Quelles conditions dois-tu remplir pour bénéficier des allocations de chômage ?

Rappel : pour des allocations d’insertion (allocations de chômage sur base d’études), reporte-toi à la fiche « le stage d’insertion professionnelle ».
Nous n’envisagerons ici que les conditions qu’il faut satisfaire pour bénéficier du chômage complet sur base d’un travail salarié à temps plein en Belgique. Nous n’exposerons pas les conditions à remplir pour bénéficier du chômage à temps partiel sur base d’un travail à temps partiel. Tu trouveras plus d’information à ce propos sur la fiche qui parle du travail à temps partiel ou sur le site de l’ONEM.

Principe de base

Pour être admis aux allocations de chômage, tu dois prouver :

  • un certain nombre de jours de travail salarié (stage);
  • au cours d’une certaine période (période de référence) précédant immédiatement la demande d’allocations de chômage.

Nombre de jours de travail salarié requis (stage)

Age Nombre minimum de jours de travail salarié à prouver (stage) et période de référence
Moins de 36 ans – soit 312 jours au cours des 21 mois précédant ta demande ;
– soit 468 jours au cours des 33 mois précédant ta demande;
– soit 624 jours de travail au cours des 42 mois précédant ta demande.
De 36 à 49 ans – soit 468 jours au cours des 33 mois précédant ta demande ;
– soit 624 jours au cours des 42 mois précédant ta demande;
– soit 234 jours dans les 33 mois + 1.560 jours dans les 10 ans qui précèdent ces 33 mois;
– soit 312 jours dans les 33 mois + pour chaque jour qui manque pour arriver à 468 jours, 8 jours dans les 10 ans qui précèdent ces 33 mois.
A partir de 50 ans – soit 624 jours au cours des 42 mois qui précèdent ta demande;
– soit 312 jours dans les 42 mois qui précèdent ta demande et 1.560 jours dans les 10 ans qui précèdent ces 42 mois;
– soit 416 jours dans les 42 mois + pour chaque jour qui manque pour arriver à 624 jours, 8 jours dans les 10 ans qui précèdent ces 42 mois.

Si tu ne remplis pas la condition prévue pour ta catégorie d’âge, tu peux toutefois être admis si tu satisfaits à celle prescrite pour une catégorie d’âge plus élevée.
La période de référence de 21, 33 ou 42 mois peut être prolongée par certains événements : naissance ou adoption, interruption de carrière, emprisonnement, reprise d’études ou de formation comme chômeur non indemnisé, exercice d’une profession non-assujettie à la sécurité sociale (secteur chômage), etc.

Quels sont les jours pris en considération ?

Les journées de travail prises en considération pour le calcul de ta période de stage sont celles :

  • qui ont donné lieu au paiement de cotisations de sécurité sociale (y compris pour le secteur chômage) ;
    ET
  • qui ont été effectuées dans une profession salariée (les prestations de travail accomplies par un travailleur indépendant ne comptent pas);
    ET
  • qui ont bénéficié d’une rémunération que la législation considère comme suffisante.

Certaines journées d’inactivités sont assimilées à des journées de travail :

  • les jours de vacances légales (ou européennes) et les jours de vacances en vertu d’une convention collective de travail rendue obligatoire, s’ils ont donnés lieu au paiement d’un pécule de vacances;
  • les jours de vacances-chômage couverts par un pécule de vacances;
  • les journées d’absence non rémunérées à raison de 10 jours maximum par année civile;
  • les journées de formations professionnelles (organisée ou subventionnée par le service régional de l’emploi et de la formation professionnelle), les journées de PFI et FPI et les journées de Stage First à concurrence de 96 jours maximum;
  • les congés de circonstance, les journées indemnisées par l’assurance maladie-invalidité (dans certains cas), les journées non prestées pour cause d’accident de travail ou de maladies professionnelles, les journées de grève, les absences pour raisons familiales impérieuses, les jours de chômage temporaire, etc.

Comment calculer tes jours ?

Pour le calcul des journées de travail, l’ONEM considère que le travail a été effectué à raison de 6 jours par semaine. Lorsque le travailleur a presté le travail en régime 5 jours par semaine, l’ONEM examine s’il s’agit du régime habituel dans ce secteur et assimile alors le régime 5 jours de travail par semaine au régime 6 jours par semaine sans appliquer de calcul de rapport.
Pour les périodes d’occupation ininterrompues à temps plein (horaire de 35 heures minimum en moyenne par semaine), 26 jours de travail sont pris en considération par mois civil.
Dans les autres cas, le nombre de jours de travail pris en considération est égal au nombre de jours de travail effectués pendant l’occupation, multiplié par 6, et divisé par le nombre hebdomadaire moyen de jours de travail.
Pour les périodes de travail à temps partiel (et en vue d’une admission au chômage à temps plein), le nombre de jours de travail pris en considération est égal au nombre d’heures de travail effectuées pendant l’occupation, multiplié par 6, et divisé par le nombre hebdomadaire moyen d’heures de travail à temps plein pour la même fonction.

Est-ce que tu gardes ton droit au chômage si tu l’as interrompu ?

Si tu interromps ton chômage (par exemple, pour voyager quelques mois), tu peux récupérer le bénéfice des allocations si tu introduis une nouvelle demande et que tu te réinscris comme demandeur d’emploi au plus tard 3 ans après ton dernier jour indemnisé.
Tu dois avoir bénéficié d’un jour au moins d’allocation avant cette interruption.
Cette période de 3 ans peut dans certains cas (par exemple, reprise d’études ou travail indépendant) être prolongée.
Suite à cette nouvelle demande, tu bénéficieras des allocations sans devoir à nouveau apporter la preuve d’une période de travail. Le montant de tes allocations risque cependant d’être inférieur au dernier montant perçu avant l’interruption. La diminution progressive des allocations continue à courir, même pendant la période d’interruption où tu ne reçois rien. Tu trouveras plus d’information sur cette diminution progressive dans la fiche quels sont les montants des allocations de chômage?

Partager

Poser une question

N’hésite pas à nous poser une question, un professionel faisant partie du réseau Bruxelles-J te répondra. Nous préservons ton anonymat et ton adresse de messagerie ne sera pas publiée.

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*
*
*

160 questions déjà posées

  1. Cédric

    Bonjour.
    J’ai une question concernant les droits aux allocations des 36-49 ans : quand il est dit, par exemple « soit 234 jours dans les 33 mois + 1.560 jours dans les 10 ans qui précèdent ces 33 mois », les 1560 jours dans les 10 ans peuvent déjà avoir fait l’objet d’une demande d’allocation ? (Sinon, ça n’aurait aucun intérêt, selon moi)

    Répondre
  2. Abdeslam

    Bonsoir j ai travailler pendant de le mois de janvier j ai commencer le 8/01/2018 jusque le 29/10/2018 + après j ai travailler en interim du 3/12/2018 jusque le 4/01/2019+ le 21/01/2019 jusque le 1/02/2018 j ai 35 ans combien de jour me reste t il a faire pour avoir le chômage merci

    Répondre
  3. Momo

    Bonjour.je suis sorti de l école en juin 2018.je travaille depuis novembre .mon patron me met en chômage pour intempérie ai je droit à un revenu de remplacement? chômage?
    Merci

    Répondre
  4. Luisa

    Bonjour,
    Je suis espagnole, 48 ans, et j’ai travaillé plis de 468 jours mais j’avais une carte d’identité especial (cate P, bleue)
    Quelles demarches dois je faire pour pouvoir octroyer le droit aux allocations de chômage, vu que je ne saurai pas m’inscrire au FOREM dans les 8 jours après fin de contrat? (J’ai demandé une carte d’identité/de séjour étrangers à la mairie de ma commune mais cela prend du temps)
    Peux-je, avec cette nouvelle carte, demander mes allocations de manière tardive?
    Merci.

    Répondre
    1. Infor Jeunes Bruxelles

      Bonjour Luisa,

      Ta situation n’est pas très claire (il n’existe pas de carte P , bleue, en Belgique, mais bien une carte B ou D).

      Cela dit, si tu as travaillé en Belgique, que tu a perdu ton travail de manière indépendante à ta volonté et que tu totalises suffisamment de jours de travail salarié pour pouvoir ouvrir un droit au chômage, tu pourrais théoriquement ouvrir un droit.

      Seulement, l’une des conditions pour pouvoir en bénéficier est d’être inscrit comme demandeur d’emploi. Si tu n’as pas la possibilité de pouvoir t’y inscrire ton organisme de paiement te conseillera sans doute de régulariser ta situation administrative (carte d’identité, séjour) avant de pouvoir t’inscrire comme demandeuse d’emploi et donc d’introduire ta demande.
      Si tu introduis ta demande de manière tardive, sache que l’ONEm ne sanctionne pas les personnes pour avoir demandé des allocations de chômage de manière « tardive » et n’inspectera pas sur les raisons. Sache tout de même que ton organisme de paiement (syndicat ou CAPAC) tiendra compte de la date à laquelle ta demande a été faite pour commencer à te verser tes allocations de chômage et non la date de la fin de ton contrat.
      Il peut éventuellement agir de manière rétroactive si tu t’es inscrite comme demandeuse d’emploi et que ton inscription date de moins de 2 mois avant l’introduction de ta demande. En effet, comme le syndicat dispose d’un délai de 2 mois pour transmettre ta demande, il est possible que tes allocations de chômage te soient versée à partir de la date de ton inscription comme chercheuse d’emploi.

      Mais à priori, si tu disposes toujours de ta carte d’identité et que cette dernière est toujours valide, tu pourrais en principe introduire ta demande d’allocation de chômage et informer ton organisme de paiement de ton changement de carte lorsque tu recevras ta nouvelle carte d’identité.

      D’autres questions ? N’hésite pas à nous recontacter!

      Répondre
  5. More

    J’ai reçu mon c4 au Luxembourg et j’ai bientôt 64 ans . Je voudrais savoir si je pouvais bénéficier du chômage en Belgique.

    Répondre
    1. Infor Jeunes Bruxelles

      Bonjour More,

      Êtes-vous travailleur frontalier?
      Si c’est votre cas, vous pouvez directement introduire une demande d’allocations de chômage en Belgique; pour autant que vous ayez suffisamment travaillé au Luxembourg pour ouvrir le droit en Belgique. Vous trouverez toutes les conditions pour prétendre aux allocations de chômage en Belgique sur la fiche ci-dessus.
      Vos allocations seront calculées sur base de votre rémunération brute luxembourgeoise (plafonnée). Vous trouverez tous les montants sur: http://bruxelles-j.be/droits-sociaux/tes-droits-au-chomage/quels-sont-les-montants-des-allocations-de-chomage/

      Si vous n’êtes pas travailleur frontalier, vous pourrez prétendre à des allocations de chômage en Belgique sous certaines conditions. Pour que votre période de travail au Luxembourg soit prise en compte pour une admissibilité aux allocations de chômage en Belgique, il faudrait que vous travailliez au minimum 3 mois à votre arrivée en Belgique. Vous trouverez plus d’informations sur la fiche: https://www.bruxelles-j.be/droits-sociaux/tes-droits-au-chomage/peux-tu-beneficier-du-chomage-en-tant-que-travailleur-etranger-ou-apres-avoir-travaille-a-letranger/

      Il est parfois possible d’exporter directement le droit au chômage d’un pays membre de l’EEE vers la Belgique. Vous pourrez alors bénéficier des allocations de chômage en Belgique pendant une période de 3 mois pour y chercher du travail.

      Pour d’autres questions, n’hésitez pas à nous recontacter.

      Répondre
  6. dan321

    Bonjour,

    Je suis un salarié détenteur d’un permis B qui va bientôt expiré après la fin de mon CDD après presque 2 ans.

    Ma question est de savoir si j’ai droit aux allocation de chômage en tant qu’un citoyen non européen? Ai-je droit au certificat 4 à la fin de mon contrat?

    Merci à l’avance pour votre réponse.

    Bien à vous,
    Daniel

    Répondre
    1. Infor Jeunes Bruxelles

      Bonjour Dans,

      Si tu es de nationalité étrangère, tu dois, pour bénéficier des allocations de chômage, satisfaire aux mêmes conditions générales d’admission et d’octroi que les travailleurs belges. Tu dois donc prouver un certain nombre de jours de travail salarié dans une période de référence qui précède ta demande (Voir tableau en haut de page).

      De plus, en tant que travailleur étranger, tu dois :

      – être en règle de séjour, c’est-à-dire posséder un permis de séjour valable ;
      ET
      – satisfaire à la réglementation sur l’emploi de la main-d’œuvre étrangère, c’est-à-dire posséder un permis de travail valable (sauf si tu es dispensé de cette obligation).

      Ces deux conditions doivent être réunies simultanément au moment de la demande d’allocations et durant toute la durée du chômage. Par conséquent, si tu n’as plus de permis de travail valable lors de la demande d’allocations ou durant le chômage, tu ne pourras pas bénéficier d’allocations de chômage en Belgique.

      Par contre, tu as bien droit au C4. Ce document doit t’être remis par l’employeur. Si tu n’as plus de permis de travail (et que tu n’en es pas dispensé) mais que ton droit au séjour est toujours en ordre, il est quand même possible en principe de bénéficier d’allocations de chômage pendant 60 jours maximum.

      N’hésite pas si tu as besoin de plus d’informations

      N’hésite pas si tu as besoin de plus d’informations

      Répondre
      1. dan321

        Merci beaucoup pour votre réponse.

        Mon permit expire le 1er mars, par contre mon titre de séjour expire le 1er avril. Pensez-vous que je peux quand même bénéficier d’allocations de chômage? Aurai-je droit à l’extension de titre de séjour pour au moins un moi de plus?

        Merci d’avance pour votre réponse.

        Daniel

        Répondre
  7. Meeandyou

    bonjour, je suis interimaire depuis fin 2016 dans la meme boite je compte quitter mon poste parce que les trajet sont trop loin que j ai demenager , je n ai plus de temps libre est ce que si je termine jusque a mon contrat je peu percevoir le chomage meme si c est moi qui quitte mon employe ? merci

    Répondre
    1. Infor Jeunes Bruxelles

      Bonjour Meeandyou,

      Si tu travailles en tant qu’intérimaire, nous supposons que tu signes régulièrement des nouveaux contrats de travail. Dans ce cas, à la fin d’un contrat, tu reçois un C4 ayant pour raison de fin de contrat une raison involontaire (fin du contrat à la date prévue par exemple). Cela n’engendre pas de sanction de l’ONEm.
      Tu es en droit de refuser de signer un contrat. Cependant, si ton organisme régional pour l’emploi (Actiris, Forem, Vdab, Adg) apprend (par dénonciation par exemple) que tu as refusé de signer un nouveau contrat, ils pourraient te sanctionner pour refus d’emploi convenable: http://www.actiris.be/ce/tabid/974/language/fr-BE/Situations-litigieuses.aspx

      N’hésite pas à nous recontacter si tu as d’autres questions.

      Répondre
  8. jejeserion

    bonjour j’ai eu mon c4 de comme un accord avec mon ancien employeur ages droit au chomage

    Répondre
    1. Infor Jeunes Bruxelles

      Bonjour Jejeserion,

      La rupture de commun accord étant considérée comme démission par l’Onem, tu risques une sanction allant d’un simple avertissement à une exclusion du droit de chômage de 4 à 52 semaines pour abandon d’un poste convenable. Pour éviter ce risque de sanction, tu devras travailler chez un autre employeur pour une période minimum de 13 semaines. Tu trouveras plus d’informations sur les sanctions de l’Onem sur la fiche: https://www.bruxelles-j.be/droits-sociaux/tes-droits-au-chomage/quelles-sont-les-sanctions-de-lonem/

      Mais si tu ne signes pas de nouveau contrat dès la rupture de l’ancien, tu peux toujours t’inscrire comme demandeur d’emploi et introduire ta demande d’allocations de chômage. Tu pourras bénéficier de tes allocations à la fin d e la sanction. Toutes trouveras toutes les démarches à effectuer à la fin de contrat sur la fiche: https://www.bruxelles-j.be/droits-sociaux/tes-droits-au-chomage/quelles-demarches-dois-tu-effectuer/

      Pour d’autres questions, n’hésite pas à nous recontacter.

      Répondre
  9. ivy1628

    Bonjour,
    J’effectue actuellement une formation en alternance à l’EFP. Je travaille donc 3jours/semaines en entreprises et 2jours de cours par semaines. J’ai donc signée une convention de stage de 38h/semaine (avec les heures de cours comprises).
    C’est un stage rémunéré, où en première année je perçois 447.5eur/mois. Je continue donc de percevoir mes allocation familiales étant donné que j’ai moins de 25 ans et que ma rémunération brut n’excède pas 551 eur par mois.

    Mon patron m’a dit que j’étais considérée comme employé, en effet je reçois une fiche de paye où je vois des cotisations patronales, retenue ONNS et précompte professionnelle,..

    Ma question est donc la suivante, si je travaille pendant 1 an dans l’entreprise où je suis actuellement employée, en tant que stagiaire chef d’entreprise, aurais-je droit au chômage si j’arrive à prouver un certains nombres de jours de travail en tant que salarié au cours d’une certaine période précédent ma demande ? Sans interrompre ma formation soit les 2 jours de cours par semaine.

    Bien à vous,

    Répondre
    1. Infor Jeunes Bruxelles

      Bonjour Ivy1628,

      Si le contrat que tu as signé avec ton employeur est une convention de stage, il n’y a pas de prélèvement de cotisations pour le secteur chômage sur ton salaire (un contrat type alternance offre en effet un avantage et donc une réduction sur certaines cotisations). Les jours de travail sous contrat en alternance n’entrent donc pas en compte pour l’ouverture du droit au chômage. La seule exception est si tu as signé un contrat de travail ordinaire que tu as ensuite intégré dans ta formation.

      Par contre, si tu as moins de 25 ans au moment où tu termines ta formation, tu pourras faire entrer la période de formation dans ton stage d’insertion. Pour rappel, le stage d’insertion est la période de 312 jours pendant laquelle la recherche d’emploi d’un jeune est évaluée avant qu’il puisse ouvrir son droit aux allocations d’insertion (= chômage sur base des études). Ainsi, si ta formation entre en compte pour le stage d’insertion, tu pourras probablement ouvrir ton droit aux allocations d’insertion directement après ta formation. Dans ce cas, tu peux te référer ça cette fiche-ci pour les montants : https://www.bruxelles-j.be/travailler/ton-premier-emploi/quels-sont-les-montants-des-allocations-dinsertion/

      Et plus d’informations sur le stage d’insertion ainsi que les conditions pour obtenir les allocations d’insertion ici : https://www.bruxelles-j.be/travailler/ton-premier-emploi/le-stage-dinsertion-professionnelle/

      Si tu as besoin d’autres informations, n’hésite pas !

      Répondre
  10. fayou

    bonjour voila mon mari a 34ans il a travailler pendant 6mois a contrat CDD 25H temp partiel .
    il et mnt a ma charge je suis au chomage
    j aimerai savoir et ce qu il a droit au chomage tout seule ou bien il doit encore travailler 6mois pour avoir 1 ans
    merci

    Répondre
    1. Infor Jeunes Bruxelles

      Bonjour Fayou,

      Pour bénéficier des allocations de chômage, il faut prouver un certain nombre de jours de travail salarié au cours d’une certaine période de référence. Comme il a moins de 36 ans, il doit effectivement travailler minimum 312 jours (donc un an ) au cours des 21 derniers mois avant d’introduire sa demande.

      Malheureusement, ton mari n’a pas suffisamment travaillé pour prétendre à des allocations de chômage. Il doit encore travailler 6 mois; pour autant que toute sa période de travail se fasse dans les 21 mois précédant sa demande et qu’il ait moins de 36 ans. Tu trouveras plus d’explications sur les conditions pour bénéficier de ces allocations sur la fiche ci-dessus.

      Et, comme il a travaillé à temps partiel, il bénéficiera de demi-allocations de chômage; à moins qu’il travaille suffisamment à temps plein avant sa demande.

      Pour d’autres questions, n’hésite pas à nous recontacter.

      Répondre
  11. Mannou

    Bonjour, j’ai 54 ans et me suis occupée de mes enfants donc je n’ai plus travaillé depuis plus de 20ans. Aujourd’hui je dois trouver un emploi car j’ai besoin de rentrées financières mais je ne trouve rien car je n’ai pas beaucoup d’atouts en poche (âge, manque de diplôme, néerlandais ok mais pas trop etc.) . Puis-je bénéficier d’aide pour trouver un emploi?
    Bien à vous
    Anne

    Répondre
    1. Infor Jeunes Bruxelles

      Bonjour Mannou,

      Nous ne pourrons malheureusement pas vous apporter une aide concrète pour vos recherches d’emploi mais nous vous conseillons de vous rendre auprès du service emploi de votre région (Actiris, VDAB, ADG ou Forem) auprès du quel vous pourrez rencontrer des conseillers emploi. Ces derniers pourront alors vous soutenir dans votre recherche d’emploi notamment en vous orientant vers des ateliers de recherches active d’emploi auprès du services ou de leurs partenaires, en vous proposant une formation qualifiante de courte durée ou encore en vous conseillant en matière de plans d’embauche (des mesures de l’Etat ou des Régions qui offrent des avantages au employeurs et donc peuvent parfois favoriser l’engagement d’une personne).Même si la majorité des plans d’embauche sont destinés aux personnes qui sont inscrites comme demandeuses d’emploi depuis un certain temps, il existe des plans d’embauche destinées, par exemple, aux personnes âgées de 55 ans et plus en Wallonie (https://www.leforem.be/particuliers/aides-emploi-impulsion-55-ans.html).
      D’autres questions ? N’hésitez pas à nous recontacter!

      Répondre
  12. Yshar

    Mon patron ma dit que je dois signer un decument pour areter le travaille et pour avoir a un drois de chommage que dois je faire signer ou non

    Répondre
    1. Infor Jeunes Bruxelles

      Bonjour Yshar,

      A la fin d’un contrat de travail, aucun document n’est signé par le travailleur.
      Attention, que ton patron te demande de signer une » rupture de commun accord » ou une « rupture à l’amiable », ces formes de rupture sont considérées comme des démissions par l’Onem.
      En signant un document pour mettre fin à ton contrat, cela veut dire que tu marques ton accord le rompre. Tu risqueras donc une sanction de l’Onem allant d’un simple avertissement à une exclusion du droit de chômage de 4 à 52 semaines pour abandon d’un poste convenable. Tu trouveras plus d’informations sur les sanctions de l’Onem sur: https://www.bruxelles-j.be/droits-sociaux/tes-droits-au-chomage/quelles-sont-les-sanctions-de-lonem/

      Pour pouvoir bénéficier des allocations de chômage après ta démission, tu devras travailler chez un autre employeur pour une période minimum de 13 semaines avant d’introduire ta demande.

      Pour d’autres questions, n’hésite pas à nous recontacter.

      Répondre
  13. Anom

    Bonjour, je voulais savoir comment faire le calcul des jours pour chomages. En fait je travailler 4 mois de puis le 22 novembre,décembre,janvier,février jusqu’ 27 mars 2018 temps plein 38h par semaine) suite je trouver de nouveau le travail 10 octobre 2018 jusqu’au maintenant (fin mois de février je dois arrêter). Et j travailler depuis le mois de octobre 3h par jour 5 jours par semaine. Dinc 15 heures par semaine. Je voudrais savoir si je droit de chômage?
    Je habite avec un enfant a mon charge.

    Répondre
    1. Infor Jeunes Bruxelles

      Bonjour Anom,

      Pour pouvoir ouvrir un droit à des allocations de chômage à temps plein, tu dois arriver à prouver 312 jours (1 an) de travail à temps plein (si tu as moins de 36ans, cfr tableau du haut) au cours des 21 derniers mois. Ce qui n’est pas ton cas puisque tu ne peux justifier que 4 mois de travail à temps plein.

      Pour ouvrir un droit à des demis-allocations de chômage, tu dois prouver 312 jours de travail (mi-temps) sur une période de 27 mois. Par contre , tu pourras peut être convertir tes jours de travail à temps plein pour pouvoir bénéficier de demis-allocations de chômage et nous t’invitons à te rendre à ton organisme de paiement (CAPAC,FGTB,CSC) pour effectuer le calcul avec toi et voir si tu possèdes bien le nombre de demi-jours recquis ou du moins, le nombre de demis-jours à devoir encore prester: https://www.bruxelles-j.be/droits-sociaux/tes-droits-au-chomage/a-qui-tadresser/

      Le nombre de demi-jours pris en considération est égal au nombre d’heures de travail effectuées pendant l’occupation, multiplié par 6, et divisé par le nombre hebdomadaire moyen d’heures de travail à temps plein pour la même fonction. Ensuite, tu multiplies le résultat obtenu par 2. Ce résultat ne peut dépasser en moyenne 78 par trimestre (26/mois).

      Par exemple, si tu as travaillé à temps plein pendant 3 mois, l’ONEM ne prendra en compte que 78 demi-journées de travail (même si l’application du calcul donne un résultat supérieur).

      Tu ne peux pas ouvrir de droit au chômage sur base du travail (même pas à mi-temps). Il faut dans tous les cas avoir travaillé au moins un an. Ici, tu n’as fait que 9 mois environ. Tu dois donc encore trouver un autre contrat pour pouvoir espérer ouvrir plus tard un droit au chômage.

      N’hésite pas si tu as besoin de plus d’informations

      Répondre
  14. Laya

    Bonjour, je suis une femme isolée avec deux enfants en charges . J’avais une allocation de chômage de 46,32€/j. J’ai commencé une formation au Forem et d’un coup mes allocations se sont réduit énormément (-400€x mois!). J’avais compris que pendant la formation j’étais payé 1€ l’heure mais si je vais perdre presque la moitié de mon chômage je vais devoir arrêter ma formation. Pouvez-vous m’expliquer pourquoi mon chômage a diminué svp?

    Répondre
    1. Infor Jeunes Bruxelles

      Bonjour Laya,

      Pouvez-vous être plus précise en ce qui concerne votre formation? De quelles formations s’agit-il? Avez-vous demandé une dispense pour la suivre? : https://www.bruxelles-j.be/droits-sociaux/tes-droits-au-chomage/peux-tu-obtenir-une-dispense-pour-te-former-pendant-ton-chomage/

      Nous avons besoin de plus d’informations pour pouvoir vous répondre correctement. Si vous avez obtenu une dispense pour suivre une formation professionnelle à temps plein, le montant de vos allocations sera maintenu et il ne diminuera donc pas du fait de la dégressivité à condition que la formation professionnelle ait duré au moins 4 semaines.

      Mais, en principe, les avantages octroyés dans le cadre ou suite à une formation, des études, un apprentissage ou du stage doivent être déclarés auprès de votre organisme de paiement. Ces avantages peuvent être cumulés avec des allocations de chômage à condition que vous ayez obtenu une dispense de la part de l’instance régionale. Le cumul est alors autorisé mais uniquement de façon limitée.

      Le montant journalier de votre allocation de chômage sera diminué de la partie du montant net de l’indemnité journalière qui dépasse 14,25 euros (montant indexé). Si vous divisez le montant mensuel de votre indemnité par 26, vous obtenez le montant journalier de cette indemnité.

      Exemple : Vous avez une indemnité de stage de 650 € par mois, soit 25 € par jour.

      Votre allocation de chômage s’élève à 50,03 € par jour (isolé)

      Votre allocation réduite s’élève à : 50,03 – (25 – 14,25) = 39,28 €

      L’indemnité que vous percevez de la part de l’employeur dans le cadre d’une formation professionnelle individuelle en entreprise ainsi que les indemnités versées par l’instance régionale dans le cadre d’une formation professionnelle peuvent être cumulées avec des allocations de chômage et ne doivent pas être déclarées.

      Vos allocations de chômage sont généralement gelées à la phase dans laquelle vous vous trouvez durant la durée de votre formation pour redescendre à la phase à laquelle vos allocations doivent se trouver à la fin de votre formation. La diminution de vos allocations semblent donc anormale. N’hésitez pas à demander des explications à ton organisme de paiement.

      Plus d’infos: https://www.onem.be/fr/documentation/feuille-info/t58#h2_4

      Vous pouvez nous appeler ou nous rendre visite à l’une de nos permanences pour en discuter à l’adresse suivante: http://www.ijbxl.be/nos-permanences

      N’hésitez pas si vous avez besoin de plus d’informations

      Répondre
  15. Inconito

    Bonsoir je suis de Charleroi j’organise des sorties extra scolaire de manière hebdomadaire et du baby Sitting aussi mais à prix très minime . Aujourd’hui j’ai reçu une lettre me convoquant le 14 à la cellule de contrôle sans doute quelqu’un qui m’a balancer je risque quoi vu que c’est rare ?

    Répondre
    1. Infor Jeunes Bruxelles

      Bonjour Incognito,

      Si tu effectues occasionnellement une activité rémunérée pour le compte d’un tiers ou qui dépasse la gestion normale de tes biens propres, tu dois biffer au préalable la case correspondante sur ta carte de contrôle (même si c’est un jour férié, un samedi ou un dimanche).

      Depuis quelques années, le concept d’ « économie collaborative » est apparu en Belgique. Cela permet l’échange de services entre particuliers. Il est nécessaire de passer par l’intermédiaire d’une plateforme collaborative. L’ONEM considère ce type de prestation comme du travail occasionnel et les revenus que tu engendrerais via ce type de travail ne sont donc pas compatibles avec tes allocations de chômage. Tu perdras une allocation pour chaque jour d’activité (quels que soient la durée de la prestation et le gain qu’elle a procuré.

      Les activités que tu as citées semblent rentrer dans la liste des activités « d’économie collaborative »: https://finances.belgium.be/sites/default/files/downloads/127-economie-collaborative-services-prestes-par-le-beneficiaire.pdf

      Mais le principe général est que si tu as travaillé au noir (ou que tu n’as par exemple pas déclaré ces revenus dans la plateforme collaborative), tu risques soit un avertissement soit une exclusion des allocations pour une durée entre 4 et 26 semaines. En outre, tu devras rembourser les allocations perçues indûment. Plus d’infos: https://www.bruxelles-j.be/droits-sociaux/tes-droits-au-chomage/quelles-sont-les-sanctions-de-lonem/

      Cependant, nous ne pouvons pas te dire à l’avance quel sera la décision de l’Onem puisque celle-ci est dépendante de l’appréciation de l’Onem. Tu pourras tes faire accompagner de la personne de ton choix (ou un délégué syndical) afin de te défendre au mieux sur place.

      N’hésite pas si tu as besoin de plus d’informations

      Répondre
  16. luciano

    Bonjour,ma famille et moi sommes indépendant depuis 2014 mon entreprise ce trouve en dificulté ,mon comptable et moi envisagions de fermer commerce pour raison économique ,il me dit qu’il y a un plein passerelle de 12 mois pour ce cas là mais apres ces 12 mois (passerelle) vue mon age de 51 ans esque j’ai droit au chomage merci

    Répondre
    1. Infor Jeunes Bruxelles

      Bonjour Luciano,

      En principe le droit passerelle est limité à 12 mois maximum. Sachez tout de même que la condition « raison économique » est limitée à des cas bien spécifiques (Si vous recevez un revenu d’intégration du CPAS; que la Commission des dispenses de cotisations vous a donné dans les douze derniers mois une dispense du paiement des cotisations sociales; ou que los revenus issus de votre activité ne dépassent pas 13.296,25 euros). Vous trouverez de plus amples explications sur : https://www.inasti.be/fr/cessation-dactivite

      Si vous avez travaillé en tant que salarié avant votre période comme indépendant, il vous sera peut-être possible d’ouvrir un droit sur cette base.
      En effet, pour ouvrir un droit au chômage, vous devez totaliser 624 jours de travail salarié sur les 42 mois précédent la date de votre demande. Cette période de 42 mois, appelée également période de référence, peut être prolongée par votre période de travail indépendant (soit de +/- 5 ans).

      D’autres questions ? N’hésitez pas à nous recontacter!

      Répondre
  17. Samm

    Bonjour,
    Mon mari travail a mi-temps on a 2 ptits enfants, est ce que je suis considerer comme cohabitante? Et combien devrais-je toucher du chomage?
    Merci

    Répondre
    1. Infor Jeunes Bruxelles

      Bonjour Samm,

      Malheureusement, n’ayant pas plus d’informations sur ta situation, nous ne pouvons te dire quel sera le montant de tes allocations de chômage. Mais sache que le calcul se fait toujours sur base de la dernière rémunération brute, de la situation familiale et personnelle et également sur la durée du chômage.

      Mais sache qu’en tant que chômeuse indemnisée, si ton mari travaille, en fonction de ses revenus, cela pourrait avoir un impact sur tes allocations de chômage. S’il gagne un salaire dépassant 781,27 euro brut par mois, tu seras considérée comme cohabitante ordinaire. S’il touche moins, tu seras considérée comme cohabitante avec charge de famille. Tu trouveras plus de détails sur la fiche ci-dessus.

      Pour d’autres questions, n’hésite pas à nous recontacter.

      Répondre
  18. Sandra

    Bonsoir,j’ai travaillé 4 ans en Tunisie et ici en Belgique j’ai travaillé un seul mois est ce que jai le droit des allocations De chômage??merci

    Répondre
    1. Infor Jeunes Bruxelles

      Bonjour Sandra,

      Malheureusement, depuis le 01/10/2016, les conditions permettant d’ouvrir un droit au chômage suite à un passé professionnel effectué à l’étranger sont plus strictes.

      Il faut savoir qu’en règle générale, pour ouvrir un droit, tu dois totaliser un certain nombre de jours de travail salarié en fonction de ton âge à comptabiliser sur une période de référence (par exemple, si tu as moins de 36 ans, tu dois totaliser au minimum 312 jours, soit 1 an, sur les 21 mois précédant ta demande, les 21 mois étant la période de référence) Tu trouveras un tableau récapitulatif sur la fiche ci-dessus.

      Cependant, le travail effectué en Tunisie ne peut malheureusement plus entrer dans le calcul du nombre de jours à totaliser pour ouvrir un droit, et ce même si tu as travaillé en Belgique 1 mois. Il peut par contre permettre de prolonger ta période de référence pour faire prendre en compte d’éventuelle période de travail que tu aurais effectuée en Belgique avant de travaillé en Tunisie.

      Si tu vis et travailles actuellement en Belgique et que tu souhaites ouvrir un droit il te faudra donc totaliser suffisamment de jours de travail en Belgique (ou au sein des pays de l’Union européenne ou les États voisins: https://www.onem.be/fr/documentation/feuille-info/t31#h2_1).

      D’autres questions ? N’hésite pas à nous recontacter!

      Répondre
  19. jean-claude

    Bonjour, je suis travailleur étranger vivant et travaillant à Bruxelles depius le 31/07/2017.
    Aujourd’hui je suis confronté à un changement d’employeur et donc le nouveau doit me faire un nouveau permis de travail pour mon nouveau emploi qui commencera le 1/05/2019. Je voudrais donc savoir si je peux avoir droit au chomage pour les deux mois à venir. Et quels risques je pourrais en courir pour ma carte de séjour?

    Merci d’avance

    Répondre
    1. Infor Jeunes Bruxelles

      Bonjour Jean-Claude,

      Même si tu sembles potentiellement remplir les conditions d’admissibilité pour une personne âgée de moins de 50 ans (étant donné que tu as travaillé 19 mois et que tu as perdu ton emploi de manière involontaire suite à un changement de direction), tu ne pourrais malheureusement pas apercevoir des allocations de chômage.

      En effet, l’une des obligations imposées aux chômeurs est celle d’être inscrit en tant que demandeur d’emploi auprès du service compétent pour leur région (Actiris dans ton cas). En principe, lorsqu’une personne est tenue de disposer d’un permis de travail pour pouvoir travailler en Belgique, Actiris présente des réticences à l’inscrire comme demandeur d’emploi puisque sans permis, il ne pourra trouver un emploi.

      Sache également que ton nouvel employeur devra sans doute introduire une demande de permis unique. Vous trouverez plus d’information sur http://werk-economie-emploi.brussels/fr/permis-unique-permis-travail

      D’autres questions? N’hésite pas à nous recontacter!

      Répondre
  20. Anne

    Bonjour,
    Je suis sous la mutuelle depuis juin 2012 (j’étais salariée). Aurais-je droit au chômage maintenant?
    Merci,
    Anne

    Répondre
    1. Infor Jeunes Bruxelles

      Bonjour Anne,

      Théoriquement, pour pouvoir ouvrir un droit au chômage, tu dois totaliser un certain nombre de jours de travail salarié en fonction de ton âge à comptabiliser sur une période de référence par exemple, si tu as moins de 36 ans, tu dois totaliser au minimum 312 jours, soit 1 an, sur les 21 mois précédant ta demande, les 21 mois étant la période de référence). Tu trouveras un tableau récapitulatif sur la fiche ci-dessus. Mais concrètement, puisque les jours de maladie indemnisés par la mutuelle sont assimilés aux jours de travail pris en compte pour le calcul du nombre de jour à totaliser, si tu travaillais avant d’être à la mutuelle, il te serait probablement possible d’ouvrir théoriquement un droit au chômage pour autant que tu perdes ton emploi de manière involontaire (licenciement, rupture de contrat pour force majeure médicale, fin de CDD, …)

      Ce droit est théorique car pour pouvoir percevoir des allocations de chômage, il faut être apte à travailler. En effet, l’une des conditions imposées aux chômeurs (https://www.bruxelles-j.be/droits-sociaux/tes-droits-au-chomage/quelles-sont-tes-obligations-en-tant-que-chomeur/) est d’être apte à travailler, c’est pourquoi tant que tu seras sous certificat médical ou déclarée inapte à travailler, tu seras alors indemnisée par la mutuelle même si tu remplis toutes les conditions pour ouvrir un droit aux allocations de chômage .

      D’autres questions ? N’hésite pas à nous recontacter!

      Répondre
  21. magzik

    Bonjour,
    Est ce que en déménageant au Pays Bas je peux garder toujours le droit pour avoir allocation de chômage? Je travaille dans la même société depuis 8 ans et je suis employée. Je réfléchi à l’option de déménager au pays bas mais tout prêt de la frontière belge (500 m). Je peux travailler à distance et de me déplacer donc ce déménagement ne pose pas de problème au niveau de mon travail. mais si un jour je perds mon emploie je garde ce droit en ayant mon adresse officiel aux Pays bas? car je peut louer ma maison en Belgique et donc je ne pourrai plus garder mon adresse officielle là. Pouvez vous me donner plus d’information au ce sujet svp? Je vous en remercie d’avance.

    Répondre
  22. Emy

    bonjour j’ai 23 ans un enfant de 2 ans qui est domiciliée avec son papa, je suis seul dans mon appartement. je travail à temps plein depuis mai 2018 contrat de remplacement dans une maison de repos 38h/sem plus toutes mes heures de recup que j’ai jamais pris en jour de congé car ils nous les payent pas. Ma directrice ma dit que mon contrat se stoppait le 26 février car celle que je remplace revient… sur mon contrat il fait écrit qu’il s’arrete en mai même voir Juin. Déjà peut-elle stopper mon contrat avant son arrêt?. Aurai-je droit aux allocations de chômage? sachant que du coup sa fait que 8 mois que je travaille. Je suis perdue je ne sais pas par quoi commencer a part chercher un autre boulot… merci pour votre réponse 😉

    Répondre
    1. Infor Jeunes Bruxelles

      Bonjour Emy,

      En principe, lorsque la cause du remplacement prend fin, le contrat de remplacement qui est conclu entre l’employeur et le salarié peut être rompu moyennant un préavis qui déroge aux règles ordinaires de préavis.
      Mais, comme dans ton cas, il s’agit d’un contrat remplacement avec date de fin prévue, ton employeur ne peut pas mettre fin à ton contrat; même en cas de retour de la personne que tu remplaçais.
      S’il veut tout de même le rompre, il devra alors te payer une indemnité de rupture dont le montant sera équivalent au salaire que tu aurais dû toucher si ton contrat de remplacement était arrivé à sa fin (en mai voire juin).
      Sur le site du SPF Emploi, Travail et Cohésion sociale (http://www.emploi.belgique.be/defaultTab.aspx?id=42150), tu trouveras cette explication: « Lorsqu’il est fait usage d’un contrat à durée déterminée en vue de remplacer un travailleur absent, ce contrat prend fin uniquement au terme prévu du contrat sans préavis, ni indemnité, selon les règles normales en matière de fin de contrat de travail à durée déterminée. Pour ce type de contrat, on ne peut pas déroger aux règles ordinaires de rupture du contrat à durée déterminée lorsque la personne remplacée reprend son travail. »

      En effet, 8 mois de travail sont insuffisants pour prétendre à des allocations de chômage. Par contre, si ton contrat de remplacement continue jusqu’à sa date de fin prévue, comme tu as moins de 36 ans, tu pourrais ouvrir le droit à des allocations de chômage; pour autant que tu aies comptabilisé minimum 312 jours effectifs de travail. Tu trouveras plus d’informations sur les conditions pour bénéficier du chômage sur la fiche ci-dessus.

      Pour d’autres questions, n’hésite pas à nous recontacter.

      Répondre
  23. saddadi

    bonjour
    quand on travaille a l étranger est ce que on a droit au chômage
    a savoir que les cotisations ont été paye a l ossom.
    Dans l attente veuillez agréer en mes sincères salutations

    Répondre
    1. Infor Jeunes Bruxelles

      Bonjour Saddadi,

      Sache qu’on ne cotise pas pour le chômage à la Sécurité Sociale d’Outre-Mer (anciennement Ossom). Tu trouveras plus d’informations sur le site de la sécurité sociale d’Outre-mer: https://www.international.socialsecurity.be/social_security_overseas/fr/home.html
      Donc, tout va dépendre de ta nationalité et du pays dans lequel tu as travaillé. Tu trouveras plus d’informations en consultant ce tableau sur cette feuille-info de l’Onem: https://www.onem.be/fr/documentation/feuille-info/t31#h2_1
      Par exemple, si tu es belge et que tu as travaillé dans un membre de l’EEE, tu peux exporter ton droit au chômage en Belgique après une période minimum de travail de 3 mois OU en bénéficier directement à ton retour pour une période de 3 mois.

      Par contre, si tu n’as pas travaillé dans l’un de ces pays cités dans le tableau, pour ouvrir le droit à des allocations de chômage en Belgique, tu devras prouver un certain nombre de jours de travail salarié au cours d’une certaine période de référence. Par exemple, si tu as moins de 36 ans, tu devras travailler 312 jours au cours des 21 mois précédant ta demande d’allocations. Tu trouveras plus d’informations sur les conditions pour ouvrir le droit à des allocations de chômage belge sur la fiche: https://www.bruxelles-j.be/droits-sociaux/tes-droits-au-chomage/quelles-conditions-dois-tu-remplir-pour-beneficier-des-allocations-de-chomage/

      Pour d’autres questions, n’hésite pas à nus recontacter.

      Répondre
  24. speedy

    Bonjour je travail pain temps depuis 2 an e 8 mois si je dois sortir au chaumage je doit prester combien de semaine ..ou je le droit combien de semaine de préavis ? merci

    Répondre
    1. Infor Jeunes Bruxelles

      Bonjour Speedy,

      Ta question n’est pas très précise. S’agira-il d’un licenciement ou d’une démission?
      Sache que dans les deux cas, le délai de préavis dépendra toujours de ton ancienneté dans le service.
      Si c’est ton employeur qui veut mettre fin au contrat (licenciement), pour avoir travaillé 2 ans et 8 mois, tu devras prester un préavis de 12 semaines. Voir le tableau: http://www.emploi.belgique.be/defaultTab.aspx?id=42197
      Et, si c’est toi qui décides de quitter ton emploi (démission), le préavis sera alors de 6 semaines. Tu trouveras plus d’informations sur cette fiche: http://www.emploi.belgique.be/defaultTab.aspx?id=42198

      Mais en démissionnant, tu risques une sanction de l’Onem allant d’un simple avertissement à une exclusion du droit de chômage de 4 à 52 semaines pour abandon d’un poste convenable. Pour éviter ce risque de sanction après ta démission, tu devras travailler pour une période minimum de 13 semaines chez un autre employeur avant d’introduire ta demande d’allocations. Tu trouveras plus d’informations sur la fiche: https://www.bruxelles-j.be/droits-sociaux/tes-droits-au-chomage/quelles-sont-les-sanctions-de-lonem/

      Pour d’autres questions, n’hésite pas à nous recontacter.

      Répondre
  25. MANITOU

    Bonjour,

    J’ai 22 ans, je n’ai qu’un diplôme CEB, je n’ai jamais travaillé.

    Ma question, comment faire pour avoir droit au chômage?

    Répondre
    1. Infor Jeunes Bruxelles

      Bonjour MANITOU,

      Tu pourras ouvrir un droit à des allocations d’insertion si tu as terminé (pas forcément réussi) une 3e année de l’enseignement secondaire technique ou professionnelle et effectué un stage d’insertion d’un an: https://www.bruxelles-j.be/travailler/ton-premier-emploi/le-stage-dinsertion-professionnelle/

      Pour ouvrir ton droit à une allocation de chômage tu devras prouver 312 jours de travail (1 an) au cours des 21 mois précédant ta demande si tu as moins de 36 ans.

      Nous te conseillons de t’inscrire auprès d’Actiris afin d’être épaulé par un.e conseiller.e dans ta recherche d’emploi ou de formation, de plus tu pourras bénéficier de plans d’embauche.

      Nous t’invitions à consulter cette page: « A quoi sert Actiris ? »
      https://www.bruxelles-j.be/travailler/ton-premier-emploi/a-quoi-ca-sert-actiris/

      Si tu éprouves des difficultés financières tu peux introduire une demande sociale auprès du CPAS de ta commune voir sur :
      https://www.bruxelles-j.be/droits-sociaux/obtenir-de-laide-du-cpas/ou-sadresser-et-comment-faire-trouver-plus-dinfos-sur-internet/

      Pour plus d’informations, contacte nous !

      Répondre
  26. Roro

    Si je quitte mon emploi apres 1 ans de travail car sa ne convient pas à notre vie de famille partir du lundi et rentrer le samedi puis je avoir droit au chômage

    Répondre
    1. Infor Jeunes Bruxelles

      Bonjour Roro,

      En principe, en ce qui concerne les allocations de chômage, on ne peut pas quitter volontairement son emploi (sauf si on intègre un nouvel emploi de minimum 13 semaines) et on risque une sanction d’exclusion allant de 4 à 52 semaines. Avant de décider d’une sanction à votre encontre, l’Onem organise toujours une audition pour vous entendre sur les raisons de votre démission afin d’analyser s’il existe un motif légitime ou non à celle-ci. En effet, la notion de « motif légitime » n’est pas définie par la réglementation et c’est votre bureau de chômage qui décidera si la situation donne lieu ou non à une sanction.

      Avant d’être sanctionnée, tu seras convoquée par ton l’ONEM. Lors de cette audition, tu pourras te faire accompagner par un délégué syndical ou une personne de ton choix. Si malgré tout, tu es sanctionnée par l’Onem, tu devras refaire une demande d’allocations de chômage auprès de ton organisme de paiement et te réinscrire à ton organisme de paiement à la fin de ta période de sanction: http://bruxelles-j.be/droits-sociaux/tes-droits-au-chomage/quelles-demarches-dois-tu-effectuer/

      Pour rappel, si tu as moins de 36 ans, tu devras prouver 312 (1 an ) de travail sur une période référence de 21 mois. (Voir tableau en haut de la fiche). Ce qui semble être ton cas.

      N’hésite pas si tu as besoin de plus d’informations.

      Répondre
  27. Zarah

    J’ ai 56 ans je travaille 13 heures par semaine depuis 10 ans comment savoir si j’ai droit au chômage comme technicienne de nettoyage. Je travaille toujours comment est ce que. L on calcule

    Répondre
    1. Infor Jeunes Bruxelles

      Bonjour Zarah,
      Pour pouvoir prétendre à des allocations de chômage, vous devrez totaliser 624 demi-jours au cours des 48 mois qui précèdent votre demande et perdre votre emploi de manière involontaire (licenciement ou fin de contrat intérimaire, CDD,..)
      Dans un premier temps, on parlera de demi-allocations de chômage car vous travaillez à temps-partiel.

      Pour savoir précisément combien de jours de travail vous totalisez, il faut effectuer le calcul suivant : nombre d’heures de travail effectuées pendant l’occupation, multiplié par 6, et divisé par le nombre hebdomadaire moyen d’heures de travail à temps plein pour la même fonction. Ensuite, tu multiplies le résultat obtenu par 2.
      En supposant qu’un temps plein équivaut à 38 heures/semaine dans la société pour laquelle vous travaillez, vous pourriez effectivement prétendre à des demi-allocations de chômage.
      Plus d’information sur https://www.bruxelles-j.be/droits-sociaux/tes-droits-au-chomage/travailler-a-temps-partiel/

      D’autres questions ? N’hésitez pas à nous recontacter!

      Répondre
  28. MANAR

    Bonjour
    Mon frère a travaillé de 1/1/2017 _ 31/1/18 (13 h par semain) et de 1/2/18 _ 2/11/18 (9h par semaine) et de 12/11/18 jusqu’au présent temps plein par intérim est ce qu’il a droit au chômage ou pas ?
    Merci a l avance

    Répondre
    1. Infor Jeunes Bruxelles

      Bonjour Manar,

      Votre frère aura probablement droit à des demis-allocations de chômage. Il devrait en effet être indemnisé comme un travailleur à temps partiel volontaire: https://www.bruxelles-j.be/droits-sociaux/tes-droits-au-chomage/travailler-a-temps-partiel/
      Il sera alors indemnisée dans un régime spécifique de travailleur à temps partiel, dans lequel il bénéficiera d’un certain nombre de « demi-allocations » . Pour l’aider à effectuer le calcul du montant correspondant des demis-allocations de chômage, nous l’invitons à se renseigner auprès de son organisme de paiement (CAPAC, CSC, FGTB) car le calcul du montant est complexe à effectuer et nous n’avons pas toutes les données pour pouvoir le faire avec vous. Vous trouverez plus d’informations sur les trois statuts des travailleurs à temps partiel ci-dessus et sur le site de l’ONEM: https://www.onem.be/fr/documentation/feuille-info/t28

      N’hésitez pas si vous avez besoin de plus d’informations

      Répondre
  29. Adelina

    Bonjour après avoir perdu ses droits au chômage combien de jours faut pour récupérer ses droits merci

    Répondre
  30. Alen

    Bonjour, après un chômage complet de 8mois , j’ai trouvé un job de plein temps en cdi, depuis le 7 janvier 2019 ,ma question est la suivante;si un jour je tombe à nouveau au chômage , faut il une durée à accomplir dans mon nouveau job, pour le calcule de chômage ( qui se calcule sur le salaire brute) Exemple, avant j’étais indemnisé au chômage sur un salaire brute de 1500 euro, aujourd’hui mon salaire brute est supérieure , donc si je perds mon job, pour le calcule sur base de mon nouveau salaire brute, faut il travailler X temps ou pas? j’espère être claire ?

    Répondre
    1. Infor Jeunes Bruxelles

      Bonjour Alen,

      Pour calculer ton allocation de chômage, l’ONEM prendra en considération la rémunération de ta dernière occupation d’au moins 4 semaines consécutives chez un même employeur, donc si tu devais perdre ton emploi ton allocation de chômage serait calculée sur la base de ton précédent salaire.
      Il existe tout de même une exception à cette règle : pour que ton allocation de chômage soit calculée sur base d’un nouveau salaire il faut une interruption de plus de 24 mois de chômage et avoir travaillé, au moins 4 semaines consécutives chez un même employeur pendant cette période.

      Sache que si tu travailles plus de 3 mois, tu gèleras la phase (1 ou 2) dans laquelle tu te trouves et si tu travailles une année complète tu pourras retourner au début de la phase 1.

      Pour plus d’informations, contacte nous !

      Répondre
  31. Agueda

    Bonjour pouvez-vous me dire s’il vous plaît combien de temps de travail si vous avez droit au chômage ou merci

    Répondre
    1. Infor Jeunes Bruxelles

      Bonjour Agueda,

      Pour ouvrir ton droit à une allocation de chômage tu devras prouver un certain nombre de jour de travail sur une période de référence.
      Si tu as moins de 36 ans, tu devras prouver 312 jours (1 an) de travail au cours des 21 mois précédant ta demande.
      Si tu as plus de 36 ans, nous t’invitons à regarder le tableau ci-dessus.
      Pour plus d’informations, contacte nous !

      Répondre
  32. Louna

    Bonjour,

    J’ai moins de 30 ans, je suis mariée et sans enfant. Mon mari travaille à temps plein. Je travaille à temps plein depuis le mois de juillet 2018 et mon contrat se termine fin avril. Avant ça j’ai travaillé 32h/semaine (en 4 jours) d’Octobre 2013 à septembre 2014 pour ensuite débuter un mi-temps 15h par semaine en 3 jours jusqu’en Mars 2015. Après cette période j’ai repris mes études jusqu’en juillet 2018. A la fin de ce contrat est-ce que j’ai droit au chômage le temps que je retrouve un autre emploi? Merci. Louna

    Répondre
    1. Infor Jeunes Bruxelles

      Bonjour Louna,

      Malheureusement, nous ne pourrons te dire si tu peux ouvrir un droit à des allocations de chômage à temps plein.
      En effet, en règle générale, pour ouvrir un droit, tu dois totaliser un certain nombre de jours de travail salarié en fonction de ton âge à comptabiliser sur une période de référence (lorsque tu as moins de 36 ans, tu dois totaliser au minimum 312 jours, soit 1 an, sur les 21 mois précédant ta demande, les 21 mois étant la période de référence).

      Dans ton cas, ta période de travail de juillet 2018 à avril 2019 te permet de totaliser +/-10 mois. Il te manquerait donc +/-2 mois (soit 52 jours). Sauf que ta période de référence peut être prolongée par la naissance de ton enfant et par ta reprise d’études.

      Si on ne prend en compte que ta reprise d’études, la période de référence serait à priori prolongée de +/-3 ans, ce qui permettrait de faire prendre en compte une partie de tes périodes de travail à mi-temps. Ceci dit, pour connaitre exactement le nombre de jours à temps plein qui pourrait être pris en compte, il faudrait effectué le calcul suivant pour que chacune de tes périodes de travail à temps partiel soit « converties » en période à temps plein : le nombre d’heures de travail effectuées pendant l’occupation, multiplié par 6, et divisé par le nombre hebdomadaire moyen d’heures de travail à temps plein pour la même fonction.

      Nous manquons donc d’information sur ta situation pour pouvoir te confirmer une ouverture de droit au chômage.

      Ceci dit, il semblerait que tu puisses ouvrir un droit des demi-allocations de chômage. Nous te conseillons donc de contacter un syndicat (si tu y es affiliée) ou ce service juridique gratuit pour établir un calcul précis du nombre de jours que tu totalises :
      Je te conseille donc de prendre contact avec ce service juridique gratuit et de leur expliquer ta situation:

      L’atelier des droits sociaux
      Rue de la Porte Rouge 4
      1000 Bruxelles
      Tel: (32) 2 512 71 57 – (32) 2 512 02 90
      Fax: (32) 2 512 76 68
      emploi@atelierdroitssociaux.be
      http://www.atelierdroitssociaux.be
      Service Emploi/Sécurité sociale/Aide sociale:
      mardi de 9h à 12h et de 13 à 16h
      mercredi de 9h à 12h
      jeudi de 16h à 20h (uniquement sur rendez-vous)

      D’autres questions ? N’hésite pas à nous recontacter!

      Répondre
  33. Soumiichou

    Bonjour,

    Voila je suis mariée et un enfants … je suis a la charge de mon marie … moi et ma fille
    Je travail 13h semaine … mon mari a quitter son boulot ya 2 mois et na plus droit au Allocation de chomage .. est ce que je je peux fairre une demande d allocation ? Car je ne gagne pas beaucoups et nous sommes au bout du roulo que dois je faire ? Merci

    Répondre
    1. Infor Jeunes Bruxelles

      Bonjour Soumiichou,

      Il faudrait savoir depuis combien de temps tu travailles ou si tu as travaillé à temps-plein avant ton temps-partiel (ce qui te permettait d’ouvrir un droit au chômage auparavant).

      En effet, lorsque tu travailles à temps partiel alors que tu as ou aurais droit à des allocations de chômage (ou d’insertion), tu peux éventuellement faire la demande de « maintien des droits » et d’allocation de garantie de revenu (AGR ou complément de chômage).

      En principe, une demande est acceptée si ton salaire est inférieur au montant de l’allocation de chômage auquel tu pourrais prétendre si tu avais été au chômage à temps plein (sans aucun contrat de travail) et si ton salaire mensuel brut moyen est inférieur à 1593,81 euros.

      Si tu n’as pas la possibilité d’ouvrir un droit à l’AGR, ton mari ou toi pourriez alors éventuellement vous adresser au CPAS de votre commune afin de leur solliciter une aide financière. Cela dit, le CPAS effectuera une enquête sociale afin de vérifier si vous remplissez les critères d’admission. Plus d’infos sur le CPAS en cliquant sur : http://bruxelles-j.be/droits-sociaux/obtenir-de-laide-du-cpas/

      D’autres questions ? N’hésite pas à nous recontacter!

      Répondre
  34. Sou

    Bonjour,

    Voila je suis mariée et un enfants … je suis a la charge de mon marie … moi et ma fille
    Je travail 13h semaine … mon mari a quitter son boulot ya 2 mois et na plus droit au Allocation de chomage .. est ce que je je peux fairre une demande d allocation ? Car je ne gagne pas beaucoups et nous sommes au bout du roulo que dois je faire ? Merci bcp

    Répondre
    1. Infor Jeunes Bruxelles

      Bonjour Sou,

      Pour pouvoir bénéficier de l’AGR (= allocation de garantie de revenus ou complément du chômage), il faut avoir travaillé suffisamment de jours que pour pouvoir ouvrir son droit au chômage complet. Ainsi, si tu n’as jamais travaillé à temps plein avant ton travail à temps partiel, il y a peu de chances que tu puisses ouvrir ton droit. Tu trouveras le nombre de jours nécessaires calculés selon ton âge sur la fiche ci-dessus ainsi que la fiche avec les informations sur le chômage sur base d’un temps partiel ici : https://www.bruxelles-j.be/droits-sociaux/tes-droits-au-chomage/travailler-a-temps-partiel/

      Si tu ne rentres pas dans les conditions pour ouvrir ton droit à l’AGR et que la situation financière devient compliquée, la solution sera alors que ton mari fasse une demande d’aide au CPAS le temps que la sanction de l’ONEm s’écoule. En effet, le fait d’être sanctionné par l’ONEm n’empêche pas une personne de faire une demande d’aide au CPAS. Cela veut donc dire que e CPAS ne peut pas refuser d’analyser la demande sur base de ce motif.

      Tu trouveras toutes les informations concernant l’aide du CPAS ici : https://www.bruxelles-j.be/droits-sociaux/obtenir-de-laide-du-cpas/

      Si tu as besoin d’autres informations, n’hésite pas !

      Répondre
  35. Marielys

    Bonjour, j’ai 25 ans domicilié en Belgique chez mes parents . J’ai fait des études en Belgique et en République dominicaine . Je voudrais savoir si j’ai droit aux allocations de chômage et éventuellement quelles sont les conditions et les démarches à faire pour y avoir droit. Je suis de nationalité belge.
    Merci d’avance pour me répondre.

    Répondre
    1. Infor Jeunes Bruxelles

      Bonjour Marielys,

      Comme indiqué sur la fiche ci-dessus, en Belgique, pour pouvoir bénéficier des allocations de chômage sur base du travail il faut prouver un certain nombre de jours de travail sur une durée déterminée selon ton âge. Ainsi, si tu as moins de 36 ans, tu dois prouver 312 jours de travail sur les 21 mois qui précèdent ta demande. Cela correspond à une année complète de travail en équivalent temps plein.

      Il est possible de faire valoir ses jours de travail à l’étranger à condition de d’abord travailler au moins trois mois en Belgique.

      Ainsi, si suite à tes études tu n’as pas encore travaillé suffisamment de jours que pour ouvrir ton droit, tu ne pourras pas bénéficier des allocations de chômage. En outre, comme tu as déjà 25 ans, tu ne pourras malheureusement pas prétendre aux allocations d’insertion (= chômage sur base des études).

      Si tu as besoin d’autres informations, n’hésite pas !

      Répondre
  36. Pseudo

    Bonjour

    Je suis actuellement à la recherche d un emploie et je bénéficie d allocation de chômage complet

    Pour des raisons médicales mon médecin voudrait me mettre sous certificat 1 mois et demi

    Je suppose qu à la fin de mon certificat je devrait refaire une demande d allocation de chômage mais vu que j y ai droit avant mon certificat j y aurais d office droit après mon certificat ?

    Ou je dois a nouveau prouver des jours de travails etc… ?

    Merci d avance

    Répondre
    1. Infor Jeunes Bruxelles

      Bonjour Pseudo,

      Comme tu le dis, lorsque tu seras sous certificat médical, tu ne pourras malheureusement plus bénéficier d’allocations de chômage, car tu ne rempliras plus l’ obligation du chômeur suivante :  » être apte au travail » tu trouveras plus d’informations à ce sujet sur : https://www.bruxelles-j.be/droits-sociaux/tes-droits-au-chomage/quelles-sont-tes-obligations-en-tant-que-chomeur/ . Tant que tu es sous certificat médical, c’est la mutuelle qui t’indemnise.

      Dès que tu es à nouveau apte au travail, tu pourras introduire une demande d’allocations de chômage auprès de ton organisme de paiement et les récupérer. Tu devras également te réinscrire comme chercheur d’emploi. Cependant, il est probable que le montant de celles-ci soient moins élevées lorsque tu les récupéreras car la dégressivité des allocations de chômage continue à courir pendant une période de maladie.

      D’autres questions ? N’hésite pas à nous recontacter!

      Répondre
  37. Max 95

    Voilà, je suis étudiant en 3ème bac et je viens d’apprendre que je serai plus financiable au mois de Septembre 2019 puisque j’ai ratée des travaux pratiques qu’on peut pas recommençé en Août ( J’ai plus de cours au 2 ème quadrimestre ).
    je regarde le nombre de jours qu’il me reste pour effectué le stage d’insertion profesionnelle et pour savoir si j’aurais moins de 25 ans ( le 10 Février 2020).
    Est ce qu’il y a des jours qu’il faut attendre entre le temps où on s’inscrit pour faire le stage d’insertion professionnel et le jour qu’on est effectivement dans le stage d’insertion professionnel (jours d’intervalles)?
    Et est ce qu’il y a des jours qu’il faut attendre entre le temps où on a finit le stage d’insertion professionnel et la demande d’allocation d’insertion professionnel ?

    Répondre
    1. Infor Jeunes Bruxelles

      Bonjour Max 95,

      Tout d’abord, pour répondre à ta question, si tu souhaites pouvoir ouvrir ton droit aux allocations d’insertion l’année prochaine, tu ne dois en effet pas traîner pour t’inscrire. Le stage d’insertion est d’une durée de 312 jours à dater de ton inscription chez Actiris, Forem ou VDAB. Inscris toi donc bien avant tes 24 ans. En outre, cela signifie qu’il faudra impérativement que tu obtiennes les deux évaluations positives du premier coup étant donné qu’une évaluation négative correspond à une prolongation du stage d’environ 6 mois. Tu pourras faire ta demande d’allocations dès le lendemain de ton dernier jour de stage. Il n’y a pas de délai d’attente.

      Ensuite, en ce qui concerne ta non-finançabilité, si tu souhaite vérifier cela avec nous, n’hésite pas à passer dans une de nos permanences. Sache également qu’il existe des solutions pour redevenir finançable. Ce serait le cas si tu réussissais une année en promotion sociale ou en essayant de faire un recours si tu le souhaites. Si cela t’intéresse, tu peux déjà parcourir ces articles-ci : http://ijbxl.be/suis-je-financable et http://ijbxl.be/au-moins-30-credits-du-neuf-concernant-la-financabilite-341 et http://ijbxl.be/quelles-etudes-en-promotion-sociale-pour-redevenir-350. Tu trouveras également les horaires de notre permanence avec notre juriste spécialisé dans l’enseignement supérieur ici : http://ijbxl.be/nouveau-permanence-juridique-d-infor-jeunes-bruxelles

      Si tu as besoin d’autres informations, n’hésite pas !

      Répondre
  38. lili

    Bonjour, voila en fait j’ étais interimaire, puis sous cdd de 3 mois, je me suis blèssée à l épaule, et le medecin a vus une hépicondilite bilatéral, donc arret de travail et kiné, et je ne sais pas si mon employeur me reprendra, donc ayant des facture à payer j’ aimerais savoir comment dois-je faire et quelles démarches à suivre, de plus je n ai jamais eu d’ allocation de chomage, donc ne sais pas, un grand merci d’avance à vous.

    Répondre
    1. Infor Jeunes Bruxelles

      Bonjour Lili,

      Si ce n’est pas encore fait, tu dois prendre contact avec ta mutuelle (et leur envoyer ton certificat d’incapacité) pour leur demander des indemnités d’incapacité de travail (sauf si tu es toujours couverte par la rémunération garantie de l’employeur).
      Si ton employeur ne te reprends pas à la fin de ton CDD de 3 mois :
      Tu resteras à la mutuelle si tu es toujours en arrêt maladie. Dès que tu es à nouveau apte au travail, tu t’inscriras comme demandeuse d’emploi auprès d’Actiris. Dans ce cas, tu devras te rendre à ton organisme de paiement (Capac, Syndicat) munie de tous tes C4 (des photocopies) et de la preuve d’inscription chez Actiris et éventuellement d’un C6 de la mutuelle. Pour bénéficier d’une allocation de chômage tu devras prouver 312 jours de travail (1 an) au cours des 21 mois précédant ta demande si tu as moins de 36 ans. Si tu as plus de 36 ans nous t’invitons à regarder le tableau ci-dessus.
      Si tu ne peux prouver tous les jours de travail, tu pourras introduire une demande d’aide sociale auprès du CPAS de ta commune (voir sur: https://www.bruxelles-j.be/droits-sociaux/obtenir-de-laide-du-cpas/ou-sadresser-et-comment-faire-trouver-plus-dinfos-sur-internet/)

      Pour plus d’informations, contacte nous !

      Répondre
  39. calogero

    Bonjour, je travail dans le secteur de l’horeca depuis 9 mois. j’ai un contrat de 13h semaines en 6 jours, est ce assez pour avoir droit au chomage?et sinon a quel moment pourais je y prétendre? en sachant que j’ai 22 ans que c’est mon premier emplois et que j’ai arrêter l’école en 4eme. merci a vous bonne journée

    Répondre
    1. Infor Jeunes Bruxelles

      Bonjour Calogero,

      Pour bénéficier des allocations de chômage, il faut prouver un certain nombre de jours de travail salarié au cours d’une certaine période de référence. Par exemple, les personnes de moins de 36 ans comme toi qui travaillent à temps partiel doivent travailler au minimum 312 demi-jours au cours des 27 mois qui précèdent leur demande.
      Tu n’as donc malheureusement pas suffisamment travaillé pour bénéficier des allocations de chômage. Tu trouveras toutes les informations sur le travail à temps partiel sur la fiche: https://www.bruxelles-j.be/droits-sociaux/tes-droits-au-chomage/travailler-a-temps-partiel/

      Pour d’autres questions, n’hésite pas à nous recontacter.

      Répondre
  40. Nico280694

    Bonjour je suis indépendant en personne physique depuis bientôt 1an , mais mon activité ne marche pas suffisamment donc j’aimerai arrêter mais est-ce que j’aurais droit au chômage ? Merci d’avance.

    Répondre
    1. Infor Jeunes Bruxelles

      Bonjour Nico280694,

      Nous ne pourrons malheureusement pas répondre à ta question de manière précise, mais sache qu’en règle générale, pour ouvrir un droit au chômage, tu dois totaliser un certain nombre de jours de travail salarié en fonction de ton âge à comptabiliser sur une période de référence (par exemple, si tu as moins de 36 ans, tu dois totaliser au minimum 312 jours, soit 1 an, sur les 21 mois précédant ta demande, les 21 mois étant la période de référence). Tu trouveras un tableau récapitulatif pour les autres âges sur la fiche ci-dessus.

      Une période de travail en tant qu’indépendant à titre principal, te permet de prolonger ta période d’indemnisation de la durée de ton activité indépendante (soit 1 an) pour pouvoir éventuellement faire prendre en compte plus de jours de travail dans le passé.
      Concrètement, si tu as moins de 36 ans, ta période de référence sera de 33 mois (21 + 12); l’ONEm regardera donc si sur les 33 mois précédant la date à laquelle tu as introduit ta demande, tu totalises 312 jours. Si c’est le cas, tu peux ouvrir un droit. En effet, une activité indépendante de minimum 6 mois, maximum 15 ans peut être prise en compte pour prolonger la période de référence.

      Si tu n’as pas la possibilité d’ouvrir un droit aux allocations de chômage (parce que tu ne totalises pas/plus suffisamment de jours de travail salarié), tu pourrais alors éventuellement t’adresser au CPAS de ta commune afin de leur solliciter une aide financière. Cela dit, le CPAS effectuera une enquête sociale afin de vérifier si tu remplis les critères d’admission. Plus d’infos sur le CPAS en cliquant sur : http://bruxelles-j.be/droits-sociaux/obtenir-de-laide-du-cpas/

      D’autres questions ? N’hésite pas à nous recontacter!

      Répondre
  41. lp

    Je désire rentrer en Belgique, j ai donné mon préavis a mon travail au Luxembourg,pays que je réside également.Comment s inscrire pour avoir droit a un revenu et mutuelle en Belgique?

    Répondre
    1. Infor Jeunes Bruxelles

      Bonjour LP,

      En principe, lorsque tu souhaites obtenir un revenu, l’une des options est de rechercher un nouvel emploi.
      Cette option peut également s’avérer utile si tu souhaites ouvrir un droit au chômage sur base de ton travail au Luxembourg. En effet, en règle générale, pour ouvrir un droit aux allocations de chômage sur base du travail en Belgique, tu dois totaliser un certain nombre de jours de travail salarié en fonction de ton âge, à comptabiliser sur une période de référence. Tu trouveras plus de renseignements à ce sujet sur la fiche ci-dessus.
      Seulement, depuis le 01/10/2016, l’ONEm impose aux personnes ayant travaillé à l’étranger d’effectuer au moins trois mois de travail en Belgique avant d’introduire leur demande de chômage afin de faire comptabiliser leurs jours de travail à l’étranger dans le calcul du nombre de jours suffisants pour ouvrir un droit au chômage.

      Si tu as perçu des allocations de chômage avant ton départ au Luxembourg et que tu as interrompu ton chômage pendant une période inférieure à 3 ans, tu peux récupérer tes allocations en introduisant une nouvelle demande auprès de l’organisme de paiement de ton choix(Syndicat ou CAPAC). Il faudra également que tu te réinscrives comme demandeur d’emploi auprès du service de l’emploi de la région que tu habiteras(VDAB, Actiris, Forem, ADG).

      Si tu n’as pas la possibilité d’ouvrir un droit aux allocations de chômage, tu pourrais alors éventuellement t’adresser au CPAS de ta commune afin de leur solliciter une aide financière. Cela dit, le CPAS effectuera une enquête sociale afin de vérifier si tu remplis les critères d’admission. Plus d’infos sur le CPAS en cliquant sur : http://bruxelles-j.be/droits-sociaux/obtenir-de-laide-du-cpas/

      Concernant ta mutuelle, il faudra que tu en choisisses une et que tu t’y affilies, mais à priori, tu ne percevras pas d’indemnisation de ta mutuelle dès ton arrivée. Tu trouveras plus d’information sur l’inscription au sein d’une mutuelle sur https://www.bruxelles-j.be/ta-sante/mutuelle-et-prix-des-soins-de-sante/comment-et-quand-sinscrire-a-une-mutuelle/

      D’autres questions ? N’hésite pas à nous recontacter!

      Répondre
  42. So

    Bonjour il y a 1 ans j ai effectuer un stage pfi formation de 3 mois ( je devais signer mon cdd par la suite 3 mois egalement comme la règle le stipule )
    Sauf que l employeur 10 jours avant la fin de formation a arrête son activité et du coup je n ai pas pu obtenir mon cdd de 3 mois .

    Ma question est ce que les jours formation ( ou j ai obtenu la prime d encouragement ) ses jours la sont ils comptabilisé pour recupere ses droit au chomage ?

    J ai lu au maximun 96 jours
    Est ce bien cela ? Merci

    Répondre
  43. Sabrina

    Bonjour j’ai travailler 2 ans et demi dans une société et j’ai été virer pour faute grave. Il y a 2 mois j’ai de suite trouver un emploi et j’ai mnt un cdd de 6 mois si il me renouvelle pas suite à des maladie pendant ce cdd est ce que j’ai droit au chômage ?

    Répondre
    1. Infor Jeunes Bruxelles

      Bonjour Sabrina,

      En principe, si tu as été licenciée pour faute grave et que tu as introduit une demande d’allocations de chômage après ce licenciement, tu as dû faire l’objet d’un avertissement ou être exclue du droit au chômage pendant 4 à 26 semaines (plus d’informations à ce sujet sur cette fiche : http://www.onem.be/fr/documentation/feuille-info/t47#h2_2). Si c’est le cas, il faudra malheureusement attendre que ta sanction soit terminée avant de pouvoir prétendre à nouveau à des allocations de chômage.

      Par contre, si tu n’as pas introduit de demande auprès de l’ONEm directement après ton licenciement pour faute grave, le fait d’avoir travaillé plus de 13 semaines (soit +/- 3 mois et une semaine) te permettra en principe de pouvoir éviter la sanction de l’ONEm (pour autant que tu n’interrompes pas volontairement ce nouveau contrat de minimum 13 semaines avant de demander tes allocations de chômage).

      D’autres questions ? N’hésite pas à nous recontacter!

      Répondre
  44. Vivaqua

    Bonjour,

    Je travaille actuellement depuis 7 ans dans une fiduciaire avec un contrat temps partiel de 30h. Quelles sont les conditions pour avoir droit au chomage à temps plein?

    Répondre
    1. Infor Jeunes Bruxelles

      Bonjour Vivaqua,

      Tu seras assimilé à un travailleur à temps-plein si tu remplis ces trois conditions:

      – percevoir tous les mois une rémunération au moins égale à 1.593,81 euros brut ;
      – s’être inscrit comme demandeur d’emploi à temps plein au moment de la demande d’allocations ;
      remplir les conditions pour être admis comme travailleur à temps plein au moment de la demande d’allocations (après le contrat de travail). Pour cela, il faut prouver un certain nombre de jours de travail salarié (ou avoir perçu au moins une allocation au cours des 3 ans qui précèdent). (Voir tableau au dessus)

      En principe, le nombre de jours de travail pris en considération est égal au nombre d’heures de travail effectuées pendant l’occupation, multiplié par 6, et divisé par le nombre hebdomadaire moyen d’heures de travail à temps plein pour la même fonction.

      Il est possible que, à 4/5ème, tu remplisses les conditions pour être assimilé à un travailleur à temps plein (1ère catégorie dans la fiche suivante: https://www.bruxelles-j.be/droits-sociaux/tes-droits-au-chomage/travailler-a-temps-partiel/. Dans ce cas, si tu perds ton emploi, tu pourras être indemnisée par l’ONEM comme un travailleur à temps plein et bénéficieras alors d’allocations pour tous les jours de la semaine. En tant que chômeur complet, tu auras peut-être droit à un montant d’allocation plus élevé (que si tu n’étais pas assimilée). Pour cela, tu dois toutefois avoir travaillé au moins 1 an comme « travailleur à temps plein assimilé ».

      Dans ce cas-là, et si tu ne remplis pas non plus les conditions pour être reconnue comme un travailleur à temps partiel assimilée à un temps plein, tu seras considérée comme un travailleur à temps partiel volontaire. Tu seras alors indemnisée dans un régime spécifique de travailleur à temps partiel, dans lequel tu bénéficieras d’un certain nombre de « demi-allocations » . Tu trouveras plus d’informations sur ces trois statuts ci-dessus et sur le site de l’ONEM: https://www.onem.be/fr/documentation/feuille-info/t28

      N’hésite pas si tu as besoin de plus d’informations

      Répondre
  45. Sam

    Bonjour,
    Je viens de terminer avec succès une formation d’aide-soignante proposée par le Vdab. J’ai perçu le chômage pendant tout cette période et maintenant je viens d’accepter un contrat de remplacement plein-temps du 7 Janvier jusqu’au 15 mars. 1) dois avertir directement le chômage ou dois simplement remettre ma carte bleue (complétée avec les jours de travail) a la fin du mois?
    2) aurais-je droit au chômage après cette petite période de travail?

    Répondre
    1. Infor Jeunes Bruxelles

      Bonjour Sam,

      1) Le mieux serait d’avertir ton organisme de paiement (syndicat ou CAPAC) tout en remettant ta carte de contrôle à la fin du mois afin que le début de ton mois te sois rémunéré.

      2) Tu pourras directement récupérer ton droit aux allocations de chômage à la fin de ton emploi. Pour ce faire, il te faudra te réinscrire auprès du service emploi de ta région (Actiris, VDAB, ADG, ou Forem) et réintroduire une nouvelle demande auprès de ton organisme de paiement (syndicat ou CAPAC).
      Sache aussi qu’une période de travail de moins de 3 mois n’est pas pris en compte par l’ONEM pour la dégressivité. Cela signifie que la période de chômage en cours continue à courir pendant cette période de travail de moins de 3 mois et que tes allocations de chômage pourraient être moins élevées lorsque tu rouvriras ton droit après la fin de ton contrat .

      D’autres questions ? N’hésite pas à nous recontacter!

      Répondre
  46. You19

    Bonjour, je travaille en temps partiel depuis décembre 2017, mais sa arrive des fois ou je travaille 4jours par semaine et parfois que 2 jours et mon salaire et inférieur a 1500€ , et je suis déjà inscris chez actiris, et je voudrais savoir si j’ai droit au AGR ?

    Répondre
    1. Infor Jeunes Bruxelles

      Bonjour You19,

      Nous ne pourrons malheureusement pas répondre à ta question de manière précise car pour ce faire, il aurait fallut savoir si avant de commencer ton emploi, tu pouvais prétendre/prétendais à des allocations de chômage à temps-plein: concrètement si tu a décidé de commencer ce travail à temps partiel alors que tu as ou avait droit à des allocations de chômage (ou d’insertion) avant d’accepter cet emploi, tu pourrais éventuellement faire la demande de « maintien des droits » et prétendre à une allocation de garantie de revenu (AGR ou complément de chômage). En principe, une demande est acceptée si ton salaire est inférieur au montant de l’allocation de chômage auquel tu pourrais prétendre si tu avais été au chômage à temps plein (sans aucun contrat de travail) et si ton salaire mensuel brut moyen est inférieur à 1593,81 euros.

      Attention, si tu as la possibilité d’ouvrir un droit à l’AGR, ce droit n’est pas rétroactif, cela signifie que tu pourras y prétendre à partir de la date à laquelle tu auras introduit une demande.

      Si tu n’as actuellement pas droit à des allocations de chômage (ou que tu n’as pas droit à une AGR), tu pourrais, si tu le souhaites, éventuellement t’adresser au CPAS de ta commune afin de leur solliciter une aide financière en complément à ton salaire. Cela dit, le CPAS effectuera une enquête sociale afin de vérifier si tu remplis les critères d’admission avant de t’octroyer une aide. Plus d’infos sur le CPAS en cliquant sur : http://bruxelles-j.be/droits-sociaux/obtenir-de-laide-du-cpas/

      D’autres questions ? N’hésite pas à nous recontacter!

      Répondre
  47. yaso28

    Bonjour,
    Mon mari travail 5 x jour en semaine 4h par jour total 20heurs par semaine a-t-il droit de s’inscrire au chômage pour le reste des heures le temps d’avoir du travail pour le rste des heures?

    Répondre
    1. Infor Jeunes Bruxelles

      Bonjour Yaso28,

      Nous ne pourrons malheureusement pas répondre à ta question de manière précise car pour savoir si ton mari pourrait potentiellement ouvrir un droit à un complément chômage, il faudrait savoir s’il peut prétendre à des allocations de chômage à temps-plein. Concrètement si votre mari a décidé de travailler à temps partiel alors qu’il aurait ou avait droit à des allocations de chômage (ou d’insertion) avant d’accepter cet emploi, il pourrait éventuellement faire la demande de « maintien des droits » et d’allocation de garantie de revenu (AGR ou complément de chômage).

      S’il n’a/ avait pas droit à des allocations de chômage (ou qu’il n’a pas droit à une AGR), il pourrait, s’il le souhaites, éventuellement s’adresser au CPAS de votre commune afin de leur solliciter une aide financière en complément à ses revenus. Cela dit, le CPAS effectuera une enquête sociale afin de vérifier s’il remplit les critères d’admission. Plus d’infos sur le CPAS en cliquant sur : http://bruxelles-j.be/droits-sociaux/obtenir-de-laide-du-cpas/

      D’autres questions ? N’hésitez pas à nous recontacter!

      Répondre
  48. sullydv

    bonjour,

    J’ai perçu des allocations jusqu’au 11 juin 2018, j’ai retrouvé un travail qui avait commencé le 11/6/18 et qui se termine le 28/4/19.

    Aurais je droit à des acs?

    merci

    Répondre
    1. Infor Jeunes Bruxelles

      Bonjour Sullydv,

      Tu pourras à priori récupérer tes allocations de chômage à la fin de ton contrat si:
      -Tu bénéficiais des allocations de chômage avant la signature de ton contrat. (si tu te trouvais dans la phase 1 ou 2 tes +-10 mois de travail t’ont permis de geler une de ces 2 phases, ce qui signifie qu’une des 2 sera prolongée de +- 10 mois . Si tu étais en phase 3 tu recevras l’allocation de chômage minimum. Pour retourner en phase 1 il faut prouver 1 année de travail

      Pour connaitre le montant de ton allocation de chômage Je t’invite à regarder les tableaux sur cette fiche: https://bruxelles-j.be/droits-sociaux/tes-droits-au-chomage/quels-sont-les-montants-des-allocations-de-chomage/

      Pour plus d’informations, contacte nous .

      Répondre
  49. Hp

    Bonjour, je souhaite savoir si je peux prétendre au chômage.
    En 2017 j’ai été diplômée en droit. J’ai décidé de m’inscrire par la suite pour un master. Le 31 mai 2018, j’ai signé un contrat de travail CDD jusqu’au 31/12/2018. il se trouve que j’ai accouché le 1er décembre 2018 et depuis je suis en congé maternité et indemnisé par la mutuelle.
    J’aimerais donc savoir si je pourrais prétendre au chômage à la fin de mon congé maternité, le temps de trouver un autre emploi. Si oui, quel sera le pourcentage de mon ancien salaire que je vous pourrais percevoir ?

    Répondre
    1. Infor Jeunes Bruxelles

      Bonjour Hp,

      Comme indiqué sur la fiche ci-dessus, en Belgique, pour ouvrir son droit aux allocations de chômage il faut prouver un certain nombre de jour de travail sur une période déterminée selon son âge. Si tu as moins de 36 ans, tu dois ainsi prouver 312 jours de travail sur les 21 mois qui précèdent ta demande d’allocations de chômage.

      Les journées indemnisées par la mutuelle sont assimilées à des jours de travail. Tu pourras donc les comptabiliser dans ton calcul.

      Cependant, si tu as débuté ton premier contrat de travail fin mai 2018 et que, selon nos calculs, ton congé de maternité prendra fin aux alentours de fin février, tu ne prouveras malheureusement pas les 312 jours nécessaires. Il te manquera en effet l’équivalent de 2 mois de travail pour le faire.

      Ainsi, tu ne bénéficieras pas du chômage directement après ton congé de maternité. Il te faudra encore prouver un nombre de jours de travail pour ouvrir ton droit (à moins que tu n’aies d’autres expériences à faire valoir que celles dont tu parles dans ta question).

      Si tu as besoin d’autres informations, n’hésite pas !

      Répondre
  50. Evi

    Bonjour,

    J’ai 23 ans. j’ai terminé mes études en juin 2018 et j’ai tout de suite travaillé en septembre 2018 jusque fin décembre 2018. Ayant tout de suite trouvé de l’emploi, je ne me suis pas inscrite au Forem. Je me demandais si les 4 mois que j’ai travaillé étaient repris dans les 12 mois du stage d’insertion? Est ce qu’il me reste 8 mois de stage d’insertion ou ces 4 mois de travail ne comptent pas?

    Merci

    Répondre
    1. Infor Jeunes Bruxelles

      Bonjour Evi,

      Oui, ces 4 mois de travail sont bien entendu pris en compte pour la période du stage d’insertion. De plus sache qu’une période d’au moins 4 mois de travail en équivalent temps plein te permet d’obtenir automatiquement une évaluation positive quant à ta recherche d’emploi (tu dois en obtenir deux à la fin de ton stage d’insertion).

      Inscris-toi donc le plus rapidement au Forem afin de continuer ton stage d’insertion !

      Si tu as besoin d’autres informations, n’hésite pas !

      Répondre
      1. Evi

        Merci pour cette réponse !

        J’en ai une autre concernant les vacances jeune, j’y ai droit car j’ai moins de 25 ans? j’ai retrouvé de l’emploi, je suis dans un contrat de remplacement pour un an. Quelle procédure dois-je faire pour avoir ce droit ?

        Répondre
        1. Infor Jeunes Bruxelles

          Bonjour Evi,

          Voici les trois conditions pour pouvoir prétendre aux vacances jeunes :
          – Avoir moins de 25 ans au 31 décembre 2018;
          – Avoir terminé (ou arrêté) tes études (ou ton apprentissage) dans le courant de 2018 (travail de fin d’études compris);
          – Après la fin des études, de l’apprentissage ou de la formation, avoir travaillé en 2018 comme salarié pendant une période minimale. Le jeune travailleur doit être lié, pendant au moins un mois, par un ou plusieurs contrats de travail et cette occupation doit comprendre au moins 13 journées de travail. Un travail sous contrat d’occupation étudiant (sans retenue de sécurité sociale) n’ouvre pas le droit aux «vacances jeunes».

          Il semblerait donc que tu puisses bien bénéficier des vacances jeunes. Ces jours de vacances sont à prendre afin de compléter les jours de congé légaux que tu as déjà débloqué en ayant travaillé en 2018 (probablement l’équivalent d’un peu plus de 6 jours en ayant travaillé 4 mois). Tu dois donc impérativement d’abord prendre ces jours de congés légaux.

          Tu pourras ensuite débloquer ton droit aux vacances jeunes pour obtenir l’équivalent de 4 semaines de congé sur le total de l’année. Tu peux demander l’allocation « vacances jeunes » à l’aide du formulaire C103 que tu obtiendras auprès de la CAPAC, de ton syndicat ou du bureau de chômage de l’ONEm. Tu dois compléter ce formulaire avec ton employeur et le remettre uniquement à la fin du premier mois où tu prendras des « vacances jeunes ». En parallèle, ton employeur fera une déclaration électronique (appelée déclaration scénario 9) et te remettra une copie de celle-ci.

          Pour chaque mois au cours duquel tu prendras des vacances jeunes, ton employeur devra effectuer une déclaration électronique (nommée déclaration scénario 10) du nombre d’heures de vacances jeunes que tu as pris. Ces déclarations sont nécessaires pour le calcul de ton allocation.
          Le paiement de l’allocation a lieu après chaque période de vacances (mais au plus tôt à partir du mois de mai).

          Tu trouveras toutes les informations sur les vacances jeunes sur cette fiche-ci : https://www.bruxelles-j.be/travailler/ton-premier-emploi/as-tu-droit-a-des-vacances-jeunes/

          Si tu as besoin d’autres informations, n’hésite pas !

          Répondre
  51. Laure DP

    Bonjour, Nous souhaitons proposer un mi temps à un travailleur travaillant actuellement en temps plein à cause d’une baisse d’activités ne pouvant plus couvrir tout son temps plein. Aura t il droit au complément du chômage?

    Merci
    Bien à vous

    Répondre
    1. Infor Jeunes Bruxelles

      Bonjour Laure DP,

      Malheureusement, si vous proposez un mi-temps à votre employé et que celui-ci accepte, ce sera perçu comme une réduction de temps de travail volontaire par l’ONEm et il n’aura pas droit au complément du chômage (appelé allocation de garantie de revenus ou AGR).

      Il existe un système de chômage économique temporaire pour les employeurs qui ne peuvent plus fournir du travail à temps plein pour des raisons économiques : Attention cependant que, comme son nom l’indique, ce type d’allocations de chômage est temporaire (il ne s’agira donc pas d’un contrat à temps partiel définitif). Aussi, il y a une différence de procédures selon que le travailleur est ouvrier (https://www.onem.be/fr/documentation/feuille-info/e22) ou employé (https://www.onem.be/fr/documentation/feuille-info/e54 et https://www.onem.be/fr/documentation/feuille-info/e55)

      L’autre solution sera de licencier votre employé afin que celui-ci puisse ouvrir son droit à des allocations de chômage complètes (attention de vérifier qu’il entre bien dans les conditions : https://www.bruxelles-j.be/droits-sociaux/tes-droits-au-chomage/quelles-conditions-dois-tu-remplir-pour-beneficier-des-allocations-de-chomage/) et de le réengager sous un contrat à temps partiel par la suite. Attention que dans ce cas de figure-là, le travailleur n’a pas droit au complément du chômage (= AGR) pendant trois mois. C’est ce que l’ONEm appelle la période de « carence ». Toutes les informations sur cette fiche-ci : https://www.onem.be/fr/documentation/feuille-info/t70 sous le point « Vous passez d’un emploi à temps plein à un emploi à temps partiel ? ».

      Si tu as besoin d’autres informations, n’hésite pas !

      Répondre
  52. Caro

    Bonjour,ayant été au chomage environ 8 mois,j’ai recommencé un travail à temps partiel pour une durée de 3 mois.
    Si je retourne au chômage,aurais je le droit au chômage après cette periode?
    Merci

    Répondre
    1. Infor Jeunes Bruxelles

      Bonjour Caro,

      En tant que demandeur d’emploi indemnisé, lorsqu’on entame un emploi à temps partiel, l’idéal est de demande le maintien des droits et éventuellement une allocations de garantie de revenu auprès de son organisme de paiement via le formulaire C 131A-travailleur.
      Le maintien des droits, permet de récupérer des allocations de chômage complètes après une période de travail à temps partiel. L’allocation de garantie de revenu permet aux personnes dont le salaire à temps partiel est inférieur à l’allocation de chômage complète de bénéficier d’un complément (pour qu’il ne soit pas moins intéressant de travailler que de rester au chômage).
      Tu retrouveras ces explications ici: https://bruxelles-j.be/droits-sociaux/tes-droits-au-chomage/travailler-a-temps-partiel/
      Sache également qu’une période d’au moins 3 mois de travail à temps partiel avec maintien des droits permet d’interrompre la dégressivité. Tu devrais donc récupérer des allocations de chômage du même montant que juste avant ce contrat de travail à temps partiel.

      N’hésite pas à nous recontacter si tu as d’autres questions.

      Répondre
  53. fleur

    Bonjour, voilà ma fille à 26 ans 2 enfants, son mari travaille, celle-ci n’a pas fini ses études mais elle se demande si elle a droit à un cohabitant car elle n’a aucun revenu et doit dépendre de lui mais pas toujours évident, merci, bien à vous

    Répondre
    1. Infor Jeunes Bruxelles

      Bonjour Fleur,

      Il y a deux manières d’ouvrir le droit aux allocations de chômage en Belgique.
      – Soit sur la base des études (allocations d’insertion). Comme ta fille a déjà 26 ans, elle ne remplit malheureusement plus les conditions pour pouvoir bénéficier de ces allocations. Tu trouveras plus d’informations sur les conditions pour bénéficier des allocations d’insertion sur cette fiche: https://www.bruxelles-j.be/travailler/ton-premier-emploi/le-stage-dinsertion-professionnelle/

      – L’autre possibilité d’ouvrir le droit aux allocations de chômage est de prouver un nombre de jours de travail salarié au cours d’une période de référence. Si ta fille n’a pas travaillé (ou pas assez travaillé), elle ne pourra pas non plus bénéficier de ces allocations. Tu trouveras plus d’informations sur la fiche: http://bruxelles-j.be/droits-sociaux/tes-droits-au-chomage/quelles-conditions-dois-tu-remplir-pour-beneficier-des-allocations-de-chomage/

      Si ta fille rencontre des difficultés financières, elle pourrait introduire une demande d’aide auprès du CPAS de sa commune. Tu trouveras plus d’informations sur les aides du CPAS ici: https://www.bruxelles-j.be/droits-sociaux/obtenir-de-laide-du-cpas/quelles-sont-les-aides-fournies-par-le-cpas-a-qui-sadressent-elles-quelles-sont-les-conditions/
      Mais pour qu’elle puisse bénéficier du taux cohabitant du CPAS, comme son mari a un revenu professionnel, celui-ci ne devra pas dépasser le taux cohabitant avec charge de famille accordé par le CPAS (qui est de 1190,27 euro).

      Pour d’autres informations, n’hésite pas à nous recontacter.

      Répondre
  54. Loris

    Bonjour, je suis expatrié français, je travaille en Belgique (à Bruxelles) depuis près de trois mois. Si mon employeur me licencie aujourd’hui, mon préavis ne sera que d’une semaine, je n’aurai aucune sécurité financière le temps de trouver un nouvel emploi. Est-ce que dans ce cas je serai éligible pour toucher le chômage? (sachant que si l’on compte mes emplois précédents en France, j’ai largement travaillé 624 jours au cours des 42 mois précédant).

    Cordialement,
    Xavier

    Répondre
    1. Infor Jeunes Bruxelles

      Bonjour Loris,

      Lorsque le travailleur perd son emploi au cours des trois premiers mois, le préavis est effectivement d’une semaine.
      Dans ta situation, comme tu as suffisamment travaillé en France pour rentrer dans les conditions pour prétendre aux allocations de chômage belge, tu pourras alors en bénéficier. Pour autant que ton contrat de travail actuel belge ait une durée effective de minimum 3 mois. Tu trouveras plus d’informations sur la fiche ci-dessus.

      Pour d’autres questions, n’hésite pas à nous recontacter.

      Répondre
  55. HUGUETTE

    bonjour,

    j’ai 38 ans et je travaille depuis 10 ans comme éducatrice dans un centre à Bruxelles. J’aimerais mettre fin à mon contrat de travail car je ne m’y sens plus bien. Puis-je bénéficier des allocations de chômage si je démissionne?

    Bien à vous

    Répondre
    1. Infor Jeunes Bruxelles

      Bonjour Huguette,

      Si tu remets ta démission l’ONEM considérera que tu as abandonné ton poste sans motif « légitime » et tu risques un avertissement ou une exclusion au bénéfice des allocations pour une durée entre 4 et 52 semaines.
      Pour quitter ton emploi tout en maintenant ton droit aux allocations de chômage, plusieurs solutions sont possibles.
      Tu pourrais essayer de négocier avec ton employeur afin de déterminer si celui-ci serait d’accord de te licencier sans que n’apparaisse dans le motif de licenciement que celui-ci résulte d’un accord entre ton employeur et toi ni d’une faute de ta part. En effet, une rupture de contrat de commun accord est également considérée par l’ONEM comme un abandon de poste.
      Une autre solution pour éviter la sanction de l’ONEM serait de quitter ton poste pour un autre emploi de minimum 13 semaines.

      Pour plus d’informations, contacte nous

      Répondre
  56. amina

    je suis veuve et j avais touché la pension pendant une année parce que j’avais 40 ans la date du décés du mon mari.ils m ‘ont dis d’aller m’inscrire au service chomage .
    mais j’ai jamais travaillé dans la belgique.
    est ce que je dois passer par une période de stage?.
    merci

    Répondre
    1. Infor Jeunes Bruxelles

      Bonjour amina,
      As-tu travaillé à l’étranger ? Si oui, tu pourrais éventuellement faire valoir cette période de travail à l’étranger : https://bruxelles-j.be/droits-sociaux/tes-droits-au-chomage/peux-tu-beneficier-du-chomage-en-tant-que-travailleur-etranger-ou-apres-avoir-travaille-a-letranger/
      Si tu n’as jamais travaillé en Belgique ni à l’étranger, pour ouvrir ton droit aux allocations, tu devras prouver un certain nombre de jours de travail sur une période donnée en fonction de ton âge (voir le tableau dans la fiche ci-dessus).
      Si tu ne disposes pas de revenus, tu pourrais éventuellement t’adresser au CPAS de ta commune de résidence afin de leur demander une aide financière : https://bruxelles-j.be/droits-sociaux/obtenir-de-laide-du-cpas/quelles-sont-les-aides-fournies-par-le-cpas-a-qui-sadressent-elles-quelles-sont-les-conditions/
      J’espère avoir répondu à ta question ! N’hésite pas s’il te faut d’autres infos !

      Répondre
  57. prune

    Bonjour,

    J ai 61 ans , divorcé,sans emploi , j ai été femme au foyer pendant 35 ans et depuis mon divorce je n ai pas de revenus et je voulais savoir si j avais droit a une allocation de chômage. Merci a vous pour votre aide

    Répondre
    1. Infor Jeunes Bruxelles

      Bonjour prune,
      Pour ouvrir un droit aux allocations de chômage, il faut prouver un certain nombre de jours de travail sur une période donnée en fonction de ton âge : https://bruxelles-j.be/droits-sociaux/tes-droits-au-chomage/quelles-conditions-dois-tu-remplir-pour-beneficier-des-allocations-de-chomage/
      Si tu ne disposes pas de revenus, tu pourrais demander une aide auprès du CPAS de ta commune de résidence : https://bruxelles-j.be/droits-sociaux/obtenir-de-laide-du-cpas/quelles-sont-les-aides-fournies-par-le-cpas-a-qui-sadressent-elles-quelles-sont-les-conditions/
      J’espère avoir répondu à ta question ! N’hésite pas s’il te faut d’autres infos !

      Répondre
  58. id

    Bonjour,
    J’ai 25 ans et je suis en 3e année de bachelier mais j’envisage d’arrêter les études. Que devrais-je faire pour bénéficier du chômage ?

    Répondre
    1. Infor Jeunes Bruxelles

      Bonjour id,
      Si tu as 25 ans, pour pouvoir ouvrir un droit aux allocations de chômage, tu devras prouver 312 jours de travail – 1 an – sur une période de 21 mois.
      Tu trouveras les informations relatives à l’ouverture du droit aux allocations de chômage dans la fiche ci-dessus.
      J’espère avoir répondu à ta question ! N’hésite pas s’il te faut d’autres infos !

      Répondre
  59. nounou

    Bonsoir
    Française je vais habiter en Belgique chez ma fille en septembre 2019 car a partir de cette date je n’aurais plus de travail mais j’ai encore droit à du chomage en france pendant un an, aurai je le droit de le perçevoir quand même en Belgique

    Répondre
    1. Infor Jeunes Bruxelles

      Bonjour nounou,
      Il faudrait que tu te renseignes auprès de Pôle Emploi afin de déterminer dans quelle mesure tu pourrais conserver le chômage français en Belgique. A priori tu pourras exporter tes allocations françaises en Belgique pendant au moins 3 mois.

      La règle pour valoriser une période de travail prestée à l’étranger pour ouvrir le droit à des allocations de chômage belges est la suivante:

      « Les journées de travail que tu as prestées à l’étranger peuvent être comptabilisées pour être admis au chômage si tu as travaillé au moins trois mois comme salarié en Belgique après la période de travail à l’étranger (et avant l’introduction de la demande). »

      Tu trouveras les informations relatives à l’ouverture d’un droit aux allocations de chômage en Belgique sur base d’un travail presté à l’étranger sur la page suivante : https://bruxelles-j.be/droits-sociaux/tes-droits-au-chomage/peux-tu-beneficier-du-chomage-en-tant-que-travailleur-etranger-ou-apres-avoir-travaille-a-letranger/

      J’espère avoir répondu à ta question ! N’hésite pas s’il te faut d’autres infos !

      Répondre
  60. Caramel

    Bonjour. J ai 22 ans . Après 2 années universitaires. J ai travaillé 1 an ensuite je suis parti à l étranger. Auj. On me dit que je n ai pas droit aux allocations de chômage. Pourquoi ? Je suis inscrit comme demandeur d emploi. Merci de m éclairer…qu ais je raté ? Willy

    Répondre
    1. Infor Jeunes Bruxelles

      Bonjour Caramel,
      Il me manque des éléments pour pouvoir répondre à ta question de façon précise. As-tu travaillé lors de ton séjour à l’étranger ? Avais-tu déjà bénéficié d’allocations de chômage avant de partir ou n’avais tu pas fais de demande d’allocations ?
      Si tu avais fait une demande d’allocation de chômage avant ton départ, il est possible de maintenir son droit aux allocations pendant une période de 3 ans (à compter du dernier jour indemnisé sur la base du formulaire U2).
      Si tu n’avais pas fait de demande d’allocations de chômage avant ton départ, il se peut que tu aies dépassé la période de référence de 21 mois au cours de laquelle il faut prouver les 312 jours de travail nécessaires à ouvrir un droit aux allocations (pour les moins de 36 ans) : https://bruxelles-j.be/droits-sociaux/tes-droits-au-chomage/quelles-conditions-dois-tu-remplir-pour-beneficier-des-allocations-de-chomage/
      Cependant, la période de référence de 21, 33 ou 42 mois peut être prolongée par certains évènements:
      • inactivité pour l’éducation d’un enfant (périodes de minimum 6 mois et situées avant le 6ème anniversaire de l’enfant ou avant son 18ème anniversaire si une allocation familiale majorée a été octroyée suite à un handicap de l’enfant. Pour des périodes situées avant le 01/08/2007, la prolongation peut cependant être limitée aux périodes prévues par l’ancienne législation, soit les périodes situées avant le 3ème anniversaire de l’enfant);
      • exercice d’une profession non assujettie à la sécurité sociale, secteur chômage (minimum 6 mois, maximum 15 ans. Pour des périodes situées avant le 01/08/2007, la prolongation peut cependant être limitée à la période de 9 ans prévue dans l’ancienne législation);
      • résidence à l’étranger en cas de cohabitation avec un Belge occupé dans le cadre du stationnement des Forces armées belges;
      • interruption de carrière;
      • l’octroi d’allocations de chômage dans le cadre de la prépension à mi-temps;
      • réduction volontaire des prestations à temps plein pour l’éducation d’un enfant (périodes de travail à temps partiel situées avant le 12ème anniversaire de l’enfant ou avant son 18ème anniversaire, si une allocation familiale majorée a été octroyée suite à un handicap de l’enfant. Pour des périodes situées avant le 01/08/2007, la prolongation peut cependant être limitée aux périodes prévues par l’ancienne législation, soit les périodes situées avant le 3ème anniversaire de l’enfant);
      • réduction volontaire des prestations à temps plein pour un autre motif (max. 3 ans à partir de la réduction volontaire des prestations);
      • certains programmes d’études ou de formation, comme chômeur non indemnisé.
      Dès lors, si tu as travaillé ou étudié lors de ton séjour à l’étranger, la période de 21 mois au cours de laquelle il faut prouver les 312 jours de travail pourrait être prolongée et ton droit aux allocations ouvert.
      Si rien n’a prolongé la période de référence, les jours de travail que tu as presté avant ton départ ne sont pas perdus et tu pourrais compléter le nombre de jours nécessaires avec un autre emploi (468 jours de travail au cours des 33 mois précédant votre demande).
      J’espère avoir répondu à ta question ! N’hésite pas s’il te faut d’autres infos !

      Répondre
  61. Dodi

    Bon jour j’ai signé une convention avec mon employeur est ce que j’ai le drois de mon chaumage

    Répondre
    1. Infor Jeunes Bruxelles

      Bonjour Dodi,

      Il nous manque une série d’informations pour pouvoir répondre à ta question.

      En Belgique, pour pouvoir ouvrir son droit au chômage sur base du travail, il faut prouver un certain nombre de jours de travail sur une période déterminée selon ton âge (https://bruxelles-j.be/droits-sociaux/tes-droits-au-chomage/quelles-conditions-dois-tu-remplir-pour-beneficier-des-allocations-de-chomage/) Ainsi, si tu as moins de 36 ans, tu dois prouver 312 jours de travail sur les 21 derniers mois. Cela correspond à une année complète de travail en équivalent temps plein. Cela dépend donc de tex expériences de travail passées.

      Nous ne comprenons pas très bien ta question. Qu’entends-tu par « convention » avec ton employeur ? Veux-tu dire que tu as signé une rupture de contrat d’un commun accord avec ton employeur ? Si c’est le cas, tu risques alors d’être sanctionnée par l’ONEm et, dans le cas où tu aurais bien droit au chômage, tu pourrais être exclue pour une période allant de 4 à 52 semaines. Tu ne toucherais donc rien pendant la dure de la sanction. Tu trouveras toutes les informations sur les sanctions de l’ONEm ici : https://bruxelles-j.be/droits-sociaux/tes-droits-au-chomage/quelles-sont-les-sanctions-de-lonem/

      Si tu as besoin d’autres informations, n’hésite pas !

      Répondre
  62. HaskouriA

    Bonjour,

    J’aimerais savoir s’il y a un lieu pour calculer ses jours de travail pour avoir droit à mon chômage ?

    Bien à vous

    Répondre
    1. Infor Jeunes Bruxelles

      Bonjour HaskouriA,
      Pour savoir si tu as ouvert un droit aux allocations sur base de ton travail, tu pourrais aller te renseigner auprès de ton organisme de paiement en leur amenant ton/tes contrat(s) de travail ou tes fiches de paye afin que ceux-ci puissent vérifier si tu as presté assez de jours.
      Une autre solution serait de te référer à ton contrat de travail et de faire le décompte toi-même. Tu trouveras dans la fiche ci-dessus un tableau reprenant le nombre de jours à prester sur une période donnée en fonction de ton âge ainsi que la façon de calculer tes jours.
      J’espère avoir répondu à ta question ! N’hésite pas s’il te faut d’autres infos !

      Répondre
  63. Dan

    Bonjour,

    J’ai travaillé 12 mois en Belgique. Est-ce que j’ai droit aux allocations de chômage ? Si oui, pour combien de temps ?
    Merci en avance,

    Dan

    Répondre
    1. Infor Jeunes Bruxelles

      Bonjour Dan,

      Pour être admis aux allocations de chômage, tu dois prouver :

      – un certain nombre de jours de travail salarié (stage);
      – au cours d’une certaine période (période de référence) précédant immédiatement la demande d’allocations de chômage.

      Si tu as moins de 36 ans, tu pourras bien ouvrir un droit aux allocations de chômage si tu prouves un an (312 jours) de travail salarié en Belgique dans les 21 derniers mois précédant ta demande d’allocations. Le montant de ton allocation est calculé sur base de ton dernier salaire brut plafonné à 2.671,37€ pour les 6 premiers mois de la première période d’indemnisation). Les allocations de chômage ne sont pas limitées dans le temps. Elles diminuent cependant progressivement selon 3 périodes d’indemnisation. Plus d’infos: https://bruxelles-j.be/droits-sociaux/tes-droits-au-chomage/quels-sont-les-montants-des-allocations-de-chomage/

      N’hésite pas si tu as besoin de plus d’informations

      Répondre
  64. Poupoune

    Bonsoir,

    Etant française, installé en Belgique depuis peu, puis-je bénéficier de l’allocation chômage sachant que j’ai travaillé en France pendant 1 an en CDI et 2 ans juste avant en apprentissage et encore avant cela 6 mois en CDD ? Et j’entame un contrat de travail dans les prochains jours en Belgique sur une base de 15h/semaine pour le moment.

    Répondre
    1. Infor Jeunes Bruxelles

      Bonjour Poupoune,

      Les journées de travail que tu as prestées à l’étranger peuvent être comptabilisées pour être admis au chômage si tu as travaillé au moins trois mois comme salarié en Belgique après la période de travail à l’étranger (et avant l’introduction de la demande). En outre, la période de travail à l’étranger doit avoir été accomplie dans un pays européen (+ quelques autres exceptions). Des conditions particulières peuvent aussi s’appliquer suivant la nationalité du demandeur. Tu trouveras plus d’information à ce propos sur le site de l’ONEM : https://www.onem.be/fr/documentation/feuille-info/t31#h2_1

      Ayant ouvert ton droit au chômage en ayant travaillé en France et étant de nationalité française, dès que tu auras presté 3 mois de travail en Belgique, tu devrais avoir droit aux allocations de chômage.

      Pour introduire la demande, tu devras te présenter à l’organisme de paiement de ton choix (CAPAC ou syndicat) qui te fournira un formulaire C109 pour introduire ta demande d’allocations.
      Tu devras également remettre un formulaire européen U1 complété par l’institution française compétente en matière de chômage.

      Tu trouveras toutes les informations relatives à l’ouverture du droit aux allocations de chômage sur base d’un travail à l’étranger dans la fiche suivante : https://bruxelles-j.be/droits-sociaux/tes-droits-au-chomage/peux-tu-beneficier-du-chomage-en-tant-que-travailleur-etranger-ou-apres-avoir-travaille-a-letranger/

      J’espère avoir répondu à ta question ! N’hésite pas s’il te faut d’autres infos !

      Répondre
  65. Thibas

    Bonjour,

    Je travaille depuis 2 ans dans une ASBL à *****. J’ai commencé avec un contrat « stage-first » d’Actiris pour une durée de 6 mois. Ensuite j’ai pu signer un contrat ACS d’un an et enfin depuis début septembre j’ai obtenu un CDI et une promotion. Néanmoins, j’aimerais reprendre des études de plein exercice pour devenir instituteur primaire. J’aurais aimé savoir quelles sont les options qui s’offrent à moi pour reprendre des études. J’ai actuellement 27 ans (j’en aurai 28 le 16 février) et je voudrais savoir s’il est envisageable pour moi de toucher les allocations de chômage tout en reprenant des études?

    D’avance je vous remercie pour votre réponse et vous souhaite une excellente journée.

    Répondre
  66. Maureen

    Je suis indépendante depuis le mois d’avril (j’étais étudiante avant de passer au statut indépendant) je cesse mon activité ce 31 décembre. Aurais-je droit au chômage?

    Répondre
    1. Infor Jeunes Bruxelles

      Bonjour Lambot,

      Le travail indépendant ne te permet pas d’ouvrir un droit aux allocations de chômage sur base du travail. Uniquement le travail salarié le permet (voir en haut de la page).

      Néanmoins, si tu as moins de 25 ans , tu peux toujours inclure les jours de travail indépendant dans ton stage d’insertion : https://bruxelles-j.be/travailler/ton-premier-emploi/quelles-sont-les-journees-prises-en-compte-pour-le-stage-dinsertion-professionnelle/

      En principe, la durée du stage d’insertion professionnelle est de 310 jours (un an). Tous les jours sont pris en compte (y compris samedis et jours fériés) sauf les dimanches. A la fin de ce stage, tu pourras demander l’ouverture d’un droit aux allocations de chômage sur base des études: https://bruxelles-j.be/travailler/ton-premier-emploi/quelles-sont-les-demarches-a-effectuer-en-fin-de-stage-dinsertion-professionnelle/

      A propos des montants des allocations d’insertion: https://bruxelles-j.be/travailler/ton-premier-emploi/quels-sont-les-montants-des-allocations-dinsertion/

      N’hésite pas si tu as besoin de plus d’informations

      Répondre
  67. Anne

    Bonjour, ma fille a travaillé dans l’horeca et avait un contrat à temps partiel, avec maintien des droits à temps complet. Elle n’a jamais perçu d’indemnité complémentaire.
    Elle a reçu son C4 car son employeur a cessé son activité. On lui a dit au syndicat qu’elle ne pouvait bénéficier d’indemnités de chômage car elle habite avec son père qui est pensionné. Est-ce possible ? Mon ex-mari a été pensionné suite à un cancer et ne perçoit même pas 1400 euros par mois.
    Merci d’avance,

    Répondre
    1. Infor Jeunes Bruxelles

      Bonjour Anne,

      Pour te répondre avec précision il faudrait savoir si elle avait ouvert un droit à des allocations de chômage (sur base du travail) ou à des allocations d’insertion (sur base des études) avant d’entamer son emploi à temps partiel.
      Une demande de maintien des droits n’a pas réellement d’intérêt pour une personne ayant ouvert un droit aux allocations d’insertion car cela n’a pas vraiment d’effet par la suite. Si c’est son cas, il faut voir depuis quand elle perçoit ces allocations. En effet, le statut familial a un impact sur la durée du droit (limité dans le temps). Dans ce cas, il faudrait également voir si elle n’a pas suffisamment travaillé à temps partiel que pour pouvoir ouvrir un droit à des demi-allocations de chômage (sur base d’un travail à temps partiel).

      Si elle a ouvert un droit aux allocations de chômage précédemment (ou maintenant grâce à son travail temps partiel), sa situation familiale ne devrait pas avoir d’impact sur son accès au droit mais seulement sur le montant.

      En vivant uniquement avec un parent percevant une pension d’un montant brut supérieur à 1.375,36 euros par mois, elle aura le statut de cohabitant (sauf si une attestation délivrée par le SPF Sécurité Sociale (Direction générale Personnes handicapées, http://www.handicap.fgov.be) établit que l’état de santé du parent provoque un manque total d’autonomie d’au moins 9 points dans le cadre de la législation applicable aux handicapés, alors les pensions de ces parents ou alliés ne sont pas un revenu de remplacement si le montant brut total de celles-ci, éventuellement cumulés, ne dépasse pas 2.130,85 euros par mois.)

      N’hésite pas à nous recontacter si tu souhaite préciser la situation de ta fille ou si tu as d’autres questions. Elle peut également nous contacter par téléphone au 02/514.41.11 ou se rendre dans l’une de nos permanences: http://inforjeunesbruxelles.be/nos-permanences

      Répondre
  68. Poupée

    Bonjour combien faut il travailler jours pour récupérer les droits du chômage suit à un arrêt définitif…ici je suis à 250 jours prestés temps plein comme intérimaire merci de votre réponse bien à vous

    Répondre
    1. Infor Jeunes Bruxelles

      Bonjour Poupée,

      La récupération des tes droits à bénéficier d’une allocation de chômage va dépendre de ton âge.
      Si tu as moins de 36 ans, tu devras prouver 312 jours de travail (1 an) au cours des 21 mois précédant ta demande. Si tu as entre 36 et 49 ans, tu devras prouver 468 jours au cours des 33 mois précédant ta demande. A partir de 50 ans, tu devras prouver 624 jours au cours des 42 mois qui précèdent ta demande.

      Je t’invite à regarder le tableau ci-dessus.

      Il faut voir aussi ce que tu appelles un « arrêt définitif ». Nous supposons que tu veux parler d’une sanction d’exclusion pour une durée indéterminée.

      Pour plus d’informations, contacte nous !

      Répondre
  69. Sara

    Bonjour pouvez-vous répondre à cette question s’il vous plaît.si le mari chef de famille travaille est-ce que la femme qui travaille en contrat CDI après tombe au chômage est-ce que le droit au chômage est-ce que elle a le droit de chômage ou pas.parce que il m’a dit tu le droit juste que 6 mois et après tu perdes le droit de chômage c’est vrai ou pas merci

    Répondre
    1. Infor Jeunes Bruxelles

      Bonjour Sara,

      Si la personne a ouvert un droit aux allocations de chômage sur base du travail et n’est pas responsable de la perte de son emploi (pas de démission ou de faute de sa part), le fait que son mari travaille à temps plein n’aura pas d’incidence sur le fait de pouvoir percevoir des allocations de chômage. Cela aura par contre une influence sur le montant des allocations (taux cohabitant).

      Les allocations de chômage sur base du travail ne sont pas limitées dans le temps mais sont dégressives (c’est-à-dire qu’elles diminuent jusqu’à atteindre un montant forfaitaire). Dès lors, elles ne s’arrêteront pas après 6 mois en raison du fait que le mari travaille à temps plein.

      J’espère avoir répondu à ta question ! N’hésite pas s’il te faut d’autres infos !

      Répondre
  70. sarah

    bonjour

    J’ai 34 ans et je ne totalise qu’une année de travail à temps plein j’ai eu droit au chomage à partir de mes 23 ans jusque là. En juin 2018 j’ai eu ma qualification en promotion sociale, 6 mois de maladie de juin à décembre 2017. Je suis sur une liste d’attente pour janvier 2019 pour une formation sachant qu’en 2013 j’ai suivi deux années d’études à temps plein en promotion sociale. je n’ai plus travailler depuis et en 2013 j’étais malade un mois. A 25 ans en 2009 j’ai étudié une année échouée en haute école. Est ce que cela rallonge ma période de référence DE 33 MOIS AVANT MES 36 ANS ou bien non, ai je le droit encore au chômage j’ai une une évaluation positive en 2017. ET une autre positive en 2013. je perçois aussi de la vierge noire et la capac le sait car j’ai droit une petite partie des deux. Pour combien de temps aurais je droit à mon chomage merci beaucoup car je ne sais pas si j’aurais encore droit car il est dit dans un article de loi que la formation professionnelle est considérée comme un travail 15 mois de formation * 30 JOURS 450 JOURS + 4 MOIS DE MALADIE ET AUTRES JOURS QUE JE COMPTE ME METTRE EN MALADIE. Combien de jours de maladie dois je me mettre quand je suis malade

    est ce avant mes 36 ans je dois avoir travailler 33 mois avant mes 36 ans, car mise à part une formation professionnelle je n’ai plus travailler

    Répondre
    1. Infor Jeunes Bruxelles

      Bonjour Sarah,

      Ta situation n’est pas très claire. Si tu as déjà travaillé un an et que tu as déjà ouvert un droit aux allocations de chômage sur base du travail, il n’est normalement plus nécessaire de prouver à nouveau des jours de travail. Si tu perçois toujours des allocations de chômage, tu gardes ce droit (sauf sanction) même si tu atteins l’âge de 36 ans.
      Si tu n’as plus droit aux allocations de chômage, mais que tu avais bien ouvert un droit avant, il faut voir pour quelle raison tu n’y as plus droit (sanction d’exclusion?). Les sanctions sont généralement délimitées dans le temps (rare exclusion définitive) et dans ce cas, tu récupères ton droit à la fin de la sanction en introduisant une nouvelle demande (sans avoir à prouver des jours de travail).
      Si tu n’as jamais ouvert de droit aux allocations de chômage (sur base du travail) mais que tu percevais des allocations d’insertion, dans ce cas, il faut effectivement prouver 312 jours de travail sur les 21 mois qui précèdent (avant 36 ans). Les journées de maladie ne sont pas assimilées à des journées de travail dans ce cadre-là, si tu as perçu des allocations d’insertion précédemment.
      La formation professionnelle peut être assimilées à des journées de travail pour un maximum de 96 jours (seules certaines formation sont prises en compte voir ci-dessus). Les études peuvent prolonger la période de référence.

      N’hésite pas à nous recontacter si tu souhaites préciser ta situation ou si tu as d’autres questions.

      Répondre
  71. Mangond

    J’ai arrêté le travail le 14 avril 2018. J’attends toujours que l’ONEM statue sur mon statut: chômeur indemnisé ou pas? En me réinscrivant à Actiris en avril 2018, il m’a été donné le statut de chômeur indemnisé complet. Mais je ne perçoit aucune allocation. J’ai introduit une plainte à la CAPAC qui me payait, on m’a fait comprendre que mon dossier suit encore son cours à l’ONEM, et qu’il faudrait patienter. Nous sommes en fin décembre.
    J’aimerai savoir combien de temps faudra-t-il attendre encore la réponse de l’ONEM?
    En cas de réponse favorable, le paiements des allocations sera-t-il rétroactif?

    Répondre
    1. Infor Jeunes Bruxelles

      Bonjour Mangond,

      Ce délai de traitement est anormalement long. Normalement, l’organisme de paiement (la CAPAC) a 2 mois pour compléter ton dossier et le faire parvenir à l’ONEm et l’ONEm a un mois (+ 10 jours s’il y a convocation) pour prendre une décision (https://www.onem.be/fr/documentation/feuille-info/t81).

      Si tu es effectivement dans les conditions, tu devrais alors percevoir tes allocations de chômage rétroactivement depuis la date de la demande et potentiellement des intérêts de retard.

      Nous te conseillons d’en parler avec ce service juridique gratuit ayant une permanence spécialisée en sécurité sociale:
      L’atelier des droits sociaux
      Rue de la Porte Rouge 4
      1000 – Bruxelles
      02.512.02.90
      Pour le service emploi/sécurité sociale :
      Mardi de 9h à 12h et de 13h à 16h
      Mercredi de 9h à 12h.
      Uniquement sur rendez-vous : Lundi de 16h à 18h et Jeudi de 16h à 20h.

      N’hésite pas à nous recontacter si tu as d’autres questions.

      Répondre
  72. France-J

    Bonjour,
    Je suis étudiante assistante sociale et je dois faire un travail en insertion socio-professionnel. Pouvez vous m’aider?
    Voici ma situation:
    Mr X à 26 ans travaillait en tant qu’ouvrier depuis ses 18 ans (directement à sa sortie de l’école) il possède uniquement son CESDD.
    Son patron à fait une restructuration budgétaire et là virer lui car n’a pas de diplôme.
    Ca fait maintenant 1 an et demi qu’il ne travaille plus.
    A t-il droit au chômage dans ses conditions et si oui combien?
    Merci d’avance de votre réponse.

    Répondre
    1. Infor Jeunes Bruxelles

      Bonjour France-J,

      En cas de licenciement, Monsieur X ne risque aucune sanction du chômage puisqu’il n’a pas quitté volontairement son travail. Avec la période de travail que vous indiquez, il ouvre bien un droit aux allocations de chômage. En principe, puisqu’il a moins de 36 ans, il devra prouver 312 jours de travail au cours des 21 mois précédant la demande ou – s’il est au delà de ce délai – 468 jours au cours des 33 mois précédant ta demande. Soit 624 jours de travail au cours des 42 mois précédant ta demande. Nous supposons qu’il n’a pas introduit sa demande d’allocations car il a obtenu une indemnité de rupture?

      Quoiqu’il en soit, il possède assez de nombres de jours de travail pour pouvoir ouvrir un droit (voir tableau en haut de la page) et il percevra des allocations de chômage au taux correspondant à sa situation personnelle et familiale. Plus d’infos: https://bruxelles-j.be/droits-sociaux/tes-droits-au-chomage/quels-sont-les-montants-des-allocations-de-chômage/

      N’hésite pas si tu as besoin de plus d’informations

      Répondre
  73. Zak

    Je travail au Luxembourg des puis 6ans et j changer travail chez un autre ça fais presque 2ans je suis pas bien avec l’équipe et je vient de mettre la fin de contrat avec l’entreprise un accord a l’amiable j le droit au pas au Belgique je suis frontalière

    Répondre
    1. Infor Jeunes Bruxelles

      Bonjour Zak,

      En tant que travailleuse frontalière (vivant en Belgique et travaillant au Luxembourg), tu peux effectivement demander des allocations de chômage en Belgique. Tu sembles prouver suffisamment de journées de travail que pour pouvoir ouvrir un droit. Cependant, la rupture d’un commun accord est assimilée à une démission pour l’ONEm. De ce fait, tu pourrais être sanctionnée pour avoir quitté volontairement ton emploi. La sanction peut être un avertissement ou une exclusion temporaire du droit aux allocations de chômage de 4 à 52 semaines. Dans le cadre de la constitution de ton dossier de demande, tu seras convoquée par l’ONEm pour expliquer les raisons de cette fin de contrat. Hélas, nous ne savons pas prévoir les décisions de l’ONEm.

      N’hésite pas à nous recontacter si tu as d’autres questions.

      Répondre
  74. Nadou

    Bonjour pouvez vous m aider,je viens d espagne m etablir en belgique,j ai recu ma carte de  resident sur base d un travail,j ai trouvé du travail en france mais je reside en belgique,pouvez vous me dire si les jours de travail seront comptabilisé plus tard pour ma demande de chomage en belgique,ou alors il vaut mieux que je cherche un travail en belgique.

    Je suis frontalier avec la france.

    Un grand merci pour toute l aide que vous apporté,bonne journée.

    Répondre
    1. Infor Jeunes Bruxelles

      Bonjour Nadou,

      Si tu as ouvert un droit aux allocations de chômage, en tant que travailleur frontalier, si tu deviens chômeur complet, tu devras t’inscrire en tant que chômeur auprès de l’office régional pour l’emploi compétent en Belgique et tu auras droit à des allocations de chômage belges. Tu peux aussi te rendre disponible auprès de l’office pour l’emploi en France.

      Tes jours de travail en France seront dès lors bien comptabilisés pour ouvrir ton droit en Belgique. Les conditions pour ouvrir le droit aux allocations seront les mêmes qu’en Belgique.

      Tu n’auras dès lors pas à prester 3 mois de travail en Belgique pour pouvoir faire prendre en compte ton travail français dans le cadre de l’ouverture de ton droit aux allocations de chômage.

      Tu trouveras les informations relatives aux conditions pour ouvrir le droit aux allocations de chômage sur la fiche suivante : https://bruxelles-j.be/droits-sociaux/tes-droits-au-chomage/quelles-conditions-dois-tu-remplir-pour-beneficier-des-allocations-de-chomage/

      J’espère avoir répondu à ta question ! N’hésite pas s’il te faut d’autres infos !

      Répondre
  75. Rachid

    Bonjour voila je travaille interimaire met je fait pas mais 8h par jour je fait 3h à 4h par jour est ce que j’ai droit à des allocations de chômage complet à partir de combos. De temps vu que je ne fait pas 8h merci À vous

    Répondre
    1. Infor Jeunes Bruxelles

      Bonjour Rachid,

      Tu pourras prétendre à des demis-allocations de chômage étant donné que tu ne prestes pas à temps plein. Pour pouvoir bénéficier du chômage après un travail à temps partiel volontaire, il faut que tu aies été occupé au moins 12 heures par semaine ou au moins le tiers d’une occupation à temps plein et que tu prouves :

      – un certain nombre de demi-jours de travail salarié (stage);
      – au cours d’une certaine période (période de référence) précédant immédiatement la demande d’allocations de chômage.

      Le nombre minimum de demi-jours de travail salarié à prouver (stage) et période de référence
      si tu as moins de 36 ans est de 312 demi-jours au cours des 27 mois précédant ta demande.
      Plus d’infos: https://bruxelles-j.be/droits-sociaux/tes-droits-au-chomage/travailler-a-temps-partiel/

      N’hésite pas si tu as besoin de plus d’informations

      Répondre
  76. loic

    Bonjour, j’ai fait trois ans de formation en alternance mais mon patron ne sait pas m’engager. Ais je je droit au chômage

    Répondre
    1. Infor Jeunes Bruxelles

      Bonjour Loïc,

      Si tu as moins de 25 ans, en ayant terminé une formation en alternance et en l’ayant réussie tu peux déduire des 310 jours de stage d’insertion les jours de stage sous contrat d’apprenti. Il se peut donc que tu aies suffisamment de jours sous contrat pour n’avoir plus aucun jour de stage d’insertion à effectuer. Dans ce cas, tu peux introduire une demande d’allocations d’insertion. Tu trouveras les démarches précises à accomplir sur: https://bruxelles-j.be/?p=7221

      Si tu as terminé ta formation en alternance sans l’avoir réussie, tu peux aussi déduire des 310 jours tes jours de stage sous contrat d’apprenti. Mais le stage d’insertion professionnelle ne pourra pas être inférieur à 6 mois.
      Pour ce qui est des allocations de chômage sur base du travail, les journées de stage accomplies dans le cadre d’une formation en alternance ne comptent pas sauf exception (journée de stage accomplies sur base d’un contrat de travail avec prélèvement de cotisations sociales – secteur chômage y compris).

      J’espère avoir répondu à ta question ! N’hésite pas s’il te faut d’autres infos !

      Répondre
  77. Nocnoc

    Bonjour l’année passé on ma proposé d’avoir accès au chômage (un an après mes etudes)

     

    J’ai refuser et maintenant cela fait 10 mois que je travail et maintenant j’ai perdu mon emploi, du coup je n’ai pas les 312 jours de travail, ai-je le droit au chômage vu que l’année on me la proposé ou pas?

     

    Et sinon si je peux pas on me propose un cdd 35h 3 mois (35h étant pas un plein temps comment dois-je calculer la donne?)

    38h semaine = 6 jours de travail mais ==> 35h ???

    Merci à vous

    Répondre
    1. Infor Jeunes Bruxelles

      Bonjour Nocnoc,

      A priori, si tu as toujours moins de 25 ans, tu devrais toujours pouvoir ouvrir ton droit aux allocations d’insertion (chômage sur base des études).

      En ce qui concerne ta deuxième question, il faut d’abord vérifier si un régime de 35h/semaine est considéré comme un emploi à temps plein de cette entreprise. Si c’est le cas, aucun calcul à faire et l’ONEm prendra bien en compte 26 jours de travail par mois. Si ce n’est pas le cas, il faut faire le calcul suivant: le nombre d’heures de travail effectuées pendant toute l’occupation à temps partiel, multiplié par 6, et divisé par le nombre hebdomadaire moyen d’heures de travail à temps plein pour la même fonction. Si tu arrives à 312 jours avec ce calcul (en ajoutant ton emploi précédent), et que ton dernier salaire était au moins de 1.593,81 euros brut par mois, tu pourras ouvrir un droit aux allocations de chômage complètes.

      N’hésite pas à nous recontacter si tu as d’autres questions.

      Répondre
  78. Itera

    Bonjour,

    Je voudrais savoir ce qui se passe au niveau de l’allocation de chômage lorsque le chômage est interrompu de plus de 28 jours.

    Je sais qu’il faut se réinscrire auprès de son organisme de paiement.

    Ma question est est-ce que les allocations sont calculées sur les 4 dernières semaines ? Le montant est-il calculé sur base du dernier paiement ?

    Merci d’avance.

     

    Répondre
    1. Infor Jeunes Bruxelles

      Bonjour Itera,

      Oui et il faut aussi se réinscrire au service régional de l’emploi (Actiris pour Bruxelles).
      Pendant une interruption de tes allocations de chômage, la dégressivité continue à courir sauf si tu as travaillé pendant au moins 3 mois. Il se pourrait donc que tu reçoives moins qu’avant l’interruption. Mais tout dépend de la situation précise et aussi de la phase de chômage dans laquelle tu te trouves.
      Bien à toi

      Répondre
  79. jmp434

    Bonjour,

     

    Ma compagne effectue un apprentissage en tant qu’aide-soignante, celle-ci possède un revenus de 375 € par mois, a nous deux, nous arrivons a un salaire de 1575€ par mois, nous avons 1 enfant a charge. A t’elle le droit a une allocation de chômage ? Je ne demande pas pour le stage d’attente car étant au CEFA, je sais qu’il n’y en a pas , du moins a l’époque ou j’ai terminer mes études c’était ainsi. J’espère que ceci n’ a pas changer .

     

    PS: Nous ne sommes pas cohabitant légal.

    Bien à vous,

    Jean-Marc

    Répondre
    1. Infor Jeunes Bruxelles

      Bonjour Jean-Marc,

      A priori, il n’est pas possible d’ouvrir un droit aux allocations de chômage ou aux allocations d’insertion durant ses études sauf si le droit a été ouvert avant et qu’on reprend des études avec une dispense: https://bruxelles-j.be/droits-sociaux/tes-droits-au-chomage/peux-tu-obtenir-une-dispense-pour-te-former-pendant-ton-chomage/

      Après son apprentissage, ta compagne pourrait être dispensée en tout ou en partie de son stage d’insertion (en fonction de la réussite ou non de l’apprentissage) et pourrait alors directement (ou plus rapidement) ouvrir un droit aux allocations d’insertion (chômage sur base des études) pour autant qu’elle ait moins de 25 ans. Tu retrouveras ces informations en détail ici: https://www.onem.be/fr/documentation/feuille-info/t35#h2_5

      Le travail sous contrat d’apprentissage ne permet pas d’ouvrir un droit aux allocations de chômage (sur base du travail) puisque aucune cotisation sociale pour le secteur chômage n’est prélevé sur le salaire des apprentis.

      Le fait que vous soyez cohabitant légaux ou non n’a aucun impact sur le droit aux allocations de chômage/insertion.

      N’hésite pas à nous recontacter si tu as d’autres questions.

      Répondre
  80. Kat

    Je travaille à mi temps avec complement de chomage.lorsque mon contrat sera fini sur quelle base sera calcule mon chômage temps plein?sur mes 13 ans de temps plein ou mon année de mi temps?

    Répondre
    1. Infor Jeunes Bruxelles

      Bonjour Kat,

      Si vous avez travaillé un an à mi-temps, vous devriez récupérer les mêmes allocations que celles dont vous bénéficiiez avant cet emploi mi-temps.
      Pour revenir en début de première période de chômage, il faut travailler au moins 24 mois à mi-temps.
      Bien à vous

      Répondre
  81. Sarah

    Bonjour
    Voilà j’aimerais savoir comment vous faites le calcul des journées de travail sachant que je travail de nuit. Je travail dans le paramedical je fais 7 nuits(12h) puis 7 jours/nuits repos ainsi de suite… au terme de mon cdd je compte reprendre des études avec dispense et allocation chomage en continu. Comment calculez vous svp les nuits? Merci.

    Répondre
    1. Infor Jeunes Bruxelles

      Bonjour Sarah,

      Le fait que vous travaillez la nuit ne change pas la manière de calculer les jours de travail.
      Si vous travaillez à temps plein de façon ininterrompue, l’ONEM compte en moyenne 78 jours de travail par trimestre.
      Pour les périodes d’occupation ininterrompues à temps plein (horaire de 35 heures minimum en moyenne par semaine), 26 jours de travail sont pris en considération par mois civil.
      Dans les autres cas, le nombre de jours de travail pris en considération est égal au nombre de jours de travail effectués pendant l’occupation, multiplié par 6, et divisé par le nombre hebdomadaire moyen de jours de travail.
      Pour les périodes de travail à temps partiel (et en vue d’une admission au chômage à temps plein), le nombre de jours de travail pris en considération est égal au nombre d’heures de travail effectuées pendant l’occupation, multiplié par 6, et divisé par le nombre hebdomadaire moyen d’heures de travail à temps plein pour la même fonction.

      Vous trouverez aussi les explications à ce sujet sur le site de l’ONEM: https://www.onem.be/fr/documentation/feuille-info/t31#h2_0

      Vous trouverez les conditions pour avoir droit à une dispense qui permet de suivre des études tout en bénéficiant du chômage sur : https://bruxelles-j.be/droits-sociaux/tes-droits-au-chomage/peux-tu-obtenir-une-dispense-pour-te-former-pendant-ton-chomage/

      Bien à vous

      Répondre