Quels sont les modes de contamination et de dépistage des MST ou IST?

Les Maladies Sexuellement Transmissibles (MST) sont appelées officiellement les Infections Sexuellement Transmissibles (IST).  Il existe de nombreuses IST dont une plus connue que les autres: le VIH (le virus du SIDA) mais il y a aussi: la syphilis, la chlamydia, l’herpès, l’hépatite B et C, la gonorrhée, le papillomavirus humain (HPV) responsable, entre autres, des condylomes (verrues génitales).
Ces infections peuvent avoir des conséquences graves sur ta santé. Elles peuvent devenir des maladies chroniques et/ou même entraîner ta mort. Ainsi, il est judicieux d’éviter les contaminations.
Ces dernières années, le relâchement de la prévention du VIH et la diminution de l’utilisation du préservatif ont eu comme conséquence une augmentation des IST, dans de nombreux pays. On constate aussi une augmentation des cas de certaines IST chez les jeunes de 15 à 25 ans. Notamment de la chlamydia et de l’herpès génital, qui sont plus souvent dépistées chez les filles, et enfin de la syphilis, qui concernent plus particulièrement les garçons.
Une vie sexuelle active et avec de multiples partenaires augmente le risque de transmission d’une ou plusieurs IST. Le plus judicieux est d’utiliser une protection en latex comme les préservatifs et le carré de latex.

Est-ce grave ?

Les effets varient d’une IST à une autre et ils varient en fonction du temps entre le moment où tu es contaminé·e et le moment où tu te soignes. Certaines IST se soignent par une simple prise d’antibiotiques. Pour l’hépatite B, il n’existe pas de traitement mais un vaccin est disponible en prévention. En revanche, pour l’hépatite C, il n’y a pas encore de vaccin. Bien que les traitements stabilisent les défenses immunitaires, le SIDA (c’est le VIH qui a évolué au stade de Syndrome d’ImmunoDéficience Acquise) reste une maladie mortelle. On ne guérit donc pas d’une contamination au VIH (qu’il soit au stade SIDA ou non).

Les modes de contamination

Les IST se transmettent lors de rapports sexuels non protégés, parfois par voie fœtale ou par allaitement et rarement par voie sanguine (une seringue infectée, par ex.). Pour ce qui concerne la transmission par voie sexuelle, il suffit que les muqueuses des organes génitaux soient en contact pour être contaminé·e ou contaminer sa·son partenaire, que ce soit par voie vaginale, anale ou orale. Certaines IST se transmettent par simple contact sans qu’il y ait nécessairement de rapport sexuel complet, c’est le cas du papillomavirus humain (HPV) ou de l’herpès.

Les symptômes communs aux IST

Les IST peuvent être asymptomatiques (cela signifie qu’aucun symptôme n’apparaît). Les symptômes peuvent se manifester sur les organes reproducteurs ainsi que sur la peau autour du vagin, du pénis ou de l’anus. Par ailleurs, certaines IST provoquent des symptômes d’autres parties du corps, comme c’est le cas des hépatites B et C qui ont un impact sur le foie. On peut donc avoir une IST sans qu’il n’y ait d’effet visible et transmettre une ou plusieurs IST sans le savoir.

Si tu remarques :

  • des écoulements anormaux/pertes provenant du pénis, du vagin ou de l’anus;
  • des sensations de brûlure en urinant;
  • des plaies anormales et/ou démangeaisons, principalement, au niveau des organes génitaux;
  • des douleurs au niveau des organes génitaux et/ou douleurs abdominales;
  • des douleurs pendant les rapports sexuels.

Tu peux avoir un de ces symptômes comme tu peux tous les avoir ou n’en avoir aucun. Il peut arriver que tu sois infecté(e) mais que tu n’aies pas de symptôme. Si tu as des doutes suite à une prise de risque, le plus judicieux serait de consulter un·e médecin et/ou effectuer un test de dépistage des différentes IST.

Se protéger: se faire dépister régulièrement, se protéger et protéger son entourage

Tu peux transmettre une ou plusieurs IST à ta·ton partenaire, si vous avez des relations sexuelles non protégées (sans préservatif ou sans carré de latex). Dans une relation exclusive, il est plus sûr d’effectuer un test de dépistage des différentes IST avant d’envisager l’arrêt des protections de latex (préservatifs ou carré de latex).
Si tu as découvert que tu es contaminé·e à une ou plusieurs IST, le plus judicieux serait de prévenir tes partenaires des 3 derniers mois, afin qu’il·elle·s fassent un test de dépistage. Mais comment s’y prendre pour en parler? C’est la situation idéale de pouvoir en parler librement. En revanche, il y a plein de raisons qui font que certain·e·s n’y parviennent pas. Pour permettre de prévenir ses ancien·ne·s partenaire·s, O’YES a alors mis en place le SMS Dépistage: c’est anonyme et gratuit!
Tu peux effectuer un test de dépistage en centre de dépistage, en centre de planning familial ou dans un laboratoire d’analyses médicales sur prescription de ta·ton médecin.
La plupart des IST peuvent se dépister 1 mois après la prise de risque. Pour ce qui est du VIH, il est possible de le dépister 6 semaines après la prise de risque grâce aux tests de 4e génération. Les tests de 3e génération, quant à eux, permettent de dépister une contamination au VIH, 3 mois après la prise de risque. La liste des lieux où faire un dépistage des différentes IST est disponible sur le lien suivant : Où se faire dépister?
Pour plus d’informations sur une IST en particulier, tu peux te rendre sur la fiche suivante: Les principales IST  ou sur le site “Depistage

Poser une question

N’hésite pas à nous poser une question, un professionnel faisant partie du réseau Bruxelles-J te répondra. Nous préservons ton anonymat et ton adresse de messagerie ne sera pas publiée.

En cliquant sur "envoyer votre question", vous acceptez notre politique de confidentialité.

*
*
*

82 questions déjà posées

  1. hugo212
    1 février 2024

    Bonjour, peut on attraper une mst où le vih en ayant sucer les seins de quelqu’un ? 

    Répondre
    1. Infor Jeunes Bruxelles (informateur certifié)
      2 février 2024

      Bonjour Hugo212,

      Les IST se transmettent principalement lors des pratiques sexuelles suivantes : pénétrations vaginales et anales,  fellation, cunnilingus, anuslingus, caresse/masturbation sexe contre sexe, …  Se protéger des IST c’est faire en sorte que du sang, du sperme,  du liquide séminal ou des sécrétations vaginales/anales n’entrent pas en contact avec les muqueuses génitales, anales ou buccales et vice-versa.

      Sucer les seins est a priori une pratique sans risque mais si tu as un doute fais-toi dépister.  La liste des centres de dépistages en Wallonie et à Bruxelles se trouve ici

      Bien à toi

       

      Répondre
  2. Luna
    2 décembre 2023

    Est-ce possible que mon partenaire mes contaminer et que lui n’ai pas la maladie

    Répondre
    1. Infor Jeunes Bruxelles (informateur certifié)
      5 décembre 2023

      Bonjour Luna,

      Parfois, une personne peut être porteuse d’une IST mais ne pas se sentir malade et/ou ne pas avoir de symptômes. Pour être certains, mieux vaut se faire dépister. Pour se faire dépister, vous pouvez vous rendre en centre de dépistage, en planning familial ou chez ton·ta médecin traitant·e.

      J’espère que cela répond à ta question, n’hésite pas à nous recontacter si besoin !

      Répondre
  3. Ans
    17 novembre 2023

    Comment est-ce possible que ma partenaire ait des infections chaque fois que nous avons des rapports intimes alors que nous avons fait un traitement médical ?

     

    Répondre
    1. Infor Jeunes Bruxelles (informateur certifié)
      11 décembre 2023

      Bonjour Ans,

      Qu’entends-tu par “infection” ? Malgré les traitements, il est possible que ta compagne soit sensible aux cystites. Pour les éviter, on conseille souvent de comment par aller uriner après chaque rapport.

      Afin de bien identifier le problème et de pouvoir y trouver une solution, nous vous conseillons tout de même d’aller voir un médecin (soit gynécologue soit généraliste) ou d’aller en planning familial.En effet, nous ne sommes pas médecins et ne pouvons donc pas te répondre précisément.

      J’espère que cela répond à ta question, n’hésite pas à nous recontacter si besoin !

      Répondre
  4. Moi
    7 novembre 2023

    Mon mec ne vit pas dans le mm pays que moi il est récemment venu faire 3mois et étonnamment j’ai eu une infection urinaire vue qu’on se protègeait. Par la suite on s’est traité mais  j’ai ressenti quelque jours sensiblement les mm symptômes que j’avais il y’a klk temps. La question que je me pose s’est :est qu’on peut être recontaminer mm si on a pris le traitement il y’a peu de temps?

    Répondre
    1. Infor Jeunes Bruxelles (informateur certifié)
      15 novembre 2023

      Bonjour Moi,

      Une infection urinaire n’est pas nécessairement symptôme d’une IST.  Mais si tu as un doute, il est possible de se faire dépister 6 semaines après un rapport à risque.  Cependant, si tu remarques quelque chose d’inhabituel, consulte un médecin sans attendre pour effectuer un contrôle et, au besoin fais-toi dépister et traiter.

      La liste de lieux de dépistage en Fédération Wallonie-Bruxelles se trouve ici

      Bien à toi

       

      Répondre
  5. Jérémy
    16 octobre 2023

    Bonjour suite à un doigté dans l anus d’un homme et en ressortant les doigts je me suis aperçu qu’il y’avais du sang un peu entre la peau et l’ongle etc. Et forcément cela m’inquiète je sais que ce n’est pas une prise de risque mais j’ai peur d’avoir une petite plaie sous l’ongle et comme c étais à l’intérieur et pas à l’air libre c’est ça qui m’angoisse un peu la. Merci à vous. Cordialement

    Répondre
    1. Infor Jeunes Bruxelles (informateur certifié)
      31 octobre 2023
      Bonjour Jérémy,
      Prendre un risque signifie avoir des rapports sexuels (avec ou sans pénétration) non protégés. Dans le cas de pénétration anale avec les doigts, les risques sont moindres mais pas inexistants. En effet, il existe le risque de contracter certaines infections sexuellement transmissibles telles que l’herpès, l’hépatite A ou la gonorrhée, en portant ses doigts à la bouche après un contact avec l’anus. Sur le site depistage.be, tu trouveras un tableau récapitulatif des pratiques à risques pour chaque Infection Sexuellement Transmissible (IST).
      Tu peux toujours te faire dépister dans différents centres, notamment les plannings familiaux. Si tu décides de te faire dépister, il faudra un certain temps pour que les dépistages détectent une IST. Consulte ce tableau pour savoir quand tu peux dépister les différentes IST. Si tu as des symptômes, tu peux consulter directement, sans attendre la période fenêtre.
      Les plannings familiaux peuvent également répondre à toutes tes questions.
      J’espère avoir répondu à ta question.
      Répondre
  6. Ninou
    9 octobre 2023

    Bonjour,
    J’ai été testé positive à la chlamydia, j’ai qu’un seul partenaire sexuel je précise, qui lui a été testé négatif. Ayant eu dans le passé une relation avec un homme qui me trompait, je me teste une fois par mois, par manque de confiance. Avec ce nouveau partenaire nous avons des rapports depuis Juin et jusqu’a août chaque mois j’étais négative à la chlamydia et au reste aussi d’ailleurs. Comme c’est possible que lors de notre dernier rapport en Septembre j’apprends que j’ai la chlamydia mais que lui il est négatif, en sachant qu’on n’a aucun rapport avec d’autres personnes. Ma question c’est comment je peux être positive à la chlamydia avec des antécédents toujours négatif jusqu’à aujourd’hui, et que lui soit négatif. Peux ton avoir des rapports exclusifs avec la même personne mais au pif lors d’un rapport contracter la chlamydia sans que l’autre partenaire l’est ? Et sans être aller voir ailleurs. Je ne comprends pas comment c’est possible que j’ai chopé ça surtout avec un historique de test réguliers et toujours négatifs et en ayant qu’un seul partenaire qui lui est négatif à son analyse d’urine.

    Répondre
    1. Infor Jeunes Bruxelles (informateur certifié)
      23 octobre 2023

      Bonjour Ninou,

      Malheureusement, nous ne saurions pas répondre à ta question sans être médecins. N’hésite pas à t’adresser à un centre de planning familial pour y trouver une réponse.

      J’espère que cela répond à ta question, n’hésite pas à nous recontacter si besoin !

      Répondre
  7. Lola
    1 octobre 2023

    Bonjour, mon conjoint a été testé positif pour la chlamydia suite à des symptômes qu’il avait depuis un mois et demi.
    N’ayant pas de symptômes j’ai effectué une prise de sang et un prélèvement une semaine après lui : je suis positive sur le prélèvement vaginal, mais je n’ai pas d’anticorps igg sur la prise de sang (je suis négative sur la prise de sang).

    je souhaite savoir si c’est moi qui ait transmis la maladie à mon conjoint ou l’inverse car il ne veut pas en parler. J’aimerais savoir si je peux avoir attrapé la chlamydia il y a 2 mois sans avoir d’anticorps actuellement ? Au bout de combien de jours après avoir été en contact avec la bactérie doivent apparaître les anticorps igg ?

    Je n’arrive pas à trouver d’information précise à ce sujet.

    Je vous remercie.

     

    Répondre
    1. Infor Jeunes Bruxelles (informateur certifié)
      16 octobre 2023

      Bonjour Lola,

      Nous ne saurions malheureusement pas répondre à ta question car nous ne sommes pas médecins. Nous te conseillons de poser ta question à ton médecin ou en centre de planning familial.

      J’espère que cela répond à ta question, n’hésite pas à nous recontacter si besoin !

      Répondre
  8. Nat098765
    26 août 2023

    BonjourLors d’une baignade dans une piscine et jacuzzi nudiste, un homme plus age m’a touche et masturbe le penis – je l’ai aussi touche. Seul moi ait ejacule. Toutes interactions se sont effectuees dans l’eau. L’homme en question m’a dit qu’il avait deja masturbe quelqu’un sous l’eau environ 15min avant notre interaction et visite des saunas gays de temps en temps. J’ai egalement touche mon penis avec la main avec laquelle je l’avais touche.
    Quels risques ai-je pris en terme de IST (autres que le VIH) et quel tests dois-je effectuer et quand?

    Répondre
    1. Infor Jeunes Bruxelles (informateur certifié)
      4 septembre 2023

      Bonjour Nat098765,

      A priori, s’il n’y a pas eu de pénétration ou de fellation non protégée, il n’y a pas de risque de transmission. Tu trouveras un récapitulatif des modes de transmission du VIH (et d’autres IST) sur ce tableau.

      Si tu as un doute, n’hésite pas à aller faire un test de dépistage. Tu trouveras ici la liste des centres de dépistage  et voici la liste des centres de planning familial en Belgique. Pour le VIH, il faut en général attendre six semaines après le contact à risque.

      J’espère que cela répond à ta question, n’hésite pas à nous recontacter si besoin !

      Répondre
      1. Nat098765
        4 septembre 2023

        Bonjour dans le tableau comment definissez vous caresse sexuelle

        est ce le simple touche de la main au penis?

        Répondre
        1. Infor Jeunes Bruxelles (informateur certifié)
          12 septembre 2023

          Rebonjour Nat098765,

          Cela dépends de l’IST (par exemple pour l’herpès le fait de toucher le pénis d’un autre homme puis de retoucher le tien peut être suffisant pour être un contact à risque, mais pour d’autres IST ce sera plutôt la caresse de sexe contre sexe qui constituera un risque). Tu trouveras cette information sur la page affectée à chaque IST sur le site dépistage.be.

          Si tu as le moindre doute, n’hésite pas à aller te faire dépister.

          J’espère que cela répond à ta question, n’hésite pas à nous recontacter si besoin !

          Répondre
      2. Lildou
        24 décembre 2023

        J’ai eu une relation d’une année avec une fille durant laquelle nous avons toujours eu des rapports sexuels protégés.Un beau jour elle décida de me dire qu’elle est seropositive au vih et m’a rassuré qu’elle était indetectable tout en me montrant sa carte de suivi de charge virale.Mon inquiétude est que j’ai eu à sucer ses seins lors de nos rapports.Ai-je pris un risque?

        Répondre
        1. Infor Jeunes Bruxelles (informateur certifié)
          3 janvier 2024

          Bonjour Lildou,

          Si le seul contact non protégé que tu as eu avec elle s’est fait à travers ses seins, et si elles ne présentaient pas de blessures apparentes sur ceux-ci, il y a de très très faibles risques de contamination. D’autant plus que sa charge virale est indétectable.

          Cela dit, si cela te tracasse, alors pourquoi pas aller te faire tester? C’est simple et rapide et gratuits dans plusieurs endroits.

          Le Test Rapide d’Orientation Diagnostique (TROD) te permet grâce à une simple goutte de sang de savoir en quelques minutes si tu es infecté·e par le VIH. Le TROD peut être réalisé par du personnel non médical formé au dépistage. Certaines associations, centres de planning familial (http://www.betested.be) et centres médicaux les proposent gratuitement et de manière anonyme. Tu peux également acheter en pharmacie un auto-test, c’est-à-dire un TROD que tu peux réaliser toi-même.

          J’espère avoir répondu à ta question!

          Répondre
  9. Isis
    19 août 2023

    Bsr j ai contracté un chlamydia les conséquences de la bactérie vienne seulement d apparaître et je ne sais pas comment le dire a la personne avec qui j ai eu un rapport nn protégé a plusieurs reprise…

    Répondre
    1. Infor Jeunes Bruxelles (informateur certifié)
      23 août 2023

      Bonjour Isis,

      Nous imaginons que cela ne doit pas être une discussion facile. Si tu ne te sens pas de l’avoir seule, n’hésite pas à trouver un allié, comme un professionnel de la santé par exemple, qui pourra te guider pour trouver les bons mots avec ton partenaire ou si besoin, se charger lui-même de l’annonce en ta présence et avec ton accord.

      Si tu trouves cela trop difficile d’avoir une conversation de vive voix, tu pourrais également décider de l’annoncer via une autre mode de communication (une lettre, un SMS, un mail, etc.)

      Prévoir du temps pour avoir cette discussion peut également aider. En effet, l’annonce pourrait provoquer des interrogations chez ton partenaire, et vous serez plus à l’aise si tu as le temps d’y répondre. D’ailleurs, n’hésite pas à bien t’informer avant cette discussion pour être plus à l’aise et pouvoir répondre aux questions de ton partenaire.

      J’espère que cela répond à ta question, n’hésite pas à nous recontacter si besoin !

      Répondre
  10. alfred12
    13 août 2023

    Bonjour,

     

    jai tous les symptômes que vous décrivez , Jai fait un ECBU , ils ont trouvé une inflammation sans présence de bactéries. Jai fait un dépistage IST , j’attends les résultats. Cependant , depuis une semaine les symptômes diminuent et on presque disparus .

    Ma question est la suivante :  Lorsqu’on est infecté par une IST , les symptômes peuvent ils disparaitre d’eux mêmes sans traitement ? Une infection urinaire peut avoir les mêmes symptômes qu’ne IST ?

    merci beaucoup

    Répondre
    1. Infor Jeunes Bruxelles (informateur certifié)
      16 août 2023

      Bonjour Alfred12,

      Malheureusement nous ne sommes pas médecins, il faudra donc attendre le résultat de ton test de dépistage pour avoir une réponse définitive. En effet, le test est le seul moyen de savoir de manière certaine ce que tu as.

      J’espère que cela répond à ta question, n’hésite pas à nous recontacter si besoin !

      Répondre
  11. Roch guy
    27 juillet 2023

    J’ai chopé une gonorreh en ce moment je ne savais pas ce que c’était j’ai actuellement les symptômes de la gonorreh brûlure en urinant, je vais en clinique et on me fait un test de dépistage vih le test sort positif… alors j’aimerais savoir si c’est le même outil de dépistage du vih qu’on utilise pour pour faire le test des ist aussi ??  Je peux avoir des ist et être testé négatif au test de vih??

    Répondre
    1. Infor Jeunes Bruxelles (informateur certifié)
      27 juillet 2023

      Bonjour Roch Guy,

      Sans savoir exactement quel test la clinique a fait, il est difficile de te répondre, d’autant plus que nous ne sommes malheureusement pas médecins.

      Si le test VIH était positif, cela veut à priori dire que tu es positif au VIH. Il est possible que tu aies une autre IST aussi, mais pour cela, il faudra que tu fasses un dépistage pour les autres IST (si cela n’a pas encore été fait par ton médecin).

      Tu peux effectuer un test de dépistage des IST:

      – en centre de dépistage ;

      – en centre de planning familial ;

      – dans un laboratoire d’analyses médicale sur prescription de ta·ton médecin généraliste.

      Tu trouveras ici la liste des centres de dépistage  et voici la liste des centres de planning familial en Belgique.

      J’espère que cela répond à ta question, n’hésite pas à nous recontacter si besoin !

      Répondre
  12. Julie
    25 juillet 2023

    Bonjour j’ai fais des rapport sexuel non protèger avec une personne qui lui aussi a fait des rapport non protèger 6 jours avant moi . Un liquide blanc sors de son pénis . S’il est atteint du VIH peut il me transmettre apres 6 jours de rapport à risque ?

    Répondre
    1. Infor Jeunes Bruxelles (informateur certifié)
      26 juillet 2023

      Bonjour Julie,

      Si ton partenaire a eu un rapport à risque il y a quelques jours et que vous avez également eu un non protégé ensemble, une transmission d’IST est possible. Si ton partenaire présente des symptômes le mieux est de consulter rapidement un médecin et de se faire dépister. On recommande de faire un test de dépistage des IST au minimum 6 semaines après la dernière prise de risque. De plus, les symptômes que tu décris ne sont pas forcement lié au VIH.

      Tu peux effectuer un test de dépistage des IST:

      – en centre de dépistage,

      – en centre de planning familial ou

      – dans un laboratoire d’analyses médicale sur prescription de ta·ton médecin généraliste.

      Tu trouveras ici la liste des centres de dépistage  et voici la liste des centres de planning familial en Belgique.

      Pour d’autres informations, n’hésite pas à nous recontacter!

      Répondre
  13. Amaury_6472
    19 juillet 2023

    Bonjour,

    J’ai eu un rapport sexuel avec une inconnu en sorti de soirée. Je me suis protégé avec un préservatif et j’ai vérifié avec de l’eau qu’il n’ai pas craqué. Seulement, j’ai vue sur internet en Google que le préservatif n’est efficace que dans 80% lorsqu’il est bien utiliser. Cela veut t’il dire que j’ai 20% de chance de ne pas avoir été protégé ?

    merci bien à vous.

    Répondre
    1. Infor Jeunes Bruxelles (informateur certifié)
      24 juillet 2023

      Bonjour Amaury_6472,

      Bien utilisé, et s’il ne s’est pas déchiré ou n’a pas glissé complètement, le préservatif a plutôt une efficacité de 95-98%.

      Le taux d’efficacité “pratique” qui tourne autour des 80-85% concerne en fait l’efficacité moyenne concrète. Ce chiffre prend donc en compte que certaines personnes utilisent mal le préservatif, ou que ce dernier se déchire/glisse : l’efficacité moyenne (calculée sur un groupe de personne, en ce compris ceux qui n’ont pas utilisé le préservatif correctement) du préservatif est donc moins élevée que son efficacité théorique (qui est donc l’efficacité lorsqu’il est bien utilisé).

      Si tu as donc correctement mis le préservatif et qu’il ne s’est pas déchiré/n’a pas glissé complètement, toi et ta partenaire avez à priori bien été protégés.

      Si tu veux en savoir plus sur les modes de contamination des IST, tu peux te rendre sur Depistage.be . Tu y trouveras un tableau expliquant les modes de transmission.

      Si tu as encore des doutes, le plus judicieux serait de consulter un·e médecin et/ou d’effectuer un test de dépistage.

      Tu peux faire des tests de dépistage en centre de dépistage, en centre de planning familial et/ou dans un laboratoire d’analyses sur prescription médicale.

      J’espère que cela répond à ta question, n’hésite pas à nous recontacter si besoin !

      Répondre
  14. ares34
    11 juillet 2023

    Bonjour j’ai une question Si je touche une des sécrétions sexuelles contaminées , séchées par une des hépatites ou autres IST qui se trouvent sur un objet ou vêtement depuis quelques heures ou quelques jours et ensuite je met le doigt dans la bouche il y a-t-il un risque de contamination ? 

    Répondre
    1. Infor Jeunes Bruxelles (informateur certifié)
      14 juillet 2023

      Bonjour Ares34,

      Les IST ne survivent que quelques minutes à l’air libre. Dans le cas que tu décris, le risque de contamination est quasi nul.

      Si tu veux en savoir plus sur les modes de contamination des IST, tu peux te rendre sur Depistage.be . Tu y trouveras un tableau expliquant les modes de transmission.

      Si tu as encore des doutes, le plus judicieux serait de consulter un·e médecin et/ou effectuer un test de dépistage.

      Tu peux faire des tests de dépistage en centre de dépistage, en centre de planning familial et/ou dans un laboratoire d’analyses sur prescription médicale.

      J’espère que cela répond à ta question, n’hésite pas à nous recontacter si besoin !

      Répondre
  15. Hip
    25 juin 2023

    Anulingus : aucune lésion sur mon anus durant une pratique d’anulingus non protégé. J’étais en mode passif

    Répondre
    1. Infor Jeunes Bruxelles (informateur certifié)
      27 juin 2023

      Bonjour Hip,

      La personne qui reçoit un anulingus ne peut pas être contaminée par le VIH, celui-ci ne se transmettant pas par la salive.  Cependant l’anulingus peut représenter un risque pour d’autres IST (syphilis, gonorrhée, ….).  Tu trouveras les modes de transmission des IST sur ce tableau

      En cas de prise de risque, il est important de se faire dépister.  Cependant, toutes les IST ne sont pas détectables rapidement.  Un dépistage complet est possible 6 semaines après un rapport à risque.  Dans certains cas, ton médecin peut te conseiller un test plus tôt (pour le VIH) et/ou plustard (pour les hépatites).  Tu trouveras des informations sur le dépistage des différentes IST sur cette page.

      N’hésite pas à me recontacter si tu souhaites continuer la discussion

       

      Répondre
  16. lulu
    2 juin 2023

    Bonjour,  mon partenaire a eu des rapports non protéger avec une autre femme, sous prétexte qu’elle ne supporter pas dû à une endométriose, que dois-je faire.

    Depuis cette tromperie, nous avons des rapports protéger.

    Il a fait un prise de sans c’est négatif, mais j’ai peur au IST. Ma question est, au bout de combien de temps après les derniers rapports avec cette autre femme pourrons nous de nouveau avoir nous nos rapport sans préservatif. Il me dit que ça ne craint rien puisque sa soit disant relation était une fille sérieuse, sauf que j’ai appris que depuis, elle avait de nouveau eux des rapports avec un autre homme. Je suis perdu

    Répondre
    1. Infor Jeunes Bruxelles (informateur certifié)
      2 juin 2023

      Bonjour Lulu,

      En cas de prise de risque, il est important de se faire dépister.  Cependant, toutes les IST ne sont pas détectables rapidement.  Un dépistage complet est possible 6 semaines après un rapport à risque.  Dans certains cas, ton médecin peut te conseiller un test plus tôt (pour le VIH) et/ou plustard (pour les hépatites).  Tu trouveras des informations sur le dépistage des différentes IST sur cette page.

      N’hésite pas à me recontacter si tu souhaites continuer la discussion

      Répondre
  17. Tom
    25 avril 2023

    Bonjour,

    Se n’ai pas mon cas mais je me posais une question, si un homme qui attrape la chlamydia par sodomis peux t’il la passer à un partenaire qui ne l’avais pas en lui fessant une pénétration anal? Sachant que lui même n’a jamais  pénétrer la personne qui avais la eux la chlamidia mais ayant été sodomiser par un qui l’avais la eux a sont tour.

     

    Répondre
    1. Infor Jeunes Bruxelles (informateur certifié)
      27 avril 2023

      Bonjour Tom,

      Lorsqu’une personne a un contact sexuel (dans le cadre d’une pénétration anale par exemple) avec un partenaire qui a la chlamydia, il existe effectivement un risque d’attraper la maladie.

      En fait, la Chlamydia est une bactérie (attention, toutes les IST ne sont pas des bactéries : tu trouveras ici un résumé des différents modes de transmissions pour les différentes IST)

      Mais comment se transmet une bactérie ? Cela commence par une personne infectée qui “porte” la bactérie en elle. Cette personne infectée donc, si elle a un rapport sexuel non protégé avec une autre personne, risque de lui transmettre quelques bactéries.

      Admettons que Marc et Oliver partagent une rencontre sexuelle. Marc est porteur de la Chlamydia, et a un rapport non protégé avec Olivier. A la fin de ce rapport, Olivier aura “reçu”, par le contact sexuel quelques bactéries de Marc. Olivier rentre ensuite chez lui. Dans le corps d’Oliver, les bactéries vont alors commencer à se reproduire. Après quelque temps elles se seront reproduites en assez grand nombre pour que Olivier aie des symptômes et pour que Olivier devienne à son tour contagieux, c’est à dire qu’il puisse lui aussi transmettre des bactéries à ses partenaires sexuels.

      Le temps entre le moment où Oliver est contaminé et où il devient malade s’appelle la période d’incubation. Le temps entre le moment où Oliver est contaminé et le moment où il est contagieux s’appelle la période de latence. Pour la Chlamydia, la période d’incubation et la période de latence sont toutes les deux d’environ 2-3 semaines.

      Si Olivier a dons un rapport non-protégé avec une autre personne après ce délai, il y aura un risque qu’il lui transmette la Chlamydia, peu importe la pratique. Si tu veux plus d’informations sur la Chlamydia et ses modes de transmission, tu peux te rendre sur cette page.

      J’espère que cela répond à ta question, n’hésite pas à nous recontacter si besoin !

      Répondre
  18. Poire
    11 avril 2023

    Bonjour. Si je pratique la sodomie, je suis une femme. Et que je fais prélèvement pour une mst. Mais que c’est un frotie vaginal. Est ce que il se peux que se sois négatif pour le vagin et donc que je sais pas le transmettre par rapport vagin et possitif par l’anal? Et le transmette uniquement par anal donc? Ou est ce que il ets donc dans mon corps et que peux importe le coter je suis porteuse ?

    Répondre
    1. Infor Jeunes Bruxelles (informateur certifié)
      18 avril 2023

      Bonjour,

      Peu importe « le côté » par lequel tu penses avoir été infectée, s’il s’agit d’une IST détectable par frotti, les résultats du frottis confirment une infection sexuellement transmissible, cela implique qu’on est contagieux et qu’il faut surement suivre un traitement.

      Mais il faut savoir que toutes les IST ne sont pas détectable par frotti, certaines nécessite un test sanguin par exemple.
      Tu trouveras la liste des dépistages nécessaire selon le type d’infection sur la page suivante. https://depistage.be/depistage/

      Pendant la période du traitement, il est important de faire très attention pendant les rapports sexuelles en utilisant toutes les protections possibles (préservatifs, gants, digue dentaire…). En effet, on reste contagieux le temps du traitement et si on a des rapports non protégés on risque de la transmettre au/ à la partenaire, qui va nous la retransmettre…Un cercle vicieux !

      Pour cela, souvent il est conseillé de ne pas avoir de rapports tout court pendant la période où on soigne l’infection.

      En effet, les IST se transmettent par contact sexuel, notamment lors d’un rapport vaginal, anal ou oral ; mais certaines peuvent aussi se propager par d’autres voies, comme le sang ou par simple contact.

      De plus, les deux orifices (anal et vaginal) son très proche l’un de l’autre pour espérer qu’il n’y ait aucune contamination.

      Je te conseille de consulter un médecin ou un gynécologique et d’en suivre les conseils pour le traitement et pour les pratiques safe à avoir.

      Si on laisse traîner une IST, les conséquences peuvent être importantes : stérilité, cancers, etc. Avoir une IST non traitée augmente le risque de contracter d’autres IST. Par contre, dépistées à temps, la plupart se traitent facilement !

      à très bientôt 🙂

      Répondre
  19. Pomme
    11 avril 2023

    Bonjour,

    Imaginons je pratique la sodomie et je suis acause de celle si porteur d’une mst car le partenaire en a une

    Sans le savoir que j’ai une mst du a la sodomie, je fais l’amour mais coter vagin avec une autre personne qui n’a aucune mst. Est ce que je peux transmettre la maladie ayant rapport vaginal alors que c’est le rapport de sodomie qui m’a contaminer?

     

     

     

    Répondre
    1. Infor Jeunes Bruxelles (informateur certifié)
      18 avril 2023

      Bonjour,

      Peu importe « le côté » par lequel tu penses avoir été infectée, s’il s’agit d’une IST détectable par frotti, les résultats du frottis confirment une infection sexuellement transmissible, cela implique qu’on est contagieux et qu’il faut surement suivre un traitement.

      Mais il faut savoir que toutes les IST ne sont pas détectable par frotti, certaines nécessite un test sanguin par exemple.
      Tu trouveras la liste des dépistages nécessaire selon le type d’infection sur la page suivante. https://depistage.be/depistage/

      Pendant la période du traitement, il est important de faire très attention pendant les rapports sexuelles en utilisant toutes les protections possibles (préservatifs, gants, digue dentaire…). En effet, on reste contagieux le temps du traitement et si on a des rapports non protégés on risque de la transmettre au/ à la partenaire, qui va nous la retransmettre…Un cercle vicieux !

      Pour cela, souvent il est conseillé de ne pas avoir de rapports tout court pendant la période où on soigne l’infection.

      En effet, les IST se transmettent par contact sexuel, notamment lors d’un rapport vaginal, anal ou oral ; mais certaines peuvent aussi se propager par d’autres voies, comme le sang ou par simple contact.

      De plus, les deux orifices (anal et vaginal) son très proche l’un de l’autre pour espérer qu’il n’y ait aucune contamination.

      Je te conseille de consulter un médecin ou un gynecologque et d’en suivre les conseils pour le traitement et pour les pratiques safe à avoir.

      Si on laisse traîner une IST, les conséquences peuvent être importantes : stérilité, cancers, etc. Avoir une IST non traitée augmente le risque de contracter d’autres IST. Par contre, dépistées à temps, la plupart se traitent facilement !

      à très bientôt 🙂

      Répondre
  20. Lea
    31 mars 2023

    bonjour,

    j’aimerai savoir si une analyse des urines est payante pour quelqu’un de mineur qui ne veut pas en parler à ses parents.

    Répondre
    1. Infor Jeunes Bruxelles (informateur certifié)
      5 avril 2023

      Bonjour Léa,

      Lorsque des prélèvements sont envoyés, dans un laboratoire, pour analyse , une facture peut être envoyée  par après.  N’hésite pas donc pas à questionner le médecin ou le médecin du centre de planning familial par rapport au prix de cette facture et dans le cas où tu souhaites garder l’anonymat (par exemple, que la facture n’arrive pas entre les mains de tes parents).

      La liste des centres de planning familial en Belgique francophone se trouve sur Loveattitude.

      N’hésite pas à me recontacter si tu souhaites continuer la discussion

      Répondre
  21. Caro
    29 mars 2023

    Bonjour

    une ist latente peut elle ne pas être détectée via un dépistage complet (prise de sang, frottis) et se révéler des années après ? Cela sans changement de partenaire.

    merci

    Répondre
    1. Infor Jeunes Bruxelles (informateur certifié)
      11 avril 2023
      Bonjour,
      Tout dépend du moment où vous avez effectué le test. En effet, toutes les IST n’ont pas le même temps d’incubation, c’est-à-dire qu’on peut être contaminé.e, sans qu’on arrive à détecter la charge virale ou bactériologique tout de suite. Sur ce tableau, tu pourras voir les différents délais de dépistage.
      Pour cela, on conseille toujours de se faire tester au moins six semaines après un rapport à risque. Dans certaines situations, le médecin peut demander à nouveau un test à 3 mois pour vérifier l’hépatite B et/ou C.
      Pour les HPV par exemple, l’apparition des symptômes peut se faire des mois, voire des années après la première contamination !  En Belgique, un frottis de dépistage du col de l’utérus est recommandé et remboursé tous les trois ans de 25 à 64 ans. Pour l’utérus, le gynécologue fait systématiquement un frottis s’il constate des lésions. Tandis que pour l’anus et le pénis, un dépistage ne sera fait qu’en cas de symptômes apparents.
      Si tu as plus de questions, je te conseille de t’adresser à un Planning Familial, tu pourrais expliquer mieux la situation et on pourra te donner une réponse plus précise.
      À très bientôt 🙂
      Répondre
  22. Soso
    6 mars 2023

    Peut-on avoir les symptômes d une mst plusieurs années après avoir été contaminé (clamydia)

    Répondre
    1. Infor Jeunes Bruxelles (informateur certifié)
      7 mars 2023

      Bonjour Soso,

      La plupart des infections à Chlamydia ne déclenchent pas de symptômes visibles.  On observe des infections asymptomatiques à Chlamydia chez 60 à 80 % des femmes infectées, contre 30 à 50 % des hommes infectés.  Des symptômes peuvent apparaitre quelques jours à quelques mois après la contamination : pertes vaginales anormales, écoulement clair par le vagin, le pénis, l’anus, rougeurs des muqueuses, sensations de brûlures douloureuses au moment d’uriner.

      Pour diagnostiquer la chlamydia, le médecin prélève un échantillon au moyen d’un frotti chez les femmes et d’un prélèvement urinaire chez les hommes.

      L’infection à Chlamydia se traite avec des antibiotiques appropriés.  Attention, le traitement ne protège pas contre une nouvelle infection.

      Pour plus d’infos à ce sujet, tu peux consulter Passeport Santé, Dépistage, le planning familial.

      Sur cette page, tu trouveras une liste de lieux gratuits et anonymes de dépistage dans ta région.

      N’hésite pas à me recontacter si tu souhaites continuer la discussion.

       

      Répondre
  23. Andrea
    5 mars 2023

    Salut , il ya 3jours j’étais entrain de faire l’amour avec mon copain et  en plein acte on s’est aperçu d’une blessure au niveau de son penis

    A préciser qu’on le faisait sans protection

    Je dois m’inquiéter ou pas?

     

    Répondre
    1. Infor Jeunes Bruxelles (informateur certifié)
      6 mars 2023

      Bonjour Andrea,

      Si tu as des rapports non protégés avec ton copain, il existe des risques de contamination (qu’il ait une blessure au pénis ou non). Tu trouveras ici un récapitulatif des modes de transmissions des différentes IST.

      Le meilleur moyen de se protéger des IST est d’utiliser un préservatif (interne ou externe).

      Si vous avez un doute, n’hésitez pas à aller vous faire dépister.

      J’espère que cela répond à ta question, n’hésite pas à nous recontacter si besoin !

      Répondre
  24. Adrien
    1 mars 2023

    Bonjour, j’ai rencontré une fille nous n’avons pas encore eu de relations sexuelles elle m’a dit qu’elle était porteuse du papillomavirus et du coup j’ai peur d’avoir des relations sexuelles avec elle alors que l’on à très envie comment faire ? Merci

    Répondre
    1. Infor Jeunes Bruxelles (informateur certifié)
      6 mars 2023
      Bonjour,
      Les Human Papillomavirus (HPV) font partie des infections sexuellement transmissibles les plus répandues environ 70 à 80% de la population sexuellement active sera en contact avec ces virus au cours de sa vie sexuelle.
      Dans environ 90 % des cas, l’infection à HPV disparaît spontanément dans les 2 ans. La plupart du temps, le système immunitaire permet d’éliminer spontanément ces virus et les infections sont sans conséquence.
      Malheureusement chez certaines femmes, une infection à HPV peut persister plus longtemps. Les anomalies des cellules du col de l’utérus provoquées par le virus peuvent alors évoluer et devenir problématique. Sur ce lien, tu pourras retrouver plus d’infos.

      Il n’est donc pas rare qu’une personnes soit infectée sans le savoir car il n’y a souvent pas de symptômes ! Un dépistage régulier reste donc conseillé.
      Bien que le préservatif ou carré de latex ne protègent pas à 100%, il permet de limiter largement les risques de contamination et contre une éventuelle grossesse non prévue.
      Le préservatif interne offre une meilleure protection contre les HPV notamment grâce à sa partie externe qui couvre davantage la vulve ou l’anus.
      La seule façon sûre d’éviter les HPV et autres IST serait de ne jamais avoir de relation sexuel.
      Si vous le souhaitez, vous pouvez vous rendre dans une un centre de planning familial afin de discuter de tes inquiétudes et obtenir des conseils.
      à très bientôt 🙂
       
      Répondre
  25. Merveille
    28 février 2023

    Si le pu sort du penis du un homme sa veux  dis quoi

    Répondre
    1. Infor Jeunes Bruxelles (informateur certifié)
      28 février 2023

      Bonjour Merveille,

      Si du pus sort de ton pénis, cela indique certainement un problème. Nous te conseillons d’aller rapidement consulter un médecin. Tu peux te rendre chez un andrologue, un urologue ou en centre de planning familial. Tu seras accueilli sans jugement et en toute confidentialité par une équipe qui pourra t’aider à faire le point sur la situation et trouver des solutions (notamment financières). Tu trouveras la liste des centres de planning familial en Belgique francophone en cliquant sur ce lien.

      J’espère que cela répond à ta question, n’hésite pas à nous recontacter si besoin !

      Répondre
  26. M.L 77
    17 février 2023

    Possible d’être porteur saint d’une Ist (hors mis VIH) pendant un an sans symptômes chez l’homme ?

    Répondre
    1. Infor Jeunes Bruxelles (informateur certifié)
      22 février 2023
      Bonjour,
      Il y a beaucoup d’IST qui peuvent rester asymptomatiques pendant longtemps.
      Tout le monde est susceptible d’attraper une IST au cours de sa vie, d’autant plus en ayant une vie sexuelle active.
      La plupart du temps, elles sont sans symptômes ou peuvent être temporairement asymptomatiques : la chlamydia, la gonorrhée, la syphilis, l’hépatite C, les condylomes, le trichomonas…
      En cas de doute ou rapport à risque, il est conseillé de se faire dépister puisque les conséquences d’une IST non traitées peuvent être importantes : stérilité, cancers, etc.
      Par prise de risque on entend avoir des rapports sexuels (avec ou sans pénétration) non protégés, partager une seringue usagée ou du matériel de sniff, avoir un contact en ayant une lésion, etc.
      Pour se faire dépister il suffit d’une prise de sang, d’un test urinaire, de frottis et/ou d’un examen visuel des parties génitales.
      Sur cette page, tu peux retrouver tous les centres qui font des tests de dépistage. Autrement, tu peux consulter un spécialiste : gynécologue, urologue, ORL, dermatologue ou ton médecin généraliste.
      à très bientôt 🙂
      Répondre
    2. ndondoyanis0@gmail.com
      22 février 2023

      Je peux être porteur saint sans faire la maladie ?

       

       

      Répondre
      1. Infor Jeunes Bruxelles (informateur certifié)
        1 mars 2023
        Bonjour,
        Comme je disais ci-dessous, le fait de ne pas avoir des symptômes, ne veut pas forcément dire que tu n’as pas contracté une infection. Tu pourrais avoir une infection qui pour le moment ne se manifeste pas avec des signales physiques et qui, par après, devient une maladie.
        D’ailleurs le fait de ne pas avoir de symptômes n’empêche en rien la contamination, c’est-à-dire : si tu as une infection sexuellement transmissible et tu continues à avoir des rapports sexuels, tu peux transmettre l’infection à quelqu’un d’autres, même si tu n’as aucun symptôme et que tu n’as pas encore développé de maladie. Je te conseille donc te protéger  pendant les rapports sexuels.
        Certaines infections se soignent simplement avec des antibiotiques, mais le dépistage est le seul moyen de savoir si on a une infection, quel type d’infection et donc quel traitement prendre.
        Il y a beaucoup de centres à Bruxelles qui offrent un service de dépistage sans ou avec rdv. L’argent ne doit pas être un frein : si tu n’es pas en ordre de mutuelle, tu pourrais en parler avec le centre de planning afin de voir s’il y a des solutions alternatives pour le remboursement (via le CPAS par exemple).
        Si tu es en ordre de mutuelle sache que : la prise de sang et l’examen des urines sont toujours remboursés par la mutuelle à 100%. Tandis que les frottis anal ou buccal sont remboursés complètement tous les trois ans.
        Sur cette page tu retrouveras tous les lieux où il est possible de se faire dépister à Bruxelles.

        à très bientôt 🙂

        Répondre
  27. M29
    9 février 2023

    Bonjour, est t’il possible d’attraper une maladie même si aucune des personnes n’ont jamais eu de rapports sexuels

    Répondre
    1. Infor Jeunes Bruxelles (informateur certifié)
      13 février 2023

      Bonjour M29,

      Si le risque de contracter une IST lors de ton premier rapport est bas, il n’est cependant pas inexistant : en effet, les IST peuvent se transmettre par d’autres vecteurs que les rapports sexuels, comme par le sang (aiguilles contaminées, partage de rasoir, de brosse à dent) ou encore par simple contact (comme l’herpès par exemple). Tu trouveras un récapitulatif des modes de transmissions des IST ici. Il reste donc plus prudent de vous protéger avec un préservatif lors de ce premier rapport, ou de vous faire dépister auparavant. Tu peux faire des tests de dépistage en centre de dépistage, en centre de planning familial et/ou dans un laboratoire d’analyses sur prescription médicale.

      Au-delà de la protection contre les IST, il est également important de prendre en compte le risque de grossesse lors d’un rapport non protégé : c’est ce que l’on appelle la contraception. Tu trouveras plus d’informations à ce sujet ici et.

      N’hésite pas à aussi aller lire nos conseils pour tes premières fois.

      J’espère que cela répond à ta question, n’hésite pas à nous recontacter si besoin !

      Répondre
  28. Anne
    3 février 2023

    Je viens d’apprendre que mon copain avec qui je suis restée 2 ans et demi, fréquente des clubs échangistes,  et couche avec des prostituée en Afrique.  Parti un mois quand j’étais avec lui  . Je n’ai plus eu de rapport depuis novembre 2022. Est ce utile de me faire dépister ?

    Répondre
    1. Infor Jeunes Bruxelles (informateur certifié)
      6 février 2023

      Bonjour Anne,

      Si tu as des doutes suite à une prise de risque de ton partenaire, le plus judicieux serait de consulter un·e médecin et/ou d’effectuer un test de dépistage des différentes IST. S’il n’y a pas de symptôme visible, on recommande d’attendre 6 semaines après la prise de risque pour faire un dépistage complet des IST.

      Tu peux faire des tests de dépistage en centre de dépistage, en centre de planning familial et/ou dans un laboratoire d’analyses sur prescription médicale.

      N’hésite pas à revenir vers nous si tu as d’autres questions !

      Répondre
      1. H
        16 mai 2023

        Bonjour,

        vous dites d’attendre 6 semaines après une prise de risque … Pourquoi lisons nous sur internet 3 mois pour certaines IST. On s’y perd. Pouvez-vous nous nous aiguiller SVP!

        Répondre
        1. Infor Jeunes Bruxelles (informateur certifié)
          17 mai 2023

          Bonjour H,

          Un dépistage complet est possible 6 semaines après un rapport à risque.  Dans certains cas, ton médecin peut te conseiller un test plus tôt (pour le VIH) et/ou plus tard (pour les hépatites).  Pour plus d’infos sur le dépistage, consulte ce guide

          N’hésite pas à me recontacter si tu souhaites continuer la discussion

          Répondre
  29. Lou
    26 janvier 2023

    Bonjour,
    Je voudrais savoir s’il est possible d’attraper une IST en se faisant «  doigter » ne sachant pas si la personne s’était lavée les mains avant ? 

    Répondre
    1. Infor Jeunes Bruxelles (informateur certifié)
      26 janvier 2023

      Bonjour Lou,

      Certaines IST peuvent se transmettre par simple contact sans qu’il y ait nécessairement de rapport sexuel complet, c’est le cas du papillomavirus humain (HPV) ou de l’herpès. Pour information, tu trouveras ici un tableau qui reprend les pratiques à risque pour chaque IST.

      Tu peux aussi utiliser ce calculateur qui donne une estimation des risques que tu as pris pour le VIH et pour des IST selon les connaissances actuelles et en fonction de tes réponses. Il ne remplace ni un dépistage, ni un rendez-vous chez un·e médecin. Cet évaluateur te donne une évaluation générale, c’est un indicateur sur la prise de risque. Son objectif est donc d’orienter, de donner une idée globale.

      N’hésite pas à revenir vers nous si tu as d’autres questions !

      Répondre
  30. Yan
    25 janvier 2023

    Bonjour, j’aimerais savoir si on peut attraper des mst en s’embrassant? Et quels sont les mst?

    Répondre
    1. Infor Jeunes Bruxelles (informateur certifié)
      26 janvier 2023

      Bonjour Yan,

      Les MST sont des maladies sexuellement transmissibles. Aujourd’hui, on parle plus souvent d’IST (infections sexuellement transmissibles), parce que l’on peut être infecté avoir de symptôme et donc sans se sentir malade. La plus connue est le VIH/SIDA, mais il en existe une trentaine (mycose, herpès, gonorrhée, syphilis, etc.).

      Les MST se transmettent lors de rapports sexuels non protégés (par voie orale, vaginale ou anale). Elles peuvent également plus rarement se transmettre par voie sanguine (aiguilles de piercing/tatouage contaminées, rasoirs contaminés, etc.).

      Le moyen le plus simple de te protéger (et de protéger tes partenaires) des IST, c’est d’utiliser un préservatif.

      Tu l’auras compris, les IST sont donc rarement transmissibles par la salive, tu peux embrasser ton ou ta partenaire sans craintes 😉

      Tu trouveras un tableau reprenant les différentes IST, les modes de transmission sur cette page 

      J’espère que cela répond à ta question, n’hésite pas à nous recontacter si besoin !

      Répondre
  31. Lilou
    19 décembre 2022

    Bonjour !

    Sans le faire exprès, je me suis brossé les dents avec la brosse électrique de mon frère. Le brossage entre lui et moi s’est fait à 1 heure d’intervalle à peu près. J’ai un peu paniqué car j’ai vu qu’il fallait absolument éviter le partage d’objets personnels tels que les rasoirs, les brosses à dents justement,… et que l’on pouvait potentiellement attraper l’IST Hépatite B, du coup j’ai un peu peur. Un séjour à l’hôpital pour une grosse crise de panique m’a bcp marqué, et depuis je souffre un peu d’hypocondrie. Si vous pouvez m’éclairer et me rassurer, merci !

    Répondre
    1. Infor Jeunes Bruxelles (informateur certifié)
      22 décembre 2022

      Bonjour Lilou,

      Le risque de transmission de l’hépatite B par la salive est très faible contrairement à un risque de transmission élevé via un rapport sexuel ou par le sang. En ce qui concerne le reste des IST elles survivent seulement quelques minutes voire quelques secondes à l’air libre.

       

      Si tu veux en savoir plus sur les modes de contamination des IST, tu peux te rendre sur Depistage.be . Tu y trouveras un tableau expliquant les modes de transmission.

       

      Si tu as encore des doutes, le plus judicieux serait de consulter un·e médecin et/ou effectuer un test de dépistage.

      Tu peux faire des tests de dépistage en centre de dépistage, en centre de planning familial et/ou dans un laboratoire d’analyses sur prescription médicale.

       

      Pour plus d’informations, n’hésite pas à nous recontacter !

      Répondre
  32. Hyoutre
    16 décembre 2022

    Bonjour c’est possible de contracter des mst en ce masturban avec le slip de ça partenaires

    Répondre
    1. Infor Jeunes Bruxelles (informateur certifié)
      20 décembre 2022

      Bonjour Hyoutre,

      Les IST ne survivent plus que quelques minutes à l’air libre. Les possibilité que tu puisses être contaminée par une IST à travers un contact avec des sécrétions sèches sont inexistantes. Si tu veux en savoir plus sur les modes de contamination des IST, tu peux te rendre sur Depistage.be

      Pour d’autres informations, n’hésite pas à nous recontacter !

      Répondre
  33. Megan
    14 décembre 2022

    Bonjour,

    Avant-hier, j’ai pris une douche avec mon compagnon. On s’est lavés tous les deux tout notre corps, y compris les parties intimes, et à un moment, mon compagnon m’a touché le visage, mais surtout mes lèvres (légèrement dans ma bouche) tout en étant sous la douche. Et je me suis posée la question, y’a t il eu moyen que je puisse choper une IST ou MST , même s’il n’y a pas eu de rapport sexuel ? Merci 🙂

    Répondre
    1. Infor Jeunes Bruxelles (informateur certifié)
      15 décembre 2022

      Bonjour Megan,

      Certaines IST peuvent se transmettre par simple contact sans qu’il y ait nécessairement de rapport sexuel complet, c’est le cas du papillomavirus humain (HPV) ou de l’herpès. Pour information, tu trouveras ici un tableau qui reprend les pratiques à risque pour chaque IST.

      N’hésite pas à revenir vers nous si tu as d’autres questions !

      Répondre
      1. Megan
        15 décembre 2022

        Quand vous dîtes par simple contact, c’est-à-dire ? Après je pense que dans cette situation, avec la présence de savon et l’eau de la douche cela me paraît moins probable d’attraper une IST comme ça. Mon compagnon nous nous sommes dépistés en mars 2021 et nous étions tous les négatifs

        Répondre
        1. Infor Jeunes Bruxelles (informateur certifié)
          16 décembre 2022

          Bonjour Megan,

          En effet, certaines IST se transmettent par simple contact sans qu’il y ait nécessairement de rapport sexuel complet, c’est le cas du papillomavirus humain (HPV) ou de l’herpès. Dans le cas du HPV, la transmission advient via un contact peau à peau en présence de verrues génitales, appelée aussi condylomes. Ces verrues, uniques ou en groupe, se développent généralement dans la zone ano-génitale (anus, périnée, pénis, vulve) et sont extrêmement contagieuses. Elles n’évoluent pas en cancer mais peuvent être gênantes physiquement et psychologiquement.

          Par rapport à l’herpes, la transmission a lieu via contact direct avec la région infectée (parties génitales, anus). La transmission de l’herpès génital est possible même sans lésion apparente.

          Par rapport au dépistage de ceux deux IST, l’herpès se détecte uniquement sur examen clinique (donc lorsqu’il y des signes physiques visibles). Le HPV peut se détecter avec un examen clinique également mais aussi par prélèvement (frottis, …).

          En effet, la situation que tu décris ne semble pas présenter des grands risques: si tu n’as pas pas remarqué de verrues génitales ou de lésions d’herpes sur ton corps ou celui de ton partenaire depuis tout ce temps, il est peu probable que vous soyez porteurs.

          Pour tout renseignement complémentaire, tu peux appeler ou te rendre dans un centre de planning familial. 

          N’hésite pas à revenir vers nous pour toute autre question 🙂

           

           

          Répondre
  34. Cylia
    8 décembre 2022

    Bonjour,

    Peut-on transmettre une IST sans savoir qu’on en est porteur ? Peut-on être “porteur sain” et contaminer quelqu’un qui développera rapidement des symptômes ? Merci pour tout,

    Cylia

    Répondre
    1. Infor Jeunes Bruxelles (informateur certifié)
      8 décembre 2022

      Bonjour Cylia,

      Oui, une personne peut être porteuse d’une IST, ne pas avoir de symptômes (et donc, peut-être, ne pas savoir qu’elle est infectée) et contaminer quelqu’un d’autre. D’ailleurs, souvent, les IST n’ont pas de symptômes visibles, c’est à-dire qu’aucun signe extérieur ne montre la présence de l’infection.

      Si tu veux plus d’informations sur les symptômes de chaque IST et les délais d’apparition de ces symptômes, je t’invite à consulter les pages des différentes IST sur ce site, dans l’onglet IST.

      N’hésite pas à revenir vers nous si tu as d’autres questions !

      Répondre
  35. Cylia
    8 décembre 2022

    Bonjour,

    y a-t-il des risques de transmission d’IST pour la personne qui reçoit un rapport oral ?

    Répondre
    1. Infor Jeunes Bruxelles (informateur certifié)
      8 décembre 2022

      Bonjour Cylia,

      Pour certaines IST, le risque de transmission est plus faible lors d’un rapport oral.

      Tu peux utiliser ce calculateur qui donne une estimation des risques que tu as pris pour le VIH et pour des IST selon les connaissances actuelles et en fonction de tes réponses. Il ne remplace ni un dépistage, ni un rendez-vous chez un·e médecin. Cet évaluateur te donne une évaluation générale, c’est un indicateur sur la prise de risque. Son objectif est donc d’orienter, de donner une idée globale. Nous conseillons de plus de faire un dépistage 6 semaines après le rapport à risque.

      Au bas de cette page, sous le titre “où aller”, tu pourras trouver les listes des lieux où un dépistage peut être fait.

      N’hésite pas à revenir vers nous si tu as d’autres questions !

      Répondre
  36. Cylia
    8 décembre 2022

    Je sais qu’il faut attendre un certain délai avant le dépistage des IST mais j’ai quand même tenu à en faire un tôt, soit 10 jours après le rapport à risque. Même si cela n’exclut pas évidemment un nouveau dépistage bientôt, quelles sont les maladies qui seraient tout de même détectées au bout de 10 jours ?

    Et les risques sont-ils exactement les mêmes lors d’un rapport vaginal et d’un rapport oral?

    Répondre
    1. Infor Jeunes Bruxelles (informateur certifié)
      8 décembre 2022

      Bonjour Cylia,

      S’il n’y a pas de symptôme visible, on recommande d’attendre 6 semaines après la prise de risque pour faire un dépistage complet des IST. Pendant ce délai d’attente, il est très important d’utiliser un préservatif lors de relations sexuelles pour éviter de transmettre une éventuelle IST. Tu trouveras ici un tableau qui reprend les délais de dépistage pour chaque IST.

      Et tu trouveras ici un autre tableau qui récapitule les pratiques à risque pour chaque IST.

      N’hésite pas à revenir vers nous si tu as d’autres questions !

      Répondre