Quelles conditions dois-tu remplir pour bénéficier des allocations de chômage ?

Rappel : pour des allocations d’insertion (allocations de chômage sur base d’études), reporte-toi à la fiche « le stage d’insertion professionnelle ».
Nous n’envisagerons ici que les conditions qu’il faut satisfaire pour bénéficier du chômage complet sur base d’un travail salarié à temps plein en Belgique. Nous n’exposerons pas les conditions à remplir pour bénéficier du chômage à temps partiel sur base d’un travail à temps partiel. Tu trouveras plus d’information à ce propos sur la fiche qui parle du travail à temps partiel ou sur le site de l’ONEM.

Principe de base

Pour être admis aux allocations de chômage, tu dois prouver :

  • un certain nombre de jours de travail salarié (stage);
  • au cours d’une certaine période (période de référence) précédant immédiatement la demande d’allocations de chômage.

Nombre de jours de travail salarié requis (stage)

Age Nombre minimum de jours de travail salarié à prouver (stage) et période de référence
Moins de 36 ans – soit 312 jours au cours des 21 mois précédant ta demande ;
– soit 468 jours au cours des 33 mois précédant ta demande;
– soit 624 jours de travail au cours des 42 mois précédant ta demande.
De 36 à 49 ans – soit 468 jours au cours des 33 mois précédant ta demande ;
– soit 624 jours au cours des 42 mois précédant ta demande;
– soit 234 jours dans les 33 mois + 1.560 jours dans les 10 ans qui précèdent ces 33 mois;
– soit 312 jours dans les 33 mois + pour chaque jour qui manque pour arriver à 468 jours, 8 jours dans les 10 ans qui précèdent ces 33 mois.
A partir de 50 ans – soit 624 jours au cours des 42 mois qui précèdent ta demande;
– soit 312 jours dans les 42 mois qui précèdent ta demande et 1.560 jours dans les 10 ans qui précèdent ces 42 mois;
– soit 416 jours dans les 42 mois + pour chaque jour qui manque pour arriver à 624 jours, 8 jours dans les 10 ans qui précèdent ces 42 mois.

Si tu ne remplis pas la condition prévue pour ta catégorie d’âge, tu peux toutefois être admis si tu satisfaits à celle prescrite pour une catégorie d’âge plus élevée.
La période de référence de 21, 33 ou 42 mois peut être prolongée par certains événements : naissance ou adoption, interruption de carrière, emprisonnement, reprise d’études ou de formation comme chômeur non indemnisé, exercice d’une profession non-assujettie à la sécurité sociale (secteur chômage), etc.

Quels sont les jours pris en considération ?

Les journées de travail prises en considération pour le calcul de ta période de stage sont celles :

  • qui ont donné lieu au paiement de cotisations de sécurité sociale (y compris pour le secteur chômage) ;
    ET
  • qui ont été effectuées dans une profession salariée (les prestations de travail accomplies par un travailleur indépendant ne comptent pas);
    ET
  • qui ont bénéficié d’une rémunération que la législation considère comme suffisante.

Certaines journées d’inactivités sont assimilées à des journées de travail :

  • les jours de vacances légales (ou européennes) et les jours de vacances en vertu d’une convention collective de travail rendue obligatoire, s’ils ont donnés lieu au paiement d’un pécule de vacances;
  • les jours de vacances-chômage couverts par un pécule de vacances;
  • les journées d’absence non rémunérées à raison de 10 jours maximum par année civile;
  • les journées de formations professionnelles (organisée ou subventionnée par le service régional de l’emploi et de la formation professionnelle), les journées de PFI et FPIE et les journées de Stage First à concurrence de 96 jours maximum;
  • les congés de circonstance, les journées indemnisées par l’assurance maladie-invalidité (dans certains cas), les journées non prestées pour cause d’accident de travail ou de maladies professionnelles, les journées de grève, les absences pour raisons familiales impérieuses, certains jours de chômage temporaire, etc.

Comment calculer tes jours ?

Pour le calcul des journées de travail, l’ONEM considère que le travail a été effectué à raison de 6 jours par semaine. Lorsque le travailleur a presté le travail en régime 5 jours par semaine, l’ONEM examine s’il s’agit du régime habituel dans ce secteur et assimile alors le régime 5 jours de travail par semaine au régime 6 jours par semaine sans appliquer de calcul de rapport.
Pour les périodes d’occupation ininterrompues à temps plein (horaire de 35 heures minimum en moyenne par semaine), 26 jours de travail sont pris en considération par mois civil.

Dans les autres cas, le nombre de jours de travail pris en considération est égal au nombre de jours de travail effectués pendant l’occupation, multiplié par 6, et divisé par le nombre hebdomadaire moyen de jours de travail.

  • Exemple: un travailleur effectue des prestations à temps plein du 8 juillet 2019 au 16 août 2019 dans un régime hebdomadaire moyen de 5 jours de travail, soit un total de 30 jours de travail. Pour cette période de travail, l’ONEM prendra en considération (30 x 6):5 = 36 jours.

Pour les périodes de travail à temps partiel (et en vue d’une admission au chômage à temps plein), le nombre de jours de travail pris en considération est égal au nombre d’heures de travail effectuées pendant l’occupation, multiplié par 6, et divisé par le nombre hebdomadaire moyen d’heures de travail à temps plein pour la même fonction.

  • Exemple: un travailleur effectue des prestations du 8 juillet 2019 au 30 août 2019, à raison de 19 heures par semaine, soit un total de 8 x 19 = 152 heures de travail. L’horaire à temps plein prévu pour cette occupation correspond à 38 heures. Pour cette période de travail, l’ONEM prendra en considération (152 x 6):38 = 24 jours.

Est-ce que tu gardes ton droit au chômage si tu l’as interrompu ?

Si tu interromps ton chômage (par exemple, pour voyager quelques mois), tu peux récupérer le bénéfice des allocations si tu introduis une nouvelle demande et que tu te réinscris comme demandeur d’emploi au plus tard 3 ans après ton dernier jour indemnisé.
Tu dois avoir bénéficié d’un jour au moins d’allocation avant cette interruption.
Cette période de 3 ans peut dans certains cas (par exemple, reprise d’études ou travail indépendant) être prolongée.
Suite à cette nouvelle demande, tu bénéficieras des allocations sans devoir à nouveau apporter la preuve d’une période de travail. Le montant de tes allocations risque cependant d’être inférieur au dernier montant perçu avant l’interruption. La diminution progressive des allocations continue généralement à courir, même pendant la période d’interruption où tu ne reçois rien. Tu trouveras plus d’information sur cette diminution progressive dans la fiche quels sont les montants des allocations de chômage?

Partager

Poser une question

N’hésite pas à nous poser une question, un professionnel faisant partie du réseau Bruxelles-J te répondra. Nous préservons ton anonymat et ton adresse de messagerie ne sera pas publiée.

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*
*
*

117 questions déjà posées

  1. Yildirim

    Bonjour, cela fait maintenant 9 mois que je travail chez bpost (4 mois interime et 5 mois CDD) et mon contract prends fin le 26 septembre.

    Je voudrais reprendre mes études à l’université  (biomédicale) et je me demande si je peux quand même récupérer mon statue d’étudiant en m’inscrivant maintenant.

    Ou dois je attendre la fin de mon contract ?

    Répondre
  2. Bisty

    Bonjour,

    S’il vous plait …

    J’aimerais savoir si quelqu’un (belge de naissance) qui ne bénéficie ni d’allocation du CPAS, ni d’indemnités de la Mutuelle, ni de revenus de remplacement (chômage, ou autre) peut utiliser le troc pour survivre, et ne pas se retrouver à la rue (SDF) ? …

    Comme troc, pourrait-il, par exemple, effectuer des travaux de rénovation de logement, ou de bricolage… Et le bénéficiaire de ces travaux, peut il lui accorder, en échange, un logement et de la nourriture ? …

    Merci d’avance pour votre réponse…

    Très cordialement,

    Denis.

    Répondre
  3. Natalie

    Bonjour

    Je suis au chômage et j’habite avec cohabitant le père de mes deux enfants qui travaille. Nous sommes pas mariés. Il y a une forte possibilité qu’il va déménager à l’autre ville alors je vais rester avec les enfants comme shef de famille. Est ce que la loi prévoit ou oblige le père de paier un somme d’argent pour les enfants sans mariage ?

    Merci

    Répondre
  4. PIO

    Bonjour,

    Etant en chômage partiel, j’ai signé un CDD de 3 mois à temps plein qui se termine ce 15 septembre. L’employeur me propose de poursuivre avec un autre CDD de 8 mois mais à temps partiel.

    Je souhaiterais garder mes droits de chômage. Si je signe ce deuxième CDD, pourrais-je garder mes droits auprès de l’ONEM ?

    Mon conseiller syndical me conseille de laisser quelques jours entre la date de fin du premier CDD et la signature du deuxième, et entre-temps de déposer mon C4 à la FGTB avec une demande d’allocations de chômage, et de me réinscrire à Actiris.

    Une telle démarche permettrait-elle de garder mes droits de chômage ?

     

    Merci d’avance pour votre réponse.

    Bien cordialement,

    PIO

     

    Répondre
    1. Infor Jeunes Bruxelles

      Bonjour PIO,

      A priori, tu ne perdras pas tes droits au chômage pour autant que tu ne perds pas ton emploi de manière volontaire (démission, commun accord, ou refus de resigner un contrat qui serait indiqué sur ton C4).

      Sache d’ailleurs que si tu travailles à temps partiel et que tu reçois un salaire au moins égale à 1.625,72 euros (salaire de référence actuel), tu pourrais repasser en première période de référence si tu as travaillé au moins 12 mois sur les 18 mois qui précèdent la date à laquelle tu demanderas de repasser en première période d’indemnisation. Tu trouveras plus d’information sur https://www.onem.be/fr/si-je-reprends-le-travail-pendant-un-certain-temps-cela-t-il-une-influence-ensuite-sur-mes

      Attention,  si tu parles de l’AGR (complément chômage), la perte de ton allocation dépend du salaire que tu percevras. Dans ce cas nous te conseillons alors de prendre contact avec ton syndicat car le calcul de l’AGR est compliqué et requière de nombreuses informations.

      D’autres questions ? N’hésite pas à nous recontacter !

      Répondre
  5. Taher

    bonjour

    je suis jeune   italienne 25ans et je vient d installe en Belgique

    je veux savoir si je le droit au chômage  ou non

    je trouve une  entreprise  pour faire un stage  ibo de 6 mois  je peux  ou non

    merci

    Taher

    Répondre
    1. Infor Jeunes Bruxelles

      Bonjour Taher,

      Il ne te sera malheureusement pas possible d’ouvrir un droit au chômage; du moins pas dès ton arrivée en Belgique.

      En effet, étant donné que tu as 25 ans (et donc moins de 36 ans),  tu dois totaliser au minimum 312 jours (soit 1 an) de travail salarié sur les 21 mois précédant ta demande de chômage pour pouvoir avoir droit au chômage.

      Cela dit, si tu as travaillé en Italie, ton expérience professionnelle peut être prise en compte. Seulement, l’ONEm impose aux personnes ayant travaillé à l’étranger d’effectuer au moins trois mois de travail en Belgique (après leur arrivée) pour pouvoir faire prendre en compte leurs jours de travail à l’étranger dans le calcul du nombre de jours suffisants pour ouvrir un droit au chômage.

      Par contre, un stage IBO peut effectivement être pris en compte dans ce nombre de jours à totaliser avec un maximum de 96 jours.

      D’autres questions ? N’hésite pas à nous recontacter !

      Répondre
  6. jal

    Bonjour,

     

    J’aimerais avoir si entant que travailleuse interimaire je dois remplir la carte c4 chaque mois ? car ca sera une mission à long terme .

    et en ce qui concerne les vacances annuelles si j’en prend l’interime m’a dit que je suis payé par l’onem je dois donc mettre VA sur ma carte de chômage ? Ne suis-je pas désinscrite automatiquement quand je commence à travailler en tant qu’intérimaire ? et faut-il faire un maintien de droit pour le chomage?

    C’est la première fois que je travailles avec une intérim, pourriez-vous m’éclairer sur les points à respecter par rapport au chômage.

     

     

    Merci

     

    Bien à vous

     

     

    Répondre
    1. Infor Jeunes Bruxelles

      Bonjour Jal,

      Si tu es sur une mission long terme à temps plein (et que tu ne ne souhaites donc pas bénéficier d’un complément chômage comme le montant de ton salaire sera supérieur au montant de tes allocations de chômage), tu peux simplement arrêter de rentrer tes cartes et donc interrompre ton droit au chômage le temps de ton contrat (si tu commences à travailler au milieu d’un mois, veille cependant bien à rentrer ta carte de contrôle pour bénéficier des allocations pour la moitié du mois pendant laquelle tu n’aurais pas travaillé). Tu pourras récupérer ce droit dès que ta mission se termine.

      Par contre, si ton travail intérim n’est pas à temps plein et que tu souhaites donc bénéficier d’un complément chômage tu dois alors faire les démarches pour obtenir le statut de “travailleur à temps partiel avec maintien des droits” et ensuite une demande d’AGR (= complément chômage).

      Noircir les cases des jours pendant lesquels un chômeur travail est pertinent pour le travail occasionnel. En cas de contrat plus long, il est important de le déclarer à l’ONEm et de prendre le statut de travailleur à temps partiel avec maintien des droits: https://www.onem.be/fr/documentation/feuille-info/t28 Après avoir obtenu le statut  tu peux alors introduire une demande d’AGR pour percevoir des allocations pour compléter ton salaire à temps partiel: https://www.onem.be/fr/documentation/feuille-info/t70

      En ce qui concerne les vacances, en Belgique un travailleur ouvre son droit à des jours de vacances l’année précédant celle où il prendra ses vacances. Ainsi, pour savoir si tu as droit à des vacances en 2020 il faudra voir si tu as travaillé en 2019 et à combien de jour tu as droit. Si tu avais bien ouvert un droit à des jours de vacances, il est probable que ton dernier employeur t’ait payé l’équivalent de ces jours de congé via ton “pécule de sortie”. Ce pécule représente donc des jours de congé payés. L’ONEm ne te versera pas d’allocations supplémentaires pour ces jours. Si tu n’as pas du tout travaillé en 2019, tu n’as alors pas ouvert de droit à des jours de congé payés. Dans ce cas, l’ONEm te permet de prendre 20 jours de congé par an. C’est-à-dire des jours pour lesquels tu bénéficies des allocations de chômage sans devoir répondre aux obligations des chômeurs. Toutes les infos ici: https://www.bruxelles-j.be/droits-sociaux/tes-droits-au-chomage/as-tu-droit-a-des-vacances-lorsque-tu-es-chomeur/

      Ainsi, si tu souhaites encore prendre des vacances en 2020, il faudra les prendre pendant tes périodes de chômage en les déclarant comme “VA” sur ta carte de contrôle. Ces jours te seront ainsi soit payés par l’ONEm, soit non-payés (dans le cas où tu avais ouvert un droit à des jours de congé payés qui t’ont été payés via ton pécule de sortie).

      Finalement, en ce qui concerne les congés, sache que les jours de travail comme intérimaire en 2020 te permettront d’ouvrir un droit à un certain nombre de jours de congé-payés pour l’année 2021.

      Si tu as besoin d’autres informations, n’hésite pas!

      Répondre
  7. miyud

    Bonjour,

    Je compte démissionner après 2 ans de travail pour créer une SRL. Cependant je n’aurai pas de revenu durant la première année. Aurais-je droit au allocations de chômage?

    Bien à vous

    Répondre
    1. Infor Jeunes Bruxelles

      Bonjour Miyud,

      Avec deux années de travail, il est probable que tu puisses ouvrir un droit au chômage. Nous t’invitons à vérifier si tu comptabilises le nombre de jours selon le tableau ci-dessus.

      En remettant ta démission, tu risques une sanction de l’ONEm pour abandon d’emploi sans motif légitime. Cette sanction peut aller d’un simple avertissement à une exclusion temporaire. Tu risques donc de ne pas avoir droit au chômage tout de suite après ta démission. Les infos se trouvent sur cette fiche: https://www.bruxelles-j.be/droits-sociaux/tes-droits-au-chomage/quelles-sont-les-sanctions-de-lonem/

      En outre, si tu envisages de te lancer à ton propre compte, sache qu’il ne te seras pas possible de cumuler allocations de chômage et préparation d’une activité indépendant de manière illimitée. Tu devras en effet déclarer que tu prépares cette activité et tu pourras bénéficier de tes allocations tout en travaillant sur ton projet pendant 6 mois maximum. Toutes les informations se trouvent ici: https://www.onem.be/fr/documentation/feuille-info/t87#:~:text=Vous%20devez%20pr%C3%A9alablement%20faire%20une,de%20votre%20organisme%20de%20paiement.

      Tu pourras également vérifier si tu réponds aux conditions pour bénéficier du “Tremplin Indépendant” qui te permet de cumuler allocations de chômage et revenus d’une activité d’indépendant pendant une période déterminée. Tu trouveras toutes les informations ici: https://www.onem.be/fr/documentation/feuille-info/t158 Attention cependant, une des conditions est que la rupture du contrat de travail salarié ne doit pas avoir pour objectif de bénéficier du tremplin indépendant (et donc de bénéficier du chômage pour lancer son activité).

      Si tu as besoin d’autres informations, n’hésite pas!

      Répondre
  8. Clara

    Bonjour,

    Peut-on tenir compte des jours de stages prestés en entreprise dans le cadre d’une formation en alternance ( Efp adulte) dans le nombre de jours de travail nécessaire avant de bénéficier du chômage ! Merci

     

    Répondre
    1. Infor Jeunes Bruxelles

      Bonjour Clara,

      En principe, tu ne peux malheureusement pas ouvrir un droit au chômage sur base d’un stage en alternance, à moins que le stage que tu as effectué était couvert par un contrat de travail classique (c’est à dire que tu as été engagé comme ouvrier ou employé classique et que cette expérience professionnelle t’as permis de justifier les heures de stage demandées pour ta formation).

      Par contre sache que la fin d’une formation en alternance (notamment à l’EFP)  peut te permettre d’ouvrir un droit aux allocations d’insertion (chômage après études) en étant dispensé du stage d’insertion, et ce à certaines condition. Seulement, pour bénéficier des allocations d’insertion, il faut avoir moins de 25 ans au moment d’introduire la demande. Si c’est ton cas, nous te conseillons de te rendre sur ce lien pour obtenir plus d’informations sur cette possibilité : https://ijbxl.be/etude_formation/formation-en-alternance-comment-ouvrir-un-droit-au-chomage-en-evitant-le-stage-dinsertion/

      D’autres questions? N’hésite pas à nous recontacter !

      Répondre
  9. mamycoco61

    Bonjour,

    J’ai ouvert des droits à l’indemnisation en 2015 mais n’ai bénéficier que très peu de temps de ces droits car repris rapidement un travail mieux rémunéré. Je suis actuellement en chômage total suite à une maladie .. je me réinscris à Pôle emploi et ils veulent à tout pris que je liquide mes anciens droits qui sont calculés sur les salaire d’avant 2015 beaucoup moins intéressants .Je demande le droit d’option afin que l’indemnisation soit calculée sur mes nouveaux salaires plus élevés.Pôle emploi refuse en disant que je n’ai pas 30% de différence donc veut que je liquide mes anciens droits?! Que faut-il faire pour que mes salaires actuels soient pris en compte pour l’indemnisation actuelle?

    Merci de bien vouloir m’aider à faire reconnaître mes droits.

    Cordialement

    Répondre
    1. Infor Jeunes Bruxelles

      Bonjour mamycoco61,

      Etant donné que tu nous parles du Pôle Emploi, nous comprenons que tu habites la France.
      Si c’est le cas, nous sommes désolés mais nous ne pourrons pas répondre à tes questions car Bruxelles-J est une plate-forme d’information belge. Nous ne sommes donc malheureusement pas spécialisés dans la législation française et les différentes aides possibles dans ta situation.
      Nous t’invitons à poser ta question au CIDJ de ta région afin de connaître tes droits: https://www.cidj.com/nous-rencontrer (en bas de page).
      Si tu habites la Belgique, n’hésite pas à revenir vers nous pour que nous puissions répondre à ta question!
      D’autres questions ? N’hésite pas à nous recontacter!
      Répondre
  10. Jack

    Bonjour. Travail 4/5 fin de carrière. En chômage depuis juin coronavirus et maintenant en septembre économique 3 semaines puis normalement je dois retravailler mais si tombe     en   maladie le premier jour de reprise. ai-je droit au salaire garanti du patron.

    Répondre
    1. Infor Jeunes Bruxelles

      Bonjour Jack,

      L’ouvrier qui est resté dans l’entreprise depuis un mois au moins de façon ininterrompue, a droit à une rémunération garantie à charge de son employeur en cas d’incapacité de travail.
      Le chômage économique n’a pas d’impact sur ton droit à cette rémunération garantie en cas de reprise de travail.
      Bien à toi

      Répondre
  11. Hic

    Bonjour j’étais au chomage temporaire corona depuis mars et je voudrais savoir est ce que ses jours de chomage temporaire compte comme des jour  travail pour introduire une demande d’allocations de chomage

    Répondre
    1. Infor Jeunes Bruxelles

      Bonjour Hic,

      Comme le contrat de travail court pendant la période de chômage temporaire, ces journées sont bien comprise dans le calcul pour l’ouverture du droit aux allocations de chômage.

      Pour d’autres questions, n’hésite pas à nous recontacter.

      Répondre
  12. Chay

    Bonjour,

    Je bénéficie des allocations de chômage depuis le mois d’août 2019, je me pose une question: si j’accepte un cdd de 3 mois est ce que mon droit aux allocations de chômage reprend lorsque le cdd est fini?

    Merci de votre réponse

    Répondre
    1. Infor Jeunes Bruxelles

      Bonjour Chay,

      En tant que bénéficiaire d’allocations de chômage, si tu trouves un emploi, tu rouvriras le droit à la fin de ton occupation. Tu devras juste t’inscrire de nouveau comme demandeur d’emploi et introduire une nouvelle demande d’allocations auprès de ton organisme de paiement (CAPAC ou syndicat). En effet, cette nouvelle inscription auprès du service emploi de ta région est obligatoire après chaque interruption du chômage de plus de 28 jours.

      Pour d’autres questions, n’hésite pas à nous recontacter.

      Répondre
  13. Modelista

    Bonjour

    Je suis née le 25/02/1970 et depuis le 16 septembre 2019 je suis en formation chez Bruxelles formation et inscrite comme demandeuse d’emploi depuis le 16 juillet 2019.

    J’ai travaillé dans différentes organisations internationales (commission européenne, otan..) et mon dernier emploi était à la Commission européenne. J’ai perçu un chômage européen jusqu’au 15 novembre 2019.

    Apparemment je n’ai pas assez de jours travaillés pour pouvoir avoir droit au chômage, alors que je travaille depuis 1994.

    J’aimerais savoir à qui je dois m’adresser pour pouvoir toucher une quelconque allocation en attendant que ma formation se termine et que je puisse me remettre sur le marché du travail.

    Bien à vous,

    Répondre
    1. Infor Jeunes Bruxelles

      Bonjour Modelista,

      Seules les périodes de travail qui ont donné lieu au paiement de cotisations de sécurité sociale (y compris pour le secteur chômage) permettent d’ouvrir un droit aux allocations de chômage en Belgique.
      Ce qui n’est pas toujours le cas pour les organisations internationales. Si ce n’est pas le cas et que vous n’avez pas cotisez pour un éventuel droit au chômage vous ne remplirez malheureusement pas les conditions.
      Selon votre situation vous pourriez peut-être ouvrir un droit au revenu d’integration social versé par le cpas.
      Pour plus d’information:https://www.bruxelles-j.be/droits-sociaux/obtenir-de-laide-du-cpas/quelles-sont-les-aides-fournies-par-le-cpas-a-qui-sadressent-elles-quelles-sont-les-conditions/

      Bien à vous.

      Répondre
  14. Précieuse

    Bonjour.

    Je suis employée temps partiel dans une société depuis 3 ans et en parallèle je fais des cours du soir en comptabilité pour obtenir un bachelier. Je suis au bout de mes études et je dois faire un stage et pour cela je dois démissionner de mon boulot actuel pour pouvoir faire ce stage de fin d’études.

    Pourrais je avoir droit à des allocations de chômage si je démissionne?.

    Merci de me répondre car je ne trouve la réponse nulle part

    Répondre
    1. Infor Jeunes Bruxelles

      Bonjour Précieuse,

      Par contre, nous pouvons te dire qu’en démissionnant ou en proposant une rupture de commun accord à ton employeur, tu risques une sanction de l’ONEM (pouvant aller d’un avertissement à une exclusion du droit aux allocations de chômage d’une durée de 4 à 52 semaines) si ton emploi est jugé comme étant convenable aux yeux de l’ONEm ou que tu as quitté ton emploi sans motif légitime.

      Sache aussi qu’il est possible d’éviter une sanction si tu quittes volontairement ton emploi un autre emploi de minimum 13 semaines. Tu pourrais aussi ton emploi et ton stage en prenant un crédit-temps voir sur : : https://www.onem.be/fr/documentation/feuille-info/t160

      Pendant une sanction, tu peux éventuellement t’adresser au CPAS de ta commune, cependant, il faudra vérifier que tu entres bien dans les critères d’admission. Tu trouveras des informations à ce sujet sur : http://bruxelles-j.be/droits-sociaux/obtenir-de-laide-du-cpas/

      Pour savoir quelle serait la décision de l’ONEm dans ta situation, tu pourrais écrire au Service Ruling de ton bureau de chômage. Tu trouveras plus d’infos à ce propos sur le site de l’ONEm : http://www.onem.be/fr/documentation/feuille-info/t91

      Pour plus d’informations, contacte-nous !

      Répondre
  15. Omaima

    Bonjour,

    J’ai commencé a travaillé le 16.09.2019 ( j’ai passé 4 semaines) j’ai arrété et j’ai trouvé 2 semaines après un boulot,  du 14.11.2019 jusqu’a present.

     

    Je ne sais pas combien de jours j’ai présté, je ne sais pas ou m’adresse pour regler mon chomage, je ne sais pas quels sont les docuements a fournir ?

     

    Pourriez-vous s’il vous plait m’aider ?

     

    Merci.

     

    Bien à vous

    Répondre
    1. Infor Jeunes Bruxelles

      Bonjour Omaima,

      Tes jours de travail  étant insuffisants pour prétendre au chômage, tu ne pourras malheureusement pas ouvrir le droit maintenant.

      Pour bénéficier des allocations de chômage, il faut prouver un certain nombre de jours de travail salarié au cours d’une certaine période de référence; en fonction de son âge. Par exemple, les personnes de moins de 36 ans doivent travailler minimum 312 jours au cours des 21 mois précédant leur demande. Si tu entres dans cette catégorie d’âge, tu devrais à priori ouvrir ton droit au chômage dès le 14 octobre.

      Par contre, si tu as l’intention de demander des allocations de chômage, sache tout de même que lorsque tu quittes un emploi (démission ou rupture d’un commun accord) que l’ONEm considère comme convenable ou sans motif légitime aux yeux de l’ONEm, tu pourrais être sanctionné d’un avertissement ou d’une exclusion du droit aux allocations de chômage d’une durée de 4 à 52 semaines.

      Tu trouveras plus d’informations sur les conditions pour ouvrir le droit aux allocations de chômage sur base du travail sur la fiche ci-dessus.

      En ce qui concerne les démarches, tu devras avant tout t’inscrire comme demandeuse d’emploi auprès d’Actiris. Ensuite, il faudra introduire une demande d’allocations de chômage auprès d’un organisme de paiement (CAPAC ou syndicat). Tu devras en effet apporter tes C4 afin de permettre à l’organisme de paiement de calculer le nombre de jours de travail. Toutes les informations sur les démarches à effectuer se trouvent ici : https://www.bruxelles-j.be/droits-sociaux/tes-droits-au-chomage/quelles-demarches-dois-tu-effectuer/

      Si tu prouves suffisamment de jours de travail et que tu bénéficies donc bien du chômage, tu percevras alors tes allocations de chômage à partir de la date d’introduction de ta demande. Tu devras dès lors répondre aux obligations des chômeurs. Il te faudra entre autre remplir ta carte de contrôle tous les mois et répondre aux convocations d’Actiris. Tu trouveras en détail les obligations des chômeurs sur cette fiche : https://www.bruxelles-j.be/droits-sociaux/tes-droits-au-chomage/quelles-sont-tes-obligations-en-tant-que-chomeur/

      Par contre, si tu ne comptes pas assez de jours de travail pour ouvrir ton droit au chômage, tu pourras éventuellement t’adresser au CPAS de ta commune, cependant, il faudra vérifier que tu entres bien dans les critères d’admission. Tu trouveras des informations à ce sujet sur : http://bruxelles-j.be/droits-sociaux/obtenir-de-laide-du-cpas/

      Pour plus d’informations, contacte-nous !

      Répondre

  16. Virginie

    Bonjour,

    J’ai 26 ans et je suis actuellement sans emploi. J’ai suivi un formation de 2 mois suite à laquelle j’ai effectué un stage d’une trentaine de jours. J’ai ensuite signé un CDD de 3 mois.

    Je souhaite savoir si les jours de formation et les jours de stages effectués sont pris en compte pour bénéficier du chômage.

    Merci.

    Répondre
    1. Infor Jeunes Bruxelles

      Bonjour Virginie,

      Pour bénéficier des allocations de chômage, il faut prouver un certain nombre de jours de travail salarié au cours d’une certaine période de référence. Par exemple, les personnes de moins de 36 ans comme toi doivent travailler minimum 312 jours au cours des 21 mois précédant leur demande. Tu trouveras plus d’informations sur les conditions pour ouvrir le droit sur la fiche ci-dessus.

      Comme expliqué sur la fiche, certaines journées de formations, notamment les formations professionnelles (organisées ou subventionnées par le service régional de l’emploi et de la formation professionnelle), les journées de PFI  et FPIE et les journées de Stage first peuvent être prises en compte à concurrence de 96 jours maximum. Mais n’ayant pas plus de précision sur le type de formation que tu as faite, nous ne pouvons malheureusement pas te dire si cette période sera prise en compte ou pas dans le calcul.

      Dans tous les cas, à moins que tu aies travaillé comme salariée auparavant, une période de travail de 3 mois + ton éventuelle période de travail seraient malheureusement insuffisantes pour prétendre au chômage.

      Pour d’autres questions, n’hésite pas à nous recontacter.

      Répondre
  17. LLP

    Bonjour, j’ai été licenciée le 04 05 2020 (licenciement abusif, dossier en cours à la CSC, à ce jour mon ancien employeur ne m’a tjs pas remis mon formulaire C4 …) et suis depuis en incapacité . Néanmoins, le jour où mon incapacité sera terminée, comment se calculera mes allocations de chômage, ce seront les indemnités versées par ma mutuelle qui seront pris en considération ou ce seront les 6 mois où j’ai travaillé et qui  ont précédé mon incapacité ? Pour information, j’avais une ancienneté chez mon ancien employeur de 20 ans et effectuait 40H semaine. En vous remerciant d’avance pour votre réponse et dans l’attente de celle-ci, je vous souhaite une belle semaine. Bien à vous. LLP

    Répondre
    1. Infor Jeunes Bruxelles

      Bonjour LLP,

      A la fin de ta période de maladie, tu devras t’inscrire comme demandeur d’emploi au service emploi de ta région et introduire une demande d’allocations de chômage auprès d’un organisme de paiement (CAPAC ou syndicat). Tu trouveras plus d’informations sur les démarches à effectuer pour ouvrir le droit au chômage sur la fiche: https://www.bruxelles-j.be/droits-sociaux/tes-droits-au-chomage/quelles-demarches-dois-tu-effectuer/

      Quant au calcul des allocations de chômage, sache qu’il se fait toujours sur base du salaire brut (jamais sur une autre base; même pas des indemnités de mutuelle comme dans ta situation actuelle). Pour déterminer le montant, trois facteurs seront pris en compte: ta dernière rémunération brute, ta situation familiale et personne et la durée de ton chômage. Tu trouveras plus d’informations sur le montant des allocations de chômage sur: https://www.bruxelles-j.be/droits-sociaux/tes-droits-au-chomage/quels-sont-les-montants-des-allocations-de-chomage/

      Pour d’autres questions, n’hésite pas à nous recontacter.

       

      Répondre
  18. Flr

    Bonjour, je voudrais savoir si à la fin de mon  stage first de 6 mois je pourrais     toucher chômage.  Je suis inscrit à Actiris depuis 1 an et j’ai 28 ans. Merci

    Répondre
    1. Infor Jeunes Bruxelles

      Bonjour Flr,

      Malheureusement, si tu n’as pas travaillé avant ce stage first, tu ne pourras pas ouvrir de droit au chômage.

      En effet, lorsqu’on a plus de 25 ans, il faut totaliser 312 jours de travail salarié minimum (soit 1 an) sur les 21 mois précédant la date à laquelle tu introduis ta demande d’allocation de chômage pour pourvoir ouvrir un droit au chômage. (Attention, ce nombre de jours et cette période de référence s’applique uniquement à toi jusqu’à tes 35 ans; tu trouveras plus d’information sur le tableau de la fiche ci-dessus).

      Ton stage first pourra être décompté de ces 312 jours à raison de maximum 96 jours. Tu comprends donc que la totalité de ton stage ne pourra malheureusement pas être pris en compte, et ne sera donc pas suffisant pour pouvoir ouvrir un droit.

      D’autres questions ? N’hésite pas à nous recontacter!

      Répondre
  19. mayssati

    Je suis au chômage a mi temps et j’ai un contrat vacataire .est ce que je perds mes droits de chômage.

    Répondre
    1. Infor Jeunes Bruxelles

      Bonjour Mayssati,

      Nous ne pourrons malheureusement pas répondre à ta question de manière précise.

      Si ton contrat de vacataire sous-entend une/des prestation(s) ponctuelle(s), tu devras alors noircir la/les case(s) de ta carte de chômage qui correspond au(x) jour(s) que tu auras presté. Dans ce cas là tu perds effectivement la demi-allocation de chômage à laquelle tu as normalement droit le/les jour(s) où tu travailleras.

      Par contre si ce contrat est prévu pour une période, il est conseillé d’en avertir ton organisme de paiement (syndicat ou CAPAC) afin qu’un re-calcul de ton allocation de chômage devra être effectuer.

      D’autres questions ? N’hésite pas à nous recontacter !

      Répondre
  20. Laura

    Bonjour.

    Est ce que la période de référence des 21 mois (j’ai moins de 36 ans) est elle aussi prolongée à cause de la pandemie Covid-19 ?

    Ma période des 21 mois étant : Janvier 2019-septembre 2020. Est-ce que ma période de référence sera allongée de plusieurs mois ?

    Merci

    Répondre
    1. crvh

      bonjour, j’ai fait des etudes a l’université mais cette année j’arrete pour faire une formation et je me demandais si en faisant cette formation j’ai encore droit a une mutuelle (j’ai une mutuelle privé) et egalement droit a travailler en tant que job etudiant

      Répondre
      1. Infor Jeunes Bruxelles

        Bonjour Crvh,

        Ta question n’est pas très précise. Mais, il nous semble t’avoir déjà répondu via le chat d’Infor Jeunes Bruxelles, le vendredi 04/09.

        Donc, si c’est la formation Agent immobilier que tu comptes toujours faire à l’EFP, toutes les réponses que nous t’avons déjà donné (si tu ne fais pas de stage pour compléter tes heures de formation); notamment sur le job étudiant sont valables. Et, comme nous te l’avons dit, tu devras t’inscrire comme titulaire à la mutuelle de ton choix.

        Pour d’autres questions, n’hésite pas à nus recontacter.

        Répondre
    2. Infor Jeunes Bruxelles

      Bonjour Laura,

      Ta question est en effet pertinente car plusieurs mesures ont été prises par rapport au chômage.

      Par contre, il ne semblerait pas qu’une prolongation des périodes de référence soit prévue. De telles prolongations sont en place en ce qui concerne la période de droit aux allocation d’insertion ou la période pour renouveler l’avantage artiste, mais ne nous ne trouvons aucun texte qui aborde une telle décision pour l’ouverture d’un droit au chômage.

      Nous allons contacter l’ONEm à ce sujet mais ne savons pas quand nous aurons une réponse. N’hésite pas à également te renseigner auprès ton organisme de paiement ou l’ONEm de ton côté. Tu peux aussi éventuellement joinde l’Atelier des Droits Sociaux pour leur poser la question (http://www.atelierdroitssociaux.be/node/14 )

      Si tu as besoin d’autres informations, n’hésite pas !

      Répondre
    3. Infor Jeunes Bruxelles

      Re-bonjour Laura,

      Après vérification auprès de l’ONEm, malheureusement les période de référence ne sont pas prolongées du fait la crise du coronavirus.

      Si tu as besoin d’autres informations, n’hésite pas!

      Répondre
  21. Tay

    Bonjour,

    Je suis salarié travaillant en ressources humaines dans une entreprise à Bruxelles.

    cependant, je suit des études à côté.
    cette année je suis dans l’obligation de prester un stage en entreprise dans le cadre de mes études de minimum 2 mois.
    Afin de conclure mon stage, je suis donc dans l’obligation de prendre 2 ou 3 mois de congé sans solde chez mon employeur afin de prester mon stage.

    ma question est la suivante : est ce que en tant personne salarié prestant un stage non rémunérée dans une autre entreprise, a droit à une rémunération de la part du chômage (temporaire) ? Ou une aide de l’Onem ? Ou autre, le temps de mon stage ?

    je vous remercie pour votre retour

    Répondre
    1. Infor Jeunes Bruxelles

      Bonjour,

      Malheureusement tu ne pourras bénéficier d’allocation de chômage sur base de ton stage.
      Cependant, tu pourrais bénéficier d’un congé éducation auprès de ton employeur, d’un crédit temps avec motif ou des deux.

      N’hésite pas à nous recontacter pour toute autre question.

      Répondre
  22. gass

    Lorsque quelqu’un a été au chômage jusqu’au 16 du mois avant de débuter un emploi au 17 est ce que les premiers jours du mois donc période du 01 au 16 sont indemnisés par l’Onem?

    merci

    Répondre
    1. Infor Jeunes Bruxelles

      Bonjour Gass,

      Oui, si en tant que chômeur indemnisé tu trouves un emploi qui débute dès le 1er jour du mois, l’Onem t’indemnise les jours avant le début du contrat. Donc, ton cas, à la fin dudit mois, tu devras comme d’habitude introduire ta carte de chômage auprès de ton organisme de paiement en noircissant les jours pendant lesquels tu étais occupé par le travail (à partir du 17).

      Pour d’autres questions, n’hésite pas à nous recontacter.

      Répondre
  23. lolita

    Je travaille actuellement depuis 4 mois. J’ai un contrat intérimaire de chaque fois 1 semaine. J’aimerai savoir, admettons que je ne veux plus renouveller mon contrat est-ce que mes heures ( 4 mois que j’ai deja travailler) seront perdu ou pas?

    Répondre
    1. Infor Jeunes Bruxelles
      Bonjour lolita,
      Si tu décidais de ne pas renouveler ton contrat, tes heures ne seront pas perdues et seront prises en compte dans le cadre de l’ouverture du droit aux allocations de chômage. Cependant cela pourrait avoir un impact et mener à une éventuelle sanction de l’ONEm si l’agence d’intérim déclare sur ton C4 que le contrat a pris fin car tu as refusé de le renouveler : https://www.bruxelles-j.be/droits-sociaux/tes-droits-au-chomage/quelles-sont-les-sanctions-de-lonem/
      J’espère avoir répondu à ta question ! N’hésite pas s’il te faut d’autres infos !
      Répondre
  24. Mèl

    Bonjour,

    Je voudrais savoir quel serait le montant des allocations de chômage pour une personne isolée âgée de 25 ans et ayant repris des études d’infirmière par un système de dispense ?

    D’avance merci.

    Répondre
    1. Infor Jeunes Bruxelles
      Bonjour Mèl,
      Il me manque des détails pour répondre de façon précise à ta question.

      Parles-tu des allocations d’insertion (sur base des études) ?

      Si oui, le montant de celles-ci est forfaitaire et dépend de ta situation personnelle et familiale et de ton âge.

      Pour les personnes isolées de 25 ans, le montant des allocations d’insertion est de 36, 89 € par jour ou 959,14 € par mois.

      Tu trouveras toutes les informations relatives aux montants des allocations d’insertion via la fiche suivante : 
      https://www.bruxelles-j.be/travailler/ton-premier-emploi/quels-sont-les-montants-des-allocations-dinsertion/
      Attention le droit aux allocations d’insertion doit théoriquement être ouvert avant l’age de 25 ans.

      Parles-tu des allocations de chômage (sur base du travail) ?

      Si oui, le montant de ces allocations dépend de plusieurs éléments :

      – ta dernière rémunération brute;

      – ta situation personnelle et familiale (cohabitant avec charge de famille, isolé, cohabitant)

      – la durée de ton chômage (3 périodes d’indemnisation).

      Dès lors, si tu parles d’allocations de chômage, il faudra que tu te réfères au tableau suivant et que tu fasses le calcul sur base de ta dernière rémunération brute et de la période de chômage dans laquelle tu te situes : 
      https://www.bruxelles-j.be/content/uploads/2020/03/isole-300×139.png
      https://www.bruxelles-j.be/droits-sociaux/tes-droits-au-chomage/quels-sont-les-montants-des-allocations-de-chomage/
      Si la formation d’infirmière que tu reprends dans le cadre de cette dispense est dans la liste des métiers en pénurie (Infirmier en soins généraux ou spécialisés), le montant de tes allocations sera maintenu comme suit :
      – si tu es dans la première période d’indemnisation, le montant de tes allocations diminuera jusqu’à la deuxième période. A partir de la deuxième période, le montant de tes allocations sera maintenu;
      – si tu es dans la deuxième période, le montant de tes allocations sera maintenu;
      Cet avantage t’est octroyé automatiquement.
      En cas de réussite, et si tu continues à percevoir des allocations de chômage, tu pourras encore conserver ce montant avantageux pendant une période de 6 mois “bonus 6 mois” à dater de la fin de ta dispense. Tu pourras demander ce bonus en introduisant un formulaire C114-Bonus  auprès de ton organisme de paiement (CAPAC, syndicat).
      https://www.onem.be/fr/documentation/feuille-info/t58#h2_4
      J’espère avoir répondu à ta question ! N’hésite pas s’il te faut d’autres infos !
      Répondre
  25. JP

    Bonjour,

    J’ai suivi une formation (EFP) en restauration durant 4 ans, à raison de 1 jours de cours/semaine et 4 jours de travail rémunéré (stage en entreprise)/semaine. Je me demandais si les jours de stage était comptabilisé pour le droit au chômage. Sachant que j’ai 26 ans.

    Merci d’avance

    JP

    Répondre
    1. Infor Jeunes Bruxelles

      Bonjour JP,

      Sous certaines conditions, la fin d’une formation en alternance (notamment EFP) aussi peut ouvrir le droit aux allocations d’insertion. Mais, pour bénéficier des allocations d’insertion, il faut avoir moins de 25 ans au moment d’introduire la demande. Comme tu as déjà 26 ans, tu ne pourras malheureusement pas ouvrir le droit. Tu trouveras plus d’informations ici: https://www.bruxelles-j.be/travailler/ton-premier-emploi/le-stage-dinsertion-professionnelle/

      Pour d’autres questions, n’hésite pas à nous recontacter.

      Répondre
  26. Darilo

    Bonjour je suis chomeurs complet, j’ai travaillée quelques jours dans le monde du spectacle du dimanche à jeudi ( 5 jours) que jai déclaré via ma carte de chomâge en noircisant les cases correspondante  le service chômage ( Fgtb ) mon dit que le dimanche prestee sera emputer sur un jours de la semaine sa veut dire qu’il vont me retirer 6 jours non couvert par le chômage au lieu de 5 , pouvez vous m’éclairer svp

    Répondre
    1. Infor Jeunes Bruxelles

      Bonjour Darilo,

      En règle général, l’ONEm t’indemnise à raison de 6 jours par semaine (soit du lundi au samedi inclus). Le dimanche n’étant pas un jour indemnisé par l’ONEm, il n’est donc pas possible de retirer le paiement de ce jour lorsque tu travailles.

      Or, comme les allocations de chômage sont incompatibles avec le paiement d’un salaire, l’ONEm est obligé de retirer le paiement que tu aurais du recevoir lors des jours pendant lesquels tu as travaillé. Lorsque le jours de travail tombe un weekend, l’ONEm récupère le paiement d’un jour de semaine par équité.

      Dans ton cas, il est donc probable que l’ONEm retire les paiements du lundi au jeudi que tu as presté de manière effective + le paiement du vendredi pour remplacer le dimanche que tu as presté. De cette manière, 5 jours qui habituellement serait couvert par une allocation de l’ONEm te seront retirés.

      D’autres questions ? N’hésite pas à nous recontacter !

      Répondre
  27. ED

    Bonjour,

     

    Je suis indépendant depuis octobre 2011 et ma société va fermer ai-je encore droit au chômage ? On m’avait dit à l’époque que j’avais 9 ans pour me ré-inscrire comme demandeur d’emploi et bénéficier de mes allocations de chômage. Un grand merci d’avance, très cordialement. ED

    Répondre
    1. Infor Jeunes Bruxelles

      Bonjour ED,

      Ta question n’est pas très précise. Étais-tu chômeur indemnisé avant de débuter cette activité indépendante? OU, avais-tu suffisamment travaillé comme salarié avant de devenir indépendante?

      Sache qu’il est tout à fait possible, mais sous certaines conditions, d’ouvrir (ou de rouvrir) le droit aux allocations de chômage après une période d’activité indépendante. Dans ce cas, tu devras avoir été chômeur indemnisé par l’Onem (même un seul jour d’indemnisation suffira) OU, avoir suffisamment travaillé comme salarié avant de débuter ton travail indépendant.

      Si tu remplis une de ces deux conditions, tu pourrais prétendre aux allocations de chômage à l’arrêt de ton activité indépendante; comme tu n’auras été indépendant que 9 ans. En effet, il est possible de prendre en compte l’occupation salariée précédente; pour autant que celle-ci ait été exercée pendant minimum 6 mois et maximum 15 ans (et non 9 ans). Tu trouveras plus d’informations sur la fiche: https://www.onem.be/fr/documentation/feuille-info/t87#h2_5

      Si tu ne peux pas prouver de période travail salarié auparavant, tu n’auras malheureusement pas droit au chômage, le travail indépendant ne faisant pas l’objet de cotisations sociales pour le chômage. Tu trouveras toutes les conditions pour bénéficier du chômage sur la fiche ci-dessus.

      Pour d’autres questions, n’hésite pas à nous recontacter.

      Répondre
  28. Elise

    Bonjour, je suis de nationalité française mais je souhaite rejoindre mon copain en Belgique. Actuellement je travail en restauration en 20H/semaine depuis plus de 2 ans mais il va falloir que je démissionne pour pouvoir le rejoindre. Je voudrais savoir si j’aurai le droit à quelque chose lors de mon arrivé en Belgique comme à ce moment je n’aurai plus de revenu.

    Cordialement

    Répondre
    1. Infor Jeunes Bruxelles

      Bonjour Elise,

      Il te sera tout à fait possible d’ouvrir le droit aux allocations de chômage en Belgique sur base de ta période de travail en France. Pour cela, tu devras t’inscrire comme demandeuse d’emploi à ton service régional à ton arrivée en Belgique et travailler minimum 3 mois avant d’introduire ta demande auprès d’un organisme de paiement (CAPAC ou syndicat). Tu trouveras plus d’informations à ce propos sur la fiche: https://www.onem.be/fr/documentation/feuille-info/t31#h2_1

      Pour d’autres questions, n’hésite pas à nous recontacter.

      Répondre
  29. Carmen

    Bonjour,

    J’ai 28 ans et j’ai effectué un stage en CIP de 6 mois d’octobre 2018 à mars 2019, puis un autre stage CIP de juin 2019 à décembre 2019 et ensuite depuis février 2020 je suis à mi-temps en interim (sauf 8 semaines où j’étais à temps plein).

    J’aimerais savoir si j’ai « assez » cotisé pour demander un mi-temps complémentaire au chômage dès septembre, car je compte poursuivre mon mi-temps en intérim avec une reprise d’études en cours du soir (AESS) 🙂 à l’époque on m’avais dit que le CIP comptait pour le chomage mais il y a plusieurs avis divergents.

    Où est-ce que je peux introduire cette demande (si elle est possible) ?

    Merci !

    Répondre
    1. Infor Jeunes Bruxelles

      Bonjour Carmen,

      Malheureusement, ta période de stage CPI ne sera pas comptabilisée dans le calcul des journées qui ouvrent le droit aux allocations de chômage.  En effet, en tant que telle, la CIP n’est pas une formation professionnelle au sens de l’article 27, 6° de l’AR du 25 novembre 1991.

      Et, contrairement aux formations professionnelles (pour lesquelles 96 jours maximum peuvent être pris en compte), les journées de travail dans le cadre d’une CIP ne sont dès lors pas assimilées à des journées de travail pour l’application des articles 30 à 36bis de l’AR précité sur la base de l’article 38, 12°.

      Pour bénéficier des allocations de chômage, tu devras prouver un certain nombre de jours de travail salarié au cours d’une certaine période de référence. Par exemple, les personnes de moins de 36 ans comme toi doivent travailler minimum 312 jours au cours des 36 mois précédant leur demande. Tu trouveras plus d’informations sur les conditions pour ouvrir le droit au chômage sur la fiche ci-dessus.

      Ici, tu trouveras les conditions pour prétendre aux allocations de chômage sur base d’un temps partiel: https://www.bruxelles-j.be/droits-sociaux/tes-droits-au-chomage/travailler-a-temps-partiel/

      Pour d’autres questions, n’hésite pas à nous recontacter.

      Répondre
  30. CHE

    Bonjour, j’ ai travaillé comme intérimaire depuis  le 3/10/2017 jusqu’ au 17/8/2020, comme j’ai 38 ans je me demandais si j’ai droit aux allocations

    Merci

    Répondre
    1. Infor Jeunes Bruxelles

      Bonjour CHE,

      En principe, si tu as travaillé sans interruption et que tu as perdu ton emploi intérimaire de manière involontaire (fin de mission, de contrat ou licenciement) tu pourrais effectivement avoir doit au chômage.

      A 38 ans, pour pouvoir ouvrir un droit au chômage, il faut avoir travaillé comme salarié temps-plein pendant 468 jours (soit 1 an et demi) au cours des 33 mois précédant ta demande, ce qui semble pouvoir être ton cas.

      Si tu as travaillé à temps partiel, d’autres règles et un calcul doit être fait pour savoir si tu peux ouvrir un droit à des demi-allocations de chômage ou un droit un chômage à temps plein sur base de ton ancien travail à temps-partiel. Tu trouveras plus d’information sur https://www.bruxelles-j.be/droits-sociaux/tes-droits-au-chomage/travailler-a-temps-partiel

      D’autres questions ? N’hésite pas à nous recontacter !

      Répondre
  31. Hitsu

    Bonjour,

    J’ai 32 ans et j’ai travaillé depuis juillet 2016 jusqu’à aujourd’hui (jour de mon licenciement).
    Je suis actuellement en arrêt maladie depuis mars 2020 (incapacité de travail sous la mutuelle)

    Ma question est la suivante :
    – Etant indemnisé par la mutuelle car toujours malade, comment cela va se passer avec le chômage, lorsque je ne serais plus malade ?
    Est ce que ma période d’incapacité de travail sera comptabilisé comme journée de travail ?

    Merci d’avance.

    Répondre
    1. Infor Jeunes Bruxelles

      Bonjour Hitsu,

      A la fin de ta période de maladie, tu pourras ouvrir ton droit aux allocations de chômage. Tu devras alors t’inscrire comme demandeuse d’emploi au service emploi de ta région et introduire une demande auprès d’un organisme de paiement (CAPAC ou syndicat). Tu trouveras toutes les démarches à effectuer pour ouvrir le droit aux allocations de chômage sur la fiche: https://www.bruxelles-j.be/droits-sociaux/tes-droits-au-chomage/quelles-demarches-dois-tu-effectuer/

      Pour d’autres questions, n’hésite pas à nous recontacter.

      Répondre
      1. Hitsu

        Merci pour votre réponse,

        Par contre,si j’ai bien compris, selon votre lien, je ne peux pas cumuler mes indemnités compensatrices (qui sont de 15 semaines) avec le chômage.
        Mais est-ce de même avec les indemnités d’incapacité de travail ?

        Si oui, et si je suis toujours malade après ces 15 semaines, devrais-je quand même m’inscrire au chômage ?

        Si non et que je dois rester sous la mutuelle, qu’en sera t-il une fois que je serais guéri et que je devrais basculer au chômage le temps de trouver un nouvel emploi ?
        Est-ce que les journées de maladies (après mon licenciement) seront assimilées à des journées de travail ?

        Merci d’avance

        Répondre
        1. Infor Jeunes Bruxelles

          Bonjour Hitsu,

          Nous ne sommes plus sûrs de comprendre ta situation. Qu’entends-tu par « indemnités compensatrices » As-tu été licencié sans prestation de préavis?

          Dans tous les cas, si ton employeur doit te verser une indemnité compensatoire, tu ne pourras alors pas toucher d’allocations de chômage pendant toute la période couverte par ton préavis.

          Si tu parles de ta période d’indemnité mutuelle, il n’est effectivement pas possible de la cumuler avec les allocations de chômage (ni avec les salaires payés par l’employeur d’ailleurs. Il n’est en effet pas possible de cumuler ces différents revenus: soit l’on travaille alors on a un salaire;  soit l’on est en incapacité de travail alors on a une indemnité mutuelle ou soit l’on est au chômage alors un perçoit des allocations de chômage).

          Et, comme nous te l’avons expliqué dans notre précédente réponse, tu ne pourras t’inscrire au chômage qu’à la fin de ta période couverte par le certificat médical(même si celle-ci est prolongée par le médecin). Tant que tu es malade, tu ne seras pas disponible sur le marché de l’emploi; donc pas indemnisé par l’Onem.

           

          Une fois guéri (donc disponible sur le marché de l’emploi), tu pourras introduire ta demande d’allocations de chômage.

          Sache qu’en principe, si l’employeur te licencie pendant que tu es malade, le préavis commence après que vous sois guéri, quand tu reprends le travail; à moins qu’il préfère te payer des indemnités. Et, ton contrat continue de courir toute la période de ton préavis; que celui-ci soit presté ou pas. Donc, si tu es malade pendant ce temps, ta période de maladie est assimilée à des journées de travail.

          Pour d’autres questions, n’hésite pas à nous recontacter.

          Répondre
  32. Babette

    Bonjour

    J’ai travaillé en italie en 2003 jusqu’au 2006 en Italie.

    Après je me suis transféré en Belgique, je suis restée sans travail jusqu’en octobre 2019 ,j’ai travaillé donc pendant 6 mois et après j’ai due arrêter pour cause de covid .pourais-je benificier des allocations de chômage ou non ? Merci d’avance

    Répondre
    1. Infor Jeunes Bruxelles

      Bonjour Babette,

      Six mois de travail étant insuffisants pour prétendre au chômage, tu ne pourras malheureusement pas ouvrir le droit maintenant. Pour bénéficier des allocations de chômage, il faut prouver un certain nombre de jours de travail salarié au cours d’une certaine période de référence; en fonction de son âge. Par exemple, les personnes de moins de 36 ans doivent travailler minimum 312 jours au cours des 21 mois précédant leur demande. Tu trouveras plus d’informations sur les conditions pour ouvrir le droit aux allocations de chômage sur base du travail sur la fiche ci-dessus.

      Si tu rencontres des difficultés financières, tu pourrais, sous certaines conditions bénéficier de l’aide du CPAS de ta commune de résidence. Tu trouveras plus d’informations sur les aides fournies par le CPAS sur: https://www.bruxelles-j.be/droits-sociaux/obtenir-de-laide-du-cpas/quelles-sont-les-aides-fournies-par-le-cpas-a-qui-sadressent-elles-quelles-sont-les-conditions/

      Pour d’autres questions, n’hésite pas à nus recontacter.

       

       

       

      Répondre
  33. stessy

    en arcticle 60 a temp plains avec un salaire de 1.693 au chomage je vais persevoir combien poure monage jais 46ans je vie seul commenc sa fonctione svp

    Répondre
    1. Infor Jeunes Bruxelles

      Bonjour Stessy,

      Un contrat d’insertion d’Article 60 a pour objectif de te permettre d’ouvrir un droit au chômage. Le montant des allocations de chômage sont calculés sur base le salaire brut que tu as perçu pendant ton article 60. Ainsi, si tu habites seule, tu recevras 65% de ta dernière rémunération pendant les 3 premiers mois (soit 1.100,45 si 1.693 est bien ton salaire brut) . Du 4ème mois au 12ème mois, tu recevras 60% de ta dernière rémunération(soit 1.1015,80 si 1.693 est bien ton salaire brut) . Ensuite, tu recevras 55% de ta dernière rémunération pour une durée qui dépend de la longueur de ta carrière professionnelle (si 1.693 est bien ton salaire brut, tu recevras 1.099,54€/mois jusqu’en dernière période de chômage (période forfaitaire après la quelle le montant ne diminue plus). Attention, les allocations de chômage sont illimitées si tu respectes les obligations imposées aux chômeurs.

      Pour pouvoir ouvrir ton droit tu auras besoin de ton C4. C’est en principe le CPAS qui te le remettra à la fin de ton contrat. Ensuite, tu devras t’inscrire comme demandeuse d’emploi auprès du service emploi de ta région (Actiris, ADG, Forem, VDAB) et introduire une demande de chômage auprès de l’organisme de paiement de ton choix (syndicat ou CAPAC). Tu trouveras une explication plus complète sur : https://www.bruxelles-j.be/droits-sociaux/tes-droits-au-chomage/quelles-demarches-dois-tu-effectuer/ ; mais tu pourrais également t’adresser à ton agent d’insertion au service ISP de ton CPAS qui t’expliquera sans doute toutes les démarches à effectuer à la fin de ton article 60.

      D’autres questions ? N’hésite pas à nous recontacter !

      Répondre
  34. stessy

    bonjour voilas jais travaillier que en tectnicienne de surface de le 1fevrier de mille 2019 en arctiquel 60.la mon contras sait termine le 13aout 2020.cest poure savoir quand je resevrais mo c4 .pour pouvoir faire ma demande allocation de chomages .et combient de temps je vais recevoire mon argent et si je vais reste cents argent jusqua qu on puisse me paye merci avous de me repondre

    Répondre
    1. Infor Jeunes Bruxelles

      Bonjour Stessy,

      Lorsque tu introduis ta demande à ton organisme de paiement, il a un délai de deux mois maximum pour transmettre ton dossier à ton bureau de chômage. Bureau de chômage qui, à son tour a un mois maximum (+ 10 jours en cas de convocation) pour prendre sa décision. Mais dans la pratique, ce délai de 3 mois au total est beaucoup plus court.

      Pour d’autres questions, n’hésite pas à nous recontacter.

      Répondre
  35. hbr

    Une personne sortant de prison ( peine de 6 ans) a t elle droit au chômage?

    Bien à vous,

    Répondre
    1. Infor Jeunes Bruxelles

      Bonjour Hbr,

      Nous ne pouvons malheureusement pas répondre à ta question de manière précise car pour savoir si cette personne a la possibilité d’ouvrir un droit au chômage, il faut connaitre l’âge de cette personne pour connaitre les conditions qui lui permettrait d’avoir droit au chômage.

      En effet, pour ouvrir un droit, il faut totaliser un certain nombre de jours de travail salarié en fonction de son âge à comptabiliser sur une période de référence. Par exemple, si tu as moins de 36 ans, tu dois totaliser au minimum 312 jours, soit 1 an, sur les 21 mois précédant ta demande, les 21 mois étant la période de référence.

      Cette période de référence peut être prolongée par un emprisonnement. Dans le cas de cette personne, il faudrait donc savoir quel est son âge si elle a travaillé comme salariée avant sa période d’emprisonnement.  Tu pourras d’ailleurs te référer au tableau ci-dessus pour savoir quel est le nombre de jours de travail salarié à totaliser si la personne a plus de 36 ans.

      D’autres questions ? N’hésite pas à nous recontacter !

       

      Il faudrait donc savoir si la personne

      Répondre
  36. LauHm

    Bonjour,

    je suis nommer à la commune ai-je droit au chômage ?

    S’il décide de me licencié ?

    Répondre
    1. Infor Jeunes Bruxelles

      Bonjour LauHm,
      En tant que statutaire (nommée à la commune) tu ne cotisais pas. Dès lors, c’est à ton employeur (l’administration communale) de régulariser la situation pour t’ouvrir un droit aux allocations de chômage au cas où ils te licencieraient.
      Tu trouveras plus d’information à ce propos via le lien suivant: https://www.socialsecurity.be/employer/instructions/dmfa/fr/latest/instructions/special_contributions/other_specialcontributions/dismissal_publicsector.html
      J’espère avoir répondu à ta question! N’hésite pas s’il te faut d’autres infos!

      Répondre
      1. Lauhm

        Désolé je vous pose une dernière petites question, et si c’est dans le cas où moi je décide de donner ma démission ?

        J’ai une maladie très rare qui n’est pas assez reconnu envers les mutuelles, etc. Mais cela ne me permet plus de travail en tant que menuisier, donc la commune me laisse « inactif » le temps de trouver un meilleur environnement. Mais je vous avoue que moi j’ai envie de me lancer dans autre chose au lieu de ne rien faire. Reprendre des études.

        Est-ce que dans ce cas là j’ai rien droit ?

        Répondre
        1. Infor Jeunes Bruxelles

          Bonjour Lauhm,

          Pour éviter une sanction de l’ONEM, il est toujours préférable que ce soit l’employeur qui mette un terme à la relation de travail.
          N’est-il pas possible d’expliquer tes projets à ton supérieur pour voir s’il pourrait mettre fin à ton travail ?

          Si ce n’est pas possible et que tu ne veux pas courir de risque, nous te conseillons d’exposer ta situation très spécifique au service ruling de ton bureau de chômage: https://www.onem.be/fr/documentation/feuille-info/t91

          Autre piste de solution: si ton emploi n’est plus compatible avec ta santé, tu pourrais contacter le médecin du travail pour essayer d’aboutir à une fin de contrat pour force majeure médicale. Cela devrait te permettre d’éviter tout risque de sanction de l’ONEM.

          Bien à toi

          Répondre
  37. abdel

    S’il vous plaît j’ai une question j’ai fait une demande pour bénéficier des allocations chômage complet le 1/05/2020 depuis ce jour je n’ai toujours pas de réponse quand je consulte mon dossier chômage en ligne et dit que en attente une réponse de l’onem. Et ce que vous avez des conseil pour moi et merci

    Répondre
    1. Infor Jeunes Bruxelles
      Bonjour abdel,
      Nous n’avons pas de conseil particulier pour accélérer ta demande outre le fait de tenter de recontacter ton organisme de payement afin de vérifier la situation.
      Il faut savoir que si tu as effectivement ouvert un droit aux allocations de chômage (sur base du travail – voir conditions dans la fiche ci-dessus), ton organisme de paiement (CAPAC, syndicat) a un délai de deux mois maximum pour transmettre le dossier à ton bureau de chômage. Ton bureau de chômage a alors un délai d’un mois maximum (+ 10 jours en cas de convocation) pour prendre sa décision.
      Si ta demande est acceptée par le bureau de chômage, tu recevras tes allocations calculées à partir de la date de ta demande (et donc à partir de la date de ton inscription comme demandeur d’emploi auprès du service régional : Actiris ou Forem).
      Si le dossier est incomplet, ton organisme de paiement te réclamera les informations manquantes. Il est essentiel de fournir ces informations dans le délai demandé.
      Si le bureau de chômage refuse ta demande d’allocations de chômage, tu peux introduire un recours devant le tribunal du travail dans un délai de 3 mois.
      https://www.bruxelles-j.be/droits-sociaux/tes-droits-au-chomage/quelles-demarches-dois-tu-effectuer/
      Si tu as effectivement ouvert un droit aux allocations de chômage et que ton syndicat traîne avec ton dossier il est possible sous certaines conditions de demander une indemnité : https://www.onem.be/fr/documentation/feuille-info/t81
      Si tu n’as pas ouvert de droit aux allocations de chômage ou si suite à ce retard de traitement tu te retrouves sans ressources, tu peux adresser une demande d’aide auprès du CPAS de ta commune de résidence: https://www.bruxelles-j.be/droits-sociaux/obtenir-de-laide-du-cpas/quelles-sont-les-aides-fournies-par-le-cpas-a-qui-sadressent-elles-quelles-sont-les-conditions/
      J’espère avoir répondu à ta question ! N’hésite pas s’il te faut d’autres infos !
      Répondre
  38. Fochir

    Bonjour,

    Je suis un doctorant étranger en Belgique. J’ai travaillé pendant 6 mois ( du 6 janvier au 5 juillet 2020) comme assistant temporaire au sein d’une université de Belgique dont je tairais le nom. À la fin de ma prestation, l’ONEM m’a envoyé un certificat de chômage. J’aimerais savoir si le nombre de mois de travail me donne droit à une allocation de chômage.

    Cordialement,

    Fochir

    Répondre
    1. Infor Jeunes Bruxelles

      Bonjour Fochir,

      Malheureusement, tu ne pourras pas avoir droit aux allocations de chômage si tu n’as jamais travaillé avant d’avoir été assistant temporaire.

      En effet, pour ouvrir un droit, tu dois totaliser un certain nombre de jours de travail en fonction de ton âge à comptabiliser sur une période de référence (par exemple, si tu as moins de 36 ans, tu dois totaliser au minimum 312 jours, soit 1 an, sur les 21 mois précédant ta demande, les 21 mois étant la période de référence) Tu trouveras un tableau récapitulatif sur la fiche ci-dessus.

      Tu comprends donc qu’en ayant travaillé 6 mois, il ne te sera pas possible d’ouvrir un droit directement.

      D’autres questions ? N’hésite pas à nous recontacter !

      Répondre
  39. marinecamilleseb

    Suis en 35h semaine en CDI je peux avoir un complément du salaire

    Répondre
    1. Infor Jeunes Bruxelles

      Bonjour Marinecamilleseb,

      Nous ne pourrons malheureusement pas répondre à ta question de manière précise car le fait d’avoir droit à un complément ne dépend pas uniquement de ton temps de travail.

      Si tu travailles à temps partiel alors que tu as ou aurais droit à des allocations de chômage (ou d’insertion) si tu n’avais pas de contrat, tu pourrais techniquement faire une demande de « maintien des droits » et d’allocation de garantie de revenu (qu’on appelle aussi AGR ou complément de chômage).

      En principe, une demande est acceptée si ton salaire est inférieur au montant de l’allocation de chômage auquel tu pourrais prétendre si tu avais été au chômage à temps plein (sans aucun contrat de travail) et si ton salaire mensuel brut moyen est inférieur à 1.625,72 euros.

      Par contre, nous ne pourrons malheureusement pas te dire si tu y auras droit car le calcul de l’AGR est compliqué. Tu trouveras plus d’information à ce sujet sur : http://www.onem.be/fr/documentation/feuille-info/t70 ou en contactant un organisme de paiement (syndicat ou CAPAC).
      D’autres questions ? N’hésite pas à nous recontacter !
      Répondre
  40. Symba

    Bonjour,

    Travaille au sein d’une société depuis le 22/08/2019. J’ai ete mise 2-3 mois au chômage exceptionnel suite au corona, mais j’ai repris le travail depuis juin.

    mon CDD prend fin le 22/08/2020 et je ne suis pas sûre d’être renouvelée.

    pourrais-je bénéficier du chômage le temps de retrouver un boulot?

    Merci pour votre aide précieuse.

     

    bien à vous,

     

    Répondre
    1. Infor Jeunes Bruxelles

      Bonjour Symba,

      Ta question n’est pas très précise. Avais-tu déjà travaillé avant ce CDD? Car, ça va dépendre de ton âge au moment d’introduire ta demande.

      Pour bénéficier des allocations de chômage, il faut prouver un certain nombre de jours de travail salarié au cours d’une certaine période de référence. Par exemple, les personnes de moins de 36 ans doivent travailler minimum 312 jours au cours des 21 mois qui précèdent leur demande. Tu trouveras plus d’informations sur les conditions pour ouvrir le droit au chômage sur la fiche ci-dessus.

      Et, sache que ton contrat de travail a continué à courir pendant ta période de chômage temporaire. Donc, si tu n’as pas atteint l’âge de 36 ans à l’introduction de ta demande, tu ouvriras le droit à la fin de ce contrat. Par contre, si tu as déjà 36 ans, à moins que tu aies travaillé avant pour totaliser le nombre de jours requis pour ta catégorie d’âge (voir le tableau sur la fiche ci-dessus), tu n’ouvriras malheureusement pas de droit.

      Pour d’autres questions, n’hésite pas à nous recontacter.

      Répondre
  41. fab

    Bonjour,

     

    Je me retrouve au chômage depuis le 06/7/2020 et j’ai 55 ans. (56 en décembre)

    Si je ne trouve pas d’emploi peut on me rayer du chômage et si oui de quoi vais je devoir vivre?

    D’avance merci pour votre réponse.

     

    Répondre
    1. Infor Jeunes Bruxelles

      Bonjour Fab,

      En Belgique, les allocations de chômage sont illimitées dans le temps et ce, quel que soit l’âge du chômeur. Tant que vous répondrez aux obligations imposées par l’Onem et votre service régional de l’emploi aux chômeurs indemnisés, vous continuerez à percevoir vos allocations de chômage. Et, sachez que cette procédure ne s’applique pas aux chômeurs âgés de 60 ans et plus.

      De plus, à partir de 55 ans, l’allocation de chômage arrête de diminuer au début de la 2e période (voir le tableau correspondant à votre situation familiale sur la fiche: https://www.bruxelles-j.be/droits-sociaux/tes-droits-au-chomage/quels-sont-les-montants-des-allocations-de-chomage/ ).

      Pour d’autres questions, n’hésitez pas à nous recontacter.

      Répondre
  42. C'est moi

    Bonjours je suis ensemble en stage d’insecticide qui se fini le 4 septembre et j ai travailler 6 mois et j ai deux évaluation positive et je n’ai plus le droit au allocation familiale car j ai reçu deux évaluation positive ai je le droit de toucher du chômage ?

    Répondre
    1. Infor Jeunes Bruxelles

      Bonjour C’est moi,

      Si ton stage d’insertion se termine le 6 septembre, tu devras introduire ta demande d’allocations d’insertion (chômage après études)après cette date. Tu trouveras une explication des démarches à faire sur : https://www.bruxelles-j.be/travailler/ton-premier-emploi/quelles-sont-les-demarches-a-effectuer-en-fin-de-stage-dinsertion-professionnelle/

      Par contre, il semble particulier que tu n’ais plus droit à tes allocations familiales, sauf si tu les as déjà perçue pendant 360 jours, que tu t’es inscrit tardivement en stage d’insertion, ou que tu as plus de 25 ans (dans ce cas, il est très probable que tu ne puisses pas ouvrir un droit à tes allocations d’insertion non plus, et ce même si tu as obtenu tes deux évaluations positives). Nous t’invitons à t’adresser à ta caisse d’allocations familiales pour en savoir plus.

      D’autres questions ? N’hésite pas à nous recontacter !

      Répondre
  43. Jon

    Bonjour,

     

    Je suis Belge et travaille/reside en Thailande depuis 10 ans . Je n’ai pas cotise pour le chomage en Belgique. Comment puis-je commencer?

    Répondre
    1. Infor Jeunes Bruxelles

      Bonjour Tom,

      Les journées de travail que tu as prestées à l’étranger peuvent être comptabilisées pour être admis au chômage si tu as travaillé au moins trois mois comme salarié en Belgique après la période de travail à l’étranger (et avant l’introduction de la demande). En outre, la période de travail à l’étranger doit avoir été accomplie dans un pays européen (+ quelques autres exceptions). Des conditions particulières peuvent aussi s’appliquer suivant la nationalité du demandeur. Tu trouveras plus d’information à ce propos sur le site de l’ONEM : https://www.onem.be/fr/documentation/feuille-info/t31#h2_1

      Ceci dit, il ne nous semble pas possible que tu puisses ouvrir un droit au chômage directement. En effet, pour ouvrir un droit il faut totaliser un certain nombre de jours de travail salarié sur une période de référence (ce nombre de jours et la période de référence est déterminé en fonction de l’âge de la personne: par exemple, si tu as moins de 36 ans, tu dois totaliser au minimum 312 jours, soit 1 an, sur les 21 mois précédant ta demande, les 21 mois étant la période de référence). 

      Nous t’invitions à consulter ces fiches :

      https://www.bruxelles-j.be/droits-sociaux/tes-droits-au-chomage/peux-tu-beneficier-du-chomage-en-tant-que-travailleur-etranger-ou-apres-avoir-travaille-a-letranger/

      https://www.bruxelles-j.be/droits-sociaux/tes-droits-au-chomage/quelles-conditions-dois-tu-remplir-pour-beneficier-des-allocations-de-chomage/

      Pour plus d’informations, contacte-nous !

      Répondre
  44. Alidel

    Bonjour,

    J’ai 24 ans et suis sur le point d’être diplômée. Je pars 1 an dans le cadre d’un visa vacances-travail à l’étranger. Pourrais-je m’inscrire comme demandeuse d’emploi en rentrant à 25 ans et faire mon stage d’insertion professionnelle dans le but d’obtenir mes droits sociaux ?

     

    Merci pour votre réponse

    Répondre
    1. Infor Jeunes Bruxelles
      Bonjour Alidel,
      Malheureusement pour pouvoir ouvrir un droit aux allocations d’insertion, il faut avoir terminé avec fruit (2 évaluations positives sur une période de 312 jours soit un an) son stage d’insertion avant l’âge de 25 ans.
      https://www.bruxelles-j.be/travailler/ton-premier-emploi/le-stage-dinsertion-professionnelle/
      Dès lors, ce n’est pas le voyage en sois qui pose problème mais si tu atteins l’âge de 25 ans à ton retour il ne sera pas possible d’ouvrir ce droit.
      Si tu ne peux ouvrir de droit aux allocations d’insertion, ayant moins de 36 ans, il faudra que tu prouves 312 jours de travail sur une période de 21 mois précédant la demande pour ouvrir un droit aux allocations de chômage : https://www.bruxelles-j.be/droits-sociaux/tes-droits-au-chomage/quelles-conditions-dois-tu-remplir-pour-beneficier-des-allocations-de-chomage/
      Les journées de travail que tu as prestées à l’étranger peuvent être comptabilisées pour être admis au chômage si tu as travaillé au moins trois mois comme salarié en Belgique après la période de travail à l’étranger (et avant l’introduction de la demande). En outre, la période de travail à l’étranger doit avoir été accomplie dans un pays européen (+ quelques autres exceptions). Des conditions particulières peuvent aussi s’appliquer suivant la nationalité du demandeur. Tu trouveras plus d’information à ce propos sur le site de l’ONEM.
      https://www.bruxelles-j.be/droits-sociaux/tes-droits-au-chomage/peux-tu-beneficier-du-chomage-en-tant-que-travailleur-etranger-ou-apres-avoir-travaille-a-letranger/
      Si à ton retour, tu n’ouvres pas de droit aux allocations d’insertion ou de chômage et que tu es sans revenus, tu pourrais adresser une demande d’aide auprès du CPAS de ta commune de résidence : https://www.bruxelles-j.be/droits-sociaux/obtenir-de-laide-du-cpas/quelles-sont-les-aides-fournies-par-le-cpas-a-qui-sadressent-elles-quelles-sont-les-conditions/
      J’espère avoir répondu à ta question! N’hésite pas s’il te faut d’autres infos!
      Répondre
  45. Audrey H

    Bonjour, j’ai eu fini mes etudes à 25ans et je sais qu’il faut travailler un an avant de pouvoir bénéficier des allocations de chomages. J’ai travaillé depuis pendant 7mois en tant que saisonnier et deux mois ailleurs, ce qui me fait 9mois de travail pour l’instant. De plus, je vis maintenant seul, habitant isolé et maintenant je suis d’un nouveau en recherche d’emploi. Est ce que j’y ai droit? Merci pour votre réponse.

    Répondre
    1. Infor Jeunes Bruxelles
      Bonjour Audrey H,
      Pour ouvrir un droit aux allocations de chômage sur base du travail, pour les personnes de moins de 36 ans, il faut effectivement prouver 312 jours de travail (soit un an) sur une période de référence de 21 mois précédant la demande. Dès lors, si tu as travaillé 9 mois dans le cadre de 2 contrat, cela ne sera malheureusement pas suffisant pour ouvrir un droit aux allocations. Conserve bien les C4 qui t’ont été remis au terme des 2 contrats et qui te serviront à prouver ces périodes de travail.
      Si tu es sans ressource le temps de trouver un nouvel emploi, tu pourrais adresser une demande d’aide auprès du CPAS de ta commune de résidence : https://www.bruxelles-j.be/droits-sociaux/obtenir-de-laide-du-cpas/quelles-sont-les-aides-fournies-par-le-cpas-a-qui-sadressent-elles-quelles-sont-les-conditions/
      J’espère avoir répondu à ta question ! N’hésite pas s’il te faut d’autres infos !
      Répondre
  46. maribru

    Bonjour, je suis salariée en CDI à temps partiel depuis le 21 décembre 2016 (18h par semaines). je souhaiterais me reconvertir professionnellement (je suis une formation pour ce faire). J’aimerais savoir si je peut prétendre au chômage en quittant ce CDI, et si oui, combien je toucherais, combien de temps et sous quelles conditions. Pourriez-vous m’informer, me donner les coordonnées d’un service qui peut m’informer ou me dire avec qui je dois prendre rdv? En vous remerciant

    Répondre
    1. Infor Jeunes Bruxelles

      Bonjour Maribru,

      Démissionner pour entamer une formation n’est pas considéré comme un motif légitime par l’ONEM. Tu risques donc entre 4 et 52 semaines d’exclusion : https://www.bruxelles-j.be/droits-sociaux/tes-droits-au-chomage/quelles-sont-les-sanctions-de-lonem/

      Pour éviter cela, il faut que tu sois licenciée (sans commettre de faute) ou que tu quittes cet emploi pour un autre de minimum 13 semaines.

      Si tu parviens à ouvrir le droit à des allocations de chômage, sache que le chômage sur base du travail n’est pas limité dans le temps. Vu que tu travailles à mi-temps, tu aurais en fait droit à des demi-allocations de chômage: https://bruxelles-j.be/?p=16006

      Pour pouvoir suivre une formation tout en bénéficiant du chômage, une dispense est souvent nécessaire: https://www.bruxelles-j.be/droits-sociaux/tes-droits-au-chomage/peux-tu-obtenir-une-dispense-pour-te-former-pendant-ton-chomage/

      Bien à toi

      Répondre
  47. piepo

    je suis chomeur puis je reprendre une formation (intelligence artificielle) sans perdre mes

    allocations

    Répondre
    1. Infor Jeunes Bruxelles

      Bonjour piepo,
      Il est possible sous certaines conditions de bénéficier d’une dispense pour pouvoir se former pendant son chômage tout en maintenant son droit aux allocations de chômage.
      Quel que soit le type de formation que tu souhaites entreprendre, la dispense ne sera accordée que si la formation se déroule en semaine et pendant la journée. Il faut également que les cours ou les activités du programme de formation atteignent au moins 4 semaines et au moins 20 heures en moyenne par semaine (ou au moins 27 crédits pour l’enseignement supérieur).
      La demande de dispense doit être introduite avant d’entamer les études, la formation ou le stage, auprès de ton organisme de paiement (CAPAC ou syndicat) qui transmettra celle-ci au service Dispenses d’Actiris (Forem si tu habites en Wallonie).
      Tu trouveras toutes les informations concernant la demande de dispense (la fiche est centrée sur la région Bruxelloise, si tu es en régio Wallone, il faudra te référer au site du Forem : https://www.leforem.be/particuliers/dispenses.html ) via le lien suivant : https://www.bruxelles-j.be/droits-sociaux/tes-droits-au-chomage/peux-tu-obtenir-une-dispense-pour-te-former-pendant-ton-chomage/
      J’espère avoir répondu à ta question ! N’hésite pas s’il te faut d’autres infos !

      Répondre
  48. belinda

    je travaille depuis pres de 14 ans en 1/3 temps ais je droit a un complement de chomage

    Répondre
    1. Infor Jeunes Bruxelles
      Bonjour belinda,
      Pour que ta demande d’Allocation de Garantie de Revenus (AGR ou complément chômage) soit acceptée, il faut que ton salaire soit inférieur au montant de l’allocation de chômage auquel tu pourrais prétendre si tu avais été au chômage à temps plein (sans aucun contrat de travail), et qu’il soit aussi inférieur à 1.625,72€ brut par mois.
      Pour bénéficier de l’AGR, tu dois faire une demande de maintien des droits.
      Les principaux avantages de ce statut sont :
      • d’avoir à nouveau droit à des allocations à temps plein (calculées en principe sur une rémunération à temps plein) à la perte du travail à temps partiel ;
      • de pouvoir parfois ouvrir le droit à une Allocation de Garantie de Revenus (complément du chômage) pendant que tu travailles à temps partiel.
      Pour bénéficier de ce statut, il faut remettre dans les 2 mois du début de l’occupation à temps partiel le formulaire C 131A-travailleur ( auprès de ton organisme de paiement (Capac ou syndicat).
      L’employeur doit également te remplir un formulaire en ligne e-DRS scénario 3 afin de transmettre à l’ONEm les données nécessaires pour déterminer si tu peux bénéficier du statut de travailleur à temps partiel avec maintien des droits et/ou d’allocation de garantie de revenus.
      L’introduction de ces formulaires doit être faites dans les 2 mois du début de l’occupation à temps partiel. Ceci dit, il est parfois encore possible de régulariser ta situation au-delà du délai de 2 mois.
      Tu pourrais contacter ton organisme de paiement (CAPAC ou syndicat) pour leur demander si, au regard de ta situation, tu aurais droit à une AGR si tu acceptais l’emploi à temps partiel.
      https://www.bruxelles-j.be/droits-sociaux/tes-droits-au-chomage/travailler-a-temps-partiel
      Si tu travailles en 1/3 temps depuis 14 ans, tu ne pourras pas demander une AGR pour compléter ton salaire.
      Tu pourrais cependant t’adresser au CPAS de ta commune de résidence afin de leur demander un complément pour atteindre le montant du RIS correspondant à ta situation personnelle et familiale (si ton salaire est inférieur à celui-ci).
      https://www.bruxelles-j.be/droits-sociaux/obtenir-de-laide-du-cpas/quels-sont-les-categories-et-les-montants-du-revenu-dintegration-et-de-laide-sociale-et-que-se-passe-t-il-si-on-a-des-revenus-par-ailleurs/
      J’espère avoir répondu à ta question ! N’hésite pas s’il te faut d’autres infos !
      Répondre
  49. jonquille

    bonjour ,

    je travaille avec des contrats journaliers et suis au chomage complet. Au mois de juin j’ai travailler 17 jours dans le mois, je n’ai pas ete paye par le chomage car j’avais trop travaille, pourriez vous me dire le nombre de jour par mois que je peux travailler sans perdre mon chomage? peuvent ils etre continu ou pas? car vu ce cas de figure je dois a nouveau reintroduire une demande au forem pour toucher le chomage car ce mois ci je n’ai eu aucun contrat journalier…merci de m’eclairer …bien a vous

    Répondre
    1. Infor Jeunes Bruxelles

      Bonjour Jonquille,

      En tant que chômeur complet indemnisé, tu ne reçois pas d’allocations pour les jours pendant lesquels tu as été occupé par le travail. Donc, sur les 26 jours d’indemnisation par mois, si tu as travaillé 17 jours, tu cumuleras deux revenus (17 jours de salaire et 9 jours d’indemnisation) à la fin du mois. Sur ta carte de pointage, les cases correspondant aux jours de travail doivent être noircis. Ces jours de travail dans le même mois ne doivent pas forcément être consécutifs.

      Et, une nouvelle réinscription comme demandeur d’emploi pour une réouverture comme demandeur d’emploi n’est nécessaire que s’il y a eu interruption de minimum 28 jours du chômage. Ces jours de travail doivent être consécutifs (mais pas forcément dans le même mois). Donc, si tu n’as travaillé que 17 jours, tu ne dois pas t’inscrire de nouveau pour toucher tes allocations de chômage.

      Mais, il nous semble qu’il s’est glissé une petite erreur lors de la déclaration de la situation à la fin du mois de juin. Car, quel que soit le montant de ton salaire, si tu travailles quelques jours par mois alors que tu perçois le chômage complet, l’Onem t’indemnise les jours non prestés. Par contre, si tu as ouvert le droit au chômage sur base d’un temps partiel (tu perçois donc de demi-allocations de chômage), si tu travailles et touches un salaire plus important que le montant de tes allocations, tu ne reçois pas d’indemnisations. Nous te conseillons de recontacter ton organisme de paiement (CAPAC ou syndicat) afin d’éclaircir ta situation.

      Pour d’autres questions, n’hésite pas à nous recontacter.

      Répondre
  50. Christine

    Bonjour et merci pour votre plate-forme.

    Je souhaiterais savoir si j’ai déjà droit aux allocations de chômage.

    J’ai commencé mon premier emploi (je suis étrangère) en Belgique en avril 2019 à 37 ans.

    – De avril 2019 à Aout 2019 = 20h/semaine, 4 jours par semaine.

    – De septembre 2019 à février 2020 = 26h/semaine, 5 jours par semaine.

    – De mars 2020 à Juillet 2020 = 35h/semaine, 5 jours par semaine.

    je n’ai pas eu d’interruptions pendant la période de travail.

     

    Je vous remercie pour votre réponse

    Répondre
    1. Infor Jeunes Bruxelles

      Bonjour Christine,

      Avant tout, sache que le calcul de la période de travail ouvrant droit aux allocations de chômage en Belgique se fait en jours (ou en demi-jours pour le travail à temps partiel).
      Dans ton cas, comme il n’y a pas eu d’interruptions entre tes différents contrat, tu dois compter le nombre de jours effectifs de travail se situant entre ton premier jours de travail en mars 2019 et ton dernier jours de travail en juillet 2020.

      Pour bénéficier des allocations de chômage, tu devras prouver un certain nombre de jours de travail salarié au cours d’une certaine période de référence, au moment d’introduire ta demande. Les travailleurs à temps partiel comme toi (ayant entre 36 et 49 ans), doivent totaliser minimum 468 demi-jours (1 an et demi) de travail au cours des 39 mois précédant leur demande. Mais malheureusement, à la fin de ton contrat en juillet 2020, tu n’auras pas suffisamment travaillé pour prétendre aux allocations de chômage. Tu trouveras plus d’informations sur les conditions pour ouvrir de droit au chômage sur base d’un temps partiel sur la fiche: https://www.bruxelles-j.be/droits-sociaux/tes-droits-au-chomage/travailler-a-temps-partiel/
      Et, en ouvrant le droit au chômage sur un temps partiel, tu bénéficieras de demi-allocations de chômage.

      Pour d’autres questions, n’hésite pas à nous recontacter.

      Répondre
  51. Marjan

    Bonjour

    Pour fin de mon travail j’ai reçu rupture de travail au lieu de C4

    Mais j’ai commencé travailler comme indépendante , est ce que j’ai droit de chômage après quelques ans  si cela marche pas?

    Répondre
    1. Infor Jeunes Bruxelles

      Bonjour Marjan,

      Nous supposons que la rupture de travail que tu as reçue est la notification de la fin de ton contrat (expliquant l’éventuel préavis, sa date de début et de fin). Le C4 est un document que ton employeur te remet en principe lors de ton dernier jour de prestation qui te permet de demander des allocations de chômage.

      Si tu décides d’arrêter ton travail indépendant et que tu souhaites demander des allocations de chômage, sache qu’il est possible d’y avoir droit si tu as travaillé suffisamment longtemps comme travailleur salarié avant de commencer ton activité indépendante (plus d’informations sur https://www.bruxelles-j.be/droits-sociaux/tes-droits-au-chomage/quelles-conditions-dois-tu-remplir-pour-beneficier-des-allocations-de-chomage/)

      Attention, si tu as démissionné de ton travail salarié pour devenir indépendant et que tu décides d’arrêter cette activité, tu devras prouver que ton ancien employeur n’est plus disposé à te réengager pour pouvoir avoir droit au chômage.

      De plus, si tu abandonnes ton travail indépendant dans les 6 mois, tu n’auras pas droit aux allocations de chômage pendant les 6 mois qui suivent l’abandon de travail. Plus d’infos sur https://www.onem.be/fr/documentation/feuille-info/t87#h2_5

      D’autres questions ? N’hésite pas à nous recontacter !

      Répondre
  52. virginie.****

    bonjour et merci beaucoup pour votre réponse rapide, j ai oublié de vous demander autre chose, ces heures supplémentaires qu il effectue sont elle  prise en compte ou l onem prendra en compte que les 20 h écrit sur le contrat? un grand  merci

    Répondre
    1. Infor Jeunes Bruxelles

      Bonjour Virginie,

      Les heures réellement prestées sont en principe prises en compte. Sache cependant que l’ONEM ne prend pas en compte plus d’un temps plein. Le résultat de vos calculs  ne peut pas dépasser en moyenne 78 jours par trimestre (26 jours/mois).

      S’il n’a pas assez de jours pour une admission à temps plein, il aura peut-être droit à une admission à des demi-allocations de chômage sur base d’un travail à temps partiel. Mais là aussi, l’ONEM limite la prise en compte des heures prestées.
      Par exemple, pour une admission à ces demi-allocations, s’il a travaillé à temps plein pendant 3 mois, l’ONEM ne prendra en compte que 78 demi-journées de travail (même si l’application du calcul donne un résultat supérieur).
      Plus d’info à ce sujet sur: https://www.bruxelles-j.be/droits-sociaux/tes-droits-au-chomage/travailler-a-temps-partiel/

      Bien à toi

      Répondre
  53. virginie.loquet4567

    bonjour,

    voilà mon mari travaille depuis presque que deux ans en tant qu’ intérimaire il n est pas à temps plein, j ai téléphoné au syndicat pour voir quand il aura son droit au chômage et on m a répondu qu il lui restait encore 158 jours a prester pour pouvoir ouvrir ce droit, ici il a signé  un contrat pour un travail nettement défini  qui débute le 09 juillet , sur son contrat  de travail il est indiqué qu il est engagé à  temps partiel 20h semaines regime de travail 6 jours semaines sur base d’horaire variable, alors il voulait savoir comment l onem va se baser pour calculer ces jours? il y a des jours où  il reste 12.50 est ce considéré  comme un jour et demi? et par exemple cette semaine il est à 52h la semaine est ce que les heure sup sont prise en compte? et une dernière question ici il a 39 ans donc si il dépasse les 36 mois de référence et qu il n a pas tout ces jours de travail avant les 36 mois est ce qu il devra recommencer à zéro? merci beaucoup pour votre aide virginie

    Répondre
    1. Infor Jeunes Bruxelles

      Bonjour Virginie,

      Pour répondre à ta première question, dans le cas du travail à temps partiel, l’ONEm applique un calcul afin de transformer les heures de travail en jours de travail. Pour les périodes de travail à temps partiel (et en vue d’une admission au chômage à temps plein), le nombre de jours de travail pris en considération est égal au nombre d’heures de travail effectuées pendant l’occupation, multiplié par 6, et divisé par le nombre hebdomadaire moyen d’heures de travail à temps plein pour la même fonction.

      Exemple: un travailleur effectue des prestations du 8 juillet 2020 au 30 août 2020, à raison de 19 heures par semaine, soit un total de 8 x 19 = 152 heures de travail. L’horaire à temps plein prévu pour cette occupation correspond à 38 heures. Pour cette période de travail, l’ONEM prendra en considération (152 x 6):38 = 24 jours.

      En ce qui concerne ta deuxième question, pour les personnes qui ont entre 36 ans et 49 ans, la période de référence est de 33 mois (et non 36). En fait il ne s’agit jamais de « retomber à zéro ». C’est simplement que, au moment où il introduira sa demande de chômage, l’ONEm ne prendra en compte QUE les jours de travail prestés pendant les 36 derniers mois. Cela signifie que les jours de travail avant ces 36 mois ne seront pas pris en compte.

      Exemple : il introduit une demande de chômage le 1er octobre 2020. Dans ce cas l’ONEm prendra en compte tous les jours de travail entre le le 1er janvier 2018 et le 1er octobre 2020, soit 33 mois au total. Tous les jours de travail avant le 1er janvier 2018 ne pourront plus être pris en compte.

      Si tu as besoin d’autres informations, n’hésite pas !

      Répondre
  54. David59

    Bonjour,

    Je travaille à temps plein dans une entreprise qui connaît une baisse d’activité dû au covid-19.

    Depuis le mois d’avril 2020, j’ai cumulé quelques jours de chômage.

    Je ne suis toujours pas inscrit au sein d’un syndicat (inscription en cours).

    Après inscription, pourrai-je prétendre à percevoir ces jours cumulés ? (9 au total)

    Merci d’avance.

    Cordialement.

    Répondre
    1. Infor Jeunes Bruxelles

      Bonjour David59,

      Pour toucher une allocation de chômage temporaire, ta·ton employeur·euse doit délivrer une attestation de risque social.

      De ton côté, l’ONEm a mis en place une procédure simplifiée afin de pouvoir répondre au plus vite aux personnes en chômage temporaire lié à la situation du COVID 19. Pour bénficier d’une allocation de chômage temporaire, il est nécessaire de consulter le site de l’organisme de paiement de ton choix. Cela peut-être un syndicat ou la CAPAC. Tu peux tout à fait choisir la CAPAC comme organisme de paiement même si tu es affilié auprès d’un syndicat. A priori, le délai pour introduire la demande de chômage temporaire en tant qu’employé·e n’est pas précisé. Ainsi, nous te conseillons de contacter directement l’organisme de paiement de ton choix afin d’avoir plus d’informations. Tu trouveras plus d’informations sur les dispositions mises en place par l’ONEm en cliquant sur le lien suivant: https://www.onem.be/fr/documentation/feuille-info/t2

      N’hésite pas à nous contacter pour toute question supplémentaire.

      Répondre
  55. jack

    Bonjour,

    J’ai une question par rapport au chômage.

    Pour le moment je travaille et j’envisage d’arreter de travailler parce que ma santé ne me permet pas.

    Est-ce que j’ai le doit d’avoir le chômage?

     

    Répondre
  56. micheeellll

    bonjour,j’ai une question sur le droit au chomage,je suis né en 1972,je travaille depuis fevrier 2018,je travaille a mi temps.Est ce que vous pouvez me dire a partir de quand j’ai droit au chomage?,merci!

    Répondre
    1. Infor Jeunes Bruxelles

      Bonjour micheeellll,
      Pour les personnes de 36 ans à 49 ans, pour ouvrir un droit à des allocations de chômage, il faut prouver 468 jours de travail (soit un an et demi) au cours des 33 mois précédant ta demande. Dès lors, si tu travailles à mi-temps depuis février 2018, tu as déjà ouvert un droit à des allocations de chômage.
      Si tu n’as pas fait de demande de maintien des droits tu ouvriras un droit à des demi allocations de chômage :  https://bruxelles-j.be/?p=16006 J’espère avoir répondu à ta question ! N’hésite pas s’il te faut d’autres infos ! Bonjour, Pour les personnes de 36 ans à 49 ans, pour ouvrir un droit à des allocations de chômage, il faut prouver 468 jours de travail (soit un an et demi) au cours des 33 mois précédant ta demande. Dès lors, si tu travailles à mi-temps depuis février 2018, tu as déjà ouvert un droit à des allocations de chômage.
      Si tu n’as pas fait de demande de maintien des droits tu ouvriras un droit à des demi allocations de chômage :  https://bruxelles-j.be/?p=16006
      J’espère avoir répondu à ta question ! N’hésite pas s’il te faut d’autres infos !infos !

      Répondre
  57. lorine

    Bonjour,

    Je dois me ré inscrire au forem suite à la fin de mon contrat CDD.

    J’ai été soutenue par la mutuelle, car j’ai été écarté de mon travail, je suis actuellement enceinte de 7 mois.

    Je me questionne car en tombant sur le chômage, je vais être demandeuse d’emploi. Le soucis est que nous n’avons pas trouvé de crèche disponible avant septembre 2021. J’aimerais savoir s’il y a quelque chose mis en place pour ce genre de situation ? Car même si je souhaite travailler , je ne saurais malheureusement pas n’ayant pas moyen de garde.

    Je reprend le travail en septembre 2021, je ne compte pas profiter du chômage éternellement !

    Bien a vous,

    Lorine D

    Répondre
    1. Infor Jeunes Bruxelles

      Bonjour Lorine,

      Pour l’ONEM, la charge d’enfant n’est pas un motif valable pour quitter un emploi ou pour un refuser un. L’ONEM considère généralement qu’il est possible de trouver des solutions à un problème de garde.
      Si tu es convoquée par le Forem pendant que tu es au chômage pour contrôler ta recherche active d’emploi, nous te conseillons donc de ne pas parler de ce problème. Tu trouveras les informations sur cette procédure de contrôle sur : https://www.leforem.be/particuliers/controle-recherche-emploi-beneficiaire-allocations-etapes.html
      A priori, tu ne risques pas de sanction pour manque de recherche d’emploi avant minimum 14 mois (9 mois + 5 mois).
      Bien à toi

      Répondre