Les principales IST (Infections sexuellement transmissibles)

Le SIDA

Plus d’informations ici

La syphilis

C’est une infection bactérienne qui peut affecter de nombreux organes et qui provoque des lésions de la peau et des muqueuses. Cette maladie peut devenir très grave si elle n’est pas soignée car l’infection ne disparaît pas (troubles cérébraux, cardiaques). Elle se transmet essentiellement lors de rapports sexuels (par voie vaginale, anale ou orale); par voie fœtale de la mère à l’enfant et rarement par voie sanguine (une seringue infectée, par ex.).

L’hépatite B

C’est une maladie du foie, causée par le virus de l’hépatite B. Elle est assez grave car elle peut évoluer en infection chronique et devenir une cirrhose du foie ou un cancer du foie. La transmission peut se faire par différentes voies: contact sexuel (vaginal, anal, oral) avec une personne infectée; aiguilles infectées ayant servis à injecter des drogues; aiguille à tatouage infectée; rasoirs contaminé, grossesse et accouchement (transmission de la mère à l’enfant); dans le cadre du travail: être en contact avec du sang ou d’autres liquides organiques d’une personne infectée. Vidéo de l’Hépatite B (INPES)

L’hépatite C

C’est une maladie du foie, dangereuse, causée par le virus de l’hépatite C. Elle est classée dans les IST, mais le mode de transmission par voie sexuelle est très rare (mais peut se produire), l’hépatite C se transmet surtout par voie sanguine: seringue contaminée servant à l’injection de drogue, transfusion sanguine (rares en Belgique car dépistage obligatoire des donneurs de sang), contact avec du sang infecté (tatouage, piercing, sniff, soins dentaires, etc.). La transmission de la mère à l’enfant est très rare. L’hépatite C peut évoluer en maladie chronique, éventuellement avec développement d’une cirrhose du foie ou d’un cancer du foie à long terme

La blennorragie, gonorrhée ou gonocoque

C’est une maladie infectieuse grave et très fréquente due à une bactérie, (appelée familièrement bleno ou chaude pisse). La transmission se fait principalement lors de rapports sexuels avec une personne infectée (par contact avec les sécrétions génitales, anales et orales) mais aussi de la mère à l’enfant (l’enfant risque d’avoir une grave infection oculaire). Vidéo du Gonocoque (INPES)

La chlamydia

C’est une des IST les plus courantes, très grave et très contagieuse. Elle se transmet exclusivement lors de rapports sexuels (par voie vaginale, anale ou orale). Elle est déclenchée par une bactérie qui provoque des infections qui touchent essentiellement l’appareil urogénital mais qui peuvent se propager dans d’autres parties du corps (yeux, péritoine, articulations). Cette IST est transmise par relations sexuelles non protégées (sans préservatifs). Un antibiotique est à prendre conjointement avec ton ou ta partenaire pour traiter la chlamydia. Vidéo de la Chlamydia (INPES)

Le lymphogranulome vénérien (ou LGV)

Le LGV est dû à une bactérie comparable à celle de la Chlamydia mais le LGV est plus agressif, il provoque de nombreuses infections. Le LGV se transmet lors des rapports sexuels vaginaux, bucco-vaginaux ou anaux non-protégés (sans préservatif). Un antibiotique est à prendre conjointement avec ton ou ta partenaire pour traiter le LVG.

Les papillomavirus humains (HPV)

Il existe plus d’une centaine de papillomavirus humains. Ce virus est le plus fréquent au monde et peu dépisté. Une infection aux papillomavirus humains peut causer des maladies dans la zone ano-génitale (anus, col de l’utérus, vagin, vulve, pénis) ainsi que dans la sphère ORL (nez, bouche, gorge, oreilles).
Les HPV peuvent être responsables de l’apparition, autant chez l’homme que chez la femme, de petites verrues (excroissance charnues appelées condylomes, “verrues génitales” ou “crête de coq”).  Il est possible de traiter ces verrues génitales par l’application d’une crème ou de les traiter au laser.
Certains HPV sont responsables de lésions précancéreuses et du cancer du col de l’utérus ou du pénis. Le frottis de dépistage (chez la femme) ou un examen visuel régulier (chez l’homme) permettent la détection des lésions avant le passage au cancer invasif. Bien que dans la plupart des cas les virus s’éliminent naturellement en 1 à 2 ans, lorsque l’infection persiste, il y a, plusieurs stades de développement: les lésions de bas grade (1), les lésions de haut grade (2 & 3) et le cancer du col de l’utérus (chez la femme). A noter que l’évolution en cancer du pénis chez l’homme est très rare. Un traitement adapté à chaque stade de développement est à définir auprès d’un gynécologue, médecin ou centre de planning familial.
Les traitements ont pour objectif de diminuer les lésions visibles des maladies causées par le HPV  (que ce soit pour les verrues génitales ou les lésions pré-cancéreuses et cancéreuses). Cependant, une personne contaminée au HPV restera porteuse du virus.
La transmission du HPV se fait par contact cutanéo-muqueux, le plus souvent lors de relations sexuelles, avec ou sans pénétration. Très rarement, le virus peut être transmis par l’utilisation d’essuies, de gant de toilette et de lingerie contaminés. Lors de l’accouchement, la mère peut aussi le transmettre à l’enfant.
Comme le virus peut être présent à la fois sur la peau et les muqueuses anogénitales (anus, col de l’utérus, vagin, vulve, pénis), l’utilisation des préservatifs (féminin ou masculin) ne protège que partiellement de la contamination par les HPV. Le vaccin (pour les femmes entrant dans les prérequis de ce vaccin) et le dépistage régulier de cette IST et l’utilisation des préservatifs est le moyen le plus sûr pour limiter les conséquences d’une contamination aux HPV.

L’herpès buccal et génital

Il s’agit d’une infection, très fréquente, causée par le virus de l’”herpès simplex” = HSV, il existe 2 sous-types de ce virus: HSV 1= herpès buccal, neuro-méningé, ophtalmique et HSV 2= herpès génital. Une fois la personne infectée par le virus, elle le reste toute sa vie, c’est une maladie chronique mais la personne est moins contagieuse dans l’intervalle des crises. L’herpès génital se transmet lors de rapports sexuels avec une personne infectée par contact direct entre la peau et les muqueuses, mais aussi par contact direct avec la peau ou les organes génitaux lors des rapports génito-génitaux, mais aussi oro-génitaux et ano-génitaux. Le virus n’est pas présent dans le sperme. L’herpès buccal (ou bouton de fièvre) se transmet surtout par la salive, par simple baiser ou tout objet que la personne infectée a introduit dans sa bouche ou par un rapport oro-génital.
Remarque: la transmission peut également se faire lors de l’accouchement si la mère est atteinte d’un herpès génital, elle est très grave pour l’enfant car elle peut provoquer des complications oculaires et neurologiques.
Les informations ci-dessus n’ont pas la prétention d’être des informations médicales, elles te donnent des renseignements généraux sur les IST. N’hésite pas à prendre contact avec ton médecin ou un organisme spécialisé.

Plus d’informations sur le dépistage? N’hésite pas à te rendre sur la fiche suivante : Les IST, leur mode de contamination et leur dépistage

Partager

Poser une question

N’hésite pas à nous poser une question, un professionnel faisant partie du réseau Bruxelles-J te répondra. Nous préservons ton anonymat et ton adresse de messagerie ne sera pas publiée.

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*
*
*

99 questions déjà posées

  1. Ab kami

    Apparition répétitive d’un aphte sur le clitoris, quelle est le diagnostic possible ?

    Répondre
  2. Nico ****

    Une femme avec des plait aux sexe?

    Répondre
    1. Infor Jeunes Bruxelles

      Bonjour Nico,

      Seul un médecin est habilité à poser un diagnostic et à donner un traitement sur base d’un examen médical.

      En cas de rapports non protégés, une contamination à une ou plusieurs IST est possible.

      En Belgique, la plupart des IST peuvent être dépistées seulement 6 semaines après la prise de risque (1 mois et demi), notamment le VIH grâce aux tests de 4ème génération. Dans le cas où tu effectues un test de dépistage VIH de 3ème génération, il sera nécessaire d’attendre 3 mois pour que le résultat soit fiable. Tu trouveras les différentes modes et délais de dépistage en cliquant sur le lien suivant: https://depistage.be/depistage/#pdr3

      Tu trouveras la liste des centres de dépistage en Belgique en cliquant sur le lien suivant: https://depistage.be/depistage/#pdr1 et la liste des centres de planning familial en Belgique francophone en cliquant ici: http://www.loveattitude.be/services/repertoire_v2/portal/

      N’hésite pas à revenir vers nous pour toute autre question 🙂

      Répondre
  3. Kim3

    Après combien de jours les symptômes de la gonorhee doivent disparaître après le traitement ?

    Répondre
    1. Infor Jeunes Bruxelles

      Bonjour Kim3,

      Suite à la prise d’antibiotique pour traiter la gonorrhée, il serait plus judicieux d’effectuer un nouveau test de dépistage afin de vérifier que le traitement a bien fonctionné. Dans le cas où, malgré le traitement, les symptômes de la gonorrhée persistent et que cela t’inquiète, le plus judicieux serait de consulter ta·ton médecin dans les plus brefs délais. Ainsi, tu pourra trouver la solution qui te convient le mieux avec un·e professionnel·le de la santé.

      Tu peux effectuer un test de dépistage en centre de dépistage, en centre de planning familial ou dans un laboratoire sur prescription. Tu trouveras la liste des centres de dépistage en région bruxelloise en cliquant ici: https://depistage.be/depistage/bruxelles/et la liste des centres de planning familial en Belgique francophone en cliquant ici: http://www.loveattitude.be/centres-de-planning/

      N’hésite pas à nous contacter pour toute question supplémentaire.

      Répondre
  4. cissee123

    Après un traitement contre la gonnorhee combien de jours faut il pour guérir ? Plusieurs symptômes on dispura après mon traitement mais le Liquide blanchâtre sort de mon penis moins qu avant !

    Répondre
    1. Infor Jeunes Bruxelles

      Bonjour Cissee123,

      Suite à la prise d’antibiotique pour traiter la gonorrhée, il serait plus judicieux d’effectuer un nouveau test de dépistage afin de vérifier que le traitement a bien fonctionné. Dans le cas où, malgré le traitement, les symptômes de la gonorrhée persistent et que cela t’inquiète, le plus judicieux serait de consulter ta·ton médecin dans les plus brefs délais. Ainsi, tu pourra trouver la solution qui te convient le mieux avec un·e professionnel·le de la santé.

      Tu peux effectuer un test de dépistage en centre de dépistage, en centre de planning familial ou dans un laboratoire sur prescription. Tu trouveras la liste des centres de dépistage en région bruxelloise en cliquant ici: https://depistage.be/depistage/bruxelles/et la liste des centres de planning familial en Belgique francophone en cliquant ici: http://www.loveattitude.be/centres-de-planning/

      N’hésite pas à revenir vers nous pour toute autre question 🙂

      Répondre
  5. Mathieu

    Quel comprimé il me faut pour traité les démangeaisons à l’intérieur du pénis et l’envie de vouloir uriné ?

     

    Répondre
    1. Infor Jeunes Bruxelles

      Bonjour Mathieu,

      Seul un médecin est habilité à poser un diagnostic et à donner un traitement sur base d’un examen médical.

      L’idéal serait alors de consulter un.e médecin traitant ou un·e médecin en centre de planning familial afin de recevoir un avis médical. De cette manière, tu pourras trouver la solution qui te convient le mieux avec les conseils d’un·e professionnel·le de la santé. Tu trouveras la liste des centres de planning familial en Belgique francophone en cliquant ici: http://www.loveattitude.be/centres-de-planning/

      N’hésite pas à revenir vers nous pour toute autre question 🙂

       

      Répondre
  6. Kkkkkkkkk

    Bonjour j’ai eu des relations en 2016 ma prise de sang etait positif au chlamydia. Au hiv :valeur <0,25 index

    J’ai eu le traitement du chlamydia par antibiotiques.

    En 2019 je refais une autre prise de sang on me met chlamydia IgG 23 positif, ancien infection

    Chlamidya Iga<3, les hepatites b et c, et syphilis tout est bon.

    Pour le hiv:anticorps 78,44 comme valeurs,

    Antigènes hiv:no détecté

    Reactifs utilisez biomereux vida duo ultra.

    Quelqu’un pourrait me dit si je depasse le seuil d’anticorps avec se reactif.

    C’est pas la présence de l’anticorps IgG que le reactif est positif

    Merci de me recontacter

     

     

     

     

     

    Répondre
    1. Infor Jeunes Bruxelles

      Bonjour,

      Seul un médecin est habilité à poser un diagnostic et à donner un traitement sur base d’un examen médical.

      L’idéal serait alors de consulter un.e médecin traitant ou un·e médecin en centre de planning familial afin de recevoir un avis médical. De cette manière, tu pourras trouver la solution qui te convient le mieux avec les conseils d’un·e professionnel·le de la santé. Tu trouveras la liste des centres de planning familial en Belgique francophone en cliquant ici: http://www.loveattitude.be/centres-de-planning/

      N’hésite pas à revenir vers nous pour toute autre question 🙂

      Répondre
  7. Jim

    Bonjour  un mec m’a fait Un annulinguse Et ma mise des doigt et moi j’ai lise sa bite deux fois dans ma bouche  Est ce que je suis exposer au mst ?

    Répondre
    1. Infor Jeunes Bruxelles

      Bonjour Jim,

      En cas de rapports non protégés, une contamination à une ou plusieurs IST est possible. Une contamination est ainsi possible lorsqu’il y a contact entre les fluides contaminants d’une personne avec les muqueuses (des orifices: vagin, anus, nez, gorge, oreille, œil et autour du gland) ou une plaie ouverte. Les fluides contaminants sont le sang, le sperme, le liquide séminal, les sécrétions vaginales, le liquide rectal et le lait maternel. Ainsi, si il y a eu un contact entre les fluides contaminants (d’une personne contaminée)  et tes muqueuses, une transmission d’une ou plusieurs IST est possible.

      Ainsi, en cas de doute, le plus judicieux est d’effectuer un test de dépistage des différentes IST afin de recevoir un avis médical et envisager la solution la plus adaptée à ta situation. Tu trouveras plus d’informations sur les IST en cliquant ici: https://depistage.be/

      En Belgique, la plupart des IST peuvent être dépistées seulement 6 semaines après la prise de risque (1 mois et demi), notamment le VIH grâce aux tests de 4ème génération. Dans le cas où tu effectues un test de dépistage VIH de 3ème génération, il sera nécessaire d’attendre 3 mois pour que le résultat soit fiable. Tu trouveras les différentes modes et délais de dépistage en cliquant sur le lien suivant: https://depistage.be/depistage/#pdr3

      Tu trouveras la liste des centres de dépistage en Belgique en cliquant sur le lien suivant: https://depistage.be/depistage/#pdr1 et la liste des centres de planning familial en Belgique francophone en cliquant ici: http://www.loveattitude.be/services/repertoire_v2/portal/

      N’hésite pas à revenir vers nous pour toute autre question 🙂

      Répondre
  8. Hugo

    Bonjour toute l’équipe. J’ai contracté une IST suite à un rapport sexuel non protégé.

    Les symptômes au début était une sensation de brûlure au niveau de mon urètre et de rare fois lors de la miction. J’ai suivi un traitement dans un centre de traitement en IST. J’avais de la Céphicine et un autre médicament sur une longue période.

    Mais à ma grande surprise quelques jours après les symptômes réapparaîssent.Cette fois ci ce sont des brûlures et fourmillements dans tout le corps de la tête au pied.Quand ça commence ,c’est un mal à l’aise général.

    Quel traitement me conseillez vous?

    Répondre
    1. Infor Jeunes Bruxelles

      Bonjour Hugo,

      Seul un médecin est habilité à poser un diagnostic et à donner un traitement sur base d’un examen médical.

      L’idéal serait alors de consulter un.e autre médecin traitant ou un·e médecin en centre de planning familial afin de recevoir un deuxième avis médical. De cette manière, tu pourras trouver la solution qui te convient le mieux avec les conseils d’un·e professionnel·le de la santé. Tu trouveras la liste des centres de planning familial en Belgique francophone en cliquant ici: http://www.loveattitude.be/centres-de-planning/

       

      N’hésite pas à revenir vers nous pour toute autre question 🙂

      Répondre
  9. Skboy

    J’ai eu une relation sexuelle protégée avec une prostituée mais avant de mettre le préservatif je lui ai caressée le clitoris…Est ce que y’a risque de contamination du vih?

    Répondre
    1. Infor Jeunes Bruxelles

      Bonjour Skboy,

      Une contamination au VIH se produit lorsqu’il y a contact entre les fluides contaminants d’une personne porteuse du virus avec les muqueuses (des orifices: vagin, anus, nez, gorge, oreille, œil et autour du gland) ou une plaie ouverte. Les fluides contaminants sont le sang, le sperme, le liquide séminal, les sécrétions vaginales, le liquide rectal et le lait maternel. Ainsi, si il y a eu un contact entre les fluides contaminants (d’une personne contaminée)  et tes muqueuses, une transmission du VIH est possible.

      Si tu as pris un risque, il est conseillé de se rendre au plus vite dans un centre de référence pour envisager un traitement post-exposition (TPE). Si tu souhaites plus d’informations sur le TPE et les adresses des centres de référence, tu peux te rendre sur la page de la Plateforme prévention SIDA: https://preventionsida.org/sida-lessentiel/quand-on-vient-de-prendre-un-risque/

      Par la suite, tu peux effectuer un test de dépistage du VIH au bout de 6 semaines après ta prise de risque afin de vérifier l’absence de contamination. Tu peux effectuer un test de dépistage en centre de dépistage, en centre de planning familial ou dans un laboratoire d’analyses sur prescription médicale. Tu trouveras la liste des centres de dépistage en cliquant ici: http://www.les-bons-reflexes.org/o%C3%B9-se-d%C3%A9pister  et la liste des centres de planning familial en Belgique francophone en cliquant sur le lien suivant: http://www.loveattitude.be/centres-de-planning/

      N’hésite pas à nous contacter pour toute question supplémentaire.

      Répondre
  10. mat

    Bonjour,

    je  suis allé me faire masser et la masseuse , nue s’est assise sur mes fesses pour me masser le dos. Ca a duré 1 minute mais serait-il possible que ses sécrétions (je ne les ai pas senties…) aient coulé jusqu’à mes muqueuses (anus) ou je délire? Elle ne s’est pas frottée, juste assise…et je lui demandé d’arrêter assez rapidement.

    Je pense que je culpabilise de m’être fait masser par une masseuse nue…

    Merci pour votre réponse,

    Mat

    Répondre
    1. Infor Jeunes Bruxelles

      Bonjour Mat,

      Il est possible de transmettre ou d’être contaminé à une ou plusieurs IST par simples caresses sexuelles.

      Ainsi, en cas de doute, le plus judicieux serait d’effectuer un test de dépistage des différentes IST afin de vérifier l’absence de contamination. Tu peux effectuer un test de dépistage en centre de dépistage, en centre de planning familial ou dans un laboratoire d’analyses médicales sur prescription de ta·ton médecin.

       

      Tu trouveras la liste des centres de dépistage en région bruxelloise (ainsi que les types et délais de dépistage) en cliquant sur le lien suivant:

       

      https://depistage.be/depistage/#pdr3

      Et la liste des centres de planning familial en Belgique francophone en cliquant ici: http://www.loveattitude.be/services/repertoire/

      N’hésite pas à revenir vers nous pour toute autre question 🙂

      Répondre
  11. symbioseDEM

    Bonjour,

    J’ai eu des relations sexuelles avec un homme en aout. Après une semaine, cette personne me prévient qu’elle a des douleurs au pénis. Après test, il m’annonce avoir des gonocoques. Je vais donc chez le médecin pour demander à faire des tests pour toutes les MST pour être à jour. N’ayant aucun symptômes (écoulement de pus, brulures…), il me dit que le test par coton tige dans l’urètre n’est pas nécessaire, alors il me prescrit des tests en prise de sang pour toutes les MST.

    Après 10 jours je reçoit mes résultats d’analyse et je vois que je suis alors négatif « <10 ». Mais en ayant regardé sur internet, il est noté par le Dr Hélène Jacquemin-Le Vern que « Le gonocoque ne peut pas être dépisté par des sérologies. » Je suis donc surpris par ces informations contradictoires. Car en effet, mon partenaire n’avait pas eu de relation sexuelles depuis longtemps et ses symptômes sont apparu 5 jours après notre rapport.

    De plus, j’ai lu que le partenaire d’une personne infectée au gonocoques doit se faire traiter aux antibiotiques par mesure de sécurité. Comment puis-je effectuer cette prise de médicaments sans que mon test sanguin soit positif ?

    Bien à vous !

    Répondre
    1. Infor Jeunes Bruxelles

      Bonjour SymbioseDEM,

      En effet, le gonocoque ne peut pas être détecté par prise de sang: https://depistage.be/depistage/

      L’idéal serait alors de consulter un.e autre médecin traitant ou un·e médecin en centre de planning familial afin de recevoir un deuxième avis médical. De cette manière, tu pourras trouver la solution qui te convient le mieux avec les conseils d’un·e professionnel·le de la santé. Tu trouveras la liste des centres de planning familial en Belgique francophone en cliquant ici: http://www.loveattitude.be/centres-de-planning/

      N’hésite pas à revenir vers nous pour toute autre question 🙂

      Répondre
  12. Ben

    Quel peut être la cause de gouttes sang qui sort du pénis

    Répondre
    1. Infor Jeunes Bruxelles

      Bonjour Ben,

      En cas de rapports non protégés, une contamination à une ou plusieurs IST est possible. Cependant, les symptômes que tu évoques peuvent avoir de nombreuses explications et il est difficile de se baser sur ceux-ci pour dépister une IST.

      Ainsi, en cas de doute, le plus judicieux est d’effectuer un test de dépistage des différentes IST afin de recevoir un avis médical et envisager la solution la plus adaptée à ta situation. Tu trouveras plus d’informations sur les IST en cliquant ici: https://depistage.be/

      En Belgique, la plupart des IST peuvent être dépistées seulement 6 semaines après la prise de risque (1 mois et demi), notamment le VIH grâce aux tests de 4ème génération. Dans le cas où tu effectues un test de dépistage VIH de 3ème génération, il sera nécessaire d’attendre 3 mois pour que le résultat soit fiable. Tu trouveras les différentes modes et délais de dépistage en cliquant sur le lien suivant: https://depistage.be/depistage/#pdr3

      Tu trouveras la liste des centres de dépistage en Belgique en cliquant sur le lien suivant: https://depistage.be/depistage/#pdr1 et la liste des centres de planning familial en Belgique francophone en cliquant ici: http://www.loveattitude.be/services/repertoire_v2/portal/

      N’hésite pas à revenir vers nous pour toute autre question 🙂

      Répondre
  13. Hervé

    Peut-on attraper quelconques IST si on se branle dans de la lingerie de sa partenaire ?

    Répondre
    1. Infor Jeunes Bruxelles

      Bonjour Hervé,

      La transmission du HPV se fait par contact cutanéo-muqueux, le plus souvent lors de relations sexuelles, avec ou sans pénétration. Très rarement, le virus peut être transmis par l’utilisation d’essuies, de gant de toilette et de lingerie contaminés.

      En cas de doute vis-à-vis d’une contamination, le plus judicieux serait d’effectuer un test de dépistage des différentes IST. Tu peux effectuer un test de dépistage des IST en centre de dépistage, en centre de planning familial ou dans un laboratoire d’analyses sur prescription médicales. Tu trouveras la liste des centres de dépistage plus bas sur la page suivante: https://depistage.be/depistage/ et la liste des centres de planning familial en Belgique francophone en cliquant: http://www.loveattitude.be/services/repertoire_v2/portal/

      N’hésite pas à revenir vers nous pour toute autre question 🙂

      Répondre
  14. Tis

    Bonjour, est-ce qu’on peut faire un piercing ou tatouage quand on a une IST?

    Répondre
    1. Infor Jeunes Bruxelles

      Bonjour Tis,

      Oui, tu peux faire un tatouage ayant une IST, mais sache que les tatouages et les piercings peuvent être des portes d’entrées pour certaines IST lorsque la personne les réalisant ne respecte pas les règles professionnelles de stérilité des instruments utilisés. Il est donc indispensable de t’ informer, avant de réaliser un tatouage, sur les conditions de travail utilisées, par exemple vérifier que le professionnel possède un  appareil permettant la stérilisation des instruments utilisé ou utilise du matériel à usage unique.

      N’hésite pas à revenir vers nous pour toute autre question 🙂

      Répondre
  15. Dan

    Bonjour…

    Simple question peut on contracter le vih sans pour autant avoir des rapports avec une personne infectée ???

    Répondre
    1. Infor Jeunes Bruxelles

      Bonjour Dan,

      Les modes de transmission du VIH sont les suivants :

      – Transmission par le sperme, les sécrétions vaginales, le liquide séminal (pénétration vaginale et anale sans préservatif, fellation sans préservatif) ;

      – Transmission par le sang (plaie ouverte, partage de seringues ou de matériel de sniff, sang des règles) ;

      – Transmission de la mère à l’enfant (grossesse, accouchement, allaitement).

      Tu trouveras de plus amples informations à la page suivante : http://www.preventionist.org/quelles-sont-les-differentes-ist/le-vih-sida

      Si tu as d’autres questions, n’hésite pas à nous recontacter.

      Répondre
  16. Noun

    Bonjour,

    Admettons que je suis infectée par la Chlamydiae, puis-je la transmettre à mon partenaire en lui faisant une fellation ?

    Et la transmission peut se faire lors d’une seule pénétration ( c’est à dire qu’il rentre puis ressors de vagin ) ?

    Merci d’avance de votre réponses.

    Répondre
    1. Infor Jeunes Bruxelles

      Bonjour Noun,

      La chlamydia peut se transmettre par les rapports sexuels non protégés via l’échange de liquides biologiques au contact des muqueuses génitales, orales ou anales, ce qui veut dire que la chlamydia est transmise principalement par la pénétration vaginale ou anale, non protégée et/ou par le sexe oral (fellation, cunnilingus, anulingus). Un seul rapport non protégé suffit pour contracter une ou plusieurs IST.

      Il faut savoir que la chlamydia se soigne très bien par antibiotiques mais les partenaires doivent être traités en même temps pour éviter la ré-infection. Tu trouveras de plus amples informations à la page suivante : http://www.preventionist.org/quelles-sont-les-differentes-ist/la-chlamydia

      Si tu as d’autres questions, n’hésite pas à nous recontacter.

      Répondre
  17. Ebony27

    J’ai eu des relations avec une femme qui disait habité à Paris,  après qq semaine j’ai découvert qu’elle habitait en Belgique, qu’elle avait contractée une mst, chose qu’elle a caché lors de notre rencontre  maintenant j’apprends qu’elle travaillait dans des salons de body body. Je souhaite porter plainte, que dois je faire? Merci

    Répondre
    1. Infor Jeunes Bruxelles

      Bonjour Ebony27,

      La transmission volontaire d’une IST n’existe pas en tant qu’infraction dans le code pénal. Cependant, dans le cas de la transmission volontaire du VIH et/ou autres IST, il est possible d’invoquer d’autres dispositions pénales:

      -> celle des coups et blessures prévue dans les articles 398 s. du code pénal belge

      -> celle des meurtres et assassinats prévue dans les articles 393 s. du code pénal belge

      -> celle de l’empoisonnement prévue aux articles 402 à 405 du code pénal belge

      Voici la dernière réponse disponible à ce sujet (2012) de la part de la Ministre de la Justice: https://www.senate.be/www/?MIval=%2FVragen%2FSchriftelijkeVraag&LEG=5&NR=6380&LANG=fr&fbclid=IwAR38SK89eUt31PNtmmJSlSioL_3nqjB2Oc5zyTeea5_PTqh4F_3hvK2kY6M

      Une fois que la plainte a été déposée, seul·e la·le juge pourra décider, après avoir mené une enquête, s’il entame ou non des poursuites (même si la plainte a été retirée).

      Il est possible de bénéficier d’une aide juridique (première ligne) auprès du bureau d’aide juridique: https://avocats.be/fr/bureaux-daide-juridique-baj ,  auprès d’un CPAS ou d’une Maison de Justice. Dans le cas où tu as besoin d’un·e avocat·e, tu pourras vérifier auprès d’un de ces services si tu es dans les conditions pour avoir un·e avocat·e gratuit·e.

      N’hésite pas à nous contacter pour toute question supplémentaire.

      Répondre
  18. Bakéboyama

    Bonjour j’ai 22 et j’ai besoin d’aide

    Depuis quelques temps quand je fais l’amour le liquide qui sort quand je jouis sent quel produit utiliser pour sa

    Répondre
    1. Infor Jeunes Bruxelles

      Bonjour Bakéboyama,

      Si, pendant tes rapports sexuels, tu trouves que ton écoulement génital est inhabituel (modification de la texture et de l’odeur) et que cela persiste et t’inquiète, le plus judicieux serait de consulter ta·ton médecin traitant ou un·e médecin en centre de planning familial afin de recevoir un avis médical. De cette manière, tu pourras trouver la solution qui te convient le mieux avec les conseils d’un·e professionnel·le de la santé. Tu trouveras la liste des centres de planning familial en Belgique francophone en cliquant ici: http://www.loveattitude.be/centres-de-planning/

      N’hésite pas à nous contacter pour toute question supplémentaire.

      Répondre
  19. Pierre

    Bsr, je suis un h de 53 ans j’ai depuis 4 – 5 jours des aphtes en nombre et des ulcerations dans la bouche suite à des rapports oraux génitaux (j ai pratiqué un cunnilingus avec une partenaire occasionnelle) . Je pense que c’est de l’herpes je suis en attente du résultat suite à une prise de sang et un prélevement urinaire, je n’ai pas d’ulceration au niveau du sexe bien que j’ai reçu une fellation. j’avoue  que je suis inquiet car c’est tres  douloureux , avez vous des conseils pour attenuer la douleur et me rassurer. Merci de votre réponse, cordialement

    Répondre
    1. Infor Jeunes Bruxelles

      Bonjour Pierre,

      Le plus judicieux serait de consulter un·e médecin traitant ou un·e médecin en centre de planning familial afin de recevoir un avis médical et une solution pour soulager ta douleur le plus vite possible (en attendant les résultats de ton test de dépistage).

      N’hésite pas à nous contacter pour toute question supplémentaire.

      Répondre
  20. CALIE12

    Bonjour

    Après une relation sexuelle protégée il y a 3 mois j ai fais de analyses hiv,hépatite etc ils n ont rien vus j ai des rougeurs sur le visage qui apparraisssent avec un sentiment de brulure et une odeur anormale sur mes slips.

    Pouvez m aider

     

    Répondre
    1. Infor Jeunes Bruxelles

      Bonjour Calie12,

      Les symptômes que tu évoques peuvent avoir de nombreuses explications. Par conséquent, le plus judicieux serait de consulter ta·ton médecin ou un·e médecin en centre de planning familial afin d’avoir un avis médical et envisager la solution la plus adaptée à ta situation. Tu trouveras la liste des centres de planning familial en Belgique francophone en cliquant ici: http://www.loveattitude.be/services/repertoire_v2/portal/

      Si tu as d’autres questions, n’hésite pas à nous recontacter.

       

      Répondre
  21. Sedefavci

    bonjour après une fellation donnée je ressens des douleurs abdominales et intestinales et des nausées j’ai fais le test de bih syhillis et hépatites resultats négatifs je me demande s’il s’agit d’une ist?

    Répondre
    1. Infor Jeunes Bruxelles

      Bonjour Sedefavci,

      Si tu as des rapports sexuels/oro-sexuels non protégé, une contamination à une ou plusieurs IST est possible. Le risque varie d’une IST à l’autre et d’une pratique à l’autre. Tu trouveras plus d’informations sur la prise de risque en cliquant sur le lien suivant: https://depistage.be/prise-de-risque/ La plupart des IST sont dépistable à partir de 6 semaines après la dernière prise de risque. Tu retrouveras les délais de dépistage plus bas sur cette page: https://depistage.be/depistage/

      En cas de doute, le plus judicieux serait d’effectuer un test de dépistage des différentes IST afin de vérifier l’absence de contamination. Tu peux effectuer un test de dépistage des différentes IST en centre de dépistage, en centre de planning familial ou dans un laboratoire d’analyses sur prescription de ta·ton médecin. Tu trouveras la liste des centres de dépistage en cliquant ici: https://depistage.be/#  et la liste des centres de planning familial en Belgique francophone en cliquant ici: http://www.loveattitude.be/centres-de-planning/

      N’hésite pas à nous contacter pour toute question supplémentaire.

      Répondre
  22. girls

    Bonjour, alors j’ai deux questions:

    Y a t il moins de risques d’attraper une mst lorsque l’homme ejacule à l’extérieur ?

    Et est ce que dans mes analyses anti dopage et test d’urine que je fais pour mon sport les médecins verraient si il y avait quelque chose d’anormal comme une ist ?

    Merci d’avance

    Répondre
    1. Infor Jeunes Bruxelles

      Bonjour Girls

      Les tests de dépistage sportifs et les tests de dépistage IST ne détectent pas les mêmes choses. Ainsi, il est peu probable que ton test sportif te donne des indications sur une éventuelle contamination à une ou plusieurs IST.

      Il peut y avoir contamination à partir du moment où il y a un contact entre les sexes et/ou les liquides contaminants des partenaires. Par exemple, les liquides contaminants pour le VIH sont le sang, le sperme, les sécrétions vaginales, le liquide séminal, le liquide rectal et le lait maternel. Ainsi, en cas de contact d’un de ces liquides avec une « porte d’entrée » comme une plaie ou les muqueuses (vagin, anus, nez, gorge, oreille, œil) ou autour du gland, une contamination est en effet possible.

      En cas de doute, le plus judicieux serait d’effectuer un test de dépistage des différentes IST afin de vérifier l’absence de contamination. Tu peux effectuer un test de dépistage des différentes IST en centre de dépistage, en centre de planning familial ou dans un laboratoire d’analyses sur prescription de ta·ton médecin. Tu trouveras la liste des centres de dépistage en cliquant ici: https://depistage.be/#  et la liste des centres de planning familial en Belgique francophone en cliquant ici: http://www.loveattitude.be/centres-de-planning/

      N’hésite pas à nous contacter pour toute question supplémentaire.

      Répondre
  23. KarineSan

    Est ce que je peux etre contaminer par la Mycoplasma genitalium si je porte la culotte d’une personne porteuse de cette bacterie?

    Répondre
    1. Infor Jeunes Bruxelles

      Bonjour KarineSan,

      Dans le cas où la culotte en question est propre, l’utiliser ne comportera pas de risque. En effet, cette bactérie a été retrouvée dans les liquides du pénis, du rectum et du vagin. Ainsi, les liquides contaminants sont l’urine, les sécrétions vaginales, le sperme, le liquide séminal et le liquide rectal. Dans le cas où la personne porteuse du mycoplasma genitalium a porté cette culotte avant de te la prêter (sans lavage), nous te recommandons d’éviter de partager cette même culotte.

      En cas de doute, le plus judicieux serait d’effectuer un test de dépistage des différentes IST afin de vérifier l’absence de contamination. Tu peux effectuer un test de dépistage des différentes IST en centre de dépistage, en centre de planning familial ou dans un laboratoire d’analyses sur prescription de ta·ton médecin. Tu trouveras la liste des centres de dépistage en cliquant ici: https://depistage.be/#  et la liste des centres de planning familial en Belgique francophone en cliquant ici: http://www.loveattitude.be/centres-de-planning/

      N’hésite pas à nous contacter pour toute question supplémentaire.

      Répondre
  24. Didier

    Ma question est de savoir si les secretions vaginales sechées pouraient transmettre le vih ou les ist.parceque apres une relation sexuelle protegée j’ai enlevé le preservatif et y’avait des secretions sur mes dois et apres 20 minutes je me suis mastubé y’a un risque de transmition des ist ou vih

    Répondre
  25. troll

    L’herpes me bloque dans mes relations sociales…

    Répondre
    1. Infor Jeunes Bruxelles

      Bonjour Troll,

      Malheureusement, l’herpès peut avoir des conséquences profondes sur la vie intime et sexuelle de la personne qui en est porteuse : stress, honte, embarras, etc. peuvent créer des tensions dans le couple et perturber son quotidien. Tu peux alors te rendre dans un centre de planning familial afin d’évoquer ta situation. L’équipe d’un centre de planning familial est composée de professionnel·le·s de la santé qui t’accueilleront sans jugement et en tout confidentialité, car l’équipe est tenue au secret professionnel. Tu trouveras le lien vers la liste des centres de planning familial en Belgique francophone en cliquant sur lien suivant: http://www.loveattitude.be/services/repertoire_v2/portal/

      N’hésite pas à revenir vers nous pour toute autre question 🙂

      Répondre
  26. Didier

    j’ai eu une relation sexuelle protegée avec ma copine ça fait 10 jours et je me suis mastubé après cette relation.je me derange parceque je ne fais pas l’eternuement je crains peut être je suis contaminé par vih ou ist?

    Répondre
    1. Infor Jeunes Bruxelles

      Bonjour Didier,

      Si tu as eu des rapports protégés il n’y a pas de raison de penser à une éventuelle contamination.

      N’hésite pas à nous recontacter pour toute autre question.

      Répondre
  27. Will

    Bonjour. Depuis quelques jours jai des brûlures à la miction et ensuite des démangeaisons à la verge.. et cela s’ajoute des particules blanchâtres qui sortent de la verge.. ce matin je me suis réveillée avec une douleur au niveau du dos du côté droit precisement… et en regardant sur le net on parle d’infection urinaire et de possibilité d’être infecté par le VIH. Pouvez vous m’éclairer à ce sujet??? Svp

    Répondre
    1. Infor Jeunes Bruxelles

      Bonjour Will,

      En cas de doute vis-à-vis d’une éventuelle contamination (si tu as eu des rapports sans protection), le plus judicieux serait d’effectuer un test de dépistage des différentes IST.

      Tu trouveras la liste des centres de dépistage en cliquant ici:https://depistage.be/depistage/bruxelles/

      N’hésite pas à revenir vers nous pour toute autre question

      Répondre
  28. nik

    bonjour de temps en temps  sa me démange la verge sa peux dure 2 ou 3 mn  très fort surtout si je me gratte et je me force a arrête de me gratte si non sa par pas  mes si je ne me touche plus au je me touche pas sa peux dure quelle que jour sans rien ressentir  bien sur-voir une semaine si je ne provoque pas a me touche sa m’arrive le plus souvent après un rapport que sa me démange surement le fortement  je pence

    Répondre
    1. Infor Jeunes Bruxelles

      Bonjour Nik,

      En cas de doute vis-à-vis d’une éventuelle contamination, le plus judicieux serait d’effectuer un test de dépistage des différentes IST. Tu peux effectuer un test en centre de dépistage ou dans un laboratoire d’analyse sur prescription médicale. Tu trouveras la liste des centres de dépistage en cliquant ici: https://depistage.be/depistage/bruxelles/

      N’hésite pas à revenir vers nous pour toute autre question 🙂

      Répondre
  29. Bg

    Est-ce qu’on peut avoir une ou plusieurs ist après s’être fait doigter ?

    Répondre
    1. Infor Jeunes Bruxelles

      Bonjour Bg,

      Il est possible de transmettre ou d’être contaminé à une ou plusieurs IST par simples caresses sexuelles.  Le contact avec la vulve, le vagin et l’anus (ainsi que toutes leurs secrétions), pourrait comporter un risque de contamination en te masturbant tout de suite après.

      Ainsi, en cas de doute, le plus judicieux serait d’effectuer un test de dépistage des différentes IST afin de vérifier l’absence de contamination. Tu peux effectuer un test de dépistage en centre de dépistage, en centre de planning familial ou dans un laboratoire d’analyses médicales sur prescription de ta·ton médecin.

      Tu trouveras la liste des centres de dépistage en région bruxelloise (ainsi que les types et délais de dépistage) en cliquant sur le lien suivant:

      https://depistage.be/depistage/#pdr3

      et la liste des centres de planning familial en Belgique francophone en cliquant ici: http://www.loveattitude.be/services/repertoire/

      N’hésite pas à revenir vers nous pour toute autre question 🙂

      Répondre
      1. Bg

        Est-ce que les IST que l’on Peut avoir par simple caresse peuvent être grave ?

        Répondre
        1. Infor Jeunes Bruxelles

          Bonjour Bg,

          Tu trouveras dans le lien un tableau récapitulatif des IST qui se transmettent par caresses sexuelles: https://depistage.be/prise-de-risque/

          Toutes les IST peuvent entraîner des conséquences graves si elle ne sont pas dépistées et soignées.

          Pour cela, le plus judicieux vis-à-vis d’une prise de risque, serait d’effectuer un test de dépistage des différentes IST afin de vérifier l’absence de contamination. Tu peux effectuer un test de dépistage en centre de dépistage, en centre de planning familial ou dans un laboratoire d’analyses médicales sur prescription de ta·ton médecin.

          Tu trouveras la liste des centres de dépistage en région bruxelloise (ainsi que les types et délais de dépistage) en cliquant sur le lien suivant:

          https://depistage.be/depistage/#pdr3

          et la liste des centres de planning familial en Belgique francophone en cliquant ici: http://www.loveattitude.be/services/repertoire/

          N’hésite pas à revenir vers nous pour toute autre question 🙂

          Répondre
  30. zoro

    Quand les deux conjoint n`ont aucune maladie, est-ce que l`utilisation de la salive est dangereuse ?

    Merci

    Répondre
    1. Infor Jeunes Bruxelles

      Bonjour Zoro,

      Deux partenaires n’ayant aucune IST ne sont pas susceptible de se transmettre une IST. Dans ce cas de figure, la seule condition pour « utiliser de la salive » dans un rapport sexuel est le consentement des deux partenaires (tout comme pour n’importe quelle pratique sexuelle).

      En cas de doute vis-à-vis d’une éventuelle contamination, le plus judicieux serait d’effectuer un test de dépistage des différentes IST. Tu peux effectuer un test de grossesse en centre de dépistage, en centre de planning familial ou dans un laboratoire d’analyse sur prescription médicale. Tu trouveras la liste des centres de dépistage en cliquant ici: http://www.loveattitude.be/centres-de-planning/ et la liste des centres de planning en Belgique francophone en cliquant ici: http://www.loveattitude.be/centres-de-planning/

      N’hésite pas à nous contacter pour toute question supplémentaire.

      Répondre
  31. laura56567

    bonjour j’ai eu un rapport non protégé avec mon copain qui présente maintenant des signes d’infection urinaire, on n’a peur que ce soit une mst mais lui etait vierge avant moi et moi je n’avais jamais fais l’amour sans préservatif ni oralement, est ce possible qu’il sagisse dune mst ?

    Répondre
    1. Infor Jeunes Bruxelles

      Bonjour Laura56567,

      Les infections urinaires peuvent avoir de nombreuses explications mais ne sont pas forcément liées à une IST. Ainsi, vous pouvez en parler à un·e professionnel·le de la santé en centre de planning familial. Comme ça, vous pourrez recevoir un avis médical et trouver la solution qui vous convient à tous les deux. En cas de doute vis-à-vis d’une éventuelle contamination à une ou plusieurs IST, le plus judicieux est d’effectuer un test de dépistage des différentes IST. Tu peux effectuer un test de dépistage en centre de dépistage, en centre de planning familial ou dans un laboratoire d’analyses sur prescription médicale. Tu trouveras la liste des centres de dépistage en bas de la page suivante: https://depistage.be/depistage/

      Les IST peuvent se transmettre sexuellement mais également au travers de certaines pratiques comme les échanges de seringue, les échanges de matériel de sniff ou encore de la mère à l’enfant. En revanche, s’il y a une contamination à une ou plusieurs IST, cela signifie que cela a été transmis par quelqu’un·e qui est porteur·euse de cette ou ces IST. En effet, si deux partenaires exclusif·ve·s n’ont pas d’IST, ils/elles ne risquent pas de se contaminer mutuellement en ayant un rapport sexuel non protégé. Si tu souhaites plus d’informations sur les modes de transmission, tu peux te rendre sur le site suivant: https://depistage.be/prise-de-risque/

      Une mycose, en revanche, n’est pas une IST. C’est la présence en trop grand nombre d’une bactérie de la flore vaginale ou sur le pénis qui est problématique (ces bactéries sont naturellement présentes sur et/ou dans notre organisme):

      La prolifération d’une bactérie est due principalement à un déséquilibre de la flore vaginale ou du pénis et n’est pas lié à une infection sexuellement transmissible qu’un·e partenaire aurait eu auparavant. En effet, bien qu’elle puisse être transmise lors d’un rapport sexuel à ta·ton partenaire, ce n’est pas une IST.

      Un déséquilibre de la flore vaginale ou du pénis peut être dû à :
      –          la prise de certains anti-biotiques,
      –          à des rapports sexuels trop fréquents,
      –          à certaines IST
      –          le stress, le tabac,
      –          des habitudes d’hygiène agressives (douches vaginales, toilettes trop fréquentes, savons avec un pH trop élevé). A savoir que le vagin s’auto-nettoie, il est donc important de limiter sa toilette à la vulve et éviter de faire entrer de l’eau ou du savon dans le vagin.
      Si tu souhaites plus d’informations sur la mycose vaginale/ la balanite du gland, tu peux te rendre ici: https://depistage.be/ist/mycose-morpions-gale/

      N’hésite pas à nous contacter pour toute question supplémentaire.

      Répondre
  32. Ric

    Bonjour,

    J’ai été détecté positif  au mycoplasma genitalium.

    J’ai lu que cette bactérie pouvait se transmettre par rapports génitaux/génitaux et génitaux/rectaux.

    Mais qu’en est-il des fellations ? J’ai eu plusieurs partenaires, exclusivement avec des relations bucco-génitales, les semaines précédant ce test. Risquent-ils aussi d’avoir été contaminés ? Et donc de me recontaminer ?

    Merci.

    Répondre
    1. Infor Jeunes Bruxelles

      Bonjour Ric,

      Le Mycoplasme genitalium peut être présent dans le sperme, l’urine, les sécrétions prostatiques, le liquide amniotique et les secrétions génitales des femmes et des hommes. Il y a donc un risque de transmission lors de rapports oraux. Si tu souhaites recevoir des informations plus précises à ce sujet tu peux poser tes question à ta.ton médecin ou à un.e médecin au sein d’un planning familial afin de recevoir un avis médical. Tu trouveras la liste des centres de planning familial en Belgique francophone en cliquant ici:

      http://www.loveattitude.be/services/repertoire/

      N’hésite pas à revenir vers nous pour toute autre question 🙂

      Répondre
  33. goss

    bonjour on peu attrape le virus dans le sauna a me branlant et suce sans proteger

    Répondre
    1. Infor Jeunes Bruxelles

      Bonjour Goss,

      Les IST se transmettent lors de rapports sexuels non protégés, parfois par voie fœtale ou par allaitement et rarement par voie sanguine (une seringue infectée, par ex.). Pour ce qui concerne la transmission par voie sexuelle, il suffit que les muqueuses des organes génitaux soient en contact pour être contaminé·e ou contaminer sa·son partenaire, que ce soit par voie vaginale, anale ou orale. Certaines IST se transmettent par simple contact sans qu’il y ait nécessairement de rapport sexuel complet, c’est le cas du papillomavirus humain (HPV) ou de l’herpès.

      Pour en savoir plus sur les IST ainsi que sur leur mode de contamination, tu peux consulter le site

      https://depistage.be/

      Bien à toi.

      Répondre
  34. Mifta

    Est-ce que quelqu’un qui a condylome doit forcément avoir la syphilis,l’hépatite b ou le sida

    Répondre
    1. Infor Jeunes Bruxelles

      Bonjour Mifta,

      Les condylomes génitaux, aussi appelés verrues génitales, sont des lésions génitales causées par certains types de papillomavirus (HPV) et se transmettent par voie sexuelle.

      Une personne porteuse du HPV n’est pas forcément porteuse de la syphilis, de l’hépatite B ou du VIH. Toutefois, la présence d’autres IST doit être recherchée. Il est donc indispensable de réaliser un test de dépistage (prise de sang et/ou des prélèvements).

      Un test de dépistage peut être réalisé en centre de dépistage, en centre de planning familial ou dans un laboratoire sur prescription médicale. La liste des centres de dépistage est disponible en cliquant ici: https://depistage.be/depistage/ et la liste des centres de planning familial en cliquant ici:http://www.loveattitude.be/centres-de-planning/

      Si tu as d’autres questions, n’hésite pas à nous recontacter.

      Répondre
  35. Maria

    Bonjour j’ai atypies epitheliales lsil  Mais je ne comprend pas qu’est-ce exactement car ma gynécologue me dit que ce n’est rien mais c’est un virus chez la femme qui n’as pas de soin!?? Vous pouvez m’en donner plus d’informations svp je suis très inquiète ..

    Répondre
    1. Infor Jeunes Bruxelles

      Bonjour Maria,

      Seul un médecin est habilité à poser un diagnostic sur base d’un examen médical.

      Si tu souhaites avoir plus de clarté sur ta situation,tu peux te rendre en centre de planning familial afin de trouver la solution la plus adaptée à ta situation.

      Tu trouveras la liste des centres de planning familial en Belgique francophone en cliquant sur le lien suivant: http://www.loveattitude.be/services/repertoire_v2/portal/ et la liste des centres de dépistage en cliquant ici: https://depistage.be/depistage/

       

      N’hésite pas à revenir vers nous pour toute autre question 🙂

      Répondre
  36. Lamine14

    J’ai eu 3 foies une infeciion gonocoque je risque d’avoir le VIH ?

    Répondre
    1. Infor Jeunes Bruxelles

      Bonjour Lamine14 ou Joana12,

      En fonction de ton activité sexuelle et de l’utilisation (ou pas) de protections de latex (préservatifs, carré de latex), il est possible d’être contaminé à une ou à plusieurs IST. C’est pour cela qu’on recommande d’effectuer un test de dépistage de toutes les IST en cas de prise de risque.

      En revanche, si tu as été contaminé 3 fois à une IST qui peut se guérir par antibiotiques (comme la chlamydia ou la gonorrhée/gonoccoque, par exemple), cela n’entraînera pas une contamination au VIH.

      Les liquides biologiques contaminant au VIH sont: le sperme, le liquide pré-éjaculatoire (liquide séminal ou pré-sperme), les secrétions vaginales (cyprine), le sang, le liquide rectal et le lait maternel. Si tu souhaites plus d’information sur la prise de risque en fonction des pratiques sexuelles et en fonction de chaque IST, tu peux te rendre sur le tableau suivant: https://depistage.be/prise-de-risque/

      En cas de doute vis-à-vis d’une contamination au VIH, le plus judicieux serait alors d’effectuer un test de dépistage du VIH (et des autres IST si tu le souhaites). Tu peux effectuer un test de dépistage en centre de dépistage, en centre de planning familial ou dans un laboratoire sur prescription médicale. Tu trouveras la liste des centres de dépistage en cliquant ici: https://depistage.be/depistage/ et la liste des centres de planning familial en cliquant ici:http://www.loveattitude.be/centres-de-planning/

      N’hésite pas à nous contacter pour toute question supplémentaire.

      Répondre
  37. Joana12

    J’ai eu trois (3) foie une infections sexuellement transmis je risque d’avoir le VIH

    Répondre
    1. Infor Jeunes Bruxelles

      Bonjour Joana12,

      En fonction de ton activité sexuelle et de l’utilisation (ou pas) de protections de latex (préservatifs, carré de latex), il est possible d’être contaminé à une ou à plusieurs IST. C’est pour cela qu’on recommande d’effectuer un test de dépistage de toutes les IST en cas de prise de risque.

      En revanche, si tu as été contaminé 3 fois à une IST qui peut se guérir par antibiotiques (comme la chlamydia, par exemple), cela n’entraînera pas une contamination au VIH.

      Les liquides biologiques contaminant au VIH sont: le sperme, le liquide pré-éjaculatoire (liquide séminal ou pré-sperme), les secrétions vaginales (cyprine), le sang, le liquide rectal et le lait maternel. Si tu souhaites plus d’information sur la prise de risque en fonction des pratiques sexuelles et en fonction de chaque IST, tu peux te rendre sur le tableau suivant: https://depistage.be/prise-de-risque/

      En cas de doute vis-à-vis d’une contamination au VIH, le plus judicieux serait alors d’effectuer un test de dépistage du VIH (et des autres IST si tu le souhaites). Tu peux effectuer un test de dépistage en centre de dépistage, en centre de planning familial ou dans un laboratoire sur prescription médicale. Tu trouveras la liste des centres de dépistage en cliquant ici: https://depistage.be/depistage/ et la liste des centres de planning familial en cliquant ici:http://www.loveattitude.be/centres-de-planning/

      N’hésite pas à nous contacter pour toute question supplémentaire.

      Répondre
  38. Léa

    Bonjour 🤝,

    J’ai appris il y a quelques semaines que j’avais contracté le hpv. Cela à été découvert lors d’un frottis puis une biopsie. Il en est ressorti un CIN de grade 3. J’ai subit une conisation 3 semaines plus tard.

    Avant d’apprendre celà je me suis faite faire un piercing génital au niveau du capuchon du clitoris.

    J’ai très peur car le virus passe par les écorchures et je crains qu’il soit « entré » par le trou du piercing et qu’il crée des lésions à ce niveau.

    Merci par avance de votre réponse.

    Cordialement,

    Léa.

    Répondre
    1. Infor Jeunes Bruxelles

      Bonjour Léa,

      Ce virus est contagieux et les muqueuses génitales constituent déjà une porte d’entrée au virus et ce qu’il y ait piercing ou non (le piercing consistant à créer un « canal », est effectivement une porte d’entrée supplémentaire à une ou plusieurs IST pendant la période de cicatrisation.). Le HPV est propagé lors d’un contact direct avec la zone infectée. Dans le cas des HPV sexuellement transmissibles, ceux-ci peuvent s’attraper lors de n’importe quel contact intime avec une zone infectée. En effet, de simples caresses sexuelles suffisent à transmettre un HPV. Tu trouveras plus d’informations sur le mode de transmission des IST en cliquant sur le lien suivant: https://depistage.be/prise-de-risque/ Par ailleurs, tu trouveras sur la page suivante plus d’informations sur l’évolution des lésions et cancers dus au papillomavirus: https://www.papillomavirus.fr/les-lesions-cancers-dus-aux-papillomavirus/

      Etant donné que tu as subi une conisation, il semblerait que les lésions que tu avais étaient situées sur le col de l’utérus. Ainsi, si ce type de HPV entraîne le développement de lésions précancéreuses uniquement au niveau du col de l’utérus, il est peu probable qu’il développe d’autres lésions sur le reste de la vulve. En revanche, si tu as un doute vis-à-vis de lésions au niveau de la vulve, le plus judicieux serait de consulter ta·ton gynécologue ou un·e médecin en centre de planning familial afin de recevoir l’avis d’un·e professionel·le de la santé. Tu pourras alors effectuer un test de dépistage des différents HPV (et des autres IST que souhaiterais faire dépister) afin d’envisager la solution la plus adaptée à ta situation. Tu trouveras la liste des centres de dépistage en cliquant ici: https://depistage.be/depistage/ et la liste des centres de planning familial en Belgique francophone en cliquant ici: http://www.loveattitude.be/centres-de-planning/

      N’hésite pas à nous contacter pour toute question supplémentaire.

      Répondre
  39. Jules

    Après un traitement d’une IST, au Triflucan et Mycoster, peut on reprendre une activité sexuelle sans risque de contaminer sa partenaire

    Répondre
    1. Infor Jeunes Bruxelles

      Bonjour Jules,

      Il convient de suivre quelques conseils pour que le traitement de l’infection sexuellement transmissible soit efficace et pour limiter la transmission de celle-ci :

      • Utiliser un préservatif jusqu’à la guérison ;
      • En attendant ton rendez-vous médical, et durant toute la période de traitement, utiliser un préservatif pour ne pas contaminer ton/ta partenaire ;
      • Respecter la prescription médicale, les doses et la durée du traitement, même si les symptômes ont disparu ;
      • Faire une visite de contrôle chez ton médecin, une fois le traitement terminé ;
      • Demander à ton ou tes partenaires de se soigner également ;
      • Contacter tes anciens partenaires pour leur conseiller de se faire dépister, même si l’infection peut avoir été contractée il y a longtemps ;
      • Consulter à nouveau au moindre doute.

      Si tu as d’autres questions, n’hésite pas à nous recontacter.

      Répondre
  40. Slown

    Jai un bouton qui apparaît juste aux alentours de la verges à quoi cela est du Svp orienter moi

    Répondre
    1. Infor Jeunes Bruxelles

      Bonjour Slown,

      Seul un médecin pourrait poser un diagnostic après un examen médical, nous te conseillons donc de consulter un médecin si cela t’inquiète.

      Bien à toi.

      Répondre
  41. Kate

    Peux t on transmettre un gonocoque ou un chlamydia ou autre ist par la salive ( bisous,  échange couvert…) a un enfant???

    Répondre
    1. Infor Jeunes Bruxelles

      Bonjour Kate,

      Les IST sont des infections qui se transmettent lors des rapports et contacts sexuels (caresses sexuelles avec la main ou le sexe, pénétration vaginale, anale, fellation, anulingus, cunnilingus, etc.). Elles peuvent aussi être contractées par d’autres voies comme la transmission sanguine, le partage d’une seringue infectée ou de la mère à l’enfant lors de l’accouchement.

      Si tu souhaites plus d’informations sur les modes de transmission, tu peux te rendre sur le site suivant: https://depistage.be/prise-de-risque/

      Si tu as d’autres questions, n’hésite pas à nous recontacter.

      Répondre
  42. Flo

    Bonjour,

    J’ai reçu une fellation non protégée d’un autre garçon que je ne connaissais pas il y a un mois. Il n’y a pas eu éjaculation. Je n’ai aucun symptôme visible au niveau de mes parties génitales, mais je m’inquiète pour le risque d’IST que j’aurais pu attraper. 10 jours après, j’ai deux rougeurs qui sont apparues sur mon ventre, ressemblant à des griffes, et qui grattaient. Elles sont parties depuis. Est-ce un signe que j’ai attrapé quelque chose? Est-ce que je dois d’office prévoir un dépistage complet (et donc attendre 6 semaines?).

    Merci d’avance…

     

    Répondre
    1. Infor Jeunes Bruxelles

      Bonjour Flo,

      Si tu as des rapports sexuels non protégés, une contamination à une ou plusieurs IST est effectivement possible.

      Ainsi, une fellation comporte un risque élevé de transmission de l’hépatite B, syphilis, herpès, HPV; un risque moyen pour la transmission de la chlamydia et la gonorrhée et un risque faible pour le VIH et le trichomonas (parasite).

      A noter que recevoir une fellation de la part d’un partenaire comporte un risque plus faible (de contamination) que le fait de faire une fellation à un partenaire. En cliquant sur le lien suivant, tu trouveras un récapitulatif des prises de risques en fonction de la pratique effectuée: https://depistage.be/prise-de-risque/

      Effectivement, en cas de doute vis-à-vis d’une contamination, le plus judicieux serait d’effectuer un test de dépistage des différentes IST. Tu peux effectuer un test de dépistage des IST en centre de dépistage, en centre de planning familial ou dans un laboratoire d’analyses sur prescription médicales. Tu trouveras la liste des centres de dépistage plus bas sur la page suivante: https://depistage.be/depistage/ et la liste des centres de planning familial en Belgique francophone en cliquant: http://www.loveattitude.be/services/repertoire_v2/portal/

      N’hésite pas à nous contacter pour toute question supplémentaire.

      Répondre
  43. le saint

    Bsr après un rapport sexuelle j’ai des démangeaisons partout sur mon corps il est vrai que je me suis pas protégé svp besoin d’aide Avec un traitement naturel si c’est pas grave

    Répondre
    1. Infor Jeunes Bruxelles

      Bonjour le saint,

      En cas de rapports non protégés, une contamination à une ou plusieurs IST est possible. Cependant, les symptômes que tu évoques peuvent avoir de nombreuses explications et il est difficile de se baser sur ceux-ci pour dépister une IST.

      Par ailleurs, certaines IST se transmettent par de simples caresses sexuelles et ne présentent pas forcément de symptôme (on dit qu’elles sont asymptomatiques). Ainsi, il est difficile d’affirmer avec certitude que l’on n’est pas contaminé à une ou plusieurs IST sans connaître le statut sérologique de chacun des partenaires.

      C’est pour cette raison que, dans une relation exclusive, on recommande d’effectuer un test de dépistage des différentes IST avant d’envisager l’arrêt de l’utilisation du préservatif.

       

      Ainsi, en cas de doute, le plus judicieux est d’effectuer un test de dépistage des différentes IST afin de recevoir un avis médical et envisager la solution la plus adaptée à ta situation. Tu trouveras plus d’informations sur les IST en cliquant ici: https://depistage.be/

       

      En Belgique, la plupart des IST peuvent être dépistées seulement 6 semaines après la prise de risque (1 mois et demi), notamment le VIH grâce aux tests de 4ème génération. Dans le cas où tu effectues un test de dépistage VIH de 3ème génération, il sera nécessaire d’attendre 3 mois pour que le résultat soit fiable. Tu trouveras les différentes modes et délais de dépistage en cliquant sur le lien suivant: https://depistage.be/depistage/#pdr3

      Tu trouveras la liste des centres de dépistage en Belgique en cliquant sur le lien suivant: https://depistage.be/depistage/#pdr1 et la liste des centres de planning familial en Belgique francophone en cliquant ici: http://www.loveattitude.be/services/repertoire_v2/portal/

      N’hésite pas à revenir vers nous pour toute autre question 🙂

      Répondre
  44. Arbella6

    Bonjour

    J’en n’ais pas aucune exposition de risque mais seulement je pose une question scientifique suite a votre connaissance et expérience en matière

    Je étendu toujours que la bouche est un environnement hostile contre le vih grâce au salive et les enzymes qui détruisent et inhibent le virus vih dans la bouche en embrassant french kiss même en cas des problèmes bicaux et qq goûts de sang

    Donc je demande quelle est la situation ou la probabilité de risque vih si on a la bouche SÈCHE  (ni salive  ni enzymes )au présence du qq goûts de sang et des petites plaies dans la bouche ?

    Y’a t’il une différence de risque vih entre une bouche Sèche et une bouche humide en embrassant?

    Et enfin comment ou dans  quelle mesure ou conditions la bouche  sera sèche ?

    Merci

    Répondre
    1. Infor Jeunes Bruxelles

      Bonjour Arbella6,

      Tu as déjà reçu une réponse à ta question sur la fiche le VIH ou virus du SIDA.

      Bien à toi

       

      Répondre
  45. maeva7

    Bonjour,

    voilà on viens de me détecter la présence de neisseria gonorrhoeae ainsi que de gardnerella vaginalis . je ne comprend pas car je suis avec mon compagnon depuis  1 ans . Cela veut-il dire qu’il m’aurais trompé? Car au début de notre relation j’avais fait des dépistages et je n’avais rien.

    je me pose beaucoup de questions…

    pouvez-vous m’aider?

    Répondre
    1. Infor Jeunes Bruxelles

      Bonjour Maeva7,

      En cas de rapports non protégés, une contamination à une ou plusieurs IST est possible.

      La Gardnerella vaginalis, n’est pas une IST mais une vaginose, c’est à dire un déséquilibre de la de la flore microbienne normalement présente dans le vagin. Elle n’est pas donc considérée comme une IST et ne se transmet pas pendant les rapports sexuels.

      Par ailleurs, certaines IST se transmettent par de simples caresses sexuelles et ne présentent pas forcément de symptôme (on dit qu’elles sont asymptomatiques). Ainsi, il est difficile d’affirmer avec certitude que l’on n’est pas contaminé à une ou plusieurs IST sans connaître le statut sérologique de chacun des partenaires.

      C’est pour cette raison que, dans une relation exclusive, on recommande à chacun de partenaires d’effectuer un test de dépistage des différentes IST avant d’envisager l’arrêt de l’utilisation du préservatif.

      Tu trouveras plus d’informations sur les IST en cliquant ici: https://depistage.be/

      N’hésite pas à revenir vers nous pour toute autre question 🙂

      Répondre
  46. Silou

    Bonjour,

    est-il nécessaire de traiter un ureaplasma urealyticum vaginal, ou bien il peut disparaître tout seul? Merci

    Répondre
    1. Infor Jeunes Bruxelles

      Bonjour Silou,

      L’Ureaplasma urealyticum est une bactérie appartenant à la famille des mycoplasmes. Elle est présente naturellement dans l’appareil urogénital. Mais cette bactérie peut devenir pathogène, c’est-à-dire responsable d’une agression sur l’organisme. Si l’Ureaplasma urealyticum est à l’origine d’une infection accompagnée de symptômes, on propose généralement un traitement par antibiotiques. Toutefois, le traitement antibiotique ne sera mis en route qu’après les résultats des prélèvements ayant prouvé la présence d’une infection.

      Le plus judicieux serait donc de consulter ta·ton médecin afin de recevoir un avis médical et un diagnostic fiable.

      Si tu as d’autres questions, n’hésite pas à nous recontacter.

      Répondre
      1. Silou

        Merci beaucoup pour votre réponse!

        Répondre
  47. sorg202

    Bonjour ! je me pose de nombreuses questions quant à toutes les IST y compris le SIDA.

    certaines de mes questions pourraient vous paraître stupides … Je suis une personne très inquiète quant à l’idée de developper n’importe quelle maladie de ce fait je ressens en ce moment un immense stress quant à au fait d’avoir une IST.

    je suis en couple avec le même garçon, et je n’ai eu des rapports sexuels uniquement avec lui. mon copain n’étant infecté pas aucune IST, je me demandais s’il était possible sachant que mes parents n’aient aucune IST, si j’ai pu tout de même developper une IST ???

    j’ai rendez-vous chez mon médecin lundi et en attendant je suis très stressée.

    Répondre
    1. Infor Jeunes Bruxelles

      Bonjour Sorg202,

      Si tu n’es pas en contact avec une infection, tu ne peux en principe pas être infecté.
      Si cela peut te rassurer n’hésitez pas à faire un test de dépistage avec ton compagnon afin d’obtenir les résultats ensemble si vous envisager de ne plus utiliser de moyen de protection.

      N’hésite pas à nous recontacter pour toute autre question.

      Répondre
  48. TOM

    La semaine passé j’ai eu une relation sexuelle protégé avec une fille qui avait une mauvaise odeur qui se dégageait de son vagin (sa mouille même je dirai). Je dirai que c’est le genre de fille couche beaucoup et impossible de la recontacter pour le moment…

    Maintenant, en fin de journée quand j’enlève mon boxer, c’est EXACTEMENT la même odeur que je peux sentir… Si je me lave, ça va directement mieux.

    Je n’ai aucun autre symptôme sauf peut-être des petites marques rouges sur mon pubis qui sont la depuis une semaine mais c’est probablement parce que me suis rasé avec le rasoir. C’était la première fois pour mes parties génitales et je me rappelle juste après j’avais des mini-plaies. J’ai regardé un peu les symptômes en ligne mais à chaque fois ça me parle de vagin et de mycose, ou alors d’autre symptômes comme des douleurs etc… mais j’ai juste l’odeur comme problème

    C’est la première fois que ce genre de truc m’arrive et je pense pas que c’est une mycoses parce je suis circoncis. L’odeur vient plutôt de la zone entre les testicules et le pénis. L’odeur est difficile à décrire, ça sent vraiment pas bon quoi..

    Ce genre de chose sont courantes et sans conséquences?

    Devrais-je m’inquiéter et consulter immédiatement sachant que mon seul problème pour le moment c’est l’odeur?

    Répondre
    1. Infor Jeunes Bruxelles

      Bonjour Tom,
      Si tu sens que l’odeur des sécrétions vaginales de ta partenaire (sa « mouille ») semble t’interpeler, il est préférable de consulter (ta partenaire et toi) un·e de vos médecins, un·e gynécologue ou un·e médecin en centre de planning familial afin de recevoir un avis médical et envisager la solution la plus appropriée à votre situation (si cette odeur pose un problème). En effet, il est possible que cela soit une mycose ou une IST ou autre chose ou il est possible aussi que cette odeur corporelle ne soit pas un symptôme mais tout simplement son odeur corporelle à elle. Ainsi, l’odeur des sécrétions vaginales d’une personne n’est pas un indicateur fiable pour déterminer son activité sexuelle.

      Les IST peuvent se transmettre sexuellement mais également au travers de certaines pratiques comme les échanges de seringue, les échanges de matériel de sniff ou encore de la mère à l’enfant. En revanche, s’il y a une contamination à une ou plusieurs IST, cela signifie que cela a été transmis par quelqu’un·e qui est porteur·euse de cette ou ces IST. En effet, si deux partenaires exclusif·ve·s n’ont pas d’IST, ils/elles ne risquent pas de se contaminer mutuellement en ayant un rapport sexuel non protégé. Si tu souhaites plus d’informations sur les modes de transmission, tu peux te rendre sur le site suivant: https://depistage.be/prise-de-risque/

      En cas de doute vis-à-vis d’une éventuelle contamination à une ou plusieurs IST, le plus judicieux est d’effectuer un test de dépistage des différentes IST. Tu peux effectuer un test de dépistage en centre de dépistage, en centre de planning familial ou dans un laboratoire d’analyses sur prescription médicale. Tu trouveras la liste des centres de dépistage en bas de la page suivante: https://depistage.be/depistage/

      Une mycose, en revanche, n’est pas une IST. C’est la présence en trop grand nombre d’une bactérie de la flore vaginale ou sur le pénis qui est problématique (ces bactéries sont naturellement présentes sur et/ou dans notre organisme):

      La prolifération d’une bactérie est due principalement à un déséquilibre de la flore vaginale ou du pénis et n’est pas lié à une infection sexuellement transmissible qu’un·e partenaire aurait eu auparavant. En effet, bien qu’elle puisse être transmise lors d’un rapport sexuel à ta·ton partenaire, ce n’est pas une IST.

      Un déséquilibre de la flore vaginale ou du pénis peut être dû à :
      –          la prise de certains anti-biotiques,
      –          à des rapports sexuels trop fréquents,
      –          à certaines IST
      –          le stress, le tabac,
      –          des habitudes d’hygiène agressives (douches vaginales, toilettes trop fréquentes, savons avec un pH trop élevé). A savoir que le vagin s’auto-nettoie, il est donc important de limiter sa toilette à la vulve et éviter de faire entrer de l’eau ou du savon dans le vagin.
      Si tu souhaites plus d’informations sur la mycose vaginale/ la balanite du gland, tu peux te rendre ici: https://depistage.be/ist/mycose-morpions-gale/
      N’hésite pas à nous contacter pour toute question supplémentaire.

      Répondre
  49. micheal

    Bonsoir svp les symptomes d’une primo infection vih peuvent il durée plus de 2mois ?

    Répondre
    1. Infor Jeunes Bruxelles

      Bonjour Micheal,

      Suite à une contamination au VIH, les symptômes de primo-infection n’apparaissent pas automatiquement. De plus, ces symptômes (s’ils apparaissent) disparaitront une à deux semaines après la contamination. Ainsi, ces symptômes ne peuvent pas durer plus de deux semaines.

      Tu trouveras plus d’informations à ce sujet en cliquant sur la page suivante: https://preventionsida.org/sida-lessentiel/quels-sont-les-signes-du-sida/

      En cas de doute vis-à-vis d’une IST, le plus judicieux est d’effectuer un test de dépistage de ces différentes IST. Tu peux effectuer un test de dépistage en centre de dépistage, en centre de planning familial et/ou dans un laboratoire d’analyses sur prescription médicale. Tu trouveras la liste des centres de dépistage en cliquant sur le lien suivant: http://www.les-bons-reflexes.org/o%C3%B9-se-d%C3%A9pister et la liste des centres de planning familial en Belgique francophone en cliquant ici: http://www.loveattitude.be/services/repertoire_v2/portal/

      N’hésite pas à nous contacter pour toute question supplémentaire.

      Répondre