Choisir un logement à louer : à quoi faut-il prêter attention ?

Tu trouveras ici quelques critères à prendre compte et marches à suivre pour choisir ton futur logement. Cette fiche reprend également certaines questions que tu pourras poser au·à la propriétaire permettant de préciser l’état des lieux du logement concerné.

Une étape déterminante

Après avoir effectué des recherches et une fois que tu as réalisé une présélection, l’étape suivante consiste en la visite des logements choisis. Il s’agit, bien entendu, d’une étape déterminante dans le choix de ton logement.

À moins de bien connaître le marché de l’immobilier ou d’être accompagné·e d’une personne qui a cette compétence, seule la visite de plusieurs logements de même type (studio, appartement une chambre, etc.) permettra d’évaluer leur valeur locative respective. Ne te jette pas sur le premier appartement visité, à moins d’être tout à fait sûr de ton coup et ne te décourage pas, non plus, par la visite d’un ou plusieurs logements insalubres.

Vu la pénurie de logements dans la plupart des zones, les règles du marché de l’immobilier sont essentiellement fixées par les propriétaires. On rencontre donc de grandes différences de qualité et de prix entre les différents logements mis en location.

De plus, lors de chaque visite, nous préconisons une observation du logement sous des facettes différentes. A ce titre, il est intéressant de constituer une grille comparative de critères qui te permettra de garder en tête les caractéristiques des différents lieux visités.

La situation du logement et son côté pratique

Quelques critères:

  • l’accès aux transports en commun ;
  • la présence d’un couloir où on peut entreposer un vélo, une poussette pour bébé, etc. ;
  • la possibilité de se garer facilement si on a une voiture ;
  • la proximité de magasins de première nécessité (boulangerie, pharmacie, supermarché) ;
  • la proximité d’un parc ou d’un autre espace vert ;
  • l’agrément « subjectif » du quartier dans lequel se situe le logement ;
  • la présence d’une cave ou d’un réduit dans lequel tu peux entreposer des affaires en sécurité.

État structurel du logement

Impression générale

Ton impression générale quant aux peintures des plafonds, des murs et des châssis et des papiers peints. Y a-t-il des tâches d’humidité sur les plafonds ou les murs ? Quelles en sont les origines ?

L’eau chaude et le chauffage

L’eau chaude

Comment est-elle produite ? L’idéal est une chaudière au gaz individuelle. Mais il existe d’autres systèmes comme les boilers électriques. L’installation a-t-elle été entretenue ?

Le chauffage

Est-il au gaz, au mazout ou à l’électricité (l’électricité coûte beaucoup plus cher et peut prendre une place fort importante dans un budget) ? L’idéal est une chaudière individuelle raccordée à un système de régulation (thermostat général avec réglage horaire). L’installation a-t-elle été entretenue ?

Que cela soit pour la production de chauffage ou d’eau chaude, est-ce que les installations sont bien raccordées à des cheminées entretenues?

Par ailleurs, y a-t-il une bonne isolation thermique : les portes et les châssis des fenêtres sont-ils en bon état, le vent ne passe-t-il pas à travers ? La présence de châssis à double vitrage est un plus important.

Le cas échéant, y a-t-il des compteurs individuels pour le gaz ou s’agit-il de compteurs communs pour plusieurs locataires ? Auquel cas, comment sont faits les décomptes ?

La cuisine

La situation de la cuisine : se trouve-t-elle à proximité des pièces de séjour, dispose-t-elle d’une possibilité d’aération suffisante (hotte ou fenêtre) ?

Quels sont les équipements dont elle dispose (taque de cuisson, four, frigo, etc.) ? S’ils sont inclus, cela peut représenter une économie.

Si la cuisine est commune avec d’autres locataires, il est important de rencontrer ceux-ci et de savoir comment ils s’organisent. Est-ce qu’ils organisent des repas communautaires ou chacun·e gère-t-il/elle cela individuellement ; quels sont leurs horaires ?

Les sanitaires

Les toilettes

Se situent-elles dans le logement ou en dehors de celui-ci ? Sont-elles individuelles ou communes à d’autres locataires ?

La salle de bain

Est-ce une salle de bain ou une salle de douche ? Est-elle individuelle ou en commun avec d’autres locataires ? Est-ce que la pièce est bien ventilée ?

L’état des sanitaires

La robinetterie et les systèmes d’évacuation d’eau sont-ils bien en état de marche (faciles à utiliser, pas de fuites, etc.)

L’acoustique

La situation du logement. Les rues sont souvent plus animées en semaine que le dimanche. Le double vitrage isole aussi bien plus du bruit que le simple vitrage (c’est spécialement important en cas de chambres à coucher à front de rue). Y a-t-il une école ou un jardin d’enfants à proximité ?

L’isolation acoustique du logement par rapport aux logements voisins. Si tu es une personne calme, tu n’aimeras pas être dérangé·e par des voisin·e·s trop bruyant·e·s, ça vaut donc la peine de demander qui ils/elles sont. Et au contraire, si tu aimes veiller tard le soir, écouter de la musique et recevoir régulièrement des ami·e·s, il est préférable que les cloisons qui séparent ton logement de ceux des voisin·e·s ne soient pas trop fines.

L’électricité

Y a-t-il un nombre suffisant de prises électriques ? Sont-elles bien situées ? L’installation électrique est-elle assez puissante pour l’usage que tu désires en avoir (ex : machine à laver, frigo, four et grille-pain, etc. sur la même prise). Y a-t-il des compteurs individuels pour l’électricité ou s’agit-il de compteurs communs pour plusieurs locataires ? Auquel cas, comment sont faits les décomptes ?

Enfin…

Si le logement te plaît, s’il convient à tes attentes et besoins, il ne te reste qu’à donner ton accord au·à la propriétaire. Cet accord se fait souvent par la signature d’un document qui officialise l’option du·de la locataire sur le logement mis en location.

Cet accord écrit et signé a de l’importance car d’une part, la·le propriétaire ne pourra pas louer son logement à quelqu’un·e d’autre et d’autre part, la·le locataire ne pourra pas se rétracter. Le non-respect de l’accord par l’une des parties l’obligerait à verser des indemnités de dédommagement à l’autre partie. L’idéal étant de signer le bail le plus rapidement possible.

 
Partager

Poser une question

N’hésite pas à nous poser une question, un professionnel faisant partie du réseau Bruxelles-J te répondra. Nous préservons ton anonymat et ton adresse de messagerie ne sera pas publiée.

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*
*
*

4 questions déjà posées

  1. Valérie

    BOnjour je suis dans un studio depuis 4 ans après 2 ans le propriétaire a décidé d habité l immeuble et maintenant il à mis 4 caméra 2 au rez-de-chaussée de chaussée une devant une porte des toilettes’une autre porte d entrée et hall ou est déposé le courier un au premier étage un au seconde étages à  t il le droit de mettre des caméra sans notre accord sans nous prévenir que peut t on faire .car je trouve que ces atteinte à la vie privé sachant qu in à pas d interphone on doit descendre pour ouvrir la porte d entrée donc il sera chez qui il va.d ailleurs il n’a pas mit d autocollants pictogrammes. Et aucun avocat ne sais m aider je trouve qu on devrais signer un papier dans le bail si on est d accord ou pas

    Répondre
    1. CIDJ

      Bonjour Valérie,

      Nous sommes un site d’informations pour jeunes bruxellois·es. Nous ne pouvons pas apporter une réponse complète à votre question spécifique car nous ne possédons pas les compétences juridiques nécessaires.

      S’il s’agit d’un immeuble, peut-être qu’il est possible de contacter votre syndic pour poser la question et demander de plus amples informations concernant l’installation de ces caméras de surveillance.

      Des caméras de vidéosurveillance peuvent être installées dans un nombre limité d’espaces (pas devant des toilettes, par exemple) pour assurer la sécurité et faire établir la preuve de certains délits, effractions ou troubles à l’ordre public (au sein d’une copropriété notamment), tout en respectant la législation RGPD (vie privée).

      L’installation doit faire l’objet d’une déclaration auprès des services de police et il est également nécessaire que celles-ci soient clairement signalées par des pictogrammes.

      Nous vous proposons de vous adresser à une association spécialisée en matière de logement (en fonction de votre commune) afin de bénéficier d’un accompagnement personnalisé ou encore, à une association offrant un service d’aide juridique de 1ère ligne pour demander à des juristes quelles sont les démarches à suivre pour déposer plainte dans le cadre d’une prise d’image non-autorisée (violation de la vie privée).

      Bien à vous,

      Répondre
  2. ES

    Bonjour,

    Je suis étudiante et je m’apprête à habiter seule.

    Cependant aucun adulte de mon entourage qui s’y connaît en immobilier ne peut m’aider à bien choisir mon kote et comme c’est la première fois que je vais habiter seule j’ai besoin de conseils car je ne m’y connais pas beaucoup.

    Je voulais donc savoir s’il existe des associations ou autre qui aident les jeunes dans leur démarche (visite, conseils immobilier, signature du bail, etc)

    Merci d’avance.

    Répondre
    1. CIDJ

      Bonjour ES,

      Comme tu es étudiante, nous te conseillons de contacter le « Service Social Etudiant » de ton établissement d’enseignement, qui pourra certainement t’offrir un conseil personnalisé et répondre à tes questions.

      Il est également possible de t’adresser à une association spécialisée en matière de logement, en fonction de ta commune de résidence, pour demander des informations.

      Pour effectuer des recherches de kots par toi-même sur internet, voici quelques liens avec des listings de sites consacrés à la recherche de logement : sur Bruxelles-J, sur ijbxl ou encore, sur Infor Jeunes Laeken.

      Pour info, tu peux toujours te faire accompagner d’un.e adulte de confiance (apparenté ou non) lorsque tu effectues des démarches liées au logement (visites, etc.) Lorsque tu hésites, tu peux demander (au bailleur) de prendre quelques jours de réflexion pour lire attentivement un document (contrat de bail par exemple), avant de le signer et d’ainsi, marquer ton accord.

      Bien à toi,

      Répondre