Bruxelles-J

Quels sont les montants des allocations de chômage ?

Print this pageEmail this to someoneShare on FacebookTweet about this on Twitter

Cette fiche explique la manière de calculer les allocations de chômage complet sur base du travail. Les allocations d’insertion (=allocations de chômage sur base des études) ne se calculent pas de la même manière (voir la fiche quels sont les montants des allocations d’insertion?).

Les allocations de chômage sont accordées pour tous les jours de la semaine à l’exception des dimanches (6 allocations par semaine).

Le montant des allocations de chômage dépend de trois critères :

  • ta dernière rémunération brute;
  • ta situation personnelle et familiale (cohabitant avec charge de famille, isolé, cohabitant);
  • la durée de ton chômage (3 périodes d’indemnisation).

Ta dernière rémunération brute

argentLe montant de ton allocation est calculé sur base de ton dernier salaire brut plafonné à 2.466,59€ (pour les 6 premiers mois de la première période d’indemnisation).

L’ONEM prend en compte ta dernière rémunération à condition que :

  • ce jour fasse partie d’une période de travail d’au moins 4 semaines qui se suivent chez le même employeur ;
  • cette rémunération soit assujettie à la sécurité sociale belge.

Si ces conditions ne sont pas remplies, le montant de l’allocation de chômage est calculé sur base d’un salaire de référence qui est de 1.501,82€ brut.

Ta situation personnelle et familiale

familleSi tu es cohabitant avec charge de famille (anciennement appelé « chef de ménage »), tu reçois 65% de ta dernière rémunération pendant les 3 premiers mois. Du 4ème mois au 16ème mois, tu reçois 60% de ta dernière rémunération. Ensuite, cela dépend de la longueur de ta carrière professionnelle. Lorsque tu arrives en dernière période de chômage, tu reçois une allocation forfaitaire de 1134,90€/mois.

Si tu es isolé, tu reçois 65% de ta dernière rémunération pendant les 3 premiers mois. Du 4ème mois au 12ème mois, tu reçois 60% de ta dernière rémunération. Ensuite, tu reçois 55% de ta dernière rémunération pour une durée qui dépend de la longueur de ta carrière professionnelle. Lorsque tu arrives en dernière période de chômage, tu reçois une allocation forfaitaire de 953,16€/mois.

Si tu es cohabitant, tu reçois 65% de ta dernière rémunération pendant les 3 premiers mois. Du 4ème mois au 12ème mois, tu reçois 60% de ta dernière rémunération. Ensuite, tu reçois 40% de ta dernière rémunération pour une durée qui dépend de la longueur de ta carrière professionnelle. Lorsque tu arrives en dernière période de chômage, tu reçois une allocation forfaitaire de 503,62€/mois.

Dans quel cas es-tu considéré comme cohabitant avec charge de famille?

  • Si tu vis seul et que tu paies une pension alimentaire (sur base d’une décision judiciaire ou d’un acte notarié).
  • Si tu cohabites avec un conjoint ou un partenaire (marié ou non) ne disposant ni de revenus professionnels, ni de revenus de remplacement.
    Dans ce cas, la présence d’autres personnes dans le ménage ne modifie pas ta situation, même si ces personnes disposent de revenus.
  • Si tu ne cohabites pas avec un conjoint ou un partenaire mais exclusivement avec :
    • un ou plusieurs enfant(s) à condition que tu puisses prétendre aux allocations familiales pour au moins un de ceux-ci ;
      Ou
    • un ou plusieurs enfant(s) à condition qu’aucun de ceux-ci de dispose de revenu professionnels ou de remplacement ;
      Ou
    • un ou plusieurs enfants (avec bénéfice d’allocations familiales pour au moins un) et d’autres parents ou alliés jusqu’au troisième degré inclus. Pour autant que ces derniers ne disposent ni de revenus professionnels, ni de revenus de remplacement ;
      Ou
    • un ou plusieurs parents ou alliés jusqu’au troisième degré inclus, ne disposant ni de revenus professionnels, ni de revenus de remplacement.

Dans ce cas, la présence d’autres personnes dans le ménage ne modifie pas ta situation à condition que ces personnes ne disposent d’aucun revenu (professionnel ou de remplacement).

Les revenus professionnels d’un enfant ne sont pas pris en compte si le montant brut ne dépasse pas 402,14€ par mois. Les revenus professionnels d’un enfant ne sont pas considérés comme des revenus, peu importe le montant de ce revenu, pendant une période de 12 mois prenant cours le jour où l’enfant perçoit pour la première fois un revenu professionnel après la fin de ses études.

Dans quel cas es-tu considéré comme isolé ?

Tu es considéré comme isolé lorsque tu habites seul.

Dans quel cas es-tu considéré comme cohabitant ?

Si tu n’habites pas seul et que tu ne peux pas justifier de charge de famille, tu es considéré comme cohabitant.

Il y a cohabitation lorsque deux ou plusieurs personnes vivent sous le même toit ET règlent principalement en commun les questions ménagères.

Si tu habites dans une maison communautaire, l’ONEM considère qu’il y a cohabitation lorsque les commodités sont utilisées en commun et qu’il y a :

  • soit partage des frais concernant le loyer, l’entretien ou la nourriture ;
  • soit une répartition interne des tâches.

Si tu habites dans une chambre, que tu t’occupes de ton propre ménage et que tu ne partages aucun frais avec d’autres habitants, tu seras considéré comme isolé par l’ONEM même si certaines commodités (douche, WC, cuisine) sont communes. Cependant, s’il s’agit d’une chambre chez tes parents ou chez un membre de ta famille, tu ne seras pas considéré comme « isolé ».

La durée de ton chômage

Les allocations de chômage ne sont pas limitées dans le temps. Elles diminuent cependant progressivement. On distingue 3 périodes d’indemnisation :

  • 1ère période = 1ère année de chômage. Elle est divisée en 3 phases (3 mois, 3 mois et 6 mois). A chaque changement de phase, tes allocations sont susceptibles de diminuer.
  • 2ème période = Sa longueur dépend de ta carrière professionnelle. Elle dure au minimum 4 mois et au maximum 3 ans. Elle est divisée en 6 phases maximum. A chaque changement de phase, tes allocations sont susceptibles de diminuer.
  • 3ème période = débute à la fin de la 2ème période.

Les montants

Tu trouveras un tableau récapitulatif en fonction de ta situation personnelle et familiale en cliquant sur l’image qui y est associée:

Si tu es cohabitant avec charge de famille:

Tableau pour cohabitant avec charge de famille

Si tu es isolé:

isole

 

Si tu es cohabitant:

cohabitant

Les allocations sont soumises à un précompte professionnel de 10,09%. Certaines catégories de chômeurs ne sont toutefois pas soumises à ce précompte. Il s’agit notamment des chômeurs complets avec charge de famille et chômeurs complets isolés.

Auteur fiche : Infor Jeunes Bruxelles
Date de mise à jour : 04/07/2014

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

108 questions pour “Quels sont les montants des allocations de chômage ?

  1. Pascal
    3 mars 2015 à 07:38

    Bonjour et merci pour votre site,
    Ma question à moi est la suivante : J’ai été licencié au 01/04/2014 par mon employeur alors que j’étais en invalidité. Ma fin d’invalidité prend effet au 01/04/2015 et donc je dois m’inscrire au chômage.
    Quel montant vais-je toucher en sachant que ma dernière rémunération était supérieur à 2.500 brut (travail sans interruption de 1998 à 2014). Le fait d’avoir été en invalidité avec une indemnisation moindre va-t-elle jouer dans mon indemnité au chômage ?
    Je suis considéré comme cohabitant.
    Merci pour vos renseignements.

  2. Pamela
    2 mars 2015 à 08:44

    Bjr, savez vous me dire si en etant en stage d’attente du forem,(jamais touché de chomage et suis cohabitante ) es ce que en me mettant sur la mutuelle pour problemes personnelles (depression) vais je toucher un revenu ? cela va t’il diminuer mon chef de famille ? Merci d’avance

    • 2 mars 2015 à 16:12

      Bonjour Pamela,

      Les journées d’incapacité de travail sont considérées comme des journées d’indisponibilité. Elles prolongent donc le stage d’insertion professionnelle. Si par exemple tu es en incapacité pendant un mois, le stage est prolongé d’un mois. Il est conseillé de prévenir le Forem.
      Tu n’as pas droit à des indemnités d’incapacité de travail sauf si tu peux prouver 120 jours de travail ou assimilés au travail au cours des six mois précédant l’incapacité de travail.
      Si tu n’as droit à aucun revenu, cela n’aura pas d’impact sur les revenus du chef de famille.

  3. philippin
    1 mars 2015 à 15:02

    est ce possible, qu un couple separés et étant passés au tribunal pour les pensions alimentaires??l homme peut il passé chef de famille et percevoir plus que le revenu isolé avec effet retro actif de 3 mois pour pouvoir payer la pension de 300 euro pour 3 enfants,…et l ancienne compagne garder son chomage de chef de menage car elle a garde exlusive des enfants?

    • 2 mars 2015 à 15:09

      Bonjour Philippin,

      Si tu vis seul et que tu paies une pension alimentaire (sur base d’une décision judiciaire ou d’un acte notarié), tu es considéré comme cohabitant avec charge de famille.
      L’ancienne compagne peut également bénéficier du même taux si elle vit seule avec les enfants.
      Par contre, récupérer le chômage de manière rétroactive est généralement impossible. Mais nous ne savons pas ce que tu entends exactement par là. Le changement de situation aurait dû être déclaré immédiatement à l’organisme de paiement. En le déclarant 3 mois après, il se peut que cela soit trop tard pour les mois écoulés. Mais je te conseille d’en discuter directement avec l’organisme de paiement.

  4. cosse
    27 février 2015 à 09:03

    BONJOUR je suis seule et mon fils vient de revenir vivre chez moi depuis janvier 2015 il na aucun revenu rien ,peut’il etre considéré comme isolé il a sa propre chambre ,sa propre douche et wc juste la cuisine qui est commune il posede sont propre frigo et micro onde dans sa chambre il ne paye rien puisqu’il ne travaille pas et je ne sait pas lui payé quoi que ce soit vu que je suis moi méme au chaumage merci de me répondre

    • 27 février 2015 à 09:41

      Bonjour Cosse,

      Non, s’il a droit au chômage, votre fils sera considéré comme cohabitant par l’ONEM. Il n’est pas possible qu’il soit considéré comme isolé en habitant avec un de ses parents. Attention, selon ce qu’il reçoit comme allocation, cela pourrait même avoir une influence sur vos allocations.
      Si vous voulez en discuter, vous pouvez nous joindre au 02/514.41.11
      Nous pouvons aussi vous appeler si nécessaire.

    • cosse
      27 février 2015 à 10:07

      IL NA pas DROIT AUX CHAUMAGE NON PLUS IL EST INSCRIT COMME DEMANDEUR D’ EMPLOIS MAIS NE TOUCHE RIEN

      • 27 février 2015 à 10:23

        Dans ce cas, nous ne comprenons pas pourquoi vous voulez qu’il soit considéré comme isolé. Cela ne semble avoir de sens que s’il avait droit à des allocations ou à une aide du CPAS.
        S’il ne touche rien, vous pourrez être indemnisée comme cohabitante avec charge de famille (le taux le plus avantageux au chômage).

      • cosse
        27 février 2015 à 10:27

        merci d’avoir répondu a ma question , mais je ne savais pas du tout encore merci

  5. bernadette
    25 février 2015 à 16:42

    Bonjour,

    J’ai reçu mon préavis et il commence le 2 mars 2015, je dois le prester 19 mois et 8semaines.
    Donc jusque fin 2016.
    Je travaille comme employer depuis 20 dans la même société, j’ai un brut de 2453€ + des chèques repas à 7€ mis sur ma fiche de salaire.
    Je suis chef de ménage avec 2 personnes à charge.
    J’ai une activité complémentaire ou je ne dépasse pas les 1419€ de bénéfice par an.
    J’ai commencée à travailler à l’âge de 25 ans et je vais avoir 58 ans.
    Je vais toucher combien au chômage, puis-je continuer mon activité complémentaire?
    Merci et bien à vous

  6. Madison
    25 février 2015 à 13:47

    Bonjour,

    Je suis actuellement en contrat CDD 3/4 temps. La fin de mon contrat est ce 31 mars. Récemment, la boîte a changé de patron et ils veulent supprimer les 3/4 temps pour en faire des mi-temps.
    Si je signe mon prochain contrat mi-temps, est-ce que cela aura une répercussion sur mon chômage si j’y retombe ? Est-ce que mes allocations diminueront ?

    • 25 février 2015 à 14:10

      Bonjour Madison,

      A priori, il ne devrait pas être désavantageux pour toi de travailler à mi-temps. En principe, il n’est jamais désavantageux de travailler.
      Ton droit à une AGR (complément du chômage) dépend de nombreux paramètres. Tout comme ton droit au chômage après ce mi-temps.
      Si tu veux en discuter, tu peux nous joindre au 02/514.41.11

  7. Diah
    24 février 2015 à 21:03

    je touchais des allocations de cohabitante au chômage depuis janvier 2015 je suis exclu du coup financièrement c’est compliqué avec mes études j’aimerai savoir étant a la recherche d’un kot ou studio si j’aurai droit a retoucher des allocations de chômage en tant qu’isolé ?

    • 25 février 2015 à 10:36

      Bonjour Diah,

      Nous ne sommes pas sûr de bien comprendre ta situation.
      Serais-tu exclue du droit aux allocations d’insertion parce que tu as épuisé le crédit de 36 mois? Si oui, tu trouveras les explications à ce sujet sur cette page:
      http://www.bruxelles-j.be/travailler/ton-premier-emploi/jusque-quand-as-tu-droit-a-des-allocations-dinsertion/
      Cette partie t’intéressera probablement plus particulièrement:
      « Analysons maintenant le cas de Samia. Elle bénéficie des allocations d’insertion en tant que cohabitante « ordinaire » depuis le 1er janvier 2012. Le 1er janvier 2015, son crédit de 36 mois est épuisé et elle perd le droit aux allocations. Elle a alors 28 ans. Un an plus tard, elle devient isolée. Vu qu’elle a bénéficié de sa dernière allocation d’insertion il y a moins de 3 ans, elle peut rouvrir un droit aux allocations à la date de la demande d’allocations. Elle pourra à nouveau bénéficier d’un crédit de 36 mois qui prendra cours le mois qui suit son 30ème anniversaire. »

      Si tu veux discuter plus en détail de ta situation, tu peux nous joindre au 02/514.41.11 ou passer à notre permanence: http://www.bruxelles-j.be/nos-membres/infor-jeunes-bruxelles/

  8. Magniolia
    24 février 2015 à 01:16

    Bonsoir
    Je vous remercie d’avance pour votre réponse, voilà j’ai un cdi et pour le moment je suis en congé parental jusqu’à mi juin,je voudrais savoir si j’ai droit au chômage si je démissionne pour m’occuper de mes enfants des jumelles naient le 18/11/2014 et un garçon qui a 2 ans et reprendre mes études en comptabilité se sont des cours deux fois par semaine toute la journée et samedi matin.D’après les gens qui m’entourent et quelque recherche sur internet, je n’aurai pas droit au chômage si je démissionne mais dans la soirée j’ai pu lire sur le site d’une mutuelle que c’est possible pour un arrêt de carrière de Max 3ans et min 6 mois donc je ne sais pas en faisant l’arrêt de carrière pour m’occuper de mes enfants je peux en même temps reprendre mes études en ayant droit au chômage.
    Un grand merci

    • 24 février 2015 à 11:23

      Bonjour Magniolia,

      Si tu démissionnes pour t’occuper de tes enfants, tu n’auras pas droit au chômage. Tu pourrais cependant y avoir droit 6 mois après ta démission. En effet, certains cas précis ne donnent pas lieu à une sanction. Notamment lorsque tu abandonnes ton emploi pour éduquer ton enfant pendant une durée minimale de 6 mois et que ton dernier employeur refuse de te réengager. Mais le problème est que tu n’auras droit à rien du chômage pendant 6 mois.

      La réglementation de l’interruption de carrière dépend également de l’ONEM mais n’a rien à voir avec le chômage. Tu trouveras les explications et les possibilités d’interruption sur le site de l’ONEM: http://www.onem.be/fr/citoyens/interruption-de-carriere-et-credit-temps

      Voici un service juridique qui pourra plus t’aider à propos de ces questions d’interruption de carrière:
      L’atelier des droits sociaux
      Rue de la Porte Rouge 4
      1000 Bruxelles
      Tel : (32) 2 512 71 57 – (32) 2 512 02 90
      Fax : (32) 2 512 76 68
      emploi@atelierdroitssociaux.be
      http://www.atelierdroitssociaux.be
      Service Emploi/Sécurité sociale/Aide sociale :
      mardi de 9h à 12h et de 13 à 16h
      mercredi de 9h à 12h
      jeudi de 16h à 20h (uniquement sur rendez-vous)

  9. Mario
    21 février 2015 à 08:54

    Bonjour.
    Vous expliqué clairement ma situation : « Si tu habites dans une chambre, que tu t’occupes de ton propre ménage et que tu ne partages aucun frais avec d’autres habitants, tu seras considéré comme isolé par l’ONEM même si certaines commodités (douche, WC, cuisine) sont communes. »
    Donc j’abite chez un étranger (pas dans ma famille), sous le même toit, au même numéro que lui. Ce n’est pas une colocation car le proprietaire habite au rez de chaussée. J’ai une chambre privative, à l’étage, fermée à clé et je partage douche, WC, cuisine, également à l’étage, avec 3 autres locataires.
    Je ne partage aucun frais avec les autres locataires, car mon bail prevoit 100 euro de charge par mois. Les 3 autres locataires ont le même bail : loyer+charge.

    Je voudrais savoir sur base de quelle loi vous affirmez que je peux être consideré comme d’isolé, comme dans l’éxemple que vous donnez, pour puvoir me defendre a l’ONEM, car ils ne veulent pas me donner le statut d’isolé.
    Merci pour votre reponse,
    Mario

    • 23 février 2015 à 14:30

      Bonjour Mario,

      La base juridique est l’article 59 de l’Arrêté ministériel du 26 novembre 1991 portant les modalités d’application du chômage qui précise:
      « Par cohabitation, il y a lieu d’entendre le fait, pour deux ou plusieurs personnes, de vivre ensemble sous le même toit et de régler principalement en commun les questions ménagères ».

      Dans l’exemple exposé ci-dessus, il s’agit d’une situation théorique dans laquelle la personne vit sous le même toit qu’une autre mais ne règle pas en commun les questions ménagères. Pour bénéficier du statut isolé, tu dois prouver à ton bureau de chômage qu’il n’y a aucun partage des frais concernant le loyer, l’entretien ou la nourriture ni aucune répartition interne des tâches.
      Pour pouvoir prouver cela, il est vivement conseillé de conserver les preuves de paiement séparés des factures, des aliments, des produits ménagers, des vacances, etc. La séparation nette des espaces de vie entre également en ligne de compte, tout comme le paiement séparé des taxes de poubelles.

      L’administration centrale de l’ONEM règle ses questions en forgeant sa propre interprétation des différentes situations. Les juridictions du travail peuvent réfuter certaines de ces interprétations (ou les conforter).

  10. courard
    19 février 2015 à 19:26

    bonjour j’ai travaille 38 ans au grand duche luxembourg j’ai58 ans je vient d’arreter de travailler dans ce pays . j’habite en belgique et je n’ouvre aucun droit en belgique demission a quel age pourrais toucher ma pension au grand -duche merci

    • 23 février 2015 à 12:09

      Bonjour Courard,

      Etant un centre d’information pour les jeunes, nous ne sommes pas compétents pour les questions de pension.
      Ce service juridique pourra peut-être vous aider:
      L’atelier des droits sociaux
      Rue de la Porte Rouge 4
      1000 Bruxelles
      Tel : (32) 2 512 71 57 – (32) 2 512 02 90
      Fax : (32) 2 512 76 68
      emploi@atelierdroitssociaux.be
      http://www.atelierdroitssociaux.be
      Service Emploi/Sécurité sociale/Aide sociale :
      mardi de 9h à 12h et de 13 à 16h
      mercredi de 9h à 12h
      jeudi de 16h à 20h (uniquement sur rendez-vous)

      Vu qu’il s’agit d’une pension provenant du Luxembourg, il faudra peut-être s’adresser directement à l’organisme compétent au Luxembourg: http://www.cnap.lu

  11. Dina
    18 février 2015 à 21:23

    Bonjour,

    J’ai 27 ans, j’ai travaillé en CDD pendant un an et demi. Avant ça j’étais étudiante, je n’ai jamais touché d’allocation de chômage ou autre.

    Ai-je droit à une allocation chômage? Je suis mariée, mon mari est salarié. A combien s’élèverai mes allocations au chômage (si j’y ai droit)?

    Je vous remercie d’avance,
    Dina

  12. Anais
    18 février 2015 à 13:56

    Bonjour, j’aimerais partir de chez mes parents et habiter chez mon copain qui vit toujours chez sa mère.
    Il est au chômage. Est-ce que c’est possible de me mettre à sa charge ? (Je n’ai aucuns revenus car je suis étudiante)
    Quels sont les démarches ?

    Merci d’avance, bien à vous.

    • 23 février 2015 à 11:37

      Bonjour Anais,

      Comme indiqué ci-dessus, un chômeur peut être indemnisé au taux cohabitant avec charge de famille s’il cohabite avec un conjoint ou un partenaire (marié ou non) ne disposant ni de revenus professionnels, ni de revenus de remplacement.
      Dans ce cas, la présence d’autres personnes dans le ménage ne modifie pas sa situation, même si ces personnes disposent de revenus.

      Si tu n’as aucun revenu et que tes parents ne touchent pas d’allocations familiales pour toi (tu peux les toucher toi-même), tu pourrais te déclarer à la charge de ton copain. Il pourrait alors bénéficier du statut cohabitant avec charge de famille et ses allocations sont susceptibles d’augmenter.
      Les conditions pour être à charge financièrement du chômeur sont les suivantes:
      – ne pas bénéficier de l’aide du CPAS;
      – ne pas être à charge d’un parent qui peut prétendre à des allocations familiales (par exemple, une étudiante cohabite avec un chômeur. Les parents de l’étudiante perçoivent les allocations familiales pour leur fille. L’étudiante ne peut être considérée comme partenaire);
      – ne pas être à charge d’un autre chômeur avec lequel le partenaire cohabite (un partenaire ne peut être à charge de plusieurs chômeurs);
      – le partenaire ne peut être marié avec un conjoint cohabitant avec lui et avec le chômeur;
      – remplir une déclaration auprès de l’organisme de paiement.

  13. ndiayeen
    18 février 2015 à 01:21

    Bonjour je voudrais savoir combien pourrais je percevoir je suis seule avec 3 enfants

  14. chaima
    17 février 2015 à 01:33

    bonjour je suis au chômage et je suis sous le statut de cohabitante est ce normale que je percois que 440 euro au lieu de 503 euro? et aussi mon mari était indépendant et il a cesser son activité d’indépendant puis je redevenir chef de ménage et mettre mon mari a ma charge? d’avance merci

  15. courard
    13 février 2015 à 12:34

    bonjour je travaille au grand duche depuis 35 ans et je vais etre licencie mon epouse ne travaille pas et mes deux fils vivent a la maison et travaille tout les deux 1300 euros chacun par mois .je vais donc etre concitere comme quoi par l’onem merci

    • courard
      13 février 2015 à 15:34

      précision j’habite en belgique

      • 16 février 2015 à 10:09

        Bonjour Courard,

        Si votre épouse n’a aucun revenu, vous serez automatiquement considéré comme cohabitant avec charge de famille. Peu importe les revenus des autres membres du ménage.

        • courard
          19 février 2015 à 19:19

          merci

  16. Elo
    13 février 2015 à 10:28

    Bonjour,

    Depuis le mois de janvier je vis avec mon compagnon et notre enfant, notre situation à donc changer je ne reçois plus d’allocations de chômage en gros plus de revenus pour moi ! Mon compagnon est passer au statut chef de ménage (chômage). Je voudrais savoir si je travaille quel montant je ne devrais pas dépasser pour que lui garde son statut? travail en intérim par exemple ?

    • 13 février 2015 à 10:43

      Bonjour Elo,

      Si tu travailles (en intérim par exemple), ton compagnon doit déclarer tes revenus à son organisme de paiement.
      Pour continuer à être indemnisé au taux cohabitant avec charge de famille, il faut que tu gagnes moins de 750,94 euros brut par mois.

      Voici ce qui est indiqué sur le site de l’ONEM:
      « L’ONEM ne considérera pas le revenu de votre conjoint(e) ou de votre partenaire comme un revenu professionnel si les trois conditions suivantes sont remplies:
      – vous déclarez ces revenus auprès de votre organisme de paiement (sur un formulaire C1, disponible auprès de cet organisme) lorsque vous introduisez votre demande d’allocations ou au début de l’activité professionnelle ou de la cohabitation;
      – ces revenus proviennent d’un travail salarié;
      – le montant brut ne dépasse pas 750,94 euros par mois.
      Si les revenus de votre conjoint(e) ou partenaire sont variables, alors vous devez également introduire auprès de votre organisme de paiement un formulaire C110A (disponible auprès de cet organisme) pour le mois dans lequel le revenu ne dépasse pas ce montant.Si vous utilisez une carte de contrôle papier, joignez ce formulaire à cette carte de contrôle.»
      See more at: http://www.onem.be/fr/documentation/feuille-info/t147#h2_3

      Si tu dépasses ce montant brut, ton compagnon sera indemnisé au taux cohabitant.

  17. Sam
    12 février 2015 à 13:27

    Bonjour,

    J’ai perdu mon travail à la SNCB société pour laquelle j’étais sans contrat mais comme « Agent statutaire ». Est ce que la SNCB est assujettie à la sécurité sociale belge ?

    • 12 février 2015 à 13:56

      Bonjour Sam,

      Tu n’as en principe pas droit au chômage puisque les fonctionnaires statutaires n’ont généralement pas droit à des allocations de chômage. Pour ouvrir le droit, il faudrait que ton ex-employeur soit d’accord de payer toutes les cotisations sociales nécessaires pour cela.

      • Sam
        12 février 2015 à 14:17

        Merci de cette réponse ! Justement la SNCB m’a fourni un document attestant le paiement de ces cotisations sociales. Comment sera donc calculée mon allocation ?

        • 12 février 2015 à 14:21

          Si ton employeur a bien payé les cotisations sociales (y compris celles pour le secteur chômage), tu auras droit au chômage comme un travailleur contractuel. Tu trouveras la manière de calculer les allocations de chômage ci-dessus. Pendant les 3 premiers mois, tu auras droit à 65% de ta dernière rémunération brute (plafonnée).

          • Sam
            12 février 2015 à 14:35

            Merci pour ces renseignements !

  18. Mormont
    12 février 2015 à 09:02

    Bonjour, voila je viens de finir mon stage d’attente au forem, je vis toujour chez mes parents, et j’aimerais justement partir vivre seul quel démarche dois-je faire ?

    merci d’avance bonne journée

  19. Lara
    11 février 2015 à 16:03

    Buonjour, je un petit demand… Mon mari et chômeur e moi je veux travailler… Si moi je travailler 16 heure par semaine mon mari touche comme même le chômage o bien Nn?? Si je veux laisser à lui son chômage je peux travailler combien d’heure??? Merci de me répondre…

    • 11 février 2015 à 16:21

      Bonjour Lara,

      Ton mari dois déclarer tes revenus à la Capac.
      Pour continuer à être indemnisé au taux cohabitant avec charge de famille, il faut que tu gagnes moins de 750,94 euros brut par mois.

      Voici ce qui est indiqué sur le site de l’ONEM:
      « L’ONEM ne considérera pas le revenu de votre conjoint(e) ou de votre partenaire comme un revenu professionnel si les trois conditions suivantes sont remplies:
      – vous déclarez ces revenus auprès de votre organisme de paiement (sur un formulaire C1, disponible auprès de cet organisme) lorsque vous introduisez votre demande d’allocations ou au début de l’activité professionnelle ou de la cohabitation;
      – ces revenus proviennent d’un travail salarié;
      – le montant brut ne dépasse pas 750,94 euros par mois. »
      See more at: http://www.onem.be/fr/documentation/feuille-info/t147#h2_3

      Si tu dépasses ce montant brut, ton mari continuera à recevoir le chômage mais il sera indemnisé au taux cohabitant.

  20. Jean
    10 février 2015 à 13:05

    Bonjour,
    le 1 janvier 2013, j’ai reçu mon préavis. J’avais travaillé pendant 22 ans comme employé dans une entreprise. J’ai donc eu un préavis de 15 mois que je n’ai pas du prester. Le 24 mars 2014, je me suis donc retrouvé au chômage ensuite le 1 avril j’ai été sur la mutuelle
    jusqu’au 12 janvier 2015 (donc j’ai chômé 7 jours) et cette fois ci je suis belle et bien au chômage depuis le 12 janvier.
    En temps cohabitant, qu’elle sera la dégressivité de mes allocation sur base de 2300 brut (dernier mois de préavis)
    Merci pour votre réponse.
    Jean.

  21. Pierre
    8 février 2015 à 13:27

    Bonjour,

    Je suis au chomage comme cohabitant avec charge de famille, mon épouse est sans emploi, que ce passe t’il si elle fait de l’interim quelques jours par mois ? Quel incidence cela aura-t-il ? Dois t’on faire des démarche vis à vis de la capac ?

    Je vous remercie d’avance pour votre réponse.

    Pierre

    • 9 février 2015 à 15:09

      Bonjour Pierre,

      Tu dois bien déclarer les revenus de ton épouse à la Capac.
      Si ton épouse travaille en intérim, tu risques d’être indemnisée au taux cohabitant.
      Pour continuer à être indemnisé au taux cohabitant avec charge de famille, il faut que ton épouse gagne moins de 750,94 euros brut par mois.

      Voici ce qui est indiqué sur le site de l’ONEM:
      « L’ONEM ne considérera pas le revenu de votre conjoint(e) ou de votre partenaire comme un revenu professionnel si les trois conditions suivantes sont remplies:
      – vous déclarez ces revenus auprès de votre organisme de paiement (sur un formulaire C1, disponible auprès de cet organisme) lorsque vous introduisez votre demande d’allocations ou au début de l’activité professionnelle ou de la cohabitation;
      – ces revenus proviennent d’un travail salarié;
      – le montant brut ne dépasse pas 750,94 euros par mois. »
      See more at: http://www.onem.be/fr/documentation/feuille-info/t147#h2_3

  22. Lemie
    7 février 2015 à 13:19

    Bonjour,
    Ma maison est séparée en deux parties, toutes deux ayant des commodites independantes. Mon fils et sa copine qui travail peuvent-ils y habiter sans que je perde mon statut d isolée au chômage ?
    Merci

    • 9 février 2015 à 15:04

      Bonjour Lemie,

      A priori, si vous habitez ensemble dans une même maison, l’ONEM vous considérera comme cohabitante à cause des revenus de la copine de votre fils.
      Vous trouverez les explications à ce propos sur http://www.onem.be/fr/documentation/feuille-info/t147 (sous le titre
      « Vous cohabitez avec un ou plusieurs enfants et avec d’autres personnes? »).

      Lorsque des parents vivent dans le même immeuble que leur enfant, l’ONEM a tendance de considérer automatiquement qu’ils vivent sous le même toit. Cependant, la Cour du Travail de Bruxelles a déjà estimé précédemment qu’un frère et une soeur occupant chacun un appartement dans l’immeuble de leurs parents, apportaient « des preuves suffisantes du caractère séparé d’un logement par rapport à un autre » et qu’il n’y avait donc pas de cohabitation avec les parents.
      Vous pouvez aussi demander l’avis directement à l’ONEM ou en discuter avec ce service juridique gratuit:
      L’atelier des droits sociaux
      Rue de la Porte Rouge 4
      1000 Bruxelles
      Tel : (32) 2 512 71 57 – (32) 2 512 02 90
      Fax : (32) 2 512 76 68
      emploi@atelierdroitssociaux.be
      http://www.atelierdroitssociaux.be
      Service Emploi/Sécurité sociale/Aide sociale :
      mardi de 9h à 12h et de 13 à 16h
      mercredi de 9h à 12h
      jeudi de 16h à 20h (uniquement sur rendez-vous)

  23. Didier
    5 février 2015 à 22:24

    Madame Monsieur,
    Je suis en incapacité de travail depuis Juin 2013
    Je perçoit des indemnités d’invalidité depuis Mai 2014
    Le Médecin conseil me déclare inapte au travail que j’occupais.
    L’employeur n’ayant pas de poste plus léger pour moi pourrait me délivrer un c4.
    Mais comme mon épouse qui est fonctionnaire de Police devrait être mise à ma pension pour raison de santé…Est ce que cela influencerai mes allocation de chômage?Serait ce à ce moment chef de ménage?Est ce que mes allocation de chômage serait dégressive
    Respectueusement
    Didier

    • 6 février 2015 à 15:08

      Bonjour Didier,

      Que voulez-vous dire par « être mise à ma pension »?
      Si votre femme a des revenus professionnels, vous serez indemnisé au taux cohabitant.
      Si votre femme a une pension, vous serez indemnisé au taux cohabitant. Sauf si sa pension ne dépasse pas 588,00 euros brut par mois. Dans ce cas, vous seriez indemnisé comme chef de ménage.

      Comme expliqué ci-dessus, les allocations de chômage sont dégressives.
      Vous conservez le montant que vous avez perçu au cours d’une phase de la deuxième période si, durant cette phase, vous vous trouvez dans l’une des situations suivantes:
      – vous avez un passé professionnel suffisant en tant que salarié.Actuellement, celui-ci est de 22 ans au moins mais il va augmenter chaque année pour atteindre 25 ans à partir du 1er novembre 2017 ;
      – vous avez une inaptitude permanente au travail d’au moins 33 % ;
      – vous avez atteint l’âge de 55 ans.

  24. martine
    5 février 2015 à 15:01

    bonjour jhabite avec mes parents et je suis au chomage je voudrais habiter dans un appartement je voudrais savoir combien vais je toucher du chomage vu que je serais isoler ?,?

    • 5 février 2015 à 15:06

      Bonjour Martine,

      Tout dépend si tu reçois des allocations d’insertion (sur base des études) ou du chômage sur base du travail. Si tu reçois ces dernières, tu trouveras les explications ci-dessus.
      Si tu veux en discuter, tu peux nous joindre au 02/514.41.11

  25. DUTOIT
    5 février 2015 à 11:11

    Bonjour, j’ai 37 ans, en CDI depuis 12 ans, jamais de chômage.
    J’ai reçu mon préavis ( de 10 mois) qui se termine fin avril…

    Si je ne trouve rien, qui sait me dire combien je toucherai au chômage?
    Je suis cohabitante (mariée mais pas d’enfants à charge, et mon mari travaille).
    Ils se basent sur la dernière fiche de salaire? j’ai entendu dire que c’est 65% du salaire brut – 10.09% de précompte; mais quand je calcule ça me parait énorme quand même…

    Merci!!!

    • 5 février 2015 à 12:54

      Bonjour Dutoit,

      Les explications sur la manière de calculer sont ci-dessus. Ce que tu as entendu dire est correct. C’est bien ta dernière rémunération brute qui est prise en compte. Cependant, le calcul se base sur un salaire plafonné à maximum 2466,59€.
      Comme tu peux le voir dans ce tableau (http://www.bruxelles-j.be/wp-content/uploads/2013/10/cohabitant.png), l’allocation mensuelle maximum pendant les 3 premiers mois est de 1603,16€ (desquels tu dois enlever 10,09€ de précompte).

      • DUTOIT
        5 février 2015 à 12:57

        merci….étant donné que je touche presque 2100 € rut en temps plein ils vont se baser là-dessus ou sur el montant que vous donnez? ( 1603.16)

        • 5 février 2015 à 12:59

          Ils vont se baser sur les 2100 brut: 2100 x 0.65= 1365 – 137 = 1228€
          Tu devrais donc recevoir environ 1228/mois pour le premier trimestre.

  26. mela
    3 février 2015 à 10:22

    bonjour une question pour ma sœur elle a 2 enfant et vas vivre seul avec c deux enfant combien touchera t elle ? au chômage merci d avance

    • 3 février 2015 à 11:45

      Bonjour Mela,

      Elle sera indemnisée au taux cohabitant avec charge de famille.
      Tu trouveras les explications sur la manière de calculer ses allocations ci-dessus.
      Le tableau pour les cohabitants avec charge de famille est sur cette page: http://www.bruxelles-j.be/?attachment_id=17124
      Si elle préfère en discuter par téléphone, elle peut nous joindre au 02/514.41.11

  27. Aurélie
    31 janvier 2015 à 17:49

    Bonjour,
    Je suis au chômage avec 3 enfants a ma charge, après réflexion le papa des enfants va surement revenir habité chez moi, a quel titre dois-je me déclaré dès lors ? Sachant qu’il a une autre fille et qu’il paye une pension alimentaire a quel titre seras t’il déclaré lui aussi ?

    D’avance merci

    • 2 février 2015 à 15:01

      Bonjour Aurélie,

      Cela dépend des revenus de ton compagnon. S’il a un revenu professionnel (supérieur à 750,94 euros brut par mois) ou un revenu de remplacement (allocations de chômage ou revenu d’intégration sociale du CPAS), tu auras le statut de cohabitant.
      Si ton compagnon n’a aucun revenu (ou des revenus inférieur à 750,94 euros brut par mois), tu auras le statut de cohabitant ayant charge de famille.
      A partir du moment où tu vis avec ton compagnon, le fait d’avoir des enfants n’influence plus le statut.

      Si ton compagnon est aussi au chômage, vous serez tous les deux indemnisés au taux cohabitant.

      Tu retrouveras des explications sur les différentes possibilités de statuts sur le site de l’ONEM: http://www.onem.be/fr/documentation/feuille-info/t147

  28. Etienne
    31 janvier 2015 à 16:50

    Bonjour,

    Je suis séparé et au chômage complet indemnisé, je paie également une pension alimentaire pour ma fille.
    Cependant, étant séparé j’ai beaucoup de mal à trouver un logement. Dés lors, mon père pensionné va m’héberger dès le mois prochain. Quel sera mon statut? Cohabitant, Cohabitant en charge de famille (par la pension alimentaire), Isolé?

    Merci.

    • 2 février 2015 à 14:18

      Bonjour Etienne,

      Si tu habites exclusivement avec ton père pensionné, tu seras considéré comme cohabitant ayant charge de famille si celui-ci ne perçoit pas une pension supérieure à 1.296,09 euros brut par mois. Ce montant maximum passe à 2.102,28 euros brut par mois si ton père a un handicap reconnu OU si ta fille vit avec vous et que tu reçois les allocations familiales pour elle.

      Si la pension brute de ton père est au dessus de ce montant (1296 ou 2102 selon le cas), tu seras indemnisé comme cohabitant.

      Tu trouveras toutes les possibilités au niveau des différentes compositions familiales sur cette page du site de l’ONEM: http://www.onem.be/fr/documentation/feuille-info/t147

  29. sali
    29 janvier 2015 à 23:50

    Bonjour,

    Je suis actuellement au chômage et je suis chef de ménage, si mon mari fait un mi temps mon chômage vas être à quel taux ?, pour le moment il n a pas de revenue, deuxième question , il n a jamais eu droit aux chômage si il travaille a mi temps un ans auras t il le droit de les percevoir

    merci

    • 30 janvier 2015 à 10:08

      Bonjour Sali,

      Si ton mari travaille à mi-temps, tu risques d’être indemnisée au taux cohabitant.
      Pour être indemnisée au taux cohabitant avec charge de famille, il faudrait que ton compagnon gagne moins de 750,94 euros brut par mois.

      Voici ce qui est indiqué sur le site de l’ONEM:
      « L’ONEM ne considérera pas le revenu de votre conjoint(e) ou de votre partenaire comme un revenu professionnel si les trois conditions suivantes sont remplies:
      – vous déclarez ces revenus auprès de votre organisme de paiement (sur un formulaire C1, disponible auprès de cet organisme) lorsque vous introduisez votre demande d’allocations ou au début de l’activité professionnelle ou de la cohabitation;
      – ces revenus proviennent d’un travail salarié;
      le montant brut ne dépasse pas 750,94 euros par mois. »
      See more at: http://www.onem.be/fr/documentation/feuille-info/t147#h2_3

      Si ton mari a moins de 36 ans, il devrait avoir droit à des demi-allocations de chômage après un an de travail à mi-temps. Tu trouveras plus d’explication à ce propos sur: http://www.bruxelles-j.be/exercer-tes-droits/tes-droits-au-chomage/travailler-a-temps-partiel

  30. Leomius
    28 janvier 2015 à 18:51

    Bonsoir
    Je viens de retoucher du chômage dû a une amende qui a durée 3 mois maintenant l’onem et la CSC me disent que j’ai le droit de toucher en tant que chef de famille, je vis chez ma mère avec ma soeur jusqu’au mois de Mai, ma soeur na pas de revenus mais ma mère est au CPAS, je les ai bien informer de tout sa mais mois et ma mère trouvons sa bizarre qu’on ai droit tout les deux un revenu de 1000€

    • 29 janvier 2015 à 10:30

      Bonjour Leomius,

      Par rapport à toi, c’est tout-à-fait normal. L’ONEM ne prend pas en compte les revenus du CPAS (sauf quand il sont perçus par le ou la partenaire du chômeur). Tu dois donc bien être indemnisé comme cohabitant avec charge de famille.
      Par rapport à ta maman, ce n’est pas anormal. C’est le CPAS qui décide. Le CPAS pourrait prendre en compte totalement ou partiellement la partie de tes ressources qui dépasse le montant du revenu d’intégration cohabitant. Mais il peut aussi ne pas en tenir compte. Le CPAS a un pouvoir d’appréciation sur base de motifs d’équité (dettes, frais médicaux,…) évalués au cas par cas. Si le CPAS est bien au courant de la situation, il n’y a pas de crainte à avoir.

  31. pochet
    28 janvier 2015 à 18:47

    Bonjour voilà j’ai travaillé pour intérim les jours que je travaille pas est ce que le chômage me paye ou j’ai juste droit as un complément?je vous remercie

    • 29 janvier 2015 à 09:45

      Bonjour Pochet,

      Si tu as bien droit au chômage quand tu ne travailles pas, alors tu seras bien payé par le chômage pour les jours où tu ne prestes pas en intérim. Tu trouveras les explications à ce sujet sur cette page:
      http://www.bruxelles-j.be/exercer-tes-droits/tes-droits-au-chomage/peux-tu-effectuer-certains-travaux-sans-perdre-ton-chomage/
      Tu verras que si tu effectues occasionnellement une activité rémunérée pour le compte d’un tiers ou qui dépasse la gestion normale de tes biens propres, tu dois biffer au préalable la case correspondante sur ta carte de contrôle (même si c’est un jour férié, un samedi ou un dimanche).
      Tu perdras donc une allocation pour chaque jour d’activité (quels que soient la durée de la prestation et le gain qu’elle a procuré).

  32. sousous
    28 janvier 2015 à 16:31

    Bonjour
    je vien de trouver un emploie en mi temps, mon mari et au chômage et ces lui qui avais moi et les enfants à sa charge, si il met les enfants à sa charge le motant des allocations de chômage vas til changer pour lui vue que je travail. Merci pour vos réponse

    • 28 janvier 2015 à 16:42

      Bonjour Sousous,

      Pour qu’il reste cohabitant avec avec charge de famille, il faut que tu gagnes moins de 750,94 euros brut par mois. Si tu gagnes plus, il sera indemnisé au taux cohabitant (et ses allocations risquent de diminuer). La présence ou non d’enfant ne change rien pour l’ONEM dans ce cas de figure.

  33. matesito
    27 janvier 2015 à 16:32

    Bonjour, j ai ete licenscié le 20/01/2015 pour reorganisation de l entreprise apres deux ans de travail à temps plein en tant qu employé. J ai été me renseigner sur mes droits au chomage en indiquant que j étais cohabitant et la fgtb m’a affirmé que je toucherai environ 60% de mon ancien salaire brut la première année. J entends tout et son contraire au sujet du chomage des cohabitants. J ai surtout entendu le cas bien réel d un ami qui comme moi à travaillé temps plein durant plus d un an et qui pour raison de cohabitation s est vu verser une allocation de 500€/mois dès le premier mois, juste impossible de vivre avec si peu. Pouvez m éclairer si toutefois vous êtes certain d avoir les bonnes informations.
    Merci pour votre travail
    Cordialement

    • 27 janvier 2015 à 16:37

      Bonjour Matesito,

      Toutes les informations indiquées ci-dessus sont à jour. Tu peux t’y fier.
      Tu verras sur ce tableau (http://www.bruxelles-j.be/wp-content/uploads/2013/10/cohabitant.png) que tu as droit 65% de ta dernière rémunération brute pendant les 3 premiers mois. Pour les 9 mois suivants, on descend à 60%.
      Les allocations des cohabitants sont soumises à un précompte professionnel de 10,09%

      Le cas de ton ami bien réel n’est en principe pas possible tel que tu l’expliques. Soit il a travaillé moins d’un an, soit il y a eu une erreur de son organisme de paiement ou de l’ONEM.
      S’il veut en discuter, il peut nous joindre au 02/514.41.11

  34. tracy
    27 janvier 2015 à 16:06

    Bonjour j’ai une question, voilà maintenant 1an que je travaille à temps partiel (19h 6mois & 6 mois 25h) je suis en fin de contrat j’aurais aimer savoir quel statut vais je obtenir à la fin de celui ci en sachant qu’actuellement je vis chez mon compagnon mais je souhaiterais revenir chez ma mère qui est sur la mutuelle et qui perçoit un revenu mensuel de 900€ et surtout savoir si ça ne va pas porter préjudice à son revenu. Merci d’avance pour votre réponse.

  35. melchiorre
    27 janvier 2015 à 14:51

    bonjour voila je travaille depuis 2007 en Belgique je me suis domicilier en Belgique en 2011 apres mon mariage je suis reparti revivre en France en janvier 2014 avec ma fille car j ai divorcer ai j ai perdu mon travail en juillet 2014 je touche le chomage Français depuis aout 2014 je revien en Belgique le 6 fevrier 2015 pou me remarier esque j aurai le droit au chomage belge

    • 27 janvier 2015 à 15:11

      Bonjour Melchiorre,

      Oui, tu devrais bien avoir droit au chômage en Belgique sur base de tes prestations de travail entre 2007 et juillet 2014.

  36. Sousou
    27 janvier 2015 à 02:30

    Bonsoir,

    Je vous remercie pour les informations qui me sont tout de même précieuses et je vous remercie par la même occasion pour votre qualité de service auprès des jeunes, débordant de questions, lol,… Réponses assez fournies ou complètes et rapidité de réception..

    « Bonne soirée » ou plutôt bonne journée!

    • 27 janvier 2015 à 10:08

      Merci pour tes compliments. N’hésite pas à nous recontacter si tu souhaites d’autres informations.

  37. sousou
    25 janvier 2015 à 15:45

    Bonjour,

    J’aimerais savoir combien de jours/de mois d’études faut-il pour percevoir le chômage ?

    On m’a refusé pour manque d’études. Mon stage d’insertion étant dépasser,..
    J’aimerais savoir si sous base de formation cela complèterait les jours manquants ?

    Ainsi que si les jours ou heures sur Brulingua sont comptabilisés et reconnu par l’onem ?

    Bien à vous

  38. wasters
    24 janvier 2015 à 22:24

    Bonjour

    je suis au chômage depuis octobre et j avais ma fille de 24 avec moi elle vient de prendre un appartement et vient de changer d adresse dois je prevenir mon syndicat et es que mon chômage sera diminué

    Merci

    • 26 janvier 2015 à 10:36

      Bonjour Wasters,

      Oui, tu dois prévenir ton syndicat de tout changement de situation familiale.
      Si tu vivais seule avec ta fille (sans revenus) et que maintenant tu vis seule, tu passes du taux cohabitant avec charge de famille à un taux isolé. Tes allocations de chômage sont susceptibles de diminuer. Tout dépend de la rémunération brute à partir de laquelle sont calculées tes allocations de chômage.

  39. Adel
    20 janvier 2015 à 18:46

    Bonjour je travail à mis temps depuis janvier 2012 je pense recevoir mon c4 bientôt est ce que les allocations de chômage seront calculées sur base de mon dernier salaire? Ou bien faut il obligatoirement avoir travaillé à temps plein?

  40. Steph
    18 janvier 2015 à 22:00

    Bonjour,

    Je bénéficie du chômage isolé depuis quelques mois.
    J’habite le 2ème étage avec petite cuisine,petite douche wc et une chambre dans la maison de ma mère.
    Je paye tout tout seul avec ma carte de banque pour avoir les preuves ainsi que ma mutuelle et mes frais médicaux qui sont assez important car j’ai des problèmes de santé et c’est à cause de ça que je ne décroche pas de contrat de travail.
    Est ce que je risque quelque chose car je vois qu’ils s’acharnent sur les chômeurs en ce moment mais moi je suis perdu sans aide car ma mère ne sait pas m’aider plus que ça, elle a une petite pension et mon père est décédé… Je travaillais avant mais à cause de ses problèmes de santé ( sorte de dystonie) on me dit que déjà les gens en santé ont du ma? a trouver un job alors les gens malade…. Ils ont besoin de gens fiable je peux comprendre mais nous on fait quoi alors???

    • 19 janvier 2015 à 11:03

      Bonjour Steph,

      Comme tu peux le lire ci-dessus:
      « Si tu habites dans une chambre, que tu t’occupes de ton propre ménage et que tu ne partages aucun frais avec d’autres habitants, tu seras considéré comme isolée par l’ONEM même si certaines commodités (douche, WC, cuisine) sont communes. Cependant, s’il s’agit d’une chambre chez tes parents ou chez un membre de ta famille, tu ne seras pas considérée comme « isolé ». »

      Généralement ce genre de situation est considéré par l’ONEM comme de la cohabitation. Puisqu’ils considèrent que les deux critères fixés par l’article 59 de l’AM sont remplis à savoir « vivre sous le même toit » et « régler en commun les questions ménagères ». A propos de ce dernier critère, la Cour de Cassation a décidé qu’il importait peu que la totalité des ressources ne soient pas mises en commun.
      Quant à la Cour du Travail de Bruxelles, elle a estimé que le frère et la soeur occupant chacun un appartement dans l’immeuble de leurs parents, apportaient « des preuves suffisantes du caractère séparé d’un logement par rapport à un autre » et qu’il n’y avait donc pas de cohabitation avec les parents.

      Comme tu peux le constater, cette question n’est donc pas simple. Par prudence, nous conseillons généralement dans ce type de situation de se déclarer comme cohabitant. Mais si tu estimes pouvoir prouver le caractère séparé de ton logement avec celui de ta mère (ce qui ne semble pas suffisamment le cas d’après ce que tu expliques), tu pourrais rester déclarer comme isolée.

      Par rapport à tes difficultés de recherche d’emploi à cause de tes problèmes de santé, nous te conseillons de pendre contact avec le service social d’Actiris pour obtenir de l’aide: http://www.actiris.be/ce/tabid/103/language/fr-BE/Un-accompagnement-specifique.aspx

  41. yuyu
    18 janvier 2015 à 14:48

    Bonjour,
    Actuellement au chomage et en fin de formation, marié avec un 1 enfant.
    Nous aimerions habiter avec nos beaux parents mais est ce que le revenu de chomage du chef de famille(beau pere) diminuera t-il une fois qu’ont habitera avec eux et surtout quand je vais trouvé un emploi?

    merci d’avance pour votre aide !

    • 19 janvier 2015 à 10:54

      Bonjour Yuyu,

      Tout dépend de la composition de ménage précise et des revenus de chacun.
      Mais si ta belle-mère n’a aucun revenu, ton beau-père restera « chef de famille » d’office. Peu importe le montant des revenus des autres personnes du ménage.

      • yuyu
        19 janvier 2015 à 19:40

        Merci pour votre réponse.
        Donc pour éclaircir ma femme ne touche aucun revenu et ma belle mère aussi. En gros quand j’aurai un boulot je toucherai entre 2000-2500 eur et mon beau père touche grand maximum 1000eur si je me trompe pas. De combien pourrait il diminuer maximum merci encore.

        • 20 janvier 2015 à 09:41

          Comme je te le disais, si ta belle-mère n’a aucun revenu, ton beau-père restera « chef de famille » d’office. Peu importe le montant de tes revenus. Ses allocations ne chômage ne diminueront donc pas à cause de votre emménagement.

          • yuyu
            20 janvier 2015 à 10:20

            Merci pour votre aide et bonne journée à vous

  42. djamila
    16 janvier 2015 à 21:33

    bonjour , je suis chef de famille j’habite seule avec mes 2 enfants , la j’ai rencontrer une personne sans aucun revenu , ni papier … j’aimerais faire ma vie avec mais avant lui en parler j’aimerais voir le pour et le contre … qu’est ce qui va changer pour moi financièrement dans mon chomage ? sinon je reste seule avec mes enfants .

    • 19 janvier 2015 à 10:49

      Bonjour Djamila,

      Si cette personne est non-européenne en procédure de régularisation et qu’elle n’a pas de revenu, elle pourrait être à ta charge. Cela n’aurait pas d’incidence sur le montant de tes allocations.
      Par contre si elle a des revenus ou si elle n’est pas en procédure de régularisation, tu seras considérée comme cohabitant par l’ONEM et tes allocations risquent de diminuer.

  43. Catherine
    16 janvier 2015 à 17:20

    Bonjour,

    Je vous écris car j’ai une question concernant l’avenir de mon compagnon.

    Il a travaillé pendant 26 ans dans la métallurgie comme ouvrier, il est actuellement en CPE, il va reprendre en septembre une formation en vue de trouver un nouveau travail (dans une autre branche que la métallurgie). En attendant, en mars, il devient chômeur. Il sera donc chômeur cohabitant, vu que je travaille et que deviendrai alors chef de ménage (nous avons un fils mineur).

    Ma question est la suivante : si mon compagnon retravaille et qu’il obtient un mi-temps, pourra-t-il bénéficier d’allocations complémentaires afin de revenir à un salaire plus ou moins identique à un temps plein? Je n’ai pas de temps plein de mon côté mais je ne bénéficie pas d’allocations complémentaires car je n’ai jamais eu l’occasion de prester un temps plein dans l’enseignement.

    Merci d’avance pour votre réponse.

    Catherine

    • 19 janvier 2015 à 10:33

      Bonjour Catherine,

      Ton mari pourrait prétendre à une allocation de garantie de revenu (AGR), s’il ouvre le droit à des allocations de chômage complet, si son revenu mensuel brut est inférieur à 1.501,82 euros, s’il a fait la demande à son employeur pour avoir un temps plein et s’il a complété les formulaires C 131A-travailleur et C 131A-employeur dans les 2 mois qui suivent son engagement.
      Tu trouveras toutes les informations concernant le travail à temps partiel sur cette page: http://www.bruxelles-j.be/exercer-tes-droits/tes-droits-au-chomage/travailler-a-temps-partiel/

      Tu peux aussi trouver des explications sur le site de l’ONEM:
      « Cette allocation, appelée allocation de garantie de revenu (AGR), vise à vous garantir un revenu global (rémunération + allocation) qui:
      est au moins égal à votre allocation de chômage si votre emploi à temps partiel ne dépasse pas 1/3 temps;
      est supérieur à votre allocation de chômage si votre emploi à temps partiel dépasse 1/3 temps. Plus l’horaire de travail est élevé, plus la différence est importante.
      Cette réglementation, relativement complexe, vous est expliquée en détail sur: http://www.onem.be/fr/documentation/feuille-info/t70#pdf-hide-source« 

  44. Canan
    16 janvier 2015 à 11:53

    Bonjour, j’ai reçu une lettre du syndicat en me demandant ma composition de famille. Je suis déclarer chef de famill, j’ai 2 enfant a ma charge mais je vis avec mon compagnon que lui prend du CPAS. Est ce qu’il peuvent savoir que je vis avec lui

    • 16 janvier 2015 à 13:07

      Bonjour Canan,

      Les revenus du CPAS ne sont pas pris en compte sauf lorsqu’ils sont perçus par le partenaire du chômeur. Cela signifie que, vue que ton compagnon reçoit une aide du CPAS, tu dois être indemnisée au taux cohabitant (et non au taux « chef de famille »). L’ONEM peut en effet le savoir. Et tu avais l’obligation de les avertir de cela. L’ONEM risque donc de te demander de rembourser tout ce que tu aurais reçu « en trop ». Tu risques en plus une exclusion du droit aux allocations de chômage pour une durée entre 4 et 13 semaines.

  45. 12 février 2015 à 21:54

    Bonjour ,

    cela fais 6 mois que je touche du chomage apret 1ans et 3 mois de travaille( 1044 euros par mois )
    statu : isolée
    avec ma copine ont aimerais trouvée un appartement afin d’y vivre a 2
    elle touche 1500 + ou – par moi
    pourriez le dire si je toucherais encore de cuelui-ci ou non ? ci oui combien ?

    Cordialement

  46. 13 février 2015 à 10:20

    Bonjour Michaël,

    Si tu habites avec ta copine, tu seras indemnisé au taux cohabitant. Pendant les 6 prochains mois, tu garderas le même montant qu’actuellement. Si ce n’est qu’on te retirera 10,09% pour le précompte professionnel (on ne le retire pas aux isolés mais bien aux cohabitants).
    Après un an de chômage, tu gagneras moins en tant que cohabitant qu’en tant qu’isolé.
    Tu trouveras le tableau des cohabitants sur: http://www.bruxelles-j.be/wp-content/uploads/2013/10/cohabitant.png
    Et celui des isolés sur: http://www.bruxelles-j.be/wp-content/uploads/2013/10/isole.png

  47. 13 février 2015 à 13:48

    tout d’abord merci de votre réponse
    j’avais déjà regarder les tableau mais je ne m’y retrouvais pas .
    je gagnais 1630 euros brut 1ans et 3 mois ( 1330 +ou – net)
    a ce jour je suis seul avec 1044 de chomage + ou –
    pourrie vous me donner un nombre approximatif de ce que je
    pourrais avoir du chômage en temps que cohabitant ?
    situation de ma compagne 1500 euros + ou – net (profession prof)

    Cordialement

  48. 16 février 2015 à 10:54

    Bonjour Michael,

    Si ton chômage est calculé sur base d’un salaire de 1630€ brut, tu devrais recevoir (en tant que cohabitant) pour les 6 derniers mois de ta première année de chômage: 1630 x 0.6 = 978 – 98€ de précompte professionnel = 880€