Le VIH

Qu’est-ce que le VIH ?

Le SIDA (initiales de Syndrome d’Immuno Déficience Acquise) est une maladie, provoquée par le virus appelé VIH (Virus de l’Immmunodéficience Humaine) qui s’introduit dans les cellules du sang jouant un rôle important dans la défense immunitaire du corps. Celui-ci perd ses défenses naturelles qui habituellement le préservent contre les atteintes des microbes.

Le VIH est ainsi une infection sexuellement transmissible (IST) comme les hépatites, le HPV (Papillomavirus Humain pouvant être responsable du cancer du col de l’utérus), la syphilis, l’herpès, etc.

Actuellement, on distingue deux types de VIH: le VIH-1 et le VIH-2. Le VIH-1 est le virus majoritaire dans le monde. Le VIH-2 se retrouve surtout en Afrique de l’ouest, il est moins pathogène que le VIH-1 dont il est cousin mais très différent génétiquement. Dans ces deux types de VIH, il existe plusieurs souches du SIDA, ce qui en fait sa complexité et engendre de grandes difficultés quant à la mise au point d’un vaccin.

Comment se transmet le virus du SIDA (ou VIH)?

Le VIH se transmet essentiellement de 3 façons : rapports sexuels non protégés, transmission sanguine (notamment lors de l’utilisation d’aiguilles, de seringues non stérilisées, matériel de sniff) ou transmission de la mère à l’enfant (pendant la grossesse ou par allaitement). En effet, le VIH peut se transmettre par 5 fluides corporels (dans lesquels le VIH est présent); ce sont: le sperme, le sang, les sécrétions vaginales, le liquide séminal et le lait maternel.

Modes de transmission du virus du SIDA

  • Pénétration vaginale : Oui, risque important.
  • Pénétration anale : Oui, risque important.
  • Partage de seringues : Oui, risque important.
  • Fellation : Oui, risque modéré pour la personne qui fait la fellation et pour la personne qui la reçoit, si blessures importantes dans la bouche, si éjaculation dans la bouche.
  • Grossesse, accouchement, allaitement : Oui transmission mère/enfant.
  • Cunnilingus : Non mais il existe une risque exceptionnel de transmission à la personne qui fait le cunnilingus; si lésions buccales ou pendant les règles.
  • Utilisation d’un godemiché ou d’un autre objet sexuel : Non mais il y a un risque uniquement s’il a été utilisé par plusieurs personnes et qu’il n’est pas recouvert d’un préservatif.
  • Anulingus : Non. Aucun cas de transmission du Sida mais il y a risque de transmission des autres IST et de l’hépatite A.
  • Circoncision : Non sauf si le matériel utilisé pour l’intervention chirurgicale n’est pas stérilisé.
  • Piercing, tatouage : Non sauf si le matériel utilisé pour l’intervention n’est pas stérilisé.
  • Don de sang, transfusion : Non, en principe il n’y a plus de risques de contamination en Europe (sauf si matériel non stérilisé).
  • Soins dentaires : Non (sauf si matériel non stérilisé mais plus de risques en ce qui concerne la transmission d’autres I.S.T.).
  • Moustiques, animaux domestiques : Non.
  • Baisers, caresses, masturbation: Non.
  • Se prendre dans les bras, se serrer la main: Non.

Comment se protéger ?

Lors de rapport sexuels, les protections en latex comme les préservatifs (masculin et féminin) et la digue dentaire sont les seuls modes de protection efficace contre la transmission du VIH et des autres IST. En effet, lorsqu’on a une relation exclusive avec un·e partenaire, il est conseillé d’effectuer un test de dépistage des différentes IST avant d’envisager l’arrêt du préservatif.

En cas d’usage de drogues, il est recommandé de ne pas partager du matériel d’injection. Ici, le risque de contamination encouru est très important. Ainsi, lors de l’injection, il est important de ne partager ni seringue, ni aiguille, ni filtre, ni coton, ni cuillère, car la transmission du VIH se fait par la totalité du matériel d’injection et pas seulement par la seringue !

Le test de dépistage du VIH, c’est quoi ?

C’est une prise de sang que l’on peut faire pratiquer dans un Centre de planning familial, un centre de dépistage, un laboratoire d’analyses médicales, un hôpital ou chez sa·son médecin généraliste. Pour qu’un test de dépistage de 4e génération soit fiable, une période de 6 semaines est requise entre une prise de risque (par exemple, une relation sexuelle sans préservatif) et le test. Passé ce délai de 6 semaines, les anticorps (les défenses du corps) contre le VIH seront présents en quantité suffisamment grande pour être détectées. Si le dépistage est fait 3 mois après la prise de risque, il est possible de le faire via une piqûre au bout du doigt. Dans les deux cas, il n’est pas nécessaire d’être à jeun pour le faire.

Si le 1er test s’avère positif, c’est-à-dire qu’il révèle la présence d’une infection par le VIH, le même échantillon est soumis à un test de confirmation appelé Western Blot.
Les résultats sont généralement disponibles après une semaine. C’est seulement si ce second test est également positif qu’on a la certitude que l’échantillon analysé renferme l’infection au VIH. Dans ce cas, on effectue une 2e prise de sang pour confirmer ce résultat afin d’exclure le risque de toute erreur de manipulation.

Une personne séropositive, est-elle pour autant atteinte du SIDA ?

Une personne séropositive a été contaminée par le VIH. Pendant des années, la personne contaminée peut avoir très peu de symptômes (état grippal les 15 premiers jours qui suivent la contamination). Cependant, le virus se développe dans son corps et détruit petit à petit les défenses immunitaires. Le VIH vit aux dépens des cellules humaines, les attaque et détruit les globules blancs qui protègent l’organisme des infections. La transition vers le stade SIDA est liée à l’apparition d’infections opportunistes (dues à des germes ou des virus habituellement peu agressifs mais qui sont susceptibles de provoquer de graves complications lorsque cela touche des personnes ayant un système immunitaire très affaibli), de certains cancers et d’infections neurologiques. Le stade SIDA est atteint lorsque le système immunitaire n’est plus en mesure de se défendre contre ces infections opportunistes.

Rappelons aussi qu’une personne contaminée par le VIH qui a des relations sexuelles non protégées avec une autre personne séropositive pourrait être recontaminée par une souche virale plus résistante du VIH.

Traitement du VIH/SIDA

Le SIDA est une maladie incurable. Actuellement, grâce aux multi-thérapies, on arrive à contrôler la réplication du virus. Ainsi, il est possible, grâce à un traitement, d’éviter cet effondrement du système immunitaire et à empêcher/ralentir l’évolution du VIH vers le stade SIDA. Chaque traitement est adapté à la personne en fonction de l’état de son système immunitaire. On y combine différentes classes de médicaments : les inhibiteurs de la transcriptase inverse, les antiprotéases, les inhibiteurs de fusion, les interleukines. Ces traitements peuvent être très lourds au niveau physique (effets secondaires), au niveau économique (le prix), au niveau de la vie quotidienne (pour de meilleurs résultats, il faut prendre ses médicaments à horaire fixe).

Les informations ci-dessus n’ont pas la prétention d’être des informations médicales, elles te donnent des renseignements généraux sur le VIH/SIDA. Ainsi, n’hésite pas à prendre contact avec ta·ton médecin ou un organisme spécialisé comme ceux ci-dessous:

O’YES (anciennement SIDA’SOS): https://depistage.be/

Plateforme Prévention SIDA: https://preventionsida.org/

Centres de planning familial: http://www.loveattitude.be/services/repertoire_v2/portal/

Partager

Poser une question

N’hésite pas à nous poser une question, un professionel faisant partie du réseau Bruxelles-J te répondra. Nous préservons ton anonymat et ton adresse de messagerie ne sera pas publiée.

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*

En cliquant sur « publier la question », vous acceptez notre Politique en matière de protection de la vie privée.

*
*

33 questions déjà posées

  1. Mike21300

    Comme beaucoup ici j’ai très peur.
    j’ai eu une relation avec une femme trans protégée.
    je lui ai fait une fellation non protégée, sans ejaculation.
    je n’ai pas de problème particulier dans la bouche, mais j’ai peur d’avoir été infecté.
    nous avons couché ensemble le 10 et elle avait un test négatif date du 4.

    malgré tout j’ai peur, j’ai une langue blanche et je me sens fatigué

     

    il y a t il un risque par un rapport de ce type ?

    Répondre
    1. Infor Jeunes Bruxelles

      Bonjour Mike,

      Le risque en pratiquant une fellation non protégé est considéré comme moyen / peu courant. Tu trouveras plus d’informations sur la transmission du VIH en cliquant sur le lien suivant: https://preventionsida.org/fr/vih/comment-se-transmet-le-vih/

      En cas de doute vis-à-vis d’une contamination à une ou plusieurs IST, nous te conseillons de faire un test de dépistage des différentes IST. Tu trouveras toutes les infos sur les modes de dépistage et les délais de dépistage en cliquant sur le lien suivant: https://depistage.be/depistage/

      Tu peux faire un test de dépistage en centre de dépistage: https://preventionsida.org/fr/depistage/centres-de-depistage/  ou dans un centre de planning familial: http://www.loveattitude.be/centres-de-planning/

      N’hésite pas à nous contacter pour toute question supplémentaire.

      Répondre
  2. Tom

    J ai reçu une fellation d une dame au statue VIH inconnue, après avoir fini j ai remarqué une petite déchirure sur son doigt avec lequel elle me masturbait. J aimerais savoir si il y a eu un risque ?je suis trop angoissée, Merci d avance

    Répondre
    1. Infor Jeunes Bruxelles

      Bonjour Tom,

      Les fluides contaminants du VIH sont le sang, le sperme, les sécrétions vaginales, le liquide séminal, le liquide rectal et le lait maternel. Ainsi, si la déchirure en question est une plaie ouverte (qui saigne abondamment) en contact direct avec une des portes d’entrée du VIH (à savoir les muqueuses ou une autre plaie ouverte), tu peux considérer qu’il existe un risque de contamination. Dans le cas où la déchirure de la personne ne libère pas de sang, il ne semble pas que cela constitue un risque.

      En cas de doute, tu peux effectuer un test de dépistage du VIH et des autres IST. Tu trouveras plus d’informations sur les IST en cliquant sur le lien suivant: https://depistage.be/

      Tu peux effectuer un test de dépistage des IST en centre de dépistage, en centre de planning familial ou dans un laboratoire d’analyses sur prescription médicale.

      Tu trouveras la liste des centres de dépistage en cliquant sur le lien suivant: https://preventionsida.org/fr/depistage/centres-de-depistage/ et la liste des centres de planning familial en Belgique francophone par ici:http://www.loveattitude.be/centres-de-planning/

      N’hésite pas à revenir vers nous pour toute autre question 🙂

      Répondre
  3. 113

    peut-on être contaminer par une griffure d’une personne qui a le VIH?

    Répondre
    1. Infor Jeunes Bruxelles

      Bonjour 113,

      Les fluides contaminants du VIH sont le sang, le sperme, les sécrétions vaginales, le liquide séminal, le liquide rectal et le lait maternel. Ainsi, si la griffure en question est une plaie ouverte (qui saigne abondamment) en contact direct avec une des portes d’entrée du VIH (à savoir les muqueuses ou une autre plaie ouverte), tu peux considérer qu’il existe un risque de contamination. Dans le cas où la griffure de la personne porteuse du VIH ne libère pas de sang, il ne semble pas que cela constitue un risque.

      En cas de doute, tu peux effectuer un test de dépistage du VIH et des autres IST. Tu trouveras plus d’informations sur les IST en cliquant sur le lien suivant: https://depistage.be/

      Tu peux effectuer un test de dépistage des IST en centre de dépistage, en centre de planning familial ou dans un laboratoire d’analyses sur prescription médicale.

      Tu trouveras la liste des centres de dépistage en cliquant sur le lien suivant: https://preventionsida.org/fr/depistage/centres-de-depistage/ et la liste des centres de planning familial en Belgique francophone par ici:http://www.loveattitude.be/centres-de-planning/

      N’hésite pas à nous contacter pour toute question supplémentaire.

      Répondre
  4. Tapha

    Jai eu un rapport avec ma copinr jai mis un préservatif quand on a fini jai pas éjaculé jai donc laissé le preservatif sous mon pantalon c’est ensuite que je l’ai retiré jaimerai savoir sil ya eu un risque du fait du contact entre le preservatif et mon pantalon

    Répondre
    1. Infor Jeunes Bruxelles

      Bonjour Tapha,

      Si ton rapport sexuel était protégé par un préservatif, tu ne risques pas d’avoir transmis en VIH à ta partenaire en ayant attendu un certain temps avant de retirer le préservatif.

      Si tu as un doute qu’il y a eu des sécrétions vaginales en contact avec ton pénis (une fois que tu as retiré le préservatif), nous te conseillons de faire un test de dépistage du VIH et des autres IST.

      Tu peux effectuer un test de dépistage des IST en centre de dépistage, en centre de planning familial ou dans un laboratoire d’analyses médicale sur prescription de ta·ton médecin. Attention, en « période COVID », pour les centres de planning familial, nous te conseillons de les appeler afin de prendre un rendez-vous pour effectuer le test de dépistage. Si tu préfères te rendre dans un centre de dépistage, nous te conseillons également de te renseigner sur les conditions d’accès du centre de dépistage de ton choix.

      Tu trouveras la liste des centres de dépistage en cliquant sur le lien suivant:https://preventionsida.org/fr/depistage/centres-de-depistage/  et la liste des centres de planning familial en Belgique en cliquant par ici: http://www.loveattitude.be/centres-de-planning/

      N’hésite pas à nous contacter pour toute question supplémentaire.

      Répondre
  5. Fille

    Bonjour j ai pris un risque la nuit du 15 a u 16 mai le 17 au soir j ai pris un tpe je suis marié j ai trompé mon mari je culpalise je fais qu y penser mon mari a fait une prise de sang a 18 jours p24 négatif moi j ai fait une prise de 6 semaines après le risque donc 15 jours après la fin du tpe et une autre 9 semaines après le risque donc 5 semaines et 3 jours après la fin du tpe tous négatifs est-ce les tests sont fiable merci pour votre réponse je suis très angoissé j ai du mal a mangé j en peux plus

    Répondre
    1. Infor Jeunes Bruxelles

      Bonjour Fille,

      Les tests de dépistage de 4ème génération permettent effectivement de donner un résultat fiable 6 semaines après une prise de risque. Il semble que les tests de dépistage ont été faits dans un délai suffisant pour obtenir un résultat fiable. Tu peux donc considérer que les résultats que tu as obtenus sont fiables et que tu n’es pas porteuse du VIH.

      Si tu souhaites plus d’informations sur le TPE, tu peux trouver des informations au lien suivant: https://preventionsida.org/fr/traitement/vih/tpe-traitement-post-exposition/

      N’hésite pas à nous contacter pour toute question supplémentaire.

      Répondre
      1. Fille

         

        OK merci beaucoup mais j ai du mal j ai très peur

         

        Répondre
        1. Infor Jeunes Bruxelles

          Bonjour Fille,

          Si tu éprouves des craintes suite à ce TPE, tu peux te rendre dans un centre de planning familial afin d’en parler à un·e professionnel·le de la santé et/ou à un·e psychologue. En centre de planning familial, tous les membres sont tenu·e·s au secret professionnel. Ainsi, tu seras accueillie et tu pourras évoquer tes craintes en toute confidentialité et sans jugement auprès d’une équipe de professionnel·le·s de la santé.

          Tu trouveras la liste des centres de planning familial en Belgique francophone en cliquant sur le lien suivant: http://www.loveattitude.be/centres-de-planning/

          N’hésite pas à nous contacter pour toute question supplémentaire.

          Répondre
  6. Berlioz

    Bonjour merci d’avoir répondu à ma question :

    Malheureusement j’en ai d’autres , pourriez vous y répondre s’il vous plait ?

    1- Peut on transmettre des maladies en étant « puceau » , dans infection sexuellement transmissible il y a la mention de transmissible or si on est puceau on a théoriquement pas de maladie , donc peut on transmettre des maladies ?

    2-L’on dit que le VIH entre autres est une maladie qui perd sa capacité d’infection si tôt qu’il est à l’air libre , or que signifie « à l’air libre » , cela signifie t’il le virus une fois expulsé hors du corps ? ou cela signifie t-il qu’il perds sa capacité d’infection une fois que le liquide le contenant est sec ?

     

    3-Une situation(Enfin deux) mais honteuse , j’ai vraiment très honte

    Alors que je faisais mon sport quotidien (Running) , ma mère est entré dans ma chambre vidant ma poubelle et rangeant ma chambre , hors dans celle ci (La chambre + dans ma poubelle) , il y avait des mouchoirs contenant entre autres du liquide biologique m’appartenant/des résidus

     

    Aujourd’hui quelqu’un à jeté mes poubelles touchant encore ses mêmes mouchoirs

     

    Dans l’hypothèse ou quelqu’un a touché ses mouchoirs … ayant les mains avec des gerçures/présentant des plaies ouvertes , y a t-il un risque de transmission de MST sachant que je le répète je suis puceau  ?

    ps : je contais ranger ma chambre 1 jour après j’attendais le Week End

    Merci de votre/vos réponse(s)

    Répondre
    1. Infor Jeunes Bruxelles

      Bonjour Berlioz,

      1 – Il est possible d’être contaminé·e à une ou plusieurs IST autrement que par rapport sexuel comme lors de l’échange de seringues ou de matériel de sniff. De plus, certaines IST se transmettent au moment de la naissance, c’est le cas de l’herpès, et d’autres IST. Si tu souhaites plus d’informations de ce côté pour évaluer ta situation, nous te conseillons de regarder le tableau disponible au lien suivant: https://depistage.be/prise-de-risque/ Si un doute persiste, tu peux alors effectuer un test de dépistage des différentes IST afin d’être fixé. Tu pourras faire un test de dépistage des IST en centre de dépistage, en centre de planning familial ou dans un laboratoire d’analyses sur prescription de ta·ton médecin.

      2 & 3- Dans tes mouchoirs utilisés pour essuyer du sperme, le VIH ne survit pas plus de quelques minutes. Encore une fois en cas de doute, nous te conseillons de faire un test de dépistage dans la structure de ton choix.

      Comme précisé précédemment, l’auto-contamination n’est pas possible. Ainsi, si tu n’as pas pris de risque et qu’il s’avère que tu n’es pas porteur, tu n’as pas pu t’auto-contaminer.

      N’hésite pas à nous contacter pour toute question supplémentaire.

      Répondre
  7. Berlioz

    Bonjour à vous Mme/M

     

    Je voulais savoir si le fait de se donner du plaisir(Masturbation en solitaire main/penis , Main/anus(Surtout dans ce cas-là) en utilisant comme lubrifiant son propre liquide biologique(Sperme) est il une pratique à risque sachant que je suis une personne en bonne santé n’ayant jamais eut d’MST

     

    Merci de votre réponse

     

     

    Répondre
    1. Infor Jeunes Bruxelles

      Bonjour Berlioz,

      Non l’auto-contamination n’est pas possible.
      Soit la personne est porteuse d’infection soit elle ne l’es pas. Dans les deux cas, la masturbation n’y changera rien.
      Si la personne n’est pas porteuse elle ne développera aucune infection, et si elle l’est la masturbation n’accentuera pas son développement.

      N’hésite pas à nous recontacter pour toute autre question.

      Répondre
  8. Stéphanie

    Bonjour,

    J’ai un désir d’enfant depuis toujours et un projet de coparentalité(élever et faire un enfant ensemble sans être en couple). J’ai rencontré récemment un futur co papa sur les réseaux sociaux. Nous nous sommes vus une journée entière et avons beaucoup discuté. il m’a remis ses analyses de sang précisant qu’il était bien négatifs à toutes les MST. Nous prévoyons de tenter une insémination la semaine prochaine. Cependant je reste sur mes gardes. Il paraitrait que certains pourraient donner des tests falsifiés. Est-ce vrai ? Merci pour votre réponse.

    Répondre
    1. Infor Jeunes Bruxelles

      Bonjour Stéphanie,

      En Belgique, les tests de dépistage des IST effectués en laboratoire sont fiables. Cependant, il est important que le futur co-papa ait attendu les délais de dépistage nécessaires pour que les test de dépistage soit fiables. Tu trouveras plus d’informations sur les délais des tests de dépistage en cliquant sur le lien suivant: https://depistage.be/depistage/

      Si tu as des doutes, si tu n’es pas rassurée, tu peux proposer au co-papa potentiel de vous rendre à deux à une consultation en centre de planning familial afin d’effectuer de nouveaux tests de dépistage. De cette manière, vous pourrez démarrer votre projet de future co-parentalité en confiance. En centre de planning familial, vous serez accueilli·e·s par des professionnel·le·s de la santé en toute confidentialité et sans jugement. Tu trouveras la liste des centres de planning familial en Belgique francophone en cliquant sur le lien suivant: http://www.loveattitude.be/centres-de-planning/

      N’hésite pas à nous contacter pour toute question supplémentaire.

      Répondre
  9. Tom

    Bonjour,

    Est il possible de l’attraper en se faisant lécher les testicules et le bas de la verge sans aucun contact avec le gland? Seul la langue sur la peau ce n’est pas transmissible sans contact avec les muqueuses ?

    Cordialement

    Répondre
    1. Infor Jeunes Bruxelles

      Bonjour Tom,

      La personne faisant une fellation prend un risque faible dans le cas où elle reçoit du sperme (ou tout autre fluide corporel contaminant) dans la bouche et que ses muqueuses sont abîmées. Par ailleurs, certaines IST peuvent se transmettre par simple contact peau à peau; c’est le cas de l’herpès ou du HPV (Papillomavirus humain). Pour plus d’informations sur la transmission des IST en fonction des pratiques, tu peux consulter le tableau disponible au lien suivant: https://depistage.be/prise-de-risque/

      N’hésite pas à nous contacter pour toute question supplémentaire.

      Répondre
  10. Black

    Salut je voudrais savoir s’il y’a des groupes ou associations pour rencontres sérieuses  pour personnes séropositives genre  trouver sa moitié   Car je cherche j’en trouve pas j’aimerai rencontrer des jeunes femmes dans la situation

    Répondre
    1. Infor Jeunes Bruxelles

      Bonjour Black,

      Il existe différentes associations à Bruxelles qui peuvent te permettre de rencontrer d’autres personnes atteintes du VIH, comme par exemple :

      – Espace Mandela : https://preventionsida.org/fr/ressources/espace-mandela/

      – Un chat en ligne ouvert 24h/24 et 7j/7 : https://seronet.info/chat

      La Plateforme Prévention Sida propose également différents services selon tes besoins et notamment des activités conviviales et de partage d’expérience. Tu trouveras les dernières actualités à la page suivante : https://preventionsida.org/fr/actualite/?filter=news

      Ce sont pas des lieux de rencontre amoureuse à proprement parler, mais bien des lieux d’échange, de partage et de convivialité. Il existe toutefois des sites de rencontre pour les personnes séropositives qui désirent faire de nouvelles rencontres. En voici quelques-uns :

      https://seropositif.net/

      https://www.rencontre-sero.com/

      https://mypositivfriends.club/

      Si tu as d’autres questions, n’hésite pas à nous recontacter.

      Répondre
  11. john

    Faire une relation sexuelle non protégée (pénétrante) ou la femme est séropositive et l’homme est séronégatif et il arrive que l’homme se retire sans éjaculer ni sperme ni liquide séminal,

    y’a-t’il risque de transmission du vih/sida chez l’homme?

    Répondre
    1. Infor Jeunes Bruxelles

      Bonjour John,

      Il existe trois modes de transmission du VIH :

      1) Transmission par voie sexuelle (pénétration vaginale, pénétration anale, cunnilingus avec présence de sang) ;

      2) Transmission par contact direct avec du sang (utilisation d’aiguilles, de seringues non stérilisées, matériel de sniff) ;

      3) Transmission pendant la grossesse, l’accouchement ou l’allaitement.

      La charge virale, c’est la quantité de VIH qu’il y a dans le sang d’une personne séropositive. Plus la charge virale d’une personne séropositive est élevée, plus le risque de transmission du VIH est élevé, et inversement, si la charge virale d’une personne séropositive est basse, le risque de transmission du VIH est réduit. On parle de charge virale indétectable lorsque, grâce au traitement pris par la personne séropositive, la quantité de VIH est tellement faible qu’elle ne peut plus être détectée au  laboratoire. Quand la charge virale est indétectable, alors le VIH ne peut plus être transmis lors de relations sexuelles, même sans préservatif. Il faut en général 6 mois pour que la charge virale devienne indétectable.

      Autrement dit, si la personne séropositive ne possède pas une charge virale indétectable, il existe bel et bien un risque de transmission du VIH lors de rapports sexuels non protégés. En cas de doute vis-à-vis d’une contamination, nous te conseillons d’effectuer un test de dépistage. En cette période de confinement, tu trouveras tous les services disponibles pour un dépistage en cliquant ici: https://www.observatoire-sidasexualites.be/covid-19-sante-sexuelle-ist-vih-vhc-informations-et-disponibilite-des-services-en-region-de-bruxelles-capitales-et-en-region-wallonne/?fbclid=IwAR2o_aEYqndK4dzDlJ30SLwVhAto4ELUPiUROrpV6Fy9bHLFXKxXO5blXhI#depistage

      Si tu as d’autres questions, n’hésite pas à nous recontacter.

      Répondre
  12. fredo

    bonjour, je me suis masturber et j’ai touche le clito avec mon doigt sans la pénétrer ,il y a t’il un risque de transmission du VIH?

    Répondre
    1. Infor Jeunes Bruxelles

      Bonjour Fredo,

      Lors de caresses sexuelles non protégées (sans pénétration), une contamination à une ou plusieurs IST est possible. En effet, il existe un risque de transmission du VIH, des hépatites B et C, de la syphilis, de l’herpès, du papillomavirus humain, de la chlamydia, de la gonorrhée et du trichomonas. Pour plus d’infos, tu peux cliquer ici: https://depistage.be/prise-de-risque/

      Les liquides contaminants du VIH sont le sperme, les sécrétions vaginales, le liquide séminal, le sang, le liquide rectal et le lait maternel. La contamination a lieu lorsqu’un ou plusieurs de ces liquides rentrent en contact avec une muqueuse et/ou une plaie ouverte, même s’il n’y a pas de pénétration. En effet, les muqueuses, ce sont les parois qui se trouvent dans les orifices: vagin, anus, nez, gorge, oreille et autour du gland (du pénis et du clitoris).

      Ainsi, si tu es porteur du VIH et si ta partenaire est entrée en contact avec l’un de tes liquides pendant votre rapport, il est possible que tu lui aies transmis. De la même manière, si elle est porteuse du VIH et si l’un de ses liquides est entré en contact avec l’une de tes muqueuses, il est possible qu’elle te l’ait transmis.

      En cas de doute vis-à-vis d’une contamination à une ou plusieurs IST, nous te conseillons d’effectuer un test de dépistage. En cette période de confinement, tu retrouveras tous les services disponibles pour un dépistage en cliquant ici: https://www.observatoire-sidasexualites.be/covid-19-sante-sexuelle-ist-vih-vhc-informations-et-disponibilite-des-services-en-region-de-bruxelles-capitales-et-en-region-wallonne/?fbclid=IwAR2o_aEYqndK4dzDlJ30SLwVhAto4ELUPiUROrpV6Fy9bHLFXKxXO5blXhI#depistage

      N’hésite pas à nous contacter pour toute question supplémentaire.

      Répondre
  13. Magalie43

    Si on est porteuse du virus de l’herpès mais on est pas en crise est ce que l’on doit le dire au tatoueur ? Et est ce possible d’avoir un ou plusieurs tatouages ? ?

    Répondre
  14. Kali

    Bonsoir depuis 7 mois  je suis maladie j’embrasse une femme avec vih mes gencive de sange 8 fois je fait de teste nègatif Dan la boucher  la langue est noir

    Répondre
    1. Infor Jeunes Bruxelles

      Bonjour Kali,

      Si tu as des plaies ouvertes dans la bouche et que tu entres en contact avec un liquide contaminant (sang, sperme, sécrétions vaginales, liquide séminal, lait maternel) d’une personne porteuse du VIH, alors il est possible que le virus se transmette. La salive, en revanche, n’est pas un liquide contaminant. Ainsi, embrasser une personne qui est porteuse du VIH ne comporte pas de risque (sauf si cette personne a des plaies ouvertes dans sa bouche également).

      Les symptômes que tu évoques peuvent avoir de nombreuses explications. Si cela persiste, le plus judicieux serait de consulter ta·ton médecin ou un·e médecin en centre de planning familial afin de recevoir un avis médical. Tu pourras alors trouver la solution ou le traitement qui te convient le mieux avec un·e professionnel·e de la santé. Tu trouveras la liste des centres de planning familial en Belgique francophone en cliquant ici: http://www.loveattitude.be/services/repertoire_v2/portal/

      Si tu as d’autres questions, n’hésite pas à nous recontacter.

      Répondre
  15. Oli

    Bonjour ;

    j’ai un ami qui a le Sida depuis 9 mois , à eu par la suite le zona mais apparemment il ne l’as plus ( zona) . Il vient de me téléphoné pour me dire qu’il allait à l’hopital St Luc cette après-midi car il a très mal aux dents et que ses douleurs sont extrêmement fortes , que faire pour l’aider?

    il se fait traiter pour son Sida à l’hopital St Pierre à Bruxelles.

    pourriez vous m’aider svp

    Répondre
    1. Infor Jeunes Bruxelles

      Bonjour Oli,

      Bruxelles-J est une plateforme d’information pour les jeunes bruxellois de 12 à 26 ans et non un forum de discussions médicales. Ainsi, nous ne sommes, malheureusement, pas en mesure de conseiller des traitements médicaux.  Le plus judicieux serait médecin en centre de planning familial afin de recevoir un avis médical. Tu pourras alors trouver la solution ou le traitement qui te convient le mieux avec un·e professionnel·e de la santé. Tu trouveras la liste des centres de planning familial en Belgique francophone en cliquant ici: http://www.loveattitude.be/services/repertoire_v2/portal/

      Répondre
    2. Infor Jeunes Bruxelles

      Bonjour Oli,

      Bruxelles-J est une plateforme d’information pour les jeunes bruxellois de 12 à 26 ans et non un forum de discussions médicales. Ainsi, nous ne sommes, malheureusement, pas en mesure de conseiller des traitements médicaux.  Le plus judicieux serait alors de demander un conseil à un.e médecin en centre de planning familial afin de recevoir un avis médical. Tu pourras alors trouver la solution ou le traitement qui te convient le mieux avec un·e professionnel·e de la santé. Tu trouveras la liste des centres de planning familial en Belgique francophone en cliquant ici: http://www.loveattitude.be/services/repertoire_v2/portal/

      Bien à toi

      Répondre
  16. Infor Jeunes Bruxelles

    Bonjour Bbl, 

    Les traitements empêchent le virus de se multiplier, bloquent son évolution et diminuent la charge virale, c’est-à-dire la quantité du virus dans le sang. En prenant correctement son traitement, une personne séropositive peut réduire sa charge virale jusqu’à ce qu’elle devienne inférieure au seuil de détection au laboratoire : on dit alors que la charge virale est indétectable. La personne séropositive ne transmet alors plus le VIH lors de relations sexuelles.

     Bien à toi. 

    Répondre