Interrompre sa grossesse – IVG 46


PrintFriendly and PDF

Lorsque tu es enceinte, mais que tu ne désires mener ta grossesse à terme, il t’est possible, sous certaines conditions de bénéficier d’une interruption volontaire de grossesse (IVG) qu’on appelle aussi « avortement ». Il s’agit bien entendu d’une solution d’urgence et non pas d’un moyen de contraception.

Tu l’auras compris, décider de se faire avorter ne se fait pas à la légère, c’est une décision importante qui nécessite d’être bien informée et bien accompagnée.

L’avortement est un droit

La loi autorisant l’interruption volontaire de grossesse (IVG) est d’application depuis 1991 dans notre pays : l’IVG est donc dépénalisée, cela signifie que la loi autorise cette pratique, mais uniquement sous certaines conditions bien précises.

Quelles sont ces conditions ?

L’IVG doit avoir lieu avant la fin de la douzième semaine après la conception;

Un délai de six jours doit s’être écoulé entre la première consultation et le jour de l’intervention ;

L’intervention doit avoir lieu dans un centre hospitalier ou extra hospitalier (centre de planning familial pratiquant l’IVG).

Des exceptions à cette règle sont-elles prévues ?
Une seule exception est prévue par la loi, il s’agit des IVG thérapeutique,  lorsque la grossesse met en danger la santé de la mère ou si les examens révèlent que l’enfant à naître est atteint d’une maladie incurable.

A qui t’adresser ?

Tu peux en parler à un médecin ou à un gynécologue de ton choix. Tu peux aussi te rendre dans un hôpital ou dans un centre de planning familial. L’important est de trouver le lieu où tu te sentiras le plus en confiance…
Ce que tu dois savoir, c’est que tous les hôpitaux et planning familiaux ne pratiquent pas nécessairement l’avortement. En effet, selon leur philosophie ou obédience, ou simplement par manque de moyens certaines de ces structures ne pourront t’aider si tu désires interrompre ta grossesse.
Mais, en principe, si le médecin auquel tu t’adresses refuse de pratiquer l’IVG, il doit t’en informer lors de la première visite et te renseigner un service pratiquant l’IVG.

Comment se passe l’IVG ?

Il existe deux méthodes d’IVG : l’IVG médicamenteuse et l’IVG chirurgicale

La méthode médicamenteuse se déroule en deux étapes où la patiente doit prendre différents comprimés : dans un premier temps, ceux-ci stoppent le développement de la grossesse, puis dans un second temps, provoquent l’expulsion de l’embryon. Elle peut être pratiquée jusqu’à 7 semaines de grossesse.

La méthode chirurgicale est pratiquée sous anesthésie locale et consiste à aspirer, avec une sonde, le contenu de la cavité utérine. Elle peut être pratiquée de la 6ème à la 12ème semaine de grossesse.

Comment se déroule une IVG dans un Centre de planning familial?

Chaque avortement, pratiqué selon les conditions prévues par la loi, suit une certaine procédure. Celle-ci est importante, car elle permet que l’IVG se déroule le mieux possible, en assurant une intervention médicale professionnelle et un accompagnement optimal.

  • Lors d’une première visite, une accueillante (assistante sociale, psychologue, etc.) t’aidera à faire le point : elle te donnera toutes les informations utiles (droits, aides, alternatives à l’IVG, etc.) et répondra à tes interrogations. Tu passeras également un examen gynécologique. Le médecin te donnera toutes les explications sur le déroulement de l’IVG, les risques éventuels, les précautions à prendre, les suites de l’intervention, etc.
  • Tu disposes ensuite d’une période de réflexion de minimum 6 jours pour confirmer ou non, par écrit et le jour de l’intervention, ta volonté d’interrompre la grossesse.
  • Deux semaines après l’intervention, une visite de contrôle permettra de voir si tout va bien tant sur le plan psychologique que médical.

Est-ce que mes parents, mes amis, … seront au courant ?

Tout médecin est tenu au secret médical : il ne peut donc donner aucune information qui que ce soit sans ton consentement.

Une mineure d’âge peut-elle avorter ?

La loi belge relative à l’avortement n’évoque pas l’âge de la femme. Il n’y a donc pas de restriction pour les jeunes filles mineures d’âge.

Il est néanmoins important que la jeune fille soit suffisamment mature.

Il est donc parfois préférable que la jeune fille soit accompagnée d’un adulte qui pourra la soutenir au niveau psychologique, l’aider à prendre ses médicaments, etc. Cette personne ne doit pas nécessairement être de la famille.

Combien coûte l’IVG ?

Le coût d’un avortement est évalué à +/- 450€.
Cependant il sera pris en charge par l’INAMI à condition que tu sois en ordre de mutuelle.

Mise à jour fiche : Infor Jeunes Bruxelles
Auteur fiche : Infor Jeunes Laeken
Date de mise à jour : 23/07/2014


Leave a Comment

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *


Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>

46 commentaires sur “Interrompre sa grossesse – IVG

  • agathéga

    Bonjour,
    j’ai effectué un ivg en belgique et je suis francaise. Je n’ai pas de mutuelle belge, et en france je suis en suspens car je viens d’avoir 20 ans et je ne suis plus couverte par celle de mes parents.
    On m’a dit que la sécurité sociale française prenait en charge l’ivg fait en belgique mais je ne suis pas si sure que ça.
    J’ai avancé les frais et jme retrouve avec des factures et je ne sais pas où les envoyées.
    Je n’ai pas vraiment envie que mes parents soit au courant.
    Si vous savez m’éclairer un peu sur le sujet?
    Merci d’avance :-)

    • Infor Jeunes Bruxelles Auteur du billet

      Bonjour Agathéga,
      En effet, en principe les frais lié à ton Ivg auraient pu être pris en charge par ta mutuelle en France, cependant puisque ta situation ne semble pas être régularisé cela ne sera pas automatique.
      Bruxelles-j étant un site d’information Belge, nous ne maitrisons pas la législation Française en matière de sécurité sociale.
      Le plus simple serait contacter le CIDJ (http://www.cidj.com/) afin de trouver un centre du réseau pouvant répondre à ta question.

  • Suzanne

    Bonjour, en effet je viens juste d’arriver a Bruxelles et depuis une semaine j’ai pas toujours vu mes règles. J’ai fais un test de grossesse et c’est positif. Je veux pratiquer une IVG, mais j’ai pas encore de mutuelle. Qu’est-ce que je peux faire? Y’a t’il des centres moins chers? Est-ce que je peux toujours adhérer a une mutuelle avant de prendre un RDV? Je suis confuse.

    • Infor Jeunes Bruxelles Auteur du billet

      Bonjour Suzanne,
      Si tu n’as pas de mutuelle l’intervention est en principe entièrement à tes frais. Pour les personnes sans mutuelle ni aucune intervention possible, le montant est plafonné à +/-200 €.
      N’hésites pas à contacter un centre de planning familiale afin de leur expliquer ta situation, des solutions pourront être trouvé.
      Tu trouveras ici la liste des plannings familiaux de Bruxelles : http://www.loveattitude.be/Liste-des-centres ainsi qu’une explication du but de ces centres : http://www.bruxelles-j.be/fiches-information/amour-sexualite/a-quoi-sert-un-planning-familial/
      Les délais pour pouvoir pratiquer un IVG étant assez court, prends rapidement contact avec un centre de planning familial.
      Il serait également judicieux de t’affilier à une mutuelle.
      En principe, l’affiliation ouvre ses effets rétroactivement, c’est-à-dire que si tu t’inscris le 17 septembre, ton affiliation sera en ordre à partir du 1er septembre. Normalement, il n’y a pas de stage d’attente pour l’assurance basic. Il peut y avoir un stage d’attente pour des assurances particulières. Je te conseille de comparer différentes mutuelles. Saches qu’il existe la CAAMI qui permet de s’affilier à une assurance gratuitement. Attention, la CAAMI ne s’occupe pas de l’assurance complémentaire, uniquement de l’assurance obligatoire.
      N’hésites pas à nous contacter pour des informations supplémentaires.

    • Infor Jeunes Bruxelles Auteur du billet

      Bonjour Justine,

      Tes parents ne peuvent, en aucun cas t’obliger à avorter (même si tu es mineure).
      Avant tout avortement, tu dois être reçue par un(e) accueillant(e) qui t’offrira un espace de parole et une écoute spécifique où tu auras le loisir de t’exprimer librement sans tabou ni jugement et de poser toutes tes questions.
      Cette entrevue sera suivie par une rencontre avec le médecin qui répondra à tes questions d’ordre médical, et réalisera un examen gynécologique, un frottis et une échographie si nécessaire.

      Si tes parents ne sont pas d’accord avec ta décision de garder l’enfant, je t’invite à rencontrer un(e) accueillant(e) dans un planning familial ou au Service Droit des Jeunes. Les adresses des différents plannings se trouvent sur http://www.loveattitude.be. Les permanences du SDJ sont indiquées sur http://www.sdj.be.

      N’hésite pas à me recontacter (02/514.41.11) si tu souhaites continuer la discussion.

  • Imane

    Bonjour alors voila je suis enceinte de un mois et je voudrais avorter mais je ne sais pas ou me diriger je voulais savoir si l hopital Erasme pratique l avortement ? Merci

  • frabciane

    FRANCIANE.
    Bjr je suis enceinte de un mois et demi je dois faire l avortement lundi 28 est kil aura pas de risque pour moi vu j ai une seule trompe

  • guy

    Bonjour , ma copine devait etre reglé il y a 12 jours environ , toujours rien.si ce n est des pertes blanches comme avant ses regles d apres ce qu elle me dit . Tout nos rapport on etait protege a l aide d un preservatif qui n a pas craqué verification faites apres chaque rapport et elle.ne.prend.pas.de.moyen.contraceptif . Un test urinaire a eté apres 5 jours.de retard et il est negatif . Y a t il.un.risque qu elle.spit enceinte ?

    • Infor Jeunes Bruxelles Auteur du billet

      Bonjour Guy,
      S’il est utilisé correctement et de façon systématique, les préservatifs donnent un taux d’efficacité contraceptive de 95 à 98%.
      Par ailleurs, le test fait par ton amie après 5 jours de retard s’est avéré négatif, il n’y a donc pas vraiment de risque. Son retard a sans doute une autre explication.

      • guy

        Merci pour votre reponse .
        Nous avons effectuer un 2 eme test qui c est lui aussi averé negatif . Demain nous aurons.les resultats de la prise de sang . Nous croisons les.doigts pour qu elle ne.soi pas.enceinte . Encore merci pour votre reponse elle nous rassure un peu

  • Lou

    Bonjour, je devrais être réglée aujourd’hui ou demain mais j ai eu une sorte de spotting, et j ai des pertes blanches abondantes, je ne suis pas protégée et j’ai évité les rapport sexuelle pendant mon ovulation, entre le 14 et 15 éme jour . Est que je pourrais être enceinte . Et aussi j ai pris la pilule pendant 5 ans il aurais moins de risque ?

    • Infor Jeunes Bruxelles Auteur du billet

      Bonjour Lou,
      Le fait d’éviter tout rapport lors du 14 t 15ème jours de votre cycle n’est pas un moyen de contraception fiable. En effet votre cycle peut ne pas être tout à fait régulier et par conséquent légèrement varié.
      Par ailleurs si vous venez d’arrêter votre pilule, il est possible que votre corps met plusieurs mois à rétablir un cycle régulier.
      Si votre retard de règle se prolonge n’hésitez pas à faire un test de grossesse.

  • jack

    Bonjour, j’ai fais avec ma copine (qui est vierge) un rapport sexuel à frottement. elle est censée avoir ses règles aujourd’hui, mais malheureusement, elle ne les a toujours pas eu. Je doute qu’elle est enceinte. qu’est ce qu’elle doit faire ? merci

    • Infor Jeunes Bruxelles Auteur du billet

      Bonjour Jack,
      Si vous n’avez pas eu de rapport sexuel avec pénétration et que ta copine est toujours vierge, il n’y a pas vraiment de risque de grossesse.
      Son retard de règle est sans doute lié à une autre raison.

    • Infor Jeunes Bruxelles Auteur du billet

      Bonjour Laeticia,
      Tu peux te présenter dans le planning familial de ton choix, toutes les personnes que tu y rencontrera sont soumise au secret professionnel tes parents ne seront donc pas mis au courant.
      Le délai autorisé par la loi belge est de 12 semaines maximum entre la fécondation et l’avortement. En outre, il ne faut pas consulter trop tard, par exemple à la 11ème semaine de grossesse, car la loi impose un délai de 6 jours entre la première visite médicale et l’IVG.

  • Marie

    Bonjour,
    Je suis enceinte de 8 semaines et aimerais faire une ivg. Etant donné la période, celle-ci sera donc chirurgicale.
    Je suis en ordre de mutuelle, donc aimerais la pratiquer dans un centre de planning familial afin de bénéficier du prix réduit.
    Ma question est la suivante : Est’il possible d’avoir une anesthésie générale et non locale comme renseigné? Si oui, quel serait le prix de cette intervention? Si non, est’il possible de la faire dans un hôpital ou un centre privé avec une intervention de INAMI aussi.
    Merci Bien à vous.

    • Infor Jeunes Bruxelles Auteur du billet

      Bonjour Marie,

      Pour pratiquer l’I.V.G dans un planning familial, le coût est évalué à +/- 450€. La mutuelle prendra presque tout en charge. Il faut apporter des vignettes de mutuelle et ta participation financière sera limitée à quelques euros. Certains plannings demandent une attestation d’assurabilité. Ce document peut-être retiré auprès de ta mutuelle.
      Concernant l’anesthésie, elle sera cependant locale. Les endroits où tu peux pratiquer une anesthésie générale sont :

      -L’hôpital Erasme : https://www.erasme.ulb.ac.be/page.asp?id=8593&langue=FR : ici la mutuelle rembourse la majeure partie et le coût de l’intervention sera similaire à celui que tu pourrais payer dans un centre de planning familial ;
      – City Planning : http://www.stpierre-bru.be/fr/service/autres/city.html : le coût de l’intervention sera de +/- 50euros ;
      -I.V.G Bruxelles : http://www.ivg-bruxelles.be/index.html : le coût de l’intervention est de 700 euros et la mutuelle n’intervient pas.

      Si tu as d’autres questions, n’hésite pas à nous contacter.

    • Infor Jeunes Bruxelles Auteur du billet

      Bonjour Vanessa,

      Pour commencer, je te conseille de faire un test de grossesse urinaire ou sanguin le plus rapidement possible afin de vérifier que tu es bel et bien enceinte. En cas de grossesse avérée et que tu n’as pas fait le test prématurément, les chances de passer à côté du bon verdict sont extrêmement minces.
      Si en effet tu es enceinte, je te rappelle que le délai autorisé par la loi belge est de 12 semaines maximum entre la fécondation et l’avortement. En outre, il ne faut pas consulter le médecin traitant ou le gynécologue trop tard, par exemple à la 11ème semaine de grossesse, car la loi impose un délai de 6 jours entre la première visite médicale et l’IVG.
      Pour pratiquer une interruption volontaire de grossesse, tu peux te rendre dans un planning familial (attention, tous les centres de planning familial ne pratiquent pas cette intervention donc renseigne-toi à ce sujet auprès du planning familial de ton choix http://www.loveattitude.be ).
      La deuxième solution est de prendre rendez-vous à l’hôpital où un médecin se chargera de cette éventuelle intervention.

      Si tu as d’autres questions, n’hésite pas à nous contacter.

      Bien à toi.

  • laeticia

    Bonjour. J’ai une semaine de retard pr mes regles. J’ai fait un test de grossesse qui est positive. Je suis etudiante etrangere et je suis ici cela fera 1 mois et 2 semaines. Je voudrais avoir un ivg mais je n’ai pas de mutuelle ni de moyens pour le faire en privE. Est ce que quelqu’un pourrait m’aider? Merci

    • Infor Jeunes Bruxelles Auteur du billet

      Bonjour Laeticia,

      Tu peux te rendre dans un planning familial pratiquant les IVG. Tu trouveras leurs coordonnées sur http://www.gacehpa.be et sur http://www.loveattitude.be.
      Si tu n’es pas en ordre de mutuelle, cette intervention te coûteras +/- 200 €. Dans certains cas, une aide peut être demandée à différents services sociaux.

      N’hésite pas à te rendre au planning familial le proche de chez toi ou de ton école pour discuter de cette situation.

  • lili

    Bonjour , j ai un retard de règles d’une semaine mes dernières règles date du 15 aout, si le test est + je vais prendre r-v dans un planning , je sais qu’il existe 2 méthodes, je pense être au tout début de ma grossesse +-3 semaines, est ce que je peux choisir la méthode d’ivg? ou est ce que je serais obligée de le faire par médicament( ce que je ne souhaiterai pas, j’en serais très choquée …) merci

  • Imane

    Bonjour. Alors voila je suis une jeune maman de 20ans qui es en pleine procedure de divorce avec mon ex mari. Avant tout sa j ai eu des rapport sexuelle avec lui et juste maintenant je voit que je n est toujours pas eu mes regles ma date es passer. J ai fait 3 testes de grossesse qui etait negatif. Je sas pas si je suis enceinte ou pas. Mais si ses le cas je compte faire ivg car ses vraiment pas un bebe voulu. Combien sa coute dans un planning familial ? Je suis en orde dans ma mutuelle … Est ce que sa fait mal ?

    • Infor Jeunes Bruxelles Auteur du billet

      Bonjour Imane,
      Le seuil de douleur varie d’une femme à l’autre. Pour l’une, l’avortement aura le même effet qu’un pincement, chez l’autre la douleur ressemblera à des spasmes aigus. Beaucoup de femmes disent que les crampes ressemblent à celles des règles. Toutefois, l’IVG chirurgicale est relativement confortable dans la mesure où elle est précédée d’une prise de médicament. Quant à l’IVG médicamenteuse, elle serait plus douloureuse car elle provoque des contractions et des saignements.
      De toute façon, quelle que soit la méthode, les médecins sont attentifs à la douleur et font tout pour y remédier (antidouleur, relaxant, …).
      Le prix peut varier légèrement en fonction de l’endroit où elle est pratiquée.
      Cependant si tu es en ordre de mutuelle, plus de 80% sera pris en charge.

  • sandy

    Bonjour j aimerais savoir comment se déroule le payement d une IVG medicamenteuse si on est en ordre de mutuel ? Doit on payer la totalité et se faire rembourser après ou on peut payer la somme déjà réduite par la mutuele?

  • anne

    bonjour
    Ma copine panique car elle vient de se rendre compte qu’elle est enceinte et a très peur d’avoir dépassé le délai à la date de rdv prévue(2 semaines avant de pouvoir voir qqn et puis au minimum une semaine avant de pratiquer un ivg.).
    Elle ne veut absolument pas garder le foetuscar elle a accouché il y a 7 mois.
    Ou peut-elle trouver une bonne adresse pas trop loin?
    Comment etre sur que c’est un bon hopiltal?
    pourriez-vous donner des adresses?
    Merci

  • simo

    bonjour, j’ai une copaine vierge, on a fait un rapport sexuel à frottement, il ya forte chance qu’elle soit enciente, elle a pris stediril comme pellule du lendemain ( 2 pillules le matin et 2 le soir) après 24 heures du rapport sexuel,
    ce que je vous demande c’est si il y aurais echec de cette methode, on procedra à l’ IVG medicamenteuse, est-ce que celle-ci aura un risque sur sa verginité?

  • Question

    Bonjour
    J ai oublié de prendre ma pilule un jour et le lendemain soir en prenant ma pilule je me suis rendu compte que je l avais oublié la veille . J ai pris les 2 en même temps. Est ce que je risque de tomber enceinte ? Sachant que j avais eu des rapports ce jour la …

    • Infor Jeunes Bruxelles Auteur du billet

      En Belgique, l’avortement est légalement autorisé jusqu’à 12 semaines après la conception, ce qui correspond +/- à 14 semaines après le premier jour des dernières menstruations. La Législation Suisse concernant l’avortement est la même qu’en Belgique.

  • Julie

    Bonjour,

    J’ai apprit il y a une semaine que mon bébé à 22 sa , a une double fente labiale et pas de palais , apres m’etre renseigner sur les consequences de cette malformation ,je souhaite une img , mais en France cela me sera refusée car c’est soit disant réparable.. Mais je sais deja combien d’interventions il va falloir à mon bébé pour retrouver un soupcon de visage humain et toute la souffrance que cela va engendrer ..
    Pouvez vous me guider ? puis je beneficier d’un avortement en Belgique et ou dois je m’adressez ?
    Merci d ‘avance .

    • Infor Jeunes Bruxelles Auteur du billet

      Bonjour Julie,
      Les délais pour une IVG en Belgique sont assez court 12 semaines.
      Pour que tu puisses envisager une IMG (interruption médical de grossesse) il faut en principe « que le fœtus ou l’embryon soit atteint d’une malformation ou d’une maladie grave reconnue comme incurable au moment du diagnostic » ou lorsque la grossesse met en danger la santé de la mère ce qui n’est pas le cas dans ta situation.
      Tu peux néanmoins prendre rendez-vous avec ton médecin ou un planning familial afin d’expliquer ta situation et d’envisager tes possibilités.
      Sache aussi que certain pays pratique des délais bien plus long que la Belgique et ont des réglementations différentes, cela pourrait éventuellement être une solution.
      Par exemple: en Grande-Bretagne, le délai pour un avortement est de 24 semaines, aux Pays-Bas, 22 semaines et en Suède 18 semaines.

  • Annie

    bonjour,
    voilà j ai voulu retardé mes règles d une semaine j ai pris la pilule durant cette semaine j ai eu des rapports non protégé, quelques heures après ce rapport non protégé j ai pris la pilule de lendemain. celà me fait une semaine de retard. après combien de temps depuis le rapport non protéger peut on faire un test de grossesse ??

    • Infor Jeunes Bruxelles Auteur du billet

      Bonjour Annie,
      Après la prise de la pilule du lendemain, la date des prochaines règles peut être légèrement avancée ou retardée (de quelques jours). Mais en cas de retard supérieur à 7 jours, il est nécessaire de faire un test de grossesse pour vérifier l’absence de grossesse.
      Si vous ne pouvez pas prévoir la date de vos règles parce qu’elles sont irrégulières, faites un test de grossesse 3 semaines après la date du dernier rapport non protégé.
      Si vos règles arrivent à la date prévue mais vous paraissent anormales (moins abondantes, de durée prolongée ou accompagnées de douleurs inhabituelles), consultez rapidement un médecin.

  • Infor Jeunes Bruxelles Auteur du billet

    Bonjour Simo,
    Si tu as déjà pris le premier médicament, le médecin t’as sans doute expliqué la suite.
    Tu sera amené à prendre un autre médicament (les prostaglandines) lors de ton prochain rendez-vous.
    Ce médicament pris par la bouche ou par voie vaginale, provoque des contractions de l’utérus et l’expulsion de la grossesse.