6. Eva

    Bonjour,

    j’ai eu un rapport avec mon copain et le préservatif a craqué, j’etait a 8 jours de pillule et j’allais sur mon 9ieme. J’ai eu ce rapport a 16h et j’ai pris la pdl le lendemain de l’acte a 9h du matin. Cela fesais donc moins de 24h. Il n’avais pas ejaculé dans le préservatif et j’aurai voulu savoir si les risques de grossesse sont existants ?
    merci beaucoup 🙂

    Répondre
    1. Infor Jeunes Bruxelles (informateur certifié)

      Bonjour Eva,

      Si tu as des rapports vaginaux non protégés et sans contraception, une grossesse est possible, même si ton partenaire n’a pas éjaculé dans ton vagin. En effet, le liquide séminal contient déjà des spermatozoïdes susceptibles de féconder un ovule.

      Pour être efficace, une contraception d’urgence doit être prise dans un certain délai après le rapport à risque: 72 heures (3jours) à l’exception de EllaOne qui peut être prise dans les 120 heures (5jours). Aussi, la pilule du lendemain a pour effet de décaler le moment de l’ovulation. Du coup, si l’ovulation s’est déjà produite ou est en train de se produire ce ne sera pas efficace.

      C’est pour cette raison que suite à la prise d’une contraception d’urgence, on conseille de faire un test de grossesse urinaire ou sanguin. En général, pour que le résultat du test soit fiable, on recommande d’attendre 20 jours après le dernier rapport non protégé et sans contraception pour effectuer un test de grossesse urinaire. Il est également possible d’effectuer un test de grossesse sanguin sur prescription d’un médecin, d’un gynécologue ou dans un centre de planning familial. Il faut toutefois attendre un minimum de 15 jours après le dernier rapport non protégé et sans contraception. L’analyse sanguine est fiable à 100%. Tu trouveras la liste des centres de planning familial en Belgique francophone en cliquant sur le lien suivant: http://www.loveattitude.be/centres-de-planning/

      N’hésite pas à nous contacter pour toute question supplémentaire.

      Répondre
  7. ANNETTE

    Bonjour.

    ma fille a 25 ans etc’est aperçu au bout de 3 mois qu’elle était enceinte,car elle avait eut ses règles normalement.elle est à 15 semaines et sa situation ne lui permet pas de le garder. Peut on lui faire encore un IVG et que faut-il faire pour venir vous voir? Merci de votre aide..

    Répondre
    1. Infor Jeunes Bruxelles (informateur certifié)

      Bonjour Annette,

      La Belgique autorise l’Interruption Volontaire de Grossesse jusqu’à 12 semaines. Cependant, si ta fille souhaite interrompre sa grossesse, elle peut tout de même se rendre dans un centre de planning familial afin de parler de sa situation. Elle sera accueillie en toute confidentialité et sans jugement par toute une équipe de professionnel·le de la santé.

      Elle pourra alors parler de son souhait d’interrompre sa grossesse et envisager les pistes possibles, notamment aux Pays-bas ou au Royaume-Uni. En effet, ces deux pays autorisent le recours à une IVG au delà de 12 semaines. Les Pays-Bas autorise les IVG jusqu’à 22 semaines de grossesse et le Royaume Uni autorise les IVG jusqu’à 24 semaines de grossesse.

      Cependant, il est probable qu’elle doive payer les frais d’interruption volontaire de grossesse ainsi que le transport jusqu’aux Pays-Bas ou jusqu’au Royaume Uni. Même si une IVG aux Pays-Bas ou au Royaume Uni représente une dépense beaucoup moins important que les dépenses liées au fait de garder et d’élever un enfant, cela reste une dépense qui n’était pas prévue. Ainsi, il est possible de parler avec des professionnel·le·s de ces sujets afin de prévoir des solutions financières et planifier une IVG aux Pays-bas ou en Angleterre.

      Tu trouveras au lien suivant,  la liste des centres de planning familial, pratiquant les IVG en Belgique francophone qui pourraient la renseigner et l’aider à faire le point : http://www.gacehpa.be/index.php/les-centres

      N’hésite pas à nous contacter pour toute question supplémentaire.

      Répondre
  8. hermione11

    Salut, j’ai eu un rapport sexuelle y’a quelque semaine sans protection et il na pas ejaculer en moi mais j’ai un petit retard de règles et je panique je sais pas quoi faire

    Répondre
    1. Infor Jeunes Bruxelles (informateur certifié)

      Bonjour Hermione11,

      Si tu as des rapports vaginaux non protégés et sans contraception, une grossesse est possible. C’est possible même si ton partenaire n’a pas éjaculé dans ton vagin. En effet, le liquide séminal, présent au bout du gland du pénis pendant l’érection contient déjà des spermatozoïdes qui peuvent féconder un ovule.

      Cependant, un retard de règles peut avoir de nombreuses explications. En effet, les hormones sexuelles réagissent fortement à toutes les variations psychologiques (un choc, une angoisse, voire même un voyage). Parmi les causes possibles, le stress est l’un des facteurs qui avance la date de début des règles car il influe sur la régularité des périodes de menstruation. N’importe quelle situation de stress (problèmes familiaux, soucis au travail, difficultés scolaires, etc) dérèglent les hormones du corps, qui perdent leur équilibre naturel. De brusques changements de poids peuvent également dérégler le cycle de menstruation. L’organisme se trouve alors déstabilisé ce qui peut provoquer en certaines occasions une avance ou un retard des règles. Ainsi, si ce n’est pas une grossesse et que cela persiste et t’inquiète, nous te conseillons de prendre rendez-vous avec ta·ton médecin ou avec un·e médecin en centre de planning familial afin de recevoir un avis médical. De cette manière, tu pourras trouver une solution avec les conseils d’un·e professionnel·le de la santé.

      Pour vérifier s’il s’agit d’une grossesse ou non, nous te conseillons de faire un test de grossesse urinaire ou sanguin. En général, pour que le résultat du test soit fiable, on recommande d’attendre 20 jours après le dernier rapport non protégé et sans contraception pour effectuer un test de grossesse urinaire. Il est également possible d’effectuer un test de grossesse sanguin sur prescription d’un médecin, d’un gynécologue ou dans un centre de planning familial. Il faut toutefois attendre un minimum de 15 jours après le dernier rapport non protégé et sans contraception. L’analyse sanguine est fiable à 100%. Tu trouveras la liste des centres de planning familial en Belgique francophone en cliquant sur le lien suivant: http://www.loveattitude.be/centres-de-planning/

      Par ailleurs, si une grossesse ne fait pas partie de tes plans actuels, ça vaut le coup d’en parler lors de ta prochaine consultation avec un·e médecin, afin d’envisager la contraception qui te conviendrait le mieux. Que ce soit une pilule contraceptive à prendre tous les jours, un anneau vaginal ou un patch qui se change toutes les 3 semaines ou un stérilet qui se change tous les 3 ou 5 ans, il existe de nombreux moyens de contraception. Une contraception classique est en effet plus efficace qu’une contraception d’urgence pour éviter une grossesse non prévue. Pour de plus d’informations, https://www.bruxelles-j.be/?p=9436 ou le site suivant : https://www.mescontraceptifs.be/

      N’hésite pas à nous contacter pour toute question supplémentaire.

      Répondre
  9. .

    Je voulais savoir si sans pénétration ni d’éjaculation y’aura des risques de grossesse, par frottement. Et que le lendemain si on a utilisé la pilule qui nettoie l’utérus marche vraiment. Car je n’est toujours pas eu de saignements d’après la pilule

    Répondre
    1. Infor Jeunes Bruxelles (informateur certifié)

      Bonjour 17 novembre 2020,

      Si vous n’avez pas eu de rapports vaginaux et qu’il n’y a pas eu de contact entre le pénis de ton partenaire et ta vulve, les risques de grossesse sont inexistants.

      Par ailleurs, sache que parmi les effets secondaires liés à la prise d’une contraception d’urgence hormonale, on retrouve les saignements et une perturbation éventuelle du cycle menstruel (les règles peuvent alors être avancées ou retardées).

      Cependant, si cela peut ta rassurer, tu peux faire un test de grossesse urinaire ou sanguin. En général, on recommande d’attendre 7 jours de retard de règles ou 20 jours après le dernier rapport non protégé et sans contraception pour effectuer un test de grossesse urinaire (afin que le résultat soit fiable). Les tests de grossesse urinaires sont en vente libre en pharmacie, en centre de planning familial ou en supermarché. Il est également possible d’effectuer un test de grossesse sanguin (prise de sang) sur prescription d’un·e médecin, d’un·e gynécologue ou dans un centre de planning familial. Il faut toutefois attendre un minimum de 15 jours après le dernier rapport non protégé et sans contraception. L’analyse sanguine est fiable à 100%.

      La liste des centres de planning familial en Belgique francophone est disponible sur : http://www.loveattitude.be/centres-de-planning/

      N’hésite pas à revenir vers nous pour toute autre question 🙂

      Répondre
  10. Moi

    Bonjour je voudrais savoir lorsqu’on avorte si notre médecin généraliste est mit au courant?

    et si on décide d’avorter avec les médicaments, combien de temps ceux-ci restent visible dans le sang ( si je fait une prise de sang 3 jours après ceux-ci seront toujours visible)?

    Répondre
    1. Infor Jeunes Bruxelles (informateur certifié)

      Bonjour Moi,

      Non, il s’agit d’un acte médical et par conséquent soumis au secret professionnel aucune information ne sera transmise à ton médecin traitant sans ton accord. Concernant la possibilité qu’un médicamentent ou autre traitement soient détectable dans ton sang, nous ne pourront malheureusement pas répondre à ta question.
      Nous te conseillons d’abord cette question directement avec le médecin pratiquant l’IVG.

      N’hésite pas à nous recontacter pour toute autre question.

       

      Répondre
  11. abcdefg

    bonjour,

    j’ai eu un rapport non protéger avec mon copain il y a 4 jours. Il n’a pas éjaculé mais j’ai quand même peur d’être enceinte. y’a t-il une pilule du lendemain qui ferait encore effet 4 jours après le rapport que je pourrais acheter sans prescription?

    Répondre
    1. Infor Jeunes Bruxelles (informateur certifié)

      Bonjour Abcdefg

      Si tu as des rapports vaginaux non protégés et sans contraception, une grossesse est possible, même si ton partenaire n’a pas éjaculé dans ton vagin.

      Il existe effectivement une contraception d’urgence qui peut être prise dans les 5 jours (120 heures) qui suivent une prise de risque. Ainsi, nous te conseillons de te rendre dans les plus brefs délais chez ta·ton gynécologue/médecin ou de consulter un·e médecin en centre de planning familial afin d’expliquer ta situation d’urgence et de recevoir une prescription pour la contraception d’urgence EllaOne. Tu trouveras la liste des centres de planning familial en Belgique francophone en cliquant sur le lien suivant: http://www.loveattitude.be/centres-de-planning/

      Suite, à la prise de contraceptions d’urgence, nous te conseillons de faire un test de grossesse urinaire ou sanguin. En général, on recommande d’attendre 20 jours après le dernier rapport non protégé et sans contraception pour effectuer un test de grossesse urinaire. Il est également possible d’effectuer un test de grossesse sanguin sur prescription d’un médecin, d’un gynécologue ou dans un centre de planning familial. Il faut toutefois attendre un minimum de 15 jours après le dernier rapport non protégé et sans contraception. L’analyse sanguine est fiable à 100%.

      Par ailleurs, si une grossesse ne fait pas partie de tes plans actuels, ça vaut le coup d’en parler lors de ta prochaine consultation avec un·e médecin, afin d’envisager la contraception qui te conviendrait le mieux. Que ce soit une pilule contraceptive à prendre tous les jours, un anneau vaginal ou un patch qui se change toutes les 3 semaines ou un stérilet qui se change tous les 3 ou 5 ans, il existe de nombreux moyens de contraception. Une contraception classique est en effet plus efficace qu’une contraception d’urgence pour éviter une grossesse non prévue. Pour de plus d’informations, https://www.bruxelles-j.be/?p=9436 ou le site suivant : https://www.mescontraceptifs.be/

      N’hésite pas à nous contacter pour toute question supplémentaire.

      Répondre
  12. yoyo

    Bonjour,

    quelle est l’importance de la planification familiale dans un couple?

     

    Répondre
    1. Infor Jeunes Bruxelles (informateur certifié)

      Bonjour Yoyo,

      La planification familiale est recommandée par l’OMS (Organisation Mondiale de la Santé), en revanche, chacun·e est libre de choisir ce qu’iel veut dans son couple avec sa·son partenaire: la planification familiale a l’importance que le couple souhaite lui accorder. Ainsi, si ta·ton partenaire et toi êtes d’accord et vous sentez prêt·e·s à accueillir une naissance à n’importe quel moment/étape de votre vie, libre à vous de ne pas faire de planification familiale. Si vous préférez prévoir le moment où vous souhaitez fonder une famille, libre à vous de faire une planification familiale.

      La planification familiale vient du constat que les naissances rapprochées et répétées engendrent des frais importants sur le budget d’un couple/d’une famille. Ainsi, ces situations sont susceptibles d’engendrer une plus grande précarité dans le couple et dans la famille. Si tu souhaites t’informer sur le sujet et les origines de la planification familiale, tu peux cliquer sur le lien suivant: http://www.fcppf.be/historique/  et/ou tu peux consulter la page suivante (qui parle des origine du planning familial en France) et, si tu le souhaites tu peux écouter l’émission radio qui accompagne la page: https://www.franceinter.fr/emissions/affaires-sensibles/affaires-sensibles-10-juin-2019

      La planification familiale consiste à choisir les moments où un couple est prêt à accueillir un nouvel être vivant et à assumer la responsabilité de répondre à ses besoins alimentaires, éducatifs, …

      N’hésite pas à nous contacter pour toute question supplémentaire.

      Répondre
  13. Celia94

    Bonjour!j’ai Fait retirer mon implant le 1juillet pendant que j’avais mes règles et ces règles ont prit fin le 9juillet.Le 12 j’ai eu des rapports non protégé cela m’inquiète j’aimerai savoir s’il y a possibilité que je tombe enceinte.

    Répondre
    1. Infor Jeunes Bruxelles (informateur certifié)

      Bonjour Celia,

      Si tu as des rapports vaginaux non protégés et sans contraception, une grossesse est possible.

      Afin d’être fixée quant à une éventuelle grossesse, le plus judicieux est d’effectuer un test de grossesse urinaire ou sanguin. En général, on recommande d’attendre 7 jours de retard de règles ou 20 jours après le dernier rapport non protégé et sans contraception pour effectuer un test de grossesse urinaire. En effet, un test effectué trop tôt pourrait indiquer faussement l’absence de grossesse. C’est au bout de 20 jours que l’hormone Beta HCG est présente en quantité suffisamment grande pour être détectée dans les urines et donner un résultat fiable. Les tests de grossesse urinaires sont en vente libre en pharmacie, en centre de planning familial ou en supermarché.

      Si tu préfères, tu peux réaliser un test de grossesse sanguin sur prescription de ta·ton médecin, de ta·ton gynécologue ou dans un centre de planning familial. Il faut toutefois attendre un minimum de 15 jours après le dernier rapport non protégé et sans contraception. L’analyse sanguine est fiable à 100%. La liste des centres de planning familial en Belgique francophone est disponible sur : http://www.loveattitude.be/centres-de-planning/

      N’hésite pas à revenir vers nous pour toute autre question 🙂

      Répondre
  14. caramel

    Bonjour,

    Ma copine et moi voudrions procéder à une IVG.  Elle a un retard de 12 jours déjà malgré le fait que son cycle soit extrêmement irrégulier. Que faut-il faire et à combien s’élève les frais?

    Merci!

    Répondre
    1. Infor Jeunes Bruxelles (informateur certifié)

      Bonjour Caramel,

      Pour recourir à une IVG, vous pouvez vous rendre dans un centre de planning familial. En cette période de confinement, les centres de planning familial restent disponibles. Ainsi, nous vous conseillons d’appeler le centre de planning familial pratiquant les IVG qui convient le mieux à ta copine afin de prendre un rendez-vous.

      En centre de planning familial (en dehors des consultations médicales classiques), l’IVG ne coûtera que 2 x 1.80€ si ta copine est en ordre de mutuelle. Dans tous les cas, l’aspect financier ne doit pas constituer un frein et il est possible d’en parler auprès de l’équipe du centre de planning familial afin de trouver une solution. Tous les membres d’un centre de planning familial sont tenus au secret professionnel et vous accueilleront en toute confidentialité et sans jugement. Si besoin, tu trouveras plus d’infos sur les IVG en cliquant sur la fiche suivante: https://www.bruxelles-j.be/amour-sexualite/interrompre-sa-grossesse/ ou encore sur le site: http://www.loveattitude.be/grossesse-et-avortement/

      En Belgique, l’IVG est autorisée jusqu’à 12 semaines de grossesse et un délai de six jours doit s’être écoulé entre la première consultation et le jour de l’intervention. Nous te conseillons de contacter directement le lieu où tu souhaites que l’intervention soit pratiquée afin de faire le point.

      Tu trouveras la liste des centres de planning familial qui pratiquent les IVG en Belgique francophone sur : http://www.gacehpa.be/index.php/les-centres

      N’hésite pas à nous contacter pour toute question supplémentaire.

      Répondre
  15. amandine

    Bonjour Madame, Monsieur

    Je suis étudiante en dernière année pour devenir professeur de mathématiques. Je dois faire un travail concernant les plannings familiaux. Serait-il possible que vous répondiez à ces questions :

    « Quel code déontologique doivent suivre les plannings familiaux ? »
    « Quelle est la différence entre la Fédération Laïque de Centres de Planning familial (FLCPF), La Fédération des Centres Pluralistes de Planning familial (FCPPF) et la Fédération des Centres de Planning et de Consultations (FCPC) et la fédération de Centres de Planning familiale deq Femmes Prévoyantes Socialistes (CPFPS) ? »

    Bien à vous,

    Amandine ****

    Répondre
    1. Infor Jeunes Bruxelles (informateur certifié)

      Bonjour Amandine,

      Il n’existe de pas de code déontologique auquel serait soumis tous les professionnels du planning familiale puisqu’il s’agit d’équipe pluridisciplinaire et que chaque fonction est donc amené à respecter un cadre qui lui est propre.
      Par contre, des règles communes s’appliquent comme celle du secret professionnel par exemple.

      Concernant les fédérations comme dans chaque secteur, les fédérations peuvent avoir des orientations différentes (par exemple politique) et par conséquent défendre des enjeux en particulier.
      Si tu veux connaitre la particularité de chaque fédération, le plus judicieux serait de les contacter.

      Bien à toi.

      Répondre
  16. Lou

    Bonjour,

    Je voudrais partir de chez moi a cause de mes parents, la pression etc. mais si je fais ça je n’ai aucun endroit ou m’abriter, est-ce que je pourrais par exemple passer des nuit au planning familial ?

    Merci d’avance.

    Répondre
    1. Infor Jeunes Bruxelles (informateur certifié)

      Bonjour Lou,

      Tu peux te rendre le centre de planning familial de ton choix afin de rencontrer un·e travailleur·euse social·e ou un·e professionel·le d’un service spécifique. En revanche, tu ne pourras pas être hébergée dans un centre de planning familial. Tu trouveras la liste des centres de planning familial en Belgique francophone en cliquant ici: http://www.loveattitude.be/centres-de-planning/

      Si tu es majeure, tu peux te rendre dans un centre d’hébergement d’urgence. Pour cela, tu peux téléphoner au centre Ariane qui pourra te renseigner sur les disponibilités ou te rediriger vers un centre où des places sont encore disponibles. Tu trouveras leur contact ici: http://www.lesmarolles.be/aide-aux-sans-abri/ariane

      Si tu es mineure, tu peux te rendre chez SOS Jeunes: http://www.sosjeunes.be/spip.php?article49&lang=fr ou chez Abaka: https://www.abaka.be/lhebergement/ Ces associations accueillent les jeunes  24h/24 et 7 jours/7. Tu pourras y recevoir une écoute, une aide pour faire le point sur ta situation et trouver les pistes d’actions possible.

      Pour plus d’infos sur les aides, que tu sois mineure ou majeure, tu peux te rendre sur la fiche d’information disponible ici: https://www.bruxelles-j.be/ton-autonomie/tu-veux-quitter-tes-parents-quelles-aides-financieres-peux-tu-obtenir/

      N’hésite pas à nous contacter pour toute question supplémentaire.

      Répondre