Bruxelles-J

Quelles sont les aides fournies par le CPAS ? A qui s’adressent-elles? Quelles sont les conditions ?

Print this pageEmail this to someoneShare on FacebookTweet about this on Twitter

Le revenu d’intégration

L’aide financière « normale », la plus courante, attribuée aux allocataires du CPAS est appellée « revenu d’intégration ». L’ancienne appellation, le « minimex », n’est plus utilisée depuis 2002.

Il y a plusieurs conditions pour avoir droit au revenu d’intégration :

La résidence

Il faut résider de manière habituelle et permanente en Belgique. On dépend du CPAS de la commune dans laquelle on réside principalement. Il n’est pas nécessaire d’être inscrit dans les registres de population, ni même de disposer d’un logement pour avoir droit au revenu d’intégration.

L’âge

Il faut être majeur (18 ans et plus) ou être émancipé.

La nationalité

Il faut soit posséder la nationalité belge ou une des nationalités de l’Union européenne, soit être inscrit comme étranger au registre de la population de sa commune (pas le registre des étrangers), soit être reconnu officiellement comme apatride ou réfugié. Les étrangers inscrits au registre des étrangers ont pour leur part droit à une « aide sociale » qui est globalement équivalente au revenu d’intégration (cf. ci-dessous)

En ce qui concerne les conditions d’accès au droit à l’aide sociale du citoyen de l’Union et des membres de sa famille, il n’y a :

  • pas de droit à l’aide sociale pour le citoyen de l’Union qui a invoqué ou possède la qualité de chercheur d’emploi et les membres de sa famille pendant toute la période au cours de laquelle il séjourne en cette qualité sur le territoire belge ;
  • pas de droit à l’aide sociale pour le citoyen de l’Union qui a invoqué ou possède une autre qualité et les membres de sa famille pendant les trois premiers mois de séjour sur le territoire belge
  • le CPAS n’est pas tenu d’octroyer des aides d’entretiens pour les études ou la formation professionnelle.

Attention cependant, car le fait de faire appel à l’aide sociale  peut avoir des conséquences néfastes sur le droit au séjour d’un étranger (UE ou non UE), et ce  même s’il  a droit à cette aide. Normalement , le CPAS devrait avertir les demandeurs du risque encouru. En effet, le ressortissant UE, les membres de sa famille, les membres étrangers de la famille d’un belge,  ne doivent pas devenir une « charge déraisonnable » pour le système d’aide sociale, et ce, durant les 5 premières années du séjour en Belgique.

Les revenus insuffisants

Il faut ne pas disposer de ressources suffisantes pour vivre dignement, ni pouvoir y prétendre, ni pouvoir se les procurer.

Si tu as des revenus, mais qu’ils sont inférieurs au montant du revenu d’intégration prévu dans ta situation, la différence sera complétée par le CPAS.

Avant d’accorder l’aide, un assistant social du CPAS va effectuer une enquête sur tes ressources. On tiendra compte de tes propres ressources (salaire, allocations,…), mais également, le cas échéant de celles de ton conjoint, voire même de tes parents. On tiendra également compte d’éventuels revenus liés à la propriété d’immeubles ou de biens mobiliers (actions, obligations,…). Il est important de savoir que d’éventuels revenus illégaux (comme du travail non déclaré) peuvent être pris en compte pour diminuer d’autant l’aide accordée. Pour faire l’enquête sur les ressources, certains CPAS réclament des extraits bancaires sur un certain nombre de mois.

L’absence de droit à d’autres prestations sociales

Tu n’as pas droit au revenu d’intégration si, par exemple, tu as droit à des allocations de chômage pour un montant supérieur, mais que tu n’as pas fait valoir ce droit. Il faut alors te mettre en ordre par-rapport à l’ONEM pour toucher ces allocations. Le CPAS peut cependant te prêter de l’argent le temps que ta situation soit régularisée et que tu touches du chômage les montants qui te sont dus.

La disposition au travail

Il faut être disposé à travailler, sauf empêchement pour des raisons de santé ou des raisons d’équité (raisons familiales qui empêchent de travailler, par exemple).

Le contrat d’intégration

Tous les bénéficiaires du contrat d’intégration qui ont moins de 25 ans doivent signer avec le CPAS un « contrat d’intégration » et le respecter ! pour maintenir leur droit au revenu d’intégration. Une fiche spécifique de ce dossier t’explique ce qu’est le contrat d’intégration.

L’aide sociale

L’aide pour les mineurs belges

En tant que mineur, tu as droit aussi à l’aide sociale, si tu te trouves dans une situation qui ne te permet plus de vivre conformément à la dignité humaine. Pour plus d’informations sur cette possibilité et les conditions d’accès, tu peux te rendre sur la page suivante de notre site qui est directement consacrée à ce sujet.

Étrangers en séjour légal

Les personnes étrangères qui sont en séjour légal, mais ne sont pas inscrites au registre de la population (elles sont « seulement » inscrites au registre des étrangers) et ne sont pas reconnues comme apatrides ou réfugiées, n’ont pas droit au revenu d’intégration. Il peut s’agir par exemple de personnes en attente d’une réponse quant à leur reconnaissance comme réfugié.

Le CPAS a cependant l’obligation de leur venir en aide, puisque leur séjour en Belgique est légal. Il va alors leur accorder une aide sociale dont les montants et catégories sont équivalents à ceux du revenu d’intégration. Précédemment, on parlait d’ « équivalents minimex ». Les conditions d’accès à cette aide sociale sont sensiblement les mêmes que celles pour accéder au revenu d’intégration (sauf celles liés à la nationalité ou à l’inscription au registre de la population, évidemment).

Les personnes de moins de 25 ans qui bénéficient d’une aide sociale n’ont pas, contrairement à celles qui bénéficient d’un revenu d’intégration, l’obligation de signer un contrat d’intégration.

Étrangers majeurs en séjour illégal

La plupart des CPAS estiment que les personnes qui sont en séjour illégal sur le territoire (les « clandestins », les « sans-papiers ») n’ont pas droit à cette aide sociale. Dès lors, l’aide sociale ne leur est généralement pas accordée. Cependant, certains tribunaux ont parfois donné raison à des demandeurs sans papiers et condamné les CPAS incriminés à verser une aide sociale. Ces tribunaux appuient alors leur décision sur la Constitution et l’article 1er de la loi organique sur les CPAS qui stipule que toute personne a droit à l’aide sociale, qui a pour but de permettre à chacun de mener une vie conforme à la dignité humaine.

Les étrangers en séjour illégal ont cependant toujours droit à l’aide médicale urgente (voir ci-dessous).

Étrangers mineurs en séjour illégal

Des dispositions particulières sont prévues pour les mineurs en séjour illégal ou dont les parents sont en séjour illégal. En effet, en vertu des règlementations internationales, l’État doit apporter secours à ces mineurs.

Les CPAS ne peuvent plus aider directement ces mineurs, mais sont dans l’obligation de leur proposer une place au sein d’une structure d’accueil gérée par FEDASIL (organisme qui dépend de l’État fédéral et qui gère une partie de la politique d’accueil des réfugiés, notamment les centres ouverts et fermés). Si leur présence est « nécessaire au développement de l’enfant », les parents peuvent également être accueillis dans un centre FEDASIL. Les personnes peuvent refuser l’aide proposée par le CPAS via FEDASIL, mais le CPAS n’est pas dans l’obligation de les aider (en dehors de l’aide médicale urgente).

Il existe cependant des jurisprudences (décisions de justice) en sens divers par-rapport à cette problématique. Il ne faut donc pas hésiter à s’adresser à un service spécialisé le service Droits des Jeunes afin d’obtenir des informations précises.

L’aide médicale urgente

La loi sur les CPAS stipule que celui-ci a l’obligation de porter secours à toute personne sans ressource qui se trouve sur le territoire de la commune qu’il déssert, si cette personne requiert des soins immédiats suite à un accident ou une maladie. Cette obligation, sans équivoque, porte donc aussi sur les personnes en séjour illégal.

Cette obligation d’aide médicale urgente par les CPAS existe donc bien par rapport aux personnes en séjour illégal sur le territoire ou aux personnes à qui le CPAS aurait précédemment refusé une aide.

Le caractère urgent doit être attesté par un certificat médical (une « attestation d’aide médicale urgente » signée par un médecin). L’aide médicale urgente peut être curative, mais aussi préventive.

Cette aide est exclusivement médicale. Elle ne peut être ni financière, ni de logement, ni une autre aide sociale en nature.

Les autres aides fournies par le CPAS

En dehors des aides stipulées ci-dessus, le CPAS peut fournir d’autres aides matérielles:

Une aide financière périodique ou occasionnelle

Une personne peut demander une aide exceptionnelle si elle subit une dépense imprévue à laquelle elle ne peut faire face (par exemple: un remboursement de dette « oubliée » à un fournisseur d’électricité qui menace de couper le service). Le CPAS peut alors accorder, à titre exceptionnel, une aide spéciale.

Les CPAS disposent d’ailleurs de moyens importants (des Fonds « gaz-électricité » que les fournisseurs d’énergie doivent alimenter) pour venir en aide aux personnes qui ont des difficultés à payer les factures d’énergie. Les CPAS peuvent aussi utiliser l’argent de ces Fonds pour des actions en faveur d’économies d’énergie.

Des avances sur les prestations sociales

Il s’agit d’une sorte de prêt si, par exemple, tu as droit à des allocations de chômage, mais tu n’as pas encore pu les toucher pour des raisons indépendantes de ta volonté (problèmes administratifs,…). Les montants doivent bien entendu être remboursés.

Des prestations de services

Il peut s’agir de repas à domicile, par exemple.

Des aides en nature

Cela peut être, par exemple, des colis alimentaires ou des fournitures scolaires.

Auteur fiche : CIDJ
Date de mise à jour : 30/06/2014

Auteur de la fiche : CIDJ

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

34 questions pour “Quelles sont les aides fournies par le CPAS ? A qui s’adressent-elles? Quelles sont les conditions ?

  1. Preeels
    19 décembre 2014 à 16:35

    bonjour je suis rayer du chomage le 1 janvier 2015 jai contacter le cpas jai rendez vous le 15 janvier 2015 jai un enfant a charge si j ai drois a une aide sa sera apartir du 1 ou du 15 janvier 2015 merci de me repondre

  2. Thaynara
    18 décembre 2014 à 03:38

    Bonsoir , j’ai 17 ans je vais sur mes 18ans début février , je suis enceinte de 6 semaines. Depuis un moment je ne vis plus avec ma mère qui est marié avec mon beau père que je ne m’entend pas avec lui et des raisons personnelles . J’ai travailler pendant une période puis mon contrat c’est terminer c’est pas toujours facil de trouver du boulot, mes fins du mois étais serrer financièrement mais parfois j’arrivais à m’en sortir , je vis avec mon compagnon qui touche +-1200€ Et maintenant que j’aurais un bébé sa seras beaucoup plus dure de s’en sortir . Donc ma question c’est est-que j’aurais droit de toucher le CPAS en étant colocataire avec mon compagnon qui touche 1200€? SVP aidez moi , merci de me répondre au plus vite

  3. liliane
    17 décembre 2014 à 23:41

    Bonjour je m’appelle liliane je 20 ans ,maman de 2 enfant je suis en cohabitation avec le papa de mes enfants et sa ne marche plus entre nous et j’aimerais prendre un petit appartement .j’aurais droit a l’aide du cpas pour le logement?. merci

  4. Nicolas
    16 décembre 2014 à 14:03

    Bonjour,

    Je serais exclu du chômage en janvier et actuellement j’ai ma fille et ma compagne à ma charge car elle gagne moins de 750 euros brute par mois. Si je passe au CPAS garderais je aussi ses conditions ? C’est à dire de recevoir 1089,82 € ? Car actuellement je passe des tests pour un emploi mais cela prend pas mal de temps malheureusement.

    Merci pour votre réponse.

  5. delhaye
    9 décembre 2014 à 16:37

    bonjour, je serais exclue du chômage au 1 er janvier 2015,je suis chef de famille, séparée de corp,et propriétaire par les liens du mariage. Je suis restée vivre dans la maison et je verse un loyer à mon ( ex mari) vu que l’emprunt et à son non. Aurais je droit au allocations du cpas? Merci,M.D.

    • 10 décembre 2014 à 14:07

      Bonjour Delhaye,

      Pour obtenir une aide du CPAS, il faut respecter les conditions définies sur la fiche d’infos ci-dessus. Lorsque tu penses bien respecter toutes ces conditions, tu peux alors te présenter au CPAS de ta commune de résidence pour faire la demande d’aide. À partir du jour de la demande, le CPAS aura un maximum de 30 jours pour te communiquer sa réponse.
      Seul le CPAS, sur base du dossier et de tes informations personnelles pourra te dire si tu as droit ou non à leur aide.

      Bien à toi,

  6. alhaji
    5 décembre 2014 à 23:16

    Non crede estun settoyen europein il habbite avec moi pondant 2 mois .ne veux savoir il a le droit su cpas

    • 10 décembre 2014 à 13:46

      Bonjour Alhaji,

      En ce qui concerne les conditions d’accès au droit à l’aide sociale du citoyen de l’Union et des membres de sa famille, il n’y a :

      – pas de droit à l’aide sociale pour le citoyen de l’Union qui a invoqué ou possède la qualité de chercheur d’emploi et les membres de sa famille pendant toute la période au cours de laquelle il séjourne en cette qualité sur le territoire belge ;
      – pas de droit à l’aide sociale pour le citoyen de l’Union qui a invoqué ou possède une autre qualité et les membres de sa famille pendant les trois premiers mois de séjour sur le territoire belge

      Bien à toi,

  7. Fatimazohra
    2 décembre 2014 à 19:31

    bonsoir je m appler fatima jeune femme de28et mama de 3 enfants. effet avant je travaille comme aide menager pendant 5 ans et apres j ai tomper malade de mon dos et mon cas et tres grave je peut plus travaille et je suis a la mutuelle je te 1000€ et mon mari comme parazad il tomber on chomage il touche 500+- je paye un loyer tros cher plus le credit alors il me rester plus rien avec les 3 enfants et leurs charges . je demande si je peut avoire une aide de cpas meme un petit peut. merci

    • 10 décembre 2014 à 13:52

      Bonjour Fatimazohra,

      Une des conditions pour obtenir l’aide du CPAS est de ne plus avoir droit à d’autres prestations sociales. En étant à la mutuelle et malgré que ton mari soit au chômage, vous touchez plus que l’équivalent de deux taux cohabitant du CPAS (2 x 544,91 €, soit 1089,82 €). Lorsque c’est le cas dans un ménage, le CPAS n’accorde alors pas d’aide.

      Bien à toi,

  8. Kostic Elena
    2 décembre 2014 à 16:16

    Bonjour, j’ai 17 ans, je ne veux plus vivre chez moi car ce n’est plus possible (Problèmes familial). Cela fait déjà un bon bout de temps que je demande au Saj de m’émanciper mais ma déléguée m’a proposé d’aller dans un centre, mais ce n’est pas ça que je veux. Je voudrais avoir mon appartement, mes parents sont d’accord pour que je vive seul. Je ne suis pas Belge , sur ma carte d’identité c’est écrit titre de séjour. Je suis née en Italie & de nationalité serbe. Est-ce que le Cpas pourrait m’aider à payer mon logement & tout ce qui suit ? (Je n’ai aucune revenue).

    • 10 décembre 2014 à 12:27

      Bonjour Elena,

      Comme tu l’as bien compris, pour obtenir une aide du CPAS en étant mineur, cela n’est possible que si tu es émancipée. L’émancipation est une procédure accordée dans de rares cas. Pour plus d’infos sur cette procédure et les conditions : http://www.jeminforme.be/vie-affective-familiale/droits-avant-18-ans/l-emancipation
      Sans cela, tu ne pourras pas obtenir l’aide du CPAS. Si tu es émancipée, ou si tu as 18 ans, tu peux alors faire la demande d’aide au CPAS de ta commune de résidence, pour peu que tu respectes les conditions d’accès définies sur la fiche d’infos ci-dessus. Le CPAS lorsqu’il t’accorde l’aide te donne un revenu que tu dois gérer au mieux par rapport à tes frais (logement,…).

      Bien à toi,

  9. laly
    30 novembre 2014 à 16:30

    bonjour,
    je m’appelle laly. J’ai 20 ans. j’ai un fils de 10 mois et je suis a nouveau enceinte de 3 mois. je me suis séparer du papa et es donc mere célibataire avec aucun revenue. pour l’instant je suis chez ma mere mais ca ne va pas du tout. alors si quelqu’un savais me dire les demarche a faire et si j’avais droits au CPAS… merci a vous.

  10. maroua
    28 novembre 2014 à 13:40

    bonjour
    je m’appelle maroua j ai 18 ans je suis belge j ai une question pour vous svp en effet j habite avec mes parent mon père il est en chromage ma mère elle travaille pas et mon père il a pas les moyenne pour m’aider j ai toujours des problème et ce que j ai le droit a cpas ? merci a vous :)

  11. Silvie
    26 novembre 2014 à 19:43

    Bonjour,

    Le cpas m’as aidée pour constituer une garantie locative et des que j’emménage ils vont me payer en tant qu’isolée.

    J’aimerai savoir en tant qu’étudiante, ai-je le droit de demande au cpas une aide pour les meuble?

    Merci

    • 1 décembre 2014 à 15:58

      Bonjour Sylvie,

      Pour obtenir la prime d’installation de la part du CPAS, il faut avoir été sans-abri, donc à priori, tu ne pourrais pas l’obtenir. Tu peux toujours demander à l’assistante sociale en charge de ton dossier, car cela ne coûte rien, mais il y a de fortes chances que cela ne soit pas possible.
      Cependant, via les petits-riens, tu pourras trouver des meubles en seconde main à des prix tout à fait abordable. Pour plus d’informations sur cette possibilité, tu peux te rendre sur leur site à la page suivante : http://www.petitsriens.be/boutiques/
      Tu y trouveras le magasin le plus proche de chez toi avec leurs coordonnées.

      Bien à toi,

  12. van impe
    24 novembre 2014 à 20:43

    Bonsoir a la fin du mois je suis a la rue avec mes 3 enfants j ai fait une demande de logement social et ils ont dit pour avoir priorité je dois avoir un papier sans abri du CPAS mais comme je ne suis pas aider du CPAS j ai pas droit a se papier

    • 1 décembre 2014 à 15:47

      Bonjour Van Impe,

      Pour obtenir l’attestation, tu dois te rendre au CPAS de ta commune de résidence pour faire la demande. Si tu ne bénéficies pas de leur aide actuellement, tu peux normalement tout de même faire la demande pour cette attestation. Ils étudieront alors ta situation pour pouvoir te la délivrer.

      Bien à toi,

  13. Lupi
    14 novembre 2014 à 22:56

    Bonjour,je suis âgée de 60 ans je touche du chômage 900€ +-je paye 450€ de loyer j’ai des fins de mois tres difficiles,je voudrais savoir si j’ai droit à une aide alimentaire ou autre car j’ai un régime sans lactose ni gluten et ça me revient très cher.
    Merci d’avance pour votre réponse .

    • 24 novembre 2014 à 17:22

      Bonjour Lupi,

      Tu peux toujours faire la demande auprès du CPAs de ta commune de résidence pour une aide en nature, notamment l’aide alimentaire (les conditions sont d’avoir sa résidence effective en Belgique et d’être en situation de besoin). Il n’est pas dit cependant que cela te sera accordé, ni que ces aides recouvrent la problématique du régime sans gluten-sans lactose, mais cela ne coûte rien de leur demander.

      Bien à toi,

  14. Farid
    12 novembre 2014 à 20:20

    Bonjour, je m’appelle Farid, je suis né en France et de nationalité française, j’ai grandi et été scolarisé en Belgique que j’ai quité à l’âge de 24 ans pour la France en 1993, là je suis en revenu en Belgique pour cause de divorce, et je suis actuellement hébergé chez mes parents, j’ai l’annexe 19 depuis trois mois avec une recherche d’emploi très active,
    Puis-je prétendre au CPAS, le temps que je trouve un emploi.
    En France je n’ai aucune attache familiale et je me suis retrouvé à la rue.
    De plus mes parents ont vendus leur maison, il me reste trois mois de ‘surcis’, après je me retrouverai à la rue.
    Pourriez-vous me dire quels sont mes droits sociale en Belgique.

    Merci d’avance

    • 24 novembre 2014 à 17:17

      Bonjour Farid,

      En ce qui concerne les conditions d’accès au droit à l’aide sociale du citoyen de l’Union et des membres de sa famille, il n’y a :
      – pas de droit à l’aide sociale pour le citoyen de l’Union qui a invoqué ou possède la qualité de chercheur d’emploi et les membres de sa famille pendant toute la période au cours de laquelle il séjourne en cette qualité sur le territoire belge ;
      – pas de droit à l’aide sociale pour le citoyen de l’Union qui a invoqué ou possède une autre qualité et les membres de sa famille pendant les trois premiers mois de séjour sur le territoire belge
      – le CPAS n’est pas tenu d’octroyer des aides d’entretiens pour les études ou la formation professionnelle.

      Attention cependant, car le fait de faire appel à l’aide sociale peut avoir des conséquences néfastes sur le droit au séjour d’un étranger (UE ou non UE), et ce même s’il a droit à cette aide. Normalement , le CPAS devrait avertir les demandeurs du risque encouru. En effet, le ressortissant UE, les membres de sa famille, les membres étrangers de la famille d’un belge, ne doivent pas devenir une « charge déraisonnable » pour le système d’aide sociale, et ce, durant les 5 premières années du séjour en Belgique.

      Au-delà de cela, il faut respecter les conditions d’accès définies sur la fiche d’infos ci-dessus. Si c’est le cas, tu peux alors te présenter au CPAS de ta commune de résidence pour faire la demande.

      Bien à toi,

  15. Virginie
    9 novembre 2014 à 21:00

    Bonjour moi c’est virginie j’ai 23 ans j’ai du m’inscrire au chômage après avoir arrêté mes études en éducation physique (cause de blessures à la cheville) je viens de reprendre des études en promotion sociale donc je touche mes allocations en tant que cohabitante avec mes parents.. Mais ça ne va plus chez moi et j’aimerai prendre un petit appartement pour pouvoir enfin prendre mon envol.. Pouvez vous me dire si le CPAS peut intervenir la dedans ?

    Merci d’avance

    Bien à vous

  16. lienard
    6 novembre 2014 à 14:05

    bonjour
    Jai une question
    Jai tous perdu pas le feu et les assurances nos remboursé après 3ans. Jai profité je vient m’acheter une petite maison ou Jai encore 600euros a remboursé pendant 3ans
    mes voila je suis au spas es que Jai toujours droits en temps que propriétaire
    merci

    • 7 novembre 2014 à 16:35

      Bonjour Lienard,

      Puisque tu bénéficies déjà du CPAS, c’est à voir avec l’assistante sociale en charge de ton dossier. Normalement, tu as dû l’avertir du changement de situation (incendie). Ils faut donc directement voir avec eux, puisqu’ils connaissent ta situation.

      Bien à toi,

      • lienard
        7 novembre 2014 à 21:49

        merci de votre réponse mes ces pas ma question…
        ma question et si au et propriétaire es que au a toujours le droit au spas ?????

        • 20 novembre 2014 à 11:45

          Bonjour Lienard,

          Ce n’est pas incompatible, mais cela va dépendre de ton dossier, et du CPAS en question en fonction de cela.

          Bien à toi,

  17. hassan
    4 novembre 2014 à 22:09

    salut
    je suis marocain de nationalité espagnol

    je reside en belgique légalement depuis 2 ans je veux savoir si j ai droit au CPAS

    j ai la residence je me suis inscris a la commune

    • 7 novembre 2014 à 16:33

      Bonjour Hassan,

      Il n’est pas possible de te dire à la place du CPAS s’ils vont t’accorder l’aide ou non. Si tu remplis bien les conditions d’accès, c’est en effet une possibilité. Tu trouveras les conditions d’accès sur la fiche d’infos ci-dessus.

      Bien à toi,

  18. Mo
    1 novembre 2014 à 17:37

    Bonjour voilà il y a quelque années j’étais domicilier chez mes grand parents et je n’ai pas eue d’aide car mes parents étaient obligé (pour le CPAS ) de subvenir a mes besoins, étant donner qu’ils gagnent bien leurs vie …, au jours d’aujourd’hui j’ai malheureusement perdu mon travaille mais je vis désormais seule j’ai fais une demande d’aide car il me manque des jours de travailles pour le chômage, mais j’attends depuis 3semaines un passage de l’assistante , je voudrais savoir si vu que je n’ai pas encore 25ans,si le CPAS vont me refuser sous prétexte que mes parents savent subvenir a mes besoins ….merci de me répondre car j’ai peur d’un éventuel refus… Et je me demande si le CPAS me refusera encore une aide comme il y a quelque années mais depuis j’ai changer de commune donc pas le même CPAS , je vie a 50 km d’eux et je vie seule , dans la logique on est obligé de m’aider et si d’autre gens sont dans mon cas comment font t’il pour s’en sortir? Car je me vois ma? mettre un couteau sous la gorge de mes parents pour m’obliger a m’aider… Merci de me répondre bien a vous.

    • 7 novembre 2014 à 16:31

      Bonjour Mo,

      Il n’est pas possible de te dire à la place du CPAS s’ils vont t’accorder l’aide ou non. Si tu remplis bien les conditions d’accès, c’est en effet une possibilité (vu que tu n’as pas droit au chômage). Il ne faut pas oublier que depuis ta dernière demande, ta situation a changé. Le mieux est donc d’attendre leur réponse et d’aviser en fonction.

      Bien à toi,