Bruxelles-J

Quels sont les montants des allocations de chômage ?

Print this pageEmail this to someoneShare on FacebookTweet about this on Twitter

Cette fiche explique la manière de calculer les allocations de chômage complet sur base du travail. Les allocations d’insertion (=allocations de chômage sur base des études) ne se calculent pas de la même manière (voir la fiche quels sont les montants des allocations d’insertion ?).

Les allocations de chômage sont accordées pour tous les jours de la semaine à l’exception des dimanches (6 allocations par semaine).

Le montant des allocations de chômage dépend de trois critères :

  • ta dernière rémunération brute ;
  • ta situation personnelle et familiale (cohabitant avec charge de famille, isolé, cohabitant) ;
  • la durée de ton chômage (3 périodes d’indemnisation).

Ta dernière rémunération brute

Le montant de ton allocation est calculé sur base de ton dernier salaire brut plafonné à 2.466,59€ (pour les 6 premiers mois de la première période d’indemnisation).

L’ONEM prend en compte ta dernière rémunération à condition que :

  • ce jour fasse partie d’une période de travail d’au moins 4 semaines qui se suivent chez le même employeur ;
  • cette rémunération soit assujettie à la sécurité sociale belge.

Si ces conditions ne sont pas remplies, le montant de l’allocation de chômage est calculé sur base d’un salaire de référence qui est de 1.501,82€ brut.

Ta situation personnelle et familiale

Si tu es cohabitant avec charge de famille (anciennement appelé « chef de ménage »), tu reçois 65 % de ta dernière rémunération pendant les 3 premiers mois. Du 4ème mois au 16ème mois, tu reçois 60 % de ta dernière rémunération. Ensuite, cela dépend de la longueur de ta carrière professionnelle. Lorsque tu arrives en dernière période de chômage, tu reçois une allocation forfaitaire de 1134,90€/mois.

Si tu es isolé, tu reçois 65 % de ta dernière rémunération pendant les 3 premiers mois. Du 4ème mois au 12ème mois, tu reçois 60 % de ta dernière rémunération. Ensuite, tu reçois 55 % de ta dernière rémunération pour une durée qui dépend de la longueur de ta carrière professionnelle. Lorsque tu arrives en dernière période de chômage, tu reçois une allocation forfaitaire de 953,16€/mois.

Si tu es cohabitant, tu reçois 65 % de ta dernière rémunération pendant les 3 premiers mois. Du 4ème mois au 12ème mois, tu reçois 60 % de ta dernière rémunération. Ensuite, tu reçois 40 % de ta dernière rémunération pour une durée qui dépend de la longueur de ta carrière professionnelle. Lorsque tu arrives en dernière période de chômage, tu reçois une allocation forfaitaire de 503,62€/mois.

Dans quel cas es-tu considéré comme cohabitant avec charge de famille ?

  • Si tu vis seul et que tu paies une pension alimentaire (sur base d’une décision judiciaire ou d’un acte notarié).
  • Si tu cohabites avec un conjoint ou un partenaire (marié ou non) ne disposant ni de revenus professionnels, ni de revenus de remplacement.
    Dans ce cas, la présence d’autres personnes dans le ménage ne modifie pas ta situation, même si ces personnes disposent de revenus.
  • Si tu ne cohabites pas avec un conjoint ou un partenaire mais exclusivement avec :
    • un ou plusieurs enfant(s) à condition que tu puisses prétendre aux allocations familiales pour au moins un de ceux-ci ;
      Ou
    • un ou plusieurs enfant(s) à condition qu’aucun de ceux-ci de dispose de revenu professionnels ou de remplacement ;
      Ou
    • un ou plusieurs enfants (avec bénéfice d’allocations familiales pour au moins un) et d’autres parents ou alliés jusqu’au troisième degré inclus. Pour autant que ces derniers ne disposent ni de revenus professionnels, ni de revenus de remplacement ;
      Ou
    • un ou plusieurs parents ou alliés jusqu’au troisième degré inclus, ne disposant ni de revenus professionnels, ni de revenus de remplacement.

Dans ce cas, la présence d’autres personnes dans le ménage ne modifie pas ta situation à condition que ces personnes ne disposent d’aucun revenu (professionnel ou de remplacement).

Les revenus professionnels d’un enfant ne sont pas pris en compte si le montant brut ne dépasse pas 402,14€ par mois. Les revenus professionnels d’un enfant ne sont pas considérés comme des revenus, peu importe le montant de ce revenu, pendant une période de 12 mois prenant cours le jour où l’enfant perçoit pour la première fois un revenu professionnel après la fin de ses études.

Dans quel cas es-tu considéré comme isolé ?

Tu es considéré comme isolé lorsque tu habites seul.

Dans quel cas es-tu considéré comme cohabitant ?

Si tu n’habites pas seul et que tu ne peux pas justifier de charge de famille, tu es considéré comme cohabitant.

Il y a cohabitation lorsque deux ou plusieurs personnes vivent sous le même toit ET règlent principalement en commun les questions ménagères.

Si tu habites dans une maison communautaire, l’ONEM considère qu’il y a cohabitation lorsque les commodités sont utilisées en commun et qu’il y a :

  • soit partage des frais concernant le loyer, l’entretien ou la nourriture ;
  • soit une répartition interne des tâches.

Si tu habites dans une chambre, que tu t’occupes de ton propre ménage et que tu ne partages aucun frais avec d’autres habitants, tu seras considéré comme isolé par l’ONEM même si certaines commodités (douche, WC, cuisine) sont communes. Cependant, s’il s’agit d’une chambre chez tes parents ou chez un membre de ta famille, tu ne seras pas considéré comme « isolé ».

La durée de ton chômage

Les allocations de chômage ne sont pas limitées dans le temps. Elles diminuent cependant progressivement. On distingue 3 périodes d’indemnisation :

  • 1ère période = 1ère année de chômage. Elle est divisée en 3 phases (3 mois, 3 mois et 6 mois). A chaque changement de phase, tes allocations sont susceptibles de diminuer.
  • 2ème période = Sa longueur dépend de ta carrière professionnelle. Elle dure au minimum 4 mois et au maximum 3 ans. Elle est divisée en 6 phases maximum. A chaque changement de phase, tes allocations sont susceptibles de diminuer.
  • 3ème période = débute à la fin de la 2ème période.

Les montants

Tu trouveras un tableau récapitulatif en fonction de ta situation personnelle et familiale en cliquant sur l’image qui y est associée :

Si tu es cohabitant avec charge de famille :

Tableau pour cohabitant avec charge de famille

Si tu es isolé :

isole

 

Si tu es cohabitant :

cohabitant

Les allocations sont soumises à un précompte professionnel de 10,09 %. Certaines catégories de chômeurs ne sont toutefois pas soumises à ce précompte. Il s’agit notamment des chômeurs complets avec charge de famille et chômeurs complets isolés.

Date de mise à jour : 04/07/2014

Tu as une question ?

Remplis le formulaire ci-dessous.

Ton adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec un *

*


128 questions pour “ Quels sont les montants des allocations de chômage ?

  1. Sabine
    le 6 juillet 2015 à 17:49

    Bonjour je suis ai chômage depuis 3 mois et je touche un forfait de 503 euros du fait que ma fille était indépendante et vivant avec moi…depuis aujourd’hui elle c.est inscrite comme demandeuse d.emploi après 1an a son propre compte. .ma question est va t.elle toucher du chômage et si oui vais je être diminuer du bien. ..merci

    • Infor Jeunes Bruxelles
      le 7 juillet 2015 à 10:06

      Bonjour Sabine,

      Si votre fille ouvre un droit a des allocations d’insertion au taux cohabitant et que vous n’habitez qu’à deux, vous pourrez redevenir cohabitante avec charge de famille (et vos allocations devraient être de 1134,90€). En effet si son allocation ne dépasse pas 425,36 euros par mois (ce qui correspond au montant des allocations d’insertion au taux cohabitant), l’ONEM la considérera sans revenu.
      Si vous voulez discuter plus en détail de votre situation, vous pouvez nous joindre au 02/514.41.11 (et demander François)

  2. Jef
    le 6 juillet 2015 à 13:27

    Je viens d’être licencié après 3 ans et 11 mois. La société va me verser mon préavis. A l’échéance de mon préavis, si je n’ai rien retrouvé, quels allocations de chômage auraient droit ? Existe t-il un plan pour les plus de 50 ans ?
    Merci.

    • Infor Jeunes Bruxelles
      le 6 juillet 2015 à 16:24

      Bonjour Jef,

      Comme tu peux le lire ci-dessus, ton allocation de chômage est calculée sur base de ton dernier salaire brut et varie en fonction de ta situation familiale. Pour tout le monde, durant les 3 premiers mois le montant de l’allocation de chômage est équivalente à 65% du salaire brut (avec un plafond salarial maximal de 2466,59 euros brut).
      Bruxelles-j est une plate-forme d’information jeunesse, nous ne sommes donc pas spécialisé dans les questions concernant les personnes de plus de 50 ans.
      En fonction de la convention collective de travail (CCT) et de ton passé professionnel, peut-être pourrais-tu ouvrir un droit au régime de chômage avec complément d’entreprise (anciennement appelé pré-pension). Tu trouveras plus d’informations à ce sujet sur le site de l’ONEM: http://www.onem.be/fr/documentation/feuille-info/t3

  3. gasca
    le 3 juillet 2015 à 19:52

    e d apres combien moins du travaille,c est possible pour prendre le chomagge????
    onem+fgtb sont tres MENTEUR!!!!

    seulement capac,dit la verite– c est mon experiment

    dans belgique,90% du interim et syndicat non respecte le droits,aller et experimentee!!!a votre faux organisations

  4. eddydidi
    le 3 juillet 2015 à 18:36

    bonjours en septembre je vais faire un essai pour travailler dans le secteur imprimerie. l employeur doit il me donner un contrat indétèrminé ou un contrat d essai?

    • Infor Jeunes Bruxelles
      le 6 juillet 2015 à 10:59

      Bonjour Eddydidi,

      Les périodes d’essai n’existent quasiment plus: http://www.bruxelles-j.be/travailler/ton-premier-emploi/quest-ce-que-la-periode-dessai/

      Si ton contrat n’est ni étudiant ni intérimaire et qu’il prévoit quand même une période d’essai, cette dernière n’a pas de valeur. La clause du contrat qui prévoit cette période d’essai est nulle.

      L’employeur peut te proposer un CDD (contrat à durée déterminée). S’il n’est pas satisfait de l’essai, il peut ne pas renouveler le contrat au terme du CDD.
      Il peut aussi te proposer un CDI. Dans ce cas, il pourra te licencier avec un préavis de 2 semaines pendant les 3 premiers mois.

  5. Zookie
    le 3 juillet 2015 à 15:09

    Bonjour,
    J’ai travaillé en France.
    D’abord un cdi qui s’est terminé en septembre 2014 par un licenciement économique pour lequel j’ai touché une indemnité légale de licenciement. et des indemnités pour les congés non pris.
    Ensuite, un CDD qui s’est terminé (expiration du contrat) pour lequel j’ai touché un indemnité de précarité.des indemnités pour les congés non pris
    Pour le calcul de mes allocations au chômage, est ce que ces indemnités vont me valoir une période de carence ?
    Si oui, comment calcule-t-on cette période, je ne trouve rien à ce sujet sur le site de l’onem.

    Merci à vous pour votre réponse,

    Zookie

    • Infor Jeunes Bruxelles
      le 3 juillet 2015 à 15:38

      Bonjour Zookie,

      Je suppose que vous êtes travailleuse frontalière et que vous habitez en Belgique.
      Dans le cas, contraire, il faut travailler au moins un jour en Belgique pour que l’ONEM prenne en compte des prestations à l’étranger.
      Si on reçoit une indemnité de préavis, il faut se présenter le premier jour suivant la fin de la période couverte par cette indemnité. Il ne peut y avoir cumul des allocations de chômage avec les indemnités de préavis.
      Mais vous n’êtes pas dans cette situation.
      Les indemnités pour les congés non pris ne sont pas pris en compte par l’ONEM. Vous trouverez les informations sur les vacances du chômeur sur cette page: http://www.bruxelles-j.be/exercer-tes-droits/tes-droits-au-chomage/as-tu-droit-a-des-vacances-lorsque-tu-es-chomeur/

      L’indemnité de précarité n’existe pas en Belgique. Donc la réglementation de l’ONEM ne semble pas prévoir ce cas de figure.
      D’après une information obtenue par téléphone du service réglementation de l’administration centrale de l’ONEM, si en France, cette indemnité de précarité est cumulable avec le chômage, votre bureau de chômage s’alignera sur cette pratique. Et vous pourrez alors cumuler votre chômage avec l’indemnité de précarité.

  6. CARMEN
    le 2 juillet 2015 à 13:21

    Bonjour

    Mon mari est en chômage , il touche +/- 500 euro par moi . Je travaille .Ma mère a aménage chez nous . Elle travaille mais assez suivant elle est en chômage technique . Est que le fait que elle cohabitant maintenant chez nous va changer le chômage de mon mari ? Est que sa va diminuer encore ?

    • Infor Jeunes Bruxelles
      le 2 juillet 2015 à 16:53

      Bonjour Carmen,

      Non, son chômage ne vas pas diminuer à cause des revenus de ta mère.
      Il est déjà au taux le moins avantageux (cohabitant) donc rien ne change pour lui avec l’arrivée de ta mère.

      • Carmen
        le 2 juillet 2015 à 21:49

        Merci pour votre réponse .

  7. Arat
    le 1 juillet 2015 à 22:21

    Bonjour,

    J’ai 27 ans et je suis sans revenu. Puis-je (à 27ans) être à charge de mon père ? Celui-ci reçoit en ce moment au taux isolé. Si je deviens à la charge de mon père, il aura le statut de cohabitant avec charge de famille ?

    Merci

    • Infor Jeunes Bruxelles
      le 2 juillet 2015 à 09:56

      Bonjour Arat,

      Il n’y a pas d’âge limite pour être à charge d’un parent. Tu peux donc bien être à sa charge.
      Si tu vis seul avec ton père et que tu n’as aucun revenu, ton père sera indemnisé au taux cohabitant avec charge de famille.

  8. Elodie
    le 1 juillet 2015 à 18:22

    Bonjour,

    Je suis au chômage de puis plus d’un an et j’ai remarqué il y a quelques mois que chaque mois on me retire 15e de mon chômage. C’est le premier mois de chômage où je suis tombé au forfait de base donc c’est un peu dérangeant d’avoir 15€ de moins…
    Est-ce normal? Ou dois-je me rendre à mon syndicat?

    Merci

    • Infor Jeunes Bruxelles
      le 2 juillet 2015 à 09:49

      Bonjour Elodie,

      Cela parait étrange. Soit il s’agit d’une diminution à cause de la dégressivité (mais cela ne provoque pas une diminution chaque mois en principe) soit il s’agit d’une erreur du syndicat (ou du bureau de chômage), soit c’est le syndicat qui prélève sa cotisation mensuelle de cette manière.
      Nous te conseillons de poser la question à ton syndicat.

  9. Loulou1994
    le 1 juillet 2015 à 14:13

    Bonjour voilà je suis au chômage chaque moi je gagne 432 euro plus mes allocation familiale comme je suis en dessous de barème je me suis mise cohabitant légal avec mon copain qui lui travail temps plein donc à un salair je vais toujours toucher mes allocation familiale ou pas merci

    • Infor Jeunes Bruxelles
      le 2 juillet 2015 à 09:40

      Bonjour Loulou1994,

      Si tu es indemnisée par le chômage, tu n’as pas droit à tes allocations familiales. Je suppose que les 432€ ne proviennent pas du chômage mais d’une formation d’apprenti ou de chef d’entreprise (à l’EFP ou l’IFAPME). Dans ce cas, tu peux en effet garder les allocations familiales (tant que tu as moins de 25 ans et que tu gagnes moins de 520,08€ brut par mois). Le salaire de ton copain n’a pas d’impact sur ton droit aux allocations familiales.

      • Loulou1994
        le 2 juillet 2015 à 13:32

        J’ai fait du cefa j’ai terminer mes étude je gagne 432 au chômage et je touche toujours mes allocation familiale car j abite avec mon copain on c lmit cohabitant légal je vais toujours les toucher merci

        • Infor Jeunes Bruxelles
          le 2 juillet 2015 à 16:48

          Si tu reçois des allocations d’insertion, tu n’as plus droit aux allocations familiales. Préviens au plus vite ta caisse d’allocations familiales de la situation. Si tu as reçu des allocations familiales pour des mois où tu as aussi reçu les allocations d’insertion, tu devras très probablement rembourser ces allocations familiales (puisque tu n’y avais normalement pas droit).

  10. rachid
    le 1 juillet 2015 à 11:17

    Bonjour,
    Je suis propriétaire et ce mois ci le locataire du 1 ier étage déménage J’ai mon fils qui est au chômage en tend que cohabitant et il voudrais habité seul et ne trouve pas de logement peux t-il louer au premier étage avec preuve du contrat de location ainsi que preuve de facture a son nom du gaz de l’eau et de l’électricité et une preuve de paiement de loyer par virement bancaire pour être en tend qu’isoler même si c’est la même adresse et que le propriétaire porte le même nom que le locataire

    Merci

    ben à vous

    • Infor Jeunes Bruxelles
      le 1 juillet 2015 à 16:03

      Bonjour Rachid,

      Comme vous pouvez le lire ci-dessus:
      « Si tu habites dans une chambre, que tu t’occupes de ton propre ménage et que tu ne partages aucun frais avec d’autres habitants, tu seras considéré comme isolée par l’ONEM même si certaines commodités (douche, WC, cuisine) sont communes. Cependant, s’il s’agit d’une chambre chez tes parents ou chez un membre de ta famille, tu ne seras pas considérée comme « isolé ». »

      Généralement ce genre de situation est considéré par l’ONEM comme de la cohabitation. Puisqu’ils considèrent que les deux critères fixés par l’article 59 de l’AM sont remplis à savoir « vivre sous le même toit » et « régler en commun les questions ménagères ».

      Par prudence, nous préférons vous conseiller de le déclarer comme cohabitant. Mais vous estimez pouvoir prouver le caractère séparé de son logement avec le vôtre, vous pourriez le déclarer comme isolé.

      Pour savoir comment l’ONEM interpréterait cette situation, vous pouvez écrire au service ruling de votre bureau de chômage. Vous trouverez plus d’infos à ce propos sur le site de l’ONEm: http://www.onem.be/fr/documentation/feuille-info/t91

  11. Vava
    le 1 juillet 2015 à 07:22

    Bonjour,
    Je suis au chômage actuellement et je suis une formation à la VDAB, j’ai constaté que mes 3 enfants ne sont plus à ma charge depuis janvier 2015, je suis cohabitante avec mon compagnon qui est revenu à la maison en janvier, lui il travaille mais n’a pas les enfants à sa charge, je dois retourner à mon syndicat pour les prévenir de leur erreurs est-ce que çela va changer mes allocations de chômage complet indemnisé ?
    Bien à vous,
    Vanessa

    • Infor Jeunes Bruxelles
      le 1 juillet 2015 à 12:37

      Bonjour Vanessa,

      Cela parait normal. Si tu vis avec un compagnon qui a des revenus (supérieurs à 750,94€ brut par mois), tu es indemnisée au taux cohabitant. La présence d’enfants ne change rien vis-à-vis de l’ONEM dans ce cas. Tes allocations ne devraient donc pas augmenter. Tu devrais restée au taux cohabitant.

  12. steph
    le 30 juin 2015 à 16:08

    Bonjour, pourriez-vous me dire quand la csc paie le chômage si c’est pour le premier du mois, le 10 ou la mi-mois svp.

    Merci à vous

    • Infor Jeunes Bruxelles
      le 30 juin 2015 à 16:13

      Bonjour Steph,

      Cela peut dépendre d’un cas à l’autre et d’un organisme de paiement à l’autre. Nous te conseillons de poser directement la question à la CSC.

      Une chose est sûre: le paiement est souvent plus rapide que le délai légal d’un mois.
      « L’organisme de paiement doit payer les allocations dans un délai d’un mois. Ce délai d’un mois prend cours en principe le troisième jour ouvrable qui suit la transmission de l’autorisation de paiement par le bureau du chômage. Toutefois, ce délai ne peut prendre cours qu’à partir du jour où la carte de contrôle du mois concerné et les autres pièces justificatives éventuelles sont parvenues à votre organisme de paiement ou les données de la carte de contrôle électronique sont confirmées. »
      Source: http://www.onem.be/fr/documentation/feuille-info/t81#h2_2

  13. raquel
    le 29 juin 2015 à 09:16

    Bonjour:je vien de demande le chômage pour la premiere fois mon salair:1300 brut et mon mari travaille son saliare c est:790 combien je peus touche merçi bien

    • Infor Jeunes Bruxelles
      le 29 juin 2015 à 15:50

      Bonjour Raquel,

      Si ton mari gagne plus de 750,94 euros brut par mois, tu seras considérée comme cohabitante.
      Dans ce cas, tu vas percevoir durant les 3 premiers mois 65% de ton salaire brut soit environs 845 euros par mois. Les 9 mois suivants, tu percevras 60% de ton salaire brut soit environs 780 euros par mois. Ensuite, les allocations de chômage continueront de diminuer comme dans le tableau « cohabitant » ci-dessus.

  14. Vasilica
    le 27 juin 2015 à 11:57

    Bonjour , J’ai 27 ans je suis cohabitante , ma maman est femme au foyé et papa pensionné.
    J ai travaillé du 1er septembre 2014 au 30 juin 2015 en CDD 18h/semaine en tant que animatrice extrascolaire.
    Mon contrat reprend le 1 septembre 2015
    Ce qui veux dire que pendant juillet / août je redeviens demandeuse d’emplois mais avec une promesse d’engagement venant de mon Patron.
    Combien vais je percevoir pour la période de juillet / août??
    Je vous remercie d’avance pour votre réponse.

    • Infor Jeunes Bruxelles
      le 29 juin 2015 à 13:08

      Bonjour Vasilica,

      Notre réponse est juste en dessous. Nous supposons que c’est toi qui a posé la question au nom de Mary.

      • Vasilica
        le 1 juillet 2015 à 00:56

        Oui oui merci

  15. Mary
    le 27 juin 2015 à 11:10

    Bonjour , voici ma situation
    J ai travaillé du 1er septembre au 30 juin en CDD 18h/semaine , en tant que animatrice extrascolaire et cohabitante.
    Mon contrat sera renouvelé à partir du 1 septembre , donc pendant juillet / août je redeviens demandeuse d’emplois mais avec une promesse d’embauche venant bien-sûr de mon
    Patron.
    Combien vais je percevoir pour la période de juillet / août ?
    En vous remerciez d’avance

    • Infor Jeunes Bruxelles
      le 29 juin 2015 à 12:03

      Bonjour Mary,

      Quelle était ta situation avant ce contrat (autre contrat de travail, chômage, stage d’insertion)?
      Sur base uniquement de ce contrat, tu n’ouvres pas de droit au chômage. En effet, il faut avoir travaillé au moins 312 jours sur une période de 21 mois.
      Si avant ce contrat, tu faisais ton stage d’insertion, peut-être l’as-tu maintenant terminé et tu peux demander des allocations d’insertion.
      Tu trouveras plus d’informations sur le stage d’insertion sur cette page: http://www.bruxelles-j.be/travailler/ton-premier-emploi/le-stage-dinsertion-professionnelle/
      N’hésite pas à nous recontacter par écrit ou par téléphone (02/514.41.11 – demander Laetitia) pour éclaircir ta situation.

      • Vasilica
        le 1 juillet 2015 à 00:55

        Precedament j’ai été 5 mois au chômage , avant j’ai travaillé 4 mois sous plan activa et de 2011 à 2013 j’étais sous contrat PTP.

        • Infor Jeunes Bruxelles
          le 1 juillet 2015 à 12:00

          Bonjour Vasilica.

          Si tu percevais des allocations de chômage avant, tu devrais pourvoir récupérer ton droit à la fin de ce contrat. Le montant de tes allocations de chômage devrait être identique au montant des allocations de chômage que tu avais juste avant ce contrat. En effet, les périodes de travail de plus de 3 mois mettent la dégressivité en pause le temps du contrat de travail.

          • Vasilica
            le 1 juillet 2015 à 21:16

            Merci beaucoup

  16. rayan
    le 26 juin 2015 à 19:56

    bonjour
    mon épouse vient de demande le chaumage ,et moi je gagne 790 brute par moi et je travaille en Allemagne combien .elle touchera pour le premier moi

    • Infor Jeunes Bruxelles
      le 29 juin 2015 à 13:03

      Bonjour Rayan,

      Le montant des allocations chômage dépend de la situation de la personne. Votre femme a-t-elle déjà travaillé ? Si oui, elle devra prouver un certain nombre de jours pendant une certaine période. Si elle a moins de 36 ans, elle devra ainsi prouver 312 jours de travail au cours des 21 mois précédent la demande. Si vous êtes domiciliés ensemble, ses allocations seront calculées au taux « cohabitant » (parce que vous gagnez plus de 750,94€ brut par mois). Le plus facile est qu’elle se rende à son syndicat (ou à la CAPAC si elle n’est pas syndiquée) afin de faire le point, concrètement, sur sa situation. Bien à vous.

  17. Michael
    le 26 juin 2015 à 18:51

    Je touche en ce moment plus ou moins 1034 eur/mois d’allocations de chômage et j’habite seul.
    J’ai des problèmes financiers, aussi ma mère m’a proposé de me louer une de ses chambres à un prix modique pour pouvoir m’aider. Mais son aide sera-t-elle apprécier ? mes allocations de ch^mage ne risquent-elle pas de diminuer fortement malgré que je lui paierai un loyer ?

    • Infor Jeunes Bruxelles
      le 29 juin 2015 à 12:00

      Bonjour Michael,

      L’ONEM n’octroie pas le statut « isolé » à la personne qui loue une chambre chez un membre de sa famille, même si elle est complètement indépendante et qu’il n’existe pas de répartition des frais du ménage. Tu seras donc considéré comme « cohabitant ». Le montant de tes allocations chômage va ainsi logiquement diminuer. Si on se reporte au tableau ci-dessus(http://www.bruxelles-j.be/wp-content/uploads/2013/10/cohabitant.png), on peut constater que tu risques de ne plus toucher que 645€/mois (si tu es bien en phase 2C3).
      Bien à toi.

  18. Adel
    le 26 juin 2015 à 00:29

    Bonjour voilà ma questions, je benefice d allocations de chomage complet depuis 3 mois, plafonne au maximum je touche 1225 je crois, et je vie chez mes parents donc cohabitant taxer de 10, des cacahuètes de %, si je prend un appartement et je met ma femme a charge qui elle est inscrite comme demandeur d emploie libre et ne beneficie d aucune aide et en ayant un fils a qui je verse a sa maman une pension alimentaire de 100€ acte par une décision du juge document officiel, de combien devrais bénéficier une fois isolé avec mon épouse ? Je pose cette question les locations d appartement etant ce qui sont il est important de savoir ce genre d info pour moi m installer et continuer ma recherche d emploie parce que rester au chômage n est pas le but pour moi

    • Infor Jeunes Bruxelles
      le 26 juin 2015 à 15:48

      Bonjour Adel,

      Si tu vis avec ta compagne qui n’a aucun revenu, tu pourras bénéficier d’allocation au taux cohabitant avec charge de famille.
      Comme tu peux le voir ci-dessus si tu compares les 2 tableaux, la diminution est différente après une année de chômage (diminution à 40% pour les cohabitants contre uniquement un changement de plafond pour les cohabitants avec charge de famille). Dans la première année, le statut a surtout de l’influence pour ceux qui touchent le minimum (ce qui n’est pas ton cas). Ce changement de statut fera que tu ne seras plus soumis au précompte professionnel. Tu n’auras donc pas une augmentation significative de tes allocations de chômage mais elles diminueront moins vite.

  19. Biggy
    le 25 juin 2015 à 14:40

    bonjour, je vous écrit pour mon fils . Il est marié et a un enfant de 1 an . Il est chômage complet et chef de famille et son épouse travaillé à temps partiel . Elle ne peut dépasser 750 € brut par mois .
    On propose à mon fils un travaille à 3/4 temps . Son épouse ne pourra-t-elle toujours pas dépasser 750 € brut ?
    Merci pour votre reponse car même en tel à l’ONEM , personne ne me répond clairement .

    • Infor Jeunes Bruxelles
      le 26 juin 2015 à 15:12

      Bonjour Biggy,

      Si ton fils demande une allocation de garantie de revenu (AGR = complément chômage), son statut aura un impact sur le calcul de cette allocation. Donc pour pouvoir garder le statut cohabitant ayant charge de famille, l’épouse de ton fils ne peut toujours pas gagner plus de 750,20 euros brut par mois.
      Si ton fils ne demande pas ce complément, il n’est plus considéré comme chômeur indemnisé (même partiel) et son épouse peut alors avoir les revenus qu’elle veut.

  20. France
    le 24 juin 2015 à 19:09

    Bonjour
    Je vis seule je termine un article60 début août, j’ai 47ans, j’ai un enfant de 18 ans a charge et je perçois actuellement 1400€/mois
    est ce vrai que je vais retomber a 1134€/mois? Sinon quelle sera mon indemnité de chômage?
    Un tout grand merci pour votre réponse.

  21. laeticia
    le 24 juin 2015 à 13:44

    Bonjour, je voudrais savoir combien j’aurai au chomage avec un enfant a charge?
    Merci

  22. Jonathan
    le 24 juin 2015 à 10:04

    Bonjour, je suis actuellement au chômage (complet) je suis arriver à mon forfait! 953,16€ je vit seul pour le moment (isolé) ma copine à sont propre appartement et loyer mais subit une suspension de chômage suite a sa grossesse elle ne savait pas chercher et elle à eu 4mois de suspension nous avons une fille de 4mois qui vit pour l’instant avec elle ces parents l’aide mais j’aimerai savoir si je la prend a charge je devient cohabitant avec charge de famille? ou juste cohabitant sachant qu’elle ne touche plus rien pour le moment

    à la fin de sa sanction si nous habitons ensemble la situation changera encore? désolé d’être vague mais j’aimerai savoir si je ne perdrai rien du chômage et elle aussi elle est isolé en insertions (mais a une suspension)

    merci bien

    • Infor Jeunes Bruxelles
      le 24 juin 2015 à 11:56

      Bonjour Jonathan,

      Si ta copine vient vivre avec toi, tu auras droit aux allocations de chômage au taux cohabitant ayant charge de famille le temps de sa suspension (tant qu’elle n’a aucun revenu). Dès qu’elle récupère ses allocations de chômage, vous serez tous les 2 au taux cohabitant simple.
      Voici les conditions précises pour pouvoir être financièrement à charge d’un chômeur:
      – ne pas bénéficier de l’aide du CPAS;
      – ne pas être à charge d’un parent qui peut prétendre à des allocations familiales (par exemple, une étudiante cohabite avec un chômeur. Les parents de l’étudiante perçoivent les allocations familiales pour leur fille. L’étudiante ne peut être considérée comme partenaire);
      – ne pas être à charge d’un autre chômeur avec lequel le partenaire cohabite (un partenaire ne peut être à charge de plusieurs chômeurs);
      – le partenaire ne peut être marié avec un conjoint cohabitant avec lui et avec le chômeur;
      – remplir une déclaration auprès de l’organisme de paiement.

  23. Gaetan
    le 22 juin 2015 à 16:02

    Bonjour, je travail en CDD à temps plein depuis le 14/07/2014 et cela se termine le 30/06/2015 si ce n’est pas prolongé, je pense qu’il me manque encore 14 jours pour compléter mes 1 ans. Quelles seront mes types d’allocations chômages et quelles en seront les montants? Merci d’avance.

  24. tricis
    le 22 juin 2015 à 12:55

    Bonjour,

    J’ai travaillé 19 mois à mi-temps et ensuite directement 5 mois à temps plein. Je n’ai jamais rien demandé au chômage ni ne me suis inscrit nulle part. Aurais-je droit à des allocations de chômage si je me rend dès la fin de mon contrat (ce 30 juin) à la capac?

    Merci pour votre réponse!

    Bien à vous,

    Sandy

    • Infor Jeunes Bruxelles
      le 22 juin 2015 à 14:43

      Bonjour Sandy,

      Comme tu peux le lire sur cette page: http://www.bruxelles-j.be/exercer-tes-droits/tes-droits-au-chomage/quelles-conditions-dois-tu-remplir-pour-beneficier-des-allocations-de-chomage/, pour ouvrir un droit aux allocations de chômage, tu dois avoir travaillé 312 jours à temps plein sur une période référence de 21 mois précédent ta demande.
      L’ONEM prend en compte 26 jours par mois complet.
      Pour le travail à temps partiel, il faut faire le calcul suivant: le nombre d’heure réellement presté (sur la totalité du contrat) multiplié par 6 puis divisé par le nombre d’heure hebdomadaire d’un temps plein dans la même fonction. Dans ton cas: 5×26=130 jours et pour le temps partiel (si tu travaillais 19h et qu’un temps plein est 38h) 16x19h=1216, 1216×6=7296, 7296/38=192 jours. 130+192=322 jours. Ce sont des calculs approximatifs. Il faut les dates exactes pour être sûr. Mais tu pourrais à priori ouvrir un droit aux allocations de chômage complètes. Si ce n’était pas le cas après calcul précis, tu pourrais tout de même ouvrir un droit à des demi-allocations de chômage.

  25. pascaline
    le 18 juin 2015 à 09:45

    Bonjour,

    Après avoir travaillé plus de 30 ans, je me trouve actuellement en incapacité de travail depuis presque 2 ans (en invalidité) à cause d’un burn-out. Je suis toujours liée à mon employeur mais je souhaiterais y mettre fin et trouver un arrangement avec celui-ci pour rompre mon contrat sans perdre mes droits sociaux. Je me pose une question : si le contrat prend fin, puis-je rester sous mutuelle car je ne me sens toujours pas apte à rechercher un emploi ? Ou serai-je nécessairement obligée d’être disponible sur le marché de l’emploi ?

    Merci beaucoup pour votre réponse.

    • Infor Jeunes Bruxelles
      le 18 juin 2015 à 11:34

      Bonjour Pascaline,

      Tant que le médecin conseil de la mutuelle estime que vous n’êtes pas apte pour le marché du travail, vous pourrez continuer à être indemnisée par la mutuelle (même si le contrat de travail est rompu).
      Si le contrat est rompu et que le médecin de travail estime que vous êtes apte marché du travail, vous devrez demander des allocations de chômage.
      Pour éviter que l’ONEM ne vous reproche la rupture du contrat, une procédure précise est conseillée.

      Il faut envoyer par courrier recommandé un certificat médical (de votre médecin traitant par exemple) qui demande votre reclassement professionnel à votre employeur. Ce dernier devra alors demander au médecin du travail de vous convoquer. Une rencontre avec le médecin du travail pourrait déboucher sur une rupture du contrat pour force majeure.
      Une incapacité de travail peut en effet, sous certaines conditions, constituer un événement de force majeure entraînant la fin immédiate du contrat sans préavis ni indemnités. Pour cela, il faut que l’incapacité de travail devienne permanente et empêche définitivement le travailleur de reprendre le travail convenu.
      Une incapacité temporaire ne sera pas suffisante pour une rupture du contrat pour force majeure. Elle n’entraînera qu’une suspension de l’exécution du contrat de travail.
      L’incapacité de travail définitive doit être constatée par le médecin du travail. Si elle était uniquement prononcée par le médecin traitant ou par le médecin-conseil de la mutualité, l’ONEm ferait intervenir un de leurs médecins agréés avant de décider si vous pouvez ou non bénéficier du chômage.
      Après avoir examiné votre situation, le médecin du travail aura 3 possibilités :
      – décider que vous êtes apte à poursuivre le travail convenu;
      – décider que vous êtes apte pour exercer une autre fonction;
      – décider que vous êtes définitivement inapte.
      En cas de désaccord, vous pouvez introduire un recours devant le médecin-inspecteur social du Contrôle au Bien-être au travail. Si votre médecin traitant vous avait reconnu définitivement inapte, vous pourriez aussi demander une procédure de concertation (médecin traitant et médecin du travail).
      Si l’employeur ne peut pas, pour des raisons objectives et techniques, procurer un autre poste de travail, il en avise le médecin du travail.

      • pascaline
        le 18 juin 2015 à 14:34

        Un tout tout grand merci pour votre réponse rapide et complète !

  26. Morgane
    le 17 juin 2015 à 15:46

    Bonjour.

    Je suis au chomage depuis le 01/01/2015. J’ai eu un CDD d’abord à 4/5 temps le mois d’avril et ensuite un à 1/2 le mois de mai. J´ai perçu un complément chômage pour le mois de mai. J’étais isolée mais à partir du 01/07, je serai au taux cohabitant car j’enménage chez mon compagnon. Sachant que ma dernière rénumération brute était de 1114€ pour un tempo partiel, pouvez-vouz me dire ce que je toucherai comme isolée à parti du mois de juillet?

    Bien à vous.

    • Morgane
      le 17 juin 2015 à 15:49

      Comme cohabitante et non isolée :)

      • Infor Jeunes Bruxelles
        le 17 juin 2015 à 16:41

        Bonjour Morgane,

        Le calcul de l’AGR (complément du chômage) est assez complexe et dépend de nombreux paramètres. Tu peux essayer de savoir à combien tu aurais droit en changeant de situation familiale en utilisant le simulateur de calcul d’AGR sur le site de l’ONEM: http://app.rva.be/Application/IGU/IGU_1/ContentFR.htm

        • Morgane
          le 17 juin 2015 à 16:44

          Il ne s’agit pas d’un AGR mais d’un chômage complet. Je n’ai eu un CDD que pour pour moi d’avril et de mai 2015. Je suis au chomage complet depuis le 01/01/2015

          • Infor Jeunes Bruxelles
            le 17 juin 2015 à 17:10

            Dans ce cas, tu récupéreras ton chômage complet.

            Les périodes de travail de moins de 3 mois ne sont pas prises en compte par l’ONEM. Les période de chômage continuent à courir pendant ces périodes (comme si vous receviez des allocations de chômage!). Si le contrat dure au moins 3 mois, la période de travail prolonge la période de chômage en cours.
            Pour récupérer ses allocations de chômage au taux octroyé en 1ère période (65%), il faut travailler à temps plein 12 mois pendant une période de 18 mois.
            Dans ce cas, on récupère les allocations qu’on avait précédemment en première période mais on ne prendra pas en compte le dernier salaire comme base de calcul. La rémunération journalière moyenne, qui a été prise en considération au début du chômage, est maintenue comme base de calcul de l’allocation de chômage pendant toute la durée du chômage.
            Toutefois, cette base de calcul est revue lorsque le travailleur introduit une nouvelle demande d’allocations au moins 24 mois après sa plus récente journée indemnisée comme chômeur complet à condition qu’il y ait dans cette période une rémunération qui peut être prise comme base de calcul.

            Si tu as ouvert ton droit au chômage le 1er janvier 2015, tu rentreras en phase 1.3 le 1er juillet prochain. Il faut calculer 60% de ta rémunération brute plafonnée (la rémunération qui a servi de base de calcul pour ouvrir tes droits au chômage). Tu trouveras les montants des cohabitants dans ce tableau: http://www.bruxelles-j.be/wp-content/uploads/2013/10/cohabitant.png

  27. Aurore20
    le 16 juin 2015 à 14:32

    bonjour,je travaille depuis 3ans en 30h/sem dans une société mais pour le moments il donne beaucoup de c4 pour une restructuration du personnelle. Mon mari travaille et nous avons 2enfants si il décide de me mettre dehors aurais-je droit au chômage complet ? Si oui combien de mois ? Merci bonne journée

  28. Lulu
    le 16 juin 2015 à 11:47

    Bonjour,

    Mon compagnon et moi travaillons pour la même société. Nous avons deux enfants ensemble. Nous craignons de nous retrouver tous les deux au chômage en même temps. Pendant combien de temps allons-nous recevoir des allocations calculées sur base de notre salaire ? Ensuite comment devons-nous nous déclarer ? Un cohabitant avec charge de famille + cohabitant simple ? Qu’allons-nous toucher ? Aucun de nous deux ne souhaite se mettre à la charge de l’autre et perdre son droit au chômage…

    • Infor Jeunes Bruxelles
      le 16 juin 2015 à 12:48

      Bonjour Lulu,

      Le chômage sur base du travail est illimité dans le temps. Vous serez tous les deux indemnisés au taux cohabitant.
      Comme expliqué ci-dessus, vos allocations seront calculées sur base de votre dernière rémunération brute.

      • Lulu
        le 16 juin 2015 à 13:01

        Merci pour votre réponse. Quand vous dites cohabitant, c’est donc un cohabitant avec charge de famile + cohabitant simple, c’est bien cela ?

        • Infor Jeunes Bruxelles
          le 16 juin 2015 à 13:05

          Non, c’est deux cohabitants « simples ».
          Pour qu’un des deux soit indemnisé au taux cohabitant avec charge de famille, il faut que l’autre n’ait aucun revenu (il devrait donc renoncer à ses allocations de chômage).

  29. djamila
    le 15 juin 2015 à 09:20

    bonjour pouvez vous me dire si nous décidons de se mettre en ménage en sachant que je suis isolée a charge enfants et le compagnon isole . si on se met en ménage lui perçois alloc.cohabitant simple et moi aussi cohabitant simple a Sachant que nous n’avons plus trouver de travaille depuis 2007 . quelle somme vais perdre ? et lui que va t’il toucher ? par mois cela fera combien +/- ? par mois pour les 2 ?

    • Infor Jeunes Bruxelles
      le 15 juin 2015 à 11:58

      Bonjour Djamila,

      Si vous vous décidiez à vous mettre en ménage, vous percevriez alors les allocations au taux cohabitant « privilégié ». Cela veut dire que vous percevrez chacun le montant 25,43/jour. Ce qui fait 661€ chacun et cela veut dire que vos ressources seraient de 1322€ + les allocations familiales.

      N’hésite pas à me recontacter (02/514.41.11 demande Christine) si tu souhaites continuer la discussion.

  30. katia
    le 14 juin 2015 à 23:05

    Mon patron ma remis le c4 mais je suis vraiment pas d’accord avec ceux qu’il as note dessus j’ai travailler beaucoup d’heure pas mois et lui ma note que je travaillais peux heure! Ma question comment faite pour contester le c4 ou je dois me rendre pour recevoir de l’aide pour mon c4! Une autre petite question,combien on reçoit pour le chomage à mis tempas?

    • Infor Jeunes Bruxelles
      le 15 juin 2015 à 14:29

      Bonjour Katia,

      Si l’employeur ne vous a pas déclaré correctement auprès de l’ONSS ou si la rémunération n’a pas fait l’objet de retenues de sécurité sociale ou n’a fait l’objet que de retenues insuffisantes, le droit aux allocations sera ouvert s’il est satisfait aux conditions suivantes:
      – les prestations de travail ont été effectuées dans une profession ou dans une entreprise assujettie à la sécurité sociale, secteur chômage;
      – ET « le travailleur s’est plaint de la carence de son employeur auprès des services d’inspection compétents ou son organisation syndicale a invité l’employeur, par lettre recommandée à la poste, à s’acquitter de ses obligations ».

      Si vous n’avez pas porter plainte, vos prestations seront toutefois prises en considération avec effet à la date de la demande d’allocations, si vous apportez la preuve que l’employeur a versé effectivement les cotisations manquantes à l’organisme compétent.

      Tant que vous ne portez pas plainte OU que vous employeur ne paie pas les cotisations manquantes, il est probable que l’ONEM refuse de vous verser des allocations.
      Pour porter plainte, contactez votre syndicat ou le Contrôle des lois sociales de votre région:
      http://www.emploi.belgique.be/defaultTab.aspx?id=6552

      Vous trouverez les informations sur les demi-allocations de chômage sur cette page:
      http://www.bruxelles-j.be/exercer-tes-droits/tes-droits-au-chomage/travailler-a-temps-partiel/

  31. nati
    le 13 juin 2015 à 23:49

    bonjour
    ma question est de savoir:
    mon mari travaille et moi et nos deux enfants sommes a sa charge
    je suis femme au foyer
    quel allocation mon mari peut il percevoir?
    merci!

    • Infor Jeunes Bruxelles
      le 15 juin 2015 à 12:04

      Bonjour Nati,

      Si tu ne bénéficies pas de revenus professionnels ou de remplacement, ton mari percevras des allocations de chômage au taux cohabitant avec charge de famille.

      N’hésite pas à me recontacter (02/514.41.11 demande Christine) si tu souhaites continuer la discussion.

  32. alex
    le 13 juin 2015 à 16:36

    bonjour,

    je suis au chômage depuis 4 ans et je touche 1050 € en tant que chef de famille (j’ai un fils de 20 an). j’aimerais habiter avec mon compagnon qui travaille et mon fils cherche un appartement de son côté, j’aimerais savoir à combien s’élèveraient mes allocations si j’emménage avec mon compagnon.
    d’avance merci de votre réponse

  33. Nico
    le 13 juin 2015 à 13:02

    Bonjour,

    Mon conjoints et moi-même ( avec déclaration de cohabitation légale) sommes depuis deux ans au chômage.
    Nous sommes déclarés comme isolés.
    Etant tous deux convoqué par l’ONEM nous devons régulariser notre situation.
    Est-il mieux pour nous que je le prenne à charge ou de faire une déclaration de cohabitant ?
    Dans les deux cas qu’allons nous percevoir ?
    De plus, la maison est ma propriété, peut-on restés en tant qu’isolé chacun en partant du principe qu’on occupe chacun une chambre et que chacun assume ses propre frais ? Mais cela ne risque-t-il pas coincer à cause de la déclaration de cohabitant légal à la commune.
    Merci de votre réponse.

    • Infor Jeunes Bruxelles
      le 15 juin 2015 à 13:18

      Bonjour Nico,

      Comme indiqué ci-dessus:
      « Si tu habites dans une maison communautaire, l’ONEM considère qu’il y a cohabitation lorsque les commodités sont utilisées en commun et qu’il y a:
      – soit partage des frais concernant le loyer, l’entretien ou la nourriture;
      – soit une répartition interne des tâches.
      Si tu habites dans une chambre, que tu t’occupes de ton propre ménage et que tu ne partages aucun frais avec d’autres habitants, tu seras considéré comme isolé par l’ONEM même si certaines commodités (douche, WC, cuisine) sont communes. »

      En étant cohabitants légaux, je suppose que vous habitez sous le même toit et qu’il y a soit partage des frais concernant le loyer, l’entretien ou la nourriture soit une répartition interne des tâches.

      Si cette situation est effective depuis un certain temps et que vous receviez chacun le chômage au taux isolé, l’ONEM risque de vous demander de rembourser les sommes perçues en trop. De plus, vous risquez de recevoir une sanction de l’ONEM.
      En principe, en habitant ensemble vous devez recevoir chacun le chômage au taux “cohabitant” (et non plus au taux “isolé”). Mais si c’est plus intéressant pour vous, un de vous deux pourrait renoncer à ses allocations pour que l’autre bénéficie du taux “cohabitant avec charge de famille”. Votre organisme de paiement peut vous aider à évaluer ce qui est le plus intéressant pour vous. Vous pouvez aussi nous joindre par téléphone pour en discuter (demandez François au 02/514.41.11).

      J’attire votre attention sur le fait que si un de vous deux renonce à ses allocations, il risque de perdre son droit au chômage (qu’il aurait besoin en cas de séparation par exemple) sauf s’il le réactive dans les 3 ans qui suivent l’interruption. De plus, la personne qui renonce à son droit au chômage n’a plus de couverture sociale et cela pourrait avoir des répercussions sur la mutuelle et les allocations familiales. Si vous optez pour cette solution, contactez votre mutuelle et votre caisse d’allocations familiales pour discuter de votre situation.

  34. ana
    le 12 juin 2015 à 13:55

    Bonjour,j ai ete travailleure frantaliere j ai jamais travaille au belgique, je suis chef de famille mon salaire c est 1300 brut en allemange combien je peux toucher de chômage içi, merçi bcp et bien a vous

    • Infor Jeunes Bruxelles
      le 12 juin 2015 à 14:58

      Bonjour Ana,

      Si tu habitais en Belgique pendant que tu travaillais en Allemagne, tu es bien frontalière.
      En tant que cohabitante avec charge de famille, tu devrais avoir droit (vu ton salaire) au montant minimum (avant dernière colonne) de ce tableau: http://www.bruxelles-j.be/wp-content/uploads/2013/10/cohabitant-avec-charge-de-famille.png
      Tu devrais donc recevoir 1134,90€/mois.
      Attention, nous avons supposé que tu avait travaillé à temps plein.

      • ana
        le 12 juin 2015 à 15:13

        Merçi bien ,oui c’est a temps plein,1134,90 c’est le minimum ou c’est tous que je peux touche merçi bcp

        • Infor Jeunes Bruxelles
          le 15 juin 2015 à 12:12

          C’est le minimum pour un cohabitant avec charge de famille.
          La chômage est calculé sur base de ton salaire brut. Si ton salaire brut était de 1300€, tu ne recevras pas plus que ce minimum.

  35. L
    le 11 juin 2015 à 09:56

    Bonjour, j’ai un cdi depuis 2ans mais j’aimerai changer d’horizon professionnellement et j’ai trouver dans la catégorie que je veux un cdd ( durée une année scolaire) a raison de 12h max par semaine. Je voudrais savoir si c’est possible d’avoir un complément de chômage ? Et après ce cdd ai je droit au allocations de chômage si le cdd ne se prolonge pas ?

    • Infor Jeunes Bruxelles
      le 12 juin 2015 à 12:54

      Bonjour L,

      Pour avoir droit à une AGR (http://www.bruxelles-j.be/exercer-tes-droits/tes-droits-au-chomage/travailler-a-temps-partiel), il faut que tu perdes ton emploi CDI de manière involontaire. Il faut donc que tu sois licencié (sans avoir commis de faute). Si tu démissionnes, tu n’y aura pas droit.

      Si tu perds ton CDI de manière involontaire, tu pourras bénéficier du statut de travailleur à temps partiel avec maintien des droits. Ce qui te permettra de récupérer des allocations de chômage à temps plein si tu perds le CDD.

      Si tu veux discuter plus en détail de ta situation, tu peux nous joindre au 02/514.41.11 (et demander François)

  36. phil
    le 10 juin 2015 à 17:10

    Bonjour,

    voici ma situation: j’ai un mi temps à durée indéterminée depuis le 1er juillet 2014 et un autre mi temps déterminé,pour un autre employeur, qui va du 1er février au 19juillet 2015.Je suis cohabitante.
    voici mes questions:
    1. si au 18 juillet 2015 je perds mes deux emplois que se passe-t-il au niveau des allocations de chômage que je pourrai percevoir?
    2. si je perds mon emploi à durée indéterminé au mois de septembre ou plus tard dans l’année que se passe-t-il au niveau des allocations de chômage que je pourrai percevoir?
    est-ce que ca change quelque chose ou pas?
    Merci

    • Infor Jeunes Bruxelles
      le 10 juin 2015 à 17:34

      Bonjour Phil,

      Quelle était ta situation avant le 1er juillet 2014?
      Pour ouvrir un premier droit aux allocations de chômage, il faut avoir travailler 312 jours à temps plein sur une période référence de 21 mois précédant la demande.
      Tu trouveras ces conditions sur cette page: http://www.bruxelles-j.be/exercer-tes-droits/tes-droits-au-chomage/quelles-conditions-dois-tu-remplir-pour-beneficier-des-allocations-de-chomage/
      Si tu ne travaillais pas avant et que tes 2 contrats s’arrêtent en juillet, tu n’auras pas assez de jours de travail pour ouvrir un droit aux allocations de chômage.
      Si tu perds ton emploi CDI plus tard, il faudra calculer pour voir si tu ouvres un droit.
      Pour un temps plein, l’ONEM considère 26 jours de travail par mois. Pour calculer le temps partiel, il faut calculer le nombre d’heures réellement prestées sur toute la durée du contrat multipliées par 6, le tout divisé par le nombre d’heure hebdomadaire d’un temps plein dans la même fonction.

      • phil
        le 10 juin 2015 à 23:07

        Merci beaucoup pour votre réponse.

        Avant d’être employé j’étais au chômage avec des allocations sur base de mes études et à l’époque j’étais isolé.
        Ca change la donne ou pas par rapport à ce que vous me disiez plus haut?

        • Infor Jeunes Bruxelles
          le 11 juin 2015 à 10:56

          Bonjour Phil,

          Cela ne change pas la donne par rapport à ce que nous t’avons dit concernant la possibilité d’ouvrir un droit aux allocations de chômage.
          Par contre, en fonction de ton age et de ta situation familiale, tu pourrais peut-être récupérer des allocations d’insertion (sur base des études). Cela peut-être une alternative, si t’as pas assez de jours pour ouvrir ton droit aux allocations de chômage.
          Si tu es isolé, cohabitant ayant charge de famille ou cohabitant privilégié et que tu as moins de 33 ans, tu devrais d’office pouvoir récupérer des allocations d’insertion. Si tu es simple cohabitant, tu pourras peut-être récupérer des allocations d’insertion si ton crédit n’était pas épuisé et que tu rentres dans les conditions pour prolonger le crédit des 36 mois (travail à temps plein ou travail à temps partiel avec maintien des droits). Tu trouveras plus d’informations à ce sujet sur cette page: http://www.bruxelles-j.be/travailler/ton-premier-emploi/jusque-quand-as-tu-droit-a-des-allocations-dinsertion/

  37. val
    le 10 juin 2015 à 16:01

    bonjour,je suis au chomage depuis avril 2015 suite a un arret de travail(inapte au travail que je faisaiss,declaree par le medecin conseil)ma fille travaille mais ne gagne que 580eur par mois,j’ai un autre enfant scolarisee
    j’ai l’intention de quittee mon epoux,es ce que j’aurrais droit aux allocations de chomage supplementaires?car pour me trouvee un logement avec mes 2filles je dois etre certaine de ne pas me retrouvee dans les ennuis
    merci d’avance
    val

    • Infor Jeunes Bruxelles
      le 10 juin 2015 à 16:36

      Bonjour Val,

      Si tu vis uniquement avec tes enfants et que tu perçois des allocations familiales pour au moins de tes enfants, tu auras le statut de cohabitant ayant charge de famille (même si les autres enfants du ménage travaillent). Tu devrais donc bien avoir droit au taux cohabitant ayant charge de famille.

  38. El
    le 10 juin 2015 à 12:22

    Bonjour, je suis sous contrat cdi pour le moment mais j’aimerai changer d’emploi car celui ci actuellement ne me convient pas. Toutefois le poste à Pourvoir ailleurs est un cdd sans confirmation de prolongation. Après es ce cdd aurais je droit au allocation de chômage ? Merci

  39. Titine
    le 10 juin 2015 à 08:21

    Bonjour,
    Je suis en rupture avec mon ami, j’ai 2 financements donc dans l’incapacité de payer un loyer, ma seule solution ces d’aller habiter dans une caravane qui ce trouve dans un camping. Au début mon ami acceptait que je laisse mon domicile chez lui il es propriétaire « nous sommes cohabitant » mais maintenant il a changer d’avis, car il me dit qu’il n’aura pas droit aux avantages d’isoler s’il lui arrive quelques choses même chose pour moi. J’ai entendu parlé d’une adresse de référence esque ça je peu le faire j’ai lui ? Il serai d’accord lorsque je lui en ai parlé, j’habite dans le brabant flamand mais je ne connais pas les démarches.
    Merci

    • Infor Jeunes Bruxelles
      le 10 juin 2015 à 14:29

      Bonjour Titine,

      Tu pourrais demander une inscription provisoire à la Commune en donnant l’adresse de la caravane.

      Voici ce qu’on dit à ce propos sur le site de la DGIP (http://www.ibz.rrn.fgov.be/fr/population/faq/linscription-aux-registres-de-la-population) :

      « Il est important de rappeler que l’inscription au registre de la population est une mesure administrative qui constate simplement une situation de fait. Elle n’implique donc en aucun cas une autorisation de résider de façon permanente à l’adresse enregistrée et n’est pas élusive des infractions éventuelles vis-à-vis d’autres législations, comme celles sur l’urbanisme ou l’aménagement du territoire.

      Si la commune refuse l’inscription parce que la résidence principale effective est établie dans une caravane, un chalet ou autre, situé dans une zone où le séjour permanent n’est pas autorisé conformément à la législation régionale sur l’urbanisme et l’aménagement du territoire ainsi qu’à la réglementation sur les campings, il est toujours possible, en exécution de l’article 8 de ladite loi du 19 juillet 1991, de soumettre le litige au Ministre de l’Intérieur. Si le délégué du Ministre décide de faire procéder à l’inscription, il transmettra toujours une copie de cette décision pour information au parquet du Procureur du Roi. »

      Sur ce même site, tu peux trouver les explications pour une adresse de référence.
      Tu pourrais en effet la mettre chez ton ex-compagnon.

      Il faut savoir qu’obtenir une adresse de référence n’est pas toujours évident (cela dépend d’une situation à une autre et d’une commune à une autre) mais c’est essentiel pour garder ses droits au chômage. Les communes refusent généralement les inscriptions en adresse de référence chez une personne avec laquelle on a un lien direct de parenté pour éviter les fraudes concernant le statut de cohabitant.
      Si tu mets ton adresse de référence chez un ami. Cet ami ne risque pas de voir ses éventuelles allocations diminuer. Cela n’a aucun impact lorsqu’il s’agit juste d’une adresse de référence.
      Mais attention, tu ne peux pas vivre effectivement à cette adresse de référence. C’est juste ta « boîte aux lettres ». Si tu y vis, tu es censé t’y domicilier en allant t’inscrire à la commune.
      Tu peux également mettre ton adresse de référence au CPAS de la commune où tu te trouves. Tu trouveras plus d’information sur cette situation en suivant ce lien?: http://www.atd-quartmonde.be/Comment-obtenir-une-adresse-de.html

      • Titine
        le 10 juin 2015 à 16:16

        Re bonjour, merci pour votre réponse,
        J’aurais juste voulu encore vous posez une petite question.
        Au lieu d’une adresse de référence, si je pourrais laisser mon domicile chez mon ami ou toutes autres personnes esque c’est vrai que cela pourrait leurs porters préjudice s’ils devraient perdre leurs emplois et ce retrouver aux chômage ?
        Mon ami me dit qu’il perdrait beaucoup trop d’argents en restant cohabitant. J’ai fait des recherches sur internet et pour moi il ne devrait avoir aucun préjudice pour lui.
        Merci pour votre aide.

        • Infor Jeunes Bruxelles
          le 10 juin 2015 à 16:27

          Si tu restes domiciliée chez lui, cela pourrait bien lui porter préjudice.
          Par contre, une adresse de référence chez lui ne lui portera pas préjudice.

          De plus, tu dois te domicilier à l’adresse du lieu où tu vis réellement. Si tu vis dans une caravane, tu dois demander une inscription provisoire à cette adresse à la Commune.

  40. maureen1367
    le 9 juin 2015 à 20:42

    Bonjour voila je voulais savoir si comme je vis seul , que je travail un 20h semaine si j’avais droit a un revenus complementaire du chomage je touche 720 euros brut par mois

  41. youyas
    le 9 juin 2015 à 15:23

    Bjr;je suis accueillante D’enfants conventionnée et je vais entamer mon congé de maternité donc je serais sous la mutualité mais mon mari est chef de ménage au chômage son salaire va diminuer???sachant qu’il touche 1100€ et moi a la mutuelle environ 900€???

    • Infor Jeunes Bruxelles
      le 9 juin 2015 à 15:27

      Bonjour Youyas,

      En principe, votre mari ne devrait pas être au taux cohabitant avec charge de famille si vous viviez avec lui et aviez des revenus professionnels comme accueillante d’enfants.
      En principe, il devait être au taux cohabitant et il devrait y rester. Votre passage à la mutuelle ne devrait rien changer pour lui.

      • youyas
        le 9 juin 2015 à 15:37

        En tant qu’accueillante je suis a la charge de mon mari car nous n’avons pas de statut

        • Infor Jeunes Bruxelles
          le 9 juin 2015 à 15:51

          Effectivement! Nous avions oublié cette subtilité.

          Vous trouverez la réponse à votre question sur:
          https://www.socialsecurity.be/CMS/fr/citizen/displayThema/professional_life/PROTH_1/PROTH_1_2/PROTH_1_2_1/PROTH_1_2_1_1.xml#N10237

          « Si vous cohabitez avec un chômeur indemnisé, l’indemnité que vous percevez pour votre activité d’accueillante d’enfants n’est pas considérée comme un revenu professionnel. Le chômeur avec lequel vous cohabitez peut donc continuer à être considéré comme travailleur ayant charge de famille et ne doit pas déclarer votre activité d’accueillante d’enfants.

          Si vous percevez un revenu de remplacement en raison de votre statut social d’accueillante (allocations de garde, indemnités de maladie, allocation de maternité, indemnité d’accident de travail, …), ce revenu n’est pas considéré comme un revenu de remplacement pour autant que son montant mensuel ne dépasse pas 542,24 euros pour le mois considéré (montant indexé).

          Vous pouvez toutefois demander sur le formulaire C220B que l’organisme de paiement limite l’allocation de garde pour le mois considéré au montant cumulable, de sorte que le chômeur indemnisé avec lequel vous cohabitez puisse continuer à bénéficier des allocations de chômage comme travailleur ayant charge de famille. Cette possibilité n’existe pas pour les autres revenus de remplacement mais vous avez toujours la possibilité de renoncer à ceux-ci.

          Si vous percevez un revenu de remplacement supérieur à 542,24 euros pour le mois considéré, le chômeur indemnisé avec lequel vous cohabitez doit déclarer ces revenus auprès de son organisme de paiement. Il perdra le cas échéant temporairement la qualité de travailleur ayant charge de famille. »

  42. Ma.
    le 9 juin 2015 à 14:49

    Bonjour, je suis comptable depuis presque 2ans maintenant. Apres avoir entamé 3ans d’études afin d’y parvenir j’ai été engagé sous contrat indéterminé par la société où j’ai effectué mon stage tout au long de mes études. Malheureusement il se trouve qu’au fil des années j’ai contracté un problème au yeux et il est tres difficile pour moi de suivre au niveau de mon travail qui se déroule a 95% sur pc. Je voudrais arrêter actuellement mon travail afin de me consacrer momentanément sur ce problème là. Toute fois je ne voudrais pas être pénalisé quand au droit aux allocations de chômage, ce qui va m’aider à me retourner pour une éventuelle réorientation professionnelle. Pourriez-vous m’informer sur la manière dont je pourrai mettre fin à mon CDI. Merci d’avance

    • Infor Jeunes Bruxelles
      le 9 juin 2015 à 15:10

      Bonjour Ma.,

      Une incapacité de travail peut, sous certaines conditions, constituer un événement de force majeure entraînant la fin immédiate du contrat sans préavis ni indemnités. Pour cela, il faut que l’incapacité de travail devienne permanente et empêche définitivement le travailleur de reprendre le travail convenu.

      L’incapacité de travail définitive doit être constatée par le médecin du travail. Dans ce cas, tu aurais directement droit au chômage sans risque de sanction (si elle était uniquement prononcée par le médecin traitant ou par le médecin-conseil de la mutualité, l’ONEm ferait intervenir un de leurs médecins agréés avant de décider si tu peux ou non bénéficier du chômage).

      Après avoir examiné ta situation, le médecin du travail aura 3 possibilités:
      – décider que tu es apte à poursuivre le travail convenu;
      – décider que tu es apte pour exercer une autre fonction;
      – décider que tu es définitivement inapte.
      En cas de désaccord, tu peux introduire un recours devant le médecin-inspecteur social du Contrôle au Bien-être au travail. Si ton médecin traitant t’avait reconnu définitivement inapte, tu pourrais aussi demander une procédure de concertation (médecin traitant et médecin du travail).
      Si l’employeur ne peut pas, pour des raisons objectives et techniques, procurer un autre poste de travail, il en avise le médecin du travail.

      Nous te conseillons donc d’aller voir le médecin du travail.

      Si tu démissionnes directement sans avoir voir le médecin du travail, tu seras probablement convoqué à l’ONEM pour une audition (après avoir demandé des allocations de chômage). Lors de cette audition, tu devras exposer tes problèmes de vue. L’ONEM te fera alors probablement examiné par un médecin agréé par eux. Le fait d’être sanctionné ou non dépendra de l’avis de ce médecin.

  43. baila
    le 8 juin 2015 à 18:28

    Bonjour actuellement au chômage un ami me propose de partager sa maison quel sont les conditions pour rester isole et ne pas devenir cohabitant
    Merci

    • Infor Jeunes Bruxelles
      le 9 juin 2015 à 09:55

      Bonjour Baila,

      Comme indiqué ci-dessus, il y a cohabitation lorsque deux ou plusieurs personnes vivent sous le même toit ET règlent principalement en commun les questions ménagères.

      Si tu habites dans une maison communautaire, l’ONEM considère qu’il y a cohabitation lorsque les commodités sont utilisées en commun et qu’il y a:
      – soit partage des frais concernant le loyer, l’entretien ou la nourriture;
      – soit une répartition interne des tâches.

      Si tu habites dans une chambre, que tu t’occupes de ton propre ménage et que tu ne partages aucun frais avec d’autres habitants, tu seras considéré comme isolé par l’ONEM même si certaines commodités (douche, WC, cuisine) sont communes. Cependant, s’il s’agit d’une chambre chez tes parents ou chez un membre de ta famille, tu ne seras pas considéré comme « isolé ».

  44. dounya
    le 8 juin 2015 à 15:52

    Jai travailler 1 ans apprentissage . Eske j’ai droit au chômage ?

  45. moi
    le 8 juin 2015 à 13:01

    bonjour, si je vais vivre avec la mere de mon enfants qui travail combien j aurai au chomage si je suis pas chez de famille ? et si je suis chez de fammille? ( c a dire mon enfants a ma charge)
    merci.

    • Infor Jeunes Bruxelles
      le 8 juin 2015 à 14:05

      Bonjour Moi,

      Si tu vis avec ta compagne, tu percevras des allocations de chômage au taux cohabitant si celle-ci gagne plus de 750,94 euros brut par mois (Si elle gagne moins que 750,94 euros, tu pourras avoir le statut de cohabitant ayant charge de famille). Que vous ayez un enfant ou pas, cela ne change rien.
      Tu peux donc te rapporter aux tableaux ci-dessus pour calculer ton allocation de chômage.
      Pour le taux cohabitant, tu verras que les 3 premiers mois, tu percevras 65% de ton salaire brut. Ensuite, l’allocation diminuera pour passer à 60% de ton salaire brut (http://www.bruxelles-j.be/?attachment_id=17123).

  46. Calderian
    le 7 juin 2015 à 14:40

    Ayant perdu mon emploi, je me retrouve au chômage.
    Je n’ai ni conjoint ni partenaire en ce moment.
    J’héberge ma mère a mon domicile. Elle dispose d’une pension de survie mais n’intervient dans aucun frais (loyer, énergie,…).
    Est-ce que je dois me considérer comme cohabitant avec charge de famille ou comme simple cohabitant?
    Merci.

    • Infor Jeunes Bruxelles
      le 8 juin 2015 à 11:27

      Bonjour Calderian,

      Si tu vis uniquement avec ta mère, cela dépend du montant de sa pension. Tu seras considéré comme cohabitant ayant charge de famille si la pension de ta maman de dépasse pas 1.296,09 euros brut par mois. Si sa pension dépasse cette somme, tu seras considéré comme simple cohabitant.

  47. lichtert
    le 7 juin 2015 à 09:37

    bonjour comment est calculer mon chomage si je travaille quelque jous dans le meme moi? merci

    • Infor Jeunes Bruxelles
      le 8 juin 2015 à 11:25

      Bonjour Lichtert,

      Lorsque tu travailles, tu dois noircir sur ta carte de contrôle les cases correspondant aux jours où tu as travaillé. L’ONEM te retirera alors pour chaque jour où tu as travaillé, l’allocation journalière à laquelle tu aurais eu droit si tu n’avais pas travaillé. Cela veut dire que c’est un montant journalier calculé sur base de ton allocation de chômage qui t’es retiré et non une somme proportionnelle aux revenus que tu aurais perçu en travaillant.

  48. anto
    le 6 juin 2015 à 00:34

    Bonjour, je retourne vivre avec ma mere qui est pensionnee, ai je droit a un taux cohabitant avec charge de famille ou simple cohabitant?

    • Infor Jeunes Bruxelles
      le 8 juin 2015 à 11:19

      Bonjour Anto,

      Si tu vas vivre uniquement avec ta mère, cela dépend du montant de sa pension. Tu seras considéré comme cohabitant ayant charge de famille si la pension de ta maman de dépasse pas 1.296,09 euros brut par mois. Si sa pension dépasse cette somme, tu seras considéré comme simple cohabitant.

      • anto
        le 17 juin 2015 à 16:14

        Merci, et dans le cas ou ma mere touche deux pensions? sa propre pension relativement faible et un une partie de la pension de veuve suite au deces de mon per, on prend les deux en comptes? ou juste la sienne?

        • Infor Jeunes Bruxelles
          le 17 juin 2015 à 16:55

          L’ONEM entend par pension les pensions de vieillesse, de retraite, d’ancienneté et de survie. Je suppose que la pension de veuve dont tu parles est une pension de survie.
          Si les parents perçoivent une ou plusieurs pensions, celles-ci sont additionnées pour être comparées au montant brut de 1.296,09 euros.
          Les deux pensions seront donc bien prises en compte.

  49. sanfre
    le 4 juin 2015 à 22:37

    bonjour,

    je suis chômeuse complet avec enfant a charge 1134 euros et je vie seule… mais aimerai me mettre en ménage avec un invalide a plus de 66% avec une indemnité de 1040 euros …je voudrais savoir de combien je vais être diminué? ainsi que mon compagnons?

    cordialement

  50. gatocio
    le 9 juin 2015 à 09:08

    merci! vous etes tres gentile!

  51. Anne
    le 1 juillet 2015 à 10:57

    Bonjour, j ai suivi une formation pour ne pas être exclu du chomage, je toucher des indémnisation de chômage, mais mon esclusion du chômage définitivement prend cours le 30JUIN 2015, donc maintenant je suis sans revenu, mais je vis avec mon homme actuellement qui travaille, mais je peux pas compter sur son portefeuille, puis je demander une aide au cpas, je suis domicilié sur la région neder overembeek. merci

  52. Infor Jeunes Bruxelles
    le 1 juillet 2015 à 15:56

    Bonjour Anne,

    Tu trouveras les informations sur les aides du CPAS sur cette page:
    http://www.bruxelles-j.be/exercer-tes-droits/obtenir-de-laide-du-cpas/

    Si ton compagnon gagne plus de 1089,82 €/mois, tu n’auras probablement droit au revenu d’intégration sociale. En fonction de ta situation, tu pourrais peut-être obtenir une aide sociale de manière ponctuelle. ?