Quelles sont les aides fournies par le CPAS ? Quelles sont les conditions ?

Pour obtenir un colis alimentaire, tu trouveras un répertoire (divisé par commune) ici…
Il est possible aussi de contacter gratuitement le 0800 35 243 pour obtenir des infos sur les aides possibles en cette période.
La prime temporaire de 50 euros
(la prime Corona est prolongée jusqu’au 31 mars 2021)

Chaque bénéficiaire, qui bénéficie du revenu d’intégration ou de l’aide sociale équivalente au revenu d’intégration, a droit à cette aide temporaire (uniquement octroyée pour les mois de juillet à décembre 2020) :

– indépendamment de sa catégorie
– indépendamment de savoir s’il/elle bénéficie d’un taux complet ou partiel
– indépendamment de savoir s’il/elle bénéficie du revenu d’intégration ou de l’aide sociale équivalente pendant tout le mois ou seulement une partie du mois.

Le montant est de 50€ (montant forfaitaire)  sera octroyé pour autant que le/la bénéficiaire bénéficie pour ce mois du revenu d’intégration ou de l’aide équivalente.

Le revenu d’intégration sociale (RIS) et l’aide sociale équivalente*

L’aide financière, la plus courante, attribuée aux bénéficiaires du CPAS est appelée revenu d’intégration sociale ou RIS.
Il faut bien différencier le RIS de « l’aide sociale » (lire plus bas). Le droit à l’intégration sociale est une des 2 formes d’aide fournie par le CPAS.
L’intégration sociale peut être réalisée/obtenue : soit par la mise à l’ emploi; soit par l’octroi d’un revenu d’intégration sociale. Le RIS est une somme d’argent déterminée en fonction de la catégorie (situation familiale) à laquelle on appartient. Il faut remplir un certain nombre de conditions pour avoir droit au RIS.
L’aide sociale est une aide accordée pour permettre à la personne, qui la reçoit,  de vivre conformément à la dignité humaine. Les  conditions pour obtenir cette aide sont moins nombreuses que celles requises pour le RIS/revenu d’intégration, mais surtout, cette aide peut prendre différentes formes (voir plus bas).
Tous les bénéficiaires du RIS doivent signer un contrat d’intégration ou PIIS

L’aide sociale équivalente au RIS  est une aide financière que le CPAS octroie aux personnes qui n’ont pas droit au RIS (car elles ne remplissent pas toutes les conditions requises), mais qui sont dans une situation de besoin similaire.
Deux conditions doivent  être remplies pour recevoir ce type d’aide :
1. Le demandeur doit avoir sa résidence habituelle et effective sur le territoire belge et y être autorisé au séjour;
2. Il doit être en état de besoin (il n’est pas en mesure de se loger, se nourrir, se vêtir,  d’avoir accès aux soins de santé).

Une aide financière peut également être accordée lorsque les revenus du ménage sont temporairement insuffisants. On peut, par ailleurs, recevoir une aide complémentaire régulière lorsque l’on est au chômage.

Quelles sont les différentes aides fournies par le CPAS ?

Le CPAS octroie donc le RIS ou revenu d’intégration dans certains cas; dans d’autres cas, il accorde une aide sociale équivalente.  Mais il existe encore bien d’autre formes d’aides (sociales et financières). Il peut s’agir :

  • d’un soutien financier (« avances » sur des allocations de chômage ou familiales par exemple, avances que l’on doit rembourser dès que l’on perçoit ses allocations);
  • d’une aide en nature (colis alimentaires, chauffage, fourniture scolaire);
  • d’une demande d’adresse de référence pour personne sans abri (adresse au siège de son CPAS);
  • d’une autre forme d’aide (garantie locative, aide administrative pour obtenir une pension alimentaire, aide à la gestion financière, aide psychologique, etc).

Les conditions pour avoir droit au RIS sont :

La résidence

Il faut vivre de manière habituelle et permanente en Belgique. Attention, il n’est pas nécessaire d’être inscrit dans les registres de la population, ni même de disposer d’un logement pour avoir droit au RIS.
On dépend donc du CPAS de la commune dans laquelle on réside. 

L’âge

Il faut être majeur (18 ans et plus) ou être assimilé à une personne majeure**.

La nationalité

Il faut soit posséder la nationalité belge, soit une des nationalités de l’Union européenne (sous certaines conditions!); ou encore être inscrit comme étranger au « registre de la population » de sa commune; ou encore être reconnu comme apatride ou réfugié.
Les étrangers inscrits au « registre des étrangers » de leur commune ont, pour leur part, droit à une « aide sociale » (cf. ci-dessus).
Il faut savoir que le CPAS n’est pas obligé d’octroyer des aides pour les études ou la formation professionnelle au citoyen européen ou non européen.

Attention, cependant, demander une aide sociale peut avoir des conséquences néfastes sur le droit au séjour, que tu sois européen-ne ou non européen-e, et cela  même si tu as droit à cette aide! ***

Des ressources insuffisantes

Si tu as des revenus ou  des allocations, mais que ceux-ci sont inférieurs au montant du revenu d’intégration (RIS) de ta catégorie, tu peux recevoir une aide complémentaire de ton CPAS.
Pour décider s’il accorde une aide ou pas, le CPAS va effectuer une « enquête sur les ressources » du demandeur d’aide.
Il faut savoir  aussi que des revenus illégaux (comme du travail non déclaré) peuvent être considérés comme revenus.

La disposition au travail

Il faut être disposé à travailler, sauf empêchement pour des raisons de santé ou d’équité (des raisons familiales qui empêchent de travailler, par exemple).

Le contrat d’intégration ou Projet Individualisé d’Intégration Sociale (PIIS)

Tous les bénéficiaires du RIS doivent, aujourd’hui, signer avec le CPAS un « contrat d’intégration » ou projet PIIS. Il est important de bien le lire (pour en connaître les conditions) avant de le signer. Il faut veiller aussi à en recevoir une copie.

L’absence de droit à d’autres prestations sociales

Tu n’as pas droit au RIS/revenu d’intégration si, par exemple, tu as en fait droit à des allocations de chômage ou à une pension, et que tu n’as pas fait valoir ce droit. Tu dois alors te mettre en ordre par rapport à l’ONEM pour toucher ces allocations. Le CPAS peut cependant te prêter de l’argent le temps que ta situation au niveau du chômage soit régularisée.

L’aide pour les mineurs belges

En tant que mineur, tu as droit aussi à l’aide sociale, si tu te trouves dans une situation non conforme à la dignité humaine. Pour en savoir plus rends-toi à la page suivante de notre site.

Étrangers en séjour légal

Les personnes étrangères qui sont en séjour légal, mais ne sont pas inscrites au « registre de la population » (mais  inscrites au « registre des étrangers »),  ou qui ne sont pas reconnues comme apatrides ou réfugiées, n’ont pas droit au RIS.  Cependant, le CPAS se doit de leur venir en aide et leur accorder une aide sociale qui peut aussi être une aide financière. Il y a bien sûr toujours des conditions d’accès à respecter (statut, durée du séjour, situation familiale, …) et le CPAS doit bien expliquer les risques éventuels qu’entrainent le fait de recevoir une aide financière (voir rubrique La nationalité) pendant une certaine durée.

Étrangers majeurs en séjour illégal

Les personnes en séjour illégal sur le territoire (les « clandestins », les « sans-papiers ») n’ont pas droit à l’aide sociale, selon les CPAS.
Cependant, certains tribunaux ont donné raison à des sans papiers, et ont ainsi condamné les CPAS incriminés à verser une aide sociale.
Les étrangers en séjour illégal ont, par ailleurs, droit à l’aide médicale urgente/AMU du CPAS.

Étrangers mineurs en séjour illégal

Dans le cas des mineurs en séjour illégal, ou dont les parents sont en séjour illégal, l’État doit apporter secours à ceux-ci.
Les CPAS ne peuvent pas les aider directement, mais ils doivent les orienter vers une structure d’accueil gérée par FEDASIL. Dans certains cas, les parents peuvent également être accueillis dans un centre FEDASIL.
Les personnes peuvent refuser ce type d’aide, mais le CPAS n’est pas dans l’obligation de les aider (en dehors de l’aide médicale urgente/AMU).
Comme il s’agit d’une thématique spécifique, il est important de s’adresser à un service spécialisé comme le Service Droits des Jeunes afin d’obtenir des informations précises.

L’aide médicale urgente (AMU)

Le CPAS doit aider la personne sans ressources qui se trouve sur son territoire communal si cette personne a besoin de soins immédiats suite à un accident ou une maladie, cela même si elle est en séjour illégal, et même si le CPAS lui a refusé une aide auparavant.
Il s’agit ici d’une aide médicale, et non d’une aide financière.

Les autres aides fournies par le CPAS

En dehors des aides énoncées ci-dessus, le CPAS peut fournir d’autres types d’aides  comme une aide financière périodique ou occasionnelle.
En effet, une personne peut demander une aide exceptionnelle si elle doit faire face à une dépense imprévue (par exemple: un remboursement de dette à un fournisseur d’électricité qui menace de couper le service). 
Attention, certaines aides sont des « avances » à rembourser par la suite. Dans ce cas, le CPAS doit faire signer, au préalable, par le demandeur d’aide un document spécifiant comment se dérouleront les remboursements.
Par contre, pour une aide régulière/mensuelle (aide pour compléter par exemple), on ne doit rien rembourser au CPAS (sauf s’il y a fraude).

* : Sur ces fiches, on utilisera le terme de ‘bénéficiaire’ ou de ‘demandeur-se d’aide’ au lieu d’allocataire social.
** :  « …Est assimilé à une personne majeure, la personne mineure d’âge qui soit est émancipée par mariage, soit a un ou plusieurs enfants à sa charge, soit prouve qu’elle est enceinte ». (Article 7, 2° de la loi du 26.05.2002 portant sur le droit à l’intégration sociale).
***:  Normalement, le CPAS doit informer les demandeurs d’aide du risque pour leur droit de séjour.
En effet, le citoyen européen, les membres de sa famille, les membres étrangers de la famille d’un Belge, ne doivent pas devenir une « charge déraisonnable » pour le système d’aide sociale, et ce, durant les premières années de son/leur séjour en Belgique.

Partager

Poser une question

N’hésite pas à nous poser une question, un professionnel faisant partie du réseau Bruxelles-J te répondra. Nous préservons ton anonymat et ton adresse de messagerie ne sera pas publiée.

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*
*
*

76 questions déjà posées

  1. Alexandra

    Bonjour je suis domiciliée avec ma fille de 6 ans chez mon nouveau compagnon qui est au cpas pour le RIS.jaurais aimer savoir si je peux introduire une demande au taux cohabitant 

    Répondre
    1. CIDJ

      Bonjour Alexandra,
      En fait, comme vous avez une fille à charge (enfant de moins de 18 ans), vous pouvez demander le RIS/revenu d’intégration au taux ménage comme vous le lirez ici, cela si vous remplissez les conditions d’octroi.
      Mais ce RIS au taux ménage sera destiné à couvrir tous les besoins du ménage.
      En principe, c’est la maman qui perçoit ce RIS au taux ménage pour la famille.
      Donc, votre compagnon ne recevra plus de RIS de son côté, même un RIS cohabitant.
      Il est possible, dans certains cas, de demander une « répartition » de ce RIS au taux ménage (que chacun reçoivent une partie) mais à voir si le CPAS l’acceptera.
      Lorsque l’on se rend la première fois au CPAS pour introduire un dossier de demande d’aide financière, à ce moment-là on obtient un rendez-vous avec un assistant·e social(e) qui écoute la situation du demandeur d’aide en détails et indique la procédure à suivre. Lors de cette entrevue, on reçoit un accusé de réception (document important pour tout le suivi du dossier), document à exiger si on ne le reçoit pas !
      En dehors du RIS ou aides mensuelles, il est possible de recevoir des aides occasionnelles (on parle ici d’aides et non d’avances) pour payer des frais médicaux, frais scolaires, ou encore pour une grosse facture d’énergie ou d’eau.
      En plus du RIS, vous avez droit à la prime Corona jusqu’en mars 2021.
      Le CPAS dispose d’un délai d’un mois pour analyser un dossier de demande d’aide, et d’une semaine supplémentaire pour envoyer sa décision par courrier recommandé.
      Enfin, votre compagnon doit prévenir (si ce n’est pas encore faire) son CPAS de son changement de situation (vous venez d’emménager chez lui, il n’est donc plus isolé).
      N’hésitez pas à nous recontacter si vous avez d’autres questions.
      Bien à vous,

      Répondre
  2. Lulu

    Bonjour, 
    Je me permet de vous contacter car j’ai une petite question. Je suis âgé de 26 ans, je vis toujours chez mes parents. Je suis inscrit au forem mais ayant plus que l’âge l’égale pour prétendes aux allocations de chomage, je n’y ai donc pas droit.Les recherches d’emplois ne fluctuant pas avec le covid, je commence à désespérer. J’aimerais prendre mon envol et ne plus dépendre de mes parents car le climat familiale commence à être tendu. Je pourrais prétende à une aide? Où mes parents rentrent toujours en ligne de compte? 
    Merci d’avance.Bien à vous

    Répondre
    1. CIDJ

      Bonjour Lulu,
      Malheureusement, tes parents entrent toujours en ligne de compte pour le CPAS.
      Maintenant, il faut voir, exactement, quelle est ta situation familiale (au niveau de l’entente) et financière de tes parents.
      Si tes parents ont des revenus largement « suffisants » pour subvenir à tous tes besoins d’une part, et si d’autre part le CPAS considère que la situation familiale n’est pas si « compliquée », le CPAS décidera de ne pas intervenir pour toi.
      Si la situation financière n’est pas « favorable » pour tes parents et/ou si, par exemple, tes parents ont des problèmes de santé (donc des frais), cela peut avoir une influence sur la situation financière de ton ménage.
      Par ailleurs, tu peux peut-être t’inscrire au Service Insertion Socioprofessionnelle du CPAS ta commune de résidence pour être aidée dans ta recherche d’emploi.
      D’autre part, sache que l’on a le droit d’être inscrit-e et au Forem, et chez Actiris en même temps en tant que demandeur-se d’emploi.
      Cela peut peut-être augmenter tes possibilités d’emploi comme de formation ?
      En tout cas, si tu as un entretien avec ton CPAS, il faut éviter de parler de souhait « d’envol » ou d’autonomie, le CPAS représentant le dernier filet de la sécurité sociale. Tu devrais plutôt insister sur les relations familiales qui se détériorent.
      On s’adresse au CPAS de la commune où l’on réside.
      Lorsque l’on se rend la première fois au CPAS pour introduire un dossier de demande d’aide financière, à ce moment-là on obtient un rendez-vous avec un assistant·e social(e) qui écoute la situation du demandeur d’aide en détails et indique la procédure à suivre. Lors de cette entrevue, on reçoit un accusé de réception
      (document important pour tout le suivi du dossier), document à exiger si on ne le reçoit pas ! Le CPAS dispose d’un délai d’un mois pour analyser un dossier de demande d’aide, et d’une semaine supplémentaire pour envoyer sa décision par courrier recommandé.
      Enfin, il y a peut-être près de chez toi un centre d’infos pour jeunes (12-26 ans) où tu pourras être conseillée de manière spécifique, voici des adresses :
      Réseau CIDJ (voir onglet ‘Les centres CIDJ’)
      Réseau Infor Jeunes
      A Schaerbeek
      N’hésite pas à nous recontacter si tu as d’autres questions.
      Bien à toi,

      Répondre
  3. Caro

    Bonjour, j ai un ami dans le besoin il a du travail mais ne reçois pas son salaire il n’a plus d adresse ni de logement il est à la recherche d un appartement mais n’a pas les caution donc pas facile pour lui il fais des demande au cpas mais en vain il n est pas possible pour moi de l aider financièrement ni de le loger ! Il a pu se loger à l hôtel car ça maman là un peu aider mais ne veux pas le loger chez elle donc en gros c est un garçon courageux qui travaille mais il vie à la rue quand il n’a pas le choix pourrait il bénéficier d une adresse de référence et où d une aide pour un logement ( caution) qu il saura bien entendu rembourser ? 

    Répondre
    1. CIDJ

      Bonjour Caro,
      Le CPAS ne veut absolument pas l’aider ? Est-ce qu’il est toujours domicilié chez sa maman ou ?
      En fait, il doit d’abord veiller à avoir une adresse administrative pour tout le suivi de ses dossiers, et aussi pour conserver ses droits sociaux (chômage, mutuelle,…).
      Il peut utiliser ce que l’on appelle une adresse de référence, soit au CPAS, soit chez une personne de confiance (comme vous).
      Attention, on ne loge pas là où l’on a mis son adresse de référence.
      De leur côté, les CPAS acceptent difficilement que l’on enregistre ce type d’adresse chez eux ces derniers temps.
      Concernant la garantie locative, dans l’immédiat, votre ami devrait s’adresser à une association spécialisée en droit du logement, voici des adresses.
      Maintenant, au niveau de son salaire, il doit en faire en sorte qu’il soit payé de manière régulière.
      Peut-il se faire défendre par un syndicat ou ?
      Il peut peut-être s’adresser, gratuitement, à un service d’aide juridique de 1ère ligne pour défendre ses droits, voici des adresses:
      Pour Bruxelles ; Pour la Wallonie
      Bien à vous,

      Répondre
  4. david k****

    Bonjour,
    J’ai besoin de quelques éclaircissmeemnts pour octroyer les aides sociales car depuis la crise sanitaire, je n’ai ni travail et revenuscomment faire pour béneficier des aides sociaux?
    Je vous remercie d’avance,
     

    Répondre
    1. CIDJ

      Bonjour david k****,
      Si ta famille ne peut pas t’aider (tu ne vis plus chez tes parents actuellement ?), si tu vis seul, sans revenu/allocation de chômage, le CPAS de ta commune de résidence doit, en principe, intervenir pour toi.
      Il y a toutefois des conditions à remplir (résidence, nationalité,….).
      L’aide la plus ‘courante’ (aide mensuelle/régulière) octroyée par le CPAS, si on remplit toutes les conditions, est le RIS/revenu d’intégration.
      Lorsque l’on se rend la première fois au CPAS pour introduire un dossier de demande d’aide financière, à ce moment-là on obtient un rendez-vous avec un assistant·e social(e) qui écoute la situation du demandeur d’aide en détails et indique la procédure à suivre.
      Lors de cette entrevue, on reçoit un accusé de réception (document important pour tout le suivi du dossier!), document à exiger si on ne le reçoit pas ! Le CPAS dispose d’un délai d’un mois pour analyser un dossier de demande d’aide, et d’une semaine supplémentaire pour envoyer sa décision par courrier recommandé.
      Renseigne-toi bien sur les horaires d’ouverture de ton CPAS avant de t’y rendre.
      N’hésite pas à nous recontacter si tu as besoin de précisions.
      Bien à toi,

      Répondre
  5. Victor

    Bonjour, comment le cpas voit si on travaille, car j’ai travaillé 3 jours en tant qu’étudiant.

    Répondre
    1. CIDJ

      Bonjour Victor,
      Oui, le CPAS peut le voir (nous recevons souvent des questions à ce sujet).
      Donc, le plus simple est que tu sois « transparent » avec ton assistant-e social-e et que tu lui remettes une copie de ta fiche de salaire.
      Le CPAS peut prendre en compte une partie du salaire de l’étudiant-e et le déduire de son RIS, mais pas dans sa totalité car il existe le système 3d’exonération pour étudiant-e » comme tu le liras sur la seconde partie de la fiche suivante.
      Que tu sois boursier ou non boursier, c’est l’exonération la plus « avantageuse » qui doit être appliquée pour l’instant (vu la crise actuelle).
      N’hésite pas à nous recontacter si tu as d’autres questions.
      Bien à toi,

      Répondre
  6. Moha

    Bonjour, le cpas vérifie t’il le compte bancaire( epargne) sans qu’on le sache lors de la prolongation du contrat,  car j’ai economiser pas mal de somme

    Répondre
    1. CIDJ

      Bonjour Moha,
      Lors de la révision (annuelle) du dossier, le CPAS doit en principe vous demander certains documents et va probablement vous demander quel est l’état de vos comptes actuellement.
      Dans certains cas le CPAS pose la question au/à la bénéficiaire puis vérifie (vérifie vos dire) auprès de la banque, cela après avoir demandé votre autorisation de contacter votre banque.
      Enfin, voici comment le CPAS procède si votre épargne dépasse un certain montant.
      Il est toujours préférable d’être totalement « transparent » avec le CPAS pour éviter une sanction éventuelle par la suite.
      Bien à vous,

      Répondre
  7. Logan

    Bonjour, 
    j’ai quelques tensions avec mes parents, et plusieurs problèmes concernant l’étude en étant chez mes parents qui est impossible et j’aimerais donc partir de chez moi afin de me consacrer pleinement à mes études. pour cela je ne sais pas quoi faire. J’ai 20 ans. j’ai déjà réfléchi et cherché plusieurs appartements mais c’est assez cher…
    pour cela j’avais également regardé pour un appartement à Halle qui était moins cher mais je ne sais pas si je pourrai recevoir une aide du CPAS étant donné que j’étudie à Bruxelles ?
    j’avais également pensé, mais je ne sais pas comment cela fonctionne. Si c’était mieux de déménager seul ou avec une autre personne (mon copain) qui est lui aussi bénéficiaire du CPAS. Pourra t-on tous les deux recevoir ? merci d’avance 

    Répondre
    1. CIDJ

      Bonjour Logan,
      Il faut déjà savoir, en premier lieu que, en tant qu’étudiant-e il faut remplir les conditions suivantes pour recevoir une aide financière du CPAS (CPAS de la commune où l’on réside).
      De plus, le CPAS doit accepter aussi ton projet (choix) d’études pour pouvoir t’aider.
      Mais il faut savoir aussi que, comme tu es toujours aux études, (pour le CPAS) les parents ont le devoir de soutenir leurs enfants tant que ceux-ci sont aux études/en formation.
      Et donc, si par exemple, le CPAS estime que tes parents ont des revenus largement suffisants pour t’aider, le CPAS n’interviendra pas pour toi, ou alors, dans une faible mesure.
      Si tu t’installes avec ton copain, vous serez chacun considéré comme cohabitant. Le RIS/revenu d’intégration au taux cohabitant est 656,45 euros.
      C’est le montant que percevra ton copain s’il vit avec toi, montant dont il faut déduire les allocations familiales s’il les perçoit directement à son nom, ainsi qu’une partie du salaire (s’il travaille).
      Dans l’immédiat, ce que tu peux peut-être faire, c’est consulter le Service Jeunes du CPAS pour voir si, à première vue, tu entres dans les conditions (financières) pour pouvoir recevoir une aide.
      Tu peux aussi demander conseil, près de chez toi, dans un centre d’infos pour jeunes (12-26 ans). Ils pourront te dire aussi, en attendant, s’il y a des endroits disponibles pour étudier (certaines initiatives ont été mises en place pour les étudiants de l’enseignement supérieur afin qu’ils puissent travailler dans des conditions correctes).
      Voici des adresses :
      Réseau CIDJ (voir onglet ‘Les centres CIDJ’)
      Réseau Infor Jeunes
      A Schaerbeek
      N’hésite pas à nous recontacter si tu as d’autres questions.
      Bien à toi,

      Répondre
      1. Logan

        Bonjour, 
        merci pour votre réponse. que voulez vous dire par accepter mon choix d’étude ? et savez vous également me dire si les revenus des parents sont également pris en compte si je déménage ?
        merci

        Répondre
        1. CIDJ

          Bonjour Logan,
          Concernant le choix d’études ou type d’études : si par exemple tu choisis des études de stylisme, le CPAS va t’inviter certainement à choisir d’autres études (les études de la filière artistique sont moins facilement acceptées par le CPAS).
          Par contre, le CPAS va plus « facilement » (il y a toujours les conditions à remplir) soutenir ton projet si tu suis des études d’infirmière ou d’informaticienne par exemple.
          Même si tu déménages, comme tu es toujours aux études actuellement, le CPAS va vérifier si tes parents peuvent intervenir financièrement pour toi ou pas.
          Il arrive dans certains cas que le CPAS octroie une aide au/à la jeune et demande en même aux parents de « compléter », tout dépend de la situation (financière et familiale) de tes parents.
          Si, maintenant l’entente familiale est devenue trop compliquée, le CPAS peut décider de ne rien demander à tes parents mais, bien souvent, le CPAS (lorsque la situation financière le permet) demande aux parents de participer dans les frais de leurs enfants.
          Par ailleurs, en dehors du CPAS, n’oublie que le Service Social Étudiants de ton université peut peut-être intervenir pour toi aussi.
          Enfin, tu connais certainement le système de bourse ou allocation d’études ? (pour l’an prochain car pour cette année il n’est plus possible d’entrer un dossier).
          Bien à toi,

          Répondre
  8. Laura

    Bonjour,
    Je vie avec ma mère je compte chercher après une maison a louer pour vivre seul… car je n’ai droit que a 30 euro plus prime corona 50euro et ma mere aura des soucis pour payer par apres les facture et mois je ne suis pas pres de transport en commun donc plus compliquer car pas de permis…comment je doit mis prendre avec les personne du cpas pour leur dire? dois je avoir des raison valable pour partir de chez moi? J’ai 25ans. et je suis ici considéré comme cohabitante. mais elle a un salaire trop elever pour que j’ai droit a quelque chose mais bien trops bas pour pouvoir être bien niveaux facture avec moi a charge. 

    Répondre
    1. CIDJ

      Bonjour Laura,
      C’est difficile de te donner une réponse précise dans ce type de situation.
      Si maintenant, tu es en train de chercher un emploi et de mettre tout en œuvre, tu dois insister sur cet élément (être proche des transports public pour pouvoir plus facilement chercher (pour les entretiens d’embauche notamment) et trouver un job).
      Es-tu aidée dans ta recherche d’emploi actuellement ? Par le Forem ou ? Sais-tu que tu peux être inscrite en même temps chez Actiris et au Forem.
      Cela peut augmenter tes possibilités.
      Est-ce que tu es inscrite auprès du Service Insertion Socioprofessionnelle de ton CPAS ou ?
      Nous ne connaissons pas ta situation mais, tu peux peut-être aussi dire que la cohabitation avec ta maman est de plus en plus difficile car elle a beaucoup de charges à assumer et que cela a une influence sur vos rapports familiaux.
      Pour obtenir de l’aide dans ta recherche de logement, tu peux t’adresser à une association spécialisée près de chez toi.
      Le CPAS peut t’aider pour le paiement de la garantie locative (que tu devras rembourser ensuite petit à petit) mais l’essentiel des démarches sera à mener de ton côté.
      Tu dois d’abord avoir l’accord de ton CPAS avant de trouver un logement.
      Malheureusement, nous ne pouvons pas te dire exactement comment ton CPAS va réagir à ta demande car chaque situation est différente et est analysée au cas par cas.
      De plus, certains CPAS comptent souvent sur la solidarité familiale .
      Bien à toi,

      Répondre
  9. Loulette

    Bonjour. Mon compagnon et moi vivons en cohabitation légale. Il vient d’obtenir le statut de réfugié avec protection internationale et a travaillé en intérim mais pas suffisamment pour prétendre à des allocations de chômage. Ma pension de retraite s’élève à 1488€ par mois. Le CPAS de notre commune refuse d’ introduire un dossier d’aide pour mon compagnon sous pretexte que ma pension est trop élevée. Si je comprends bien les allusions de son assistante sociale, il faut donc casser notre cohabitation légale durement acquise pour que mon compagnon puisse jouir des droits qui lui reviennent ?? Merci de nous eclairer à ce propos. Bien à vous. 

    Répondre
    1. CIDJ

      Bonjour Loulette,
      En fait, pour le CPAS, un ménage de 2 personnes a droit, au total, à 1312,90 euros c’est à dire à 2 x le RIS/revenu d’intégration au taux cohabitant de 656,45 euros comme vous le lirez ici.
      Par ailleurs, le CPAS prend toujours en compte les revenus des membres du ménage du demandeur d’aide :
      parents, enfants (de 18 ans) qui travaillent et partenaires de vie (qu’ils soient mariés/cohabitants légaux ou pas).
      Donc, pour le CPAS, votre compagnon fait partie d’un ménage disposant de revenus « suffisants » (au yeux du CPAS) car le montant de votre pension est supérieur à 1313 euros.
      De votre côté, ce qui est certain, c’est que vous avez le droit, pour votre ménage, de demander des aides sociales ou aides complémentaires, de manière ponctuelle, pour par exemple payer une grosse facture d’énergie ou d’eau, ou encore, des frais médicaux car votre ménage doit êtres considéré comme un ménage à faibles revenus.
      Par ailleurs, il est peut-être même possible que votre ménage puisse obtenir une aide complémentaire de manière mensuelle/régulière si vous avez un loyer élevé par exemple (et qu’il est difficile dans votre région de trouver un logement à loyer raisonnable) ou si vous avez des frais médicaux importants régulièrement, chaque situation étant analysée au cas par cas par le CPAS.
      Ce qui est certain c’est que votre compagnon n’est pas dans les conditions pour obtenir le RIS cohabitant vu les revenus/ressources de votre ménage.
      Malheureusement, le système de sécurité sociale actuel n’encourage pas la cohabitation comme la solidarité familiale.
      Si, maintenant, le CPAS refuse de vous aider de manière ponctuelle, ou si vous estimez que vos droits ne sont pas respectés, vous pouvez consulter (gratuitement) un service d’aide juridique près de chez vous, voici des adresses :
      Pour Bruxelles ; Pour la Wallonie
      Bien à vous,

      Répondre
  10. Sylviane

    Ma soeur travaille comme infirmière pour un service d’aide à domicile. Avec ses collegues , elles s’occupent d’un couple de personnes très âgées ( 90 ans) en grande difficulté. Leur fils gère l’argent mais ne veut pas que ses parents intègrent une maison de repos et de soin. Maintenant, le monsieur est hospitalisé , apparemment ses jours sont comptés et la dame reste seule . elle ne marche plus et n’a plus toute sa tête ( elle laisse la cuisinière électrique allumée,….). Que peut faire le cpas? Ne doit on pas en avertir le bourgmestre?

    Répondre
    1. CIDJ

      Bonjour Sylviane,
      Vous êtes ici sur un site d’informations pour jeunes, sur la rubrique CPAS.
      Nous connaissons donc moins ce type de problématique.
      Peut-être faudrait-il d’abord essayer de « faire entendre raison » au fils : le ou la responsable du Service d’aide à domicile pourrait contacter (au nom de l’équipe) le fils et essayer de discuter avec lui pour trouver une solution.
      Dans un même temps, il serait peut-être utile de demander conseil au Service de Médiation de la commune où habitent ces personnes.
      Selon nous, le CPAS ne peut pas agir de sa propre initiative et décider à la place de la famille.
      A ce niveau, une structure comme Infor Home peut aussi vous orienter et vous donner des informations sur les procédures.
      La mutuelle peut aussi donner des informations utiles.
      Si, maintenant, la dame entre dans un home et que sa pension est insuffisante, le CPAS doit alors intervenir : son fils, ou une personne mandatée, devra entreprendre les démarches pour elle.
      Il se peut aussi que le CPAS intervienne et que, d’autre part, le fils doive intervenir également, dans la mesure de ses moyens.
      Voilà ce que nous pouvons vous dire à notre niveau.
      Bien à vous,

      Répondre
  11. Manu

    Bonjour, je suis en article 60 et récemment je suis indépendante complémentaire. Le cpas est au courant et le conseil m’a donner son accord mais certaines personnes me disent que quand j’aurais fini mon contrat je devrais payer une somme car je suis indépendante complémentaire. Pouvez vous me dire quoi ?

    Répondre
    1. CIDJ

      Bonjour Manu,
      Vous êtes ici un site d’informations pour jeunes sur la rubrique CPAS;
      Concernant le travail indépendant complémentaire, nous ne pouvons malheureusement pas vous répondre.
      Vous pouvez consulter déjà votre administration communale (Service Finances).
      Le fait de travailler sous contrat article 60 ne donne pas, en principe, des « avantages » si l’on est indépendant complémentaire.
      Concernant la somme à payer, cela concerne le travail indépendant complémentaire et non le travail sous contrat art.60, selon nous.
      Mais nos collègues de 1819 devraient pouvoir répondre de manière précise quant au travail indépendant via la fiche suivante.
      Enfin, le brochure suivante devrait vous être utile.
      Bien à vous,

      Répondre
  12. Mehdi

    Bonjour,
    J’emménage très prochainement en Belgique et j’aurai besoin d’aide sociale car je ne pourrais subvenir aux besoins de  ma petite famille et je souhaite savoir quelles sont : 
    -les risques éventuels qu’entrainent le fait de recevoir une aide financière pendant une certaine durée.
    merci

    Répondre
    1. CIDJ

      Bonjour Mehdi,
      Non seulement, il a y a des risques mais il faut d’abord remplir des conditions pour obtenir une aide financière ou une aide sociale du CPAS de la commune où l’on réside.
      Ces conditions se trouvent ici.
      Par ailleurs, il faut disposer de documents et de preuves (d’autonomie financière) comme vous le lirez ici. (voir l’accès peut être refusé).
      Si, maintenant, vous réussissez temporairement à obtenir une aide financière, vous risquez de perdre votre droit de séjour sur le territoire comme vous le lirez ici. (voir Quelle procédure).
      Il faut en effet prouver que l’on dispose de revenus suffisants pour pouvoir s’installer ici.
      Bien à vous,

      Répondre
  13. Valérie

    Bonjour j ai mon proprio qui loue juste des adresse pour domiciliation alors que les personnes vivent autres par et non isolé. Ou le dénoncer au cpas? 

    Répondre
    1. CIDJ

      Bonjour Valérie,
      Au moins une fois par an, le CPAS révise le dossier de chaque bénéficiaire d’une aide du CPAS.
      A ce moment-là, le CPAS effectue des visites surprises au domicile de ces personnes.
      Dans le cadre de la révision des dossiers, le CPAS vérifie si le/la bénéficiaire remplit toujours toutes les conditions pour recevoir une aide.
      Si le CPAS constate que le dossier est erroné à cause du/de la bénéficiaire, la personne sera sanctionnée.
      Bien à vous,

      Répondre
  14. Kaoutar

    Je suis au cpas ,J’habite dans une chambre et je vais accoucher bientôt .. j’ai besoin d’un logement urgent comment je vais faire svp

    Répondre
    1. CIDJ

      Bonjour Kaoutar,
      Vous avez déjà consulté le Service Logements de votre CPAS pour être aidée dans vos recherches ou ?
      Est-ce que votre CPAS ne vous a pas conseillé un centre d’accueil spécifique (pour femmes avec jeunes enfants) près de là où vous vous trouvez ou ?
      Il existe aussi des associations spécialisées en logement pouvant vous aider à chercher, voici des adresses.
      Vous pouvez aussi vous inscrire dans une agence immobilière sociale ou AIS (il s’agit d’un lien pour Bruxelles).
      Le CPAS peut intervenir pour le paiement de la garantie locative de votre futur logement (vous devez vous adresser à votre Service Logements pour cela), garantie qu’il faudra ensuite rembourser petit à petit.
      Il y a aussi peut-être un planning près de chez vous où vous pouvez aussi prendre conseil lors des permanences sociales.
      Malheureusement, le CPAS peut aider pour certaines démarches ou étapes, mais dans le cadre d’une recherche de logement, c’est plus difficile.
      Et bien souvent, l’essentiel des démarches et recherches est à mener de son côté.
      Bien à vous,

      Répondre
  15. Coco

    Bonjour ma voisine  elle va déménager  elle reçoit  la CPAS elle veut  savoir  si elle a le droit  un aide de Cpas pour déménagement  merci 

    Répondre
    1. CIDJ

      Bonjour Coco,
      Il n’existe pas d’aide spécifique pour un déménagement.
      En fait, il existe une prime d’installation qui est attribuée uniquement aux personnes qui étaient sans-abri ou qui vivaient dans un camping.
      Si votre voisine change de commune, elle doit avertir son CPAS actuel de son déménagement afin qu’il prépare un dossier de transfert pour le futur CPAS dans le but de faciliter ses démarches auprès du nouveau CPAS.
      Si elle ne change pas de commune, elle doit toutefois avertir son CPAS du changement dès que possible.
      Bien à vous,

      Répondre
  16. Eve

    Bonjour
    Ma petite fille (21 ans) est domiciliée avec son papa qui paie le loyer et son frère.(tous les 2 ont le taux cohabitant au CPAS). Ma petite fille perçoit le taux chef de ménage au CPAS comme elle a un bébé Maintenant dans la même maison est venu se domicilier son copain et le papa de son copain au 1er étage (autre composition de ménage à la ville). Le papa de son copain perçoit des indemnités mutuelle comme handicapé (1200 à 1.300 eur) et il perçoit  un supplément pour son fils. (300 eur) Ma petite fille se demande si le CPAS ne pourrait pas revoir son taux et ne plus avoir le montant chef de famille. Merci de l’éclaircir. Je vous souhaite une excellente année 2021

    Répondre
    1. CIDJ

      Bonjour Eve,
      Un grand merci pour vos voeux.
      Il faudrait voir qu’elle est exactement la composition de ménage de votre petite-fille (vous dites que le papa fait partie d’une autre composition de ménage?).
      Mais le copain de votre petite-fille va bien habiter avec elle et fait partie de sa composition de ménage à elle, différente de celle du papa (du copain) ?
      Si le fils et le papa ne font plus partie de la même composition de ménage, le papa de son côté ne doit plus, en principe, recevoir de supplément pour son fils au niveau des indemnités.
      Tout repose en fait sur la composition de ménage (pour le CPAS comme la mutuelle).
      Par ailleurs, si le copain de votre petite-fille ne perçoit plus ou pas de revenus ou d’indemnités, votre petite-fille doit, elle, continuer de percevoir son RIS comme avant sauf si « tout le monde » fait partie de la même et unique composition de ménage.
      N’hésitez pas à nous recontacter si vous avez d’autres questions ou précisions.
      En vous souhaitant également une Belle Année 2021 !
      Bien à vous,

      Répondre
  17. infinito80

    Bonjour,
    je suis un danseur professionel, habitant à Bruxelles depuis 20 ans et depuis Février 2020 je n’ai plus de travail.
    J’aimerai bien comprendre s’il y a des aides pour nous les artistes et dans quoi consistent-elle?
    Je sais que l’Etat Belge à mis a disposition des aides pour les travailleurs du spectacle.
    Merci pour l’aide et la réponse
    Bien à vous
    Antonio M****
     

    Répondre
    1. CIDJ

      Bonjour infinito80,
      Concernant les aides spécifiques apportées aux artistes, Iles ASBL pourra vous répondre de manière précise, via notamment la fiche suivante sur le site de Bruxelles-J, mais vous pouvez aussi les contacter directement.
      En ce qui concerne le CPAS, pour recevoir une aide financière, vous devez vous adresser au CPAS de votre commune de résidence entrer un dossier de demande d’aide.
      Il faut toutefois remplir un certain nombre de conditions pour recevoir une aide financière.
      Le RIS ou revenu d’intégration pour une personne isolée est de 984,68 €/mois.
      Lorsque l’on se rend la première fois au CPAS pour introduire un dossier de demande d’aide, à ce moment-là on obtient un rendez-vous avec un assistant·e social(e) qui écoute la situation du demandeur d’aide en détails et indique la procédure à suivre. Lors de cette entrevue, on reçoit un accusé de réception (document important pour tout le suivi du dossier), document à exiger si on ne le reçoit pas !
      Le CPAS dispose d’un délai d’un mois pour analyser un dossier de demande d’aide, et d’une semaine supplémentaire pour envoyer sa décision par courrier recommandé.
      N’hésitez pas à nous recontacter si vous avez d’autres questions ou besoin de précisions.
      Bien à vous,

      Répondre
  18. Alex

    Bonjour,
    Je suis un étudiant de 23 ans et je vis chez mes grand-parents. L’année prochaine je vais commencer une autre études après avoir empochez mon diplôme. Je vais devoir quitter mon domicile pour vivre seul a ce moment. Je me demande donc de quelle aide je peux faire la demande pour subvenir a mes besoins, sachant que je ne travail pas. 
    J’ai déjà de l’aide du CPAS pour pouvoir payer mes études (un contrat de 3 ans). Est-ce que ca va affecter quelque chose a des futures demande?
    Merci d’avance pour votre réponse.

    Répondre
    1. CIDJ

      Bonjour Alex,
      Si, à la fin de cette année scolaire, tu as un diplôme qui te permet de trouver un travail, nous craignons que ton CPAS refuse de t’aider dans le cadre d’un nouveau cycle d’études.
      Ton CPAS va certainement « t’inviter » à t’inscrire comme demandeur d’emploi et à chercher du travail, en te conseillant peut-être de débuter un nouveau cycle d’études via les cours du soir pour pouvoir travailler en journée.
      En dehors du CPAS, les aides possibles sont à chercher du côté de la bourse/allocations d’études et des aides sociales du Service Social Étudiants de ton université ou haute école.
      N’hésite pas à nous recontacter si tu as d’autres questions.
      Bien à toi,

      Répondre
  19. Nikon

    Bonjour,
    L’ai 21 ans étudiant. J’habite à Vilvorde avec mes parents, mais je m’entand pas avec eux et je voudrais me séparer. 
    Peux-je aprés avoir obtenir CPAS de Vilvorde déménager pour habitez à Bruxelles?  
    Je vous remercie d’avance 
    Cordialement

    Répondre
    1. CIDJ

      Bonjour Nikon,
      Si tu es étudiant, il faut savoir que le statut d’étudiant est particulier : on dépend du même CPAS (le CPAS d’origine) durant toute la durée ininterrompue des études comme tu le liras ici.
      Donc si, par exemple, tu déménages et résides à Bruxelles et puis à Liège, tu dépendras toujours du CPAS de Vilvorde si tu n’interromps pas tes études.
      Sache aussi que si le CPAS estime que tes parents ont des revenus largement suffisants pour t’aider, le CPAS n’interviendra pas pour toi, ou alors, il interviendra dans une moindre mesure.
      Il faut savoir que les parents ont le devoir de soutenir leurs enfants tant que ceux-ci sont en formation/aux études.
      Si, maintenant, le CPAS estime que la situation familiale est vraiment compliquée, le CPAS peut par exemple décider d’intervenir directement et puis « se faire rembourser » auprès des parents, différentes manières d’intervenir/d’aider sont possibles en fait.
      Il faut voir au départ quelle est la situation financière de ta famille (tes parents). Mais la situation (entente) familiale joue également un rôle.
      Lorsque l’on se rend la première fois au CPAS pour introduire un dossier de demande d’aide, à ce moment-là on obtient un rendez-vous avec un assistant·e social(e) qui écoute la situation du demandeur d’aide en détails et indique la procédure à suivre. Lors de cette entrevue, on reçoit un accusé de réception (document important pour tout le suivi du dossier), document à exiger si on ne le reçoit pas ! Le CPAS dispose d’un délai d’un mois pour analyser un dossier de demande d’aide, et d’une semaine supplémentaire pour envoyer sa décision par courrier recommandé.
      N’hésite pas à nous recontacter si tu as d’autres questions.
      Bien à toi,

      Répondre
  20. Jean

    Bonjour , situation très difficile , je suis chômeur cohabitant, je vivais avec ma copine qui m’a mis dehors , j ai plus de logement, et ce n ai pas possible pour moi de trouver un logement en tant que chômeur et plus mon statut et pour l instant comme cohabitant , je sais pas quoi faire ? Es ce que le Cpas peux m aider à trouver un logement assez vite ? Et m aider car je suis Sdf maintenant…
    merci de me dire quoi 

    Répondre
    1. CIDJ

      Bonjour Jean,
      Il est possible que le CPAS vous aide à trouver un logement (en payant notamment la garantie locative qu’il faudra rembourser par la suite).
      Vous devez vous adresser au CPAS (au Service Logements) de la commune où vous résidez/êtes inscrit.
      Il existe aussi différentes associations pouvant vous aider et vous conseiller, il y en a peut-être une près de là où vous vous trouvez.
      Par contre, il n’est pas certain que tout se passera vite au niveau des démarches.
      Dans un même temps, il faudra pouvoir « prouver » rapidement que vous ne cohabitez plus avec votre copine (via une attestation communale – est-ce que votre copine a déjà fait le changement à la commune ou ?), c’est important notamment pour votre allocation de chômage.
      En attendant, pour tout le suivi de votre courrier, et pour conserver vos droits sociaux, il est important que vous ayez une « adresse administrative ».
      Soit vous utilisez une adresse de référence que vous enregistrez au CPAS, soit vous enregistrez cette adresse chez un particulier en qui vous avez confiance (attention on n’habite pas là où on a mis son adresse de référence).
      Il est important d’avoir une adresse, en tout cas, pour toutes vos démarches.
      N’hésitez pas à nous recontacter si vous avez d’autres questions.
      Bien à vous,

      Répondre
  21. Catalina

    Bonjour , ma mere , origine roumaine, elle est en Belgique avec CI E+ , mais elle n’a pas un revenu sur le territoire de la Belgique, elle habite pour l’instant chez moi mais elle voudra habite seule 

    Répondre
    1. CIDJ

      Bonjour Catalina,
      Si votre maman dispose bien d’une carte E+ (on parle bien de la carte E+ et non E ?), elle peut sans risque demander une aide financière au CPAS.
      On s’adresse au CPAS de la commune où l’on réside.
      Elle devra trouver un logement, le Service Logements du CPAS peut l’aider dans ses recherches, mais l’essentiel des démarches devra être entrepris par votre maman.
      Il existe aussi des associations pouvant l’aider et la conseiller.
      Le CPAS peut intervenir également pour le paiement de la garantie locative.
      Maintenant, nous ne connaissons pas votre situation familiale et financière, il faut savoir que le CPAS compte très souvent sur la « solidarité familiale », et il est donc possible (si vous avez des revenus par exemple) que le CPAS vous demande d’intervenir dans la mesure de vos moyens.
      Par exemple, le CPAS peut vous demander d’intervenir à hauteur de 50 euros/mois s’il considère que vous avez des revenus suffisants pour aider aussi votre maman, le CPAS de son côté interviendrait à hauteur de 908,91 euros, le RIS/revenu d’intégration au taux isolé étant de 958,91 euros actuellement.
      C’est un exemple, nous ne disons pas que le CPAS va procéder de cette manière car chaque situation/dossier est analysé au cas par cas.
      Lorsque l’on se rend la première fois au CPAS pour introduire un dossier de demande d’aide, à ce moment-là on obtient un rendez-vous avec un assistant·e social(e) qui écoute la situation du demandeur d’aide en détails et indique la procédure à suivre. Lors de cette entrevue, on reçoit un accusé de réception (document important pour tout le suivi du dossier), document à exiger si on ne le reçoit pas ! Le CPAS dispose d’un délai d’un mois pour analyser un dossier de demande d’aide, et d’une semaine supplémentaire pour envoyer sa décision par courrier recommandé.
      N’hésitez pas à nous recontacter si vous avez d’autres questions.
      Bien à vous,

      Répondre
  22. Jojo

    Je gagne seulement 250€ du chômage et je vis en collocation.. mes 250€ additionnés au revenus des mes collocataires dépasse largement 1300€. ai-je droit à une aide complémentaire du cpas ? 

    Répondre
    1. CIDJ

      Bonjour Jojo,
      Si ta famille ne peut pas t’aider (le CPAS compte souvent sur la « solidarité familiale » même si l’on ne vit plus chez ses parents depuis un certain temps) et si tu remplis les conditions, il serait possible que tu reçoives une aide complémentaire du CPAS sous le statut cohabitant (comme tu vis en colocation – tu vis bien en colocation et non en couple ?).
      Le RIS/Revenu d’intégration au taux cohabitant est actuellement de 639,27 euros.
      Si tu remplis toutes les conditions, le CPAS pourrait compléter à hauteur de 389,27 euros (639,27 euros-250). Cela si le CPAS te considère comme cohabitant.
      Le CPAS ne peut pas prendre en compte les revenus de tes colocataires (sauf si tu vis en couple avec l’un-e d’eux).
      Il est possible d’être considéré comme isolé si l’on prouve que l’on paye tout (loyer, charges, nourriture, produits d’entretien, …) tout seul (c’est valable pour le CPAS comme pour l’Onem!).
      On s’adresse au CPAS de la commune où l’on réside
      Lorsque l’on se rend la première fois au CPAS pour introduire un dossier de demande d’aide, à ce moment-là on obtient un rendez-vous avec un assistant·e social(e) qui écoute la situation du demandeur d’aide en détails et indique la procédure à suivre. Lors de cette entrevue, on reçoit un accusé de réception (document important pour tout le suivi du dossier), document à exiger si on ne le reçoit pas ! Le CPAS dispose d’un délai d’un mois pour analyser un dossier de demande d’aide, et d’une semaine supplémentaire pour envoyer sa décision par courrier recommandé.
      N’hésite pas à nous recontacter si tu as d’autres questions.
      Bien à toi,

      Répondre
  23. James

    Peut on avoir une aide financière du cpas sans avoir d’adresse ?

    Répondre
    1. CIDJ

      Bonjour James,
      Vous devez, au minimum, avoir une adresse administrative, que l’on appelle adresse de référence, pour le suivi de votre dossier et donc pour pouvoir entamer toutes les démarches administratives nécessaires.
      Par contre, on ne doit pas avoir un logement pour pouvoir demander une aide au CPAS.
      On s’adresse au CPAS de la commune où l’on vit habituellement/principalement.
      Vous devrez donc d’abord demander une adresse de référence au CPAS (attention c’est difficile d’en obtenir une auprès de certains CPAS)
      Ensuite, vous pourrez entamer les démarches pour entrer le dossier de demande d’aide financière (RIS/Revenu d’intégration).
      Une fois le contrat PIIS signé, vous avez droit au RIS au taux isolé de 958,91 euros.
      Lorsque l’on se rend la première fois au CPAS pour introduire un dossier de demande d’aide financière, à ce moment-là on obtient un rendez-vous avec un assistant·e social(e) qui écoute la situation du demandeur d’aide en détails et indique la procédure à suivre. Lors de cette entrevue, on reçoit un accusé de réception (document important pour tout le suivi du dossier), document à exiger si on ne le reçoit pas !
      Le CPAS dispose d’un délai d’un mois pour analyser un dossier de demande d’aide, et d’une semaine supplémentaire pour envoyer sa décision par courrier recommandé.
      N’hésitez pas à nous recontacter si vous avez d’autres questions.
      Bien à vous,

      Répondre
  24. Elena

    Bonjour! Depuis le mois d’octobre 2020 je suis sans travail. Je suis inscrite au CPAS. Mon mari bénéficie d’un revenu d’invalidité de 1000 euros. De quel montant je peux bénéficier?  J’ai le droit à des chèques alimentaire ( si oui, c’est pour chaque mois?) ou à des colis alimentaire; et à la prime Covid de 50 euros (aussi pour chaque mois?) Merci beaucoup!

    Répondre
    1. CIDJ

      Bonjour Elena,
      En fait, un ménage de 2 personnes a droit, au total, à 1278,54 euros c’est à dire à 2 x le RIS/revenu d’intégration au taux cohabitant de 639,27 euros.
      Donc, si vous remplissez toutes les conditions, en principe, le CPAS devrait intervenir (au minimum) à hauteur de 278,54 euros (1278,54 -1000), le CPAS prend toujours en compte les revenus/allocations/pensions du/de la partenaire de vie du demandeur d’aide.
      Ce montant est le montant minimum. Si vous remplissez toutes les conditions, le CPAS devrait intervenir dans une plus large mesure en principe.
      Si vous recevez (ce qu’ils appellent) un « RIS partiel », vous aurez droit à la prime Corona (normalement octroyée jusqu’au mois de mars 2021).
      Si maintenant, vous recevez une aide sociale complémentaire, vous n’aurez pas droit à cette prime.
      Au niveau des aides alimentaires, chaque situation est analysée au cas par cas par le CPAS. Peut-être y aurez-vous droit mais nous ne pouvons vous l’assurer.
      Cela dépendra entre autres de l’aide complémentaire ou RIS partiel qu’ils vous octroieront.
      Vous devez vous adresser au CPAS de votre commune de résidence.
      Par ailleurs, vous êtes bien sûre que vous n’avez pas droit à des allocations de chômage (même des allocations partielles), l’avez-vous vérifié ?
      Lorsque l’on se rend la première fois au CPAS pour introduire un dossier de demande d’aide, à ce moment-là on obtient un rendez-vous avec un assistant·e social(e) qui écoute la situation du demandeur d’aide en détails et indique la procédure à suivre. Lors de cette entrevue, on reçoit un accusé de réception (document important pour tout le suivi du dossier), document à exiger si on ne le reçoit pas ! Le CPAS dispose d’un délai d’un mois pour analyser un dossier de demande d’aide, et d’une semaine supplémentaire pour envoyer sa décision par courrier recommandé.
      N’hésitez pas à nous recontacter si vous avez d’autres questions.
      Bien à vous,

      Répondre
  25. Erya

          Bonjour,
    Ça fait 2 ans que j’habite en Belgique , je viens du Maroc sachant que je suis belge ( mes parents sont rester au Maroc ).J’habite actuellement  chez mon oncle (j’ai 17 ans et  je suis rhétoricienne) mais ce dernier ne peut plus m’accueillir après mes 18 ans (16/06/2021) je dois donc me débrouiller toute seul pour côté à Bruxelles car je veux poursuivre mes étude à l’ULB ( j’habite actuellement à Charleroi)sachant que mon père n’a pas les moyens financières pour m’aider .Je suis donc inquiète car j’ai personne pour m’accueillir et je voudrais savoir si j’ai le droit à des aides financières ( bourses , des aides mensuelles) , des aides pour côté ( à l’internat de l’université où apart)ou même des aides alimentaires et si c’est possible comment doit-je faire pour en bénéficier ?
        Je voulais également savoir si les élèves qui réussissent bien leur année ont droit à des primes (en retho et à l’université) ?
       Merci d’avance. 
     

    Répondre
    1. CIDJ

      Bonjour Erya,
      Tu as bien une carte d’identité belge ? Nous te posons la question car cela facilite alors tes démarches ici.
      Concernant la bourse ou allocation d’études, voici les conditions à remplir (est-ce que ton papa a travaillé en Belgique un certain nombre d’années ou ?)
      Est-ce que ton oncle ne peut pas se porter garant pour toi et t’aider en partie même si tu n’habites plus chez lui ?
      Concernant le logement étudiant (ou le kot), tu peux peut-être dès maintenant contacter le Service Social Étudiants de ta future université pour réserver un logement et connaître les conditions de paiement/location.
      Tu peux aussi, via ce Service Social Étudiants, t’informer sur les différentes aides possibles octroyées par l’université (chaque haute-école/université dispose de fonds spécifiques pour ses étudiants).
      Concernant le CPAS, tu pourrais obtenir une aide dans le cadre de tes études si tu remplis les conditions suivantes.
      Si tu n’as pas la nationalité belge, il est déconseillé de demander une aide financière au CPAS car tu risques alors de perdre ton droit de séjour ici.
      Enfin, il n’y a pas de prime octroyée en cas de « belle » réussite en rhéto.
      N’hésite pas à nous recontacter si tu as d’autres questions.
      Bien à toi,

      Répondre
  26. Maeva

    Bonjour j ai 14 ans et je ne veux vraiment plus vivre avec mes parents qu’est-ce que je pourrais faire ?

    Répondre
    1. CIDJ

      Bonjour Maeva,
      En fait, pour avoir droit à une aide financière (c’est souvent le RIS/revenu d’intégration qui est accordé) du CPAS pour pouvoir louer un logement, il faut avoir 18 ans ou être « mineur » émancipé.
      En plus de cela, il faut remplir de nombreuses conditions.
      Dans des cas plus spécifiques, le CPAS peut accorder une aide à des jeunes de moins de 18 ans (on parlera alors d’aide sociale et non de RIS/revenu d’intégration).
      Dans l’immédiat, pour voir quelles sont tes possibilités là où tu trouves, tu devrais essayer d’abord de te rendre dans un centre d’infos pour jeunes (12 – 26 ans) près de chez toi, voici une liste d’adresses (par réseau) :
      Réseau Infor Jeunes :
      Réseau CIDJ (voir onglet ‘Les centres CIDJ’)
      A Schaerbeek
      Tu seras conseillée selon ta situation.
      Il existe aussi les AMO où tu peux te rendre pour poser toutes tes questions.
      Ensuite, après avoir demandé conseil, tu verras s’il te sera possible d’obtenir une aide du CPAS ou une forme de pension alimentaire, en tout cas, trouver une solution qui te convienne.
      Enfin, voici une fiche détaillée explicative.
      N’hésite pas à nous recontacter si tu as d’autres questions.
      Bien à toi,

      Répondre
  27. Elise 13

    Bonjour, 
    J’ai 26 ans, domiciliée à Bruxelles depuis plus de 6 mois et je travaille à Bruxelles chez une entreprise belge depuis Mai 2020 (CDI – mais contrat soumis à appel d’offres qui n’a pas été re-gagné par l’entreprise et expire fin janvier). Je n’ai pas travaillé en Belgique avec un contrat belge avant. A la fin de janvier mon contrat sera terminé par l’entreprise et donc je n’ai pas le droit à l’indemnité de chomage. Je suis citoyenne UE. Est-ce qu’il y a des autres indemnités pour lesquelles je peux postuler? Merci d’avance! 

    Répondre
    1. CIDJ

      Bonjour Elise,
      Donc, vous résidez depuis moins d’un an en Belgique ?
      En fait, le problème, par rapport au CPAS, est que vous risquez de perdre votre droit de séjour ici (vous risquez en fait de recevoir un OQT/Ordre de Quitter le Territoire) si vous recevez une aide financière régulière/mensuelle du CPAS (sous forme de RIS/revenu d’intégration) comme vous le lirez ici (voir Fin de séjour).
      Le RIS pour une personne isolée est de 958,91 euros.
      Si vous résidez depuis peu ici, il faut alors, si vous ne recevez aucune aide de votre famille et n’avez aucune ressource (vous vivez seule ou ?), demander au CPAS de votre commune une aide (en précisant qu’il s’agit d’une demande d’aide courte et temporaire) sous forme d’aide sociale équivalente au RIS comme vous le lirez ici (explication reprise sur un site bruxellois mais valable pour tous les CPAS).
      Toutefois, vous devez rester très vigilante par rapport à votre droit de séjour ici même si votre CPAS accepte de vous aider.
      Un service juridique spécialisé (comme celui-ci à Ixelles) pourra vous répondre de manière spécifique par rapport à votre de droit de séjour ainsi que par rapport à vos droits sociaux.
      Lorsque l’on se rend la première fois au CPAS pour introduire un dossier de demande d’aide, à ce moment-là on obtient un rendez-vous avec un assistant·e social(e) qui écoute la situation du demandeur d’aide en détails et indique la procédure à suivre.
      Lors de cette entrevue, on reçoit un accusé de réception (document important pour tout le suivi du dossier), document à exiger si on ne le reçoit pas ! Le CPAS dispose d’un délai d’un mois pour analyser un dossier de demande d’aide, et d’une semaine supplémentaire pour envoyer sa décision par courrier recommandé.
      N’hésitez pas à nous recontacter si vous avez d’autres questions.
      Bien à vous,

      Répondre
  28. vero

    bonjour
    je travaillais en tant que saisonniere plein temps depuis 10 ans, de mars a novembre.
    Cette annee mon contrat s est terminé en juin et je me suis retrouvee au chomage, statut isolee 42,26e par jour
    En octobre, je suis tombee malade et j ai eté tres surprise de ne toucher que 31 euros par jour, sur le statut travailleur non regulier, (alors qu un chomeur regulier isolé touche la meme chose que son chomage s il tombe malade, et un travailleur 60 pour cent de son salaire, je n arrive pas a comprendre la logique)
    j ai donc eu par la mutuelle,770 pour novembre,et 93 pour le mois de decembre etant donné qu ils ont retirés les conges payes que je n avais pas pris, j ai donc touche  867 euros pour les 2 mois, ai je droit a une aide du cpas pour pouvoir payer mon loyer, manger, et me soigner?
    Merci d avance pour votre reponse et bonne année 😉

    Répondre
    1. CIDJ

      Bonjour vero,
      Une personne isolée au CPAS perçoit le RIS/revenu d’intégration de 958,91 euros comme vous le lirez ici.
      Donc, vous avez certainement droit à une aide du CPAS de votre commune comme vos revenus/ressources sont inférieurs à 958,91 euros.
      Le CPAS devrait « compléter » et intervenir pour vous à hauteur de : 188,91 euros ( 958,91 euros-770).
      Vous devez toutefois vérifier auprès de votre mutualité si celle-ci ne va pas prendre en compte cette aide complémentaire du CPAS.
      Dans certains cas, la mutualité prend les aides régulières/mensuelles (octroyées par le CPAS) en compte.
      Dans l’immédiat, pour vos factures en attente, vous devez vous adresser au Service Médiation de Dettes de votre CPAS.
      Pour recevoir une aide régulière/mensuelle du CPAS, vous devez introduire un dossier de demande d’aide.
      Lorsque l’on se rend la première fois au CPAS pour introduire un dossier de demande d’aide, à ce moment-là on obtient un rendez-vous avec un assistant·e social(e) qui écoute la situation du demandeur d’aide en détails et indique la procédure à suivre. Lors de cette entrevue, on reçoit un accusé de réception (document important pour tout le suivi du dossier), document à exiger si on ne le reçoit pas ! Le CPAS dispose d’un délai d’un mois pour analyser un dossier de demande d’aide, et d’une semaine supplémentaire pour envoyer sa décision par courrier recommandé.
      Si votre mutualité prend en compte les aides régulières fournies par le CPAS, vous devrez alors ponctuellement demander une aide à votre CPAS pour payer certaines de vos factures (eau, électricité, chauffage,…).
      Par ailleurs, vous avez peut-être droit aussi à une ‘carte médicale’ de votre CPAS.
      Merci pour vos souhaits et bonne année à vous également.
      N’hésitez pas à nous recontacter si vous avez d’autres questions.
      Bien à vous,

      Répondre
  29. Scampy

    Bonjour, j’aurais quelques questions concernant la structure du CPAS :
    Par qui est subventionné le CPAS ? 
    Comment est constitué le pouvoir organisateur ? Le conseil administratif ? 
    Le CPAS propose que du travail individuel et collectif ou y a t’il un autre mode d’intervention ? 

    Répondre
    1. CIDJ

      Bonjour Scampi,
      Voici des fiches informatives par rapport à tes questions :
      Concernant le fonctionnent (au niveau de l’octroi des aides);
      Concernant le travail.
      Les CPAS sont « contrôlés » par le SPP Intégration Sociale (le « ministère » des CPAS).
      Tu trouveras aussi des informations utiles sur le site du SPP.
      Bien à toi,

      Répondre
  30. Doni

    Bonjour, je me retrouve dans une situation assez compliquée et spéciale; j’étais bénéficiaire du RIS pendant 2 ans et j’avais un PIIS mais suite a des problèmes personnels j’ai pas pu honorer toutes mes obligations de mon contrat et du coup mon contrat a été rompu, ce qui fait que je ne bénéficie plus du RIS et me retrouve sans revenus pour le moment…Maintenant je ne sais plus ou demander de l’aide ne fut ce que temporaire car j’ai l’impression que le CPAS des autres communes ne s’occupent que de leurs propres résidents donc j’aimerais savoir si je dispose d’autres organismes susceptibles de m’aider car je ne vois pas d’autres solutions ou je suis juste fichu…
    Merci d’avance.

    Répondre
    1. CIDJ

      Bonjour Doni,
      En effet, on dépend du CPAS de la commune où l’on réside (il s’agit de la compétence territoriale).
      Dans l’ immédiat, vous devriez introduire un tout nouveau dossier de demande d’aide auprès de votre CPAS.
      Votre CPAS ne peut pas le refuser et doit entreprendre toutes les démarches habituelles comme pour tout nouveau bénéficiaire.
      Par ailleurs, vous avez droit à une seconde chance et vous pouvez justifier/expliquer les raisons pour lesquelles vous n’avez pas pu respecter votre contrat précédemment.
      Vous pouvez peut être aussi faire une demande d’aide urgente (vu les délais actuels), vous devez alors demander à votre CPAS quelle est la procédure pour ce type de demande spécifique.
      Pour vos factures en attente, avez-vous déjà demandé conseil au Service Médiation de Dettes de votre CPAS pour connaître éventuellement les possibilités de paiement par étalements?
      Par ailleurs, vous pouvez certainement recevoir aujourd’hui une aide sociale sous forme d’aide alimentaire (vu la crise actuelle), au minimum.
      Au début de la fiche suivante, vous trouverez une liste d’associations fournissant certaines aides.
      Pour défendre vos droits vis à vis du CPAS, sachez qu’il existe des associations qui peuvent vous aider (gratuitement) ce sont des associations d’aide juridique de 1ère ligne :
      Pour Bruxelles :
      Pour la Wallonie
      N’hésitez pas à nous recontacter si vous avez d’autres questions.
      Bien à vous,

      Répondre
  31. Tatiana

    Bonjour j’aimerais savoir si le cpas prenais en compte le revenue de ma maman pensionnée pour obtenir le RIS ?

    Répondre
    1. CIDJ

      Bonjour Tatiana,
      Si vous vivez avec votre maman et si celle-ci a une pension, en effet, celle-ci sera prise en compte par le CPAS pour calculer exactement le montant de l’aide à laquelle vous avez droit.
      Si, par exemple, votre maman reçoit une pension de 1600 euros, il est fort possible que le CPAS refuse de vous aider.
      En effet, un ménage de 2 personnes a droit, au total, à 1278,54 euros c’est à dire à 2 x le RIS/revenu d’intégration au taux cohabitant de 639,27 euros.
      Maintenant, il faut voir quel est le montant de la pension de votre maman et si vous vivez avec elle.
      Si, par contre, vous ne vivez pas avec votre maman, et que celle-ci a un pension correcte (aux yeux du CPAS), il est possible aussi que le CPAS lui demande, dans une faible mesure, d’intervenir pour vous (le CPAS intervient pour vous pour un certain montant et il demanderait à votre maman de « compléter »), cela même si vous n’habitez pas ensemble.
      Enfin, avez-vous vérifié que vous remplissez bien les conditions d’octroi pour obtenir une aide du CPAS de votre commune de résidence.
      Lorsque l’on se rend la première fois au CPAS pour introduire un dossier de demande d’aide, à ce moment-là on obtient un rendez-vous avec un-e assistant·e social-e qui écoute la situation du demandeur d’aide en détails et indique la procédure à suivre. Lors de cette entrevue, on reçoit un accusé de réception  (document important pour tout le suivi du dossier), document à exiger si on ne le reçoit pas !
      Il faut savoir aussi que le CPAS dispose d’un délai d’un mois pour analyser un dossier de demande d’aide, et d’une semaine supplémentaire pour envoyer sa décision par courrier recommandé.
      Concernant la pension de votre maman, en principe cela ne doit rien changer à sa situation mais c’est toujours utile de le vérifier.
      N’hésitez pas à nous recontacter si vous avez d’autres questions.
      Bien à vous,

      Répondre
  32. Pri

    Bonjour, je suis en procédure de divorce. Je suis maman au foyer d’un petit bébé, je n’ai aucun revenu mis à part les alloc de ma fille d’un montant de 160€. J’aimerais m’adresser au Cpas pour toucher le ris et ainsi me trouver un logement pour moi et ma fille, je suis actuellement encore chez mon ex mari. Ai-je le droit au ris ? Quelle sera son montant ? Quelle démarche dois-je faire ? 

    Répondre
    1. CIDJ

      Bonjour Pri,
      Si vous êtes en procédure de divorce vous pouvez entamer les démarches auprès du CPAS car vous ne serez bientôt plus à charge de votre (ex)mari.
      Vous devez vous adresser au CPAS de la commune où vous résidez.
      Votre CPAS peut vous aider dans vos démarches concernant le divorce, par exemple, pour la demande d’une pension alimentaire.
      Le CPAS ne prend pas en compte la pension alimentaire que l’on reçoit pour l’enfant que l’on élève, il ne prend pas en compte non plus les allocations familiales.
      Par contre, il prend en compte la pension que l’on perçoit pour soi-même (il a déduit du RIS).
      Le RIS/revenu d’intégration pour une personne avec charge de famille est de 1295,91 euros actuellement comme vous le lirez ici.
      Au niveau du logement, le CPAS peut, via sa Cellule Logements, vous donner des conseils, mais toutes les démarches (recherches) seront à faire de votre côté. Le CPAS intervient, dans certains cas, dans le paiement de la garantie locative (à rembourser par la suite ou non selon la situation).
      Il existe aussi des associations que vous pouvez consulter.
      Voici les conditions d’octroi pour demander une aide.
      Lorsque l’on se rend la première fois au CPAS pour introduire un dossier de demande d’aide, à ce moment-là on obtient un rendez-vous avec un-e assistant·e social-e qui écoute la situation du demandeur d’aide en détails et indique la procédure à suivre. Lors de cette entrevue, on reçoit un accusé de réception  (document important pour tout le suivi du dossier), document à exiger si on ne le reçoit pas !
      Il faut savoir aussi que le CPAS dispose d’un délai d’un mois pour analyser un dossier de demande d’aide, et d’une semaine supplémentaire pour envoyer sa décision par courrier recommandé.
      Au niveau des documents demandés, ceux-ci sont :
      La carte d’identité (carte de séjour, ou l’annexe,…), et celle de chaque membre du ménage, le contrat de bail, les preuves de paiement des 3 derniers loyers, la dernière facture d’énergie (électricité, eau, gaz) ; les preuves des ressources de chaque membre du ménage (salaire, chômage, indemnités de mutuelle, allocation familiales, pension, etc.) ; la liste de charges (dettes et/ou ouvertures de crédit, prêts en cours)
      Sachez aussi que, par rapport à vos droits sociaux, vous pouvez demander conseil lors des permanences sociales dans un planning familial.
      N’hésitez pas à revenir vers nous.
      Bien à vous,

      Répondre
  33. Lala

    Bonjour je me permet de vous envoyer ce message pour savoir si j’ai le droit au cpas je réside à Bruxelles mais je suis mariée en France et j’ai deux enfants avec mon mari mais j’attends toujours que le regroupement familial soit accepté mais en attendant j’ai besoin d’aide je suis hébergée chez ma tante mon mari s’occupe des besoins de mes enfants mais il a pas les moyens pour s’occuper de moi aussi. Merci
    Cordialement 

    Répondre
    1. CIDJ

      Bonjour Lala,
      Pouvez-vous préciser votre situation ?
      Vous vivez à Bruxelles actuellement ? Vous êtes inscrite dans une commune de Bruxelles ?
      Vos enfants et votre mari vivent en Belgique ou ?
      Votre mari est de nationalité belge ou ?
      Si votre mari a des revenus/allocations et travaille ici, c’est à lui à vous (vos enfants et vous-même) prendre en charge et à subvenir à vos besoins (c’est d’ailleurs demandé dans le cadre de la procédure du regroupement familial : le regroupant doit disposer de suffisamment de revenus).
      De plus, si par exemple vous avez un titre de séjour temporaire, il est déconseillé de demander une aide financière au CPAS comme vous le lirez ici.
      En effet, vous risquez de perdre votre droit de séjour ici. (voir Dossier : quels documents…)
      N’hésitez pas à nous recontacter en précisant votre situation.
      Bien à vous,

      Répondre
  34. Shany

    Si qqun qui est au cpas me doit de l argent avec preuves à l appui puis je contacter son cpas ou son assistante sociale 

    Répondre
    1. CIDJ

      Bonjour Shany,
      Si vous ne parvenez pas à joindre la personne qui vous a emprunté de l’argent, ou à lui demander de rendre la somme empruntée, de son côté le CPAS ne pourra pas vous aider.
      Cela ne fait pas partie des missions du CPAS. Par ailleurs, le CPAS n’est pas un organisme de prêt.
      Bien à vous,

      Répondre
  35. Maya

    Bonjour, jai fini mes études en septembre et depuis je suis a la recherche d’un emploi.
    Je recevais mes allocations familiales chaque mois mais depuis le mois passé ou jai eu 25 ans (mes allocations familiales ne sont plus versées vue que jai atteint la limite d’âge) 
    Que puis-je faire pour obtenir une petite aide svp? 
     
    Bien a vous 

    Répondre
    1. CIDJ

      Bonjour Maya,
      Par rapport au CPAS, si tu vis toujours chez tes parents, et si le CPAS estime que tes parents ont des revenus largement suffisants pour t’aider, le CPAS n’interviendra pas pour toi.
      En fait, le CPAS se base sur la situation financière et familiale du demandeur d’aide pour décider d’accorder une aide ou pas.
      Et le CPAS prend toujours en compte les revenus des membres du ménage du demandeur d’aide :
      parents, enfants (de 18 ans) qui travaillent et partenaires de vie (qu’ils soient mariés/cohabitants légaux ou pas !).
      Pour te donner une idée du type d’aide (montants), voici une fiche utile.
      Le CPAS peut aussi accorder des aides sociales (et donc des montants inférieurs aux RIS).
      Enfin, voici les différentes conditions à remplir pour recevoir une aide financière du CPAS;
      N’hésite pas à nous recontacter si tu as d’autres questions ou si tu penses pouvoir introduire un dossier de demande d’aide au CPAS de ta commune de résidence.
      Bien à toi,

      Répondre
  36. Frank

    Bonjour, je suis étudiant et au cpas en touchant 620€, puis je travailler en tant que étudiants indépendants ? 

    Répondre
    1. CIDJ

      Bonjour Frank,
      Tout d’abord, tu dois bien te renseigner sur les implications qu’engendre un emploi en tant qu’étudiant travailleur indépendant, voici des infos (rédigées par Infor Jeunes Schaerbeek) qui devraient t’intéresser.
      Ensuite, par rapport au CPAS, tu dois les informer à l’avance de ton nouveau statut. Tu as le droit de travailler, et cela est même fortement encouragé par le CPAS.
      Mais il faut bien savoir que le CPAS va prendre en compte une partie de tes revenus (voir plus bas) et les déduire de ton RIS.
      Chaque mois, dans la mesure de possible, tu devras remettre une fiche ou un document reprenant tes revenus pour le mois écoulé. Le CPAS pourra dès lors calculer le montant exact auquel tu as droit pour ce mois.
      Maintenant, il faut voir quels seront tes revenus mensuels (as-tu déjà une idée ?).
      Le CPAS a en tout cas l’habitude de travailler avec des personnes qui n’ont pas de revenus fixes comme les intérimaires ou les intermittents du spectacle.
      Si tu obtiens certains mois des revenus largement supérieurs à ton RIS habituel : par exemple, si tu perçois des revenus s’élevant à 950 euros pour le mois de février, tu n’entreras pas dans les conditions pour obtenir ton RIS ce mois-là.
      Car le montant de 950 euros est supérieur à ton RIS. De plus la différence de 330 euros (950-620) est supérieure au montant de l’exonération pour étudiant non boursier (qui est de 253,88 euros).
      Les exonérations ont pour but de permettre au CPAS de ne pas prendre en compte la totalité du salaire du/de la travailleur-se comme tu le liras ici (sur la seconde partie de la fiche).
      Pour les étudiants il existe 2 types d’exonérations, mais vu la crise actuelle, c’est l’exonération la plus ‘avantageuse’ (si nous pouvons parler comme ça) qui doit être appliquée pour tous les étudiants.
      N’hésite pas à nous recontacter si tu as d’autres questions.
      Bien à toi,

      Répondre
  37. Said

    Bonjour 
    J ai 61ans et je touche le ris depuis deux mois de la cpas est ce que je suis obligé de chercher du travail malgré mon âge j ai acharné à chercher mais en vain est ce que la cpas pourra me sanctionner 

    Répondre
    1. CIDJ

      Bonjour Said,
      Se montrer disponible sur le marché du travail fait partie des différentes conditions pour obtenir le RIS comme vous le verrez sur la page internet de ce CPAS bruxellois.
      En principe, vous êtes aussi inscrit chez Actiris ou au Forem (si vous êtes en Wallonie) actuellement ?
      Cela prouve d’une certaine manière que vous recherchez un emploi.
      Par ailleurs, le CPAS comme l’Onem sont bien conscients que, vu la crise actuelle, et vu votre âge, il ne sera pas facile d’obtenir un emploi aujourd’hui.
      Le CPAS ne peut pas vous sanctionner si vous avez fait les démarches nécessaires pour être inscrit au Forem/chez Actiris.
      Enfin, si maintenant le CPAS ou Actiris/le Forem vous convoque pour un entretien d’embauche ou votre recherche d’emploi, il est toujours préférable d’y répondre vite et de se rendre au rendez-vous.
      Bien à vous,

      Répondre