Tu dois être hospitalisé, comment éviter les frais supplémentaires?

Lors d’une hospitalisation, plusieurs choses peuvent influencer le prix que tu paieras. Si tu y fais attention, tu pourras éviter une mauvaise surprise en recevant la facture. Le choix de l’hôpital, de la chambre et du médecin sont ce à quoi tu dois être le plus attentif(ve).

Il peut y avoir des différences entre hôpitaux

Une hospitalisation n’est pas l’autre, tout comme une opération n’est pas l’autre. Selon le problème de santé qui t’amènera à l’hôpital et selon ton médecin, tu seras plutôt dirigé vers l’un ou l’autre hôpital. Hormis pour les interventions les plus fréquentes, certains hôpitaux peuvent être plus à la pointe dans l’une ou l’autre spécialité. Si tu as une intervention à planifier, il peut être intéressant de discuter de ce point avec ton médecin.

Par ailleurs, sache que le coût d’une hospitalisation peut varier selon l’hôpital. Pour te donner une idée, la mutualité chrétienne, la mutualité socialiste et la mutualité libre ont chacune développé un outil de simulation des coûts d’hospitalisation. Attention cet outil n’est pas exhaustif! Mais il te permettra, pour une série d’interventions, de simuler les frais d’une hospitalisation pour chaque hôpital. Si tu as des questions sur ce que ton hospitalisation pourrait te coûter, tu peux toujours contacter ta mutuelle pour qu’elle te donne plus d’informations.

Bien choisir ta chambre d’hôpital

A l’hôpital, il existe différents types de chambres : des chambres communes (= avec plusieurs lits), des chambres doubles (= avec deux lits) et des chambres individuelles ou particulières (= avec un lit).

Pour limiter ta facture d’hospitalisation, choisis une chambre double ou commune. C’est important de le préciser au moment de prendre rendez-vous ou lorsque tu entres à l’hôpital.

En effet, les hôpitaux facturent un supplément pour les séjours en chambre individuelle. Et les médecins peuvent aussi demander un supplément d’honoraires pour leur prestation, c’est-à-dire un montant en plus du tarif de base (généralement exprimé en pourcentage).
Mais depuis le 1er janvier 2013, les médecins des hôpitaux ne peuvent plus facturer de suppléments d’honoraires si tu séjournes en chambre commune ou à deux lits (sauf dans le cas d’une hospitalisation de jour). Par contre, si tu as choisi une chambre individuelle le médecin peut te compter des suppléments d’honoraires ce qui risque d’augmenter fortement ta facture.

Pour récapituler :

  • si tu choisis une chambre commune ou une chambre à deux lits, tu ne payeras que les frais fixes. C’est ta mutualité qui prendra directement en charge les autres frais (tu ne devras donc même pas avancer cette somme).
  • si par contre tu optes pour une chambre particulière (= à un lit), tu payeras, en plus des frais fixes, les suppléments pour cette chambre et les suppléments d’honoraires.

Tu es hospitalisé en urgence ?

Si tu as été admis aux urgences et que tu n’as pas pu exprimer ton souhait d’une chambre double ou commune, précise le dès que tu le peux ! Cela aura alors un effet rétroactif.

Attention aux services payants

Certains services et produits te seront facturés en fin de séjour. C’est parfois le cas pour les frais comme l’utilisation de la télévision et du téléphone qui ne sont pas remboursés par ta mutualité. N’hésite pas à demander au personnel de l’hôpital si ces services sont payants ou gratuits avant de les utiliser.

Partager

Poser une question

N’hésite pas à nous poser une question, un professionnel faisant partie du réseau Bruxelles-J te répondra. Nous préservons ton anonymat et ton adresse de messagerie ne sera pas publiée.

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*
*
*

4 questions déjà posées

  1. 11 or

    bonjour je vais devoir etre operee au dos ,mon operation seras elle aussi bien realisee parce que je prend une chambre a 2lit  quand on sais que le chirurgien prend 300% d honoraire pour une chambre seul ce qui pour moi est tout a fait anormal une operation que ce sois a 1lit ou 2 lit est la meme

    Répondre
    1. Infor Jeunes Bruxelles

      Bonjour 11 or,

      Le fait vous vous ayez une chambre individuelle ou double ne peut en aucun cas influer sur la qualité des soins reçus. Et un médecin ne pourrait pas refuser de vous soigner parce que vous êtes en chambre double.
      Certaines pratiques ne semblent pas toujours respecter cela. Si vous en étiez témoin, n’hésitez pas à les dénoncer auprès du Conseil national de l’Ordre des médecins.

      Bien à vous

      Répondre
  2. Ludo

    Bonjour,
    Je me suis fais opéré d’une déviation de la cloison nasale le 6 décembre 2016. J’ai eu la maladresse d’opter pour une chambre seul (c’est ce que mon médecin m’avait conseillé pour ses honoraires).Il ne m’avait pas dit que je lui devais la somme de 3110,78€ (2851,65€ pour lui directement) en choisissant cette option là! Voilà maintenant j’ai reçu cette facture et l’hôpital me réclame cette argent au plus vite.
    Ma mutuel ne peut pas me rembourser vu que cela fait maintenant 1 an et demi que je travaille et que j’ai souscris pour ma propre assurance hospitalisation depuis Octobre. D’après ma mutuel, je suis en période de stage de 6 mois, c’est à dire que je ne peut me faire hospitaliser durant cette période.
    Ma question est la suivante:
    Pourquoi je ne peux pas bénéficier d’un service complet alors que je paie tous les mois (pour ma mutuel)?
    Que puis-je faire à part envoyer des e-mail pour expliquer la situation avec mon chirurgien ( que je n’arrive pas à joindre) ?
    Je precise que cette opération à pour but de m’aider à mieux respirer et non esthétique.
    Je me dis qu’a ce prix là, il aurait pu de refaire le nez carrément.
    Merci d’avance de vos réponse!
    -un jeune de 22 qui débute dans la vie

    Répondre
    1. Question Santé

      Bonjour Ludo,
      Merci pour tes questions!
      – Pour les assurances complémentaires, comme par exemple l’assurance hospitalisation, il y a souvent un stage d’attente prévu (par exemple 9 mois pour une grossesse) avant de pouvoir bénéficier des remboursements et services proposés.
      Les mutuelles veulent se protéger d’une forme de « shopping assurantiel », avec des personnes qui contractent une assurance car elles ont un problème de santé et dès qu’elles sont soignées annulent leur assurance. A ces conditions, le service ne serait pas rentable pour les mutuelles.
      Les informations sur les conditions de l’assurance (services offerts, plafonds de remboursement, stage d’attente, etc.) doivent figurer dans le contrat d’assurance. Si tu lis attentivement ton contrat, tu devrais y retrouver ces informations.
      – Les frais d’hospitalisation en chambre individuelle sont, comme tu le découvre, extrêmement élevés. Pratiquement aucune assurance hospitalisation ne couvre l’ensemble de ces montants. C’est pourquoi, il est recommandé de toujours préférer une chambre commune. Cela limite les honoraires des médecins et les coûts associés à l’hospitalisation.
      – Concernant ton médecin, dans la mesure où tu as opté pour une prise en charge en chambre individuelle, il est libre de te facturer les honoraires de son choix. Tu peux tenter de le contacter et de lui expliquer ta situation, mais il n’est pas tenu de revoir ses tarifs.
      – Nous te conseillons aussi de prendre contact avec le service administratif (comptabilité) de l’hôpital où tu t’es fait opérer, pour demander un étalement du remboursement. Cela devrait te permettre de rembourser le montant, dans un délai raisonnable tenant compte de tes revenus.
      Bonne continuation,
      L’équipe de Question Santé

      Répondre