Les Infections sexuellement transmissibles (IST) ou MST, c'est quoi ? Les modes de contamination et leur dépistage.

Il existe de nombreuses IST (infections sexuellement transmissibles). Il en existe plusieurs dont une plus connue que les autres: le VIH (le virus du SIDA) mais il y a aussi: la syphilis, la chlamydia, l’herpès, l’hépatite B et C, la gonorrhée, le papillomavirus humain (HPV) responsable, entre autres, des condylomes (verrues génitales).
Ces infections peuvent avoir des conséquences graves sur ta santé. Elles peuvent devenir des maladies chroniques et/ou même entraîner ta mort. Ainsi, il est judicieux d’éviter les contaminations.
Ces dernières années, le relâchement de la prévention du VIH et la diminution de l’utilisation du préservatif ont eu comme conséquence une augmentation des IST, dans de nombreux pays. On constate aussi une augmentation des cas de certaines IST chez les jeunes de 15 à 25 ans, notamment de la chlamydia et de l’herpès génital, qui sont plus souvent dépistées chez les filles, et enfin de la syphilis, qui concernent plus particulièrement les garçons.
Une vie sexuelle active et avec de multiples partenaires augmente le risque de transmission d’une ou plusieurs IST, le plus judicieux est d’utiliser une protection en latex comme les préservatifs et le carré de latex.

C’est grave ?

Les effets varient d’une IST à une autre et ils varient en fonction du temps entre le moment où tu es contaminé et le moment où tu le dépistes et le soignes. Certaines IST se soignent par une simple prise d’antibiotiques. Pour l’hépatite B, il n’existe pas de traitement mais un vaccin et disponible en prévention. En revanche, pour l’hépatite C, il n’y a pas encore de vaccin. Bien que les traitements stabilisent les défenses immunitaires, le SIDA (c’est le VIH qui a évolué au stade de Syndrome d’ImmunoDéficience Acquise) reste une maladie mortelle. On ne guérit donc pas d’une contamination au VIH (qu’il soit au stade SIDA ou non).

Les modes de contamination

Les IST se transmettent lors de rapports sexuels non protégés, parfois par voie fœtale ou par allaitement et rarement par voie sanguine (une seringue infectée, par ex.). Pour ce qui concerne la transmission par voie sexuelle, il suffit que les muqueuses des organes génitaux soient en contact pour être contaminé·e ou contaminer sa·son partenaire, que ce soit par voie vaginale, anale ou orale. Certaines IST se transmettent par simple contact sans qu’il y ait nécessairement de rapport sexuel complet, c’est le cas du papillomavirus humain (HPV) ou de l’herpès.

Les symptômes communs aux IST

Les IST peuvent être asymptomatiques (cela signifie qu’aucun symptôme n’apparait). Les symptômes peuvent se manifester sur les organes reproducteurs ainsi que sur la peau autour du vagin, du pénis ou de l’anus. Par ailleurs, certaines IST provoquent des symptômes d’autres parties du corps, comme c’est le cas des hépatites B et C qui ont un impact sur le foie. On peut donc avoir une IST sans qu’il n’y ait d’effet visible et transmettre une ou plusieurs IST sans le savoir.
Si tu remarques:

  • des écoulements anormaux/pertes provenant du pénis, du vagin ou de l’anus;
  • des sensations de brûlures en urinant;
  • des plaies anormales et/ou démangeaisons, principalement, au niveau des organes génitaux;
  • des douleurs au niveau des organes génitaux et/ou douleurs abdominales;
  • des douleurs pendant les rapports sexuels.

Tu peux avoir un de ces symptômes comme tu peux tous les avoir ou n’en avoir aucun. Il peut arriver que tu sois infecté(e) mais que tu n’aies pas de symptôme. Si tu as des doutes suite à une prise de risque, le plus judicieux serait de consulter un·e médecin et/ou effectuer un test de dépistage des différentes IST.

Se protéger: se faire dépister régulièrement, se protéger et protéger son entourage

Tu peux transmettre une ou plusieurs IST à ta·ton partenaire, si vous avez des relations sexuelles non protégées (sans préservatif ou sans carré de latex). Dans une relation exclusive, il est plus sûr d’effectuer un test de dépistage des différentes IST avant d’envisager l’arrêt des protections de latex (préservatifs ou carré de latex).
Si tu as découvert que tu es contaminé à une ou plusieurs IST, le plus judicieux serait de prévenir tes partenaires des 3 derniers mois, afin qu’il·elle·s fassent un test de dépistage.
Tu peux effectuer un test de dépistage en centre de dépistage, en centre de planning familial ou dans un laboratoire d’analyses médicales sur prescription de ta·ton médecin.
La plupart des IST peuvent se dépister 1 mois après la prise de risque. Pour ce qui est du VIH, il est possible de le dépister 6 semaines après la prise de risque grâce aux tests de 4ème génération. Les tests de 3ème génération, quant à eux, permettent de dépister une contamination au VIH, 3 mois après la prise de risque. La liste des lieux où faire un dépistage des différentes IST est disponible sur le lien suivant : Où se faire dépister?
Pour plus d’informations sur une IST en particulier, tu peux te rendre sur la fiche suivante: Les principales IST   ou sur le site: https://depistage.be/ist/

Partager

Poser une question

N’hésite pas à nous poser une question, un professionel faisant partie du réseau Bruxelles-J te répondra. Nous préservons ton anonymat et ton adresse de messagerie ne sera pas publiée.

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*
*
*

105 questions déjà posées

  1. Georges

    Bonjour
    J’aimerai me faire dépister dans un planning familiale.
    Dans quelles conditions faut il se présenter?À jeun ?
    Merci

    Répondre
  2. Georges

    Bonjour
    Dans le cas où ma nouvelle partenaire ait un IST, et qu’elle me fait une fellation uniquement, est il possible que ce rapport me transmette son IST ?
    Quid dans le cas contraire (moi avec IST, elle non, lors d’une fellation) ?

    Merci

    Répondre
  3. Mail 80

    Bonjour. Pendant combien de temps peut-on être porteur d’un germe d’une MST ? Après une contamination à une MST combien de temps faut-il attendre au minimum pour avoir avoir un rapport non protégé sans risque ?

    Répondre
    1. Infor Jeunes Bruxelles

      Bonjour Mail80,

      En général, lors du traitement d’une IST (dont la durée est variable selon la IST) il est préférable d’éviter les rapports sexuels afin d’éviter de ne pas perturber la flore vaginale et d’éviter toute nouvelle contamination. De plus, il est préférable que les partenaires soient traités pour l’infection dépistée afin d’éviter toute nouvelle contamination à la suite du traitement. Suite au traitement, il est important d’effectuer un test de dépistage des IST traitées afin de vérifier que le traitement a bien fonctionné et envisager une autre solution dans le cas où celui n’a pas fonctionné. Le plus judicieux serait de consulter ta·ton médecin ou un·e médecin en centre de planning familial afin de recevoir un avis médical. Tu trouveras la liste des centres de planning familial en Belgique francophone en cliquant ici:
      http://www.loveattitude.be/services/repertoire/
      N’hésite pas à revenir vers nous pour toute autre question 🙂

      Répondre
  4. AugustinAS59

    Peut-on être infécté par des maladies sexuellement transmissible en se rassent les parties intimes chez un homme?

    Répondre
    1. Infor Jeunes Bruxelles

      Bonjour AugustinAS59,

      Un rasoir peut être abrasif pour les parties intimes de n’importe qui (non-binaire, femme ou homme) et ainsi iriter la peau et affaiblir ses barrières naturelles de la peau qui la protègent des IST.

      Par ailleurs, l’hépatite C peut se transmettre lorsque des outils de soin sont partagés comme les rasoirs et/ou les coupe-ongles. Ainsi, c’est lorsque tu partages un rasoir avec une personne porteuse du virus de l’hépatite C qu’une contamination est possible. Tu trouveras plus d’informations sur la transmission de l’hépatite C en cliquant ici: https://depistage.be/ist/hepatite-a-b-c/#0-c

      En cas de doute, tu peux effectuer un test de dépistage des IST en centre de dépistage, en centre de planning familial ou dans un laboratoire d’analyses sur prescription médicale. Tu trouveras la liste des centres de dépistage en cliquant sur le lien suivant: https://depistage.be/depistage/#pdr1 et la liste des centres de planning familial en cliquant ici: http://www.loveattitude.be/services/repertoire_v2/portal/

      N’hésite pas à nous contacter pour toute question supplémentaire.

      Répondre
  5. Tionyc

    Bonsoir. J’ai eu un rapport non protégé avec ma copine sans dépistage, est il nécessaire de se protéger à nouveau maintenant ou cela ne change rien ? Dans le cas où il n’y a pas de changement de partenaire bien sur

    Répondre
    1. Infor Jeunes Bruxelles

      Bonjour Tionyc,

      Si tu as des rapports sexuels non protégés, une contamination à une ou plusieurs IST est possible.

      Dans une relation exclusive, il est préférable d’effectuer un test de dépistage des différentes IST avant d’envisager l’arrêt du préservatif.

      De nombreuses IST sont asymptomatiques, c’est à dire qu’il n’y a aucun signe qui pourrait t’alerter d’une contamination.

      C’est pour cette raison que le plus judicieux est de dépister ces IST (même si vous avez déjà eu des rapports sexuels non protégés) et, en cas de contamination, envisager le traitement le plus approprié avec un·e médecin.

      Tu trouveras un tableau récapitulatif des modes de transmission des IST en cliquant sur le lien suivant: https://depistage.be/prise-de-risque/#pdr1

      Vous pouvez effectuer un test de dépistage des IST en centre de dépistage, en centre de planning familial ou dans un laboratoire d’analyses sur prescription médicale. Tu trouveras la liste des centres de dépistage en cliquant sur le lien suivant: https://depistage.be/depistage/#pdr1 et la liste des centres de planning familial en cliquant ici: http://www.loveattitude.be/services/repertoire_v2/portal/

      N’hésite pas à nous contacter pour toute question supplémentaire.

      Répondre
  6. Ko-chan

    Bonjour,

    Est-il possible d’avoir une MST lors de simple frottement en étant habillé ? (Sous vêtement, jeans ou autre).

    Répondre
    1. Infor Jeunes Bruxelles

      Bonjour Ko-chan,

      Certaines IST sont transmissibles par frottement et par caresses sexuelles; en fait il suffit d’un simple échange de liquides biologiques (sperme, liquide pré-éjaculatoire, sécrétions vaginales) au contact des muqueuses génitales, orales ou anales (partie interne de la vulve, vagin, gland, anus, gorge) pour s’exposer à une éventuelle contamination.

      Si tu souhaites plus d’informations sur les IST ainsi que sur les modalités de contamination, tu peux te rendre sur la page suivante: https://depistage.be/ist/
      N’hésite pas à revenir vers nous pour toute autre question 🙂

      Répondre
  7. Yaaker81

    Dans le cas ou je pénètre mon partenaire. Y’a t’il une probabilité que je m’attrape un vph au niveau de l’anus sachant que mon partenaire n’a jamais touché mon anus même avec la main.

    Répondre
    1. Infor Jeunes Bruxelles

      Bonjour Yaaker81,
      Nous sommes désolés de pouvoir te répondre que maintenant (nous avons été en congé).

      Deux partenaires dans une relation exclusive qui sont dépisté·e·s ne représentent pas un risque de contamination éventuelle à une ou plusieurs IST. En revanche, certaines pratiques comme le partage de matériel de sniff, de seringue peuvent mener à une contamination à une ou plusieurs IST (sans qu’il y ait de rapport sexuel).
      Certaines IST sont asymptomatiques, c’est-à-dire qu’elles ne présentent pas de symptômes. C’est pour cette raison qu’il est préférable que les deux partenaires exclusif·ve·s soient dépisté·e·s avant d’envisager l’arrêt du préservatif.
      Tu trouveras un tableau récapitulatif des modes de transmission des IST en cliquant sur le lien suivant: https://depistage.be/prise-de-risque/#pdr1 Pour le VIH, tu trouveras plus d’informations en cliquant ici: https://preventionsida.org/sida-lessentiel/comment-le-vih-sida-se-transmet/
      Vous pouvez effectuer un test de dépistage des IST en centre de dépistage, en centre de planning familial ou dans un laboratoire d’analyses sur prescription médicale. Tu trouveras la liste des centres de dépistage en cliquant sur le lien suivant: https://depistage.be/depistage/#pdr1 et la liste des centres de planning familial en cliquant ici: http://www.loveattitude.be/services/repertoire_v2/portal/
      N’hésite pas à revenir vers nous pour toute autre question 🙂

      Répondre
  8. BRUNO2018

    Bonjour mon médecin traitent ma dit que j’ai M.S.T il ma fait un simple Frutti examiner mon urine mes il ma rien détecter dans mon urine rien que avec un frutti est’ils possible de détecter le M.ST Alors il ma prescrit un traitement ( VALACICLOVIR APOTEX FILMOMH.TABL.42X 500MG ) je n’aie pas encore pris mon traitement car je suis septique merci de m’ouvrir un peut Bonne journée

    Répondre
    1. Infor Jeunes Bruxelles

      Bonjour Bruno 2018,

      Nous sommes désolés de pouvoir te répondre que maintenant (nous avons été en congé).
      Seul un médecin est habilité à poser un diagnostic sur base d’un examen médical.
      Si tu souhaites avoir un deuxième avis sur ta situation,tu peux te rendre en centre de planning familial afin de trouver la solution la plus adaptée à ta situation.
      Tu trouveras la liste des centres de planning familial en Belgique francophone en cliquant sur le lien suivant: http://www.loveattitude.be/services/repertoire_v2/portal/ et la liste des centres de dépistage en cliquant ici: https://depistage.be/depistage/
      N’hésite pas à revenir vers nous pour toute autre question 🙂

      Répondre
  9. Oscaz

    Bonjour, je suis un homme de 25ans et j’ai eu ma première expérience avec un autre homme. Au début des préliminaires, il a frotter légèrement son pénis sur mon anus, sans pénétration et ce durant quelques secondes jusqu’à ce que je remarque que son gland dépassait de son caleçon… Je lui ai dit qje je n’étais pas passif, il n’a pas insisté. Y a t-il un risque? Je lis sir certains forum que oui maks sans pénétration le risque VIH est presqje inexistant… Pourriez-vous me confirmez?

    Nous avons un moment donné coller nos deux sexes ensemble et à faire des mouvements de masturbation ensemble, là aussi, il y a t-il un risque?

    Quand puis-je faire un depistage? 6 semaines apres le rapport ou 6 mois?

    Merci poir votre réponse et votre aide…

    Répondre
    1. Infor Jeunes Bruxelles

      Bonjour Oscaz,

      Nous sommes désolés de pouvoir te répondre que maintenant (nous avons été en congé jusqu’à hier).
      Si effectivement dans ton cas il n’y a pas de risque de transmission du VIH, certaines IST se transmettent par caresses sexuelles, c’est-à-dire:

      – lorsque les sexes des deux partenaires (leurs muqueuses) entrent en contact direct ou;
      – lorsque tu caresses ton sexe avec la même main que tu as utilisée pour caresser le sexe de ta·ton partenaire (contact indirect) ou inversement que ta·ton partenaire se caresse le sexe avec la même main qu’il·elle a utilisé pour te caresser le sexe.

      Si tu souhaites plus d’informations sur les modes de transmission des IST, tu peux consulter le tableau disponible au lien suivant:
      https://depistage.be/prise-de-risque/#pdr1

      Tu peux effectuer un test de dépistage des différentes IST en centre de dépistage, en centre de planning familial ou dans un laboratoire d’analyses médicales sur prescription de ta·ton médecin.
      Tu trouveras la liste des centres de dépistage en cliquant ici: https://depistage.be/depistage/#pdr1 et la liste des centres de planning familial en cliquant sur lien suivant:
      http://www.loveattitude.be/services/repertoire_v2/portal/

      N’hésite pas à revenir vers nous pour toute autre question 🙂

      Répondre
  10. Fred

    Bonjour j’aimerais savoir j’ai ma femme qui a une MST je crois que c’est moi qui lui ai donné mais moi je n’ai pas de   Ça me tome est- possible

    Répondre
    1. Infor Jeunes Bruxelles

      Bonjour Fred,

      Certaines IST sont asymptomatiques, c’est-à-dire qu’elle ne présente pas de symptôme. En effet,  il est possible que les symptômes n’apparaissent jamais alors que l’IST est déjà détectable par un test de dépistage. Sans faire de dépistage et en l’absence de symptôme, une personne contaminée à une ou plusieurs IST, reste porteuse de l’infection et peut contaminer sa·son·ses partenaire·s.

      Dans une relation exclusive, il est préférable de s’assurer qu’aucun·e des partenaires n’est contaminé·e avant d’envisager l’arrêt du préservatif (comme protection contre les IST) en effectuant un test de dépistage. Dans le cas d’une relation hétérosexuelle, il préférable également (en + de faire un dépistage IST) de trouver un moyen de contraception pour éviter une grossesse non-désirée.

      Tu peux effectuer un test de dépistage des différentes IST en centre de dépistage, en centre de planning familial ou dans un laboratoire d’analyses médicales sur prescription de ta·ton médecin.
      Tu trouveras la liste des centres de dépistage en cliquant ici: https://depistage.be/depistage/#pdr1  et la liste des centres de planning familial en cliquant sur lien suivant: http://www.loveattitude.be/services/repertoire_v2/portal/

      N’hésite pas à nous contacter pour toute question supplémentaire.

      Répondre
  11. Pga

    Bonjour je suis curieux de savoir si en doigtant une miss on peut attraper une mst? Seulement en doigtant ?

    Répondre
    1. Infor Jeunes Bruxelles

      Bonjour Pga,

      Certaines IST se transmettent par caresses sexuelles, c’est-à-dire:

      • lorsque les sexes des deux partenaires (leurs muqueuses) entrent en contact direct ou
      • lorsque tu caresses ton sexe avec la même main que tu as utilisée pour caresser le sexe de ta·ton partenaire (contact indirect) ou inversement que ta·ton partenaire se caresse le sexe avec la même main qu’il·elle a utilisé pour te caresser le sexe.

      En revanche, le simple fait d’introduire un doigt dans un orifice de ta·ton partenaire ne te contaminera pas à une IST (pour autant que tu n’aies pas de plaie ouverte sur le·s doigt·s utilisé·s et que tu ne caresses pas ton sexe avec la même main).

      Si tu souhaites plus d’informations sur les modes de transmission des IST, tu peux consulter le tableau disponible au lien suivant: https://depistage.be/prise-de-risque/#pdr1

      Dans une relation exclusive, il est préférable de s’assurer qu’aucun·e des partenaires n’est contaminé·e avant d’envisager l’arrêt du préservatif (comme protection contre les IST) en effectuant un test de dépistage. Dans le cas d’une relation hétérosexuelle, il préférable également (en + de faire un dépistage IST) de trouver un moyen de contraception pour éviter une grossesse non-désirée.

      Tu peux effectuer un test de dépistage des différentes IST en centre de dépistage, en centre de planning familial ou dans un laboratoire d’analyses médicales sur prescription de ta·ton médecin.
      Tu trouveras la liste des centres de dépistage en cliquant ici: https://depistage.be/depistage/#pdr1  et la liste des centres de planning familial en cliquant sur lien suivant: http://www.loveattitude.be/services/repertoire_v2/portal/

      N’hésite pas à nous contacter pour toute question supplémentaire.

      Répondre
  12. Lea456

    Bonjour ,

    lors d une fellation donnée il y a t’il un risque de contamination dans la bouche de thriconomas vaginalis , mycoplasme genitalium et ureaplasma ? Si oui le risque est il grand ? Merci d’avance

    Répondre
    1. Infor Jeunes Bruxelles

      Bonjour Lea456,

      Si tu as des rapports sexuels non protégés (oral, anal et/ou vaginal), une contamination à une ou plusieurs IST est possible.

      Le trichomonas est un parasite et il est effectivement transmissible en pratiquant une fellation. Le risque est considéré comme faible. Tu trouveras au lien suivant un tableau récapitulant les prises de risque de contamination en fonction de chaque pratique: https://depistage.be/prise-de-risque/#pdr1

      Les mycoplasmes uro-génitaux (genitalium, ureaplasma, …) sont des bactéries naturellement présentes dans notre organisme. C’est la présence en trop grand nombre d’une bactérie de la flore vaginale ou sur le pénis qui est problématique. Tu trouveras plus d’informations à ce sujet en cliquant ici: https://depistage.be/ist/mycose-morpions-gale/#1502715632241-4a048715-64e75343-fa95

      La prolifération d’une bactérie est due principalement à un déséquilibre de la flore vaginale ou du pénis et n’est pas lié à une infection sexuellement transmissible qu’un·e partenaire aurait eu auparavant. En effet, bien qu’elle puisse être transmise lors d’un rapport sexuel à ta·tonpartenaire, ce n’est pas une IST.

      Un déséquilibre de la flore vaginale ou du pénis peut être dû à :

      –          la prise de certains anti-biotiques,

      –          à des rapports sexuels trop fréquents,

      –          à certaines IST

      –          le stress, le tabac,

      –          des habitudes d’hygiène agressives (douches vaginales, toilettes trop fréquentes, savons avec un pH trop élevé). A savoir que le vagin s’auto-nettoie, il est donc important de limiter sa toilette à la vulve et éviter de faire entrer de l’eau ou du savon dans le vagin.

      N’hésite pas à nous contacter pour toute question supplémentaire.

      Répondre
      1. Lea333

        Merci pour cette réponse . Pourtant sur les articles que j’ai pu lire sur le net je vois que mycoplasme genitalium n’est pas présent à l état naturel dans la Flore vaginale contrairement aux autres mycoplasme et qu’il s’agit dune ist ? Et dans ce cas le mycoplasme genitalium se transmet il par fellation dans la bouche ? Pour le thriconomas vous dites les risques sont faible par fellation a priori il y a eu un seul cas rapporté dans la littérature . Plus extrêmement rare que faible donc ? Qu’en pensez vous merci d avance pour ce complément d’info

        Répondre
        1. Infor Jeunes Bruxelles

          Bonjour Lea333,
          Nous sommes désolés de pouvoir te répondre que maintenant (nous avons été en congé jusqu’à hier).

          Nous te conseillons de poser tes questions à ta.ton médecin, ta.ton gynécologue ou au sein d’un centre de planning familial, surtout celle à propos du Mycoplasme genitalium car la communauté scientifiques est encore en train de l’étudier. En revanche, comme pour toutes mycoses, cela peut se transmettre par contacts sexuels (oral, vaginal, anal, caresses sexuelles).
          N’hésite pas à revenir vers nous pour toute autre question 🙂

          Répondre
  13. Lili

    Bonjour,

    j’ai fait un test de sérologie VIH + syphilis + hépatites B et C 12 semaines après une prise de risque, tout est négatif.

    Ce délai est-il suffisant pour 100% de fiabilité, car j’ai vu sur internet que la syphilis par exemple pouvait avoir une période d’incubation jusqu’à 90 jours, et que c’est toujours précisé « 3 mois » pour les tests mais 3 mois c’est 12 semaines ou 90 jours ?

    Si ça n’est pas suffisant, dans combien de temps je devrais refaire un dépistage ?

    Merci d’avance

    Répondre
    1. Infor Jeunes Bruxelles

      Bonjour Lili,

      Il y a effectivement une distinction entre le délai de dépistage et le délai d’apparition des symptômes. En effet, certaines IST sont asymptomatiques, c’est-à-dire qu’elle ne présente pas les symptômes permettant une éventuelle détection, il est possible que les symptômes n’apparaissent jamais alors que l’IST est déjà détectable par un test de dépistage. Sans faire de dépistage et en l’absence de symptôme, une personne contaminée à une ou plusieurs IST, reste porteuse de l’infection. C’est pour cette raison qu’il est conseillé, si tu as une vie sexuelle active, d’effectuer des tests de dépistage réguliers afin de te protéger et de protéger ta·ton·tes partenaire·s. Tu trouveras plus d’informations sur la prévention combinée en cliquant ici: http://www.les-bons-reflexes.org/

      Par exemple, concernant la syphilis, c’est l’apparition des symptômes du premier stade qui peut prendre entre 3 et 90 jours (il ne s’agit pas de la période d’incubation). En revanche, il est possible de dépister la syphilis et avoir un résultat fiable à 100% si un délai de minimum 6 semaines près une prise de risque est respecté.

      La plupart des IST peuvent être dépistées seulement 6 semaines après une prise de risque. Ainsi, en ayant attendu un délai de 12 semaines avant d’effectuer un test de dépistage, tu peux considérer le résultat (pour les IST dépistées) comme fiable.

      Tu trouveras plus d’informations sur les délais de dépistage en cliquant ici: https://depistage.be/depistage/#pdr2

      N’hésite pas à nous contacter pour toute question supplémentaire.

      Répondre
  14. Mario

    Bonjour,
    Pouvez-vous me dire ou il est possible de faire un dépistage rapide de la Syphilis (résultat dans la demi heure)? Je suis très très inquiet. J’ai eu quelques symptomes (Plaie dans la bouche, adénopathie depuis 6 semaines,…) J’ai fait un test sanguin 10 semaines après la prise de risque et celui-ci était négatif pour toutes les IST. J’ai cependant pris des antibiotiques (amoxiciline) pendant 7 jours. Est-ce que cette prise d’antibiotique peut fausser les résultats sanguin de la Syphilis?
    Merci

    Répondre
  15. Sarah

    Bonjour,je suis en couple avec un homme depuis trois ans et j ai revu un ex qui lui aussi est en couple depuis 8 ans et on a eu des rapports non protégés. Depuis je n’ose plus faire l’amour avec mon compagnon Y a t-il des risques d’attraper qlq chose ? Merci

    Répondre
    1. Infor Jeunes Bruxelles

      Bonjour Sarah,
      Si tu as des rapports sexuels non protégés (oral, anal et/ou vaginal) une contamination à une ou plusieurs IST est possible. Tu trouveras plus d’informations sur le tableau disponible au lien suivant: https://depistage.be/prise-de-risque/#pdr1
      Ainsi, en cas de doute, nous te recommandons d’effectuer un test de dépistage des différentes IST et de consulter ta·ton médecin afin de recevoir un avis médical et envisager la solution la plus adaptée à ta situation. Pour la plupart des IST, il est nécessaire d’attendre un délai de 6 semaines pour qu’un test de dépistage des IST puisse donner un résultat fiable. Tu trouveras un tableau récapitulatif des délais de dépistage en cliquant ici: https://depistage.be/content/uploads/2018/05/tableau_des_delais_short_mai_18.png
      Tu peux effectuer un test de dépistage des différentes IST en centre de dépistage, en centre de planning familial ou dans un laboratoire d’analyses médicales sur prescription de ta·ton médecin. Tu trouveras la liste des centres de dépistage en cliquant ici: https://depistage.be/depistage/#pdr1 et la liste des centres de planning familial en Belgique francophone en cliquant ici: http://www.loveattitude.be/services/repertoire_v2/portal/
      N’hésite pas à nous contacter pour toute question supplémentaire.

      Répondre
  16. Amine

    J’ai eu une fellation non protégés

    Répondre
    1. Infor Jeunes Bruxelles

      Bonjour Amine,
      Si tu as des rapports sexuels (anal, oral, vaginal) non protégés une contamination à une ou plusieurs IST est possible.
      Lors d’une fellation non protégés, il existe un risque faible de transmission du VIH et du parasite trichomonas; il existe un risque moyen de transmission de la chlamydia et de la gonorrhée et enfin, un risque élevé de transmission de l’hépatite B, de la syphilis, de l’herpès génital et du papilloma virus humain (HPV). Tu trouveras plus d’informations sur les prises de risque vis-à-vis des IST en cliquant ici: https://depistage.be/prise-de-risque/#pdr1
      Ainsi, en cas de doute, nous te recommandons d’effectuer un test de dépistage des différentes IST et de consulter ta·ton médecin afin de recevoir un avis médical et envisager la solution la plus adaptée à ta situation.
      Tu peux effectuer un test de dépistage des différentes IST en centre de dépistage, en centre de planning familial ou dans un laboratoire d’analyses médicales sur prescription de ta·ton médecin. Tu trouveras la liste des centres de dépistage en cliquant ici: https://depistage.be/depistage/#pdr1 et la liste des centres de planning familial en Belgique francophone en cliquant ici: http://www.loveattitude.be/services/repertoire_v2/portal/
      N’hésite pas à nous contacter pour toute question supplémentaire.

      Répondre
  17. falcao

    bonjour
    il y a 3 ans ma femme et moi on a pris un traitement contre la chlamedya mais dernièrement lors d un dépistage il c est apparu que j ai l est attraper une deuxième fois, comment cela peut être possible en sachant que depuis 4 ans j ai pas eu de rapport extraconjugale ma femme aussi

    Répondre
    1. Infor Jeunes Bruxelles

      Bonjour Falcao,
      En général, lors du traitement de la chlamydia et du mycoplasme, il est préférable d’éviter les rapports sexuels afin d’éviter de perturber la flore vaginale et d’éviter toute nouvelle contamination. De plus, il est préférable que les partenaires soient traités pour l’infection dépistée afin d’éviter toute nouvelle contamination à la suite du traitement. Suite au traitement, il est important d’effectuer un test de dépistage des IST traitées afin de vérifier que le traitement a bien fonctionné et envisager une autre solution dans le cas où celui n’a pas fonctionné. Il est possible donc que le traitement n’aie pas fonctionné correctement. Le plus judicieux serait de consulter ta·ton médecin ou un·e médecin en centre de planning familial afin de recevoir un avis médical. Tu trouveras la liste des centres de planning familial en Belgique francophone en cliquant ici:
      http://www.loveattitude.be/services/repertoire/
      N’hésite pas à revenir vers nous pour toute autre question 🙂

      Répondre
  18. Alicson

    Bonsoir, j’aimerais savoir si il y reste un risque lors de rapports sexuels sans préservatif si les 2 partenaires se sont fait dépister ? Est-ce que la fellation sans préservatif présente un risque pour l’homme si sa copine ne s’est pas fait dépisté mais que lui est dépisté ?

    Répondre
    1. Infor Jeunes Bruxelles

      Bonjour Alicson,
      Deux partenaires dans une relation exclusive qui sont dépisté·e·s ne représentent pas un risque de contamination éventuelle à une ou plusieurs IST. En revanche, certaines pratiques comme le partage de matériel de sniff, de seringue peuvent mener à une contamination à une ou plusieurs IST (sans qu’il y ait de rapport sexuel).
      Certaines IST sont asymptomatiques, c’est-à-dire qu’elles ne présentent pas de symptômes. C’est pour cette raison qu’il est préférable que les deux partenaires exclusif·ve·s soient dépisté·e·s avant d’envisager l’arrêt du préservatif.
      Par ailleurs, si tu es porteuse du VIH, faire une fellation à ton partenaire ne représente pas de risque de transmission du VIH à ton partenaire. En revanche, certaines IST comme le papilloma virus humain (HPV) ou l’herpès génital peuvent être transmises en pratiquant une fellation. Tu trouveras un tableau récapitulatif des modes de transmission des IST en cliquant sur le lien suivant: https://depistage.be/prise-de-risque/#pdr1 Pour le VIH, tu trouveras plus d’informations en cliquant ici: https://preventionsida.org/sida-lessentiel/comment-le-vih-sida-se-transmet/
      Vous pouvez effectuer un test de dépistage des IST en centre de dépistage, en centre de planning familial ou dans un laboratoire d’analyses sur prescription médicale. Tu trouveras la liste des centres de dépistage en cliquant sur le lien suivant: https://depistage.be/depistage/#pdr1 et la liste des centres de planning familial en cliquant ici: http://www.loveattitude.be/services/repertoire_v2/portal/
      Dans le cas où tu es dans une relation hétérosexuelle et que ton partenaire et toi n’avez pas le désir de concevoir un enfant, le plus judicieux serait également de trouver un moyen de contraception qui vous convient. Que ce soit une pilule contraceptive à prendre tous les jours, un anneau vaginal ou un patch qui se change toutes les 3 semaines ou un stérilet qui se change tous les 3 ou 5 ans, il existe de nombreux moyens de contraception. Une contraception classique est en effet plus efficace qu’une contraception d’urgence pour éviter une grossesse non désirée. Pour de plus amples informations, tu peux te rendre sur la fiche suivante: https://bruxelles-j.be/?p=9436 ou le site suivant : https://www.mescontraceptifs.be/
      N’hésite pas à nous contacter pour toute question supplémentaire.

      Répondre
  19. grosminet

    J’ai été chez une professionnelle.
    Le rapport fut totalement protégé (fellation et pénétration)….mais pendant les préliminaires, je l’ai caressée et doigtée….on était debout et puis elle s’est mise en position « 4 pattes » pour me stimuler visuellement. Je suis venu contre elle, j’avais encore mon sous-vêtement et je me suis mis contre ses fesses en simulant une levrette.
    Bref, à ce moment, j’ai sorti mon pénis que j’ai tapoté contre ses fesses….pas de contact avec son sexe….simplement sa fesse.
    Mais voilà….j’ai oublié que je l’avais caressée…. Quand j’ai frotté mon sexe sur sa fesse, je pense avoir utilisé ma main droite et j’ai tenu mon pénis à la base ou au milieu. J’avais utilisé ma main gauche pour les caresses.
    Il y a eu quelques minutes entre les caresses et la prise de mon sexe en main.
    La professionnelle est une femme chez qui je vais et qui a su au fil du temps me mettre à l’aise. Je suis quasi sûr qu’elle ne prend pas de risque…..quoiqu’elle m’a déjà proposé de lui prodiguer un cunnilingus que j’ai refusé pour ne pas prendre de risque.
    Soit…..revenons à la question du jour, y-a-t-il un risque de contamination?
    Peu de temps après, j’ai eu une irritation à mes testicules….mais mon médecin traitant m’a dit que cela n’avait rien à voir par exemple avec des morpions ou autre MST comme la gale, mais que c’était une simple irritation car je transpire fort et que je dois mieux m’essuyer après la douche.
    Cordialement,
     
     
     

    Répondre
    1. Infor Jeunes Bruxelles

      Bonjour Grosminet,
       
      Si tu as des rapports sexuels non protégés que ce soit oral, anal, vaginal ou des caresses sexuelles, une contamination à une ou plusieurs IST est possible.
      Si tu souhaites plus d’informations sur les modes de contamination des différentes IST (Infections Sexuellement Transmissibles), tu peux te rendre sur la page suivante:
      https://depistage.be/prise-de-risque/
      Enfin, si tu souhaites avoir plus d’informations sur les méthodes de prévention, tu peux te rendre sur la page suivante:
      http://www.les-bons-reflexes.org/
      En cas de doute suite à une prise de risque, le plus judicieux serait d’effectuer un test de dépistage des différentes IST afin de recevoir un avis médical et envisager la solution la plus appropriée à ta situation.
      Tu peux effectuer un test de dépistage dans un centre de dépistage, en centre de planning familial ou dans un laboratoire d’analyses médicales sur prescription de ta·ton médecin.
      Tu trouveras la liste des centres de planning familial en Belgique francophone en cliquant sur le lien suivant: http://www.loveattitude.be/services/repertoire_v2/portal/
      N’hésite pas à revenir vers nous pour toute autre question 🙂

      Répondre
  20. Sylvain

    Bonjour,
    Est-ce que les symptômes d’une MST ou IST peuvent se développer bien plus tard ?
    Est-ce qu’il est possible lors d’un dépistage de savoir à quand est-ce que l’on a été contaminé ?

    Répondre
    1. Infor Jeunes Bruxelles

      Bonjour Sylvain,
      En effet, certaines IST sont asymptomatiques, c’est-à-dire qu’il n’y aucun symptôme qui pourrait indiquer une contamination et cela est possible pendant des années.
      Pour la syphilis, il est possible de déterminer le stade de l’infection: cela permet d’obtenir estimation très large et  pas une date précise de contamination. En fonction des partenaires que tu as eu·e·s, tu peux éventuellement déduire quel rapport aurait été contaminant et l’aborder avec un·e médecin pour affiner ton estimation.
      Tu veux savoir si tu as pris un risque de contamination? Consulte le tableau des prises de risque disponible au lien suivant: https://depistage.be/prise-de-risque/#pdr1
      En cas de doute, le plus judicieux serait d’effectuer un test de dépistage des différentes IST afin qu’un·e médecin puisse poser un diagnostic et que vous puissiez envisager ensemble la solution la plus adaptée à ta situation.
      Tu peux effectuer un tests de dépistage en centre de dépistage, en centre de planning familial ou en laboratoire d’analyses sur prescription médicale. Tu trouvera la liste des centres de dépistage en cliquant ici: https://depistage.be/depistage/#pdr3 et la liste des centres de planning familial en Belgique francophone en cliquant sur le lien suivant: http://www.loveattitude.be/services/repertoire_v2/portal/
      N’hésite pas à nous contacter pour toute question supplémentaire

      Répondre
  21. Thomass

    Bonjour est il possible qu’un dépistage MST (Hépatite / hiv / chlamydia / gono/ syphilis…) soit faussée par rapport à une prise d’antibiotiques (doxycycline)? Surtout la chlamydia, j’ai tout les « symptômes » alors que les dépistage s’avère tous négatif.
    Merci

    Répondre
    1. Infor Jeunes Bruxelles

      Bonjour Thomass,
      La doxycycline peut être prescrite dans le traitement des infections à germes sensibles à la doxycycline dans leurs manifestations respiratoires, génitales, urinaires, cutanées, oculaires ou générales. Ainsi, si tu étais porteur d’une chlamydia, il est possible que suite à ce traitement, tu ne sois plus infecté par cette bactérie.
      En cas de doute vis-à-vis de l’interprétation de tes résultats de dépistage des IST, le plus judicieux serait de consulter ta·ton médecin ou un·e médecin en centre de planning familial afin de recevoir un avis médical et envisager la solution la plus adaptée à ta situation. Tu trouveras la liste des centres de planning familial en Belgique francophone en cliquant sur le lien suivant: http://www.loveattitude.be/services/repertoire_v2/portal/ et, dans le cas où tu souhaites à nouveau effectuer un test de dépistage, la liste des centres de dépistage: https://depistage.be/depistage/#pdr1
      N’hésite pas à nous contacter pour toute question supplémentaire.

      Répondre
  22. Jaune

    Bonjour , j’ai attrapé la chlamydia le 12 octobre 2018 et et j’ai pris antibiotique Clarithromycin pendant 10 jours , j’ai fait un teste 10 jours après la fin de prise de médicaments et un 2 eme teste un mois après tout est négatif , sauf que je sent toujours à l’intérieur de mon gland dans le tube , un peut chaud mais sa brule pas bq et quand j’urine sa brule pas non plus , c juste un peu chaud , vous savez me dire pourquoi svp ?

    Répondre
    1. Infor Jeunes Bruxelles

      Bonjour Jaune,
      Si tu ressens toujours une gêne le long de l’urètre et que cela t’inquiète, le plus judicieux serait de consulter ta·ton médecin ou un·e médecin en centre de planning familial afin de recevoir un avis médical. Tu trouveras la liste des centres de planning familial en Belgique francophone en cliquant ici: http://www.loveattitude.be/services/repertoire_v2/portal/
      En effet, il est possible que cela soit un déséquilibre de la muqueuse de ton gland. Ce déséquilibre s’appelle une balanite du gland. C’est la présence en trop grand nombre d’une bactérie de la flore vaginale ou du pénis qui est problématique (ces bactéries sont naturellement présentes sur et/ou dans notre organisme, donc pas comme les IST). La prolifération d’une bactérie est due principalement à un déséquilibre de la flore vaginale ou du pénis et n’est pas lié à une infection sexuellement transmissible. En effet, bien qu’elle puisse être transmise lors d’un rapport sexuel à ta·ton partenaire, ce n’est pas une IST.
      Un déséquilibre de la flore vaginale ou du pénis peut être dû à :
      –          la prise de certains anti-biotiques,
      –          à des rapports sexuels trop fréquents,
      –          à certaines IST
      –          le stress, le tabac,
      –          des habitudes d’hygiène agressives (douches vaginales, toilettes trop fréquentes, savons avec un pH trop élevé). A savoir que le vagin s’auto-nettoie, il est donc important de limiter sa toilette à la vulve et éviter de faire entrer de l’eau ou du savon dans le vagin.
      N’hésite pas à nous contacter pour toute question supplémentaire

      Répondre
  23. Dashon

    En fin 2016 quand j étais à l hopital, le médecin a dis que ce n était pas encore grave elle ne m a rien prescrit… J aimerai après deux ans, suis je encore récupérable? Pourai je encore prendre les antibiotiques?

    Répondre
    1. Infor Jeunes Bruxelles

      Bonjour Dashon,
      Pourrais-tu préciser ta question? De quelle IST parles-tu?
      Certaines IST peuvent être traitées avec une simple prise d’antibiotique, d’autres peuvent être traitées avec des interventions/traitements plus lourds et pour d’autres encore, il n’existe toujours pas de traitement (comme le VIH et l’herpès génital). Tu trouveras plus d’informations sur les IST en cliquant ici: https://depistage.be/
      N’hésite pas à nous contacter pour toute question supplémentaire.

      Répondre
  24. egmm

    Bonjour, ma question est: faut il que notre partenaire sois infecté pour nous contaminer ou la bactérie peut aussi se développer durant l’acte? Dans ce cas là si on a une relation exclusive sans qu’aucune des personnes sois contaminée il n’y pas de risque d’IST ?

    Répondre
    1. Infor Jeunes Bruxelles

      Bonjour Egmm,
      Dans le cas des Infections Sexuellement Transmissibles (IST), les bactéries n’apparaissent pas d’elles-même, spontanément. Par conséquent, ce n’est que si l’un·e des partenaires est contaminé·e qu’il peut y avoir transmission. Par ailleurs, certaines IST sont asymptomatiques, c’est-à-dire qu’elles ne présentent pas de symptôme. Il est donc possible qu’une personne soit porteuse d’une IST sans savoir qu’elle est contaminée. Ainsi, sans faire de dépistage, il est possible qu’elle transmette une ou plusieurs IST à un·e autre partenaire lors de ses relations suivantes.
      Les IST sont transmises lors de certaines pratiques: principalement lors de rapports sexuels. En effet, toutes les IST peuvent se transmettre par pénétration anale et/ou vaginale. Certaines IST se transmettent également par fellation, cunnilingus, anulingus ou par caresses sexuelles. Cependant, il existe d’autres situations où il est possible d’être contaminé·e.  Tu trouveras un tableau répertoriant les différents modes de contamination en fonction de chacune des IST: https://depistage.be/prise-de-risque/#pdr1
      Dans une relation exclusive, il est préférable de s’assurer qu’aucun·e des partenaires n’est contaminé avant d’envisager l’arrêt du préservatif (comme protection contre les IST) en effectuant un test de dépistage. Dans le cas d’une relation hétérosexuelle, il préférable également (en + de faire un dépistage IST) de trouver un moyen de contraception afin d’éviter toute grossesse non-désirée.
      Tu peux effectuer un test de dépistage des différentes IST en centre de dépistage, en centre de planning familial ou dans un laboratoire d’analyses médicales sur prescription de ta·ton médecin.
      Tu trouveras la liste des centres de dépistage en cliquant ici: https://depistage.be/depistage/#pdr1  et la liste des centres de planning familial en cliquant sur lien suivant: http://www.loveattitude.be/services/repertoire_v2/portal/
      Dans le cas d’une Mycose, c’est la présence en trop grand nombre d’une bactérie de la flore vaginale ou du pénis qui est problématique (ces bactéries sont naturellement présentes sur et/ou dans notre organisme, donc pas comme les IST). La prolifération d’une bactérie est due principalement à un déséquilibre de la flore vaginale ou du pénis et n’est pas lié à une infection sexuellement transmissible qu’un·e partenaire aurait eu auparavant. En effet, bien qu’elle puisse être transmise lors d’un rapport sexuel à ta·ton partenaire, ce n’est pas une IST.
      Un déséquilibre de la flore vaginale ou du pénis peut être dû à :
      –          la prise de certains anti-biotiques,
      –          à des rapports sexuels trop fréquents,
      –          à certaines IST
      –          le stress, le tabac,
      –          des habitudes d’hygiène agressives (douches vaginales, toilettes trop fréquentes, savons avec un pH trop élevé). A savoir que le vagin s’auto-nettoie, il est donc important de limiter sa toilette à la vulve et éviter de faire entrer de l’eau ou du savon dans le vagin.
      N’hésite pas à nous contacter pour toute question supplémentaire.

      Répondre
  25. Luie

    Bonjour j aurais aimer s avoir des que mon compagne fait des acte avec sa bouche au niveau du vagin le lendemain il a des bouton blanc au niveau de la bouche j aurais s avoir ce que ça peut être met il a la nul par ailleur merci de votre réponse cordialement

    Répondre
    1. Infor Jeunes Bruxelles

      Bonjour Luie,
      Les boutons blancs au niveau de la bouche peuvent avoir de nombreuses explications. Ainsi, si cela persiste, le plus judicieux serait que ton compagnon peut consulter sa·son médecin ou un·e médecin en centre de planning familial. En expliquant sa situation, il pourra recevoir un avis médical et envisager la solution la plus appropriée à ta situation.
      En cas de doute vis-à-vis d’une contamination à une ou plusieurs IST, le plus judicieux serait d’effectuer un test de dépistage des différentes IST. Tu peux effectuer un test de dépistage des différentes IST en centre de dépistage, en centre de planning familial ou dans un laboratoire d’analyses médicales. Tu trouveras la liste des centres de dépistage en cliquant sur le lien suivant: https://depistage.be/depistage/#pdr1 et la liste des centres de planning familial en cliquant ici: http://www.loveattitude.be/services/repertoire_v2/portal/
      N’hésite pas à nous contacter pour toute question supplémentaire.

      Répondre
  26. Lalouve

    Bonjour si une personne est infecter et qu’il a des rapport non protéger est ce que la contamination est automatique ou il y a possibilité à ce la its de soi pas transmis au partenaire.
    Est ce que le % de transmission est 100% ou il pourrais avoir eu une relation et que le test de dépistage sois ok?

    Répondre
    1. Infor Jeunes Bruxelles

      Bonjour Lalouve,
      Les IST se transmettent lors de rapports sexuels non protégés, parfois par voie fœtale ou par allaitement et rarement par voie sanguine (une seringue infectée, par ex.). Pour ce qui concerne la transmission par voie sexuelle, il suffit que les muqueuses des organes génitaux soient en contact pour être contaminé·e ou contaminer sa·son partenaire, que ce soit par voie vaginale, anale ou orale. Certaines IST se transmettent par simple contact sans qu’il y ait nécessairement de rapport sexuel complet, c’est le cas du papillomavirus humain (HPV) ou de l’herpès.
      Tu trouveras, sur le lien suivant, un tableau récapitulatif des IST et des modes de transmission en fonction des différentes pratiques effectuées afin que tu puisses faire une estimation de ton éventuelle prise de risque: https://depistage.be/prise-de-risque/
      En cas de doute, le plus judicieux serait d’effectuer un test de dépistage des différentes IST afin qu’un·e médecin puisse poser un diagnostic et que vous puissiez envisager ensemble la solution la plus adaptée à ta situation.
      Tu peux effectuer un tests de dépistage en centre de dépistage, en centre de planning familial ou en laboratoire d’analyses sur prescription médicale. Tu trouvera la liste des centres de dépistage en cliquant ici: https://depistage.be/depistage/#pdr3 et la liste des centres de planning familial en Belgique francophone en cliquant sur le lien suivant: http://www.loveattitude.be/services/repertoire_v2/portal/
      N’hésite pas à revenir vers nous pour toute autre question 🙂

      Répondre
  27. Didier

    Entre l homme et la femme.chez qui se manifeste rapidement le signe d une infection sexuellement transmissibles

    Répondre
    1. Infor Jeunes Bruxelles

      Bonjour Didier,
      La période d’incubation (délai entre la contamination et l’apparition des premiers symptômes d’une maladie), varie d’une infection à l’autre, sans des différences particulierès entre l’homme et la femme.
      Par ailleurs, certaines IST sont asymptomatiques, c’est-à-dire qu’aucun symptôme ne se manifeste chez la personne porteuse de l’IST. Ainsi, il est possible d’être contaminé pendant une longue période sans ressentir de symptôme.
      Toutes les Ist sont différentes, ils n’existent donc pas de délai ou de symptôme commun.
      En cas de doute d’une éventuelle contamination à une ou plusieurs IST, le plus judicieux est d’effectuer un test de dépistage afin de recevoir un avis médical et envisager la solution la plus adaptée à ta situation.
      Tu peux effectuer un test de dépistage des différentes IST en centre de dépistage, en centre de planning familial ou dans un laboratoire d’analyses sur prescription de ta·ton médecin. Tu trouveras la liste des centres de dépistage en cliquant sur le lien suivant:
      https://depistage.be/
      et la liste des centres de planning familial en Belgique francophone en cliquant sur le lien suivant:
      http://www.loveattitude.be/services/repertoire_v2/portal/http://www.loveattitude.be/services/repertoire_v2/portal/
      N’hésite pas à revenir vers nous pour toute autre question 🙂

      Répondre
  28. Fleurette

    Bonjour,
    Il y a 3 mois j’ai eu un rapport non protégé. Dans les semaines suivantes j’ai eu des douleurs abdominales et des pertes vaginales anormales, j’ai donc décidé de faire un test de dépistage et il s’est avéré que j’avais une chlamydia. J’ai donc pris le traitement avec prise unique d’antibiotiques, mon partenaire aussi, seulement je ne savais pas qu’il fallait attendre 7 jours avant d’avoir un rapport non protégé et nous avons eu un rapport non protégé 4 jours après la prise d’antibiotiques. J’aimerais savoir si la probabilité d’avoir fait échouer le traitement est faible ou élevée ? Et quelle est la démarche à suivre ? Je suis assez inquiète, d’autant plus que j’ai dû prendre souvent des antibiotiques dans ma vie et j’ai peur que le traitement ne fonctionne plus.
    Merci d’avance !

    Répondre
    1. Infor Jeunes Bruxelles

      Bonjour Fleurette,
      En général, lors du traitement de la chlamydia et du mycoplasme, il est préférable d’éviter les rapports sexuels afin d’éviter de perturber ta flore vaginale et d’éviter toute nouvelle contamination. De plus, il est préférable que les partenaires soient traités pour l’infection dépistée afin d’éviter toute nouvelle contamination à la suite du traitement. Suite au traitement, il est important d’effectuer un test de dépistage des IST traitées afin de vérifier que le traitement a bien fonctionné et envisager une autre solution dans le cas où celui n’a pas fonctionné. Le plus judicieux serait de consulter ta·ton médecin ou un·e médecin en centre de planning familial afin de recevoir un avis médical. Tu trouveras la liste des centres de planning familial en Belgique francophone en cliquant ici:
      http://www.loveattitude.be/services/repertoire/
      N’hésite pas à revenir vers nous pour toute autre question 🙂

      Répondre
  29. Elo62

    Bonjour, est ce possible que le fait de faire l’amour en ayant ces règle peuvent provoquer des mst?

    Répondre
    1. Infor Jeunes Bruxelles

      Bonjour Elo62,
      Si tu as des rapports sexuels non protégés que ce soit oral, anal, vaginal ou des caresses sexuelles, une contamination à une ou plusieurs IST est possible.
      Si tu souhaites plus d’informations sur les modes de contamination des différentes IST (Infections Sexuellement Transmissibles), tu peux te rendre sur la page suivante:
      https://depistage.be/prise-de-risque/
      Enfin, si tu souhaites avoir plus d’informations sur les méthodes de prévention, tu peux te rendre sur la page suivante:
      http://www.les-bons-reflexes.org/
      En cas de doute suite à une prise de risque, le plus judicieux serait d’effectuer un test de dépistage des différentes IST afin de recevoir un avis médical et envisager la solution la plus appropriée à ta situation.
      Tu peux effectuer un test de dépistage dans un centre de dépistage, en centre de planning familial ou dans un laboratoire d’analyses médicales sur prescription de ta·ton médecin.
      Tu trouveras la liste des centres de planning familial en Belgique francophone en cliquant sur le lien suivant: http://www.loveattitude.be/services/repertoire_v2/portal/
      N’hésite pas à revenir vers nous pour toute autre question 🙂

      Répondre
  30. Gillou

    Bonjour j’ai fais une sérologie syphilis hépatite et chlamydia après avoir reçu une fellation 9 jours avant la prise de sang La sérologie montre négatif aux trois est ce suffisant 9 jours ? Pour avoir des anti corps merci

    Répondre
    1. Infor Jeunes Bruxelles

      Bonjour Gillou,
      Tu trouveras un tableau regroupant les différents délais de dépistage des IST et la liste des centres de dépistage: https://depistage.be/depistage/#pdr2
      La plupart des IST peuvent se dépister 1 mois après la prise de risque. Pour ce qui est du syphilis, il est possible de le dépister 6 semaines après la prise de risque.
      Ainsi, il semble que le délai entre ta prise de risque et ton test de dépistage n’est pas suffisamment grand pour considérer que le résultat est fiable.
      Tu trouveras la liste des centres de dépistage et les différents délais dépistage plus bas sur la page suivante:
      https://depistage.be/depistage/
      N’hésite pas à revenir vers nous pour toute autre question 🙂

      Répondre
  31. Halk

    Quels sont les mécanismes ou pistes de solutions que vous pouvez me proposer dans le cas bien-sûr par supposition si j’étais un porteur sain des IST ???
    les porteurs sains ne présentant aucun symptômes cliniques ils ne savent même pas qu’ils sont infectés et peuvent le transmettre inconsciemment a d’autres personnes
    Que me proposez vous comme remède a cela ???

    Répondre
    1. Infor Jeunes Bruxelles

      Bonjour Halk,
      La période d’incubation (délai entre la contamination et l’apparition des premiers symptômes d’une maladie), varie d’une infection à l’autre.
      Par ailleurs, certaines IST sont asymptomatiques, c’est-à-dire qu’aucun symptôme ne se manifeste chez la personne porteuse de l’IST. Ainsi, il est possible d’être contaminé pendant une longue période sans ressentir de symptôme.
      Toutes les Ist sont différentes, ils n’existent donc pas de délai ou de symptôme commun.
      En cas de doute d’une éventuelle contamination à une ou plusieurs IST, le plus judicieux est d’effectuer un test de dépistage afin de recevoir un avis médical et envisager la solution la plus adaptée à ta situation.
      Tu peux effectuer un test de dépistage des différentes IST en centre de dépistage, en centre de planning familial ou dans un laboratoire d’analyses sur prescription de ta·ton médecin. Tu trouveras la liste des centres de dépistage en cliquant sur le lien suivant:
      https://depistage.be/
      et la liste des centres de planning familial en Belgique francophone en cliquant sur le lien suivant:
      http://www.loveattitude.be/services/repertoire_v2/portal/http://www.loveattitude.be/services/repertoire_v2/portal/
      N’hésite pas à revenir vers nous pour toute autre question 🙂

      Répondre
  32. Diem's

    Bonjour, peut-on attraper une infection en urinant débout dans une eau stagnante, sans contact direct avec celle-ci?

    Répondre
    1. Infor Jeunes Bruxelles

      Bonjour Diem’s,
      Dans le cas où tu n’es pas en contact direct avec une infection sexuellement transmissible (muqueuses ou un des fluides contaminants), tu ne risque pas d’être contaminé. Si tu souhaites plus d’informations sur les modes de contamination des différentes IST (Infections Sexuellement Transmissibles), tu peux te rendre sur la page suivante: https://depistage.be/prise-de-risque/ Enfin, si tu souhaites avoir plus d’informations sur les méthodes de prévention, tu peux te rendre sur la page suivante: http://www.les-bons-reflexes.org/
      Dans le but de limiter d’éventuels déséquilibres pouvant générer une mycose vaginale/balanite du gland, il est recommandé de:

      • garder une bonne hygiène intime : ni excessive, ni insuffisante (éviter les douches vaginales, ne nettoyer la zone génitale qu’avec un savon adapté, etc.)
      • éviter les sous-vêtements en matières synthétiques
      • changer régulièrement de tampon
      • éviter les zones chaudes et humides, propices aux agressions pour la flore vaginale (jacuzzis, piscines, bains publics, saunas)
      • pour éviter une contamination, utiliser un préservatif interne ou externe

      Par ailleurs, en cas de doute vis-à-vis d’une infection, le plus judicieux serait de consulter ta·ton médecin ou un·e médecin en centre de planning familial afin d’évaluer ta prise de risque sur base d’un avis médical. Tu trouveras la liste des centres de planning familial en Belgique francophone en cliquant sur le lien suivant: http://www.loveattitude.be/services/repertoire_v2/portal/
      N’hésite pas à nous contacter pour toute question supplémentaire.

      Répondre
  33. Gillou 83

    J’ai reçu juste une fellation non protégé cela fais 4 jours aujourd’hui qu’elle risque au je pris ? est ce que je risque une mst ou vih merci

    Répondre
    1. Infor Jeunes Bruxelles

      Bonjour Gillou 83,
      Suite à n’importe quel rapport non protégé (oral, anal ou vaginal), il est possible d’être contaminé ou de contaminer sa·son partenaire à une ou plusieurs IST (dont le VIH). Dans le cas d’une fellation, le risque d’être contaminé·e est plus élevé pour la personne qui effectue la fellation plutôt que pour celle qui la reçoit.
      Il existe un risque élevé pour la transmission de l’hépatite B, la syphilis, l’herpès et le papilloma virus; un risque moyen pour la transmission de la chlamydia et de la gonorrhée et enfin un risque faible de transmission du VIH et du trichomonas (parasite). Si tu souhaites plus d’informations sur les IST, tu peux te rendre sur les pages IST du site suivant: https://depistage.be/ist/
      Tu trouveras, sur le lien suivant, un tableau récapitulatif des IST et des modes de transmission en fonction des différentes pratiques effectuées afin que tu puisses faire une estimation de ton éventuelle prise de risque: https://depistage.be/prise-de-risque/
      En cas de doute, le plus judicieux serait d’effectuer un test de dépistage des différentes IST afin qu’un·e médecin puisse poser un diagnostic et que vous puissiez envisager ensemble la solution la plus adaptée à ta situation.
      Tu peux effectuer un tests de dépistage en centre de dépistage, en centre de planning familial ou en laboratoire d’analyses sur prescription médicale. Tu trouvera la liste des centres de dépistage en cliquant ici: https://depistage.be/depistage/#pdr3 et la liste des centres de planning familial en Belgique francophone en cliquant sur le lien suivant: http://www.loveattitude.be/services/repertoire_v2/portal/
      N’hésite pas à nous contacter pour toute question supplémentaire.

      Répondre
  34. Mc-rousbi

    Bonjour,
    Après une prise de risque (fellation se faire sucer sans préservatif), concernant la syphilis un test sanguin effectué en laboratoire est Il fiable 21 jours après la potentielle contamination?

    Répondre
    1. Infor Jeunes Bruxelles

      Bonjour Mc-rousbi,
      Tu trouveras un tableau regroupant les différents délais de dépistage des IST et la liste des centres de dépistage: https://depistage.be/depistage/#pdr2
      La plupart des IST peuvent se dépister 1 mois après la prise de risque. Pour ce qui est du syphilis, il est possible de le dépister 6 semaines après la prise de risque.
      Ainsi, il semble que le délai entre ta prise de risque et ton test de dépistage  n’est pas suffisamment grand pour considérer que le résultat est fiable.
      Tu trouveras la liste des centres de dépistage et les différents délais dépistage plus bas sur la page suivante:
       https://depistage.be/depistage/
      N’hésite pas à revenir vers nous pour toute autre question 🙂

      Répondre
  35. philippe

    samedi am, j’ai eu une relation à trois : la première fois, je suis pas bi
    madame me fait une fellation, puis à l’autre partenaire
    nos sexes en demi érection
    puis pour s’amuser elle a fait toucher nos deux glands en face l’un de l’autre
    le temps que je réagisse, quelques secondes, je  me suis retiré et j’ai arrêté toute relation
    est ce que j’ai un risque

    Répondre
    1. Infor Jeunes Bruxelles

      Bonjour Philippe,
      Lorsque les sexes de deux personnes entrent en contact, il existe effectivement un risque de transmission d’une ou plusieurs IST.
      En cas de doute, le plus judicieux serait d’effectuer un test de dépistage des différentes IST afin qu’un·e médecin puisse poser un diagnostic et que vous puissiez envisager ensemble la solution la plus adaptée à ta situation.
      Tu peux effectuer un tests de dépistage en centre de dépistage, en centre de planning familial ou en laboratoire d’analyses sur prescription médicale. Tu trouvera la liste des centres de dépistage en cliquant ici: https://depistage.be/depistage/#pdr3 et la liste des centres de planning familial en Belgique francophone en cliquant sur le lien suivant: http://www.loveattitude.be/services/repertoire_v2/portal/
      N’hésite pas à nous contacter pour toute question supplémentaire.

      Répondre
  36. Lflp

    Bonjour,je voulais juste savoir si c’etait très fréquent chez les jeunes d’attraper des MST etc ou si cela reste malgré tout « rare » on va dire?

    Répondre
    1. Infor Jeunes Bruxelles

      Bonjour Lflp,
      Bruxelles est une plateforme d’information généraliste pour la jeunesse; nous ne disposons donc pas de statistiques sur la diffusion des IST. Tu pourrais par contre te faire une idée du taux de diffusion des IST en Belgique en lisant le rapport La surveillance des infections sexuellement transmissible dans la population générale rédigé par l’Institut Scientifique de santé publique;
      https://epidemio.wiv-isp.be/ID/diseases/Documents/STI%20uploads/Rapport_IST_2013.pdf
      Bien à toi
       

      Répondre
  37. Édouard

    Les IST Peuvent-ils entrainé l’apparition des boutons sur le corps ?

    Répondre
    1. Infor Jeunes Bruxelles

      Bonjour Edouard,
      Les symptômes d’une IST sont très variés.
      Dans le cas où tu penses qu’il s’agit d’une IST (infection sexuellement transmissible), tu peux effectuer un test de dépistage des différentes IST afin d’identifier la (ou les) infection(s) sexuellement transmissibles dont il s’agit et envisager le traitement le plus approprié avec un·e médecin, si nécessaire. Tu trouveras la liste des centres de dépistage en cliquant ici: https://depistage.be/depistage/#pdr3
      N’hésite pas à revenir vers nous pour toute autre question 🙂

      Répondre
  38. ADOLPHE

    Bonjour,Svp j’aimerais savoir si l’hematurie est une maladie sexuellement transmissible

    Répondre
    1. Infor Jeunes Bruxelles

      Bonjour Adolphe,
      L’hématurie terminale n’est pas une infection sexuellement transmissible (IST). Si tu souhaites avoir plus d’informations sur les IST, tu peux te rendre sur la page suivante: https://depistage.be/ist/
      N’hésite pas à nous contacter pour toute question supplémentaire.

      Répondre
  39. ADOLPHE

    Bonjour Svp ça fait pratiquement 8 ans que quand j’urine,a la fin de MON urine,ya du sang et des brûlures qui accompagnent celui ci et ça fait maintenant aussi un mois et demi que j’ai un mot de gorge.je n’ai pas de difficulté à avaler les aliments mais c’était comme s’il y avait une sorte de salive très gluante sous ma gorge.j’ai beau essayé de l’avaler où de la faire sortir mais hélas sans succès.j’aimerais donc savoir si je suis atteint d’une hematurie terminale,la gonorrhée ou tout une autre infection ?

    Répondre
    1. Infor Jeunes Bruxelles

      Bonjour Adolphe,
      Comme tu le décris dans ta question, ces symptômes peuvent avoir de nombreuses explications. Ainsi, si cela t’inquiète, le plus judicieux serait de consulter ta·ton médecin ou un·e médecin en centre de planning familial afin de recevoir un avis médical. Cela te permettra d’envisager avec un·e professionnel·le de la santé la solution la plus adaptée à ta situation. Tu trouveras la liste des centres de planning familial en Belgique francophone en cliquant sur le lien suivant: http://www.loveattitude.be/services/repertoire_v2/portal/
      Dans le cas où tu penses qu’il s’agit d’une IST (infection sexuellement transmissible), tu peux effectuer un test de dépistage des différentes IST afin d’identifier la (ou les) infection(s) sexuellement transmissibles dont il s’agit et envisager le traitement le plus approprié avec un·e médecin, si nécessaire. Tu trouveras la liste des centres de dépistage en cliquant ici: https://depistage.be/depistage/#pdr3
      N’hésite pas à nous contacter pour toute question supplémentaire.

      Répondre
  40. Simon 80

    Salut et bon journée
    Q:concernant hiv
    Je fait un baiser profond,au moment où je une dent ouverte qui saigne parfois au brossage du dents, et une petite coupure dans ma bouche, je pas senti de sang mais c’est la nuit et je été un peu alcoolisé .
    Après une semaine de cette baiser je un grippe mal à la gorge et le nez bouché 3ou 4jours ces signes disparaître. a ce moment là je commence à poser des questions genres si et peut-être….etc .
    Se que je connais;que les risques sont nettement négligeable mais sont-ils vraiment inexistante,?sachant :à la présence du sang ((qq goûts)) » »contaminé » »de ma partenaire ,et ma dent ouverte c’est un risque ou pas
    D’autre manière:quel est la quantité du sang dans laquelle sera peut être un danger.? Et pour la blessure:il faut une plaie ouverte où même une petite coupure ou lésions peu construire un risque?
    Désolé pour la prolongation, et merci

    Répondre
    1. Infor Jeunes Bruxelles

      Bonjour Simon 80,
      En général, l’échange d’un baiser profond présente un risque de contamination moyen pour l’hépatite B et un risque de contamination faible pour la syphilis et l’herpès. Et comme précisé sur la fiche VIH disponible en cliquant ici, l’échange de baisers, de caresses et de masturbations mutuelles n’est pas un mode de transmission du VIH.
      En revanche, si tes muqueuses ou une plaie ouverte ont été en contact direct avec un liquide contaminant du VIH, il existe un risque de contamination. En cas de doute, le plus judicieux serait d’effectuer un test de dépistage des différentes IST afin qu’un·e médecin puisse poser un diagnostique et que vous puissiez envisager ensemble la solution la plus adaptée à ta situation.
      Tu peux effectuer un tests de dépistage en centre de dépistage, en centre de planning familial ou en laboratoire d’analyses sur prescription médicale. Tu trouvera la liste des centres de dépistage en cliquant ici: https://depistage.be/depistage/#pdr3 et la liste des centres de planning familial en Belgique francophone en cliquant sur le lien suivant: http://www.loveattitude.be/services/repertoire_v2/portal/
      N’hésite pas à nous contacter pour toute question supplémentaire.

      Répondre
  41. melou

    Bonjour, je voulais savoir si la Chlamydia se transmettait lors de chaque rapport ou autre ?

    Répondre
    1. Infor Jeunes Bruxelles

      Bonjour Melou,
      La chlamydia est une bactérie qui se transmet lorsqu’elle est en contact avec les muqueuses d’un·e partenaire.
      Selon les pratiques sexuelles effectuées pendant le rapport, le risque de contamination est plus ou moins grand. Ainsi, tu trouveras plus d’informations sur les prises de risques en cliquant sur le lien suivant: https://depistage.be/prise-de-risque/
      En cas de doute vis-à-vis d’une contamination à une ou plusieurs IST, le plus judicieux serait d’effectuer un test de dépistage des différentes IST.
      Tu peux effectuer un test de dépistage en centre de dépistage, en centre de planning familial ou dans un laboratoire d’analyses sur prescription de ton médecin. Tu trouveras la liste des centres de dépistage en région bruxelloise en cliquant sur le lien suivant: http://www.stpierre-bru.be/fr/service/autres/elisa.html et la liste des centres de planning familial en région bruxelloise en cliquant ici: http://www.loveattitude.be/Liste-des-centres
      Si tu souhaites plus d’informations sur les IST et leur mode de transmission, tu peux te rendre sur la fiche suivante: https://bruxelles-j.be/?p=30835
      N’hésite pas à nous contacter pour toute question supplémentaire.

      Répondre
  42. Nat

    Bonjour, j’aimerais savoir si ureaplasma urealyticum peut causer des pertes de sang rouge vif fluide continus (+ de 50 jours) et si sa transmission ne se fait qu’au niveau vaginal ou aussi anal ou buccal?

    Répondre
    1. Infor Jeunes Bruxelles

      Bonjour Nat,
      L’ureaplasma urealyticum est une bactérie qui est présente naturellement chez l’humain. Cette bactérie participe à l’équilibre des organes génitaux.
      C’est la présence en trop grand nombre de cette bactérie dans la flore vaginale ou sur le pénis qui est problématique :
      Cette prolifération d’ureaplasma urealyticum est dûe principalement à un déséquilibre de la flore vaginale et non lié à une infection sexuellement transmissible. En effet, bien qu’elle puisse être transmise lors d’un rapport sexuel (contact avec les fluides génitaux) à ton partenaire, ce n’est pas une IST.
      Un déséquilibre de la flore vaginale peut être dû à :
      –          la prise de certains anti-biotiques,
      –          à des rapports sexuels trop fréquents,
      –          à certaines IST (si ton gynéco n’a découvert que l’ureaplasma urealyticum, tu peux exclure cette piste)
      –          le stress, le tabac,
      –          des habitudes d’hygiène agressives (douches vaginales, toilettes trop fréquentes, savons avec un pH trop élevé). A savoir que le vagin s’auto-nettoie (contrairement au pénis), il est donc important de limiter sa toilette à la vulve et éviter de faire entrer de l’eau ou du savon dans le vagin.
      N’hésite pas à nous contacter pour toute question supplémentaire.

      Répondre
  43. Vulla10

    Bonjours quelle ist je pourrais avoir choper apres avoir eu une relation sexuelle protegé mai a la fin j’ai enlever le presevatife est me suis masturber ?

    Répondre
    1. Infor Jeunes Bruxelles

      Bonjour Vulla10,
      Certaines IST peuvent se transmettre par simple contact et même avec un préservatif, c’est le cas du HPV et de l’herpès. Par ailleurs, certaines IST peuvent se transmettre par caresses sexuelles comme la chlamydia, la gonorrhée, la syphilis.
      Ainsi, en fonction des pratiques que tu as eues et des modes de transmission des différentes IST, tu pourras évaluer la prise de risque en utilisant le tableau suivant: https://depistage.be/prise-de-risque/#pdr1
      En cas de doute vis-à-vis d’une contamination à une ou plusieurs IST, le plus judicieux serait d’effectuer un test de dépistage des différentes IST.
      Tu peux effectuer un test de dépistage en centre de dépistage, en centre de planning familial ou dans un laboratoire d’analyses sur prescription de ton médecin. Tu trouveras la liste des centres de dépistage en région bruxelloise en cliquant sur le lien suivant: http://www.stpierre-bru.be/fr/service/autres/elisa.html et la liste des centres de planning familial en région bruxelloise en cliquant ici: http://www.loveattitude.be/Liste-des-centres
      Si tu souhaites plus d’informations sur les IST et leur mode de transmission, tu peux te rendre sur la fiche suivante: https://bruxelles-j.be/?p=30835
      N’hésite pas à nous contacter pour toute question supplémentaire.

      Répondre
  44. Marie

    Bonjour, suite à une prise de risque en janvier, j’ai fait des auto-test vendredi dernier. J’ai acheté des tests en ligne et j’ai suivi toutes les consignes. Le site est fiable (pharmacie en ligne). Lors de mon test, la bande pour le test de la chlamydia s’est mouillé avec le « spécimen ». Ceci-dit, une seule ligne, la ligne de contrôle était visible. La ligne du résultat ne l’etait pas. Puis-je considérer que ces tests sont fiables? J’en ai parlé à un pharmacien et je lui ai montré les tests et il dit que tout est fiable. Merci de votre réponse.

    Répondre
    1. Infor Jeunes Bruxelles

      Bonjour Marie,
      Les auto-tests te donneront un résultat fiable si ils sont réalisés sans erreurs de manipulation. Si tu as des doutes vis-à-vis de ce test, tu peux effectuer un test de dépistage en centre de dépistage, en centre de planning familial ou dans un laboratoire d’analyses sur prescription de ton médecin. Tu trouveras la liste des centres de dépistage en région bruxelloise en cliquant sur le lien suivant: http://www.stpierre-bru.be/fr/service/autres/elisa.html et la liste des centres de planning familial en région bruxelloise en cliquant ici: http://www.loveattitude.be/Liste-des-centres
      Si tu souhaites plus d’informations sur les IST et leur mode de transmission, tu peux te rendre sur la fiche suivante: https://bruxelles-j.be/?p=30835 ou sur le site suivant: https://depistage.be/prise-de-risque/
      N’hésite pas à revenir vers nous pour toute autre question 🙂
       
      N’hésite pas à revenir vers nous pour toute autre question 🙂

      Répondre
  45. Doudou

    Mon copain n’a jamais eu de rapport sexuelle avec une autre fille que moi et pour moi c’est pareil, mais nous avons fait un depistage et il s’avere que j’ai la chlamydia, comment ai-je pu l’attraper s’il me dit qu’il n’a jamais rien fais avec quelqu’un d´autre ? Je me pose bcp de questions sur sa fidélité..

    Répondre
    1. Infor Jeunes Bruxelles

      Bonjour Doudou,
      Beaucoup d’IST sont asymptomatiques, c’est-à-dire qu’on ne peut pas forcément voir les conséquences directes d’une contamination. La chlamydia est transmissible par rapports sexuels mais aussi par  frottement et par caresses sexuelles; en fait il suffit d’un simple échange de liquides biologiques (sperme, liquide pré-éjaculatoire, sécrétions vaginales) au contact des muqueuses génitales, orales ou anales (partie interne de la vulve, vagin, gland, anus, gorge) pour s’exposer à une éventuelle contamination. Il est donc possible de transmettre la chlamydia même sans avoir eu un rapport sexuel « complet ».  Ainsi, ton partenaire aurait pu contracter la chlamydia lors d’une relation précédente dans laquelle il n’aurait pas eu de rapport « complet » ou inversement, il est possible que tu l’aies contractée lors d’une relation précédente pendant laquelle tu n’as pas eu de rapport « complet ».
      De plus, il est possible d’être porteur de certaines IST (Infection Sexuellement Transmissible) sans nécessairement en ressentir les symptômes. En effet, les infections provoquées par des microbes (virus, bactéries, parasites) ne sont pas forcément visibles et ne provoquent pas toujours des symptômes immédiats.
      Si tu souhaites plus d’informations sur le chlamydia, tu peux te rendre sur la page suivante: https://depistage.be/ist/hpv/
      N’hésite pas à revenir vers nous pour toute autre question 🙂

      Répondre
  46. Jeday

    Bonjour je voudrais savoir si il ai posqible d attraper une infection sexuel lement transmissibles en fessans souvent l amour mais avec le meme partenaire ou en fessant l amour avec mes regle merci

    Répondre
    1. Infor Jeunes Bruxelles

      Bonjour Seday,
      Bien qu’elles soient moins nombreuses certaines IST peuvent se transmettre sans rapport sexuel.
      Par exemple, la trichomonas ou l’herpès peuvent se transmettre autrement par exemple via une serviette humide et souillée ou par la cuvette des toilettes,… C’est pour cette raison qu’un dépistage reste toujours préférable.
      De plus, il est possible d’être porteur de certaines IST (Infection Sexuellement Transmissible) sans nécessairement en ressentir les symptômes. En effet, les infections provoquées par des microbes (virus, bactéries, parasites) ne sont pas forcément visibles et ne provoquent pas toujours des symptômes immédiats.
      Si vous êtes dans une relation exclusive il est préférable d’effectuer un test de dépistage complet des différentes IST afin que vous soyez toutes les deux sûres que vous n’êtes pas contaminés avant d’envisager l’arrêt du préservatif.
      Tu peux effectuer un test de dépistage en centre de dépistage, en centre de planning familial ou dans un laboratoire d’analyses sur prescription de ton médecin. Tu trouveras la liste des centres de dépistage en région bruxelloise en cliquant sur le lien suivant: http://www.stpierre-bru.be/fr/service/autres/elisa.html et la liste des centres de planning familial en région bruxelloise en cliquant ici: http://www.loveattitude.be/Liste-des-centres
      Si tu souhaites plus d’informations sur les IST et leur mode de transmission, tu peux te rendre sur la fiche suivante: https://bruxelles-j.be/?p=30835 ou sur le site suivant: https://depistage.be/prise-de-risque/
      N’hésite pas à revenir vers nous pour toute autre question 🙂

      Répondre
  47. Stone

    Bonjour eh j’ai eu des rapports non protégés avec deux filles et zvsng cela j’ai eu une infection à chlamydia depuis la fois dernière j’ai des douleurs au niveau de la vessie et de la partie génital et une des filles fait de la fièvre j’aimerai savoir si cela est possible quon une infection au VIH??

    Répondre
    1. Infor Jeunes Bruxelles

      Bonjour Stone,
      En cas de doute vis-à-vis d’une éventuelle contamination à une ou plusieurs IST, le plus judicieux est d’effectuer un test de dépistage des différentes IST afin de recevoir un avis médical et envisager la solution la plus adaptée à ta situation. Tu peux effectuer un test de dépistage en centre de dépistage, en centre de planning familial ou dans un laboratoire d’analyses sur prescription médicale.
      Les tests de dépistage des différentes IST te donneront un résultat fiable à partir d’un certain délai après la contamination. Ainsi, il est nécessaire d’attendre ce délai pour être sûr que le résultat est certain. Tu trouveras un tableau regroupant les différents délais de dépistage des IST et la liste des centres de dépistage: https://depistage.be/depistage/#pdr2
      La plupart des IST peuvent se dépister 1 mois après la prise de risque. Pour ce qui est du VIH, il est possible de le dépister 6 semaines après la prise de risque grâce aux tests de 4ème génération. Les tests de 3ème génération, quant à eux, permettent de dépister une contamination au VIH, 3 mois après la prise de risque.
      Ainsi, il semble que le délai entre ta prise de risque et ton test de dépistage du VIH et  des autres IST (sauf hépatites B et C) n’est pas suffisamment grand pour considérer que le résultat est fiable.
      Tu trouveras la liste des centres de dépistage et les différents délais dépistage plus bas sur la page suivante: https://depistage.be/depistage/
      N’hésite pas à revenir vers nous pour toute autre question 🙂

      Répondre
  48. Lolie

    Bonjour mon compagnon et moi sommes suivi en pma depuis 3ans. Aujourd’hui nous avons reçu nos résultats de serologies qui indique pour lui une igg positive au Chlamydia et moi négative.
    Il y a un an nos resultats sérologiques étaient négatifs a tous les deux.
    Il me maintient n’avoir une aucun rapport, aucun contact avec une autre personne que moi car évidemment j’ai eu un doute.
    Il ne comprend pas lui même comment il a pu l’avoir sans que moi même je l’ai alors que nous avons des rapports quotidien depuis un an.
    Pourriez vous me dire si il y a d’autres cas comme nous, et surtout si je dois croire en sa fidélité car en lisant et relisant partout, à part l’infidélité je ne trouve aucune autre explication.
    Merci

    Répondre
    1. Infor Jeunes Bruxelles

      Bonjour Lolie,
      Tout d’abord, nous venons de nous apercevoir que nous ne t’avions pas répondu et nous te présentons nos excuses pour la réponse tardive.
      Effectivement, la chlamydia se transmets par échange de liquides biologiques au contact des muqueuses génitales, orales ou anales ou de la mère à l’enfant lors de l’accouchement. Tu trouveras plus d’informations sur la page suivante: https://depistage.be/ist/chlamydia/ En revanche, il existe aussi d’autres types de chlamydia qui se transmettent par voie aérienne. Quel type de chlamydia a été dépistée chez ton partenaire?
      En cas de difficulté à établir la communication à ce sujet, vous pouvez vous rendre dans un centre de planning familial et entamer une discussion/médiation à ce sujet auprès d’un·e professionnel·le de la santé vis-à-vis du type d’infection, de l’éventuelle transmission et de l’infidélité que tu évoques… Vous serez accueilli·e·s en toute confidentialité et sans jugement. Tu trouveras la liste des centres de planning familial en Belgique francophone en cliquant sur le lien suivant: http://www.loveattitude.be/services/repertoire_v2/portal/
      N’hésite pas à nous contacter pour toute question supplémentaire.

      Répondre
  49. Bamako

    Bonjour j ai chopper de l’herpès au alentour du vagin pour la première fois 2jours après Je ss allée chez le médecin et ma détecter une mycose. Voyant que son traitement ne faisait pas effet 5j après je ss aller à l hôpital pour voir une gynéco et m’a donc detecter de l’herpes mais ne m’a pas informer sur sa transmission. J ai donc un traitement à prendre pendant 10jours(cachets) et j aimerai savoir si moi maintenant j peux contaminer mon partenaire à l’a fin de mon traitement s’il n’utilise pas de préservatif ?
    La dame qui m’a osculaté m a dit que c est un virus qui reste dans moi mais est ce qu en fait c’est contaminant seulement en période de crise ou à n’importe quel moment ?

    Répondre
    1. Infor Jeunes Bruxelles

      Bonjour Bamako,
      En effet, une fois contracté, le virus de l’herpès va rester à vie dans l’organisme. Après la phase d’infection aiguë, le virus devient « latent » : il s’endort pendant une période allant de quelques semaines à plusieurs années, voire définitivement. Mais le plus souvent, le virus va réapparaître périodiquement dans la zone où il est entré dans l’organisme: ce sont les récidives ou « poussées d’herpès ». L’infection est chronique et, à ce jour, aucun traitement ne peut l’éradiquer.
      Malheureusement la transmission de l’Herpès génital est possible même sans lésion apparente.
      ’Herpès génital ne se guérit pas : il n’existe aucun traitement pour le soigner définitivement !
      Il existe néanmoins des médicaments qui traitent les poussées, soulagent les symptômes et les réapparitions et réduisent sans par contre éliminer les risques de transmission.
      Le plus judicieux est donc effectivement de se protéger de l’Herpès génital avec un préservatif (masculin ou féminin) et une digue dentaire.
      Si tu souhaites plus d’informations sur les IST, leurs mode de traitement, de transmission, … tu peux te rendre sur le site suivant: https://depistage.be/depistage/
      N’hésite pas à revenir vers nous pour toute autre question 🙂
       

      Répondre
  50. Dragon

    Jai pris les rapports avec une fille que jai croisé une nuit.mon preservatif a rompu sans que je ne sache.j’etai violant.une semaine apres jai revu la fille et nous somme aller faire un depistage VIH.les resultat etai negatif.je voudrai savoir si je suis encore dans le danger?mais je n’ai plu touché la fille.

    Répondre
    1. Infor Jeunes Bruxelles

      Bonjour Dragon,
      Les tests de dépistage des différentes IST te donneront un résultat fiable à partir d’un certain délai après la contamination. Ainsi, il est nécessaire d’attendre ce délai pour être sûr que le résultat est certain. Tu trouveras un tableau regroupant les différents délais de dépistage des IST et la liste des centres de dépistage: https://depistage.be/depistage/#pdr2
      La plupart des IST peuvent se dépister 1 mois après la prise de risque. Pour ce qui est du VIH, il est possible de le dépister 6 semaines après la prise de risque grâce aux tests de 4ème génération. Les tests de 3ème génération, quant à eux, permettent de dépister une contamination au VIH, 3 mois après la prise de risque.
      Ainsi, il semble que le délai entre ta prise de risque et ton test de dépistage du VIH et  des autres IST (sauf hépatites B et C) n’est pas suffisamment grand pour considérer que le résultat est fiable.
      Tu trouveras la liste des centres de dépistage et les différents délais dépistage plus bas sur la page suivante: https://depistage.be/depistage/
      N’hésite pas à revenir vers nous pour toute autre question 🙂

      Répondre
  51. Patson

    Bonjour. Excusez moi svp. J’ai la chalmydia que donc je souffre depuis et à chaque fois que je prend des antibiotiques elle augmente plutôt.et depuis j’ai de la chaleur au côté droit de mon bassin je ne dors pas et j’ai des bourdonnements au ventre ça me gêne vraiment Et je ne souhaite plus prendre des antibiotiques pharmaceutiques, Ça agrave mon problème et même le côté gauche commence à brûlé de l’intérieur.
    Svp y’a t’il une solution à mon problème parce que j’en peux plus déjà je ne bande plus normalement mon érection est bien faible

    Répondre
    1. Infor Jeunes Bruxelles

      Bonjour Patson,
      Seul un médecin est habilité à poser un diagnostic sur base d’un examen médical.
      Si les symptômes que tu évoques persistent et t’inquiètent, le plus judicieux serait de consulter ta·ton médecin ou un·e médecin en centre de planning familial afin de trouver la solution la plus adaptée à ta situation.
      Tu trouveras la liste des centres de planning familial en Belgique francophone en cliquant sur le lien suivant: http://www.loveattitude.be/services/repertoire_v2/portal/ et la liste des centres de dépistage en cliquant ici: https://depistage.be/depistage/
      N’hésite pas à revenir vers nous pour toute autre question 🙂

      Répondre
  52. Rose

    Hpv est il transmissible avec préservatifs ?

    Répondre
    1. Infor Jeunes Bruxelles

      Bonjour Rose,
      Le Papillomavirus humain (HPV) est transmissible par frottement et par caresses sexuelles. Ainsi, il est possible de transmettre le HPV même en se protégeant par un préservatif. Si tu souhaites plus d’informations sur le HPV, tu peux te rendre sur la page suivante: https://depistage.be/ist/hpv/
      En cas de doute vis-à-vis d’une éventuelle contamination à une ou plusieurs IST, le plus judicieux est d’effectuer un test de dépistage des différentes IST afin de recevoir un avis médical et envisager la solution la plus adaptée à ta situation. Tu peux effectuer un test de dépistage en centre de dépistage, en centre de planning familial ou dans un laboratoire d’analyses sur prescription médicale.
      N’hésite pas à nous contacter pour toute question supplémentaire.

      Répondre
  53. Lili

    Puis je transmettre un hpv a un partanaire s’il y a eu caresse sur le clitoris mais pas de doigt?

    Répondre
    1. Infor Jeunes Bruxelles

      Bonjour Lili,
      Le Papillomavirus se transmet par contact peau à peau des parties génitales de chacun·e des partenaires. Ainsi, une caresse du clitoris pour autant que toi ou ta·ton partenaire ne crée pas de contact avec ses parties génitales et ta vulve.
      Si tu souhaites plus d’informations sur le HPV et les modes de transmission, tu peux te rendre sur la page suivante: https://depistage.be/ist/hpv/
      En cas de doute vis-à-vis d’une contamination à une ou plusieurs IST, le plus judicieux serait d’effectuer un test de dépistage des différentes IST, en centre de dépistage, en centre de planning familial ou dans un laboratoire d’analyses médicales. Tu trouveras la liste des centres de dépistage en cliquant ici : https://depistage.be/depistage/ et la liste des centres de planning familial en Belgique francophone en cliquant : http://www.loveattitude.be/services/repertoire_v2/portal/
      N’hésite pas à nous contacter pour toute question supplémentaire.

      Répondre