Le stage d’insertion professionnelle (ex stage d’attente) 41


PrintFriendly and PDF

Lorsque tu t’inscris comme demandeur d’emploi chez ACTIRIS, tu dois accomplir un stage d’insertion professionnelle. Jusqu’au 31 décembre 2011, ce stage se nommait « stage d’attente ». A partir du 1er janvier 2012, il a changé de nom et sa durée a été prolongée : il est maintenant de 310 jours (un an) pour tous (quel que soit l’âge).

De quoi s’agit-il ?

Le stage d’insertion professionnelle est une période d’un an avant de pouvoir introduire une demande d’allocations d’insertion (c’est-à-dire des allocations de chômage sur base des études).
Pendant ton stage tu dois :

  • signaler à ACTIRIS toute modification de ta situation de demandeur d’emploi (changement d’adresse, reprise des études, travail, etc.) ;
  • répondre à toute convocation d’ACTIRIS ou de l’ONEM ;
  • être disponible sur le marché de l’emploi ;
  • accepter tout emploi convenable ou formation professionnelle proposée par ACTIRIS;
  • rechercher activement un emploi et obtenir, au cours de ton stage, deux évaluations positives de ton comportement de recherche d’emploi. Garde précieusement toutes tes preuves de recherche puisque l’ONEM te convoquera et te demandera des comptes (sur ta recherche active d’emploi) au 7ème et au 11ème mois de stage.

Combien de temps dure-t-il ?

Sa durée ne dépend plus de ton âge à la fin du stage d’insertion professionnelle. Il est de 310 jours pour tous.
Tous les jours sont pris en compte (y compris samedis et jours fériés) sauf les dimanches.
Pour en savoir plus sur les journées prises en compte pour le stage d’insertion professionnelle, clique ici
Jusqu’au 31 décembre 2011, le travail étudiant pouvait avoir une incidence sur la durée de ton stage. Il pouvait raccourcir ou prolonger le stage selon la situation. Ce n’est plus le cas depuis le 1er janvier 2012. Le stage d’insertion professionnelle n’est pas prolongé ou raccourci par le travail d’étudiant. Par contre, les jours de travail d’étudiant situés après le 31 juillet qui suit la fin des études sont maintenant pris en compte pour le stage d’insertion professionnelle.

Quelles sont les conditions pour obtenir des allocations d’insertion ?

A l’issue de ton stage d’insertion professionnelle, tu pourras bénéficier des allocations d’insertion si tu remplis certaines conditions :

  • Ne plus être soumis à l’obligation scolaire.
  • Avoir terminé (pas forcément réussi) des études de plein exercice du cycle secondaire supérieur ou la troisième année de l’enseignement secondaire technique, artistique ou professionnel dans un établissement d’enseignement organisé, reconnu ou subventionné par une des Communautés.
    Par ailleurs, sous certaines conditions, le suivi d’un enseignement spécial, le suivi d’un enseignement à horaire réduit, la fin d’un apprentissage des Classes moyennes ou encore le suivi d’études ou de formations à l’étranger ouvre également le droit aux allocations d’insertion. Sache aussi que tu peux être admis au bénéfice des allocations d’insertion si tu as réussi un examen d’admission à l’enseignement supérieur ou suivi des études de l’enseignement supérieur pour autant que tu aies préalablement suivi au minimum 6 ans d’études dans un établissement organisé, subventionné ou reconnu par une Communauté.
  • Ne plus suivre un programme d’études de plein exercice. Cela implique soit de ne plus exercer aucune activité imposée par un programme d’études (comme par exemple devoir rédiger un mémoire ou effectuer un stage) soit d’avoir abandonné ses études en cours d’année scolaire.
  • Ne pas avoir atteint l’âge de 30 ans. Cette règle n’est pas absolue car il existe certaines dérogations.
  • Et pour les demandeurs d’emploi qui entament leur stage d’insertion professionnelle à partir du 1er août 2013, il faut également bénéficier de deux évaluations positives de son comportement de recherche d’emploi par l’ONEM. Une première évaluation a lieu au cours du 7ème et une deuxième au cours du 11ème mois de stage.

Les allocations d’insertion sont-elles limitées dans le temps ?

Oui! Il s’agit encore d’une nouvelle mesure depuis le 1er janvier 2012. Les allocations d’insertion sont octroyées pour une période de 36 mois maximum, prolongeable sous certaines conditions. Le calcul du crédit de 36 mois débute au plus tôt à partir du 1er janvier 2012 (en d’autres termes, les périodes de chômage indemnisées en allocations d’attente avant le 1er janvier 2012 ne sont pas comptées pour le calcul du crédit).
Des règles dérogatoires sont cependant prévues pour les cohabitants avec charge de famille, les isolés et les cohabitants dits « privilégiés ». Pour eux, le crédit de 36 mois débute à partir du mois qui suit leur 30ème anniversaire.
Tu trouveras plus d’explication sur ce crédit de 36 mois sur la fiche jusque quand as-tu droit aux allocations d’insertion ?

Pour connaître les démarches à effectuer en fin de stage d’insertion professionnelle, clique ici
Pour en savoir plus sur le montant des allocations d’insertion, clique ici

Auteur fiche : Infor Jeunes Bruxelles
Date de mise à jour : 18/06/2014


Leave a comment

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *


Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>

41 commentaires sur “Le stage d’insertion professionnelle (ex stage d’attente)

  • Filippo

    Bonjour,

    J’ai terminé mon master en traduction en juin 2014 et j’ai entamé mon stage d’insertion professionnelle. N’ayant pas trouvé de boulot jusqu’à présent, j’ai décidé de regarder un peu du côté des stages, notamment via ma haute école qui en reçoit de temps à autre. Un de mes anciens professeurs m’a récemment signalé qu’un bureau de traduction à Toulouse était à la recherche de stagiaires pour un stage rémunéré de 6 mois avec possibilité d’embauche par la suite. Le problème réside dans le fait qu’il demande une convention de stage, ce qu’il m’est impossible de leur fournir étant donné que je suis diplômé.

    Ma question est la suivante: étant actuellement demandeur d’emploi en stage d’insertion professionnelle, y a-t-il moyen d’obtenir une convention de stage ou tout autre document similaire qui conviendrait à ce bureau de traduction? Dois-je simplement leur demander d’établir un CDD de 6 mois qui ferait en réalité office de stage ou existe-t-il un document bien spécifique que les deux partis doivent compléter? A côté de cela, je sais que je dois remplir le formulaire C94C pour empêcher mon stage d’insertion professionnelle d’être prolongé mais ce document ne fait bien entendu pas office de convention de stage.

    Pour la précision, j’ai 23 ans (24 dans quelques jours) et j’ai du mal à trouver une info claire sur le net.

    Bien à vous,

    Filippo

  • Jen

    Ma maitrise d unif est prolongee jusqu a la fin de l’annee car j’ai trouve un stage qui beneficie d une convention de stage avec mon unif. Selon mon unif etrangere, je suis etudiante chez eux jusqu a la fin de l’annee. Puis-je donc continuer a travailler en temps qu etudiante? Dois-je a nouveau remplir des formulaires pour les allocs chez partena? J ai une proposition pour travailler ce week end et ne sais pas si je suis en ordre.
    Merci
    Jen

    • Infor Jeunes Bruxelles Auteur du billet

      Bonjour Jen,

      Pourrais-tu être plus précise quant à l’endroit où tu étudies ? Etant donné que tu bénéficies toujours du statut étudiant au sein de ton université, tu devrais bien pouvoir continuer à travailler en tant qu’étudiante. Concernant les allocations familiales, pourrais-tu préciser ton âge? Pour conserver ton droit aux allocations familiales, tu dois travailler moins de 240h par trimestre durant l’année scolaire, quel que soit le type de contrat. Si la limite d’heures est dépassée, les allocations te seront supprimées pour tout le trimestre. D’autre part, sache que si tu as plus de 25 ans, tu ne percevras plus les allocations familiales.

      Si tu as d’autres questions, n’hésite pas à nous recontacter ou nous joindre au 02/514.41.11

  • Jean

    Bonjour,
    J ai terminé mes secondaires en 2008 et en 2008-2009 j ai effectué mon stage d attente. J ai perçu durant l été 2009 des allocations de chômage complet. Ensuite en septembre 2009 j ai entame des études supérieureq jusqu’à ce jours.
    J ai obtenu en septmbre 2014 un bachelier universitaire.
    J ai reçu une réponse a ma demande par ruling a l onem que si j ouvre mon droit aux allocations de chômage a ‘nouveau, j aurais droit a la dispense de leurs part pour effectuer mon master.
    Ma question est, vais je pouvoir directement pouvoir percevoir des allocations de chômage sans ré effectuer le stage d attente que j ai donc terminé vers juin 2009?
    Si oui et que la dispense m est accordée, tant que je réussi mes études et que la dispense se prolonge , mes allocations ne seront donc pas limitées dans le temps ?
    Merci
    PS, pour ce qui est de votre réponse quant a savoir si je dois ou non effectuer a nouveau mon stage d attente, pouvez vous svp, m indiquer un lien avec la réglementation en question ?
    Merci bien

  • Jen

    Bonjour,
    J’ai fais mes etudes a l’etranger, en Angleterre (un master de 12mois). Je recois mes resultats mi-novembre et ma remise de diplome est mi-decembre. Je me suis déjà inscrite comme demandeur d emploi (en retard, le 1 er octobre) et j’aimerais savoir si je peux encore travailler comme etudiante jusqu’a soit mi novembre, mi decembre, ou pas du tout? Etant donne que mon diplome se finit après septembre et non en juin..
    Merci bien

    • Infor Jeunes Bruxelles Auteur du billet

      Bonjour Jen,

      Pour que ton stage d’insertion professionnelle puisse débuter, il faut que tu aies mis fin à toutes les activités prévues par ton programme d’études. Si tes études ne sont pas encore terminées, tu peux encore travailler comme étudiante (jusqu’à la date officielle de fin de tes études). Si tes études sont déjà terminées et que tu n’attends plus que tes résultats, alors tu as bien fait de t’inscrire déjà chez Actiris pour faire débuter ton stage d’insertion professionnelle au plus tôt. Dans ce cas, tu n’es plus censée pouvoir travailler encore comme étudiante.
      Si tu veux en discuter plus en détail par téléphone, tu peux nous joindre au 02/514.41.11

  • vandenbussche

    Bonjour, mon fils est inscit en stage d’insertion depuis le 22:09:2014, il a signé un contrat ouvrier le 1 octobre pour ne pas rester sans rien faire mais voudrait peut être y mettre fin pour partir à l’étranger apprendre l’anglais. Si il casse son contrat pour partir 6 mois à l’étranger, que se passe t il pour son stage d’intersion?? Perd il ses droits ou peut il se réinscrire à son retour? Sera t il sanctionné

    • Infor Jeunes Bruxelles Auteur du billet

      Bonjour Vandenbussche,

      Il pourra se réinscrire comme demandeur d’emploi à son retour. Mais l’ONEM risque de ne pas prendre en compte pour le stage d’insertion les jours qui ont précédé la démission. Il est donc probable que son stage d’insertion recommence à zéro lorsqu’il se réinscrira à son retour.

  • rosa

    Bonjour. Je suis actuellement en stage d’attente donc pendant 1an. Est-ce que pendant ce temps par hasard je pourrais obtenir une aide du CPAS? Merci

  • Youri

    Bonjour,
    J’ai 23 ans, je vis chez parents, j’étudie la comptabilité en cours du soir et je viens de réussir le stage d’insertion professionnelle. Je souhaiterais savoir si je pouvais activer mes allocations d’insertion professionnelle à la fin de mes études de comptabilité, càd dans 2 ans ? Et si je venais à travailler, à temps partiel, endéans ces 2 ans aurais-je toujours droit à demander les allocations d’insertion ou recevrais-je une allocation calculée sur mes périodes de travail ?

    Merci d’avance, bonne journée

    • Infor Jeunes Bruxelles Auteur du billet

      Bonjour Youri,

      Tout dépend s’il s’agit de cours de plein exercice en horaire décalé ou de cours de promotion sociale.
      Si c’est des cours de plein exercice, cela annulerait tout le stage d’insertion déjà effectué si tu n’as pas bénéficié des allocations d’insertion pour au moins un jour.
      Et de toute manière, nous aurions tendance à te conseiller d’ouvrir ton droit au plus vite. Quitte à l’interrompre si tu le souhaites. Sache cependant que des cours du soir de promotion sociale seraient compatibles avec le bénéfice des allocations d’insertion (en continuant à remplir toutes les obligations du chômeur).

      Après au moins un an de travail à temps partiel, tu pourrais peut-être ouvrir un droit au chômage sur base de ce temps partiel: http://www.bruxelles-j.be/travailler-a-temps-partiel
      Il faudra évaluer à ce moment là ce qui est le plus intéressant (entre les demi-allocations de chômage et les allocations d’insertion).

      Si tu veux en discuter, tu peux nous joindre au 02/514.41.11

  • lale

    bonjour

    merci pour ce site,

    voila je n’aurai plus de chômage à partir du mois de janvier (dégressivité) je fais mes recherches correctement mais j’ai un problème de santé pour cela je ne trouve pas facilement du travail (la mutualité ne veut pas de moi), entretemps, j’ai accouché il y a 8 mois, puis je demander une dispense pour raison familiale pour élever mon enfant , vais je quand même avoir droit à ce petit montant de l’onem, car tout se termine pour le mois de janvier 2015, je pense que je ne pourrais également pas suivre des cours de promotion sociale avec cette dispense?? merci bcp

    • Infor Jeunes Bruxelles Auteur du billet

      Bonjour Lale,

      Pour commencer, vérifie bien que ton crédit de 36 mois s’épuise le 31/12/14.
      Tu trouveras les informations à propos du crédit des 36 mois sur: http://www.bruxelles-j.be/jusque-quand-as-tu-droit-a-des-allocations-dinsertion/

      En ce qui concerne une possible dispense, tu peux introduire une demande de dispense pour cause de difficultés sociales et familiales. Cette dispense te garantit normalement une allocation de chômages d’un montant de 265 euros par mois pendant les 24 premiers mois de la dispense.
      Mais cette dispense ne prolonge pas le crédit de 36 mois! Par conséquent, si ton crédit est épuisé le 31/12/14, tu n’auras plus droit à rien de la part du chômage à cette date.
      Pour introduire ta demande, tu dois compléter le formulaire C90 que tu devras déposer auprès de ton organisme de payement. Si tu as un enfant de moins de 4 ans, aucune preuve (médicale ou autre) ne te sera demandée. Toutes les informations concernant la dispense pour cause de difficultés sociales et familiales ici : http://www.onem.be/Frames/Main.aspx?Path=D_opdracht_VW/Regl/Werknemers/&Language=FR&Items=1/6/6/33

      Concernant la possibilité de suivre des cours de promotion sociale tout en ayant cette dispense pour raisons sociales et familiales, rien ne t’en empêche.
      Si tu parvenais à obtenir une dispense pour tes cours de promotion sociale (C94A), cela prolongerait ton droit aux allocations d’insertion. Tu trouveras les informations sur les dispenses pour études sur: http://www.bruxelles-j.be/peux-tu-obtenir-une-dispense-pour-te-former-pendant-ton-chomage

  • Sophie

    Bonjour,
    J’ai eu fini mes études en août et suis actuellement en stage d’insertion professionnelle, depuis le 3septembre. J’ai eu une proposition pour un job étudiant, jusqu’au 30septembre. J’ai lu que normalement, les étudiants pouvaient encore travailler en tant qu’étudiants jusqu’au 30septembre. Est-ce que c’est bien le cas? Dans tel cas, dois-je signer ce contrat en tant qu’étudiant ou en tant que demandeur d’emploi (comme mon stage d’insertion a déjà officiellement commencé)? Et si le cas de figure est possible, qu’en est-il pour mes allocations familiales? Elles ne me seront octroyées que si je ne dépasse pas les 240h d’étudiant et ne perçois pas plus de 520.08 euros brut? Merci d’avance pour vos éclaircissements!

    • Infor Jeunes Bruxelles Auteur du billet

      Bonjour Sophie,

      Tu peux en effet effectuer un job étudiant durant le mois de septembre et ce même après ta dernière année d’étude. Le 30 septembre est la la date limite.
      Les jours où tu travailles en tant qu’étudiant seront pris en compte dans ton stage d’insertion donc tu es autorisée à travailler sous un contrat d’occupation étudiant tout en effectuant ton stage d’insertion. Tu trouveras ici un détail des jours pris en compte ou non : http://www.bruxelles-j.be/fiches-information/travailler/quelles-sont-les-journees-prises-en-compte-pour-le-stage-dinsertion-professionnelle/

      En ce qui concerne les allocations familiales, tu trouveras un paragraphe particulier pour les étudiants qui veulent travailler à la fin de leur études dans le cadre d’un job étudiant tout en étant inscrit comme demandeur d’emploi sur cette page: http://www.bruxelles-j.be/fiches-information/travailler/letudiant-qui-travaille-recoit-il-encore-les-allocations-familiales-et-la-mutuelle-quen-est-il-du-chomage/
      Tu pourras y lire ceci:
      « Il y a donc un changement de critère pour continuer à percevoir ses allocations familiales lorsqu’on passe du statut d’étudiant à celui de demandeur d’emploi : on passe d’une limite en terme de nombre d’heures de travail (moins de 240h par trimestre) à une limite en terme de rémunération mensuelle maximum (520.08 € brut).
      Pour garder ses allocations familiales durant les vacances d’été (3ème trimestre) qui suivent la dernière année d’études (c’est-à-dire au moment de la transition entre le statut d’étudiant et celui de demandeur d’emploi), il faut travailler moins de 240h sur les mois de juillet, août, septembre. Mais, même si tu dépasses cette limite d’heures, tu auras droit aux allocations familiales pour les mois de ce trimestre pendant lesquels tu n’as pas gagné plus de 520.08 € brut. »

  • Marc D.

    Bonjour, et d’avance merci pour votre aide !

    Je viens de finir mes études supérieures, j’ai reçu mes points vendredi passé et c’est réussi. Je veux donc m’inscrire chez Actiris le plus vite possible pour faire commencer mon stage d’insertion. Mais je travaille actuellement dans le cadre d’un job d’étudiant qui coure jusqu’au 30 septembre. J’ai lu sur le site de l’ONEM que l’on pouvait travailler comme étudiant jusqu’à cette date même en étant déjà en stage d’insertion. Mais dans mon contrat de job, il est écrit qu’il sera mis fin au contrat si je ne suis plus sous statut étudiant…

    Donc ma question est la suivante :
    – Est-ce qu’en m’inscrivant au Forem aujourd’hui par exemple, je serai encore considéré comme sous statut étudiant jusqu’au 30 septembre, ou est-ce que je serai automatiquement sous statut demandeur d’emploi?
    – Si jamais je suis considéré comme sous statut demandeur d’emploi, est-ce que ça change quelque chose pour mon employeur, au niveau des charges patronales et cotisations sociales d’ici le 30 septembre ? (Parce que je suppose que c’est ça l’idée derrière cette clause de mon contrat : éviter de devoir payer plus de charges).

    J’espère avoir été le plus clair possible, merci à vous et bonne journée !

  • Rezlane

    Bonjour,

    J’avais fini mes études fin janvier 2013, puis je me suis inscrite chez Actiris en février 2013. J’ai fait un stage d’insertion professionnelle jusque fin aout 2013. Ensuite septembre 2013, j’ai repris une année d’étude de plein exercice (j’ai refais ma troisième année d’assistante sociale), je viens de la terminer c’est-à-dire fin aout 2014. Sachant que j’ai travailler comme job étudiant les mois de juillet et aout 2014.

    Mes question sont:
    – Est-ce qu’en me réinscrivant chez Actiris, je dois refaire un an complet de stage d’insertion professionnelle ou est-ce que les mois en 2013 de stage d’insertion sont repris dans le calcul ?
    – Est-ce qu’en me réinscrivant au mois de septembre en tant que demandeur d’emploi, les 2 mois de job étudiant seront compter dans mon stage d’insertion professionnelle ou non ?

    Merci à vous

    • Infor Jeunes Bruxelles Auteur du billet

      Bonjour Rezlane,

      Tu dois bien refaire le stage d’insertion professionnelle en intégralité (les 12 mois).
      Une reprise d’études invalide un stage d’insertion entamé avant.

      Le mois de juillet n’est jamais pris en compte dans un stage d’insertion professionnel après une fin d’études en juin.
      Le mois d’août aurais pu être pris en compte (même si tu travaillais comme étudiante) mais pour cela, il était nécessaire que tu te sois inscrite comme demandeuse d’emploi au mois d’août (au plus tard le 8 août).
      Nous te conseillons de t’inscrire comme demandeuse d’emploi au plus vite (dès aujourd’hui) pour faire débuter le stage d’insertion professionnelle le plus rapidement possible.

  • oltmans

    Bonjours madame monsieur , je voulais vous demandez une question voila j’étais en contrat de 5 mois FPI et ensuite 5 mois contrat determiné mais temps pleins , mais il ne ma pas renouvler mon contrat , j’ai terminer ma 3 professionnel est je le droit d’avoir du chomage je doit d’abord remètre mon c4 dites moi quoi svp

  • Hanabry

    Bonjour, je compte m’inscrire comme demandeuse d’emploi ici en septembre, je viens de finir mes études je n’ai donc pas encore presté mon stage d’attente, et je compte me domicilier chez mon conjoint, nous seront donc cohabitants, aurais-je droit directement à mon allocation d’insertion? mon conjoint lui est au chômage depuis un an, est-ce que ses allocations de chômage vont diminuer?

    J’attends votre réponse

    Cordialement
    Sabryna

    • Infor Jeunes Bruxelles Auteur du billet

      Bonjour Hanabry,

      Non, tu n’as pas droit directement aux allocations d’insertion parce que tu te domicilies chez ton conjoint. Tu auras droit à des allocations d’insertion lorsque ton stage d’insertion professionnelle (d’un an minimum) sera terminé.
      Par contre, ton conjoint peut peut-être devenir cohabitant avec charge de famille du fait de ta venue chez lui. Ses allocations seraient alors susceptibles d’augmenter.
      Lorsque tu auras droit à des allocations d’insertion, vous serez tous les deux indemnisés au taux cohabitant.

  • Moka

    Bonjour,

    Je termine mes études cette année et recevrai mon diplôme en septembre 2014 (j’ai 24 ans, 25 en mars 2015).
    Je vais donc m’inscrire au FOREM et commencer mon stage d’insertion professionnelle.
    J’ai déjà commencé à postuler pour plusieurs postes, et à ce jour, j’ai trouvé une entreprise qui est d’accord de me prendre pour un stage rémunéré par Convention d’immersion professionnelle de 6 mois (à raison de 750€/mois).
    J’aurais donc plusieurs questions:
    1) Est-ce que je peux toujours percevoir les allocations familiales si je prend ce stage sachant que je ne suis plus étudiante et que je serai rémunérée?
    2) Est-ce que cette Convention d’immersion professionnelle de 6 mois compte dans mon dossier, qu’est-ce que cela apportera au niveau des évaluations et des conditions à remplir pour réussir le stage d’insertion professionnelle?
    3) J’ai également posé ma candidature pour des emplois (CDI/CDD, et pas des stages), et j’aurais les mêmes questions dans le cas où je prendrais un job plutôt qu’un stage.

    Merci d’avance pour vos réponses!

    • Infor Jeunes Bruxelles Auteur du billet

      Bonjour Moka,

      Tu n’as pas droit aux allocations familiales pendant les mois du stage d’insertion professionnels pour lesquels tu as un revenu brut qui dépasse 520,08 €.
      A propos de la compatibilité d’une convention d’immersion professionnelle, voici la règle:
      « Lorsque vous êtes inscrit comme jeune chercheur d’emploi, vous pouvez «en principe» effectuer une convention d’immersion pendant votre stage d’insertion professionnelle (anciennement stage d’attente)pour autant que vous restiez disponible sur le marché de l’emploi. L’ONEM garde néanmoins un pouvoir d’appréciation. C’est la raison pour laquelle, nous vous recommandons de prendre contact avec l’ONEM afin de lui demander si le stage que vous envisagez permet le déroulement valable de votre stage d’insertion professionnelle. »
      Il n’y a pas de formulaire particulier pour faire cette demande à l’ONEM. Un courrier ordinaire est suffisant.

      Si l’ONEM accepte la compatibilité avec le stage d’insertion, il est probable que ce stage de 6 mois soit assimilé à une évaluation positive. Mais c’est une décision qui appartient à l’ONEM. Pour l’instant, la réglementation ne prévoit pas une assimilation automatique pour une convention d’immersion professionelle: http://www.onem.be/D_Opdracht_W/Werknemers/T144/SubcontentFR-04.htm

      S’il s’agit d’un contrat de travail, cela sera d’office assimilé dans la période de stage d’insertion professionnelle et assimilé à une ou deux évaluations positives (selon la durée du ou des contrats).

  • Christian

    Je suis retraité et j’ai mon petit-fils qui est domicilié chez moi. Il est en fin d’études. Donc plus d’allocations familiales et qui va l’entretenir pendant ces 310 jours d’attente ???? Moi ?? Avec ma maigre pension ???

  • Joanne

    Est-ce que votre site (info pour les jeunes à Bruxelles) existe aussi pour des jeunes qui ne sont pas de Bruxelles? Avez-vous un site semblable en Wallonie ou Flandre?

    • Infor Jeunes Bruxelles Auteur du billet

      Bonjour Joanne,
      Bruxelles-j est un projet coopératif d’information réunissant différents acteurs de l’information jeunesse particulièrement actifs sur le territoire de la Région de Bruxelles-Capitale.
      Cependant, nous répondons également aux questions qui nous sont posées par des jeunes habitant les autres régions de Belgique.

  • Clau

    Bonjour,
    diplômée de l’enseignement supérieur de type long en juin dernier j’ai pris contact avec Actiris afin de m’inscrire en tant que demandeur d’emploi.
    Cependant, je suis depuis 6ans, employée administratif à horaire fixe (puisque contrat moins de 13H/sem) dans une entreprise.
    Ma question est la suivante: dois-je prester les 12mois de stage d’insertion ou mon contrat en tant qu’employée me donne le droit d’obtenir des allocations dans un délais plus court?

    D’avance merci.

  • Umar

    Bonjour, Je suis actuellement en stage d’insertion professionnel et inscrit chez actiris depuis le mois de mars . Je passe mes examens au jury central de la communauté française et il me reste 1 examen à présenter en novembre (pour obtenir le cess) . Est-ce que cela a eu influence sur mon stage ? Et si je m’inscrit à l’université en septembre, est-ce que mon stage d’insertion continue?

    • Infor Jeunes Bruxelles Auteur du billet

      Bonjour Umar,

      De manière étrange, ta question était passée inaperçue. Cela explique pourquoi nous ne t’avons pas répondu avant.
      Passer des examens du jury central n’empêche pas le bon déroulement du stage d’insertion professionnelle. Par contre, si tu suis des cours pour te préparer au jury central, cela pourrait avoir une incidence.
      Si tu t’inscris à l’université pour débuter les cours en septembre, cela invalide ton stage d’insertion professionnelle. Tu devras le recommencer intégralement après la fin de tes études.

      Tu trouveras les journées compatibles avec le stage d’insertion sur: http://www.bruxelles-j.be/quelles-sont-les-journees-prises-en-compte-pour-le-stage-dinsertion-professionnelle

      Si tu veux en discuter, n’hésite pas à nous joindre au 02/514.41.11

  • khalid

    Bonjour,

    j’aimerai connaitre le nom des allocations que l’on touche pendant le stage d’insertion de 310 jours et les conditions de son obtention,

    car si j’ai bien compris un « jeune » qui vient de terminer son master universitaire à 26 ans n’a droit à rien pendant son stage d’insertion car celui ci dépasse 25 ans et qu’il n’as dès lors plus le droit aux allocations familiales et doit donc se débrouiller jusqu’à la fin de stage pour ensuite pouvoir prétendre aux allocations d’insertion

    c’est ca? merci de m’éclairer