Bruxelles-J

Quels sont les montants des allocations de chômage ?

Print this pageEmail this to someoneShare on FacebookTweet about this on Twitter

Cette fiche explique la manière de calculer les allocations de chômage complet sur base du travail. Les allocations d’insertion (=allocations de chômage sur base des études) ne se calculent pas de la même manière (voir la fiche quels sont les montants des allocations d’insertion?).

Les allocations de chômage sont accordées pour tous les jours de la semaine à l’exception des dimanches (6 allocations par semaine).

Le montant des allocations de chômage dépend de trois critères :

  • ta dernière rémunération brute;
  • ta situation personnelle et familiale (cohabitant avec charge de famille, isolé, cohabitant);
  • la durée de ton chômage (3 périodes d’indemnisation).

Ta dernière rémunération brute

Le montant de ton allocation est calculé sur base de ton dernier salaire brut plafonné à 2.466,59€ (pour les 6 premiers mois de la première période d’indemnisation).

L’ONEM prend en compte ta dernière rémunération à condition que :

  • ce jour fasse partie d’une période de travail d’au moins 4 semaines qui se suivent chez le même employeur ;
  • cette rémunération soit assujettie à la sécurité sociale belge.

Si ces conditions ne sont pas remplies, le montant de l’allocation de chômage est calculé sur base d’un salaire de référence qui est de 1.501,82€ brut.

Ta situation personnelle et familiale

Si tu es cohabitant avec charge de famille (anciennement appelé « chef de ménage »), tu reçois 65% de ta dernière rémunération pendant les 3 premiers mois. Du 4ème mois au 16ème mois, tu reçois 60% de ta dernière rémunération. Ensuite, cela dépend de la longueur de ta carrière professionnelle. Lorsque tu arrives en dernière période de chômage, tu reçois une allocation forfaitaire de 1134,90€/mois.

Si tu es isolé, tu reçois 65% de ta dernière rémunération pendant les 3 premiers mois. Du 4ème mois au 12ème mois, tu reçois 60% de ta dernière rémunération. Ensuite, tu reçois 55% de ta dernière rémunération pour une durée qui dépend de la longueur de ta carrière professionnelle. Lorsque tu arrives en dernière période de chômage, tu reçois une allocation forfaitaire de 953,16€/mois.

Si tu es cohabitant, tu reçois 65% de ta dernière rémunération pendant les 3 premiers mois. Du 4ème mois au 12ème mois, tu reçois 60% de ta dernière rémunération. Ensuite, tu reçois 40% de ta dernière rémunération pour une durée qui dépend de la longueur de ta carrière professionnelle. Lorsque tu arrives en dernière période de chômage, tu reçois une allocation forfaitaire de 503,62€/mois.

Dans quel cas es-tu considéré comme cohabitant avec charge de famille?

  • Si tu vis seul et que tu paies une pension alimentaire (sur base d’une décision judiciaire ou d’un acte notarié).
  • Si tu cohabites avec un conjoint ou un partenaire (marié ou non) ne disposant ni de revenus professionnels, ni de revenus de remplacement.
    Dans ce cas, la présence d’autres personnes dans le ménage ne modifie pas ta situation, même si ces personnes disposent de revenus.
  • Si tu ne cohabites pas avec un conjoint ou un partenaire mais exclusivement avec :
    • un ou plusieurs enfant(s) à condition que tu puisses prétendre aux allocations familiales pour au moins un de ceux-ci ;
      Ou
    • un ou plusieurs enfant(s) à condition qu’aucun de ceux-ci de dispose de revenu professionnels ou de remplacement ;
      Ou
    • un ou plusieurs enfants (avec bénéfice d’allocations familiales pour au moins un) et d’autres parents ou alliés jusqu’au troisième degré inclus. Pour autant que ces derniers ne disposent ni de revenus professionnels, ni de revenus de remplacement ;
      Ou
    • un ou plusieurs parents ou alliés jusqu’au troisième degré inclus, ne disposant ni de revenus professionnels, ni de revenus de remplacement.

Dans ce cas, la présence d’autres personnes dans le ménage ne modifie pas ta situation à condition que ces personnes ne disposent d’aucun revenu (professionnel ou de remplacement).

Les revenus professionnels d’un enfant ne sont pas pris en compte si le montant brut ne dépasse pas 402,14€ par mois. Les revenus professionnels d’un enfant ne sont pas considérés comme des revenus, peu importe le montant de ce revenu, pendant une période de 12 mois prenant cours le jour où l’enfant perçoit pour la première fois un revenu professionnel après la fin de ses études.

Dans quel cas es-tu considéré comme isolé ?

Tu es considéré comme isolé lorsque tu habites seul.

Dans quel cas es-tu considéré comme cohabitant ?

Si tu n’habites pas seul et que tu ne peux pas justifier de charge de famille, tu es considéré comme cohabitant.

Il y a cohabitation lorsque deux ou plusieurs personnes vivent sous le même toit ET règlent principalement en commun les questions ménagères.

Si tu habites dans une maison communautaire, l’ONEM considère qu’il y a cohabitation lorsque les commodités sont utilisées en commun et qu’il y a :

  • soit partage des frais concernant le loyer, l’entretien ou la nourriture ;
  • soit une répartition interne des tâches.

Si tu habites dans une chambre, que tu t’occupes de ton propre ménage et que tu ne partages aucun frais avec d’autres habitants, tu seras considéré comme isolé par l’ONEM même si certaines commodités (douche, WC, cuisine) sont communes. Cependant, s’il s’agit d’une chambre chez tes parents ou chez un membre de ta famille, tu ne seras pas considéré comme « isolé ».

La durée de ton chômage

Les allocations de chômage ne sont pas limitées dans le temps. Elles diminuent cependant progressivement. On distingue 3 périodes d’indemnisation :

  • 1ère période = 1ère année de chômage. Elle est divisée en 3 phases (3 mois, 3 mois et 6 mois). A chaque changement de phase, tes allocations sont susceptibles de diminuer.
  • 2ème période = Sa longueur dépend de ta carrière professionnelle. Elle dure au minimum 4 mois et au maximum 3 ans. Elle est divisée en 6 phases maximum. A chaque changement de phase, tes allocations sont susceptibles de diminuer.
  • 3ème période = débute à la fin de la 2ème période.

Les montants

Tu trouveras un tableau récapitulatif en fonction de ta situation personnelle et familiale en cliquant sur l’image qui y est associée:

Si tu es cohabitant avec charge de famille:

Tableau pour cohabitant avec charge de famille

Si tu es isolé:

isole

 

Si tu es cohabitant:

cohabitant

Les allocations sont soumises à un précompte professionnel de 10,09%. Certaines catégories de chômeurs ne sont toutefois pas soumises à ce précompte. Il s’agit notamment des chômeurs complets avec charge de famille et chômeurs complets isolés.

Date de mise à jour : 04/07/2014

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

148 questions pour “Quels sont les montants des allocations de chômage ?

  1. angélique
    25 avril 2015 à 17:40

    bonjour, ma fille fait des études supérieur elle aura 23 ans le 22 octobre il lui reste encore 2 ans à faire minimum,
    je travail à temps partiel avec complément AGR, quand elle aura 25 ans elle n’aura pas peux etre pas terminé ces études, que se passera t’il pour nous quand elle aura fini, sachant qu’il me reste encore 1 garçon? Merci

  2. eddy
    24 avril 2015 à 19:34

    bonjour;j ai percu une indemnitée en compensation de l onem qui ce termine le 21 juin 2015;je travaille depuis decembre comme interimaire;mais je voudrai m arretée fin juin et entamée une formation , pui-je m arretée de plein grée le 30 juin et sur quel calcul seront accordée mes allocation de chomage ? merci

    • 27 avril 2015 à 11:14

      Bonjour Eddy,

      Tu as le droit de travailler pendant la période couverte par une indemnité en compensation mais il est probable que le précompte professionnel de ton travail intérimaire ne soit pas adapté à cette situation. Ce qui signifie que les impôts risquent de te demander un complément lors de ta déclaration. N’hésite pas à discuter plus en détail de ta situation avec ton bureau des contributions.

      Si tu ne signes pas de nouveau contrat intérim après le 30 juin, tu devrais avoir droit au chômage. Attention, cependant, tu risques une sanction de l’ONEM si ces derniers apprennent que tu as refusé de signer un nouveau contrat (si l’employeur de dénonce par exemple).
      Tu ne cours en principe aucun risque (même si tu démissionnes ou refuses un nouveau contrat) si ton travail intérimaire se termine avant le 21 juin. Dans ce cas, tu pourras ouvrir directement un droit au chômage sur base du travail qui a ouvert le droit à l’indemnité en compensation. Tes allocations devraient être calculées sur base de ta dernière rémunération brute à cet emploi. Sauf si tu étais déjà au chômage dans les 48 derniers mois. Dans ce cas, le chômage est calculé sur la même base que précédemment.

  3. Calogero
    24 avril 2015 à 00:46

    Bonjour

    Voilà j’ai un petit soucis ma mère touche du chômage plus moi à charge je vien de trouver un boulot en tant que intérimaire .. Es ce que ma mère perceras du chômage ???

    • 24 avril 2015 à 13:33

      Bonjour Calogero,

      Si tu habites seul avec ta mère, tes revenus pourraient avoir un impact sur le chômage de ta mère.
      Cependant, il faut tenir compte de cette règle:
      « L’ONEM ne considérera pas le revenu professionnel de votre enfant comme un revenu professionnel dans les deux situations suivantes:
      – le montant brut du revenu professionnel ne dépasse pas 402,14 euros par mois;
      – il s’agit du premier revenu professionnel perçu par l’enfant après la fin des études, pendant une période de 12 mois, peu importe le montant. »

  4. elena
    22 avril 2015 à 16:15

    bonjour ce mois ci cela fera 1 an que je suis a la mutuelle. je suis mariée avec deux enfants donc je touchais environ 790/820 euros le mois. je recois une lettre comme quoi je diminue a 40% ce moi ci avec 31.44/jours. mon salaire sera de combien? car il n est pas noté sur combien de jours / semaines ils se basent (5 ou 6 ? )il y a t il un plafond minimum pour ce salaire? merci a vous.
    debut d incapacitée 15 avril 2014 a aujourdhui.
    basé sur un revenu precedent d environ 1250 euros je pense
    deux enfants bas age
    mari gagne 1600/ Brut

  5. gio
    22 avril 2015 à 14:43

    bonjour je voulais s avoir ma copine touche du chomage en isole avec un enfant a charge moi de rien du tout meme pas le cpas car j ai eu mon c 4 pour faute grave si on habite ensemble esque ces allocation diminueron ? si oui esque moi j ai le droit au cpas en cohabitant s achant quelle touvhe comme isoler au chomage ? merci bien a vous

    • 22 avril 2015 à 15:04

      Bonjour Gio,

      Tant que tu n’as aucun revenu ni aucune aide du chômage ou du CPAS, ta copine resteras cohabitante avec charge de famille si vous habitez ensemble. Par contre, elle deviendra cohabitante si tu es aidé par le CPAS ou que tu reçois des allocations de chômage.

      • gio
        22 avril 2015 à 15:22

        merci beaucoup de votre reponsse cela ma bien aider bonne fin de journnee a vous

  6. Pierre
    21 avril 2015 à 14:46

    Bonjour, merci pour ce site et vos réponses qui sont d’une grande aide pour s’y retrouver.

    Voici ma question je touche des allocations de chômage avec mon épouse comme personne à charge.
    Mon épouse aimerai travailler et faire de l’intérim quelques jours par mois. Quelle sont les implications par rapport à l’onem et la capac ? Dois-je le signaler à chaque fois ? Sera-t-elle toujours concidérée à charge ? Et enfin si il n’y a que quelques jours de travail par mois et si il y a un risque qu’elle ne soit plus considérée comme à charge cela vaut-il le coup ?

    Merci d’avance pour votre réponse,

    Pierre

    • 21 avril 2015 à 15:54

      Bonjour Pierre,

      Voici ce qui est indiqué à ce propos sur le site de l’ONEM (http://www.onem.be/fr/documentation/feuille-info/t147):

      « L’ONEM ne considérera pas le revenu de votre conjoint(e) ou de votre partenaire comme un revenu professionnel si les trois conditions suivantes sont remplies:
      – vous déclarez ces revenus auprès de votre organisme de paiement (sur un formulaire C1, disponible auprès de cet organisme) lorsque vous introduisez votre demande d’allocations ou au début de l’activité professionnelle ou de la cohabitation;
      – ces revenus proviennent d’un travail salarié;
      – le montant brut ne dépasse pas 750,94 euros par mois.
      Si les revenus de votre conjoint(e) ou partenaire sont variables, alors vous devez également introduire auprès de votre organisme de paiement un formulaire C110A (disponible auprès de cet organisme) pour le mois dans lequel le revenu ne dépasse pas ce montant.Si vous utilisez une carte de contrôle papier, joignez ce formulaire à cette carte de contrôle. »

  7. 19 avril 2015 à 15:47

    je suis d’origine tunisienne et je vis depuis 5 moins en Belgique et j’ai un numero d’identité national ;je veux savoir si je peux bénéficier de l’allocation de chômage d’après la convention entre la Belgique et la Tunisie le 15 décembre 1980 puisque j’ai toutes les preuves que j’ai travaillé pendant 8 ans en Tunisie.

  8. CHIHI
    17 avril 2015 à 17:12

    Bonjour,

    Actuellement, je travaille sous contrat article 60. Mon contrat à commencer le 01 juillet 2014 et prendra fin ce 30 juin 2015. Ce qui me fait un an de travail à temps plein après avoir fini mes études. Je vis avec mes parents. Quel serait le montant que je percevrai mensuellement?

    • 20 avril 2015 à 13:37

      Bonjour Chihi,

      Tout est expliqué ci-dessus.

      Le montant de ton allocation est calculé sur base de ton dernier salaire brut. Si tu es cohabitant,tu reçois 65% de ta dernière rémunération pendant les 3 premiers mois.
      N’hésite pas à nous joindre au 02/514.41.11 si tu veux en discuter.

  9. 16 avril 2015 à 14:15

    Je vous remercie pour la réponse ci-dessous, mais alors, sur quelles bases sont exclus les cohabitants? Les nouvelles réformes du gouvernement en parlent depuis janvier 2015 !

    Merci de me rassurer.
    Françoise

  10. livémont
    16 avril 2015 à 12:33

    Bonjour,
    Je vis en colocation. Je suis au chômage suite a une fin de contrat temps plein. Il y a de grandes chances que je ne trouve que un mi temps, aurais je tout de même droit au complément du chômage en étant en colocation? Je sais que si j étais isolée j y ai droit (a l heure actuelle je gagne plus au chômage que si je travaillais mi temps) mais qu’en est il dans le cas de la colocation?
    Merci

  11. 16 avril 2015 à 12:30

    Bonjour,
    Pourriez-vous me dire si je bénéficierais encore d’allocations de chômage en passant du statut d’isolée à cohabitante ?
    Je suis chômeuse indemnisée depuis 10/2011 en tant qu’isolée et dans la troisième période d’indemnisation.
    Quel sera le montant approximatif ? J’ai 55 ans fin de ce mois et est il possible que je n’aie plus d’indemnité ?
    Je vous remercie et vous souhaite une merveilleuse journée
    Francoise

    • 16 avril 2015 à 13:25

      Bonjour Françoise,

      Les allocations de chômage sur base du travail sont illimitées dans le temps.
      Votre changement de statut ne devrait donc pas vous faire perdre votre droit aux allocations de chômage. Par contre, vos allocations devraient diminuer de façon importante. Si vous êtes en 3ème période (forfaitaire), vos allocations vont passer de 953€ à 503€ par mois. Sauf si vous bénéficiez d’un complément d’ancienneté. Dans ce cas, vos allocations sont plus élevées: http://www.onem.be/fr/documentation/bar%C3%A8mes/chomage-complet-avec-complement-danciennete

  12. Anana
    14 avril 2015 à 13:27

    Bonjour…

    Étant isolé au chômage et n ayant plus d appartement dans quelques jour j aimerai faire une adresse de référence une fois radiée . ma question est la suivante :
    Es ce que mon allocations de chômage va t elle diminuer ????

    Merci encore…

    • 14 avril 2015 à 13:33

      Bonjour Anana,

      Non, ton allocation de chômage ne devrait pas diminuer. Tu peux continuer à être indemnisé comme isolé si tu n’as pas de domicile fixe pour autant que tu aies bien une adresse de référence.

  13. emelyne
    12 avril 2015 à 08:22

    Bonjour , je suis en période de separation avec mon conjoint. Je travail a temps partiel 4/5 (30h/ semaine) et gagne moin de 1500 € brut par mois .lorsque je trouverai un logement ( avec ma fille de 4 ans que j’ aurais a charge) pourrais je percevoir un complément de chômage ? Si oui que toucherais je ? Merci

  14. Martine
    10 avril 2015 à 17:53

    Bonjour, j’aurais voulu savoir à quel montant d’allocations de chômage et pour quelle durée peut
    prétendre une jeune cohabitante (25 ans) qui a terminé ses études en 09/2013, qui a travaillé en CDD 2 mois chez un employeur 11+12/2013, ensuite 6 mois et prolongation de 3 mois chez un autre employeur de 07/2014->04/2015. un contrat de remplacement est envisagé pour 3 semaines àpd 15/04 ->05/05/2015.
    J’ai bien vu le tableau, mais à quoi correspond la colonne Période 1, 2, 3 et aussi la colonne Phase …
    Merci de bien vouloir m’éclairer
    Martine.

  15. chahid
    10 avril 2015 à 01:31

    J’ai oublié de mentionner que c un appartement dune seule chambre et d’un canapis lit dans le salon..

  16. chahid
    10 avril 2015 à 01:28

    Bonjour, je suis un homme de 49 ans au chômage longue durée, je paye une.pension alimentaire qui se fait retirer automatiquement de mon chômage décision pris par le juge pour linstant jhabite seul dans un appartement et je suis considéré comme chef de menage isolé, je déménage dans un autre appartement louer par une autre personne qui est domicilié et habite la c’est un nouveau chômeur depuis le 25/03/2015. Ma question est se que sa va jouer sur mes indemnités de chômage et les indemnités de chômage de mon futur colocataire? Merci.a vous d’avance

    • 10 avril 2015 à 11:09

      Bonjour Chahid,

      Si tu vis avec une autre personne qui perçoit également des allocations de chômage, vous serez considérés tous les 2 comme cohabitants. Tes allocations de chômage (et les siennes si cette personne était considérée comme isolée jusque ici) vont diminuer.
      Le seul moyen de garder vos allocations telles qu’elles sont actuellement serait de prouver que vous ne partager rien et que tous les frais soient individualisé. Cependant, avec un appartement une chambre cela risque d’être impossible.

  17. Youyou
    8 avril 2015 à 22:15

    Bonsoir
    J’ai une question car mon syndicat ne sait pas me répondre.
    Je suis chef de famille, mon mari sans revenu, j’ai deux enfants, je recevais 1148 euros au chômage.
    Mon mari a trouvé un travail partiel (13h/semaine), et le syndicat m’a parlé d’une réduction du chômage mais sans aucun chiffre.
    Sauriez-vous me dire quels sont les barèmes, du moins une idée de comment faire pour retrouver un revenu « normal », peut-être que mon mari pourrait aussi demander un complément de chômage..etc
    je ne sais trop vers où aller.
    Merci d’avance

    • 9 avril 2015 à 11:24

      Bonjour Youyou,

      Si ton mari a des revenus professionnels supérieurs à 750,94 € brut/mois, tu percevras, alors, les allocations de chômage au taux cohabitant. Cela veut dire que tes allocations de chômage seront moins élevées.
      Ton syndicat devrait pouvoir te donner le nouveau montant de tes allocations.

      N’hésite pas à me recontacter si tu souhaites continuer la discussion.

      • Youyou
        9 avril 2015 à 15:27

        Merci pour cette réponse.
        Son salaire est de 550 euros brut, donc une idée de la réduction ?
        Le syndicat est pas très motivé pour répondre à mes questions.
        Désolé du dérangemen
        Merci

        • 10 avril 2015 à 09:48

          Bonjour Youyou,

          Comme son salaire brut est inférieur à 750,94 €, tu gardes tes allocations de chômage au taux chef de ménage. Tu devras, néanmoins, signaler à ton syndicat que ton mari a des revenus professionnels.

          N’hésite pas à me recontacter (02/514.41.11) si tu souhaites continuer la discussion.

  18. jd
    8 avril 2015 à 18:20

    Bonjour. De retour au chômage après una année de travail à temps plein sous ACTIVA. Le taux qui devrait m’être accordé doit-il être calculé par rapport à mon dernier salaire brut? Ou serai-je directement au taux que j’avais précédemment au chômage (taux cohabitant avec personne à charge et pas celui d’insertion (45 ans). Car le syndicat me dit que mon taux ne doit pas être recalculé… Or en lisant la réglementation c’est tout le contraire (4 denières semaines de références, 65 % du brut). Merci pour votre réponse. Didier

    • 9 avril 2015 à 09:47

      Bonjour JD,

      Pour récupérer des allocations de chômage de première phase (taux maximal) il faut travailler à nouveau 12 mois à temps plein sur une période de référence de 18 mois. Tu devrais donc retrouver des allocations de chômage de première phase (65% du salaire brut).
      Concernant le salaire pris en compte pour calculer les allocations de chômage, l’ONEM continue à calculer les allocations de chômage sur le premier salaire qu’ils ont utilisé pour faire faire le calcul la première fois que tu as perçu des allocations de chômage sauf si tu n’as pas perçu d’allocations de chômage pendant 2 ans et que tu as un nouveau salaire de référence. Il semble donc que dans ton cas, ton allocation de chômage sera calculé sur ton salaire précédent.
      Tu trouveras toutes ces explications ici: http://www.onem.be/fr/documentation/feuille-info/t67

  19. 5 avril 2015 à 19:22

    Bonjour

    je suis demandeuse d’emploi depuis janvier 2015, et je perçois mes allocations de chômage depuis mars 2015.
    je suis considérée comme isolée.
    hors, pour des raisons économiques et personnelles, j’envisage pendant quelques mois de revenir vivre dans ma famille.
    aurais je donc une diminution de mon allocation ?
    merci

    • 7 avril 2015 à 10:35

      Bonjour Olivia,

      Comme tu peux le lire ci-dessus, si tu n’habites pas seule et que tu ne peux pas justifier de charge de famille, tu es considéré comme cohabitante. Il y a cohabitation lorsque deux ou plusieurs personnes vivent sous le même toit ET règlent principalement en commun les questions ménagères.
      Tu trouveras dans le tableau ci-dessus, le montant des allocations de chômage au taux cohabitant.

      N’hésite pas à me recontacter (02/514.41.11) si tu souhaites continuer la discussion.

  20. Ela
    4 avril 2015 à 12:30

    Bonjour,

    Si une personne ayant comme revenus les allocations de chômage souhaite cohabiter avec une personne ayant comme revenus les allocations de CPAS, comment leurs revenus seront calculés? Et au final à deux en cohabitant ils toucheront combien ensemble?
    En sachant que le personne ayant les allocations de chômage touche un montant au environs de 835€ et la personne ayant les allocations de CPAS touche un montant au environs de 817€.

    Je vous remercie à l’avance

    • 7 avril 2015 à 11:45

      Bonjour Ela,

      Cela va dépendre du lien de parenté entre les personnes.
      Si vous êtes conjoints/partenaires, vous serez tous les deux considérés comme cohabitants. Cela veut dire que les allocations de chômage et le revenu d’intégration sociale du CPAS vont diminuer (taux cohabitant).
      Par contre, si la personne qui perçoit le revenu d’intégration sociale du CPAS est l’enfant ou le parent de la personne qui perçoit des allocations de chômage, celle-ci pourra avoir le statut de cohabitant ayant charge de famille et verra ses allocations de chômage augmenter (le RIS lui diminuera quand même).

      Si tu as d’autres questions, n’hésite pas à nous recontacter.

  21. Belkouch
    3 avril 2015 à 18:53

    Bonjour,j ai travail ds une société pendant 3 ans 86/87/88 depuis j ai quitté la belgique et je suis partie au Maroc sans toucher mon chômage est ce que j ai le droit aujourd hui droit au chômage en tenant compte de mes 3annee que j ai travaillé ici merci. Cordialement

  22. Pierre
    2 avril 2015 à 14:07

    Bonjour,

    Je suis salarié en France mais j’habite en Belgique. Si je suis licencié demain, Est ce que mon allocation de chômage payée par la Belgique sera bien calculée par mon salaire brut français? Car je vois que vous mettez que le salaire doit être lié à la sécurité sociale belge.(ce qui n’est pas le cas des salaires français, allemands ect) Je trouverais ça injuste d’obtenir une allocation basée sur un salaire brut de 1500 euros si j’en gagne le double en France…

    Pouvez-vous me renseigner car de plus en plus de belges travaillent maintenant en France, pays-bas ou Allemagne tout en continuant a habiter en Belgique. Il serait intéressant de voir le calcul clair du salaire brut étranger afin l’allocation de chômage perceptible.

    • 2 avril 2015 à 15:06

      Bonjour Pierre,

      Si vous prétendez aux allocations sans avoir travaillé en dernier lieu en Belgique, étant donné que vous avez gardé votre résidence en Belgique pendant votre occupation dans un autre pays de l’Union Européenne, c’est votre rémunération dans ce pays qui est prise en considération.

      • Pierre
        2 avril 2015 à 16:06

        Même si cette rémunération n’est pas assujettie à la sécurité sociale belge ?, Le calcul se fait bien sur le salaire brut étranger? et non sur base d’un salaire de référence qui est de 1.501,82€ brut? (comme précisé au dessus de votre page)

        • 2 avril 2015 à 16:45

          Oui, c’est bien ce que nous vous répondions.
          Dans le cas du travailleur frontalier, c’est bien la rémunération à l’étranger qui sert de base de calcul pour les allocations de chômage (et non le salaire de référence de 1501). Cette rémunération n’est forcément par assujettie à la sécurité sociale belge.
          Il s’agit d’une exception pour les travailleurs frontaliers (ceux qui travaillent à l’étranger tout en résidant en Belgique).

  23. semiha
    2 avril 2015 à 12:24

    J ai oubliè de preciser que ce petit coin cuisine se trouve à mon étage, à part la cuisine commune.

  24. semiha
    2 avril 2015 à 12:17

    Bonjour,
    Voila je travaille en tant qu employée a temps plein. Je loue, chez mes parent, un appartement avec cuisine commune. Mais seulement j ai un petit coin cuisine avec des couverts, micro ondes, tac électriques… Vu que je travaille temps plein je mange la plupart du temps dehors et ne cuisine pratiquement pas. Je voulais savoir si je peut être considerée isolée? Si pas que dois je faire?

    Merci

    • 2 avril 2015 à 12:26

      Bonjour Semiha,

      Si tu loues un appartement dans le même immeuble que tes parents, l’ONEM considère systématiquement que tu es cohabitante. Pour être considéré comme isolée, tu dois vivre seule.
      Si tu veux prouver à l’ONEM que tu es isolée tout en vivant chez tes parents, tu risques de devoir aller au Tribunal du travail. Si tu veux en discuter plus en détail, tu peux contacter ce service juridique gratuit:
      L’atelier des droits sociaux
      Rue de la Porte Rouge 4
      1000 Bruxelles
      Tel : (32) 2 512 71 57 – (32) 2 512 02 90
      Fax : (32) 2 512 76 68
      emploi@atelierdroitssociaux.be
      http://www.atelierdroitssociaux.be
      Service Emploi/Sécurité sociale/Aide sociale :
      mardi de 9h à 12h et de 13 à 16h
      mercredi de 9h à 12h
      jeudi de 16h à 20h (uniquement sur rendez-vous)

  25. marie
    2 avril 2015 à 10:17

    Bonjour voilà ma question j ai une incapacité reconnue de plus de 33 % reconnue onem en 2006.normalement j étais exclue en janvier 2015 comme j ai travaillé 7 mois mon exclusion est reportée a fin juillet 2015.j ai également introduit une demande pour 2 années supplémentaires vu les plus de 33% incapacite et nouvelle loi.j aimerai savoir si je travaille en ale 180h en 6 mois si on a tjrs droit a une dispense de 6 mois pour pas passer a l onem certain me dise que non.je précise je suis tjrs en insertion . merci

    • 2 avril 2015 à 12:20

      Bonjour Marie,

      IL est bien possible d’obtenir une dispense si tu as travaillé suffisamment en ALE:
      http://www.onem.be/fr/documentation/feuille-info/t22#h2_6

      Et il est bien possible également de prolonger ton droit aux allocations d’insertion grâce à une dispense. C’est indiqué sur le site de l’ONEM:
      « Situations dans lesquelles vous conservez le droit aux allocations d’insertion à l’expiration du crédit de 36 mois (éventuellement prolongé)
      Vous bénéficiez d’une dispense
      Si, au moment où le crédit de 36 mois (éventuellement prolongé) arrive à son terme, vous bénéficiez d’une dispense des obligations d’être inscrit comme demandeur d’emploi et d’être disponible pour le marché de l’emploi, vous pouvez continuer à percevoir d’allocations d’insertion jusqu’à la fin de cette dispense. »
      Source: http://www.onem.be/fr/documentation/feuille-info/t35#h2_7

  26. FABRIS
    1 avril 2015 à 22:50

    Bonjour j ai 3 enfants et ma femme est en conge parentale est ce que j ai droit au allocations d insertion comme cohabitant ou chef de famille??

  27. julie
    1 avril 2015 à 13:38

    bonjour
    je souhaite habiter avec mon compagnon qui travaille qui n’a pas d’enfants a charge , moi je suis au chomage et j’ai 2 enfants a charges quelle sera mon montant d’allocations de chomage si on se domicilie ensemble ? merci

    • 1 avril 2015 à 14:17

      Bonjour Julie,

      En habitant avec ton compagnon qui travaille, tu seras indemnisée au taux cohabitant (malgré tes enfants). Tu trouveras les explications sur le calcul des allocations et la dégressivité progressive ci-dessus.

      • julie
        1 avril 2015 à 14:28

        malgres qu’il ne travaille qu’a mi-temps ?

        • 1 avril 2015 à 14:35

          Oui. Sauf si ses revenus ne dépassent pas 750,94 euros brut par mois. S’il est en dessous ce de montant, tu pourrais toujours être cohabitante avec charge de famille.

  28. laurence
    31 mars 2015 à 11:29

    Bonjour,

    Je suis actuellement chef de famille avec un enfant de 18 ans, suite à quelques soucis financiers je devrais p être retourner chez mes parents.
    Ma maman n’a pas de revenus et mon papa est pensionné. est ce que je reste quand même chef de famille pour ma part avec ma fille ??
    En vous remerciant

    • 31 mars 2015 à 13:10

      Bonjour Laurence,

      Voici ce qui est indiqué à ce sujet sur le site de l’ONEM (http://www.onem.be/fr/documentation/feuille-info/t147#h2_4):
      « Vous cohabitez exclusivement avec des parents ou alliés jusqu’au troisième degré inclus et avec un ou plusieurs enfants?
      les pensions de ces parents ne sont pas un revenu de remplacement si le montant brut total de celles-ci ne dépasse pas par personne 2.102,28 euros par mois ».

      Cela signifie que si la pension de votre père ne dépasse pas ce montant, vous restez « chef de famille ». Dans le cas contraire, vous serez indemnisée au taux cohabitant.

  29. Amélie
    30 mars 2015 à 17:35

    Bonjour, je vous explique ma situation. Je vis seul avec mes enfants depuis mon divorce (2013), je travaille a temps partiel et j’ai un complément de chômage. Mon compagnon et moi aimerions vivre ensemble. A partir d’avril, je serai en préavis pendant 7 semaines et au chômage après. Mon compagnon est également au chômage avec 1 enfant a charge. J’aimerai savoir quels seront nos revenus de chômage chacune si nous nous domicilions ensemble? Merci pour votre aide.

    • 31 mars 2015 à 09:54

      Bonjour Amélie,

      Si vous vivez ensemble, vous serez tous les deux indemnisés au taux cohabitant.
      Tu trouveras les explications sur le calcul et la dégressivité des allocations de chômage ci-dessus.
      Si tu veux discuter plus en détail de votre situation précise, tu peux nous joindre au 02/514.41.11

  30. Marina
    27 mars 2015 à 14:00

    Bonjour,

    Je vis seule avec mon fils de 33 ans qui est polyhandicapé (aveugle et autiste). Il perçoit une pension de handicapé, je suis actuellement au chômage. Mon fils est domicilié chez moi et est sous minorité prolongée. Pour la mutuelle et les contributions il est considéré comme étant financièrement à ma charge.
    Ce matin, je suis allée à mon organisme de paiement et j’ai dû actualisé ma situation familiale. La dernière fois que cela avait été fait c’était en 2012. L’employée a demandé le montant que perçoit mon fis. Je suis considérée comme cohabitante avec charge de famille jusqu’à maintenant. Que va-t-il se passer maintenant pour moi ? Mon statut va-t-il changer ou vais-je garder le statut de cohabitante avec charge de famille ?
    D’avance, je vous remercie de votre réponse

  31. Antonio
    25 mars 2015 à 14:52

    Bonjour,
    je suis chômeur de longue durée en allocation d’insertion. Mais allocations devaient prendre fin au début janvier 2015, mais je suis tombé malade depuis octobre 2014 et donc en mutuelle. j’aurais aimé savoir si mon crédit temps de 36 mois est perdu ou si il me reste quand même les trois mois quand je serais de nouveaux inscris au chômage? De même, pour récupérer mes droits aux allocations de chômage, je dois travaillé 18 mois. Si je reste sous la mutuelle pendant toute cette période, cela est il considéré comme si j’avais travaillé??
    Merci pour vos réponses.

    Antonio.

  32. rch
    23 mars 2015 à 09:49

    J’aimerais savoir après 1 ans e travaille en art 60 ,le montant du chômage et la durée du chômage. Je suis cohabitent avec plusieurs personne .

    • 23 mars 2015 à 16:11

      Bonjour Rch,

      Si tu n’as jamais eu le chômage auparavant, tu devrais recevoir pendant les 3 premiers mois 65% de ta dernière rémunération brute plafonnée. Les allocations sont soumises à un précompte professionnel de 10,09%. Tu trouveras toutes les explications ci-dessus.
      Le chômage sur base du travail est illimité dans le temps.

  33. silvio
    22 mars 2015 à 22:28

    bjr ma femme est au chomage et je travaille elle a charge de ma fille elle gagne 503 e si elle enleve ma fille de sa charge combien vas t elle perdre merci

    • 23 mars 2015 à 15:16

      Bonjour Silvio,

      Tu peux pendre ta fille à ta charge sans crainte que son chômage ne diminue. Elle ne perdra rien du tout. Elle est déjà indemnisée comme cohabitant au montant le plus bas (donc il n’est pas possible qu’elle gagne moins).

  34. sam
    20 mars 2015 à 16:25

    bonjour
    je suis chômeuse de longue durée, depuis avant 2012, j’été convoquée a RVA en octobre dernier pour un 2 eme entretien et malheureusement c’étai négative donc ils ont suspendu mon chômage pendant 4 mois du 1 décembre 2014 jus’au 31 mars 2015, et la dame qui m’a reçu m’a dit qu’ils vont même pas me rappeler après ces 4 mois puisque en décembre 2014 je vais avoir plus 3 ans de chômage et le syndicat me la confirmé. donc j’ai perdu espoir et maintenu j’ai reçu une convocation de RVA encore.
    sachant que pendant ces 3 dernière années j’ai bénéficier d’une dispense d’un an et demi de pour raison sociale et familiale et depuis septembre je prends des cours de néerlandais 4*3 heures par semaines.

    MERCI DE VOTRE REPENCE

    • 20 mars 2015 à 16:55

      Bonjour Sam,

      Si tu étais bénéficiaire d’allocations d’insertion et que ton crédit de 36 mois est bien terminé, il se peut que cette convocation soit juste une erreur de RVA.
      Si tu veux en discuter, nous pouvons te téléphoner (si tu nous communiques un numéro où te joindre). Sinon tu peux nous joindre au 02/514.41.11

  35. Brigitte
    20 mars 2015 à 12:12

    Bjr.

    Je suis maman seule avc 2 enfants a charge. Je percois des allocations de chomage et familiales. J ai un ami qui est sans abri avc une adresse au cpas. Quel va etre mon stqtut si je le laisse habiter chez moi? Lui aussi est chomeur et touche 950 euros par moi. Moi j en touche 1100 car je suis considère comme chef de famile.

    Bien a vous
    brigitte

    • 20 mars 2015 à 13:29

      Bonjour Brigitte,

      Si votre ami chômeur habite avec vous, vous serez tous les deux indemnisés au taux cohabitant. Cela signifie que vos allocations à tous les deux risquent de diminuer.

      • Brigitte
        20 mars 2015 à 14:48

        Ok. Piur l instant il est en suspension de chomage. Si il etait rayé completement est ce que je serais tjrs diminuée ou est ce que je reste chef de famille?

        Brigitte

        • 20 mars 2015 à 15:04

          Si votre ami renonce à ses allocations de chômage ou perd son droit et qu’il n’a aucun revenu (pas d’aide du CPAS), vous garderez votre taux « chef de famille ».

  36. wiart
    20 mars 2015 à 08:00

    Bonjour, je travaille depuis +-2 ans en CDD ( plusieurs cdd , de 3 mois et 6 mois).
    Mon contrat prend fin ce 27 mars 2015 et ils ne me le renouvellent pas car je suis enceinte. (d’1 mois +-)
    Je vais donc retomber au chomage , étant cohabitante et enceinte et ayant travaillé ces 2 dernières années que vais je toucher ?
    J’avais un salaire brut de 900 euros

    • 20 mars 2015 à 10:24

      Bonjour Wiart,

      Je suppose que tu travailles à temps partiel (vu le montant de ton salaire brut).
      Tu trouveras les explications sur les demi-allocations de chômage sur cette page: http://www.bruxelles-j.be/exercer-tes-droits/tes-droits-au-chomage/travailler-a-temps-partiel/
      Si tu as travaillé à temps plein auparavant (ou que tu étais au chômage à temps plein) et que tu avais demandé le statut de travailleuse à temps partiel avec maintien des droits, tu devrais avoir droit à des allocations de chômage à temps plein (celles dont on parle ci-dessus).
      Si tu veux discuter plus en détail de ta situation, tu peux nous joindre au 02/514.41.11

  37. farah
    19 mars 2015 à 13:11

    bonjour,

    j ai travaille trois annees en algerie et aujourdhui je suis marie a une belge et je vis en belgique. Je travail en interim contrat journalier. Ma femmme, elle travaille a mi temps cdi. Nous touchons en moyenne entre 900 ou 1300 €. puis je demander le chomage pour mes periode sans contra d interim? bien a vous

  38. marechal
    18 mars 2015 à 21:46

    bonjour j’habite actuellemnt chez les parents de mon copain je travail depuis deux ans en creche a 3/4 temps esque je peut toucher un complement de chomage ?

    • 19 mars 2015 à 10:22

      Bonjour Marechal,

      Si tu n’as jamais travaillé à temps plein avant, il parait très peu probable que tu puisses prétendre à une AGR (complément du chômage). Surtout en étant cohabitante.
      Il pourrait malgré tout être intéressant de demander le statut de travailleuse à temps partiel avec maintien des droits: http://www.bruxelles-j.be/exercer-tes-droits/tes-droits-au-chomage/travailler-a-temps-partiel/
      Même si tu n’as pas droit à l’AGR, cela peut avoir un impact positif pour d’autres secteurs de la sécurité sociale (pension, incapacité de travail,…).
      Si tu veux discuter plus amplement de ta situation, tu peux nous joindre au 02/514.41.11

  39. Steve
    18 mars 2015 à 18:38

    Bonsoir,

    J’ai été licencié au mois de Novembre 2014 après avoir été employé 14 ans dans la même entreprise.
    Il s’agit d’une rupture immédiate du contrat de travail (licenciement faute grave) pour des motifs qui ne tiennent pas la route après mon organisme syndical.
    Depuis mon licenciement mon ancien employeur refuse de me fournir mes documents sociaux (formulaire C4, Attestation de vacances et attestation de travail) afin de régler ma situation financière.
    Mon organisme syndical a envoyé des rappels à mon employeur en lui demandant de me transmettre mes documents sociaux mais malheureusement sans aucun retour.
    Le service juridique de mon organisme syndical m’a conseillé de prendre contact avec le service public fédéral des inspections social et aussi avec l’ONEM afin de porter plainte, de demander leurs interventions auprès de l’entreprise et de prendre les mesures les plus adéquates pour faire cesser ces pratiques.
    Ma situation familiale actuelle. Je suis divorcé depuis janvier 2013, j’ai deux enfants que je prends un week end sur deux avec une pension alimentaire de 200 Euros / mois et mon dernier salaire de 2990 Euros Brut / mois, j’ai un appartement que je partage avec ma nouvelle copine, son revenu plafonnée à 2380 Brut / mois.
    Les deux questions que je me pose est : le calcul de l’allocation de chômage ? Ma situation familiale est considéré comme cohabitant avec charge de famille sachant que je reçois mes enfants deux weekends / mois et que je paye une pension alimentaire ?
    Je vous remercie d’avance de vos explications et de votre aide.

    • 19 mars 2015 à 10:14

      Bonjour Steve,

      Nous sommes tout-à-fait d’accord avec les conseils du syndicat. Plains-toi des carences de cet employeur auprès du Contrôle des lois sociales: http://www.emploi.belgique.be/defaultTab.aspx?id=6552
      Et informe également ton bureau de chômage de la situation.

      Pour répondre à tes questions, la façon de calculer les allocations de chômage est expliquée ci-dessus. Pendant les 3 premiers mois, tu recevras 65% de ta dernière rémunération brute plafonnée. Tes allocations seront soumises à un précompte professionnel de 10,09%.
      Tu serais cohabitant avec charge de famille si tu habitais seul (grâce au paiement de la pension alimentaire). Mais vu que tu habites avec une compagne qui a des revenus professionnels, tu es considéré comme cohabitant par l’ONEM (les enfants ne changent rien pour l’ONEM dans cette situation).

  40. adam
    18 mars 2015 à 15:41

    salut
    je suis belge ayant 42 ans et je suis por le moment en chomage en plien temp maisje recois que 540 le minimum
    de plus j ai ma mere a charge sana revenu elle a l age de 66 ans et mon petit frere qui suit ses etudes a mons
    la question est ce que j ai le droit pour une aide sociale

    • 18 mars 2015 à 15:51

      Bonjour Adam,

      Le montant de 540€ semble beaucoup trop bas pour un cohabitant avec charge de famille. Si tu perçois des allocations de chômage à temps plein au taux cohabitant avec charge de famille, tu ne peux normalement pas recevoir moins de 1134,90€/mois.
      Il semble qu’il y ait une erreur quelque part. Ou peut-être reçois-tu des demi-allocations de chômage sur base d’un travail à temps partiel? Si c’est le cas et que vous n’avez aucune autre ressource pour le ménage, une aide du CPAS devrait être la solution: http://www.bruxelles-j.be/exercer-tes-droits/obtenir-de-laide-du-cpas/

      • adam
        18 mars 2015 à 16:11

        salut
        je suis en chomage pour la troisieme annees donc il y avait une deminution progressif

        • 18 mars 2015 à 16:16

          Si tu es au chômage à temps plein en tant que cohabitant, le montant forfaitaire (=le minimum) est de 503€.
          Mais d’après ce que tu nous dis, tu n’es pas cohabitant. Si tu vis avec ta mère et ton frère qui n’ont aucun revenu, tu devrais être indemnisé au taux cohabitant avec charge de famille. Dans ce cas, le minimum est de 1134,90€/mois.

          • adam
            18 mars 2015 à 18:34

            ma mere n pa s de revenu mais mon frere travaille un jour par semain comme job etudiant

            • 19 mars 2015 à 10:05

              Les revenus d’un contrat d’occupation étudiant ne sont pas pris en compte par l’ONEM. Si ton frère n’a pas d’autre revenu, il peut être considéré comme personne à ta charge vis-à-vis de l’ONEM.

  41. fabrice
    18 mars 2015 à 11:52

    Bonjour je me separe dans 1 mois et retourne vivre chez ma mère qui touche une pension de 1078 euros est ce vrai que sa pension n est pas considérée comme revenu de remplacement si le montant ne dépasse pas 1296 EUR et que je pourrai être chef de ménage pour elle d après ce que j ai lu

    • 18 mars 2015 à 12:12

      Bonjour Fabrice,

      Oui, c’est tout-à-fait correct.
      Voici ce qui est indiqué sur le site de l’ONEM (http://www.onem.be/fr/documentation/feuille-info/t147#h2_4):
      « Vous cohabitez exclusivement avec des parents ou alliés jusqu’au troisième degré inclus?
      les pensions de ces parents ne sont pas un revenu de remplacement si le montant brut total de celles-ci ne dépasse pas par personne 1.296,09 euros par mois ».

  42. Gaia
    18 mars 2015 à 11:48

    Bonjour,
    Je reçois des allocations depuis le mois de juillet 2014.
    Je voudrais savoir si je vais garder une partie de mes allocations avec un contrat de travail mi-temps et comment les calculer.
    Merci d’avance.

    • 18 mars 2015 à 12:09

      Bonjour Gaia,

      Tu trouveras les informations à ce sujet sur cette page:
      http://www.bruxelles-j.be/exercer-tes-droits/tes-droits-au-chomage/travailler-a-temps-partiel/
      Le droit à l’AGR dépend de nombreux paramètres et son calcul est très complexe.
      Voici ce qui est expliqué sur le site de l’ONEM:
      « Si, en tant que chômeur, vous reprenez un emploi à temps partiel, vous pouvez, sous certaines conditions, percevoir une allocation à charge de l’ONEM en plus de votre rémunération. Cette allocation, appelée allocation de garantie de revenu (AGR), vise à vous garantir un revenu global (rémunération + allocation) qui:
      – est au moins égal à votre allocation de chômage si votre emploi à temps partiel ne dépasse pas 1/3 temps;
      – est supérieur à votre allocation de chômage si votre emploi à temps partiel dépasse 1/3 temps. Plus l’horaire de travail est élevé, plus la différence est importante. »
      Cette réglementation, relativement complexe, vous est expliquée en détail sur: http://www.onem.be/fr/documentation/feuille-info/t70#pdf-hide-source

  43. VALIRE
    17 mars 2015 à 18:05

    Bonjour,

    Je suis intérimaire depuis le mois d’octobre ( à temps plein ) et je risque de perdre mon emploi prochainement ( période creuse ). J’habite seul depuis un mois et je ne pense pas être dans les conditions d’un travailleur de -36ans comme expliqué plus haut ( ou alors, c’est tout pile ). A combien vont s’élever mes allocations si je perds mon emploi demain ?

    Merci pour ce forum

  44. Steve
    13 mars 2015 à 17:42

    Je rectifie mon dernier commentaire ce n’est pas un contrat ddi mais dd
    Merci

  45. Steve
    13 mars 2015 à 17:34

    Bonjour
    J’ai travaillé pendant 3fois 3 trois mois avec contrat ddi
    Je recois du chomage 37£ ,or je gagnais selon les mois 2400£ comme ouvrier mecano
    Je vis chez mes parents
    Es ce normal !
    Merci de votre réponse

    • 16 mars 2015 à 10:07

      Bonjour Steve,

      Tout dépend de ta situation avant ces 9 mois de travail.
      Pour récupérer ses allocations de chômage au taux octroyé en 1ere période (65%), il faut travailler 12 mois à temps plein pendant une période ininterrompue d’au moins 18 mois.
      Dans ce cas, on récupère les allocations qu’on avait précédemment en première période mais on ne prendra pas en compte le dernier salaire comme base de calcul. La rémunération journalière moyenne, qui a été prise en considération au début du chômage, est maintenue comme base de calcul de l’allocation de chômage pendant toute la durée du chômage.
      Toutefois, cette base de calcul est revue lorsque le travailleur introduit une nouvelle demande d’allocations au moins 24 mois après sa plus récente journée indemnisée comme chômeur complet à condition qu’il y ait dans cette période une rémunération qui peut être prise comme base de calcul.

      • Steve
        16 mars 2015 à 10:30

        Bonjour Tout d’abord merci pour votre réponse
        Avant je travallais sous contrat stagiaire du 31/10/2009 et ce pendant 3 ans ensuite je fesait 30 heures semaine comme mecano du 1/10/2012 au 15/04/2014 par la suite 3 fois 3mois de 38 heures en dd Je voudrai savoir si 37£ est donc le bon montant du chomage !
        Merci de votre réponse

        • 16 mars 2015 à 10:35

          As-tu déjà bénéficié du chômage précédemment? Par exemple, entre le 15/04/14 et le premier CDD de 3 mois ?

          • Steve
            16 mars 2015 à 12:29

            oui j’ ai été au chomage du 14/04/2014 au 22/04/2014

            • 16 mars 2015 à 12:53

              Ton chômage est donc calculé sur base de la même rémunération que celle qui t’a ouvert le droit en avril 2014. Ton dernier salaire de 2400€ ne peut malheureusement pas être pris en compte par l’ONEM (une interruption du chômage de 24 mois minimum aurait été nécessaire pour cela).

  46. isenguerre
    12 mars 2015 à 17:47

    Bonjour , j ai travaillé 1 ans à temps plein 1 ans à 3/4 temps et 9 moisà mi temps . A quel type de chômage ai je droit ? ( ils vont se basé sur base des étude ou d un travaille ) ? Merci de répondre

    • 13 mars 2015 à 11:12

      Bonjour Isenguerre,

      Pour avoir droit aux allocations de chômage, il faut avoir travaillé 312 jours à temps plein sur une période de 21 mois précèdent ta demande (si tu as moins de 36 ans). Cette période peut être prolongée. Tu trouveras toutes les informations sur cette page: http://www.bruxelles-j.be/exercer-tes-droits/tes-droits-au-chomage/quelles-conditions-dois-tu-remplir-pour-beneficier-des-allocations-de-chomage/

      Pour avoir droit à des allocations de chômage complète sur base d’un travail à temps partiel, le calcul est un petit peu plus compliqué. Tu dois calculer le nombre d’heures réelles que tu as effectué que tu multiplies par 6 puis tu diviseras le tout par les heures prestées sur une semaine pour un temps plein.

      Le travail à temps partiel peut également parfois ouvrir le droit à des demi allocations de chômage.

      Si tu as besoin d’aide pour faire les calculs, n’hésite pas à nous recontacter (02/514.41.11) avec les dates précise où tu as travaillé.

  47. Hassania
    11 mars 2015 à 21:54

    bonsoir je suis une femme qui a travailer 17 moie je suis age de 38 ans esque j ai le droit ay al locación chomage

    • 12 mars 2015 à 13:49

      Bonjour Hassania

      Pour avoir droit aux allocations de chômage, il faut remplir plusieurs critères. Tu trouveras ces différents critères sur cette page : http://www.bruxelles-j.be/exercer-tes-droits/tes-droits-au-chomage/quelles-conditions-dois-tu-remplir-pour-beneficier-des-allocations-de-chomage/
      Tu verras qu’un des critères est d’avoir travaillé 468 jours au cours des 33 mois précédant la demande.
      Si tu as travaillé à temps plein pendant 17 mois complet, tu devrais être plus ou moins à 442 jours, ce qui n’est pas suffisant pour ouvrir un droit au chômage.
      Cependant, si tu as travaillé avant dans un autre emploi, il faut comptabiliser ces jours également.

      N’hésite pas à nous recontacter (02/514.41.11) si tu souhaites préciser ta situation et faire un calcul plus précis de tes jours de travail.

  48. Laurent
    11 mars 2015 à 14:03

    Bonjour

    Je vous explique ma situation. Je suis divorcé depuis janvier 2015 j’ai deux enfants que je prends un week end sur deux, j’ai un appartement que je partage avec une dame âgée en attendant de me refaire financièrement mais je n’ai pas de place pour loger mes enfants. Ma copine qui est au chômage avec deux enfants a charge veut bien héberger mes enfants les week end ou je les ai seulement j’ai peur que mon ex femme ne lui fasse des ennuis avec le chômage et que de ce fait elle soit considérée comme cohabitante. Pouvez vous m’éclairer à ce sujet là. Moi je suis ouvrier et donc j’ai un revenu.

    • 11 mars 2015 à 16:07

      Bonjour Laurent,

      Si ta copine héberge deux enfants supplémentaires, cela ne devrait pas changer sa situation. Elle restera cohabitante avec charge de famille. Par contre, si tu habites aussi avec ta copine et les enfants, elle deviendrait cohabitante à cause de tes revenus.
      Il est important que tu puisses prouver à l’ONEM (en cas de souci avec eux) que tu habites bien dans ton appartement.

      • Laurent
        12 mars 2015 à 07:25

        Toutes mes affaires sont dans l’appartement en co-location, je passe souvent là voir en rentrant du boulot et j’y loge de temps en temps c’est tout. Mais si elle peut héberger mes enfants ses week end là je peux y rester ? car je ne veux pas qu’elle doivent s’en occuper car se sont mes enfants pas les siens. Merci pour votre précision

        • 12 mars 2015 à 13:57

          Nous supposons que oui, tu peux y rester les week-end où tes enfants y sont. Il s’agit de ta vie privée et personne ne peut t’obliger à dormir tous les soirs à ton adresse principale, celle où tu es domicilié.
          Ce qui est important c’est que tu puisses prouver (contrat de bail, paiement de loyer et de charges,…) que tu disposes bien d’un autre logement.

  49. christophe
    9 mars 2015 à 23:38

    bjr
    mon patron risque de me licencié
    quel serais le montant net que je pourrais bénéficier au chomage
    je travaille pour lui depuis juillet 2002 a plein temp en tant qu’ouvrier
    je suis en couple et vie avec ma compagne,je ne suis pas déclaré en tant que cohabitant légal,nous avons un enfant qui est a la charge d’elle
    merci

    • christophe
      9 mars 2015 à 23:44

      petit detail je viens de terminer mon congé parental a mi-temp pendant 8mois et je lui ai proposé de continuer a mi-temp car je n’ai personne pour garder mon enfant
      raison pour laquel il n’as pas le choix que de me licencié

      • 10 mars 2015 à 10:13

        Bonjour Christophe,

        Si l’employeur est d’accord de te licencier, tu devrais avoir droit au chômage. Pour ne pas risquer de sanction, il ne faudrait pas que l’employeur indique sur le C4 que c’est toi qui ne voulait plus travailler à temps plein. Sinon, tu risquerais une sanction de l’ONEM.
        Selon que ta compagne bénéficie ou non de revenus, tu seras indemnisé au taux cohabitant ou cohabitant avec charge de famille. Tu trouveras les explications sur la manière de calculer tes allocations ci-dessus.

        • christophe
          10 mars 2015 à 10:30

          ma compagne perçois un revenu
          je serais donc cohabitant ou cohabitant avec charge de famille?
          et vu que mes derniere rémuneration etais a mi-temp de mon congé parental d’une periode de 8mois mes allocation seront t’elle calculé sur cette base ou sur mon salaire a temp plein?
          merci

          • christophe
            10 mars 2015 à 10:37

            je suis en couple mais pas marié et non déclaré en tant que couple légal

            • 10 mars 2015 à 10:40

              Cela n’a pas d’importance. C’est la situation effective qui compte pour l’ONEM.

          • 10 mars 2015 à 10:38

            Si le revenu de ta compagne dépasse 750,94 euros brut par mois, tu seras indemnisé comme cohabitant.
            Tes allocations de chômage seront calculées sur base de ta rémunération à temps plein (pas sur base d’un mi-temps).

            • christophe
              10 mars 2015 à 11:01

              ok donc si j’ai bien compris mon calcul est le suivant
              je perçois les 3 premiers mois 65% de mon dernier salaire brut auquel je retire encore 10.09% de cotisation

            • 10 mars 2015 à 11:12

              Oui, c’est bien ça. Tu as bien compris.

  50. Benedicte
    6 mars 2015 à 14:50

    Bonjour,

    je travaille depuis 12 ans dans une même boîte, les affaires ne vont pas bien. Mon patron parle de me licencier, n’ayant pas d’autre possibilité.

    Je lui proposerais bien d’utiliser un de mes congés parentaux (j’ai 3 enfants) à raison de 2x3mois en mi-tps, cela permettrait moins de frais à la boite et moi de profiter un peu de mes enfants.

    Cela permettra peut-être à la société de remonter et par la même à moi de garder mon poste.

    Je voulais juste savoir si ça ne fonctionne pas et qu’après ces 6 mois mi-tps parentaux je suis quand même licencié cela aura-t-il un impact néfaste sur mon chômage ou pas ? Car si oui je garde mes congés parentaux pour un autre job et je laisse faire sa procédure. Tant pis

    D’avance merci pour votre réponse.

    • 6 mars 2015 à 14:56

      Bonjour Bénédicte,

      Non, un congé parental n’entraîne aucun impact négatif pour ton droit au chômage. Tes allocations de chômage seraient bien calculées sur base de ta rémunération « normale » et non sur celle reçue pendant le congé parental. Tu peux donc proposer sans crainte cette solution à ton employeur.

  51. Chris
    6 mars 2015 à 11:40

    Bonjour,

    J’ai été licenciée en mai 2014 par mon employeur suite à l’avis du médecin conseil qui a décidé que je ne pouvais plus remplir mes fonctions d’employée vis à vis des charges à porter, entre autre. Je suis donc au chômage depuis mai/juin 2014. Début avril 2015, donc dans quelques jours j’atteins l’âge de 55 ans. Mon conjoint perçoit quant à lui un salaire supérieur à 3000/brut mensuel. Vais-je percevoir le supplément d’âge à 55 ans dès que j’aurais 1 an de chômage complet? Mes allocations de chômage vont diminuer jusqu’à quel montant sachant que j’ai un passé professionnel de 3/4 temps ou mi-temps valant environ 17 années temps plein? Vu que j’atteins 55 ans Est-ce utile de demander une visite au médecin de l’ONEM pour être reconnue éventuellement à plus de 33 °/° d’incapacité. Je suis 3 x semaines un traitement à l’hôpital (kiné, et autres). Merci pour votre réponse. Cordialement.

    • 6 mars 2015 à 13:08

      Bonjour Chris,

      La réglementation pour le complément d’ancienneté vient d’être modifiée (depuis le 01/01/15):
      « Le complément d’ancienneté ne peut plus être accordé à partir du 1er janvier 2015. Les chômeurs qui ont perçu un complément d’ancienneté en décembre 2014 peuvent continuer à percevoir ce complément. Un droit au complément d’ancienneté peut toutefois encore être accordé après le 1er janvier 2015 à certains travailleurs. Il s’agit de travailleurs licenciés dans le cadre d’une restructuration, de travailleurs occupés dans un métier lourd ou de travailleurs qui justifient d’un passé professionnel d’au moins 35 ans. »
      Source: http://www.onem.be/fr/nouveau/reglementation-chomage-quest-ce-qui-change-au-1er-janvier#sthash.s5no0ksp.dpuf

      Etant un centre d’information pour les jeunes, nous ne sommes pas spécialisés dans les règles spécifiques pour les chômeurs de plus de 50 ans. Mais je vous invite à contacter ce service juridique gratuit:

      L’atelier des droits sociaux
      Rue de la Porte Rouge 4
      1000 Bruxelles
      Tel : (32) 2 512 71 57 – (32) 2 512 02 90
      Fax : (32) 2 512 76 68
      emploi@atelierdroitssociaux.be
      http://www.atelierdroitssociaux.be
      Service Emploi/Sécurité sociale/Aide sociale :
      mardi de 9h à 12h et de 13 à 16h
      mercredi de 9h à 12h
      jeudi de 16h à 20h (uniquement sur rendez-vous)

      • Chris
        6 mars 2015 à 21:53

        Merci pour avoir pris le temps de répondre et pour les liens. Bien à vous.

  52. Vincent
    3 mars 2015 à 20:43

    Bonsoir,

    Tout d’abord, merci pour ce forum qui est riche d’enseignements.

    Voici ma question. J’ai été licencié au mois de juillet 2014 après avoir été employé 10 ans dans la même entreprise.

    Il s’agit d’une rupture immédiate du contrat de travail (licenciement économique) avec paiement d’une indemnité de préavis équivalente à un peu plus de 10 mois de salaire (non prestation du délais préavis).

    Je devrais donc bénéficier d’une allocation de chômage, basée sur la dernière rémunération brute perçue, au plus tôt une fois la période couverte par l’indemnité de préavis écoulée, soit vers juin 2015.

    Je n’ai pas retravaillé depuis juillet 2014 mais j’ai l’opportunité de travailler pour un cdd de 1 mois en 4/5. La rémunération brute sera donc bien moindre que celle de mon précédent emploi.

    La question que je me pose est : le calcul de l’allocation de chomage (que je perceverai uniquement à la fin du premier préavis écoulé, vers juin 2015) sera t-elle basée sur ma rémunération brute du cdd de 1 mois en 4/5 ou bien sur la rémunération brute de mon précédent emploi pour lequel j’ai percu les indemnités de préavis ?

    Merci pour votre réponse.

    • 4 mars 2015 à 13:37

      Bonjour Vincent,

      Si ton contrat à 4/5ème se termine bien avant la fin de tes 10 mois de préavis non prestés, tes allocations de chômage seront calculées sur base de ton travail de 10 ans. Lors de ta demande d’allocations de chômage en juin, tu ne devras pas remettre le C4 du CDD d’un mois que tu t’apprêtes à commencer.

  53. Aural
    3 mars 2015 à 13:37

    Bonjour,

    Depuis septembre, mes propriétaires ont créé un kot étudiant en plus de mon logement dans l’habitation où j’habite.
    Nous avons chacune notre chambre, notre propre salle de bain et nos propres WCs, seule la cuisine est commune mais nous y avons nos propres rangements et notre propre frigo. Nous vivons nos vies chacune de notre côté, payons nos propres produits ménagers, notre nourriture, etc., la seule « vie commune » que nous avons est lorsqu’on se dit « bonjour / bonne journée » en se croisant dans le hall d’entrée.

    J’ai apporté à l’ONEM des copies de nos contrats de bail respectifs qui stipulent bien les délimitations de nos espaces de vie et le fait que nous payons chacune nos charges séparément ; des copies de documents de l’étudiante stipulant son statut d’étudiante (donc sans revenus) + sa domiciliation en suisse ; j’ai conservé mes souches d’achat de produits ménagers et de nourriture pour « au cas où ».

    L’ONEM me demande une copie de la composition de ménage pour compléter mon dossier… Problème, la maison qui était avant sous-numérotée (nous avons nos chambres dans deux bâtiments séparés) a été remise en maison unifamiliale, elle apparaît donc sur ma composition de ménage… D’après la commune, il faudrait que les propriétaires puissent sous-numéroter l’habitation pour que je puisse être considérée comme isolée. Mais comme je vais commencer un CDI temps plein ce mois-ci, je doute que les propriétaires commencent à payer des frais pour régler ça d’autant que la question sera de toute façon désuète puisque je ne serai plus sur le chômage.

    Du coup, que puis-je faire vis-à-vis de l’ONEM pour prouver ma bonne foi ? Dois-je demander un entretien pour leur expliciter directement la situation délicate dans laquelle je me trouve et leur demander directement ce que je suis tenue de faire ? Ou vais-je devoir leur rembourser les quelques mois où j’ai été payée au taux d’isolée alors qu’ils me considèrent comme cohabitante ?

    Merci d’éclairer ma question, je dois encore retourner au syndicat mais à chaque fois je tombe sur une personne différente, on me donne des informations différentes, et après une dizaine d’aller-retours entre syndicat, administration communale, police de quartier, je commence à être fatiguée et à ne plus savoir quoi faire…

    • 3 mars 2015 à 15:27

      Bonjour Aural,

      Tu sembles disposer de suffisamment de preuves pour démontrer que vous ne partagez aucun frais. Mais, de toute façon, vu que ta colocataire est sans revenu, nous ne voyons pas ce que l’ONEM pourrait te reprocher.

      En fait, l’idéal aurait été de mettre cette étudiante (avec son accord) à ta charge et cela t’aurait permis de recevoir les allocations de chômage au taux cohabitant avec charge de famille.
      Les conditions pour être à charge financièrement du chômeur sont les suivantes:
      – ne pas bénéficier de l’aide du CPAS;
      – ne pas être à charge d’un parent qui peut prétendre à des allocations familiales (par exemple, une étudiante cohabite avec un chômeur. Les parents de l’étudiante perçoivent les allocations familiales pour leur fille. L’étudiante ne peut être considérée comme partenaire);
      – ne pas être à charge d’un autre chômeur avec lequel le partenaire cohabite (un partenaire ne peut être à charge de plusieurs chômeurs);
      – le partenaire ne peut être marié avec un conjoint cohabitant avec lui et avec le chômeur;
      – remplir une déclaration auprès de l’organisme de paiement.

      Vu que ton chômage est bientôt terminé, tu ne souhaiteras probablement plus effectuer ce changement. Nous pourrions donc te conseiller en effet de prouver ta bonne foi auprès de ton bureau de chômage en leur expliquant en détail la situation lorsque tu leur remettras cette composition de ménage.

  54. Pascal
    3 mars 2015 à 07:38

    Bonjour et merci pour votre site,
    Ma question à moi est la suivante : J’ai été licencié au 01/04/2014 par mon employeur alors que j’étais en invalidité. Ma fin d’invalidité prend effet au 01/04/2015 et donc je dois m’inscrire au chômage.
    Quel montant vais-je toucher en sachant que ma dernière rémunération était supérieur à 2.500 brut (travail sans interruption de 1998 à 2014). Le fait d’avoir été en invalidité avec une indemnisation moindre va-t-elle jouer dans mon indemnité au chômage ?
    Je suis considéré comme cohabitant.
    Merci pour vos renseignements.

    • 3 mars 2015 à 14:08

      Bonjour Pascal,

      Le fait d’avoir été indemnisé par la mutuelle pendant plus d’un an n’aura aucune incidence sur votre allocation de chômage.
      Vous serez bien indemnisé en débutant en phase 1.1. Vous toucherez les montants de la colonne de droite de ce tableau:
      http://www.bruxelles-j.be/wp-content/uploads/2013/10/cohabitant.png
      Attention, les allocations des cohabitants sont soumises à un précompte professionnel de 10,09%.

      • Pascal
        3 mars 2015 à 14:47

        Merci pour votre réponse.
        Précision : mon incapacité totale a duré du 01/08/2012 au 01/04/2015 et j’ai été licencié le 01/04/2014. Un impact ?

  55. Pamela
    2 mars 2015 à 08:44

    Bjr, savez vous me dire si en etant en stage d’attente du forem,(jamais touché de chomage et suis cohabitante ) es ce que en me mettant sur la mutuelle pour problemes personnelles (depression) vais je toucher un revenu ? cela va t’il diminuer mon chef de famille ? Merci d’avance

    • 2 mars 2015 à 16:12

      Bonjour Pamela,

      Les journées d’incapacité de travail sont considérées comme des journées d’indisponibilité. Elles prolongent donc le stage d’insertion professionnelle. Si par exemple tu es en incapacité pendant un mois, le stage est prolongé d’un mois. Il est conseillé de prévenir le Forem.
      Tu n’as pas droit à des indemnités d’incapacité de travail sauf si tu peux prouver 120 jours de travail ou assimilés au travail au cours des six mois précédant l’incapacité de travail.
      Si tu n’as droit à aucun revenu, cela n’aura pas d’impact sur les revenus du chef de famille.

  56. philippin
    1 mars 2015 à 15:02

    est ce possible, qu un couple separés et étant passés au tribunal pour les pensions alimentaires??l homme peut il passé chef de famille et percevoir plus que le revenu isolé avec effet retro actif de 3 mois pour pouvoir payer la pension de 300 euro pour 3 enfants,…et l ancienne compagne garder son chomage de chef de menage car elle a garde exlusive des enfants?

    • 2 mars 2015 à 15:09

      Bonjour Philippin,

      Si tu vis seul et que tu paies une pension alimentaire (sur base d’une décision judiciaire ou d’un acte notarié), tu es considéré comme cohabitant avec charge de famille.
      L’ancienne compagne peut également bénéficier du même taux si elle vit seule avec les enfants.
      Par contre, récupérer le chômage de manière rétroactive est généralement impossible. Mais nous ne savons pas ce que tu entends exactement par là. Le changement de situation aurait dû être déclaré immédiatement à l’organisme de paiement. En le déclarant 3 mois après, il se peut que cela soit trop tard pour les mois écoulés. Mais je te conseille d’en discuter directement avec l’organisme de paiement.

      • francis
        15 avril 2015 à 11:44

        bonjour,

        je risque de perdre mon emploi et comment savoir

        quel serait mon statut vis a vis du chômage ?

        je suis en ménage avec ma compagne ,elle est indépendante.
        moi je suis ouvrier ,j’ai 55 ans , je travail comme ouvrier depuis l’age de 18 ans .

        nous avons 1 fils toujours aux études , et fiscalement a ma charge.

        bien a vous .

        • 15 avril 2015 à 11:57

          Bonjour Francis,

          En vivant avec une compagne indépendante, vous serez indemnisé au taux cohabitant (peu importe le montant de ses revenus).

          • francis
            15 avril 2015 à 13:34

            j’ai oublier de signalé ,
            que si je perd mon emploi ,s’est suite a des problèmes de santé, gros problèmes de dos ( nombreuses recidives e arrets de travail depuis 2010) et que cette fois, le médecin du travail veux me déclaré inapte au travail .je suis mécanicien .
            en arrêt de travail depuis octobre 2014 .
            j’ai passé tout les examens .
            et vu les resultats ,mon médecin traitant me conseil de plus travailler .
            actuellement sur la mutuelle , je voudrai quand meme essayer de reprendre mon boulot avec un mi-temps mutuelle .

            • 15 avril 2015 à 14:06

              Pour avoir droit au chômage, vous devez être apte au travail. Si vous perdez votre emploi et que vous n’êtes pas apte au travail, c’est la mutuelle qui continuera de vous indemniser jusqu’à la fin de votre incapacité.