Qu’en est-il pour les étudiants de plein exercice ?

 

L’accès au revenu d’intégration (RIS) ou à l’aide sociale du CPAS

Les conditions d’accès de base sont les mêmes que pour les autres bénéficiaires, tu les trouveras sur la fiche ad hoc.

Il y a cependant des exigences particulières à respecter pour les étudiants :

  • faire valoir ses droits aux allocations d’étude éventuelles (allocations versées par la Fédération Wallonie-Bruxelles) ;
  • en cas de rupture avec les parents, entreprendre toutes les démarches nécessaires en vue d’obtenir de la part des parents le versement direct d’éventuelles allocations familiales et/ou pensions alimentaires ;
  • être disposé à travailler*, au moins une partie du temps, pendant les vacances scolaires; cela peut être dérogé pour des raisons de santé ou autres, c’est au CPAS à estimer (‘apprécier’) si les raisons sont suffisantes.

Attention, le CPAS doit accepter accepter le projet (choix) d’études/de formation du bénéficiaire (en regard de l’âge de la personne, des perspectives d’emploi liées aux études, de la réussite ou non d’années d’études antérieures, etc.).
Par ailleurs, il est de plus en plus rare que le CPAS soutienne un-e étudiant-e durant son master si celui-ci/celle-ci a un bachelier professionnalisant qui lui permet déjà de décrocher un emploi.

Enfin, au niveau du logement, il est important de noter que le CPAS compétent au début des études le restera pendant toute la durée des études, même si l’allocataire déménage et change de commune !

Les aides complémentaires

Le CPAS peut, en plus du revenu d’intégration ou d’une aide sociale, fournir un soutien financier complémentaire pour couvrir des frais liés aux études. Il peut s’agir de payer, en tout ou en partie, un minerval ou des frais d’inscription, des frais de transports, mais aussi du matériel indispensable à la poursuite des études (matériel professionnel, matériel informatique, vêtements spécifiques, etc.).
Tu ne dois donc pas hésiter à faire appel au CPAS en cas de nécessité pour le financement de frais spécifiques.

Les étudiants venant étudier en Belgique

Les étudiants européens venant étudier en Belgique peuvent consulter la fiche de nos collègues d’Infor Jeunes Bruxelles concernant les conditions d’accès au séjour, et la fiche suivante pour les étudiants non européens.
Il est déconseillé de demander une aide financière au CPAS au risque de recevoir un OQT ou Ordre de Quitter le Territoire. Par ailleurs, le Service Social Étudiants de chaque école peut donner des informations utiles sur les aides éventuelles fournies par l’école ou l’université.

Le contrat d’intégration ou PIIS

Comme pour tous les autres allocataires, l’accès au RIS/revenu d’intégration sera conditionné à la signature et au respect d’un contrat d’intégration ou PIIS.
Pour les étudiants, ce contrat porte, entre autres éléments, sur la réussite des études (si l’étudiant rate son année, il a droit à une seconde chance). Il est conseillé, lorsque c’est possible, de se faire accompagner pour bien négocier toutes les conditions de ce contrat car ce contrat comporte des obligations (comme répondre aux entretiens de suivi et se présenter aux examens).
Par ailleurs, il est bon de rappeler que le Service Social Étudiants (SSE) de ton école ou université peut intervenir aussi financièrement dans certains cas.
L’étudiant dispose d’un délai de réflexion de 5 jours calendrier avant la signature du contrat PIIS.
Dans le cas d’études de plein exercice, le contrat d’intégration couvrira toute la durée des études, et donc ce sera toujours le même CPAS qui sera le ‘référent’ pour toute la durée (ininterrompue) des études.
Attention, il faut noter que l’étudiant doit communiquer ses résultats d’examens à son CPAS dans les 7 jours ouvrables.

* : Les revenus obtenus par un travail étudiant sont pris en compte par le CPAS (pour le calcul du RIS ou de l’aide sociale). Cependant le CPAS ne peut prendre que partiellement en compte les revenus car il existe des exonérations comme tu le liras sur la seconde partie de la fiche suivante.

Partager

Poser une question

N’hésite pas à nous poser une question, un professionnel faisant partie du réseau Bruxelles-J te répondra. Nous préservons ton anonymat et ton adresse de messagerie ne sera pas publiée.

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*
*
*

22 questions déjà posées

  1. Ethan

    Bonjour,

     

    Je viens vers vous pour poser des questions. Je suis actuellement étudiant dans une école en 6eme (je vais passer la 7eme pour le CESS) j’ai des difficultés avec mes parents et je ne me sens plus bien au près d’eux. j’ai un léger handicap (malentendant) et je voudrais savoir si je peux demander de l’aide au CPAS pour finir mes études séparé de mes parents. J’ai mis longtemps à réfléchir donc prenez cela au sérieux s’il vous plait. Je vous remercie d’y prendre le temps de lire et de me répondre.

    Bien à vous.

     

    Répondre
    1. CIDJ

      Bonjour Ethan,
      En fait, tu es ici sur un site d’informations pour jeunes.
      Nous n’avons aucun lien avec le CPAS.
      Nous ne pouvons donc pas te dire exactement comment le CPAS va gérer ta demande.
      Lorsque le CPAS reçoit un-e jeune, il analyse d’abord la situation familiale et financière de celui-ci ou celle-ci pour décider s’il intervient ou pas.
      Si, par exemple, tes parents ont peu de revenus et si le CPAS a bien conscience que ta situation familiale est vraiment difficile, alors le CPAS devrait intervenir pour toi.
      Si, maintenant, tes parents ont des revenus largement suffisants pour subvenir à tous tes besoins, ce sera plus difficile d’obtenir une aide financière du CPAS.
      En effet, les parents ont le devoir de soutenir leurs enfants tant que ceux-ci sont en formation/aux études.
      Si c’est le cas, tu devras bien expliquer ta situation au CPAS et insister sur ta situation familiale pour que la personne qui va te recevoir réalise bien qu’il faut trouver une solution.
      Ce que tu peux peut-être faire dans l’immédiat, c’est consulter le Service Jeunes (18-25 ans) du CPAS de ta commune de résidence pour voir si, à première vue, tu entres dans les conditions pour obtenir une aide.
      Les démarches auprès du CPAS peuvent être longues.
      Par ailleurs, tes parents seront mis au courant de tes différentes démarches auprès du CPAS (même si tu as 18 ans).
      Tu peux aussi (en dehors du CPAS) consulter un centre d’infos pour jeunes (12-26 ans). Il y en a peut-être un près de chez toi?
      Tu y seras reçu de manière neutre et tu seras bien conseillé.
      Voici des adresses :
      Réseau CIDJ (voir onglet ‘Les centres CIDJ’)
      Réseau Infor Jeunes
      A Schaerbeek
      Si, maintenant, tu remplis toutes les conditions (au niveau de la situation familiale et financière),si le CPAS accepte de t’aider, et tu vis seul, tu recevras un RIS/revenu d’intégration au taux isolé de 984,68 €/mois.
      Ce sera à toi à trouver un logement (un centre d’info peut t’aider en partie car certains propriétaires mettent leur annonce dans un centre).
      Chaque fois que tu remets un dossier ou entres un document au CPAS, veille bien à recevoir l’accusé de réception prouvant que tu as déposé des papiers.
      N’hésite pas à nous recontacter après avoir lu cette réponse.
      Bien à toi,

      Répondre
  2. Lora

    Bonjour je suis étudiant en première année (études supérieur) je bénéficie de l’aide du CPAS et je veux savoir si j’ai droit à des aides alimentaires (mes parents sont hors UE sachant que je suis belge)

    Répondre
    1. CIDJ

      Bonjour Lora,
      Bénéficies-tu d’un RIS/revenu d’intégration actuellement ou d’une aide sociale ?
      Tu n’as donc pas de titre de séjour temporaire?
      Si tu bénéficies d’un RIS, en principe, cette forme d’aide suffit pour couvrir tous tes besoins, mais tu as toujours le droit de demander une aide complémentaire à ton CPAS, d’autant que tu es étudiante et que tu as des frais.
      Les personnes qui reçoivent actuellement un RIS ou un « RIS partiel » ont droit, jusqu’en mars, à la prime Corona qui est de 50 euros/mois.
      Si, par contre, tu reçois une aide sociale mais que cette aide ne suffit pas pour couvrir tous tes besoins, tu as aussi le droit de demander à ton CPAS une aide supplémentaire pour des achats alimentaires, surtout en cette période (les CPAS ont reçu des fonds supplémentaires).
      En dehors du CPAS, n’oublie pas que le Service Social Étudiants de ton école ou université peut aussi intervenir pour toi.
      Bien à toi,

      Répondre
  3. Niss

    Bonjour,

    je suis une étudiante en secondaire et cette année a été souffrante pour moi pour pouvoir étudier. Toutes les bibliothèques sont fermé et je n’arrive pas à étudier chez moi à la maison..

    pourriez vous m’aider ?

    Bien à vous,

    nisrine

    Répondre
    1. CIDJ

      Bonjour Niss (Nisrine),
      En fait, tu es ici sur un site d’informations pour jeunes, sur la rubrique CPAS.
      Nous ne sommes donc pas le CPAS.
      Pour pouvoir travailler ou étudier, certains centres d’infos pour jeunes (12 -26 ans) proposent des espaces pour les étudiants (tout à fait gratuitement), il y a peut-être un centre d’info près de chez toi, voici des adresses (Wallonie et Bruxelles) :
      Réseau Infor Jeunes
      Réseau CIDJ (voir onglet ‘Les centres CIDJ’):
      A Schaerbeek
      Dans un centre d’infos, tu peux aussi demander conseil et voir quelles seraient les solutions les plus adaptées à ta situation.
      Tu peux aussi te rendre dans une AMO.
      Peut-être aussi qu’il y a une Maison de Quartier près de chez toi où tu pourrais être conseillée ou informé sur les espaces disponibles pour les jeunes.
      N’hésite pas à nous recontacter si tu as d’autres questions ou si nous n’avons pas répondu à ta question.
      Bien à toi,

      Répondre
  4. Aa

    Bonjour, j’ai quitté le domicile de mes parents y’a 1 mois actuellement j’ai mit mon adresse chez un amie qui m’héberge, aujourd’hui j’ai appelé le cpas de la commune et ils m’ont dit que comme je suis étudiante je dois aller au cpas de la ville où je viens , je ne comprends pas trop leur logique ! Si j’ai déménagé je dois bien faire ma demande de ris au cpas de la commune pour qu’elle raison ils me renvoie du côté de mes parent au cpas ?

    Répondre
    1. CIDJ

      Bonjour Aa,
      Il faudrait peut-être vérifier sous quel « type d’adresse » (domiciliation temporaire ? Hébergement?…) tu es enregistré-e auprès de la commune où tu vis actuellement.
      Voici une fiche explicative concernant les étudiants et le CPAS.
      Si tu « résides » (si tu n’es plus domicilié-e chez tes parents) bien chez ton amie, c’est le CPAS de ta nouvelle commune qui doit réagir.
      Lorsque l’on se rend la première fois au CPAS pour introduire un dossier de demande d’aide, à ce moment-là on obtient un rendez-vous avec un assistant·e social(e) qui écoute la situation du demandeur d’aide en détails et indique la procédure à suivre. Lors de cette entrevue, on reçoit un accusé de réception (document important pour tout le suivi du dossier), document à exiger si on ne le reçoit pas ! Le CPAS dispose d’un délai d’un mois pour analyser un dossier de demande d’aide, et d’une semaine supplémentaire pour envoyer sa décision par courrier recommandé.
      Tu devras penser aussi à demander de recevoir tes allocations familiales à ta nouvelle adresse.
      Enfin, voici les différentes conditions à remplir en tant qu’étudiant-e pour recevoir une aide financière du CPAS.
      N’hésite pas à nous recontacter si tu as d’autres questions.
      Bien à toi,

      Répondre
  5. Safia

    Bonjour, j’ai 22 je suis actuellement  étudiante en 1e année de droit, j’ai malheureusement pris du temps pour trouver ma voie après le secondaire.. ce qui fait que je ne travail toujours pas. J’aimerais prendre rdv avec une assistante social car j’ai énormément de problème familial ( assez grave) ma mère est malade mentalalement, et mon père trompe ma mère ( je  vous passe les détails) la police est déjà venue plusieurs suite à des plaintes des voisins ( crie au milieu de la nuit, bruit…) + une fois c’est nous même qui les avons appeler et ils ont pue constater des choses anormal.. ils nous ont donc donner leurs numéro de téléphone en cas de problème et surtout ils nous ont conseiller de réagir.  Mon père gagne très bien sa vie, et malheureusement si une assistante passe à la maison, elle verra une belle et grande maison  et se dira que mes parents pourront m’aider, sauf que je ne veux plus avoir a faire a eux je veux terminer mes études tranquillement, sans crie, sans violence, sans harcèlement. Mon père ne m’aidera jamais car il sais très bien que si je part c’est lui qui devra garder ma mère.

    Ma question est la suivante: Pensez vous que le CPAS pourra m’aider malgré le bon salaire de mon père? j’ai des preuves des sms de menaces et d’insulte de ma mère, des messages vocaux, des témoins ( les policiers en question). Je ne veux rien de leurs part, pas de pension alimentaire rien, aucune aide. (Ma soeur et mon frère travaillent ils attendent que je termine mes études pour partir).

    Si il faut que je travail tous les week-ends je le ferais,  j’ai déjà assez honte de demandez une aide du cpas sachant qu’avant de reprendre les études j’ai travailler. Mais la situation chez moi est trop difficile. Je suis même prête à suivre une formation qui se terminera plus rapidement en soirée pour pouvoir travailler en même temps que mes études.

    Merci de m’avoir lue,

    Bonne fête.

     

     

    Répondre
    1. CIDJ

      Bonjour Safia,
      Merci pour tes voeux, nous te souhaitons une bonne année également.
      Comme tu l’as bien fait remarquer, le problème dans ton cas ce sont les revenus de ton père. Le CPAS demandera certainement que tu fasses la demande d’une pension alimentaire si tu veux quitter le domicile familial.
      Si, maintenant, ce type de demande envenime une situation familiale déjà critique au départ, le CPAS pourrait intervenir pour toi.
      Ce qui est certain c’est que le CPAS ne peut pas te demander de faire signer des documents par ton papa.
      En fait, le CPAS peut entreprendre certaines tâches (comme des tâches administratives) à ta place (ou plutôt en ton nom) dans ce type de situation familiale difficile.
      Maintenant, nous ne pouvons pas répondre à la place de ton CPAS et te dire comment celui-ci va réagir face à ta demande et s’il va réagir tout de suite.
      Il faudra bien expliquer ta situation (ce qui n’est pas toujours facile) au CPAS et peut-être avoir une trace/preuve des interventions de la police.
      Sache aussi que les démarches administratives pour recevoir une aide financière du CPAS prennent du temps.
      Lorsque l’on se rend la première fois au CPAS (de sa commune de résidence) pour introduire un dossier de demande d’aide, à ce moment-là on obtient un rendez-vous avec un assistant·e social(e) qui écoute la situation du demandeur d’aide en détails et indique la procédure à suivre. Lors de cette entrevue, on reçoit un accusé de réception (document important pour tout le suivi du dossier), document à exiger si on ne le reçoit pas ! Le CPAS dispose d’un délai d’un mois pour analyser un dossier de demande d’aide, et d’une semaine supplémentaire pour envoyer sa décision par courrier recommandé.
      Voici les conditions à remplir pour être aidé-e dans le cadre des études.
      Une des solutions, peut-être, c’est que si ton frère ou ta soeur déménage est que vous puissiez habiter ensemble.
      Le CPAS interviendrait peut-être alors plus facilement (c’est une possibilité mais pas une certitude), le CPAS ne prenant pas en compte les revenus des frères/soeurs du demandeur d’aide.
      Il faut savoir qu’un-e étudiant-e dépend du même CPAS (CPAS de départ) pour toute la durée de ses études, cela même si elle/il déménage plusieurs fois.
      Dans l’immédiat, tu devrais en fait demander conseil dans un centre d’infos pour jeunes (1226 ans) près de chez toi, voici une liste d’adresses:
      Réseau CIDJ (voir onglet ‘Les centres CIDJ’)
      Réseau Infor Jeunes
      A Schaerbeek
      En espérant que tu puisses trouver une solution qui te convienne.
      N’hésite pas à nous recontacter si tu as d’autres questions.
      Bien à toi,

      Répondre
  6. Toto Rina 97

    Pourquoi ce moi ci je n’ai toucher que 350€

    Répondre
    1. CIDJ

      Bonjour Toto Rina 97,
      Vous êtes ici sur un site d’informations pour jeunes, sur la rubrique CPAS.
      Nous ne sommes pas le CPAS.
      Nous recevons ici de nombreuses questions de personnes dont la situation peut être différente.
      Pouvez-vous préciser votre situation ?
      Vous recevez actuellement un RIS au taux isolé ou ?
      Vous avez travaillé durant l’année 2020 ? Vous avez reçu un pécule de vacances actuellement ou ?
      Merci d’avance de préciser votre situation.
      Bien à vous,

      Répondre
  7. LoveLove

    Bonjour,

     

    Je suis étudiante et vit seule dans mon studio, je touche le revenu isolé

    L’année prochaine j’aimerai être en colocation, je me demandais si je pouvais être en colocation avec mon petit copain (également étudiant) si nous prenons un logement deux chambres et que nous possédons tout les deux un contrat de location séparé, le CPAS vas t’il prendre en compte ses revenus?

    Merci, joyeux Noël

    Répondre
    1. CIDJ

      Bonjour LoveLove,
      Dans ce type de situation, le CPAS va très probablement deviner que tu coloues avec ton copain et donc va automatiquement te considérer comme cohabitante, le RIS au taux cohabitant étant de 639,27 euros actuellement (les montants devraient être indexés prochainement).
      Par ailleurs, en colocation, il n’est pas toujours facile d’être considéré comme isolé par le CPAS (comme par l’Onem d’ailleurs).
      Pour être considéré comme isolé, il faut prouver que l’on paie tout (loyer, charges, nourriture, produit d’entretien, abonnement internet,….) seul-e.
      Et si le CPAS vous considère que vous formez un ménage (si le CPAS constate que vous formez un couple), si ton copain a des revenus, le CPAS les prendra en compte.
      Nous te remerciions pour tes voeux et te souhaitons une belle année 2021.
      N’hésite pas à nous recontacter si tu as d’autres question.
      Bien à toi,

      Répondre
  8. so

    Bonjour,

    Je suis en dernière année de master et j’ai 23 ans.

    J’envisage de commencer des études de kiné l’année prochaine car ça me suit depuis trop longtemps et je ne me vois plus dans les études que j’ai faite. J’ai eu une grosse remise en question au mois de juin mais comme il ne me restait plus qu’un an, on m’a « obligé » à terminer mes études.
    Je compte donc commencer l’année prochaine mais cela voudrait dire que je terminerai à 28 ans. Je me demande donc s’il y a des aides pour cela, au niveau du logement, des trajets, etc.

    Répondre
    1. CIDJ

      Bonjour So,
      Il faudrait voir si tu auras droit à une bourse ou pas, en as-tu bénéficié jusqu’à présent ou ?
      Malheureusement, au niveau du CPAS, il est peu probable que celui-ci accepte de t’aider comme tu seras déjà en possession d’un diplôme qui devrait te permettre de trouver un travail.
      D’ailleurs, il faut savoir, que le CPAS n’aide pas toujours les étudiants qui sont en possession d’un bachelier professionnalisant estimant qu’ils peuvent déjà trouver un travail.
      En dehors de la question du diplôme, sache aussi que si, par exemple, le CPAS estime que tes parents ont des revenus largement suffisants pour t’aider, (même si tu n’avais pas de diplôme), le CPAS déciderait de ne pas intervenir pour toi. Le CPAS compte souvent sur la solidarité familiale.
      De plus, il faut remplir certaines conditions pour être aidée dans le cadre des études par le CPAS.
      Et donc, les aides possibles pour toi sont : la bourse (si tu remplis les conditions) et l’aide du Service Social Étudiants de ton école/université.
      Sinon, c’est suivre des cours du soir tout en travaillant.
      Si, maintenant (nous ne connaissons pas ta situation), tu ne vis plus chez tes parents et que ceux-ci ne peuvent vraiment pas t’aider financièrement (c’est au CPAS à estimer si ceux-ci ont des revenus « suffssants » ou pas), et que tu doives demander une aide financière au CPAS, celui-ci t’aidera (si tu remplis les conditions). Mais alors ce sera en dehors du cadre des études, et donc il « t’invitera » à t’inscrire comme demandeuse d’emploi pour pouvoir trouver un travail et/ou entamer ton stage d’insertion afin d’obtenir tes allocations d’insertion.
      Bien à toi,

      Répondre
  9. Maya

    Bonjour,

    je suis étudiante et je bénéficie du CPAS. Je suis censée être en BAC2 à l’université mais j’ai perdu de l’intérêt dans ce que je fais et je veux me réorienter. Je n’ai pas suivi les cours durant les dernières semaines, que va dire mon assistant social et quelles alternatives pourra-t-il me proposer ? Merci

    Répondre
    1. CIDJ

      Bonjour Maya,
      Au niveau des examens (comme cela approche), il est important de t’y présenter même si tu rends une feuille blanche.
      L’étudiant-e (aidé-e par le CPAS) n’est pas soumis-e à l’obligation de résultat mais doit participer aux sessions d’examens.
      La dérogation à cette obligation n’est possible que pour des raisons de santé ou d’équité.
      Idéalement, c’est toujours mieux de réagir et d’informer son assistant social assez rapidement pour voir quelles sont les alternatives dans un cas comme le tien.
      Tu as de toute façon droit à une seconde chance si ton parcours s’est bien déroulé jusqu’à présent.
      Tu dois essayer de voir ton assistant social le plus tôt possible, mais tant que vous n’avez pas trouvé une solution ensemble, il est préférable de te présenter aux examens.
      Sache que les études ne sont pas interrompues si tu :
      changes d’orientation
      changes d’établissement
      En principe, il y a un service Études et Formations au sein de ton CPAS où tu pourras demander conseil pour une réorientation (si c’est ce que tu souhaites) si tu ne peux pas le faire au sein de ton établissement scolaire/universitaire.
      Comme tu es en seconde année, les délais sont peut-être dépassés pour une réorientation (changement d’école ou d’université), tu dois vérifier cela avec ton secrétariat.
      Tu peux aussi, si tu es à Bruxelles, demander conseil ici si tu es totalement perdu au niveau de la réorientation/choix d’études.
      Si tu ne peux plus te réorienter, il devrait être possible de suivre un certain nombre d’heures de cours de langues/informatique par exemple pour pouvoir conserver ton droit aux allocations familiales.
      A ce niveau, tu devrais spécifiquement demander conseil à un centre d’infos pour jeunes si ton CPAS ne peut te conseiller de manière précise.
      Il est possible aussi que ton assistant social te demande de t’inscrire directemeent en tant que demandeur d’emploi (chez Actiris ou au Forem) si vous ne trouvez pas une solution au niveau du choix des études directement. Tu entameras ainsi ton stage d’insertion. (anciennement stage d’attente).
      Cela ne t’empêchera pas de reprendre des études en septembre, et le temps consacré en stage ne sera pas perdu car cela pourra être comptabilisé pour tes jours de chômage lorsque tu auras fini tes études si tu ne trouves pas un emploi directement.
      N’hésite pas à nous recontacter si tu as d’autres questions.
      Bien à toi,

      Répondre
  10. Atlas

    Bonjour, je suis actuellement en dernière année de secondaire, et souhaite entreprendre de hautes études, j’ai déja un RIS mais j’aurais voulu savoir quelle montant sont octroyé pour l’achat de materiel, car j’ai du materiel que j’ai utilisé pendant 4 ans (J’ai eu fini un premier cycle 5 et 6 eme et est recommencé un cycle pour une nouvelle option) mais qui devient obsolète pour ce que je vais faire dans mes hautes études.

    Merci d’avance

    Répondre
    1. CIDJ

      Bonjour Atlas,
      Concernant les montants exacts, nous ne pouvons pas te donner de chiffres car, bien souvent c’est au cas par cas que le CPAS accorde une aide complémentaire et cela doit être justifié.
      En tout cas, tu as tout à fait le droit, dans le cadre de tes études, de demander une aide complémentaire pour l’achat de matériel.
      Tu peux peut-être déjà repérer quel type de matériel tu as besoin et écrire un ‘justificatif’ (expliquant pourquoi exactement) tu as besoin de ce type de matériel.
      Tu pourras ainsi présenter cela à ton assistant-e social-e (mais tu dois être bien sûr de continuer tes études).
      N’hésite pas à nous recontacter si tu as d’autres questions.
      Bien à toi,

      Répondre
  11. Carodst

    Bonjour, je suis actuellement étudiante en dernière année à la haute école.
    J’aimerai quitter le domicile familier (cela devient trop difficile d’y vivre) et trouver un logement. Existe-t-il une aide financière pour ce genre de demande ? Je sais que j’ai bientôt terminé l’école mais la situation fait que je ne peux rester chez moi ces quelques mois.
    Merci d’avance, en attente de votre réponse.

    Répondre
    1. CIDJ

      Bonjour Cardost,
      En fait, le CPAS se base sur la situation familiale (entente) et financière du/de la jeune pour décider d’accorder une aide ou pas.
      Comme tu es étudiante actuellement, il faut savoir que les parents ont le devoir de soutenir leurs enfants tant que ceux-ci sont en formation (le CPAS va certainement te le dire).
      Maintenant, il faut voir quelle est ta situation exactement.
      Si, par exemple, ta situation familiale est vraiment difficile et si tes parents ont peu de revenus, le CPAS doit intervenir financièrement pour toi.
      Si tu demandes une aide au CPAS, tu devras parler de toi à un ou une assistant-e social-e, tu dois éviter, par exemple, de dire que tu ‘veux être autonome’ et bien expliquer ta situation.
      Il ne faut pas oublier que le CPAS représente le dernier filet de la sécurité sociale.
      Pour recevoir une aide dans le cadre des études, il faut remplir les conditions suivantes. Il faut aussi que le CPAS accepte le projet (choix) d’étude de l’étudiant-e.
      Un-e étudiant-e, qui rentre chaque w-e et durant les congés, chez ses parents, a droit au RIS/revenu d’intégration au taux cohabitant de 639,27 euros.
      L’étudiant-e qui a rompu tout lien avec le domicile familial, reçoit le RIS au taux isolé de 958,91 euros.
      Lorsque l’on se rend la première fois au CPAS pour introduire un dossier de demande d’aide, à ce moment-là on obtient un rendez-vous avec un-e assistant·e social-e qui écoute la situation du demandeur d’aide en détails et indique la procédure à suivre. Lors de cette entrevue, on reçoit un accusé de réception (document important pour tout le suivi du dossier), document à exiger si on ne le reçoit pas !
      Presque tous les CPAS ont, aujourd’hui, un Service Jeunes (18-25 ans) où tu peux directement t’adresser pour vérifier si tu remplis toutes les conditions.
      On dépend du CPAS de la commune où l’on est inscrit. Un-e étudiant-e dépend du même CPAS (celui de départ) pour toute la durée ininterrompue de ses études.
      En dehors du CPAS, les aides possibles peuvent provenir de la bourse/allocation d’études (mais les délais sont dépassés pour cette année-ci), du Service Social Étudiants de ton école.
      Avant de te rendre au CPAS, renseigne-toi bien sur les horaires d’ouverture.
      N’hésite pas à nous recontacter si tu as besoin de précisions.
      Bien à toi,

      Répondre