Les Infections sexuellement transmissibles (IST) ou MST, c'est quoi ? Les modes de contamination et leur dépistage.

Il existe de nombreuses IST (infections sexuellement transmissibles). Il en existe plusieurs dont une plus connue que les autres: le VIH (le virus du SIDA) mais il y a aussi: la syphilis, la chlamydia, l’herpès, l’hépatite B et C, la gonorrhée, le papillomavirus humain (HPV) responsable, entre autres, des condylomes (verrues génitales).
Ces infections peuvent avoir des conséquences graves sur ta santé. Elles peuvent devenir des maladies chroniques et/ou même entraîner ta mort. Ainsi, il est judicieux d’éviter les contaminations.
Ces dernières années, le relâchement de la prévention du VIH et la diminution de l’utilisation du préservatif ont eu comme conséquence une augmentation des IST, dans de nombreux pays. On constate aussi une augmentation des cas de certaines IST chez les jeunes de 15 à 25 ans, notamment de la chlamydia et de l’herpès génital, qui sont plus souvent dépistées chez les filles, et enfin de la syphilis, qui concernent plus particulièrement les garçons.
Une vie sexuelle active et avec de multiples partenaires augmente le risque de transmission d’une ou plusieurs IST, le plus judicieux est d’utiliser une protection en latex comme les préservatifs et le carré de latex.

C’est grave ?

Les effets varient d’une IST à une autre et ils varient en fonction du temps entre le moment où tu es contaminé et le moment où tu le dépistes et le soignes. Certaines IST se soignent par une simple prise d’antibiotiques. Pour l’hépatite B, il n’existe pas de traitement mais un vaccin et disponible en prévention. En revanche, pour l’hépatite C, il n’y a pas encore de vaccin. Bien que les traitements stabilisent les défenses immunitaires, le SIDA (c’est le VIH qui a évolué au stade de Syndrome d’ImmunoDéficience Acquise) reste une maladie mortelle. On ne guérit donc pas d’une contamination au VIH (qu’il soit au stade SIDA ou non).

Les modes de contamination

Les IST se transmettent lors de rapports sexuels non protégés, parfois par voie fœtale ou par allaitement et rarement par voie sanguine (une seringue infectée, par ex.). Pour ce qui concerne la transmission par voie sexuelle, il suffit que les muqueuses des organes génitaux soient en contact pour être contaminé·e ou contaminer sa·son partenaire, que ce soit par voie vaginale, anale ou orale. Certaines IST se transmettent par simple contact sans qu’il y ait nécessairement de rapport sexuel complet, c’est le cas du papillomavirus humain (HPV) ou de l’herpès.

Les symptômes communs aux IST

Les IST peuvent être asymptomatiques (cela signifie qu’aucun symptôme n’apparait). Les symptômes peuvent se manifester sur les organes reproducteurs ainsi que sur la peau autour du vagin, du pénis ou de l’anus. Par ailleurs, certaines IST provoquent des symptômes d’autres parties du corps, comme c’est le cas des hépatites B et C qui ont un impact sur le foie. On peut donc avoir une IST sans qu’il n’y ait d’effet visible et transmettre une ou plusieurs IST sans le savoir.
Si tu remarques:

  • des écoulements anormaux/pertes provenant du pénis, du vagin ou de l’anus;
  • des sensations de brûlures en urinant;
  • des plaies anormales et/ou démangeaisons, principalement, au niveau des organes génitaux;
  • des douleurs au niveau des organes génitaux et/ou douleurs abdominales;
  • des douleurs pendant les rapports sexuels.

Tu peux avoir un de ces symptômes comme tu peux tous les avoir ou n’en avoir aucun. Il peut arriver que tu sois infecté(e) mais que tu n’aies pas de symptôme. Si tu as des doutes suite à une prise de risque, le plus judicieux serait de consulter un·e médecin et/ou effectuer un test de dépistage des différentes IST.

Se protéger: se faire dépister régulièrement, se protéger et protéger son entourage

Tu peux transmettre une ou plusieurs IST à ta·ton partenaire, si vous avez des relations sexuelles non protégées (sans préservatif ou sans carré de latex). Dans une relation exclusive, il est plus sûr d’effectuer un test de dépistage des différentes IST avant d’envisager l’arrêt des protections de latex (préservatifs ou carré de latex).
Si tu as découvert que tu es contaminé à une ou plusieurs IST, le plus judicieux serait de prévenir tes partenaires des 3 derniers mois, afin qu’il·elle·s fassent un test de dépistage.
Tu peux effectuer un test de dépistage en centre de dépistage, en centre de planning familial ou dans un laboratoire d’analyses médicales sur prescription de ta·ton médecin.
La plupart des IST peuvent se dépister 1 mois après la prise de risque. Pour ce qui est du VIH, il est possible de le dépister 6 semaines après la prise de risque grâce aux tests de 4ème génération. Les tests de 3ème génération, quant à eux, permettent de dépister une contamination au VIH, 3 mois après la prise de risque. La liste des lieux où faire un dépistage des différentes IST est disponible sur le lien suivant : Où se faire dépister?
Pour plus d’informations sur une IST en particulier, tu peux te rendre sur la fiche suivante: Les principales IST   ou sur le site: https://depistage.be/ist/

Partager

Poser une question

N’hésite pas à nous poser une question, un professionnel faisant partie du réseau Bruxelles-J te répondra. Nous préservons ton anonymat et ton adresse de messagerie ne sera pas publiée.

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*
*
*

123 questions déjà posées

  1. ????

    Combien de temps faut-il pour avoir des symptômes ?

    Répondre
    1. Infor Jeunes Bruxelles

      Bonjour ????

      Beaucoup d’IST sont asymptomatiques, c’est-à-dire qu’on ne peut pas forcément voir les conséquences directes d’une contamination.

      En effet, les infections provoquées par des microbes (virus, bactéries, parasites) ne sont pas forcément visibles et ne provoquent pas toujours des symptômes immédiats.

      Pour connaître les modes de transmission des IST et les délais à respecter pour le dépistage, tu peux consulter les pages suivantes: https://depistage.be/prise-de-risque/ et https://depistage.be/depistage/?gclid=Cj0KCQjw-tXlBRDWARIsAGYQAmenpQMdU8qn_a9V5-kPOYHlJkfy7CHAbp_vw5R8dTxONJjeJGXb8hoaAlW4EALw_wcB

      En cas de doute vis-à-vis d’une IST, le plus judicieux est d’effectuer un test de dépistage des différentes IST afin de vérifier l’absence de contamination. Tu peux effectuer un test de dépistage des différentes IST en centre de dépistage, en centre de planning familial ou dans un laboratoire d’analyses sur prescription médicale. Tu trouveras la liste des centres de dépistage en cliquant ici: https://depistage.be/depistage/#pdr1 la liste des centres de planning familial en cliquant sur le lien suivant: http://www.loveattitude.be/services/repertoire_v2/portal/

      N’hésite pas à revenir vers nous pour toute autre question 🙂

       

       

      Répondre
  2. ???

    Peut on attraper une infection en embrassant ou en doigtant  avec petites plaies autour des ongles ?

    Répondre
    1. Infor Jeunes Bruxelles

      Bonjour ???,

      La plupart des IST peuvent se transmettre par simples caresses sexuelles. Pour certaines, ce ne sont que les caresses sexuelles se pratiquent en contact avec le sang. Tu trouveras plus d’informations en consultant le tableau des prises de risques en fonction de la pratique et des IST en cliquant ici: https://depistage.be/prise-de-risque/

      En cas de doute vis-à-vis d’une IST, nous te conseillons d’effectuer un test de dépistage des différentes IST. Tu trouveras la liste des centres de dépistage en cliquant ici: https://depistage.be/depistage/ et la liste des centres de planning familial en Belgique francophone en cliquant ici: http://www.loveattitude.be/centres-de-planning/

      N’hésite pas à nous contacter pour toute question supplémentaire.

      Répondre
  3. Alain45

    Bonjour je suis atteint du gonocoque est jai eu une envie de me branler , cest dangereux ?

    Répondre
    1. Infor Jeunes Bruxelles

      Bonjour Alain45,

      Le fait de se masturber en ayant une infection en cours ne pose pas de problèmes en soi, sauf si les parties intimes ont des lésions, ce que pourrait empirer l’état inflammatoire de l’infection. Si tu souhaites avoir un avis médicale, tu peux poser la question de manière anonyme en appelant un Centre de planning familial. Tu seras accueilli en toute confidentialité et sans jugement. Tu trouveras la liste des centres de planning familial en Belgique francophone en cliquant sur le lien suivant: http://www.loveattitude.be/services/repertoire_v2/portal/

      N’hésite pas à revenir vers nous pour toute autre question 🙂

       

      Répondre
  4. Marthe

    Mon copain a des boutons noirs au bas de son penis. Nous avons eu des rapports a risque . Il m a fait savoir qu il est en pleine sante mais j ai des doutes. Je voudrais savoir de quelle mst peut il sagir?

    Répondre
    1. Infor Jeunes Bruxelles

      Bonjour Marthe,

      Il est difficile d’affirmer avec certitude que l’on n’est pas contaminé à une ou plusieurs IST sans connaître le statut sérologique de chacun des partenaires.

      C’est pour cette raison que, dans une relation exclusive, on recommande à chacun de partenaires d’effectuer un test de dépistage des différentes IST avant d’envisager l’arrêt de l’utilisation du préservatif.

      Pour connaître les modes de transmission des IST et les délais à respecter pour le dépistage, tu peux consulter les pages suivantes: https://depistage.be/prise-de-risque/ et https://depistage.be/depistage/?gclid=Cj0KCQjw-tXlBRDWARIsAGYQAmenpQMdU8qn_a9V5-kPOYHlJkfy7CHAbp_vw5R8dTxONJjeJGXb8hoaAlW4EALw_wcB

      En cas de doute, tu peux réaliser un test de dépistage des différentes IST en centre de dépistage, en centre de planning familial ou dans un laboratoire d’analyses sur prescription médicale. Tu trouveras la liste des centres de dépistage en cliquant ici: https://depistage.be/depistage/#pdr1 et la liste des centres de planning familial en Belgique francophone: http://www.loveattitude.be/services/repertoire_v2/portal/

      N’hésite pas à revenir vers nous pour toute autre question 🙂

      Répondre
  5. E

    Peut ton mettre son enfant en danger en l’embrassant ?

    Répondre
    1. Infor Jeunes Bruxelles

      Bonjour E,

      Les IST se transmettent lors de rapports sexuels non protégés, parfois par voie fœtale ou par allaitement et rarement par voie sanguine (une seringue infectée, par ex.). Pour ce qui concerne la transmission par voie sexuelle, il suffit que les muqueuses des organes génitaux soient en contact pour être contaminé·e ou contaminer sa·son partenaire, que ce soit par voie vaginale, anale ou orale. Certaines IST se transmettent par simple contact sans qu’il y ait nécessairement de rapport sexuel complet, c’est le cas du papillomavirus humain (HPV) ou de l’herpès.

      Ainsi, ton entourage ne risque pas d’être contaminé lorsque tu les embrasses.

      Tu trouveras en cliquant sur le lien suivant, un tableau des risques de transmission des IST: https://depistage.be/prise-de-risque/#pdr1

      Si tu souhaites plus d’informations sur les IST ainsi que sur les modalités de contamination, tu peux te rendre sur la page suivante:

      https://depistage.be/ist/

      N’hésite pas à revenir vers nous pour toute autre question 🙂

      Répondre
  6. LOULOU

    J AI UNE CHARGE VIRALE INDETECTABLE DEPUIS 1 AN JE PRENDS REGULIEREMENT MON TRAITEMENT EST CE QUE JE PEUX ENCORE AVOIR DES MST

    Répondre
    1. Infor Jeunes Bruxelles

      Bonjour Loulou,

      Si tu as des rapports sexuels (anal, oral, vaginal) non protégés une contamination à une ou plusieurs IST est possible.

      Les IST se transmettent lors de rapports sexuels non protégés, parfois par voie fœtale ou par allaitement et rarement par voie sanguine (une seringue infectée, par ex.). Pour ce qui concerne la transmission par voie sexuelle, il suffit que les muqueuses des organes génitaux soient en contact pour être contaminé·e ou contaminer sa·son partenaire, que ce soit par voie vaginale, anale ou orale. Certaines IST se transmettent par simple contact sans qu’il y ait nécessairement de rapport sexuel complet, c’est le cas du papillomavirus humain (HPV) ou de l’herpès. Tu trouveras en cliquant sur le lien suivant, un tableau des risques de transmission des IST: https://depistage.be/prise-de-risque/#pdr1

      Ainsi, lorsque tu es séropositif, que tu es sous traitement depuis plus de 6 mois et que ta charge virale est indétectable, le risque de transmission par acte sexuel est nul. Par contre, si tu as des relations sexuelles avec une personne séropositive dont la charge virale n’est pas indétectable ou avec une personne dont tu ne connais pas le statut sérologique, l’utilisation de préservatifs est capitale.

      Tu n’es donc pas protégée contre une nouvelle infection et tout rapport non protégé présente dès lors un nouveau risque pour toi. 

      N’hésite pas à revenir vers nous pour toute autre question 🙂

       

      Répondre
  7. Caro

    Bonjour,

    j’ai contracté le hvs-2 il y a plus d’une semaine. Les symptômes ont été assez forts et très douloureux.

    En couple depuis plus de 20 ans, je me pose beaucoup de questions, d’autant qu’il s’agit d’une MST.

    Lorsqu’on a une primo-infection, quel est le délais pr declarer les premiers symptômes (apparents ou non)? 1semaune, 1mois, des années???

    cette question car mon mari n’a jamais eu d’herpes, en tous cas pas à ma connaissance. Et moi non plus.

    Si il est porteur mais sans avoir de symptômes apparents ou douloureux, comment peut-il me contaminer? Et comment se fait-il que j’ai développé bcp de symptômes et pas lui?

    Je vous remercie pr vos réponses.

    cordialement.

    caroline

    Répondre
    1. Infor Jeunes Bruxelles

      Bonjour Caro,

      Certaines IST se transmettent par de simples caresses sexuelles et ne présentent pas forcément de symptôme (on dit qu’elles sont asymptomatiques). Ainsi, il est difficile d’affirmer avec certitude que l’on n’est pas contaminé à une ou plusieurs IST sans connaître le statut sérologique de chacun des partenaires.

      C’est pour cette raison que, dans une relation exclusive, on recommande à chacun de partenaires d’effectuer un test de dépistage des différentes IST avant d’envisager l’arrêt de l’utilisation du préservatif.

      Il existe deux types d’herpès: l’herpès buccal et l’herpès génital. Dans les deux types, il n’existe pas de traitement pour ne plus être porteur du virus mais des soins qui permettent de calmer les périodes de crises.

      La transmission se fait par un contact peau à peau: si tu es dans une relation exclusive depuis longtemps, il est probable que ton partenaire soit déjà porteur du virus de l’herpès (depuis longtemps) et ce, même s’il n’a pas de symptôme.

      En revanche, les symptômes peuvent apparaître plusieurs années après qu’on ait été infecté. Il faut donc se protéger et protéger son/sa/ses partenaire(s) après une prise de risque.

      Tu trouveras plus d’informations sur l’herpes en cliquant ici: http://www.preventionist.org/quelles-sont-les-differentes-ist/l-herpes-genital

      N’hésite pas à revenir vers nous pour toute autre question 🙂

      Répondre
  8. beali

    Bonjour,

    que dit la loi face à quelqu’un qui transmet volontairement des MST? ou le VIH?

    Répondre
    1. Infor Jeunes Bruxelles

      Bonjour Beali,

      Nous te présentons nos excuses pour la réponse tardive.

      La transmission volontaire du VIH ou d’une IST n’existe pas en tant qu’infraction dans le code pénal. Cependant, dans le cas de la transmission volontaire du VIH, il est possible d’invoquer d’autres dispositions:

      -> celle des coups et blessures prévue dans les articles 398 s. du code pénal belge

      -> celle des meurtres et assassinats prévue dans les articles 393 s. du code pénal belge

      -> celle de l’empoisonnement prévue aux articles 402 à 405 du code pénal belge

      Tu trouveras la dernière réponse disponible à ce sujet (2012) de la part de la Ministre de la Justice (en fonction à ce moment): https://www.senate.be/www/?MIval=%2FVragen%2FSchriftelijkeVraag&LEG=5&NR=6380&LANG=fr&fbclid=IwAR38SK89eUt31PNtmmJSlSioL_3nqjB2Oc5zyTeea5_PTqh4F_3hvK2kY6M

      Une fois que la plainte a été déposée, seul·e la·le juge pourra décider, après avoir mené une enquête, s’il entame ou non des poursuites (même si la plainte a été retirée).

      Il est possible de bénéficier d’une aide juridique (première ligne) auprès du bureau d’aide juridique: https://avocats.be/fr/bureaux-daide-juridique-baj, auprès d’un CPAS, auprès d’un CPAS ou d’une Maison de Justice. Dans le cas où tu as besoin d’un·e avocat·e, tu pourras vérifier auprès d’un de ces services si tu es dans les conditions pour avoir un·e avocat·e gratuitement.

      N’hésite pas à nous contacter pour toute question supplémentaire.

      Répondre
  9. Deejay

    Moi j’ai passé des test et j’ai   herpès chu en relation avec une fille depuis 4 ans est-ce possible quel n’a rien attraper

    Répondre
    1. Infor Jeunes Bruxelles

      Bonjour Deeejay,

      Nous répondons ici à tes deux questions.

      D’abord; quel type d’herpes as-tu? Il existe deux types d’herpès: l’herpès buccal et l’herpès génital. Dans les deux types, il n’existe pas de traitement pour ne plus être porteur du virus mais des soins qui permettent de calmer les périodes de crises.

      La transmission se fait par un contact peau à peau: si tu es dans une relation exclusive depuis longtemps, il est probable que ton partenaire soit déjà porteur du virus de l’herpès buccal (depuis longtemps) et ce, même s’il n’a pas de symptôme.

      La transmission de l’herpès génital via l’herpès buccal est peu fréquente: https://depistage.be/ist/herpes-genital/

      En cas de doute, il est préférable d’en parler à un·e professionnel·le de la santé pour envisager la solution la plus favorable à ta situation.

      Tu trouveras la liste des centres de planning familial en Belgique francophone en cliquant ici: http://www.loveattitude.be/services/repertoire_v2/portal/ et la liste des centres de dépistage en cliquant ici: https://depistage.be/depistage/#pdr1

      N’hésite pas à revenir vers nous pour toute autre question 🙂

      Répondre
  10. Deejay

    Moi j’aimerais savoir fait 4 ans chu avec ma blonde elle a passer une coupe de test en 4 pour les m.t.s ses résultats toujours négatif sa veux tu dire que j’ai rien moi aussi .

    Répondre
  11. peete

    accause du stress je me ronge les doigts et parfois m’arrache de petit bout de peau et je saignes est t il possible que j’attrape un itss en doigtant une fille?

    Répondre
    1. Infor Jeunes Bruxelles

      Bonjour Peete,

      Certaines IST se transmettent lors des caresses sexuelles. En effet, pour des infections comme le HPV, l’herpès, la gonorrhée ou la chlamydia, il existe un risque de transmission lors des contacts entre les doigts et le sexe. Il suffit d’un simple échange de liquides biologiques (sperme, liquide pré-éjaculatoire, sécrétions vaginales) au contact des muqueuses génitales, orales ou anales (partie interne de la vulve, vagin, gland, anus, gorge) pour s’exposer à une éventuelle contamination.

      Pour connaître les modes de transmission des IST et les délais à respecter pour le dépistage, tu peux consulter les pages suivantes: https://depistage.be/prise-de-risque/ et https://depistage.be/depistage/?gclid=Cj0KCQjw-tXlBRDWARIsAGYQAmenpQMdU8qn_a9V5-kPOYHlJkfy7CHAbp_vw5R8dTxONJjeJGXb8hoaAlW4EALw_wcB

      En cas de doute, tu peux réaliser un test de dépistage des différentes IST en centre de dépistage, en centre de planning familial ou dans un laboratoire d’analyses sur prescription médicale. Tu trouveras la liste des centres de dépistage en cliquant ici: https://depistage.be/depistage/#pdr1 et la liste des centres de planning familial en Belgique francophone: http://www.loveattitude.be/services/repertoire_v2/portal/

      Si tu as d’autres questions, n’hésite pas à nous recontacter.

      Répondre
  12. Crs

    Bonjour,

    Il y a 7 semaines j’ai eu un rapport sans persevatif avec une personne que je connaissais pas.

    J’ai passé 2 test VIH rapides les premières 6 semaines et une après dans des centre de dépistage et tous négatif. Pourtant j’ai les mêmes symptômes du VIH. Démangeaisons, douleurs abdominales et musculaires, démangeaisons génitales. Pas de fièvre ni ganglions enflés. J’ai passé un test à l hôpital est toujours négatif. Dois je continuer à m inquiéter ?

    Répondre
    1. Infor Jeunes Bruxelles

      Bonjour Crs,

      Le délai de dépistage varie d’une génération de test à l’autre.
      – Les tests de 3ème génération permettent de donner un résultat fiable à 100% s’ils sont effectués 3 mois après la prise de risque;
      – Les tests de 4ème génération te donneront un résultat fiable seulement 6 semaines (1 mois et demi) après la prise de risque.
      – Les autotests permettent d’obtenir un résultat fiable, comme le test de 3ème génération: 3 mois après la prise de risque.
      Ainsi, si tu as réalisé un test en respectant le délai et tes résultats sont négatifs, cela signifie que tu n’es pas porteur du VIH.
      En revanche, si tu ressens toujours des symptômes, le plus judicieux serait de rencontrer un·e médecin afin d’obtenir un diagnostic et de trouver la solution la plus appropriée à ta situation. Tu trouveras plus d’informations sur le VIH en cliquant ici: https://preventionsida.org/sida-lessentiel/le-sida-cest-quoi/
      N’hésite pas à revenir vers nous pour toute autre question 🙂

      Répondre
  13. espere

    Bonjour, suite à un contrôle chez mon gynécologue, il pense que j’ai des condylomes… me demande de prendre rdv avec un dermato, mais pas plus d’explications, de conseils….je me pose beaucoup de questions quand aux risques pour moi même, mais surtout pour mon entourage!!! mes enfants, petits enfants, mon ex mari, quand je les embrassent, risque t’ils quelques choses?

    Merci de votre réponse

    Répondre
    1. Infor Jeunes Bruxelles

      Bonjour Espere,

      Le papilloma virus humain (HPV) peut être à l’origine du développement de condylomes. Les condylomes sont des verrues génitales qui peuvent être traitées par une crème, par une extraction locale ou par un traitement laser. Il peut être transmis par contact sexuel ou cutané avec les lésions. La transmission « de la mère à l’enfant »se produit lors de l’accouchement. Ainsi, ton entourage ne risque pas d’être contaminé lorsque tu les embrasses. Pour plus d’infos sur le HPV et les condylomes tu peux te rendre au lien suivant: http://preventionist.org/quelles-sont-les-differentes-ist/les-condylomes-hpv

      Il est probable que ton gynécologue t’ait recommandé de consulter un dermatologue afin de confirmer ou infirmer le diagnostic et pour qu’il puisse évaluer avec toi quel traitement serait le plus approprié à ta situation. En cas de doute, tu peux également consulter un·e autre gynécologue ou un·e médecin en centre de planning familial. Tu trouveras la liste des centres de planning familial en Belgique francophone en cliquant ici: http://www.loveattitude.be/services/repertoire_v2/portal/

      N’hésite pas à nous contacter pour toute question supplémentaire.

      Répondre
  14. Natou

    Svp je suis atteinte du mycoplasme ainsi que de la chlamydia

    Par contre mon partenaire ne pas. Je ne lai jamais trompé

    Comment ca s’explique?

    Ca se soigne?

    Suis exposée à une complication?

    Répondre
    1. Infor Jeunes Bruxelles

      Bonjour Natou,

      Certaines IST se transmettent par de simples caresses sexuelles et ne présentent pas forcément de symptôme (on dit qu’elles sont asymptomatiques). Ainsi, il est difficile d’affirmer avec certitude que l’on n’est pas contaminé à une ou plusieurs IST sans connaître le statut sérologique de chacun des partenaires.

      C’est pour cette raison que, dans une relation exclusive, on recommande à chacun de partenaires d’effectuer un test de dépistage des différentes IST avant d’envisager l’arrêt de l’utilisation du préservatif.

      Généralement, on propose un traitement par antibiotiques pour soigner la Chlamydia et le Mycoplasme. Attention, les antibiotiques ne t’immunisent pas contre l’infection, ils ne font que la traiter. Après la prise d’antibiotiques tu n’es donc pas protégée contre une nouvelle infection et tout rapport non protégé présente dès lors un nouveau risque pour toi et pour ton partenaire.

      Tu trouveras plus d’informations sur les IST en cliquant ici: https://depistage.be/

      N’hésite pas à revenir vers nous pour toute autre question 🙂

      Répondre
  15. hahaidruuruf

    est ce qu on peut avoir une ist en portant les slips d une autre personne

    Répondre
    1. Infor Jeunes Bruxelles

      Bonjour Hahaidruuruf,

      En effet, lorsque qu’il y a un contact entre le sperme, les sécrétions vaginales, le liquide rectal et/ou les muqueuses génitales d’un·e partenaire ayant une (ou plusieurs) IST, il est possible d’être contaminé·e. Ainsi, dans ton cas, il y a un risque de contamination, même si faible. En cas de doute, le plus judicieux est d’en parler à ta·ton médecin généraliste ou à un·e médecin en centre de planning familial. Tu trouveras plus d’informations sur les différentes pratiques donnant lieu à une contamination (en fonction de chaque IST) en cliquant sur le lien suivant: https://depistage.be/prise-de-risque/#pdr1
      N’hésite pas à revenir vers nous pour toute autre question 🙂

       

      Répondre
  16. ahhahajakdnd

    est ce qu’on peut avoir une ist en un rapport avec la bouche ou la langue ?

     

    Répondre
    1. Infor Jeunes Bruxelles

      Bonjour Ahhahajakdnd,

      On comptabilise une trentaine de virus, bactéries et parasites qui se transmettent par voie sexuelle. Un contact pénis-vagin n’est pas absolument nécessaire : la transmission peut se faire lors d’un contact avec les organes génitaux, la peau, les doigts, le vagin, l’anus ou la bouche.

      Pour connaître les modes de transmission des IST et les délais à respecter pour le dépistage, tu peux consulter les pages suivantes: https://depistage.be/prise-de-risque/ et https://depistage.be/depistage/?gclid=Cj0KCQjw-tXlBRDWARIsAGYQAmenpQMdU8qn_a9V5-kPOYHlJkfy7CHAbp_vw5R8dTxONJjeJGXb8hoaAlW4EALw_wcB

      Si tu as d’autres questions, n’hésite pas à nous recontacter.

      Répondre
  17. gaelle

    Bjr svp j’ai entretenu les rapport sexuel non proteger avec mon partenaire et le lendemain j’ai decouvert une ordonnance prescrite a la veille de se jour donc les medicament etait:azithromicine,doxcycicline,diclo,a t il eu une ist ou mst?puis g etre contaminer? Merci d’avance car il resens kil me donne fauses reponses

    Répondre
    1. Infor Jeunes Bruxelles

      Bonjour Gaelle,

      Ces médicaments sont utilisés pour traiter certaines infections bactériennes, notamment certaines IST. Toutefois, puisque ces médicaments peuvent être prescrits dans différentes situations, le plus judicieux serait d’interroger ton partenaire au sujet de ce traitement puisque rien ne permet d’affirmer qu’il est porteur d’une ou plusieurs IST.

      La plupart des IST ne se guérissent malheureusement pas d’elles-mêmes. Par contre, il existe des traitements efficaces qui évitent de les transmettre, stoppent leur évolution et/ou permettent de guérir. S’il s’avère que le traitement de ton partenaire vise à soigner une ou plusieurs IST, une contamination est probable. En effet, il est recommandé d’utiliser un préservatif jusqu’à la guérison et durant toute la période de traitement pour ne pas contaminer son partenaire.

      En cas de doute vis-à-vis d’une contamination à une ou plusieurs IST, nous te conseillons d’effectuer un test de dépistage des différentes IST et d’envisager la solution la plus appropriée avec un·e professionnel de la santé. Pour connaître les modes de transmission et les délais à respecter pour le dépistage, tu peux consulter les pages suivantes: https://depistage.be/prise-de-risque/ et https://depistage.be/depistage/?gclid=Cj0KCQjw-tXlBRDWARIsAGYQAmenpQMdU8qn_a9V5-kPOYHlJkfy7CHAbp_vw5R8dTxONJjeJGXb8hoaAlW4EALw_wcB

      Tu peux effectuer un test de dépistage des IST en centre de dépistage, en centre de planning familial ou dans un laboratoire d’analyses sur prescription médicale. Tu trouveras la liste des centres de dépistage en cliquant sur le lien suivant: https://depistage.be/depistage/#pdr1 et la liste des centres de planning familial en cliquant ici: http://www.loveattitude.be/services/repertoire_v2/portal/

      Si tu as d’autres questions, n’hésite pas à nous recontacter.

      Répondre
  18. Fifi

    Bonjour j’ai mon ex femme qui a attrapé la siphilise est ce quelle peut continuer à travailler dans l’enseigne de la commune dans une école elle est femme douvrage et elle est en contacter tous les jours avec ma fille et les enfants de l’école est ce quelle doit mettre au courant son boulot

    Répondre
    1. Infor Jeunes Bruxelles

      Bonjour Fifi,

      Elle n’a aucune obligation de prévenir son employeur.
      En effet, lorsqu’un écartement est nécessaire (ce qui n’est pas le cas de votre ex femme) un médecin peut décider de mettre le patient en incapacité de travail afin de l’écarter le temps nécessaire.

      La syphilis se transmet, par contact sexuel (vaginal, oral et/ou anal), par contact direct avec les lésions (chancres et plaques rouges contagieux) ou lors de la grossesse il n’a donc à priori aucune raison pour qu’elle ne puisse plus travailler.

      De plus, la syphilis se traite par des antibiotiques injectables, très efficaces pour les deux premiers stades de la maladie. Si l’infection à été détectée il est donc fort probable que votre ex femme soit déjà sous traitement.

      N’hésitez pas à nous recontacter pour toute autre question.

      Répondre
  19. lulu fait n'importe quoi

    Bonjour,

    J’ai fait une fellation non protégé jeudi, j’étais dans ma période de fin de règles. Mes règles se sont terminés samedi dans la journée. Aujourd’hui, lundi, j’ai des saignements roses qui s’écoulent de mon vagin. J’ai bien repris ma pillule samedi, dimanche et aujourd’hui.

    Pensez-vous qu’il soit possible que j’ai attraper une ist ?

    Je vois mon copain la semaine prochaine, pensez vous qu’il y a un risque à ce que je l’infecte si j’ai quelque chose ?

    Merci d’avance

    Répondre
    1. Infor Jeunes Bruxelles

      Bonjour Lulu,

      Certaines IST peuvent effectivement se transmettre au cours d’une fellation sans protection, c’est pas exemple le cas de l’herpès, la syphilis ou encore de l’hépatite B.
      Cette prise de risque n’a aucun lien avec le moment du cycle.
      En effet, le risque n’est pas plus ou moins grand avant ou après tes règles.

      Si tu es porteuse d’une infection (ce qui n’est pas forcément le cas), il est effectivement possible de la transmettre à ton compagnon même si tu n’a aucun symptômes.

      Si tu estime qu’il existe un risque, nous te conseillons de faire un test dans les prochaines semaines.

      Pour connaitre les modes de transmission et les délais à respecter pour le dépistage tu peux consulter la page suivante. https://depistage.be/prise-de-risque/

      N’hésite pas à nous recontacter pour toute autre question.

      Répondre
  20. Guillaume_J

    Bonjour,

    Mon dernier rapport non-protégé remonte à 3 ans, c’était pour nous deux notre premier rapport non protégé et nous étions nos premiers partenaires. Ma question est la suivante : si je suis porteur d’un MST que j’aurais attrapé pendant mes rapports avec mon dernier partenaire il y a 3 ans se peut-il que cette MST soit toujours présente dans mon organisme ?

    Autrement dit, une MST reste à vie une fois que quelqu’un en est porteur ?

    Merci d’avance,

    Répondre
    1. Infor Jeunes Bruxelles

      Bonjour Guillaume_J,

      Certaines IST peuvent être traitées avec une simple prise d’antibiotiques, d’autres peuvent être traitées avec des interventions/traitements plus lourds et pour d’autres encore, il n’existe toujours pas de traitement (comme le VIH et l’herpès génital). Tu trouveras plus d’informations sur les IST en cliquant ici: https://depistage.be/

      Si tu as d’autres questions, n’hésite pas à nous recontacter.

      Répondre
  21. Tohh

    Bonjour, je voulais savoir si on pouvait attraper un ist de plusieurs manière (rapport sexuel, cunnilingus etc …) Si les deux partenaires n’avaient eu aucun rapport sexuel avant et n’ont tous les deux aucun ist ?

    Et peut on attraper un ist transmissible par cunnilingus si la partenaire ne possepo aucun ist ?

    Merci d’avance

    Répondre
    1. Infor Jeunes Bruxelles

      Bonjour Tohh,

      Les IST se transmettent lors de rapports sexuels non protégés, parfois par voie fœtale ou par allaitement et rarement par voie sanguine (une seringue infectée, par ex.). Pour ce qui concerne la transmission par voie sexuelle, il suffit que les muqueuses des organes génitaux soient en contact pour être contaminé·e ou contaminer sa·son partenaire, que ce soit par voie vaginale, anale ou orale. Certaines IST se transmettent par simple contact sans qu’il y ait nécessairement de rapport sexuel complet, c’est le cas du papillomavirus humain (HPV) ou de l’herpès. Tu trouveras en cliquant sur le lien suivant, un tableau des risques de transmission des IST: https://depistage.be/prise-de-risque/#pdr1

      Cependant, deux partenaires qui n’ont pas d’IST (après avoir réalisé un test de dépistage) et qui sont dans une relation exclusive (=pas de rapports sexuels avec d’autres partenaires) ne peuvent pas se contaminer.

      En cas de doute vis-à-vis d’une IST, le plus judicieux est d’effectuer un test de dépistage des différentes IST afin de vérifier l’absence de contamination. Tu peux effectuer un test de dépistage des différentes IST en centre de dépistage, en centre de planning familial ou dans un laboratoire d’analyses sur prescription médicale. Tu trouveras la liste des centres de dépistage en cliquant ici: https://depistage.be/depistage/#pdr1 la liste des centres de planning familial en cliquant sur le lien suivant: http://www.loveattitude.be/services/repertoire_v2/portal/

      Si tu as d’autres questions, n’hésite pas à nous recontacter.

      Répondre
  22. karine

    Bonjour avec une infection mycoplasme, est ce possible d’avoir le VIH ?

    Répondre
    1. Infor Jeunes Bruxelles

      Bonjour Karine,

      Oui, c’est possible. Il existe trois modes de transmission du virus VIH:

      1) Transmission par voie sexuelle ;

      2) Transmission par contact direct de sang ;

      3) Transmission pendant la grossesse, l’accouchement ou l’allaitement.

      Tu trouveras un tableau récapitulatif des modes de transmission des IST en cliquant sur le lien suivant: https://depistage.be/prise-de-risque/#pdr1. Pour le VIH, tu trouveras plus d’informations en cliquant ici: https://preventionsida.org/sida-lessentiel/comment-le-vih-sida-se-transmet/

      En cas de doute, nous te recommandons d’effectuer un test de dépistage des différentes IST. Tu trouveras un tableau récapitulatif des délais de dépistage en cliquant ici: https://depistage.be/content/uploads/2018/05/tableau_des_delais_short_mai_18.png
      Tu peux effectuer un test de dépistage des différentes IST en centre de dépistage, en centre de planning familial ou dans un laboratoire d’analyses médicales sur prescription de ta·ton médecin. Tu trouveras la liste des centres de dépistage en cliquant ici: https://depistage.be/depistage/#pdr1 et la liste des centres de planning familial en Belgique francophone en cliquant ici: http://www.loveattitude.be/services/repertoire_v2/portal/

      Si tu as d’autres questions, n’hésite pas à nous recontacter.

      Répondre
  23. Jess

    bonjour,

    est-ce- qu’il y a un risque lors d’un doigtement, avec un doigt contenant du sperme ?

    Répondre
    1. Infor Jeunes Bruxelles

      Bonjour Jess,

      Effectivement, introduire une partie du corps ou un objet recouvert de sperme dans un orifice comporte un risque de contamination à une ou plusieurs IST. S’il s’agit d’une pénétration anale ou vaginale, le risque de transmission est élevé pour toutes les IST. S’il s’agit d’une pénétration orale, cela revient aux mêmes risques que la pratique d’une fellation; c’est-à-dire: un risque faible pour la transmission du trichomonas et du VIH, un risque moyen pour la transmission de la chlamydia et de la gonorrhée, et un risque élevé de transmission de l’hépatite B, la syphilis, l’herpès génital et le papilloma virus (HPV).

      Si tu souhaites plus d’informations sur la transmission des IST en fonction des prises de risques, tu peux consulter le tableau disponible au lien suivant: https://depistage.be/prise-de-risque/

      En cas de doute, vis-à-vis d’une contamination à une ou plusieurs IST, le plus judicieux est d’effectuer un test de dépistage des différentes IST et d’envisager la solution la plus appropriée avec un·e professionnel de la santé. Tu trouveras la liste des centres de dépistage en cliquant ici: http://www.les-bons-reflexes.org/o%C3%B9-se-d%C3%A9pister et la liste des centres de planning familial en Belgique francophone en cliquant ici: http://www.loveattitude.be/services/repertoire_v2/portal/

      N’hésite pas à nous contacter pour toute question supplémentaire.

      Répondre
  24. Lorene

    Bonjour une chlamydia m’a étais détecter je me soigne mais est ce que j’aurais pus la transmette à mon copain par félation ? Il n’y a pas eu de rapport

    Répondre
    1. Infor Jeunes Bruxelles

      Bonjour Lorene,

      La chlamydia est une bactérie qui peut être traitée par un antibiotique.

      Le risque de transmission de la chlamydia est:

      – élevé par: pénétration, cunnilingus*, caresses sexuelles et de la mère à l’enfant (lors de l’accouchement)

      – moyen par: fellation* et anulingus*

      * pour la personne réalise cette pratique sur l’autre.

      Cependant, la plupart du temps, cette IST est asymptomatique, c’est-à-dire qu’on ne voit pas les symptômes de contamination. Ainsi, il est possible d’être contaminé·e lors d’une relation et de s’en rendre compte plusieurs mois après. C’est pour cette raison que, dans une relation exclusive, il est préférable de traiter les deux partenaires (et pas qu’un seul). En effet, même s’il n’y a pas de signe visible, il est possible que la personne qui n’a pas reçu le traitement contamine à nouveau la personne qui aura reçu le traitement.

      En cas de doute, vis-à-vis d’une contamination à une ou plusieurs IST, le plus judicieux est d’effectuer un test de dépistage des différentes IST et d’envisager la solution la plus appropriée avec un·e professionnel de la santé. Tu trouveras la liste des centres de dépistage en cliquant ici: http://www.les-bons-reflexes.org/o%C3%B9-se-d%C3%A9pister et la liste des centres de planning familial en Belgique francophone en cliquant ici: http://www.loveattitude.be/services/repertoire_v2/portal/

      N’hésite pas à nous contacter pour toute question supplémentaire.

      Répondre
  25. Laurence

    Re

    Et bien en prenant mes résultats au labo la dame qui me les as rendu m a dit que tout était ok au niveau bactériologique. Recherche Chlamydia trachomatis : négative. Recherche Neisseria gonorrhoeae : négative

     

    Répondre
  26. Laurence

    Bonjour. Ma gynéco m a prescrit un prélèvement vaginal pour : bactériologie vaginale et recherche de chlamydiae. Je suis allé le faire au labo directement en sortant de chez elle (elle venait de me faire un frotti aussi). J ai récupéré mes résultats du prélèvement vaginal au labo et ils sont bons… Mais je viens de voir sur un site qu il est préconisé de ne pas effectuer de frotti ni de faire une toilette vaginale le jour du prélèvement. Sauf que voila je me suis lavé 3h avant le prélèvement ( avec Gyn Hydralin spécial irritations) donc PH adapté environ 8,5 et j ai donc eu un frotti juste avant…du coup je psycote en me demandant si les résultats ont pus être fossés ???? Ou si ca na pas d incidence ???… je me dis que si ils n avaient pas pu interpréter mes résultats à cause de ma toilette au labo ils l auraient vu et m auraient demandé de refaire le prélèvement plus tard non ??? Je ne sais pas trop quoi penser aidez moi svp. Merci

     

    Répondre
    1. Infor Jeunes Bruxelles

      Bonjour Laurence,

      Seul un médecin est habilité à poser un diagnostic sur base d’un examen médical.

      Si tu souhaites avoir un deuxième avis sur ta situation,tu peux te rendre en centre de planning familial afin de trouver la solution la plus adaptée à ta situation.

      Tu trouveras la liste des centres de planning familial en Belgique francophone en cliquant sur le lien suivant: http://www.loveattitude.be/services/repertoire_v2/portal/ et la liste des centres de dépistage en cliquant ici: https://depistage.be/depistage/

      N’hésite pas à revenir vers nous pour toute autre question 🙂

      Répondre
  27. Tinta

    Le test de Vih est il fiable par une prise de sang à partir de combien de temps ? j’ai été dépisté négatif deux fois en deux mois après un rapport sexuel protégé mais avec trop de frottements. Mais ce qui m’inquiete actuellenment est que je sentais une malaise à peine un mois après l’acte au niveau du rectum où je sentais une humidité permanante et après j’avais des douleurs musculaires. Mon inquiétude est de savoir est ce que je peux être infecté du vih… ? IL me reste une semaine pour boucler les trois (3) mois avec ce mal.

    Répondre
    1. Infor Jeunes Bruxelles

      Bonjour Tinta,
      Le délai de dépistage varie d’une génération de test à l’autre.
      – Les tests de 3ème génération permettent de donner un résultat fiable à 100% s’ils sont effectués 3 mois après la prise de risque;
      – Les tests de 4ème génération te donneront un résultat fiable seulement 6 semaines (1 mois et demi) après la prise de risque.
      – Les autotests permettent d’obtenir un résultat fiable, comme le test de 3ème génération: 3 mois après la prise de risque.
      Ainsi, si tu as réalisé un test en respectant le délai et tes résultats sont négatifs, cela signifie que tu n’es pas porteur du VIH.
      En revanche, si tu ressens toujours des symptômes, le plus judicieux serait de rencontrer un·e médecin afin d’obtenir un diagnostic et de trouver la solution la plus appropriée à ta situation. Tu trouveras plus d’informations sur le VIH en cliquant ici: https://preventionsida.org/sida-lessentiel/le-sida-cest-quoi/
      N’hésite pas à revenir vers nous pour toute autre question 🙂

      Répondre
  28. nanou

    bonjour, apparemment j’ai fait une grossesse tubaire voici 10 ans, mon gyné en a déduit que cela étai du au fait que j’avais du contracté le chlamydia sans le savoir et que c’est ce fait qui a conduit à ce que ma trompe soit défaillante.A c jour , mon ex a eu la gonorrhée alors que moi je n ai aucuns symptômes, est il vrai que j ai pu lui transmettre qlq chose vu que la chlamydia est une ist et que cela laisse des traces à vie? il faut savoir que lu im a trompée a plusieurs reprises, et ne contredit sur le fait de s ‘être protégé lors des ses écarts je vous remecie de votreréponse

    Répondre
    1. Infor Jeunes Bruxelles

      Bonjour Nanou,

      La gonorrhée et la chlamydia sont toutes les deux des infections sexuellement transmissibles qui peuvent être traitées avec un antibiotique. Ces deux bactéries peuvent être asymptomatiques, c’est-à-dire qu’elles ne se manifestent pas forcément par l’apparition de symptômes: les symptômes peuvent apparaître chez un·e partenaire et pas chez l’autre. C’est pourquoi, dans une relation exclusive entre deux partenaires, il est recommandé que les deux partenaires suivent le traitement, pour être sûr à 100% qu’il n’y aura pas de re-contamination.
      Après ce traitement, il est nécessaire d’effectuer un autre test de dépistage afin de vérifier que cela a bien fonctionné.
      Lorsque le traitement antibiotique a fonctionné, ton partenaire et toi êtes alors débarrassé·e·s de la chlamydia et/ou la gonorrhée.
      Deux partenaires qui n’ont pas d’IST et qui sont dans une relation exclusive (=pas de rapports sexuels avec d’autres partenaires) ne peuvent pas se contaminer. Tu trouveras en cliquant sur le lien suivant, un tableau des risque de transmission des IST: https://depistage.be/prise-de-risque/#pdr1
      En cas de doute vis-à-vis d’une IST, le plus judicieux est d’effectuer un test de dépistage des différentes IST afin de vérifier l’absence de contamination. Tu peux effectuer un test de dépistage des différentes IST en centre de dépistage, en centre de planning familial ou dans un laboratoire d’analyses sur prescription médical. Tu trouveras la liste des centres de dépistage en cliquant ici: https://depistage.be/depistage/#pdr1 la liste des centres de planning familial en cliquant sur le lien suivant: http://www.loveattitude.be/services/repertoire_v2/portal/
      N’hésite pas à nous contacter pour toute question supplémentaire.

      Répondre
  29. Mad

    Bonjour,

    J’espère que vous allez bien et merci pour tout ce que vous faites pour nous.

    Suite à certaines interrogations concernant ma sexualité, je me permet de vous écrire.

    Je suis un homme trentenaire, circoncis et ai de nombreux rapports avec différent(e)s partenaires. Je peux également participer à des trios HHF, je suis hétéro et il m’arrive de fréquenter des couples également hétéros (je ne sais pas si cela a de l’importance, néanmoins, je souhaitais poser le décor).

    Ma question est la suivante : Est-ce qu’il y a un risque si ma partenaire « frotte » son vagin contre mon pénis et ce, sans préservatif? Dois-je porter un préservatif avant ce genre de frottement?

    Ma seconde question : Je voudrais savoir concernant le contact entre deux pénis sans protection, quels risques puis-je encourir s’il y en a ?

    Merci de l’attention portée à la présente.

    Répondre
    1. Infor Jeunes Bruxelles

      Bonjour Mad,
      En effet, ce n’est que lorsque qu’il y a un contact entre le sperme, les sécrétions vaginales, le liquide rectal et/ou les muqueuses génitales d’un·e partenaire ayant une (ou plusieurs) IST, qu’il est possible d’être contaminé·e. Ainsi, dans les deux cas il y un risque de contamination. En cas de doute, le plus judicieux est d’en parler à ta·ton médecin généraliste ou à un·e médecin en centre de planning familial. Tu trouveras plus d’informations sur les différentes pratiques donnant lieu à une contamination (en fonction de chaque IST) en cliquant sur le lien suivant: https://depistage.be/prise-de-risque/#pdr1
      N’hésite pas à revenir vers nous pour toute autre question 🙂

      Répondre
  30. Marie

    Bonjour ,
    Est ce que le gonocoque se transmet lors d’un baiser bouche bouche avec la langue ?
    Merci pour vos réponses

    Répondre
    1. Infor Jeunes Bruxelles

      Bonjour Marie,
      Comme répondu il y a deux jours sur la fiche suivante: https://www.bruxelles-j.be/amour-sexualite/les-infections-sexuellement-transmissibles-ist-ou-mst-cest-quoi/

      Le baiser profond (avec la langue) comporte un risque moyen de transmission de l’hépatite B et un risque faible de transmission de la syphilis et de l’herpès génital. Tu trouveras un tableau des prises de risques pour la transmission des différentes IST en fonction de la pratique effectuée: https://depistage.be/prise-de-risque/#pdr1 => Un baiser profond ne comporte donc pas de risque de transmission du gonocoque.

      En cas de doute vis-à-vis d’une IST, le plus judicieux est d’effectuer un test de dépistage des différentes IST afin de vérifier l’absence de contamination. Tu peux effectuer un test de dépistage des différentes IST en centre de dépistage, en centre de planning familial ou dans un laboratoire d’analyses sur prescription médical. Tu trouveras la liste des centres de dépistage en cliquant ici: https://depistage.be/depistage/#pdr1 la liste des centres de planning familial en cliquant sur le lien suivant: http://www.loveattitude.be/services/repertoire_v2/portal/

      Bien à toi,

      Répondre
  31. plaie-ouverte

    Admettons qu’on vienne d’être infecté, combien de temps après devient-on nous même contagieux ?

    Répondre
    1. Infor Jeunes Bruxelles

      Bonjour Plaie-ouverte,
      Le IST sont extrêmement contagieuse et cela immédiatement après une contamination.
      En cas de doute suite à une prise de risque, le plus judicieux serait d’effectuer un test de dépistage des différentes IST afin de recevoir un avis médical et envisager la solution la plus appropriée à ta situation.
      Tu peux effectuer un test de dépistage dans un centre de dépistage, en centre de planning familial ou dans un laboratoire d’analyses médicales sur prescription de ta·ton médecin.
      Tu trouveras la liste des centres de planning familial en Belgique francophone en cliquant sur le lien suivant:
      http://www.loveattitude.be/services/repertoire_v2/portal/
      N’hésite pas à revenir vers nous pour toute autre question 🙂

      Répondre
  32. loulou26

    Bonjour.
    Je suis une femme et j’ai un bonton de fièvre, jusque là rien de très grave mais voila, j’ai eu envie de me masturber et dans l’excitation je me suis souvent reprise a toucher mon boutons de fièvre avec mes doigts et de toucher mes parties génitales. C’est après que je me suis rendu compte qu’il était possible que je m’auto file une IST à cause de ce geste. Que dois-je faire ? Je suis en couple depuis longtemps avec des rapport non protégé et l’idée de lui refilé une IST me met très très mal.

    Répondre
    1. Infor Jeunes Bruxelles

      Bonjour Loulou26,

      Il existe deux types d’herpès: l’herpès buccal et l’herpès génital. Dans les deux types, il n’existe pas de traitement pour ne plus être porteur du virus mais des soins qui permettent de calmer les périodes de crises.
      La transmission se fait par un contact peau à peau: si tu es dans une relation exclusive depuis longtemps, il est probable que ton partenaire soit déjà porteur du virus de l’herpès buccal (depuis longtemps) et ce, même s’il n’a pas de symptôme.

      La transmission de l’herpès génital via l’herpès buccal est peu fréquente: https://depistage.be/ist/herpes-genital/
      En cas de doute, il est préférable d’effectuer un test de dépistage et d’en parler à un·e professionnel·le de la santé pour envisager la solution la plus favorable à ta situation. Tu peux effectuer un test de dépistage des différentes IST en centre de dépistage, en centre de planning familial ou dans un laboratoire d’analyses sur prescription médicale. Tu trouveras la liste des centres de planning familial en Belgique francophone en cliquant ici: http://www.loveattitude.be/services/repertoire_v2/portal/ et la liste des centres de dépistage en cliquant ici: https://depistage.be/depistage/#pdr1

      N’hésite pas à nous contacter pour toute question supplémentaire.

      Répondre
  33. Caroll

    Bonjour,
    J’ai été testé positive au chlamydia mais mon partenaire non, alors que je n’ai pas eu de rapport autre qu’avec lui. Donc je ne comprends pas comment c’est possible.
    Je suis traitée en ce moment (doxyciline depuis 9 jours et pour encore 6 jours) et lui va prendre son traitement en monodose ce soir. Nous avons continué à avoir des relations protégées, est ce grave ?
    J’ai peur qu’il ait contaminé notre fille de 18 mois car après un rapport, il a été la chercher dans sa chambre car elle s’était réveillé et lui a remis sa sucette dans la bouche. Est ce possible qu’il y ait un risque du coup ? Ce sont peut-être des questions bêtes mais elles m’inquiètent
    Merci beaucoup
    Caroll

    Répondre
    1. Infor Jeunes Bruxelles

      Bonjour Caroll,

      La chlamydia peut être asymptomatique, c’est-à-dire qu’elle ne présente pas de symptôme. Ainsi, il est possible d’être porteur de cette bactérie pendant plusieurs années et qu’aucun symptôme n’apparaisse.
      Une fois que les deux partenaires ont reçu le traitement, le plus judicieux est d’effectuer un test de contrôle pour être sûr·e que le traitement a bien fonctionné pour les deux partenaires. Par la suite, lorsque deux partenaires sont dans une relation exclusive et après avoir vérifié que les deux partenaires ne sont pas porteur·euse d’une IST, ces deux partenaires ne sont pas susceptible de contracter une IST en ayant une relation sexuelle ensemble (deux partenaires sans aucune IST ne peuvent pas se contaminer mutuellement).
      En effet, ce n’est que lorsque qu’il y a un contact entre le sperme, les sécrétions vaginales, le liquide rectal et/ou les muqueuses génitales d’un·e partenaire ayant une (ou plusieurs) IST, qu’il est possible d’être contaminé·e. Ainsi, ce n’est que si ton partenaire a touché les muqueuses de ta fille en ayant des fluides contaminant qu’il pourrait y avoir contamination. En cas de doute, le plus judicieux est d’en parler à ta·ton médecin généraliste ou à un·e médecin en centre de planning familial. Tu trouveras plus d’informations sur les différentes pratiques donnant lieu à une contamination (en fonction de chaque IST) en cliquant sur le lien suivant: https://depistage.be/prise-de-risque/#pdr1
      Tu trouveras plus d’informations sur la chlamydia en cliquant sur le lien suivant: https://depistage.be/ist/chlamydia/

      N’hésite pas à nous contacter pour toute question supplémentaire.

      Répondre
  34. Maïna

    Bonjour
    comment se fait la transmission d’une Infection Sexuellement Transmissible au moment de l’accouchement et de l’allaitement ?

    Répondre
    1. Infor Jeunes Bruxelles

      Bonjour Maïna,
      Les IST lors d’un accouchement se transmettent essentiellement à travers le contact avec le sang et les secrétions vaginales de la mère atteinte d’une IST. Concernant l’allaitement, certaines IST peuvent être transmises car l’infection peut bien être
      présente dans le lait maternel.
      Bien à toi

      Répondre
  35. Kitty

    Bonsoir, est-il possible de déterminer lequel des deux partenaires à contaminé le clamedya à l’autre? Merci

    Répondre
    1. Infor Jeunes Bruxelles

      Bonjour kitty,
      Non, il n’est pas possible de déterminer la date de contamination d’une IST.
      Beaucoup d’IST sont asymptomatiques, c’est-à-dire qu’on ne peut pas forcément voir les conséquences directes d’une contamination. La chlamydia est transmissible par rapports sexuels mais aussi par frottement et par caresses sexuelles; en fait il suffit d’un simple échange de liquides biologiques (sperme, liquide pré-éjaculatoire, sécrétions vaginales) au contact des muqueuses génitales, orales ou anales (partie interne de la vulve, vagin, gland, anus, gorge) pour s’exposer à une éventuelle contamination. Il est donc possible de transmettre la chlamydia même sans avoir eu un rapport sexuel « complet ». Ainsi, ton partenaire aurait pu contracter la chlamydia lors d’une relation précédente dans laquelle il n’aurait pas eu de rapport « complet » ou inversement, il est possible que tu l’aies contractée lors d’une relation précédente pendant laquelle tu n’as pas eu de rapport « complet ».
      De plus, il est possible d’être porteur de certaines IST (Infection Sexuellement Transmissible) sans nécessairement en ressentir les symptômes. En effet, les infections provoquées par des microbes (virus, bactéries, parasites) ne sont pas forcément visibles et ne provoquent pas toujours des symptômes immédiats.
      Si tu souhaites plus d’informations sur le chlamydia, tu peux te rendre sur la page suivante: https://depistage.be/ist/hpv/
      N’hésite pas à revenir vers nous pour toute autre question 🙂

      Répondre
  36. Olympe

    Une Personne Qui Cherche A Laisser De Se Mastuber Et A Regarder Le Film Pornographique Que Doit Il Faire? Une Autre Qui Se Masturbé Pendant Plusieur Temps Et Voici Il Commence A Voir De Petit Bouton Et De Demagaison Au Niveau Du Penis Et Du Testicule Qu’es Ce Que Ça Peut Bien Etre?

    Répondre
    1. Infor Jeunes Bruxelles

      Bonjour Olympe,
      Chacun.e a sa manière de vivre l’intimité avec son propre corps. Il n’y a pas donc de procédures standards à appliquer lors de la masturbation. Les hommes se masturbent en général par un mouvement de va et vient sur leur pénis.
      Pour les hommes, pour les femmes, comme pour les intersexué·e·s, les stimulations d’autres zones érogènes comme l’anus ou les seins peuvent augmenter le plaisir de la masturbation
      La masturbation fait partie de ton plaisir solitaire et privé et ne concerne que toi. En effet, il s’agit d’un moment de plaisir où on apprend à se découvrir soi-même et il n’y a pas de règle ou de marche à suivre. Tu es donc libre d’utiliser les techniques qui te conviennent le mieux et d’avoir recours à certains fantasmes. Se masturber est alors une source de bien-être mental et physique. En effet, la masturbation fait partie ta sexualité et ce plaisir intime est, au final, une composante de ton bien-être dont la seule raison d’être pratiquée est que tu en aies envie. Ainsi, l’auto-inoculation d’un IST n’est pas possible. Les symptômes que tu évoques peuvent avoir de nombreuses explications. Nous te conseillions de demander un avis médical afin d’être fixé.
      Bien à toi

      Répondre
  37. Sophie

    Bonjour,

    Je suis une femme, j’ai attrapé une chlamydia : avant de le savoir j’ai fait une fellation non protégé. Y’a t- il un risque de lui avoir transmit quelque chose si je n’ai aucune bactérie dû à la chlamydia dans la bouche ?
    Je vous remercie.

    Répondre
    1. Infor Jeunes Bruxelles

      Bonjour Sophie,

      Si la bactérie de la chlamydia n’est pas présente dans ta gorge, il n’y a pas de risque de contamination à la suite d’une fellation pour la personne qui reçoit la fellation. En revanche, le fait de pratiquer la fellation sans protection comporte un risque élevé de contamination à la syphilis, à l’hépatite B, à l’herpès génital et au HPV (papilloma virus humain); un risque moyen pour la transmission de la chlamydia et de la gonorrhée; et un risque faible pour la transmission du VIH et du trichomonas.

      En cas de doute vis-à-vis d’une contamination à une ou plusieurs IST, il préférable d’effectuer un test de dépistage des différentes IST afin de recevoir avis médical et envisager avec un·e médecin la solution qui te convient le mieux.

      Le traitement à la chlamydia ne permet pas d’être immunisé·e contre une nouvelle contamination. En effet, rien n’empêche la chlamydia de revenir une fois traitée et guérie. Dans le cas où tu as eu des rapports non protégés, il est préférable de prévenir ta·ton·tes dernièr·e·s partenaires afin qu’il·elle·s puissent effectuer un test de dépistage et prendre un traitement qui correspond, si nécessaire. Dans le cas où tu es dans une relation exclusive avec ton partenaire, il est préférable que chacun de vous receviez un traitement, car même s’il ne présente pas de symptôme visible, il est possible que ton partenaire soit infecté par la chlamydia et qu’il te contamine à nouveau.

      Si tu souhaites plus d’informations sur les modes et les risques de transmission, tu peux te rendre sur la page suivante: https://depistage.be/prise-de-risque/#pdr1
      En cas de doute vis-à-vis d’une contamination à une ou plusieurs IST, le plus judicieux serait d’effectuer un test de dépistage. Tu peux effectuer un test de dépistage des différentes IST en centre de dépistage, en centre de planning familial ou dans un laboratoire d’analyses sur prescription médicale. Tu trouveras la liste des centres de dépistage en cliquant ici: https://depistage.be/depistage/#pdr1 et la liste des centres de planning familial en Belgique francophone: http://www.loveattitude.be/services/repertoire_v2/portal/
      N’hésite pas à nous contacter pour toute question supplémentaire.

      Répondre
  38. Bruno

    J’ai eu un rapport avec une escort plutôt haut de gamme. Protégé avec un préservatif mis apparement correctement. Il y a eu des contacts de mes doigts avec le vagin de la partenaire. Je n’ai pas de coupures qui saignent mais le bout des doigts un peu abîmé (craqué) suite au froid et à l’irritation. Risque hépatite b? Autre? Merci

    Répondre
    1. Infor Jeunes Bruxelles

      Bonjour Bruno,
      Si tu n’as pas de plaie ouverte en contact avec des muqueuses génitales, cela ne suffit pas pour être contaminé à une hépatite, au VIH ou à la syphilis. Cependant, d’autres IST se transmettent par simple contact peau à peau, c’est-à-dire lorsque les muqueuses génitales ou leur fluides corporels entrent en contact avec ceux de l’autre partenaire.
      Si tu souhaites plus d’informations sur les modes et les risques de transmission, tu peux te rendre sur la page suivante: https://depistage.be/prise-de-risque/#pdr1
      En cas de doute vis-à-vis d’une contamination à une ou plusieurs IST, le plus judicieux serait d’effectuer un test de dépistage. Tu peux effectuer un test de dépistage des différentes IST en centre de dépistage, en centre de planning familial ou dans un laboratoire d’analyses sur prescription médicale. Tu trouveras la liste des centre de dépistage en cliquant ici: https://depistage.be/depistage/#pdr1 et la liste des centres de planning familial en Belgique francophone: http://www.loveattitude.be/services/repertoire_v2/portal/
      N’hésite pas à nous contacter pour toute question supplémentaire.

      Répondre
  39. Guy

    J’ai été contaminé de la chlamydia fin novembre, j’ai pris une dose d’antibiotique le 2 janvier, j’ai repris une dose le 12 janvier car j’avais toujours une gène au niveau de l’uretre et un leger liquide blanchatre qui s’écoulait. En attendant j’ai fais deux depistage et les deux sont négatifs, mais jusqu’a present je ressens toujours une legère gène au niveau de l’uretre et toujours un liquide purulent au matin generalement qui s’écoule ( mais très leger ) je n’ai pas de sensation de brulure lord de la miction mais je ressens une petite gene et legere brulure dans le canal de l’uretre. Est-ce possible qu’apres 2 prise d’antibiotique et deux teste negatifs que je reste porteur du virus ? ( je n’ai pas eu de rapport durant toute cette periode )

    Répondre
    1. Infor Jeunes Bruxelles

      Bonjour Guy,

      La chlamydia est détectable dans les urines, par frottis ou par examen clinique (examen visuel des symptômes) dans les 2 semaines qui suivent la prise de risque. Ainsi, si à la suite du traitement et de deux dépistages entre lesquels tu n’as pas pris de risque vis-à-vis d’une contamination, tu obtiens un résultat négatif pour le dépistage de la chlamydia, cela signifie que tu n’es pas contaminé à la chlamydia. Tu trouveras plus d’informations sur les délais de dépistage en cliquant ici: https://depistage.be/depistage/#pdr3

      Le traitement à la chlamydia ne permet pas d’être immunisé·e contre une nouvelle contamination. En effet, rien n’empêche la chlamydia de revenir une fois traitée et guérie. C’est pour cela qu’il est préférable, dans une relation exclusive, que les deux partenaires reçoivent le traitement pour éviter une recontamination. Car si un·e des partenaires est traité·e mais que l’autre ne l’est pas (même s’il·elle n’a pas de symptôme), il est possible d’être à nouveau contaminé·e par la personne qui n’aura pas été traitée. Plus d’infos sur la chlamydia? C’est par là: https://depistage.be/ist/chlamydia/

      Les symptômes que tu évoques peuvent avoir de nombreuses explications. C’est pour cela que s’il ne s’agit pas de la chlamydia et si les symptômes que tu évoques persistent et t’inquiètent, le plus judicieux serait de consulter à nouveau ta·ton médecin ou un·e médecin en centre de planning familial. Cela te permettra de recevoir un avis médical et envisager d’autres solutions pour ces symptômes et l’éventuelle infection qui y est liée.

      En cas de doute vis-à-vis du traitement reçu pour la chlamydia, tu peux consulter un·e autre médecin de ton choix afin de recevoir un autre avis médical et/ou effectuer un nouveau test de dépistage.

      Tu peux effectuer un test de dépistage des différentes IST en centre de dépistage, en centre de planning familial ou dans un laboratoire d’analyses sur prescription. Tu trouveras la liste des centre de dépistage en cliquant ici: https://depistage.be/depistage/#pdr1 et la liste des centres de planning familial en Belgique francophone: http://www.loveattitude.be/services/repertoire_v2/portal/

      N’hésite pas à nous contacter pour toute question supplémentaire.

      Répondre
  40. Georges

    Bonjour
    J’aimerai me faire dépister dans un planning familiale.
    Dans quelles conditions faut il se présenter?À jeun ?
    Merci

    Répondre
    1. Infor Jeunes Bruxelles

      Bonjour Georges,
      Le test de dépistage est un prélèvement sanguin qui ne nécessite pas d’être à jeun. Si tu as des autres questions, n’hésite pas à les poser auprès du centre de planning familiale de ton choix.
      Tu trouveras la liste des centres de dépistage en cliquant ici: https://depistage.be/depistage/#pdr1 et la liste des centres de planning familial en Belgique francophone en cliquant ici: http://www.loveattitude.be/services/repertoire_v2/portal/
      N’hésite pas à revenir vers nous pour toute autre question 🙂

      Répondre
  41. Georges

    Bonjour
    Dans le cas où ma nouvelle partenaire ait un IST, et qu’elle me fait une fellation uniquement, est il possible que ce rapport me transmette son IST ?
    Quid dans le cas contraire (moi avec IST, elle non, lors d’une fellation) ?

    Merci

    Répondre
    1. Infor Jeunes Bruxelles

      Bonjour Georges,
      Si tu as des rapports sexuels (anal, oral, vaginal) non protégés une contamination à une ou plusieurs IST est possible.
      Lors d’une fellation non protégés, il existe un risque faible de transmission du VIH et du parasite trichomonas; il existe un risque moyen de transmission de la chlamydia et de la gonorrhée et enfin, un risque élevé de transmission de l’hépatite B, de la syphilis, de l’herpès génital et du papilloma virus humain (HPV). Tu trouveras plus d’informations sur les prises de risque vis-à-vis des IST en cliquant ici:
      https://depistage.be/prise-de-risque/#pdr1
      Ainsi, en cas de doute, nous te recommandons d’effectuer un test de dépistage des différentes IST et de consulter ta·ton médecin afin de recevoir un avis médical et envisager la solution la plus adaptée à ta situation.
      Tu peux effectuer un test de dépistage des différentes IST en centre de dépistage, en centre de planning familial ou dans un laboratoire d’analyses médicales sur prescription de ta·ton médecin. Tu trouveras la liste des centres de dépistage en cliquant ici: https://depistage.be/depistage/#pdr1 et la liste des centres de planning familial en Belgique francophone en cliquant ici: http://www.loveattitude.be/services/repertoire_v2/portal/
      N’hésite pas à revenir vers nous pour toute autre question 🙂

      Répondre
  42. Mail 80

    Bonjour. Pendant combien de temps peut-on être porteur d’un germe d’une MST ? Après une contamination à une MST combien de temps faut-il attendre au minimum pour avoir avoir un rapport non protégé sans risque ?

    Répondre
    1. Infor Jeunes Bruxelles

      Bonjour Mail80,

      En général, lors du traitement d’une IST (dont la durée est variable selon la IST) il est préférable d’éviter les rapports sexuels afin d’éviter de ne pas perturber la flore vaginale et d’éviter toute nouvelle contamination. De plus, il est préférable que les partenaires soient traités pour l’infection dépistée afin d’éviter toute nouvelle contamination à la suite du traitement. Suite au traitement, il est important d’effectuer un test de dépistage des IST traitées afin de vérifier que le traitement a bien fonctionné et envisager une autre solution dans le cas où celui n’a pas fonctionné. Le plus judicieux serait de consulter ta·ton médecin ou un·e médecin en centre de planning familial afin de recevoir un avis médical. Tu trouveras la liste des centres de planning familial en Belgique francophone en cliquant ici:
      http://www.loveattitude.be/services/repertoire/
      N’hésite pas à revenir vers nous pour toute autre question 🙂

      Répondre
  43. AugustinAS59

    Peut-on être infécté par des maladies sexuellement transmissible en se rassent les parties intimes chez un homme?

    Répondre
    1. Infor Jeunes Bruxelles

      Bonjour AugustinAS59,

      Un rasoir peut être abrasif pour les parties intimes de n’importe qui (non-binaire, femme ou homme) et ainsi iriter la peau et affaiblir ses barrières naturelles de la peau qui la protègent des IST.

      Par ailleurs, l’hépatite C peut se transmettre lorsque des outils de soin sont partagés comme les rasoirs et/ou les coupe-ongles. Ainsi, c’est lorsque tu partages un rasoir avec une personne porteuse du virus de l’hépatite C qu’une contamination est possible. Tu trouveras plus d’informations sur la transmission de l’hépatite C en cliquant ici: https://depistage.be/ist/hepatite-a-b-c/#0-c

      En cas de doute, tu peux effectuer un test de dépistage des IST en centre de dépistage, en centre de planning familial ou dans un laboratoire d’analyses sur prescription médicale. Tu trouveras la liste des centres de dépistage en cliquant sur le lien suivant: https://depistage.be/depistage/#pdr1 et la liste des centres de planning familial en cliquant ici: http://www.loveattitude.be/services/repertoire_v2/portal/

      N’hésite pas à nous contacter pour toute question supplémentaire.

      Répondre
  44. Tionyc

    Bonsoir. J’ai eu un rapport non protégé avec ma copine sans dépistage, est il nécessaire de se protéger à nouveau maintenant ou cela ne change rien ? Dans le cas où il n’y a pas de changement de partenaire bien sur

    Répondre
    1. Infor Jeunes Bruxelles

      Bonjour Tionyc,

      Si tu as des rapports sexuels non protégés, une contamination à une ou plusieurs IST est possible.

      Dans une relation exclusive, il est préférable d’effectuer un test de dépistage des différentes IST avant d’envisager l’arrêt du préservatif.

      De nombreuses IST sont asymptomatiques, c’est à dire qu’il n’y a aucun signe qui pourrait t’alerter d’une contamination.

      C’est pour cette raison que le plus judicieux est de dépister ces IST (même si vous avez déjà eu des rapports sexuels non protégés) et, en cas de contamination, envisager le traitement le plus approprié avec un·e médecin.

      Tu trouveras un tableau récapitulatif des modes de transmission des IST en cliquant sur le lien suivant: https://depistage.be/prise-de-risque/#pdr1

      Vous pouvez effectuer un test de dépistage des IST en centre de dépistage, en centre de planning familial ou dans un laboratoire d’analyses sur prescription médicale. Tu trouveras la liste des centres de dépistage en cliquant sur le lien suivant: https://depistage.be/depistage/#pdr1 et la liste des centres de planning familial en cliquant ici: http://www.loveattitude.be/services/repertoire_v2/portal/

      N’hésite pas à nous contacter pour toute question supplémentaire.

      Répondre
  45. Ko-chan

    Bonjour,

    Est-il possible d’avoir une MST lors de simple frottement en étant habillé ? (Sous vêtement, jeans ou autre).

    Répondre
    1. Infor Jeunes Bruxelles

      Bonjour Ko-chan,

      Certaines IST sont transmissibles par frottement et par caresses sexuelles; en fait il suffit d’un simple échange de liquides biologiques (sperme, liquide pré-éjaculatoire, sécrétions vaginales) au contact des muqueuses génitales, orales ou anales (partie interne de la vulve, vagin, gland, anus, gorge) pour s’exposer à une éventuelle contamination.

      Si tu souhaites plus d’informations sur les IST ainsi que sur les modalités de contamination, tu peux te rendre sur la page suivante: https://depistage.be/ist/
      N’hésite pas à revenir vers nous pour toute autre question 🙂

      Répondre
  46. Yaaker81

    Dans le cas ou je pénètre mon partenaire. Y’a t’il une probabilité que je m’attrape un vph au niveau de l’anus sachant que mon partenaire n’a jamais touché mon anus même avec la main.

    Répondre
    1. Infor Jeunes Bruxelles

      Bonjour Yaaker81,
      Nous sommes désolés de pouvoir te répondre que maintenant (nous avons été en congé).

      Deux partenaires dans une relation exclusive qui sont dépisté·e·s ne représentent pas un risque de contamination éventuelle à une ou plusieurs IST. En revanche, certaines pratiques comme le partage de matériel de sniff, de seringue peuvent mener à une contamination à une ou plusieurs IST (sans qu’il y ait de rapport sexuel).
      Certaines IST sont asymptomatiques, c’est-à-dire qu’elles ne présentent pas de symptômes. C’est pour cette raison qu’il est préférable que les deux partenaires exclusif·ve·s soient dépisté·e·s avant d’envisager l’arrêt du préservatif.
      Tu trouveras un tableau récapitulatif des modes de transmission des IST en cliquant sur le lien suivant: https://depistage.be/prise-de-risque/#pdr1 Pour le VIH, tu trouveras plus d’informations en cliquant ici: https://preventionsida.org/sida-lessentiel/comment-le-vih-sida-se-transmet/
      Vous pouvez effectuer un test de dépistage des IST en centre de dépistage, en centre de planning familial ou dans un laboratoire d’analyses sur prescription médicale. Tu trouveras la liste des centres de dépistage en cliquant sur le lien suivant: https://depistage.be/depistage/#pdr1 et la liste des centres de planning familial en cliquant ici: http://www.loveattitude.be/services/repertoire_v2/portal/
      N’hésite pas à revenir vers nous pour toute autre question 🙂

      Répondre
  47. BRUNO2018

    Bonjour mon médecin traitent ma dit que j’ai M.S.T il ma fait un simple Frutti examiner mon urine mes il ma rien détecter dans mon urine rien que avec un frutti est’ils possible de détecter le M.ST Alors il ma prescrit un traitement ( VALACICLOVIR APOTEX FILMOMH.TABL.42X 500MG ) je n’aie pas encore pris mon traitement car je suis septique merci de m’ouvrir un peut Bonne journée

    Répondre
    1. Infor Jeunes Bruxelles

      Bonjour Bruno 2018,

      Nous sommes désolés de pouvoir te répondre que maintenant (nous avons été en congé).
      Seul un médecin est habilité à poser un diagnostic sur base d’un examen médical.
      Si tu souhaites avoir un deuxième avis sur ta situation,tu peux te rendre en centre de planning familial afin de trouver la solution la plus adaptée à ta situation.
      Tu trouveras la liste des centres de planning familial en Belgique francophone en cliquant sur le lien suivant: http://www.loveattitude.be/services/repertoire_v2/portal/ et la liste des centres de dépistage en cliquant ici: https://depistage.be/depistage/
      N’hésite pas à revenir vers nous pour toute autre question 🙂

      Répondre
  48. Oscaz

    Bonjour, je suis un homme de 25ans et j’ai eu ma première expérience avec un autre homme. Au début des préliminaires, il a frotter légèrement son pénis sur mon anus, sans pénétration et ce durant quelques secondes jusqu’à ce que je remarque que son gland dépassait de son caleçon… Je lui ai dit qje je n’étais pas passif, il n’a pas insisté. Y a t-il un risque? Je lis sir certains forum que oui maks sans pénétration le risque VIH est presqje inexistant… Pourriez-vous me confirmez?

    Nous avons un moment donné coller nos deux sexes ensemble et à faire des mouvements de masturbation ensemble, là aussi, il y a t-il un risque?

    Quand puis-je faire un depistage? 6 semaines apres le rapport ou 6 mois?

    Merci poir votre réponse et votre aide…

    Répondre
    1. Infor Jeunes Bruxelles

      Bonjour Oscaz,

      Nous sommes désolés de pouvoir te répondre que maintenant (nous avons été en congé jusqu’à hier).
      Si effectivement dans ton cas il n’y a pas de risque de transmission du VIH, certaines IST se transmettent par caresses sexuelles, c’est-à-dire:

      – lorsque les sexes des deux partenaires (leurs muqueuses) entrent en contact direct ou;
      – lorsque tu caresses ton sexe avec la même main que tu as utilisée pour caresser le sexe de ta·ton partenaire (contact indirect) ou inversement que ta·ton partenaire se caresse le sexe avec la même main qu’il·elle a utilisé pour te caresser le sexe.

      Si tu souhaites plus d’informations sur les modes de transmission des IST, tu peux consulter le tableau disponible au lien suivant:
      https://depistage.be/prise-de-risque/#pdr1

      Tu peux effectuer un test de dépistage des différentes IST en centre de dépistage, en centre de planning familial ou dans un laboratoire d’analyses médicales sur prescription de ta·ton médecin.
      Tu trouveras la liste des centres de dépistage en cliquant ici: https://depistage.be/depistage/#pdr1 et la liste des centres de planning familial en cliquant sur lien suivant:
      http://www.loveattitude.be/services/repertoire_v2/portal/

      N’hésite pas à revenir vers nous pour toute autre question 🙂

      Répondre
  49. Fred

    Bonjour j’aimerais savoir j’ai ma femme qui a une MST je crois que c’est moi qui lui ai donné mais moi je n’ai pas de   Ça me tome est- possible

    Répondre
    1. Infor Jeunes Bruxelles

      Bonjour Fred,

      Certaines IST sont asymptomatiques, c’est-à-dire qu’elle ne présente pas de symptôme. En effet,  il est possible que les symptômes n’apparaissent jamais alors que l’IST est déjà détectable par un test de dépistage. Sans faire de dépistage et en l’absence de symptôme, une personne contaminée à une ou plusieurs IST, reste porteuse de l’infection et peut contaminer sa·son·ses partenaire·s.

      Dans une relation exclusive, il est préférable de s’assurer qu’aucun·e des partenaires n’est contaminé·e avant d’envisager l’arrêt du préservatif (comme protection contre les IST) en effectuant un test de dépistage. Dans le cas d’une relation hétérosexuelle, il préférable également (en + de faire un dépistage IST) de trouver un moyen de contraception pour éviter une grossesse non-désirée.

      Tu peux effectuer un test de dépistage des différentes IST en centre de dépistage, en centre de planning familial ou dans un laboratoire d’analyses médicales sur prescription de ta·ton médecin.
      Tu trouveras la liste des centres de dépistage en cliquant ici: https://depistage.be/depistage/#pdr1  et la liste des centres de planning familial en cliquant sur lien suivant: http://www.loveattitude.be/services/repertoire_v2/portal/

      N’hésite pas à nous contacter pour toute question supplémentaire.

      Répondre
  50. Pga

    Bonjour je suis curieux de savoir si en doigtant une miss on peut attraper une mst? Seulement en doigtant ?

    Répondre
    1. Infor Jeunes Bruxelles

      Bonjour Pga,

      Certaines IST se transmettent par caresses sexuelles, c’est-à-dire:

      • lorsque les sexes des deux partenaires (leurs muqueuses) entrent en contact direct ou
      • lorsque tu caresses ton sexe avec la même main que tu as utilisée pour caresser le sexe de ta·ton partenaire (contact indirect) ou inversement que ta·ton partenaire se caresse le sexe avec la même main qu’il·elle a utilisé pour te caresser le sexe.

      En revanche, le simple fait d’introduire un doigt dans un orifice de ta·ton partenaire ne te contaminera pas à une IST (pour autant que tu n’aies pas de plaie ouverte sur le·s doigt·s utilisé·s et que tu ne caresses pas ton sexe avec la même main).

      Si tu souhaites plus d’informations sur les modes de transmission des IST, tu peux consulter le tableau disponible au lien suivant: https://depistage.be/prise-de-risque/#pdr1

      Dans une relation exclusive, il est préférable de s’assurer qu’aucun·e des partenaires n’est contaminé·e avant d’envisager l’arrêt du préservatif (comme protection contre les IST) en effectuant un test de dépistage. Dans le cas d’une relation hétérosexuelle, il préférable également (en + de faire un dépistage IST) de trouver un moyen de contraception pour éviter une grossesse non-désirée.

      Tu peux effectuer un test de dépistage des différentes IST en centre de dépistage, en centre de planning familial ou dans un laboratoire d’analyses médicales sur prescription de ta·ton médecin.
      Tu trouveras la liste des centres de dépistage en cliquant ici: https://depistage.be/depistage/#pdr1  et la liste des centres de planning familial en cliquant sur lien suivant: http://www.loveattitude.be/services/repertoire_v2/portal/

      N’hésite pas à nous contacter pour toute question supplémentaire.

      Répondre
  51. Lea456

    Bonjour ,

    lors d une fellation donnée il y a t’il un risque de contamination dans la bouche de thriconomas vaginalis , mycoplasme genitalium et ureaplasma ? Si oui le risque est il grand ? Merci d’avance

    Répondre
    1. Infor Jeunes Bruxelles

      Bonjour Lea456,

      Si tu as des rapports sexuels non protégés (oral, anal et/ou vaginal), une contamination à une ou plusieurs IST est possible.

      Le trichomonas est un parasite et il est effectivement transmissible en pratiquant une fellation. Le risque est considéré comme faible. Tu trouveras au lien suivant un tableau récapitulant les prises de risque de contamination en fonction de chaque pratique: https://depistage.be/prise-de-risque/#pdr1

      Les mycoplasmes uro-génitaux (genitalium, ureaplasma, …) sont des bactéries naturellement présentes dans notre organisme. C’est la présence en trop grand nombre d’une bactérie de la flore vaginale ou sur le pénis qui est problématique. Tu trouveras plus d’informations à ce sujet en cliquant ici: https://depistage.be/ist/mycose-morpions-gale/#1502715632241-4a048715-64e75343-fa95

      La prolifération d’une bactérie est due principalement à un déséquilibre de la flore vaginale ou du pénis et n’est pas lié à une infection sexuellement transmissible qu’un·e partenaire aurait eu auparavant. En effet, bien qu’elle puisse être transmise lors d’un rapport sexuel à ta·tonpartenaire, ce n’est pas une IST.

      Un déséquilibre de la flore vaginale ou du pénis peut être dû à :

      –          la prise de certains anti-biotiques,

      –          à des rapports sexuels trop fréquents,

      –          à certaines IST

      –          le stress, le tabac,

      –          des habitudes d’hygiène agressives (douches vaginales, toilettes trop fréquentes, savons avec un pH trop élevé). A savoir que le vagin s’auto-nettoie, il est donc important de limiter sa toilette à la vulve et éviter de faire entrer de l’eau ou du savon dans le vagin.

      N’hésite pas à nous contacter pour toute question supplémentaire.

      Répondre
      1. Lea333

        Merci pour cette réponse . Pourtant sur les articles que j’ai pu lire sur le net je vois que mycoplasme genitalium n’est pas présent à l état naturel dans la Flore vaginale contrairement aux autres mycoplasme et qu’il s’agit dune ist ? Et dans ce cas le mycoplasme genitalium se transmet il par fellation dans la bouche ? Pour le thriconomas vous dites les risques sont faible par fellation a priori il y a eu un seul cas rapporté dans la littérature . Plus extrêmement rare que faible donc ? Qu’en pensez vous merci d avance pour ce complément d’info

        Répondre
        1. Infor Jeunes Bruxelles

          Bonjour Lea333,
          Nous sommes désolés de pouvoir te répondre que maintenant (nous avons été en congé jusqu’à hier).

          Nous te conseillons de poser tes questions à ta.ton médecin, ta.ton gynécologue ou au sein d’un centre de planning familial, surtout celle à propos du Mycoplasme genitalium car la communauté scientifiques est encore en train de l’étudier. En revanche, comme pour toutes mycoses, cela peut se transmettre par contacts sexuels (oral, vaginal, anal, caresses sexuelles).
          N’hésite pas à revenir vers nous pour toute autre question 🙂

          Répondre
  52. Lili

    Bonjour,

    j’ai fait un test de sérologie VIH + syphilis + hépatites B et C 12 semaines après une prise de risque, tout est négatif.

    Ce délai est-il suffisant pour 100% de fiabilité, car j’ai vu sur internet que la syphilis par exemple pouvait avoir une période d’incubation jusqu’à 90 jours, et que c’est toujours précisé « 3 mois » pour les tests mais 3 mois c’est 12 semaines ou 90 jours ?

    Si ça n’est pas suffisant, dans combien de temps je devrais refaire un dépistage ?

    Merci d’avance

    Répondre
    1. Infor Jeunes Bruxelles

      Bonjour Lili,

      Il y a effectivement une distinction entre le délai de dépistage et le délai d’apparition des symptômes. En effet, certaines IST sont asymptomatiques, c’est-à-dire qu’elle ne présente pas les symptômes permettant une éventuelle détection, il est possible que les symptômes n’apparaissent jamais alors que l’IST est déjà détectable par un test de dépistage. Sans faire de dépistage et en l’absence de symptôme, une personne contaminée à une ou plusieurs IST, reste porteuse de l’infection. C’est pour cette raison qu’il est conseillé, si tu as une vie sexuelle active, d’effectuer des tests de dépistage réguliers afin de te protéger et de protéger ta·ton·tes partenaire·s. Tu trouveras plus d’informations sur la prévention combinée en cliquant ici: http://www.les-bons-reflexes.org/

      Par exemple, concernant la syphilis, c’est l’apparition des symptômes du premier stade qui peut prendre entre 3 et 90 jours (il ne s’agit pas de la période d’incubation). En revanche, il est possible de dépister la syphilis et avoir un résultat fiable à 100% si un délai de minimum 6 semaines près une prise de risque est respecté.

      La plupart des IST peuvent être dépistées seulement 6 semaines après une prise de risque. Ainsi, en ayant attendu un délai de 12 semaines avant d’effectuer un test de dépistage, tu peux considérer le résultat (pour les IST dépistées) comme fiable.

      Tu trouveras plus d’informations sur les délais de dépistage en cliquant ici: https://depistage.be/depistage/#pdr2

      N’hésite pas à nous contacter pour toute question supplémentaire.

      Répondre
  53. Mario

    Bonjour,
    Pouvez-vous me dire ou il est possible de faire un dépistage rapide de la Syphilis (résultat dans la demi heure)? Je suis très très inquiet. J’ai eu quelques symptomes (Plaie dans la bouche, adénopathie depuis 6 semaines,…) J’ai fait un test sanguin 10 semaines après la prise de risque et celui-ci était négatif pour toutes les IST. J’ai cependant pris des antibiotiques (amoxiciline) pendant 7 jours. Est-ce que cette prise d’antibiotique peut fausser les résultats sanguin de la Syphilis?
    Merci

    Répondre
  54. Sarah

    Bonjour,je suis en couple avec un homme depuis trois ans et j ai revu un ex qui lui aussi est en couple depuis 8 ans et on a eu des rapports non protégés. Depuis je n’ose plus faire l’amour avec mon compagnon Y a t-il des risques d’attraper qlq chose ? Merci

    Répondre
    1. Infor Jeunes Bruxelles

      Bonjour Sarah,
      Si tu as des rapports sexuels non protégés (oral, anal et/ou vaginal) une contamination à une ou plusieurs IST est possible. Tu trouveras plus d’informations sur le tableau disponible au lien suivant: https://depistage.be/prise-de-risque/#pdr1
      Ainsi, en cas de doute, nous te recommandons d’effectuer un test de dépistage des différentes IST et de consulter ta·ton médecin afin de recevoir un avis médical et envisager la solution la plus adaptée à ta situation. Pour la plupart des IST, il est nécessaire d’attendre un délai de 6 semaines pour qu’un test de dépistage des IST puisse donner un résultat fiable. Tu trouveras un tableau récapitulatif des délais de dépistage en cliquant ici: https://depistage.be/content/uploads/2018/05/tableau_des_delais_short_mai_18.png
      Tu peux effectuer un test de dépistage des différentes IST en centre de dépistage, en centre de planning familial ou dans un laboratoire d’analyses médicales sur prescription de ta·ton médecin. Tu trouveras la liste des centres de dépistage en cliquant ici: https://depistage.be/depistage/#pdr1 et la liste des centres de planning familial en Belgique francophone en cliquant ici: http://www.loveattitude.be/services/repertoire_v2/portal/
      N’hésite pas à nous contacter pour toute question supplémentaire.

      Répondre
  55. Infor Jeunes Bruxelles

    Bonjour Gillou,
    Tu trouveras un tableau regroupant les différents délais de dépistage des IST et la liste des centres de dépistage: https://depistage.be/depistage/#pdr2
    La plupart des IST peuvent se dépister 1 mois après la prise de risque. Pour ce qui est du syphilis, il est possible de le dépister 6 semaines après la prise de risque.
    Ainsi, il semble que le délai entre ta prise de risque et ton test de dépistage n’est pas suffisamment grand pour considérer que le résultat est fiable.
    Tu trouveras la liste des centres de dépistage et les différents délais dépistage plus bas sur la page suivante:
    https://depistage.be/depistage/
    N’hésite pas à revenir vers nous pour toute autre question 🙂

    Répondre
  56. Amine

    J’ai eu une fellation non protégés

    Répondre
    1. Infor Jeunes Bruxelles

      Bonjour Amine,
      Si tu as des rapports sexuels (anal, oral, vaginal) non protégés une contamination à une ou plusieurs IST est possible.
      Lors d’une fellation non protégés, il existe un risque faible de transmission du VIH et du parasite trichomonas; il existe un risque moyen de transmission de la chlamydia et de la gonorrhée et enfin, un risque élevé de transmission de l’hépatite B, de la syphilis, de l’herpès génital et du papilloma virus humain (HPV). Tu trouveras plus d’informations sur les prises de risque vis-à-vis des IST en cliquant ici: https://depistage.be/prise-de-risque/#pdr1
      Ainsi, en cas de doute, nous te recommandons d’effectuer un test de dépistage des différentes IST et de consulter ta·ton médecin afin de recevoir un avis médical et envisager la solution la plus adaptée à ta situation.
      Tu peux effectuer un test de dépistage des différentes IST en centre de dépistage, en centre de planning familial ou dans un laboratoire d’analyses médicales sur prescription de ta·ton médecin. Tu trouveras la liste des centres de dépistage en cliquant ici: https://depistage.be/depistage/#pdr1 et la liste des centres de planning familial en Belgique francophone en cliquant ici: http://www.loveattitude.be/services/repertoire_v2/portal/
      N’hésite pas à nous contacter pour toute question supplémentaire.

      Répondre
  57. Infor Jeunes Bruxelles

    Bonjour Lolie,
    Tout d’abord, nous venons de nous apercevoir que nous ne t’avions pas répondu et nous te présentons nos excuses pour la réponse tardive.
    Effectivement, la chlamydia se transmets par échange de liquides biologiques au contact des muqueuses génitales, orales ou anales ou de la mère à l’enfant lors de l’accouchement. Tu trouveras plus d’informations sur la page suivante: https://depistage.be/ist/chlamydia/ En revanche, il existe aussi d’autres types de chlamydia qui se transmettent par voie aérienne. Quel type de chlamydia a été dépistée chez ton partenaire?
    En cas de difficulté à établir la communication à ce sujet, vous pouvez vous rendre dans un centre de planning familial et entamer une discussion/médiation à ce sujet auprès d’un·e professionnel·le de la santé vis-à-vis du type d’infection, de l’éventuelle transmission et de l’infidélité que tu évoques… Vous serez accueilli·e·s en toute confidentialité et sans jugement. Tu trouveras la liste des centres de planning familial en Belgique francophone en cliquant sur le lien suivant: http://www.loveattitude.be/services/repertoire_v2/portal/
    N’hésite pas à nous contacter pour toute question supplémentaire.

    Répondre
  58. falcao

    bonjour
    il y a 3 ans ma femme et moi on a pris un traitement contre la chlamedya mais dernièrement lors d un dépistage il c est apparu que j ai l est attraper une deuxième fois, comment cela peut être possible en sachant que depuis 4 ans j ai pas eu de rapport extraconjugale ma femme aussi

    Répondre
    1. Infor Jeunes Bruxelles

      Bonjour Falcao,
      En général, lors du traitement de la chlamydia et du mycoplasme, il est préférable d’éviter les rapports sexuels afin d’éviter de perturber la flore vaginale et d’éviter toute nouvelle contamination. De plus, il est préférable que les partenaires soient traités pour l’infection dépistée afin d’éviter toute nouvelle contamination à la suite du traitement. Suite au traitement, il est important d’effectuer un test de dépistage des IST traitées afin de vérifier que le traitement a bien fonctionné et envisager une autre solution dans le cas où celui n’a pas fonctionné. Il est possible donc que le traitement n’aie pas fonctionné correctement. Le plus judicieux serait de consulter ta·ton médecin ou un·e médecin en centre de planning familial afin de recevoir un avis médical. Tu trouveras la liste des centres de planning familial en Belgique francophone en cliquant ici:
      http://www.loveattitude.be/services/repertoire/
      N’hésite pas à revenir vers nous pour toute autre question 🙂

      Répondre
  59. Alicson

    Bonsoir, j’aimerais savoir si il y reste un risque lors de rapports sexuels sans préservatif si les 2 partenaires se sont fait dépister ? Est-ce que la fellation sans préservatif présente un risque pour l’homme si sa copine ne s’est pas fait dépisté mais que lui est dépisté ?

    Répondre
    1. Infor Jeunes Bruxelles

      Bonjour Alicson,
      Deux partenaires dans une relation exclusive qui sont dépisté·e·s ne représentent pas un risque de contamination éventuelle à une ou plusieurs IST. En revanche, certaines pratiques comme le partage de matériel de sniff, de seringue peuvent mener à une contamination à une ou plusieurs IST (sans qu’il y ait de rapport sexuel).
      Certaines IST sont asymptomatiques, c’est-à-dire qu’elles ne présentent pas de symptômes. C’est pour cette raison qu’il est préférable que les deux partenaires exclusif·ve·s soient dépisté·e·s avant d’envisager l’arrêt du préservatif.
      Par ailleurs, si tu es porteuse du VIH, faire une fellation à ton partenaire ne représente pas de risque de transmission du VIH à ton partenaire. En revanche, certaines IST comme le papilloma virus humain (HPV) ou l’herpès génital peuvent être transmises en pratiquant une fellation. Tu trouveras un tableau récapitulatif des modes de transmission des IST en cliquant sur le lien suivant: https://depistage.be/prise-de-risque/#pdr1 Pour le VIH, tu trouveras plus d’informations en cliquant ici: https://preventionsida.org/sida-lessentiel/comment-le-vih-sida-se-transmet/
      Vous pouvez effectuer un test de dépistage des IST en centre de dépistage, en centre de planning familial ou dans un laboratoire d’analyses sur prescription médicale. Tu trouveras la liste des centres de dépistage en cliquant sur le lien suivant: https://depistage.be/depistage/#pdr1 et la liste des centres de planning familial en cliquant ici: http://www.loveattitude.be/services/repertoire_v2/portal/
      Dans le cas où tu es dans une relation hétérosexuelle et que ton partenaire et toi n’avez pas le désir de concevoir un enfant, le plus judicieux serait également de trouver un moyen de contraception qui vous convient. Que ce soit une pilule contraceptive à prendre tous les jours, un anneau vaginal ou un patch qui se change toutes les 3 semaines ou un stérilet qui se change tous les 3 ou 5 ans, il existe de nombreux moyens de contraception. Une contraception classique est en effet plus efficace qu’une contraception d’urgence pour éviter une grossesse non désirée. Pour de plus amples informations, tu peux te rendre sur la fiche suivante: https://bruxelles-j.be/?p=9436 ou le site suivant : https://www.mescontraceptifs.be/
      N’hésite pas à nous contacter pour toute question supplémentaire.

      Répondre
  60. grosminet

    J’ai été chez une professionnelle.
    Le rapport fut totalement protégé (fellation et pénétration)….mais pendant les préliminaires, je l’ai caressée et doigtée….on était debout et puis elle s’est mise en position « 4 pattes » pour me stimuler visuellement. Je suis venu contre elle, j’avais encore mon sous-vêtement et je me suis mis contre ses fesses en simulant une levrette.
    Bref, à ce moment, j’ai sorti mon pénis que j’ai tapoté contre ses fesses….pas de contact avec son sexe….simplement sa fesse.
    Mais voilà….j’ai oublié que je l’avais caressée…. Quand j’ai frotté mon sexe sur sa fesse, je pense avoir utilisé ma main droite et j’ai tenu mon pénis à la base ou au milieu. J’avais utilisé ma main gauche pour les caresses.
    Il y a eu quelques minutes entre les caresses et la prise de mon sexe en main.
    La professionnelle est une femme chez qui je vais et qui a su au fil du temps me mettre à l’aise. Je suis quasi sûr qu’elle ne prend pas de risque…..quoiqu’elle m’a déjà proposé de lui prodiguer un cunnilingus que j’ai refusé pour ne pas prendre de risque.
    Soit…..revenons à la question du jour, y-a-t-il un risque de contamination?
    Peu de temps après, j’ai eu une irritation à mes testicules….mais mon médecin traitant m’a dit que cela n’avait rien à voir par exemple avec des morpions ou autre MST comme la gale, mais que c’était une simple irritation car je transpire fort et que je dois mieux m’essuyer après la douche.
    Cordialement,
     
     
     

    Répondre
    1. Infor Jeunes Bruxelles

      Bonjour Grosminet,
       
      Si tu as des rapports sexuels non protégés que ce soit oral, anal, vaginal ou des caresses sexuelles, une contamination à une ou plusieurs IST est possible.
      Si tu souhaites plus d’informations sur les modes de contamination des différentes IST (Infections Sexuellement Transmissibles), tu peux te rendre sur la page suivante:
      https://depistage.be/prise-de-risque/
      Enfin, si tu souhaites avoir plus d’informations sur les méthodes de prévention, tu peux te rendre sur la page suivante:
      http://www.les-bons-reflexes.org/
      En cas de doute suite à une prise de risque, le plus judicieux serait d’effectuer un test de dépistage des différentes IST afin de recevoir un avis médical et envisager la solution la plus appropriée à ta situation.
      Tu peux effectuer un test de dépistage dans un centre de dépistage, en centre de planning familial ou dans un laboratoire d’analyses médicales sur prescription de ta·ton médecin.
      Tu trouveras la liste des centres de planning familial en Belgique francophone en cliquant sur le lien suivant: http://www.loveattitude.be/services/repertoire_v2/portal/
      N’hésite pas à revenir vers nous pour toute autre question 🙂

      Répondre
  61. Sylvain

    Bonjour,
    Est-ce que les symptômes d’une MST ou IST peuvent se développer bien plus tard ?
    Est-ce qu’il est possible lors d’un dépistage de savoir à quand est-ce que l’on a été contaminé ?

    Répondre
    1. Infor Jeunes Bruxelles

      Bonjour Sylvain,
      En effet, certaines IST sont asymptomatiques, c’est-à-dire qu’il n’y aucun symptôme qui pourrait indiquer une contamination et cela est possible pendant des années.
      Pour la syphilis, il est possible de déterminer le stade de l’infection: cela permet d’obtenir estimation très large et  pas une date précise de contamination. En fonction des partenaires que tu as eu·e·s, tu peux éventuellement déduire quel rapport aurait été contaminant et l’aborder avec un·e médecin pour affiner ton estimation.
      Tu veux savoir si tu as pris un risque de contamination? Consulte le tableau des prises de risque disponible au lien suivant: https://depistage.be/prise-de-risque/#pdr1
      En cas de doute, le plus judicieux serait d’effectuer un test de dépistage des différentes IST afin qu’un·e médecin puisse poser un diagnostic et que vous puissiez envisager ensemble la solution la plus adaptée à ta situation.
      Tu peux effectuer un tests de dépistage en centre de dépistage, en centre de planning familial ou en laboratoire d’analyses sur prescription médicale. Tu trouvera la liste des centres de dépistage en cliquant ici: https://depistage.be/depistage/#pdr3 et la liste des centres de planning familial en Belgique francophone en cliquant sur le lien suivant: http://www.loveattitude.be/services/repertoire_v2/portal/
      N’hésite pas à nous contacter pour toute question supplémentaire

      Répondre
  62. Thomass

    Bonjour est il possible qu’un dépistage MST (Hépatite / hiv / chlamydia / gono/ syphilis…) soit faussée par rapport à une prise d’antibiotiques (doxycycline)? Surtout la chlamydia, j’ai tout les « symptômes » alors que les dépistage s’avère tous négatif.
    Merci

    Répondre
    1. Infor Jeunes Bruxelles

      Bonjour Thomass,
      La doxycycline peut être prescrite dans le traitement des infections à germes sensibles à la doxycycline dans leurs manifestations respiratoires, génitales, urinaires, cutanées, oculaires ou générales. Ainsi, si tu étais porteur d’une chlamydia, il est possible que suite à ce traitement, tu ne sois plus infecté par cette bactérie.
      En cas de doute vis-à-vis de l’interprétation de tes résultats de dépistage des IST, le plus judicieux serait de consulter ta·ton médecin ou un·e médecin en centre de planning familial afin de recevoir un avis médical et envisager la solution la plus adaptée à ta situation. Tu trouveras la liste des centres de planning familial en Belgique francophone en cliquant sur le lien suivant: http://www.loveattitude.be/services/repertoire_v2/portal/ et, dans le cas où tu souhaites à nouveau effectuer un test de dépistage, la liste des centres de dépistage: https://depistage.be/depistage/#pdr1
      N’hésite pas à nous contacter pour toute question supplémentaire.

      Répondre
  63. Jaune

    Bonjour , j’ai attrapé la chlamydia le 12 octobre 2018 et et j’ai pris antibiotique Clarithromycin pendant 10 jours , j’ai fait un teste 10 jours après la fin de prise de médicaments et un 2 eme teste un mois après tout est négatif , sauf que je sent toujours à l’intérieur de mon gland dans le tube , un peut chaud mais sa brule pas bq et quand j’urine sa brule pas non plus , c juste un peu chaud , vous savez me dire pourquoi svp ?

    Répondre
    1. Infor Jeunes Bruxelles

      Bonjour Jaune,
      Si tu ressens toujours une gêne le long de l’urètre et que cela t’inquiète, le plus judicieux serait de consulter ta·ton médecin ou un·e médecin en centre de planning familial afin de recevoir un avis médical. Tu trouveras la liste des centres de planning familial en Belgique francophone en cliquant ici: http://www.loveattitude.be/services/repertoire_v2/portal/
      En effet, il est possible que cela soit un déséquilibre de la muqueuse de ton gland. Ce déséquilibre s’appelle une balanite du gland. C’est la présence en trop grand nombre d’une bactérie de la flore vaginale ou du pénis qui est problématique (ces bactéries sont naturellement présentes sur et/ou dans notre organisme, donc pas comme les IST). La prolifération d’une bactérie est due principalement à un déséquilibre de la flore vaginale ou du pénis et n’est pas lié à une infection sexuellement transmissible. En effet, bien qu’elle puisse être transmise lors d’un rapport sexuel à ta·ton partenaire, ce n’est pas une IST.
      Un déséquilibre de la flore vaginale ou du pénis peut être dû à :
      –          la prise de certains anti-biotiques,
      –          à des rapports sexuels trop fréquents,
      –          à certaines IST
      –          le stress, le tabac,
      –          des habitudes d’hygiène agressives (douches vaginales, toilettes trop fréquentes, savons avec un pH trop élevé). A savoir que le vagin s’auto-nettoie, il est donc important de limiter sa toilette à la vulve et éviter de faire entrer de l’eau ou du savon dans le vagin.
      N’hésite pas à nous contacter pour toute question supplémentaire

      Répondre