La mutualité, combien ça coûte ?

Le montant de la cotisation pour s’affilier à une mutuelle et les services qu’elle inclut sont fixés par chaque mutualité régionale et peuvent donc varier. Certaines mutuelles correspondent sans doute mieux à tes besoins, n’hésite donc pas à te renseigner auprès d’elles !

Le prix de la cotisation

Jusqu’en 2011, s’affilier à une mutualité ne coûtait rien, le montant de l’assurance obligatoire étant directement déduit des salaires ou des allocations de chômage.
Depuis le 1er janvier 2012, les titulaires doivent aussi cotiser pour une assurance complémentaire obligatoire : les cotisations prélevées pour l’assurance obligatoire sont en effet devenues insuffisantes pour couvrir les besoins de santé de la population.
Le montant de cette cotisation (assurance complémentaire obligatoire) est fixé par ta mutualité régionale et est fonction des services qu’elle inclut : une intervention pour le remboursement de médecines alternatives, le prêt de matériel médical… Renseigne-toi auprès des différentes mutualités pour connaître le montant de la cotisation et pour savoir ce que cela couvre.

Cette assurance complémentaire est-elle toujours obligatoire ?

En plus des remboursements prévus par l’assurance obligatoire, les mutuelles proposent donc différentes formules payantes d’assurances complémentaires. Elles te permettent de bénéficier d’un remboursement plus large et plus important des soins de santé, dans les situations où l’assurance de base n’intervient pas. C’est par exemple le cas pour une assurance hospitalisation, pour des interventions dans les frais de stages sportifs et de camps de vacances, d’orthodontie, d’optique, de psychologie, de logopédie, de garde à domicile, de vaccins, de consultation diététique, d’homéopathie, etc.

L’affiliation à l’assurance complémentaire obligatoire coûte entre 80 et 130 euros par an environ, selon la mutualité.
Si tu es jeune, en bonne santé, sans enfant et que tu te lances dans la vie active, il se peut que cette assurance ne te soit pas vraiment utile. Pour éviter cette dépense, tu peux t’affilier à la CAAMI. Comme n’importe quelle autre mutuelle, cette institution publique couvre toutes les prestations de l’assurance maladie obligatoire. Elle accorde les mêmes remboursements de base pour tes soins de santé (médicaments, honoraires, hospitalisations, etc.) et les mêmes indemnités pour incapacité de travail. Par contre, elle ne propose pas d’assurance complémentaire. S’affilier à la CAAMI est gratuit!

Dois-je prendre, en plus, une assurance complémentaire facultative ?

Comme son nom l’indique, ces assurances ne sont pas obligatoires. Elles offrent une couverture plus importante (des remboursements supplémentaires ou une intervention plus importante en cas d’hospitalisation ou pour les soins dentaires par exemple). Mais cela te coûte aussi plus cher. Il faut donc te demander si la couverture de base qu’offre ta mutuelle est suffisante pour toi ou pas.

Si tu souhaites souscrire à une assurance facultative, le choix de la mutuelle est aussi important ! Toutes n’offrent pas la même couverture, à toi de trouver celle qui correspondra le plus à tes besoins : as-tu surtout besoin d’une couverture des frais optiques, des soins dentaires, des médecines alternatives? N’hésite pas à contacter les différentes mutuelles pour leur poser tes questions et demander leurs prix.

Sache également que lorsque tu souscris une assurance complémentaire facultative il y a souvent un stage d’attente avant de pouvoir en bénéficier. Par exemple, rien ne sert de prendre une assurance complémentaire juste au moment où tu en as besoin : en début de grossesse, cela ne couvrira pas encore les frais au moment de l’accouchement ; au moment où tu as besoin d’une intervention coûteuse chez le dentiste (qui ne peut généralement pas attendre), le complément d’assurance que tu viens de souscrire ne te sera pas encore accessible.

Comparer les offres des différentes mutualités

Pour contacter une mutualité ou les comparer, voici les liens vers les différentes mutualités (qui sont ensuite divisées en régionales en fonction de l’endroit où tu habites) :
En suivant ce lien, tu trouveras un listing avec toutes les coordonnées des différentes régionales.

Mutualité chrétienne
Tél. : 02 246 41 11
Web : www.mc.be

Mutualité socialiste
Tél. : 02 515 02 11
Web : www.mutsoc.be

Mutualité neutre
Tél. : 02 538 83  00
Web : www.mutualites-neutres.be

Mutualité libérale
Tél. : 02 542 86 00
Web : www.mutualiteliberale.be

Mutualités libres
Tél. : 02 778 92 11
Web : www.mloz.be

Caisse auxiliaire d’Assurance Maladie-Invalidité (La CAAMI est une institution publique de sécurité sociale. Elle offre uniquement l’assurance obligatoire soins de santé et les indemnités en cas de perte de rémunération mais ne propose pas d’assurance complémentaire).
Tél. : 02 229 34 80
Web : www.caami-hziv.fgov.be

Partager

Poser une question

N’hésite pas à nous poser une question, un professionel faisant partie du réseau Bruxelles-J te répondra. Nous préservons ton anonymat et ton adresse de messagerie ne sera pas publiée.

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*

En cliquant sur « publier la question », vous acceptez notre Politique en matière de protection de la vie privée.

*
*

43 questions déjà posées

  1. france

    bonjour,

    je ne travaille plus et compte rester sans travail pendant quelques mois. ( année sabbatique)

    Quel statut social pour être en ordre de mutuelle etc?

    Répondre
    1. Infor Jeunes Bruxelles

      Bonjour France,

      Pour te répondre, je pars du principe que tu étais jusqu’à présent salariée.

      Si tu t’inscris comme demandeuse d’emploi et que tu bénéficies d’allocations de chômage, tu continueras à être assurée auprès de ta mutuelle.

      Si tu ne souhaites pas chercher du travail, que tu ne demandes pas d’allocations de chômage et que tu ne disposes donc ni de revenus de remplacement ni de salaire pendant plusieurs mois, ta situation au niveau de la mutuelle peut être impactée, mais pas immédiatement.

      En en effet, ton affiliation à la mutuelle et à l’assurance soins de santé reste valable 2 ans après la dernière année au cours de laquelle tu disposais d’une qualité de titulaire et cotisais en fonction de celle-ci (ou éventuellement disposais d’une qualité de personne à charge d’un titulaire).
      Voici l’explication : Une fois le droit aux soins de santé acquis, un droit annuel est accordé sur la base d’une année de référence quelle que soit la situation présente du titulaire. L’année de référence correspond à la seconde année civile qui précède le début de la période annuelle de droit (X-2).
      Pour faire simple : pour qu’une personne soit assurée en 2021, il faut bien sûr qu’elle soit inscrite à une mutuelle et vérifier qu’elle avait une qualité en 2018 et que des cotisations sociales suffisantes ont bien été payées cette année-là.
      Si tu ne travailles pas en 2021 et ne bénéficie pas d’allocations de chômage se posera donc la question pour l’année 2023 de ton assurabilité : il faudra alors voir quelle était ta qualité en 2021 et éventuellement procéder à une régularisation de cotisations.
      Si aucune autre qualité de titulaire ou personne à charge n’est possible, il est possible de pouvoir t’inscrire en qualité de résident pour l’année 2021. En tant que « résident », il faut payer des cotisations personnelles qui sont calculées sur base de tous les revenus bruts annuels du ménage (partenaire éventuel et personnes à charge éventuelles) au cours de l’année de référence (2021 dans notre exemple). Les cotisations personnelles dépendent des revenus et peuvent aller de 0,00€ à 749,19 € par trimestres.

      Si durant l’année, il devait tout de même y avoir quelques périodes de travail ou assimilées, et si le minimum de cotisations sociales est atteint par ces périodes de travail, il ne devrait pas nécessairement y avoir de cotisations personnelles.

      Attention : tu peux aussi bénéficier de l’assurance continuée pendant une période limitée dans le temps qui dépend de ta situation (pex : 3 mois en cas de renonciation volontaire aux allocations de chômage). Pour celle-ci, une cotisation personnelle est également à payer (voir avec ta mutuelle). L’assurance continuée peut te permettre de conserver certains droits également en matière de pension.

      Je te conseille pour t’assurer de conserver ces droits de rester domiciliée en Belgique et inscrite à une mutuelle ou à la CAAMI si tu prends quelques mois de congés, même si tu séjournes temporairement à l’étranger.

      Je t’invite à en discuter dès à présent avec ta mutuelle.

      Enfin, concernant les allocations de chômage, si tu as suffisamment travaillé pour ouvrir un droit mais que tu souhaites y renoncer pour l’instant, il peut être intéressant d’introduire une demande d’allocations et puis, après avoir été indemnisée au moins un jour, d’y renoncer. En effet, si tu es indemnisée – même un seul jour – par l’assurance chômage en chômage complet, tu peux être réadmise au bénéfice des allocations de chômage (ou d’insertion) sans devoir prouver à nouveau des journées de travail (ou accomplir à nouveau un stage d’insertion professionnelle) si tu introduis une nouvelle demande d’allocations et si tu t’inscris comme demandeur d’emploi au plus tard trois ans après ton dernier jour indemnisé (voir: https://www.onem.be/fr/documentation/feuille-info/t39)

      Nous restons à ta disposition si tu as d’autres questions !

      Répondre
  2. Mimi

    Bonjour j’ai une facture élèves de la mutuelle à payer est ce que si je téléphone je pourrai la payer en plusieurs fois merci

    Répondre
    1. Infor Jeunes Bruxelles

      Bonjour Mimi,

      Seule ta mutuelle pourra te dire s’il possible d’obtenir des facilités de paiement dans ta situation personnelle.

      Pour plus d’informations, contacte-nous !

      Répondre
  3. laurie

    Bonjour,

    J’ai entrepris un doctorat en France (j’ai plus de 25ans). Mon mari étant retraité de la fonction publique belge, il cotise pour la mutuelle en Belgique. Puis-je rester sur sa mutuelle? Si non, puis-je m’inscrire à une mutuelle belge pour continuer de bénéficier d’un remboursement de mes frais de santé programmés (exemple check-up annuel chez mon médecin traitant) en Belgique?

    Merci pour votre aide

    Répondre
    1. Infor Jeunes Bruxelles

      Bonjour Laurie,

      Pour pouvoir rester « à charge » de ton mari sur sa mutuelle en Belgique tu dois ne pas pouvoir toi-même être titulaire. En d’autres termes du dois soit ne pas bénéficier de revenus du tout soit de revenus bas de sorte que tu ne puisses être considéré toi-même comme « titulaire » auprès de la mutuelle (ce qui est obligatoire lorsque l’on bénéfice de revenus professionnels par exemple).

      Si tu bénéficies de revenus et que tu ne peux donc plus être à charge de ton mari, tu peux tout à fait continuer à bénéficier de la couverture belge, à condition bien entendu de devenir titulaire et de payer les cotisations auprès d’une mutuelle en Belgique.

      Si tu as besoin d’autres informations, n’hésite pas !

      Répondre
  4. M

    On ne tutoie pas les étudiants, merci d’arrêter le mépris

    Répondre
    1. Bruxelles-J

      Bonjour M,

      Nous utilisons en en effet le tutoiement, cela fait partie de notre ligne éditorial. Non pas par mépris mais pour établir une communication plus proche et plus claire avec notre public.

      Bonne journée

      Répondre
  5. Pierre

    Bonjour,

    Je suis d’origine étrangère,  je réside à Bruxelles et je ne travaille pas (statut résident pour la mutuelle).

    On me dit que l’assurance santé est obligatoire mais malgré de nombreuses recherches je n’arrive pas à mettre la main sur une loi qui dit que cette couverture doit obligatoirement être souscrite auprès d’un organisme belge.

    En effet, les conditions de couverture et de remboursement sont très défavorables par rapport à des assurances internationales.

    J’ai le sentiment qu’il y a vente forcée (ce qu’il me semble est contraire à la loi) et non respect des règles de libre concurrence. J’aimerais bien savoir ce que dit précisément la loi. J’ai beau chercher dans tous les sens mais je ne trouve pas. On dit qu’une couverture est obligatoire mais je ne vois nulle part que celle-ci doit être prise auprès d’une mutuelle locale.

    Auriez-vous une piste à me suggérer ou mieux un lien à m’envoyer ?

    merci d’avance
    cordialement

    Pierre

    Répondre
    1. Infor Jeunes Bruxelles

      Bonjour Pierre,

      En effet, si tu habites en Belgique, tu dois t’inscrire à une mutuelle belge. Cela te permet de bénéficier du remboursement des soins en cas de maladie ou d’hospitalisation, ou encore d’indemnités en cas de naissance, d’incapacité de travail… Tu peux t’inscrire auprès de la mutualité de ton choix.
      Il est très important de s’inscrire car c’est uniquement en étant affilié que tu pourras bénéficier du remboursement des soins en cas de maladie ou d’hospitalisation, ou encore toucher des indemnités payées par la mutualité en cas d’incapacité de travail ou de repos de maternité/congé de paternité. Tout ceci relève de l’assurance obligatoire. 

      Pour information, sache que l’assurance obligatoire est gratuite en Belgique, et que tu peux simplement t’inscrire à la CAAMI (il faut un titre de séjour valable) pour en bénéficier sans avoir à souscrire une assurance complémentaire (payante). Plus d’infos ici : https://www.caami-hziv.fgov.be/fr/devenir-membre 

      N’hésite pas à revenir vers nous si tu as d’autres questions !

      Répondre
  6. alexiaeva

    Je suis belge , j’ai résidé 2 ans en France sans affiliation au près de  mutualité françaises ,

    j’ai ne travaillé pas la bas . Je suis de retour en Belgique ,je suis nouveau inscrite à la population à Schaerbeek ,donc je demande pourquoi dois-je remplier formulaire E104 ?

    Répondre
    1. Infor Jeunes Bruxelles

      Bonjour Alexiaeva,

      Nous n’avons pas assez d’information sur ta situation pour pouvoir te répondre.
      Tu peux utiliser ce site pour voir les démarches à accomplir dans ton cas précis: https://www.socialsecurity.be/CMS/fr/coming_to_belgium/index.html
      Tu peux aussi évidemment en discuter avec la mutuelle de ton choix.

      Bien à toi

      Répondre
  7. Kate

    Si je suis diplomat, mon mari travaille à Bruxelles à la mission permanente est-ce que je pourrais souscrire la mutualité ? (J’ai l’assurance supplémentaire privée)

    Répondre
    1. Infor Jeunes Bruxelles

      Bonjour Kate,

      Tu peux être affiliée à une mutualité belge pour autant que tu es autorisée à séjourner + de 3 mois en Belgique et que tu es inscrite dans le registre des étrangers. Ainsi, nous te conseillons de prendre un rendez-vous dans la mutuelle de ton choix afin de faire ton inscription et faire le point sur les montants de cotisation que tu auras à payer. Tu trouveras la liste des mutuelles en Belgique juste au dessus, sur cette fiche.

      N’hésite pas à nous contacter pour toute question supplémentaire.

      Répondre
  8. MD

    Bonjour,

    J’entre dans la vie active dans quelques jours et dans le contrat, il est stipulé que je bénéficierai de l’assurance DKV. Si je ne me trompe pas, cette assurance offre déjà une très bonne couverture.
    Pouvez-vous m’expliquer la différence entre cette assurance et une mutualité? Suis-je obligée d’avoir une mutuelle malgré l’assurance DKV?

    Autre question: est-ce que mon lieu de domiciliation influence l’assurance que je choisi? (Par exemple, j’ai pu constaté que pour la mutualité Chrétienne, la cotisation et les avantages n’étaient pas les mêmes si on s’inscrivait en Wallonie Picarde ou à Bruxelles. Si je suis domiciliée dans le Hainaut, est-ce que je peux m’inscrire à cette mutuelle à Bruxelles car cela me correspond plus? )

    Merci beaucoup pour votre réponse.

    Répondre
    1. Infor Jeunes Bruxelles

      Bonjour MD,

      Tu es bien dans l’obligation de quand même t’inscrire à une mutuelle malgré que tu bénéficies d’une assurance pour certains soins.

      L’inscription à une mutuelle te permet de bénéficier de l’assurance de base, obligatoire en Belgique. Cette assurance de base couvre notamment le remboursement de certains médicaments et certains soins médicaux, les accouchements, certains soins hospitaliers ou encore les indemnités en cas d’incapacité de travail, d’invalidité ou encore de repos de maternité.

      L’assurance obligatoire de base est la même pour tout le monde. Cependant certaines mutuelles peuvent en effet intégrer certains soins en plus dans cette assurance. C’est pourquoi, chacun est libre de s’inscrire dans la mutuelle de son choix. Test achat a d’ailleurs publier un comparateur en ligne afin d’aider les personnes à choisir ce qui leur correspond le mieux : https://www.test-achats.be/sante/soins-de-sante/couts-de-la-sante-et-assurances

      A côté de cette assurance obligatoire de base, chacun peut également souscrire à des assurances complémentaires payantes. Les assurances complémentaires ne sont pas obligatoires. Ces assurances complémentaires peuvent être proposées soit pas les mutuelles elles-mêmes, soit par des privés.

      Dans ton cas, bénéficier de l’assurance complémentaire DKV te permettra d’être mieux couvert (et donc mieux remboursé) pour certains frais médicaux ou d’hospitalisation. DKV précise cependant bien lui-même qu’avant d’intervenir, il faudra toujours d’abord vérifier si ta mutuelle n’intervient pas (https://www.dkv.be/fr/search/node/mutuelle) .

      Si tu as besoin d’autres informations, n’hésite pas !

      Répondre
  9. Joséphine

    Bonjour,

    J’ai moins de 25 ans, je suis belge et je travaille à Paris mais mon adresse de domiciliation est toujours chez mes parents en Belgique.

    Dois-je souscrire à une mutuelle en France ? Suis-je toujours couverte par l’assurance de mes parents puisque j’ai moins de 25 ans et que je suis toujours domiciliée en Belgique ?

    Actuellement je paie une mutuelle via mon travaille en France mais celle-ci est très cher et je souhaiterais connaître les obligations au niveau de la mutuelle et de l’assurance complémentaire avant de changer.

    Merci,

    Joséphine

    Répondre
    1. Infor Jeunes Bruxelles

      Bonjour Joséphine,

       

      Si tu es étudiante et que tu as moins de 25 ans, tu peux continuer à rester à charge de tes parents. Tu devras alors t’adresser à ta mutuelle en Belgique afin de leur déclarer ta poursuite d’études en France et leur demander une carte européenne d’assurance maladie (CEAM).

       

      Voici les informations obtenues sur le site « Leaving Belgium » de la Sécurité Sociale belge:

       

      « Il est conseillé d’avertir votre mutualité belge de votre intention de partir étudier à l’étranger.

       

      En tant qu’étudiant soumis à la sécurité sociale belge, vous continuez pendant la période de vos études, à bénéficier des prestations de santé à charge de l’assurance maladie belge.

       

      Les prestations relèvent de la législation d’assurance maladie (critères et barèmes) du pays de séjour.

       

      Pour pouvoir bénéficier de la prise en charge des soins médicaux immédiatement nécessaires dispensés dans le pays où vous allez étudier, vous devrez solliciter le document de prise en charge approprié (la Carte européenne d’assurance-maladie – CEAM) auprès de votre organisme assureur belge. La CEAM peut avoir une durée de validité maximale de deux ans et peut être renouvelée.

       

      Attention

       

      En cas de transfert de résidence vers le pays ou vous allez poursuivre vos études, vous serez en principe assujetti à la législation sociale du pays où vous allez étudier.

       

      Il en résulte qu’en matière de soins de santé, vous n’aurez plus droit aux prestations à charge de la législation belge, et que vous devrez vous adresser à l’organisme assureur du pays où vous allez poursuivre vos études. Il est seul compétent pour traiter toutes les matières qui relèvent de l’assurance maladie. »

      Ainsi, une fois que tu es en France, tu peux effectuer les démarches auprès de la CPAM (Caisse Primaire d’Assurance Maladie) de ta région en apportant ta CEAM émise par la mutuelle belge de tes parents.
      Tu trouveras plus d’informations sur les démarches à effectuer en France en cliquant sur les liens suivants:
      En ayant un contrat de travail en France, une part de cotisation sociales est prélevée de ton salaire. S’il s’agit de ces montants lorsque tu parles de mutuelle qui te coûte cher, nous te conseillons de contacter un centre d’information en France, afin de t’informer s’il est possible d’être exemptée de ces paiements. Tu trouveras au lien suivant la carte de France avec tous les points d’information jeunesse disponibles: https://www.google.com/maps/d/viewer?mid=1YP7zbu9oAbhug_gyjEQRvck3ZZY&ll=47.08657779550604%2C0.7424987750000467&z=6

      N’hésite pas à nous contacter pour toute question supplémentaire.

      Répondre
  10. Valentina

    We are Italian, I work for the commission.my husband is resident in Italy but my kids live with me.

    i tried to subscribe with Partena. My question is: in case if surgery, does my son will be covered from the date of validity of the form S1? Thanks

    Répondre
    1. Infor Jeunes Bruxelles

      Hello Valentina,

      The insurance organisms (Mutuelle) in Belgium can intervene on 3 levels:

      1) Assurance Obligatoire :This basic reimbursement is related to what is called « l’Assurance Obligatoire » (compulsory insurance). If you work in Belgium, you will automatically get an access to the basic reimbursement of your healthcare expenses.

      Then, you can be sure that you will receive at least a basic reimbursement for the intervention.

      2) Assurance complémentaire obligatoire : Moreover, the Belgian law created the obligation to subscribe to the « Assurance complémentaire obligatoire » (additional compulsory insurance).  This additional compulsory insurance is offered by all the insuring organisms (« Mutuelle ») in Belgium (except the CAAMI, which the basic insurance organism proposed by the State of Belgium and only offers the basic reimbursments).

      Every Mutuelle can provide different offers and conditions to access the reimbursement.

      3) Additional non-compulsory insurances : In addition to your compulsory insurance and to your additional compulsory insurance, if you subscribe to an insuring organism (mutuelle) like Partena,  you will be able to subscribe to different additional non-compulsory insurances (assurances complémentaires non obligatoires). Among these last insurances, there is one regarding the hospitalisation, one dedicated to dental care, … These insurances give an extra reimbursement if you are hospitalised (or any situation for which you subcribed to the corresponding insurance).

      If you subscribe to one of these, you may have to wait a certain period of time before the « Mutuelle » covers you or the persons you are in charge of.
      In conclusion, you can ask for an appointment with a social worker in the Mutuelle you want to subscribe. Or make appointments in different Mutuelles in order to compare their « cover ».

      I hope this mail can explain/clarify a bit more the healthcare Belgian system.

      Feel free to contact us for any information.

      Répondre
  11. Rémi

    Bonsoir. Je souhaiterai obtenir quelques informations sur la mutuelle. Ma fille débute ses études de sage-femme a Gilly et nous sommes Français. Nous avons la carte européenne ainsi qu’une mutuelle complémentaire facultative qui prend en charge certaines dépenses que la sécurité sociale ne rembourse pas en totalité. Je vous remercie de votre réponse par avance. Cordialement. Mr TREHEL

    Répondre
    1. Infor Jeunes Bruxelles

      Bonjour Remi,

      Sur présentation de la CEAM, ta fille pourrait s’inscrire à une mutuelle en Belgique.  La liste des mutuelles se trouve ci-dessus.

      N’hésite pas à me recontacter si tu souhaites continuer la discussion.

      Répondre
  12. nono

    Bonjour,

    je suis française et je viens de finir mes 6 années de médecine à l’ULB. Je voudrais savoir quel est le statut social que je vais avoir pour les prochaines années en tant que médecin assistant candidat spécialiste (MACS) et je voudrais connaître les obligations pour l’assurance et la couverture sociale.

    Merci

    Répondre
    1. Infor Jeunes Bruxelles

      Bonjour Nono,

      Ta question est trop spécifique pour que notre centre d’information généraliste puisse y répondre.

      Nous t’invitons donc à contacter ta mutuelle qui pourra t’informer davantage.

      Bien à toi

      Répondre
  13. Melimelo

    Bonjour,

    j’ai 32 ans, je suis Belge mais actuellement je vis en Afrique , et j’ai donc fais une radiation à l’étranger. Je n’ai plus de mutuelle en Belgique ? Comment faire? Ou que faire? Pour bénéficier des soins de santé lorsque je viens en Belgique

    Répondre
    1. Infor Jeunes Bruxelles

      Bonjour Melimelo,

      Nous te conseillons de contacter la mutuelle auprès de laquelle tu étais inscrite afin de faire le point sur ta situation.

      Si tu ne résides plus et que tu ne travailles plus en Belgique et si tu reviens pour un court séjour, en principe, tu dépendras toujours du régime de sécurité sociale du pays dans lequel tu résides. Tu peux alors contacter l’organisme de sécurité sociale du pays où tu résides afin de leur demander plus d’informations pour une intervention dans les frais de soins de santé que tu reçois lorsque tu voyages en Belgique.

      N’hésite pas à nous contacter pour toute question supplémentaire.

       

      Répondre
  14. FLo

    Bonjour, j’ai 20 ans et je viens de terminer ma licence aux Pays Bas. L’assurance étudiant que j’y avais contracté prend fin le 31 aout. A partir de septembre je commence un stage de 6 mois à Bruxelles que je souhaiterais idéalement prolonger pour une période de 1 an avant d’entamer un master. Durant toute cette période je serai encore à la charge de mes parents. Je voudrais savoir quelle assurance contracter  en Belgique à partir de septembre.

    Merci

    Répondre
    1. Infor Jeunes Bruxelles

      Bonjour Flo,

      Si tes parents vivent en Belgique, tu devrais pouvoir être à leur charge au niveau de la mutuelle.
      Cependant, en fonction du montant de l’indemnité que tu recevras grâce à ton stage, il sera peut-être nécessaire de t’inscrire comme titulaire à la mutuelle de ton choix. Ce qui ne t’empêchera pas de revenir personne à charge pendant ton master.
      Nous te conseillons de contacter la mutuelle de tes parents pour discuter de tout cela.
      Bien à toi

      Répondre
  15. Elie

    Bonjour,
    Je suis Belge de bientôt 25 ans, étudiant doctorant au Royaume-Uni et couramment inscrit au NHS.
    Je suis en placement en France dans le cadre de ma recherche et je serai installé et domicilié en Belgique pour les 3 prochaines années mais recevant un revenu sous la forme d’une bourse de recherche en Grande-Bretagne.
    Dans ce cas, suis-je toujours couvert par la mutuelle de mes parents jusqu’à mes 26 ans ? Ou dois-je m’inscrire à une mutualité ? Et dans ce cas, quels formulaires et documentation dois-je apporter à celle-ci ?
    Merci d’avance pour votre réponse.
    Elie

    Répondre
    1. Infor Jeunes Bruxelles

      Bonjour Elie,

      Nous ne savons pas te répondre directement car cela peut dépendre de la nature de ta bourse de doctorat. Certaines bourses sont assimilées à un salaire car des cotisations sont prélevées alors que d’autres ne le sont pas. Nous te conseillons donc de vérifier avec précision la nature de ta bourse et ensuite de contacter la mutuelle de tes parents pour qu’ils puissent vérifier si tu doit être titulaire de ta propre mutuelle ou si tu peux rester à charge de celle de tes parents.

      N’hésite pas à nous recontacter si tu as d’autres questions.

      Répondre
  16. Momo

    Bonjour j’ai une facture de 160 euro à payé à la mutuelle est ce que je pourrai la payer en plusieurs fois merci

    Répondre
    1. Infor Jeunes Bruxelles

      Bonjour Momo,

      Seule ta mutuelle pourra te dire s’il possible d’obtenir des facilités de paiement dans ta situation personnelle.

      Bien à toi

      Répondre
  17. Nicolas

    Bonjour,

     

    Je vais bientôt avoir 26 ans et j’ai reçu un courrier de la mutualité chrétienne (car mes parents sont membres de celle-ci) comme quoi je devais à présent payer mes cotisations et que je ne pouvais plus être à la charge de mes parents.

    J’ai donc fait le virement pour l’année mais en me renseignant par la suite je me suis rendu compte que je n’étais pas obligé de payer une assurance complémentaire si je m’inscrivais à la CAAMI et que je pouvais donc être assuré pour ce qui est des soins de base (assurance obligatoire) sans devoir payer de cotisations.

    Etant donné ma situation et en regardant ce que propose l’assurance complémentaire, je me suis rendu compte que je n’en n’avais pas besoin et que je ne l’a rentabiliserai pas.

    Vu que mon virement est tout récent (23 mai), ais-je droit à un délai de rétractation ?

     

    Merci pour votre réponse,

     

    Nicolas

    Répondre
    1. Infor Jeunes Bruxelles

      Bonjour Nicolas,

      Si ton inscription a déjà été validée, tu dois rester dans la même mutuelle pendant 1 an.  N’hésite pas à contacter le numéro vert de la Mutualité Chrétienne (0800 10 987) pour obtenir de plus amples informations sur ta situation personnelle.

      Bien à toi

      Répondre
  18. sabine

    Bonjour, j aimerais savoir si je suis obligée de m’inscrire a une mutuelle pour travailler en Belgique.

    Je suis Belge ayant quitté le territoire il y a 5 ans pour résider en Espagne , maintenant je suis revenue en Belgique et j aimerai travailler.

    Pouvez vous me dire les démarches à suivre .Merci

    Répondre
    1. Infor Jeunes Bruxelles

      Bonjour Sabine,

      Oui, tu es obligée de t’affilier à une mutuelle (ou à la CAAMI) si tu vis en Belgique (peu importe que tu y travailles).

       Le système d’assurance obligatoire soins de santé permet aux personnes assurés de bénéficier de soins de santé.
      Pour ouvrir le droit aux avantage de l’assurance obligatoire soins de santé, tu dois t’affilier à une mutualité.
      Lors de ton affiliation, celle-ci vérifiera ton assurabilité c-à-d l’ensemble des conditions à remplir pour pouvoir bénéficier du remboursement des soins de santé.
      La liste des différentes mutualités se trouve dans le texte ci-dessus.
      Bien à toi
      Répondre
  19. Epi

    Bonjour,

    Je viens de déménager à Bruxelles mais je travaille en France. J’ai mon numéro TEMPORAIRE d’enregistrement dans la commune belge mais je n’ai toujours pas un numéro officiel. J’ai informé a la securité social francaise de mon déménagement et on m’a donné le formulaire S1 que je dois envoyer a ma mutualité belge. Comment je peux m’inscrire dans la mutualité, j’ai besoin de mon numero d’enregistrement dans la commune? Je suis assez pressée car je suis épileptique et j’ai besoin de mes médicaments tous les mois.

     

    Merci d’avance et bonne journée

    Répondre
    1. Infor Jeunes Bruxelles
      Bonjour Epi,
      Pour pouvoir t’inscrire à une mutuelle en Belgique, tu dois te présenter dans une agence de la mutuelle de ton choix avec ton formulaire S1, ta carte de résident belge et une composition de ménage.
      N’hésite pas à confirmer cette information auprès d’une agence de ma mutuelle de ton choix.
      Toutes les informations sur les mutuelles en Belgique se trouvent dans le texte ci-dessus.
      Bien à toi
      Répondre
  20. jac

    Bonjour quand on est pensionne la complémentaire est t’elle toujours obligatoire?

    Répondre
    1. Infor Jeunes Bruxelles
      Bonjour Jac,
      L’assurance complémentaire fait partie de l’offre de base de la mutuelle que l’on soit salarié ou pensionné.
      Si tu estimes ne pas en avoir besoin, tu peux, alors, souscrire à la CAAMI (Caisse Auxiliaire d’Assurance Maladie Invalidité).  Cette organisme officiel te permet de souscrire uniquement à l’assurance obligatoire (remboursement des frais médicaux, …). Toutes les informations se trouvent sur https://www.caami-hziv.fgov.be/fr
      Bien à toi
      Répondre
  21. Sarah

    Bonjour,

    Je me permets de vous écrire par rapport à un problème concernant ma récente affiliation en tant que titulaire à la mutualité Solidaris.

    Tout d’abord fin novembre 2019, j’apprends par courrier via Solidaris que je ne suis plus considérée comme à charge de ma maman depuis le 5 novembre; celle-ci ayant décidé de me retirer de sa mutuelle car mes revenus étaient pris en compte avec les siens alors que nous ne vivions plus sous le même toit.

    De mon côté, vivant actuellement avec mon compagnon au chômage mais bénéficiant moi-même d’une pension alimentaire de 950€ obtenue par voie judiciaire auprès de mes parents début 2018, j’ai finalement appris que je dépassais un certain plafond et que je ne pourrais donc pas m’inscrire à charge de celui-ci.

    Cependant, je suis âgée de 24 ans et suis actuellement encore étudiante, les conséquences sont donc que je vais devoir payer mes propres cotisations pour pouvoir bénéficier d’une couverture de base de la mutuelle. En effet, ces cotisations auraient dû être payées par un patron si j’avais travaillé or ce n’est pas le cas, je dois donc les régler moi-même. Ces cotisations trimestrielles s’élevant à 372€ soit plus de 10% de la pension que je touche mensuellement, cela me met dans une situation délicate. Je trouve cela anormal car si j’avais été au chômage ou même au CPAS, je n’aurais pas rencontré ce souci.

    N’existe-il vraiment aucun moyen de pallier ce problème ? Une alternative ?

    Je reste à votre disposition pour toute demande d’information complémentaire concernant ma situation.

    D’avance merci pour l’attention que vous porterez à ce message.

    Bien à vous,

    Sarah.

    Répondre
    1. Infor Jeunes Bruxelles

      Bonjour Sarah, 

       

      Normalement, les enfants jusqu’à l’âge de 25 ans restent – aux yeux de la mutuelle – considérés comme à charge de leurs parents, sauf s’ils travaillent ou ont un job d’étudiant dont les revenus dépassent un certain seuil. Dans ton cas, ta rente alimentaire est assimilée à des revenus professionnels et dépassent effectivement le seuil en question. 

       

      Dans la mesure où tu es toujours étudiante (et pas travailleuse), la mutuelle considère donc que tu es « résidente ». C’est un statut résiduaire au niveau de la mutuelle qui n’est appliqué que si aucun autre statut n’est possible. 

       

      Dans ce cas, tu dois effectivement  assumer seule une cotisation « personnelle » qui est calculée en fonction de ta rente alimentaire. 

       

      Tu pourrais te renseigner à la CAAMI (Caisse Auxiliaire d’Assurance Maladie Invalidité) qui, comme n’importe quelle autre mutuelle, couvre toutes les prestations de l’assurance maladie obligatoire, accorde les mêmes remboursements de base pour tes soins de santé et les mêmes indemnités en cas d’incapacité de travail lorsque tu commenceras à travailler. Cette mutuelle est totalement gratuite. La seule différence avec les autres mutuelles réside dans les assurances complémentaires qu’elle ne propose pas. En effet, en plus des remboursements prévus par l’assurance de « base » fournie par la mutuelle (assurance obligatoire), les mutuelles proposent généralement différentes formules payantes d’assurances complémentaires. Elles te permettent de bénéficier d’un remboursement plus large et plus élevé de tes soins de santé, dans les cas où l’assurance de base n’intervient pas. C’est notamment le cas pour une assurance hospitalisation, pour des frais d’optique, de psychologie, de logopédie, de garde à domicile, etc. L’affiliation à une telle assurance complémentaire coutre entre 80 et 130€ environ par an, selon la mutuelle. Il te revient d’évaluer si cette assurance complémentaire te serait ou non utile. Si ce n’est pas le cas, tout pourrais donc t’affilier à la CAAMI pour éviter cette dépense.

       

      Je te propose aussi de te rendre avec tes documents à la permanence sécurité sociale de l’Atelier  des droits sociaux: http://www.atelierdroitssociaux.be/page/permanences-juridiques. Ils pourront chercher avec toi si une autre solution est envisageable. 

       

      Nous espérons avoir pu répondre à toutes tes questions. N’hésite pas à nous recontacter si ce n’est pas le cas ou que tu as de nouvelles questions !

      Répondre
  22. Infor Jeunes Bruxelles

    Bonjour Miguel,

    De quel titre de séjour disposes-tu en Belgique ?

    En effet, tous les titres de séjour ne permettent pas de s’affilier à une mutuelle.  Les informations utiles relatives aux titres de séjour et à la couverture mutuelle possible se trouvent sur https://medimmigrant.be/Fiches-infos-Documents-de-sejour

    N’hésite pas à me recontacter si tu souhaites continuer la discussion.

    Répondre