Oser dire ‘NON’: lectures ‘jeunesse’ recommandées par Deborah Danblon

Bruxelles-J a pu s’entretenir un moment avec Deborah Danblon, passionnée, voire même experte en littérature jeunesse.  A la une RTBF elle tient une page littérature pour ados et jeunes adultes

Sensible à la problématique du harcèlement auprès des jeunes, Deborah nous a fait part de son appréciation de notre Dossier Spécial, et nous en sommes honorées!
Merci, Deborah <3 <3 <3 (coeur coeur coeur)

Voici quelques recommandations de lectures jeunesse de Deborah Danblon:

Romans:

‘La sans-visage’ par Louise MEY

C’est l’été, Clara se réjouit de partir en colo avec Aïssa sa meilleure amie qui a déménagé et quelle ne voit plus beaucoup. Mais les choses ne se passent pas tout à fait comme elle l’avait imaginé. Trop de sport, trop de monde entre Aïssa et elle, trop de concessions à faire. Et puis Éléonore qui agace tout le monde, dont tout le monde se moque ou qu’on ignore si on ne la charrie pas. Et puis un jour, Éléonore disparaît, et là, on est bien obligé de regarder certaines choses en face.

Aborder le harcèlement avec suffisamment de subtilité pour nous le renvoyer en plein visage et nous interdire de nous réfugier dans le déni, ce n’est pas une mince affaire. Louise May y est arrivée avec brio. En prenant comme narratrice un personnage pas plus attachant que ça, elle force le lecteur à se forger une opinion, et à constater à quel point chacun dysfonctionne dans cette histoire. Ah les groupes ! Ce récit essentiel est bouleversant et passionnant jusque dans ses moindres détails. À lire pour ouvrir et s’ouvrir les yeux.
(source: debbiedebbiedeb le site de Deborah Danblon )

 

‘Elliot’ par Graham GARDNER

 » Le premier coup l’atteignit juste au-dessus du cœur. Elliot ne ressentit rien.  » Vous ne pouvez pas me faire mal…  » Puis, un deuxième coup, à l’emplacement exact du premier. Puis, un troisième lui percuta la tête. Alors il eut mal. La douleur s’accentua et il se sentit sombrer, loin, très loin…  » Elliot ne veut plus jamais être le souffre-douleur.
(Source: Babelio)

Théâtre:

‘Mouton Noir’ par Alex LORETTE

Pendant que sa mère fait de l’aérobic, des courses et des petits plats, Camille, 15 ans, s’enfonce chaque jour un peu plus dans un douloureux quotidien rempli d’humiliations, de pièges et de menaces. Autant de jeux cruels que la bande aime réinventer et amplifier. Sans doute Camille est-elle une jeune fille un peu spéciale, trop renfermée, comme la présentent les adultes qui l’entourent. Mais qui l’écoute ? Qui essaie de saisir les petits signes qui constituent autant d’appels à l’aide face au harcèlement dont elle est victime ? En parallèle, un autre destin s’écrit. Celui d’Albi, une jeune truie albinos qui, dans l’univers aseptisé d’un élevage industriel, doit lutter pour survivre parmi ses congénères.
(source: Théâtre contemporain)

Merci à Deborah, et bonnes lectures!

Marlene NUHAAN
Bruxelles-J asbl

Partager