Le stage d’insertion professionnelle (ex stage d’attente) 43


PrintFriendly and PDF

Lorsque tu t’inscris comme demandeur d’emploi chez ACTIRIS, tu dois accomplir un stage d’insertion professionnelle. Jusqu’au 31 décembre 2011, ce stage se nommait « stage d’attente ». A partir du 1er janvier 2012, il a changé de nom et sa durée a été prolongée : il est maintenant de 310 jours (un an) pour tous (quel que soit l’âge).

De quoi s’agit-il ?

Le stage d’insertion professionnelle est une période d’un an avant de pouvoir introduire une demande d’allocations d’insertion (c’est-à-dire des allocations de chômage sur base des études).
Pendant ton stage tu dois :

  • signaler à ACTIRIS toute modification de ta situation de demandeur d’emploi (changement d’adresse, reprise des études, travail, etc.) ;
  • répondre à toute convocation d’ACTIRIS ou de l’ONEM ;
  • être disponible sur le marché de l’emploi ;
  • accepter tout emploi convenable ou formation professionnelle proposée par ACTIRIS;
  • rechercher activement un emploi et obtenir, au cours de ton stage, deux évaluations positives de ton comportement de recherche d’emploi. Garde précieusement toutes tes preuves de recherche.

Combien de temps dure-t-il ?

Sa durée ne dépend plus de ton âge à la fin du stage d’insertion professionnelle. Il est de 310 jours pour tous.
Tous les jours sont pris en compte (y compris samedis et jours fériés) sauf les dimanches.
Pour en savoir plus sur les journées prises en compte pour le stage d’insertion professionnelle, clique ici
Jusqu’au 31 décembre 2011, le travail étudiant pouvait avoir une incidence sur la durée de ton stage. Il pouvait raccourcir ou prolonger le stage selon la situation. Ce n’est plus le cas depuis le 1er janvier 2012. Le stage d’insertion professionnelle n’est pas prolongé ou raccourci par le travail d’étudiant. Par contre, les jours de travail d’étudiant situés après le 31 juillet qui suit la fin des études sont maintenant pris en compte pour le stage d’insertion professionnelle.

Quelles sont les conditions pour obtenir des allocations d’insertion ?

A l’issue de ton stage d’insertion professionnelle, tu pourras bénéficier des allocations d’insertion si tu remplis certaines conditions :

  • Ne plus être soumis à l’obligation scolaire.
  • Avoir terminé (pas forcément réussi) des études de plein exercice du cycle secondaire supérieur ou la troisième année de l’enseignement secondaire technique, artistique ou professionnel dans un établissement d’enseignement organisé, reconnu ou subventionné par une des Communautés.
    Par ailleurs, sous certaines conditions, le suivi d’un enseignement spécial, le suivi d’un enseignement à horaire réduit, la fin d’un apprentissage des Classes moyennes ou encore le suivi d’études ou de formations à l’étranger ouvre également le droit aux allocations d’insertion. Sache aussi que tu peux être admis au bénéfice des allocations d’insertion si tu as réussi un examen d’admission à l’enseignement supérieur ou suivi des études de l’enseignement supérieur pour autant que tu aies préalablement suivi au minimum 6 ans d’études dans un établissement organisé, subventionné ou reconnu par une Communauté.
  • Ne plus suivre un programme d’études de plein exercice. Cela implique soit de ne plus exercer aucune activité imposée par un programme d’études (comme par exemple devoir rédiger un mémoire ou effectuer un stage) soit d’avoir abandonné ses études en cours d’année scolaire.
  • Ne pas avoir atteint l’âge de 30 ans. Cette règle n’est pas absolue car il existe certaines dérogations.
  • Et pour les demandeurs d’emploi qui entament leur stage d’insertion professionnelle à partir du 1er août 2013, il faut également bénéficier de deux évaluations positives de son comportement de recherche d’emploi par l’ONEM. Une première évaluation a lieu au cours du 7ème et une deuxième au cours du 11ème mois de stage.

Les allocations d’insertion sont-elles limitées dans le temps ?

Oui! Il s’agit encore d’une nouvelle mesure depuis le 1er janvier 2012. Les allocations d’insertion sont octroyées pour une période de 36 mois maximum, prolongeable sous certaines conditions. Le calcul du crédit de 36 mois débute au plus tôt à partir du 1er janvier 2012 (en d’autres termes, les périodes de chômage indemnisées en allocations d’attente avant le 1er janvier 2012 ne sont pas comptées pour le calcul du crédit).
Des règles dérogatoires sont cependant prévues pour les cohabitants avec charge de famille, les isolés et les cohabitants dits « privilégiés ». Pour eux, le crédit de 36 mois débute à partir du mois qui suit leur 30ème anniversaire.
Tu trouveras plus d’explication sur ce crédit de 36 mois sur la fiche jusque quand as-tu droit aux allocations d’insertion ?

Pour connaître les démarches à effectuer en fin de stage d’insertion professionnelle, clique ici
Pour en savoir plus sur le montant des allocations d’insertion, clique ici

Auteur fiche : Infor Jeunes Bruxelles
Date de mise à jour : 10/02/2014


Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *


Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>

43 commentaires sur “Le stage d’insertion professionnelle (ex stage d’attente)

  • Bénédicte

    Bonjour,
    Je viens de finir mes études et cela fait 6 mois que je suis inscrite comme demandeuse d’emploi a actiris.
    Concernant le statut ACS, on m’a dit qu’il fallait être au chômage et non en stage d’attente pour être de se statut.

    Une amie vient de me dire qu’il ne faut pas obligatoirement être au chômage. Si cela fait 6 mois que je suis inscrite en stage d’attente et comme demandeuse d’emplois j’y ai droit .
    est ce que je suis ACS ou pas ?

    Merci d’avance

    Bénédicte

  • Gahome

    Bonjour,je vous écris , car j’aimerai savoir à quel plan d embauche j ai droit en étant demandeur d emploi libre? J ai pas droit aux allocations de chômage, à cause de mes études arrêtés trop tôt et j ai pas assez travaillé.je suis actuellement en stage pour personnes handicapées pour mes etudes en cours du soir , on aimerait m engager et j aimerai vraiment travailler là-bas,mais je sais pas à quel plan d embauche j ai droit dans mon cas ? ( pfi,etc??) Merci

  • Sara

    Bonjour,
    Je suis jeune diplômée et domiciliée en région flamande. Je suis donc inscrite à la VDAB. Je reçois quotidiennement des e-mails en néerlandais mais malheureusement je ne parle pas le néerlandais. Existe-t-il un moyen de recevoir ces e-mails en français s’il vous plaît? Merci beaucoup pour votre réponse.

    • Infor Jeunes Bruxelles Auteur du billet

      Bonjour Sara,

      Non, à priori, ce n’est pas possible.
      Tu peux toujours demander au VDAB s’ils peuvent t’envoyer leurs mails en français mais cela me paraît très peu probable.
      Fais-toi aider par quelqu’un qui comprend le néerlandais ou de moteur de traduction pour comprendre le courrier que tu reçois.

  • David

    Bonjour, j’ai été m’inscrire chez actiris et ils m’ont dit que les x mois ou j’ai travaillé en intérimaire ne pouvaient pas être déduits su stage d’attente car j’ai repris des études par la suite (que j’ai abandonné) mais je ne trouve aucune information par rapport à cela…
    Et je lis dans cet article que le travail étudiant après le 31 juillet peut être déduit. J’ai travaillé en étudiant mais bien sûr quand ils m’ont laissé un message ils n’ont pas précisé que je pourrais déduire cela. Est-ce que vous auriez une source officielle qui confirme ces informations? Comme ça je peux me rendre sur place et leur mettre sous le nez

    Merci

    • Infor Jeunes Bruxelles Auteur du billet

      Bonjour David,

      Le problème semble être ta reprise d’études (abandonnées par la suite). De ce fait, toutes les journées qui ont précédées cette reprise d’études ne peuvent pas être comptabilisées pour ton stage d’insertion professionnelle. Ce dernier doit être intégralement recommencé après l’abandon de tes études.
      Tu trouveras les journées prises en compte pour ton stage d’insertion sur cette page: http://www.bruxelles-j.be/quelles-sont-les-journees-prises-en-compte-pour-le-stage-dinsertion-professionnelle

      • David

        Merci pour la réponse rapide. Après l’abandon de mes études j’ai commencé une formation en promotion sociale donc pas considérée comme des études et pendant ce temps j’ai gardé mon status étudiant et je travaillais en job étudiant. Donc j’imagine que je peux faire valoir ces jours… « Depuis le 1er janvier 2012, les jours de travail d’étudiant (sans cotisations de sécurité sociale) situés après le 31 juillet qui suit la fin des études sont également pris en compte pour le stage d’insertion professionnelle »
        J’y retourne demain pour mettre ça au clair

        • Infor Jeunes Bruxelles Auteur du billet

          Cette phrase vise le travail étudiant effectué en août et en septembre qui suit directement la fin des études. Par la suite, tu n’es plus censé pouvoir travailler comme étudiant si tu es inscrit comme demandeur d’emploi. Cependant, si tu l’as quand même fait, cela ne devrait pas empêcher de faire prendre en compte ces jours pour ton stage d’insertion professionnelle. La seule « sanction » (improbable) que tu risques serait de devoir payer des cotisations normales pour les jours où tu ne pouvais pas bénéficier de cotisations sociales réduites (puisque tu étais demandeur d’emploi).

          • David

            Je ne me suis pas inscrit en tant que demandeur d’emploi après l’abandon de mes études. J’ai continué à profiter de mon status d’étudiant étant donné que j’avais un job et des allocations. Maintenant j’ai 25 ans et je me suis retrouvé sans revenus et sans status donc je me suis inscrit. Bref, demain matin j’y retourne

            • Infor Jeunes Bruxelles Auteur du billet

              Dans ce cas, c’est différent. Tu ne pourras pas faire prendre en compte dans ton stage d’insertion des jours de travail étudiant qui ont précédé ton inscription comme demandeur d’emploi. Si tu veux discuter de tout cela, tu peux nous joindre au 02/514.41.11

  • Martin

    Bonjour,
    Je termine en janvier 2014 mes études (master universitaire). Après avoir rendu mon mémoire je me suis donc inscrit au Forem afin de faire débuter mon stage d’insertion professionnelle. Mes questions sont les suivantes : jusque quand est-il possible de travailler comme étudiant (j’ai du payer un minerval entier, même si je suis diplômé en janvier) ? Et est-il possible de travailler comme intérimaire pendant le stage d’attente ? Cela a-t-il un impact sur ce dernier ? Etant donné que j’ai 25 ans en mars et que mes parents perdent les allocations familiales, je souhaite prendre le relais financièrement…
    Merci d’avance pour vos renseignements !

  • Cedric

    Bonjour,
    Je m’appelle Cédric j’ai 24 ans et je suis inscrit comme demandeur d’emploi chez Actiris. J’ai terminé un master en septembre 2013. Depuis lors je suis à la recherche d’un emploi. Actuellement, je suis donc en stage d’insertion. Pour le moment je vis en collocation et je continue à percevoir mes allocations familiales. Mes questions sont les suivantes : Vu qu’à partir de mes 25 ans je perds normalement mon droit aux allocations familiales, est-ce que je peux prétendre au revenu d’intégration auprès du CPAS pendant la période de mon stage d’insertion ? Et est-ce que si je vais m’adresser maintenant au CPAS je risque de perdre mes allocations familiales ?
    Merci et bonne journée

    • Infor Jeunes Bruxelles Auteur du billet

      Bonjour Cédric,

      Il n’y a pas de lien direct entre le fait de bénéficier ou non des allocations familiales et le droit à l’aide du CPAS.
      Tu peux faire appel à l’aide du CPAS si tu n’as droit à aucune autre aide. Les allocations familiales n’étant pas suffisantes pour vivre, en bénéficier n’empêche pas de pouvoir être aidé par le CPAS. Généralement le CPAS tiendra compte de tes allocations familiales dans la décision du montant que tu peux recevoir de leur part.
      Mais si tes parents ont suffisamment de moyens financiers pour t’aider, c’est en principe vers eux que tu dois te tourner.

      Tu trouveras plus d’information sur l’aide du CPAS dans le dossier de ce site qui y est consacré: http://www.bruxelles-j.be/fiches-information/obtenir-une-aide-du-cpas/

  • Claudia

    Bonjour je m’appelle Claudia, j’ai 24ans. Voilà quand j’ai terminé mes études secondaires je ne savais pas trop quoi faire, je voulais prendre mon temps alors j’ai fais mon stage d’attente (aujourd’hui dit stage d’insertion professionnelle) puis j’ai commencé à bénéficier d’allocations du chômage. Quelques mois plus tard j’ai décider de reprendre les études. Je vais donc terminer cette année-ci un master en études supérieur. Je sais que les lois ont changé quand à la durée du stage d’insertion professionnelle ( jours) et j’aimerais savoir si je devrais refaire ce stage et puis bénéficier d’allocations d’insertion professionnelle ensuite. Si ce n’est pas le cas pourrais-je bénéficier tout de même d’allocation d’insertion professionnelle tout de suite? En sachant que je n’ai jamais travaillé hors contrat étudiant aurais-je quand même droit à des allocations de chômage?

    Merci de déconfuser mon esprit!
    Bien à vous
    Claudia

    • Infor Jeunes Bruxelles Auteur du billet

      Bonjour Claudia,

      Tu peux récupérer directement ton droit aux allocations d’insertion dès que tu termineras tes études. Tu ne dois plus faire le stage d’insertion professionnelle.
      Pour récupérer tes allocations d’insertion, il suffira de les demander à un organisme de paiement et de t’inscrire comme demandeuse d’emploi.

  • Laurie

    Bonjour, je me présente je m’appelle Laurie. Je suis inscrite depuis Septembre 2013 au forem ( c’est donc récent ) j’avais décidé de ne pas faire d’études supérieurs parce que je ne savais vers quel branche m’orienter, après mûres réflexion j’ai envie de faire des études supérieurs mais je ne sais pas comment cela va se passer ? Aurais je le droit de recommencer en septembre ? Puis je me desinscrire comme ça du forem ? C’est très flou pour moi … Je vous remercie d’avance pour votre réponse !

    • Infor Jeunes Bruxelles Auteur du billet

      Bonjour Laurie,

      Oui, tu peux te désinscrire sans problème du Forem pour entamer des études supérieures.
      Tu devras recommencer intégralement le stage d’insertion professionnelle à la fin de tes études. Sauf si tu parviens à le « valider » en demandant des allocations d’insertion et en bénéficiant de celles-ci pour au moins un jour avant la reprise de tes études. Dans ce cas, tu pourras récupérer directement tes allocations d’insertion à la fin de tes études. Pour cela, il faut que ton stage d’insertion se termine avant le début de tes études et que tu aies passé deux entretiens positifs avec l’ONEM pendant ton stage d’insertion.

      • Laurie

        D’accord merci beaucoup pour votre reponse qui m’aide beaucoup. J’ai une autre questions : puisque je suis inscrite au forem, je suis obligée de chercher du travail mais comme je souhaite recommencer en septembre je suis quand même obligé de fournir des preuves de recherche d’emploie ? Je ne peut pas stopper mon stage d’attente maintenant ? Si oui, je suppose que je n’aurais plus droit au allocations familiales? Je vous remercie d’avoir pour votre réponse.

        • Infor Jeunes Bruxelles Auteur du billet

          Si tu te désinscris maintenant du Forem, tu perdras ton droit aux allocations familiales. Nous te conseillons donc de rester inscrite jusqu’à te reprise d’études.
          En étant inscrite au Forem, tu es censée chercher de l’emploi. Si tu n’en cherches pas, ta recherche d’emploi sera évaluée négativement par l’ONEM lors de tes deux entretiens pendant le stage d’insertion. Ce qui implique que tu n’auras pas droit aux allocations d’insertion à la fin de ton stage d’insertion professionnelle. Mais vu que tu comptes de toute manière reprendre des études en septembre, cela ne semble pas problématique. Tu devras recommencer un nouveau stage d’insertion à la fin de tes études.
          Pour éviter de devoir le recommencer plus tard (et obtenir directement des allocations d’insertion dès la fin de tes études), il faut que ton stage d’insertion se termine avant le début de tes études et que tu disposes de suffisamment de preuves de recherche d’emploi pour obtenir deux entretiens positifs avec l’ONEM pendant ton stage d’insertion actuel. Si tu es dans cette situation, il faut que tu demandes des allocations d’insertion (pour au moins un jour) AVANT ta reprise d’études.
          Si tu veux en discuter, tu peux nous joindre au 02/514.41.11

  • Samy

    Bonjour, Je suis une jeune ingénieure diplômée en Cote D’Ivoire en 2012 et j’ai obtenu du service des équivalences un grade générique de master en Octobre 2013. Avec mes recherches infructueuses d’emploi, j’ai suivi une formation d’un mois et demi d’aide à domicile .J’aimerais donc savoir si je peux bénéficier d’une allocation d’insertion en tant que jeune diplôméee. Merci

    • Infor Jeunes Bruxelles Auteur du billet

      Bonjour Samy,

      Non, tu n’as malheureusement pas droit aux allocations d’insertion en Belgique.
      Tout d’abord parce que tu ne sembles pas remplir la condition de nationalité: http://www.onem.be/D_Opdracht_W/Werknemers/T38/SubcontentFR.htm
      Mais aussi parce que tu n’as pas suivi au moins 6 ans d’études (de niveau maternel, primaire ou secondaire) en Belgique: http://www.onem.be/D_Opdracht_W/Werknemers/T35/SubcontentFR-06.htm

      Pour avoir droit au chômage sur base du travail, tu dois d’abord travailler au moins un an: http://www.bruxelles-j.be/quelles-conditions-dois-tu-remplir-pour-beneficier-des-allocations-de-chomage

      • Samy

        Merci pour votre réponse.

        Je suis épouse de français installé en Belgique.

        Concernant le deuxième point: Avez-vous droit aux allocations d’insertion si vous avez effectué vos études secondaires à l’étranger?
        S’agit il que de diplômes du secondaire? J’ai un diplôme du supérieur reconnu en Belgique.

        • Infor Jeunes Bruxelles Auteur du billet

          Si tu remplis bien le premier point, tu ne remplis malheureusement pas le deuxième.
          Avoir obtenu un diplôme supérieur reconnu en Belgique n’est pas suffisant.
          Il faut avoir obtenu à l’étranger un diplôme reconnu par une Communauté comme équivalant au diplôme ou certificat de fin d’études qui ouvrent le droit aux allocations d’insertion en Belgique (troisième degré de l’enseignement secondaire général ou deuxième ou troisième degré de l’enseignement secondaire technique, professionnel ou artistique) OU avoir, en Belgique, réussi un examen d’admission à l’enseignement supérieur ou suivi des études de l’enseignement supérieur (même si elles ne sont pas terminées).
          Et en plus d’une de ces deux conditions, il faut (et c’est là que le problème se pose souvent) avoir PREALABLEMENT (donc avant le suivi d’études supérieur ou avant l’obtention du titre étranger) suivi au moins 6 années d’études (quel que soit le niveau) dans un établissement organisé, subventionné ou reconnu par une Communauté.

  • Marine

    Bonjour. Je me suis inscrite comme demandeuse d’emploi en mars 2013 et je n’ai encore reçu aucune convocation. Est ce que je peux travailler comme étudiante maintenant et ce jusqu’en Mars? Si oui mon stage d’attente reste il le mm?
    Merci

    • Infor Jeunes Bruxelles Auteur du billet

      Bonjour Marine,

      Non, tu ne peux pas travailler comme étudiante si tu es demandeuse d’emploi.
      Pour pouvoir travailler comme étudiante, il faut que tu sois étudiante et que ces études constituent ton activité principale.

      • Marine

        D’accord merci. Et pour redevenir étudiante je dois faire quoi parce que je suis des cours de promotion social pour l’obtention du CESS en juin 2014 mais je n’ai pas eu la dispense à l’ONEM donc dans l’attente d’un travail je fais cela tout en faisant mes recherches.

        • Infor Jeunes Bruxelles Auteur du billet

          Si tu suis des cours cela peut tout changer! Si les cours de promotion sociale que tu suis sont d’une durée prévue de 9 mois ou plus et que le nombre d’heures de cours (y compris les éventuels stages) atteint, en moyenne par semaine, au moins 20 dont 10 heures au moins se situent du lundi au vendredi entre 8 et 18 heures, alors, ces cours rendent invalide ton stage d’insertion professionnelle. Le stage d’insertion professionnelles et ces cours seraient incompatibles! Si tu es dans cette situation, tu peux te désinscrire de chez Actiris (ou du Forem) et tu peux travailler en tant qu’étudiante. Un nouveau stage d’insertion professionnelle devra être intégralement recommencé à la fin de tes études.
          Plus d’info sur les journées compatibles avec le stage d’insertion professionnelle sur: http://www.bruxelles-j.be/quelles-sont-les-journees-prises-en-compte-pour-le-stage-dinsertion-professionnelle

          Si tu veux en discuter, tu peux nous joindre au 02/514.41.11

          • Marine

            Merci beaucoup, vous êtes très efficace en matière de réponses.
            Je me suis donc désinscrite du Forem et je compte reprendre un job étudiant. Dois-je le faire savoir aux allocations familiales avant de signer un quelconque contrat ou je peux déjà le signer et avertir par la suite?
            Ensuite ma mère est au CPAS avec ma petite soeur de 18 ans donc on à diminuer le CPAS à ma mère pour que le ménage à elle deux soit le barème de 1000 et quelques euros, si je travail à plus de 500 euros est ce que cela va jouer sur les revenus de ma soeur et de ma mère? Si oui quelles sont mes options parce que je n’ai aucun revenu et mes allocations aide ma mère vu qu’on lui a diminué le CPAS de chef de famille? En sachant que je ne peux plus demander l’aide du CPAS en tant qu’étudiante vu mes abandons d’il y a 2 ans?

            • CIDJ

              Bonjour Marine,

              En ce qui concerne les allocations familiales, le mieux serait de contacter ta caisse d’allocations familiales pour bien te signaler en tant qu’étudiante.
              Pour le CPAS, tes revenus n’auront aucune incidence sur le CPAS de ta sœur. En effet, lorsqu’il y a cohabitation avec un frère ou une sœur, le CPAS ne prend pas en compte les revenus de cette personne. Par rapport à l’aide perçue par ta mère, le CPAS a la possibilité de prendre en compte tes revenus dans le calcul de son aide (mais il n’est pas obligé, c’est laissé à sa libre appréciation en fonction de la situation et du dossier de ta maman).
              Si ton revenu ne dépasse pas l’équivalent du taux cohabitant (544,91 €/mois), alors il ne devrait pas il y avoir de problèmes.

              Bien à toi,

          • Marine

            Merci beaucoup pour la réponse je vais les appeler. Mais effectivement je vais gagner plus que le taux cohabitant. Le mieux serai de bouger mon adresse alors?
            Vraiment désolée de poser toutes ces questions mais je ne veux pas de mauvaises surprises..
            Merci

          • Infor Jeunes Bruxelles Auteur du billet

            Si tu as possibilité d’aller habiter ailleurs, tu seras certaine que cela n’aura pas d’impact sur les revenus du CPAS de ta mère.
            Mais avant de prendre cette décision, tu peux en discuter avec le CPAS pour voir quelle serait leur décision si tu continuais à habiter avec ta mère.

  • fred

    bonjour,
    je suis en Belgique depuis prêt et j’y suis venu grâce a un regroupement familial pour rejoindre ma mère. Et je suis un jeune demandeur d’emploi de 19 ans inscrit chez Actiris depuis février 2013 et ne bénéficiant d’aucun d’aide. je suis en stage d’insertion professionnelle de puis lors, et durant tout ce temps je suis a la recherche active d’emploi sans sucé, et j’ai trouver mieux de me faire former pour être prêt et disponible sur le marcher du travail, et j’ai débuté cette formation depuis le mois de septembre, et j’ en ai pour 2 ans et je suis les cours a plein temps de lundi a vendredi de 8h a 17h. je voudrai savoir est ce que je peut bénéficié d’Allocation de chômage.
    J’ai été même au CPAS il ont refuser de m’aider soit disant ma maman travaille en article 60 et qu’ elle touche un revenu honorable.
    Il m’ont rediriger vers la demande d’une allocation familial, ou j’ai été encore refuser soit disant que j’ai jamais étudier en Belgique. je suis désespéré je sais plus quoi faire pouviez vous me donner des conseil pour trouver une solution a mon problème.
    Tout les jours pour moi est un combat, j’arrive même plus a tenir. il vous est déjà arrivez de suivre les cours le ventre vide….
    voila mon vécu de tout les jours.
    aider a trouver une solution a ma situation. j attend vos conseil.
    Merci et au plaisir.

    • Infor Jeunes Bruxelles Auteur du billet

      Bonjour Fred,

      Malheureusement, tu n’as droit à aucune aide du chômage. Tu ne peux pas prétendre aux allocations d’insertion pour lesquelles il faut avoir suivi des études maternelles, primaires ou secondaires en Belgique. Pour avoir droit au chômage sur base du travail, tu dois avoir travaillé un an: http://www.bruxelles-j.be/quelles-conditions-dois-tu-remplir-pour-beneficier-des-allocations-de-chomage

      Si ta maman travaille en article 60, cela ne nous étonne pas que le CPAS ne t’accorde pas d’aide supplémentaire.
      Pour les allocations familiales, il y aurait peut-être moyen d’ouvrir un droit à des prestations familiales garanties (régime un peu différent des allocations familiales). Mais si tu as déjà demandé à un gestionnaire de dossier d’une caisse d’allocations familiales et qu’il a dit que tu n’y avais pas droit, il est probable que ce soit le cas. En cas de doute, tu peux contacter l’ONAFTS au numéro gratuit 0800/94.434
      Tu peux aussi en discuter avec ce service juridique:
      L’atelier des droits sociaux
      Rue de la Porte Rouge 4
      1000 Bruxelles
      Tel : (32) 2 512 71 57 – (32) 2 512 02 90
      Fax : (32) 2 512 76 68
      emploi@atelierdroitssociaux.be
      http://www.atelierdroitssociaux.be
      Service Emploi/Sécurité sociale/Aide sociale :
      mardi de 9h à 12h et de 13 à 16h
      mercredi de 9h à 12h
      jeudi de 16h à 20h (uniquement sur rendez-vous)

  • Caroleen

    Bonjour,

    Je me suis inscrite chez Actiris en décembre 2010, j’ai finalement trouvé un travail en France en mars 2011. Ayant perdu mon travail, je me suis ensuite inscrite comme demandeuse d’emploi en France à compter de juin 2012. Durant cette période de recherche, j’ai accompli en France un stage de six mois, à temps plein, rémunéré, de novembre 2012 à mai 2013. Ayant décidé de revenir en Belgique à la fin du stage, je me suis réinscrite chez Actiris en août 2013. Je m’aperçois que je n’ai droit à aucune allocations du fait que je ne peux justifier de 12 mois de travail sur les 21 derniers mois (le stage n’étant pas considéré comme un travail, et le décompte ne se faisant qu’à compter du moment où j’ai travaillé au moins un jour en Belgique). Je voudrais savoir à quelle durée de stage d’attente je peux prétendre sachant que ma première inscription chez Actiris date de 2010 (avant la modification des durées) et également si le fait d’être inscrite comme demandeuse d’emploi pendant plusieurs mois en France (donc pas chez Actiris mais chez Pôle emploi) peut être comptabilisé dans cette durée d’attente, sachant que je peux justifier des recherches accomplies durant ce temps (entretiens d’embauche, Candidatures envoyées, etc). Merci d’avance de votre aide !

    • Infor Jeunes Bruxelles Auteur du billet

      Bonjour Caroleen,

      Tu sembles être dans les conditions pour avoir droit à des allocations d’insertion. Tu trouveras les démarches pour les demander sur:
      http://www.bruxelles-j.be/quelles-sont-les-demarches-a-effectuer-en-fin-de-stage-dinsertion-professionnelle

      Ton stage d’insertion est d’un an même s’il a débuté en 2010. Mais dans tout ton parcours, il devrait être possible de valoriser au moins 12 mois pour ton stage. Tes périodes de travail et de stage en France devraient pouvoir être comptabilisées pour ton stage d’insertion professionnelle. Cela vaut en tout cas la peine de les valoriser vis-à-vis de l’ONEM et de demander à ce qu’elles soient intégrées à ton stage (formulaire C94C à joindre à ton C109/36 pour valoriser ton stage suivi en France).
      Par contre, nous ne pensons pas qu’il sera possible de faire valoriser tes périodes d’inscription chez Pôle Emploi. L’ONEM ne prend en compte que les période de recherche d’emploi en Belgique.

  • Rose

    bonjour, j’ai 37 ans et je suis demandeur d’emploi chez Actiris depuis juin 2013.

    Pourriez-vous me dire, si j’ ai le droit de faire une formation d’insertion professionnelle ?

    Et si je peux conservé mes droit, et combien de temps maximun peut durer cette formation.

    Merci d’avance

    Cordialement

    M.Rose

  • Stéphanie

    Bonsoir,
    j’aimerais partir faire un stage bénévole au canada après mes études mais néanmoins en lien avec ces dernières. Est-il possible de m’inscrire pour le stage d’attente et ensuite partir les 6 premiers mois au canada? En rentrant je n’aurais alors plus que quelques mois à attendre, dans le cas malheureux où je ne trouverais pas d’emplois rapidement…?!
    Merci d’avance pour votre réponse