Les principales IST (Infections sexuellement transmissibles)

Le SIDA

Plus d’informations ici

La syphilis

C’est une infection bactérienne qui peut affecter de nombreux organes et qui provoque des lésions de la peau et des muqueuses. Cette maladie peut devenir très grave si elle n’est pas soignée car l’infection ne disparaît pas (troubles cérébraux, cardiaques). Elle se transmet essentiellement lors de rapports sexuels (par voie vaginale, anale ou orale); par voie fœtale de la mère à l’enfant et rarement par voie sanguine (une seringue infectée, par ex.).

L’hépatite B

C’est une maladie du foie, causée par le virus de l’hépatite B. Elle est assez grave car elle peut évoluer en infection chronique et devenir une cirrhose du foie ou un cancer du foie. La transmission peut se faire par différentes voies: contact sexuel (vaginal, anal, oral) avec une personne infectée; aiguilles infectées ayant servis à injecter des drogues; aiguille à tatouage infectée; rasoirs contaminé, grossesse et accouchement (transmission de la mère à l’enfant); dans le cadre du travail: être en contact avec du sang ou d’autres liquides organiques d’une personne infectée. Vidéo de l’Hépatite B (INPES)

L’hépatite C

C’est une maladie du foie, dangereuse, causée par le virus de l’hépatite C. Elle est classée dans les IST, mais le mode de transmission par voie sexuelle est très rare (mais peut se produire), l’hépatite C se transmet surtout par voie sanguine: seringue contaminée servant à l’injection de drogue, transfusion sanguine (rares en Belgique car dépistage obligatoire des donneurs de sang), contact avec du sang infecté (tatouage, piercing, sniff, soins dentaires, etc.). La transmission de la mère à l’enfant est très rare. L’hépatite C peut évoluer en maladie chronique, éventuellement avec développement d’une cirrhose du foie ou d’un cancer du foie à long terme

La blennorragie, gonorrhée ou gonocoque

C’est une maladie infectieuse grave et très fréquente due à une bactérie, (appelée familièrement bleno ou chaude pisse). La transmission se fait principalement lors de rapports sexuels avec une personne infectée (par contact avec les sécrétions génitales, anales et orales) mais aussi de la mère à l’enfant (l’enfant risque d’avoir une grave infection oculaire). Vidéo du Gonocoque (INPES)

La chlamydia

C’est une des IST les plus courantes, très grave et très contagieuse. Elle se transmet exclusivement lors de rapports sexuels (par voie vaginale, anale ou orale). Elle est déclenchée par une bactérie qui provoque des infections qui touchent essentiellement l’appareil urogénital mais qui peuvent se propager dans d’autres parties du corps (yeux, péritoine, articulations). Cette IST est transmise par relations sexuelles non protégées (sans préservatifs). Un antibiotique est à prendre conjointement avec ton ou ta partenaire pour traiter la chlamydia. Vidéo de la Chlamydia (INPES)

Le lymphogranulome vénérien (ou LGV)

Le LGV est dû à une bactérie comparable à celle de la Chlamydia mais le LGV est plus agressif, il provoque de nombreuses infections. Le LGV se transmet lors des rapports sexuels vaginaux, bucco-vaginaux ou anaux non-protégés (sans préservatif). Un antibiotique est à prendre conjointement avec ton ou ta partenaire pour traiter le LVG.

Les papillomavirus humains (HPV)

Il existe plus d’une centaine de papillomavirus humains. Ce virus est le plus fréquent au monde et peu dépisté. Une infection aux papillomavirus humains peut causer des maladies dans la zone ano-génitale (anus, col de l’utérus, vagin, vulve, pénis) ainsi que dans la sphère ORL (nez, bouche, gorge, oreilles).
Les HPV peuvent être responsables de l’apparition, autant chez l’homme que chez la femme, de petites verrues (excroissance charnues appelées condylomes, “verrues génitales” ou “crête de coq”).  Il est possible de traiter ces verrues génitales par l’application d’une crème ou de les traiter au laser.
Certains HPV sont responsables de lésions précancéreuses et du cancer du col de l’utérus ou du pénis. Le frottis de dépistage (chez la femme) ou un examen visuel régulier (chez l’homme) permettent la détection des lésions avant le passage au cancer invasif. Bien que dans la plupart des cas les virus s’éliminent naturellement en 1 à 2 ans, lorsque l’infection persiste, il y a, plusieurs stades de développement: les lésions de bas grade (1), les lésions de haut grade (2 & 3) et le cancer du col de l’utérus (chez la femme). A noter que l’évolution en cancer du pénis chez l’homme est très rare. Un traitement adapté à chaque stade de développement est à définir auprès d’un gynécologue, médecin ou centre de planning familial.
Les traitements ont pour objectif de diminuer les lésions visibles des maladies causées par le HPV  (que ce soit pour les verrues génitales ou les lésions pré-cancéreuses et cancéreuses). Cependant, une personne contaminée au HPV restera porteuse du virus.
La transmission du HPV se fait par contact cutanéo-muqueux, le plus souvent lors de relations sexuelles, avec ou sans pénétration. Très rarement, le virus peut être transmis par l’utilisation d’essuies, de gant de toilette et de lingerie contaminés. Lors de l’accouchement, la mère peut aussi le transmettre à l’enfant.
Comme le virus peut être présent à la fois sur la peau et les muqueuses anogénitales (anus, col de l’utérus, vagin, vulve, pénis), l’utilisation des préservatifs (féminin ou masculin) ne protège que partiellement de la contamination par les HPV. Le vaccin (pour les femmes entrant dans les prérequis de ce vaccin) et le dépistage régulier de cette IST et l’utilisation des préservatifs est le moyen le plus sûr pour limiter les conséquences d’une contamination aux HPV.

L’herpès buccal et génital

Il s’agit d’une infection, très fréquente, causée par le virus de l’”herpès simplex” = HSV, il existe 2 sous-types de ce virus: HSV 1= herpès buccal, neuro-méningé, ophtalmique et HSV 2= herpès génital. Une fois la personne infectée par le virus, elle le reste toute sa vie, c’est une maladie chronique mais la personne est moins contagieuse dans l’intervalle des crises. L’herpès génital se transmet lors de rapports sexuels avec une personne infectée par contact direct entre la peau et les muqueuses, mais aussi par contact direct avec la peau ou les organes génitaux lors des rapports génito-génitaux, mais aussi oro-génitaux et ano-génitaux. Le virus n’est pas présent dans le sperme. L’herpès buccal (ou bouton de fièvre) se transmet surtout par la salive, par simple baiser ou tout objet que la personne infectée a introduit dans sa bouche ou par un rapport oro-génital.
Remarque: la transmission peut également se faire lors de l’accouchement si la mère est atteinte d’un herpès génital, elle est très grave pour l’enfant car elle peut provoquer des complications oculaires et neurologiques.
Les informations ci-dessus n’ont pas la prétention d’être des informations médicales, elles te donnent des renseignements généraux sur les IST. N’hésite pas à prendre contact avec ton médecin ou un organisme spécialisé.
Pour plus d’informations sur le dépistage, n’hésite pas à te rendre sur la fiche suivante : Les IST, leur mode de contamination et leur dépistage
 
 

Partager

Poser une question

N’hésite pas à nous poser une question, un professionel faisant partie du réseau Bruxelles-J te répondra. Nous préservons ton anonymat et ton adresse de messagerie ne sera pas publiée.

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*
*
*

103 questions déjà posées

  1. Jo

    Bonjour jaimerais savoir si sucer le pieds de sa partenaire ou son propre pied aurait til un risque de maladie sexuelle? (Question sérieuse )

    Répondre
  2. Romain

    Bonjour
    J’aurais aimé savoir s’il y a des risques de transmissions de MST ou IST lorsque l’on va dans un sauna ?
    Je suis allé dans un sauna et j’ai posé mon penis au même endroit qu’une personne l’avait fait auparavant.
    Y-a-t il des risques ?
    Merci

    Répondre
    1. Infor Jeunes Bruxelles

      Bonjour Romain,
      Nous sommes désolés de pouvoir te répondre que maintenant (nous avons été en congé).

      Les IST se transmettent lors de rapports sexuels non protégés, parfois par voie fœtale ou par allaitement et rarement par voie sanguine (une seringue infectée, par ex.). Pour ce qui concerne la transmission par voie sexuelle, il suffit que les muqueuses des organes génitaux soient en contact pour être contaminé·e ou contaminer sa·son partenaire, que ce soit par voie vaginale, anale ou orale. Certaines IST se transmettent par simple contact sans qu’il y ait nécessairement de rapport sexuel complet, c’est le cas du papillomavirus humain (HPV) ou de l’herpès.
      Dans ton cas une contamination à une ou plusieurs IST n’est donc pas possible. Pour en savoir plus sur les IST ainsi que sur leur mode de contamination, tu peux consulter le site
      https://depistage.be/

      N’hésite pas à revenir vers nous pour toute autre question 🙂

      Répondre
  3. ESI

    Bonjour,
    Je suis à la recherche d’une réponse concernant la transmission du virus de l’herpès génital. Est-il possible de transmettre le virus depuis la région génito-anale à la bouche d’une personne porteuse du virus ? Une transmission manuportée est-elle possible? Par exemple lors de la toilette d’une personne atteinte d’herpès, si le soignant n’effectue pas bien le lavage des mains avant d’effectuer son soin sur une autre personne. Le virus reste-t-il actif sur les vêtements, les gants d’un soignant ?
    Merci beaucoup !

    Répondre
  4. Laura

    Bonjour, je voulais savoir si le préservatif bloquait toutes les maladies sexuelles

    Répondre
    1. Infor Jeunes Bruxelles

      Bonjour Laura,
      Effectivement, comme précisé plus haut sur cette fiche, le préservatif ne bloque pas toutes les infections sexuellement transmissibles. C’est le cas de l’herpès et du papilloma virus humain.
      Par ailleurs, la contamination à une ou plusieurs IST varie en fonction des pratiques de chacun·e des partenaires. En effet, certaines IST se transmettent également par caresses sexuelles, par fellation, cunnilingus, anulingus, … Ainsi, si tu souhaites avoir plus d’informations sur les pratiques et les risques de contamination, tu peux te rendre sur la page suivante: https://depistage.be/prise-de-risque/#pdr1
      En cas de doute vis-à-vis d’une contamination à une ou plusieurs IST, le plus judicieux est d’effectuer un test de dépistage des différentes IST et de consulter ta·ton médecin ou un·e médecin en centre de planning familial afin de recevoir un avis médical et envisager la solution la plus adaptée à ta situation. Tu peux effectuer un test de dépistage en centre de dépistage, en centre de planning familial et/ou en laboratoire d’analyses médicales sur prescription d’un·e médecin. Tu trouveras la liste des centres de dépistage en cliquant sur le lien suivant: https://depistage.be/depistage/#pdr1  et la liste des centres de planning familial en Belgique francophone en cliquant ici: http://www.loveattitude.be/services/repertoire_v2/portal/
      N’hésite pas à nous contacter pour toute question supplémentaire.

      Répondre
  5. Lucie

    Bonjour,
    Jai 23 ans et mon copain en a 25.
    Un soir je l’ai masturbé et il m’a fait de même. Ensuite je suis montée sur lui et nous avons simulé une relation sexuelle. En fait j’avais un sous vetemen t et lui aussi. Nous avons effectué un frottement. Nos sous veteme nts étaient tout deux mouillé a la fin.
    Y a t’il risque que Jai pu contracter une maladie sexuellement transmissible?
    Y a t’il un risque de grossesse?
    Dois je faire un test de grossesse er de dépistage?

    Répondre
    1. Infor Jeunes Bruxelles

      Bonjour Lucie,
      Le sperme, les sécrétions vaginales, le liquide séminal (pré-sperme) sont des liquides contaminants pour la plupart des IST. Ainsi, si tes muqueuses sont entrées en contact avec l’un des liquides contaminant de ton partenaire, il existe effectivement un risque de contamination à une ou plusieurs IST. Par ailleurs, si le pénis, le sperme et/ou le liquide séminal est entré en contact avec ta vulve, il est possible que cela mène à une grossesse. En effet, le liquide séminal contient des spermatozoïdes susceptibles de féconder un ovule.
      Ainsi, en cas de doute vis-à-vis d’une grossesse éventuelle, tu pourras être fixée en effectuant un test de grossesse urinaire ou sanguin. En général, on recommande d’attendre 7 jours de retard de règles ou 20 jours après le dernier rapport non protégé et sans contraception pour effectuer un test de grossesse urinaire. En effet, un test effectué trop tôt pourrait indiquer faussement l’absence de grossesse. C’est au bout de 20 jours que l’hormone Beta HCG est présente en quantité suffisamment grande pour être détectée dans les urines et donner un résultat fiable. Si elle préfère, ta copine peut effectuer un test de grossesse sanguin sur prescription de sa·son médecin traitant, de sa·son gynécologue ou dans un centre de planning familial. Il faut toutefois attendre un minimum de 15 jours après le dernier rapport non protégé et sans contraception. L’analyse sanguine est fiable à 100%. La liste des centres de planning familial en Belgique francophone est disponible à la page suivante : http://www.loveattitude.be/services/repertoire_v2/portal
      Etant donné que certaines IST se transmettent par caresses sexuelles, c’est pour cette raison que, dans une relation exclusive, on recommande d’effectuer un test de dépistage des différentes IST avant d’envisager l’arrêt de l’utilisation du préservatif (et une méthode de contraception si vous n’avez pas de désir de grossesse). Tu peux effectuer un test de dépistage des différentes IST en centre de dépistage, en centre de planning familial ou dans un laboratoire d’analyses médicales sur prescription de ta·ton médecin. Tu trouveras la liste des centres de dépistage en cliquant ici: https://depistage.be/depistage/
      « Une main pour toi, une main pour moi ! » : En cas de masturbation mutuelle, en attendant de confirmer que ton partenaire et toi n’êtes porteur·euse·s d’aucune IST, le plus judicieux est de garder une main pour soi (et guider éventuellement sa·son partenaire) et l’autre main pour sa·son partenaire afin d’éviter les échanges entre les liquides contaminants qui se trouvent dans la zone génitale (sperme, sécrétions vaginales, liquide rectal, éventuellement du sang). De la même manière, le frottement du pénis sur l’anus ou sur la vulve est susceptible de donner lieu à une contamination à une ou plusieurs IST. De plus, en cas de contact entre le sperme de ton partenaire et ta vulve et si vous n’utilisez pas de méthode contraceptive, une grossesse est possible. Ainsi, même s’il n’y a pas de pénétration, le plus judicieux est de pratiquer ces frottements en étant protégé·e·s par un préservatif.
      Certaines IST se transmettent également par cunnilingus, c’est le cas de l’hépatite B, la syphilis, l’herpès génital, le papilloma virus humain, la chlamydia, la gonorrhée. Tu trouveras sur ce lien, les modes de contamination des IST en fonction des différentes pratiques sexuelles: https://depistage.be/prise-de-risque/#pdr1
      Si tu souhaites plus d’informations vis-à-vis des méthodes pour limiter les risques de contamination, tu peux te rendre sur la page suivante: https://depistage.be/prevention/
      N’hésite pas à nous contacter pour toute question supplémentaire.

      Répondre
  6. Anonyme

    Bonjour,moi j’aimerais savoir es si la personne et atteint de la fièvre typhoïde peut lui fausser son test vih ou d’autre ist surtout en afrique vu que nos matériaux de laboratoire ne sont pas de la 4iem génération

    Répondre
    1. Infor Jeunes Bruxelles

      Bonjour Anonyme,
      Les tests de 3ème génération permettent de dépister une contamination au VIH et de donner un résultat fiable lorsque le test est effectué 3 mois après la prise de risque. Il est possible qu’une personne déjà contaminée au VIH ne puisse pas faire de vaccin oral contre la typhoïde car cela représente un risque trop important de contamination à la typhoïde. En revanche, il semble qu’une contamination à la typhoïde n’empêche pas de diagnostiquer correctement une éventuelle contamination au VIH.
      Si tu as des doutes, le plus judicieux serait de consulter ta·ton médecin afin de recevoir un avis médical et un diagnostic fiable.
      N’hésite pas à nous contacter pour toute question supplémentaire.

      Répondre
  7. liki 33

    Bonjour je vient d’avoir 17 ans et je suis avec mon copain depuis fin octobre. On été prêt tout les 2 on a commencer à avoir des rapport mi octobre. Mais là sa fais 1semaine et demi que J’urine et que jnai encore envie sa me brûle énormément et me gratte c’est vraiment insupportable. Au début je buvais beaucoup pensant une infection urinaire sa aller un peut mieu mais cetais aussi insupportable. Sauf que jnai re eu un rapport avec et j’ai saigner. Je sais pas du tout quoi faire c’est horrible mes parents ne savent pas que j’ai déjà eu des relations et je suis toute seule je n’ai pasenvie d’en parler à mon copain…
    Je ne sais plus quoi faire..

    Répondre
  8. Marck

    Bonjour, j’ai un frère qui a fait la serologie rétrovirus dans un laboratoire et le résultat était positive(type1),âpres 72h il repart faire le même test dans un laboratoire qui s’est relevé négative est-il possible qu’il est atteint d’un ist

    Répondre
    1. Infor Jeunes Bruxelles

      Bonjour Marck,
      Si ton frère a des rapports sexuels non protégés une contamination à une ou plusieurs IST est possible.
      Suite à un premier dépistage positif du VIH, il est nécessaire d’effectuer un second test de dépistage afin de confirmer l’éventuelle contamination. Les tests de dépistage de 4ème génération permettent d’obtenir un résultat fiable seulement 6 semaines après la prise de risque. Pour les tests de dépistage de 3ème génération, il est nécessaire d’attendre un délai de 3 mois entre la prise de risque et le test pour obtenir un résultat fiable.
      En cas de doute vis-à-vis du VIH, le plus judicieux serait alors que ton frère consulte à nouveau sa·son médecin afin d’obtenir un diagnostic médical ou d’envisager un nouveau dépistage s’il n’est pas possible d’établir un diagnostic.
      Si ton frère a des doutes vis-à-vis d’une contamination à d’autres IST, le plus judicieux serait alors de faire un test de dépistage de ces autres IST. De cette manière, ton frère pour envisager avec un·e médecin le traitement le plus approprié à sa situation.
      En cas de doute, le plus judicieux est d’effectuer un test de dépistage afin de vérifier l’absence de contamination. Tu peux effectuer un test de dépistage en centre de dépistage, en centre de planning familial ou dans un laboratoire d’analyses sur prescription de ta·ton médecin.
      Tu trouveras la liste des centres de dépistage en région bruxelloise (ainsi que les types et délais de dépistage) en cliquant sur le lien suivant: https://depistage.be/depistage/#pdr3 et la liste des centres de planning familial en Belgique francophone en cliquant ici: http://www.loveattitude.be/services/repertoire/
      N’hésite pas à nous contacter pour toute question supplémentaire.

      Répondre
  9. Stephxoxo

    Bonjour,
    J’ai eu la chlamydia en Septembre
    J’ai été traité. mais réccement j’ai couché avec un homme sans condom
    est-ce que je peux lui avoir transmis un its ?

    Répondre
    1. Infor Jeunes Bruxelles

       
      Bonjour Stephxoxo,
      Attention, les antibiotiques ne t’immunisent pas contre l’infection, ils ne font que la traiter. Après la prise d’antibiotiques tu n’es donc pas protégée contre une nouvelle infection et tout rapport non protégé présente dès lors un nouveau risque pour toi et pour ton partenaire.
      Les antibiotiques ont un effet unique et traitent l’infection au moment où elle a été dépistée. Ainsi, les antibiotiques que tu as pris en Septembre ont combattu l’infection que tu as attrapée à ce moment-là mais ne t’ont pas immunisée contre une éventuelle nouvelle infection. Si, entre-temps, tu as eu d’autres rapports non protégés, il est possible que tu aies été une nouvelle fois infectée. Il faudra alors recommencer le traitement antibiotique.
      Cela vaut également pour ton partenaire. Si l’un de vous a été infecté par la chlamydia et n’a pas été traité pour cette infection, il peut la transmettre à l’autre.
      En cas de doute, tu peux effectuer un test de dépistage des différentes IST en centre de dépistage (https://depistage.be/depistage/)
      en centre de planning familial
      (http://www.loveattitude.be/services/repertoire_v2/portal/)
      et dans un laboratoire d’analyses médicales sur prescription de ta·ton médecin.
       
      N’hésite pas à revenir vers nous pour toute autre question 🙂

      Répondre
  10. Romain

    A lire tous ces risques, malgré que j’adore ça, je n’en ai même plus envie……..:(

    Répondre
    1. Infor Jeunes Bruxelles

      Bonjour Romain,
      La majorité des IST peuvent se traiter facilement, pour autant qu’elles soient dépistées. C’est pour cela qu’il est recommandé, lorsqu’on a une vie sexuelle active, de faire régulièrement des dépistages. De cette manière, en cas de contamination, il est possible de réagir en traitant rapidement la ou les IST et en prévenant sa·son·ses partenaires afin qu’il·elle·s puisse·nt également effectuer un test de dépistage et envisager le traitement qui est le plus approprié. Ainsi, préserver ta santé et celle de ta·ton·tes partenaire·s te permet de continuer à vivre ta sexualité et de continuer à adorer ça.
      Tu trouveras sur le lien suivant les conseils de SIDA’SOS en matière de prévention combinée en cliquant ici: https://depistage.be/prevention/
      En cas de doute, le plus judicieux est d’effectuer un test de dépistage afin de vérifier l’absence de contamination. Tu peux effectuer un test de dépistage en centre de dépistage, en centre de planning familial ou dans un laboratoire d’analyses sur prescription de ta·ton médecin.
      Tu trouveras la liste des centres de dépistage en région bruxelloise (ainsi que les types et délais de dépistage) en cliquant sur le lien suivant: https://depistage.be/depistage/#pdr3 et la liste des centres de planning familial en Belgique francophone en cliquant ici: http://www.loveattitude.be/services/repertoire/
      N’hésite pas à nous contacter pour toute question supplémentaire.

      Répondre
  11. Pip-l-star

    J’ai caressé l’anus d’un partenaire d’un soir, sans mettre mes doigts à l’intérieur, puis je me suis masturber.
    Y’a t’il un risque d’IST ?

    Répondre
    1. Infor Jeunes Bruxelles

      Bonjour Pip-l-star,
      Il est possible de transmettre ou d’être contaminé à une ou plusieurs IST par simples caresses sexuelles.  Le contact avec la vulve, le vagin et l’anus (ainsi que toutes leurs secrétions), pourrait comporter un risque de contamination en te masturbant tout de suite après.
      Ainsi, en cas de doute, le plus judicieux serait d’effectuer un test de dépistage des différentes IST afin de vérifier l’absence de contamination. Tu peux effectuer un test de dépistage en centre de dépistage, en centre de planning familial ou dans un laboratoire d’analyses médicales sur prescription de ta·ton médecin.
      Tu trouveras la liste des centres de dépistage en région bruxelloise (ainsi que les types et délais de dépistage) en cliquant sur le lien suivant:
      https://depistage.be/depistage/#pdr3
      et la liste des centres de planning familial en Belgique francophone en cliquant ici: http://www.loveattitude.be/services/repertoire/
      N’hésite pas à revenir vers nous pour toute autre question 🙂

      Répondre
  12. Laura

    J’ai très mal a la gorge a la dent et oreilles ceci peu être dû a une infection? .

    Répondre
    1. Infor Jeunes Bruxelles

      Bonjour Laura,
      Les symptômes que tu décris peuvent avoir de nombreuses explications. Le plus judicieux serait de consulter ta·ton médecin ou un·e médecin en centre de planning familial afin de recevoir un avis médical.
      Tu pourras alors effectuer un test de dépistage des différentes IST afin de recevoir un diagnostic. Tu peux effectuer un test de dépistage en centre de dépistage, en centre de planning familial ou dans un laboratoire sur prescription médicale. Tu trouveras la liste des centres de dépistage en cliquant ici : https://depistage.be/depistage/ et la liste des centres de planning familial en Belgique francophone : http://www.loveattitude.be/services/repertoire_v2/portal/
      Si tu souhaites plus d’informations sur les IST, leurs mode de traitement, de transmission, … tu peux te rendre sur le site suivant: https://depistage.be/depistage/
      N’hésite pas à revenir vers nous pour toute autre question 🙂

      Répondre
  13. Xavir

    Bonjour parfois lors de certains rapports avec mon copain fixe parfois il lui apparaît dès plaques rouges sur sa verge. Ce n’est pas à chaque fois et moi dès brûlures qui peuvent durer une semaine. Que dois je faire et mon copain aussi que doit il faire ?

    Répondre
    1. Infor Jeunes Bruxelles

      Bonjour Xavir,
      Le plus judicieux serait que vous vous rendiez chez un·e médecin ou que vous consultiez un·e médecin en centre de planning familial afin de recevoir un avis médical et envisager la solution la plus appropriée à chacune de vos situations.
      En cas de doute, le plus judicieux est d’effectuer un test de dépistage afin de vérifier l’absence de contamination. Tu peux effectuer un test de dépistage en centre de dépistage, en centre de planning familial ou dans un laboratoire d’analyses sur prescription de ta·ton médecin.
      Tu trouveras la liste des centres de dépistage en région bruxelloise (ainsi que les types et délais de dépistage) en cliquant sur le lien suivant: https://depistage.be/depistage/#pdr3 et la liste des centres de planning familial en Belgique francophone en cliquant ici: http://www.loveattitude.be/services/repertoire/
      N’hésite pas à nous contacter pour toute question supplémentaire.

      Répondre
  14. Victor

    Bonjour
    Vous faites un énorme travail merci à vous pour ça.
    Je lis plusieurs sujet similaire à mon situation
    Pour un baiser profond, dans votre site.ilya une déférence entre l’imagination et la vraie vie !!!
    Un changement d’un baiser profond sera un risque si le sang passe d’un côté à l’autre au présence de plaie dans la bouche .
    Ma question est.1/quel est la quantité du sang pour sera un risque de contamination?
    2/au présence du plaie dans la bouche,une petite coupure dans la bouche construire un danger ou il faudrait une grosse plaie?
    Bonne journée

    Répondre
    1. Infor Jeunes Bruxelles

      Bonjour Victor,;
      Lorsqu’on parle de baiser profond, cela suppose qu’il y a un échange de salive. Tu trouveras dans le tableau disponible au lien suivant, les IST pour lesquelles il existe un risque de transmission par baiser profond: https://depistage.be/prise-de-risque/#pdr1
      Pour ce qui est d’une contamination au VIH, si tu souhaites avoir des informations plus précises, nous te conseillons de contacter la Plateforme Prévention Sida: https://preventionsida.org/
      En cas de doute, le plus judicieux est d’effectuer un test de dépistage afin de vérifier l’absence de contamination. Tu peux effectuer un test de dépistage en centre de dépistage, en centre de planning familial ou dans un laboratoire d’analyses sur prescription de ta.ton médecin.
      Tu trouveras la liste des centres de dépistage en région bruxelloise (ainsi que les types et délais de dépistage) en cliquant sur le lien suivant: https://depistage.be/depistage/#pdr3 et la liste des centres de planning familial en Belgique francophone en cliquant ici: http://www.loveattitude.be/services/repertoire/
      N’hésite pas à nous contacter pour toute question supplémentaire.

      Répondre
  15. Nico88

    Bonjour apres un cunnilingus j ai la langue qui me pique depuis 3mois fatiguée j ai été voir un orl il ma dit que ma bouche n avait pas se signe particulier est ce que ca pourrait etre un papillomavirus merci

    Répondre
    1. Infor Jeunes Bruxelles

      Bonjour Nico88,
      Si tu as des rapports sexuels non protégés, une contamination à une ou plusieurs IST est possible.
      Certaines IST sont asymptomatiques, c’est-à-dire qu’il n’y a pas de signe visible d’une éventuelle contamination.
      Les IST susceptibles d’être transmises en pratiquant le cunnilingus sont le VIH, l’hépatite A et l’hépatite B, la syphilis, l’herpès, le papillomavirus humain, la chlamydia, la gonorrhée et le trichomonas.
      En cas de doute, le plus judicieux est d’effectuer un test de dépistage afin de vérifier l’absence de contamination. Tu peux effectuer un test de dépistage en centre de dépistage, en centre de planning familial ou dans un laboratoire d’analyses sur prescription de ta.ton médecin.
      Tu trouveras la liste des centres de dépistage en région bruxelloise (ainsi que les types et délais de dépistage) en cliquant sur le lien suivant:
      https://depistage.be/depistage/#pdr3 et la liste des centres de planning familial en Belgique francophone en cliquant ici:
      http://www.loveattitude.be/services/repertoire/
      N’hésite pas à revenir vers nous pour toute autre question 🙂

      Répondre
  16. ma_elle

    Bonjour, alors voilà j’ai eu une relation non protégée avec un mec qui lors de l’éjaculation à éjaculé en moi énormément de sang. Y a t-il un risque d’infection ou quelque chose comme ça?

    Répondre
    1. Infor Jeunes Bruxelles

      Bonjour Ma-elle,
      Bien qu’il n’y ait pas de raison de s’alarmer, en cas de relation non protégée il y a effectivement un risque de contamination à une ou plusieurs IST.
      Afin d’éliminer tout doute, le plus judicieux est d’effectuer un test de dépistage afin de recevoir un avis médical.
      Tu peux effectuer un test de dépistage des différentes IST en centre de dépistage, en centre de planning familial ou dans un laboratoire d’analyses sur prescription de ta·ton médecin. Tu trouveras la liste des centres de dépistage en cliquant sur le lien suivant:
      https://depistage.be/
      et la liste des centres de planning familial en Belgique francophone en cliquant sur le lien suivant: http://www.loveattitude.be/services/repertoire_v2/portal/http://www.loveattitude.be/services/repertoire_v2/portal/
      N’hésite pas à revenir vers nous pour toute autre question 🙂

      Répondre
  17. rene

    Bonjour,
    Aprés un rapport sexuel(cunilingus et anulingus) avec une prostituée,j’ai l’impression d’aller plus souvent uriner.Avant j’urinais toutes les 2 h à 3 h environ et depuis ce rapport ,j’ ai besoin d’uriner au bout d’un temps plus court,(une heure minimum)et avec une quantité d’urine normale.
    Est ce que j’ai attrapé une IST?(je n’ai PAS de fatigue,d’infection,de brulure,de bouton,de rougeur…)
    En vous remerciant pour une réponse
    Salutations
     

    Répondre
    1. Infor Jeunes Bruxelles

      Bonjour Rene,
      Si tu as des rapports sexuels non protégés, une contamination à une ou plusieurs IST est possible.
      Certaines IST sont asymptomatiques, c’est-à-dire qu’il n’y a pas de signe visible d’une éventuelle contamination.
      Les IST susceptibles d’être transmises en pratiquant le cunnilingus et l’anulingus sont le VIH, l’hépatite A et l’hépatite B, la syphilis, syphilis, l’herpès, le papillomavirus humain, la chlamydia, la gonorrhée et le trichomonas.
      En cas de doute, le plus judicieux est d’effectuer un test de dépistage afin de vérifier l’absence de contamination. Tu peux effectuer un test de dépistage en centre de dépistage, en centre de planning familial ou dans un laboratoire d’analyses sur prescription de ta.ton médecin.
      Tu trouveras la liste des centres de dépistage en région bruxelloise (ainsi que les types et délais de dépistage) en cliquant sur le lien suivant: https://depistage.be/depistage/#pdr3 et la liste des centres de planning familial en Belgique francophone en cliquant ici: http://www.loveattitude.be/services/repertoire/
      N’hésite pas à nous contacter pour toute question supplémentaire.

      Répondre
  18. kak

    Bonjour est ce que les ist peuvent se transmettre avec un poppers partagé à plusieurs ? (je parle donc par le nez, via la surface d’inhalation)
    Merci pour votre réponse !

    Répondre
    1. Infor Jeunes Bruxelles

      Bonjour Kak,
      La prise de Poppers en soi n’occasionne pas de contamination à une ou plusieurs IST. En revanche, il est possible que le Poppers ait d’autres répercutions sur ta santé qui favorisent la transmission d’une ou plusieurs IST. En effet, cela peut occasionner:
      – des inflammations des muqueuses nasales,
      – des brûlures/plaies en cas de contact direct avec la peau/les muqueuses,
      – des vertiges et maux de tête, …
      Ainsi, il est fortement déconseillé d’entrer en contact direct avec le flacon car les brûlures/plaies pourraient alors être une « porte d’entrée » pour une contamination à une ou plusieurs IST.
      Les IST peuvent se transmettre sexuellement ainsi qu’au travers de certaines pratiques comme les échanges de seringue, les échanges de matériel de sniff ou encore de la mère à l’enfant.
      En revanche, s’il n’y a pas eu contact entre le matériel de sniff et tes narines, tu ne risques pas d’être contaminée à une ou plusieurs IST. Si tu souhaites plus d’informations sur les modes de transmission, tu peux te rendre sur le site suivant: https://depistage.be/prise-de-risque/ Dans le cas du Poppers, il s’agit de vapeurs d’un mélange volatile et inflammable qui constituent un milieu peu propice au développement d’IST.
      N’hésite pas à revenir vers nous pour toute autre question 🙂

      Répondre
  19. Simon 80

    Merci à votre repense et
    Pardon à mon.retour.
    Votre réponse parfait et maîtrise du sujet.
    Vous m’avez dis qu’il foudrait une quantité importante du sang » » (contaminé) «  »qui coule sur une plaie.(dans un changement d’un baiser)ca est très clair et bien démontré. Mais svp une dernière demande:il faudrait une plaie ouverte et béante chez la personne séronégatif, OU même une petite coupure ou lésions,peut constituer un risque??? .Personne n’en vie de changer un baiser dans ces circonstances mais plutôt aller au urgence que de changer un baiser!!
    Pour le test dépistage ::je demande de vous;est-ce que :il faut le faire parce que vraiment il y’a un réel risque?? ou seulement pour enlever l’angoisse ?
    Merci à vous d’avoir le temps pour me contacter, et dès que vous me rependre je vous souhaite bon semaine .
    Merci d’avance

    Répondre
    1. Infor Jeunes Bruxelles

      Bonjour Simon80,
      Bonjour,
      Comme écrit précédemment, il faut un contact direct entre ton sang et le sang d’une personne porteuse du virus pour donner lieu à une éventuelle contamination; c’est le contact entre les deux sangs donc à représenter une prise de risque et non le fait d’embrasser en soi.
      Même si une prise de risque selon cette modalité semble peu probable (comme décrit dans ton mail) si tu n’es pas rassuré seul un test pourra clairement déterminer ce qu’il en est!
      Bien à toi.

      Répondre
  20. Emily

    Je vous est déjà envoyé mon problème ! G cru par un temps avoir un papilloma virus mai là maladie que j’ai ce transmet par la salive g de plus en plus de bouffée de chaleur et une sensation de faim beaucoup de baisse de tension ! G fait tout les test que médecin propose g fait des recherches sur internet mais g vue aucune maladie ce rapprochent de mon problème je suis désespéré et est peur de souffrir de plus en plus !

    Répondre
    1. Infor Jeunes Bruxelles

      Bonjour Emily,
      En cas d’inquiétude, nous te conseillons de te rendre chez ta·ton médecin ou chez un·e médecin en centre de planning familial afin de recevoir un avis médical et envisager avec un·e professionnel·le de la santé la solution qui te convient le mieux.
      Concernant ta santé, dans le cas où les solutions proposées par la·le médecin ne te conviennent pas, tu peux consulter un·e autre professionnel·le de la santé afin de recevoir un autre avis médical.
      Le papillomavirus (HPV) se transmet par pénétration, par fellation, par cunnilingus, par anulingus, par caresse sexuelle (contact peau à peau). Avec un risque faible, ce virus peut également se transmettre par l’échange d’un baiser. Si tu souhaites plus d’informations à ce sujet, tu peux te rendre sur la page suivante: https://depistage.be/ist/hpv/
      N’hésite pas à nous contacter pour toute question supplémentaire.

      Répondre
  21. Simon 80

    Bonjour
    Le baiser profond ou (french kiss /pelle) n’est pas mentionné comme une pratique de transmission de vih .ça c’est très clair.
    ;la possibilité pour que le vih se transmets en embrassant est:la présence du sang contaminé’ et une plaie dans la bouche.!
    question qui me reste dans la tête:est:
    1/quel est la quantité du sang (contaminé)pour q’uil sera un risque de transmission.?
    2/une petite coupure ou lésions dans la bouche peut constituer un danger de contamination ou il faudrait une grosse plaie?
    Personne n’en vie de changer un baiser profond avec ces circonstances (sang et blessure)mais c’est une question comme les autres.
    Merci d’avance à votre réponse

    Répondre
    1. Infor Jeunes Bruxelles

      Bonjour Simon 80,
      En présence de blessures, il faut que la quantité de sang soit suffisamment importante pour donner lieu à une contamination (par exemple du sang qui coule). C’est pour cette raison que nous avons spécifié qu’il y a un risque modéré en cas de blessures « importantes ».  De plus il faut un contact direct entre ton sang et le sang d’une personne infectée pour donner lieu à une contamination.
      En cas de doute suite à une éventuelle prise de risque, le plus judicieux est d’effectuer un test de dépistage afin de vérifier l’absence de contamination. Tu peux effectuer un test de dépistage en centre de dépistage, en centre de planning familial ou dans un laboratoire d’analyses sur prescription de ta.ton médecin.
      Tu trouveras la liste des centres de dépistage en région bruxelloise (ainsi que les types et délais de dépistage) en cliquant sur le lien suivant: http://depistage.be/depistage/ et la liste des centres de planning familial en Belgique francophone en cliquant ici: http://www.loveattitude.be/services/repertoire/
      N’hésite pas à revenir vers nous pour toute autre question 🙂
       

      Répondre
  22. Maroua

    Faire un frottis afin de detecter d’éventuelles infections 5 jours après un rapport à risque est ce trop tôt ?

    Répondre
    1. Infor Jeunes Bruxelles

      Bonjour Maroua,
      Le mode et le délai de dépistage des IST varie d’une IST à l’autre. En effet, certaines IST peuvent être détectées au bout de quelques jours, d’autres au bout de plusieurs mois, par prise de sang ou autre prélèvement. Par exemple, grâce aux tests de 4ème génération, il est possible de dépister une contamination au VIH seulement 6 semaines après un rapport à risque. Tu trouveras un tableau récapitulatif sur la page suivante: http://depistage.be/depistage/?gclid=EAIaIQobChMI34fo2uLe1wIVCBbTCh3sxQXdEAAYASAAEgIQbPD_BwE
      Tu peux effectuer un dépistage des différentes IST auprès d’un centre de dépistage, auprès d’un.e médecin en centre de planning familial ou dans un laboratoire d’analyse médicale sur prescription de ta.ton médecin. Tu trouveras la liste des centres de dépistage en région bruxelloise en cliquant sur le lien suivant:http://depistage.be/depistage/ et la liste des centres de planning familial en Belgique francophone en cliquant ici: http://www.loveattitude.be/services/repertoire/
      N’hésite pas à revenir vers nous pour toute autre question 🙂

      Répondre
  23. Joseph

    Agents causaux
    C’est ma question

    Répondre
    1. Infor Jeunes Bruxelles

      Bonjour Joseph,
      Si tu es à la recherche des modes de transmission des différentes IST, tu trouveras plus d’informations sur le site dispnible au lien suivant: https://depistage.be/
      N’hésite pas à nous contacter pour toute question supplémentaire.

      Répondre
  24. Stone

    Après combien de temps se manifeste les premiers symptômes du vih

    Répondre
    1. Infor Jeunes Bruxelles

      Bonjour Stone,
      Les premier symptômes du VIH arrive généralement dans les semaines qui suivent l’entrée du virus dans l’organisme. Il est  peu probable de commencer à en ressentir les premiers effets en quelques jours.
      La plupart des IST peuvent se dépister 1 mois après la prise de risque. Pour ce qui est du VIH, il est possible de le dépister 6 semaines après la prise de risque grâce aux tests de 4ème génération. Les tests de 3ème génération, quant à eux, permettent de dépister une contamination au VIH, 3 mois après la prise de risque. En cas de doute vis-à-vis d’une éventuelle contamination à une ou plusieurs IST, le plus judicieux est d’effectuer un test de dépistage des différentes IST afin de recevoir un avis médical et envisager la solution la plus adaptée à ta situation. Tu peux effectuer un test de dépistage en centre de dépistage, en centre de planning familial ou dans un laboratoire d’analyses sur prescription médicale. Tu trouveras la liste des centres de dépistage en cliquant ici : https://depistage.be/depistage/ et la liste des centres de planning familial en Belgique francophone en cliquant : http://www.loveattitude.be/services/repertoire_v2/portal/
      N’hésite pas à revenir vers nous pour toute autre question 🙂

      Répondre
  25. Abba

    Bonjour, j’ai une infection au niveau de mon sexe mais pas le pénis.
    Je gratte fréquemment mon sexe et que sa devienne des petites plaies au niveau de mon sexe surtout quand je me laver et si je touche mon sexe avec le savon sa me fait très mal que dois-je faire?

    Répondre
    1. Infor Jeunes Bruxelles

      Bonjour Abba,
      Les symptômes que tu décris peuvent avoir de nombreuses explications. Le plus judicieux serait de consulter ta·ton médecin ou un·e médecin en centre de planning familial afin de recevoir un avis médical.
      Tu pourras alors effectuer un test de dépistage des différentes IST afin de recevoir un diagnostic. Tu peux effectuer un test de dépistage en centre de dépistage, en centre de planning familial ou dans un laboratoire sur prescription médicale. Tu trouveras la liste des centres de dépistage en cliquant ici : https://depistage.be/depistage/ et la liste des centres de planning familial en Belgique francophone : http://www.loveattitude.be/services/repertoire_v2/portal/
      Si tu souhaites plus d’informations sur les IST, leurs mode de traitement, de transmission, … tu peux te rendre sur le site suivant: https://depistage.be/depistage/
      N’hésite pas à revenir vers nous pour toute autre question 🙂

      Répondre
  26. Emily

    G un grave problème g une maladie qui ressemble au papilloma virus ! G plusieurs symptômes je transpire beaucoup trop g des bouffée de chaleur g une sansation de faim g de plus en plus des détresse respiratoire g remarqué que je la redonne par la salive. Aucun médecin ne me croit je suis désespéré aider moi !

    Répondre
    1. Infor Jeunes Bruxelles

      Bonjour Emily,
      Les symptômes que tu décris peuvent avoir de nombreuses explications. Le plus judicieux serait de consulter ta·ton médecin ou un·e médecin en centre de planning familial afin de recevoir un avis médical.
      Tu pourras alors effectuer un test de dépistage des différentes IST afin de recevoir un diagnostic. Tu peux effectuer un test de dépistage en centre de dépistage, en centre de planning familial ou dans un laboratoire sur prescription médicale. Tu trouveras la liste des centres de dépistage en cliquant ici : https://depistage.be/depistage/ et la liste des centres de planning familial en Belgique francophone : http://www.loveattitude.be/services/repertoire_v2/portal/
      N’hésite pas à revenir vers nous pour toute autre question 🙂

      Répondre
  27. HeyListen

    Faut il être forcément infecté de « base » avant de pouvoir contaminer une autre personne ?
    Peut on attraper une IST même si les deux personnes sont saines ?

    Répondre
    1. Infor Jeunes Bruxelles

      Bonjour Heylisten,
      En effet, il faut être porter d’une infection pour pouvoir la transmettre à une autre personne.
      N’hésite pas à nous recontacter pour toute autre question.

      Répondre
  28. kiline

    j ai un papillomavirus sans lésion dysplasique. c’est en faisant un frottis l’an dernier qu’il c’est revélé. J’ai fait une autre frottis fin mai. Iln’a pas disparu. Je suis fumeuse. ma gynéco m’a dit d’arrêter de fumer car le corps par ses défenses immunitaires doit l’éliminer. Je n’avais depuis aucun ami. Là j’ai rencontré quelqu’un,question rapport avec préservatif ok. Le papillomavirus ne passe pas par le sang, la salive et le sperme. Je voulais un deuxième avis. Ma gynéco m’a dit qu’il n’y avait pas de risque si je fais une fellation et vice versa. J’attends votre réponse. Cordialement

    Répondre
    1. Infor Jeunes Bruxelles

      Bonjour Kiline,
      Le Papillomavirus peut se transmettre par un simple contact peau à peau et donc même en se protégeant avec un préservatif. En effet, cette IST peut se transmettre par caresses sexuelles, par anulingus, cunnilingus, fellation et par pénétration (anale ou vaginale). Certaines protections te permettront de limiter des risques de transmission. Tu trouveras plus d’informations sur la page suivante: https://depistage.be/ist/hpv/
      N’hésite pas à nous contacter pour toute question supplémentaire.

      Répondre
  29. Taro

    J’ai l’hépatite b aiguë je veux comprendre mes résultats ag vhb+ ac antihbc+ ac antihbc<2negatif aghbe- transaminase normale échographies normal adnhvb indétectable

    Répondre
    1. Infor Jeunes Bruxelles

      Bonjour Taro,
      Seul un médecin est habitabilité à interpréter tes résultats, nous te conseillons donc de reprendre contact avec le médecin qui t’a prescrit cette prise de sang.
      Bien à toi.

      Répondre
  30. Lil

    Mon copain a mis son doigt dans mon vagin. Y’a t’il un risque d’ist ?

    Répondre
    1. Infor Jeunes Bruxelles

      Bonjour Lil,
      S’il n’a pas eu de contact entre les muqueuses ou plaie ouverte il n’y a aucune raison de s’inquiéter pour une majorité d’IST.
      Cependant, il existe quelques exceptions par exemple l’herpès qui peut se transmettre par contact direct avec la peau ou les organes génitaux lors des rapports génito-génitaux, mais aussi oro-génitaux et ano-génitaux. Le virus n’est pas présent dans le sperme. L’herpès buccal (ou bouton de fièvre) se transmet surtout par la salive, par simple baiser ou tout objet que la personne infectée a introduit dans sa bouche ou par un rapport oro-génital.
      Si tu souhaites plus d’informations sur les IST, leurs mode de traitement, de transmission, … tu peux te rendre sur le site suivant: https://depistage.be/depistage/
      N’hésite pas à nous recontacter pour toute autre question.

      Répondre
  31. Nico

    Bonjour, ma question est de savoir combien de temps vivent les bacterie, virus des mst à l’aire ? Peut on ètre contaminer par une mst en utilisant un sex toy ?

    Répondre
    1. Infor Jeunes Bruxelles

      Bonjour Nico,
      Tout d’abord, nous venons de nous apercevoir que nous ne t’avions pas répondu et nous te présentons nos excuses pour la réponse tardive.
      La durée de vie des IST varie d’une IST à l’autre. En effet, le VIH, par exemple, ne « survit » que quelques minutes « à l’air libre » tandis que les hépatites (A, B, C) ont une durée de vie pouvant aller jusqu’à plusieurs jours.
      Il est, effectivement, possible d’être contaminé·e ou de contaminer sa·son·ses partenaires en partageant les mêmes sextoys et sans que ceux-ci soient lavés. En effet, lorsque les liquides contaminants entrent en contact avec les muqueuses (contact direct entre les muqueuses/sexes ou contact indirect avec un objet), une contamination à une ou plusieurs IST est possible. Pour le VIH, par exemple, les liquides contaminants sont: le sperme, les sécrétions vaginales, le liquide séminal, le liquide rectal, le sang et le lait maternel. Tu trouveras plus d’informations sur les IST et leur mode de transmission en consultant les pages de chacune des IST disponibles au lien suivant: https://depistage.be/#
      En cas de doute, le plus judicieux serait d’effectuer un test de dépistage des différentes IST. Tu peux effectuer un test de dépistage des différentes IST dans un centre de dépistage, dans un centre de planning familial ou dans un laboratoire d’analyses sur prescription de ta·ton médecin. Tu trouveras la liste des centres de dépistage en région bruxelloise en cliquant sur le lien suivant: https://depistage.be/depistage/#pdr1 et la liste des centres de planning familial en cliquant ici: http://www.loveattitude.be/services/repertoire_v2/portal/
      N’hésite pas à nous contacter pour toute question supplémentaire.

      Répondre
  32. Olivier

    Je souffre d’un papillomatose laryngée, j’ai subit l’operation chirurgicale le 24juillet 2018. Après l’operation, la voi etait mieu bonne. Mais juste 2 a 3semaine apres. La voi s’est encore eteinte. Il’ya rien contre cette recidive. Quel traitement me conseillerez vous. J’en peux pluss.

    Répondre
    1. Infor Jeunes Bruxelles

      Bonjour Olivier,
      Nous ne savons pas malheureusement donner une réponse à ta question. Comme tu le dis, aucun traitement curatif n’est connu à ce jour contre les récidives. Tu peux demander plus d’informations à ta·ton médecin traitant·e ou un·e médecin en centre de planning familial. Cela te permettra de recevoir un avis médical et d’envisager la solution la plus adaptée à ta situation. Tu trouveras la liste des centres de planning familial en Belgique francophone sur: http://www.loveattitude.be/services/repertoire/
      N’hésite pas à revenir vers nous pour toute autre question 🙂

      Répondre
  33. Olivier

    Bonjour. J’aimerais savoir si le hpv peut se trouver dans les urines.

    Répondre
    1. Infor Jeunes Bruxelles

      Bonjour Olivier,
      Les tests de dépistage des différentes IST varient en fonction du type de celle-ci.
      Le test urinaire permet de détecter la Chlamydia et la Gonorrhée.
      Si tu souhaites plus d’informations sur les IST, leurs mode de traitement, de transmission, … tu peux te rendre sur le site suivant: https://depistage.be/depistage/
      N’hésite pas à nous recontacter pour toute autre question.

      Répondre
  34. Fafi

    Mon ami àun bouton rouge avec du pue sur la verge… Ce bouton y etait il y a quelques mois et réapparus. Comment l’attrape t-on? Est ce une IST?

    Répondre
    1. Infor Jeunes Bruxelles

      Bonjour Fafi,
      Les symptômes que tu décris peuvent avoir de nombreuses explications. Le plus judicieux serait de consulter ta·ton médecin ou un·e médecin en centre de planning familial afin de recevoir un avis médical.
      Tu pourras alors effectuer un test de dépistage des différentes IST afin de recevoir un diagnostic. Tu peux effectuer un test de dépistage en centre de dépistage, en centre de planning familial ou dans un laboratoire sur prescription médicale. Tu trouveras la liste des centres de dépistage en cliquant ici : https://depistage.be/depistage/ et la liste des centres de planning familial en Belgique francophone : http://www.loveattitude.be/services/repertoire_v2/portal/
      Si tu as d’autres questions, n’hésite pas à nous recontacter.

      Répondre
  35. Bibu

    Bonjour depuis 3 mois je souffre de brûlure d’estomac, ganglion à répétition en dessous des aisselles, gorge qui fait mal,fatigue et une perte de sommeil depuis que j’ai effectué un cunnilingus.
    Est ce possible d’avoir contracté une mst ?

    Répondre
    1. Infor Jeunes Bruxelles

      Bonjour Bibu,
      Certaines IST peuvent effectivement se contracter suite à un cunnilingus mais tes symptômes peuvent avoir de nombreuses explications.
      Le plus judicieux serait sans doute de consulter un médecin afin de faire un dépistage.
      N’hésite pas à nous recontacter pour toute autre question.

      Répondre
  36. Raoul

    Bonjour,
    Une femme m a masturbe avec de lhuile lors d un massage tantrique. Il ny a eu aucun contact entre nos sexes ou sa bouche. Juste sa main sur mon sexe.
    Y a t il un risque davoir attrape une ist ?
    Merci de votre reponse, je suis inquiet.

    Répondre
    1. Infor Jeunes Bruxelles

      Bonjour Raoul,
      S’il n’a pas eu de contact entre les muqueuses ou plaie ouverte il n’y a aucune raison de s’inquiéter d’une éventuelle transmission d’IST.
      Si tu souhaites plus d’informations sur les IST, leurs mode de traitement, de transmission, … tu peux te rendre sur le site suivant: https://depistage.be/depistage/
      N’hésite pas à nous recontacter pour toute autre question.

      Répondre
  37. Grosminet_31

    Bonjour,
    Je suis étonné de lire que les baisers peuvent permettent la transmissions d’IST. Je savais que le risque existait pour les pratiques sexuelles orales, mais pas pour les simples baisers.
    Lorsque je vais chez des professionnelles du sexe, le rapport est protégé et mon sexe couvert quasi dès le départ. Par contre, il m’est arrivé d’échanger des baisers (pas profond….pas avec la langue).
    Est-ce que cela comporte un risque d’IST?
    Récemment, une pro m’a proposé un show lesbien. Le tout protégé dès le départ comme d’hab (même si elle propose la fellation « nature ») mais avec échange de baisers. Je suppose que si elle se font des cunnilingus et que l’on s’embrasse après, le risque est augmenté d’attraper une IST?
    Qu’en est-il?
    Cordialement,

    Répondre
    1. Infor Jeunes Bruxelles

      Bonjour Grosminet_31,
      Même si le risque est faible, le virus de l’hépatite B est transmissible par la salive (échange d’un baiser profond avec salive). Dans ton cas, donc, tu n’as pas pris un risque. Tu pourras trouver un schéma détaillé sur les modalités de transmission des IST suivant le lien: https://depistage.be/prise-de-risque/#pdr1
      En revanche, une contamination est possible s’il y a contact entre les muqueuses de la bouche et les liquides biologiques (sperme, liquide pré-éjaculatoire, sécrétions vaginales). L’utilisation d’un préservatif ou d’une digue dentaire (ou un morceau de latex découpé dans un préservatif), neutralise le risque de transmission d’une ou plusieurs IST.
      En cas de doute, le plus judicieux serait d’effectuer un test de dépistage des différentes IST. Tu peux effectuer un test de dépistage des différentes IST dans un centre de dépistage, dans un centre de planning familial ou dans un laboratoire d’analyses sur prescription de ta·ton médecin. Tu trouveras la liste des centres de dépistage en région bruxelloise en cliquant sur le lien suivant: http://preventionsida.org/2340-2/ou-faire-faire-un-depistage-vih/ et la liste des centres de planning familial en cliquant ici: http://www.loveattitude.be/services/repertoire_v2/portal/
      N’hésite pas à revenir vers nous pour toute autre question 🙂

      Répondre
  38. Lzz

    Bonjour, j’ai plusieurs questions tel que :
    est ce que par masturbation masculine ou féminine il se peux que l’un d’entre nous attrape une IST ?
    ainsi que si le garçon ejacule sur moi (hors voies orales,vaginales ou anales) ?
    De plus, se peut il que la fille attrape une IST à cause d’un cunnilingus ?
    Et pour finir, y a t’il des risques en se frottant nus ? Et si sans pénétration vaginale ou anales le penis frotte contre l’anus ou sur les lèvres/clito ?
    Merci de vos réponses 🙂

    Répondre
    1. Infor Jeunes Bruxelles

      Bonjour Lzz,
      Etant donné que certaines IST se transmettent par caresses sexuelles, c’est pour cette raison que, dans une relation exclusive, on recommande d’effectuer un test de dépistage des différentes IST avant d’envisager l’arrêt de l’utilisation du préservatif (et une méthode de contraception si nécessaire). Tu peux effectuer un test de dépistage des différentes IST en centre de dépistage, en centre de planning familial ou dans un laboratoire d’analyses médicales sur prescription de ta·ton médecin. Tu trouveras la liste des centres de dépistage en cliquant ici: https://depistage.be/depistage/ et la liste des centres de planning familial en Belgique francophone en cliquant au lien suivant: http://www.loveattitude.be/services/repertoire_v2/portal/
      « Une main pour toi, une main pour moi ! » : En cas de masturbation mutuelle, en attendant de confirmer que ton partenaire et toi n’êtes porteur·euse·s d’aucune IST, le plus judicieux est de garder une main pour soi (et guider éventuellement sa·son partenaire) et l’autre main pour sa·son partenaire afin d’éviter les échanges entre les liquides contaminants qui se trouvent dans la zone génitale (sperme, sécrétions vaginales, liquide rectal, éventuellement du sang). De la même manière, le frottement du pénis sur l’anus ou sur la vulve est susceptible de donner lieu à une contamination à une ou plusieurs IST. De plus, en cas de contact entre le sperme de ton partenaire et ta vulve et si vous n’utilisez pas de méthode contraceptive, une grossesse est possible. Ainsi, même s’il n’y a pas de pénétration, le plus judicieux est de pratiquer ces frottements en étant protégé·e·s par un préservatif.
      Certaines IST se transmettent également par cunnilingus, c’est le cas de l’hépatite B, la syphilis, l’herpès génital, le papilloma virus, la chlamydia, la gonorrhée.
      Si tu souhaites plus d’informations vis-à-vis des méthodes pour limiter les risques de contamination, tu peux te rendre sur la page suivante: https://depistage.be/prevention/
      N’hésite pas à nous contacter pour toute question supplémentaire.

      Répondre
  39. Mathilde

    Bonjour
    Suite à un accident lors d’un rapport avec mon copain ce dernier à uriner dans mon vagin (3 fois en 2 semaines)
    Il n’a pas d’infection urinaire si de chlamydia ( moi-même j’ai fais une prise de sang hier et suis négative)
    Cependant est il possible que dans son urine il y est des bactéries qui puissent infectée mon système reproductif ? (Trompe utérus…)?
    Ou est ce qu’à partir du moment que son urine est stérile il n’y a aucun risque ?
    Merci pour votre réponse

    Répondre
    1. Infor Jeunes Bruxelles

      Bonjour Mathilde,
      En cas de contact de l’urine avec une peau lésée, avec les yeux ou avec des muqueuses comme le vagin ou l’anus, il peut y avoir transmission du virus de l’hépatite B, et, en cas de sang dans les urines, transmission du VIH. Le danger est le plus grand lorsque l’émission urinaire est précédée d’une éjaculation (car du sperme peut être présent dans les urines).
      N’hésite pas à nous recontacter pour toute autre question.

      Répondre
  40. Uzan

    Salut depuis plusieurs mois je constate une présence de puis dans mon urine …à plusieurs reprises j ai fais mon test de dépistage mais rien et cela revient après quelques temps…
    Vraiment suis très inquiet.
    Veillez me situer s il y en a des remèdes où si cette maladie est sans remède…
    Merci….puis dans l urine

    Répondre
    1. Infor Jeunes Bruxelles

      Bonjour Uzan,
      Seul un médecin pourrait poser un diagnostic après un examen médical.
      Nous te conseillons donc de consulter ton. ta médecin dès que possible afin de trouver un traitement adapté.
      N’hésite pas à nous recontacter pour toute autre question.

      Répondre
  41. Nonoolivier

    Peut on transmettre une ist même si nous sommes dépisté négatif ?

    Répondre
    1. Infor Jeunes Bruxelles

      Bonjour Nonoolivier,
      Comme répondu sur une autre page:
      Si tu as effectué un test dépistage des différentes IST  en respectant leur délai et qu’il s’avère que tu es négatif à chacune des IST, alors tu ne peux pas transmettre d’IST.
      Cependant, si tu fais ton test de dépistage des IST trop tôt, il est possible que l’IST ne soit pas encore détectable.
      De plus, certaines IST sont asymptomatiques (c’est-à-dire qu’il n’y a pas de symptôme visible), il est donc possible d’être porteur·euse d’une IST sans ressentir de symptôme.
      Si tu souhaites plus d’informations sur les modes de transmission et les délais de dépistage, tu peux te rendre sur le site: https://depistage.be/depistage/
      N’hésite pas à nous contacter pour toute question supplémentaire.

      Répondre
  42. MN

    Bonjour,
    Quand on a un condylome dans la bouche, y a-t-il une transmission possible en buvant dans une même bouteille que d’autres personnes?

    Répondre
    1. Infor Jeunes Bruxelles

      Bonjour MN,
      Les condylomes sont des verrues qui peuvent se développer à la suite d’une contamination à l’un des nombreux types de Papillomavirus humain (HPV). Le HPV peut se transmettre par contact sexuel oral, anal ou vaginal et par contact cutané (frottement, caresses sexuelles). Ainsi, en cas de lésions dans la bouche, il est possible que le HPV puisse être transmis en utilisant, directement après, le verre de la personne contaminée. Si tu souhaites plus d’informations sur le HPV, tu peux te rendre sur le lien suivant: https://depistage.be/ist/hpv/
      En cas de doute, le plus judicieux serait d’effectuer un test de dépistage des différentes IST et/ou te rendre chez ta·ton gynécologue ou un·e médecin en centre de planning familial. Tu peux, en effet, effectuer un test de dépistage des différentes IST en centre de dépistage, en centre de planning familial ou dans un laboratoire d’analyses sur prescription médicale.
      N’hésite pas à nous contacter pour toute question supplémentaire.

      Répondre
  43. Inconnue

    Bonjour.
    Je suis atteinte de la gardnerella vaginalis. Les explications sur cette bacterie n est pas clair ( ist, pas ist).
    De plus je ne trouve pas grand chose sur le mode de transmission, j ai compris que cela se transmet lors de rapport sexuel, mais y a t il une transmission par la salive; des baisers….

    Répondre
    1. Infor Jeunes Bruxelles

      Bonjour Inconnue,
      Les IST peuvent se transmettre sexuellement mais également au travers de certaines pratiques comme les échanges de seringue, les échanges de matériel de sniff ou encore de la mère à l’enfant. En revanche, s’il y a une contamination à une ou plusieurs IST, cela signifie que cela a été transmis par quelqu’un·e qui est porteur·euse de cette ou ces IST. En effet, si deux partenaires exclusif·ve·s n’ont pas d’IST, ils/elles ne risquent pas de se contaminer mutuellement en ayant un rapport sexuel non protégé. Si tu souhaites plus d’informations sur les modes de transmission, tu peux te rendre sur le site suivant: https://depistage.be/prise-de-risque/ En cas de doute vis-à-vis d’une éventuelle contamination à une ou plusieurs IST, le plus judicieux est d’effectuer un test de dépistage des différentes IST. Tu peux effectuer un test de dépistage en centre de dépistage, en centre de planning familial ou dans un laboratoire d’analyses sur prescription médicale.
      Une mycose, en revanche, n’est pas une IST. C’est la présence en trop grand nombre d’une bactérie de la flore vaginale ou sur le pénis qui est problématique (ces bactéries sont naturellement présentes sur et/ou dans notre organisme). Dans ton cas, c’est la gardnerella vaginalis qui prolifère de manière trop importante pour l’équilibre de ton vagin.
      La prolifération d’une bactérie est due principalement à un déséquilibre de la flore vaginale ou du pénis et n’est pas lié à une infection sexuellement transmissible qu’un·e partenaire aurait eu auparavant. En effet, bien qu’elle puisse être transmise lors d’un rapport sexuel à ta·ton partenaire, ce n’est pas une IST.
      Un déséquilibre de la flore vaginale ou du pénis peut être dû à :
      – la prise de certains anti-biotiques,
      – à des rapports sexuels trop fréquents,
      – à certaines IST
      – le stress, le tabac,
      – des habitudes d’hygiène agressives (douches vaginales, toilettes trop fréquentes, savons avec un pH trop élevé). A savoir que le vagin s’auto-nettoie, il est donc important de limiter sa toilette à la vulve et éviter de faire entrer de l’eau ou du savon dans le vagin.
      N’hésite pas à revenir vers nous pour toute autre question 🙂

      Répondre
  44. gilbert

    mon ami , viens d’ être dépister de la gonorrhée , es que cette maladie se transmet par le baiser ?

    Répondre
    1. Infor Jeunes Bruxelles

      Bonjour Gilbert,
      Non, la Gonorrhée ne se transmet que par  contact sexuel (vaginal, oral et/ou anal) ou de la mère à l’enfant.
      Pour plus d’information sur les différentes IST et les modes de transmission tu peux consulter le site suivant.
      https://depistage.be/
      N’hésite pas à nous recontacter pour toute autre question.

      Répondre
  45. Cédric

    Bonjour depuis kelke temps g des condylome autour du pénis en forme de petit choux fleur et la récemment des petit bouton blanc sur le gland que doit je faire car là je suis en traitement par condyline

    Répondre
    1. Infor Jeunes Bruxelles

      Bonjour Cédric,
      Si tu as le sentiments que les symptômes s’intensifie alors que tu es déjà sous traitement, nous te conseillons de prendre contact avec ton.ta médecin afin de faire le point.
      N’hésite pas à nous recontacter pour toute autre question.

      Répondre
  46. lopit

    Bonjour,
    Je voudrais savoir si un simple contact entre deux sexes peut transmettre des maladies même si les deux personnes sont vierges et ne présente aucuns symptômes.

    Répondre
    1. Infor Jeunes Bruxelles

      Bonjour Lopit,
      Qu’entends-tu par « vierge »? En effet, chaque personne peut avoir sa propre vision de la notion de virginité. Est ce qu’on est toujours vierge après une fellation? après un cunnilingus? après une masturbation réciproque? ou est ce qu’on ne l’est plus?
      Des partenaires (vierges ou non) qui ne sont pas porteuses d’IST ne peuvent pas se contaminer mutuellement.
      Par ailleurs, certaines IST se transmettent par de simples caresses sexuelles et ne présentent pas forcément de symptôme (on dit qu’elles sont asymptomatiques). Ainsi, il est difficile d’affirmer avec certitude que l’on n’est pas contaminé à une ou plusieurs IST sans connaître le statut sérologique de chacun des partenaires.
      C’est pour cette raison que, dans une relation exclusive, on recommande d’effectuer un test de dépistage des différentes IST avant d’envisager l’arrêt de l’utilisation du préservatif. Tu peux effectuer un test de dépistage des différentes IST en centre de dépistage, en centre de planning familial ou dans un laboratoire d’analyses médicales sur prescription de ta·ton médecin. Tu trouveras la liste des centres de dépistage en cliquant ici: https://depistage.be/depistage/ et la liste des centres de planning familial en Belgique francophone en cliquant au lien suivant: http://www.loveattitude.be/services/repertoire_v2/portal/
      N’hésite pas à nous contacter pour toute question supplémentaire.

      Répondre
  47. Annasue

    Bonjour j aimerai savoir ce que c’est qu un accolement utero ovarien bilatérale

    Répondre
    1. Infor Jeunes Bruxelles

      Bonjour Annasue,
      On parle d’accolement utéro-ovarien bilatérale quand on observe que les ovaires sont fixés, collés de chaque côté, sur le pôle supérieur de l’utérus. Cela pourrait engendrer, entre autre, de problème de fertilité. Tu peux demander plus d’informations à ta·ton médecin traitant·e ou un·e médecin en centre de planning familial. Si tu t’inquiètes d’un éventuel accolement utéro-ovarien, cela te permettra de recevoir un avis médical et d’envisager la solution la plus adaptée à ta situation. Tu trouveras la liste des centres de planning familial en Belgique francophone sur: http://www.loveattitude.be/services/repertoire/
      N’hésite pas à revenir vers nous pour toute autre question 🙂

      Répondre
  48. Papu

    Bonjour je ne trouve pas un diagnostic a mon problème, 2-3 jours apres avoir eu une relation non protégé il m’et apparu une plaie en dessous de la verge ( qui touche a mes testicules) la lesion es de couleur jaunâtre/blanchâtre avec un peu de douleur et voila que sa dure depuis 7 jours des petits boutons avec de l’eau se sont installés je vais voir le médecin cette semaine mais avez vous une idée préconçue? Merci

    Répondre
    1. Infor Jeunes Bruxelles

      Bonjour Papu,
      Les symptômes que tu décris peuvent avoir de nombreuses explications et pourraient être le symptôme d’une ou plusieurs IST. Ainsi, comme tu l’évoques dans ta question, le plus judicieux serait de consulter ta·ton médecin ou un·e médecin en centre de planning familial afin de recevoir un avis médical.
      Tu pourras alors effectuer un test de dépistage des différentes IST afin de recevoir un diagnostic et envisager le traitement le plus approprié à ta situation. Tu peux effectuer un test de dépistage en centre de dépistage, en centre de planning familial ou dans un laboratoire sur prescription médicale. Tu trouveras la liste des centres de dépistage en cliquant ici : https://depistage.be/depistage/ et la liste des centres de planning familial en Belgique francophone : http://www.loveattitude.be/services/repertoire_v2/portal/
      N’hésite pas à revenir vers nous pour toute autre question 🙂

      Répondre
  49. Annasue

    Bonjour je suis suis sous colposeptine ovule et antibiotiques pour le chlamydia et le mycoplasme ça fait 7 jours que je suis le traitement mais j’ai eu un rapport non protégé mj aimerais savoir si ça peut influencer les traitements

    Répondre
    1. Infor Jeunes Bruxelles

      Bonjour Annasue,
      Si tu as des rapports sexuels non protégés, une contamination à une ou plusieurs IST est en effet possible.
      En général, lors du traitement de la chlamydia et du mycoplasme, il est préférable d’éviter les rapports sexuels afin d’éviter de perturber ta flore vaginale et d’éviter toute nouvelle contamination. De plus, il est préférable que les partenaires soient traités pour l’infection dépistée afin d’éviter toute nouvelle contamination à la suite du traitement. Suite au traitement, il est important d’effectuer un test de dépistage des IST traitées afin de vérifier que le traitement a bien fonctionné et envisager une autre solution dans le cas où celui n’a pas fonctionné.
      Dans une relation exclusive, il est plus judicieux d’effectuer un test de dépistage des différentes IST avant d’envisager d’arrêter l’utilisation du préservatif. Tu peux effectuer un test de dépistage en centre de dépistage, en centre de planning familial ou dans un laboratoire d’analyses médicales sur prescription de ta·ton médecin. Tu trouveras la liste des centres de dépistage en cliquant sur le lien suivant: https://depistage.be/depistage/ et la liste des centres de planning familial en Belgique francophone en cliquant ici: http://www.loveattitude.be/services/repertoire_v2/portal/
      N’hésite pas à nous contacter pour toute question supplémentaire.

      Répondre
  50. Flo

    Bonjour
    Mon dernier rapport date de 2ans! Le rapport avait était protégé mais pour la fellation non!
    Ai-je encouru un risque?
    J’me pose souvent cette question depuis une intervention au lycée sur le Sida, le VIH et les autres IST…
    En 2 ans j’avais vraiment pas fait attention mais depuis cette intervention d’information j’y pense seulement…
    Sachant que je suis plus avec la personne et que j’ai un nouveau partenaire maintenant depuis un moment et qu’on envisage d’habité ensemble! cela me fait un peu peur!

    Répondre
    1. Infor Jeunes Bruxelles

      Bonjour Flo,
      Bien qu’il n’y ait pas de raison de s’alarmer, en cas de relation non protégée il y a effectivement un risque de contamination à une ou plusieurs IST.
      Afin d’éliminer tout doute, le plus judicieux est d’effectuer un test de dépistage afin de recevoir un avis médical.
      Tu peux effectuer un test de dépistage des différentes IST en centre de dépistage, en centre de planning familial ou dans un laboratoire d’analyses sur prescription de ta·ton médecin. Tu trouveras la liste des centres de dépistage en cliquant sur le lien suivant: https://depistage.be/ et la liste des centres de planning familial en Belgique francophone en cliquant sur le lien suivant: http://www.loveattitude.be/services/repertoire_v2/portal/http://www.loveattitude.be/services/repertoire_v2/portal/
      N’hésite pas à revenir vers nous pour toute autre question 🙂
       

      Répondre
  51. Nymphéa

    Alors, quels tests doit-on faire passer à un nouveau partenaire ? ; le Sida,la Syphilis, et puis ??
    Merci de votre réponse!

    Répondre
    1. Infor Jeunes Bruxelles

      Bonjour Nymphéa,
      Dans une relation exclusive, il est, en effet, plus judicieux d’effectuer un test de dépistage des différentes IST listées sur cette fiche avant d’envisager l’arrêt de l’utilisation du préservatif. Par ailleurs, si vous n’avez pas le désir de concevoir un enfant, le plus judicieux est également de trouver un moyen de contraception qui vous convient à tous les deux.
      Tu trouveras sur la page suivante les différentes modes de dépistage, les délais et les centres de dépistage: https://depistage.be/depistage/ Tu peux également un test de dépistage en centre de planning familial. Tu trouveras la liste des centres de planning familial en Belgique francophone en cliquant sur le lien suivant: http://www.loveattitude.be/services/repertoire_v2/portal/
      Que ce soit une pilule contraceptive à prendre tous les jours, un anneau vaginal ou un patch qui se changent toutes les 3 semaines ou un stérilet qui se change tous les 3 ou 5 ans, il existe de nombreux moyens de contraception qui correspondent plus aux habitudes de l’une ou aux habitudes de l’autre… Ainsi, lors d’une consultation avec ta·ton gynécologue ou un·e médecin, tu pourras aborder le sujet et envisager la contraception qui te convient le mieux. En attendant, tu peux te rendre sur la fiche suivante: https://bruxelles-j.be/?p=9436 ou le site suivant: https://www.mescontraceptifs.be/
      N’hésite pas à nous contacter pour toute question supplémentaire.

      Répondre
  52. Margot

    Bonsoir, Y-a-t’il un risque que mon copain attrape une IST si il me leche les seins ?
    Merci d’avance.

    Répondre
    1. Infor Jeunes Bruxelles

      Bonjour Margot,
      Il n’existe à priori aucun risque pour ce type de pratique.
      Bien à toi.

      Répondre
  53. Lara

    Bonjour j’aimerai savoir (lors d’un rapport sexuel lesbien) si lorsque qu’une sécrétion vaginale touche la paroie vaginal de l’autre, si des maladies peuvent être échangées sachant qu’aucune des des n’a fait de dépistage ?

    Répondre
    1. Infor Jeunes Bruxelles

      Bonjour Lara,
      En effet, certaine IST peuvent ce transmettre lors de ce type de rapport.
      Pour transmettre un virus, il faut une porte d’entrée (les muqueuses du vagin/de l’anus et des plaies cutanées) et un liquide contaminant (le sang, la cyprine).
      N’hésite pas à nous recontacter pour toute autre question.
       

      Répondre