Dossier Spécial ‘Le harcèlement’: rencontre avec Child Focus à propos du cyberharcèlement

Source: Bruxelles-J

Rencontre de Sandrine de Bruxelles-J avec Joëlle Carpentier et Leyla Ouechen de la Help Line de Child Focus pour parler de cyberharcèlement.

Bonjour, que faites-vous chez Child Focus?

CF : Child focus est surtout connu du grand public pour traiter les disparitions : les fugues, les enlèvements, les rapts parentaux… Nous traitons aussi tout ce qui concerne l’exploitation sexuelle de mineurs en ligne ou dans la vie réelle. Child Focus est le point de contact civil pour signaler des images à caractère pédopornographique. Nous suivons également des mineurs d’âge victimes de prostitution.

Nous avons aussi développé le Help Line de Child focus qui se concentrent sur les problèmes que les jeunes peuvent rencontrer en ligne, dont le cyberharcèlement. Ce sont rarement les victimes qui nous appellent directement mais plus souvent les parents, des intervenants scolaires ou des travailleurs sociaux. Nous traitons trois types de cas dont le harcèlement en ligne peut faire partie :

  1. le « sextorsion» :  l’extorsion via internet de faveurs sexuelles ou monétaires. Il se double le plus souvent de celui de chantage à la webcam.
  2. le « sexting » : l’acte d’envoyer électroniquement des textes ou des photographies sexuellement explicites, en français des « sextos », surtout d’un téléphone portable à un autre
  3. le « grooming »: quand un.e mineur.e d’âge est approché.e par une personne adulte qui essaye d’obtenir les faveurs de ce jeune, notamment des images à caractère sexuelle voir une rencontre physique avec un danger réel d’abus sexuel.

Pour lire la suite, clique ici

Partager

Poser une question

N’hésite pas à nous poser une question, un professionnel faisant partie du réseau Bruxelles-J te répondra. Nous préservons ton anonymat et ton adresse de messagerie ne sera pas publiée.

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*
*
*