Quelles conditions dois-tu remplir pour bénéficier des allocations de chômage ?

Rappel : pour des allocations d’insertion (allocations de chômage sur base d’études), reporte-toi à la fiche « le stage d’insertion professionnelle ».
Nous n’envisagerons ici que les conditions qu’il faut satisfaire pour bénéficier du chômage complet sur base d’un travail salarié à temps plein en Belgique. Nous n’exposerons pas les conditions à remplir pour bénéficier du chômage à temps partiel sur base d’un travail à temps partiel. Tu trouveras plus d’information à ce propos sur la fiche qui parle du travail à temps partiel ou sur le site de l’ONEM.

Principe de base

Pour être admis aux allocations de chômage, tu dois prouver :

  • un certain nombre de jours de travail salarié (stage);
  • au cours d’une certaine période (période de référence) précédant immédiatement la demande d’allocations de chômage.

Nombre de jours de travail salarié requis (stage)

Age Nombre minimum de jours de travail salarié à prouver (stage) et période de référence
Moins de 36 ans – soit 312 jours au cours des 21 mois précédant ta demande ;
– soit 468 jours au cours des 33 mois précédant ta demande;
– soit 624 jours de travail au cours des 42 mois précédant ta demande.
De 36 à 49 ans – soit 468 jours au cours des 33 mois précédant ta demande ;
– soit 624 jours au cours des 42 mois précédant ta demande;
– soit 234 jours dans les 33 mois + 1.560 jours dans les 10 ans qui précèdent ces 33 mois;
– soit 312 jours dans les 33 mois + pour chaque jour qui manque pour arriver à 468 jours, 8 jours dans les 10 ans qui précèdent ces 33 mois.
A partir de 50 ans – soit 624 jours au cours des 42 mois qui précèdent ta demande;
– soit 312 jours dans les 42 mois qui précèdent ta demande et 1.560 jours dans les 10 ans qui précèdent ces 42 mois;
– soit 416 jours dans les 42 mois + pour chaque jour qui manque pour arriver à 624 jours, 8 jours dans les 10 ans qui précèdent ces 42 mois.

Si tu ne remplis pas la condition prévue pour ta catégorie d’âge, tu peux toutefois être admis si tu satisfaits à celle prescrite pour une catégorie d’âge plus élevée.
La période de référence de 21, 33 ou 42 mois peut être prolongée par certains événements : naissance ou adoption, interruption de carrière, emprisonnement, reprise d’études ou de formation comme chômeur non indemnisé, exercice d’une profession non-assujettie à la sécurité sociale (secteur chômage), etc.

Quels sont les jours pris en considération ?

Les journées de travail prises en considération pour le calcul de ta période de stage sont celles :

  • qui ont donné lieu au paiement de cotisations de sécurité sociale (y compris pour le secteur chômage) ;
    ET
  • qui ont été effectuées dans une profession salariée (les prestations de travail accomplies par un travailleur indépendant ne comptent pas);
    ET
  • qui ont bénéficié d’une rémunération que la législation considère comme suffisante.

Certaines journées d’inactivités sont assimilées à des journées de travail :

  • les jours de vacances légales (ou européennes) et les jours de vacances en vertu d’une convention collective de travail rendue obligatoire, s’ils ont donnés lieu au paiement d’un pécule de vacances;
  • les jours de vacances-chômage couverts par un pécule de vacances;
  • les journées d’absence non rémunérées à raison de 10 jours maximum par année civile;
  • les journées de formations professionnelles (organisée ou subventionnée par le service régional de l’emploi et de la formation professionnelle), les journées de PFI et FPIE et les journées de Stage First à concurrence de 96 jours maximum;
  • les congés de circonstance, les journées indemnisées par l’assurance maladie-invalidité (dans certains cas), les journées non prestées pour cause d’accident de travail ou de maladies professionnelles, les journées de grève, les absences pour raisons familiales impérieuses, les jours de chômage temporaire, etc.

Comment calculer tes jours ?

Pour le calcul des journées de travail, l’ONEM considère que le travail a été effectué à raison de 6 jours par semaine. Lorsque le travailleur a presté le travail en régime 5 jours par semaine, l’ONEM examine s’il s’agit du régime habituel dans ce secteur et assimile alors le régime 5 jours de travail par semaine au régime 6 jours par semaine sans appliquer de calcul de rapport.
Pour les périodes d’occupation ininterrompues à temps plein (horaire de 35 heures minimum en moyenne par semaine), 26 jours de travail sont pris en considération par mois civil.

Dans les autres cas, le nombre de jours de travail pris en considération est égal au nombre de jours de travail effectués pendant l’occupation, multiplié par 6, et divisé par le nombre hebdomadaire moyen de jours de travail.

  • Exemple: un travailleur effectue des prestations à temps plein du 8 juillet 2019 au 16 août 2019 dans un régime hebdomadaire moyen de 5 jours de travail, soit un total de 30 jours de travail. Pour cette période de travail, l’ONEM prendra en considération (30 x 6):5 = 36 jours.

Pour les périodes de travail à temps partiel (et en vue d’une admission au chômage à temps plein), le nombre de jours de travail pris en considération est égal au nombre d’heures de travail effectuées pendant l’occupation, multiplié par 6, et divisé par le nombre hebdomadaire moyen d’heures de travail à temps plein pour la même fonction.

  • Exemple: un travailleur effectue des prestations du 8 juillet 2019 au 30 août 2019, à raison de 19 heures par semaine, soit un total de 8 x 19 = 152 heures de travail. L’horaire à temps plein prévu pour cette occupation correspond à 38 heures. Pour cette période de travail, l’ONEM prendra en considération (152 x 6):38 = 24 jours.

Est-ce que tu gardes ton droit au chômage si tu l’as interrompu ?

Si tu interromps ton chômage (par exemple, pour voyager quelques mois), tu peux récupérer le bénéfice des allocations si tu introduis une nouvelle demande et que tu te réinscris comme demandeur d’emploi au plus tard 3 ans après ton dernier jour indemnisé.
Tu dois avoir bénéficié d’un jour au moins d’allocation avant cette interruption.
Cette période de 3 ans peut dans certains cas (par exemple, reprise d’études ou travail indépendant) être prolongée.
Suite à cette nouvelle demande, tu bénéficieras des allocations sans devoir à nouveau apporter la preuve d’une période de travail. Le montant de tes allocations risque cependant d’être inférieur au dernier montant perçu avant l’interruption. La diminution progressive des allocations continue généralement à courir, même pendant la période d’interruption où tu ne reçois rien. Tu trouveras plus d’information sur cette diminution progressive dans la fiche quels sont les montants des allocations de chômage?

Partager

Poser une question

N’hésite pas à nous poser une question, un professionnel faisant partie du réseau Bruxelles-J te répondra. Nous préservons ton anonymat et ton adresse de messagerie ne sera pas publiée.

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*
*
*

135 questions déjà posées

  1. Rabab Husic

    bonjour, est-ce que c’est possible que je recois le chomage j’ai arrêter mon ecole a mes 18ans, sa fait 1ans je suis inscrite a la VDAB de Asse et je cherche du travail mais je ne trouve pas j’ai un bèbè de 6 mois a la maison et de + je suis enceinte de 4 mois èdemi je ne touche aucun salaire svp si ses possible de m’aider merci.

    Répondre
  2. yan

    Bjr j’ ai 51ans, je travaillais le 13/06 / 2016 jusqu’ au 18/ 08/ 2017, 35 heures par semaine

    encore j’ ai commencé le travaill le 01/05/2019 jusqu’au 31/01/2020 ,35 heurespar semaine

    est ceque j’ ai le droit au chomage?

    Répondre
    1. Infor Jeunes Bruxelles

      Bonjour Yan,

      Comme tu peux le lire dans la fiche ci-dessus, pour ouvrir un droit aux allocations de chômage, il faut prouver un certain nombre de jours de travail sur une période donnée en fonction de son âge. Pour les personnes à partir de 50 ans, il faut prouver 624 jours (soit 2 ans de travail) au cours des 42 mois précédant la demande. A priori tu ne pourras pas ouvrir ton droit à une allocation de chômage car, tes périodes de travail ne nous semble pas suffisantes.

      Pour plus d’informations, contacte nous !

      Répondre
  3. Mel

    Bonjour,

    ‘J’ai arrêté l’université il y a un an à peu près sans être diplômée et je n’ai pas trouvé de travail depuis, que dois je faire pour avoir droit au chômage? Quelles sont les conditions à remplir et ou dois je aller m’inscrire svp ?
    Je suis domiciliée en région néerlandophone, cela change-t’il quelque chose ?
    merci

    Répondre
    1. Infor Jeunes Bruxelles
      Bonjour Mel,
      Si tu as moins de 25 ans, tu pourrais potentiellement ouvrir un droit à des allocations d’insertion qui sont l’équivalent des allocations de chômage mais sur base des études (https://www.bruxelles-j.be/travailler/ton-premier-emploi/jusque-quand-as-tu-droit-a-des-allocations-dinsertion/ ) après avoir accompli le stage d’insertion d’une durée de 1 an : https://www.bruxelles-j.be/travailler/ton-premier-emploi/le-stage-dinsertion-professionnelle/ Pour démarrer ce stage d’insertion, il suffit de t’inscrire au VDAB en tant que demandeuse d’emploi.
      Pour ouvrir un droit aux allocations de chômage (sur base du travail), il faut prouver un certain nombre de jours de travail sur une période donnée en fonction de ton âge. Pour les personnes de moins de 36 ans, il faut prouver 312 jours de travail (soit un an) sur une période de 21 mois précédant la demande : https://www.bruxelles-j.be/droits-sociaux/tes-droits-au-chomage/quelles-conditions-dois-tu-remplir-pour-beneficier-des-allocations-de-chomage/
      Si tu ne disposes pas de revenus entre temps, tu pourrais introduire une demande d’aide auprès du CPAS de ta commune de résidence : https://www.bruxelles-j.be/droits-sociaux/obtenir-de-laide-du-cpas/quelles-sont-les-aides-fournies-par-le-cpas-a-qui-sadressent-elles-quelles-sont-les-conditions/
      Le fait d’être domiciliée en région flamande ne changera pas les règles pour ouvrir le droit aux allocations de chômage ou d’insertion.
      J’espère avoir répondu à ta question ! N’hésite pas s’il te faut d’autres infos !
      Répondre
  4. Lili

    Bonjour,
    J aimerais avoir plus d informations cobcernant ma situation svp.
    J était au chômage après mon accouchement. J ai retrouvée un travail en interimaire temp plein depuis juin 2019. J ai travaillée tout le mois de juin en temp plein. Le mois de juillet en mi temps. Le mois d aout 2 semaine de congé et 2 semaine de chômage. Ensuite jusqu au 26 novembre j ai travailler en temp plein. Et depuis le 26/11 je suis en maladie ( je suis tomber malade sous contrat interim qui au jours d aujourd hui est fini.) Je touche de ma mutuelle un salaire de 60% sur base de mon dernier salaire. Je suis en maladie de longue durée je ne sais pas quand je pourrais reprendre un travail. Mais j aimerais toutefois savoir si j aurai droit au chomage complet si j ai accumulé le bon nombre de jours a presté malgré que je sois en maladie?

    Meeci d avance de votre réponse

    Répondre
    1. Infor Jeunes Bruxelles

      Bonjour Lili,

      Ta situation n’est pas très claire. As-tu ouvert un droit au chômage à temps plein ou à temps partiel ? C’est-à-dire, suite à ton accouchement, ta période de chômage était-elle du chômage complet ou étais-tu indemnisée sur base du système des demi-allocations de chômage (pour les chômeurs ouvrant leur droit suite à un temps partiel) ?

      Si tu as ouvert ton droit au chômage à temps plein, une fois ta période de maladie terminée, tu récupéreras ton droit à temps plein. Le montant de tes allocations de chômage sera le même qu’avant la reprise de ton dernier emploi. En effet, pour revenir en première période d’indemnisation, il faut prouver une nouvelle période de travail. En temps plein, par exemple, il faut prouver 12 mois de travail sur les 18 derniers mois. Les jours couverts par la mutuelle ne peuvent pas être pris en compte pour ce calcul. Pour qu’un nouveau salaire soi pris pour le calcul des allocations, il faut une interruption de chômage d’au moins 24 mois. Pour le calcul de ces 24 mois les jours couverts par la mutuelle peuvent entrer en compte.  

      Si tu étais au chômage à temps partiel, pour espérer ouvrir un droit à temps plein, il faut alors remplir les conditions pour ouvrir un droit à temps plein et entrer une nouvelle demande de chômage. Pour ouvrir un droit au chômage à temps plein, si tu as moins de 36 ans, tu dois prouver 312 jours de travail sur les 21 mois qui précèdent ta demande. Cela correspond à une année complète de travail en équivalent temps plein. Dans ce cas, les jours couverts par la mutuelle sont pris en compte. Le salaire pris en compte sera alors bien ton dernier salaire brut de chez ton employeur et non le montant perçu à la mutuelle.

      Si tu as besoin d’autres informations, n’hésite pas !

      Répondre
  5. B52

    Slt   j’ai travaillé 11 mois pour la promier fois, j’ai pas encour le droit au chômages ,si je trouve pas de travail d’ici 2 mois! est ce que quand je vais travaillé 7 mois et je rais le droit au chômage  au je doit recommencer tout à zéro?

    Répondre
    1. Infor Jeunes Bruxelles

      Bonjour B52,

      Les 312 jours de travail à prouver ne doivent pas être consécutifs. Il doivent par contre entrer dans la période des 21 mois qui précèdent ta demande.

      Donc, lorsque tu introduiras une demande à l’ONEm, on analysera combien de jours de travail tu prouves sur les 21 derniers mois. Tous tes jours de travail entreront en compte, que ce soit sous le même contrat ou pas. Ainsi, si tu travailles 11 mois consécutifs, que tu fais une pause de 2 mois et que tu reprends le travail pour 7 mois supplémentaires, cela fait un total de 20 mois. Tous les jours de travail entreront bien dans le calcul. Uniquement les jours de travail qui ne sont pas compris dans la période de référence n’entreront pas en compte.

      Si tu as besoin d’autres informations, n’hésite pas!

      Répondre
  6. Patrick

    Bonjour ,

    j’ai 59 ans et j’ai  quité la Belgique il y a 25 ans . la je recommence a travailler a partir du 1er mars comme salarié ,combien de temps dois-je travailler pour avoir des indemnisations de chaumage pleins ou partielle ? si je n’ai pas le droit au chaumage a quoi ai-je droit si le contrat  s¡arrête fin septembre

    merci

    Patrick

    Répondre
    1. Infor Jeunes Bruxelles

      Bonjour Patrick,
      Si tu as travaillé à l’étranger comme salarié, tu pourras à nouveau bénéficier des allocations si tu as perçu au moins une allocation de chômage dans les 3 ans qui précèdent la demande. Le travail salarié effectué à l’étranger (ne pouvant pas être pris en compte pour l’ouverture d’un droit au chômage parce qu’il n’est pas suivi d’une période de travail en Belgique) prolonge cette période de 3 ans de la durée du travail effectué.
      Le montant de l’allocation sera en principe équivalent au dernier montant perçu avant le départ à l’étranger.
      https://www.bruxelles-j.be/droits-sociaux/tes-droits-au-chomage/peux-tu-beneficier-du-chomage-en-tant-que-travailleur-etranger-ou-apres-avoir-travaille-a-letranger/
      Si tu n’as pas travaillé lors de ton séjour à l’étranger, pour les personnes à partir de 50 ans, pour ouvrir un droit aux allocations de chômage il faut prouver :
      – soit 624 jours de travail (soit 2 ans) au cours des 42 mois qui précèdent ta demande;
      – soit 312 jours de travail dans les 42 mois qui précèdent ta demande et 1.560 jours dans les 10 ans qui précèdent ces 42 mois;
      – soit 416 jours de travail dans les 42 mois + pour chaque jour qui manque pour arriver à 624 jours, 8 jours dans les 10 ans qui précèdent ces 42 mois.
      Note cependant qu’il existe des particularités pour les chômeurs de plus de 50 ans mais que, travaillant pour Infor Jeunes Bruxelles, nous ne sommes pas spécialisés en la matière. Tu pourrais t’adresser à ton organisme de paiement (CAPAC, syndicat) afin de leur demander de plus amples renseignements à ce sujet.
      J’espère avoir répondu à ta question ! N’hésite pas s’il te faut d’autres infos !

      Répondre
  7. Fat

    J’ai commencé à travailler le 3 juin 2019 et termine le 2 mars 2020, a un régime de 28h30 semaine. Est ce que j’aurais droit au chômage, étant donné que j’ai été radié suite à la nouvelle loi.

    Répondre
    1. Infor Jeunes Bruxelles

      Bonjour Fat,

      Le droit au chômage est conditionné à un nombre de jours de travail à effectuer en fonction de ton âge. Cela dit, le minimum existant, qui s’applique uniquement au moins de 36 ans, est de 312 jours (soit 1 an) à totaliser sur une période de 27 mois lorsqu’on travaille à temps partiel. Il ne semble donc pas possible pour toi d’ouvrir un droit tout de suite.

      Si tu souhaites savoir combien de jours de travail salarié ton sont nécessaires pour ouvrir un droit nous t’invitons à consulter le tableau de la fiche suivante : https://www.bruxelles-j.be/droits-sociaux/tes-droits-au-chomage/travailler-a-temps-partiel/

      D’autres questions ? N’hésite pas à nous recontacter!

      Répondre
  8. Audrey

    Bonjour, j’ai 26ans, je suis kinésithérapeute. Je travaillais à temps plein en tant que salariée.

    Je suis enceinte et donc sous écartement prophylactique pour le moment. Mon contrat de travail a pris fin pendant ma grossesse. 

    3mois après l’accouchement je ne toucherai plus d’indemnités de la part de la mutuelle.

    Je voulais savoir si j’étais sujette au chômage (dans l’éventualité où je ne trouverai pas de travail tout de suite)

    J ai commencé à travailler en septembre 2018 à 4/5e, puis à temps plein d’octobre 2018 à fin octobre 2019)

    Sur mes feuilles de paye j ai travaillé 302 jours.

    Si j’ai bien compris l’ONEM compte 6jours par semaine pour un travailleur à temps plein. Donc si je calcule bien, en juillet 2020 cela reviendrai à 362jours pour les 22 derniers mois. 

    Pouvez-vous m indiquer si je pourrai toucher le chômage ?

    Un grand merci d’avance pour votre aide. Bien à vous.

    Audrey ****

    Répondre
    1. Infor Jeunes Bruxelles

      Bonjour Audrey,

       

      Nous ne pouvons malheureusement pas répondre à ta question de manière précise car nous ne connaissons pas ton temps de travail et le nombre d’heures par semaine qu’effectue une personne occupant la même fonction que toi mais à temps plein (en sachant que tu dois totaliser 312 demi-jours sur une période de 27 mois et que le congé de maternité peut entrer dans le calcul des jours suffisants pour ouvrir ton droit pour autant que tu aies été indemnisée par ta mutuelle).

       

      En effet, lorsqu’on travaille à temps partiel voici le calcul à effectuer pour connaitre son nombre de jours de travail :

      nombre d’heures de travail effectuées pendant l’occupation, multiplié par 6, et divisé par le nombre hebdomadaire moyen d’heures de travail à temps plein pour la même fonction. Ensuite, tu multiplies le résultat obtenu par 2. (Ce résultat ne peut dépasser en moyenne 78 par trimestre soit 26/mois).

       

      Comme la dernière partie de ton emploi a été effectuée à temps plein, tu pourrais également vois si tu ne totalise pas suffisamment de jours pour ouvrir un droit à temps-plein sur base de ton temps partiel (autrement dit pour que tes jours de travail soient assimilés à des jours de travail à temps-plein)  en effectuant le calcul suivant : Le nombre d’heures de travail effectuées pendant l’occupation, multiplié par 6, et divisé par le nombre hebdomadaire moyen d’heures de travail à temps plein pour la même fonction.

      D’autres questions ? N’hésite pas à nous recontacter!

      Répondre
  9. Georgiana

    Bonjour . Ma situation est complexe . Je travaille à mi temps 24h/sem , (le temps plein dans l’entreprise est de 35h/sem) depuis mars 2018. J’ai très souvent eu des heures supplémentaires à raison de 35h/sem et ceci pendant environ 1 an (supplément de contrat). Ma première question est : est-ce que l Onem prends en considération les heures supplémentaires dans le calcul en vu de l’obtention des allocations de chômage à temps plein ? Et à combien les allocations s’élèvent,vu que j’habite seule avec mon enfant et que mon dernier salaire brut était de 1200€ il me semble ? Mon autre souci : je viens d’avoir un bébé , je suis actuellement en congé parental. Le père a décidé de nous quitter. Je suis seule avec mon enfant et j’ai vraiment personne en Belgique ,pas de famille. J’ai des difficultés financières également . Mon moral est à zéro . Je sais pas comment je vais m’en sortir . Je dois retourner travailler mi-avril, mais je suis pas capable vu mon état émotionnel et le fait que j’ai pas de crèche pour bebe, et même si je trouverai une crèche , j’ai personne pour aller le chercher avant 18h à la crèche et personne pour le garder les  samedi , vu que je travaille 3 samedis par mois et que je fini en général après 18 h . J’ai l’impression d’être en burn -out…. Je compte aller parler à ma manager voir si elle voudra me licencier pour pouvoir avoir accès à des allocations de chômage le temps que ma situation s’améliore . Mais si elle refuse , quels autres solutions pourrais-je avoir ? Avez vous des conseils pour moi svp ? Désolée pour le pavé et merci pour le temps que vous prenez à répondre .

    Répondre
    1. Infor Jeunes Bruxelles

      Bonjour Georgiana,

      En principe, l’ONEm ne prend pas en compte les heures supplémentaires effectuées lors de ton contrat, sauf si tu disposes d’un avenant. En effet, techniquement, au niveau salarial, l’ONEm tient compte de la dernière rémunération brute pour autant que cette dernière correspond à une période de travail d’au moins 4 semaines qui se suivent chez le même employeur.

      Au dela du montant de ta dernière rémunération, l’ONEm prendra en compte ta situation familiale, qui a priori, sera considérée comme cohabitante avec charge de famille.

      Par contre, si tu souhaites obtenir un droit au chômage, sache que tu dois perdre ton emploi de manière involontaire. Cela signifie que si tu envisages une démission ou une rupture de commun accord, tu risquerais une une sanction de l’ONEM (pouvant aller d’un avertissement à une exclusion du droit aux allocations de chômage d’une durée de 4 à 52 semaines) si ton emploi est jugé comme étant convenable aux yeux de l’ONEm. Pendant une sanction, sache qu’il est éventuellement possible de s’adresser au CPAS de sa commune pour demander une aide financière mensuelle. Cependant, il faudra vérifier que tu entres bien dans les critères d’admission. Tu trouveras des informations à ce sujet sur : http://bruxelles-j.be/droits-sociaux/obtenir-de-laide-du-cpas/

      Une autre solution  si tu es certaine de ne définitivement plus vouloir ou de ne plus être apte à travailler pour ton employeur, tu peux demander au médecin du travail d’obtenir une rupture de contrat pour force majeure médicale. Cette procédure te permettait, si le médecin est d’accord, de rompre ton contrat immédiatement (sans préavis, ni indemnité)  et d’éviter les risques de sanction de l’ONEm.  Par contre, cette rupture de force majeure médicale ne pourra être constatée qu’au terme du trajet de réintégration. Plus d’informations à ce sujet sur https://espace-jeunes.droitsquotidiens.be/fr/question/comment-se-passe-la-procedure-du-trajet-de-reintegration

      D’autres questions ? N’hésite pas à nous recontacter!

      Répondre
  10. Helena

    Bonjour, il y a 3 ans, j’avais quitté mon travail (38h/semaine) pour partir vivre à l’étranger en Amérique du Sud. Aujourd’hui, j’aimerais retourner en Belgique est-ce que pourrais avoir droit au chômage?

    Répondre
    1. Infor Jeunes Bruxelles

      Bonjour Helena,

      Ta question n’est pas précise.

      Quand es-tu partie exactement?

      Avais-tu ouvert le droit aux allocations de chômage en Belgique avant de partir?

      Comme expliqué sur la fiche ci-dessus, il est tout à fait possible de rouvrir le droit aux allocations de chômage après une certaine période d’absence. Pour récupérer le bénéfice de tes allocations, tu devras avoir ouvert le droit avant de partir (un seul jour d’indemnisation suffit) et revenir dans les 3 ans suivant ton dernier jour d’indemnisation.

      Si tu remplis ces conditions, tu devras t’inscrire comme demandeuse d’emploi et introduire une demande d’allocations à ton retour en Belgique. Tu trouveras toutes les démarches à effectuer pour ouvrir le droit aux allocations de chômage sur la fiche: https://www.bruxelles-j.be/droits-sociaux/tes-droits-au-chomage/quelles-demarches-dois-tu-effectuer/

      Pour d’autres questions, n’hésite pas à nous recontacter.

      Répondre
  11. Camille

    Bonjour je vais être diplômée de 6ème technique de qualification en nursing en juin 2021. J’aimerais faire une 7ème professionnelle pour être puéricultrice. Est-ce que je pourrai m’inscrire au chômage après ma 6e comme j’aurai mon cess, et en allant qu’un jour voire deux à l’école par semaine ?

    Répondre
    1. Infor Jeunes Bruxelles

      Bonjour Camille,

      Malheureusement, il ne te sera pas possible d’obtenir des allocations de chômage directement après ta 6ième car il faut avoir terminé ses études pour pouvoir commencer le stage d’insertion (qui est une période d’un an pendant laquelle tu dois prouver que tu cherches de l’emploi et pendant laquelle tu ne perçois pas d’allocations de chômage. Plus d’infos sur https://www.bruxelles-j.be/travailler/ton-premier-emploi/le-stage-dinsertion-professionnelle/). Tu ne pourras donc ouvrir un droit avant la fin de ta 7ième, sauf si tu as travaillé (sous contrat classique non-étudiant ou au delà des 475 heures accordées aux étudiant) et que tu totalises suffisamment de jours pour ouvrir un droit sur base du travail. Tu trouveras un tableau ci-dessus indiquant le nombre de jours de travail à totaliser en fonction de ton âge.

      D’autres questions ? N’hésite pas à nous recontacter!

      Répondre
  12. Ben

    Bonjour, je suis en attente d’une formation qui signera la fin de mes formation aux forem à ath. J’aimerais savoir combien de jours par semaine je peux travailler sans perdre mon statu de demandeur d’emploie car cella ferai prendre fin le droit de faire ma formation.

    Merci d’avance, Ben.

    Répondre
    1. Infor Jeunes Bruxelles

      Bonjour Ben,

      Ta question n’est pas très claire.  Tu dois noircir ta carte de contrôle chaque fois que tu travailles.
      Et si tu interromps ton chômage pendant plus de 28 jours, tu devras effectuer une nouvelle inscription auprès de ton organisme de paiement (CAPAC ou syndicat) pour bénéficier à nouveau des allocations de chômage.
      Bien à toi

      Répondre
  13. Titi

    Bonjour . Mon fils a fait 2 annee en cefa logistique il a commencer a 15ans edemi et a réussi ses 2 année de cefa .  La depuis septembre il a reprit un cefa en vente qui se termine fin juin 2020 . Il sera donc demandeur d emploi au 1 juillet 2020 Est ce qu il aura droit de percevoir des allocations de chômage directement après avoir fini son année étant donner qu il aura travailler 3 ans a raison de 24h semaine?? Dans l attente d une réponse de votre part veuillez agréer mes salutations distinguées

    Répondre
    1. Infor Jeunes Bruxelles

      Bonjour Titi,

      Si ton fils a terminé un enseignement en alternance, il peut bénéficier d’une diminution de la durée du stage d’insertion professionnelle.  Et s’il a réussi sa formation en alternance en obtenant une qualification professionnelle, il peut généralement bénéficier immédiatement des allocations d’insertion (allocation de chômage sur base des études) sans devoir accomplir le stage d’insertion  professionnelle

      La durée du stage d’insertion professionnelle est en effet diminuée du nombre de jours calendrier (hors dimanches) couverts par une formation en alternance si on a terminé et réussi la formation.

      Les informations pour introduire sa demande se trouvent sur: https://www.bruxelles-j.be/travailler/ton-premier-emploi/quelles-sont-les-demarches-a-effectuer-en-fin-de-stage-dinsertion-professionnelle/

      Par contre, ton fils, n’ayant pas cotisé pour le secteur de chômage, ne pourra pas bénéficier d’allocation de chômage sur base du travail.

      Bien à toi

       

      Répondre
  14. JcM65

    Bonjour,

    J’ai travaillé en France de Janvier 2016 au 01/09/17 à plein temps et ce pour un salaire de 1800 €/mois net. Auparavant j’ai travaillé hors Union Européenne en Asie.Et après en Afrique et ce jusqu’en Octobre 2019.

    A présent je travaille en Belgique depuis le 10/10/2019 pour 2.500 €/mois brut et mon employeur  (Belge) compte me licencier.

    Quelle est mon droit à chômage et pendant combien de temps sachant que j’ai 54 ans et 3 mois.

    En vous remerciant par avance,

     

     

    Répondre
    1. Infor Jeunes Bruxelles

      Bonjour JcM65,
      Si tu es de nationalité étrangère, tu dois, pour bénéficier des allocations de chômage, satisfaire aux mêmes conditions générales d’admission et d’octroi que les travailleurs belges. Tu dois donc prouver un certain nombre de jours de travail salarié dans une période de référence qui précède ta demande. Pour plus de détails, consulte la fiche ci-dessus.
      Pour les personnes à partir de 50 ans, il faut prouver 624 jours (2 ans de travail) au cours des 42 mois qui précèdent la demande.
      Les journées de travail que tu as prestées à l’étranger peuvent être comptabilisées pour être admis au chômage si tu as travaillé au moins trois mois comme salarié en Belgique après la période de travail à l’étranger (et avant l’introduction de la demande). En outre, la période de travail à l’étranger doit avoir été accomplie dans un pays européen (+ quelques autres exceptions). Des conditions particulières peuvent aussi s’appliquer suivant la nationalité du demandeur. Tu trouveras plus d’information à ce propos sur le  site de l’ONEM : https://www.onem.be/fr/documentation/feuille-info/t31#h2_1
      Tu y verras que le travail presté en dehors ne peut majoritairement être pris en compte en dehors de quelques exceptions. Ces périodes de travail à l’étranger, même si elles ne peuvent être prises en compte pour l’ouverture de ton droit aux allocations, prolongent la période de référence de 42 mois.
      Dès lors, il faudrait voir si tu totalises bien 2 ans de travail pouvant être pris en compte (principalement le travail dans un ou des pays de l’UE – sauf exeptions reprises dans la fiche de l’ONEm) dans la période de référence de 42 mois (prolongée de tes période de travail ne pouvant êtres prises en compte) précédant ta demande afin de déterminer si tu as ouvert ou non un droit aux allocations.
      Tu trouveras les informations relatives à l’ouverture d’un droit aux allocations de chômage pour les personnes de nationalités étrangères ou après avoir travaillé à l’étranger via le lien suivant : https://www.bruxelles-j.be/droits-sociaux/tes-droits-au-chomage/peux-tu-beneficier-du-chomage-en-tant-que-travailleur-etranger-ou-apres-avoir-travaille-a-letranger/
      J’espère avoir répondu à ta question ! N’hésite pas s’il te faut d’autres infos !

      Répondre
  15. David

    Bonjour,

    Je compte quitter mon travail pour reprendre des études.

    J’ai plusieurs questions:

    1- Combien de temps en general sans allocations ?

    2-Durant cette periode sans allocations , si je fais des CDD pendant cette periode , la date de debut du chomage est elle reportée ou reste elle la meme ?

    3-J’ai vu que l’on pouvait quitter un emploi pour un CDD de 13 semaine minimum et a la fin de celui ci avoir droit au chomage, puis je le faire aussi en Mi-temps ?

     

    Merci de votre reponse

    Répondre
    1. Infor Jeunes Bruxelles

      Bonjour David,
      1) Si tu abandonnes ton emploi sans « motif légitime », tu risques un avertissement ou une exclusion au bénéfice des allocations pour une durée entre 4 et 52 semaines. La décision étant prise au cas par cas après que l’ONEm t’ai entendu, il n’est pas possible de déterminer de combien de temps elle sera.
      2) Si tu travailles pendant la durée de la sanction, elle ne sera pas prolongée du temps de ton occupation. Dès lors, si tu avais par exemple une sanction de 20 semaines mais que tu travaillais en CDD pendant les 20 semaines, tu aurais droit à tes allocations de chômage à la fin de ton CDD (et donc de la sanction).
      3) Si tu quittes ton emploi pour un CDD mi-temps de 13 semaines, tu éviterais effectivement la sanction. Cependant cela aura une répercussion sur le montant de ton allocation de chômage (le calcul sera fait sur ton salaire de mi-temps – on prend en compte la dernière rémunération d’une occupation de plus de 4 semaines dans le cadre du calcul du montant de l’allocation de chômage). N’hésite pas à nous contacter par téléphone au 02/514.41.11 ou à poser la question à ton organisme de paiement (syndicat – CAPAC) si tu veux en discuter plus en avant.
      4) Note que pour reprendre des études lorsque l’on bénéficie d’allocations de chômage, il est nécessaire de faire une demande de dispense au préalable à l’ONEm : https://www.bruxelles-j.be/droits-sociaux/tes-droits-au-chomage/peux-tu-obtenir-une-dispense-pour-te-former-pendant-ton-chomage/
      J’espère avoir répondu à tes questions ! N’hésite pas s’il te faut d’autres infos !

      Répondre
  16. Nathalie

    Bonjour,

    j’aimerais vous poser une question j’était au chômage sur base des études puis j’ai travailler en tant que interimaire plus de 2 ans sans interrompe mon chômage quand je n’ai plus travailler personnes de la CSC m’as prévenus que je pouvais m’inscrire sur base du travail et maintenant que je suis au courant je demande à la CSC qui me répond que cela es trop tard car quelques années sont passée j’aimerais savoir si il y aurait une solution pour m’inscrire sur base du travail.

    Merci d’avance pour vos réponses

    Mlle **** Nathalie

    Répondre
    1. Infor Jeunes Bruxelles

      Bonjour Nathalie,
      Pour ouvrir un droit au chômage sur base du travail il faut prouver un certain nombre de jour de travail sur une période donnée en fonction de son âge.
      Pour les personnes de moins de 36 ans il faut prouver soit :
      –       312 jours de travail (soit un an) sur une période de 21 mois précédant la demande (période de référence).
      –       468 jours au cours des 33 mois précédant ta demande.
      –       624 jours de travail au cours des 42 mois précédant ta demande.
      Certains événements (par exemple s’occuper d’un enfant) permettent de prolonger la période de référence. Tu trouveras ces événements en dessous du tableau de cette page: https://www.onem.be/fr/documentation/feuille-info/t31
      Si malheureusement tu ne comptabilises pas suffisamment de jours de travail sur ces différentes périodes de référence, il ne sera malheureusement pas possible d’ouvrir un droit aux allocations. Dès lors, la seule solution pour ré ouvrir un droit aux allocations de chômage sera de retravailler le nombre de jours nécessaires à l’ouverture du droit.
      J’espère avoir répondu à ta question ! N’hésite pas s’il te faut d’autres infos !

      Répondre
  17. toni

    Bonjour

    J’ai 26 ans et je travaille dans une société a temps plein en intérim mais il y a des mois que je travaille +ou-120 heures.

    J’ai commence au mois d’avril 2019 quand es ce j’aurais droit au chômage j’ai fini mes études a 25 ans

    Merci pour votre réponse.

    Répondre
    1. Infor Jeunes Bruxelles

      Bonjour Toni,

      Pour ouvrir un droit aux allocations de chômage (sur base du travail), il faut prouver un certain nombre de jours de travail sur une période donnée en fonction de son âge. Pour les personnes de moins de 36 ans, il faut prouver 312 jours de travail (soit un an) sur une période de 21 mois précédant la demande. S’il n’y a pas peu d’interruption dans tes occupations depuis avril 2019, tu devrais ouvrir un droit en avril 2020, si tu se retrouves sans emploi à ce moment-là.

      Note que le travail à temps partiel influence le droit aux allocations de chômage. Tu trouveras toutes les informations relatives au fait de travailler à temps partiel et l’impact sur le droit aux allocations de chômage via le lien suivant : https://www.bruxelles-j.be/droits-sociaux/tes-droits-au-chomage/travailler-a-temps-partiel/

      Pour plus d’informations, contacte nous !

      Répondre
  18. A

    Bonjour,

    J’ai récemment quitté mon employeur pour aller travailler autre part.
    Je voulais savoir si entre le moment où mon contrat se termine chez mon employeur actuel et le moment ou je commence chez le nouveau j’ai tout de même droit au chômage. Il y a 3 semaines avant le début de mon nouveau contrat.

    Belle journée,

    Répondre
    1. Infor Jeunes Bruxelles

      Bonjour A,

      Rien ne t’empêche d’introduire une demande d’allocations de chômage en attendant la date de début de ton nouvel emploi mais il est peu probable que tu sois indemnisé pendant cette période sans emploi. Tu trouveras toutes les démarches à effectuer pour introduire la demande d’allocations de chômage à la fin du contrat sur la fiche: https://www.bruxelles-j.be/droits-sociaux/tes-droits-au-chomage/quelles-demarches-dois-tu-effectuer/

      Du fait que tu aies démissionné, tu risqueras une sanction de l’Onem pouvant aller d’un simple avertissement à une exclusion du droit de chômage de 4 à 52 semaines pour abandon d’un poste convenable. Pour éviter ce risque de sanction, tu devras travailler minimum 13 semaines chez un nouvel employeur avant d’introduire ta demande. Tu trouveras plus d’informations sur les sanction de l’Onem sur la fiche: https://www.bruxelles-j.be/droits-sociaux/tes-droits-au-chomage/quelles-sont-les-sanctions-de-lonem/

      La même situation se posera pour ton nouvel emploi. Pour éviter une sanction, celui-ci devras avoir une durée minimum de 13 semaines et tu ne devras pas le perdre de manière volontaire.

      Pour d’autres questions, n’hésite pas à nous recontacter.

      Répondre
  19. Giova

    Bonjour,j était au chômage depuis plus d 1an et j ai trouver  un emploi mais au bout de 1mois il me convient plus et j avais eu un cdi et je l est signalé  à mon employeur  que dois t il mettre  sur mon c4 et comment  seront  dorénavant  mais droit merci

    Répondre
    1. Infor Jeunes Bruxelles

      Bonjour Giova,

      Nous ne saurons malheureusement pas prédire une telle chose. Mais si ton contrat de travail se rompt par ta volonté, ton employeur indiquera certainement sur ton C4 qu’il s’agit d’une démission.
      A priori, le fait de juste dire à ton employeur que l’emploi ne te convient pas ne constitue pas une démission. Pour mettre fin à ton contrat, tu devras informer ton employeur en lui adressant une lettre de démission ( en y mentionnant le début et la fin de ton préavis) que tu devras lui envoyer soit par courrier recommandé, soit lui remettre en main propre moyennant une signature. Tu trouveras plus d’informations sur comment quitter ton emploi sur la fiche sur la fiche: https://www.bruxelles-j.be/travailler/ton-premier-emploi/comment-quitter-ton-emploi/

      Mais attention, en démissionnant, tu risques une sanction de l’Onem allant d’un simple avertissement à une exclusion du droit de chômage de 4 à 52 semaines pour abandon d’un poste convenable. Tu trouveras plus d’informations sur les sanctions de l’Onem sur la fiche: https://www.bruxelles-j.be/droits-sociaux/tes-droits-au-chomage/quelles-sont-les-sanctions-de-lonem/
      Pour éviter toute éventuelle sanction, tu devras soit négocier son licenciement auprès de son employeur actuel, soit t’assurer de bien signer le nouveau contrat chez le nouvel employeur et que celui-ci ait une durée minimum de 13 semaines.
      Nous te conseillons de ne pas non plus faire une rupture de commun accord avec ton employeur car cela sera considéré comme une démission par l’Onem et entrainera les même conséquences.
      Dans ta situation, le seul moyen de ne pas être de rompre ton contrat sans faire l’objet d’une sanction serait de te faire licencier par ton employeur.

      Pour d’autres questions, n’hésite pas à nous recontacter.

      Répondre
  20. LECLERCQ

    Bonjour , je suis belge, 60 ans ,sans emploi,

    ayant vécu plus de 20 ans à l’étranger en étant à charge de mon épouse. Je suis de retour en Belgique, ai-je droit à quelque chose ?

    Cordialement

    Répondre
    1. Infor Jeunes Bruxelles

      Bonjour Leclercq,

      Si tu rencontres des difficultés, tu pourrais sous certaines conditions bénéficier de l’aide du CPAS de ta commune de résidence.
      Il faut savoir que l’aide du CPAS n’est pas automatique. Dans la pratique, lorsque tu introduis une demande d’aide, un(e) assistant(e) social(e) effectue une enquête sociale et une visite à domicile afin de vérifier que tu sois bien dans les conditions pour bénéficier de cette aide.
      On te demandera alors de fournir toute une série de documents, d’informations sur ta situation familiale, tes revenus.
      L’enquête sociale sera ensuite soumise au Comité Spécial du Service Social du CPAS qui décidera si tu as droit à une aide sociale ou non. Et il nous est malheureusement impossible de prédire leur décision.

      Pour d’autres questions, n’hésite pas à nous recontacter.

      Répondre
  21. Mia

    Bonjour,

    Est ce que le travail sous contrat interim nous permet d’avoir droit aux allocations de chômage svp ?

    Si après mon cdd d’un an (article 60), je travaille 3 mois en intérim directement, est ce que après ces 3 mois je peux demander le chômage ?

    (Et dans un autre cas, si une personne a travaillé que sous contrat interim, donc plusieurs cdd interim qui font 312 jours de travail, a-t-elle droit au chômage ?)

    Merci

    Répondre
    1. Infor Jeunes Bruxelles

      Bonjour Mia,
      Le travail intérimaire donne lieu au payement de cotisations sociales et est donc pris en compte pour l’ouverture d’un droit aux allocations de chômage. Effectivement si tu comptabilises 312 jours de travail par le biais de différents CDD en interim tu ouvres un droit aux allocations comme tout travailleur de moins de 36 ans.
      Le but d’un contrat article 60 étant de te permettre d’ouvrir un droit aux allocations de chômage, à l’issue de celui-ci tu devrais avoir effectivement ouvert ton droit.
      J’espère avoir répondu à ta question ! N’hésite pas s’il te faut d’autres infos !

      Répondre
  22. carinne

    BONJOUR,

    je suis belge partie en France en aout 2015 où j’ y travaille depuis juillet 2017 en cdi temps plein jusqu’à ce jour. je voudrais savoir si je reviens vivre en belgique, si j aurais le droit au chomage en sachant que je n’ouvrais plus de droit avant mon depart.

    merci de votre reponse. cordialement

    Répondre
    1. Infor Jeunes Bruxelles

      Bonjour carinne,
      Les journées de travail que tu as prestées à l’étranger peuvent être comptabilisées pour être admis au chômage si tu as travaillé au moins trois mois comme salarié en Belgique après la période de travail à l’étranger (et avant l’introduction de la demande). En outre, la période de travail à l’étranger doit avoir été accomplie dans un pays européen (+ quelques autres exceptions). Des conditions particulières peuvent aussi s’appliquer suivant la nationalité du demandeur. Tu trouveras plus d’information à ce propos sur le site de l’ONEM : https://www.onem.be/fr/documentation/feuille-info/t31#h2_1
      Avoir travaillé au moins trois mois comme salarié en Belgique (après la période de travail à l’étranger) est une règle en vigueur à partir du 01/10/16. Avant cette date, un seul jour de travail en Belgique était suffisant pour pouvoir valoriser des journées de travail à l’étranger.
      https://www.bruxelles-j.be/droits-sociaux/tes-droits-au-chomage/peux-tu-beneficier-du-chomage-en-tant-que-travailleur-etranger-ou-apres-avoir-travaille-a-letranger/
      J’espère avoir répondu à ta question ! N’hésite pas s’il te faut d’autres infos !

      Répondre
  23. sisilaprincesse

    Bonjour,

    Je suis française et j’ai travaillé plusieurs années en France.Je suis arrivée en Belgique où je vis  depuis juillet 2019 et je travaille depuis ce mois de juillet ici en Belgique.

    Ai-je droit au chômage?J’ai  travaillé plus de 13 ans en France et j’ai jamais perçu d’allocations de chômage.

    Répondre
    1. Infor Jeunes Bruxelles

      Bonjour sisilaprincesse,

      Si tu es de nationalité étrangère, tu dois, pour bénéficier des allocations de chômage, satisfaire aux mêmes conditions générales d’admission et d’octroi que les travailleurs belges. Tu dois donc prouver un certain nombre de jours de travail salarié dans une période de référence qui précède ta demande. Tu trouveras ces informations dans la fiche ci-dessus.

      Les journées de travail que tu as prestées en France peuvent être comptabilisées pour être admis au chômage si tu as travaillé au moins trois mois comme salarié en Belgique après la période de travail à l’étranger (et avant l’introduction de la demande).

      https://www.bruxelles-j.be/droits-sociaux/tes-droits-au-chomage/peux-tu-beneficier-du-chomage-en-tant-que-travailleur-etranger-ou-apres-avoir-travaille-a-letranger/

      J’espère avoir répondu à ta question ! N’hésite pas s’il te faut d’autres infos !

      Répondre
  24. Jessy

    Bonjour, je suis en CDD d’un an qui se termine le 20 Février, vu que cela ne sera pas la fin du mois, je serais payé l’équivalent de la moitié d’un mois. Quel salaire sera pris en compte pour les allocations de chomage?

    Merci

    Répondre
    1. Infor Jeunes Bruxelles

      Bonjour Jessy,

      Pour calculer le montant des tes allocations de chômage, l’Onem prend de compte la dernière rémunération brute que tu as perçue auprès du dernier employeur chez qui tu as effectué une période de travail d’au moins 4 semaines qui se suivent. Autrement dit, si tu as travaillé plus d’un mois auprès de cet employeur, c’est ton salaire brut mensuel habituel qui sera pris en compte.

      Tu trouveras plus d’informations à ce sujet sur la fiche suivante : https://www.bruxelles-j.be/droits-sociaux/tes-droits-au-chomage/quels-sont-les-montants-des-allocations-de-chomage/

      D’autres questions ? N’hésite pas à nous recontacter!

      Répondre
  25. Nombre jour

    Bonjour
    Je bénéficie actuellement d allocation de chômage complet comme cohabitant.
    Je me demande si je viens à travailler (en CDD ou intérimaire ) quelques 5 ou 6 mois chez un employeur
    À la fin de mon/mes contrats je me réinscrirais comme demandeuse d emploie mais devrais je retrouver un certain nombre de jour de travail sur une certaine période ?
    Exemple les 312 jours au cours des 21 mois précédant ta demande vu que j ai moins de 36 ans
    Ou aurais je droit à nouveau à mes allocations de chômage comme cohabitant même si je n ai travailler que 6 mois depuis 2015 car avant de travailler ces 6 mois je bénéficiait de mon chômage et je n ai pas interrompu plus de 3 ans ? (Je sais cela valable pour certificat médical et renonciation de droit mais l est ce aussi pour travail?)
    Car si je viens à travailler 6 mois et que je dois retrouver 312 jours je n aurais donc plus droit Alors que j ai travailler à la place d être au chomage… ?
    Merci d avance

    Répondre
    1. Infor Jeunes Bruxelles

      Bonjour Nombre Jour,

      Tant que l’interruption de ton droit au chômage ne dépasse pas 3 ans, tu maintiens ton droit initial sans devoir prouver une nouvelle fois des jours de travail sur une période déterminée. Cela veut dire que si tu travailles 6 mois en tant qu’intérimaire, après ce travail, tu pourras rouvrir ton droit sans devoir une nouvelle fois compter le nombre de jours nécessaires. Attention par contre que la dégressivité du montant des allocations de chômage continue de courir pendant une occupation. Cela signifie que le montant de tes allocations pourrait être plus bas après tes missions intérim. Toutes les informations sur la dégressivité des allocations de chômage se trouvent ici : https://www.bruxelles-j.be/droits-sociaux/tes-droits-au-chomage/quels-sont-les-montants-des-allocations-de-chomage/

      Attention également que si tu as ouvert un droit au chômage à temps plein, dans le cas où tu retrouverais un emploi à temps partiel, il faudra que tu fasses la démarche pour être reconnu comme travailleur à temps partiel avec maintien des droits. Cela te permettra de récupérer ton droit à des allocations de chômage à temps plein suite à une occupation à temps partiel. Ce statut est également indispensable si tu souhaites obtenir une AGR (= complément chômage). Toutes les informations se trouvent ici : https://www.bruxelles-j.be/droits-sociaux/tes-droits-au-chomage/travailler-a-temps-partiel/

      A noter que, par contre, si tu interromps ton chômage plus de 28 jours consécutifs, tu dois alors te réinscrire comme demandeur d’emploi auprès d’Actiris et refaire une demande d’allocations. Si ton interruption est de moins de 3 ans, tu rouvriras ton droit, mais cela ne se fait donc pas automatiquement : tu dois te réinscrire comme demandeur d’emploi et refaire une demande. Pour toutes les interruptions de moins de 28 jours consécutifs, ces démarches ne sont pas nécessaires.

      Si tu as besoin d’autres informations, n’hésite pas !

      Répondre
  26. Maya

    Bonjour je suis en Belgique bientôt 2 ans  j’ai jamais travailler en Belgique j’ai un bb  de 2mois mon conjoint a perdu son boulot je suis a sa charge j’ai été au  Forem pour m’inscrire mai ils m’ont dit que j’ai un bb que je peux pas m’inscrire pour le moment j’aimerais connaitre mes droits es  se que j’ai droit aux chaumage

    Répondre
    1. Infor Jeunes Bruxelles

      Bonjour Maya,

      Si tu n’as jamais travaillé il est peu probable que tu puisses ouvrir un droit au chômage. En effet, pour ouvrir un droit, tu dois totaliser un certain nombre de jours de travail en fonction de ton âge à comptabiliser sur une période de référence (par exemple, si tu as moins de 36 ans, tu dois totaliser au minimum 312 jours, soit 1 an, sur les 21 mois précédant ta demande, les 21 mois étant la période de référence) Tu trouveras un tableau récapitulatif sur la fiche ci-dessus.

      Ton conjoint pourrait donc voir s’il a la possibilité d’ouvrir un droit au chômage (avec le statut cohabitant avec personne à charge).

      Si ce n’est malheureusement pas le cas, vous pourriez ouvrir un droit au revenu d’intégration et introduire une demande d’aide financière mensuelle au CPAS de la commune dans laquelle vous êtes est domiciliés.

      Dans la pratique, l’aide octroyée par un CPAS n’est pas automatique. Lorsque tu introduis une demande d’aide, un(e) assistant(e) social(e) effectue une enquête sociale et une visite à domicile afin de vérifier que vous soyez bien dans les conditions pour bénéficier de cette aide. On vous demandera alors de fournir toute une série de documents et d’informations sur votre situation familiale, vos revenus, vos dépenses, …Il est donc important que l’assistant(e) social(e) soit informé(e) de toute ta situation pour que la décision soit prise de la manière la plus juste.

      Tu trouveras plus d’information sur l’aide du CPAS en consultant les fiches suivantes : https://www.bruxelles-j.be/droits-sociaux/obtenir-de-laide-du-cpas/

      D’autres questions ? N’hésite pas à nous recontacter!

      Répondre
  27. christ

    J’ai travaillé comme ouvrier dans un contrat clos deux ans chez delhaize durant 2ans.mon contrat est arrivé à terme le 23/11/2019.je compte introduire une demande d’allocation de chômage et ma question est celle de savoir s’il existe un délai d’introduction pour le bénéfice de celle-ci.

    Répondre
    1. Infor Jeunes Bruxelles

      Bonjour Christ,

      Il n’existe pas de délai pour introduire une demande d’allocations de chômage.

      Seulement, l’ONEm tiendra compte de la date à laquelle tu introduiras ta demande pour analyser celle-ci. Cela signifie:

      – qu’on regardera si tu totalises suffisamment de jours de travail pour ouvrir un droit en partant de la date à laquelle tu introduiras ta demande. Si tu disposais tout juste du nombre de jours suffisant pour ouvrir un droit à la fin de ton préavis il est possible que tu n’aies plus la possibilité d’ouvrir un droit. Pour le savoir nous t’invitons à consulter le tableau ci-dessus.

      – que ton indemnisation débutera à partir de la date à laquelle tu auras introduit ta demande (et non la date de fin de contrat).

      D’autres questions ? N’hésite pas à nous recontacter!

      Répondre
  28. Valerie

    Bonjour,

    J ai travaillé 2 ans et demi, au cours de ce temps je m’était inscrite au forem et à l onem. J’ai eu mes évaluations positives pour avoir droit au chômage.

    Puis j’ai repris mes études.
    je n’ai pas perçu de revenus durant mes études.

    je viens d être diplômée d’un bachelier (je l’ai fini en 3,5 ans) , j’ai 26 ans.

     

    je me demande donc ce que je dois faire à présent ? Ai-je droit aux allocations de chômage directement ? Ou dois-je m inscrire ?

    merci Valérie

    Répondre
    1. Infor Jeunes Bruxelles

      Bonjour Valérie,

      En principe tu devrais avoir droit à des allocations de chômage. Techniquement on te conseillera d’ouvrir ton droit au chômage sur base du travail étant donné que tu as déjà travaillé 2 ans et demi.

      En effet, dans ta situation, plusieurs possibilités pourraient être envisageables :

      – Si tu as ouvert un droit à des allocations d’insertion avant de reprendre tes études  (et que tu as donc validé ton stage d’insertion et que tu as touché au moins une allocation), tu pourras rouvrir un droit à tes allocations d’insertion (chômage après études) car une reprise d’études de plein exercice sans allocations permet de prolonger le délai de 36 mois (délai du droit aux allocations d’insertion) par la durée des études. Plus d’infos sur https://www.bruxelles-j.be/travailler/ton-premier-emploi/jusque-quand-as-tu-droit-a-des-allocations-dinsertion/

      – Si tu as ouvert un droit à des allocations de chômage (sur base du travail) avant de reprendre tes études, il est possible de récupérer ses allocations de chômage après une interruption de mois de 3 ans.  Cependant, une reprise d’études de plein exercice prolonge la période de référence par la durée des études (période sur laquelle l’ONEm inspecte pour savoir si tu as travaillé suffisamment de jours pour ouvrir un droit au chômage: dans ton cas, il faut totaliser 312 jours de travail salarié sur les 21 mois précédent ta demande; et les 21 mois peuvent être prolongé par ta reprise d’études). Plus de renseignements sur la fiche ci-dessus (en dessous du tableau)

      – Si tu n’as pas ouvert ton droit aux allocations d’insertion (ou que tu n’as pas validé ton stage d’insertion) sache que en principe une reprise d’études sans avoir ouvert ton droit aux allocations d’insertion invalide le stage déjà effectué, mais permet également de prolonger la période de référence ; on prendrait alors en compte ta période de travail pour que tu puisses ouvrir un droit sur base du travail.

      D’autres questions ? N’hésite pas à nous recontacter !

       

      Répondre
  29. Didine

    J ai travailler du 1er janvier2018 a temps partiel 19h jusqu’au 1juillet2018 puis passer a 25h jusqu’au 15 janvier 2019

    Est ce que je v avoir  droit au chomage ?et combien de jours sa fait pour  l onem j ai 41 ans et jamais eu droits au chomage

    Répondre
    1. Infor Jeunes Bruxelles

      Bonjour Didine,

      Es-tu bien certaine de tes dates ? Ne s’agirait-il pas plutôt du 15 janvier 2020 ? N’hésite pas à nous repréciser clairement les dates de tes contrats.

      Pour bénéficier des allocations de chômage, il faut prouver un certain nombre de jours de travail salarié au cours d’une certaine période de référence. Par exemple, les personnes de plus de 36 ans comme toi doivent travailler minimum 468 demi-jours (18 mois ) au cours des 39 mois précédant leur demande. Tu trouveras plus d’informations sur les conditions pour prétendre aux allocations de chômage sur cette fiche https://www.bruxelles-j.be/droits-sociaux/tes-droits-au-chomage/travailler-a-temps-partiel/.

      Dès lors si tu n’as pas travaillé avant de débuter ton contrat de travail ni même après, tu ne pourras malheureusement pas ouvrir le droit aux allocations de chômage à la fin de ton contrat.

      Mais si tu rencontres des difficultés financières à la perte de ton emploi, tu pourrais introduire une demande d’aide auprès du CPAS  de ta commune de résidence. Tu trouveras plus d’informations sur les aides du CPAS sur la fiche: https://www.bruxelles-j.be/droits-sociaux/obtenir-de-laide-du-cpas/quelles-sont-les-aides-fournies-par-le-cpas-a-qui-sadressent-elles-quelles-sont-les-conditions/

      Pour plus d’informations, contacte nous !

      Répondre
  30. PHI

    J’ai 54 ans, suis de nationalité française et réside (résident frontalier) en Belgique.

    J’ ai donc travaillé et ai cotisé à l’assurance chomage durant 30 ans en France , mais n’ai jamais travaillé en Belgique.

    A quel pays dois je m’adresser pour bénéficier des allocations chomage ?

    Je vous remercie pour votre réponse.

     

    Répondre
    1. Infor Jeunes Bruxelles

      Bonjour PHI,
      En cas de fin de contrat de travail, la règle prévoit que le travailleur perçoit des allocations de chômage dans son pays de résidence. A la fin de ton contrat, ton employeur français te remet un certificat de fin de contrat et une attestation Pôle Emploi. Ces documents ne sont pas valables en Belgique. Tu devras te présenter, muni de ces documents et de ta carte d’identité, auprès de l’Unité Territoriale de la DIRECCTE (Direction régionale des entreprises, de la concurrence, de la consommation, du travail et de l’emploi) de ton lieu de travail. Tu recevras ainsi le formulaire U1 (modèle européen), indispensable pour la constitution de votre dossier auprès de ton organisme de paiement (CAPAC, syndicat). Tu devras directement t’inscrire comme demandeur d’emploi auprès du FOREm si tu résides en Wallonie (au plus tard 8 jours calendrier à dater du lendemain de la date de demande en chômage complet).
      Dès lors, il faudra faire ta demande d’allocations de chômage en Belgique. En tant que travailleur frontalier, tu n’auras pas à prester 3 mois de travail en Belgique pour pouvoir prétendre à des allocations de chômage belges (ce qui est la règle générale pour les travailleurs étrangers souhaitant bénéficier d’allocations de chômage sur base d’un travail presté dans un autre pays).
      J’espère avoir répondu à ta question ! N’hésite pas s’il te faut d’autres infos !

      Répondre
  31. Marie

    Madame, Monsieur,

    J’ai presté 9 mois (du 4 avril 2019 au 4 janvier 2020) sans interruption dans le cadre d’un CDD qui n’a pas été renouvelé par l’employeur. J’ai 31 ans; je suis célibataire et occupe une chambre chez mes parents. Ai-je droit à une allocation de chômage ?

    Je vous remercie pour votre réponse.

    Répondre
    1. Infor Jeunes Bruxelles

      Bonjour Marie,
      Comme tu peux le lire dans la fiche ci-dessus, pour ouvrir un droit aux allocations de chômage, il faut prouver un certain nombre de jours de travail sur une période donnée en fonction de son âge. Pour les personnes de moins de 36 ans, il faut prouver 312 jours de travail (soit un an) sur une période de 21 mois précédant la demande. Dès lors, si tu n’avais jamais travaillé avant ton CDD, tu n’auras malheureusement pas encore ouvert de droit aux allocations de chômage. Si tu avais travaillé avant ce CDD de 9 mois, il faudra vérifier si tu comptabilises bien le nombre de jours de travail requis pour la période de référence (de 21 mois).
      J’espère avoir répondu à ta question ! N’hésite pas s’il te faut d’autres infos !

      Répondre
  32. Lo

    Bonjour,

    Je travaille à mi-temps depuis 9mois mais mon CDD va se terminer. Ai-je droit au chômage? Où dois-je m’inscrire?

    Répondre
    1. Infor Jeunes Bruxelles

      Bonjour Lo,
      Pour ouvrir un droit aux allocations de chômage (sur base du travail), il faut prouver un certain nombre de jours de travail sur une période donnée en fonction de son âge. Pour les personnes de moins de 36 ans, il faut prouver 312 jours de travail (soit un an) sur une période de 21 mois précédant la demande. Dès lors, si tu n’avais pas travaillé avant ton CDD, tu n’auras malheureusement pas encore ouvert de droit aux allocations de chômage.
      Si tu as moins de 25 ans, tu peux ouvrir un droit aux allocations d’insertion (sur base des études) après un an de stage d’insertion. Le travail est pris en compte pour le stage d’insertion: https://www.bruxelles-j.be/travailler/ton-premier-emploi/le-stage-dinsertion-professionnelle/

      Note que le travail à temps partiel influence le droit aux allocations de chômage. Tu trouveras toutes les informations relatives au fait de travailler à temps partiel et l’impact sur le droit aux allocations de chômage via le lien suivant : https://www.bruxelles-j.be/droits-sociaux/tes-droits-au-chomage/travailler-a-temps-partiel/
      Tu trouveras les informations relatives aux démarches à effectuer pour faire la demande d’allocations de chômage via le lien suivant : https://www.bruxelles-j.be/droits-sociaux/tes-droits-au-chomage/quelles-demarches-dois-tu-effectuer/
      Tu trouveras les informations relatives aux démarches à effectuer pour faire la demande d’allocations d’insertion via le lien suivant : https://www.bruxelles-j.be/travailler/ton-premier-emploi/quelles-sont-les-demarches-a-effectuer-en-fin-de-stage-dinsertion-professionnelle/
      J’espère avoir répondu à ta question ! N’hésite pas s’il te faut d’autres infos !

      Répondre
  33. laura

    Peut on avoir le chômage meme en etant SDF ??

    Répondre
    1. Infor Jeunes Bruxelles

      Bonjour Laura,

      Il est possible de pouvoir bénéficier du chômage tout en étant SDF pour autant qu’on remplisse les conditions pour pouvoir ouvrir un droit au chômage expliquées sur la fiche ci-dessus.

      Aussi, l’une des obligations imposées aux chômeurs est d’être domicilié et résider de manière effective en Belgique. Pour les personnes sans abris, cette condition peut être remplie par l’inscription à une adresse de référence (auprès d’un particulier ou auprès d’un CPAS).

      Vous trouverez plus d’information à ce sujet sur : https://www.droitsquotidiens.be/fr/question/quoi-sert-ladresse-de-reference?o=3698 ou sur https://www.droitsquotidiens.be/fr/categories/logement/domicile/adresse-de-reference

      D’autres questions ? N’hésitez pas à nous recontacter!

      Répondre
  34. Chacha

    Bonjour jai un contract temp plein depuis novembre 2015 jai 56 ans mais je pense que la société ou je travaille  va arrêtez je suit employée pouvez vous me dire si j’ai droit au chômage et plus ou moins ce que je vais touchez car très anxieuse merci beaucoup

    Répondre
    1. Infor Jeunes Bruxelles

      Bonjour Chacha,
      Comme tu peux le lire dans la fiche ci-dessus, pour ouvrir un droit aux allocations de chômage, il faut prouver un certain nombre de jours de travail sur une période donnée en fonction de son âge. Pour les personnes à partir de 50 ans, il faut prouver 624 jours (soit 2 ans de travail) au cours des 42 mois qui précèdent la demande. Dès lors, si tu travailles depuis novembre 2015 tu auras ouvert un droit aux allocations de chômage.
      Cependant il me manque des détails pour pouvoir te dire à combien s’élèveront tes allocations de chômage. En effet, le montant des allocations de chômage dépend de trois critères :
      –       Ta dernière rémunération brute.
      –       Ta situation personnelle et familiale (cohabitant avec charge de famille, isolé, cohabitant).
      –       Ta durée de ton chômage (3 périodes d’indemnisation).
      Durant les 3 premiers mois, l’allocation de chômage s’élève à 65% de ta dernière rémunération brute plafonné à 2700,75€ (que tu sois isolé, cohabitante avec charge de famille ou cohabitante).
      Tu trouveras les informations au regard de ta situation personnelle via les tableaux suivants :
      –       Cohabitant avec charge de famille : http://www.bruxelles-j.be/content/uploads/2019/11/cohabitant-avec-charge-famille.png
      –       Isolé : http://www.bruxelles-j.be/content/uploads/2019/11/isole.png
      –       Cohabitant : http://www.bruxelles-j.be/content/uploads/2020/01/cohabitant.png
      https://www.bruxelles-j.be/droits-sociaux/tes-droits-au-chomage/quels-sont-les-montants-des-allocations-de-chomage/
      J’espère avoir répondu à ta question ! N’hésite pas s’il te faut d’autres infos !

      Répondre
  35. Aswa

    Bonjour. J’ai travaillé 6 mois temps plein au tant que stagiaire FPI et 6 mois temps plein au tant que salarié.

    Ma question est la suivante est ce que mes 6 mois de fpi rentrent dans le calcul de mes jours de travail pour obtenir des allocations au chômage?

    Bien à vous

    Répondre
    1. Infor Jeunes Bruxelles

      Bonjour Aswa,

      Malheureusement, tu ne pourras pas immédiatement ouvrir le droit aux allocations de chômage d’une FPI de 6 mois suivie d’une période travail de 6 mois car tu n’auras pas suffisamment travaillé cumulé de jours requis. En effet, la première moitié de la FPI étant consacrée à ta formation (donc pas soumise aux cotisations sociales ordinaires), tu ne pourras en valoriser que maximum 96 jours pour le calcul des jours à comptabiliser pour demander le chômage.
      Et, pour bénéficier des allocations de chômage, tu devras prouver un certain nombre de jours de travail salarié au cours d’une certaine période de référence. Par exemple si tu as moins de 36 ans, tu devras travailler minimum 312 jours au cours des 21 mois qui précédant ta demande. Dans ta situation, si on ajoute les 96 jours de la partie formation et les 6 mois de contrat salarié, tu n’auras malheureusement pas les 312 jours au total.

      En attendant, tu pourrais peut-être ouvrir le droit à des allocations d’insertion (allocations sur base des études) au bout de 12 mois d’inscription comme demandeuse d’emploi; pour autant que tu obtiennes 2 évaluations positives et aies moins de 25 ans au moment de la demande. Tu trouveras plus d’informations sur le stage d’insertion sur: http://bruxelles-j.be/travailler/ton-premier-emploi/le-stage-dinsertion-professionnelle/

      Pour d’autres questions, n’hésite pas à nous recontacter.

      Répondre
  36. lus

    bonjour ,pourrais je savoir si une personne  n ‘ayant pas de chomage ,peut etre exercer un travail non declare sachant que le mari jouit  d’une pension menage?merci de me dire quoi

    Répondre
    1. Infor Jeunes Bruxelles

      Bonjour Lus,

      Le travail non déclaré (ou travail au noir) est illégal.

      Le travail non déclaré implique que le travailleur fraude et qu’il ne bénéficie d’aucune protection sociale en cas d’accident de travail ou de maladie. Il ne cotise pas non plus pour sa future pension ou pour le chômage. En général, les conditions légales de travail (horaires, locaux, etc.) ne sont pas respectées, ce qui est parfois dangereux.

      Il est donc déconseillé de travailler au noir, même si cela n’a aucun impact sur une quelconque allocation sociale.

      Si le travailleur se fait prendre à travailler au noir, il risque une amende pouvant aller de 60€ à 600€. Si cette fraude a en plus un impact sur une allocation sociale, des sanctions peuvent également être prises par les institutions concernées (ONEm, CPAS, etc).

      Attention donc qu’il s’agit de fraude, peu importe la situation.

      Si tu as besoin d’autres informations, n’hésite pas !

      Répondre
  37. Bay max

    Bonjour, voici ma question:

     

    J’ai débuté le chômage temps plein le 14 avril 2018.

     

    J’ai obtenu un cdd à 32h semaine (sans maintien de droit) de octobre 2018 jusqu’en juin 2019. A partir de juillet 2019 jusqu’en janvier 2020, j’ai eu un cdd temps plein et maintenant, je vais me retrouver au chômage.

     

    Comment se passe ma dégressivité ?

     

    Comment vont être calculé mes indemnités ?

     

    Merci beaucoup

    Répondre
    1. Infor Jeunes Bruxelles

      Bonjour Bay max,

      Apparemment ta question est restée sans réponse. Désolé.
      Vu que tu as travaillé au moins 12 mois dans les 18 derniers mois, tu reviendras en début de dégressivité (en début de première phase d’indemnisation).
      Vu que l’interruption de chômage a été de moins de 24 mois, tes allocations devraient toujours être calculées sur base de la même rémunération que précédemment (en avril 2018).

      Bien à toi

      Répondre
  38. Nono

    Bonjour je commence à travailler le 20/09/2018 jusqu’à 27/09/2019 Et le 30/09/2019 jetais en incapacité de travail jusqu’à mon accouchement le 27/12/2019 mon contrat de travail prend fin le 20/03/2020 de 18 mois  Je vais savoir combien de temps je vais travailler encore pour avoir droit au chômage

    Répondre
    1. Infor Jeunes Bruxelles

      Bonjour Nono,

      Nous ne pourrons malheureusement pas répondre à ta question avec précision car pour ouvrir un droit, tu dois totaliser, sur une certaine période (appelée période de référence), un certain nombre de jours de travail salarié en fonction de ton âge (au minimum 312 jours, soit 1 an, sur les 21 mois précédant ta demande,les 21 mois étant la période de référence. La règle des 312 jours est valable pour les moins de 36 ans) Tu trouveras un tableau récapitulatif ci-dessus.

      En principe, les jours de maladie  peuvent être pris en compte dans le calcul du nombre de jour à totaliser pour ouvrir un droit au chômage pour autant que ces journées sont indemnisées par la mutuelle et que tu n’aies pas perçu d’allocations d’insertion (chômage après étude) avant ton emploi; et ton congé de maternité peut entrer dans le calcul des jours suffisant pour ouvrir ton droit (pour autant que tu aies été indemnisée par ta mutuelle).

      Si tes jours d’incapacité n’étaient pas indemnisés par la mutuelle et que tu ne totalises pas suffisamment de jours pour ouvrir un droit, sache qu’une naissance permet de prolonger ta période de référence et te permettra peut-être de faire prendre en cours des jours de travail effectué avant cette naissance.

      D’autre questions ? N’hésite pas à nous recontacter!

      Répondre
  39. Momo

    Bonjour  voila je n est pas le droit a avoir du chômage  a cause que je n est pas de 2 positif. si je fait une formation est ce que j aurai le droit au allocation de chomage

    Répondre
    1. Infor Jeunes Bruxelles

      Bonjour Momo,

      Malheureusement suivre une formation ne te permettra pas d’ouvrir un droit au chômage.

      En Belgique, il y a deux possibilités pour ouvrir un droit au chômage :

      Sur base des études : il faut alors terminer et valider ton stage d’insertion qui est une période de 312 jours pendant laquelle Actiris évalue ta recherche d’emploi. De ce que nous comprenons de ta situation, tu as entamé ton stage d’insertion mais tu n’as pas obtenu 2 évaluations positives ? Si c’est bien cela, il faudra que tu fasses une demande de nouvelle évaluation le plus rapidement possible. Ton stage d’insertion est en effet prolongé tant que n’obtiens pas les 2 évaluations positives mais c’est à toi de faire les démarches pour demander cette prolongation. Note que si tu fais cette demande, comme tu restes en stage d’insertion, tu maintiens également ton droit aux allocations familiales. Pour ouvrir un droit aux allocations d’insertion (= chômage sur base des études), il faut également avoir moins de 25 ans au moment de la demande (c’est-à-dire quand le stage est validé). Les informations sur le stage d’insertion se trouvent sur cette fiche : https://www.bruxelles-j.be/travailler/ton-premier-emploi/le-stage-dinsertion-professionnelle/ Tu trouveras également une explication détaillée sur les convocations d’Actiris et sur que faire en cas d’évaluation négative ici : http://www.actiris.be/jeunes/tabid/976/language/fr-BE/Controle-de-ma-disponibilite.aspx

      Sur base du travail : dans ce cas il faut prouver un certain nombre de jours de travail sur une période déterminée selon ton âge. Si tu as moins de 36 ans, tu dois ainsi prouver 312 jours de travail sur les 21 mois qui précèdent ta demande de chômage. 312 jours de travail équivalent à une année complète de travail en équivalent temps plein. Les informations se trouvent sur la fiche ci-dessus.

      Si tu ne réponds à aucunes des deux conditions, tu ne pourras pas ouvrir un droit au chômage.

      Note finalement que su tu envisage d’entamer une formation, celle-ci pourrait faire partie de ton stage d’insertion. Il faudra discuter de la formation envisagée avec la personne en charge de ton dossier chez Actiris.

      Si tu as besoin d’autres information, n’hésite pas !

      Répondre
  40. Fabienne

    Bonjour il me reste 7 mois de travaille pour aller au chaumage mais je suis en incapacités de travaille a la mutuelle esque les jour compte aussi pour arriver au chômage merci d’avance

    Répondre
    1. Infor Jeunes Bruxelles

      Bonjour Fabienne,
      Les journées indemnisées par l’assurance maladie-invalidité (sauf si tu as été bénéficiaire d’allocations d’insertion – chômage sur base des études – au préalable) sont prises en compte pour l’ouverture du droit aux allocations de chômage.
      J’espère avoir répondu à ta question ! N’hésite pas s’il te faut d’autres infos !

      Répondre
  41. Elijo

    J’ai terminé mes études de Bachelier en commerce international en juin 2018.  Je ne trouve pas de travail lié à mon diplôme.  Ai-je droit à une allocation de chômage en attendant de trouver du travail ?

     

    Répondre
    1. Infor Jeunes Bruxelles

      Bonjour Elijo,

      Ta question n’est pas très précise.
      T’étais-tu inscrit comme demandeur d’emploi à la fin de tes études?
      As-tu travaillé depuis la fin de tes études (même s’il s’agit de tâches pas forcément lié à ton diplôme)?

      Car en Belgique, pour bénéficier des allocations de chômage, il faut prouver un certain nombre de travail salarié au cours d’une certaine période de référence. Par exemple, les personnes de moins de 36 ans doivent travailler minimum 312 jours au cours des 21 mois précédant leur demande. Tu trouver plus d’informations sur les conditions pour bénéficier des allocations de chômage sur base du travail sur la fiche ci-dessus.

      Si tu n’as pas travaillé (ou pas suffisant travaillé) depuis la fin de tes études, tu pourrais sous certaines conditions, prétendre à l’autre type d’allocations (allocations d’insertion). Pour ouvrir le droit aux allocations d’insertion, tu dois avoir observé 12 mois d’inscription comme demandeur d’emploi en stage d’insertion, avoir obtenu 2 évaluations positives et n’avoir pas atteint l’âge de 25 ans au moment d’introduire ta demande. Tu trouveras plus d’informations sur le stage d’insertion sur la fiche: https://www.bruxelles-j.be/travailler/ton-premier-emploi/le-stage-dinsertion-professionnelle/

      Si tu ne remplis pas les conditions pour prétendre à l’un au l’autre type d’allocations, tu ne pourras malheureusement pas bénéficier des allocations de chômage maintenant.

      Pour d’autres questions, n’hésite pas à nous recontacter.

      Répondre
  42. rislaine

    Bonjour,

    J’ai commencé mon contrat le 1 avril 2019

    j’ai été en préavis a partir de septembre pour une durée de 4 semaines jusqu’au mois de décembre je n’est pas été a la mutuelle je n’avais pas droit j’ai repris le travail debut janvier, mon préavis se termine le 3 février,

    ai je droit au chômage ? j’ai calculer que j’arrivais a 309 jours au total

    Merci a vous

    Répondre
    1. Infor Jeunes Bruxelles

      Bonjour Rislaine,

      Avant tout, nous sommes désolés de te répondre aussi tard. Ta question s’est perdue dans nos mails et nous venons seulement de nous rendre compte que nous n’y avions pas répondu. Si tu n’as entre-temps pas eu de réponse ailleurs, voici notre réponse:

      Malheureusement, tu ne pourras pas immédiatement ouvrir le droit aux allocations de chômage à fin de ton contrat en février. Nous n’auras en effet pas suffisamment travaillé pour y prétendre.

      Pour bénéficier des allocations de chômage, il faut prouver un certain nombre de jours de travail salarié au cours d’une certaine période de référence. Par exemple, les personnes de moins de 36 ans doivent travailler minimum 312 jours au cours des 21 mois précédant leur demande. Nous parlons bien de jours de travail effectif (les jours de repos hebdomadaires (par exemple si tu ne travailles pas les weekends, tu ne dois pas compter les samedis et dimanches), les éventuelles périodes d’interruption entre tes différents contrats, etc. ne sont pas comptabilisés). Pour t’aider à calculer tes jours de travail, tu peux consulter tes fiches de paie.

      Pour d’autres questions, n’hésite pas à nous recontacter.

      Répondre
  43. Astrid

    Bonjour,

    J’ai 30 ans. J’ai effectué à la suite 2 CDD de 6 mois à Bruxelles en tant que « temps partiel maintien des droits ».

    J’ai commencé mon premier contrat le 1 er février 2019 et je terminerai le 2 ème CDD le 31 janvier 2020. Le premier CDD consistait en 20h semaine et le deuxième en 25h,50 semaine. J’ai pris durant mon 2ème cdd 6 jours de congés sans solde.

    Ma patronne ne m’a pas encore parlé de la suite (mais à priori elle risque de me proposer un CDI à partir du 1ER février). Seulement à cause des conditions de travail qui ne me conviennent pas je ne souhaite pas continuer ce travail.

    Je voudrais savoir si je suis admissible à un chômage temps partiel?

    (J’ai du mal à faire le calcul aussi car il faut prendre en compte que j’ai effectué une formation professionnelle  30h/semaine de août 2018 à décembre 2018 qui aboutissait sur un stage de 6 semaine en milieu professionnel de 35h/semaine en décembre 2018).

    Aussi étant donné que j’ai le statut « temps partiel maintien des droits » et que j’ai un contrat Activa je me demande si j’aurais droit à des demis-allocations chômage et si déjà je suis admissible au chômage?

    Je suis aller à mon syndicat pour leur demander mon admissibilité mais la dame à l’accueil qui donne les tickets pour avoir accès au bureau de la fgtb m’a répondu que le calcul se ferait le jour de l’introduction de ma demande de l’allocation et donc à la fin de mon contrat le 31 janvier 2020. Seulement j’ai besoin de m’organiser avant et de pouvoir anticiper si je recevrais ou non une allocation chômage et cela même si c’est une allocation sur base de temps partiel.

    Est-ce dans mes droit de demander à mon syndicat le calcul de mon admissibilité au chômage?

    En vous remerciant.

    Répondre
    1. Infor Jeunes Bruxelles

      Bonjour Astrid,

      Il semble très probable que tu aies droit à des allocations de chômage après la fin de ton CDD. Cependant, il ne faudrait pas que l’ONEM soit mis au courant de ton refus de signer un nouveau contrat. Si l’employeur te dénonce, tu risquerais une sanction de l’ONEM.
      Pour déterminer à quel type d’allocations tu auras droit, il faudrait connaître aussi ton historique avant ces emplois à temps partiel.
      Le plus simple serait probablement d’en discuter par téléphone. Tu peux nous joindre au 02/514.41.11 (et demander à parler à François).

      Bien à toi

      Répondre
  44. Mourtad *****

    Bonjour,

    Suite à la fin de mon préavis, j’ai entamé les démarches nécessaires pour une demande d’allocations de chômage auprès de mon syndicat.

    La 1ère étape est faite ; je suis inscrite auprès d’un syndicat depuis plus d’un an. Ensuite, pour la 2eme étape, je me suis inscrite chez Actiris en ligne, sur leur site, le lendemain de la fin de mon préavis et j’ai reçu l’activation de ma session en confirmation par e-mail, etc.
    Et en 3 eme étape, je me suis présentée au bureau de mon syndicat.

    Afin de compléter mon dossier, mon syndicat me demande une attestation A23 de la part d’Actiris. J’ai enfin réussi à les avoir au téléphone aujourd’hui, seulement on m’annonce au téléphone que je ne suis pas inscrite! Chose que je suis persuadée d’avoir fait et dans les temps (dans les 8 jours qui suivent la fin de mon préavis).

    Du coup, l’agent d’accueil de chez Actiris me donne rdv pour le jeudi 9 janvier afin de , je cite « faire ma réinscription et me donner mon attestation ».

    Je vous avoue être perdue étant donné que j’ai voulu tout faire dans les règles de l’art et là, on m’annonce que je ne suis pas inscrite chez Actiris.

    Ma question est de savoir quels seraient les risques encourus si en effet l’inscription que j’ai introduite en ligne n’aurait pas été prise en compte ?

    Merci d’avance pour votre temps.

    Bien à vous,

    Mourtad ****

    Répondre
    1. Infor Jeunes Bruxelles

      Bonjour Mourtad,

      Pour ne perdre aucun jour de chômage, il faut s’inscrire chez Actiris au plus tard dans les 8 jours calendrier suivants la fin du contrat. Si ton inscription n’a pas été prise en compte, que tu ne peux pas prouver que tu t’es inscrit directement et que tu t’es inscrit au-delà des 8 jours, tu risques de perdre le droit aux allocations pour les jours où tu n’étais pas inscrit.

      Bien à toi

      Répondre
  45. ben

    grâce à une formation est-ce qu’on peut récupérer le droit au chômage

    Répondre
    1. Infor Jeunes Bruxelles

      Bonjour Ben,

      Ta question n’est pas très claire.
      Étais-tu bénéficiaire d’allocations de chômage (sur base du travail ou des études)?
      Parles-tu d’une sanction de l’Onem ou d’une exclusion définitive du droit au chômage?

      Si tu as perdu tes allocations de chômage suite à une sanction de l’Onem, tu pourras récupérer ton droit à la fin de la période de sanction; que tu fasses une formation entre-temps ou pas. Tu devras juste en te réinscrivant comme demandeur d’emploi et introduire une nouvelle de demande d’allocations auprès d’un organisme de paiement.

      Sinon, sache qu’en Belgique, il n’est pas possible de récupérer un droit au chômage perdu juste en suivant une formation. S’il ne s’agit pas d’une sanction ou que tu n’as jamais bénéficié d’allocations de chômage, tu devras prouver un certain nombre de jours comme salarié avant de prétendre aux allocations de chômage. Tu trouveras plus d’informations sur les conditions pour ouvrir le droit au chômage sur la fiche ci-dessus

      Pour d’autres questions, n’hésite pas à nous recontacter.

      Répondre
  46. Ruchy

    Bonjour tous,

    j’aimerais savoir concernant mon cas : j’ai été en CDI pour un poste Ingénieur junior au sein d’une boîte de prestation  et j’ai travaillé du 02 juillet au 10 Novembre 2019 ( soit 5 mois), l’entreprise a rompu mon contrat en me voyant une lettre, actuellement je suis en possession du C4, concernant mon cas j’ai droit au chômage ? vue que j’ai juste travaillé  5mois.

    Bien à vous

    Répondre
    1. Infor Jeunes Bruxelles

      Bonjour Rushy,
      Comme tu peux le lire dans la fiche ci-dessus, pour ouvrir un droit aux allocations de chômage, il faut prouver un certain nombre de jours de travail sur une période donnée en fonction de ton âge. Pour les personnes de moins de 36 ans, il faut prouver 312 jours de travail (soit un an) sur une période de 21 mois précédant la demande. Dès lors, si tu n’avais jamais travaillé avant et que tu as travaillé 5 mois, tu n’auras malheureusement pas encore ouvert de droit aux allocations de chômage.
      Si tu as moins de 25 ans, tu peux ouvrir un droit aux allocations d’insertion après un an de stage d’insertion. Le travail est pris en compte pour le stage d’insertion: https://www.bruxelles-j.be/travailler/ton-premier-emploi/le-stage-dinsertion-professionnelle/
      J’espère avoir répondu à ta question ! N’hésite pas s’il te faut d’autres infos !

      Répondre
  47. el bekkay

    Bonjour, j ai été en chômage  complet maintenant de puis le 09 décembre je viens de commencer un travail à temps partiel de 17 h par semaine avec un complément de Chomage.Ma question c est dans le futur je me trouve sans emploi est ce que je peux retourner à ma situation chômeur complet comme j ai été avant et merci

    Répondre
    1. Infor Jeunes Bruxelles

      Bonjour El Bekkay,

      Si tu perds involontairement ton travail à temps partiel, tu pourras bien récupérer les allocations de chômage que tu avais précédemment.

      Bien à toi

      Répondre
  48. Verr

    Ma fille a travaillé pendant 2 ans en tant que stagiaire dans un institut de beauté (cours IFAPME).Son contrat s est terminé en août 2019.Elle a accouché le 17 juin 2019.Elle a plus de 25 ans et s est inscrite au chômage après son congé de maternité (fin septembre ).Elle vit avec son compagnon qui travaille. Nous vivons en Wallonie. A t elle droit à des allocations de chômage ? Si non y t il un stage d attente et peut elle espérer avoir une allocation à un moment ?

    Merci d avance.

    Répondre
    1. Infor Jeunes Bruxelles

      Bonjour Verr,

      Pour pouvoir bénéficier des allocations de chômage sur base des études (= allocations d’insertion), il faut répondre à une série de conditions. Une de ces conditions est que le jeune ait moins de 25 ans au moment où il en fait la demande. Si ta fille a déjà 25 ans ou plus, il ne lui sera donc pas possible d’ouvrir un droit aux allocations d’insertion.

      Si elle avait eu moins de 25 ans, en réussissant sa formation en alternance elle aurait pu réduire considérablement la durée de son stage d’insertion, mais malheureusement l’ONEm est intransigeant sur la question des 25 ans, il est donc inutile pour elle d’entamer ce stage. Le fait d’avoir été en congé de maternité n’est malheureusement pas un motif valable pour demander une dérogation à cette règle.

      La seule possibilité pour ta fille d’ouvrir un droit au chômage sera de le faire sur base du travail. Dans ce cas, si elle a moins de 36 ans et pour ouvrir un droit au chômage à temps plein, elle devra prouver 312 jours de travail sur les 21 mois qui précèdent sa demande. Cela correspond à une année complète de travail en équivalent temps plein. Malheureusement les jours de travail prestés dans le cadre d’une formation en alternance ne peuvent pas être comptabilisés dans ce calcul. Si elle n’a pas d’autres expériences de travail, ta fille ne pourra donc pas encore ouvrir de droit au chômage.

      Si la situation financière devenait difficile, elle pourra se tourner vers le CPAS afin de faire une demande d’aide. Les aides du CPAS peuvent prendre différentes formes. Cela peut être une demande de RIS (= revenu d’intégration social, càd une somme d’argent versée chaque mois) mais également une demande d’intervention sur des frais très précis (une intervention financière ponctuelle dans les frais liés à la maternité ou au logement par exemple). Tu trouveras toutes les informations sur ces fiches-ci : https://www.bruxelles-j.be/droits-sociaux/obtenir-de-laide-du-cpas/

      Si tu as besoin d’autres informations, n’hésite pas !

      Répondre
  49. Malika28

    Bonjour

    J’ai 32 ans j’avais un contrat à temps partiel 19h/semaine de 6 mois du 24/08/2018 au 24/02/2019 puis on m’a prolongé mon contrat à temps plein du 1/02/2019 au 24/08/2020

    Le 21/06/2019 j’étais écarté du travail pour grossesse j’ai repris le travail le 19/12/2012 (6 mois congé de maternité)

    Ma question est la suivante:

    Le congé de maternité (6 mois) est il pris en compte pour avoir droit au chômage ou pas?

     

    Répondre
    1. Infor Jeunes Bruxelles

      Bonjour Malika28,

      Si tu étais indemnisée par la mutuelle durant ton congé de materiné, celui-ci entre alors bien en compte dans le nombre de jours de travail à prouver pour ouvrir un droit au chômage.

      Si tu as besoin d’autres informations, n’hésite pas !

      Répondre
  50. Bahja

    Bonjour je travail 38 par semaine pendant 20 mois pensez vous que j’ai le droit au chômage merci

    Répondre
    1. Infor Jeunes Bruxelles

      Bonjour Bahja,
      Comme tu peux le lire dans la fiche ci-dessus, pour ouvrir un droit aux allocations de chômage, il faut prouver un certain nombre de jours de travail sur une période donnée en fonction de ton âge. Si tu as moins de 36 ans, il faut prouver 312 jours de travail sur une période de 21 mois précédant la demande.
      Dès lors, si tu as moins de 49 ans, en ayant travaillé 20 mois tu auras effectivement ouvert un droit aux allocations de chômage.
      J’espère avoir répondu à ta question ! N’hésite pas s’il te faut d’autres infos !

      Répondre
  51. Lp

    Bonjour,

    J ai quitter volontairement mon emploi après plus de 25 ans dans la meme firme.

    Maintenant cela fait un an que je ne travaille pas, j ai 53 ans.Ais-je droit au chomage,je pense que non?, merci pour vos infos.

    Répondre
    1. Infor Jeunes Bruxelles

      Bonjour Lp,
      Dans le cadre d’une démission, l’ONEm considère que la personne a abandonné son emploi sans motif « légitime ».
      Si tu abandonnes ton emploi sans motif légitime, tu risques un avertissement ou une exclusion au bénéfice des allocations pour une durée entre 4 et 52 semaines.
      La notion de « motif légitime » n’est pas définie par la réglementation. C’est ton bureau de chômage qui décidera si ta situation donne lieu ou non à une sanction.
      Dès lors, cela veut dire que tu n’as pas droit à des allocations de chômage pour une durée de 4 à 52 semaines et non pas que tu n’as pas droit du tout à des allocations de chômage.
      Pour que la sanction prenne cours il faut faire une demande d’allocations de chômage auprès d’un organisme de paiement (CAPAC, syndicat). Suite à cette demande, tu seras convoqué par l’ONEm afin qu’il puisse t’entendre sur les raisons de ta démission (et par ce biais déterminer la durée de la sanction).
      A la fin de la période de sanction, il faudra que tu te ré inscrives comme demandeur d’emploi auprès d’Actiris ou du Forem et que tu refasses une demande d’allocations de chômage.
      https://www.bruxelles-j.be/droits-sociaux/tes-droits-au-chomage/quelles-sont-les-sanctions-de-lonem/
      Si tu as travaillé 25 ans et que cela fait un an que tu as quitté ton poste, ton droit aux allocations est encore ouvert, dès lors il faudrait que tu fasses la demande d’allocations auprès de ton organisme de paiement au plus vite afin que la sanction puisse prendre cours et que tu aies droit aux allocations dès la fin de celle-ci.
      J’espère avoir répondu à ta question ! N’hésite pas s’il te faut d’autres informations !

      Répondre
  52. Vanny

    Bonjour,

    Je compte travailler en tant qu’intérimaire. Quels sont mes droits ? Ce sont des conditions un peu spécifiques…

    Bien à vous

    Merci d’avance

    Répondre
    1. Infor Jeunes Bruxelles

      Bonjour Vanny,

      Ta question est très vaste. Parles-tu de tes droits en matière d’accès au chômage ?

      Si c’est le cas, ils sont les mêmes que pour tous les travailleurs : tu dois prouver un certain nombre de jours de travail sur une période déterminée (voir tableau en haut de cette fiche).

      L’ONEm (via un organisme de paiement) te demandera ainsi l’ensemble de tes C4 (intérimaires ou non) afin de faire le calcul et voir si tu entres dans les conditions.

      Pour le calcul du nombre de jours, si tes contrats ne sont pas « stables », il existe des calculs spéficiques pour connaître le nombre de jours à prendre en compte. Tu trouveras le détail de ces calculs sous le point « Comment calculer tes jours ? » de cette fiche.

      Si ta question portait sur autre chose que l’ouverture du droit au chômage sur base du travail intérimaire, nous t’invitons à nous la préciser.

      Si tu as besoin d’autres informations, n’hésite pas !

      Répondre
  53. Mirela

    Bonjour, j’ai 36 ans et je travaille depuis le 3 septembre 2018, à temps partiel je veux savoir si je suis au chômage. Je veux préciser que j’ai travaillé avec un contrat dans un autre pays 4 ans et 8 mois, est-ce envisagé? Merci!

    Répondre
    1. Infor Jeunes Bruxelles

      Bonjour Mirela,

      Ta question n’est pas précise.
      Dans quel pays étranger as-tu travaillé?
      Et, s’agissait-il de contrats salariés avec retenues de cotisations sociales; y compris pour le chômage?

      Car, il est tout à fait possible de bénéficier des allocations de chômage belge après une période d’occupation à l’étranger, sous certaines conditions. Tu trouveras la liste des pays dont on peut faire valoir la période de travail pour une admissibilité aux allocations de chômage en Belgique sur cette fiche de l’Onem (2ème tableau): https://www.onem.be/fr/documentation/feuille-info/t31#h2_1

      Si tu as travaillé dans un de ces pays comme salariée et que ton salaire a fait l’objet de retenu de cotisations sociales pour le chômage, comme tu as suffisamment travaillé en Belgique depuis ton arrivée (3 mois de travail aurait suffi), tu pourrais prétendre aux allocations de chômage à la perte de contrat actuel. Mais attention, tu dois avoir perdu ton emploi de manière involontaire sinon tu risqueras une sanction de l’Onem avant de pouvoir ouvrir ton droit. Tu trouveras plus d’informations sur les sanctions de l’Onem sur la fiche: https://www.bruxelles-j.be/droits-sociaux/tes-droits-au-chomage/quelles-sont-les-sanctions-de-lonem/

      Mais, si ton travail à l’étranger ne s’est pas effectué dans l’un de ces pays, pour ouvrir le droit aux allocations de chômage en Belgique, tu devras prouver un certain nombre de jours de travail salarié au cours d’une certaine période de référence. Les personnes de ta catégorie d’âge travaillant à temps partiel doivent prouver minimum 468 demi-jours au cours des 39 mois précédant leur demande. Dans ce cas, si tu perds ton emploi maintenant, tu ne pourras malheureusement pas prétendre aux allocations de chômage car tu n’auras pas suffisamment travaillé. Dans ta situation, tu devras travailler minimum 18 mois consécutifs. Tu trouveras plus d’informations sur les conditions pour ouvrir le droit aux allocations de chômage sur base d’un travail à temps partiel sur la fiche: https://www.bruxelles-j.be/droits-sociaux/tes-droits-au-chomage/travailler-a-temps-partiel/

      Pour d’autres questions, n’hésite pas à nous recontacter.

      Répondre
  54. Laure

    Bonjour

    ma maman qui a 54 ans travaille depuis 1ans et 4mois temps plein mais vient d’être licencié pensez vous qu’elle pourra avoir droit au chômage

    merci

    Répondre
    1. Bahja

      Bonjour  j’ai 51 ans j ai travaillé un ans et 8 mois  pensez vous que j ai le droit au chômage merci et bonne année

      Répondre
      1. Infor Jeunes Bruxelles

        Bonjour Bahja,

        A partir de 50 ans, pour ouvrir un droit aux allocations de chômage pour la première fois, il faut prouver un certains nombre de jours de travail sur une période de référence:
        – soit 624 jours au cours des 42 mois qui précèdent ta demande;
        – soit 312 jours dans les 42 mois qui précèdent ta demande et 1.560 jours dans les 10 ans qui précèdent ces 42 mois;
        – soit 416 jours dans les 42 mois + pour chaque jour qui manque pour arriver à 624 jours, 8 jours dans les 10 ans qui précèdent ces 42 mois.

        Une an et 8 mois n’est pas donc suffisant. Il faudrait voir si tu avais exercé un autre emploi précédemment.

        Bien à toi.

        Répondre
    2. Infor Jeunes Bruxelles

      Bonjour Laure,
      Comme tu peux le lire dans la fiche ci-dessus, pour ouvrir un droit aux allocations de chômage, il faut prouver un certain nombre de jours de travail sur une période donnée en fonction de son âge.
      Pour les personnes à partir de 50 ans, il faut prouver :
      – soit 624 jours (2 ans) au cours des 42 mois qui précèdent ta demande; – soit 312 jours dans les 42 mois qui précèdent ta demande et 1.560 jours dans les 10 ans qui précèdent ces 42 mois; – soit 416 jours dans les 42 mois + pour chaque jour qui manque pour arriver à 624 jours, 8 jours dans les 10 ans qui précèdent ces 42 mois.
      Dès lors, il faudra vérifier avec les périodes de travail antérieures de ta maman afin de voir si elle peut ouvrir un droit aux allocations de chômage (la période de 1 an et 4 mois n’étant pas suffisante pour ouvrir un droit aux allocations).
      Elle pourrait se renseigner à ce sujet auprès de son organisme de paiement (CAPAC, syndicat).
      J’espère avoir répondu à ta question ! N’hésite pas s’il te faut d’autres infos !

      Répondre
  55. Sab

    Bonjour,

    j’étais chômeur complet actuellement je fais des travailles intérimaires à temps partiel parfois.  à la fin de mes missions quand je serais de nouveau chômeur complet y aurait t’il un impact sur mon chômage ? Où doit je demander un maintien des droits auprès du syndicat ?

    merci d’avance

    Répondre
    1. Infor Jeunes Bruxelles

      Bonjour Sab,

      En ce qui concerne les démarches à effectuer, cela dépend de si tu as signé un contrat pour une période déterminée (CDD ou CDI), ou si tu vas plutôt travailler de manière occasionnelle, c’est-à-dire que tu auras plusieurs contrats d’une à plusieurs journées (que ce soit des contrats intérimaires ou non).

      Si tu es dans le premier cas, c’est-à-dire que tu as été engagé pour une période déterminée (ou CDI), tu dois alors demander à ton syndicat d’obtenir le statut de travailleur à temps partiel avec maintien des droits. Ce statut te permettra ensuite de faire une demande d’AGR (= complément chômage). Tu pourras bénéficier de ce complément les mois au cours desquels tes revenus sont en dessous du montant de tes allocations de chômage à temps plein. L’ONEm te versera alors une somme pour compléter ton salaire.

      Si tu es dans le deuxième cas, c’est-à-dire celui du « travail occasionnel », il te faudra alors noircir la case correspondant à chaque jour de travail (peu importe le nombre d’heures que tu auras travaillé ce jour-là). Tu ne bénéficieras alors pas d’allocations pour les jours que tu auras noircis.

      Si tu ne sais pas si ton travail s’apparente plus à du « travail pour le compte d’un tiers » ou du « travail occasionnel », n’hésite pas à parler de tout cela avec ton organisme de paiement. Tu trouveras les informations de l’ONEm concernant cette question ici : https://www.onem.be/fr/documentation/feuille-info/t41

      Dans les deux cas de figure, que tu aies fait une demande de maintien des droits où que tu noircisses simplement les cases de ta carte de contrôle, une fois ta période de travail terminée, tu récupères ton droit au chômage complet. Attention que la dégressivité du montant des allocations de chômage continue de courir pendant une période de travail. Tu trouveras les informations concernant la dégressivité du montant des allocations ici : https://www.bruxelles-j.be/droits-sociaux/tes-droits-au-chomage/quels-sont-les-montants-des-allocations-de-chomage/

      Si tu as besoin d’autres informations, n’hésite pas !

      Répondre
  56. r

    Bonjour, je suis actuellement en CDI depuis 5 mois ayant presté au par avant un CDD d un mois ce qui cumule un total de 6 mois cependant dans d ignobles conditions tant bien d hygiènes (souris etc… avec preuves photos et vidéos) qu’horaires non respectés ex un lundi 12h/20h30 suivit d une journée 6h/14h30 et allant même jusqu’ a une fraude sur mon contrat car pensant signer un contrat de responsable vu le poste que j occupe et l intitulé de celui-ci après comparaison avec le précédant d’ employé polyvalent j ai remarqué que seul l intitulé avait été changé.

    ai-je droit a des indemnités de chômage si je règle a l amiable un départ avec mon employeur?

    Répondre
    1. Infor Jeunes Bruxelles

      Bonjour R,

      Il y a deux informations importantes à connaître suite à ta question.

      Tout d’abord, au niveau de l’ouverture de ton droit au chômage, si tu n’as travaillé que 6 mois au total, tu ne pourras pas ouvrir de droit. En effet, en Belgique, pour pouvoir ouvrir un droit au chômage, il faut prouver un nombre de jour de travail sur une période de référence définie selon son âge. Ainsi, si tu as moins de 36 ans, tu dois prouver 312 jours de travail sur les 21 derniers mois. Cela correspond à une année complète de travail en équivalent temps plein. Ainsi, si tu cumules 6 mois de travail, ce ne sera malheureusement pas suffisant.

      D’autre part, le motif de rupture de contrat a un impact direct sur le fait de pouvoir bénéficier directement de son droit aux allocations de chômage ou d’éventuellement être sanctionné et donc temporairement exclu de ce droit. La seule forme de rupture de contrat qui permet d’éviter un risque de sanction est le licenciement (c’est-à-dire lorsque l’employeur décide unilatéralement de mettre fin au contrat). Toutes les autres formes de rupture telles que la démission ou le commun accord, entraînent un risque de sanction. Cela signifie donc que si tu remets ta démission, l’ONEm pourrait te sanctionner.

      Le fait que les conditions de travail ne sont pas correctes est un argument mais risque malheureusement de ne pas permettre à lui seul d’éviter le risque de sanction. En effet, suite à ce genre d’argument, l’ONEm aura tendance à demander au travailleur ce qu’il a mis en place pour remédier à la situation. Ainsi, si tu n’as pas de preuves qui démontrent que tu as fait la demande à ton employeur de se mettre en ordre et de respecter la réglementation sur les conditions de travail (en contactant, par exemple, le Contrôle des Lois Sociales ou encore en ayant envoyé une mise en demeure à ton ancien employeur), l’ONEm risque de décréter que tu n’as pas mis suffisamment de choses en place que pour maintenir ton emploi. Quoiqu’il en soit, si tu remets ta démission et que tu entres une demande de chômage, tu seras probablement convoqué par l’ONEm afin de pouvoir expliquer ta situation de vive-voix. C’est lors de cette audition qu’il faudra tenter de convaincre l’ONEm que la démission était la seule possibilité. Suite à cette audition, l’ONEm décidera si elle te sanctionne ou pas.

      Tu trouveras toutes les informations sur les risques de sanctions de l’ONEm sur cette fiche-ci : https://www.bruxelles-j.be/droits-sociaux/tes-droits-au-chomage/quelles-sont-les-sanctions-de-lonem/

      Si tu as besoin d’autres informations, n’hésite pas !

      Répondre
  57. mimimatis

    bonjour,

    il y a 10 ans j’était salarié pendant 6 ans aujourd’hui je fais une cessation de mon entreprise ai droit à l’allocation de chomage

    Répondre
    1. Infor Jeunes Bruxelles

      Bonjour Minimatis,

      Si je comprends bien, tu as exercé une activité indépendante pendant 10 ans et tu as travaillé 6 ans comme salarié au préalable.
      Dans un tel cas de figure, tu devrais bien pouvoir ouvrir un droit au chômage sur base de tes prestations salariées d’il y a 10 ans. Il est en effet possible de remonter jusqu’à 15 ans en arrière dans une telle situation: https://www.onem.be/fr/documentation/feuille-info/t87#h2_5

      Bien à toi

      Répondre
  58. mario ****

    sa fait 11 ans que j’habite en cécile comment je doit faire pour recupérer mes droit en belgique

    Répondre
    1. Infor Jeunes Bruxelles

      Bonjour Mario,

      Si tu souhaites bénéficier d’allocations de chômage tu dois en principe résider en Belgique de manière effective et habituelle; cela fait partie des obligations des chômeurs.

      Aussi, si tu bénéficiais d’allocations de chômage avant ton départ  et que tu souhaites pouvoir y avoir droit en revenant vivre en Belgique sache que cette possibilité est envisageable lorsque tu as interrompu ton chômage pendant une période inférieure à 3 ans. Ces 3 ans peuvent être prolongés par certains événements que tu retrouveras ici: https://www.onem.be/fr/documentation/feuille-info/t39

      Si ta situation ne se retrouve dans aucun d’entre eux, il faudra à nouveau totaliser un certain nombre de jours de travail salarié en fonction de ton âge, et à comptabiliser sur une période de référence. Si tu as travaillé en Sicile, sache qu’une expérience professionnelle à l’étranger peutrentrer dans le calcul du nombre de jours (tout en tenant compte de la période de référence) à condition que tu aies effectué au moins trois mois de travail en Belgique à ton retour.  Tu trouveras plus de renseignements à ce sujet sur le lien suivant: http://bruxelles-j.be/droits-sociaux/tes-droits-au-chomage/quelles-conditions-dois-tu-remplir-pour-beneficier-des-allocations-de-chomage/

      D’autres questions ? N’hésite pas à nous recontacter!

      Répondre
  59. Anonyme

    Bonjour, j’ai 20 ans et je suis maman d’une fille qui a bientôt 8 mois. Je vais divorcer de mon conjoint cependant j’ai jamais travailler et je me demandais si j’avais droit au chômage sachant que je n’ai jamais travailler. (J’ai terminé ma 4ieme secondaire a l’école.)

    Merci d’avance.

    Répondre
    1. Infor Jeunes Bruxelles

      Bonjour Anonyme,

      En Belgique, il est possible d’ouvrir son droit au chômage de deux manières :

      – Sur base du travail : dans ce cas il faut prouver un certain nombre de jours de travail sur une période déterminée selon ton âge. Malheureusement, si tu n’as jamais travaillé, il ne te sera alors pas possible d’ouvrir un droit.

      – Sur base des études : dans ce cas, il faut avoir validé un stage d’insertion, c’est-à-dire avoir été inscrite chez Actiris pendant 310 jours et avoir reçu deux évaluations positives quant à ta recherche d’emploi. Il y’a également d’autres conditions, notamment d’études, il faut en effet Avoir terminé (pas forcément réussi) des études de plein exercice du cycle secondaire supérieur (6e général) ou la 3e année de l’enseignement secondaire technique, artistique ou professionnel. Note qu’en plus de cela, si tu as moins de 21 ans, tu dois être en possession d’un diplôme de l’enseignement secondaire supérieur ou avoir terminé avec succès une formation en alternance. Celui qui ne satisfait pas à cette condition mais qui a terminé des études qui ouvrent le droit peut introduire une nouvelle demande une fois l’âge de 21 ans atteint. Tu trouveras toutes les informations sur cette fiche : https://www.bruxelles-j.be/travailler/ton-premier-emploi/le-stage-dinsertion-professionnelle/ Si tu n’as pas fait de stage d’insertion, il n’est pas trop tard ! Tu peux tout à fait t’inscrire chez Actiris dès maintenant afin de démarrer ton stage d’insertion et éventuellement ouvrir un droit aux allocations de chômage sur base des études d’ici un an.

      Si tu ne réponds à aucunes des deux conditions tu n’ouvriras pas de droit au chômage. Dès lors, si tu te retrouves dans une situation financière difficile, c’est vers le CPAS qu’il faudra te tourner. Tu peux entrer une demande d’aide dans le CPAS de la commune dans laquelle tu es domiciliée. Le CPAS analysera ta situation et, s’il estime que tu es dans les conditions pour bénéficier d’une aide, il peut décider de t’octroyer le « Revenu d’intégration sociale » ou RIS. Tu trouveras toutes les informations sur les aides du CPAS sur ces fiches-ci : https://www.bruxelles-j.be/droits-sociaux/obtenir-de-laide-du-cpas/ A noter qu’il est tout à fait possible d’à la fois s’inscrire chez Actiris pour le stage d’insertion et de demander l’aide du CPAS (s’il accepte de t’aider il te demandera d’ailleurs sûrement de le faire).

      Si tu as besoin d’autres informations, n’hésite pas !

      Répondre
  60. Lemouchi

    Bonjour

    J’aimerais savoir si j’ai droit au chômage. Depuis le 01/03/2018 jusqu’à présent, j’ai presté un peu plus de 1200 h dans le cadre d’un travail à mi temps, sans compter ce mois de novembre et les jours fériés légaux. J’ai également fait une formation de deux mois, soit une centaine d’heures, via le Forem (technicien de surface). Je suis né le 18/09/1983.

    Merci pour votre réponse.

     

     

    Répondre
    1. Infor Jeunes Bruxelles

      Bonjour Lemouchi,
      Pour les personnes de 36 à 49 ans, pour ouvrir un droit aux demies allocations de chômage, il faut prouver 468 demi-jours au cours des 39 mois précédant ta demande.
      Certaines journées sont assimilées à des journées de travail: par exemple, les journées de maladie indemnisées par la mutuelle et les journées couvertes par le pécule de vacances.
      Si tu ne remplis pas la condition prévue pour ta catégorie d’âge, tu peux toutefois être admis si tu satisfaits à celle prescrite pour une catégorie d’âge plus élevée.
      La période de référence de 27, 39 ou 48 mois peut être prolongée par certains événements: naissance ou adoption, interruption de carrière, emprisonnement, exercice d’une profession non-assujettie à la sécurité sociale (secteur chômage), etc.
      Le nombre de demi-jours pris en considération est égal au nombre d’heures de travail effectuées pendant l’occupation, multiplié par 6, et divisé par le nombre hebdomadaire moyen d’heures de travail à temps plein pour la même fonction. Ensuite, tu multiplies le résultat obtenu par 2. Ce résultat ne peut dépasser en moyenne 78 par trimestre (26/mois).
      Par exemple, si tu as travaillé à temps plein pendant 3 mois, l’ONEM ne prendra en compte que 78 demi-journées de travail (même si l’application du calcul donne un résultat supérieur).
      Si tu as travaillé 1200h dans le cadre de ton mi-temps depuis le 01/03/2018 et que le nombre hebdomadaire moyen d’heures de travail à temps plein pour la même fonction est de 38h cela donne 1200 x 6 = 7200 / 38 = 189,47 x 2 = 378, 95 demies journées.
      les journées de formations professionnelles (organisée ou subventionnée par le service régional de l’emploi et de la formation professionnelle), les journées de PFI et FPIE et les journées de Stage First à concurrence de 96 jours maximum
      Chaque journée de formation (peu importe le nombre d’heures) compte comme une journée.
      https://www.bruxelles-j.be/droits-sociaux/tes-droits-au-chomage/travailler-a-temps-partiel/
      N’hésite pas à demander de l’aide à ton organisme de paiement pour faire les calculs avec toi (CAPAC, syndicat) afin de voir où tu en es précisément.
      J’espère avoir répondu à ta question ! N’hésite pas s’il te faut d’autres infos !

      Répondre
  61. Claire

    Bonjour,

    Mon époux travaille 18h semaine il n’a pas droit au chômage( perdu ses droit de chômage il y a quelques années) Il s’est inscrit comme demandeur d’emploi libre et n’a pas de syndicat . Ma question est que si  il reçoit son c4 aurait il  droit au chômage ou pas sachant que je suis demandeuse d’emploi actuellement statut cohabitante .

    Merci

    Répondre
    1. Infor Jeunes Bruxelles

      Bonjour Claire,

      Ta question n’est pas très précise.
      Depuis combien de temps travaille ton époux?

      Sache qu’il est tout à fait possible de bénéficier des allocations de chômage sur base d’une période de travail à temps partiel. Mais n’ayant pas plus de détails sur sa situation, nous ne pourrons malheureusement pas répondre à ta question avec précision. Mais sache aussi que comme pour le travail à temps plein, il devra prouver un certain nombre de jours de travail salarié au cours d’une certaine période de référence. Par exemple, les personnes de moins de 36 ans qui travaillent à temps partiel doivent prouver 312 demi-jours de travail salarié au cours des 27 mois précédant leur demande. Tu trouveras plus d’informations sur les conditions pour bénéficier des allocations de chômage sur base d’un temps partiel sur la fiche: https://www.bruxelles-j.be/droits-sociaux/tes-droits-au-chomage/travailler-a-temps-partiel/

      Pour d’autres questions, n’hésite pas à nous recontacter.

      Répondre
  62. Bruno

    Bonjour,

    J’ai travaillé durant deux années chez le même employeur. Durant l’année 2018 je n’ai pas pris de congé. J’ai reçu mon C4 ainsi que des indeminités pour mes congés pas pris en 2018. Je me suis inscrite au chômage en novembre 2018.

    Cette année en décembre 2019 j’ai reçu une lettre de mon syndicat m’indiquant que je dois rembourser des indemnités de chômage reçu en décembre 2018 de 1112.4 €. Avec comme seul explication : l’Onem a décidé que vous avez reçu à tort le montant sous rubrique. Motif Art 167 part 1,Ae AR25/11/91.  « L’organisme de paiement est responsable des erreurs qu’il a commises dans le calcul du montant des allocations revenant au chômeur ».

    Après un mail de ma part la CGSLB m’indique que vu que j’ai reçu un montant concernant mes indemnités pour mes congés payés pas pris, je ne devais pas recevoir de chômage pour le mois de décembre.  Pourriez vous me dire si c’est correct ? car si j’avais pris mes jours de congés durant mon contrat de travail.Une fois tombé au chômage j’aurais reçu mes indemnités en décembre ? Donc une personne qui ne prend pas ses congés et qui tombe au chômage recevra moins d’argent au final qu’une personne ayant pris ces congés et qui tombe au chômage.

    Merci pour votre réponse car il m’indique que je dois payer dans les 15 jours leur erreur.

    Cordialement,

    Bruno

    Répondre
    1. Infor Jeunes Bruxelles

      Bonjour Bruno,

      Lorsque tu as perdu ton emploi de manière involontaire en 2018, ton employeur était effectivement tenu de te verser, à la fin de ton contrat, le pécule de vacances auquel tu as ouvert le droit en travaillant pendant l’année 2018 (et que tu aurais utilisé en 2019 si tu étais sous contrat), mais également le paiement des jours de vacances auxquels tu avais droit en 2018 (suite à tes prestations de 2017).

      Lorsque tu es au chômage, tu as droit à un certain nombre de jours de vacances  (maximum 24 par an, soit les 4 semaines de vacances annuelles réglementaires). Seulement, étant donné que ton employeur t’a versé un pécule de vacances à la fin de ton contrat, ces jours ne sont pas indemnisés par l’ONEm  qu’ils sont couverts par le pécule payés par ton ancien employeur.

      Techniquement, lorsque tu es au chômage, tu dois d’abord prendre les jours de congés payés couverts par ce pécule car lorsque tu ne les prends pas avant la fin de l’année, ils sont automatiquement déduits  des allocations du mois de décembre. C’est pourquoi, l’ONEm te réclame le paiement du mois de décembre 2018.

      Tu trouveras plus d’information sur https://www.bruxelles-j.be/droits-sociaux/tes-droits-au-chomage/as-tu-droit-a-des-vacances-lorsque-tu-es-chomeur

      Cela dit, sache qu’il est parfois possible de plaider la bonne foi pour éviter le remboursement ou de négocier un plan de paiement pour l’échelonner. Tu trouveras plus d’information sur https://www.onem.be/fr/documentation/feuille-info/t82

      Pour l’année 2019, si tu n’as pas utilisé tes vacances chômage (couverts par ton pécule), l’ONEm devrait également ne pas t’indemniser pour une partie du mois de décembre. Nous invitons à en discuter avec ton syndicat.

      D’autres questions ? N’hésite pas à nous recontacter!

      Répondre
  63. Sfn

    J’ai fait un stage d’insertion durant 1 an est-ce-que j’ai le droit au chômage ?

    Répondre
    1. Infor Jeunes Bruxelles

      Bonjour Sfn,

      Ta question n’est pas très précise.
      As-tu obtenu 2 évaluations positives pendant ton stage d’insertion professionnelle?

      Pour bénéficier des allocations d’insertion, il faut non seulement avoir accompli un stage d’insertion d’un an, mais aussi avoir obtenu deux évaluations positives et avoir moins de 25 ans (à quelques exceptions près) à l’introduction de la demande.
      Donc, si tu remplis ces 3 conditions, tu pourrais ouvrir le droit aux allocations d’insertion. Tu trouveras plus d’informations sur le stage d’insertion sur la fiche: https://www.bruxelles-j.be/travailler/ton-premier-emploi/le-stage-dinsertion-professionnelle/

      Si tu n’as pas été évalué pendant ton stage (ou ne l’as été qu’une seule) par ton service emploi, nous te conseillons de prendre contact avec ton conseiller afin de voir où en est ton dossier.
      Tu trouveras toutes les démarches à effectuer pour ouvrir le droit aux allocations d’insertion en fin de stage sur la fiche: https://www.bruxelles-j.be/travailler/ton-premier-emploi/quelles-sont-les-demarches-a-effectuer-en-fin-de-stage-dinsertion-professionnelle/

      Pour d’autres questions, n’hésite pas à nous recontacter.

      Répondre
  64. franco

    Mon épouse a reçu son c4 avec préavis se terminant le 31 décembre .

    elle est salariée chez le même employeur depuis une vingtaine d’années. Accessoirement, elle est associée non active d’une sprl dormante pour laquelle elle n’a jamais reçu de rémunération.

    A-t-elle droit aux allocations de chômage?

    merci pour votre réponse rapide.

    Répondre
    1. Infor Jeunes Bruxelles

      Bonjour Franco,

      Pour être admis aux allocations de chômage, ton épouse prouver un certain nombre de jours de travail salarié (stage) au cours d’une certaine période (période de référence) précédant immédiatement la demande d’allocations de chômage. Par exemple, les 36 – 49 ans doivent prouver 468 jours au cours des 33 mois précédant la demande.  Ce que ton épouse devrait pouvoir prouver avec ses 20 années d’ancienneté.
      Lors de la demande d’allocations de chômage, ton épouse devra signaler qu’elle n’a aucune activité professionnelle dans cette SPRL dormante, son rôle étant de recueillir les fruits du capital investi.  Cependant, n’étant pas spécialiste dans cette matière, nous t’invitons à vérifier cette information auprès de ton bureau de chômage et/ou de l’Atelier des Droits Sociaux (http://www.atelierdroitssociaux.be/page/permanences-juridiques). En effet, si ton épouse est reconnue comme travailleuse indépendante, elle doit le déclarer et elle n’aura pas droit au chômage, même si cela ne lui rapporte aucun revenu. Sauf si cela peut être considéré comme une activité accessoire (https://www.onem.be/fr/documentation/feuille-info/t46

      Bien à toi

      Répondre
  65. Celine

    Bonjour, j’ai une question urgente svp . J’ai travaillé en tant qu’intérimaire 4h par jours ( 5 jours) pendant le mois de fin janvier jusqu’en août donc en aout jai commencé à  temps plein jusqu’à maintenant ( sa fait 37,5 par semaines) je suis toujours intérimaire mais le travail me plait pas et je voudrais faire des formations de langue pour trouver un autre travail je ne parle que le Français. Est que j’ai le droit au chaumage complet si j arrête le travail intérimaire ? Avant mon job j’avais aucune revenue car j’avais arrêter l ecole j’ai été au cpas durant 1 an puis j’ai dû trouver ce job moi même..

    Répondre
    1. Infor Jeunes Bruxelles

      Bonjour Celine,
      Pour ouvrir un droit aux allocations de chômage, il faut prouver un certain nombre de jours de travail sur une période donnée en fonction de ton âge.
      Comme tu peux le lire dans la fiche ci-dessus, pour les moins de 36 ans, il faut prouver 312 jours de travail sur une période de 21 mois précédant la demande.
      A noter également qu’il existe un mode de calcul spécifique pour les périodes de travail à temps partiel : https://www.bruxelles-j.be/droits-sociaux/tes-droits-au-chomage/travailler-a-temps-partiel/
      Dès lors, si tu as travaillé de fin janvier à août à raison de 20h / semaine et de août à maintenant en temps plein, tu n’auras malheureusement pas encore ouvert le droit à des allocations de chômage. Tu devrais cependant être dans les conditions pour ouvrir un droit à des demi-allocations de chômage après un an (donc à partir de février). En tant qu’intérimaire, si tu ne renouvelles pas ton contrat, tu ne devrais pas être sanctionnée par l’ONEM pour abandon d’emploi convenable (sauf si l’employeur te dénonce à l’ONEM).
      Concernant le montant des allocations de chômage auxquelles tu pourras prétendre une fois ton droit aux allocations ouvert, le calcul est assez complexe. N’hésite pas à te faire aider par ton organisme de paiement (Capac ou syndicat) pour le connaître.
      Concernant les formations en langue, le site Dorifor est un bon outil de recherche si tu habites Bruxelles : https://www.dorifor.be/
      Tu y verras que certaines de ces formations en langue peuvent êtres dispensées en cours du soir et pourraient être éventuellement compatible avec le fait de travailler en journée le temps que tu puisses ouvrir un droit aux allocations.
      J’espère avoir répondu à ta question ! N’hésite pas s’il te faut d’autres infos !

      Répondre
  66. fred

    bonjour

    pour ceux qui travaillent en tant qu’intérimaire il faudra combien de temps pour avoir le droit au chômage ?

    Répondre
    1. Infor Jeunes Bruxelles

      Bonjour Fred,

      Comme tu peux le lire dans la fiche ci-dessus, pour être admis aux allocations de chômage, tu dois prouver un certain nombre de jours de travail salarié (stage) au cours d’une certaine période (période de référence) précédant immédiatement la demande d’allocations de chômage.
      Par exemple, les moins de 36 ans doivent prouver 312 jours de travail au cours des 21 mois précédant la demande.

      N’hésite pas à me recontacter si tu souhaites continuer la discussion.

      Répondre
  67. Fatiha

    J etait en invaliditer depuis 2012  j ai jamais trav ailler avant mnt je suis en fin dincapaciter de trav ailler je peux ou pas.avoir le.chomage

    Répondre
    1. Infor Jeunes Bruxelles

      Bonjour Fatiha,
      Comme tu peux le lire dans la fiche ci-dessus, pour pouvoir bénéficier du chômage, il faut prouver un certain nombre de jours de travail sur une période donnée en fonction de ton âge.
      Tu verras que les jours indemnisés par la mutuelle sont assimilés à des jours de travail pour l’ouverture d’un droit au chômage. Sauf cependant si tu bénéficiais auparavant des allocations d’insertion (chômage sur base des études). Et nous supposons que tu es bien dans ce cas là et que c’est sur cette base que tu as ouvert un droit à des indemnités de la mutuelle (puisque tu dis n’avoir jamais travaillé).
      Dès lors, si tu n’as pas travaillé avant d’être en invalidité et que tu bénéficiais des allocations d’insertion, tu n’auras malheureusement pas droit à des allocations de chômage sur base du travail.
      Si tu n’es pas cohabitante et que tu as moins de 33 ans, il est peut-être possible de récupérer tes allocations d’insertion. N’hésite pas à nous joindre au 02/514.41.11 (et demander François) si tu veux en discuter.

      Si tu ne bénéficies d’aucune ressource et que tu n’as pas droit à des allocations d’insertion, tu pourrais adresser une demande d’aide auprès du CPAS de ta commune de résidence : https://www.bruxelles-j.be/droits-sociaux/obtenir-de-laide-du-cpas/quelles-sont-les-aides-fournies-par-le-cpas-a-qui-sadressent-elles-quelles-sont-les-conditions/
      Tu pourrais t’inscrire chez Actiris ou au Forem pour pouvoir bénéficier de leurs services en terme de recherches d’emploi (offres d’emploi, formations, etc..) : https://www.bruxelles-j.be/droits-sociaux/tes-droits-au-chomage/a-qui-tadresser/
      J’espère avoir répondu à ta question ! N’hésite pas s’il te faut d’autres infos !

      Répondre