Interrompre sa grossesse – IVG

S’il s’avère que tu es enceinte et que tu ne souhaites pas poursuivre ta grossesse, tu peux te rendre dans un centre de planning familial pour recourir à un avortement, qu’on appelle aussi interruption volontaire de grossesse (IVG).

L’avortement est un droit

En Belgique, la loi autorisant l’interruption volontaire de grossesse (IVG) est d’application depuis 1991. L’IVG est donc dépénalisée, cela signifie que la loi autorise cette pratique. En effet, une femme qui ne souhaite pas poursuivre sa grossesse doit être respectée. Personne ne peut décider à sa place et personne n’a le droit de l’influencer dans un sens ou dans l’autre.

Quelles sont ces conditions ?

  • En Belgique l’IVG est autorisé jusqu’à 12 semaines de grossesse ;
  • Un délai de six jours doit s’être écoulé entre la première consultation et le jour de l’intervention ;
  • L’intervention doit avoir lieu dans un centre hospitalier ou extra hospitalier (centre de planning familial pratiquant l’IVG).

Des exceptions à cette règle sont-elles prévues ?

Une seule exception est prévue par la loi, il s’agit des IVG thérapeutiques,  lorsque la grossesse met en danger la santé de la mère ou si les examens révèlent que l’enfant à naître est atteint d’une maladie incurable.

A qui t’adresser ?

Tu peux en parler à un·e médecin ou à un·e gynécologue de ton choix. Tu peux aussi te rendre dans un hôpital ou dans un centre de planning familial. L’important est de trouver le lieu où tu te sentiras la plus à l’aise…
Ce que tu dois savoir, c’est que tous les hôpitaux et les centres de planning familial ne pratiquent pas nécessairement l’avortement (soit par conviction, soit parce que la structure ne permet de pratiquer d’IVG).

  • En centre de planning familial, si la·le médecin auquel·le tu t’adresses, refuse de pratiquer l’IVG, il est dans l’obligation légale de t’en informer lors de la première visite et de te renseigner un service pratiquant l’IVG.
  • Dans un établissement hospitalier, la·le médecin qui refuse de pratiquer l’IVG est également dans l’obligation légale de t’en informer lors de la première visite. En revanche, il n’est pas dans l’obligation de te renseigner un service pratiquant l’IVG.

Comment se passe l’IVG ?

Il existe deux méthodes d’IVG : l’IVG médicamenteuse et l’IVG chirurgicale
La méthode médicamenteuse se déroule en deux étapes où la patiente doit prendre différents comprimés : dans un premier temps, ceux-ci stoppent le développement de la grossesse, puis dans un second temps, provoquent l’expulsion de l’embryon. En Belgique, elle est pratiquée jusqu’à 7 semaines de grossesse.
La méthode chirurgicale est pratiquée sous anesthésie locale et consiste à aspirer, avec une sonde, l’endomètre (la partie interne de l’utérus où s’est niché l’ovule fécondé). Elle peut être pratiquée de la 6ème à la 12ème semaine de grossesse.

Comment se déroule une IVG dans un Centre de planning familial?

Chaque avortement, pratiqué selon les conditions prévues par la loi, suit une certaine procédure. Celle-ci est importante, car elle permet que l’IVG se déroule le mieux possible, en assurant une intervention médicale professionnelle et un accompagnement optimal.

  • Lors d’une première visite, un·e professionnel·le de la santé t’accueillera et tu pourras lui faire part de ton intention d’avorter : elle te donnera toutes les informations utiles (droits, aides, etc.) et répondra à tes interrogations. La·le médecin te donnera toutes les explications sur le déroulement de l’IVG, les précautions à prendre, les suites de l’intervention, etc.
  • Tu disposes ensuite d’une période de réflexion de 6 jours (minimum légal) pour confirmer ou non, par écrit, ta volonté d’interrompre la grossesse. Cette confirmation se déroule alors le jour de l’intervention.
  • Deux semaines après l’intervention, une visite de contrôle permettra d’effectuer un bilan de santé vis-à-vis de l’intervention.

Et le secret professionnel ?

Tout médecin est tenu au secret médical : il ne peut donc donner aucune information à qui que ce soit sans ton consentement.
Tous les professionnel·le·s de santé qui travaillent en centre de planning familial sont tenu·e·s au secret professionnel même si tu es mineure: aucun·e membre de l’équipe n’est autorisé·e à donner des informations à ton sujet, ni dire s’il·elle·s t’ont rencontrée ou pas (même à ta famille).

Une mineure d’âge peut-elle avorter ?

La loi belge relative à l’avortement n’évoque pas l’âge de la femme. Ainsi, il est possible d’effectuer une interruption volontaire de grossesse lorsqu’on est mineure.

Combien coûte l’IVG ?

Le coût d’un avortement est évalué à +/- 450€. Cependant, il sera pris en charge par l’INAMI à condition que tu sois en ordre de mutuelle.
Ainsi, en centre de planning familial, en dehors des consultations médicales classiques, l’IVG te coûtera alors 2 x 1.80€ (si tu es en ordre de mutuelle).
Pour les personnes sans mutuelle, le prix total de l’intervention est à leur charge et dans le cas où l’intervention se passe dans un centre de planning familial (et non pas à l’hôpital), le montant est plafonné aux alentours de 200 €.
A noter qu’en établissement hospitalier, les frais pour un avortement peuvent être plus élevés (que tu sois en ordre de mutuelle ou pas).

Dans tous les cas, l’aspect financier ne doit pas constituer un frein. Il est donc préférable d’évoquer ta situation financière auprès des professionnel·le·s de santé qui t’accueilleront pour trouver une solution.
Tu trouveras la liste des centres de planning familial pratiquant l’IVG

Partager

Poser une question

N’hésite pas à nous poser une question, un professionnel faisant partie du réseau Bruxelles-J te répondra. Nous préservons ton anonymat et ton adresse de messagerie ne sera pas publiée.

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*

En cliquant sur « publier la question », vous acceptez notre Politique en matière de protection de la vie privée.

*
*

58 questions déjà posées

  1. Carole ****

    Bjr voilà j aimerai savoir si c’est possible d inteompre une grossesse à terme…. Car j’ai ma cousine qui arrive à terme et ils on détecter une maladie au cerveau du bébé… Et les hôpitaux en Italie leurs ont dis qu en Belgique ont le fesais et c’est asser urgent… Les médecins font les documents nécessaires signaler cet avortement… Merci de me répondre au plus vite

    Répondre
    1. Infor Jeunes Bruxelles (informateur certifié)

      Bonjour Carole,

      L’interruption médicale de grossesse est effectivement autorisée au delà des 12 semaines de grossesse et jusqu’au terme de la grossesse. Cette démarche est possible dans un cadre légal bien précis: soit parce que la grossesse met en grave péril la santé de la personne enceinte, soit parce que le fœtus est atteint d’une affection particulièrement grave, reconnue comme incurable au moment du diagnostic. Tu trouveras plus d’informations à ce sujet en consultant la brochure créée par le CHU de Liège. Tu pourras aussi trouver des informations à ce sujet sur le site de l’hôpital Erasme.

      N’hésite pas à nous contacter pour toute question supplémentaire.

      Répondre
  2. SCHRIS

    Merci pour votre réponse.
    Mais mon problème c’est que je ne vais pas arrêter la pilule juste pour faire un test.
    1e question: si je fais un test, alors que je continue de prendre la pilule, est-ce que ça sera fiable ?

    Comme ma dernière relation sexuel a été protégé, ce week-end, je ne veux pas arrêter la pilule. On ne sais jamais qu’il y aurait du sperme.
    2e question: combien de temps le sperme reste en nous (spermatozoïdes vivant)?

    3e question: dois-je arrêter ma pilule pour faire un test ?

    Merci d’avance

    Répondre
    1. Infor Jeunes Bruxelles (informateur certifié)

      Bonjour Schris,

      Un test de grossesse qu’il soit urinaire ou sanguin détecte l’hormone Beta HCG. Cette hormone est produite au niveau de l’utérus une fois que la grossesse a démarré. Les hormones contenues dans ta pilule contraceptive sont de la progestérone et des œstrogènes (parfois il n’y a que de la progestérone, ça dépend du type de pilule que tu prends). Ces hormones ne sont donc pas les mêmes que celles détectées dans un test de grossesse. Elle ne peuvent donc pas avoir d’influence sur la fiabilité du résultat. Et, tu n’auras pas besoin d’arrêter ta pilule pour obtenir un résultat de test de grossesse fiable.

      Les spermatozoïdes restent actifs pendant une durée de 3-5 jours maximum dans l’utérus.

      Parfois les saignements de privation (l’équivalent des règles liées à l’arrête de 7 jours de la pilule contraceptive) peuvent être plus ou moins longs. Du coup, si ce n’est pas une grossesse et que ça t’inquiète, nous te conseillons de consulter ta·ton gynécologue ou un·e médecin en centre de planning familial. De cette manière tu pourras recevoir des conseils de la part d’un·e professionnel·le de la santé.

      N’hésite pas à nous contacter pour toute question supplémentaire.

      Répondre
  3. SCHRIS

    Bonjour,
    Je prend la pilule de contraception et
    Ma relation sexuel date du 27mars. le soir du 28 mars, j’ai oublié de prendre la pilule et je l’ai pris le lendemain.
    1 semaine et demi plus tard je devais avoir mes règles mais j’ai eu 2jours de retard. Et des règles un peu plus forte que d’habitude.

    Ensuite je reprends ma tablette suivante de 21jours et la semaine don’t je devais avoir mes règles, je n’ai eu qu’une minuscule goutte et puis plus rien. Et je stress car je trouve pas ça normal, je prends la pillule donc c’est régulier. Et entre mes règles du 9 avril au 15 avril ( avec 2 jours de retard) et ma semaine de « règles » du 7 au 14 Mai(1seul goutte de la semaine) , je n’ai pas eu de rapport sexuel.
    J’ai repris ma pilule le 14 mai pour pas être déréglé.
    Ce week-end j’ai de nouveau un ma relation sexuel le 15mai et 16mai.

    Que me conseillez-vous?

    Répondre
    1. Infor Jeunes Bruxelles (informateur certifié)

      Bonjour Schris,

      Si tu as des rapports sexuels non protégés et sans contraception, une grossesse est possible. La pilule contraceptive est un des moyens de contraception les plus sûrs et efficaces afin d’empêcher une grossesse non désirée, à condition qu’elle soit prise tous les jours et avec régularité. En effet, si tu oublies de la prendre ou si tu arrête de la prendre, l’efficacité du contraceptif n’est plus garantie.

      Il n’y a qu’une seule façon de savoir si ces rapports ont menés à une grossesse : réaliser un test de grossesse urinaire ou sanguin. En général, pour avoir un résultat fiable, on recommande d’attendre 7 jours de retard de règles ou 20 jours après le dernier rapport (non protégé et sans contraception) pour effectuer un test de grossesse urinaire. Les tests de grossesse urinaires sont en vente libre en pharmacie, en centre de planning familial ou en supermarché. Il est également possible d’effectuer un test de grossesse sanguin (prise de sang) sur prescription d’un·e médecin, d’un·e gynécologue ou dans un centre de planning familial. Il faut toutefois attendre un minimum de 15 jours après le dernier rapport non protégé. L’analyse sanguine est fiable à 100%. Tu trouveras la liste des centres de planning familial en Belgique francophone ici.

      N’hésite pas à revenir vers nous pour toute autre question 🙂

      Répondre
  4. Breka

    Bonjour, dans le but d’une texte argumentatif de mon cours de français je dois travailler sur le sujet « dépénalisé totalement l’avortement en Belgique » mais je cherche sur internet une information que j’ai dû mal a trouver donc je pose ma question ici espérant recevoir une réponse rapidement. Voici ma question Une femme a-t-elle un nombre limité d’avortement en Belgique ( ex: 10 avortements ensuit il lui faudra une raison valable pour un 11ème comme par exemple un viol)

    Répondre
    1. Infor Jeunes Bruxelles (informateur certifié)

      Bonjour Breka,

      En Belgique il n’y a pas un nombre limité d’avortements consentis. Tu trouveras toutes les informations utiles dans le texte de loi sur l’avortement.

      N’hésite pas à revenir vers nous pour toute autre question 🙂

      Répondre
  5. Céline

    Monsieur/ Madame,est-ce qu’un gynécologue a le droit tel à mon compagnon pour  lui divulguer que je suis enceinte?

    Répondre
    1. Infor Jeunes Bruxelles (informateur certifié)

      Bonjour Céline,

      Les gynécologues sont des médecins comme les autres et sont tenus au secret médical.  Le non respect du secret médical/secret professionnel peut entraîner des sanctions pénale et tu es en droit de porter plainte dans le cas où la·le médecin a trahi le secret professionnel.

      Tu trouveras plus d’informations à ce sujet en consultant le lien suivant: https://www.droitsquotidiens.be/fr/question/quest-ce-que-je-risque-si-je-viole-le-secret-professionnel   et plus spécifiquement sur le secret médical en cliquant par ici: https://ordomedic.be/fr/avis/deontologie/secret-professionnel/le-secret-medical-et-la-justice

      N’hésite pas à nous contacter pour toute question supplémentaire.

      Répondre
  6. zazaroro

    Possible d’avorter à14 semaines?ou et comment s’y prendre?

    Répondre
    1. Infor Jeunes Bruxelles (informateur certifié)

      Bonjour Zazaroro,

      L’interruption volontaire de grossesse est autorisée, en Belgique, jusqu’à 12 semaines de grossesse (soit, en principe 14 semaines après les dernières règles).

      Si tu ne souhaites pas poursuivre ta grossesse et en admettant que ce délai soit dépassé, sache que d’autres pays européens prévoient des délais plus longs.

      Tu peux, par exemple, te rendre:

      – Aux Pays-Bas: l’IVG est autorisée jusqu’à 22 semaines. Tu trouveras plus d’informations sur l’interruption volontaire de grossesse aux Pays-Bas en cliquant sur le lien suivant: https://www.zanzu.nl/fr/avortement ainsi que la liste des cliniques qui pratiquent les interruptions volontaires de grossesse aux Pays-Bas: https://www.ngva.net/klinieken. Le prix varie d’une clinique à l’autre et en fonction de l’avancée de ta grossesse. Ainsi, le plus judicieux serait de contacter la clinique de ton choix afin de te renseigner sur le prix.

      – En Angleterre: tu es en mesure d’y avoir recours jusqu’à 24 semaines (établissement Marie Stopes). Une IVG coûte jusqu’à la 14ème semaine entre 644£ et 789£, une IVG entre la 14ème semaine et la 19ème semaine coûtera entre 927 £ et 981£. Tu trouveras plus d’informations sur les démarches en Angleterre en cliquant ici: https://www.mariestopes.org/what-we-do/our-services/safe-abortion-and-post-abortion-care/

      Dans tous les cas, tu peux te rendre dans un centre de planning familial afin de demander l’avis de professionnel·le·s de la santé. Tu seras accueillie sans jugement et en toute confidentialité par une équipe qui pourra t’aider à faire le point sur la situation et trouver les pistes d’actions possibles. Tu trouveras la liste des centres de planning familial en Belgique francophone en cliquant sur le lien suivant: http://www.loveattitude.be/centres-de-planning/

      N’hésite pas à nous contacter pour toute question supplémentaire.

      Répondre
  7. Anonyme

    La question peut vous paraître bizarre..
    Mais est-il possible de tomber enceinte en jouant avec un sextoy sur lequel du sperm était présent?

    Je n’ai pas eu mes règles depuis 2 mois, je commence à stresser.

    Répondre
    1. Infor Jeunes Bruxelles (informateur certifié)

      Bonjour Anonyme,

      Effectivement il y a un risque de grossesse si il y a un contact entre du sperme et ta vulve et qu’il n’y a pas de protection ou que ton partenaire ou toi n’utilisez pas d’autre contraception.

      En cas de doute vis-à-vis d’une grossesse, nous te conseillons de faire un test de grossesse urinaire ou sanguin. En général, on recommande d’attendre 7 jours de retard de règles ou 20 jours après le dernier rapport non protégé et sans contraception pour effectuer un test de grossesse urinaire (afin que le résultat soit fiable). Les tests de grossesse urinaires sont en vente libre en pharmacie, en centre de planning familial ou en supermarché. Il est également possible d’effectuer un test de grossesse sanguin (prise de sang) sur prescription d’un·e médecin, d’un·e gynécologue ou dans un centre de planning familial. Il faut toutefois attendre un minimum de 15 jours après le dernier rapport non protégé. L’analyse sanguine est fiable à 100%. Tu trouveras la liste des centres de planning familial en Belgique francophone en cliquant sur le lien suivant: http://www.loveattitude.be/centres-de-planning/

      S’il s’avère que tu es enceinte et que tu souhaites recourir à une IVG, tu peux contacter un des centres de planning familial de la liste suivante afin de confirmer ton choix et prévoir une intervention avec des professionnel·le·s de la santé: http://www.gacehpa.be/index.php/les-centres

      Si une grossesse ne fait pas partie de tes plans actuels, n’hésite pas à aborder la question avec ta·ton gynéco lors de ta prochaine consultation avec un·e médecin afin d’envisager la contraception qui te conviendrait le mieux. Côté contraception « féminine », que ce soit une pilule contraceptive à prendre tous les jours, un anneau vaginal ou un patch qui se change toutes les 3 semaines ou un stérilet qui se change tous les 3 ou 5 ans, il existe de nombreux moyens de contraception. Pour plus d’infos, tu peux cliquer par ici: https://www.bruxelles-j.be/?p=9436 Côté contraception « masculine », tu trouveras plus d’informations en cliquant ici: https://ijbxl.be/bienetre/la-contraception-masculine/ Une contraception classique est en effet plus efficace qu’une contraception d’urgence pour éviter une grossesse non désirée. Pour plus d’infos sur tous les moyens de contraception, tu peux te rendre sur: https://www.mescontraceptifs.be/

      N’hésite pas à nous contacter pour toute question supplémentaire.

      Répondre
  8. Maria

    Le prix de ivg en Belgique ou à Londres quand on a dépassé la date limite en France ?

    Répondre
    1. Infor Jeunes Bruxelles (informateur certifié)

      Bonjour Maria,

      Les délais pour une IVG en Belgique sont les mêmes qu’en France (12 semaines).
      D’autres pays européen (Angleterre, Pays-bas, Espagne,…) ont des délais plus long mais nous ne pouvons malheureusement pas te donner plus d’information sur le coût.
      N’hésite pas à contacter un planning familiale dans ta région pourrait avoir plus d’information sur la question.

      Bien à toi.

      Répondre
  9. Alice

     

    Bonjour, nouvellement arrivée sur le territoire, je n’ai pas encore de carte de séjour, ni de mutuelle. Je suis enceinte car j’ai fait un test de grossesse qui est positif . Aujourd’hui j’ai une aménorrhée de 04 semaine et 4jrs.

    J’aimerais faire une ivg médicamenteuse. Et j’aimerais savoir si je peux le faire le plus tôt possible et non attendre jusqu’à la 7iem semaine d’aménorrhée comme je lit au net.

    J’aimerais également savoir combien ça va coûter car je ne suis pas assurée. J’aimerais le faire dans un centre de planning familial.

    Doit-on attendre automatiquement jusqu’à 7sa pour faire cette méthode médicamenteuse ?

    La méthode chirurgical coûte combien et ça prend combien de temps. Car je n’arrive plus a supporter cette état.

    Merci

     

    Répondre
    1. Infor Jeunes Bruxelles (informateur certifié)

      Bonjour Alice,

      Pour recourir à une Interruption Volontaire de Grossesse (IVG), tu peux te rendre dans un centre de planning familial. Tu seras accueillie par toute une équipe de professionnel·le·s de la santé avec qui tu pourras évoquer ta situation et trouver une solution vis-à-vis de la mutuelle. Un·e assistant·e pourra faire le point avec toi sur ta situation et te proposer une solution qui te permettra de recourir à une IVG. Le prix de l’IVG ne doit donc pas être un frein et les membres du centre de planning familial sont là pour trouver des solutions avec toi.

      La méthode médicamenteuse se déroule en deux étapes où la patiente doit prendre différents comprimés : dans un premier temps, ceux-ci stoppent le développement de la grossesse, puis dans un second temps, provoquent l’expulsion de l’embryon. En Belgique, elle est pratiquée jusqu’à 7 semaines de grossesse. La méthode chirurgicale est pratiquée sous anesthésie locale et consiste à aspirer, avec une sonde, l’endomètre (la partie interne de l’utérus où s’est niché l’ovule fécondé). Elle peut être pratiquée de la 6ème à la 12ème semaine de grossesse.

      Si tu te rends en centre de planning familial, dans tous les cas tu seras reçue deux fois: une première fois pour préparer l’IVG et une deuxième fois pour y avoir recours. En théorie, dans le cas où ta·ton gynécologue atteste que tu as déjà formulé le souhait de recourir à une IVG, cela peut être pris en compte. Dans la pratique, lors de ton premier rendez-vous en planning, la plupart des centres de planning familial qui pratiquent les IVG te proposeront le second rendez-vous pour pratiquer l’IVG le plus rapidement possible (et si possible même avant le délai de 6 jours).

      Si tu souhaites obtenir de plus amples informations et prendre rendez-vous, tu peux contacter directement le centre de planning familial de ton choix. Tu trouveras la liste des centres de planning familial pratiquant les IVG en cliquant sur le lien suivant: http://www.gacehpa.be/index.php/les-centres

      Si tu as d’autres questions, n’hésite pas à nous recontacter.

      Répondre
  10. Maelys17

    Bjr j’ai une amie qui est enceinte elle souhaite interrompre la grossesse mais elle n’a pas encore son séjour en Belgique est-ce que le planning familial elle peut l’aider a interrompre la grossesse vu sa situation de sans papiers.

    Répondre
    1. Infor Jeunes Bruxelles (informateur certifié)

      Bonjour Maelys17,

      Effectivement, ton amie peut se rendre dans un centre de planning familial afin de faire le point sur sa situation et parler de son choix de recourir à une IVG auprès de professionnel·le·s de la santé. Toute l’équipe d’un centre de planning familial est tenue au secret professionnel et pourra accueillir ton amie en toute confidentialité et sans jugement. Le prix de l’IVG ne doit pas être un frein: ton amie rencontrera plusieurs personnes qui pourront l’aider à trouver et à mettre en place une solution. Tu trouveras la liste des centres de planning familial en Belgique francophone qui pratiquent les IVG en cliquant sur le lien suivant: http://www.gacehpa.be/index.php/les-centres

      N’hésite pas à nous contacter pour toute question supplémentaire.

      Répondre
  11. Ano

    Bonjour, ayant pratiqué une IGV récemment, est-ce possible que mes parents le découvre avec la mutuelle car ils ont déjà été mis au courant pour ma contraception avec le remboursement de ce dernier.

    Répondre
    1. Infor Jeunes Bruxelles (informateur certifié)

      Bonjour Ano,

      En principe, un dispositif est prévu par les centres de planning familial pour que les consultations qui y ont lieu respectent le secret professionnel. Dans le cas où tu as un doute vis-à-vis du respect de la confidentialité du centre de planning familial dans lequel tu as pu recourir à une IVG, n’hésite pas à les recontacter pour insister sur l’importance de la confidentialité vis-à-vis de ta situation et de t’assurer des démarches qui ont été faites.

      N’hésite pas à nous contacter pour toute question supplémentaire.

      Répondre
  12. Emmy

    Bonjour alors je vous avoue que j’ai extrêmement peur, je suis pas réglé depuis 1 mois et je n’ai malheureusement pas les moyens de me payer un test de grossesse en tout anonymats, je suis terrifiée et je ne sais plus quoi faire ça devient à être des angoisses permanentes et je suis totalement perdue je ne sais pas ce que je dois faire ou qui je dois allée voir, le regard du corps médical me fait horriblement peur voilà j’ai besoin d’aide, d’un numéro spécial ou autres

    Répondre
    1. Infor Jeunes Bruxelles (informateur certifié)

      Bonjour Emmy,

      Si tu as des rapports non protégés et sans contraception une grossesse est possible.

      Un retard de règles peut avoir de nombreuses explications et n’est pas forcément lié à une grossesse. Si ce n’est pas une grossesse et que ce retard persiste, nous te conseillons de consulter ta·ton gynécologue ou un·e médecin en centre de planning familial afin de recevoir un avis médical. Si ce n’est pas une grossesse tu pourras alors faire le point avec un·e professionnelle de la santé pour trouver une solution adaptée à ta situation.

      C’est pour cette raison que nous te conseillons de faire un test de grossesse pour vérifier s’il s’agit d’une grossesse ou non. Tu peux demander un test de grossesse en centre de planning familial et leur évoquer ta situation financière afin que cela soit pris en compte. Les équipes de centre de planning familial sont des professionnel·le·s de la santé qui t’accueilleront en toute confidentialité et sans jugement. Aussi, tu pourras trouver des tests de grossesse urinaire à prix très bas dans les supermarchés ou les magasins (comme Kruidvat par exemple).

      Tu peux parler de ta situation en appelant un service d’écoute générale comme le 107 ou en appelant le centre de planning familial de ton choix. En période « Covid-19 », il vaut mieux appeler le centre de planning familial de ton choix afin de prendre un rendez-vous. Tu trouveras la liste des centres de planning familial en Belgique francophone en cliquant sur le lien suivant: http://www.loveattitude.be/centres-de-planning/

      N’hésite pas à nous contacter pour toute question supplémentaire.

      Répondre
  13. Fed

    est-ce que le delai de 6 jours part du contact avec le medecin (gynecologue) habituel ou est-ce qu’il faut le compter à partir du contact avec un medecin du centre qui pratique la IVG?

    Merci d’avance

    Répondre
    1. Infor Jeunes Bruxelles (informateur certifié)

      Bonjour Fed,

      Si tu te rends en centre de planning familial, dans tous les cas tu seras reçue deux fois: Une première fois pour préparer l’IVG et une deuxième fois pour y avoir recours. En théorie, dans le cas où ta·ton gynécologue atteste que tu as déjà formulé le souhait de recourir à une IVG, cela peut être pris en compte. Dans la pratique, lors de ton premier rendez-vous en planning, la plupart des centres de planning familial qui pratiquent les IVG, te proposeront le second rendez-vous pour pratiquer l’IVG le plus rapidement possible (et si possible même avant le délai de 6 jours).

      Si tu souhaites plus d’informations et prendre rendez-vous, tu peux contacter directement le centre de planning familial de ton choix. Tu trouveras la liste des centres de planning familial pratiquant les IVG en cliquant sur le lien suivant: http://www.gacehpa.be/index.php/les-centres

      N’hésite pas à nous contacter pour toute question supplémentaire.

      Répondre
  14. mohamed

    bonjour IVG enfaite je voulais vous poser de questions ma copine et enceinte de 1semain mais on n’ai pas sur parce contre elle na pas eu c’est regles pendant ce cette moins si et on s’inquiète pouvez-vous nous aider pour comprendre plus la raison s’il vous plait

    Répondre
    1. Infor Jeunes Bruxelles (informateur certifié)

      Bonjour Mohamed,

      Un retard de règles peut avoir de nombreuses explication, s’il s’agit d’une grossesse seul un test de grossesse permettra d’avoir un résultat clair.
      En cas de doute, nous lui conseillons de faire un test urinaire ou sanguin.
      Concernant, la question de savoir depuis quand la grossesse aurait débuter, les résultats de la prise de sang permettent généralement de dater le nombre de semaine de grossesse.

      N’hésite pas à nous recontacter pour toute autre question.

      Répondre
  15. Christy

    J’ai fais une IVG le 29 août passé par aspiration. J’étais à 4 semaine de grossesse. Pas de rapport sexuel pendant un mois et le 1octobre, on a fait un câlin mon ami et moi et le préservatif à craquer. Les symptômes de grossesse sont revenus . Puis-je effectuer une autre IVG médicamenteuse ?? Est-ce dangereux pour la santé ?

    Répondre
    1. Infor Jeunes Bruxelles (informateur certifié)

      Bonjour Christy,

      En Belgique, lorsqu’une IVG est effectuée dans les conditions sanitaires prévues par la loi dans un centre de planning familial ou dans un centre hospitalier, cela ne présente pas de danger vis-à-vis de ta santé physique. Par ailleurs, chacune vit une IVG ou plusieurs IVG de différente manière et si tu le souhaites, tu peux consulter un·e professionnel·le de la santé afin d’en parler. Tu trouveras la liste des centres de planning familial pratiquant l’IVG en Belgique francophone en cliquant sur le lien suivant: http://www.gacehpa.be/index.php/les-centres

      En cas de doute, nous te conseillons de faire un test de grossesse urinaire ou sanguin afin de vérifier si tu es enceinte ou non.

      En général, on recommande d’attendre 20 jours après le dernier rapport non protégé et sans contraception pour effectuer un test de grossesse urinaire. Il est également possible d’effectuer un test de grossesse sanguin sur prescription d’un médecin, d’un gynécologue ou dans un centre de planning familial. Il faut toutefois attendre un minimum de 15 jours après le dernier rapport non protégé et sans contraception. L’analyse sanguine est fiable à 100%.

      Par ailleurs, si une grossesse ne fait pas partie de tes plans actuels, ça vaut le coup d’en parler lors de ta prochaine consultation avec un·e médecin, afin d’envisager la contraception qui te conviendrait le mieux. Que ce soit une pilule contraceptive à prendre tous les jours, un anneau vaginal ou un patch qui se change toutes les 3 semaines ou un stérilet qui se change tous les 3 ou 5 ans, il existe de nombreux moyens de contraception. Une contraception classique est en effet plus efficace qu’une contraception d’urgence pour éviter une grossesse non prévue. Pour de plus d’informations, https://www.bruxelles-j.be/?p=9436 ou le site suivant : https://www.mescontraceptifs.be/

      N’hésite pas à nous contacter pour toute question supplémentaire.

      Répondre
  16. mama123456

    Bonjour. J’ai eu une relation sexuelle avec mon ancien petit copain il y a un peu plus d’une semaine et nous l’avons malheureusement fais sans protections. J’aimerais juste me renseigner au cas ou. Je précise avant toute chose que je suis mineure et que je ne veux absolument pas que mes parents soient au courant si je pratique une ivg car ils pourraient très très mal réagir. Est ce que si je paye mon ivg avec ma mutuelle, mes parents seront au courant? Parce que je n’aurais surement pas les moyens de payer sans utiliser la mutuelle. Et si j’ai la certitude que je suis enceinte je dois me rendre directement dans un planning familial ? Merci pour vos réponses et bonne journée.

    Répondre
    1. Infor Jeunes Bruxelles (informateur certifié)

      Bonjour mama123456,

      S’il s’avère que tu es enceinte et que tu ne souhaites pas poursuivre ta grossesse, tu peux te rendre dans un centre de planning familial afin de recourir à une interruption volontaire de grossesse.

      Tu seras accueillie par une équipe de professionnels de la santé qui est tenue au secret professionnel, même si tu es mineure : aucun·e membre de l’équipe n’est autorisé·e à donner des informations à ton sujet, ni dire s’il·elle·s t’ont rencontrée ou pas (ni même à ta famille). En dehors des consultations médicales classiques, l’IVG te coûtera alors 2 x 1.80€ si tu es en ordre de mutuelle. Les soins gynécologiques que tu reçois ne sont pas détaillés pour le recours à une IVG sur le décompte de la mutuelle. De plus, ce décompte n’est pas envoyé automatiquement à tes parents. Ce n’est que s’ils en font la demande qu’ils pourront recevoir ce décompte. Dans tous les cas, l’aspect financier ne doit pas constituer un frein et il est possible d’en parler auprès de l’équipe du centre de planning familial afin de trouver une solution. Nous te conseillons de contacter directement le lieu où tu souhaites que l’intervention soit pratiquée afin de faire le point. Tu trouveras la liste des centres de planning familial qui pratiquent les IVG en Belgique francophone sur: http://www.gacehpa.be/index.php/les-centres

      En Belgique, l’IVG est autorisée jusqu’à 12 semaines de grossesse et un délai de six jours doit s’être écoulé entre la première consultation et le jour de l’intervention.

      N’hésite pas à revenir vers nous pour toute autre question 🙂

      Répondre
  17. Kayoon

    Bonjour., j’ai 17 ans je penses être enceinte. J’aimerais avoir une ivg mais je n’ai pas de domicile fixe, je ne sais pas comment m’y prendre par rapport aux vignettes de la mutuelle. Est ce bon si mon copain presente les siennes ?

    Répondre
    1. Infor Jeunes Bruxelles (informateur certifié)

      Bonjour Kayoon,

      Pour recourir à une Interruption Volontaire de Grossesse, tu peux te rendre dans un centre de planning familial. Tu seras accueillie par toute une équipe de professionnel·le·s de la santé avec qui tu pourras évoquer ta situation et trouver une solution vis-à-vis de la mutuelle. Un·e assistant·e pourra faire le point avec toi sur ta situation et te proposer une solution qui te permettra de recourir à une IVG. Le prix de l’IVG ne doit pas être un frein et les membres du centre de planning familial sont là pour trouver des solutions avec toi. Si tu le souhaites, tu peux venir au centre de planning familial avec ton copain. Tous les membres d’un centre de planning familial sont tenus au secret professionnel et t’accueilleront en toute confidentialité et sans jugement. Les centres de planning familial étant tenus au secret professionnel, personne n’est autorisé à répondre à qui que ce soit (même à quelqu’un·e de ta famille) ou dire si tu es venue ou pas.

      Tu trouveras la liste des centres de planning familial en Belgique francophone qui pratiquent les IVG en cliquant sur le lien suivant: http://www.gacehpa.be/index.php/les-centres

      N’hésite pas à nous contacter pour toute question supplémentaire.

      Répondre
  18. Anastasiia

    Bonjour, voila je pense être enceinte mais je suis pas sure et je voudrais me renseigner sur les prix ; j’ai 16 ans et combien coûterait au total cette ivg? sachant que je suis étudiante sans revenu. Merci

    Répondre
    1. Infor Jeunes Bruxelles (informateur certifié)

      Bonjour Anastasiia,

      En milieu hospitalier, le prix d’une IVG peut varier d’un établissement à l’autre.

      Si tu es en ordre de mutuelle, en centre de planning familial, une interruption volontaire de grossesse te coûtera 2 x 1,80€. Si ce n’est pas le cas, n’hésite pas à en parler à un·e membre du centre de planning familial afin de trouver une solution. Le prix d’une IVG ne doit pas être un frein.

      Toute l’équipe d’un centre de planning familial est tenue au secret professionnel. Ainsi, que tu sois majeure ou mineure, tu seras alors accueillie en toute confidentialité et sans jugement par une équipe de professionnel·le·s de la santé.

      Tu trouveras la liste des centres de planning familial en Belgique francophone qui pratiquent les IVG en cliquant sur le lien suivant: http://www.gacehpa.be/index.php/les-centres

      N’hésite pas à nous contacter pour toute question supplémentaire.

      Répondre
  19. Syl

    Bonjour

    est il possible d éviter ce délai de 6 Jours diminué mtn je pense à 48h et le faire immédiatement ??

    Répondre
    1. Infor Jeunes Bruxelles (informateur certifié)

      Bonjour Syl,

      Jusqu’à présent, la proposition de loi n’a pas été validée. Ainsi, il est toujours nécessaire d’attendre un délai de 6 jours entre le premier rendez-vous et l’interruption volontaire de grossesse.

      Si tu souhaites recourir à une IVG, tu peux de rendre dès que possible dans un centre de planning familial. Dans tous les cas, tu y rencontreras des professionnel·le·s de la santé qui t’accueilleront en toute confidentialité et sans jugement.

      Tu trouveras la liste des centres de planning familial en Belgique francophone en cliquant sur le lien suivant: http://www.loveattitude.be/centres-de-planning/

      N’hésite pas à nous contacter pour toute question supplémentaire.

      Répondre
  20. marron

    bonjour ma copine pense être enceinte mais elle est sans papier qu’elle est la procédure légale et si il y a un coût qu’en ai il? Merci bcp

    Répondre
    1. Infor Jeunes Bruxelles (informateur certifié)

      Bonjour Marron,

      S’il s’avère que ta copine est enceinte et qu’elle ne souhaites pas poursuivre sa grossesse, elle peut se rendre dans un centre de planning familial afin de recourir à une interruption volontaire de grossesse.

      Si ta copine n’es pas en ordre de mutuelle ou en situation irrégulière sur le territoire belge, parlez-en à l’équipe du centre de planning familial qui vous recevra.

      Pour les étrangers en séjour illégal, l’AMU (Aide Médicale Urgente) peut être demandée.

      Toutes les équipes des centres de planning familial sont tenues au secret professionnel. Aucun·e membre de l’équipe ne peut divulguer à d’autres personnes des informations sur leurs patient·e·s à propos de leur santé (maladies, opérations …), de leur situation familiale, professionnelle, scolaire, etc. Le secret professionnel s’étend à tout ce qui est évoqué lorsque tu es en centre de planning familial.

      Dans tous les cas, l’aspect financier ne doit pas constituer un frein. Il est donc préférable d’évoquer votre situation financière auprès des professionnel·le·s de santé qui vous accueilleront pour trouver une solution.

      Tu trouveras la liste des centres de planning familial pratiquant l’IVG en cliquant sur le lien suivant: http://www.gacehpa.be/index.php/les-centres

      N’hésite pas à revenir vers nous pour toute autre question 🙂

       

       

       

       

       

       

      Répondre
  21. BABE

    l’interruption volontaire de grossesse se trouve-t-elle sur le dossier médical global? a-ton le droit de demander que cela ne soit pas stipulé?  merci pour votre réponse

    Répondre
    1. Infor Jeunes Bruxelles (informateur certifié)

      Bonjour Babe,

      Oui, tu peux demander que cette intervention n’apparaisse pas dans ton dossier médical global.

      Par ailleurs un·e professionnel·le de la santé est tenu au secret médical ainsi, il·elle a l’interdiction de communiquer des informations à ton sujet.

      Si tu n’as pas de DMG, tu es libre de donner cette information si tu trouves qu’elle est pertinente tout comme tu es libre de ne pas la donner.

      Dans tous les cas, cette information est protégée par le secret médical. Et, tu n’es pas obligée d’en parler au/à la médecin au moment où tu seras reçue (que cela soit inscrit dans ton DMG ou non).

      En cas de doutes à ce sujet, tu peux te rendre dans un centre de planning familial afin d’avoir plus d’information. Tu trouveras la liste des centres de planning familial en Belgique francophone en cliquant sur le lien suivant: http://www.loveattitude.be/centres-de-planning/

      N’hésite pas à revenir vers nous pour toute autre question 🙂

       

      Répondre
  22. Rose

    Svp est ce que le mari a le droit d’avorter sa femme même s’elle est pas d’accord?

    Répondre
    1. Infor Jeunes Bruxelles (informateur certifié)

      Bonjour Rose,

      Non. Dans le but de garantir à chacun·e la liberté de disposer de son corps, la loi garantie que la femme enceinte est la seule décisionnaire quant à la poursuite ou à l’interruption de sa grossesse.

      Si tu souhaites avoir plus de renseignement à ce sujet tu pourrais poser tes question au sein d’un centre de planning familial. Tu trouveras la liste des centres de planning familial en Belgique francophone en cliquant sur le lien suivant : http://www.loveattitude.be/services/repertoire_v2/portal

      N’hésite pas à revenir vers nous pour toute autre question 🙂

       

       

      Répondre
  23. Rosalie

    Je souhaite poser une question qui me trottine dans la tête et dont aucun témoignage pourrait répondre a mon interrogation  et que j’aimerais éclaircir , j’ai effectuer une IVG il y  à un an passé , expérience douloureuse sentimentalement mais qui m’était nécessaire , je m’en souviendrais évidement toute ma vie et tant donnée que j’étais déjà maman. j’étais séparée du père de mon premier enfant et enceinte d’un homme que j’aimais depuis l’enfance un ami très proche de mon frère mais la relation débutant et la conjoncture du couple faisait que   cette situation était la meilleure option qui s’offrait à nous (il à été la a chaque étape ce dont je le remercie particulièrement de ne pas avoir été seul . Quelques mois plus tard je retourne avec le père de mon fils et ainsi sauver la relation que nous avions et la famille que nous avions entreprise. Pas de reproche de mon compagnon sur ce qu’il s’est passé il est au courant j’estimais qu’il devait le savoir même si nous étions séparé a l’époque( je cherchais probablement aussi du soutien je suppose et qui de mieux placé quand nous avions eu 4 ans de vie commune) . Même si nous désirons un jour agrandir à nouveau notre famille. Je désire donc par contre, lors d’agrandir notre famille de ne pas parler de cette grossesse qui était en route , non pas que je ne considère pas cette grossesse qui restera en moi a jamais , mais que pour notre équilibre considérer que je n’ai eu finalement qu’un enfant qui lui est bien réel. Est ce que lors du rdv gyneco lors ce qu’on me demandera avez vous eu une avortement ou une fausse couche , je dédire dire non . Bien-sure c’est un mensonge mais est ce mon droit de ne pas donner cette information lors de cette entrevue ? ou il est absolument nécessaire( d’un point de vue médicale pertinent)  d’en parler a ce moment la ? en sachant que je ne suis pas perturbée je ne rumine pas cette grossesse arrêtée elle fait partie de ma vie , mais je ne désire pas en débattre avec quelqu’un qui même si c’est un médecin etc ne pas lui en faire part ? je vous remercie d’avance de votre réponse .

    Répondre
    1. Infor Jeunes Bruxelles (informateur certifié)

      Bonjour Rosalie,

      Pour ce qui est de ta vie relationnelle affective et sexuelle ayant eu lieu lorsque tu n’étais pas en relation avec ton partenaire actuel, tu es libre de choisir ce que tu veux partager ou pas avec ton partenaire car cela dépend de la manière dont vous souhaitez tous les deux construire votre relation.

      Un·e professionnel·le de la santé est tenu au secret médical ainsi, il·elle a l’interdiction de communiquer des informations à ton sujet.

      Par ailleurs, si tu as un Dossier Médical Global (DMG), il est probable que l’interruption volontaire de grossesse à laquelle tu as eu recours y soit inscrite (à moins que tu aies choisis, au moment de l’IVG qu’elle n’y apparaisse pas).

      Si tu n’as pas de DMG, tu es libre de donner cette information si tu trouves qu’elle est pertinente tout comme tu es libre de ne pas la donner.

      Dans tous les cas, cette information est protégée par le secret médical. Et, tu n’es pas obligée d’en parler au/à la médecin au moment où tu seras reçue (que cela soit inscrit dans ton DMG ou non).

      En général, la question d’une grossesse (qu’elle soit arrivée à terme ou interrompue) est posée afin de vérifier si il est nécessaire que la·le médecin évalue si un éventuel risque d’incompatibilité sérologique existe (ou pas). Ainsi, étant donné que tu as déjà eu un enfant, la question de la grossesse a déjà une réponse. En cas de doutes à ce sujet, tu peux te rendre dans un centre de planning familial afin d’avoir plus d’information. Tu trouveras la liste des centres de planning familial en Belgique francophone en cliquant sur le lien suivant: http://www.loveattitude.be/centres-de-planning/

      N’hésite pas à nous contacter pour toute question supplémentaire.

      Répondre
  24. EnStresse

    Bonjours j’ai 16 ans et je crois être enceinte. Puis-je avorter sans que mes parents sois au courant ?

    Répondre
    1. Infor Jeunes Bruxelles (informateur certifié)

      Bonjour Enstresse,

      S’il s’avère que tu es enceinte et que tu ne souhaites pas poursuivre ta grossesse, tu peux te rendre dans un centre de planning familial afin de recourir à une interruption volontaire de grossesse.

      Tu seras accueillie par une équipe de professionnels de la santé qui est tenue au secret professionnel, même si tu es mineure : aucun·e membre de l’équipe n’est autorisé·e à donner des informations à ton sujet, ni dire s’il·elle·s t’ont rencontrée ou pas (ni même à ta famille).

      Nous te conseillons de contacter directement le lieu où tu souhaites que l’intervention soit pratiquée afin de faire le point. Tu trouveras la liste des centres de planning familial qui pratiquent les IVG en Belgique francophone sur: http://www.gacehpa.be/index.php/les-centres

      En Belgique, l’IVG est autorisée jusqu’à 12 semaines de grossesse et un délai de six jours doit s’être écoulé entre la première consultation et le jour de l’intervention.

      N’hésite pas à nous recontacter pour toute autre question.

      Répondre
  25. youyou@

    Existe-il pas des medicaments naturels pour avorter un bebe si on veut pas visiter un medecin?

    Répondre
    1. Infor Jeunes Bruxelles (informateur certifié)

      Bonjour Youyou,

      Il n’existe a notre connaissance aucune solution naturelle, qui soit efficace et sans danger.
      Bien à toi

      Répondre
  26. sea1998

    Bonjour,

     

    Je me demandais si il était toujours possible d’avoir accès à un IVG aux vues des circonstances actuelles avec le covid19 ?

    Répondre
    1. Infor Jeunes Bruxelles (informateur certifié)

      Bonjour Sea1998,

      Oui, il est toujours possible vorter pendant le confinement. Si tu souhaites interrompre ta grossesse, nous te conseillons de prendre contact avec un Centre de planning Familial le plus tôt possible. Au vu des mesures de sécurité à respecter, le temps d’attente pourrait être plus long que normal et tu pourrais risquer de dépasser le délai limite pour la Belgique (fixée à 12 semaines). Pour tout renseignement concernant les centres de planning, tu peux cliquer ici.

      N’hésite pas à nous recontacter pour toute autre question.

      Répondre
  27. sabri

    Est-il possible de pratiquer l IVG au-dela du 7° mois de grossesse en Belgique ? quelle est la reference legislative ?

    Répondre
    1. Infor Jeunes Bruxelles (informateur certifié)

      Bonjour Sabri,

      Non il n’est pas possible de pratiquer une IVG au-delà de 12 semaines de grossesse en Belgique (loi du 15 octobre 2018).

      Au-delà de ce délai, l’IVG ne pourra être pratiquée que lorsque la poursuite de la grossesse met en péril grave la santé de la femme ou lorsqu’il est certain que l’enfant à naître sera atteint d’une affection d’une particulière gravité et reconnue comme incurable au moment du diagnostic. On parle alors d’interruption médicale de grossesse (IMG).

      Bien à toi.

      Répondre
  28. Anastasya

    Bonjour,

    Si la mutuelle couvre les frais d’IVG, est ce que mes parents peuvent le voir ?

    Répondre
    1. Infor Jeunes Bruxelles (informateur certifié)

      Bonjour Anastasya,

      Toutes les équipes des centres de planning familial sont tenues au secret professionnel. Aucun·e membre de l’équipe ne peut divulguer à d’autres personnes des informations sur leurs patient·e·s à propos de leur santé (maladies, opérations …), de leur situation familiale, professionnelle, scolaire, etc. Le secret professionnel s’étend à tout ce qui est évoqué lorsque tu es en centre de planning familial. Ils ne peuvent même pas dire, à qui que ce soit (ta famille y compris) s’ils t’ont rencontrée ou non. Afin de garantir la discrétion des solutions proposées par les centres de planning familial, nous te conseillons de contacter directement le centre de planning de ton choix pour avoir plus de précisions.

      En dehors des consultations médicales classiques, l’IVG te coûtera 2 x 1.80€ si tu es en ordre de mutuelle. Dans tous les cas, l’aspect financier ne doit pas constituer un frein et il est possible d’en parler auprès de l’équipe du centre de planning familial afin de trouver une solution.

      En Belgique, l’IVG est autorisée jusqu’à 12 semaines de grossesse et un délai de six jours doit s’être écoulé entre la première consultation et le jour de l’intervention. Nous te conseillons de contacter directement le lieu où tu souhaites que l’intervention soit pratiquée afin de faire le point. Tu trouveras la liste des centres de planning familial qui pratiquent les IVG en Belgique francophone sur : http://www.gacehpa.be/index.php/les-centres

      N’hésite pas à nous contacter pour toute question supplémentaire.

      Répondre
  29. Bouch

    Bonjour puis je me faire avorter une 2 ème fois ? La première fois était en avril 2018

    Répondre
    1. Infor Jeunes Bruxelles (informateur certifié)

      Bonjour Bouch,

      EN Belgique, rien n’interdit légalement d’avoir recours plusieurs fois à une IVG.
      Bien à toi.

      Répondre