Quelles conditions dois-tu remplir pour bénéficier des allocations de chômage ?

Rappel : pour des allocations d’insertion (allocations de chômage sur base d’études), reporte-toi à la fiche « le stage d’insertion professionnelle ».
Nous n’envisagerons ici que les conditions qu’il faut satisfaire pour bénéficier du chômage complet sur base d’un travail salarié à temps plein en Belgique. Nous n’exposerons pas les conditions à remplir pour bénéficier du chômage à temps partiel sur base d’un travail à temps partiel. Tu trouveras plus d’information à ce propos sur la fiche qui parle du travail à temps partiel ou sur le site de l’ONEM.

Principe de base

Pour être admis aux allocations de chômage, tu dois prouver :

  • un certain nombre de jours de travail salarié (stage);
  • au cours d’une certaine période (période de référence) précédant immédiatement la demande d’allocations de chômage.

Nombre de jours de travail salarié requis (stage)

Age Nombre minimum de jours de travail salarié à prouver (stage) et période de référence
Moins de 36 ans – soit 312 jours au cours des 21 mois précédant ta demande ;
– soit 468 jours au cours des 33 mois précédant ta demande;
– soit 624 jours de travail au cours des 42 mois précédant ta demande.
De 36 à 49 ans – soit 468 jours au cours des 33 mois précédant ta demande ;
– soit 624 jours au cours des 42 mois précédant ta demande;
– soit 234 jours dans les 33 mois + 1.560 jours dans les 10 ans qui précèdent ces 33 mois;
– soit 312 jours dans les 33 mois + pour chaque jour qui manque pour arriver à 468 jours, 8 jours dans les 10 ans qui précèdent ces 33 mois.
A partir de 50 ans – soit 624 jours au cours des 42 mois qui précèdent ta demande;
– soit 312 jours dans les 42 mois qui précèdent ta demande et 1.560 jours dans les 10 ans qui précèdent ces 42 mois;
– soit 416 jours dans les 42 mois + pour chaque jour qui manque pour arriver à 624 jours, 8 jours dans les 10 ans qui précèdent ces 42 mois.

Si tu ne remplis pas la condition prévue pour ta catégorie d’âge, tu peux toutefois être admis si tu satisfaits à celle prescrite pour une catégorie d’âge plus élevée.
La période de référence de 21, 33 ou 42 mois peut être prolongée par certains événements : naissance ou adoption, interruption de carrière, emprisonnement, reprise d’études ou de formation comme chômeur non indemnisé, exercice d’une profession non-assujettie à la sécurité sociale (secteur chômage), etc.

Quels sont les jours pris en considération ?

Les journées de travail prises en considération pour le calcul de ta période de stage sont celles :

  • qui ont donné lieu au paiement de cotisations de sécurité sociale (y compris pour le secteur chômage) ;
    ET
  • qui ont été effectuées dans une profession salariée (les prestations de travail accomplies par un travailleur indépendant ne comptent pas);
    ET
  • qui ont bénéficié d’une rémunération que la législation considère comme suffisante.

Certaines journées d’inactivités sont assimilées à des journées de travail :

  • les jours de vacances légales (ou européennes) et les jours de vacances en vertu d’une convention collective de travail rendue obligatoire, s’ils ont donnés lieu au paiement d’un pécule de vacances;
  • les jours de vacances-chômage couverts par un pécule de vacances;
  • les journées d’absence non rémunérées à raison de 10 jours maximum par année civile;
  • les journées de formations professionnelles (organisée ou subventionnée par le service régional de l’emploi et de la formation professionnelle), les journées de PFI et FPI et les journées de Stage First à concurrence de 96 jours maximum;
  • les congés de circonstance, les journées indemnisées par l’assurance maladie-invalidité (dans certains cas), les journées non prestées pour cause d’accident de travail ou de maladies professionnelles, les journées de grève, les absences pour raisons familiales impérieuses, les jours de chômage temporaire, etc.

Comment calculer tes jours ?

Pour le calcul des journées de travail, l’ONEM considère que le travail a été effectué à raison de 6 jours par semaine. Lorsque le travailleur a presté le travail en régime 5 jours par semaine, l’ONEM examine s’il s’agit du régime habituel dans ce secteur et assimile alors le régime 5 jours de travail par semaine au régime 6 jours par semaine sans appliquer de calcul de rapport.
Pour les périodes d’occupation ininterrompues à temps plein (horaire de 35 heures minimum en moyenne par semaine), 26 jours de travail sont pris en considération par mois civil.
Dans les autres cas, le nombre de jours de travail pris en considération est égal au nombre de jours de travail effectués pendant l’occupation, multiplié par 6, et divisé par le nombre hebdomadaire moyen de jours de travail.
Pour les périodes de travail à temps partiel (et en vue d’une admission au chômage à temps plein), le nombre de jours de travail pris en considération est égal au nombre d’heures de travail effectuées pendant l’occupation, multiplié par 6, et divisé par le nombre hebdomadaire moyen d’heures de travail à temps plein pour la même fonction.

Est-ce que tu gardes ton droit au chômage si tu l’as interrompu ?

Si tu interromps ton chômage (par exemple, pour voyager quelques mois), tu peux récupérer le bénéfice des allocations si tu introduis une nouvelle demande et que tu te réinscris comme demandeur d’emploi au plus tard 3 ans après ton dernier jour indemnisé.
Tu dois avoir bénéficié d’un jour au moins d’allocation avant cette interruption.
Cette période de 3 ans peut dans certains cas (par exemple, reprise d’études ou travail indépendant) être prolongée.
Suite à cette nouvelle demande, tu bénéficieras des allocations sans devoir à nouveau apporter la preuve d’une période de travail. Le montant de tes allocations risque cependant d’être inférieur au dernier montant perçu avant l’interruption. La diminution progressive des allocations continue à courir, même pendant la période d’interruption où tu ne reçois rien. Tu trouveras plus d’information sur cette diminution progressive dans la fiche quels sont les montants des allocations de chômage?

Partager

Poser une question

N’hésite pas à nous poser une question, un professionel faisant partie du réseau Bruxelles-J te répondra. Nous préservons ton anonymat et ton adresse de messagerie ne sera pas publiée.

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*
*
*

133 questions déjà posées

  1. Gloria

    Bonjour

    Ma question concerne une demande de chomage

    J’ai bénéficié de chomage de 2016 jusqu’en mai 2017 ensuite j’ai été sanctionné pour plusieurs jours suite au désaccord avec le travailleur social Donc J’avais plus droit aux allocations de chômage

    Je suis aller ai cpas et actuellement j’ai un revenu d’intégration social mais Est ce possible de bénéficier de nouveau des allocations de chômage après ma période de sanction ?

    Si oui, dois je retourner au syndicat pour m’inscrire ou aller à l’Onem ?

     

    Merci

    Répondre
  2. Fred1456

    Bonjour voila pour les artocle 60 ou 61 es que cela peux se faire dans les grandes surfaces style colruyt, aldi, lidl, etc? Merci de votre réponse

    Répondre
  3. Maxime dV

    Bonjour,

    Je suis travailleur intérimaire depuis septembre 2015 dans l’industrie pharmaceutique. J’aurais souhaité savoir comment déterminer le nombre de journées de travail pour les travailleurs intérimaires en fonction du nombre de jours effectivement prestés sachant que je n’ai que rarement travaillé des semaines complètes de 38heures ou des week-ends complets de 24heures.

    Je pose cette question car je viens d’apprendre que le poste d’intérimaire que j’occupe actuellement sera supprimé à partir du 1er juillet 2019.

    Merci pour votre réponse,

    Max

    Répondre
  4. Anna

    Bonjour,

    Aurais-je le droit au chômage si:

    -Je travaille depuis +-2 ans à temps plein (CDI’s dans le secteur public 1 an et 2 mois et secteur privé 8 mois), mais mon dernier CDI n’a duré que 8 mois dans le secteur privé.

    -Si je démissionne?

     

    merci pour votre réponse,

     

    Anna

    Répondre
  5. Willy

    J’ai pris 2 ans ou j’ai décidé de me concentrer un peu plus sur ma carrière artistique.. inutile de dire que les choses se sont pas passé comme prévu mais ça valais la peine. Je n’avais jamais pris le temps de m’inscrire au chômage auparavant et j’ai presque toujours bossé en intérim avant ça. En économisant …

    Du coup la je suis de retour à la case départ (sans toucher 200 €, ni rien d’ailleurs), et je suis à la recherche de travail mais les choses avancent plus lentement que jamais alors que je ne demande que ça (de me remettre à charbonner)

    Ai-je droit au chaumage dans mon cas (ou autres) le temps que je me remette sur pied ?

    Répondre
  6. Rik

    Bonjour,

    J’ai une question concernant le sujet de « Nombre de jours minimum de travail salarié à prouver et période de référence » et j’espère vous veuillez bien me aider, merci beaucoup d’avance. 

    A continuation j’ai construit une récapitulation de mes derniers activités professionnels des deniers 21 mois (période de reference qui correspond a mon age de 25 ans).

    Période du 5 Septembre 2018 au 16 Mai 2019:
     

    Après 8 mois et 2 semaines de emploi mon contrat CDI a pris fin a la demande de l’employeur. J’ai reçu une indemnité compensatoire de préavis equivalent a un délai de 6 semaines et mon contrat était de 38h20 par semaine. Si mes calculs sont bon je pense avoir plus ou moins 221 jours travaille en temps-plein ( 8.5 mois X 26 jours = 221).

    Période du Mai 2018 au Juillet 2018:

    J’ai travaille un total de 20 jours temps-plein dans un contrat d’intérim comme étudiant employee. 

    Période du 1 Octobre 2017 au Avril 21 2018:

    J’ai travaille depuis Décembre 2013 jusque Avril 2018 (4 ans et 4 mois) comme ouvrier avec un contrat CDI en temps partiel avec une moyenne de 20 heures par semaine. Si mes calculs son bon et on prend comme reference la période de reference de 21 mois cette a dire depuis Octobre 2017 j’aurais environ 78 jours travailles (6 mois en temps partiel de 20 heures, 6 x 26/2 = 78). 

    Ma question c’est la suivant, puis-je obtenir le Nombre minimum de jours de travail salarié à prouver (stage) et période de référence? Dans le cas ou mes jours comme étudiant employee compte pour la période de reference j’aurais un environ de 319 jours travaillé en 21 mois (221+20+78= 319) et dans le cadre ou ses 20 jours comme étudiant employee ne compte pas pour la période de référence j’aurais environ 309 jours en 21 mois.  Une dernier questions quels document sont- ils besoin pour prouver les jours travaille? et ou puis je les trouver?. Une information supplémentaire tous mes travailles ont été effectue en Belgique.

    Merci beaucoup pour votre temps et votre réponse. 

    Répondre
    1. Infor Jeunes Bruxelles

      Bonjour Rik,

      Pour ouvrir un droit aux allocations de chômage (sur base du travail) avant 36 ans, il faut prouver 312 jours de travail sur les 21 mois qui précèdent la demande. Le travail sous contrat d’occupation étudiant ne peut pas être pris en compte (pas de cotisation sociale pour le secteur chômage prélevées sur ton salaire). Par contre, ton préavis payé est assimilé à des journées de travail (puisque tu as perçu une rémunération sur laquelle des cotisations complètes ont été prélevées). Tes calculs ne sont pas totalement corrects car pour les mois incomplets, il faut faire un calcul que tu ne sembles pas avoir fait (pour septembre 2018 et mai 2019) et pour le travail à temps partiel, ton calcul ne semble pas correct non plus.

      Selon nos calculs, tu prouves donc 218 jours pour ton CDI 2018-2019 + 38 jours pour ton préavis et 81 jours pour ton contrat ouvrier à temps partiel (si un emploi à temps plein est bien de 38h/semaine dans cette entreprise) soit un total de 337 jours. Tu sembles donc dans les conditions. Cependant, nos calculs restent approximatifs et il reviendra à l’ONEm de vérifier cela.

      Vu qu’il semble possible que tu remplisses les conditions d’admission, nous te conseillons effectivement de t’inscrire comme demandeur d’emploi auprès du service régional pour l’emploi compétent (Actiris, Forem, Vdab, Adg) dès maintenant et d’introduire ta demande d’allocations de chômage auprès d’un organisme de paiement (syndicat ou CAPAC) dès que la période couverte par l’indemnité de préavis sera terminée (il n’est pas possible de cumuler indemnité de préavis et allocations de chômage). Pour introduire ta demande, tu auras besoins des C4 de tes emplois (qui t’ont été délivrés par tes employeurs). Sur place, ils te demanderont également de compléter le formulaire C1 (situation familiale) et d’apporter la preuve de ton inscription comme demandeur d’emploi. Tu retrouveras ces informations sur cette page: https://www.bruxelles-j.be/droits-sociaux/tes-droits-au-chomage/quelles-demarches-dois-tu-effectuer/

      N’hésite pas à nous recontacter si tu as d’autres questions.

      Répondre
  7. Carli

    Je suis en cdi depuis 3 ans je voudrais démissionner afin d’entamer une formation , aurais je droit au chômage ?

    Répondre
    1. Infor Jeunes Bruxelles

      Bonjour Carli,

      Si tu souhaites mettre fin à ton contrat, tu peux le faire à tout moment. Tu devras alors en informer ton employeur en lui adressant une lettre de démission ( en y mentionnant le début et la fin de ton préavis) que tu devras soit lui envoyer par courrier recommandé, soit lui remettre en main propre moyennant une signature. Tu trouveras plus d’informations sur comment quitter ton emploi sur la fiche: https://www.bruxelles-j.be/travailler/ton-premier-emploi/comment-quitter-ton-emploi/

      Mais sache qu’en démissionnant, tu risques une sanction de l’Onem allant d’un simple avertissement à une exclusion du droit de chômage de 4 à 52 semaines pour abandon d’un poste convenable car quitter son emploi pour suivre une formation n’est pas un motif valable pour l’Onem. Tu trouveras plus d’informations sur les sanctions de l’Onem sur la fiche: https://www.bruxelles-j.be/droits-sociaux/tes-droits-au-chomage/quelles-sont-les-sanctions-de-lonem/
      Pour éviter toute éventuelle sanction, tu devras soit négocier ton licenciement auprès de ton employeur, soit signer un nouveau contrat chez un autre employeur pour une durée minimum de 13 semaines.

      Et, en tant que bénéficiaire d’allocations de chômage, si tu souhaites suivre une formation, tu devras introduire une demande de dispense au service emploi de ta région. Les conditions à remplir vont dépendre du type de formation que tu voudras faire et celle-ci devra se dérouler en semaine pendant la journée. Tu trouveras plus d’informations à ce propos sur: http://bruxelles-j.be/droits-sociaux/tes-droits-au-chomage/peux-tu-obtenir-une-dispense-pour-te-former-pendant-ton-chomage/

      Pour d’autres questions, n’hésite pas à nous recontacter.

      Répondre
  8. Djem

    Bonjour,

    Je perçois un chômage complet depuis juillet 2018, on me propose un cdd jusqu’au 5 juillet dans un lycée. Comment cela se passerait il pour mes droits et mes indemnités? Merci

    D. T

     

    Répondre
    1. Infor Jeunes Bruxelles

      Bonjour Djem,

      Sache qu’en tant que chômeur indemnisé, tu ne recevras pas d’allocations pour les jours pendant lesquels tu seras lié à un contrat de travail; même si c’est pour quelques heures par jour. Que tu travailles une heure ou 8 heures par jour, comme tu percevras un salaire pour tes périodes de travail, tu ne seras pas indemnisé par l’Onem. Tu devras alors noircir les cases des jours correspondant à ces jours sur ta carte de contrôle.
      Mais si tu travailles à temps plein, un mois complet, tu ne devras pas introduire ta carte de contrôle à la fin du mois.

      Nous te conseillons de préalablement remplir ta carte de chômage avant d’entamer ta journée de travail, cela t’évitera tout risque de sanction en cas de contrôle

      Aussi, tout va dépendre du salaire net que tu recevras pendant ta période de travail. Si ton salaire mensuel net est supérieur au montant des allocations que tu percevais avant de recommencer à travailler, tu ne pourras malheureusement pas garder tes allocations. Par contre, si en travaillant tu gagnes salaire moins important que tes allocations de chômage, tu auras droit à un complément de chômage.

      Si tu as une période d’interruption de chômage de plus de 28 jours consécutifs, pour bénéficier des allocations de chômage à la fin de ton CDD, tu devras te réinscrire comme demandeuse d’emploi au service emploi de ta région et introduire de nouveau une demande d’allocations de chômage auprès d’un organisme de paiement (CAPAC ou syndicat). Tu trouveras plus d’information sur les démarches à effectuer ici: https://www.bruxelles-j.be/droits-sociaux/tes-droits-au-chomage/quelles-demarches-dois-tu-effectuer/

      Pour d’autres questions, n’hésite pas à nous recontacter.

      Répondre
  9. Amina

    Bonjour ,je suis mère de 2 enfants et j ai 29 ans  jamais travailler en belgique et je veux suivre une fomartion en infomatique et pendant la formation est ce que j ai droit aux allocation de chomage merci

    Répondre
    1. Infor Jeunes Bruxelles

      Bonjour Amina,

      Pour bénéficier des allocations de chômage, il faut prouver un certain nombre de jours de travail salarié au cours d’une certaine période de référence. Par exemple, les personnes de moins de 36 ans doivent travailler minimum 312 jours au cours des 21 mois précédant leur demande. Tu trouveras plus d’informations sur les conditions pour prétendre aux allocations de chômage sur la fiche ci-dessus.
      Comme tu n’as jamais travaillé en Belgique, tu ne pourras malheureusement pas prétendre aux allocations de chômage belge pour l’instant. Que tu sois en formation ou pas, ru devras remplir ces conditions pour ouvrir le droit aux allocations de chômage.

      Si tu rencontres des difficultés financières, tu pourrais, sous certaines conditions, bénéficier de l’aide CPAS de ta commune de résidence. Tu pourrais alors prétendre soit au revenu d’intégration sociale (ou de l’aide équivalente) ou de l’aide sociale. Tu trouveras plus d’informations sur les aides du CPAS sur la fiche: https://www.bruxelles-j.be/droits-sociaux/obtenir-de-laide-du-cpas/quelles-sont-les-aides-fournies-par-le-cpas-a-qui-sadressent-elles-quelles-sont-les-conditions/

      Pour d’autres questions, n’hésite pas à nous recontacter.

      Répondre
  10. vero 6510

    Mon fils qui n’auras que 21 ans au mois de juin,  A actuellement 2 évaluations positives, ( sa deuxième remontant a il y a huit mois ) mais malheureusement il n’a pas réussi sa 6éme année avec fruit…A l’onem on ma dit que suis a cet echec il ne pourrais s’inscrire comme demandeur d’emploi a 21 ans et percevoir les allocations a partir du 1er jour du mois qui suis.

    Mais a coté de cela j’ai donc continué a percevoir les allocations familiales jusqu’en fevrier dernier en suite plus rien. J’ai donc téléphoné pour savoir pourquoi il ne me payait plus les allocations depuis 3 mois maintenant.

    Suite a cela j’ai recu un courrier me disant que je leur était redevable du trop percu a ils sont parti du principe qu’il n’avait plus a me les payer après sa 2eme evaluations.

    Pourriez-vous m’aider s’il vous plait. Bien a vous

    Répondre
    1. Infor Jeunes Bruxelles

       

      Bonjour Vero6510,

       

      Pour ouvrir un droit aux allocations d’insertion, ton fils doit répondre aux conditions suivantes :

      – ne plus être soumise à l’obligation scolaire

       

      – ne pas avoir 25 ans

       

      – avoir terminé certaines études qui ouvrent le droit (par exemple avoir terminé la 6ème année de l’enseignement secondaire général ou au moins la 3e année de l’enseignement secondaire professionnel, artistique ou technique) et si tu as moins de 21 ans, être en possession d’un diplôme (https://www.onem.be/fr/documentation/feuille-info/t35)

       

      – avoir accompli un stage d’insertion professionnelle

       

      – avoir obtenu 2 évaluations positives

       

      Toutes les informations utiles se trouvent sur https://www.bruxelles-j.be/travailler/ton-premier-emploi/le-stage-dinsertion-professionnelle et sur https://www.onem.be/fr/documentation/feuille-info/t35.

       

      Cela veut dire que lorsque ton fils aura 21 ans, il pourra introduire une demande d’allocations d’insertion au moyen du formulaire C109/36 via un organisme de paiement (Capac ou syndicat).

       

      L’organisme de paiement a un délai de deux mois maximum pour transmettre le dossier au bureau de chômage. Le bureau de chômage a alors un délai d’un mois maximum pour prendre sa décision. Si le bureau de chômage décide de le convoquer pour l’entendre sur un point, le délai maximum s’allonge à un mois et 10 jours.  Si la demande est acceptée par le bureau de chômage, ton fils recevra tes allocations calculées à partir de la date de sa demande. Le délai est très souvent beaucoup plus rapide.  Si le dossier est incomplet, l’organisme de paiement lui réclamera les informations manquantes. Il est essentiel de fournir ces informations dans le délai demandé.  Toutes les informations utiles se trouvent sur https://www.bruxelles-j.be/travailler/ton-premier-emploi/quelles-sont-les-demarches-a-effectuer-en-fin-de-stage-dinsertion-professionnelle

       

      Tu trouveras également des informations utiles sur le crédit de 36 mois des allocations d’insertion sur https://www.bruxelles-j.be/travailler/ton-premier-emploi/jusque-quand-as-tu-droit-a-des-allocations-dinsertion.

       

      Comme tu peux le lire sur https://www.bruxelles-j.be/droits-sociaux/les-allocations-familiales/as-tu-encore-droit-aux-allocations-familiales-apres-tes-18-ans, une fois que ton fils a validé son stage d’insertion (2 évaluations positives), il a perdu son droit aux allocations familiales même si il n’a pas ouvert de droit aux allocations d’insertion..

       

      Cela veut dire que s’il a obtenu une 2e évaluation positive il ya 8 mois, son droit aux allocations familiales s’est arrêté à ce moment-là.  La caisse d’allocation familiale est donc en droit de te réclamer le trop perçu.

      N’hésite pas à me recontacter si tu souhaites continuer la discussion.

       

      Répondre
  11. sissi

    Bonjour,

    je suis en train de constituer mon dossier de demande d’accès au chômage après un période travail (au total plus de 312 jours de contrats artistiques) je me suis bien renseignée et je pense que mon dossier est bon et complet. Conseillez-vous quand même de s’inscrire à un syndicat ou pas forcément..? je pense prendre rdv à la Capac fin juin et y déposer mon dossier directement…

    j’avais penser passer par un syndicat pour être couverte en cas de refus ou problème avec l’Onem suite au dépot de dossier mais je vois que l’aide juridique est incluse qu’à partir de 6mois d’inscription…

    Que me conseillez-vous?

    merci d’avance pour votre réponse.

    Répondre
    1. Infor Jeunes Bruxelles

      Bonjour Sissi,

      Le choix de l’organisme de paiement est un choix personnel et nous ne pouvons te conseiller plus l’une ou l’autre possibilité. Les syndicats, contrairement à la CAPAC, remplissent également leur fonction de syndicat et non seulement d’organisme de paiement. Ils ont donc également dans leur fonction la défense des droits des travailleurs. Cependant, ces services sont payants. C’est donc à toi de voir dans quelle mesure tu estimes avoir besoin de ces services ou pas.

      Sache qu’en cas de difficulté avec l’ONEm ou avec n’importe quel organisme de paiement (qu’il s’agisse d’un syndicat ou de la CAPAC) il est toujours possible de te faire aider pour défendre tes droits en passant par des services juridiques gratuits: http://www.aidejuridiquebruxelles.be/index.php/ou-obtenir-une-aide-juridique-de-premiere-ligne/91-caj/aide-juridique-de-premiere-ligne/121-associations-de-la-caj

      N’hésite pas à nous recontacter si tu as d’autres questions.

      Répondre
  12. Steph

    Bonjour,

    Je souhaiterai quitter mon emploi actuel pour faire une formation. J’ai toujours travailler a temps plein. Pendant le temps de la formation, ai-je droit à une aide financière ?

     

    Merci d’avance.

    Répondre
    1. Infor Jeunes Bruxelles

      Bonjour Steph,

      Si tu souhaites mettre fin à ton contrat, tu peux le faire à tout moment. Tu devras alors en informer ton employeur en lui adressant une lettre de démission ( en y mentionnant le début et la fin de ton préavis) que tu devras soit lui envoyer par courrier recommandé, soit lui remettre en main propre moyennant une signature. Tu trouveras plus d’informations sur comment quitter ton emploi sur la fiche: https://www.bruxelles-j.be/travailler/ton-premier-emploi/comment-quitter-ton-emploi/

      Mais sache qu’en démissionnant, tu risques une sanction de l’Onem allant d’un simple avertissement à une exclusion du droit de chômage de 4 à 52 semaines pour abandon d’un poste convenable car quitter son emploi pour suivre une formation n’est pas un motif valable pour l’Onem. Tu trouveras plus d’informations sur les sanctions de l’Onem sur la fiche: https://www.bruxelles-j.be/droits-sociaux/tes-droits-au-chomage/quelles-sont-les-sanctions-de-lonem/
      Pour éviter toute éventuelle sanction, tu devras soit négocier ton licenciement auprès de ton employeur, soit signer un nouveau contrat chez un autre employeur pour une durée minimum de 13 semaines.

      Et, en tant que chômeuse indemnisée, si tu souhaites suivre une formation tout en gardant tes allocations de chômage, tu devras introduire une demande de dispense au service emploi de ta région. Les conditions à remplir vont dépendre du type de formation que tu voudras faire et celle-ci devra se dérouler en semaine pendant la journée. Tu trouveras plus d’informations à ce propos sur: http://bruxelles-j.be/droits-sociaux/tes-droits-au-chomage/peux-tu-obtenir-une-dispense-pour-te-former-pendant-ton-chomage/

      Pour d’autres questions, n’hésite ps à nous recontacter.

      Répondre
  13. Tarek

    bonjour,

     

    J’aimerais savoir si j’ai le droit de bénéficier d’une allocation de chômage, cependant je ne comprend pas la méthode de calcul a effectuer . Pourriez-vous m’en dire plus, svp?

    Je me suis rendu dans vos locaux à la chaussée de Charleroi, mais on m’a dit de remplir des documents. J’ai moins de 36 ans.

    en 2017  : 71 jours de travail en tant qu’ouvrier + 6 jours en tant qu’employé

    en 2018 : 61 jours de travail en tant qu’ouvrier + 26 jours en tant qu’employé

    + 1 pécule de vacance de 541.26€

    + 1 incapacité de travail du 09.01.18 au 10.01.2018

     

    Merci de m’aider svp

     

    Répondre
    1. Infor Jeunes Bruxelles

      Bonjour Tarek,

      Il nous semble que tu nous confonds avec l’Onem et que c’est là que tu t’es présentée et non chez nous. Nous sommes une plateforme d’informations généralistes qui répond à toute personne (particulièrement les jeunes) souhaitant trouver une réponse à des questions.

      Pour revenir à ta question, sache que pour bénéficier des allocations de chômage, il faut prouver un certain nombre de jours de travail au cours d’une certaine période de référence. Comme tu as moins de 36 ans, tu devras prouver minimum 312 jours de travail au cours des 21 mois précédant ta demande au moment de l’introduire.
      Ici, le type de contrat (CDI, CDD, contrat de remplacement, contrat intérimaire) ou du statut de travailleur (ouvrier ou employé) n’aura aucune importance. Il doit juste s’agir d’un contrat salarié.

      Par exemple, si tu introduis ta demande ce lundi 20/05/2019, tu dois avoir totalisé une période de travail de 312 jours depuis le 20/02/2017. Et, tes jours de travail mentionnés ci-dessus ne sont malheureusement pas suffisants pour ouvrir le droit à des allocations de chômage. Tu trouveras plus d’informations sur les conditions pour bénéficier des allocations de chômage sur la fiche ci-dessus.

      Pour d’autres questions, n’hésite pas à nous recontacter.

      Répondre
  14. manfio

    Bonjour, je ne sais plus a qui m’adresser, j’ai été indépendante pendant 26 ans dans ma librairie,j’ai arreter pour élevé mon fils qui a maintemant 15 ans ( divorcée),j’ai fait des remplacements ( dans les écoles comme animatrice, croix rouge ,ums ambulances ,bureau, mais jamais assez pour récupérer mes droit, j’ai été pendant 2 ans au cpas et j’ai trouvé un travail mais de remplacement pendant 4 mois ,sur ce j’ai hérité d’1 pt maison de mes parents décédés, j’ai toujours mon appartement a payer 600 euro de loyer , mon fils a élevé, et j’ai droit a rien ( aucune aide) je puise dans mes économies qui fonde comme neige au soleil, j’essaye de garder le peu d’argent que j’ai pour mon fils, maintenant je doit me faire opéré de la main droite (maladie duputray) je ne sais plus a qui m’adresser pour pouvoir bénéficier d’une aide meme minim pour pouvoir continuer dignement a élever mon fils, je suis prete a prendre ma pension mais je sais pas si je peut , je suis prete a travailler aussi mais tout les patrons me disent que ca coute trop chère d’engager quelqu’un , et voila je tourne en rond. Merci de prendre mon courrier en considération

    M. Manfio

    Répondre
    1. Infor Jeunes Bruxelles

      Bonjour Manfio,

      Votre question n’est pas très claire.

      Sachez tout de même que pour pouvoir bénéficier d’allocations de chômage, vous devez totaliser un certain nombre de jours de travail salarié en fonction de votre âge, et à comptabiliser sur une période de référence. Vous trouverez le nombre de jours que vous avez à totaliser sur la fiche ci-dessus.

      Sachez que les périodes de travail indépendant ne sont malheureusement pas prise en compte mais peuvent parfois (si le travail indépendant se situe dans la période de référence) permettre de prolonger cette période de référence et de faire prendre en compte des jours de travail salarié précédant le travail indépendant. Il en va de même pour une période d’inactivité pour l’éducation d’un enfant de minimum 6 mois (jusqu’à ces 6 ans). 

      Lorsque vous n’êtes pas dans les conditions pour prétendre à des allocations de chômage, il est effectivement conseillé de se rendre auprès du CPAS pour solliciter une aide. 

      Le CPAS propose 2 types d’aide, à savoir le revenu d’intégration social (RIS: aide mensuel) et l’aide sociale (ponctuel).

      Avant d’octroyer une aide, le CPAS analyse votre situation afin de savoir si vous remplissez les conditions. Sachez que les héritages sont pris en considération (souvent sous forme de montant annuel : https://www.droitsquotidiens.be/fr/question/dois-je-rembourser-le-ris-que-jai-recu-si-je-recois-de-largent-salaire-heritage-gain-au-lotto-etc) mais ne vous empêche pas automatiquement de bénéficier du RIS CPAS, sauf si le CPAS constate par exemple que vous recevez un loyer de location vous permettant de payer votre propre loyer ou que vous vivez dans la maison dont vous avez hérité.

      Vous pouvez également faire une demande d’aide sociale auprès du CPAS, une aide ponctuelle sous forme d’une aide financière, en nature (alimentation, chauffage, fourniture scolaire) , d’une caution locative, aide médicale (pour votre opération par exemple,…) , aide à la gestion financière,… Plus d’informations concernant le CPAS sur http://bruxelles-j.be/droits-sociaux/obtenir-de-laide-du-cpas/


      En ce qui concerne la pension, nous ne pourrons malheureusement pas répondre à votre question car  Bruxelles-J est une plateforme d’information jeunesse, nous ne sommes donc pas compétents en matière de pension. Cependant, nous vous conseillons de poser votre question à l’ONP: http://www.onprvp.fgov.be/FR/about/contact/Pages/default.aspx

      D’autres questions ? N’hésitez pas à nous recontacter!

      Répondre
    2. Infor Jeunes Bruxelles

      Bonjour Manfio,

      Votre question n’est pas très claire.

      Sachez tout de même que pour pouvoir bénéficier d’allocations de chômage, vous devez totaliser un certain nombre de jours de travail salarié en fonction de votre âge, et à comptabiliser sur une période de référence. Vous trouverez le nombre de jours que vous avez à totaliser sur la fiche ci-dessus.

      Sachez que les périodes de travail indépendant ne sont malheureusement pas prise en compte mais peuvent parfois (si le travail indépendant se situe dans la période de référence) permettre de prolonger cette période de référence et de faire prendre en compte des jours de travail salarié précédant le travail indépendant. Il en va de même pour une période d’inactivité pour l’éducation d’un enfant de minimum 6 mois (jusqu’à ces 6 ans).

      Lorsque vous n’êtes pas dans les conditions pour prétendre à des allocations de chômage, il est effectivement conseillé de se rendre auprès du CPAS pour solliciter une aide.

      Le CPAS propose 2 types d’aide, à savoir le revenu d’intégration social (RIS: aide mensuel) et l’aide sociale (ponctuel).

      Avant d’octroyer une aide, le CPAS analyse votre situation afin de savoir si vous remplissez les conditions. Sachez que les héritages sont pris en considération (souvent sous forme de montant annuel : https://www.droitsquotidiens.be/fr/question/dois-je-rembourser-le-ris-que-jai-recu-si-je-recois-de-largent-salaire-heritage-gain-au-lotto-etc) mais ne vous empêche pas automatiquement de bénéficier du RIS CPAS, sauf si le CPAS constate par exemple que vous recevez un loyer de location vous permettant de payer votre propre loyer ou que vous vivez dans la maison dont vous avez hérité.

      Vous pouvez également faire une demande d’aide sociale auprès du CPAS, une aide ponctuelle sous forme d’une aide financière, en nature (alimentation, chauffage, fourniture scolaire) , d’une caution locative, aide médicale (pour votre opération par exemple,…) , aide à la gestion financière,… Plus d’informations concernant le CPAS sur http://bruxelles-j.be/droits-sociaux/obtenir-de-laide-du-cpas/

      En ce qui concerne la pension, nous ne pourrons malheureusement pas répondre à votre question car  Bruxelles-J est une plateforme d’information jeunesse, nous ne sommes donc pas compétents en matière de pension. Cependant, nous vous conseillons de poser votre question à l’ONP: http://www.onprvp.fgov.be/FR/about/contact/Pages/default.aspx

      D’autres questions ? N’hésitez pas à nous recontacter!

      Répondre
  15. Erika

    Bonsoir, je suis à la charge de mon compagnon (ainsi que nos 3 enfants) depuis 5 ans environs. Avant cela j ai été 1 an au chômage.

    Puis-je me réinscrire au chômage et suivre une formation ?

     

    He vous remercie d’avance pour votre réponse.

    Répondre
    1. Infor Jeunes Bruxelles

      Bonjour Erika,

      Il est toujours possible de s’inscrire comme demandeuse d’emploi auprès de l’organisme régional pour l’emploi de ta région (Actiris, Forem, Vdab, Adg) et d’avoir accès aux formations pour demandeurs d’emploi.

      Si ta demande concerne plutôt la possibilité de récupérer ton droit aux allocations de chômage après une interruption de ce droit, tu trouveras plus d’information ici: https://www.onem.be/fr/documentation/feuille-info/t39 Tu verras que la règle de base est qu’on peut récupérer son droit pour autant qu’on en refasse la demande au plus tard dans les 3 ans qui suivent le dernier jour indemnisé. Cette période de 3 ans est prolongée par certains événements comme l’inactivité pour l’éducation d’un enfant de moins de 6 ans. Il faut donc vérifier si tu remplis une des conditions pour pouvoir prolonger la période de 3 ans. Si c’est le cas, tu devrais pouvoir récupérer tes allocations de chômage en t’inscrivant comme demandeuse d’emploi auprès de l’organisme régional pour l’emploi et en introduisant une demande d’allocations auprès d’un organisme de paiement (Syndicat ou CAPAC). Attention, cela n’est vrai que si tu avais ouvert un droit aux allocations de chômage (sur base du travail).

      Si tu avais ouvert un droit aux allocations d’insertion (sur base des études), tu n’es à priori plus dans les conditions si tu as le statut cohabitante car le crédit des 36 mois est probablement écoulé (sauf si tu prouves aussi un événement qui prolonge le crédit des 36 mois ou si tu n’es pas cohabitante et que tu as moins de 33 ans: https://www.bruxelles-j.be/travailler/ton-premier-emploi/jusque-quand-as-tu-droit-a-des-allocations-dinsertion/)

      Si tu ouvres un droit aux allocations de chômage (ou d’insertion) et que tu souhaites suivre une formation en même temps, tu devrais probablement demander une dispense. Tu retrouveras plus d’informations à ce sujet sur cette page: https://www.bruxelles-j.be/droits-sociaux/tes-droits-au-chomage/peux-tu-obtenir-une-dispense-pour-te-former-pendant-ton-chomage/

      N’hésite pas à nous recontacter si tu as d’autres questions.

      Répondre
  16. vero 6510

    Apres 2 évaluations positives de contrôle chomage, a partir de quel age minimum mon fils aura-t-il le droit de percevoir des allocations de chomage dans l’attente d’un travail.            merci a vous

    Répondre
    1. Infor Jeunes Bruxelles

      Vero 6510,

      Quel âge a ton fils?
      Sur base de quelles études demande-t-il les allocations d’insertion?

      L’ouverture du droit aux allocations d’insertion n’est pas vraiment liée à l’âge mais le jeune qui demande les allocations d’insertion en dessous de l’âge de 21 ans, doit être en possession d’un diplôme de l’enseignement secondaire supérieur (CESS) ou avoir terminé avec succès une formation en alternance.
      Donc, s’il remplit cette condition d’études, il pourrait bénéficier immédiatement des allocations quel que soit son âge dès la fin de son stage; pour autant que celui-ci ait été validé.
      S’il au moins 21 ans, il pourra directement introduire sa demande.

      Mais attention, dans tous les cas, le droit doit être ouvert avant ses 25 ans.

      Pour d’autres questions, n’hésite pas à nous recontacter

      Répondre
  17. Florina

    Bonjour . Ça fait 16 mois que je travaille à mi-temps 24 h / semaine , mais j’ai quasiment tout le temps eu des suppléments de contrat de 35h/semaine totale (temps plein dans l’entreprise sur 5 jours semaine ) . J’ai travaillé seulement 3ou4 mois en 24h /sem, le reste 35h/sem environ 12mois complets.  Je voudrais savoir si , après une rupture conventionnelle, est ce que je pourrais avoir droit au chômage complet le temps de trouver une autre solution. J’espère que vous avez compris mon message .Merci

    Répondre
    1. Infor Jeunes Bruxelles

      Bonjour Florina,

      Il y’a deux éléments à prendre en compte dans ta situation.

      Tout d’abord, il faudra vérifier si tu réponds aux conditions pour ouvrir ton droit au chômage à temps plein. Pour ce faire, si tu as moins de 36 ans, tu dois prouver 312 jours de travail sur les 21 derniers mois. Si tu as travaillé à temps partiel, tu devras faire un calcul pour convertir tes heures de travail en jours de travail. Le nombre de jours de travail est égal au nombre d’heures de travail effectuées pendant l’occupation, multiplié par 6, et divisé par le nombre hebdomadaire moyen d’heures de travail à temps plein pour la même fonction. Il faudra donc que tu additionnes toutes tes heures, semaine par semaine, pour pouvoir faire la conversion et savoir si tu peux ouvrir un droit au chômage complet (à noter que seules les heures déclarées entrant dans ce calcul. Vérifie donc bien que ton employeur a bien déclarer toutes ces heures supplémentaires). Tu trouveras les informations sur le chômage sur base d’un temps partiel ici : https://www.bruxelles-j.be/droits-sociaux/tes-droits-au-chomage/travailler-a-temps-partiel/ Dans le cas où tu n’ouvrirais pas de droit au chômage complet, tu pourras vérifier si ouvres ton droit aux demi-allocations de chômage (sur base d’un temps partiel, toutes les informations sur la fiche en lien).

      Une deuxième chose importante est que, dans le cas où tu signes une rupture de contrat d’un commun accord avec ton employeur, tu t’exposes au risque d’être sanctionnée par l’ONEm pour « abandon d’emploi sans motif légitime ». Cette sanction peut aller d’un simple avertissement à une exclusion du chômage pour une période allant de 4 à 52 semaines. Ainsi, si tu es sanctionnée, tu ne bénéficieras pas d’allocations de chômage pendant la période de sanction et ce même si tu ouvres ton droit. Tu trouveras toutes les informations sur les sanctions de l’ONEm ici : https://www.bruxelles-j.be/droits-sociaux/tes-droits-au-chomage/quelles-sont-les-sanctions-de-lonem/

      Si tu as besoin d’autres informations, n’hésite pas !

      Répondre
  18. Pauwelyn

    Bonjour,

    Je suis actuellement dans un poste qui ne me convient pas physiquement mental et physique ,c’est juste impossible à gérer bien que je m’y suis attelé pour y arriver .

    Je suis infirmière à mi-temps et cela depuis 7 mois fin de se mois ci . L’idée n’est pas d’être au chômage je suis dans une boulot en pénurie donc du travail il y’en a!

    En effet j’aimerais faire de l’intérim.

    Ma question est la suivante, si je démissionne combien de jours de travail me faudra t’il pour rétablir mon statut de droit au chômage .

    En faite ce qui me fait peur se sont plus les jours ou j’ai pas de travail dans le mois, l’intérime n’étant pas toujours fiable.

    Je ne sais pas si ceux-ci vont être couverts au cas ou?

    Bien à vous.

    Pauwelyn.

    Répondre
    1. Infor Jeunes Bruxelles

      Bonjour Pauwelyn,

      Si tu démissionnes, tu t’exposes au risque d’être sanctionnée pour « abandon d’emploi sans motif légitime » et donc te voir exclue du chômage pour une période pouvant aller de 4 à 52 semaines. Il nous est malheureusement impossible de te dire de combien de temps sera la sanction, c’est du cas par cas. En fait, lorsque l’ONEm sera mis au courant de ta démission, tu seras convoquée afin de pouvoir expliquer ta situation et justifier ta démission. C’est suite à cette convocation et après t’avoie entendue que l’ONEm prendra sa décision. Note cependant que les motifs légitimes pour abandonner son emploi sont très stricts et que, de ce que tu nous expliques, il y a peu de chances que ce soit le cas pour toi.

      Si l’ONEm décide de te sanctionner, tu ne bénéficieras d’aucunes allocations de chômage pendant la durée de la sanction (et cela même si tu travailles en intérim certains jours). Il faudra attendre la fin de période de sanction pour pouvoir récupérer ton droit. Une fois la période de sanction terminée, tu pourras alors à nouveau bénéficier des allocations de chômage pour les jours pendant lesquels tu ne travailles pas (tu devras remplir ta carte de contrôle et déclarer tes jours de travail en intérim sur celle-ci).

      La seule possibilité de quitter un contrat de travail sans s’exposer au risque de sanction est de le faire pour un autre contrat d’au moins 13 semaines. Ainsi, si tu trouves un CDD d’au moins 13 semaines, tu pourras quitter ton emploi actuel et prester ton nouveau contrat sans risquer de perdre ton droit au chômage à la fin de celui-ci.

      Tu trouveras toutes les informations sur les sanctions de l’ONEm sur cette fiche-ci : https://www.bruxelles-j.be/droits-sociaux/tes-droits-au-chomage/quelles-sont-les-sanctions-de-lonem/

      Si tu as besoin d’autres informations, n’hésite pas !

      Répondre
  19. zoe

    J’ai quitte mon emploie. Pour avoir le droit sur le chomage est-ce que je dois travailler 13 semaines temps plein (5jours par semaine) ou c’est possible de travailler a mi-temps?

    merci

    Répondre
    1. Infor Jeunes Bruxelles

      Bonjour Zoé,

      Effectivement, pour avoir droit au chômage à temps plein et éviter la sanction d’exclusion découlant de ta démission , tu devras prester pour une durée minimale de 13 semaines dans un autre emploi (sans démissionner non plus évidemment). Tu trouveras les informations en cas de réduction du temps de travail sur: https://www.onem.be/fr/documentation/feuille-info/t65#h2_1
      Tu verras que tu n’auras pas droit à un complément du chômage pendant le temps partiel. Par contre, il est probable que tu aies droit au chômage à la perte de ce temps partiel. Mais attention tes allocations seront calculées sur base de ta dernière rémunération brute d’au moins 4 semaines. C’est donc cette rémunération qui sera prise en compte et non celle du temps plein.
      De ce point de vue-là, nous te conseillons plutôt de trouver un emploi à temps plein de 13 semaines.

      N’hésite pas si tu as besoin de plus d’informations

      Répondre
  20. duchenne

    bonjour ,

    j ai ete chomeur complet indemnisé j avais enfin retrouver un boulot apres 3 ans de recherche j ai donc commencer un temps plein en CDD de 3 mois ce 2 mai 2019 seulement voila ce 6 mai je suis aller a la médecine du travail et celui ci ma déclarer inapte temporairement en attente d information complémentaire du cardiologue ,du diabétologue ,de l ophtalmologue et de mon médecin traitant ,j étais sous contrat ptp je voudrais savoir si l employeur peut mettre fin au contrat si oui aurais je droit au chômage ou dois je me mettre en maladie

    merci a vous pour votre réponse

    Répondre
    1. Infor Jeunes Bruxelles

      Bonjour Duchenne,

      En principe, un CDD conclu à partir du 1er janvier 2014 peut être rompu unilatéralement (moyennant un délai de préavis) par une des deux parties durant la première moitié de la durée convenue du contrat (avec un maximum de 6 mois). Ton employeur peut donc mettre fin à ton contrat (moyennant un préavis) puisque tu es encore dans la première partie de contrat.

      Si tu es reconnu comme travailleur en incapacité de travail, tu percevras des indemnités à la mutuelle le temps de ton incapacité. Une fois apte au travail, tu pourras bénéficier du chômage sur base de la rémunération qui avait ouvert le droit précédemment.

      N’hésite pas si tu as besoin de plus d’informations 

      Répondre
  21. mxxid

    Bonjour ,

    Je suis engagé depuis le 25 juin 2018 en tant que Réceptionniste hôtelier en CDI / Temps plein 38h semaine.

    Je suis donc dans mon onzième mois de travail. Je travaille 7 jours sur 7 une semaine sur deux et 3 jours la semaine suivante. Ce sont des shifts altérnés.

    Mon employeur veut me licencier car (raison extérieure) le building de l’hôtel est à vendre, il veut me faire prester mon préavis avant de rompre mon contrat.

    Aurai-je droit à des allocations de chômage?

    Bien à vous.

    Répondre
    1. Infor Jeunes Bruxelles

      Bonjour Mxxid,

      Comme tu peux le lire dans la fiche ci-dessus, pour être admis aux allocations de chômage, tu dois prouver un certain nombre de jours de travail salarié au cours d’une certaine période (période de référence) précédant immédiatement la demande d’allocations de chômage. Par exemple, les personnes de moins de 36 ans doivent avoir travaillé 312 jours (c-à-d 1 an de travail) dans les 21 mois précédant la demande d’allocation de chômage.
      Si tu as travaillé 11 mois, la durée de ton préavis est de 7 semaines.

      Cela veut dire que si tu as moins de 36 ans, tu ouvriras bien un droit aux allocations de chômage.

      N’hésite pas à me recontacter si tu souhaites continuer la discussion.

      Répondre
  22. Aneta

    Jai travailler comme interimaire plusiers periodes. Chez Leonidas Bruxelles, Catalent , ADB Safegate. 5 jours/semain. Puis je compter dans cette cas chaque semain comme 6 jours de stage pour avoir drois au chommage?

    Répondre
    1. Infor Jeunes Bruxelles

      Bonjour Aneta,

      Pour bénéficier d’allocations de chômage, tu devras prouver un certain nombre de jours de travail salarié au cours d’une certaine période de référence. Si tu as moins de 36 ans par exemple, tu devras travailler minimum 312 jours au cours des 21 mois qui précéderont ta demande.
      Les jours qui seront comptabilisés pour une admissibilité au droit du chômage devront être des jours de travail effectif. Quel que soit ton régime de travail, c’est le nombre total de tes jours de travail qui sera pris en compte. Par exemple, une personne de 36 ans qui travaille à régime de 3 jours par semaine devra prouver plus d’une année de travail avant de prétendre au chômage.

      Si tu travaillais à régime de 5 jours par semaine, tes périodes de travail ne pourront malheureusement pas être considérés comme si tu travaillais 6 jours par semaine; sauf si le temps dans chaque société pour laquelle tu travaillais était de 5 jours par semaine. Tu trouveras plus d’informations sur les conditions pour bénéficier des allocations de chômage sur la fiche ci-dessus.

      Pour d’autres questions, n’hésite pas à nous recontacter.

      Répondre
  23. Kniasse21

    Bonjour au faite c’est pour savoir si avec un titre de séjour d’une Année renouvelable sous certaines conditions si j’ai droit au chomage vu que j’ai travailler au cour d’une même année 3 mois en CDD 2 mois en intérim et ensuite 3 mois en CDD là encore merci de bien vouloir me répondre

    Répondre
    1. Infor Jeunes Bruxelles

      Bonjour Kniasse21,

      Pour bénéficier des allocations de chômage, il faut prouver un certain nombre de jours de travail salarié au cours d’une certaine période de référence. Par exemple, les personnes de moins de 36 ans doivent travailler minimum 312 jours au cours des 21 mois précédant leur demande. Tu trouveras plus d’informations sur les conditions pour ouvrir le droit aux allocations de chômage sur la fiche ci-dessus.

      Malheureusement, tu ne pourras pas prétendre aux allocations de chômage maintenant. Une période de travail de 8 mois (3 mois en CDD, 2 mois en intérim et 3 mois en CDD), étant suffisante pour ouvrir le droit aux allocations de chômage.

      Et, sache que tu peux tout a fait ouvrir le droit au chômage avec un titre de séjour d’un an; pour autant que ton contrat de travail ait fait l’objet de retenu de cotisations pour le chômage (qu’il ne s’agisse pas d’un contrat d’occupation d’étudiant par exemple).
      De plus, à l’introduction de la demande d’allocations, tu devras être en possession d’un titre de séjour valable.

      Pour d’autres questions, n’hésite pas à nous recontacter.

      Répondre
  24. Ahmed

    Après 18 mois de travail , à temps plein sans maladie et sans vacances , ai-je droit au chômage sachant que j’ai 27 ans ?

    Répondre
    1. Infor Jeunes Bruxelles

      Bonjour Ahmed,

      Si tu perds ton emploi involontairement, tu devrais bien avoir droit au chômage. Pour les moins de 36 ans, un an de travail est suffisant pour pouvoir ouvrir un droit.
      Attention, si tu démissionnes ou si tu romps ton contrat de commun accord, tu risques une exclusion pour une durée entre 4 et 52 semaines.

      Bien à toi

      Répondre
  25. cle

    Je retravaille à temps plein sans jour de congé depuis le 26 février 2018 , mon contrat à durée déterminée se termine le 31 août 2019 . J’ai 27 ans . Aurais-je droit au chômage ?

    Répondre
    1. Infor Jeunes Bruxelles

      Bonjour Cle,

      Sache avant tout que pour ouvrir le droit à des jours de vacances ordinaires, il faut avoir travaillé l’année précédente. Donc comme tu as travaillé 10 mois en 2018 (de fin février au 31 janvier), cette période travail t’a ouvert le droit à un peu plus de 3 semaines de vacances ordinaire en 2019. Ton employeur a probablement dû te donner une feuille avec le décompte de congés en début de cette année. Si ce n’est pas le cas, tu peux lui en faire la demander.
      Le fait de prendre tes jours ces jours de congés n’aura aucun impact sur ton droit au chômage; pour autant que tu remplisses les conditions. Ces jours de congés étant considérés comme des jours de travail, ils seront comptabilisés pour une admissibilité au chômage.

      Et, pour bénéficier des allocation de chômage, il faut prouver un certain nombre de jours de travail salarié au cours d’une certaine période de référence. Les personnes de moins de 36 ans comme toi devront prouver 312 jours de travail salarié au cours des 21 mois précédant leur demande.
      Donc, comme ton contrat a débuté le 26 février, à la fin de celui-ci le 31 août, tu auras suffisamment travaillé pour prétendre aux allocations de chômage. Tu trouveras plus d’informations sur les conditions à remplir pour ouvrir le droit aux allocations de chômage sur la fiche ci-dessus.

      Pour d’autres questions, n’hésite pas à nous recontacter.

      Répondre
  26. Dedee

    Ayant une activité agricole complémentaire en perte financière , il semblerait que je n’ai pas droit au chômage pour ma profession principale parce que c’est le chiffre d’affaire qui est pris en compte et pas le bénéfice ? C’est difficilement concevable mais…

    Répondre
    1. Infor Jeunes Bruxelles

      Bonjour Dedee,

      Peux-tu nous expliquer plus en détail la situation ?
      Tu as perdu ton emploi et tu continues une activité complémentaire ?
      Tu trouveras les conditions pour combiner une activité accessoire avec le chômage sur : https://www.onem.be/fr/documentation/feuille-info/t46

      Bien à toi

      Répondre
  27. dimitry

    Bonjour

    je suis retourné dans mon pays pour réussir mes exzamen externe en Azerbaïdjan dans une école (general secondaire)

    suite à ma réussite je veux faire l équivalence de mon diplôme, je voulais me renseigner si mon diplôme me permet d avoir le droit au chômage en attendant de trouver un emploi car je suis actuellement au CPAS

    Merci

    Bien à vous

    Répondre
    1. Infor Jeunes Bruxelles

      Bonjour Dimitry,

      Malheureusement un diplôme n’ouvre pas automatiquement un droit aux allocations de chômage, il faut souvent remplir plusieurs conditions.

      En effet, il existe deux possibilités pour ouvrir un droit au chômage:

      1.Soit, si tu as entre 18 et 24 ans, il faut avoir effectué un stage d’insertion à la fin de tes études de 310 jours (soit 1 an) et obtenir deux évaluations positives au cours de ce dernier avant de pouvoir ouvrir un droit . Seulement, à la fin de ce stage d’insertion, on vérifiera que tu remplisses toutes les conditions pour ouvrir un droit aux allocations de chômage sur bases des études donc celle d’avoir terminé certaines études  ouvrant le droit.

      Dans le cas où tu as suivi des études à l’étranger, il faut s’assurer que ton diplôme est équivalent au diplôme de l’enseignement secondaire obtenu en Belgique (CESS) ou au certificat d’études du second degré d’enseignement technique, artistique ou professionnel obtenu en Belgique ET que tu aies :

      • soit suivi 6 années d’études en Belgique avant ton retour en Azerbaïdjan,
      • soit avoir travaillé en Belgique durant au moins 78 jours

      Plus d’information sur https://www.onem.be/fr/documentation/feuille-info/t35

      2. Soit il faut totaliser un certain nombre de jours de travail salarié déterminé en fonction de ton âge et à comptabiliser sur une période de référence (par exemple, si tu as moins de 36 ans, tu dois totaliser au minimum 312 jours, soit 1 an, sur les 21 mois précédant ta demande, les 21 mois étant la période de référence) . C’est ce qu’on appelle le droit aux allocations de chômage sur base du travail.

      D’autres questions ? N’hésite pas à nous recontacter!

      Répondre
  28. Francois

    Études complète au Luxembourg, je fais un stage spécial dans une entreprise Belge. Ai-je droit au chômage en Belgique sur base des études? Je pose cette question car on me propose un 20/38 dans le privé ceci pour demander le complément, partie Onem… Merci pour votre réponse. Cordialement ***** François

     

    Répondre
    1. Infor Jeunes Bruxelles

       

      Bonjour François,

       

      Comme tu peux le lire sur https://www.bruxelles-j.be/droits-sociaux/tes-droits-au-chomage/travailler-a-temps-partiel, en principe, si tu n’as jamais travaillé à temps plein avant ton emploi à temps partiel, il semble peu probable que tu aies la possibilité d’ouvrir un droit à un complément du chômage (sauf peut-être si tu avais ouvert un droit à des allocations d’insertion avant de travailler à temps partiel).

      En effet, pour que ta demande d’Allocation de Garantie de Revenus (AGR ou complément chômage) soit acceptée, il faut que ton salaire soit inférieur au montant de l’allocation de chômage auquel tu pourrais prétendre si tu avais été au chômage à temps plein (sans aucun contrat de travail), et qu’il soit aussi inférieur à 1.562,59 euros bruts par mois.

      Il faut également que ton emploi ne dépasse pas 4/5 du temps de travail d’une personne à temps-plein sur ton lieu de travail et que tu n’aies pas volontairement réduit ton temps de travail dans l’espoir de percevoir un complément de chômage.

      Toutes les informations se trouvent sur https://www.onem.be/fr/documentation/feuille-info/t71.

      Comme tu peux le lire sur https://www.bruxelles-j.be/travailler/ton-premier-emploi/le-stage-dinsertion-professionnelle, pour pouvoir ouvrir un droit aux allocations d’insertion, tu dois réunir les conditions suivantes :

      – ne plus être soumis à l’obligation scolaire

      – avoir moins de 25 ans

      – avoir terminé certaines études qui ouvrent le droit.  Toutes les informations utiles se trouvent sur https://www.onem.be/fr/documentation/feuille-info/t35

      Comme tu as obtenu un diplôme à l’étranger, tu verras dans la feuille info de l’ONEM n°35 qu’une des possibilités pour satisfaire aux conditions de diplôme est la suivante: « Vous avez obtenu à l’étranger un diplôme reconnu par une Communauté comme étant équivalent au diplôme de l’enseignement secondaire obtenu en Belgique ou au certificat d’études du second dégré d’enseignement technique, artistique ou professionnel obtenu en Belgique ou vous avez réussi, en Belgique, un examen d’admission à l’enseignement supérieur ou vous avez suivi des études supérieures en Belgique (mêmes si vous ne les avez pas achevées).

      Dans ces 2 cas vous devez

      soit avoir préalablement à ces études suivi 6 années d’études (quel que soit le niveau) dans un établissement d’enseignement belge

      soit avoir travaillé en Belgique comme travailleur salarié durant au moins 78 jours de travail ou vous être établi comme indépendant à titre principal durant au moins 3 mois.

      – avoir accompli un stage d’insertion professionnelle

      – avoir obtenu 2 évaluations positives de ta recherche d’emploi

      De plus, en tant que non belge, tu dois résider légalement en Belgique et avoir accès au marché du travail.

      A priori, tu ne sembles pas rentrer dans les conditions pour ouvrir un droit aux allocations d’insertion.

      N’hésite pas à me recontacter si tu souhaites continuer la discussion.

       

       

       

      Répondre
  29. Moussa

    Bonjour

    Je suis intérimaire et depuis le 27 Avril 2017 je travaille régulièrement même si je suis resté quelques jours au chômage du fait qu’on nous demande de ne pas venir quand le travail diminue..Mais je puis vous assurer au moins que j’ai travaillé les 10 mois fermés en raison de 5 jrs par semaine puns que lentreprise fonction ne ainsi…Je précise que je suis demandeur d’asile en procédure depuis 1 an 7 mois.

    Dans mon cas est ce que j’ai droit au chômage si non combien de temps me reste t il pour y avoir droit et combien devrais-je toucher.

    Répondre
    1. Infor Jeunes Bruxelles

      Bonjour Moussa,

      Il semblerait que tu ne puisses malheureusement pas prétendre à des allocations de chômage.

      Pour savoir si tu as droit au chômage, nous avons besoin de ton âge. En effet, en règle générale, pour ouvrir ton droit aux allocations de chômage sur base du travail, tu dois totaliser un certain nombre de jours de travail salarié en fonction de ton âge, et à comptabiliser sur une période de référence. Par exemple, si tu as moins de 36 ans, tu dois totaliser au minimum 312 jours, soit 1 an(ou 12 mois), sur les 21 mois précédant ta demande, les 21 mois étant la période de référence.

      Aussi, lorsque tu rempliras les  conditions pour ouvrir un droit, il faudra également t’assurer que ton permis de travail soit toujours en cours de validité (ou t’assurer que tu en es dispensé auprès de SIREAS ou l’ADDE).

      En effet, l’une des obligations des chômeurs est d’être inscrit comme demandeur d’emploi, qui est une condition que tu ne peux pas remplir si tu n’as pas de permis de travail valide.

      Concernant le montant des allocations de chômage, sache que celui-ci se calcule par rapport à ta dernière rémunération brute du dernier emploi que tu as effectué pendant au moins 4 semaines auprès d’un même employeur. Plus d’infos sur https://www.bruxelles-j.be/droits-sociaux/tes-droits-au-chomage/quels-sont-les-montants-des-allocations-de-chomage/

      D’autres questions ? N’hésite pas à nous recontacter!

      Répondre
  30. reda

    bonjour

    j ai ete en chomage comme cohabitant  1/12/2017 a 16/01/2018.premier period,savoir que les  periodes sont entre1/12/2017a 28/2/2019 apres je touche le forfait de chomage

    j ai travail de 17/01/2018 a 22/06/2018 Après j ai ete sur assurance de accedient de travail jusqu a 28/07/2018~apres sur la muetielle jusqu a 28/02/2019.j ai demande le  chomage mais ils m ont laisse seulement 4mois et j ai touche le forfait .j ai pas consomme mon permier et dosieme periode de chomage,

    je veut savoir pourquoi ils ont prolonge mes periodes de chomage temps que j ai travail 5mois plus 1 mois accedent de travail.

    merci de me explique cette situation .

    Répondre
    1. Infor Jeunes Bruxelles

      Bonjour Reda,

      Il est normal que tu ne reviennes pas en première période d’indemnisation. En effet, un chômeur qui reprend le travail doit prouver au minimum 12 mois de travail sur les 18 mois qui précèdent sa demande pour pouvoir retourner en période 1. Malheureusement, pour ce calcul, les jours couverts par des indemnités de la mutuelle n’entrent pas en compte. C’est pourquoi tu ne rentres pas dans les conditions

      Par contre, il existe une autre règle qui permet de prolonger les périodes 1 et 2 d’indemnisation. De manière générale, lorsque tu es au chômage et que tu reprends le travail, la dégressivité du montant des allocations ne s’arrête pas. Le montant continue donc de diminuer pendant que tu travailles. Cependant dans le cas où le contrat de travail est d’au moins trois mois à temps plein (ou à temps partiel avec maintien des droits) il permet de prolonger les périodes 1 et 2 d’indemnisation du nombre de mois complets du contrat de travail. Si tu travaillais à temps plein, tu entres donc dans les conditions de prolongation.

      Dans ce cas, selon la période d’indemnisation dans laquelle tu te trouvais au moment de commencer à travailler, cette période sera prolongée du nombre de mois complets pendant lesquels tu as travaillé. Ainsi, par exemple, si tu étais encore en période 1 d’indemnisation et que tu as travaillé 6 mois complets (à nouveau les périodes couvertes par la mutuelle ne sont pas prises en compte), la période 1 et la période 2 de tes allocations seront chacune prolongées de 6 mois. Si tu étais en période 2 au moment de commencer à travailler, alors seule la période 2 est prolongée. Il n’y a pas de prolongation de période 3 comme il s’agit déjà d’une période illimitée.

      Nous supposons donc que, dans ton cas, ton travail a permis de prolonger tes périodes d’indemnisation mais que, la dégressivité continuant à courir durant un contrat de travail ou une période d’incapacité, tu es malgré tout arrivée au bout de la période 2 après 4 mois de reprise du chômage.

      Tu trouveras toutes les informations concernant ces règles sur cette fiche de l’ONEm : https://www.onem.be/fr/documentation/feuille-info/t67

      Si tu as besoin d’autres informations, n’hésite pas !

      Répondre
  31. Dida

    Bonjour! Je suis étranger hors UE ayant travaillé 1 an en Belgique mais j’ai dû renoncer à mon emploi il ya  quelques mois pour des raisons personnelles. Je voudrais savoir si j’ai droit au chômage même si je ne suis plus sur le territoire belge.

    Merci d’avance

    Répondre
    1. Infor Jeunes Bruxelles

      Bonjour Dida,

      Ta question n’est pas très précise.
      Ton contrat d’un an en Belgique t’a-t-il ouvert le droit à des allocations de chômage?
      As-tu fait les démarches pour ouvrir le droit avant de partir de la Belgique?

      Car, pour ouvrir le droit aux allocations de chômage en Belgique, il faut prouver un certain nombre de jours de travail salarié au cours d’une certaine période de référence. Par exemple, si tu avais moins de 36 ans à la fin de ton contrat, tu devrais prouver 312 jours de travail au cours des 21 mois précédant ta demande. Tu trouveras plus d’informations sur les conditions pour bénéficier du droit aux allocations de chômage sur la fiche ci-dessus.
      Mais, si tu n’avais pas introduit ta demande avant avant ton départ, tu devras remplir les mêmes conditions (de période de travail, de période de référence et d’âge) au moment d’introduire la demande.
      Tu trouveras toutes les démarches à effectuer pour introduire une demande d’allocations de chômage sur la fiche: https://www.bruxelles-j.be/droits-sociaux/tes-droits-au-chomage/quelles-demarches-dois-tu-effectuer/

      Même si tu remplissais les conditions, comme tu as démissionné de ton emploi, tu risques une sanction de l’Onem allant d’un simple avertissement à une exclusion du droit de chômage de 4 à 52 semaines pour abandon d’un poste convenable. Tu trouveras toutes les sanctions de l’Onem sur la fiche: https://www.bruxelles-j.be/droits-sociaux/tes-droits-au-chomage/quelles-sont-les-sanctions-de-lonem/

      Sache qu’en tant que chômeur complet indemnisé, il est tout a fait possible de partir t’établir dans un pays étranger. Si le motif de ton départ est de chercher un emploi, tu pourrais même y exporter ton droit aux allocations de chômage pendant trois mois (renouvelable une fois), s’il s’agit d’un pays de l’EEE et pendant 2 semaines s’il s’agit d’un pays hors EEE. Ta demande devra être introduite auprès de l’Onem via le formulaire U2 et tu devras t’inscrire comme demandeur d’emploi dans le pays choisi.

      Par contre, il n’est pas du tout possible de vivre à l’étranger (quel que soit la pays) et continuer à percevoir tes allocations de chômage. Mais, tu pourras bénéficier rouvrir le droit au chômage à ton retour en Belgique; pour autant que tu en aies bénéficié avant ton départ et que tu reviennes au maximum dans les 3 ans suivants ton dernier jour d’indemnisation.

      Pour d’autres questions, n’hésite pas à nous recontacter.

      Répondre
  32. Regine

    Est-ce qu’on a le droit au chômage quand on a reçu un préavis payés

    Répondre
    1. Infor Jeunes Bruxelles

      Bonjour Regine,

      L’ONEM ne pourra te rémunérer pendant une période couverte par le préavis. Ceci dit, rien ne t’empêche de débuter les démarches à l’avance. Tu peux te rendre auprès d’un organisme de paiement (Syndicat ou CAPAC) afin de vérifier que tu disposes de tous les documents nécessaires à la demande. (https://www.bruxelles-j.be/droits-sociaux/tes-droits-au-chomage/chomage-adresses-utiles/)

      Concrètement, cela signifie que tu peux tout à fait commencer tes recherches d’emploi même si tu es en période de préavis. En t’inscrivant chez Actiris, tu pourras bénéficier d’un suivi et bénéficier de certains plans d’embauche.

      Plus d’infos: https://www.bruxelles-j.be/droits-sociaux/tes-droits-au-chomage/quelles-demarches-dois-tu-effectuer/

      Pour plus d’informations, contacte nous !

      Répondre
  33. Mu

    Bjr

    je suis inscrite au forem

    comme demandeuse d’emploi libre depuis le 1 août 2013 … je ne touche aucune indemnité, j’aimerais me réinscrire comme demandeuse d emploi et être de nouveau sur le marché du travail… ai je droit au chômage dans un premier avant de trouver du boulot ou suivre une formation.

     

    merci bcp

    Répondre
  34. Nath0903

    Bonsoir

    j ai quitter la Belgique depuis 15 ans j avais mes droits au chômage si je reviens qui me payera vu que je suis sans indemnité que sous je faire

    Répondre
    1. Infor Jeunes Bruxelles

      Bonjour Nath0903,

      Tout dépend de ce que tu as fait à l’étranger.

      En principe, lorsqu’on interrompt son droit au chômage pendant une période inférieure à 3 ans, il est possible de les récupérer en introduisant une nouvelle demande auprès de son organisme de paiement (Syndicat ou CAPAC). Cette période de 3 ans peut être prolongée par certains événements tels qu’une reprise d’études, un emploi, ou travail indépendant,… Plus d’information sur https://www.onem.be/fr/documentation/feuille-info/t39

      Par contre, si tu ne disposes d’aucun d’élément permettant de prolonger cette période d’interruption tu pourrais alors éventuellement t’adresser au CPAS de ta commune afin de leur solliciter une aide financière. Cela dit, le CPAS effectuera une enquête sociale afin de vérifier si tu remplis les critères d’admission. Plus d’infos sur le CPAS en cliquant sur : http://bruxelles-j.be/droits-sociaux/obtenir-de-laide-du-cpas/

      D’autres questions ? N’hésite pas à nous recontacter!

      Répondre
  35. Marido

    Bonjour

    Ma fille est passée d un CDI temps partiel a un cdd temps plein. Si ça se passe mal aura.t.elle droit au chomage?

    Un employeur peut il imposer à une personne sous certificat médical de recommencer avant la fin de celui-ci en adaptant le boulot ? Peut on virer qlq un sous cm et si oui a quelles conditions?

    Merci

    Répondre
    1. Infor Jeunes Bruxelles

      Bonjour Marido,
      Il n’y a pas de sanction de l’ONEM si l’on quitte un poste pour un autre emploi de minimum 13 semaines.
      Il est tout à fait possible pour un employeur de licencier quelqu’un qui est sous certificat médical. Néanmoins, la période de préavis ne démarrera qu’au retour de la personne (sauf si l’employeur rompt le contrat de manière immédiate en payant des indemnités).

      Il est effectivement possible d’envisager une adaptation du poste permettant  à un employé de reprendre son poste moyennant une adaptation du travail. Cette procédure s’appelle « Trajet de réintégration ». Un médecin du travail est alors chargé d’évaluer dans quelles mesures la personne pourrait reprendre le travail chez son employeur à son propre poste (adapté ou non) ou à un autre.
      L’employeur peut être à l’initiative de cette procédure. Cependant il peut le faire au plus tôt à partir de 4 mois après le début de l’incapacité de travail du travailleur ; ou à partir du moment où le travailleur lui remet une attestation de son médecin traitant dont il ressort une incapacité définitive à effectuer le travail convenu.
      Le médecin du travail doit avertir le médecin conseil de la mutuelle lorsqu’il a reçu une demande de démarrage émanant de l’employeur. Si le travailleur y consent, le médecin du travail se concerte éventuellement avec le médecin traitant du travailleur, avec le médecin conseil et avec d’autres conseillers en prévention et les personnes qui peuvent contribuer à la réussite de la réintégration.
      Le médecin du travail établit alors un rapport de ses constatations et de celles des personnes impliquées dans la concertation, qui est joint au dossier de santé du travailleur.
      Suite à ce rapport, plusieurs décisions sont possibles (incapacité temporaire et travail adapté ou autre travail possible –  incapacité temporaire, pas d’autre travail ou de travail adapté possible – incapacité définitive et autre travail ou travail adapté possible – incapacité définitive, pas d’autre travail ou de travail adapté possible – trajet de réintégration pas opportun). Le travailleur dispose d’un délai de 5 jours ouvrables après la réception du plan de réintégration pour accepter le plan ou non, et le remettre à l’employeur. Si le travailleur n’est pas d’accord avec le plan de réintégration, il y mentionne les raisons de son refus. Dans ce cas, la situation existant avant le démarrage du trajet de réintégration reste inchangée.
      La matière étant complexe, il est recommandé de se faire conseiller dans ce genre de situation.
      L’atelier des droits sociaux organise des permanences gratuites sur l’emploi et la sécurité sociale :
      Mardi de 9h à 12h et de 13h à 16h
      Mercredi de 9h à 12h.
      Uniquement sur rendez-vous : Lundi de 16h à 18h et Jeudi de 16h à 20h.
      4, rue de la Porte Rouge
      1000 – Bruxelles
      tel : 02.512.02.90
      J’espère avoir répondu à ta question ! N’hésite pas s’il te faut d’autres infos !

      Répondre
  36. Angi75

    Bonjour j’ai été exclue du chômage en Juillet 2015 étant enceinte je suis tombée sur la mutuelle jusqu’en Novembre 2015 puis la mutuelle m’a jugée apte au travail mais je n’ai pas retrouver de travail depuis et je suis sans revenus car mon compagnon lui travaille que dois je faire pour pouvoir à nouveau bénéficier d’un droit au chômage ?

    Répondre
    1. Infor Jeunes Bruxelles

      Bonjour Angi75,

      Pour ouvrir de nouveau le droit aux allocations de chômage, tu devras prouver un certain nombre de jours de travail salarié au cours d’une certaine période de référence. Par exemple, si tu as moins de 36 ans, tu devras travailler minimum 312 jours au cours des 21 mois qui précéderont ta demande. Tu trouveras plus d’informations sur la fiche ci-dessus.

      Pour d’autres questions, n’hésite pas à nous recontacter.

      Répondre
  37. Leoberini

    Bonjour a-t-on le droit au chômage économique si l on a pas le cess

    Répondre
    1. Infor Jeunes Bruxelles

      Bonjour Leoberini,

      Tout comme pour le chômage complet, le fait d’avoir le droit au chômage économique ne dépend pas du diplôme. Que tu aies ton CESS ou pas, si tu remplis les conditions, tu peux prétendre aux allocations de chômage comme chômeur temporaire. Tu trouveras toutes les informations sur le chômage temporaire sur: http://www.emploi.belgique.be/defaultTab.aspx?id=23772

      Pour d’autres questions, n’hésite pas à nous recontacter.

      Répondre
  38. Kiara

    Bonsoir,

    a t’on droit au chômage en étant cohabitant légal avec une personne qui a un emploi?

    Merci.

    Répondre
    1. Infor Jeunes Bruxelles

      Bonjour Kiara,

      Les allocations de chômage étant un droit qu’on ouvre sur base d’une période de travail, on en bénéficiera même en vivant avec un compagnon qui a des revenus professionnels. Donc, comme expliqué sur la fiche ci-dessus, pour autant que toutes les conditions soient remplies, les allocations de chômage seront versées.

      Tout va dépendre du salaire que gagne le conjoint qui travaille. Les mois pour lesquels il a un salaire dépassant 781,27 euro brut , le conjoint indemnisé bénéficie du taux cohabitant ordinaire. S’il touche moins, l’autre sera considéré comme cohabitant avec charge de famille. Tu trouveras tous les montants sur la fiche: https://www.bruxelles-j.be/droits-sociaux/tes-droits-au-chomage/quels-sont-les-montants-des-allocations-de-chomage/

      Pour d’autres questions, n’hésite pas à nous recontacter.

      Répondre
  39. Dnd

    Bonjour madame, monsier,

    J’aimerais savoir si j’ai droit au chômage étant donné que la plupart de mes contrats sont des contrats statut étudiant ?

    Bien à vous

    Répondre
    1. Infor Jeunes Bruxelles

      Bonjour Dnd,
      Les contrats sous statut étudiant pour lesquels des cotisations ONSS réduites ont été prélevées n’entrent pas en ligne de compte pour pouvoir ouvrir un droit aux allocations de chômage sur base du travail (les contrats étudiants compris dans les 475h / an).
      Les jours de travail étudiant prestés au-delà des 475h / an et donc avec cotisations ONSS non réduites sont eux pris en compte pour ouvrir le droit aux allocations de chômage (sur base du travail).
      Tu trouveras les informations relatives au nombre de jour de travail à prester sur une période donnée en fonction de ton âge via la fiche suivante : https://www.bruxelles-j.be/droits-sociaux/tes-droits-au-chomage/quelles-conditions-dois-tu-remplir-pour-beneficier-des-allocations-de-chomage/
      Tu verras que pour les personnes de moins de 36 ans il faut prester 312 jours de travail (1 an) sur une période de 21 mois pour ouvrir le droit aux allocations.
      J’espère avoir répondu à ta question ! N’hésite pas s’il te faut d’autres infos !

      Répondre
  40. Isidore

    Bonjour.

    Je tente de comprendre le système de calcul des jours et montant pour obtenir dans un premier temps le chômage, et si possible ensuite le statut d’artiste.

    J’ai commencé à travailler en Belgique il y a 17 mois, en tant que réalisateur. Je passe via la SMart. J’ai longtemps enregistré mes contrats « à la durée », mais on m’a dit récemment qu’il était mieux de les enregistrer « au cachet ». Ma question est donc la suivante, comment calculer le nombre de jours effectués avec des contrats parfois enregistrés à la durée et d’autres enregistré au cachet ?

    Vous ne parlez ici pas de calcul de montant mais on m’a dit qu’en accumulant 18000 euros brut (après déduction taxes chépaquoi) on pouvait aussi obtenir le chômage.

    Mon cumul de jours est aujourd’hui de 160 jours.. ce qui est assez peu. Mais le montant est de 14500 euros, ce qui me permettrait de finir assez vite..

    Je suis un peu perdu avec tous ces calculs.. si jamais vous saisissez ma question alambiquée et avait un semblant de réponse, je suis très preneur!

    Merci d’avance!

    I.

    Répondre
    1. Infor Jeunes Bruxelles

      Bonjour Isidore,

      Nous ne sommes pas spécialisés dans les questions liées au statut d’artiste, mais nous pouvons déjà t’informer qu’il existe un calcul pour transformer les contrats « cachets » en jours de travail. Le calcul est le suivant : Rémunération brute (montant perçu) / 60,10 = nombre de jours valorisables.

      Attention cependant que l’ONEm a plafonné le nombre de jours qu’il est possible de valoriser par trimestre. Ces plafonds sont variables selon le nombre de mois pendant lesquels les prestations ont été réparties par trimestre. Le nombre maximal de jours valorisable par trimestre se calcul de la sorte :

      Si l’artiste a uniquement reçu un cachet durant le premier mois, la formule sera :
      1 (mois) X 26 + 78 = plafond de 104 jours

      Si l’artiste a reçu un cachet durant le premier et le deuxième mois, la formule sera :
      2 (mois) x 26 + 78 = plafond de 130 jours

      Si l’artiste a reçu un cachet durant le premier, le deuxième et le troisième mois, la formule sera :
      3 (mois) x 26 + 78 = plafond de 156 jours

      Cela signifie donc que, par exemple, si tu as effectué une prestation en janvier et une en mars, et que celles-ci t’ont rapporté au total la somme de 9700€ brut le calcul est le suivant: 9700/60,10 = 161 jours. Par contre, comme tu as obtenu cette somme en travaillant deux mois sur le trimestre, tu ne peux faire valoir que 130 jours maximum. Ainsi les 31 jours de différence ne pourront pas entrer dans ton calcul.

      Si tu souhaites plus de renseignements sur le statut d’artiste, nous te conseillons de prendre contact avec l’association « Iles ». Ils proposent notamment des fiches pratiques sur le sujet sur leur site : http://www.iles.be/fiches-pratiques-le-statut-de-lartiste/

      Si tu as besoin d’autres informations, n’hésite pas !

      Répondre
      1. Isidore

        Woh, je ne sais pas si c’est archi compliqué ou si je suis profondément débile.. Merci en tout cas pour votre réponse précise! Je vais me dépatouiller avec tout ça. Belle journée!

        Répondre
  41. Soph

    J ete en invalidite depuis 2013 j usque aujourhui puis me re inscrire chomage

    Répondre
  42. scott

    Bonjour,

     

    j’aimerais m’inscrire au chômage mais je n’ai aucune idée des démarche à faire sachant que j’habite en dehors de brussel ( asse ) pourriez vous m’en dire plus sur les démarche à faire et si il y’a d’autre chose à faire vue que je suis dans le brabant Flamend ?

    Merci

    Répondre
    1. Infor Jeunes Bruxelles

      Bonjour Scott,

      Dès le premier jour suivant la fin de ton contrat de travail, tu peux introduire une demande d’allocation auprès d’un organisme de paiement : https://www.bruxelles-j.be/droits-sociaux/tes-droits-au-chomage/chomage-adresses-utiles/
      Si tu as reçu une indemnité de préavis, présente-toi le premier jour suivant la fin de la période couverte par cette indemnité. Il ne peut y avoir cumul des allocations de chômage avec les indemnités de préavis. L’organisme de paiement aura besoin de plusieurs documents pour ouvrir ton dossier, notamment le formulaire C4 remis par ton dernier employeur.

      Tu dois aussi prendre contact avec le service régional de l’emploi compétent afin de t’inscrire comme demandeur d’emploi. Le VDAB si tu es domicilié en Région flamande. Tu peux t’inscrire le jour de la demande ou dans les 8 jours calendrier suivants.

      Plus d’infos: https://www.bruxelles-j.be/droits-sociaux/tes-droits-au-chomage/quelles-demarches-dois-tu-effectuer/

      N’hésite pas si tu as besoin de plus d’informations

      Répondre
  43. Cal

    Bonjour

    Je n avait plus de droit d allocation chômage je travailles 35h30 par semaine depuis 01 03 2018 quand je pourrais remplir les conditions pour récupérer les droit d allocation

    Répondre
    1. Infor Jeunes Bruxelles

      Bonjour Cal,

      En fonction de ton âge, tu dois prester un certain nombre de jours de travail selon une période référence (voir tableau du haut).  Si tu as moins de 36 ans, tu dois prouver 1 an (312 jours) de travail sur une période référence de 21 mois (ce qui semble être ton cas si tu dis avoir travaillé depuis Mars 2018).

      Nous te conseillons donc d’introduire une demande d’allocations en passant par ton organisme de paiement si tu rentres bien dans ces critères.

      N’hésite pas si tu as besoin de plus d’informations

      Répondre
  44. Félicie

    Bonjour, je voudrais réintégrer le monde du travail mais j’ai le soucis d’avoir 49 ans et ça fait un bout de temps que je n’ai plus travaillé pour élever mes enfants. Il y a 3 ans, j’ai fait une période d’essai chez un marchand de légumes, il n’a pas voulu signer le contrat car j’ai demandé une demi journée pour cause d’un cambriolage chez ma maman. Je n’ai droit à aucun revenu quel qu’il soit. Que puis-je faire pour avoir un article 60 ou autre ? Merci

    Répondre
    1. Infor Jeunes Bruxelles

      Bonjour Felicie,

      Pour pouvoir bénéficier d’un article 60, il faut être bénéficiaire d’une aide du CPAS.  Les conditions pour percevoir une aide du CPAS se trouvent sur https://www.bruxelles-j.be/droits-sociaux/obtenir-de-laide-du-cpas/quelles-sont-les-aides-fournies-par-le-cpas-a-qui-sadressent-elles-quelles-sont-les-conditions.

      N’hésite pas à me recontacter si tu souhaites continuer la discussion.

       

      Répondre
  45. Maeci

    Bonjour,

    Je suis partie à Malte pour travailler, j’ai d’abord eu un contrat comme employée début février 2018 jusqu’au 20 février 2019. Depuis le 25 février 2019, je travaille de nouveau comme employée dans une autre firme. Pour raisons de santé, je dois arrêter mon nouveau contrat dans le courant du mois de mai et je reviens en Belgique.

    Pouvez-vous me dire si j’ai droit au chômage dès mon retour. Pour votre information, j’aurai 28 ans en juin.

    Pourriez-vous m’informer des documents à demander à Malte avant mon départ, afin de constituer un dossier auprès de l’Onem.

    D’avance, je vous remercie de l’intérêt que vous réserverez à ma demande.

    Répondre
    1. Infor Jeunes Bruxelles

      Bonjour Maeci, 

      Malheureusement, tu ne pourras pas directement ouvrir un droit au chômage à ton arrivée en Belgique.

      En effet, en règle générale, pour ouvrir un droit, tu dois  au minimum 312 jours de travail salarié, soit 1 an, sur les 21 mois précédant ta demande ( les 21 mois sont appelés la période de référence), ce qui semble être ton cas.

      Seulement, depuis le 01/10/2016, l’ONEm impose aux personnes ayant travaillé à l’étranger d’effectuer au moins trois mois de travail en Belgique pour pouvoir faire comptabiliser leurs jours de travail à l’étranger dans le calcul du nombre de jours suffisants pour ouvrir un droit au chômage. Ton expérience à Malte ne pourra donc être prise en compte qu’à partir du moment où tu auras travaillé 3 mois en Belgique (pour autant que tu aies perdu cet emploi de manière involontaire: fin de CDD, licenciement, …) .

      Pour prouver cette période de travail à Malte, tu auras besoin du formulaire U1 que tu pourras te procurer auprès de l’organisme compétent pour l’emploi ou les allocations de chômage à Malte. Si tu ne sais pas à qui t’adresser à cet effet, tu pourrais contacter AGENZIJA ZGHAZAGH (http://www.agenzijazghazagh.gov.mt/) afin d’obtenir l’information.

      Une fois que tu seras dans les conditions pour pouvoir introduire une demande d’allocations de chômage, il faudra également que tu sois inscrite comme demandeuse d’emploi et t’adresse à un organisme de paiement (CAPAC ou syndicat). Plus d’infos sur https://www.bruxelles-j.be/droits-sociaux/tes-droits-au-chomage/quelles-demarches-dois-tu-effectuer

      D’autres questions ? N’hésite pas à nous recontacter!

      Répondre
  46. Fan

    Bonjour,

    Je suis actuellement en cdd temps plein pour 1 an. Mon employeur me propose un CDI ensuite mais je ne vais pas accepter car le travail ne me correspond pas. Vais je avoir droit au chômage ? (Sachant que l’employeur a déjà annoncé ne pas donner de C4). Merci

    Répondre
    1. Infor Jeunes Bruxelles

      Bonjour Fan,
      Si ton employeur informe l’ONEM du fait qu’il t’a proposé un CDI et que tu as refusé, tu pourrais être convoqué par l’ONEM pour être entendu sur les motifs de ton refus. L’ONEM évaluera alors si le fait de ne pas avoir accepté ce CDI est légitime ou non. La notion de « motif légitime » n’est pas définie par la réglementation. C’est ton bureau de chômage qui décidera si ta situation donne lieu ou non à une sanction.
      Si ton employeur n’informe pas l’ONEM de ton refus et que tu as travaillé un an, tu devrais avoir droit au chômage (si tu as moins de 36 ans tu dois prouver un an de travail sur une période de 21 mois qui précède la demande pour ouvrir le droit aux allocations https://www.bruxelles-j.be/droits-sociaux/tes-droits-au-chomage/quelles-conditions-dois-tu-remplir-pour-beneficier-des-allocations-de-chomage/ ).
      Note que la remise du C4 à la fin de ton CDD est obligatoire. Ce C4 est un certificat de travail et te servira à prouver à l’ONEM que tu as travaillé durant cette période dans le cadre d’une demande d’allocations de chômage.
      J’espère avoir répondu à ta question ! N’hésite pas s’il te faut d’autres infos !

      Répondre
  47. silviabm92

    Bonjour,

     

    Ai-je droit au chômage si je démissionne moi même de mon poste actuel?

    Répondre
    1. Infor Jeunes Bruxelles

      Bonjour silviabm92,
      Tu seras considéré comme ayant abandonné ton emploi si tu prends toi-même l’initiative de quitter ton emploi en donnant ta démission.
      Si tu abandonnes ton emploi sans motif légitime, tu risques un avertissement ou une exclusion au bénéfice des allocations pour une durée entre 4 et 52 semaines (si tu as ouvert ton droit aux allocations).
      La notion de « motif légitime » n’est pas définie par la réglementation. C’est ton bureau de chômage qui décidera si ta situation donne lieu ou non à une sanction: https://www.bruxelles-j.be/droits-sociaux/tes-droits-au-chomage/quelles-sont-les-sanctions-de-lonem/
      Tu pourrais éviter cette sanction en quittant ton poste actuel pour un autre emploi de minimum 13 semaines.
      Une autre solution serait de négocier avec ton employeur afin de déterminer si celui-ci accepterait de te licencier sans que n’apparaisse dans le motif de licenciement que celui-ci résulte d’un accord entre vous ou d’une faute de ta part.
      J’espère avoir répondu à ta question ! N’hésite pas s’il te faut d’autres infos !

      Répondre
  48. Xexy

    Bonjour j’habite avec ma mère et mon petit frère je travaille à mi temps +-1000€ par mois mais je vais devoir me faire’ operer mais je n’en sais pas combien de temps en arrêt maladie , si j’arrive qu’en c’est la mutuelle qui me paye60% de mon salaire est ce qu’en jaurai le droit à un complément de chômage vue qu’en je n’aurai que 60% de mon salaire ?

    ma mère est invalide et perçoit revenue de mutuelle ..

    merci

    Répondre
    1. Infor Jeunes Bruxelles

      Bonjour Xexy,

      Il n’est pas possible de bénéficier d’un complément de chômage sur base d’indemnité de la mutuelle pour plusieurs raisons. En effet, en étant un incapacité de travail, tu n’es pas disponible sur le marché de l’emploi et tu n’as donc pas droit à des allocations de chômage. Ensuite, les indemnités de la mutuelle sont généralement d’un montant équivalent (voir supérieur) au montant des allocations de chômage et de ce fait aucun complément n’est possible.

      Si ta mère et ton frère n’ont aucun revenu et qu’ils sont donc à ta charge, tu pourrais peut-être bénéficier d’une aide complémentaire du CPAS durant ta période d’incapacité. Tu peux te rendre dans le CPAS de la commun dans laquelle tu vis pour faire analyser ta situation. L’aide du CPAS n’est pas automatique et c’est seulement après l’enquête sociale que le CPAS déterminera s’il peut t’aider et comment.

      N’hésite pas à nous recontacter si tu as d’autres questions.

      Répondre
  49. vincent

    Bonjour,

    j’ai 57 ans je suis belge et domicilié en Belgique , j’ai travaillé en temps que salarié de 1985 à 1998 à temps complet ensuite j’ai trouvé un travail en France de 1998 à ce jour ou je travaille donc en temps que résident et paye mes impôts ici. Je suis sur le point de me faire licencier et vais donc devoir rentrer au pays , ais-je droit à des indemnités en Belgique ? (cela fait donc 21 ans que j’ai donc travaillé 13 ans ) comment seront-elles calculées ?

    Répondre
    1. Infor Jeunes Bruxelles

      Bonjour Vincent,

      Suite aux informations que tu indiques, tu pourras bien évidemment ouvrir un droit en Belgique car tu as assez de jours de travail requis (voir tableau du haut).

      En principe, le montant de ton allocation est calculé sur base de ton dernier salaire brut plafonné à 2.671,37€ pour les 6 premiers mois de la première période d’indemnisation) et en fonction  de ta situation personelle et familiale. Plus d’infos: https://www.bruxelles-j.be/droits-sociaux/tes-droits-au-chomage/quels-sont-les-montants-des-allocations-de-chomage/

      Tu es considéré comme travailleur frontalier (puisque tu vis  en Belgique tout en travaillant en France) et que tu peix donc ouvrir un droit au chômage sur base du travail français (sans nécessité de travailler minimum 3 mois en Belgique).

      N’hésite pas si tu as besoin de plus d’informations

      Répondre
      1. vincent

        Bonjour et merci pour la réponse , en fait j’ai consulté le tableau (pas très clair je trouve), mais je suis bien au delà de 42 mois et 624 jours … mon dernier salaire en belgique était il y a 21 ans .. c’est surtout ca que je voudrais savoir s’il y a une échéance maximale au delà de laquelle on ne peux plus demander d’allocation ..ou pas

        Répondre
        1. Infor Jeunes Bruxelles

          Bonjour Vincent,

          Tout d’abord, il faut que tu saches que tu peux faire valoir, en tant que travailleur transfrontalier, ton travail en France. Ensuite, il ne faut pas prouver 624 jours et/ou 42 mois de travail mais bien 624 jours dans une période référence de 42 mois. Autrement dit, tu dois prouver 624 jours de travail dans les derniers 42 mois (3,5ans). Ce qui est ton cas.

          N’hésite donc pas à introduire une demande d’allocations de chômage à ton organisme de paiement (FGTB, CSC, CAPAC).

          N’hésite pas si tu as besoin de plus d’informations

          Répondre
  50. Nuageblanc

    Bonjour actuellement je travail, mais voulant changer de secteur et refaire des études. J’aimerais savoir si je toucherais des allocations de chômage si:

    ma compagne travail

    que j’ai travaillé 6 ans.  (et qu’imaginons j’aurais un accord avec mon patron pour stoper mon contrât sans faute grave) (ou si il existe un moyen de pouvoir reprendre des études durant 2ans maximum).

     

    Je demande cela car j’ai besoin de se changement afin de faire ce que j’aime (sachant que le secteur est dans l’aide à la personne (aide soignant).

     

    Aurais je droit à quelque chose? Merci si besoin de plus d’information aucun problème (Apprendre en compte que cela n’est que théorique).

     

    Merci beaucoup à celui ou celle qui me répondra.

    Répondre
    1. Infor Jeunes Bruxelles

      Bonjour Nuageblanc,

      Si tu quittes ton emploi de manière volontaire(démission ou rupture de commun accord), tu risques d’être sanctionnée par l’ONEm (une sanction pouvant aller d’un avertissement à une exclusion du droit aux allocations de chômage d’une durée de 4 à 52 semaines)  si l’ONEm considère que tu disposais d’un emploi convenable et que tu as quitté ton emploi sans motif légitime.

      Sache que reprendre des études en cours du jour n’est jamais considéré comme motif légitime pour quitter un emploi.

      Une alternative serait donc de demander à ton employeur de te licencier.  Cependant, si l’ONEm l’apprend (si par exemple ton employeur te dénonce ou l’indique sur ton C4), tu pourrais être sanctionné d’avoir refusé un emploi convenable.

      Mais attention! Sache également qu’une fois que tu bénéficies d’allocations de chômage et que souhaites entreprendre des études, tu dois demander une dispense auprès du service emploi de ta région (Actiris, Forem) ou à l’ONEm si tu habites la Flandre. Si tu as besoin de plus d’infos à ce sujet, clique sur ce lien : http://bruxelles-j.be/exercer-tes-droits/droits-sociaux/peux-tu-obtenir-une-dispense-pour-te-former-pendant-ton-chomage/

      Une autre possibilité serait de voir si la formation que tu envisages d’entreprendre n’est pas dispensée en cours du soir. A ce moment là, tu ne dois pas demander de dispense.

      Sache aussi que si tu décides de quitter ton emploi de manière volontaire et que tu te retrouves sanctionné par l’ONEm, tu as la possibilité de solliciter l’aide du CPAS de ta commune pour la période où tu ne perçois pas d’allocations de chômage. Cependant, il faudra vérifier que tu entres bien dans les critères d’admission. Tu trouveras des informations à ce sujet sur : http://bruxelles-j.be/exercer-tes-droits/obtenir-de-laide-du-cpas/ . Il te sera alors peut-être possible d’entreprendre tes études pour autant que tu entreprennes des études qui te donnent plus de chance de réintégrer le marché de l’emploi que dans ta situation actuelle.

      D’autres questions ? N’hésite pas à nous recontacter!

      Répondre
  51. Said

    Bonjour,

    C’est à propos de mon père. Celui-ci a travaillé en intérim en 2014 et en 2015 il a eu un accident de travail. (Il avait donc travaillé plus de 300 jours).

    Son accident à eu lieu 12/10/2015. Ensuite il a été à en assurance du 13/10/2015 jusqu’au 11/04/2017. Il a été do donc payé comme s’il travaillais.

    Ensuite il a été à l’amutuelle du 12/04/2017 jusqu’à 28/02/2019.

    Il a fait sa demande de chômage mais il se trouve qu’ils ont pas tenu compte de son accident de travail et des jours travaillés auparavant, car ils font en fonction des 42 mois avant la demande. Or, lorsqu’on fait un accident de travail, les jours assurés par l’assurance comptent aussi non ?

    Pouvez-vous m’éclairer sur là dessus s’il vous plaît v

    Répondre
    1. Infor Jeunes Bruxelles

      Bonjour Said,

      Pour pouvoir ouvrir un droit au chômage, il faut totaliser un certain nombre de jours de travail en fonction de son âge à comptabiliser sur une période de référence.

      Si ton père dispose d’une période de référence de 42 mois, c’est qu’il est âgé de minimum 50 ans et doit totaliser soit 624 jours.

      L’organisme de paiement est donc obligé de regarder le nombre de jours de travail salarié effectué sur les 42 mois qui précèdent la date de sa demande.

      Les journées de maladie indemnisées par la mutuelle sont des jours assimilés au jours de travail pour autant qu’ils se trouvent dans la période de référence, mais ils ne permettent pas de prolonger la période de référence. Il n’est donc pas étonnant que la période de travaille située avant l’accident du travail de ton père ne soit pas pris en compte.

      D’autres questions ? N’hésite pas à nous recontacter!

       

      Répondre
  52. Sophie

    Bonjour,

    Je me pose des questions sur ma situation professionnelle et sur ma possibilité ou non à percevoir des allocations de chômage. Concrètement, j’ai travaillé de façon ininterrompue en temps plein en Belgique du 10 janvier 2016 au 4 janvier 3019. j’ai démissionné de ce travail pour partir travailler au Costa Rica à partir du 14 janvier 2019. Mon contrat se termine le 18 juillet 2019 mais je viens de recevoir une proposition de prolongation jusqu’en décembre 2019 avec possibilité d’être mutée en Colombie. Je sais que ces deux pays ne sont pas pris en compte pour le calcul de mes droits. Je me demande donc si je reviens par exemple le 1er janvier 2020 en Belgique et que j’introduis une demande pour des allocations au chômage, si je peux prétendre à en recevoir, et si oui, après combien de temps.

    J’ai vu que pour bénéficier des allocations, je devais justifier un certain nombre de journées de travail au cours d’une certaine période (période de référence) précédant la demande. Pour ma catégorie ( moins de 36 ans), ils est indiqué ceci :

    – soit 312 jours au cours des 21 mois précédant la demande

    – soit 468 jours au cours des 33 mois précédant la demande

    – soit 624 jours au cours des 42 mois précédant la demande

    Je ne remplis pas la condition des 312 jours, en revanche, je remplis les deux autres conditions. Si l’on part du principe qu’un mois de travail classique équivaut à 26 jours de travail. J’obtiens donc 520 jours au cours des 33 mois et 754 jours au cours des 42 mois précédent.  Pouvez-vous me confirmer que mes calculs sont bons ?

    Est-ce que j’aurais donc droit aux allocations de chômage à mon retour de Colombie ? Je me doute que je devrais prester une période de sanction avant (en raison de ma démission) mais ma crainte est surtout d’être complètement écartée du droit aux allocations.

    D’avance merci pour votre aide précieuse.

    Bonne journée,

    Sophie

     

     

     

    Répondre
    1. Infor Jeunes Bruxelles

      Bonjour Sophie,

      Il semblerait en effet que tes calculs soient justes. Si tu pars sur le calcul des 33 mois, cela t’amènerait à prouver 468 jours entre avril 2017 et janvier 2020. De ce que nous calculons, durant cette période tu as travaillé 21 mois ce qui équivaut à 546 jours de travail. Tu pourras donc bien ouvrir ton droit. Sache cependant que, dans ton cas, tu pourrais même ouvrir ton droit sur base des 312 jours. En effet, les périodes de travail à l’étranger prolongent la période de 21, 33 ou 42 mois. Cela te permettra donc de ne prouver que 312 jours.

      Note également que la sanction de l’ONEm ne devrait pas te concerner. En effet, abandonner son emploi pour un autre emploi d’une durée d’au moins 13 semaines permet d’éviter le risque de sanction. Ainsi, si tu as démissionné pour ensuite signer un contrat de travail d’au moins trois mois, ce qui est ton cas, tu ne devrais pas être sanctionnée. Tu pourras donc bien ouvrir ton droit dès ton retour.

      Si tu as besoin d’autres informations, n’hésite pas !

      Répondre
  53. Manon

    Bonjour,

    je suis française et je termine un CDD en belgique au mois de mai. J’aimerais suivre une formation avec cepegra mais pour cela je dois toucher le chômage. Or, comme j’ai fait ma domiciliation récemment la dame s’occupant de mon dossier m’as dis que l’on allait me refuser le chômage car ma domiciliation est trop récente. Est ce possible de me faire refuser le chômage pour cette raison?

    Répondre
    1. Infor Jeunes Bruxelles

      Bonjour Manon,

      En principe si tu es domiciliée en Belgique et y vis de manière effective, tu pourrais percevoir des allocations de chômage. Il n’y a pas en principe pas de condition lié au délai d’inscription auprès d’une commune pour ce type de demande.

      Par contre, peut-être ne remplis-tu pas la condition du nombre de jours suffisants. En effet,  pour ouvrir un droit, tu dois totaliser un certain nombre de jours de travail en fonction de ton âge à comptabiliser sur une période de référence (par exemple, si tu as moins de 36 ans, tu dois totaliser au minimum 312 jours, soit 1 an, sur les 21 mois précédant ta demande, les 21 mois étant la période de référence) Tu trouveras un tableau récapitulatif sur la fiche ci-dessus. (Sache que des périodes de travail effectuées en France pourraient éventuellement être comptabilisées si tu as travaillé au moins 3 mois en Belgique). Plus d’infos sur : https://www.bruxelles-j.be/droits-sociaux/tes-droits-au-chomage/peux-tu-beneficier-du-chomage-en-tant-que-travailleur-etranger-ou-apres-avoir-travaille-a-letranger/

      Concernant ta formation, nous te conseillons de voir avec le cepegra s’il n’existe pas une possibilité d’accès lorsque tu es demandeuse d’emploi (sans pour autant bénéficier d’allocations de chômage). Parfois une inscription peut être envisagée dans ce cas là (mais ne donnant peut-être pas droit à la gratuité des frais de formations).

      D’autres questions ? N’hésite pas à nous recontacter!

      Répondre
  54. Amel

    Bonjour,

    Je bénéficie du chômage et j’ai postulé à un stage de 6 mois rémunéré. Dans le cas où j’aurais le poste de stagiaire, est ce que je dois interrompre mon chômage? Est ce que je peux percevoir mon chômage et la compensation du stage? Si je dois interrompre mon chômage, est ce que je pourrais ré-ouvrir mes droits à la fin du stage? Est ce que je peux ré-ouvrir mes droits même si j’interrompt le contrat de stage avant la fin prévue?

     

    Merci

    Répondre
    1. Infor Jeunes Bruxelles

      Bonjour Amel,

      Ta question n’est pas très claire. Qu’entends-tu par stage rémunéré ?  S’agit-il d’une Convention d’Immersion Professionnelle ?  D’un FPI ? Un stage First ?

      N’hésite pas à me recontacter si tu souhaites continuer la discussion.

      Répondre
  55. Stéphanie

    Bonjour,

    Je bénéficie d’allocations de chomage sur base des études ainsi que d’une allocation du SPF handicap (étant donné que j’ai des soucis de santé). Je cherche du travail mais je n’en trouve pas à cause du handicap. Il y a quelques année j’avais été refusée à la mutuelle. Dans quelques années(33 ans) je perdrais mon droit au chômage. Si je n’ai toujours pas trouvé de travail d’ici-là. Est-ce que j’aurai quand même droit à la mutuelle (comme j’aurai eu du chomage entre-temps ? Sachant que je n’aurai pas assez avec seulement la vierge noire(comme je suis peu reconnue) pour payer à la fois mon loyer, mes factures et mes frais médicaux. Je vous remercie d’avance pour votre réponse.

    Répondre
    1. Infor Jeunes Bruxelles

      Bonjour Stéphanie,

      A priori, le fait de perde des allocations d’insertion (arrivée à leur terme) ne permet pas automatiquement de percevoir des allocations de mutuelle.

      Par contre, lorsque tu ne pourras plus percevoir d’allocations d’insertion (parce que tu ne remplis plus les conditions), tu pourrais t’adresser au SPF Handicap pour savoir si ton allocation ne pourrait pas être revue: https://handicap.belgium.be/fr/contact/contactez-nous.htm
      Tu pourrais également contacter un de leurs collaborateurs près de chez toi : https://handicap.belgium.be/docs/fr/points-contact-communes-fr.pdf

      Si ce n’est malheureusement pas le cas, ou si tu ne disposes pas de moyens suffisants pour subvenir à tes besoins (loyer, factures, médicaments, …) tu peux alors éventuellement t’adresser au CPAS de ta commune afin de leur solliciter une aide financière. Cela dit, le CPAS effectuera une enquête sociale afin de vérifier si tu remplis les critères d’admission. Plus d’infos sur le CPAS en cliquant sur : http://bruxelles-j.be/droits-sociaux/obtenir-de-laide-du-cpas/

      Aussi sache que parfois il est possible de prolonger le droit aux allocation d’insertion. Tu trouveras plus d’information sur notre fiche : https://www.bruxelles-j.be/travailler/ton-premier-emploi/jusque-quand-as-tu-droit-a-des-allocations-dinsertion/

      D’autres questions ? N’hésite pas à nous recontacter!

      Répondre
  56. One-tezz

    Bonjours ma compagne a le chomage complet et j’aimerais savoir si je travaille si ont va lui deminuer le chomage ? sachant qu’ont est 3 ( mon fils, elle et moi )

    Répondre
    1. Infor Jeunes Bruxelles

      Bonjour One-tezz,

      Le fait que tu travailles pourrait avoir un impact sur le montant des allocations de chômage de ta compagne; tout va dépendre du salaire que tu percevras. Les mois pour lesquels tu gageras un salaire dépassant 781,27 euro brut elle sera indemnisée au taux cohabitant ordinaire. Si tu touches moins, elle sera considérée comme cohabitante avec charge de famille et gardera son montant actuel. Tu trouveras tous les montants sur la fiche: https://www.bruxelles-j.be/droits-sociaux/tes-droits-au-chomage/quels-sont-les-montants-des-allocations-de-chomage/

      Pour d’autres questions, n’hésite pas à nous recontacter.

      Répondre
  57. leon

    peut-on bénéficier du chômage avec des jobs étudiants ?

    Répondre
    1. Infor Jeunes Bruxelles

      Bonjour Leon,

      Le job étudiant ne faisant pas l’objet de cotisations sociales pour le chômage, cette période de travail ne sera malheureusement pas prise en compte pour le calcul des jours ouvrant le droit aux allocations de chômage.Tu trouveras toutes les conditions pour bénéficier des allocations de chômage sur la fiche ci-dessus.

      Pour d’autres questions, n’hésite pas à nous recontacter.

      Répondre
  58. Nicolas

    Je travail depuis plus que 3 ans dans l’horeca, et je voudrais entrer en chômage avec un accord de mon patron, et je me demande si je dois absolument presté mon préavis, ou si mon employeur est d’accord que je preste pas ce préavi est ce que je peux obtenir comme même le chômage?

    Répondre
    1. Infor Jeunes Bruxelles

      Bonjour Nicolas,

      Il faut savoir que la rupture de contrat de commun accord est considérée comme une démission par l’Onem.
      Qu’il s’agisse d’un licenciement ou d’une démission, tu devras prester une période de préavis dont la durée sera proportionnelle à ton ancienneté dans le service. Comme ton contrat a moins de 4 ans d’ancienneté, tu devras prester un préavis de 6 semaines. Tu trouveras plus d’informations sur le délai de préavis sur cette fiche-info de l’Onem: http://www.emploi.belgique.be/defaultTab.aspx?id=42198

      La prestation de préavis est obligatoire (même en cas de rupture de commun accord). En principe, si tu ne souhaites pas prester ton préavis, tu devras verser à ton employeur une indemnité de rupture dont le montant devra être équivalent au salaire que tu aurais dû percevoir si tu avais travaillé durant ta période de préavis.
      L’autre possibilité serait de négocier avec ton employeur une rupture sans préavis ni indemnité. Dans ce cas, tu ne pourras introduire ta demande d’allocations qu’après la date de fin du préavis que tu aurais dû prester.

      Sache aussi que comme il s’agira d’une démission, tu risqueras une sanction de l’Onem allant d’un simple avertissement à une exclusion du droit de chômage de 4 à 52 semaines pour abandon d’un poste convenable. Mais après la période de sanction, tu pourras sans problème ouvrir le droit.
      Pour éviter une éventuelle sanction, tu devras travailler minimum 13 semaines chez un autre employeur avant d’introduire ta demande d’allocations. Tu trouveras plus d’informations sur les sanctions de l’Onem sur la fiche: https://www.bruxelles-j.be/droits-sociaux/tes-droits-au-chomage/quelles-sont-les-sanctions-de-lonem/

      Pour d’autres questions, n’hésite pas à nous recontacter.

      Répondre
  59. sophi

    Bonjour mon contrat de travail est terminè vendredi, combien de jours ja a disposition pour presenter ma domende de chommage ? dans le cas ou je peux pas le faire quest ce que va se passer?

    Répondre
    1. Infor Jeunes Bruxelles

      Bonjour Sophie,

      Tu retrouveras toutes les informations sur les démarches à faire pour introduire ta demande d’allocations de chômage sur ces pages: https://www.bruxelles-j.be/droits-sociaux/tes-droits-au-chomage/quelles-demarches-dois-tu-effectuer/ ou https://www.onem.be/fr/documentation/feuille-info/t74

      L’idéal est de se présenter à l’organisme de paiement (Syndicat ou CAPAC) le plus tôt possible pour introduire sa demande et de s’inscrire comme demandeuse d’emploi auprès du service régional pour l’emploi compétent pour ta région (Actiris, Forem, Vdab, Adg) dans les 8 jours qui suivent le dernier jour d’emploi. Cela permet d’ouvrir le droit directement à partir du lendemain de la fin de contrat. Dans la pratique, les organismes de paiement peuvent ouvrir le droit rétroactivement sur une période de 2 mois pour autant qu’on était bien inscrit comme demandeur d’emploi durant cette période.

      N’hésite pas à nous recontacter si tu as d’autres questions.

      Répondre
  60. Gigi

    Salut j’ai 21ans combien de temps je dois travailler pour avoir mon chômage complet merci a vous

    Répondre
    1. Infor Jeunes Bruxelles

      Bonjour Gigi,
      Comme tu peux le lire dans la fiche ci-dessus, si tu as 21 ans, pour ouvrir un droit aux allocations de chômage (sur base du travail) tu dois prouver 312 jours de travail (un an) sur une période de 21 mois.
      Une autre possibilité avant l’âge de 25 ans serait d’obtenir des allocations d’insertion en accomplissant le stage d’insertion professionnelle : https://www.bruxelles-j.be/travailler/ton-premier-emploi/le-stage-dinsertion-professionnelle/
      J’espère avoir répondu à ta question ! N’hésite pas s’il te faut d’autres infos !

      Répondre
  61. toons

    je suis actuellement en incapacité de travail dans le domaine de la vente et j’aimerai reprendre un nouveau travail dans un autre domaine(puéricultrice). J ‘ai la possibilité de faire un remplacement de 2 semaines est ce que après c ‘est 2 semaines j’aurais le droit de m’inscrire au chômage et de le bénéficier.

    Répondre
    1. Infor Jeunes Bruxelles

      Bonjour toons,

      Pour pouvoir percevoir des allocations de chômage, tu dois avoir perdu ton emploi de manière involontaire (licenciement, fin de contrat, …). Sans qu’un terme n’ait été mis à ton emploi, il te sera difficile de percevoir des allocations de chômage. En effet, en plus de cette conditions, les deux conditions suivantes doivent être respectées par les chômeurs(et leur sont imposées)  : être apte à travailler (donc ne pas être sous certificat ou bénéficiaire d’allocations de mutuelle) et être privé de revenu (soit ne pas avoir d’emploi) . Tu trouveras ces obligations sur la page suivante: https://www.bruxelles-j.be/droits-sociaux/tes-droits-au-chomage/quelles-sont-tes-obligations-en-tant-que-chomeur/

      De plus, pour savoir si tu peux bénéficier du chômage, il faudrait savoir si tu totalises suffisamment de jours de travail salarié pour ouvrir un droit (ce nombre dépend de ton âge. Tu trouveras sur la fiche ci-dessus un tableau récapitulatif).

      Attention, sache également que généralement le titre de puériculture est protégé et ne peut être exercé que par les porteur du diplôme de puériculture (ou éventuellement des auxiliaires de l’enfance).

      D’autres questions ? N’hésite pas à nous recontacter!

      Répondre
  62. Francisco

     
    *****

    Bonsoir je travaille en Belgique pour me payer depuis janvier la moitié de la construction sera que j’aurai droit à une indemnité de vacances en juin

    Répondre
    1. Infor Jeunes Bruxelles

      Bonjour Francisco,

      Nous ne sommes pas sûrs de bien comprendre la question.
      Si tu n’as pas travaillé en 2018, tu n’as pas droit à des congés payés en 2019. Cependant, il est tout de même possible de faire appel au système des vacances européennes. Tu trouveras les informations à ce sujet sur cette page: https://www.bruxelles-j.be/travailler/ton-premier-emploi/as-tu-droit-a-des-vacances-europeennes-ou-supplementaires/

      Bien à toi

      Répondre
  63. Vasy

    Bonjour jeo travaille dans un antreprise de construction depuis 10 septembre et a cet jour ils ma lèse a la maison pour 2 semaines je ai le droit de chômage ou pas ? Quel papier je dua introduire pour ça et où ? Merci pour votre réponse

    Répondre
    1. Infor Jeunes Bruxelles

      Bonjour Vasy

      Ta question n’est pas très claire.
      Ton contrat de travail dans cette entreprise est-il arrivé à sa fin?

      Pour bénéficier des allocations de chômage, il faut prouver un certain nombre de jours de travail salarié au cours d’une certaine période de référence. Par exemple, les personnes de moins de 36 ans doivent travailler minimum 312 jours au cours des 21 mois précédant leur demande. Tu trouveras plus d’informations sur les conditions pour prétendre aux allocations de chômage sur la fiche ci-dessus.

      Donc, à moins que tu bénéficiais des allocations de chômage avant de débuter ce contrat en septembre OU que tu travaillais avant (pour autant que tous tes contrats soient effectués dans la période de référence), tu ne pourras pas bénéficier des allocations de chômage maintenant. En effet, une période de travail de 6 mois n’est pas suffisante pour ouvrir le droit aux allocations de chômage.

      Pour d’autres questions, n’hésite pas à nous recontacter.

      Répondre
  64. vaval21

    bonjour je suis domicilier en france et je vais travailler en belgique aurais je le droit au chomage belge

    Répondre
    1. Infor Jeunes Bruxelles

      Bonjour vaval21,

      Pour pouvoir bénéficier d’allocations de chômage belges il faut résider en Belgique.

      Nous sommes un service d’information belge et ne sommes dès lors pas spécialisés en législation française. Pour te renseigner sur les conditions et démarches à effectuer pour bénéficier d’allocations de chômage en France en tant que travailleur frontalier sur base d’un travail en Belgique tu pourrais prendre contact avec le CIDJ qui est un service d’information français : https://www.cidj.com/

      Tu pourrais également poser la question à Pôle Emploi.

      J’espère avoir répondu à ta question !

      Répondre
  65. Ili

    Bonsoir,

    J’ai 26 ans, je suis actuellement en CDI pour un magasin (obtenu il y a environ deux mois). Avant cela, j’étais en contrat de remplacement depuis deux ans pour ce même magasin (CP 201). A présent, je voudrais quitter ce travail pour reprendre des études en cours du soir (Promotion social). Si c’est moi qui quitte la boite, aurais-je droit a des allocations de chômage et ou perçevrais-je une quelconque aide financière ? Et si non, quelles sont les autres alternatives (pause carrière, etc.) ?

    Merci d’avance pour votre réponse,

    Répondre
    1. Infor Jeunes Bruxelles

      Bonjour Ili,

      Au yeux de l’Onem, tu ne peux pas quitter ton emploi pour poursuivre une formation. Cela est considéré comme une démission volontaire de son emploi et tu risques une sanction d’exclusion des allocationn de chômage allant de 4 à 52 semaines.

      En ce qui concerne tes futures études, il est parfois possible de les combiner avec des allocations de chômage sous certaines conditions en demandant une dispense: http://bruxelles-j.be/droits-sociaux/tes-droits-au-chomage/peux-tu-obtenir-une-dispense-pour-te-former-pendant-ton-chomage/

      Dans le secteur privé, le crédit-temps s’inscrit dans le cadre de la réglementation relative à l’interruption de carrière.  Il s’applique uniquement aux travailleurs occupés chez un employeur du secteur privé. Grâce au crédit-temps avec motif, vous pouvez temporairement suspendre ou réduire vos prestations pour l’une des raisons prévues par la réglementation. Pour obtenir le crédit-temps avec motif, vous devez satisfaire à plusieurs conditions d’accès auprès de votre employeur.  Si vous remplissez ces conditions et celles relatives à l’octroi d’allocations d’interruption, vous pouvez bénéficier d’un revenu de remplacement mensuel pendant le crédit-temps.  Ces allocations d’interruption sont payées par l’ONEM (Office national de l’emploi).

      Plus d’infos: https://www.onem.be/fr/documentation/feuille-info/t160

      N’hésite pas si tu as besoin de plus d’informations

      Répondre
  66. Baraka

    Si j’arrete Mon contrat l’art 60 après avoir prestes 14 mois

     

    mai auparavant j’a Travaille près de 9mois

    je peut avoir droit au allocation de chômage dans ce cas ??

    Répondre
    1. Infor Jeunes Bruxelles

      Bonjour Baraka,

      Ta question n’est pas précise.
      Quelle est la date de fin prévue de ton contrat article 60?
      Comme tu as déjà travaillé 14 mois, nous supposons que tu n’es plus dans la première moitie de ton contrat.

      Et, comme pour tout contrat à durée déterminée, tu peux rompre ton contrat article 60 mais uniquement pendant la première moitié de celui-là.
      Mais, si tu souhaites tout de même quitter ton emploi alors que tu es déjà dans la 2ème moitié, l’idéal serait de trouver un arrangement avec ton employeur. Si tu n’en trouves pas et que tu pars quand même, l’employeur pourra te réclamer des indemnités.

      Pour mettre fin à ton contrat, tu devras adresser une lettre de démission à ton employeur que tu devras soit lui envoyer par courrier recommandé, soit lui remettre en main propre moyennant une signature (en y mentionnant le début et la fin du préavis). Comme ton contrat a débuté il y a 14 mois, tu devras prester un préavis de 4 semaines.
      Tu trouveras toutes les informations sur la durée de préavis ici: http://www.emploi.belgique.be/defaultTab.aspx?id=42198

      Nous te conseillons quand même de trouver un nouvel emploi (pas forcément un CDI) mais avec une durée supérieure à celle qui te restera à prester avant la fin de ton contrat article 60. D’expérience, certains CPAS suspendent l’aide si le travailleur quitte son emploi avant la date de fin de celui-ci.
      Car en cas de suspension, tu risques de te retrouver sans revenus tout de suite.

      A la perte de ton emploi article 60, tu pourrais introduire une demande allocations de chômage; pour autant que tu remplisses les conditions en fonction de ton âge. Tu devras prouver un certain nombre de jours de travail salarié au cours d’une certaine période de référence. Par exemple, si tu as moins de 49 ans au moment d’introduire ta demande, tu devras avoir travaillé 468 jours au cours des 33 mois précédents. Ta période de travail de 9 mois pourrait être prise en compte; pour autant qu’elle se soit passée dans la période de référence. Tu trouveras plus d’explications sur les conditions pour bénéficier des allocations de chômage sur la fiche ci-dessus.

      Mais sache que même si tu remplissais les conditions pour prétendre aux allocations de chômage, en démissionnant de ton contrat article 60, tu risques une sanction de l’Onem allant d’un simple avertissement à une exclusion du droit de chômage de 4 à 52 semaines pour abandon d’un poste convenable.
      Pour éviter ce risque de sanction, tu devras travailler chez un nouvel employeur pour une durée minimum de 13 semaines avant d’introduire ta demande d’allocations. Tu trouveras plus d’informations sur les sanctions de l’Onem sur:http://bruxelles-j.be/travailler/ton-premier-emploi/comment-quitter-ton-emploi/

      Pour d’autres questions, n’hésite pas à nous recontacter.

      Répondre
  67. Josiane

    Bonjour,

    Mon fils a travaillé pendant une dizaine années en Belgique. Fin mars 2018, sa firme lui a fait une proposition suite à une délocalisation de son service dans un autre pays d’Europe : soit accepter la délocalisation et partir à l’étranger, soit recevoir un an de salaire payé mensuellement sans avoir à travailler. Mon fils a accepté cette deuxième formule afin de reprendre des études à titre individuel (certifications informatiques).

    Il va arriver à la fin de ses paiements fin mars 2019. A-t-il droit au chômage ou a une allocation ?

    Répondre
    1. Infor Jeunes Bruxelles

      Bonjour Josiane,

      A partir de sa période d’indemnisation, ton fils pourra prétendre à des allocations de chômage. Il devra s’inscrire comme demandeur d’emploi au service emploi de sa Région et introduire une demande d’allocations de chômage auprès d’un organisme de paiement (CAPAC ou syndicat). Il trouvera toutes les informations sur les démarches à effectuer pour ouvrir le droit aux allocations de chômage sur la fiche: https://www.bruxelles-j.be/droits-sociaux/tes-droits-au-chomage/quelles-demarches-dois-tu-effectuer/

      Il pourra sans problème bénéficier des allocations de chômage et ne fera pas l’objet de sanction de la part de l’Onem car il s’agit ici d’un licenciement; son emploi n’était plus convenable de par la délocalisation de celui-ci.

      Pour d’autres questions, n’hésite pas à nous recontacter.

      Répondre
  68. lili

    Bonjour, je travaille durant 20 ans en tant que salarié; je suis en incapacité de travail depuis 9 mois (et donc toujours sous contrat de travail  avec mon employeur); mon employeur a décidé de me licencier et je me retrouve sur le chômage. Le montant de référence pour calculer mon indemnité de chômage est-il le salaire que j’avais avant d’être en incapacité de travail ou le montant que je percevais de ma mutuelle durant mon incapacité de travail ? Merci

    Répondre
    1. Infor Jeunes Bruxelles

      Bonjour Lili,

      L’ONEM prend en considération la rémunération de ta dernière occupation d’au moins 4 semaines consécutives chez un même employeur si tu n’as pas touché d’allocations de chômage depuis au moins deux ans. Il sera tenu compte de la rémunération que tu aurais perçu en cas d’occupation de travail normale, c’est-à-dire si le contrat n’avait pas été suspendu en raison de ta maladie. On ne se basera donc pas sur le montant que tu percevais de la mutuelle mais sur le salaire que tu aurais dû percevoir de ton employeur.

      Nous restons à ta disposition si tu as d’autres questions!

      Répondre